Page 1

Musée national d‘histoire et d‘art

Musée Dräi Eechelen

03 2017


sommaire

2

Impressum & abonnements

3

Éditorial

4-7

Celebrating the signing of the Treaty of London in 1867 in presence of the Duchess of Cambridge

8-10

«Archéologie urbaine»: Cave cellam!

11

Collection’s Drawing by Stina Fisch

12-13

Coming Soon - Agenda

14-17

Juillet - Juli - July

18-21

Août - August - August

22-25

Septembre - September - September

26-28

For Youngsters Only

29

Budding Artist

30-31

«Superjhemp retörns» Tournage au Dräi Eechelen

32-33

L’appel du regard d’Éric Chenal

34-35

Spannung pur beim Montage «Portugal - Drawing the world»

36-37

Remembering: visites royales et visite d’État

38

Bon à savoir

39

Heures d‘ouverture, tarifs, plan d‘accès

museomag,

la brochure d’information du MNHA, est disponible à l’accueil de nos deux musées ainsi que dans différents points de distribution classiques à l’enseigne «dépliants culturels». Si vous préférez recevoir ce périodique directement dans votre boîte aux lettres, abonnezvous gratuitement en nous adressant un simple mail avec vos coordonnées à

musee@mnha.etat.lu Le MNHA est un institut culturel du Ministère de la Culture.

impressum MUSEOMAG, publié par le MNHA, paraît 4 fois par an Charte graphique: © Misch Feinen Coordination générale: Sonia da Silva Couverture et mise en page: Gisèle Biache Photographie: Éric Chenal Dessin: Stina Fisch Impression: Imprimerie Heintz, Luxembourg Tirage: 20.000 exemplaires Distribution: Luxembourg et Grande Région S‘abonner gratuitement via mail: musee@mnha.etat.lu ISSN : 2418-3962


Éditorial

À l’approche de la saison touristique, qui promet d’être particulièrement chaude cette année, le M3E et le MNHA proposent une panoplie d’expositions et d’activités dans leurs murs bien climatisés et caves fraîches. À cette fin, l’agenda du museomag qui se présente désormais de façon aérée et généreuse, rend les informations pratiques plus lisibles.   De toute évidence, le thème de cette saison est l’ouverture: l’ouverture d’une ville, l’ouverture au monde et l’ouverture d’un nouvel espace dédié à l’archéologie urbaine. Deux expositions phares, lancées en mai par une visite de charme et une visite d’État, sont à découvrir.   Au M3E, le vernissage de l’exposition 1867. Luxembourg-Ville Ouverte, a été le cadre de la célébration du 150e anniversaire du Traité de Londres. Rehaussé par la visite de S.A.R. la Duchesse de Cambridge, LL. AA. RR. le Grand-Duc héritier et la Grande-Duchesse héritière, du Président de la Chambre des Députés, du Premier Ministre, de la Bourgmestre de la Ville de Luxembourg et des Ambassadeurs des huit puissances ayant signé le Traité, l’ambiance du vernissage fut aussi élégante que digne. Les festivités, attirant le tout-Luxembourg, se sont déroulées dans la bonne humeur: une grande tente installée devant le musée a permis d’accueillir le plus grand nombre à cette fête hautement symbolique. Extrêmement bien couverte par la presse internationale, cette cérémonie d’ouverture a permis au Grand-Duché de bénéficier d’une promotion mondiale.   D’ailleurs le M3E, qui fête actuellement son cinquième anniversaire, n’a jamais été aussi resplendissant d’activités. L’exposition Pont Adolphe 1903, prolongée jusqu’au 3 septembre pour des raisons d’actualité − le pont est de nouveau ouvert à la circulation depuis le 25 mars − ne devrait pas manquer d’attirer tous ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de la voir. Ils prendront ainsi la mesure d’une des suites les plus immédiates de l’ouverture de la ville, engagée par la signature en 1867 du Traité de Londres. Pour mieux jeter les ponts entre ces deux affiches et prolonger votre visite, n’hésitez pas à vous munir de deux magnifiques catalogues d’exposition.   Au MNHA, l’exposition Portugal−Drawing the World illustre l’esprit de conquête des Portugais, qui ont su prendre le large des siècles et des siècles durant et engendrer ainsi un remarquable métissage culturel. C’est pour rendre hommage aux 120.000 lusoluxembourgeois établis au Luxembourg depuis 1970

© éric chenal

Chères lectrices, chers lecteurs,

que le très populaire Président de la République du Portugal, S.E. Marcelo Rebelo de Sousa, a effectué une longue et chaleureuse visite d’État au Grand-Duché, particulièrement appréciée. La visite de l’exposition, ouverte en avril en présence de S.A.R. la GrandeDuchesse et de la Duchesse de Bragance, a constitué un point d’orgue de son vaste programme officiel.   Si ces expositions sont déjà bien lancées et ont le vent en poupe, le dernier espace du renouveau architectural et muséographique du MNHA s’offre désormais à vous: en effet, depuis le 28 juin, les caves de l’aile Wiltheim abritent une nouvelle exposition permanente. Dédiée à l’Archéologie urbaine, elle met en lumière le fruit des recherches archéologiques du CNRA et du FRVV entreprises sur divers sites de la ville: partez à la découverte des trésors historiques que recèle le sous-sol de notre dynamique capitale. Entamez un voyage dans le temps des origines médiévales d’une ville qui comptait alors à peine 5000 habitants. Rappelons qu’elle s’est développée autour du château des comtes de Luxembourg au Bouc en 963, pour mieux être enfermée par après dans les murs de la forteresse.   Ainsi, vous pourrez découvrir les deux naissances de la Ville de Luxembourg en cette saison estivale, celle de 963 et celle de 1867, comme l’a judicieusement fait remarquer Lydie Polfer, Bourgmestre de la Ville. Et peutêtre conviendrez-vous que le Luxembourg a toujours gagné à s’ouvrir tout en gardant en mémoire le passé. Les choses doivent changer pour que tout puisse rester pareil, n’est-ce pas ? Alors, remuez-vous! François Reinert, conservateur délégué à la direction du M3E

03 ‘ 2017 museomag

3


celebrating the signing of the Treaty of London in 1867

© éric chenal

The Duchess of Cambridge attended the Opening of the “1867 - Luxembourg Ville Ouverte”-Exhibiton at Musée Dräi Eechelen

Their Royal Highnesses, the Prime Minister and the Mayor discovering the Treaty, signed on May 11, 1867 in London.

Speech of the delegated Director of the Musée Dräi Eechelen, François Reinert, on the occasion of the 150th anniversary of the Treaty of London, on May 11, 2017: “Your Royal Highness, Altesses Royales, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Bourgmestre, Monsieur le Président de la Chambre des Députés, Excellences, Ladies and Gentlemen, dear guests of honor, As delegated Director and so to speak commander of the fortress, it’s a pleasure for me to welcome you in the exhibition 1867. Luxembourg Open City. Yes, you are in the right place here, in the exhibition about the Treaty of London! But why didn’t we call it that way? The reason is that we intended to focus on its most important consequence, the dismantling of the fortress, which in the words of the Mayor, Mrs. Polfer, was the second birth of the City of Luxembourg. At last, the country has a capital of its own, without the fortress. On the invitation card, you see the City of Luxembourg as we know it today, painted by Nicolas Liez in 1870. But with one big difference: the impressive fortifications 4

museomag 03 ‘ 2017

built over the old castle on the Bock, the origin of the Luxembourg dynasty, are still there! How come ? Doesn’t the article V of the treaty stipulate the conversion of the stronghold to an open city by means of its demolition? And now, three years later, one of its main fortifications is still standing. Wasn’t it taken seriously enough? In fact, this was the exact impression of France and Germany. On the other side of the City, on the front of the plain, the works were nearly finished. The city was open, the main thoroughfares (Marie-Thérèse, Monterey, Émile Reuter, Porte-Neuve) were nearly finished; the building plots and the public park “Kinnekswiss” (the “King’s Meadow”) were planned. This was definitely of the highest importance for the citizens but didn’t comply at all with the expectations of our French and German neighbors. In their opinion, the fortress could easily be rebuilt because all the modern forts, like our fort Thüngen, still existed. Thus, due to its strategic importance given by the many railway lines converging here, Luxembourg could have been drawn into the war of 1870. Our neutrality was at stake. But demolishing 400 years of fortification was no piece of cake. Millions of cubic meters had to be moved by hand, even with occasional blasting. The official


