Page 1

NV #114

18/12/05

15:36

Page 1

Sinké Zakéou MIDEM 2006 High Tone Bilan 2005 Biocide

GRATUIT

+ Nouvelles, Chroniques, Total Local, Concerts, DVD, Forum...

#114 Janvier 2006

Saison 12 - Episode 5

Bénabar


NV #114

18/12/05

15:36

Page 2

High Tone En une petite dizaine d’années, les lyonnais d’High Tone se sont imposés comme l’unes des têtes de file d’une scène dub electro française à la vitalité indéniable. En maîtres d’oeuvre expérimentés, ils creusent un forage au gisement " electronifère " inépuisable, pour explorer de multiples voies tout en gardant leurs fondations de base. Revenons un peu sur le passé, histoire de mieux comprendre le présent. Antonin : On a sortit notre premier maxi en 1998, résultat d’une série de péripéties entre une bande de potes de 15 à 18 ans, qui n’a pas bougé d’ailleurs, toujours la même. On a enchaîné avec les Trans-Musicales et le Printemps de Bourges en 1999, et de là on a rencontré Vincent, notre manager, et notre équipe technique, (à savoir vidéo, son, lights), qui a un petit peu bougée depuis. On est entrés dans une logique de sortie maxi/album. Quelques mots sur vos influences, qui sont vastes j’imagine ? Antonin : Oui, dès le début on s’est auto-estampillé dub, parce que c’est en écoutant des Lee Perry, King Tubby et toute la clique, qu’on a eu envie de remettre à notre sauce. Et c’est ce qu’on a fait, avec des platines, un peu à contre-pied du dub des 70’s, dans le sens où on ne fait pas ça en studio mais en live avec nos instruments sur lesquels on branche directement nos effets. Ce n’était pas réfléchi, ça c’est fait comme ça. Pour ce qui est des influences, on écoute autant de la techno ou de la jungle, que du hip hop ou du dub et du reggae, et ça depuis 1998. Sans rentrer dans le rangement par catégories, comment peut-on définir votre style ? Antonin : Chaque artiste a sa propre entité. On arrive à se tailler la nôtre en empruntant à des styles qui sont la drum n’bass, la techno, le dub, mais on a certains trucs bien à nous comme par exemple Head line, un espèce de truc hybride qui pioche dans le

dub, le rock avec des distorsions ou des guitares… Qu’est-ce qui vous intéresse dans l’utilisation de samples ethniques ? Antonin : Un sample ethnique a une certaine fragilité, il vient un peu de nulle part, comme s’il sortait d’un rêve. Ce n’est pas quelque chose qu’on serait capable de faire nousmêmes. Ce qui nous intéresse c’est un peu ce côté magique, intemporel, on le met dans un contexte décalé de grosse-caisse continue. On l’utilise pour créer un contraste en fait, avec un beat de hip hop et un sample de musique japonaise par exemple. Nos oreilles ont de plus en plus l’habitude d’entendre ça. (NDLR : Dominik, le batteur, nous rejoint) D’après vous, est-ce que le travail du dub offre plus de libertés dans la composition que d’autres styles ? Dominik : Pour moi oui, cela permet d’amener pas mal de choses. Il y a moyen d’aérer, d’enlever des couches ou d’en superposer, peut-être plus que dans des rythmiques rock ou autres. Après je pense que c’est la musique électronique qui est faite comme ça,

aérée. On lui donne de l’espace, de la puissance, on joue sur plein de phénomènes, et on a beaucoup d’effets pour. Antonin : Je précise juste qu’on aime bien le dub, mais on n’est pas " vert/jaune/rouge ", on n’est pas rastafari machin machin… Ça ne nous correspond pas du tout. Comment voyez-vous l’essor de la scène dubelectro en ce moment ; je pense à vous, au Peuple, à Zenzile et aux autres… ? Dominik : Tous ces groupes-là sont là depuis le début, enfin depuis un moment. Ça bosse depuis 5/7 ans, avec beaucoup de concerts, des budgets discographiques dès qu’il y a des labels qui bossent pour. Tout ça au bout d’un moment ça paye. Le troisième Zenzile et le troisième Impro m’ont fait plaisir, parce que tu sens que les années ont payé, que les mecs sont arrivés à te faire passer un truc bien ficelé, bien pensé. Ils n’avaient plus à rougir de certaines autres prod. Moi pour les High Tone, je n’arrive pas à avoir ce détachement, mais pour Zenzile et les Impros ça sonne grave. Vous avez dit « avoir inversé la tendance en adaptant le dub à la scène, ça lui rend un côté plus humain ». Vous pouvez me commenter cette phrase ? Dominik : Mais qui c’est qui a dit cette connerie… (rires) Euh oui, ben la phrase voulait dire que notre dub est une musique de studio adaptée à la scène. Et au niveau humain ? Dominik : On fait notre mix studio en jeu, tout le monde à des règles d’effets. Voilà c’est sur le moment, c’est complètement en interaction sur scène, c’est un jeu d’homme malléable. Antonin : Oui et puis le côté humain c’est peut-être l’aspect fragile que tout ça implique.

CONCERTS VUS ET ENTENDUS Transmusicales Du 08 au 10/12 – Rennes (35) Attendues tous les ans comme le révélateur de nouveaux talents, les Transmusicales ont cette années fait la part belle aux pointures ou aux grands retours. Le plus attendu était certainement celui des Fugees, presque dix ans après la sortie de leur carton international The score. Ils ont pourtant déçu, n'interprétant aucun morceau de leur album à venir pour 2006 et réalisant un pot-pourri de leurs anciennes chansons. L'autre formation mythique que l'on ne pouvait pas louper était bien sûr Primal Scream. Les Écossais, renforcés à la guitare par l'excellentissime Kevin Shields (ex-My Bloody Valentine) ont pour leur part tenu toutes leurs promesses. Plus rock'n'roll que jamais, malgré une musique largement teintée d'élec-

janvier 2006

2

nouvelle vague # 114

✍ Matthieu Bescond

tronique, la formation n'a pas hésité à revisiter son répertoire (de Screamadelica à leur prochain album à paraître en février prochain). Quelques minutes plus tôt, The Brian Jonestown Massacre n'avait pas réussi à transformer l'essai de sa jeune notoriété, provoquée par le récent documentaire Dig !. Leur prestation mi-figue mi-raisin était en partie gâchée par l'humeur " massacrante " de leur leader, Anton Newcombe, agaçant le public et exigeant d'être entouré d'une lumière rouge pendant toute la durée du concert. Au tableau des bonnes surprises, on pourra tout de même noter les prestations de Champion, Nervous Cabaret ou Kill The Young. Du côté des DJs, Missil et Erol Alkan ont réussi à retourner la scène principale, malgré des sets où l'originalité s'effaçait devant l'efficacité, temps imparti oblige. On retiendra donc qu’hormis les incidents entre raveurs et forces de l'ordre durant le week-end, la fête ne fut aucunement gâchée, cela grâce aux 28000 spectateurs et au très bon esprit du public rennais. ✍ Jean-Sébastien Zanchi


NV #114

18/12/05

15:36

Page 3

((( Distribution ))) ✉ BP 62 - 06142 VENCE cedex Téléphone 04 93 58 51 51 Fax 04 93 58 51 53 E-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr Site www.nouvelle-vague.com

«Nouvelle Vague» est distribué gratuitement sur 300 points de la région Sud-Est.

********************************************************** Directeur de la publication Philippe Perret Rédacteur en chef Philippe Perret Responsable communication et publicité David Bartoli Rédacteur Matthieu Bescond Ont collaboré à ce numéro Aboubacar Mbae, Alexandre Labourdette, Anaïs Vaillant, Aurélia Grégoire, Benjamin Brégeaut, Benjamin Videau, Céline Rastello, Christel Berard, Christophe Guilbert, Christophe Meade, Daniel Chauvet, David Jeanne, Delphine Oliva, Elise Pichelin, Emmanuel Truchet, Fabrice Le Querré, François Devred, Frédéric Delpui, Frédéric Perret, Guillaume Borgomano, Guillaume Martel, Ivan Phung, Jacques Lerognon, Jean-Baptiste Ferrière, Jean-Jacques Massé, Jean-Paul Boyer, Jean-Sébastien Zanchi, Jérémy Grozel, Jessica Van Den Torren, Laetitia Lluch, Laure Rivaud-Pearce, Loreleï Negro, Luis Villalba Mateos, Julie Baquet, Marc Chaix, Marc Di Rosa, Marie-Noëlle Ottavi, Maxime Soler, Micheline Perret, Mourad Rebbani, Nicolas Derrstroff, Olivier Kerdudo, Patricia Perret, Philippe Coté, Pierre Derensy, Pierre-Marie Gori, Raïsa Péricard, Raymond Serini, Sarah Tordjman, Simon Pégurier, Thibaud Vuille, Virginie Leurs, Virginie Ratto, Yann Cohignac. Correspondants Thierry Arnaud / Cosmic Trip (Draguignan), Yan Guilleux / ACDC (Fréjus), Sylvain Besse / Tandem (Toulon), Eric Prenot / Zigoto Production (Drôme/Ardèche), Manu / Machination (Avignon). Tirage 10 000 exemplaires (certifié par l’OJD 2004) Dépôt légal 4ème trimestre 2005 N° ISSN 1266-8591 Maquette Patricia Perret & Philippe Perret Photo couverture X Impression Photoffset - ZI St Laurent du Var Régie publicitaire grands comptes Public Nouvelle Vague est édité par l’association La Plage. «La rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires.»

Prochain numéro le 28 décembre 2005

ALPES DE HAUTE PROVENCE (04) MANOSQUE : CAFÉ PROVISOIRE, ECOLE DPT DE MUSIQUE ET DANSE ALPES-MARITIMES (06) ANTIBES : DEAL MUSIC, AU BAR EN BIAIS, RAPSODIE, BIJ, MAISON DU TOURISME D'ANTIBES. / CAGNES SUR MER : GAME'S, OFFICE DE TOURISME, LE BIRDY, CENTRE CULTUREL, A CAPELLA, STUDIO MARYLIN. / CANNES : LYCÉE CARNOT, LYCÉE BRISTOL, LOGIS DES JEUNES DE PROVENCE, MIXAGE, FNAC, DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES, SUN7 CAFÉ, KONASS, PREMIUM SHOP, MADISON NUGGETS, CANNES JEUNESSE INFORMATION, THEATRE DE LA LICORNE, MJC PICAUD, MÉDIATHÈQUE, TWIGGY, LIME LIGHT RECORDS, BASSOMATIK, WORK MUSIC CONCEPT. / CANNES LA BOCCA : LASER QUEST. / GRASSE : AGORA FM, ESPACE CULTUREL ALTITUDE 500. / LA TRINITE : MÉDIATHÈQUE. / LE CANNET : RADIO AS 89.6 FM, ESPACE LASER. / CARROS : FORUM JACQUES PREVERT. / MANDELIEU : CULTURA/ NICE : EDHEC, DISCOTHÈQUE DE CAUCADE, FACULTÉ DES LETTRES, L'ARENE, ESPACE MAGNAN, FACULTÉ DE DROIT, HI HOTEL, MEP, FRANCE BLEU, VIRGIN MÉGASTORE, LES FICTIONAUTES, SONIC IMPORT, GATTI MUSIQUE, HIGH TECH, FNAC, SACEM, EUROPE 2, AKIRA, HIT IMPORT, LE BAGATELLE, LE JUNGLE ARTS, SB MUSIQUE, APOCALYPSE RECORDS, LE BIG BEN, LA BODÉGUITA DEL HAVANA, CENTRE INFO JEUNESSE, MAISON DES ASSOCIATIONS, SMARTIES, LE VOLUME, HELIOTROPE, LE BOOGALOO, STUDIO ARION, BIBLIOTHÈQUE LOUIS NUCÉRA, NOUVELLES, FACULTÉ DE PSYCHOLOGIE, DISCOTHÈQUE ST-ROCH, CEDAC CIMIEZ, FACULTÉ DES SCIENCES, ESPACE INFO LOISIRS, NICE RADIO, RTL 2, CARS PHOCÉENS, BAR DES OISEAUX, TAPAS MOVIDA, LES DEUX FRÈRES, LE TEOCALI, L’AFTER, L'IDÉE HALLES, TOP US, GHOST HOUSE, L'ATELIER, BLUE WHALES, WATER BAR, OFFICE DU TOURISME, IUT, HARMONIA MUNDI, ADEM 06, UFCV, ESRA, MILLENIUM STUDIO, PIC, APP, LE HUBLOT, THÉTRE LINO VENTURA, BULLDOG PUB, LE STACCATO. / SAINT ANDRE DE LA ROCHE : POINT INFORMATIONS JEUNESSE, MEDIATHEQUE. / SAINT LAURENT DU VAR : CONSERVATOIRE MUNICIPAL,BIJ, LE PRIEURE, MARACUJA, MUSIC 3000, OFFICE DE TOURISME, JAZZ ROCK CAFÉ, IMAGE PUBLIQUE. / SAINT JEANNET : POINT JEUNES. / SAINT PAUL : LA BROUETTE / LA TRINITE : MÉDIATHÈQUE. / VALLAURIS : FIERRO MUSIC. / VENCE : BAR LE CLUB, LE PETIT CREUX, STUDIOS DU SOLEIL, MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE, ACCUEIL EMPLOI, TRÉSOR PUBLIC, SERVICE JEUNESSE, MAIRIE DE VENCE, CENTRE CULTUREL, OFFICE DE TOURISME, CINÉMA CASINO, CAN MAN, LYCÉE DE VENCE, NICE-MATIN, NUITS DU SUD, LA GRIGNOTTE. / VILLENEUVE-LOUBET : SUN MUSIC. ARDÈCHE (07) AUBENAS : LIBINTER. / PRIVAS : ECOUTE. / ROMPON : ZIGOTO PRODUCTIONS. BOUCHES-DU-RHÔNE (13) AIX EN PROVENCE : CECDC, MJC PRÉVERT, NUGGETS, COMPACT CLUB, TROC'N'ROLL, LE FABULEUX VAISSEAU, LA FONDERIE, OFFICE DU TOURISME, DRAC P.A.C.A., ARCADE. / AUBAGNE : ESCALE ST MICHEL, LA BOITE A REPET. / CABRIES : MILONGA. / MARSEILLE : O'CD, BAR DE LA PLAINE, HÔTEL DE LA MUSIQUE, STUPEUR & TROMPETTE !, MICMAC, KALEIDOSCOPE, L'EXODUS, SABRE-TOOTH RECORDS, CRIJ, CITE DES ASSOCIATIONS, LA MACHINE A COUDRE, CITY ZEN CAFE, LE REVEIL, LE PELLE, OFFICE DE TOURISME, HARMONIA MUNDI, ESPACE CULTURE, FNAC, GIBERT JOSEPH, BIBLIOTHEQUE A VOCATION REGIONALE, CITÉ DE LA MUSIQUE, CENTRE DE DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE, LES DANAÏDES, CENTRAL MUSIC OCCASION, POLE INFO MUSIQUE / AGESCA, LA MESON, DOCK DES SUDS, THEATRE DE LA MINOTERIE, LE GRAND DOMAINE, FACULTE SAINT CHARLES, CABARET ALÉATOIRE, RADIO GRENOUILLE, LA FRICHE LA BELLE DE MAI, THEATRE GYPTIS, THEATRE TOURSKY, LE CRI DU PORT, PARVIS DES ARTS, ESPACE HYPERION, LEDA ATOMICA MUSIQUES, POSTE A GALENE, PUB BLACK UNICORN, SCOTTO, MASSILIA RECORDS, LUCKY STAR, MUSIC SHOP, MUSIC LEADER INTERNATIONAL, LA BAGUETTERIE, TRIANGLE, MULTIMED', CAFÉ JULIEN, ESPACE JULIEN, VIDEODROME, LA MAISON HANTEE, TRIPSICHORD, LE LOUNGE, LE POULPASON, DAN RACING, L'INTERMEDIAIRE, EL ACHE DE CUBA, LE SON D'ORIENT, LE BALTHAZAR, VIRGIN MEGASTORE, THEATRE LA CRIEE, GEBELIN MUSIQUE, AUCHAN, CULTURA, PLANET SATURN, LE MOULIN, CACTUS, A.T.S. MUSIC / AFQH PRODUCTION, CONSEIL REGIONAL P.A.C.A. / PLAN DE CAMPAGNE : AVANT CAP, PLANÈTE SATURN, VIRGIN MÉGASTORE, MUSIC N°1. DRÔME (26) MONTELIMAR : ESPACE LASER, SUN MUSIC. / VALENCE : LA PLAGE. GARD (30) NIMES : 119, ARMATURE, PERISCOPE, 340 MS, HADDOCK CAFÉ, FNAC, TAM TAM. HÉRAULT (34) MONTPELLIER : O'CD, FNAC, ROCKSTORE, CROUS, L’ANTIROUILLE, CRIJ. VAR (83) DRAGUIGNAN : COSMIC TRIP, THÉTRES EN DRACÉNIE, RHAPSODY, SMAD, BIJ, MEDIATHEQUE DEPARTEMENTALE, LIBRAIRIE PAPIERS COLLÉS, OFFICE DU TOURISME, FRICHE DES REMP’ARTS, LE MARQUE PAGE. / FRÉJUS : HBN MUSIC, LASER QUEST, MÉDIATHÈQUE, MELODY, MISSION LOCALE, ORLANDO, PAPA ROGER SNACK, AGORA, LA GABELLE AGEC, CAFE DE L’ESTEREL, HORIZON 2000 / L’AGACHON ERA / POINT INFO JEUNESSE / RHAPSODY / ACDC. / LA GARDE : STEEL MUSIC, VIRGIN STORE, PLANETE SATURN. / LA VALETTE : ARGENCE MUSIQUE, INDIANA COFFEE. / ST RAPHAËL : FORUM ACOUSTIK, BUREAU INFORMATION JEUNESSE, IUT, LASER MUSIC, LE GRAPHITO, LOCH NESS, MÉDIATHÈQUE DU CENTRE CULTUREL, RTL 2, SNACK PACHA, TRIANGLE, KONASS, L'INTROUVABLE, GUITAR TECH, ARIA, AGORA, LES LOGIS DE L’ASPE. / SALERNES : LEI MESSUGO / TOULON : ZENITH OMEGA, FNAC, LE BAR A THYM, MUR DU SON, RADIO ACTIVE, 113 CAFÉ, CREP DES LICES, PEOPLE RAG, PIM, STUDIO MUSIC, CHEWING-GUM, CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR, SAMBA, MÉGAPHONE, NATURAL MYSTIC, KFS SKATE SHOP, ARGENCE MUSIQUE, STEEL MUSIC, FWF SONORISATION, TANDEM. VAUCLUSE (84) APT : PUB SAINT JOHN'S. / AVIGNON : ADDM 84, BOKAO'S, CONSEIL GÉNÉRAL DE VAUCLUSE, FNAC, HOT BRASS, IDOLS, MAISON DE L'EUROPE D'AVIGNON ET DE VAUCLUSE, MOVIN' RECORDS, PUB Z, RED ZONE, SECCANO, SIX PACK, UTOPIA, BODY ART, CHARLY MUSIQUE, FESTIVAL MUSIC DAMPIERRE, GUITARE BROTHER, PUB STATION, RADIO RAJE, ROUGE GORGE, SING SING, SOUND SYSTEM, LE LÉZARD QUI HURLE, AJMI, . / CAVAILLON : LE GRENIER A SONS, MEDIATHEQUE LA DURANCE, THÉATRE DE CAVAILLON.. / MAUBEC : LA GARE.

