Page 1

NV #126

23/01/07

11:25

Page 1

k i l a M l A Abd GRATUIT

Sage poète de la rue

#126 Février 2007

Saison 13 - Episode 6

Louis Chedid / Elodie Frégé / K2R Riddim Charlélie Couture / Grand Corps Malade + Nouvelles, Concerts, Chroniques, Total Local, DVD...


NV #126

23/01/07

11:25

Page 2

Il était une fois un petit garçon perdu dans un grand magasin, au milieu d'un univers consumériste et pas forcément féerique. Voilà la trame de départ du très bon conte musical de l'ami Louis Chedid et de sa bande d'indiens de la chanson française. Cet album n'est pas destiné qu'aux enfants : les moyens, les grands peuvent y trouver du plaisir. Peut-être même plus que leurs bambins. Comme le veut la formule : Il était une fois Louis qui rêvait au Soldat rose ? Pas au soldat rose en particulier, mais qui rêvait de faire quelque chose d'un peu plus conceptuel qu'un album chanté par plein d'interprètes différents. C'est quelque chose que j'ai dans la tête depuis très longtemps. Mais bon, parfois on a des fantasmes qu'on n'assouvit pas tout de suite et c'est la rencontre avec Pierre Dominique Burgaud qui a été le déclic. C'est un vrai travail à quatre mains ce conte ? Oui, vraiment, ce fut un pingpong permanent. C'est-à-dire qu'on s'est rencontré pour la première fois il y a 2 ans, c'était un auteur qui travaillait chez BMG, j'aimais beaucoup ses textes, nous avons déjeuné ensemble et je lui ai demandé de faire un conte musical pour enfant. La petite anecdote, c'est que le jour où nous avons mangé, il venait de récupérer un texte qu'il venait de faire, et qui était un texte pour un livre d'enfant. C'était déjà un bon signe (rire). On a démarré comme ça : avec des idées dans tous les sens, en sachant que nous ne voulions pas faire un conte musical avec des animaux, ce qui est quelque chose de fait et refait, nous voulions nous démarquer. Nous voulions situer ça dans un angle assez réel. L'idée du grand magasin c'est le mélange du concret, et les jouets qui s'animent c'est l'imaginaire pur. Le soldat rose, c'est le vilain petit canard de Monsieur Chédid ? Exactement, c'est celui qui est rejeté, un anti-héros qui devient un héros. C'est assez attendrissant et finalement la vie est pareille. Quand on raconte la vie de gens dit “ ordinaire ”, on s'aperçoit qu'ils ont tous une histoire bien particulière. Le troisième à venir symbolisait votre rêve, c'est le dessinateur Cyril Houplain ? La première étape, ce fut d'écrire les chansons et moi je les ai maquettées chez moi dans mon studio, de façon à les envoyer aux artistes. Cyril est intervenu aussitôt sur les maquettes en créant des personnages par rapport à nos idées. Il m'a montré au fil des mois les dessins. J'ai senti assez vite que cela correspondait bien à l'idée que j'en avais. Il est rentré dans l'univers assez facilement.

Comment avez-vous sélectionné les artistes qui vous accompagnent dans le conte, vous avez pris ceux qui ont gardé leur âme d'enfants ? (rire) Vous savez, pour faire un métier comme ça, vaut mieux avoir laissé un pied dans l'enfance. J'ai surtout choisi les artistes par rapport aux chansons. Quand elles furent terminées, on se posait la question de savoir qui pourrait l'interpréter le mieux possible. C'est un travail de metteur en scène qui sur son scénario imagine le casting qu'il va faire. Ce que je peux dire, c'est qu'ils ont tous dit oui sans problème. Vous avez des enfants ou des petits enfants selon l'âge des protagonistes, est-ce que c'est aussi pour vos bambins personnels que vous avez décidé de faire ce projet ? On a tous, étant enfant, été bercé par Le petit prince, soit par Casse noisette ou Pierre et le loup, des chansons qui nous restent dans l'inconscient. C'est vrai que pouvoir transmettre ça et se dire qu'on est sur un disque pour enfant, mais pas seulement, car il est destiné aussi aux grands, c'est fantastique. Personnellement j'ai participé à Emilie jolie et presque trente ans après, beaucoup de personnes m'en parlent encore. Cela vous a inspiré ce conte de Philippe Chatel ? Je trouvais le concept formidable, l'idée de rassembler des artistes différents comme Brassens, Salvador, Souchon, Voulzy et d'autres : c'était un mélange de style qui se retrouvait sur une œuvre parfaite. Même quand on l'écoute encore aujourd'hui ça tient vraiment le coup. On fait les choses de manière artisanale et sincère et ensuite c'est le public qui décide. Donc un groupe de musiciens ou de saltimbanques et une voix off de grand charisme : Catherine Jacob ? La question de la narration, c'était une grande question. C'est quand même la personne qui fait le lien entre chaque personnage, qui explique, qui doit être à la fois drôle, triste, émouvante, je pensais vraiment à une actrice et puis les hasards de la vie m'ont fait voir un film qui s'appelle La première fois que j'ai eu 20 ans et Catherine jouait la mère dedans. Je ne la connaissais pas du tout, je l'ai appelé, je lui ai proposé et elle était emballée. Toute excitée qu'on lui propose quelque chose qui sorte de l'ordinaire de ce qu'on lui propose en général. Savez-vous pourquoi ce genre de projet est très rare en France ? Il y a beaucoup de choses pour les enfants qui sont faites, mais pas dans cet esprit-là de faire chanter des interprètes prestigieux. Je ne sais pas, parce que les gens n'y croient pas ou n'ont pas envie de le faire. C'est une longue route, c'est astreignant de s'y coller. Nous travaillons dessus depuis 2 ans, je pense qu'il faut vraiment avoir le désir d'aller au bout. Mais vous avez l'impression de faire un truc utile. De rassembler les enfants et les parents ensemble.  Pierre Derensy

d i d e h C s i u Lo


NV #126

23/01/07

11:25

Page 3

BP 62 - 06142 VENCE cedex Téléphone 04 93 58 51 51 Fax 04 93 58 51 53 E-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr Site www.nouvelle-vague.com ********************************************************** Directeur de la publication Philippe Perret Rédacteur en chef Philippe Perret Responsable communication et publicité David Bartoli Rédacteur Matthieu Bescond Ont collaboré à ce numéro Aboubacar Mbae, Alexandre Labourdette, Alice Viéville, Amélie Maurette, Anaïs Vaillant, Aurélie Selvi, Benjamin Brégeaut, Benjamin Videau, Céline Rastello, Christel Beguin-Berard, Christophe Guilbert, Christophe Meade, Daniel Chauvet, David Jeanne, Delphine Oliva, Elodie Morana, Emmanuel Truchet, Fabrice Le Querré, François Devred, Frédéric Delpui, Frédéric Perret, Guillaume Borgomano, Guillaume Lacombe, Guillaume Martel, Jacques Lerognon, Jean-Jacques Massé, Jean-Paul Boyer, Jean-Sébastien Zanchi, Jessica Van den Torren, Laure Rivaud-Pearce, Marc Chaix, Marc Di Rosa, Mariama Diané, Micheline Perret, Mourad Rebbani, Olivier Kerdudo, Pascal Linte, Patricia Perret, Philippe Coté, Philippe Perret, Pierre-Marie Gori, Pierre Derensy, Raymond Serini, Sarah Tordjman, Simon Pégurier, Valentin Morisseau, Virginie Ratto , Yann Cohignac. Correspondants Thierry Arnaud / Cosmic Trip (Draguignan), Yan Guilleux / ACDC (Fréjus), Sylvain Besse / Tandem (Toulon), Eric Prenot / Zigoto Production (Drôme/Ardèche), Manu / Machination (Avignon), Benoît Bastide / Direkt Tribal Family. Tirage 10 000 exemplaires (certifié par l’OJD 2005) Dépôt légal 1er trimestre 2007 N° ISSN 1266-8591 Maquette Patricia Perret & Philippe Perret Photo couverture X Impression NIS Photoffset - St Laurent du Var Régie publicitaire régionale La Plage Régie publicitaire nationale Public Nouvelle Vague est édité par l’association La Plage. «La rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires.»

Prochain numéro le 28 février 2007

((( Distribution ))) «Nouvelle Vague» est distribué gratuitement sur plus de 350 points de la région Sud-Est.

ALPES-MARITIMES (06) ANTIBES : AU BAR EN BIAIS, BIJ, OFFICE DU TOURISME, DEAL MUSIC. / CAGNES SUR MER : GAME'S, OFFICE DU TOURISME, LE BIRDY, CENTRE CULTUREL, A CAPELLA, STUDIO MARYLIN, MILLENIUM STUDIO. / CANNES : LYCÉE CARNOT, LYCÉE BRISTOL, LOGIS DES JEUNES DE PROVENCE, MIXAGE 06400 CANNES FNAC, VILLE DE CANNES - DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES, SUN7 CAFÉ, AMSTEL, PREMIUM SHOP, MADISON NUGGETS, CANNES JEUNESSE INFORMATION, THEATRE DE LA LICORNE, MJC PICAUD, MÉDIATHÈQUE, TWIGGY, LIME LIGHT RECORDS, WORK MUSIC CONCEPT, THEATRE ALEXANDRE III. / CANNES LA BOCCA : LASER QUEST, SALLE LES ARLUCS. / CARROS : FORUM JACQUES PREVERT, MEDIATHEQUE ANDRE VERDET, SALLE JULIETTE GRECO, FREQUENCE K. / DRAP : STUDIO ICEBERG. / LE CANNET : RADIO AS 89.6 FM, ESPACE LASER. / LA TRINITÉ : MÉDIATHÈQUE. / GRASSE : AGORA FM, BIBILIOTHEQUE MUNICIPALE, ESPACE CULTUREL ALTITUDE 500, MAIRIE DE GRASSE. / MANDELIEU : CULTURA. / NICE : EDHEC, LYCÉE LES EUCALYPTUS, FACULTÉ DES LETTRES, ESPACE D'ANIMATION ET DE LOISIRS, L'ARENE, ESPACE MAGNAN, FACULTÉ DE DROIT, HI HOTEL, MEP, FRANCE BLEU, VIRGIN MÉGASTORE, LES FICTIONAUTES, SONIC IMPORT, GATTI MUSIQUE, HIGH TECH, FNAC, SACEM, EUROPE 2, AKIRA, HIT IMPORT, LE BAGATELLE, JUNGLE ART, SB MUSIQUE , APOCALYPSE RECORDS, LE BIG BEN, LA BODÉGUITA DEL HAVANA, CENTRE INFO JEUNESSE, RELAIS DES ASSOCIATIONS, SMARTIES, LE VOLUME, HELIOTROPE, LE BOOGALOO, STUDIO ARION, LE GRAND CAFE DES ARTS, BIBLIOTHÈQUE LOUIS NUCÉRA, LE SNAKE PIT, DIGITAL RENDEZ-VOUS, NOUVELLES, FACULTÉ DE PSYCHOLOGIE, DISCOTHÈQUE ST-ROCH, CEDAC CIMIEZ, FACULTÉ DES SCIENCES, RTL 2, CARS PHOCÉENS, BAR DES OISEAUX, TAPAS MOVIDA, LES DEUX FRÈRES, LE THE O'BLUES, L'AFTER, LES DISTILLERIES IDEALES, TOP US, GHOST HOUSE, L'ATELIER, BLUE WHALES, WATER BAR, OFFICE DU TOURISME, LE P.I.C., UFCV, CENTRE MUSICAL COTE D'AZUR, ESRA, LE KETJE, SEZAMO , APP, LE HUBLOT, THÉÂTRE LINO VENTURA, BULLDOG PUB, STACCATO, DISCOTHÈQUE DE CAUCADE, ADEM 06. / SAINT ANDRE DE LA ROCHE : POINT INFORMATION JEUNESSE, MEDIATHEQUE. / SAINT LAURENT DU VAR : CONSERVATOIRE MUNICIPAL BIJ, LE PRIEURE, MUSIC 3000, JAZZ ROCK CAFÉ, OFFICE DE TOURISME. / SAINT PAUL : LA BROUETTE. / VENCE : BAR LE CLUB, LE PETIT CREUX, STUDIOS DU SOLEIL, MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE, ACCUEIL EMPLOI, CENTRE CULTUREL, TRÉSOR PUBLIC, SERVICE JEUNESSE, MAIRIE DE VENCE, OFFICE DU TOURISME, CINÉMA CASINO, LYCÉE HENRI MATISSE, NICE-MATIN, NUITS DU SUD, LA GRIGNOTTE. / VILLENEUVE LOUBET : TEXAS TRUCK, SUN MUSIC. ARDÈCHE (07) VIVIERS : ZIGOTO PRODUCTIONS. BOUCHES-DU-RHÔNE (13) AIX EN PROVENCE : SALLE DU BOIS DE L'AUNE, CECDC, MJC PRÉVERT, NUGGETS, COMPACT CLUB, LABO MISTRAL, TROC'N'ROLL, LA FONDERIE, THÉÂTRE ET CHANSONS, OFFICE DU TOURISME, DRAC P.A.C.A., ARCADE. / AUBAGNE ESCALE ST MICHEL, LA BOITE À RÉPÈT'. / CABRIES : MILONGA MUSIC. / ISTRES : L'USINE. / MARSEILLE : O'CD, BAR DE LA PLAINE, HÔTEL DE LA MUSIQUE, STUPEUR & TROMPETTE !, KALEIDOSCOPE, L'EXODUS, SABRE-TOOTH RECORDS, LA MACHINE A COUDRE, CITY ZEN CAFE, LE REVEIL, LE PELLE MÊLE, OFFICE DU TOURISME, HARMONIA MUNDI, ESPACE CULTURE, FNAC, BIBLIOTHEQUE DE MARSEILLE À VOCATION RÉGIONALE - ALCAZAR, GIBERT JOSEPH, CITÉ DE LA MUSIQUE, LA CAVE (CITÉ DE LA MUSIQUE DE MARSEILLE), CENTRE RÉGIONAL DE DOCUMENTATION PÉDAGOGIQUE, CRIJ, LES DANAÏDES, CENTRAL MUSIC OCCASION, POLE INFO MUSIQUE. / AGESCA, LA MESON, DOCK DES SUDS, PARVIS DES ARTS, LE CRI DU PORT, STUDIO M, FACULTE SAINT-CHARLES, LA FRICHE LA BELLE DE MAI, CABARET ALÉATOIRE, RADIO GRENOUILLE, L'EMBOBINEUSE, LE NOMAD' CAFÉ, ESPACE HYPERION, REPETITA, LEDA ATOMICA MUSIQUES, POSTE A GALENE, SCOTTO, L'ATELIER DES VENTS, MASSILIA RECORDS, MUSIC SHOP, MUSIC LEADER INTERNATIONAL LA BAGUETTERIE, CAFÉ JULIEN, ESPACE JULIEN, ATHANOR THEATRE, VIDEODROME, LA MAISON HANTEE, TRIPSICHORD, LE LOUNGE, LE POULPASON, DAN RACING, L'INTERMEDIAIRE, MELODY CAFÉ, RED LION IN TOWN, LOLLIPOP MUSIC STORE, EL ACHE DE CUBA, LE SON D'ORIENT, LE BALTHAZAR ,VIRGIN MEGASTORE, GEBELIN MUSIQUE, AUCHAN, CULTURA, PLANET SATURN, LE MOULIN, STUDIO CACTUS, A.T.S. MUSIC / AFQH PRODUCTION, CONSEIL REGIONAL P.A.C.A. / PLAN DE CAMPAGNE : AVANT CAP, PLANÈTE SATURN, VIRGIN MÉGASTORE, MUSIQUE N°1. DRÔME (26) MONTELIMAR : ESPACE LASER, SUN MUSIC. / VALENCE : LA PLAGE. GARD (30) NIMES : 119, ARMATURE, PERISCOPE, 340 MS, HADDOCK CAFÉ, FNAC, TAM TAM. HÉRAULT (34) MONTPELLIER : O'CD, FNAC, ROCKSTORE, CROUS, L’ANTIROUILLE, CRIJ. VAR (83) DRAGUIGNAN : COSMIC TRIP, THÉÂTRES EN DRACÉNIE, RHAPSODY, SMAD, BIJ, MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE DU VAR, LIBRAIRIE PAPIERS COLLÉS, OFFICE DE TOURISME, FRICHE DES REMP'ARTS, LE MARQUE PAGE. / FREJUS : HBN MUSIC, LASER QUEST, MÉDIATHÈQUE, MELODY, MISSION LOCALE, POINT INFO JEUNESSE, PAPA ROGER SNACK, AGORA, ORLANDO, CAFÉ DE L'ESTÉREL, HORIZON 2000, L'AGACHON ERA - CENTRE SOCIAL, FORUM ACOUSTIK, RHAPSODY, ACDC. / LA GARDE : STEEL MUSIC, VIRGIN STORE. / LA VALETTE : INDIANA COFFEE. SAINT AYGULF : COX IN HELL STUDIO. / SAINT RAPHAËL : BUREAU INFORMATION JEUNESSE, IUT, LE GRAPHITO, LOCH NESS, MÉDIATHÈQUE DU CENTRE CULTUREL RTL 2, SNACK PACHA, TRIANGLE, SPIRIT, L'INTROUVABLE, LASER MUSIC, ARIA, AGORA, LES LOGIS DE L'ASPE - CENTRE SOCIAL ET CULTUREL , COMKWATT COMMUNICATION, HELP MUSIC. / SIX-FOURS-LES-PLAGES : ESPACE CULTUREL ANDRÉ MALRAUX. / TOULON : ZENITH OMEGA, OMEGA LIVE, FNAC, LE BAR A THYM, MUR DU SON, PEOPLE RAG, ESPACE LASER, STUDIO MUSIC, CINÉMA LE ROYAL, CREP DES LICES, PIM, CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR, SAMBA, MÉGAPHONE, NATURAL MYSTIC, KFS SKATE SHOP, STEEL MUSIC, ARGENCE MUSIQUE, FWF SONORISATION, TANDEM. / VILLECROZE : LE CERCLE DE L'AVENIR. VAUCLUSE (84) AVIGNON : LE ZINGO, TRAX, IDOLS, SOUND SYSTEM, UTOPIA, AJMI / LA MANUTENTION 84000, ROUGE GORGE, RED LION, LES YEUX DU CHAT, CECCANO, ADDM 84, LA BULLE SONORE, GENERAL MUSIC, SING SING MARKET, SIX PACK, LA CAVE BREYSSE, LE COULOIR, LE MAGAZIN, LA CUISINE DES MECHANTES, PUB Z, BODY ART, LES FERRAILLEURS, FESTIVAL MUSIC DAMPIERRE, JARDINS SUSPENDUS, GUITARE BROTHER, FNAC, CONSEIL GÉNÉRAL DE VAUCLUSE.

