Page 1

Business plan RH

Neoma Business School – Ressources Humaines et Consulting Groupe 1 Julien Camacho - Clara Ciszynski - Constance d’Hauthuille - Aurélien Hunault - Sophie Poey-Noguez - Marie Sanchez


Sommaire Présentation de l’entreprise • • • • • • • •

La création de Caramel’Ouest Les produits Les valeurs Les boutiques L’usine Le siège social L’équipe Caramel’Ouest Les stratégies de Caramel’Ouest

Les processus et politiques RH

1

Conclusion

10

Annexes

11

5

Le processus RH o Objectif RH o Déploiement du processus RH

Les politiques RH o Politique de recrutement o Politique d’intégration alliée à la politique de formation o Politique suivi du vendeur o Politique visant à motiver les vendeurs


Présentation de l’entreprise La création de Caramel’Ouest En 2015, deux passionnés de cuisine décident de s’associer afin de réaliser leur nouveau projet. D’origine bretonne, les saveurs de leur région ont bercé leur enfance. Ils ont pour projet de moderniser l’image de certains produits bretons. Ils ont donc créé une marque française : Caramel’Ouest; qui commercialise les délicieux caramels bretons.

Les produits De manière générale, les produits bretons sont très réputés. Cependant, ils sont aujourd’hui perçus comme étant des produits traditionnels. Le challenge de l’entreprise Caramel’Ouest est de redonner une nouvelle image aux caramels bretons. Pour cela, les fondateurs imaginent des recettes innovantes de caramel. Il existe différents goûts (fourrés au chocolat, à la nougatine, à la praline…). Les produits ont été modernisés, avec des packagings colorés et fun pour rompre avec l’image désuète des caramels bretons. Une édition limitée a même été réalisée avec un artiste en vogue ces dernières années (cf photo ci-dessous). Enfin, les caramels sont vendus en boutique par format de 8, 12 ou 32 pièces et également à l’unité.

Présentation de l’entreprise

1


Les valeurs de Caramel’Ouest Passionné : Nous tenons à partager notre passion culinaire à nos équipes et à nos clients

Les boutiques A ses débuts, la société Caramel’Ouest a commercialisé ses produits au sein de sa boutique située à Quiberon. Suite au succès rencontré, Caramel’Ouest a ouvert de nouvelles boutiques : une à Rennes (en 2016) puis une à Saint-Malo (2017). De plus, l’entreprise a souhaité installer un pop-up store aux Galeries Lafayette de Paris afin d’augmenter sa visibilité. Cette opération s’est déroulée durant deux semaines en 2017.

Authenticité : Nos produits sont issus d’un savoir-faire breton

Créativité : Nous proposons des produits originaux au sein de nos boutiques

Convivialité et cohésion : Une ambiance conviviale règne au sein de notre équipe soudée.

L’usine Les biscuits sont fabriqués au sein de l’usine de Caramel’Ouest basée à Quiberon. Puis, ils sont distribués dans les différentes boutiques via une société extérieure qui s’occupe des livraisons.

Le siège social Le siège se situe également à Quiberon. Il était important pour les dirigeants d’être proche de leurs boutiques et de leur usine. Les fonctions supports de l’entreprise sont réunies au siège afin de faciliter l’organisation.

Présentation de l’entreprise

2


Présentation de l’entreprise

L’équipe Caramel’Ouest Actuellement, l’entreprise compte 27 collaborateurs. Ces derniers sont répartis dans les différentes équipes : « équipe STAFF », « équipe Boutique », et « équipe Usine »

Présentation de l’entreprise

3


Les stratégies de Caramel’Ouest Analyse du marché De nos jours, le marché des confiseries bretonnes est très concurrentiel. Le fait d’avoir de bons produits et des packagings attrayants ne suffit pas. Il faut développer d’autres stratégies pour se différencier des concurrents. Définition des stratégies de Caramel’Ouest L’entreprise souhaite se concentrer sur sa stratégie à court terme. Néanmoins, l’entreprise a déjà en tête les stratégies à moyen et long terme. Ces dernières sont évoquées en annexe.