Disponible également par abonnement

(voir page 11)

Edito On n'attise pas le feu de l'ambition sans fumée Loin de moi l'idée de vouloir dénigrer le monde politique dans son ensemble. Bien heureusement un certain nombre de décideurs arrivent encore à faire passer les préoccupations de leurs électeurs avant leurs ambitions personnelles. Mais force est de constater que les écrans de fumée sont toujours autant usités. La bonne vieille recette destinée à détourner l'attention des bonnes gens de leurs préoccupations premières n'en reste pas moins criante. Distiller de faux problèmes ou apporter des explications " abracadabrandesques " sur des faits de société restent et resteront monnaie courante. Si les exemples ne manquent pas, citons juste la poudre aux yeux de bien piètre qualité, envoyée par le maître enchanteur François Grosdidier, accessoirement député UMP de Moselle, qui par une fumeuse réflexion, n'a rien trouvé de mieux à faire que de désigner plusieurs artistes hip hop comme responsables du déclenchement des feux follets en banlieues. « Ce phénomène musical là n'est pas du tout étranger à ces violences. Cela conditionne et c'est ce qui fait passer à l'acte ». C'est évident, ça saute aux yeux. Mais ce genre de préoccupations personnelles ne se limite malheureusement pas au seul statut individuel. Il suffit d'observer Pascal Lamy, le directeur général de l'OMC, déclarer, les traits tirés et l'esprit non moins fumant devant la complexité de sa tâche : « l'heure est à l'investissement collectif, essayons de combiner nos espoirs (…), il vous appartient de travailler de la façon qui vous paraît la meilleure pour faire avancer les négociations, dans l'optique d'un résultat qui permette à chacune des parties prenantes de crier victoire ». Mais à toujours vouloir tirer la couette à soi, il est évident que beaucoup se gèleront encore un moment. Pire encore, que dire des délibérations entamées au Canada concernant les fumées cette fois-ci bien réelles, responsables de la dangereuse et sensible augmentation des gaz à effet de serre. Que dire si ce n'est qu'encore une fois chacun préfère jouer avec le feu plutôt que de dissiper la fumée pendant qu'il en est encore temps. Tirer un maximum de profit semble être unes des caractéristiques humaines inéluctables, la nature humaine prend le pas sur la nature elle-même, la nature elle-même joue des tours à l'espèce humaine. Tant que l'on se contentera de penser à soi, à sa communauté, à ses acquis intouchables, à ses besoins croissants, fumées embrouillées et brouillards trompeurs ne se dilapideront pas. Alors oui bien sûr, ce genre de réflexion peut paraître simpliste. Mais soyez en certains, il y a des choses évidentes qui méritent d'être prises en considération, un peu comme la vision faussement simpliste d'un enfant qui, dans son innocence, a le pouvoir de désarçonner nombre de bien pensants, campés sur leurs positions. ✍ Matthieu Bescond


NV #114

18/12/05

15:36

Page 4

4 07334 0683130854026 0#

NOUVELLES d’ici et d’ailleurs 05 La fermeture du Live Café risque de durer un peu plus dans le temps. Avec une progression de 60% en termes de fréquentation pour la saison 2004/2005 (comparée à celle de 2002/2003, année de reprise de la salle par l’équipe actuelle), la structure avait rétabli sa situation financière tout en démontrant sa légitimité culturelle et artistique. Fière de succès et armée de ces arguments, l’équipe pouvait alors solliciter des financeurs dans l’objectif de rénover la structure. Il semblerait qu’un quiproquo, entre la Commission de Sécurité et la salle, sur la nature des aménagements à rénover soit à l’origine des cet imprévu. Toujours estil qu’une légère programmation hors les murs devrait avoir lieu de février à juin 2006, pour faire patienter tout le monde. ✉ Le Live Café – Plaine de Lachaud 05000 Gap. ✆ 04 92 52 29 01. Mail : comlive@wanadoo.fr. Web : www.livecafe.fr.

06 Tout ceux qui s’interrogeraient sur le potentiel hip hop des Alpes-Maritimes sont activement priés de se rendre sur le site Web du collectif RAP-06. Très bien construit, il met en lumière de nombreux artistes locaux au travers de plusieurs rubriques fournies, des news aux chroniques en passant par des interviews, des portraits d’artistes et des sons en écoute. Longue vie à eux. Web : www.rap-06.com Dans son optique de développement et de promotion d’activités artistiques, l’association Point-Com a concrétisé son projet Concert06 en offrant la possibilité aux formations rock et pop-rock de se produire sur la scène de la MJC Ranguin. En attendant le premier concert fixé le 14/01 avec Bonin Ouaib et SebScylla, l’association est en phase de recrutement de groupes. Un enregistrement de 4 compositions est à envoyer à l’adresse ci-dessous. ✉ MJC Ranguin – Concert 06 – Avenue de la Borde 06150 Cannes La Bocca. Web : http://concert06.free.fr. ✆ 04 93 48 61 17. Depuis quelques mois, la Côte d’Azur compte un nouveau lieu d’accueil pour les formations jazz. Située à Antibes, la Boîte à Malice démarre sur les chapeaux de roue avec des concerts en pagaille et une programmation de qualité. Un lieu accueillant où se sont notamment produits le Trio jazz Galliano, Art Johnson ou le jazz brésilien du Candela Trio. ✉ La Boîte à Malice – 6, avenue du Maréchal Reille 06600 Antibes. ✆ 04 93 34 14 84.

13 L’association Alliance Factory organise le 21/01 prochain la première édition de Diversity Gallery. Dans l’objectif de mettre en valeur le patrimoine culturel de la cité phocéenne, la Friche le Belle de Mai accueillera plusieurs créations artistiques, que ce soit des défilés de mode, des expositions, des projections ou des DJ sets. Une manifestation placée sous le signe de la diversité, de l’échange et de la découverte, véritable coup de projecteur sur une partie du potentiel artistique marseillais. ✉ Friche la Belle de Mai – 41, rue Jobin 13003 Marseille. ✆ 04 95 04 95 04. Web : www.lafriche.org.

janvier 2006

4

Yann Quélennec est décédé accidentellement d’une chute à l’âge de 36 ans. Rédacteur en chef depuis un an de Playboy Magazine, Yann Quélennec était un passionné de musique. Il a colloboré avec de nombreux supports spécialisés (Trax, Only For DJ’s, Spray, Radio Grenouille...) et a également exercé sa plume dans notre magazine. Membre fondateur de l’association A1’unisson, il a également grandement contribué à l’éclosion de nombreux événements électroniques à Marseille et ailleurs. L’équipe de Nouvelle Vague se joint aux nombreux messages de soutien adressés à sa famille et à ses proches. Une soirée électro en compagnie de Laurent Garnier et DJ Paul lui sera dédiée le 28/01 prochain à la Friche la Belle de Mai de Marseille. Ceux qui souhaiteraient rendre lui rendre hommage sont invités à envoyer leurs messages aux deux adresses ci-dessous. ✉ A1’unisson - 93, la Canebière 13001 Marseille. Mail : yann@alunisson.org.

34 L’association Murmurlement lance un tremplin dans le cadre de sa soirée anniversaire. Le groupe retenu jouera en première partie d’une affiche réunissant Freedom for Kingkong, Manimal et Scorch. Les inscriptions sont réservées aux formations n’ayant pas sorti d’album et originaires de l’Hérault. Sons et bios sont à envoyés avant le 10/01. ✉ Murmurlement – 37, boulevard du Jeu de Paume 34000 Montpellier. Mail : mumurlement@gmail.com. Web : http://murmurlement.free.fr. ✆ 06 30 31 36 52. Le festival Jazz à Sète organise son tremplin 2006. Celui-ci s’adresse aux formations n’ayant jamais été distribuées par un label. Au final, quatre groupes seront retenus dont une formation jazz vocal, une manouche, une jazz fusion et une " purement jazz " (swing, be-bop…), avec à la clé l’édition d’une compilation du tremplin et une programmation dans l’édition Jazz à Sète 2006. Les candidatures sont à envoyées avant le 31 janvier. ✉ Jazz à Sète – 1 rue Conventionnel Barras 34140 Loupian. Web : www.jazasete.com.

83 La neuvième édition du festival Les Joutes Musicales de Printemps aura lieu du 02 au 04/06 à Correns (83). À cette occasion, les organisateurs recherchent des courtsmétrages en lien avec les musiques traditionnelles et libres de droits. Les propositions sont à envoyer sur support DVD à l’adresse ci-dessous avant le 15 février. ✉ Festival Joutes Musicales de Printemps – BP 24 – 83570 Correns. ✆ 04 94 59 56 49. Web : www.joutes-musicales.com.

France Intitulé Rock Hardi en Chiraquie et anarchie en Sarkozy, le 34éme numéro de Rock Hardi contient plus de soixante pages dédiées au rock avec interviews (Parabellum, Electric Frankestein…), chroniques CD, DVD, livres, BD et bien entendu le CD bonus Grand prix vol. 2, avec notamment Little Green Fairy, Ramonettes ou Al Foul. ✉ Rock Hardi – 3, rue Beausoleil 63100 Clermond-Ferrand. Web : www.rockhardi.com.

nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:36

Page 5

Zoom sur...

Biocide Avec leur premier opus, Narkosia, les marseillais s’étaient démarqués d’un néo-métal lambda avec des compositions empreintes d’une créativité fouillée, notamment dans le jazz. Une ouverture d’esprit qui se confirme avec l’excellent Le syndrome de Meurphy. Mais qui est donc ce " Meurphy " ? Préoccupante est la question. Une chose est sûre, rien à voir avec la loi du même nom (ou presque). La loi de Murphy, pas celle d’Eddy flic de Beverly Hills, ni de feu le petit singe (« c’est pas moi c’est Murphy »), mais celle qui se base sur le fait que toutes catastrophes possibles à une fâcheuse tendance à se produire (la tartine de confiture tombera toujours dans le même sens). Parce qu’on connaît la musique : un premier album qui défraie la chronique et puis après… plus rien. Aussi pouvait-on légitimement s’attendre à une catastrophe, mais rassurons tout le monde, on en est bien loin. Contre toute attente je mets donc un terme à la question qui hante l’esprit de tout un chacun. Meurphy est le nom d’un personnage imaginaire qui se prend pour un super héros. Usant à tout va de ses pouvoirs, il

aurait la capacité à se mouvoir dans la peau de ce que chacun aspire à être et rendrait ainsi les choses meilleures. Loué soit Meurphy ! Malheureusement Meurphy n’est que fiction, empêtré dans son nuage de doux rêveur, loin de la réalité, il finira par chuter de soixante étages dans 60 floors to learn how to fly. Si l’on retrouve le même pessimisme quant à l’humanité de demain que dans Narkosia, vous l’aurez compris, Le syndrôme de Meurphy est encore plus fou. Ce Biocide là est loin d’être destructeur, mais bel et bien constructif. Dans leur style qualifié de " psychegroovecore ", les marseillais mettent de nouveau en lumière leur esprit créatif et affichent leur hantise à l’égard de toutes bannières musicales, arborant fièrement le drapeau de la mixité des genres. L’exploration des voies entamées sur leur premier opus continue de plus belles. Le socle musical est si souvent en mouvement qu’il en devient quasiment impossible à identifier. L’énergie rock’n’roll dont ils sont issus est bien entendu palpable, les gros riffs sont là, l’électricité également. Les césures rythmiques s’enfilent à la chaîne, galopant par intermittence sur des titres aux sonorités plus trip-hop voire jazzy, le tout dans un souci de cohérence qui fait franchement plaisir à entendre. Alors arrive la sacro-sainte question rongée par l’usage abusif : mais est-ce donc l’album de la maturité ? Espérons que non, et qu’il y a encore mieux à venir, même si la barre est placée bien haute. ✍ Matthieu Bescond Nouvel album Le syndrome de Meurphy (Active Entertainment/PIAS) ✉ Michel Rostain - Media Sons Management - 13, marché des Capucins 13001 Marseille. ✆ 06 88 07 83 49.

janvier 2006

5

nouvelle vague # 114

CONCERTS à venir PARTENAIRE

des événements musicaux

Les Talents du Sud À l’occasion de la 40éme édition du MIDEM, l’association A Capella réitère l’opération Talents du Sud mise en place depuis quelques années déjà. Parce que le MIDEM offre la possibilité de rencontrer acteurs et décideurs du monde de la musique, l’objectif est de mettre en valeur des formations régionales aux potentiels certains, pour favoriser ainsi leur développement professionnel. Dix groupes d’horizons différents sont dès à présents annoncés avec notamment l’excellente fusion electro-rock de Mandrac, la soul reggae de Caligagan ou l’electro psyché de Motel. Si le public se complaira forcément

devant des formations mêlant qualité et éclectisme, gageons que ces formations rencontreront également le succès escompté auprès des professionnels. ✍ Matthieu Bescond Du 23 au 25/11 à l’Espace Miramar Cannes (06).


NV #114

18/12/05

15:36

Page 6

CONCERTS JANVIER

à -50%

de -10% NEUF ! ATÉRIEL SUR LE M EXCLUSIF SUR LA CÔTE ! TOUTES LES NOUVEAUTÉS Rock, Rap, Techno, Numérique, Analogique, Home Studio, Espace DJ...

COURS DE GUITARE, BASSE ET BATTERIE

NOUVEAU ! COURS DE PERCUS

37, av. de Cannes - RN7 - Juan les Pins

Pour figurer dans le prochain numéro, envoyez vos infos et annonces de concerts

AVANT LE 15 JANVIER 2006

fax 04 93 58 51 53 courrier Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex e-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr

03 Jam Session Punk / Experimental Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 04 Jam Session Blues Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 05 Jam Session Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 05 MERAKHAAZAN / PLAYMATES ON THE RUN Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 06 JUAN ESTEBAN Y SUS COMPANEROS / E.S.B. Le Bar en Biais Antibes 21h (04 93 74 10 98) 06 ANGEL KELLY / ANDROMEDE Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 07 TONY PETRUCCIANI DUO Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 07 ART JOHNSON QUARTET Cave Romagnan - Nice 07 MERAKHAAZAN / ED MUSHI Le Volume - Nice 19h30 (Asso Blizzzz : 04 93 26 75 20) 10 Jam Session Blues Le Volume - Nice (La Source : 04 93 26 75 20) 11 ALEX GRILLO DUO / VERONIQUE MAGDELENAT TRIO Le Volume Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 12 Jam Session Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 12 AD LIBIDO Le Ketje - Nice 19h30 (04 93 55 20 30) 13 RICARDO ZEGNA TRIO Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 13 OCBLUES BAND Le Volume - Nice 21h (Asso Bluesco : 04 93 26 75 20) 13 CORDOBA REUNION MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 14 BB BLUES La Séguinière - La Gaude 20h (04 93 24 81 56) 14 LUCIO DALLA Théâtre Debussy - Cannes 20H30 (04 92 99 33 83) 14 RICARDO ZEGNA Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 14 CAPTAIN JOE KIMBEL Cave Romagnan - Nice 14 BONIN OUAIB / SEBSCYLLA Salle Raimu - Cannes la Bocca 20h30 (04 93 48 61 17) 14 KRAGENS / SORROW Le Volume - Nice (La Source : 04 93 26 75 20) 14 Tremplin Musiques Amplifiées : THE HUMAN E.T. / MY ELASTIC EYE / NOHELLIA / SINKE ZAKEOU / BLEFELD / VLADIMIR BOZAR’N’ZE SHERAF ORKESTRA MJC Picaud - Cannes 19h (04 93 06 29 90) 15 ARSEN / DOWNLITE Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 17 RUDE BOY SKUNK / SMOOF Le Volume - Nice (La Source : 04 93 26 75 20) 18 Journée de la Citoyenneté : SENICYDJE BAND / MOON SPIRIT / MISTER BIDULE Palais des Congrès - Grasse 19h 18 Jam Session Blues Le Volume - Nice (La Source : 04 93 26 75 20) 18 MANDARINE TRIO La Boîte à Malice - Antibes 18h (04 93 34 14 84) 19 Jam Session Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 19 KEYABOU / GRANGE GORMAN / ESB / PIERRICK & SIMON Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 19 CANDELA TRIO La Boîte à Malice - Antibes 18h (04 93 34 14 84) 20 FRANCOIS MOREL Théâtre de Grasse 20h30 (04 93 40 53 00) 20 Made in Cannes : SYNERGETIK BIG EMERGENT GANG Théâtre de la Licorne - Cannes 20h30 (DAC : 04 97 06 44 90) 20 JEAN PIERRE LLABADOR TRIO Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 20 LIPS MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 21 ARIELLE DOMBASLE Théâtre Noga Croisette - Cannes 20h30 (08 90 71 06 40) 21 RASPIGAOUS / NO MORE BABYLON / RUDE BOY SKUNK Espace Culturel Altitude 500 - Grasse (04 93 36 35 64) 21 FRANCOIS MOREL Théâtre de Grasse 20h30 (04 93 40 53 00) 21 SWING PARADE La Séguinière - La Gaude 20h (04 93 24 81 56) 21 DUO RYTHMIGRATION Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 21 SEBASTIEN CHAUMONT QUARTET Cave Romagnan - Nice 21 R. SEIGLE / G. VAYSSE / J. WILSON La Fontaine aux Vins - Valbonne 21 LÂOH / MY ELASTIC EYE Amstel Pub - Cannes (Asso Blizzzz) 21 Finale Tremplin Musiques Amplifiées : PSYKUP MJC Picaud Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 22 FRANCOIS MOREL Théâtre de Grasse 20h30 (04 93 40 53 00) 22 Midem - Jazz Club : MOLLY JOHNSON Majestic - Cannes 19h 22 Midem - Swiss Electronics Night : DJ MINUS 8 / POLA / WALDORF / WATER LILLY Carlton - Cannes 20h 22 Midem - Jazz Club : TOMAS SAN MIGUEL & TXALAPARTA / INAKI SALVADO NONET Majestic - Cannes 22h30 23 Talents du Sud - La Nuit Canadienne : EAGLE & HAWK / ASANI / DEREK MILLER Espace Miramar - Cannes 20h30 (A Capella : 04 93 20 47 40) 23 Midem : TALVIN SINGH / RAUL PAZ / NIZLOPI Palais des Festivals - Cannes 20h30 23 Midem - Electronic Club : (T)EKËL Palais des Festivals - Cannes 23h 23 Midem - British at Midem : FOY VANCE / HAYLEY HUTCHINSON / SKYE / THE STORY’S Hôtel Martinez - Cannes 18h 23 Midem - British at Midem : SWAY / KING BISCUIT TIME / GOLDIE LOOKIN’ CHAIN / THE DELAYS Hôtel Martinez - Cannes 20h 23 Midem - Sacem Night : DJ MINUS 8 / MURAT ÖZTURK TRIO / LEÏLA OLIVESI & BRAHMA / ALESSANDRO D’EPISCOPO TRIO Carlton - Cannes 20h 23 Midem - CQFD Showcase : SYD MATTERS / RHESUS / MARC ALMOND / DJ OIL Hôtel Martinez - Cannes 22h 23 Midem - Jazz Club : SUSANNA AND THE MAGICAL ORCHESTRA / KJETIL MOSTER & MZN3 Majestic - Cannes 22h30 24 Midem - Jazz Club : ESPERANZA SPALDING TRIO Majestic Cannes 19h 24 Midem - Buzz Bands : KARLEX / SELASEE / BEAT ASSAILANT / THE SPECTACULARS Hôtel Martinez - Cannes 20h 24 Midem - Buzz Bands : ANAT DAMON / ANTHONY MILLS / GLIDEASCOPE / ARONAS Hôtel Martinez - Cannes 20h 24 Midem - Swiss Blues & Pop Night : DJ MINUS 8 & G-SAX / COAL & BAND / PHILIPP FANKHAUSER / SIGNORINO TJ Carlton - Cannes 20h 24 Midem : BHARATI Palais des Festivals - Cannes 20h30 24 Midem - Jazz Club : PITCH PINE PROJECT / AMINA FIGAROVA SEPTET / TINEKE POSTMA Majestic - Cannes 22h30 24 Midem - Electronic Club : BIRDY NAM NAM / PIER BUCCI / DJ PIERRE / MICHAEL MAYER Palais des Festivals - Cannes 23h 24 Talents du Sud : CALIGAGAN / KITTO / MAUPITY Espace Miramar - Cannes 20h30 (A Capella : 04 93 20 47 40) 24 EVEN IN BLACKOUTS / DRIVE TO DEGRASSI Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20)

janvier 2006

6

nouvelle vague # 114

25 Midem - Jazz à Vienne Night : TINEKE POSTMA / KJETIL MOSTER / MATTHEW BOURNE /MINA AGOSSI Majestic - Cannes 21h30 25 Talents du Sud - La Nuit Canadienne : 222 / MOTEL*** / MANDRAC Espace Miramar - Cannes 20h30 (A Capella : 04 93 20 47 40) 25 Jam Session Blues Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 25 SASHIRD LAO La Boîte à Malice - Antibes 18h (04 93 34 14 84) 26 Jam Session Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 26 VLADIMIR BOZAR’N’ZE SHERAF ORKESTAR / KHAMS Le Volume Nice (Asso Blizzzz : 04 93 26 75 20) 26 PIERRE DUCHENE TRIO La Boîte à Malice - Antibes 18h (04 93 34 14 84) 27 GERARD BREAUDAT TRIO Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 27 MAURESCA FRACAS DUB / EROS PARJURE Salle du Recoux - Le Cannet des Maures 20h (Asso Les Nuits Blanches : 04 94 50 35 20) 27 OURBOROS / JEAN BAT Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 28 JOEY WELZ / EDDY RAY COOPER Le Bar en Biais - Antibes 21h (04 93 74 10 98) 28 GEORGES LEON NEW SPIRIT QUARTET Cave Romagnan - Nice 28 HYPNOSE / ELEPHANT TRIP Amstel Pub - Cannes (Asso Blizzzz) 28 GROOVERS / ALHPA 60 Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 28 Industrial #10 : SHEEP ON DRUGS / SCORN / SAVAK VS ZYMOSIZ / HECATE MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 29 SOMA NOVA / KLOUG ELECTRIQUE Le Volume - Nice 21h (La Source : 04 93 26 75 20) 31 Festival Africamania : ALI MBAYE Le Volume - Nice 21h (AMI : 04 93 26 75 20) 31 MON CÔTÉ PUNK / NUXVOMICA MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90)

