Page 1

su pplément désirs WWW.PAPERJAM.LU

NOVEMBRE 2016

AGNÈS B.

40 ans de passion créative TEST

VOYAGES

Quel est le meilleur crémant ?

SOUVENIRS ET RÊVES

Envie d’évasion … autrement

Les objets qui comptent


GIFT SOLUTIONS WITH A TOUCH OF GLAMOUR

YOUR CONTAC T FOR LUXEMBOURG: GROUPE SRB 49 GR AND RUE LUXEMBOURG TÂ : +352 2686 5124 E : CONTAC T@CORPOR ATEGIF TS.LU


CHRISTMAS EDITION 2016 GIFTING HAS NEVER BEEN EASIER


Embrace

Longevity

The Ultimate Spa Yoaké The Ultimate Spa 89 Boulevard de la Pétrusse L-2320 Luxembourg www.yoake.lu

OdetteTonnaer Owner & Manager


ÉDITO

L’engagement comme un art de vivre L

FRANCE CLARINVAL JOURNALISTE PAPERJAM

a possession de beaux objets, de marques de standing, de signes extérieurs de richesse ne sont plus les indices du luxe. Après les années 80 où le luxe était réservé aux happy few, les années 90 où ses déclinaisons l’ont banalisé, les années 2000 ont été celles d’un luxe détaché du concept de la possession pour embrasser celui de la dématérialisation et de l’expérimentation. Aujourd’hui, le luxe, c’est le temps, c’est la famille, c’est la santé. Le luxe, c’est de donner. À ce titre, la styliste Agnès b., dont nous dressons le portrait dans ces pages, est particulièrement exemplaire et depuis longtemps. Celle qui célèbre les 40 années de sa marque est un modèle d’engagement pour un nombre incroyable de causes. L’art et la culture d’abord, avec une galerie, une maison de production de films, des soutiens à la musique… avec un éclectisme qui se retrouve dans ses engagements sociaux et environnementaux : Les Restos du cœur, Handicap international, Act up, Aides, la Fondation Abbé Pierre, Médecins du monde, Médecins sans frontières, sans oublier les expéditions scientifiques et pédagogiques de son bateau Tara en faveur de l’environnement.

Nombre de nos témoins ne disent pas autre chose : leurs plus beaux cadeaux sont leurs enfants, leurs envies de legs sont des valeurs, leurs rêves les plus fous sont des voyages et des rencontres, les meilleures recettes celles de maman, les plus beaux objets des héritages… D’où aussi l’idée de voyager autrement. Pas seulement pour se dorer la pilule sur une plage lointaine, mais pour vivre et partager une expérience, profiter des vacances pour aider et vivre la vie des autochtones. Si le luxe change, les temples du luxe, les boutiques, évoluent aussi. Nous nous sommes penchés sur l’architecture et l’aménagement des magasins – à Luxembourg et ailleurs – qui à l’heure de la mondialisation et du shopping en ligne doivent de plus en plus se démarquer, être uniques, imposer une signature. L’unicité, la typicité sont aussi recherchées dans la fabrication du crémant. Les vignerons tentent à la fois de valoriser leur terroir et la spécificité de celui-ci et de répondre aux exigences de conformité et de normes d’un tel produit. En somme, la distinction, la différence, la solidarité, le partage et l’expérience sont les nouveaux mots-clés qui définissent le luxe.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 05


cartier iwc hublot bvlgari boucheron panerai omega breitling tag heuer zenith baume et mercier chanel chaumet chopard frédérique constant hermès dior longines messika o’fée pomellato fred dinh van poiray

DISTRIBUTEUR AGRÉÉ

1, RUE SERPENOISE - 57000 METZ TÉL + 33 ( 0 ) 3 87 75 00 01 WWW.JOAILLERIE-HARDY.COM


PAPERJAM ADVERTORIAL

BRAM

Tendances hiver : retour à la nature Les dernières tendances homme en matière business sont toutes disponibles à la maison BRAM, adresse historique du centre commercial City Concorde de Bertrange. Forte d’un savoir-faire de plus de 40 ans, la boutique spécialisée dans les marques exclusives, réputée pour son sens de l’esthétisme et de la qualité, propose ce qu’il y a de mieux en matière vestimentaire.

1

R

éférence de la mode business au Luxembourg, BRAM présente costumes, vestes, chemises, cravates, nœuds et autres accessoires sur un espace de vente de 11 000 m2. La nouvelle campagne hiver intitulée « Sehnsucht Natur » (Désirs de la nature) mise sur une réinterprétation des classiques et met l'accent sur le détail.

LE must de l’hiver : le manteau de laine

Cette année, la tendance de l’hiver est sans conteste le manteau de laine. Qu’il s’agisse d’un caban, d’un oversize, d’un trench ou d’un manteau court, on préférera, pour un style classique, les modèles cintrés à cols montants ou à revers, arborant de grands boutons. La laine, le cashmere ou les mélanges laineux travaillés de manière légère permettront sans aucun doute d’affronter les grands froids de l’hiver. Du côté des couleurs, pour remplacer les traditionnels noir, gris et bleu marine, on se démarquera en choisissant un beige aux tons cognac ou camel, clin d’œil aux coloris de la forêt et de la nature. La couleur olive, déjà favorite de l’été, apportera une touche d’originalité et prolongera la belle saison. Ceux qui préfèrent un style plus décontracté découvriront cette année le manteau à fermeture éclair, pratique et confortable. Pour s’y retrou08 —

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

ver en matière de style ou de coupe, le personnel hautement qualifié de la maison BRAM saura vous apporter un conseil personnalisé et sur mesure.

L’art du style coach

Chez BRAM, quelque 240 personnes s’affairent quotidiennement pour vous offrir le meilleur service possible. Parmi elles, les style coaches vous accompagneront étroitement pour vous permettre de choisir la tenue la plus adaptée à votre métier, votre style et votre morphologie. Formés

régulièrement par les marques qu’ils représentent, bénéficiant d’une expérience solide de la mode, les style coaches sauront guider aussi bien les profils classiques que sportifs ou tendance. Le site internet de la boutique, www.bram.lu, présente les dernières tendances et modèles des onze marques de luxe présentées en magasin. Il permettra d’avoir un premier aperçu des dernières tendances et de faire une pré-sélection de ses modèles favoris depuis chez soi. 

Le rayon de mode business et design avec des marques haut de gamme est mis en scène par les décorateurs avec grand soin et un sens de l’esthétisme.


PAPERJAM ADVERTORIAL

2

12 MARQUES  Tiger of Sweden  Drykorn  Boss  Hugo  ZZegna  Corneliani  Tommy Hilfiger  Strellson  Roy Robson Nouveautés de la saison automne/hiver 2016 des marques italiennes de référence :  Coats  Montecore  Boglioli

1. ROY ROBSON : manteau 299,95 € costume 359,95 € 2. TOMMY HILFIGER TAILORED : manteau 429,95 € costume 529,95 € 3. STRELLSON : manteau 399,95 € costume 379,95 € chemise 69,95 €

3

DU JERSEY POUR UN LOOK DÉCONTRACTÉ Alternative au traditionnel costume deux pièces chic et classique, on trouvera cette année le costume en jersey. On aimera tout particulièrement l’assembler à des sneakers blanches à hauts revers pour une allure jeune et tendance. (Photo 3)

LE PLUS GRAND SHOP BOSS DU LUXEMBOURG Comptant parmi les marques de mode masculine les plus célèbres au monde, Boss est représentée à la maison BRAM sur un tout nouvel espace de 200 m2. Le plus grand magasin Boss du Luxembourg présente en toute saison des collections à la fois classiques, raffinées et modernes. La marque haut de gamme se distingue par son chic urbain et une grande qualité des textiles. Elle propose également des modèles classiques et élégants offrant la juste dose de raffinement et de détails.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 09


COSTUME ET CHEMISE SUR-MESURE

30 RUE NOTRE-DAME, L-2240 LUXEMBOURG WWW.ATELIERNA.COM


SOMMAIRE

Novembre 2016 — Supplément — Désirs

12 PORTRAIT

LA FEMME DERRIÈRE L’INITIALE Agnès b. est de ces créatrices infatigables qui représentent plus qu’une marque : un univers. C’est une personnalité entière, engagée pour les arts, le cinéma, les femmes, l’environnement, les pauvres, la lutte contre le sida…

18, 32, 40 TÉMOIGNAGES

CES OBJETS DU DÉSIR Des personnalités présentent leur voyage de rêve, leur coup de cœur gastronomique, leurs émois culturels, leur cadeau fantasmé...

26 TEST

QUEL EST LE MEILLEUR CRÉMANT ? Cinq sommeliers professionnels ont dégusté 12 crémants luxembourgeois à l’aveugle pour déterminer quel est le meilleur.

36 VOYAGES

ENVIE D’ÉVASION… AUTREMENT Les voyages sont des moments d’évasion du quotidien dont on aurait du mal à se passer. Et si on voyageait autrement ? Hôtels insolites, voyages écologiques, culturels ou solidaires : une petite sélection pour boucler ses valises de manière originale.

