Issuu on Google+


73 vies en un livre

I    


Avertissement   Attention,  Attention,                                        

Lisez  ce  livre  jusqu’à  la  fin,   faites  un  vœu et  il  se II    

réalisEra.  


73 vies en un livre

Recueil de textes créé par les élèves de l’école Bellefeuille

III    


Les éditions Marchand d’idées 177 Chemin du pont, Piedmont (Québec) J0R 1K0 514.432.2707 www.marchandidees.com

                   

        Illustrations de la couverture

Melina Isabelle Justin Vaillancourt

Dépôt légal, 2e trimestre 2012 Bibliothèque et archives nationales du Québec. Bibliothèque et archives du Canada ISBN : 978-2-924122-00-6 Tous droits réservés. Aucune reproduction de ce livre n’est permise sans l’approbation des auteurs et des éditeurs. Imprimé au Québec Copyright © 2012 éditions Marchand d’idées

IV    

 


Mot de la directrice   C’est   par   des   mots   que   votre   imagination   a   pris   forme.   Avec   le   temps,   l’encre   a   libéré   vos   rêves.   Voyages,   aventures   et   contes   occupent   maintenant   l’arène   blanche   tissée   par   les   pages   de   ce   livre.   Vous   êtes   des   créateurs,   des   magiciens   de   l’esprit   prêts   à   faire   rêver   ceux  et  celles  qui  vous  liront.     Par  ce  projet,  vous  avez  su  cultiver  vos  talents  d’artistes   et   de   créateurs.   La   motivation   que   vous   avez   mise   à   réaliser  ce  roman,  jour  après  jour,  démontre  à  quel  point   vous   êtes   persévérants   et   déterminés.   Ce   livre   est   l’aboutissement   de   tous   les   efforts   et   les   épreuves   que   vous  avez  su  surmonter  avec  succès.  Nous  sommes  fiers   de  vous,  futurs  créateurs  de  notre  univers.     Écrivez,   créez,   persévérez,   laissez   vos   rêves   vous   accompagner  tout  au  cours  de  votre  vie.     Félicitations!     Mme Anne-Marie Blanchet

Directrice

V    


Mot des enseignants Au   départ,   notre   projet   vous   semblait   un   défi   de   taille,   voir  même  difficile  à  atteindre.     C’est   à   l’aide   de   vos   mots   et   de   vos   idées   que   sont   apparues   des   histoires   originales,   stimulantes   et   captivantes.     Ce   projet   vous   aura   permis   d’apprendre   les   étapes   nécessaires   à   l’élaboration   de   votre   livre.   Et   surtout   qu’ensemble   en   unifiant   la   persévérance   et   les   idées   nous  arrivons  à  de  belles  et  grandes  réalisations.     Si  vous  pouviez  garder  en  mémoire  que  malgré  les  défis   et   les   obstacles   rencontrés,   la   réussite   est   toujours   possible,   donc,   pour   nous   enseignants,   notre   mission   sera  accomplie.  

Luc Rouette — 401 Annie Cloutier — 402 Nathalie Mathieu — 301

VI    


Mot de l’artiste 73   textes,   73   vies,   73   petits   génies…   quel   bonheur   d’avoir   évolué   à   vos   côtés   pour   concocter   ce   beau   projet   chargé   d’imagination!   Votre   dévouement   et   votre   engagement  ont  été  contagieux.  MERCI  et  BRAVO!     Le   succès   commence   par   une   graine   que   l’on   sème.   Ce   sont  souvent  de  simples  gestes  posés  lors  de  l’enfance  qui   forgent   la   personnalité   de   l’adulte   de   demain.   J’espère   que   ce   projet   aura   eu   cette   force   de   vous   propulser   vers   l’avant.    

Grâce  à  cette  aventure  artistique,  j’ai  vécu  des  péripéties   fabuleuses,   j’ai   voyagé,   j’ai   rêvé,   j’ai   joué   des   sports,   j’ai   entrevu  des  projets  d’avenir,  j’ai  rencontré  des  animaux   singuliers   et   de   grandes   personnalités,   mais   surtout   j’ai   vogué   avec   joie   dans  le   monde   imaginaire   des   jeunes   d’aujourd’hui.   J’espère   que   vous   vous   sentirez   transportés   autant   que   je   l’ai   été   en   lisant   chacune   des   petites   perles   littéraires   qui   s’offrent   à   vous   dans   ces   pages.     Continuez   d’agir,   poursuivez   votre   chemin   sur   la   route   de   la   créativité,   mais   ne   changez   pas   trop,   votre   belle   fraicheur  est  votre  richesse.    

     

 

 

Bonne  lecture!  

Marc Sauvageau

Marchand d’idées

VII    


VIII    


Nous dédions ce livre aux personnes qui le liront avec amour.

IX    


X    


Le silence est un ami qui ne trahit jamais. — Confucius —

Tu crois avoir choisi ce livre? C’est plutôt ce livre qui t’a choisi.

— Richard Petit —

XI    


XII    


Table des matières Je  rêve  de  devenir.............................................................. 15     Toute  une  aventure........................................................... 29     Mon  animal  préféré ........................................................ 101     J’ai  rêvé  à… ......................................................................... 107     Mon  sport  préféré............................................................ 115     Voyage ................................................................................. 121     Une  personne  significative  pour  moi........................ 141    

XIII    


14  


Je rêve de devenir                                                                

 

15  


B

onjour, je m’appelle

R o s e , je suis

une élève de 4e année. Nous avons eu à choisir entre plusieurs sujets et j’ai décidé de vous raconter comment je me vois plus tard. Devenir adulte, comme la naissance et l’enfance, est une étape de la vie. Quand je serai plus grande, j’aimerais habiter dans une grande maison à la campagne parce que j’aime beaucoup la nature. Quand je deviendrai adulte, je serai grande et j’aurai de beaux cheveux châtains. Lorsque j’aurai une vingtaine d’années, j’aimerais aller au cégep et aussi à l’université. Après mes longues études, j’aimerais travailler dans une école comme professeur parce que j’aime beaucoup l’école. Dans mon avenir, j’aimerais me marier et avoir des enfants. J’aimerais aussi avoir des animaux comme un chien ou un chat.

  16  


Pour terminer, j’aimerais que ma vie à venir soit remplie de surprises et que mes rêves se réalisent.

Rose Croisetière

 

17  


onjour! Je suis Philip, un élève de 4e année et j’ai 10 ans. J’aimerais vous parler de ce que je vais faire plus tard. Ce que je vais faire plus tard est le métier de chanteur.

B

Quand je serai grand, je me vois avec les cheveux bleus. Aussi, je me vois aller à l’université pour apprendre le chant. Voici les raisons pour lesquelles je veux être chanteur. Première raison : je veux chanter parce que je veux faire ma propre musique. Deuxième raison : j’aime chanter. Troisième raison : j’aimerais être populaire. Pour terminer, les qualités qu’il faut pour être chanteur sont d’avoir de bonnes idées et avoir du talent. Je tiens vraiment à être chanteur!    

Philip Charbonneau-Dallaire

  18  


19  


B

   

onjour! J’ai 9 ans et je m’appelle Alexia . Quand je serai grande, je serai de taille moyenne avec les cheveux bruns et des mèches noires et rouges. Mon métier sera « éleveuse de chiens ». Ma maison sera située à Montréal.

  20  


Ce sera une tâche dure à accomplir. Il y aura toutes sortes de chiens de garde , mais ça ne me dérange pas, car j’adore les chiens . Je ne connais pas toutes les études à l’université, mais je vais étudier pour devenir vétérinaire pour soigner mes chiens moi-même, car ça ne coutera rien. Les efforts que j’y mettrai vont valoir la peine, car je pourrai faire le travail que j’aime et je gagnerai beaucoup de sous. Je vais vendre un chien pour quatre-cents dollars. Pourquoi un élevage? Parce que mes trois chiens viennent de l’élevage. J’ai hâte d’avoir plusieurs chiens dans ma maison. Il n’y aura que les bébés à vendre, car je garderai les adultes pour avoir des chiots . Je mènerai la belle vie! C’est mon plus grand rêve alors je souhaite qu’il se réalise. Je mettrais ma main au feu que j’y arriverai!    

Alexia Deslauriers

   

 

21  


B

 

onjour! Je m’appelle Marie , j’ai 10 ans et je suis en 4e année.

J’ai un frère de 11 ans qui s’appelle Pierre et il est en 6e année. Ma mère s’appelle Catherine et mon père, Cyril . J’ai choisi de vous parler de comment je me vois plus tard. Moi, plus tard je me vois avec un mari et deux beaux enfants. Aussi, j’aurai un Bouvier Bernois parce que c’est ma race de chien préférée et un lapin pour mes deux enfants. J’aurai une immense maison à la campagne parce que j’aime la forêt. J’aurai fait mes études au cégep et à l’université pour devenir docteur afin de vérifier la santé des bébés naissants. Je serai grande avec les cheveux bruns pâles et des petites mèches blondes. Pour terminer, j’espère que je vais devenir ce que je veux être.    

