Issuu on Google+

-1-


- 2 - nmamagazine.com


edito

Never give up ! ze ours. Directeur de publication : Kristofer Alexandre +687 921 667 - kris.alexandre@gmail.com Rédacteur en chef : Marie Den Hondt +687 839 583 - alexispstr@gmail.com Responsable Commercial : Isabelle Putz +687 74 57 14 - isabelle.putz@gmail.com Gaëlle Guyard +687 91 95 46 - gaelle.guyard@gmail.com Rédaction : Kristofer Alexandre Marie Den Hondt Oona Fichet Correction : Marie Maritan (MBM consulting) marie@mbm.nc Maquette : Shut-up&Obey! - SU&O! Ce Numéro est imprimé par la société GRAPHO PRINT. Dépôt légal à parution - issn 2108-8330 Nous Mais Ah! est édité par Shut-Up&OBEY!

www.nmamagazine.com

6 rue Louis Forest Trianon, Nouméa. +687 23 85 81 - R.C.S 025956.001 www.nmamagazine.com

« Ne rien lâcher » est le maître mot de cette rentrée. Malheureusement, la vie est ainsi, tout est fait pour ne jamais cesser de se battre, dans l’espoir de s’en sortir, d’y arriver, de réussir... Est-ce que nous le méritons  ? Je ne sais pas si nous sommes à même de vous le dire, mais nous avons généralement tout fait avec le cœur. Vouloir faire vivre ce support pour que la Calédonie respire. Qu’elle montre de quoi elle est capable, ce potentiel mal exploité par des dirigeants peut-être un peu trop capitalistes ou faussement ignorants. Rien à faire des copieurs frustrés de ne pouvoir arriver à nous imiter. Si nous avons résisté pour faire vivre ce que nous aimons, c’est que nous ne sommes pas prêts de mourir. Si nos idées et notre graphisme inspirent d’autres, tant mieux. Notre âme, elle, n’a pas été vendue au diable. Nous parlons haut et fort à tous ceux qui ont vécu difficilement 2011, à tous ceux qui comprennent notre philosophie, à tous ceux qui n’attendent qu’une chose… que l’on casse tout ! Du coup, on revient en force avec des nouvelles idées, une créativité propre à 2012. 2012, l’année de révolution que certains qualifieraient de confirmation. Ceux qui me lisent actuellement seront contents de savoir que le magazine a encore évolué, que nous faisons en sorte, même si l’équipe bouge, de le faire grandir dans le bon sens. Ô combien cette année va être décisive pour la plupart d’entre nous. Ô combien nous allons devoir donner nos dernières ressources pour terminer d’accomplir notre expérience et faire en sorte d’exprimer ce que la Calédonie souhaite et espère ! Nous tâcherons de continuer à être la passerelle entre les milieux sociaux. Pas de différence entre les riches et les pauvres. Un seul mot : CULTURE Urbaine. Explication pour nos concurrents « FAN » et pour les plus médisants  : la culture urbaine ne s’invente pas, elle est issue des mélanges et des différences culturelles qui nous relient ici en Calédonie. Elle a démontré plus d’une fois qu’elle possède de très mauvais côtés ,c’est vrai; mais elle n’est pas sans qualités, au contraire. La culture urbaine a réussi à faire chambouler des habitudes et des mœurs. Elle a permis d’ouvrir l’esprit et de rapprocher les citoyens. Nous amenons une pierre à l’édifice Calédonien. Nous ne sommes qu’acteurs de ce pays. Notre but est de rapprocher les personnes positives du caillou, qui regorge d’un potentiel que peu de pays actuels possèdent. Donc Calédoniens, Nous Mais Heins, Îliens, levez-vous, battez-vous pour montrer de quoi est capable le peuple. Si la Calédonie vit, à l’heure actuelle, c’est grâce à vous ! Et ça, personne ne peut l’empêcher… Au contraire, nous avons tout à faire ! Kristofer Alexandre

-3-


Couverture :

Retro/ Futurist

Photo / Graphisme: Kristofer Alexandre - SU&O Modèle : Isabelle / Zola.

P32 SWEET AS BRO’

Découverte d’Auckland. EN PLUS ACTU P08 PORTRAIT P24 DOSSIER P28 COMMUNIK P66 ECOLOGIE P68 HI-TECH P100

- 4 - nmamagazine.com


SOM MAIRE P09 La Capoeira Histoire d’une philosophie

P62 L’univers de Zoe Illustration locale

P41

P50

Intimement naturelle

Feel like DS Nostalgie d’une époque

Moments d’une calédonienne

P60 Sur le caillou Designer en herbe

P76

P74

Jess Delgado

Oldifrika

La perle de l’année

Rap en force

P86 GUTS

PEACE AND SOUL

N’ROLL

P84 La Femme

Du Rock sans pudeur

P92

BACK TO SCHOOL

-5-


NOUS

! h s e r F . s t ’ i r i p It s n a i n o d e l a C s ’ It

- 6 - nmamagazine.com


ON NE VIT MIEUX LA VIE QUE PAR LES SOUVENIRS !

-7-


ACTU LOCALE

MADEMOISELLE, ITALIA BELLA ! Une nouvelle boutique au Quartier Latin, « Mademoiselle », shop de prêt-à-porter pour les femmes aux caractères urbains qui aiment s’habiller Chic sans forcément casser les classiques. Une sélection de goût se trouve dans cette boutique. Différentes marques italiennes y sont présentes (MissMiss,Yuka,…). Vous trouverez bijoux, sacs à main, robes… Un nouveau rendez-vous, à ne pas manquer. Mademoiselle sera en perpétuelle évolution et conserve une politique sympathique : bénéficier de qualité mais à des prix raisonnables. MADEMOISELLE 13 Rue Auguste Brun Quartier Latin Tél : 24.73.13

DRESS CODE CRÉATEURS DE SINGAPOUR

Proche de Carrefour Market et collé à la BNC, Dress Code se distingue par sa vitrine. Presque cachée dans une zone commerciale récemment réaménagée, c’est une nouvelle boutique aux allures modernes. Sa particularité : travailler avec des jeunes créateurs de Singapour. Tous aussi talentueux les uns que les autres. En effet, des marques comme Puufi, Uncovered, Zhai, max.tan… sont à découvrir. Des coupes nouvelles, un regard différent. Un autre lieu à rajouter sur sa liste de shopping. Dress Code 1 Rue Charles Peguy, ORPHELINAT - Tel : 247 366

Fêtes des fous à lier «Faites entrer l’humoriste»

Les spectacles seront présentés sous des formes multiples (chanson, sketches, slam, théâtre, marionnette...) mais avec un dénominateur commun. Les textes mis en avant devront être humoristiques, décalés, voire irrévérencieux. L’idée étant de se rapprocher de l’esprit des carnavals anciens où la population tournait en dérision les grands principes qui la gouvernaient. C’est un moment, un espace-temps, où le décalage, l’humour, l’irrévérence seront de mise. Pour cette première édition, l’invité sera « Didier Super », connu pour ses textes grinçants et corrosifs. On vous attend, munis de votre sens de l’humour et d’un bon second degré ! Théatre de Poche Les 22, 23, 29 et 30 mars à 20h, et les 24, 25, 31 mars et 1er avril à 18h 6 Bd Exterieur /Faubourg Blanchot

- 8 - nmamagazine.com


«LES MAITRES DE LA DEFENSE» SONT DE RETOURS! L’école du nom de TEAM PREDATOR SUBMISSION vient de s’ouvrir depuis peu au centre ville. Nos amis du Brazilian Jiu-Jitsu / Grappling / M.M.A sont de retour avec une nouvelle salle et de nouveaux horaires. Toujours au menu beaucoup d’entraînement, ouvert 7j/7 vous trouverez rapidement un créneau pour vous immiscer dans l’antre de la défense et du contrôle de soi. Rappelons que nos amis ont ouvert leur porte au hommes, femmes et aux plus jeunes. Retrouvez un maximum d’info sur leur Site internet ou contactez directement Fabrice Girot.

4, Rue de la Somme, Centre ville, Nouméa brazilian-jiujitsu-tahiti.com Contact au 854 798 / 741 0 00

Ça oui C-CHOC, tu connais !

Ce nouveau site d’achats en ligne vous permet de faire de très bonnes affaires aux prix les plus compétitifs, dans une multitude de domaines. Marre des bouchons ? Un besoin ou une envie ? c-choc.com permet des achats rapides, ciblés, avec des méthodes de paiement simples et faciles d’accès pour tous. Sécurité et fiabilité sont bien entendu les maîtres mots. Un service rapide, efficace, suivi d’une livraison à domicile. What else ? www.c-choc.com

-9-


ACTU LOCALE

AUX DELICES DE MAMAN Envie d’un brunch sympa, d’un bon petit déjeuner ou simplement d’un délicieux repas de midi sans pour autant dépenser une fortune ? Aux délices de maman propose des formules attrayantes dans un cadre coloré et agréable. Les différents plats et pâtisseries sont faits maison et avec des produits frais. Dans ce petit restaurant de la Baie des Citrons, l’accueil est familial et chaleureux. On s’y sent comme chez soi ! AUX DÉLICES DE MAMAN COMPLEXE Baie Des Citrons - Tel 28 44 44

BLU CIGS CIGARETTE ELECTRONIQUE CLASS Les Blu cigs sont des cigarettes électroniques. Elles ne produisent ni odeur, ni fumée, ni cendre, juste de la vapeur d’eau qui se dissout très rapidement, et peuvent dont être fumées en intérieur. Elles sont également plus économiques que les cigarettes puisque avec une seule cartouche, on peut fumer jusqu’à 250 fois. De nombreux goûts sont disponibles, allant du «  tabac  » traditionnel, avec de la nicotine, à la pina colada, menthe, vanille… Le kit de base contient deux cigarettes rechargeables avec leurs chargeurs (un usb, un classique, un boîtier et 5 cartouches  (classic tabacco, magnificent menthol, java jolt et cherry crush). BLU CIGS Disponible chez Koz’Hom et NMA! Magazine Contact : 794 877

- 10 - nmamagazine.com


ENAMORADA DE MODA Le samedi 31 mars, de 13h à 17h, votre magasin Mango accueillera le concours « Enamorada de Moda », organisé par Coca-Cola light et NMA! Magazine. Prises en charge par des hôtesses, les clientes sélectionneront une tenue correspondant à leur personnalité. Après essayages, elles seront guidées vers une maquilleuse qui s’occupera d’elles pour les mettre en valeur avant de passer devant le photographe. Une occasion parfaite de s’amuser entre copines ou simplement de jouer les mannequins d’un jour. Après s’être rafraîchies en buvant un Coca-Cola light, les participantes pourront récupérer leur photo ainsi que de nombreux goodies. La jeune femme la plus stylée sera sélectionnée par le jury pour être publiée dans NMA! Magazine et gagnera alors un bon d’achat de 50 000 francs valable dans le magasin. Plus d’informations sur nmamagazine.com

- 11 -


DOSSIER

ABYSSES EXPOSITION «3 000 mètres sous les mers» Texte par Oona Fichet

«L’Aquarium des lagons présente, depuis le 7 janvier, une nouvelle exposition consacrée aux « Abysses »beaucoup d’intérêt...» C’est plongés dans les grandes profondeurs sous-marines que nous avons eu le privilège de découvrir les dernières frontières de la connaissance à l’Aquarium grâce à cette exposition sur les Abysses. Elle a judicieusement été conçue sous la forme d’une «  chasse aux déchets toxiques  » qui permet aux plus jeunes de se sensibiliser à la préservation de notre superbe écosystème marin. En effet, tout au long de l’expo,il faut récupérer 7 fûts et ainsi éviter une catastrophe écologique. L’indémodable chasse au «  trésor  » connaît toujours un franc succès auprès des plus jeunes et permet de s’immerger aisément dans l’aventure !

