__MAIN_TEXT__

Page 1

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG SEPTEMBER’13

Alors qu’il possède une maison avec jardin, Philippe Fettes a quand même souhaité participer au projet pilote du jardin communautaire à Bonnevoie.

Even though he owns a house with a garden, Philippe Fettes wanted to participate in the pilot project of the community garden in Bonnevoie.

L

T

a Ville de Luxembourg possède une offre variée en matière de jardins en ville : parcs et jardins publics, cités jardinières. Depuis mai 2013, un nouveau projet est venu s’ajouter à la liste : le jardin communautaire à Bonnevoie. Il accueille 20 jardiniers amateurs, novices ou expérimentés, dont Philippe Fettes. Ce jardin communautaire est un projet pilote qui permettra, si le bilan est positif, de déve-

lopper d’autres jardins communautaires dans d’autres quartiers de la ville. « Notre vie est majoritairement organisée autour du bureau et de la famille, souligne Philippe Fettes. Il y a peu de structures qui offrent un interstice social. Or ce jardin est une occasion unique de tisser des liens sociaux avec d’autres habitants du quartier, tout en prenant du plaisir à jardiner. »

he City of Luxembourg has a wide offer of gardens in town: public gardens, cités jardinières. Since May 2013 a new project has been added to the list: the community garden in Bonnevoie. It includes 20 amateur, novice or experienced gardeners, one of whom is Philippe Fettes. This community garden is a pilot project which, if the outcome is positive, will enable other community gardens to be developed in other

TEXTE Céline Coubray  PHOTO Julien Becker

neighbourhoods of the city. “Our life is mainly organised around the office and family”, explained Philippe Fettes. “There are few structures that offer a social aspect. But this garden is a unique opportunity to forge social links with other inhabitants of the neighbourhood, while taking pleasure in gardening”.

Lire la suite p. 8 / Read page 8 PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


VENDU

VENDU

HIGHLIGHTS IN REAL ESTATE Specialized in selling or renting outstanding architecture – discover the difference at livin.lu

VENDU

VENDU

VENDU

VENDU

T (+352) 26 47 76 www.livin.lu


BETWEEN US

BIODIVERSITÉ

Un patrimoine de beautE naturelle Natural beauty heritage

Le fauchage tardif bénéficie à diverses plantes et fleurs sauvages dans certains quartiers. Late harvesting means that patches of wild flowers and plants are allowed to flourish in selected areas. La ville totalise plus de 18 500 arbres et dispose de 180 hectares d’espaces verts, dont 11,5 dédiés à la biodiversité. The city has over 18,500 trees and 180 hectares of green space, 11.5 hectares of which is dedicated to biodiversity.

Pour le bourgmestre Xavier Bettel, la biodiversité est essentielle si la ville veut léguer aux générations futures un patrimoine de beauté naturelle.

Mayor Xavier Bettel says that biodiversity is essential if the city wants to leave a natural beauty heritage for successive generations.

La biodiversité est-elle importante pour une ville comme Luxembourg ?

How important is biodiversity for a city like Luxembourg?

Quoi de plus important qu’un patrimoine naturel dans toute sa beauté ? À mon grand plaisir, le collège échevinal vient de signer un accord visant à arrêter tout projet de construction à Neudorf qui défigurerait la paroi de la falaise. La promotion de la biodiversité dans une ville concourt à préserver la beauté de la nature. Nous devons veiller à léguer à nos enfants une ville où la nature peut s’épanouir mais pour autant, biodiversité ne doit pas être synonyme de chaos ou de jungle. Un espace naturel peut aussi être bien entretenu : nous programmons un fauchage tardif dans divers quartiers mais en attendant, pas question de laisser les herbes folles pousser entre les pavés dans les rues et les espaces publics.

A natural beauty heritage is extremely important. I am very pleased that the college of aldermen recently signed an agreement to stop all construction in Neudorf that involved removing parts of the valley’s cliff face. Promoting biodiversity in a city is part of the effort to retain natural beauty. We have to be aware that the heritage we leave the next generation does not neglect natural beauty in the city. But biodiversity does not mean that nature should be allowed to look dishevelled – it does not mean we have to have a jungle. Nature can also look well kempt. We have our late harvest, fauchage tardif, programme in various areas of the city, but we shouldn’t allow weeds to grow between the paving on streets and public spaces, for example.

La Ville de Luxembourg a-t-elle entrepris d’autres démarches concrètes pour promouvoir la biodiversité ?

What other concrete steps has the Ville de Luxembourg taken to promote biodiversity?

Nous avons un plan d’action pour l’environnement depuis 2007, et en 2008, nous avons adhéré à l’initiative « Agenda 21 » locale. Nous avons établi des stratégies dans tous nos services pour promouvoir la biodiversité dans la ville en termes d’aménagement paysager, d’utilisation et d’entretien des espaces publics. En outre, l’usage de pesticides a été progressivement éliminé, d’abord par le Service de la voirie puis par ceux des cimetières et des sports. Nous encourageons les autres services à faire de même. La nouvelle initiative « Stater Beien » – les abeilles dans la ville – est également un facteur de biodiversité.

Since 2007 we have had an environmental action plan. We also joined the local “Agenda 21” initiative in 2008 and have been elaborating internal guidelines for all our services to promote biodiversity in the city in terms of the landscaping, usage and maintenance of public spaces. In addition, we have progressively banned the use of pesticides by various services, starting with the roads department and then the cemeteries and sports services. We also encourage others not to use pesticides. The new Stater Beien – city bees – initiative is also helping biodiversity.

Les espaces verts participent donc au charme de la ville ?

The city has 180 hectares of green space, 11.5 hectares of which is dedicated to biodiversity. We have over 18,500 trees growing in the capital. We try to install permeable surfaces at many of our public spaces that allows for spontaneous vegetation, and we try to plant and nurture indigenous species of plants. For instance, current projects include the renaturation of the brook and park in Cessange and similar planting projects in Gasperich, Drosbach and the Petrusse.

La ville compte 180 hectares d’espaces verts, dont 11,5 hectares dédiés à la biodiversité, et plus de 18 500 arbres. Nous nous efforçons d’installer des surfaces perméables dans de nombreux espaces publics pour favoriser une végétation spontanée, et nous plantons et soignons des espèces indigènes. Parmi les projets en cours, je citerais la renaturation du ruisseau et du parc de Cessange et des projets semblables de plantations à Gasperich, Drosbach et la Pétrusse.

.

Green spaces are important for the city’s attractiveness?

.

l, Xav ie r B et te ille V la de e tr bourgmes urg de Luxembo

TEXTE Duncan Roberts  PHOTOS David Laurent PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

3


News

1.

 écologie

Le bourdonnement des ruches  The voice of the beehive

Dans le cadre de son engagement à promouvoir la biodiversité, la Ville de Luxembourg a installé 10 ruches dans la vallée de la Pétrusse.

L

e bourgmestre Xavier Bettel s’est joint à l’échevine de l’environnement Viviane Loschetter, porteuse du projet, pour inaugurer les 10 ruches. « Les abeilles sont élémentaires, a dit Viviane Loschetter. Elles jouent un rôle crucial dans la nature. » En effet, les abeilles sont vitales pour de nombreux écosystèmes et ce projet de ruches s’inscrit donc parfaitement dans l’engagement de Luxembourg à devenir une « ville sans pesticides ni OGM » – un projet lancé par la capitale il y a quelques années. Les abeilles pollinisatrices permettent aux fleurs et aux arbres de se reproduire, ce qui est essentiel dans une ville qui promeut la biodiversité. Pourtant, ces dernières années, les abeilles de toute l’Europe meurent en masse pour des raisons inexpliquées. En effet, les chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture en juin montrent que le nombre de ruches d’abeilles au Grand-

Duché est passé d’environ 5 500 en automne 2010 à un peu plus de 3 200 au printemps 2013. Ces pertes ont conduit la Commission européenne à discuter d’une éventuelle directive pour protéger les abeilles en Europe.

Développement durable Viviane Loschetter, soucieuse des besoins de notre planète, a fait d’un environnement sain sa priorité. « Le but de ces ruches est de réintroduire les abeilles dans les espaces verts de Luxembourg, mais aussi de renforcer la sensibilisation », insiste-t-elle. L’initiative prise par la Ville de Luxembourg s’inscrit dans le cadre du programme « Agenda 21 ». Ce plan d’action pour le développement durable au 21e siècle encourage 173 pays du monde entier à prendre des mesures positives pour la planète et ses habitants. « Ce programme a été d’une grande influence sur certains pays qui sont

TEXTE Fiorila Hell PHOTOS Olivier Minaire, Photothèque / Fernand Blom

4

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

maintenant disposés à respecter davantage l’environnement et à promouvoir la sauvegarde de la faune et de la flore », précise l’échevine. La Ville de Luxembourg a vu dans ce projet de ruches un intérêt pour l’environnement urbain. Les abeilles inspirent toutefois en général de la crainte auprès des plus jeunes et des personnes allergiques, d’autant plus que les ruches qui ont été installées près de la rue Paul Séjourné leur permettent de voler dans un rayon de 3 km autour de leur emplacement. « Les abeilles ne sont pas du tout dangereuses, rassure néanmoins l’apiculteur Joe Molitor, qui depuis le début de l’année a une convention avec la Ville de Luxembourg. L’emplacement est calme et tranquille, et la reine a été choisie selon des critères génétiques spécifiques. Nous nous sommes assurés de choisir une reine génétiquement prédisposée à être calme. »

Miel bio Joe Molitor contrôlera les ruches une fois par semaine et récoltera le miel deux fois par an. Le miel sain et naturel, produit par M. Molitor depuis 2012, a reçu le label « bio ». Sous le nom de « Stater Hunneg », ce miel n’est pas commercialisé ; il fait partie du programme alimentaire des foyers scolaires et crèches de la ville. Ce n’est pas la première fois que la Ville se mobilise pour la sauvegarde des abeilles. En 2002, un rucher pédagogique a été installé dans le parc d’activités de la Maison de la nature à Kockel­ scheuer. « Pour sensibiliser les gens à l’importance des abeilles pour l’environnement, il faut commencer par les enfants », dit Viviane Loschetter. D’autres ruches ont été installées dans la ville, notamment à Belair. Mais elles ne seront pas les dernières, puisqu’il est prévu d’en placer d’autres au cours des prochaines années dans divers espaces verts.

.


News

2.

3. 1. Un miel succulent – le Stater Hunneg est bio et bon. Yummy honey – the Stater Hunneg is organic and tastes good.

As part of its commitment to promoting biodiversity, the Ville de Luxembourg has installed ten beehives in the Petrusse valley.

M

ayor Xavier Bettel joined project advocate Viviane Loschetter, alderwoman responsible for the environment, in inaugurating the ten beehives. “Bees are elementary,” says Loschetter, “they have a crucial role in nature.” Indeed, bees are vital to several ecosystems and therefore the beehive initiative suits Luxembourg’s commitment to being “a town without pesticides and GMOs” – a project launched in the capital several years ago. Pollinating bees allow flowers and trees to reproduce, which is essential in a town that is promoting biodiversity. However, bees have inexplicably been dying all over Europe for the past couple of years. Indeed, figures released by the ministry of agriculture in June show that the number of beehives in the Grand Duchy sank from around 5,500 in the autumn of 2010 to just over 3,200 in spring 2013. These losses have led the European Commission to hold discussions on a potential directive to protect bees in Europe.

Sustainable development Loschetter says she is attentive to the needs of our planet and that a healthy environment is her priority. “The goal of these hives is to reintroduce bees to Luxembourg’s green spaces, and to reinforce awareness,” she insists. The initiative taken by the Ville de Luxembourg is in the context of the so-called “Agenda 21” programme. This action plan for sustainable development in the 21st century has encouraged 173 countries all over the world to take positive steps to be easier on the planet and its inhabitants. “This programme has been a great influence on countries that are now willing to be more respectful to the environment and pro-

mote the protection of fauna and flora,” says the alderwoman. The City of Luxembourg found the idea of installing beehives interesting for an urban environment. While bees have always been feared by the young and those with sensitivities or allergies, the hives have been installed in an area near rue Paul Séjourné that allows them to fly in a three-kilometre radius around their location. “The bees are not dangerous at all,” says Joe Molitor, the beekeeper has been working under an agreement with the Ville de Luxembourg since the start of the year. “The location is calm and quiet, and the queen bee was chosen by specific genetic criteria,” he explains. “We have made sure the one we chose is genetically predisposed to be calm.”

2. Le bourgmestre Xavier Bettel et l’échevine de l’environnement Viviane Loschetter lors de l’inauguration des ruches de la Pétrusse. Mayor Xavier Bettel and environment alderwoman Viviane Loschetter at the inauguration of the Petrusse beehives. 3. L’apiculteur Joe Molitor en action. Beekeeper Joe Molitor at work.

Organic honey Molitor will be checking on the hives once a week and collecting honey yields twice a year. The natural and healthy honey produced by Molitor since 2012 has been granted the “Bio” label indicating it is organic produce. Labelled “Stater Hunneg”, it is not sold commercially but is part of the nutrition programme at city school foyers and crèches. But it is not the first time the city has become involved in bee-keeping. In 2002, an educational apiary was installed at the nature activities park adjacent to the Haus vun der Natur in Kockelscheuer. “To make people aware of the importance of bees for the environment, it is important to start with children,” says Loschetter. Other hives have been installed around town, including in Belair. However, these will not be the last ones erected, as other hives are expected to be set up over the coming years in green spaces across the City of Luxembourg.

.

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

5


News

LËT’Z GO LOCAL

Positively Luxembourgish Qualité made in Luxembourg !

1.

Two “foreigners” have taken it upon themselves to promote quality Luxembourg products and services. Linda Bos and Karolina Szatna are hoping others will want to discover local delights.

L

ike many great ideas and initiatives, Lët’z go local was born from a spontaneous chat between two acquaintances. Local residents Linda Bos, originally Dutch, and Karolina Szatna, a Pole, had been selling their wares at Konrad Café and Bar’s designer Xmas market and wondered how many other cool and quality local products were out there on the market. “We started talking about other local products that we knew about but that weren’t necessarily ‘design’. We thought it would be nice to highlight them, especially in the city,” says Szatna. “The audience at the design Xmas market or at the Mudam design fair is pretty much the same. They are very design oriented,” adds Bos. “If you go up north, to the foire agricole in Ettelbruck you have a very different audience. Nobody from town was there.” At the foire agricole the pair discovered many products that were not represented at retailers in the capital city. “The producers just didn’t know how to get into outlets in the city,” Bos explains. “We want to offer them more visibility. And then maybe someone from a shop in the city will get to know the product and want to stock it.” So the idea of a kick-off market on October 5 and 6 at Exit07 was born. Initially concerned that they would not attract enough producers, Bos and Szatna have been inundated with requests for stands at the market. “The idea is to introduce products to the public, but also to connect producers with each other and maybe collaborations will follow.” The pair hopes to make the market an annual event, but in the meantime will also hold other events for members and invite third parties to hold talks and network. “There are a lot of young designers who maybe have a great idea but don’t know how to develop their product or how to get it in the shop.” In addition, access to many of the products – especially those made outside the city – is often not in English. Bos explains: “Many expats are used to buying local and organic and design products in their home country and they want to do the same here. They are eager to buy those products here, but don’t know where to get it, so they tend to continue to import from their home country.” “Many of the products are unbelievable, the quality is fantastic, you really know where it comes from, the design is really sharp. But often the website is only in Luxembourgish, or French or German. Or they don’t have a website at all,” says Szatna. Gaining entry into a supermarket is also difficult because the stores require large quantities or impose criteria that smaller producers cannot meet. But there is definitely a new surge in demand for cool and quality local produce, as Szatna has often received requests at the Ben and Pepper shop she runs with her partner, Benoît Schmit (she is Pepper) and Bos saw a great response to a graphic poster she made depicting the city. “People don’t want a postcard from the 80s with the grand ducal family or a horrible ashtray made in China. They want something cool and design to show that they have been in Luxembourg or come from Luxembourg,” says Szatna. “I think the time to be positive about Luxembourg is right now,” adds Bos, emphatically.

.

TEXTE Duncan Roberts  PHOTOS David Laurent

6

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


2

3.

4. 1. Linda Bos and Karolina Szatna: helping promote quality local products. Linda Bos et Karolina Szatna participent à la promotion de produits locaux de qualité.

2. Eppelpress’s simple, stylish labels (by Vidale-Gloesener) provide the perfect example of the positive effect that branding your products can have. Les emballages à la fois simples et chics (réalisés par Vidale-Gloesener) d’Eppelpress sont le parfait exemple de l’effet positif qu’une image de marque peut avoir. www.eppelpress.lu

3. The team of Bâtards Gourmands got hooked on cupcakes during their regular visits to London and started making their own. L’équipe des Bâtards Gourmands a été séduite par les cupcakes lors de leurs visites régulières à Londres et a commencé à réaliser ses propres cupcakes.

4. DeeDee – the designer behind Popup Studio – will host a workshop for children around the theme “Melusina”. DeeDee – le designer derrière Popup Studio – animera un workshop pour les enfants sur le thème de Mélusine. www.popupstudio.blogspot.com

www.batardsgourmands.wix.com/ batardsgourmands

Deux « étrangères » ont décidé de promouvoir les produits et services locaux de qualité. Linda Bos et Karolina Szatna espèrent faire des émules.

C

omme nombre de grandes idées et initiatives, Lët’z go local a surgi d’une conversation à bâtons rompus. Linda Bos, d’origine néerlandaise, et Karolina Szatna, d’origine polonaise, toutes deux résidentes à Luxembourg, vendaient leur production au marché de Noël des créateurs du Konrad Café & Bar et s’interrogeaient sur la présence d’autres produits locaux de qualité sur le marché. « Nous avons commencé à évoquer d’autres produits locaux qui n’entraient pas forcément dans la catégorie ‘création’. Nous avons pensé que ce serait une bonne idée de les promouvoir, surtout en ville », explique Karolina. « Le public du marché de Noël ou du marché des créateurs du Mudam est peu ou prou le même, très axé sur la création, ajoute Linda. Mais plus au Nord, à la foire agricole d’Ettelbruck, le public est très différent, et vous ne trouvez aucun exposant de la ville. » À la foire agricole, elles découvrirent de nombreux produits que les détaillants de la capitale ne distribuaient pas. « Les producteurs ne savaient pas comment pénétrer le circuit, explique Linda. Nous voulons leur offrir davantage de visibilité. Et qui sait ? Une boutique de la capitale voudra peut-être suivre un produit. » Ainsi naquit l’idée du marché des 5 et 6 octobre à l’Exit07. La crainte de ne pas attirer suffisamment de producteurs s’est avérée infondée : les deux amies ont été submergées de demandes. « Le but est de faire connaître des produits au public, mais aussi de mettre les producteurs en contact et peut-être de générer des collaborations. » Elles espèrent faire du marché un événement annuel, mais dans l’intervalle, elles organiseront d’autres manifestations pour les membres du mouvement et inviteront des tiers à des discussions et du réseautage. « Nombre de jeunes créateurs ont de très bonnes idées, mais ignorent comment développer ou commercialiser leur produit. » Par ailleurs, l’accès à de nombreux produits, surtout ceux fabriqués hors de la capitale, n’est souvent pas possible en anglais. « Un grand nombre d’expatriés se fournissent en produits locaux, bio et de créateurs dans leur pays d’origine et ils voudraient acheter ce type de produits ici, mais s’ils ne savent pas où se les procurer, ils préfèrent continuer à les importer », explique Linda. « Les

productions sont souvent fabuleuses et de toute première qualité, avec une traçabilité transparente et un design génial. Mais leur site internet – quand il existe – est souvent monolingue, en luxembourgeois, en français ou en allemand », ajoute Karolina. Pénétrer la grande distribution est également difficile, en raison des volumes exigés ou de contraintes imposées auxquelles les petits producteurs ne peuvent se conformer. Mais la demande de produits locaux, de créations sympa et de qualité est bien là. Karolina le constate régulièrement à la boutique Ben and Pepper qu’elle gère avec Benoît Schmit (elle est le « Pepper » de la raison sociale) et Linda en veut pour preuve le succès de son affiche très graphique, représentant la ville. « Finis la carte postale style années 1980 avec la famille grand-ducale ou l’horrible cendrier made in China. Les gens veulent un article sympa et stylé, preuve de leur visite au Luxembourg ou leur origine luxembourgeoise », affirme Karolina. « Il est temps de se montrer positif par rapport au Luxembourg, maintenant », ajoute Linda, catégorique.

.

Many of the products are unbelievable, the quality is fantastic… the design is really sharp. Les productions sont souvent fabuleuses et de toute première qualité... et un design génial.

Karolina Szatna

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Info

The local market

Le marché local

The market will be divided into thematic sections like a department store. Some 50 producers and service providers are expected to exhibit. Saturday will include show cooking by local chefs, among them Marc Moris of Seasons by Moris. “We want them to use as many ingredients from exhibitors at the market as possible,” says Bos. Sunday will be more geared towards families, with sewing and design workshops for kids on creating a Melusina soft fabric doll (or drawing a Melusina for the younger children). Le marché sera divisé en allées thématiques, à l’instar d’un grand magasin. Quelque 50 producteurs et prestataires de services sont attendus. Le samedi, des démonstrations de cuisine seront assurées par des chefs locaux, dont Marc Moris du Seasons by Moris. « Nous voulons qu’ils choisissent autant d’ingrédients que possible parmi l’offre des exposants », explique Linda. Le dimanche sera davantage destiné aux familles, avec des ateliers de couture et de design pour les enfants qui s’amuseront à créer une poupée Mélusine en tissu (ou, pour les plus jeunes, un beau dessin de Mélusine). 05 & 06/10, 10 a.m. to 6 p.m. 05 & 06/10, de 10 h à 18 h CarréRotondes – 1, rue de l’Aciérie (Luxembourg-Hollerich), www.rotondes.lu Follow Lët’z go local on Facebook

7


COVERSTORY

PHILIPPE’S

CITY MAGAZIN

E LUXEMBOURG

SEPTEMBER’13

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 09/2013

1. Le groupe des jardiniers du jardin communautaire à Bonnevoie. The group of gardeners of the community garden in Bonnevoie.

032_cover.indd 33

19/08/13 15:58

2. Vue du jardin communautaire. View of the community garden. 3. Nicole Isaac, coordinatrice du jardin communautaire pour la Ville de Luxembourg et Philippe Fettes. Nicole Isaac, coordinator of the communal garden for the Ville de Luxembourg and Philippe Fettes.

2.

3.

1.

J’avais envie de mieux connaître mes voisins. Il me manquait juste un prétexte.

Philippe Fettes

Le jardin des rencontres L

es membres de ce jardin communautaire doivent jardiner d’après des critères écologiques qu’applique également par ailleurs la Ville de Luxembourg à ses espaces verts : pas de pesticides, pas d’engrais chimique, pas d’OGM. Ces jardins permettent à la fois aux participants d’apprendre à jardiner, mais aussi et surtout de se rencontrer. « Il y a une grande diversité de membres dans ce jardin : on y rencontre aussi bien des enfants, des adolescents, que des adultes ou encore des seniors, des hommes, des femmes, des personnes avec famille, d’autres sans, des personnes d’horizons sociaux différents. Nous avons recensé 14 nationalités sur les 20 participants ! Ce qui nous rassemble, finalement, c’est cette diversité. »

Une aventure sociale Un des grands enjeux de cette communauté est la communication. « Nous ne parlons pas tous les mêmes langues, explique Philippe. Et puis, chacun est aussi très différent face aux technologies : certains sont connectés en permanence avec leur smartphone, d’autres n’ont pas d’e-mail. Il faut donc trouver des moyens pour communiquer entre nous et échanger nos idées, même quand nous ne sommes pas tous ensemble au jardin. » Car il faut prendre des décisions : chaque participant a à disposition une petite parcelle de terre de 4 m x 2 m, mais le gros du jardin consiste en une vaste parcelle de 20 ares

qui est commune et dont l’aménagement est l’affaire et la responsabilité de tous. « Les trois quarts du jardin sont donc à gérer ensemble », souligne Philippe. La Ville a reçu 108 demandes pour les 20 places disponibles. Autant dire que la demande était forte. Les participants ont donc été choisis sur dossier, en veillant à ce que la mixité soit respectée. « Ce qui nous a poussés, ma femme et moi, à participer à ce jardin communautaire, explique Philippe, c’est l’aventure sociale que ce projet offre. J’y vois presque aussi un aspect philosophique, une simplification de la vie. Aujourd’hui, nous ne connaissons plus les conditions de production de notre alimentation, faisons le plus souvent abstraction des saisons. Ce que j’aime en venant ici, c’est la sensation de reconquérir une partie de la chaîne de production. Mais surtout et avant tout, j’avais envie de mieux connaître mes voisins. Il me manquait juste un prétexte. » Les membres du jardin ont fait un appel aux dons dans le quartier pour récupérer de vieux outils. Cette démarche a permis de créer une nouvelle dynamique et de faire participer des personnes qui ne sont pas membres du jardin, d’élargir le cercle. Le chemin de promenade qui est à côté du jardin est aussi l’occasion de nombreuses discussions. « Les gens s’arrêtent, nous demandent ce que nous faisons. Cela crée une interaction. »

.

I wanted to get to know my neighbours better. All I needed was a pretext.

Philippe Fettes

T

he members of this community garden have to cultivate it using ecological methods, something the City of Luxembourg also applies to its own green spaces: no pesticides, no fertilizers, no chemical manure, no GMOs. These gardens enable the participants to learn about gardening, but above all, to meet one another. “There is a great diversity of members in this garden: you meet children and teenagers as well as adults, not to mention seniors, men and women, people with a family, others without one, people with different social horizons. There are 14 nationalities among the 20 participants! What brings us together, after all, is this diversity”.

A social adventure One of the major challenges of this community is communication. “We don’t all speak the same languages”, explains Philippe. “And anyway, everyone is very different when it comes to the technologies: some are permanently hooked up to their smartphones, others don’t even have e-mail. So we have to find means of communicating and exchanging ideas, even when we are not all together in the garden”. Because decisions need to be taken: each participant has a small plot of land of 4m x 2m, but the bulk of the garden consists of a vast plot of 20 ares which is common land and whose development is everyone’s business and responsibility. “Three quarters of the garden therefore needs to be managed together”, Philippe emphasises.

TEXTE Céline Coubray  PHOTOS Olivier Minaire, Julien Becker

8

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Demand exceeded expectations as the City received 108 applications for the 20 places available. It therefore chose the participants on the basis of dossiers, ensuring that there would be a good diversity. “What led my wife and me to participate in this community garden”, Philippe explains, “was the social adventure this project offers. I can almost see a philosophical aspect in it as well, a simplification of life. Today we no longer know how our food is produced, and usually don’t bother about the seasons. What I like about coming here is the feeling of regaining part of the production chain. But above all and most importantly, I wanted to get to know my neighbours better. All I needed was a pretext.” As for tools, the members of the garden called for donations in the neighbourhood in order to salvage old tools. This approach helped to create a new dynamic and get people who are not members of the garden to participate, and widen the circle. The path running alongside the garden also provides an opportunity for many discussions. “People stop and ask us what we are doing. That creates an interaction.”

.

Jardin communautaire de Bonnevoie, coin boulevard Kaltreis / rue Albert Steffen. Portes ouvertes du jardin le 29 septembre à partir de 11 h.


comme chez vous partout en Europe vos appels en roaming inclus dans tous nos forfaits la distance change avec Orange

redĂŠcouvrez tous nos forfaits Hello Europe


at your service

Nightlife

Tales from the riverbank

Sur les berges de l’Alzette

The Alzette river gently winds its way through the Grund and Clausen past numerous nightspots. The bars on the river attract a varied clientele, but on a glorious summer’s evening as the sun sets over the old city they are among the best places to enjoy a drink and meet friends. Here photographer Sven Becker takes a personal view of the nightlife on the riverbank. L’Alzette, qui serpente paisiblement à travers le Grund et Clausen, est bordée de nombreux bars et clubs. Ces derniers attirent une clientèle variée et, par une belle journée d’été, quand le soleil se couche sur la vieille ville, ils sont l’endroit idéal pour boire un verre et passer une soirée entre amis. Le photographe Sven Becker nous présente sa vision personnelle de la vie nocturne au bord de la rivière.

BRIGITTE

THE PYG

SCOTT’S

Cool pop-up

Irish heart

Euro party

Margot Pels runs this temporary bar with rough, unfinished chipboard interior and a terrace that has one of the best views of the river and ancient fortress. Relax with tea and homemade cakes and snacks in the afternoon, lounge on the terrace for an aperitif or even do some spontaneous dancing on weekend nights. Margot Pels tient ce bar éphémère revêtu de bois brut et dont la terrasse offre l’une des meilleures vues sur la rivière et l’ancienne forteresse. On s’y détend l’après-midi en dégustant thé, gâteaux et en-cas « faits maison », le soir en prenant l’apéritif sur la terrasse, et on peut même y danser les soirs de week-end.

The Pyg retains an Irish heart, but welcomes all. It hosts live music, serves a decent pint of Guinness and is a friendly venue where expats and locals can bump into friends and acquaintances. Also shows live TV sports. In the summer, patrons can sit on the wall on the opposite side of the street and enjoy watching the river. The Pyg est un bar typiquement irlandais, mais tout le monde y est le bienvenu. Il propose des concerts live et de bonnes pintes de Guinness. C’est un lieu convivial où expatriés et gens du quartier peuvent retrouver leurs amis et connaissances. On y voit aussi des retransmissions d’événements sportifs. L’été, les clients peuvent s’asseoir sur le mur situé de l’autre côté de la rue et profiter de la vue sur la rivière.

A veritable institution for close to three decades, Scott’s is an “evergreen” with students from the European School and the international community 20-something crowd. Two terraces – one directly on the river – and sports and live music and DJ events make Scott’s a lively party bar where you can also relax. Véritable institution depuis près de 30 ans, Scott’s est le bar favori des étudiants de l’École européenne et des jeunes de la communauté internationale. Avec ses deux terrasses (dont l’une donne directement sur la rivière), ses retransmissions d’événements sportifs, ses concerts et soirées DJ, Scott’s est un bar animé où l’on peut faire la fête, mais aussi se détendre.

19, rue de la Tour Jacob (Luxembourg-Clausen), tel.: 20 40 12 15 The Pyg is on Facebook

4, Bisserwee (Luxembourg-Grund), tel.: 22 64 7 www.scotts.lu

6, Bisserwee (Luxembourg-Grund), tel.: 26 20 23 55 Brigitte is on Facebook

TEXTE Duncan Roberts  PHOTOS Sven Becker

10

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


at your service

IKKI

LIQUID

DEAN

Trendy afterwork

Let the music play

Lounge lizard chic

Ostensibly a sushi and French cuisine restaurant, Ikki nevertheless has a cool bar space on its ground floor with access to a neat terrace on the river and a space out front that is perfect for people watching on a balmy evening. The bar is popular with the after work crowd, also has a billiards corner. Connu comme restaurant de sushis et de cuisine française, l’Ikki n’en possède pas moins un espace bar situé au rez-de-chaussée, qui permet d’accéder à une belle terrasse donnant sur la rivière et, devant l’entrée, à un espace parfait pour regarder la foule passer par une chaude soirée d’été. Ce bar très apprécié des amateurs d’afterwork dispose d’un coin billard.

With live jazz every Tuesday and live blues every Thursday, Liquid has established a reputation as a venue that attracts musicians and music lovers, especially fans of those genres. The bar is seriously unpretentious, hosts DJs and has a great selection of drinks. Avec ses concerts de jazz tous les mardis et de blues tous les jeudis, Liquid est aujourd’hui connu comme le lieu de rendez-vous incontournable des musiciens et des mélomanes, en particulier des amateurs de ces deux genres musicaux. Ce bar sans prétention propose des animations DJ et un grand choix de boissons.

Named after that inimitable crooner and renowned drinker Dean Martin, Dean is a modern lounge bar with a great terrace right by the Clausen bridge. The main room is cocktail chic, while the self-explanatory Rat Pack Lounge has a retro feel. Tirant son nom de Dean Martin, crooner inimitable et buveur invétéré, Dean est un bar lounge qui dispose d’une superbe terrasse, juste à côté du pont de Clausen. Il règne dans la pièce principale une ambiance « cocktail chic » et le « Rat Pack Lounge » (en hommage au fameux « Rat Pack », un groupe d’amis composé à l’époque de Dean Martin, Frank Sinatra et Sammy Davis Jr) possède un charme rétro.

15-17, rue Munster (Luxembourg-Grund), tel.: 22 44 55 Liquid is on Facebook

Rue Emile Mousel (Luxembourg-Clausen), tel.: 49 69 40 www.ikki.lu

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

48, montée de Clausen (Luxembourg-Clausen), tel.: 43 90 13 www.dean.lu

11


faces

 RENTRÉE au Conservatoire

Philippe

Prise de poste

Bijoux et montres

Marc

Stephan

À 27 ans, Philippe Schwartz est chargé de cours au Conservatoire où il enseigne l’euphonium, un petit tuba, un instrument qu’il a commencé à 8 ans. Le musicien partage son temps entre Luxembourg et Manchester où il enseigne également et joue dans un brass band. Il a aussi fondé le quatuor Heavy Tubes et joue régulièrement comme soliste. «  C’est important de mélanger une carrière de musicien professionnel et d’enseignant », explique-t-il avant de retrouver bientôt ses élèves. At just 27, Philippe Schwartz is lecturer at the Conservatoire where he teaches the euphonium, a small tuba, an instrument he started learning at the age of eight. The musician divides his time between Luxembourg and Manchester where he also teaches and plays in a brass band. He also founded the Heavy Tubes quartet, and plays regularly as a soloist. “It’s important to combine a career as a professional musician and that of a teacher”, he explains shortly before going back to his pupils.

The new director of the Philharmonie, Stephan Gehmacher, has taken up his new role. He says he is proud to direct a house and an orchestra which “are inscribed on the musical map of Europe”.

S

H

on dernier poste était à Munich, en tant que directeur de l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise. Petit clin d’œil au nouveau poste qui l’attend, puisque l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg est aussi issu d’un ancien orchestre de radio, celui de RTL, « et a aussi évolué sans la radio ». Avant cela, Stephan Gehmacher a longtemps travaillé à Berlin, auprès de Sir Simon Rattle, le chef d’orchestre de l’Orchestre Philharmonique de Berlin dont il a été le directeur planning artistique de 2002 à 2008. Autant dire que diriger la Philharmonie de Luxembourg est parfaitement dans ses cordes et en ligne directe avec son début de carrière. Il considère que « Matthias Naske a réussi à placer cette institution sur la carte musicale européenne » et se dit honoré de pouvoir la diriger. Il sait qu’il va devoir assurer l’équilibre entre la programmation des concerts dans les salles et la conduite de l’orchestre, son planning et ses tournées. Aussi, si la saison qui démarre a été montée sans lui, il espère pouvoir imprimer sa marque dès la saison suivante : « Je pense qu’il faut poser des repères forts, peut-être thématiques, en relation avec d’autres institutions. » Pour l’instant, Stephan Gehmacher vient de s’installer à Luxembourg et est enchanté des premières rencontres qu’il y a faites : « Tous les rendez-vous étaient amicaux, intéressants et prometteurs. » Bonne chance et bon travail, Monsieur le Directeur.

.

12

is previous position was in Munich, as director of the Bavarian Radio Symphony Orchestra. A little nod to the new post awaiting him, since the Orchestre Philharmonique du Luxembourg also stems from a former radio orchestra, that of the RTL “and has also evolved without the radio”. Prior to that, Stephan Gehmacher worked for a long time in Berlin, with Sir Simon Rattle, the conductor of the Berlin Philharmonic Orchestra, as the artistic planning director from 2002 to 2008. So directing the Luxembourg Philharmonie is perfectly within his remit and a logical progression to his career. He considers that “Matthias Naske has succeeded in placing this institution on the European musical map”, and declares himself honoured to be able to direct it. He knows that he will have to provide a balance between programming the concerts and managing the orchestra, as well as the planning and tours. So while the new season was set up without him, he hopes to make his mark on it from next season: “I think we have to set strong, perhaps thematic, benchmarks in relation to other institutions”. Stefan has now moved to Luxembourg and is delighted with his first encounters here: “All the meetings have been amicable, interesting and promising”. Good luck and success in the new job.

.

www.philharmonie.lu

63, avenue de la Gare et Galerie Beaumont – 56, Grand-Rue à Luxembourg, www.soon.lu

www.conservatoire.lu

Cooking up a storm

Anne

Education

Chris

Photo : Olivier Minaire

Le nouveau directeur de la Philharmonie, Stephan Gehmacher, vient de prendre ses nouvelles fonctions. Il se dit fier de diriger une maison et un orchestre qui « sont inscrits sur la carte de la musique en Europe ».

Depuis 2002, Marc Vincent est à la tête des bijouteries Soon. Depuis peu, il a également ouvert la boutique Pandora. Les bijoux en acier et argent sont sa spécialité et il opère un choix judicieux entre grandes marques et créateurs plus confidentiels. On trouve également une sélection de montres fantaisie. Suivant les saisons, les collections se renouvellent et il y a toujours quelque chose à découvrir dans les vitrines de ce dynamique commerçant indépendant. Since 2002, Marc Vincent has been the head of jewellery store Soon. He recently also opened the Pandora store. Jewellery made of steel and silver is his speciality and he chooses selectively among the major brands and more confidential designers. A range of fashion watches can also be found here. The collections are changed according to the season and there is always something to be discovered in the shop windows of this dynamic independent retailer.

Photo : Jonathan Perugia

Après avoir mené l’essentiel de sa carrière en Allemagne, Stephan Gehmacher trouve au Luxembourg « un intérêt supplémentaire d’un étranger pas trop éloigné ». After spending most of his career in Germany, Stephan Gehmacher has found in Luxembourg “an additional interest as a foreigner from not too far away”.

