Artcertificate - Magazine Art4Any de septembre

Page 1

art4any N° 4 | SEPTEMBRE | 2020 WWW.ART4ANY.COM

Coups de Projecteur sur 17 Artistes

© Art4Any

CHANTAL DUBÉ NICOLAS DOBKINE

INVITÉ D’HONNEUR ODE Artiste du Vivant ® Chanterax Sonia Mandel Bruno Gorassini




4

Pierre-Paul Marchini Faire jaillir la lumière


01 Collection : C19

ODE Artiste du Vivant ®

ODE Artiste du Vivant ®

EDITORIAL

Bienvenue à tous !

« Elle est pas belle la vie ? »

Malgré le virus de la peur qui nous oblige tous au confinement des idées, le petit village gaulois des artistes résistent; et l’art a de plus en plus de raisons de clamer haut et fort sa liberté d’expression face à un monde qui semble avoir perdu la tête.

C’est dans ces moments extraordinaires que naissent les nouvelles idées et l’artiste à son mot à dire car il est l’expression de l’humanité, la voix de ceux qui n’ont plus de voix.

Dans cette édition, les artistes offrent la vision d’un monde coloré, mystérieux et créatif. Oui, il est encore et toujours possible de rêver ! Et d’imaginer le futur avec passion et positivité.

08

Merci à tous de nous enchanter si joliment.

Chantal Dubé

Imaginative et spontanée

02

De la vie et de l’éclat

Jean-louis Cazemajou

03

Le tableau de votre vie

Nicolas Dobkine

04

L’être Humain est un démiurge

Sonia Mandel

05

Les symboliques pour réveiller

Pierre-paul Marchini

06

L’art de faire jaillir la lumière

Marie Rose Pisano

07

Anthropomorph

Pascal Queslin

Le chemin n’est pas traçé

5


Julie d’Anna

Le travail de l’inconscient


09

CHANTERAX

10

La couleur caractérise le pouvoir expressif

Collection : C19

A L’ H O N N E U R ODE Artiste du Vivant ®

Mes Arts Numériques Intuitifs sont une perception, une traduction, un regard posé qui ne sera jamais terminé ; c’est une approche, une interprétation sans limites...

Ils parlent pour moi et bien mieux que moi. Ils se nourrissent de mes souvenirs d’enfance, des formes d’expressions artistiques transmises par ma famille, de la littérature... Ils révèlent mes dons de clairsensibilité et de clairolfaction, dont j’avais pris conscience à l’adolescence, sans toutefois en comprendre alors tous les enjeux, ni la finalité.

16

Stéphanie Bonsignore

17

les réalités visibles sont passagères

Céline Pinon

Je peins ton nom LIBERTE !

Bruno Gorassini

11

Pour un peu de tendresse...

Julie d’Anna

12

J'aime travailler avec mon inconscient

BYSTEFANO

13

Ecrous ou Perles d'acier chromé

INOTSUGA

14

Imaginer le reflet de cet autre lui-même

Frédérique Nolet de Brauwere

15

Les plages de repos

Florence Fabris

Peint ta vie en couleur

7


01

B

À L'HONNEUR

ODE Artiste du Vivant « De la vie et de l’éclat »

aptisée C19, cette «série hommage» dédiée à toutes les personnes sur le front durant la première vague de la pandémie, apporte un témoignage esthétique, solaire et lumineux.

L’artiste a choisi un pissenlit en fleur. Chaque prise de vue est réalisée lors d’une séance en extérieur, sans flash, en macrophotographie ou en plan rapproché qu’elle capture guidée par l’impromptu.

Puis, selon un rituel illuminé de bougies et d’encens, elle transforme ses clichés en se plongeant dans un état méditatif, de contemplation.

Les ouvrages de ODE pose la question de la perte des repères. Ce procédé tend vers l’abstraction. Il s’envisage comme une métamorphose qui nous interroge sur la nature de l’espace perceptible.

Le ressenti glisse du plan large au détail et vice versa. Nous relions ainsi à une possibilité de reconnaissance avec une association fictionnelle. Le beau et l’informe, le vide et le plein, le domestique et l’inconnu se répondent, permettant à l’anecdotique de devenir signifiant.

Sur Photoshop, elle retouche, grossit, recadre, façonne la netteté, la saturation, le contraste des couleurs, la lumière. Elle multiplie ensuite l’image dite «Classique» selon un puzzle qu’elle nomme «Tapis de la Révélation».

La particularité de certaines compositions est le sens de lecture selon l’axe vertical et horizontal cependant, parfois, le décodage se positionne simplement en tournant l’œuvre à 180°.

8

«Toutes ces actions offrent de nombreuses possibilités de regards et d'univers (…) Quand nous étions enfant, nous regardions les nuages et y percevions des formes, des êtres propres à chacun de nous. Pour les Arts Numériques Intuitifs que je propose, c'est exactement la même chose.»

Suspendues dans un potentiel équilibre, les créations s’envisagent comme une vision du virus, sous des formes évolutives qui ont été et qui ne sont pas encore ce qu’elles seront. «Depuis très longtemps en pharmacopée chinoise, le pissenlit est notamment utilisépour améliorer la résistance immunitaire aux infections des voies respiratoires.»

Le geste de multiplication du motif peut exprimer un besoin de percer le mystère, de le faire éclore chaque fois qu’il se présente. L’impression de surgissement se révèle. Le Covid 19 est toujours là et se confronte à la vigueur du destin.

Dans la luxuriance d’un jardin hors normes, les fragments des végétaux surgissent de toute part introduisant une réflexion sur le débordement de la nature.

