Issuu on Google+

Printemps 2013 N°50

LE JOURNAL

e 22 anstrdib ués

is sourires d ervices s s dans le matologie d’onco-hé ons ! Continu

Zoom sur Les clowns présents pour la fratrie. Votre question Qu’est-ce que le cancer chez un enfant ?

Journal LRM_50_3.indd 1

DOSSIER Les clowns face aux enfants atteints d’une leucémie. PageS 6-7

26/02/13 21:43


EDITO Alain Fischer

SOMMAIRE actus................................................................................................................................P.3 Les clowns font l’article.......................................................P.4 Zoom sur…..........................................................................................................P.5 DOSSIER.......................................................................................................... P.6-7 votre question.....................................................................................P.8 bille de clown...................................................................................P.9

LA VIE DES COMITéS..................................................................P.10 Depuis ses premiers pas à l’Institut Partenaires de cœur...................................................P.11 Gustave Roussy de Villejuif, en 1991, Le Rire Médecin a acquis une expérience DANS LES COULISSES DE L’ASSOCIATION ..P.12 irremplaçable dans l’accompagnement MA PLUS BELLE HISTOIRE DE CLOWN...........P.13 des enfants atteints de cancer. Alors que les pouvoirs publics s’apprêtent à paroles de…...........................................................................P.14 renouveler le Plan Cancer, il nous a paru opportun de faire converger nos efforts Nous aider autrement......................................P.15 et de mieux mettre en valeur l’ensemble À vos agendaS.................................................................P.16 des actions que nous menons dans les services d’onco-hématologie. Car si notre Directrice mission d’intégrer des clowns dans les Caroline Simonds équipes hospitalières pédiatriques suscite Directeur adjoint une sympathie immédiate, il nous semble Marc Avelot que le travail précis que nous effectuons Administration et finances dans les hôpitaux est finalement assez Stéphanie Bégaud, Stéphanie Caladou méconnu. C’est pourquoi nous avons décidé Conseiller en ressources humaines de nous organiser autour de « campagnes » Jean-Louis Berdat qui permettront de mieux vous faire connaître Comités Gaëlle Rastello, Eléonore Tranchant, les problématiques exactes auxquelles nos Emilie Yvart clowns sont confrontés, nos moyens pour Générosité du grand public répondre aux situations délicates que nous Gaëlle Rastello, Cécile Batreau, rencontrons, et l’appréciation que nous portent Marianne Debiesse les enfants, leurs parents et les soignants. Partenariats Adeline Fougère Pour cette année, notre choix s’est porté sur Communication et Presse la problématique des cancers sous toutes leurs Aïda Salem, Elisa Blanchard formes et ce numéro de votre Journal s’intéresse Institut de Formation du Rire Médecin particulièrement aux leucémies sur lesquelles Luc Molins, Claire Bodelet nous espérons vous apporter toute la lumière Assistante artistique pour vous faire saisir concrètement Claire Bodelet l’importance de notre action. Rédaction Alain Fischer Président du Rire Médecin, Pédiatre, chef du service d’immuno-hématologie de l’hôpital Necker-Enfants Malades

Journal LRM_50_3.indd 2

Marianne Debiesse, Hélène Pavie, Stéphanie Begaud Conception graphique Traffik - José Da Cruz

Crédits photo Jacques Grison / Le Rire Médecin

26/02/13 21:44


actus

Appel à un ami ! Amis des régions d’Orléans et de P.A.C.A ! Nous recherchons activement nos futurs responsables pour ces 2 régions ! En relation avec Eléonore Tranchant, au siège du Rire Médecin, il coordonne les actions menées par son comité au profit de l’association, communique sur ses missions, gère les équipes et les aspects administratifs de chaque manifestation. Le Rire Médecin peut également lui faire confiance pour se mettre en relation avec des partenaires entreprises, nouveaux bénévoles ou organisateurs d’initiatives solidaires. Un vrai touche à tout en somme ! Pour en savoir plus, contactez Gaëlle Rastello au 01 42 72 41 31 ou g.rastello@leriremedecin.asso.fr.

Tours de piste en plus ! Présents depuis 2007 à l’hôpital Clocheville de Tours, les clowns ont depuis investi 4 services où ils ont rencontré une adhésion sans borne de la part des enfants, familles et soignants (pédiatrie générale, oncologie et hématologie, chirurgie orthopédique et traumatologique, chirurgie pédiatrique viscérale et plastique). Devant un tel attachement, les clowns du Rire Médecin ont « relifté » leur planning pour pouvoir offrir également aux enfants du service voisin de « chirurgie tête et cou et neurologie pédiatrique » leur visites pleines de fantaisie.

For me, for me… formidable formation ! 2013 sera placée sous le signe de la transmission de savoir entre clowns et soignants ! Cette année, les formations « Devenir ludo-soignants* » prodiguées par l’Institut de formation du Rire Médecin prennent de l’ampleur. Depuis 5 ans, ces sessions de 2 jours sont proposées aux médecins et soignants, pour leur permettre de développer une approche ludique de l’enfant hospitalisé et de son entourage. Les clowns, forts de leur expérience du jeu à l’hôpital, y donnent des astuces pour apaiser l’angoisse et le déroulement d’un soin, consoler, distraire ou aider à décoder le langage corporel de l’enfant. En effet, en pédiatrie, tout membre du corps médical est un jour confronté à la limite de son savoir et de sa technique. Devant la souffrance d’un enfant douloureux ou malheureux, d’autres approches sont parfois nécessaires pour trouver quelques clés qui invitent les jeunes patients à réinvestir le royaume de l’enfance. Ces clés, ce sont celles du jeu et de l’imaginaire que les clowns connaissent si bien ! Les soignants en redemandent ! *Pour en savoir plus ou vous préinscrire, rendez-vous sur www.leriremedecin.asso.fr dans la rubrique Nos actions, section « Former les professionnels de santé », ou contactez Luc Molins, coordinateur de l’Institut de Formation du Rire Médecin : l.molins@leriremedecin.asso.fr. Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 3

-3-

26/02/13 21:44


Les clowns font l’article

Théâtre : clowns concernés Critique de la pièce Hors-Piste, par Myriam Hajoui avec l’aimable autorisation du journal A nous Paris.

