Page 1

TEMPO. Au-delà de la musique, les danses fusionnent à Essaouira.

PROGRAMME. Retrouvez tous les rendez-vous du Festival.

P/04

P/03 M. André Azoulay. /DR

SPECIAL FESTIVAL GNAOUA D'ESSAOUIRA EDITION 2010 • Jeudi 24 juin • N°01

André Azoulay: “Le Festival d'Essaouira est un festival qui parle au coeur” p/06

RETOUR SUR DOUZE ANNÉES DU FESTIVAL GNAOUA ET MUSIQUES DU MONDE D'ESSAOUIRA P/06

Interview

p/02

Khatia Ekizashvili, directrice du Georgian National Ballet

édito. Place aux Maâlems !

E

Les danseurs du maâlem Omar Hayat lors d'une précédente édition. /ALGO

t de 13, pour le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira! En effet, aujourd'hui, l'évènement l'évènement qui a contribué à faire connaître et se développer la culture gnaoua ainsi que la ville d'Essaouira souffle ses treize bougies. Treize, un chiffre porte-bonheur... Tout un symbole aussi, pour un évènement qui - cette année - revient aux origines du Festival. Des origines où les maâlems sont au coeur du rendez-vous, jeunes et moins jeunes, nombreux et pluriels, riches en expressions musicales, fortes des particularismes de la culture gnaoua. Des maâlems qui - comme pour donner le ton - seront présents dès la parade d'ouverture, aujourd'hui à 18h30 à Bab Marrakech, dans une procession où ils seront accompagnés de maîtres de fantasias et de leurs troupes. Si les artistes internationaux vont être aussi de la partie, pour des concerts solo ou des fusions - comme celle de ce soir à 20h00 Place Moulay Hassan réunissant les gnaouas, des musiciens arméniens et le Georgian national ballet -, cette édition ne sera pas celle des têtes d'affiches étrangères. Mais plutôt celle, et c'est une bonne chose, des fondements, des racines et aussi, du partage. Que la fête commence!  La rédaction

NE JETEZ PAS CE JOURNAL SUR LA VOIE PUBLIQUE


02

jeudi 24 juin 2010

Interview

“Ce festival nous dépasse tous. Tant de travail pour le préparer et puis le sentiment d’être une coquille de noix soulevée par une immense vague durant les quatre jours de liesse.” Loy Ehrlich, ancien Directeur artistique du Festival

• Concert d'ouverture avec le Georgian National Ballet

“L'art n'a pas de frontières, il connecte les gens de par le monde”

C'

est aujourd'hui que s'ouvre officiellement, la 13ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira. Une ouverture qui aura un goût d'ailleurs puisqu'elle sera assurée entre autres, par le très populaire Georgian National Ballet qui se produira pour la première fois, au Maroc. La culture des Balkans s'invite donc à Essaouira. Entretien avec Khatia Ekizashvili, directrice du groupe.

rupture avec la danse populaire géorgienne pour épouser un folklore plus élargi, celui des Balkans ?

Notre style est certes moderne mais il est nuancé par des racines folkloriques. En fait, ce n'est ni du pure folklore ni une danse moderniste. Nous mixons de la musique traditionnelle et de la danse technique. En d'autres termes, nous combinons quelques éléments classiques avec de la chorégraphie moderne et cela devient un style, notre propre style. Mais nous n'avons jamais voulu qu'il y ait un gap entre la danse et les rythmes purement géorgiens même si nous devons faire un peu de fusion avec la musique provenant d'autres cultures et d'autres Nations.

Q: Vous êtes certainement le groupe géorgien le plus célèbre. Qu’est-ce qui, selon vous, a contribué à cette popularité, voire cette reconnaissance planétaire ?

,Des danseurs du "Georgian National Ballet" lors d'une représentation à Beyrouth en 2007.

/DR

Entretien.

» » “Nous avons travaillé dur et fait preuve d'une grande discipline au sein de la troupe pour en arriver là. Et plus important encore, la loyauté envers ce que nous faisons, la loyauté et l'amour de notre public”.

Q: Votre groupe a été retenu pour assurer le concert d’ouverture de cette 13ème édition du Festival Gnaoua Musiques du monde avec diton, de superbes chorégraphies guerrières. Que nous réservezvous d’autres ? Avant toute chose, nous remercions les organisateurs du Festival de nous avoir invité à Essaouira. C'est un honneur pour nous de participer et surtout, d'ouvrir cette 13ème édition du Festival Gnaoua. Nous avons apporté avec nous les rythmes géorgiens, sa danse, notre énergie et l'esprit géorgien. Par ailleurs, nous essayerons ensemble avec les musiciens gnaouis, de mixer notre culture à la leur. Ce sera une fusion de danse et de musique; cette fusion prouve que l'Art n'a pas de frontières et qu'il connecte les gens de par le monde.

Q: Vous avez donné plus de 10.000 spectacles dans 88 pays à travers le monde. Quelle sera la particularité marocaine ?

Notre groupe a réalisé des tournées dans 88 pays et parfois, 2, 3 ou 5 fois dans le même. Chaque pays est intéressant et surprenant en lui-même. Dans la plupart de ces pays où nous avons eu à tourner, le public connaissait déjà la culture géorgienne. La particularité ici c'est que nous allons devoir présenter aux Marocains notre style musical et notre manière de danser. Par conséquent, la responsabilité est plus grande. Nous devons essayer et faire de notre mieux pour que le spectacle soit inoubliable. Nous espérons donc que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pendant les 30 mn que nous passerons sur scène aujourd'hui.

Q: Votre style actuel est jugé comme plus moderne. Pourquoi avez-vous décidé à un moment donné, de faire une

Fondé en 1945 notre groupe est depuis devenu l'un des plus célèbres groupes de danse géorgiens parce qu'on nous considère comme étant les innovateurs du style de danse géorgien et les révolutionnaires de la chorégraphie géorgienne. C'est facile d'être célèbre mais le plus difficile, c'est de conserver cette célébrité. En ce qui nous concerne, ce sont nos constantes innovations, la conservation du meilleur en matière de traditions musicales et de danse géorgiennes et le fait que se soit un style fortement prisé à travers le monde, qui ont contribué à rendre notre groupe aussi populaire. Il faut dire que nous avons également travaillé dur et fait preuve d'une grande discipline au sein de la troupe pour en arriver là. Et plus important encore, c'est la loyauté envers ce que nous faisons, la loyauté et l'amour de notre public.

Q: Aviez-vous déjà imaginé tout au long de votre carrière, ce mélange improbable entre son des guembris des frères Kouyou, la world music des Armenian Navy Band et votre culture des Balkans ?

