Page 1


Scènes de rue Cette année encore, pour la 19ème édition du festival Scènes de rue, l’été mulhousien prendra des couleurs ! La présence d’artistes va transfigurer places, rues et jardins de la ville et la transformer en scène urbaine monumentale. En investissant toujours autant de lieux insolites et symboliques de la ville, en présentant des spectacles majeurs des arts de la rue, en faisant le pari de la jeune création, en étant fédérateurs, en permettant une liberté de création et une perturbation de notre quotidien et parfois de nos certitudes, nous faisons le choix de soutenir une culture libre, audacieuse, singulière et populaire. Scènes de rue est devenu, au fil des ans, un événement d’envergure nationale et c’est grâce à vous que cette manifestation prend tout son sens. N’hésitez pas à faire partie de cette communauté éphémère (constituée d’artistes et de techniciens, d’habitants et de festivaliers…) et à vivre pendant ces quatre jours au rythme de la création artistique. Vous le savez, Mulhouse a décidé de soutenir vigoureusement les arts de la rue. Le festival Scènes de rue a été fortement consolidé. C’est donc avec la volonté de partager avec le plus grand nombre une vision contemporaine de la culture et une réelle démocratisation de l’accès aux œuvres que nous vous souhaitons la bienvenue. Bienvenue également à la trentaine de compagnies venues de toute la France et d’Europe pour que Mulhouse s’affirme réellement comme la capitale régionale des arts de la rue.

Jean Rottner Maire de Mulhouse

Ces arts de la rue sont multiples et divers, ses artistes et spectateurs sont si différents, extraordinaires ou communs, qu’ils sont malaisés à définir. Et si une sorte de transmission est en train de se dérouler, cette diversité des générations, des filiations, des formes, des discours et des esthétiques est un atout autant qu’une fragilité. Un atout, car on le voit à Mulhouse, la diversité des expériences vécues pour les spectateurs et les opportunités quasi-illimitées en terme de créativité pour les artistes jalonnent l’histoire du festival et gravent dans la mémoire collective de la ville et de ses habitants des souvenirs inaltérables.

Billeterie

Chaque année, Scènes de rue défend la diversité de ces arts de la rue presque indéfinissables. En 2015, les arts forains côtoieront le cirque, la danse ou les arts visuels ; les pionniers - Générik Vapeur, Artonik, Opus, Nicolas Frize ou Delices Dada - se mélangeront aux jeunes malicieux - Alixem, bim, Random ou la Grande Tombola ; les petits bonheurs et les douces prouesses croiseront les rires francs ou sarcastiques, les rythmes les plus aliénants ou les coups de gueules les plus sincères… Ces artistes sont les révélateurs de notre monde, des héros extraordinaires, des amis éternels ou des poils à gratter nos consciences. Mulhouse a le plaisir de les accueillir pendant quatre jours ; un seul conseil : sortez, l’aventure est au coin de la rue !

Se repérer, voir plan p.11

Frédéric Remy Directeur artistique

Légende Pour les enfants, petits et grands !

Sourds et Malentendants

Pour tous (mais suivez les conseils…) ! 

Transport

00

Depuis quelques années, nous regardons l’évolution de ce secteur, en constante mutation, avec désir, enthousiasme et un brin de nostalgie. Ce secteur artistique qui a littéralement explosé dans les années 90 est en train de passer d’une génération d’inépuisables pionniers et d’inventeurs fous, enfants de 1968, enfants du rock, éternels défricheurs et audacieux collectifs à une nouvelle génération de créateurs « dans l’espace public ». La Rue, autrefois dure, frondeuse, sulfureuse, harangueuse et pollueuse devient douce, éthique, écologique, graphique, chic, créative, connectée et intelligente… Ce serait si simple d’emprunter de tels raccourcis ou concepts pour définir l’évolution des arts dans la rue, non ?

Une fragilité aussi, car ces arts sans domicile fixe sont effaçables sans soucis… Un peu partout en France, ce secteur est fragilisé, la Rue est cabossée, abîmée. Et si dans notre monde ultra connecté, les possibilités de s’exprimer librement sont démultipliées, paradoxalement, la place de la tolérance se trouve bousculée, déboussolée…

Bon festival à tous !

Pour adultes et adolescents !

Rester curieux… voilà ce qui nous tient... Et puis, célébrer ce qui nous rassemble, une réelle volonté de partage et une appétence grandissante pour les arts de la rue.

PMR

~2~


Générik Vapeur

© Alex Kudela

Bivouac Samedi 18 → 23h Départ Rue Pierre et Marie Curie Parcours émotionnel Durée : 1h15

19

La fin d’une journée ordinaire en centre-ville, quand, soudain, sur étendard sonore, un déboulé de petits hommes et femmes bleus... C’est une histoire simple, 16 comédiens, 102 bidons, 4 musiciens... Ils prennent la ville à revers et détournent les rues, les fontaines, les bancs publics et les statues. Ils cherchent un lieu qui leur ressemblent, une pyramide, quelque part, signalétique du rassemblement puis du dépassement. Ils s’évanouissent comme ils sont arrivés, dans la musique… Un spectacle Rock’n’choc !

Bivouac était au départ un acte théâtral inspiré par l’histoire réelle d’un bateau refoulé de tous les ports parce qu’il contenait des déchets toxiques. Le déferlement d’acteurs et de bidons figurait la horde archaïque qui ferait symboliquement tomber les murs. Pierre Berthelot, Caty Avram et leur équipe y expriment une sensibilité libertaire à la réalité sociale et politique... Ce spectacle choc, créé en 1988, les a rendus célèbres dans le monde entier. Un monument du répertoire des arts de la rue à ne pas manquer ! Générik Vapeur est une compagnie historique de théâtre de rue créée en 1984. Elle se définit comme «trafic d’acteurs et d’engins» et s’est spécialisée dans la réalisation de déambulatoires spectaculaires qui engagent un corps à corps avec la ville et utilisent objets industriels, véhicules divers, musiques percussives et effets spéciaux pour y créer un chaos organisé. Avec Bruno Montlahuc, Fred Patois, Olivier Brun, Jean-Paul Kuntz, Alex Tabakov, Patricia Gome, Basile De Barbarin Paquet, Bernard Llopis, Géraldine Rieux, Alain Casset, Laurent Luci, Vincent Sermonne, Hervé Richaud. Directeurs artistiques : Caty Avram, Pierre Berthelot. Artificier : Alexandre Lejeune. Régisseur général : Laurent Martin. Régisseur son : Pierre Bougourd.

~3~


© Medly Zouiten

Cie Artonik

The Color of Time Samedi 18 → 20h Départ Rue de la Sinne Déambulation dansée participative Durée : 1h15. Déconseillée aux personnes asthmatiques et aux moins de 3 ans.

11

The color of time ou l’envie de partager avec le public une explosion de joie chromatique, en renouant avec la fête comme exorcisme de la peur. L’envie que la rue redevienne l’espace de la cohésion et du métissage, symbolisé par le mélange des couleurs inspiré de la Holi, traditionnelle fête des couleurs hindoue. Célébrée en Inde à l’arrivée du printemps, cette fête est l’occasion de manifester son amitié aux autres. Partout dans les rues les gens dansent et défilent avec des poudres de couleurs dont ils s’enduisent mutuellement en riant. Ce jour-là les castes n’existent plus, chacun est l’égal de l’autre. Si l’origine du projet puise dans la culture indienne, sa forme est résolument contemporaine, une composition en mouvement associant comédiensdanseurs et musiciens. Artonik invite le public à rejoindre la déambulation, porté par un déluge de sonorités electro-indiennes, pour faire jaillir des « feux d’artifice » de Gulal* multicolore et changer ensemble la couleur du ciel. Poussée par une éducation nomade, la compagnie Artonik s’inscrit dans le paysage urbain pour rendre l’art accessible à tous. À partir de l’observation du

comportement humain et de sa curiosité infinie pour les petits riens du quotidien, ils créent des spectacles d’images au vocabulaire gestuel, empruntant à la fois à la danse, au théâtre et aux arts plastiques. L’écriture pluridisciplinaire se fait volontiers décalée, un brin subversive et propose une lecture critique et poétique de l’ordinaire. Après le grand pique-nique urbain de La Rue est dans le pré en 2010, la compagnie revient à Mulhouse avec cette forme participative et festive qui aborde avec force et jubilation la question de la diversité et de la tolérance. Avec Julie Alamelle, Jean-Serge Dunet, Sandra Français, Henri Haddad, Michaël Jaume, Cyril Limousin, Kader Mahammed, Juliette Nicolotto, Vladimir Rivera, Lucas Tissot, Diane Touzin, Julie Yousef. Auteurs et mise en scène : Alain Beauchet et Caroline Selig. Composition et musique live : Richard Bernet, Philippe Capitani et Laurent Pernice. Régisseur son : Sébastien Devey. Machinistes : Yann Decamps, Stephan Ripoll. Stagiaires stylisme : Angela Landreal, Lucie Schreiber. Constructeurs : Sylvain Georget, Daniel Adami et Julo Etievant HO7 Marseille. Artificier : Dimitri Chilitopoulos. Conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC PACA. Subventionnée par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Général des Bouches du Rhône, la Ville de Marseille et bénéficie du soutien de Système Friche Théâtre.

Les poudres ne tachent pas et ne provoquent pas d’allergies. Vous pouvez néanmoins privilégier des vêtements en coton et des lunettes (plutôt que des lentilles de contact). Nous suggérons aussi aux personnes asthmatiques de rester un peu à l’écart du périmètre pendant le grand final ! * Farine de maïs, colorée par des colorants alimentaires, non-toxique et respectueuse de l’environnement, certifiée par les Laboratoires SGS.

~4~

les jeudis du parc En première partie Académie Fratellini (p.12) et Hopla Circus (p.15) à la tombée de la nuit, Devdas De Sanjay Leela Bhansali (2002) – 3h Devdas, le fils d'un riche propriétaire et Paro, la fille d'un modeste voisin, s'aiment passionnément. Malheureusement, le père de Devdas n'accepte pas l'entrée de Parvati dans sa famille en raison des différences de classe sociale. Paro va alors épouser contre son gré un propriétaire plus âgé qu'elle, et Devdas, parti à Calcutta, sombre dans l'alcoolisme... Du grand spectacle et de l’Amour dans la grande tradition de Bollywood. Non sentimentaux s’abstenir !


© David Baltzer

Gob Squad

Super Night Shot (Allemagne) © Bernard Baudin-Bar Floréal

Vendredi 17 & Samedi 18 → 22h Parc Salvator Spectacle-installation Durée : 1h15 Attention ! Fermeture du site après le début du spectacle.

Nicolas Frize

L’Enfant qui s’envole Samedi 18 → à partir de 22h15 Place de la Réunion Performance musicale Durée : 2h45

1

Un enfant chante dans la nuit. Il se tient seul ; là-haut... Sa voix s’élève, surprend et s’empare de la ville. Aérienne, elle résonne entre les rues. L’enfant poète et artiste semble suspendu au-dessus du sol, sa voix s’envole… L’Enfant qui s’envole de Nicolas Frize est une performance qui a été créée en 2004 lors de la Nuit blanche parisienne sur le parvis de l’Opéra Garnier. Quinze jeunes enfants ont chanté a cappella seuls en plein milieu de cette place. Suspendu au-dessus du sol, chacun des jeunes solistes s’élève vers les hauteurs lyriques. A Mulhouse, en collaboration avec l’Orchestre Symphonique de la ville, Nicolas Frize présentera cette œuvre sur la magistrale Place de la Réunion avec la participation d’enfants du Chœur de Garçons de Mulhouse et de jeunes chanteurs venus spécialement d’El Kroub en Algérie et de Timisoara en Roumanie.