Voici un « otni », un objet théâtral non identifié. Un défi lancé à quiconque voudrait le ranger dans un tiroir ! Forts de leur expérience de clowns à l'hôpital, Patrick Dordoigne et ses acolytes se sont attelés à un projet risqué : comment faire spectacle de ce qui se vit à l'hôpital pour enfants ? Vous qui entrez ici, abandonnez toute crainte d'overdose de pathos. Le tropisme pour la comédie dépressive, ce n'est pas le genre de la maison. Pour nous transporter au cœur de ce quotidien âpre mais vivace, les cinq comédiens-auteurs (tour à tour pères, mères, médecins, frères et sœurs, infirmières, enfants et clowns) ont décidé d'étouffer la martyrologie et les accents affligés. Car l'enjeu ici n'est pas de donner en spectacle le malheur des autres, mais de partager tout ce qu'il leur a été donné de vivre avec les enfants, sous forme théâtrale.

de montagnes russes émotionnelles, truffé de petites épiphanies d'une grâce burlesque : gags cartoonesques, pyrotechnie verbale, instruments improbables… Distraire et émouvoir sans manichéisme ni angélisme, sans laisser voir que chaque scène déploie une horlogerie méticuleuse, c'est la suprême élégance de Patrick Dordogne (direction atelier d'écriture et mise en scène) assisté d'Alain Gautré (dramaturge consultant) et de Valérie Jung (scénographe), qui signent là un spectacle d'amour tout court. Beau geste.

On entre dans ce spectacle par la petite fenêtre de côté, d'abord privé de repères habituels et confortables d'une narration classique. On s'accroche à Bruno, qui tente de se repérer dans cet univers hostile, mais on est aussi paumé que lui quand il essaye de maîtriser le jargon médical : PL (ponction lombaire), LAL (leucémie aigüe lymphoblastique), TS (tentative de suicide)… pas très folichon ! Et puis, on saisit mieux de quoi est fait cet engagement - confinant parfois à la mystique - ses déchirures, ses dilemmes : comment approcher Manon, petite fille corsetée dans son silence, ou apprivoiser Lorenzo, humeur de chien et iPod vissé à l'oreille ? Comment ne pas sombrer lorsqu'un de ces enfants décide de ne plus vivre ? © Philippe Cibille

Bruno Gare, Stéphanie Liesenfeld, Margot McLaughlin, Doriane Moretus et Vincent Pensuet nous entraînent alors dans un tour

Lu dans

-4-

Journal LRM_50_3.indd 4

26/02/13 21:44


Zoom sur…

Les clowns présents pour la fratrie Une maladie comme le cancer bouleverse l’équilibre d’une famille. Entre peine et difficulté de trouver sa place dans ce nouvel équilibre, les frères et sœurs des enfants malades traversent également une épreuve difficile. A l’instar de ce qu’ils font pour l’enfant hospitalisé, les clowns hospitaliers peuvent aussi leur offrir l’opportunité de rester, eux aussi, des enfants dans cette tourmente. parents, ils déploient des trésors d’ingéniosité pour inclure la fratrie dans le jeu et restaurer les liens fragilisés par la maladie. Ils autorisent à nouveau les rapports de moquerie naturels entre frères et sœurs. Comme le dit Marc, alias Félix, clown hospitalier à Nancy : « Les clowns permettent de remettre les compteurs à zéro entre frères et sœurs. C'est toujours fort de voir la joie des parents devant cette complicité retrouvée. »

Quand toute l'attention se focalise, naturellement, sur l'enfant malade, certains frères et sœurs peuvent se sentir délaissés et nourrir des sentiments ambivalents. Le frère ou la sœur peut être déchiré entre la compassion pour son aîné ou son benjamin hospitalisé, mais lui en vouloir aussi d’accaparer ses parents. Cette contradiction accentue encore son sentiment de culpabilité d’être, lui, en bonne santé, et son impression d’isolement.

« Il se dit : « mes parents sont suffisamment inquiets, je ne vais pas en rajouter ». Dès lors il peut devenir très, voire trop raisonnable, et s'inhiber. », explique le psychothérapeute familial Eric Trappeniers*. Réprimer ses sentiments de manière excessive pour ne pas faire de vagues peut fragiliser son épanouissement. Les clowns hospitaliers, qui visitent 2 fois par semaine les services d’onco-hématologie, perçoivent cette amertume. Comme avec les Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 5

D’autant qu’il est difficile pour ces parents de rester à l'écoute de leurs autres enfants lorsqu’ils sont angoissés par les traitements lourds et les évolutions de la maladie. La fratrie trouve donc, lors du jeu avec les clowns, un espace privilégié où exprimer ses craintes ou agacements, tout en retrouvant une vraie connivence. L’anecdote de Julien, alias Josué Caba, clown hospitalier à Nantes, l’illustre parfaitement : « Un jeune homme était hospitalisé en réanimation. La vue des tuyaux et des machines dissuadait son cadet de lui rendre visite et il restait dans le couloir. La psychologue nous a dit : « Nous allons essayer par le jeu de le faire entrer. ». Nous adorons les missions de ce type ! Celle-ci a pris des allures de science fiction. Nous avons transformé l'appréhension de la chambre en curiosité face à la découverte d'un vaisseau spatial. Le frère s’est laissé embarquer. Après s'être évadé dans l'espace, nous l'avons laissé rendre visite à son aîné, dans la chambre, avec ses parents et la psychologue. » *Source : www.la-maison-du-cancer.com