Photo : Julien Becker

Photo : Julien Becker

TEXTE France Clarinval  PHOTO Olivier Minaire

London resident Anne Faber is about to debunk several myths about British food. The Luxembourger is combining her passions for food, photography and journalism with a book and TV show based on her Anne’s Kitchen blog. The TV episodes will be broadcast on RTL in the autumn. “Britain is becoming a nation of foodies, and its cuisine has really changed,” says Anne. There has been a reemergence of traditional recipes and using local ingredients. “I hope I can reflect that in my work.” Actuellement à Londres, Anne Faber tord le cou à plusieurs idées reçues sur la cuisine d’outre-Manche. La Luxembourgeoise a combiné ses trois passions : la cuisine, la photographie et le journalisme en un livre et une émission de télévision inspirés de son blog Anne’s Kitchen. RTL diffusera les épisodes à l’automne. « La GrandeBretagne devient un pays de gourmets et sa cuisine a vraiment évolué. » Les recettes traditionnelles refont surface, et l’heure est à l’usage de produits locaux. « Mon travail s’en veut le témoignage. »

As the International School of Luxembourg celebrates its 50th anniversary this year, director Chris Bowman is delighted with how the school is growing. The school is home to students from over 40 different nationalities, a new Lower School opens this September and applications for places are on the rise. “The increase in numbers of overseas families coming to Luxembourg has been a pleasant surprise, especially in this economic climate. It says a lot about Luxembourg, too.” Alors que l’International School of Luxembourg fête cette année son 50e anniversaire, son directeur Chris Bowman se montre ravi de la croissance de l’école. Celle-ci accueille des étudiants de 40 nationalités différentes, une nouvelle école élémentaire s’apprête à ouvrir ses portes en septembre prochain et les demandes d’inscription sont en hausse. « L’augmentation du nombre de familles étrangères s’installant au Luxembourg a été une agréable surprise, surtout dans le contexte économique actuel. Cela en dit long sur le Luxembourg également. »

www.anneskitchen.co.uk

www.islux.lu

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


City LIFE

Pour faire revivre la tradition des marchés aux fleurs et élargir l’offre d’activités dominicales, la Ville de Luxembourg et le Lëtzebuerger Maartverband ont décidé d’ouvrir le Rousegäertchen (place des Martyrs) à la vente de fleurs fraîches, décorations florales, plantes, semences et bulbes. Une initiative à suivre le deuxième dimanche du mois. In an effort to revive the tradition of the former flower markets and increase options for things to do on a Sunday, the Ville de Luxembourg and the Lëtzebuerger Maartverband (market stall holders’ association) have launched a new market selling fresh flowers, plants, seeds and bulbs. The market takes place on the Rousegäertchen (place des Martyrs) on the second Sunday of the month.

C’est à la faveur d’un repas dans un bouchon lyonnais que Simon Pionnier a eu l’idée de L’Authentique, une brasserie classique où tout est frais et fait maison dans un bon rapport qualité / prix. It was thanks to a meal in a typical Lyon “bouchon” that Simon Pionnier had the idea of L’Authentique, a classic brasserie where everything is fresh and home-made, with a good price/quality ratio. 42, avenue du Bois (Limpertsberg) Tél. : 661 64 33 88

Le 8 septembre et le 13 octobre, de 9 h à 17 h

Après l’expérience de Differdange, c’est à Gasperich que se tient la deuxième salve de « Goodbye Monopol ». L’idée est d’investir les lieux avec de l’art urbain, des soirées, des performances. Les 5 000 m2 seront loués pour des événements avant démolition et transformation en appartements. After the experience at Differdange, the second salvo of “Goodbye Monopol” will be held in Gasperich. The idea is to invest the premises with urban art, evening events and performances. The 5,000 m 2 will be hired out for events before being demolished and converted into apartments. Du 9 au 20 septembre, route d’Esch à Gasperich Goodbye Monopol est sur Facebook

City life

Devinez Luxembourg ! Figure out Luxembourg!

Chaque mois, découvrez une photo représentant un détail de l’architecture à Luxembourg et jouez à notre jeu-concours en répondant à la question qui vous est posée. Each month we present a photo showing an architectural detail in Luxembourg City. Answer the question below and enter our contest.

4, rue Bender (Gare) Tél. : 26 19 02 63

Velvet est une jolie petite boutique de prêt-à-porter qui vient d’ouvrir avec une ambiance urbaine et vintage et les marques internationales comme All About Eve, Dr. Martens, Olow ou Evil Twin… Velvet is a pretty little readyto-wear boutique that has just opened, with an urban and vintage atmosphere and international brands like All About Eve, Dr. Martens, Olow, Evil Twin, etc.

© Photothèque de la Ville de Luxembourg

À la Soupe ouvre une deuxième adresse dans le quartier de la gare. On y trouve, comme au centre-ville, des soupes fraîches, savoureuses et originales à manger sur place ou à emporter. À la Soupe has opened a second outlet in the station area. Here you will find, as in the city centre, fresh, tasty and original soups to eat in or take away.

12, rue Notre-Dame (Centre-ville) Tél. : 26 20 07 60

Quel est le commerce qui occupe actuellement cet immeuble ? Which retailer currently occupies this building?

À découvrir : El Txoko, un restaurant basque. Outre les plats du jour, on y trouve une belle carte de « raciones » : jambon, croquettes, calamars, anchois, chorizo et autres tortillas, ainsi que des sandwichs. Worth discovering: El Txoko, a Basque restaurant featuring dishes of the day including a selection of “raciones” such as ham, croquettes, calamari, anchovies, chorizo and tortillas as well as sandwiches. 155, route de Thionville (Bonnevoie) Tél. : 24 87 36 99

Monopol _ Tapis Hertz _ Bastian Rendez-vous le mois prochain pour connaître la bonne réponse et l’histoire de ce bâtiment. See this page next month to find out the answer and learn about the history of the building.

Envoyez vos réponses avant le 18 septembre à info@citymag.lu. Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Le lauréat remportera un exemplaire du livre Lëtzebuerg Moderne. Send your answers before 18 September to info@citymag.lu. All correct entries will be placed in a draw. The winner will receive a copy of the Lëtzebuerg Moderne book.

PHOTOS Luc Deflorenne, DR PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

13


BEHIND THE SCENES

Administration des Théâtres de la Ville

Backstage pass at the Grand Théâtre  Accès aux coulisses du Grand Théâtre

2 days is how long it usually takes to prepare the stage for a dance show. Opera can take up to a week. 2 jours, c’est le temps généralement nécessaire à la préparation de la scène pour un spectacle de danse. L’opéra peut nécessiter jusqu’à une semaine.

Supporting roles take a bow! There’s a lot more to staging a production than what you see on stage!

M

any of us have had the pleasure of attending the Grand Théâtre – after all, more than 63,000 people filled the seats in 2012-2013 – but far fewer get a backstage peek. Behind the curtains, any number of some 48 technicians might be found perched behind switches, levers, lights, video projectors, sound boards and other machinery, making sure that everything runs according to script from curtain up till final bow. And they are far from the only theatre personnel in the house every night. “Not to be here for a performance would be like inviting guests to your home and not being in,” says Anne Legill, head of press relations. “The entire theatre team – management, technicians, production office, public relations, ushers under the leadership of Waltraud and Gabrielle – are here to listen to both the artists and the audience. This philosophy was set early on by our director Frank Feitler and his assistant Gaby Stehres. It’s something we identify with and continue. Manon Meier, our liaison with the schools, is also here to welcome classes and teachers. She’s the one who organises meetings with the artists and most often leads guided tours.” That translates into a whole team working nearly every night till after 10 p.m. “If you didn’t love the theatre, you couldn’t do this job,” says technical director Max Kohl. His team handles everything not only at the Grand Théâtre, but also at the city’s other theatre, the smaller, older Capucins. “It’s not great for your social life,” says Jerôme, a technician. But he’s smiling – it’s not as if they don’t get to meet people: there is a constant flow of people from all over the world, coming in for a few days, a week. Touring shows come not only with truckloads of props and costumes, but with their own technicians too. “There’s a small inner circle of theatre technicians,” says Marion Mondloch. “They’re old friends now and we look forward to seeing them back.” Mondloch and others also get to travel to check out shows in other cities to see what will be required to stage their productions here. It’s hard work for sure, but once bitten by the theatrical bug, there’s no cure. Besides the fact that the show must go on, Mondloch sums up why they’ll never stop: “It’s fun!”

.

5 vertically moving stages, 4 horizontally moving stage wagons, 1 rear stage wagon with integrated sprung floor for ballet and 1 rotating stage are all part of the theatre’s infrastructure. 5 scènes à déplacement vertical, 4 wagons de scène à déplacement horizontal, 1 wagon d’arrière-scène avec plancher amortissant intégré pour les ballets et 1 scène tournante font partie de l’infrastructure du théâtre.

12 mega-trucks rolled in with equipment for the production of Othello from Berlin – one of the largest shows to be staged at the Grand Théâtre. 12 semi-remorques chargées d’équipement ont été nécessaires pour la production berlinoise d’Othello, l’un des plus grands spectacles jamais présentés au Grand Théâtre.

200 nights of theatre, dance and opera were offered last season at both theatres combined, with more than 80 different shows. 200 soirées de théâtre, danse et opéra ont été proposées la saison dernière (les deux théâtres rassemblés), avec plus de 80 spectacles différents.

43 theatre productions, 21 dance productions and 7 operas will be brought to stage at the Grand Théâtre during the 2013-2014 season. Usually theatre runs are between 2 and 5 performances, dance 1 or 2, and opera between 2 and 3 performances. 43 productions théâtrales, 21 productions de danse et 7 opéras seront au programme du Grand Théâtre lors de la saison 2013-2014. Généralement, le nombre de représentations varie de 2 à 5 pour le théâtre, de 1 à 2 pour la danse et de 2 à 3 pour l’opéra.

TEXTE Wendy Winn  PHOTOS Olivier Minaire

14

Que les seconds rôles saluent ! La mise en scène d’une production requiert bien plus que ce que l’on voit sur scène !

B

eaucoup d’entre nous ont déjà eu le plaisir de fréquenter le Grand Théâtre. Après tout, il a accueilli plus de 63 000 spectateurs lors de la saison 2012-2013, mais rares sont ceux qui peuvent en découvrir les coulisses. Derrière le rideau, quelque 48 techniciens s’activent aux manettes, leviers, lumières et projecteurs vidéo, tables de mixage et autres appareils, pour s’assurer que tout se passe comme prévu du lever de rideau jusqu’au salut final. Et ils ne représentent qu’une petite partie du personnel présent tous les soirs au théâtre. « Manquer un spectacle ? Ce serait comme inviter des hôtes chez vous quand vous n’êtes pas là, affirme Anne Legill, responsable des relations presse. Toute l’équipe du théâtre (direction, techniciens, bureau de production, relations publiques, ouvreurs, placés sous la houlette de Waltraud et Gabrielle) est là pour écouter aussi bien les artistes que le public. Cette philosophie a été mise en place dès le départ par notre directeur Frank Feitler et son assistante Gaby Stehres. Nous nous y identifions et nous la perpétuons. Manon Meier, qui sert d’intermédiaire avec les écoles, est également présente pour accueillir les classes et les professeurs. Elle se charge d’organiser les rencontres avec les artistes et le plus souvent des visites guidées. » Il s’ensuit un travail d’équipe presque tous les soirs jusqu’après 22 h. « Si vous n’aimez pas le théâtre, vous ne pouvez pas faire ce travail », déclare le directeur technique, Max Kohl. Son équipe gère tout, non seulement au Grand Théâtre, mais aussi à l’autre théâtre de la ville, plus ancien et plus petit, le Théâtre des Capucins. « Ce n’est pas génial au niveau de la vie sociale », confie Jerôme, un technicien. Mais il sourit – au moins, ils rencontrent du monde : il y a un flux constant de personnes originaires du monde entier qui viennent pour quelques jours ou une semaine. Les spectacles en tournée amènent leur lot de décors, accessoires et costumes, mais aussi leurs propres techniciens. « Les techniciens de théâtre forment un cercle restreint, déclare Marion Mondloch. Ce sont de vieux amis à présent et nous avons hâte de les revoir. » Marion et les autres ont également l’opportunité de voyager pour assister à des spectacles dans d’autres villes et voir le matériel requis pour mettre en scène leur production ici. Un travail éprouvant, mais il n’y a pas de remède au virus du théâtre. Outre le fait que le show must go on, Marion résume en deux mots la raison pour laquelle ils ne s’arrêteront jamais : « On s’amuse ! » L eg il l, Anne d es b nsa le re s p o s p re s s e n relatio

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

.


Depuis sa création en 1994, Maison Moderne est devenue la première entreprise média indépendante du Luxembourg.

Aujourd’hui, Maison Moderne emploie quelque 70 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros.

D’abord éditrice de presse magazine, l’entreprise s’est ensuite diversifiée grâce à une stratégie de développement ambitieuse ainsi que la passion et l’engagement dont font preuve ses collaborateurs.

Spécialisée dans l’édition de contenu de qualité en distribution multicanal, Maison Moderne propose également des services allant du paperJam Business Club à la régie publicitaire, en passant par le Content Marketing.

Notons parmi ses marques média phares: paperJam, Delano, Explorator, City Mag ou encore Flydoscope.

Directeur administratif et financier (f/m)

Directeur commercial (f/m)

Business Development, Marketing & Communication Manager (f/m)

Dans le cadre de son développement stratégique, Maison Moderne désire renforcer son équipe de direction et de management. Maison Moderne recherche des profils confirmés et dotés d’un esprit entrepreneurial. Une évolution de carrière vers le statut d’associé est envisageable.

paperJam Business Club Manager (f/m)

Content Marketing Manager (f/m)

Directeur artistique (f/m) Informations supplémentaires et candidatures via www.MaisonModerne.lu/jobs


Viewfinder PHOTO Andrés Lejona

A look at / UN regard sur le

Kirchberg connected Photographer Andrés Lejona took this view across to the Kirchberg and including the Pont Grande-Duchesse Charlotte that has connected the plateau with the city since 1966. Le photographe Andrés Lejona a pris ce cliché en direction du Kirchberg, où l’on aperçoit le pont Grande-Duchesse Charlotte, qui relie la ville au plateau depuis 1966.

Red Bridge 

Vauban towers

Officially named the Pont Grande-Duchesse Charlotte, the Red Bridge as it is known colloquially is 355 metres long and 74 metres tall at its highest point. It will be the subject of a major renovation programme over the next four years in preparation for its 50th anniversary.

Built by the French military architect in 1685 to protect what he saw as a weak point in the city’s fortifications, the Bons Malades and Eich towers are well preserved and form part of the LCTO’s Vauban circular walk. Construites par l’architecte militaire français en 1685 pour protéger ce qu’il considérait comme un point faible dans les fortifications de la ville, les tours des Bons Malades et d’Eich présentent un très bon état de conservation et font partie du circuit Vauban du LCTO.

Officiellement baptisé pont GrandeDuchesse Charlotte, le Pont Rouge, comme on l’appelle couramment, est long de 355 mètres et culmine à 74 mètres de hauteur. Il fera l’objet d’un programme de rénovation approfondie au cours des quatre prochaines années en vue de son 50e anniversaire.

De Beinchen A narrow bridge spans the two Vauban towers and is part of the defensive wall that stretches up to the Kirchberg plateau. Un pont étroit s’étend entre les deux tours Vauban et fait partie du mur défensif qui s’étire vers le plateau du Kirchberg.

16

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


Viewfinder

Mudam The modern art museum has now been open for seven years and is established as a venue for exciting and innovative exhibitions as well as hosting conferences and events. Cela fait maintenant sept ans que le musée d’art moderne a ouvert ses portes. Il s’est imposé comme un lieu incontournable pour les expositions passionnantes et innovantes, les conférences et les événements.

Église Saint-Mathieu

Pfaffenthal

Consecrated in 1972, some 25 years after the then Bishop Laurent decreed that Pfaffenthal was to have its own parish, the church was designed by city architect Charles Arendt in the neo-byzantine style. During WWII the then priest, Jean-Pierre Reis, risked his own life by hiding six Luxembourgers who had been drafted into the German army in the church. Consacrée en 1972, quelque 25 années après que l’évêque Laurent eut décrété que le Pfaffenthal aurait sa propre paroisse, l’église a été conçue par l’architecte de la ville Charles Arendt dans un style néobyzantin. Durant la Seconde Guerre mondiale, le prêtre de l’époque, Jean-Pierre Reis, a risqué sa propre vie en cachant dans l’église six Luxembourgeois qui avaient été appelés à rejoindre l’armée allemande.

The neighbourhood has undergone something of a revamp in the last two decades. It will eventually be linked with the upper city by a panorama lift carrying pedestrians and cyclists and designed by SteinmetzDeMeyer architects. Le quartier a connu une sorte de lifting ces 20 dernières années. Il sera finalement relié à la ville haute grâce à un ascenseur panoramique, conçu par le bureau d’architectes SteinmetzDeMeyer et destiné aux piétons et aux cyclistes.

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

17


BULLETIN

City memos Horaires de bus par codes QR

Bus times via QR codes Le service des autobus de la Ville de Luxembourg dispose à présent d’un code QR pour consulter en temps réel les horaires souhaités. Disponible sur l’appli HotCity, ce nouveau service vient en complément de l’affichage électronique en temps réel présent à 60 arrêts de bus parmi les plus fréquentés. Avec le nouveau système, les passagers pourront scanner un code QR avec leur smartphone à tous les arrêts (550), dans l’abribus ou sur le poteau d’arrêt du bus. Ils seront alors informés directement des prochains départs. The Ville de Luxembourg’s bus service has added a new QR code facility that allows passengers to check in real time the schedule of the bus they wish to board. The new service, available via the HotCity app, is complementary to the electronic real time panels already installed at 60 of the city’s most frequented bus stops. With the new system, passengers at all 550 bus stops in the city will be able to scan a QR code (on the bus shelter or the bus stop post itself) using their smartphone. They can then receive live information about when the next bus will leave from that stop.

Aire de j eux aux Capucins

www.vdl.lu

Capucins playground

Une nouvelle aire de jeux pour enfants a été créée près du Théâtre des Capucins. Outre les activités habituelles, elle offre de nouveaux équipements urbains conçus pour leur donner envie de bouger. Les bancs permettront aux parents de se détendre. L’aire est conforme aux normes strictes de sécurité LuxControl. A new playground has been installed near the Théâtre des Capucins. Children can enjoy traditional playground activities and also try out some new more urban equipment designed to get them moving. The playground also has benches that allow parents to take a breather. It meets strict LuxControl safety standards. www.vdl.lu

Vide-grenier

La Ville de Luxembourg ouvre un concours pour une sculpture représentant Mélusine. L’œuvre retenue sera installée sur les rives de l’Alzette, au Grund. Les soumissions, qui doivent répondre à des critères très stricts, seront reçues jusqu’au 25 septembre. Le jury fera une première sélection de six artistes, puis en retiendra trois qui réaliseront une maquette de leur projet. Le vote final combinera le résultat d’un sondage public et d’une décision du jury. Le règlement du concours est disponible sur demande auprès du service Coordination espace public de la Ville de Luxembourg.

melusina@vdl.lu

Marché aux puces

Flea market

Le marché aux puces et les ventes d’objets anciens de la brocante auront lieu les samedis 7 et 28 septembre sur la place d’Armes. The brocante flea market and antique sales takes place on the place d’Armes on Saturdays 7 and 28 September. www.vdl.lu

Free your stuff

The next vide-grenier take place on Sunday 1 September. The event is on from 10 a.m. to 5 p.m. on the place Guillaume II. To reserve a stand contact Mme Marie-France Lamesch.

www.vdl.lu

Melusina contest open

The Ville de Luxembourg has launched its contest for a design for the sculpture of Melusina, which will be installed on the banks of the Alzette in the Grund. Entries, which must conform to strict criteria, can be submitted until 25 September. A jury will then shortlist six artists, which will later be whittled down to three who will make a model of their project. The final vote will consist of a decision taken by public poll and the jury. Contest rules and regulations can be obtained from the Ville de Luxembourg’s Coordination Espace Public.

Le prochain vide-grenier aura lieu le dimanche 1er septembre. Rendez-vous de 10 h à 17 h, place Guillaume II. Pour participer en tant qu’exposant, il faut réserver un emplacement auprès de Mme MarieFrance Lamesch.

Tél. : 47 96 42 99, e-mail : sfm@vdl.lu

Le concours Mélusine est ouvert

Marché du Glacis

Glacis market

Le prochain Glacismaart aura lieu le dimanche 15 septembre. Ce marché où le chaland trouve tout, des olives aux fleurs en passant par les vêtements et les jouets, est ouvert de 10 h à 17 h. Il se tient le troisième dimanche du mois, jusqu’en octobre, sauf en août (Schueberfouer). The next Glacismaart takes place on Sunday 15 September. The market, with stalls selling everything from olives to flowers, from clothing to toys, is open from 10 a.m. to 5 p.m. It takes place on the third Sunday of every month until October except in August because of the Schueberfouer.

Nouveau service pour les déchets verts

New service for garden waste

À partir du 15 septembre, plus besoin de déposer l’herbe coupée dans les bacs bruns : il suffira de remplir un sac-poubelle (poids maximum : 25 kg) et de le placer à côté du bac, le jour du ramassage. Autre modification : un ramassage sur mesure d’autres déchets verts (feuilles, mauvaises herbes, fleurs fanées, etc.) remplacera la collecte mensuelle. Le service d’hygiène répondra aux demandes dans les cinq jours ouvrables suivant la demande. Les déchets verts peuvent également être déposés au centre de recyclage municipal, rue du Stade (semaine : 7 h-19 h 30, samedi : 8 h 30-18 h). As from 15 September, grass cuttings need no longer be placed in the brown bins but can be placed in a bin bag (up to a maximum weight of 25kg) and left adjacent to the brown bin on the day of collection. A further modification is the introduction of a made-to-measure collection service for other garden waste (leaves, weeds, dead flowers, etc.) rather than a collection every four weeks. Pick up will take place within five working days of the request via the city’s hygiene service. Garden waste can also be dropped off at the city’s recycling centre on rue du Stade (weekdays: 07:00-19:30, Saturdays: 08:30-18:00). Ramassage des déchets verts / Garden waste collection, tél. : 47 96 36 40 hygiene@vdl.lu

www.vdl.lu

18

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Produits frais

Fresh produce

Le marché bihebdomadaire de produits frais – fruits et légumes, fromages, viandes, olives et pains – a toujours lieu sur la place Guillaume II, le mercredi et le samedi matin. The bi-weekly market, selling fresh produce ranging from fruit and vegetables to cheese, meat, olives and bread, continues on the place Guillaume II every Wednesday and Saturday morning. www.vdl.lu


APPel Aux 430.000 sAlAriés et retrAités résidents ou frontAliers !

APPeAl to the 430.000 eMPloyees And retired Persons resident or cross-border coMMuter

utilisez votre droit de vote !

You have the right to vote… use it!

Je m’inquiète pour ma retraite !

i want to maintain mY level of purchasing power!

Je protège mes acquis sociaux !

i am worried about the future with regard to me and mY children!

Comment voter ?

how to vote?

Plus d’infos sur www.csl.lu et dans votre brochure envoyée à votre domicile.

More information at www.csl.lu and in the booklet sent to you by post.

la Chambre des salariés aGiT daNs l’iNTérêT des salariés eT reTraiTés

The Chambre des salariés aCTiNG iN The iNTeresT of aCTive aNd reTired employees

www.csl.lu


City LIFE

Liquid bar in the Grund launches its quarterly Songwriter Sessions on 21 September. Organised with Lata Gouveia, the sessions feature three songwriters performing for 30 minutes each, and then playing together for a final jam. The point is to share songs at a basic state. The first session will feature Irina Holzinger, Sonja Hewer and host Lata Gouveia (photo). Le bar Liquid, au Grund, lance ses « Songwriter Sessions » trimestrielles le 21 septembre. Organisées en collaboration avec Lata Gouveia, les sessions présentent trois compositeurs qui joueront d’abord pendant 30 minutes chacun puis termineront ensuite ensemble par un bœuf. L’idée est de partager des morceaux à leur état pur. Irina Holzinger, Sonja Hewer et l’hôte Lata Gouveia (photo) participeront à la première session.

Un nouveau livre sur la Schueberfouer de Steve Kayser vient de paraître aux Éditions Revue. Le livre nous dévoile des souvenirs de Steve Kayser à propos de la fête foraine, mais également des interviews qu’il a réalisées de ceux grâce à qui la Schueberfouer fait désormais partie intégrante de la vie de la ville de Luxembourg. A new book about the Schueberfouer by Steve Kayser has been released by Éditions Revue. The book serves up some of Kayser’s memories of the fair and he also interviews some of those who have made the Schueberfouer such an integral part of Luxembourg city life.

Liquid is on Facebook

http://shop.revue.lu

Le Lycée technique des arts et métiers au Limpertsberg sera équipé à la rentrée d’un nouveau restaurant et cafétéria dont la façade est réalisée à partir de panneaux imprimés d’un motif de bambous (Romain Hoffmann Architectes). Suivra un nouveau hall des sports en novembre. The Lycée Technique des Arts et Métiers in Limpertsberg has installed a new restaurant and cafeteria for the new school year. The venue’s facade incorporates panels printed with a bamboo motif by Romain Hoffmann Architectes. A new sports hall will open in November. Voici une nouvelle adresse où déguster tzatziki, gyros et autres moussakas, autrement dit, toutes les spécialités grecques. Le nom va donc de soi : Le Grec. Here is a new address where you can enjoy tzatziki, gyros and moussakas, in other words, all Greek specialities. The name says it all: Le Grec.

City life

47, rue de Bonnevoie (Bonnevoie) Tél. : 27 12 50 91

Avec 4 000 visiteurs et 40 enseignes participantes, Les Vignes est devenu un rendez-vous incontournable pour ceux qui aiment le shopping et le vin, qui s’associent le temps d’une soirée d’exception. With 4,000 visitors and 40 participating stores, Les Vignes has become an essential meeting place for those who love shopping and wine, brought together in an exceptional evening event. Le 18 septembre, rue Philippe II (Centre-ville)

Pour terminer l’été en beauté, le restaurant Um Plateau a investi le bar et surtout la terrasse de la villa voisine. Décor vintage, magnifique vue sur la vieille ville, bar à vin, tapas et DJ tous les soirs, du mercredi au samedi. To round off a beautiful summer, the Um Plateau restaurant has taken over the bar and terrace of the adjacent villa. The decor is vintage and offers a stunning view across the old city. It features a wine bar, tapas and a DJ every evening from Wednesday to Saturday. 2, montée de Clausen (Clausen) www.umplateau.lu

Cartier s’est offert un nouvel écrin, plus grand et très confortable, pour présenter ses collections de bijoux, montres, ainsi que la maroquinerie et les accessoires. Un salon privé accueille les clients à l’étage. Cartier has moved to new, bigger and more comfortable premises in which to showcase its collections of jewellery, watches as well as leather goods and accessories. A private salon welcomes clients on the first floor. 13, avenue Monterey (coin rue Philippe II / avenue Monterey)

La cafétéria du Musée d’histoire de la Ville de Luxembourg reprend vie et s’appelle désormais Am Véierzéng (au quatorze). On y sert uniquement des plats végétariens et végétaliens, notamment avec les produits du Boucher Végétarien. Ouvert aux mêmes horaires que le musée. The cafeteria of the Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg has been given a new lease of life and will now be called Am Véierzéng (at fourteen). It will serve only vegetarian and vegan dishes, including products from the Vegetarian Butcher. Open the same times as the museum. 14, rue du Saint-Esprit (vieille ville)

PHOTOS Luc Deflorenne, Administration des bâtiments publics, Am 14, Olivier Minaire, Sébastien Heraud

20

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


roadworks

Subscribe to our newsletter! Inscrivez-vous à notre newsletter !

chantiers.vdl.lu SEPT

OCT

NOV

DEC

Info-box Work being carried out (this month) / Travaux en cours (ce mois) Work completed / Travaux réalisés Work not yet started / Travaux à venir

Rue Notre-Dame Route de Longwy Work is being carried out to install electricity, gas and replace waste water utilities. Cables for “dry” utilities are also being laid and new road designs are also being installed. Les travaux permettront d’installer un réseau d’électricité, de gaz et de remplacer les canalisations d’eaux usées. Des réseaux « secs » sont également en cours d’installation et les routes sont redessinées.

Ask the expert

Three questions for Tom hilger

Trois questions à Tom Hilger

rv ATS T – Se

er T o m hil g ice ff., rv se e d f che Ingénieur, chantiers ation des in rd o o C e ic

Work to extend the city’s urban heating network. Travaux pour étendre le réseau de chauffage urbain.

Rue du Fossé Work to renew the city’s urban electric network. Travaux pour renouveler le réseau d’alimentation électrique.

There have been some delays in the work being carried out on the rue Notre-Dame. Was the extreme weather in the winter the cause of these delays?

Les travaux rue Notre-Dame ont pris du retard. Les conditions météorologiques extrêmes de l’hiver dernier en sont-elles la cause ?

We have lost up to 40 days due to bad weather – for safety reasons we have to halt work when temperatures drop too low or if there is too much rainfall. We also cannot guarantee the quality of some work carried out in bad weather conditions, and rather than have to return to fix problems two years down the line it is best to ensure the work is top quality straight away – for the sake of cost and durability.

Le mauvais temps nous a fait perdre environ 40 jours. Pour des raisons de sécurité, les travaux sont arrêtés lorsque les températures sont trop basses ou en cas de pluviosité excessive. Aussi, nous ne pouvons garantir la qualité de certaines mises en œuvre quand les conditions météorologiques sont trop mauvaises, et il vaut mieux s’assurer de la qualité du travail plutôt que revenir deux ans plus tard pour résoudre tel ou tel problème, ceci pour des raisons évidentes de coût et de durabilité.

What other factors were involved? Sometimes we might realise that other work for different services can be carried out simultaneously – work which was not originally planned. This can save money and also prevent nuisance to residents and road users at a later date. Then there are unforeseen factors that mean we have to find an alternative route for laying new pipes. But nowadays we map everything to the centimetre, so that in future workers will not face the same problems. Other miscellaneous factors such as special events or third party works being carried out simultaneously can also cause delays.

A request was made to work through the congés collectifs. Why did the ITM reject it? The college of aldermen did ask the enterprises with whom we work in the rue du Fossé and rue Notre-Dame to make a request to the Inspection du Travail et des Mines. But they only give permission to work through the collective holiday under special circumstances, which apparently did not apply to our projects. Even if I am slightly disappointed, I respect the decision, because workers have a right to take a holiday with their family.

.

www.vdl.lu chantiers.vdl.lu

Et les autres facteurs ? Parfois en cours de projet, nous pouvons nous rendre compte de l’opportunité de réaliser simultanément d’autres travaux pour différents services – je parle de travaux non prévus à l’origine. C’est aussi un moyen de faire des économies et de limiter les nuisances futures pour les résidents et les usagers de la route. Et n’oublions pas les facteurs imprévus qui peuvent parfois nous amener, sur un site, à devoir trouver localement un passage alternatif pour les nouveaux réseaux. Aujourd’hui, nous relevons les réseaux posés au centimètre près, ainsi nos successeurs ne rencontreront pas les mêmes problèmes. D’autres facteurs de retard peuvent être des événements particuliers ou des travaux engagés simultanément par des tiers.

La demande de poursuite des travaux pendant les congés collectifs a été rejetée par l’ITM. Pourquoi ? Le collège échevinal a demandé aux entreprises avec lesquelles nous travaillons dans la rue du Fossé et la rue Notre-Dame de déposer une requête à l’Inspection du Travail et des Mines. Mais cette dernière n’autorise la poursuite de travaux pendant la période des congés collectifs que dans certaines circonstances exceptionnelles et nos arguments ont été rejetés. Même si je suis un peu déçu, je respecte la décision et le droit des ouvriers à des vacances en famille bien méritées.

.

CARTES Monopolka PHOTO David Laurent PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

21


News

Aktioun Bambësch

La jeunesse en action Youth in action

1.

Comme chaque année, le Centre d’Animation Pédagogique et de Loisirs (CAPEL) offre aux enfants et jeunes de la Ville des dizaines d’activités pendant l’été. L’Aktioun Bambësch touche environ 1 000 enfants de 5 à 12 ans chaque été. La photographe Jeanine Unsen nous livre son point de vue. Every year the city’s centre for educational activity and leisure (CAPEL) offers children and youngsters living in the city a wide ranging catalogue of things to do during the summer holiday. For example, each summer around 1,000 children aged between five and 12 take part in the Aktioun Bambësch programme. Photographer Jeanine Unsen gives her point of view. www.capel.lu

1. Encadré par des animateurs, un groupe d’enfants a préparé des pizzas qu’ils partagent ensuite avec l’ensemble du groupe. Surrounded by monitors, a group of children have prepared pizzas that they share with the whole group. 2. D’année en année, le site de Mühlenbach se voit de plus en plus décoré au gré des réalisations des enfants. Every year, piece by piece, the children add their own creative decor to the Mühlenbach site. 3. Les constructions en bois, en pierres ou en terre requièrent la participation de plusieurs groupes d’enfants. Constructions in wood, stones or earth require the participation of several groups of children. 4. Tous les animateurs et animatrices ont suivi une formation spécifique et doivent être âgés d’au moins 18 ans. All of the monitors have undergone specialist training and must be at least 18 years old. 5. Un groupe d’enfants a proposé de creuser un bassin pour enjoliver le site. Pelles et bêches s’activent. A group of children suggested digging a pond to adorn the site. Shovels and spades get busy. REPORTAGE France Clarinval

22

2. PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG


News

3.

4.

5.

PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

23


BULLETIN

Bulletin Diplômes de langues

Language graduates Cette année, 340 étudiants ont suivi des cours de langue et de culture luxembourgeoises, tandis que 95 étudiants ont obtenu leur diplôme de langue des signes allemande. 340 students completed courses in Luxembourgish language and culture this year, while 95 students graduated in German sign language.

Sports pour tous estival

Sports pour tous summer Le programme estival spécial « Sports pour tous » se poursuit jusqu’au 29 septembre et propose des cours collectifs quotidiens à divers endroits de la ville. Un grand nombre d’entre eux se déroulent en plein air, comme le qigong et le tai-chi-chuan au Kinnekswiss dans le parc municipal (respectivement le vendredi à la pause déjeuner et le mercredi soir). Les cours sont gratuits.

Académie internationale de marimba

The special “Sports pour tous” summer programme continues until 29 September with classes every day at various locations in the city. Many take place in the open air, with activities such as Qigong and Taiji Quan on the Kinnekswiss in the city park (on Friday lunchtimes and Wednesday evenings respectively). Courses are free of charge.

International Marimba Academy

Le Conservatoire de la Ville de Luxembourg accueille la sixième Académie internationale de marimba Katarzyna Mycka. Du 6 au 15 septembre, six professeurs hautement qualifiés tiendront des ateliers avec 32 apprentis marimbistes. Le public peut assister aux ateliers (pour 15 euros). Ne manquez pas deux concerts gratuits les 7 et 14 septembre, à 19 h.

Tél. : 47 96 44 00, e-mail : sports@vdl.lu www.vdl.lu

Exposition d’art

The Conservatoire de la Ville de Luxembourg is hosting the sixth edition of the International Katarzyna Mycka Marimba Academy. From 6 to 15 September six highly qualified teachers will hold workshops with 32 Marimba students. Visitors can attend the workshops (cost 15 euro) and there are also two free concerts – on 7 and 14 September both starting at 7 p.m.

Art show

www.conservatoire.lu

Le prochain marché artistique en plein air Konscht am Gronn aura lieu le dimanche 1er septembre. L’événement se déroulera de 10 h à 18 h dans les rues du quartier. The next Konscht am Gronn open-air art market takes place on Sunday 1 September. The event is open from 10 a.m. to 6 p.m. in streets around the neighbourhood. www.konschtamgronn.lu

Exposition Batty Fischer

Batty Fischer expo

Jusqu’au 8 septembre, les visiteurs peuvent admirer 91 photos de Batty Fischer au Ratskeller du Cercle Cité. Dentiste de profession, Batty Fischer a photographié la vie quotidienne et les événements marquants de la capitale pendant plus d’un demisiècle. L’exposition est organisée par la Photothèque de la Ville de Luxembourg, dirigée par Martine Theisen, ici à l’extrême gauche sur la photo, en compagnie des échevins Lydie Polfer (deuxième à gauche) et Simone Beissel (à droite) et de la secrétaire générale de la Ville de Luxembourg Patricia Rix. Vistiors can view the exhibition of 91 photos by Batty Fischer at the Ratskeller of the Cercle Cité until 8 September. A trained dentist, Fischer took photos of daily life and special events in the capital city for over 50 years. The exhibition is organised by the Photothèque de la Ville de Luxembourg, whose director Martine Theisen (far left) is seen here with alderwomen Lydie Polfer (second left) and Simone Beissel (far right) and general secretary of the Ville de Luxembourg Patricia Rix.

Memory Walk

Memory Walk

L’association Luxembourg Alzheimer organise la journée Memory Walk le 21 septembre, place Clairefontaine. De 11 h à 18 h, les visiteurs pourront s’informer sur les divers aspects de la maladie et participer à des activités. Acoustic Corner (à midi) et Lupo and Friends (à 14 h) assureront les intermèdes musicaux. Boissons et restauration sur place. Les trois départs de la marche accompagnée – le « Memory Walk » proprement dit – se feront à 13 h, 14 h 30 et 15 h, avec pour thème le « Gronn » (Grund). La participation est gratuite, mais toute personne désireuse de faire un don peut se procurer le t-shirt « Memory Walk ». The Luxembourg Alzheimer association is hosting its Memory Walk day on 21 September on the place Clairefontaine. Between 11 a.m. and 6 p.m. visitors can enquire about aspects of Alzheimers and can participate in activities. Musical entertainment will be provided by Acoustic Corner at noon and Lupo and Friends at 2 p.m. Food and drinks will be available and the guided “Memory Walk” itself – leaving at 1, 2.30 and 3 p.m. – will take the “Gronn” (Grund) as its theme. Participation is free, but anyone wishing to make a contribution can buy a “Memory Walk” t-shirt.

