Issuu on Google+

SORTIR DE LA VILLE PAR L’ENTRE-VILLE Promenade au gré des paysages de l’ancien No man’s land... Marion Guichard

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P / 10


SORTIR DE LA VILLE PAR L’ENTRE-VILLE

Promenade au gré des paysages de l’ancien No man’s land...

1 DÉCOUVRIR BERLIN

VERS LES CHAMPS ! SÉQUENCE 8 : Basculement dans les champs

ANCIENNE FRONTIÈRE 155 kilomètres

2 SÉQUENCE 7 : Le couloir boisé

1

TERRITOIRE BERLINOIS 892 km2 soit 8 fois Paris 56% du territoire non bâti

1 2 Village de caravanes «Lohmühle», projet d’habitat initié en 1991

2

Mauerpark, quartier de Prenzlauerberg

1

RING SITE D’ÉTUDE 60 hectares

Prinzessinen Garten, Jardin communautaire temporaire, quartier de Kreuzberg

Berlin Ouest

Berlin Est

Enclave RFA

Mémorial du Mur de la Bernauerstrasse

Capitale de la RDA

SÉQUENCE 6 : La lande aux barres

40 km

2 L’EMPREINTE DU MUR SÉQUENCE 8 SÉQUENCE 7

ACCROCHE À LA CAMPAGNE

Basculement

Village de Blankenfelde

Le couloir boisé (7,1 hectares)

SÉQUENCE 5 : La lande industrielle

SÉQUENCE 6 La lande aux barres (7,1 hectares)

SÉQUENCE 5 Le coude industriel (4 hectares)

SÉQUENCE 3 Entre le cimetière et la gare boisée

SÉQUENCE 4 La longue lande (15 hectares)

SÉQUENCE 2

SÉQUENCE 4 : La longue lande

La poche de la Panke (0,8 hectares)

SÉQUENCE 1 La friche du triangle humide (4,7 hectares)

2012 SÉQUENCE 3 : Entre le cimetière et la gare boisée

ACCROCHE À LA VILLE Mauerpark (Quartier de Prenzlauerberg)

1961-1989

SÉQUENCE 2 : La poche de la Panke

SÉQUENCE 1 : La friche du Triangle humide

Éclairage Zone de sécurité

Mur extérieur

Paroi béton (3,60 m de hauteur)

Marion Guichard

Chemin de patrouille

Tour de surveillance

No man’s land

Grille

LARGEUR VARIABLE (largeur idéale plus ou moins 100 mètres)

Mur intérieur

DE LA VILLE...

Paroi béton

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 1 / 10


3 RAPPORT À LA VILLE ET SON TERRITOIRE PLATEAU DU BARNIM

Innenstadtring Coeur de ville

Quartiers périphériques Lisière urbaine

densité unrbaine élevée

Espaces peu ou pas urbanisé

Ceinture de parcs

(42% du territoire berlinois)

Corridors écologiques

40 km

40 km

DE LA VALLÉE AU PLATEAU

40 km

DE LA VILLE DENSE À L’ABSENCE DE VILLE

Lieu de rencontre entre deux entités paysagères

En suivant le couloir du Mur, peu à peu quitter la ville de B e r è i t Fron

DU PARC URBAIN AU PARC NATUREL

Le couloir du Mur comme nouveau corridor écologique

IM

Mauerweg

P R E S SI O

(ou «Chemin du Mur»)

D E DE NS

FOR TE

erlin

N

PLATEAU DU BARNIM

Espaces cultivés it p r k Lü b a

r

Prairies/Pâtures

s

ze ei

AU

Esp aces p u

Bo

t

IT É

AT E

ar ksp k

PL

Marais, prairies humides

ol

s d u M a r k is

ie r tel

n e b gra d r o

is c h e s V

es V

TISSU PAVILLONAIRE

ic bl

an

ch

SOL PERTURBÉ

Tendance CALCAIRE

Territoire du parc naturel

faible densité urbaine

Fr

VALLÉE DE LA SPREE

COULOIR VERT DU MUR

n

e b a r

g

rd o N

N

GRAND ENSEMBLE

PARC NATUREL DE BARNIM

i e l s o vié

ue

ZONES INDISTRIELLES

or

tiq

L VA

Mém

(Immeubles r+15)

CORRIDOR DU MUR Corridor de la Panke

(Immeubles r+5)

E

ÎLOTS ÉCLATÉS

er p ark

nkow

ke Pan

A tendance ACIDE

rg

ke n Pa

Pa

SOL PERTURBÉ

Rues transversales peu passantes Rues transversales passantes Station de S-Bahn

(Immeubles r+5)