Stratégie 1 – Acquérir de nouvelles parts de marché L’entreprise souhaite ouvrir de nouvelles boutiques afin d’assurer son expansion. Cette stratégie a été établie suite au succès du pop-up store mis en place aux Galeries Lafayette à Paris en 2017. Caramel’Ouest souhaite donc conquérir la France. Pour cela, elle prévoit d’ouvrir cinq nouvelles boutiques au cours des cinq prochaines années. 2018 2019 2020 2021 2022

Stratégie 2 - Se différencier de ses concurrents Dans l’objectif de se différencier de ses concurrents, Caramel’Ouest veut proposer à ses clients un service de qualité. D’après Caramel’Ouest, seuls les vendeurs ; qui sont en contact direct avec la clientèle, sont à même de leur offrir ce service. A partir de ce principe, Caramel’Ouest considère que ses vendeurs représentent une véritable source de valeur (notion cœur/périphérie). En effet, ces derniers jouent un rôle essentiel puisqu’ils permettent de véhiculer l’image et les valeurs de la marque. De ce fait, Caramel’Ouest a pour objectif de créer une relation forte entre ses vendeurs et les produits. Ainsi, le vendeur sera impliqué, il aura une parfaitement connaissance des produits et pourra conseiller au mieux les clients. Pour cela, il faudra également développer un véritable sentiment d’appartenance chez nos vendeurs. Déterminer précisément les missions du vendeur en boutique : Afin de comprendre réellement l’importance du vendeur, le manager de proximité a filmé un vendeur au sein de la boutique de Quiberon (avec son autorisation). Il a appliqué la méthode de Y.Clot utilisée pour étudier la routine du travail des conducteurs de TGV. Ainsi, le manager de proximité (responsable boutique) a défini les missions principales des vendeurs chez Caramel’Ouest. ● ●

ouverture d’une boutique à Lille (secteur Nord Est) ouverture d’une boutique à Strasbourg (secteur Nord Est) ouverture d’une boutique à Nantes (secteur Nord-Ouest) ouverture d’une boutique à Bordeaux (secteur Sud) ouverture d’une boutique à Marseille (secteur Sud)

● ●

Représenter la marque et expliquer l’histoire de celle-ci aux clients Conseiller les clients sur le choix des produits Animer des dégustations en boutique organisées régulièrement Animer les réseaux sociaux de la boutique. Chaque mois, les boutiques les unes après les autres prendront en main l’animation des réseaux sociaux. L’objectif est de faire partager aux consommateurs et leur faire prendre part à la vie de la boutique. Cette mission reste ponctuelle. Le reste de l’opération de communication digitale est assurée par le community manager.

Présentation de l’entreprise

4


Le processus et les politiques RH Avant tout, il faut déterminer le modèle RH choisi par l’entreprise Caramel’Ouest : le modèle valoriel •

Nos objectifs RH o Expansion de l’entreprise o Partager notre savoir-faire aux clients o Donner de l’importance aux vendeurs o Motiver les vendeurs

• Déploiement du processus RH Lorsqu’un nouveau vendeur intègre l’entreprise, il suit ce processus RH o Le recrutement du vendeur o L’intégration et la formation du vendeur chez Caramel’Ouest o Le suivi régulier du vendeur o L’implication du vendeur au sein de l’entreprise

Processus RH

5


Politique de recrutement « Job Analysis » - Qualification du besoin d’un point de vue quantitatif : Notre objectif est d’ouvrir cinq nouvelles boutiques. Etant donné que chaque boutique est animée par deux vendeurs, nous devons recruter 10 nouveaux vendeurs au cours des cinq prochaines années, soit deux par an.

- Qualification du besoin d’un point de vue qualitatif : Parmi la typologie de recrutement évoqué par Bass and Barrett, nous avons choisi le modèle « Compétence ». En effet, nous cherchons certains traits de personnalité ainsi que des compétences spécifiques chez nos vendeurs. ●

Compétences recherchées : ○ Techniques de vente ○ Service et conseil client ○ Gestion en toute autonomie de la caisse ○ Animation de dégustation ○ Communication sur les réseaux sociaux

Qualités (traits de personnalité) ○ Dynamique ○ Bon relationnel et aisance avec la clientèle ○ Grand intérêt pour la confiserie ○ Intérêt pour le monde des start-up et de l’entreprenariat

Expérience : une première expérience commerciale et/ou dans la vente en magasin serait appréciée.

