__MAIN_TEXT__

Page 1

Musée national d‘histoire et d‘art

Musée Dräi Eechelen

01 2016


sommaire

2

Impressum & abonnements

3

Éditorial

4-5

H. Craig Hanna’s first museum exhibition Interview (Part I) - MNHA

6-7

Nouveau parcours numismatique - MNHA Les coups de cœur des directeurs de musée

8-9

Par de-là les frontières Conférences, visites guidées et animations - M3E

10-11

Collection’s Drawing by Stina Fisch

12-13

Coming Soon - Agenda

14-15

Janvier - Januar - January

16-17

Février - Februar - February

18-19

Mars - März - March

20

For Youngsters Only

21

Budding Artist

22-23

Zu Besuch im Atelier „Empreinte“ Permanent guest - MNHA

24-25

Entretien avec Florence Reckinger, nouvelle présidente des Amis des Musées d’Art et d’Histoire

26-27

L’appel du regard d’Éric Chenal

musee@mnha.etat.lu

28

Parcours à suivre à la lettre

29

Main dans la main

Le MNHA est un institut culturel du Ministère de la Culture.

30

Bon à savoir

31

Heures d‘ouverture, tarifs, plan d‘accès

museomag,

la brochure d’information du MNHA, est disponible à l’accueil de nos deux musées ainsi que dans différents points de distribution classiques à l’enseigne «dépliants culturels». Si vous préférez recevoir ce périodique directement dans votre boîte aux lettres, abonnezvous gratuitement en nous adressant un simple mail avec vos coordonnées à

impressum MUSEOMAG, publié par le MNHA, paraît 4 fois par an Charte graphique: © Misch Feinen Coordination générale: Sonia da Silva Couverture et mise en page : Gisèle Biache Photographie: Éric Chenal Dessin: Stina Fisch Impression: Imprimerie Heintz, Luxembourg Tirage: 25.000 exemplaires Distribution: Luxembourg et Grande Région S‘abonner gratuitement via mail: musee@mnha.etat.lu ISSN : 2418-3962


Editorial

Hinter uns allen liegt ein ereignisreiches und in vielerlei Hinsicht beunruhigendes Jahr. So stehen etwa die Anschläge von Paris geradezu sinnbildlich für die Anfeindungen, denen sich unsere durch Freiheit, Demokratie und Rechtsstaatlichkeit charakterisierte Lebensweise zur Zeit ausgesetzt sieht. Umso wichtiger erscheint mir, dass wir uns von den erklärten Feinden unserer offenen Gesellschaft nicht verängstigen lassen, denn gerade darauf zielt ihr Terror. Indem wir unseren persönlichen Freiraum nicht aufgeben, indem wir als Bürger aktiv am Gemeinwesen teilnehmen, indem wir die vielfältigen kulturellen Angebote nutzen und teilen, sagen wir Nein zu Intoleranz, ideologischer Verblendung und Hass.   Museen spielen dabei eine bescheidene aber nicht unwichtige Rolle. Schon von ihrer Entstehungsgeschichte her stehen sie in engem Verhältnis zur europäischen Aufklärung und ihrer Zuversicht, dass Wissensvermittlung und Anleitung zum selbständigen Denken die probaten Mittel sind gegen Aberglaube und Dummheit, dass sie die Fundamente legen zu einer auf der Selbstbestimmung des Individuums beruhenden Gesellschaft. Indem sie unser kulturelles Gedächtnis bewahren und weitergeben, indem sie Raum bieten für ästhetische Erfahrung und offenen, kontroversen Diskurs leisten Museen hierzu einen einzigartigen Beitrag.   Für das Nationalmuseum für Geschichte und Kunst war 2015 ein Jahr wichtiger Veränderungen. Mit der Eröffnung des Wiltheim-Flügels und des Prologs im April sowie der neuen Dauerausstellung des Münzkabinetts im Dezember konnten wir unser Angebot für die Museumsbesucher weiter ausbauen. Sie können nun neben den laufenden Sonderausstellungen zwischen vier verschiedenen thematischen Rundgängen wählen, die durch eine eigens entwickelte Signaletik im Haus ausgewiesen und zusätzlich über kostenlos erhältliche dreisprachige Miniführer erschlossen sind. Auch der am 1. Januar 2015 eingeführte kostenlose Zugang zu den Dauerausstellungen zeigt bislang sehr positive Auswirkungen.   Alle diese Faktoren zusammengenommen und die sehr erfolgreiche Sonderausstellung Mumien – Der Traum vom Ewigen Leben führten dazu, dass unsere Besucherzahlen die mit Abstand besten waren seit der Eröffnung des neuen Hauptgebäudes im Jahr 2002 !

© éric chenal

Sehr geehrte Leserinnen und Leser,

  Dieser Erfolg ist uns natürlich Ansporn, auf dem eingeschlagenen Weg der Modernisierung des Museums und der Differenzierung unseres Angebotes auch im laufenden Jahr weiter fortzuschreiten. Im Bereich der Dauerausstellungen wird dabei der Fokus auf der neuen Präsentation zur Stadtarchäologie in den spätmittelalterlichen Kellern des Wiltheim-Flügels liegen. Ihre Eröffnung ist für Ende 2016 geplant.   Auch was unsere Sonderausstellungen anbetrifft, so erwartet Sie, liebe Besucherinnen und Besucher, ein abwechslungsreiches Angebot. Hervorheben möchte ich an dieser Stelle aus Platzgründen nur das erste Projekt der beginnenden Saison, eine monographische Werkschau des zeitgenössischen amerikanischen Malers Craig Hanna. Seine klassische Formensprache auf der Grundlage einer atemberaubenden zeichnerischen Begabung und gepaart mit einer speziellen Maltechnik weist zahlreiche kunsthistorische Bezüge zu unseren eigenen Sammlungen auf und wird auch Sie sicherlich in ihren Bann ziehen.   Meine Mitarbeiter und ich laden Sie jetzt schon herzlich zur Ausstellungseröffnung am 3. März 2016 ein. Michel Polfer, Direktor 00 ‘ 2016 museomag

3


“You have to bring your own contemporary brushstroke “ © éric chenal

H. Craig Hanna’s first museum exhibition will take place at the MNHA from march 4 to june 6, 2016.

H. Craig Hanna: “I’m trying to reach the highest level of expertise in draughtsmanship.“

After acquiring in 2015 Arrangement of Dancers, a majestic painting of the Amercian artist H. Craig Hanna, the Musée national d’histoire et d’art will exhibit more than fifty of his recent works (2007-2014). This is the first museum exhibition dedicated to his œuvre. Thematic interview. Renaissance artists and their legacy While visiting Italy, you studied the great masters of the Renaissance. The quality of your own drawings is remarkable. Which artists did influence you most? Where did you find your inspiration? When I started to paint with a model, from life, the end result of my painting was very average. When I looked at the masters like Titian, Lotto, Preti, the quality of their draughtsmanship was so much more refined and better observed that it pushed me to better improve myself. By comparing your average drawing to their more accomplished works, you want to push it further and get better. I’m trying to reach the highest level of expertise in draughtsmanship.