Marie Letort   22  


23  


B

 

onjour, mon nom est Philippe Martel et je vais vous parler de ce que j’aimerais faire plus tard. Je voudrais devenir soldat. Je vais vous dire comment je pense y arriver, pourquoi je veux devenir soldat et les qualités nécessaires pour être un bon soldat. Vers mes 18 ans, je partirai à l’académie de l’armée jusqu’à temps d’avoir 24 ans et ensuite, bonjour l’armée. J’aimerais devenir colonel ou capitaine. C’est un grand rêve pour moi de devenir soldat. Mais avant tout, voici les qualités d’un bon soldat. Premièrement, il faut être courageux. Deuxièmement, il ne faut pas être distrait. Troisièmement, il ne faut pas avoir peur de rien. Finalement, si je suis encore vivant vers 45 ans, je vais quitter l’armée et je vais pratiquer un loisir qui m’intéresse comme la planche à neige, car c’est un loisir amusant.    

Philippe Martel   24  


25  


B

   

onjour, mon nom est Félix, j’ai 10 ans et je suis en 4e année. Je vais vous parler du métier que je ferai plus tard.

Plus tard, je voudrais être chanteur. Je devrai faire beaucoup d’études. Les raisons pour lesquelles j’aimerais faire ce métier sont les suivantes : j’aime la musique, la chorale et j’aime les instruments. La flute, le piano et le xylophone sont mes instruments favoris. J’aimerais aussi passer à la télévision. Finalement, je me souhaite d’aller jusqu’au bout et de ne pas abandonner devant les obstacles de la vie.    

Félix Pageau-Laberge

  26  


M

   

oi, Marie-Ève, je suis en 4e année et j’ai 9 ans. J’ai eu le choix de plusieurs sujets à vous raconter, mais j’ai décidé de vous parler de comment je me vois plus tard. Tout d’abord, je vous parlerai du métier que je ferai et de quoi j’aurai l’air. Je vais aussi vous dire jusqu’à quel âge je me vois et où je serai. Plus tard, vers 16 ans, je travaillerai dans un restaurant durant la fin de semaine. La semaine, j’irai à l’école, au secondaire. À 18 ans, j’irai étudier à l’université pour devenir professeur, car j’ai besoin de travailler avec des enfants. Puis, à 24 ou 25 ans, je deviendrai professeur et je serai à ce poste jusqu’à 40 ans. Puis, je serai assez belle pour créer des vêtements pour enfants pour qu’ils puissent porter mon linge. Les filles et les garçons pourront porter le linge que je vais créer.

 

27  


Pour terminer, à 55 ans, je prendrai ma retraite. À 65 ans, je serai encore à ma retraite et j’aurai des petits enfants. Je serai donc grand-mère. Pendant ce temps, je m’occuperai d’eux et j’irai rendre visite à ma fille pour la voir avec ses enfants.    

Marie-Ève Santerre

  28  


Toute une aventure

 

29  


U

n jour, à l’école, un jeune homme appelé Charles était très tannant. Il avait huit ans. Quand il était à l’école, il faisait toujours des bêtises. Son professeur n’était jamais content de lui. Même quand il était à la récréation, son professeur savait qu’il allait y avoir une surveillante qui allait dire que Charles avait fait un mauvais coup. Le lendemain, Charles était là. Au premier cours, le professeur distribua des examens à faire. Tous les élèves commencèrent l’évaluation, sauf Charles. Il prit sa gomme à effacer et la lança sur le bureau du professeur à l’autre bout de la classe. Un élève eut un petit rire. Le professeur leva sa tête et pointa Charles. Ce dernier se leva de sa chaise et commença à   30  


sauter partout dans la classe. Aussi, il commença à courir partout en lançant plein d’affaires. Il lança des crayons, des gommes à effacer, des aiguisoirs et plein d’autres affaires. Il prit son examen et le déchira. Cela paraissait qu’il avait appris de mauvaises choses quand il était plus petit. Son professeur n’était pas content. Il lui donna une tonne de travaux. Charles retrouva son pupitre. Il vit tous ses examens. Son professeur l’empêcha de ne pas le faire. Alors Charles prit une feuille, mais il se demandait combien il y en avait. Il les compta : Un,

deux, trois, quatre…

dix-sept, dix-huit, dix-neuf

et vingt. C’est une blague! Charles commença son évaluation qu’il avait sous la main. Trente minutes plus tard, il en avait terminé cinq et il continua. Son professeur était enfin content. Il continua à  

31  


enseigner aux autres élèves. Charles était fatigué. Il avait une idée… peut-être continuer de lancer et de sauter dans la classe? Non, car son professeur serait prêt à l’arrêter. Charles continua son travail. Tout à coup, un élève entra dans la classe. Charles sursauta. Il s’en ficha et continua. Son professeur s’approcha de lui et il regarda combien Charles avait fait d’examens. Il en avait fait onze. Il lui en resta neuf à faire. Son professeur enleva les neuf examens qui restaient à Charles et les déchira. Charles était devenu gentil pour toujours! Charles se sentit heureux. Il se fit des amis. Son professeur était soulagé. Charles arrêta de lancer des objets, de sauter, de courir et de déchirer les feuilles d’examen. Plus tard, Charles était devenu, jour après jour, un élève de plus en plus gentil.

Ariane Baert

  32  


P

ar un matin ensoleillé, Nicholas alla prendre une marche dans le bois.

Tout à coup, il tomba dans la boue. Un parent le vit et alla chercher son chien. Les parents attachèrent la corde après le chien. Il le tira de la boue. Le chien alla chez lui. Nicholas retourna à sa maison. Il est devenu ami avec le chien.

Tomy Boucher

 

33  


C

’est l’histoire de trois extraterrestres qui sont venus sur la Terre pour visiter le désert. Ils veulent le traverser en une journée.

  34  


Les trois extraterrestres commencent à marcher. Tout à coup, ils voient arriver un dragon à toute vitesse. Ils se cachent derrière une roche géante, mais sans le savoir, il y avait du sable mouvant. Les trois extraterrestres renfoncent dedans. Ils essaient de se déprendre. L’un d’entre eux voit une branche et dit aux deux petits bonshommes verts de se tenir à ses pieds. Le premier extraterrestre attrape la branche et les deux autres se tiennent fort à ses pieds. Il tire, tire et tire encore. Ils sortent du sable mouvant et continuent leur marche. Ils revoient le dragon qui commence à leur lancer du sable. Les trois extraterrestres le regardent dans les yeux et l’attaquent. Le dragon meurt. Maintenant que rien ne peut les arrêter, ils continuent à faire leur marche pour voir tout ce qu’il y a dans le désert et retourner ensuite sur leur planète.    

Félicia Tristani-Charbonneau  

35  


I

 

l était une fois deux astronautes portant les noms de Carlos et Julian. Pendant un beau jour de soleil à New  York, les deux frères décident de partir dans l’espace en fusée. Lorsque Carlos et Julian sont arrivés dans l’espace, ils vont vite visiter les planètes. Ils sont allés sur la Lune, Mars, Uranus, Jupiter, etc. Tout de suite après avoir visité les planètes, ils aperçoivent une grosse boule multicolore. Carlos commence à courir le premier et Julian le suit avec un regard apeuré. Julian et Carlos réussissent à pénétrer dans la boule. Ils aperçoivent des extraterrestres, donc Carlos et Julian se mettent à les combattre pour avoir la planète. Après avoir gagné la bataille, ils construisent une ville sur la planète pour les clochards du monde entier.    

Sacha Dagenais   36  


37  


B

 

on matin! C’était la première année que Rodrigue et moi allions au collège. On était timide. Le premier jour, tous les élèves riaient de nous, car nous avons fait une bêtise. Nous n’avons pas vu la pancarte avertissant qu’il y avait de l’eau dans le couloir. On a trébuché dans l’eau la tête première. On s’est fait mal à la tête. Tous les élèves riaient de nous. Rodrigue et moi avons été à l’infirmerie pour nous faire soigner. Le directeur Luis a ri aussi. Pour calmer les élèves, Luis leur a dit à l’interphone d’aller dans leur classe et de ne pas rire. Pour finir, nous sommes tous retournés en classe calmement. Après l’école, Rodrigue et moi nous nous sommes téléphonés pour discuter de notre journée. C’était une drôle de journée!    

Andy-Manuel Garcia   38  


39  


I

 

l était une fois un petit garçon nommé Sam. Il était perdu dans la mer des Caraïbes depuis une semaine.

Une bonne journée, il aperçut un bateau au

large. Sam cria du plus fort qu’il put. Mais, le bateau ne le vit pas et il partit. Deux jours plus tard, il aperçut un autre bateau et il cria à nouveau jusqu’à ce qu’il perde la voix. Le bateau vient finalement le chercher et Sam est tellement content qu’il invite tous ses amis à faire la fête avec lui.

S am retrouva sa famille et sa mère était tellement contente qu’elle pleura de joie!    

Samuel NantelSimard   40  


I

l était une fois, un jeune pirate qui nettoya le pont de son bateau. Tout à coup, la vadrouille se cassa en deux. Il essaya de trouver un moyen de la réparer. Il chercha de la colle, mais il n’en avait pas. Il essaya avec son bandeau, mais ça ne fonctionna pas. Il recula et tomba par-dessus bord. Il aperçut un requin s’approcher. Le pirate commença à nager. Le requin essaya de le mordre. Le pirate réussit à combattre le requin. Il gagna! Il prit les os du requin et embarqua dans son bateau. Il assembla les os et il obtint une nouvelle vadrouille.