Nicolas Frize est un musicien florissant, un compositeur sur tous les fronts, un créateur dans l’espace des villes... Il a la passion du détournement ou plutôt de la sublimation. Cet ancien assistant du grand John Cage a déjà à son actif cent cinquante partitions ! La plupart de ses productions sont destinées à la musique de scène. En parallèle à ses compositions, il conduit des recherches en lutherie, invente de nouveaux instruments à l’aide d’objets du quotidien et mène des expériences artistiques singulières ou participatives qui sont autant de formes de partage, de débats et de thèmes de réflexion. À la tête de l’association les Musiques de la boulangère, il compose des partitions insolites et insolentes et explore des espaces de création aussi multiples que l’entreprise, l’usine, la prison, l’hôpital en invitant des musiciens professionnels de tous horizons, novices ou amateurs. Nicolas Frize – Les Musiques de la Boulangère Remerciements au service Relations Internationales de la Ville de Muhlouse pour son étroite collaboration au projet.

~5~

9

Le collectif Gob Squad présente à Mulhouse son spectacle phare, intitulé Super Night Shot. Rien de comparable ! Une exceptionnelle occasion de se rassembler au sein d’une performance ébouriffante qui offre à la ville et aux habitants de Mulhouse l’opportunité de devenir les héros du spectacle… D’une intelligence et d’une force incroyables, Gob Squad met le spectateur au cœur même du processus artistique et réserve autant de surprise que d’euphorie. Le tout dans le but affiché de se battre contre l’anonymat, contre le manque de communication, de sauver les habitants de l’aliénation qui affectent les grandes villes et par extension sauver toute la planète. Le résultat est un feu d’artifice d’énergie positive. Gob Squad est un collectif d’artistes britanniques et allemands, réputé comme étant l’une des formations artistiques contemporaines les plus novatrices en Europe. Leurs pièces ont acquis une renommée internationale. Fondé en 1994 et basé à Berlin et Nottingham, le groupe explore la rencontre du théâtre avec les arts plastiques et visuels, l’interactivité, l’improvisation, le tout en direct… ou presque. Gob Squad base son travail au cœur de la vie urbaine et tente d’intégrer leurs créations dans le contexte du quotidien, et de le confronter à la culture pop et contemporaine. Du théâtre dans sa forme la plus juste, monté avec brio, extrêmement drôle et divertissant, avec un délicieux zeste d’anarchie. Avec Mat Hand, Erik Pold, Ilia Papatheodorou, Laura Tonke, Berit Stumpf, Bastian Trost, Simon Will. Concept : Gob Squad. Conçue et réalisée par Johanna Freiburg, Sean Patten, Elyce Semenec, Berit Stumpf, Sarah Thom, Bastian Trost, Simon Will. Conception sonore : Sebastian Bark , Jeff McGrory. Gestion de la production / Dramaturgie : Eva Hartmann (Nina Thielicke). Assistante de Production : Nina Tecklenburg. Gestion de tournée : Mat Hand. Commandée par : Volksbühne am Rosa -Luxemburg-Platz de Berlin. Recherche et développement financés par le Conseil des arts de l’Angleterre East Midlands. Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique.


Cie Acte

© Perrine Montheil

Cie Alixem

Trip(es) ou Mes parents n’ont pas eu les couilles de faire des enfants Vendredi 17 → 19h & Samedi 18 → 18h Quai d’Oran Théâtre de rue Durée : env. 2h à partir de 15 ans - Jauge limitée à 140 spectateurs (Retrait des billets sur place 30 min. avant le début du spectacle) 17 « Du côté de mon père neuf chiens sont morts en comptant mon grand-père. Vous avalez des grillades et moi je déballe mes tripes. Allouezvous l’éphémère de cette famille qui va naître et mourir de nos mains. On va parler de vous, des oiseaux qui passent, de mon grand-père adulescent, de l’andouillette AAAAA, de la page 357 du banquet de Platon, des Renault Scènic TDCI, des labradors à poils longs, des pelleteuses, du théâtre et de tout le reste... Nous, on sera nous-mêmes avec tous les écarts de comportements possibles et (in)imaginables de l’humain, du comédien et des personnages. AAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaahhhhhh !!! Regardez, j’arrive à me piétiner tout seul ! Allez, venez, y aura des cons !». Le décor est planté. Ce soir on se trouve une famille, une nouvelle famille. Le banquet est organisé, comme un repas du dimanche. Performance incestueuse entre un public attablé et des comédiens. Hypothèse d’une famille éphémère qui va naître et mourir de nos mains. Le metteur en scène et comédien Alix Montheil nous invite à partager un moment où la frontière entre réalité et fiction ne tient qu’à un fil. Un fil fragile, qui ne demande peut-être qu’à casser. Le mieux que l’on puisse suggérer est de ne s’attendre à rien et à tout. Une façon de s’assurer que notre âme d’enfant palpite toujours. Digne héritier limousin d’Hara Kiri et de Groland, il n’hésite pas à grossir les comportements déraisonnables de notre société et à exposer littéralement la grossièreté du monde, des relations humaines et de nos contemporains. Avec Anne Corte, Kévin Thebault, Julien Frege, Alix Montheil, Benoît Plouzen Morvan, Louis Cahu, Héloïse Moisan. Production/ coproduction : Derrière le hublot (Capdenac-12), L’Entre-Pont (Nice-06), La Paperie C.N.A.R. d’Angers (49). Avec le soutien de la SACD / Auteurs d’espaces 2015, SACD / Ecrire pour la rue 2013. Et de ARTO-Saison & Festival de Rue de Ramonville, Boom’Structur (Clermont-Ferrand 63).

Vendredi 17 & Samedi 18 → Inscriptions au 9, avenue Foch entre 17h45 & 18h45 Episode 1# - 18h50 ; Episode 2# - 22h30 ; Episode 3# - 00h30 Drame chorégraphique dans la ville Etape de travail / Création 2016 15 Attention ! Pour ce spectacle, un dispositif singulier est mis en place, les lieux et modalités (installation d’une application dédiée sur smartphone…) vous seront communiqués après inscription. Pour être sûr de ne rien rater et éviter les files d’attentes, inscrivezvous sur : www.compagnie-acte.fr/a-venir-festivalscenes-de-rue-a-mulhouse Sinon, l’inscription pas-à-pas accompagnée par l’équipe se déroulera le vendredi et samedi au 9, avenue Foch entre 17h45 et 18h45 (soyez prévoyant, ne venez pas à la dernière minute !). JOURNAL d’un SEUL JOUR est un spectacle-feuilleton à vivre au fil d’une journée pas comme les autres, où trois personnages dansent les chassés croisés d’une histoire d’amour dans la ville. Une expérience artistique immersive, chorégraphique et digitale. Cette fable dansée infuse l’espace public et intime, s’infiltre dans la poche des spectateurs, les écouteurs d’un téléphone, un écran, une annonce de gare… fait naître une rumeur dont les spectateurs sont aussi les acteurs. JOURNAL d’un SEUL JOUR est un spectacle qui sera créé en 2016 et qui se déclinera en épisodes chorégraphiques de 15 à 60 minutes. L’histoire commence un soir et se poursuit jusqu’au lendemain. Cette année, à Mulhouse, après une résidence de travail, trois épisodes seront dévoilés. Cette odyssée d’une tragédie amoureuse, en temps réel et grandeur nature qui s’écrit par la danse, le texte, la musique, les réseaux numériques se déroulera dans des lieux surprise. Dirigée par Annick Charlot, chorégraphe et danseuse, la Compagnie Acte est née à Lyon de l’envie de partager la danse, de faire société, de créer une continuité entre l’art et le monde. Ses premières créations racontent la résistance, la résilience, les confins charnels de l’humain. « L’art comme manière de faire société » : cet engagement au monde infléchit la démarche de création de la chorégraphe Annick Charlot qui quitte peu à peu les scènes des théâtres pour investir l’espace public de la ville. Après LIEU d’ÊTRE, Manifeste chorégraphique pour l’utopie d’habiter, la Compagnie Acte poursuit avec JOURNAL d’un SEUL JOUR son exploration de l’être dans la ville. Avec Emilie Harache, Farid Rahmouni, Direction artistique et chorégraphie : Annick Charlot. Collaborateurs de création : Auteur : Yves Nilly. Compositeur : Alexandre Levy. Scénographe : Némo. Auteurs numériques : Pierre Hoezelle, Pierre Amoudruz. ScénaristeRéalisateur : Gilles Boustani. Coproducteurs : Maison de la Danse de Lyon, avec le soutien de l’Acsé, POLAU – Tours, Festival «Scènes de rue » - Mulhouse, AADN - Arts et Cultures Numériques - Résidence Vidéophonic. En partenariat avec : ERASME-living lab, La Fabrique sonore / compagnie Décor Sonore. Avec le soutien de la Ville de Lyon et la Région Rhône-Alpes ainsi que par les mécènes Tekhnê architectes, l’agence Esprit des sens, la société Fermob, Everest Travaux acrobatiques, FERMOB, l’Atelier Bernard Paris & associés.

~6~

© Ludovic Leleu

ui ceux q ! Avis à ais vu m ja t n cle n’en o specta Dans ce des gens ra u a y il us ! tout n

© Frédéric Pfisterer

JOURNAL d’un SEUL JOUR

Patrice de Bénédetti

Jean, solo pour un monument aux morts Samedi 18 → 11h Monument aux Morts, 17 bld du Président Roosevelt Danse Durée : 33 min. à partir de 6 ans

21

Hommage à son père, à Jean Jaurès, à tous les Jean partis au combat bercés par la hardiesse et la foi en le progrès, un hommage à ces ouvriers devenus soldats, plutôt chair à canon, à ces hommes qui ont posés leurs outils pour leurs fusils : ce solo de Patrice de Benedetti aborde avec force et tendresse les notions de don, d’espoir, de rapport à soi et au monde. « Le monument au mort, lieu ordinaire, ne devient «haut lieu» qu’une ou deux fois dans l’année. Ne pourrait-il pas être autre chose qu’un lieu grave, chargé d’histoire ? N’accueillant que cérémonies et commémorations militaires ? C’est un lieu de témoignage ; où la prise de parole devrait être possible, même par le corps. Une simple tribune de pierre où une histoire pourrait être racontée. » Patrice de Benedetti, musicien et compositeur du groupe Tarif Réduit dans les années 90 découvre le théâtre de rue avec Karnavire et Inflammable. A partir de 2003, il développe un travail de danseur et chorégraphe avec les cies Ex Nihilo, Nomade village, Uz & coutumes. En 2009, il créé avec Yui Mitsuhashi la compagnie P2BYM dont l’objectif est de proposer des créations de danse dans l’espace public. Après SOTO, un duo de danse qui s’interprète directement dans la rue, au milieu des passants, P2BYM produit le projet les Aplatis. Ce solo chorégraphié en relation avec Yui Mitsuhashi aborde avec force, tendresse les notions du don, de l’espoir, du rapport à soi et au monde. Avec Patrice de Bénédetti. Production : Les Thérèses. Coproductions : compagnie P2BYM et L’Usine, Scène conventionnée pour les arts dans l’espace public (Tournefeuille / Toulouse Métropole). Aide à la création : ville de Toulouse. Soutien tournée 2015 : La Diagonale, réseau Languedoc-Roussillon pour la création dans l’espace public. Label Centenaire 14-18.