4

museomag 01 ‘ 2016

Technique In many of your works you combine traditional painting techniques with a process reminiscent of reverse glass painting. By not only applying paint to the underlying panel but also to the superimposed acrylic glass surface you partially invert the traditional painting process, creating a tantalizing effect. Since when do you follow this approach and can you tell us more about it? I reached a level with the traditional medium of oil and canvas that made me feel I couldn’t go any further because I wasn’t being modern. It wasn’t representing the time I lived in. You have to bring your own contemporary brushstroke, just like Van Gogh did. Choosing to paint on plastic was a way of introducing a new look on an old subject. There was a progression. It started with me trying on many surfaces before plastic. I started with plywood, foam… I always experimented with modern materials. The Perspex itself was probably in 2007-2008. It really worked well, I was really hooked, it was exciting.


Interview –Part I

Human figure The human figure seems to be at the heart of your work. About the work of Edward Steichen, Christian Peterson from the Minneapolis Institute of Arts said: “His photographs always show a sensitivity to human beings, both individually and collectively. And he seemed continually to work towards the goal of revealing people to themselves and society to itself. Steichen was a student of life with humanity as his key point of reference.” What do you try to express through your works? I take all my lessons from nature. All I do is try to organize some type of harmony within the chaos of nature. I look and search for something that makes sense visually. It’s basically all about harmony. I’m not trying to say anything but things just come out. I’m just trying to compose nature and organize it in a way that appeals to the visual senses. As music is to the ear, painting is to the eye. All life is fleeting and temporary and to put an importance on something unimportant is everything. Like Albrecht Dürer’s painting of a bunch of grass. Collected by Gosia Nowara In part II of this interview, H. Craig Hanna will talk about themes like landscapes, sketchbooks and his artistic references.

www.laurenceesnolgallery.com/hcraighanna.html

00 ‘ 2016 museomag

5


UN VÉRITABLE CABINET DE CURIOSITÉS...

Inauguration du Cabinet des médailles: Les coups de cœur des directeurs de musée du groupement«D‘STATER Muséeën»

6

PORTRAIT DE L’IMPÉRATRICE ANNA (1585-1618)

cheval androcéphale et Aurige, vers 100 av. J.-C.

LINGOT EN ARGENT DE 4 LIVRES d’Amsterdam (1952 gr)

Danièle Wagener, directeur Les 2 Musées de la Ville de Luxembourg: «Ce modèle de médaille en cire et perles en verre sur ardoise est édifiant à plus d’un titre. Tout d’abord par sa technique d’exécution, manifestement très complexe en raison d’un matériau délicat qui exige un geste d’exécution rapide et précis, vu que la cire chaude est un liquide qui refroidit vite. Ensuite par ses remarquables qualités artistiques au regard du détail des éléments décoratifs insérés dans la cire, les perles en verre sur la coiffe, l’effet de matière des cheveux et du col à la perspective parfaite. Alessandro Abondio fut donc un excellent technicien doublé d’un artiste hors pair. Cette pièce est exceptionnelle pour la conjonction de toutes ces qualités: artisanales, techniques et artistiques. J’aurais bien aimé pouvoir admirer la médaille finale.»

Enrico Lunghi, directeur du MUDAM: «Je choisis une monnaie dont l’iconographie m’a d’emblée interpellé, et plus précisément par son côté surréaliste. Je trouve cela drôle d’avoir coiffé le cheval d’une tête d’homme. J’ai cru comprendre que c’est là le résultat d’une succession de stylisations. Le fait que la Victoire se trouve en-dessous au lieu d’être au-dessus produit un effet démoniaque, un peu comme Saint Georges tuant le dragon. Le côté mystérieux et surréaliste de l’iconographie est vraiment saisissant. J’aime assez l’idée qu’on crée des formes nouvelles en mésinterprétant les anciennes représentations. D’ailleurs, n’a-t-on pas inventé une foule d’images en ayant mal compris des modèles? Souvent, cela produit du neuf.»

Kevin Muhlen, directeur artistique du Casino – Forum d’art contemporain: «Je porte mon dévolu sur un objet a priori moins tape-à-l’œil, à savoir sur ce lingot brut [retrouvé dans l’épave du navire Slot ter Hooge de la Compagnie des Indes orientales qui sombra au large de Madère en 1724]. J’aime assez l’idée que l’on puisse ainsi assembler toute sa fortune et la comprimer en un seul bloc, je trouve cela épatant! L’idée que l’on réalise un bloc dépouillé du caractère clinquant associé à la monnaie et à la médaille, simplement brut et juste poinçonné, me parle bien. Cela renvoie en quelque sorte à la mode du tout-portable si en vogue dans notre mode de vie.»

museomag 01 ‘ 2016


© éric chenal / tom lucas

Permanent exhibition

Trésor de Machtum, 1958 Époque romaine, 375 av. J. -C.

DEUX CHEVAUX PRZEWALSKi, Auguste Trémont, 1946

Tétradrachme d’Athènes, vers 440 av. J. -C.

Jo Kox, coordinateur du groupement d’stater muséeën: «Pourquoi ce choix? Parce que je peux enfin approcher un trésor dont la légende a jalonné mon enfance: j’ai toujours entendu dire qu’il se trouvait quelque part dans la Moselle... Ce trésor a refait surface dans ma mémoire il y a quelques années lorsque je me suis mis à dépouiller les archives familiales à l’occasion de la célébration du centenaire du domaine Kox à Remich. Et le trésor de Machtum revenait sans cesse dans les articles de presse. Cette référence à mon enfance se double de surcroît d’une référence à ma date d’anniversaire puisque ce trésor a été trouvé l’année de ma naissance. Enfin, il s’agit de pièces d’exception : la texture de ces solidi – de l’or pur! – est vraiment remarquable…»

Alain Faber, directeur du Musée national d’histoire naturelle: «Je trouve tous ces grands modèles de médailles accrochés au mur très impressionnants, mais en tant que naturaliste, ma préférence va clairement à celle représentant deux chevaux. J’aurais pu choisir une médaille représentant un aigle mais c’est trop classique. Et puis j’ai une véritable passion pour les chevaux Przewalski, qui ont joué un rôle important dans l’histoire évolutive des équidés. Ce modèle en plâtre réalisé par Auguste Trémont en 1946 en l’honneur d’Edouard Bourdelle, professeur au Museum d’histoire naturelle à Paris, a tout pour me séduire…».

Michel Polfer, directeur du Musée national d’histoire et d’art: «Vers 500 avant J.-C. une toute nouvelle monnaie apparut à Athènes: le tétradrachme avec, côté face, la tête de la déesse Athéna et, côté pile, la représentation de deux symboles de la déesse, la chouette accompagnée d’une branche d’olivier. À la droite de la chouette, on lit les trois premières lettres du mot ˈAthènesˈ. Preuve tangible de la richesse, de la puissance commerciale et du prestige politique de la cité d’Athènes, utilisée dans tout le bassin méditerranéen, le tétradrachme athénien fut la première pièce de monnaie internationale. Frappée avec l’argent des fameuses mines du Laurion, au relief puissant, elle est aussi à mes yeux une des plus belles monnaies jamais réalisées, illustration iconique du génie esthétique des Grecs anciens. On n’a guère fait mieux depuis».