Après être descendus à 3  000m sous la surface au moyen du bathyscaphe de l’aquarium, il nous faut rejoindre la base sous-marine par un tunnel peuplé d’étranges créatures... Nous voilà face aux paysages souvent méconnus du fond des mers et à la plus étonnante et d’autant plus fascinante faune qui les peuple… Cheminées hydrothermales, lacs sous-marins, poissons monstrueux et lumineux, diable noir, palourdes géantes et encore une multitude d’autres créatures à découvrir depuis la station. De quoi satisfaire les plus curieux et ravir les passionnés ! Un voyage unique et insolite à faire en famille, pour le plus grand plaisir des enfants… Rappelons-nous que le lagon est notre plus inestimable richesse. Tarifs : Adultes : 1 000 F / Enfants : 500 F Forfait : (2 adultes + 3 enfants maximum) 2 000F Tél. : 26 27 31 / www.aquarium.nc

- 12 - nmamagazine.com


- 13 -


COF - Bilan d’orientation Prendre son avenir. Texte par Marie Den Hondt.

«... Cette méthode et cet accompagnement permettent au jeune de faire ses choix en tant que personne responsable et donc de prendre son chemin de vie en main !...» Le choix des études est quelque chose d’important et pourtant souvent pris à la légère : on suit les copains, vise un rêve d’enfant ou bien l’idéal des parents… Majoritairement, tout se passe bien. Mais il arrive aussi que l’on regrette son choix et que l’on envisage une réorientation. En moyenne, 4 % des étudiants en première année changent d’orientation, parfois de façon radicale et pas forcément à cause de mauvaises notes. Pour aider les jeunes à choisir, des bilans d’orientation leur sont proposés. Un professionnel discute avec lui pour trouver une formation et un métier répondant non seulement à ce qu’il aime mais également à ses compétences, sa personnalité et les réalités du marché du travail. Le bilan d’orientation permet ainsi de s’engager dans un cursus en toute connaissance de cause et de réduire les risques de se retrouver déçu dès le début des cours.

Comme chaque situation est différente, l’accompagnement est adapté à chaque personne, mais le déroulement des séances se décline sur 3 axes  : un premier entretien où le conseiller et le jeune vont faire le bilan des années de scolarité passées (entretien, tests) et les envies de l’individu, s’il en a ! Puis une 2e rencontre permettra de parler des résultats et voir ce qui est envisageable, mettre en place un parcours personnel et professionnel adapté et enfin un 3e entretien 2 mois après pour évaluer si le projet se concrétise et/ou s’il a besoin d’être réajusté dans le temps. Bien qu’il soit très utile en cas de réorientation, il est également possible, et conseillé, d’avoir recours au bilan d’orientation en fin de seconde, que ce soit parce qu’on est perdu devant toutes les possibilités offertes ou simplement pour s’assurer que son idée est la bonne. Le bilan d’orientation est également proposé aux adultes cherchant à se reconvertir ou aux jeunes diplômés à la recherche d’une formation complémentaire. Cette méthode et cet accompagnement permettent au jeune de faire ses choix en tant que personne responsable et donc de prendre son chemin de vie en main ! Contact 769 660 ou par mail : rebminana@live.fr

- 14 - nmamagazine.com

OPT-NC-RCS NOUMEA B132720 - 2 RUE MONTCHOVET NOUMÉA

DOSSIER


- 15 -


DOSSIER

RAOKHSHNA Soins énergétiques Texte par Oona Fichet

« Mon don s’est à ce point développé que je ne peux rester trop longtemps sans faire de soins. Mes mains “chauffent” comme pour demander à guérir ! » Sensible aux émotions, Roxy n’arrivait plus à vivre parmi les gens sans prendre leur chagrin et leur colère pour elle-même, et évoluait péniblement dans ce monde émotionnel, se perdant parfois dans les méandres des sentiments humains. Puis elle prit conscience, lors du film « Le Secret », qu’elle pouvait changer sa vie et décida d’utiliser sa sensibilité pour aider les autres. Elle suivit alors un enseignement auprès de celui qu’elle considère comme son père «  spirituel  », le Dr Luc Boudin, pour entrer définitivement dans le monde des soins énergétiques. Elle devient vite accro à ce nouvel univers et elle nous déclare « Mon don s’est à ce point développé que je ne peux rester trop longtemps sans faire de soins. Mes mains “chauffent” comme pour demander à guérir ! »

Elle comprit alors pourquoi durant toutes ces années elle avait souffert d’un mal qui n’atteignait que ses mains. Aujourd’hui, la guérison de ses mains va de pair avec la guérison des autres, ceux qui lui demandent de soulager leurs douleurs physiques et mentales. Les soins énergétiques se pratiquent à distance de la personne, ils ne nécessitent aucune préparation physique de la part du patient. Elle permet aux énergies usées qui stagnent dans le corps du patient de s’évacuer et de laisser la place aux énergies « vitalisantes ». Les points sensibles sont soulagés, les articulations libérées et l’esprit peut retrouver sa clarté. C’est un moyen de retrouver une plénitude dans sa vie en écoutant ce que ce corps a besoin de vous dire. Il vous parle de ce que vous avez enfoui au fond de vous, vos rêves et vos aspirations.

- 16 - nmamagazine.com

Tél : 937 669 www.raokhshna.com


- 17 -


DOSSIER

MaZik Festival Ragga/Dancehall à Nouméa Texte par Oona Fichet.

Le MAZIK Festival qui se déroulera le 24 mars 2012 au centre culturel J-M Tjibaou est une première en Calédonie et permettra à des artistes locaux de partager la scène avec de grands artistes reggae internationaux. Le plus, un backing local (NeaCombo DiffuZion) qui soutiendra les artistes sur scène. Une première pour des musiciens Calédoniens !

Le festival d’une durée de 4h30 de musique live sera accompagné de différentes prestations artistiques telles que feux d’artifices, grapheurs… Une restauration sur place et un village de stands seront également présents sur le site. Les artistes présents seront Anthony B, Jah Mason, Tiwony et Selecta black Kymbo pour l’international, et Tylass, I & 1 et Selecta Gaz I pour le local.

Prix des places : 4 000 F en prévente ou 5 000 F sur place Places à vendre à Compact Mégastore, Paco disque, Day one Calédonie Nord : Chez Tito (Pouembout) ou sur le site www.pacificaland.com

Né le 31 mars 1976 à Clarks’ Town, Jamaïque. Anthony B passe son enfance à Trelawny où il commence à chanter dans les églises, à l’instar de ses aînés Bob Marley et Toots and the Maytals. Après avoir fait ses armes dans le sound system local Shaggy Hi-Power, il décide de partir à Portmore, où il fait la connaissance d’autres artistes comme Determine, Mega Banton, Ricky General, Terror Fabulous ou encore Little Devon. C’est d’ailleurs ce dernier qui va le présenter à Richard Bell, le célèbre producteur du label Star Trail. Son premier album, The Living Is Hard, sort en 1993, mais sa carrière débute vraiment à partir de 1996. Le bobo signe un premier succès, Repentance Time, qui le révèle au public. Ses études sur l’enseignement de Marcus Garvey ont également fait de lui un grand défenseur de l’Afrique.. Avec en plus une touche révolutionnaire rappelant l’ancien Wailers Peter Tosh, qu’il considère comme son mentor.

Jah Mason est un chanteur de reggae jamaïcain. Il débuta sa carrière grâce à Junior Reid qui le produisit sur son label JR production. Un jour, alors qu’il enregistrait chez Junior Reid, il vit passer Capleton vers Riverview. Jah Mason, qui avait une cassette sur lui, proposa de lui faire écouter quelques sons. C’est ainsi que Jah Mason rejoignit le crew David House. Chaque année est l’occasion pour Jah Mason de sortir un nouvel album. En 2011, il sort le titre Mon île avec le célèbre groupe de reggae français Danakil. Cela lui a permis d’enrichir son image et de relancer une carrière mondiale. En 2008, il sort No Matter the Time chez Jennys Reccord. Cet artiste jamaïcain est très apprécié par le public français et il effectue ainsi de nombreuses tournées dans l’hexagone. Sa voix rauque, ses paroles conscientes et engagées, son énergie scénique en font un artiste reggae réputé.

- 18 - nmamagazine.com


Né à Paris en 1977 mais élevé en Guadeloupe, Tiwony est De mère guadeloupéenne et de père martiniquais, l’avenle fils du bassiste camerounais Vicky Edimo, qui a joué ture commence le jour de sa naissance à Asnières (92) avec Bob Marley et Manu Dibango. C’est donc naturelle- en France. L’hexagone restera un port d’attache tout au ment qu’il se dirige vers la musique. Après avoir enregistré long de son adolescence. En août 1999, après le succès quelques maquettes avec son père, il rejoint le Influence d’Influence Sound, BLACKWARELL soundsystem prend Sound en 1993. En 1995, il décide de quitter la Guade- naissance en Guadeloupe et répand sa vibration en Europe. loupe et part s’installer en métropole. Tiwony relève d’un Ce plateau d’artistes devient rapidement un label, un gage style Hip-Hop/Dancehall. Il se fait notamment remarquer de qualité dans le milieu underground. Il se fait rapidement sur la B.O disque d’or du film «Ma 6T Va Craqu-Er” avec remarquer en tant qu’animateur dans un stand avec assoPas De Timinik. Tiwony multiplie les incursions sur des ciationniste FAYA à l’hippodrome de Longchamps, lors des projets de rap français : Manu Key, Rohff, Niroshima 2, Soliday’s 2000 et lors d’une émission de la chaîne CANAL Lady laistee... Autant de collaborations qui renforcent sa + où était installé un espace Street Power à l’occasion du notoriété grandissante. Tiwony est également un membre festival de Cannes. Depuis, il met à profit son originalité actif du Blackwarell Sound-System, champion de France pour animer et organiser des soundsystems, et impose la des Sound Systems en 2003 et qu’il anime depuis 1999. diffusion culturelle et éducative sur son passage. Un album pour Tiwony tous les deux ans depuis 2007, avec Parallèlement, il produit des mixtapes et collabore à de Cité du Soleil, dernier en date, sortie en 2011, qui a remit nombreux albums, projets et tournée d’artistes. notre artiste au rang de grand chanteur de Dancehall.

