Page 1

RENNES - rue de l’alma 20 JANVIER 2005 - 16 FEVRIER 2013

Compte-rendu des 21 visites de quartier. Textes et photos: Arzhel P.


rue de l’alma 20 JANVIER 2005

Le premier monticule de gravats apparaît et c’est la moitié d’un îlot qui disparaît derrière la gare, à l’entrée sud. Le début de la rue est touché: juste au dessus du pont SNCF, avant la prison des femmes.


rue de l’alma 21 OCTOBRE 2007

Certaines maisons n’existent déjà plus. Sur les pignons des bâtiments mitoyens, les intérieurs se dévoilent. Les espaces privée sont exposés place publique.


rue de l’alma 26 NOVEMBRE 2007

Les habitants concernés par les expropriations s’organisent et rentrent dans une forme de résistance en exprimant leur malaise: banderoles, affichettes et graffitis fleurissent sur les façades.


rue de l’alma 16 DECEMBRE 2007

Un entrepôt est entièrement démolit. La surface constructible est conséquente. Sa proximité à la station Jacques Cartier augmente sa valeur.


rue de l’alma 24 Février 2008

La rue commence à ressembler à un morceau de gruyère, le quartier se fragmente.


rue de l’alma 9 AVRIL 2008

Plusieurs stades se dénombrent avant la disparition totale d’une maison: initialement habitée, elle se vide et les entrées sont murées afin d’éviter toutes intrusions. Le lieu peut ainsi rester condamné plusieurs mois. Enfin, le temps de la démolition laisse place à un terrain vague où seuls les murs de jardin continuent de se dresser dans le fond.


rue de l’alma 31 AOUT 2008

Certaines demeures sont réoccupées et peuvent se visiter. L’espace intime se découvre. L’endroit est marqué des différents passages: locataires, squatters ou simples promeneurs.


rue de l’alma 12 OCTOBRE 2008

Certains bâtiments s’élèvent dignement mais trahissent l’état avancé de leur délabrement.


rue de l’alma 31 JANVIER 2009

Malgré la nette baisse d’activité, la vie continue dans le quartier.


rue de l’alma 14 FEVRIER 2010

La rue vit en sursis: les commerces disparaissent au rythme du dĂŠpart des riverains.


rue de l’alma 19 MARS 2011

Ici, toute fermeture est définitive. En théorie.


rue de l’alma 12 JANVIER 2012

Ainsi va la ville: détruire pour reconstruire. Au delà de cette formule, c’est un paysage qui se transforme. De la maison individuelle au logement locatif, les proportions de la rue sont toutes chamboulées.


rue de l’alma 8 FEVRIER 2012

Les dernières maison vides sont réquisitionnées et plusieurs familles s’y installent provisoirement.


rue de l’alma 20 FEVRIER 2012 Tous les accès sont permis.


rue de l’alma 9 MAI 2012

Volets clos et portes murées, les ouvertures sont refermées.


rue de l’alma 24 MAI 2012

Les lieux sont temporairement aménagés, et les plans modifiés.


rue de l’alma 26 JUIN 2012

Des situations comiques révèlent la précarité des installations.


rue de l’alma 26 JUIN 2012

Alors que les résidents ont pris la fuite, les détenues restent en prison.


rue de l’alma 18 AOUT 2012

Les expulsions se font Ă la belle saison. Les maisons sont rendue inhabitables.


rue de l’alma 22 SEPTEMBRE 2012

Côté jardin, c’est la végétation qui prend le dessus.


rue de l’alma 16 FEVRIER 2013

La déconstruction entraîne les dégradations suivantes: fenêtres découpées, planchers arrachés, cheminées démontées, plomberies brisées... L’espace d’expression est pris d’assaut, les graffitis surgissent .


rue de l’alma 16 FEVRIER 2013

La rue change, le décor évolue, le quartier poursuit sa mutation et la population se renouvelle.

RENNES - RUE DE L'ALMA  

20 Janvier 2005 - 16 février 2013 Compte rendu des 21 visites de quartier. Textes & photos: Johnny BALADE