Temporary exhibition

end of the dismantling was only declared in 1883. In 1876 and 1881, Prussian and French engineer officers came to Luxembourg to check whether Luxembourg really fulfilled its obligations. Each time, more parts of the former fortress had to disappear, even monuments like fort Charles – the site of nowadays Grand Theatre of Luxembourg –, the Bock and the Porte-Neuve which were to be maintained. These excessive demolitions arranged the townspeople very well. They were really fed up by the fortress, they wanted to move freely and make business. Away with the old, damp and unhygienic walls! Didn’t three percent of the population die of cholera in 1866? The Three Acorns, a part of the large fort Thüngen built in 1732 and 1836, were one of the few parts of the fortress which remained. Since 2000, it has even

been rebuilt and thus, basically, the treaty was broken. Didn’t article V state: Furthermore, His Majesty, the King Grand Duke promises that the fortifications of the City of Luxembourg will not be rebuilt in the future? You can imagine our concern when we were contacted by the Representatives of the High Contracting Partie for the commemoration of the Treaty of London in our M3E (museum). Voilà, Mr. Prime Minister, we were caught red-handed. Yes indeed, we did rebuilt, but it was for a peaceful purpose. The fortress museum which celebrates its 5th birthday this year, is now in the middle of Park Dräi Eechelen which was laid out on the former fortifications. And nowadays, gun shots are only to be heard on national holiday. And our exhibition shows you how well the demolitions were executed. (…)”

A first guided tour in the exhibition with Her Royal Highnesses and H. E. the Ambassadors

Their Royal Highnesses the Duchess of Cambridge, the hereditary Grand Duke, the hereditary Grand Duchess, and the President of the Chamber of Deputies (l.) during inaugural speeches

03 ‘ 2017 museomag

5


celebrating the signing of the Treaty of London in 1867

© éric chenal

The Duchess of Cambridge attended the Opening of the “1867 - Luxembourg Ville Ouverte”-Exhibiton at Musée Dräi Eechelen

The audience is listening to ….

Speech of Lydie Polfer, Mayor of the city of Luxembourg, on the occasion of the 150th anniversary of the Treaty of London, on May 11, 2017 (extract): „The City of Luxembourg has over centuries been the setting or excuse for bloody confrontations between the great powers of Europe. We have lived through annexations and occupations and still, Luxembourg was able to keep its identity and its originality. (…) And even though the fortress has been demantled starting in 1867, we still cherish its remants and we are very happy that our military past is today used in a more peaceful manner, namely as a major tourist attraction in our city as in December of 1994, the old quarters and fortifications of Luxembourg City have been listed on UNESCO’s World Heritage List, an honour that we are very proud of. (…) I believe it is safe to say, that the London treaty is the second birthdate of our City. Indeed, once liberated from the straitjacket of the fortification works, the City of Luxembourg was able to expand and become what it is today: one of the capitals of the European Union and an international business center.”

6

museomag 03 ‘ 2017

...the speech of Lydie Polfer, Mayor of the City of Luxembourg


Temporary exhibition

Speech of H. E. Prime Minister Xavier Bettel, on the occasion of the 150th anniversary of the Treaty of London, on May 11, 2017 (extract): “It is this beginning international emancipation of the Grand-Duchy of Luxembourg, which started on 11 May 1867, which we are proud to commemorate today in the presence of the representatives of the guaranteeing states. There is a direct line between 1867 and today’s role of the Grand-Duchy within the United Nations and the European Union. However good the progress through the unarmed neutrality was in the beginning, it did not prove to be powerful enough to protect my country forever. Today,

the European Union is the backbone of Luxembourg‘s independence and prosperity. We are happy to be part of this European family, which is based on the rule of law, justice and peace. While the Treaty of London made us a neutral and unarmed subject, the European Union has enabled my country to be an actor in Europe, equal in rights and obligations alongside the other member states. Luxembourg will not forget the long and sometimes strenuous way which it had to go over the last 150 years, and at today‘s ceremony I would like to thank the representatives of the guarantor states for having laid through peaceful negotiations in London the foundation for Luxembourg‘s European destiny of today.”

H. E. Xavier Bettel, Prime Minister and Minister of Culture of Luxembourg: “Today, the European Union is the backbone of Luxembourg‘s independence and prosperity.”

03 ‘ 2017 museomag

7


«Archéologie urbaine»: CAVE CELLAM!

© éric chenal

la nouvelle exposition permanente parachève les travaux de réhabilitation architecturale et muséographique du musée

Fragment d’une sculpture formant à l’origine le monument funéraire du gouverneur Claude de Neufchâtel († 24.2.1505), retrouvé dans l’église du monastère des clarisses au plateau du Saint-Esprit.

Franchir les portes d’un musée, c’est se sentir quelque part archéologue dans l’âme. Avec l’avantage de faire l’économie de conditions climatiques désagréables, des mains terreuses et surtout des courbatures à force de dégager un artefact. Pour autant, que l’on aborde un parcours spécifique dans un musée ou qu’on engage une fouille archéologique, les attentes intellectuelles sont les mêmes. Objets exposés ou objets de la fouille se dévoilent à nous au fur et à mesure qu’on progresse dans la découverte, attiré par les traces du passé. Dans le cas de l’archéologue, la stratigraphie − c’est-à-dire la suite des couches de terre − permet d’interpréter la fouille, tandis que le visiteur, lui, progresse dans la connaissance de ses ancêtres au détour d’un artefact ou d’un objet qui raconte une histoire parfois insolite, personnelle, voire collective.

Un passé tangible Parmi les milliers d’objets et fragments issus du sol de la vieille ville de Luxembourg, empilés dans les dépôts ces trente dernières années, environ 270 ont connu un acheminement tout particulier. En effet, les voilà de retour en ville, valorisés dans le cadre patrimonial exceptionnel que forment les caves historiques 8

museomag 03 ‘ 2017

de l’Aile Wiltheim. Sur la centaine d’interventions archéologiques menées sur le territoire de la capitale, trente-trois participent ici au récit de la reconstitution de la vie médiévale des dirigeants et bourgeois de notre ville. Dans la nouvelle exposition permanente «Archéologie urbaine», qui clôture le cycle des travaux de réhabilitation ambitieux entrepris dans l’Aile Wiltheim, plusieurs dispositifs d’accessibilité visuelle et tactile complètent les objets exposés. La finalité du projet d’exposition n’était pas celle de se limiter aux soi-disant «beaux objets». Certes, certains sont plus élaborés que d’autres: si les uns, plus simples, sont davantage témoins de la vie de tous les jours, les autres, plus subtils, évoquent les classes sociales supérieures. A l’instar de ce blason sur une pierre de linteau se trouvant jadis sur la légendaire tour Mélusine dans l’arrière-cour de la rue de la Boucherie, qui est la marque distinctive d’appartenance à un rang élevé. Ou encore ces fragments d’une sculpture en ronde bosse qui formaient le monument funéraire du gouverneur Claude de Neufchâtel, décédé le 24.2.1505, retrouvé dans l’église du monastère des clarisses au plateau du Saint-Esprit. Ou bien ce nœud celtique insolite taillé sur la pierre, trouvé dans l’ancien palais du gouverneur


exposition permanente

Pierre Ernest de Mansfeld du XVIe siècle − bâtiment récemment aménagé pour le Ministère des Affaires étrangères: n’évoque-t-il pas équilibre et beauté, charriant de multiples interprétations?

Cinq siècles d’histoire Comment l’exposition «Archéologie urbaine» abordet-elle cette époque lointaine s’étirant entre les Xe et XVIe siècles? La muséographie est axée sur la composition d’ensembles: les tables d’exposition sont thématiques et les objets sont liés aux lieux et à leur fonction. Nous y trouvons les lieux du pouvoir (château du Bock, l’ancien Conseil provincial au Marché-auxPoissons ou le palais du gouverneur), les lieux de la prière ou du repos éternel (Neimënster, Knuedlerklouster, Dominikanerklouschter et Klarisseklouschter) et finalement le cadre domestique. Si l’histoire des sources aborde rarement la vie courante, l’archéologie permet d’étudier l’équipement architectural de la maison et le type d’activité exercé par son occupant qui pouvait être un potier de la Montée du Pfaffenthal, un tisserand du Grund, un fabricant de chapelets de la Lougaass au

La muséographie est axée sur la composition d’ensembles: les tables d’exposition sont thématiques et les objets sont liés aux lieux et à leur fonction.