44 BOUTIQUES

L’ARCHITECTURE DU LUXE À l’heure de la dématérialisation et de l’e-shopping, comment les grandes marques se présentent-elles dans leur boutique ? Quels sont les partis pris architecturaux mis en œuvre pour les marques de haut standing à Luxembourg, alors que la maison mère est à l’étranger ? Décryptage.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 11


PORTRAIT


PORTRAIT

La femme derrière l’initiale De son mariage avec Christian Bourgois, Agnès Troublé a gardé l’initiale de son nom. Agnès b. célèbre ses 40 ans de création, expose sa collection d’œuvres d’art et présente ses vêtements à la Fashion Week. Un automne bien chargé pour cette créatrice infatigable. F R A N C E C L A R I N VA L|

AMIT ISRAELI

L

a petite fille de Versailles, née au cœur de la guerre, n’a pas vraiment grandi. Agnès b. est restée celle qui s’émerveille devant les œuvres d’art, celle aux cheveux blonds qui virevoltent et celle qui ne veut pas subir les diktats de la mode. Toujours rebelle à 70 ans passés, elle est plus qu’une créatrice, une véritable institution dans l’univers de la mode. « Le b. de ma signature vient du nom de famille de mon premier mari, l’éditeur Christian Bourgois. J’ai improvisé cette initiale, à l’instinct, pour les besoins d’un magazine au début des années 70 », explique-t-elle. Il faut dire qu’elle a commencé très jeune, ce qui lui donne peut-être cet air enfantin qui se laisse volontiers surprendre. « J’adore la jeunesse, le courage et l’audace. » On raconte qu’elle voulait être conservatrice de musée, mais à 21 ans, elle a déjà des jumeaux et a quitté son mari : « J’ai été obligée de gagner ma vie. Je n’ai pas fait d’école et j’ai appris beaucoup de choses en les faisant. » Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 13


PORTRAIT

Tout commence lorsque la styliste ouvre sa première boutique rue du Jour à Paris en 1975, dans une ancienne boucherie. Aujourd’hui, l’enseigne s’est développée avec plus de 200 boutiques dans le monde entier. Elle propose une mode qui vit et se vit selon l’air du temps, un vestiaire qui s’adapte à chaque personnalité et surtout qui peut se porter très longtemps. Elle a été la première styliste à dire aux femmes : « Ne suivez pas la mode que vous imposent les marques, créez votre propre mode. » « Pour moi, le vêtement, c’est vraiment se sentir en accord avec soi-même et penser à autre chose. C’est juste un moyen. Si je peux aider les gens à se sentir bien, à se sentir beaux, tant mieux, c’est ça qui me fait plaisir. » « J’ai envie de faire des vêtements que l’on garde toute une vie. » Agnès b. crée depuis ses débuts un vestiaire composé de pièces indémodables, définit son propre vocabulaire stylistique en mixant les codes classiques à la mode de la rue. On lui doit des grands classiques intemporels, qu’elle revisite régulièrement. Ainsi, le cardigan pression créé en 1979 vit toujours. La styliste n’hésite pas à lui faire subir des métamorphoses régulières : 13 ou 14 boutons, en cuir plutôt qu’en molleton, à manches courtes, en bustier, légèrement cintré… Le T-shirt rayé qui a été un de ses premiers succès en 1977 continue à apparaître dans ses collections, version manches courtes ou manches longues, à fines ou larges rayures.

EN AVANT LA MUSIQUE La musique est un incontour­nable de l’univers de la styliste. Elle habille de nombreux musiciens (David Bowie, Placebo, Matthieu Chedid, Kaiser Chiefs...) et les bandes-son des boutiques et les bornes d’écoute bénéficient d’une programmation soigneusement élaborée, participant à la création d’une identité sonore pour faire découvrir des artistes et des labels.

«  J’ai envie de faire des vêtements que l’on garde toute une vie. » 

14 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

Cardigan pression, combinaison, salopette, jupon, T-shirt rayé, perfecto, sweat, robe tablier... sont autant d’incontournables qui s’adaptent à tous les styles et traversent les générations. « Il y a un mélange de générations chez les gens qui s’habillent chez moi, parce que j’essaie toujours qu’il y ait des choses qui s’adressent à des gens différents, que personne ne se sente exclu. » Homme (depuis 1981), femme, enfant, layette... un univers riche, traversé par les mêmes convictions et le même style : un esprit de tolérance qui définit les collections d’Agnès b. et guide sa vie.

Engagement tous azimuts

Femme de conviction, engagée, militante même, elle a été une des premières à soutenir le Sidaction, elle a refusé pendant 25 ans que ses vêtements soient présentés dans Le Figaro parce qu’ils avaient écrit un article vantant les mérites de Pinochet, elle finance des expéditions dans les océans avec des équipes d’experts scientifiques et s’efforce autant que possible de maintenir sa production en France. Elle soutient plusieurs associations et aujourd’hui, son combat va vers le droit des femmes et des enfants. « II ne se passe pas une journée sans que je pense aux Syriennes qui se font violer impunément », déplore-t-elle.


Conférence

LE 25 OCTOBRE 2016 « Private Banking Access Service, un tout nouveau concept de conseil dynamique et personnalisé » Inscription sur

www.ing.lu/conference (Places limitées)

Si je peux m’investir autant dans mes passions, c’est parce que mon Private Banker me connaît et que nous prenons ensemble les bonnes décisions.

ING m’accompagne, mon cœur me guide.

Tous les projets méritent d’être réalisés. Rendez-vous sur followyourheart.lu

Follow your heart


PORTRAIT

Dès la création de la marque, Agnès b. va au-delà de la mode avec des actions personnelles aux côtés de l’abbé Pierre ou de SOS Racisme. Un style de vie, une vision du monde, où la solidarité est un engagement réfléchi s’opérant sur le long terme. Ainsi, le Fonds de dotation « Agnès Troublé dite Agnès b. », créé en 2009, a pour mission la mise en œuvre de ses engagements dans la lutte contre les injustices sociales et pour la préservation de l’environnement. Convaincue que les initiatives privées doivent se multiplier pour faire avancer les choses, Agnès b. apporte, via sa société, son soutien à de nombreuses associations et organisations à but social ou humanitaire (Les Restos du cœur, Handicap sans frontières, Act up, Aides, la Fondation Abbé Pierre, Médecins du monde, Médecins sans frontières...) pour ne citer que les dons les plus importants. Elle met aussi en vente dans ses boutiques des produits dont la totalité des bénéfices est reversée à des associations. Certains de ces produits sont présents dans les boutiques depuis plusieurs années et d’autres apparaissent le temps d’un soutien ponctuel. C’est vers l’art que le travail d’Agnès b. est le plus visible. Elle s’est toujours entourée d’artistes et de musiciens. Très tôt, la marque se fait le portevoix de la scène alternative rock et des graffeurs de rue. Ainsi, elle soutient des artistes en éditant leurs T-shirts. C’est Felix Gonzales-Torres qui, le premier, signe au dos d’un T-shirt « Nobody owns me ». Ces T-shirts d’artistes deviennent une plateforme d’expression populaire qu’on s’arrache en boutique. « C’est une œuvre d’art et en même temps on vit avec, on dort avec, ça s’use… C’est un véhicule formidable pour une œuvre, pour des idées, pour un gag, pour s’affirmer aussi. » Pour fêter ses 40 ans, la marque réédite en série limitée une vingtaine de T-shirts d’artistes choisis parmi les plus emblématiques de cette ligne. Depuis 1984, Agnès b. est à la tête d’une galerie d’art. Attenante à la boutique femme de la rue du Jour – d’où son nom, Galerie du Jour –, elle déménage en 1996 dans un espace plus grand, tout en gardant son nom. Une librairie est ouverte à la même adresse en 2001. C’est une galerie d’art contemporain, avec une forte représentation de la photographie, mais aussi des artistes graffeurs et d’autres plasticiens. Elle détient une collection d’art contemporain de 3.000 œuvres. Elle a commencé à acheter des œuvres très tôt, « pour soutenir des artistes ». Et a décidé de démarrer une vraie collection en 1983, avec l’achat d’un autoportrait de Basquiat. Claude Lévêque, d’autres Basquiat, Louise Bourgeois, Andy Warhol, Brassai, Simon Hantaï… sont quelques stars de cette collection. Harmony Korine, pape de la contre-culture américaine, est également très bien représenté dans cette collection. Elle qui préside « La Place », nouveau centre dédié à la culture hip-hop sous toutes ses formes, connaît l’importance des cultures urbaines et de la rue. On peut en voir une partie en ce moment ( jusqu’en janvier 2017) au Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris. « J’ai répondu à une invitation du musée et les thématiques de ma collection entrent en résonance avec les siennes, justifie­-t-elle. Ce musée véhicule un certain nombre de valeurs autour du vivre ensemble 16 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

08_LEGE N DE-BOLD 08_legende 08_legende 08_ legende 08_legende 08_ legende 08_legende 08_ legende

«  J’adore la jeunesse, le courage et l’audace. » MOTEUR, ÇA TOURNE Depuis 1975, la passion du cinéma prend la forme de T-shirts créés pour soutenir un film ou lui rendre hommage, mais plus récemment la participation dans la production. Love Stream Productions (1997-2014) a contribué à l’aboutissement de nombreux projets cinématographiques, dont ceux de ses amis Gaspar Noé, Claire Denis, ou encore Harmony Korine et Patrice Chéreau. Sans oublier que c’est Agnès b. qui signe les costumes de Reservoir Dogs, Pulp Fiction, ou Mulholland Drive. Elle soutient aussi plusieurs festivals et a réalisé un film, Je m’appelle Hmmm...

et de l’engagement citoyen, que je partage. J’estime qu’il faut raconter en ce moment à quel point nous sommes redevables aux immigrés qui, au 20e siècle, ont mené des guerres au nom de la France, en Indochine ou en Algérie. » L’exposition s’appelle Vivre !! et est pensée comme « une grande déclamation de moments de vie ». Les 70 œuvres présentées ont été choisies « pour leur capacité à raconter des histoires et à entrer en dialogue avec quelques œuvres du musée ». Une façon de partager sa collection et sa passion, qu’elle a déjà montrées dans plusieurs expositions. Et qu’elle espère poursuivre en créant un lieu pour sa fondation. « J’attends de trouver un grand lieu en banlieue nord de Paris pour installer toutes les œuvres de ma collection, mais aussi une salle de spectacle et de projection, des résidences d’artistes. Un lieu ouvert vers des visiteurs qui ne sont pas habitués aux musées traditionnels. »


Lumière!

