Page 1

MUTUUM ARTOTHÈQUE


Mutuum soutient la diffusion des arts visuels auprès des publics et propose des rencontres avec des œuvres. L’Artothèque rassemble une centaine d’œuvres originales. Elle permet aux collectivités, média-thèques, établissements scolaires, associations ou entreprises du département et de la région, d’emprunter des ruches d’expositions. L’artothèque Mutuum, c’est aussi rencontrer des artistes avec une médiation adaptée, des ateliers et formations avec les actions éducatives des alvéoles Nectar. L’artothèque Mutuum est au cœur de la vie culturelle et artistique du Sud-Gironde, elle étend son rayonnement en Aquitaine de par l’originalité et la dynamique de son action. Stimuler l’imaginaire, favoriser la créativité, rencontrer des œuvres, des professionnels sont des vecteurs de diffusion de l’art contemporain. Le rôle de l’Artothèque Mutuum est d’organiser des expositions itinérantes sur l’ensemble du territoire dans le département de la Gironde et de faire le lien avec le public résidant en milieu rural, public trop souvent éloigné des centres d’art et des musées. VALÉRIE CHAMPIGNY CHARGÉE DE L’ARTOTHÈQUE


MUTUUM ARTOTHÈQUE


mutuum L’artothèque Mutuum vous permet d’emprunter des expositions contenues dans des ruches. Mutuum a construit un relais dans les territoires facilitant ainsi la mobilité et la diffusion des œuvres au plus près des publics. Cette présentation d’œuvres s’accompagne d’une médiation adaptée, effectuée par la médiatrice culturelle et/ou par les artistes. La présentation des œuvres s’organise essentiellement avec les médiathèques. Chaque collectivité ou communauté de communes peut louer une exposition, faire venir des artistes pour des temps de rencontres ou en résidence dans sa médiathèque. À l’heure de la prédominance de l’image sous toutes ses formes, cette démarche valorise la singularité du rapport entretenu avec l’œuvre. Ces expositions deviennent pour l’amateur, l’occasion de découvrir le processus de création d’une œuvre. Les artistes trouvent ici l’occasion d’une visibilité différente au plus près des publics en bibliothèques, un troisième lieu propice à un échange informel mais aussi à des ateliers, visites commentées. Les médiathèques départementales participent à la diffusion des actions de l’artothèque Mutuum permettant la mobilité des ruches d’exposition en Gironde et en Aquitaine. Les missions assignées à Mutuum sont la diffusion de l’art contemporain auprès des publics, l’aide à la jeune création par les acquisitions nécessaires à la constitution du fonds Mutuum, la médiation autour de l’art en milieu rural. Des formations aux actions artistiques et transversales sont proposées pour les enseignants, documentalistes, bibliothécaires et animateurs. Enfin, la Collection ouverte ou Alvéole 13 engendre une qualité d’échange utile au moment de la réforme du temps scolaire et une mutualisation globale des expériences pour tous les participants. À mi-chemin entre le cabinet de curiosités et la bibliothèque, les ruches Mutuum et les alvéoles Nectar tentent de restituer dans le quotidien de chacun, le temps du regard et de la contemplation, indispensables à l’existence de l’art. Une partie des œuvres de la collection Mutuum et des alvéoles Nectar proviennent des productions des artistes en résidence longue à Mutations d’office (Prix de la Fondation de France 2009).