Cela ne pouvait se faire nulle part ailleurs qu'au Maroc! Ce que je veux dire c'est que le Festival Gnaoua c'est le lieu où différents styles et cultures de différentes Nations, peuvent se croiser et faire des fusions aussi surprenantes qu'intéressantes. Je suis vraiment très impressionnée par la créativité des directeurs artistiques du Festival. ■■Propos recueillis par Ana Lopes

S'y rendre Concert à la Place Moulay Hassan ce soir à 20h00.


jeudi 24 juin 2010

JEU.ĂŚ24ĂŚJUIN BABĂŚMARRAKECH

VEN.ĂŚ25ĂŚJUIN OFFĂŚSURĂŚLAĂŚPLAGE

SAM.ĂŚ26ĂŚJUIN OFFĂŚSURĂŚLAĂŚPLAGE

H9J9<=<GMN=JLMJ= 18H30Ì�ÌProcessionĂŚdesĂŚmaä lems GnaouaĂŚaccompagnďż˝sĂŚdesĂŚmaĂ&#x201C;tres deĂŚfantasiaĂŚetĂŚdeĂŚleursĂŚtroupes

15H30@eY\[`Y\=kkYgmajY$^YflYkaY 16H15?Yf_Y\9_Y\aj$^YflYkaY

ZAOUIAĂŚHMADCHA

ZAOUIAĂŚHMADCHA

MOULAYĂŚHASSANĂŚ

MOULAYĂŚHASSAN

MOULAYĂŚHASSAN

;GF;=JL<GMN=JLMJ= 20H00Ì�ÌMaä lemÌMohamedÌKouyou,Ì Maä lemÌSa¼ dÌKouyou,ÌSukhishviliÌGeorgianÌ FYlagfYd:Ydd]l$emka[a]fk\9je]faYfFYnq:Yf\ 21H00EY¨d]e@YkkYf:gmkkgm 22H009je]faYfFYnq:Yf\ 22H30EY¨d]e@YkkYf:gmkkgm$ 9je]faYfFYnq:Yf\

ZAOUIAĂŚHMADCHA

00h00%EY¨d]e9Z\]kdYe:]d_`ala

ZAOUIAĂŚGNAOUAĂŚ

00h00Ì-ÌMaä lemÌAllalÌSoudani

DARĂŚSOUIRIĂŚ

00H30EY¨d]eGeYj@YqYl

CHEZĂŚKEBIR

00H30EY¨d]e9\ad9eaea$:jY`ae L]jceYfa$@]jn­KYeZ$9dd]f@gakl

16H00AkkYgmY\=kkYgmajY

19H00Ljag@gjY[ag$?Yjjakgf$Cafk]q 20H00EY¨d]eKY´\Gmj]kkYf 21H00EY¨d]eKY´\Gmj]kkYf$ Ljag@gjY[ag$?Yjjakgf$Cafk]q 22H15>Yar9da>YarLalaJgZaf$ IssaouaÌdeÌMekn¼s 00H00Ì�ÌMaä lemÌAbdelk�birÌMerchane,Ì :jY`aeL]jceYfa$@]jn­KYeZ$ GmkkYeY;`jY´Za$9dd]f@gakl$9eaj9da

BABĂŚMARRAKECH

19H30Ì�ÌMaä lemÌAbdellahÌGuinea 21H00<YZqLgmj­ 22H00Ì�ÌMaä lemÌMahmoudÌGuinea 22H30Ì�ÌMaä lemÌMahmoudÌGuinea,Ì <YZqLgmj­

SCENEĂŚPEPSI

20H00Ì�ÌÌHamzaÌDebbarh 20H30Ì�ÌDJÌAmineÌKÌ 21H30Ì�ÌSpeedÌCaravane

ZAOUIAĂŚHMADCHA

00H00Ì�ÌMaä lemÌSeddikÌLaarch

AteliersÌPepsi 5ÌateliersÌcr�atifsÌencadr�sÌparÌdesÌ artistesÌetÌdesÌprofessionnels

AÌproximit�ÌdeÌlaÌsc¼neÌPepsi

ZAOUIAĂŚGNAOUA

00H00Ì�ÌMaä lemÌAbdelouahedÌStitouÌ

DARĂŚSOUIRI

9l]da]jĂŚdeĂŚdanseĂŚStepĂŚAfrika 9l]da]jĂŚdeĂŚbodyĂŚpainting 9l]da]jMdlaeYl] 9l]da]jĂŚdeĂŚballonsĂŚsauteurs 9l]da]jĂŚfootĂŚfreestyle

16H00@eY\[`Y\=kkYgmajY 19H00Ì�ÌDhaferÌYoussef 20H30EY¨d]eEmklYh`Y:YcZgm$ StepÌAfrika 22H30Ì-ÌPatrice 19H30JY´kkY>YlaeYLYZYYejYfl 21H00EY¨d]e9rar:YcZgm$ AbderrahimÌSouiri,ÌDanielÌZimmerman,Ì GmkkYeY;`jY´Za$emka[a]fk\9je]faYf FYnq:Yf\ 22H20Ì�ÌAmazighÌKateb 23H30Ì�ÌMaä lemÌAbdeslamÌAlikane,Ì Lqgmj?fYgmY$9eYra_`CYl]Z

SCENEĂŚPEPSI

20H00Ì�ÌÌHamzaÌDebagh 20H30Ì�ÌElderÌWheelsÌ 21H30Ì�ÌMaä lemÌMahjoubÌKhalmouss,Ì GuillaumeÌ&ÌtheÌCoutuÌDumont

ZAOUIAĂŚHMADCHA

00H00Ì�ÌMaä lemÌCh�rifÌRegragui

ZAOUIAĂŚGNAOUA

00h00Ì�ÌMaä lemÌRachidÌElÌHamzaoui

DARĂŚSOUIRI

00H30Ì�ÌMaä lemÌAbdelkaderÌAmlil

CHEZĂŚKEBIR

CHEZĂŚKEBIR

Zimmerman,ĂŚArmanĂŚJalalian,ĂŚ La_jYfKm[`aYf

SCENEĂŚMEDITEL

00H00OYjeMh 00H30KYd^Y+gmkk:Yf\ 01H15Ì�ÌMazagan 02H15Ì�ÌDargaÌ

OFFĂŚSURĂŚLAĂŚPLAGE

16H30Ì�ÌIssaouaÌdeÌMekn¼s,Ìfantasia

MOULAYĂŚHASSANĂŚ

;GF;=JL<=;DåLMJ= 17h30Ì�ÌIguidar 18h30Ì�ÌMaä lemÌHamidÌElÌKasri, Naf[]flEYk[Yjl$<Yna\9mZYad]$F_mq]f L¼,ÌKarimÌZiad,ÌDanielÌZimmerman,Ì LinleyÌMarthes,Ì ScottÌKinsey

BABĂŚMARRAKECH

00H30>Yar9da>YarLalaJgZaf$ IssaouaĂŚdeĂŚMeknÂĽs

DuÌJEU.Ì24ÌauÌSAM.Ì27ÌjuinÌ2010, 00H30EY¨d]eJY[`a\:]fllaj$<Yfa]d ÜÌpartirÌdeÌ11H00

15H30AkkYgmY\=kkYgmajY$^YflYkaY 16H159`oY[`\]LYeYfYj$^YflYkaY

DIM.ĂŚ27ĂŚJUIN

00H30EY¨d]eKY´\:gmd`aeYk$ KarimÌZiad,ÌScottÌKinsey

SCENEÌMEDITEL 00H00OYjeMh 00H30Ì�ÌFuzzÌAnaruz 01H15Ì�ÌHaoussa 02H15Ì�ÌH-KayneÌ

ArbreÌÜÌPalabres ForumÌdeÌdiscussionÌouvertÌr�unissantÌ artistesÌetÌpublic

AllianceĂŚfranÂĽaise

16H00ĂŚ-ĂŚVendrediĂŚ25ĂŚjuinĂŚ2010 16H00ĂŚ-ĂŚSamediĂŚ26ĂŚjuinĂŚ2010 16H00ĂŚ-ĂŚDimancheĂŚ27ĂŚjuinĂŚ2010

