Page 1

Musée national d‘histoire et d‘art

Musée Dräi Eechelen

02 2016


sommaire

2

Impressum & abonnements

3

Éditorial

4-5

Joseph Kutter au service du «nation branding» Nouvel accrochage permanent - MNHA

6-7

H. Craig Hanna’s first museum exhibition Interview (Part II) - MNHA

8-9

«La Guerre froide au Luxembourg»: Behind the scences - MNHA

10-11

Collection’s Drawing by Stina Fisch

12-13

Coming Soon - Agenda

14-15

Avril - April - April

16-17

Mai - Mai - May

18-19

Juin - Juni - June

20-21

For Youngsters Only

22-23

Discussing language with teenagers in the museum? Expérience Musée 2016 - M3E

24-25

Im Gespräch mit Schauspieler André Jung, demnächst zu Gast im Musée Dräi Eechelen

26-27

L’appel du regard d’Éric Chenal

28

Remembering

musee@mnha.etat.lu

29

And the winner is...

30

Bon à savoir

Le MNHA est un institut culturel du Ministère de la Culture.

31

Heures d‘ouverture, tarifs, plan d‘accès

museomag,

la brochure d’information du MNHA, est disponible à l’accueil de nos deux musées ainsi que dans différents points de distribution classiques à l’enseigne «dépliants culturels». Si vous préférez recevoir ce périodique directement dans votre boîte aux lettres, abonnezvous gratuitement en nous adressant un simple mail avec vos coordonnées à

impressum MUSEOMAG, publié par le MNHA, paraît 4 fois par an Charte graphique: © Misch Feinen Coordination générale: Sonia da Silva Couverture et mise en page : Gisèle Biache Photographie: Éric Chenal Dessin: Stina Fisch Impression: Imprimerie Heintz, Luxembourg Tirage: 25.000 exemplaires Distribution: Luxembourg et Grande Région S‘abonner gratuitement via mail: musee@mnha.etat.lu ISSN : 2418-3962


éditorial

© éric chenal

chères Lectrices, chers Lecteurs Au moment où vous lisez ceci, la nouvelle saison muséale bat déjà son plein, avec des vernissages d’expositions presque chaque semaine dans un des Staater Muséeën. Le MNHA ne fait pas exception, le 3 mars nous avons déjà pu vous présenter deux projets. D’abord un nouvel accrochage consacré à Joseph Kutter (1894-1941). À l’occasion du 75e anniversaire de son décès, nous présentons plus de trente œuvres qui permettent de suivre l’évolution picturale de l’un des plus importants expressionnistes européens de l’entredeux-guerres et co-fondateur de la Sécession luxembourgeoise. Les deux grands panneaux monumentaux, représentant respectivement Luxembourg et Clervaux, commandes réalisées pour le pavillon luxembourgeois à l’Exposition Universelle de Paris en 1937 – «cachés» depuis 2010 – sont également à nouveau visibles. L’accrochage présente aussi le tableau Saint Jean Népomucène à Luxembourg, don récent que le MNHA doit à la générosité de la famille Fischer. Ensuite un projet d’art contemporain: H. Craig Hanna – Paintings and drawings. D’origine américaine, H. Craig Hanna revisite l’histoire de la peinture européenne, en lui donnant une âme nouvelle. Il appartient à cette génération d’artistes contemporains pour lesquels la technique du dessin tient une place de premier plan dans leur création. Dans ses œuvres, dont certaines de très grand format, la connaissance de l’histoire de l’art et l’étude de la peinture transparaissent dans une perception très moderne. Vous allez y retrouver des références à Mantegna, Titien, Vélasquez, Rembrandt, Whistler et bien d’autres. Notons au passage que l’intérêt pour la peinture figurative, maintenu par notre musée malgré les vents contraires, se trouve aujourd’hui relayé sur le plan international par un retour en force de la figuration, tant au niveau des musées que du marché de l’art. À celui qui demanderait pourquoi le MNHA se met lui aussi à exposer de l’art contemporain, je répondrais qu’il l’a au contraire toujours fait et que cela fait partie de ses missions légales. La loi sur les Instituts culturels de l’État prévoit même dans notre organigramme une section d’art contemporain. En 1958 déjà, le musée reçut l’autorisation ministérielle de constituer une collection d’art contemporain. Ce sont les nombreuses

expositions présentées par le MNHA dans les années 1950 à 2000 qui ont littéralement ouvert le Luxembourg à l’art contemporain: sans notre musée, l’activité foisonnante dans ce domaine ne serait pas! D’ailleurs, nos collections contemporaines nous valent régulièrement des demandes de prêts de grands musées étrangers, en 2015 e. a. pour les rétrospectives Bissière à Bordeaux, Monory à Landerneau, Erró à Lyon ou encore – toujours à l’affiche – la grande rétrospective Fromanger au Centre Pompidou à Paris. Parmi les trois tableaux prêtés par le MNHA, Le rouge et le noir dans le Prince de Hombourg a même été présenté sur ARTE comme «le» tableau représentatif de tout le mouvement de la figuration narrative. Mais nous ne délaissons pas pour autant nos autres champs d’activités. Je vous invite d’ores et déjà le 21 avril à l’inauguration de notre projet La Guerre froide au Luxembourg. Ainsi, pour la première fois dans l’histoire du musée, nous aborderons dans le cadre d’une exposition un sujet d’histoire contemporaine du Luxembourg. Je vous invite à découvrir ce projet et bien davantage dans les pages qui suivent… Michel Polfer, Directeur 02 ‘ 2016 museomag

3


Joseph Kutter au service du «nation branding»

© éric chenal

NOUVEL ACCROCHAGE à l‘occasion du 75e anniversaire du décès de l‘artiste Luxembourgeois (1894-1941)

Le réaccrochage, qui révèle près de la moitié du fonds Kutter, permet de suivre l’évolution du peintre expressionniste.

«Étonnant pays que ce Luxembourg qui a donné au XXe siècle un peintre plus important que l’Angleterre ou que l’Allemagne!» Ce jugement sur Joseph Kutter, publié en janvier 1952 dans la revue La Table Ronde, est de Bernard Dorival, à l’époque conservateur adjoint au Musée national d’art moderne de Paris à côté de Jean Cassou, conservateur en chef du même musée; tous les deux étaient professeurs à l’École du Louvre. Ceux qui de nos jours portent un regard de surplomb sur cette période et sourient malicieusement en lisant cette phrase oublient un peu trop vite la fierté que pouvait ressentir un minuscule pays de voir son principal artiste reconnu par des historiens de l’art parmi les plus illustres de la capitale française. Ils oublient aussi que beaucoup d’artistes et hommes de lettres, las de l’esthétique fasciste imposée par l’occupant, se tournaient alors tout naturellement vers la France dont la culture incarnait à leurs yeux la liberté et la modernité la plus radicale du moment. Et l’art moderne au service du nation branding – expression aujourd’hui à la mode – pratiqué à profusion par Joseph-Émile Muller, critique d’art et responsable du service d’éducation esthétique aux Musées de l’État, mais aussi grand ami de Cassou et de Dorival, n’avait pas manqué de porter ses fruits. 4