Journée du Secourisme

First aid day

La Croix-Rouge organisera le samedi 22 septembre la journée nationale du Secourisme sur la place d’Armes de 10 h à 18 h. Les secouristes du service Ambulances, y compris l’unité de secours à vélo et à moto (MoVe), tiendront un stand de sensibilisation aux premiers secours. Ils proposeront aux passants des démonstrations ainsi qu’une initiation aux gestes de premiers secours et informeront sur les prochaines formations qui seront proposées gratuitement par la Croix-Rouge à partir de septembre 2013. The Red Cross is hosting its annual National First-Aid Day on the place d’Armes on 22 September from 10 a.m. till 6 p.m. First-aid officers from the ambulance service, including its bicycle and motorcycle units (MoVe) will perform demonstrations and an introductory workshop in first-aid treatment. Visitors will also be able to visit stands at which they can gather information about the forthcoming first-aid courses organised free of charge by the Red Cross starting in September. www.croix-rouge.lu

www.alzheimer.lu

PHOTOS Luc Deflorenne

24

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Braderie

Sidewalk sales

La traditionnelle braderie, avec ses nombreuses bonnes affaires, se déroulera le lundi 2 septembre. Les magasins seront également ouverts pour des soldes en avantpremière, le dimanche 1er septembre. Exceptionellement, les bus ne circuleront pas entre la Gare et le centre-ville ce jourlà. Voir pub ci-contre. The traditional Braderie sidewalk sales, featuring bargains galore, takes place on Monday 2 September. Shops will also be open for preview sales on Sunday 1 September. Exceptionally, no buses will run between the station district and the old town on that day. See ad opposite. www.cityshopping.lu


e i r e d a r B 2013 e r b m e t p

e s 2

pas t n o r cule re-ville* r i c s ne le cent u b t, les Gare et n e llem ntre la e n n e eptio

Exc

Pour le bon dĂŠroulement de la braderie, les bus ne circuleront pas ce lundi 2 septembre de 5h Ă 21h entre le quartier de la Gare et le centre-ville. Toutes les infos au 4796-2975 et sur www.autobus.lu *Une navette circulera toutes les 5 minutes entre la Gare centrale (quai 7) et le Centre Hamilius (quai 6).


1

Services & shopping

ESTIMATION GRATUITE DE VOTRE MAISON OU VOTRE APPARTEMENT

Find the relevant city authority, a useful address or sports facilities. Plus a guide to city shops. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, sportifs, ainsi qu’un guide shopping.

BIERGER-CENTER 1 26a, boulevard Royal Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h Tél. : 47 96 22 00 Fax. : 26 27 09 99 bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

Population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills, etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions Chèque-Service Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc.

SPORT FOR ALL / SPORTS POUR TOUS

USEFUL ADDRESSES / ADRESSES UTILES 11 Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous Tél. : 47 96 26 76 Fax. : 47 36 53

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 Tél. : 24 78 66 60 Fax. : 47 46 92 archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13 Cité-Bibliothèque 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h Tél. : 47 96 27 32 www.bimu.lu, www.tuffi.lu

Tél. : 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63) www.vdl.lu

14

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg

CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h Tél. : 47 96 24 42 / 32 73 www.vdl.lu

SWIMMING POOLS / PISCINES 2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 47 96 34 71

ICE SKATING & SKATEBOARD / PATINOIRE & SKATE 5 Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h Tél. : 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h Tél. : 44 83 47

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine Tél. : 47 96 25 50

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h Tél. : 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe comm-rep-lux-info@ ec.europa.eu

TENNIS 7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h Tél. : 46 15 51 Sur réservation www.tennisspora.lu

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes Tél. : 47 96 26 30 Fax. : 47 36 53

16 Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 Tél. : 47 96 26 84 Fax. : 22 91 36

17 kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 Tél. : 26 26 29 59 www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h Tél. : 26 39 48 48 Fax. : 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique www.leoenergy.lu

19 Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis Tél. : 47 96 24 70 Fax. : 46 92 01

TRANSPORT / TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h Tél. : 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce www.mobiliteit.lu Taxis Taxis Colux : Tél. : 48 22 33 Benelux Taxis : Tél. : 80 02 51 51 City Taxis : Tél. : 48 00 58 AéROPORT Arrivals/departures/info Tél. : 24 64 0 www.luxairport.lu Ventes et réservations Tél. : 24 56 42 42 callcenter@luxair.lu

MARKETS / Marchés

2

22 20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 Tél. : 47 96 20 20 Fax. : 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

23 MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month (March-November, except August) 3e dimanche du mois : 10-17h (mars-novembre, excepté août)

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

8 Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix Tél. : 44 50 37

9 Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h Tél. : 45 16 10 www.tcstade.lu

SERVICES & SHOPPING USEFUL

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France Tél. : 49 65 95 www.tcbonnevoie.com

Culture & going out Find venue, restaurant and bar listings on page 58 of City Agenda Retrouvez les bars, restaurants et lieux de loisir à la page 58 du City Agenda

26


We should meet to discuss your specific needs and challenges.

acquisitions i sales i rentals i insurance evaluations i real estate consulting 2, place de nancy i l-2212 luxembourg Paul fabeck i t : + 352 26 44 11 61 info@bricks.lu i www.bricks.lu

3

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances

T 49 15 54

F 49 15 94

24a, av. de la Porte-Neuve 104, rue de Hollerich 83, av. du X Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Service de livraison à domicile et internationale. 4

We offer you high-performance facials. body treatments and the most effective massage techniques from around the world, and then ensure that the benefits can be continued at home.

The Ultimate Spa

98, Boulevard de la Pétrusse | Luxembourg T: (+352) 26 12 13 | www.yoake.lu 5

6

Discover

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

THE BEAUTY OF SPRING

bulthaup b3 suit des convictions, et non des tendances éphémères.

Contactez notre régie PANDORA STORE 26, Rue des Capucins Luxembourg

marie.lingerie@orange.fr

Espace bulthaup Luxembourg 32, route d'Arlon L-8008 Strassen Tél.: +352 45 45 04. bulthaup@anc.lu

Mélanie Juredieu : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345


EXPAT COOKING

Lithuanian Recipe

Šaltibarščiai This cold borscht recipe – pronounce it “shol-ty-barsh-chey” – is the easiest recipe one can encounter in Lithuania and one of the very few that are vegetarian. It’s the most famous traditional dish too, and is a bestseller during sweaty summer days. Cette recette de bortsch froid – dont le nom se prononce « shol-ty-barsh-chey » – est très simple. C’est un des rares plats végétariens de la gastronomie lituanienne. Traditionnelle et populaire, cette soupe est très appréciée les jours de forte chaleur estivale. Greenland

Islande 20 min

20 min

4 / 6 pers.

IngrEdients / ingrédients

Finland

Kefir or butter milk (1 litre) Kéfir ou babeurre (1 litre)

ada

Sweden

4 precooked beetroots, grated, or 2 glasses of grated marinated beetroot 4 betteraves cuites, râpées, ou 2 verres Ireland de betteraves marinées, râpées

St. Pierre & Miquelon

Netherlands Belgium

France

Salt or/and a dash of vinegar Sel et / ou un trait de vinaigre

Bahamas Haiti Dominican Jamaica Republic Belize Gintare ParulyteHonduras the dish / le plat Guatemala

.

TEXTE Gintare Parulyte PHOTOS Sven Becker

28

Moldova Romania

Slovenia

Bosnia.Hercegovina Bulgaria

Georgia Armenia Aze

Serbia

ABOUT LITHUANIA Macedonia Spain

Greece

Tunisia

Morocco

Algeria

Turkey

Population / Population Albania 2,955,986 (2013 estimate)

Malta Capital / Capitale Vilnius

Syria Cyprus Lebanon Palestine Israel Jordan

Mali

Senegal Burkina The Gambia Faso Guinea-Bissau Guinea « J’adore ce bortsch froid pour sa couleur (rose fluo), pour son goût et parce qu’il me permet, en 30 petitesSierra minutes, de me replonger Cotedans Leone Ghana d‘Ivoire mes plus beaux souvenirs d’enfance », explique Gintare Liberia Parulyte.

Iraq

Saudi Arabia

Chief of State / Chef d’État President Dalia Grybauskaitė

Western Sahara

Cap Vert

thick, add some water (the legend says that cooled previously boiled water is your best bet). Season your soup with as much salt as you like. • On a separate plate, place the steaming potatoes and sprinkle them with remaining dill. Enjoy before, during or after a gathering.

Slovakia

Hungary

Government / Gouvernement Parliamentary Republic Egypt Libya

Mauritania

... is an actress slash El Salvador freelance writer living in both Nicaragua Luxembourg and Berlin. “I love this cold borscht because of its colour (neon pink) and Besides being a passionate Costa Rica because its taste carries my fondest childhood memories that Venezuela Panama Lithuanian, she also exhibits some features of a I can stir up whenever I have 30 humble minutes on my hands”, Guyana passionate cook. She likes French Guiana Colombia Gintare Parulyte says. sharp peelers, kitchen Suriname There are many ways to prepare this soup; all are vargadgets that take too much space, making a iations around the same theme. The preparation takes huge mess when cooking Ecuador essentially the time you need to boil the potatoes and and cookbooks with pages decorated with passionate the eggs, for you will prepare the rest simultaneously. cooking stains. This recipe is ThePeru quantity of each ingredient is approximate, since her personal favourite and fortuitously also the only how much you will consume will mainly depend on: Brazil Lithuanian dish she likes and what time of day you decide to relish the soup and your knows how to prepare. ... est une comédienne et favourite consistency – some like the soup more diluted écrivain, qui partage sa vie with water, while others like it thicker. “I love it when it’s entre Luxembourg et Berlin. Bolivia Elle adore son pays, la Lituamade with love.” nie, et par certains côtés, adore aussi la cuisine. Elle Method aime les épluche-légumes bien aiguisés, les gadgets de Chile and boilParaguay • Peel the potatoes them until ready. In a difcuisine encombrants, les préparations qui se ferent pot, boil the eggs until hard, then cool them off terminent par un chaos dans under cold water and set aside. Use time in between to la cuisine et les livres de recettes dont les pages chop the remaining ingredients. tachées témoignent d’une • In your favourite Argentina bowl, mix the chopped beetroot, passion culinaire. Cette Uruguay recette est sa préférée, mais spring onions, cucumber, dill and kefir. Add hard-boiled aussi (coïncidence !) le seul eggs and stir everything in harmony. plat lituanien qu’elle aime préparer et qu’elle sait réussir. • Now is the time to check the consistency: if it’s too

Luxembourg Czech Republic Austria

Croatia

Peeled potatoes, cooked (400g) Pommes de terre vapeur, pelées (400 g)

Cuba

Ukraine

Switzerland

4 hard boiled eggs, cooled and halved 4 œufs durs, refroidis et coupés en deux

Mexico

Belarus

Germany

Italy

Russia

Lithuania

Poland

United Kingdom

1 bunch of spring onions (the green bits only), finely chopped 1 bouquet de petits oignons (seulement la partie verte), finement hachés

A big yummy smelling bouquet of dill (both for the soup and the potatoes that accompany every serving) Un beau bouquet d’aneth (pour la soupe Portugal et pour parfumer les pommes de terre servies en accompagnement)

Bermuda

Latvia

Denmark

1-2 cucumbers, peeled and finely chopped 1-2 concombres, pelés et finement hachés

United States

Estonia

Norway

Kuw

Head of Government /  Chef du gouvernement Prime minister Algirdas Butkevičius

Niger

Chad National Day / Fête nationale Sudan February 16 (Independence in 1918) March 11 (Independence in 1990)

Y

Etrea

153 nationalities live in Luxembourg Nigeria City, including around 364 Lithuanians. Ethiopia 153 nationalités vivent Cent. Afr. Rep. à Luxembourg-ville, dont quelque 364 Lituaniens. Cameroon

Djibouti

So

Cette soupe se prépare de nombreuses manières, en Benin variations sur un même thème. Le temps de préparation Guinea Uganda FACTS Congo Kenya n’excède pas le temps nécessaire à la cuisson des Togo Congo Gabon Rwanda (ex-Zaire) pommes de terre et des œufs, pendant lequel vous préFor more information /  Burundi parez les autres ingrédients. Les quantités données sont Pour plus d’informations Tanzania approximatives, votre appétit dépendra principalement Lithuanian Consulate in Luxembourg Angola du moment choisi pour la dégustation et de la texture 8, rue Albert Borschette Zambia L-1246 Luxembourg souhaitée : certains l’aiment plus liquide, d’autres la Tel.: 40 78 78 938 préfèrent plus crémeuse. « Je l’aime quand elle est préparée Email: robert.wagener@arendt.com Malawi avec amour. »

Préparation

EXPRESSIONS

• Peler les pommes de terre et les faire cuire à l’eau. Dans une autre casserole, faire cuire les œufs puis les refroidir sous l’eau froide et réserver. Pendant la cuisson, couper tous les autres ingrédients. • Dans un saladier, mélanger la betterave râpée, les oignons et le concombre, l’aneth et le kéfir. Ajouter les œufs durs et mélanger harmonieusement le tout. • Vérifier la texture : si elle est trop épaisse, ajouter de l’eau (la légende dit qu’utiliser de l’eau préalablement bouillie et mise à refroidir donne un bien meilleur goût). Saler à votre convenance. • Servir les pommes de terre chaudes à part, généreusement saupoudrées du reste de l’aneth. À déguster avant, après ou pendant une soirée entre amis.

.

Falkland Is. PHILIPPE’S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Mada Zimbabwe

Hello / Salut ! Labas Namibia

Mozambique

Botswana

Good morning / Bonjour Labas rytas South Africa Thank you / Merci Ačiū Please / S’il vous plaît
 Prašau Cheers! / Santé ! Į sveikata! Bon appétit! Skanaus! I love you / Je t’aime Aš tave myliu

Swaziland

Lesotho


At second glance

At second glance

Born to shop

Despite its name, one of the capital’s main commercial corridors has always been about “big city flair”.

O before / avant Avenue de la Gare, between rue du Fort Neipperg (on the lower right) and rue de Bonnevoie, captured by Tony Krier in 1956. From the Ville de Luxembourg Photothèque archives. L’avenue de la Gare, entre la rue du Fort Neipperg (en bas, à droite) et la rue de Bonnevoie, photographiée par Tony Krier en 1956. Des archives de la Photothèque de la Ville de Luxembourg.

n 2 September thousands of bargain hunters will take to the streets of the city centre and Gare district for what retail federation UCVL calls the Grand Duchy’s “largest clearance sale”. The outdoor “braderie” has generally been held the first Monday of September since 1929 and the UCVL reckons it now “is the city of Luxembourg’s most important commercial event”. One of the most popular strips is avenue de la Gare. Despite being named for the train station, the street came into being as a commercial corridor. Indeed, avenue de la Gare was built in the 1860s to connect the station with the viaduct, the then-new bridge linking the city centre with the capital’s burgeoning southern flank. At the time, the old fortress walls had just come down, the city’s population would grow around 50 percent by the turn of the century, and civic leaders were keen on shaking off the capital’s small town image. As the LCTO puts it, avenue de la Gare was “soon to become a vibrant shopping street with that ‘big city flair’”. Much has changed since the scene, on the upper left, was captured in the 1950s: the Capitole cinema is now a shopping complex and hotel, for example, and the Monopol department store moved across the street, before shutting down. Yet much remains the same: today that same stretch features no less than 20 retail outlets, about half of which are international brands.

.

Malgré son nom, une des plus grandes artères commerciales de la capitale a toujours eu « le chic des grandes villes ».

L

e 2 septembre, des milliers d’amateurs de bonnes affaires envahiront les rues du centre-ville et le quartier de la gare pour ce que l’Union Commerciale UCVL appelle « les plus grands soldes » du Grand-Duché. La braderie en plein air, organisée le premier lundi de septembre depuis 1929, est pour l’UCVL « l’événement commercial majeur de Luxembourg ». Une des artères les plus fréquentées est l’avenue de la Gare. En dépit de la référence ferroviaire, la création de la rue procédait d’un objectif commercial. De fait, l’avenue de la Gare a été ouverte dans les années 1860 pour relier la gare au viaduc, le nouveau pont qui faisait communiquer le centreville au quartier sud, alors en pleine expansion. À l’époque, les anciens murs de la forteresse venaient juste d’être démantelés. Au tournant du 20e siècle, la population de la ville allait croître de moitié, et les édiles avaient à cœur de débarrasser la capitale de son image de petite ville de province. Pour reprendre l’expression du LCTO, l’avenue de la Gare allait « bientôt devenir une artère commerciale dynamique avec le chic des grandes villes ». Quel changement depuis cette photo (en haut à gauche) prise dans les années 1950 ! Le cinéma Capitole est aujourd’hui un complexe commercial et un hôtel, par exemple, et le grand magasin Monopol a déménagé de l’autre côté de la rue, avant de fermer. Mais certaines choses ne changent pas  : aujourd’hui, le même lieu n’offre pas moins de 20 boutiques de détail, dont la moitié environ d’enseignes internationales.

after  / après Avenue de la Gare today, as photographed by David Laurent. Many thanks to the Grand Hotel Mercure Alfa Luxembourg for their thoughtful assistance with the “after” shot. L’avenue de la Gare aujourd’hui, cliché de David Laurent. Merci au Grand Hôtel Mercure Alfa Luxembourg pour leur aimable assistance concernant ce cliché.

.

www.cityshopping.lu

TEXTE Aaron Grunwald PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

29


Ours

We love Luxembourg

Blaenavon

En couverture / Cover Philippe Fettes Photo Julien Becker

luxembourg

PHILIPPE’S

CITY MAGAZINE

LUXEMBOURG

SEPTEMBER’13

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 09/2013

032_cover.indd 33

19/08/13 15:58

GOOD DESIGN AWARD 2010

award

NOMINEE

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

est édité par Maison Moderne pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne for the City of Luxembourg

COMITÉ DE RÉDACTION /  EDITORIAL COMMITTEE Duncan Roberts, Mike Koedinger, Astrid Agustsson, Gioia Bertemes, Christiane Sietzen

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT Maison Moderne Publishing Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg +352 29 66 18-1 info@citymag.lu

Still in their teens, upcoming British pop trio Blaenavon played its first concert in Europe at Exit07 to launch the venue’s Congés annulés programme in August.

Les ados de Blaenavon, le trio montant de la pop britannique, ont donné leur premier concert européen à l’Exit07 en ouverture des Congés annulés du mois d’août.

L

L

abelled “cheeky scamps” by DIY magazine, Blaenavon are in fine fettle after a sound check at Exit07. Ben Gregory, Harris McMillan and Frank Wright (left to right) are immensely likeable kids and clearly loving their first experience of gigging in Europe. Harris says the Exit07 show is the best gig so far because of the fantastic cheese board on the rider. “You’ve got a great country here,” adds Ben. “It’s a lovely place filled with lovely people. The venue is great, but we didn’t know much about the country before we came, apart from that it was a tax haven and a mix of France and Germany.” The band played a Radio 1 session at the BBC’s Maida Vale studios, but managed to get lost in the huge complex. Luckily they have a coolheaded manager, Jake, to make sure they are in the right place at the right time for what was a one-off European concert. Harris is the most sensible and eloquent, and by default becomes the band’s spokesman. “We started in a school talent competition, which we took by storm,” he says, slapping on the self-deprecation with a trowel. “We were a Muse tribute band with just me and Ben. Then our music teacher told us about Frank Wright and he came in to play bass, and we have stuck together ever since.” The band has since played a few shows on the London circuit and a meeting at

one gig led to a deal with Transgressive Records singles imprint paradYse Records. Debut single ‘Into The Night’ (which Frank describes as “a crowd pleaser”) is wilfully yet elegantly catchy. The band releases its EP KOSO, featuring lead track ‘Prague’ on Transgressive on 23 September. Ben writes the songs on his mother’s old guitar before the band takes the tracks to what he labels “the annex” at Harris’s grandmother’s house. He says the band has probably enough songs to fill an album and a half. They all admit they normally give a bunch of fake answers when asked about influences, with The Proclaimers as their favourite red herring. But MGMT is mentioned with a relatively straight face, though when Harris takes mock offence at being teased by Ben about liking Sigur Rós it is hard to tell who is being serious and who is joking. Before the show the band was excited about playing in Luxembourg, and Facebook comments afterwards suggested they not only won over the Exit07 audience but also made some new friends in the city. When they return, the name Blaenavon should be familiar to many more fans of vibrant power pop.

.

es « garnements effrontés » (DIY magazine) de Blaenavon jubilent après leur balance à l’Exit07. Ben Gregory, Harris McMillan et Frank Wright (de gauche à droite) sont trois très jeunes gens extrêmement sympathiques, manifestement enchantés de cette première expérience sur le Continent. Pour Harris, le concert à l’Exit07 est leur meilleure prestation à ce jour en raison du super plateau de fromages en annexe du contrat. « Votre pays est génial, renchérit Ben. C’est beau et les gens sont adorables. La salle est super. Nous ne savions rien du pays avant de venir, juste qu’il s’agissait d’un paradis fiscal et d’un État hybride entre la France et l’Allemagne. » Lors d’un enregistrement pour Radio 1 dans les studios de la BBC, le groupe a réussi à se perdre dans l’immense complexe de Maida Vale. Heureusement, Jake, leur manager, sait garder la tête froide et s’est assuré de leur présence au bon endroit et au bon moment pour leur seul et unique concert sur le Continent. Harris, le plus raisonnable et le plus disert du groupe, est leur porteparole par défaut. « Nous avons fait un début triomphal lors d’un concours scolaire, déclare-t-il avec une bonne dose d’autodérision. À l’époque, c’était juste Ben et moi, avec des reprises de Muse. Ensuite, notre professeur de musique nous a parlé de Frank Wright qui est devenu le bassiste du groupe, et nous sommes

toujours ensemble ! » Le groupe a fait quelques dates sur le circuit londonien. Une rencontre lors d’un concert a généré un contrat chez paradYse Records, le label de singles de Transgressive Records. Le premier single intitulé ‘Into The Night’ (un titre qui « plaît aux foules » selon Frank) est délibérément accrocheur, mais avec élégance. L’extended play KOSO, avec le titre phare ‘Prague’, sortira le 23 septembre chez Transgressive Records. Ben compose sur la vieille guitare de sa mère puis le groupe travaille à « l’annexe », à savoir chez la grandmère de Harris. Selon lui, ils ont de quoi faire un album et demi. Tous avouent répondre généralement n’importe quoi lorsqu’on les interroge sur leurs influences musicales, avec une prédilection pour The Proclaimers. Si MGMT semble assez plausible, Harris prétend s’offusquer quand Ben le chahute sur son goût pour Sigur Rós, et il est bien difficile de démêler le vrai du faux. Le groupe était impatient de se produire à Luxembourg. À en juger par les commentaires sur Facebook postés après le concert, non seulement il a conquis le public de l’Exit07 mais il s’est aussi fait de nouveaux amis. À son prochain passage, Blaenavon devrait attirer encore plus d’amateurs de powerpop dynamique.

.

www.blaenavon.com

TEXTE Duncan Roberts  PHOTO Sven Becker

30

PHILIPPE’S  CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

Journaliste / Journalist Duncan Roberts (-55) duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice / Coordinator Deborah Lambolez (-56) deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction / Proofreading Sarah Lambolez, Cynthia Schreiber, Catherine Thomas

PHOTOGRAPHIE / PHOTOGRAPHY

Julien Becker, Sven Becker, Charles Caratini, Éric Chenal, Luc Deflorenne, David Laurent / Wili, Andrés Lejona, Olivier Minaire, Jessica Theis / jess.lu, Jeanine Unsen

cartographie / cartography

monopolka Sàrl

COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS

Elvire Bastendorff, Neel Chrillesen, France Clarinval, Céline Coubray, Aaron Grunwald, Fiorila Hell, Lisbeth Owen, Gintare Parulyte, Wendy Winn

Traduction / Translation

Peter & Clark – Multilingual Communication, Giovanna Dunmall

GRAPHISME / LAYOUT

Maison Moderne Studio Directeur / Director Guido Kröger Studio manager Stéphanie Poras

Mise en page / Layout Jan Hanrion (coordination), Tae Eun Kim, Zoë Mondloch

PUBLICITÉ / ADVERTISING Maison Moderne Media Sales +352 27 17 27 27-1 mediasales@maisonmoderne.lu Directeur commercial / Sales Director Francis Gasparotto Chargée de clientèle / Account Manager Audrey Gollette (-38) audrey.gollette@maisonmoderne.lu

Impression / PRINT

EU Ecolabel : Fl/11/001

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Impression / Printed by Imprimerie Centrale, Techprint Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Paraît 11 fois par an / published 11 times a year Tirage 35 000 exemplaires / Print Run 35,000 copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing and Media SA Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.


27.-30.9.2013 Ve 27 sept: 16-20h Sa 28 sept: 10-18h Di 29 sept: 10-18h Lu 30 sept: 14-20h www.logement.lu

www.luxexpo.lu

FEEL IT LIVE!


Chez nous, c’est vous le patron.

Raiffeisen est une banque coopérative. Et ça change tout! Nous nous engageons à vous soutenir et à travailler dans votre seul intérêt. Parce que pour nous, c’est naturel de faire confiance à ceux qui nous font confiance.

www.raiffeisen.lu


PHILIPPE’S

CIT Y MAGA ZIN

E LUX E M BO U

RG SEPTEMBE

R’13

www.citymag.lu – Monthly / mensuel – no. 09/2013


SEPTEMBER’13  CITY Agenda LUXEMBOURG

Danse / Opéra p. 10

Angelin Preljocaj Les Nuits Grand Théâtre, 23 & 24/09


SCHILLER BALLADEN PHILIPP HOCHMAIR & FRITZ RAINER

EIN ABEND MIT BALLADEN UND GEDICHTEN VON FRIEDRICH SCHILLER

25. & 26. SEPTEMBER 13 UM 20 UHR IM KAPUZINERTHEATER

ERWACHSENE 20€, 15€, 8€ / STUDENTEN 8€

ENTDECKEN SIE DIE SPIELZEIT 13-14 DER THEATER DER STADT LUXEMBURG UNTER WWW.LESTHEATRES.LU TICKETS WWW.LUXEMBOURGTICKET.LU THÉÂTRE DES CAPUCINS 9, PLACE DU THÉÂTRE L-2613 LUXEMBURG


Sommaire

p. 30

Photomeetings, 10/09-19/10, Cercle Cité, Galerie Clairefontaine 1 & 2, Galerie beim Engel

Rendez-vous

p. 48

p. 16

Christodoulos Panayiotou, 10/10-05/01/2014, Casino Luxembourg

Ateliers Traffo, 28/09, CarréRotondes

Expositions

Jeune public

p. 22

Behind the Candelabra, released 18/09, Utopolis

cinéma

Cinémathèque

p. 20 NSA, CIA, FBI, Everyone, 03-27/09, Cinémathèque

p. 14

Lars Vogt, 17/09, Philharmonie

Musique classique

DANSE / OPéRA

p. 10 Soulsongdances, 20/09, opderschmelz

Agenda

au jour le jour

THéÂtre

p. 6 As You Like It,

27 & 30/09, Grand Théâtre

Musiques actuelles

p. 34

p. 26 Capital Cities,

03/09, den Atelier

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

3


Rendez-vous du mois

TEXTE Duncan Roberts

4

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


Rendez-vous du mois

SEPTEMBER

Beginnings and endings

T

.

L

es espaces culturels de la ville se raniment doucement en septembre. Les 20, 21 et 22 septembre, à l’occasion du 1050e anniversaire de la Ville de Luxembourg, l’Abbaye de Neumünster prêtera son cadre impressionnant à un spectacle de vidéomapping sur la légende de Mélusine. Le Grand Théâtre inaugure sa nouvelle saison avec le retour à Luxembourg du metteur en scène britannique Douglas Rintoul. Pour sa cinquième visite, il propose une adaptation contemporaine de Comme il vous plaira (Shakespeare) avec sa compagnie de théâtre Transport. À l’Abbaye de Neumünster, la journée du Theaterfest sera l’occasion de découvrir la programmation des théâtres grands-ducaux pour la saison avec des extraits de spectacles, des lectures et même des répétitions publiques. L’Abbaye est aussi le cadre de Stones, un spectacle poétique d’une grande originalité visuelle, mis en scène par Yinon Tzafrir d’après le monument que Nathan Rapoport a sculpté à Jérusalem en hommage aux victimes de l’insurrection du ghetto de Varsovie. Au TOL, Claude Frisoni, directeur du CCRN, écrivain et artiste, raconte avec humour et autodérision 35 ans de tribulations d’un Français au Grand-Duché. La saison de la danse repart d’un bon pied avec le spectaculaire ballet Les Nuits, du chorégraphe francoalbanais Angelin Preljocaj, inspiré des contes des Mille et Une Nuits. À la Banannefabrik de Bonnevoie, le premier volet des spectacles mensuels 3 du Trois présente des œuvres des artistes en résidence Cristina Lilienfeld, Sarah Baltzinger et Tania Soubry, ainsi qu’une création vidéo de Giuseppe Bucci. Les 2 Musées de la Ville poursuivent leurs expositions avec les maîtres français et flamands dans le cadre historique de la Villa Vauban et Shop Shop Shop, un hymne au commerce, au Musée d’histoire de la Ville. Une saison commence, une autre se termine. Au début du mois, les visiteurs pourront faire un dernier tour à la Schueberfouer, et, plus tard, le programme Summer in the City du Luxembourg City Tourist Office s’achèvera officiellement par un concert de clôture.

Angelin Preljocaj’s Les Nuits is based on the legends of the Thousand and One Nights. Angelin Preljocaj a conçu Les Nuits d’après les contes des Mille et Une Nuits.

.

Douglas Rintoul has adapted Shakespeare’s As You Like It to a contemporary setting. Douglas Rintoul adapte Comme il vous plaira de Shakespeare dans un cadre contemporain.

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Photo : Villa Vauban

Photo : David Laurent

Photo : Jean-Claude Carbonne

Luxembourg based guitarist Remo Cavallini plays the closing party of Summer in the City. Le guitariste luxembourgeois Remo Cavallini joue le concert de clôture de Summer in the City.

he city’s cultural venues slowly get back to business in September. One highlight, to celebrate the 1050th anniversary of the city of Luxembourg, is a videomapping spectacle dedicated to the legend of Melusina, with projections on the walls of the Abbaye de Neumünster and the adjacent cliff face. The Grand Théâtre, for instance, begins its theatre season with the return to Luxembourg of British director Douglas Rintoul. Rintoul’s fifth visit to the city is with his Transport company’s contemporary adaptation of Shakespeare’s As You Like It. More straight theatre can be found at the Abbaye de Neumünster this month in the form of the one-day Theaterfest, which sees country’s theatres present extracts of shows from the forthcoming season as well as readings and even public rehearsals. The Abbaye is also the venue for Stones, Yinon Tzafrir’s visually stunning poetry performance based on Nathan Rapoport’s Warsaw Ghetto Uprising monument in Jerusalem. And the CCRN’s director, writer and performer Claude Frisoni delivers a witty and self-deprecating account of his 35 years as a Frenchman in the Grand Duchy at the TOL. The dance season also gets back in the swing of things in September with Les Nuits, a spectacular show by French-Albanian choreographer Angelin Preljocaj based on the legend of the Thousand and One Nights. Over in Bonnevoie at the Banannefabrik, the first of the new programme of monthly 3 du Trois shows features work by artists in residence Cristina Lilienfeld as well as pieces by Sarah Baltzinger and Tania Soubry, and a video work by Giuseppe Bucci. Dutch and French masters are on display in the Villa Vauban’s old building while the City History Museum remains entranced by commerce with its Shop Shop Shop exhibition. But while some seasons are just starting, another comes to an end. The first few days of the month offer visitors a final chance to visit the Schueberfouer, while later the Luxembourg City Tourist Office’s Summer in the City programme holds its official closing party.

French and Dutch masters are on show at the Villa Vauban. Maîtres français et flamands s’exposent à la Villa Vauban.

5


Théâtre

William Shakespeare / Douglas Rintoul

As you like it

A theatre profoundly anchored in the history of its discipline and the ever active and strong links with the reality of today’s world. Un théâtre profondément ancré dans l’histoire de sa discipline et les liens toujours actifs et vifs avec la réalité du monde d’aujourd’hui.

A contemporary adaptation of a repertoire work that celebrates human diversity and people’s capacity to endure situations and overcome them.

T

o begin its theatre season, the Grand Théâtre is putting on a play co-produced by Théâtres de la Ville de Luxembourg, the theatre company Transport and House & New Wolsey: As You Like It. British theatre director Douglas Rintoul is already familiar to Luxembourg audiences. He has presented three shows at the Théâtre des Capucins: Design for Living in 2008, Closer by Patrick Marber in 2010 and Invisible by Tena Stivicic in 2011, leaving a deep impression with the originality of his stage

TEXTES Elvire Bastendorff

6

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

settings, their vivacity and above all the singular interpretation he gives to literary works. Invited by the Grand Théâtre, Douglas Rintoul and his Transport company know how to incorporate the talents of Luxembourg’s artists in its work; remember Closer starring actors Myriam Muller and Jules Werner. As of this writing the casting has not yet been completed, but actors from the Grand Duchy have been chosen to perform in Rintoul’s adaptation of William Shakespeare’s comedy.


Théâtre

Produced by the international theatre company Transport – based on the southwest coast of England, and which devises other types of artistic collaborations focussing on human and social relationships – Shakespeare’s play takes on new dimensions. Indeed, while the original plot has not been fundamentally transformed, for the love story of Rosalind and Orlando remains and the trials to be borne succeed one another in Arden Forest, Douglas Rintoul’s version is set in a refugee camp. Concentrating on the themes of usurpation and injustice, the play portrays characters faced with exile. Yet the dramatic situations lose none of their originality and extravagance – for example, Rosalind has fallen in love with Orlando during a game of catch. The characters are struggling here against the adversity that challenges their identity and overturns the destiny of their lives against a background of amorous sentiments. There are numerous contemporary political references, the situation of exiled and hunted populations recalls those of border areas between warring countries, transit zones for illegal immigrants, and so on. Transport investigates experiences of exile and the concept of a changing identity through collaborations with asylum seekers and migrants. In its plays, and this one in particular, it explores the consequences on the identity of people who are forced to move away. The theatre is envisaged here as a profound experience of the imagination that helps human beings to transform themselves, transcend and face up to reality.

.

Modern adaptation

27 & 30/09, 01/10, 20:00, in English with French subtitles, Grand Théâtre, www.theatres.lu

Une adaptation contemporaine d’une œuvre de répertoire qui célèbre la diversité humaine et la capacité des êtres à endurer des situations et à les dépasser.

P

our débuter sa saison théâtrale, le Grand Théâtre propose une création coproduite par les Théâtres de la Ville de Luxembourg, la compagnie Transport et House & New Wolsey : As You Like It (Comme il vous plaira). Le metteur en scène britannique Douglas Rintoul est déjà connu du public de Luxembourg. Il a présenté au Théâtre des Capucins trois spectacles – Design for Living en 2008, Closer en 2010 de Patrick Marber et Invisible en 2011 de Tena Stivicic – et marqué les esprits par l’originalité de ses mises en scène, leur vivacité et surtout la lecture singulière qu’il porte sur les œuvres littéraires. Invité par le Grand Théâtre pour des créations, Douglas Rintoul et sa compagnie Transport savent intégrer les talents des artistes du Luxembourg dans leur travail. Souvenez-vous de Closer dans lequel jouaient Myriam Muller et Jules Werner. À l’heure où ce texte est rédigé, la distribution n’est pas encore finalisée mais des comédiens du Grand-Duché ont été choisis pour interpréter l’adaptation de la comédie de William Shakespeare. Produite par la compagnie de théâtre international Transport – basée sur la côte sud-est de l’Angleterre qui imagine d’autres formes de collaborations artistiques fondées sur les relations humaines et sociales –, la pièce de Shakespeare prend de nouvelles dimensions. En effet, si la trame originale n’est pas fondamentalement transformée car l’histoire d’amour de Rosalinde et d’Orlando demeure et les épreuves à traverser se succèdent dans la forêt d’Arden, la version de Douglas Rintoul se déroule dans un camp de réfugiés. Concentrée sur les motifs d’usurpation et d’injustice, la pièce dépeint des personnages confrontés à l’exil. Les situations dramatiques ne perdent pas

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

pour autant leur originalité et extravagance. Par exemple, Rosalinde tombe amoureuse d’Orlando lors du déroulement d’un match de catch. Les personnages se battent ici face à l’adversité qui met à mal leur identité et bouleverse le destin de leurs vies sur fond de sentiments amoureux. Les références politiques contemporaines sont nombreuses, la situation des populations exilées et traquées rappelle celle des zones limitrophes entre les pays en guerre, les zones de passage des clandestins… La compagnie Transport s’est intéressée aux expériences d’exil et à la notion d’identité changeante à travers des collaborations avec des demandeurs d’asile et des migrants. À travers ses pièces, et celle-ci en particulier, sont explorées les conséquences identitaires sur les êtres voués aux déplacements forcés. Le théâtre est ici envisagé comme une expérience profonde de l’imaginaire qui aide les humains à se transformer, à transcender et à affronter la réalité.

.

7


Théâtre

Philipp Hochmair & Fritz Reiner

JOURNÉE spectacle vivant

Theaterfest 2013

Nach dieser rhythmischen Darbietung laden die Künstler das Publikum zu einem Austausch zu dem Stück und Friedrich von Schiller ein. Après ce spectacle rythmé, les artistes invitent le public à un échange autour de la pièce et de Friedrich von Schiller.

Une journée festive organisée par la Theater Federatioun consacrée au monde du spectacle vivant à Luxembourg ouverte à tous les publics. A festive day organised by Theater Federatioun devoted to the world of live performing in Luxembourg, for all audiences.