Lumière!

Couleur et soin: l’éclat en ligne de mire Couleur et soin: l’éclat en ligne de mire

CET automne, AUTOMNE,le LEcheveu CHEVEUsera SERAbrillant BRILLANT ou OUne NEsera SERApas. PAS. Cet Matière lisse, INCANDESCENTE incandescente et Dessange ont MATIÈRE LISSE, ET saine, SAINE,les LES experts EXPERTS DESSANGE ONT sélectionné SÉLECTIONNÉ quatre QUATRE nouveaux NOUVEAUX soins SOINS exclusifs soin de votre chevelure, la colorer en douceur y infuser une lumière EXCLUSIFSpour POURprendre SUBLIMER VOTRE CHEVELURE, LA COLORER EN DOUCEUR ET Yet INFUSER UNE LUMIÈRE époustouflante. Jamais vos cheveux n’auront été siSIbeaux. ÉPOUSTOUFLANTE. Cet automne, leJAMAIS cheveuVOS seraCHEVEUX brillantN’AURONT ou ne seraÉTÉ pas. BEAUX. Matière lisse, incandescente et saine, les experts Dessange ont sélectionné quatre nouveaux soins exclusifs pour prendre soin de votre chevelure, la colorer en douceur et y infuser une lumière époustouflante. Jamais vos cheveux n’auront été si beaux.

SMARTBOND!

Colorer son cheveu et nourrir la fibre au cœur? C’est le point fort de la technologie Smartbond L’Oréal Paris. Cet additif révolutionnaire, que votre SMARTBOND! Colorer son cheveu et nourrir fibre au cœur? expert Dessange associera à votrelacoloration habile point fort de lalors technologie Smartbond tuelleC’est protège le cheveu des colorations et des L’OréalFormulé Paris. Cetàadditif quede votre balayages. partirrévolutionnaire, d’acide maléique, expertet Dessange associera à votre coloration habicéramides de polymères, Smartbond préserve tuelle le cheveu lors desetcolorations la fibre quiprotège conserve ainsi brillante douceur, et des balayages. partir d’acide maléique, même après laFormulé couleur.àUn traitement en salon de céramides et de polymères, Smartbond préserve que l’on prolongera à domicile, grâce au forfait la fibre qui conserve ainsi brillante et douceur, Smartbond qui comprend un soin à utiliser en même après la couleur. Un traitement en salon complètement une fois par semaine pour un éclat que l’on prolongera à domicile, grâce au forfait et une douceur durables. Smartbond qui comprend un soin à utiliser en complètement une fois par semaine pour un éclat et une douceur durables.

COLORATION SO PURE COLOR

Envie de changer de couleur tout en douceur? COLORATION SO PURE COLOR Découvrez une toute nouvelle gamme de Envie de changer de couleur tout en douceur? coloration permanente ammoniaque, Découvrez une toutesans nouvelle gamme desans parabens, enrichie d’extraits de plantes organiques coloration permanente sans ammoniaque, sans certifiées. Formulée à base d’un complexe unique parabens, enrichie d’extraits de plantes organiques enrichi en phytokératine, meilleure certifiées. Formulée à qui baseoffre d’unune complexe unique reconstruction de la structurequi duoffre cheveu une enrichi en phytokératine, uneet meilleure protection optimale, reconstruction delalagamme structureColoration du cheveuSo et Pure une se compose deoptimale, plus de 50lanuances profondes,So Pure protection gamme Coloration se compose de pluspour de 50 profondes, inspirées de la nature, unnuances éclat sans égal, une inspirées de la nature, pour un subtil éclat sans égal, une brillance incroyable et un résultat et naturel. brillance incroyable et unautant résultatattiré subtilleetregard. naturel. Jamais votre couleur n’aura Jamais votre couleur n’aura autant attiré le regard.

BALAYAGE MINÉRAL

LISSAGE NATUREL

Une matière lisse et incroyablement brillante, ça LISSAGE NATUREL vous tente? Une matière lisse et incroyablement brillante, ça Découvrez une technologie révolutionnaire qui vous tente? vous permettra des frisottis,qui de Découvrez une d’éliminer technologie95% révolutionnaire détendre vos boucles tout en leur apportant vous permettra d’éliminer 95% des frisottis, deune brillance éclatante et une incroyable détendre vos boucles toutdouceur en leur apportant une qui perdurera jusqu’à quatre mois.incroyable Grâce à un brillance éclatante et une douceur complexe restructurant de protéines, associé qui perdurera jusqu’à quatre mois. Grâce à un à un complexe perle et dede la soie, Lissage Naturel complexede restructurant protéines, associé à un complexe de perle delui la soie, Lissagebrillance Naturel lustre le cheveu touteten apportant cheveu tout en etlustre force.leEt le procédé estluisiapportant doux qu’ilbrillance peut être et force.àEtune le procédé doux qu’il peut être combiné couleurest ousiun balayage le même combiné à une ousur undes balayage le même jour et peut êtrecouleur effectué cheveux traités jour et peut êtreOffrez-vous effectué surledes cheveux traités chimiquement. luxe d’un cheveu chimiquement. Offrez-vous le luxe d’un cheveu lisse et brillant comme la soie pour longtemps. lisse et brillant comme la soie pour longtemps.

3838rue ruedu duCuré Curé L-1368 Luxembourg L-1368 Luxembourg Tél.: Tél.:22.68.26 22.68.26

26 Avenuede delalaLiberté Liberté 26 Avenue L-1930 Luxembourg L-1930 Luxembourg Tél.: 48.80.32 Tél.: 48.80.32

Besoin de lumière? Dernière innovation arrivée tout droit des Besoin de lumière? États-Unis, le Balayage Minéral est des LA solution Dernière innovation arrivée tout droit douce et efficace pour colorer et éclaircir, États-Unis, le Balayage Minéral est LA solutiontout en préservant l’éclat et la douceur du cheveu. Grâce à douce et efficace pour colorer et éclaircir, tout en une palette infinie nuances garantie préservant l’éclat et lade douceur du naturelles, cheveu. Grâce à sans ammoniaque parabens, la technique une palette infinie de ni nuances naturelles, garantie permet une couverture de 100% des cheveux sans ammoniaque ni parabens, la technique blancsune et d’éclaircir dede3 100% à 3 tons jusqu’à 5 pour permet couverture des(et cheveux blancs et d’éclaircir de 3 à Sa 3 tons (et jusqu’à 5 pour les nuances de blond). formule unique, à base lesd’huiles nuances de blond). formule unique, à base – d’argan et deSacoco et de phytokératine d’huiles d’argan de coco et de phytokératine parfumée auxethuiles essentielles de jasmin–et de parfumée aux huiles essentielles de jasmin et de bois de santal pour une expérience aromatique bois de santal pour une expérience aromatique unique – apporte en plus tous les éléments nutriunique – apporte en plus tous éléments nutritifs nécessaires pour que leles cheveu resplendisse tifs denécessaires santé. pour que le cheveu resplendisse

BALAYAGE MINÉRAL

de santé.

route longwy, 5 rue Alphonse Weicker 8080 route dede longwy, 5 rue Alphonse Weicker City ConcordeBertrange C.C Auchan-Kirchberg City Concorde- Bertrange C.C Auchan-Kirchberg Tél.: 26.25.91.86 43.84.44 Tél.: 26.25.91.86 Tél.:Tél.: 43.84.44


TÉMOIGNAGES

Ces objets de désir Tout le monde ne songe pas forcément à recevoir une bague ou à s’acheter une voiture, même si ces objets d’exception continuent à faire rêver. Nous avons posé quelques questions à une série de personnalités qui nous racontent leurs coups de cœur et leurs désirs de belles choses, de belles rencontres et de belles transmissions.

18 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


TÉMOIGNAGES

GALERIE NOSBAUM REDING

Alex Reding

Le plus beau cadeau que j’ai reçu Le plus beau des cadeaux, ce sont mes deux enfants que ma chère épouse Véronique m’a donnés. J’ajoute aussi ma santé et plein de belles rencontres que la vie m’a offertes.

L’objet que je rêverais de m’offrir Les objets dont je rêve sont les toiles des grands peintres comme Vélasquez ou Jérôme Boch. Mais je crois que leur place est dans les musées. Une petite toile de Warhol me ferait plaisir, le Lenine par exemple. Mon dernier coup de cœur high-tech J’ai acheté le nouveau Mountain Bike à moteur électrique intégré de chez Specialized, une vraie merveille.

Mon plus grand souvenir culinaire La fête d’anniversaire d’un de mes amis au Celler de Can Roca. Cela a dépassé toutes mes attentes. Mon coup de cœur culturel L’exposition de Georges de La Tour à Madrid début juillet, incroyable !

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 19


TÉMOIGNAGES

MUDAM

PÂTISSERIE CATHY GOEDERT

Anna Loporcaro

Cathy Goedert

Le voyage de mes rêves Il y en a beaucoup. Un de mes rêves serait de traverser la Californie en voiture pendant un mois. Mon plus grand souvenir culinaire Un restaurant libanais à Dubaï, partager une vingtaine de plats entre amis, c’est tellement convivial. Passer plusieurs heures autour d’une table, ne pas être stressée de manger, c’est juste génial. Et puis à Paris, Ze Kitchen Galerie, une pure explosion en bouche ! Le plus beau cadeau que je me suis fait J’ai pris un chien des rues qui s’appelle Éclair. Un bonheur de chaque jour. Ma dernière folie shopping Malheureusement ou heureusement, je n’ai pas trop le temps de faire du shopping ! La dernière folie c’était un sac Zadig & Voltaire.