03


04

jeudi 24 juin 2010

Tempo Souiri

“A Essaouira, j’ai profité des jours comptés pour voir mon pays de plus près et l’entendre respirer.”   Mohamed Ennaji, historien, sociologue et économiste

Au-delà de la musique, les danses fusionnent à Essaouira

C

ela ne vous aura peut-être pas échappé à la lecture du programme de cet opus 2010 du Festival gnaoua et musiques du monde d'Essaouira, cette année en effet la danse sera particulièrement à l'honneur lors des résidences et fusions musicales. Focus sur les artistes présents et zoom sur la place de la danse dans la fusion musicale à Essaouira. Mouvement. La danse et la musique sont deux expressions artistiques différentes, mais elles n'en sont pas moins complémentaires. La musique, en effet, revêt une autre profondeur lorsqu'elle s'accompagne de danse; cette dernière quant à elle ne saurait vraiment se déployer sans musique. La musique gnaoua, de son côté, porte en elle tout le mysticisme des pouvoirs qu'on lui confère, en tant que fruit béni de croyances ancestrales puisque -comme le disait le célèbre danseur et chorégraphe français décédé en 2007 Maurice Béjart: “la danse, mieux qu'aucun autre des arts, peut nous livrer l'essentiel des mythes”. Ainsi, en matière de musique gnaoua et de fusions nées de cette même musique, la danse occupe une place particulière.

Georgian National Ballet, les guerriers de la danse

Lors de ce Festival, la danse sera donc à l'honneur, et ce dès ce soir avec le concert d'ouverture: le public est convié à un concert fusion né d'une résidence artistique réunissant les maâlems et frères Mohamed et Saïd Kouyou, ainsi que l'Armenian Navy Band et le Georgian national ballet. Ce dernier, le Ballet national de Géor-

,Quelques danseurs de Step Afrika qui se produira à Essaouira.

/DR

gie, est en fait la première compagnie de danse nationale folklorique de ce pays. Il a été fondé en 1945 par Iliko Sukhishvili et Nina Ramishvili, lui chorégraphe doué, elle grande danseuse. Après avoir débuté leurs carrières dans le Théâtre d'Opéra et Ballet de Tbilissi, c'est pour réaliser leur rêve commun qu'ils créent un ballet national basé sur le folklore géorgien tout en élevant la danse populaire à un niveau classique.

10.000 spectacles

Le ballet national de Géorgie a donné plus de 10.000 représentations dans le monde dans plus de 90 pays et enchanté de fait quelque 50 millions de spectateurs au cours d'environ 200 tournées sur les cinq continents. Le Ballet, au cours de son histoire, a ainsi rempli des lieux et salles prestigieux tels que l'Albert Hall, le Colisée, le Metropolitan Opera, la Scala de Milan (où ils sont le seul groupe folklorique à s'être produit pour l'heure) ou encore le Madison Square Garden de New York. La compagnie compte actuellement quelque 70 danseurs dont dix seront présents à Essaouira, ainsi qu'un petit orchestre; elle réalise aujourd'hui des chorégraphies plus modernes inspirées du folklore des Balkans et à l'allure guerrière. Ce Ballet de renom sera ainsi amené durant le Festival à fusionner sa danse de là-bas avec les rythmes d'ici pour une résidence artistique qui, selon les organisateurs, “aura un goût d'ailleurs”. Un goût d'ailleurs, et peut être un goût d'universel, où la danse et la musique permettent de transcender les espaces et les frontières.

,Le Georgian national Ballet se produira ce soir à 20h00, place Moulay Hassan (voir article en page 2).

/DR

Step Afrika, ou la musique et la danse “2 en 1” Le samedi 26 juin, ce sera au tour de la danse stepping d'être à l'honneur au côté de la musique gnaoua lors d'un concert fusion né d'une résidence artistique avec le maâlem Mustapha Bakkou et les douze danseurs de l'ensemble Step Afrika. La célèbre troupe américaine Step Afrika, créée en 1994, est en fait la toute première compagnie professionnelle au monde dédiée à la tradition du stepping. Cette compagnie s'est illustrée dans de nombreuses scènes en Amérique du Nord, Amérique latine, en Europe, en Afrique ou encore aux Caraïbes. Le stepping est une danse rituelle issue des confréries afro-américaines et de la Boot dance africaine dans laquelle les danseurs utilisent le corps comme instrument. Un film, intitulé “Steppin” (du réalisateur Sylvain White), est même sorti sur les écrans en 2007 où cette danse occupe le devant de la scène, et ce faisant va à la rencontre d'un plus large public. Le stepping est de fait une des incarnations de la fusion qui peut exister entre la danse et la musique puisque dans cet exemple précis l'outil est le même, à savoir le corps. Ainsi, au-delà de la danse gnaoua (vous trouverez là-dessus un dossier dans l'édition de demain, partie arabophone) les danses du monde seront donc à l'honneur dans les fusions musicales du Festival Gnaoua d'Essaouira. Une occasion de pousser plus loin encore le dialogue entre les cultures, au-delà de la bouche (des mots) et des oreilles (des sons), mais dans le corps tout entier. ■■Muriel Tancrez

À ne pas rater • Concert d'ouverture: jeudi 24 juin à la scène Moulay Hassan à 20h00 Résidence artistique Georgian national ballet, maâlems Mohamed Kouyou et Said Kouyou et l'Armenian Navy Band. • Résidence maâlem Mustapha Bakbou et Step Afrika à la scène Mpulay Hassan le samedi 26 juin à 21h00.


Chaque matin, une nouvelle rencontre avec l’information

aufait, c'est chaque jour 45 000* exemplaires distribués par notre réseau de distributeurs à Casablanca, Rabat, Salé, Marrakech, Fès et Tanger du lundi au vendredi. (* source OJD Maroc).


06

jeudi 24 juin 2010

Autour d'Essaouira

“ Véhiculant un langage de fraternité universelle, les maîtres Gnaoua ont su au fil des ans préserver leur identité. Les maâlems n’hésitent pas à s’affranchir de la tradition et du rituel, le temps d’un festival.” Neïla Tazi, Directrice du Festival d'Essaouira

Douze ans de Festival et de mutations au service d'une ville et d'une culture

I

l en a parcouru du chemin le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira depuis sa création en 1998; tant en termes de nombre de visiteurs et d'artistes qu'en termes de reconnaissance. Indéniablement, et par la force des choses, la ville - elle aussi - s'en est trouvée transformée au gré des années et des éditions du Festival. Tour d'horizon de douze années de mutations. EVOLUTION. Il est bien loin le temps où Neïla Tazi, une des fondatrices originelles du Festival, s'est entendu dire, alors qu'elle démarchait son premier sponsor : “Un Festival de Gnaoua! C'est une blague?”. Aujourd'hui, ces mêmes sponsors ou partenaires sont devenus nombreux, fidèles pour la plupart, pour avoir su reconnaître - comme le public et les médias d'ailleurs - la valeur du