Malick Bordeleau St-Jean

 

41  


C

 

’est l’histoire d’un grand garçon qui s’appelle Alex. Alex est un plongeur et un chercheur de trésors sousmarins. Il va bientôt en mission. La mission est de trouver le trésor de la créature des mers. C’est maintenant l’heure de partir! Alex enfile son équipement de plongée et court vers le quai. Quand Alex arrive au quai, il réalise que le sous-marin qui devait l’amener au trésor était parti. Sans plus tarder, Alex plonge dans la mer et nage vers son embarcation. Au moment où il rentre, le chauffeur dit : « Mille excuses Alex, j’ai la tête dans les nuages! » Alex prend sa place, attend quelques minutes et arrive près du trésor. Alex se lève et marche jusqu’à la sortie. Quand il est près, il saute. Il commence à nager et il s’aperçoit qu’il y a quelque chose qui bouge. Alex s’approche et voit une créature qui garde le trésor. Il pense et trouve une idée. Alex prend une pierre et la lance à quelques mètres de la bête. Pendant qu’elle s’avance   42  


vers la pierre, Alex prend le trésor. Il le ramène au sous-marin et le rapporte au musée de la ville. Finalement, il retourne chez lui et attend une prochaine mission avec impatience!    

Charles Pageot

 

43  


I

   

l était une fois lors d’une journée maussade, deux pirates qui se rendaient dans la jungle. Ils s’appelaient I Patch et Joe Boxer. I Patch cherchait du manger pendant que Joe Boxer gardait le bateau. Tout à coup un monstre marin apparait et Joe Boxer sursaute. I Patch entend un bruit bizarre. Il court jusqu’au bateau et voit le gros monstre marin. Joe Boxer est en danger. Il lance une bombe. Le monstre l’avale comme si de rien n’était. Joe Boxer regarde la bouche et il y a une poche d’eau. Le monstre crache l’eau et les pirates sont tous mouillés. Le monstre marin retourne dans sa cave et les pirates retournent à leur base. Cette histoire se finit bien parce que tout le monde retourne chez eux. J’espère que vous aimez cette page. Merci beaucoup!

    Cristopher Zanandrea   44  


45  


T

out a commencé au milieu de l’océan. Un petit poisson nommé CORIN aimait beaucoup nager avec ses amis et sa famille. Le petit poisson avait une nageoire très faible et ne pouvait pas souvent aller jouer avec ses frères et ses sœurs. Un jour, CORIN en avait vraiment assez de ne pas pouvoir nager. Alors, il décide de se confier à sa grande sœur jumelle nommée Corine. Puis Corine l’aida. Elle lui a offert des flotteurs. Par conte, CORIN ne savait pas comment les installer parce qu’il était trop petit. Alors sa grande sœur était un peu sous le choc. Toutefois, un matin CORIN avait reçu une bonne nouvelle. Corine avait trouvé de plus petits flotteurs. CORIN était très content parce que maintenant il peut enfin aller jouer avec ses frères et ses sœurs.

    Katerina Baston   46  


47  


D

ans une longue nuit sombre, deux jeunes enfants se promenaient dans une grosse forêt. Soudainement, ils entendent un bruit…

CRACK!

Les deux enfants tremblent de peur, ils allument leur lampe de poche. Les deux enfants regardent autour d’eux. Soudainement, ils voient une ombre. Ils s’approchent et voient un chat noir, les deux enfants font « ouf »! Finalement, ils retournent chez eux.

Justin Vaillancourt   48  


49  


I

 

l était une fois par un beau matin ensoleillé du 24 octobre 1970, une personne qui s’appelait Mick Stender . Il buvait un bon café et lisait son journal. Mick Stender en regardant le journal a vu une personne qui avait trouvé un cheval. Mick rêvait d’avoir un cheval. Il est sorti dehors se promener. Il y avait plein d’annonces publicitaires qui disaient encore qu’un vendeur avait trouvé un cheval. Après, il a appelé un

taxi   et il a dit au chauffeur de le conduire au vendeur de chevaux. Quand il arriva, une personne avait acheté le cheval. Il a vu le cheval et la personne du magasin et il lui dit que c’était son rêve d’avoir un cheval. Il lui a proposé d’être son ami. Il a dit  

OUI!!!!  

  50  


Il me dit qu’il n’a pas d’écurie. Je lui dis que ce n’est pas un problème parce que j’avais une écurie. Ils arrivèrent les deux à l’écurie. Deux semaines sont passées, ils ont eu du courrier qui disait qu’ils pouvaient faire des courses de chevaux et des championnats. Ils ont dit oui. Un mois plus tard, la première course a débuté. Le cheval démarre très bien. Lors de la deuxième course, ils ont gagné une médaille. Pour la troisième fois, le conducteur du cheval est tombé et s’est fracturé le pied. Il s’est fait remplacer par quelqu’un. Puis, rendu à la quatrième course, mon ennemi Léize est parti en premier. Léize était à 40 mètres. On était presque rendu à la ligne d’arrivée. Il a dépassé Léize et il est arrivé premier. La personne qui s’est fracturée le pied était en chaise roulante.

    Luis Miguel-Garcia  

51  


M

 

on histoire parlera de trois petits Ninjas. L’action se déroulera dans la jungle.

Trois petits Ninjas sont dans la jungle. Ils cherchent le trésor légendaire. Ils marchent et ils voient les singes voleurs ainsi que le trésor légendaire. Ils poursuivent les singes voleurs. Ils perdent les singes voleurs de vue. Ils se disent surement qu’ils sont partis donner le trésor légendaire aux hommes des cavernes. Les petits Ninjas cherchent, cherchent et cherchent. Il y a un Ninja qui est en train de s’enfoncer dans la boue. ON NE LE VOIT PLUS! Par contre, on l’entend encore. Les deux Ninjas sautent dans la boue qui renfonce. Ils découvrent la grotte des hommes des cavernes. Ceux-ci ont une massue. Ils viennent vers nous. Ils nous ont vus. Nous avons esquivé leurs coups. Les Ninjas courent. Ils voient le trésor légendaire. Ils prennent le trésor et ils le sortent. Ils attrapent les hommes des   52  


cavernes et ils les menottent ainsi que les singes voleurs. Ils vont porter les hommes des cavernes et les singes voleurs aux policiers. Ils remettent également le trésor légendaire. Ils retournent dans la jungle tous fiers d’eux.

    Vincent Massicotte

 

53  


J

 

e me promenais et j’entendais l’alarme sonner. J’ai vu des voleurs. J’ai voulu appeler la police, mais il n’y avait pas de téléphone. Donc, j’ai utilisé les pouvoirs des bandes dessinées. Je m’en allais chez moi quand tout à coup j’ai entendu l’alarme sonnée. J’ai vu des voleurs sortir de la banque. J’ai pris mes deux jambes à mon cou et je suis parti au magasin de bandes dessinées. Je suis sorti avec le corps en feu. J’ai craché du magma sur un poteau, j’ai modifié la forme et j’ai fait une cage. Les voleurs n’étaient pas bien loin quand tout à coup, ils se sont faits enfermer dans une cage. La police est arrivée et ils sont allés en prison. (Deux semaines plus tard, ils se sont enfuis et ils veulent leur revanche.) Dès que je me réveille, blam! Je reçois un gros coup sur la tête. Je me suis retrouvé dans une camionnette. Le véhicule s’arrêta. J’ai essayé de m’évader, mais il n’y avait rien à faire. Alors, j’ai eu une   54  


idée, je ne l’avais jamais essayée, mais je vais me transformer en Everyman. Ils ont ouvert la camionnette et à leur grande surprise je n’étais plus là. Je suis sorti par la porte juste à côté. J’ai fermé la porte et je les ai embarrés. Je suis rentré dans l’usine et je me suis fait attacher. J’ai vu le bandit avec son super fusil à chatouille. Il voulait se venger. Il a pesé sur le bouton et

Z ZZZ

zZZZ

ce n’était pas un fusil à chatouille, mais à dodo. Puis, il s’est endormi d’un seul coup. Je suis retourné chez moi et j’étais surpris de cette aventure.    

Abraham Ripeau

 

55  


I

l était une fois, une jeune fille qui s’appelait Nadia. Elle était toute seule. Elle quitta sa maison pour aller à la plage.

Elle vit un dauphin. La petite fille plongea dans la mer. Le dauphin et la jeune fille s’amusèrent. Le dauphin donna à la petite fille un coquillage vert et rose. Le coquillage était magique. Il transforma Nadia en petite sirène. Le dauphin et la sirène devinrent amis pour la vie. Alana Beauchamp

  56  


I

l était une fois, deux élèves qui s’appelaient Mickael et Jessica. Ils allaient à la même école. La cloche sonna en après-midi et tout le monde sortit dehors. Ils allèrent sur un module pour s’amuser. Jessica se coinça dans le module et se cassa la jambe. Mickael alla demander de l’aide. La madame appela l’ambulance… Mickael se sentit seul sans Jessica. Tous les jours, il espérait revoir son amie. Tout à coup, une petite fille de 2e année lui demanda s’il voulait jouer avec elle dehors. Il était content d’avoir une copine. Soudain, Jessica revint avec un plâtre sur la jambe. Elle rencontra l’autre fille et devinrent des meilleures amies.