03 ‘ 2017 museomag

9


«Archéologie urbaine»: CAVE CELLAM!

la nouvelle exposition permanente parachève les travaux de réhabilitation architecturale et muséographique du musée Pfaffenthal ou un forgeron au Schéieschlach, etc. Enfin, les formes de la vaisselle du quotidien et leur évolution du XIe au XVIe siècle se déploient sous le regard du visiteur, invité à distinguer la fabrication locale du produit importé. La grande variété des matériaux et surtout leur longue et surprenante conservation sont significatives. L’exposition montre notamment un service de table en bois comportant gobelets et écuelles, des verres à tige d’une grande finesse, des semelles pointues en cuir, des carreaux de sol et des carreaux à poêle vernissés en terre cuite, des perles de rosaires en os, des aiguilles ou dés à coudre en bronze ou encore un jeu de marelle gravé sur la pierre.

«Archéologie urbaine» du MNHA répond au même souci de divulgation d’objets archéologiques, appelant le grand public à s’approprier la culture matérielle médiévale issue du sol de la vieille ville de Luxembourg. Isabelle Yegles-Becker, archéologue auprès du Fonds de rénovation de la Vieille Ville

© éric chenal

Sur le plan européen, on observe ces dernières années une tendance muséologique à intégrer les résultats de fouilles urbaines dans les expositions, comme par exemple à l’espace El Born mis en place en 2013 à Barcelone. La nouvelle exposition permanente

10

museomag 03 ‘ 2017


Mosaïque de Vichten, vers 240 après J.-C. Mosaik von Vichten, um 240 nach Chr. Vichten Mosaic, c. 240 AD

Collection’s drawing by Stina Fisch

03 ‘ 2017 museomag

11


COMING SOON “Creation in Form and Color: Hans Hofmann”, From October 6, 2017 to january 14, 2018 – MNHA Nuit des Musées le 14 octobre 2017

CURRENTLY «XX ans d’acquisitions d‘art luxembourgeois», jusqu‘au 13 août 2017 AU MNHA – SALLE WILTHEIM, 4e étage «Mois européen de la photo 2017 – Portraits sous surveillance», du 7 avril au 17 septembre 2017 au MNHA – salles Kutter, 2e étage “Portugal – Drawing the World”, du 28 avril au 15 octobre 2017 au MNHA – MNHA, 4e et 5e étages «1867, Luxembourg ville ouverte», du 11 mai au 31 décembre 2017 au M3E «archéologie urbaine» – nouvelle exposition Permanente – MNHA / caves wiltheim «pont adolphe 1903» jusqu‘au 3 septembre 2017 au M3E

12

museomag 03 ‘ 2017


Juilletseptembre 2017

03 ‘ 2017 museomag

13


juillet ’17

visites guidées Dimanche 02 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (français) Dimanche 02 16 heures Portugal−Drawing the world (english) Jeudi 06 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

Jeudi 06 18 heures Portugal−Drawing the world (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 09 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 09 16 heures Portugal−Drawing the world (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 09 16 heures 20 ans d’acquisitions d‘art luxembourgeois (français) Jeudi 13 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Jeudi 13 18 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Dimanche 16 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (français) Dimanche 16 16 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Jeudi 20 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

Jeudi 20 18 heures Portugal−Drawing the world (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 23 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 23 16 heures Portugal−Drawing the world (português) Jeudi 27 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Jeudi 27 18 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Dimanche 30 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

Dimanche 30 16 heures Portugal−Drawing the world

(français)

CONFÉRENCE

(français) © éric chenal

Jeudi 06 18h30 Vasco da Gama et les débuts de l’expansion européenne par Jean-Paul Lehners

14

museomag 03 ‘ 2017


juillet ’17

Visite thématique Portugal−Drawing the world Dimanche 09 15 heures

(français)

Du Moyen-Âge au XXe siècle – l‘identité d‘un peuple

KONSCHT & KAFFI

visite et vins

Déi nei Formule «Konscht a Kaffi» gëtt eemol de Mount op Lëtzebuergesch ugebueden, Mëttwochs um 15 Auer. An der Visite guidée mam Julie Rousseau gëtt all Mount en anert Wierk vun engem Lëtzebuerger Kënschtler virgestallt. No der Visite kann een d‘Diskussioun bei engem Kaffi oder Softdrink an engem Dessert gemitterlech ausklénge loossen.

Jeudi 20 17 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Visite guidée suivie d’une dégustation de vins portugais inscription obligatoire

Tarif 5€ (inkl. Gedrénks an Dessert) - ouni Reservatioun Tarif fir Gruppen (nëmmen op demande) : 60€/Guide plus 5€/Pers (fir Gedrénks an Dessert) Mercredi 12 15 heures Kënschtler vum Mount: Nico Klopp

(lëtzebuergesch) 5 €

Tél.: 47.93.30-214 / Fax.: 47.93.30-315 E-mail: servicedespublics@mnha.etat.lu

03 ‘ 2017 museomag

15


© éric chenal

RENC’ART - Œuvre du mois

juillet ’17

Jean-Baptiste Fresez (1800-1867) Autoportrait, 1860 Huile sur toile Signé et daté en bas à droite Le XIXe siècle est une période cruciale dans l’histoire du Grand-Duché de Luxembourg. En 2017, nous célébrons le 150e anniversaire de Jean-Baptiste Fresez (1800-1867) une des figures majeures de cette époque romantique, dont voici un Autoportrait. Formé à Luxembourg et à Bruxelles, peintre et dessinateur, Fresez interprétera inlassablement le «Visage du Luxembourg», tant à travers ses portraits que ses paysages. Il est la personnalité artistique la plus marquante de son temps, comptant de nombreux élèves, dont Jacques Sturm (1807-1844) et Nicolas Liez (1809-1892).

FINE ARTS SCHÖNE KÜNSTE BEAUX-ARTS

En complément aux traditionnelles visites régulières, «Renc’Art» propose d’explorer tous les mois une œuvre en particulier, et ce endéans 20 minutes. Par-delà une analyse détaillée de l’objet d’art, ce coup de projecteur vise à engendrer un regard toujours neuf sur les collections nationales et, par là même, à en stimuler la réception. Cette formule est déclinée huit fois par mois, les mardis midi à 12h30 et les jeudis soir à 19h, et chaque semaine, l’ œuvre sélectionnée est expliquée en une des quatre langues suivantes : français, allemand, anglais et portugais. Entrée libre pour profiter de cette belle opportunité d’enrichissement.

16

museomag 03 ‘ 2017

Il est surtout connu pour son Album Pittoresque du Grand-Duché de Luxembourg (1857), composé d’une série de trente lithographies des sites pittoresques, des ruines historiques et des vues remarquables de notre pays. Mais il est également reconnu en tant que célèbre portraitiste de la bourgeoisie de l’époque. Il fit une quantité importante de portraits qui se distinguent par une ressemblance remarquable. Son talent se déploie dans toute sa splendeur dans cet imposant «Autoportrait, 1860», datant de la fin de sa vie. Maître de dessin à l’école municipale de Luxembourg, et professeur à l’Athénée, il mettra toujours en avant l’importance de l’art du dessin. Il est l’auteur d’une dissertation intitulée Méthode propre à accélérer l’avancement de la jeunesse dans l’étude du dessin linéaire à vue publiée en tête du programme de l’Athénée en 1850 de 1851. Mardi 04 12h30 & Jeudi 06 19 heures (français) Mardi 11 12h30 & Jeudi 13 19 heures (deutsch) Mardi 18 12h30 & Jeudi 20 19 heures (english) Mardi 25 12h30 & Jeudi 27 19 heures (português)


juillet ’17

Histoire Urbaine

Samedi 01 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français)