Dem Publikum des Théâtre des Capucins ist die beeindruckende Solodarbietung Werther von Philipp Hochmair vom Oktober 2012 unter der Regie von Nicolas Stemann sicherlich noch in Erinnerung. Zum Auftakt der neuen Theatersaison ist Philipp Hochmair wieder mit einem deutschen Schriftsteller der Romantik zu sehen: Friedrich von Schiller. Hochmair interpretiert eine anspruchsvolle Auswahl von Texten und Gedichten und wird dabei musikalisch von dem Wiener Perkussionisten und Komponisten Fritz Reiner begleitet. Die zeitgenössischen perkussionistischen Klänge mischen sich mit der kräftigen Stimme und der Energie von Philipp Hochmair und verleihen Schillers Zeilen Kraft und Aktualität. Das Stück, das von den beiden Künstlern geschrieben wurde, vermittelt dem Zuschauer die Symbiose von Text, Stimme und musikalischer Schöpfung. Le public du Théâtre des Capucins se souvient certainement de la magnifique performance solo de Philipp Hochmair lors de son passage en octobre 2012 pour la pièce Werther dirigée par Nicolas Stemann. Pour débuter la nouvelle saison théâtrale, il revient sur la scène du théâtre avec un autre auteur romantique allemand : Friedrich von Schiller. Accompagné de la musique du percussionniste et compositeur viennois Fritz Reiner, le comédien interprète un choix exigeant de textes et de poésies. Aux sons percussifs d’aujourd’hui se mêlent la voix puissante et l’énergie de Philipp Hochmair et résonnent avec force et actualité les écrits de Schiller. La pièce, conçue par les deux artistes, transmet aux spectateurs la symbiose des textes, de la voix et de la création musicale.

Comme à chaque début de saison culturelle, le Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster accueille la traditionnelle « Theaterfest ». Dans les espaces du centre, de la matinée à la soirée, les théâtres présentent leurs programmes à travers des stands d’information et des extraits de spectacles. Que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, tous les établissements culturels informent de leurs activités et renseignent sur les métiers du spectacle. Danse, théâtre, spectacles de rue, improvisations, ateliers pour jeune public, débats transforment le centre culturel en scène théâtrale géante. La soirée sera d’autant plus spectaculaire et majestueuse qu’est prévu, sur la falaise qui surplombe le parvis, un mapping vidéo et création sonore MurMur(e)s en hommage à l’histoire de Mélusine et du Grand-Duché. As at the start of every cultural season, the Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster hosts the traditional “Theaterfest”. In the centre’s spaces, from morning through to evening, theatre companies present their programmes by means of information stands and extracts of shows. Both for adults or children, all the cultural establishments explain their activities and provide information on show business. Dance, theatre, street shows, improvisations, workshops for young people and debates transform the cultural centre into a gigantic theatrical stage. The evening will be even more spectacular and majestic since a video mapping and sound creation, MurMur(e)s will be presented on the cliff overhanging the square, in homage to the legend of Melusine and the history of the Grand Duchy.

Musiktheater

spectacles, ateliers, concerts, informationS…

Photo : Olivier Bouton

Schiller balladen

25 & 26/09, 20:00, in deutscher Sprache, Théâtre des Capucins, www.theatres.lu

22/09, à partir de 11:00, Abbaye de Neumünster, www.theatre.lu, www.ccrn.lu

FREE

8

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


Théâtre

Roberto Sancho / Anne Cadilhac et Dilia Gavarrete-Lhardit claude frisoni

Photos : Frisoni, La Divine Compagnie, Richtung 22, Orto-Da Theatre Group

Putain, 35 ans !

Dirigé par Fabienne Zimmer, Claude Frisoni relate les 35 ans de sa vie passés au Luxembourg. D’un « houeren Heckefransous » à un Luxembourgeois d’adoption, Frisoni s’interroge avec humour et autodérision sur un parcours d’homme partagé entre la France et le Luxembourg. Truffé d’anecdotes, de secrets mal gardés et de confidences, le spectacle allie autant l’humour et l’esprit que la tendresse et la passion. Avec la sympathie et l’enthousiasme qu’on lui connaît, Frisoni regarde derrière lui faisant un point sur sa vie, témoignant de son affection pour le Luxembourg – un sentiment que beaucoup d’étrangers partagent. Directed by Fabienne Zimmer, Claude Frisoni recounts the 35 years of his life spent in Luxembourg. From “houeren Hecke— fransous” to Luxembourger by adoption, Frisoni scrutinises with humour and self-mockery a career split between France and Luxembourg. Packed with anecdotes, poorly kept secrets and confidences, the show blends humour and subtlety with tenderness and passion. With his trademark sympathy and enthusiasm, Frisoni looks back and takes stock of his life, bearing witness to his affection for Luxembourg – a sentiment shared by many foreigners.

monologue, CRÉATION

04, 05, 09, 10, 11, 12, 16, 17, 18, 24, 25 & 26/10, 20:30, en français, Théâtre Ouvert Luxembourg, www.tol.lu

La Nuit de la Cucaracha

Deux femmes, qu’a priori rien ne rapproche, se rencontrent. Delphine est une bourgeoise et Dolores est employée à Gaz de France. Toutes deux s’embarquent pour une nuit totalement délirante qui va les amener à affronter des dangers improbables, à côtoyer des grands de ce monde, à boire du Ron de Cuba au-delà du raisonnable, et surtout, à chanter tous les chants révolutionnaires d’Amérique du Sud. Accompagnées d’un piano et de 48 balles de ping-pong, les deux femmes vivent tout avec passion et se retrouvent, au petit matin, amies, artistes et révolutionnaires ! Two women with apparently nothing in common, meet. Delphine is middle-class and Dolores is an employee at Gaz de France. They both set off on a totally crazy night that will lead them to face improbable dangers, brush shoulders with the great and the good, drink vast amounts of Ron de Cuba, and above all, sing all the revolutionary songs of South America. Accompanied by a piano and 48 ping-pong balls, the two women experience it all with passion and in the first light of morning find that they have become friends, artists and revolutionaries!

COMÉDIE RÉVOLUTIONNAIRE

18-21/09, 23-28/09, 20:00, en français, Théâtre du Centaure, www.theatrecentaure.lu

Richtung 22 / TNL Jugendclub

Kulturpräis 2013, Dir sidd nominéiert!

„Richtung 22“, e Grupp vun enger zwanzeg Studenten, entwéckelt alternativ Kinosan Theaterprojeten. Hir Aarbecht werft e kriteschen an ironesche Bléck op d’Gesellschaft am allgemengen an déi Lëtzebuerger am besonneschen; dobäi prangeren se mat Witz a Geescht d’Ongerechtegkeeten, d’Muecht vum Geld, d’Onwëssenheet, de Mangel u Sënn fir Kultur un. Richtung 22 an de Lëtzebuerger Nationaltheater presentéiere Kulturpräis 2013, Dir sidd nominéiert!, eng Satire op d’Konschta Kulturwelt, déi de Publikum op d’Iwwerreechung vum héichbegehrten „Nationale Kulturpräis“ invitéiert, dee vum Ministär fir Tourismustheatralik a Mëttel— méissegkeet gestëfft gëtt. Constitué d’une vingtaine d’étudiants, « Richtung 22 » développe des projets cinématographiques et théâtraux alternatifs. Portant un regard critique et ironique sur la société et sur le Luxembourg en particulier, leur travail dénonce avec esprit les injustices, le pouvoir de l’argent, la méconnaissance, l’absence de culture. Richtung 22 et le Théâtre national du Luxembourg présentent Kultur­ präis 2013, Dir sidd nominéiert !, une pièce satirique sur le monde de l’art et de la culture qui convie le public à la remise du très renommé « Prix de la Culture national » soutenu par le ministère théâtral du Tourisme et des Classes médiocres.

Orto-Da Theatre Group

Stones

Stones is a play by Yinon Tzafrir, the founder, with Yifat Zandani Tzafrir and Avi Gibson Barel, of the Orto-Da Theatre Group company, based in Israel since 1996. The play recounts, through the life of Nathan Rapoport’s Warsaw Ghetto Monument, the history of the 20th century. The show is above all a metaphorical play which leads the audience to embrace present and future, to be drawn in and carried away by its visual power. Orto-Da invents a language which transmutes the sombre hours of history into moments of pure poetry. Stones est une pièce de Yinon Tzafrir, fondateur, avec Yifat Zandani Tzafrir et Avi Gibson Barel, de la compagnie Orto-Da Theatre Group basée en Israël depuis 1996. La pièce raconte, à travers la vie du Monument de l’Insurrection du ghetto de Varsovie créé par Nathan Rapoport, l’histoire du 20e siècle. Le spectacle est avant tout une pièce métaphorique qui amène le public à embrasser présent et futur, à se laisser séduire et porter par sa puissance visuelle. Orto-Da invente un langage qui transmue les heures sombres de l’histoire en instants de pure poésie.

CONTEMPORARY THEATRE

25/09, 20:00, in English, Abbaye de Neumünster, www.ccrn.lu

KomÉidistÉck

17, 18, 19 & 20/09, 20:00, op Däitsch an op Lëtzebuergesch, Théâtre National du Luxembourg, www.tnl.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

9


Danse / Opéra

ANGELIN PRELJOCAJ

Les Nuits, un ravissement oriental

L’écriture de la danse se rapproche de celle de la calligraphie, jouant avec les effets de miroir, le noir et le blanc : une réussite visuelle fascinante pour le spectateur qui plonge ainsi dans l’univers de l’Orient et du rêve. The script of dance is likened to that of calligraphy with the use of mirror and black and white effects. A visually fascinating and intriguing world allows the spectator to plunge into a world of dreams and the East.

C

’est initialement dans le cadre de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture, qu’Angelin Preljocaj a conçu Les Nuits. Présentée pour la première fois en avril 2013, la pièce non seulement s’inspire de toute la sensualité de l’œuvre des Mille et Une Nuits, mais aussi de l’atmosphère de la Méditerranée. Si la pièce est conçue pour 18 danseurs, le personnage de Shéhérazade demeure central et participe d’une réflexion sur la place de la femme dans la société. L’œuvre d’origine ouvre ici des pistes chorégraphiques nouvelles qui font de ce

spectacle un poème des sens où, travaillés par le mystère de l’Orient et la calligraphie, les corps font signe. Le public du Grand Théâtre peut découvrir cette pièce magnifique en ouverture de la nouvelle saison. La recherche stylistique de la danse de Preljocaj, ici ciselée, se pare d’un érotisme cru qui semble repousser les limites de son savoir-faire chorégraphique. Sur le terrain du désir et de la violence, les danses s’entremêlent : esthétique contemporaine, principes de la danse classique et vivacité du hip-hop. Les danseurs de Preljocaj, en plus d’être d’absolus virtuoses, transmettent, sur

TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTO Jean-Claude Carbonne

10

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

la musique et les chants de Natacha Atlas, Samy Bishai et 79D, toute la volupté de l’œuvre. Les décors, d’une grande sobriété, sont signés de la designer Constance Guisset et éclairés par Cécile Giovansili-Vissière. Les costumes ont été conçus par le styliste Azzedine Alaïa dont le parcours d’artisan au créateur de mode d’aujourd’hui fait de lui une figure incontournable de la couture française. Les Nuits réunit donc un ensemble de créateurs de haut niveau qui font de ce spectacle un moment suspendu de rêve et d’érotisme, porté par la puissance poétique des Mille et Une Nuits.

.


Danse / Opéra

Francesco Tristano & saburo Teshigawara

Reunion / Goldberg Variations

Association Tierra del Tango et philharmonie

3 x tango

.

Photos : Toshiaki Yamaguchi, 3 x tango

A

ngelin Preljocaj initially conceived Les Nuits as part of the Marseille capital of culture 2013 festivities. Performed for the first time in April 2013 the piece takes inspiration from the sensuality of the work of 1001 Nights and from the atmosphere of the Mediterranean. Even though the piece is conceived for 18 dancers, the figure of Scheherazade is central and part of a wider meditation on the place of women in society. The original piece is transformed through a new choreographic language that turns this spectacle into a poem of the senses where bodies gesticulate and the mystery of the Orient and calligraphy is explored. Audiences will be able to see this magnificent piece at the start of the new season. Preljocaj’s stylistic research has whittled things down to the essential and presents viewers with a piece of a rare and raw eroticism that seems to push back the confines of his choreographic savoir-faire. Dance styles blend, contemporary aesthetics, hip hop and classical dance principles come together to express desire and violence. Preljocaj’s dancers are absolute virtuosos and transmit the voluptuous energy of the piece to the music and singing of Natacha Atlas, Samy Bishai and 79D. The stage designs by Constance Guisset are of a great sobriety and atmospherically lit by Cécile Giovansili-Vissière; while the costumes are by Azzedine Alaïa, one of France’s most important haute couturiers. Les Nuits brings together a cast of creators of the highest level whose combined efforts and talents transform this performance into a sensual dream that is carried by the poetic power of the 1001 Nights.

Danseur, chorégraphe, mais aussi plasticien et réalisateur de films, Saburo Teshigawara est une figure renommée de la danse contemporaine. Outre ses propres pièces, il a conçu de nombreuses créations chorégraphiques pour des compagnies telles que l’Opéra national de Paris, le Ballet du Grand Théâtre de Genève, etc. La rencontre avec Francesco Tristano produit une pièce d’un raffinement rare, tout en intimité obscure où la musique de Bach et les explorations de John Cage côtoient les sons électroniques les plus actuels. Deux hommes, un piano, une scène noire pour un moment de grâce absolue. Dancer, choreographer, but also visual artist and film director, Saburo Teshigawara is a renowned figure in the contemporary dance world. As well as his own pieces he has also created several choreographies for companies such as the Opéra National in Paris and the Ballet du Grand Théâtre in Geneva. His collaboration with Francesco Tristano has resulted in a piece of a rare refinement and intimacy where the music of Bach and the explorations of John Cage mix with the most current electronic sounds. Two men, one piano and one darkened stage for a moment of unmitigated grace.

Danse contemporaine

19/10, 20:00, 20/10, 17:00, dans le cadre du Luxembourg Festival, Grand Théâtre, www.theatres.lu

La Philharmonie et l’association Tierra del Tango inaugurent, avec cette première soirée dédiée au tango, le programme « Fräiraim ». Sont invités les frères Ippolito, Antonio au bandonéon et Nicolas au piano, accompagnés de deux couples de danseurs venus de Buenos Aires et de Rimini. Les artistes montreront au public l’étroite relation entre la mélodie et l’harmonie de la chanson napolitaine et les tangos jusqu’aux années 30. Outre le concert et la milonguita (une des danses caractéristiques de l’Argentine, proche du tango mais aux mouvements plus courts et plus dynamiques), le public sera invité à une initiation de danse. Luxembourg’s Philharmonie and the Tierra del Tango Association launch the “Fräiraim” programme with this soirée dedicated to tango. Two dancing couples from Buenos Aires and Rimini will be accompanied by the Ippolito brothers, Antonio on the bandoneon and Nicolas on the piano. The artists will show the public the close relationship that exists between the melody and harmony of Neapolitan songs and the tangos of the early 20th century. After the concert and milonguita (one of Argentina’s typical dances that is similar to tango but has shorter and more dynamic movements) the public will be invited to do some dancing themselves.

Danse et musique

20/09, 20:00, dans le cadre du cycle « Fräiraim », Philharmonie, www.philharmonie.lu

Danse contemporaine

23 & 24/09, 20:00, Grand Théâtre, www.theatres.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

11


Danse / Opéra

Tania Soubry

Le 3 du TROIS Photo : Elvire Bastendorff / Bohumil Kostohryz

Soulsongdances

danse, photographie et VIDÉO

Photo : Elvire Bastendorff

Pour sa première soirée « 3 du Trois » de la saison, le Trois C-L offre à trois danseuses une scène pour présenter leurs recherches en cours. For its first “3 du Trois” event of this season the Trois C-L offers three dancers the opportunity to present their ongoing research.

Une recherche où danse et musicalité dialoguent. A project where dance and musicality come together.

La danseuse et chorégraphe Tania Soubry est, pour cette saison, l’artiste soutenue par le Centre de création chorégraphique luxembourgeois dans le cadre de son programme « Boost ». Résidences en Europe et temps de création sont répartis sur une année pour permettre aux artistes de développer un travail de recherche approfondi. Tania Soubry présente l’aboutissement de sa recherche : une pièce conçue pour quatre danseuses qui explore le corps, à travers ses mouvements, ses sons et les expressions visibles des sentiments intérieurs. Soulsongdances est une pièce ambitieuse qui tente de regrouper dans un flux rythmique élaboré les vocabulaires de la danse et de la musique. Dancer and choreographer Tania Soubry is the artist that was just sponsored for a season by the Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois and its “Boost” programme. Residencies in Europe and creation periods are spread out over the year to allow artists to do in-depth research and work. Tania Soubry presents the fruit of her labour in a piece created for four dancers that explores the body through movement, sound and visible expressions of internal emotions. Soulsongdances is an ambitious piece that attempts to unite the vocabulary of dance and music in an elaborate rhythmic flow.

Cristina Lilienfeld, artiste roumaine, présente au public les fruits de ses recherches, réalisées pendant sa résidence d’un mois à la Banannefabrik : une exploration des fonctions de réception et de protection de la peau, de sa capacité subtile et complexe à se situer simultanément dedans et dehors. Sarah Baltzinger, dans sa pièce Instinct, se concentre sur les limites de la force sexuelle de l’homme. Tania Soubry dévoile un extrait de son prochain spectacle qui sera présenté à la fin du mois à opderschmelz et au Kinneksbond. En vidéo, le court métrage de Giuseppe Bucci parle du voyage à travers les échanges silencieux d’un duo de danseurs et d’une valise. Les Images dévoilées 07 du CNA traitent ce mois-ci de l’architecture et se projettent tout au long de la soirée sur le mur d’entrée du lieu. Romanian artist Cristina Lilienfeld presents the fruit of her one-month residency and research project at the Banannefabrik. The piece is an exploration into the receptive and protective functions of human skin, its subtle and complex capacity to be located simultaneously inside and out. In Instinct Sarah Baltzinger focuses on the limits of man’s sexual strength whereas Tania Soubry reveals an extract of the piece she is presenting at opderschmelz and Kinneksbond cultural centres at the end of the month. Video fans can watch Giuseppe Bucci’s short film that examines the concept of journey through long silent exchanges between a duo of dancers and a suitcase. This month CNA’s Images dévoilées 07 deal with architecture and are projected on the centre’s entrance wall throughout the evening.

Danse contemporaine

03/09, 19:00, entrée libre, tarif à discrétion du public, Banannefabrik (Bonnevoie), www.danse.lu

Danse contemporaine, CRÉATION

20/09, 20:00, opderschmelz, www.opderschmelz.lu

12

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


Daniel Daniel Kompil

21.9.2013 – 26.10.2013

réalisation :

bunker palace.com

Myriam Hornard Ghosts are Guests

21.9.2013 – 26.10.2013 www.centredart-dudelange.lu


MUSIQUE CLASSIQUE

PHILHARMONIE LUXEMBOURG

Lars Vogt fait le buzz !

L

La soirée du 17 septembre est à marquer d’une pierre blanche. Accompagné du pianiste Lars Vogt, le NDR Sinfonieorchester Hamburg, dirigé par Thomas Hengelbrock, se produit à la Philharmonie. The evening of 17 September is a date to remember. The NDR Sinfonieorchester Hamburg directed by Thomas Hengelbrock will perform at the Philharmonie accompanied by the pianist Lars Vogt.

TEXTES Lisbeth Owen PHOTO Félix Broede

14

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

’orchestre du Norddeutscher Rundfunk Hamburg a été fondé par Hans Schmidt-Isserstedt – qui en a été le directeur musical pendant un quart de siècle (1945-1970) – avec l’appui des autorités britanniques présentes à Hambourg après la Seconde Guerre mondiale. Une formation bâtie par l’histoire et dirigée par des « barons » de la direction d’orchestre comme Wilhelm Furtwängler, Erich Kleiber ou encore Karl Böhm. Depuis 2011, Thomas Hengelbrock en est le chef d’orchestre principal. Quoi de plus naturel pour ce prestigieux orchestre que de mettre au diapason le public en interprétant le Concerto pour orchestre de Belà Bartók, largement inspiré des musiques folkloriques et écrit alors que son compositeur était expatrié aux États-Unis ? En ouverture, le Concerto pour piano de Brahms, petit chef-d’œuvre de jeunesse, sera joué par Lars Vogt, virtuose discret tout autant que grand interprète. C’est lors du concours international de Leeds que tout a commencé… Lars Vogt a 20 ans, il joue en finale le Concerto de Schumann sous la direction de Simon Rattle avec le City Hall of Birmingham Symphony Orchestra. Aujourd’hui, ce grand amateur de football qui croyait pouvoir être footballeur le jour et pianiste le soir est devenu une des plus belles références du clavier. À 42 ans, Lars Vogt a beaucoup prouvé, mais il a également entrepris. On le retrouve naturellement dans les festivals et sur la scène internationale classique, mais aussi en musique de chambre où il se distingue particulièrement, se produisant à Londres, Munich, Rome et New York. En mai 1998, il a créé son propre festival Spannungen à Heimbach (Allemagne).

.


MUSIQUE CLASSIQUE

ocl / david reiland / olivier sliepen

les solistes europÉens luxembourg

Le 23 septembre, Orient et Occident c’est la rentrée !

.

Photo : Gunter Gluecklich

T

he NDR Sinfonieorchester was founded by Hans Schmidt-Isserstedt – who was its musical director for a quarter of a century (1945-1970) – with the support of the British authorities present in Hamburg after the Second World War. An orchestra shaped by history and overseen by the “barons” of orchestra conducting such as Wilhelm Furtwängler, Erich Kleiber and Karl Böhm. Since 2011, Thomas Hengelbrock has been the principal conductor. What could be more natural for this prestigious orchestra than to get audiences in tune by performing the Concerto for orchestra by Belà Bartók, broadly inspired by folk music, written when its composer was exiled in the United States. As an overture, the Concerto for piano by Brahms, a small youthful masterpiece, will be played by Lars Vogt, a discreet virtuoso as well as a great performer. It all started at the Leeds international competition… Lars Vogt was 20 years old, he played Schumann’s Concerto in the finals under the direction of Simon Rattle with the City Hall of Birmingham Symphony Orchestra. Today, this great football lover who believed he could be a footballer by day and a pianist by night, has become one of the world’s finest pianists. At 42, Lars Vogt has little left to prove and he has also achieved a good deal. He can naturally be found at festivals and on the international classical scene, but also in chamber music where he has distinguished himself in particular in performances in London, Munich, Rome and New York. In May 1998, he created his own festival Spannungen in Heimbach (Germany).

La saison 2013-2014 est la première programmation proposée par le nouveau directeur artistique et musical de l’OCL, David Reiland. Ce jeune chef, qui fut l’assistant de Sir Simon Rattle, Ivan Fischer et autres célébrités, fait preuve d’une belle pertinence et de beaucoup d’originalité. À la Philharmonie, son cycle « Orient & Occident » retient toutes les attentions, mettant en évidence le fascinant jeu de miroir entre deux mondes, deux univers. Le concert du 29 septembre, avec pour invité le saxophoniste bien connu à Luxembourg, Olivier Sliepen, est une première escale où le jazz et les rythmes syncopés du Nouveau Monde seront à savourer sans modération. The 2013-2014 season is the first programming proposed by the OCL’s new artistic and musical director, David Reiland. This young conductor, who was formerly assistant to Sir Simon Rattle, Ivan Fischer and other celebrities, shows great capability and a lot of originality. At the Philharmonie, his “Orient & Occident” cycle has attracted much attention, revealing a fascinating mirror effect between two worlds, two genres. The concert of 29 September, with saxophonist Olivier Sliepen, well-known in Luxembourg, as guest player, is the first performance. The jazz and syncopated rhythms of the New World to be enjoyed without moderation.

orchestre de chambre du luxembourg

29/09, 17:00, Philharmonie, www.philharmonie.lu

Les Solistes Européens Luxembourg seront sur la scène de la Philharmonie pour ce qu’ils sont, des musiciens très talentueux, et pour ce qu’ils font, de la musique au plus haut niveau ! Leur programme au titre surprenant de « Jumelles ? » confronte la célébrissime Symphonie no 7 de Beethoven et l’inattendue Symphonie en ut majeur de Richard Wagner. Un clin d’œil de Christoph König, directeur musical, à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance du bâtisseur de Bayreuth, célébré en cette année 2013. Cette soirée permettra d’entendre également Moods, la création du compositeur luxembourgeois Marco Pütz, en réponse à une commande du ministère de la Culture. The Solistes Européens Luxembourg will be on the Philharmonie stage for what they are, very talented musicians, and what they do, make music of the highest order! Their programme, with the surprising title “Twins?”, contrasts the extremely famous Symphony No.7 by Beethoven with the unexpected Symphony in C major by Richard Wagner. It’s an allusion by Christoph König, musical director, on the occasion of the 200th anniversary of the birth of the creator of Bayreuth, which is being celebrated this year. This evening programme also includes Moods, a creation by the Luxembourg composer Marco Pütz, commissioned by the Ministry of Culture.

musique classique

23/09, 20:00, Philharmonie,

LES GRANDS SOLISTES

17/09, 20:00, Philharmonie, www.philharmonie.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

15


JEUNE PUBLIC

Un aperçu des travaux réalisés lors de l’atelier Mudamini « Bizarre-bizarre » les 04 & 11/07/2013 au Mudam. Au cours de cet atelier, les enfants ont redécouvert la sculpture en créant des objets étranges et mystérieux. Les petits artistes sont : Alice, Alexis, Arturs, Capucine, Casimir, Célia, Cindy, Eléna, Emilia, Eva, Felicitas, Gabriel, Gabrielle, Inès, Irma Jakob, Jakub, Julie, Kyra, Laetitia, Louis, Lozen, Mia, Mervé, Pit, Ruby, Theo, Thelma, Zoe.

16

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


JEUNE PUBLIC

saison 2013-2014

Ateliers Traffo

les ateliers invitent des intervenants professionnels qui transmettent avec passion leur savoir et incitent les participants à s’affirmer, à se découvrir et à progresser.

D’Atelieren invitéiere profesionell Animateuren, déi hirt Kënnen a Wësse mat Begeeschterung weiderginn an d’Leit animéieren, sech selwer ze bestätegen, sech z’entdecken a Fortschrëtter ze maachen.

D

A

ans le cadre de l’atelier « Schnupperworkshop » du 28 septembre, Traffo présente les ateliers pour jeune public qui ponctueront l’année et propose un workshop théâtre. Dès la rentrée débutent les « Tanzwerkstatt » organisés avec le Trois C-L, un cycle de six ateliers dirigés par des professionnels de la danse. Les deux institutions proposent aussi « Danse ta différence », des séances pour duos enfant-parent ouvertes aux enfants en situation de handicap. Pour les jeunes souhaitant approfondir le mouvement, Catherine Elsen, pédagogue, invite à décomposer les gestes quotidiens du corps en vue de créer une courte chorégraphie. Autour de l’improvisation, les « Theaterwerkstatt » font se rencontrer les participants tout au long de la saison à un rythme hebdomadaire. Sur six mois, le « Theaterlabo » invite les jeunes à se plonger dans l’improvisation, l’écriture, le jeu et la mise en scène. Le projet « Scène à 2.3 » du Grand Boube, encadré par des professionnels des arts de la scène, se construit sur des étapes de travail précises et amusantes, permettant à chacun de progresser et d’approfondir son savoir jusqu’au spectacle final. Un autre atelier très original a lieu durant le congé de la Toussaint, la création d’instruments de musique à partir d’objets détournés et récupérés. En français ou luxembourgeois, les ateliers Traffo sont synonymes de réussite et de succès tant pour les participants que pour le public.

.

m Kader vum Atelier „Schnupperworkshop“ vum 28. September presentéiert den Traffo d’Ateliere fir hirt jonkt Publikum als Héichpunkte vum Joer an offréiert en Theateratelier. Direkt am Ufank vun der Saison kommen d’„Tanzwerkstätten“, en Zyklus vu sechs Atelieren, déi mam Trois C-L organiséiert a vun Experten aus der Danzwelt geleet ginn. Déi zwou Institutiounen offréieren och „Danse ta différence“, eng Rei Seance fir Duoe Kanner-Elteren, déi fir Kanner mat Handikap geduecht sinn. Déi Jonk, déi sech méi mam Thema befaasse wëllen, gi vun der Pädagogin Catherine Elsen opgefuerdert, d’deeglech Bewegunge vun hirem Kierper ze zerleeë fir eng kuerz Choreographie draus opzebauen. Ënnert dem Motto vun der Improvisatioun begéinen d’Leit, déi bei den „Tanzwerkstätten“ matmaachen, sech am Laf vun der Saison am Wocherhythmus. Während sechs Méint invitéiert den „Theaterlabo“ déi Jonk, sech an d’Improvisatioun, d’Schreiwen, d’Spill an d’Inszenéierung ze lancéieren. „Scène à 2.3“ vum Grand Boube, e Projet ënnert der Leedung vu Professioneller vun der Bühnekonscht, gëtt mat präzisen a witzegen Aarbechtsschrëtt opgebaut, wou jidderee Fortschrëtter mecht a säi Wësse bis zur Endopféierung ausbaut. E ganz originellen Atelier gëtt et an der Allerhellgevakanz: do gi Museksinstrumenter aus ewechgehäiten an erëm verwäerte Saache geschaf. Emol op Franséisch, emol op Lëtzebuergesch, d’Traffo-Ateliere si gläichbedeitend mat Erfolleg a Succès esouwuel fir déi, di matmaachen wéi fir déi, di nokucken.

.

Ateliers

Schnupperworkshop : 28/09, 16:00-18:00, 13-19 ans, CarréRotondes, infos et inscriptions pour tous les ateliers : 26 62 20 45, traffo@rotondes.lu, www.rotondes.lu TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTOS Mani Muller, Jérome Panconi, Clada SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

17


JEUNE PUBLIC MUDAM

Workshop

Altars Of Madness

Les musiciens comme les artistes utilisent leur présence physique pour transmettre des émotions. Dans ce sillage, l’atelier « Performance » propose de mêler arts visuels et corps, en permettant aux enfants d’utiliser des parties de leur corps pour faire de la peinture. Une expérience qui donne une sensation de liberté ! Both musicians and artists use their physical presence to convey emotions. In this perspective, the “Performance” workshop suggests blending visual arts and bodies by enabling children to use parts of their body to create paintings. An experience that gives a sensation of freedom!

Fir di ganz jonk Kanner (tëschent dräi a fënnef Joer al) proposéiert den Atelier „Et wor emol“, déi ausgestallte Wierker a Form vu Märecher z’erliewen. Et ass mat Wierder a Geschichte, wou d’Animateure vum Musée dëse Grupp vu Kanner dozou leeden, sech de Kënschtler hir Wierker unzekucken an hir ganz Virstellungswelt doranner ze projezéieren. Destiné aux tout jeunes enfants (entre 3 et 5 ans), l’atelier « Et wor emol » propose de rencontrer les œuvres exposées via des contes. C’est à travers la parole et les histoires que les médiateurs du musée amènent le groupe d’enfants à regarder les œuvres des artistes et à y projeter tout un imaginaire.

Nach ëmmer a Verbindung mat der Ausstellung vum Grupp Altars of Madness, dee Wierker aus de Beräicher vun der Esthetik vu Metal, virstellt, proposéiert den Atelier, e Magazin ze maachen. D’Kanner inspiréiere sech u Museks-Fanzinen, déi vun Enthusiaste gemaach goufen, a stellen hir eege Konschtzeitung zesummen; dobäi spillen se fräi mat Biller, Collagen, Texter… Toujours en relation avec l’exposition de groupe Altars of Madness qui présente des œuvres issues de l’esthétique du metal, l’atelier propose de créer un magazine. S’inspirant des fanzines de musique, créés par des passionnés, les enfants produisent leur propre recueil, jouant avec des dessins, des collages, des textes…

De Grousselteren an hiren Enkelkanner proposéiert eng Visite guidée vu 45 Minutten op Lëtzebuergesch en Tour quiesch duerch de Musée fir seng Wierker z’entdecken. Den Austausch iwwer d’Usiichten am Beräich vun der Konscht tëschent de Generatiounen ass eng ganz sympathesch kënschtleresch a mënschlech Initiativ. Destinées aux grands-parents et à leurs petits-enfants, les visites guidées d’une durée de 45 minutes, en luxembourgeois, proposent une déambulation dans les espaces du musée à la découverte des œuvres. L’échange de points de vue sur l’art entre les générations est une initiative artistique et humaine bien sympathique.

Bildend Konscht

atelier fir bildend Konscht

Zäitgenëssesch Konscht

Performance

Photos : Casino Luxembourg, Mudam Luxembourg

Visite fir Kanner a Konschtzeitung Grousselteren

Altars Of Madness

atelier arts plastiques

07/09, 15:00-17:00, en français, de 5 à 8 ans, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

Et wor emol

06/09, 15:00-16:00, op Lëtzebuergesch, vun 3 bis 5 Joer, Mudam, www.mudam.lu

11 & 12/09, 14:30-17:30, op Lëtzebuergesch, vun 5 bis 8 Joer, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

02/09, 15:00-15:45, op Lëtzebuergesch, fir Kanner an hir Grousselteren, Mudam, www.mudam.lu

capel

Photo : Capel

Jeux de SOCIÉTÉ

Une occasion de tous se retrouver pour jouer en plein centre-ville. An opportunity for everyone to meet up and play games in the city centre.

Le Capel organise, le premier samedi du mois d’octobre, une journée consacrée aux jeux de société. Le Cercle Cité et la place d’Armes se transforment respectivement en salles de jeux intérieure et de plein air, proposant à tous de renouer avec les plaisirs des jeux traditionnels et favorisant les rencontres directes entre les enfants, les adolescents et les adultes. Le succès public de cette initiative l’année passée témoigne du bonheur toujours actuel de jouer ensemble.

ACTIVITÉS ludiques

05/10, 10:00-17:00, Cercle Cité & place d’Armes, www.capel.lu

FREE 18

On the first Saturday in October Capel is organising a day devoted to party games. The Cercle Cité and place d’Armes will be transformed into indoor and outdoor games rooms, offering everyone the chance to take up again the pleasures of traditional games and encouraging direct encounters between children, teenagers and adults. The public success of this initiative last year testifies to the ever-present joy of playing together.

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


:b

r

ke

un

n

tio

a lis

a

FRANCIS BLANCHE

CENTRE CULTUREL REGIONAL DUDELANGE 1A, RUE DU CENTENAIRE L-3457 DUDELANGE

www.OpDERSCHmELz.LU

om

.c

ce

la

pa


cinémathèque

NSA, CIA, FBI, Everyone

Presaging society under control Les récentes révélations d’Edward Snowden n’auront pas surpris les cinéphiles attentifs de ces 40 dernières années.

L The mass security agency surveillance of ordinary citizens unveiled by Edward Snowden will have come as little surprise to keen observers of cinema over the past 40 years.

C

inema has always had a way of presaging world events, and films about espionage have often anticipated innovative technological developments and the often-paranoid control inflicted by governments and institutions. The Cinémathèque’s short season of five films showcases futuristic societies in which elites control the population, surveillance thrillers and whistle blowing action. It begins with Tony Scott’s enjoyable 1998 thriller Enemy of the State, in which Will Smith becomes the target of NSA surveillance and identity manipulation after he is unwittingly given a video showing a rogue assassination by the security agency. “It’s a kick to see today’s spymasters portrayed not as greybeards but as 20 something frat boys with laptops,” wrote Rolling Stone reviewer Peter Travers. Ten years after Scott’s film, Paul Greengrass’s The Bourne Ultimatum (photo: Matt Damon) ups the action as the surveillance technology has made a quantum leap and Matt Damon’s Jason Bourne is the ultimate killing machine, also carrying state secrets, who must survive a worldwide manhunt.

More thoughtful and less high-octane fare is provided by Wim Wenders’ well-intentioned but rather messy episodic ensemble piece The End of Violence and by George Lucas’s visually and aurally innovative futuristic Orwellian nightmare THX 1138. The season closes with Steven Spielberg’s exhilarating Minority Report, based on a short story by Philip K. Dick, whose “technological visions of the future” Charles Arthur, technology editor at The Guardian, described as “mind-bogglingly cool.”

.

Spy season

23-27/09, 20:30, in English (st Fr), Cinémathèque, www.cinematheque.lu

TEXTES Duncan Roberts  PHOTO Universal Pictures

20

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

e cinéma a toujours été en avance sur la marche du monde, et les films d’espionnage ont souvent anticipé et reflété l’innovation et l’évolution technologiques ainsi que le besoin maladif des gouvernements et des institutions de surveiller les citoyens. Les cinq films du programme de la Cinémathèque présentent des sociétés futuristes dans lesquelles les élites contrôlent les populations, des histoires de surveillance et de l’action, catégorie « lanceur d’alerte ». La série commence par Ennemi d’État, film à suspense de Tony Scott (1998) dans lequel Will Smith devient la cible d’une surveillance de la NSA et la victime d’une usurpation d’identité après avoir reçu par erreur la vidéo de l’assassinat d’un escroc par l’agence de sécurité. Peter Travers, critique à Rolling Stone, s’enthousiasmait alors : « Quel plaisir de voir les chefs des services secrets d’aujourd’hui non pas en vieux barbons mais en jeunes diplômés de grandes universités pianotant sur leurs ordinateurs portables. » Dix ans plus tard, avec La Vengeance dans la peau (photo : Matt Damon), Paul Greengrass allait encore plus loin grâce aux formidables avancées des technologies de surveillance : son Jason Bourne (Matt Damon) est une parfaite machine à tuer, dépositaire de secrets d’État et victime d’une chasse à l’homme planétaire. Moins d’action, plus de réflexion avec Wim Wenders et The End of Violence, film choral un peu brouillon en dépit de ses bonnes intentions, et avec George Lucas, dont le cauchemar futuriste à la Orwell, THX 1138, regorge d’innovations visuelles et auditives. La saison s’achève sur le vivifiant Minority Report de Steven Spielberg, inspiré d’une nouvelle de Philip K. Dick, aux « visions technologiques du futur […] extraordinairement géniales » (Charles Arthur , rédacteur technique à The Guardian).

.


cinémathèque

Abécédaire de Hollywood au cinéma (2)

Votez cinéma !