Rosalie Cyr  

57  


A

ujourd’hui, je vous raconte ma vie. Mon premier jour à l’école Sacré-Cœur fut le jour où j’ai rencontré Taina. Ce jour m’a surprise de voir que tout le monde était méchant avec elle. Alors moi, Marie-Ève, je me suis décidée de l’aider! Elle m’a demandé si je voulais être son amie. Moi je voulais bien être sa meilleure amie. Alors j’ai accepté et c’est resté comme ça pendant deux ans, mais lorsque je suis déménagée de maison, cela a changé. Maintenant, je la vois beaucoup moins souvent. Jusqu’à maintenant, je l’ai invité à dormir chez moi au moins deux fois. Nous sommes restées les meilleures amies du monde et pour la vie entière. Je dis entière, car cela veut dire pour tout le temps que cela prendra. Ah oui! c’est vrai! J’aimerais bien lui présenter la meilleure de toutes les professeures ; Madame Nathalie.

Marie-Ève Collard   58  


59  


I

l était une fois, un petit garçon nommé Flaco et son grand-papa qui allèrent sur le lac. Ils partirent avec la chaloupe. Ils allèrent au milieu du lac parce que c’est là que nous attrapons les plus gros poissons. Soudain, un gros poisson mordit à l’hameçon de grand-papa. Excité, il accrocha Flaco et celui-ci tomba dans l’eau. Il ne savait pas nager. Le grand-papa sauta à l’eau et sauva Flaco. Il vaut mieux sauver une vie que d’attraper un gros poisson. Le grand-papa ramena Flaco à la maison et ils dégustèrent un bon chocolat chaud pour se réchauffer.

Émile Rousseau

  60  


61  


I

l était une fois, une petite fille qui s’appelait Sara et sa mère Stéphanie. La mère de Sara était allée à l’animalerie acheter un chien pour l’anniversaire de Sara. La petite fille ouvrit son cadeau. Elle vit un chien. Elle était contente de l’avoir. Il était noir et brun. Le chien de Sara s’appelait Fido. Sara jouait à la balle avec son chien. Il allait toujours porter la balle à Sara. Fido était tanné de jouer à la balle. Il alla se coucher. Sara appela Fido! Son chien n’entendit pas. Sara se demandait pourquoi Fido ne venait pas. La petite fille chercha son chien, mais elle ne le trouva pas. Elle se mit à pleurer. Celle-ci avait oublié de regarder dans son lit. Elle trouva Fido lorsqu’elle alla au lit. Quel bonheur! Elle s’endormit avec son toutou.

Océanne Boris

  62  


63  


D

ans le texte qui suivra, un petit garçon du nom de TOM fait de la planche à neige au Mont Habitant et se retrouve à l’hôpital. Par une journée enneigée, TOM demande à sa mère si elle peut aller le reconduire à son cours de planche à neige. Sa mère accepte et ils partent. Rendu au Mont, TOM embarque dans le remonte-pente. Rendu en haut, le garçon commence à dévaler la piste. Plus loin sur la piste, il commence à perdre le contrôle de sa planche à neige et tombe et fait quelques roulades.

Boom!

Bing!

Bang!

Une minute plus tard, deux gentils messieurs arrivent avec une civière et prennent TOM et ils le déposent sur la civière et vont à l’hôpital.

  64  


Le petit garçon ouvre les yeux, il voit sa mère pleurer et sent une couverture très lourde sur lui. Il essaie de se lever la tête et tout à coup, un docteur arrive et lui annonce qu’il ne pourra pas faire de la planche à neige cette année. TOM était désespéré et rentra à la maison pour boire un chocolat chaud.

Jimy Vaudrin

 

65  


P

ar une journée d’hiver, un jeune garçon se rendait dans un chalet pour les compétiteurs de planche à neige. Il met son équipement et il commence à descendre de plus en plus vite. Il fait encore plusieurs sauts. Il fait le dernier saut, il tombe sur son bras et il se blesse. Les gens appellent une ambulance. Ils appellent ses parents et ceuxci sont inquiets. Ils vont voir leur garçon. Il a le bras cassé. Pendant plusieurs jours, il reste à l’hôpital. Il s’ennuie du « snow ». Il a hâte d’en refaire. Pendant ce temps, il voit sa mère pleurer. Finalement quelques jours après, il sort de l’hôpital. Il a hâte de refaire du « snow »... Il recommence à faire du « snow », il devient le champion de « snow » et ses parents sont fiers de lui.

   

Anthony Dagenais   66  


67  


P

ar un beau matin gelé un petit garçon nommé Alexis demande à sa mère s’il pouvait aller faire du ski.

À la troisième glissade de ski, il trébuche sur la tête et il tombe dans les pommes. Il se réveille 10 minutes plus tard dans la jungle. Il dit :

 

Ah, où suis-je?

Il se lève tranquillement. Il commence à marcher. Il voit une panthère, il court par en arrière, il s’enfarge dans une racine. La panthère ne le voit plus, elle va chasser d’autres animaux. Il continue sa route, il voit une maison abandonnée. Il entre dans la maison. Il voit une fille. La fille dit : Alexis reste muet.

Bonjour!

Il retourne dans la jungle, il se promène tranquillement. Il voit un lézard géant. Il grimpe dans un arbre, il voit de loin des oiseaux multicolores. Il dit : « OUCH! »   68  


Le lézard l’entend. Il retombe

«

ah! »

aa

BOOM! Le lézard a peur de la panthère. Elle dit : Elle lui saute dessus. Le lézard fait une bataille.

Oust, allez oust !

Alexis a le temps de se sauver. Il va dans la cabane et il ne voit pas la fille. Il dit :

 

Allo es-tu là?

Il n’entend rien. Il sort de la cabane il voit le lézard mort. Il court à toute vitesse et il se cogne contre un arbre. Finalement, il se réveille dans la neige. Il retourne chez lui et il boit un chocolat chaud.

Lorik Petit  

69  


70  


I

l était une fois, un garçon et son père qui partirent en voyage.

Ils ont pris l’avion pour aller au Costa Rica prendre des échantillons d’algues et pour trouver des poissons argents. Ils ont vu un bateau de pirates avec un trésor. Ils ont soulevé le trésor et ils l’ont transporté dans leur bateau. Ils l’ont apporté aux pauvres pour s’acheter des choses.

Keven Ringuette

 

71  


I

l était une fois, un prince qui était dans le bois. Il s’en alla faire une promenade dehors. Il trouva une carte et la ramassa. IL FIT CONFIANCE AUX SIGNES DE LA VIE. Il vit une clef. Il la prit. Il continua son chemin et trouva une pelle. Il la prit et il vit un « X ». Il creusa avec la pelle et déterra le trésor. Il le prit et s’en alla au village et donna tout l’argent aux villageois. Les gens devinrent heureux. Par contre, la méchante sorcière du village voisin n’était pas contente. Elle vit tous ces gens très heureux. Elle jeta un sort contre le village entier. Tout  l’argent  disparu.   Le prince se rendit compte que la méchante sorcière avait jeté un sort au village. Le prince alla voir la méchante sorcière. Elle et le prince se bataillèrent et tout à coup…

POUF !   72  


Une magie s’installa. La sorcière devint gentille.

Jonathan Juteau

 

73  


I

l était une fois un pirate qui voulait aller sur une ile, il demande à certaines personnes de l’aider pour construire son bateau immense et solide. S’il fonce sur une roche, cela ne va même pas le détruire. Le soir, il fait un bon repas pour tous ses amis. Ensuite, ils vont se coucher dans de gros hôtels. Le lendemain, il se réveille et continue à construire son bateau. Il entend les vagues. Maintenant que le bateau est construit, il le met à l’eau puis il rame jusqu’à l’ile. Il y a beaucoup de dauphins dans la mer. Il arrive sur l’ile et il prend sa pelle et creuse profondément pour trouver un beau trésor avec beaucoup d’or. De plus, il entend

«  toc!  »  

Il creuse encore et il trouve le trésor.    

Nicolas Deilgat   74  


75  


U

n beau matin ensoleillé, Lola Poisson alla à l’école. Le professeur commença les classes, mais Lola ne vit pas son

amie Lili. La récréation sonna. Lola était toute seule et triste. Elle marcha dans la cour et trouva un coffre aux trésors. Elle l’ouvrit et trouva une petite fée nommée Lilya-Rose. Lola expliqua à Lilya-Rose que son amie Lili n’était pas là. Elle expliqua qu’elle était venue pour cela parce qu’elle était la fée qui joue avec ceux qui n’ont pas d’amie. Alors Lola joua avec la fée pendant que Lili n’était pas là.

Camille Théroux

  76  


77  


P

ar une journée ensoleillée une souris géante prépare une marmite pour le diner et elle écrase tout sur son passage, les arbres, les voitures, les maisons, les rochers et même les personnes. Les guerriers essayent de la battre. Ils prennent les bateaux de guerre, des hélicoptères, un arc à flèches et un filet et la souris redevient toute petite comme les autres. La souris géante détruit tout sur son passage donc les maisons, les arbres les voitures, les rochers et même les personnes. Les guerriers tirent sur la souris géante avec des morceaux de glace, les bateaux de guerre tirent sur la souris et les hélicoptères lancent des filets, mais la souris est trop rapide. Elle s’enfuit dans la forêt et prépare une marmite géante pour elle toute seule. Les guerriers cherchent la souris géante pour la faire fuir avec leurs flèches. La souris   78  


cherche une place pour faire sa petite maison, mais tout à coup la souris se fait piquer par une abeille diabolique en plein dans la tête. Elle se met à rapetisser et se transforme en une petite souris agréable à avoir comme les autres.  

