Issuu on Google+

La France face à la montée du populisme

Patrimoine mondial de l'humanité: La médina historique de Sfax en lice

La

Le général De Gaulle… Géant de la 5eme République

Issue 1631 - Fevrier 18/02/2017

Un magazine politique hebdomadaire

Samantha Ravich : « Vision 2030 » d’Arabie Saoudite, Un Aperçu De l’Iran Il n’y a pas de meilleur argument contre le model de la révolution Iranienne que le succès de l’Arabie Saoudite www.majalla.com


La

Un magazine politique hebdomadaire

Issue 1631 - Fevrier 18/02/2017

Le général De Gaulle… Géant de la 5eme République 04

Production de l’huile d’olive en Tunisie : La bactérie qui fait peur 16

La France face à la montée du populisme La

Un magazine politique hebdomadaire

12

Grammys Le phénomène Adèle 21

HH Saudi Research and Marketing (UK) Ltd 10th Floor Building 7 Chiswick Business Park 566 Chiswick High Road London W4 5YG

Tel : +44 207 831 8181 - Fax: +44 207 831 2310

www.majalla.com/eng

La

3

18/02/17


M

émoires

Le général De Gaulle… Géant de la 5eme République Par Dr. Ali ELSamman De Gaulle a commencé par se faire connaitre en tant que chef de la « France libre » et dirigeant du Comité français de Libération nationale pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut aussi président du gouvernement provisoire de la République française de 1946 à 1977, avant de devenir Premier ministre de 1958 à 1959, puis président de la République française du 8 janvier 1959 au 28 avril 1969. Charles de Gaulle, militaire de carrière, a été nommé sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la Guerre pendant la guerre de 1940. Pendant la guerre, il refuse la demande d’Armistice à l’Allemagne nazie par le Maréchal Pétain et lance un appel au peuple français de rejoindre la Résistance, le 18 juin, sur les ondes de la BBC à Londres. Le général de Gaulle revient au pouvoir au cours de la crise du 13 mai 1958, pendant la guerre d’Algérie. Il est élu président de la République et entreprend une politique de grandeur, de renforcement du rôle des institutions et de la monnaie. Par la suite, de Gaulle commence à renoncer

à l’Algérie française malgré l’opposition des militaires, appelle à l’indépendance nationale et à la réconciliation avec l’Allemagne. Il prône également le développement d’une force de dissuasion nucléaire et le retrait de la France de l’OTAN. Charles de Gaulle est considéré comme l’un des grands dirigeants français et un écrivain de renom. Les débuts de sa carrière sont une preuve que de Gaulle est un modèle, guidé pas son amour de la patrie. De Gaulle entretenait de bonnes relations avec les dirigeants de l’Etat, comme par exemple sa relation avec l’ex-Premier ministre Michel Debré, ou encore Jacques Foccart, responsable de la politique africaine de la France sous le général de Gaulle et par la suite, sous le Premier ministre Georges Pompidou avant qu’il ne devienne Président de la République. Concernant la question de l’Algérie, de Gaulle s’y est rendu à maintes reprises et a commencé à envisager la possibilité de l’indépendance de l’Algérie avant de faire face à une tentative de coup d’Etat qui a échoué le 22 avril 1961. Le début des négociations avec le front de libération de l’Algérie a également échoué. Malgré cela, les accords d’Evian entre la France et l’Algérie sont signés le 22 mars 1962 et ont ainsi mis fin à la guerre d’Algérie sans pour autant mettre fin aux attaques de l’organisation terroriste OAS. A titre d’information Charles de Gaulle a conservé ses amitiés avec le bloc occidental et a également entretenu des relations amicales avec tous les La

4

18/02/17

Le général De Gaulle (1970-1890) est l’un des héros de la Résistance et de l’Armée. C’est un grand homme d’Etat et écrivain français.


ministres ayant travaillé avec lui, les aidant ainsi à mener à bien leur mission.

Gaulle avait pour habitude de prendre l’avis de ses ministres avant de les diriger et tenait aussi compte de l’expérience de ses diplomates dans le domaine de la diplomatie et des relations internationales. Il avait aussi un style personnel dans ses discours allant jusqu’à son inoubliable timbre de voix qui touchait son public. Je me rappelle encore d’un discours qu’il avait prononcé à l’Elysée et qui avait fait grande impression sur l’assistance.

De Gaulle s’est retiré dans sa maison de Colombeyles-Deux-Eglises afin d’écrire ses mémoires et ce jusqu’à sa mort. Il y fut enterré, en présence de sa famille et des membres du Comité Français de Libération nationale. Quant à sa famille, son épouse était connue pour son respect des valeurs et traditions. Son fils Philippe de Gaulle, officier de marine a été par la suite sénateur RPR de 1986 à 2004. Le général avait conscience de ce qu’il représentait, mais ce qui compte le plus dans sa réputation, ce Le général de Gaulle avait son propre style sont sa culture et sa connaissance encyclopédiques, quand il s’agissait de diriger ses hommes en son haut niveau d’éducation, sa culture générale et tant qu’homme d’Etat et se faire respecter. De sa connaissance profonde de l’Histoire de la France. La