- 19 -


DOSSIER

Radio Bodega 2 Music MR. DJ Solune. Texte par Marie Den Hondt. Depuis 2008, le label Storymix Editions publie régulièrement des mixes ou compilations narratives présentées comme une aventure. Fort de développer ce concept, Solune complète désormais ses productions par un livre illustré sur le thème choisi. Deux albums et leur livre ont ainsi été créés et produits par Solune, un des meilleurs DJ de Nouvelle-Calédonie, arrivé il y a dix ans de Perpignan. Carnet de Voyage (dont le premier opus entraîne à un périple sonore à travers la culture calédonienne) et, dans le cadre des Radios Virtuelles, Radio Bodega 2, dédiée aux vingt années passées par Solune entre Perpignan et Nouméa, l’image catalane de la Bodega permettant de faire le lien entre ces deux antipodes.

La Bodega est unpilier de la vie nocturne nouméenne : un immense faré dont les pilotis plongent à même le lagon et où les cure-dents se plantent dans les meilleurs tapas de l’île aux rythmes rock, pop, reggae, jazz… du fleuron de la musique locale et internationale. Radio Bodega 2 donne le tempo de ces soirées où se rencontrent une vingtaine de groupes calédoniens, catalans, parisiens, australiens et ni-vanuatu invités par Solune à se produire sur cette compilation aussi brûlante que le souffle du taureau. Solune soigne une fois de plus un livret (68 pages) de montages graphiques présentant les 23 morceaux de l’album. Et c’est la fraîche Janice qui prend le micro pour animer cette grande fête sonore unissant les accents du Sud du Pacifique et de l’Occitanie. Disponbile dans tous les meilleurs points de distribution. Disquaires, librairies, boutiques de souvenirs,... Renseignement au 75 18 89

- 20 - nmamagazine.com


- 21 -


Portrait

INOTUX CHANTEUR DE PAIX

Inotux, de son vrai nom Anthony, est un artiste musicien originaire du village de Poindimié sur la côte Est de la province Nord de la Nouvelle-Calédonie. Son style s’inspire principalement du reggae mais aussi de ce qu’il écoute, allant du ragga au dancehall en passant par le zouk love et le kanéka. Il a commencé la musique tout petit, en suivant ses premiers cours de djembé à 8 ans. Artiste complet, Inotux a depuis appris à jouer du clavier, du piano classique mais aussi de la guitare. Son premier album, Éveil de conscience, est sorti en décembre dernier. Très attaché à ses terres, cet album est totalement calédonien puisqu’il a été entièrement produit et réalisé chez lui à Poindimié. Ses textes reflètent sa personnalité et ont pour objectif de rassembler autour de thèmes très différents ainsi que d’éveiller la conscience de ses auditeurs par un échange de points de vue entre lui et ses fans. Inotux est aujourd’hui occupé à terminer ses études, mais n’oublie pas la musique pour autant puisqu’il prépare activement son deuxième album pour lequel il a déjà écrit de nombreux textes.Il espère prochainement faire une nouvelle tournée et,pourquoi pas,jouer à Hawaii,son rêve d’enfant.

Ton rêve d’enfance ? J’ai toujours rêvé d’aller à Hawaii donc je dirais aujourd’hui, jouer à Hawaii ! Ton héros ? Choix difficile… Au niveau musical, je dirais Mister Marley pour l’œuvre qu’il nous a laissé. Au niveau politique, je dirais le Mahatma Gandhi car son combat ne s’est pas arrêté uniquement à l’accession à l’indépendance de son peuple mais également à une évolution socio-économique au sein même de celui-ci à savoir l’abolition des castes. Ton vice  ? Bordélique. Je perds tout, partout, tout le temps… Ta réussite ? Avoir obtenu ma Licence l’année dernière. La chose la plus folle que tu aies faite ? Faire la fête non-stop pendant 1 semaine avec ma bande… il faut du temps pour s’en remettre ensuite ! La pire ? Avoir manqué de respect à mes profs quand j’étais au collège… Comportement ingrat car la plupart d’entre eux viennent ici pour nous aider car nous n’en avons pas encore assez. Une utopie ? J’allais dire l’accession à la pleine souveraineté mais qui dit utopie dit irréalisable or j’y crois fermement. Donc je dirais plutôt une cessation des violences entre les différentes communautés et au sein même du peuple kanak. Ta fierté ? Avoir sorti ce premier album « Éveil de Conscience », réalisé et produit entièrement à Poindimié. Ta pire faute de goût ? Ma mère ne supporte pas que je mette de la mayonnaise à tout va sur mes plats, ça la rend dingue ! Ton look ? Vert, jaune, rouge, décontracté. Ton objet fétiche ? Mon hook (hameçon Maori sculpté sur un os) que je porte toujours sur moi. Ton top 5 ? Oula, choix difficile étant donné que j’écoute tellement d’artistes de périodes différentes… Alors je vais essayer de rendre hommage aux 3 nations qui me bercent et à celle qui a vu naître le reggae. Donc je dirais : Bob Marley and the Wailers (Jam) House of Shem (NZ) Katchafire (NZ) Danakil (Fr) Cada (NC) Consciencieux ou à l’arrache ? Les deux, mais très méticuleux quand il le faut vraiment ! Où te vois-tu dans 5 ans ? Sous un arbre à Poindimié,face à la mer,à composer encore et encore… Un mot pour la fin ? Un gros big up à la rédaction du Nous Mais Aaah et un message spécial pour toute la jeunesse de notre si beau pays : ne rêvons pas nos vies, vivons nos rêves et ne laissons jamais personne nous dire ce que l’on ne peut pas faire !

- 22 - nmamagazine.com


- 23 -


RUBRIQUE PORTRAIT/

Portrait

DJ PHIL PASSIONÉ DE SON

Dj Phil est un dj calédonien, né à Nouméa. A 4 ans, il part à Adélaïde (Australie). 15 ans plus tard, il sera rappelé sur le territoire pour effectuer ses service militaire alors obligatoire. Dans ses bagages, il emporte ses découvertes musicales. Etant plus jeune, phil était un grand fan de rock australien avec des groupes comme INXS, Gun’N roses,… En Australie, il découvre la hard tech. à la radio et il aura d’ailleurs le culot d’amener ce son à NRJ lors de son retour. Culot qui l’amènera aussi chez RFO où il rencontrera Guy Raguin (qui animait à l’époque le « maxi musique show ») avec qui il sympathise. Ce dernier lui prête deux platines technics, lui explique comment ça fonctionne et c’est le début de l’aventure. Il devient DJ et apprend le métier sur le tas. Ce passionné de musique compte aujourd’hui entre deux et trois milles vinyles. Il commence alors à faire des compilations. De 1999 jusqu’en 2001, il mixera au café Luna avec Oliver A. Ensuite, l’ethnik ouvre et il y deviendra résident avec Franc Thomas. En 2008, Dj Phil participe et gagne le concours DJ « marathon axe ». Il a également mixé à Tahiti avec dj Tiki et participé au Wax Works Festival en Australie.Reconverti dans la house mais en restant assez éclectique dans sa musique ,il est également résident lors des soirées transit.

Deux mots pour te décrire ? Groovy baby.. Qu’est ce qui te fascine ? Pouvoir voler. Ton rêve d’enfant ? Piloter de chasse sur porte avion. Pour tes enfants ? Qu’ils vivent leurs rêves à fond.La force de la Nouvelle Calédonie ? La diversité musicale Qu’est ce qui t’amuse et te fait rire ? Écouter les sets des dj’s. Un dj qui ne sait pas caler de disque sans l’aide de l’auto Bpm. Un endroit particulier oÙ tu aimerais mixer ? Le Rex club, Paris. Qu’est ce qui te rend à fleur de peau ? Quand on me pique mes claquettes havaianas. Une époue musicale que tu affectionne ? Notre génération. Tes projets ? Faire un petit studio d’enregistrement pour passer à la production. Un artiste que tu voudrais mettre en avant ? Oliver A et Macéo plex. Est-tu NMA ? Yes baby.

Depuis quelques années, Phil est agent maritime à plein. Il est également papa de trois enfants et sa femme eva est sa première femme. Il n’a pas abandonné son activité de dj pour autant puisqu’il continue de mixer tous les dimanches au MV Lounge pour le SOS lors des « sunset apéro », de 16h à 22h.

- 24 - nmamagazine.com


- 25 -


- 26 - nmamagazine.com


- 27 -


DOSSIER

La Capoeira Histoire d’une philosophie Texte de Marie Den Hondt et photos de Kristofer Alexandre

La Capoeira est un art martial qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. Les esclaves africains exploités par les Portugais seraient à l’origine de cette pratique mélangeant danses, luttes et rituels africains. Les mouvements peuvent être utilisés en situation d’autodéfense, mais sont plus généralement pratiqués comme des outils au développement de sa capacité physique, en essayant par exemple d’arrêter le coup de pied avant qu’il atteigne sa cible. Bien que certaines attaques puissent vraiment représenter le fait de gagner, les capoeiristes préfèrent l’exprimer comme un échange de capacité physique, un dialogue gracieux. Bien plus qu’une association sportive, un groupe de Capoeira est une vraie communauté aux valeurs familiales.

Solidarité, amitié et partage sont les valeurs intrinsèques de la Capoeira. L’attribution de surnoms, tradition issue de l’esclavage, permet à chacun d’avoir sa propre identité au sein de la « famille » capoeiriste. Chaque groupe possède ses propres aspirations, pratiques et coutumes, tout en conservant la base culturelle commune de la discipline. La roda, cercle formés par les capoeristes lors des confrontations, est dirigée par un orchestre qui crée l’ambiance. Les chants racontent des histoires de passion, d’amour, de difficultés et de combats. Les jeux sont un échange complexe de coups de pied directs et circulaires, d’esquives, de balayages, de prises et mouvements acrobatiques. L’esprit et l’énergie de la Capoeira sont communicatifs aussi bien pour les participants que pour les spectateurs.