Le budget, lui aussi, a carrément explosé passant de 600.000 Dh lors de la première édition à quasiment 7 millions en 2006... Des moyens à la mesure des ambitions affichées par les organisateurs. Et cela fonctionne, chaque année, le public est toujours plus présent et certains - ne voulant rater l'évènement pour rien au monde - s'y rendent chaque année. Le Festival gnaoua d'Essaouira a ainsi su créer des “addicts”, c'est beaucoup, au regard de la teneur du défi qu'il représentait à ses débuts, lorsque l'on sait aussi que sans lui - n'ayons pas peur des mots - la musique gnaoua n'aurait pas connue, à l'échelle du pays et au-delà, la notoriété qui est la sienne aujourd'hui. Les journalistes, eux aussi, sont toujours plus nombreux : plus de 200 par édition actuellement, dont beaucoup viennent également de par le monde. Les artistes présents viennent toujours de contrées éparses, pour fusionner avec les maâ-

,Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira a, depuis 1998, rapidement suscité l'enthousiasme du public.

a influé “Le Festival et influe encore

sur l'économie de la ville, mais surtout sur son image. Aujourd'hui, Essaouira est synonyme de Festival Gnaoua”. Mr. Azza, Président du Conseil Provincial du tourisme d'Essaouira.

Festival Gnaoua d'Essaouira qui s'est forgé une place dans l'agenda des “grands” festivals au Maroc, comme à l'international.

1998 - 2010 : de 18 artistes à plus de 300 aujourd'hui

En 1998, lors de sa première édition, le Festival s'est tenu début juin. Il ne comptait alors que deux scènes seulement sur lesquelles avaient été conviés quelque 18 artistes, un nombre déjà honorable pour une première édition qui a vu la venue de 20.000 visiteurs. Un premier opus qui, au regard de ces chiffres, posait déjà les bases d'un Festival qui s'annonçait prometteur. Les années passants, le Festival n'a alors eu de cesse de grandir : 40.000 visiteurs dès la seconde édition, puis rapidement 80.000, puis 200.000 en 2001 pour sa quatrième édition. Un record et le début d'une "success story", en somme puisque aujourd'hui il dépasse les 400.000, voire 450.000, visiteurs à chaque édition. Du côté des artistes présents, la même dynamique : 18, 28 puis 85 artistes présents en 2000, 166 en 2006 et aujourd'hui plus de 300 pour cette 13ème édition.

/DR

lems et le Festival a vu défiler de nombreuses stars internationales : le français Louis Bertignac qui a dit du Festival que c'était “le plus passionnant où il m'a été donné de me produire”, la malienne Oumou Sangaré, Ali Farka Touré qui dit se sentir à Essaouira “comme à la maison”. Ou encore Cheb Mami, Amazigh Kateb, Rachid Taha, Pat Metheny, Cheb Khaled, et beaucoup d'autres encore. Le Festival gnaoua et musiques du monde était un projet ambitieux, “culotté” même, car Essaouira n'était pas du tout prête à accueillir tant de festivaliers, il a donc fallu qu'elle s'adapte - elle aussi - pour permettre à l'évènement de grandir.

1998 - 2010 : d'une timide station balnéaire à une ville en plein expansion

Lorsqu'est né le Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira, la ville n'était en effet qu'une timide station balnéaire du pays. Elle comptait seulement neuf riads, hôtels et maisons d'hôtes, sept restaurants, 17 cafés et une seule et unique association. A l'orée de la dixième édition, en 2006, la croissance était déjà considérable avec 157 riads, hôtels et maisons d'hôtes, 62

restaurants, pas moins de 147 cafés et un nombre impressionnant d'associations qui compte aujourd'hui près de 463. Comme si le fait qu'une cité timorée puisse s'affirmer autour d'un projet inattendu avait participé à relancer les initiatives... Pour les souiris, le Festival a également changé leur vie. Du côté des restaurateurs, l'activité générée par cet important rendezvous leur permet chaque année de faire en quelques jours des chiffres équivalents à plusieurs semaines d'activités normales. Sur le plan urbanistique, la ville s'est également modifiée, étendue, notamment du côté du front de mer qui a vu pousser de nombreux hôtels. Selon Mr. Azza, Président du conseil provincial du tourisme d'Essaouira, les mutations de la ville d'Essaouira ont été conséquentes depuis 2006/2007. Elles concernent l'infrastructure de base, le projet de la station Mogador dans le cadre du Plan Azur qui compte un golf déjà ouvert, un autre en cours d'achèvement ainsi qu'un hôtel 5 étoiles livré prochainement. Ces mutations sont également relatives à l'aérogare de la ville, dont les pistes ont été renforcées pour répondre aux exigences des compagnies low-cost et où les services se sont développés. Ceci pour “désenclaver la ville” explique Mr. Azza. Il y a aussi l'autoroute Marrakech-Agadir qui permettra de faire Marrakech-Essaouira en 1h30 (au lieu de 2h30 ou 3h), et dont le dédoublement de la voie à Chichaoua sera finalisé à la fin de l'année. Enfin, au niveau du centre ville, les professionnels ont noté depuis trois ou quatre ans une prolifération des maisons d'hôtes et de restaurants, mais aussi un développement des lieux de vie nocturne, une croissance urbanistique, l'arrivée de bon nombre d'étrangers désireux de résider à Essaouira où “le prix du m² a notablement augmenté”, souligne Mr. Azza, et la naissance d'une véritable vie culturelle. En somme, depuis 1998, Essaouira s'est métamorphosée et continue sa mutation sans perdre - pour l'heure et c'est important - son cachet. “Le Festival a influé et influe sur l'économie de la ville, mais surtout sur son image” conclut Mr. Azza. “Aujourd'hui, Essaouira est synonyme de Festival Gnaoua”. S'il y a donc un seul écueil à soulever ici, ce serait - de l'avis général de membres impliqués dans la ville ou dans le Festival “l'absence terrible des élus qui ne font rien pour que la ville se développe” et le fossé qui sépare “les promesses de la réalité”. A bon entendeur...

» Du côté de la programmation artistique, l'évolution est impressionnantes : 18, 28 puis 85 artistes présents en 2000, 166 artistes en 2006 et aujourd'hui plus de 300 pour cette 13ème édition. ■ Muriel Tancrez


jeudi 24 juin 2010

Echos gnaouis

07

“Il ne suffit pas de connaître des notes pour s’improviser maâlem, il faut savoir écouter, et pour cela, il faut commencer par respecter ses aînés, être suffisamment humble pour observer et recevoir.”   Mustapha Bakbou

• André Azoulay, Conseiller du Roi Mohammed VI et Président de l'association Essaouira Mogador

“Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira est un Festival qui parle au coeur”

N

atif d'Essaouira et amoureux inconditionnel de cette ville dans laquelle il s'implique en tant que président de l'Association Essaouira-Mogador, mais aussi en tant que membre fondateur du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira, André Azoulay revient pour "Le Mag" sur l'édition 2010, les apports du Festival, et les particularismes de la ville. Entrevue. Interview.

Q: La 13ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira débute aujourd'hui. Comment s'annonce-t-elle selon vous? Qu'est-ce qui semble singulariser cette édition 2010 ?

» » Ce Festival n'est pas un festival où les artistes viennent, puis s'en vont. Il y a de l'émotion avant, pendant et après, pour les artistes comme pour le public.