5

18/02/17


En

couverture

Samantha Ravich : Il n’y a pas de meilleur argument contre le model de la révolution Iranienne que l’exécution réussie de la « Vision 2030 » Washington: Mostafa El-Dessouki Samantha Ravich a travaillé en tant que Conseillère Député de la Sécurité Nationale (Conseillère Diplomatique) pour le Vice-Président Dick Cheney, et en tant que porte-parole du Vice-Président de la Maison Blanche pendant plus de 5 ans quant aux relations publiques en Asie et au Moyen-Orient mais aussi pour les cellules Anti-Terroristes et Anti-Prolifération. Elle a aussi été Co-Présidente Républicaine de la Commission Nationale, mandatée par le Congrès des Etats Unis de l’examinassions des recherches et des projets de développement, et est jusqu’à présent un grand nom de la sécurité internationale, la cyber-sécurité et d’une manière plus générale l’avenir du renseignement aux Etats Unis. Durant son interview avec Majalla, elle a partagé son opinion quant à sa récente visite en Arabie Saoudite et sa rencontre avec le Député Prince Héritier Mohammed bin Salam. Elle a évalué la « Vision 2030 » du Royaume, aussi bien que son positionnement géostratégique et le rôle que les Etats-Unis pourrait jouer en le supportant. Elle a mené sa réflexion sur les limites du discours public tenu par les Etats-Unis sur le Moyen-Orient, et propose certaines mesures à prendre quant aux nouvelles politiques du gouvernement de Trump. Q : Que pensez-vous de la « Vision 2030 » ayant

rencontré ses créateurs ? A : Je suis allée en Arabie Saoudite fin Aout pour prendre part à une délégation bipartite de haute importance. J’avais déjà lu et compris les bases de Vision 2030, mais je n’ai compris la réelle nature révolutionnaire et l’importance du projet qu’après avoir passé plusieurs heures avec le Député Prince Héritier, le Ministre des Affaires Etrangères et d’autres Ministres concernés. Le document est de nature politique, et comme tout document politique, contient de grands mots et de grands idéaux, mais avoir l’occasion de regarder ses personnes dans l’œil et les écouter parler des raisons qui supportent ce document, mais aussi leur besoin pour ce dernier, fait comprendre à quel point des changements économiques, sociétaux et politiques sont cruciaux pour le pays, autant pour son futur que pour la stabilité de la région en général. Je venais juste de finir un projet sur les changements de la carte du Moyen-Orient, ce qui m’a fait étudier la démographie du Royaume. Je suis consciente des problèmes politiques et économiques que l’Arabie Saoudite combat, mais aussi du challenge qu’est de donner de bonnes opportunités à la génération à venir. L’avenir ne réservera de bonnes surprises qu’à partir du moment où les courbes seront consciemment inversées. Repenser comment changer un pays, une culture, est au centre de la Vision 2030. C’est une tache monumentale, mais il est enfin temps. L’Arabie La

6

18/02/17

Samantha Ravich


Saoudite est à un tournant. Il se trouvent face à un choix. Soit il réussiront à faire s’engager la génération future pour les pousser à rester en Arabie Saoudite, y établir une famille, ajouter de la valeur, non seulement économique mais aussi sociale, au pays, et transformer l’Arabie Saoudite en un pays tenu haut dans l’estime de la région, soit les problèmes déjà existant entre les différents secteurs et les différentes startes sociales vont s’aggraver et ébranler le pays et l’élite qui le gouverne. C’est donc un grand projet qui a besoin de l’élite mais aussi de la nation entière pour assurer sa réussite. La question reste de savoir si l’élite pourra accomplir sa part du contrat, et faire en sorte que la populace accepte la dite « Vision ». Depuis mon point de vue, en tant que chercheuse qui suit l’Arabie Saoudite, tout en sachant que j’y suis externe, l’un des plus gros challenges du pays est qu’il y a un puissant groupe qui ne désire pas de changer. Pourquoi devraient-ils ? Tout se passe bien en tant que tel, et sans ouverture majeur de l’économie ou de la société. La

Chaque nouvelle ouverture qui mènera à un nouveau nœud de puissance sera, naturellement, vue comme une diminution du pouvoir précédemment établis par l’élite. Qui gagnera cette bataille échauffée ? Et elle deviendra plus échauffée encore quand la Vision 2030 sera de plus en plus implémentée. Je pense qu’une part du succès de ce projet repose sur les épaules de la population. Si une grande fraction de la population prend part avec ce projet, elle pourrait faire passer l’élite qui s’y oppose comme un groupe qui vise à retenir l’Arabie Saoudite et à l’empêcher d’atteindre, dans le futur, son plein potentiel. Si l’Arabie Saoudite arrive avec succès à établir leur Vision 2030, il est difficile d’imaginer un plus fort argument non seulement pour contrer le model iranien,

La mort d’un membre de la US Navy SEAL au Yémen a ouvert un nouveau débat sur le pays