Disponible également par abonnement

(voir page 23)

Charlélie COUTURE

À votre avis est-ce par toujours très difficile à établir. le “ non ” qu'on grandit Je suis ma ligne en effet. et que l'on devient plus C'est un moyen aussi de fort ? déclarer qu'un artiste ne Quel que soit le jeu, on ne se positionne donc peut pas gagner la partie jamais, mais surtout ne si on ne se décide pas à “ doit pas se faire rattraper, prendre ”. car un artiste n'a pas à À quel artiste avezdonner son avis mais doit vous dit non pour la plutôt donner du plaisir ? dernière fois ? Etre un artiste, c'est simpleLe grand sage Charlélie n'est pas Je reçois beaucoup de ment être mu par la puissandemandes sur mon site qui ce de ses émotions plutôt encore un vieux bonze. Il respire et viennent d'artistes qui me que par l'analyse et la chante fort, ses guitares s'en resdemandent des premières réflexion cartésienne. sentent et chauffent jusqu'à l'emparties... brasement. Il n'y a qu'à écouter son Dans vos chansons, on Et le regrettez-vous ? vous sent aussi plus radidernier album New-Yorcoeur pour Avoue que je ne peux pas cal sur vous-même, avec s'apercevoir que l'homme sage est prendre deux personnes toujours un adolescent mi-perturbé, moins de compromis, pour le même spectacle. totalement libre de se mi-chahuteur, mais avec un gros Plus on dit à Charlélie faire tirer des autoporcœur en forme de pomme. qu'aller par delà les traits musicaux ? océans est une conneJ'étais un des fils du rock franrie, plus il le fait ? çais, maintenant j'en suis un des pères. Je n'ai plus Il y a heureusement des conseils que je n'ai pas rien à prouver. Je suis ce que je suis qu'on le veuille entendus. au non. J'assume. L'air de New-York vous a rajeuni ? Qu'est-ce qui s'est passé dans la chambre où Je ne suis plus ce que j'ai été, mais je ne suis pas vous avez mixé votre album, un incendie ? encore ce que je vais être. Oui, dix jours après notre départ l'étage entier est Vous étiez parti pour la peinture et finale- parti en fumée. Un gros incendie au 16ème étage de ment la musique vous a rattrapé ? l'hôtel. On a travaillé dans un étage en travaux Je suis parti pour la peinture point. La musique me dans lequel nous étions seuls à part les ouvriers et court après oui. une Belphegor qui refusait de se faire déloger malJ'ai l'impression, en suivant votre parcours, gré les marteaux piqueurs. On nous avait autorisés que vous vous servez de la peinture pour à y faire notre boucan, mais on en faisait encore faire de la musique mais que la réciproque moins qu'elle avec ses télés à fond. Dix jours après n'est pas vraie ? donc, elle est partie... Peut-être. Je peins cependant rarement dans le Est-ce que votre exil était dû aussi au fait qu'ici silence, d'autant que même lorsque mon Ipod est dans l'autre pays du fromage, on n'aime pas éteint, j'entends toujours de la musique. Le fait segmenter un artiste dans plusieurs domaines ? d'avoir fait des concerts dans le monde entier m'a C'est ça, j'étais comme une vache qui rit emballée donné une ouverture que je n'aurais pas eue, si dans mon papier aluminium. j'étais resté dans mon atelier, tourné sur mes pros- Marseille, c'est le New-York de l'Europe ? pectives visuelles. Marseille c'est la ville de Mars, avec les brillances Bizarrement ce disque est peut-être votre et les reflets sur l'eau, avec les accents qui chandisque le plus français, le plus soigné dans le tent et l'OM qui fédèrent la ville. New York c'est texte ? Babel, la ville la plus riche et la plus cosmopolite Un arbre n'est ni gai, ni triste, il est comme on le du Monde, la “ villusion ”, la ville de toutes les illuvoit. C'est le regard qu'on porte sur le monde qui sions, la cité de la diversité. fait le monde. Il n'y a pas de vérité, il n'y a que des Votre histoire d'amour avec le Web dure interprétations de la réalité. depuis longtemps déjà, que trouvez-vous de Musicalement là, il tend vers le rock abrasif bien dans ce média tant décrié ? des clubs, vous aviez envie de vous lâcher à Un contact direct de personne à personne. Le nouveau ? moyen d'éviter ceux qui parlent au nom des autres et Depuis Poèmes rock, c'est le premier disque que qui en profitent pour leur faire dire ce qu'ils veulent j'enregistre live en studio. Ça change tout en effet. entendre. Sur le Web, chacun dit ce qu'il pense. L'énergie qu'on dégage sur scène apparaît telle Après le 11 septembre 2001, prendre ses quelle sur les morceaux qu'on a enregistrés. Du fait valises et être étranger dans une ville traude l'urgence, je me suis moins posé de questions. matisé fut-il quelque chose de facile ? C'est l'instinctivité dans votre façon de tra- Rien n'est jamais facile, pour personne. Ce n'est vailler qui vous a amené à mettre de l'énergie pas facile d'être une antilope, ce n'est pas facile ou est-ce plutôt la compagnie de musiciens d'être un lion. Ce n'est pas facile d'être juif, ce qui aiment monter les amplis ? n'est pas facile d'être un bon père, ce n'est pas Les choses que j'avais à dire ne devaient pas être facile d'être heureux, ce n'est pas facile d'être intelmurmurées. Les musiciens n'écoutent pas les ligent, ce n'est pas facile d'être tout court, pour textes, c'est la musique qu'ils font parler, et c'est ce personne. Donc, en effet, refaire sa vie et quitter que je cherche depuis toujours : trouver une concorson pays pour l'amour de l'Art, pour préserver ma dance entre des textes forts, si désespérés soientliberté de créer, pour croire à demain, pour toutes ils, et une musique qui refuse de se laisser abattre. les raisons qui m'ont poussé à partir, tout ça n'est Vous dites que ce disque est une bombe, un pas facile. Mais quoi ? Quand j'y serai arrivé, je éclair de lucidité dans une période de saurai aussi pourquoi et comment je suis là brouillage, souffrez-vous de la créduoù je suis. On grandit dans l'effort, lité du monde manichéen ? (quand celui-ci ne vous vainc pas). Influencé par la pub et le marketing, le Vous êtes de la génération du rêve monde s'est simplifié au point de ne américain, alors pas trop déçu ? véhiculer que des “ concepts ”, c'est Les Etats-Unis sont en évolution. à dire des idées concentrées Appuyé par une bande de stracomme des sirops. tèges habiles qui tirent les On vous sent sur la ligne entre ficelles, le fils du père qui dirige le meilleur et le pire, il y a beaule pays a fait des choix politiques coup de chansons ou vous êtes et des engagements militaires qui partagé, mitigé par un choix que ne sont pas partagés par la moitié vous ne voudriez pas prendre ? du pays. Il en va d'ailleurs de même J'ai appris à admettre qu'il fallait rester pour la France… Tous les Américains disponible et alerte. Je ne fais plus de ne sont pas comme ça… projets à long terme. Oui, la frontière entre le beau et le laid, entre le bien et le mal est  Pierre Derensy


NV #126

23/01/07

11:25

Page 4

4 07334 0683130854026 0#

NOUVELLES d’ici et d’ailleurs Région La première diffusion du documentaire Tour de chauffe a eu lieu le mois dernier au Grenier à Sons. Pendant plusieurs mois, le réalisateur et son équipe ont suivi les cinq groupes (Skort, Tchaï Bom, Musard, Fada Tribu, L'Unité) participant à la tournée Tour de Chauffe dans cinq scènes de Musiques Actuelles de la région, recueillant leurs impressions sur l'opération. Après Stickbuzz (Prix du Jury au Festival Musique et Cinéma d'Auxerre en 2003), ce film est le deuxième documentaire musical réalisé par Jérome Huguenin-Virchaux. Le nom de la formation qui représentera la région PACA au Printemps de Bourges est désormais connu. Il s'agira de Narrow Terrence, groupe originaire de la région marseillaise qui s'adonne à une pop brute, avec des atmosphères dominées par des harmonies lo-fi. En attendant de se produire sur une des scènes Découvertes du festival en avril prochain, Narrow Terence bénéficiera du dispositif d'accompagnement et de préparation logiquement nommé En Attendant le Printemps.

UDCM - 1, rue de Nazareth 13011 Marseille. Mail : contact@udcm.net. 04 91 89 62 38. Web : www.udcm.net.

06 Le prochain festival de Musiques Actuelles Tour de Scènes aura lieu du 11 au 21 avril. Le collectif organisateur Une Salle de Concert à Nice lance un appel à tous ceux qui souhaitent s'impliquer et s'investir dans la manifestation : bénévoles, motivés, musiciens, plasticiens, stagiaires, etc. Brain Damage, Kaly Live Dub, et bien d'autres sont d'ores et déjà annoncés. Rappelons que le collectif a pour principal objectif de développer la diffusion de Musiques Actuelles dans les Alpes-Maritimes. Plus d'informations sur le site ci-dessous.

Mail : info@salledeconcert.com. Web : www.salledeconcert.com. La première édition du Festival les Nuits Carrées verra le jour les 29 et 30 juin 2007 dans le magnifique amphithéâtre du Fort Carré d'Antibes. Organisé par Sébastien Hamard et Jonathan Gensburger (Label Note), le festival proposera

février 2007

4

de découvrir, entre autres, la Compagnie l'Unijambiste (Limoges) qui présentera une adaptation d'Hamlet, thème et variations (avec Robert le Magnifique et Psykick Lyricah - mise en scène David Gauchard), Nosfell, Sashird Lao et le vainqueur du Tremplin CASA 2007.

Les Nuits Carrées - BP 152 06603 Antibes cedex. Mail : labelnote@hotmail.fr. L'ADEM 06 organise son sixième Cybertremplin. Gratuit et ouvert aux musiciens des Alpes-Maritimes, le tremplin propose aux lauréats 3 scènes dans le cadre des Soirées Estivales du Conseil Général des AlpesMaritimes et 1500 euros. Les inscriptions se font en ligne sur le site de l'ADEM 06 ou par courrier avant le 1er mars.

ADEM 06 - Immeuble Arénice 455, promenade des Anglais 06299 Nice cedex. 04 93 72 47 60. Mail : cybertremplin@adem06.com. Web : www.adem06.com. L'association SLV et la Ville de Valbonne Sophia-Antipolis lancent un appel à candidature en vue de l'opération Scène Ouverte 2007. Pour participer, les membres des groupes doivent avoir moins de 25 ans et la moitié d'entre eux doit résider ou étudier à Valbonne Sophia-Antipolis. Les formations sélectionnées bénéficieront de plusieurs séances de formations et de répétitions avant le concert final prévu pour le 20/04. Les dossiers de candidatures sont à renvoyer avant le 15/02.

Association SLV - Rue de la Vigne Haute - Ferme Bermond 06560 Valbonne Sophia-Antipolis. 06 07 28 44 23.

13 L'Union des Diffusions de Créations Musicales (UDCM) et plusieurs salles de concert de la région se mobilisent à travers l’opération “Donne ta voix !” pour rappeler que voter est un droit, mais aussi un devoir. Toute une série d'actions est menée dans cette optique, avec notamment des réductions sur les places de concerts sur présentation d'un justificatif d'inscription sur les listes, des prises de paroles d'artistes et des débats, ou encore la projection d'un film de Jérôme Huguenin-Virchaux sur le sujet, qui associe micro-trottoir et points de vue d'artistes.

UDCM - 1, rue de Nazareth 13011 Marseille. 04 91 89 62 38. Mail : contact@udcm.net. Web : www.udcm.net.

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:25

Page 5

La troisième édition du forum des musiques du Monde, Babel Med Music, se tiendra du 29 au 31/03 sur le site du Dock des Suds. Au programme, un salon réservé aux professionnels, des conférences ouvertes au public, et pas moins de 10 concerts par soir avec des formations sélectionnées sur candidatures.

Dock des Suds - 12, rue Urbain V 13002 Marseille. 04 91 99 00 00. Web : www.dockdes-suds.org. Liveinmarseille.com a besoin d'adhérents. Partie intégrante de l'AGESCA (association à but non lucratif qui gère le Pôle Info Musique), le site associatif et militant marseillais qui regroupe agenda, interviews, critiques de concerts et de disques, a besoin de supports et de soutiens. Ceux qui apprécient la démarche de l'association sont invités à soutenir l'aventure en envoyant un chèque symbolique de 4 euros à l'adresse postale ci-dessous. Par ailleurs, Liveinmarseille.com organise une exposition de photos de concerts au Lollipop Music Store (2 bd Théodore Thurner 13006 Marseille) courant février 2007. 40 photos de concerts réalisées par Pirlouiiiit dans toutes les salles de Marseille en 2006 y seront exposées, tous styles de musiques confondus. Vernissage le mercredi 7 février à 19h avec en prime un concert acoustique de On Vend la Caravane.

AGESCA - 60, rue Consolat 13001 Marseille. Mail : contact@liveinmarseille.com. Web : www.liveinmarseille.com.

84 L'association Spectacul'Art organise le 10/02 prochain sa 2ème scène ouverte à la salle Benoît XII à Avignon. Ouverte à tous, sans limites d'âge ou de styles, la scène ouverte s'adresse à plusieurs disciplines (musique, chant, théâtre, cirque…). Sur vote du public, les lauréats se verront remettre un chèque de 100 euros et la possibilité de se produire dans une salle de spectacle de la région. Renseignements et inscriptions au numéro ci-dessous.

Spectacul'Art - 1, chemin des bouquets 84140 Montfavet. Mail : contact@spectaculart.com. 06 68 68 84 84.

Ailleurs Le label indépendant Altermuzik propose une alternative très intéressante à la promotion d'artiste et à la diffusion de sa musique. Via Internet, la structure propose une plate-forme interactive de distribution et de promotion en ligne dédiée aux artistes émergents. Tous les morceaux disponibles sont en écoute libre trois fois. L'internaute peut ensuite choisir d'acheter le titre en téléchargement, reversant ainsi 50% du prix de vente à l'artiste. À cela s'ajoute un système de parrainage. Si l'internaute ayant téléchargé un morceau le met ensuite à disposition sur le P2P, son blog ou autre, il touchera alors jusqu'à 20% du prix de vente si d'autres achètent ce morceau. Un système de votes est mis en place et met en avant les artistes les plus plébiscités. Ceux qui rencontrent le plus de succès sont ensuite présentés aux réseaux de promotions classiques (radios, presse, spécialisée, etc.). Un site extrêmement bien construit pour un concept intelligent qui utilise le P2P comme moyen de promotion, tout en fixant un cadre légal. Voilà qui mérite d'être découvert dans la minute. Web : www.altermuzik.com

février 2007

5

nouvelle vague # 126

Le Festival International de la BD d'Angoulême réitère son opération Concerts de dessins, en partenariat avec Gibson. Le concept est simple : une histoire est dessinée, à la fois sur scène et sur grand écran, à partir d'un scénario écrit au préalable. En parallèle de la création, les dessinateurs sont accompagnés en live par une formation musicale. Une démarche originale qui permet d'instaurer un vrai dialogue entre ces deux disciplines artistiques, tout en rendant la création de l'œuvre vivante.

Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême - 71, rue Hergé 16000 Angoulême. 05 45 97 86 50. Mail : info@bdangoulême.com. L'association Ecarlate et le label indépendant Absynthetic Records lancent un appel à candidature en vue de participer à la compilation Les éclectiques d'Absynthetic vol. III. Tous les styles sont acceptés et aucun frais de participations n'est demandé. Les dossiers (CD audio, biographie, dossier de presse…) sont à envoyés avant le 27/02 à l'adresse ci-dessous. Plus d'informations sur le site Web de l'association.

Absynthetic Records - Association Ecarlate Compilation 3 - 65, avenue Desandrouins 59300 Valenciennes. Web : www.absynthetic.fr. L'équipe du site référence infoconcert.com se lance dans une nouvelle aventure et crée le portail web 2.0 Tousenlive.com. Un site communautaire qui s'adresse à tous les acteurs du monde musical, qu'ils soient Sur la scène, Devant la scène, ou Derrière la scène. Ergonomique et doté d'outils multimedia simples d'utilisation (vidéo, audio, photo), tousenlive.com risque fort de connaître un développement fulgurant. Web : www.tousenlive.com


NV #126

23/01/07

11:26

Page 6

CONCERTS FEVRIER 01 Scène Ouverte Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 02 TONY PETRUCCIANI TRIO Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 02 WATCHA CLAN SOUND SYSTEM / R-COLA / POULET Les 2 Frères - Nice 21h (Panda06 : 06 60 41 88 31) 03 MAGMA / MARTO VENTOUZ Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 03 SEYNI & YELIBA / BABYCLONE / LEÏDO MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 03 FRANCO FERRANTE GROUPE Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 03 Jazz Voice Concert Espace Mimont - Cannes 20h30 (06 85 09 39 87) 03 GORAN BREGOVIC & L’ORCHESTRE DES MARIAGES ET DES ENTERREMENTS Palais des Festivals - Cannes 20h30 (04 93 39 24 53) 03 SEBASTIEN CHAUMONT QUARTET Cave Romagnan - Nice (04 93 87 91 55) 04 JEANNIVEE GUTHRIE TRIO Restaurant Les Strélitzias - Juan les Pins (04 92 93 64 00) 04 SLIT / CLICHÉ BOYS / IBOGAINE Le Volume - Nice (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 07 PLAYMATES ON THE RUN / RAPTUSa Les 2 Frères - Nice (04 93 80 77 61) 08 MADEMOISELLE K / MAUPITY Forum Nice Nord 21h (04 93 84 24 37) 08 Scène Ouverte Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 09 NICO MORELLI MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 09 ARNOISE JAZZ PROJECT Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 09 SWING DA BOSSA / KING SELEWA Le Sézamo - Nice 20h (Panda 06 : 06 23 86 68 64) 10 ONE NIGHT OF QUEEN La Palestre - Le Cannet 20h30 (Image Publique :04 93 19 37 40) 10 PERCUPASSIONS Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 10 CHICCA & INTRIGO Eden Casino - Juan les Pins (04 92 93 71 71) 10 BABYCLONE / CYCLONIX Le Sézamo - Nice (06 12 76 04 93) 10 FRANCOIS CHASSAGNITE QUARTET Cave Romagnan - Nice (04 93 87 91 55) 11 PSYCHO WITCHES / THE LONGBOARDS / THE ACAPULCOPS Le Volume Nice (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 15 Scène Ouverte Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 15 THE HOLY MOUNTAIN / GET RICH OR DIE / IN OTHER CLIMES Le Volume Nice (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 16 GROUNDATION / LEIDO Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 16 LA MARMITE INFERNALE / SASHIRD LAO / MERAKHAAZAN MJC Picaud Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 16 CAPTAIN JOE QUARTET Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 17 Firme Record’s : META-STAZ / SIKEN / DJ BARON / TRINYTHA / UNIX Salle Juliette Greco - Carros 20h30 (04 93 08 76 07) 17 OMAR SOSA TRIO Cedac de Cimiez - Nice 21h (04 93 53 89 66) 17 Finale Tremplin 2007 : LE MAXIMUM KOUETTE... MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 17 ALESSIO MENCONI INVITE EDDY GAULEIN-STEF Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 17 RYOKO NURUKI QUARTET Cave Romagnan - Nice (04 93 87 91 55) 17 113 / SINIK / SEFYU / MAC TYER / DJ BOUDJ Palais Nikaïa - Nice 20h 18 Les Chansonniers : JEAN AMADOU / JACQUES MAILHOT / MICHEL GUIDONI Palais de la Méditerranée - Nice 17h (Sud Concerts : 04 91 80 10 89) 20 PTORN MY PRIDE / DISMO / PNEUMATIC HEAD COMPRESSOR / AMADEUS Le Volume - Nice 20h (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 22 FADA TRIBU / BASTA PAÏ PAÏ Le Volume - Nice (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 22 Scène Ouverte Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 23 FADA TRIBU Foyer Valrose Faculté de Sciences - Nice 23 JOYEUX URBAINS Espace Culturel Altitude 500 - Grasse 20h30 (04 93 36 35 64) 23 CC5 MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 23 MICHEL PRANDI Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 23 BRIGITTE DUMAS QUARTET & LES GOSPELS SINGERS Le Sézamo - Nice (04 92 04 06 11) 24 SEAN LENNON Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 24 EDDY RAY COOPER Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 24 DIEGO PALLAVAS / DREBEAN / CHASING PAPERBOY / CHIKUNGUNYA Le Volume - Nice (Asso Le Décapsuleur : 04 93 26 75 20) 24 ANTOINE MARCEL QUARTET Cave Romagnan - Nice (04 93 87 91 55)

15 Rumore Jazz : ENRICO PIERANUNZI QUARTET Théâtre des Variétés Monaco 20h30

01 SWING DIDO Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 05 Scène Ouverte Acoustique Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 06 Scène Ouverte Jazz : FABIEN GIACCHI TRIO Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 07 VICTOR RICE Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 08 CELTIC KANAN Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 09 SINCLAIR / SMOOTH Espace Malraux - Six Fours les Plages 21h (04 94 74 77 79) 09 MADEMOISELLE K / NADJ / PAINGELS Oméga Live - Toulon 21h (Tandem : 04 98 070 070) 09 JEAN DIONISI JAZZ BAND Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer 19h30 (04 94 88 53 90) 09 WAYWARD TO GENTLEWOMEN / ALIAS MOTEL Le Shannon - Toulon (Daydream Nation : 06 71 96 36 12) 10 NERY / LES GROSSES PAPILLES Oméga Live - Toulon 21h (Tandem : 04 98 070 070) 11 WEEPERS CIRCUS / LEOPARLEUR CREP des Lices - Toulon (04 94 24 72 83) 12 Scène Ouverte Acoustique Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 13 BLACK UHURU / RASITES Oméga Live - Toulon 20h30 (Tandem : 04 98 070 070) 15 LES 100G DE TETES Crep des Lices - Toulon (04 94 24 72 72) 15 KINGMEDOO Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 16 AN PIERLE & WHITE VELVET Théâtre en Dracénie - Draguignan (04 94 50 59 59) 16 DINAME FEAT. REPREZ’I SISTA LEO MEETS STB CREW Indiana Coffee - La Valette 21h (06 06 66 13 19) 16 KARSOHN / HEADCHARGER / RAMAN GIFTA / GET RICH OR DIE La Civette - La Seyne sur Mer 17 Concert Scène Locale : P-TROLL Oméga Live - Toulon 21h (Tandem : 04 98 070 070) 19 Scène Ouverte Acoustique Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10)

février 2007

6

nouvelle vague # 126

22 WISE / ALF Théâtre Denis - Toulon 20h30 (Tandem : 04 98 070 070) 22 MARIE SO Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 23 JULIETTE GRECO Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 23 SUPERDOG / MORNING FAVORITES / LALIE La Civette Marseillaise - La Seyne sur Mer (Daydream Nation : 06 71 96 36 12) 23 DIAM’S Zénith Oméga - Toulon 20h (Tandem : 04 98 070 070) 24 ESBJÖRN SVENSSON TRIO Espace Malraux - Six Fours les Plages 21h (04 94 74 77 79) 24 FADA TRIBU Indiana Coffee - La Valette (04 94 65 80 97) 24 Concert Scène Locale Oméga Live - Toulon 21h (Tandem : 04 98 070 070) 26 Scène Ouverte Acoustique Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 27 Scène Ouverte Funk : 5/4 WESTERN Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 28 FUTURE SOUNDS OF JAZZ Le Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10)