Par ailleurs, nous n’avons pas évoqué de critère par rapport à l’âge. En effet, l’entreprise ne souhaite pas casser l’esprit traditionnel des caramels bretons. Elle souhaite simplement la rendre plus moderne. Pour cela, une diversification au niveau des tranches d’âge ne pose pas de problème.

Recrutement

- Quand recruter ? Nous souhaitons ouvrir une boutique par an. De ce fait, nous allons devoir recruter deux vendeurs chaque année sur cinq ans. Nous avons décidé de lancer la procédure de recrutement trois mois avant l’ouverture prévue de la boutique. - Rédaction et publication d’annonces : Les annonces seront publiées sur différents jobboards (Indeed, LinkedIn) et sur notre site internet dans la rubrique « rejoignez nous ». Caramel’Ouest souhaite également utiliser les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, LinkedIn) afin d’annoncer les emplois à pourvoir. A travers un ton humoristique et fun, l’entreprise souhaite montrer l’esprit de Caramel’Ouest : une entreprise jeune et dynamique. - Processus de recrutement : Le besoin étant déjà qualifié, il suffit de diffuser l’annonce trois mois avant l’ouverture de la boutique. Puis, l’assistant RH réceptionne des candidatures durant les trois semaines qui suivent. Il réalise une première sélection à partir des CV et des lettres de motivation reçus. Ensuite, il réalise une pré qualification téléphonique afin de s’assurer que le candidat est toujours à l’écoute d’opportunité. Ils échangent également sur les précédentes expériences et envies du candidat. Si ce dernier correspond au profil recherché, ils organisent un entretien physique (ou par skype). Un second entretien est organisé avec le responsable boutique avant l’embauche.

Politiques RH

6


Politique d’intégration alliée à une politique de formation

Caramel’Ouest souhaite développer une réelle politique d’intégration afin d’accueillir au mieux ses nouveaux vendeurs. En effet, ces derniers ont de l’importance puisqu’ils sont source de création de valeur pour l’entreprise. L’intégration est une phase primordiale dans la vie du Documents utilisés vendeur chez Caramel’Ouest car elle permet de créer un véritable lien entre l’équipe boutique et les autres membres de l’organisation. De plus, elle permet aux nouveaux collaborateurs de s’imprégner de la culture de l’entreprise. Ainsi, ils pourront facilement la transmettre à la clientèle. L’intégration est réalisée en amont de l’ouverture de la nouvelle boutique.

Première phase d’intégration Les deux nouveaux collaborateurs sont tout d’abord invités au siège social de l’entreprise à Quiberon pendant une journée. L’ensemble de la logistique (logement, transport, restauration) est pris en charge par l’entreprise. Leur séjour au siège sera rythmé par des temps de rencontres, d’observation et de formations. En annexe, vous trouverez le planning de cette première journée d’intégration ainsi que les informations qui leur seront communiquées.

Politiques RH

Deuxième phase d’intégration Après avoir passé une journée au siège, les nouveaux vendeurs auront l’opportunité d’intégrer durant trois jours la boutique Caramel’Ouest de leur choix. Une fois encore, tous les aspects logistiques (transport, logement, restauration) sont pris en charge par l’entreprise. Cette deuxième phase d’intégration leur permet de se familiariser avec leurs futures missions. Il s’agit en quelque sorte d’une formation directement sur le terrain. Durant cette deuxième phase d’intégration, le salarié est considéré comme étant partie prenante de l’entreprise.

Troisième phase d’intégration A l’ouverture de la boutique, le manager est présent et accompagne les nouveaux vendeurs en boutique durant les premières semaines. Ils font également régulièrement des points bilans. Puis, au cours des semaines suivantes, il y a un suivi régulier (un bilan par semaine). Ainsi, le responsable boutique est à l’écoute du nouveau collaborateur.