museomag 02 ‘ 2016

Une rétrospective des œuvres de Kutter avait été présentée à Paris en 1951, et le Musée d’art moderne allait acquérir une des toiles majeures de l’artiste, L’homme au doigt coupé. À l’exemple des hommes d’État qui sont parvenus après-guerre à positionner le grand-duché sur le podium des grands, Muller réussira, sur le plan artistique, à faire reconnaître le Luxembourg comme un pays doté d’un art moderne authentique dont son représentant le plus illustre était son peintre fétiche Joseph Kutter. Quand j’ai commencé à exercer mes fonctions au Musée d’histoire et d’art au début des années 1980, les œuvres de Joseph Kutter occupaient, depuis toujours, trois grandes salles, les «salles Kutter», comme on les appelait déjà à cette époque, trois grands volumes haut de plafond aux cimaises blanches éclairées d’une lumière naturelle qui traversait un toit en verre, un sanctuaire à part, immuable, avec toujours les mêmes toiles accrochées aux mêmes endroits mais qui, pour s’être trop côtoyées, avaient cessé de dialoguer entre elles. Ce lieu dédié à la gloire d’un seul peintre tranchait avec d’autres salles que devaient se partager tous nos autres modernes. Les Klopp, Noerdinger, Rabinger et Schaack de l’entre-deux-guerres étaient accrochés dans une sorte de long couloir au sol


Exposition permanente

recouvert d’un carrelage rouge envahissant et au plafond surbaissé qui faisait fuir les claustrophobes. Nos Iconomaques Gillen, Kirscht, Probst, Stoffel et Wercollier étaient disposés en fin de parcours dans un grand réduit accessible uniquement par une étroite cage d’escalier que peu de visiteurs osaient emprunter et qui conduisait les quelques téméraires dans cet espace fourre-tout regroupant toutes les œuvres d’après-guerre. Quant à nos artistes du XIXe siècle, ils avaient été exilés dans un coin perdu de la section des Arts et traditions populaires, en attendant des jours meilleurs. Nul doute que cette disproportion agaçait alors plus d’un: l’artiste Henri Dillenburg n’avait-il pas peint en 1975 une toile intitulée La vie de l’esthète national, montrant un critique d’art éclairant de sa chandelle un obscur couloir en forme de labyrinthe refermé comme une boucle, c’est-à-dire sans issue, et tirant derrière lui, au bout d’une ficelle, une petite chaloupe – «Kutter» en allemand – en papier? Des voix s’élevaient déjà pour relativiser l’importance de l’artiste qui n’avait jamais fait partie d’aucune avant-garde. Kutter était pourtant le seul peintre luxembourgeois à avoir, de son vivant, présenté régulièrement ses œuvres dans les grands Salons étrangers: il y avait exposé en tout 55 fois, contre 22 fois seulement au Luxembourg! Lorsqu’il eut droit à une nouvelle rétrospective en 1994, à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance, on se rendit compte que les ouvrages qui expliquaient sa démarche commençaient à dater et que les nouvelles publications ne révélaient rien de nouveau. C’est alors que le conservateur de la section des Beaux-Arts Jean Luc Koltz et moi-même décidâmes de réaliser le catalogue raisonné de son œuvre (voir p. 30). Ce travail allait nous occuper pendant cinq longues années. Découvrir jour après jour, l’une après l’autre, toutes les œuvres connues de l’artiste, retracer avec minutie son parcours, rassembler les catalogues et les textes des critiques d’art de l’époque, lire sa correspondance privée, voilà une expérience inédite et unique grâce à laquelle – et au grand dam de notre entourage proche – on finit par partager son propre quotidien avec celui de l’artiste dont la vie et l’expérience esthétique apparaissent soudain d’une richesse insoupçonnée et ne demandent alors plus qu’à être transposées à l’écrit. Tout nouvel accrochage nous fait redécouvrir l’œuvre de ce peintre qui mérite d’occuper, pendant longtemps encore, cette place de choix dans notre musée.

Wichtige Schenkung Die Gemäldesammlung des MNHA konnte kürzlich durch die Schenkung von zwei wichtigen Gemälden erweitert werden. Das Museum möchte sich bei der Familie Fischer für ihre Großzügigkeit bedanken. Es handelt sich bei den Werken um eine Darstellung der Nepomukstatue in Luxemburg (“Bommenzinnes”) von Joseph Kutter (18941941) sowie um ein Porträt von Elisabeth Kehler (Frau des Künstlers) von Reginald Bottomley (1856-1933). Die mehr als 80 Werke umfassende Sammlung des MNHA gibt einen guten Überblick über das Werk Joseph Kutters.

Edmond Thill 02 ‘ 2016 museomag

5


“VELASQUEZ‘s paintings: I HAVE NO IDEA HOW HE DID IT...“

© éric chenal

H. Craig Hanna’s first large museum exhibition is currently on display until june 26

“When someone sits for you and poses, it’s a possibility that some of the emotions come out.”

After acquiring in 2015 “Arrangement of Dancers”, a majestic painting of the Amercian artist H. Craig Hanna, the Musée national d’histoire et d’art exhibits more than fifty of his works (20072014). This is the first large museum exhibition dedicated to his œuvre. Thematic interview. Landscapes You rarely represent landscapes, but when you do so, they are very intense. How do you explain it? Inbetween doing the figure paintings - there’s a certain labor involved that is exhausting -, I like to meditate on a landscape. In order to fall in love with painting again. Landscape is like a meditative break to me. Landscapes are more free, more spontaneous, not so thought out. Corot, Constable, Menzel are painters who brought landscape to a very high level. They’re like the Rembrandt and Velasquez of landscape paintings. It’s a challenge to reach those heights. Sometimes when I’m walking in a field or a wood, I can see what a great landscape painting it would be. Too beautiful to mean nothing. So I need to make it permanent. SKETCHBOOKS In one of your sketchbooks you write: “Each painting has to portray one of the elements of the 6

museomag 02 ‘ 2016

human condition, boredom – loneliness – laughter confusion”. Is this also true for the portraits on display at the MNHA? When someone sits for you and poses, it’s an accumulation of many hours of observation. The model experiences hundreds of emotions while they’re posing. It’s a possibility that some of the emotions come out. Someone once said: ‘A photograph captures a moment in time. A painting is time.’ Another quotation from your sketchbook says that “decide from the beginning that you will die and investigate what is worthwhile…eating, drinking and talking about war, romance and gossip or predict it…I don’t try and see into future I feel the future”. Please elaborate! The quote just kind of says it all! BEAUTY “Beauty is not an opinion, it’s a reaction”. How is this reflected in your art? True beauty in music, in poetry, in writing: when it’s good, it touches a nerve in everyone. This is something that all humans feel. Like the sun on your face, everyone can feel it. You should never read the plaque in order to appreciate the painting.


Interview – Part II

REFERENCES Your works are filled with art historical references (Courbet, Whistler, Schiele, Klimt, Bacon, Freud, etc.) Which artist from the past inspired you most? As a figurative realistic painter, which contemporary artist do you feel closest to? From the past, it’s hard to pick one because there are so many. The one that fills me with the most excitement would probably be Velasquez. I look at his paintings and I have no idea how he did it. As for a contemporary artist, I’d say Lucian Freud. Regardless of the art world’s movements and trends, he stuck to what he did best and pushed it to an incredible extreme. Collected by Malgorzata Nowara H. Craig Hanna: “Paintings and Drawings” is on display at the MNHA until 26th June. Guided tours also in English on some Sundays at 4 p.m.: May 15 and 22 and June 12.

