Page 1

01_cover.qxd

19.04.2006

17:19 Uhr

Seite 1

BI-A N N U E L PA PE RJA M | | 4 € | | PRIN T E M P S - É T É 20 0 6

LUXE MODE INTÉRIEURS

LUXE MODE INTÉRIEURS

BI-A N N U E L PA PE RJA M | | PRIN T E M P S - É T É 20 0 6 | | W W W. MIK E KOE DINGE R. COM


Désirs_PUWA1184_238x300

5/04/06

16:40

Page 1

Santos 100 moyen modèle

www.cartier.com

En 1904, Louis Cartier créa pour le pionnier de l’aviation Alberto Santos-Dumont, la première montre conçue pour être portée au poignet.


02_03_edito_sommaire.qxd

21.04.2006

17:45 Uhr

Seite 3

Les ailes de Désirs Le printemps. Une nouvelle saison, un nouveau départ… Le supplément luxe de votre magazine paperjam s’émancipe et prend son envol. Changement de conception, contenu plus copieux, visuels plus fournis pour encore plus d’informations et de divines surprises forment la trame de ce numéro, qui a été travaillé avec une passion, celle du luxe. Le luxe pris au mot, pas au sens du bien suprême, mais comme l’exigence de l’excellence. Désirs se veut plus que jamais une fenêtre ouverte sur le haut de gamme et a choisi comme parti pris de proposer des sources d’inspiration au travers des portraits (Erna Hécey, Georges Zigrand), des styles de vie. Une grande ballade sur l’avenue du luxe et la mode avec comme mots clés: les bijoux, la joaillerie, l’horlogerie, la décoration, au travers d’un nombre plus étoffé de pages Vitrines, qui sont autant de coups de cœur de la rédaction. Un relooking de votre magazine qui s’offre également un détour via des univers qui ne demandent qu’à vous étonner: Que boivent les cigales, De la table au lit tout est permis, Goldfinger, Et si vous pensiez enfin à vous et un collage mode réalisé par Madame K. Un carnet d’adresses et de sites Internet prolonge la promenade sur cette avenue luxueuse. Alors, laissez-vous surprendre. Corinne Briault

8 SHOPPING DE PRINTEMPS Du neuf dans les boutiques! 12 GEORGES ZIGRAND, DESIGNER DANS LA SIMPLICITÉ 20 WATCH THE DOG! 30 À L’ASSAUT DU MARCHÉ EUROPÉEN Interview de Chip Thole, design manager de Cadillac 36 VINS D’ÉTÉ ET CHAMPAGNE Que boivent les cigales? 40 OBSCURS OBJETS DU DÉSIR Chaussures, sacs, bijoux, lunettes, montres. Les vitrines de la mode 46 ERNA HÉCEY, LES AFFAIRES DE L’ART CONTEMPORAIN 52 WELLNESS: ET SI VOUS PENSIEZ ENFIN À VOUS? 56 ARCHITECTURE Interview de François Valentiny 64 BEAUTÉ INTÉRIEURE Dernières tendances ou objets coups de coeur 72 MANGER ET SÉDUIRE: De la table au lit, tout est permis! 76 GOLDFINGER Portfolio Beauté de Fabrice Mariscotti 82 MODE, LUXE ET JOLIES CHOSES Notre sélection d’adresses 96 DESIGN, AMEUBLEMENT, DÉCORATION Notre sélection d’adresses 98 BOOKMARKS La Sélection de Mike Koedinger


08.03.2006

8:12 Uhr

Seite 1

Désirs 476x300 FD2 Luxembourg - Issue Date: April 28 th

B46316

En vente exclusivement dans les magasins Louis Vuitton. Tél. (352) 22 63 26 www.louisvuitton.com


08.03.2006

8:12 Uhr

Seite 1

Désirs 476x300 FD2 Luxembourg - Issue Date: April 28 th

B46316

En vente exclusivement dans les magasins Louis Vuitton. Tél. (352) 22 63 26 www.louisvuitton.com


PaperjamDesirs 476x300 dArne

13-04-2006

12:36

Pagina 1

ARNE | SOFAS DESIGNED BY ANTONIO CITTERIO | WWW.BEBITALIA.IT

MOBILIER | FONDE EN 1855 9 RUE PHILIPPE II | L-2340 LUXEMBOURG

|

T. +352 22 32 01 F. +352 46 72 28

TANGIBLE ART


PaperjamDesirs 476x300 dArne

13-04-2006

12:36

Pagina 1

ARNE | SOFAS DESIGNED BY ANTONIO CITTERIO | WWW.BEBITALIA.IT

MOBILIER | FONDE EN 1855 9 RUE PHILIPPE II | L-2340 LUXEMBOURG

|

T. +352 22 32 01 F. +352 46 72 28

TANGIBLE ART


04_news.qxd

21.04.2006

18:05 Uhr

Seite 8

Shopping de printemps: du neuf dans les boutiques! Nouvelles enseignes, changement d’adresse, changement de nom... la valse des boutiques ouvre la saison de vos séances de shopping avec de bonnes adresses à découvrir, des boutiques où fureter, des vitrines pour rêver. Voici notre sélection de printemps, rien que pour vous... Texte: Karine Touati

DESSANGE La très dynamique enseigne de coiffure Jacques Dessange a le souci de former son staff en organisant chaque lundi des formations à la fois théoriques et pratiques pour offrir aux clients une qualité de service irréprochable, un accueil parfait et l’envie de se laisser guider.

CELINE Le Numéro 9 de la rue Philippe II accueillera à l’automne la très célèbre marque Celine avec notamment les collections de maroquinerie, d’accessoires et de souliers qui ont fait et font toujours de la marque une référence de luxe et d’élégance. Surprise et nouveauté au Luxembourg, des shows mode V.I.P… À suivre…

LOUIS VUITTON La boutique Louis Vuitton déménage et prend ses quartiers au coin de la rue de la Porte Neuve et de la Grand Rue. Pas moins de 124m2 d’espace habilement répartis sur deux étages dans le confort cosy et cossu de cette nouvelle adresse dédiée aux fleurons de la célèbre marque au monogramme. La nouveauté? Un espace souliers dames et une merveilleuse vitrine lunettes créée par Marc Jacobs. Ouverture le 13 mai.

8

LUXE MODE INTÉRIEURS


21.04.2006

18:05 Uhr

Seite 9

COMPTOIR DU WENGÉ

ELLÉBORE Un nouvel écrin fleuri vous ouvre ses portes au 16 de la rue Beaumont: Ellébore. Dès l’entrée, vous accédez à un monde dédié aux senteurs et à la beauté naturelle des plantes et des fleurs. Benoît Canal, artiste des lieux, compose et façonne de somptueux bouquets pour toutes les occasions de la vie, ou simplement pour (se) faire plaisir. Ellébore c’est aussi une collection de fleurs lyophilisées Christian Tortu, les bougies Gilles Dewavrin et les vases Henri Dean.

L’autre Traiteur devenu le Comptoir du Wengé, rue Philippe II, est une référence gourmande pour les pauses déjeuner ou les take out du soir. Un large choix de sandwiches originaux et frais, des petits plats mijotés avec amour et une farandole de produits du soleil à découvrir. Une escale savoureuse en centre-ville. Photo: Luc Deflorenne

04_news.qxd

CHANEL POUR GOERES Les montres Chanel entrent avec panache dans la vitrine de l’horlogerie Goeres, avenue du 10 septembre. La très célèbre montre pour dame «Mademoiselle» présentée dans nos pages fera rêver les élégantes de même que les toutes dernières nouveautés présentées au salon mondial de l’horlogerie à Bâle.

CC MAKE UP TRIUMPH La célèbre marque de lingerie TRIUMPH vient de prendre ses quartiers d’été au centre-ville, Grand Rue. L’avantage de trouver toute la collection à portée de main et de cabine d’essayage. Nouveaux looks, nouvelles tendances et toujours, un esprit de produits de qualité à des prix très raisonnables.

Un nouveau show room entièrement dédié à la beauté vient d’ouvrir ses portes au centre ville d’Esch, CC MAKE UP (and MORE). Venez y découvrir en exclusivité les produits de la marque Serge Louis Alvarez, spécialiste mondialement reconnu du maquillage professionnel. CC MAKE UP c’est aussi des cours et des formations de maquillage, conseils, agence de relooking bien d’autres choses encore…

LUXE MODE INTÉRIEURS

9


04_news.qxd

21.04.2006

18:06 Uhr

Seite 10

«Une touche de magie» Petit-neveu du cofondateur de la prestigieuse marque de TV, Hi-fi et téléphonie scandinave Bang & Olufsen, Mads Olufsen entretient plus qu’une filiation avec l’enseigne. C’est autant en passionné qu’en ambassadeur qu’il s’apprête à ouvrir, à Beggen, un magasin entièrement griffé B&O. Propos recueillis par Alexis Juncosa. Photo: David Laurent.

Vous portez un nom prestigieux, celui d’une marque qui, en 80 ans, a toujours réussi à rester hors du temps, hors des modes. Comment vit-on le phénomène de l’intérieur? «Je suis né et j’ai grandi au Danemark, à Qvistrup, où tout a commencé. J’ai littéralement baigné dans cet environnement. Mon grand-oncle est mort relativement jeune, ce qui fait que je ne l’ai pas connu, mais cela a toujours été une affaire de famille, jusqu’à mon père. L’idée de contribuer au développement de la marque m’est apparue au terme de mon cursus universitaire en économie. Je savais, d’autant que je connais intimement la société, que je pourrais un jour associer mon nom à la marque sans prendre de risque, parce que je crois dans le produit… Vous parlez de qualité, on peut même parler d’avant-garde… De l’innovation technologique de l’Eliminator en 1925 à cette gamme impressionnante de produits que l’on connaît aujourd’hui, B&O semble avoir toujours eu une longueur d’avance. Quel est le secret de cette intemporalité unique, de la longévité des produits aussi? «Je crois que cela réside dans le fait qu’ils ont toujours refusé de faire des compromis. Les développeurs veulent réussir le produit parfait, en ayant systématiquement recours à l’expérimentation. Prenons l’exemple des écrans plasma. Ils ont été pensés pour vous offrir la meilleure qualité disponible, quel que soit ce que vous vouliez regarder. Le design occupant, lui aussi, un rôle fondamental dans l’identité de la marque… «Cela rentre dans une logique globale, presque une philosophie. Prenons l’exemple de ces systèmes de diffusion verticaux bien connus du grand public. Le concept même des portes transparentes, le fait de voir tourner les CD que vous écoutez, tout cela fait partie de l’expérience. C’est une

10

LUXE MODE INTÉRIEURS

Les efforts en matière de design permettent également d’offrir une longévité à nos produits. (Mads Olufsen) ‘touche de magie’ qui s’invite chez vous. Les efforts en matière de design permettent également d’offrir une longévité à nos produits. J’ai, chez moi, une télévision qui a plus de 12 ans, mais dont le style reste actuel. Alors peut-être que j’achèterai un nouveau modèle et que celle-ci migrera du salon à une chambre… mais je ne m’en séparerai pas. Pourquoi avez-vous choisi le Luxembourg pour ouvrir votre propre magasin? «Ma femme et moi avons toujours eu un accord tacite. Si l’un rencontre une opportunité professionnelle, l’autre suit. Elle a trouvé un emploi intéressant dans le milieu bancaire ici, on a eu cinq jours pour ‘ressentir’ l’atmosphère, et on a décidé de s’installer. C’était l’été dernier, j’ai, depuis, eu du temps pour m’intégrer et réfléchir à mon avenir professionnel. Or il y a un potentiel au Luxembourg, j’en suis convaincu.

C’est un pays cosmopolite, qui sait miser sur la qualité. On peut donc parler d’intégration rapide… «Il a été très facile de s’adapter. La population est très sympathique, c’est indéniablement une expérience positive. Je ne suis d’ailleurs, en un an, même pas rentré au Danemark. Le Luxembourg, c’est devenu ma maison. On ne se sent pas, avec mon épouse, des expatriés. On est ici pour rester, voilà tout. Vous souhaitez ouvrir en juin. Les démarches ont-elles été compliquées pour monter votre affaire? «Honnêtement non. D’autant que j’ai fait les bonnes rencontres, plusieurs personnes m’ont aidé, à plusieurs niveaux. Je commence d’ailleurs, avant même d’ouvrir le magasin, à réfléchir à des prolongements possibles. Le Luxembourg peut être un endroit idéal pour développer Bang & Olufsen».


Chaque fortune a sa propre histoire Getting you there.

Time to listen, capacity to act Sous notre nouveau nom Fortis Private Banking, nous continuons à valoriser une relation fondée sur l’écoute. Car une fortune n’est pas seulement une somme d’avoirs, c’est aussi le reflet d’une trajectoire, d’une vie, le reflet de vos réussites, de vos choix, de votre histoire. Cette histoire, nous souhaitons la connaître, afin de vous proposer des solutions véritablement personnalisées, inspirées de valeurs qui vous sont chères. www.fortisprivatebanking.lu

Private Banking


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:13 Uhr

Seite 12

Georges Zigrand photographié par Andres Lejona

Georges Zigrand, designer dans la simplicité L’actualité de Désirs est aussi de mettre en lumière le parcours d’un artiste, un enfant du pays, parti quelques années à l’étranger pour faire mûrir son talent, parfaire son expérience et revenir enfin, riche de ce bagage, sur les terres natales pour développer son projet d’artiste. À 34 ans, Georges Zigrand est un esprit libre, un designer en quête d’accomplissement. Itinéraire d’un homme à la recherche de simplicité. Texte: Karine Touati

12

LUXE MODE INTÉRIEURS


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:14 Uhr

Seite 13

LUXE MODE INTÉRIEURS 13


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:14 Uhr

Seite 14

V&A British Galleries, London 2002 - by Casson Mann Designers. Modular bench seating system.

'Cantilever' indoor - outdoor bench seating Bench seating concepts for the domestic environment. Currently in evaluation with a major furniture manufacturer. In association with David Sutton.

Dans ce projet, il fallait aller au-delà du shopping et imaginer un véritable concept fondé sur un cahier des charges très exigeant GEORGES ZIGRAND

Au début, il y a les études. Toujours les études. Lycée au Luxembourg, Arts et Métiers, puis l’école Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en spécialisation design. «Ces étudeslà ont le mérite de donner de bonnes bases conceptuelles mais pêchent dans le concret, le savoir-faire». D’où l’intérêt des stages, petites portes qui s’ouvrent sur le grand monde, opportunités de voyages initiatiques et de rencontres importantes: Uwe Fischer à Francfort et Danny Venlet à Bruxelles, Vitra en France, pour ne citer qu’eux. D’un saut de puce, Georges s’établit à Londres avec cette idée toute simple de faire valoir son expérience auprès des cabinets d’architecture réputés du pays. Son arrivée chez Casson Mann, connus pour leurs réalisations scénographiques dans les musées, galeries et institutions est, en soi, un premier pas vers l’idée qu’un projet est avant tout le fruit d’une réflexion, d’une recherche intelligente devant aboutir à un résultat durable. Mettre en scène une exposition permanente ne se conçoit pas sur un coin de table!

14

LUXE MODE INTÉRIEURS

C’est ainsi qu’en 2001, Georges se penche sérieusement sur un projet du Victoria & Albert Museum de Londres, pour la fameuse British Gallery. La demande du musée est simple: trouver une solution intelligente et pérenne d’assises pour les visiteurs. Beau challenge pour Georges: «on pourrait croire que ce genre de demande est simple: trouver des sièges… faire son shopping dans les catalogues de meubles et trouver de belles choses. Mais dans ce projet, il fallait aller au-delà du shopping et imaginer un véritable concept fondé sur un cahier des charges très exigeant». C’est ainsi que naissent les fameuses banquettes (voir photo), complètement modulables, entièrement flexibles avec un système ingénieux de multimédia intégré et la mise à disposition, sur les côtés de la banquette, des catalogues de l’exposition. Bien. Voilà pour la forme et le concept. Vient ensuite la matière. Le cuir, direz-vous? C’est beau, c’est noble. Savezvous pourtant que dans une galerie ou un musée les matières organiques sont interdites pour ne pas dénaturer les toiles? Le travail du designer est ici de chercher une alternative synthétique de bel aspect pouvant néanmoins supporter les séants d’un million de visiteurs par an… une broutille, non? La matière fut trouvée, un substitut d’Alcantara, les trente bancs installés, le musée satisfait, Georges comblé. One step beyond Comblé? Pas tout a fait. «D’autres projets d’habillage d’exposition, comme notamment une scénographie sur le processus de fabrication d’un journal réalisé en carton, m’ont donné l’envie d’aller au-delà de la mise en scène. À ce moment de ma carrière, j’avais envie de me rapprocher du design industriel. Je suis fasciné par le travail d’un designer comme Konstantin Grcic, qui a une approche radicale et innovante (voir lien sur le site du designer) ou par le travail du studio d’Industrial Facility. Ces designers font un travail de réflexion sur les objets de tous les jours, proches des gens et de leur vie. Voilà ce qui me plaît!». Fort de cette nouvelle orientation, Georges pousse alors la porte de PearsonLloyd, notamment connu pour la réalisation des célèbres sièges de première classe de la compagnie aérienne Virgin Atlantic ou encore pour leurs fauteuils coqués distribués par Knoll. Pour PearsonLloyd, Georges collabore au projet de systèmes de douches infiniment «design» et relati-


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:14 Uhr

Seite 15

LUXE MODE INTÉRIEURS 15


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:14 Uhr

Seite 16

Crimes against humanity, Imperial War Museum, London 2003 - by Casson Mann Designers. Permanent exhibition about 20th century genocides. Nominated for silver award, D&AD 2003.

tion est, elle, bas de gamme et que la conception est mal faite cela me pose vraiment un problème». Le concept d’un objet de design industriel est une chose, la qualité en est une autre. Ce qui explique aussi parfois le prix de certains objets design, percolateurs, lampes, ustensiles de cuisine fabriqués pour durer.

Georges Zigrand est un designer proche de la vie de tous les jours de ses semblables. Il aime les choses simples, accessibles et émouvantes

vement abordables pour le grand public Ideal Standard. «Ce qui m’intéressait ici, c’est l’idée d’entrer dans le produit, de me dire que des milliers de gens vont installer ça chez, eux, s’en servir et être contents que cela fonctionne!». Le design industriel, oui, mais… Quand on demande au designer s’il serait éventuellement flatté qu’un grand nom suédois de l’ameublement et de l’objet usuel vienne lui taper sur l’épaule en lui disant «Monsieur Zigrand, j’ai vu votre projet de transat pour trois personnes sur votre site, cela nous intéresse et nous aimerions en produire un million», le visage de Georges se fend d’un grand sourire, ravi, presque enfantin: «bien sûr que je serais flatté de savoir qu’un million de familles prennent le soleil dans leur jardin sur mon transat, à condition qu’on ne sacrifie pas les choix des matériaux à la grosse production industrielle! Pas question donc d’utiliser des matériaux bas de gamme, peu coûteux pour être revendus à bas prix et ne durer qu’une saison. Pour nuancer, je n’ai rien contre les matériaux dits ‘bas de gamme’ si c’est approprié et bien conçu. En revanche, quand la fini-

16

LUXE MODE INTÉRIEURS

Dans son idée d’objet de design industriel, il est un projet qui tient particulièrement au cœur de Georges, pour son côté social et culturel: il s’agit de bancs-tables de pique-nique. Vous direz sans doute que l’idée n’est pas neuve, qu’on voit ce genre de structures à chaque aire de repos, dans les forêts, au bord des lacs. Certes. L’idée du banc-table tout-en-un n’est pas nouvelle. Le concept de Georges, quant à lui, est nouveau dans le choix des matières, des tubes métalliques et des extrusions d’aluminium, le tout, choisi pour sa robustesse, dans la légèreté et la flexibilité. Le concept est là, l’objet est dessiné en 3D, restera à trouver une firme industrielle qui accepterait de s’y pencher dans un système de prototype. Georges Zigrand est un designer proche de la vie de tous les jours de ses semblables. Il aime les choses simples, accessibles et émouvantes. Son idée du beau, sa dernière émotion, il la tire d’une de ses promenades dans la campagne luxembourgeoise durant laquelle il s’est émerveillé devant ce qu’il appelle avec beaucoup de tendresse «les jardins ouvriers», ces petits jardins cultivés ou aménagés selon la nature de ceux qui les possèdent ou pas cultivés du tout, à la merci la nature sauvage et spontanée. Il aime alors s’attarder devant les trésors d’ingéniosité et de créativité d’aménagement de ces espaces, souvent faits de matériaux ou d’objets de récupération. «J’aime la beauté improvisée de ces espaces très personnels: ce sont des endroits joyeux, touchants de liberté, dit-il, ravi. On est loin du design léché, lissé, parfait et sans faute. Ces jardins-là sont la preuve que la liberté de créer est accessible à tous. Ça me plaît!». La vie quotidienne de ses contemporains, Georges s’en préoccupe dans sa création et les projets personnels qu’il développe. C’est ainsi qu’il participe en 2005 à un concours organisé par le leader mondial des plaquages en laminé, Formica. Le groupe décide de


05_interiors ziggy2.qxd

21.04.2006

18:14 Uhr

Seite 18

solliciter les designers du monde entier pour imaginer d’autres motifs, plus modernes, moins crus. Les designers s’en donnent à cœur joie, on est loin des plaquages en faux bois des années 70 et 80! «Mon projet, ici, a été de présenter un motif floral très subtil, presque en filigrane, que l’on distingue uniquement en vision rapprochée. De loin, c’est uni, de près c’est illustré, dessiné, presque complexe». Pour ce travail, l’artiste remporte le prix du design «organique». Grande classe.

contre des communes pour établir un vrai dialogue sur les besoins, les lacunes et organiser une réflexion à la fois fondée sur la fonctionnalité et l’esthétisme. Chaque commune a une âme, une identité propre, ce qui marcherait à Luxembourg-ville pourrait ne pas fonctionner à Esch! L’idée est de délivrer une information claire, compréhensible à la fois pour le touriste et le résident. Avez-vous déjà essayé de comprendre le réseau des bus municipaux à Luxembourg? C’est un vrai casse-tête», dit-il en riant.