02 Session Acoustique Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 04 Liv’o’thym Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 05 MANUEL LARROUY Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 09 Session Acoustique Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 11 Liv’o’thym Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 12 EDWIN DENNINGER & KAEM GROUP Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 14 MECHTA CREP des Lices - Toulon 20h30 (0 873 358 295) 16 Session Acoustique Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 18 Liv’o’thym Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 19 FREE FONK Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 20 THE GLENN MILLER ORCHESTRA Théâtre Galli - Sanary sur Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 23 Session Acoustique Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 25 Liv’o’thym Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 26 NEMO Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 27 HYMNE AU SOLEIL Théâtre Galli - Sanary sur Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 27 DISMO Rhapsorock - Fréjus 20h30 (04 98 11 38 48) 28 MANU LE MALIN / TORGULL / DJ C-LOO Espace Culturel Malraux - Six-Fours 30 I JAH MAN / MIGHTY DIAMONDS Oméga Live - Toulon 20h30 (Tandem : 04 98 070 070) 30 Session Acoustique Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10) 31 PEPE LA CHAUDE Bar à Thym - Toulon (04 94 41 90 10)

02 MICHEL JONASZ Pasino - Aix en Provence 20h30 02 SCHIMS / LE DIKTAT / STEREO WARFARE L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 03 Scène Ouverte Jazz L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 04 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 05 ERIC FILLOU Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 05 Scène Ouverte El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 05 COM L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 05 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 06 TAN TUDY SOUND SYSTEM Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 06 HEÏDI / ELECTROLUX / LO / HOUDINI Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 06 LOUIS LUCIEN PASCAL MJC Fernand Charpin - Venelles (04 42 54 71 70) 06 TRENTEMOLLER Club 88 - Aix en Provence (04 42 23 26 88) 06 ELOISE Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 06 SPIRALE El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 06 HURT / IRISIA / GLOOM Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 06 LA BRONCA L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 07 L’AÏD DANS LA CITE Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 07 KARINE BONAFOUS QUARTET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 07 ALPHA BOOGIE / COOL DJ ICE / MISTER FRAC El Ache de Cuba Marseille 21h (04 91 42 99 79) 07 TEOJIRA Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 07 MUSARD Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 07 LA BRONCA L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 10 Scène Ouverte L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 10 INTERMEZZI Cité de la Musique - Marseille 20h30 (Art et Synergie Musicales : 04 91 50 38 10) 11 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 11 TRACY GANG PUSSY / NONE SHALL BE SAVED Le Balthazar Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 11 Finale Tremplin Yamaha : VIOLLAND SCARABÉS Salle Georges Duby - Aiguilles (04 42 27 54 79) 12 JO’S & MULLIE Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 12 SPIRALE El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 12 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 12 MARCHANDS DE SCANDALE L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 13 DUPAIN Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 13 JASIRIS Château des Creissaud - Aubagne 21h (06 16 35 33 61) 13 SUGAR MAN THREE & LEE FIELDS Le Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (04 95 04 95 04) 13 IMANI Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 13 X-TECH / CYBERSKUM / ENKI / BABYLONE JOKE FEAT. AROBASS Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 13 ALIEN ON STRIKE Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 13 FAROUCHE ZOÉ L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25)


NV #114

18/12/05

15:36

Page 7

13 BRUZZO QUARTET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 14 RITA BELLA Y SU BANDA ELEGUA El Ache de Cuba - Marseille 22h (04 91 42 99 79) 14 JUAN CARMONA Salle Gérard Philippe - Grans 14 DIRTEEZ / LOS RASTAQUEROS Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 14 GERARD ET LES STARS Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 14 DJ TORSENU AND THE SPACE ANALOG L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 14 SAELLE QUARTET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 14 ALCHIMY Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 17 Scène Ouverte Jazz L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 18 MICHEL PASCAL / J.M. MONTERA / JACQUES DIENNET Studio Montévidéo - Marseille (Grim : 04 91 04 69 59) 18 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 18 TAHÏTI BOB & MIDILINK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 19 LUIZ DE AQUINO Ciné 89 - Berre l’Etang 21h30 (04 42 10 23 60) 19 MARIANNICK SAINT CERAN Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 19 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 19 CHRISTINA ROSMINI Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 19 EGO L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 20 QUATUOR TAKACS & L’ENSEMBLE MUZSIKAS Théâtre les Salins - Martigues 20h30 (04 42 49 02 00) 20 JASIRIS Creuset des Arts - Marseille 20 JEFF MILLS Club 88 - Aix en Provence (04 42 23 26 88) 20 WALTER MITTY / LAYNE / KEDEN Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 20 MICHEL PASCAL / J.M. MONTERA / JACQUES DIENNET / HARMONIE STE VICTORINE Studio Montévidéo - Marseille (Grim : 04 91 04 69 59) 20 DIAM’S L’Affranchi - Marseille 19h30 (04 91 35 09 19) 20 SUPER KEMIA Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 20 ATOLL Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 20 TSUNAMI / EWOP / SBLAWATT Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 20 DAWAMESK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 21 DESTINITY / UNHEALTHY DREAMS / HAERETICUS / LACHESIS Le Portail Coucou - Salon de Provence (04 90 56 27 99) 21 TSUNAMI / SBLAWATT / EWOP Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 21 THIERRY RAGUENEAU Batide St Joseph - Marseille 18h30 21 ARGUS Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 21 MUDDY’S STREET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 21 MISERES & CORDES Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 21 DAWAMESK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 22 HED P.E. / CURTISS Le Korigan - Luynes 22 Domingo Picante : R. QUINTERO / G. GRIVOLLA / S. BOLZINGER Le Balthazar - Marseille 19h30 (04 91 42 59 57) 23 SVENSSON Cabaret Aléatoire - Marseille (04 95 04 95 04) 23 FAYA REFLEX L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 24 Scène Ouverte L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 25 PAUL PERSONNE Cargo de Nuit - Arles 20h30 (04 90 49 55 99) 25 MENPENTI / THE REBEL ASSHOLES / DAY BY DAY / ROBERT DEBE Le Lounge - Marseille 21h (04 91 42 57 93) 25 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 25 KABBALAH L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 26 PAUL PERSONNE Pasino - Aix en Provence 20h30 (04 91 80 10 89) 26 GROVERS / ALPHA 60 / THE NEEDS Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 26 SAFI Le Balthazar - Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 26 PHIL BRUZZO Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 26 SPIRALE El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 26 Scène Ouverte Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 26 KABBALAH L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 27 TRIO DELUBIES Hall du Forum - Berre l’Etang 21h (04 42 10 23 60) 27 FORETASTE Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 27 REINHARD VOIGT Club 88 - Aix en Provence (04 42 23 26 88) 27 WU TANG KILLA BEEZ Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 27 BRUZZO QUARTET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 27 DUD Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 27 JAM WAD / X & LES AUTRES / L’INSPECTOR Le Balthazar Marseille 21h30 (04 91 42 59 57) 27 LA REPLIK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 28 EL CONJUNTO MASSALIA Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 28 JACK THE RIPPER Espace Doun - Rognes 20h30 (Asso Bouche à Oreille : 04 42 50 10 85) 28 Hommage à Yann Quélennec : LAURENT GARNIER / DJ PAUL Cabaret Aléatoire - Marseille 22h (08 99 700 821. Code : 280100) 28 Nuit Hip Hop Pour la Vie : TROISIEME OEIL / LORENZO & VINCENZO / CHIENS DE PAILLE / PUISSANCE NORD / BERRETA / ZONE 2 TURBULENCES / MINO / LA SWIJA / AZYATIC / RESISTANCE / ESQUISSE / B-VICE / MX-MEN Espace Julien - Marseille 21h30 (04 91 24 34 10) 28 SAELLE QUARTET Live Tempo - Aix en Provence (04 42 21 96 58) 28 EDMUR TRIO BALACOBACCO El Ache de Cuba - Marseille 21h (04 91 42 99 79) 28 ETERNAL TWILIGHT Dan Racing - Marseille (06 09 17 04 07) 28 LA REPLIK L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 29 HENRI DES Le Dôme - Marseille 18h (04 91 12 21 21) 30 DJ RAPTUS & THE SPACE ANALOG L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25) 31 Scène Ouverte Jazz L’Intermédiaire - Marseille (04 91 47 01 25)

06 GUARANA Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 07 GUARANA Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 13 QUINTET KNOM La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 73) 13 NOCHES DEL SUR Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 14 NOCHES DEL SUR Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 15 PHILIPPE LEBARAILLEC SOLO La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 73) 17 LES BLEROTS DE RAVEL Le Grenier à Sons - Cavaillon (04 90 06 44 20) 20 MARC COPLAND / BILL CARROTHERS DUO La Manutention Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 73) 20 KARPATT Salle de l’Eden - Robion 20h30 (Asso Festival de Robion : 06 72 17 49 05) 20 TRIO SILEVESTRI Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 21 TRIO SILEVESTRI Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 27 JEFSICARD QUINTET La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi :04 90 86 08 73) 27 JAZZ ON Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 28 JAZZ ON Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 28 STEVO’S TEEN / MAURESCA FRACAS DUB Salle des Fêtes - Caderousse 29 YVAN ROBILLIARD SOLO La Manutention - Avignon 20h30 (Ajmi : 04 90 86 08 73)

20 DAVID EL MALEK / BAPTISTE TROTIGNON MAC- L’Escale 27 DABY TOURE QUARTET Salle Polyvalente - Malijal

21 MOULIKEN / PATATES RATS / TCHAÏ BOM / MONIQUE ET LES SEXPITONS C.M.C.I. - Gap

20 DAVID LINX & DIEDERICK WISSELS La Presqu’île - Annonay 21h (04 75 33 15 54) 27 JOHN GREAVES Centre Le Bourneau - Aubenas 28 SEMTAZONE La Presqu’île - Annonay 21h (04 75 33 15 54)

14 SZ Médiathèque Simone de Beauvoir - Romans (04 75 02 28 72)

07 TAL K MAS La Movida - Nîmes 28 OLIVIA RUIZ Centre Culturel - Bellegarde

07 PUTS MARIE L’Antirouille - Montpellier 21h (04 67 06 55 13) 12 TRACY GANG PUSSY L’Antirouille - Montpellier 21h (04 67 06 55 13) 14 TAL K MAS / PSYKOTIC DREAMS L’Antirouille - Montpellier 21h (04 67 06 55 13) 14 JULIETTE GRECO La Cigalière - Serignan (04 42 56 02 21) 18 DREAMAH / COFFEE MACHINE Blue Up - Montpellier (04 67 60 67 65) 19 DREAMAH Le Peanut’s - Montpellier 20 DREAMAH L’Utopya - Montpellier 21 SERVO / MARVIN Salle des Fêtes - Octon 21h (Les Tas d’Urgence : 04 67 96 15 16) 21 COFFEE MACHINE Le Peanut’s - Montpellier 25 V13 / KHAMS L’Antirouille - Montpellier 21h (04 67 06 55 13) 26 LE QUARTET BUCCAL Théâtre Jean Vilar - Montpellier 21h (04 67 40 41 39) 27 ELISABETH CAUMONT Jam - Montpellier (04 67 58 30 30)

FEVRIER 01 DEPECHE MODE Le Dôme - Marseille 20h30 (04 91 12 21 21) 01 CLARIKA Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 01 CHRISTOPHE MALI L’Antirouille - Montpellier 02 CLARIKA Le Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00) 02 CALI Salle Polyvalente - Montfavet (04 90 89 45 49) 02 LOUIS BERTIGNAC L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 02 BUMCELLO Oméga Live - Toulon 21h (Tandem : 04 98 070 070) 03 GUMO MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 03 MIG / DAVIDWALTERS Théâtre Denis - Toulon 20h30 (Tandem :04 98 070 070) 03 SEX IN DALLAS / KISSOGRAM / DANTON EEPROM Le Cabaret Aléatoire - Marseille (04 95 04 95 04) 03 LA COMEDIA PROVENCALA Chapiteau du Dock des Suds - Marseille 20h30 03 CUBAN JAZZ PROJECT Cité de la Musique - Marseille 20h30 03 CHRISTOPHE MALI Le Poste à Galène - Marseille (04 91 47 57 99) 03 Happy Garden Party : JAMES TAYLOR / ARIL BRIKHA Le Cargo de Nuit - Arles 21h (Asso Natural Groove : 06 98 48 33 42) 03 QUARTIER LATIN Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 04 LOUIS BERTIGNAC Montpellier 04 AMELIE ET LES CRAYONS Théâtre Jean Vilar - Romans 20h45 04 CALI Marseille 04 Festival Africamania : MAGIC SYSTEM / DOC GYNECO / SINIK / STOMY BUGSY / DAÏANN Palais Nikaïa - Nice 20h (Ami Communication :04 93 56 34 86) 04 QUARTET BUCCAL Salle Juliette Gréco - Carros 20h30 (04 93 08 76 07) 04 LITTORAL LATINO La Séguinière - La Gaude 20h (04 93 24 81 56) 04 NEAR FROM OFFENSE / SAONI MA Amstel Pub - Cannes (Asso Blizzzz) 04 ANGE Théâtre du Rhône - Bourg les Valence 04 KAZAK La Presqu’île - Annonay 21h (04 75 33 15 54) 04 QUARTIER LATIN Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 05 ANGE Le Rouge Gorge - Avignon (04 90 14 02 54) 08 WINSTON MC ANUFF & THE BAZBAZ ORCHESTRA Le Cargo de Nuit - Arles 20h30 (04 90 49 55 99) 08 JEAN GUIDONI Le Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 10 MATHIEU BOOGAERTS Salle Juliette Gréco - Carros 20h30 (04 93 08 76 07) 10 EMER HACKETT QUARTET MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 10 BIRDYNAM NAM / MISSIL Oméga Live - Toulon 21h (Tandem :04 98 070 070) 10 LES TIT’NASSELS / JEREMIE KISLING Le Train Théâtre - Valence 10 BELO HORIZONTE & LAURE DONAT Ici & Ailleurs - Avignon 10 ETHS / TRIPOD / BABYLON PRESSION / FIS(CH)ER / PAINFUL Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence 18h 11 BIRDY NAM NAM Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99) 11 BELO HORIZONTE & LAURE DONAT Ici & Ailleurs - Avignon 11 RAY LEMA / CHICO CESAR Théâtre de la Licorne - Cannes 20H30 11 MES SOULIERS SONT ROUGES Oméga Live - Toulon 21h 13 THE LORDS OF ALTAMONT Le Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00) 14 THE EX Montpellier (TAF : 08 70 23 37 81) 14 THE LORDS OF ALTAMONT Le Poste à Galène - Marseille 20h30 16 LA CREVETTE D’ACIER Théâtre Jean Vilar - Montpellier 21h (04 67 40 41 39) 17 NIGHT & DAY Ici & Ailleurs - Avignon (04 90 14 63 65) 17 LINE KALIZE QUINTET La Presqu’île - Annonay (04 75 33 15 54) 17 MISERES ET CORDES Le Cargo de Nuit - Arles 21h30 (04 90 49 55 99)

+ de dates de concerts sur www.nouvelle-vague.com

janvier 2006

7

nouvelle vague # 114

Pour votre publicité, contactez-nous !

✆ 04 93 58 51 51 e-mail nouvelle-vague@wanadoo.fr


NV #114

18/12/05

15:36

Page 8

Sinké Zakéou Après avoir récolter les fruits mérités de leur premier opus, les botanistes du Sinké ska crew sèment une nouvelle graine sonore toujours aussi riche en croisements. Un germe plus mature qui promet une bien belle floraison.

connaître le groupe, c’est certain. Non, par brasserie, il faut bien sûr y voir le côté festif et convivial, mais aussi et surtout le brassage des genres. Parce que la force de nos Maîtres Kanter est bien dans le choix et l’assemblage des multiples ingrédients qui composent leur formule.

Commençons par un bref "il était une fois". Comme pour beaucoup, les années lycées servent de catalyseurs à la première formation des Sinké qui se créera pas la suite en 2001. En deux ans, la formation construit son socle. Bancal au début, il s’équilibre rapidement avec l’arrivée de trois nouveaux membres et la sortie de leur premier 7 titres intitulé Qué cavalcade. À l’époque, les Sinké jouaient la carte de la modestie et de la prudence, qualifiant leur cavalcade « d’échauffement » qui manquait « d’intensité et d’efficacité dans le jeu ». Mais le fait de galoper à tout va sur des chemins épars, des plus petits patelins jusqu’aux autoroutes de Berlin, eh bien ça vous réchauffe un homme. « Maintenant on est bien chauds et on a plus de facilité à établir le consensus entre nos différentes influences. C’est ce qui fait notre force mais aussi notre faiblesse, dans le sens où cela peut créer des tensions ». Les revoilà donc avec un nouvel opus qui porte le doux et mystérieux titre de L’Etrange brasserie. Et là on se pose forcément la question du mais pourquoi ce titre ? Mais oui pourquoi donc ? En se creusant un peu les méninges, certains esprits ‘embouteillés’ pourraient faire le lien suivant : qui se chauffe en cavalcades en vient forcément à se rafraîchir à pleines rasades… Mais ca serait mal

recherche de sons différents, étape obligée à la création d’un univers propre plus marqué. « On s’est concentré sur les ambiances, avec un son plus posé, plus sobre et toujours aussi éclectique » confirment-ils. Omniprésent sur le premier opus, le ska festif n’en reste pas moins l’acteur principal d’une fusion des styles qui trouve de nouvelles combinaisons, se mêlant au reggae, au hip hop et au slam ‘vibrionesque’, aux sonorités jazzy, métal, afro-cubaines, à quelques touches electro, quelques délires ‘psyché Sinké’ et… euh non c’est tout là. « Notre objectif est toujours de surprendre, mais on a essayé de maîtriser davantage le flux que dégage un morceau, en créant une sorte de fil conducteur dans les compos ». Si Qué cavalcade bénéficiait déjà d’une puissance de cohésion impressionnante, l’équilibre est ici davantage dosé avec un " ska-world-core " qui gagne en Force de cohérence, au point de rabaisser leur chère et tendre idole " Skywal-ker " (grossier parallèle avec ska-world-core) du rang de figure emblématique à celui de figurine en plastique. Un album " tournant " qui devrait leur permettre de pouvoir penser à de plus grandes aspirations, du moins c’est tout ce qu’on leur souhaite. ✍ Matthieu Bescond

Cet album, c’est un peu « une continuité dans la rupture » nous explique Dju le bassiste. Continuité dans le sens où le style Sinké reste le même avec des césures rythmiques à tout va ; rupture dans la forme avec des breaks moins brutaux, et un côté festif qui s’éclipse doucement au profit d’une

La passion de la musique

Du Classique au Hard rock, ne cherchez plus ! Votre guitare vous attend chez MUSIC 3000. Plus de 250 guitares parmi les grandes marques.

MUSIC 3000 Bretelle CAP 3000 - Avenue du Maréchal Juin

06 700 ST LAURENT DU VAR

04 93 07 64 31 janvier 2006

8

nouvelle vague # 114

Nouvel album " L’Etrange brasserie " (autoproduit). ✉ La Cigale du Sinké - 3182, route de Saint-Jeannet 06700 Saint Laurent du Var. Web : www.sinke-zakeou.fr.st En concert le 14/01 à la MJC Picaud - Cannes (06).