-5-

26/02/13 21:44


dossier

Les clowns face aux enfants atteints d’une leucémie « Les clowns, c’est indispensable ! Aussi essentiel au moral des enfants que la chimiothérapie l’est à leurs corps. » Ces mots de Gaëlle de Malglaive, auteur de 2 livres sur le combat de son fils Max, frappé par la leucémie1 à l’âge de 2 ans, traduisent l’impalpable nécessité du Rire Médecin auprès des enfants qui comme lui, souffrent de cette forme de cancer, le plus courant chez les plus petits. Retour sur cet « essentiel ». 20 ans plus tard, les souvenirs de son hospitalisation sont encore vifs chez Maya, 28 ans. « J’avais 7 ans. Je n’ai pas compris ce qui se passait. Je suis arrivée le soir à l’hôpital et soudain, on me tenait pour me faire des piqûres ». Comme Maya, en 3 jours, Jules et sa famille ont vu leur univers bouleversé par l’annonce de ce diagnostic : « Votre enfant souffre d’une leucémie. ». Personne n’est préparé à recevoir un tel choc. D’autant que dans le cas particulier de ce cancer, les symptômes de fatigue ou de fièvre peuvent d’abord être imputés à une simple grippe. Leur persistance mène chez le pédiatre qui diligente des examens plus complets. La vie peut alors changer du tout au tout après un examen du sang et un myélogramme2. Lorsque qu’ils révèlent dans le sang et la moelle un taux anormal de leucoblastes3, on parle de leucémie. Les enfants sont surtout touchés par des leucémies dites aigues4 (par opposition aux chroniques5) qui peuvent être de 2 formes : lymphoblastiques6 ou myéloblastiques7. Lorsque le diagnostic tombe, la vie de toute la famille bascule. Car si l’issue est une guérison dans près de 80% des cas aujourd’hui, l’épreuve de la maladie, l’hospitalisation et ses conséquences sur la vie quotidienne laissent une empreinte indélébile. Pourtant, comme Maya ou Jules en témoignent, de ce souvenir douloureux peuvent naître des images joyeuses de partage.

Notamment quand les clowns sont présents peu de temps après l’annonce du diagnostic. Devant une famille effondrée et des petits qui n’ont pas conscience de ce qui leur arrive, ils sont d’une grande aide pour apaiser l’angoisse. Surtout quand certains enfants sont tout de suite placés en isolement du fait de l’absence chez eux de cellules immunitaires normales. On imagine l’appréhension d’un tout petit en secteur protégé, qui voit ses parents se couvrir d’une charlotte, d’un masque, d’une blouse et de sur-chaussures pour lui rendre visite, parfois derrière une paroi de plastique ! Contraints aux mêmes mesures d’hygiène, les clowns parviennent à en faire des éléments de jeu et à en désacraliser la portée inquiétante. Témoins Mr Pink et Kasserole qui se mettent un jour à singer une corrida imaginaire avec une blouse subtilisée à la Maman d’Elise, 3 ans, qui se régale de voir le torero maladroit Pink se faire ridiculiser par Kasserole, transformée

-6-

Journal LRM_50_3.indd 6

26/02/13 21:44


dossier en vachette redoutable ! Cette petite qui saute osseuse (uniquement pour les LAL). sur son lit au son des « Olé ! », était pourtant Le parcours des familles qui traversent la complètement inhibée depuis son placement leucémie est long, semé d’espoirs, de sous flux laminaire8. déceptions, de frustrations. Au cœur de cette Chez les enfants plus âgés, les clowns doivent épreuve les clowns sont de véritables piliers triompher d’autres obstacles, notamment de de bonheur auxquels peuvent s’adosser les la rude concurrence des écrans d’ordinateur familles 2 fois par semaine. Comme en et de télévision. Maya raconte: « Il y avait une témoigne Nathalie, la maman de Jules, 20 ans télévision tout le temps allumée. Ma mère aujourd’hui et en pleine forme : « Dans le sourire déclenché par les n’aimait pas ça car l’attention Soudain les clowns clowns, on retrouve enfin son des enfants de la chambre du Rire Médecin « vrai » enfant, celui d’avant était tournée vers cet écran, passivement. Soudain les sont rentrés et la télévision la maladie. Il émerge de cette a comme disparu ! masse très lourde qui l’avait clowns du Rire Médecin sont enseveli et redevient un peu léger. Il n’a pas rentrés et la télévision a comme disparu ! » compris pourquoi son corps lui a échappé de De ces rencontres fréquentes peuvent naître façon si brutale et si impersonnelle. L’arrivée un réel attachement entre les clowns et les du clown lui permet de retrouver ce corps perdu familles, d’autant que les traitements et le suivi ou volé, le rire lui redonne de la vie, du d’une leucémie signifient en général de longues mouvement. […] On sent qu’on est très périodes d’hospitalisation et des contrôles en privilégié d’avoir ces clowns dans sa chambre. période de rémission (de 2 à 5 ans, avant qu’on Avec en plus une personnalisation pour nous puisse déclarer la guérison). tout seuls, un spectacle unique et sur mesure. Dans la majorité des cas, le traitement C’est une chance incroyable ! » comprend de la chimiothérapie et il implique la pose d’un cathéter au niveau de grosses veines du cou ou des sous clavières. C’est un traitement lourd et fatigant qui nettoie la moelle des cellules malades mais également des saines. Une fois la chimiothérapie suivie pendant quelques jours, l’enfant est en période d’aplasie9, sans défense, et donc placé en secteur protégé de 10 jours à un mois. Selon la réponse à la chimiothérapie, le traitement peur être intensifié par une greffe de moelle 1 Leucémie : maladie qui se déclare dans la moelle et l’empêche d’accomplir son rôle de production des globules blancs et rouges et des plaquettes - 2Myélogramme : ponction d’une goutte de moelle dans l’os du sternum - 3Leucoblastes : globules blancs immatures, incapables de remplir leur fonction immunitaire - 4Leucémie aigüe : caractérisée par la prolifération rapide de cellules immatures. Principalement chez les enfants. L’évolution est rapide - 5Leucémie chronique : Les cellules cancéreuses sont plus matures, bien que toujours anormales. L'évolution peut se faire sur des mois à des années. Principalement chez les personnes âgées - 6LAL : Leucémie aigüe lymphoblastique. Touche les cellules jeunes des globules blancs destinés à devenir les lymphocytes. La plus fréquente chez les petits - 7LAM : Leucémie aigüe myéloblastiques. Touche les cellules jeunes des globules blancs destinés à devenir les polynucléaires - 8Flux laminaire : système de protection qui permet de purifier et d’isoler l’air derrière des lames en plastiques, tel un rideau, juste autour du lit de l’enfant - 9Aplasie : défaut ou quasi absence de production de la moelle osseuse en globules rouges (transport de l’oxygène), en globules blancs (défenses immunitaires) et plaquettes (coagulation).

Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 7

-7-

26/02/13 21:44


Votre question

Qu’est-ce que le cancer chez l’enfant ? En octobre 2012, en prévision de notre campagne 2013 sur la mission du Rire Médecin dans les services pédiatriques d’onco-hématologie, notre équipe s’est rendue à l’hôpital Jean Verdier de Bondy pour rencontrer Marie Dubrel, pédiatre. Une occasion de bénéficier d’une formation complète et de mettre de côté toutes les idées reçues sur le cancer de l’enfant. Nous sommes tous faits de micro-entités, les cellules. A des rythmes différents, elles se renouvellent et se multiplient. Quand une cellule anormale prolifère de manière désordonnée, on parle de cancer. Il existe de nombreux cancers selon l’organe ou le tissu concerné mais aussi l’aspect même de la tumeur : on parle de tumeurs « solides » comme le cancer du sein, et de tumeurs « liquides » comme les leucémies. Les cancers concernent environ 2000 enfants et adolescents chaque année soit 1.17% des cancers diagnostiqués. On peut être atteint à tout âge, même en période prénatale ! Et les cancers rencontrés chez les petits sont très différents de ceux des adultes. Les leucémies, tumeurs du rein ou des ganglions sympathiques*), fréquentes chez eux, ne se voient quasiment pas chez les adultes. Quant aux adolescents, ils présentent encore d’autres particularités propres. S’il existe des causes aux cancers de l’enfant, elles restent largement inconnues. Ils ne sont pas héréditaires et aucune origine environnementale n’a pu être fermement incriminée. Dans le cas des leucémies, les médecins entreprennent le plus souvent de soigner les enfants en combinant plusieurs chimiothérapies et parviennent à la guérison dans près de 80% des cas. Dans le cas des tumeurs solides, 70 à 80% des enfants guérissent grâce à l’association de 3 types de traitement : chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. On parle de guérison s’il n’y a pas eu de récidive de la maladie au bout de 5 ans.

Avant, on parle de rémission, une période difficile de contrôles fréquents à l’hôpital. De plus, ces traitements ont des effets secondaires qui bouleversent l’enfant et sa famille. Ainsi apparaissent rapidement les vomissements, qui participent à l’amaigrissement général, et la perte des cheveux qui éprouve beaucoup les adolescents. Puis la baisse des globules blancs, dite aplasie, consécutive à la destruction des cellules qui affecte les cellules saines. Pendant cette période d’aplasie les enfants sont fatigués, sans défenses immunitaires et très sensibles aux germes. Il faut redoubler de vigilance pour les protéger, à l’hôpital comme lors de soins à domicile. Si l’aplasie est longue, les enfants sont placés en chambre stérile. Chez les adolescents surtout, on remarque aussi des troubles de l’humeur, que l’on peut aisément imputer à cet état de faiblesse. Enfin, certains effets, dont on parle peu, peuvent changer durablement la vie des enfants : stérilité, troubles cardiaques, auditifs ou retard de croissance. C’est pourquoi il faut combattre ces maladies sans relâche ! C’est aussi pour cela que l’hôpital doit se doter des meilleurs atouts pour adoucir la qualité de vie des enfants lors du traitement et les aider à trouver en eux les ressources pour triompher. De l’avis des soignants comme des familles, les clowns sont essentiels dans le dispositif de bientraitance.

*Réunions de nerfs à l’extérieur et le long de la moelle épinière.