02 ‘ 2016 museomag

7


EN STAGE PENDANT UN MONTAGE

© éric chenal

Dans les coulisses de l’exposition «La Guerre froide au Luxembourg», à l’affiche du MNHA du 22 avril au 27 novembre 2016

Mallette d’écoute, affiches de propagande, portes blindées, costume de protection NBC... autant d’objets insolites à découvrir.

Depuis janvier 2016, me voilà plongée en ma qualité de stagiaire dans les préparatifs d’une des premières expositions d’histoire contemporaine jamais présentée au MNHA et portant sur «La Guerre froide au Luxembourg». Je suis, pour ainsi dire, aux premières loges pour observer sous tous les angles possibles et imaginables la mise en place de cette programmation. À mon arrivée en janvier, j’ai pu prendre la mesure du laborieux travail de recherche et de réflexion déjà fourni jusqu’ici, qui, en raison de son caractère contemporain, requiert, par-delà l’apport des docu-

ments d’archives, l’intégration d’entretiens avec des témoins ayant vécu cette époque trouble. Ce n’est qu’après avoir assemblé tout ce matériel qu’il est enfin permis de penser «exposition», entendez mise en espace. Après avoir passé toutes les informations recueillies au tamis, nous déterminons quels évènements et aspects historiques vont être éclairés. Écrire un texte explicatif sur ces sujets ne suffit pas, il faut bien sûr illustrer ces différents évènements. La recherche d’objets et documents originaux représente ainsi une part importante des travaux de préparation. Pour une histoire aussi récente que la Guerre froide, la recherche aura été plus ardue car, même si nombreux, les objets se trouvent pour la plupart chez des personnes privées qu’il faut donc trouver et rencontrer. Par ailleurs, il faut aussi entrer en contact avec les différentes institutions qui ont joué un rôle durant l’époque traitée. Tout cela prend évidemment beaucoup de temps. Parmi les rendez-vous insolites au programme, j’ai ainsi pu accompagner le musée à la caserne de l’armée luxembourgeoise à Diekirch - une expérience qu’on ne fait pas tous les jours. Autre temps fort: la planification d’interviews de témoins de la Guerre froide au Luxembourg, dont certaines parties seront

8

museomag 02 ‘ 2016


BEHIND THE SCENES

diffusées dans l’exposition. Ainsi, j’ai pu assister le conservateur Régis Moes dans la préparation minutieuse des questions et la réalisation des interviews qui, pour finir, ont été coupées, montées et transcrites. Dès ma première semaine, j’ai assisté à un rendezvous avec les ouvriers dans les salles de l’exposition temporaire, et un aspect m’a tout de suite frappée: l’étendue de l’espace dans lequel il va falloir transposer ses idées. S’il peut être aménagé grâce à la mise en place de cloisons, les limites d’agencement nous amènent parfois à écarter certaines idées. En réfléchissant à l’aménagement des salles, le conservateur doit lui-même encore planifier le transport des objets que le musée va recevoir en prêt ou qui lui ont été donnés, tout en gardant bien à l’esprit l’échéance de l’inauguration officielle. Monter une exposition, ce n’est pas uniquement disposer des objets: encore faut-il les préparer, les encadrer, donc être doté d’un grand sens de l’anticipation et de la coordination de différents corps de métiers. Pour la scénographie, le MNHA fait appel à un graphiste qui apporte un point de vue extérieur. Je me rends ainsi très vite compte que programmer une exposition présuppose beaucoup de discussions, d’échanges d’idées et de conseils en amont. Bref, qu’il s’agit d’un véritable travail en équipe que seul un regard en coulisses permet de dévoiler. Katia Schrobiltgen Vernissage de l’exposition «La Guerre froide au Luxembourg», Aile Wiltheim, le 21 avril à 18 h.

Entretiens menés e.a. avec Colette Flesch, bourgmestre de la Ville de Luxembourg de 1970-81 et Ministre des Affaires étrangères de 1981-84, ainsi qu’avec Charles Hoffmann, directeur du Service de renseignement de l’État (SREL) de 1985 à 2003.

02 ‘ 2016 museomag

9


Chien en terre cuite, château de Mansfeld, fin du XVIe siècle Hund aus Terrakotta, Mansfeld-Schloss, Ende 16. Jh. Earthen Dog, Mansfeld Castle, end of 16th century

10

museomag 02 ‘ 2016


Collection’s drawing by Stina Fisch

02 ‘ 2016 museomag

11


COMING SOON «LA GUERRE FROIDE AU LUXEMBOURG», EXPOSITION TEMPORAIRE DU 22 avril au 27 novemBRE 2016 – AILE WILTHEIM / MNHA. VERNISSAGE LE 21 avril. «Le pont adolphe», exposition temporaire à partir du 8 juillet 2016. vernissage le 7 juillet. «Passion. albrecht bouts and the face of christ» exposition temporaire du 7 octobre 2016 au 12 février 2017. vernissage le 6 octobre. NOUVEAU PARCOURS beaux-Arts, salles d’art contemporain (étages 4 et 5). Invitation aux musées les 21 et 22 mai 2016. entrée gratuite.

CURRENTLY «H. CRAIG HANNA. Peintures et dessins». EXPOSITION MONOGRAPHIQUE jusqu‘AU 26 JUIN 2016 – SALLE WILTHEIM / MNHA. rÉaccrochage Joseph Kutter. Exposition permanente jusque fin mars 2017 – salles Kutter / MNHA. «LES FRONTIÈRES DE L‘INDÉPENDANCE. LE LUXEMBOURG ENTRE 1815 ET 1839». JUSQU‘AU 22 MAI 2016 / M3E. NOUVEAU PARCOURS NUMISMATIQUE DEPUIS LE 10 DÉCEMBRE 2015 / MNHA.

12

museomag 02 ‘ 2016


avriljuin 2016

02 ‘ 2016 museomag

13


avril ’16

visites guidées führungen DI 03 15h Craig Hanna.

(L/D)

DI 03 16h Joseph Kutter (1894-1941)

(L/D)

MA 05 12h30 & JE 07 19h RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

MA 26 12h30 & JE 28 19h RENC’ART Obra do mês por Vera Herold

(P)

JE 28 18h Craig Hanna

(F)

JE 28 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

(F)

CONFÉRENCE JE 07 18h Craig Hanna

(F)

DI 10 11h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(L/D)

DI 10 15h Craig Hanna

(L/D)

MA 12 12h30 & JE 14 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

(D)

JE 14 18h Craig Hanna

(F)

DI 17 15h Craig Hanna DI 17 16h Joseph Kutter (1894-1941)

MA 19 12h30 & je 21 19h RENC’ART Artwork of the month with Vera Herold

JE 28 18h30 Le «Mansfeldschlass» de Clausen, une résidence princière à découvrir! par Jean-Luc Mousset

(F)

SA 30 11h Joseph Kutter (1894-1941)

(F)

(L/D) (F)

(EN)

vernissage JE 21 18h00 La guerre froide au Luxembourg

SA 23 11h Vum Mansfeld zum Design 1500-2014 (L) DI 24 11h Le Cabinet des médailles