Olivier Baert

 

79  


I

l était une fois, un roi qui se promena dans les bois. Devant lui, il vit un pont.

Le roi avança sur le pont et la planche cassa. Le monsieur tomba dans la rivière et les crocodiles s’approchèrent pour le dévorer lorsque George arriva pour le sauver avec une corde. Il lança le lasso et tira. Ils réussissent à monter. Les deux messieurs devinrent des amis et George expliqua au roi qu’il était sauveteur dans les bois.

Olivier Juteau

  80  


I

l était une fois, un cygne dans un étang calme et tranquille. Il respirait de l’air pur par le vent.

Un enfant passa par là et vit que le cygne ne le regardait pas. L’enfant le vola et rentra chez lui. Il le montra à sa mère. Elle cria. Elle

cygne avait une patte cassée. Le vétérinaire soigna le cygne et le libéra. Plus tard, il rencontra un cygne et en eut peur. Elle remarqua que le

tomba amoureux.

Ils furent heureux .

ƒ Stéphanie Desrosiers  

81  


I

l était une fois, un beau matin dans la forêt tropicale, un Gecko perché qui faisait un somme.

ZZZ

ZZ!

ZZZ

ZZ!

ZZZ

ZZ!

Il se réveilla et alla voir son ami Gecko. Son ami était disparu. Il partit à sa recherche. Il vit une grenouille. Le Gecko lui demanda s’il avait vu son ami. La grenouille répondit : «

Oui, par là ».

Le Gecko marcha et vit un autre Gecko et ils devinrent amis. Plus tard, ils allèrent à la plage. Un peu plus loin, ils virent une ile. Ils nagèrent et ils arrivèrent. Soudain, les Geckos tombèrent dans le sable mouvant. Le Gecko cria à l’aide. Son ami tant recherché vient à sa rescousse.   82  


Finalement, les trois, ils devinrent des

amis

pour la vie. Jamey Scraire

 

83  


P

ar un éblouissant matin d’été, un schtroumpf parti dans la forêt pour cueillir des fraises. Il regardait la nature et il n’avait pas remarqué le gros trou! Malheureusement, il tomba au fond du précipice. Il tenta de sauter et hop le schtroumpf s’agrippa de toutes ses forces, mais le rebord était glissant, donc le schtroumpf retomba! Au même moment, il entendit le schtroumpf paysan et le schtroumpf farceur s’approcher. Puis les deux l’aperçurent et allèrent chercher de l’aide. Puis plusieurs schtroumpfs arrivèrent. Le schtroumpf costaud envoya une échelle et le schtroumpf put sortir. Pour les remercier, il cueillit et donna plusieurs fraises et un jus de fruits rouge pour tous les schtroumpfs! Pour célébrer ça, le grand schtroumpf organisa une fête!

Christophe Rodrigue   84  


85  


I

l était une fois, un jeune enfant qui s’appelait Alex. Il s’en allait dans le bois. En après-midi, il se pratiquait à faire son KUNG-FU. Il se fit kidnapper par des voleurs. Ils l’emportèrent dans une maison dans un arbre. Tout à coup, un CHASSEUR arriva. Celui-ci prit Alex et l’amena dans sa maison. Alex appela ses parents.

Quelques minutes plus tard,

ils arrivèrent. Le garçon était très content de retrouver ses parents. Ces derniers invitèrent Alex et le chasseur au restaurant pour avoir sauvé l’enfant.

Zachary Daout

  86  


87  


I

l était une fois, un beau matin d’été, FRANÇOIS qui se prépara pour aller à la plage. Il se dit que pour jouer dans le sable, il faut un sceau et une pelle. Alors, il prit ses deux petits jouets pour jouer dans le sable et il partit de sa maison. Quelques minutes plus tard, FRANÇOIS se rendit compte qu’il avait oublié sa crème solaire. Alors, il retourna chez lui, mais tout à coup, sur le chemin du retour, il vit un vieux monsieur barbu. Il rit à cause de la grosse barbe. L’homme barbu qui n’était pas content prit FRANÇOIS par les deux mains. FRANÇOIS cria de toutes ses forces, mais ça ne fonctionna pas. Alors, il se débattit de toutes ses forces et lui donna des coups de pieds. Il réussit. Il courut à toute vitesse et alla chez lui prendre sa crème solaire. Puis, FRANÇOIS alla retrouver ses parents à la plage caillouteuse. Une fois à la plage, FRANÇOIS prit sa crème solaire et s’en mit. Après, il s’étendit sur une serviette et se fit bronzer.   88  


Il était inquiet de ce qui lui était arrivé, mais en retrouvant ses parents, FRANÇOIS était de nouveau heureux.

Laurie Brousseau-Dompierre

 

89  


U

n beau matin, Katy et son chien jouèrent ensemble. Plus tard, en avantmidi, elle vit un étalon sauvage tout prêt de l’enclos. L’étalon se leva sur deux pattes et se sauva au galop. Plus tard, dans la cour lorsqu’elle eut fini de jouer avec son chien, elle alla retrouver l’étalon noir. Katy appela l’aide de son chien. Une heure plus tard, Katy retrouva l’étalon. Le chien regarda un pommier et prit une pomme pour que son maitre apprivoise le cheval. Après qu’elle eut réussi, elle découvrit que l’étalon était tout seul. Elle décida de l’héberger chez elle. Plus tard, elle le dressa et le baptisa Spirit. En après-midi, Katy prépara son cheval et alla galoper avec Spirit. Son père sortit les chevaux de la ferme et alla rejoindre sa fille au galop. Après la randonnée, son père bien fier de sa fille, demanda de rentrer et de prendre soin de Spirit.

Élyane Cyrenne   90  


91  


I

l était une fois, deux pilotes d’auto, un avant-midi dans une forêt tropicale. Ils ont traversé des ponts avec de l’eau, une rivière pas si profonde et des plages. Ils

ont rencontré des serpents, dix vingt hippopotames.

lézards

et

Un des deux pilotes a eu une crevaison et il n’avait pas de pneus de secours. Donc, le pilote qui était en tête a fait demi-tour pour aller chercher le pilote qui avait eu une crevaison. Ils ont compris que les courses dans les forêts tropicales étaient une mauvaise idée. Il n’y a donc pas eu de gagnant. C’était mieux d’aller chercher celui qui était en panne plutôt que de gagner.

Danick Ouimet

  92  


I

l était une fois en été dehors, un petit garçon nommé Tomy qui aimait faire de la moto dans les bois.

Tomy a embarqué sur sa moto. Tom allait trop vite. Tout à coup, il est tombé par terre. Tom pleurait et criait. Tomy s’était cassé le bras. Tom essaya de hurler, mais cela ne fonctionnait pas. Il a essayé de ramper, mais il n’était pas capable. Soudain, un monsieur arriva. Alors le monsieur l’aida à marcher jusqu’à chez lui. Le garçon est entré chez lui avec le monsieur. Les parents de Tom l’ont guéri et ils ont remercié le monsieur.

Nicholas Demers

 

93  


U

n bon matin, la maman dauphin va réveiller son petit, mais quand elle arriva à son dauphin, il n’y était pas. Elle chercha partout, mais elle ne le trouva pas. Il ne lui restait plus qu’à chercher dans tout le fond de l’océan. Elle demanda à tous les poissons de l’océan s’ils avaient vu son petit. Cette maman pleurait et pleurait. Le soir, elle se coucha dans son lit puis ferma les yeux. Le lendemain, elle savait que son petit n’y était toujours pas. Elle n’avait pas besoin de le réveiller parce qu’il était encore perdu. Ce dauphin déjeuna tout seul. Tout à coup, quelqu’un cogna à la porte.

Toc! Toc! Toc!   94  


Elle ouvrit la porte et sauta de joie; elle vit son petit arriver! Puis, ils se donnèrent un câlin.

Angélianne Brin

 

95  


P

ar une belle nuit calme d’hiver, une jeune étoile nommée Émy-Lie pensait à comment elle pouvait réussir à améliorer son chant. Puis, elle se mit à chanter. Son plus grand rêve était de devenir chanteuse. Son père lui disait de ne pas s’en faire, qu’il allait trouver un spectacle pour elle. Émy-Lie pleine de joie se prépara tous les jours. Le soir, Émy-Lie arriva avec son père au spectacle. Elle embarqua sur la scène, puis commença à chanter. Émy-Lie ne savait pas chanter. Le juge se sentit mal. Puis renvoya Émy-Lie. Elle était triste. Puis, ils retournèrent à la maison. Émy-Lie, le cœur bombé de tristesse, alla dans sa chambre. Puis essaya de chanter un peu mieux. Son père alla chercher un micro. Émy-Lie le brancha dans les hautparleurs. Puis, elle pratiqua ses cordes vocales. Son père, surpris de son amélioration, se leva et   96  


alla dire à Émy-Lie que son prochain spectacle aura lieu dans deux mois. Elle se sentit tellement bien, qu’elle continua à se pratiquer. Elle s’en alla à l’école pour dire à son amie Karine qu’elle avait un micro tout brillant et qu’elle allait avoir un concert dans deux mois. Karine n’en croyait pas ses yeux. Émy-Lie donna un billet à Karine pour son prochain concert. ÉmyLie ne se sentait pas bien. La secrétaire appela à la maison et sa maman répondit. La maman d’Émy-Lie arriva à l’école pour venir la chercher. La mère d’Émy-Lie lui dit qu’elle avait attrapé une maladie. Donc, elle ne pourra pas aller se pratiquer pour le spectacle. Le mardi matin, Émy-Lie se sentit bien. Elle se rendit à l’école pour donner des billets pour son concert à tous ses amis. Émy-Lie courut jusqu’à chez elle pour se préparer. Son père lui demanda si elle était prête. ÉmyLie lui répondit qu’elle était prête et heureuse d’avoir une seconde chance. Elle et son père arrivèrent au spectacle. Elle monta sur la scène et commen��a à chanter. À  

97  


la fin de la chanson, le juge annonça qu’elle pouvait devenir chanteuse. Émy-Lie pleine de joie retourna à la maison. Elle était très heureuse… Elle alla se coucher et pensa à son prochain spectacle. Quelle belle persévérance!!!