- 28 - nmamagazine.com


Le groupe Capoeira Brasil a été fondé en 1989 au Brésil par les Mestres, maîtres, hommes ayant pratiqué la Capoeira durant de nombreuses années, Boneco, Pauliinho Sabia et Paulao. L’un des premiers buts du groupe était de faire connaître ce sport et de l’exporter ailleurs dans le monde. Le Groupe Capoeira Brasil est actuellement l’une des écoles les plus grandes et les plus reconnues du Brésil. Ce groupe met constamment à jour ses mouvements et chansons pour évoluer tout en respectant les traditions qui ont construit la Capoeira. Depuis sa fondation, le groupe a grandi internationalement, avec des centres et Académies dans de nom-

breuses villes aux États-Unis, en Europe, en Asie… Mais aussi en Nouvelle-Calédonie avec le groupe Capoeira Brasil Nouvelle-Calédonie. CBNC fut fondé en 2003 par professeur Javali (Kim-leang Loeun) et instructrice Chérie (Caroline Sanchez) dans l’espoir d’enseigner la Capoeira aux Calédoniens avec la même passion et la même philosophie qu’ils avaient connu pendant leurs débuts en Australie. De 6 élèves au départ, le groupe a grandi au point de donner à présent des cours réguliers de plus de 20 adultes, et des dizaines d’enfants. La Nouvelle-Calédonie est maintenant connue internationalement comme un lieu de pratique d’une Capoeira de qualité. Contact pour la Capoeira Kim au 85 50 26

- 29 -


DOSSIER

La Capoeira (La suite en Photos)

- 30 - nmamagazine.com


- 31 -


DOSSIER

SWEET AS BRO’ Découverte d’Auckland. Texte et photos de Kristofer Alexandre

- 32 - nmamagazine.com


Quand on vous dit,

Si on vous le dit bien sûr, « Nouvelle-Zélande »… À quoi pensez-vous ? ALL BLACKS ? Le steak d’Angus ? Le mauvais temps ? Des gens accueillants ? Russell Crow ? Le Seigneur des anneaux ? Megaupload ? Fat Freddy’s Drop ? Naked and famous ? Au final, tant de petites choses par-ci par-là, mais si on regardait un peu à côté de chez nous, on découvrirait une île dotée d’une culture complètement métissée et bien loin de se prendre la tête. Dans notre voyage, l’état d’esprit était bien particulier. On le qualifiera de professionnel. Une arrivée avec deux objectifs ! Number One : sortir ce fameux NMA! Magazine n°16 avec une qualité « jamais vue », Number Two : s’imprégner de la culture urbaine « néo-z ». 6h00 du mat : départ de Tontouta. 9h00 du mat (heure NZ) : arrivée à Auckland. Une heure et demi de trajet et nous voilà dans un autre monde, celui de la civilisation urbaine. La première chose que l’on ressent quand on arrive à Auckland, c’est un climat de paix : personne ne se regarde vraiment le nombril, tous styles, toutes ethnies, chacun reste à sa place… Cool.

Nos dispositions prises, nous prenons alors le bus. Pendant le trajet, de bien belles petites maisons type cottage stimulent mon nerf optique. Comptons 15-20 minutes de bus pour se retrouver dans Queen Street… Nous voilà à notre terminus, cherchons alors l’hôtel. Dehors, la température est bonne : il ne fait ni trop chaud, ni trop froid. C’est l’été. Nous croisons des gens, certains avec le sourire, d’autres non. Nous arrêtons un jeune homme à qui nous demandons la direction de notre hôtel. Il nous indique des rues et propose de nous accompagner car c’est son chemin à lui aussi, à quelque chose près, car lui continuait tout droit. Il nous a conseillé de le suivre et de faire le tour car notre raccourci nous aurait coûté une rue bien pentue, où la descente avec les bagages aurait été très compliquée… En effet, dans Auckland, les ruelles sont multiples et leurs altitudes aussi. Nous remercions ce brave homme et arrivons devant l’hôtel/appartement, Bianco Hotel pour être précis. Il est 10h30… Cool. Nous posons nos affaires et apprécions d’avoir une terrasse car à Auckland, dans les hôtels et chambres, il est interdit de fumer. Comme dans tous les lieux fermés d’ailleurs.

- 33 -


Nous sommes dimanche donc nous nous attarderons peu dans notre chambre, modestement belle, et attaquerons le travail demain. Il est plutôt l’heure d’aller traverser les folles avenues néo-zélandaises. Et oui, c’est dimanche, mais tout est ouvert. Hurry, go ! Direction Queen Street. Sur les cars de la ville, nous pouvons apercevoir une affiche avec inscrit dessus « AUCKLAND BIG SMALL CITY », c’est une bonne définition de l’endroit où nous nous trouvons. En effet, Auckland, dont la superficie est immense, regroupe tous ses points importants sur des zones plus ou moins proches. Le centre d’affaire avec de nombreuses personnes de toutes origines se trouve sur la rue principale de Queen Street. On peut remarquer une forte présence de la communauté asiatique, on nous explique que c’est grâce à l’université qui est juste en haut de Queen Street. Repérage dans le quartier de nos centres d’intérêt et tout de suite quelques boutiques nous titillent le portefeuille. Attention, on vient tout juste d’arriver…

Il serait long et agréable de vous raconter ce séjour de trois semaines forcées, mais nous n’en résumerons que les points importants et surtout ce qu’il en est ressorti à notre retour. D’un point de vue personnel, la Nouvelle-Zélande, et plus particulièrement Auckland, se compare facilement à la Calédonie. Bien évidemment dans une proportion différente. Mais on croise vite les mêmes personnes, surtout ceux avec les mêmes centres d’intérêt, une culture en plein essor avec des artistes relativement doués. En musique, le hip-hop et la musique électronique, sans oublier le reggae, font partie prenante de la communauté urbaine. En textile, une flopée de jeunes créateurs émergents commence à faire connaître sa force de mode. Le style est omniprésent à Auckland, une société de consommation jeune et demandeuse est à l’affût du moindre produit actuel et technologique.

- 34 - nmamagazine.com


En ce qui concerne la nourriture, la Nouvelle-Zélande n’est pas réputée pour sa gastronomie et pourtant on y mange relativement bien. Du japonais en passant par le coréen, le Kebab sans oublier les restaurants traditionnels de fruits de mer et de gastronomie française, les amateurs de restaurants y trouveront leur compte. Les fans de viande et les végétariens peuvent vivre en harmonie en Nouvelle-Zélande car tout est prévu pour les deux camps opposés. On regrettera cependant un choix limité de fromages et de charcuterie de qualité. Le prix et la qualité de la nourriture nous permettent de pouvoir manger convenablement avec des sommes correctes malgré le fait que la « junk food » soit la moins chère de toutes. Si on devait citer « DA SPOT », on commencerait par REAL GROOVY, une boutique « Concept Store » (idée que le magazine ne devrait pas tarder à monter, depuis le temps qu’elle l’a en tête). Située en haut de Queen Street et face à la « White House » vous ne pourrez pas la louper.

On y trouve coiffeur, disquaire, goodies, et bien sûr textiles. Une boutique avec une vraie friperie intégrée, « c’est la classe », les Néo appellent ça le « second hand ». Sur Queen Street, les franchises tel que Coton On et Jay Jays, pour ne citer qu’eux, assurent un choix vestimentaire pour un prix raisonnable. Les soldes sont omniprésentes : pour deux achetés, le troisième est offert. On trouve aussi deux articles pour le prix d’un et demi. Tout se négocie, mais il faut manier la langue… Le coin le plus stylé vers Queen Street reste High Street. Vous trouvez un ensemble de boutiques spécialisées dans la chaussure, la casquette, les lunettes, etc. De quoi devenir fou. Pas très loin, dans Vulcan Lane Street, se situe Cassette Nine, un bar avec une déco bien rétro, laissant place aux postes VHS et cassettes des années 80 et 90. La surprise de ce voyage, à notre grand plaisir, fut de voir THE MAGICIAN mixer, venu directement de France pour ce club néo-zélandais. Une soirée « magique » pourrait-on dire…

- 35 -


En revanche, tout ne se situe pas sur Queen Street. La zone la plus commerciale se situe vers Newmarket, où vous pourrez encore plus chiner et trouver votre bonheur. K-Road et Ponsonby regroupent tous les ingrédients manquants de Queen Street. Le district de K-Road propose bars, tatoueurs et friperies à gogo avec toujours cette touche anglo-saxonne comme ils savent si bien le faire. Deux rues actives sur la longueur. Ponsonby, c’est notre quartier favori, celui où l’on se sent bien. De petites maisons sympathiques entourent ce quartier. Des bars à café, des hamburgers faramineux et des friperies de jeunes créateurs.On vous conseillera de ne pas manquer CONCH, disquaire pointu de tous styles, sweet à écouter.La pizzeria Il Bucco,où plats traditionnels et cuisine originale se confondent. Le Ponsonby SOCIAL CLUB, un lieu rempli de personnalités en tout genre. Une ambiance cool et agréable, de l’urbain clean au Old Rock. Parfait pour recommander à boire. Le point classe, c’est le barbecue dans la cour, c’est le top. DJ sélectionné en fonction de l’ambiance. C’est propre, classe et convivial.

Le 26 et 27 novembre 2011 se déroulait le Salon du tatouage à Auckland. Une aubaine pendant notre passage. Petite session obligatoire. Ici personne n’a honte de son tatoo et surtout il ne caractérise pas un âge spécifique. De 18 à 99 ans, tout le monde y passe. Des ambiances différentes et des tatoueurs venus de différents endroits de l’Océanie. À ce que l’on pourrait croire, ce salon était plus destiné à l’expo qu’à l’application des aiguilles sur le corps. Des tatoueurs réputés montrent leurs books, prennent des réservations. On peut y acheter des affiches, des cercueilspersonnalisés,dumatosproetmêmedesproduits capillaires. Le son est bon, l’alcool est autorisé car le bar est ouvert. Pas de débordements, le sourire est de mise et la journée passe très rapidement. On repartira sans s’être fait dessiner sur le corps mais avec beaucoup d’idées en tête. Une chose est sûre, les Calédoniens n’ont rien à envier aux tatoueurs de Nouvelle-Zélande. Chez nous, la qualité est aussi présente !

- 36 - nmamagazine.com


Un périple dans la ville d’Auckland, c’est un bol d’air frais, un melting-pot. Une population active, touchée malheureusement aussi par la crise, mais qui ne s’arrête pas pour autant d’avancer. Des spectacles, des comedy bars, des boutiques branchées, des breakfasts merveilleux et des produits de qualité (avec des avocats toute l’année pour 0,99 $). Ce qui qualifie la Nouvelle-Zélande comme l’un des pays les plus agréables à vivre dans le monde actuellement, c’est aussi sa faculté à apprécier l’autre, tout en conservant sa culture. Il ne faut pas croire que vous ferez fortune demain, mais si vous y habitez, vous pourrez facilement profiter des paysages magnifiques et couper avec la grande ville à certains moments (et vice versa). Conclusion de notre périple… Les Kiwis sont des gens formidables. Ils ont un côté propre à la population des îles, ce côté zen que l’on aura du mal à retrouver dans le monde entier.

Conclusion de notre périple… Les Kiwis sont des gens formidables. Ils ont un côté propre à la population des îles, ce côté zen que l’on aura du mal à retrouver dans le monde entier. Polis et accueillants, propres et distingués, les Néo-Zélandais nous confortent dans l’espoir d’une Calédonie prometteuse. Même si avec le temps les vrais Maoris tendent à disparaître, la cohabitation est bien ancrée. Nous ne dirons pas que tout est beau et rose chez nos voisins mais ce n’est pas notre rôle de soulever ces points. Notre but était d’observer tout ce que nos amis Néo-Zélandais faisaient correctement pour le transmettre aux Calédoniens, car c’est cela aussi un pays qui évolue, savoir s’imprégner de ce qui est bon ailleurs.

On remerciera MR HAIRWALK et sa femme, qui nous on soutenu pendant ce voyage et nous ont emmenés là où il fallait quand il le fallait.

Ce voyage a pu être réalisé dans le meilleur des conforts grâce à l’agence Mirage Voyage.