7


Politique de suivi du vendeur

Toujours dans l’optique d’assurer le partage des valeurs de l’entreprise, cette dernière souhaite que les vendeurs se sentent impliqués dans leurs missions. Pour assurer cela, il semble indispensable qu’un suivi des vendeurs soit mis en place. Nous constatons que ce suivi apparaît dès la troisième phase d’intégration. Pour qu’il y ait un réel suivi du vendeur, il faut que ce dernier soit directement rattaché au siège social par le biais du responsable boutique. Effectivement, chaque vendeur possède un référent. Autrement dit, chaque boutique a un référent. Au fur et à mesure de l’expansion de Caramel’Ouest, l’entreprise va recruter deux nouveaux responsables boutiques. Par ailleurs, des outils internes vont être mis en place pour faciliter cette communication entre le vendeur et son responsable boutique. Il existe, en effet, une plateforme virtuelle qui permet de communiquer instantanément entre les collaborateurs. Cette plateforme relie donc facilement le manager et les vendeurs en boutique. Par ailleurs, le vendeur a une obligation individuelle et collective envers le responsable. ○ Le vendeur doit réaliser certains objectifs de vente : ces derniers sont déterminés par le manager et le vendeur un mois à l’avance. Ces objectifs sont quantitatifs mais pas forcément financiers. Afin d’assurer l’atteinte des objectifs, il y a une surveillance du travail qui est mise en place. En effet, les résultats sont directement enregistrés sur la plateforme informatique Caramel’Ouest. Les deux collaborateurs y ont accès. Ainsi, le vendeur peut suivre son évolution et le manager peut les analyser. Ce suivi d’objectif permet d’accompagner les vendeurs dans la mission commune. ○ Le vendeur doit signaler tout incident auprès de son responsable qu’il s’agisse d’un mécontentement client ou d’un problème de livraison. Le vendeur se réfère directement au responsable boutique. Ce dernier sera en charge de transmettre l’information au bon interlocuteur. Le modèle valoriel ne prévoit pas de nombreuses procédures. La société Caramel’Ouest préfère assurer une communication interne rapide. Par ailleurs, cette communication interne souligne le rôle important des vendeurs. En effet, ils ont pour mission de faire remonter les informations qui se passent sur le terrain. Ainsi, les axes stratégiques de l’entreprise peuvent être améliorés.

Politiques RH

8


Politique visant à motiver le salarié 1) Renforcer le sentiment d’appartenance Le nouveau vendeur a suivi un réel processus d’intégration. Ce dernier avait pour objectif de créer un sentiment d’appartenance chez le nouveau collaborateur. Ce sentiment est très important puisqu’il permet d’assurer la stratégie de l’entreprise qui est de faire partager son savoir-faire. En effet, si un vendeur se sent impliqué dans l’entreprise, il sera fier d’en parler aux clients. Par conséquent, il semble essentiel d’entretenir ce sentiment d’appartenance. Pour cela, l’entreprise organise une fois par trimestre une journée Caramel’Ouest. L’ensemble du personnel se réunit dans une ville en France afin de vivre la journée TeamBuilding. Au-delà de renforcer le sentiment d’appartenance, ces journées Team Building permettent de réunir les salariés et de créer une cohésion d’équipe. Ainsi, la productivité et la confiance notamment entre vendeurs/managers sera augmentée. Ces journées sont programmées lors d’un jour férié. Les employés sont rémunérés et doivent donc être présents. L’ensemble de la logistique est prise en compte par l’entreprise. L’organisation de ces cessions fait partie d’un plan d’amélioration permanent de l’entreprise.

Politiques RH

2) Proposer une rémunération attractive De plus, l’entreprise Caramel’Ouest est consciente de la valeur créée par les vendeurs. Pour cela, elle leur est reconnaissante. Afin de faire valoir cette reconnaissance au-delà de simple parole, Caramel’Ouest met en place une politique de rémunération intéressante. Dans un premier temps, les vendeurs ont une bonne paie. Leur rémunération est fixe afin de leur assurer la stabilité de l’emploi. La diversité des missions du vendeur est prise en compte (au service de la clientèle : conseiller, accompagner les clients dans leurs achats ; soutien du community manager ; ambassadeur de la marque). D’où une rémunération élevée pour un statut de vendeur : 1500 euros net par mois. Nos vendeurs ne sont pas simplement des vendeurs. De plus, une politique de récompense est organisée dans chaque boutique. Cette dernière permet d’augmenter le CA (création de valeur financière de la part des vendeurs). Caramel’Ouest fixe plusieurs objectifs. A chaque atteinte d’objectif, des récompenses sont à la clé.