Bigger than life

Photo : Columbia Pictures

Photo : Paramount Pictures

People’s choice

Brad Pitt in Babel Brad Pitt dans Babel

Rob Reiner's Stand by Me Stand by Me de Rob Reiner

A new season of personal selections by local personalities ranges from Andreï Tarkovski’s Russian epic Andreï Roublev to Alejandro G. Iñárritu’s modern multiple-stranded globalisation drama Babel. Andreï Roublev is the choice of outgoing Philharmonie director Matthias Naske, who says he has always been fascinated by Tarkovski’s films. Babel was selected by TV presenter and restaurateur Gabriel Boisante, who praises the film’s perfect, suprising and humanitarian ending. Also included is Claude Chabrol’s WWII drama Une affaire de femmes, which artist Catherine Lorent’s has chosen because she admires Isabelle Huppert’s acting, Wim Wenders’s Der Himmel über Berlin, chosen by actress Anouk Wagner, and Hal Ashby’s beautiful allegory Being There selected by screenwriter Frédéric Zeimet. De la grande épopée russe Andreï Roublev (Andreï Tarkovski) à la modernité du film choral Babel (Alejandro G. Iñárritu), diverses personnalités locales livrent leurs préférences cinématographiques. Andreï Roublev est le favori de Matthias Naske (directeur sortant de la Philharmonie), fasciné depuis toujours par les films de Tarkovski. L’animateur et restaurateur Gabriel Boisante a choisi Babel dont il apprécie la fin magistrale et surprenante, d’une grande humanité. La sélection comprend également le drame social de Claude Chabrol sur fond de Seconde Guerre mondiale Une affaire de femmes : l’artiste Catherine Lorent justifie son choix par son admiration pour le talent de la comédienne Isabelle Huppert. L’actrice Anouk Wagner a choisi Les Ailes du désir de Wim Wenders, et le scénariste Frédéric Zeimet a retenu le superbe film allégorique signé Hal Ashby : Bienvenue, mister Chance.

The Cinémathèque’s alphabetical journey through Hollywood continues in September with a great selection of films covering themes such as the talkies (Singin’ in the Rain) and virtual reality (The Matrix). A whole catalogue of classics are on show during September including Rocky (filed under “T” for testosterone), Frankenstein (“U” for Universal’s monsters) and Beyond the Valley of the Dolls (under “X” for X rated, naturally). Favourites must include Raoul Walsh’s gangster classic White Heat, in which James Cagney delivers his famously defiant “Made it Ma! Top of the world!” death scream and Rob Reiner’s beautifully nostalgic teenage summer drama Stand by Me. En septembre, la Cinémathèque poursuit son périple alphabétique à travers Hollywood avec un grand choix de films sur des thèmes aussi divers que le parlant (Chantons sous la pluie) et la réalité virtuelle (Matrix). De grands classiques sont au programme : Rocky (classé à la lettre « T » pour testostérone), Frankenstein (« U » pour les monstres d’Universal) et La Vallée des plaisirs (« X » pour « classé X », évidemment). Ne manquez sous aucun prétexte le film de gangsters L’enfer est à lui de Raoul Walsh, pour la réplique mythique de James Cagney : « Made it, Ma ! Top of the world ! » ou la magnifique et mélancolique aventure adolescente Stand by Me de Rob Reiner.

Alphabetical theme

02-13/09, 20:30, in original language (st Fr), Cinémathèque, www.cinematheque.lu

Personal selections

16-20/09, 20:30, in original language (st Fr), Cinémathèque, www.cinematheque.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

21


CINÉMA

Behind The Candelabra

Illuminating the great entertainer

Michael Douglas’s central performance has been described as brilliant. L’interprétation de Michael Douglas est magistrale.

Steven Soderbergh’s Liberace biopic – his last film before “retiring” – was hailed at Cannes, yet won’t be up for an Oscar.

M

ichael Douglas’s performance as Liberace in Behind the Candelabra could have won the actor a muchdeserved Academy Award had any studio taken the risk to finance Steven Soderbergh’s film about the Las Vegas entertainer. As it is, the film was made for television, financed by HBO (it was broadcast just days after its Cannes screening), and thus is ineligible for any awards come next 2 March. Luxembourg audiences finally get a chance to see the movie this month. It focuses on Liberace’s relationship with a younger man, Scott Thorson, played by Matt Damon. He meets Liberace after a Las Vegas show that has dazzled an audience seemingly unaware, or wilfully ignoring, the fact that the performer is gay. Indeed, Liberace

TEXTES Duncan Roberts  PHOTO HBO

22

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

was convinced throughout his life that his homosexuality was a well-guarded secret and that audiences would think his camp costumes and demeanour were simply a sign of his sensitivity as an artist. But Scott, himself gay, sees through the charade immediately and is dazzled by the flamboyant lifestyle the star leads. Liberace employs Scott as a chauffeur but soon finds that their relationship is somewhat ambiguous – are they employer and employee, surrogate father and son, casual lovers or a live-in couple? There is genuine tenderness, but also jealousy and a power struggle between the two men as Liberace convinces Scott to have plastic surgery that will make him look like the son he never had.


CINÉMA

The Conjuring

Ghost in my house

Douglas’s central performance has been described as brilliant. “As the outrageous star, he prances around the stage, flashing smiles, cracking familiar jokes, playing a boogie-woogie number at double speed,” writes Philip French in The Observer. For that alone, the film should be worth watching on the big screen.

.

As biopic, black comedy and portrait of celebrity loneliness, Behind the Candelabra really is hard to beat. En tant que biopic, comédie noire et portrait de la solitude qu’engendre la célébrité, Behind the Candelabra est vraiment difficile à surpasser.

Peter Bradshaw The Guardian

Steven Soderbergh a triomphé à Cannes avec sa biographie de Liberace, mais le dernier film du réalisateur ne pourra être en lice pour un oscar.

Le public luxembourgeois en aura la primeur ce mois-ci. L’intrigue porte sur la relation de Liberace avec le jeune Scott Thorson (Matt Damon). Ils se rencontrent à Las Vegas après un spectacle devant un parterre ébloui qui ignorait, ou feignait d’ignorer, l’homosexualité de l’artiste. Toute sa vie, en fait, Liberace demeura convaincu que personne n’était au courant de ses préférences sexuelles et que le public acceptait ses costumes kitsch et son allure maniérée comme l’expression de sa sensibilité d’artiste. Mais Scott, lui-même homosexuel, n’est pas dupe. L’extravagant style de vie de la star le fascine. Liberace l’engage d’abord comme chauffeur, mais la situation se révèle rapidement ambiguë. Quelle est véritablement leur relation : employeur / employé ou père / fils de substitution ? Amants occasionnels ou couple établi ? La tendresse est là, authentique, mais aussi la jalousie et des rapports de force lorsque Liberace veut convaincre Scott de subir une opération de chirurgie esthétique pour ressembler au fils qu’il n’a jamais eu. L’interprétation de Douglas est magistrale. « Dans le rôle de cette star extravagante, il se pavane sur la scène, le sourire ravageur, enchaînant les bons mots avant de jouer des numéros de boogie-woogie à un train d’enfer », écrit Philip French dans The Observer. Une bonne raison de voir le film sur grand écran.

.

P

our son interprétation du rôle de Liberace dans Ma vie avec Liberace, Michael Douglas aurait amplement mérité un oscar – mais aucun studio n’a pris le risque de financer le film que Steven Soderbergh a consacré à la vedette de Las Vegas. Réalisé pour la télévision et financé par la chaîne HBO (il a été diffusé quelques jours après sa projection à Cannes), le film ne pourra donc prétendre à aucune récompense, le 2 mars prochain.

The haunted house genre has suffered recently from a lack of imagination and the seeking of cheap thrills. But Saw director James Wan’s The Conjuring is described by respected Variety senior film critic Justin Chang as “a sensationally entertaining oldschool freakout and one of the smartest, most viscerally effective thrillers in recent memory.” The film is based on the investigation into a haunted house by paranormal investigators Ed and Lorraine Warren (the couple who took on the Amityville case) played here by Patrick Wilson and Vera Farmiga. The movie is, says Chang, a “gore-free piece of mainstream craftsmanship.” Ces derniers temps, les films de maison hantée ont souvent péché par manque d’imagination ou par facilité. Mais le film The Conjuring, de James Wan (le réalisateur de Saw), est décrit par Justin Chang, critique reconnu et respecté du magazine américain Variety, comme « un film d’épouvante à l’ancienne incroyablement divertis­ sant, l’un des thrillers les plus intel­ ligents et les plus viscéralement efficaces de ces dernières années ». Le film s’inspire des investigations menées dans une maison hantée par les enquêteurs du paranormal Ed et Lorraine Warren (le couple qui a enquêté sur l’affaire d’Amityville), interprétés ici par Patrick Wilson et Vera Farmiga. Justin Chang salue « un film grand public très maîtrisé qui ne verse pas dans le sanguinolent ».

Paranormal thriller

Released 21/08, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu

Biopic

Released 18/09, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

23


CINÉMA Night Train To Lisbon

A personal journey jOBS

Apple Buddies IN arms of their eye

Photo : Studio Hamburg Filmproduktion

Two Guns

Bille August takes another stab at directing a literary classic following his films of Isabel Allende’s The House of the Spirits and Peter Hoeg’s Smilla’s Sense of Snow. Jeremy Irons stars as the Swiss teacher Raimund Gregorius, who takes the titular train from his hometown of Bern after meeting a young woman and finding a book by a Lisbon based author in the pocket of the coat she has abandoned. Gregorius is in search of the author, played in flashback by Jack Huston, after finding that the book speaks volumes to him about his own life. His quest leads him to the author’s sister (Charlotte Rampling) and former teacher (Christopher Lee) who reveal more and more about the author and the times he lived in under the dictatorship of António de Oliveira Salazar. Après La maison des esprits d’Isabel Allende et Smilla et l’Amour de la neige de Peter Hoeg, le réalisateur Bille August adapte une autre œuvre littéraire, avec Jeremy Irons dans le rôle du professeur suisse Raimund Gregorius. La découverte d’un livre d’un auteur lisboète dans la poche du manteau d’une jeune femme qu’il vient de rencontrer lui fait quitter Berne par le train de nuit pour Lisbonne et partir à la recherche de l’auteur, interprété (en flashback) par Jack Huston. Gregorius est fasciné par ce livre qui trouve un écho dans sa propre vie. Sa quête le mène jusqu’à la sœur de l’écrivain (Charlotte Rampling) et un de ses anciens professeurs (Christopher Lee), dévoilant peu à peu la personnalité de l’auteur et sa vie sous la dictature d’António de Oliveira Salazar.

Literary drama

Released 18/09, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu

Photos : Boom Entertainment, Entertainment One

Jeremy Irons stars as the Swiss teacher Raimund Gregorius. Jeremy Irons incarne le professeur suisse Raimund Gregorius.

Whether Denzel Washington and Mark Wahlberg will go down in the annals as one of cinema’s great black-white buddy pairings is questionable, but there is no doubt that both actors are immensely enjoyable to watch. On the evidence of the trailer, Gibson-Glover and Murphy-Nolte have little to worry about, as the script of Baltasar Kormakur’s action thriller is relatively conventional. But our heroes – one playing a DEA agent, the other an undercover special ops officer – do seem to have fun with their on-screen partnership as they journey from adversaries to team-mates up against the mobsters who set them up. Le cinéma consacrera-t-il Denzel Washington et Mark Wahlberg dans la catégorie des grands duos interraciaux ? La question reste ouverte. Mais il est incontestable que les deux acteurs crèvent l’écran. À en juger par la bandeannonce, les tandems GibsonGlover et Murphy-Nolte n’ont pas de soucis à se faire, car le scénario du thriller de Baltasar Kormakur est assez conventionnel. Mais nos héros – un agent de la brigade des stupéfiants et un officier des unités spéciales des services secrets – semblent apprécier leur partenariat à l’écran, passant d’adversaires à coéquipiers unis contre les gangsters qui les poursuivent.

action comedy

Released 25/09, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu

Joshua Michael Stern’s hagio­ graphy of a film is not based on the best selling posthumous biography of Steve Jobs by Walter Isaacson, but nevertheless will appeal to Apple worshippers and fans of maverick entrepreneurship made good. Ashton Kutcher may be a surprise choice in the lead role, but does a fine job in portraying the hippy inspired businessman whose drive and vision, with the help of whizz kid Steve Wozniak (Josh Gad) changed the way ordinary people interact with technology. The film is rather conventional in its linear structure and high production values, but looks entertaining enough, even if audiences will learn little new about the man. Le film quasi hagiographique de Joshua Michael Stern ne s’inspire pas de la biographie posthume de Steve Jobs par Walter Isaacson, mais il plaira aux inconditionnels d’Apple et aux admirateurs des philosophies d’entreprise anticonformistes et de leur succès. Le choix d’Ashton Kutcher dans le rôle-titre peut surprendre, mais il est très crédible en businessman tendance hippy dont l’énergie et la vision, sans oublier l’aide du petit génie Steve Wozniak (Josh Gad), ont changé à jamais nos rapports interactifs avec la technologie. Le récit suit la structure linéaire assez conventionnelle d’une grande production, mais il est bien fait. Il n’apporte toutefois pas de révélations fracassantes sur le personnage.

Biopic

Released 21/08, in English (st Fr & Nl), www.utopolis.lu

24

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


CINÉMA September

New Releases

Tip Top

Photo : Iris Group / Les Films Pelléas

1

L’une tape, l’autre mate

18/09 The Purge

A box office hit in the States, this near future thriller stars Ethan Hawke as the head of a family under siege during an annual 12-hour spree in which all crime is legalised.

2

Sandrine Kiberlain, François Damiens et Isabelle Huppert se partagent l’affiche de ce film déjanté. Sandrine Kiberlain, François Damiens and Isabelle Huppert star in this screwball film.

11/09 Machete Kills

Dany Trejo returns as the uncompromising Machete, this time recruited by the US government to take down a US arms dealer. Alex Vega, Michelle Rodriguez and Sofía Vergara support.

25/09 Runner Runner

Internet poker heist thriller starring Justin Timberlake as a brilliant yet naïve student in way over his head when he gets involved with shady player Ben Affleck. Gemma Arterton co-stars.

4

04/09 Grown Ups 2

Sequel in which Adam Sandler’s character and his family move back to his home town with hilarious consequences. Chris Rock, Kevin James and Salma Hayek co-star.

5

11/09 Mr. Morgan’s Last Love

Sentimental drama starring Michael Caine as a widower in Paris who befriends a free-spirited salsa teacher played by Clémence Poésy.

Photos : Universal Pictures, Quick Draw Productions, New Regency Pictures, Columbia Pictures, Bavaria Pictures

3

Pour son second long métrage, le réalisateur Serge Bozon nous plonge dans l’univers drôle et grinçant d’une comédie policière à l’anglaise, dans la veine de Mais qui a tué Harry, de Alfred Hitchcock. Deux inspectrices de la police des polices débarquent dans un commissariat de province pour enquêter sur la mort d’un indic d’origine algérienne.
Elles ont affaire au référent local, l’irrésistible François Damiens. Le film va pulvériser les codes du policier au profit d’une chronique des mœurs sexuelles de la police, sur fond d’un grand dossier de société (l’immigration et le racisme) lui-même détourné par un usage élégant, mais non moins corrosif et politique, du burlesque. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, le film a été en grande partie tourné au Luxembourg et coproduit par le Groupe Iris. On trouve, à l’affiche, plusieurs comédiens luxembourgeois, comme Norbert Rutili, Valérie Bodson, Joël Delsaut et Frank Sasonoff et, au générique, de nombreux techniciens du cru. For his second feature, film director Serge Bozon plunges us into the funny and goofy world of an English-style comedy thriller, along the lines of Alfred Hitchcock’s The Trouble with Harry. Two female police inspectors arrive at a provincial police station to investigate the death of an Algerian informer. They deal with the local officer, the irresistible François Damiens. The film shatters the policeman’s codes, turning into a tale of police sexual intrigue, against a background of a major society scandal (immigration and racism), itself sidelined by the elegant but nonetheless corrosive and political use of the burlesque. Presented at the Quinzaine des réalisateurs at the Cannes Festival, the film was shot mainly in Luxembourg and co-produced by the Iris Group. The cast includes several Luxembourg actors, such as Norbert Rutili, Valérie Bodson, Joël Delsaut and Frank Sasonoff and the credits feature numerous technicians of the same vintage.

Polar délirant

Sortie 25/09, en vostfr, Ciné Utopia, www.utopolis.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

25


musiques actuelles 

Madness

One step beyond one more time

Close to being their very best again, Madness are on tour some 35 years after first emerging as one of the frontrunners of the late 70s ska revival. Revenu au top de sa forme, Madness repart en tournée, 35 ans après ses débuts comme leader du renouveau ska, à la fin des années 1970.

C

omprising six of the original seven members of the band, Madness reunited is as close to the real deal as possible. A band that spans gender and generation gaps, Madness appeals to a wide audience, from middle-aged men reliving their youth as rude boys to young women attracted by the innocent fun dancing to be had at a Madness gig. Madness always appealed to fans of pop and soul as well as ska – much more so than their stablemates on the 2-Tone record label The Specials (too urban and polemic) and The Beat (too Jamaican) or The Selecter (too political). Their mass appeal was enhanced by a series of “nutty” videos that

caught the essence of the band’s British sense of humour – who can forget sax player Lee Thompson flying through the air on ‘Baggy Trousers’ or the trio of band members dressed in skirts and doing the trademark Madness dance in ‘House of Fun’? The subjects of the lyrics, too, were very English, dealing with working class foibles and coming of age heartache, from the teen pregnancy troubles of a girl in ‘Embarrassment’ to the misunderstood relationship problems of ‘My Girl’. At times the band seemed to be a parody of itself, but they always pulled out the stops and produced brilliantly energetic live performances that get audiences

TEXTES Duncan Roberts

26

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

dancing and singing as one – indeed, on one such occasion at a Finsbury Park concert in 1992 the crowd was stomping in unison to such violent effect that nearby tower block residents genuinely thought their building was being shaken by a minor earthquake. Now back with a new album (Oui Oui Si Si Ja Ja Da Da) following the success of last year’s performances for both the Queen’s jubilee and the Olympic Games closing ceremony, the band is still producing acclaimed live shows. The Rockhal audience should be moving its collective feet to the heavy, heavy monster sound, “the rockinest, rock-steady beat of Madness.”

.


musiques actuelles 

Pandora’s Bliss

Bryan Adams

This trio from Belgium, two girls and a guy, offers explosive songs touching all different styles of alternative rock. They have already played 200 shows all over Europe, the United States and Japan. Their first single ‘Breed My Dye’, released in 2009, enjoyed enormous success in Germany, where it was number two on the Alternative Charts and in Belgium where it was number three on national radio. Their debut album, Melancholic Freedom, released in 2010, combines songs going from hard-hitting rock to sensitive melodic groove. During their spring tour around Europe in 2013 the band released its second single video. Ce trio belge, composé de deux filles et un gars, offre des chansons explosives touchant à tous les styles de rock alternatif. Ils ont déjà à leur actif 200 concerts donnés à travers l’Europe, les États-Unis et le Japon. Leur premier single ‘Breed My Dye’, sorti en 2009, a eu un grand succès en Allemagne où il est arrivé numéro 2 aux Alternative Charts et en Belgique où il a terminé numéro 3 sur la radio nationale. Leur premier album Melancholic Freedom (2010) mélange des chansons allant d’un rock percutant à un groove mélodique et sensible. Le groupe a sorti le clip de son deuxième single lors de sa tournée en Europe au printemps.

Bryan Adams returns to Luxembourg for an exclusive solo performance of his repertoire in the Grand Auditorium of the Philharmonie. The concert is a chance to see one of the greatest Canadian rockers in the world play in a unique setting. Adams gained worldwide fame with hit songs as ‘Summer of ’69’, ‘Heaven’ and ‘Run To You’ as well as ‘Everything I do…’. His live performances showcase both the ballads and big stadium rock songs. The Bare Bones Tour is in support of the CD of the same name, which resulted from fans asking for stripped down and unplugged versions of his hits, played as they had originally been created. Bryan Adams est de retour au Luxembourg pour un concert exclusif pendant lequel il interprétera en solo des titres de son répertoire dans le grand auditorium de la Philharmonie. C’est l’occasion de voir l’un des plus grands rockeurs canadiens jouer dans un cadre unique. Bryan Adams jouit d’une renommée mondiale grâce à des titres comme ‘Summer of ’69’, ‘Heaven’ et ‘Run To You’, ainsi que ‘Everything I do…’. Durant ses performances live, il joue aussi bien des ballades que des titres rock à faire trembler les stades. La tournée Bare Bones Tour fait suite à son album éponyme, qui répondait à la demande de ses fans d’une version acoustique de ses titres phares, joués dans leur version originale.

Sound Explosion

Solo at the Phil

A

vec six de ses sept membres de base, le « nouveau » Madness est aussi proche de l’original que possible. Au-delà des clivages de générations et de sexes, Madness plaît à un vaste public : les hommes d’âge mûr revivent leur jeunesse rebelle et les jeunes femmes ne peuvent résister au plaisir de danser aux concerts du groupe. Outre les fans de ska, Madness a toujours attiré ceux de la pop et de la soul – bien plus que ses collègues du label 2-Tone comme The Specials (trop urbains et polémiques) et The Beat (trop jamaïcains) ou The Selecter (trop politiques). Le grand public adorait Madness pour ses vidéos « déjantées », frappées au coin de son humour britannique dévastateur. Comment oublier le saxophoniste Lee Thompson traversant les airs sur ‘Baggy Trousers’ ou les trois membres du groupe, en jupe, exécutant la célèbre danse estampillée Madness sur ‘House of Fun’ ? Les textes, très anglais, évoquaient les faiblesses de la classe ouvrière et les émois du cœur au passage à l’âge adulte, des problèmes de grossesse à l’adolescence (‘Embarrassment’) aux incompréhensions dans le couple (‘My Girl’). Le groupe semblait parfois s’autoparodier mais sur scène, il a toujours été génial et dynamique, galvanisant le public comme personne – à Finsbury Park, en 1992, la foule en délire dansait à l’unisson en frappant le sol si violemment que les résidents d’un immeuble voisin furent certains d’avoir ressenti un léger tremblement de terre. De retour avec un nouvel album (Oui Oui Si Si Ja Ja Da Da) après le succès des deux grands concerts de l’année dernière – pour le jubilé de la Reine et pour la cérémonie de clôture des Jeux olympiques –, le groupe présente toujours des spectacles très bien accueillis. Le public de la Rockhal dansera certainement comme un seul homme au son énorme de leur heavy heavy monster sound, « the rock­inest, rock-steady beat of Madness ».

Alternative Rock

28/09, 20:30, Soul Kitchen, www.atelier.lu

Unplugged rocker

21/09, 20:00, Philharmonie, www.philharmonie.lu

.

ska-pop

15/09, 20:00, ROCKHAL (Esch-Belval), www.rockhal.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

27


musiques actuelles 

Frank Turner and The Sleeping Souls

Rocking Poetry

Summer in the City Closing act

The region rocks

Frank Turner – themes of redemption and hope Frank Turner – des thèmes comme la rédemption et l’espoir

Monoshoque – melodic rock from Trier Monoshoque – rock mélodique en provenance de Trèves

Frank Turner, English singer-songwriter who used to be the singer of the Million Dead, is now always accompanied by his new backing band, The Sleeping Souls, composed of a guitar or mandolin, a piano, a bass and drums. Poet and rocker, he converted to folk-punk after the group separated in 2005, but Turner remains loyal to his beloved rock. In April 2013, his fifth album, Tape Deck Heart, featuring his single ‘Recovery’, was released. This new album is composed of songs inspired by familiar themes, such as heartbreaks, redemption, hope and the saving grace of rock’n’roll. The singer uses his music and lyrics to express his anti-fascist political engagement. Tape Deck Heart is full of folk punk and country surprises, and of course, the rock mixed with delicacy and sensitivity that describes Turner’s style so well. Frank Turner, auteur-interprète anglais qui était auparavant chanteur des Million Dead, est désormais toujours accompagné de son nouveau groupe, The Sleeping Souls, composé d’une guitare ou mandoline, un piano, une basse et une batterie. Poète et rockeur, il s’est converti au folk-punk après la séparation du groupe en 2005, tout en restant fidèle à son rock bien aimé. C’est en avril 2013 qu’il sort son cinquième album, Tape Deck Heart, sur lequel se trouve son single ‘Recovery’. Son nouvel album est composé de chansons qui touchent toujours aux thèmes habituels de Frank Turner, comme les peines de cœur, la rédemption, l’espoir et la grâce salvatrice du rock’n’roll. Le chanteur se sert de sa musique et de ses paroles pour manifester son engagement politique antifasciste. Tape Deck Heart est plein de surprises folk, punk, country et toujours ce rock accompagné de fragilité et de sensibilité qui décrit si bien le style de Frank Turner.

Summer in the City officially comes to a close on 14 September with a traditional one-day festival of music from Luxembourg and the other three cities that make up the QuattroPole network in the Greater Region. Luxembourg city is represented by talented guitarist Remo Cavallini and his band as well as Elastophobics. From Metz come indie rock band Cold Gravity and electro pop trio Portland (though it would have been funnier if they had named themselves Toronto to mirror the band from that Canadian city named Metz). Rock/hip-hop band Sine are joined by hard rockers Smaxxside in representing Saarbrucken. And from just across the border in Trier come ska band Spy Kowlik and melodic rock band Monoshoque. Summer in the City se termine officiellement le 14 septembre par le traditionnel festival de musique avec des artistes de Luxembourg et des trois autres villes du réseau QuattroPole de la Grande Région. Luxembourg sera représentée par le talentueux guitariste Remo Cavallini et son ensemble, et par Elastophobics. Metz enverra Cold Gravity (rock indé) et le trio électro pop Portland (dommage qu’il ne s’appelle pas Toronto, en écho au groupe canadien de Toronto intitulé Metz !). Le groupe de rock / hip-hop Sine et les hard rockers de Smaxxside représenteront Sarrebruck. Quant à Spy Kowlik (ska) et Monoshoque (rock mélodique) de Trèves, ils n’auront qu’à traverser la frontière.

Festival

14/09, all day, place Guillaume II, www.summerinthecity.lu

Folk/punk

21/09, 20:30, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

28

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


musiques actuelles 

God is an astronaut Justin K. Broadrick & Soleil[s]Noir Capital Cities

Urban Tune

This duet is composed of Ryan Merchant and Sebu Simonian, two Californian artists whose popularity is due to their songs’ success on the internet. After their singles ‘Safe and Sound’ and ‘Kangaroo Court’ that were a big success, Capital Cities just released their first album on 4 June 2013: In a Tidal Wave of Mystery. This album was entirely produced and mixed by the two artists who teamed up with Andre 3000, Shemika Secrest and Frank Tavares for their song ‘Farah Fawcett Hair’. Idolator wrote that their music sounded like “sleek city-based synth pop that is warm enough to seep into the suburbs and cool enough to soundtrack your next night of urban marauding.” Ce duo est composé de Ryan Merchant et Sebu Simonian, deux artistes californiens dont la popularité s’est faite sur internet. Après leurs singles ‘Safe and Sound’ et ‘Kangaroo Court’ qui furent d’un grand succès, Capital Cities vient tout juste de sortir son premier album le 4 juin dernier : In a Tidal Wave of Mystery. Cet album a été entièrement réalisé et produit par les deux artistes qui ont fait appel à Andre 3000, Shemika Secrest et Frank Tavares pour leur chanson ‘Farah Fawcett Hair’. Le site Idolator a écrit que leur musique ressemblait à « une élégante pop synthétisée urbaine assez chaude pour s’infil­ trer dans les banlieues et assez fraîche pour être écoutée lors d’une promenade dans la ville ».

Indie pop

03/09, 20:30, den Atelier, www.atelier.lu

Inventive space cadets

Altars of Madness

The Philharmonie and the Casino Luxembourg have paired up for the exhibition Altars of Madness, open until 15 September. The Philharmonie then decided to organise a concert starring artists of the “metal era” during an “On the Border” evening which is a series of concerts that will take place in the Philharmonie. Justin K. Broadrick is one of these artists. He played in bands like Godflesh, Jesu, Final and Napalm Death in the 1980s. The musician will be playing the guitar, present an electronic part and will also sing at this concert that mixes ambient music with metal. The second artist performing there is the band soleil[s]noir, who will invite various artists on stage, to experiment together a mixture of minimalism and metal. La Philharmonie et le Casino Luxembourg s’associent à l’occasion de l’exposition Altars of Madness, ouverte jusqu’au 15 septembre. La Philharmonie a donc organisé un concert avec des artistes de « l’ère metal » lors d’une soirée « On the Border », une série de concerts qui aura lieu à la Philharmonie. Justin K. Broadrick est l’un de ces artistes. Il a joué avec les groupes Godflesh, Jesu, Final et Napalm Death dans les années 1980. Le musicien jouera de la guitare, présentera une partie électronique et chantera également lors de ce concert qui mêle musique d’ambiance et metal. Le deuxième artiste présent sera le groupe soleil[s]noir, qui invitera sur scène de nombreux artistes, pour expérimenter un mélange de minimalisme et de metal.

Cascadeur

A parallel universe

About to release their sixth full-length album since forming in 2002, Irish post-rock quintet God Is An Astronaut has been on the verge of breaking big for some time. Formed by twins Niels and Torsten Kinsella, the band plays with screens projecting provocative imagery to enhance its music in its live shows. The band’s record label, Rocket Girl, claims the new album, Origins, cements God Is An Astronaut’s place “as one of the world’s most intense, musically and visually inventive post rock bands.” The album features vocals on some tracks but the voices have been “laden with resonant swathes of effects so as to retain a similar ambiguity to the instrumentals.” Prêt à percer depuis quelque temps déjà, le quintette irlandais post-rock God Is An Astronaut (formé en 2002) va sortir son sixième album Origins. Créé par les jumeaux Niels et Torsten Kinsella, le groupe s’amuse, en concert, à projeter sur grand écran des images provocatrices pour mettre en valeur sa musique. Pour le label du groupe, Rocket Girl, le nouvel album positionne God Is An Astronaut comme « un des groupes post-rock les plus intenses et inventifs au monde, musicalement et visuel­ lement ». Certains titres sont chantés mais les voix sont « chargées d’effets de résonance pour garder une certaine ambi­ guïté proche de l’instrumental ».

Post-Rock

23/09, 20:30, RockhaL (Esch-Belval), www.rockhal.lu

Cascadeur, a poetic and childlike musician, releases his new album, Ghost Surfer, at the end of August 2013. Described as solar and melancholic, this album reflects the musician’s nostalgic and pop universe. Born Alexandre Longo in Metz, Cascadeur decided all the same to sing in English. This mysterious artist drew inspiration in one of his relatives’ comments who compared his voice to “acrobatics” to find his stage name. This artist uses various rhythms in this new record in which he claims he incarnates a “modernday Casper”, a ghost. Living in a parallel universe, Cascadeur offers a real sound and visual spectacle during his concerts. Musicien poétique et enfantin, Cascadeur sort son nouvel album, Ghost Surfer, fin août 2013. Décrit comme solaire et mélancolique, cet album reflète l’univers pop et nostalgique du musicien. Né Alexandre Longo à Metz, Cascadeur a tout de même décidé de chanter en anglais. Cet artiste mystérieux s’est inspiré de la remarque d’un proche qui a comparé son chant à de la « haute voltige » pour trouver son nom de scène. L’artiste varie les rythmes dans ce nouvel enregistrement dans lequel il dit incarner un « Casper des temps modernes », un fantôme. Vivant dans un monde parallèle, Cascadeur offre, lors de ses concerts, un vrai spectacle sonore et visuel.

Pop

19/09, 20:30, Rockhal (Esch-Belval), www.rockhal.lu

Metal

13/09, 21:00, Philharmonie (Espace Découverte), www.philharmonie.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

29


RENDEZ-VOUS

Snap this up

A rare photo op indeed Quelques-uns des meilleurs photographes du monde donneront des conférences et exposeront à Luxembourg.

E

Some of the world’s leading photographers will lecture and exhibit in Luxembourg.

L

ocal shutterbugs, whether amateur or pro, will have the chance to meet and learn from three world-renowned photographers this September when they come to the capital for the 9th edition of Photomeetings Luxembourg. All three award-winning photographers – Roger Ballen, Isabel Muñoz and Massimo Vitali – will have solo exhibitions here as part of the event and what’s more, they’ll be giving free lectures the week of September 10. Added gloss on this photo op – Muñoz will even be conducting a workshop. In an interview Roger Ballen once said: “The best pictures are the ones you don’t have the words for, the ones that leave you in a state of silence.” His photos explore the dark side of human nature, the disturbing. Just have a peek at the Die Antwoord music video he co-directed, ‘I fink u freeky’ on YouTube – as millions of others have – and you’ll see what he means. You may well be speechless. Just as stunning although for different reasons are photos by Isabel Muñoz, who

like Ballen works in black and white. Her works are sensuous plays of contrasts and curves, parts of the human form shown in such splendor you’ll be glad you too are a homo sapiens. And while her lens brings the subject close up, Vitali is known for giving us a wide view of crowds in such a way that we pose questions about our existence en masse and individually while appreciating the odd beauty of his views on humankind. Photo credit and much gratitude due to Marita Ruiter of the Galerie Clairefontaine, who not only collects, curates and exhibits fabulous leading edge art and photography, but is the organiser behind this event that brings great photography into sharp focus here in Luxembourg.

.

photomeetings Luxembourg

10/09-19/10, Cercle Cité, Galerie Clairefontaine 1 & 2, Galerie beim Engel, www.photomeetings.lu

TEXTES Wendy Winn

30

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

n septembre, les passionnés de photographie, amateurs ou professionnels, auront la chance de se rencontrer et de recevoir les conseils de photographes mondialement connus à l’occasion de leur séjour dans la capitale pour la 9e édition des Photomeetings Luxembourg. Trois photographes primés (Roger Ballen, Isabel Muñoz et Massimo Vitali) auront chacun leur propre exposition dans le cadre de cet événement et donneront en outre des conférences gratuites pendant la semaine du 10 septembre. Cerise sur le gâteau : Munoz dirigera un atelier. Roger Ballen a déclaré lors d’une interview : « Les meilleures photos sont celles que vous ne pouvez pas décrire, celles qui vous laissent sans voix » Ses photos explorent le côté sombre de la nature humaine, celui qui dérange. Jetez un coup d’œil au clip de Die Antwoord qu’il a coréalisé, ‘I fink u freeky’ sur YouTube comme des millions d’autres personnes, et vous verrez ce qu’il veut dire. Vous serez certainement sans voix. Les clichés d’Isabel Muñoz, qui comme Ballen travaille en noir et blanc, sont tout aussi stupéfiants, bien que pour des raisons différentes. Ses œuvres jouent sensuellement sur les contrastes et les courbes, des parties du corps humain dévoilées avec tant de splendeur que vous vous réjouirez d’être également un homo sapiens. Tandis qu’Isabel Muñoz place le sujet au premier plan, Vitali est connu pour nous révéler des plans larges de foules d’une façon nous incitant à nous poser des questions quant à notre existence, collective et individuelle, tout en appréciant l’étrange beauté de sa vision de l’humanité. Crédit photo et profonde gratitude à Marita Ruiter de la galerie Clairefontaine, qui collectionne, conserve et expose des œuvres d’art et des photographies de premier plan, mais qui est également l’organisatrice de cet événement qui met la photographie de qualité à l’honneur à Luxembourg.

.


RENDEZ-VOUS

Eco-friendly trade fair

Why naturally, you’ll go!

Charity challenge

Get clued in for fun!

Fight the good fight by making good choices. Servez une bonne cause en faisant les bons choix.

What better time of year than harvest time to check out the huge crop of environmentally friendly foods, products and services at the Oekofoire? More than 200 exhibitors are on hand and all of them must meet strict criteria as far as quality and real commitment to ecology. Come see organic clothes and bedding, bakeries, grocery items, cosmetics, cleaning products, solar energy systems, heating systems and much more. In addition to a vast array of great stands to visit, visitors can see other attractions – last year the minister of the environment handed out seed packets and Luxembourg City mayor Xavier Bettel was doing a cooking demo – and let the tots hang out at the crèche if they don’t want to make the rounds. Quelle période de l’année serait plus appropriée que celle des récoltes pour découvrir des tas de denrées alimentaires, de produits et de services respectueux de l’environnement à l’Oekofoire ? Plus de 200 exposants qui doivent répondre à des critères stricts en matière de qualité et d’engagement écologique seront présents. Vous y découvrirez des vêtements, du linge de lit, des pâtisseries, de l’alimentation, des produits de beauté, des produits d’entretien, des systèmes d’énergie solaire, de chauffage et bien d’autres choses encore, le tout en version bio. En plus d’un grand nombre d’excellents stands, les visiteurs pourront profiter d’autres attractions. Par exemple, l’année dernière, le ministre de l’Environnement a distribué des sachets de graines et le bourgmestre de Luxembourg-Ville Xavier Bettel a fait une démonstration de cuisine. Une crèche prendra soin des bambins s’ils ne sont pas d’humeur à visiter.

Oekofoire

27-29/09, Luxexpo, mouvement.oeko.lu

Not just for newbies – even Lux natives will make discoveries. Un événement qui ne s’adresse pas qu’aux novices, les natifs de Luxembourg feront aussi des découvertes.

Form a team and join in a fun day out and great way to raise money for charity. It’s the annual Discover Luxembourg tour, during which up to 100 teams trek through the city, following maps, gathering clues, sampling food, solving puzzles while learning something about local culture and history. The winners will be showered with presents, but everyone wins the right to join in the after-party, to be held at a secret location to be divulged on the day. There will be music, food and drink and lots of stories to share about the day’s adventures. This year’s event is in support of Fondatioun Kriibskrank Kanner, which helps kids with cancer. Former une équipe et participer à une journée amusante, voilà une belle façon de lever des fonds pour une œuvre de charité. Il s’agit de du rallye pédestre annuel Discover Luxembourg pendant laquelle jusqu’à 100 équipes sillonnent la ville à l’aide de cartes en rassemblant des indices, goûtant diverses spécialités, en résolvant des énigmes tout en approfondissant leurs connaissances de la culture et de l’histoire locales. Les gagnants recevront de nombreux cadeaux, mais tout le monde a le droit de participer à la fête de clôture organisée dans un lieu tenu secret qui sera dévoilé le jour même. Il y aura de la musique, tout ce qu’il faut pour se restaurer et beaucoup d’anecdotes à partager à propos des aventures du jour. L’événement de cette année est destiné à soutenir la Fondatioun Kriibskrank Kanner, qui vient en aide aux enfants atteints d’un cancer.