© Nicolas Joubard

OpUS

© Délices Dada

La Veillée Vendredi 17 & Samedi 18 → 21h30 Parc Jaquet Théâtre de rue Durée : env. 2h. Attention ! Fermeture du site après le début du spectacle.

Delices DADA

Circuit D. Samedi 18 → Départ toutes les 30 min. entre 16h-18h30 pour 3 visites différentes Rdv au Musée des curiosités historiques mulhousiennes, Place Lambert Visites guidées Durée : env. 30 min. Curiosités historiques et autres… A consommer sur places, rues, avenues… Venez avec Delices DADA vous instruire d’une histoire locale mémorablement réécrite, rire d’un paysage familier inventivement réinterprété, profiter de la rencontre avec des personnages dont vous ne pouviez même pas soupçonner l’existence dans votre voisinage. Suivez les comédiens de Delices DADA en guides patentés du Château de Versailles sur des circuits rouge, bleu ou vert, en autochtones plus vrais que nature à rencontrer au détour des rues ou bien en conservateur de musée de plein air hautement fantaisiste… Une agréable folie.

1

Héritier actif de la mouvance artistique des années 70, Delices DADA, créé en 1984, choisit de s’approprier l’espace urbain d’une façon humoristique, acerbe, imaginative et surtout dérisoire. Sur des trames empruntées à la vraie-fausse histoire ou mémoire des villes, ils y parlent de la vie singulière ou dramatique de leurs habitants en les y impliquant subtilement et en créant des décalages humoristiques et poétiques. Circuit D. Visites guidées a été créé en 1989. Il s’agit d’un spectacle légendaire des arts de la rue qui ne fait vraiment pas son âge. Après avoir été joué à plusieurs centaines de reprises dans le monde entier, les fameux guides de la compagnie s’arrêtent à Mulhouse… Laissez-vous guider ! Avec Jeff Thiebaut, Chris Chanet, François Palanque, Gaëlle René, Marion Pique, Richard Brun et Judith Thiebaut. Mise en scène : Jeff Thiebaut. Delices DADA est en convention avec le Ministère de la Culture – DRAC Rhône-Alpes, le Conseil Régional Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Drôme.

~7~

16

Durant leur voyage organisé, deux personnes âgées ont été logées dans une maison de retraite locale. A l’occasion de leur dernière soirée, elles vont inviter leurs hôtes autour d’un feu pour partager une soupe à l’oignon en parlant des étoiles. Au cours de cette veillée singulière où le réel va peu à peu se déguiser, l’imaginaire prendra le dessus, les zygomatiques iront bon train, et les esprits se libéreront… «Une soirée inattendue où vos yeux ne seront pas près de ne pas en croire leurs oreilles… !» (Fabienne Taboureau, Proximité Magazine) C’est toujours un grand bonheur d’accueillir OpUS, compagnie de théâtre avec des gens qui ne font pas que du théâtre… Ils sont raconteurs de sornettes, machinistes à balivernes, couleuvriers chevronnés ou bricoleurs de quart de poils… Ce sont les phabricants. Des phabricants qui chatouillent la vie sous les bras… Des phabricants qui glanent de drôles d’engeances et qui les transforment en drôles d’histoires… Des phabricants qui jouent à déshabiller le réel pour lui tricoter des chandails en vrai-faux… OpUS, c’est une compagnie de phabricants qui phabriquent du théâtre pas pareil ! Avec Chantal Joblon, Pascal Rome, Ronan Letourneur, Capucine Pellet, Patrick Girot / Mathieu Texier. Mise en scène : Pascal Rome. Assistants : Chantal Joblon et Ronan Letourneur. Aiguillage : Cyril Jaubert. Régie et constructions : Bruno Gastao, Laurent Patard, Mathieu Texier et Patrick Girot. Costumes et accessoires : Tezzer. Ecriture : Chantal Joblon et Pascal Rome. Soutien et coproduction : DRAC Poitou-Charentes. Soutien à la production et à la résidence : Les 3T-Théâtres de Châtellerault (16) ; Le Théâtre, Scène Nationale d’Angoulême (16) ; Les Tombées de la Nuit, Rennes (35) ; La Maison des Arts de Brioux-sur-Boutonne (79) ; Les Usines Boinot, CNAR de Niort (79) ; Le Fourneau CNAR de Brest (29) ; Le Carré-Les Colonnes, Scène Conventionnée de Saint-Médard-en-Jalles (33) ; La Ville de Tremblay en France (93) ; La Ville de Champigny-sur-Marne (92).


© Vincent Vanhecke

Cie des Sirventès

La nuit juste avant les forêts Vendredi 17 & Samedi 18 → 21h Rdv Place de la République Théâtre de rue Durée : 1h30 - à partir de 14 ans Jauge limitée à 90 spectateurs (Retrait des billets sur place 30 min. avant le début du spectacle) © Vincent Vanhecke

Cie Pernette

La Figure du gisant Vendredi 17 & Samedi 18 → 19h30 Rdv Chapelle Saint-Jean Premier volet d’Une Pierre presque immobile. Création 2015 Danse Durée : env. 1h15 - à partir de 12 ans Jauge limitée à 120 spectateurs (Retrait des billets sur place 30 min. avant le début du spectacle)

6

Je gis, tu gis, il gît, nous gisons, vous gisez, ils gisent, gisaient, nous gisions, vous gisiez ; gisant. Gésir… Ce verbe, le spectacle La Figure du gisant le conjugue à tous les temps et dans bien des espaces. Pour Nathalie Pernette, la danse prend corps à travers textures et matières. Fascinée par la statuaire, sa densité extrême, son apparente froideur et son arrachement à l’aplomb, elle explore dans cette nouvelle création les étreintes emportées pour jamais, les figures du gisant. Une tribu de danseurs contemporains nous fera partager l’insaisissable, le moment d’une transfiguration. Comme des danses fantomatiques révélées en pleine lumière. «La Figure du gisant», monde entre deux mondes, tentera de fasciner, d’inquiéter, de nous surprendre et de nous ouvrir à d’autres ailleurs comme à la sensualité de la pierre.

C’est un grand plaisir de retrouver la compagnie Pernette avec cette nouvelle création. En salle comme en rue, sous la direction artistique de Nathalie Pernette, danseuse et chorégraphe depuis 2001, la compagnie a trouvé sa place dans le paysage national et international de la danse contemporaine. Nathalie Pernette désire que la danse puisse être vue et défendue dans des lieux de natures multiples. Ses spectacles sont présentés à la fois sur des grands plateaux nationaux, dans des festivals et dans des lieux urbains ou ruraux, en extérieur comme en intérieur. Cette large diffusion vise à faire connaître et aimer la danse, en abolissant autant que possible les préjugés et les réticences. Son objectif : diffuser le désir de la danse. Avec Lucien Brabec, Lisa Guerrero, Nathalie Pernette, Vincent Simon, Laure Wernly. Chorégraphie : Nathalie Pernette assistée de Regina Meier. Musique : Franck Gervais. Costumes : Fabienne Desflèches en partenariat avec les élèves du Diplôme des Métiers d’Arts du lycée Pasteur-Mont Roland à Dole. Scénographie : Daniel Pernette. Mise en lumière : Caroline Nguyen. Régisseur son et plateau : Guillaume Moutarde. Production et accueils en résidence : Le Centre des monuments nationaux, association NA/compagnie Pernette, l’Abattoir – CNAR de Chalon sur Saône, l’Atelier 231 – CNAR de Sotteville-lès-Rouen, la Coopérative 2R2C à Paris, le Gallia Théâtre – scène conventionnée de Saintes, l’Avant-Scène de Cognac – scène conventionnée, les Usines Boinot – CNAR en Poitou-Charentes, Théâtre La Passerelle – scène nationale de Gap et des Alpes du Sud, Les 2 Scènes – scène nationale de Besançon dans le cadre d’un Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Avec le soutien financier de la Région Poitou-Charentes et du Conseil général du Doubs – Avec le soutien de l’ADAMI pour l’aide à la captation.

~8~

10

Il y a la pluie, les fringues mouillées, la chambre, les cons d’en bas, l’usine, le général du Nicaragua... Entre chien et loup, dans cette lumière-appât de crépuscule, un homme virevolte et soliloque, sans un argent en poche, apparaissant et disparaissant au coin de la rue… Il y a aussi ce type d’on ne sait où, fringué en Général d’opérette, basse électrique en bandoulière, sniper de l’indicible… Tapi dans l’ombre ou brûlant d’éclats, il accompagne comme un murmure, jalonne comme un cri, n’en finit pas de perturber ce vagabondage dans cette sorte de ville. Seul aux manettes de la compagnie des Sirventès depuis Carton, accueilli à Mulhouse en 2011, Félicien Graugnard nous plonge avec La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès dans un des plus beaux monologues du répertoire contemporain. Ce texte brut, poétique, ironique et écorché a été écrit en 1977. Il conserve une actualité déconcertante, en résonance avec cette certaine atmosphère, où l’on questionne l’identité par le biais du rejet et de la haine. Jouer La nuit juste avant les forêts dans la rue, avec la rue, est une «sacrée manière douce» de rendre ce texte à la ville. Avec Félicien Graugnard et Patrice De Bénédetti. D’après BernardMarie Koltès. Impulsé par Félicien Graugnard. Mise en scène : Didier Taudière. Aide la production Ministère de la Culture/DGCA: aide à la résidence de production 2013. Apports en production et accueils en résidence : Pronomade(s) en Haute Garonne, Centre National des Arts de la Rue - Encausse-les-thermes (31), 9-9 bis – Oignies, L’Atelline, lieu de fabrique Arts de la Rue en Languedoc-Roussillon - Villeneuve-lès-Maguelone, Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais - Loos en Gohelle, Fructôse – Dunkerque, Le Boulon, Centre National des Arts de la Rue - VieuxCondé (en cours), Les Tombées de la Nuit – Rennes (en cours).


© Naïla Nkhili

© Collectif Random

Collectif Random

OUT !  Vendredi 17 → 17h30 & Samedi 18 → 17h Rdv Rue de la Synagogue Théâtre physique / Création 2015 Durée : 45 min. 23

Collectif bim

D’abord on assiste au burnOUT! de 5 personnages qui va les plonger dans un blackOUT! total. Suite à une errance durant laquelle ils seront OUT! of control, ils feront chacun leur Coming OUT!… Qu’est-ce qui me fait sortir dans la rue ? Ma nécessité de rencontres, mon besoin de chaos, de l’ouvrir… et si tout d’un coup je n’avais plus le choix ? Que ferions-nous si nous étions tous à la rue ? OUT ! Un spectacle d’anticipation, indisciplinaire et déambulatoire. Un spectacle en extérieur qui met en scène la relation entre le dedans et le dehors de chacun, sa capacité à sortir de chez lui et de lui pour accueillir le dehors de l’autre.