00 ‘ 2016 museomag

7


Par de-là les frontières

© éric chenal

programme des visites-conférences autour de l‘exposition «Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839»

Huit conférences et divers autres rendez-vous rehausseront le second trimestre de l’exposition temporaire du M3E.

CONFÉRENCES • „Eechternoacher Faïencen“. Retour sur l’histoire de la faïencerie Dondelinger à Echternach (1797-1874). Par Frank Wilhelm le 2 mars, en luxembourgeois. • L’aventure du Canal de Meuse et Moselle à travers les Ardennes, il y a 185 ans. Un souterrain pour bateaux sous la frontière luxembourgeoise... Par Géry de Pierpont le 9 mars, en français. • 1815: d’Gebuertsstonn vum Groussherzogtum Lëtzebuerg? Les conséquences du Congrès de Vienne. Par Guy Thewes le 16 mars, en luxembourgeois.

• La découverte du style paysager au Luxembourg dans la première moitié du 19e siècle: parcs, jardins et promenades pittoresques. Par Marc Schoellen le 23 mars, en français. • Les implications du partage de 1839 sur les questions de nationalité Par Denis Scuto le 13 avril, en français. • Visionen und Inszenierungen Europas nach 1815. Histoire et courants littéraires. Par Claude D. Conter le 20 avril, en allemand. • Den Antoine Meyer als Initiator vun der Literatur op Lëtzebuergesch. Retour sur la première publication en luxembourgeois E’ Schréck op de’ Lëzeburger Parnassus en 1829. Par Roger Muller le 27 avril, en luxembourgeois. • „Wëssenschaftsflüchtlingen“ ou Tous les grands Belges ont été des Luxembourgeois. Par Gast Mannes le 11 mai, en français.

Toutes les conférences ont lieu mercredi à 18h30 à l’auditorium du M3E. 8

museomag 01 ‘ 2016


Exposition temporaire

…ET AUTRES RENDEZ-VOUS • «Fashion Borders»: deux visites-conférences par Ralf Schmitt, restaurateur spécialisé dans les costumes d’époque. Le 18 février à 15h et le 12 mars à 15h. Rendez-vous au M3E. En allemand. • Oratorium 1815. Suite aux stipulations du Congrès de Vienne, la ville d’Echternach connaît d’importants changements. Pour illustrer cette histoire mouvementée, la Communauté scolaire du Lycée classique d’Echternach a mis sur pied une comédie musicale. Textes: Jean-Claude Degrell, Jeff Seyler; musique: Georges Urwald, Jean-Marie Kieffer; direction: Georges Urwald. Solistes, chœur et orchestre: Communauté scolaire du Lycée classique d’Echternach, Le 6 mars à 15h à l’auditorium du M3E. • Visite des souterrains du Fort Dumoulin (ancien Fort Fetschenhof) et de la communication souterraine vers le Fort Rumigny Le 10 mars à 18 heures et le 21 mai à 14 h. Départ au siège de la FNEL, 61a, rue de Trèves L-2630 Luxembourg. Durée 1h. • Visite de la «Hauptwache» de 1827 partiellement reconstruite dans le parc Heintz van Landewyck. Avec Robert L. Philippart. Le 19 mars à 14h30. Départ: 31, rue de Hollerich L-1741 Luxembourg. Durée 1h. • Randonnée le long des bornes frontières autour de Oberpallen avec Jos Goergen. Parcours: +/- 6 km. Le 16 avril à 14h. Départ au Pallcenter à Oberpallen. Inscription: 26028148. Durée: 3h. • Coup de projecteur: De Falschen Hond 25 ans après le tournage, l’acteur André Jung évoque la création d’un des premiers films en langue luxembourgeoise, réalisé dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de l’Indépendance. Le 24 avril à 14h30 à l’auditorium du M3E. Discussion ouverte avec l’acteur avant la projection de 16h. • Visite guidée «La ville en 1830»: St Maximin, Bibliothèque Nationale, Place Guillaume, Passage, Place d’Armes, Cour des Comptes, avec Robert L. Philippart. Le 5 mai 2016 à 14h30. Départ: Place Guillaume, près de la statue. Durée: 1 h.

• Récital consacré aux compositeurs luxembourgeois du 19e siècle J.A. Zinnen, L. Menager, E. Lentz, M. Lentz, Dicks, etc. Avec Marc Dostert, ténor; Gaby Wolter-Boever, soprano; Christophe Nanquette, pianiste. Le 8 mai 2016 à 16h à l’auditorium du M3E.

Programme détaillé sur www.m3e.lu L‘exposition «Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839» se poursuit jusqu’au 22 mai 2016.

00 ‘ 2016 museomag

9


Le réduit restauré du fort Thüngen construit en 1732/33 et agrandi en 1836. Das restaurierte Reduit von Fort Thüngen, 1732/33 gebaut und 1836 vergrößert. The restored keep of fort Thüngen, built in 1732/33 and enlarged in 1836.

10

museomag 01 ‘ 2016


Collection’s drawing by Stina Fisch

00 ‘ 2016 museomag

11


COMING SOON «H. CRAIG HANNA. Peintures et dessins» – EXPOSITION MONOGRAPHIQUE DU 4 MARS AU 26 JUIN 2016 – SALLE WILTHEIM / MNHA. VERNISSAGE LE 3 MARS 2016 «LA GUERRE FROIDE AU LUXEMBOURG», EXPOSITION TEMPORAIRE DU 22 avril au 9 OCTOBRE 2016 – AILE WILTHEIM / MNHA. VERNISSAGE LE 21 avril 2016 rÉaccrochage Joseph Kutter. Exposition permanente à partir du 4 mars 2016 – salles Kutter / MNHA

CURRENTLY „MUMIEN – DER TRAUM VOM EWIGEN LEBEN“ BIS ZUM 10. JANUAR 2016 - MNHA «LES FRONTIÈRES DE L‘INDÉPENDANCE. LE LUXEMBOURG ENTRE 1815 ET 1839». JUSQU‘AU 22 MAI 2016 - M3E NOUVEAU PARCOURS NUMISMATIQUE DEPUIS LE 10 DÉCEMBRE 2015 – MNHA

12

museomag 01 ‘ 2016


Janviermars 2016

00 ‘ 2016 museomag

13


janvier ’16

MA 19 12h15 RENC‘ART & JE 21 19h RENC‘ART Artwork of the month with Martina Przybilla (EN)

visites guidées führungen VE 01 fermé (L)

DI 03 15h Mumien - Der Traum vom ewigen Leben

JE 21 18h Le Cabinet des médailles

(D)

DI 24 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

MA 05 12h15 & JE 07 19h RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

(F)

JE 07 18h Momies - Un rêve d‘éternité

(F)

JE 07 18h Le Cabinet des médailles

(F)

JE 07 18h30 CONFÉRENCE / KONFERENZ

Sakral oder Profan? D’Mumie als Medikament an hir Verwendung während Joërhonnerten vum Marc Bruck (L)

sa 09 11h Mumien - Den Dram vum éiwege Liewen

(L)

DI 10 15h Mumien - Der Traum vom ewigen Leben (D) DI 10 15h Le Cabinet des médailles DI 10 16h Mummies - the dream of everlasting life

(EN)

ma 12 12h15 & je 14 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

(D)

JE 14 18h Le Cabinet des médailles

(F)

SA 16 11h Vum Mansfeld zum Design 1500-2014

(L)

DI 17 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

14

(F)

museomag 01 ‘ 2016

(L/D)

(F) (L/D)

JE 28 12h15 (& Ma 02.02*) RENC‘ART Obra do mês por Vera Herold

(P)

JE 28 18h Le Cabinet des médailles

(F)

DI 31 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(L/D)

© éric chenal

SA 02 11h Mumien - Den Dram vum éiwege Liewen


© éric chenal

visites guidées führungen DI 03 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) ME 06 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839.