Discover Luxembourg

14/09, 13:00-21:00, place Guillaume II, www.discover-lux.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

31


Rendez-vous

Agenda Rendez-vous Danse / Opéra  LUXEMBOURG 

Banannefabrik Contacting the body / Prise de contact au corps ‒ Gianfranco Celestino

Niveau : débutant-moyen. La conscience et le respect de l’univers du corps, à la fois instrument et acteur de la danse, est au fondement

de cette proposition. Les cours démarrent avec des exercices spécifiques pour l’échauffement, la prise de conscience du corps et de son état, la mise en relation de celui-ci avec l’espace extérieur. Ils se poursuivent avec des séquences de mouvement qui utilisent le travail abordé dans les exercices pour le développer dans les trois verticales de l’espace : haut (débout), moyen (accroupi) et bas (allongé au sol). Par le biais d’une approche qui se veut ludique, les participants seront amenés à la découverte de la relation entre le corps et son poids, dans le processus de la mise en mouvement. L’aboutissement de la pratique du cours propose des moments d’échange des connaissances apprises, dans des sessions d’initiation à la danse de contact : une expérience qui demande un certain intérêt pour une prise de risque partagée. Ce cycle de cours s’adresse à toute personne intéressée à

Agenda Appel

approfondir la connaissance d’éléments de base utilisés dans la danse contemporaine. Les cours proposent une démarche finalisée pour maîtriser les différents paramètres jouant un rôle important dans la perception du corps et du mouvement. Les 10, 17 & 24/09

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous.

Deadlines édition octobre :

luxexpo

das CRP-Santé öffnet seine Türen

international dog show Exposition canine internationale s’adressant aux éleveurs et intéressés. www.uchl.lu Les 07 & 08/09

foire à la brocante

Divers  LUXEMBOURG 

Casino de Bonnevoie Bourse d’échange du Cercle philatÉlique Bourse d’échange pour timbres, monnaies, cartes postales, etc. du cercle philatélique Hollerich-Bonnevoie Jusqu’au 08/12

Centre-Ville et quartier de la Gare Braderie Le 02/09

Cercle Cité Photomeetings 2013

Aux organisateurs et producteurs Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

CRP Santé

Workshops au Centre de conférences. Les workshops sont animés par la photographe espagnole Isabel Munoz. Dans le cadre des Photomeetings, l’asbl ARTfountain organise à nouveau des conférences avec comme invités les photographes Isabel Munoz, Massimo Vitali et Roger Ballen. Du 10 au 14/09 FREE

Pour la seconde fois, le Centre de recherche public de la santé (CRP-Santé) ouvrira ses portes au grand public. Microscopes, visites guidées des laboratoires, observations de cellules, projections de films vous attendent parmi bien d’autres expériences uniques. Les 21 & 22/09 FREE

Glacis Schueberfouer 2013 La Schueberfouer, kermesse de la ville de Luxembourg, est la plus grande fête foraine du Luxembourg et de la Grande Région, et accueille chaque année, dans un cadre magnifique et exceptionnel, plus de 2 millions de visiteurs sur les 4 hectares du champ du Glacis à quelques pas du centre-ville où les métiers forains se déploient sur près de 3,5 kilomètres de longueur. Véritable institution luxembourgeoise, la Schueberfouer, fondée par Jean l’Aveugle en 1340 en tant que marché, s’est transformée au fil des siècles en grande foire attractive sans pour autant perdre ses origines culturelles. Un mélange unique en Europe de 200 attractions dont 25 grands métiers et manèges à sensation, plus de 12 attractions pour enfants, une douzaine de restaurants, une multitude de brasseries, confiseries, loteries, tirs, pêches aux canards, près de 100 camelots et des forains de plus de 6 nationalités différentes, font de la Schueberfouer une fête populaire par excellence où un public diversifié et international se rencontre, se restaure et s’amuse. www.fouer.lu Jusqu’au 11/09

02/09

édition novembre :

04/10

édition décembre :

04/11 32

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Salon dédié aux collectionneurs et amateurs, présentant des objets, mobilier et livres anciens. Les 14 & 15/09

stoffenspektakel www.stoffenspektakel.nl Le 14/09 FREE

oeko-foire Salon grand public présentant des produits et services écologiques. www.oekofoire.lu Du 27 au 29/09

semaine nationale du logement Salon grand public donnant une fenêtre représentative de l’offre du marché du logement tant en termes de produits et de services que de conseils. Du 27 au 30/09 FREE

Parc de Merl Friskis et Svettis ‒ sport en plein air Pour un été en forme ‒ séances de “workout” et danse avec Friskis&Svettis gratuitement au parc de Merl ‒ pour les petits, les ados et les grands ! Au programme pour adultes et ados : Start, Basic, Medium, Medium Pulse. Si vous aimez la danse, essayez Afro ou Fuego aux rythmes très chauds ! Ou bien venez au Circuit training, où nous utilisons des poids et des steps pour un challenge musculaire. Les ados et les adultes sont les bienvenus ! Les Kids’ Class offrent un moment de sport et music cool aux enfants âgés de 2 à 12 ans. Les sessions sont adaptées au rythme des enfants, passant entre vitesse maximum et des moments de repos. Les plus jeunes (2-6 ans) seront accompagnés par leurs parents ‒ un moment de détente ludique où l’on pratique du sport ensemble et en musique ! Jusqu’au 26/09 FREE


Rendez-vous

Parc draï eechelen 1643 ‒ histoire vivante au musée draï eechelen Dans le parc Draï Eechelen situé devant le musée, l’histoire devient vivante. Une soixantaine de figurants venus de toute l’Europe replongeront le site au temps de Jean, baron de Beck, gouverneur et capitaine général du Duché de Luxembourg. Faites un voyage dans le temps et imaginez-vous en l’an 1643, date de la prise de Thionville par les troupes françaises. Découvrez le quotidien des mercenaires, femmes et enfants pendant la Guerre de Trente Ans. Animations en continu (jeu de piste, bivouac, démonstrations d’une cuisine historique, activités pour les enfants, etc.) Les 14 & 15/09

Place d’Armes Brocante À la recherche d’objets insolites, de pièces de collection ou simplement envie de plonger dans l’atmosphère des puces ? Alors le marché de la brocante de la place d’Armes saura répondre à vos attentes. Les 07 & 28/09

place des martyrs MARCHÉ AUX FLEURS ET AUX PLANTES Le 08/09

place guillaume II Vide-grenier

Le 01/09

Expositions

Théâtre

 LUXEMBOURG 

 luxembourg 

Gare de Luxembourg Gare Art Festival Depuis 13 années consécutives, le Gare Art Festival permet aux petits et aux grands de découvrir et de suivre la création live de sculptures de grands formats et ce, de A à Z. Placé sous le Haut Patronage du ministère de la Culture, cet incontournable du paysage culturel estival luxembourgeois est également apprécié parce que les œuvres créées restent exposées et visibles pendant quelques semaines qui suivent leur réalisation. Ceux et celles qui n’auront donc pas eu le loisir de suivre la taille de la pierre jour après jour pourront en jauger le résultat dans la gare de Luxembourg. Sculpteurs : Manon Bertrand (L), Heather Carroll (L, CAN), Maurizio Perron (I), Mario Lopes (P), Stefan Esterbauer (AUT), Hiroyuki Asano (JAP). Le Gare Art Festival a plusieurs missions : en effet si la première consiste en la mise en valeur du quartier de la gare par une “animation” culturelle de qualité, la suivante réside dans l’aspiration de réfuter par ce biais l’image négative qui lui est régulièrement associée. En outre cette manifestation joue un rôle majeur dans la dissémination du potentiel luxembourgeois auprès de la communauté artistique internationale puisqu’il met de facto des sculpteurs luxembourgeois en contact avec leurs confrères étrangers dont certains jouissent d’une renommée certaine dans leur propre pays et au niveau international. Jusqu’au 19/09

abbaye de neumünster

les passionnés de théâtre à Luxembourg. Une journée rythmée par de nombreuses animations et spectacles gratuits dans une ambiance festive et familiale. Tous les théâtres en un seul lieu, en un seul jour ! La fête sera clôturée par un spectacle de mapping video, proposé dans le cadre des “1 050 ans de la ville de Luxembourg racontés par Mélusine”. www.theater.lu Le 22/09 FREE

THEATERFEST 2013

La 4e édition de la fête des théâtres : un rendez-vous incontournable pour tous

© Philipp Matsas / Opale

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

33


Agenda

Agenda 01 02 dimanche sunday

 11:30 

 14:00  Harmonie Royale St-Joseph Vance

Chef d’orchestre : Michel Guillaume. Place d’Armes FREE

03

Chef d’orchestre : Martin Bach. Place d’Armes FREE

Théâtre Danse / Opéra 34

Ryan Merchant and Sebu Simonian, the frontmen behind the breakout alt-dance group Capital Cities, are a success story spawned by the internet that has continued to blossom. The Los Angeles-based act took both the blogosphere and the shores of California by storm with their self-titled debut EP. Their electronic-infused pop rock represents all that is right in modern music making, and makes the perfect soundscape for a day at the beach, or a night in the dark part of town, as long as you’re ready to dance. Safe And Sound, the first single, is uplifting, sincere, catchy, and, like all their songs, full of heart. den Atelier

 20:30  Ivanhoe

Richard Cœur de Lion… “Beaucoup plus passionnant que le roman de Walter Scott dont il est tiré, ce film aux mille péripéties est une somptueuse reconstitution en Technicolor de l’Angleterre du 12e siècle. Richard Thorpe est aussi à l’aise dans les grandes scènes d’action - le tournoi d’Ashby, la flamboyante attaque du château de Torquilstone -, que dans la description des rapports conflictuels entre les protagonistes. Le combat final, un morceau d’anthologie, témoigne de la perfection atteinte par ce cinéma d’aventures hollywoodien des années 50.” (André Moreau, Le Guide cinéma, Ed. Télérama) Cinémathèque

04

 12:00  Duo Dzêta

Salon de musique ambiante. Piano, violon. Programme autour de la sonate de Richard Strauss. Place d’Armes FREE

Live art @ aquarium

 10:00  Ourdaller Beo

Une activité du Panda-Club pour jeunes âgés de 9-10 ans. Plus d’infos sur www.panda-club.lu. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Kaalber Millen. Musée national d’histoire naturelle

Abécédaire de Hollywood USA 1952 / vo / 106’ / c / De : Richard Thorpe / Avec : Robert Taylor, Joan Fontaine, Elizabeth Taylor, George Sanders / D’après le roman de Sir Walter Scott Au 12e siècle, dans une Angleterre déchirée entre Saxons et Normands, le chevalier Ivanhoë lutte pour le rétablissement de son roie

Musique classique Conférence

risquent de compromettre la prospérité qui caractérise le Luxembourg . La fête est-elle sur le point de se terminer ? D’ailleurs, a-t-elle seulement commencé ? “Waiting for something to happen” [Dans l’attente que les choses se passent] : une installation de live art dans l’Aquarium du Casino Luxembourg, une invitation à une rencontre privée avec un magicien. Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 20:30  Duo Dzêta

Salon de musique ambiante. Piano, violon. Programme autour de la sonate de Richard Strauss. Place d’Armes FREE

Rocky

mercredi wednesday

mardi tuesday

 20:00 

Finale du Concours international de chant Nei Stëmmen Luxembourg. Avec vote du public. Centre ArcA Bertrange

 20:30 

Abécédaire de Hollywood USA 1952 / vostf / 102’ / c / De : Gene Kelly, Stanley Donen / Avec : Gene Kelly, Debbie Reynolds, Jean Hagen, Donald O’Connor, Cyd Charisse Hollywood à l’aube du cinéma parlant : certaines vedettes de l’écran se maintiennent, certains sombrent corps et biens, d’autres en revanche apparaissent… Cinémathèque

 16:00 

Concert des talents lyriques

CAPITAL CITIES

Singin’ in the Rain

Musikverein “Einigkeit” Wasserliesch

 20:00 

lundi monday

Apéro’s Jazz - David Fettmann Group

Les Apéro’s Jazz sont suivis d’un buffet. Réservation recommandée pour le buffet. Abbaye de Neumünster FREE

Dans le cadre de leur projet de résidence, les artistes Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley (Treacle) présentent une série d’interventions ainsi qu’une installation de live art dans l’Aquarium, dont le but est d’analyser la précarité de la sécurité financière dans un environnement où les négociations permanentes

Musique actuelle Cinémathèque

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Événement Jeune Public

Abécédaire de Hollywood USA 1976 / vostf / 119’ / c / De : John G. Avildsen / Avec : Sylvester Stallone, Talia Shire, Burt Young, Carl Weathers, Burgess Meredith / Oscars : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur montage Rocky Balboa, boxeur sur le retour tombe amoureux d’Adrian, la sœur de son ami Paulie et se met à travailler pour gagner le respect de son entraîneur Mickey. Il finit par avoir une chance de détrôner Apollo Creed, le champion du monde des poids lourds… Peu de cervelle, beaucoup de muscles et de cœur : Rocky catapulta la carrière vacillante de Sylvester Stallone. En même temps, il battit des records au box-office, établit une franchise cinématographique bâtie sur la testostérone… Cinémathèque

Exposition Divers


Agenda

05 jeudi thursday

 18:00 

Umbrella

Live art @ aquarium

Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

cf. 04/09 Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

 20:30 

 09:00 

Vu Juni bis Dezember 2013 huet den Theaterkollektiv Independent Little Lies eng Residenz an der Kulturfabrik a proposéiert artistesch a convivial Evenementer rondrëm d’Kris an allen Bedeitungen vum Wuert. Autobiographeschen Theater mat engem klengen Grupp vu jonken Arbechtslosen. De Focus vun dësem Projet läit ganz kloer op deenen di matmaan. Et geet ëm hier

Une activité du Panda-Club pour jeunes âgés de 6-8 ans. Plus d’infos sur www.panda-club.lu. Cette activité se déroulera au lieu suivant : Musée Rural A Schwiewesch. Musée national d’histoire naturelle

Geschichten, hier Erfahrungen, hiere Parcours. Zesummen gëtt eng Platform kreéiert fir dës Geschichten ze erzielen. Konzept a Leedung: Linda Bonvini. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 20:30  Frankenstein

Abécédaire de Hollywood USA 1931 / vostf / 70’ / De : James Whale / Avec : Colin Clive, Mae Clarke, Boris Karloff, Edward Van Sloan / D’après le roman de Mary Shelley À partir d’organes et de membres épars recueillis dans

les cimetières, le baron Frankenstein va tenter l’expérience de créer un être surhumain… Dracula, Frankenstein… sous l’impulsion de Carl Laemmle Jr qui ne semblait avoir aucun goût spécial pour le cinéma fantastique, l’Universal, au début des années 30, va, en l’espace de quatre ans, donner au genre quelques-uns de ses plus grands classiques, obligeant par là même les autres compagnies, peu tentées a priori par le fantastique et l’horreur, à s’y attaquer également. C’est le réalisateur James Whale qui dirigera la plupart de ces succès. Cinémathèque

 14:00  Fab Lab - 3D-Printing and more

Un Fab Lab (abréviation de “Fabrication Laboratory”) est une plateforme de prototypage ouverte au grand public. Apprenez à connaître et à utiliser des imprimantes 3D, une découpeuse laser, des fraiseuses 3D, une découpeuse de vinyle. Une activité du Science-Club pour jeunes âgés de 15-18 ans. Plus d’infos sur www.science-club.lu. Fab Lab Luxembourg / Technoport SA ESCH-SUR-ALZETTE

 20:00  QUARTER LIFE CRISIS

Imitation of Life

Musée rural Bënzelt

 19:00 

Abécédaire de Hollywood USA 1959 / vostf / 124’ / c / De : Douglas Sirk / Avec : Lana Turner, John Gavin, Sandra Dee, Mahalia Jackson / D’après le roman de Fannie Hurst La vie d’une célèbre actrice qui ne songe qu’à sa carrière et les drames qui en découlent ; en parallèle celle d’une jeune métisse qui renie la part noire de son sang, au désespoir de sa mère.. Cinémathèque

06 vendredi friday

 17:30  Moment Musical

 12:00  Bob Bee

Salon de jazz Place d’Armes FREE

 15:00  LES TOUT-PETITS : Et wor emol

30 min. de musique d’orgue (en solo ou en musique de chambre) par l’organiste titulaire Paul Kayser. Église St. Alphonse (Paterekierch)

Märercher fir Kanner, mat Hëllef vu Wierker am Musée illustréiert. Fir Kanner vun 3 bis 5 Joer. Mudam FREE

Agenda Appel

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition OCtobre : 02/09

Aux organisateurs et producteurs Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous.

Deadlines édition octobre :

02/09

édition novembre :

04/10

édition décembre :

04/11

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

35


Agenda

Luxembourg Jazz Orchestra Salon de jazz Place d’Armes

FREE

07 samedi saturday

XYLOGRAPHIE

Abbaye de Neumünster FREE

 16:00  Ensemble Instrumental “Les Diapasons”

Chef d’orchestre : Michel Guiot. Place d’Armes FREE

 11:00 

Chef d’orchestre : Tamara Josten. Place d’Armes FREE

Musikverein “Lyra” Trier-Biewer Chef d’orchestre : Michael Steiner. Place d’Armes FREE

 14:30  Live art @ aquarium

cf. 04/09 Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

 15:00  PERFORMANCE

En moyenne nous changeons 7 fois de métier dans notre vie. Jarry en a déjà testé, vécu et subi 102, il nous embarque dans son univers totalement atypique, venez vivre avec lui le prochain ! Un homme comme lui on en croise rarement, surtout à Pôle Emploi… Oups, on vous en a déjà trop dit ! Une dernière information importante pour saisir certains mouvements corporels du spectacle : Jarry a été Majorette. Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

mardi tuesday

Musique irlandaise. Place d’Armes FREE

09 lundi monday

 14:30  Naturspiller am Gronn

Une activité du Panda-Club pour jeunes âgés de 6-8 ans. Plus d’infos sur www.panda-club.lu. Musée national d’histoire naturelle

 20:30  White Heat

feront date, brillent par leur rythmique, un style d’interprétation musclé, dépouillé, fondé entièrement sur l’énergie. Cinémathèque

11

mercredi wednesday

 12:00  Live art @ aquarium

cf. 04/09 Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

Trio L’Âme du Vent Salon de musique ambiante. Jehanne Strepenne, violon. Carmen Soto, flûte. Carolina Valbuena, clavecin. Place d’Armes FREE

 14:30  Äppelfest

Une activité du Panda-Club pour jeunes âgés de 6-8 ans. Plus d’infos sur www.panda-club.lu. Musée national d’histoire naturelle

KONSCHTZEITUNG

 14:00  Mad Lab : Funky Guitar

 20:00  QUARTER LIFE CRISIS

cf. 06/09 Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 20:30  Djan’Gadjo & Friends

Musique des années 30, jazz manouche. Place d’Armes FREE

08 dimanche sunday

Dans cet atelier, tu construis un synthétiseur de guitare, capable de jouer les notes sur 5 octaves et dans différents modes (guitare acoustique, électrique et synthétiseur). Une activité du Science-Club pour jeunes âgés de 11-13 ans. Plus d’infos sur www.science-club.lu. Musée national d’histoire naturelle

 20:30  The Matrix

 11:00  Musique Militaire Grand-Ducale

Chef d’orchestre : Capt Jean-Marie Thoss, chef de musique adjoint. Place d’Armes FREE

36

10

 20:30  Sligo

Les musiciens font des performances sur scène. Les artistes utilisent leur corps pour la création des œuvres d’art. Aujourd’hui, nous combinons les deux : le corps deviendra un pinceau qui fait égoutter les couleurs sur la toile. Pour enfants de 5 à 8 ans. En français. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

 16:00 

Chef d’orchestre : Pierre Rongvaux. Place d’Armes FREE

Musikverein Schönecken

 14:00 

Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving / Oscars : Meilleurs effets visuels, Meilleurs effets sonores, Meilleur montage, Meilleur son Le monde est désormais sous le contrôle de la Matrice qui régit chaque pensée et chaque rêve. Un programmeur échappe, la nuit, à cette emprise, sous le nom de Neo, et capte les messages d’un certain Morpheus, en lutte contre la Matrice… Cinémathèque

Harmonie Royale Saint-Martin de Léglise

JARRY dans “ATYPIQUE”

organ music

 14:00  Densborner Kylltal Musikanten

 19:30 

30 minutes of organ music played by Riccardo Cossi (I). Works from Buxtehude, Bach and Reger. Cathédrale Notre-Dame

Chef d’orchestre : Sandra Cento. Place d’Armes FREE

 11:30  Apéro’s Jazz Christine Corvisier 5tet

Gravure sur bois suivie d’empreintes sur papier. Pour enfants de 8 à 12 ans. En français. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

Abécédaire de Hollywood USA 1999 / vostf all / 136’ / c / De : The Wachowski Brothers / Avec : Keanu Reeves, Laurence

Abécédaire de Hollywood USA 1949 / vo / 114’ / De : Raoul Walsh / Avec : James Cagney, Virginia Mayo, Edmond O’Brien, Steve Cochran Cody Jarrett, un gangster psychopathe et épileptique, est poussé au crime par une mère démoniaque, à laquelle il voue un amour maladif et un culte sanglant. Il se voit successivement trahi par sa femme et son ami, un policier infiltré dans sa bande... Dès le début des années 30, le programme de la Warner est axé sur des sujets “chauds”, tirés de l’actualité, et traités dans un style factuel et quasi journalistique. La vie des faubourgs, les grandes figures de la pègre retiennent particulièrement l’attention du studio. Les films policiers, qui

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Vakanzenatelier fir Kanner vu 5-8 Joer. Op Lëtzebuergesch. Mat vill Fotoen, Biller a Fantasie

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

gestalten d’Kanner hir ganz perséinlech Zeitung zur Ausstellung. Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 20:00  Il y a 40 ans, un 11 Septembre...

Live art @ aquarium cf. 04/09 Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 20:30 

Trio L’Âme du Vent Salon de musique ambiante. Jehanne Strepenne, violon. Carmen Soto, flûte. Carolina Valbuena, clavecin. Place d’Armes FREE

 12:00  Tristan Blum Quintet

Salon de jazz Place d’Armes FREE

Beyond the Valley of the Dolls

Abécédaire de Hollywood USA 1970 / vostf / 107’ / c / De : Russ Meyer / Avec : Dolly Read, Cynthia Myers, Marcia McBroom Un groupe de rock, composé de trois jolies jeunes filles et de leur impresario, voyage jusqu’à Los Angeles où il est remarqué par le milliardaire Ronny Harzel. Celui-ci va lancer la carrière de ces turbulentes poupées (les trois actrices sont à croquer !). Cinémathèque

vendredi friday

 18:30  Stamminee : La motivation d’une scène musicale underground au Luxembourg

Soirée d’hommage à l’autre 11 septembre d’il y a 40 ans au Chili. opderschmelz DUDELANGE

13

 18:00 

 19:00 

Theater-, Konzert- und Film-Projekte involviert, die sich von Europa bis nach Amerika erstrecken. Momentan konzentriert sie sich auf ihre One Woman Show, in der sie Lieder der legendären Edith Piaf performt und mit einer zauberhaften Ausstrahlung auf der Bühne in deren Rolle schlüpft. Die “Kultur beim Nëssert” a.s.b.l freut sich, Ihnen die aus Amerika angereiste junge Künstlerin mit ihrem bezaubernden Spektakel präsentieren zu können. Kulturzentrum “Beim Nëssert” BERGEM

 19:30  JE M’PLAISANTE

Ce n’est pas parce qu’il s’appelle Adam, que c’est le premier venu. Pensionnaire du célèbre Caveau de la République, Paul Adam secoue de rire le spectateur imprudent, le surprend dans une succession de cascades virtuoses, le plonge dans l’humour des mots. Attention au départ, cramponnez-vous et remuez vos méninges ! Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

Maria Elena Infantino singt Edith Piaf Le but de la série des Stamminee (litt. estaminet) du Casino Luxembourg est de favoriser l’échange, la discussion, un vrai face-à-face entre créateurs/trices et intéressé(e)s. Dans le cadre de notre exposition “Altars of Madness”, nous nous penchons sur les origines de la scène musicale underground au Luxembourg depuis les années 1990, et plus particulièrement sur celle du metal extrême. Ce genre est-il né par besoin ou s’agit-il seulement d’un phénomène de mode ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain FREE

Maria Elena Infantino ist in Italien geboren und im Alter von 18 Jahren nach London gezogen, um ihre künstlerische Karriere weiter zu führen. Dort studierte sie an der Academy of Live and Recorded Arts (ALRA). Die junge Sängerin ist in verschiedene

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition OCtobre : 02/09

13 14

 20:30  Olivio Pagliarini Jazz Trio

Place d’Armes FREE

Stand by Me

12

 14:30  KONSCHTZEITUNG

cf. 11/09 Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 17:30  Moment Musical

30 min. de musique d’orgue (en solo ou en musique de chambre) par l’organiste titulaire Paul Kayser. Église St. Alphonse (Paterekierch)

Abécédaire de Hollywood USA 1986 / vostf / 87’ / c / De : Rob Reiner / Avec : River Phoenix, Will Wheaton, Kiefer Sutherland, John Cusack, Richard Dreyfuss / D’après le roman de Stephen King Quatre jeunes garçons passent l’été 1959 à traîner dans leur cabane jusqu’au jour où l’un d’eux annonce qu’il sait où ils peuvent trouver un cadavre. Voulant voir à quoi un mort ressemble, ils entament une longue marche pour le découvrir... Cinémathèque

#OcLPassiON

La musique fait grandir l’âme

DaviD REiLaND

DiREctEuR aRtistiquE 18, rue des Maximins - L-8247 Mamer Tél. +352 26 11 93 46 - www.ocl.lu OCLuxembourg @OCLuxembourg

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

SAM&YOUNG

jeudi thursday

37


Agenda

 20:30  Alain Graf Quintet

Salon de jazz Place d’Armes

FREE

The Mark of Zorro

Abécédaire de Hollywood USA 1940 / vostf / 93’ / De : Rouben Mamoulian / Avec : Tyrone Power, Linda Darnell, Basil Rathbone 1820. De retour d’Espagne, le jeune Diego de La Vega découvre que la Californie est tombée sous le joug infamant de Luis Quintero. Diego décide alors de s’inventer une seconde identité : la nuit, il est Zorro, le vengeur masqué... Cinémathèque

en 1982, un groupe qui scelle la rencontre entre l’ambient music, les premières compositions dites minimales et la guitare saturée. Final est d’une certaine manière le projet par lequel Napalm Death est né. Le groupe soleilnoir partagera la scène avec monophona mêlant downtempo électronique et post-metal minimaliste en une performance unique, ceci sous le nom d’un soir : soleil[s]noir. Dans le cadre de l’exposition “Altars of Madness”, le Casino Luxembourg s’associe avec la Philharmonie pour cette soirée “On the border” pour faire découvrir un univers musical inspiré par le metal, mais émancipé des clichés qui l’accompagnent. Philharmonie

14

samedi saturday

 11:00  organ music

 21:00  FINAL & soleil[s]noir @ Philharmonie

Feierliche Wachablösung Palais grand-ducal

 19:30 

cf. 13/09 Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

38

 14:30  Live art @ aquarium

cf. 04/09 Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 15:00  SCHWAARZWÄISS: POSITIV ODER NEGATIV

Schwaarzwäiss Fotoen, Biller, Schrëften, Skulpturen... Schwaarz op wäiss nennt ee positiv, wäiss op schwaarz den negativ vun eppes. D’Kanner kucken an testen dat haut selwer mat verschidden Techniken. Fir Kanner vu 5-8 Joer. Op Lëtzebuergesch. Casino Luxembourg Forum d’art contemporain

 11:00  Panda-Club Familjefest 2013

 20:00  Orchestramania

Meet the Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Philharmonie

Cosi fan tutte Représentation intégrale de l’opéra “Cosi fan tutte” de W.A. Mozart. Laboratoire lyrique Cosi fan tutte (W.A. Mozart)” du 26 août au 15 septembre. Possibilité pour tout chanteur de participer aux chœurs de l’opéra. Centre ArcA Bertrange

Rock am Bau Live Music am aalen Pompjeesbau mat: Los Duenos (Ska), Chris Simmons (Indie Folk), Mindless Anger (Blues), MSB Micheal Shepherd Band (Rock), The Sayre Brothers (Blues Rock). Place du Lavoir LEUDELANGE

Ateliers et animations de sensibilisation à la nature et à l’environnement pour jeunes dans et autour du natur musée à Luxembourg-Grund. Plus d’infos sur www.mnhn.lu. Musée national d’histoire naturelle

Société de Musique St-Lambert, Perlé Chef d’orchestre : Georges Antony. Place d’Armes FREE

 11:30  Apéro’s Jazz ‒ Luma Luma

Abbaye de Neumünster FREE

 14:00  Royale Philharmonie Union SterpenichBarnich

 20:30  MADNESS

Madness in Luxembourg ‒ that’s right, British legends, Madness will be performing live at the Rockhal. Their popularity reached new levels last year as they performed on the roof of Buckingham Palace at the Queen’s Diamond Jubilee and played at the Olympic Closing Ceremony. Madness will be performing some of their latest material from the new “Oui, Oui, Si, Si, Ja, Ja, Da, Da” album in lively style, along classic hits that made them one of the most prominent bands of the late-1970s 2 Tone ska revival. An evening not to be missed! With six of the original seven members still in its lineup, Madness is a band that retains a strong sense of who and what it is. Many of the same influences are still present in their sound ‒ ska, reggae, Motown, rock’n’roll, rockabilly, classic pop, and the pin-sharp vernacular of their beloved London streets. It may be refined and updated, but its essence remains clear and true. Most colourful of all is Madness’ ability to write songs that sparkle with the stuff of British life; that find poetry in everyday reality ‒ not the faux bright lights of celebrity; songs that may not shy away from death or darkness, but retain the right to employ wit and warmth. The band is celebrated for their high-energy live shows and love of British tradition. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Chef d’orchestre : Marc Sosson. Place d’Armes FREE

30 minutes of organ music played by Andrea Kumpe (D-Freiburg). Église Saint-Michel

dimanche sunday

JE M’PLAISANTE

Cabo Verde Terra Sabe

Final. Justin K Broadrick, vocals, electronics. Support : soleil noir X monophona aka soleil[s]noir. Chris Bädge Maia, percussion, samples. Petrit Jung, guitar, bass, modulations. Kevin Muhlen, guitar, effects. Claudine Muno, vocals, guitars, keys. Jorsch Kass, percussion. Chook electronics. Apparu dans la seconde moitié des années 1980, le metal extrême incarne un courant en marge du heavy-metal, l’expérimentation est au cœur de son programme depuis les prémices du genre. Ainsi, plusieurs musiciens phares exploreront des langages très éloignés des cultures metal telles qu’on les conçoit habituellement : le drone, la musique bruitiste ou encore le jazz d’avant-garde. Bien avant Godflesh et Jesu, les groupes qui l’ont fait connaître, Justin Broadrick a fondé Final

15

 16:00 

Pour plus d’informations : www.comitespencer.lu. Kinneksbond MAMER

 21:00  Upstairs, downstairs

Das Städtenetz QuattroPole tanzt in den Herbst: vom 14. September bis 25. Oktober steigen in Luxemburg, Metz, Saarbrücken und Trier vier QuattroDance-Partys. In den Clubs und Bars der Städte legen insgesamt sieben DJs Techno, House und Elektroswing auf. www.quattropole.org Café Rocas

 16:00  Harmonie Royale Ste-Cécile, St-Léger

Chef d’orchestre : Frédéric Wanlin. Place d’Armes FREE

 17:00  Uergelconcert

Eng Uergel fir Medernach. Récital d’orgue. Église Medernach MEDERNACH

 20:00  Cosi fan tutte

cf. 14/09 Centre ArcA Bertrange

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

16 17 lundi monday

 18:30 

mardi tuesday

Judith Lecuit Vania Lecuit, violon. Anastasia Milka, violon. Nikita Gerkusov, alto. Judith Lecuit, violoncelle. Place d’Armes FREE

 20:30  Andreï Roublev

 20:00  NDR Sinfonieorchester Hamburg / Hengelbrock / Vogt

NDR Sinfonieorchester Hamburg. Thomas Hengelbrock, direction. Lars Vogt, piano. Johannes Brahms : “Klavierkonzert N° 1”. Béla Bartók : “Concerto pour orchestre”. Philharmonie

Weis, wéi d’Isabelle Huppert d’Fiktioun mat hiren Iwwersteigerungen, Täuschungen etc. an d’Realitéit zréckféiert an unmëttelbar beréiert. ‘Une Affaire de femmes’ ass intensiv ‒ en berout op engem fait réel: während dem Vichy-Regime gouf d’Marie-Louise Giraud den 30/07/1943 guillotinéiert, nodems sie an der Géigend vun Cherbourg Avortements duerchgefouert huet, déi am Vichy-Regime per Gesetz verbueden waren.” (Catherine Lorent) Cinémathèque

 20:30  Une affaire de femmes

Votez Cinéma ! Matthias Naske, directeur général de la Philharmonie Luxembourg (2002-2013), directeur du Wiener Konzerthaus. URSS 1966 / vostf / 185’ / nb-c / De : Andrei Tarkovski / Avec : Anatoli Solonitsyne, Ivan lapikov, Nikolai Grinko / Prix de la Critique Internationale, Cannes 1969 En Russie, de 1400 à 1426. Le moine peintre d’icônes Andreï Roublev est choisi comme collaborateur par le grand maître Théophane le Grec pour peindre les fresques d’une cathédrale. Le travail est long et le sujet à illustrer trouble Roublev : il ne peut admettre que Dieu se venge de ses créatures au jour du jugement dernier... “Jede der Arbeiten von Andrej Tarkowskij fasziniert mich seit vielen Jahren. Seine mächtigen Bilder streben ins Unendliche und sind ebenso poetisch, wie verstörend und dabei so kraftvoll, dass sie den Blick für eine andere Schönheit öffnen. In Andrej Rubljow rekonstruiert Tarkowskij die Realität des 15. Jahrhunderts für den Zuschauer des 20. Jahrhunderts an Hand der Geschichte eines russischen Ikonenmalers. Ein wichtiger und wirklich geliebter großer Film.” (Matthias Naske) Cinémathèque

Votez Cinéma ! Catherine Lorent, artiste plasticienne et musicienne (Relegation, Biennale de Venise 2013). France 1988 / vo / 110’ / c / De : Claude Chabrol / Avec : Isabelle Huppert, François Cluzet, Marie Trintignant Sous l’Occupation, une femme devient avorteuse. Elle sera guillotinée... “Firwaat den Film ‘Une affaire de femmes’? An der leschter Zäit hun ech oft un d’Isabelle Huppert missen denken, an säin kontrasträich staarkt Schauspill. Ech kucken net vill Filmer am Kino: d’Isabelle Huppert hun ech am Theater kennegeléiert an engem Henrik Ibsen Stéck, Hedda Gabler. An desem Film, awer och an aneren mam Huppert wéi ‘L’école de la chair’, ‘Bella addormentata’, an och an dem neien ‘La Religieuse’ interesséiert an virun allem inspiréiert mech eng Fraenperséinlechkeet, déi graff Géigesätz weist: gläichzäiteg staark, skrupellos, awer och intuitiv, fragil wiirkt, streng, moralesch versus obsedéiert, entfesselt... D’Intuitioun ass grad géint en moraleschen, schwéieren Filmkader wéi an desem vun de leschten ‘gudden’ Chabrol-Filmer en gudd Géigemëttel. De Film huet an den kathouleschen Reihen massiv Kritik gefuedert. Mir gefällt eben grad déi Art an

18

mercredi wednesday

 20:00  La Nuit de La Cucaracha

De Roberto Sancho. Comédie révolutionnaire en chansons pour deux comédiennes, un piano et 48 balles… de ping-pong. La folle nuit de la Cucaracha commence avec la rencontre improbable de deux jeunes femmes, la bourgeoise Delphine, qui a la tête dans le four et Dolores, employée de Gaz de France qui arrive à point.