Vendredi 17 → 18h & 20h45 Samedi 18 → 12h & 18h15 Place de la République Performance in situ - Révélateurs de théâtralité urbaine Durée : 30 min. Improvisation : Jeudi 16 → 18h30 Cour des Maréchaux

Le collectif Random, créé en 2010, met en paroles et en mouvements l’espace de la rue. Par une suite d’incidents publics et poétiques, il crée une brèche dans le quotidien d’un lieu afin de tester sa capacité à accueillir l’inattendu. Leur pratique est à la rencontre entre théâtre et action physique d’une part et entre fiction et réalité d’autre part. Durant 6 ans, le collectif Random a mené un travail de recherche et d’interventions en rue, reposant à chaque fois sur une rencontre entre un lieu et une écriture dédiée. Cette année, à travers ce nouveau projet OUT !, le collectif fait le choix de passer de l’écriture de scénario performatif à celle d’un spectacle. Avec Aurélia Tastet, Amandine Vandroth, Gaëtan Pascual, Guillaume Suarez - Pazos, Khaled Benzekri, Cyril Itee-Hendje. Mise en scène : Zineb Benzekri et David Picard. Auteurs : David Gallon, Zineb Benzekri et David Picard. Scénographe urbain : Sophie Toussaint / Geoffroy Valladon. Créateur sonore : Jeremy Morelle. Costumière : Vaïssa Favereau. Régisseur : David Mazet. Regard extérieur auteurs experts : Dalila Boitaud et Frédéric Michelet. Regard extérieur mise en scène : Didier Taudière. Regard extérieur scénographie : Philippe Freslon. Avec le soutien de : La DRAC Midi-Pyrénées ; Le Conseil Général du Gers ; l’Association Beaumarchais-SACD ; la SACD avec « Auteur d »Espace » ; Le Festival Chalon dans la Rue - L’Abattoir (CNAR) diffusion dans le cadre de « Auteurs d’espace » ; Les Ateliers Frappaz (CNAR) ; L’Atelline (Lieu de fabrique Arts de la rue) ; Les Usines Boinot (CNAR) ; Le Moulin Fondu (CNAR) ; L’Orphéon Théâtre (Bibliothèque de théâtre Armand Gatti) ; Latitude50 (avec le soutien de la SACD) (Pôle arts du cirque et de la rue); L’Espace Périphérique (lieu de création dédié aux formes contemporaines des arts du cirque, de la rue et de la marionnette); Le Centre culturel du Moulin; Le Polau (Pôle des arts urbains); Animakt (Lieu de Fabrique des arts de la rue et d’ailleurs); La Petite Pierre (Création et culture en plein champs).

© Tricyclique Dol

Place de la République

Tricyclique Dol

Le Manège à Jipé Promène-couillons : Vendredi 17 → 17h & 19h Samedi 18 → 16h, 17h30 & 19h30 Vélorama : Vendredi 17 → 23h & Samedi 18 → 22h Place Dreyfus 3 Ce manège, c’est l’invention de Jipé. Depuis 20 ans, il le construit pièce par pièce, inspiré par ses rêves, ses désirs ou ses cauchemars. À la force des mollets, il l’actionne pour que s’envolent la balançoire des anges, le tricycle musical, le scooter à rêves, la cage à poules… C’est aussi beau à regarder qu’à essayer ! Après quelques tours de Promènecouillons, Jipé nous présente à la tombée du jour son Vélorama. Dans l’intimité des petites lumières de sa construction, rien ne se passe alors comme d’ordinaire ! Tricyclique Dol est né en 2001 de l‘association de trois scénographes-constructeurs, Guillaume de Baudreuil, Ben Farey et Laurent Mesnier. Leur fascination pour la magie des interactions mécaniques et le savant dosage des matières en réactions a fondé leur rencontre autour du Manège à Jipé. Depuis, chaque projet est appréhendé comme une leçon de choses propice à la quête de perceptions sensorielles. Avec Guillaume Debaudreuil, Ben Farey, Laurent Mesnier. Mise en jeu : Jean-Louis Cordier. Œil extérieur : Patrice Jouffroy, Christian Pageault, Martin Petitguyot, Jean Louis Vuillermoz. Coproductions : Théâtre de L’Espace – Scène Nationale de Besançon ; La Grosse Entreprise et ses 120 petits (Besançon). Coréalisation : L’Abattoir – lieu de fabrique des Arts de la rue- (ville de Chalon sur Saône). Avec le soutien de : La Vache qui Rue (Moirans en Montagne) ; Conseil Général du Doubs ; Conseil Régional de Franche-Comté.

~9~

10

Un bim est une performance singulière qui se construit en friction avec les caractéristiques d’un lieu, son âme, sa force poétique, son histoire, sa réalité politique ou sociale. Un bim c’est aussi un processus, une immersion, une manière de vivre le lieu, restitué sous forme de performance collective. Après une semaine d’exploration approfondie de la Place de la République, ces jeunes artistes composeront des tableaux animés, amèneront une relecture étonnée entre théâtre et danse. Préparé ou improvisé, le Collectif bim créé un art du mouvement, jouant délibérément du flou qui opère entre réalité et représentation, semant le doute sur qui est qui : bimeur-caméléon ou marcheur lambda bimant malgré lui ? Le Collectif bim a été fondé en 2013 par quatre comédiens issus de l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) autour de la pratique du Site Specific, performance in situ qui s’écrit et se développe à partir d’un lieu. Cette pratique fondatrice les rassemble autour de l’envie d’investir des espaces non théâtraux pour rencontrer un public diversifié et s’interroger sur nos espaces de vie communs. C’est aussi le désir, après une formation classique majoritairement axée sur le texte, de s’interroger sur la manière dont le corps peut être un vecteur de sens aussi puissant que la parole, et où l’imaginaire du public et celui des performeurs a une place centrale. Avec Eloïse Hallauer, Bertrand Nodet, Julien Lecannellier, Guillaume Vesin, Mathieu Petit, Sophie Engel, Liza Blanchard, Cassandre Boy.


Plan et horaires

JEUDI

22h → Gob Squad | Super Night Shot | Parc Salvator | 1h15 → 9

18h30 → Collectif bim | Site specific | Rue du Werkhof | 30’ → 3 19h30 → Académie Fratellini | ààà Table Parc Salvator | 30’ → 9

22h30 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 2# | 30’ 23h → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Vélorama Place Dreyfus | 1h → 3

20h → Hopla circus | Face to Fake | Parc Salvator | 50’ → 9

23h → Vladimir Spoutnik | Con comme la lune Collège Kennedy | 1h30 → 18

22h → Devdas → 9

23h → Académie Fratellini | Numéros libres | Place des Victoires | 30’ → 8 24h → Shiko Hito | Shiko Hito Show | Cour des Chaînes | 1h10 → 5 00h30 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 3# | 25’

VENDREDI 12h30 → V.O. cie & OSM | Macadam Vacher - Apéro musical Square Steinbach | 30’ → 11

SAMEDI

14h30 → Viivi Roiha & Sade Kamppila | Metsä Arrêt Gare centrale bus n°30 | 2h → 14

10h30 → Viivi Roiha & Sade Kamppila | Metsä Arrêt Gare centrale bus n°30 | 2h → 14

15h30 → Académie Fratellini | Sol de noche Parc Salvator | 30’ → 9

11h → Patrice de Bénédetti | Jean, solo pour monument aux morts | 17 Bld Président Roosevelt | 33’ → 21

16h → Académie Fratellini | ààà Table Parc Salvator | 30’ → 9

12h → Collectif bim | Place de la République Place de la République | 30’ → 10

16h30 → Carnage Productions | Les Demi-Frères Grumaux Parking des Cordiers | 45’ → 2

12h30 → V.O. cie & OSM | Macadam Vacher - Apéro musical Square Steinbach | 30’ → 11

17h → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Promène-couillons Place Dreyfus | 45’ → 3

14h-18h → Agitation foraine | Manège Titanos Square Steinbach | 4h → 11

17h → Chat’Pître Cie | Il faudra s’allonger… Place de la Concorde | 45’ → 4

14h30 → Viivi Roiha & Sade Kamppila | Metsä Arrêt Gare centrale bus n°30 | 2h → 14

17h → V.O. cie & OSM | Macadam Vacher - Intermède musical Square Steinbach | 30’ → 11

15h → Joan Català | Pelat | Place de la Paix | 45’ → 12

17h30-18h30 → V.O. cie | Macadam Vacher L’heure de la traite | Square Steinbach | 1h → 11

15h30 → Chat’Pître | Il faudra s’allonger…Place de la Concorde | 45’ → 4

15h → Académie Fratellini | Sol de noche | Parc Salvator | 30’ → 9

17h30 → Collectif Random | Out ! Rdv Rue de la Synagogue | 45’ → 23

16h → V.O. cie & OSM | Macadam Vacher - Intermède musical Square Steinbach | 30’ → 11

17h30 → Académie Fratellini | Sol de noche Parc Salvator | 30’ → 9

16h → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Promène-couillons Place Dreyfus | 45’ → 3

18h → Joan Català | Pelat | Place de la Paix | 45’ → 12

16h → Académie Fratellini | ààà Table | Parc Salvator | 30’ → 9

18h → Collectif bim | Place de la République Place de la République | 30’ → 10

16h-17h30 → La Grande Tombola | Qualifications 1 Jardin du MISE | 1h30 → 13

18h30 → Cie Gravitation | Mr Kroops Collège Kennedy | 1h30 → 18

16h-18h30 → Délices DADA | Circuit D. | Rdv au Musée des Curiosités historiques - Place Lambert | 2h30 → 1

17h45 -18h45 → Cie Acte | Inscription et installation numérique | 9, avenue Foch | 1h → 15

16h30 → Carnage Productions | Les Demi-Frères Grumaux Parking des Cordiers | 45’ → 2

18h50 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 1# | 1h

17h → Académie Fratellini | Sol de noche | Parc Salvator | 30’ → 9

19h → Cie Alixem | Trip(es) | Quai d’Oran | 2h → 17

17h → Vladimir Spoutnik | Saturday Kid Fever Collège Kennedy | 1h → 18

19h → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Promène-couillons Place Dreyfus | 45’ → 3

17h → Collectif Random | Out ! | Rdv Rue de la Synagogue | 45’ → 23

19h → Académie Fratellini | ààà Table Parc Salvator | 30’ → 9

17h-18h → V.O. cie | Macadam Vacher - L’heure de la traite Square Steinbach | 1h → 11

19h30 → Cie Pernette | La Figure du gisant Rdv Chapelle Saint Jean | 1h15 → 6

17h30 → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Promène-couillons Place Dreyfus | 45’ → 3

20h → La Grande Tombola | Space camping | Rdv Grand’rue → 7

17h45 -18h45 → Cie Acte | Inscription et installation numérique 9, avenue Foch | 1h → 15

20h → Carnage Productions | Les Demi-Frères Grumaux Parking des Cordiers | 45’ → 2

18h → Chat’Pître | Il faudra s’allonger… | Place de la Concorde | 45’ → 4 18h → Cie Alixem | Trip(es) | Quai d’Oran | 2h → 17

20h → Chat’Pître Cie | Il faudra s’allonger… Place de la Concorde | 45’ → 4

18h15 → Collectif bim | Place de la République Place de la République | 30’ → 10

20h30 → Five Foot Fingers | En éventail Place Franklin | 1h10 → 20

18h30 → Cie Gravitation | Coopérative Label Vie Collège Kennedy | 1h30 → 18

20h45 → Collectif bim | Place de la République Place de la République | 30’ → 10

18h30-20h → La Grande Tombola | Qualifications 2 Jardin du MISE | 1h30 → 13

21h → Cie des Sirventès | La nuit juste avant les forêts Rdv Place de la République | 1h30 → 10