Dimanche 16 10h30 Des friches militaires à la ville optimale avec Robert L. Philippart Rdv: Cercle-Cité, place d‘Armes (Arcades) www.robertphilippart.eu (lëtzebuergesch)

Dimanche 02 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch)

© éric chenal

visites guidées

Mercredi 05 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (français) Dimanche 09 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 09 16 heures Pont Adolphe 1903 (français) Mercredi 12 17 heures Pont Adolphe 1903 (lëtzebuergesch/deutsch) Samedi 15 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 16 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Mercredi 19 17 heures Pont Adolphe 1903 (français) Dimanche 23 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 23 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (français) Mercredi 26 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Samedi 29 15 heures Festung, Geschicht, Identitéiten (lëtzebuergesch) Samedi 29 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 30 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (english)

villa romaine Echternach visites guidées Dimanche 02 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 09 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 16 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 23 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 30 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english)

03 ‘ 2017 museomag

17


août ’17

visites guidées Jeudi 03 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance Jeudi 03 18 heures Portugal−Drawing the world

(lëtzebuergesch/deutsch)

Dimanche 06 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance Dimanche 06 16 heures Portugal−Drawing the world

(français)

(français)

Dimanche 13 16 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Dimanche 13 16 heures 20 ans d‘acquisitions d‘art luxembourgeois

(français)

Mardi 15 Assomption (fermé) (english)

(lëtzebuergesch/deutsch)

Jeudi 10 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) (français)

Jeudi 17 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Jeudi 17 18 heures Portugal−Drawing the world Dimanche 20 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

(português)

© éric chenal

Jeudi 10 18 heures Portugal−Drawing the world

Dimanche 13 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

18

museomag 03 ‘ 2017


août ’17

Dimanche 20 16 heures Portugal−Drawing the world

visite et vins (lëtzebuergesch/deutsch)

Jeudi 24 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance Jeudi 24 18 heures Portugal−Drawing the world

(français)

(lëtzebuergesch/deutsch)

Dimanche 27 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

Dimanche 27 16 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Jeudi 24 17 heures Portugal−Drawing the world

(english)

Visite guidée suivie d’une dégustation de vins portugais inscription obligatoire Tél.: 47.93.30-214 / Fax.: 47.93.30-315 E-mail: servicedespublics@mnha.etat.lu

Jeudi 31 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Jeudi 31 18 heures Portugal−Drawing the world

(français)

03 ‘ 2017 museomag

19


© éric chenal

RENC’ART - KUNSTOBJEKT DES MONATS

august ’17

Vortrageschilder mit den Schutzheiligen der Zünfte der Stadt Luxemburg Farbig gefasstes Blech Die 1781 hergestellten Zunftschilder wurden bis in die 1970er-Jahre von den Vertretern der Zünfte während der Schlussprozession der Muttergottesoktav, der jährlichen Wallfahrt zur Kathedrale Notre Dame von Luxemburg, getragen. Von den ursprünglich dreizehn Vortrageschildern sind zehn erhalten. Diese sind weit mehr als nur schön anzusehende folkloristische Gegenstände, zeugen sie doch von der Bedeutung, die die Zünfte ihrer Repräsentation im öffentlichen Raum am Ende des 18. Jahrhunderts beimaßen – in einer Zeit, in der die noch aus dem Mittelalter stammenden Zünfte ihr Ansehen immer mehr schwinden sahen. In der Mitte eines jeden Schildes ist der Schutzpatron der jeweiligen Zunft zu sehen, bekrönt mit dem Emblem der Gilde: Winkel, Hammer und Kelle symbolisieren die Maurer und Schreiner, die Brezel ist das Emblem der Bäcker usw.

ARTS DÉCORATIFS ET POPULAIRES KUNSTHANDWERK UND VOLKSKUNST ARTS AND CRAFTS

Neben den üblichen regelmäßigen Führungen lädt „Renc’Art“ ein, jeden Monat ein bestimmtes Kunstwerk innerhalb von 20 Minuten zu entdecken. Über eine detaillierte Analyse des Kunstobjekts hinaus, ermöglicht dieser Fokus einen stets neuen Blick auf die nationalen Sammlungen und fördert damit ihre Rezeption. Dieses Treffen findet achtmal im Monat statt, immer am Dienstagmittag (12.30 Uhr) und am Donnerstagabend (19 Uhr), und zwar jede Woche in einer der vier angebotenen Sprachen: Französisch, Deutsch, Englisch und Portugiesisch. Freier Eintritt für diese den Blick schärfende und bereichernde Führung.

20

museomag 03 ‘ 2017

Erfahren Sie, was diese Gegenstände über die Sozialgeschichte und die Gedankenwelt der Bürger und Handwerker der Stadt Luxemburg in der Zeit des Ancien Régime zu erzählen wissen.

Mardi 01 12h30 & Jeudi 03 19 heures

(français)

Mardi 08 12h30 & Jeudi 10 19 heures (deutsch) Mardi 22 12h30 & Jeudi 24 19 heures (english) Mardi 29 12h30 & Jeudi 31 19 heures

(português)


août ’17

Histoire Urbaine

Mercredi 02 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(français)

Dimanche 06 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 06 16 heures Pont Adolphe 1903

(lëtzebuergesch/deutsch)

Mercredi 09 17 heures Pont Adolphe 1903

(lëtzebuergesch/deutsch)

Dimanche 13 10h30 Les grands magasins de la Belle Époque à 1960 avec Robert L. Philippart Rdv: Place de la Constitution www.robertphilippart.eu (lëtzebuergesch)

villa romaine Echternach © éric chenal

visites guidées

Samedi 12 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 13 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(français)

Mardi 15 Assomption

(fermé)

Mercredi 16 17 heures Pont Adolphe 1903

(français)

Samedi 19 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 20 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Mercredi 23 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Samedi 26 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 27 16 heures Pont Adolphe 1903

(français)

Mercredi 30 17 heures Pont Adolphe 1903

(english)

visites guidées Dimanche 06 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 13 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Mardi 15 Assomption

(fermé)

Dimanche 20 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 27 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english)

03 ‘ 2017 museomag

21


septembre ’17

visites guidées Dimanche 03 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 03 16 heures Portugal−Drawing the world

(english)

Jeudi 07 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance

(français)

Jeudi 07 18 heures Portugal−Drawing the world

(lëtzebuergesch/deutsch)

Dimanche 10 15 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance Dimanche 10 16 heures Portugal−Drawing the world

(français) (français)

Jeudi 14 18 heures Mois Européen de la Photographie− Portraits sous surveillance (lëtzebuergesch/deutsch)

Jeudi 14 18 heures Portugal−Drawing the world

(français)

Dimanche 17 15 heures (dernière visite) Mois Européen de la Photographie (português) Portraits sous surveillance Dimanche 17 16 heures Portugal−Drawing the world Jeudi 21 18 heures Portugal−Drawing the world

(lëtzebuergesch/deutsch) (français)

SA 23 16 heures 20 ans d‘acquisitions d‘art luxembourgeois (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 24 15 heures Archéologie urbaine Dimanche 24 16 heures Portugal−Drawing the world JE 28 18 heures Portugal−Drawing the world

(lëtzebuergesch/deutsch)

(lëtzebuergesch/deutsch) (français)

visite thématique Dimanche 17 15 heures Portugal−Drawing the world

(français)

© éric chenal

Monstres marins dans la littérature portugaise

22

museomag 03 ‘ 2017


© mnha / tom lucas

septembre ’17

CONFÉRENCE Jeudi 21 18h30 Une pharmacie au Musée: enquête sur le patrimoine de jadis L’ officine du pharmacien Nicolas Lechen, datant de 1833, a été acquise par le musée en 1965. Elle est désormais à nouveau accessible pour le public. Après un bref historique sur la pharmacie luxembourgeoise, la première conférence organisée à l’occasion de la réouverture évoquera l’organisation des pharmacies au 19e siècle, notamment comment elles étaient agencées et meublées. Le conférencier expliquera par ailleurs les contraintes et les prérogatives liées à la profession, ou plutôt au «métier» du pharmacien. Une deuxième conférence intitulée All déi Nimm, all déi extra Saachen … D’Arzneimëttele vun deemools aura lieu jeudi le 26 octobre à 18h30. par Marc Bruck

(français)

KONSCHT & KAFFI

visite et vins

Déi nei formule «Konscht a Kaffi» gëtt eemol de Mount op Lëtzebuergesch ugebueden, Mëttwochs um 15 Auer.