Après, par découpes, la composition s’articule pour laisser place aux «KAléidoscopie» et au final, «apis de la Révélation» et/ou «KAléidoscopie» se structurent par trames pour donner naissances à des «AVAtart».

Ces assemblages sont des combinaisons qui construisent chacune de nouvelles histoires. Elles montrent ce qui existe sans être visible ; des fragments autonomes créés au sein d’espaces à multiples lectures,à multiples vitesses.

®

Dans cet état de bouleversement, le spectre de jaunes ouvre son champ magnétique aux radiations spirituelles.

L’artiste soutient la fragmentation, l’effacement progressif en reliant d’authentiques correspondances visibles. Cet exercice permet une distanciation avec le réel et le temps.

«Se permettre un temps de pause pour ne pas être dans le Tout tout de suite. Suivre l’évolution des saisons, des couleurs, ce rapport avec le Vivant et notre rapport avec nous-mêmes est primordial.»

Sens et contre sens, discernement et illusion, tout s'ajuste puis se trouble. Chaque cliché est une invitation à laisser s’exprimer l’émotion en premier lieu avant de se questionner. Entre le connu et le suggéré, la réalité est multiple.

«Le jaune est lié au troisième chakra, au centre énergétique qu'est le plexus solaire.»

L’œuvre de ODE Artiste du Vivant repose sur un naturalisme revisité qui demeure séduisant et rayonnant. «Quoi de plus normal après cette période sombre d'apporter de la vie, de l’éclat, de la chaleur.» Texte : Canoline Critiks. Portrait : Eva Joncquel —-

P.GIMENEZ, expert agréé auprès des tribunaux (Membre de l'EEEI), a établi la cotation des œuvres de ODE Artiste du Vivant.



10


Internet : aurode.fr Email : aurod.arts@aurode.fr

11


12


COLLECTION : C19

13


Un cadeau original, intemporel et personnalisé ? OFFREZ LE TABLEAU ANNIVERSAIRE D’UNE VIE!

Ce tableau « Anniversaire » collages vintage sera « LA » rétrospective de « VOTRE» vie avec vos goûts, voyages, souvenirs, voitures, métiers, personnalités, artistes, …et rajout possible de photos de famille. Tableaux Anniversaire, Anniversaire de Mariage, Naissance, Mickey, Légendes. JLC Faire dispose d’un stock de 2000 revues anciennes des années 60 à 80 telles que Paris-Match, Marie-Claire, Jours de France, Lui, Oggi, Journal de Mickey…et magazines contemporains

TECHNIQUE : Recherche des visuels dans le stock, découpage au scalpel et photocomposition du tableau, collages des visuels sur châssis toile« pro » 3D, vernissage du tableau pour redonner de l’éclat aux couleurs, travail de customisation peinture 3D nacrée-pailletée puis final de zones rehaussées en résine époxy translucide Un questionnaire détaillé est à remplir et une liste des publicités vintage de l’époque aide à retrouver la mémoire du passé.

Le format du tableau Anniversaire est en règle générale de 100X100 cm ou de 150X50 cm en fonction du mur qui va l’accueillir ! Format plus petit avec 40X40cm ou 50X50 cm pour un tableau de naissance personnalisé.

Tous les visuels sont authentiques et d’origine (publicités de magazines anciens, pochettes de 45 tours, cartes postales vintage,…)

14

Le tableau « unique » est signé par l’artiste, livré avec un certificat d’authenticité émis par Artcertificate et avec une accroche murale au dos. Emotion garantie !


02

JEAN-LOUIS CAZEMAJOU Le tableau de votre vie

65 ans, est un autodidacte artiste amateur

En complément de son métier de chef d’entreprise dans l’événementiel, JLC s’est découvert depuis une dizaine d’années une passion pour l’art contemporain.

Sa rencontre avec l’artiste lyonnais Alan BERG, aux précieux conseils, lui a permis d’assouvir cette passion pendant son temps de loisirs, en créant des tableaux collages vintage uniques et chargés d’émotion « Quand le passé est présent ! »

15



Téléphone : +33 620 20 01 01 Email : jean-louis.cazemajou@orange.fr

17


COUP DE CŒUR

03 N I C O L A S D O B K I N E L’être Humain est un démiurge, mais il est incapable de contrôler ses créations

Nicolas dobkine, est un artiste sculpteur autodidacte et ancien étudiant en histoire de l’art. Il décide de se lancer dans une étude ontologique très approfondie, presque érudite, de l’art. De cette étude naitra une théorie, la figuration interprétative humaniste et de cette théorie s’érige une première sculpture, expérimentant ce nouveau paradigme artistique. Sa première sculpture s’inscrit essentiellement dans le mouvement néo-pop art. Cependant, sa predilection est de créer un nouveau mouvement en s’inspirant du néo-pop art en lui inculquant une réelle densité symbolique et humaniste. La figuration interprétative humaniste englobe trois dimensions fondamentales : Une connaissance ou une réflexion humaniste, un processus d’interprétation de cette connaissance à travers la figuration et ce de manière intelligible, et une stimulation du spectateur pour le propulser au rang d’acteur de l’œuvre d’art.

Nicolas Dobkine travaille autour du concept de la FIH (Figuration interprétative humaniste) depuis maintenant 4 ans (2016) Le concept consiste à étudier en profondeur l’être humain sous ses différents aspects: ontologique, sociaux, philosophique, politique, anthropologique, psychanalytique etc… et à en matérialiser les réalités invisibles qui ne nous sont pas accessibles visuellement. La concrétisation de ce concept s’est faite en Janvier 2020 avec la création du premier chapitre « Démiurge » de la série « Les 12 stades de la condition Humaine ».