Le designer dans la cité Dans son approche singulière de la vie en général, Georges Zigrand se préoccupe à présent de signalétique et de mobilier urbain. En créant sa nouvelle société à Luxembourg, IntegratedPlace, il met son savoir-faire et son expérience acquise à l’étranger au service des municipalités, du gouvernement et des collectivités locales, en particulier. La plupart des communes luxembourgeoises reconnaissent une véritable problématique en matière de signalétique urbaine que ce soit pour les piétons, les cyclistes ou les automobilistes. «Mon idée est d’aller à la ren-

Le voici donc parti sur une nouvelle route, une nouvelle idée, destinée à faciliter la vie de ses contemporains. Perfectionniste, exigeant comme la plupart des créateurs, il n’en cultive pas moins le goût de l’écoute, de l’ouverture des sens, prêts à enregistrer chaque nouvelle sensation. Georges Zigrand est un personnage infiniment touchant dans sa sensibilité et sa volonté de faire avancer les idées dans une démarche à la fois sociale et culturelle.

Chaque commune a une âme, une identité propre, ce qui marcherait à Luxembourg-ville pourrait ne pas fonctionner à Esch GEORGES ZIGRAND

Ce qu’il aurait aimé inventer? Dans un grand éclat de rire, il avoue qu’il adore l’idée de «ce qu’on appelle communément ‘la Balladeuse’, cette sorte de torche grillagée reliée par un câble à une prise, qui se fixe n’importe où avec un crochet et que l’on retrouve dans la plupart des garages. Je suis fan de cet objet, si simple, si utile». Ses idées feront leur chemin, peut-être «école» selon la formule. Il est à parier que dans quelque temps votre route, votre itinéraire dans une ville, seront le fruit de son travail.

Pour voir en ligne le travail de Georges Zigrand www.zigideluxe.net www.integratedplace.com Pour les autres designers cités, visitez: www.pearsonlloyd.co.uk www.konstantin-grcic.com www.industrialfacility.co.uk www.cassonmann.co.uk

'Picnic' indoor - outdoor bench seating Bench seating concepts for the domestic environment. Currently in evaluation with a major furniture manufacturer. In association with David Sutton.

18

LUXE MODE INTÉRIEURS


06_fashion collage.qxd

21.04.2006

14:15 Uhr

Seite 20

Watch the dog! Styling & Design: madame K.

20

LUXE MODE INTÉRIEURS


06_fashion collage.qxd

21.04.2006

14:21 Uhr

Seite 21

LUXE MODE INTÉRIEURS 21


06_fashion collage.qxd

22

21.04.2006

LUXE MODE INTÉRIEURS

14:23 Uhr

Seite 22


06_fashion collage.qxd

21.04.2006

14:23 Uhr

Seite 23

LUXE MODE INTÉRIEURS 23


06_fashion collage.qxd

24

21.04.2006

LUXE MODE INTÉRIEURS

14:24 Uhr

Seite 24


EVOLUZI ONE

des i gnGi anc ar l oVegni


06_fashion collage.qxd

26

21.04.2006

LUXE MODE INTÉRIEURS

14:25 Uhr

Seite 26


06_fashion collage.qxd

21.04.2006

14:25 Uhr

Seite 27

LUXE MODE INTÉRIEURS 27


06_fashion collage.qxd

28

21.04.2006

LUXE MODE INTÉRIEURS

14:25 Uhr

Seite 28


VALISERE TABU “Hikari”

www.valisere.com

VALISERE_502478_AnnDesir_ok.indd 1

18/04/06 11:05:36


07_automobile.qxd

21.04.2006

18:11 Uhr

Seite 30

Chip Thole dans sa Cadillac

À l’assaut du marché européen Cadillac a bien changé. Fin du siècle dernier, d’aucuns voyaient déjà cette marque mythique vouée aux gémonies automobiles. Pourtant, en 2006, la centenaire, originaire de Detroit, continue sa percée sur le marché européen et présente la BLS. Tour de l’horizon Cadillac en compagnie de Chip Thole, design manager de la marque. Texte: Yves Merens

30

LUXE MODE INTÉRIEURS


07_automobile.qxd

21.04.2006

18:11 Uhr

Seite 31

LUXE MODE INTÉRIEURS 31


07_automobile.qxd

21.04.2006

18:11 Uhr

Seite 32

La Cadillac Eldorado 1967 a inspiré les créateurs de la BLS.

Au salon automobile de Detroit en 1999, le virage était amorcé par le concept Evoq

Qui aurait parié sur Cadillac à la fin des années 90? De Cadillac, l’automobiliste européen moyen ne connaissait plus rien. La seule image qui lui restait était celle de paquebots américains sur roues, à la tenue de route approximative et au confort rebondi. Le tout doté d’énormes moteurs en V dont la consommation débridée avait peu d’importance dans un monde de chromes, d’ailes venues de la science-fiction et de pare-chocs rutilants. Non, le rêve américain ne faisait plus recette de ce côté de l’Atlantique. Trois siècles d’histoire Pourtant, Cadillac avait dans ses archives une longue liste de succès qui allait lui permettre de passer ce cap difficile. Tout a commencé en 1902, lorsqu’une petite société voyait le jour sur les restes de la Detroit Automobile Company, dont Henry Ford avait été l’ingénieur en chef. C’est William H. Murphy, un riche commerçant de bois, qui finança l’opération et lui choisit un

32

LUXE MODE INTÉRIEURS

Le concept car Evoq, de 1999, représente le changement du design de la marque.

nom. Le 22 août 1902, Cadillac Automobile Company, qui devint vite Cadillac Motor Car Company, était née. Ce nom, connu aujourd’hui dans le monde entier, avait déjà une belle renommée. C’était celui d’un officier français, Antoine de la Mothe Cadillac, issu d'une famille noble de Gascogne, qui débarqua en 1701 dans le Nouveau Monde pour fonder la «Ville d'Étroit», un important centre commercial de fourrures. Le succès de cette compagnie allait devenir retentissant. L’association avec d’autres marques made in USA comme Buick donna naissance à un complexe automobile géant, General Motors, où Cadillac entra en 1909. Depuis le premier modèle, la A de 1902, Cadillac a écrit quelques belles pages de l’histoire automobile. Tout le monde a en tête les ailes énormes, façon avion de chasse, apparues dès 1948 et des voitures comme l’Eldorado de 1967 ont laissé des traces dans la mémoire collective. Mais quelques mauvais choix, le choc pétrolier et les hausses successives du cours du brut ont progressivement freiné l’engouement pour ces voitures gargantuesques. Les années 90 ont vu arriver une Séville aux lignes ternes, de bien mauvais augures pour la firme de Detroit qui plongea rapidement. Et puis, une poignée d’hommes, comme disent les communiqués officiels, ont réfléchi à ce que serait le futur de Cadillac. Des bouleversements profonds Et les modifications se sont apparentées à un électrochoc. Au salon automobile de Detroit en 1999, le virage était amorcé par le concept Evoq. Pour Chip Thole, design manager de la marque, «c’est à cette occasion que les nouvelles lignes de Cadillac apparurent». Pompeusement appelé «art and science philosophy», le style Cadillac est devenu plus carré, tendu, aiguisé. Gymnastique de l’esprit, cette philosophie est pour Chip Thole: «l’utilisation de l’Art (design) pour communiquer visuellement les capacités technologiques, scientifiques, d’un véhicule aussi bien que les technologies utilisées pour le créer. Le mélange très masculin de lignes audacieuses et nerveuses montre précisément la nature technologique des voitures». Pour ce designer très imprégné par la culture américaine, ces nouveaux dessins de Cadillac sont inspirés des mentalités avant-gardistes de l’industrie aérospatiale et informatique américaine. Et il ajoute «que c’est le même type d’inspiration qui a guidé les designers et les ingénieurs des années trente, quarante, cinquante et même soixante». Étonnante reconnaissance du passé qui, précisément, est bouleversé depuis 1999. Finis les appendices de carrosserie plus


SOON-Desirs

20.04.2006

18:11 Uhr

Seite 1


07_automobile.qxd

21.04.2006

18:12 Uhr

Seite 34

ou moins clinquants qui ont fait la réputation de Cadillac. La volonté est aujourd’hui de réfléchir à un design propre, aux accessoires étudiés dans la sobriété et le luxe. Pour Chip Thole, la quintessence du luxe est de trouver des lignes audacieuses et sobres à la fois. «Ce design est présent grâce à la quantité exacte, juste de ‘ joaillerie visuelle’ (sic). Un ajustement précis, une finition exemplaire et des matériaux de haute qualité créent le haut niveau de qualité perçue». Et pour marquer encore davantage la cassure avec le passé un peu pataud du siècle dernier, Cadillac joue la carte de la nervosité, sans se départir d’une certaine idée du confort douillet d’un habitacle qui isole de l’extérieur. Chip Thole: «nous essayons de marier le pur sentiment d’enthousiasme de la conduite avec la perception de calme et de douceur qui caractérise Cadillac. C’est un équilibre entre la conduite dynamique sur petite route et l’apaisement lors d’une escapade sur autoroute. Pour Cadillac, une voiture luxueuse ne doit pas uniquement être vigoureuse sur la route mais

La BLS a été imaginée dans le centre européen du groupe. Il a permis la réalisation de cette voiture, en fonction de l’environnement du continent CHIP THOLE

La BLS construite sur les chaînes de Saab, à Trollhätten en Suède.

34

LUXE MODE INTÉRIEURS

elle doit aussi être un refuge, loin des vicissitudes de la vie quotidienne». Avec la dernière-née de la gamme, la BLS, la marque de Detroit enfonce encore le clou de ce design novateur, tout en voulant séduire de plus en plus d’Européens. Le but commercial est d’ailleurs de quadrupler sa pénétration sur le marché du Vieux Continent alors que 2005 a déjà été une année de ventes record avec 73% d’augmentation à 2.145 unités. Ce design si particulier, fait d’éléments verticaux, originaux sans être réellement sportifs, marque la différence par rapport à la concurrence, BMW Série 3 et Audi A4 en tête. Pour le design manager, «ce design sera le premier facteur de différenciation de la BLS. La face avant et la face arrière façonnent cette particularité. Les feux avant et arrière marquent la verticalité». Cette vision presque cubique est encore accentuée par le troisième feu-stop sur la malle arrière et par la calandre quadrillée, qualifiée par le designer de «boîte à œufs». Made in Europe Ancrée dans la tradition made in USA, la BLS n’en reste pas moins influencée par l’Europe, comme le confirme Chip Thole: «Son design est complètement américain. Ce sont des lignes dynamiques avec un rappel flamboyant, mais dans une petite mesure, de la Cadillac Eldorado de 67. L’influence européenne existe cependant dans son comportement routier plus vif. D’ailleurs, la BLS a été imaginée dans le centre européen du groupe. Il a permis la réalisation de cette voiture, en fonction de l’environnement du continent». Traduisez que si le design vient de chez l’Oncle Sam, la plate-forme est européenne. GM a en effet été puiser bon nombre d’éléments mécaniques chez Saab, qui fait partie du groupe. À l’intérieur aussi, on est frappé par les ressemblances avec la Saab 9-3: même volant, même frein à main, etc. Les économies d’échelle vont d’ailleurs bien au-delà, jusqu’à faire construire la BLS sur les chaînes de Saab, à Trollhättan en Suède! Du jamais vu pour une Cadillac. Et ce n’est pas la première la plus importante puisque pour réaliser leurs objectifs commerciaux, les managers de la marque ont décidé de doter la BLS d’un moteur diesel. Cette association presque contre-nature devrait facilement s’imposer sur un marché dominé par ce carburant. Une Cadillac diesel, qui l’eut cru. Même si ce moteur de 1,9 litre ne développe «que» 150 chevaux, et 320 NM, il devrait plaire à ceux qui souhaitent se différencier du tout-venant… Et prouver ainsi que le changement radical de cap des années 2000 était osé, mais peut-être viable. Le proche avenir le dira.


Hey, big spender!

Au moins 30 lignes mobiles pros? Inutile de résister à Red, le plus excitant des abonne ments!

7 377.

t Red au 27 77

r l’abonnemen

s su Plus d’information

lu

w w w.tango-biz.

554_tango_abonnement red_pj_F.in1 1

15/03/06 16:15:16


08_vin.qxd

20.04.2006

22:30 Uhr

Seite 36

Vins d’été & Champagnes: que boivent les cigales? La belle saison, telle que nous l’entendons, ouvre le bal des robes légères, des flâneries de fin de journée, des envies de s’attarder sur une terrasse en bonne compagnie, des fruits frais gorgés de soleil et de cette envie de fraîcheur qui cloue provisoirement le bec aux bougonneries de l’hiver. On se dirige naturellement vers d’autres saveurs, d’autres façons de boire, de manger. Oui, mais que boit-on, comment et avec quoi? Le hasard des rencontres veut parfois que les expériences se complètent: c’est le cas de ce «buvez-croisé» entre deux dames de cœur, Dominique Rizzi, Maître Sommelier au De Jangeli de Mondorf et Mireille Radelet, guide émérite de bons flacons dans les caves du restaurant d’Yves, son époux. Petit manuel de style à l’usage des cigales... Texte: Karine Touati, Photos: David Laurent

Il n’y a pas, à proprement parler, d’appellation contrôlée ou non «vin d’été»: il y a simplement, naturellement, des goûts qui s’orientent en fonction de la saison. L’hiver fait la part belle aux rouges tanniques, l’été aux blancs ou rosés frais. Le Champagne, quant à lui, est intemporel, grand seigneur aristocrate de toutes les tablées. «Un vin d’été est par excellence fruité et frais à la fois, il doit exciter les papilles et réveiller les saveurs», commence Dominique, bientôt suivie par Mireille qui ajoute que «les femmes, en été, iront plutôt vers un vin fleuri, moelleux mais pas liquoreux avec juste ce qu’il faut de gourmandise». La première conseille alors les vins de Loire, les Auxerrois luxembourgeois pour leur côté fruité-floral et les Côtes de Provence blancs au caractère aromatique prononcé. Mireille pour sa part, encourage, à l’apéritif, «un Chinon servi frais mais pas glacé, un Bourgogne blanc ou un Coteau du Layon, goûtu et généreux». Bien, mais alors, quelles idées pour accompagner ces petits verres d’été? On oubliera ici les bretzels et les cacahuètes, s'il vous plaît, pour se diriger naturellement vers la reine de l’été, Dame Tomate: tout simplement à la croque au sel, avec un filet d’huile d’olive, un peu de mozzarella et le tour est joué pour les plus pressés. D’autres se lanceront vers d’innovantes compositions de gaspachos, de mille-feuilles de tomates et crevettes grises, de tartares de légu-

36

LUXE MODE INTÉRIEURS

mes… qu’importe l’inspiration, du moment que la Jolie Rouge siège. L’été, selon Dominique est aussi «propice à assortir d’exotiques tapas de scampis à l’ail, de jambon de Serrano, de fromage de chèvre frais et de crustacés de tous bords à ces petits vins pimpants». Tout s’accorde ou presque. Les vins blancs, histoire de tordre le cou une bonne fois pour toutes aux idées reçues, sont absolument merveilleux avec les fromages: un Sancerre fera merveille avec un chèvre demi-sec, un Meursault enchantera un vieux Fribourg, de même qu’un Pessac Léognan blanc s’accordera avec charme des fromages basques. Idéaux pour l’apéritif, ces accords fromages-vins, faciles à préparer, accompagnent les «papotes» de soleil couchant entre amis. Oui, mais, les vins rosés, alors? À ce sujet deux écoles s’affrontent: il y a celle des irréductibles qui ne considèrent les rosés que comme vins de barbecue, pas mieux. Mireille n’est pas aussi catégorique mais reconnaît cependant que c’est un peu vrai car «les rosés du commerce ne sont pas chers, assez médiocres et que pour trouver un bon rosé, il faut aller chercher, par exemple, un très bon Tavel pour un bouquet à la mesure des


08_vin.qxd

20.04.2006

22:30 Uhr

Seite 37

L’été est propice à assortir d’exotiques tapas de scampis à l’ail, de jambon de Serrano, de fromage de chèvre frais et de crustacés de tous bords à ces petits vins pimpants

Dominique Rizzi, Maître Sommelier au De Jangeli de Mondorf

papilles». Dominique, quant à elle, s’enthousiasme de la «recrudescence des rosés qui reconquièrent pas à pas leurs lettres de noblesse avec de très bons Languedoc Roussillon aux bouquets aromatiques et harmonieux, ou bien encore un Bandol rosé choisi aux domaines Ott». Cette reconquête du public et des amateurs de vin est due en grande partie aux efforts fournis par les producteurs pour façonner des vins de qualité avec de beaux équilibres floraux entre l’odeur et la saveur. À redécouvrir. Les bulles de l’été Le Champagne, pour sa part, grand seigneur parmi les grands, reste un vin de toutes les saisons et de toutes les occasions. Il s’invite de l’apéritif au dessert, «supporte presque tous les mariages, hormis la vinaigrette, les haricots, l’estragon et l’aneth, pour les subtilités, les viandes rouges et le gibier pour les évidences», recommande Dominique. «L’apéritif idéal au Champagne, poursuitelle, est un brut bien frais (6 à 8°), ou mieux, un millésime pour lequel on augmentera légèrement la température de service (8 à 10°)

afin de lui donner toutes ses chances aromatiques». Parfait avec les crustacés, divin avec un camembert, s’il est millésimé, en blanc ou en rosé pour le dessert, on le boit presque sans soif. Mireille, à ce sujet, est intarissable: elle sélectionne avec soin les flacons de sa cave et s’offre le plaisir de dénicher de petits délices confidentiels. Son dernier chouchou? Un Champagne brut Jean de Telmont Grande Réserve. «C’est un outsider merveilleux que je connais bien. Servi frais, ses arômes se développent en bouche avec volupté et élégance. Il s’accorde avec justesse à tous les plats d’été ou se boit dans l’insouciance d’un apéritif qui se prolonge». On se pose parfois la question du Champagne mêlé de liqueurs diverses, communément appelé Kir. Hérésie ou «pourquoi pas»? La réponse est nette, franche et unanime. Hérésie avec un Brut Millésimé ou Grande Réserve, «pourquoi pas» avec un brut non millésimé. «En règle générale, un bon Vin de Champagne se suffit à lui-même. On peut cependant jouer de fantaisie, conseille Dominique, avec une très bonne liqueur régionale à

LUXE MODE INTÉRIEURS 37


08_vin.qxd

20.04.2006

22:30 Uhr

Seite 38

Mireille Radelet, guide émérite de bons flacons dans les caves du restaurant d’Yves, son époux

Les femmes, en été, iront plutôt vers un vin fleuri, moelleux mais pas liquoreux avec juste ce qu’il faut de gourmandise l’orange, au cassis ou à la griotte». C’est juste une question de goût et d’humeur. Ce sont surtout les femmes qui optent pour ces accords sucrés et doux à l’heure de l’apéritif. Oui, mais… pourquoi, alors, ne pas se diriger vers des accords naturels de fruits frais avec une coupe de Champagne brut? On se souvient tous de ces scènes d’anthologie de productions hollywoodiennes où les stars gloutonnent des fraises avec du Champagne. Est-ce juste pour donner une idée de luxe? Et bien non! Les fraises s’accordent en effet particulièrement bien avec un Champagne, surtout les demi-secs, qui, pour la plupart ont déjà de beaux arômes de fraises des bois. La boucle est bouclée. La bulle peut danser. Accords parfaits Quelques idées, Mesdames, d’accords parfaits pour nos soirées d’été? «Que diriez-vous d’un Saumur Blanc de Loire avec de petites tartelettes au roquefort et aux poires servies tièdes», conseille Dominique. De la pâte feuilletée, du roquefort, des lamelles de poires, le tout au four et le petit blanc fera merveille… ou encore un assortiment de jambons italiens avec un Cinerino

38

LUXE MODE INTÉRIEURS

blanc du Piémont ou bien des pilons de poulet au curry avec un Gewürztraminer bien frais? L’été est aussi prétexte aux soupes glacées: une soupe de melon épousera avec volupté un vin doux de type Rivesaltes, de même qu’un gaspacho gorgé de saveurs d’olive et de coriandre apportera une petite note originale à votre apéritif dînatoire accompagné d’un Tavel. Pour votre été, innovez! Les livres de recettes et sites web regorgent d’idées originales de tapas, d’amuse-bouches, de grignotages sympathiques à associer selon les goûts et l’instinct à de petits vins bien frais. Un Riesling luxembourgeois comme celui d’Alice Hartmann, recommandé par Dominique pour son élégance minérale incomparable, ou encore un Condrieu 2003 de chez François Villard feront merveille sur vos tables estivales. Mireille, pour sa part, s’enorgueillit d’avoir goûté tous les vins de sa cave et accorde une mention spéciale au Gewürztraminer Clos des Rochers produit par Bernard Massard. Quelle aubaine! Il y a sans doute d’autres trésors de caves à découvrir à l’instinct, au gré de vos promenades de week-ends dans nos régions viticoles. Vous saurez, à coup sûr, trouver le cru qui séduira vos papilles et fera valser les petites robes légères des demoiselles. Le fameux petit vin blanc de la chanson, celui qu’on boit sous la tonnelle, aura toujours, à la faveur de belles soirées d’été, de quoi faire chanter les cigales… Vous rencontrerez Dominique Rizzi au De Jangeli du Parc Hôtel de Mondorf-les-Bains. Réservation au 23 66 65 25. Et Mireille Radelet au restaurant Yves Radelet, 20 rue du Curé, à Luxembourg. Réservation au 22 26 18.