Jeudi 14 17 heures (français) Portugal−Drawing the world

An der visite guidée mam Julie Rousseau gëtt all Mount en anert Wierk vun engem Lëtzebuerger Kënschtler firgestallt. No der Visite kann een d‘Diskussioun bei engem Kaffi oder Softdrink an engem Dessert gemitterlech ausklénge loossen.

Visite guidée suivie d’une dégustation de vins portugais (inscription obligatoire)

Tarif 5€ (inkl. Gedrénks an Dessert) - ouni Reservatioun Tarif fir Gruppen (nëmmen op demande) : 60€/Guide plus 5€/Pers (fir Gedrénks an Dessert)

CONFÉRENCE

Mercredi 13 15 heures Kënschtler vum Mount: Claus Cito

(lëtzebuergesch) 5 €

Jeudi 28 18h30 Portugal−Drawing the world La peinture portugaise de l’époque des grandes découvertes maritimes (XVe - XVIe siècles) par Fernando António Baptista Pereira

(français)

03 ‘ 2017 museomag

23


© mnha / tom lucas

RENC’ART - ARTWORK OF THE MONTH

september ’17

Abraham Bloemaert (1566-1651) Cupid surprising Psyche at night ca. 1590 Oil on canvas Purchased with the help of the Friends of Museums, this painting is undoubtedly one of the most important acquisitions of the last decade. Its author Abraham Bloemaert (15661651) was a painter, engraver and drawer. He produced religious and mythological scenes, portraits, genre scenes, landscapes and vanitas works and was responsible for introducing Mannerism into Dutch painting with a series of dramatic compositions in monumental format, but with cooler, more Nordic colours. He most likely chose this theme for the challenge of painting a large female nude. The subject of Cupid surprising Psyche at night is not borrowed from ancient mythology in the strict sense, but rather to a legend of late Antiquity reported in Books IV and VI of Apuleius’s Metamorphoses.

FINE ARTS SCHÖNE KÜNSTE BEAUX-ARTS

Within the framework of our regular guided tours, “Renc’Art” is a monthly invitation for a close-up view of one masterpiece.

With her wondrous beauty, Psyche had attracted the envious jealousy of the goddess Venus, who sent her messenger Cupid to induce her to fall in love with a miserable mortal. Cupid then fell in love with Psyche himself and carried her away. But he visited her only at night, forbidding her to look at him. One night, however, Psyche surprised him in the light of a lamp. In anger, he rejected his lover, leaving Psyche condemned to wander relentlessly on earth in search of her beloved.

During these short encounters (about 20 minutes), one work of art is analysed in depth, always leading to surprising insights. Focusing on a single work renews our gaze on the national collections, and its reception. These tours are offered eight times per month, on Tuesdays at lunchtime (12.30 p.m.) and on Thursdays in the evening (7 p.m.), each week in one of the four languages on offer French, German, English and Portuguese. These exciting and enriching visits are free of charge. 24

museomag 03 ‘ 2017

Mardi 05 12h30 & Jeudi 07 19 heures

(français)

Mardi 12 12h30 & Jeudi 14 19 heures

(deutsch)

Mardi 19 12h30 & Jeudi 21 19 heures

(english)

Mardi 26 12h30 & Jeudi 28 19 heures

(português)


© éric chenal

septembre ’17

visites guidées Dimanche 03 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 03 16 heures Pont Adolphe 1903 (lëtzebuergesch/deutsch) Mercredi 06 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Samedi 09 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 10 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(français)

Mercredi 13 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(français)

Dimanche 17 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 17 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Mercredi 20 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte (lëtzebuergesch/deutsch) Dimanche 24 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (lëtzebuergesch/deutsch/français) Dimanche 24 16 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(français)

Mercredi 27 17 heures 1867−Luxembourg ville ouverte

(english)

Samedi 30 15 heures Forteresse, histoire, identités

(français)

Histoire Urbaine Samedi 16 14h30 «Haaptwuecht» et parc Heintz van Landewyck avec Robert L. Philippart Rdv: 31, rue de Hollerich www.robertphilippart.eu (français)

villa romaine Echternach visites guidées Dimanche 03 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 10 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 17 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english) Dimanche 24 15 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français/english)

03 ‘ 2017 museomag

25


FOR YOUNGSTERS ONLY JUILLET ‘17 ATELIERS POUR ENFANTS Ateliers d’art plastique / Bastel- a Molateliers Mardi 18 14h30 (>16h30) 4-12 ans Paradiesvogel avec Casey Detrow & Sylvie Weyer Jeudi 20 14h30 (>16h30) 8-12 ans Eine Burg geht auf Reisen avec Casey Detrow & Sylvie Weyer Samedi 22 14h30 (>16h30) 4-7 ans Mir sonnen eis mam Sonnekinnek avec Carole Jung Mardi 25 14h30 (>16h30) 8-12 ans Bijoux créateur avec Sylvie Weyer & Mélanie Jung Jeudi 27 14h30 (>16h30) 4-12 ans Piraten avec Casey Detrow & Vincent Weyer

MNHA

Samedi 29 14h30 (>16h30) 4-7 ans Melusina avec Carole Jung Dimanche 30 entre 10 et 16 heures 4-16 ans Timbre avec Casey Detrow & Vincent Weyer atelier concours sans inscription

8€ M3E

STUDIO WORKSHOP FOR TEENS

8€ M3E

Samedi 22 14 heures (>18 heures) 15-18 ans Lights On! Photoshooting avec Martine Pinnel

8€ MNHA 8€ MNHA 8€

M3E 8€ M3E

gratuit

MNHA 10€

ATELIER EN FAMILLE Dimanche 16 15 heures (>17 heures) MNHA tout âge Lumi’art. Atelier théâtre et projection avec Svenja Weber 15 € (famille) Dimanche 30 entre 11 et 16 heures MNHA tout âge Gewürzroute. Atelier découverte des sens avec Chantal Kerschen & Anne-Marie Thibault atelier ouvert sans inscription gratuit

AOÛT ‘17 ATELIERS POUR ENFANTS Ateliers d’art plastique / Bastel- a Molateliers Mardi 01 14h30 (>16h30) 4-12 ans Piraten avec Casey Detrow & Vincent Weyer Mardi 01 14h30 (>16h30) 4-7 ans Mir sonnen eis mam Sonnekinnek avec Carole Jung Jeudi 03 14h30 (>16h30) 4-7 ans Mongolfière avec Casey Detrow & Vincent Weyer Mardi 08 14h30 (>16h30) 4-12 ans Paradiesvogel avec Sylvie Weyer & Melanie Jung Mardi 08 14h30 (>16h30) 8-12 ans Eine Burg geht auf Reisen avec Casey Detrow & Vincent Weyer Jeudi 10 14h30 (>16h30) 4-12 ans Kapitän, Matrousen, Entdecker avec Casey Detrow & Vincent Weyer Vendredi 11 14h30 (>16h30) 6-12 ans Pointillisme avec Anne-Marie Thibaut

26

museomag 03 ‘ 2017

MNHA 8€ M3E 8€ M3E 8€ MNHA 8€ M3E

Dimanche 13 entre 10 et 16 heures M3E 4-16 ans Timbre avec Casey Detrow & Vincent Weyer atelier concours sans inscription gratuit Jeudi 17 14h30 (>16h30) M3E 4-12 ans Hut ab! avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Mardi 22 14h30 (>16h30) MNHA 8-12 ans Bijoux créateur avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Mardi 22 14h30 (>16h30) M3E 4-7 ans Melusina avec Carole Jung 8€ Jeudi 24 14h30 (>16h30) MNHA 4-12 ans Paradiesvogel avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€