- 37 -


- 38 - nmamagazine.com


- 39 -


Stylisme par Isabelle Putz, photos de Kristofer Alexandre et maquillage sublimissime. Modèle : Loreleï

Mango

Optique Betrancourt

Carré Saint Hubert

39, Rue Sébastopol

Centre Ville

Centre Ville

Tél : 238 300

Tél : 275 853

- 40 - nmamagazine.com

Salopette Short en Jean 9490 F Chemise Carreaux 4990 F Chaussures compensé Rouge 8490 F

Moments d’une calédonienne


SĂŠance rue sans make-up.

- 41 -

Salopette Short en Jean 9490 F Chemise Carreaux 4990 F Chaussures compensĂŠ Rouge 8490 F


- 42 - nmamagazine.com Lunette de vue Prada 23 900 F (OPTIQUE BETRANCOURT)


Lunette de vue Prada 23 900 F (OPTIQUE BETRANCOURT)

Nous remercierons Jean Bruce, Rose, Océania et toute la famille pour leur présence.

- 43 -


- 44 - nmamagazine.com


secret diary Moments d’une calÊdonienne

- 45 -


- 46 - nmamagazine.com


Body Mango 5 290 F

Merci au Meridien NoumĂŠa.

- 47 -


- 48 - nmamagazine.com


- 49 -


TENDANCE

Feel like a DS Nostalgie d’une époque Stylisme par Isabelle Putz, photos de Kristofer Alexandre et maquillage sublimissime. Modèle : Nina

Hélianthe

Etam

42 Ter Rue de Verdun

34 Bis Rue de l’alma

Centre Ville

Centre Ville

Tel 282 935

Tel 282 885

La Funky Fripe

Jennyfer

33 Rue Jean Jaurès

22 Rue de l’alma

Centre Ville

Centre Ville

Tel 740 331

Tel 255 202

- 50 - nmamagazine.com


Robe petit pois : 1600 F ( Funky Fripe ) Bandeau : 800 F ( Funky Fripe )Boots : 7290 F ( Jennyfer ) Plume : Accessoire Urban

- 51 -


- 52 - nmamagazine.com


- 53 -


Gilet : 6600 F ( Etam )Sac Cuir : 24 000 F Bague Pylone : 3950 F ( HĂŠliante )

- 54 - nmamagazine.com


- 55 -


- 56 - nmamagazine.com


- 57 -


Veste Bauta (Collection perso FUNKY FRIPE)

- 58 - nmamagazine.com


Merci à Mr et Madame Tillier de leur générosité ainsi que de cette sublime voiture.

- 59 -


- 60 - nmamagazine.com


Sur le Caillou. Designer en herbe. Texte de Marie Den Hondt

Barbara a 31 ans et une petite fille d’un ans et demi. Après des études à Bordeaux en langues puis à Toulouse en Tourisme, elle a travaille dans la culture, passant de la danse au théâtre et puis à la musique classique, d’abord pour un festival dans le Tarn puis 4 ans pour l’Orchestre National d’Ile de France à Paris. Pour ses 25 ans, sa mère lui offre une machine à coudre avec laquelle elle peut exercer sa passion de toujours pour la couture. Elle commence à faire des vêtements, des sacs puis des objets déco et des accessoires divers pour les enfants durant sa grossesse. En 2011, une envie d’ailleurs emmène la petite famille à Nouméa où elle commence son blog couture, www.surlecaillou.com. Elle réalise des objets et accessoires sur mesure, en fonction des envies de tissus, de matières et de coloris, propose des apéros couture pour discuter de tout ça, entre autres… surlecaillou.com

- 61 -


Illustration et texte réalisés par Gaëlle le Flochmoen

- 62 - nmamagazine.com


Lou M. Tunique bleue :4 550 F (Hip-Up)

- 63 -


L’univers de Zoe Portrait

Gaëlle Le Flochmoën est diplômée en « Arts et Techniques de la mode » à Esmod International Paris. Elle a également suivi une formation en Arts Plastiques à l’école d’art de Kowekara puis, en Arts Appliqués au Lycée Léonard De Vinci.

Vous avez des rêves, des projets fous ? Celui qui me tient le plus à cœur est d’ouvrir une « boutiqueatelier » avec d’autres créateurs afin d’échanger, partager et d’enrichir notre savoir faire. Depuis 2007 à Nouméa, elle est propriétaire et créatrice Quel type de gens voulez-vous séduire avec vos créations ? d’une marque de prêt-à-porter local «  Lagoon Spirit  » et Surtout ceux qui n’y sont pas sensibles à la base. A partir du propose différents motifs et logos calédoniens à appliquer moment où j’obtiens une réaction, que celle-ci soit positive sur divers supports textiles. Gaëlle travaille également dans ou négative ; c’est gagné ! l’enseignement public depuis 3 ans, en tant que professeure Qu’est-ce qui vous fascine ? qu’est-ce qui vous inspire ? en Arts Appliqués au Lycée et en Arts Plastiques au Collège. La nature et les gens. La nature me donne toutes les formes, les matières, les textures et les gens m’inspirent au travers Enfant, vous rêviez de faire quel métier ? de leur attitude, leur état d’être. Styliste de mode, bien sur ! Toute chose, toute personne, tout objet, toute pensée est Quelle autre expérience de la mode auriez-vous envie de source d’inspiration. goûter ? Quand avez-vous eu envie de vous lancer dans la mode et J’aimerai confectionner des bijoux et plus précisément des pourquoi ? « vêtements bijoux ». Tout a commencé lors d’une expo peinture de Picasso, Dali Quel matériau souhaiteriez-vous expérimenter ? et Miro. Cela fut une véritable révélation de mon besoin de J’aimerai travailler le vêtement tout en lumière avec comme peindre, dessiner et imaginer.J’ai d’abord commencé à imiter base des leds. des tableaux de Dali et Picasso puis je me suis lancé à la re- Qu’est-ce qui est vulgaire ? cherche de mon propre style. Dessiner la mode est arrivé par Cela peut être dans une attitude, le fait de dénigrer une perla suite comme la continuité et j’ai donc choisi de poursuivre sonne et le racisme. mes études supérieures dans une école spécialisée dans le Etes-vous NMA ? stylisme et le modélisme. Affirmatif, je le trouve très inspirant !

- 64 - nmamagazine.com


- 65 -


Communik Le beau de la pub.

PENSEZ-VOUS POUVOIR FAIRE MIEUX ? ENTREZ DANS NOTRE PREMIER ETAT ANNUEL DE LA SAINT-PATRICK ! Agence de publicitĂŠ : Wyse Advertising, USA Directeur de Creation: Lane Strauss Directeur Artistique :Steve Lageson Copywriter : John Trivelli Photographe : Allen Seremak Publication :Mars 2012

- 66 - nmamagazine.com


Yala Yala ! Agence de publicité : JWT, Chennai, India Directeur de Création : Senthil Kumar - Priya S Directeur Artistique : Gous Basha Photographe : Arun Natarajan Post Prod :Sivakumar Publication :Mars 2012

- 67 -


ÉCOLOGIE

Vert Clair

AGRAFEUSE SANS AGRAFE

ÉcoSphère ! Voilà l’objet chic et écolo par excellence. Une petite place dans votre salon fera l’affaire pour l’ÉcoSphère ! À mi-chemin entre l’art et la science, l’Écosphère est un écosystème qui vit et se développe sous vos yeux. Animaux et végétaux s’y côtoient, sans aide extérieure. Tout ce dont ils ont besoin, c’est d’un peu de lumière !

Tout simplement révolutionnaire  ! Cette agraANTI-INSECTE À feuse sans agrafes perULTRASONS met d’agrafer jusqu’à 6-8 feuilles ensemble (perso, Trop de mouches, mous- de vous à nous, nous avons tiques et autres insectes réussi à en agrafer 10, tout à l’intérieur de votre dépend de l’épaisseur de la maison  ? N’utilisez plus feuille). Écologique et écode produits chimiques  ! nomique, vous ne pourrez Branchez ce petit appa- plus vous en passer ! Et oui reil sur n’importe quelle il fallait y penser ! prise et grâce aux ultrasons, il éloignera sensiblement les insectes de votre maison dans un rayon de 50 à 80m². Cet appareil innovant va sublimer votre été !

CRAYONS NEWS D’HIER Un tube avec 12 crayons de couleur fabriqués à partir de vieux journaux chinois. Un condensé de journalisme (censuré), petites annonces et infos du jour recyclées en crayons de couleurs. Des couleurs riches, des crayons faciles à tailler et plus solides que du bois, ces crayons se rangent dans leur tube qui est également en journaux recyclés. Les couleurs et les textes sur les crayons et leurs boîtes sont donc au hasard de la fabrication.

- 68 - nmamagazine.com


MINUTEUR DE DOUCHE Ce sablier / chronomètre de douche totalement étanche vous permettra de sensibiliser l’ensemble de votre famille (et notamment vos enfants) sur l’importance d’économiser l’eau. Fixez-le autour de votre douche à l’aide de la ventouse,lancez le minuteur... Vous avez désormais 5 minutes pour prendre votre douche. Un double challenge vous attend. Serez-vous capable de prendre votre douche en moins de 5 minutes pour économiser l’eau de notre planète et faire baisser votre facture ?

RÉVEIL À EAU Si vous êtes sensible à la cause écologique et que vous avez des posters de Nicolas Hulot partout sur vos murs, vous ne pourrez pas vous passer de ce gadget original. Remplissez-le simplement avec de l’eau, du soda ou tout autre liquide et observez-le s’allumer instantanément. Bluffant ! Vous pouvez donc dire au-revoir à vos piles coûteuses et toxiques pour la planète, le réveil à eau écolo est arrivé !

- 69 -


Romain Sauze CULTURE Photographe

Né en région parisienne à Choisy-le-Roy (94) en 1984, Romain Sauze est passionné par les sports extrêmes depuis qu’il est tout petit. Il découvre également la photo et rêve d’allier les deux en devenant photographe pour les compétitions de surf. C’est ainsi qu’il intègre une école de photo en 2006, la MJM Graphic Design à Paris. Il se spécialise alors, au départ, dans les photos de mode et se fait approcher par La Redoute/Rush Collection pour qui il travaillera durant six mois. Durant quelques années, Romain se laisse porter par la vague, vit de books photos et de portraitsd’inconnus.Parlebouche-à-oreille,ilaégalement travaillé pour Adventice, un autre site d’e-commerce, où on le sollicite pour des photos studios de textile. Ouvert d’esprit, le photographe a essayé de toucher à un maximum de choses, allant ainsi de l’architecture aux insectes en macro en passant par les paysages.