7

18/02/17


En

couverture

en Aout. Je ne savais pas à quoi m’attendre à part de ce que j’avais lu dans la presse et de l’impression que j’ai eue de lui à travers d’autres personnes. Il m’a rappelé de nombreux jeunes et dynamiques dirigeants de pays récents que j’ai eu l’occasion de rencontrer. C’est intéressant et un peux ironique parce que l’Arabie Saoudite est un pays relativement jeune, mais une zone établie depuis déjà longtemps. Il semble confiant que 2030 est la voie du futur pour l’Arabie Saoudite si le pays veut réussir et survivre dynamiquement et avec beaucoup d’opportunités dans une région assez instable. Il est clairement dévoué à faire de 2030 un succès. Un autre aspect choquant été sa riche culture sur une diversité de débats géopolitiques. Pendant Q : Vous avez passé plusieurs heures avec le Député notre rendez-vous de deux heures, nous avons évoqué Prince Héritier Mohammed bin Salman. Qu’avez- les problèmes internes et les opportunités en Arabie Saoudite, mais aussi sa démographie, ses challenges vous retenu de cette rencontre ? quant à son économie, jusqu’à ses problèmes sociaux. A : J’ai initialement rencontré le Député Prince Héritier Il détenait des faits, des graphes et des chiffres pour mais aussi pour ouvrir les yeux de la population iranienne. Pouvez-vous imaginer les conversations menées en Iran si l’Arabie Saoudite parvient à énumérer plusieurs réussite dans leur vision, que ce soit dans le cadre des opportunités, mais aussi de l’éducation, de l’ouverture, de la modernisation, de la libéralisation économique et encore plein d’autres ? Au sein de la population iranienne, beaucoup diront « Est-ce que tu peux y croire ? L’Arabie Saoudite à la chance d’avoir tout ça, et nous, le peuple perse, n’avons pas cette chance à cause de notre dirigeant ? ». Chaque réussite de l’Arabie Saoudite dans le cadre de la Vision 2030 devrait être diffuser en Iran.

La

8

18/02/17


compléter ses arguments. Il a aussi évoqué en détails sa politique étrangère. On a eu une longue conversation sur l’Iran et les menaces qui s’en rapproche, et de nouvelles potentielles alliances avec d’autres pays de la région. Nous avons aussi eu une longue conversation à propos de ses vues sur ce que la Russie essaie d’accomplir dans la région, idem pour la Chine et sa nouvelle base à Djibouti. Il avait plusieurs cartes dans sa manche, et ne prévoyait pas de parler aux Américains d’un seul sujet. Ce dirigeant semble comprendre que l’Arabie Saoudite est bien plus qu’un simple pays du Golfe. Il comprend et arrive très bien à expliquer l’importance du Royaume dans la région mais aussi bien au-delà. C’était rendu évident par sa manière d’évoquer de grands pouvoirs politiques et d’importants sujets transnationaux comme la prolifération ou le terrorisme. Q : L’Arabie Saoudite et ses alliés sont en agonie au sein d’un conflit épuisant avec le Yémen. Comment les Américains perçoivent-ils cette situation ?

La délégation avec Samantha Ravich lors de son rendez-vous avec le Roi Salman Bin Abdul Aziz

A : Quand on en vient au Yémen, la majeure partie de la population des Etats-Unis n’a aucune idée de ce qu’est ce pays, son histoire, ou l’implication des Houthis et des Iraniens. Quand les américains pensent Moyen-Orient, les pays qui leurs viennent en tête sont l’Iraq, l’Israel, l’Iran et maintenant la Syrie. Mais le Yémen, pour les américains, semble être le problème de quelqu’un et devrait rester ainsi. Cette manière de penser, qu’elle vous plaise ou pas, semble être encore plus rependue aujourd’hui. Donald Trump, le président des EtatsUnis, a été élu pour son idée de ne pas s’immiscer plus profondément dans des problèmes trop complexes qui peuvent être résolus de manière linéaire, et qui devrait être la responsabilité de quelqu’un d’autre. Nous ne pouvons savoir si cet état d’esprit sera réétudié pour éventuellement évoluer ou s’il restera ainsi. Mais la mort récente d’un membre de la US Navy SEAL semble remettre la discussion sur la table. Soudainement on voit le mot Yémen sur la couverture des journaux. Et je suis sure qu’il y a une multitude de journaux à travers les Etats Unis, de l’Ohio à la Louisiane jusqu’à l’Oregon, qui se doivent d’imprimer une carte pour montrer le Yémen. Entendre le mot Yémen pour la première fois associé à la mort d’un membre de la US Navy SEAL semble assez inquiétant. Le peuple américain et le gouvernement qu’ils viennent d’élire sont fatigués des complications dans le MoyenOrient. Et le Yémen semble être le parfait exemple. Le pays est submergé dans le désordre et le chaos, La

9

18/02/17

avec une rotation constante des alliances internes, et sans voie définies vers la paix. Le rôle des Etats-Unis n’est pas clairement défini. Ce qui pourrait être plus facile à comprendre pour les américains et que l’Arabie Saoudite est confrontée à une puissance étrangère qui agit contre elle dans un pays voisin. Les américains peuvent plus facilement comprendre qu’aucun pays ne veut une forte insurrection, supportée par les iraniens, à ses frontières, dans le but d’envahir le territoire et de s’en servir pour étendre son pouvoir dans la région. Encore une fois, attaché ce problème à ceux que les américains considèrent comme vitaux n’est pas une mince affaire, et ce serait vraiment un progrès pour un membre de la législation américaine d’essayer d’éduquer l’électorat quant à un nouveau conflit du Moyen Orient. Il va donc y avoir un besoin d’une plus grande campagne