CB_advj06_Paperjam_LUX

14-04-2006

09:05

Pagina 1

www.caroline-biss.com

caroline biss Amsterdam Antwerpen Brussels Gent Hasselt Knokke Laren Leuven Liège Lille Luxembourg Maastricht Namur Roeselare Rotterdam Waterloo

LUXEMBOURG Grand’Rue 50


09_vitrines_new.qxd

20.04.2006

22:44 Uhr

Seite 40

Obscurs objets du désir Chaussures, sacs, bijoux, lunettes, montres – dont certaines ont été présentées récemment au Salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie de Bâle –, autant d’objets symboles de la parfaite alliance du charme et de la technique. La rédaction vous offre une sélection de pièces très haut de gamme, parmi les tendances de cette nouvelle saison à venir.

 Boucles d’oreilles LOUIS VUITTON Sweet Monogram dorées

 Lunettes DANIEL SWAROVSKI modèle Couture ornées de 94 cristaux de Xillion, quatre coloris disponibles: or, argent, noir et bordeaux

 Bagues BUNZ en caoutchouc mat associé à l’or, aux diamants, aux pierres précieuses ou synthétiques, nouveaux coloris vert, rouge et cognac

 Robe volantée fuchsia EMANUEL UNGARO et sandales en satin or

 Bagues CHAUMET anneau en or gris 18 carats et saphirs mauves-violets et en or jaune 18 carats et saphirs orange-rosés sertis façon grain de caviar

 Sandales NINA RICCI en python laqué et cuir noir, beige ou corail

40

LUXE MODE INTÉRIEURS

 Sandales LOUIS VUITTON avec boucles en poney fuchsia

 Sautoir pierres et strass CHRISTIAN LACROIX

 Chaussures CELINE en cuir fauve


09_vitrines_new.qxd

20.04.2006

22:46 Uhr

Seite 41

 Sautoir blanc CELINE

 Lunettes CHRISTIAN ROTH modèle For your eyes only vol 2, cinq coloris différents

 Bague Trilogy en or blanc JEAN-MARC GAREL modèle Neima

 Sac SEQUOIA souple en cuir ciré et froncé, anneaux argent vieilli, gris clair

 Robe LOUIS VUITTON by Marc Jacobs, coton et soie beige avec broderies orientales  Lunettes VERSACE collection printemps-été 2006

 Montre Brasilia femme EBEL, boîte et bracelet en acier poli, cadran nacre blanche, boîtier serti de 34 diamants et cadran 10 diamants

 Chronographe ZENITH ligne Baby Star Open Sky, glace saphir, bracelet cuir (lézard), boîtier serti de diamants de différentes tailles ou étoiles gravées

 Robe cœur PAULE KA bicolore en satin de coton blanc

 Sac LONGCHAMP modèle Idole qui s’inscrit dans la tendance Vintage, en cuir souple et irrégulier, couleur or

 Montre ROLEX Prince en or rose 18 carats, munie d’un cadran clou de Paris champagne, avec des compteurs mixtes (chiffres romains et chiffres arabes)

 Pochette CHRISTIAN LACROIX blanche à pois noirs, ruban satin et broche strassée

 Montre Twirl GUCCI. Signature GG gravée sur bracelet en acier inoxydable ou en or, qui tourne sur lui-même pour transformer la montre en bijou LUXE MODE INTÉRIEURS 41


09_vitrines_new.qxd

20.04.2006

22:50 Uhr

Seite 42

 Pochette HERMES collection mini mini Jige en veau velours doblis et chèvre Mysore turquoise/vert anis, vert anis/potiron et orange/cyclamen

 Veste mi-longue officier saumon CHRISTIAN LACROIX sur top corail et jupe beige, ballerines perlées et strassées, sac en cuir saumon et gris-gris

 Bracelet, boucles d’oreilles et bague CHOPARD collection « So happy trio» en or blanc 18 carats, cristal fuchsia et diamants

 Montre BLANCPAIN Ultraplate Lotus, date et seconde, cadran noir serti de 46 rubis et 180 sur la boîte, automatique

 Montre CHANEL, Mademoiselle en or jaune, acvec cadran en laque blanche sur un bracelet de perles de culture montées sur cinq fils d'or jaune tressés

 Lunettes RAY BAN dans le style Aviator, modèle unisexe, existent en cinq coloris

 Chronographe PEQUIGNET Moorea Dame avec boîtier en acier, cadran en nacre index diamants, verre saphir, bracelet en croco pleine peau rose

 Boucles d’oreilles signées SCHROEDER JOAILLIERS, nouvelle collection Pas de Deux, composées de citrine jaune, topaze bleue et améthyste

 Bagues POMELLATO en or rose et pierres précieuses

 Sandales CHRISTIAN LACROIX ornées de noeuds en strass, brides chevilles, couleur verte

42

LUXE MODE INTÉRIEURS

 Montre DIOR Christal 38 mm rose pâle, lunette sertie de 48 diamants et 23 inserts de verre saphir. Cadran nacre blanche, bracelet acier serti à la main un rang de verre saphir


Bunz KayserReinert 04'06 13.04.2006 11:25 Uhr Seite 1

Manufacturer of the Year

PLATINUM


09_vitrines_new.qxd

20.04.2006

22:51 Uhr

Seite 44

 Sac LOUIS VUITTON par Marc Jacobs et Murakami collection Monogram Multicolore Franges

 Lunettes MIU MIU collection printemps-été 2006

 Montre collection Pas de Deux signée SCHROEDER JOAILLIERS en or jaune ou en or serti de brillants, bracelet or ou cuir  Chronographe électronique multifonction BREITLING Airwolf. Affichage analogique et digital LCD 12h/24h, rétro-éclairage, calendrier perpétuel, boîtier en acier, glace saphir, lunette tournante bidirectionnelle à pignons, rose des vents, bracelet en cuir Barenia, croco ou acier

 Bracelet jonc homme S.T. DUPONT collection Pointe de Diamant, en argent massif

 Sautoir CARTIER en or gris collection Love

 Bracelet homme LOUIS VUITTON en argent

 Sandales SALVATORE FERRAGAMO modèle Avila en cuir bleu nuit

 Robe NINA RICCI en gaze de soie blanche, à bretelles de satin bleu

 Chronographe CHAUMET Dandy, cadran noir onyx, bracelet en box façonné main. Édition limitée à 100 pièces, avec numéro de la série sur le cadran

44

LUXE MODE INTÉRIEURS

 MONTBLANC Star Chrono GMT Perpetual Calendar, équipé d’un affichage GMT combiné à l’un des calendriers perpétuels les plus sophistiqués et coiffé du diamant Montblanc à 43 facettes, limité à 100 exemplaires numérotés

 Chronographe Tambour in Black LOUIS VUITTON, boîte en acier satiné avec détails en acier poli, bracelet avec motifs Damier embossé (disponible en bracelet acier et en or rose 18 carats)

 Boucles d’oreilles POMELLATO ligne Nausicaa en or rose et topazes bleues


11, AV. DE LA PORTE NEUVE L-2227 LUXEMBOURG ET 11, RUE DE GASPERICH L-1617 LUXEMBOURG cb@ralphweis.lu www.ralphweis.lu

ralph weis_annonce_christian rot1 1

19/04/06 12:02:48


10_itv_erna.qxd

21.04.2006

17:36 Uhr

Seite 46

Erna Hécey photographié par Julien Claessens

Erna Hécey, les affaires de l'art contemporain Erna Hécey a installé sa nouvelle galerie à Bruxelles. Après de nombreuses années consacrées à faire fonctionner un lieu d'exposition à Luxembourg, elle a choisi de continuer la démarche ailleurs, dans une ville plus propice à la découverte, plus ouverte à la culture contemporaine. Une nouvelle étape que la galeriste envisage avec calme et détermination, deux adjectifs qui conviennent bien à celle qui est désormais la dame des fabriques. Propos recueillis par Lukas Neumann

Erna Hécey nous reçoit au 19 de la rue des Fabriques à Bruxelles, dans la galerie qui porte son nom. L'entretien se tient dans le sous-sol de la galerie où sont entreposées les oeuvres en attente d'exposition ou d'acquisition. Un échange inscrit dans le temps. Le passé – part 1: Les années 1970 «Je suis arrivée à Luxembourg dans les années 70. J'y ai travaillé 20 à 25 ans dans un contexte très différent de celui dans lequel je vis aujourd'hui et qui correspondait à ma situation familiale. Mariée à Jean Aulner, directeur de la Galerie de Luxembourg, je l'ai aidé dans son travail de galeriste qui était très ancré sur la scène locale. Ce beau travail s’inscrivait dans la continuité de la ligne de Joseph-Émile Müller et avait du succès. Je cherchais néanmoins autre chose, je pensais qu'il était possible de proposer à voir ce qui se faisait à l'étranger. Venant d'ailleurs, je me suis dit que quelqu'un devait le faire. Je ne voyais pas la raison pour laquelle on ne pouvait pas informer un public de ce qui se passait dans le monde des arts visuels, alors qu'il s’y passait quantité de choses. J'ai continué à travailler et à assister mon mari jusqu'au moment où j'ai voulu lancer une nouvelle activité. En voulant, autant que possible, aller de l'avant et ouvrir des chemins. J'ai commencé des choses, fin des années 70, qui sont seulement pratiquées aujourd'hui à Luxembourg. Le passé – part 2: 1995 «L'année culturelle 95 a apporté une énergie formidable qui a coïncidé avec ma vie. Elle participait d'un désir de montrer Luxembourg sur la scène culturelle européenne. On doit rendre hommage à l'investissement de la ministre de l'époque. Ce fut un moment excitant, bien que le public local

46

LUXE MODE INTÉRIEURS

soit resté assez fermé. Le véritable climat n'était pas encore assez développé, certains éléments manquaient et je crains qu'ils manquent encore aujourd'hui. L'offre est importante, c'est sûr, mais il faut aussi une demande, un besoin, pour que l'échange se produise et que le renouvellement soit envisageable. Il faut un certain temps pour qu'il y ait une vitesse de croisière, pour que l'institution s'installe et crée une véritable activité. Depuis, on observe un tassement d'intérêt et d'énergies. On peut dire que j'ai réussi, à partir de Luxembourg, à être présente et à m'inscrire sur la scène internationale, à créer des liens. En participant, par exemple, à des foires comme Art Basel depuis 1999. Mais il n'y a pas, à Luxembourg, de mouvement constant comme on en trouve dans les capitales. Manifesta fut un bon exemple: un moment magnifique pour se faire connaître mais dont l'énergie ne s'est pas perpétuée. Toute institution doit se renouveler, c'est inhérent à tout fonctionnement créatif. Le passé/le présent – part 1: 2005 - 1 «J'aurais pu continuer, c'était possible, mais la dimension d'évolution n'y était pas, ni au niveau programmation, ni au niveau économique. La galerie doit répondre à une attente. Il n'y a pas de possibilités de survie pour une galerie comme la mienne, si elle ne correspond pas aussi à un désir local. Et puis, Luxembourg ne présente pas suffisamment d'attrait pour le public qui doit se déplacer. Je ne devais que compter sur moi pour entretenir un réseau international. C'est un peu facile de dire qu’aujourd'hui ‘tout le monde vient n'importe où’. Pour qu'une galerie comme la mienne puisse


10_itv_erna.qxd

21.04.2006

17:36 Uhr

Seite 47

LUXE MODE INTÉRIEURS 47


10_itv_erna.qxd

21.04.2006

Vue de l’exposition Locatin Shots Cabinet Photo: Ph. De Gobert

17:36 Uhr

Seite 48

Rainer Oldendorf Legende

Marie-Ange Guilleminot Les vêtements de Hiroshima Photo: Ph. De Gobert

Je veux jouer un rôle, même petit, mais pas en tant qu'observateur

installation à Bruxelles, bien que je sois visitée moins souvent. Il y a une continuité. Tout comme dans les relations que j'entretiens avec mes clients luxembourgeois qui ne sont pas très nombreux, ceux qui restent... restent.

ERNA HÉCEY

fonctionner, il est nécessaire de la placer dans un contexte. Mes clients sont des institutions étrangères et des collectionneurs très pointus. C'est très difficile de générer un public qui suit, si l'endroit où il se rend ne propose pas d'autres éléments qui puissent susciter son intérêt. Dès que le Mudam fonctionnera, cela amènera une émulation et nous pouvons croire que l'année culturelle 2007 qui lui succédera sera un nouvel événement favoriserant cette émulation. Mais si les professions de foi sont bonnes pour les institutions, elles ne permettent pas de vivre. Que mes propos ne soient pas mal compris. Mes relations avec Luxembourg sont bonnes et j’y suis toujours active et très engagée avec des artistes du cru comme Bert Theis. Je relance ma collaboration avec Vera Weisgerber et last but not least, j'ai un projet superbe avec Sophie Calle en collaboration avec l’architecte Frank Gehry pour 2007 dans le cadre du programme officiel, à la Rotonde dont je suis la curatrice. Le présent – part 2: 2005 - 2 «L'installation de la galerie rue des Fabriques à Bruxelles, grand lieu central, représente un changement important pour moi. C'est d'abord la professionnalisation du travail au quotidien qui est remise en cause, ensuite, la programmation qui ne peut se faire de la même manière. Elle demande plus d'attention et de réflexion. Elle ne peut en aucun cas être parachutée. Il faut se situer de manière précise sur des bases déjà créées mais qu'il faut repositionner. Il faut répondre à d'autres circonstances, d'autres exigences. Maintenant, après dix mois d'activités, je commence à trouver mes marques. Mon ambition, à Bruxelles, est d'avoir un certain poids. La chance d'avoir trouvé cet espace (rue des Fabriques) me permet de disposer d'un outil de travail hors pair, mais c'est le contenu qui définit la galerie, les artistes et les œuvres sont essentiels. Mon background est une très bonne base, mais il faut se définir sur un terrain différent. La galerie d'aujourd'hui est une suite logique de ce qui a été commencé dans les années 95/97. À Luxembourg, la galerie a toujours été suivie par les institutions comme le Mudam et le Casino, il n'y a pas de rupture après mon

48

LUXE MODE INTÉRIEURS

Le présent – part 3: 2006 - 1 «Une galerie d'art est un espace difficile à définir. C'est un lieu d'échanges où l’on peut réfléchir sur les questions qui intéressent les artistes à un moment donné. C'est un lieu essentiel dans la chaîne des institutions culturelles. C'est là qu'aura lieu le vrai premier contact avec le public, la dimension culturelle vient ensuite. Elle doit réunir un ensemble d'activités. Les artistes contemporains qui utilisent beaucoup de techniques différentes comme le multimédia attendent de la galerie des compétences techniques pour pouvoir présenter leurs œuvres de la meilleure manière qui soit. Ils attendent aussi que la médiation se fasse avec le public. De l'autre côté, le public fait appel à nous pour nos compétences, pour le conseiller sur la situation actuelle. Galeriste, aujourd'hui, est une place complexe. Il s'agit de présenter une plate-forme, offrir une première visibilité, porter à la connaissance. Il faut créer un fonctionnement qui correspond aux artistes à placer sur la scène de l'art contemporain. Le marché de l'art contemporain est international et il est le même partout. Le climat culturel et le marché sont les éléments essentiels pour la survie d'une galerie. Tous les collectionneurs circulent dans le monde entier. Mais il ne faut pas que le train mette trois heures pour arriver. Le contexte médiatique est important. Pour cela, Bruxelles est très bien située. Géographiquement centrale en termes de communication et de connexion. On ne vient pas pour voir une seule exposition dans une galerie aussi pointue qu'elle soit. Je crois occuper une place pour laquelle le public se déplace. Le présent – part 4: 2006 - 2 «J'ai un vrai désir de tenir compte de la dimension historique, je ne veux pas présenter un art qui risque de disparaître, mais bien une émergence contemporaine qui s'inscrit dans l'histoire de l'évolution culturelle. Je veux jouer un rôle, même petit, mais pas en tant qu'observateur. Au-delà de cet aspect, il faut, bien entendu, aussi assurer la vente. C'est essentiel pour les artistes et pour moi. Une galerie a un fonctionnement économique. La seule source de revenus est la vente, c'est une économie précaire, il faut constamment réinvestir, créer des stocks. Aussi, les éléments de base nécessitent un effort économique. Il faut disposer d'une logistique et assurer un savoir-faire pour la mise en place des expositions. Cette dimension économique est très importante.


ALBERT-1er-Desirs

24.04.2006

14:12 Uhr

Seite 1


10_itv_erna.qxd

21.04.2006

17:37 Uhr

Seite 50

Il faut l'assumer. C'est parfois difficile, mais il faut être une femme d'affaires dans la mesure du possible et autant que possible. Le milieu de l'art a toujours eu des rapports étroits avec le pouvoir, et cela depuis la Renaissance. Le débat pouvoir-artargent existe depuis longtemps, il est loin de s'épuiser. Certains achètent de l'art parce qu'ils ont déjà tout, d'autres parce que l'art est une valeur et, par là, un placement. Mais on ne peut réduire le regard sur les arts visuels à l'argent. Au départ, il y a toujours une émotion, il faut que le contact physique s'opère entre l'oeuvre et l'acheteur. Ma place est là, à la mise en contact des artistes et du public qui demande à découvrir. Le rôle de la galerie est assez scientifique et surtout exigeant. Le présent/le futur: 2006 - 3 «En d'autres temps et en d'autres lieux, mes choix étaient considérés comme assez avant-gardistes, pourtant, une de mes préoccupations est d'inscrire mon travail dans le temps. Cela veut dire intégrer l'histoire de l'art et tendre les fils qui relient les grands maîtres de l'art de la fin du XXe siècle aux artistes qui font l'art du XXIe. Je travaille dans la durée parmi les liens générationnels. Je suis depuis longtemps les artistes avec qui j'entretiens des relations de travail. Je suis très sensible à cette collaboration, à cet échange, ce sont souvent eux qui attirent mon attention vers un tel ou une telle dont le travail se révèle

Tout l'art du galeriste est de déceler ce qui fera son actualité et gardera sa substance, ce qui va laisser une trace, qui fait partie d'une chaîne pour faire avancer les choses ERNA HÉCEY

Vue de l’exposition Strange, Familiar and Unforgotten Friedl, Gillick, Nicolaï

50

LUXE MODE INTÉRIEURS

Vue de l’exposition Locatin Shots Buren, Würmell Photo: Ph. De Gobert

intéressant. Aujourd'hui, il est presque impensable qu'un bon artiste reste inconnu. Le circuit médiatique est tel que les artistes y participant ne peuvent passer inaperçus. Je cherche alors à être le maillon indispensable pour la promotion de certains qui m'intéressent et présentent déjà une certaine cohérence, tout en étant toujours dans un stade émergent. Ce que je présente s'adresse à un public averti, qui suit l'évolution de l'art actuel, qui est composé d'amateurs et de collectionneurs, mais aussi de professionnels du monde de l'art. Si ma spécificité est l'art intellectuel, je me dois d'insister sur son esthétique qui, selon moi, est l'aspect primordial. Le futur: 2006/07 «L'installation sur la scène locale bruxelloise est la principale préoccupation du moment. Gérer un lieu comme celui de la rue des Fabriques demande beaucoup d'investissement. Ce n'est pas seulement un lieu plus grand, c'est un espace qui appelle au développement. En dehors des expositions monographiques, je mets en place d'autres activités comme des conférences ou des rencontres autour d'une oeuvre ou d'un thème. Je veux faire de cet espace un lieu vivant. Le programme est établi pour les deux prochaines saisons. Je ne ferai pas de foires cette année, de façon à concentrer toute mon énergie sur la programmation de la galerie. À côté de cela, plusieurs musées présentent certains de mes artistes. Je suis fière que la Pinacothèque de Munich montre Johan Grimonprez dont j’ai produit certaines pièces. Je voudrais créer une collection qui perdurera et qui sera le capital de la galerie mais j'ai toujours beaucoup vendu et je n'ai pas encore pu constituer cette collection. Pourtant, on ne vend jamais assez. Mon désir de collection est peut-être paradoxal. C'est très rare de lier les deux aspects. L'équilibre est difficile à maintenir. Il faut constamment investir. La société bouge, le mouvement et le questionnement sont perpétuels, sans compter avec l'air du temps. Cela se passe dans l'immédiat mais va s'inscrire dans un processus de réflexion sur le temps. Tout l'art du galeriste est de déceler ce qui fera son actualité et gardera sa substance, ce qui va laisser une trace, qui fait partie d'une chaîne pour faire avancer les choses. C'est ce que j'aime faire et je crois que je le fais bien».