NV #114

18/12/05

15:36

Page 9

Midem 2006 Trente neuf ans cette année ! Le Midem fête un anniversaire important, puisque c'est sa 40éme édition, et en profite pour améliorer une formule qui a largement fait ses preuves pendant ces quatre dernières décennies passées à Cannes. Brève présentation des principaux intérêts de l'événement qui demeure, contre vents de la concurrence et marées de l'industrie de la musique, le plus grand marché du monde du disque. Le Midem Conférences sur l'avenir de la musique, conseils sur la gestion des droits d'auteurs, rencontre à trois entre un Français, un Australien et un Péruvien pour parler export... le Midem est, depuis 40 ans, incontournable pour tout professionnel de la musique qui se respecte. « Gouverner c'est prévoir », la citation d'Emile de Girardin, devenue adage au fil du temps, prend tout son sens particulièrement au Midem. En plus d'être un art, la musique reste aussi un sacré business. Les outils pertinents fournis par le Midem permettent à plus ou moins long terme d'appréhender un marché qui, même si la tempête est passée, semble avoir du mal à retrouver son chemin. Mais l'intérêt d'un Salon ou d'un congrès, c'est de réunir des personnes du monde entier qui ont un intérêt commun, qu'il soit artistique ou financier. Là encore, le Midem fait le maximum pour attirer des musiciens issus des quatre coins du globe, puisqu'on y rencontre au hasard des allées des stands complètement inattendus, comme par exemple celui d'un label malien qui rechercherait un distributeur performant en Ukraine ou au Chili. Placés de façon plutôt anarchique dans un Palais des Festivals qui semble de plus en plus petit face à leur multiplication, les stands regorgent d'intérêt pour le visiteur badgé. On y récupère finalement assez peu de musique, les labels étant devenus assez avares ces derniers temps. En revanche du côté des distributeurs et autres acteurs de l'industrie, on s'informe grandement et l’on revoit les amis de circonstance qu'on avait laissés l'année d'avant à l'aube, quand la soirée de clôture du Martinez se termine. Business et contacts, voilà les deux mots résumant le mieux la force du Midem. Midemnet Pour la cinquième année consécutive, le Midemnet aura lieu la veille de l'ouverture du Midem. Consacrée exclusivement à la musique dans sa globalité sur Internet, le Midemnet, malgré une

Cannes Dimanche 22 janvier 2006 PLAGE DU MAJESTIC - Play It Again Bar 18h - ELECTRO HAPPY HOUR DJ John Truelove (Truelove Label Collective, UK) DJ Satamile (Satamile Records, USA) MAJESTIC - Salon Diane Barriere 19h - MIDEM Jazz Club - Vitoria Jazz Festival Night Basque Music Molly Johnson 22h30 - MIDEM & IJFO** Jazz Club Tomas San Miguel & Txalaparta / Inaki Salvado Nonet CARLTON - Méditerranée 20h - SWISS MUSIC CLUB - Swiss Electronics Night DJ Minus 8, Switzerland (Mole Listening Pearls, Germany) Pola (Robotpet/Namskeio, Switzerland) Waldorf, Switzerland (A Touch Of Class, USA) Water Lilly DJ Set (Mental Groove, Switzerland)

belle baisse de fréquentation il y a 3 ans, est véritablement revenu en force depuis 2004, où la modeste salle réquisitionnée pour l'occasion n'avait pas pu contenir la foule de journalistes dubitatifs et autres investisseurs avides ayant repris confiance en une offre viable sur Internet. Fort du succès incroyable de l'Itunes Music Stores, le marché a finalement repris ses droits. Tout le monde s'est engouffré dans la brèche et les sites proposant de télécharger légalement de la musique au morceau ou à l'album ont fleuri, sans qu'aucun cependant, ni même l'ensemble, n’atteigne les réussites du magasin en ligne de la firme à la pomme, pour ne pas la nommer. Indépendamment des vicissitudes du petit monde de la musique, et des profits qu'en tireront toujours la même catégorie de personnes, il ne faut pas oublier que le fait de proposer une alternative légale et fiable a finalement émergé, et que le piratage intensif de la musique (qui prive tout de même les artistes qui vendent moins que les stars internationales d'une part non négligeable de revenus) semble s'être calmé. Le Midemnet permettra donc de faire le point sur les nouvelles techniques de collecte des droits d'auteurs, de distribution musicale, et des moyens mis en oeuvre pour que tout le monde s'y retrouve. Concerts Il était peu probable qu'en 2006 la programmation du Midem accuse quelques faiblesses, comme on a pu parfois le voir malheureusement ces dernières années. Quarantième édition oblige, les programmateurs ont mis les bouchées doubles pour combler les petites lacunes des années précédentes. Avant de commencer la description du programme, il faut rappeler que lors de la rédaction de cet article à la midécembre, beaucoup de concert en sont toujours au fameux stade du " TBC " (" To be confirmed ") voir même encore pire, du " TBA " (" To be announced "). Cependant, rien ne vous empêche de vous rendre régulièrement sur midem.com pour suivre les mises à jour et faire votre programme. Cette année, c'est la Finlande qui sera à l'honneur lors des concerts du Midem. C'est certes moins glamour que le Brésil, mais les pays scandinaves ont déjà largement démontré que la chaleur d'une musique n'a pas de corrélation avec la rudesse des climats septentrionaux. Réservée aux bienheureux badgés, la soirée d'ouverture du dimanche 22 verra donc sur scène et entre beaucoup d'autres Jori Hulkonnen, The Crash ou encore Twilightning. L'Elec-

Lundi 23 janvier 2006 MARTINEZ HOTEL - Acajou 18h - BRITISH AT MIDEM - acoustic Foy Vance, Ireland (Wurdamouth Rec., UK) Hayley Hutchinson (unsigned) Skye (Atlantic Records) The Storys (Hall Recordings)

PALAIS DES FESTIVALS - Grand Auditorium 20h30 - MIDEM’S 40TH ANNIVERSARY CONCERT Talvin Singh (Cilly Media,Switzerland/Chrysalis Music, UK) Raul Paz (Naïve, France), Nizlopi (FDM Records, UK)

PLAGE DU MAJESTIC - Play It Again Bar 19h - ELECTRO HAPPY HOUR DJ Linus Love (Breastfed Records, UK)

22h - CQFD SHOWCASE PRIZE WINNER 2006 (Label, France) Syd Matters (V2, France) Rhesus (Pias, France) Marc Almond (Fullfill - XIII Bis Rec., UK) Interlude by DJ Oil (Troublemakers, France)

CARLTON - Méditerranée 20h - SWISS MUSIC CLUB - SACEM Night DJ Minus 8, Switzerland (Mole Listening Pearls, Germany) Murat Özturk Trio (Hemiolamusic, France) Leïla OlivesiI & Brahma (Attention Fragile / Musicast, France) Alessandro d'Episcopo Trio (Altrisuoni, Switzerland) 20h - BRITISH AT MIDEM Sway (Dcypha) King Biscuit Time (No Style Records / Poptones) Goldie Lookin’ Chain (Atlantic Records) The Delays (Rough Trade Rec.)

MAJESTIC - Salon Diane Barriere 22h30 - MIDEM & IJFO** Jazz Club IJFO Award Winner Night Kjetil Moster & MZN3 / Susanna and The Magical Orchestra (Rune Grammofon) PALAIS DES FESTIVALS - Jimmy’z 23h - ELECTRONIC CLUB Âme DJ set (Sonar Kollektiv, Germany) [T]ékël, live set (Initial Cuts, France) François K DJ set (Wave Music, USA) Serge DJ set (Clone Records, Netherlands)

Mardi 24 janvier 2006 MAJESTIC - Salon Diane Barriere 19h - MIDEM Jazz Club Esperanza Spalding Trio PLAGE DU MAJESTIC - Play It Again Bar 19h - ELECTRO HAPPY HOUR DJ Screamin Rachael, 'The Original Queen of Chicago House' (Trax Records, USA) DJ oonceoonce (Tigerbeat6, USA) MARTINEZ HOTEL - Acajou 20h - SONICBIDS presents MIDEM BUZZ BANDS 2006 Karlex, Haïti/USA (Lil'People, France) Selasee, Ghana/USA (Running Dreams Rec., Canada) Beat Assailant, France/USA (Twin Fizz Rec., France) The Spectaculars (Catlick Rec., USA) MARTINEZ HOTEL - Ballroom 20h - SONICBIDS presents MIDEM BUZZ BANDS 2006 Anat Damon, (High Fidelity Ltd, Israël) Anthony Mills (LoveBrand Rec., USA) Glideascope (Akara Music, UK) Aronas (Strange Records, UK/Australia)

CARLTON- Méditerranée 20h - SWISS MUSIC CLUB - Swiss Blues & Pop Night DJ Minus 8 & G-Sax (K-tel, Switzerland) Coal & Band (Sony BMG, Switzerland) Philipp Fankhauser Blues Band, Switzerland (Memphis Int. Rec., USA) Signorino TJ (Sony BMG, Switzerland) PALAIS DES FESTIVALS - Grand Auditorium 20h30 - Bharati, the wonder that is India MAJESTIC - Salon Diane Barriere 22h30 - MIDEM Jazz Club & IJFO** Jazz Club - Dutch North Sea Jazz Night : Pitch Pine Project / Amina Figarova Septet / Tineke Postma PALAIS DES FESTIVALS - Jimmy’s 23h - ELECTRONIC CLUB Birdy Nam Nam live (Uwe, France) Pier Bucci, Chili, electronic live act (Crosstown Rebel Music, UK) DJ Pierre (DJP Records, USA) Michael Mayer DJ set (Kompakt, Germany) Mercredi 25 janvier 2006 MAJESTIC - Salon Diane Barriere 22h30 - IJFO** / Victoires du Jazz and MIDEM present Jazz à Vienne Night International Revelation of the Year. MIDEM Jazz special prize

PARTEN AIRE tronic Happy des évén ements m usicaux Hour qui prenait ses quartiers les années précédentes dans le cadre feutré et agréable du bar de l'hôtel Noga Hilton aura lieu pour cette édition sur la plage (couverte on précise) de l'hôtel Majestic. L'entrée est toujours libre à tous et l’on pourra y voir, de dimanche à mercredi, DJ Satamile, Linus Love, Screamin Rachael ainsi que nombre de " TBA " qu'on imagine à la hauteur. Le lundi 23 au grand auditorium du Palais, les badgés, mais aussi les quidams sont invités à fêter en grande pompe les 40 éditions du Midem lors d'un live de Talvin Singh (l'anglo-indien féru de drum et de punk asiatique, qui a bossé avec Björk et Future Sound of London) et d'un concert du cubain Raul Paz. Direction ensuite le Martinez pour l'habituelle soirée British at Midem avec Syd Matters, The Storyes, Marc Almond, Sway, The Delays et King Biscuit Time. « England does it better » paraît-il, voilà une bonne occasion de confirmer le dicton... Pour finir cette belle soirée du lundi, il faudra faire un détour par le Jimmi'z, la boîte du Palais des Festivals longtemps abandonnée au profit d'autres lieux pas forcément mieux placés ou plus conviviaux, pour assister au live de Serge et de François K, dont le fameux remix du Go Bang de Dinosaur L tourne encore sur pas mal de platines. Le mardi soir, après un peu de repos bien mérité, pourquoi ne pas commencer la soirée par une petite curiosité ? Le Midem est souvent la plate-forme de lancement de comédies musicales à succès et cette fois, au lieu des Notre-Dame de Paris habituelles, on pourra découvrir Bharati (qui repassera en mars à Nice), comédie musicale indienne fastueuse. À votre guise. Il est en revanche formellement interdit de manquer la soirée, au Jimmy'z, regroupant les Birdy Nam Nam (un live époustouflant), DJ Pierre (auteur, entre autre, d'un morceau house que tout le monde connaît mais dont tout le monde ignore le titre : I feel love), mais aussi Michael Mayer, signé chez Kompakt. Grosse soirée en perspective. Au Martinez, ce ne sera pas plus calme, avec le groupe de funk-hip hop The Spectaculars, Anthony Mills, les Beat Assailant et l'Haïtien Karlex. Ou alors dans une autre salle du même hôtel, pour s'ouvrir les veines tout en remuant sur des infrabasses, les moins dépressifs d'entre vous pourront toujours assister au live de l'Anglais Glideascope, dont le trip hop apparemment oppressant n'en est pas moins très riche musicalement. Enfin, les badgés et autres malins termineront le mercredi soir sur les sons du label Pschent pour l’habituelle soirée de clôture, dont émane, on ne sait pourquoi un air profond de déjà vu... Quoi qu'il en soit, la programmation audacieuse, massive et éclectique de cette 40ème édition du Midem devrait largement satisfaire tout le monde. ✍ David Bartoli

Nouvelle Vague

offre des places* à ses abonnés**

pour le MIDEM 2006 ! Pour recevoir vos invitations*, il vous suffit de renvoyer ce coupon (ou votre choix sur papier libre), avant le 15 janvier 2006, accompagné d’une enveloppe timbrée à 0,75 euros portant votre adresse pour l’envoi des billets à : Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex. * Dans la limite des stocks disponibles. ** Voir offre d’abonnement page 11.  Offre limitée à 4 places par abonné à Nouvelle Vague. Indiquez plusieurs choix en cas de rupture de stock. Choix n°1 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . . Choix n°2 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . . Choix n°3 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . . Choix n°4 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . .

janvier 2006

9

Choix n°5 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . .

nouvelle vague # 114

Choix n°6 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb de places : . . . . .


NV #114

18/12/05

15:36

Page 10

Bénabar Bénabar en chiffre, c’est plus d’1 million d’albums vendus et 350 concerts. Bénabar, c’est surtout et encore un mec bien qui retrouve son ton sarcastique et sa musique populaire sur Reprise des négociations. Entre se tordre de rire et se plier en quatre face aux mesquineries de la vie, lui a choisi de croquer un peu dans l’un et dans l’autre. Avec ce nouvel opus la pomme a bon goût. Bon, on se retrouve, mais cette fois-ci je ne viens pas avec une fan pour te poser les questions comme la première fois ? Bon on va arrêter tout de suite alors ! Restons en là ! (rire). Je peux te poser quand même 2 ou 3 questions ? Allons-y mais brièvement hein ! Sérieusement, après une chanson comme Le dîner ta compagne a-t-elle encore beaucoup d’amis ? Non, elle les a tous perdus depuis que j’ai sorti ce titre. En même temps elle en avait déjà très peu, vu que je m’étais déjà fâché avec eux avant en les insultant tous. C’est marrant d’ailleurs que tu évoques De Funès dans cette chanson, d’une certaine manière il te ressemble plus que l’ourson gentil dont tu t’étais fait un personnage dans ton précédent spectacle ? Moi aussi j’aimerais bien lui ressembler. En même temps je n’ose pas prétendre avoir un tel talent. Tes chansons, comme lui ses rôles, tu les attaques toujours sous l’angle de l’humour noir ? J’essaye toujours d’apporter à mes histoires un angle décalé et si possible, dans le meilleur des cas, humoristiques. Quand j’y parviens… car malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Est-ce que c’est un vice ? Y a quelque chose d’un peu vicelard effectivement. Cette idée de détourner les sentiments pour les rendre comiques, c’est quelque chose qui me poursuit. As-tu le syndrome des comiques, c’est-à-dire que lorsque tu es naturel et pas boute en train les gens pensent que tu es malade ? Je suis un grand timide alors les gens pensent que je suis vraiment imbu de ma personne et complètement méprisant. Mon public qui m’a vu sur scène juste avant, quand il me voit à la fin du concert, il pense que je le prends de haut alors que je n’ose pas leur parler. Cela m’arrive souvent. C’est une vraie malédiction. Tu nous décomplexes de nos travers en les rendant vivables et en les mettant noir sur blanc sur la table, est-ce que c’est ça ta force, c’est-à-dire de jouer au gentil derrière des cornes de diable ? Un peu des deux. Je suis plus gentil qu’il n’y paraît, mais je suis aussi plus méchant qu’il n’y paraît ! Quand je fais des chansons très méchantes, on se rend bien compte que dans le fond ce n’est pas moi. Je navigue entre deux eaux. C’est encore un peu pervers cette histoire.

janvier 2006

Pas possible ? Si ! En fait je suis mauvais. J’ai un mauvais fond ! Tiens en parlant du " gentil Bénabar " tu pourrais me donner un truc dégueulasse que tu as fait récemment ? Heu… j’ai tué une vieille… hier pour lui piquer ses bijoux ! C’est pas trop mal comme scoop ? Si l’on prend chacune de tes nouvelles chansons, on peut se dire comme pour les précédents albums, que nous avons tous déjà vécu tes histoires, que nos photos sont les tiennes, y a-t-il du déchet quand tu prépares tes chansons, te dis-tu que tel ou tel titre n’est pas assez réaliste ? Je n’ai pas vraiment de déchets. Il y a beaucoup de choses que je mets de côté, que je jette, mais c’est plus de l’ordre des copeaux que des déchets. Cela fait partie du boulot. Il y a des choses moins bonnes sur le brouillon que je vire, mais il y a rarement une chanson terminée qui passe à la trappe. J’assume à priori toutes mes paroles. Il n’y a pas de truc craignos que je m’interdis de dire aux gens, mais c’est vrai que je passe beaucoup de temps à trouver le bon refrain, le bon couplet. En écoutant Triste compagne, je me dis que Monsieur Bénabar n’est pas lecteur de Psychologie Magazine et qu’il fait sa psychothérapie grâce à ses disques et ses concerts ? Je ne crois pas au côté thérapeutique du chanteur. Cela ne résout rien. Tu peux peut-être affirmer certaines choses, mais tu ne résous pas tes problèmes en montant sur scène. C’est rassurant d’ailleurs : si tu es heureux avant de monter sur scène et que tu te mets à chanter des titres super tristes tu gardes ta bonne humeur quand le rideau tombe. C’est une parenthèse et cela doit être considéré comme tel. Cela t’arrive justement de monter sur scène en te disant ce soir, j’ai pas envie d’y aller ? De monter sur scène non, mais par contre ça m’arrive quand tu arrives en tournée à 11h du matin dans une loge super froide qui ressemble à un vestiaire de sportif. Là, tu peux avoir les boules. Tu te demandes ce que tu fais là et tu te dis qu’il faut changer de métier. Mais quand le public est là, jamais jusqu’à aujourd’hui je n’ai été sur scène à contrecœur. Je serais d’ailleurs vigilant à ce que cela ne se produise jamais. Pour l’avoir vécu encore hier soir, acceptes-tu que j’utilise La berceuse pour endormir ma fille ? Carrément ! Cette chanson sert à ça !

10 nouvelle vague # 114


18/12/05

15:36

Page 11

Ta paternité à changé beaucoup de choses sur ton travail ? Un peu. Ça se sent un peu dans l’album. Mais bon je te rassure, je suis toujours aussi débile qu’avant. Par contre, il y a un titre où tu ne t’échappes pas par une pirouette c’est Qu’est-ce que tu voulais que je lui dise ? Ce fut une chanson dure à écrire, à assumer jusqu’au bout. Ce côté ‘No Futur’. C’est une vision de la vie que je ne défends pas du tout, mais vis à vis de cette chanson il fallait que j’aille au bout du truc. Je ne pouvais pas, après avoir utilisé le malheur de plein de nos concitoyens, après avoir décrit la misère ambiante, m’en sortir par une roulade de chanteur. Envisages-tu le rôle de chanteur comme un moyen de mettre le doigt là où ça fait mal sans pour autant donner de leçons ? Je souhaite avant tout que le public passe une bonne soirée et dans le meilleur des cas arriver à glisser deux trois trucs pas trop con dedans. Je ne crois pas qu’un chanteur puisse faire changer d’avis à qui que ce soit et apporte grand chose aux gens. Tu peux par contre conforter les gens qui pensent comme toi, les encourager pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls. Que penses-tu des formules à l’emporte-pièce des démagos qui nous gouvernent qu’ils soient de droite ou de gauche ? J’en pense évidemment le plus grand mal. Toutes ces formules qui sont caducs à peine prononcées. Tu parles beaucoup de Michel dans ton single Maritie et Gilbert Carpentier et je présume que ce n’est pas innocent que tu en oublies un... ? (rire) Ce sont des souvenirs de gosses et je tenais à ce que ce soit des gens que j’aime bien. C’est vrai que j’aime pas trop Sardou donc je voulais pas en parler. Ce n’est pas polémique, mais c’est juste qu’il ne fait pas partie des gens que j’écoutais. Bon en plus il ne fait pas partie des gens que j’aime bien au vu de ses chansons fachos. La petite lucarne, ce fut un moyen de t’évader et de rêver d’être chanteur ? Pas du tout. C’est un métier que j’ai eu envie de faire tard. Bien plus tard encore, je me suis rendu compte de la symbolique de cette période des années 70. Bon franchement Bruno, tu penses qu’il y a, comme tu le dis, des choses à apprendre de Claude François ?