-8-

Journal LRM_50_3.indd 8

26/02/13 21:44


Bille de clown

Gaëlle Vanoudenhoven, alias Billie Sans qu’elle le sache, tout, dans son parcours, conduisait Gaëlle à rejoindre le Rire Médecin. C’est chose faite ! Elle a trouvé sa voie et, tout naturellement, sa place comme hôpiclown. Même si elle se sent encore, parfois, une « apprentie clown ». Née dans une famille engagée, Gaëlle faisait du théâtre, de la danse, de la musique depuis toujours. En amateur. Et suivait des études de sociologie. Mais, en 2ème année de doctorat, elle se dit qu’elle regrettera toute sa vie de ne pas tenter sa chance. Pour rattraper le temps perdu — elle a 28 ans — elle fait en parallèle deux écoles de chant, théâtre et danse. Puis elle y enseigne, enchaîne les contrats (choriste, doublages, théâtre de rue, théâtre en entreprise, improvisation…). En 2009, un stage de clown lui fait découvrir une autre conception du jeu. La même année un voyage en Inde avec Clowns sans Frontières (et des membres du Rire Médecin) la bouleverse. Elle pose sa candidature au Rire Médecin : recalée ! Pas assez expérimentée… Alors, quand l’IFRM* ouvre ses portes en 2010, Gaëlle fait partie des 12 stagiaires. Une expérience très forte : 5 mois intensifs, dont 23 journées de jeu à l’hôpital. Elle a trouvé sa voie. Et la compagnie de ses rêves. Encore faut-il qu’il y ait un recrutement.

premier jour à l’hôpital, à Necker — elle était encore à l’école — et de l’émerveillement que « ça fonctionne aussi bien ; j’ai senti un moteur qui s’allume et qui n’est propre qu’à ce contexte-là. Ça convoque en moi quelque chose de très vivant, très gai. J’adore ça ! ».

Elle quitte Paris, s’installe en région Centre. A nouvelle région, nouvelle vie. Elle donne moins de cours, pense créer sa propre compagnie, repart en Inde avec certains membres de l’équipe, toujours dans le cadre humanitaire de CSF**. Et en 2012, elle rejoint les clowns de l’équipe du Rire Médecin de Tours-Orléans. De Billie, elle dit qu’elle est vive, blagueuse, très émotive, exigeante, parfois même rentrededans. Billie adore jouer la naïve et retourner les situations. Gaëlle se souvient de son

Depuis le « moteur » est au rendez-vous chaque jour de jeu à l’hôpital. Et elle aime cette fatigue ressentie en rentrant chez elle « comme une jouissance clownesque ». Gaëlle a le sentiment d’avoir fait « non pas un choix de carrière mais un choix de vie ». Pour elle, un hôpiclown est « un passeur de joie, de jeu, de dynamisme, un passeur de vie. » Même s’il n’est pas tout le temps dans le rire car, avec lui, les enfants peuvent se décharger d’une émotion ou d’une colère. Des situations pas forcément drôles mais toujours utiles.

Billie, assise, et sa comparse Zig Zag

*l’Institut de Formation du Rire Médecin - **Clowns sans Frontière Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 9

-9-

26/02/13 21:44


LA VIE DES COMITéS

Les folles journées du comité Pays-de-La-Loire Depuis 2 ans, le comité Pays de Loire ne cesse de se développer grâce aux nombreux bénévoles et à l’énergie sans faille de la responsable du comité, Emilie. Alors qu’elle passe le relais à Jérôme à la fin du mois pour de nouvelles responsabilités au sein de l’association, nous vous proposons un aperçu des plus beaux défis relevés par le comité, notamment l’exposition imminente de Nantes ! Le Comité Régional Pays de la Loire a vu le jour en mars 2011. En un an, les 10 premiers pionniers bénévoles du Comité ont participé à plus de 10 actions solidaires (qui ont permis de récolter plus de 15.000 e) sur la région de Nantes à Sucé sur Erdre, en passant par Frossay. Toutes ces manifestations se sont révélées extrêmement riches d'émotions et de générosité ! En 2012, tout a doublé : le nombre de bénévoles, leur investissement et donc la quantité d’actions solidaires organisées (partenariat avec le magasin Eden Park de Nantes, concert de Gospel, Trophée Olivia Storr, Tournoi d’Urban Football, etc.). En 2013, Après 2 ans à la tête du Comité, Emilie Yvart passe le relais à Jérôme Chevrier qui en reprend la responsabilité. Il entre cette année en formation DEJEPS (Diplôme du Ministère de l'Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative) et mettra ses compétences au profit du Comité de mars 2013 à juillet 2014. L’année sera marquée par un second évènement d’envergure : l’exposition Nez rouge, toi-même ! Créée pour célébrer les 20 ans du Rire Médecin en janvier 2012 à l’Hôtel de Ville de Paris, elle sillonne les routes depuis dans les régions où Le Rire Médecin intervient. Sa prochaine destination est La Manufacture des Tabacs de Nantes du vendredi 29 mars au mercredi 10 avril 2013.

Jérôme et Emilie, de l’or au bout des doigts !

Pour en faire un véritable événement, le comité a organisé d’autres manifestations autour de l’exposition : • Les 2 et 6 avril, deux tables rondes : « Le Rire Médecin, une histoire d’amour et d’humour » seront animés par deux clowns hospitaliers et deux professionnels du CHU de Nantes. • Des présentations publiques et interactives de l’association auront lieu. • Des Quizz pour les enfants des écoles partenaires seront lancés lors de leurs visites. • La diffusion de notre film-documentaire « Jour de Clowns » aura lieu dans des cinémas de Nantes (au Concorde, les 25 mars à 20h45 et 30 mars à 16h00 et au Bonne Garde, les 2 avril à 18h30, 6 avril à 20h00 et 10 avril à 14h00). Et bien évidemment des bénévoles du Comité seront présents tous les jours à la Manufacture pour répondre à vos questions.