Parcs Réseau hydrographique (eau affleurante au sein de quartiers)

Cimetières

VALLÉE DE LA SPREE

Jardins ouvriers

300 900

300m

ÎLOTS FERMÉS

300

(Immeubles r+5)

300 900

300m

300

300 900

300m

300

300 900

300m

UE

R PA RK

300

MA

PETITS JARDINS

Voies de S-Bahn

300

300 900

300m

1. AFFIRMER LA ZONE DE TRANSITION VALLÉE/PLATEAU 2. DONNER À VOIR LES INDICES DE L’EAU

Marion Guichard

300

300 900

300m

2. RACCROCHER LA VILLE AU VILLAGE 2. L’ENTRE-VILLE COMME ARTICULATION ENTRE LES QUARTIERS ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

1. CONSERVER À L’EMPREINTE SES QUALITÉS DE CORRIDOR ÉCOLOGIQUE 2. AFFIRMER LES RELATIONS AUX PARCS EXISTANTS P 2/ 10


4 REDONNER À LIRE LA VILLE PAR L

Zone de moyenne activité Zone d’activité naissante

Zone de forte activité

Principaux espaces publics de la ville

1

SORTIR DE LA VILLE PAR L’ENTRE-VILLE

40 km

DES QUARTIERS PÉRIPHÉRIQUES EN DÉVELOPPEMENT La dynamique urbaine comme moteur du projet

Mauerweg

Se promener

Promener le chien

Allure = 15 km/h Distance totale = 155 km durée = 10 heures Distance locale = 9 km durée = 35 mn

Faire du poney Faire de la course à pied

Chemin du flaneur

Faire de la marche rapide Faire du vélo en famille

Allure = 4 km/h Distance = 8,5 km durée = 2h30

STATION DE S-BAHN Flux de personnes ponctuels et localisés

N

Aller / Rentrer du travail

300

300 900

300m

CRÉATION D’UNE PROMENADE PIÉTONNE Promener le chien en famille Chiner

Faire du vélo

Aller voir les animaux Zoner

Boire une bière dehors entre amis Promener le chien 300 900

N

300m

Rentrer du travail

Boire un café

Aller voir les animaux

Se promener

Jouer

Se promener en famille

Faire de la course à pied

Promener le chien

P R OM

Faire de la marche rapide

... E D E NA

Parach

Réflec Lumiè

Equip scien

Emet

L’app Les indices

300m

1. REDONNER À PARCOURIR LE LINÉAIRE DE L’EMPREINTE 2. AFFIRMER LOCALEMENT SON CARACTÈRE D’ESPACE PUBLIC Marion Guichard

Café

COMPOSER AVEC LA MOSAÏQUE VÉGÉTALE SPONTANNÉE Flore spontanée arbustive Marais

Pelouse

Roselière

MILIEU OUVERT

Reste du chemin Chemin «de chèvre» de patrouille 70 cm 2,5 m

CHEMINS

Aperçu des cheminements existants...

Apporté par le site

Boire une bière dehors entre amis 300 900

L’échos

Lande aux bouleaux Cerisiers japonais

SEMI-OUVERT

F

Boisements de feu

SEMI-OUVERT

MILIEU FERMÉ

PARCOURIR L’EMPREINTE 3m

Jouer

Ball

Envello

Faire du vélo en famille

300

Luft

S’EXTIRPER DU CENTRE VILLE...

Sable Bitume

1

Chemin de patrouille des soldats Est-Allemands 2,5/3 mètres

Apporté par la ville

300

BOÎTE À OUTILS

Jouer

Faire les courses

De l’existant, tirer les bases du projet... SIGNALÉTIQUE ET MOBILIER PAYSAGES

Bavarder dans la rue

Petits pavés 5*10cm

Dalles 50*50 cm

Mauerweg

Ancien chemin de patrouille

Grosses dalles 50cm*1m

Les trottoirs berlinois

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 3 / 10


L’ENTRE-VILLE 3

«RE-SOUDER» LA VILLE AUTOUR DU VIDE DE L’ENTRE-VILLE

P

ne

c a g ri c

ol

ar

Ca m p

ag

C afé -

2

L’EMPREINTE PORTE D’ENTRÉE POUR LA NATURE JUSQU’AU COEUR DE LA VILLE

ben

du

N ordg

e

ra

l a g ar

Pa r c

L a fer m

t u rel de

na

Jardin

e 300

b li c d u

Tr i a n g l e

N

Pu

N 300 900

300

300m

L’EMPREINTE CORRIDOR ÉCOLOGIQUE

300 900

300m

ESPACES PUBLICS ET PROMENADES TRANSVERSALES

... ET PARTIR EN PROMENADE JUSQU’AUX PORTES DE LA VILLE

lon gonflé à l’hélium

Ville dense

oppe

1

Graines du vent

hute

2

Lisière urbaine

3

AU FIL DE LA PROMENADE, SEMER L’HISTOIRE...