Cette édition me paraît proche de l'origine de l'évènement. Elle convie plus d'une vingtaine de grands maâlems et, je pense, répondra aux attentes des publics car il y aura de nombreuses occasions de communier et d'écouter ces maâlems. De plus, il y aura des rencontres inédites, audacieuses, riches et inattendues. Des risques sont pris, notamment cette année, avec la venue lors du concert d'ouverture du Georgian national ballet. Cette année, il y aura aussi beaucoup de jazz et de musiciens internationaux dépassant les 300 artistes. Je crois donc que ce Festival sera très beau, puissant et pleins de vibrations, de couleurs et d'authenticité qui font que les rencontres vont trouver leur vraie dimension et légitimité. Les directeurs artistiques du festival sont de plus très créatifs et imaginatifs, et je pense que l'on ne trouve pas cela ailleurs. Aujourd'hui, nous en sommes à la 13ème édition, nous prenons des risques en amont, mais finalement ça n'est que du bonheur. J'espère que ce sera pareil cette année.

Q: Le Festival Gnaoua a, en quelques années, modifié la ville mais également permis la reconnaissance voire la connaissance notamment à l'international de la culture gnaoua. Quel regard portez-vous sur l'évènement, son esprit et ce qu'il a permis ? Je crois que le Festival permet au plus

,M. André Azoulay, en bon spectateur. grand nombre de redonner à cette partie de nous-mêmes ses lettres de noblesse, sa légitimité et aux gnaouas la possibilité d'exprimer pleinement leur art, et de ne pas être seulement en représentation mais dans la posture d'aller vers le public en donnant le meilleur d'eux. Ce Festival n'est pas un festival où les artistes viennent, puis s'en vont. Il y a de l'émotion avant, pendant et après, pour les artistes comme pour le public. Il y a dans cet évènement une capillarité très précieuse et l'on est bien ensemble. Même si cela fait aujourd'hui 13 ans, je suis toujours impressionné par l'intensité du partage.

Q: Auriez-vous imaginé, il y a par exemple vingt ans de cela, qu'un évènement de cette envergure attirerait autant de monde et braquerait autant les projecteurs sur la culture gnaoua et la ville d'Essaouira ?

Franchement non. Je pense qu'aucun de ceux qui ont organisé ce Festival ne pensait qu'il irait aussi loin, qu'il s'exprimerait avec autant d'intensité et qu'il réunirait autant de mélomanes. Il y a réellement une passerelle magique entre la ville et la musique. Je pense que Essaouira est un écrin préparé, dessiné pour un festival comme celui-là. L'ampleur de l'évènement vient notamment de la magie d'Essaouira, son histoire, ses valeurs, sa singularité. Ce n'est pas une posture adoptée juste pour l'occasion. C'est un Festival qui parle au cœur.

/DR

Q: À l'heure où, à l'échelle planétaire, les problèmes de cohabitations interculturelles voire inter-cultuelles perdurent. Comment expliquezvous que Essaouira en soit préservée ? C'est une des réalités de la ville. Essaouira ne veut pas être amnésique de son histoire et de ce qu'elle nous a appris. Beaucoup n'arrivent pas résister au vertige du choc et de la fracture identitaire et culturelle. Essaouira, elle, exprime des valeurs aux antipodes de cela. Elle est le Maroc de l'authenticité qui fait valeur de modernité. Essaouira ne sait pas oublier.

Q: Enfin, comment voyez-vous encore évoluer la ville et le Festival ?

Je crois, qu'au niveau d'Essaouira, les batailles qui restent à gagner sont plus nombreuses. Essaouira se réinstalle, dans le même temps les dysfonctionnements et les fragilités apparaissent aussi plus nettement. Il faut surtout que ce qui a été fait permette d'avancer dans la réalisation des défis. Aujourd'hui, nous voulons que les développements du patrimoine, des formes d'expression s'inscrivent dans le développement durable. L'écologie est nécessaire pour un développement pérenne. Et l'émotion du Festival aura d'autant plus de force si elle s'inscrit dorénavant dans le civisme et le développement durable. ■■Propos recueillis par Muriel Tancrez


08

jeudi 24 juin 2010

ACTU

Plastique. Greenberry et Cooper Pharma ont signé une convention de partenariat sur une durée de 3 ans pour la fourniture de sacs oxo-biodégradables d2w® pour le secteur de la pharmacie, en accompagnement de la mise en application des engagements écologiques de ce secteur. L’engagement écologique des pharmaciens est une réalité qui se matérialise entre autre par l’adoption et l’utilisation de ces sacs oxobiodégradables, selon Jaouad Cheikh Lahlou, directeur général de Cooper Pharma.

• Baccalauréat

43,78% de réussite à la première session

A

défaut d'explications précises du ministère de l'Education Nationale -qui n'avait pas répondu à toutes nos questions à l'heure où nous mettions sous presse- autour des chiffres parfois flous concernant les résultats du Baccalauréat de cette année, nous vous présentons les chiffres officiels transmis par le ministère, relayé par l'agence Maghreb Arabe Presse.

Examen. Cette année, 43,78% des candidats qui ont passé leur Baccalauréat l’ont obtenu en juin. 118.052 élèves sur un total de 335.680 candidats inscrits, (certains ne se sont pas présentés aux épreuves, nous a-t-on appris au ministère sans donner de chiffres précis, ce qui du coup fausse les calculs des pourcentages), ont réussi les examens lors de la session ordinaire de juin 2010, soit une hausse de 34,75% par rapport à 2009, a annoncé le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique. Des chiffres à prendre avec précaution, car si l’année dernière, 87.605 (37,04%) élèves avaient réussi à décrocher leur bac dès la session de juin, ils n’étaient que 250.829 inscrits, dont 21.750 candidats libres (2.744 d’entre eux avaient réussi).

Réussite et rattrapages

Parmi les 52% de filles diplômées cette année, Ghita, 19 ans, qui passait son Baccalauréat pour la 2ème fois. La jeune bachelière en Sciences Economiques a trouvé les épreuves “plus simples que l’année dernière, accessibles”. D’autant plus que le programme s’était allégé de quelques leçons en comptabilité, économie générale, ainsi qu’en économie et organisation de l’entreprise. Hamza, 18 ans, bachelier en sciences éco depuis ce mardi aussi, a également trouvé les épreuves à sa portée. Faciles mêmes, par rapport à celles de l’année précédente, mais cependant “les plus difficiles en économie générale depuis l’application des nouveaux programmes en 2006. Cette année, certaines leçons n’étaient pas au programme du bac, comme les théories de politique monétaire ou budgétaire. El les enseignants nous ont dit ce qu’il fallait réviser”.

,Illustration: Des étudiants découvrent leurs résultats au lycée Ibn Mesik de Casablanca. Pour les autres, ceux qui ont frôlé la réussite, la session de rattrapage est prévue les 5, 6 et 7 juillet. Ils sont plus de 125.000 élèves qui doivent la passer, soit 44% des candidats qui ont passé la session ordinaire. Les résultats finaux des épreuves du Baccalauréat seront publiés au terme des délibérations relatives à la session de rattrapage, prévues les 15 et 16 juillet 2010. ■■Le quotidien aufait

/DR

Et par filières?