Nous avons besoin de vous ! Pour nous aider à l’organisation et au bon déroulement de l’exposition, du 29 mars au 10 avril 2013 à la Manufacture des Tabacs, nous vous invitons à vous rendre sur www.agirpourleriremedecin.com ou contacter Emilie par e-mail à comitepaysdeloire@leriremedecin.asso.fr ou par téléphone au 09.83.56.64.04 - 10 -

Journal LRM_50_3.indd 10

26/02/13 21:44


partenaires de cœur

Des subventionneurs proches de nous Les subventionneurs franciliens sont depuis de nombreuses années partenaires du Rire Médecin et apportent leur aide financière aux hôpitaux de proximité. Les Caisses Primaires d’Assurance Maladie sont particulièrement performante. Ainsi la CPAM du Val de Marne nous soutient depuis près de 13 ans, la CPAM des Hauts Seine depuis 15 ans et celle du de Seine Saint Denis depuis 4 ans et depuis maintenant deux ans, c’est la CPAM de Paris qui nous accompagne. Toutes nous ont permis d’assurer la pérennité de nos programmes en île de France ce qui n’est pas le moindre des défis pour notre association.

Souriez, vous êtes filmés ! A l’occasion de ses 40 ans, Aquafresh® lance l’opération généreuse « Eclats de Rire » au profit du Rire Médecin. D’abord en magasin lors d’une démarche promotionnelle nationale sur les produits de la marque :un montant de 10 centimes d’euros seront reversés à l’association pour chaque vente de produit concerné par l’opération. L’initiative sera relayée dans environ 900 grandes surfaces et dans une vingtaine de magasins avec un vidéomaton. Installez-vous seul ou en famille et enregistrez votre plus beau rire pour participer au financement d’une visite d’enfants malades par les clowns du Rire Médecin. L’opération sera relayée sur la toile sur le site Internet www.aquafresh.fr et sur la page Facebook Aquafresh : www.facebook.com/aquafresh.fr avec un vidéomaton en ligne, grâce auquel vous pourrez enregistrer et partager votre rire. A chaque vidéo d’éclats de rire postée sur le site ou Facebook, 10 centimes d’euros seront reversés au Rire Médecin. Benoît et Alexandre, alias Félix Gadin et Joey Ramone Sanchez, 2 clowns du Rire Médecin, se sont prêtés au jeu de 2 petits films qui vont vous faire éclater de rire!

Livraison de fleurs solidaires L’Agitateur floral, 1er réseau d'artisans fleuristes solidaires, s’engage aux côtés du Rire Médecin. Pour chaque commande, l’agitateur floral reverse 0,50 € à l'une des 16 associations caritatives partenaires. Pour faire plaisir en offrant des sourires, rendez-vous sur www.agitateur-floral.com ! Si vous souhaitez que votre entreprise soutienne le Rire Médecin, plusieurs possibilités s’offrent à vous : mécénat de compétence, soutien logistique, soutien financier… Pour plus de renseignements, RDV dans la rubrique « Partenariats » de notre site internet www.leriremedecin.asso.fr Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 11

- 11 -

26/02/13 21:44


Dans les coulisses de l’association

Qu’est-ce qu’être bénévole du Rire Médecin ? Si les clowns hospitaliers du Rire Médecin sont des comédiens professionnels rémunérés grâce à vos dons, notre association s’appuie en revanche sur tout un ensemble de bénévoles dont le rôle est crucial. Leur disponibilité, leur aide sans limite et leur attachement à l’association nous permet chaque année d’acquérir de nouveaux sympathisants. Découvrez comment et pourquoi. Selon votre envie, vos affinités et vos compétences, votre engagement bénévole peut prendre plusieurs formes. Les bonnes volontés sont ainsi très précieuses auprès de l’équipe administrative et peuvent nous assister sur des tâches très différentes, par exemple : • N ous aider à convaincre de nouvelles entreprises de faire alliance avec nous sous forme de mécénat ou de dons pour la braderie solidaire annuelle. • C ontribuer au maintien d’une relation privilégiée avec nos donateurs (mise sous pli de courriers, envois, gestion des commandes, mise à jour de la base de données, saisie de dons…). • Nous aider dans les tâches d’administration comptable et de gestion des paies. • Nous appuyer dans l’organisation d’événements gérés par le siège. • Nous aider lors de missions ponctuelles identifiées par Le Rire Médecin (Ex : formation à l’outil informatique Excel).

Pour les amateurs de terrain et de contact, il existe bien d’autres missions qui peuvent être honorées par nos bénévoles, dans nos comités de soutien régionaux notamment (Pays de la Loire, Centre, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, PACA). En effet, nous avons inscrit au cœur de notre développement l’augmentation des événements de notoriété et de collecte. Qui mieux que les bénévoles pour y porter haut nos couleurs ? A titre d’exemple, le comité Pays de la Loire dont nous vous parlons page 10 a fait appel à une équipe de bénévoles pour être nos porte-parole lors de l’exposition organisée à Nantes à partir du 29 mars.

Comment devenir bénévole du Rire Médecin ? Si vous souhaitez faire partie d’un des 6 comités de soutien, contactez Eléonore Tranchant : e.tranchant@leriremedecin.asso.fr. Si vous préférez aider notre équipe administrative au siège ou nous soutenir ponctuellement sur des missions particulières, contactez Emilie Yvart e.yvart@leriremedecin.asso.fr. Si vous êtes organisateur d’un événement solidaire dont vous souhaitez faire bénéficier Le Rire Médecin, contactez Gaëlle Rastello : g.rastello@leriremedecin.asso.fr. - 12 -

Journal LRM_50_3.indd 12

26/02/13 21:44


MA PLUS BELLE HISTOIRE DE CLOWN

Sous les ordres du Général Cassandre ! par Guillaume Van’t Hoff alias Jules Cassandre est une petite fille de 8 ans qui a été brûlée au visage et greffée. Elle revient régulièrement dans le service des grands brûlés de Trousseau pour traiter des séquelles. Elle connaît tout le monde et nous attend chaque fois. Ce jour là elle nous a réellement bluffés ! Le clown que j’incarne, Jules, va à la rencontre de Cassandre avec son acolyte Spot. Dès qu'elle nous voit, elle nous attrape : « Venez, on va voir les bébés ! » . Son autorité est manifeste, nous sommes avec un vrai « chef » et un chef, on lui obéit ! Quand nous osons timidement lui demander « Qu'allons-nous faire ? », sa réponse est immédiate : « Ben, chanter bien sûr ! ». Super, le jeu-thème est lancé !