Le ministre de la défense du président des Etats Unis, Donald Trump, et le chef de la CIA sont appréciés au sein de leurs agences éducative pour expliquer l’importance de la situation pour l’intérêt des Etats-Unis. Cette campagne devra se munir de faits bels et biens réels, et devra montrer l’importance de la stabilité du Yémen pour celle de la région et de l’Arabie Saoudite, et que tout cela est d’une importance critique pour les intérêts des Etats-Unis dans la région. AVce tout cela, il semble prévisible qu’à la fin de la campagne certains diront encore et toujours : « On a compris, on a besoin d’une plus grande implication des Etats-Unis au Yémen ». Le nouveau Secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, connait bien le Yémen. Il avait un portfolio sur le Yémen chez Exxon. Je ne sais pas où il se tient quant au Yémen et son importance dans la région et son importance pour les Etats-Unis en termes de stabilité régionale, tout ce que je sais est qu’il aura surement un rôle majeur quant à ce que le gouvernement américain pense de la situation. Q : Vous avez récemment mené quelques recherches sur l’évolution future des frontières du Moyen Orient. Pouvez-vous partagez certaines de vos trouvailles ?


En

couverture

A : La nature générale de ma recherche était d’imaginer ce à quoi les frontières ressembleraient si certains acteurs de la région décidaient de redessiner SykesPicot. Si vous pouvez imaginer les buts et les désirs d’acteurs faisant parti de l’Etat et de ceux n’en faisant pas parti, vous pouvez vous créer une meilleure image des zones de hautes tensions et celles qui doivent être protégées. Par exemple, si l’Iran pouvait redessiner la carte de la région à partir d’une feuille blanche, comment dessinerai-t-elle ses frontières ? Comment expliquerait-elle cette expansion de son territoire ? Que ferait et dirait l’Etat Islamique s’il le pouvait ? Nous avons supposé que si l’Iran en venait à redessiner son territoire, elle redessinerait surement tout l’Empire Perse. Elle dirait « Cette terre est historiquement la nôtre. Nous sommes une force expansionniste. Nous avons explicité en 1979 dans nos textes fondateurs que nous sommes un pouvoir révolutionnaire, et que nous visons à reconquérir nos terres perdues. » Nous avons examiné l’utilisation de mandats iraniens afin de mettre ce plan en exécution. Par exemple, les Houthis font clairement partie du réseau. En comparaison de notre point de vue, l’Arabie Saoudite n’a jamais été un pays expansionniste, et de ce point de vue, reste très éloignée de l’Iran. Nous avons donc réfléchi à ce que le pays pouvait faire pour conserver ses frontières quand il y a d’autres pays hostiles qui cherchent à s’y immiscer. Pour protéger ses propres frontières de manières rationnelle et efficace, il faut d’abord assurer la sécurité des zones externes au pays, et cela reste très diffèrent d’une stratégie expansionniste. Q : Il semble y avoir d’importante instabilités politiques aux Etats-Unis, couplé avec une opposition viscérale du nouveau président Donald Trump venant d’une portion considérable de la population. Quel impact cette polarisation domestique pourraitelle avoir quant à l’implémentation d’une politique étrangère cohérant aux Etats Unis ? A : Quant à si les Etats Unis parviendront à établir, en considérant la division de l’électorat, un agenda pour leur politique étrangère, je pense que la majeure partie de la colère de ceux qui s’opposent à Trump s’oriente plus vers leurs problèmes domestiques. La bataille de la

Cours Suprême par exemple prendra surement une place centrale de la « zone de guerre ». Au-delà de la Cours Suprême, il y a la réforme des banques et la réforme financière, Obamacare, les lois environnementales, l’immigration et plus encore. Pour ce qui l’en ai des affaires étrangères, à moins qu’il y ait de majeures perturbations, elles devraient rester en arrière-plan. Donc pour répondre à votre question, je ne pense pas que cette polarisation de l’électorat puisse avoir un impact majeur quant aux actions de Trump à l’étranger. Je pense qu’il restera fort vis-à-vis de ses convictions sur ce qu’il a envie d’accomplir et il l’accomplira. Et il est aidé pour cela par les nouveaux dirigeants d’agences, extrêmement talentueux, populaires et confiants, qu’il a récemment élu. Le ministre de la défense Mattis semble gagner en popularité au sein du Département de la Défense. Le corps militaire semble excité à l’idée de savoir quelles stratégies il va mettre en place pour faire bouger certains points qui sont importants pour eux. La CIA semble aussi être à l’aise avec leur nouveau directeur Mike Pompeo. Tout semble pointer vers une élection d’un département de gestion issue d’un cadre de professionnels expérimentés, et dont le rang et le dossier seront le satisfaire. Après plusieurs années de démoralisations, ils sont tous excités à l’idée d’un nouveau dirigeant. Dans le département de la sécurité intérieure, le General John Kelly est vu comme une « Rock Star ». Avoir un homme d’une telle expérience et d’un telle stature est un grand plus pour une agence qui est assez progressiste pour ce qu’il en ai des problèmes internationaux. Le Secrétaire d’Etat récemment élu, Rex La