(F)

DI 24 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 24 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

vernissage La guerre froide au Luxembourg Je 21 avril 18h00

14

museomag 02 ‘ 2016


visites guidées führungen SA 02 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 03 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 03 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839 ME 06 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839 DI 10 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

RENC’ART du mois : Médaille de Charles Quint argent, 1521, Allemagne Basée sur des dessins d’Albrecht Dürer (14711528) et réalisée par l’orfèvre de Nuremberg Hans Krafft (1481-1542), cette œuvre marque les débuts de l’art de la médaille en Allemagne. C’est une des plus anciennes pièces de la collection et un des fleurons du Cabinet des Médailles, récemment inauguré. Afin de la réaliser, deux opérations de frappe distinctes ont été nécessaires pour chacune des faces, à l’aide de quatre matrices: l’effigie et l’aigle bicéphale ainsi que les cercles d’armoiries à l’avers et au revers. Les difficultés intervenues lors de la frappe endommagèrent les premiers coins pour le revers, de telle sorte qu’il existe deux exécutions différentes de cette médaille. Seuls treize exemplaires des deux types ont été conservés, principalement dans des collections publiques prestigieuses. Cet exemplaire n’a pas été frappé mais coulé et rehaussé d’émail et d’or.

Cycle de CONFÉRENCEs - M3E KONFERENzzyklus - M3E ME 13 18h30 Les implications du partage de 1839 sur les questions de nationalité par Denis Scuto (F) ME 20 18h30 Visionen und Inszenierungen Europas nach 1815 par Claude D. Conter (D) ME 27 18h30 Den Antoine Meyer als Initiator vun der Literatur ob Lëtzebuergesch par Roger Muller (L)

(L/D) (F) (L/D)

DI 10 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839

(P)

ME 13 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839

(F)

SA 16 14h Randonnée: Bornes frontières autour d‘Oberpallen avec Jos Goergen Rdv: Pall-Center Oberpallen (durée 3h) 10€ / gratuit p. enfants (<12 ans) (L/F) SA 16 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 17 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 17 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

ME 20 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839

(F)

SA 23 14h30 Parc, casemates et Fondation J.P. Pescatore avec Robert L. Philippart Rdv: 13, Avenue Jean-Pierre Pescatore

(L)

SA 23 15h Dauerausstellung M3E

(L)

DI 24 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

DI 24 15h De falschen Hond, 25 ans après avec André Jung / Animation: Paul Lesch

(L)

ME 27 18h Les frontières de l‘Indépendance. Luxembourg entre 1815 et 1839

(F)

villa romaine visites guidées führungen DI 24 15h Römische Villa Echternach mit Martine Wielkowolsky

(L/D/F)

02 ‘ 2016 museomag

15


mai ’16

visites guidées führungen DI 01 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 01 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 01 16h Joseph Kutter (1894-1941)

(L/D)

JE 19 18h Craig Hanna

(F)

JE 19 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

Invitation aux musées (gratuit) SA 21 11h Von Mansfeld zum Design

MA 03 12h30 & JE 05 19h RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

(F)

JE 05 18h Craig Hanna

(F)

JE 05 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

DI 08 11h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett (L/D) DI 08 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 08 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

MA 10 12h30 & JE 12 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

(D)

JE 12 18h Craig Hanna

(F)

JE 12 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

DI 15 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 15 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 15 16h Craig Hanna

(EN)

Lundi de Pentecôte (ouvert) LU 16 10h (>16h) Magie florale / Blumenzauber Atelier pour enfants et parents / gratuit, sans inscription avec Noémie Heymans & Eva Maringer (L/D/F) LU 16 11h Craig Hanna

(L/D)

LU 16 14h Joseph Kutter (1894-1941)

(L/D)

LU 16 15h La guerre froide au Luxembourg

(F)

LU 16 16h Le Cabinet des médailles

(F)

MA 17 12h30 & JE 19 19h RENC‘ART Artwork of the month with Martina Przybilla

16

museomag 02 ‘ 2016

(EN)

(D)

SA 21 13h00 (>16h00) Une peinture gigantesque! Souvenirs de famille décalés / Eine Riesenmalerei! Familienbilder ganz anders Atelier pour enfants et parents / gratuit, sans inscription Sylvie Weyer & Vera Herold (L/D/F) SA 21 15h Craig Hanna

(F)

SA 21 16h De kale Krich zu Lëtzebuerg

(L)

DI 22 11h Joseph Kutter (1894-1941) (L) DI 22 13h00 (>16h00) Wandmolerei Atelier pour enfants et parents / gratuit, sans inscription Chantal Kerschen & Carole Jung (L/D/F) DI 22 15h La guerre froide au Luxembourg

(F)

DI 22 15h Craig Hanna

(L)

DI 22 16h Craig Hanna

(EN)

MA 24 12h30 & JE 26 19h RENC‘ART Obra do mês por Vera Herold

(P)

JE 26 18h Craig Hanna

(F)

JE 26 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

DI 29 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 29 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 29 16h Joseph Kutter (1894-1941)

(F)


DI 15 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

Lundi de Pentecôte (ouvert) RENC’ART du mois : Luxembourg, 1936-37 de Joseph Kutter

LU 16 11h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839

Anlässlich des 75. Todestages von Joseph Kutter (1894-1941) ehrt das MNHA den bekanntesten luxemburgischen Künstler des 20. Jahrhunderts. Wir zeigen auch erneut die beiden monumentalen Ansichten von Luxemburg und Clerf, welche Kutter für den luxemburgischen Pavillon anlässlich der Pariser Weltausstellung von 1937 malte. Kutter wurde 1894 in Luxemburg geboren. Während seines Studiums in München steht er zunächst unter dem Einfluss des deutschen Expressionismus, wendet sich dann der französischen und belgischen Kunst zu. Er kehrt 1924 in seine Heimat zurück, 1927 gehört er zu den Mitbegründern der luxemburgischen Sezession. Die ausgestellten Landschaften, Stillleben und Porträts zeigen die Entwicklung der Bildsprache eines der wichtigsten Expressionisten der Zwischenkriegszeit.

(F)

LU 16 15h De schwarze Ritter: Bimbo Theater mam Angie Schneider & Pit Vinandy. E Poppentheater fir Kleng a Grouss (Dauer 1,5 Stonn) (L) 5 € LU 16 16h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

Invitation aux musées (gratuit) SA 21 11h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

Sa 21 14h Visite duerch d’ënnerierdesch Galerie vum Fort Dumoulin mam Änder Bruns (bréngt eng Täscheluucht mat) Rdv: 61, rue de Trèves (L) SA 21 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) SA 21 15h & DI 22 11h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839 (F) DI 22 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 22 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

SA 28 15h Collection permanente du M3E

(F)

visites guidées / führungen DI 01 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

ME 04 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839

(F)

JE 05 10h30 La ville de Luxembourg en 1830 avec Robert L. Philippart Rdv: Place Guillaume II, monument Guillaume II (durée: 1 heure)

(F)

JE 05 14h30 D‘Stad Lëtzebuerg ëm 1830 mam Robert L. Philippart Rdv: Knuedler, beim Monument vum Wëllem II (Dauer: 1 Stonn) (L) SA 07 14h30 & DI 08 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 08 15h Récital avec Marc Dostert 10€ DI 08 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839