Riccardo Previdi Tatami + Melnikov Photo Ph. De Gobert


signégeorge(s)

LOUNGE SPA LUXEMBOURG une rencontre essentielle

Yoaké Luxembourg 98, Boulevard de la Pétrusse L-2320 Luxembourg T. 261213 ot@yoake.lu www.yoake.lu


11_wellness.qxd

20.04.2006

22:32 Uhr

Seite 52

Wellness: et si vous pensiez enfin à vous? L’antique adage «un esprit sain dans un corps sain» a encore de belles années de marketing devant lui. La fin des années 90 célèbre les nouveaux maux du siècle, le présent millénaire les installe dans notre vie de tous les jours: stress, mal de dos, articulations nouées, nuque raide... le florilège habituel de nos petits tracas de gens pressés. Heureusement est arrivé le wellness, bien-être en français dans le texte, tel un super-héros, cape au vent. Pour qui, pourquoi, où, comment, autant de questions qui appellent un tour d’horizon de ce qui se fait ici et maintenant. Brisez la glace en cas d’urgence... Texte: Karine Touati, Photos: David Laurent

Wellness, bien-être, être bien, se sentir bien, autant de promesses alléchantes pour celles et ceux qui, au sortir du bureau se sentent fourbus, raides et noués avec cette désagréable impression que le poids des ans aura raison de leur forme. Ce qui est dit n’est plus à dire. Reconnaissons-le. C’est alors que l’on se dit qu’une heure ou deux de pure détente à ne penser qu’à soi serait on ne peut plus bénéfique. Laisser cette vieille carcasse au vestiaire pour se plonger corps et âme dans un univers fait de calme, de repos et de volupté avec, pourquoi pas, les mains expertes de ces fées du wellness comme récompense suprême. Un rêve. La première expérience de votre parcours initiatique vers le nirvana pourrait être celle d’une nouvelle adresse intra-muros à Luxembourg, Yoaké. Le nom fait déjà voyager. Boulevard de la Pétrusse, une île encore confidentielle vous ouvre ses plages. À l’entrée de ce lounge spa, vous franchissez d’abord symboliquement un cours d’eau pour pénétrer le lieu et vous plonger dans un univers atypique, imaginé rien que pour vous. Entièrement aménagé selon les règles du Feng Shui, le lieu appelle la relaxation: petit salon privé pour vous détendre avec un thé vert, couleur de cabine modulable, adaptée à votre humeur, ambiance douce et feutrée pour franchir le pas et confier votre stress à une gentille fée Yoaké qui va vous offrir son temps pour vous faire oublier le vôtre. Massage aux pierres de lave chaudes

52

LUXE MODE INTÉRIEURS

et froides pour évacuer les toxines et stimuler la circulation sanguine, le tout parfumé à l’huile essentielle que vous aurez choisie. La technique des pierres chaudes est aussi utilisée au Domaine Thermal de Mondorf, dans un cadre plus général, inclus dans un programme bien-être de week-end, par exemple. C’est à vous de choisir la formule qui convient le mieux à votre attente du moment. Massage au bureau? Le stress, est-il besoin de le rappeler, est considéré par notre époque comme un véritable fléau. Pour y remédier, on peut envisager des week-ends prolongés, de longues promenades sur les plages ou dans les plaines, les remèdes chimiques, homéopathiques ou naturels, la pratique d’un sport plus ou moins violent pour évacuer, l’enfilage de perles ou la culture des orchidées. À chacun(e) sa méthode. Les instituts ou méthodes présents à Luxembourg vous offrent des alternatives supplémentaires. C’est ainsi, que se développent les services de relaxation sur le lieu de travail. Pratiques, flexibles, les professionnels se déplacent dans votre entreprise pour votre bienêtre. Il n’est bien entendu pas question d’enfiler un peignoir devant vos collègues et de s’installer sur la table de réunion les orteils en éventail, bien que ce soit tentant, non, juste pour voir! Une société comme Massothérapie, par exemple, se


11_wellness.qxd

20.04.2006

22:32 Uhr

Seite 53

LUXE MODE INTÉRIEURS 53


11_wellness.qxd

20.04.2006

22:32 Uhr

Seite 54

plonger dans un cocon bienfaiteur de bain flottant, en apesanteur, pour une relaxation et un abandon du corps sans effort, ni contrainte. Vous choisissez votre ambiance, silence absolu ou musique douce, lumière tamisée ou obscurité, dans votre bulle d’eau, le temps vous appartient, ou presque, si vous choisissez de barboter pendant votre pause-déjeuner.

Les techniques actuelles de relaxation ne dénigrent pas l’ancestrale utilisation de l’eau comme vecteur de bien-être

déplace dans votre société d’au moins trois personnes avec une chaise dite de massage, vous installant dans une position optimale pour la détente de votre dos et de votre nuque. Vous restez bien entendu habillé(e), la séance dure environ 20 minutes. Pratique, peu onéreux, c’est aussi un bon outil de team building et de remotivation pour continuer la journée. …ou bienfaits de l’eau? Les techniques actuelles de relaxation ne dénigrent pas l’ancestrale utilisation de l’eau comme vecteur de bien-être. Est-il besoin de rappeler ici les bienfaits reconnus de l’eau thermale de Mondorf-les-Bains dans leur version curative? Le domaine thermal a, en ce sens, développé une pléiade de soins axés sur le bien-être, comme autant de solutions à nos petits bobos. La gamme de bains Saphir propose, par exemple, des bains aux algues, aux herbes, au petit lait, au beurre de chèvre. On se souvient avec émotion des trempettes de Cléopâtre dans le lait d’ânesse… la légende a fait école. Au centre-ville de Luxembourg, l’institut H2O propose, pour sa part, de vous

54

LUXE MODE INTÉRIEURS

Dans le domaine du bien-être, il reste toujours l’option des barbotages tout court dans les eaux de la piscine de la Coque, au Kirchberg ou du Pidal club de Walferdange, avec là encore, des offres de services annexes variés tels que le sauna ou bien encore le bain Valo (du finlandais lumière), chauffé à 60° avec les effluves bienfaisantes des huiles essentielles. L’institut Marian Miguelez, à Capellen, propose, ô gourmandise, des massages Hot Chocolate et toute une gamme de soins de balnéo et d’enveloppements aux algues. En passant la frontière, vous choisirez la Villa Pompei à Amnéville-les-Thermes pour vous plonger avec délices dans des eaux tempérées sur mesure avant de vous laisser aller aux bons soins professionnels de gommage corporel et de massage au beurre de karité. Un délice de week-end ou de fin de journée, pour tout évacuer. Ainsi s’achève ce voyage au pays de la détente et du bien-être. Songez, en lisant ces lignes, combien ces expériences méritent qu’on s’y attarde. Tous ces lieux, à portée de porte de vos bureaux, sont accessibles, ouverts à tous et proposent des services réfléchis, dosés et éprouvés, à la mesure de vos attentes. N’est-il pas temps de ne penser qu’à vous, rien qu’à vous et de laisser aux professionnels du wellness le soin de vous bichonner? Liens utiles: www.yoake.lu www.mondorf.lu www.massotherapie.lu www.h20.lu www.esthetique-miguelez.lu www.villapompei.com


11_wellness.qxd

20.04.2006

22:33 Uhr

Seite 55

LUXE MODE INTÉRIEURS 55


12_itv_archi.qxd

21.04.2006

18:06 Uhr

Seite 56

François Valentiny photographié par Oliver Arenz

L’air du temps l’inquiète Au royaume des apparences et des bien-pensants, François Valentiny joue le trouble-fête. C’est avec un enthousiasme intact et au risque de détonner face à la tiédeur généralisée, que celui qui vient d’être désigné à la tête de la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, dévoile son univers. L’occasion aussi de s’interroger sur la société luxembourgeoise, sous sédatif et engluée «dans le 19e siècle». Plus qu’une mise au point acidulée, une mise en garde. Propos recueillis par Frédérique Buck

Cela fait plus de vingt ans que vous êtes établi au Luxembourg ainsi qu’à Vienne. Est-il possible de cerner votre parcours en définissant un style architectural? «Non, j’espère que non. Je ne ferai jamais une interprétation de nos œuvres. Ce sont plutôt les autres qui donnent une image à nos constructions. Les gens simplifient tout, ils veulent une image, une histoire simple, simpliste même parfois. Notre style se développe, il est en mouvement. Il y a eu des périodes variées et j’espère qu’il y en aura encore d’autres. Le style est lié à la personnalité, donc si la personnalité change, le style change forcément. Par ailleurs, chaque œuvre naît d’un programme fonctionnel et d’un environnement qui lui sont propres. L’environnement joue un rôle important, tout autant que l’esprit du lieu. C’est lui qui définit mon approche. Un lieu peut être beau, intéressant… mais s’il est vide, s’il n’est pas habité par un esprit, sa beauté ne m’intéresse pas. C’est l’esprit du lieu qui fait sa beauté. Si je ressens quelque chose sur le lieu, j’essaie d’interpréter ce sentiment. Mais cela vient après l’interprétation du programme fonctionnel. Sous quel signe est aujourd’hui placée votre réflexion conceptuelle? «Pour le moment, nous travaillons beaucoup sur des matériaux qui changent, où l’on voit le temps passer, comme le béton, le bois, l’acier même. Voir les traces du temps, voilà ce qui est important pour moi actuellement. Ce ne sera peut-être plus le cas dans dix ans. Cette préoccupation est difficile à faire comprendre à autrui. Dire à un maître d’ouvrage ‘Écoute, je te fais quelque chose en béton sur lequel il y aura des algues l’année prochaine’, ce n’est pas très bien accepté. Les gens veulent une maison qui ne change pas, avec un matériau qui reste intact,

56

LUXE MODE INTÉRIEURS

brillant. Mais cela est contre-nature, la nature change, le temps passe. Le temps est une dimension importante, on l’oublie. Nous vivons dans un monde où tout le monde doit être jeune, riche, beau… le reste n’est pas intéressant dans notre société. Je trouve cela très dommage, c’est à côté de la vie, cruelle et belle. Ce n’est pas ‘fun’ tout le temps. Votre parcours est aussi celui de votre associé de plus de 25 ans, Hubert Hermann. Comment fonctionne cette collaboration au niveau du processus créatif? «Au début, nous avions de grandes discussions sur nos projets, maintenant cela va plutôt dans le sens où l’un d’entre nous a une idée et qu’ensuite celle-ci est développée ensemble, dans le même esprit. D’ailleurs, nous avons encore quatre autres partenaires. L’échange intellectuel reste primordial entre nous, même si le processus créatif ne se fait pas dans un bureau, mais en se promenant, en déjeunant avec des amis… Il naît au contact de choses, de situations éphémères, futiles. La coiffure d’une personne peut suffire à me donner une idée pour autre chose. C’est un processus très complexe qui ne se limite pas à une recherche de forme, ce serait trop simpliste. Je me demande qui est vraiment la personne qui porte cette coiffure, pourquoi elle est comme cela, qui l’a faite… ces interrogations me donnent des idées. C’est une image qui me donne le déclic mais ce sont les idées qui suivent qui sont importantes. Personnellement, quels critères jugez-vous fondamentaux pour une maison d’habitation? «Il faut de l’espace. L’espace, c’est du luxe. Il me faut de la lumière aussi, c’est très important. L’homme va à la lumière, il ne se cache


12_itv_archi.qxd

21.04.2006

18:06 Uhr

Seite 57

LUXE MODE INTÉRIEURS 57


12_itv_archi.qxd

21.04.2006

18:07 Uhr

Seite 58

Maison Hirtt-Gaspar, maison unifamiliale à Wellenstein, Photos: G.G. Kirchner

Un lieu peut être beau, intéressant… mais s’il est vide, s’il n’est pas habité par un esprit, sa beauté ne m’intéresse pas

58

LUXE MODE INTÉRIEURS

y a des comités, des administrations, les interlocuteurs changent en cours de route, le maître d’ouvrage n’est pas forcément celui qui prendra possession du bâtiment… tout cela est devenu anonyme. Cette situation se reflète dans notre environnement bâti, tout devient anonyme, puisque les protagonistes sont anonymes. L’architecte est interchangeable, le maître d’ouvrage aussi, le désir n’existe plus. On monte le projet, on rend la fonction viable et après on se quitte. Cela manque d’enthousiasme, sauf parfois pour des projets de prestige, le jour de l’inauguration notamment. Ce n’est que très rarement que l’on ressent un enthousiasme, où l’on perçoit vraiment le désir, la satisfaction pleine et entière d’avoir réalisé cette architecture, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Notre époque est caractérisée par un manque d’enthousiasme. Pour le privé, c’est différent. Nous avons des maîtres d’ouvrage qui nous veulent.

pas. Il faut bien sûr des espaces moins éclairés, plus sombres, les deux sont nécessaires. Mais au-delà de tout, il me faut la nature. Une habitation pour moi, c’est pratiquement le deuxième choix, le premier choix étant l’extérieur. Le meilleur des choix serait que l’homme puisse vivre sans maison.

Cette relation, vous la souhaitez stimulante… «Ce n’est pas un portefeuille bien rempli ou un maître d’ouvrage qui vous donne toute la liberté, qui fait en sorte qu’on se dépasse. Au contraire, ce sont plutôt les contraintes, la confrontation avec quelqu’un qui a des idées précises, réellement stimulantes. Lorsque quelqu’un me demande de faire une maison, qu’il a la personnalité de s’imposer alors je fais la maison avec lui. S’il me dit qu’il me fait confiance, j’essaie de développer sa personnalité, pas la mienne. Même s’il est clair que je ne peux pas être objectif, je n’essaie pas pour autant de lui imposer ma personnalité.

De quelle manière envisagez-vous la relation architecte/maître d’ouvrage? Quelles attentes, en tant qu’architecte, posez-vous au maître d’œuvre? «C’est une relation qui doit être très intime, honnête et très ouverte. Il faut que le maître d’ouvrage désire travailler avec l’architecte. Il doit aimer son travail, lui faire confiance. L’architecte n’a pas forcément besoin de désirer le maître d’ouvrage, mais le contraire est indispensable. Il faut que chacun soit franc avec l’autre. Le problème aujourd’hui au niveau de la maîtrise d’ouvrage publique, c’est que ‘le’ maître d’ouvrage n’existe pratiquement plus. À l’époque, une voire deux personnes étaient nos interlocuteurs, même pour les grandes constructions. Aujourd’hui, il

Sur les cinq prix attribués à l’occasion des Prix luxembourgeois d’architecture 2004, quatre ont récompensé des œuvres issues de la maîtrise d’ouvrage public. Quel état de fait ce déséquilibre traduit-il? «D’une part, c’est peut-être une volonté politique. Peut-être aussi qu’au Luxembourg, les pouvoirs publics investissent beaucoup dans l’architecture. Je critique généralement beaucoup la position des pouvoirs publics, mais je crois qu’en nous comparant avec d’autres pays, le Luxembourg est bien placé. On constate un investissement conséquent dans la bonne architecture, il faut le dire, le dire très haut. Même au niveau des communes, pas toutes, mais compte tenu de la taille du territoire, il y a beaucoup de bonnes constructions, belles et durables commanditées par les pouvoirs publics. Il y a de l’argent, mais


10/04/04

16:46

Page 1

57 bis, avenue des 2 Fontaines à Metz (Ancnt Connexion / Sortie A31 La Maxe) Tél. : 03 87 30 39 91

www.interior-design-outlet.com

Le vrai prix du mobilier design

IDO_desirs_300x238

KOSMO

www.ido.lu

Toujours à l'affût de vos "Désirs "


12_itv_archi.qxd

21.04.2006

18:07 Uhr

Seite 60

il y aussi la volonté de faire quelque chose de bien. Actuellement, il y a plus d’argent au Luxembourg que dans les pays voisins. Cette situation ne va pas durer. Si on ne construit pas aujourd’hui des ‘philharmonies’, des théâtres… alors quand allons-nous le faire? Ce n’est pas dans vingt ans, c’est maintenant. Il faut laisser l’empreinte de cette époque pendant laquelle nous sommes riches. D’autre part, nous avons perdu beaucoup de temps, vingt ans, voire trente ans, durant lesquels nous n’avons rien fait. Pendant lesquels le Luxembourg a investi dans les salaires, pas dans les constructions, ni dans les écoles. Ce n’est que depuis une dizaine d’années que l’on construit des écoles, des lycées. Il fallait combler ce vide. Qu’en est-il de cette prise de conscience au niveau du secteur privé? «Cela commence tout doucement, bien sûr, mais nous sommes encore loin d’une prise de conscience au sens où nous l’entendons. Bien sûr, les gens sont influencés par ce qu’ils lisent dans

Le jour où notre esprit s’ouvrira, nous serons avant-gardistes. Nous en avons tous les atouts

les journaux, voient dans leur village, leur ville. Mais la solution n’est pas là. Nous sommes un petit pays, nous devons gérer nos terrains, nous avons des lois de construction qui ne sont pas propices à une bonne architecture, ce sont des lois dont l’esprit date du 19e siècle. Sans vouloir faire la critique du Kirchberg, c’est tout de même un esprit monarchique du 19e siècle qui est derrière cette construction. Ce n’est pas une réponse à la société du 21e siècle. Pour changer l’architecture, il faut changer l’état d’esprit, la vision des politiciens, celle des administrations. À quelle étape de la conception architecturale, l’architecte d’intérieur devrait-il idéalement entrer en jeu? «Je ne fais pas de distinction entre architecture et architecture d’intérieur. Pour moi, il n’y a pas d’intérieur, d’extérieur, de haut, de bas. L’œuvre est un tout, l’extérieur et l’intérieur. À la limite, l’œuvre est l’habitant. Je ne pourrais jamais faire la conception d’un bâtiment sans penser à l’intérieur, sauf peut-être pour des habitations anonymes, des appartements et encore. C’est un peu le problème de la manière dont on voit l’architecture, on croit que l’architecture se résume à la création d’un objet, d’une forme, parfois même d’une fonction. Or, ce n’est pas cela du tout. Le programme, point de départ de la réflexion, développe en parts égales les aspects intérieurs et extérieurs. L’architecture est indissociable de la personne, de la personnalité, donc de l’organisation intérieure. D’aucuns décrient le provincialisme chronique luxembourgeois en matière de tendances nouvelles. Vous dites que les choses ont bien évolué en vingt ans mais où en sommes-nous réellement au GrandDuché? Les prises de risque, les expérimentations esthétiques trouvent-elles aujourd’hui une expression? «Prenez la Philharmonie, par exemple, elle est critiquée mais c’est un lieu où j’aime me rendre. Ce n’est pas un espace réellement expérimental mais elle a une véritable grandeur. Il y a également beaucoup de propriétaires de petites maisons qui essaient d’aller un peu plus loin mais ils sont bloqués avec des règlements de bâtisse absurdes. Plus généralement, si l’on se pose la question de savoir si nous avons une réponse à notre société d’aujourd’hui, je dirai non. La société luxembourgeoise est devenue plus ouverte. Nous avons évolué certes, mais il faut savoir que la situation de départ était encore très proche du Moyen-Âge. On a passé l’ère industrielle et on arrive tout doucement au début du modernisme. En réalité, je crois que nous nous trouvons sur un croisement. S’il y a une chose que nous ayons vraiment résolue par rapport à d’autres pays, c’est d’avoir su intégrer pendant plusieurs siècles les populations issues des migrations. C’est tout à fait caractéristique du Grand-Duché. Dans ce domaine, nous avons été beaucoup plus loin que les autres. Prenez ‘la pensée luxembourgeoise’ ou ‘l’esprit luxembourgeois’ n’existe pas, cela n’a d’ailleurs jamais existé. Aujourd’hui, la question essentielle est de savoir si nous avons donné aux gens intégrés les mêmes libertés que les nôtres. À mon avis, non. Ils n’ont pas cette liberté, ils sont là parmi nous mais, par exemple, n’ont pas le droit de vote. Nous ne fonctionnons pas encore très bien d’un point de vue cosmopolitique. Les décideurs n’ont pas le courage de prendre ce chemin,

60

LUXE MODE INTÉRIEURS


Hortense collection les provinciales

Salle à manger “HORTENSE”. Tilleul massif et placage de tilleul sur latté. Laque bicolore, finition gomme laque et patine antiquaire. Table repas carrée (L. 140 x H. 77) avec 1 allonge de 60 cm. Buffet 2 portes 2 tiroirs. Chaise et bridge en hêtre massif finition gomme laque antiquaire. BERTRANGE : en face du shopping center La Belle Etoile • 126A, rue de Mamer • Téléphone: 31 95 57-1 Ouvert du lundi au vendredi de 10 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 18 heures, sans interruption. www.roche-bobois.lu


12_itv_archi.qxd

21.04.2006

18:07 Uhr

Seite 62

Maison Vandenberg, maison unifamiliale à Remich, Photos: G.G. Kirchner

Il faut donc continuer à crier jusqu’au moment où les jeunes auront compris qu’ils doivent prendre le relais

ils fuient cette confrontation. Le jour où notre esprit s’ouvrira, nous serons avant-gardistes. Nous en avons tous les atouts. Quel est l’avenir de la ‘maison d’architecte’ face à l’explosion des prix des terrains constructibles et surtout, face à la profusion des kits terrain & construction ‘clé en main’ tels que proposés par les promoteurs immobiliers? «C’est un réel problème. Rien que le fait d’opérer une distinction entre la maison d’architecte et celles que proposent les promoteurs, reflète l’étendue de la problématique. Les grandes villes comme Paris ont été construites par des promoteurs. Haussmann était avant tout un promoteur, non un architecte. Peut-être qu’aujourd’hui les promoteurs n’ont plus le même niveau intellectuel, nombre d’architectes peut-être non plus, d’ailleurs. Quant aux prix des terrains, le fait qu’ils soient jusqu’à cinq fois moins chers à 300 m de la frontière est incompréhensible. C’est un problème de société. Les gens d’ici ont assez d’argent pour ne pas vendre leur terrain, ils ont trop d’argent, ils ont l’habitude de résoudre leurs problèmes en payant.