Pour les filières scientifiques, mathématiques et techniques, le taux de réussite a atteint 48,67%, soit une hausse de 5 points par rapport à la session ordinaire de 2009. Concernant les filières littéraires et originelles, le taux de réussite a atteint 30,81% contre 24,43% l'année dernière.

• Bateaux libanais pour Gaza

Le Liban met en garde Israël contre toute attaque contre son territoire

L

e Liban a mis en garde Israël contre toute attaque contre son territoire, en réaction aux affirmations de Tel Aviv qui a prévenu qu'il était en droit d'user de “tous les moyens” pour éviter que deux bateaux de militants ne se rendent à Gaza à partir du Liban.

flottille. Le Liban a déclaré mercredi qu'il tiendrait Israël pour responsable de toute attaque contre les vaisseaux qui doivent partir pour Gaza dans les prochains jours. Israël sera tenu responsable de toute attaque contre le Liban, avait déjà affirmé Beyrouth mardi dans une lettre adressée à l'ONU, après que le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, a répété lundi que son pays ne tolèrerait pas qu'un nouveau

navire en provenance du Liban se dirige à Gaza. Israël soupçonne les organisateurs de cette nouvelle flottille d'aide humanitaire pour la bande de Gaza sous embargo d'être liés au mouvement chiite libanais du Hezbollah contre lequel il avait lancé son offensive meurtrière de l'été 2006. Israël a prévenu qu'il était en droit d'user de “tous les moyens” pour éviter que deux

bateaux d'aide humanitaire se rendent à Gaza. Ces derniers attendent toujours le feu vert des autorités libanaises pour appareiller. En plus de l'aide, le premier cargo le Julia, actuellement dans le port de Tripoli (nord) pour inspection, doit rassembler des dizaines de journalistes libanais et étrangers, tandis qu'un deuxième navire, Mariam, transportera une cinquantaine de militantes. Techniquement en guerre depuis 2006, les deux pays ne sont reliés par aucune ligne maritime, les bateaux doivent donc se diriger vers Chypre où ils feront escale avant de gagner les côtes de Gaza. ■■Le quotidien aufait

,Vue aérienne du port de Tripoli, Liban.

/DR

Mise en ligne d'un site relatif à l'autoroute du Maroc Infrastructure. Dans le cadre de l'inauguration de l'autoroute Marrakech- Agadir, un site spécialement dédié aux usagers (www.adm.co.ma) se propose de publier toute la documentation relative à cette mise en service. Rappelons que la société nationale de l'Autoroute Du Maroc (ADM) a inauguré ce lundi l'autoroute MarrakechAgadir, d'une longueur de 225 km et pour un investissement de 8 MD Dh. La réalisation de cette nouvelle ligne, qui a

nécessité 4 millions de journées de travail, aura certainement de multiples retombées sur les régions de Marrakech et d'Agadir, notamment pour ce qui est du développement du secteur touristique et des activités agricoles, l'accompagnement des aménagements industriels, l'augmentation des exportations à travers le renforcement des échanges commerciaux avec l'Europe, et l'attractivité des investissements étrangers. Ainsi le trajet Tanger-Agadir, qui se faisait en

14 heures, est désormais réduit de moitié. L'autoroute Marrakech- Agadir dessert, en plus de ces deux villes, Chichaoua et le Centre urbain d'Imintanout. Elle est composée de six sections fonctionnelles: bifurcation de Marrakech- échangeur de Marrakech Ouest, Marrakech ouestChichaoua, Chichaoua- Imintanout, Imintanout- Argana, Argana- Amskroud, et Amskroud- Agadir. ■■Le quotidien aufait


www.aufaitmaroc.com jeudi 24 juin 2010

sport

Wimbledon. A l'inverse de Roger Federer la veille, Rafael Nadal a passé une première journée tranquille mardi à Wimbledon, où il a balayé le jeune Japonais Kei Nishikori en trois sets dans son premier match sur le Central londonien depuis l'inoubliable finale de 2008 gagnée contre le Suisse. L'an passé, l'Espagnol n'avait pas pu défendre son titre à cause de genoux récalcitrants. Lundi au premier tour, Roger Federer était passé tout près de la pire défaite de sa carrière: il a été mené 2 sets à 0 par le Colombien Alejandro Falla avant de s'imposer 5-7, 4-6, 6-4, 7-6 (7/1), 6-0.

• Mondial 2010

Le rêve brisé de l'Algérie

A

près près d'un quart de siècle d'absence, l'Algérie retrouvait la Coupe du monde. Avec la tête pleine de beaux rêves. Mais tous ses espoirs se sont finalement effondrés hier soir contre les récifs d'une équipe américaine qui n'a pas failli à sa réputation de jusqu'au-boutiste. Élimination. Landon Do-

novan. Ce nom va hanter pendant longtemps les Algériens. Et pour cause, c'est ce joueur qui aura brisé leur rêve de voir leur équipe faire bonne figure dans le premier Mondial africain. Donovan a marqué le seul but qui a scellé définitivement le sort des Fennecs, ce mercredi 23 juin lors de la rencontre Algérie-USA, comptant pour la dernière journée de la phase de poules (groupe C). Après une première sortie ratée face à la Slovénie (défaite 1-0), l'Algérie avait pourtant montré un nouveau visage plein de promesses lors de son deuxième match contre l'Angleterre, une équipe considérée comme la principale favorite du groupe.

09

Le gardien algérien M'bolhi Rais Ouheb à terre après le but marqué par l'Américain Landon Donovan le , 23 juin 2010 à Pretoria. / AFP

Ce match-référence contre les Trois Lions, c'est ce que tous les fans attendaient que les hommes de Rabah

Saâdane reproduisent face aux Yankees mais avec plus de verve offensive, et ainsi arracher leur quali-

fication pour les huitièmes de finale. Mais c'était compter sans l'esprit baroudeur et tenace des hommes de

Bob Bradley qui, pendant 90 minutes, auront tout essayé pour faire sauter le verrou algérien. Dominateurs, ils seront finalement récompensés dans les arrêts de jeu (92è min) par un but de l'ancien joueur d'Everton, de Leverkusen et actuel coéquipier de David Beckham aux Los Angeles Galaxy, Donovan (1-0). Grâce à cette unique réalisation, les Américains ont arraché leur ticket qualificatif pour le second tour. Une qualification méritée au regard de la physionomie du match: tandis que le gardien algérien M'bolhi Rais Ouheb a eu à faire au moins huit arrêts, son homologue américain lui n'aura été que rarement inquiété, notamment sur la frappe de Djebbour qui avait atterri sur sa barre au tout début de la rencontre (5è min). Sans oublier le fait que, comme lors de leur match contre le Slovénie, les USA ont été encore une fois victimes d'un arbitrage défavorable. En effet, le but refusé de Gomez (20è min) était bien valide, le joueur de Puebla (Mexique) étant sur la même ligne que Halliche au moment de propul-

ser le ballon au fond des filets...