Le voyage de mes rêves Aller en Laponie. L’objet que je rêverais de m’offrir La bague Trinity de Cartier : très classique mais intemporelle. Mon dernier coup de cœur culturel La Fondation Prada à Milan. Tout y est bien pensé ; le bâtiment, les expos, le café ! Une vraie expérience enrichissante pour le visiteur.

20 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

L’objet que je voudrais léguer à mes enfants Ma collection de chaussures à ma fille. Mon dernier coup de cœur high-tech Le Smart Writing Set de Moleskine. Mon plus grand souvenir culinaire Tous les dimanches chez ma maman. Les seiches farcies avec du poulpe, œuf, mie de pain, persil… avec une sauce tomatée à tomber.

L’objet que je rêverais de m’offrir J’adore conduire. Pour l’instant, j’ai une Fiat Abarth 500, mais pas la plus puissante, donc l’Abarth Tributo Ferrari serait un rêve, mais je suis contente avec la mienne aussi et j’ai d’autres priorités dans ma vie.


HAPPY DREAMS

HAPPY DIAMONDS


TÉMOIGNAGES

CRÉATEUR DE BIJOUX

Claude Schmitz

HERMÈS LUXEMBOURG

Nicolas Graas

Le voyage de mes rêves Découvrir les îles des Açores et les  beautés d’Amérique du Sud . L’objet que je rêverais de m’offrir Une tourmaline verte de taille émeraude. L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Une tsavorite de 10 carats. Mon coup de cœur culturel Le musée Lenbachhaus à Munich et la National Portrait Gallery à Londres. Mon plus grand souvenir culinaire Le restaurant végétarien et bio Joia à Milan, une expérience culinaire extraordinaire : un must quand je suis à Milan (www.joia.it).

Le voyage de mes rêves La pêche à la mouche en Patagonie pour attraper des truites de mer. L’objet que je rêverais de m’offrir Un fusil Purdey ancien . L’objet que je voudrais léguer à mes enfants Une canne à pêche 15 pieds saumon qu’elles utiliseront... j’espère. 22 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

Mon dernier coup de cœur high-tech La montre Apple Watch Hermès . Ma dernière folie shopping Un costume sur mesure. Mon coup de cœur culturel Le nouveau Whitney Museum au sud de New York, au bout de la High Line.


TÉMOIGNAGES

MNKS

Katia Scheidecker

Le plus beau cadeau que j’ai reçu Un sautoir de perles noires dont chaque perle est unique en raison de son éclat, mais surtout de ses irrégularités et plus spécialement qui a le mérite de me rappeler mon beau voyage aux îles Marquises. Le voyage de mes rêves Un voyage au Japon centré sur la gastronomie et les jardins zen L’objet que je rêverais de m’offrir Je rêve avant tout de pouvoir m’offrir un chiot cocker spaniel, mais ce n’est pas un objet et donc un désir bien plus compliqué à assouvir… L’objet que je voudrais léguer à mes enfants Un souvenir de nos meilleurs moments passés ensemble en images.

Mon dernier coup de cœur high-tech Mon iPhone 6s+ tout simplement. Mon plus grand souvenir culinaire Un dîner à Reykjavik dans un restaurant islandais dont je n’arrive plus à me souvenir du nom… J’ai trouvé ce restaurant exceptionnel mais ne saurais dire sans y retourner si mon appréciation n’a pas été biaisée par le souvenir des jours passés à parcourir l’île à cheval et dans des conditions de confort qui m’ont fait particulièrement apprécier le luxe d’un bon dîner. Ma dernière folie shopping Une robe fuchsia de la nouvelle collection Dolce & Gabbana, toute addition de couleur vive dans ma garde-robe me paraissant toujours être une folie. Mon coup de cœur culturel Marc Lagrange.


TÉMOIGNAGES

LA DISTILLERIE

René Mathieu

Le plus beau cadeau que j’ai reçu Ma fille. Le voyage de mes rêves Tahiti. L’objet que je rêverais de m’offrir La voiture Tesla (voiture électrique). L’objet que je voudrais offrir à la personne que j’aime Un diamant. Mon dernier coup de cœur high-tech L’iPhone 7. Mon plus grand souvenir culinaire L’Air du temps en Belgique. Ma dernière folie shopping Une paire de chaussures. Mon coup de cœur culturel Le groupe Duo Rosa (Stephany Ortega et Léna Kollmeier). 24 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


Quel est le meilleur crémant ? F R A N C E C L A R I N VA L|

26 ­—

JULIEN BECKER

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


Les Luxembourgeois sont fiers de leurs crémants et ils ont raison. Chacun défend un producteur ou une maison, mais quel est le meilleur ? Pour le découvrir, nous avons demandé à cinq professionnels de déguster à l’aveugle 12 bouteilles représentant la variété des crémants : des grandes et des petites productions, des négociants et des indépendants, des connus et des confidentiels… Merci au restaurant La Cristallerie pour l’accueil et à Elvida Skrijelj pour le service.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 27


TEST

Nos cinq dégustateurs ROMAIN DERAM Diplômé de sommellerie, c’est dans la région Champagne que Romain a commencé sa carrière dans plusieurs restaurants étoilés. Il s’installe au Luxembourg en 2004 et travaille plusieurs années à La Lorraine. Après 12 ans de restauration, il change de cap et part en Inde, où il est formateur de sommeliers pour de grands hôtels de luxe. De retour au Luxembourg, il approfondit ses connaissances sur les vins du monde et se spécialise dans les grands vins italiens au sein de Vinissimo où il travaille comme sommelier-conseil et délégué commercial depuis 2010.

FRÉDÉRIC JALIBERT Après une école de sommellerie à Toulouse, Frédéric a exercé chez Michel Bras, un restaurant trois étoiles à Laguiole, puis à l’Hôtel de la Cité à Carcassonne. En 2000, il quitte sa région natale et s’installe à Luxembourg. Il travaille d’abord à La Lorraine, puis au Clairefontaine. Il devient délégué commercial en 2005, d’abord auprès de Wengler et, depuis quelques mois, à la Vinoteca.

AMÉLIE ALFONSO Autodidacte, après un bac professionnel hôtellerie restauration, Amélie a travaillé trois ans et demi en tant que chef de rang au restaurant étoilé La Gaichel, avant de se lancer dans le vin – par passion – en passant par le bar à vins La bulle de vin à Luxembourg-ville. Par la même occasion, elle obtient son examen complémentaire de sommellerie en candidature libre, puis en sommelière-conseil pour la société Cristal Vins à Soleuvre.

OLIVIER SCHANNE Passionné de cuisine et aimant les échanges avec le client, Olivier a suivi une formation en école hôtelière à Longwy. Il a travaillé au restaurant Les Étangs à Manom pendant six ans avant d’apprendre la sommellerie en autodidacte et arrive troisième Meilleur sommelier de France à 20 ans. Il exerce dans plusieurs établissements de la région. C’est en 2012 qu’il entre à l’Hôtel Place d’Armes et en particulier à La Cristallerie, où il se réjouit de servir une clientèle exigeante et pointue.

DOMINIQUE RIZZI Meilleur sommelier du Luxembourg en 1992, Dominique a exercé dans de nombreuses maisons de prestige comme le restaurant L’Île de beauté (une étoile à Calvi), Mathes à Ahn (une étoile à l’époque) et pendant plus de 25 ans au restaurant De Jangeli à Mondorf-les-Bains. Elle participe en tant que jury à de nombreux concours : Mondial des vins de Bruxelles, IGP Collection Pays d’oc, Michelangelo – Wine Contest (Cape Town). On fait aussi appel à elle pour de nombreuses dégustations : guide Hachette des vins de France ou Marque nationale du vin luxembourgeois.

Découvrez les résultats 28 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


RENCONTRE EFFERVESCENTE Rendez-vous au Cercle Cité, Luxembourg le 22 novembre 2016 de 16 à 22 heures Atelier de dégustation et petits hors-d’œuvre Pour des raisons d’organisation veuillez vous inscrire par e-mail à kox@pt.lu

www.domainekox.lu


Et le gagnant est… Les cinq dégustateurs ont attribué une note sur 20 reprenant les questions d’aspect extérieur (3 points), d’odeur (7 points) et de goût (10 points). 3 1

2

KRIER MILLÉSIME 2013

DESOM BRUT ÉLÉGANCE

Crémant d’une grande élégance, aux bulles fines et soyeuses offrant un nez de fruits frais telle la pêche de vigne. En bouche, on appréciera particulièrement sa fraîcheur, marquée par une légère touche amère d’un bel équilibre. « C’est un coup de cœur parce qu’il rassemble les qualités d’un crémant : de la fraîcheur, de la tonicité, un peu d’acidité. » À déguster à toute heure, à l’apéritif, ou avec une entrée froide comme un carpaccio de lotte.

Le crémant Desom est puissant et racé. On y découvre un nez complexe, mêlant des arômes gourmands de pommes com­ potées et de pêches mûres. La bouche est harmonieuse, à la texture soyeuse et à la finale fraîche et délicate. « Une belle rondeur, un joli travail bien maîtrisé. » À déguster à l’apéritif, avec un poisson beurre blanc ou une volaille en sauce. 14,4/20

14,8/20

Trois bouteilles n’ont pas été notées par les sommeliers parce que bouchonnées ou ayant eu un problème à la fabrication ou à la conservation (oxydation).

30 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

LAURENT KOX PRIVILÈGE Le crémant Kox Privilège se démarque par sa belle complexité, aux notes intenses de fruits à l’eau-de-vie. On y distingue également des arômes plus évolués, aux touches beurrées et toastées délicates. La bouche, tout en rondeur, laisse une agréable sensation subtilement amère. « Ça ressemble peu à un crémant luxembourgeois, mais c’est très élégant. » À déguster avec une terrine de foie gras chutney abricot, volaille aux morilles et également avec des fromages. 14,2/20

4 GALES HÉRITAGE Ce crémant d’une grande finesse offre un bouquet élégant de pêche de vigne et de brugnon frais. Son acidité en bouche est subtile et agréable. Un bon choix pour l’apéritif, passe-partout qui plaira à tout le monde. 14/20


5 SCHUMACHERKNEPPER, ALEXANDRE DE MUSSET

7

Crémant d’une belle ampleur, qui révèle au nez des arômes frais de fruits exotiques. En bouche, il s’ouvre sur des notes fumées. La finale est un peu sèche.