02


expositions Les ruches d’expositions s’adressent principalement aux médiathèques de la région Aquitaine. Avec les établissements scolaires tous niveaux, des expositions sont installées dans les cdi, en dialogue avec les projets des enseignants. Élèves, collégiens et lycéens côtoient au quotidien des œuvres d’art. Des résidences d’artistes peuvent être mises en place. Mutuum a aussi pour objet l’échange et la transmission culturelle en direction des associations en charge des publics « empêchés ». Sans installer les expositions, l’artothèque propose, aux associations ou centres éducatifs engagés contre l’illettrisme, des temps de rencontres avec des livres d’artistes accompagnés d’ateliers sur le livre-objet. Par la présence d’œuvres dans les entreprises, Mutuum introduit au sein de leur cadre de travail une dimension culturelle et artistique. Chacun au contact de l’œuvre instaure une relation privilégiée avec elle et détermine au fil des rencontres, ses propres affinités. En partenariat avec le Centre Départemental de Documentation Pédagogique des formations à la médiation des expositions sont organisées pour les enseignants, documentalistes, bibliothécaires. Un suivi de projet, des formations sont proposées pour les animateurs, éducateurs dans le cadre des temps d’activités périscolaire pour des visites commentées des expositions Mutuum.

mode d’emploi La demande de prêt des ruches Mutuum ou des alvéoles Nectar, est formulée dans un e-mail à l’artothèque Mutuum. Elle est adressée par le responsable du lieu d’exposition ou par l’entremise de sa tutelle. Une fois ce document renseigné, une convention de prêt sera proposée par Mutuum à l’emprunteur dans laquelle les contractants s’engagent sur le respect des conditions (installation, démontage, transport et assurances) qui régissent le prêt. Le formulaire de demande de prêt est téléchargeable sur le site mutuum.fr

03


DELPHIN MONTIEL NÉ À MONT DE MARSAN, 1981 VIT ET TRAVAILLE À TOULOUSE ET EN ARIÈGE

[…] La photographie est avant tout un travail sur la lumière : c’est uniquement la lumière que l’on capte dans l’objectif. Sans elle, il n’existe plus rien, les objets sont incolores et disparaissent. Delphin l’a travaillé de manière à sublimer les lieux, les espaces, les objets, comme pour vérifier si ces choses existaient bien réellement, à chaque instant. Loin d’être des vues froides, des états des lieux distanciés, le travail du photographe sur la lumière permet de les percevoir différemment : la lumière est là pour redorer les façades évidées, les places désertes. Il s’agit de ré-habiter ces endroits, de les enrichir. […] […] C’est une démarche humble, qui ne prétend pas changer les choses, bousculer le quartier et redorer la vie de ses habitants. Ces photographies existent pour nous dévoiler l’intérêt propre aux choses, même de celles dont on prétend qu’elles sont laides. Les photographies de Delphin subliment ces nouveaux paysages, qui constituent une part non négligeable de notre quotidien dans la ville. Il appartient à chacun de mettre en lumière ce qui se trouve sous nos yeux. […] LAUREN HURET

05

MUTUUM COLLECTION

QUARTIER NORD SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE, 2010 FORMAT 40 X 60 CM


MUTUUM COLLECTION

NOTHING LANDSCAPE SÉRIE DE DESSINS, 2012 FORMAT 40 X 60 CM AÏ AKIYAMA NÉE À TOKYO, 1973 VIT ET TRAVAILLE À PARIS ET TOKYO

Si la figure humaine semble absente, l’humain est au cœur du projet d’Aï Akiyama. Cette série de dessins au crayon Nothing Landscape capte le sensible, par une relation à l’espace urbain dont l’artiste a scruté chaque code. Sans s’attacher aux détails du quotidien, elle les utilise à la manière d’un jeu cryptographique de Georges Perec et nous donne les outils nécessaires à notre interprétation. Le trait fin se joue de fragilités. L’espace, à la manière du graveur, est hachuré de zones d’ombres sur fond blanc d’une franchise déconcertante. À travers le choix du dessin, elle développe la forme de résistance à l’entropie de la ville en expansion, univers labyrinthiques de Piranèse. Elle décortique les failles comme on ouvre des poupées russes jusqu’à ce que se révèle une question à poser. Le cadrage semble balancer affirmant une réalité instable. Des balcons s’empilent sans concertation apparente comme de petits théâtres distincts se tenant les uns les autres comme sous l’effet de leur densité. De ce jeu de Lego émane la part émotionnelle où les intimités se côtoient sans se toucher. L’artiste construit le décor à la fois imaginaire et réaliste à tel point que nous connaissons les habitants. S’il y a représentation, c’est bien celle d’un théâtre au monde pluriel. Aï Akiyama mêle les récits intimes et collectifs en suscitant chez le regardeur le désir de s’identifier aux acteurs d’une pièce dont on ne sait si elle est terminée ou si elle va recommencer. VALÉRIE CHAMPIGNY