D'une chambre à l'autre, la routine se répète, se précise, s'écrit, se développe et Cassandre intègre tout. Ses directives sont de plus en plus précises, exigeantes, et elle gère chaque fois nos débordements avec un vrai plaisir. Nous allons, sur son initiative, dans toutes les chambres, y compris celles où les parents ne nous connaissent pas encore et celles des adolescents. Chaque fois, c'est elle qui réussit à nous imposer et c’est elle qui conclut.

Cassandre a tout compris au rôle du chef. Elle se fait d’autant plus respecter qu’elle a pris possession d’un bâton magique, subtilement volé dans ma poche : Cassandre ne manque pas de menacer ses subordonnés de ce bâton, dès lors qu’ils tenteraient le début du commencement d’une incartade.

Ultime cadeau du hasard : lors de la dernière chambre, Cassandre ordonne pour la dernière fois à ses deux augustes la révérence finale : satisfaite de voir Spot et Jules au salut, elle s’incline à son tour pour remercier son public, tellement bas que son bâton magique laisse retentir un couinement très sonore ! Le chef est à son tour ridiculisé, ce qui ne manque pas de la faire éclater de rire, consciente de son ridicule burlesque, ravie de se faire piéger par les purs ressorts comiques du clown !

Au seuil de la première chambre, elle nous lance un « Allez-y ! ». Spot nous présente et annonce la chanson. Pour le top départ, Cassandre entend reprendre son rôle de chef mais en déléguant une fois de plus la tâche à Jules, mon personnage. Une véritable provocation de jeu ! Dès lors le jeu commence, entre fausse rivalité, faux départs et contre temps en pagaille. Quand nous attaquons Les petits poissons dans l'eau , elle fait immédiatement semblant de connaître et de chanter avec nous, battant la mesure avec l'œuf rythmique qu'elle m’a (encore) subtilisé. Cette petite séquence musicale se conclut toujours par un salut réglé au millimètre par notre générale d’un jour : nous nous fendons à l’unisson d’une élégante révérence ! Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 13

- 13 -

26/02/13 21:44


Paroles de…

…Maman Merci à vous pour ce que vous faites et quel courage ! J'ai dû me rendre en juillet dernier à l’hôpital Robert Debré pour mon fils ; entre le stress des examens et le fait de voir tous ces petits choux, j'ai pleuré toute la journée. Quand vous êtes passés pour nous faire rire l'espace d'un instant, j'avoue que ça m'a fait du bien, donc merci de continuer, d'avoir les tripes de le faire, de ne pas vous retrouver faibles face à ces situations injustes. Sophie. P sur Facebook

…Lectrice

Textes de Bernard Mathieu et photos de Jacques Grison

Nez rouges, Blouses blanches fait partie de ma bibliothèque et je suis bouleversée à la fois par les images célestes et les textes d'une furieuse émotion. Je suis bien sûr touchée par ces destins croisés autour du rire, ces drames et ces bulles de poésie. Mais j'ai aussi pris une leçon d'écriture. Bernard Mathieu, en trois lignes, m'a chamboulée, avec son honnêteté, son humour et sa pudeur, parfaits reflets du regard de Jacques Grison. Quelque chose naît au fond de mon ventre, un nez rouge peut-être…Merci. Et bravo pour cette démarche merveilleuse auprès des enfants. Isabelle. B sur Facebook

…Clown Le clown met en scène ce qu’on cherche à dissimuler : trop petit, trop gros, trop grand, trop maigre, archi-susceptible, de mauvaise foi, râleur, il utilise toutes les couleurs de la palette dont on aurait préféré oublier l’existence, les imperfections du corps et de l’âme, et compose son personnage avec. C’est pourquoi l’humour lui est une condition nécessaire : ce n’est qu’en donnant à rire de lui-même qu’il obtient l’autorisation d’exister : s’il n’était pas drôle, personne ne voudrait voir un personnage pareil ! Le rire que provoque le clown ouvre un espace de liberté dans lequel ce que nous taisons de nous, ce qui est bizarre, disproportionné, inattendu, trouve le droit d’être. Un droit qu’il est sûrement nécessaire de confirmer à ce moment de la vie, la maladie, où l’enfant doit reconnaitre et accepter que son organisme soit défaillant. Emmanuelle Bon alias Zel Printemps - 14 -