Ha ouais ! Carrément ! Attends rien que le professionnalisme par exemple, le respect du public aussi avec une multitude de shows et de concerts. C’est comme Delpech ou Johnny (et dieu sait que je suis beaucoup plus éloigné du répertoire de Johnny que de Delpech), ce sont des gens qui sont sur scène tous les deux jours depuis 40 ans. L’album, tu l’as préparé en 3 mois alors que le premier s’était monté en 1 semaine, plus le temps passe plus cela devient difficile de te renouveler ?

Ça dépend. Il y a certaines choses qui sont plus dures que par le passé, alors que d’autres sont beaucoup plus faciles. Disons que les difficultés se déplacent. Avant la difficulté, c’était de faire un album, maintenant la difficulté consiste à devoir défendre des chansons et à essayer de maintenir un esprit spontané. Quand on évoque tes musiciens, on parle souvent de " bande à Benabar ", est-ce que c’est facile de rentrer à l’intérieur ? Non ! On est très fermé comme toutes les bandes. Même si l’on reste très accueillant, chacun à ses propres copains. On invite parfois certains musi-

ciens, mais le principe de la bande qui se referme sur elle-même c’est très sécurisant. Dans des interviews tu revendiques le fait de ne pas être spécialement un dévoreur de musique, ni un fou de la mélodie, c’est par provocation ? Je sais que je suis ignare en musique, maintenant il ne faut pas généraliser, j’écoute quand même des artistes et je garde mes oreilles ouvertes. Mais c’est vrai que je ne suis pas très pointu dans mes connaissances musicales. Ce qui donne à ta musique quelque chose d’unique et de non assimilable, une liberté totale ? Cela passe par ça effectivement, après tu dois faire attention entre la liberté et l’ignorance. J’essaye comme beaucoup d’en savoir un peu plus chaque jour. Je ne me satisfais pas de mes acquis. Tu me rassures sur un point en écoutant Reprise des négociations : les cuivres sont toujours là ? Oui et j’en endosse l’entière responsabilité. C’est une question de goût. J’adore et j’en mettrais partout ! J’aime ce que cela développe dans un titre. Verra t’on un jour une tournée de Bénabar avec 10 concerts seulement au lieu de 150 ? Peu-être un jour quand ma carrière déclinera. Ce qui va être le cas prochainement rassure-toi ! Je ne suis pas à l’abri d’un désamour du public. Ça fait partie du jeu. Bruxelles c’est ton Rio à toi ? C’est une ville qui me convient. Ton franc parlé t’a porté préjudice ? Pas tant que ça. Il y a des gens qui me détestent mais beaucoup de monde me respecte, même ceux qui ne sont pas toujours d’accord avec ce que je dis, uniquement parce que je suis franc. Cela m’a plutôt servi d’ailleurs, à ma grande surprise je pensais en débutant que je me ferais plus d’ennemis que d’amis, mais ce n’est pas forcément le cas. Comme je suis le pire gendre que la terre ait connu et que toi tu poursuis ta gentille séduction des mères de famille, pourrais-tu me donner deux trois conseils pour me rapprocher de l’excellence ? Tu connais l’adage : pour avoir la fille, il faut séduire la mère. ✍ Pierre Derensy En concert le 17/03 à la Palestre - Le Cannet (06).

Abonnez-vous! ...et recevez*

KEISHAH CD Album « Un chant balançant entre phrasés hip hop et de bonnes gueulantes, une touche electro très bien sentie et des bonnes grosses " grattes " à l’appui : c’est la révélation néo du moment »

OSHEN Don Juan CD 11 titres Oshen chante un torrent d’amour tout chaud qu’elle décline jusqu’à la férocité. Chair amour, amour si cher ; désir moite, désir qui boîte : elle aborde cela avec une liberté de ton aussi tonique que jubilatoire.

COMPILATION Furia Prod. CD 10 titres Furia, Nowonmai, Akirise, Kemet, Tears of Chaos.

BUMCELLO Animal sophistiqué CD 12 titres

RINÔCÉRÔSE Schizophonia CD 10 titres Avec ce quatrième opus, Rinôcérôse marie tout à la fois l’énergie des beat electro et la rage des guitares rock. Une nouvelle plongée sonore et sensitive qui a gagné en puissance. DA SILVA Décembre en été CD 12 titres Chanteur désabusé à la voix rock et peu commune qui livre ses histoires d’amour déchues, de remords et de regrets.

Oui, je m’abonne ! Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je désire recevoir les cadeaux suivants* :

1 an de Nouvelle Vague (11 n°) + 2 CD au choix* (voir ci-dessous) + 1 CD surprise

* dans la limite des stocks disponibles

NV #114

Choix n° 1 . . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 2 . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 3 . . . . . . . . . . . . . . . en cas de rupture de stock, je souhaite recevoir Choix n°4 ---------- Choix n°5 ----------Choix n°6 --------*************************************************************************************************************************************************************************************************************** *********************************************

Découpez ou recopiez ce bulletin, joignez un chèque de 15 euros à l’ordre de La Plage pour les frais d’expédition et envoyez le tout à Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex. (Abon. Union Européenne : 20 euros - Abon. hors UE : nous consulter)

janvier 2006

11

nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:36

Page 12


NV #114

18/12/05

15:36

Page 13


15:36

Page 14

CHRONIQUES CD

(exclamative)

18/12/05

Légende

NV #114

★ ★ ★★ ★★★ ★★★★

! Bô ! Bômuf !! Muuumm !!! Aaaahhh !!!!

u mois cts/ PIAS) e (Jarring Effe déjà prononcé Le disque d ne Wangton t to on gh ne Hi To ts gh Hi ee

). Né de Wang Lei m llaborations savoureuses les tors et Kaltone co tistes (Highvisa scène electro chinoiar tre Avec plusieurs en es ng nte de la ur les écha s. leurs goûts po le DJ Wang Lei, valeur monta dante à souhait ec alchimie concor e ici un retour e un d' it fru la rencontre av le e èr s'affiche comm us Wave digger, le son op igh Tone et se, Wangtone leur dernier op ée les trois premiers titres (H es monde nt re ffé di gu bl lon Bien em D' de t. s, an te bi lancinan dub am les. marqué vers le irment avec des atmosphères norités orienta so de et es nf ac co is fic tro ef s ec he av tc té ra Wang Lei) le au sc t de finir en be ponctuées de an es av etiv e, pr nc olu Un va év . ou es es té es imparabl ns la même m iques et sampl nnes en 2004. Plus g Lei restent da basses thorac ée ivants de Wan ille ck su ve ro s er Eu re m x tit à au ux nt ré ctro de st Les Tone qui mêle le projet en images enregi Larsen, titre ele gh de Hi p s cli de le ts di nt ec do s av nu ite titres iné bo su rs en ie ieu ★★★ joute plus i se magnif mier disque qu de live hypnotique auquel s'a nt. ✍ Matthieu Bescond ★ lle re d'une demi-heu rnier opus des lyonnais. Exce de hip hop tiré du Juliette & The Licks You’re speaking my language (PIAS) Tandis qu’en France Sandrine Kiberlain fait du rétro-souchon, pendant que Vanessa Paradis oublie son formidable album Atomic circus en compagnie des Little Rabbits pour se perdre dans un cinéma médiocre, après la vague Carla Bruni qui se déchire une corde vocale, voici un nouvel exemple type pour vous prouver à tous qu’il est important d’aimer les Américains. En 2003, Juliette Lewis, actrice reconnu pour son côté canaille et sa façon particulière d’imprimer la pellicule photosensible avec sa bouille d’ado furieuse, décide de bouleverser le rock’n’roll actuel en formant son groupe Juliette & The Licks. À 30 ans, les révélations tombent parfois comme des faims de non rassasié. Et c’est inversement proportionnel à une Courtney Love qu’elle se jette à corps perdu dans une musique qui gratte les guitares et frappe les esprits. Après un passage obligé dans diverses salles pour se former, les voici donc, ces 4 garçons et cette fille si particulière, à sortir leur premier opus You’re speaking my language. Avec une voix éraillée, cassée par un quota de nicotine important, dans l’esprit d’une chanteuse soul furieuse (notamment sur American boy), tout cela mêlé de riffs puissants et guerriers, Juliette Lewis parle une langue similaire à ce que peut faire Boss-Hog et sa leader Christina Martinez. Inspiré par les Talking Heads, Patti Smith et les Pretenders, cet album, rempli de songwritting furibard où la batterie frappe les fûts de tonnerre, ne pourra que se faire aimer d’un public cherchant le naturel et le besoin de sortir de ses gongs en compagnie d’une sorcière blanche. Surprenant son auditoire par de vrais moments de calme au milieu de la tempête comme sur This I know ou By the heat of your light, balade éthérée magnifique, c’est sans retenue et sans complexe qu’elle impose un style archi-connu, mais tellement jouissif qu’on ne va pas bouder le fait qu’une femme aussi douée qu’elle, décide de se l’approprier. Le rock de Juliette est un exorcisme à toutes nos sales manies d’aimer le fade et le consensuel. ✍ Pierre Derensy ★★★ Fantazio The sweet little mother fucking show (autoproduit-La Triperie/Co-Errances) Voici un album, crypto punk avec pour instrument principal une contrebasse. Après avoir pas mal tourné en France et en Europe, Fantazio, grand admirateur des Wampas, se lance dans l'aventure discographique avec ce CD, volontairement autoproduit. Si c'était de la BD ce serait Fluide Glacial première époque, avec ce mélange de deconnade et de rigueur. Avec ses 4 camarades musiciens (sax, hélicon, drums, bruitiste) il nous livre 18 ritournelles allant de la chansonnette enfantine au punk-psyché (si, si) et rap hard-core. Le tout en français et en anglais, disons plutôt un sabir anglo-saxon ! Un type étonnant à l'univers étrange, une personnalité rare à soutenir dans ce milieu musical aseptisé, star-académisé. ✍ Jacques Lerognon ★★★ ✉ Mail : lysika@free.fr. Web : www.fantazio.org. ✆ 06 03 16 34 06.

Hed p.e. Only in America (Koch Records) Attention : les cinq gaillards d'Hed p.e. sont de retour ! Et ils sont là pour en découdre avec Only in America, un album plein de rage contre le système américain comme son nom peut le laisser penser... Alliant parfaitement le hip hop américain et le métal, ce groupe fait furieusement penser a Rage Against The Machine, à la différence que dans Hed p.e., une plus grande place est laissée aux samples, permettant donc au chanteur de poser ses textes dessus et donner ainsi une musique hyper rythmée, qui donne immédiatement envie de bouger la tête. Les sujets abordés sont assez variés, mais se regroupent en un point : la rage, l'envie de se battre contre un système qui ne convient pas (War, American beauty). Sur les passages métal, le son est très lourd et puissant, avec des guitares accordées très bas ; on a réellement l'impression que la musique sort littéralement des enceintes et vient cracher son venin à nos oreilles, avec une mention spéciale pour le batteur. Si vous aimez les alliances de styles totalement différents, cette galette devrait vous faire passer un bon moment, sinon passez votre chemin... ✍ Jeremy Grozel ★★★ Sylvain Chauveau & Ensemble Nocturne Down to the bone : an acoustic tribute to Depeche Mode (Les Disques du Soleil et de l'Acier) Activiste musical patenté et moitié du duo français Micro:mega, Sylvain Chauveau s'attaque aujourd'hui à une lubie en vogue depuis maintenant quelques années, la reprise de chansons de Depeche Mode (voir au choix la compilation For the masses, et les versions de Johnny Cash, Tori Amos ou Pat McDonald). Pourtant, aucun jusqu'à maintenant n'avait réussi à trouver la formule magique, même si Johnny ou Tori s'étaient approchés de la perfection. Sylvain Chauveau a ici dépouillé à l'extrême les arrangements électroniques habituels pour en faire des pièces acoustiques, à la limite de la musique baroque, superbement interprétées par l'Ensemble Nocturne. Piano, violoncelle et clarinette ont remplacé synthétiseur, boite à rythme et guitare électrique. Quant au chant, sujet doublement délicat (dur de tenir la comparaison avec Dave Gahan et de chanter en anglais sans accent ridicule), il est tout simplement magnifié par une interprétation en clair-obscur à l'image de la musique l'accompagnant. Blasphemous rumours, Stripped, Enjoy the silence ou encore In your room se retrouvent comme transcendés par cette renaissance. On imagine alors Martin Gore dans quelques décennies, retiré du business de la musique, chanter ces versions dans un bar enfumé, seul au piano. Certainement le plus beau dépoussiérage offert à ses chansons jusqu'à maintenant. ✍ Jean-Sébastien Zanchi ★★★★

janvier 2006

14 nouvelle vague # 114

Porcelain Me and my famous lover (Drunk Dog/Differ-ant) D’un côté, il y a la délicatesse que suggère le nom de scène du groupe, Porcelain. De l’autre, les vibrations qui survoltent l’atmosphère. Entre ces deux extrêmes, le groupe balance mais tient bon, ne casse pas. Après un premier album et une apparition au Printemps de Bourges, revoilà les cinq musiciens, avec à la clé, un nouvel opus, un peu à l’image de François Barriet, chanteur du groupe et personnalité musicale singulière. Dans Me and my famous lover, les guitares se déchaînent, les chœurs entêtants dissolvent les accents poétiques dans les flots électriques d’un univers étrange, tourmenté, jusqu’à ce que la tempête cède la place à la quiétude, à la douceur d’une mélodie mélancolique. Le temps d’apaiser les cœurs tourmentés, au cours d’une nuit étoilée, quelque part en Normandie. ✍ Delphine Oliva ★★ Slipknot 9.0 : Live (Roadrunner/All Blacks BV) Les 9 fous furieux masqués de Des Moines (Iowa) signent en cette fin d’année leur retour dans les bacs via ce 9.0. Ce double opus live contient 24 titres, équitablement extraits des trois albums studios du groupe. L’album se veut un échantillon représentatif de deux ans de tournées intensives, aux quatre coins de la planète. Le son en est impeccable, bien loin de l’énorme cacophonie que l’on aurait pu redouter. À l’écoute de ces morceaux (qui sont, faut-il le dire, d’une brutalité sans concession), on sent que Slipknot est resté un groupe sincère, soucieux de contenter ses fans et qui n’est jamais tombé dans la facilité. Chaque instrument (en particulier la batterie) sent la sueur, le sang et parfois même les larmes… on s’y croirait. Le son live accroît encore plus la dimension épique de ce groupe et on a énormément de mal à s’en remettre. Quant à l’atmosphère claustro et gentiment malsaine de leurs morceaux, celle-ci n’a pas disparu… bien au contraire ! Les fêtes arrivent, alors vous savez quoi demander au Père Noël ! ✍ Christophe Guilbert ★★★ Cheikha Rimitti N’ta goudami (Because Music) Rimitti est une icône de la culture populaire Algérienne, qui, à plus de 80 ans, a traversé intègre le XXéme siècle. Rimitti a tout vu, le colonialisme, la citoyenneté de seconde classe, le FLN qui a " libéré " l’Algérie en la censurant, le rêve fané de l’immigration et les fatwas meurtrières du FIS. Après 60 ans de carrière, cet album sonne juste d’un équilibre mûri entre fusion et tradition, authenticité et accessibilité. Ravivant encore une fois le lien émotif qui la relie aux peuples du monde, Rimitti sait comme personne poser des mots et un univers musical sur des difficultés existentielles ou sociales. C’est ce lien qui fait de son raï une musique vraie, en dehors des bienséances ou convenances étouffantes qui font que tout ce qui touche à la tradition ou à la religion ne puisse être contesté ni même discuté. Loin du raï consensuel de Mami ou celui plus simulé de Khaled, elle est plus proche de l’état d’esprit d’un Taha, iconoclaste et librepenseur. La violence de l’actualité questionne la société française sur ses univers sociaux cloisonnés, Rimitti, porte-voix d’un sentiment humain forcément universel, fait partie des artistes qui ouvrent des brèches par lesquelles le dialogue entre générations, cultures et milieux sociaux peut naître. ✍ Emmanuel Truchet ★★★★ Bikini Machine Joue Dutronc (Platinum/Discograph) Depuis leur premier album, Bikini Machine suit un adage simple : faire du neuf avec du vieux. Mais comment reprendre Jacques Dutronc en 2005 ? Comment s'accaparer ses petites perles en évitant de les dénaturer ? Attention. On parle ici du Dutronc de la période Vogue, la quintessence d'un rock français sous influence anglaise. Bikini Machine a pioché dans le répertoire du modèle pour en retenir 8 titres. Résultat : Les cactus façon easy-listening, Sur une nappe de


NV #114

18/12/05

15:36

Page 15

restaurant version blue-eyed soul, sans oublier le gimmick électro imparable sur Le responsable ou La fille du père Noël réorchestrée sur une rythmique très glam'. Ces 8 reprises sont autant de clins d'oeil à Jacques Dutronc et au son des 60's qu'une étape vers des compositions plus personnelles. ✍ JeanBaptiste Ferrière ★★★ Bertrand Louis Tel quel (Polydor/Universal) Après s’être fait connaître grâce à son précédent album A 30 ans, qui suscitait une sorte de déprime exutoire, Bertrand Louis fleurit à nouveau avec un ouvrage aux couleurs plus printanières. Son style se rapproche, à mon goût, plutôt de la variété. L’artiste nous témoigne de ses amours jaunes, ainsi que de quelques angoisses bien humaines, sur un ton épuré très plaisant. Il sait user de styles mélodiques variés (pop rock, piano-bar, jazz) sans chercher la grande innovation. Aussi se complaîtil à mettre en relief des paroles amusantes, plutôt que de développer une originalité mélodique singulière : et c’est bien là tout le charme de cet album. Voilà le genre d’artiste qu’on souhaiterait voir occuper les scènes de la variété française. Avis aux généreuses Natasha, Chimène, et les autres. ✍ Maxime Soler ★★ Furia Re-birth (Adipocere Records) Furia nous revient avec Re-birth, mini CD d’introduction à leur futur troisième album d’ores et déjà intitulé Kheros, prévu pour le 23 janvier 2006. Fort d’un concept visuel sur scène appuyant chacune de leurs prestations, le quintet (accompagné d’une violoniste de sessions uniquement pour les concerts) a de nombreux atouts pour convaincre et nous confie en guise d’amuse bouche ce mini CD quatre titres comportant deux inédits et quatre plages vidéos. Après de multiples changements de line up, Furia semble avoir enfin trouvé la stabilité et puise de ses nombreuses modifications un style et un son bien différent. Reconnu par le passé pour sa maîtrise en matière de black death métal, le groupe s’est ainsi modernisé (tout en restant fidèle aux bases) et les compositions se veulent plus futuristes et teintées de nouvelles couleurs. Ainsi, les amateurs de métal mélodique mêlé d’éléments death, heavy et d’un soupçon de black métal sauront être enthousiasmés par ce mini EP. Gageons que cette renaissance saura être les prémices d’une assise plus importante pour Furia au sein de la scène métal de l’hexagone et d’ailleurs. On attend la suite avec impatience. ✍ Thibaud Vuille ★★★ Blankass Elliott (Up Music) Pour ceux qui ne connaissent pas encore Blankass, c'est un groupe Pop Rock français qui signe ici déjà son quatrième album. Enregistré entre janvier et mai 2005, Elliott ressemble un peu à ces rares instants où tous les éléments sont réunis, volontairement ou pas, pour que quelque chose de magique prenne vie. En studio, les prises, live pour la plupart, ont été assurées par John Hanlon (LE son de Neil Young, 14 albums en poche !!!) pour les racines, et Antoine Gaillet (Blankass, Wampas, Armand Meliès…) pour la technique ; le tout a été mixé par Ian Caple (Tricky, Tindersticks, Alain Bashung…) pour l'élégance… Enfin, Emmanuelle Monet de Dolly, au chant sur Qui que tu sois pour la touche féminine ! Le résultat de ces rencontres, c'est une exploration de l'essence même du groupe, de l'âme de chacun de ses membres. Plus que jamais, ils ont voulu aller au fond des choses. Plus d'intimité, mais aussi plus de guitares vindicatives. Plus de réflexions, de questions posées, mais aussi plus de bruit. D'histoires d'amour urbaines telles que Au Costes à côté, aux histoires de colères sociales comme dans Fatigué ou avec Soleil inconnu, voici un Blankass résolument plus pop, plus actuel, mais toujours aussi inclassable dans le temps. Avec Elliott, les membres de Blankass tentent d'expliquer qu'ils aiment autant leurs cœurs que leurs poings, nous les savions capables de faire naître un tel album, mais nous ne savions pas quand il allait voir le jour ! Le voilà enfin. ✍ Laure Rivaud-Pearce ★★★★