01 SONIC ASSASIN La Machine à Coudre - Marseille 22h (04 91 55 62 65) 01 Scène Ouverte : BARRIO JABOUR El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 01 ALABAMA SLIM & NEAL BLACK / SIMON SIEGER Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 01 LA MARQUISE L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 02 GRAND CORPS MALADE Espace Julien - Marseille 21h (Adam : 04 91 60 61 62) 02 LA VARDA Nomad’Café - Marseille 20h30 (04 91 62 49 77) 02 SAYON BAMBA CAMARA / SEYNI & YELIBA MJC L’Escale - Aubagne 21h (04 42 18 17 17) 02 OMAR PERRY / JAH MASON Le Moulin - Marseille (04 91 06 33 94) 02 LAURENT GARNIER / DJINXX AKA ELECTRONIC RESISTANCE / PAUL / L’AMATEUR Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (08 99 700 821 * 02020) 02 MATT ELLIOTT / BARTH Espace Doun - Rognes 21h (04 42 50 10 85) 02 MALVINA CHANTE AVEC LES LOUPS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 02 FAROUCHE ZOÉ / FRANCIS MODERNE La Machine à Coudre - Marseille 22h (04 91 55 62 65) 02 WILKO JOHNSON / CLAN-D Le Portail Coucou - Salon de Provence 21h (04 90 56 27 99) 02 DISCOTRASH / POLYETHYLENE / THE METROPOLITAIN Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 02 THE DIRTEEZ / THE NEEDS / SACH TRASH Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 02 Happy Garden Party 2 : ANJA SHNEIDER / HERVÉ AK... Le Cargo de Nuit Arles 21h (Natural Groove : 06 98 48 33 42) 02 DAWAMESK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 02 IN’PULSO La Meson - Marseille 20h (06 62 88 40 23) 03 LES GROSSES PAPILLES Forum Fnac La Valentine - Marseille 15h (04 91 35 65 40) 03 LES GROSSES PAPILLES Le Balthazar - Marseille 20h (04 91 42 59 57) 03 SLUDGEDWENDY MJC - Miramas 03 SCREAMIN’TUBES Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 03 JAH MASSON / OMAR PERRY Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 03 PEREZ TROP SKA Le Lounge - Marseille 21h30 (06 10 21 78 74) 03 Jazz & Polar : HUCK PIOLI LE VAN TRIO BMVR Alcazar - Marseille 19h (Le Cri du Port : 04 91 50 51 41) 03 MALVINA CHANTE AVEC LES LOUPS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 03 RAPTUS & BLONDINAMAN / R.COLA / WATCHA CLAN SOUND SYSTEM Le Poulpason - Marseille 21h (04 91 48 85 67) 03 BOMBARDIERS La Machine à Coudre - Marseille 22h (04 91 55 62 65) 03 Happy Garden Party 2 : MARC MARZENIT / OLIVER TWIST... Le Cargo de Nuit - Arles 21h (Natural Groove : 06 98 48 33 42) 03 Scène Ouverte : 1DSENS & FEAT. El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 03 JUSTE DEBOUT Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 03 CLARENCE REID Cabaret Aléatoire - Marseille 21h (04 95 04 95 04) 04 MALVINA CHANTE AVEC LES LOUPS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 18h30 (04 42 27 37 39) 04 Happy Garden Party 2 : IU&NI / CHAMYLIA Le Cargo de Nuit - Arles 21h (Natural Groove : 06 98 48 33 42) 04 BLUE PILLS La Meson - Marseille 19h (06 62 88 40 23) 05 THE DATSUNS L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 05 JAZZ HIP TRIO Cité de la Musique/La Cave - Marseille 21h (04 91 39 28 28) 06 TETSU SAITOH & BARRE PHILLIPS La Meson - Marseille 20h (06 62 88 40 23) 07 Planètes Jeunes - Section Rap L’Affranchi - Marseille 14h (04 91 35 09 19) 07 CEDRIC L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 07 Expo Photo Live in Marseille : ON VEND LA CARAVANE Lollipop Music Store - Marseille 20h (04 91 81 23 39) 08 CATHERINE VINCENT DUO L’Histoire de l’Oeil - Marseille 19h 08 FADA TRIBU L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 08 MALVINA CHANTE AVEC LES LOUPS Théâtre Marie-Jeanne - Aix en Provence 20h30 (04 96 12 00 46) 08 CLAN-D / INNERDOPE Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 08 Scène Ouverte : BARRIO JABOUR El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 08 BLURT Montévidéo - Marseille 20h30 (04 91 37 97 35) 09 FADA TRIBU L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 09 SANSEVERINO L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 09 POUM TCHACK Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 09 RAKEL TRAXX / OTHERSIDE / PRIVATE HELL Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 09 GIORGIO CONTE Institut Culturel Italien - Marseille 20h30 (Le Cri du Port :04 91 50 51 41) 09 MALVINA CHANTE AVEC LES LOUPS Théâtre Marie-Jeanne - Aix en Provence 20h30 (04 96 12 00 46) 09 PAF LE CHIEN Salle des Fêtes - La Roque d’Antheron 20h30 09 AGRESSOR Le Poste à Galène - Marseille 21h (04 91 47 57 99) 09 SPIN ASH LAND / X ET LES AUTRES Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 09 SAF SAP / LES GREMENTS DE FORTUNE Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 09 FADA TRIBU L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 09 SYLVIE PAZ Forum Fnac Centre Bourse - Marseille 17h (04 91 39 94 00) 09 TROBA NOVA Cité de la Musique/Auditorium - Marseille 20h30 (04 91 39 28 28) 10 STEPHANE GUILLAUME QUARTET Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (Asso Charlie Free : 04 42 79 63 60) 10 WEEPERS CIRCUS Forum Fnac La Valentine - Marseille 17h30 (04 91 35 65 40) 10 WEEPERS CIRCUS / LEOPARLEUR L’Affranchi - Marseille 20h30 (04 91 35 09 19) 10 D.FEK DUB ONE / RABBI JC L’Embobineuse - Marseille (04 91 50 66 09) 10 PONI HOAX / JEAN NIPON Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99)


NV #126

23/01/07

11:26

Page 7

10 ARTMANIAC / CEZAIR Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 10 TAN TUDY SOUND SYSTEM Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 10 EDMUR TRIO BALACOBACO El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 10 THE PSYCHO WITCHES & THE LONGBOARDS L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 10 KURTIS BLOW Cabaret Aléatoire - Marseille 21h (04 95 04 95 04) 12 REVO / DJ OTRE L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 12 LATIN JAZZ PROJECT Cité de la Musique/La Cave - Marseille 21h (04 91 39 28 28) 13 Tremplin Découverte L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 14 TRIGGERFINGER / A BRAND Le Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 14 Planètes Jeunes - Section Rap L’Affranchi - Marseille 14h (04 91 35 09 19) 14 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 15 TANYA STEPHENS Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 15 ARWEN / KARSOHN Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 15 DEIRDRE Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 15 Scène Ouverte : BARRIO JABOUR El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 15 ZOREOL L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 16 JEHRO L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 16 PEREZ TROP SKA / MAXIMUM KOUETTE Le Portail Coucou - Salon de Provence 21h (04 90 56 27 99) 16 Jazz & Polar : LEOTRIO Alhambra Cinémarseille - Marseille 20h30 (Le Cri du Port : 04 91 50 51 41) 16 Soirée en faveur du Bénin : SAMBA REGGAE / SKAKOUSTIC / ASSOGO Nomad’Café - Marseille 20h30 (04 91 62 49 77) 16 Tremplin Groupes Locaux Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 16 LO COR DE LA PLANA Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 16 Mars’in Peace : MESSENGERS... El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 16 VIOLETT / THE COGNAC JAYS L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 16 CEUX QUI MARCHENT DEBOUT Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (04 95 04 95 04) 17 MARIE ET SES BEAUX COURTOIS MJC - Venelles (Vocal 26 : 04 75 42 78 33) 17 VINCENT COURTOIS QUARTET Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (Asso Charlie Free : 04 42 79 63 60) 17 STILL LIFE / CLYDE Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 17 TRIPOD / FIS(CH)ER / HEADCHARGER MJC L’Escale - Aubagne 21h (04 42 18 17 17) 17 JULIA DREAMS / DISCOTRASH Le Lounge - Marseille 21h30 (06 10 21 78 74) 17 PAF LE CHIEN Cultura - Marseille La Valentine 16h30 (04 91 87 93 10) 17 CINEMA STRANGE Le Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 17 Ragga Balèti Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 17 GROUNDATION Châteauvallon - Ollioules 20h30 (04 94 22 74 00) 17 SOUL STEREO Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence 20h30 (04 42 21 05 47) 17 JACK DE MARSEILLE / STEVE RACHMAD Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (04 95 04 95 04) 19 Scène Ouverte Jazz Cité de la Musique/Auditorium - Marseille 21h (04 91 39 28 28) 21 Planètes Jeunes - Section Rap L’Affranchi - Marseille 14h (04 91 35 09 19) 21 RIKE Le Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 21 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 21 HUGGIE AND THE GLITTERS / ROBERT DÉDÉ / CITIZEN GO!! / NAPADEPRO Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 21 GIUBEN Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 21 POURPRE AMOR L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 22 Jazz & Polar : STEPHAN OLIVA Le Cri du Port - Marseille 20h30 (04 91 50 51 41) 22 Europe 2 - Nouvelle Scène : KATERINE / DIONYSOS / BALBINO MEDELLIN Dock des Suds - Marseille 20h30 (08 25 83 38 33) 22 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 22 Scène Ouverte : BARRIO JABOUR El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 22 JAHBY & DUB AKOM BAND Café Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 22 KABAR ZENERASYON L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 22 YAM / SAC A BOULONS / GODON Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 23 JEANNE CHERHAL Théâtre Comoedia - Aubagne 21h (04 42 18 19 88) 23 WISE Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 23 ABD AL MALIK L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 23 BLUES ANARSEILLAIS Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 23 Furio #2 : MOTOR / THE HACKER / THOMAS P. HECKMAN Club 88 - Aix en Provence 23h (04 42 23 26 88) 23 DJ TWELVE / AZIAN ZEN / D.FEK DUB ONE / X-ECHO Friche la Belle de Mai - Marseille 23 PETIT VODO Lollipop Music Store - Marseille 18h30 (04 91 81 23 39) 23 PETIT VODO Le Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 23 ALIX L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 23 KABBA MASSAGNA SOUNS SYSTEM Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 24 LES BORDILLES / LES ARG’S Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 24 Bombattak MC’s : BRASCO / EL MATADOR / NUBI / GRINGE / LE TURF L’Affranchi - Marseille 20h30 (04 91 35 09 19) 24 BURNING SKIES / NECROPHAGIST / MISERY INDEX Le Korigan - Luynes 24 Metal Attack IV : RAMAN GIFTA / STEREOXYDE / BLACKSMITH / ADX Le Portail Coucou - Salon de Provence 21h (04 90 56 27 99) 24 MORNING FAVORITES Le Lounge - Marseille 21h30 (06 10 21 78 74) 24 SPEADOMETERS / CUT CHIMIST Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (04 95 04 95 04) 24 BALEINE ET CONTREBASSE Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 24 DAGOBA... Espace Julien - Marseille 20h (04 91 24 34 10) 24 Bastard Party ! : FREEZE DA BOOTY HUNTER / MARVY DA PIMP / MODISH ROBOTER L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 24 ICH BIN DEAD / LOVE MACHINE Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 25 BALEINE ET CONTREBASSE Théâtre et Chansons - Aix en Provence 18h30 (04 42 27 37 39) 26 GROUNDATION Forum Fnac La Valentine - Marseille 17h (04 91 35 65 40) 26 GROUNDATION Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 27 Tremplin Découverte : EULOGY / KARSOHN / LACHESIS L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 28 OLIVIA RUIZ Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 28 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 28 KID FRANCESCOLI L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 28 Tremplin Emergenza Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57)

03 ONSTAP / GRAND CORPS MALADE Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 04 BRUNO ANGELINI La Manutention - Avignon 17h (Ajmi : 04 90 86 08 61) 08 FATUM FATRAS / BASKATINE Akwaba - Chateauneuf de Gadagne 21h (04 90 22 55 54) 08 Forum en Scènes : NAMOGODINE Université Site St Marthe - Avignon 12h 09 WEEPERS CIRCUS / LEOPARLEUR Le Grenier à Sons - Cavaillon 20h30 (04 90 06 44 20) 09 AZIAN Z Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (04 90 22 55 54) 10 Scène Ouverte Salle Benoît XII - Avignon 20h30 (Asso Spectacul’Art : 06 68 68 84 84) 10 LES DOIGTS DE L’HOMME / SANSEVERNO Salle de Montfavet - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 10 Forum en Scènes - Micromuzik & Toys Experience : GOTO80 / COMPUTER TRUCK / SIDABITBALL... La Gare - Coustellet 21h (04 90 76 84 38) 15 CADILLAC MOON Le Rouge Gorge - Avignon 21h (Asso Lucie : 04 90 03 10 45) 15 Forum en Scènes : KILADIKILÉ Passagers du Zinc - Avignon 20h (04 90 89 45 49) 15 LA MARMITE INFERNALE La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 61)

15 Apéro-Concert Le Grenier à Sons - Cavaillon 18h30 (04 90 06 44 20) 15 Forum en Scènes : TUTU DITACITE... Les Passagers du Zinc - Avignon 20h (04 90 89 45 49) 16 Forum en Scènes : HOCUS POCUS / DIZZYLEZ Akwaba - Chateauneuf de Gadagne 21h (04 90 22 55 54) 16 KABBALAH Délirium Tzigane - Avignon 17 Forum en Scènes : UHT / DJ CLICK Le Grenier à Sons - Cavaillon 21h (04 90 06 44 20) 23 LUCID & KOKAZ / DJ REDEYES Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 23 Demi-Finale Tremplin Hors les Caves ! Le Grenier à Sons - Cavaillon 20h30 (04 90 06 44 20) 24 JEANNE CHERHAL Salle Polyvalente - Avignon

02 LES JOYEUX URBAINS Salle Polyvalente - Peipin 21h (04 92 64 02 64) 10 KENZA / TEAM 1 TEAM Café Provisoire - Manosque 21h (04 92 72 43 08) 16 Les Givrés : YOSH / MINIMAN Café Provisoire - Manosque 21h (04 92 72 43 08) 21 BALTHASAR STREIFF & CHRISTIANZEHNDER Théâtre Le Cadran - Briançon 20h30 (04 92 25 52 52)

02 JEREMIE KISLING Théâtre Le Cadran - Briançon 20h30 (04 92 25 52 52) 09 DAVID LINX QUARTET Théâtre Le Cadran - Briançon 20h30 (04 92 25 52 52) 10 NONE SHALL BE SAVED / KLOWN / EIGHT Espace Babylone - Briançon 20h30 (04 92 21 25 76) 16 ENOLA / THE STICKY MONKEYS Halte de Pré-Chabert - Monétier (04 92 21 25 76) 23 SUPER 8 / CHARLIE Espace Babylone - Briançon (04 92 21 25 76) 24 ENOLA / KLOWN Salle de la Poudrière- Embrun (04 92 21 25 76)

03 ANTIQUARKS Salle des Fêtes - Paysac (L’Art Scène : 04 75 39 99 73) 03 Cavajazz : SEBASTIEN LLADO QUARTET Alba la Romaine 16 N&SK / GESCH & LES OTAKUS Espace Culturel Mongolfier - Davézieux 21h (04 75 33 15 54) 23 SEMTAZONE La Presqu’île - Annonay 21h (04 75 33 15 54)

à -50%

de -10% NEUF ! ATÉRIEL SUR LE M EXCLUSIF SUR LA CÔTE ! TOUTES LES NOUVEAUTÉS

02 Lune pleine de Jazz : SEBASTIEN LLADO QUARTET Saou 02 Musiques d’Hiver : CYRZ Salle des Fêtes - Albon 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 03 LES PATATES RATS La Cigale - Nyons 21h (04 75 26 03 60) 03 Musiques d’Hiver : CYRZ Salle des Fêtes - Ballons 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 04 Musiques d’Hiver : CYRZ Chez l’habitant - Vaunareys 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 07 MES ANJES NOIRES L’Annexe - Bour lès Valence 07 Musiques d’Hiver : URUMILA Hôtel Bellier - La Chapelle en Vercors 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 08 EVASION Les Cordeliers - Romans sur Isère 20h30 (Vocal 26 : 04 75 42 78 33) 09 PAPET J & LE SOLEIL FX La Cigale - Nyons 21h (04 75 26 03 60) 09 Musiques d’Hiver : VOÉ Salle des Fêtes - Crépol 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 10 LES SUPREMES DINDES / LE BARATIN D’LA JOIE / FRED K Théâtre le Rhône - Bourg lès Valence (Zigoto Productions : 04 75 04 51 23) 10 Musiques d’Hiver : VOÉ Le Louis XI - Saillans 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 16 KHABAN’/ CAP AU NORD Train Théâtre - Portes-les-Valence 16 LA CAUTION / LES GOURMETS La Cigale - Nyons 21h (04 75 26 03 60) 17 NADJ Salle des Fêtes - Saint Marcel les Valence 19 Rencontres entre les Mondes : MELOCOTON Gymnase François Gondin Chabeuil 19h (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 20 Rencontres entre les Mondes - Grand Chahut Collectif : GRAND CHAHUT ENSEMBLE / BURZIC / TRIO DES QUILLES Centre Culturel - Chabeuil 17h (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 21 Rencontres entre les Mondes : DAVID LAFORE / DES FOURMIS DANS LES MAINS / LAURENT MONTAGNE Centre Culturel - Chabeuil 19h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 22 Rencontres entre les Mondes - Slam : COLLECTIF CRACHE TON COEUR Centre Culturel - Chabeuil 19h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 23 KATERINE Théâtre le Rhône - Bourg lès Valence (Zigoto Productions : 04 75 04 51 23) 23 Rencontres entre les Mondes : PUNISH YOURSELF / UHT° / DJEMDI Centre Culturel - Chabeuil 19h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 24 Rencontres entre les Mondes : FRANCOIS CASTELLO Gymnase Yourte Chabeuil 15h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 24 Rencontres entre les Mondes : LES TARTIGNOLLES Yourte - Chabeuil 18h15 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 24 Rencontres entre les Mondes - Soirée Tzigane : LE CHAUFFEUR EST DANS LE PRÉ / POUM TCHACK / MARIA Centre Culturel - Chabeuil 19h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 24 Musiques d’Hiver : VOÉ La Cigale - Nyons 21h (04 75 26 03 60) 25 Rencontres entre les Mondes : BOUZANKEL ORKESTAR Yourte - Chabeuil 14h40 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 25 Rencontres entre les Mondes : GREG GILG Yourte - Chabeuil 16h45 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 25 Rencontres entre les Mondes : OLOF ZITOUN / DOUBLE NELSON / IMPROPUB Centre Culturel - Chabeuil 18h30 (Asso Déviation : 04 75 57 31 62) 27 MELL Le Train Théâtre - Porte les Valence

Rock, Rap, Techno, Numérique, Analogique, Home Studio, Espace DJ...

COURS DE GUITARE, BASSE ET BATTERIE

NOUVEAU ! COURS DE PERCUS

37, av. de Cannes - RN7 - Juan les Pins

Pour votre publicité, contactez-nous !

04 93 58 51 51 e-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr

23 LES SUPREMES DINDES / LE BARATIN DE LA JOIE / FRED K Salle des Fêtes- Bagnols sur Cèze

février 2007

7

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:26

Page 8

MARS 01 BARTH / DIVING WITH ANDY Le Trioletto - Montpellier (04 67 41 50 09) 01 Un Jamaïcain dans la Ville : BOOM CLUB / MAURESCA FRACAS DUB / SELECTA DAPATCH L’Antirouille - Montpellier 19h (06 61 87 74 59) 01 Tournée Aux Urnes Etc Chapiteaux Latcho Drom - Capestang 02 Un Jamaïcain dans la Ville : RASTA BIGOUD / THE STEPPERS La Victoire 2 - St Jean de Vedas 19h (06 61 87 74 59) 02 BRG / 10 RUE DE LA MADELEINE L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 02 Tournée Aux Urnes Etc : BOB / GOULAMAS’K / LES HURLEMENTS DE LEO Chapiteaux Latcho Drom - Capestang 21h 02 GREMS AKA SUPERMICRO & BOOLCHAMPION / ROUGE A LEVRES... Le Baloard - Montpellier 21h (04 67 79 36 68) 03 Un Jamaïcain dans la Ville : JIM MURPLE MEMORIAL / FDB Le Rockstore - Montpellier 19h (06 61 87 74 59) 03 LES SUPREMES DINDES / BARATIN D’LA JOIE La Victoire 2 - St Jean de Vedas (04 67 47 91 00) 03 BRASSENS NOT DEAD / PARADIS MINUIT / MARTO Secret Place Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 03 69 DB / SBUDY / BEN L’Antirouille - Montpellier 19h (06 61 87 74 59) 03 Tournée Aux Urnes Etc : LES OGRES DE BARBACK / LA FANFARE DU MINERVOIS / LES BARBEAUX Chapiteaux Latcho Drom - Capestang 21h 05 MARC DUCRET TRIO Le Baloard - Montpellier 21h (04 67 79 36 68) 07 FRANCOIS JEANNEAU QUARTET Le Jam - Montpellier 20h45 (04 67 58 30 30) 08 WEEPERS CIRCUS / LEOPARLEUR L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 09 ROULTABOUL & LES BANABOOS / ROXSKAMABOULS / POSITIVO L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 09 JAH WORKS PROMOTION / BLACKBOARD JUNGLE / ROOTSYFAMILY / GOLDEN TOUCH BAO - Montpellier 23h 09 SAMBA SO & PATRICE SOLETTI Le Baloard - Montpellier 21h30 (04 67 79 36 68) 09 Metal Command : ADDICTED / ENGRAVED / HIT OR KILL Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 10 ICH BENNDEAD / BACKSEATGIRL Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 13 TRIGGERFINGER / A BRAND Le Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00) 14 TANYA STEPHENS Le Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00) 15 SUPER HEROS / LES CHIENS NOIRS DU MEXIQUE L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 16 Buttshakin Party : KING KHAN AND THE BBQ / LAS TRES DELICIAS Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 16 JAYWALK / LABYRINTHE Le Baloard - Montpellier 21h (04 67 79 36 68) 17 ENFANCE ROUGE / ARRACH Secret Place - Montpellier 20h30 (TAF : 0 870 23 37 81) 20 TELEGRAM Le Baloard - Montpellier 21h (04 67 79 36 68) 21 Tremplin Emergenza L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 22 Tremplin Emergenza L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 23 Tremplin Emergenza L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 24 Tremplin Emergenza L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 24 FREE CAB / OUST LOUBA Salle des Fêtes - Le Caylar 21h (Les Tas d’Urgence : 04 99 91 41 53) 24 KNUCKLEDUST / APOCALYPSE NOW Secret Place - Montpellier 20h30 (TAF : 0 870 23 37 81) 24 ABD AL MALIK Théâtre Sortie Ouest - Béziers 20h 27 FRANCOIS MOREL Béziers 28 Scène Ouverte Blues L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68)