10 18/02/17


Mohammed bin Salman

Tillerson, sera, à mon avis, extrêmement important pour faire fonctionner le Département d’Etat à son meilleur. On parle en effet d’un homme qui a mené Exxon, une entreprise bien supérieure en termes d’échelle et d’étendu en comparaison avec le Département de l’Etat. Il connait les complications qui sévissent dans le monde et comment conclure un marché. Pensez-y : Il a négocié sur tous les plans, que ce soit pour ses droits de forage, aux routes marchandes, jusqu’aux finances internationales. Il a aussi vécu et participé à de grands problèmes géopolitiques. On parle aussi d’un homme qui a prit une place majeure lors du conflit au Moyen Orient, quand l’Iran a hacké ARAMCO de l’Arabie Saoudite. Tillerson comprend aussi l’éventualité d’une cyberguerre économique qui a pour but de d’attaquer l’économie adverse et d’y réduire la puissance militaire. Et je pense que le Secrétaire d’Etat, aussi bien que d’autre chef d’agences, et même la Maison Blanche, semble être inquiet quant à la possibilité d’existence d’armes de cyberguerre économique, et ils sont en train de poursuivre de nouvelles alliances pour essayer d’empêcher et de vaincre cette menace.

: Nous avons besoin d’une Arabie Saoudite qui évolue pendant le 21eme siècle, parce qu’une Arabie Saoudite stagnante et réactionnaire, celle qui émergera dans le cas ou Vision 2030 n’est pas un succès, est plus fragile, ce qui n’est pas bon pour l’Amérique. L’Amérique devrait penser à aider l’Arabie Saoudite avec son expertise à différents niveaux pour le bien de Vision 2030. Oui, il y a de grandes opportunités financières en jeu dans l’Aramco IPO. De plus, pour ce qu’il en ai d’aider l’Arabie Saoudite à créer une économie bien plus efficace qui pourrait financer des entrepreneurs de startups, nous avons une bien meilleure expertise. Ce genre de startup est une manière de rendre la jeune génération plus excité par rapport à l’avenir. Vous avez une bonne idée, voilà comment la financer, et voilà comment obtenir de l’aide pour faire de cette idée une réelle entreprise qui prospère. C’est une très bonne opportunité pour les Etats Unis de non seulement accroitre leur engagement avec l’Arabie Saoudite, mais

Ceci est une très bonne opportunité pour les Etats Unis d’approfondir leurs relations avec le gouvernement de l’Arabie Saoudite

aussi avec les citoyens de ce dernier. L’Arabie Saoudite est un pays fascinant. Seul un petit nombre de personnes aux Etats Unis en sait beaucoup, que ce soit ce à quoi le pays ressemble, son histoire, sa géographie, son peuple. Le manque de savoir réellement Q : Revenons à la « Vision 2030 ». Ce plan appelle à profond de l’Amérique vis-à-vis de l’Arabie Saoudite un approfondissement de la coopération avec les est, d’une certaine manière, assez intrigant considèrent Etats Unis au-delà de la plateforme gouvernementale. la profondeur de la relation intergouvernementale de Quelles opportunités voyez-vous pour cette nouvelle ces deux pays. Mais je pense que c’est crucial pour les Saoudiens de trouver un moyen d’étendre leurs relations forme d’alliance entre ces deux pays ? avec le peuple américain. Spécialement aujourd’hui, A : Premièrement, il faut qu’une plus grande partie quand un grand nombre d’américains qui n’ont jamais des Etats Unis arrive à la conclusion que le pays à votés auparavant commence à trouver leur voix et à beaucoup d’intérêt à ce que Vision 2030 soit un succès réaliser leur propre importance. La