8€ MNHA 8€ MNHA 8€

Informations et inscriptions auprès du Service des Publics du MNHA Marché-aux-Poissons / L - 2345 Luxembourg Tél.: 47.93.30-214 / Fax.: 47.93.30-315 E-mail: servicedespublics@mnha.etat.lu Tous nos ateliers sont proposés en Luxembourgeois/Français/Allemand/Anglais


agenda

Dimanche 27 entre 10 et 16 heures M3E 4-16 ans Timbre avec Casey Detrow & Vincent Weyer atelier concours sans inscription gratuit Mardi 29 14h30 (>16h30) MNHA 4-12 ans Kapitän, Matrousen, Entdecker avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Mardi 29 14h30 (>16h30) M3E 4-7 ans Melusina avec Carole Jung 8€ Jeudi 31 14h30 (>16h30) M3E 4-12 ans Hut ab! avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€

STUDIO WORKSHOP FOR TEENS Samedi 12 14 heures (>18 heures) 15-18 ans Lights On! Photoshooting avec Martine Pinnel

MNHA 10€

ATELIER EN FAMILLE MNHA 15 € (famille) © mnha / tom lucas

Dimanche 13 15 heures (>17 heures) tout âge Lumi‘art. Atelier théâtre et projection avec Svenja Weber

Mardi 05 14h30 (>16h30) M3E 4-7 ans Melusina avec Carole Jung 8€ Jeudi 07 14h30 (>16h30) MNHA 4-12 ans Piraten avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Vendredi 08 14h30 (>16h30) MNHA 6-12 ans Pointillisme avec Anne-Marie Thibaut 8€ Dimanche 10 entre 10 et 16 heures M3E 4-16 ans Timbre avec Casey Detrow & Vincent Weyer atelier concours sans inscription gratuit Mardi 12 14h30 (>16h30) MNHA 8-12 ans Bijoux créateur avec Sylvie Weyer & Mélanie Jung 8€ Mardi 12 14h30 (>16h30) M3E 4-7 ans Mongolfière avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Jeudi 14 14h30 (>16h30) M3E 4-12 ans Hut ab! avec Casey Detrow & Vincent Weyer 8€ Samedi 23 15 heures (>17 heures) MNHA 6-12 ans Voyage dans les mers inconnues une caravelle pleine de surprise atelier théâtre/dessin/animation avec Mili Tasch 8€ Samedi 30 15 heures (>17 heures) MNHA 6-12 ans Voyage dans les mers inconnues une caravelle pleine de surprise Atelier théâtre/dessin/animation avec Mili Tasch 8€

STUDIO WORKSHOP FOR TEENS Samedi 16 14 heures (>18 heures) 15-18 ans Lights On! Photoshooting avec Martine Pinnel

MNHA 10€

ATELIERS EN FAMILLE

SEPTembre ‘17 ATELIERS POUR ENFANTS Ateliers d’art plastique / Bastel- a Molateliers Mardi 05 14h30 (>16h30) 4-12 ans Kapitän, Matrousen, Entdecker avec Casey Detrow & Vincent Weyer

MNHA 8€

Dimanche 03 10 heures (>16 heures) VILLA tout âge Kraiderkichen am ale Roum. Atelier découverte avec Chantal Kerschen 15 € (famille) Dimanche 03 15 heures (>17 heures) MNHA tout âge Lumi‘art. Atelier théâtre et projection avec Svenja Weber 15 € (famille) Dimanche 10 entre 11 et 16 heures MNHA tout âge Gewürzroute. Atelier découverte des sens avec Chantal Kerschen & Anne-Marie Thibaut atelier ouvert sans inscription gratuit

03 ‘ 2017 museomag

27


FOR YOUNGSTERS ONLY ATELIERS POUR MAISONS RELAIS Thèmes au choix matin ou après-midi: Durée 2 heures (lëtzebuergesch/deutsch/français) 60€ max. 12 enfants Piraten 4-12 ans Paradiesvogel 4-12 ans Kapitän, Matrousen, Entdecker 4-12 ans Bijoux 8-12 ans Eine Burg geht auf Reisen 8-12 ans Mongolfière 4-7 ans Hut ab! 4-12 ans

MNHA MNHA MNHA MNHA M3E M3E M3E

JUILLET - septembre ‘17

© éric chenal

Lundi - vendredi sauf mardi et jeudi après-midi (Lundi uniquement ateliers au MNHA)

Concours Moolt en neien Timber fir de Musée Dräi Eechelen ! Concours créatif pour les enfants de 4 à 16 ans Créez un timbre et remportez le premier prix! Atelier ouvert entre 10 et 16 heures (sans inscription) Dimanche 30 juillet Dimanche 13 août Dimanche 27 août Dimanche 10 septembre

Formule Anniversaire

NEW!

Un anniversaire d’enfant inoubliable! Fêtez dans le cadre exceptionnel du site Dräi Eechelen! Atelier créatif pour les enfants entre 6 et 12 ans max. 15 enfants / Tarif 180€ (atelier et boissons compris)

Informations et inscriptions auprès du Service des Publics du MNHA Marché-aux-Poissons / L - 2345 Luxembourg Tél.: 47.93.30-214 / Fax.: 47.93.30-315 E-mail: servicedespublics@mnha.etat.lu Tous nos ateliers sont proposés en Luxembourgeois/Français/Allemand/Anglais 28

museomag 03 ‘ 2017


© mnha / ben müller

Budding artist

Atelier Gewürzroute Am Kader vun der «Invitation aux musées» ass et drëms gaangen e bësse méi exotesch Gewierzer, wéi d’Muskotnoss, de Kanéil, d’Neelcheskäpp oder de Safran, déi di portugisesch Séifuerer vun hiren Expeditioune nees mat zréck an Europa bruecht hunn, ze richen a kennenzeléieren. Grouss a Kleng konnten am Atelier «Route des épices – Gewürzroute», deen a Verbindung mat der temporärer Ausstellung Portugal–Drawing the world“ organiséiert gouf, verschidde Gewierzer entdecken an eng Fläschelche mat hirem eegene Gewierzsalz zesumme mëschen.

D‘Kanner hunn et flott fonnt déi vill Gewierzer ze richen. Dem Nellie (3) huet et gefall d’Pefferkären ze muelen.

03 ‘ 2017 museomag

29


Héros «made in Luxusbuerg»

© éric chenal

Tournage de plusieurs scènes-clés du film “Superjhemp retörns” au Musée Dräi Eechelen

Un des glands du musée est arraché en plein vol par l’ex-Superjhemp et échoue sur la pelouse du parc, provoquant une grosse déflagration aux pieds de l’«Avant-Premier» Jules Werner.

Pour tourner des scènes-clés de la première adaptation de la célèbre bande dessinée luxembourgeoise «Superjhemp» au cinéma, l’équipe de tournage réunie autour du réalisateur Félix Koch a jeté son dévolu sur le Musée Dräi Eechelen, sélectionné comme lieu hautement emblématique du pays. En cette fin de matinée du mois de mars, le ciel est d’un gris laiteux et les températures peu amènes. Autour de la tente de catering érigée en bout de plateau du Park Dräi Eechelen, le «staff» se réchauffe à coups de café et de cigarettes, en attendant la prochaine prise. Sous son costume un brin «Dark Wador» - Luxusbuerg a les héros qu’il peut! -, le comédien en action arbore des gants à la «Iron Man», accessoire qu’on nous demandera de ne surtout pas photographier en gros plan. Car le film, conçu par le réalisateur du court-métrage «Ravioli Ritter» (2010), mise sur une ribambelle d’effets spéciaux et autres détournements digitaux. «C’est sa marque de fabrique; on est certain qu’il va faire des étincelles», nous assure entre deux prises Karoline Maes, en charge de la production pour Samsa Film. Et parmi ces effets spéciaux finalisés en post-production, il y en a un et pas des moindres qui se produit au M3E. Il se trouve qu’un des glands du musée est arraché en plein vol par Superjhemp, et échoue sur la 30

museomag 03 ‘ 2017

pelouse du parc, provoquant une grosse déflagration: Jules Werner, attaché à plusieurs fils reliés à des poutres treillis, est tracté pour simuler une projection spectaculaire dans les airs. Le casting en soi semble d’avance entériner le succès: André Jung (Charel Kuddel) en ancien fonctionnaire de l’Etat et ex-Superjhemp; Désirée Nosbusch (Félicie Kuddel-Fleck) en épouse de ce dernier; Etienne Halsdorf, leur fils Metti; Jules Werner en «Avant-Premier»; Luc Feit en commissaire de police; Tommy Schlesser en rédacteur en chef de la rédaction de la chaîne RTL-Hell pour laquelle travaille Félicie; Jean-Paul Maes (Ernie), le voisin de Charel; Jules Waringo en «Duc Luc»; Henri Losch en maréchal de la Cour - «J’ai toujours rêvé de porter un habit distingué; c’est chose faite avec ce rôle», nous confie l’auteur et comédien. Une pléiade de comédiens bien familière du public luxembourgeois et qui augure un carton au box-office national. André Jung, que nous rencontrons aux portes de sa loge (une caravane postée sur un grand parking désert du Kirchberg), nous confie: «Je n’ai pas hésité une seule seconde lorsqu’on m’a contacté. Vous savez, j’ai des enfants et cette proposition a immédiatement éveillé le grand enfant qui sommeille en moi».