01 OLIVIA RUIZ Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 01 SERGELAMA Palais de la Méditerranée - Nice 20h30 (Sud Concerts : 04 91 80 10 89) 02 SHAKAPONK / VLADIMIR BOZAR‘N’ZE SHERAF OREKESTAR / BLOFELD MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 03 RED / EON MEGAHERTZ / MUEROS MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 03 MASAISARA / KING SELEWA / SOULBREAKERZ CAL Bonvoyage - Nice 21h 06 BILL STEWART TRIO Cedac de Cimiez - Nice 21h (04 93 53 89 66) 08 AYO Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 09 GLENN MILLER MEMORIAL ORCHESTRA Acropolis - Nice 20h30 (04 93 92 83 00) 12 HEADHUNTERS Cedac de Cimiez - Nice 21h (04 93 53 89 66) 14 PACO DE LUCIA Acropolis - Nice 20h30 (Image Publique : 04 93 19 37 40) 16 CLARIKA Salle Juliette Greco - Carros 20h30 (04 93 08 76 07) 16 TTC Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 16 LA GAFIEIRA MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 17 ABA-SHANTI / LION ROOTS FEAT. RAS IYAHKAYAH MJC Picaud Cannes 19h (04 93 06 29 90) 17 EL GRUPO CANDELA Espace Culturel Altitude 500 - Grasse 21h (04 93 36 35 64) 22 PAOLO FRESU TRIO Cedac de Cimiez - Nice 21h (04 93 53 89 66) 23 FREDERIC MOREL DOUBLE TRIO ICONOCLASH MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 24 GILLES VIGNEAULT / MAGNOLIA Salle Juliette Greco - Carros 20h30 (04 93 08 76 07) 24 LUZ CASAL Théâtre Debussy - Cannes 20h30 (04 92 99 33 83) 24 Class’Rock Espace Culturel Altitude 500 - Grasse 20h30 (04 93 36 35 64) 24 TOURÉ KUNDA / WAX’S INTERNATIONAL Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 26 Night of the Proms : TEARS FOR FEARS / TONY HENRY / LARA FABIAN / CHRISTOPHE WILLEM / MURRAY HEAD... Palais Nikaïa - Nice 20h 27 TARAF DE HAIDOUKS Théâtre de Grasse 19h30 (04 93 40 53 00) 30 EDDY MITCHELL Acropolis - Nice 20h30 (04 93 92 83 00) 30 THE STRANGLERS Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 30 GAÏA CUATTRO MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 30 JOE ZAWINUL SYNDICATE Cedac de Cimiez - Nice 21h (04 93 53 89 66) 31 VINCENT DELERM / BARBARA CARLOTTI Théâtre Debussy - Cannes 20h30 (04 92 99 33 83) 31 Riviera Rock Festival : ANGE / PATRICK RONDAT / INSIDE Palais Nikaïa - Nice 18h (Adamas : 04 93 84 22 82) 31 Soirée Exp Metal : SIKH / BY PASS / CLICHEBOY / V13 / HYPNOSE MJC Picaud - Cannes 19h30 (04 93 06 29 90)

02 TRES HOMBRES Théâtre Denis - Toulon 21h (Sur réservation : 04 98 070 070) 03 SERGE LAMA Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 03 KENY ARKANA Oméga Live - Toulon 21h (Sur réservation : 04 98 070 070) 03 DINAME MEETS ZION HIGHFONDATION Indiana Coffee - La Valette 21h (06 06 66 13 19)

février 2007

8

nouvelle vague # 126

09 ZAPP BAND Espace Malraux - Six Fours les Plages 21h (04 94 74 77 79) 10 ANOUAR BRAHEM TRIO Théâtre en Dracénie - Draguignan (04 94 50 59 59) 10 Electro Chic : RODEO / MOTORMARK / DANTON EEPROM / ACID VICIOUS / ELIJAH Oméga Live - Toulon 22h (04 98 070 070) 15 ED-ÄKE / FEVERISH / PEACH / PLACE ID Oméga Live - Toulon 21h (04 98 070 070) 20 ABBA GOLD Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 21 MIOSSEC Espace Malraux - Six Fours les Plages 21h (04 94 74 77 79) 23 STUCK IN THE SOUND / MOULOUD & THE SONIC DESTRUCTION / HIFIKLUB Oméga Live - Toulon 21h (04 98 070 070) 24 IMPROVISATORS DUB / GUNS OF BRIXTON / R2JEUX Oméga Live Toulon 21h (04 98 070 070) 29 ANIS / LE PETIT DERNIER Oméga Live - Toulon 20h30 (04 98 070 070) 31 JEAN-LOUIS MURAT Oméga Live - Toulon 21h (04 98 070 070) 31 ERIK TRUFFAZ Espace Malraux - Six Fours les Plages 21h (04 94 74 77 79)

01 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 01 Tremplin Emergenza Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 01 KANTARA Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 02 U ROY / JUNIOR MURVIN Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 02 LETHARSIS / IRANASCENTE / IRISIA Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 02 Tremplin Emergenza Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 03 DUSTN’WEAPON / SPOOK CITY CRACK HEADS / ROBERT DEBE Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 03 Tremplin Emergenza Le Balthazar - Marseille 21h (04 91 42 59 57) 06 CALIBAN / BLEEDING THROUGH Jas Rod - Les Pennes Mirabeau (04 91 96 07 42) 07 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 07 AYO Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 08 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 09 L’ALGERINO L’Affranchi - Marseille (04 91 35 09 19) 09 DIDIER SUPER Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 09 POG MO THOIN Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 10 MBFELDA Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 10 YOUSS SOUPHA L’Affranchi - Marseille 20h30 (04 91 35 09 19) 14 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 15 SINCLAIR / SMOOTH Pasino - Aix en Provence 20h30 (Sud Concerts : 04 91 80 10 89) 15 PACO DE LUCIA Le Dôme - Marseille (04 91 12 21 21) 15 BENOIT MOREL Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 15 DARCHE / TAMISIER DOUBLE TRIO Le Cri du Port - Marseille 2030 (04 91 50 51 41) 15 Ciné-concert : TCHEKA Ciné 89 - Berre l’Etang 21h30 (Forum des Jeunes et de la Culture : 04 42 10 23 60) 15 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 16 SINCLAIR Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 16 FADA TRIBU Le Korigan - Luynes 16 OXMO PUCCINO & THE JAZZ BASTARDS L’Affranchi - Marseille 20h30 (04 91 35 09 19) 16 FEMMES TROUBADOURS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 16 ADANOWSKY Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 17 SHAOLIN TEMPLE DEFENDERS / NAMASTE MJC L’Escale - Aubagne 21h (04 42 18 17 17) 17 AARON L’Usine - Istres (04 42 56 02 21) 17 FADA TRIBU Le Portail Coucou - Salon de Provence (04 90 56 27 99)


NV #126

23/01/07

11:26

Page 9

17 ALBAN DARCHE TRIO / GEOFFROY TAMISIER TRIO Moulin à Jazz Vitrolles 21h (Asso Charlie Free : 04 42 79 63 60) 17 Slam & Souffles : FREDERIC NEVCHEHIRLIAN / SERGE TEYSSOT-GAY / KEYVAN CHEMIRANI / MIKE LADD / BUSA / CAROL ROBINSON Théâtre des Salins - Martigues 21h (04 42 49 02 00) 17 LADYSTORDUE / KISSING SHURE Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 17 FEMMES TROUBADOURS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 17 AYO Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 17 Planètes Jeunes - chanson pop/modern jazz contemporain Espace Julien - Marseille 14h (04 91 24 34 10) 18 FEMMES TROUBADOURS Théâtre et Chansons - Aix en Provence 18h30 (04 42 27 37 39) 18 Planètes Jeunes - world/r’n’b Espace Julien - Marseille 14h (04 91 24 34 10) 21 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 22 Avec le Temps : SAPHO CHANTEFERRÉ Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 22 SARAH MORROW QUARTET Le Cri du Port - Marseille 19h (04 91 50 51 41) 22 HEY GRAVITY Le Poste à Galène - Marseille 21h (04 91 47 57 99) 22 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 23 Avec le Temps : MADEMOISELLE K / HOLDEN Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 23 IL ETAIT UNE FOIS LE BLUES / ROSEBUD BLUE SAUCE Maison de quartier du Roucas - Vitrolles 21h (Asso Charlie Free : 04 42 79 63 60) 23 PEDRO ALEDO Amphithéâtre de la Verrière/Cité de la Musique - Aix en Provence 20h (Aix en Musique : 04 42 21 69 69) 23 IMPROVISATORS DUB / R2JEUX Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 23 DISCOTRASH Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 24 Avec le Temps : MIOSSEC Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 24 MUSARD / POUM TCHACK MJC L’Escale - Aubagne 21h (04 42 18 17 17) 24 TEMPER WAVE Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 24 DABY TOURÉ Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 27 Avec le Temps : ANIS / NATIONALE7 Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 28 Avec le Temps : LA RUDA / LES GROSSES PAPILLES Espace Julien Marseille 21h (04 91 24 34 10) 28 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 29 Avec le Temps : ZOÉ / CLAIREDITERZI Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 29 PATRICK FIORI Pasino - Aix en Provence 20h30 (Sud Concerts : 04 91 80 10 89) 29 THE STRANGLERS L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 29 AHMAD MANSOUR TRIO Le Cri du Port - Marseille 20h30 (04 91 50 51 41) 29 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 29 EDDY MITCHELL Le Dôme - Marseille 20h30 (Adam : 04 91 60 61 62) 30 SUPERBUS Le Moulin - Marseille 20h30 (04 91 06 33 94) 30 Avec le Temps : ALDEBERT Espace Julien - Marseille 20h30 (Adam : 04 91 60 61 62) 30 ALATOUL / LEGALAFI Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07) 30 LA RASBAÏA Théâtre et Chansons - Aix en Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 30 TONY JOE WHITE Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 31 Avec le Temps : JACQUES HIGELIN Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 31 GAÏA CUATRO Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (Asso Charlie Free : 04 42 79 63 60) 31 VISION Dan Racing - Marseille 21h30 (06 09 17 04 07)

03 DAVID SOLINAS / OLIVIARUIZ Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 09 JUNIOR TSHAKA / RIKÉ Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 16 THE STEPPERS / KANKA Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 16 AD3 / GEOFFROY TAMISIERTRIO La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 61)

17 KALOOMÉ Le Grenier à Sons - Cavaillon (04 90 06 44 20) 22 PiERRE CHRISTOPHE TRIO La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 61) 23 Itsaverystupidkitschparty Vol. 3 : R.WAN PRESENTE RADIO CORTEX / ZEU DISCOMOBILE Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49) 24 DOMB La Gare - Coustellet (04 90 76 84 38) 24 RAUL PAZ Le Grenier à Sons - Cavaillon 20h30 (04 90 06 44 20) 30 PiERRE CHRISTOPHE TRIO La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 61) 30 SAYAG JAZZ MACHINE Le Grenier à Sons - Cavaillon 20h30 (04 90 06 44 20) 31 DARIA / EIFFEL Les Passagers du Zinc - Avignon 20h30 (04 90 89 45 49)

15 MICHELE BERNARD Train Théâtre - Portes les Valence 21h (Vocal 26 : 04 75 42 78 33) 15 Musiques d’Hiver : BADÉLI Salle d’Animation Rurale - Bonlieu/Roubion 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 16 Musiques d’Hiver : BADÉLI Le Bled - Souspierre 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 17 Musiques d’Hiver : BADÉLI Médiathèque - St Vallier 15h (ADDIM : 04 75 44 20 00) 17 Musiques d’Hiver : BADÉLI Le Louis XI - Saillans 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 31 ANIS / LEPETITDERNIER Théâtre le Rhône - Bourg lès Valence (Zigoto Productions : 04 75 04 51 23)

31 Festival de la Meuh Folle : LESSUPREMESDINDES / FREEDOMFORKING KONG Alès 23 ILENE BARNES Espace Notre Dame - Volonne 21h (04 92 64 02 64) 23 SUPER8 / ME / ROCKEFORT Café Provisoire - Manosque 21h (04 92 72 43 08) 30 DENISCOLIN / GWENMATTHEWS Salle des Fêtes - Château Arnoux 21h (04 92 64 02 64) 31 MELL / MELCHIO LIBOA / DIDIER VOLUBILE Café Provisoire Manosque 21h (04 92 72 43 08)

02 GUNS OF BRIXTON / PAPA STYLE & BALDAS / DOCTOR DICK 67 Halte de Pré-Chabert - Monétier (04 92 21 25 76) 13 BONZOM Théâtre Le Cadran - Briançon 20h30 (04 92 25 52 52) 16 L’ENFANCE ROUGE Halte de Pré-Chabert - Monétier (04 92 21 25 76) 16 Sélections Class’Rock Embrun (04 92 21 25 76) 31 MARVIN / MULE DRIVER Espace Babylone - Briançon (04 92 21 25 76)

02 LITTLE BOB La Presqu’île - Annonay 21h (04 75 33 15 54) 03 MAMY WATA L’escargot - Vogüé (L’Art Scène : 04 75 39 99 73) 31 DEBOUT SUR LE ZINC Théâtre - Annonay

02 K & LES BLEROTS DE RAVEL Théâtre Jean Vilar - Romans 20h45 (La Cordonnerie : 04 75 71 00 15) 06 Musiques d’Hiver : BADÉLI Médiathèque - Nyons 18h (ADDIM : 04 75 44 20 00) 08 Musiques d’Hiver : BADÉLI Gîte de l’Erable - Plaisians 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 09 Musiques d’Hiver : VOÉ Cabaret des Ramières - Eurre 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 09 Musiques d’Hiver : BADÉLI Le Moulin de la Pipe - Omblèz 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 10 Musiques d’Hiver : BADÉLI Foyer des Jeunes - La Motte Chalancon 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 10 KALY LIVE DUB / UZUL / BASS ATTACK CREW Théâtre le Rhône - Bourg lès Valence (Zigoto Productions : 04 75 04 51 23) 13 Musiques d’Hiver : BADÉLI Salle des Fêtes - Barnave 20h30 (ADDIM : 04 75 44 20 00) 14 OLIVIA RUIZ Train Théâtre - Portes les Valence 14 Musiques d’Hiver : BADÉLI Médiathèque - Die 15h (ADDIM : 04 75 44 20 00)

février 2007

9

nouvelle vague # 126

01 Air Guitar Contest L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 02 METAL URBAIN Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 02 AGATHE THE BOUZE L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 03 Fête de l’Huma : JAMAIT Montpellier 03 LORD FESTER COMBO Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 05 THE CINDERS L’Antirouille - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 09 KALIWATCHA L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 09 DAGOBA / EYELESS Le Rockstore - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 12 PACO DE LUCIA Zénith Sud - Montpellier (Herisson Productions : 04 67 54 61 23) 15 LOÏC LANTOINE Théâtre Jean Vilar - Montpellier 21h (04 67 40 41 39) 15 DIAM’S Zénith Sud - Montpellier 20h (Hérisson Prod. : 04 67 54 51 23) 15 KAFKA L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 16 Nuit de la Guitare L’Antirouille - Montpellier (04 67 06 51 68) 16 BLACKBOMBA / SIGN OFDISGUST Le Rockstore - Montpellier 20h30 (TAF : 0 870 23 37 81) 17 ASHTONES Secret Place - Montpellier 20h (TAF : 0 870 23 37 81) 17 IAM Le Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00)

+ de concerts sur nouvelle-vague.com

Pour figurer dans le prochain numéro, envoyez vos infos et annonces de concerts

AVANT LE 15 FÉVRIER 2007

´

fax 04 93 58 51 53 courrier Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex e-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr


NV #126

23/01/07

11:26

Page 10

CONCERTS à venir Seyni & Yeliba / Sayon Bamba Camara L'espace d'une soirée, l'Afrique et la Guinée seront à l'honneur avec ces deux formations. Si Sayon Bamba Camara n'est pas originaire d'une famille de griots comme l'est Seyni, la chanteuse a pourtant plus d'un atout dans sa manche pour conter de bien belles histoires. Entourée d'instruments traditionnels, kora, balafon, bolon, gongoma, vielle à roue…, de guitare, mandoline, flûtes et autres percussions, la voix chaude et envoûtante de Sayon raconte « des histoires simples, des histoires de femmes qui rêvent de liberté, de fêtes et de déceptions amoureuses ». Le griot moderne Alseyni Kouyaté, dit Seyni, est lui plus engagé et militant, chantant l'Afrique qui va mal, l'Afrique et ses violences, l'Afrique et ses guerres ethniques. Précurseur du reggae Yankadi (rencontre des rythmes traditionnels Guinéens et du reggae Jamaïcain), acteur, compositeur, et musicien pour Mory Kanté, il est accompagné par le groupe Yeliba (guitare, basse, batterie, claviers et balafon). Deux formations qui chanteront leur continent d'origine comme elles le voient, dans un mélange de sonorités traditionnelles et plus modernes qui promet son lot de ressentis.  M.B. En concert le 02/02 à la MJC L'Escale - Aubagne (13). Goran Bregovic et l'Orchestre des Mariages et des Enterrements À la tête d'un orchestre de quarante musiciens et chanteurs, Goran Bregovic associe rythmes et sonorités afin de proposer au public un concert littéralement envoûtant dans lequel fusionnent mélancolie tzigane et énergie universelle, entre des accents follement joyeux et une musique dramatique et légère. Goran est célèbre pour avoir travaillé avec son ami le réalisateur Emir Kusturica et composé les musiques du Temps des Gitans, de «Underground ou d'Arizona dream, ainsi que celle de La Reine Margot de Patrice Chéreau. Depuis 1997, il enchaîne les tournées triomphales à travers l'Europe durant lesquelles il reprend ses musiques de films. Au fil des ans, sa musique a mûri. Elle a aujourd'hui un véritable impact et confirme que Goran est bel et bien un compositeur de grand talent au succès international.  Raymond Sérini En concert le 03/02 au Palais des Festivals - Cannes (06). Weepers Circus / Léoparleur Des points communs entre les deux formations, on peut en trouver un certain nombre. D'abord elles sont toutes deux originaires de la région strasbourgeoise et évoluent dans un style chanson plus ou moins proche, mais la connexion est surtout à chercher dans l'esprit des deux groupes. Un esprit festif où énergie et humour s'imposent comme socle commun et viennent porter des chansons qui se jouent des mots dans la bonne humeur, avec des influences à chercher notamment du côté des pays de l'Est. Ceci étant dit, quoi de plus normal que de créer un spectacle commun où chaque formation effectue sa propre prestation en compagnie des membres de l'autre groupe, pour se clôturer ensuite sur un final collectif. Une alchimie forcément fonctionnelle où l'album La monstrueuse parade de Weepers Circus fusionnera et reluira de plus belle au côté du dernier opus de Léoparleur, logiquement intitulé Tout ce qui brille.  M.B. En concert le 08/02 à L'Antirouille - Montpellier (34), le 09/02 au Grenier à Sons - Cavaillon (84), le 10/02 à L'Affranchi Marseille (13) et le 11/02 au CREP des Lices - Toulon (83).

février 2007

10

nouvelle vague # 126

Forum en Scènes Après une première édition axée sur les différentes problématiques du secteur des Musiques Actuelles, l'association Culture.com et ses partenaires réitèrent l'événement avec un forum qui se met en scène de belle manière. Si promouvoir les musiques actuelles sous toutes leurs formes reste l'objectif principal, le concept évolue et accorde davantage de place aux concerts, avec une thématique centrale orientée autour des réseaux de diffusion du Vaucluse. Les quatre principales salles du département seront donc mises à l'honneur (La Gare, Les Passagers du Zinc, l'Akwaba et le Grenier à Sons) par le biais d'une programmation éclectique, avec notamment une soirée hip hop où l'excellent quartet avignonnais de Dizzylez côtoiera les talentueux et reconnus Hocus Pocus, une autre avec l'electro jazz de UHT°, ou bien encore un plateau electro bien garni dédié à la musique 8bit (style où les artistes s’approprient des dinosaures informatiques tels que les Comodore64, Atari ou autre Game-Boy), proposé par le collectif Freesson. Mais le forum est loin de se résumer à une succession de live. De multiples animations seront également mises en œuvre en parallèle des concerts, que se soit avec la mise en place d'ateliers sonores propices à la découverte de nouvelles pratiques des Musiques Actuelles, des projections cinématographiques (le désormais célèbre Stickbuzz ou encore une soirée ciné-mix), des rencontres de tous types et des expos photos. Un forum de belle allure, entièrement voué aux Musiques Actuelles, qui en abattant les cartes présentation/promotion/découvertes/rencontres, ne peut que se solder sur une réussite totale.  M.B. Du 08 au 17/02 à Avignon (84).