62

LUXE MODE INTÉRIEURS

Face au climat plutôt consensuel propre au Luxembourg, à l’absence du «cri des jeunes» et dans l’attente d’une université comme lieu de remise en question, qu’en est-il aujourd’hui du débat interdisciplinaire censé nourrir la réflexion sur l’aménagement urbain? «Le fait que chacun dépende de l’autre au Grand-Duché n’est pas propice au développement. On n’ose pas trop donner son opinion. On est méfiant et prudent. En fait, nous avons peur. Il y a pourtant des cris, ils ne viennent pas des jeunes mais plutôt des gens de ma génération. Enseignant à Leipzig, il m’arrivait de dire à mes étudiants qu’ils étaient déjà vieux tant je trouvais leur esprit saturé. Ils n’ont plus faim. Il faut des gens qui revendiquent leur responsabilité, c’est très dommage que les jeunes ne crient plus. Quant aux réflexions sur l’aménagement urbain… on a construit le Kirchberg, on est en train de construire les friches de Belval et je crains que nous laissions pour la seconde fois passer la chance d’évoluer vers autre chose, de dépasser la société du 19e siècle pour une société plus avancée. L’état d’esprit officiel n’avance toujours pas. De ce côté-là, il n’y a rien à faire. Les gens voyagent, voient le monde mais une fois de retour au Luxembourg, c’est comme en 1890 à Vienne ou à Berlin. Cette société est malade, les gens ont des salaires trop importants, ils se suffisent à eux-mêmes, ils n’ont pas la volonté d’apprendre. Lorsqu’on veut faire avancer les choses, on vous tape dessus, on vous dit qu’il faut rester calme, que ce n’est pas bien d’agir ainsi. Ce n’est pas comme cela que nous pourrons faire face aux défis de demain. Il faut donc continuer à crier jusqu’au moment où les jeunes auront compris qu’ils doivent prendre le relais. La raréfaction des terrains constructibles, la densification urbanistique telle que soutenue par la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie marquent-elles la fin des modes de vie traditionnels de type ‘chacun pour soi’ au profit de nouvelles formes de regroupements, de communautés comme elles existent aux Pays-Bas? Qui doit changer en premier, les mentalités ou le langage architectural? «Il faut un changement de mentalités, pas uniquement pour satisfaire notre désir architectural mais tout simplement parce que c’est une question de responsabilités. Il faut identifier les problèmes, les regarder en face et ranger notre opportunisme de côté, sinon nous ne survivrons pas. Je connais la mentalité de mon pays, tant que ces problèmes ne toucheront pas vraiment à notre vie économique, rien ne changera».


Ad. Graph.x Ph. Duilio Bitetto

LUXEMBOURG: Interieur Bauwens, Route d’Arlon 130, STRASSEN tel 00352 2631 1220 boffi.com

+39 03 62 55 72 00


13_vitrines_living_new.qxd

20.04.2006

22:51 Uhr

Seite 64

Beauté intérieure Association de teintes, fonctionnalité, style, caractère... Les intérieurs sont devenus aujourd’hui de véritables espaces d’expression, des petits coins de paradis dans lesquels le maître mot est le bien-être. Dernières tendances ou objets coups de cœur, ces vitrines vous proposent une sélection d’objets – sortis tout droit de l’imagination des designers, rivalisant d’esthétisme et d’originalité.

 Canapé modèle Smala CINNA, décollé du sol. Deux piétements au choix: pieds inclinés (image) ou pieds orthogonaux

 Collection printemps-été 2006 Fritz Hansens du designer Piero Lissoni pour FORM & FUNCTION inspiré du style de mobilier créé par Arne Jacobsen 1958

 Lampe de bureau Cloud créée par Jozeph Forakis pour FOSCARINI

 Lampe de lecture blanche OCCHIO LETTURA + SENTO C

 Cuisine dessinée par Gabriele Centazzo pour VALCUCINE en aluminium et bois

64

LUXE MODE INTÉRIEURS


13_vitrines_living_new.qxd

20.04.2006

22:52 Uhr

Seite 65

 Lampe en silicone Birzi dessinée par Carlo Forcolini pour LUCEPLAN. Modèle pouvant prendre différentes formes et tailles selon les souhaits de l’utilisateur

 Tabouret de bar DISCOVERY Alta, ossature chromée, siège brillant ABS

 Lampe-suspension Costanzina de LUCEPLAN, dessinée par Raolo Rizzatto en aluminium poli

 Bougie Max One de BAOBAB COLLECTION, se fixe à 8 cm de haut, coulée dans un élégant vase en verre, pour 50 heures de brûlage

 Chaise modèle Gossip MATHIAS en cuir rouge

 Canapé Neuton Bassa MATHIAS, structure en bois compressé, composite , résine et velours

 Chaise Lago pour DRIADE, dessinée par Philippe Starck. La structure est réalisée en polyuréthane rigide

LUXE MODE INTÉRIEURS 65


13_vitrines_living_new.qxd

20.04.2006

22:54 Uhr

Seite 66

 Table Flap dessinée par Karim Rashid pour BONALDO, lauréate du Good Design Award 2005 de Chicago, bicolore, avec extensions rabattables pour six personnes

 Ligne Vertigo signée Andrée Putman pour CHRISTOFLE, boîtes gigognes en laque noire, en bois macassar et sycomore avec couvercle argenté

 Coussins en coton (50x50 cm) de couleurs ivoire, sable, jeans, taupe, et plaids de couleurs taupe et bleu collection été 2006 chez SCAPA HOME

 Lampe Bowler HABITAT (47x12 cm) noir, base en teck

 Table basse de la collection printemps-été 2006 Fritz Hansens par Piero Lissoni pour FORM & FUNCTION

 Hamac pour quatre personnes ROYAL BOTANIC (260x260 cm), toile et toit en Batyline, rideaux déjà placés, quatre piliers en bois sombre, renforcés par de l’acier inoxydable.

Table Spiro créée par James Patterson pour HABITAT en acier fabriqué à la main au Viêt-nam

66

LUXE MODE INTÉRIEURS

 Lampe de table Bague dessinée par Patricia Urquiola et Eliana Gerotto pour FOSCARINI en métal perforé couvert de résine de silicone


PaperJam_Ann_Ambiances.pdf

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K

4/19/06

4:30:49 PM


13_vitrines_living_new.qxd

20.04.2006

22:55 Uhr

Seite 68

 Lampe Random dessinée par Marteen van Houten pour MOOOI en résine drainée (époxy et fibre de verre) créant un effet 3D translucide autour de la source de lumière

 Seau à champagne de la ligne Anémone-Belle Époque CHRISTOFLE fabriqué en Haute Orfèvrerie

 Meuble de rangement Leonardo pour BELLATO verre, bois et acier

 Canapé Protos dessiné par Lluis Codina pour PEROBELL. Trois modules à larges dimensions à combiner

 Fauteuil CINNA, issue de la ligne Myo composée d’un fauteuil long intégrant à lui seul le fauteuil et un pouf. Piétement fixe pour le pouf et le fauteuil long, rotatif à 60° avec rappel sur le fauteuil. Uniquement réalisable en glove, loop ou cuirs. Coques au choix: tapissée glove, loop et cuir ou en multiples plaqués finition chêne ton ébène ou naturel  Cuisine BULTHAUP, meubles et accessoires dessinés en exclusivité pour la marque. Lignes minimalistes et intemporelles, travail artisanal dans les détails, épurées sans être froides

 Chaises V.I.P. dessinées par Marcel Wanders pour MOOOI. Ossature en métal entièrement recouverte de textile laineux cachant les roulettes 68

LUXE MODE INTÉRIEURS


layout graphique: moskito productions s.a. photographie: alexander rzonca

mobilier • luminaires • cadeaux • listes de mariage

Téléphone

Sichel-Anzeige-Desirs.indd 1

31

69

01

ESCH-SUR-ALZETTE

5-7, Rue De L´Alzette Téléphone 54 04 41

city concorde shopping center

Téléphone

44

75

90

18.04.2006 10:01:48 Uhr


13_vitrines_living_new.qxd

20.04.2006

22:56 Uhr

Seite 70

 Lampe Light Shade Shade de la collection MOOOI collection à miroir semi-transparent entourant un lustre chandelier. Dessinée par Maarten van Houten  Lampes néon sur pieds PALLUCO ITALIA

 Canapé 3 places Hortense signé Sylvain Joly pour ROCHE BOBOIS. Entièrement déhoussable, habillé de tissus collection Esquisse, velours et motif fleurs. Coussins d’assise et dossier: plumes et ouate. Suspension ressorts. Existe dans d’autres dimensions, méridienne, fauteuil et pouf. Meubles et fauteuils de la ligne Hortense

 Lampe trois pieds Dandelion dessinée par Richard Hutten pour MOOOI

 Table basse de salon en verre et acier, dessinée par B. Fattorini pour MDF ITALIA

 Bibliothèque acier et verre fixation au mur PALLUCO ITALIA

 Tables et petites tables Lim dessinées par B. Fattorini pour BONALDO. Structures en aluminium poli ou brillant, plateau en céramique, cristal laqué

 Meubles de living Casé modulables en hauteur ou largeur, dessinés par B.Fattorini pour BONALDO, permettant d’intégrer un écran plasma avec système LCD 70

LUXE MODE INTÉRIEURS


SIDE-238x300

05.04.2006

12:05 Uhr

Seite 1


14_litt.qxd

21.04.2006

17:47 Uhr

Seite 72

Manger & séduire: de la table au lit, tout est permis! «Des chandelles et de la dentelle, des caresses, des cocktails et des fruits, de la crème Chantilly, des melons et des cerises se savourent mieux les yeux bandés», suggère Lili Gulliver, célèbre héroïne libertine devenue romancière, et vice versa. La nourriture, la gastronomie et les bons vins ont toujours été les meilleurs compagnons de l’amour et de la séduction. Petit précis libertin à l’usage gourmand des épicurien(ne)s et de celles et ceux qui les aiment. Texte: Karine Touati, Illustration: Maya Wild

On pense qu’on a tout lu et tout vu en matière de séduction et de nourriture: du baiser ostréicole de Casanova à la scène torride du frigidaire de 9 semaines . Tout ceci n’est rien en comparaison des confidences reçues ici ou là au hasard d’une ripaille bien servie. Les langues se délient, les joues s’empourprent, l’œil s’encanaille et vous voici récepteur de secrets d’alcôves dignes du Divin Marquis. On commence souvent le chapitre en parlant des vertus aphrodisiaques de tel ou tel aliment: huîtres, gingembre et chocolat, ouvrez le ban de «l’érosphère», le reste viendra en son temps. Le propos n’est pas ici de dire si cela marche ou non sur la libido. Disons simplement que le seul fait d’insister verbalement sur la présence affirmée du gingembre suffit peut-être à faire comprendre l’envie. Ici commence la séduction. Dans la cuisine, formidable laboratoire de plaisirs. Celui ou celle qui, en lisant ces lignes, reconnaîtra la cuisine comme le préliminaire le plus joyeux au plaisir de la bouche, l’élaboration comme les prémices à l’extase, celui ou celle-là pourra se targuer d’avoir tout compris. La séduction, soyons clairs, commence aux fourneaux, pas dans l’assiette. Dans La Recherche, Proust s’émouvait de voir une petite bonne éplucher des asperges, Claude Nougaro chantait que «rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la farine». Il est vrai que faire la cuisine est un acte sensuel, en contact direct avec les matières brutes. Il y a de la violence et de la tendresse. La main coupe, cisaille, déchire, mais aussi pétrit, détaille, parsème, le tout dans un ballet sublime et gracieux. Quel émoi! Comme tu manges, tu aimes Il y a des gestes spontanés de séduction gourmande qui viennent de l’enfance. Enfant, le doigt dans le pot de confiture,

72

LUXE MODE INTÉRIEURS

goulûment léché, était innocent. Adulte, c’est une véritable invitation, un appel, une provocation. Mais c’est tellement bon. Invitation ou pas, manger avec ses doigts est un plaisir sauvage. Il y effectivement l’art et la manière de le faire proprement, selon l’endroit et la compagnie, mais le jeu du léchage de doigt avec ce petit air canaille, est, en soi, tout un protocole. Il y a les gestes mais aussi la façon de mettre les aliments en bouche. L’écrivain Érik Orsenna évoquait un jour sa manière de déguster les œufs à la neige. «J’aime la violence superficielle des dents sur le caramel, il faut le faire craquer avant de pénétrer dans la capitale de la douceur». La séduction ici est une question d’étapes. Ce petit jeu peut être appliqué à d’autres aliments: les beignets tempura, le moelleux au chocolat qui, quand il est bien préparé, combine le chaud et le froid, le moelleux et le coulant-fondant, ô divine surprise. Avoir en face de soi, lors d’un dîner amoureux, un(e) vis-à-vis qui déguste avec discernement, les yeux mi-clos, tout à son festin, peut être frustrant mais infiniment séducteur. Celui ou celle-là sait jouir de plaisirs infimes… c’est bon signe! Il n’y a rien de pire, en présage de conclusions horizontales, que d’avoir en face de soi un chipoteur ou une chipoteuse qui va réclamer sur tout, éternel(lle) insatisfait(e). Un vieil adage de grandmère préconise aux jeunes filles en fleurs d’observer leur promis à table: comme tu manges, tu aimes. Les gloutons gloutonneront, les pressés presseront, les bavards bavarderont. Ainsi va la vie. De la table au lit! Les frontières entre l’amour et l’appétit sont parfois si ténues. Il y a en chacun(e) de nous une mémoire sensuelle qui ravive


14_litt.qxd

21.04.2006

17:47 Uhr

Seite 73

LUXE MODE INTÉRIEURS 73


14_litt.qxd

21.04.2006

17:47 Uhr

Seite 74

l’usage? Tétons de Vénus, Puits d’Amour, comme autant d’appellations gourmandes invitant à l’abandon. Lorsque la séduction passe par la table, tout est permis en une sorte d’osmose extrême de tous les sens ainsi titillés.

Le plaisir charnel le plus intense pris sans hâte sur un lit désordonné, clandestin, combinaison parfaite de caresses, de rire et de jeux de l'esprit, a un goût de baguette, de prosciutto, de fromage français et de vin du Rhin ISABELLE ALLENDE (APHRODITE)

des émotions de bouche. Isabel Allende, dans son livre Aphrodite confie que «le plaisir charnel le plus intense pris sans hâte sur un lit désordonné, clandestin, combinaison parfaite de caresses, de rire et de jeux de l'esprit, a un goût de baguette, de prosciutto, de fromage français et de vin du Rhin». Le jeu entre la nourriture et la séduction est ici inversé: l’étreinte évoque l’aliment, ce dernier s’ouvrant la porte royale de la mémoire sensuelle. Le classique jambon-beurre mangé à la va-vite sur un coin de table n’aura jamais plus le même goût. Est-ce à dire qu’être gourmand, c’est savoir aimer? Le contraire est-il vrai? La question est ouverte et mériterait débat, autour d’une table, bien entendu! Libertin et coquin L’imaginaire, le fantasme sont autant de vecteurs qui relient les aliments au plaisir et à la séduction. Le XVIIIe, siècle des libertins, était puissamment imaginatif dans ce qui s’appelait La Cuisine de Cupidon. Une recherche précise des aliments, de la façon de les accommoder pour garantir des ébats réussis, des étreintes longues et puissantes et une ardeur sans faille. Ces perfectionnistes de la cuisse légère préconisaient des mets choisis pour leur aspect séducteur, leur forme évocatrice, leur texture provocante. On écrit que les artichauts étaient, à ce propos, bannis des tables respectables car ils échauffaient les ardeurs des jeunes filles. Que dire alors du céleri qu’on planterait de Rome jusqu’à Paris, si les femmes en connaissaient

74

LUXE MODE INTÉRIEURS

Notre époque porte en son sein l’héritage des libertins: on voit se faufiler à l’étal des libraires quelques perles de précis de cuisine comme La cuisine de l’Amour ou encore Le bonheur de faire l’amour dans sa cuisine et vice-versa. Rien n’est à prouver, tout est là. La nouveauté, c’est que les hommes s’y mettent et que l’association cuisine et érotisme n’est plus l’apanage secret des séductrices. Il n’est plus question de féminisme ici, mais uniquement de séduction et de plaisir: un homme à la cuisine qui mitonne, goûte et assaisonne est infiniment plus sexy que celui qui attend d’être servi, passif, à sa table. Le rituel de cuisine, nous l’avons dit, est puissamment érotique car il met en scène celui ou celle qui sait jouir dans la sensualité. Avec les aliments, tu ne joueras pas Notre éducation nous a enseigné de ne pas jouer avec la nourriture: on ne défendra pas ici la boulette de mie de pain ou la course des petits pois sur la table. Laissons cela aux enfants. En tant qu’adultes libres et consentants, hédonistes patentés, jouer avec la nourriture peut se révéler être un formidable accessoire de plaisir. En tête du palmarès, nous trouverons sur le podium, le chocolat, la crème Chantilly, le miel, le caramel, bref, autant de fluides ou de matières sucrées à se badigeonner ou faire badigeonner sur le corps comme une tartine vivante. À essayer dans la parcimonie et la partialité de l’espace «tartiné», sinon c’est écoeurant. Autre technique qui a fait école, tant dans le cinéma que dans les récits d’alcôves qu’on aime à se chuchoter entre intimes: les petits aliments de type olive, fraises, framboises, grains de raisin à faire rouler dans une chute de reins ou sur la face nord d’un terrain de jeu vallonné. Tout est encore ici une histoire d’imagination, de légèreté d’esprit et de recherche de variation dans le plaisir sensuel. La becquée, pour sa part, est intemporelle. Donner à manger de ses doigts est un acte férocement érotique: à ce chapitre, la grappe de raisin juteuse que l’on détaille avec sa bouche a plus la cote que l’os de gigot, mais, sait-on jamais, il suffirait qu’une diva hollywoodienne s’y colle et cela ferait école! Dans le cultissime film Tom Jones de Samuel Richardson, l’huître et le pilon de poulet étaient goulûment léchés, sucés, roulés sur les lèvres comme outils de séduction évocateurs. Ne fermons pas les portes, tout est permis. Je t’aime comme je (te) mange. On dévore d’abord des yeux, puis on s’humecte les lèvres. Le baiser est gourmand, l’étreinte est sensuelle, le plaisir, absolu. De la table au lit, il n’y a parfois même pas un pas. En séduction, le désir passe par la bouche. C’est ainsi, notre oralité et ce bon vieux Sigmund, n’y changeront rien. La gourmandise est un péché capital, on y survivra, c’est sûr. Nos repas sont à l’image de nos ébats: créatifs, classiques, improvisés ou exotiques. Les combinaisons sont infinies, le résultat tient à l’imagination et à l’ardeur qu’on y consacre. À vous de jouer!


ann celadon desir 04-06

20.4.2006

9:50

Page 1

Nos restaurants sont renommés pour la qualité de leur cuisine et le raffinement de leur décor. Aujourd’hui, nous vous présentons notre nouvelle formule «Thaï Dining at Home». Grâce à ce service, vous pourrez inviter vos amis pour dîner chez vous. Nous nous occupons de tout. Si vous le souhaitez, même de la décoration de la table et du service.

at home


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:49 Uhr

Seite 76

Lèvres: Dior Contour Beige Naturel, Dior Addict Plastic Gloss Euphoric Beige, DiorKiss Granité d'Agrumes. Teint: Diorskin Icone Camée.