Raoul Petite La grande histoire (SuperSonic/Dicograph) Les Raoul Petite sont en quelque sorte les Mothers of Inventions du Lubéron et Christian Picard — dit Carton — leur leader charismatique, le Frank Zappa du PACA. Nous pouvons désormais tous partager leurs délires grâce à ce Dévédé. Prés de 2h40 de folies, d'images et de sons. Tous les clips depuis 81, une heure de live transcendantal avec des morceaux légendaires comme Le boa a-t-il des couilles et en bonus, une dizaine de virgules, intitulées Tout et n'importe quoi qui nous permettent de faire le tour de leur univers. Mais la loufoquerie de leur show n'empêche pas une extrême rigueur musicale dans des styles allant du métal au funk festif en passant par une world music survoltée et même des balades. Vingt-cinq ans d'âge (idéal pour un pur malt) et leur collectif n'a pas pris une ride. Après la vision de cette anthologie, vous ne pourrez que rejoindre la secte des Raouliens dont le crédo est " rire c'est pas sérieux ". Le DVD est accompagné (à moins que ce ne fût le contraire) d'un CD en forme de best of de 19 titres dont l'inévitable inédit. ✍ Jacques Lerognon ★★★★ Lauren Hoffman Choreography (Fargo/Naïve) Disparue de la circulation depuis quelques années, la folkeuse Lauren Hoffman avait mis sa carrière en stand-by après la sortie de From the blue house en 1999 ; afin de faire le point et de se retrouver un peu. Ce laps de temps lui a été plus que salutaire, car Choreography est son album le plus abouti à ce jour. On est ici en présence d’un vrai joyau. Sa voix quelque part entre Jennifer Charles (d’Elysian Fields) et Paula Frazer (l’illustre chanteuse de Tarnation) est aussi troublante qu’envoûtante d’un bout à l’autre du disque. Ces onze chansons évoquent le meilleur du folk moderne, sans jamais tomber dans la piteuse caricature et en gardant une singularité toute propre. On pense ici autant à Eels qu’au majestueux et regretté Jeff Buckley (dont notre chanteuse était très proche). Bande son idéale de la saison, Lauren Hoffman nous réchauffera de sa voix tendre et suave durant nos longues soirées d’hiver. ✍ Christophe Guilbert ★★★★ Arno Live In Brussel (EMI) Arno est un artiste de scène. Une bête de scène même. Pour celui qui en douterait, ce live va tout de suite remettre les choses à leurs justes places. Que dire qui n’est déjà été évoqué sur l’ours belge aux tics volubiles et à la chaleur communicative ? Qu’ici, à l’ancienne Belgique c’est un vieux lion qui rugit encore. Tout le bestiaire du chanteur de charme prend des hauteurs encore inégalées grâce à l’électricité et à la bonne compagnie d’animaux de cirques, brillants, comme son compagnon de route : Serge Feys au piano ou Geoggrey Burton à la guitare électrique (laissant la tournée des grands espaces de Bashung pour retrouver ses premiers amours). Bien plus puissant que le Arno à la Française‚ sortie il y a quelques temps, ce disque permet de découvrir une autre facette du chanteur. Laissant la place à quelques titres sortie de son dernier album studio comme 40 ans, La vie est une partouze‚ ou Chic et pas cher‚ c’est dans les reprises d’anciens standards oubliés de son répertoire qu’il est le meilleur. Le Meet the freaks hard-core, le With you entêtant ou le Ratata du prologue prouve que sa voix caverneuse s’étend et s’entend encore mieux que par le passé. Il éructe,, crache sa bile et fend l’acier. Toujours sur le fil du rasoir entre la dérision et le tableau surréaliste d’une femme qui s’appelle Françoise, c’est entre rire et larme qu’on apprécie le mieux ce grand garçon qui appelle au secours les yeux de sa mère. Ce balourd qui cache une âme d’écorché vif, papillonne de façon ordonnée entre le steeple-chase et le steap-tease intégral de nos petites vies, tout cela mixé entre son français impeccable et son anglais de rockeur au cœur tendre. Même si le dernier tour de piste se conclut par un Vide flamboyant, on attend la suite avec impatience. ✍ Pierre Derensy ★★★★

janvier 2006

15 nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:36

Page 16

TotalLocal

coup de projecteur sur la production régionale

❏ Tchaï Bom 1er degré (autoproduit) Dans ce premier album, les sisteronais de Tchaï Bom nous livrent un rock qu’ils qualifient eux-mêmes de « schizo » ; un qualificatif qui leur va plutôt bien, vu la diversité qui caractérise les 14 titres de 1er degré. Voix claires, voix saturées, anglais, français, sons et bruitages indéfinissables, tout cela se mêle pour donner un rock des plus festifs, même si certains passages du CD sont plus " énervés ". Au final, Tchaï Bom ça bouge, et ça fait bouger ! Une tournée est prévue pour l’automne, et si les concerts suivent l’esprit du CD, ce groupe-là devrait bien déchirer en live. ✍ Virginie Ratto ★★ ❏ X et les autres Gaïa spleen Les curieux auront déjà entendu un morceau de X et les autres sur la très recommandable compilation Nickel Chrome, où ceux-ci détonnaient quand même un peu entre les très rock Lo, Electrolux, 25 et autres Nitwits. Ce trio composé de NadX au chant, PatX au machines et au chant et YanX à la guitare et à la basse, pratique une musique pour le moins inhabituelle en ces contrées : une sorte de pop new wave atmosphérique capable de durcir le ton quand il le faut. En 7 titres, ils nous montrent toute la diversité de leur univers… instrumentaux, morceaux chantés en français ou en anglais, sonorités indiennes, riffs presque métals, envolées psychédéliques… En douceur et par surprise (passage techno house au milieu du dernier morceau) ce trio, devenu quatuor depuis l’arrivée de DenX à la batterie, a su se créer un monde un rien déconcertant et la musique qui va avec. A découvrir sur scène. ✍ Pirlouiiiit ★★★ ❏ Mojo L’effet miroir (Lyrical Lab/Night & Day) Fort d’une distribution à l’échelle nationale, Mojo arrive aux yeux du grand public avec dix ans d’expérience au sein du milieu hip hop. L’effet miroir est l’album d’un artiste arrivé à maturité qui dévoile un charisme et un univers sonore atypique. La production est excellente, à l’image des textes et des instrumentales très travaillés. Un flow qui en impose pour une couleur musicale bien particulière. Teinté de nombreuses influences L’effet miroir présente un Mojo inventif et inspiré qui expérimente dans le bon sens du terme et apporte ainsi une bonne dose de nouveauté au courant hip hop. Bravo. ✍ Thibaud Vuille ★★★ ❏ Karkan 360 Optik (Apo.G Fonic) Formé en 1996 autour de deux MC et d’un DJ producteur, Karkan, c’est avant tout une amitié de longue date et une passion commune qui est le hip hop. Influencé par la Native Tong et la clique de Stones Throw, le trio développe un style bien personnel, chaleureux, groovy à souhait, servi par de très bonnes instrus teintées de soul et de jazz. Les textes sont de très bonne facture donnant un résultat agréable, équilibré, dans lequel la culture hip hop y est dépeinte avec beaucoup de classe. Karkan, c’est une sorte de hip " melting " hop intelligent fait de vécu avec un cœur gros comme ca ! Et quoi qu’il se passe dans ce monde, sans aucun doute ils resplendissent. ✍ Thibaud Vuille ★★★

❏ Kayna Samet Entre deux je (Barclay) Dans la lignée d’Alicia Keys ou Mary J Blige, voici la jeune niçoise Kayna Samet. Ayant évolué de l’univers hip hop, et comptant de nombreux projets avortés avec Akhenaton, elle vient enfin nous présenter son album solo. Des années de galères enfin récompensées, cette jeune âme sensible s’est longuement battue pour faire naître son art et à force d’obstination, elle y arrive. Cet album est sincère, transpire la soul et le hip hop sensible. Un bon moment pour les amoureux de la soul actuelle comme on en entend partout avec Alicia Keys à sa tête… ✍ Guillaume Martel ★ ❏ Remingway Tic tac etc… (autoproduit/Musicast) Second album d’un petit groupe pop-rock sans prétention mais qui trace bien son petit bout de chemin. Après un premier album sensible et doux, ce nouvel opus a un arrière-goût beaucoup plus rock mais surtout beaucoup plus festif. C’est sûrement dû à l’apparition de cuivres dans la formation originale. Ce disque devient alors un véritable cocktail rock avec un soupçon de poésie pop et de mélancolie propre à la chanson française. Un album plein de couleurs et de fantaisie. Mais ce groupe semble vraiment être fait pour la scène tant la tournée est bourrée avant même la sortie de cet album. Je pense franchement que cette formation doit être découverte en live pour entendre une version puissamment rock. Un album qui mérite d’être écouté même si il risque de ne pas vraiment marquer les mémoires… ✍ Guillaume Martel ★★★ ❏Oliver Night Band Magnifico !(le Chat Pirate/Les Yeux La Bouche) D’après le nom, on pourrait croire à une formation de jazz classique, mais attention… ! Ce n’est pas ça du tout ! Des membres venant des quatre coins du globes, des origines musicales différentes qui offrent à leur collaboration un exotisme totalement inédits, la band(e) à Oliver Night n’est pas classique, loin de là. Des riffs de guitares venant des profondeurs du blues de Robert Johnson ou encore des samples electro digne de Tarwater, une musique hors du commun que l’on ne trouve pas n’importe où. À l’intérieur de tout cela, on ressent la chaleur du soleil phocéen d’où nous provient cet album, un lyrisme certain dans les textes, même si la voix du chanteur est parfois fausse et fragile. C’en est sûr, il n’est pas chanteur, mais il est tellement bon musicien qu’on peut l’excuser de sa lacune. Cependant, l’enregistrement de ce CD met la voix un peu trop en avant, ce qui fait qu’on doit chercher dans le fond pour sortir les riffs de guitare qui sont pourtant d’une excellente qualité. Un bon moment de musique qui rend parfois joyeux, parfois nostalgique mais jamais indifférent… ✍ Guillaume Martel ★★ ❏Killkenny Bread, mustard & marmelade (Soundpark/Nerves W.O.S) Serveur, quatre Killkenny s’il vous plait ! Et oui, ce groupe a bel et bien emprunté son nom à la célèbre bière. Et Killkenny, en terme de musique, c’est très bon aussi… Crée en 1998 et originaire de Salon-de-Provence, ce quatuor nous offre un bon rock californien, jonglant entre textes français et anglais. Depuis leur rencontre sur les bancs du lycée, ils ont eu le temps de peaufiner leur musique et de créer un style rock qui n’est pas audible tous les jours sur les ondes françaises. Inspiré par le groupe Weezer, le son des guitares affûtées donne un rock énervé et mélodieux,

janvier 2006

16

nouvelle vague # 114

pour 14 titres survitaminés. La scène rock française devient de plus en plus performante, et c’est tant mieux. Révélés par le concours Class’Rock, ils n’ont pas fini de faire parler d’eux. Entre punk, pop et rock, l’ensemble donne envie d’écouter l’album en boucle, encore et encore. J’achète, et je le conseille vivement. ✍ Jessie Moy ★★★★ ❏ Gogol Bordello Gypsy punks (Side one dummy records) Après quelques disques et surtout 10 ans de live épiques outre atlantique, le Gogol Bordello part enfin à l’attaque de l’Europe avec un superbe nouvel album dans lequel (merci Steve Albini ?) est parfaitement retranscrite l’énergie de ses prestations scéniques. Cette bande d’allumés menée par l’ubiquitaire Eugene Hutz (aussi à l’affiche du dernier film de Elijah Wood) a réussi la parfaite fusion entre musique des pays de l’Est et " punk ", un peu comme la Mano Negra (dont ils reprennent souvent Mala vida sur scène) l’avait fait avec l’Amérique du Sud. Eugène (ukrainien) et les siens puisent naturellement dans leurs racines à fort potentiel festif et dansant. La parenté est assez évidente sur certains titres comme Not a crime ou 60 Revolutions. Le spectre des Clash n’est jamais très loin non plus dans les pointes de reggae, que ce soit sur Immigrant punk ou Underdog world strike. Un coup de dub par ci (sur Dogs are barking), un ska par la (Avenue B), un riff métal, une chanson à boire à la Renaud ! (Oh no !), même un clin d’œil aux Hatepinks (Start wearing purple). Accordéons, violon, guitare sèche ou électrique, basse et percussions s’en donnent à cœur joie pendant plus d’une heure pour notre plus grand plaisir ! Cela fait plus de 10 ans qu’il met le feu partout où il passe… Invitez le Gogol Bordello sur vos platines, vous ne le regretterez pas ! ✍ Pirlouiiiit ★★★★ ❏ Aixinki Project (autoproduit) Né de la rencontre en Suède entre Jean Philippe Barrios (Aix En Provence) et David Lillkvist (Helsinki) alors qu’ils accompagnaient des cours de danse contemporaine d’une prof américaine vivant à Berlin (vous suivez ?), Aixinki est un audacieux projet ‘percussif’ (mais pas que) qui vient de sortir un très joli mini album de sept titres intitulés sobrement Aixinki 1 à 7 aux ambiances assez variées. Côté musique beaucoup de percus (tambours, tablas, derboukas, …) et mais aussi de la vielle à roue, de la flûte, du tuba, du piano, etc…, en plus des guitares et basse. Côté chant on retrouve l’inimitable Yelena (ex Na Zdorovie) Balbec, ainsi que deux grand mères qui chantent en kalévalé (vieux langage nordique). Bien malin qui devinera ce qu’elles racontent. On se retrouve donc assez vite emmenés sur des terres inconnues ; aux ambiances celtiquo-magmaesques du premier morceaux succèdent des passages plus tribaux, planants, orientaux avec même certains passages limite métal. Si jamais vous entendez qu’ils passent dans le coin foncez car vu l’éclatement géographique des différents participants à ce projet (soutenu par Le Moulin qui se trompe rarement en terme de groupes à qui ils apportent leur soutien) ça risque de ne pas se reproduire tous les 15 jours. ✍ Pirlouiiiit ★★★ ❏ Adelaid Juste une voix Premier EP du jeune groupe niçois Adelaid, qui porte mal son nom car ici il n’y a pas " juste une voix ". Véritable petite bombe rock tendance heavy, les guitares sont ici omniprésentes, avec une force digne de Motley Crue, ce qui ne met pas pour autant les paroles réalistes et poétiques au second plan. Six titres tous aussi puissants les uns que les autres qui donnent envie de les entendre en live. Donc si jamais vous voyez le nom d’Adelaid dans un pub du vieux Nice, n’hésitez pas et foncez vous offrir une bonne défonce rock. ✍ Guillaume Martel ★★★★


NV #114

18/12/05

15:36

Page 17

❏ La Bronca Parfums de libertés (ID Records/Mosaïc) Deuxième album pour cette formation montpelliéraine. Outre " les parfums de libertés " qui émanent d’un esprit décalé et éveillé sur le monde, la Bronca sait mêler les senteurs. Un mélange volatile haut en couleurs, entre chanson et rock latino cuivré, qui évite haut la main le piège fade du " musicalement rectiligne ". Arrangements efficaces, césures rythmiques, tons variés et pêche dévastatrice pour 14 titres qui hument bon la liberté, la simplicité et sûrement pas les dorures d’un Chanel n°5. ★★★★ ❏ Arsen 700 visages (Sergent Major/Nocturne). Forts du succès rencontré avec le titre Plan B diffusé sur Le Mouv’, Arsen enfonce le clou sans se taper les doigts. Le trio niçois d’indie pop s’approprie des d’atmosphères plutôt sombres au travers de textes bien écrits qui sentent le vécu et les femmes. À la fois simple et travaillé, le tissu sonore emballe avec cohérence une voix loin d’être avide en émotion. Le genre d’ambiance qui peut ne pas accrocher aux premiers abords, mais où textes et musiques méritent pourtant une écoute attentive, comme un bonbon à savourer plutôt qu’à croquer d’un coup. ★★★ ❏ The Ketama Family (autoproduit). Cinquième production pour les quatre membres de la Ketama Family. Dix titres extrêmement efficaces qui nous plongent sans ménagement dans l’univers pop/rock des années 80 et des touches new wave qui vont avec. Un ensemble mature et cohérent porté par la voix captivante de Jeff Sicurani (uniquement en anglais) qui surprendra à coups sûrs plus d’une oreille. ★★★

L’Infanterie Compte à rebours... 2 (Tire Ailleurs/Satellite) Le temps passe, les secondes trépassent : bien en place, le compte à rebours est en marche. Après le volume 3, premier volet de leur projet Compte à rebours, le clairon de l’Infanterie se fait de nouveau entendre. Mais attention, pas de sons froids et militaires pour réveiller qui que ce soit. On parle ici d’éveil des consciences, d’es-

❏ Nationale 7 CD le passage (autoproduit). Derrière le panneau triangulaire, les quatre membres de Nationale 7 voient et observent passer le tourbillon de la vie. Ils nous en content leur vision sur un ton agréablement badin au travers de 11 titres affiliés à la chanson swing. Une bonne humeur communicative qu'il est bon d'entendre pour une formation à qui on ne peut que souhaiter, un peu facilement c'est vrai, une belle et longue route ★★★★ ❏ Intermezzi Entre ciel et terre (Art & Synergie). Les pieds sur terre, l'esprit dans les nuages rêveur d'un monde meilleur, Intermezzi joue des mots, malaxe les styles, revendique et applique l'absence de frontières musicales. Une base chanson s'habille de multiples influences, du flamenco aux sonorités afro-cubaines et à bien d'autres encore, glissant de belle manière sur des textes réalistes excellemment écrits. Un itinéraire des plus réjouissants, vivement conseillé ★★★★ ❏ Basta Paï Paï Poils des canards (autoproduit). Originaires des Hautes-Alpes, les neuf membres de Basta Paï Paï distille un ska festif cuivré et forcément déjanté. Remarqués aux côtés de quelques-unes des meilleures formations hexagonales du genre (Percubaba, Babylon Circus, La Ruda…), Basta Paï Paï aura raison de vos cuisses et mollets. Tempo ultra rapide, variations rythmiques bien placées et chant doublé avec une voix féminine, pour un cocktail explosif et pêchu à souhait. L'originalité ne prime pas, mais c'est efficace. ★★★ ✍ Matthieu Bescond

prit combatif, pour ces fantassins engagés à leur insu dans une guerre imposée. Pacifistes dans l’âme, les mots s’exclament avec le vague à l’âme d’une lame affûtée. Une vision amère et critique de la société qui ne se limite pas au constat, mais qui prône l’unité et le respect de la différence, la confiance en soi et la fierté, (Love, peace, unity & having’fun, Rester fier, L’espoir fait vivre) comme contre-attaques sensées. Des ins-

❏ Soma Nuits salées (autoproduit). Le rock indé marseillais se porte bien et Soma en est l’illustre exemple. Après un premier album En sourdine qui, paradoxe oblige, avait plutôt fait du bruit, Soma réitère avec un nouveau maxi. Cinq titres énergiques qui viennent confirmer le talent de cette formation pop/rock. ★★★ ❏ Patates Rats Fuite des sens (Rythm’o Tawah). Formation ska rock originaire des HautesAlpes, les Patates Rats ont du ‘patator’ à revendre. Excellent chant, textes sensés et bien écrits qui parviennent à éviter les thèmes surexploités, pour un son globalement très travaillé qui n’a rien à envier aux meilleures formations hexagonales du genre. Un tissu sonore parfaitement maîtrisé qui associe de belle manière ska, punk rock, reggae, et quelques passages electro (dub, drum’n’bass…), mêlant avec brio cohérence et créativité. Seul minuscule bémol avec une section cuivre qui se résume à un trombone, laquelle se démène bien mais ne suffit pas. ★★★★ ❏ Kiko Malbos Des riffs dans le désert (La Sauce Rock). Retour de Kiko avec un nouveau 5 titres. Les quatre istréens revendiquent toujours plus fort un esprit rock pur et authentique, influencé par les pionniers du genre. Attitude énergique, constructions simples et efficaces pour un rock brut de coffre sans fioritures ★★★ ❏ Aïdos Dans une apologie béate du show business généralisé (Sweet Panda). Excellent premier album en provenance directe de l'Ardèche. Aïdos réalise seul un disque étonnant de créativité qui associe de belle manière electro hip hop, trip hop, big beat, chanson, samples ethniques et bien d'autres choses. Un échafaudage des plus stables, bourré de breaks bien placés et bien pensés, qui fait de Aïdos un architecte à surveiller de très près ★★★★ ❏ Letharsis (autoproduit). Avec un guitariste qui se fait appelé " le Maudit ", on comprend vite que ces toulonnais ne sont pas du genre à courir dans la prairie la fleur au bec. Pas contents, ils délivrent un trash/death aux influences variées, du black au punk en passant par le hardcore. Si les quatre membres sont énervés, ils ne perdent pas pour autant leurs moyens. L'ensemble est bien arrangé et les amateurs du genre apprécieront sans nul doute une première démo prometteuse ★★★

trus qui naviguent du bon au très bon, des flows posés et variés, illustrations d’une démarche ouverte sur la tolérance et l’éclectisme. On aurait presque envie de se mettre au garde à vous : sir, yes sir ! ✍ Matthieu Bescond ★★★★ ✉ Mail : linfanterie83@free.fr. Web : www.linfanterie.com. ✆ 06 21 78 25 05.