SCHMIT-FOHL Fraîcheur et finesse caractérisent ce crémant, aux arômes intenses d’agrumes. La bouche est beurrée, à la finale d’une légère acidité. On regrette un côté trop boisé.

13/20

12,4/20

5 BERNARDMASSARD MILLÉSIMÉ 2014 Crémant frais, au bouquet subtil dévoilant des notes d’agrumes. Un peu trop dosé en sucre, mais facile à boire, pour l’apéritif. 13/20

8 8 CLOS DES ROCHERS Ce crémant s’épanouit en bouche sur des notes de bonbon acidulé. Il offre en finale des arômes de citron. Les dégustateurs ont trouvé trop d’amertume dans ce crémant.

HAPPY DUCHY Ce crémant puissant est marqué par des notes de litchi et d’ananas. La bouche s’ouvre sur des arômes floraux. Mais la promesse de fraîcheur n’est pas tenue. 11,2/20

11,2/20

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 31


TÉMOIGNAGES... SUITE

NORBERT BRAKONIER, SPACE & FURNITURE

Norbert Brakonier Le plus beau cadeau que j’ai reçu Mon épouse, mes enfants et ma profession passionnante. Le voyage de mes rêves Quatre semaines au Japon avec beaucoup de temps pour l’architecture et l’artisanat traditionnel. L’objet que je rêverais de m’offrir Une machine qui peut produire du temps libre.

32 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Quelques-uns de mes meubles, et mes couteaux de cuisine japonais. Mon plus grand souvenir culinaire Un menu de dégustation dans le restaurant Schanz à Piesport.

Ma dernière folie shopping Encore quatre différentes versions des Goldberg Variations de J. S. Bach. Mon coup de cœur culturel Le concert de Philippe Jaroussky à la Philharmonie avec les Farinelli-Porpora Arias.


TÉMOIGNAGES... SUITE

RESTAURATRICE D’ART

Elisabeth Koltz

EZRI KAHN COUTURE

Ezri Kahn

Le voyage de mes rêves Un tour du monde avec mes enfants et mon mari en sac à dos. L’objet que je rêverais de m’offrir Une cuisinière Lacanche. L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Une ferme et une maison restaurées par les soins de mon mari et moi-même. Mon dernier coup de cœur high-tech Je ne suis pas très high-tech, mais mon beau-frère m’a fait découvrir Apple et maintenant je ne jure que par les iPhones, iPad et co. ! Mon plus grand souvenir culinaire Un déjeuner dans une vieille maison chinoise à Pingyao dans le Shanxi. Ma dernière folie shopping Très raisonnable ces temps-ci, mais je dirais deux paires de Bensimon. Mon coup de cœur culturel Le concert de Yael Naim dans le château de Noirmoutier.

Le plus beau cadeau que j’ai reçu La vie, tant de choses à découvrir et à apprendre chaque jour. Le voyage de mes rêves Découvrir l’Afrique et ses terres immenses, ses couleurs, ses odeurs. L’objet que je rêverais de m’offrir Un meuble de Jean Prouvé, et non une reproduction. Mais il y a aussi les luminaires de Serge Mouille... L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Malheureusement je n’ai pas d’enfants, mais je conserve une écharpe de mon grand-père maternel qui me tient à cœur, un très beau travail de tissage. Mon dernier coup de cœur high-tech Un iPad pro. Mon plus grand souvenir culinaire Chez Bon-Bon, découverte gustative par le maître de bouche Christophe Hardiquest, inoubliable. Ma dernière folie shopping Deux chapeaux en feutre, dans une petite boutique de Gand (Belgique). Mon coup de cœur culturel Les Mille et une nuits d’Angelin Preljocaj, tout l’imaginaire et la sensualité par la danse et la musique de Natacha Atlas. Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 33


TÉMOIGNAGES... SUITE

INOWAI

Vincent Bechet Le plus beau cadeau que j’ai reçu La naissance de mes trois enfants. Le voyage de mes rêves Le GR20 en Corse. L’objet que je rêverais de m’offrir Une Mustang 64. L’objet que je voudrais léguer à mes enfants Le goût de la passion dans tout ce qu’ils entreprendront. Mon dernier coup de cœur high-tech Un haut-parleur portable JDL. Mon plus grand souvenir culinaire Le nougat glacé. Ma dernière folie shopping Un dromadaire en bois à bascule (design danois).   Mon coup de cœur culturel Le morceau de Kavinsky – ‘Nightcall’.

34 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


VOYAGES

Envie d’évasion… autrement À PIED

Randonnées exotiques De Bornéo à Tombouctou, des vents glacés du Grand Nord aux chaleurs du désert saharien, il n'y a pas un recoin que Terres d’aventure n’explore pas. L’originalité est de parcourir ces zones à pied, avec la marche comme philosophie du voyage. Toutes les conditions sont réunies pour l'ouverture : ouverture sur le monde, ouverture aux autres, ouverture d'esprit et des sens. Les randonneurs sont toujours encadrés par un accompagnateur expérimenté et coutumier de la région choisie ou un guide de montagne diplômé. Plusieurs formules sont proposées, avec l’hébergement, le transport des bagages et de l'intendance. www.terdav.com

36 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


VOYAGES

Destinations de rêve, catalogues en papier glacé, les voyages sont des moments d’évasion du quotidien dont on a du mal à se passer. Et si on voyageait autrement ? Hôtels insolites, voyages écologiques, culturels ou solidaires  : une petite sélection pour boucler ses valises de manière originale.

DES LECTURES POUR LA VALISE

F R A N C E C L A R I N VA L E T L I SA LO R A N G

TASCHEN

THE NEW YORK TIMES 36 HOURS

Reconnexion avec la nature Chamina propose plus de 480 randonnées sur les destinations coup de cœur pour que chaque marcheur trouve son voyage : randonnée en liberté, accompagné, en famille ou à vélo. L’activité physique, la marche, permet une découverte active et respectueuse de l’environnement. C’est aussi un rythme idéal pour découvrir

en profondeur une destination car elle permet d’en ressentir l’âme, d’aller à la rencontre des habitants et d’apprendre. Les accompagnateurs ont à cœur de partager leur passion pour leur région. Ils en connaissent l’histoire, la géologie, la faune, la flore et les habitants.

Depuis 2011, l’éditeur transforme la chronique «  36 Hours » du New York Times en livres illustrés qui démontrent qu’un voyage n’a pas besoin d’être long pour rester mémorable. Passer en 36 heures seulement de l’ancien à l’avantgarde, du culte à l’inattendu, pour transformer les week-ends en belles aventures. Des itinéraires sont proposés pour découvrir les plus beaux atouts d’une ville ou d’une région, des restaurants et des hôtels sont recommandés avec des marqueurs de couleur pour une navigation pratique. Une dizaine de titres en français et en anglais.

www.chamina-voyages.com

PHAIDON

WALLPAPER CITY GUIDES Cette série de guides concoctée par la rédaction du célèbre magazine présente des adresses chic et tendance pour le design, l’art et l’architecture des villes les plus excitantes du monde. La sélection est proposée par des « insiders » et comprend aussi hôtels, restaurants, bars et adresses de shopping. Chaque lieu est illustré d’une très belle photographie. Des ouvrages concis, précis et élégants, pour les voyageurs clairvoyants. Plus de 100 titres disponibles en anglais et une douzaine en français.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 37


VOYAGES

CULTURELS HISTORIENS VOYAGEURS

RAPHA

CITY CYCLING GUIDES Ces élégants guides de poche présentent les principales villes cyclables d’Europe. Ils regorgent de sites, d’itinéraires et d’expériences destinés aux passionnés de vélo. Ils constituent une collection de choix pour partir à la découverte des principales villes cyclables d’Europe. Bien documenté et amusant à consulter, chacun de ces guides a été illustré par un artiste afin d’associer à chaque ville une esthétique distinctive. Grâce à leur mise en page pratique, ces livres, agrémentés de cartes, se feuillettent aisément pour explorer la ville à vélo. 8 villes disponibles en anglais.

Une pause culturelle Intermèdes propose plus de 500 voyages culturels dans le monde, sur un grand nombre de destinations en compagnie de conférenciers, historiens ou historiens d’art, autour de thèmes culturels variés : voyage d’art, voyage musical, croisière culturelle, randonnée culturelle ou voyage en famille. Des destinations lointaines comme la Route de la soie, des voyages plus sportifs avec les Sentiers des arts, mais aussi des excursions pour découvrir des aspects moins connus des villes comme l’Art Nouveau à Bruxelles ou un voyage dans les pas de Van Gogh.