Alyssa Daunais

  98  


I

l était une fois une petite fille nommée Mia. Elle avait un cheval qui s’appelait Salaime. Il était brun et il vivait dans les montagnes. Ce matin-là, Mia était allée voir son cheval, mais il n’était plus là. Elle partit le chercher, mais elle ne le retrouva pas. Elle afficha des photos de Salaime sur les arbres et dans les magasins. Tout à coup, quelqu’un le vit et le rapporta à Mia. Elle était si contente de revoir son cheval qu’elle alla faire un tour de cheval et elle le remercia tendrement.

Maintenant, ils sont devenus inséparables et des meilleurs amis pour la vie.

Kelly Longpré-Bélisle  

99  


100  


Mon animal préféré

 

101  


J

 

’aime beaucoup le monde animal, mais j’ai une espèce plus rare que j’aime plus que les autres.

Mon animal préféré est la VEUVE NOIRE. Elle est très venimeuse pour l’être humain, mais pas autant que la MYGALE du Mexique. Elle vit dans les jungles du Mexique. Elle mesure environ 10 cm de long et 4 cm de haut. Elle mange des petits insectes agressifs qu’elle attrape dans sa toile collante. J’ai choisi cet animal parce que je la trouve belle. J’espère que vous lirez mon texte sur la veuve noire que j’aime beaucoup.

    Cédrick Cyr-Boucher

  102  


L

 

’amie de ma grand-mère m’a donné une chatte qui s’appelle Zoé. Zoé est grise et blanche.

Elle dort souvent avec ma grand-mère ou dans le salon. Je la nourris le jour et le soir. Je la flatte sur le cou. Ça fait 3 mois que je l’ai. Elle est douce. Elle joue beaucoup avec sa balle. Elle est calme et gentille. Je joue à la balle avec Zoé. Alors, si vous avez un chat ou une chatte pensez à les nourrir.    

Jérémie Scraire

 

103  


B

onjour, dans le texte qui suivra je vais vous parler de mon animal préféré. Je vais vous dire ses jeux calmes et drôles. Ho! et je vous dirai comment il se couche .

Hi!

Hi!

Hi!

Hi! Hi!

Hi!

Ça, c’est drôle!! Tout a commencé dans l’appartement de l’ancienne conjointe de mon père. Premièrement, l’ancienne conjointe de mon père a 4 chatons chez elle et elle nous a demandé, à mes deux sœurs, à ma mère et à moi si ont voulaient voir les 4 chatons? On a tous accepté bien sûr!!! Nous sommes tous montés dans son appartement. Elle nous a tous présenté les chatons et j’ai choisi le même que ma mère. Bon maintenant, je vais vous dire ses couleurs. Donc, il y a du brun, du noir, du blanc et ses yeux sont bleus et très mignons. Puis, on est sortie de l’appartement. Nous avons traversé la rue   104  


pour aller au dépanneur. On est entré et le chat s’est sauvé de mes bras dans le dépanneur. Je l’ai rattrapé. Ma mère a pris la litière et elle a payé et nous sommes parties à notre maison. Quand on est arrivé, on a joué avec en faisant très attention parce qu’il n’avait que trois mois. Le lendemain matin, on écrivait, ma mère et moi, des idées pour le nom de notre chat comme Mitaine, Gribouille , Ti-Min et en plus c’est le 6e chat de ma mère qui se nomme Ti-Min. Quand je vais en haut pour aller me coucher, il me suit. Je me couche, je mets ma doudou sur mes deux oreillers et il se place entre ma tête et le mur. Il ronronne en même temps qu’il dort. C’est très bizarre. Quand je me réveille, Ti-Min tète ma tuque et je continue ma journée. Rendu au soir, je prends mon bain, j’écoute Star Académie et après ma mère monte pour me border. J’ai les cheveux mouillés et mon chat commence à téter mes cheveux. Des fois, il commence à dérouler le papier de toilette et il s’enroule dedans.    

Noémie Lasanté  

105  


106  


J’ai rêvé à…

 

107  


B

 

onjour, je m’appelle William et je vais vous raconter un rêve que j’ai fait.

Pour commencer, ma famille et moi étions pris dans un seau qui rapetissait. J’ai pris le couvercle et j’ai assommé les gardes. On s’est enfui. Il y avait des caméras qui nous surveillaient. Ils nous ont vus et ils ont appelé des soldats. Il y avait une porte, mais ils l’ont fermée quand nous sommes arrivés. J’ai pris la fourche qui était par terre, je l’ai lancée dans les aires et elle a assommé un soldat. Le soldat est tombé et il a fait tomber tous les autres qui étaient derrière lui. Ma famille et moi, on s’est enfui et tous les soldats ont déboulé les marches. On est arrivé en bas et on est allé se cacher. Les gardes ne nous ont pas vus. Ma sœur a accroché un bouton, l’alarme a sonné et nous étions pris au piège. J’ai pris la fourche qui trainait et j’ai coupé la corde qui les retenait. Les gardes nous ont vus. On s’est enfui et on est tombé dans un trou

  108  


Finalement, dans le trou, il y avait des gentils gardes qui voulaient nous protéger des méchants soldats. On est sorti et on est retourné chez nous.  

Quel rêve!

William Scraire

 

109  


B

 

onjour! Je m’appelle Marianne. Je suis une élève de 4e année. J’ai choisi de vous raconter un rêve que j’ai fait pendant mon sommeil au mois de janvier 2012.

  110  


Pour commencer, il y avait un pirate qui s’appelait Jack Sparell. Mes amies et moi étions enfermées dans une piscine avec des tourbillons. On s’est délivrée et on est allée à l’école dans la classe. Il y avait des trous dans le plafond pour mettre les chaises et les bureaux. On voyait les chaises dans le plafond, mais la chaise de Mme Annie n’allait pas dans le plafond. Elle était collée au bureau. Nous sommes allées nous cacher sous le bureau, mais le pirate nous avait vues et il nous a ramenées pour nous mettre dans la piscine de l’école où il y avait des crocodiles. Nous avons eu peur! Mme Nathalie est venue nous délivrer. Nous étions très contentes et nous avons fait une fête parce que nous étions sauvées. Nous avons mangé du gâteau au chocolat. On s’est amusée et c’était très drôle!    

Marianne Dumont-Leinen

 

111  


I

l était une fois trois meilleures amies qui s’appelaient Melina, Félicia et Jade. Elles se sont rencontrées au collège.

Melina leur propose d’aller en voyage. Jade

demande où elles vont. Melina dit qu’elles vont en Floride. Alors elles vont faire leur bagage. Maintenant, elles sont à l’aéroport et vont dans leur jet privé. Arrivées à l’aéroport en Floride, elles prennent un taxi. Elles voient un manoir luxueux et le chauffeur dit que c’est à eux. Félicia demande combien il y avait de pièces dans le manoir. Melina répond qu’il y en avait 15. Maintenant, on défait nos bagages. Ensuite, nous allons souper dans un restaurant. Melina rencontre un monsieur qui s’appelle Charles. Il invite Melina à souper. Une fois le souper terminé, nous allons à une fête. À la fin de la soirée, on va dormir dans notre manoir. Le lendemain matin, nous allons déjeuner.   112  


Ensuite, nous allons passer la journée à la mer ramasser des coquillages, des coraux et des étoiles de mer. De plus, nous allons faire un piquenique pour le diner. Le soir venu, Melina met sa plus belle robe pour aller au restaurant avec Charles. Il lui demande si elle veut sortir avec lui et Melina accepte. Finalement, les amis partent de la Floride et Melina, Charles, Jade et Félicia vécurent heureux.    

Melina Isabelle

 

113  


114  


Mon sport préféré

 

115  


J

 

e pratique beaucoup de sports, mais il y a un sport que j’aime plus que les autres. Il se pratique surtout l’été. Il se joue sur un grand terrain avec de nombreux joueurs. Ce sport se nomme le SOCCER. Le but du jeu est de tirer le ballon dans le but de l’adversaire. L’équipement d’un joueur est limité. Il faut des souliers à crampons, des protèges tibias, des culottes courtes et le chandail de l’équipe. J’espère que vous avez aimé mon texte et vous allez jouer à ce sport et que vous allez vous inscrire au SOCCER et que vous allez aimer ce sport.

Marc-Olivier Binette

  116  


J

 

e vais vous parler de mon sport préféré. Il se joue en été. Il se pratique avec plusieurs joueurs. Il faut des souliers, des jambières, un ballon et un but. Ce sport se joue à sept joueurs. Il y a trois arbitres, un sur le terrain et deux autres à l’extérieur du terrain avec des drapeaux. J’aime beaucoup ce sport parce qu’on court beaucoup et c’est un travail d’équipe.    