18

Instagram : nicolasdobkine


« Mon devoir est d’essayer d’apporter une nouvelle conception artistique. Il ne s’agit pas d’une création dont l’originalité repose seulement sur l’aspect substantiel. Je souhaite assembler le monde intelligible au monde sensible à travers la figuration. Ce que je nomme la figuration interprétative Humaniste, c’est cette nouvelle notion permettant la diffusion d’un « savoir », d’une « réflexion humaniste » de manière intelligible et accessible. »

Nicolas Dobkine trouve principalement ses inspirations dans ses lectures, c’est un lecteur d’essais philosophiques, sociologiques, anthropologiques...

“la reflexion sur notre monde et sur l’être humain, c’est les livres qui me le permettent. Rendre visible l’invisible condition humaine est pour moi un défi et une grande satisfaction.”

Son choix de travailler autour de la figuration n’est pas un hasard, c’est l’un des fondements de sa conception.

« J’ai décidé de m’orienter, pour représenter une certaine forme de l’humanisme, vers l’un des piliers de la représentation artistique depuis la préhistoire : la figuration. Je souhaite que celle-ci retrouve son hégémonie car l’histoire de l’art atteste la position privilégiée que tient le corps humain dans l’inventaire du monde : du bonhomme de neige à « David » de Michel ange, de l’anatomie de Charles Lebrun aux demoiselles d’Avignon, créer une représentation par le corps humain c’est aussi s’informer de l’être humain que nous sommes. »

Une seconde notion fondamentale de la FIH : La transmission d’une « Connaissance ». Nicolas Dobkine s’explique : « J’ai tenté de désapprendre les leçons artistiques des 40 dernières années que sont le rejet de l’art « savant ». L’ambition d’un désapprentissage n’est pas la volonté d’exiler cette période mais d’aboutir à une progression. » Je pense qu’en tant qu’artiste, nous y trouvons une grande responsabilité, nous seuls sommes capables de créer et d’apporter une évolution en cessant de se complaire dans la paresse intellectuelle, la facilité et la banalité. Nous sommes face à un manque de culture et de sensibilité intellectuelles. Donner du sens, de l’intérêt, de l’attractivité, et de l’éblouissement, telle est la tâche de l’artiste. L’œuvre devrait être une représen-

tation pour une prise de conscience, c’est aussi un outil de savoir, de réflexion et d’interaction, elle nous apporte des renseignements sur certains aspects et sur certaines dimensions des civilisations qui nous échapperaient sans elle. »

L’intelligibilité de ce que matérialise Nicolas Dobkine est au cœur de ses préoccupations. « Je refuse personnellement de participer à la prospérité de l’art ésotérique. Sommes-nous à l’aise en présence d’œuvres d’art dont la compréhension repose uniquement sur la connaissance d’une théorie pour maitriser une interprétation ? Matérialiser des idées ésotériques au service du sens le plus primaire qu’est la vue permet une facilité et une accessibilité cognitive. Ma mission est de rendre intelligible ces idées par la force de leur représentation. L’un de ses combats est ce qu’il nomme « L’art du divertissement »

Sommes-nous surpris, étonnés, bouleversés face à un art qui ne parle pas et dont l’appréciation est purement esthétique ? Sans doute est-il plus facile de voir le monde sous la forme d’une surface plane que d’en percevoir les profondeurs, d’en découvrir les simples contours que de s’y engouffrer. Je souhaite réintroniser de la signification destinée à densifier son pouvoir d’expression. C’est un art exclusivement en opposition à l’absence de fond, »

« J’ai conscience que nous nous trouvons en présence d’attitude, de goûts, communs à un grand nombre d’individus formant la mentalité dominante d’une époque, d’une génération. Je ne doute pas d’autre part qu’une évolution de cette mentalité soit impossible. L’histoire de l’humanité s’est bâtie selon des transformations politiques, sociales, artistiques et culturelles. Le paradigme artistique doit s’imposer au XXIe siècle et créer sa propre histoire, une histoire du devenir humain. Nous sommes entrés dans une époque historique ou « l’image, le visuel » domine l’écrit et régit notre société. Nous devons clarifier les fonctions potentielles de « l’image » dans sa communication et se demander ce qu’elle peut accomplir. Dans notre cas, il s’agit de la transmission d’un « savoir ». »

19



Les 12 stades de la condition Humaine

Le choix du nombre 12 ne relève pas de la contingence. Des 12 mois de l’année aux 12 travaux d’Héraclès en passant par les 12 signes du zodiaque et des 12 signes chinois, des 12 apôtres de Jésus aux 12 tributs d’Israël ou encore aux 12 imams, le nombre 12, à travers ses symboles, à structuré des croyances, des mentalités et des identités culturelles puissantes. Au-delà de sa symbolique, le nombre 12 semble s’inscrire en tant que nombre incarnant une vérité dans l’inconscient collectif. Une vérité souvent méprisée, détournée et difficilement accessible.

La série « Les 12 stades de la condition humaine » se situe dans une démarche de renouvellement et de restructuration identitaire de l’être humain du XXIe siécle, et dans la continuité d’une symbolique archaïque qui apparait immuable à travers les siècles. Mais ces nouveaux symboles, traduisent, à leurs tours, un processus de démystification et de déspiritualisation des croyances et des projections afin de retourner à l’âme humaine, d’où cela est apparemment issu.