Né de l’imagination d’historiens désireux de partager leur plaisir de l’exploration culturelle avec un public avide de découvrir toutes les richesses des civilisations, Clio s’est développé et propose aujourd’hui plus de 200 circuits culturels originaux vers 85 pays. L’encadrement des voyages est réalisé par des conférenciers passionnés et connaisseurs (écrivains, historiens, archéologues et historiens d’art…). Les itinéraires sont imaginés pour faire découvrir les différentes facettes de l’histoire et du patrimoine d’un pays, d’une ville ou d’une région. Des séjours courts autour d’un festival ou d’une exposition sont aussi proposés. www.clio.fr

www.intermedes.com

SOLIDAIRES ÉCHANGES ET DÉCOUVERTE

HERB LESTER

CITY GUIDES Cette collection atypique fait appel à des gens qui habitent et connaissent les villes en profondeur et à des graphistes de talent pour présenter des adresses hors des clous : bars un peu barges, boutiques de fringues vintage, les meilleurs bancs de parcs publics et des rades mal famés. Une approche inventive, vivante et bien documentée de la littérature de voyage alliée à une conception graphique originale. Quelques perles comme Londres sauvage, où trouver la nature intacte dans la ville ou Old New York : celui des vieux films. Une cinquantaine de titres parus en anglais. www.herblester.com

Dans une logique de développement durable et en partenariat avec des équipes locales, Double Sens met en œuvre des voyages où les retombées économiques sont équitablement partagées avec les communautés d’accueil. Des voyages en mission allient tourisme et développement avec une participation à des actions d’éducation, de prévention ou de construction, en privilégiant les échanges et les rencontres. Les voyages en immersion mixent l’immersion et l’itinérance, en lien direct avec la nature et la culture du pays, avec une démarche participative auprès des communautés et une prise de conscience du développement durable. 11 destinations développées. www.doublesens.fr

38 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

Missions volontaires Depuis 1992, Projects Abroad encadre des missions à vocation sociale ou environnementale. L’organisme apporte une structure pour des missions à partir de deux semaines. Jeunes, étudiants, familles avec enfants, professionnels ou retraités peuvent s’investir dans les domaines de l’aide à l’enfance, l’enseignement, l’environnement, la construction, la santé, le journalisme ou les droits de l’Homme en partenariat avec des structures locales (associations, ONG, collectivités locales, parcs nationaux). Une ouverture aux autres et sur le monde qui nous entoure, un partage et un développement personnel. www.projects-abroad.fr


VOYAGES

LE GRAND NORD

LOUIS VUITTON

CITY GUIDES

THE DESIGN GUIDE Voilà un livre axé sur les aspects créatifs d’une ville, mais qui garde les côtés pratiques d’un guide. Le guide et son répertoire de design mettent en avant les développements contemporains dans l’environnement bâti, le design, l’art et la mode. Il ne s’agit pas seulement de donner des adresses, mais de placer les lieux et les personnes dans un contexte plus large qui permet de comprendre la ville et ses enjeux. Berlin, Melbourne et Sydney disponibles en anglais.

Perché dans les arbres Le Treehotel, dans le nord de la Suède, à Harads, rassemble des cabanes au design contemporain au sein d’une nature préservée. Installées à 5 m au-dessus du sol, les cabanes donnent une vue imprenable sur la Lule River. Chaque cabane est une création unique d’un architecte scandinave phare et tient compte d’un impact écologique minimal par le choix des matériaux et des techniques de construction. De nombreuses activités dans la nature sont proposées.

Depuis 1998, Louis Vuitton partage l’esprit de la maison au fil de ses City Guides et propose une sélection pointue d’adresses choisies avec originalité et parti pris. Pour chaque destination, hôtels, restaurants et bars sont présentés en recherchant le meilleur ou le plus décalé. Lieux de culture, de shopping ou de flânerie sont détaillés et un invité, figure locale, livre sa vision personnelle de la ville. 25 villes disponibles en français et en anglais.

www.treehotel.se

VICTION:ARY

CITIX60 CITY GUIDES Pour chaque guide, 60 lieux sont présentés par 60 créatifs (architectes, restaurateurs, artistes…) amoureux de leur ville respective qui racontent leurs habitudes, livrent leurs adresses et leurs parcours. Couvrant architecture, espaces d’art, boutiques et marchés, divertissement et restaurants, ces guides sont illustrés par des graphistes issus de ces villes. 16 destinations parues en anglais.

THE MONOCLE

TRAVEL GUIDE SERIES

Près du Père Noël À 250 km au nord du cercle polaire en Finlande, l’hôtel familial Kakslauttanen a mis en place diverses infrastructures pour profiter de la nature. Des igloos de verre pour admirer les aurores boréales et le scintillement du ciel étoilé, des chalets traditionnels en bois, une hutte en tourbe ou même un igloo pour une expérience inédite.

Le magazine axé autour des voyages, du business et du lifestyle, a lancé une série de guides de voyage richement illustrés, créés pour les personnes qui veulent tirer le meilleur de leur séjour et se sentir comme des locaux plutôt que des touristes lambda : boutiques, restaurants, salles de concert, musées… Le guide offre une sélection des meilleurs endroits possibles pour sortir des sentiers battus. 15 titres parus en anglais.

www.kakslauttanen.fi

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 39


TÉMOIGNAGES... SUITE

SACHA LAKIC DESIGN

Sacha Lakic Le plus beau cadeau que j’ai reçu Le don de créer des choses qui n’existaient pas avant. Le voyage de mes rêves Faire partie du premier voyage commercial sur Mars avec SpaceX. L’objet que je rêverais de m’offrir Mes futures motos Blacktrack. L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Mes archives. Mon dernier coup de cœur high-tech Je suis en train de développer mon futur coup de cœur high-tech avec une start-up… Mon plus grand souvenir culinaire Un bar fraîchement pêché puis grillé au feu de bois, un filet d’huile d’olive, une salade de tomates, le tout dégusté sur les rives du Bosphore un soir d’été. Ma dernière folie shopping Une Porsche 911. Mon coup de cœur culturel Un tableau de Fabian Perez.

40 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


TÉMOIGNAGES... SUITE

GALERIE ZIDOUN-BOSSUYT

Audrey Bossuyt Le plus beau cadeau que j’ai reçu Mon piano 1/4 de queue Yamaha C3.   Le voyage de mes rêves Je rejoins totalement Gérard de Nerval qui a écrit : « Je voyage pour vérifier mes rêves.» La Route de la soie est un voyage mythique qui me fait rêver depuis longtemps : les coupoles bleues des mosquées, les medersas, Samarcande et Boukhara, si longtemps fermées au monde occidental…   L’objet que je voudrais léguer à mes enfants Un tableau de Jean-Michel Basquiat.   Mon dernier coup de cœur high-tech Je reste très attachée à l’écriture et à l’usage du stylo en particulier, mais je suis sur le point de craquer sur un ordinateur portable hybride où l’on peut choisir d’y faire apparaître un clavier

CRÉATRICE DE BIJOUX

Fabienne Belnou

virtuel, mais aussi de l’utiliser comme un cahier d’écriture grâce à son stylet. Mon plus grand souvenir culinaire Chez Michel Guérard dans le sud-ouest de la France que j’aime tant.   Ma dernière folie shopping Deux heures seule avec Nicola, propriétaire de la boutique historique Maison Martin Margiela à Bruxelles… un lieu discret et minimal où il faut sonner pour entrer.   Mon coup de cœur culturel J’ai participé à la foire d’art contemporain de Zona Maco Mexico en février dernier et j’ai adoré cette métropole unique en son genre. Une scène artistique et culinaire avant-gardiste : des restaurants aux hôtels en passant par les galeries et les musées, tout y est extraordinaire.

Le plus beau cadeau que j’ai reçu Mes enfants. Le voyage de mes rêves Visiter l’Inde. L’objet que je rêverais de m’offrir Une sculpture de panda géante de Julien Marinetti. L’objet que je voudrais léguer à mes enfants J’ai déjà dédié deux collections de bijoux à leurs noms. La bague « Charlotte » et la collection de bracelets pour hommes « Karl ». Mon dernier coup de cœur high-tech C’est toujours mon iPhone. Mon plus grand souvenir culinaire Le restaurant de mon frère, Pascal Belnou. Mon coup de cœur culturel Mon escapade dernièrement à Florence.

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 41


TÉMOIGNAGES... FIN

LES PANIERS DE SANDRINE

Sandrine Pingeon

Le plus beau cadeau que j’ai reçu C’était une pierre, un diamant offert par ma belle-maman il y a quelques années. Je ne suis pas très bijoux, alors pour ne pas porter deux bagues, je l’ai faite incruster dans la bague que m’avait offerte mon mari il y a presque 20 ans. Si un jour je suis dans le besoin à l’autre bout du monde, je sais qu’elle me sauvera. C’est un bijou unique qui me tient énormément à cœur. Le voyage de mes rêves Un voyage qui me ferait découvrir le Canada avec un petit détour avant le réveil dans les mers chaudes des Caraïbes.

42 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

L’objet que je rêverais de m’offrir Je ne suis pas matérialiste, mais une belle Range Rover reste depuis longtemps un rêve ! L’objet que je voudrais léguer à mes enfants  Cette bague pleine de symboles, mais comme j’ai deux superbes filles, j’ai encore quelques années pour trouver un autre superbe cadeau. Mon plus grand souvenir culinaire Mon premier dîner à Ma langue sourit, mes papilles en parlent encore.