Photos Fabrice Mariscotti

Goldfinger 76

LUXE MODE INTÉRIEURS

Maquillage Édith Carpentier pour Dior Mannequin Marjorie (Dominique Models)


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:49 Uhr

Seite 77

Yeux: Crayon Khôl blanc, Palette ombre à paupière 5 couleurs Tender Chic, Mascara Diorshow noir, Crayon Sourcils Poudre Marron Glacé. Teint: Diorskin Airflash Camée, Diorshow poudre Rose Défilé. Lèvres: Dior Addict Ultra Gloss Juste à Siroter.

LUXE MODE INTÉRIEURS 77


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:49 Uhr

Seite 78

Crayon eyeliner noir, Palette ombre à paupière 5 couleurs Beige Massaï et Huile sèche dorée paillétée «J'Adore». Gel fixateur sourcil.

78

LUXE MODE INTÉRIEURS


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:50 Uhr

Seite 79

Teint: Voile teinté Doré, Dior Bronze Poudre de Soleil Ambrée et Huile sèche dorée pailletée «J'Adore». Lèvres: Dior Contour Chocolat et Dior Addict Gloss 511.

LUXE MODE INTÉRIEURS 79


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:50 Uhr

Seite 80

Yeux: Crayon Khôl blanc, Palette ombre paupière 5 couleurs Tender Chic, Mascara Diorshow noir, Crayon Sourcils Poudre Marron Glacé. Teint: Diorskin Airflash Camée, Diorshow poudre Rose Défilé. Lèvres: Dior Addict Ultra Gloss Juste à Siroter. Huile sèche dorée pailletée J'Adore (entre les doigts).


15_beauty.qxd

21.04.2006

17:50 Uhr

Seite 81

Lèvres: Crayon Khôl Blanc avec Dior Addict Ultra Gloss Juste à Siroter. Teint: Diorskin Airflash 300.

LUXE MODE INTÉRIEURS 81


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 82

Mode, luxe, et jolies choses notre sélection d’adresses ARTICLES DE LUXE LUXEMBOURG Cubana Humidor 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 58 58  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Dupont, Dunhill, Cartier, Savinelli, Lampe Berger, Cigares cubains La Civette 22B avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 13 21  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Dunhill, Cohiba, Montecristo, Partagas, Punch Mont Blanc 12 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 66 20  lu 13h-18h, ma-ve 9h30-18h, sa 9h-12h et 13h30-18h  Mont Blanc, Cartier, Dupont, Faber Castell, Caran d’Ache

BIJOUTERIES LUXEMBOURG Bijouterie Goeres 105 avenue du X Septembre (Belair)  44 55 78  lu-ve 9h-12h30 et 14h-18h15, sa 9h-12h15 et 14h-17h  Girard Perregaux, Patek Philippe, Rolex, Schoeffel, Wallendorff, Bijouterie Horlogerie Jungblut 7 rue de la Boucherie (Vieille-ville)  26 20 29 39  ma-ve 9h30-18h, sa 9h30-12h30 et 13h30-18h  Angela Hübel, Carl Dau, Günter Wernekes, Niessing, Nomos, Ventura, Bijouterie Huberty 40 Grand rue (Centre)  22 59 09  lu 14h-17h45, ma-ve10h-17h45, sa 9h30-12h et 14h-17h45  Montres: Baume & Mercier, Breitling, Gucci, Jaeger Le Coultre, Longines, Omega, Rado, Zenith Bijoux: Alfieri, Damiani, Fred, Orlandini, Orlando

82

LUXE MODE INTÉRIEURS

Bijouterie Michel Wattebled 42 avenue de la Liberté (Gare)  48 38 51  ma-ve 10h-12h30 et 13h30-18h, sa 10h-12h30 et 13h30-17h  Bijoux de création, Armani, Michel Herbelin, Mellerio Bijouterie S. Goedert 1 Grand rue (Centre)  26 26 21 23  ma-sa 10h-18h  Créations personnelles S. Goedert Bijouterie Schroeder 27-29 Grand Rue (Centre)  22 20 67 1  ma-sa 9h-12h45 et 13h45-18h  Horlogerie: Baume et Mercier, Blancpain, Cartier, Chopard, créations Schroeder, Ebel, Jaeger Le Coultre, Officine, Omega, Panerai, Pas de Deux, Pequignet, Piaget Bijouterie: Chopard, créations Schroeder, Pas de Deux, Pequignet, Piaget Boutiques: Baccarat, Bernardaud, Cartier, Christofle, Dupont, Hermès, Lalique, Saint-Louis, Swarovski Bijouterie Wagner 5 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 63 70  ma-sa 9h-18h  Bijoux: Al Coro, Auro Design, Gianfranco Bigli, Innocence, Rivoir Montres: Casio, Citizen, Esprit, Façonnable, Guess, Maurice Lacroix, Officina del Tempo, Polar, Raymond Weil, Rodaniam, Sector, Tag Heuer Blue Spirit 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 20 42  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Or et argent

Boutique Léa 12 rue Munster (Grund)  26 10 37 30  www.bylea.com  ma-je-ve 10h-18h30, me 10h20h, sa 10h-18h, di 10h-13h  Boutique-atelier bijoux et accessoires à base de divers matériaux: cuir, dentelle…, vente sur place ou création sur demande Cadran montres 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 95 62  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Swatch, D&G, Guess, Festina Cartier 49 Grand rue (Centre)  22 20 76  lu-sa 10h-18h Christian Linden 36-38 Grand rue, Centre Brasseur (Centre)  26 27 03 20  ma-sa 9h-12h et 13h-18h  Maître bijoutier, artisanat Dyrberg / Kern 6 avenue de la Porte Neuve (Centre)  46 42 24  lu 13h-18h30, ma-ve 10h-18h30, sa 10h-18 Furia 16 rue des Bains (Centre)  26 20 35 41  lu 12h30-18h, ma-ve 10h30-18h, sa 11h-18h Galerie Orfeo 28 rue des Capucins (Centre)  22 23 25  ma-sa 10h30-12h et 14h30-18h  Bijoux de création Grewenig Sauerborn 8 rue de la Boucherie (Veille-ville)  46 73 63 House of Diamonds 5 rue des Capucins (Centre)  26 20 24 26  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h

Joaillerie Simon D. Fettmann 11 rue Philippe II (Centre)  22 86 13  ma-sa 10h-12h30 et 14h-18h  Boucheron, Breitling, Bulgari, Chaumet, Corum, Fx one, Gant, Girard Perregaux, Mauboussin, Porsche Design, Tommy Hilfiger, Van Cleef & Arpels Kass - Jentgen 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 93 43  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Bijoux: Dinh Van, Dodo, Pomellato, marque propre à la bijouterie Montres: Calvin Klein, Dior, D&G, Festina, Glashutte, Gucci, Guess, Omega, Paco Rabanne, Seiko, Tissot, Zenith Kass - Jentgen & fils coin Grand rue et 3 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 54 49  lu-sa 10h-18h  Bijoux: Dinh Van, Dodo, Pomellato, marque propre à la bijouterie Montres: Calvin Klein, Dior, D&G, Festina, Glashutte, Gucci, Guess, Omega, Paco Rabanne, Seiko, Tissot, Zenith Kayser Reinert 46 avenue de la Liberté (Gare)  48 92 11  ma-ve 7h45-12h et 13h45-18h, sa 7h45-12h et 13h45-17h  Baume et Mercier, Breitling, Bunz, Chopard, Christofle, Corum, Ebel, Gucci, Jaeger Le Coultre, Longines, Meister, Omega, Tag Heuer, Zenith Konplott 36-38 Grand rue, centre Brasseur (Centre)  26 20 20 69  www.konplott.com  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h  Fabrication artisanale


16_guide.qxd

24.04.2006

12:29 Uhr

Molitor 4A rue du Marché aux Herbes (Centre)  22 44 90  ma-sa 9h30-12h et 13h-18h  Audemars Piguet, Baume et Mercier, Franck Muller, Gucci, Haviland, Jaeger Le Coultre, Omega, Rado Bijoux: Dinh Van, Fabergé, Jensen, Lapponia bijoux et cristaux: Baccarat, Daum, Lalique Montres: Audemars Piguet, Baume et Mercier, Blancpain, Franck Muller, Glasshütte, Hublot, IWC, Vacheron Constantin, Zenith Montres et bijoux: Dunhill, Piaget Orfèvrerie: Christofle, Ercuis Porcelaine et montres: Hermès Soon 63 avenue de la Gare (Gare)  26 18 89 1  lu-sa 10h-18h  Calvin Klein, Clio Blue, Côté mecs, Diesel, DKNY, Kenzo, l’Artisan Parfumeur, Mugler, Nomination, ODM, Pilgrim, Reminiscence, Stark, Storm, Swatch, Ted Lapidus, Ti Sento Speller Paul 1 rue de Chimay (Centre)  22 74 62  ma-sa 9h30-12h, 14h-18h  Bijoux de création Swarovski 11 avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 20 09 95  lu 13h-18h, ma-sa 10h-18h Tourbillon 56 Grand rue Galerie Beaumont (Centre)  46 86 66  lu 14h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 10h-12h et 14h-18h  Vuitton, Dior, Hermès, Chanel

Page 83

BEAUTÉ & WELLNESS

Sun Point 4-6 avenue de la gare (Gare)  26 48 14 45  lu-ve 8h-10h, sa 8h-20h, di 11h-19h

LUXEMBOURG Institut de beauté Carita 1 rue de la Monnaie (Centre)  47 54 31  lu-ve 9h-20h, sa 9h-17h  Soins du visage et corps, épilation, massages, produits Carita exclusivement, soins des mains, saoins des pieds Institut de Beauté Irène KesslerCentre Anti-Age et Relaxation 46 avenue de la Faïencerie (Limpersberg)  26 47 80 37  ma-ve 9h-20h, sa 9h-14h  Anti-âge et relaxation Institut Marian Miguelez 20 rue du Kiem (Kirchberg)  30 99 45  www.esthetique-miguelez.com  lu 12h-19h, ma-ve 9h-19h, sa 9h-12h  Guinot-Décléor, Maria Galland, Balnéothérapie, Pressothérapie, Boues marines, épilation, manucure, massage Jazz-Ex 31A rue du Kiem (Kirchberg)  42 05 89  www.jazzex.lu  Cours de danse et fitness Just Move 71 rue de Merl (Merl)  45 47 98  www.justmove.lu  lu-ve 9h-21h, sa 9h30-13h, di et jours fériés 10h-13h  Cours de danse, aérobic, endermologie, kinésithérapie Passage Fitness First 19-21 rue de Hollerich (Hollerich)  26 17 72 1  www.passagefitness.lu  lu-ve 7h-22h, sa-di et jours fériés 10h-18h  Fitness, aromathérapie, spinning, sauna, hammam, solarium

Vital Beauté 2 avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 20 01 11  lu-je 9h-19h, ve 9h-20h, sa 9h-18h  Soins corps et visage Clarins Yoaké 98 boulevard de la Pétrusse  26 12 13  www.yoake.lu  ma 9h30-18h, me 9h30-20h, je-ve 9h30-18h, sa 9h30-14h  Détente, relaxation, massage, à l’aide de pierres chaudes et froides

SANDWEILER Top Squash Top Form 25 rue de la Gare (Sandweiler)  35 71 81  www.topsquash.lu  lu-ve 8h30-23h30, sa-di 9h30-20h30  Squash, aérobic, cardio, sauna, fitness, solarium

BERTRANGE Sunsation 13 route de Longwy  26 44 18 35  www.sunsation.lu  lu-ve 9h-22h, sa 9h-20h, di et jours fériés 10h-18h

ESCH SUR ALZETTE CK Fitness Center boulevard Hubert Clément  57 28 80  www.ck-online.lu  lu-ve 8h30-22h, sa-di 8h30-12h30  Fitness, bains turcs, sauna, solarium, musculation, massage

STRASSEN Kieser Training 234 route d’Arlon  31 37 38  www.kieser-training.lu  lu-ve 7h-21h, sa 9h-18h, di et jours fériés 9h-13h  Musculation comme prévention et thérapie Planet Sun 148 route d’Arlon  31 31 71  lu-ve 9h-22h, sa 9h-19h, di et jours fériés 10h-17h

WALFERDANGE Erpelding Monique 13 rue du Canal  53 03 25  lu-ve 9h-20h et sa 9h-18h  Body piercing, pédicure, stylisme pour les ongles, solarium Jungle Sun 29 rue Dicks  26 54 13 20  lu-ve 9h-22h, sa 9h-20h, di et jours fériés 10h-17h

Club Pidal rue des prés  33 91 72  www.pidal.lu  Sports nautiques, sauna, solarium, massage

CHAUSSURES LUXEMBOURG

ESCH SUR ALZETTE Bijouterie Dominique Flammang 39 avenue de la Gare  54 07 47  ma-sa 10h-12h et 14h-18h  Armani, Esprit, Guess, Michel Herbelin, Profil 53 rue de Luxembourg  55 95 55  ma-sa 9h-12h et 14h-18h  Armani, Esprit, Guess, Michel Herbelin, Profil

Pro Sun 413 route de Longwy (Merl)  44 63 71  lu-ve 9h-22h, sa 9h-20h, di et jours fériés 9h-17h Silhouette Création 35 boulevard du Prince Henri (Centre)  22 94 33  lu-ve 11h-20h, sa 9h-13h  Soins du visage, manucure, amaincissement

MONDORF-LES -BAINS Mondorf Le Club Avenue des Bains  23 66 66 51  www.mondorf.lu  lu-ma 14h-22h, ma-je 9h-22h, ve 9h-23h sa-di et jours fériés 9h-20h  Fitness, sauna, piscine interieure et exterieure, bains turcs, solarium, relaxation et régénération

Cap Cod 6 avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 20 34 44  lu 13h-18h30, ma-ve 10h-18h30, sa 10-18h  D&G, Gucci, Hogan, Prada, Sergio Rossi, Tod’s, YSL

Avance 72 Grand rue (Centre)  46 74 14  lu-sa 9h-18h  Ara, Blue Heaven, Camel, Clarks, Gabor, Geox, Hedgren, Here & Now, Hush Puppies, Linea Loresi, Mexx, More & More, Rieker Best Off Shoes 99 Grand-Rue (Centre)  26 20 17 87

Chaussures Gilly 7 rue du Marché aux Herbes (Centre)  22 45 24  ma-sa 9h-18h  Alexandria, Church, Strafford Chaussures Goedert 36-38 Grand rue (Centre)  22 45 85  lu 14h-18h, ma-sa 9h-18h  Café noir, Camel activ, Donna Carolina, Gabor, Geox, Hugo Boss, Mariepe, Parini, Peter Kaiser, Pomu, Romika, Sioux Farrutx 19-23 rue des Capucins (Centre)  47 44 26  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Farrutx, Lividini Heyraud 16 Grand rue (Centre)  22 39 31  lu 11h30-18h, ma-sa 9h-18h Kenza Lauro 4-6 avenue de la gare (Gare)  40 30 83  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  D&G, Romagnoli, Bikkembergs 81 Grand rue (Centre)  24 17 28  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  D&G, Romagnoli, Bikkembergs Ladyshop coin Grand rue et rue Philippe II (Centre)  22 73 57  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Accademia, Escada, Brunate, Sultana

LUXE MODE INTÉRIEURS 83


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 84

Mill Shoes 11 rue du Fossé (Centre)  22 32 02  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h  Femme: Ara, Arche, Birkenstock, Finest, Gabor, Paul Green, Think, Vaben Enfants: Bellamy Hommes: Lloyd, Mephisto, Romani Pierre Biver 70 Grand rue (Centre)  22 57 27  lu 14h-18h, ma-sa 9h-18h  Teston, Salvatore Ferragamo, Alexandria, Nebeloni, Lartigiana Spazio Moda 3 rue de la Poste (Centre)  47 15 44  lu 13h-18h, ma-sa 10-18h  Accessoires diffusion, Arche, Camper, Charles Jourdan, cj bis, Espace, Geox, Sonia Rykiel, Stéphane Kelian Strada 7-9 rue Philippe II carré Bonn (Centre)  26 20 38 75  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Antonio Maurizi, Claudio Baracco, Forestland, Giulio Moretti, Riwaind, Rossi, Voile Blanche Taneo 19 avenue de la Gare (Gare)  48 04 46  lu-sa 9h-18h

Hair connection 71 rue d’Anvers (Hollerich)  49 87 78  ma-je 9h-17h30, ve 9h-19h, sa 8h-16h Witry Rausch 65 avenue de la Gare (Gare)  40 56 93  lu-sa 9h-18h  Ara, Clark’s, Esprit, Gabor, Mephisto 34 Grand rue (Centre)  47 22 29  Ara, Esprit, Gabor, Gant, Mephisto, Sioux 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 86 45  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Clark’s, Rohde, Esprit, Sioux, Zen, Ara, Gant

BERTRANGE Kenza Lauro City Concorde Shopping Center  44 84 81  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  D&G, Romagnoli, Bikkembergs

ESCH SUR ALZETTE Kenza Lauro 12 rue de l’Alzette  26 54 07 71  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  D&G, Romagnoli, Bikkembergs

SALONS DE COIFFURE LUXEMBOURG

Underground shoes by Patricia 3 rue des Capucins (Centre)  22 24 33  lu 13h-18h, ma-ve 10h-18h30, sa 9h-18  Miss Sixty, Caterpillar, Spiral, Globe, Diesel, Van’s, Skechers, Converse 57 avenue de la Gare (Gare)  40 79 61  lu 13h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 9h-18h  Caterpillar, Converse, Diesel, Fornarina, Globe, Killah, Miss Sixty, Pepe jeans, Skechers, Spirale, Timberland Wirtz Chaussures 9-11 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 11 07  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Janet, Joop, Laura Bellariva, Pedro Garcia, Pollini, Timberland, Vivace

84

LUXE MODE INTÉRIEURS

Camille Albane 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 43 08 18  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Coiffure Emotions 3 rue du Nord (Centre)  26 20 25 26  ma-je 9h-18h, ve 9h-19h, sa 8h30-17h Coiffure Paola Hair Gallery 5 rue Jean l’Aveugle (Limpersberg)  26 20 02 41  ma-ve 9h-19h, sa 9h-17h Espace Cara Coiffure 2A Place de Paris (Gare)  48 39 92  lu-je 9h-18h, ve 9h-19h, sa 9h-18h

Hair Fashion 11 côte d’Eich (Eich)  47 25 23  ma-sa 9h-17h  Maquillage, soins esthétiques Idéa coiffure 1 rue de la Monnaie (Centre)  26 27 09 30  ma-je 9h-18h, ve 9h-20h, sa 8h30-17h 25A boulevard Royal (Centre)  22 05 59  ma-je 9h-18h, ve 9h-20h, sa 8h30-17h Igorance 49 avenue Monterey (Centre)  26 45 84 84  lu 12h-19h30, ma-ve 9h30-19h30, sa 8h00-17h00 Imma Coiffure 14 rue des bains (Centre)  46 62 70  ma-je 9h-17h30, ve 9h-19h, sa 8h30-17h 205 route d’Esch  26 12 34 56  ma-je 9h-17h30, ve 9h-19h, sa 8h30-17h Monique & Luisa Hair Design 14 rue des Capucins (Centre)  22 11 75  ma-me 9h-17h, je-ve 9h18h, sa 8h-16h Nature & Coiffure 16 avenue des Archiducs (Merl)  26 45 89 04  ma-ve 9h-18h, sa 9h-17h Nero 84 Grand rue, 1er étage (Centre)  46 10 20  lu-me 9h-17h, je-ve 9h-20h, sa 9h-16h  Massage, Yoga, maquillage Olivier Dachkin 7 rue du Fossé (Centre)  26 86 48 46  lu-sa 9h-19h 8 rue Beck (Centre)  26 20 02 79  lu-sa 9h-19h

Salon Dessange 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 84 44  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h 26 avenue de la Liberté (Gare)  48 80 32  ma-ve 9h-17h30, sa 8h30-17h  Services esthétiques 38 rue Curé (Centre)  22 68 26  ma-sa 9h-17h30  Services esthétiques Shanti Hairculture 88 rue de la semois (Hollerich)  26 44 07 10  ma-sa 9h-19h Silhouette Création 36 boulevard du Prince Henri (Centre)  22 94 33  lu-me 11h-20h, sa 9h-13h Studio Cophia 8 rue Notre Dame (Centre)  46 45 85  ma-je 9h-17h, ve 8h30-19h, sa 8h30-14h30 T & M Coiffure 15 boulevard Royal (Centre)  46 61 40  ma-je 9h-18h, ve 9h-20h, sa 9h-16h 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 09 41 11  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Zen 15 rue du Marché aux Herbes (Centre)  22 79 15  lu 12h-17h, ma-je 9h-17h, ve 9h-19h, sa 9h-17