Les 12 stades sont incarnés par l’image psychique de l’être Humain, un être Humain dépourvu de sens représentant son incapacité à déceler la vérité. Le sourire sarcastique symbolise la critique du comique humain et de ses certitudes.

Le chapitre I – Démiurge - « L’être Humain est un démiurge, mais il incapable de contrôler ses créations, il est à l’origine de sa propre condition, de ses croyances et de ses aliénations. »


04

SONIA MANDEL

Les symboliques pour réveiller les consciences

PASSION DE CREER, D’AIMER ET DE VIVRE DANS MON ATELIER

L

a sculpture est une passion que je souhaite partager. J’aime sculpter d’après modèles vivants mais aussi en laissant courir mon imagination dans les formes modernes contemporaines.

Je stylise les formes pour ne garder que l’essentiel. Mes sujets préférés : la femme, le couple et l’humanite, en abordant tous les sujets d’actualité, le monde actuel, l’avenir du monde avec toutes ses symboliques pour réveiller les consciences afin de préserver la planète. « Il faut percer son ombre pour passer dans la lumiere »

22

Internet : www.soniamandel.com Email : soniamandel.art@orange.fr

J’ai de nombreux collectionneurs qui me suivent en France, Belgique, Angleterre, Australie, Suisse, Singapour, Allemagne, EtatsUnis, etc… Nombreux prix dont à Monaco avec ma sculpture « Aquatica – le cri de la mer »; Prix Canaletto à Venise avec « Le masque de don giovanni » Cotation Akoun - Drouot Sociétaire de la Fondation Taylor

En permanence chez Concept store gallery à la baule et Paris et dans mon atelier.


Miroir déformant Feu-Follet Cubist'Elle

Buste Fem Amour masqué Charly au Paradis

CRÉER, C'EST FAIRE UN PAS VERS L'HUMANITÉ

Onduline

23


24

Covida Rêve et Espérance


Olympia Cheval de Feu Aquatica Retenue

25


26


5

P I E R R E - PA U L M A R C H I N I

L’art de faire jaillir la lumière pour faire taire les ténèbres

A

rtiste autodidacte, Pierre Paul Marchini débute la peinture il y a 15 ans. Il va puiser son inspiration chez les impressionnistes et surtout dans la liberté nouvelle d’expression.

Le fait de passer du pinceau au couteau avec un geste plus large, lui permet de se sentir plus proche de sa réalité émotionnelle et artistique.

Pierre Paul Marchini travaille uniquement à l’huile qui selon lui permet des effets incomparables. Pierre Paul Marchini est référencé dans l’édition 2011/2012 du dictionnaire Larousse « Cotation des Artistes ».

Il est également diplômé de l’Académie Européenne Arts – Lettres – Philosophie qui lui a octroyé en 2012 la médaille de bronze.

Internet : https://marchini.dictionnairedesartistescotes.com Email : marchinipp@gmail.com

27


« Ses œuvres absolument modernes oscillent entre un abstrait tantôt lyrique, tantôt décoratif. Amoureux de la Corse, son style retranscrit la diversité de tons et de couleurs de l’Île de Beauté. »


29


06

MARIE ROSE PISANO ANTHROPOMORPH

M

arie-Rose Pisano, née en 1966 dans le Sud-Ouest de la France. À l'âge de 12 ans, elle découvre la photographie avec un petit Instamatic de chez Kodak.

Mon désir étant de faire de sa passion son métier, elle entre dans un lycée professionnel pour étudier la photographie, option laboratoire.

J’obtiens mon diplôme et découvre le noir et blanc, le tirage Cibachrome (un procédé de tirage photographique couleur depuis un film inversible – ce dernier souvent sous la forme d’une diapositive couleur – produit jusqu’en 2013 par Ilford).

30

Pour décrire mon travail photographique, je commence par observer mon sujet sous tous les angles, je recherche le détails ou la situation que mon œil voit . Je retranscrire le monde qui m’entoure de façon poétique.

En 1994 je rentre a l’Ecole Technique Privé de l’Audiovisuel (ETPA Toulouse) et découvre l’histoire de la photographie. En 2004 je suis une formation a l’Université Toulouse Le Mirail en création multimédia.

Le tournant de l'argentique vers le numérique fut quelque peu compliqué , du moins au début. Mais la volonté de reprendre un boîtier en main et d'immortaliser son regard sur le monde qui nous entoure était plus forte.

http://marierosepisano.photos Email : rose.pisano@free.fr




Je m’initie donc au choix du numérique et des logiciels de retouche photo. Je retrouve un second souffle, une seconde énergie, une seconde envie de créer et d’écrire des histoires avec de la lumière et de la couleur. Mon travail sur les mannequins sans vie abandonnés dans une remise, dans la vitrine vide d’un magasin d’ou j’en extrais l’énergie, que j’humanise les rendants vivant, nous revoient à nos propre corps.

Exposition à Estillac en marge d’octobre de la photo, Toulouse, Moissac.

Paris dans le cadre de la présentation de mon travail à Photofest dans les locaux de l’agence Vu. Expo Corps en vitrine au musée du fer Lherm 2020.

33


Sang neuf

07

Sang ballet

PA S C A L Q U E S L I N Le chemin n'est pas traçé

H

omme de la cinquantaine, je transmets mes émotions, mes choix, mes visions, ma posture via la peinture et l'écriture.

L'art est une belle manière de partager, de proposer un sentiment, une voie, un point de vue, à travers l'expression des formes, des couleurs et du geste.