11 18/02/17


P

olitique

La France face à la montée du populisme Par Carlo Invernizzi Accetti

élu à la présidentielle. Fillon épouse la radicalisation de la droite proposant une « thérapie de choc » qui Les prochaines élections présidentielles françaises consiste en la libéralisation du marché et le retour du sont d’une grande importance vu le climat politique conservatisme religieux en politique. La campagne de actuel. Nous sommes témoins de l’effondrement Fillon a réussi à convaincre la droite mais aura du mal de la droite et de la gauche. A la place, émerge une à obtenir le soutien du centre et à gagner les élections. nouvelle opposition entre le populisme nationaliste et la technocratie. Le modèle sociétal et la démocratie, De plus, Fillon fait face à des allégations de corruption dominants en Occident depuis la fin de la Guerre menaçant sa candidature. Il est accusé d’avoir fait rémunérer sa femme pour deux emplois fictifs en tant Froide, sont en jeu. qu’assistante parlementaire. Il reste à savoir qui le Dans les dernières décennies, la scène politique en remplacera, le scandale ayant éclaté après son élection France s’est caractérisée par une alternation au pouvoir à la primaire. d’un parti de centre droit (récemment renommé Les Républicains) pour la libéralisation du marché et des D’une manière ou d’une autre, il est évident que les valeurs sociales traditionnelles et un parti de centre candidats des deux partis qui ont autrefois dominé la gauche (le Parti Socialiste) en faveur de la sécurité scène politique française seront exclus du second tour sociale et de redistribution des richesses. Malgré le des présidentielles. Ils représentent à eux deux moins fait que les deux partis soient en désaccord en ce de %35 des votes. qui concerne le degré d’intervention de l’Etat dans l’économie, ils sont parvenus à un consensus sur le Le candidat principal est Marine Le Pen, présidente du sujet de l’Etat providence, l’intégration européenne et Front National, qui se maintient en tête des sondages depuis plusieurs mois. Au lendemain de l’élection la politique multilatérale de la France. de Trump, plusieurs commentateurs ont comparé sa Ces partis n’ont plus leur place aujourd’hui dans la rhétorique « anti-système » et son protectionnisme scène politique française. En effet, le président sortant social et économique aux idéologies de Trump. Le François Hollande a perdu en popularité et a décidé de Pen a elle-même utilise cette comparaison à son ne pas se présenter à l’élection présidentielle. Manuel avantage. Valls, ex-premier ministre sous Hollande, a perdu au premier tour de la primaire de la gauche face à Benoît Le Front national est souvent considéré comme un parti d’extrême droite. Le discours de Marine Le Hamon. Pen reste profondément d’extrême droite malgré une Du côté de la primaire à droite, c’est François tentative d’adoption d’un « discours social » défendant Fillon, candidat du parti Les Républicains, qui est les intérêts de la classe ouvrière. En effet, elle se lance La

12 18/02/17

Marine Le Pen, candidate aux élections présidentielles 2017, prononce un discours depuis les assises présidentielles de son parti à la Cité internationale (Getty)


dans la campagne avec une taxe sur les importations dont les produits iraient aux salaires les plus faibles et promet le lancement d’un énorme projet de « réindustrialisation » de l’économie nationale. Le Pen est donc bien évidemment populaire dans les régions qui étaient autrefois dominées par le Parti Communiste. L’autre candidat important est Emmanuel Macron. Ancien banquier à Rothschild, il a été ministre de l’économie sous François Hollande avant de quitter le gouvernement pour fonder son propre mouvement « En Marche ! ». Son slogan est « ni à droite ni à gauche » mais plutôt « double pensée libérale » en ce qui concerne les affaires économiques et sociales.

La jeunesse et le dynamisme de Macron mais aussi le fait qu’il soit pro Europe et pro immigration, lui ont permis de devenir le chouchou des Français et de la presse internationale. Cependant, le programme de Macron est assez vague et manque de soutien de la part des corps législatifs, réduisant ainsi ses chances de gagner les élections. Le point fort de Macron est sa capacité d’être à la fois un candidat anti système et technocrate étant luimême ancien banquier.

Une nouvelle opposition émerge entre le populisme nationaliste et la technocratie libérale

La

13 18/02/17


P

olitique

Marine Le Pen

» est plus ou moins ce que Macron défend et définit comme « progressisme ». Ce dernier est une forme de libéralisme social et économique qui aspire à plus d’ouverture à l’échange, à l’immigration et a la diversité religieuse. Inversement, ce que Le Pen signifie par « patriotisme » est semblable à ce que Macron entend par « réaction conservatrice », qui est en effet une forme de protectionnisme social et économique qui considère tout ce qui vient de l’Etranger comme une menace à l’industrie nationale et même à l’identité nationale, religieuse et culturelle. Dans cette confrontation entre deux visions, le modèle socio-économique dominant en Occident depuis la fin de la Guerre Froide est en jeu. Les deux candidats perturbent l’ancien modèle basé sur un compromis Enfin, le point commun le plus important entre Le Pen socio-économique entre ouverture et identité et Macron est leur façon de parler de leur nouvelle nationale. Hanspeter Kriesi a pourtant démontré que politique qui conteste la notion traditionnelle de ce défi produit des gagnants et des perdants. droite et gauche en politique. Suite au lancement de sa campagne électorale à Lyon, Le Pen a déclaré Il y a donc un conflit d’intérêts réel entre un que le challenge réel sera entre les partisans de la « populisme nationaliste et une technocratie libérale. mondialisation affreuse » et les « patriotes ». De son Afin d’empêcher ce conflit d’idéologies de dégénérer côté, Macron a déclaré dans la même ville que « En et de mettre en jeu le modèle démocratique existant en Marche ! » est pour le « progressisme » et contre la « Occident, il est impératif de trouver la balance entre une mondialisation trop inclusive et une protection réaction conservatrice ». Ce que Le Pen signifie par « mondialisation affreuse moins exclusive. Une confrontation entre Le Pen et Macron au second tour pourrait être une première en France et en Europe. Malgré les différences dans leurs valeurs, il existe entre eux des points de convergence. Ils partagent tout d’abord le même slogan qui est « ni à gauche ni à droite ». Mais aussi, ils considèrent tous deux avoir une relation directe avec leur électorat sans passer par les moyens politiques traditionnels comme par exemple les partis politiques et les médias. Marine Le Pen a hérité du parti de son père et prépare sa nièce pour lui succéder et Macron a, quant à lui, fondé son propre mouvement avec son charisme et ses contacts professionnels. En ce qui concerne les deux candidats, il n’est donc pas question de « démocratie interne ».