Une découverte, un émerveillement et surtout une prise de conscience sur le travail réalisé. Les légumes, je les cultive et les chefs ont cet art de les mettre en scène qui est pour moi très sensuel et si élégant. Ma dernière folie shopping Une nouvelle coupe de cheveux, j’adore ! Mon coup de cœur culturel Le film Demain de Mélanie Laurent et Cyril Dion : nous devons ouvrir les yeux sur ce monde qui nous bouffe et revenir aux sources pour que nos enfants puissent vivre.


bijoux artisanaux, originaux, uniques ...

martine schmit maître-bijoutier 36-38, Grand-rue (Centre Brasseur) L–1660 Luxembourg |T +352 26 20 10 57 Heures d’ouverture: Mardi – Samedi 10h – 18h www.martineschmit.lu


M A R I O N D E S SA R D

44 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs


A N A LY S E

L’ architecture du luxe À l’heure de la dématérialisation et de l’e-shopping, comment les grandes marques se présentent-elles dans leur boutique ? Quels sont les partis pris architecturaux mis en œuvre pour les marques de haut standing à Luxembourg, alors que la maison mère est à l’étranger ? Décryptage. C É L I N E C O U B R AY

L

PA U L S MI T H La façade de la boutique est une bonne symbiose entre tradition locale et spécificité de la marque.

es grandes marques, dont celles du luxe, ont bien compris que l’architecture est aussi devenue un outil de communication. Tout comme une affirmation de puissance. Les espaces de vente sont conçus par les grands noms de l’architecture et de la décoration qui mettent en espace la culture de la marque, les éléments caractéristiques de son identité, tout en créant un espace confortable, mettant en valeur les produits, sans que l’esprit général ne soit pour autant guidé par le mercantilisme. Il s’agit de trouver le bon équilibre pour que l’architecture d’intérieur devienne le gardien de la marque, le trait d’union entre l’identité de la marque et le nouveau lieu d’implantation. C’est ainsi que les grandes marques s’arrachent le travail des architectes primés pour construire leurs boutiques. SANAA travaille en 2003 pour Dior et réalise leur première boutique à Tokyo. Christian de Portzamparc conçoit le siège social LVMH à New York. Chanel a choisi il y a maintenant plus de 15 ans de confier tout l’aménagement intérieur de ses boutiques à l’architecte d’intérieur Peter Marino, qui travaille également pour le groupe LVMH (il signe les aménagements de Dior, Vuitton, Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 45


DIOR

A N A LY S E

etc.) ou encore pour Armani, Ermenegildo Zegna, Donna Karan… Aucun détail ne doit être négligé, et le confort des clients fortunés assuré. Ces espaces doivent permettre de raconter des histoires, de mettre en avant les produits, sans que l’architecture ne les écrase. À Luxembourg, il n’y a pas d’immeuble spécialement construit pour accueillir une marque. Nous n’avons pas ces grands vaisseaux Vuitton ou Chanel comme dans d’autres grandes capitales du monde. Les boutiques ici doivent s’insérer dans des bâtiments existants, occupant modestement le rez-de-chaussée d’un immeuble, parfois complété par un étage. Toute la création est donc concentrée sur les vitrines, premier contact avec l’extérieur, et dans l’aménagement intérieur de l’espace de vente.

La façade et les vitrines

Si les marques cherchent toutes à se rendre visibles, les stratégies ne sont pas toutes les mêmes. Hermès, par exemple, recherche plutôt une intégration discrète dans l’espace urbain, ne joue pas l’extravagance sur l’architecture, mais met toute sa créativité et sa force dans la conception de vitrines qui sont de véritables petites scènes de théâtre, regorgeant de délicatesse, de poésie et de raffinement. Paul Smith n’hésite pas à s’approprier une coutume locale qu’est l’enduit peint et à le combiner avec un des éléments de son identité : sa virtuosité dans la maîtrise 46 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

DIOR La vitrine de Dior met en scène pour la collection printemps / été 2016 des hologrammes aguicheurs et sensuels.

des couleurs. C’est ainsi que la façade de l’immeuble de sa boutique est peinte d’un subtil bleu, s’inscrivant à la fois dans la tradition luxembourgeoise, mais en proposant une couleur peu usitée, s’intégrant pourtant parfaitement bien à cette architecture du centre historique. Dior a choisi un tout autre ton : le recours à des caissons minimalistes légèrement débordants, très épurés. Leur mise en scène est beaucoup plus eye-catching avec, au moment de l’ouverture par exemple, des hologrammes de bouches qui s’ouvrent et se ferment lorsque le passant se déplace devant la vitrine. Une animation qui ne fonctionne que pour celui qui la regarde, une unicité sensuelle et aguicheuse. Les vitrines Cartier reprennent au pied de la lettre la thématique du théâtre et de la scène avec de lourds rideaux rouges de velours qui pendent de part et d’autre de la vitrine, les articles devenant les acteurs et le fond de vitrine, le décor. Vuitton a encore un autre parti pris : d’un côté de la boutique qui fait un coin, les articles sont présentés de manière classique, sobrement agencés sur les étagères selon une composition d’ensemble. De l’autre, dans la vitrine située dans la Grand-Rue, qui est plus grande, les sacs à main bénéficient d’une mise en scène beaucoup plus travaillée et même souvent confiée à des artistes ou architectes, une déclinaison de ce que la maison mère réalise dans ses autres grandes bou-


DES BOUCHERS DE CARACTÈRE POUR DES VIANDES D’EXCEPTION. WWW.MAISONSTEFFEN.LU

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK.COM/MAISONSTEFFEN


XXXX

LACOSTE La boutique Lacoste répond à un aménagement « premium ».

PAUL SMITH Chez Paul Smith, les œuvres d’art font partie de l’individualisation de l’espace.

tiques à travers le monde. Cette vitrine permet de maintenir le lien avec l’art et l’architecture contemporains, si cher à la marque et participant à son identité.

À l’intérieur, l’univers se déploie

À l’intérieur des boutiques, toute l’identité de la marque se déploie. L’architecture doit véhiculer les codes de la marque, plonger le client dans un univers singulier et identifiable, une expression cohérente, du présentoir à la boutique dans son ensemble. C’est de la brand architecture, une architecture qui doit permettre de recréer un univers identifiable, et ce n’importe où dans le monde. Dans la boutique Louboutin, c’est un univers opulent et cossu qui est proposé. On retrouve l’épaisse moquette rouge ainsi que les niches qui mettent en valeur les souliers (blanches avec des miroirs légèrement fumés pour l’univers féminin, en cuir gainé de clous de tapissier en laiton pour les niches masculines). À travers toute la boutique, on décrouvre un jeu d’arches, qui se font tantôt passages, miroirs ou moucharabiehs, et les salons s’ornent d’arabesques en métal qui se transforment en présentoirs pour la maroquinerie. Les éléments de mobilier, quant à eux, sont revêtus de chêne clair et les fauteuils de velours, rappelant la préciosité et l’opulence du galuchat. Des couronnes de mariée du 19e siècle issues de la collection privée de Christian Louboutin prennent place çà et là dans la boutique, tout comme un étonnant fauteuil quadripartite en velours mordoré. Pour Lacoste, qui vient de déménager et donc de renouveler son aménagement, c’est un positionnement « premium » qui a été choisi pour Luxembourg. L’autre type d’aménagement possible est le « standard », mais vu la forte concentration de marques de luxe dans le périmètre de la boutique, la marque a opté pour un positionnement haut de gamme. « Le concept reflète la nouvelle signature de la marque ‘Life is a beautiful sport’, une ode aux origines de Lacoste, avec des photos d’époque, des répliques de raquettes, etc. » explique le service de presse. Le concept est épuré et met en œuvre des matériaux nobles comme le chêne, le marbre de Thassos et le Viroc. En revanche, pas de spécificité locale. Ces aménagements, qui ont une durée de vie d’environ cinq ans, sont déclinés à travers le monde. Idem pour les vitrines, dont le concept est mondialisé. 48 ­—

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

LOUIS VUITTON Pour la collection automne / hiver 2014, l’architecte Frank Gehry avait conçu des vitrines pour les magasins Louis Vuitton.

CARTIER Un salon privé est aménagé au premier étage de la boutique Cartier pour la présentation des pièces d’exception.


A N A LY S E

LOUBOUTIN Dans la boutique, les clients peuvent s’asseoir sur des fauteuils chinés par Christian Louboutin.

nous recommençons de la feuille blanche. Ce sont des éléments centraux dans tout ce que nous faisons. Je n’ai jamais été de ces designers qui s’enferment dans une tour d’ivoire et perdent de vue les personnes qui achètent les produits. J’ai commencé dans une boutique de trois mètres sur trois, sans vitrine, dans un sous-sol à Nottingham. Les règles que je m’étais appliquées à l’époque valent toujours : essayer d’offrir aux gens quelque chose d’excitant et parfois d’inattendu. Cela dicte toujours ce que nous faisons aujourd’hui. L’individualité est si importante ! » Et il suffit de passer la porte de la boutique à Luxembourg pour s’en rendre compte. « Mes boutiques sont comme des cavernes d’Ali Baba. Alors que nous sommes dans une époque où beaucoup d’aménagements de boutiques sont prévisibles, j’essaie de vraiment surprendre les gens avec les miens. Vous n’avez pas deux boutiques Paul Smith qui auront le même assortiment de produits, ni la même manière de les présenter. Vous pourrez aussi bien trouver un robot japonais à côté d’une combinaison en cachemire qu’un disque vinyle à côté d’un jean. C’est ainsi que vous rencontrerez toujours des objets uniques et inattendus dans mes boutiques. Mais certains éléments sont récurrents, comme ce que j’appelle les ‘murs d’images’ qui sont des ensembles composés de peintures, photos, dessins encadrés, certains de ma collection personnelle, d’autres sont des cadeaux, etc… Beaucoup de personnes qui viennent dans mes boutiques passent des heures à regarder ces murs d’images ! » 

M A R I O N D E S SA R D, D I O R , PAU L S M I T H , LO U I S V U I T TO N , L U C D E F LO R E N N E , C H R I S T IA N W I L M E S