Disparition

1

Numéro

pement ntifique

Panneau béton base 360*120*20 cm

tteur

Carte de localisation

2

Plaque de bronze

pel

Béton lisse

40 cm

Béton imprimé Banquette 60*360 cm

cteur/ ère nocturne

Banquette

Béton scié Salon

Salon 2 modules de 60*360 cm

1. Guider pas à pas : Les jalons

2. Ponctuer la sortie de la ville : Les seuils le mouton comme outils de gestion des paysages ou quand la campagne s’invite jusqu’au coeur de la ville...

Principes de gestion

Forêt de saules

uillus

Forêt de pins

Pâture permanente (A la belle saison)

Flore spontannée arbustive

Marais

Pâture temporaire

Pelouse

(Suivant calendrier de rotation)

Supression des jeunes ligneux

Mouvement de la transhumance (Aller/Retour durant l’été) u v e ll e

E

Zones de pâture permanentes Bergeries-relais

pla

nte

No

(Tous les 500m soit toutes les 10 minutes)

Fauche (1fois/an)

Taille

Troupeaux permanents

(1 fois/an)

Troupeau + berger

(4 à 6 moutons par hectare)

Nettoyage du sous bois

Observer les dynamiques de la végétation de reconquête Parler de l’histoire par la végétation...

(1fois tous les deux ans)

éclaisrcissement du boisement (1 fois tous les 5 ans)

SEMI-OUVERT

SEMI-OUVERT

MILIEU OUVERT

Ne rien faire Boîte à Plantes

Photo historique

(1000m2)

(au temps du Mur)

Fenêtres vers l’intérieur

1,50 m

Sol naturel

DÉCOUVRIR LA VILLE

adjuvant

Se promener Faire du vélo

Faire du vélo en famille

Faire de la course à pieds

Faire de la marche rapide

2

Chemin du flâneur

Vers les parcs

Vers l’eau

Se promener en famille

Extraction d’une couche de 10 cm de sol existant Au fil du chemin, incorporer la ville Seuils et occurences, le béton, nouvel outils de dialogue

Pavés 15*20 cm

Brique

Béton rose

Béton matricé

Marion Guichard

Béton désactivé

Béton brossé

Béton teinté

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

Promenades transversales

P 4 / 10


5 PARTIR EN PROMENADE JUSQU’AUX PORTES DE LA VILLE Pas à pas, le fil du chemin au gré des paysages... SIGNALÉTIQUE ET MOBILIER Banquette Salon Indices Échos Appel Seuils Jalons Boussoles Belvédères

PAYSAGES Paysages fermés Paysages semi-ouverts Paysages ouverts Pâtures permanentes Boîtes à plantes

CHEMINS Lien à l’eau Lien aux parcs Grünzüge Chemins secondaires Chemin du flâneur Mauerweg Voie ferrée

ÉCHELLE : 1/8000e 80m 160m

Marion Guichard

400m

N

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 5 / 10


Dalles berlinoise

8

RAPPORT À LA VILLE EN ÉPAISSEUR Gestion des limites avec l’espace privé

AU MILIEU DES CHAMPS, RÉPONDRE À L’APPEL DU VILLAGE

Un jardins pour les immeubles Espace semi-privé (10 à 15 mètres de large)

Sol naturel

7

S’ENFONCER DANS L’ÉPAISSE FORÊT

1

A L’ARRIÈRE DES IMMEUBLES

Béton rose

6

Chemin d’accès intime au sein d’un cordon boisé (10 à 15 mètres de large)

SE FAIRE TOISER PAR LES HAUTES BARRES

Béton brossé

5

MONTER PAR LA COURSIVE DES INDUSTRIES

Béton désactivé (granulats brique)

2

AU CONTACT DES MAISONS INDIVIDUELLES

Promenade sous les arbres fruitiers, chemin d’accès aux parcelles depuis un verger linéaire Petits pavés