Samuel Bourdon

 

117  


S

alut je vais vous présenter mon sport préféré. Mon sport préféré se pratique sur la glace. Aussi, il peut se jouer l’été avec des souliers de course. Pour commencer, mon sport est le hockey. Mon bâton de hockey est en bois. La forme de la patinoire est ovale. Pour jouer au hockey, il faut que les patins soient aiguisés. Il faut que les équipes soient égales c’est-à-dire cinq joueurs dans chaque équipe, plus le gardien. Le filet de hockey est en métal et en corde sur la glace. Il faut toujours un équipement quand on joue au hockey. Il faut des patins, un casque et un plastron. La rondelle est très dure et on donne des coups de bâton dessus. Quand je joue au hockey, je mets un casque avec une visière. Finalement, le casque peut avoir une grille. Elle est en métal noir. J’espère que vous adorez le hockey et amusez-vous bien.

Raphaël Boivin   118  


119  


120  


Voyage

 

121  


B

   

onjour, je m’appelle Amanda, j’ai 9 ans et je suis en 4e année. Je vais vous parler d’un voyage que j’ai fait avec ma famille pendant les vacances d’hiver. Nous sommes partis un mois. Pour commencer, un samedi au

Chili , nous

sommes allés déjeuner sur le balcon en admirant la vue ensoleillée et le chant des oiseaux qui nous éblouissait. Ensuite, nous sommes allés à la Ronde. Nous avons fait le bateau-pirate et j’ai adoré. Pour terminer la journée, nous sommes allés à la plage et nous avons dégusté une crème glacée à la saveur de banane et framboise. Cette saveur est vraiment délicieuse! Puis, nous sommes allés jouer au soccer dans la rue et on est finalement allé se coucher. Pour terminer, j’ai bien aimé cette journée au Chili !    

Amanda Desforges-Duarte   122  


123  


B

 

onjour, aujourd’hui je vais vous parler d’un voyage que j’ai fait avec ma famille. C’était l’été passé en 2011. Nous sommes allés à Niagara Falls. Le chemin était long, mais nous sommes finalement arrivés.

  124  


Au début de la journée, nous sommes allés à l’arcade de jeux vidéos. Après, on est allé manger au « Rain Forest Cafe». J’ai mangé de la pizza et c’était très bon! Après, nous nous sommes rendus à l’hôtel et c’était déjà la fin de la journée. Le lendemain, on est allé à Marine Land. J’ai monté une colline où était le « Sky Tremor ». Je suis monté dedans et nous sommes partis à toute vitesse dans les aires. D’en haut, on voyait tout Niagara Falls. Je suis descendu et je suis reparti à l’hôtel. Après, je suis revenu chez moi à St-Jérôme. Pour terminer, j’ai vraiment tout aimé. C’était un voyage fabuleux. Merci de m’avoir lu!    

Loïc Courcelles

 

125  


C

 

haque été, je prends l’avion pour aller en France durant un mois. Durant mes vacances d’été de l’an 2011, je suis allé voir mon oncle Denis et mes deux cousines, Faustine et Fidéline. Un jour, je suis allé à Paris, la capitale de la France, en métro qui fait aussi un train. J’ai visité la partie de l’Égypte ancienne dans le musée du Louvre. Il y avait des petites statues, des sarcophages, des momies de roi, les objets du roi, etc. Aussi, je suis allé au troisième étage de la Tour Eiffel. À l’extérieur, j’ai vu toute la ville de Paris et à l’intérieur, sur le haut des murs en oblique, il y avait les drapeaux, les noms et la distance des capitales de certains pays, dont la ville de Québec. J’ai aimé regarder Paris dans les petits télescopes. En bas, on voit les personnes comme les fourmis. Le soir, je suis retourné chez mon oncle Denis qui habite dans un village juste à côté   126  


de la ville de Paris et on a diné (c’est comme ça qu’on dit souper en France).    

Martin Dru-Bulle  

 

127  


B

   

onjour, je m’appelle Joey, je suis en 4e année et j’ai 9 ans. Je vais vous raconter mes superbes vacances à Disney en Floride, avec ma famille, en mai 2009. On est parti vers 5 h. La première journée, on est allé à « Animal Kingdom ». On est allé à la montagne du yéti. C’est une montagne russe et c’était super. La deuxième journée, nous sommes allés à « Hollywood Studio ». On s’est dépêché pour être les premiers à l’ascenseur. C’est un ascenseur qui est brisé et détraqué, qui monte et descend rapidement. J’ai vraiment aimé ça! La troisième journée, nous sommes allés au parc de « Epcot ». C’est la place où tu peux voir des pays autour d’un grand lac. Wow! Durant la quatrième journée, nous avons été au grand château de « Magic Kingdom ». C’était vraiment beau! En soirée, il y avait des feux d’artifice!   128  


J’ai adoré mes vacances. J’ai surtout aimé être en famille. Merci de m’avoir lu!    

Joey Riendeau

 

129  


J

 

e vais vous parler de mon superbe voyage. J’ai fait de nombreuses activités passionnantes. Je vais vous dire ce que j’ai aimé le plus de mon voyage. Lorsque je suis allé en voyage, j’avais 10 ans. J’étais dans la l’avion avec mes parents. Je suis partie dans un autobus et j’ai fait une heure d’autobus. Je suis arrivée à l’hôtel, elle s’appelle le SOL RIO THE LUNAS Y MARES à Holguin, Cuba. Je suis allée défaire ma valise. J’ai regardé et je me suis baignée dans la mer et dans la piscine tout habillée. Je suis allée me changer pour le souper. J’ai mangé au buffet. Je suis allée au spectacle de soirée. À la fin du spectacle, j’ai été choisie pour danser. Ensuite, je suis allée dormir dans mon lit. Le lendemain, je suis allée à la

plage . Je me

suis baignée. J’ai mangé et je suis allée au spectacle de danse. Jeudi, je suis allée en catamaran. J’ai fait de l’apnée et j’ai nagé   130  


avec les dauphins . Ils nous ont donné des becs. Je me suis faite bruler par une méduse. Mon activité préférée a été le mariage . J’étais la fille d’honneur. Mes parents se sont mariés, j’étais contente. J’espère que vous allez faire un beau voyage comme moi.    

 

Mylène Blard

131  


C

omme plusieurs personnes, j’ai beaucoup de rêves. Mais j’ai un rêve que je préfère. Ce rêve est de faire un voyage. J’aimerais prendre un avion pour me rendre à Punta Cana. J’aimerais rester dans un hôtel de luxe et qu’il y ait un soleil éclatant pour me faire bronzer. J’aimerais comme activité aller nager avec les dauphins. Mais ça serait une catastrophe de rencontrer un requin. J’aimerais, également, y voir des cocotiers, des étoiles de mer et du sable brillant. Pour le souper, je voudrais souper dans un restaurant cinq étoiles  

Ce serait extraordinaire et délicieux. Le lendemain après le petit déjeuner, il y aura une activité spéciale. Des guides viendront nous chercher pour aller faire de la plongée sous-marine. Ça serait amusant. Finalement, j’irai m’acheter un petit souvenir de ce voyage. J’espère vivre ce voyage de rêve.    

Mathilde Monette   132  


133  


P

ar une belle journée d’été, Allyson prépare ses bagages. Son oncle prépare l’auto et mon frère aussi fait ses bagages. Nous allons en avion. Le pays que nous allons visiter c’est l’Australie. En Australie, il y a deux animaux bien connus dans le monde, il s’agit du kangourou et du koala. Le trajet est très long et il dure quatre jours. Je crois qu’on va vivre une très belle aventure. Par contre, il faudra se méfier des serpents venimeux. C’est en Australie qu’il y en a le plus. En Australie, il y a des eaux douces, dans ces eaux, il y a des dauphins, des requins, des poissons, des épaulards et des piranhas à ventre rouge. Finalement, j’espère visiter ce pays l’année prochaine. Maryka Champagne-Brisson   134  


135  


D

ans le texte qui suivra, je vais vous parler de mon super voyage avec toutes les informations utiles.

Je suis allé au Panama, nous sommes allés dans notre chambre. Nous avons mis notre maillot de bain, nous sommes allés à la piscine. À la piscine, j’ai vu un garçon de 8 ans qui s’appelait Luca. Les deux, nous avons joué ensemble. Nous avons mangé un petit quelque chose. Après nous sommes retournés dans la piscine. Après nous sommes allés souper. Puis, nous sommes allés à la plage fêter le jour de l’An. Il y avait un spectacle. Nous nous sommes couchés à minuit. Le lendemain matin, nous avons déjeuné. Ensuite, nous sommes allés à la plage. Arrivés à nos chaises, ma mère m’a mis de la crème solaire avant que je parte à la piscine. Mes parents m’ont dit :

  136  


« Nous allons dans l’eau salée regarder les vagues » et nous avons ramassé des coquillages. Ensuite, j’ai passé la journée à la piscine. J’aimerais que vous puissiez aller au Panama, car j’ai tellement fait un beau voyage!

   

Vincent Brousseau

 

137  


D

epuis que je suis jeune, je rêve d’aller en voyage. Donc je vais y aller dans un an environ.