Contacts & dates de concerts : ✉ La Bronca - La Bonne Prod. - 134 rue des aires 34820 Assas. Mail : bronkito@hotmail.com. Web : www.labronca.net. ✆ 04 67 63 86 91. En concert les 06 et 07/01 à l’Intermédiaire - Marseille (13) ✉ Arsen - 1 rue de Russie 06000 Nice. Mail : arsen@arsen-band.com. Web : www.arsen-band.com. ✆ 06 19 52 35 42. En concet le 15/01 au Volume - Nice (06), le 18/03 à l’Indiana Coffee - La Valette (83), le 31/03 à l’Antirouille Montpellier (34), le 01/04 au Balthazar - Marseille (13) et le 15/04 au Volume - Nice (06). ✉ The Ketama Family - Jean-François Sicurani - c/o Mme Benkemoun 113, cours Lafayette 83000 Toulon. ✆ 06 22 55 24 45. ✉ Soma - Association Les Nuits Salées - Bat. M2 app. 397 - Allée des Pins, La Bayane, 13800 Istres. Mail : sebsoma@yahoo.fr. Web : http://somalesite.free.fr. ✆ 06 22 64 45 77. ✉ Patates Rats - Association Rythm’o Tawah - Villa l’Oppidum, l’église 05200 Saint Sauveur. Mail : damien@patatesrats.net. ✆ 06 74 36 75 11. En concert le 21/01 au CMCI - Gap (05) ✉ Kiko Malbos - Mail : ca.malbos@free.fr. ✆ 06 15 52 30 24. ✉ Aïdos - Raoul Canivet - Place de la Mairie 07200 Ailhon. Mail : raoul.canivet@laposte.net Web : www.aidos.fr. ✆ 04 75 35 15 30. ✉ Letharsis - Mail : heavyjocker@hotmail.com. Web : www.letharsis.com. ✆ 06 77 79 00 23. ✉ Nationale 7 - 7, rue du Lavoir 13690 Graveson. Mail : nationale.7@laposte.net. Web : http://nationale7.free.fr. ✆ 06 03 23 52 51. ✉ Intermezzi - Mail : art.et.synergies@wanadoo.fr. Web : www.intermezzidisque.com. ✆ 04 91 50 38 10. En concert le 10/01 à la Cité de la Musique Marseille (13) ✉ Basta Paï Paï - Web : www.bastapaipai.fr.st. ✆ 06 64 31 43 90. ✉ Tchaï Bom - Association 100 Bruits - 1, cours Melchior Donnet 04200 Sisteron . Mail : contact@tchaibom.com. Web : www.tchaibom.com. ✆ 04 88 16 56 81. En concert le 21/01 au C.M.C.I à Gap (05) ✉ Remingway - Coefficient 7 - Route de Roche sur Grâne 26400 Grane. Mail : info@coefficient7.com. ✆ 04 75 62 65 93. ✉ Mail : killkennyweb@yahoo.fr. Web : www.killkenny.com. ✆ 06 87 24 05 00. X et les Autres Web : http://www.xetlesautres.com. En concert le 27/01 au Balthazar - Marseille (13) ✉ Karkan - ail : apogfonik@neuf.fr. ✆ 04 91 37 04 98. ✉ Mojo - Lyrical Lab - 24, rue Bonnefoy 13006 Marseille. Mail : contact@lyrical-lab.fr. Web : www.lyrical-lab.fr. ✆ 04 91 53 33 89. ✆ 06 61 44 68 90. Mail : olivernight3@voila.fr Web : www.gogolbordello.com

janvier 2006

17

nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:36

Page 18

DVD cinéma

Sahara de Breck Eisner (M6 Vidéo) Dirk Pitt (Matthew McConaughey), grand explorateur, est à la recherche d’un trésor enfoui en plein Sahara, mais sa quête sera déviée par la rencontre du ravissant médecin Eva Rojas (Penelope Cruz) qui cherche a enrayé une mystérieuse épidémie. Le reste est facile à deviner : fusillades, courses-poursuites dans le désert et explosions en tout genre. Ceux qui cherchent un nouvel Indiana Jones n’ont qu’à creuser ailleurs car le fond de ce film est inexistant. Intrigue plate, acteurs malmenés par un scénario ridicule et réalisation totalement vide, une recette parfaite pour concocté un parfait navet qui aurait mieux fait de ne jamais trouver un budget. Car s’il y a bien une chose que l’on voit ici, ce sont les moyens mis à la disposition des cascades et autres scènes d’actions. Mais il n’y a malheureusement, même pas de quoi faire un bon film pop-corn, tout est ici cliché et déjà vu. À oublier donc. ✍ Guillaume Martel ✫ Capitaine Sky et le monde de demain de Kerry Conran (Paramount) Dans les années 30, New-York est attaquée par de mystérieux robots. Incapable de contrecarrer ces géants modernes, les forces armées s’en remettent au chevronné Joseph " Capitaine Sky " Sullivan (Jude Law). Après avoir causé bien des misères à ces vilaines machines, Capitaine Sky et Polly Perkins (Gwyneth Paltrow), journaliste caricaturée à l’extrême, partent à la

recherche du responsable de ces attaques. Avec un scénario qui appâte, un casting attrayant et des décors entièrement réalisés en images de synthèse, on s’attend à un long-métrage innovant voire à un film événement. Le réalisateur parvient à créer un univers délectable qui mêle atmosphères des années 30 avec une pluralité de trouvailles plus modernes, tout en jouant à merveille des éléments du genre aventure, baladant le spectateur dans de nombreux lieux, du Népal à un porte-avion volant en passant par une base secrète sous-marine. Malheureusement Kerry Conrad ne parvient pas à convaincre, le scénario s’effiloche, les traits de caractères des personnages sont bien trop minces et leurs actions bien prévisibles. Un film bien réalisé dans la forme mais qui souffre d’une grosse carence en émotions dans le fond. Bien dommage. ✍ Matthieu Bescond ★★

divers Matrioshki (M6 Vidéo/Warner) Derrière ce titre imprononçable se cache une série choc traitant d’un des plus grand fléau de la société moderne. Chaque année, des milliers de jeunes femmes de l’Est sont victimes de réseaux de prostitutions. Matrioshki suit ici une dizaine de jeunes lituaniennes qui se vendent dans l’espoir de faire une carrière. Mais la réalité est plus compliquée que ça, une fois en Belgique ces filles vont devoir supporter le quotidien des peep-show. Plus qu’une série, on se retrouve ici face à un témoignage quasidocumentaire. La prostitution est traitée sans tabou ni voyeurisme. Le spectateur se prend la réalité en pleine figure, ce qui n’est pas toujours très agréable à voir. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Amnesty International se sert d’extraits de la série dans certains films pédagogiques. Une série qui n’est pas facile à regarder, mais qui ne laisse jamais indifférent. ✍ Guillaume Martel ★★★

janvier 2006

18

nouvelle vague # 114

La Terre vue du ciel (te amo) d'après l'œuvre photographique de Yann Arthus-Bertrand (Edition Montparnasse) A l'heure où l'évolution climatique de notre Terre (effet de serre, fontes des glaciers, cyclones a répétition, phénomène El Nino, etc.) alimente de nombreux débats, avec d'un côté ceux qui s'en alarment et de l'autres ceux qui relativisent les choses, ce coffret DVD amène plusieurs pistes de réflexion pertinentes. A partir des images de celui qui est l'un des photographes français les plus populaires, trois DVD rassemblent une pluralité d'analyses sur le devenir de notre planète. Outre un film réalisé par Renaud Delourme, conte poétique en musique qui met a nu les paradoxes entre humanité et nature, de nombreux entretiens en compagnie de chercheurs et spécialistes (d'Edgar Morin, directeur de recherche émérite au CNRS, à Pierre Lefèvre, spécialiste du climat), viennent éclairer des interrogations que tout un chacun doit se poser. Trois DVD extrêmement complet qui ont clairement pour objectif d'interpeller et de marquer les esprits quant à la gestion, tant individuelle que communautaire, d'une planète ici montrée sous ses plus beaux aspects. ✍ Matthieu Bescond ★★★★ Pimp my Ride Saison 1 (MTV Music TV) Pimp my Ride est l’un des derniers shows branchés de MTV. Le concept en est très simple : transformer une voiture bonne pour la casse en K 2000. Le show est présenté par l’excellent Rappeur Xzibit (grand amateur de belles voitures devant l’éternel), celui-ci fait équipe avec les West Coast Customs, qui sont des petits génies du tuning et des orfèvres du relookage. Même pour le novice, ce show sait se faire attrayant, évite de trop s’attarder sur des considérations techniques, et fait la part belle au côté humain sans oublier de nous en mettre plein les yeux. On est bluffé par la manière et la dextérité avec laquelle ces épaves sont transformées en bolides. Alors… " keep it rollin Baby ! " ✍ Christophe Guilbert ★★★★


NV #114

18/12/05

15:36

Page 19

DVD musique

U2 Vertigo 2005 - Live from Chicago (Universal) Mais qui sont donc ces U2 ? De sources sures il apparaîtrait que ce petit groupe irlandais sans prétentions rencontrent un énorme succès avec How to dismantle an atomic bomb (ce qui serait leur dernier album, toujours selon ces même sources décidément bien informées). Mieux encore, leur tournée planétaire Vertigo aurait d’ores et déjà rassemblé plus de 3 millions de spectateurs et continuerait à faire des émules. Ahurissant non. Complètement dingue même. Toujours est-il que pour contrecarrer le péché originel de l'ignorance dont je suis victime (pardonnez-moi Seigneur), la formation vient de sortir un concert enregistré les 9 et 10 mai derniers. On y retrouverait les titres de leur dernier opus auxquels s'ajouterait, comme pour toute formation qui se respecte, ce qu'on décrit comme leurs standards (Sunday bloody sunday, Pride, New year's day…). Au total 23 titres filmés dans l'enceinte de l'United Center de Chicago devant une foule complètement acquise, ce qui me fait décemment supposer que mon ignorance s'est ici transformée en bêtise. Plus sérieusement, on retrouve bien entendu une machine parfaitement huilée, dans des versions live en parfaite adéquation avec le public, et ceux qui le visionneront auront forcément un petit frisson qui les parcourra. A noter que le DVD est également disponible en édition collector avec des suppléments (documentaire, version alternative de Sometimes you can’t make it on your own, etc.), cette version ne contenant que le concert. ✍ Matthieu Bescond ★★★ Les Wriggles Acte V au Trianon (Atmospheriques) Le quintet des Wriggles ne cesse de tourner depuis une dizaine d’années sans prendre le temps de se poser. Et bien c’est chose faite sur ce DVD live enregistré au Trianon au mois de septembre dernier. Spectacle comique musical ou concert humoristique, ce show est difficile à définir. Les Wriggles sont un mélange de chansons engagées, comiques et poétique, écrites et composées avec brio. Tout ce qui fait notre société a droit à son hommage ou sa critique : les TIC, les taxis ou encore les intégristes et les chasseurs. Cela nous donne plus de 2h30 de pur délire pour en ressortir avec un sourire jusqu’aux oreilles et un regard sur le monde plus léger, mais jamais naïf. Un vrai régal ! ✍ Guillaume Martel ★★★★ Rap story 2 de Jeffrey "Smoot" Huntley (Frak Vision) Lil’Jon, Nelly, Juvenile, David Banner, Chingy, Mystical, Bone Crusher, Ying Yang Twins. Voici les représentants du rap Dirty South, ce hip hop tant revendiqué par les rappeurs du Sud des EtatsUnis. Rap Story 2 est un bon moyen de les découvrir. Bien rythmé, ce film enchaîne lives, freestyles et interviews pour explorer leur style et retracer leurs parcours. Des séquences prises sur le vif, souvent très brutes. Un voyage dans le monde du rap made in Sud à travers les villes d’Atlanta, de Houston, de la NouvelleOrléans ou encore de Miami. Un monde de frime, de business, de drogue, et surtout de sexe. Ces stars insistent d’ailleurs trop sur cet

aspect. L’obscénité n’apporte rien à leur musique. Un DVD instructif et complet qui pourrait cependant se passer de certaines scènes inutiles. ✍ Yann Cohignac ★★ Punk anthology de Wolfgang Büld (Paramount) La fin des années 60 voit apparaître en Angleterre une branche dissidente du tout puissant rock’n’roll : le punk. Né de la volonté de changer les choses, particulièrement en dénonçant les privilèges des classes dirigeantes et en accusant le rock’n’roll de tomber dans la facilité et le mercantilisme, le mouvement prend rapidement de l’ampleur avec un retour aux mélodies simples et aux textes ancrés dans le réalisme social et le politiquement incorrect. Ce double DVD propose de revenir sur ces fastes années avec plus de trois heures d’images qui rassemblent lives, interviews et documentaires. De The Clash à The Jam, de The Specials à Madness, les DVD rendent hommage à quelques-unes des meilleures formations punk en alternant live et courtes interviews des acteurs concernés (Joe Strummer, Bob Geldof, Ian Page…). À cela s’ajoute en bonus un documentaire sur le punk et les femmes, avec un coup de projecteur sur plusieurs formations dont les Slits ou Siouxsie & The Banshees. Un double DVD qui ne s’adresse pas uniquement qu’aux crêteux épinglés d’une pince à nourrice, mais à tout ceux pour qui le terme " révolution culturelle " a un sens. ✍ M.B. ★★★★ Clips 80 Vol. 1 & 2 (Pathé) Ah les années 80… Époque faste et nostalgique pour certains, vide créatif pour d’autres ; une fois de plus les extrêmes s’opposent. À partir de la on peut décemment penser que ces deux combos CD/DVD intéresseront deux catégories de spectateurs : ceux qui y trouveront un réel intérêt et les autres, ceux qui prendront plaisir, avec un brin de cynisme, à pouffer de rire face au côté kitsch et désuet de certains clips. Les deux supports rassemblent 46 clips vidéo, 38 titres audio, et même des chansons karaoké. De Desireless (Voyage, voyage, John) à Licence IV (Viens boire un petit coup à la maison) en passant par Buzy (Body physical, Adrian, …) ou Gérard Blanc (Une autre histoire, Sentiment s’océan, …), on retrouve une bonne partie des succès francophones de l’époque. À noter également la présence d’un documentaire d’une demi-heure, le même sur les 2 disques… qui s’avère être au final un outil promotionnel plutôt qu’autre chose. Alors jeunes ou moins jeunes, nostalgiques ou plus cyniques, chacun y trouvera ce qu’il attend, c’est certain. ✍ M.B. ★★ The Dresden Dolls In paradise (Roadrunner) Véritable révélation de cette année, The Dresden Dolls avait enflammé le public français avec des concerts magiques notamment en première partie de Nine Inch Nails au Zénith de Paris. Il était donc normal qu’un DVD soit consacré à ce groupe hors du commun avec son rock cabaret. De plus, les performances lives de Brian Viglione et Amanda Palmer sont véritablement à couper le souffle, tant par leurs puissances scéniques et musicales. Ce DVD contient non seulement le concert enregistré à Boston mais aussi des clips et un documentaire parfait pour mieux comprendre l’univers fantastique de ce groupe qui l’est tout autant. Un moment d’extase pour les fans français, de plus en plus nombreux, dans l’attente du nouvel album prévu pour le printemps 2006. ✍ Guillaume Martel ★★★★

janvier 2006

19

nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:36

Page 20

Forum Livres Madonna par Anne Bleuzen (K&B) En plus de la sortie de son nouvel opus Confessions on a dancefloor et d’un DVD sur sa dernière tournée prévu pour la fin de l’année, cet ouvrage vient compléter le grand retour de Madonna. Une biographie complète de la diva qui allie une description de sa vie mouvementée et des photographies très esthétiques réalisées par trois grands photographes, à savoir Helmut Newton, Wayne Maser et Peter Lindbergh. Un livre grand format de qualité, tant dans l’aspect visuel d’un travail photographique somptueux que dans son contenu étoffé. ✍ Matthieu Bescond ★★★ Fou de Mylène Farmer de ChristopheAnge Papini (K&B) Marquée par son temps, la rentrée littéraire a vu émerger plusieurs romans tirés de " blogs ", pages personnelles rédigées sur Internet qui ont connu un essor aussi rapide que conséquent. C’est le cas de cet ouvrage présenté sous forme d’un journal de bord romancé, qui dévoile la vie adolescente d’un jeune homme qui se cherche et peine à se trouver. Si l’auteur ne s’éternise pas sur les problèmes qui l’entourent, il décrit le réconfort qu’il va rechercher en vouant un véritable culte à Mylène Farmer. Certains pourraient tomber dans les méandres de substances illicites, mais la drogue de Christophe-Ange est d’une toute autre nature. En parallèle de sa plongée progressive dans l’univers des véritables fans de l’artiste, l’auteur décrit sa vie, ses années lyçées, ses déboires, ses amourettes, sa tristesse. Il décortique les étapes qui le conduiront à consacrer tout son temps libre à son icône, passant des heures sur un banc en face de chez elle en compagnie des autres fans, ceux qui flirtent avec la folie et ceux qui y sont déjà tombés, ceux la mêmes qui constituent une communauté à part entière, un cercle fermé avec ses particularités et ses règles. Un ouvrage rédigé dans un style simple, à la fois touchant et intéressant. ✍ Matthieu Bescond ★★★ Johnny Cash L’autobiographie (Le Castor Astral) Disparu en 2003, Johnny Cash fut le seul chanteur de country dont la renommée dépassa très largement le public spécialisé. " L’homme en noir ", avec sa voix de baryton reconnaissable entre toutes, était une véritable figure emblématique de la musique américaine. Cette autobiographie nous permet de revisiter les hauts et les bas de quarante ans d’une existence bien remplie, avec également les aspects les plus sombres de sa vie : dépendance aux amphétamines, violence, défaillance en tant que père. Mais cet ouvrage est surtout un voyage à travers un demi-siècle de mémoire musicale : les débuts chez Sun, les innombrables succès musicaux qui suivirent, la période de gloire dans les années 60-70, la traversée du désert dans les années 80, puis les nouveaux formidables succès des années 90, avec de

janvier 2006

magnifiques reprises pop et rock qui l’installèrent de nouveau à la tête des charts à près de 70 ans. Ce témoignage exceptionnel d’unes des personnalités les plus authentiques de la musique populaire d’outre-atlantique est véritablement un des évènements littéraires de cette fin d’année. ✍ Raymond Sérini ★★★★ Blues barde Ace Atkins (Editions du Masque) Nick Travers enseigne la musicologie à l'université. Harmoniciste et ancien joueur de football, il s'est spécialisé dans la recherche et l'histoire des vieux bluesmen noirs du Sud qui erraient de Honky-tonks en plantations pour survivre. Il enquête sur un chanteur de soul disparu dans les années 60 en pleine gloire, juste après l'assassinat de sa femme. Est-il toujours vivant ? Sa mort arrangerait bien pas mal de monde. De la Nouvelle Orléans au Mississippi en passant par Memphis, Nick va affronter des adversaires coriaces qui veulent a tout pris l'empêcher de lever le voile sur les circonstances de cette étrange disparition. Les milices racistes, les politiciens réactionnaires sont légions dans le Sud des USA, les investisseurs aussi et les vieux bars à blues disparaissent au profit de nouveaux lieux plus profitables. C'est un polar au cœur du blues ! Une enquête qui fleure bon le Jack Daniels, on y croise même (Memphis oblige) Elvis et Jesse Garon. Mais même si le héros est un universitaire, le roman n'est pas du tout didactique. Un roman noir et épicé comme un jambalaya. ✍ Jacques Lerognon ★★★