L'Angleterre accompagnera les USA en 8ème

Dans ce même groupe, à noter la qualification de l'Angleterre aux dépens de la Slovénie. Sous la pression d'une désastreuse élimination prématurée qu'elle n'a plus connue depuis 1958, les hommes de Capello se sont imposés grâce à Jermain Defoe. Mais ce sont les Américains qui ont terminé premiers du groupe grâce à une meilleure attaque devant l'Angleterre (4 buts inscrits contre 2). La Slovénie (4 points) est troisième et l'Algérie, qui n'aura pas inscrit un but de tout le tournoi, ferme la marche (1 point). En 8e de finale, les EtatsUnis seront opposés au deuxième du groupe D, samedi à Rustenburg, tandis que l'Angleterre affrontera le premier du groupe D, dimanche à Bloemfontein. Les deux derniers matchs de ce groupe D opposaient hier dans la soirée le Ghana à l'Allemagne et l'Australie à la Serbie. ■■Bassirou BA / Quotidien aufait.

Equipe de France

Les Jeux nationaux des écoles de sport et équipes de quartiers du 25 au 29 juin

Lamentablement éliminée du Mondial 2010, avec toutes les dérives que l'on connaît, l'heure, pour l'équipe de France, est plutôt à la reconstruction. Un vaste chantier qui attend le successeur de Raymond Domenech, Laurent Blanc.

Jeunesse. Les Jeux nationaux des écoles de sport et équipes de quartiers, initiés par le ministère de la Jeunesse et des Sports, auront lieu du 25 au 29 juin à Rabat et Bouznika, indique un communiqué du ministère. Quelque 1.296 enfants de moins de 16 ans (garçons et filles) adhérents des écoles de sport et équipes de quartiers relevant des différentes délégations du ministère de la Jeunesse et des Sports, prendront part aux cinq disciplines sportives au programme, à savoir le football, le basketball, le handball, la natation et l'athlétisme. Ces écoles de sport et équipes de quartiers sont issues des qualifications locales, régionales et inter-régionales. Des compétitions qualificatives ont réuni, depuis février dernier au niveau de 62 délégations du ministère, plus de 33.000 jeunes sportifs, alors qu'au niveau des 16 régions du Royaume, quelque 5.184 joueurs ont participé aux compétitions régionales organisées durant le mois d'avril dernier, précise le communiqué.

Les chantiers de Laurent Blanc Foot. Laurent Blanc, appelé

à prendre la succession de Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France, fait face à plusieurs chantiers d'importance pour redorer le blason terni des Bleus lors de la Coupe du monde.

Une image à restaurer

Entre repli sur soi dans un hôtel cinq étoiles, insultes au sélectionneur, dissensions internes et grève de l'entraînement, l'image des Bleus est au plus bas. Ce sera l'une des priorités de l'ancien libéro de l'équipe de France championne du monde et d'Europe que de redonner aux Bleus un capital sympathie auprès du public. Il y aura aussi une rupture à opérer avec la communication souvent désastreuse de Raymond Domenech, très impopulaire en France, et objet d'incompréhension et de malentendus à l'étranger.

Le nouvel entraîneur des Bleus, Laurent Blanc le 15 mai 2010 à , Bordeaux. / AFP

Une autorité à reconquérir

Les insultes proférées par Nicolas Anelka à l'encontre de Raymond Domenech ont clairement démontré que le centre du pouvoir s'était petit à petit déplacé du sélectionneur vers les joueurs. La grève de l'entraînement décrétée dimanche et la fronde menée par les cadres (Evra, Gallas, Ribéry, Abidal, Henry) en solidarité avec Anelka constituent également de sérieux camouflets pour Domenech. Laurent Blanc devra donc d'abord dompter son nouveau groupe et démontrer sa capacité à gérer les ca-

prices. Sa légitimité et sa haute stature morale, acquises en tant que leader de la défense des Bleus et de grands clubs français ou européens (Marseille, FC Barcelone, Inter Milan, Manchester United), lui seront utiles en ces temps de crise.

Une purge en perspective?

Le désastre du Mondial-2010 laissera des traces et Laurent Blanc devra en tirer les conséquences dans le choix des hommes. Certains joueurs, à bout de souffle sur le terrain et guè-

re exemplaires en dehors, devraient être écartés. Anelka a été exclu après ses insultes et Gallas, qui aura 33 ans en août, ne sera sans doute plus convoqué. Thierry Henry, même en tant que remplaçant, aurait pu être ce guide de vestiaire qui a fait cruellement défaut. Mais le meilleur buteur de l'histoire de la sélection a, par son silence, cautionné les dérives et n'a été d'aucun secours pour la jeune garde. Evra, bombardé capitaine, a perdu du crédit en déclarant qu'il fallait “éliminer le traître” après l'affaire Anelka et en étant l'un des meneurs de la grève. La situation de Ribéry est plus complexe. Les Bleus pourront difficilement se passer de lui sur le terrain, même s'il a été catastrophique en Afrique du Sud. Mais il a largement contribué à pourrir l'ambiance du groupe par son conflit larvé avec Gourcuff. Une mise au point s'impose.■■Quotidien aufait

Le ministre de la Jeunesse et , des Sports, Moncef Belkhayat.

/ DR

Ces jeux auront lieu au complexe sportif Prince Moulay Abdellah, au centre national des Sports “Bellevue”, à la salle Ibn Yassine de Rabat et au complexe Moulay Rachid de Bouznika. Le programme comprend également des compétitions d'exhibition dans certaines disciplines sportives tels le tennis de table, les échecs et le badminton. L'organisation de ces jeux tend à détecter de jeunes talents en vue de leur assurer l'intégration dans le mouvement sportif national. ■■Quotidien aufait


10

jeudi 24 juin 2010

En images Quoi de mieux, en ce jour d'ouverture de la 13 édition du , Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira, que de ème

revenir en images sur les précédentes éditions de l'évènement. Une occasion aussi de rendre hommage aux hommes et femmes qui oeuvrent aussi bien en coulisse que sur scène.

Derrière chaque festival, il y a d'abord une équipe. , Photo: Les membres des services de la direction générale, production, service presse, équipe technique, régisseurs, logistique et hébergement, directeurs artistiques et coordinateurs après une réunion de préparation de cette édition 2010. /DR

,Les Wailers lors de leur passage au Festival d'Essaouira.

/DR

Le Festival Gnaoua et Musiques du , Monde d'Essaouira, c'est de la musique et autant d'instants de partage./DR

,

Le public du Festival d'Essaouira en 2008, toujours aussi nombreux./algo

Le maâlem Mahmoud Guinea (G) sera cette année , également en concert dans le cadre du Festival vendredi 25 juin, seul mais également en fusion avec Daby Touré à la scène Baba Marrakech./algo

,(De gauche à droite) Mustapha Bakbou, Abdelkebir Merchane et Abdeslam Alikane.

/DR


11

jeudi 24 juin 2010

En images

La foule au rendez-vous au concert de , Kinny Marley, fils de Bob Marley. /DR

Son et lumières de qualité garantis... Les organisateurs y veillent. , Photo prise hier, mercredi 23 juin 2010. /K- Alaoui

Lila gnaoua durant le Festival , d'Essaouira.

Les concerts du marché aux grains: un , enthousiasme aussi important que pour

/DR

les grandes scènes./DR

"Hamid El Kasri is the best" , semble effectivement clamer avec enthousiasme le public./DR

,Le maâlem Omar Hayat.