(F)

SA 09 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 10 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839. (P) DI 10 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 10 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit: Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) DI 10 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839. (P)

RENC’ART du mois : Bacchus, Vénus et l’Amour de Rosso Fiorentino (1494-1541) L’œuvre monumentale Bacchus, Vénus et l‘Amour de Rosso Fiorentino (1494-1541), premier maniériste florentin et fondateur de l’École de Fontainebleau, est un des fleurons de la collection de maîtres anciens du MNHA. Le tableau représente Bacchus, dieu du vin et de l’ivresse, accompagné d’un de ses disciples, le petit satyre en haut de l’image. À ses côtés se trouve une femme d’une rare beauté, Vénus, déesse de l’amour. Cupidon est assis sur un lion faisant référence à François Ier. Commandité par François Ier, ce chef-d’œuvre du maniérisme décorait à l’origine la galerie du château de Fontainebleau. Concernant la provenance de cette œuvre, celle-ci été offerte entre 1877 et 1884 au gouvernement luxembourgeois par Monsieur Édouard Peterken de Bruxelles.

ME 13 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) SA 16 15h Dauerausstellung M3E

(L)

DI 17 10h30 Les grands boulevards par Robert Philippart Rdv : Place de la Constitution

(L)

DI 17 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) ME 20 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) SA 23 & DI 24 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 24 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) ME 27 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) DI 31 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D)

00 ‘ 2016 museomag

15


février ’16

JE 11 18h Le Cabinet des médailles

visites guidées führungen

MA 02 12h15 RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

MA 02 12h15 RENC‘ART (*rosso ) Obra do mês Rosso por Vera Herold

JE 04 18h Le Cabinet des médailles

DI 14 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(L/D)

MA 16 12h15 & je 18 19h RENC‘ART Artwork of the month with Vera Herold

(EN)

(F)

(P)

(F)

JE 18 18h Le Cabinet des médailles

(F)

SA 20 11h De Mansfeld au design 1500-2014

(F)

DI 21 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett JE 04 19h RENC‘ART Œuvre du mois avec Nathalie Becker

DI 07 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

© éric chenal

ma 09 12h15 & je 11 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

16

museomag 01 ‘ 2016

(F)

(L/D)

(F) ma 23 12h15 & je 25 19h RENC‘ART Obra do mês por Vera Herold

(P)

JE 25 18h Le Cabinet des médailles

(F)

(L/D)

(D)

DI 28 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(L/D)


© éric chenal

visites guidées führungen ME 03 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) SA 06 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 07 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 07 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) ME 10 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) DI 14 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) DI 14 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839. (P)

RENC’ART du mois :

Boîte à thé

de Jean-Michel Kutzer (vers 1700-1766) Acquis en 2014 par le MNHA, ce magnifique objet d’argenterie est présenté pour la première fois au public dans le cadre de l’exposition permanente De Mansfeld au design. Il s’agit d’une boîte à thé de style Régence, réalisée par Jean-Michel Kutzer (vers 17001766). Cet objet, fabriqué dans les années 1730, présente la particularité de posséder un couvercle en deux parties à fonction double: une mince ouverture pour un dosage fin du thé, ainsi qu’une plus grande afin de nettoyer convenablement l’intérieur de la boîte ou de la remplir. Finement travaillée, cette pièce remarquable témoigne de la consommation de produits importés d’outremer – comme le café, le chocolat ou justement le thé – par les familles fortunées du Duché de Luxembourg au XVIIIe siècle.

ME 17 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) SA 20 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) SA 20 14h30 Le cimetière Notre-Dame de Luxembourg Par Robert Philippart Rdv : Cimetière Notre-Dame de Luxembourg, Allée des Résistants et Déportés

(F)

SA 20 15h Collection permanente du M3E

(F)

DI 21 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 21 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D) ME 24 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) DI 28 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D)

00 ‘ 2016 museomag

17


mars ’16

JE 24 18h Le Cabinet des médailles

visites guidées führungen ma 01 12h15 & JE 03 19h Renc‘Art Œuvre du mois avec Nathalie Becker (F)

DI 27 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett JE 31 18h Le Cabinet des médailles

Je 03 Mars 18h H. Craig Hanna - Peintures et dessins

JE 03 18h Le Cabinet des médailles DI 06 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(F) (L/D)

ma 08 12h15 & je 10 19h RENC‘ART Kunstwerk des Monats mit Martina Przybilla

(D)

JE 10 18h Le Cabinet des médailles

(F)

DI 13 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

(L/D)

MA 15 12h15 & je 17 19h RENC‘ART Artwork of the month with Martina Przybilla

(EN)

JE 17 18h Le Cabinet des médailles

(F)

SA 19 11h Vum Mansfeld zum Design 1500-2014

(D)

DI 20 15h De Mënzkabinett / Das Münzkabinett

ma 22 12h15 & je 24 19h RENC‘ART Obra do mês por Vera Herold

(L/D)

(P)

vernissage H. Craig Hanna - Peintures et dessins Je 03 Mars 18h

18

museomag 01 ‘ 2016

(L/D) (F)

© mnha / tom lucas

vernissage

(F)


© éric chenal

visites guidées führungen ME 02 18h Les frontières de l‘Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. (F) SA 05 14h30 & DI 06 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 06 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit. Luxemburg zwischen 1815 und 1839. (L/D)

DI 13 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit.

(L/D)

ME 16 18h Les frontières de l‘Indépendance.

Le peintre Dominique Lang est certainement l’un des plus importants artistes du tournant du siècle au Luxembourg. Après des études à l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers (18951900), il entame une phase symboliste. La toile intitulée Messagères du printemps (De la terre de paix) datée de 1904 est très représentative de cette période. Elle est imprégnée des théories de l’écrivain, peintre et critique d’art John Ruskin (1819-1900) et du mouvement artistique préraphaélite. Au fil du temps, son œuvre devient plus impressionniste.

Cycle de CONFÉRENCEs - M3E KONFERENzzyklus - M3E (L)

ME 09 18h30 L‘aventure du Canal de Meuse & Moselle à travers les Ardennes, il y a 185 ans. Un souterrain pour bateaux, sous la frontière luxembourgeoise… Par Géry de Pierpont (F) ME 16 18h30 1815: d‘Gebuertsstonn vu Lëtzebuerg? Par Guy Thewes

(F)

DI 13 16h As fronteiras da Independência. O Luxemburgo entre 1815 e 1839 (P)

RENC’ART du mois : Messagères du printemps (De la terre de paix) de Dominique Lang (1874-1919)

ME 02 18h30 Eechternoacher Faïencen vum Frank Wilhelm

ME 09 18h Les frontières de l‘Indépendance.