(L/D)

DI 29 10h30 Promenade architecturale à Esch-sur-Alzette par Robert L. Philippart Rdv: Mairie (F)

Cycle de CONFÉRENCEs - M3E KONFERENzzyklus - M3E ME 11 18h30 Wëssenschaftsflüchtlingen ou Tous les grands Belges ont été des Luxembourgeois par Gast Mannes (F)

villa romaine

DI 08 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839

(P)

visites guidées /führungen

ME 11 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839

(F)

DI 22 15h Römische Villa Echternach mit Martine Wielkowolsky

(L/D/F)

02 ‘ 2016 museomag

17


juin ’16

MA 21 12h30 RENC‘ART Artwork of the month with Vera Herold

visites guidées führungen JE 02 18h Craig Hanna

(F)

JE 02 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

DI 05 11h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett (L/D) DI 05 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 05 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 05 16h Joseph Kutter (1894-1941)

(L/D)

MA 07 12h30 & JE 09 19h RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

(F)

JE 09 18h Craig Hanna

(F)

JE 09 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

(EN)

Fête nationale JE 23 fermé

SA 25 11h De Mansfeld au design 1500-2014

(F)

DI 26 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 26 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D))

DI 26 16h Craig Hanna

(NL)

MA 28 12h30 & JE 30 19h RENC‘ART Obra do mês por Vera Herold

(P)

JE 30 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

SA 11 11h Joseph Kutter (1894-1941) (F) DI 12 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 12 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 12 16h Craig Hanna

(EN)

MA 14 12h30 & JE 16 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

(D)

JE 16 18h Craig Hanna

(F)

JE 16 18h La guerre froide au Luxembourg

(F)

Vortrag JE 16 18h30 „Picasso Meets Steichen: The “Lëtzebuerger Jong“ who Introduced Modernism to the New World“ mit Dr. Gerhard Hurm (EN)

DI 19 11h Le Cabinet des médailles

18

(F)

DI 19 15h Craig Hanna

(L/D)

DI 19 15h De kale Krich... / Der kalte Krieg...

(L/D)

DI 19 16h Joseph Kutter (1894-1941)

(L/D)

museomag 02 ‘ 2016


visites guidées führungen SA 04 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 05 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) SA 18 14h30 Des friches militaires à la ville optimale avec Robert L. Philippart Rdv: Place de la Constitution (F) SA 18 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 19 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald avec Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) SA 25 15h Dauerausstellung M3E

(D)

villa romaine visites guidées führungen DI 26 15h Römische Villa Echternach mit Martine Wielkowolsky (L/D/F)

RENC’ART du mois : Ambo slabs from the Merovingian church at Echternach

Excavations carried out in March 1951 inside the Echternach Basilica uncovered these two stone slabs, which initially formed the sides of an ambo, or liturgical reading stand, and were later re-used as covers for the tomb of a monk dating from the second half of the 8th century AD. The coral limestone slabs, originally from the abbey church of Saint Willibrord, are elaborately decorated on their outer sides with trebletwisted braided motifs that divide the area of the slabs into three rows of three smooth rectangles. Traces of colour show that these carved stone elements were once painted. The decoration of this unique ensemble reflects the artistic tradition of the illuminations of the first Echternach scriptorium.

02 ‘ 2016 museomag

19


For Youngsters Only

ATELIERS DE VACANCES

avril ATELIERS DE VACANCES LU 04 14h30 (>16h30) (8-14ans) MNHA Armes et armures / Waffen und Rüstung avec Loïc François (L/D/F) 8€ MA 05 14h30 (>16h30) (à partir de 15 ans) MNHA Armes et armures / Waffen und Rüstung avec Loïc François (L/D/F) 8€ JE 07 14h30 (>16h30) (4-6 ans) MNHA Dans mon jardin / In meinem Garten avec Sylvie Weyer & Noémie Heymans (L/D/F) 8€

ARCHÉOTHÈME JE 21 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA L‘homme-lion préhistorique/ Der steinzeitliche Löwenmensch avec Loïc François (L/D/F) 5€

ATELIERS OUVERTS (sans inscription) SA 23 14h (>18h) Adultes et adolescents M3E Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy (L/D/F) gratuit

ARTHÈME MA 26 14h30 (>16h30) (6-12 ans) Créations bijoux / Schmuckkreationen, avec Vanessa Staudt

MNHA (L/D/F)

5€

LU 16 10h00 (>16h00) enfants et parents MNHA (sans inscription) Magie florale / Blumenzauber avec Noémie Heymans & Eva Maringer (L/D/F) gratuit LU 16 15h00 (>16h30) M3E De schwarze Ritter: Bimbo Theater mam Angie Schneider & Pit Vinandy. E Poppentheater fir Kleng a Grouss (sans inscription) (L) 5€ MA 17 14h30 (>16h30) (8-14ans) MNHA Armes et armures / Waffen und Rüstung avec Loïc François (L/D/F) 8€ ME 18 14h30 (>16h30) (à partir de 15 ans) MNHA Armes et armures / Waffen und Rüstung avec Loïc François (L/D/F) 8€ JE 19 14h30 (>16h30) (6-12 ans) M3E Ton château fort illuminé / Deine beleuchtete Burg avec Noémie Heymans (L/D/F) 8€ VE 20 14h30 (>16h30) (6-12 ans) Villa Cuisine Romaine / Römische Küche avec Loïc François & Chantal Kerschen (L/D/F) 8€ SA 21 13h00 (>16h00) MNHA enfants et parents (sans inscription) Une peinture gigantesque! Souvenirs de famille décalés / Eine Riesenmalerei! / Familienbilder ganz anders avec Sylvie Weyer et Vera Herold (L/D/F) gratuit DI 22 13h00 (>16h00) enfants et parents MNHA (sans inscription) Peinture murale / Wandmalerei avec Chantal Kerschen & Carole Jung (L/D/F) gratuit

ARCHÉOTHÈME

mai ATELIERS OUVERTS (sans inscription) SA 07 14h (>18h) Adultes et adolescents M3E Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy (L/D/F) gratuit

20

museomag 02 ‘ 2016

JE 19 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Un paternoster médiéval / Ein mittelalterlicher Paternoster avec Loïc François (L/D/F) 5€

ARTHÈME MA 31 14h30 (>16h30) (6-12 ans) Joseph Kutter avec Vanessa Staudt

MNHA (L/D/F) 5€


Experienc e musée

juin ATELIERS OUVERTS (sans inscription) SA 04 14h (>18h) Adultes et adolescents M3E Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy (L/D/F) gratuit

ATELIERS EXPO H. CRAIG HANNA SA 04 14h30 (>16h30)/ SA 11 14h30 (>16h30)/ MNHa SA 18 14h30 (>16h30) / SA 25 14h30 (>16h30) enfants et parents Une peinture gigantesque! Souvenirs de famille décalés / Eine Riesenmalerei! Familienbilder ganz anders avec Vera Herold (L/D/F) 5€

ARCHÉOTHÈME JE 16 14h30 (>16h30) (6-12 ans) Une tablette de cire / Eine Wachstafel avec Loïc François

MNHA (L/D/F)

5€

ARTHÈME MA 21 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Papillons en papier / Schmetterlinge aus Papier avec Vanessa Staudt (L/D/F) 5€

Carton plein pour «Moien!...» au M3E Comme tous les ans, les jeunes lycéens du Luxembourg ont eu l’opportunité d’explorer l’univers muséal dans le cadre des traditionnelles Semaines Jeunes Publics. Pour cette septième «Expérience musée», qui s’est déroulée avant et après les vacances de Carnaval, sept musées du centre ville ont proposé un programme inédit composé de 25 animations. Parmi celles-ci, un atelier a particulièrement «cartonné»: la visite-débat «Moien! Hallo! Salut! Olá! - rencontre.lu: le passé et le présent», proposé au Musée Dräi Eechelen dans le cadre de l’exposition temporaire «Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839». Pas moins de 174 élèves et enseignants, soit 10 classes au total, ont fréquenté cet atelier au sein duquel les situations géographique, géopolitique et sociétale du Grand-Duché ont été au centre d’un échange stimulant avec l’acteur d’origine portugaise, Fábio Godinho.