Triggerfinger / A Brand La pop/rock anversoise débarque sans ménagements avec deux formations à la renommée grandissante. Pas de friture sur la ligne, le son des deux groupes fait des émules partout où il passe. Estampillé par une formule à la croisée du « glam des 70's, le beat des 80's et le rock des 90's », A Brand, reconnu comme un des meilleurs jeunes talents de la scène indé belge en 2005, se tourne vers le dancefloor avec un rock mélodique et planants qui sait aussi se faire plus musclé. Résolument plus rock, les membres de Triggerfinger officient eux dans le stoner rock, avec guitares emmenées et énergie brute, tout en laissant la porte entrebâillée aux harmonies. Deux formations rock au cachet plus ou moins pop et au potentiel d’ores et déjà confirmé qui convaincront sans retenues tout amateur du genre.  M.B. En concert le 13/02 au Rockstore - Montpellier (34) et le 14/02 au Poste à Galène - Marseille (13). Rencontres entre les Mondes Après une petite pause l'an passé, l'association Déviation pointe de nouveau son doigt pour indiquer la direction des troisièmes Rencontres entre les Mondes. Le festival se veut être avant tout un carrefour artistique, un point de rencontre où se croisent plusieurs disciplines, avec des spectacles de rues, de magie, des contes, du cinéma, du théâtre, et bien sûr, de la musique. En une semaine, l'association propose une grosse quinzaine de concerts tous styles confondus, avec une programmation qui alliera artistes peu connus avec d'autres de plus grande renommée, à l'image du chanteur David Lafore, du rock surpuissant des


NV #126

23/01/07

11:26

Page 11

Punish Yourself ou encore de l'electro jazz d'UHT°. Mais d'autres chemins à explorer seront également proposés, de ceux qui sortent un peu des sentiers battus, que ce soit avec le Grand Chahut Collectif et son invitation à explorer de nouveaux territoires sonores, ou encore via le slam, avec le spectacle Des Fourmis dans les Mains et le collectif Crache ton Cœur. Un festival multidirectionnel donc, où les différents mondes artistiques se rencontrent et se confrontent pour le bonheur des sens.  M.B. Du 19 au 25/02 à Chabeuil (26).

qu'on s'engage tous sur un chemin, un pont, du genre de ceux dont on « sait qu'il va incontestablement quelque part », mais aussi plus général, parce « qu’on ne sait pas si celui qu'à prit notre société, celui sur lequel nous sommes, nous emmènera vers le bon endroit ou non. On n'est pas sur le sol, on ne repose pas sur quelque chose de solide. On ne sait rien ! On est sur le pont, tout peut arriver ». Ce que l'on sait en revanche, c'est la manière avec laquelle le groupe parvient à créer un pont harmonieux entre lui et son public. C'est déjà pas si mal… !  M.B. En concert le 16/02 au théâtre Lino Ventura Nice (06), le 17/02 à Chateauvallon - Ollioules (83), et le 26/02 au Moulin - Marseille (13).

Groundation Les bonnes vibrations de Groundation, l'une des meilleures formations mondiale de reggae roots, s'apprêtent à déferler sur la région. Groundation, c'est la synthèse de “ ground ”, le sol, la Terre, et de “ grounation ”, terme qui désigne des célébrations rituelles, notamment dans des sessions nyabinghis. Mais si les californiens louent et remercient la Terre d'être vivant, ils n'en oublient pas pour autant les messages d'unité, de respect et de tolérance. Formé en 1998 par Harrison Stafford (chanteur et guitariste), Ryan Newman (basse) et Marcus Urani (clavier), le groupe s'est rapidement bâti une solide réputation, distillant un reggae roots parsemé d'incursions jazz et de dub, tout en accordant une large place à l'improvisation. Après avoir abordé dans leurs précédents albums, avec une logique évolutive, les thématiques de la naissance, du développement humain et des conflits internes et externes, Groundation s'attaque, avec son dernier et cinquième album Upon the bridge, à celle du pont. Un thème à la fois individuel, parce

Brigitte Dumas Quartet & Les Gospels Singers La chanteuse Brigitte Dumas, on le devine, a plus d'une corde à son arc. Avec Philippe Cocogne (piano), Christian Bailet (basse) et Alain Asplanato (batterie), elle nous promet un premier set truffé de standards et de scat. Puis, et c'est plus étonnant (mais connaissant sa culture de la musique afroaméricaine, on peut s'attendre à des merveilles), un deuxième avec Gospel Swingers, le groupe vocal qu'elle prépare depuis des mois. Pour le boeuf final, les plus fines gâchettes de la Côte se sont déjà inscrites, voilà donc une soirée qui promet.  Daniel Chauvet En concert le 23/02 au Sézamo - Nice (06). An Pierlé & White Velvet Née An Miel Mia Pierlé, la chanteuse belge sacrée disque d'or avec chacun de ces 2 précédents disques studio, Mud stories et Helium sunset, s'est bâtie une solide réputation de “ voix en or ”. Habituée de la scène avec un nombre impressionnant de prestations et des formules différentes, que ce soit au côté d'un orchestre symphonique, en groupe ou encore en chorale, l'anversoise présentera ici son dernier opus An Pierlé & white velvet, enregistré à la maison aux côtés de son partenaire Koen Gisen. La

février 2007

11

nouvelle vague # 126

pianiste et sa nouvelle formation, également nommée White Velvet, feront parler leurs arguments, ouvrant les battants d'une musique enchanteresse, d’un univers mélodique qui s'adresse plus à la tête qu'aux pieds, avec des atmosphères pop plus ou moins aériennes et un tissu sonore classieux et épuré, le tout bourré d'arrangements subtils. Une voix douce et puissante qui prendra toute sa dimension sur scène, et chavirera immanquablement ceux qui l’écouteront.  M.B. En concert le 16/02 au théâtre en Dracénie - Draguignan (83).

vus et entendus Joseph D'Anvers / Elista Le 15/12 au Palais Nikaïa - Nice (06). Je pressens un profond snobisme de la part des journalistes musicaux envers les groupes de rock chantant en français. On a l'impression que sous le principe qu'ils comprennent les textes, ils s'en éloignent. À l'inverse, des groupes anglais souvent indigestes deviennent très vite hype tendance (Kasabian, Klaxons…), alors que bien sûr ces groupes n'ont rien de plus que nos hexagonaux et pire, 3 semaines après la sortie du single, on les a complètement oublié. Allez savoir pourquoi des groupes comme Elista, Asyl, Arkol, Luke ou encore Kaolin sont ignorés de l'intelligentsia alors que leurs mélodies, leurs mots (maux) et leurs sons restent en nous. Par exemple Elista a cassé la baraque à Nice proposant un rock à base de guitares survoltées, empreint de noir à l'efficacité rare. C'était un pur plaisir d'écouter ça, on n'avait plus qu'une envie en tête : boire de la bière et dire « Fuck ». Moi qui ai l'alcool dépressif, j'ai du boire trop de bière. À l'arrivée de Joseph d'Anvers, je vois tout en sombre : une musique lente, portant des textes neurasthéniques sur le bonheur qui s'enfuit, l'impossibilité d'être heureux, la vacuité des couples. Bref, des thèmes chers à Miossec. Le positionnement du M. d'Anvers après Elista s'avère être une erreur. La pêche qui était venue en nous grâce aux guitares acérées se prête mal au spleen au demeurant excellent que peint Joseph D'Anvers. Je vous conseille donc de vous jeter sur son excellent album Les choses en face pour vous faire une idée plus juste.  Simon Pégurier


NV #126

23/01/07

11:26

Page 12

K2R Riddim Nouvelle étape en long courrier pour K2R Riddim, avec K2 Airlines, développant les prérogatives du groupe : un reggae light, métissé et festif, aux textes concernés. Check list ici-même. K2 Airlines n'est pas le patronyme d'une nouvelle compagnie d'aviation placée sur liste noire, ou le nom de code d'un autre complot terroriste visant à nettoyer quelques infidèles, mais bien le titre du nouvel opus de K2R Riddim, groupe apparenté « reggae », issu de la banlieue parisienne, et officiant depuis plus d'une quinzaine d'étés, maintenant. On parle d'été, car c'est un groupe de saison ; un combo parfait pour les festivals en plein air, prêt à faire jumper une heure durant, et souvent plus les jeunes étudiants tout juste auréolés du bac. Du reggae Buckler, pas trop Red Stripe. D'où les guillemets entourant la définition stylistique, un peu plus haut. Même si les apparences

filer ; à fleur de peau sur le sujet, K2R ? De longues années déjà qu'ils essuient ce genre de critique. Eux en profitent à travers le track Bizness pour régler leurs comptes à ceux qui pensent que le reggae ne peut être l'œuvre de toubabs ; et sur leur chemin, les K2R en ont croisé moult de ces intégristes s'imaginant puristes. Pas la même chose, pourtant. Puriste à Kingston, yes I ; mais pas à Paname. Car ce son est désormais international, partagé, et se nourrit d'influences plurielles. Eux ont su s'avancer vers d'autres pistes, façonner une personnalité malgré les récurrents changements de line up. Au passage, désormais, c'est Lord Bitum l'ancien Lokos qui

sont là : la base rythmique et les gimmicks viennent du son jamaïcain. Mais les influences sont bien plus diverses, celles de p'tits blancs cultivés de nos banlieues. Du rock, du funk, de la chanson parsèment leurs compositions. Du jazz aussi, de la musique latine. Melting potes. Et alors ?

assure la partie vocals. « Au bout de dix jours, c'était comme s'il était là depuis dix ans. On ne s'est pas posé de questions sur son intégration ». Il fut au préalable un guest, mais les deux leads chanteurs démissionnèrent à l'instant de repartir sur la précédente tournée. Fatigués de courir les festivals, de faire jumper une jeunesse en quête de slogan et de rassemblement ? K2R joue sur l'effet de foule. La communion. Aborde souvent des thèmes fédérateurs sur des mélodies catchy.

Et pourquoi ce « Riddim » du patronyme ? La touche rasta ? Pour ce groupe qui fuit les clichés du genre, loin du vert-jaune-rouge ? K2R. Le nom qu'un de leurs vieux potes keupons déclarait vouloir donner à son hypothétique groupe qu'il ne fonda jamais. Et ce « Riddim » leur fut collé par un présentateur au premier concert, ne se détachant jamais plus de leurs affiches. Le pote punk filait des disques, leur fit une culture roots. Studio One, Trojan & co. Respect. K2R Riddim s'en inspire, mais ne se réclame pas de cette frange-là ; et revendique un métissage occidental, le non purisme. Honnête. Mais le sujet tout juste abordé, la question pas encore franchement posée, et déjà l'on sent une protection s'instaurer, la défensive se fau-

février 2007

12

Mais sait aussi peaufiner ses thèmes, se faire plus précis dans la dénonciation, sur ce K2 Airlines. Plus de finesse dans la conscientisation, comme sur Enfant soldat. L'on décèle aussi un texte intéressant évoquant le traitement de l'homosexualité dans le milieu reggae, Homoriginal. On connaît les dérives : Buju Banton ou Capleton en ont fait les frais. Polémique toujours vivace : à Brighton en juin dernier, un concert de Buju fut annulé par la mairie et la communauté gay de la ville à cause des lyrics de Boom bye bye, ce titre total homophobe qui date quand

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:26

Page 13

même de 1992 et qui souleva l'indignation aux Etats Unis, lançant la vague d'un politiquement correct partout établi aujourd'hui - et en particulier chez les groupes de cette vague reggae light, Sinsemilla, Tryo & co. Pourtant courant 2005, les associations gay et les producteurs de reggae avaient fait la paix, les artistes concernés acceptant de ne plus interpréter ce genre de textes sur scène - du moins dans le monde occidental. C'est dire si le sujet reste brûlant. K2R Riddim est retourné sur les routes défendre ce nouvel album, « avec de petites surprises sur scène, on veut passer une étape, amener d'autres choses, comme de la vidéo. Sur Enfant soldat, on projette des photos par exemple ». L'archétype du groupe de terrain. Celui qui laboura longtemps les MJC dès 1991, avant d'intégrer les festivals, festif oblige ; à l'époque le groupe était encore marqué ska, essayant d'imiter Skatalites ou Desmond Dekker, bloqué par manque de maîtrise technique. De longues années durant, K2R a appris à manier ses instruments directement face au public. Créant un lien tenace avec ses fidèles depuis l'époque pré Carnets de roots. Au fil du temps, le ska festif fut lâché, le base reggae métissé privilégiée, la formation trouva son chemin et y fit des rencontres incongrues : Karl Zéro sur l'album précédent, passa faire un tour invité par Tyrone Downie avec qui il enregistrait son propre album. Et cette fois, Homer Simpson : c'est la ganja qui rend K2R Riddim ainsi fan de TV ? Ou un featuring de stars imposé par la maison de disques ? Que nenni, juste le hasard encore une fois, un ami d'amie, habitué des doublages sur petit écran venu donner de la voix pour

d'amusants interludes sur cet opus mixé en Suède, destination bien incongrue pour une musique calorifère. Et à l'étranger, justement ; la langue pourrait être un obstacle au développement lointain. « Quand on joue en France, c'est plutôt intéressant de chanter en français, car si tu as un message à faire passer, là les gens te comprennent. Pour l'international, on a quelques

morceaux en anglais ; et pour l'instant la question ne s'est pas trop posée à ce sujet. L'important pour nous était de faire le maximum ici. Le français est plus dur à mettre en musique, c'est une autre manière de faire sonner la langue. Et on s'est dit que chanter en anglais, ça aurait été un peu céder à la facilité. Le français permet d'être plus fin. Par exemple Enfant soldat, en anglais ça voulait rien dire, c'est le texte qui fait la chanson, il ne pouvait être qu'en

février 2007

13

nouvelle vague # 126

français ». « Et l'on s'exprime naturellement en français, c'est dans cette langue-là que l'on parle, rêve, réfléchit. C'est ma langue natale. Et je me vois mal chanter en anglais ». ajoute Bitum… Reste une question, leur lien avec la scène dub française, si riche et vivace ces dernières années, depuis que la grande vague reggae sur laquelle ils ont su surfer pour émerger est retombée. Un Snoop dub orne d'ailleurs le tracklisting de K2 Airlines. « On suit un minimum, se retrouvant régulièrement à jouer avec High Tone, ou Improvisators Dub dont on est assez proches. On aimerait filer quelques-uns de nos morceaux pour des remixes dub. Sur le maxi précédant l'album, on a choisi trois morceaux qui sont remixés : un par Lee-Roy du Saïan Supa Crew, Maitre du jeu est enrichi d'un couplet avec Omar Perry, et le troisième est reprogrammé et chanté par Enhancer, en version métal, ils sont de Cergy comme nous et ce délire nous correspond parfaitement. Et là on voulait un gros dub aussi, par Improvisators Dub, mais ça s'est fait dans l'urgence, raté. Prochaine fois. On le refera ». En attendant, guettez les près de chez vous : à défaut de vraiment vous envoler, vous risquez fort de planer agréablement.  Seb Broquet K2R Riddim K2 Airlines (Wagram) www.myspace.com/lordbitum


NV #126

23/01/07

11:26

Page 14

Elodie Frégé Un grand nombre d'intégristes rock vont se faire rétamer sec par une petite blonde de 24 ans, frêle mais obstinée, qui a sorti un album impudique mais de grande classe, après quelques années de péripéties dans le star-system des journaux people. Même Benjamin Biolay n'a pas encore digéré la voix de cristal d'Elodie Frégé. On ne renie pas son passé, on construit son avenir avec, c'est donc ce qu'elle a fait avec son Jeu des 7 Erreurs. Je ne vais pas faire l'hypocrite, avant cet album, jamais cela ne me serait venu à l'idée de faire la démarche d'une interview avec toi ? Oh mais ça je l'imagine très bien (rire). Même moi, je n'aurai pas demandé d'interview (rire) ! L'album a commencé lorsque tu as rencontré Benjamin Biolay ? Pas tout à fait. À la fin de la tournée que j'avais faite avec la Starac', j'en avais déjà marre de chanter au milieu d'un groupe. J'avais besoin d'indépendance. Je m'étais remise à la guitare, j'avais griffonné quelques textes et début septembre, épaulée par de nouveaux agents, je me cherchais des producteurs pour m'aider dans un projet dont le but était de revenir vers mes bases. Alors justement, dis-moi quelles sont tes bases qui me semblent loin de la variété ? Tout démarre par mes parents, nés fin quarante et donc influencés par les années 60-70, qui m'ont fait écouter toute petite leurs vinyles qui allaient de Brassens à Gainsbourg, de Brel aux Beatles. Depuis je suis très imprégnée par les beaux mots et les jolies mélodies. J'adore écrire et composer ! Et puis en ayant fait 8 ans de guitare classique, peut-être que je pouvais espérer sortir quelque chose de personnel. Donc tu pars avec tes maquettes sous le bras chez Universal ? Oui ! Je m'étais choisi un nouveau directeur artistique qui s'était occupé de Gainsbourg ou de Daniel Darc, des gens qui me correspondaient un peu plus finalement. Quand je leur ai fait écouter, j'étais gênée, mais ils ont été agréablement surpris par mes chansons “ tortueuses ”. Ils avaient devant eux soudain une fille qui n'était pas en adéquation avec ce qu'ils pensaient de moi. Ils m'ont laissé chercher un réalisateur qui correspondrait à mes nouveaux besoins. D'où une ribambelle de noms ? J'ai contacté Gonzales, mais il n'était pas libre. J'ai rencontré plein de gens, dont Christophe, qui avait vu en moi un potentiel inexploité. Il voulait absolument m'écrire des titres, mais bon, disons que c'est très difficile de le coincer Christophe, il est sur une autre planète. Donc je me retrouvais avec mes chansons sous le bras, quand un jour, lors d'un concert de Florent Marchet, j'ai rencontré Benjamin Biolay. Là vous n'écoutez que votre courage pour aller le solliciter ? Je l'ai croisé dans les coulisses et je n'avais pas le choix : je devais lui dire que j'adorais son travail, qu'il était pour moi l'élégance même des auteurs-compositeurs en France.

février 2007

14

Mais dans ma petite tête c'est un garçon tellement raffiné qu'il ne pouvait pas me connaître. Donc je lui ai dit : « Tu ne sais sûrement pas qui je suis (dieu soit loué) mais je suis en train d'écrire des chansons », et là il me répond qu'il me connaît et qu'il sait que j'ai gagné une émission de télé-réalité. Tu pensais que c'était fini ? Je lui ai dit que j'espérais qu'il n'avait pas écouté le premier album (rire). Je lui ai expliqué que j'étais en train d'écrire mon deuxième album et je lui ai donné le nom de mon agent car j'étais trop intimidé pour le contacter directement. Et finalement nous avons déjeuné et puis il m'a laissé jouer à la guitare une de mes compositions Je sais jamais. Sans à priori, sans me mettre une étiquette sur le front. Et je suis certain qu'il fut surpris comme tout le monde ? Oui ! Mais lui il ne m'avait jamais entendu chanter avant. C'était un plus pour moi. Mes chansons, je ne les chante pas comme une chanteuse à voix qui doit se prouver des choses. Tu avais pourtant usé ce style ? Je peux être gueularde, mais je n'éprouve pas autant de plaisir que lorsque je chante l'une de mes chansons avec laquelle je fais corps. Donc à la fin de ma chanson, j'ai quand même osé dire à Benjamin que je cherchais un garçon comme lui pour produire ce disque et il m'a simplement répondu ok, on commence quand ? Ce qui est encore plus charmant dans ton disque, c'est que la première fois que je l'ai écouté sans faire attention aux crédits, je me suis dit, l'animal lui a fait 14 belles chansons et je fus super surpris de voir que la moitié des titres étaient signés Elodie herself ? Écoute, je ne savais pas que j'en étais capable ! Je suis quelqu'un de pudique, tout en ayant un grand besoin de m'extérioriser. Avant, je n'étais pas extrêmement bien dans ma peau… Bon là je ne suis pas tout à fait bien, (rires) mais en tout cas le fait d'avoir fait ça m'a permis de projeter mes angoisses. Vos deux styles se marient très bien ? Quand il me faisait écouter les maquettes j'étais très émue, parce que j'avais l'impression que ce qu'il m'écrivait venait de moi, que mes chansons et les siennes n'étaient sorties que d'une et même personne. Vous avez en plus une grosse modestie face à votre métier tous les deux, qui ne se montre pas de la même manière, mais qui est bien là ?

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:26

Page 15

Ah bon tu trouves Benjamin modeste ? (rires) C'est peut-être que l'on vient de province et qu'on ne sait jamais si on va arriver à faire quelque chose. Tu sais, on vient vraiment de la cambrousse tous les deux. Il y a également ce titre génial qui s'intitule La fidélité, la dernière chanson écrite par Jacques Lanzmann où là aussi, il te pousse dans tes retranchements ? Je lui ai demandé d'écrire ce texte

Déjà le rythme disco m'a littéralement envoûté … Et le 3-4 pour marquer le tempo avant le refrain est dantesque ? Hou ! le 3-4 c'est de moi ! (rires) En fait pour l'enregistrer, je n'ai fait qu'une prise voix sur cette chanson, et je devais guider les musiciens qui ne savaient pas quand démarrait le refrain, je devais absolument faire 34 et comme c'était très drôle nous l'avons laissé.

On cherchait un nom spécial. Et finalement en regardant les titres j'ai trouvé qu'il était parfait. Pascal Nègre voulait l'appeler Chez moi, mais je suis contente de ce titre. De plus je tenais à symboliser le mariage entre Biolay et moi. C'est quand même le truc qui surprend le plus ! Tu vois en plus, je ne sais pas si tu sais mais c'est un duo. Je te rassure, j'ai vraiment écouté l'album !

car il y a des choses que je n'arrive pas à exprimer. Je suis plus douée pour écrire des textes mélancoliques qu'ironiques. Je lui ai demandé de parler d'un sujet tranchant qui peut être dramatique comme l'infidélité, ou la jalousie, deux thèmes qui font partie de mes angoisses dans la vie. Quelques semaines plus tard il m'a pondu La fidélité, où je n'étais pas la victime mais la manipulatrice. J'ai pris beaucoup de plaisir à chanter cette chanson.