(L)

ME 23 18h30 La découverte du style paysager au Grand-Duché de Luxembourg dans la première moitié du 19e siècle: parcs, jardins et promenades pittoresques Par Marc Schoellen (F)

(F)

SA 19 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) SA 19 14h30 „Haaptwuecht“ et parc Heintz van Landewyck Par Robert Philippart. Rdv : 31, rue de Hollerich (L/D/F) SA 19 15h Dauerausstellung M3E

(D)

DI 20 10h30 Les grands magasins de la Belle Époque Par Robert Philippart. Rdv : Place de la Constitution (F) DI 20 14h30 Les Forts Thüngen et Obergrünewald par Célestin Kremer et Romain Schaus (prévoir une lampe de poche) (L/D/F) DI 20 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit.

(L/D)

ME 23 18h Les frontières de l‘Indépendance.

(F)

DI 27 15h Die Grenzen der Unabhängigkeit.

(L/D)

ME 30 18h Les frontières de l‘Indépendance.

(F)

villa romaine visites guidées führungen DI 27 15h Römische Villa Echternach mit Martine Wielkowolsky (L/D/F)

00 ‘ 2016 museomag

19


For Youngsters Only mars

Janvier

ARTHÈME

Ateliers ouverts SA 9 14h (>18h) Adultes et adolescents Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy

M3E (L/D/F) gratuit

MA 01 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Portrait cubiste / Kubistisches Porträt avec / mit Vanessa Staudt (L/D/F) 5€

ATELIERS OUVERTS

MA 12 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Le monde fou de René Magritte / Die sonderbare Welt des René Magritte avec / mit Vanessa Staudt (L/D/F) 5 €

SA 05 14h (>18h) Adultes et adolescents Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy

DO 21 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Un collier égyptien / Eine ägyptische Kette avec / mit Loïc François (L/D/F) 5 €

je 17 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Une ceinture de centurion / Ein Centuriogürtel avec / mit Loïc François (L/D/F) 5€

ARTHÈME

ARCHÉOTHÈME

M3E (L/D/F) gratuit

ARCHÉOTHÈME

ATELIERS DE VACANCES lundi de pâques 28 10h-16h MNHA Enfants et parents Figurines en argile / Lehmfiguren Sylvie Weyer & Noémie Heymans (L/D/F) gratuit ME 30 14h30 (>16h30) (7-12 ans) M3E L‘Officier / Der Offizier avec / mit Sylvie Weyer & Noémie Heymans (L/D/F) 8€ JE 31 14h30 (>16h30) (4-6 ans) MNHA Dans mon jardin / In meinem Garten avec / mit Sylvie Weyer & Noémie Heymans (L/D/F) 8€

février ARTHÈME

MA 02 14h30 (>16h30) (6-12 ans) MNHA Mol mir déng Wantergeschicht / Peins-moi ton histoire hivernale mam / avec Vanessa Staudt (L/D/F) 5€

ATELIERS OUVERTS SA 06 14h (>18h Adultes et adolescents Second life: Fort Thüngen virtuel avec Pit Vinandy

M3E (L/D/F) gratuit

ATELIERS DE VACANCES MA 09 14h30 (>16h30) (4-12 ans) MNHA Les animaux en folie / Närrische Tierwelt Sylvie Weyer & Noémie Heymans (L/D/F) 8€ JE 11 14h30 (>16h30) (4-12 ans) MNHA Monster & Co / Monster & Co Sylvie Weyer & Vera Herold (L/D/F) 8€

ARCHÉOTHÈME

MNHA JE 18 14h30 (>16h30) (6-12 ans) Une fibule mérovingienne / Eine Merowingerfibel avec / mit Loïc François (L/D/F) 5€

Informations et inscriptions auprès du Service des Publics du MNHA Marché-aux-Poissons L - 2345 Luxembourg Tél.: 47.93.30-214 Fax.: 47.93.30-315 E-mail: service.educatif@mnha.etat.lu 20

museomag 01 ‘ 2016


© éric chenal

Budding artist

An der Allerhellegevakanz konnten d‘Kanner am Musée schon hir Dekoratioun fir Chrëschtdag bastelen. Déi méi kleng Kanner hun dobäi e Rendéier an e Mobile gemaach, an déi méi grouss Kanner konnten en Engel an en Dännebeemchen aus Tapéit maachen. D’Laura (6) an d’Leoni (6) waren déi éischte Kéier béi esou engem Atelier dobäi an d’Resultat vun hirer Aarbecht konnt een no zwou Stonne bewonneren.

D’Laura (uewe lénks) huet allerdéngs fonnt: “Et war flott, mee net esou einfach. Beim Beemchen hat ech dem Leoni e bësse missen hëllefen.” D’Leoni (uewe riets) war der Meenung: “Et huet mär ganz gutt gefall. Ech komme gären nach eng Kéier erëm.“

00 ‘ 2016 museomag

21


Ein Kollektiv von Künstlern und Druckern © éric chenal

Zu Besuch im Atelier „Empreinte“

Sobald wir durch die Tür treten, noch bevor wir überhaupt etwas von dem Atelier oder den Pressen erblicken, verrät die Geruchmischung nach Druckertinte, Firnissen und Terpentin, was uns erwartet. Wir befinden uns im Atelier Empreinte, im Rollingergrund, wo uns vier Künstler und Vorstandsmitglieder der Vereinigung empfangen. Diane Jodes (Vorsitzende), Danielle Grosbusch, Isabelle Lutz und Serge Koch erzählen uns über das Atelier und die Kunst der Druckgrafik. Der Anlass ist die neue Ausstellung von Atelier Empreinte Künstler in unserem Museumsshop, wo die Werke ihrer Künstler im monatlichen Wechsel ausgestellt werden und die Drucke auch erworben werden können.

Von Albrecht Dürer bis hin zu Anselm Kiefer Wer meint, dass Druckgrafik heutzutage eine vergessene Gattung ist, wird eines Besseren belehrt. Seit jeher hat es Künstler gereizt sich auch an Radierungen zu versuchen, von Dürer oder Cranach bis hin zu Goya, Picasso, Baselitz und Warhol. Obwohl sich an der Technik selbst nicht viel verändert hat, sind immer wieder neue Prozesse hinzugekommen. Zuerst die Fotografie und in letzter Zeit auch die digitale Kunst. Anselm Kiefers „Der Rhein“ beweist, wie sich Druckgrafik (in diesem Fall Holzdruck auf Leinwand) auch an die aktuellen Riesenformate der Installationskunst anpasst. 22

museomag 01 ‘ 2016

Vielleicht ist es die Verlangsamung durch die Ruhe und Vorsicht, mit denen der Druck geplant und ausgeführt wird, die auf den ersten Blick nicht in unsere beschleunigte Gegenwart zu passen scheint. Trotzdem, oder gerade deswegen, beschäftigen sich Künstler weltweit mit Lithographie, Holzschnitt und Radierung. Die Beherrschung der Technik ist bei Kunstgrafik von äußerster Wichtigkeit, denn aus ihr heraus entstehen die künstlerischen Inhalte. Diese Spannung zwischen Kunst und Handwerk macht den besonderen Zwittercharakter der Gattung aus. Auch im Atelier Empreinte schaffen die Künstler ihre Werke im Eigendruck, und kontrollieren den Prozess von der Radierung bis hin zum Trocknen und Glätten des Büttenpapiers. Die Druckgrafik ist selten ihre einzige Ausdrucksform, die sie mit Malerei und Fotografie oder auch Keramik und anderen Gattungen kombinieren. Danielle Grosbusch, Serge Koch und Isabelle Lutz sind auch Mitglieder des CAL (Cercle Artistique de

(V. l. n. r.): Serge Koch, Diane J


Permanent Guest

Luxembourg), letztere außerdem Preisträgerin des Prix Grand Duc Adolphe 2001.