07


PATRICK POLIDANO NÉ À COLOMBES, 1965 VIT À SAINT SULPICE ET CAMEYRAC, TRAVAILLE À BORDEAUX

Cette série photographique a été réalisée par le plasticien dans le cadre d’une résidence de trois mois dans le département des Landes sur le Petit Patrimoine Rural Non-Répertorié : les sources des Landes. Jean-Loup Amselle, anthropologue, contribue par un écrit à une lecture de la recherche dans le catalogue de l’artiste. Cette exposition peut se joindre à des journées d’excursions pour la redécouverte des sources du département. « Par la photographie, en essayant de raviver les esprits, je pose modestement la question de la transmission d’un savoir et de sa disparition physique et mentale. Les vertus multiples de ces eaux font de ces lieux des endroits mystérieux qui portent en eux la trace du temps qui s’écoule. Cette prospection constitue une sorte de cartographie aléatoire, destinée à re-marquer par le geste photographique certaines de ces sources. Ce n’est pas un inventaire mais plutôt un regard personnel porté sur ce patrimoine qui semble désormais appartenir au passé. Une notion de déplacement physique sur un territoire pour découvrir quelque chose qui a peut-être disparu est un des enjeux de ce projet. Il n’y a pas de logique particulière à mes choix si ce n’est celui d’être surpris par ce que je découvre. » PATRICK POLIDANO

09

MUTUUM COLLECTION

SOURCES SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE, 2013 FORMAT 40 X 60 CM


LEILA SADEL NÉE À CASABLANCA, 1985 VIT ET TRAVAILLE À BÈGLES

Un immeuble en démolition / Une dune de sable déserte laissant entrevoir l’océan L’eau translucide d’un lac laissant apparaître une végétation sous-jacente foisonnante / Une main tenant un serpentin ramassé en chemin Une tasse oubliée sur le bord d’une fenêtre / Une chose minuscule semblant reposer dans le vide Une étendue de sable parsemée de buissons épars et flottants / Des branches d’arbre enchevêtrées devant des fenêtres aux angles arrondis Un arbre mort depuis longtemps / Un panneau directionnel Une trace carrée sur le sol de la cour d’un immeuble / Un chantier avant les travaux Des fleurs sur un terrain en friche / Une maison éventrée au coin d’une rue Une fenêtre opaque et une table sur un sol moucheté / Une coulée de sable Faux plis pose les jalons de trames paysagères inattendues. Cette série de photographies se compose de huit diptyques photographiques. Chaque binôme propose l’idée d’un prolongement et de la continuité possible d’un paysage. Le spectateur est invité à se faufiler d’une image à l’autre, à glisser d’un lieu à un autre, à tisser des liens entre les images et prendre part à la construction de ces lieux imaginaires. LEILA SADEL