9


Conclusion Afin de mettre en œuvre ses nouvelles stratégies, l’entreprise Caramel’Ouest a mis en centre de sa politique RH les vendeurs. A travers ce business plan RH, le processus RH est détaillé. Les vendeurs sont recrutés sur certains critères. Puis, ils suivent une intégration sur trois niveaux. Ensuite, ils font l’ouverture de leur boutique. Tout au long de leur carrière chez Caramel’Ouest, ils sont suivis par leur manager de proximité. De plus, des politiques RH sont mises en place afin d’assurer leur bien-être au sein de la société et d’assurer leur motivation. Caramel’Ouest l’a bien compris, sa force de vente est une réelle source de valeur.

Conclusion

10


Annexes

•

Annexes

11


Annexe 1 - Présentation de l’entreprise en détails Organigramme de l’équipe Caramel’Ouest

Détails sur l’équipe STAFF basée au siège • Deux fondateurs : Tous deux diplômés d'école de commerce et passionnés de cuisine, ils se sont associés afin de créer leur propre entreprise après avoir obtenu leur CAP pâtisserie. Ils sont en charge de la création des recettes produites. Toujours à l’écoute des tendances, ils sont très impliqués dans leur métier.


Le chargé de communication digitale : il est en charge de l’animation des réseaux sociaux. Ses qualités rédactionnelles permettent de créer une image de marque jeune, moderne et dynamique. Son principal objectif est de faire accroitre la notoriété du produit et de la marque.

Deux responsables marketing : Ils établissent la stratégie à suivre et s’assurent de sa bonne application. Les responsables marketing doivent au préalable effectuer des études pour analyser les besoins des clients, la concurrence, les cibles et les opportunités d’un produit. Ils mettent au service leur créativité afin de proposer de nouveaux produits et définissent les actions à mener (communication, promotion, distribution, publicité) dans le cadre du lancement du produit. Par ailleurs, ils sont à l’affût des nouvelles tendances (street marketing, éditions limitées avec des artistes, communication moderne et décalée).

Le contrôleur de gestion : Le contrôleur de gestion élabore le budget prévisionnel de l’entreprise. Il a également pour mission de contrôler les résultats obtenus en mettant en place les outils nécessaires tels que des indicateurs ou des tableaux de bord. En cas d'écart entre ses prévisions et les chiffres réalisés par sa société, il propose des solutions adaptées à la direction générale. Son principal objectif est d’améliorer la rentabilité de l'entreprise.

Une responsable des ressources humaine dirige la stratégie de gestion du personnel et est en charge du développement des effectifs au sein de l’entreprise.

L’assistant ressources humaines : Il se concentre sur l'organisation des actions de communications interne, sur les relations avec les partenaires sociaux (délégués du personnel, comité d’entreprise). Il est en coordination directe avec le gestionnaire des ressources humaines et assure la mise en place de l’effectif du personnel dans le cadre de l’internationalisation de l’entreprise. Gestion administrative (recrutement des candidats, GPEC, plan de formation, paie, cotisation, sécurité sociale et mutuelle des salariés). Il accompagne le GRH sur les diverses politiques RH.

Un responsable boutique intervient sur nos 3 boutiques bretonnes. Le responsable de magasin organise, gère et développe l'activité d'un point de vente, dans le respect de la politique commerciale de l'entreprise. Il anime les équipes de vente, encadre le personnel et veille à développer le chiffre d'affaires des magasins. Chaque magasin lui envoie un récapitulatif hebdomadaire détaillé de ses ventes (surveiller le travail au niveau quanti / quali - cf cours : mécanismes de coordination Mintzberg)

L’équipe du siège est régulièrement en contact avec l’ensemble des collaborateurs afin d’assurer une communication interne forte.