C'est aussi un vecteur cathartique. La catharsis pour provoquer une "purge" des émotions inscrites dans nos yeux, nos oreilles, nos cellules, notre corps.

34

Purger les émotions résiduelles conservées bien à l'abri en nous afin de libérer la créativité qui nous habite. La créativité est trop souvent enfermée dans et par de vieux schémas de pensée, de sentiments

refoulés, d'émotions engrammées et non digérées. Des traces tenaces de mémoire affectives et émotionnelles persistent à notre insu.

L'art, pour moi, permet de libérer ces traces d'engramme et alors, laisse place à l'expression de ma propre créativité. Expression que je partage à travers les toiles. ça plait ou non, le principe de l'art lui-même

La question est plutôt de savoir si ça parle à l'autre, si ça raconte quelque chose, si ça touche un endroit du corps, un sentiment, une idée, une émotion, une inspiration, une impression. L'artiste exprime pour finalement provoquer une impression chez celui qui s'y attardera, qui regardera l'œuvre qui se laissera imprégner..


Inspiration en 3 soufles

Lumières

Nouveau souffle Ivresse

« Connecte toi à ton besoin et l'environnement répond. »

Internet : www.artmajeur.com/queslin Email : queslin@sfr.fr

35


Noces de couleurs

Renaissance

36


Orage d'été

Verseau

37


08

COUP DE CŒUR

C H A N TA L D U B É

Imaginative et spontanée

P

eintre autodidacte née à Verdun au Québec, Chantal Dubé est une artiste imaginative et spontanée. Son parcours a débuté en suivant des formations auprès d’artistes professionnels, qui lui ont enseignés les nombreuses possibilités de l’acrylique et ses médiums.

Son style intuitif et imaginatif laisse libre cours à la création en fusionnant différents matériaux recyclés qui offre une possibilité infinie de perception de ses œuvres. Une formation de momification déclenche une passion pour la sculpture, qui lui permet de modeler et d’accentuer le relief de ses sujets de prédilection, la femme.

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle se lance dans de nombreuses explorations qui lui ont permis de parfaire son style imaginatif et intuitif.

Elle développe un art où le pouvoir de la création dans le cheminement personnel comme outil d’introspection et d’expression, d’extériorisation suite à des recherches effectuées sur différents sujets qui ont eu un impact historique.

Son sujet de prédilection est la condition humaines quel nous partagent à travers ses œuvres.

38

Internet : www.chantaldubeart.com Email : chantaldube.art@gmail.com


SCULPTURES DE TISSUS Le mystère de la femme

Cette collection rend hommages à toutes les femmes de ce monde en démontrant toutes les facettes de la femme d’hier à aujourd’hui. Sa complexité, sa sensibilité, sa personnalité ainsi que sa force surhumaine.

Elle a été inspiré par le corps de la femme en amalgamant différentes matières recyclables, des métaux, des tissus récupérer et des matières organiques. Elle lui ont permis d’accentuer les courbes du sujet qui diffère D’un modèle à l’autre tout en étant en changement constant. Bonne aventure.

39


40


Une femme est l’amour. Recueil : Poésies diverses (1843)

Une femme est l’amour, la gloire et l’espérance ; Aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé, Elle élève le cœur et calme la souffrance, Comme un esprit des cieux sur la terre exilé. Courbé par le travail ou par la destinée, L’homme à sa voix s’élève et son front s’éclaircit ; Toujours impatient dans sa course bornée, Un sourire le dompte et son cœur s’adoucit. Dans ce siècle de fer la gloire est incertaine : Bien longtemps à l’attendre il faut se résigner. Mais qui n’aimerait pas, dans sa grâmece sereine, La beauté qui la donne ou qui la fait gagner ? Gérard de Nerval. (1808-1855)

41


42


43


09

COUP DE CŒUR

CHANTERAX

C’est la couleur qui caractérise le pouvoir expressif

« C’est précisément la couleur qui caractérise le pouvoir expressif de Chanterax. Des couleurs franches et vives, des contrastes brutaux et osés entre des couleurs froides et chaudes. Pas de passages doux, discrets ou inaperçus d’une couleur à l’autre, pas de mélanges ni dégradés, donnant ainsi à ses œuvres une apparence unique.

L’artiste connaît ses classiques, bien sûr: une référence au Pop-Art va de soi. Il est indéniable qu’elle témoigne d’une vision artistique plus actuelle: une façon de voir qui n’est nullement réaliste, mais clairement influencée par le design digital.

Des compositions recherchées pour attirer l’attention sur les yeux surtout, pour focaliser sur l’expressivité particulière du regard, pour capter la psychologie du personnage, un état d’âme, une émotion… Car ce ne sont pas de simples peintures de genre, mais bel et bien de véritables portraits réels, de tel homme, telle femme, même de tel chat, tel chien… Chanterax est une artiste autodidacte, originale et brillante, non seulement pour ses qualités picturales, mais aussi pour la pureté du sentiment de l’art qui guide son travail. »

Internet : www.chanterax.com Email : chantalhem@gmail.com

44

Extrait d’une critique rédigée par J. Lambrecht - Historienne de l’Art


ÂŤ Des couleurs franches et vives, des contrastes brutaux et osĂŠs entre des couleurs froides et chaudes Âť

45


46


10

BRUNO GORASSINI Pour un peu de tendresse...

Internet : https://gorassini.guidarts.com Email : brunogorassini@yahoo.fr

U

n monde à part, la peinture à l’huile est un univers bien particulier et personnel que j’ai découvert par hasard à l’adolescence au détour d’une tentative, par simple curiosité.