11

MUTUUM COLLECTION

FAUX PLIS SÉRIE DE 8 DIPTYQUES PHOTOGRAPHIQUES, 2013 FORMAT 40 X 60 CM


HERVÉ CREFF NÉ À KOUBA, 1956 VIT ET TRAVAILLE À THIONVILLE

« Je ne fais pas poser les gens, sinon ils pensent à leur image et elle disparaît. Je préfère saisir ce qui leur échappe. Ce qui est là, devant moi, me parle encore de nous. » HERVÉ CREFF Hervé Creff est plasticien, il peint et photographie. La série Entre nous souligne par la présence humaine dans des espaces quotidiens, la beauté des moments déconsidérés. C’est un regard humaniste posé sur l’individu comme pour l’extraire d’un contexte qui sans cesse absorbe. Son questionnement sur la place des êtres dans les abords des villes n’est donc pas seulement formel, mais il s’agit bien d’un langage en perpétuel éveil, ancré dans une réalité. Il s’agit plus de moments, d’instants que de paysages urbains et d’espaces transitoires. Être là où il ne se passe rien mais où la présence va introduire sans un mot, une narration, à la limite d’un univers cinématographique qui place le temps au-delà d’une simple scène de vie quotidienne. Hervé Creff semble négocier un contrat poétique de l’instant. Il nous donne à voir à chaque fois un poème unique dans un contexte rempli de modernité ou de vide épuré en pleine lumière qui nous rapproche. VALÉRIE CHAMPIGNY

13

MUTUUM COLLECTION

ENTRE NOUS SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE, 2012 FORMAT 40 X 53 CM


LAURENT CERCIAT NÉ À SAINT-GAUDENS, 1972 VIT ET TRAVAILLE À BORDEAUX

Avec pour objectif de constituer une collecte visuelle, une collection personnelle à partir d’éléments du paysage commun, j’ai arpenté librement ce quartier en pleine déconstruction pour en avoir une lecture photographique par le biais de son patrimoine végétal. Dans les traités anciens de jardinage, on distinguait trois natures : la première, sauvage, la seconde, agricole, la troisième jardinée. Dans le même esprit, nous pourrions compter trois types de forêts : la forêt primaire, non modifiée par l’homme, riche de biodiversité et en voie de disparition, la forêt secondaire ensuite, plantée ou gérée par l’homme, et puis les espaces urbains. Les arbres jalonnent la ville, l’embellissent, racontent son histoire et interagissent avec nous. Nous pourrions considérer les villes comme de vastes domaines arboricoles dont les habitations seraient autant de biotopes, le tout formant des écosystèmes riches, cessant d’opposer vainement nature et culture. Ce serait cette troisième forêt, fragmentaire, plus éparse que les deux précédentes. Son unité se constitue dans le regard du promeneur. Elle joue dans nos vies un rôle écologique, social, historique, topographique, poétique… LAURENT CERCIAT

15

MUTUUM COLLECTION

LA TROISIÈME FORÊT SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE, 2012 FORMAT 40 X 60 CM


LAURENT CERCIAT NÉ À SAINT-GAUDENS, 1972 VIT ET TRAVAILLE À BORDEAUX

Saga est un ensemble de photographies de trois tailles différentes, sans ordre préétabli, mais avec des relations entre elles à construire librement. L’accrochage « en nuage » est modulable, selon le contexte et l’intention d’assemblage : en jouant sur le parcours du regard, les dimensions, l’espace entre les images, la nature du fond, chaque nouvelle disposition est susceptible de mettre en valeur des associations visuelles ou des associations d’idées, permettant une lecture singulière de l’ensemble, et de multiples récits possibles. Cette série réunit des images prises en France et au Japon, de 2009 à 2010, comme un ici et un ailleurs. Leurs sujets présentent souvent une ambiguïté de dimensions, de matières, de représentations, entre nature sauvage et nature feinte, échelles de temps et histoire, phénomène naturel et impact de l’action des hommes sur l’environnement. LAURENT CERCIAT Les titres de la série et de chaque image sont des mots japonais : Saga : saga, nature, propriété, caractéristique Mori : forêt Sagi : héron Kami : divinités animales Kataku : maison, domicile Sangaku : montagnes Kaidan : escaliers Kaiju : monstre, force de la nature Shima : île Mo : algue, deuil Iji : volonté, obstination