Kreativ und spielerisch wie in einer Küche Trotz der notwendigen künstlerischen Meisterschaft gilt die Druckgrafik oft als Stiefkind der Kunst. Es ist aber gerade die Kombination der Kompetenzen und die Zusammenarbeit in kollektiven Ateliers, die besonders kreativ und spielerisch sind. Grosbusch und Lutz vergleichen es mit einer Küche, in der das Grundrezept zwar geliefert wird, die „Köche“ danach aber ihre eigenen Rezepte erfinden müssen. Hier kann jedes Mitglied tags oder nachts arbeiten, und das inzwischen seit 20 Jahren. Hier wurde auch 2015 der 20. Geburtstag intensiv gefeiert, und jetzt werden große Pläne für den 25. Geburtstag geschmiedet. Grosbusch beginnt mehrere Kupferplatten einzufärben und mit gestärktem Mull zu säubern. Eine Platte wird schon durch die Presse gewalzt, und ein erster Probedruck entsteht. Obwohl er sogar besser gerät als erwartet, wird die Künstlerin noch einige Zeit an der Presse arbeiten bis sie zufrieden ist. Vera Herold

www.atelierempreinte.org

Jodes, Isabelle Lutz und Danielle Grosbusch

Dans le cadre d’une collaboration entre le Musée national d’histoire et d’art (MNHA) et l’atelier de gravure « Empreinte » visant à mettre périodiquement en vitrine le travail des membres de ce groupe artistique à l’accueil du MNHA, les visiteurs du musée peuvent à nouveau admirer à partir du 5 janvier 2016 le travail de trois membresgraveurs. Il s’agit de Diane Jodes (e.a. présidente et co-fondatrice d’Empreinte), Sylvie Karier (e.a. membre du CAL) et Yvonne Rodesch (également co-fondatrice d’Empreinte). Toutes trois recourent à diverses techniques. Leurs œuvres sont exposées et vendues au point de vente du MNHA jusqu’au 29 févirer 2016. Un portfolio ainsi qu’un tiroir-vitrine permettent au visiteur d’avoir un plus large aperçu sur le travail des artistes à l’honneur mais également sur celui d’autres membres d’«Empreinte». Cet échantillon d’œuvres est représentatif de l’éventail des techniques (pointe sèche, aquatinte, eau forte, gravure au sucre, vernis mou, techniques de Hayter, monotype, gaufrage, burin, carborundum, xylographie, linogravure) qu’offre cette expression artistique. 00 ‘ 2016 museomag

23


« Mettre en exergue le privilège d’être un Ami de nos musées… » © éric chenal

Questions à Florence Reckinger, nouvelle présidente des Amis des Musées d’Art et d’Histoire

Florence Reckinger: «En matière de mécénat, des adaptations législatives pourraient s’avérer utiles pour nous placer sur un pied d’égalité avec nos voisins européens.»

Après 12 ans de bons et loyaux services à la tête de l’association des Amis des Musées d’Art et d’Histoire, Marie-Françoise Glaesener vient de passer le relais à Florence Reckinger. À son tour désormais d’agir en charismatique ambassadrice et de s’engager dans la défense des collections nationales comme dans la promotion des activités muséales du pays. Entretien.

collaboration avec nos 6 musées partenaires qui couvrent merveilleusement bien ces attentes à travers leurs programmes riches et variés. Mes priorités sont également l’ouverture de notre association et de notre programme aux jeunes adultes comme aux grands enfants afin d’élargir le public de nos musées et de sensibiliser à la variété muséale de notre pays.

Qu’est-ce qui vous a motivée à présider les Amis des Musées?

Comment comptez-vous d’adhérents?

Étant conseiller du Conseil d’Administration des Amis des Musées depuis quelques années, j’ai pu apprécier le formidable travail qui était fait par le Conseil d’Administration en général et par Marie-Françoise Glaesener en particulier. La possibilité de contribution au rayonnement de nos musées, à l’élargissement du patrimoine muséal de notre pays et au développement du dynamisme de la scène culturelle en général ont été ma motivation.

Le but n’est pas forcément d’attirer davantage d’adhérents, puisque nous en avons déjà 1.700, mais de susciter davantage d’intérêt pour nos musées et l’art en général. Pour cela, nous allons proposer des visites et voyages familles, où les enfants seront les bienvenus avec leurs parents… ou grands-parents. Nous développons des partenariats avec d’autres associations d’amis de musées à l’étranger auxquelles nous proposerons des parcours de nos musées. Nous concentrons tous nos efforts également, en étroite collaboration avec les directions des musées, à développer et mettre en exergue le privilège d’être un Ami de nos musées…

Quelles seront les priorités de votre mandat? Ma priorité sera de répondre à la diversité d’intérêts au sein de nos quelques 1.700 membres en étroite

24

museomag 01 ‘ 2016

attirer

davantage


Entretien

La culture du mécénat est peu ancrée au Luxembourg et la pratique du sponsoring en recul: les collections publiques du Grand-Duché sont-elles en danger? C’est justement l’un des objectifs de notre association de favoriser le mécénat et permettre à nos musées de continuer à acquérir des biens culturels. Pour cela, des adaptations législatives pourraient s’avérer utiles pour nous placer sur un pied d’égalité avec nos voisins européens notamment. Le seul danger résiderait dans la vente de nos collections publiques. De quel œil voyez-vous le modèle de financement participatif (crowdfunding) lorsqu’il vise à sauver des œuvres patrimoniales? Je suis personnellement très favorable au financement participatif désintermédié qui n’est pas nouveau, mais trouve ses racines au XVIIIe siècle. Il permet en effet à une personne privée de contribuer à son échelle et de manière directe à l’achat d’un bien culturel qui lui tient à cœur, de faire un geste «citoyen» en quelque sorte. C’est une manière de ne pas réserver le soutien à la culture et aux arts à l’État et aux grands mécènes. L’association se fera l’écho des initiatives en ce sens. Propos recueillis par Sonia da Silva

L’association des Amis des Musées d’Art et d’Histoire Luxembourg a été fondée en 1977 par des passionnés d’art et d’histoire. L’association compte plus de 1.700 membres qui partagent les mêmes intérêts culturels. Les amis des Musées contribuent à l’enrichissement des collections, à la sauvegarde du patrimoine culturel, à la promotion de l’art et de l’histoire, à mieux faire connaître les collections muséales nationales et internationales ainsi que les sites culturels à l’étranger. En devenant membre, bénéficiez d’un accès libre annuel aux différentes expositions (temporaires et permanentes) des six musées de la capitale, ainsi que d’une réduction de 20 % sur tout achat de publication dans un des musées, et ce sur présentation de sa carte de membre. Devenir membre, c’est avoir l’assurance d’être invité aux vernissages, d’être régulièrement informé des activités des musées et de l’association et de se voir régulièrement offrir la possibilité de participer à des visites guidées exclusives ainsi qu’à des excursions culturelles de choix, au Luxembourg comme à l’étranger. La cotisation est de 50 euros/an pour une carte individuelle ou de 75 euros pour un couple (sauf pour le courrier papier). A noter que le versement de toute somme supérieure à la cotisation sera imputée à la Fondation des Amis des Musées d’Art et d’Histoire, reconnue établissement d’utilité publique. Ainsi, le donateur peut déduire de son revenu imposable la somme des dons si elle égale au moins 124 euros par année d’imposition. www.amisdesmusees.lu ________________ Devenez dès aujourd’hui membre en versant votre cotisation sur le compte des Amis: CCPL – IBAN LU07 1111 0547 9082 0000.