Alors dans le disque, tu es servie par des hommes, mais qu'est-ce qu'on en prend pour notre grade ? Ça c'est vrai ! Je ne critique pas vraiment les hommes, mais je parle de choses que je crains de voir tomber sur ma tête. Ce sont des angoisses projetées. Pourquoi avoir choisi la chanson Le jeu des 7 erreurs pour nommer ton album. Est-ce parce qu'à ton avis c'est celle qui te correspond le plus ?

(gênée) Oh j'en suis sûre. Cette idée de duo, tu l'avais dès le début ou c'est venu au cours des sessions d'enregistrements ? Il y a pas mal de choses qui sont venues en studio. Un jour, il est arrivé avec 3 chansons et dans ces trois chansons, il y avait ce titre et il m'a simplement dit qu'il aimerait la chanter avec moi. Mettre Est-ce que tu le sais ? de Biolay et Je sais jamais de toi, deux de vos chansons l'une derrière l'autre, c'était un clin d'œil ou vous ne vous en êtes pas rendu compte ? J'adore ! C'est lui qui me pose la question et moi qui lui réponds dans deux chansons différentes. Ça m'illustre bien car je suis quelqu'un qui doute souvent. C'est comme s'il me posait la question : « est-ce que tu sais que cet album est magnifique et que tu as réussi quelque chose de formidable ? », et je me vois très bien lui répondre « je sais jamais et j'attendrais l'avis du public ». Ce qui semble une constance sur ce disque, c'est que tu as l'air d'avoir été drôlement secouée par le manque de sincérité dans les rapports amoureux, penses-tu que la cour assidue et les strass des plateaux télé ont été un miroir aux alouettes qui aurait très bien pu mal tourner pour toi ? J'ai toujours pensé comme ça par rapport aux relations amoureuses. Je suis très nostalgique du romantisme. Évidemment il y avait toujours l'adultère, la jalousie, le manque de communication, mais à notre époque j'ai l'impression de subir la normalité du libertinage. On se marie, on divorce, on se re-marie, on se fait tromper par sa meilleure amie et je trouve qu'il manque une certaine grâce dans la vie. Est-ce qu'Elodie cherche encore le bonheur ? Bien sûr ! On va dire que je ne suis pas aussi malheureuse que ce que j'évoque, mais de toute manière on se fait chier quand on écoute « tout va bien madame la marquise ».

février 2007

15

nouvelle vague # 126

Sur Chez moi, tu avoues des choses à ta famille ? On a une espèce de pudeur que je trouve assez malsaine maintenant que je suis partie : dans notre clan, on ne sait pas se dire qu'on s'aime. Il y a un gros manque de communication et d'affection. C'est peut-être aussi pour ça que je doute des sentiments. Mon vieux, t'es en train de me servir de psychanalyste (rire) ! Le fait que le premier disque n'ait pas marché, ce fut salvateur ? Oh que oui ! Si j'avais vendu 600 000 ou 1 million d'albums, j'aurais été bien embêtée parce qu'on ne m'aurait pas laissé faire ce que je voulais. Ils m'auraient laissée dans cette case dans laquelle j'étais coincée. Tu sais aussi qu'avec cet album tu vas tourner définitivement le dos à un certain public sans être certaine de conquérir l'autre ? C'est possible, quoique j'ai l'impression qu'une partie de cet ancien public va grandir avec moi. Et puis je peux servir modestement à faire découvrir aux gens ce genre de musique. C'est vrai que les adolescents n'ont peut-être pas intérêt à décortiquer mes textes, mais peutêtre qu'à la place, je vais toucher un public plus pointu, élégant et raffiné. Comme cela me correspond plus, ça me fait du bien. Je fais un mix entre mon côté populaire, tout en étant à la base quelqu'un qui a des aspirations lyriques et littéraires. Je ne sais qu'une chose, c'est qu'il me faut rester moi-même ; car je me suis fait trop de mal par le passé. Tu étais prête à ne pas sortir d'album s'il n'avait pas eu la couleur que tu souhaitais ? Franchement j'aurais pu attendre 5 ans avant de pouvoir enfin faire cet album-là car je l'attendais ! Le regard des autres à ton égard, et en sachant que tu n'étais pas ce que les gens pensaient, t'a-t-il fait du mal ? Parfois c'est chiant de se justifier. J'en avais marre. Ça me fait tellement de bien de pouvoir parler de choses intéressantes dans les interviews ! D'avoir des choses à assumer… Avant on me regardait plus que l'on ne m'écoutait et (même si je m'exprime très mal à l'oral) je préfère qu'on m'écoute raconter ce beau projet que de répondre à : « Alors les amours ? » Tu me sembles être une grande perfectionniste alors qu'est-ce qui manque sur ce tableau sans erreur ? Oui, mais ça n'a rien à voir avec une erreur. Il manque une chanson que j'ai écrite avec une amie qui s'appelle Joséphine Graille et qui s'appelle Paris. C'est mieux de faire une interview avec moi ou avec un journaliste de Télé 7 jours ? Je réfléchis… Oh mince je pensais rafler la mise directement ! Attends tu n'es pas le même ? (rires)  Pierre Derensy En concert le 14/03 au Rockstore Montpellier (34).


NV #126

23/01/07

11:26

Page 16

Depuis 2004, le leader des New African Poets (NAP) traîne sa langue de poète, distille un face à face des cœurs, des mots et des émotions jazz hip hop : Abd Al Malik slamme. Il jette ses phrases à la figure des pessimistes, écrites, lues, parlées et slammées : un flow sans équivalent qui séduit. Rencontre avec Abd Al Malik, prêcheur de sens, des droits de l'homme, d'amour, d'espoir et de poésie. Peux-tu nous résumer ton parcours ? Je m'appelle Abd Al Malik, je viens du quartier du Neuhoff à Strasbourg. Je fais partie du groupe NAP. On a sorti 4 albums entre 1996 et 2000. En 2004, j'ai sorti mon premier album solo, Le face à face des cœurs et mon premier bouquin, Qu'Allah bénisse la France chez Albin Michel. Je viens de sortir mon deuxième album solo qui s'appelle Gibraltar. Actuellement, on est entrain de travailler sur le prochain NAP. Voilà en gros mon parcours artistique. On dit que tu es rappeur du réel, avec un flow clairvoyant pour éclairer les âmes. Qu'est-ce que ça veut dire ? Pour moi l'Art et la musique en particulier, c'est la capacité à partager des émotions et à nous rappeler à tous que nous sommes juste des êtres humains. Humblement, avec mon micro, mes platines, mon petit travail de MC troubadour, et bien j'essaie de faire circuler cette parole-là. Que veut dire adepte du soufisme ? Bon, je suis musulman, il y a une démarche spirituelle, avec un maître spirituel. Le soufisme, c'est le cœur de l'Islam et lorsqu'on est dans une religion, il s'agit de ne pas prendre juste une partie mais l'ensemble, à savoir la lettre mais aussi l'esprit. Après le livre Allah bénisse la France, NAP, Gibraltar, c'est le nouvel opus des pensées spirituelles d'Abd Al Malik ? Oui et non. Oui parce qu'il n'y a pas de division entre le moi artiste, le moi qui chemine, etc. etc. Je ne suis qu'une seule personne. Et non, parce que lorsqu'on a travaillé cet album avec Bilal, on a voulu faire une révolution dans le hip hop, au sens étymologique du terme. C'est-à-dire qu'on a voulu revenir à ce qu'est le hip hop, à savoir une musique riche, une musique ouverte, courageuse, une musique qui n'a pas peur d'aller vers les autres, comme Nas et son père Olu Dara, le jazzman, comme Jay-Z et Linkin Park, comme Aerosmith et Run DMC, comme Outkast, etc. C'est la seule musique qui est organiquement faite de toutes les musiques par la culture du sample et de l'échantillon. Nous on a pris un peu dans le slam, un peu dans le jazz, un peu dans la chanson. Et puis il y a ma passion pour la littérature, donc j'ai voulu faire ce disque à la fois comme un recueil de nouvelles dans la manière de l'écriture, de petites histoires, et à la fois comme quelque chose qui serait riche, mais surtout courageux musicalement. Dans ton livre, tu racontes ton parcours, ton âme, ça semble diriger tes décisions ? Je suis un. Fatalement tout ce que je fais va dans une seule direction, donc du coup on peut trouver des entrelacements dans mes différents centres d'intérêt, mais en même temps c'est toujours la même démarche d'un être humain qui chemine et qui utilise le moyen de l'Art et du rap, parce que c'est son outil à lui. C'est juste comme ça que je procède. Pour aller vers l'autre, il faut obligatoirement avoir la foi ? Ça dépend ce que tu appelles la foi. Moi, mon véhicule c'est la spiritualité, mais disons que c'est pour moi. Pour quelqu'un d'autre, ça peut être un autre véhicule, une autre religion, une non religion, qu'importe. Ça c'est mon point de vue, ma démarche, c'est moi. Finalement, on va tous au sommet de la montagne, qu'importe la monture que l'on va prendre. À chacun de trouver ce qui le pacifie et qui va pacifier son rapport à l'autre. Tu penses que ça te protège contre la misère, contre les maux de la société, contre le racisme ?

Je pense que ce qui protège de tout ça, c'est notre capacité à être juste un homme responsable, notre capacité à nous dire que la meilleure des choses que je puisse faire pour améliorer le Monde, c'est de m'améliorer moi même, qu'importe les outils que l'on va prendre. Pour moi ce qui est le plus important, le défi de notre époque, celui que l'on doit relever, c'est celui du vivre ensemble. À chacun de trouver boutique qui lui sied le mieux. Tous les parcours, toutes les violences auxquelles on a assisté dans les quartiers, ce n'est pas une fatalité ? Heureusement non, et j'en suis la preuve, puisque le simple fait de parler avec toi et de parler de tout ça, ça veut dire que le déterminisme n'existe pas, ça veut dire qu'on peut transcender sa condition. Sinon moi je serai devenu le pire des pires. Si moi je peux, je pense que tout le monde le peut. À quelques encablures des échéances électorales, tu aurais un message à faire passer aux jeunes ?

Est-ce que tes références musicales et littéraires actuelles sont en accord avec ton parcours et tes textes ? Forcément, on est toujours qui on est par le regard de l'autre, par le fait de se reconnaître. L'Art en général, ça a aussi un effet miroir, vitrine ou miroir, ça dépend, en partant du principe qu'on se voit aussi un peu dans une vitrine, même si on voit ce qu'il y a derrière. C'est vrai que mes références artistiques, des gens comme Raymond Carver, le nouvelliste, des gens comme Albert Camus, Cézaire, et bien par leur vécu, par leurs considérations, par les problématiques qu'ils ont soulevés, je me reconnais en eux, mais en même temps, eux c'est eux et moi c'est moi, et moi je suis le fils de l'instant, je suis le fils de l'instant de mon époque, de mon lieu. Finalement, il y a très peu de place pour la fiction, c'est du réel, du vécu. Ouais, surtout. Que dire de plus. J'ai l'impression que ce que je connais le mieux, c'est moi, alors c'est plus facile d'en parler que d'inventer. C'est très éclectique comme rapport aux références. Tu n'as pas peur de perdre l'essentiel de tes réflexions à travers les références des autres ? Non, j'ai le sentiment que de toute façon chaque individu se construit aussi et se structure à travers le regard des autres. En parlant de références, ce ne sont que des points de départs, c'est-à-dire que la démarche, elle est la mienne, avec mon histoire de vie, avec mon parcours, avec qui je suis. J'ai aussi le sentiment d'une grande fraternité avec les autres, autant avec des contemporains, qu'avec des écrivains que j'admire, des philosophes ou le facteur qui vient me livrer. C'est important la notion de fraternité, ça veut dire que l'on partage tous quelque chose d'essentiel, et c'est l'humanité. C'est ça le rôle de mes références, rien de plus. Finalement Abd Al Mailk, tu as les pieds sur terre ? J'ai les pieds sur terre et la tête dans les nuages. C'est vrai que mes pieds sont bien ancrés au sol. Tu aimes les voyages spirituels, mais aimes-tu te déplacer en tournée ou à travers le monde ? Si on aime voyager, on aime voyager tout court. On dit que les voyages forment les individus. Enfin on dit la jeunesse normalement, pour être plus précis, mais la jeunesse, c'est aussi une question d'état d'esprit… Après la littérature, la musique, les tournées, les voyages, et même les récompenses puisque tu as eu le Prix Constantin, quel est ton prochain projet ? Déjà il y a cette tournée qui va durer longtemps, et puis il y a le projet d'un album collectif avec des rappeurs qui tournent un peu autour de nous, et il y a le grand retour de NAP, on a déjà 2/3 titres, on y travaille dur, et je pense que ça sera un très bon album que l'on prévoit pour fin 2007. Y a-t-il un combat, une lutte qui te tient à coeur actuellement ? Pas actuellement, mon combat, c'est un combat de vie. Encore une fois, mon combat, c'est de dire que l'on devient soi en allant vers l'autre. Ce qui est essentiel et vital, c'est de maintenir le dialogue, et finalement en allant vers l'autre, on va vers nousmême. Ce n'est pas un combat du moment, c'est un combat de vie, et j'ai le sentiment que chaque individu, nous tous, on chemine. Cheminer vers l'autre, c'est cheminer vers nous-même.

k i l a M l Abd A Partout, je ne cesse de clamer que nous les rappeurs, on est ni des animateurs sociaux derrière un micro ni des politiques ou des journalistes, on est juste des artistes. Pour moi, l'artiste par excellence c'est le philosophe Socrate. Et lui, il pose des questions, il ne donne pas de réponse. Moi, j'interroge mon pays que j'aime, j'interroge mon contexte, j'interroge mes contemporains, et je suis convaincu que les réponses sont en chacun de nous. Je ne suis ni de gauche, ni de droite, je suis avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté. Donc le message que j'ai envie de donner, c'est de dire encore une fois ce que je disais tout à l'heure : la meilleure des choses que l'on puisse faire pour améliorer le Monde, c'est s'améliorer soi-même. À chacun de prendre conscience que l'on a tous une responsabilité, que l'on soit boucher, journaliste, au chômage ou rappeur. On peut dire qu'Abd Al Malik est citoyen de l'univers, pour faire référence à ton livre ? Citoyen de l'univers, mais citoyen français aussi. Le fait de se sentir bien chez soi, bien dans son pays, ça ne veut pas dire que tu nies l'autre, au contraire, ça veut dire que tu sais qui tu es, et moi je sais qui je suis, et je sais que mon pays est dans un continent, qui lui-même est dans une planète, cette planète est dans l'univers, etc. Donc forcément, on est tous liés…

février 2007

16

nouvelle vague # 126

 Robex Emission Plug In (tous les mardis à 10 h, rediffusion les jeudis à 17 h sur Radio Grenouille 88.8 FM - www.plato-radio.com) En concert le 23/02 à l'Usine - Istres (13) et le 24/02 au Théâtre Sortie Ouest - Béziers (34).


NV #126

23/01/07

11:26

Page 17

Votre nomination au Prix Constantin, vous a-t-elle Ce n'est pas moi qui ai inventé ce principe. Le slam, c'est fait plaisir ? des petites scènes ouvertes dans les bars. Souvent, celui J'en ai été ravi, mais pour être tout à fait franc, je ne vais qui organise la soirée amène beaucoup de monde dans pas vous mentir : je débarque dans le milieu et je ne le bistrot et en retour : un texte dit, égal un verre offert. connaissais pas ce prix. Par contre j'ai compris de quoi Mais quand c'est Grand Corps Malade qui donne il s'agissait, j'ai regardé les nominés qui m'accompa- un concert, il enchaîne les textes alors ? gnaient. Je suis très fier, car ce n'est pas un prix anodin Là, vous êtes obligé de sortir du principe (rire). Et d'une et il y avait du beau monde. manière générale je différencie ces deux choses. D'un Est-ce qu'on né tchatcheur pour devenir slammeur ? côté il y a le slam pur et dur, la scène ouverte, c'est de Un petit peu. Le slam, c'est de l'oral, c'est face à un audil'à cappella, dans des petits lieux, et de l'autre, j'ai ce toire. Ça doit aider. Mais je suis sûr qu'il y a des grands projet musical de disque, et maintenant de scène avec timides qui peuvent se révéler et s'épanouir dans le slam. des musiciens. Pour moi, c'est un projet autre. Je les difVous partez comment pour écrire, d'une idée prin- férencie bien l'un de l'autre. cipale et vous suivez un fil qui court facilement ou alors ce travail est fastidieux ? C'est une idée, je ne me mets jamais devant une feuille en me disant « mais de quoi je vais bien pouvoir parler aujourd'hui ? ». Quand j'ai envie de traiter un thème ou quand j'ai une phrase qui me trotte dans la tête et que j'ai envie de la développer sur un texte, là dès que j'ai un peu de temps, je me mets devant une feuille, mais ce n'est pas une galère. J'essaye de trouver un axe et j'attaque ! Quand on vous a dit : « on va enregistrer un album de Grand Corps Malade », vous les avez pris pour des malades ? Personne ne m'a dit ça ! C'est un projet qui est venu petit à petit. C'est un pote qui De son handicap, il en a fait une force, m'a proposé de mettre mes textes en de ses mots, il en a fait des histoires musique. Mes textes existaient déjà à capqui marquent, de son statut de pionnier pella. On s'est amusé à faire des textes sur de son art, il va permettre à d'autres, mesure. C'est petit Nico, un ami compositout aussi doués que lui, de s'exprimer. teur que j'ai croisé sur les scènes slam qui Son tout : ne pas caricaturer qui ou m'a offert ce beau cadeau. Ensuite j'ai renquoi que ce soit. contré Jean Rachid qui est devenu mon producteur, c'était un comédien humoriste qui a aimé La musique qui accompagne vos chansons est l'écoute de ces maquettes. Il m'a dit qu'il voulait me protrès classique ? duire, en faisant un vrai album, dans de très bonnes Le but, c'est qu'on ne voulait pas faire du hip-hop avec conditions. Enfin, ce sont les maisons de disques qui de gros instruments qui font bouger les têtes et donnent sont venues en studio alors qu'on n'avait pas tout à fait envie de danser. Nous voulions mettre en musique, en fini, pour nous proposer de nous distribuer. Ce n'est pas gardant le texte prédominant. C'est souvent une quelqu'un qui est venu me dire « fais un album ». musique légère, intimiste qui souligne l'ambiance du Le slam est un art de groupe ? texte. Les compositeurs ont vraiment travaillé dessus J'aime bien ça. Le slam c'est le partage de la scène, c'est comme sur une musique de film. un art collectif. L'aventure est vraiment belle, mais elle Vous slamez sur Saint-Denis, c'était pour ne pas est d'autant plus belle qu'elle est collective. A chaque résumer cette ville au grand stade ? fois que je suis sur scène, j'essaye d'amener des potes, Pas du tout, c'est un texte que j'ai écrit il y a au moins 3 qu'il y ait des duos, que parfois d'autres slammeurs inter- ans. C'est une ville que j'aime, j'y vis toujours, j'y ai granviennent dans la salle. Il y a des musiciens. Le gâteau est di. J'avais juste envie d'en parler à ma manière, avec ce meilleur quand on est plusieurs à le bouffer. que je vois, ce que j'aime là-bas. Ce n'était pas une Dans vos règles du slam, vous déclarez : « un texte manière de contrer les images des médias ou de parler dit, égal un verre offert » ? d'autre chose que du stade… Je ne pensais pas avoir

Grand

orps CMalade

février 2007

17

nouvelle vague # 126

une telle audience : il était destiné à des petits bars. Je slamme pour donner ma vision des choses, exprimer mes chroniques du quotidien ou offrir mes rêves. Avec votre succès, avez-vous peur, d'une certaine manière, de voir débarquer un nombre important de mauvaises productions en matière de slam ? D'un côté, je suis content d'ouvrir une porte, car il y a d'autres slammeurs très forts qui mériteraient d'être connus d'un plus large public et c'est tant mieux. Maintenant, j'espère qu'il n'y aura pas trop de maisons de disques qui vont sortir tout et n'importe quoi sous prétexte de faire du slam. Il y a quelques écueils à éviter, mais d'une manière générale : 1. le slam continuera à vivre, et 2. ceux qui veulent faire des projets musicaux seront peut-être plus entendus. Vous avez créé une association, Flow d'Encre, estce que le but était de partir des mots pour guérir les maux ? Pas directement. J'aime bien travailler en groupe et notamment avec des plus jeunes, leur transmettre des choses et plus particulièrement l'envie d'écrire. Je ne prétends pas leur apprendre à slammer, il n'y a pas de technique, mais juste leur montrer que l'écriture est ouverte et accessible à tous. J'ai créé cette association quand j'ai arrêté de travailler pour vivre du slam, pour faire des ateliers d'écriture. Je vais dans les hôpitaux, des prisons, des MJC, un peu partout. Avant tout, le but, c'est de dire que l'écriture ce n'est pas que des trucs chiants, forcés, d'une manière scolaire, mais au contraire quelque chose de ludique qui provoque du plaisir. Avez-vous l'intention aussi de chanter vos paroles dans un avenir proche ou lointain ? Pas pour l'instant. Déjà, car je crois que je chante très mal, mais surtout parce que je me trouve déjà assez impudique dans mes textes, alors le fait de les chanter serait encore plus impudique.  Pierre Derensy En concert le 02/02 à l'Espace Julien - Marseille (13), le 03/02 au Passagers du Zinc - Avignon (84), le 28/03 au Zénith - Montpellier (34), le 31/03 au Pasino - Aix en Provence (13) et le 21/04 au Théâtre le Rhône Bourg les Valence (26).