La

14 18/02/17

Marine Le Pen, présidente du Front National, se maintient en tête des sondages depuis plusieurs mois


E

conomie

Production de l’huile d’olive en Tunisie : La bactérie qui fait peur Par Chokri Ben Nessir La stratégie nationale de développement de l’oléiculture en Tunisie vise à augmenter la production moyenne de l’huile d’olive de 180 à 250 mille tonnes annuellement. Pour y parvenir, un programme d’élargissement de la plantation d’oliviers au Nord- Ouest qui vise la plantation de 50 mille hectares a été établi en plus d’un plan de rajeunissement des plantations sur une superficie globale de 1,8 millions hectares comptant environ 80 millions oliviers, couvrant tout le territoire Tunisien. L’objectif étant d’améliorer la valeur ajoutée du produit tunisien d’autant que plus que %70 des huiles produites en Tunisie sont de bonne qualité te de porter les exportations de l’huile d’olive conditionnées à %25 en 2018, contre %14 actuellement et %1 auparavant.

Ce risque phytosanitaire a déjà été signalé par l›Organisation des Nations Unies pour l›Alimentation et l›Agriculture (FAO) qui a appelé au renforcement des capacités des agriculteurs et du personnel technique des institutions agricoles Tunisienne sur la détection précoce, le diagnostic, la surveillance et la gestion de la bactérie «Xylella fastidiosa» au niveau national pour empêcher sa dissémination.

C’est bien beau d’imaginer ces chiffres alors que la réalité sur le terrain est tout à fait différente. Le hic est que nos oliveraies sont hautement menacées par la bactérie «Xylella fastidiosa», redoutable à cause de ses effets néfastes sur la santé de l›olivier.

C’est un secret de polichinelle de dire que nos frontières sont devenues depuis quelques années perméables même à des bactéries aussi voraces que la «Xylella fastidiosa», ce syndrome à l’origine du déclin rapide de l›olivier. Mais le comble est de savoir que La

16 18/02/17


les pesticides censés réduire le risque de propagation de la bactérie «Xylella fastidiosa», sont inefficaces et non conformes aux normes. En effet, la Tunisie importe annuellement, près de 5000 tonnes de pesticides et accorde 700 autorisations d›importation. Environ 150 opérations de contrôle à l›import sont effectuées et 600 échantillons sont analysés. Il n’empêche, le président de l›Union Tunisienne de l›Agriculture et de la Pêche, Abdelmajid Ezzar, a montré du doigt un déficit en matière de contrôle des analyses et de distribution des pesticides et des engrais. Les représentants du secteur agricole La

à la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) ont également, mis l›accent sur l›inefficacité des pesticides utilisés dans le domaine agricole , dont certains sont de qualité médiocre et ne sont pas conformes aux norme en raison notamment de la multiplicité des intervenants et les modes d›utilisation de ces pesticides. Détection précoce, diagnostic, surveillance et mesures phytosanitaires, a pour objectif de soutenir les efforts déployés par les gouvernements pour protéger les oliveraies contre les fléaux et les maladies et à préserver les exploitants.

17 18/02/17


C

ulture

Patrimoine mondial de l'humanité: La médina historique de Sfax en lice Par Chokri Ben Nessir

flanquée de 69 tours semi-rondes, barlongues ou à pans coupés, octogonales ou hexagonales. La face La série de caravanes médiatiques et de caravanes Sud est la plus fortifiée avec ses 22 tours. Les tours de photographes, organisées par le comité exécutif d›angle sont : la casbah au Sud-Ouest, le Borj elde Sfax Capitale de la Culture Arabe 2016, dans la Nar au Sud-Est , le Borj Mas›ouda au Nord Est et le Médina historique de Sfax et dont l›objectif est de Borj el- Kasr au Nord-Ouest. mettre en valeur la richesse du patrimoine matériel Quand à la Grande Mosquée de Sfax, elle est située et immatériel de la région ainsi que son histoire dans un quartier commercial prospère. Elle occupe glorieuse, plusieurs fois millénaire, a été clôturé le centre de la médina, juste à l›intersection de l›artère qui relie Bab-el-Gibli à Bab-el-Diwan et dimanche par le circuit du Cheikh Tijani. La Capitale du Sud Tunisien qui est en passe de l›artère médiane est-ouest. L›architecture initiale préparer ses dossiers techniques et scientifiques en du monument remontant à l›époque aghlabide, est vue de faire inscrire sa Médina sur la liste définitive devenue hypothétique suite aux rétrécissements de du patrimoine mondial de l›humanité, a mis en l›époque ziride et aux agrandissements à l›époque oeuvre toute une stratégie de communication pour ottomane. Sa façade orientale, richement décorée, un meilleur plaidoyer en faveur de sa médian. de ce est caractérisée par la présence de plusieurs portes fait, journalistes et photographes du monde entier et fenêtres coiffées d’arcs en fer à cheval à triple n›ont cessé de parcourir ses rues et ses monuments , voussure. Des niches creuses occupent les parties appareils photos en bandoulière, afin de dévoiler les hautes. Tous ces éléments sont soulignés et unifiés par une corniche dentelée. trésors cachés jalousement dans sa médina. En effet, la médina de Sfax recèle des monuments qui Les souks ne commencent à être signalés avec leurs remontent à la période aghlabide dont notamment noms ou leurs activités qu’à partir du XVIII eme ses remparts fièrement dressés depuis 11 siècles, ses siècle. En plus des fondouks, des oukalas, L’espace portes qui s›ouvrent sur les quatre points cardinaux économique de la ville comprenait environ 30 souks et surtout ses mosquées et minarets, particulièrement dont le plus important est celui de Souk El Raba’a la Grande Mosquée, qui occupe une place centrale .Il est formé par une artère principale nord-sud, traversée par une rue médiane est –ouest. Il s’est au cœur de la médina. Ses remparts ont été construits en 859 ap J-C sous spécialisé dans la vente des chéchias et des tissages le règne d›Ahmed Ibn el-Aghlab par le Cadi Ali de laine. Il s’oriente de plus en plus vers la vente Ibn Aslam el-Bekri. Ils délimitent la ville en un des vêtements traditionnels. quadrilatère légèrement déformé de 600m d›est, et Toute cette richesse fait de la médina de sfax un cas de 400 à 450m du Sud au Nord. Cette muraille est intéressant d›ensemble urbain historique. La