Détails sur les boutiques actuelles • Nos équipes en boutique : Chaque boutique se compose de deux vendeurs. Notre équipe boutique représente 27% de notre effectif total, soit 6 employés. •

Nos boutiques : Nos boutiques sont situées au sein du centre-ville dans les villes respectives. Elles ont une superficie d’environ trente mètres carrés. Les boutiques sont séparées en deux espaces distincts : une première façade où nos trois différents formats sont disponibles en libre-service; et un autre espace dédié à la vente à l’unité, où les caramels sont exposés sous une vitre en verre et maniés uniquement par les vendeurs. Les horaires d’ouverture sont les suivants : du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 19h.

Détails l’équipe Usine Douze salariés travaillent au sein de l’usine. Six salariés sont en charge de la production des caramels et quatre sont responsables de l’assemblage des , un des salariés est responsable qualité et l’autre est responsable des achats. Il est également important de noter que les livraisons en boutique sont externalisées. En effet, l’entreprise Caramel Ouest a fait appel à une société extérieure pour cette mission. Bilan de nos ressources ● Matérielles : En 2017, Caramel’Ouest possède trois boutique, une usine et 1 siège sociale. ● Financières : En 2016, le chiffre d’affaires s’élevait à trois millions d’euros soit 1,5 million de caramels vendus. ● Humaines : cf organigramme ci-dessus Nos stratégies à court, moyen, long termes L’envie d’aller vers de nouvelles horizons : L’entreprise a souhaité augmenter sa visibilité au cours de cette année en ouvrant un pop-up store aux Galeries Lafayette de Paris. Ce pop-up store a duré deux semaines et fut animer par notre équipe de vente soutenue par l’équipe STAFF. L’objectif était de tester l’engouement des consommateurs (hors Bretagne) envers nos produits et de recueillir les retours de notre cible, en direct. Ces derniers ont été majoritairement positifs, notamment de la part des parisiens mais également de populations provenant de toute la France entière. Cette expérience a permis à l’entreprise de se projeter : • • •

Stratégie à 5 ans : Développer nos boutiques en France Stratégie à 10 ans : Conquérir la capitale de France en y installant plusieurs boutiques dans les quartiers chics parisiens. Stratégie à 15 ans : Ouverture d’une boutique à l’international sur le marché New Yorkais (ci-dessous quelques explications concernant le marché New Yorkais)


Pourquoi s’implanter à NY ? Ville cosmopolitaine par excellence, potentiel importante car grande variété gastronomique (de nombreuses communautés différentes vivant à NY). -

12 jours pour un container vers NY. facilité d’approvisionnement position géographique facilitant les échanges avec la France taille du marché : 20 millions d’habitant dans la métropole la présence d’amateur de produits innovant biscuit sucrés capable de plaire aux consommateur Américains New-York : +6,5% (35 198 personnes en 2017) (33 043 en 2016) La plus importante communauté d’expatrier français est à NY.

Les modalités pour la création d’une filiale à NY : - Commerciales : Les phases préalables à la création de la filiale sont importante, elles permettent le plus souvent confirmer la pertinence du produit sur le marché américain et son potentiel. La création d’une filiale doit dont être précédée d’une approche préliminaire qui permet un apprentissage à moindre coût du marché américain, d’adapter le produit au marché et de développer sa capacité d’intervention sur ce marché. - Juridiques et fiscales : Le coût des locaux à New-York sont très élevés. Fiscalité élevé à NY (impôt sur les revenus individuels) Nécessité de se faire assister par un avocat (droit des affaires, émigration, un spécialiste comptable et fiscal de l’Etat de NY). Il faut obtenir un visa pour pouvoir toucher de l’argent et embaucher. Entre 5000 et 15 000$. Le visa L-1A permet aux entrepreneurs français d'ouvrir une filiale aux États-Unis. Valable un an, renouvelable. La constitution d'une société aux États-Unis est peu coûteuse et peut se faire rapidement. La simple incorporation ne devrait pas coûter plus de 1 500 dollars et est réalisée en moins d'une heure en ligne. -

Limited Liability Company : Une LLC permet de limiter la responsabilité des associés à la responsabilité de ses associés, aussi appelés "members", dont le nombre n'est pas limité aux apports de ces derniers. Les "members" ne sont pas personnellement tenus responsables des dettes et des obligations de la société. FASEP : pour l’assurance des filiales