11:26

Page 18

CHRONIQUES CD Le disque du mois Florent Marchet Rio baril (Barclay/Universal) C'est en plein western, en panoplie de cow-boy avec les flingues en main que l'on a retrouvé paraîtil, Florent Marchet, disparu depuis peu des scènes (il a beaucoup tourné) et heureux d'être à nouveau dans les bacs de disques pour passer du scalp de la découverte à celui de confirmation. Florent qui avait déjà bien fait parler de lui avec son premier album Gargilesse se battrait donc en duel avec son naturel pasticheur. Son premier opus était un disque qui correspondait à sa mémoire : des petites chroniques sur la vie ordinaire. Cette fois, terminé le trou perdu d'un village du Berry, Marchet, plutôt que de transposer la vérité dans sa musique sous forme de sous-entendus, s'invente un décor pour faire évoluer ses chansons à l'intérieur, relatant dans un album concept et sous forme de road-movie ses propres déboires avec le monde des grands. Il fait d'ailleurs passer son personnage de l'enfance à l'âge adulte en une douzaine de titres. Il est donc en plein Far West tout en sachant, pour paraphraser Michel Delpech, que ça ne le dégoûte pas d'avoir les deux pieds dans la boue, car il lui reste une bonne part de maquignon français. Le pistolero est devenu fier de sa monture et sûr de son coup. Accompagné de quelques partenaires aux mines Refractory Songs in vacuum (Lifestylesounds/La Baleine) Réfractaire et insoumis dans l'âme, Refractory l'est sans nul doute, du moins dans leur fuite des carcans musicaux rigides et établis. Formé en 2000 de la rencontre entre le programmateur électro Jean François Blanco et le saxophoniste jazz Louis Beaudoin, le duo livre un second album admirablement fusionnel, un électron libre qui défie les lois de la gravité. Plutôt que de tomber dans le vide (vacuum), les titres restent en suspend et imprègnent sans mal l'auditeur de leurs particules sonores avec une formule savamment assemblée, entre électro, hip hop, soul et jazz, où basse ronde et vrombissante, flows emménés, et scratches biens placés font leur effet. Au duo d'origine viennent se greffer plusieurs collaborations (cuivres, chant, batterie, double basse, arrangements symphoniques, etc.) pour des ambiances groovy ou plus cinématiques qui ne sont pas sans rappeler certaines productions Ninja Tune.  Matthieu Bescond +++ Bananas at the Audience Into the house of slumber (SK Records) Un peu plus de deux ans après le redoutable Staring at the surface, revoici les Bananas at the Audience avec leur délire fruité ! Ceux qui les ont déjà vus sur scène savent que l'énergie qui se dégageait de leur premier album était bien réelle. Ici même chose : 11 pistes dont 9 morceaux, et 5 seulement qui dépassent les 3 minutes (et pourtant ce n'est pas du punk !) d'une noise brutale, torturée et explosive. C'est bruyant, (ça peut paraître) bordélique, c'est féroce, ça beugle, ça hurle, ça aboie… mais qu'est-ce que ça fait plaisir (bref tout à fait à l'image de la terrifiante photo du livret intérieur) ! Vous l'aurez compris (je m'adresse à ceux qui ne connaîtraient pas encore Yan, Frank, Amar, Julien, Fred et Tramb), ne vous laissez pas abuser par un nom qui fait sourire. La musique de BATA n'est pas à mettre entre toutes les oreilles. Si on veut absolument les comparer à quel-

(animée)

23/01/07

Légende

NV #126

+ + ++ +++ ++++

Teletubbies Bisounours Chevaliers du Zodiaque Dragon Ball Z Ken le survivant

patibulaires de la chanson française comme Katerine, Dominique A, Erik Arnaud ou l'auteur Arnaud Catherine, il transfère toutes ces fieffées canailles à sa solde dans une ville imaginaire, et s'en retrouve d'un coup plus urbain, mais toujours très cinglant. Peignant la société qui nous encercle et la transposant dans le chimérique, il souhaite peut-être faire un remake de la Nuit du chasseur en Mitchum love et hate, inscrit sur les articulations de doigts. Car l'artiste qui se cache derrière le justicier de cette localité limite Grolandaise est musicien (ça s'entend), littéraire (ça se lit) et critique (ça s'approuve). L'introduction qui s'intitule Le belvedère pourrait se greffer facilement à n'importe quel spectacle où le sujet serait les grands espaces. Singulier, subversif, toujours touchant, avec des arrangements tout en corde et cuivre qui damneraient le pion à tous les compositeurs de westerns spaghettis, il est doué ce cavalier, capable de dompter un destrier sauvage. La source ne se tarie jamais tout au long du circuit touristique où chacun en prend pour son grade et où Florent Marchet ne s'autorise aucune limite. À coup sûr, ce film-disque, si vous arrivez à le suivre dans ses pérégrinations, se terminera par un happy-end.  Pierre Derensy ++++ qu'un, on pourra citer Virago ou leurs collègues de Kabu Ki Buddah (pour les « do it » de Trapped par exemple). Ça va bientôt faire 10 ans que ce groupe lyonnais existe et il ne semble pas avoir perdu de sa fougue. Respect ! Que ceux qui, comme moi, ont besoin d'un peu de calme au milieu de la tempête, se rassurent, les BATA ont pensé à vous, en parsemant le disque de quelques intermèdes plus calmes (mais tout aussi torturés).  Pirlouiiiit +++ Elliott Murphy Coming home again (Last Call Records) Vingt neuvième album de Elliott Murphy, chanteur-auteur-compositeur légendaire. Dès l'intro de batterie de Pneumonia alley, il apparaît que ce nouveau cru est l'un des meilleurs de son auteur. Notre Elliott est revenu au style classique d'écriture qui a tant marqué ses premiers chefs d'œuvres Aquashow ou Night lights et Just a story from America. En treize chansons, il revisite rock et ballades avec cette maestria qui ne l'a jamais quitté. Il nous propose également un nouveau hit potentiel, A touch of kindness. Chaque composition distille son lot d'émotions, de fougue et de grâce. Ses concerts du mois d'août dernier à la Colle-sur-Loup avaient levé un coin de voile : les nouvelles compositions étaient brillantissimes. Ce nouvel opus confirme cet état de fait. Enregistré au Havre, au studio de Florent Barbier (ex Roadrunners), il bénéficie d'une production de tout premier ordre. Le groupe qui l'accompagne est composé du batteur Alan Fatras (ex Moon Martin), du bassiste Laurent Pardo (ex Kid Pharaons) et du fidèle Olivier Durand (ex Little Bob Story), immense guitariste, avec le renfort du clavier new-yorkais Kenny Margolis (Willy de Ville). Elliott Murphy continue son chemin et reste fidèle à lui-même. Dans cette nouvelle ère commencée il y a dix ans avec sa collaboration avec Olivier Durand, il continue son œuvre de créateur et nous présente des albums de plus en plus somptueux. Coming home again, véritable enchantement, est à marquer d'une pierre blanche. Finalement, pour paraphraser un de ses titres les plus connus, Elliott Murphy est certainement « the last of the rock stars ».  Raymond Sérini ++++

février 2007

18

nouvelle vague # 126

Françoise Hardy Parenthèses… (Virgin) 13 à table portent parfois bonheur. Françoise Hardy, qui a convié 12 convives qui lui sont chers à s'attabler en sa compagnie, sur des reprises ou certains anciens titres de son répertoire, a touché le jackpot. La sainte femme trust les premières places des ventes, et en ces temps difficiles, c'est osé de faire briller la qualité sans artifice, louable aussi de l'encenser encore plus. Ces invités qui se mettent en accord d'apporter leurs voix à ce dessein étonnant sont tous de merveilleux interprètes et reprennent dans des duos parfois improbables (Alain Delon ou Julio Iglesias), mais souvent incontestables (Dutronc père et fils, Benjamin Biolay), une collection de titres qui sont les préférés de la dame. Le casting est digne des meilleurs films de studio de la chanson française. Sans pour autant respecter au pied de la lettre la partition, les chansons délicatement agencées sont des miracles avec le fil tendu de la voix protectrice et cajoleuse de Françoise Hardy. De Bashung qui l'escorte sur Que reste-t-il de nos amours au piano d'Hélène Grimaud qui fait rêver sur La valse des regrets, tout est doux et ajusté. On n'est pourtant pas dans un remake des soirées de Maritie et Gilbert Carpentier car l'amour éclectique pour la musique de l'instigatrice du projet fait des aboutements entre l'ancienne et la nouvelle génération d'artistes, se montrant exigeante, et a le droit de l'être (faisant plier de bonne grâce par exemple un Rodolph Burger dans sa tonalité vocale), elle dispose d'un panel et d'un goût sans frontière : c'est pourquoi Ben Christophers sur un My beautiful demon qui est assurément la chanson la plus accomplie du disque, se retrouve guidé, via un chien d'aveugle clairvoyant, par le flair de Françoise Hardy qui connaît le bon à chanter du mauvais à écarter prestement de cet album.  Pierre Derensy ++++ Soldiers of Jah Army Get wiser (Corner Shop/Nocturne) Soldiers of Jah Army (SOJA), originaire de Washington DC, fait partie des groupes de reggae américains poussés par la puissance de l'industrie musicale locale. Là-bas, SOJA, comme Groundation, embrase les campus. Leur 4ème album Get wiser, propose un reggae roots chaud et rythmé, aussi bien interprété qu'enregistré. Cependant le reggae et ce qu'il est devenu en prenant depuis Marley, une dimension planétaire, représente plus un mouvement idéologique utilisant la puissance mobilisatrice et populaire de la musique, qu'un style musical qui a ses propres codes. Se plonger dans cette musique est une introspection spirituelle qui nous soutient dans notre engagement pour l'égalité, notre compassion pour le faible, notre volonté de partager connaissance et joie de vivre pour aider chacun à acquérir sa liberté. Si le résultat musical est de très bon niveau, ce groupe n'enflamme pas la magie qui se trouve en chaque personne imprégnée de ces sentiments. Si vous n'êtes pas si gravement atteint, SOJA vous séduira peut-être car l'énergie musicale reggae est quand même là. J'aurais personnellement aimé les sentir plus radicalement opposés à l'ignoble administration Bush, car c'était le minimum qu'on pouvait attendre… Tant pis pour eux.  Emmanuel Truchet ++ Bérurier Noir Invisible (Folklore de la Zone Mondiale/Wagram) Avec les émeutes dans les banlieues, des lois de plus en plus liberticides, et la mascarade politique, on peut dire que le terrain était plus que propice au retour de Bérurier Noir. Rassurez-vous, leur formule musicale n'a pas changé et reste toujours aussi percutante : guitares tranchantes et saturées, boîtes à rythmes martiales et chants scandés, tout est là ou presque. Après toutes ces années “ d'invisibilité ”, les Bérus n'ont pas retourné leur veste (ou plutôt leur Perfecto), et se montrent encore plus engagés


NV #126

23/01/07

11:26

Page 19

et enragés que dans les années 80. Nos anarchopunks préférés sont restés fidèles aux sans-voix et à la jeunesse (Coup d'état de la jeunesse, On en a marre), se préoccupent toujours autant de l'état de notre planète (Le cerf, le druide et le loup, La pluie), et se montrent féroces envers la Mondialisation et envers l'impérialisme de l'Oncle Sam (L'enfant bleu, Empire state bulldog). Enfin, à tous ceux qui crient à la reformation pécuniaire, il faut noter que le groupe a pris les devants, et s'est auto-sabordé avant même la sortie du disque. Espérons maintenant qu'Invisible trouve son public et ne passe pas inaperçu.  Christophe Guilbert +++ Michel Donato & Guillaume Bouchard Happy blue (Zig Zag Territoires/Harmonia Mundi) Il y a des fois comme ça où je regrette d'avoir tout de suite jeté la petite plaquette de présentation d'un disque. Parce que cette fois, non seulement il s'agit de jazz et il y a 17 morceaux, mais en plus il s'agit d'un duo contrebasse… contrebasse. D'un coté Michel Donato qui a joué avec les plus grands dans le monde du jazz, mais pas uniquement (voir sur son site http://www.micheldonato.com/) ; de l'autre Guillaume Bouchard, plus jeune, (ancien) élève du premier. Je vous passe les détails techniques de cordes utilisées, mais on sent bien qu'ils sont deux et sonnent différemment. Et ici pas de triche avec de l'autosample comme chez le très bon Merakhaazan par exemple. 17 morceaux, 7 du premier, 5 de l'autre, le tout est parsemé de quelques « reprises » plus au moins facilement reconnaissable allant de Django Reinhardt à Miles Davis en passant par Charles Trenet (dont La mer capturera l'attention des néophytes de mon espèce). C'est certain, ce Happy blue demandera un peu plus de concentration qu'un disque plus classique (par classique j'entends rock), mais une fois qu'on est rentré dedans, ça s'écoute avec plaisir. Et la chaleur et la rondeur de la contrebasse a un effet particulièrement relaxant.  Pirlouiiiit +++

Riké Vivons ! (On music/Warner) Riké, la voix de Sinsemilia, profite de la pause de son groupe pour nous offrir son deuxième album Vivons ! Après Tout le bonheur du monde, Riké seul nous fait partager encore sa bonne humeur avec des textes légers et dansants. Par rapport à ses précédentes expériences, il a souhaité s'éloigner du reggae pour se lancer dans des chansons variété avec des mélodies pop, folk. Cet album est plus intime et personnel que les précédents, le chanteur s'est laissé aller à ses sentiments et on se laisse prendre au jeu avec des textes comme Comptine de ta petite main où il parle de sa paternité nouvelle et enthousiasmante.  Elodie Morana ++ En concert le 21/02 au Poste à Galène - Marseille (13) et le 09/03 au Passagers du Zinc - Avignon (84). Santa Macairo Orkestar Novo bal (Miz'Ampli/PIAS) Parmi les progrès des avancées technologiques, on peut se réjouir de voir de plus en plus de groupes joindre à leur albums des DVD sans que le prix soit pour autant forcément majoré. Certains diront que cela creuse encore l'écart entre ceux qui ont des moyens et les autres… Moi je pense plutôt que cela permet aux groupes de scène de montrer tout de suite de quoi ils sont capables. Ce fut le cas des Suprêmes Dindes, c'est maintenant au tour du Santa Macairo Orkestar. Déjà auteurs il y a 2 ans d'un premier album live (In koncerti), les revoici donc avec un double CD, mixe de live et un peu de studio d'une part, et DVD (45 min de concert, clips, interview and co) de l'autre. Habilement filmées depuis le public et parfois derrière quelques rangs de spectateurs (forcément dansants), ces images donnent vraiment envie d'aller transpirer sur leurs airs de “ speed yiddish transe balkanique ”. Très peu de chant (lorsque c'est le cas, ça sonne un peu comme les Marcel), mais on ne s'en rend pas compte tellement les ins-

février 2007

19

nouvelle vague # 126

truments chantent d'eux-même. Violon, piano, sax, trompette, tuba, batterie, percus, clarinette épaulés sur certains morceaux de banjo, accordéon, contrebasse…, tout est mis en œuvre pour nous donner la bougeotte. Des petits passages dub/reggae (Strawberry mango) nous (et leur) permettent de reprendre du souffle avant de repartir de plus belle dès le morceau suivant. À voir et écouter jusqu'à ce qu'ils passent dans votre ville !  Pirlouiiiit ++++ La Goutte au Nez Ouverture facile J'ai déjà eu plusieurs fois l'occasion de souligner que je ne suis pas un grand fan des groupes de fanfare… En dehors de Pakava It et peut être de Mardi Gras Brass Band, tous les autres m'ont vite lassé sur scène et encore plus sur disque ; c'est donc sans grand espoir d'être conquis que j'ai inséré la rondelle de ce groupe tourangeau. Pourtant cette fois il ne m'aura fallu que quelques écoutes pour voir que ce groupe-là avait quelque chose de plus (ou en tout cas de différent). Très peu de chant (quelques cris - bien placés - par-ci par-là), des rythmes on ne peut plus entraînants et dansants mais surtout une variété indispensable pour ne pas lasser l'auditeur : salsa, funk, jazz, klezmer, reggae, pays de l'est, ska, dub, et même des petits passages discrètement métal (Anarchie au temps des rois). Bref, un véritable melting pot de styles qui fait qu'on ne se lasse à aucun moment. Certes certains morceaux plairont moins (dans mon cas ceux qui font un peu trop La croisière s'amuse) que d'autres, mais c'est parce qu'il y en a vraiment pour tous les goûts. Les cuivres sont bien en avant mais ils laissent de la place aux autres (percus, guitare, flûte, basse…). Si l'on en juge par les titres de certains morceaux le groupe ne se prend pas au sérieux (Hongroise les doigts, Salsa Malikum…) et tant mieux, on a du coup encore plus envie de faire la fête avec eux. Un groupe à découvrir sur disque ou sur scène !  Pirlouiiiit ++++


NV #126

23/01/07

11:27

Page 20

Pat'Bol Et peluches si affinités (Mollo-Mollo) Si vous êtes comme moi, il y a des jours sans. Des moments de spleen totalement plombants, de ceux qui vous clouent au lit. La musique jusqu'à présent m'a toujours permis de m'en sortir et le disque de Pat'Bol est d'un secours charitable pour éviter les antidépresseurs. Deux options sont possibles quand raisonne, dans la ruche, le bourdon : soit s'enfoncer encore plus avec quelques airs bien lestant de Mano Solo ou de Miossec, et se dire que le malheur des uns pourrait faire le bonheur des autres si l'on avait leur compte en banque, soit accepter que la vie est une perle, qu'il suffit de faire reluire par un coup de baguette magique ou un disque salutaire. Le chiffre 13 porte bonheur grâce à Et peluche si affinité et pourtant c'est pas faute d'avoir les deux pieds dans la merde. Je vous assure que ce disque est à mettre entre toutes les mains des mal-appréciés. On (car je m'inclus dedans) s'y retrouve du début à la fin avec, au moins maintenant, un ami dans la vie. Quand il chante Le mec de mon ex ou Mais qu'est ce que tu fous à poil c'est parole d'évangile et retour à l'envoyeur de celui qui l'entend et le comprend. Car il y a de la subtilité dans son disque. Beaucoup plus fin et travaillé que ce que l'on pourrait, au premier abord, penser. Subversif, rebelle à tous les bien-pensants et les moralistes sérieux du moulage dans une société calibrée (cf. Aspartam), Pat'Bol est une chance à saisir d'urgence. Un roman français populaire où les mélodies ont un cœur gros comme un melon d'eau gratuit en grande surface. Cet “ adultescent ” est une sorte de Didier Super gentil, un Gérald Gentil super qui se fait une petite croisière dans le régressif assumé. Grâce à des petits rythmes enjoués et des textes où l'allitération loufoque cache de vrais trésors, Patrice Deceuninck, de son vrai nom, est une science de la bonne humeur. Salsa, salé, sucré, vif, farandolesque, il refuse la loi de Murphy car sa tartine atterri toujours du bon coté de la galette et de son

album. Introspectif dans le café au lait de grandmère, il chasse les idées noires et devient vite indispensable pour faire perdurer cet état de protection face au cafard. Je vous promets avec lui : sous les pavés il y a la plage.  Pierre Derensy ++++ Il Divo Siempre (Sony BMG) Le célèbre quatuor Il Divo, formé à Londres en 2003, composé de trois ténors Urs Buhler, Sébastien Izambard et David Miller ainsi que d'un baryton Carlos Marin, n'arrête pas de faire parler de lui à travers leurs reprises de succès planétaire. Ils en sont déjà à leur troisième album avec Siempre, très attendu du public. Il est arrivé en novembre dernier avec des choix de reprises faisant plaisir à tout public. Rien d'autres que de fabuleux succès revus en version plus classique, permettant aux plus anciens de se rappeler des souvenirs, et aux plus jeunes de découvrir ces titres fabuleux. Des reprises en italien ou en espagnol du célèbre Pavarotti, en passant par l'incontournable John Miles, Mariah Carey ou encore Bryan Adams, sans oublier les Moody Blues dont le titre Nights in white satin a battu des records de succès dans les années 60. Siempre est un album décrit par leurs fans comme une « merveille », le groupe se révèle être de « vrais chanteurs d'opéra ».  Stéphanie Fenech +++ Pedro Aznar A roar of southern clouds (0+ Music/Harmonia Mundi) Multi-instrumentiste, compositeur et producteur, Pedro Aznar, la grande pop-star argentine, sort pour la première fois un album hors de son pays natal. Sa carrière musicale débute en 1978 où il forme Serù Giràn, grand groupe de rock argentin. Aujourd'hui, avec plus de cent albums à son actif en tant que bassiste, une dizaine d'albums solos et de nombreuses musiques de films, il nous propose un best of de 17 titres, accompagné

février 2007

20

nouvelle vague # 126

de nombreux featurings comme Nilda Fernandèz, Mercedes Sosa, Eva Ayllòn, Angela Iren… Dans cet album, on y trouvera des interprétations musicales de poésie, notamment un poème de Luis Borges, un hymne à la paix avec une chanson écrite par Gilberto Gil (La paz), ainsi qu'une reprise de Tomorrow never knows des Beatles. Pedro Aznar explore ses racines musicales, tout en y mêlant la musique électronique. Un mélange assez surprenant, néanmoins on le préférera peut-être dans un de ses anciens groupes de jazz comme Javier Malosetti's Quintet ou Aca sec Trìo…  Emmanuelle Galindo ++ Anti-Flag For blood and empire (Sony BMG) Sortis d'une cave de Pittsburg, ces 4 gaillards qui ont su s'imposer sur la scène punk, notamment en assurant les premières parties de Green Day, nous présentent leur 6ème album For blood and empire. Depuis Rage Against The Machine, aucun groupe n'a inscrit un message aussi fort et essentiel, en disant FUCK ! aux nationalistes conservateurs et aux travers de leur nation. Oui ! Anti Flag n'aime pas Bush et ses copains ! Et leurs morceaux s'engagent à diffuser un message universel avec toujours autant d'énergie, même s'ils sont moins hardcore que les précédents et plus pop punk. Mais, ils n'en perdent pas pour autant cette rage présente dans l'ensemble des morceaux aux refrains accentués par des chœurs et des “ clap your hands ” qui nous prennent par les tripes et ne nous lâchent plus, comme avec Hymn for the dead. Des textes qui nous renvoient à la question cruciale (inscrite à l'intérieur de leur pochette) : « Qu'allons nous faire des Etats-Unis ? ». Même si Anti Flag n'a pas la prétention d'y répondre, ils nous donnent néanmoins des éléments de réponses avec ces 13 titres.  Emmanuelle Galindo ++++

+ de chroniques sur nouvelle-vague.com


NV #126

23/01/07

11:27

Page 21

TotalLocal

coup de projecteur sur la production régionale

ElectroDunes Saharian vibes (LaBel Métis/Mosaïc) Né de la rencontre entre Barbes.D (ancien membre fondateur de Jamasound) avec les algériens Saïd Touati et Houari Douli (du groupe traditionnel El Maya) et le chanteur et percussionniste Hafid Douli, ElectroDunes est le genre de projet risqué à entreprendre. Confronter sonorités modernes et traditionnelles peut vite se transformer en dédale sans issues ; trouver la voie qui allie créativité et cohérence n'est pas une mince affaire. ElectroDunes relève le défi haut la main et nous emmène dans un voyage particulièrement bien organisé. Armé d'une boussole qui a dû tournoyer dans bien des sens avant de trouver son cap, la formation s'offre une route toute tracée dans un désert algérien où le silence prend vie dans une alchimie qui rafraîchit les sens. Le reggae/dub electro de Barbes.D embrassent les chants et instruments traditionnels (darbouka et karkabou) des algériens dans un tout des plus fusionnels. Une formule fonctionnelle où les infra-basses et autres bidouillages électroniques apportent davantage de profondeur à l'aspect brut et intemporel des sonorités traditionnelles. Le genre d'oasis sonore où l'on peut s'abreuver sans détours.  M.B. ++++

Nuit Métis - 11 bd de Briançon - 13003 Marseille. Mail : nuitsmetis@yahoo.fr. 04 91 42 86 23.