Le premier voyage que je ferai se fera en Floride. Il y aura beaucoup de soleil. Quand je serai là-bas, je voudrais faire de la plongée sous-marine. Ça sera mon premier voyage. Pour aller en Floride, je vais y aller avec mon père Yannick et ma belle-mère Julie. Mon papa a fait beaucoup de voyages. Il est allé au Costa Rica, au Mexique et en Floride. Maintenant, c’est à mon tour d’aller en voyage, mais avec mon père. Quand j’avais huit ans, j’avais peur de prendre l’avion, mais à dix ans je n’ai plus peur, donc je pourrai aller en Floride. Par contre, si je n’ai pas de bonnes notes je ne pourrai pas y aller, mais je crois que j’ai de bonnes notes. J’aime beaucoup la plage et les palmiers. Ce que j’aimerais faire c’est de la plongée sousmarine parce que je voudrais voir les poissons et les étoiles de mer.   138  


J’ai vraiment hâte d’y aller. J’attends ce moment depuis longtemps. J’espère bien d’y aller.

Coralie Campbell Lamarre

 

139  


B

onjour! Mon nom est Kayla. J’ai 9 ans, je vais à l’école Bellefeuille et je suis en 4e année. Je vais vous présenter un voyage que j’aimerais faire. Moi, je voudrais aller en voyage à Cuba durant l’hiver parce qu’ici durant l’hiver, il fait froid. À Cuba, il fait chaud! J’aime cette place parce que j’aime le paysage. Il y a la mer, le sable, les palmiers et la vue. J’aime les hôtels parce que leurs lits sont confortables. Je voudrais y aller avec ma mère, mon beau-père, ma grand-mère et ma cousine parce que j’aime voyager avec eux. Pour terminer, j’aimerais y aller très bientôt, parce qu’ici c’est l’hiver et làbas, c’est ensoleillé et chaud!    

Kayla Guindon   140  


Une personne significative pour moi

 

141  


B

onjour, je m’appelle Ludovick, je suis en 4e année et j’ai 9 ans. Je vais vous parler de mes meilleurs amis. Mes meilleurs amis sont Philippe et Gabriel. On s’est rencontré à l’école. Je les aime parce qu’ils sont gentils avec moi. Par exemple, quand on joue à un nouveau jeu, ils m’expliquent les règles doucement.

Aussi, je les aime parce qu’ils sont drôles. Ils racontent souvent des blagues. On joue à des jeux de guerre, à mission Everest, aux robots et à « Call of duty », dans la cour de l’école. Pour ma conclusion, j’aimerais que nous restions des amis très longtemps. Merci d’avoir lu mon texte!  

Ludovick Forget   142  


B

onjour, je m’appelle Anthony, j’ai 8 ans, j’ai une sœur de 10 ans et deux petits frères de 3 ans.

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un de mes frères; Jérémie. J’aime Jérémie quand il est SUPER DRÔLE avec ses grimaces. J’en prends soin. Je l’endors en le flattant. Je joue avec lui avec ses petites autos et son gros camion. Puis on se fait rire avec des blagues. Je suis heureux avec lui. Il me respecte et m’aime comme je suis.

Anthony Champagne

 

143  


onjour! Mon nom est Jade, j’ai 10 ans et je suis en 4e année à l’école Bellefeuille à Saint-Jérôme dans le secteur de Bellefeuille. Je vais vous présenter mon idole qui est ma sœur.

B

3 ou 4 ans, ma sœur c’est mon idole. Elle a 12 ans et se nomme Depuis l’âge de

Mégane. Toutes les choses que je fais avec elle se font chez moi ou en sortie avec mes parents. Ma sœur c’est mon idole parce que quand je suis fâchée elle me calme, lorsque je suis triste, elle me console et moi je fais la même chose. Lorsqu’on joue à des jeux, il faut parfois faire des compromis et les jeux que je fais avec elle sont toujours amusants. Ma sœur c’est mon idole parce qu’elle m’aide à faire plein de choses, que ce soit des travaux de l’école ou des dessins.

  144  


Plus tard, j’aimerais ressembler à elle parce qu’elle est belle, intelligente, imaginative et gentille. Je m’arrête, car il y aurait plein d’autres choses à dire. Merci d’être ma sœur!    

Jade Foucault

 

145  


J

 

e m’appelle Gabriel et je vais parler de mon meilleur ami Philippe. Je l’ai

connu en 2007, le 2 septembre à la rentrée scolaire à l’école de La Source. J’étais en maternelle dans la classe de Mme Dufour. J’aime mon ami, car il est très drôle. Il dit les choses d’une manière extraordinaire, raconte de bonnes blagues et il est toujours heureux. Quand il vient chez moi, Philippe est tout le temps drôle et gentil.

  146  


Aussi, il ne ment pas beaucoup et des fois il me console et m’aide. On n’a pas beaucoup de chicanes. Il y a plusieurs activités qu’on fait ensemble. On joue à « Minecraft », il dort chez moi, on joue à la PlayStation 3, à la Xbox-360 , à l’ordinateur, au centre de bowling, etc. On s’amuse beaucoup ensemble. Pour terminer, je souhaite rester son ami très longtemps parce que c’est un ami fidèle et je l’aime beaucoup.    

Gabriel Labranche-Dallaire

 

147  


B

 

onjour, je vais vous parler de mon idole : Miley Cyrus. Je l’ai connue quand j’étais en deuxième année sur un CD que ma mère m’avait acheté. J’aimais déjà Miley Cyrus, mais ce cadeau était un des plus beaux cadeaux de ma vie. Je vais vous nommer trois qualités que j’aime chez elle. Premièrement, je trouve qu’elle chante très bien. Deuxièmement, elle joue bien son rôle dans l’émission Hannah Montana. Troisièmement, j’aime beaucoup ses chansons, surtout celles sur le CD « Breakout ». En conclusion, j’aimerais beaucoup devenir comme elle parce que j’adore ce qu’elle fait et je lui souhaite beaucoup de succès dans l’avenir.    

Laura Légaré-Deslauriers

  148  


149  


B

onjour je m’appelle Jade, je suis en 4e année et j’ai 9 ans. Ma meilleure amie s’appelle Lee-Ann . Je l’ai connue à la garderie de la maison Pause Parents. Ça fait très longtemps que je la connais. En parlant, ça m’a beaucoup aidée à la connaitre et ça l’a aidée elle aussi à me connaitre.

Lee-Ann

est toujours drôle, fine, aimable, intelligente, polie et sage. Enfin, elle a toutes les qualités que j’aime et j’aime tout ce qu’elle fait. Pour moi, elle n’a rien de négatif. Aussi, j’adore jouer, manger, dormir, faire des expériences, etc. avec elle. Où qu’elle soit dans la vie, il y aura toujours un trou pour qu’elle se place confortablement dans mon cœur.    

Jade Marin   150  


151  


B

onjour, je m’appelle Camille Sauvé. Je vais me présenter. Je suis une grande fille de neuf ans. Je suis en 3e année. Je voudrais vous présenter ma meilleure amie, Alyssa Daunais . C’est une fille merveilleuse. Qu’est-ce que j’apprécie chez elle? C’est simple, elle a beaucoup de qualités. Elle est souvent heureuse et généreuse avec moi. Elle m’aide à faire des petites choses comme aider les plus jeunes élèves. Elle me rappelle une personne. C’est ma mère Geneviève Deschêne . C’est une fille généreuse, drôle et surtout c’est une perle rare.

Alyssa est parfaite comme ma mère. Les rêves que j’aimerais vivre avec elle c’est que nous soyons des voisines, que nous ne nous chicanions pas, que nous restions des meilleures amies pour la vie. Si je la perdais, je serais malheureuse et j’aurais de la   152  


tristesse dans mon cœur. Elle et moi, chaque semaine, nous nous offrons un petit cadeau. Finalement, merci Alyssa d’être

dans ma vie. Camille Sauvé

 

153  


B

onjour, je m’appelle Gabriel. Je suis né en 2003. J’ai quatre frères; un qui a six mois, un autre qui a cinq ans, Raphael qui a dix ans et moi j’ai huit ans. Je vais vous parler d’une personne que j’admire beaucoup.

Grand-maman parce qu’elle nous fait plein de surprises et elle nous donne plein d’argent. Elle vient nous chercher à l’école. Ce que j’aimerais lui dire c’est qu’elle est fine avec nous tous. Ce que je souhaite à ma Grand-maman, c’est de l’amour.

Gabriel Boivin

  154  


Ce livre s’autodétruira…

Dans un million d’années.  

155  


156  


Remerciements   Un   projet   de   cette   ampleur   demande   l’implication   de   plusieurs  intervenants.       D’abord,   nous   tenons   à   remercier   M.   Marc   Sauvageau   artiste,   pour   son   support   constant   auprès   des   élèves   et   des   enseignants.   De   plus,   sans   l’approbation   de   notre   direction   d’école   Madame   Danièle   Carbone   et   Madame   Anne-­‐Marie   Blanchet,   cette   merveilleuse   expérience   n’aurait  jamais  vu  le  jour.     Il   faut   également   souligner   le   dévouement   de   tous   les   enseignants   impliqués   dans   cet   évènement.   Ils   ont   su   guider   et   motiver   les   élèves   dans   la   réalisation   de   «  73   vies  en  un  livre.  »       Enseignants

Nathalie Mathieu Annie Cloutier Luc Rouette

 

157  


158  


Achevé d’imprimer au mois de mai de l’an 2012 sur les presses de Sprint Média à Montréal, Québec.

 

159  


160  



73 vies en un livre