Règlementation du travail aux USA Contrairement à la norme des 35h fixée en France, aux États-Unis, il n’y a pas ni durée hebdomadaire, ni de nombre d’heures de travail quotidien. La moyenne nationale pour une semaine de travail est de 40h. Les heures supplémentaires (par rapport au nombre d’heure sur le contrat de travail) sont rémunérées à hauteur de 1,5 x votre salaire de base. ●

Salaire minimum dans l’Etat de NY : $8.75/h : le salaire que vous qui a été négocier sera en brut. Il faut donc déduire les cotisations sociales, mais aussi les impôts qui, aux USA, sont « prélevés à la source »

Si le recrutement est fait sur place et qu’il s’agit donc d’un contrat local, c’est le droit des Etats-Unis, et plus précisément de l’état, qui s’appliquera. Aux Etats-Unis, toutes les clauses et conditions de travail seront définies dans le contrat, avec, pour cadre légal, la législation de l’état (de NewYork) sur le travail. Les contrats écrits, les « Contracts employee » mentionnent quant à eux la durée du contrat, et d’autres termes, comme la rémunération.


Annexe 2 - Politiques RH 1) Détails sur le recrutement Dans l’optique d'expansion, Caramel’Ouest doit bien évidemment procéder au recrutement des vendeurs mais également à celui des responsables boutiques et des ouvriers en usine. Durant ce business plan, nous avons tenu à nous concentrer sur la fonction clé de l’activité : les vendeurs Questions à poser durant l’entretien : - A quel type de clientèle vous adressiez vous ? - Quels étaient vos interlocuteurs ? - Quel chiffre d’affaires réalisiez-vous ? - Comment l’équipe de vente était-elle organisée et encadrée ? - De quelles aides à la vente disposiez vous ?

2) Détails sur la première journée d’intégration a) Planning d’une journée d’intégration : ● Arrivé à Quiberon la vieille ●

Le jour J à 9h30, ils seront attendus au siège social afin de faire un point administratif avec l’assistante ressources humaines. Ils auront également un échange avec la responsable ressources humaines afin d’évoquer les différents aspects de l’organisation. Cet échange est un temps individuel accordé à chacun des deux collaborateurs.

Par la suite, ils se rendront à l’usine de l’entreprise accompagnés de leur responsable boutique (autrement appelé manager de proximité). Cette première étape correspond à la formation produit. Elle permet aux vendeurs de découvrir l’élaboration des caramels bretons au sein de l’usine. Ils pourront rencontrer l’équipe d’usine, déguster les produits et même participer à la fabrication.

De retour au siège social, ils pourront déjeuner avec l’équipe du STAFF au sein de la salle dédiée au repas.

En début d’après-midi, les dirigeants leur présenteront l’histoire et les valeurs de l’entreprise (formation marque : culture d’entreprise). Il était important que ce soit les dirigeants qui prennent en charge cette formation marque puisque nous sommes dans un modèle valoriel. Autrement dit, il n’y a pas de barrière entre les niveaux hiérarchiques.


Puis, chaque membre de l’équipe « staff » viendra à leur rencontre. Ainsi, ils pourront leur présenter leur quotidien, leurs missions et leur point de vue sur la marque. Par ailleurs, lors de la rencontre avec le community manager, ils pourront échanger sur l’utilisation des réseaux sociaux (formation réseaux sociaux).

Enfin, ils se rendront au sein de la boutique de Quiberon toujours accompagnés de leur manager (le responsable boutique). Cette visite boutique leur permettra de découvrir un environnement de travail semblable au leur.