BEGGEN Boissenet Georges 88 rue de Beggen  42 00 11  ma-je 9h-18h, ve 9h-20h, sa 8h-16h  Institut de beauté

ESCH SUR ALZETTE Salon de Coiffure Rose Strasser 21 avenue Monterey (Centre)  46 06 93  ma-me 8h-17h, je 8h-20, ve-sa 8h17h  Pédicure sur rdv

Salon Dessange 41 rue de la Libération  54 53 57  ma-ve 9h-17h30, sa 8h-16h30  Services esthétiques


LA VILLE DE LUXEMBOURG

+

le shopping... +

le patrimoine, l’art de vivre, la culture...

www.vdl.lu


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 86

STRASSEN Coiffure Paola 109 rue des Romains  31 80 29  ma-me 9h-18h, je 9h-19h, ve 9h-18h, sa 9h-17h

LINGERIE LUXEMBOURG Fogal 78 Grand rue (Centre)  22 05 02  lu 13h-18h,ma-ve 9h30-18, sa 9h15-12h30 et 13h45-18h  Collants Fogal Intime 56 Grand rue, Galerie Beaumont (Centre)  26 86 42 22  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Argento Vivo, Nina Ricci, Milesia, Rien, Pain de Sucre, Louis Feraud Lingerie Belot 7 Grand rue (Centre)  22 27 50  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h  Aubade, Lejaby, La Perla, Simone Perele Triumph 36 Grand rue (Centre)  26 86 45 43  lu 14h-18h, ma-ve 9h30-18h, sa 9h-18h  HOM, Sloggy, Triumph, Valisère

MAROQUINNERIE LUXEMBOURG Bree 19-25 rue des Capucins (Centre)  46 20 02  lu 14h-18h, ma-ve 10h-12h et 13h-18h, sa 10h-12h et 14h-18h  Bree, Isotoner

Delvaux 70 Grand rue (Centre)  22 47 95  lu-ve 9h30-18h, 9h30-12h30 et 13h30-18h Hermès 13 rue Philippe II (Centre)  22 09 81  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h Longchamp 53 Grand rue (Centre)  26 47 59  lu-sa 9h30-18h Louis Vuitton 9A rue Philippe II, Carré Bonn (Centre)  22 63 26  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h Maroquinerie du passage Muller 32 rue philippe II (Centre)  22 54 81  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h  Balladin, Bric’s, Coccinelle, Furla, Lancaster, Mandarina Duck, Nannini, Samsonite, Rimowa 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 55 22  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Samsonite, Eastpack, Jansport, Rimowa, Bric’s, Tumi Maroquinerie Keller 62 Grand rue (Centre)  47 25 02  lu 14h-18h, ma-sa 9h-12h et 13h-18h  Furla, Kenzia, Lancaster, Le Tanneur, Mandarina Duck, Samsonite Tod’s 4 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 93 39  lu 13h-18h, ma-ve 10h-18h30, sa 10h-18h

ESCH SUR ALZETTE Corom 19A avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 20 00 27  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Calvin Klein, Porsche Design, Sequoia, The Bridge Cravatterie Versace 7-9 rue Philippe II, Carré Bonn (Centre)  22 68 40  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h

86

LUXE MODE INTÉRIEURS

Maison Cahen 24 avenue de la Gare  54 00 34  lu 14h-18h, ma-sa 9h-12h et 13h30-18h  Maroquinerie: Bric’s, Longchamp, Nannini, Picard, Rimowam, Samsonite Habillement: Luisa Cerano, Rosner, Weill Peaux: Christ, Christiano di Thiene

OPTICIENS LUXEMBOURG Alain Afflelou 29 avenue de la Gare (Gare)  26 18 73 70  lu 10h-18h, ma-sa 9h-18h Gilles Eslingen 14 rue Louvigny (Centre)  46 28 33  lu 12h-18h30, ma-sa 9h-18h  Olivier People, Paul Smith, Prada Grand Optical 34 avenue de la Gare (Gare)  26 64 81 00  lu-sa 9h30-18h30  Dior, Gucci, Armani, D&G, Ray-Ban 46 Grand rue (Centre)  26 26 68 68  lu-sa 9h-18h  Armani, Burberry, Calvin Klein,Carrera, Cartier, Chanel, Dior, DKNY, D&G, Façonnable, Gold&Wood, Gucci, Guess, Hugo Boss, Jullien, Max Mara, Mikli, Oakley, Oxydo, Pierre Cardin, Polo, Ray Ban, Stark, Versace, Vogue 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 94 54 1  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Emporio Armani, Ray-Ban, Cartier, Oakley, Vanni, Karavan, Derapage, Coco Song, Sara Eliris Optique Berg 19 rue Aldringen (Centre)  22 27 41  www.optiqueberg.lu  lu 12h-18h, ma-sa 9h-18h  Chanel, Prada, Dior, Gucci, Richmond, D&G, Fendi Optique Bohler 47 boulevard Royal/ coin Grand Rue (Centre)  47 40 77  lu 12h-18h, ma-ve 9h-18h, sa 9h-17h  Dior, Gucci, Prada, Cazal, Swarovski, Chopard, Jaguar, Ferragamo, Optique Ackermann 34-38 avenue de la Liberté (Gare)  48 84 30  lu-ve 9h-18h, sa 9h-17h  Cartier, Gucci, Silhouette, Versace, Armani

Optique Faber 9 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 33 33  www.opticien.lu  lu-sa 9h30-18h  Oakley Optique Moitzheim 119 avenue du X Septembre (Belair)  45 19 39  www.optiquemoitzheim.lu  lu 9h-18h, ma-je 9h30-18h30, ve-sa 9h-18h  Chanel, Dior, Yves-SaintLaurent, Prada, Mikli, Adidas, Ray-Ban 8 rue Philippe II (Centre)  22 22 56  www.optiquemoitzheim.lu  lu-sa 9h-18h  Chanel, Dior, Yves-SaintLaurent, Prada, Mikli, Adidas, Ray-Ban Optique Norbert Welter 18 rue Notre Dame (Centre)  46 11 73  lu 14h-18h, ma-ve 9h-12h et 13h-18h, sa 9h-12h  Benetton, Cazal, Dior, EBM, Façonnable, Flair, Guess, Henri Julien, Jaguar, Lafont, Marco Polo, Rodenstock, Seiko, Zeiss Optique Rodenbourg 34 rue Philipe II (Centre)  22 48 43  lu-sa 9-18h  Oakley, Ray-Ban, Gucci, Chanel, Vuarnet Optique Thill 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 33 82 1  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Prada, Dior, Ray-Ban, Boss, Cartier, Façonnable 83 Grand rue (Centre)  46 44 50  lu 12h-18h, ma-sa 9h-18h  Adidas, Air Titan, Armani, Beausoleil, Burberry, Calvin Klein, Cartier, Chanel, Chrome Hearts, D&G, Diesel, Dior, Eye’DC, Face à Face, Façonnable, Fendi, Gucci, Korloff, Lafont, Max Mara, Mikli , Mont Blanc, Nike, Oliver People, Prada, Ray Ban, Silhouette, Swarovski, Theo, T.Frey, Versace, Versus, Volte Face


ar t edi vani 1822, r out edeL ux embour g L 7240Ber el dange T ĂŠl . : 26334224 F ax : 26334225 www. ar t edi vani . l u


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 88

Ralph Weis 11 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 82 12  www.ralphweis.lu  lu-sa 9h-18h  Tom Ford, Chanel, Prada, Lindberg, Christian Roth, D&G 11 rue de Gasperich (Gasperich)  26 18 78 48  www.ralphweis.lu  lu 14h-18h30, ma-ve 9h-18h30, sa 9h-16h  Tom Ford, Chanel, Prada, Lindberg, D&G

BERTRANGE Optique Moitzheim City Concorde Shopping Center  44 83 59  www.optiquemoitzheim.lu  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Chanel, Dior, Yves-SaintLaurent, Prada, Mikli, Adidas, Ray-Ban

Sephora 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 81 61 1  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Make up Forever, Benefit 73 Grand rue (Centre)  26 26 75  lu-sa 9h-18h  Make up: Benefit, Pout, Smashbox Cheveux: Christophe Robin, Leonor Greyl

BERTRANGE The Body Shop Shopping Center City Concorde  31 42 79  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 8h-18h

PARFUMERIES LUXEMBOURG

PRÊT-À-PORTER

Parfumerie Gehlen 56 avenue de la Liberté (Gare)  29 67 17  lu-sa 8h30-18h

LUXEMBOURG

Parfumerie Paris VIII 53 avenue de la Gare (Gare)  48 21 20  lu-sa 9h-18h  En exclusivité: La mer, Serge Lutens 56 Grand rue (Centre)  47 53 66  lu 10h30-18h, ma-sa 9h-18h  En exclusivité: Comme des Garçons, Serge Lutens Planet Parfums 63 avenue de la Gare (Gare)  26 18 71 76  lu-ve 9h-18h30, sa 9h-18h  En exclusivité: Ingrid Millet, Kanebo, Swiss Line Senteurs du Monde 7 Grand rue (Centre)  22 03 73  lu 13h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 9h30-12h30 et 14h-18h  L’Occitane, Maître Parfumeur et Gantier, Comptoir du Sud Pacifique, Chabaud

88

LUXE MODE INTÉRIEURS

6 rue Beck - Another lifestore Femmes 6 rue Beck (Centre)  26 86 48 66  ma-sa 10h-18h  Chloe, Citizen, Diane von Furstenberg, For Love and Liberty, Maloles, Mathilde, Véronique Branquinho, Viktor & Rolf

Aller - Retour Hommes Femmes 3-5 rue du Fossé (Centre)  47 14 82  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-18h  A.V.Hash, A&F Vandevorst, Bikkembergs, Christophe Coppens, Clergerie, Free Lance, J.B Rautureau, Ken Okada, Sonia Speciale, Vic Matie Apostrophe Femmes 97 Grand rue (Centre)  46 54 18  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-18h Basics and Bespokes Hommes 4 rue de l’eau (Centre)  26 20 16 75  lu 14h-18h, ma-sa 11h-18h  J.Keydge, Cordings, Henry Poole Bazar Jeans Hommes Femmes 30 grand rue, Galerie Neuberg (Centre)  22 97 98  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h  5.2.5, Bray Steve Alan, BSA, Garcia Denim, DDP Birdie Femmes 14 avenue de la Porte Neuve (Centre)  47 05 35  lu 12h-18h, ma-sa 9h30-12h et 12h30-18h  Gigue, Morrison

Adamo Eva Hommes 20 rue Saint-Ulrich (Grund)  44 87 93  ma-sa 10h-13h et 14h-19h  Vêtements pour hommes sur mesure

Bonpoint Enfants 1 rue Philippe II (Centre)  26 86 46 66  lu 11h30-18h, ma-sa 9h30-18h

Adolfo Dominguez Femmes 36 rue du Curé (Centre)  46 66 11  lu-sa 9h-18h

Boss Hommes 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 79 90  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h

Alazio Hommes 2 Grand rue (Centre)  26 26 21 62  lu 12h-18h30, ma-sa 9h-18h30  Trussardi Jeans

Boston Femmes 20 rue Beaumont (Centre)  Chine, Jeff, Gigue, Patrizia Pepe, Pauline B, Xandres

Boston for men Hommes 17 rue Philippe II (Centre)  46 85 55  lu 13h-18h30, ma-ve 10h-18h30, sa 10h-18h  Armani Jeans, Bikkembergs, Burberry, Thomas Burberry, Exit, Gant, G star, Polo Jeans, Prada, Ralph Lauren, Replay, Scapa Boutique M. Weydert Femmes 82 Grand rue (Centre)  47 45 87  lu 13h30-18h, ma-ve 9h30-18h, sa 9h-12h30 et 13h30-18h  Armani, Issey Miyake, Prada Sport British House Konsbruck Femmes 11 rue du Marché aux herbes (Centre)  46 29 46  lu 14h-18h, ma-sa 9h-12h et 14h-18h  Burberry, Dcks British House Konsbruck Hommes 8 rue du Marché aux herbes (Centre)  46 29 46  lu 14h-18h, ma-sa 9h-12h et 14h-18h Butterfly Femmes 30 Grand rue (Centre)  26 47 80 27  lu-sa 9h-18h  Chloe, Costume National, For all Mankind, Isabel Marant, Marithé + François Girbaud, Paul & Joe, See by Chloe, Vanessa Bruno, Wom’n Camel Active Hommes Femmes 30 Grand rue (Centre)  26 20 05 68  www.camelactive.lu  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-18h  Camel Active Caroline Biss Femmes 50 Grand rue (Centre)  46 40 55  lu-sa 9h30-18h  Caroline Biss


graphisterie générale

«Extrême tentation» par Steffen Traiteur

Steffen Traiteur: fournisseur de Désirs. www.steffentraiteur.lu Renseignements et devis: 8 route d’Arlon L-8410 Steinfort - tél: 399 650 1 fax 399 650 39 - email:traiteur@steffen.lu

desirs1.indd 1

24/04/06 10:11:22


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 90

Catimini Enfants 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 91 78  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Classics Boutique Femmes 2-4 rue Beck (Centre)  22 65 79  lu 13h-18h, ma-ve 9h30-18h, sa 9h-18h  Blumarine, Ferragamo, Missoni, Moschino, St John Comptoir des Cotonniers Femmes 9 rue du Fossé (Centre)  26 20 00 31  lu-sa 9h-18h Di Verso Hommes 7-9 rue Philippe II, Carré Bonn (Centre)  26 20 35 84  lu 14h-18h15, ma-ve 10h30-13h45 et 14h15-18h15, sa 10h30-18h  Eton, Borelli, Truzzi, Tatoessian Dressing Room Femmes 59 Grand rue (Centre)  Femme: Mexx, Sandwich, Save the Queen Enfants: Paul & Joe Elly’s Jeans Hommes Femmes 11 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 20 49  lu-sa 9h30-18h  Diesel, Energy, Miss Sixty, Pepe Jeans, Levi’s, Redwood, Quiksilver Elly’s Jeans Hommes Femmes 43 avenue de la Gare (Gare)  49 59 86  lu-ve 9h30-18h, sa 9h-18h  Femme: Bigstar, Calvin Klein underwear, J Lounderwear, Levi’s, Miss Sixty, Pepe Jeans, Redwood, Roxy - Hommes: Bigstar, Energy, Levi’s, Pepe Jeans, Redwood, S. Oliver Episode Femmes 87 Grand rue (Centre)  26 86 43 33  lu 12h-18h30, ma-sa 9h30-18h30

90

LUXE MODE INTÉRIEURS

Epoque Femmes 15 rue Philippe II (Centre)  22 53 33  lu 14h-18h, ma-ve 9h45-18h15, sa 9h45-12h30 et 14h-18h  Allude, Armani Collection, Barbera, Cuccinelli, Diane von Furstenberg, Etro, Galliano, Jil Sander, Lanvin, Marc Jacobs, Moschino, Piazza Zempioni Escada Femmes 60 Grand rue (Centre)  47 27 27  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h Esprit Femmes 23-25 Grand rue (Centre)  26 26 21 76  lu-ve 9h30-18h30, sa 9h-18h Exclusif Hommes 1 rue Philippe II (Centre)  46 90 50  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Carlo Colucci, Leonard, Missoni, Louis Feraud, Carnaval De Venise Fou du Roi Femmes 6 Grand rue (Centre)  46 72 06  lu 13h-18h, ma-sa 10h-18h  Bill Tornade, Costume National, D&G, JPG, Pinko Frieden Femmes 45 Grand rue (Centre)  47 25 86  lu 14h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 10h-12h30 et 13h30 18h  Balenciaga, Chloe, Dior, D&G, Dsquared, Fendi, Gucci Frieden Sport Hommes Femmes 54 avenue de la Liberté (Gare)  48 47 15  lu 14h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 10h-12h15 et 13h30-18h  Roberto Cavalli, D&G, Hugo Boss, Iceberg Gaëa Femmes 7 rue Chimay (Centre)  22 62 93  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Rodika Zanian, Hebbeding, Créa Concept, Canniss, Nitya, Irene Van Ryb

Galeane Femmes 8 avenue Monterey (Centre)  26 20 38 06  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Vêtements: Airfield, Annette Görtz, Bleu Blanc Rouge, Cesaree, Clement, Creenstone, Gossip, Manufero, Sarah Pacini, Sonja Marohn, Sylvia Heisen Bijoux: Rigaux Georges Rech Femmes 86 Grand rue (Centre)  26 86 42 75  lu-sa 9h30-18h Gerard Pasquier Femmes 9 rue du Fossé (Centre)  22 77 60  lu-sa 9h-18h H&M Hommes Femmes Enfants 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 00 89 77  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h 83 Grand rue, centre Rosenstiel (Centre)  46 88 88  lu-sa 9h-18h Hugo Boss Hommes 25 A rue Philippe II (Centre)  26 20 25 50  lu 12h-18h, ma-sa 9h-18h Ikks Enfants 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 09 45 30  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Ikks women Femmes 66 Grand rue (Centre)  26 27 09 80  lu-sa 9h30-18h In Wear / Matinique Hommes Femmes 7 rue Philippe II (Centre)  22 62 49  lu-sa 9h30-18h

Jacadi Enfants 14 Grand rue (Centre)  22 37 23  lu-sa 9h30-18h JC Munhowen Hommes 7 rue des Capucins (Centre)  22 24 10  lu 12h-18h, ma-ve 9h30-18h, sa 9h-18h  Barber, Barbour, Bugatti, Gaastra, Memos, Odemark, Pierre Laffitte, Sebago, Seickensticker, Zegna Kookai Femmes 9-11 Grand rue (Centre)  22 76 20  lu-ve 9h30-18h30, sa 9h-18h La City Femmes 29 avenue de la Gare (Gare)  48 79 71  lu-ve 9h30-18h30, sa 9h-18h Lacoste Hommes Femmes 63 Grand rue (Centre)  22 72 63  lu 12-18h, ma-sa 9h30-18h L’Atelier Femmes 7 rue Aldringen (Centre)  47 06 42  lu 14h-18h, ma-ve 9h30-12h et 12h45-18h, sa 9h-12h30 et 13h45-18h  Fabrication artisanale Laura Ashley Femmes 76 Grand rue (Centre)  22 13 20  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-18h Les Favorites Femmes 8 avenue Monterey (Centre)  26 47 88 11  lu 11h30-18h30, ma-sa 10h-18h30  Betty Boom, Costume National (la grande ligne), Ferre jeans et accessoires, GF Ferre, It, Lea, Lola Rose, Missoni sport, Plein sud (la grande ligne), Polini, Shangana, Who’s Who


06_35_echo

20.02.2006

18:47 Uhr

Seite 36


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 92

Massimo Dutti Hommes Femmes 37 Grand rue (Centre)  26 27 02 80  lu-sa 9h30-18h Max Mara Femmes 52 Grand rue (Centre)  47 33 91  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h

Little V.I.P Enfants 56 Grand rue, Galerie Beaumont (Centre)  26 47 88 64  www.kenzalauro.lu  lu 13h30-18h, ma-sa 9h30-18h  D&G, Roberto Cavalli, Guess, Dior, Escada Loft Hommes Femmes 54 Grand rue (Centre)  26 20 19 63  Annick Goutal, Bikkembergs, Diesel, Guess, Hugo Boss, IKKS, Irie Wash, Replay, Sandro Log in Hommes Femmes 79 Grand rue (Centre)  22 36 91/ 46 12 04  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-18h  Miss Sixty, Energy, Levi’s Manuel Silva boutique femme Femmes 20 rue de la Poste, Carré Bonn (Centre)  22 41 31  lu 12h-18h, ma-sa 9h30-18h  Hugo Boss femme Marina Rinaldi Femmes 25 rue Philippe II (Centre)  26 20 55 1  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h Marino Hommes Femmes 24A avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 86 46 48  lu 13h-18h, ma-ve 10h-18h, sa 10h-13h et 14h-18h  Forlani, Rocco Barocco, Valentino, Elisabeth Stuart

92

LUXE MODE INTÉRIEURS

Milano Moda Hommes Femmes 74 Grand rue (Centre)  26 20 17 50  lu 11h-18h, ma-sa 9h30-18h  Blugirl Blumarine, Canali, © Studio, Cby Bewear, Corpus line, Class Roberto Cavalli, Cultura, Gai Mattiolo, Just Cavalli, Moschino, R.E.D Valentino, Versus Versace, Versace collection, Verso, Versace Jeans Couture Mim’z Femmes 22 rue Beaumont (Centre)  22 81 55  lu 14h-18h, ma-sa 9h30-18h  Scapa, Scapa Sport Mise au Green Femmes 56 Grand rue (Centre)  26 20 33 80  lu 13h-18h, ma-je 9h30-13h30 et 14h-18h, ve-sa 9h30-18h Modjo Femmes 15 rue du Marché aux Herbes (Centre)  26 20 02 09  lu-sa 9h-19h  Calvin Klein, CK underwear, tincelle, Fire Trap, Guess jeans, Guess Collection Nando Muzi Femmes 86 Grand rue (Centre)  26 47 88 77  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h Natan Femmes 1 rue de la Reine (Centre)  46 31 76  lu 13h-18h30, ma-ve 10h-18h30, sa 10h-18  D&G, Natan, Prada, Armani, Oakwood

Neuf Lunes Enfants 7 rue Philippe II, Carré Bonn (Centre)  46 18 36  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Lili Gaufrette, Chipie, Belle Rose New Label Hommes Femmes 40 rue du Fossé (Centre)  22 60 04  lu-sa 9h30-18h  Ralph Lauren, Tommy Hilfiger, Kenzo, DKNY jeans No logo Femmes 3 Grand rue (Centre)  26 27 06 06  ma-sa 11h-17h30  Cool Girl, Fifille Paris, Miss Didi, Mystic, Ogo, Union Square, Zone Bleue Nude Hommes Femmes 7-9 rue du Nord (Centre)  26 20 18 94  lu 13h30-18h, ma-ve 10h-18h  Energie, Filippa K, Freesoul, G Star, Miss Sixty, Nudie Jeans Nuptial Hommes Femmes Enfants 30 rue des Capucins (Centre)  46 10 91  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Max Chaoul, Jan Stuart Oké Boutique Femmes 20 avenue de la Porte Neuve (Centre)  47 05 45  lu 12h-18h, ma-sa 9h30-12h et 12h30-18h  Gérard Darel, Luisa Cerano, Xandres Petit Bateau Enfants 58 Grand rue (Centre)  26 20 11 72  lu-sa 9h30-18h Petit Patapon Enfants 12 rue Notre Dame (Centre)  26 86 42 36  lu 13h-18h, ma-sa 9h-18h  Petit Patapon, Pixie and cie, Pk and cie

Petits Princes Enfants 8 rue Beaumont (Centre)  26 20 30 70  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Théophile et Patachou, Oscar et Valentine, Burberry, Tartine et Chocolat Petits Princes Junior Enfants 10 rue Beaumont (Centre)  26 20 30 70  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Hogan, Armani, Ralph Lauren, Scapa Sports, Essentiel Richy bis Femmes 36-38 Grand rue, Centre Brasseur (Centre)  22 77 13  lu 13h-18h15, ma-sa 9h30-18h15  Bandolera, Taifun Richy for men Hommes 12 rue des Capucins (Centre)  22 21 78  lu 13h-18h15, ma-sa 9h30-18h15  Kenzo, Alberto, Toni Guard River Woods Hommes Femmes Enfants 75 Grand rue (Centre)  26 47 87 97  lu-sa 9h30-18h  River Woods Schmitz Créations Hommes Femmes 26 rue du Curé (Centre)  22 23 55  Fourrure et cuir Show Room Femmes 13 rue du Curé (Centre)  26 20 19 60  lu-sa 9h-18h  Diesel, IKKS Smets Country Femmes 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  43 92 24  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Gigue, Mer du Nord, Miss Sixty, G-Star Grand rue, Galerie Neuberg (Centre)  22 19 96  lu 13h-18h30, ma-ve 10h-18h30, sa 10h-18h  Bikkembergs, Bâton Rouge, CK, Dellrose, Donaldson, Hanton Bay, Mer du Nord


photo: blitz - layout graphique: moskito productions s.a.