Informations et inscriptions auprès du Service des Publics du MNHA Marché-aux-Poissons L - 2345 Luxembourg Tél.: 47.93.30-214 Fax.: 47.93.30-315 E-mail: service.educatif@mnha.etat.lu

L’exposition a servi de point de départ thématique à une discussion sur le rôle du pays comme lieu de convergence de plusieurs langues, cultures et sentiments nationaux. Lire l’article qui suit (pages 22-23).

02 ‘ 2016 museomag

21


discussing language with teenagers in the museum? © éric chenal

Workshop “Moien! Hallo! Salut! Olá #quelle langue?”

Let’s sit down and cross borders.

During the two weeks that comprise «Experience Musée» (between February 1-19, 2016), lycée classes from the whole country visit the museums of Luxembourg city, who devise special programmes for them. This year, at the Musée Dräi Eechelen, we used The Borders of the Independence. Luxembourg between 1815 and 1839, an exhibition on the history of the creation and independence of the Grand-Duchy. As it addresses questions of identity and of alterity or otherness, we prepared a visit followed by a debate for students and teachers. It begins with a thematic visit that also provides the opportunity to come face to face with the exhibition’s awe-inspiring exhibits, such as the 200-year-old original of the Final Act of the Vienna Congress or Jean-Baptiste Fresez’s portraits. The first and most impressive exhibit however does not even belong to the exhibition. It is impossible to miss, as it hovers very visibly over the permanent collection. Students know very well what the guillotine was used for, even if the historical background is a bit sketchy. We often begin our visits at the guillotine, as it stands for the period of the Napoleonic invasions that precedes the exhibition’s timeframe and theme: 22

museomag 02 ‘ 2016

Luxembourg’s becoming, from the moment the European powers created the Grand-Duchy in 1815 at the Vienna Congress, until European powers decided once more, in 1839, that it was to remain independent and not to be part of the newly created Kingdom of Belgium. Over the ensuing 100 years, Luxembourg’s national identity would develop, complementing the previous more regional sense of belonging.

But how does this relate to teenagers? Will they be interested? Looking at the concepts that underpin the exhibition, truly philosophical questions arise. What is our identity? How does multilinguism fit into that? Does it affect the prevailing culture(s) in this very small country? What happens when people are constantly translating, namely themselves? What did and do the borders of the Grand-Duchy represent? Does it somehow embody Europe and its variety? We addressed these questions with the different groups of students. As any class that turned up so far represents at least five different mother tongues, sometimes as many as nine, these topics are reflected almost daily in their lives. They know of them and have a lot to say about them too. Portuguese actor Fábio Godinho, who grew up in Luxembourg and now works and lives both here and


Experience Musée 2016

in Paris, leads the debate. Students discuss how it feels having one or more languages at home, different languages for school and friends, or home and the public space; how it feels to speak all day in a language that is not their mother tongue or to have a mother tongue, which is not the one they express themselves best or most adequately in. These first hand experiences enable students to discuss the importance of the Luxembourgish language, of multilinguism and of the ability to translate in the construction of the country’s identity. No subjects are dodged, and towards the end we find ourselves listening to the students’ musings on the Paris attacks or the refugee crisis. Opinions are varied and always make for lively and interesting discussions, in which we witness how deeper thought and debate question ready-made or picked-up opinions. Vera Herold The exhibition “The borders of Independence. Luxembourg between 1815 and 1839” is on display until May 22. The M3E still offers visits-debates (LU, DE, EN, PT) for students and teachers. Information under T.: 47.93.30-214. Mail: service.educatif@mnha.etat.lu

“One at a time, please!”... Fabio Godinho leading the class in debate.

02 ‘ 2016 museomag

23


Unabhängigkeit soll an den “ Begriff der Freiheit gekoppelt sein“ © éric chenal

Im Gespräch mit Schauspieler André Jung, zu Gast im Musée Dräi Eechelen am 24. April um 15 Uhr

Der Film „De falschen Hond“ (1989) läuft jeden Tag um 16 Uhr im Auditorium.

Vor 25 Jahren spielte der damals 36-jährige André Jung die Hauptrolle im Film „De falschen Hond“, angelehnt an den Roman „Der Verräter“ des luxemburgischen Schriftstellers Nikolaus Hein von 1948. Nach der Belgischen Revolution fühlt sich „Mätt“, der Gemeindesekretär eines Moseldorfes, gespielt von André Jung, im Gegensatz zur Mehrheit der Bevölkerung, nicht zu Belgien hingezogen. Wegen seines Eintretens für die luxemburgische Unabhängigkeit wird er in seinem Dorf als Verräter angesehen. Im Rahmen der Ausstellung „Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839“, hat uns André Jung einige Fragen zu dieser Thematik beantwortet. Was für einen Stellenwert hat oder hatte der Film „De falschen Hond“ für Ihre Karriere? Da meine Karriere sich vorrangig im ausländischen deutschsprachigen Raum abspielt, hat „De falschen Hond“ eher einen geringen Stellenwert. Man kennt den Film hauptsächlich in Luxemburg. Dort allerdings

24

museomag 02 ‘ 2016

gehört er eingereiht in die luxemburgische FilmPionierzeit, und ich bin stolz mitgewirkt zu haben. Welcher Ihrer Filme ist für Sie der wichtigste? Den einen gibt es nicht. Unter den luxemburgischen Produktionen nenne ich: „De falschen Hond“, „Le club des chômeurs“ (Andy Bausch), „Eng nei Zäit“ (Christophe Wagner). Und dann den deutschen Film „Das Tagebuch der Anne Frank“ ab 3. März in den Kinos. Neben Junglinster wohnen Sie auch in München. Wo fühlen Sie sich zu Hause? In den letzten 42 Jahren habe ich in acht verschiedenen deutschen und schweizer Städten gelebt, jeweils über mehrere Jahre. Das geht nur, wenn man die Fähigkeit entwickelt, sich schnell zu Hause zu fühlen. Diese Fähigkeit konnte ich nur entwickeln, weil ich mich immer in Junglinster daheim fühle. Hier ist meine Kindheit, meine Pubertät, meine erste Liebe, meine ersten Freunde, meine Verwandten, meine Eltern, mein Bruder, meine Sprache und mein Gefühl, nie aus Junglinster weg gegangen zu sein. Meine Identität!