18h50 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 1# | 1h

21h30 → OpUS | La Veillée | Parc Jacquet | 2h → 16

19h → Joan Català | Pelat | Place de la Paix | 45’ → 12

22h → Cirque Rouages | Sodade | Place de la Réunion | 50’ → 1

19h → Académie Fratellini | ààà Table | Parc Salvator | 30’ → 9

~ 10 ~


Se repérer

rté ibe n aL l an de um ce ch S P la t er ob .R Av

Tel l

Av en ue

Rue du Man ège

Rue Wilson

Bonbonnière

Rue d es

Ru e Sa Ru in ed te es Cl ai Ru R ab re bin ed es s Tr ois Ro is

og er Av en ue R

ns

Ru e

Ge

14

du M ir iro

ai

d'I

sly

L al ér én

ec

He

re Ga

c ler

uG

17

19h30 → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Promène-couillons Place Dreyfus | 45’ → 3 19h30 → Cie Pernette | La Figure du gisant Rdv Chapelle Saint Jean | 1h15 → 6 20h → Artonik | The Color of Time | Départ Rue de la Sinne | 1h15 → 11

21h30 → OpUS | La Veillée | Parc Jacquet | 2h → 16 21h30 → Carnage Productions | Les Demi-Frères Grumaux Parking des Cordiers | 45’ → 2 21h45 → Five Foot Fingers | En éventail | Place Franklin | 1h10 → 20 22h → Gob Squad | Super Night Shot | Parc Salvator | 1h15 → 9 22h15 → Nicolas Frize | L’Enfant qui s’envole Place de la Réunion | 2h45 → 1 22h30 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 2# | 30’ 22h30 → Académie Fratellini | Numéros libres Place des Victoires | 30’ → 8 22h → Tricyclique Dol | Le manège à Jipé/Vélorama Place Dreyfus | 1h → 3

Dimanche Parc Wagner → 22 11h → Vladimir Spoutnik | L’Apérobic de Vladimir | 40’ 11h30 → Inauguration 13h-17h → Pétasse d’Alsace | Kermesse alsacienne 13h-17h → La Grande Tombola | La Grande Tombola 13h-17h → Agitation foraine | Manège Titanos 13h → Vladimir Spoutnik | Black Kat Kabarett 14h30 → Cie Gravitation | Mr Kroops | 1h30 15h → Vladimir Spoutnik | In Bed With Vladimir | 2h 16h → Cie Les Têtes d’Affiche | Cirque S’Lex’N Sueur | 50’

23h → La Grande Tombola | Finale | Jardin du MISE | 1h → 13 23h → Générik Vapeur | Bivouac | Départ Rue P. & M. Curie | 1h15 → 19 23h → Silent Party | Collège Kennedy | 2h30 → 18 00h → Shiko Hito | Shiko Hito show | Cour des Chaînes | 1h10 → 5 00h → Hopla Circus | Face to Fake | Place de la Concorde | 50’ → 4 00h30 → Cie Acte | Journal d’un seul jour - Episode 3# | 25’

~ 11 ~

âle

eZ Ru

es nn Bo

.J eJ Ru

em ov 7N

Rue Jules Ehrmann

rad

c Par

h Foc

er nn

u1

ed Ru

eB ed Ru

ub

e br

Qu

ing tal

du

Poin caré

al réch Ma

15

r ato alv

Rue

Rue

.d Av

21h → Cie des Sirventès | La nuit juste avant les forêts Rdv Place de la République | 1h30 → 10

eS Ru

es ed Ru

10

au ce en em Cl

16

eS ed Ru

z

Mir oir

9

e mm So

du Av.

du

gro

Sa

ur te

Por te

inne

age auv

im

la S ue de RuR eL am ar tin e

a el ed Ru

uS

she

illi

eZ ed Ru

et eM ed Ru

8

11

12

u

s Pa

i

rs P la neu rs la R ce de Tan ge éun lan ion u Bo e 2 ett i r n He G. Rue Alf du red Enge ge l ssa Pa

on Ly ne Sin de la e e u d R ue R

g

is ou

ho f

ed Ru

4

x au ch

eL Ru

Gr an d

ar Colm

ur

We rk

e

len

rte Po

Pour vos déplacements, pensez transports doux ! Vélocité et Soléa s’associent au festival en proposant des offres privilégiées ! (voir détail page 20).

aré s M Rue de

1

23

Pr eis

allon

6

s

Bo

ns pheli

u

Bo

Président Ke nnedy ue du Aven

3

p ro

'Eu

l de ard v e l

du B

Ru eJ ac qu es

Ru ed

Rue de l'Arsenal

Rue

7

nt ouve du C

e rain

lt ve

eG Ru

rg

be

en ut

ins

cisca Fran

5

se

u

eH Ru

en gu

Rue

Lor

lsa ce

oo

in

Curie

'A

19

ie Mar

18

Ru ed

r des O

e et Pierr

s

i

21

Rue

20

u ollf el D Eng

in

nkl

Fra

Ru Théâ ed tre e la Av. Sin Clem ne enc eau

Rue

Rue

Rue

tz Run

e Av. d

du Rue

R nt ide

i Point Informations

ch za

'Ill

ed Ru

és Pr du rd leva B ou

1P  lace de la Réunion Place Lambert 2 Parking des Cordiers 3 Place Dreyfus/Rue du Werkhof 4 Place de la Concorde 5 Cour des Chaînes 6 Rdv Chapelle Saint-Jean 7 Ecole Grand’Rue 8 Place des Victoires 9 Parc Salvator 10 Place de la République 11 S quare Steinbach Rue de la Sinne 12 Place de la Paix 13 Jardin du MISE 14 Gare 15 9 avenue Foch 16 Parc Jaquet 17 Quai d’Oran 18 C ollège Kennedy Centre du festival 19 Rue Pierre et Marie Curie 20 Place Franklin 21 17 Bld Roosevelt 22 Parc Wagner 23 Rue de la Synagogue

22

t

'Es

el ed Ru

13

er

'A

id

a Qu

lm

a


© Ryoko Uyama

Viivi Roiha & Sade Kamppila

Académie Fratellini

Sol de noche Vendredi 17 → 15h30 & 17h30 Samedi 18 → 15h & 17h Parc Salvator Cirque Durée : env. 30 min.

9

Petite forme circassienne librement inspirée du poème La lune et la nuit de Jacques Prévert. Une structure en bambous dessine les cycles du jour et de la nuit, de l’intime et du vaste monde, de la solitude et de la rencontre. Un acrobate solaire et une aérienne lunaire y développent un bestiaire acrobatique, tournent et détournent le cerceau aérien, fenêtre de lune donnant sur les imaginaires de l’autre côté du jour : entre chien et loup, entre sommeil et veille, entre rêve et réalité… Avec Anatole Couëty et Julieta Salz. Mise en piste : Cécile MontReynaud. Musique originale : Olivier Lerat. Scénographie : Gilles Fer. Costumes : Irène Bernaud.

ÀÀÀ Table !

Metsä (Finlande)

Jeudi 16 → 19h30 Vendredi 17 & Samedi 18 → 16h & 19h Parc Salvator Cirque / Création 2015 Durée : env. 30 min. 9

Vendredi 17 → rdv à 14h30 Samedi 18 → rdv à 10h30 & 14h30 Rdv Arrêt Gare centrale Bus n°30 Performance in situ. Etape de travail / Création 2016 Durée : env. 2h transport compris Jauge limitée à 80 spectateurs (Retrait des billets sur place 30 min. avant le début du spectacle)

Les uns à côté des autres, ces jeunes circassiens gobent, picorent, piquent, piochent, lèchent, sucent, goûtent, aspirent… Car c’est autour de la Table que les gourmandises, les amours et les promesses, les alliances et les désaccords et toutes sortes de prouesses se réinventent sans cesse. 30 minutes de partage festif à consommer sans modération au rythme d’inoubliables chansons et de la voix d’Annie Fratellini… Avec Luca Bernini, Emmanuel Boissé-Pinard, Julia Brisset, Hichem Chérif, Namanja Jovanovic, Abigail Neuberger, Vilhelmiina Sinervo, Corentin Thirvaudey, Rebecca Vereijken. Mise en piste : Anna Rodriguez.

Numéros Libres Vendredi 17 → 23h & Samedi 18 → 22h30 Place des Victoires Cirque Durée : env. 30 min. 8 Un parcours urbain et circassien créé pour l’occasion, un enchaînement de numéros magiques et surprenants au cœur de la ville. Un florilège d’audace, de prouesse et de fraicheur ! L’Académie Fratellini poursuit l’aventure artistique initiée en 1974 par Annie Fratellini et s’affirme comme une école et une plateforme artistique de renommée internationale. Unique en France, la formation supérieure des arts du cirque de l’Académie Fratellini repose sur un programme pédagogique organisé autour de l’alternance entre formation et temps professionnels. Par ailleurs, elle offre aux artistes un lieu de production, de résidence et de création. Pour la deuxième année consécutive, nous invitons les apprentis de l’Académie Fratellini à se confronter à l’espace public, à proposer leurs formes courtes dans le festival et à improviser un parcours acrobatique et nocturne dans la ville. ~ 12 ~

14

Metsä est un projet qui se joue dans les forêts, une création in situ qui s’adapte à chaque forêt et où celle-ci joue le rôle principal, rendant chaque représentation unique. Sade Kamppila et Viivi Roiha s’inspirent de contes finlandais, de chants mais aussi de la mythologie nordique pour créer cette performance qui verra le jour en 2016. Accueillies en résidence à Mulhouse, ces deux artistes nous présenteront une première étape de travail. Sous forme de balade, ce spectacle proposera au public de partager des moments de silence et d’écoute mais aussi un certain nombre de prouesses acrobatiques et aériennes autour des esprits de la forêt. Metsä, the forest project a été créé en 2014 en Laponie par deux artistes de cirque et pluridisciplinaires, Sade Kamppila et Viivi Roiha. Vous avez déjà pu croiser Viivi Roiha à Mulhouse l’an dernier lors du duo qu’elle formait avec Fragan Gehlker sur le port. L’objectif de cette création est d’emmener le cirque contemporain et son public dans un endroit peu investi et d’aborder l’environnement naturel des villes d’une autre manière. Les deux artistes ont, par ailleurs, beaucoup réfléchi à leur propre relation avec leurs corps, leurs liens avec la nature. Mais c’est aussi leur envie de trouver dans l’environnement naturel d’autres dimensions et inspirations pour leur pratique circassienne qui les guide dans ce projet.