Au cours de cette nuit inoubliable elles vont affronter ensemble les piranhas et les serpents venimeux, les embouteillages du G8, sauter du haut des Chutes d’Iguassu, boire (trop) du Ron de Cuba, découvrir la véritable utilité des balles de ping pong, danser le tango, croiser Barack Obama… et SURTOUT elles vont chanter ‒ en espagnol, si,si ! ‒ les plus belles chansons révolutionnaires d’Amérique du Sud… Au petit matin on les retrouve un peu sonnées, devenues grandes amies et artistes RéVOLUTIONNAIRES ! Si, si ! Mise en scène : Marja-Leena Junker. Assistant à la mise en scène : Jean-Yves Dretzolis. Arrangements musicaux : Anne Cadilhac. Avec : Anne Cadilhac et Dilia Gavarrete-Lhardit. Théâtre du Centaure

*Hors majorations 3D et films longs. Infos et conditions www.moviedays.lu

Retrouvez tout le programme sur www.moviedays.lu SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG 130901_CityMag_MovieDays.indd 1

39 8/21/13 9:56 AM


Agenda

19

 20:30  Les Ailes du désir

est tellement naturel que chacune de ses phrases va être prise pour un véritable oracle et qu’il va devenir la coqueluche du pouvoir... “‘Being there’ est à la fois une allégorie poétique et une critique acerbe des travers de la société où un gentil benêt devient l’être prophétique d’une nation en crise. Controversé à sa sortie, le film a plus de 30 ans mais garde une actualité étonnante. Sous la direction du très doué, mais trop vite disparu, Hal Ashby, Peter Sellers livre une prestation tout en retenue. Il rêvait de ce rôle et s’est battu pour ce film. ‘Life is a state of mind’. Ce sera sa dernière apparition sur grand écran.” (Frédéric Zeimet) Cinémathèque

jeudi thursday

Votez Cinéma ! Anouk Wagener, comédienne (Perl oder Pica ; Petit avec Kim Basinger) Der Himmel über Berlin / RFA-France 1987 / vostf / 130’ / De : Wim Wenders / Avec : Bruno Ganz, Solveig Dommartin, Otto Sander, Peter Falk / Scénario : Peter Handke, Wim Wenders / Prix de la mise en scène, Cannes 1987 Deux anges, Daniel et Cassiel, contemplent les humains du haut du ciel berlinois. Ils peuvent se mêler à eux sans être vus. Daniel tombe amoureux d’une jeune trapéziste... “‘Mais parfois je suis las de mon existence d’esprit. J’aimerais ne plus éternellement survoler, j’aimerais sentir en moi un poids qui abolisse l’illimité et m’attache à la terre.’ (Les ailes du désir) Je ne me souviens pas de la première fois où j’ai vu ‘Les ailes du désir’ de Wim Wenders. Je me souviens, étrangement, d’une hésitation qui précédait ma première rencontre avec le film, hésitation face à la force poétique de cette œuvre devant laquelle je me sentais inadéquate. C’est peut-être là la raison pour laquelle je ne me souviens pas de la première vision du film, mais plutôt du sentiment avec lequel il m’a laissée et qui n’était autre que du soulagement. La question de ne pas être à la hauteur de cette œuvre mystérieuse s’effondrait dès la première image et les premiers mots qui ressemblent à un chant (Quand l’enfant était enfant) faisaient jaillir un espace entièrement bienveillant.” (Anouk Wagener) Cinémathèque

 17:30  Moment Musical

30 min. de musique d’orgue (en solo ou en musique de chambre) par l’organiste titulaire Paul Kayser. Église St. Alphonse (Paterekierch)

 18:30  La Nuit de La Cucaracha

CASCADEUR

cf. 18/09 Théâtre du Centaure

 20:00  ANGELO BRANDUARDI

Angelo Branduardi sort un premier album éponyme en 1974. En 1975, un second album “La Luna” voit le jour. On découvre alors le style branduardien : un savant mélange de mélodies acoustiques et d’instruments anciens aux sons mystérieux. C’est en 1976 qu’arrive la consécration européenne avec “Alla Fiera Dell’Est”. Entre les années 80 et 90, Angelo se consacre aux musiques de films. En 1993, Branduardi inaugure une revue musicale appelée “Futuro Antico” qui est chantée en langues anciennes et jouée sur des instruments d’époque. “Camminando Camminando 2”, sorti en 2012, rassemble les plus belles chansons de l’artiste depuis 1996... Philharmonie

C’est face cachée que ce jeune artiste Messin a parcouru les routes françaises et canadiennes avec son premier album en 2012. Après avoir repris la route des studios, il nous délivrera “Ghost Surfer” sorti en août 2013. Un album décrit par l’artiste comme solaire, enfantin avec une pointe de douce mélancolie. Venez surfer aux côtés du mystérieux Cascadeur quand il posera ses valises sur la scène de la Rockhal. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

20 vendredi friday

 19:00  3 x tango

40

Carte Blanche Donnacha Dennehy

19h : Initiation au tango. 20h : “Tango rubato”. TangoSonos. Antonio Ippolito, bandonéon. Nicola Daniele Ippolito, piano. 22h : Milonga avec démonstrations. Pasquale Girardi & Luciana Semprini (Rimini), Pablo Calvelli & Livia (Buenos Aires) danse. Philharmonie

tant qu’individus et en tant que membres d’une communauté. Elles révèlent les différentes facettes de leur être, tout en s’engageant dans une danse à la fois relationnelle et discursive. Tania Soubry : chorégraphie. Elodie Escarmelle, Maria Eugenia, Ines Lopez : interprétation. Nuno Brito : création musicale. Laurie Lamborelle : costumes. Zeljko Sestak : création lumières. Jérôme Konen : chargé de production.   opderschmelz DUDELANGE : 

Pierre Grandidier

Pour la rentrée, Lucilin vous invite dans son Studio, espace dédié à la découverte et diffusion de la musique contemporaine. Toujours dans la même volonté de créer une proximité entre le public et les acteurs de la musique d’aujourd’hui, Lucilin propose un concert “carte blanche” au compositeur Donnacha Dennehy (IRL), qui sera présent pour commenter ses œuvres choisies dont une nouvelle pièce, commande de Lucilin. La musique de Donnacha Dennehy pourrait être classée comme post-minimaliste, intégrant des rythmes énergiques, des sons puissants (acoustiques et électroniques) et un grand sens de la mélodie. Studio Lucilin

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

SOULSONGDANCES

Place d’Armes FREE

Votez Cinéma ! Frédéric Zeimet, scénariste (Doudege Wénkel ; Comeback) USA-GB 1979 / vostf / 130’ / c / De : Hal Ashby / Avec : Peter Sellers, Shirley MacLaine, Melvyn Douglas Les aventures d’un jardinier de Washington naïf et simplet prénommé Chance. Mr Chance

 20:00 

Olivio Pagliarini Jazz Quintett

 20:30  Being There

© Chris Nash

Soulsongdances est une exploration du corps, du mouvement et de la danse par la respiration, la voix, et plus particulièrement le rythme. À travers le prisme de la musicalité est interrogée l’origine du mouvement, de l’espace-temps, mais également de notre conscience, perception et pensée. Trois groupes d’éléments ‒ mouvement / danse, voix / rythme / musique et pensée / langage ‒ y forment un trio collaboratif. Ils s’entretiennent et se défient mutuellement, tout en maintenant une intégrité individuelle. Ce processus de recherche permet à 4 femmes de plonger dans les tréfonds de leur âme et de se dévoiler en

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

 20:30  Babel

Votez Cinéma ! Gabriel Boisanté, comédien (Prime Time ; Plan de table), show man et restaurateur USA 2006 / vostf / 143’ / c / De : Alejandro González Iñárritu / Avec : Brad Pitt, Cate Blanchett, Gael Garcia Bernal / Prix de la mise en scène, Cannes 2006 Trois histoires entrelacées. Un coup de fusil, tiré par deux gamins marocains, bouleverse la vie d’un couple d’Américains en crise, d’une gouvernante mexicaine et d’un homme d’affaires japonais, qui, à son insu, aura précipité le drame, des mois auparavant, par un simple geste d’amitié... “J’étais passé au travers lors de sa sortie en salle, mais comme j’avais adoré ‘21 Grams’ et ‘Amores Perros’, ‘Babel’ devait y passer aussi tôt ou tard. Donc 2 ans plus tard, après avoir pressé la touche PLAY de mon

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

lecteur DVD, j’ai vu un bon, un très bon film. Très bon jusqu’aux dernières minutes où, à l’image d’une tour qui s’érige, le film a pris tout son sens et est devenu pour moi un grand film grâce à sa dernière scène. La force, la beauté, la pudeur, l’audace et la maîtrise incroyable de cette séquence, un simple tête-à-tête muet, justifiait le film à elle seule. Iñaritu nous a fait voyager aux travers des cultures, des histoires, des continents pendant près de deux heures pour nous amener là exactement, là sur ce balcon tokyoïte où il m’a pris par surprise, au moment où je m’y attendais le moins, il m’a frappé au cœur avec toute la force de l’humanité. Rien que pour cette scène : Babel.” (Gabriel Boisanté) Cinémathèque

succès, enfin de l’essor de Luxembourg. Puis les murs du bâtiment Bruch s’animeront au gré d’un mapping vidéo qui fera entrer la vieille abbaye dans l’ère numérique. Vision époustouflante de ces vieilles pierres habillées de lumière dans laquelle le spectateur sera complètement immergé par les effets d’une diffusion multipoints. Fruit d’un partenariat entre l’Abbaye de Neumünster et le Centre Audiovisuel des Dominicains de Haute-Alsace à Guebwiller, ce spectacle high-tech hors du commun associe musique live, électro et créations numériques pour une mise en valeur du patrimoine et de son histoire par la grâce du mapping vidéo. Abbaye de Neumünster

21

Rhythm & Swing BigBand Trier Chef d’orchestre : Nils Thoma. Place d’Armes FREE

samedi saturday

 21:00  Misty Band

Concert & jamsession with house orchestra: Misty Band. Biwer Paul: blues harp, guitar. Brouwers Ellen: percussion, vocals. Förster Reinhart: double bass. Pletschette Norbert: drums. Ries Christian: piano, vocals. Ancien Cinéma Café-Club VIANDEN

MurMur(e)s, l’éloquence des pierres

Quoi de mieux qu’un son et lumière du 21e siècle pour fêter le 1 050e anniversaire de la naissance de la ville de Luxembourg ? La fée Mélusine, onde mouvante sur la falaise, nous raconte sa légende intimement liée à l’histoire de la ville. Cachée dans la forteresse depuis que le Comte Sigefroi a rompu son serment, il y a plus de 1 000 ans, elle est le témoin privilégié des peines et des joies, des drames et des

 14:30  à la découverte des grands boulevards

 15:00  Bender / Schmidt (F)

cf. 10h30 Philharmonie

 18:00  MATCH INTRALIGUE de roller derby

De l’ancienne porte Neuve au projet Royal-Hamilius. Le Musée national d’histoire et d’art invite à cette visite-conférence. Les boulevards Roosevelt et Royal cernent le centre historique de la capitale. C’est un espace public qui délimite et qui met en valeur la centralité du lieu. L’histoire de ces boulevards est celle d’une recherche permanente d’une nouvelle qualité de vie. L’histoire aidera à porter un regard nouveau sur une ville qui se réinvente. Langues : L, F, D au choix. Durée : 90 minutes. Place de la Constitution

Deux équipes composées exclusivement de joueuses du Roller Derby Metz Club s’affronteront lors d’une rencontre amicale. L’occasion pour nous de vous présenter le déroulement d’un match en condition réelle, le roster de nos équipes A et B, notre crew d’arbitre et NSO, et tout le staff qui fait vivre le RDMC. www.rollerderbymetz.fr Gymnase Malraux (Metz)

 19:30  RELEASE PARTY ‒ FALLING PROMISES (L)

Pour “The Weight Of The World”, premier single extrait du nouvel album “Dystopia”, le

groupe Falling Promises s’est entouré de Jesse Barnett, chanteur de Stick To Your Guns. Et à en croire le succès rencontré, le résultat est à la hauteur des espérances ! À leurs côtés sur scène : Inhuman Rampage, groupe luxembourgeois de deathcore suivi par Everwaiting Serenade, groupe luxembourgeois de melodic hardcore et Resurrection, groupe belge de metalcore. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 20:00  SEEED

Following up on the tremendous success of Seeed at Rock-A-Field recently ‒ with the “Berlin version” of Harlem Shake still on everyone’s minds ‒ the band surrounding the ultra-charismatic frontman Peter Fox has decided to make a triumphant return to the ‘bourg for a full headline show. Seeed are Germany’s hottest act around currently, and the

 10:30  Bender / Schmidt (L)

BIENVENUE À LA

Maxime Bender, saxophone. Boris Schmidt, contrebasse. Annick Pütz danse, idée, conception. Catherine Lorent, arts plastiques, conception. Philharmonie

 11:00  organ music

30 minutes of organ music for 4 hands, played by Anne-Marie Blondel and Jean-Luc Ho (B). Cathédrale Notre-Dame

PORTE OUVERTE LE SAMEDI 21.9.2013 DE 11H00 À 18H00 La Bibliothèque nationale de Luxembourg (BnL) invite à sa journée « Porte ouverte ».

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition OCtobre : 02/09

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG 03839_BNL_JOURNEEPORTEOUVERTE_ANN_CITYMAG_ 104X152.indd 1

41 09/08/13 15:27


Agenda

only one so far to have worked with Atlanta soul savant Cee-Lo Green. The hip hop, reggae and dancehall outfit from Berlin has gone global with their latest eponymous release. Their single ‘Augenbling’ has sent them stellar. Seeed bears testimony to Berlin’s sprawling, colourful, multi-ethnic scenery. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

 20:30  FRANK TURNER

La montée vertigineuse du chanteur-compositeur folk/ punk anglais Frank Turner continue encore cette année avec la sortie récente de son cinquième album studio “Tape Deck Heart”. Cette nouvelle production est tout à fait le genre d’enregistrement auquel on s’attendait du poète punk anglais. Après sa performance époustouflante en première partie des Dropkick Murphys cette année, Frank Turner sera de retour à la Rockhal, accompagné de son groupe The Sleeping Souls. Après s’être tourné vers le folk punk, l’ancien chanteur des Million Dead et compositeur Frank Turner jouit d’une réputation absolument culte. Une poignée de chansons accrocheuses de folk, country, punk et assez de charme et de charisme pour séduire n’importe quel public, préparez-vous à un concert des plus prometteurs. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

 21:00  MurMur(e)s, l’éloquence des pierres

cf. 20/09 Abbaye de Neumünster

 23:00  90s Party

Min. age: 21. The 90’s! One of the best decades ever! Remember the classic dial-up internet connections? Pulp Fiction, Space Jam, Fight Club, Jurassic Park, The Big Lebowski, Goodfellas and Power Rangers, Austin Powers, C C Music Factory, Oasis, Eiffel65, Teenage Mutant Ninja Turtles, Dumb and

42

Dumber, Ace Ventura, Reebok pumps, Game Boy, SEGA Genesis, Nintendo 64, and, last but not least: Tony Hawk... Yes, all that was going on in the 90’s! Join the biggest party in town: doors open with the Hootenanny. They are a bunch of crazy lads, bustling about at night... and they’re on a mission! “Unus pro omnibus, omnes pro uno”, or to cut a long story short: these guys stick together. And they’ve done so for a long time now. Although they’re not menopausal (just yet), they’ve had their fair slice of nightlife extravaganza so far. But they’re still hungry for that extra mile, still working on the next big bang, still eager to push to the limits that ominous concept of “an amazing night out”. den Atelier

22

Harmonie Municipale Gorcy

lundi monday

 20:00  Angelin Preljocaj

Chef d’orchestre : Arnaud Thery. Place d’Armes FREE

 16:30  Gospels par l’ensemble vocal The Diols

Dir. : Marianne Henge. Église de Schuttrange SCHUTTRANGE

l’intelligence, se dresse comme un rempart à la barbarie et nous questionne sur la place de la femme dans nos sociétés. Dans ‘Les Nuits’, je désire aller au plus près du mystère d’un Orient rêvé où les corps se feraient signe, comme une calligraphie des affects et des humeurs.” Chorégraphie : Angelin Preljocaj. Musique : Natacha Atlas & Samy Bishai, 79D. Costumes : Azzedine Alaïa. Scénographie : Constance Guisset. Lumières : Cécile Giovansili-Vissière. Assistant, adjoint à la direction artistique : Youri Van den Bosch. Assistante répétitrice : Natalia Naidich. Choréologue : Dany Lévêque. Grand Théâtre

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

 17:00  Soulsongdances

 20:00  MurMur(e)s, l’éloquence des pierres

 11:00 

cf. 20/09 Abbaye de Neumünster

Chef d’orchestre : Robert Flammann. Place d’Armes FREE

 20:30  STU LARSEN & NATSUKI KURAI

 11:30  Apéro’s Jazz ‒ Duo Lottchen

Abbaye de Neumünster FREE

 16:00 

cf. 20/09 Kinneksbond MAMER

Harmonie Sainte-Barbe de Folschviller

dimanche sunday

23

l’initiation en nous envoyant un courriel à rollerderbymetz@ gmail.com. Si vous disposez déjà des patins quad (ou in line), équipement de protection (genoux et poignets), n’hésitez pas à le prendre avec vous. www.rollerderbymetz.fr Gymnase Malraux (Metz)

 14:00  Journée recrutement - Roller Derby Metz Club

Une après-midi de découverte du roller derby, ouverte à toutes celles et ceux qui veulent s’initier à notre sport ou à l’arbitrage. Vous pourrez prendre connaissance des règles du jeu, apprendre à vous équiper et choisir au mieux vos protections et patins, découvrir les bases du patinage, pratiquer des exercices de contact et tester le patinage en pack lors des ateliers animés par nos joueuses, nos coachs et arbitres. Pour préparer au mieux cette après-midi, il est impératif de vous inscrire à

Before it’s the end of November and time for two days of fresh new music with the Sonic Visions music conference and showcase festival, we already offer you the chance to discover exciting young bands during their showcase concerts at the Rockhalcafe: Stu Larsen first met Natsuki Kurai by chance in a little venue in Tokyo two and a half years ago. This was the start of a special friendship, which has seen them play shows across Australia and Japan together. These two musicians will combine for a string of shows across Europe, with a stopover at the stage Rockhalcafe. As usual the entrance is free, so bring along your friends and experience this incredible duo! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE FREE

Rencontre SEL A-I “Les Nuits”. Avec 18 danseurs. Après “Blanche Neige”, inspiré du conte des Frères Grimm, et “Suivront mille ans de calme” de “L’Apocalypse de Saint-Jean”, Angelin Preljocaj poursuit son exploration des textes fondateurs ou inscrits dans nos mémoires collectives. Il s’attelle cette fois aux “Mille et Une Nuits”, pour un hymne flamboyant à la danse et au corps. Un spectacle où le geste dansé devient calligraphie intime. L’érotisme de la danse ciselée par Angelin Preljocaj devrait faire écho à la sensualité distillée tout au long des pages des “Mille et Une Nuits”. Dans “Liqueurs de chair” en 1988, Angelin Preljocaj avait déjà traité d’un érotisme imprégné de l’esthétique des surréalistes. Aujourd’hui, écrit-il, “Au-delà du mystère de ce texte écrit assurément à plusieurs mains et qui déploie des récits extrêmement variés, sortant les uns des autres comme des poupées gigognes, ‘Les Mille et Une Nuits’ ont fait rêver des générations de lecteurs, intrigués et attirés, de tout temps, par leur dimension fantastique et érotique. J’aimerais de nouveau me pencher sur cette question, mais dans un contexte plus flamboyant, tout en gardant le mystère et la fascination que j’ai pour l’Orient. Cet érotisme sera tourné vers les femmes, figures-clés dans ‘Les Mille et Une Nuits’, et autour du personnage de Shéhérazade, qui par le verbe, la culture et

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Solistes Européens, Luxembourg. Christoph König, direction. Marco Pütz : “Création” (Commande du ministère de la Culture). Richard Wagner : “Symphonie en ut majeur WWV 29”. Ludwig van Beethoven : “Symphonie n°7 en la majeur op.92”. Philharmonie

 20:30  Enemy of the State

NSA, CIA, FBI, Everyone USA 1998 / vostf / 127’ / c / De : Tony Scott / Avec : Will Smith, Gene Hackman, Jon Voight Un député opposé à un projet de loi liberticide est assassiné à l’instigation du directeur de la

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

NSA, l’organisation gouvernementale la plus secrète et la plus puissante des États-Unis. La scène du meurtre ayant été enregistrée, par hasard, sur la disquette d’un jeune ornithologue, ce dernier est identifié et immédiatement pris en chasse par les services secrets de la NSA... Cinémathèque

GOD IS AN ASTRONAUT Le septième album “Origins” est le premier de God is an Astronaut qu’ils ont conçu à cinq, forgeant ainsi leur place parmi les groupes de post-rock les plus créatifs au niveau musical et visuel. Réputés pour leurs shows en live intenses dans lesquels la musique se marie avec des images projetées provocatrices, God is an Astronaut considèrent chacun de leurs albums comme une “photo ou un instantané sonore de ce que nous représentons dans cet instant même”. Venez découvrir le groupe post-rock irlandais en live à la Rockhal. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

24 mardi tuesday

téléviseurs. Pour endiguer définitivement la violence, le FBI a mis en place un système expérimental de surveillance vidéo quadrillant entièrement la ville. De sorte que le moindre délit est immédiatement repéré... “Ce motif de l’œil qui voit tout, vient de loin dans le cinéma allemand. Ce sont évidemment les “Mille Yeux du Docteur Mabuse”. Le développement de l’audiovisuel y était déjà envisagé comme un moyen de surveiller le monde. Si le concept n’est pas neuf, Wenders parvient à le réactiver par d’excellentes idées de mise en scène. Mabuse, c’est le contre-champ impossible. “The End of Violence” comporte des moments stupéfiants où quelque chose advient sans que l’on sache d’où.” (Cahiers du Cinéma) Cinémathèque

25

 18:30  Hannert dem Rido ‒ Jeff Herr Corporation

Voici la “soirée test” d’un nouveau cycle mettant sur scène les artistes et leur public, qui autour d’un verre, apprécieront un moment de convivialité et d’échange. Le musicien Jeff Herr et ses acolytes ont bien voulu servir de cobayes à cette rencontre artistique d’un nouveau genre qui, en fonction de l’écho rencontré à cette occasion, pourrait se renouveler tous les premiers mercredis du mois à partir de janvier 2014. La nouvelle formation de la Jeff Herr Corporation se présente

désormais en un trio dynamique et linéaire qui fait abstraction d’un instrument harmonique. Maxime Bender au saxophone, Laurent Payfert à la basse et le percussionniste Jeff Herr interpréteront des compositions écrites par les trois membres du trio, des chansons bien arrangées et structurées, ainsi que des improvisations fougueuses et libres couvrant le vaste répertoire du groupe, complété par quelques reprises de chansons surprenantes d’artistes pop renommés tels que David Bowie ou Jimi Hendrix. La force et la fermeté du groupe émergent d’un solide impact rythmique et soulignent l’origine de la musique : le groove. Kinneksbond MAMER

 19:00  Conférence The Network : Training for success and Life-long Learning

We never stop learning! We will discuss the importance of Personal Development & Lifelong Learning to enhance your life, your skills and your advancement. And we’ll highlight some of the courses available in Luxembourg and abroad to help you step up to your full potential. (Motivational courses, Presenter Skills, etc). Hotel Sofitel Kirchberg

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net

Édition OCtobre : 02/09

URBAN JAZZ

mercredi wednesday

21 & 22 SEPTEMBRE

 18:00  CeCiL’s Afterwork : Vincent Soubeyran

 20:00  Angelin Preljocaj

NEW

cf. 23/09 Grand Théâtre

cf. 18/09 Théâtre du Centaure

 20:30  The End of Violence

NSA, CIA, FBI, Everyone USA 1996 / vostf / 122’ / c / De : Wim Wenders / Avec : Gabriel Byrne, Bill Pullman, Andie MacDowell Juché dans une tour au sommet d’une colline, Ray Bering surveille l’activité des hommes, retransmise sur un mur de

ORLEANS

Over the past decade spent in Luxembourg, Vincent Soubeyran has been acquiring a variety of eclectic experiences with his violins, nyckelharpa and singing, sharing intense moments of mainly but not only traditional music with instrumentists and singers from various countries. This year he and self-made poet and storyteller Luc Elsen are renewing their collaboration which started four years ago, along with newly arrived juggler Chloé Weyders. On this peculiar day the always evolving project Parole Nue will be presented in one of its newest versions to the public who will be invited to participate in the event, but it’s a surprise... www.cerclecite.lu Cercle Cité FREE

Jazz Days SEPTEMBRE

OCTOBRE

26/O9

05/10

GRAMMY AWARD WINNING REBIRTH BRASS BAND

THE DIRTY DOZEN BRASS BAND

Trifolion Echternach

28/O9 ERNIE HAMMES & LUXEMBOURG JAZZ ORCHESTRA feat. JOHN RUOCCO Trifolion Echternach

CHILL- OUT LATE NIGHT CONCERTS 26.09 SCHRÄGLAGE

Agora / Trifolion

28.09 JAJA

29/O9

Agora / Trifolion

29.09 JAJA

TROMBONE SHORTY & ORLEANS AVENUE

Agora / Trifolion

05.10 THE TEACHERS

Trifolion Echternach Festival International Echternach B.P. 30 / L-6401 Echternach

Trifolion Echternach

Agora / Trifolion

www.echternachfestival.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

T (+352) 72 99 40 musique@pt.lu

Sous réserve de modifications.

La Nuit de La Cucaracha

43


Agenda

 19:30  BONOBO (UK)

À la rentrée 2013, la Kulturfabrik ouvrira ses portes en douceur avec le musicien, DJ et producteur Bonobo. Après deux premiers albums uniquement instrumentaux, Simon Green alias Bonobo, se fait remarquer par le grand public en 2006 avec “Days to Come” dans lequel il ajoute à ses compositions les voix suaves de Bajka et de Fink. Considéré comme l’un des pionniers du downtempo, Bonobo parcourt l’Europe et les États-Unis, alternant DJ sets et concerts live avant de sortir “Black Sands”, album surprenant au tempo augmenté, styles variés et sons se rapprochant de la musique électronique, tranchant totalement avec ses trois précédents albums. C’est avec The North Borders que Bonobo nous fait l’honneur de revenir sur la scène de la Kulturfabrik. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

 20:00  Grammenos / Sposobina

Dionysis Grammenos, clarinette. Karina Sposobina, piano. Donato Lovreglio : “Fantasia da concerto su motivi de ‘La traviata’”. Gabriel Fauré : “Après un rêve” op. 7/1. Francis Poulenc : “Sonate pour clarinette et piano”. André Messager : “Solo de concours”. Theodore Antoniou : “Celebration XVI”. Johannes Brahms : “Klarinettensonate op. 120/1”. Esa-Pekka Salonen : “Nachtlieder”. Claude Debussy : “Première Rhapsodie”. Pablo de Sarasate : “Carmen-Fantaisie”. Philharmonie

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

Schiller Balladen

Philipp Hochmair & Fritz Rainer. Ein Abend mit Balladen und Gedichten von Friedrich Schiller. Nach der Vorstellung laden die Künstler Ihr Publikum zu einem Nachgespräch ein. Zusammen mit dem Wiener Schlagzeuger und Komponisten

44

Fritz Rainer gestaltet der Schauspieler Philipp Hochmair eine experimentierfreudige Lesung mit den vom Geist der Revolution getragenen Balladen und Gedichten Friedrich Schillers, dessen Geburtstag sich am 10. November zum 250. Mal jährt. In ihnen spiegelt sich Schillers enthusiastische Zuversicht in das Vermögen des Einzelnen, sich einzubringen in den Lauf der Geschichte. Die Balladen treffen in einer Versuchsanordnung auf die Klangwelt Fritz Rainers. Der atemlose Sturm und Drang wird mit heutigen akustischen Erfahrungen konfrontiert. Die Beststeller des Sturm und Drangs und aufregende Beats der Gegenwart. Literatur, die groovt. Philipp Hochmair, gefeiert für seine Solo-Projekte “Werther!” in der Regie von Nicolas Stemann und “Amerika” in der Regie von Bastian Kraft, war zuletzt 2013 mit seinem Lichtbildvortrag “Der Prozess” nach Franz Kafka zu Gast im Kapuzinertheater. Seit der Spielzeit 2009/2010 ist er festes Ensemblemitglied am Thalia Theater Hamburg und realisiert eigene Projekte, in denen er sich immer wieder auf die Suche nach neuen Räumen und künstlerischen Möglichkeiten begibt. Mit Philipp Hochmair und Fritz Rainer. Théâtre des Capucins

Stones

 20:00 

The Bourne Ultimatum

Rebirth Brass Band

envahir les plages, on y trouve encore des morceaux de bout du monde, une nature à la beauté sauvage, rude parfois, et surtout la gentillesse des insulaires. Altrimenti

 20:30  THX 1138

NSA, CIA, FBI, Everyone USA 2007 / vostf / 116’ / c / De : Paul Greengrass / Avec : Matt Damon, Julia Stiles, David Strathairn / 3 Oscars, 2008 Jason Bourne, ex-agent de la CIA amnésique, retrouve la mémoire. Le directeur des opérations spéciales donne l’ordre de le supprimer... Cinémathèque

26 jeudi thursday

 17:30  Moment Musical

30 min. de musique d’orgue (en solo ou en musique de chambre) par l’organiste titulaire Paul Kayser. Église St. Alphonse (Paterekierch)

Stones is a visual poetic event, created by Yinon Tzafrir. This performance is inspired by “The Warsaw Ghetto Uprising Monument” by Nathan Rapoport (1911-1987). “Stones” tells a story through the eyes of a sculpture that comes to life. This is an ironic journey through the twentieth century, a journey among spirits and memories. “Stones” is an original and surprising performance, full of strong images. A bitter-sweet event, where laughter goes alongside the breathtaking and the present flirts with the past. This show deals with passion for life, heroic myth and victory of the spirit. The performers prove that poetry and imagination are the tools that can transform even the ugliest moments in history into beauty and hope. By means of subtle acting, a unique soundtrack and original visual metaphors Orto-Da Group creates a new theatrical language. Abbaye de Neumünster

 20:30 

 18:30  La Nuit de La Cucaracha

cf. 18/09 Théâtre du Centaure

 19:30  Christelle Chollet en dîner-spectacle

Après le succès de “l’Empiafée” avec plus de 500 000 spectateurs, Christelle Chollet nous livre “Le Nouveau Spectacle” salué par la presse et toutes les personnes qui l’ont vu sur scène. Une humoriste capable d’enchaîner des stand-up et des tubes revisités à toutes les sauces, pop, rock, slow, rap... Un deuxième spectacle avec toujours le même enthousiasme et le même dynamisme. Pour les amateurs du genre, un rendez-vous à intégrer absolument aux événements incontournables de l’année 2013... Casino 2OOO MONDORF-LES-BAINS

Seit 1983 ist Rebirth Brass Band in New Orleans eine “Institution”. Von den Strassen des “French Quarter” aus eroberte diese führende Brass Band die bekanntesten Bühnen der Welt und pflegt das musikalische Ethos von New Orleans im Zusammenspiel mit neueren Klängen des Funk und Hip-Hop. Trifolion ECHTERNACH

Schiller Balladen cf. 25/09 Théâtre des Capucins

The Fretless Ivonne Hernandez, violin, viola, step dance. Karrnnel Sawitsky violin, viola. Trent Freeman, violin, viola. Eric Wright, cello. Le quatuor à cordes folk plein de tempérament a des racines irlando-écossaises audibles ; les trois violonistes ont déjà remporté le Grand North American Old Time Fiddlers Championship, et même cinq fois pour Ivonne Hernandez. Philharmonie

 20:15 

NSA, CIA, FBI, Everyone USA 1971 / vostf / 95’ / c / De : George Lucas / Avec : Robert Duvall, Donald Pleasence, Maggie McOmie Loin dans le futur, dans une société souterraine, les individus ne sont plus que des numéros dirigés par des machines et sous contrôle d’un système d’ordinateurs onmiprésent. La reproduction s’opère en laboratoire. Mais un ouvrier mâle, THX 1138, et une femelle, LUH 3417, n’absorbent pas la drogue prescrite et font l’amour... Cinémathèque

îles du Cap-Vert Bien sûr, il y a Cesária Évora, la femme du port de Mindelo, devenue la “Diva aux pieds nus”, qui, de sa voix chaude, a révélé au monde les beautés de son archipel atlantique. Au large des côtes sénégalaises, le Cap-Vert, “Petit Pays”, indépendant depuis 1975, conserve l’empreinte très forte des traditions portugaises. Au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique du Sud, on retrouve au Cap-Vert les influences mêlées des trois continents et un métissage racial et culturel d’une grande richesse. Étape incontournable pour les navigateurs à la voile avant la traversée vers les Antilles ou le Brésil, chaque île est un voyage en soi, de plages désertes en volcans et de cités coloniales en vallées luxuriantes. Neuf d’entre elles sont habitées. Des charmes subtils qui séduisent tout autant les amateurs de farniente que les randonneurs ou les amoureux de la pêche et de la plongée. Même si les gros complexes commencent à

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

27

vendredi friday

 12:30  Concert-concours

Examen-concours de la classe de direction de Carlo Jans. Musique militaire Grand-Ducale. Candidate : Nadine Bichler (diplôme supérieur). F. Schmitt : “Les Dionysiaques”. J. Ibert : “Concerto pour flûte et orchestre”. Soliste : Olga Leonkiewicz (flûte), 3e mvt, allegro scherzando. Conservatoire de la Ville de Luxembourg FREE

Maestros, hinter der Bühne erlebt” finden eine begeisterte Leserschaft und erlebten innert kürzester Zeit mehrere Neuauflagen und Übersetzungen in vielen Sprachen. Der deutschstämmige Franz Mohr, der seit den 60er Jahren in New York lebt, ist auch ein hervorragender Redner, der seine Zuhörer mit humorvollen Anekdoten und für jedermann verständlichen Auskünften über seine Arbeit als Steinway-Cheftechniker begeistert. Franz Mohr ist immer noch für Maurizio Pollini und Andras Schiff tätig und hält weltweit vielbeachtete Vorträge und gibt Technikerseminare. Franz Mohr steht in seinen Vorträgen auch dem Publikum Rede und Antwort und wird seine Bücher signieren. Conservatoire de la Ville de Luxembourg FREE

Research for Lunch Quels sont les défis qui nous attendent face au vieillissement de la population ? Comment le multilinguisme est-il vécu dans la société luxembourgeoise ? Comment les réalités sociales se présentent-elles d’un pays à l’autre et que pouvons-nous en retirer pour le Luxembourg ? Rencontrez les experts de l’Université du Luxembourg pendant le temps de midi et découvrez comment la recherche en sciences humaines aide à mieux comprendre la société d’aujourd’hui et à mieux se préparer aux défis de demain. wwwfr.uni.lu/flshase Cercle Cité

 19:00  Franz Mohr über sein Leben mit den grossen Pianisten

Konferenz-Interview. Franz Mohr: “Grosse Maestros, hinter der Bühne erlebt”. “Der beste Klaviertechniker der Welt”, attestieren ihm die grossen Pianisten und loben neben seinem unvergleichlichen, jahrzehntelang erprobten Geschick auch seine warmherzige, das Lampenfieber senkende Ausstrahlung. Franz Mohr ist zweifellos seit Jahrzehnten einer der bedeutendsten Männer hinter den Kulissen des internationalen Konzertlebens ‒ vor allem dort, wo Grössen wie Vladimir Horowitz, Arthur Rubinstein oder Glenn Gould auftraten. Entsprechend einzigartig und faszinierend ist der Blick hinter diese Kulissen. Mohrs autobiografische Bücher : “Grosse Pianisten, wie sie keiner kennt” und “Grosse

timely story about the human capacity to endure. Director: Douglas Rintoul. Designer: Hayley Grindle. Sound Designer: Helen Atkinson. Dramaturg: Synne Behrndt. With 8 actors. Grand Théâtre

Big Band SJF Junior Jazz Orchestra de Sapporo Concert dans le cadre du projet d’échange avec le Big Band “SJF Junior Jazz Orchestra” de la “Sapporo Junior Jazz School” de Sapporo (Japon). Conservatoire de la Ville de Luxembourg FREE

Musical-Magics Seit nunmehr 11 Jahren spielt sich die große Bühnenshow um Produzent und Hauptdarsteller Michael Thinnes in die Herzen ihrer Fans und begeistert mit herausragenden Solisten, tollen Tanzeinlagen, einer großen LIVE-Band und einer farbenprächtigen Licht- und Videoshow. Musical Magics öffnet für die neue Tour die Pforten zur Welt der Mystischen Musicals. Erleben Sie alle bekannten rätselhaften Kreaturen der Musicalwelt und lassen Sie sich einen wohligen Schauer über den Rücken rieseln. Centre Culturel Syrkus ROODT-SUR-SYRE

OPL / Krivine / Pahud Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Emmanuel Krivine, direction. Emmanuel Pahud, flûte. Engelbert Humperdinck : “Hänsel und Gretel : Vorspiel”. Carl Reinecke : “Flötenkonzert”. Piotr Ilitch Tchaïkovski : “Eugène Onéguine : Air de Lenski” (arr. pour flûte et orchestre par G. Braunstein). Nikolaï RimskiKorsakov : “Shéhérazade. Suite symphonique”. Philharmonie

 20:00  Le motet au fil du temps

submit your event on Inscrivez vos events sur

Le Madrigal de Luxembourg. Marc Dostert, direction. Philharmonie

Édition OCtobre : 02/09

www.plurio.net

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

As you like it William Shakespeare. In English, with French surtitles. Rosalind, the daughter of an exiled duke, falls in love with Orlando. Banished from their homeland by Rosalind’s dictator uncle, they run for their lives into the wild depths of a forest. In that harsh, lyrical wilderness, they discover an unexpected freedom. Douglas Rintoul is well known to Luxembourg audiences following his productions of “Design for Living”, “Closer and Invisible” at the Théâtre des Capucins. Now he and his company re-imagine “As You Like It” within the context of contemporary statelessness, breathing new life into this firm favourite among Shakespeare’s comedies. Their forest of Arden becomes a limbo makeshift camp, one that could be seen today along the coast of Northern France or on the border of Syria and Turkey. Its inhabitants grapple with their statelessness and struggle to move forward. The pressure of exile pushes this band of merry men and women to an extreme; life is so harsh that they collectively imagine a way out. Seen in this context, “As You Like It” becomes a very

MADNESS 15-09-2013 15.09. 19.09. 21.09. 21.09. 22.09.

CHARLES BRADLEY 21-10-2013

MADNESS CASCADEUR SEEED FRANK TURNER AND THE SLEEPING SOULS STU LARSEN & NATSUKI KURAI FREE ENTRY

23.09. 01.10. 03.10. 05.10. 05.10. 13.10. 14.10. 16.10. 17.10. 18.10. 21.10. 22.10. 24.10. 25.10. 25.10. 26.10. 27.10. 29.10. 02.11. 03.11.