17

MUTUUM COLLECTION

SAGA SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE, 2012 FORMAT VARIABLE


actions éducatives L’artothèque Mutuum développe ses actions éducatives en arts plastiques avec les alvéoles Nectar. Par une valorisation des territoires, Nectar sollicite un regard renouvelé sur les paysages dans lesquels nous évoluons. Les activités d’éducation à la curiosité artistique et transversale nous conduisent à sortir de la classe, des lieux qui nous accueillent. Redécouvrir ruisseaux, sources, jardins familiaux, arbres remarquables, forêts, architectures... nous invite à créer une véritable topographie du quotidien. Cet outil pédagogique itinérant a été mis en place par Valérie Champigny. Il est constitué d’alvéoles dessinées et construites par Stéphane Brahem, contenant des propositions d’ateliers et de petites expositions conçus par Laurent Cerciat. La bibliothèque alvéolaire Nectar permet d’expérimenter une pratique artistique et de présenter de petites expositions dans le contexte d’une classe, d’un lieu associatif, d’une médiathèque.

formations Des formations pour les porteurs de projets sont organisées par l’artothèque au cddp, Centre Départemental de Documentation Pédagogique (canopé) ou dans les médiathèques départementales. Médiateurs et plasticiens vous accompagnent dans l’aventure de l’expression sous des formes variées jusqu’aux techniques de montage d’exposition ou de diffusion de productions. Les professionnels encadrants (structures, associations, établissements scolaires,…) ont la possibilité de mieux mettre à profit l’ensemble des propositions Nectar dans un esprit de dialogue entre les sensibilités personnelles, les disciplines culturelles, scientifiques et professionnelles. Mettre en place un projet de territoire avec différents partenaires locaux vous permet de rencontrer des artistes, des professionnels et de vous confronter à leur univers singulier.

18


collection ouverte La collection ouverte Nectar est l’alvéole de valorisation des actions où les productions réalisées sur divers territoires sont en libre accès au cddp. Elle contient la mémoire des ateliers, interventions et résidences d’artistes. Les participants y déposent un dossier contenant les témoignages de leur contribution (photographies, dessins, textes, dvd,…). Les archives ainsi constituées ont pour objectif la mutualisation et le partage des expériences et des recherches qui permet aux porteurs de projets de stimuler et d’orienter la mise en place de nouvelles actions. Nectar est accessible aux collectivités, structures, associations, médiathèques ou établissements scolaires tous niveaux et représente une opportunité pédagogique départementale dans le contexte des nouveaux aménagements des Temps d’Activités Périscolaires.

19


tarifs LES EXPOSITIONS 2 RUCHES PAR ARTISTE

LES ACTIONS ÉDUCATIVES LES ALVÉOLES

INSTALLATION (RUCHES, ALVÉOLES)

500 ¤   2 ruches présentation de 1 à 3 mois

280 ¤ la bibliothèque de 1 à 3 mois 60 ¤ l’alvéole / le mois

MÉDIATION 1 HEURE

60 ¤

60 ¤

MÉDIATION 1/2 JOURNÉE

180 ¤

180 ¤

MÉDIATION 1 JOURNÉE

360 ¤

360 ¤

INTERVENTIONS D’ARTISTES OU TEMPS DE RÉSIDENCE

Tarif résidence Forfait sur dossier

Tarif résidence Forfait sur dossier

Pour emprunter les ruches Mutuum ou les alvéoles Nectar, obtenir une formation, mettre en place des ateliers, une résidence, ou encore être accompagné pour construire des projets durant les Temps d’Activités Périscolaires, contactez l’artothèque Mutuum pour établir une convention de prêt ou une médiation.

Contact Valérie Champigny 06 72 41 13 69 contact@mutuum.fr


Les partenaires financiers Conseil général des Landes Conseil général de Gironde Conseil régional d’Aquitaine Partenaires éducatifs et artistiques Inspection académique Centre Départemental de Documentation Pédagogique © Mutuum Artothèque Design la/projects


MUTUUM ARTOTHÈQUE VALÉRIE CHAMPIGNY 06 72 41 13 69 CONTACT@MUTUUM.FR MUTUUM.FR

Mutuum artotheque  

Comprendre Mutuum, l'artothèque itinérante en Aquitaine : - les ruches d'expositions Mutuum - les actions éducatives Nectar

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you