Compilation Crescendo 5 (Musikovent/Les Amis de l'Eau Vive) Crescendo est le résultat de sessions de travail et d'enregistrement, mises en place durant un séjour de création musicale regroupant des jeunes issus de la région PACA. La pratique partagée de la musique a pour avantage de se passer de didactique pour transmettre un savoir faire et des repères aussi cartésiens, qu'artistiques ou humains. En permettant de comprendre les difficultés de toute création collective, la pratique musicale apprend à se construire et à construire avec l'autre. Sur diverses ambiances, les jeunes musiciens posent des textes qui respirent la spontanéité et le vécu avec le prisme particulier et rafraîchissant de la vision de la vie par des ados. Les initiatives comme celle de l'Eau Vive et Musikovent sont toutes une avancée humaine pour ceux qui y participent, que ce soit le début d'un long et chaotique chemin de musicien ou une expérience nouvelle de vie. Bravo à eux !  Emmanuel Truchet ++++

Musikovent - 183 bd Nostradamus 13300 Salon de Provence. Web : www.musikovent.org.

Nationale7 CD le passage (Editions Illimitées/Productions Spéciales) Allez hop, en voiture Simone, direction la route ou plutôt les routes, de celles que tout le monde emprunte, avec leurs lots de croisements, de dos d'âne, d'accidents, de paysages magnifiques ou plus sombres, de chemins perdus et retrouvés, de virages serrés et autres épingles. Après une première démo autoproduite (cf. NV #114), Nationale7 est de retour avec un CD le passage qui gagne en couleurs. Instrumentation et arrangements étoffés viennent enrichir une chanson swing déjà bien dépeinte, avec une base chant/piano/contrebasse/guitare sur laquelle se greffent accordéon, cuivres, batterie, violon ou autres shaker. Une chanson délectable, structurée en couplets/refrains, où ton badin et swing entraînant écraseront sans la moindre pitié tout cafard morose qui aurait le malheur de s'immiscer sur la route de l'auditeur. Finement ciselés, les textes abordent avec pertinence une pluralité de thématiques, de la loi du raisonnable qui nous fait oublier les plaisirs dans Les excès de prévention, à l'amour de la mémère pour son toutou, porté au détriment d'autres qui en auraient bien besoin dans Les animaux domestiques, ou encore au loisir des loisirs qu'est ce lui de la consommation. Si Nationale7 fait escale par chez vous, cédez leur le passage oui, mais ne laisser surtout pas passer l'occasion de les écouter.  M.B. ++++

Mail : damien.planquette@laposte.net. Web : www.nationale7.eu. 01 30 52 27 98. En concert le 27/03 à l'Espace Julien - Marseille (13).

Fada Tribu Fais pétez la ganzou ! (Vodoo Prod.) Avec une effigie qui n'est pas sans rappeler celle des 100g de Têtes, la crête en plus, on sait d'emblée à quels genre de fadas on a affaire. Vainqueur du tremplin de l'Usine en 2005, la Tribu enchaînent les dates à tour de bras dans le quart sud-est, et sort ce 6 titres que voici que voilà. Un ska punk rock aux incursions jazz et reggae, arrangé avec la manière, que l'on croque à pleine bouchée à l'image de l'excellent Croq n'roll. Gros son massif électrique et rythmiques ska cuivrées s'imbriquent parfaite-

9th Cloud Delicate sound (Key on a) Deuxième album pour 9th Cloud (7ème ciel en français), après le réussi A monkey in a yellow hat. Le jeune marseillais, flamboyant et sombre à la fois, allait-il réussir à doubler la mise ? Après écoute attentive, on ne peut que s'incliner devant la maîtrise de l'artiste. Tout en retenue, alternant titres mélancoliques (normal, il s'agit d'un disque d'abstract hip hop) et morceaux plus enjoués mais ne dépassant jamais les 90 bpm, Delicate sound est un album qui porte très bien son nom, et qui caressera vos oreilles, vous faisant oublier pendant une cinquantaine de minutes les picotements de la vie.  Mikmak ++++ Giuben (autoproduit) Giuben propose son premier disque inspiré de divers horizons musicaux avec le funk et le jazz comme solide base musicale. À l'origine de Giuben, on trouve Richard Giusti (basse/compositions) et Guillaume Bence (batterie/composions). Cette alliance, autant musicale qu'humaine, qui ne se met aucune barrière musicale, va fédérer plusieurs autres musiciens. Ainsi l'aventure continue avec Alexandra Stager (chant/paroles/arrangements), Emilie Rambaud (trombone/chant/paroles/arrangements), Nicolas Delorme (saxophone) et Renaud Matchoulian (guitare). La musique rythmée, dansante et chaleureuse de ce groupe originaire de Marseille est une invitation nous permettant de sortir de notre univers quotidien. Ce sextet avide de rencontre est a découvrir autant sur disque que sur scène. Donc n'hésitez pas à vous déplacer s'ils jouent près de chez vous.  Benjamin Brégeaut +++

Giuben - 78 rue Nau 13005 Marseille. Mail : massa.sophie@neuf.fr. 06 28 76 44 69. En concert le 21/02 à l'Espace Julien - Marseille (13).

ment, le tout parsemé de multiples ruptures bien senties, un peu façon Ruda Salska de la bonne époque. Côté textes, on est pas franchement dans le fin du fin de Plantafin ; la Tribu confirme qu'elle est bien Fada avec des paroles souvent barrées, bourrées de délires bien gras qui souffrent d'un petit manque d'originalité. Ceci étant dit, la Fada Tribu est sans aucun doute l'une des meilleures formations sudistes du genre et les encouragements pour la suite sont de rigueur. Alors s'ils se déplacent près de chez vous, pas d'hésitations à avoir.  Matthieu Bescond ++++

février 2007

Vodoo Production - Thomas Paresi - Les Cardelines 13 790 Chateauneuf-leRouge. Mail : fadatributhomas@yahoo.fr. Web : www.fadatribu.com. 06 16 39 31 24. En concert les 08 et 09/02 à l'Intermédiaire - Marseille (13), le 16/02 au Korigan - Luynes (13), le 17/02 au Portail Coucou - Salon de Provence (13), le 22/02 au Volume - Nice (06), le 23/02 au Foyer Valrose - Nice (06), le 24/02 à l'Indiana Coffee - La Valette (83), et le 20/04 à l'Oasis - Brignoles (83).

21

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:27

Page 22

DVD Musique

Class'Eurock 2006 (Aix Qui ?) Fortement engagée dans le soutien aux musiciens amateurs, notamment via les deux opérations Class'Rock et Class'Eurock, l'association Aix Qui? et ses partenaires éditent pour la troisième année ce DVD témoin du travail accompli. A l'heure où les associations aixoises se rassemblent en collectif pour interpeller d'une seule et même voix les institutions quant à la mince place accordée aux actions de fond valorisant les musiques actuelles, la réussite de l'événement met en lumière les attentes du jeune public et des artistes en devenir, tout en soulignant l'investissement qualitatif de l'équipe organisatrice. On retrouve sur le support l'ensemble des formations qui se sont produites l'été dernier au Parc Jourdan d'Aix en Provence, pour plus de deux heures de live en compagnie des lauréats Class'Rock (Harmonic Generator, Rockfort, Korakore, Svart Crown, The Sludge, Grande Instance, Néréïde et Paradox), Class'Eurock (Nuisible, Skort et Bionic Man Sound), de plusieurs groupes européens, et des parrains de la manifestation (Têtes Raides, Psy4 de la Rime, Raspigaous, Biocide et Gojira). A cela vient s'ajouter une multitude de bonus en tout genre qui mettent en image tous les bienfaits de l'accompagnement apporté aux formations, que ce soit par le biais des résidences, des échanges de tous types, des aides à la structuration, etc., le tout avec un fort sens pédagogique. A noter également la présence d'une enquête très documentée sur les liens étroits entre Aix Qui ? et la mafia sicilienne (mais oui) ou encore un clip déjanté de Biocide. Le DVD est disponible contre deux timbres sur simple demande.  Matthieu Bescond ++++

Aix Qui ? - Les Arcades - Ancien chemin du Coton Rouge 13100 Aix en Provence. 04 42 27 08 75. Mail : class.rock@free.fr. Web : http:// class.rock.free.fr/ Le soldat rose au Grand Rex (Atmosphériques) Créer un conte musical : l'idée était en sommeil depuis quelque temps déjà dans l'esprit de Louis Chédid, Le soldat rose en est l'aboutissement. Imaginé avec Pierre-Dominique Burgaud (pour les textes), narré par la voix de Catherine Jacob et interprété par une pléiade d'artistes talentueux, le conte nous parle des aventures de Joseph. Parce que « le monde des grands est trop petit », le jeune garçon se cache dans le rayon jouets d'une grande surface, et entre dans son monde à lui. Il y fera de nombreuses rencontres, du soldat rose dont personne ne veut en la personne de Matthieu Chédid, au train de Sanseverino qu'on emprunte pour partir loin du train train quotidien, en passant par Albin de la Simone en maniaque de l'ordre, Jeanne Cherhal et sa Valse des étiquettes ou encore Vanessa Paradis en poupée made

février 2007

22

in Asia. Un conte où petits et grands puiseront ce qu'ils y cherchent dans un univers imaginaire qui abordent des thématiques bien réelles, du travail des enfants à la différence ou l'exclusion, avec à la clé le secret du bien être dévoilé : aimer et être aimé. Chaque interprète se fond parfaitement dans sa chanson et embelli un des lieux où il y a certainement le moins de poésie dans le monde : celui d'un rayon de supermarché. À noter une section bonus bien fournie, notamment avec deux documentaires intéressants, l'un sur les coulisses du spectacle et l'autre qui revient sur l'élaboration du projet et son enregistrement.  M.B. ++++ George Michael Twenty Five - Best of (Sony BMG) Avec ce double DVD anniversaire George Michael fête ses 25 ans de carrière et pour la peine, il nous offre pour la première fois tous les tubes de son ancien groupe Wham ! et surtout tous ses plus grands titres comme Don't let the Sun go down on me avec Sir Elton John, Jesus to a child, Somebody to love avec Queen et l'incontournable I knew you were waiting avec la grande Aretha Franklin... On retrouve avec bonheur, durant un peu plus de trois heures, les clips les plus kitch des années 80 (short moulant et t-shirt de couleur immettable) du groupe Wham ! aux plus osés de George Michael dans les années 90 avec Fastlove... Avec plus de 80 millions d'albums vendus dans le monde, 6 titres N°1 au USA, et 11 aux Royaume-Uni, il est sûr que le choix a du être dur pour ce best of, mais le résultat et très réussi et ravira les fans. Seul petit bémol, ce coffret manque un peu de bonus.  Mourad Rebbani ++++

Cinéma Volver de Pedro Almadovar (Pathé) Après La mauvaise éducation, le grand Almodovar signe ici ces retrouvailles avec la gente féminine. Divinement emmené par l'irradiante Pénelope Cruz et Carmen Maura, Volver est avant tout un hommage aux femmes fortes de la Mancha, celles dont le cinéaste était entouré dans son enfance, « celles qu'il observait et qui représentaient pour lui la vie ». Avec pour fil conducteur le quotidien peu réjouissant de Raimunda, femme volontaire et battante, contrainte de faire face aux difficultés de la vie comme elle le peut, Almodovar glisse dans le quasi surnaturel, et ravive les fantômes du passé en guise de salut intérieur. Une trame sur la filiation qui prend toute son ampleur à la fois dans une mise en scène limpide, et dans la densité de personnages résolument humains. Almodovar signe un nouveau chef d'œuvre où se conjuguent éléments dramatiques, humour et notes d'espoir dans un vaste florilège d'émotions, avec pour point d'orgue la magnifique scène clé où Penelope Cruz interprète à merveille un célèbre tango intitulé… Volver. Du grand art.  M.B. ++++

nouvelle vague # 126


23/01/07

11:27

Page 23

Nos jours heureux de Eric Toledano et Olivier Nakache (M6 Vidéo/Warner Home Vidéo) Ah les jolies colonies de vacances… Ceux qui ont eu l'occasion d'y partir se souviennent forcément de ces jours heureux. En partant de cette thématique simple, les deux réalisateurs réalisent là une comédie efficace, et ce pour plusieurs raisons. D'abord il y a les acteurs, tous les acteurs, d'un Jean-Paul Rouve excellent dans le rôle du directeur de centre, sûr de lui, mais vite débordé, jusqu'aux talents des enfants dans leurs rôles respectifs (l'hyperactif, le cultivé, la fleur bleue, l'existentialiste mal dans sa peau, etc.), sans oublier la prestation de Marilou Berry, merveilleuse dans l'évolution de son personnage, complètement inhibé au départ et plutôt libérée ensuite. À cela s'ajoute une très bonne dynamique. Une fois le film lancé, situations et répliques fusent dans un rythme soutenu, sans qu'aucun flottement ne soit à souligner jusqu'au générique. On rie de tout et on en redemande. Du père pedo-psychiatre qui emmène son fils à la gare avec une valise vide pour lui faire croire qu'il vient avec lui, à la visite captivante du musée de la pantoufle et de la charentaise, l'humour qui ponctue le film est frais et léger. La réussite se poursuit dans l'exploitation judicieuse des incontournables clichés qui rappelleront à beaucoup quelques souvenirs (camping, cantine, amourettes, etc.) les poussant parfois à leur

paroxysme, notamment avec un Youssef qui a son nom étiqueté de la tête au pied. Une comédie épatante emmenée de main de maîtres par des acteurs et des personnages hauts en couleur.  Matthieu Bescond ++++ Mon nom est Tsotsi de Gavin Hood (Mk2) Oscar du meilleur film étranger en 2005, ce film raconte six jours de la vie de Tsotsi, petit voyou d'un bidonville des abords de Johannesburgh en Afrique du Sud. Il dirige une bande de marginaux : Boston, un instituteur raté ; Boucher, un meurtrier de sang-froid ; et Gorille, un costaud à l'intelligence très moyenne. Le parcours de Tsotsi sera ponctué d'un meurtre, d'un enlèvement d'enfant et d'une rédemption payée au prix fort. Ce gamin de 19 ans, qui a perdu tout espoir, retrouvera des valeurs humaines au contact d'un bébé et de son innocence. Ghetto, pauvreté, inégalités, racisme, sensibilité et violence sont les principaux éléments qui composent ce long-métrage. Au délà du drame de Tsotsi, c'est le quotidien de la misère des pays africains qui est relatée avec brio. Les acteurs sont remarquables, principalement Presley Chweneyagae qui joue avec un brio hallucinant le rôle de Tsotsi. La bande originale, superbe, est composée des rythmes de hip hop kwaito des bidonvilles d'Afrique du Sud. L'émotion est présente tout au long de ce film brillant qui mérite totalement son Oscar.  Raymond Sérini ++++

Forum BD Thorgal # 29 - Le Sacrifice de Rosinski & Van Hamme (Le Lombard) « Voilà c'est fini, tu as eu ce que t'as voulu même si t'as voulu ce que tu as eu ». Et merde, me voilà en train de chanter une chanson mielleuse et ridicule (il n'y a qu'à voir les paroles) de Jean Louis Aubert. Pourquoi tant de niaiserie me direz-vous ? C'est que je viens juste de finir le 29ème et dernier album de Thorgal. Thorgal c'est un vrai pan de ma jeunesse. Ce héros parfait, une espèce de Charles Ingalls héroïque, fantaisiste, à qui il n'arrive que des aventures hors normes, entre époque médiévale et science-fiction, où l'homme au grand cœur préserve toujours sa famille. Les dessins de Rosinski, tout en détail, sont parfaits pour décrire ce monde, quant au scénario fluide et plein de rebondissements, il plait à toutes les générations. Oui, mais tout a une fin et Van Hamme le scénariste a décidé de tourner la page et de passer à autre chose. Toutefois le dessinateur souhaite continuer. Le sacrifice sert donc de transition entre Thorgal et son fil Jolan qui deviendra dorénavant le héros principal de la série où les scénarios seront désormais assurés par Olivier Sente. Que dire sur cet album précis, au niveau du scénario rien de transcendant, juste une transition où toutes les

portes restent ouvertes, par contre les dessins sont plus beaux que jamais : un vrai bouquet final. Rosinski s'essaye pour la première fois sur cette série à la couleur directe, passe d'un univers à l'autre d'un simple coup de pinceau, nous offrant ses plus beaux dessins depuis 20 ans et l'album Alionë. Certes il y a un peu de tristesse la dernière page tournée car un membre de notre famille s'en va, mais comme le dit Kurt Cobain dans sa lettre d'adieu : « il vaut mieux se consumer que de s'affaiblir et disparaître ».  Simon Pégurier +++

Livres L'écran provençal de Georges Guarracino (Editions Equinoxe) À partir de 750 œuvres cinématographiques, l'auteur nous retrace avec passion l'histoire du cinéma de Provence et évoque les lieux mythiques ayant inspiré les cinéastes. L'originalité de cet ouvrage est de nous faire voyager du cinéma muet à nos jours à travers un texte clair et précis et plus de six cent illustrations. Nous retrouvons les chefs d'œuvre du cinéma provençal (Pagnol, Giono) mais également un grand nombre d'autres films ; certains étant de grands succès et d'autres moins connus, oubliés ou peu vus depuis leur date de sortie. Cette somme de films témoigne des dimensions culturelles du cinéma provençal. Elle confirme également la richesse de ce même cinéma et propose une vision plus élargie des divers cheminements de l'art en Provence.  Raymond Sérini +++

Abonnez-vous!

...et recevez*

lle Vague e v u o N e d 1 an

s) (11 numéro ss’Eurock + le DVD Cla e avec Têtes 2 heures de liv , Psy4 de la Raides, Gojira ... aous, Biocide ig p s a R , e im R

rise !!! + 2 CD surp

Oui, je m’abonne ! Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



NV #126

Code Postal . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je désire recevoir les cadeaux suivants* : Choix n° 1 . . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 2 . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 3 . . . . . . . . . . . . . . . en cas de rupture de stock, je souhaite recevoir Choix n°4 ---------- Choix n°5 ----------Choix n°6 -------**************************************************************************************************************************************************************************************************************

Découpez ou recopiez ce bulletin, joignez un chèque de 15 euros à l’ordre de La Plage pour les frais d’expédition et envoyez le tout à Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex. (Abon. Union Européenne : 20 euros - Abon. hors UE : nous consulter)

février 2007

23

nouvelle vague # 126


NV #126

23/01/07

11:27

Page 24

NV #126 - février 2007  
NV #126 - février 2007  

Toute l'actu musicale du Sud-Est avec Abd Al Malik en couverture, les zooms sur Louis Chedid, Elodie Frégé, K2R Riddim, Charlélie Couture et...

Advertisement