Un jour, Romain décide de bouger en Inde pour y préparer une exposition de portraits, mais en revient frustré de ne pas avoir pris de grands angles pour capter la démesure du pays. Il revient donc en France et économise pour acheter les objectifs qui lui manquaient et repartir en voyage faire de la photo de paysages et de reportage, une étape de plus vers son rêve d’enfant. En 2008, Romain est prêt. Départ pour le Maroc d’abord et la Thaïlande ensuite. Enfin, il débarque en Nouvelle-Calédonie pour la première fois en tant que photographe de l’artiste Zac Harry. Romain se laisse surprendre et s’attache au caillou. Il revient alors 3 mois afin de découvrir un peu plus cette île qui le fait tant rêver, passage lors duquel nous l’avons rencontré dans les locaux du magazine pour partager sa passion. flickr.com/photos/romainsauze/

- 70 - nmamagazine.com


- 71 -


David Guivant CULTURE 7eme Art Scénariste/Réalisateur/ Dessinateur 2D/3D Né en Nouvelle-Calédonie, David Guivant a étudié les Pour l’anecdote, sa vidéo a été diffusée sur le net arts visuels au Lasalle SIA College of Arts de Singapour quatre mois avant la sortie en salle de l’adaptation puis à l’Université Griffith de Brisbane. hollywoodienne. Une fois rentré sur son île, David a travaillé comme Ces premiers essais lui ont d’ailleurs permis graphiste indépendant et enseigné le dessin dans d’intégrer la Digital Animation and Visual Effects différents lycées de Nouvelle-Calédonie. School à l’Universal Studio à Orlando en Floride. Sa passion pour les films et la science-fiction l’ont Durant cette formation, il a par ailleurs travaillé sur un poussé à créer un premier court-métrage intitulé autre projet : « Star Wars : the Solo adventures », un « George Lucas : legend of the force » qui rend film étudiant inspiré de la saga qui a gagné le prix du hommage au créateur de Star Wars et à sa rencontre « meilleur court-métrage d’animation » décerné entre avec Steven Spielberg. En 2005, ce premier essai a autres par George Lucas lors de la 5e convention Star d’ailleurs été sélectionné par la société LucasFilm Wars d’Orlando. France pour être diffusé à la convention Star Wars au Il s’est ensuite attaqué à l’adaptation d’un autre clasgrand REX à Paris. « George Lucas : legend of the force sique du genre, « Capitaine Flam », dont l’action se » a également été mis à l’honneur lors de différentes déroule cinq ans après les événements décrits dans conventions comme lors du « Force IV event » de le roman. Devant toujours faire avec un faible budget, Melbourne. les plans ont été tournés dans une salle de classe du David a aussi dirigé une exposition spéciale « the art Lycée Blaise Pascale de Nouméa en mini dv. of Star Wars » au Science center de Singapour durant laquelle il a pu diffuser son court-métrage et parler Après avoir passé un semestre à enseigner les effets de ses autres projets comme « the prime of the jedi », spéciaux et le dessin à Singapour, David, toujours à une suite à la trilogie Star Wars tournée en Nouvelle- la recherche d’un emploi dans le monde du cinéma Calédonie et incluant les jumeaux Solo (fils de Han et des effets spéciaux, ne perd pas de temps et se Solo). En 2006, il se lance dans l’univers des Marvel en lance déjà dans un nouveau projet : une adaptation du dirigeant et réalisant les effets spéciaux pour « L’invin- cartoon phare des années 1980, M.A.S.K. cible Iron Man », une bande annonce tournée encore une fois sur son île natale avec un budget plus que modeste.

- 72 - nmamagazine.com


- 73 -


Crédits : Romain Sauze

OldIfrika CULTURE Musique Hip-Hop / Ragga / DanceHall

OldIfrika est un groupe composé de cinq personnalités, Tylass (toast et chant), Jyb (rap et chant), Skor16 (beatmaker et rap), Max One (toast et chant) et Selecta Boz (dj), qui se sont rencontrées en 2010. Ils ont été réunis par la passion de la musique, l’envie de produire un son et de former un groupe ayant une identité individuelle et particulière. Leur clip «On reste toujours les mêmes» a été réalisé par Florian Sagez (Lighting Starfish) avec l’apparition des Burnin’Faya Danseurs (Chavi, Aubinhio, Malkom,...). Cette vidéo a été diffusée en avant-première à l’Imprévu et est disponible sur Youtube. Leur premier album est prévu pour le courant de l’année, pour les fêtes. Ils ont également un projet avec Rastea,

le clavier d’Alpha Blondy, qui gère la composition et les versions instrumentales. Ce crew est multiculturel (africain, métisse kanak, tahitien et madinina) et veut représenter un maximum de territoires. Ils posent sur des flows hip-hop, reggae, dancehall, soul… Ils composent d’ailleurs en plusieurs langues (le français, le créole mais aussi l’anglais) et ont dernièrement fait la première partie de Gyptian, Appolo J, Jah Mason, Tiwony… Mais ils ont également fait pas mal de live sur différents spots de Nouméa comme le Flex, l’Imprévu,la MareauDiable…Sans prise detête,OldIfrika dégage une bonne philosophie : prendre les bons côtés de la vie de tous les jours, et tout ça avec une touche d’autodérision. Good philosophie…

facebook.com/oldifrika soundcloud.com/oldifrika

- 74 - nmamagazine.com


- 75 -


Jess Delgado CULTURE Musique Pop/Soul/Rock

Née et ayant grandi à San Antonio, Jess Delgado a commencé la musique en jouant du violon dans l’orchestre de son école. Mais sa réelle passion est le chant qu’elle pratique depuis qu’elle a cinq ans sans avoir suivi de cours.Par contre, ce n’est qu’au lycée, qu’elle rejoindra la chorale. Soutenue par sa famille, elle suit un stage d’été en 2006 au Berklee College of Music, ce qui sera pour elle une révélation et la poussera à envisager la musique comme une façon de gagner sa vie. Elle y fera d’ailleurs toute sa scolarité, de 2007 à 2011. Elle le décrit comme la meilleure expérience de sa vie : « j’ai pris confiance en mes talents de musicienne et

acquis de nouvelles compétences ». C’est ainsi durant cette période qu’elle écrira son premier EP qu’elle enregistra à Los Angeles. Pour le moment, Jess prépare son nouvel album, travaille sur des collaborations avec les personnes rencontrées à Los Angeles ainsi qu’un EP français-américain avec son petit ami et co-auteur, Julien Machet. Cette jeune artiste trouve son inspiration dans l’art, la littérature. Elle trouve aussi réconfort et influence dans le travail d’autres artistes comme Fiest, M ou Inara George. Inspiration qu’elle espère un jour devenir pour d’autres chanteurs. www.jessdelgado.com

- 76 - nmamagazine.com


- 77 -


Lana Del Rey CULTURE Musique Pop/Soul/Rock

Elizabeth Grant est née à New York et a grandi à Lake C’est par le biais du clip de « Video Games » — réalisé Placid, dans l’état de New York. Elle est la fille de Rob par ses soins — que Lana Del Rey est l’objet d’un buzz Grant qui gère des noms de domaine sur le net. sur les réseaux sociaux à l’automne 2011. En octobre 2011, elle vit à Glasgow. Elle a pris son nom Cette chanson fut nommée « meilleur nouveau morde scène suite à un premier album qui n’est jamais ceau » par le magazine Pitchfork. NME et Magic ont sorti du tiroir d’un producteur. placé le single en tête de leurs classements des meilSes directeurs artistiques voulaient un nom évoquant leurs singles de l’année 2011. le glamour hollywoodien, en parfait accord avec son Le clip de Video Games a dépassé, avant la fin de style de musique ; c’est la combinaison du prénom de l’année 2011, les quinze millions de vues sur YouTube. l’actrice hollywoodienne Lana Turner et de la Del Rey, On peut l’entendre dans un épisode de la série Ringer voiture typique des années 50 fabriquée par Ford. On et Gossip Girl sur The CW. Le 21 septembre, à la Box à dit de son univers musical qu’il se rapproche de celui New Yor, Lana Grant fait sa première scène. Son predes films de David Lynch. mier single produit par Stranger Records, comprenant En 2009, elle a enregistré un maxi intitulé Kill Kill, sous les titres Video Games et Blue Jeans, sort en vinyle le le nom de Lizzy Grant. En 2010, elle enregistre l’album 10 octobre 2011 et en numérique le 11 du même mois Lana Del Ray avec le producteur David Kahne à la aux États-Unis. Les billets de son concert à Londres se console. Le disque ne fait pas de bruit et Lizzy Grant sont d’ailleurs arrachés en une demi-heure... décide de devenir définitivement Lana Del Rey. www.lanadelrey.com

- 78 - nmamagazine.com


- 79 -

*Citation de Marcel Proust - Photos : E. Dell’ Erba / E. Aubry - Postprod : David Mugnier


Estate CULTURE Musique Electro / Nu Disco

Estate est un groupe électro formé par deux amis de Minneapolis obsédés par l’idée de combiner des bruits organiques à des bruits synthétiques et à des rythmes dansants. Depuis 2002, ils ont équipé chambres et soussol de matériel hi-fi et ont commencé rapidement à se produire en concert, à la télévision… Pour le moment, le duo partage son temps entre les enregistrements, les dj-set, la production de clips musicaux, des concerts ainsi que de multiples passages en direct à la télévision. Leur dernière actualité, l’EP Nuclear City, est sorti sous l’incroyable label anglais, Mullet Records.

Déjà bien reçu par le public international de Mullet, le duo veut continuer sur cette voie aux États-Unis. Pour accompagner cette dernière sortie, Estate travaille aussi sur divers remix pour des artistes du même label. Leur première sortie, The Vaction, couvre différentes sortes d’électro : du plus tranquille au plus dance. Inspirée de groupes comme Hall & Oates, ZootWoman, Daft Punk et Cut Copy, leur musique est sympa et pleine d’énergie. En concert, ils mêlent sons de synthétiseurs, de guitare, de batterie au chant, le tout synchronisé avec des vidéos et des animations. http://vimeo.com/estate facebook.com/EstateMusic