Journal LRM_50_3.indd 14

26/02/13 21:44


Nous aider autrement

Mouillez le maillot au profit du Rire Médecin ! Marcheurs et sportifs, grands amateurs ou très aguerris, soyez un acteur à part-entière de notre mission en chaussant vos baskets au profit du Rire Médecin ! En vous engageant sportivement, vous serez notre ambassadeur et nous permettrez de convaincre d'autres sympathisants de nous soutenir. Plusieurs personnes ont déjà relevé le défi ! Depuis 2009, Omar Belmokhtar a ainsi couru les Marathons de Berlin, New York, Chicago et Boston au profit de l’association ! C’est pour lui l’occasion de « faire sponsoriser » les kilomètres parcourus pour nous reverser des fonds. Chaque année, Omar a collecté plus de 2000 €, soit plus de 130 visites de clowns! Il nous a confié la raison de son soutien : « la présence des clowns à l'hôpital permet aux enfants d'avoir de beaux moments de joie dans un contexte pas facile. Ce plaisir simple m’a touché. ». Si vous ne vous sentez pas marathonien dans l’âme, sachez qu’il existe d’autres initiatives solidaires et sportives dont Le Rire Médecin est bénéficiaire. Et pour tout niveau ! Depuis 2008, l’association est notamment partenaire de 3 courses* : • L’Eco-Trail de Paris® : les 16 et 17 mars à Paris, plusieurs courses et randonnées pour tous les niveaux. Les courses nature, allant de la randonnée au trail de 80 km sont en passe de devenir une référence sur Paris. 2 € seront reversés au Rire Médecin pour toute inscription aux randonnées et marches nordiques. • La Course des Héros : Pour tous les 16 juin à Paris, 9 juin à Lyon, 6 octobre à Marseille ou 2 juin à Villeneuve d'Ascq. Cette course de 6 km conviviale, solidaire, et accessible repose sur un principe innovant : pour participer, chaque

coureur s’engage à collecter, via internet, un minimum de 200 € de dons pour l’association de son choix. • The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® : Dès le 30 août à Chamonix, réservé aux grands sportifs. Un événement de notoriété mondiale composé de 4 grandes épreuves devenues au fil des années une formidable épopée humaine réunissant la communauté des trailers passionnés dans un environnement magique ! Relevez le défi et rejoignez la course... aux sourires d'enfants ! Convaincu(e) ? Pour courir solidaire : • Eco-Trail de Paris® : www.traildeparis.com • Course des Héros : www.coursedesheros.com • The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® : www.ultratrailmb.com • Créer une page de collecte personnalisée pour une autre course : www.alvarum.com • Connaître toutes les manifestations en faveur du Rire Médecin : www.agirpourleriremedecin.com *Vous pouvez aussi courir d'autres courses (marathons, semi-marathons, triathlons...) en faveur du Rire Médecin, notamment en vous faisant sponsoriser vos km parcourus par votre entourage et en reversant le montant des dons à l'association ! Aujourd'hui rien de plus simple, notamment sur internet en créant votre page de collecte personnalisée sur notre site partenaire : www.alvarum.com

Pour en savoir plus sur ces défis sportifs et solidaires, contactez Cécile Batreau (ou Adeline Fougère si vous êtes une entreprise) : c.batreau@leriremedecin.asso.fr - 01 42 72 41 31 a.fougere@leriremedecin.asso.fr - 01 42 72 41 31 Le Journal du Rire Médecin

Journal LRM_50_3.indd 15

- 15 -

26/02/13 21:44


A vos agendas Du 29 mars au 10 avril et du 1er au 7 juin

Le Rire Médecin s’expose

3 avril

mour Parlez-moi d’hu ro nd e Le si ster à la ta ble A Li lle , ve ne z as sociales et es ain iences hum printemps des sc monds, Si e lin ro Ca mment de en présence nota Fr de édéric et fondatrice, et notre directrice e. Worms, philosoph ent ? • Où, quand, comm incent de 20h à l’hôpital St-V à h 18 de ril av Le 3 le Lil 0 02 rt BP 387, 59 Paul, 2 bd de Belfo • Infos : emedecin.com www.agirpourlerir

Fort e de son succès pari sien déb ut 201 2, l’exposition Nez rouge, toi-même s’invite en région ! Le comité Pays de la Loir e organise de nombreuses manifestations autour de l’exposition de Nantes (tables rondes, films…). Retrouvez les en p.10 de ce Journal. A Nancy, une conférence et une lect ure (à la méd iath èqu e) sero nt également organisées autour de l’exp osition. • Où, quand, comment ? Nantes : du 29 mars au 10 avril à la Man ufacture des Tabacs - 10 bd de Stalingrad / Nancy : du er 1 au 7 juin à la Mairie de Nancy • Infos sur les autres dates de l’exp osition : www.agirpourleriremedecin.com

6 avril Match solidaire -Norvège comptant Le match de handball France 2014 se déroulera ro pour la qualification à l’Eu in. Le public se dec Mé Rire du à Nancy au profit en guise de soutien. verra remettre un nez rouge plè te ma is vou s La billette rie est déj à com sion du match mis ans pourrez regarder la retr sur Canal Plus. • Où, quand, comment ? en direct du Palais Le 6 avril à 18h30 sur Canal + cy Nan de ille We n des sports Jea

• Infos : .com www.agirpourleriremedecin

Mais aussi La Pièce Hors-Piste continu e sa tournée en France

•L  e 19 mars à 20h30 au Théâtre La Piscine / Châtenay-Malabry •L  e 21 mar s à 20h 30 au Cen tre Culturel Aragon Triolet / Orly •L  es 4 avril à 20h30 et 5 avril 20h3 0 au théâtre de Vienne / Vienne •L  e 9 avril à 20h30 au Carré - Scèn e Nat iona le de Châ teau Gon tier / Château-Gontier •D  u 16 avri l 26 avri l à 20h 30 au Théâtre Romain Rolland / Villejuif

Le Rire Médecin : 18 rue Geoffroy l’Asnier I 75004 Paris Tél. 01 42 72 41 31 I Mail : contact@leriremedecin.asso.fr http://www.leriremedecin.asso.fr

Journal LRM_50_3.indd 16

Retrouvez nous sur :

26/02/13 21:43


Journal du Rire Médecin Mars 2013