00 ‘ 2016 museomag

25


« L’appel du regard » d’éric Chenal


© éric chenal

PARCOURS À SUIVRE à LA LETTRE

A, B, C ou D : choisissez votre parcours et munissez-vous du dépliant correspondant avant d’entamer votre visite.

Depuis l’inauguration de l’aile Wiltheim le 19 mars 2015, la création d’un prologue et de parcours intégrés, le MNHA avait déjà nettement amélioré sa muséographie en reliant clairement le bâtiment central aux trois maisons patriciennes, conçu comme un prolongement naturel du bâtiment central en accueillant aussi bien les collections permanentes que des expositions temporaires. Avec l’ouverture du Cabinet des Médailles le 10 décembre, le Musée national d’histoire et d’art propose quatre parcours thématiques en accès libre, par-delà les trois espaces dévolus aux expositions temporaires. Ces parcours sont identifiés par les quatre premières lettres de l’alphabet (A pour Archéologie, B pour Cabinet des médailles, C pour Arts décoratifs et populaires et D pour Beaux-Arts) et par quatre couleurs distinctes afin de favoriser une déambulation intuitive à travers l’architecture complexe du musée. La présentation du patrimoine archéologique, historique et artistique national est non seulement désormais parfaitement unifiée et balisée mais aussi clairement explicitée sur dépliant. De fait, depuis l’ouverture du Cabinet des Médailles, le MNHA met à disposition du public quatre dépliants trilingues (français, allemand, anglais) qui reprennent les codes de la signalétique propres aux parcours. Ainsi, le visiteur 28

museomag 01 ‘ 2016

désireux d’effectuer un parcours précis peut se munir du dépliant correspondant et partir à la découverte des highlights de cette section. La sélection de ces œuvres phares coïncide avec celle retenue pour la réalisation des audioguides, actuellement en cours. N’hésitez pas: ces dépliants sont disponibles à l’entrée du musée et à l’issue du prologue. Servez-vous! SdS


MAIN DANS LA MAIN

© éric chenal

   FONDS KIRCHBERG

En communication, la visibilité est le nerf de la guerre. Dans le domaine culturel, l’exercice s’avère rapidement aussi délicat que coûteux. Conscient que les institutions culturelles du plateau du Kirchberg sont des précieux joyaux pour renforcer le tissu sociétal du quartier, le Fonds Kirchberg a eu la généreuse idée de mettre à leur disposition un display géant, situé place de l’Europe, à hauteur de l’arrêt de bus en face de la Philharmonie. Un écran LED géré par la société luxembourgeoise NEO Digital Media qui ne passe pas inaperçu et qui assure aux partenaires culturels concernés par cette collaboration (Musée Dräi Eechelen, MUDAM, Philharmonie, Centre de conférences – Luxembourg Congrès) une visibilité accrue. Le principe est simple: la playlist de la programmation est composée d’une suite de messages qui défilent en boucle et offrent aux partenaires une diffusion ciblée de leur actualité. Que l’équipe du Fonds Kirchberg soit chaleureusement remerciée pour cette belle initiative!

   CENTRE NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL

Tous les jours à 16 heures, les visiteurs de l’exposition temporaire Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839 peuvent visionner à l’auditorium du Musée Dräi Eechelen le film luxembourgeois De Falschen Hond (1989), réalisé par Menn Bodson, Marc Olinger et Gast Rollinger, avec André Jung dans le rôle phare (il sera notre invité en date du 24 avril 2016 dans le cadre d’une rencontre spéciale – lire page 9). Cette adaptation du roman Der Verräter de Nikolaus Hein a pour contexte historique le lendemain de la Révolution belge et ses répercussions sur le Luxembourg. La copie du film nous est aimablement mise à disposition par le Centre national de l’audiovisuel (CNA) le temps de l’exposition temporaire.

   mUSéE NATURELLE

NATIONAL

D’HISTOIRE

La belle famille de cervidés - prêt issu des collections permanentes du Musée national d’histoire naturelle (MNHN) - installée temporairement au sous-sol du MNHA (section archéologique à l’étage - 5) est si appréciée par nos visiteurs que le MNHN a bien voulu prolonger son séjour au Fëschmaart. Il en va de même pour le majestueux lion, qui trône actuellement au rez-de-chaussée du Musée Dräi Eechelen et qui offre par sa symbolique un formidable clin d’œil à l’exposition temporaire actuellement à l’affiche, Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839. En effet, il permet d’introduire le volet

héraldique de l’exposition et d’illustrer de manière incontournable l’origine de la présence du lion sur les armoiries luxembourgeoises, de sorte que là aussi, le MNHN a bien voulu étendre son prêt jusqu’au 22 mai 2016, date de fin de l’exposition.

   HISTOIRE URBAINE

«Eveillez et aiguisez votre regard sur la ville»: c’est l’expérience que vous propose de vivre l’historien Robert L. Philippart, président de la société luxembourgeoise d’histoire urbaine (SLHU) en collaboration avec le Musée Dräi Eechelen et le MNHA. Tout au long de l’année, partez à la découverte du patrimoine architectural et urbanistique de Luxembourg et d’Esch-sur-Alzette. En prenant part à un programme de visites mensuelles riche et varié, cultivez votre regard sur l’environnement bâti en vous promenant à travers les ruelles et quartiers présentés par un historien spécialisé en architecture de la capitale. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous procurer le dépliant avec le programme annuel, gratuitement disponible à l’accueil du MNHA et du M3E. 00 ‘ 2016 museomag

29


bon a savoir

   FROMANGER

Dans le cadre d’une rétrospective inédite que le Centre Pompidou à Paris consacre du 17 février au 16 mai à Gérard Fromanger, trois œuvres du MNHA vont rehausser le parcours de l’exposition. Parmi la cinquantaine de peintures sélectionnées, le public pourra admirer Le rouge et le noir dans le Prince de Hombourg, Made in France (1965), Boulevard des Italiens (1971) et À quattre pattes le cul-de-jatte (2002). Rappelons qu’en 2013, le MNHA avait réalisé une exposition à succès dédiée à la «Figuration narrative», au sein de laquelle la passion picturale de cet artiste contemporain était à l’honneur.