- 80 - nmamagazine.com


- 81 -


- 82 - nmamagazine.com

Crédits : Anaïs Southiphong


Thomas Barrandon CULTURE Musique Electro / Nu Disco

Poussé par son frère aîné, Thomas Barrandon commence Le label fait parfaitement son travail : la communication la batterie à 13 ans en montant des groupes de Punk/ est propre, les morceaux tournent sur les radios itahardcore. En 2007, Thomas craque lors du concert de liennes et les DJ jouent même ses morceaux en boîte de Daft Punk avec Sebastian et Kavinsky en première partie. nuit. Touché par la musique de ce dernier, il fonce sur le net pour trouver plus d’infos sur ce type de son. L’influence En 2011, fini #125, Thomas Barrandon reprend son vrai musicale commence, Valerie, OUtrunners, College… font nom. Des propositions arrivent et Thomas apparaît sur découvrir à ce fan de métal une facette de l’électro autre l’EP d’Embryonik (Sky Scraper) avec un remix d’ « Elevaque Daft Punk, Chemical Brother… cet ancien étudiant en tor ». graphisme et communication est alors impressionné par ce qu’il a découvert et comprend qu’il devra bosser dur. Entre-temps, «  Hobo with a shotgun  », une comédie/ Hiver 2007, inspiré par les films des années 80, il planche film d’horreur, sort en DVD. La bande originale lui plaît et à fond sur la composition. Quand on lui demande ses Thomas la remixe. Le réalisateur Jason Eisener, grand fan références, ce passionné de musique de films nous parle de Valerie, le remarque et le publie sur son Tumblr « Welcome to fuck town ». Un moment d’enchantement pour de Carpenter, Brad Fiedel, Ennio Morricone… ce fan de cinéma mais aussi une façon de plus de se faire Durant l’été 2008, Thomas rejoint un collectif d’artistes connaître. nommé Low Bit Revolution, des passionnés de musique électronique avec des sonorités 8-Bits avec qui il sortira Après avoir fréquenté Pyramid pendant deux ans, Thoquelques morceaux. Mais voir d’autres artistes sur scène mas décide de monter un projet avec lui  : une vision lui donne envie de se faire connaître individuellement. Il nouvelle d’une thématique musicale autour du morceau décide alors de sortir son premier EP en téléchargement « Destiny », sorti pour Noël. Un cadeau qui a su ravir un gratuit. En ressort «  Escape from Earth  », inspiré du bon nombre d’admirateurs puisqu’il est en libre télécharpremier Tron avec des sonorités plus Gluth et des sons gement. saturés. Ce titre est un hommage à Carpenter et sa suite, « Escape from New-York » et « Escape from L.A. », dont le Si on parle projet, Thomas nous confie un emploi du temps bien remplie : sa présence sur le prochain album dernier épisode n’a jamais vu le jour. de remix de Pyramid, un nouvel EP gratuit avec des Un an plus tard sort son premier album, «  The Quiet sons hip-hop classique, trip-hop, rock… et des exclus à Earth », dans un style plus disco et happy, inspiré cette découvrir ! Suivra aussi la BO d’un film pour le courant fois d’un film passé inaperçu «  Le dernier Survivant  ». du mois d’avril 2012 ainsi que son deuxième album sorti Pour le coup, il pousse la communication et l’envoie avec le label Sauroid (sortie début 2013). Confidence à quelques labels. Les blogs suivent le mouvement et pour confidence, Thomas nous parle aussi d’un projet créent le buzz. Thomas se fait alors un petit nom autour personnel, «  You cross the line  », sur lequel il travaille toujours. Une année qui s’annonce donc florissante pour du pseudo 125#. ce jeune artiste particulièrement cool. On ne lui souhaiPour avoir un Feedback, il envoie ses pistes à un label tera que du bon… italien, Sauroid, qui accroche tout de suite. Il signera soundcloud.com/thomasbarrandon pour un nouvel album, compil des deux précédents, de [1] Jasoneisener.tumblr.com douze morceaux et un remix reprenant le premier nom, « Escape from Earth » qui lui tenait à cœur. [2] soundcloud.com/thomasbarrandon/destiny-part-i [3] soundcloud.com/you-cross-the-line

- 83 -


La Femme CULTURE Musique Electro / Rock La Femme est un groupe français fondé par Marlon et Sacha, deux amis d’enfance originaires de Biarritz, puis rejoints par Noé, Sam et Clémence. Mais La Femme n’est pas un groupe conventionnel et cette composition de base change régulièrement pour accueillir jusqu’à 9 membres selon les concerts.

De retour chez eux, ils commencent à avoir du succès, enchaînent quelques dates en France et surtout sont demandés par différentes maisons de disque, mais rien n’est signé.

Provocatrice, la pochette de leur EP, s’inspirant de « L’origine du monde » de Gustave Courbet, sera Comme le succès ne s’attend pas, le groupe a forcé la d’ailleurs censurée. Ce premier EP baptisé porte des États-Unis avant même d’être connu chez simplement La Femme, enregistré chez Third lui. Après quelques coups de fils passés et plusieurs Side, compte 4 titres et est un des événements de mails envoyés, les voilà débarqués sur la côte Ouest l’année 2011. Quant à leur premier album, ils l’ont où ils abusent de leur French Touch, armés de leurs enregistréeux-mêmesetsepréparentàletesterlorsd’une chansons en français et de leurs bérets. Mais ça marche. nouvelle tournée américaine. Et si le logement se fait souvent en échangeant une nuit Certains parlent de révélation, d’avenir du rock français, contre quelques crêpes, 22 concerts s’enchaîneront alors que d’autres sont totalement hermétiques, mais en durant les trois mois passés sur le territoire, avec à la tout cas La Femme a un style bien à « elle », s’inspirant clef des propositions pour le futur. de la cold wave de Taxi girl avec une touche de surf. lafemmeressort.bandcamp.com facebook.com/lafemmeressort

- 84 - nmamagazine.com


- 85 -


- 86 - nmamagazine.com


Guts CULTURE Musique Soul / Hip-hop / Electronique

Lorsqu’elle décida de récompenser chaque bonne note de son fiston par un disque, la mère de Guts ne soupçonnait certainement pas la gravité de ses actes. Elle rêvait son fils dans de glorieuses filières étudiantes ? Elle le poussera en fait malgré elle vers une addiction dont on ne se défait jamais : la musique. Vague passe temps pour certains, elle sera pour Guts une passion dévorante, une mine sans fin à explorer toujours un peuplus profondément avec parfois le bonheur de tomber sur une galerie inexplorée depuis des décennies. Gamin à la tête d’une collection de disques conséquente, c’est presque naturellement qu’adolescent il tombe dans le Hip Hop. Le choc majeur et décisif a lieu à la fin des années 80, quand il enjambe l’Atlantique pour effectuer son pèlerinage de B-Boy à New York. Happé par la force de percussion et l’énergie de la ville, Guts ajoute son nom à la longue liste des victimes du cataclysme culturel et s’empiffre de ce son aujourd’hui étiqueté old-school décoché par une côte Est alors maitresse toute puissante du rap-game : KRS ONE, EPMD, Eric B. & Rakim, tout cela ne serait bien sûr pas complet sans les prophètes de la rage Public Enemy. Le ver est dans le fruit. D’abord dj puis beatmaker après l’achat du kit de base Atari 520 ST-Ensoniq EPS-SP- 1200, Guts et une poignée d’amis mettent sur les rails un groupe Simple & Funky : Alliance Ethnik. Fraiche et dansante, la recette cartonne et propulse leur premier album dans d’ahurissantes sphères de ventes à six chiffres, de heavy rotations radiophoniques et de tournées sold-out. Guts semble alors être le détenteur d’une potion pour faire du hit funky à la chaîne. Une facilité qu’il n’utilisera pourtant pas en dépit des rappers qui viendront tambouriner à sa porte pour avoir eux aussi leur prod fructueuse. Sorti en 1998, Fat Come Back, le retour de l’Alliance, ne réitérera pas le score de son prédécesseur, précipitant la fin du groupe. Mais pas celle de Guts qui, pendant toutes ces années, aura peaufiné sa formation aux côtés des Bob Power, Rahzel (The Roots), De La Soul, Common ou encore Biz Markie Début des années 2000, aucun ordinateur n’a buggé, le grand chaos Y2K n’a pas eu lieu et Guts est toujours dans la partie.Faster Jay,son compère des années Alliance a monté Kif Records et c’est par cet intermédiaire qu’il va bosser avec une branche parallèle du rap français : les Svinkels, les Rieurs, les Sages Po et surtout Big Red. Avec cette moitié de Raggasonic, il découvre la Jamaïque, l’île de la Caraïbe agira sur son cerveau avec la même

puissance que Big Apple à la fin des années 80. Choc culturel, rencontres et collaborations inouïes (Anthony B, Michael Rose, Sugar Minott...), ouvertures vers de nouveaux territoires musicaux. 2007 marque le premier tournant majeur : jusque là Parisien,il met le cap sur Ibiza.Pas celui des clubs...C’est là que seul avec sa meilleure amie la MPC 4000 et ses précieux vinyles, il concocte son premier album solo Guts Le Bienheureux Arrangements réduits et boucles entêtantes, beatmaking pur et dur. Pete Rock, DJ Shadow, Dan The Automator, RJD2, DJ Premier, Jay-Dee ou encore Danger Mouse ne sont pas très loin... Sortie sur le label anglais Wax On Records (crée par DJ EASE de Nightmares on wax) , cette plaquette de petites gélules instrumentales euphorisantes lui donne une visibilité internationale portée par And The Leaving Is Easy et son riff de cuivres mariachi. La suite de l’histoire emprunte les chemins de l’autoproduction quand en 2009 il lance son propre label Pura Vida Music sur lequel parait Freedom, son deuxième album. Masterisé par John Dent (Marley, Motörhead…), le double vinyle à la pochette sombre créée par le graphiste Mambo révèle un Guts devenu sans limite dans ses inspirations. Loin du classique trident SoulFunk-Jazz, son champ d’échantillonnage s’exécute sur 360°, s’évade vers les pays de l’Est ou plus simplement se recentre sur du local comme cet emprunt vocal à Christophe. Plus structurées, lardées de samples subliminaux, dessinant des reliefs doux ou plongeant vers des limbes ténébreux, les productions made in Guts s’étendent désormais au-delà de 3 minutes et lui permettent d’aller caresser des tympans autres que ceux forgés sur du Hip Hop. Le EP Rage Against My Computer en 2011 marquera la fin de la parenthèse do it yourself mais surtout l’arrivée sur Heavenly Sweetness pour la sortie de Paradise For All. Le paradis pour tous, la promesse est alléchante. Mais pas insurmontable pour un Guts qui sur onze titres s’emploie à honorer son engagement. L’enfer s’étend sur plusieurs niveaux, le paradis aussi. Celui de Guts passe par un kaléidoscope d’ambiances, de sensations et d’émotions qui ne se répètent jamais deux fois. Rythmes juteux dorés au soleil de son île des Baléares, films de gangsters Italiens 70’s, pur Hip Hop aux beats ultra-fat ; la mélancolie sous cordes et les claviers nostalgiques côtoient sans incohérence le reggae-soul punchy au riddim vrombissant quand les arrangements timides restés dans le fond du mix ne s’apprivoisent qu’après écoutes au casque prolongées. Paradise For All, la seule promesse qui sera tenue en 2012

soundcloud.com/thomasbarrandon [1] Jasoneisener.tumblr.com [2] soundcloud.com/thomasbarrandon/destiny-part-i [3] soundcloud.com/you-cross-the-line

- 87 -


Romain Arguence CULTURE Artiste / Peinture

Romain Arguence est né à Paris en 1984. Baigné dans une famille d’artistes créateurs, il s’inspire naturellement de la culture urbaine pour exprimer son propre style. Après des études d’Arts Appliqués et de design d’espace, il décide de se consacrer à ses passions, le dessin et la peinture. Il suit une formation de tatoueur et s’implique dans la peinture et l’art urbain à paris. Depuis près de 2 ans, en Nouvelle-Calédonie, Romain partage et initie les plus jeunes à sa passion en donnant des cours d’art urbain et en encadrant des stages pour les enfants et les ados. Il se définit lui-même comme un « artiviste urbain ». Dans ses œuvres, il mêle son expérience d’artiste de rue à ses inspirations pour créer des tableaux abstraits.