Depuis ce temps, plus de 30 ans déjà, je pratique, je crée à ma façon selon une technique singulière affinée au fil des oeuvres et des années d’expérience.

Sentir l’odeur de l’huile, toucher cette matière, la mélanger, la tisser avec le pinceau ou le couteau provoquent, chez moi, des émotions intenses qui me possèdent et me poussent toujours à la recherche du résultat pour donner vie à mes toiles.

Après un passage à l’école municipale des beaux-arts de Sète, mon parcours artistique est resté dans l’ombre tel un autodidacte.

Un cheminement de travail pictural sans apprentissage traditionnel, avec juste la simple volonté, la persévérance dans la pratique et finalement les expériences qui font découvrir certaines techniques et créent le style propre.

Authentique dans le figuratif, je ne recherche pas l’éclat dans la couleur, juste le vrai à travers les ombres et les lumières.

Aujourd’hui, l’âge de maturité artistique est là, avec une techni-

que au couteau par petites touches. Il faut travailler dans le frais, toujours, pour obtenir les mélanges et les textures.

Du temps…du temps, il en faut. La peinture est aliénante et le temps est suspendu.

Mais au bout du compte, la joie, la douceur et l’apaisement se présentent comme un aboutissement à la création pour en partager le fruit avec le regard des autres. « Pour un peu de tendresse, je t’offrirais le temps… » Jacques BREL.

47


48


49


11

COUP DE CŒUR

JULIE D’ANNA

J'aime travailler avec mon inconscient

Peintre autodidacte, c'est à la suite d'un choc émotionnel que la création s'impose à moi. De nature rêveuse, j'aime m'évader et faire le vide grâce au dessin et à la peinture.

Je puise principalement mon inspiration dans mon entourage. Le choix du médium, la peinture et le sujet sont une évidence. J'utilise l'acrylique, la résine, le sable, l'encre, ect....

J'aime travailler avec mon inconscient ,éveiller la mémoire, raviver l'espoir et œuvrer à mon développement personnel mais aussi pour les autres. Le choix de la couleur s'offre à moi, avec l'infinité de possibilités de traitement esthétique et émotionnel qu'elles offrent.

La création artistique est une véritable thérapie grâce au processus créatif. J'ai envie que mes œuvres soit une promenade artistique où l'on se perd dans sa propre imagination.

Mes influences artistique sont Christian Della Giutina, Fred Allard, Banksy, Nurhidayat et Monsieur Pierre Soulage pour sa maîtrise parfaite du noir et de la lumière.

J'aime beaucoup le street-art et le contemporain. Les couleurs sont pour moi le reflet de l'émotion qui occupe mon esprit.

50

Instagram : crea_reve Email : juju37111@hotmail.fr


51


12 B Y S T E F A N O

Sculptures en métal, écrous ou Perles d'acier chromé

S

tephane ROTA est un artiste créateur de sculptures en métal, né en 1981 en région parisienne.

Tout jeune il aimait créer, transformer, marquer de son empreinte... Il y a des gestes et des passions que l’on exerce très jeune sans savoir qu’un jour ils influenceraient nos choix de vie. Naturellement, il s’est orienté vers une formation de tôlier formeur puis peintre pour exercer sa passion durant plus de 10 ans.

52

Par cette expérience, il a acquis des maîtrises techniques spécifiques telles que la soudure, le modelage de l’acier, la colorimétrie. Et, toutes les aptitudes nécessaires à un travail manuel de qualité.

Freyja Hela Venus

Fils d’artisan, il acquiert en parallèle d'autre savoir faire qui lui sont complémentaires dans la réalisation de ses oeuvres.

Ses réalisations se concentrent sur le travail du corps par la réalisation des ses bustes avec des matériaux simples et bruts en acier, comme les écrous et maintenant ses perles d’acier chromées.

Sont travail commence par la réalisation d’un moulage en plâtre réalisé à même la peau de modèles, pour ensuite réaliser ses sculptures autour de cette trame. Internet : www.bystefano.com Email : bystefano@orange.fr


Widar

« Il façonne ainsi ses œuvres en gardant à l’esprit de faire oublier les matériaux employés et générer une émotion unique. »


Harmonia

« Ses sculptures avec ces courbes féminines, jeux de lumières nous transporte avec élégance dans un univers fantastique… »


The sphere

Instagram : @bystefano.sculpture

My sphere

55


13

INOTSUGA

Imaginer le reflet de cet autre lui-même Dès ca plus tendre enfance, le dessin faisait partie de ces plaisirs intrasèque. Franck Agustoni goutait à des instants de liberté chaque fois que son imagination pouvait s’évader et parcourir son monde intérieur.

Un crayon, des feuilles de papier et il imprimait des images de missionnaires conquérants voguant sur les océans à la recherche du nouveau monde peuplé de tribus autochtones : des masques, des parures, des fétiches, des totems.

56

Instagram : inotsuga.cosmospace Email : frankeneliot@outlook.fr

Ce n’est qu’aujourd’huiqu’il s’autorise à produire ce qu’il ressent depuis toujours. Il se trouve au début d’une nouvelle étape qui le pousse à développer une pratique ou l’acte de création se trouve dans un cheminement personnel, un outil d’introspection afin de rendre perceptible une dimension spirituelle.