Hopla Circus

Face to Fake (Belgique)

9

4

Dans l’arène de Hopla Circus, les gladiateurs contemporains de la Lucha Libre s’affrontent dans un ballet improvisé de prises acrobatiques et de frappes spectaculaires. Tout l’art est de faire croire à la violence des coups portés par les combattants. Sur le ring, la domination du vainqueur sur le vaincu est légitime. Celui qui respecte les règles avec créativité et noblesse est le héros adulé qui nous ressemble, l’autre, le «Darth Vader» du ring, le tricheur, le méchant, est l’exutoire de toutes nos haines. Grâce à lui, on conspue, on se fâche, on s’indigne. Le «faux» produit du «vrai» : notre émotion, c’est du grand art et on adore. Mais que fait le cirque pendant ce temps ? Le cirque fait déraper les règles du catch vers un univers désopilant, son incursion sur le ring impose la déviance comme une source poétique géniale et délirante. La compagnie Hopla Circus formée par six anciens étudiants de l’École Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles (ESAC) n’en est pas à son coup d’essai. Elle pratique l’art de la bascule et de la banquine depuis 2001. Le numéro Banquinus Magnificus (2004) et le spectacle La Familia Rodríguez (2005) ont soulevé la ferveur internationale, grâce à un aplomb hispanodélirant qui a sûrement participé au retour de la mode de la chemise à jabots. Aujourd’hui, la compagnie invite de nouveaux artistes de nationalités, personnalités et spécialités variées pour lancer son nouveau spectacle Face to Fake un mélange de cirque, catch et clown. Avec Gonzalo Alarcón, Aurélia Brailowsky, Luis Córdoba, Benjamin Eugène, Jan Haegens, Alba Sarraute. Coach Lucha Libre : Juventud Guerrera. Aide à la mise en scène : Titoune, Jean-Yves Pénafiel, Bram Dobbelaere. Coproduction : Project TRANS-Mission, Theater op de Markt Dommelhof, Humorologie vzw ; with the support of the Flemish authorities and the Wallonia-Brussels Federation.

© Jean-Gérard Bernarbeu

Jeudi 16 → 20h Parc Salvator Samedi 18 → Minuit Place de la Concorde Cirque-catch et clown Durée : 45 min.

Cirque Rouages

…Sodade… Vendredi 17 → 22h Place de la Réunion Cirque / Création 2015 Durée : 50 min.

1

Chaque soir de tempête, un vieil homme, exilé de longue date, se rapproche du bord de mer. A la caresse du vent sur son visage, il retourne dans de lointains souvenirs. Un rêve éveillé d’une nostalgie heureuse, pour ne jamais oublier et continuer de vivre coûte que coûte. Autour d’un câble infini... quatre corps en équilibre vont évoluer, comme les vagues d’un temps passé qui revient et repart sans cesse. …Sodade…, c’est aussi deux musiciens pour jouer, chanter et conter une fable à grande hauteur, un hymne à la vie sur une structure circassienne unique… ~ 13 ~

Le Cirque Rouages voit le jour en 2007, sous l’impulsion d’une dizaine d’artistes, comédiens, circassiens, musiciens et constructeurs passionnés, tous désirant assembler leurs rouages dans le but de créer une mécanique poétique, musicale et corporelle. Le Cirque Rouages entame alors une recherche autour de la discipline circassienne que représente le fil. A la suite du succès de La danseuse de corde en 2010, Aurélien Prost, funambule et constructeur a eu envie de poursuivre ce travail de recherche autour du fil qui tourne. Après plusieurs années de réflexion et d’écriture, est né le projet ...Sodade… Avec Aurélien Prost, Johanne Humblet, Facundo Diab, Sarah Babani, Maël Oudin, Anouk Germser, Clément Agate, Rémi Athonady, Emilien Agate, Estelle Gobert. Mise en scène : Julien Athonady, Christian Lucas. Spectacle bénéficiant de l’aide à la création et à la diffusion du Conseil Régional de Lorraine et du Conseil Général de la Meuse. Coproduction : Association Cirque En Lorraine, Théâtre Transversales. Coproduction et accueil en résidence : Parc du hautfourneau U4/Communauté d’agglomération du Val de Fensch, Nil Obstrat. Soutiens et accueil en résidence : La Verrerie d’Alès / Pôle National Cirque Languedoc-Roussillon, Cie Azimuts/CCOUAC, Ecurey Pôles d’avenir, Théâtre Europe-PNAC Méditerranée.


Joan Català

Pelat (Espagne) © Martí Fradera

Vendredi 17 → 18h Samedi 18 → 15h & 19h Place de la Paix Cirque Durée : 45 min.

La relation d’un homme avec un mât de bois. Joan Català ne montre rien d’autre dans Pelat, qui en catalan signifie littéralement « pelé  », comme « fauché » mais aussi comme « l’essentiel ». Formé au cirque comme à la danse, au théâtre et aux arts plastiques, Joan Català met en jeu une poésie corporelle dérivée de l’observation du travail physique et artisanal. Pour finir par se hisser sur ce mât, l’artiste passe par un processus soigneusement ritualisé, inspiré des fêtes catalanes traditionnelles autour du mât de cocagne. Cette tension tissée de magnétisme aura pour effet de fédérer une communauté de spectateurs complices, unis dans l’anticipation collective. Le regard particulier de Joan Català sur les arts plastiques et le mouvement provoqué par le corps et/ ou par les objets est la marque de son travail. En 2012 il a commencé à développer sa vision particulière des arts scéniques imaginés pour la rue et les paysages urbains avec ce premier spectacle Pelat créé en 2013. En éliminant les frontières entre la danse, le cirque, le théâtre et la performance, Joan Català revisite les anciens métiers des champs et ses souvenirs personnels. Pelat est un rituel éphémère, un dialogue entre la nature et l’individu, une expérience magnétique qui magnifie la complicité et la responsabilité partagée.

Five Foot Fingers

En éventail Vendredi 17 → 20h30 Samedi 18 → 21h45 Place Franklin Cabaret cirque Durée : 1h10

20

Avec Boris Lafitte, Cédric Granger, Gregory Feurté, Hervé Dez Martinez, Thomas Trichet. Avec le soutien de l’Association Les Noctambules – Arènes de Nanterre.

© GillOu

Le spectacle En éventail des Five Foot Fingers, c’est des numéros qui ont du style, des artistes qui ont du cœur, des techniciens mis à nu, un peu de bric et de broc. Un cabaret cirque faussement approximatif avec cinq artistes prêts à prendre tous les risques pour leur public. Un spectacle résolument humain où le carton et le kitch remplacent strass et paillettes. Ils vous embarquent dans une ambiance Broadway-sur-Marne, mêlant l’esthétique des grands cabarets américains, la French Camembert Touch ! « ça claque un max, ça pue un peu, mais c’est bon ! » Une performance iconoclaste, d’une absurdité jubilatoire. Ils se sont rencontrés en 2001 lors de leur première expérience professionnelle au sein de la pépinière de talents bruts, le chaudron magique de potentiels artistiques qu’est le Parc Ast…ix. A l’époque, la moustache n’était pourtant pas encore leur spécialité. Cette expérience leur a permis de découvrir le plaisir de travailler ensemble, de jouer ensemble, d’être ensemble, et finalement de se faire virer ensemble. Puis le destin et les opportunités les ont séparés… Et enfin, pour leur plus grand plaisir, le destin les réunit à nouveau et ces cinq-là montent le collectif des Five Foot Fingers. Ils présentent ici cette première création collective.

12

le monde bouge, telerama explore ~ 14 ~

Création, direction et interprétation : Joan Català i Carrasco. Conseil d’art et vue extérieure : Roser Tutusaus, Melina Pereyra,Jordi Casanovas, Pablo Molinero, David Climent (Los Corderos). Photographie : Martí Fradera. Production et distribution : Gabriela Marsal, Leila Barenboim (Mika Project). Coproduction : Fira Tàrrega, Graner, Ajuntament de Barcelona, Generalitat de Catalunya. Avec la collaboration : Cronopis Espai de Circ (Mataró), L’animal a l’esquena (Celrà-Girona), Festival Sismògraf (Olot), Théâtre Municipal de l’Excorxador (Lleida), Trayectos (Zaragoza), Festival TNT (Terrassa), Association Culturelle Ulls Art (Barcelona).

chaque semaine toutes les facettes de la culture


© LeChat’PîtreCie

« Il faudra s’allonger sur le macadam… (ou pas) pour y sentir la cruauté du monde » Vendredi 17 → 17h & 20h Samedi 18 → 15h30 & 18h Place de la Concorde Théâtre de rue-performance pour 1 comédien et 120 transats Création 2015 Durée : 45 min.

© Parafoudre

Chat’Pître Cie

Coopérative Label Vie

Cie Gravitation

Mr Kropps, l’utopie en marche 4

Simon de la Fuerte a décidé d’être seul ! Seul pour parler d’une chose très importante à ses yeux : lui ! (et le monde). Alors il parle, de tout, de rien, avec noirceur, humour, décalage… Conscient de ne pas être à la bonne place, d’origine irréelle (mi-juif arabo-séfarade et pseudo italoespagnol), il en appelle quelquefois à Shakespeare (parce qu‘il aime le « Grand théâtre » et se prouve ainsi la noblesse d’être comédien) et embarque avec lui le public dans ses errances théâtrales. Dans ce fourre-tout irrécupérable, lui seul sait où il veut en venir. Simon est plus qu’un beau parleur, c’est un malade compulsif du verbe et du mot. Seul en scène, il frôle la folie, le désespoir, mais jamais le silence. Créé à Mulhouse en 1994, Le Chat’Pître Compagnie développe ses spectacles pour les arts de la rue mêlant le théâtre et la manipulation d’objets. Les autres disciplines du spectacle vivant s’intègrent aisément dans leur imaginaire. Créant des spectacles résolument humains, en contact étroit avec le public, basés sur la poésie, l’humour et le visuel, la compagnie s’ouvre parfois à la salle, comme avec la précédente création « Seul(s) sur la piste sans animaux » très librement inspiré d’« En attendant Godot ». Avec cette nouvelle création, Thierry Vidal se lance seul dans l’arène pour une nouvelle expérience et exploration du théâtre de rue. Avec Thierry Vidal. Écriture, mise en espace et scénographie : Thierry Vidal. Costume : Le Chat’Pître Compagnie. Décor : Brigitte Renaud et Le Chat’Pître Compagnie. Coproduction : Le Chat’Pître Compagnie. Soutien et accueil en résidence : La Filature, Scène nationale – Mulhouse. Soutien à la création du décor : Société Artiga, Magescq (40).

Vendredi 17 → 18h30 Collège Kennedy Dimanche 19 → 14h30 Parc Wagner Théâtre de rue Durée : 1h30

Samedi 18 → 18h30 Collège Kennedy Théâtre de rue / Création 2015 Durée : 1h30

18

22

Bienvenue à la traditionnelle réunion publique de Mr Kropps ! Que ceux qui n’ont pas pu assister aux précédentes soient rassurés, les points abordés auparavant seront revus si besoin. L’habitat collectif est à l’ordre du jour… et cela pourrait bien dégénérer ! Qui de mieux placé pour aborder cette épineuse question que Mr Kropps en personne. Fasciné par l’utopie des cités ouvrières du XIXème siècle, il est convaincu des bienfaits du collectif et du vivre ensemble. C’est donc tout naturellement, en bon patron (idéaliste), qu’il ambitionne de créer sa propre coopérative, un projet révolutionnaire qui remettra en question nos façons de vivre et de travailler ! Il souhaite définir sans plus attendre les règles de la communauté. Par exemple, pour le logement, que privilégier : de vastes appartements ou des espaces communs importants ? Plus que la réponse (multiple !), c’est le débat que ces questions génèrent qui est passionnant (et drôle), tant il interroge notre rêve collectif, la démocratie dite participative, notre rapport aux autres… avec humour et une maîtrise parfaite des meilleurs ressorts du théâtre de rue ! Avec Max Bouvard, Olivia David Thomas, Fabien Thomas, Florent Blanchot, Natalia Wolkowinski. Mise en scène : Jean-Charles Thomas.