BD Collection Shampooing Mister O, Mister I, Scoops à gogo, Louis au ski (Delcourt) Moi qui achète d’une manière frénétique des Bandes Dessinés au point de ne plus avoir de place sur mes étagères, je me suis toujours demandé ce que deviendrait ce patrimoine si par malheur mes héritiers n’adhéraient pas à cette forme d’art. Je cherche donc des stratégies pour que mon fils de deux ans apprenne à lire à l’aide de BD. Mais jusqu'à présent les enfants n’avaient peu ou pas accès à cette lecture avant 10 ans. Heureusement me voila soulagé Lewis Trondheim (pour moi le meilleur auteur en activité) vient de lancer la collection jeunesse Shampooing, qui devrait ravir les plus jeunes. Pour l’instant 4 titres sont sortis dont 3 muets, deux sont signés du maître : Mister O raconte d’une manière cruelle comment l’homme à la tête à toto n’a jamais pu franchir un ravin. Mister I, dans le même registre, énumère crûment les tentatives de l’homme haricot pour se rassasier. Scoops à gogo de Azam est un ouvrage plus léger et moins abouti (bien que le seul ayant des dialogues), il explique comment Jean et Jeannot ont crée un journal dans leur école et sont prêts à tout pour dénicher des scoops. Louis au ski de Delisle est un ravissement : Esseulé au ski, Louis apprend à se débrouiller au milieu d’une piste noire et de 50 touristes japonais. Cela nous rappelle que l’apprentissage du ski est bel et bien l’une des expériences les plus humiliantes que peut nous offrir la vie… Un pari de plus de gagner pour Trondheim qui devrait permettre aux générations futures de passer au travers des contes de fées et de leur morale à double lecture. ✍ Simon Pégurier ★★★★

20 nouvelle vague # 114


NV #114

18/12/05

15:37

Page 21

2005 ✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

☺ ✩

✇ ☺

✇ ☺ ✩

Philippe Perret Magne F Past perfect future tense Bloc Party Silent alarm Duke Special Adventures in Gramophone Bloc Party, le 23/04 à Bourges Kirikou et les bêtes sauvages de Michel Ocelot « The yes need the no to win against the no » Jean-Pierre Raffarin au sujet du référendum sur la constitution européenne. La fin de 2004 Iznogoud sévit toujours... La deuxième étoile sur le maillot de l’équipe de France David Bartoli Otis Taylor Below the fold The Herbaliser Take London Sinéad O'Connor Throw down your arms J'arrive pas à me souvenir si j'ai vu un concert cette année... La revanche des Siths de George Lucas « Les choses se passent. » Roi Heenok Découverte du nihilisme : 2005 une inutile année de merde de plus ! Les méchants sont de plus en plus méchants, les libéraux capitalistes continuent de piller la planète. Ouh les vilains ! Trouver un job mieux payé que maintenant, mais aussi rêver à un monde plus juste (non à la guerre), et être élu Miss France au passage Matthieu Bescond Le Peuple de l'Herbe Cube 22 Pistepirrko Drop & kicks The Herbaliser Take London Jurassic 5 et Ugly Duckling, le 20/08 à Cannes Ray de Taylor Hackford « À la présidentielle, Sarkozy est le plus facile à battre : il fout la pétoche, même à droite. Le ministre de la sécurité est devenu celui de l’insécurisation. » Jack Lang, L’Express, le 17/11 Chichi améliore sa vision des choses chez l'ophtalmologiste L'avalanche de catastrophes naturelles désastreuses Que les propos de Jack se confirment dans l'attente du jugement dernier. Raymond Sérini Paul Mac Cartney Chaos and creation in the backyard Robert Plant Mighty rearranger Pendragon Believe Jethro Tull, le 14/07 à La Spezia (Italie) Million Dollar Baby de Clint Eastwood La victoire du Non au referendum sur l’Europe La prolifération des attentats sanglants et des prises d’otages à travers le monde Simon Pégurier Camille Le fil Bloc Party Silent alarm Kate Bush Aerial Emilie Simon, le 27/07 au Nice Jazz Festival (06) Le château ambulant de Hayao Miyazaki « The yes needs the no to win, against the no… » J.P. Raffarin Les 10 ans de l’Oreille Qui Gratte une belle preuve de fidélité dans la passion et l’amitié Laurent Fabius pour l’intégrale de son œuvre 2006 : année du Zouk (non c’est un cauchemar !)

✇ ☺ ✩

✇ ☺

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

☺ ✩

C’est mon choix ! l’année écoulée vue par les rédacteurs de Nouvelle Vague

Marc Di Rosa Isolée We are monsters M83 Before the dawn heals us Quasimoto The further adventures of Lord Quas Basement Jaxx et Andrew Weatherall (DJ set) en août au Festival International de Benicassim (Espagne) Dig ! documentaire musical d’Ondi Timoner « Le nouvel homme est un cocker bien pensant à fort pouvoir d’achat. » David Abiker (Le Monde du 07/12) Le Festival International de Benicassim Des nouveaux groupes de rock avec de vieilles ficelles et d’antiques Converse Nouvelle Vague à Paris ! Pirlouiiit Teenage Prayers 10 songs Lo Black kites Gogol Bordello Gypsy punks The National et Qatsi le 17/06 au Mercury Lounge (New York) Sin city de Frank Miller et Robert Rodriguez « Cette fois c'est promis, a partir de maintenant pas plus de 2 concerts par semaine... » (anoniiiime) La création d'un emploi (aidé) pour Live in Marseille après plus de 7 ans de bénévolat. La médiocrité toujours plus effarante de ceux qui se prétendent journalistes et font du spectacle ou de la promotion au lieu de leur travail de recherche et d’analyse (les exemples ne manquent pas dans la musique ou l'info) Hip Hop Parallèle et Keny Arkana, les deux espoirs du hip hop marseillais. Thibaud Vuille Gojira From Mars to Sirius System of a down Mezmerize Chimaira Chimaira U2, le 05/08, au palais Nikaia de Nice (06) La revanche des Siths de George Lucas « Il y a une jeune chanteuse qui n'est pas tout à fait de ma génération mais qui parle aujourd'hui de positive attitude. Je vous recommande la positive attitude. » Jean-Pierre Raffarin L'IRA cesse la lutte armée en Irlande du Nord La guerre en Irak La fin de la guerre en Irak Guillaume Martel System Of A Down Mezmerize & Hypnotize Indochine Alice et June Robert Plant Mighty rearranger Rammstein, le 11/02 à Paris Bercy (75) Sin city de Robert Rodriguez et Frank Miller Réponse à Sarkozy : « Les pierres jetées sur les CRS durant les émeutes sont bien la dotation des jeunes, mais rien ne prouve que ce sont les jeunes qui les ont jetés. » Le Live 8 et la venue de U2 à Nice Le statu quo de la situation des banlieues La sortie de Inland empire de David Lynch et le nouvel album de Radiohead Benjamin Brégeaut Camille Le fil Paul McCartney Chaos and creation in the backyard Jamie Lidell Multiply Laurent Garnier, en mai au festival Nuits Sonores à Lyon (69) La réunification de Pink Floyd pour le Live 8 Les dysfonctionnement et les aberrations de notre société Devenir milliardaire... Mais je sais pas encore comment !!!

janvier 2006

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

Virginie Ratto Madball Legacy Noir Désir En public Gwen Stefani Love angel music baby Nosfell, le 27/07 au Nice Jazz Festival (06) Les noces funèbres de Tim Burton « Avec Alice, tout est transparent ! » Bof ch'sais pô... Toujours près de 3 milliards de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Que Kyo s'arrête pour de bon ! Jean-Baptiste Ferrière Noir Désir En public Franz Ferdinand You could have it so much better Queens of the Stone Age Lullabies to paralyse U2, le 05/08 à Nice (06) Les noces funèbres de Tim Burton « The yes need the no to win against the no » Jean-Pierre Raffarin au sujet du référendum sur la constitution européenne. La libération de la journaliste Florence Aubenas Les attentats de Londres en juillet La victoire de l'équipe de France au mondial de Foot en juin Christophe Meade Sikh Sikh John Butler Trio Sunrise over sea Hyperclean Hyperclean Aldebert, le 18/07 à Nice (06) Million Dollar Baby de Clint Eastwood « En fait, je travaille au noir », un étudiant lors de l'émission " Référendum : en direct avec le Président " le 14/04 Le nouveau maillot de bain de Miss France La mort de Dimebag Darrell, guitariste de Pantera et Damageplan Le groupe Sikh J.P. Boyer Soul Coughing Live rarities Sigur Ros Takk Editors The back room Iggy Pop and the Stooges, le 20/07 aux Voix du Gaou (83) Broken flowers de Jim Jarmusch / Match point de Woody Allen « Les choses se passent, les connections se font » Le Roi Heenok L'échec du sommet de Mar del Plata (04 et 05/11) La remontée dans les sondages du ministre de l'Intérieur après la crise des banlieues Voir Sigur Ros à Nikaïa Aboubacar Mbae Kery James Ma vérité Psy4 de La Rime Enfants de la Lune Tandem C'est toujours pour ceux qui savent Nas, le 28/03 au Dôme de Marseille (13) The island de Michael Bay La guerre en Irak : Des centaines de personnes meurent chaque jour dans les deux camps. Tous ça pour le compte d'une poignée d'hommes d'affaires qui veulent s'engraisser sur des richesses qui ne leur appartiennent pas. Que le peuple américain se réveille.

21 nouvelle vague # 114

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

✇ ☺ ✩

3 albums préférés Meilleur concert ✇ Meilleur film Phrase de l’année ☺ Meilleur événement Pire événement ✩ Espoir pour 2006

Pierre Derensy Cali Menteur Brisa Roché The chase Arthur H Adieu tristesse Hyperclean, 18 Juin, aux 4 écluses à Dunkerque (59) Ex-aequo : Batman begins de Christopher Nolan et Rois et reines d’Arnaud Desplechin « Putain ça penche ». Alain Souchon L'interdiction du teaser de Menteur sur la fracture sociale qui montre ouvertement que Cali et le gouvernement n'ont pas le même humour. La fin des Little Rabbits. Qu'Isabelle Adjani ne fasse pas son disque avec Obispo et que Renaud se remette à boire pour ne plus apparaître en couverture de Paris-Match. Alex Labourdette-Ladevéze System of a Down Mesmerize & Hypnotize Les Cowboys Fringuants La grand messe Juliette &The Licks You’re speaking my language Eths, Punish Yourself et autres le 23/09 au Théâtre de Verdure à Nice (06) Saw de James Wan « Win the yes need the no to win against the no ! », au risque de paraître classique. JP Raffarin La prise de conscience des "grands" de ce monde sur la situation écologique catastrophique (même si il a fallu plusieurs désastres pour) La trahison d'un ami Pourquoi pas une re-formation, le temps d'un album, de Bertignac/Aubert après leur prestation lors du Téléthon Christophe Guilbert The Arcade Fire Funeral Clap Your Hands Say Yeah Clap Your Hands Say Yeah Bloc Party Silent alarm Yo La Tengo, le 19/08, Festival Pantiero - Cannes (06) Ex-aequo : Mysterious skin de Gregg Araki et Garden state de Zach Braff Le renouveau du rock britannique La mort de Hunter S. Thompson, le dernier grand écrivain du siècle. La Mort d'Arman. Espoirs en musique : Arctic Monkeys The Long Blondes The Spinto Band. Sinon en général, la paix dans le monde (mais c'est mal barré !) Daniel Chauvet Thelonious Monk & John Coltrane At Carnegie Hall Belmondo / Yusef Lateef Influence Keith Jarret Radiance Kurt Elling, le 31/01 à Monte Carlo (98) Ray de Taylor Hackford, j’ai même pleuré... « Nous n'avons pas de misère en France. » (Patrick Balkany, Maire UMP de Levallois Perret). Le Non du 29 mai Le Non du 29 mai Que les électeurs finissent par comprendre que la “ droite ” et la “ gauche ” ce n’est pas tout à fait la même chose...


NV #114

18/12/05

15:37

Page 22

15 artistes musiques actuelles bien accompagnés !

© Gilles Malbet - Entre noir & blanc

Les artistes de la région bénéficient de relais d’accompagnement à plusieurs stades de leur développement. Les salles de concerts et les structures intermédiaires sont en permanence à leurs côtés. Les artistes peuvent aussi bénéficier d’un accompagnement auprès de l’Arcade ; en 2005, c’est 15 artistes qui ont été choisis par un conseil artistique et qui vous sont présentés EON MEGAHERTZ Avec Eon Megahertz, le rock hautement énergique tombe sous le charme d’un concentré electrohypnotique voodoo et se trouve relevé de quelques pincées psychédéliques pop. Le tout distillé par des concerts efficaces et une attitude résolument rock n‘roll. Contact management : Sriracha / 01 40 11 79 67 bruno@sriracha-sauce.com / www.sriracha-sauce.com Artiste soutenu par la MJC PICAUD (Cannes).

AFRICA COMBO Au carrefour des cultures, Africa Combo joue une musique généreuse et sans frontières. Un trio chant/guitare/percussions qui part d’une base aux sonorités africaines et y greffent une multitudes d’influences, qu’elles soient nord-américaines, indiennes ou orientales.

Contact management : Nina Bûhler / 06 81 89 75 45 kbuehler@gmx.de / www.africacombo.org Groupe soutenu par le Live Café (Gap).

MANDRAC

MALIK FAHIM

Mandrac est un trio mi-acoustique, mi-électronique qui associe avec brio une somme d’influences variées pour construire un univers très personnel ou se côtoient drum’n’bass, rock, funk, trip hop, ambiant…

Tchatcheur marseillais aguerri officiant dans le domaine du ragga/dancehall, Malik Fahim s’est forgé une solide réputation en compagnie des Royaltixs.

Contact : Didier / 06 12 49 70 24 / 04 93 42 87 73 mandracmusic@free.fr / http://mandracmusic.free.fr Groupe soutenu par la MJC PICAUD (Cannes).

Contact management : association Sewigolo (Willy Batonnet) 06 99 08 64 82 / tantudymusic@hotmail.fr

DAVID WALTERS

VIBRION

Jeune auteur, compositeur, interprète et producteur, David Walters a donné naissance à un étonnant répertoire empreint de beats électroniques et de folks acoustiques sous influences afro-caribéennes. Contact booking : Alias / Jules Frutos julesfrutos@alias-production.fr / www.davidwalters.fr Artiste soutenu par Terre Active association (Aix en Provence).

Originaire de Marseille, ce groupe issu de la scène slam surprend par son originalité et sa force poétique. Des chants qui déversent un déferlement de mots bruts mis en séquences répétitives dans un mélange hypnotique d’électro, de hip hop et de slam.

Contact management : Didier Granet / 06 14 23 39 06 granetvib@free.fr / www.vibrion.net Groupe soutenu par l’Affranchi (Marseille).


NV #114

18/12/05

15:37

Page 23

MUSARD

IN & OUT

Les aixois de Musard mélangent chanson française, rock, swing manouche, électro et acoustique. Le tout est très bien enchevêtré, entrelacé puis démêlé le long d’un set qui passe du rire aux pleurs. 06 87 15 68 00 / potageabab@yahoo.fr Contact booking : Ailissam, Cédric Claquin 06 19 35 15 09 / 04 91 08 13 43 / www.musard.musique.free.fr Groupe soutenu par le CECDC (Aix en Provence).

Avec le In & Out quartet, le jazz n’est qu’un prétexte à l’expérimentation sans aucune limite musicale. Les compositions proposent différentes directions musicales pour un jazz résolument dans son époque (groove hip-hop, nu-bop…

Contact : Cyril Benhamou 06 27 34 12 30 / stopchorus@wanadoo.fr Groupe soutenu par le Cri du Port (Marseille).

WITCHES Witches délivre une musique d’une profonde et troublante beauté. Le quartet renoue avec l’authenticité d’un jazz populaire qui allie émotions et accessibilité à une musique exigeante mais sans trace de virtuosité gratuite.

COM En passant par un rock psyché, des harmonies douces et puissantes, entre trip hop aux sonorités groovy et world plus épuré, Com évolue en utilisant divers instruments : des basses massives, de gros sons d’orgues et synthé, des guitares, des samples, le tout soutenu par un jeu rythmique électronique et acoustique.

Contact label : Ajmi / Jean Paul Ricard, DA 04 90 86 08 84 / info@jazzalajmi.com Groupe soutenu par l’AJMI (Avignon).

DJABAH

Contact : association Rhizom 06 65 64 09 34 / 04 90 03 27 38 / rhizom@wanadoo.fr Groupe soutenu par le Grenier à Sons (Cavaillon).

Djabah, élabore une fusion faite d’un alliage métallique, riche en plomb et enrichie d'électro, d’où émerge des voix aux accents tribaux qui véhiculent la puissance positive et l'énergie primale du groupe.

CHAMADE BEAT Chamade Beat propose une musique oscillant entre nu soul, hip-hop et drum n’bass. Un mélange d’instruments live et de sonorités empruntées aux musiques électroniques, étoffé de voix de velours qui nous ramènent aux « soul brothers » des années 60, de Marvin Gaye à Stevie Wonder.

Contact : Didier / 06 78 52 41 57 www.djabah.com Groupe soutenu par le Café Provisoire (Manosque).

PRO-G-K.O. Pro-G-K.O officie dans un style à michemin entre le rock et le métal. Une musique puissante et un chant en français intelligible qui s’attaque aussi bien à la politique intérieure qu’à la télé-réalité ou à la frénésie de la consommation.

Contact management : Stephane Bus / 06 21 20 04 07 nasguile@gmail.com / www.chamadebeat.com Groupe soutenu par Tandem (Toulon).

COMPOSE CompÖse est un rassemblement de musiciens, producteurs, artistes visuels, concepteurs graphiques et multimédia, ingénieurs sonores et DJ’s. L’un des enjeux pour le collectif est de produire des spectaclesconcerts et des œuvres qui mêlent de manière interactive un ensemble d’expériences et d’indices esthétiques, en pointe dans la création digitale et électronique actuelle.

Contact : M&G production / 06 22 05 39 78 / mateo@lafriche.org Artistes soutenus par Euphonia (Marseille).

KHUNDALINI Formation acoustique à ces débuts en 1997, Khundalini s’est formée une identité respectée en se tournant vers l’électronique. Le trip hop dégagé par Khundalini est un condensé de sonorités hypnotiques et lancinantes prenant parfois des allures déstructurées.

Contact management : Coriace management (Musclor) 04 86 30 24 06 / musclor@coriace.com / www.coriace.com Groupe soutenu par Coriace (Marignane).

Contact management : Déterre-Gens Production 08 71 59 25 56 / deterregens@laposte.net Groupe soutenu par le Portail Coucou (Salon de Provence).

actuelles Musiques te d’Azur -Alpes-Cô

Provence

RS - DAVID WALTE - MANDRAC D EON MEGAHERTZ - VIBRION - MUSAR O - MALIK FAHIM ALINI AFRICA COMB COMPOSE - KHUND ADE BEAT COM - CHAM -K.O. PRO-G H ES - DJABA IN & OUT - WITCH

CD promotionnel disponible pour les professionnels sur demande :

ARCADE Provence-Alpes-Côte d'Azur Pôle régional musiques actuelles 04 42 21 78 00 prma@arcade-paca.com www.arcade-paca.com

Dans un contexte régional de professionnalisation des artistes émergents du secteur musiques actuelles et traditionnelles, un dispositif d’aide au développement (le CAD) est mis en place conjointement par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Ainsi, 15 projets artistiques sont soutenus en 2005 dans le cadre de cette procédure.


NV #114

18/12/05

15:37

Page 24

NV #114 - janvier 2006  
NV #114 - janvier 2006  

Toute l'actu musicale du Sud-Est avec Bénabar en couverture, les zooms sur Sinké Zakéou, High Tone, Biocide, le Midem 2006 et le bilan 2005...

Advertisement