Ce passage de l’art de rue à la peinture purement abstraite est le fruit d’une longue maturation et d’une intense réflexion théorique fondée sur son expérience personnelle. Ses compositions comportent des masses colorées très expressives qui se combinent entre elles, se superposent et se chevauchent de façon très libre pour former des toiles d’une force extraordinaire. La structure de chacun de ses tableaux est unique et résulte d’une intuition mais aussi de divers comportements de la couleur. Chaque mouvement de pinceau, chaque goutte de couleur projetée est réfléchie de façon intense, ce qui transforme chaque composition en une création pure. Romain considère les couleurs comme des sentiments et sa peinture comme un processus amenant la sensation. Il voit l’art abstrait comme un « langage visuel ». «De l’art urbain à l’art contemporain» Le jeudi 15 Mars, à partir de 18h , au centre Culturel du Mont Dore

- 88 - nmamagazine.com


- 89 -


Selecta CULTURE

ALBUM SKIP THE USE « Can be Late « L’année 2012 s’annonce sous de bons auspices pour les rockeurs de Skip The Use. Leur nouvel album, « Can be Late «, est dans les bacs et le groupe démarre une tournée française qui s’annonce pêchue ! Après un premier album éponyme auto-produit et un EP de 5 titres, « Sounds Of The Shadow «, le groupe formé en 2008 sort un nouvel opus. Rock survolté, influences punk, « Skip The Use « séduit le public et les critiques. Nommés dans la catégorie révélation scénique des Victoires de la musique 2012, le groupe aura l’occasion de démontrer au public qu’ils peuvent dynamiter une scène lors d’une tournée marathon à travers la France. ALBUM SÉBASTIEN TELLIER « My God is Blue « Qui arrêtera Sébastien Tellier dans sa quête du Graal intergalactique ? Le grand prêtre de l’alliance Bleue, dont le nouvel album « My God is Blue « sort finalement le 23 avril, a désormais tout le temps de préparer sa venue sur terre comme il se doit. Avec un album attendu, rétrogroovy-kitsch dans l’esprit, il devrait convertir de nouveaux adeptes.

ALBUM GROUNDATION « Building an Ark « Considéré comme le meilleur groupe de la scène reggae actuelle, les virtuoses californiens reviennent sur les scènes européennes avec un 7ème album qui se nomme « Building an Ark « qui sortira le 20 mars prochain. Leur reggae pur souche, mâtiné de somptueuses colorations jazzy a abouti à la création d’un son unique et puissant que l’on pourrait définir comme du reggae progressif. Groundation est considéré comme un groupe à part dans le reggae. ALBUM VCMG « Sssss « Voilà deux personnes qui n’ont plus rien à prouver. Martin Gore, leader de Dépêche Mode et Vince Clarke, estampillé Erasure, se sont pourtant dit qu’il était temps pour eux de se réinventer. Des synthés analogiques, des boîtes à rythmes et un levier de vitesse branché sur la 5ème : voici, VCMG, qui n’a rien à voir avec ce qu’ils ont pu faire auparavant. À Tsugi, on reste encore interloqués, mais une chose est sûre, c’est une prise de risque salvatrice et sans précédent. Jetez donc une oreille à « Ssss «, ce premier album flamboyant.

ALBUM SCARECROW « Evil & crossroads « Une voix torturée et sa guitare excentrique, une platine dans une valise et son joueur de mots, un duo basse-batterie dégoulinant de groove. Scarecrow plante son décor et pulse une fusion improbable entre la musique Blues et le Hip-Hop. Un nouvel album est prévu pour mars 2012, les anciens du groupe Syncopera continuent de créer des liens privilégiés avec leur public.

- 90 - nmamagazine.com


lissage Nouveau

100% kĂŠratine tous types de cheveux

WE

YOUR HAIR

! Sur RDV

23 30 18 20, rue Jules Garnier Baie des Citrons Parking MV Lounge - 91 -


- 92 - nmamagazine.com


- 93 -


- 94 - nmamagazine.com


- 95 -


- 96 - nmamagazine.com


- 97 -


- 98 - nmamagazine.com


- 99 -


HI-TECH

CLAVIER VIRTUEL LASER BLUETOOTH

MASQUE PHOTO-VIDÉO Ce masque de plongée permet de capturer des photos et vidéos directement sous l’ eau grace a son objectif de 5 millions de pixels situé au dessus du nez et ce jusqu à 30 mètres de profondeur, il est utilisable dés l’ age de 8 ans grace à sa sangle réglable. Il est alimenté par deux piles de type AAA, sa mémoire interne et de seulement 16 MO mais il vous sera possible d’ augmenter sa capacité en y ajoutant une carte mémoire SD. Une fois les photos ou vidéos sous marines prises, le transferts des données vers le pc s’ effectuera par cable usb.

Vous manquez de place sur votre bureau? Pourquoi ne pas commencer par vous débarrasser de votre clavier en le remplaçant par un clavier virtuel?! Grâce à cet accessoire , il est possible de projeter un clavier virtuel sur son bureau. Ce, via une connexion Bluetooth ou via le port USB. Ce clavier virtuel laser facilite davantage la saisie comme si l’on travaillait aisément sur un clavier physique depuis son bureau. Idéal pour rédiger un mail ou saisir un document texte assez long.

TEE SHIRT LED Comment communiquer vos envies, votre humeur du moment, ou tout simplement vos sentiments ou votre dernier coup de coeur ? Simple, il suffit de l’afficher sur son tee-shirt Vous pourrez aussi choisir la vitesse de défilement, l’intensité lumineuse et des effets d’apparition du texte !(clignotant, défilant de la droite vers la gauche, du haut vers le bas statique, etc...)Votre tee-shirt LED peut stocker jusqu’à 2056 caractères ASCII sur 6 pages !

UN RÉVEIL GADGET QUI ESPIONNERA À VOTRE PLACE Ce réveil dispose d’une caméra intégré, ainsi dés lors que la mise en marche est activé, il enregistre tout les moindres détails dans l endroit ou il est placé. Il retransmet les videos (avec leur son) jusqu à une portée de 30 mètres à travers les murs a son récepteur qui lui peut être branché sur n’importe quelle source (pc,tv,enregistreur...). Bref c est le gadget d espionnage idéal pour les couples qui ne se font pas confiance et qui veulent avoir la certitude qu aucun acte d infidélité se déroule dans leur chambre.

- 100 - nmamagazine.com


L’ASPIRATEUR KOBOLD L’aspirateur Kobold est un produit du groupe familial allemand Vorwerk fabriquant des produits haut de gamme comme le Thermomix. Kobold est un produit complet car fourni avec une panoplie d’accessoires et ultra performant tout en étant silencieux. Ce balai électrique est léger, compact et se faufile partout. Il nettoie tous les types de sols sans eau ni produit et leur redonne leur patine naturelle. Son brosseur électronique nettoie les tapis, moquettes, matelas et couettes en profondeur quelle que soit leur épaisseur, ce qui permet de réduire considérablement les allergies. Vorwerk fait sans arrêt évoluer ses produits en inventant de nouveaux accessoires. Le dernier en date est le « Vit’clean » qui permet de nettoyer les vitres sans laisser de traces tout en déposant un film protecteur. Renseignements au 236 903 ou directement à l’agence Thermomix(Val Plaisance).

- 101 -


edito

Never give up ! ze ours. Directeur de publication : Kristofer Alexandre +687 921 667 - kris.alexandre@gmail.com Rédacteur en chef : Marie Den Hondt +687 839 583 - alexispstr@gmail.com Responsable Commercial : Isabelle Putz +687 74 57 14 - isabelle.putz@gmail.com Gaëlle Guyard +687 91 95 46 - gaelle.guyard@gmail.com Rédaction : Kristofer Alexandre Marie Den Hondt Oona Fichet Correction : Marie Maritan (MBM consulting) marie@mbm.nc Maquette : Shut-up&Obey! - SU&O! Ce Numéro est imprimé par la société GRAPHO PRINT. Dépôt légal à parution - issn 2108-8330 Nous Mais Ah! est édité par Shut-Up&OBEY!

www.nmamagazine.com

6 rue Louis Forest Trianon, Nouméa. +687 23 85 81 - R.C.S 025956.001 www.nmamagazine.com

« Ne rien lâcher » est le maître mot de cette rentrée. Malheureusement, la vie est ainsi, tout est fait pour ne jamais cesser de se battre, dans l’espoir de s’en sortir, d’y arriver, de réussir... Est-ce que nous le méritons  ? Je ne sais pas si nous sommes à même de vous le dire, mais nous avons généralement tout fait avec le cœur. Vouloir faire vivre ce support pour que la Calédonie respire. Qu’elle montre de quoi elle est capable, ce potentiel mal exploité par des dirigeants peut-être un peu trop capitalistes ou faussement ignorants. Rien à faire des copieurs frustrés de ne pouvoir arriver à nous imiter. Si nous avons résisté pour faire vivre ce que nous aimons, c’est que nous ne sommes pas prêts de mourir. Si nos idées et notre graphisme inspirent d’autres, tant mieux. Notre âme, elle, n’a pas été vendue au diable. Nous parlons haut et fort à tous ceux qui ont vécu difficilement 2011, à tous ceux qui comprennent notre philosophie, à tous ceux qui n’attendent qu’une chose… que l’on casse tout ! Du coup, on revient en force avec des nouvelles idées, une créativité propre à 2012. 2012, l’année de révolution que certains qualifieraient de confirmation. Ceux qui me lisent actuellement seront contents de savoir que le magazine a encore évolué, que nous faisons en sorte, même si l’équipe bouge, de le faire grandir dans le bon sens. Ô combien cette année va être décisive pour la plupart d’entre nous. Ô combien nous allons devoir donner nos dernières ressources pour terminer d’accomplir notre expérience et faire en sorte d’exprimer ce que la Calédonie souhaite et espère ! Nous tâcherons de continuer à être la passerelle entre les milieux sociaux. Pas de différence entre les riches et les pauvres. Un seul mot : CULTURE Urbaine. Explication pour nos concurrents « FAN » et pour les plus médisants  : la culture urbaine ne s’invente pas, elle est issue des mélanges et des différences culturelles qui nous relient ici en Calédonie. Elle a démontré plus d’une fois qu’elle possède de très mauvais côtés ,c’est vrai; mais elle n’est pas sans qualités, au contraire. La culture urbaine a réussi à faire chambouler des habitudes et des mœurs. Elle a permis d’ouvrir l’esprit et de rapprocher les citoyens. Nous amenons une pierre à l’édifice Calédonien. Nous ne sommes qu’acteurs de ce pays. Notre but est de rapprocher les personnes positives du caillou, qui regorge d’un potentiel que peu de pays actuels possèdent. Donc Calédoniens, Nous Mais Heins, Îliens, levez-vous, battez-vous pour montrer de quoi est capable le peuple. Si la Calédonie vit, à l’heure actuelle, c’est grâce à vous ! Et ça, personne ne peut l’empêcher… Au contraire, nous avons tout à faire !

Kristofer Alexandre

- 102 - nmamagazine.com


- 103 -


- 104 - nmamagazine.com


NMA! Magazine N°17