~ 15 ~

18

La coopérative Label vie, spécialisée dans l’embellissement des ronds-points, est enfin installée. Après des débuts catastrophiques qui auraient pu mettre fin à l’expérience, les coopérateurs se sont rassemblés et ont expérimenté des façons novatrices de vivre et de travailler. Aujourd’hui, un autre péril les guette, ils font du bénéfice ! Se posent alors les questions des petits plaisirs, des investissements collectifs, de ce qui est nécessaire, de la reconnaissance personnelle au sein d’une aventure collective. Dans cette fiction, la coopérative Label Vie a mis en place un certain nombre d’outils pour rendre la vie plus belle à l’intérieur de cette communauté (conditions de travail, régulation du groupe, activités de bien être…). Ce théâtre en temps réel est saisissant, à la fois drôle et sérieux. Avec Max Bouvard, Olivia David Thomas, Fabien Thomas, Florent Blanchot. Mise en scène : Jean-Charles Thomas.

Basée à Besançon, la compagnie Gravitation existe depuis 1994. Elle s’est bâtie sur l’idée que la culture ne doit pas appartenir qu’à une poignée de spécialistes. Pour cette raison, ses spectacles ont rarement été conçus pour jouer dans des salles de théâtre, mais bien plutôt pour aller à la rencontre de publics les plus éloignés de la chose culturelle. On sait : tout le monde le dit, mais eux ils le font.


© Raphaël © Cie Titanos

Macadam Vacher iter Pour mér e, de manèg : son tour r-passer se is la un seul dessin ou t ti pe un sonnette une chan …

Agitation foraine

Le Manège Titanos Samedi 18 → 14h-18h Square Steinbach Dimanche 19 → 13h-17h Parc Wagner Manège à partir de 18 mois

11

22

Carrousel revisité, ce manège insolite, œuvre d’une bande de mécanos rêveurs, invite petits et grands à entrer dans un univers foutraque. D’un amas de matières de récupération, la ferraille et le bois, éclosent machines et animaux. Accueillis par les machinistes obstinés, bercés par une musique désuète, les passagers deviennent, le temps d’un tour, les dompteurs ou pilotes de ces mobiles étrangement animés. A bord, pas l’droit de n’pas s’amuser ! Et DT polio à jour ! La compagnie TITANOS revisite la fête foraine au travers des constructions d’attractions agitées. Œuvres plastiques, les créations marient art brut et structures animées : rien que pour le jeu et contre l’obsolescence des choses. Avec Lesli Baechel, Pierre Galotte, Valentin Malartre. Partenaires : Scène nationale de Sénart, Parc du Haut fourneau U4/CA du Val de Fensch, Ville de Nancy.

Vendredi 17 → 12h30, Apéro musical ; 17h, Intermède musical & 17h30, L’heure de la traite Samedi 18 → 12h30, apéro musical ; 16h, Intermède musical & 17h, L’heure de la traite Square Steinbach Drôle de gars qui promène sa vache Expérimentation publique / Création 2016 Avec la participation de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse 11 Macadam vacher est l’histoire de Robert Duval, maître d’hôtel d’un illustre palace parisien qui, suite à un grain de sable dans l’engrenage de son quotidien trop longtemps planifié, bouleverse sa vie et s’en va sur les chemins de traverse. C’est dans les marais en bordure de ‘La Blanche’ du pays de Retz qu’il rencontre Idée, vache vagabonde, de race nantaise, en quête des meilleures terres à brouter. Entre l’homme et l’animal, un souffle passe, qui les lie et les accompagne dans leur soif de liberté. Macadam Vacher est construit comme un road-movie. C’est une histoire qui se pose dans une ville, qui se raconte, se tisse naturellement, de rencontres en rencontres. V.O. Compagnie est née autour de cette réflexion de Barthes : « ....que le spectateur soit actant ». C’est ainsi que Didier Loiget axe son travail artistique sur la proposition et non vers l’imposition du jeu. Cette nouvelle proposition, qui sera créée en 2016, est construite en immersion mais instaure des rendez-vous publics précis, comme l’heure de la traite, des rencontres avec des musiciens de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse et bien d’autres rendez-vous informels… Macadam vacher peut être perçu comme un conte intemporel qui entraîne le spectateur dans l’univers de cet improbable duo et dans sa quête de liberté. Avec Didier Loiget et la vache Idéfix. Régie technique : Erwan Belland.

~ 16 ~

© Shiko Hito

V.O. cie

Shiko Hito

Shiko Hito show (Suisse)

Vendredi 17 & Samedi 18 → Minuit Cour des Chaînes Cabaret de l’absurde / Création 2015 Durée : 1h10 à partir de 16 ans

5

Martine, Lulu, Pepine Pion, Apel, Irène, Debra, Mister Mystère, Richard, Michel, Francis, Ricardo, le duo «Golden Sisters» tout droit venu de Hongrie, sans oublier Popoï l’ours... Voilà réunie au grand complet, chanteurs, magicien, dompteuse, ventriloque, danseur, stripteaseuse et acrobates, la troupe du Shiko Hito show ! Sur l’austère plateau d’un cabaret de province, ces personnages hauts en couleur et caractériels se croisent et se cherchent noises, pressés d’en finir avec l’énième représentation d’un spectacle que le rêve et les paillettes ont fui. Mais malgré leur mauvaise volonté et les couacs innombrables, ces loosers magnifiques deviennent bien malgré eux et pour notre plus grand plaisir les véhicules d’une poésie décalée et hilarante. Plasticiens, rockeurs, musiciens, chanteurs, magiciens, acrobates ou bien stylistes, Zoé Cappon et Julien Chaix mènent de front plusieurs vies artistiques… Ce duo use de cette diversité à la fois insouciante et réjouissante pour donner vie à ce défilé de figures pathétiques et nous cuisiner le cœur et la rate jusqu’au bord des larmes. Avec le regard complice de Titoune du Cirque Trottola, soyez assurés que le Shiko Hito show sera un moment aussi émouvant qu’extravagant, aussi hilarant que provocant ! Avec Zoé Cappon et Julien Chaix. Œil extérieur : Titoune. Avec l’aide de la Loterie Romande.


© Samuel Gratacap

© La Grande Tombola

© Alice Planes

on Inscripti sur bola.be m o et d n lagra

La Grande Tombola

Space Camping (Belgique)

Vendredi 17 → 20h Départ Ecole Grand’Rue Création 2015 Jauge limitée à 120 spectateurs. Le Space Camping vous embarque pour la nuit entière, prévoyez donc des vêtements ad hoc, votre matériel de bivouac, votre tente ou juste votre duvet, votre lampe de poche et votre pique-nique. Bon voyage ! 7 N’avez-vous jamais rêvé d’être un pionnier de l’espace ? De dormir en apesanteur ? De poser le pied sur une planète inconnue ? Vous voulez voir Dieu ? Vous en avez marre de ta belle-mère ? Vous avez plus de 10 ans ? Vous voulez vivre des sensations fortes ? Il y ceux qui partent s’isoler dans le désert pour se préparer à la vie sur une autre planète, ceux qui claquent des milliards pour passer quelques jours dans le cosmos, ceux qui ont déjà pris leur ticket pour Mars. Alors la question est devenue plus actuelle que jamais : et si demain on partait tous en vacances dans l’espace ? L’authentique Capt’n Axiss et tout son équipage qualifié sont prêts à vous accueillir dans leur spationef pour vivre la plus extraordinaire des aventures aérospatiales nocturnes. Dites adieu à la Terre et rejoignez-nous dans le Space Camping. Attention, seulement 120 campeurs pourront rejoindre le Space Camping ! Pour le grand départ, rendez-vous Ecole Grand’Rue mais pour être sûr de faire partie du voyage, inscrivez-vous sans plus tarder !

Championnat du Monde de ricochets fluorescents

La Grande Tombola (Belgique) Dimanche 19 → 13h-17h Parc Wagner Entresort pour toute la famille Création 2015 Durée : 15 min.

(Belgique)

Samedi 18 → Qualifications : 16h-17h30 & 18h30-20h ; Finale : 23h Jardin du MISE Spectacle sportif et participatif 13 Le ricochet fluorescent est un geste magique qui transgresse les lois de la pesanteur en créant une déferlante d’ondes où l’on compte les figures de style. Le saviez-vous, 97,863 % de 7-15 ans ont déjà pratiqué ce sport. Et vous ? Amateurs ou professionnels, aspirants ou conquérants, tout le monde peut participer ! Pour cela, c’est simple, inscrivez-vous aux qualifications et venez démontrer vos talents de lanceur sur les bords du canal. Attention, seulement les 80 premiers postulants seront inscrits aux qualifs ! Mais pas d’inquiétude pour les retardataires ou les effarouchés, ne ratez surtout pas le spectacle, venez admirer la gestuelle unique et les corps en suspension de vos plus grands champions. Avec : Chloé Blondeau, Charlotte Ducousso, Nina Gazaniol, Emilien Leroy, Alice Planes, Jeremy Philippeau, Samuel Trenquier

22

Et si pour une fois perdre était votre coup de bol ? Toute personne qui a déjà tenté sa chance dans une tombola a connu cette fabuleuse excitation au lancement de la roulette. On retient son souffle. Parfois on ferme même les yeux. La roue accélère et les fantasmes fusent. Comment obtenir le Graal, le panier garni de nos rêves. Mais cette fois, pas de bol, la roue va dérailler et le rêve risque de virer au cauchemar. La Grande Tombola est une plateforme de création en espace public sur le thème de la lumière. En tissant les pratiques de ces artistes pluridisciplinaires, chaque projet aborde un nouveau protocole de confection qui regorge d’inventivité. Ils affirment notamment qu’« écrire un spectacle c’est imaginer l’onde ténue de la foule qui crée la fiction de tous les possibles. Dans cet espace-temps, on calcule la disponibilité de l’abandon. Notre vitesse de croyance transporte notre croisière dans ce vent. » C’est donc très naturellement que Scènes de rue s’est tourné vers eux afin de leur proposer d’être comme un fil rouge continu, insensé et foutraque de cette édition ! Attention, leur folle ironie et leur fabuleuse belgitude est très très très sérieuse…

Carnage Productions

Les Demi-frères Grumaux

© CarnageProductions

Vendredi 17 → 16h30 & 20h Samedi 18 → 16h30 & 21h30 Parking des Cordiers Théâtre de rue Durée : 45 min.

2

Les Grumaux sont une vieille famille de cascadeurs et chez les Grumaux, on est Grumaux de père en fils ! La peur ils ne connaissent pas, le talent, ils l’ignorent. Les Demi-frères Grumaux, ce sont 2 artistes... presque complets. Vous les découvrirez dans des cascades à couper le souffle. Un spectacle de haute voltige à mi-chemin entre les Marx Brothers et Mad Max. ~ 17 ~

Carnage Productions est une compagnie regroupant une quinzaine d’imbéciles tous dévoués au ridicule et à l’humour cultivé à force d’observation du monde qui les entoure. En 1991 est créé le spectacle Les Frères Grumaux par Stéphane Grumaux (Carnage Productions) et Denis Grumaux (12 balles dans la peau). En 2004, après 13 ans de bons et loyaux services et plus de 600 représentations, les 2 cascadeurs décident de rentrer définitivement la Citroën DS au garage. En 2011, les Demi-frères Grumaux décident de reprendre flambeau. La DS des parents ne démarre plus, tant mieux car les demi–frères décident d’investir dans un nouveau véhicule équipé d’un puissant moteur 1L9 TDI !!! Avec Jérôme Jolicart et Fabrice Poulain. Mise en rue : Stéphane Filloque. Production : CARNAGE Productions.