Tournage

Dans cette ambiance de cours de récréation, André Jung se réjouit comme un gamin d’incarner le messie national. Lorsqu’une menace d’ampleur cosmique frappe son pays, Charel Kuddel décide de ressortir son habit de sauveur pour retrouver la couronne grand-ducale mystérieusement disparue dans le cadre d’une exposition. Charel, qui a tout pour être heureux (femme, enfant, chien, maison, jardin et même la fameuse pension 5/6), décide de s’extraire d’une crise de la cinquantaine qui le mine en relevant de nouveau un défi héroïque - d’où le titre «Superjhemp retörns», suivant un script original rédigé à quatre mains par Félix Koch et Thierry Faber. Le kitsch est évidemment au rendez-vous lorsque, après avoir puisé des forces dans son «Dëppchen Kachkéis» de la firme Juxlait, Charel se voit contraint d’emprunter un costume de Carnaval pour accomplir sa mission... Et il est fort à parier que la voiture vert pomme que l’équipe a déniché pour les besoins du tournage, une Renault 20, va voir sa cote sur les marchés de l’occasion flamber au moment de la sortie du film, prévue pour l’automne 2018. Sonia da Silva

03 ‘ 2017 museomag

31


« L’appel du regard » d’éric Chenal


Spannung pur beim Montage

© éric chenal

«Portugal – Drawing the world» ass bis den 15. Oktober 2017 ze gesinn

Beim Ariichten ass den Procédé fir all Objet deen selwechten: nom Constat d’état vun der Këscht gëtt se opgemaach, den Objet vun sengem Emballage befreit an a Rou vun den Experte ënnert d’Lupp geholl.

Nodeems di éischt Kontakter tëschent den verschiddenen Institutiounen, déi un dëser Ausstellung matwierken, schons Joren virum Vernissage geknäppt goufen, ass di zweet Halschent 2016 «die heiße Phase» vun der Organisatioun agelaut ginn: d’Lëscht mam definitiven Choix vun all den Objete gouf finaliséiert, d’Szénographie huet de leschten Schlëff kritt, d’Vitrinnen goufen ausgewielt, d’Klimakonditiounen sinn en place gesat ginn, d’Assurancen ugefrot an d‘Contrats de prêt vun den 23 Prêteuren ënnerschriwwen. An och un déi méi «profan» a pragmatesch Elementer huet missten geduecht ginn, wéi Transportkëschten bauën loossen an den eigentlechen Transport vun den 133 Objete op Lëtzebuerg organiséieren. Ët huet een d’Zäit net gesinn vergoen, an Ufanks Abrëll 2017 war den groussen Dag dann do, un deem den Camion no enger laanger Rees virum MNHA bäigefuer ass. Nodeems di sëllechen Këschten ausgelueden an strategesch bei di passend Vitrinnen placéiert goufen, goung den eigentlechen Ausstellungsopbau un: mir hun fir dësen Montage an zwou Equippen geschafft, mat jeeweils zwee Kuréier aus Portugal (déi d’Objete och begleet haten), engem Commissaire d’exposition aus dem MNHA, zwee Restaurateuren an natierlech d‘Handwierker an d‘«gutt Séilen» aus dem MNHA, 34

museomag 03 ‘ 2017

bei deenen een weess, dass all Handgrëff sëtzt. De Montage vun enger Ausstellung ass ëmmer eng ganz spannend – wann net esou guer déi spannendst – Étape: meeschtens haat een nët d’Chance, virdrun di sëllechen Objete en live ze gesin, daat heescht, ët huet een esou laang, Dag fir Dag, just matt Fotoën an Moosugaben geschafft. De Moment vun der Wouerecht ass also komm, wann d’Këschten opgemaach gin, an dann stellt een sech nët nëmmen eng Kéier d’Froën: «Soll deen Objet dann wierklech an déi virgesin Vitrinn erapassen?», «Gesäit déi Kompositioun vun Objete visuell esou aus, wéi mir eis dat virgestallt hun?»… Beim Ariichten ass den Procedé fir all Objet deen selwechten: nom Constat d’état vun der Këscht gëtt se opgemaach, den Objet vun sengem Emballage befreit an a Rou vun den Experte ënnert d’Lupp geholl. Den Zoustand vum Objet gëtt och an engem Constat d’état festgehalen – esou kann een all Variatioun direkt novollzéien. An dëser Ausstellung sinn eng sëllechen Objete aus kriddelegen Materialien unzetreffen, ewéi Elfebeen oder lackéiert Holz, déi bei Klimaschwankungen kënnen reagéieren, an deem misst dann natierlech entgéint gewierkt ginn. An enger leschter Phase gëtt den Objet virsiichteg a seng Vitrinn oder op säin Sockel positionéiert an eventuell fixéiert.


behind the scenes

Ët kann een esou gutt virbereet sinn, wéi een wëll – Imprévuën gin ët bei engem Ausstellungsmontage wuel ëmmer: Objete, déi nët eegestänneg an der Vitrinn stoen bleiwen an fixéiert musse ginn, falsch Buchstänner, déi matgeliwwert goufen an déi kuerzerhand ersat mussen ginn, Grafsteng, déi anstatt 50 Kilo mol locker dat duebelt op d’Wo bréngen… Dës (éischter kleng) Problemer goufen vun eiser portugisesch-lëtzebuerger Equipe mat ganz vill Rou, Suergfalt a groussem Professionalismus geléist. Ët kann een wuel behaapten, dass alles reiwungslos verlaf ass an d’Ausstellung mat engem flotten Vernissage opgemaach ginn ass. Ee grousse Merci un all di Bedeelegt och nach eng Kéier vun dëser Platz! Matt dësem klengen Abléck hannert d’Kulissen vun der Ausstellung sidd Dir jo eventuell virwëtzeg ginn, fir Iech d’Resultat ukucken ze kommen? D’Ausstellung ass bis den 15. Oktober 2017 ze gesinn an bitt e ganz flotten Programm (thematesch Visite, Konferenzen, Ateliers, ...). Mir freeën eis op Iech! Fabienne Pietruk

03 ‘ 2017 museomag

35


au cŒur du métissage culturel

© éric chenal

vernissage de «Portugal–Drawing the world» en présence de S.A.R. la Grande-duchesse maria teresa et de la duchesse isabel de bragance

Une exposition qui parcourt 900 ans d’histoire, évoquant l’origine de la globalisation.

36

museomag 03 ‘ 2017


© laurent blum

remembering

Lors de sa Visite d’État au Luxembourg fin mai, le Président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa, a mis un point d’honneur à intégrer dans son programme la visite de l’exposition «Portugal – Drawing the World», fruit d’une collaboration avec le Museu nacional de arte antiga de Lisbonne.

03 ‘ 2017 museomag

37


Bon à savoir

   25 euros, c’est le prix de nos deux nouveaux catalogues

Disponible à la vente au prix de 25 euros à l’accueil du M3E et du MNHA ainsi que sur le site www.mnha-shop.lu, le catalogue 1867, Luxembourg Ville ouverte fait également l’objet d’une vente en librairie chez Alinéa (où d’autres catalogues d’exposition récemment publiés par le M3E sont encore proposés). Cet ouvrage rassemble de nombreux objets et documents, pour la plupart inédits. Articulé en huit chapitres autour de l’édition du texte original du traité signé à Londres le 11 mai 1867, le livre offre un tour d’horizon complet des acteurs politiques de la négociation, mais aussi des conséquences de ce texte dans le paysage luxembourgeois. Photographies, plans d’aménagement, rapports et œuvres d’art illustrent l’importance du traité de Londres dans l’histoire luxembourgeoise. Placé sous la direction de François Reinert, conservateur délégué à la direction du M3E, cet ouvrage de 224 pages rassemble des textes de la plume de celui-ci, de Simone Feis, d’Änder Bruns. Prix: 25 euros. Même prix pour le catalogue de l’exposition Portugal – Drawing the world, disponible à la vente à l’accueil du MNHA et proposé soit en anglais, soit en portugais.