Pour Cartier, l’intimité et la discrétion guident le parcours dans la boutique. De la rue, impossible de voir à l’intérieur de la boutique. On n’exhibe pas les clients. C’est un judicieux équilibre entre ouverture et confidentialité qui est mis en œuvre par l’architecte Bruno Moinard. À l’intérieur, le camaïeu de beiges se fait discret pour laisser la vedette aux montres et bijoux, magnifiés par un éclairage de haute volée. On déambule dans l’espace comme une promenade, ponctué par un petit salon au rez-de-chaussée pour prendre le temps de choisir confortablement. « L’achat à la table est favorisé. Ce sont des achats qui demandent de prendre son temps, pour lesquels il est normal d’hésiter, d’essayer, d’observer, de découvrir. Ce sont généralement des achats qui représentent des moments importants dans la vie des clients de Cartier. Cette proximité avec l’objet permet de le découvrir, d’en observer le poli, le serti, le mécanisme », expliquait Bruno Moinard lors de son passage à Luxembourg pour la réouverture de la boutique. Pour les objets de très grande valeur, comme les bijoux de haute joaillerie, un salon privé est aménagé à l’étage. Pour Paul Smith, c’est une très forte individuali­sation qui prévaut. « Chacune de mes boutiques est différente, explique le couturier. Je suis assez unique dans le sens où, alors que la plupart des entreprises travaillent avec des agences extérieures, j’ai une équipe en interne qui est en charge du design des boutiques. Pour chaque boutique,

Supplément 11 / 2016 — Désirs —

— 49


OURS

Novembre 2016 Supplément – Désirs

Adresse BP 728 L-2017 Luxembourg Bureaux 10, rue des Gaulois, Luxembourg-Bonnevoie ISSN 2354-4619 Web www.maisonmoderne.com Fondateur et CEO Mike Koedinger Directeur administratif et financier Etienne Velasti COO Rudy Lafontaine

ÉDITEUR Tél (+352) 20 70 70-100 Fax (+352) 29 66 19 E-mail publishing@maisonmoderne.com Rédaction press@paperjam.lu Web www.paperjam.lu Directeur de la publication Mike Koedinger Directeur éditorial Sven Ehmann Rédacteur en chef Thierry Raizer Journaliste senior associé Jean-Michel Gaudron Coordination Marie-Astrid Heyde Rédaction France Clarinval, Céline Coubray, avec l'aide de Anne-Sophie Bedel et Aurélie Sondag Stagiaire Lisa Lorang Photographies Julien Becker, Marion Dessard, Luc Deflorenne, Amit Israeli, Christian Wilmes Correction Pauline Berg, Muriel Dietsch, Sarah Lambolez, Inès Sérizier

STUDIO GRAPHIQUE Tél (+352) 20 70 70-200 Fax (+352) 27 62 12 62-84 E-mail studio@maisonmoderne.com Directeur associé Guido Kröger Directeur de la création Jeremy Leslie Studio manager Stéphanie Poras Directeur artistique Vinzenz Hölzl Mise en page Monique Bernard (coordination), José Carsi

RÉGIE PUBLICITAIRE Tél (+352) 20 70 70-300 Fax (+352) 26 29 66 20 E-mail regie@maisonmoderne.com Directeur associé Francis Gasparotto Sales manager magazines et guides Vincent Giarratano Assistante Nathalie Sohn Chargés de clientèle Marilyn Baratto, Thomas Fullenwarth, Laurent Goffin, Mélanie Juredieu Assistante commerciale Céline Bayle Administration Isabelle Ney

A Agnès b. Alfonso Amélie Anna Loporcaro

12 26 20

Ezri Kahn Couture

33

G-H B Bechet Vincent Belnou Fabienne Bijouterie Huberty Bijouterie Joaillerie Jean Hardy Bijouterie Maryse Hoffmann Bossuyt Audrey Bourgois Christian Brakonier Norbert Bram

34 41 21 6, 7 29 41 12 32 8, 9

C Cartier Caves Bernard-Massard Caves Desom Caves Gales Caves Krier Frères Chamina Chéreau Patrice Christian Louboutin Clio Corniche Bijoux

44 26 26, 27 26 26 37 12 44 38 43

Galerie Nosbaum-Reding 19 Galerie Zidoun-Bossuyt 41 Goedert Cathy 20 Graas Nicolas 22 Hermès 22, 44

I-J-K-L ING Luxembourg Inowai Intermèdes Jalibert Frédéric Kahn Ezri Kakslauttanen Koltz Elisabeth Korine Harmony La Distillerie Lacoste Lakic Sacha Les Nouveaux Ateliers Les Paniers de Sandrine Loporcaro Anna Louis Vuitton Love Stream Productions

D

M

Denis Claire 12 Deram Romain 26 Dessange 17 Dior 44 Domaine Clos des Rochers 26 Domaine Laurent Kox 29 Domaine viticole Schumacher-Knepper 26 Double Sens 38

Maison viticole Schmit-Fohl Mathieu René MNKS Moinard Bruno Mudam

Dans cet index sont reprises les entreprises, les personnalités et les publicités apparaissant dans ce magazine.

Printed by Imprimerie Centrale EU Ecolabel : FI/11/001

Please recycle. Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

50 ­—

N-O-P

E-F

— Supplément 11 / 2016 — Désirs

15 34 38 26 33 39 33 12 24 44 40 10 42 20 44 12

Noé Gaspar 12 Norbert Brakonier Spaces and Furniture 32 Pâtisserie Cathy Goedert 20 Paul Smith 44 Pingeon Sandrine 42 Projects abroad 38

Q-R-S Reding Alex 19 Rizzi Dominique 26 Sacha Lakic Design 40 Saumur 35 Schanne Olivier 26 Scheidecker Katia 23 Skrijelj Elvida 26 Smith Paul 44 Swarovski 2, 3

T-U Terre d’aventure The Flip Side Trade Immo Treehotel

36 26 21 39

V-W-X-Y-Z Yoaké 4

26 24 23 44 20


Developpé par :

CAPELLI TOWERS B E LVAL

Un bâtiment emblématique dans un quartier en plein essor Belval est un nouveau quartier dynamique, idéal pour y vivre, travailler et se détendre. Il accueille l’Université de Luxembourg, des centres de recherche, des start-up et de nombreux commerces et restaurants. Le site est très bien desservi par les transports publics vers Luxembourg et Esch-sur-Alzette. Il dispose également d’un accès direct aux grands axes autoroutiers.

• 100 appartements dans deux tours de 13 et 15 étages • Du studio à l’appartement de 3 ch. • Toiture terrasse commune avec une vue panoramique à 360° • Tous les appartements disposent de loggias offrant des vues exceptionnelles • Reste 36 appartements disponibles

Rendement locatif 4,2%

Toiture terrasse

À partir de :

1 chambre 2 chambres 3 chambres

281 500 ¤ TTC* 367 900 ¤ TTC* 449 800 ¤ TTC*

* prix TTC 3% sous condition d’acceptation de l’Administration de l’Enregistrement et des Domaines

DOCUMENTATION & VENTE unicorn s.à r.l. Agence de Luxembourg 18 rue du Marché-aux-Herbes L-1728 Luxembourg

Agence d’Esch/Alzette 25 avenue de la Gare L-4131 Esch-sur-Alzette

T. +352 26 54 17 17 info@unicorn.lu www.unicorn.lu


LES GRANDES PERFORMANCES LES GRANDES PERFORMANCES SE MESURENT AVEC PRÉCISION SE MESURENT AVEC PRÉCISION DS 3 PERFORMANCE DS 3 PERFORMANCE B.R.M Chronographes B.R.M Chronographes

Partageant la même passion pour la performance, Partageant la même pour la et DSpassion Automobiles ontperformance, allié leur savoir-faire B.R.M Chronographes et DS Automobiles ont leur savoir-faire B.R.M Chronographes d’exception : pour donner naissance à une Édition Limitéeallié d’exception : pour donner naissance à une Édition Limitée DS 3 Performance B.R.M Chronographes. Disponible en 39 exemplaires DS 3 Performance B.R.M Chronographes. Disponible exemplaires en Europe, elle est accompagnée d’une édition exclusive en de39 la marque B.R.M enChronographes Europe, elle est: accompagnée d’une édition exclusive de la marque B.R.M la montre B.R.M V6 SA SQ DS 3. Ainsi la performance Chronographes : la montre B.R.M V6 SA SQ DS 3. Ainsi la performance vous suit même lorsque vous n’êtes plus au volant. vous suit même lorsque vous n’êtes plus au volant.

DSautomobiles.lu DSautomobiles.lu

5,4 L / 100 KM 125 G CO2 / KM 5,4 L / 100 KM 125 G CO / KM Informations environnementales : citroen.lu - Plus de renseignements chez2nous. Informations environnementales : citroen.lu - Plus de renseignements chez nous.

DS Store Luxembourg StoreLuxembourg Luxembourg L-DS2557 L- 2557 Tél. : 40 Luxembourg 22 66 - 1 Tél. : 40 Automobiles 22 66 - 1 Clerbaut Automobiles L-Clerbaut 5481 Wormeldange L5481 Wormeldange Tél. : 76 82 66 Tél. : 76 82 66

Etoile Garage Garage L-Etoile 3515 Dudelange L3515 Tél. : 51 Dudelange 91 90 Tél. : 51 Automobiles 91 90 Clerbaut Automobiles L-Clerbaut 5750 Frisange L5750 Frisange Tél. : 23 60 60 Tél. : 23 60 60

Etoile Garage Garage L-Etoile 4026 Esch/Alzette L4026 Tél. : 55 Esch/Alzette 01 55 Tél. : 55Neugebauer 01 55 Garage L-Garage 8422 Neugebauer Steinfort LTél.8422 : 39 Steinfort 00 29 Tél. : 39 00 29

Garage J. Leyder Leyder L-Garage 8509 J.Redange/Attert L- 8509 Tél. : 23 Redange/Attert 62 39 - 1 Tél. : 23Strotz 62 39 - 1 Garage L-Garage 9559 Strotz Wiltz LTél.9559 : 26 Wiltz 95 02 47 Tél. : 26 95 02 47

Garage R&C Boewer Boewer L-Garage 9835 R&C Hoscheid-Dickt L- 9835 Tél. : 90 Hoscheid-Dickt 80 98 -1 Tél. : 90 80 98 -1

etoilegarage.lu etoilegarage.lu

Paperjam Supplément Desirs Novembre 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you