© Pierre Etienne Vilbert

Saturday Kid Fever ! du Disco pour les Marmots !

Vladimir Spoutnik

Con comme la lune !  La Schnackastub Vendredi 17 → 16h-2h Samedi 18 → 12h-2h Collège Kennedy

18

Alsace détournée et sans complexe, voici les maîtres mots de ce nouvel espace café-bar incontournable du festival, qui sera cette année créé et animé par Pétasse d’Alsace. Il se voudra convivial, bien entendu, entre traditions & récréations : Bibala, Wurst  & Rock’n Roll ! En bref, Pétasse d’Alsace est un art de vivre, une manière d’être et de paraître. C’est un autre regard sur le mode de vie des Alsaciennes, entre tradition et contemporanéité.

Pétasse d’Alsace proposera sa Kermesse Dimanche 19 → 13h-17h Parc Wagner

Vendredi 17 → 23h Disc-Jockey moustacho-théâtralisé Collège Kennedy

18

Vladimir Spoutnik 50% Disc-Jockey, 50% Crooner, 50% Comédien, 100% Moustachu. Venu tout droit des steppes d’Asie septentrionale, sa destinée étant étroitement liée aux 1ers grands héros du cosmos -l’intrépide petite chienne Laïka et le valeureux Yuri Gagarin- Vladimir Spoutnik est un dieu des temps modernes : le disc-jockey le plus con comme la lune de la terre ! Le personnage, vieux garçon un peu crooner, qui se serait trompé d’endroit et d’époque, intrigue. Con comme la Lune est une expérience qui se vit, qui s’écoute, se regarde et se danse… Avec Vladimir Spoutnik. Avec le soutien de la Halle Verrière de Meisenthal (57) et de ZAZI Wasselonne (67).

Avec Vladimir Spoutnik, l’homme-grenouille du dancefloor ! Samedi 18 → 17h Collège Kennedy

18

Comme une envie de danser et se trémousser par une belle après-midi d’été ? Ramenez les mioches, la marmaille et les minots pour le disc’o kid ! Mais attention : pour venir danser, mieux vaudra être déguisé. Le thème de la journée ? La Vie Aquatique de Wes Anderson. Vladimir Spoutnik rend hommage à Steeve Zissou, au Commandant Cousteau, à Bob l’Eponge et au Monde de Némo (le Capitaine et le poisson). Toi aussi ramène tes palmes, ton masque, ton tuba, ton short de bain, ton bonnet rouge, ton scaphandre ou ta tenue de plongée ! Ca va faire des bulles !

Silent Party Samedi 18 → 23h Collège Kennedy

22

Qui n’a jamais voulu lancer des bretzels sur la flèche de la cathédrale de Strasbourg ? Ou pêcher des frites plutôt que des carpes ? Des stands de jeux en l’honneur de notre belle région version Pétasse d’Alsace, une occasion pour les petits et les grands d’assouvir leurs désirs alsaciens ! www.petassedalsace.com

18

Nous retrouverons les casques de la Silent party pour de nouvelles chorégraphies, moments de rire et de fête sur le dancefloor.

~ 18 ~


Un dimanche au Parc wagner

22

Par Vladimir Spoutnik, prof de GymTonic Intergalactique ! Dimanche 19 → 11h

Pique-nique artistique Inauguration du Parc Wagner Dimanche 19 → à partir de 11h Comme un rituel, le festival a l’habitude de vivre en douceur, le dimanche, un temps pour se dire au revoir. Scènes de rue continue son exploration du territoire mulhousien. Cette année, nous investirons le Parc Wagner avec un cocktail détonant composé d’un peu de Grande Tombola, d’une pincée de kermesse par l’association Pétasse d’Alsace, de beaucoup de Vladimir Spoutnik, et d’un zeste de Mr Kropps, le tout clôturé par les Têtes d’Affiche.

Les Têtes d’Affiche

Le parc Wagner, un nouveau lieu de convivialité au cœur d’un éco-quartier Au cœur du quartier Wolf-Wagner, le parc Wagner s’articule autour de deux concepts : la mosaïque des cultures et le bien vivre ensemble. Réalisé dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine de Mulhouse, ce lieu de vie intergénérationnel est un espace de convivialité pour l’ensemble du quartier, symbole d’une citéjardin durable.   L’inauguration du parc sera l’occasion du lancement du jardin partagé situé à proximité du parc Wagner : Laurence Mellinger, artiste plasticienne, réalisera une œuvre collective avec un groupe intergénérationnel d’habitants, et la complicité du CSC Wagner : un mandala végétal géant.

l'Apérobic de vladimir

Cirque S’lex’n Sueur Dimanche 19 → 16h Spectacle clownesque Durée : 50 min. Ils sont trois, ils sont beaux et ils sont célibataires, Les Têtes d’Affiche ont concocté un joli mélange... à trois temps. Un trio clownesque sans nez rouge ni maquillage qui s’amusent de l’univers du cirque traditionnel, de son goût pour la démonstration de force, pour l’exploit surhumain... Ce spectacle sent bon l’essence et la transpiration. Un monde d’Homme comme vous ne l’avez jamais vu. Ces trois-là se réclament d’une grande famille de forains, surenchérissant de virilité et d’élégance. C’était sans compter sur une distribution peu scrupuleuse et sur une certaine dégénérescence de la fameuse lignée... Le trio devient alors virtuose de la catastrophe ! La compagnie Les Têtes d’Affiche est issue de la rencontre de trois jeunes artistes pluri-disciplinaires à l’école de clown Le Samovar. Si les techniques de cirque et de musique sont des prouesses ponctuant chacun de leurs spectacles, la base de la création se situe avant tout dans les situations et les personnages burlesques, dans la plus pure tradition du Samovar. Avec Guillaume Thiery, Yvan Mesieres, Guillaume Lung Tung.

Véronique et Davina n’ont plus de secrets pour lui, il a côtoyé Jane Fonda qui lui a enseigné l’Art de l’Aérobic à Los Angeles dans les 80’ : Vladimir Spoutnik arrive spécialement de Miami à Mulhouse Beach pour toi ce matin. Laisse-toi tenter par ce cours de fitness hors du commun, enfile ton justaucorps et n’oublie pas ton tapis de sol ! Et pour finir la séance, parce que c’est l’heure de l’apéro et que tu l’as bien mérité, entonnons en cœur cet hymne 80’s des Charlots : « Et 1 ! je retire le bouchon, et 2 ! je verse la boisson, et 3 ! je mets un p’tit glaçon et 4 ! je me rince le siphon ! C’est l’Apérobic ! à elle la Gym, à moi l’tonic !»

The Vladimir Spoutnik’s Black Kat Kabarett Dimanche 19 → 13h Chansons réalistes - Cabaret guinguette slave musette étape de travail Vladimir Spoutnik n’est pas seulement un Disc-Jockey, c’est aussi un chanteur, un crooner moderne des temps anciens. Accompagné par les téméraires Evgeni et Sergueï Tupolev aux percussions, mandoline et accordéon, il ira à la rencontre d’un répertoire des années 1900 à 1930, qu’on pouvait entendre autrefois dans les faubourgs parisiens, les guinguettes du bord de Seine ou le célèbre Cabaret du Chat Noir d’Aristide Bruant… et, dit-on, dans des galaxies lointaines…

In bed with vladimir Dimanche 19 → 15h Siestes musicales Vladimir Spoutnik vous propose de venir coincer la bulle, de fermer les yeux et lézarder en prenant un bain de soleil ou à l’ombre d’un bel arbre, tout en vous massant les oreilles avec sa playlist pop et caressante. A disposition également, quelques surprises sonores, à écouter directement dans son casque, ainsi qu’un peu de lecture, vous sont proposées. Le plus dur sera de vous réveiller ! Créé en 2012, lors du festival Demandez nous la Lune à la Halle Verrière Meisenthal, Con comme la Lune, est pensée initialement pour un soir, pour les copains et pour le plaisir… Mais à la demande collégiale et pour le bonheur de tous, Franck Schuster crée la Cie Vladimir Spoutnik. Et voilà le Spoutnik sur orbite… Pour Scènes de rue, il nous propose toutes les facettes de son talent, Disc-Jockey, comédien, chanteur, ami des petits le samedi… Et le dimanche, tel une hydre à trois têtes, Vladimir se transformera à la fois en « Véronique et Davina », en chanteur de bal musette ou en thérapeute musical !

~ 19 ~


Le festival pratique… Point info et accueil du public Vendredi 17 – de 14h à 20h Samedi 18 – de 11h à 20h Deux points d’informations sont à votre service, Place de la Réunion et Collège Kennedy. Vous y trouverez le programme du festival et pourrez y poser toutes vos questions. De plus, sur les sites de chaque spectacle, notre équipe Accueil Public est présente pour vous accueillir et vous placer afin que vous puissiez profiter au mieux des spectacles. Tous les spectacles présentés sont gratuits mais à géométrie variable. Petits ou grands, intimes ou spectaculaires, fixes ou en déambulation, l’accueil du public est adapté en fonction. Pour le confort de tous, merci de vous conformer aux recommandations spécifiques.

Jauge limitée Ainsi, certains spectacles sont à jauge limitée ; cela s’explique soit par un espace réduit soit simplement parce que le spectacle a été conçu pour un nombre limité de spectateurs. Quand c’est le cas, la mention de Jauge limitée est indiquée, elle peut être simple ou à billetterie. Pour ces spectacles, il est demandé de venir sur place 30 min. avant le début de la représentation. Aucune réservation.

Signature verte Toujours fidèle à son positionnement, le festival continue à mettre en œuvre des actions éco-citoyennes qui amènent à la réflexion et surtout à penser notre rapport au monde et aux autres… Après trois années d’engagement, le festival est soucieux de développer sa signature verte et agit naturellement pour limiter son impact sur l’environnement par : la limitation des déchets (utilisation de papier recyclé, de vaisselle dure et de gobelets réutilisables au catering et au bar, limitation des bouteilles plastiques et valorisation de l’eau de Mulhouse), le recours aux circuits courts et aux produits issus de l’agriculture biologique, le tri des déchets (y compris compostage), la promotion des transports en commun (covoiturage, partenariat avec Vélocité et Soléa).

Vous aussi, laissez votre signature verte… Pour vos déplacements, pensez aux transports doux grâce à nos partenaires !

Soléa Pour les lignes régulières : solea.info Pour le covoiturage : covoiturage.solea.info

Vélocité s’associe au festival en proposant un abonnement courte durée gratuit du 16 au 19 juillet ! Tous les sites du festival sont situés à proximité d’une station de vélocité. Plus d’infos sur velocité.fr

Accueil et accompagnement des personnes à mobilité réduite Le festival met tout en œuvre pour que les personnes à mobilité réduite puissent participer au festival.

Pour plus d’informations : Service Développement culturel Tél. 03 69 77 77 50 scenesderue.mulhouse.fr Licence n°3-1020057 • Visuel : judykaufmann.com Conception : • Plan : Adeline Abegg Impression : AZ Imprimerie Imprimé sur papier recyclé Ne pas jeter sur la voie publique

Pour suivre toute l’actualité et le programme du Festival, flashez ce code !

Programme Scène de Rue 2015  

Programme du festival Scènes de Rue, festival des arts de la rue, à Mulhouse du 16 au 19 juillet 2015

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you