/algo


12

jeudi 24 juin 2010

horoscope • Bélier Vos finances sont en évolution et vous pourriez jouir d’une plus grande liberté. Une excellente période pour vous offrir des petits plaisirs personnels. Vous devriez même penser à gâter votre entourage. Sur le plan relationnel, vous vous ferez de nouveaux alliés !

• Taureau Un coup dur pour vos finances pourrait venir du fait que vous persistez dans l’idée d’un achat extravagant.Il faudrait attendre une période bien plus propice. Alors faites preuve de sagesse, pour le moment et concentrez-vous entièrement sur cette priorité. La solution vous apparaîtra évidente, très bientôt ! .

• Gémeaux Vous avez prouvé à ceux qui avaient émis des doutes, vos réelles capacités à la communication. maintenant, il est temps de vous lever et de faire face à la concurrence. Mettez tous vos atouts en avant, et vous parviendrez à convaincre les personnes influentes !

• Cancer

loisirs blagues QUEUE. C’est un ver de terre qui, sortant de son trou, voit un autre ver de terre à côté de lui et engage la conversation : - Beau temps hein ? (Pas de réponse) Un peu surpris, il poursuit néanmoins : - Espérons que ça ne va pas se gâter ce WE ! (Toujours pas de réponse) - Remarquez on n’a pas trop à se plaindre cette année… (Pas de réponse) Alors le ver de terre rentre dans son trou en grommelant : - Ca y est ! J’ai encore parlé à ma queue ! ...

sudoku Le jeu Sudoku est un puzzle de 9x9 cases composée de neuf sous-grilles 3x3, certaines déjà remplies. Le but du jeu est de remplir les cases vides, en mettant un chiffre par case, de sorte que chaque colonne, ligne et région contiennent une fois seulement chaque chiffre de 1 à 9.

Destinations internationales • Alger

18°/31°

• Tunis

19°/30°

• Tripoli

22°/32°

• Londres

15°/24°

• Paris

13°/27°

• Berlin

14°/25°

• Genève

14°/26°

• Madrid

18°/33°

• Barcelone

18°/27°

• Rome

17°/28°

• Moscou

17°/31°

• New York

21°/35°

• Montréal

13°/22°

• Le Caire

24°/34°

• Dubaï

31°/39°

• Tokyo

21°/26°

Dans votre vie active, vous ne devriez pas laisser une relation difficile, vous gâcher l’ambiance. Attention, le stress vous guette. Vous pourriez l’éviter, si vous vous concentriez sur vos tâches, sans tenir compte de tous les mouvements autour de vous. La période sera fort heureusement passagère .

26 18

26

• Vierge Votre sensibilité naturelle ne vous permettra pas de vous égarer.Vous devriez faire la part des choses, entre la vie personnelle, et les activités professionnelles. D’ailleurs, c’est au sein de votre vie active que vous devriez redoubler de prudence et de vigilance .

27

17

21

15 21

Rabat 33

20

17

El Jadida

32

17

16

32

Laâyoune 26 18

Prochains jours

Dakhla 17

• Oujda • Fès • Rabat / Salé • Casablanca

Vents (vitesse en km/h et direction)

• Marrakech

Température maximum

• Essaouira

Température minimum

• Agadir • Dakhla

Vendredi 26°/18°

Samedi 25°/18°

Dimanche 25°/18°

30°/16°

28°/16°

29°/16°

29°/15°

30°/15°

31°/15°

24°/17°

23°/17°

24°/17°

23°/18°

23°/18°

23°/19°

32°/16°

32°/16°

33°/16°

20°/17°

23°/17°

23°/17°

27°/14°

26°/14°

27°/15°

22°/17°

24°/17°

23°/16°

mots-croisés du jour

Il faut se méfier des gens qui sont trop calculateurs. Leurs approches pourraient ne pas être des plus sincères.Fiez vous à votre instinct, et prenez le temps de la réflexion avant d’agir.

• Scorpion Un nouvel arrivant, dans le cadre de vos activités, risque de réveiller de vieux souvenirs et des comportements que vous pensiez avoir résolus. Prenez le bon coté des choses. C’est une opportunité pour grandiret enterrer, définitivement, de vieux fantômes.

• Sagittaire Complications à l’horizon ? Même si vous n’êtes pas d’accord sur tout, les personnes partageant vos activités vous obligeront à donner le meilleur de vous !Fournissez un dernier effort, et très bientôt, vous profiterez de vos prochaines vacances !

• Capricorne Votre situation professionnelle est bloquée, depuis un certain temps.Le changement ne semble pas s’annoncer. Il est temps, de regarder dans d’autres directions pour vous réorienter, dans une toute autre activité.

• Verseau

• Poissons Vous prenez de gros risques, aujourd’hui. Attention, vous avez tout à perdre.Vous cherchez à distancer tout votre entourage. Faites clairement la part des choses. Les priorités professionnelles d’abord, et le feeling en second plan. Pas de confusion, restez sur la bonne voie.

Solution du jour

Verticalement 1. Note de musique 2. Accommode 3. Deux lettres au milieu

du courrier 4. Gentillesses

Ouarzazate

28 14

23

Horizontalement 5. Arrivé à terme 7. entretenir des souliers 9. Exemple 10. Fils de Noé

Fès

19

• Balance

Quand aux questions professionnelles, toutes ces heures supplémentaires, vont prochainement porter leurs fruits.Vous y gagnerez des avantages financiers très rapidement. Quelle belle satisfaction d’atteindre ses objectifs. Bravo !

16

17

38 19

Agadir

16

Beni Mellal Marrakech 35

Essaouira

21

33

26

10

Safi

15

18

Oujda

Casablanca

• Lion maintenant, il est temps de mettre en place l’organisation de votre voyage ou de votre déplacement prochain. Vous aurez l’occasion de rompre avec le quotidien.Vous pourriez ainsi, vous ressourcer positivement. Toutefois, organisez-vous dès à présent, surtout si vous souhaitez partir à l’étranger

Tétouan

26

• Tanger 40

23

Tanger

13. Gorge 14. Sa Sainteté, devant

21. Sn En Chimie 23. fabuleux 24. Ferme des pompes 25. homme à tonsure

6. Fruit rouge 8. bien large en bas 11. colline 12. Course de voiliers 16. Cassa les dents

18. courroie pour le cavalier 19. Indien en Amérique 20. Pièce de soutien, de chantier 22. ante meridiem

le pape 15. Edredons 17. Symbole du Tantale


04 2006

157

157

1998

” 2005

13

23

20 400

13

« 13

.

8• 3• 48 • 10 • 23 • 5• • 4• 400 •


03 1998

463

2006

463 •

«

,

Le Mag

.


02 ” “

, 17

13

« 1958

9

1998


‫‪02‬‬ ‫‪03‬‬

‫‪• 2010‬‬

‫‪24‬‬

‫•‬

‫‪01‬‬

‫‪02‬‬

‫‪04‬‬

‫‪.‬‬

‫ﻻ ﺗﺮﻣﻲ ﻫﺎﺗﻪ ﺍﳉﺮﻳﺪﺓ ﻓﻲ ﺍﻟﻄﺮﻳﻖ ﺍﻟﻌﺎﻡ‬

Le Mag Gnaoui  

SPECIAL FESTIVAL GNAOUA D'ESSAOUIRA EDITION 2010 • Jeudi 24 juin • N°01