Pour finir leur première journée d’intégration, les nouveaux vendeurs auront un échange individuel avec leur responsable boutique afin d’évoquer ensemble leurs missions. Le manager leur remettra également le livret d’accueil qui contient la charte de l’entreprise et leur offrira le kit du collaborateur. Ce dernier est composé de goodies au logo de l’entreprise (tasse, stylo, tenue de travail : tablier)

b)

Informations communiquées durant la journée d’intégration

- Informations liées à la politique de l’entreprise : règlement intérieur Le règlement intérieur stipule que le tenue de travail (tenue noire + tablier ton caramel) est obligatoire. Cette dernière fait référence à la culture d’entreprise et représente un code d’appartenance. Par ailleurs, un point concernant l’hygiène est évoqué. (le port de gants en plastique pour servir est obligatoire). - Informations liées à l’organisation du temps de travail : Les vendeurs sont employés à temps plein et réalisent donc les 35 heures. Les plannings sont gérés par le manager et le responsable Ressources Humaines. Caramel’Ouest fait confiance à ses employés. L’entreprise propose donc aux vendeurs de gérer leur flexibilité temporelle en accord avec les managers. Il faut simplement que les 35 heures soit respectées. Le manager est donc en charge de la structure, de la surveillance du travail des vendeurs.

3) Détails sur les formations proposées aux nouveaux collaborateurs lors de son arrivé Formation marque (culture d’entreprise) ● Pourquoi mettre en place formation : Caramel’Ouest souhaite que les salariés s'imprègnent de la culture de l’entreprise. Ainsi, ils pourront la re transmettre aux clients ● Contenu de la formation : présentation des valeurs et de l’histoire de l’entreprise ● Organisation de la formation : durant la journée d’intégration au siège avec les dirigeants.


Formation produit ● Pourquoi mettre en place formation : La fabrication des produits n’aura plus aucun secret pour les vendeurs. Ils seront à même de l’expliquer aux clients et de mieux les conseiller dans leur choix d’achat. ● Contenu de la formation : Participation à un poste sur la chaîne de production. Ils rencontreront également le responsable qualité, et le responsable achat et seront informés sur l’acheminement de la livraison ● Organisation de la formation : durant la visite usine le jour d’intégration à Quiberon Formation réseaux sociaux ● Pourquoi mettre en place formation : Ainsi, les vendeurs seront aptes à réaliser leur mission en support du community manager ● Contenu de la formation : Les vendeurs doivent déjà avoir des connaissances des réseaux sociaux (conditions liées au recrutement). Cette formation permet juste de revoir quelques points essentiels et d’avoir la vision d’un professionnel. ● Organisation de la formation : durant la première phase d’intégration, au siège lors de la rencontre avec l’équipe STAFF

4) Détails sur journée team building Les employés ont alors l’opportunité de participer aux activités de leur choix, en fonction de leurs préférences et sensibilités. - Les activités sportives se déroulent en épreuves physiques de plusieurs types : parcours à vélo, randonnée en montagne, sortie en voile, course de relais. Ces activités renforcent les liens de l’équipe en améliorant la solidarité entre les participants. -

Les activités artistiques se déclinent de plusieurs façons : chant, théâtre, musique, peinture, sculpture. Elles permettent aux employés d’évacuer leur stress, tout en développant leurs compétences artistiques.

-

Les activités écologiques sont également de différentes natures : nettoyage de plages, recyclage de produits, collecte de fonds pour un projet humanitaire. Elles renforcent la cohésion en permettant au personnel de s’investir sur un projet solidaire.

5) Le lien important entre le manager et les vendeurs Chaque boutique a un responsable boutique qui est basé au siège - Deux responsables de la zone 1 (Nord-Ouest) : Rennes, Nantes, Quiberon, Saint-Malo - Un responsable de la zone 2 (Nord/ Est) : Lille, Strasbourg - Un responsable de la zone 3 (Sud) : Bordeaux, Marseille


Chaque responsable boutique appelé également manager de proximité est en lien direct avec l’acteur principal de l’activité : le vendeur. Son rôle est : - De structurer le travail des vendeurs (objectifs à déterminer) - De superviser leur travail (analyse des résultats). Le manager suit davantage le mécanisme de coordination appelé standardisation des normes. - Gérer la flexibilité temporel - Gérer la qualité de vie au travail : s’assurer du bien-être du salarié, qu’il se sente bien intégrer dans l’organisation (d’où les politiques d’intégration, de suivi, de communication interne fortes) - Motiver les salariés en leur proposant une récompense financière en plus d’une rémunération

Groupe 1 business plan rh caramel'ouest  

k

Groupe 1 business plan rh caramel'ouest  

k

Advertisement