   Art déco au Luxembourg: appel public à contribution

Lou Hammerel fut sans aucun doute l’un des tous premiers architectes d’intérieur luxembourgeois, à la pointe de la modernité et novateur par son esthétique au Luxembourg. Ses décors d’intérieurs et ses meubles ont fait de ce designer d’Esch-sur-Alzette le représentant d’un style Art déco luxueux, inspiré des modèles français. Cependant, force est de reconnaître que nous en savons peu sur l’homme et l’étendue de sa production. Dans le cadre de sa future exposition sur l’Art déco, le MNHA s’efforce d’approfondir les connaissances sur ce créateur de meuble et décorateur innovant qui, en dépit de son décès prématuré à l’âge de 22 ans, a exercé une influence décisive sur l’art du mobilier au Luxembourg. Tout dessin portant sa signature, toute pièce de mobilier, mais aussi des photos des années 1920 et 1930 montrant ses intérieurs seraient pour nous d’une grande aide. Merci de prendre contact avec Ulrike Degen du Musée national d’histoire et d’art (MNHA), département Arts décoratifs et populaires au +352 47 93 30-313 ou, par courriel, à l’adresse ulrike.degen@mnha.etat.lu.

38

museomag 03 ‘ 2017

   Steichen: Des collections fédérées sous un même site

Le portail fédérant a été créé pour les collections Steichen conservées par le Centre national de l’audiovisuel (CNA), le Musée national d’histoire et d’art (MNHA) et la Ville de Luxembourg a été relooké. Le nouveau portail www. steichencollections.lu crée ainsi une forte identité autour des collections tout en facilitant l’accès aux informations grâce à une navigation simple et intuitive. Ce même design élégant et attrayant se trouve actuellement décliné sur tout un pan de mur au niveau du passage piéton du City Concorde, qui se trouve le long du parking extérieur. L’habillage de ce passage extérieur, confié à divers instituts culturels le temps des travaux d’agrandissement du Mall, présente actuellement le patrimoine national lié à Edward J. Steichen (1879 - 1973). La diversité de ces collections témoigne de son travail prolifique en tant qu’artiste photographe et commissaire d’expositions pour le Museum of Modern Art (MoMA) à New York. Cette vitrine dure jusqu’à fin août. http://steichencollections.lu/

   Cap sur des visites à caractère « œnologique »

Le programme d’activités autour de l’exposition Portugal Drawing the world bat son plein: outres nos visites régulières, ne manquez pas nos visites thématiques (certains dimanches à 15 heures – voir agenda pages 15 et 22) ainsi que nos visites guidées suivies d’une dégustation de vins portugais proposée par la société Bexeb. Celles-ci sont gratuites et les prochaines se tiendront aux dates suivantes: le 20 juillet en français; le 24 août en anglais; les 14 septembre et 12 octobre en français. Inscription obligatoire par e-mail: servicedespublics@mnha.etat.lu ou par tél.: (+352) 47 93 30 214. Envie de venir à plusieurs? Réservez cette formule pour un groupe à d’autres dates.

   Hors les murs

Le MNHA prête régulièrement des objets de ses collections dans le cadre d’expositions au Luxembourg et à l’étranger. Parmi nos biens en circulation, citons La Charité, de Lucas Cranach l‘Ancien (1472-1553), actuellement à l’affiche de l’exposition 95 Schätze – 95 Menschen (13.5. – 5.11.2017) à la Stiftung Luthergedenkstätten à Sachsen-Anhalt (Wittenberg); trois Édouard Pignon (1905-1993) – Bateaux à Ostende (1947), Pêcheurs à Ostende (1948) et Ostende (1949) – se trouvent actuellement à Lyon, au Musée des Beaux Arts, à l’affiche d’une exposition intitulée Edouard Pignon – Ostende 1946-1953, visible jusqui’au 28 août 2017. Enfin, le Musée Tinguely à Bâle accueille une exposition Wim Delvoye (14.6.2017-1.1-2018), où notre Chantier – Labour of Love (1992) figure en bonne place.


Heures d’ouverture ~ Öffnungszeiten ~ Opening Hours Lundi fermé Mardi - Mercredi 10 h - 18 h Jeudi 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit) Vendredi - Dimanche 10 h - 18 h

Lundi Mardi Mercredi Jeudi-Dimanche

fermé 10 - 18 h 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit) 10 - 18 h

Montag geschlossen Dienstag - Mittwoch 10 - 18 Uhr Donnerstag 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis) Freitag - Sonntag 10 - 18 Uhr

Montag Dienstag Mittwoch Donnerstag - Sonntag

Monday closed Tuesday - Wednesday 10 am - 6 pm Thursday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free) Friday - Sunday 10 am - 6 pm

Monday closed Tuesday 10 am - 6 pm Wednesday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free) Thursday - Sunday 10 am - 6 pm

geschlossen 10 - 18 Uhr 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis) 10 - 18 Uhr

Visites Guidées ~ Führungen ~ Guided Tours Visiteurs individuels | Einzelbesucher | Single visitors Français en alternance Plus de détails sur www.mnha.lu

Français en alternance Plus de détails sur

Je 18h et Di 16h

Deutsch abwechselnd Weitere Informationen unter www.mnha.lu

Deutsch abwechselnd Weitere Informationen unter

Do 18h und So 16h

Lëtzebuergesch ofwieselnd Weider Detailer op www.mnha.lu

Mi 17h und So 16h

Lëtzebuergesch ofwieselnd Weider Detailer op www.m3e.lu

Do 18h a So 16h

Më 17h a So 16h

English Further details on www.m3e.lu

English 1st Sunday of the month 3 p.m. Further details on www.mnha.lu Português Mais informação no portal www.mnha.lu

Me 17h et Di 16h

Last Sunday of the month 4 p.m.

3o domingo do mês 15h

Groupes (≥10) uniquement sur demande | Gruppen (≥10) nur auf Anfrage | Groups (≥10) available upon request 60 € (+ entrée ~ Eintritt ~ admission) Infos et réservations: T (+352) 47 93 30 – 214 | F (+352) 47 93 30 – 315 servicedespublics@mnha.etat.lu

Tarifs ~ Eintrittspreise ~ Admission Fees Exposition permanente | Dauerausstellung | Permanent Exhibition gratuit | gratis | free

Expositions permanente et temporaire | Dauer- und Sonderausstellungen | Permanent and temporary exhibitions

Expositions temporaires | Sonderausstellungen | Temporary Exhibitions adultes | Erwachsene | adults 7 €

adultes | Erwachsene | adults 5 €

groupes | Gruppen | groups (≥ 10) 5 € / pers.

groupes | Gruppen (≥ 10) | groups 3 € / pers.

familles | Familien | families 10 € 2 adultes & enfant(s) | 2 Erwachsene & Kind(er) | 2 adults & child(ren)

familles | Familien | families 8 € < 26, Amis des musées, ICOM gratuit | gratis | free étudiants | Studenten | students gratuit | gratis | free

étudiants | Studenten | students gratuit | gratis | free < 26, Amis des musées, ICOM gratuit | gratis | free

ue Aven

John

edy

n F. Ken

Philharmonie MUDAM iltheim

ules W

Rue J Blvd

MNHA Marché-Aux-Poissons L-2345 Luxembourg www.mnha.lu

l Roya

Rue Wilt

heim

Rue de la Boucherie Palais Grand-Ducal

ée de

Mont

en

Claus

M3E 5, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg www.m3e.lu 03 ‘ 2017 museomag

39


MUSEOMAG III - 2017  

Le magazine d'information commun du MNHA et son agenda trimestriel (MNHA, M3E, Villa romaine).

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you