18 18/02/17

La Grande Mosquée de Sfax en Tunisie


La médina pourrait donc faire l›objet d›une application pratique de la Recommandation de l›UNESCO concernant le paysage urbain historique, qui apporterait plusieurs éléments de réflexion quant au territoire qui sera éventuellement proposé pour inscription au patrimoine mondial mais également par rapport à sa gestion, et son développement La visite du circuit Cheikh Tijani permet aussi de découvrir les projets culturels initiés par la manifestation Sfax Capitale de la Culture Arabe La

2016 parmi lesquels figure le Centre culturel scolaire, le Palais de la photo, le Diwan de la poésie à Sfax, la Maison des associations culturelles ainsi que Beit El Hikma. Pour rappel, le concours de photographie sera couronné le 18 février courant par une cérémonie de distribution de prix aux lauréats. Quant aux photos primées, elles seront publiées sur le livre blanc ainsi que sur le catalogue qui seront édités par le bureau exécutif de la manifestation Sfax Capitale de la Culture Arabe 2016.

19 18/02/17


M

usique

Grammys Le phénomène Adèle London - LaMajalla La diva britannique Adèle, reine des balades mélancoliques, a triomphé dimanche dernier aux Grammy Awards en emportant cinq récompenses, dont celle du meilleur album, du meilleur enregistrement et de la meilleure chanson pour "Hello", entrant ainsi dans l'histoire des plus prestigieuses récompenses de la musique américaine. Joyaux de son album, ce morceau "Hello", un tube planétaire, fut un hommage époustouflant à George Michael, récemment décédé. Avec cinq Grammys pour lesquels elle était nommée dimanche - soit un palmarès de 15 sur l'ensemble de sa carrière - Adèle est la première artiste à avoir remporté les trophées des meilleurs album, enregistrement et chanson de l'année deux fois. Le triomphe d'Adèle survient un an après que la pop-star Taylor Swift eut aussi récolté les principaux prix pour son album de tubes légers sur les émois amoureux "1989". Elle avait évincé le rappeur noir Kendrick Lamar et son opus "To Pimp A Butterfly", encensé par la critique et dont le titre "Alright" est devenu un hymne du mouvement Black Lives Matte. Son précédent album "21" - Adèle nomme ses albums d'après son âge au moment de leur enregistrement - avait déjà remporté le Grammy de l'album de l'année en 2012.

Le phénomène Adèle ne s'est pas estompé. Après "21", la chanteuse s'était absentée pendant 4 ans avant son grand retour en novembre dernier. Résultat ? Un énorme succès porté par son single "Hello" et un album qui est devenu en un mois le plus gros succès de 2015. En réalisant le clip "Hello", Xavier Dolan a eu un véritable coup de foudre artistique pour Adèle. A tel point que le réalisateur québécois vient d'annoncer que la chanteuse jouera dans son prochain film, "The Death and life of John F. Donovan" aux côtés de Kit Harington, star de "Game of Thrones", Jessica Chastain, ou encore Natalie Portman. Du lourd ! Forte d'un répertoire éclectique, spécialiste des balades mélancoliques sur les amours perdues, Adèle a enchanté, avec classe et naturel, la soirée la plus importante de la musique américaine, de sa grâce, de sa gentillesse et de sa générosité avec une interprétation très émouvante de "Hello". Gênée par un incident technique - similaire à celui qui avait ruiné sa performance aux Grammy Awards de l'année dernière elle a repris depuis le début finissant sous les applaudissements d'une salle debout. Lorsqu'elle a reçu la récompense suprême pour l'album de l'année, elle a rendu un hommage appuyé à Beyoncé, la grande perdante de la soirée et à son album "Lemonade". La

20 18/02/17

Adèle


La

21 18/02/17



Samantha Ravich : « Vision 2030 » d’Arabie Saoudite, Un Aperçu De l’Iran