« Je conçois mes œuvres en laissant mon intuition et mon instinct prendre place pour imprimer des images avec une dimension symbolique. Suggérer l’existence d’un monde intérieur et d’un lien au sacré. Une connexion avec l’esprit des civilisations primitives ou le corps est utilisé comme moyen de communication avec le monde invisible. »

La peau devient une matière sacrée avec des enduits, maquillages ou peintures tégumentaires. Franck propose des pistes iconographiques pour amener le spectateur vers une interrogation personnelle où se conjugue le sous-entendu. La voix parlée ou chantée, les odeurs, le gout, la texture de la peau et des cheveux devront être reconstruits par l’explorateur qui passera un instant à regarder et imaginer le reflet de cet autre lui-même.


La peau devient une matière sacrÊe

57


L’explorateur qui passera un instant à regarder 58


Interrogation personnelle oĂš se conjugue le sous-entendu 59


14

FRÉDÉRIQUE NOLET DE BRAUWERE France

Née au Congo, j’ai vécu l’enfance en France dans le Var où mon père était arboriculteur. J’ai été marquée par un sentiment de liberté et d’espace et imprégnée par la Nature. De retour en Belgique, j’y ai fait des études artistiques puis enseigné dans une Académie d’art à Bruxelles. Actuellement je vis à Salernes sur la terre où j'ai grandi. Ma démarche artistique s'est toujours basée sur le thème de la nature, d'abord végétale. Je travaille des signes graphiques sur une surface, souvent de papier comme à la recherche d'un au-delà.

En dessin, j'aime le détail, la subtilité, la légèreté, la virgule, le point, la trace délicate et affirmée, la superposition, la vibration et aussi le geste et la force du contraste. J'aime poser des balises et des aires de silence pour tenter symboliquement d'atteindre un Essentiel par un chemin qui y mène.

Plus tard est venue la tension entre l'image et le sens. En parallèle au travail graphique ou avec lui, selon l'envie et la période, j'aborde un questionnement sur des "valeurs" d'aujourd'hui comme par exemple le statut des animaux, la relation à la mort, à la liberté.

Internet : www.infofrederiquenoletdebrauwere.com Email : frederiquenolet@hotmail.com

60


15

F L O R E N C E FA B R I S

Peint ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur !

Née en région parisienne, Florence Fabris est installée à Nice depuis 1997.

Une niçoise d’adoption dont l’âme d’artiste s’épanouit sur la Côte d’Azur, sa région de cœur. Interrogez Florence à propos de son art, elle vous répond : « Peint ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur ! »

La jeune femme a toujours voulu devenir tatoueuse. Elle perfectionne son savoir-faire et étudie les techniques esthétiques les plus complètes pour devenir experte de la peau : comment en prendre soin, l’embellir, cacher les cicatrices, ces stigmates du temps laissées par les épreuves de la vie…

Florence explique que « la peau reste trop souvent marquée de blessures, ce qui freine la guérison psychologique ». Son empathie et son professionnalisme lui permettent de comprendre les maux pour panser les plaies.

A l’âge de 23 ans, elle ouvre son concept Art et Beauté au 63 rue Rossini à Nice, qu’elle dédie au tatouage artistique, au tatouage réparateur et à l’art.

Dès le début, Florence expose au sein se son espace les œuvres d’artistes locaux. Elle crée un lieu tout à fait singulier, dédié à l’esthétique et à l’art, dans le quartier des musiciens.

61


Comment Florence est-elle passée de l’aiguille au pinceau ? Autodidacte, c’est une histoire de rencontres qui lui insufflent l’envie d’exprimer sa vision du monde au travers du dessin, de la peinture, de la sculpture.

Soutenue par son époux avec qui elle collabore sur de nombreux projets, sa signature artistique se compose de formes graphiques contemporaines aux couleurs pop. Un univers chromatique aux multiples facettes inspirées du street-art, dans lequel l’artiste inscrit sa palette.

A l’heure des nouvelles technologies, Florence utilise de nombreux canaux pour communiquer de façon lumineuse un maillage d’émotions pour éclairer les esprits sur des thématiques contemporaines.

Des murs à la toile, du tatouage au Low Poly, suivez les nouvelles créations de l’artiste sur son site et les réseaux sociaux: Facebook et Instagram.

Les dernières œuvres de Florence Fabris : des pièces uniques et des séries limitées de 5 à 10 exemplaires, peintures et sculptures (résine 3D, bois, métal, céramique, béton, plâtres, polyester).

62

Internet : www.florencefabris.fr Email : contact@florencefabris.fr


https://www.instagram.com/florencefabris.fr

63


16

STEPHANIE BONSIGNORE Révélation

les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles

J

e suis née le 28 Octobre 1979 à Cannes dans les Alpes-Maritimes où j’ai grandi et fais mes études. Il y a 10 ans, j’ai déménagé dans la Sarthe pour être plus proche de la nature et profiter du calme de la campagne.

douce légèreté des sons et des images capturés dans mon subconscient.J’ai été animée très tôt d’une soif de connaissances sur l’Univers et le monde qui nous entoure ainsi que la recherche de la vérité sur l’existence de la vie.

Aujourd’hui, je suis autodidacte et je possède un atelier de peinture sur la commune de Vibraye où je vis.

Depuis quelques années, aidé par une grande part de spiritualité,j’ai repris la peinture après un temps d’arrêt. Je suis une artiste émergente exposé actuellement dans une galerie à Paris.

Depuis mon enfance, je suis attiré par la peinture, je voulais faire mes études aux Beaux-Arts mais les circonstances de la vie en ont décidé le contraire.

Quand je réalise une nouvelle toile, je me laisse porter par la

64

Internet : https://www.artmajeur.com/stephanie-bonsignore Email : alpha.omega.galerie@gmail.com

Je donne mon coeur à transposer mes sentiments et mes ressentis sur mes toiles.