Interview

Was für einen Stellenwert hat die luxemburgische Sprache für Sie? Ich glaube die Frage ist beantwortet. Sie gehört zu mir. Welche Gedanken assoziieren Sie mit dem Begriff Grenzen? Mit „Grenzen“ assoziiere ich positiv: Referenz, Orientierung, grenzenlos, Grenzen überschreiten. Ansonsten Begriffe wie: Grenzbereich, grenzwertig, Grenzen setzen, Grenzen schließen, Grenzzaun, Grenzmauer. Was bedeutet für Sie Unabhängigkeit eines Landes? Die Unabhängigkeit eines Landes halte ich für unabdingbar, und zwar in der Form der Demokratie: Unabhängigkeit gekoppelt an den Begriff der Freiheit. Gesammelt von Simone Feis Am 24. April um 15 Uhr findet vor dem Filmprogramm ein Gespräch statt unter dem Titel „De falschen Hond. 25 Joer méi spéit“, mit Hauptdarsteller André Jung und Paul Lesch, Direktor des Centre national de l’audiovisuel (CNA). Eintritt: 5 Euro. Der Film „De falschen Hond“ läuft jeden Tag um 16 Uhr im Auditorium. Dauer: 110 Minuten. Auf luxemburgisch, mit französischen Untertiteln.

+ PODCASTING Radio 100,7 partenaire du cycle de conférences du M3E Dans le cadre de l’exposition organisée par le Musée Dräi Eechelen Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839, radio 100,7 retransmet une série de conférences, à découvrir à l’antenne ou dans sa médiathèque en ligne: https://www.100komma7.lu/playlist

Diffusion: 03.04.2016 – 18:30

Conférence L’aventure du Canal de Meuse et Moselle à travers les Ardennes, il y a 185 ans. Un souterrain pour bateaux, sous la frontière luxembourgeoise, par Géry de Pierpont. Enregistrée le 09-03-2016

Diffusion: 17.04.2016 – 18:30 Conférence 1815: D’Gebuertsstonn vum Groussherzogtum Lëtzebuerg?, par Guy Thewes. Enregistrée le 16-03-2016

Diffusion: 01.05.2016 – 18:30

Conférence Les implications du partage de 1839 sur les questions de nationalité, par Denis Scuto. Enregistrée le 13-04-2016

Diffusion: 05.05.2016 – 09:05

Conférence Visionen und Inszenierungen Europas nach 1815, par Claude D. Conter. Enregistrée le 20-04-2016

Diffusion: 16.05.2016 – 09:05

Conférence Den Antoine Meyer als Initiator vun der Literatur op Lëtzebuergesch, par Roger Muller. Enregistrée le 27-04-2016

Diffusion: 22.05.2016 – 18:30

Conférence «Wëssenschaftsflüchtlingen» ou Tous les grands Belges ont été des Luxembourgeois, par Gast Mannes. Enregistrée le 11-05-2016

Programme détaillé sur www.m3e.lu 02 ‘ 2016 museomag

25


« L’appel du regard » d’éric Chenal


© éric chenal

remembering...

Public et artiste ont apprécié l’ambiance conviviale et festive du vernissage de l’exposition «H. Craig Hanna. Peintures et dessins». L’inauguration a coïncidé avec le jour anniversaire du Premier ministre et Ministre de la Culture, Monsieur Bettel. L’équipe du musée et le public invité n’ont pas manqué de lui présenter chaleureusement leurs meilleurs vœux, chantant spontanément «Happy Birthday» lors du verre de l’amitié.

28

museomag 02 ‘ 2016


© éric chenal

and the winner is...

Am Kader vum dësjäerege Media Awards Concours huet d’Agence 101Studios vun Déifferdeng de Publikumspräis gewonnen an der Kategorie „Presse“ mat der Campagne, déi si fir den MNHA an Optrag kruten: „No More Excuses“ huet d‘Erëffnung vum Wiltheim-Fligel staark geprägt. Mir hun dem 101Studios-Team (Daniel Clarens, Marc Laroche an Claire Thill) dräi Froë gestallt.

Wat huet dëse Projet «Réouverture Aile Wiltheim» fir Iech bedeit? 101Studios huet als laangjärege Partner dem Musée seng Besoinën a Projetë scho gutt kannt, an esou konnte mir eis direkt mat dëser Iddi identifizéieren. Sou as dës Campagne zu engem Häerzeprojet gi wou mir eis Aarbecht mat eiser Kreativitéit, Freed a Spaass verbanne konnten. Fir eis jonk Entreprise war et déi éischt crossmedial Campagne op nationalem Niveau, wou mir d’Chance haten nët nëmmen e nationale Client ze hun, mee e Partner, deen eis dat vollste Vertraue geschenkt an eis nët an eiser kreativer Entfalung gestoppt huet, deen eis encouragéiert huet, méi wäit ze goen.

Wat REPRESENTÉIERT dëse Präis fir Iech? De Präis as déi konsequent Belounung a representéiert och dat egentlecht Ziel: Beim Publikum, bei de Leit dobausse gutt ukommen. Oft verkënnt eng Campagne zu enger Strategie a Publicitéitsschluecht. Mir hun en extreme Fokus dorobber geluegt, de Message esou kloer an esou pointéiert wéi méiglech kënnen duerzestellen an dem Musée eng nei Touche ze gin. D’Publikum huet dëst gewierdegt an doriwwer si mer houfreg.

Huet sech eppes zënter dëser Unerkennung fir Iech geännert? Eis Kär-Kompetenze leien an der Higab zu engem Projet. Mir gin eis Aarbecht mat der gläicher Präzisioun a Leidenschaft u wéi virdrun. D’Philosophie vun 101Studios as dorobber ausgeriicht dem Client eng moossgeschneidert Léisung ze bidden, an dëst wäerte mir och bäibehalen. Dem Client seng Problemer sin eis Erausfuerderungen. Dat Eenzegt wat sech geännert huet as dass ët der elo vläicht e puer méi gin. 02 ‘ 2016 museomag

29


BON À SAVOIR

   le retour de Zurbarán

Le tableau Le martyre de Saint-Sébastien de Francisco de Zurbarán est de retour sur nos cimaises après avoir rehaussé la grande rétrospective que le Museum Kunstpalast Düsseldorf a dédié au maître du baroque espagnol du XVIIe siècle. Cette toile majestueuse, un prêt temporaire issu de «The Apelles Art Collection Luxembourg», peut être de nouveau admirée au troisième étage dédié à l’art ancien.

   RENC’ART: MIDI OU SOIR

Vous aimez l’art mais vous n’avez pas le temps pour acquérir certaines clés de lecture? Renc’Art – Œuvre du mois est «la» formule-éclair qu’il vous faut: en 20 minutes, plongez au cœur d’une œuvre et échangez vos impressions avec le guide. Cette formule est déclinée huit fois par mois, les mardis midi à 12h30 et les jeudis soir à 19 h, et chaque semaine, l’œuvre sélectionnée est expliquée dans une des quatre langues suivantes: français, allemand, anglais et portugais.