   KUTTER

À partir du mois de mars 2016, les salles Kutter, situées au 2e étage du MNHA, seront à nouveau dévolues à la collection Kutter. En effet, ce réaccrochage remettra à l’honneur le peintre luxembourgeois expressionniste Joseph Kutter (1894-1941) avec une sélection de peintures et de dessins (paysages, natures mortes, portraits). À cette occasion, le public pourra découvrir ou redécouvrir les deux grands panneaux monumentaux de plus de 4 mètres de haut, représentant respectivement le Luxembourg et Clervaux, commandes réalisées pour l’Exposition Universelle de Paris en 1937. Montrées en 2010 dans le cadre de l’exposition Un petit parmi les grands. Le Luxembourg aux Expositions universelles de Londres à Shanghai (1851-2010), ces deux toiles majestueuses occuperont à nouveau une place de choix dans les salles Kutter.

   Expérience musée 2016

À l’occasion de la 7e édition des Semaines Jeunes Publics qui se tiendront durant deux semaines du 1er au 5 février ainsi que du 15 au 19 février, sept établissements ouvrent grand leurs portes aux lycéens avec un programme inédit. Plus de 25 animations ont été spécialement créées pour les lycéens afin de découvrir ou redécouvrir les collections et les expositions des musées participants sous un autre angle: activités, visites inattendues, rencontres, workshops, parcours inédits seront proposés de 8 à 16 heures, et parfois plus tard, selon les lieux. Côté expériences, le jeune public aura l’embarras du choix. Enseignants, réservez votre visite de classe par téléphone au +352 45.37.85-531 ou par mail: reservation@experiencemusee.lu. http://museumsmile.lu/event/la-7eme-editiondexperience-musee/

   VISITES GUIDÉES ÉGALEMENT EN PORTUGAIS AU M3E

En raison du prestigieux prêt émanant des Archives nationales du Portugal (Torre do Tombo), une série de trois visites guidées en portugais vont avoir lieu dans le cadre de l’exposition Les frontières de l’Indépendance. Le Luxembourg entre 1815 et 1839, à l’affiche du Musée Dräi Eechelen jusqu’au 22 mai 2016. Programmées en début d’année, elles auront lieu une fois par mois le dimanche à 16 heures aux dates suivantes: 10 janvier, 14 février et 13 mars 2016, sous la conduite de Vera Herold.

© mnha / tom lucas

   GODINHO

Après avoir présenté avec succès Something White au MNHA dans le cadre de la Nuit des musées 2015, l’artiste d’art contemporain Marco Godinho s‘est vu proposer de prolonger la durée de son installation vidéo en la chapelle du musée jusqu’à fin mars 2016. Accès libre.

   DONATIONS

La collection des beaux-arts du MNHA s’est récemment enrichie de deux œuvres nationales grâce à une généreuse donation de la part de la famille Fischer à Luxembourg: il s’agit des œuvres Statue de saint Jean Népomucène à Luxembourg (« Bommenzinnes ») de Joseph Kutter (18941941) et du Portrait d’Élisabeth Kehler (épouse de l’artiste) de Reginald Bottomley (1856-1933)

   MUSÉES OUVERTS

Le lundi de Pâques 28 mars 2016, le Musée national d’histoire et d’art et le Musée Dräi Eechelen sont ouverts au public, de 10 à 18 heures, ainsi que la Villa romaine d’Echternach, de 10 à 17 heures, qui ouvre traditionnellement ses portes à cette date-là pour une nouvelle saison.

Joseph Kutter (1894 - 1941), Clervaux, 1936-37

30

museomag 01 ‘ 2016


Heures d’ouverture ~ Öffnungszeiten ~ Opening Hours Lundi fermé Mardi - Mercredi 10 h - 18 h Jeudi 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit) Vendredi - Dimanche 10 h - 18 h

Jeudi - Lundi Mardi Mercredi

10 h - 18 h fermé 10 h - 20 h (17 -20 h gratuit)

Donnerstag - Montag Dienstag Mittwoch

Montag geschlossen Dienstag - Mittwoch 10 - 18 Uhr Donnerstag 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis) Freitag - Sonntag 10 - 18 Uhr

10 - 18 Uhr geschlossen 10 - 20 Uhr (17-20 Uhr gratis)

Monday closed Tuesday - Wednesday 10 am - 6 pm Thursday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free) Friday - Sunday 10 am - 6 pm

Monday - Thursday 10 am - 6 pm Tuesday closed Wednesday 10 am - 8 pm (5 - 8 pm free)

Visites Guidées ~ Führungen ~ Guided Tours Visiteurs individuels ~ Einzelbesucher ~ Single visitors Français Lëtzebuergesch

jeudi 18 h (gratuit)

Français

mercredi 18 h (gratuit)

Samschdeg 11 Auer (+ Entrée)

Deutsch

Sonntag 15 Uhr (+ Eintritt)

Deutsch

Sonntag 15 Uhr (+ Eintritt)

English Português

English

available upon request

Some Sundays 4 p.m. (+ admission) Em alguns domingos às 16 horas (+ingresso) Groupes ~ Gruppen ~ Groups (≥10) uniquement sur demande | nur auf Anfrage | available upon request 60 € (+ entrée ~ Eintritt ~ admission) Infos et réservations: T (+352) 47 93 30 – 214 | F (+352) 47 93 30 – 315 service.educatif@mnha.etat.lu

Tarifs ~ Eintrittspreise ~ Admission Fees Exposition permanente | Dauerausstellung | Permanent Exhibition gratuit | gratis | free

Expositions permanente et temporaire | Dauer- und Sonderausstellungen | Permanent and temporary exhibitions

Expositions temporaires | Sonderausstellungen | Temporary Exhibitions adultes | Erwachsene | adults 7 €

adultes / Erwachsene / adults 5 €

groupes | Gruppen | groups (≥ 10) 5 € / personne | Person | person

groupes / Gruppen (> 10) / groups 3 € / pers.

familles | Familien | families 10 € (2 adultes & enfant(s) | 2 Erwachsene & Kind(er) | 2 adults & child(ren)

familles / Familien / families 8 €

étudiants | Studenten | students gratuit | gratis | free

étudiants / Studenten / students gratuit / gratis/ free

< 21, Amis des musées, ICOM gratuit / gratis / free

< 26, Amis des musées, ICOM gratuit | gratis | free

ue Aven

John

edy

n F. Ken

Philharmonie MUDAM iltheim

ules W

Rue J Blvd

MNHA Marché-Aux-Poissons L-2345 Luxembourg www.mnha.lu

l Roya

Rue Wilt

heim

Rue de la Boucherie Palais Grand-Ducal

ée de

Mont

en

Claus

M3E 5, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg www.m3e.lu 00 ‘ 2016 museomag

31


Profile for MNHA

MUSEOMAG 01 | 2016  

MUSEOMAG, la brochure programmatique du MNHA, illustre la vie muséale sous toutes ses facettes et paraît quatre fois par an. MUSEOMAG, das...

MUSEOMAG 01 | 2016  

MUSEOMAG, la brochure programmatique du MNHA, illustre la vie muséale sous toutes ses facettes et paraît quatre fois par an. MUSEOMAG, das...

Profile for mnha