Je me consacre entièrement à ce que j’aime ; la peinture et la danse orientale me procure un équilibre parfait nourrissant mon âme et mon esprit.


Voie de l'Esprit La peinture est avant tout une démarche spirituelle laissant libre cours à l’inspiration du moment. Dans nombreuses de mes œuvres, c’est le Divin qui influence mes choix, les mouvements et les lumières de mes toiles.

Paradoxe

Ma philosophie: “Ainsi nous regardons non pas à ce qui est visible, mais à ce qui est invisible, car les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles.” Ma peinture entre en résonance avec le surnaturel, chaque coup de pinceaux est un prolongement de l’invisible, du Divin sur la terre. L’acrylique est mon domaine de prédilection mais je n’hésite pas à m’aventurer sur des terrains inconnus et faire de nouvelles expériences.

65


Dans le secret

66

L'arbre des Doucelles


Ombrage

Danse avec la lune

67


68


17

CÉLINE PINON Je peins ton nom LIBERTE !

Par petites touches la peinture s'échappe vers la terre, vers la mer, vers le ciel, vers les étoiles, au confins de l'univers, et je ne cesse de regarder à travers, de lire entre les lignes, vivre sur une autre ligne...

Les richesses spirituelles sont là, tant qu'il y aura de l'imprévu, de la découverte, un morceau de drap, de papier, une toile, de la couleur pour décrire un paradis à protéger.

Seul le présent m'importe, les évènements n'ont pas toujours de prise, comme en dehors du temps. Dans une dimension fractale ma peinture ressemble à mes journées.

C'est aussi expérimenter les voies de l'esprit dans ses multiples dimensions. A la manière des rêves la peinture parle...

Je regarde ce qui est près, ce qui est loin, ce qui est à l'intérieur, et j'imagine un monde dans des mondes.

Le point de départ n'atteint pas toujours le but fixé, mais qu'importe pourvu que l'or soit au creux de la main, tel un trésor d' alchimiste.

Je ressens beaucoup d'humilité face à l'acte de création, car celui-ci contient un grand mystère, la peinture, en règle générale, m'impressionne en ce sens.

Dans ma destinée, même si j'ai toujours peint, je n'ai pas vraiment choisi de devenir peintre, j'ai juste toujours souhaité être quelqu'un de normal, mais ...

69


70


Internet : https://pinon-celine.artistes-cotes.com Email : celine4.pinon@hotmail.fr

71


LE COIN DES RÉDACTEURS Art4Any donne la parole aux artistes

FONDATION CARITAS / LUC PRADEL

Au plus fort de la crise sanitaire, des hôpitaux Allemands ont accueilli de nombreux patients Français atteint du COVID-19 en situation critique. Dans cette circonstance difficile, cette aide précieuse a grandement participé à soulager le personnel soignant Français et à répondre plus efficacement aux flux incessants de malades transférés aux urgences. Sensible à la cause Européenne et à son développement, j'ai été particulièrement touché par l'implication du personnel soignant Allemand. C'est la raison pour laquelle, j'ai souhaité accompagner, à ma mesure, cette entraide, en offrant une œuvre marquante et monumental de ma production à la FONDATION CARITAS à Wiesbaden.

L'engagement de la FONDATION CARITAS, partout dans le monde, auprès des populations fragiles symbolise parfaitement les valeurs de solidarité dont ont fait preuve le personnel soignant du monde entier. Mon tableau sera désormais un bien commun à toutes les personnes engagées autour de ces valeurs.

Ce tableau a été livré le 30 juin ou il sera accroché et mis à l'honneur dans le Hall D'accueil de la Fondation Caritas à Wiesbaden Capital de la Hesse, deuxième grande ville de ce länder après Francfort. www.caritas-offenbach.de

CONCOURS D'ART International

Cette année, Artcertificate organise son 1er concours international d'art contemporain accessible à tous les artistes de tous les pays.

Il n'y a pas d'exigence de qualification particulière. Toutes les œuvres d'art sont admises: les dessins, les peintures, les sculptures et les photographies; quelque soit la taille des oeuvres. Pourquoi ce concours ? Parce que les artistes en ont envie ! PALMARÈS 25 oeuvres sélectionnées. 5 oeuvres récompensées.

L'inscription est libre et permet de présenter 1 à 3 oeuvres au concours afin d'augmenter vos chances de remporter un prix. Le concours est 100% en ligne, il suffit juste de télécharger les photos des oeuvres. Site internet : https://www.art4competition.com

Ce concours d’art sera reconduit chaque année avec de nouvelles surprises !

DEVENEZ RÉDACTEUR SUR NOS MAGAZINES ?

Si vous aimez écrire, si vous avez des choses à dire, si vous souhaitez partager vos idées sur l'Art. Artcertificate vous propose de participer à la rédaction d'articles dans ses prochains magazines Art4Any.

72

Magazine trimestriel édité par Artcertificate.eu Urb Sainvi - Europark - 03570 Villajoyosa Alicante - Espagne - +34 63 84 555 72 Directeur de publication : Eric Doireau

Vous avez toute la liberté de proposer les sujets que vous voulez. Nous en discuterons ensemble pour l'inclure dans une publication.

Cela peut-être : Un partage d'expérience, un coup de gueule, un avis sur l'Art, une critique, une technique etc... Si en plus, vous y joignez un brin d'humour, je suis certains que cela sera parfait.



Le magazine Art4Any est publié par Mr Eric Doireau © 2020