Envie d’utiliser votre Outlook de Microsoft aussi confortablement au cours de vos déplacements qu’au bureau ? La solution: Outlook mobile de Microsoft et de VOXmobile !

Avec les VOXmobile Mobility Packs, vos e-mails vous suivent partout ! Pour être à l’aise aussi bien au cours de vos déplacements qu’au bureau, VOXmobile et son partenaire Microsoft vous proposent une solution de communication innovatrice, basée sur Microsoft Exchange 2003. Avec les Mobility packs de VOXmobile vous disposez dès à présent des fonctionnalités Outlook les plus importantes telles que E-mail, calendrier et contacts. Grâce à la technologie E-mail push, vous bénéficiez d’une synchronisation mobile de vos e-mails professionnels, de vos contacts et de votre calendrier. De plus, vous bénéficiez des avantages des réseaux UMTS et GSM/EDGE ultra performants de VOXmobile. Rappelons que VOXmobile est le seul opérateur national ayant instauré la technologie EDGE, permettant des vitesses de transmission allant jusqu’à 220 kbps. Avec les PDA et Smartphones professionnels, compatibles Windows Mobile, la solution est parfaite.

Qtek 9100

Qtek S200

Qtek 8300

Qtek 9000

the world is mobile

windows-mobile-désir.indd 1

24.04.2006 14:31:54 Uhr


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 94

Zara Hommes Femmes Enfants 22 Grand rue (Centre)  26 27 49  lu-sa 9h30-18h Tara Jarmon Femmes 43 Grand Rue (Centre)  26 20 32 10  lu-sa 9h-18h Sofia Hommes Femmes 24 avenue de la Porte Neuve (Centre)  26 20 10 17  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h  Cachemire, Cuir, Fourrure 3 place d’Armes (Centre)  26 20 10 18  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h  Cachemire, Cuir, Fourrure Soho Hommes Femmes Enfants 14A rue Notre Dame (Centre)  26 20 26 08  lu-me 9h-19h, je-ve 9h-20h, sa 9h-19h  Femmes: Imperial, Paolo Casani, Please, Sandro Ferrone, Sexy Woman Hommes: Absolut Joy, Diesel, Imperial, On Line Enfants: Diesel - Chaussures: Eventi Sonia Rykiel Femmes Enfants 10 rue Philippe II (Centre)  26 20 26 77  lu 10h-18h, ma-sa 9h30-18h Springfield Hommes 10-12 Grand rue (Centre)  26 20 08 99  lu-sa 9h30-18h Stefanel Femmes 11 rue Chimay (Centre)  22 18 45  lu 12h-18h, ma-sa 10h-18h Studio Hommes Femmes Enfants 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 68 30 56  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Guru, Diesel, For All ManKind Hommes Femmes 11 avenue de la Gare (Gare)  26 48 38 18  lu 10h-18h30, ma-sa 9h30-18h30  Le temps des cerises, Meltin’Pot, Nudie Jeans Co, Guru, Diesel

94

LUXE MODE INTÉRIEURS

Thilges Hommes 17 rue Beaumont (Centre)  46 10 36  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Etro, Façonnable, Hogan, Tod’s, Zegna Tie Rack Enfants 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  42 32 56  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Tintoretto Femmes 4 rue Chimay (Centre)  46 76 91  lu-sa 10h-18h United Colors of Benetton Femmes Enfants 19 avenue de Porte Neuve (Centre)  26 20 04 53  lu 12h30-18h, ma-sa 9h30-18h  Benetton, Sisley Ventilo Femmes 67 Grand rue (Centre)  26 20 00 70  lu-sa 9h30-18h Vero Moda - Jack & Jones Hommes Femmes 89-93 Grand rue (Centre)  26 20 00 36  lu-sa 9h-18h  Gosha, Jack & Jones, Only, Pieces, Selected, Vero Moda Via Roma Femmes 22 rue de la Poste (Centre)  26 20 07 70  lu 13h-18h, ma-sa 9h30-12h et 12h15-18h  Free for Humanity Vida Loca Femmes 36-38 Grand rue, Centre Brasseur (Centre)  26 20 16 16  ma-sa 10h-18h  Marea Baja, Tricot Chic, I Am Woman, Elisa Cortés, Visconf

Hommes Femmes 5 rue Alphonse Weicker, centre commercial Auchan (Kirchberg)  26 00 13 1  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h Zone libre Hommes Femmes 4 Grand rue (Centre)  26 20 24 07  lu 14h-18h, ma-sa 10h-18h  Skate: Baker, Blind, Circa, Element, Es, Pornstar, Spitfire, World Industry, Zoo York Hip Hop: Bullrot, Com8, Ecko, G Unit, Karl Kani, Royal Wear Montres: Nixon

Max Mara Femmes 115 rue de l’Alzette  54 16 74  lu 14h-18h15, ma-me 9h-12h et 14h-18h15, je-sa 9h-12h et 13h45-18h15 Zone libre Hommes Femmes 107 rue de l’Alzette  54 33 84  lu 14h-18h, ma-ve 9h-12h et 14-18h, sa 10h-18h  Skate: Baker, Blind, Circa, Element , Es, Pornstar, Spitfire, World Industry, Zoo York Hip Hop: Bullrot, Com8, Ecko, G Unit, Karl Kani, Royal Wear Montres: Nixon

STRASSEN Zwick Hommes coin rue du Fossé et rue du Curé (Centre)  22 21 68  lu 14h-18h, ma-ve 9h-12h et 14-18h, sa 8h30-12h et 13h45-18h  Chemiserie exclusive, costumes cérémonies et business

Tomcat Hommes 155 route d’Arlon  31 09 99  www.tomcat.lu  lu-ve 10h-19h, sa 9h-18h  Lagerfeld, Kenzo, Strellson, Hilfiger

BERTRANGE

AUX FRONTIÈRES LONGWY HAUT

Bram Hommes Femmes Enfants Shopping Center City Concorde  45 02 31 0  www.bram.lu  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 9h-18h  Armani Jeans, Boss, Orwell

Les Frangines Femmes 6 rue de l’Hôtel de Ville  333 82 26 90 57  lu 14h30-19h, ma-sa 9h30-12h et 14h-19h  Lilith, Nid d’Abeille, Rayure, Stéphane Gontard

Casting Hommes Femmes Shopping Center City Concorde  26 11 93 30  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 8h-18h  Tommy Hilfiger, Caramelo, Kenzo, Del Siena

ESCH SUR ALZETTE Boo Hommes Femmes 51 rue Dicks  26 54 04 44  lu 14h-18h, ma-ve 9h30-12h et 14h-18h, sa 10h-12h et 13h-18h  Bill Tornade, D&G, JPG, Marithé et François Girbaud, Ab/soul, Bray Steve Alan, bijoux là-bas, l’Artisan Parfumeur


ann AA desir def 04-06

20.4.2006

15:38

Page 1


16_guide.qxd

21.04.2006

18:17 Uhr

Seite 96

Design, ameublement, décoration notre sélection d’adresses Casa Nova Contemporain 26 avenue de la Porte Neuve (Centre)  22 26 27  lu-sa 9h-18h  Poliform, Flexform, Poltrona Frau, Acerbis Domizil 100 rue de Bonnevoie (Bonnevoie)  49 98 82  ma-ve 9h-12h et 14h-18h, sa 9h-12h et 14h-17h  Schulte, Oster, Montana, Stokke Form & Function 1 route d’Echternach (Eich)  26 09 45 98 Global Design 230 route d’Esch (Gasperich)  26 19 09 61  ma-sa 9h30-18h30 sur rdv jusqu’à 21h  Cucine, Tekne, Maronese, Serenissima Idros Bagno-Arte 85 rue d’Eich (Eich)  43 75 80  www.idros.lu  ma-ve 9h-12h et 13h30-18h, sa 9h-17h  Agape, Rifra, Rapsel, Regia

LUXEMBOURG Beckstreetfive 5 rue Beck (Centre)  48 25 68 55  ma-sa 10h-18h  Vitra, Jasper Morrison, Knoll, Breuer, Arne Jacobsen Bulo Concept Store 107 rue de Hollerich (Hollerich)  26 28 80  Bulo Burotrend 5 rue de l’Eglise (Hollerich)  48 25 681  lu-ve 8h-12h et 13h-18h  Artemide, Flos, Kartell, Italianaluce, Artifort Casa Milano 89 rue d’Eich (Eich)  26 68 71 82  lu 13h30-18h30, ma-ve 9h-12h et 13h30-18h30, sa 9h-17h  San Giacomo, Alf, Rossetto, Chiacchi, Leader, Lucente

96

LUXE MODE INTÉRIEURS

Interni 278 route d’Esch  49 73 82  ma-sa 9h30-12h et 13h30-18h  Lago, Moco, Kristalia, Vismara Design, Reflex, Doc, Corinto Kewlox 30 rue d’Hesperange (Bonnevoie)  44 65 66  www.kewlox.lu  ma-ve 9h-12h et 13h-18h, sa 10h-12h et 13h-17h Mobilier Bonn 9 rue Philippe II (Centre)  22 32 01  lu-sa 10h-12h et 13h-18h  Philippe Stark, Casa Armani ROB - Carré Rouge 119 rue de Hollerich (Hollerich)  48 62 781  ma-sa 9h-12h et 13h-18h  Cassina, Kartell, Artemide, Flos, Luceplan, Ingo Maurer Tapis Hertz 44 Grand rue (Centre)  22 73 27  lu 14h-18h, ma-sa 9h-18h  Designer Guild, Rhomtuft, Jap

STRASSEN DOMMELDANGE BERELDANGE Ambiance Steinbrech 46-48, route de Luxembourg  26 33 09 66  www.ambiancees.lu  ma-ve 9h-12h30 et 14h-18h30, sa 9h-18h  Mobilier: Former, More, Ars Nova, Artifort, Bonaldo, Vibieffe, Classicon, Magis, Tonelli,... Lampes: Flos, Foscarini, Artemide, T.Grau, Luceoplan ArteDivani 18-22 route de Luxembourg  26 33 42 24  ma-sa 10h-12h et 14h-18h  CasaMilano, Porro, FontanaArte, Sevensalotti Etablissements Lemogne A. 46-48 route de Luxembourg  33 72 88  ma-sa 9h-12h30 et 14h-18h30 MOWO Lifestyle 111 route de Luxembourg  33 17 33 1  ma-sa 10h-19h  Alessi, Rosenthal, Apart, Rolf Benz

Abitare 1 rue Nennig  42 27 251  lu-ve 10h-18h30, je 10h-21h, sa 9h-18h  Ron Arad, Charles Kaisin, Anne Chedeville

ESCH SUR ALZETTE Espace Concept 68 rue des Romain Fandel  22 26 27  lu-ve 9h-18h  Cor, Kartell, Inno, Bonaldo Espace Lavandier 29-33 boulevard Prince Henri  26 55 37 1  lu-ve 9h-12h et 14h-18h, sa 10h-18h  Giorgetti, Vlacucine, Desalto, Christine Kröncke Sichel 5-7 rue de l’Alzette  54 04 41  ma-ve 9h-18h, sa 9h30-18h  Cinna, Philippe Stark, Alessi

HESPERANGE BERTRANGE Habitat Centre commercial Belle Etoile  31 42 77 1  lu-je 9h-20h, ve 9h-21h, sa 8h-18h Roche Bobois 126A rue de Mamer  31 95 57 1  lu-ve 10h-19h, sa 9h-18h Sichel Centre Commercial City Concorde  44 75 90  lu-ve 9h-20h, sa 9h-18h  Cinna, Philippe Stark, Alessi

Capesius & Reding 10 rue d’Itzig  368 368 1  ma-sa 9h-12h et 13h-18h  Stokke, Potocco, Tisettanta, Porada, Foscarini, Itre, Pierre Frey, Designers Guild

JUNGLINSTER Firstfloor Zone commerciale Langwies  26 78 28 88  lu-ve 9h30-19h, sa 9h30-18h  Vitra, Kartell, Moroso

Bulthaup 123 route d’Arlon  45 45 04  lu-sa 9h-12h et 14h-18h  Cuisine Bulthaup, La Cornue, Atag, Viking, Gaggenau, Morice Interieur Bauwens-Cuisine Boffi 130 route d’Arlon  26 31 12 20  lu-ve 9h-12h et 13h-18h, sa 9h-17h  Cuisine Boffi Studio, Viking, Sub-vero Wolf Smets A-Way-of-Life 262 route d’Arlon  31 07 711  lu-sa 10h-19h  Sia, Kenzo, XVL

AUX FRONTIERES METZ (F) IDO 57 bis avenue des 2 Fontaines- z.i des 2 Fontaines  www.ido.lu  +333 87 30 39 91  ma-sa 10h-12h et 14h-19h  Bizzarritalia, Bontempi, Casprini, Citteriospa, Davidlange, Deknudtmirrors, Emmebidesign, Gyform, Joquer, Kreaty, Leatherform, Lemamobili, Mathias, Missana, Mobenia, Mobis, Molinarisrl, Oat, Segis, Sintesi2, Sitonit, Softline-Allkit, Tacchini, Tononitalia, Urbinati, Ydf Intemporale 11 rue Lasalle  +333 87 74 66 60  lu 14h-19h, ma-sa 9h-12h et 14h-19h  Knoll, De Sede, Poliform, Bellato, Phillipe Stark

WEYLER - ARLON (B) LIVANGE CONTERN Alma 20 rue Edmond Reuter  35 87 87 1  lu-ve 8h-12h et 13h30-17h30  Frezza, Rosenthal, Melsmetall

Linéa 3 route de Bettembourg  52 05 99  lu 14h-18h, ma-sa 9h-12h et 14h-18h  Effeti, Move, Arper

Side 22 Zone Artisanale  + 32 63 23 33 22  lu-sa 10h-12h et 14h-19h  Arco, Cassina, Desalto, Kartell, Flos, Luce Plan, Artemide, Foscarini


1490_TEMPLATE_06.qxd

19/04/06

13:38

Page 2

A CUSTOM-MADE TRADESHOW FOR THE CREATIVE COMMUNITY

LE BOOK LIVE THE SOUND OF LE BOOK’S IMAGES AND NETWORK COME TO LIFE OVER 1000 INTERNATIONAL ARTISTS’ PORTFOLIOS IN ONE PLACE

JUNE 27 & 28, THE PUCK BUILDING, NEW YORK SEPTEMBER 27 & 28, THE ROYAL ACADEMY OF ARTS, LONDON WINTER 2006, PARIS BY INVITATION ONLY FOR MORE INFORMATION WWW.LEBOOK.COM


17_ours.qxd

21.04.2006

18:22 Uhr

Seite 98

Bookmarks PAR MIKE KOEDINGER

Hint Fashion Mag Mode, style, mannequins et jetseteria www.hintmag.com

Lumière toujours aussi bien qu’à ses débuts en 1995. Très belles photographies de mode. www.lumiere.com

ILLUSTRATION DE COUVERTURE Maya Wild désirs est un Hors Série de paperJam-média économique et financier DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Mike Koedinger DIRECTEUR ARTISTIQUE Elisa Kern (xGraphix) RÉDACTION Anissa Aïssaoui, Corinne Briault, Frédérique Buck, Géraldine Grisey, Johann Marcot, Yves Merens, Lukas Neumann, Karine Touati

Anoush Abrar, jeune photographe suisse, classé parmi les «50 photographes de demain». Ne ratez pas la vidéo «50 Cent Fan», on adore! www.anoush.ch

PHOTOGRAPHIE Julien Claessens, David Laurent, Andres Lejona, Fabrice Mariscotti ILLUSTRATION Maya Wild COLLAGES madame K MISE EN PAGE Vera Capinha Heliodoro, Judith Hektor (xGraphix) SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Delphine François

Iconique Magazine Style, fashion, beauty and trends www.iconique.com

CHEF DE PRODUCTION Rudy Lafontaine

RÉGIE PUBLICITAIRE TEMPO SA DIRECTEUR ASSOCIÉ Aurelio Angius DIRECTEUR COMMERCIAL Francis Gasparotto CHARGÉE DE CLIENTÈLE Vanessa Gourdange ASSISTANTE COMMERCIALE ET MARKETING Christine Biscegli CONTACT Téléphone (00352) 29 66 18-1 Bureaux 10 rue des Gaulois, Luxembourg-Bonnevoie Courrier: BP 728, L-2017 Luxembourg www.tempo.lu

Téléphone (00352) 29 66 18-1 Bureaux 10 rue des Gaulois, Luxembourg-Bonnevoie Courrier: BP 728, L-2017 Luxembourg www.mikekoedinger.com - www.tempo.lu © Mike Koedinger Éditions SA – Luxembourg 2006 PROCHAINE PARUTION 27 octobre 2006

98

LUXE MODE INTÉRIEURS

Die for Love Les très belles illustrations de Christina K www.dieforlove.co.uk

Fabrice Mariscotti photographe belge a qui nous devons les pages beauté de ce numéro www.fabricemariscotti.be

Maya Wild Illustratrice et directrice artistique basée à Londres. Après Dazed & Confused, Another Magazine, Nylon et Grafik, elle a aussi dessiné pour Désirs. www.mayawild.com

Michel Choffray autre photographe belge, collaborateur de notre magazine Nico www.michelchoffray.com

21e Festival International Mode et Photographie de Hyères www.villanoailleshyeres.com/festival

Le Blog de Diane Pernet A shaded view on Fashion dianepernet.typepad.com/ diane/fashion

Coco de Mer Rien que pour Honey & Bunny, un court métrage érotique en six chapitres, en libre vision. Mais l’empire érotique vous propose aussi une boutique en ligne. www.cocodemerusa.com

Colophon2007 Premier répertoire mondial de magazines internationaux dits de «pop culture». Plus de 600 magazines et 2.000 couvertures de plus de 45 pays. www.welovemags.com


01_238x300 PaperJam_FR

Carré “H en fil” en twill de soie. Hermès. 13, rue Philippe II. Luxembourg. Tél. (352) 220 981.

12/04/06

7:57

Page 1


Desirs Printemps-Ete 2006  

Luxembourg, tendances, culture

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you