4

LE CHEMIN DES CLAIRIÈRES

Pavés

2 3

1 Marion Guichard

3

AU LONG DES JARDINS OUVRIERS

TRAVERSER LA PANKE VERS LA GARE BOISÉE

Sol naturel stabilisé

L’APPEL DU TRIANGLE

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 6 / 10


5 REDONNER À VIVRE L’ENTRE-VILLE Le jardin public de la réunification

Légende

LÉGENDE PAYSAGE URBAIN

MILIEUX ET LIMITES

Façades urbaines

Prairie

Nouveaux immeubles

Marais

Jardins privés

Végétation expérimentale

Jardins ouvriers

Écran d’arbustes

Voie ferrée

Talu boisé

USAGES/ESPACES À VIVRE

Vue masquée

Talu herbeux Ouverture visuelle

Jeux pour enfants Jardins partagés Place de la réunification Terrasse-belvédère

Fossé humide CHEMINEMENTS Chemins

Sol naturel stabilisé

Mauerweg SIGNALÉTIQUE

Café VESTIGES

ÉCHELLE : 1/1000e

Ballon-sonde

10m 20m Plaques de mur

50m

N

Jalon Seuil 1

Marion Guichard

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 7 / 10


UN ESPACE OUVERT...

QUOTIDIENNEMENT PARCOURUT ET HABITÉ...

1

4

2 1

Seules entrée existant donnant aujourd’hui accès à la friche du Triangle humide, depuis la Brehmestrasse

3

2

Ouverture, respiration, vaste étendue au loin bordée par la façade des hauts immeubles

Jouer Faire des barbecues

Faire du jardinage

3

5

Boire un café dehors entre amis

4

Extraits des nombreux chemins existants

5 Dans un coins quelqu’un est venu déposer deux chaises...

1. HABITER De nouveaux usages dans la friche du Triangle PLACE DE LA RÉUNIFICATION

Boire un café dehors entre amis

Marais

ÉTAPE 1

Poser le café et la station météo

ÉTAT EXISTANT

2. REGARDER Depuis la place de la réunification, redonner à voir la ville... Plaques de béton de même dimensions que les panneaux du Mur

3,60 m

Marion Guichard

PLACE

CAFÉ

Terrasse belvédère

ÉTAPE 2

Création du jardin public de la réunification

BOISEMENT TERRASSE BELVÉDÈRE

Vers le centre de Berlin (Fernsehturm)

1,20 m

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 8/ 10


La Lande industrielle, prendre de la hauteur à mi-parcours...

Nouveau parc du Markisches Viertel

FERME PÉDAGOGIQUE D D

SEUIL C C

Ferme pédagogique et bergerie relais au bord du Nordgraben Végétation spontannée sol calcaire Seuil

SEUIL B

BELVÉDÈRE B

Coupe D-D

68 mètres

échelle 200e

A Station de Wilhelmsruh

SEUIL COURBE DE NIVEAU 49

325 mètres/pente 0,3% Une marche tous les 30 mètres

Heidekrautbahn

A

Chemin du flâneur COURBE DE NIVEAU 48 BÉTON BROSSÉ

COURBE DE NIVEAU 47 150 mètres/pente 0,6% Une marche tous les 15 mètres

COURBE DE NIVEAU 46 185 mètres/pente 0,5% Une marche tous les 20 mètres

COURBE DE NIVEAU 45 SEUIL

Vers le centre de Berlin

Graphique des gradines

Sol à tendance calcaire

Coupe C-C

18 mètres

échelle 200e

Belvédère

Seuil Chemin du flâneur

Mauerweg

Végétation spontannée sol acide

Sol à tendance acide

Coupe B-B

44 mètres

échelle 200e

Sol à tendance acide

Coupe A-A échelle 200e

Marion Guichard

120 mètres ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P 9/ 10


L’Échappée, faire signe à Berlin au loin...

FIN DE LA PROMENADE Gare de Blankenfelde

Centre équestre

LÉGENDE PAYSAGES ET RAPPORT À L’ÉTENDUE

CHEMINS ET CONNECTIONS Chemin du flaneur

Forêt sombre basculement

Mauerweg Champs

Connection au Grünzug n°13

Marais

Voie ferrée Parcs Prairies de fauche

APPEL DU VILLAGE ET FIN DE LA PROMENADE

Empreinte du Mur Prairies pâturées Boisement clair Bordure du village

Petite densité bâtie du village Vers Berlin

Ballon-sonde Vers l’Empreinte Belvédère

LIGNE DE BOULEAUX

HYDROGRAPHIE

EMPREINTE DE L’HISTOIRE

FERNSEHTURM

Café

Fossés

CENTRE DE BERLIN

Gare de Blankenfelde

Étang

ÉCHELLE : 1/4000e 40m 80m

200m

Silhouettes du Markisches Viertel Freizeitpark Lübars

N

Depuis le haut du Belvédère, saluer la ville au loin

Marion Guichard

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA NATURE ET DU PAYSAGE

P10/ 10


TFE (projet)