   RÉOUVERTURE saisonnière

Située à la périphérie d’Echternach, la Villa romaine d’Echternach, l’une des plus grandes et riches propriétés rurales des environs de nos régions, est à nouveau ouverte aux visiteurs jusqu’au 2 octobre 2016. On peut y découvrir la maison de maître, dont les soubassements, les caves et les bassins d’ornement sont conservés et admirer au niveau du musée des scènes reconstituées et des maquettes qui fournissent un aperçu de l’intérieur de la villa: thermes luxueux, salons de réception somptueux, cuisine et pièces d’habitation privée... Ouvert du mardi au dimanche, de 10 à 12 heures et de 13 à 17 heures. Fermé les 23 juin, 15 août et 1er novembre. L’accès au site est gratuit.

   WEEK-END PORTES OUVERTES

Lancée en 1997 à l’initiative du groupement «d’stater muséeën» et étendue depuis 2009 à une quarantaine de musées au Grand-Duché, la manifestation annuelle L’Invitation aux Musées propose aux musées d’ouvrir gratuitement leurs portes un week-end de printemps. Envie d’accéder partout librement, chez nous comme chez nos confrères? Alors ne manquez pas l’Invitation aux Musées les samedi 21 et dimanche 22 mai et profitez d’un programme festif. Au MNHA, visitez gratuitement nos deux expositions temporaires à l’affiche: H. Craig Hanna. Peintures et dessins et La Guerre froide au Luxembourg, et venez tenter votre chance en faisant tourner la «Roue de l’anniversaire» afin de remporter un cadeau souvenir à l’occasion des 70 ans d’ouverture officielle du MNHA, en 1946. Au Musée Dräi Eechelen, profitez des derniers jours d’ouverture de l’exposition temporaire Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839.

   PROGRAMME DE CHOIX AU M3E

L’exposition temporaire Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839 touche à sa fin, alors ne manquez pas le programme de choix qui vient rehausser cette affiche:

30

museomag 02 ‘ 2016

• Randonnée le long des bornes frontières autour de Oberpallen avec Jos Goergen (6 km, durée: 3 h), le 16 avril à 14 h. Rdv: Pallcenter à Oberpallen. Inscription: 26028148. • Coup de projecteur: De falschen Hond 25 ans après, l’acteur André Jung et le directeur du CNA Paul Lesch évoquent la création d’un des premiers films en langue luxembourgeoise, réalisé dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de l’Indépendance, le 24 avril à 15 h à l’auditorium du M3E. Discussion ouverte avant la projection du film à 16h. • Visite guidée «La ville en 1830» (St Maximin, Bibliothèque Nationale, Place Guillaume, Passage, Place d’Armes, Cour des Comptes) avec Robert L. Philippart, le 5 mai à 14h30. Départ: Place Guillaume, près de la statue. Durée: 1 h. • Récital consacré aux compositeurs luxembourgeois du 19e siècle (J. A. Zinnen, L. Menager, E. Lentz, M. Lentz, Dicks, etc.) le 8 mai à 15 h à l’auditorium du M3E. Avec Marc Dostert, ténor; Gaby Wolter-Boever, soprano; Christophe Nanquette, pianiste. Programme détaillé sur www.m3e.lu

   NOUVEAU CYCLE DE PHOTOS

Un nouveau cycle d’exposition des photographies d’Edward Steichen vient d’être inauguré en l’Aile Wiltheim: ne manquez pas d’admirer la nouvelle sélection de clichés.

   derniers exemplaires

À l’occasion du nouvel accrochage des peintures de Joseph Kutter au MNHA, le catalogue raisonné de l’œuvre de l’artiste (552 p., 2e édition 2008), réalisé par Jean Luc Koltz et Edmond Thill, est en vente à l’accueil du musée au prix exceptionnel de 75 € (ancien prix: 123 €).


Heures d’ouverture ~ Öffnungszeiten ~ Opening Hours Lundi fermé Mardi - Mercredi 10 h - 18 h Jeudi 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit) Vendredi - Dimanche 10 h - 18 h

Jeudi - Lundi Mardi Mercredi

10 h - 18 h fermé 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit)

Donnerstag - Montag Dienstag Mittwoch

Montag geschlossen Dienstag - Mittwoch 10 - 18 Uhr Donnerstag 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis) Freitag - Sonntag 10 - 18 Uhr

10 - 18 Uhr geschlossen 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis)

Monday closed Tuesday - Wednesday 10 am - 6 pm Thursday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free) Friday - Sunday 10 am - 6 pm

Monday - Thursday 10 am - 6 pm Tuesday closed Wednesday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free)

Visites Guidées ~ Führungen ~ Guided Tours Visiteurs individuels ~ Einzelbesucher ~ Single visitors Français Lëtzebuergesch

jeudi 18 h (gratuit)

Français

mercredi 18 h (gratuit)

Samschdeg 11 Auer (+ Entrée)

Deutsch

Sonntag 15 Uhr (+ Eintritt)

Deutsch

Sonntag 15 Uhr (+ Eintritt)

English Português

English

available upon request

Some Sundays 4 p.m. (+ admission) Em alguns domingos às 16 horas (+ingresso)

Nederlandse

op aanvraag Groupes ~ Gruppen ~ Groups (≥10) uniquement sur demande | nur auf Anfrage | available upon request 60 € (+ entrée ~ Eintritt ~ admission) Informations et réservations: T: (+352) 47 93 30 – 214 | F: (+352) 47 93 30 – 315 | E: service.educatif@mnha.etat.lu

Tarifs ~ Eintrittspreise ~ Admission Fees Exposition permanente | Dauerausstellung | Permanent Exhibition gratuit | gratis | free

Expositions permanente et temporaire | Dauer- und Sonderausstellungen | Permanent and temporary exhibitions

Expositions temporaires | Sonderausstellungen | Temporary Exhibitions adultes | Erwachsene | adults 7 €

adultes | Erwachsene | adults 5 €

groupes | Gruppen | groups (≥ 10) 5 € / personne | Person | person

groupes | Gruppen (> 10) | groups 3 € / pers.

familles | Familien | families 10 € (2 adultes & enfant(s) | 2 Erwachsene & Kind(er) | 2 adults & child(ren)

familles | Familien | families 8 €

étudiants | Studenten | students gratuit | gratis | free

étudiants | Studenten | students gratuit | gratis | free

< 26, Amis des musées, ICOM gratuit | gratis | free

< 26, Amis des musées, ICOM gratuit | gratis | free

ue Aven

John

edy

n F. Ken

Philharmonie MUDAM iltheim

ules W

Rue J Blvd

MNHA Marché-aux-Poissons L-2345 Luxembourg www.mnha.lu

l Roya

Rue Wilt

heim

Rue de la Boucherie Palais Grand-Ducal

ée de

Mont

en

Claus

M3E 5, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg www.m3e.lu 02 ‘ 2016 museomag

31


H. Craig HANNA Paintings and Drawings

04.03.2016 - 26.06.2016

Profile for MNHA

MUSEOMAG 02 | 2016  

MUSEOMAG, la brochure programmatique du MNHA, illustre la vie muséale sous toutes ses facettes et paraît quatre fois par an. MUSEOMAG, das...

MUSEOMAG 02 | 2016  

MUSEOMAG, la brochure programmatique du MNHA, illustre la vie muséale sous toutes ses facettes et paraît quatre fois par an. MUSEOMAG, das...

Profile for mnha