GOD IS AN ASTRONAUT NOISIA & FOREIGN BEGGARS PRESENT I AM LEGION NO CEREMONY/// FREE ENTRY OZARK HENRY HEINO VOLBEAT PIERS FACCINI FREE ENTRY ANE BRUN SONGS TOUR 2013 THE BOSSHOSS BRUNO MARS SOLD OUT CHARLES BRADLEY AND HIS EXTRAORDINAIRES EDITORS IN EXTREMO “KUNSTRAUB TOUR” PASSENGER GESAFFELSTEIN DJ SET STAHLZEIT SEASICK STEVE THE KNIFE SHAKING THE HABITUAL SHOW AGNES OBEL TEXAS

BOB DYLAN & HIS BAND 16-11-2013

THE NATIONAL -M08.11. BETTENS (FORMERLY K’S CHOICE) 10.11. SAXON 11.11. PIXIES 12.11. STRFKR FREE ENTRY 13.11. GAETAN ROUSSEL 15.11. NICK CAVE & THE BAD SEEDS 15.11. MAJOR LAZER 16.11. BOB DYLAN & HIS BAND 22.+23.11. SONIC VISIONS: HURTS, SIGUR ROS, GIRLS IN HAWAII, LESLIE CLIO, FRIGHTENED RABBIT... 26.11. AIRBOURNE 28.11. SILLY 30.11. IMAGINE DRAGONS 01.12. ÓLAFUR ARNALDS 06.12. CHAKUZA 07.12. BEN L’ONCLE SOUL & MONOPHONICS 10.12. KATIE MELUA 12.12. VANESSA PARADIS 13.12. DUB INC. 20.12. STROMAE 22.12. INTERNATIONAL RECORD FAIR 14.01. BABYSHAMBLES 24.01. ONE NIGHT OF QUEEN 25.01. SAULE 08.02. ONEREPUBLIC 07.03. TIM BENDZKO & BAND 06.11. 07.11.

www.rockhal.lu Rockhal, Esch/Alzette (LUX) // infos & tickets: (+352) 24 555 1 Rockhal recommends to use public transport: www.cfl.lu 90 min from Nancy // 45 min from Metz 60 min from Saarbrucken // 120 min from Brussels

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

45


Agenda

PETITE BOUFFE ENTRE KRISOUNOURS Dîner-klatsch. De juin à décembre 2013, le collectif théâtral Independent Little Lies est en résidence à la Kulturfabrik et propose des événements artistiques et conviviaux autour de la crise dans tous les sens du terme. Des soirées conviviales autour d’un dîner sont prévues tout au long de la résidence. Ces rencontres culinaires seront elles aussi placées sous le signe de la crise et le mot d’ordre sera : “la cuisine en temps de crise”. À l’origine de ces dîners se trouve l’idée d’un retour vers une cuisine de la simplicité, basée sur des produits régionaux et saisonniers. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

D’après la nouvelle de Philip K. Dick À Washington, en 2054, la société du futur a éradiqué le meurtre en se dotant du système de prévention / détection / répression le plus sophistiqué du monde. Dissimulés au cœur du ministère de la Justice, trois extra-lucides nommés “Precogs” captent les signes précurseurs des violences homicides et en adressent les images à leur contrôleur, le chef de la “PreCrime” devenu justicier après la disparition tragique de son fils... Cinémathèque

Concert d’ouverture de la saison 2013-2014: “Spanische Nacht”. Thüringen Philharmonie Gotha avec Amadeus Guitar Duo et Duo Gruber & Maklar. La Philharmonie de Thuringe-Gotha est née en 1998 de la fusion de deux orchestres  : l’Orchestre National de Thuringe à Gotha, ancien orchestre de la Cour, et la Philharmonie de Thuringe-Suhl, fondée en 1953. L’orchestre sera ici dirigé par son ancien chef-titulaire Herman Breuer, qui a quitté l’orchestre en 2009 et a depuis dirigé plus de 70 orchestres en tant que chef invité. Le duo de guitares Amadeus, l’un des meilleurs au monde, est régulièrement applaudi pour ses “Nuits espagnoles”, mettant à l’honneur les œuvres de Joaquin Rodrigo pour guitare et orchestre. Herman Breuer, direction. Rodrigo : “Concierto Madrigal, für 2 Gitarren und Orchester”. Rodrigo : “Concierto Andaluz, für 4 Gitarren und Orchester”. Bizet : “Carmen Fantasie (aus Suite 1 und 2)”. CAPe ETTELBRUCK

 20:30  Minority Report

NSA, CIA, FBI, Everyone USA 2002 / vostf / 145’ / c / De : Steven Spielberg / Avec : Tom Cruise, Kathryn Morris, Colin Farrell, Max von Sydow /

46

 11:00 

Déjà 15 années d’existence pour la Ligue d’Improvisation et 10 années pour la Compagnie Les Improtozaures. Pour fêter ce double anniversaire, place à une rencontre internationale entre le Luxembourg et la Belgique. Au programme, 2 équipes de 5 jouteurs prêtes à s’affronter avec humour et délires en tout genres durant deux manches de 45 minutes sous la houlette d’un arbitre souvent capricieux mais toujours impartial. Avec in fine le vote sans appel des spectateurs. Techniques théâtrales et règles sportives conjuguées pour une soirée ou rires et fair-play sont garantis. Abbaye de Neumünster

28 samedi saturday

 10:30  The Fretless (F)

Ivonne Hernandez : violon, alto, danse à claquettes. Karrnnel Sawitsky : violon, alto. Trent Freeman : violon, alto. Eric Wright : violoncelle. Milla Trausch : Loopino. Aniela Stoffels : atelier musical. Stina Fisch : atelier créatif. Steffy Fisch : costumes. Leif Heidenreich : décors. Ela Baumann : regard extérieur. Philharmonie

Remix-Lesung aus “Abführung der lebenswichtigen Mittelmässigkeit”

organ music 30 minutes of organ music played by Marc Pinardel (F). Cathédrale Notre-Dame

 14:00  The Fretless (F)

cf. 10h30 Philharmonie

 16:00  Schnupperworkshop

Mitch Match Impro

Thüringen Philharmonie Gotha

Damian Verla

Cette introduction s’adresse à tous les jeunes qui ont envie de s’inscrire à un des projets participatifs de la saison TRAFFO 13/14. Ils découvrent les différents projets, prennent connaissance des spectacles qui s’adressent particulièrement aux adolescents et participent activement à un atelier de théâtre. Le Schnupperworkshop est organisé dans le cadre du Festival “On Stéitsch”. CarréRotondes

 16:30  The Fretless (L)

cf. 10h30 Philharmonie

 19:30  FESTIVAL PORTUGAL POP

Pour cette 4e édition, le festival Portugal Pop (FPP) se dote d’une incroyable palette d’artistes incontournables de la scène rock / pop portugaise : Jorge Palma, Rui Reininho du groupe GNR, Luis Portugal du groupe Jafumega, Lucia Moniz, Tozé Santos du groupe Perfume et Jorge Vadio. Le Festival Portugal Pop est organisé depuis 2010 par l’absl Portugal Pop dans le but de promouvoir la musique rock / pop au Luxembourg. Il s’adresse bien sûr à la communauté lusophone, mais poursuit également le but de rapprocher toutes les nationalités résidentes au Grand-Duché à travers le langage universel de la musique. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Der 1985 geborene Schauspieler und Autor Luc Spada kommt zum ersten Mal nach Monnerich, um eine Remix-Lesung bezüglich seines zweiten veröffentlichten Werkes “Abführung der lebenswichtigen Mittelmässigkeit” vorzutragen. Kulturzentrum Beim Nëssert BERGEM

 20:00  La magie de l’Orient

En route vers le Maghreb, l’Egypte, l’Inde, vers ces contrées qui sentent bon le thé à la menthe et les épices... Cours d’initiation à la langue arabe, ateliers de formation à la danse et aux percussions orientales, à l’art du maquillage et à la cuisine libanaise. Un moment festif et unique pour découvrir toute la richesse et l’éclectisme de la culture orientale. Abbaye de Neumünster

La Nuit de La Cucaracha cf. 18/09 Théâtre du Centaure

Luxembourg Jazz Orchestra & ernie hammes feat. John Ruocco Ernie Hammes, 1968 in Esch-sur-Alzette (L) geboren, studierte an den Konservatorien von Esch und Metz und danach an der Manhattan School of Music in New York. Nachdem er 1997 mit seiner Trompete in einigen Jazzclubs in New York spielte, hat sich im Laufe der Zeit eine internationale Karriere entwickelt, die ihn inzwischen in über 25 Länder gebracht hat, in Clubs und Jazzfestivals in ganz Europa und Nordamerika, sogar bis Vietnam. Neben Jazz spielt Ernie Hammes auch klassische

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Musik, so z.B. mit dem BBC Wales Symphony Orchestra, dem Latvian Philharmonic Chamber Orchestra und dem Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Er ist Gründer und musikalischer Leiter des Luxembourg Jazz Orchestra und Mitglied der Big Band der Armee und er unterrichtet Jazztrompete an der Musikschule Echternach. Trifolion ECHTERNACH

Musical-Magics cf. 27/09 Centre Culturel Syrkus ROODT-SUR-SYRE

Orchestre National de Belgique Pour son deuxième concert au Kinneksbond, l’Orchestre National de Belgique a concocté un programme entièrement dédié au compositeur romantique russe Pyotr Ilyich Tchaïkovsky. Avec le jeune soliste Yossif Ivanov, sur le Stradivarius Lady Tennant de 1699, l’orchestre interprètera le “Concerto pour violon et orchestre, op.35”. Acclamé comme “un interprète d’une exceptionnelle autorité et d’une remarquable présence” (The Strad) et comme “l’un des grands violonistes de demain” (Diapason), Yossif Ivanov s’est rapidement imposé comme l’un des violonistes les plus fascinants de la jeune génération. L’Orchestre National de Belgique sera placé sous la direction du jeune chef Alan Buribayev, acclamé pour son intensité, sa spontanéité, sa précision et sa sensibilité musicale. Il a dirigé quelquesuns des meilleurs orchestres dans le monde entier. Pyotr Ilyich Tchaïkovsky : “Yevgeni Onegin, op.24 (polonaise)”, “Concerto pour violon et orchestre, op.35”, “Symphonie Nr.1, op.13, Rêves d’hiver”. Kinneksbond MAMER

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers


Agenda

Pandora’s Bliss It comes hard, it comes impulsive, sometimes tricky but always kissed by passion. Hard-hitting, uncompromising broadsides meet sensitive melodic grooveparts. No matter if it is a fast, aggressive-provoking powerrocktrack or a solemn sensual-deep rockballad ‒ the songs of this double-female-fronted powertrio are always a true statement. Pandora’s Bliss offer explosive Alternative Rock touching all styles of the genre when they present their songs with an obviously boundless joy to play, what was prooved by playing more than 200 shows all over Europe, the United States and Japan. Soulkitchen

SLEEPERS’ GUILT Sleepers’ Guilt will celebrate the release of their brand new EP “Road Of Emptiness” at the Club of the Rockhal, together with their local buddies Cosmogon (Doom/Stoner/ Death), Luceed (Independent/ Alternative/PostPunk/Gothic) and Scarlet Anger (Thrash). Sleepers’ Guilt is a versatile progressive metal band from Luxembourg. Their music is aggressive, without losing accuracy and melody. They have compact heavy songs such as overlength epic progressive compositions. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

29 dimanche sunday

 10:30  The Fretless (L)

cf. 28/09 Philharmonie

 11:30  Apéro’s Jazz ‒ Marc Demuth Group

Abbaye de Neumünster FREE

 14:00  The Fretless (L)

cf. 28/09 Philharmonie

la création mondiale de l’œuvre “The Celestials of Sago Lane” du compositeur Kerry Turner ! Philharmonie

 14:30  Gala Dansant

Concert du Quatuor Amôn

Le Cercle Cité, en collaboration avec le Service Seniors de la Ville de Luxembourg et l’asbl RBS-Center fir Altersfroen, transformera la Grande Salle pour tout un après-midi en magnifique piste de danse. Manifestation ouverte à tous.      Cercle Cité

 15:15  15e SUNDAY DANCE

Concert donné par le Quatuor Amôn qui est composé d’Aymeric de Villoutreys, violon ; Aline Janeczek, violon ; Antoine Combot, alto et Anne-Gabrielle Lia-Aragnouet, violoncelle. Joseph Haydn : “Quatuor à cordes en do majeur, op.33 n°3 l’oiseau”. Leos Janácek : “Quatuor à cordes n°1 Sonate de Kreutzer”. Ludwig Van Beethoven : “Quatuor à cordes n°7 en fa majeur, op.59 n°1 Rasumowsky”. Château de Bourglinster BOURGLINSTER

Trombone Shorty & Orleans Avenue Die Band mixt Jazz der Alten Schule, Funk und Soul mit Hardrock, Powerakkordeon und mit einigen spritzigen neuen Zutaten betritt sie musikalisches Neuland, besonders auf der neuen CD “For True”. Trifolion ECHTERNACH

L’animation musicale sera assurée par le RWB Dance Combo, dont la réputation n’est plus à faire. Composée en majorité de professionnels (luxembourgeois et étrangers), cette formation s’est spécialisée depuis trois ans dans les rythmes stricts des danses latino-américaines et standards et se produit lors d’événements de choix tant à Luxembourg qu’à l’étranger. Un véritable régal pour les fervents de la danse. Alvisse Parc-Hôtel

30

 20:00 

lundi monday

 19:00  Mudam Akademie 1

Une histoire de l’art d’aujourd’hui. Claude Moyen, conférencier. Langue : luxembourgeois (traduction vers le français, réservation des casques nécessaire). “Et la lumière fut ! Impressionnisme, fauvisme, expressionnisme”. CAPe ETTELBRUCK

 20:00  As you like it

cf. 27/09 Grand Théâtre

 16:30  The Fretless (L)

cf. 28/09 Philharmonie

 17:00  Orient & Occident

À l’ultime extrême de l’Orient point l’Occident. Et inversement... Notre héritage culturel a traversé le temps et l’espace grâce à un éternel et fascinant jeu de miroir entre ces deux univers. Dans le cadre de ce nouveau cycle, l’OCL vous convie à parcourir le monde, aux couleurs de notre éblouissant 20e siècle. Lors de nos escales, vous savourerez le jazz et les rythmiques syncopées du Nouveau Monde, la sensualité des envoûtants parfums andalous, les splendeurs et fastes de l’Orient, la poésie et l’élégance française tout comme la beauté ardente d’un automne slave... Pour ce voyage d’exception, nous avons invité de prestigieux solistes issus du Grand-Duché du Luxembourg, de Belgique, de France et du Canada. Et, pour que votre odyssée demeure inoubliable, l’OCL vous réserve

La Nuit des Musées à Luxembourg 12 octobre 2013 à partir de 18 heures Musées participants Villa Vauban - Musée d’Art de la Ville de Luxembourg • Casino Luxembourg Forum d’art contemporain • Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg • Musée national d’histoire et d’art • Musée national d’histoire naturelle ‘natur musée’ • Musée Dräi Eechelen : Forteresse, Histoire, Identités • Mudam Luxembourg - Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean

Avec le soutien de

www.nuit-des-musees.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

47


EXPOSITIONS

exposition monographique

CHRISTODOULOS PANAYIOTOU

Christodoulos Panayiotou réanime les interstices oubliés de la mémoire et sollicite chez le spectateur sa sensibilité d’individu qui pense et qui se souvient. Christodoulos Panayiotou brings to life the forgotten gaps in our memory and appeals to the spectator’s individual capacity for thought and recollection.

Utilisant Des médias très variés, l’œuvre de Christodoulos Panayiotou reconstruit la mémoire des choses tout en préservant l’aura.

D

ès le mois d’octobre prochain s’ouvre une exposition mono­graphique de l’artiste Christodoulos Panayiotou au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. Depuis leur première rencontre, Kevin Muhlen, directeur du Casino, a suivi le parcours de l’artiste sur plusieurs années et a décidé de montrer son travail à Luxembourg. Sur l’ensemble des espaces du Casino, Christodoulos Panayiotou expose des œuvres précédemment réalisées, mais aussi des pièces conçues spécifiquement pour le lieu. Comme à l’accoutumée pour des expositions monographiques, l’artiste, en collaboration avec l’équipe artistique du

TEXTES Elvire Bastendorff  PHOTO Christodoulos Panayiotou

48

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

lieu, pense les modalités de présentation de ses œuvres et redéfinit ainsi le rapport que ses travaux entretiennent avec les espaces et l’histoire des sites : une démarche particulièrement importante et essentielle pour l’œuvre de cet artiste. Né à Chypre en 1978, Christodoulos Panayiotou a déjà une carrière internationale remarquable. Depuis 10 ans, il expose aussi bien à Chypre qu’en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse, en France, aux États-Unis, en Bosnie-Herzégovine, en Turquie, en Espagne… De nombreuses expositions individuelles et de groupe jalonnent donc son parcours ; en 2013, ce


EXPOSITIONS

sont 12 expositions auxquelles l’artiste participe, dont trois individuelles. Pour cette première fois à Luxembourg et lors de ce solo show, l’artiste a été séduit par l’aspect charmant et auratique de l’ancien « Casino bourgeois ». Ainsi, une partie de son intervention sera de mettre à nu les dimensions historiques et cachées du lieu. Malgré un aspect – de prime abord – quelque peu énigmatique et la discrétion avec laquelle l’artiste s’exprime sur son travail, l’œuvre de Christodoulos Panayiotou relève d’une profonde sensibilité et d’une connaissance approfondie des événements et de l’Histoire. La plupart de ses œuvres font appel à la mémoire et aux rituels. Utilisant des objets marqués par l’histoire, celle courte d’un événement éphémère ou celle plus longue d’un fait marquant ou historique, l’artiste réinterprète leur fonction par leur déplacement vers un espace et un temps différent. Ainsi The Price of Copper, une installation dans laquelle un tapis rouge de cérémonie est roulé, reconstruit des moments passés d’une pratique culturelle et rituelle. Dans son œuvre Never Land – un diaporama synchronisé sur trois projecteurs –, 135 images d’archives deviennent la trace de l’histoire de Chypre. Chacune d’entre elles semble suspendre un moment entre deux instants, entre un avant et un après qui demeurent inconnus pour le spectateur. Sont aussi interrogés la place et le rôle de l’image face à l’histoire. Une exposition qui s’intéresse aux codes et aux pratiques sociales dans un va-etvient entre temps passé et temps présent.

.

art contemporain

10/10-05/01/2014, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

Using diverse media Christodoulos Panayiotou rebuilds the memory of things while preserving their essential aura.

A

solo exhibition by Christodoulos Panayiotou opens at the Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain in October. Since his first encounter with the artist, the Casino’s director Kevin Muhlen has followed his work and has now decided to show it in Luxembourg. Panayiotou will fill the spaces of the Casino with previously made work and site-specific pieces commissioned for the exhibition. As is common with solo shows the artist has worked in collaboration with the museum team and thought long and hard about how to present the work. In the process Panayiotou has redefined the relationship his pieces have with the history and spaces of specific sites, an approach that is particularly important for the artist. Born in Cyprus in 1978, Christodoulos Panayiotou has already had a remarkable international career. Over the past 10 years he has exhibited in solo and group shows in Cyprus, Germany, UK, Switzerland, France, the US, Bosnia and Herzegovina, Turkey and Spain… In 2013 alone he has shown in 12 exhibitions, three of which were solo shows. For his first show in Luxembourg the artist was seduced by the charm of the gallery and its former life as a casino and part of the project has been to reveal the historic and hidden aspects of the space itself. Despite the enigmatic aspect of his work and the discretion with which the artist speaks about it, Panayiotou’s creations show a deep sensitivity and in-depth knowledge of historic events. Most of his work speaks of memory and rituals. Using objects that have been marked by history, both short-term and long-term historic events, the artist reinterprets their function by displacing them into different eras and spaces. So The Price of Copper, an installation in which a ceremonial red carpet is rolled

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

out, reconstructs a cultural and ritualistic practice, while Never Land – a three-projector slide-show – uses some 135 archive images to tell the history of Cyprus. Each image appears to show a moment suspended between two instants, between a before and an after that remain unknown and ungraspable to the spectator. The role of images in recounting history is also examined as a result. This is an exhibition that explores social codes and practices in a two-way dialogue between the past and the present.

.

Christodoulos Panayiotou choisit de divulguer ses sujets derrière des objets et des images en état transitoire, [...] porteurs d’un espoir encore intact ou entre-temps déchu… Christodoulos Panayiotou chooses to reveal his subjects within objects and images that are in a transient state, [...] bearers of hope that is still intact or that has disappeared in the meantime…

Kevin Muhlen Commissaire de l’exposition

49


EXPOSITIONS

Les Collections en mouvement

Aspects INÉDITS des œuvres de la Villa Vauban

Ivo Batocco

Photo : Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg

La route de l’espoir

Les espaces de l’ancienne Villa Vauban accueillent, jusqu’en janvier, des œuvres de sa collection du 17e au 20e siècle. Axées sur des artistes français et néerlandais, les œuvres sont exposées selon des thématiques – telles que des intérieurs d’églises et de couvents, des scènes de la Bible et de la vie domestique, des paysages – induisant ainsi des dialogues entre un art provenant de lieux et d’époques différents. L’accent est mis sur le peintre flamand David Teniers qui s’est singularisé par un répertoire pictural varié dont les scènes de taverne et d’intérieurs rustiques sont les plus connues. De plus, jusqu’au 8 septembre, les visiteurs peuvent apprécier, dans la partie contemporaine de la villa, des artistes luxembourgeois choisis sur la période allant de l’art classique à l’art contemporain. Until January the Villa Vauban displays pieces from its collections dating from the 17th to the 20th centuries. The works, mainly by French and Dutch artists, are displayed according to themes – such as church and convent interiors, scenes from the Bible or domestic life, landscapes – provoking a powerful dialogue between art from different places and epochs. The focus is on Flemish painter David Teniers who stands out for a varied pictorial repertoire that includes the tavern scenes and rustic interiors that he is most famous for. Visitors can also enjoy classical and contemporary pieces by artists from Luxembourg in the villa’s modern extension.

peinture, dessin et sculpture

Photos : Ivo Batocco, Pit Weyer

L’idée de mouvement qui fonde l’exposition ouvre la lecture des œuvres à de nouvelles conceptions artistiques et historiques. The idea of motion at the root of this exhibition opens the way for new artistic and historic interpretations and readings of the works.

Atelier Weyer

Artiste italien, Ivo Batocco entretient avec le Luxembourg une relation personnelle et professionnelle depuis les années 80. Sa carrière de peintre et d’illustrateur est jalonnée d’expositions en Europe, de commandes et de collections publiques. Pour cette exposition à Luxembourg, l’artiste a choisi le thème de l’immigration italienne du début du siècle qu’il transcrit à travers une vision intime et sensible des personnages représentés. Très réaliste, le style pictural d’Ivo Batocco permet la représentation d’un éventail de sentiments qui va de l’espoir à la nostalgie en passant par les souffrances du déracinement. Italian artist Ivo Batocco has had a personal and professional relationship with the country of Luxembourg since the 1980s. His career as painter and illustrator has been punctuated with exhibitions in Europe and private and public commissions. For this exhibition in Luxembourg the artist has chosen the theme of Italian immigration at the start of the century and interprets it through an intimate and sensitive vision of the people represented. Ivo Batocco’s hyper-realist pictorial style brings to life a range of emotions – from nostalgia to the pain of uprooting.

Une cinquantaine d’affiches créées par Lex Weyer, Pit et Anne Weyer et Lex Weyer junior sont exposées au MHVL. Toutes proviennent du don que la famille Weyer a fait en 2011 à la Ville de Luxembourg. L’exposition témoigne non seulement de la créativité et du talent de tous les créatifs de cette famille, mais aussi, de manière plus générale, de la communication au Luxembourg depuis plus de 50 ans. En effet, les graphistes Pe’l Schlechter, Raymond Mehlen, Maurice Benoy et Lex Weyer sont les pionniers au Luxembourg de l’affiche embrassant ainsi tous les domaines culturels et économiques du Grand-Duché. About 50 posters by Lex Weyer, Pit and Anne Weyer and Lex Weyer Junior (that were donated to the City of Luxembourg in 2011 by the Weyer Family) are on display at the MHVL. The exhibition bears witness not only to the creativity and talent of this very special family but more generally to the history of the media and communications landscape in Luxembourg in the past 50 years. Graphic designers Pe’l Schlechter, Raymond Mehlen, Maurice Benoy and Lex Weyer were advertising pioneers and their posters are now part of the country’s cultural and economic heritage.

peinture

Jusqu’au 31/12, dans le cadre de la série « Atelier Luxembourg », Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, www.mhvl.lu

Jusqu’au 15/09, Abbaye de Neumünster, www.ccrn.lu

FREE

Jusqu’au 08/09 et jusqu’au 05/01/2014, Villa Vauban, www.villavauban.lu

50

L’art de l’affiche à Luxembourg APRÈS 1945

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Art graphique


EXPOSITIONS

Photos : Élodie Lesourd, Pierre-Luc Poujol

Altars Of Madness

Le metal extrême, genre musical apparu dans les années 80, se divise ici en trois sous-genres : le « grindcore (lucid fairytale) », le « death metal » et le « black metal ». Outre la fascination que ce type de musique exerce sur son public, elle est l’inspiratrice de nombreuses créations artistiques. Via ces trois styles de metal, le Casino expose des installations, des peintures, des photographies, des travaux graphiques qui contribuent à la définition d’une esthétique de l’extrême, nourrie d’enjeux politiques, de questions existentielles impliquant une réflexion sur le rôle de l’art dans la société d’aujourd’hui. Extreme metal is a musical genre that appeared in the 80s and is divided into three sub-genres: grindcore (lucid fairytale), death metal and black metal. These three metal music styles don’t just exert a considerable fascination on their followers but have also inspired numerous artistic creations. Installations, paintings, photos and posters have contributed towards a definition of the aesthetics of the extreme and are laden with political and existential questions that lead visitors to reflect on the role of art in society today.

art contemporain

Jusqu’au 15/09, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, www.casino-luxembourg.lu

exposition monographique

Pierre-Luc Poujol

Exposant pour la première fois au Grand-Duché, Pierre-Luc Poujol, peintre français, est un artiste de l’abstraction. Dans la lignée du « dripping » de Jackson Pollock et utilisant la technique de la projection, son travail se concrétise par des toiles de grandes dimensions aux vibrations colorées et graphiques. Les tableaux lumineux aux équilibres des lignes et aux contrastes des gammes colorées sont habités d’esthétiques rappelant les moucharabiehs et les vitraux des églises. Une œuvre à découvrir, visuellement séduisante et intrinsèquement vivante. French abstract painter Pierre-Luc Poujol exhibits for the first time in the Grand Duchy. Following in the tradition of Jackson Pollock’s ‘drip’ painting style he uses a spattering technique in his large colourful and graphic canvases. These luminous paintings superpose contrasting colours and lines that reference moucharabieh screens and church stained glass windows. Don’t miss these visually seductive and vibrant works.

peinture

19/09-03/11, CultureInside.GALLERY, www.ci-artgallery.com

FREE

Lutz & Guggisberg

The Forest

Photo : Lutz & Guggisberg

art et METAL

Une œuvre rhizomatique qui abolit les frontières, ignore les catégories et communique sa profusion créative. A far-reaching work that abolishes all frontiers and defies categorisation in order to communicate its profound creativity.

Le Mudam accueille une exposition monographique des artistes suisses Andres Lutz et Anders Guggisberg. Travaillant ensemble depuis plus de 15 ans le duo développe un travail qui embrasse la totalité du champ sémantique des arts. De la peinture au volume en passant par l’installation, les performances, la vidéo, la musique et l’écriture, ils s’adonnent à leur créativité sans borne, toujours critique et jubilatoire. En effet, leur savoir encyclopédique, la passion avec laquelle ils produisent leurs œuvres et abordent leurs projets transparaissent dans leurs créations, saisissant les spectateurs à chaque nouvelle exposition. Leur univers protéiforme foisonne de formes et de concepts qui dialoguent, de pistes de réflexion à découvrir, d’une poésie qui s’ancre dans le détournement de la réalité qui les entoure. A monographic exhibition by Swiss artists Andres Lutz and Anders Guggisberg is currently on at Mudam. The duo have worked together across various fields of the semantic arts for over 15 years. From painting to installations through performances, video, music and writing they give themselves to their creativity without bounds and their output is always critical and exhilarating. Their encyclopaedic knowledge and the passion with which they produce their work and approach their projects is palpable and captivates the viewer every time. Their protean universe proliferates with shapes and concepts that dialogue with one another and offers new avenues of reflection while exuding a poetry that is anchored in subverting the reality that surrounds them.

Art contemporain

Jusqu’au 19/01/2014, Mudam, www.mudam.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

51


EXPOSITIONS

Histoire de la ville de Luxembourg

SÉBASTIEN Cuvelier / Grégory Durviaux

Photo : Sébastien Cuvelier

Photo : Pol Aschman, 1951, © Photothèque de la Ville de Luxembourg

Shop Shop Shop

Gypsy Queens

L’univers de Gypsy Queens contredit les préjugés diffusés en Europe sur les Roms. The world shown in Gypsy Queens contradicts the widespread prejudices about Rom communities in Europe.

Sébastien Cuvelier expose pour la première fois la série photographique Gypsy Queens constituée de portraits de femmes roms riches. Dans ces familles vivant en différents lieux de Roumanie, les femmes passent leurs journées à éduquer les enfants, à se pomponner dans des intérieurs somptueusement décorés, agrémentés d’objets de toutes sortes pendant que leurs maris règlent leurs affaires à l’étranger. Grégory Durviaux, dont le travail a déjà été montré à la galerie et exposé au Kiosk, présente une nouvelle série de peintures sur plaques d’aluminium intitulée Le souvenir d’un rayonnement et la prémonition d’une ruine. La nouvelle production reprend des paysages lointains et des images du passé reproduits selon une économie de couleurs et de surfaces peintes. Un travail qui joue, à différents degrés, sur l’apparition, entre autres par la matérialisation d’images « communes » remontant à la surface. Sébastien Cuvelier exhibits his photographic series of rich Rom women – Gypsy Queens – for the first time. These women live in different parts of Romania and spend their days educating their children and preening themselves in sumptuously decorated interiors embellished with beautiful objects while their husbands do business abroad. Grégory Durviaux, whose work has already been shown in this gallery and at Kiosk, presents a new series of paintings on aluminium plates entitled Le souvenir d’un rayonnement et la prémonition d’une ruine (The memory of sunshine and the premonition of erasure). The new series records distant landscapes and images of the past reproduced according to an economy of colours and painted surfaces. It’s a piece of work that plays to different degrees with the concept of appearance, among other things through the materialisation of ordinary images that trickle up to the surface.

L’évolution des biens de consommation et de leur diffusion traduit les rapports de chaque individu avec le plaisir et la possession. The evolution and distribution of consumer goods reveals the relationship individuals have with pleasure and ownership.

À travers l’histoire du commerce à Luxembourg, l’exposition procède à un portrait général de société dont les traits reflètent l’évolution des types, des modes de consommation et des comportements des consommateurs. Le sujet, non seulement actuel de par l’ampleur que la consommation de biens a prise ces dernières décennies dans notre société, est aussi complexe, évoluant avec une rapidité singulière depuis le milieu du 19e siècle. Exposant des objets de toutes sortes, des archives de la ville témoignant de l’évolution du paysage économique de la capitale luxembourgeoise, mais aussi des photographies d’artistes du 20e siècle à aujourd’hui, l’exposition constitue un panorama complet des attitudes et des envies de chacun d’entre nous face à l’avoir. By exploring the history of commerce in Luxembourg and the development of different modes of consumption and consumer behaviours, this exhibibtion becomes a general portrait of a society. This subject is current and complex because of the scale of the consumer goods industry and the speed at which it has evolved since the mid 19th century. Objects from the city archives and artist’s photographs from the past decades show the development of Luxembourg’s economic landscape. The exhibition represents a comprehensive panorama of the attitudes – and longings – people have towards possessions and ownership.

Exposition THÉMATIQUE

Jusqu’au 30/03/2014, Musée d’histoire de la Ville de Luxembourg, www.mhvl.lu

peinture et photographie contemporaines

05-21/09, Galerie Nosbaum & Reding, www.nosbaumreding.lu

FREE

52

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


EXPOSITIONS

QuattroPole photomeetings luxembourg

Photos : Massimo Vitali, David Laurent, Patrick Saytour, Helene Toresdotter

The Symposium Edition

Pour sa neuvième édition, le Photomeetings Luxembourg organisé par Marita Ruiter de la galerie Clairefontaine se déroule sur trois lieux de la capitale. Le Cercle Cité accueille du 10 au 14 septembre un ensemble de lectures et de rencontres entre trois grands noms de la photographie (Massimo Vitali, Isabel Muñoz et Roger Ballen) et le public. En outre, Isabel Muñoz organise un atelier pendant trois jours qui s’adresse à un public professionnel et amateur de la photographie. En parallèle, et jusqu’au 19 octobre, les galeries Clairefontaine et Beim Engel exposent les œuvres des trois grands photographes contemporains. Photomeetings Luxembourg, the photography event organised by Marita Ruiter of Clairefontaine gallery, is in its ninth year and takes places in three different locations in the capital. As part of the event a series of public lectures and meetings with three big names in photography (Massimo Vitali, Isabel Muñoz and Roger Ballen) will take place at Cercle Cité from 10 to 14 September, while Isabel Muñoz will host a three-day workshop for professional and amateur photographers. At the same time – and until 19 October – the Clairefontaine and Beim Engel galleries will display the work of these three great contemporary photographers.

photographie contemporaine

10/09-19/10, Galerie Clairefontaine, Galerie Beim Engel, www.photomeetings.lu

FREE

Tout près, tout autre exposition monographique

Thea Djordjadze

Sur une durée de trois mois, la galerie Bernard Ceysson Luxembourg expose l’artiste français Patrick Saytour. Membre fondateur du mouvement Supports / Surfaces, Patrick Saytour n’a eu de cesse de repenser les fondamentaux de la peinture et les engagements esthétiques et dialectiques de l’écriture picturale. La création de l’artiste est née de la nécessaire déconstruction à celle d’un renouveau permanent tant dans l’exécution que dans le choix des possibles. L’œuvre est riche, intense et traverse avec jubilation et humour une période essentielle de l’histoire contemporaine de l’art. The Bernard Ceysson Gallery will exhibit the work of French artist Patrick Saytour for three months. A founder member of the Supports/Surfaces movement, Patrick Saytour has ceaselessly rethought the fundamentals of painting and the aesthetic and dialectic aspects of pictorial writing. The artist’s creations are born from the necessity of deconstruction alongside permanent renewal, both in the execution and in the choice of what is possible. The work is rich, intense and explores an essential period in contemporary art history with jubilation and humour.

Formée initialement à la peinture, l’artiste Thea Djordjadze se consacre aux installations. Entremêlant objets trouvés appartenant aux usages de la vie quotidienne aux références cinématographiques, architecturales et littéraires, elle développe une œuvre d’une grande élégance formelle qui s’attache plus à l’atmosphère qu’elle produit qu’à ses aspects narratifs. L’exposition au Mudam est une collaboration avec la Malmö Konsthall et le Kunstverein Lingen Kunsthalle pour lesquels l’artiste a créé un corpus de pièces qu’elle agence différemment pour chaque lieu. A painter by training artist Thea Djordjadze now works with installations. By blending objects used in daily life with cinematic, architecture and literary references, she develops pieces of great formal elegance that remain with the viewer more for the atmosphere they produce than their narrative aspects. The Mudam exhibition is the result of a collaboration between the Luxembourg museum, Malmö Konsthall and the Kunstverein Lingen Kunsthalle for which the artist has created a body of work that she arranges differently in each space.

Patrick Saytour Our full

Dans le cadre du réseau Quattro­Pole, qui regroupe Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves, Tout près, tout autre est présentée au Ratskeller. Après la Stadtgalerie (Sarrebruck), l’Arsenal (Metz) et l’Académie de droit européen (Trèves), le public de Luxembourg peut découvrir le regard de quatre photographes sur les villes concernées. Wolfgang Klauke de Sarrebruck a photographié Metz, Christian Legay venu de Metz s’est concentré sur Sarrebruck, Christian Millen de Trèves a choisi Luxembourg et David Laurent, Trèves. Les travaux apportent des vues surprenantes et singulières nourries de souvenirs, de curiosité, de fraîcheur. The Ratskeller hosts Tout près, tout autre (So close, so different), an exhibition organised by the cross-border city network QuattroPole that takes in Luxembourg, Metz, Saarbrücken and Trier. After the Stadtgalerie (in Saarbrücken), the Arsenal (in Metz) and the Academy of European Law (in Trier) it is now the turn of Luxembourg to host an exhibition of the four towns as shot by four different photographers. Saarbrücken-based Wolfgang Klauke photographed Metz; Metz-based Christian Legay concentrated his efforts on Saarbrücken; Christian Millen hails from Trier but chose Luxembourg and Luxembourgbased David Laurent took on Trier. The exhibition provides a surprising, fresh and unusual perspective on these cities through photos that are rich in nostalgia and curiosity.

Art contemporain

21/09-23/11, Galerie Bernard Ceysson Luxembourg, www.bernardceysson.com

Art contemporain

Jusqu’au 19/01/2014, Mudam, www.mudam.lu

FREE

photographie contemporaine

28/09-27/10, Cercle Cité Ratskeller, www.cerclecite.lu

FREE

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

53


Expositions

Agenda Expositions s’associent tout simplement à la contre-culture musicale et y contribuent soit musicalement, soit esthétiquement. À l’InfoLab, des platines permettent de découvrir des vinyles d’artistes divers. Jusqu’au 15/09

musées  LUXEMBOURG 

Casino Luxembourg ‒ Forum d’art contemporain

Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley ‒ The changing of the guard

Altars of Madness

bancaires, titres, épargnes et placements. Ces nouvelles “forteresses”, seraient-elles vouées au démantèlement ? Serait-ce la fin des haricots ? La relève de la garde ? Que se passera-t-il par après ? L’Aquarium du Casino Luxembourg a été aménagé par Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley en une salle d’attente où les visiteurs sont invités “à attendre que quelque chose se passe”. Ces derniers sont reçus par un magicien en résidence pour une audience privée. Jusqu’au 15/09

Live art @ aquarium

Altars of Madness ‒ l’art contemporain et les musiques extrêmes. Le métal extrême émerge dans la seconde moitié des années 80 à travers trois genres musicaux distincts corrélés par des principes, des esthétiques et des évolutions différentes : le grindcore, le death-metal et le black-metal. Comme toutes les cultures underground, le métal extrême n’est pas une histoire qui peut être vécue par procuration. Il apparaît donc qu’une partie des artistes dont l’œuvre est marquée en profondeur ont été activement investis dans cette scène depuis un âge auquel ils ne savaient probablement pas que leur pensée ferait œuvre. Le projet de l’exposition Altars of Madness consiste donc à révéler l’œuvre réunie de cette génération d’artistes marquée par le métal extrême, agrémentée de quelques autres s’étant fait les témoins pertinents de cette scène musicale ou ayant brillamment contribué à façonner son iconographie. Jusqu’au 15/09

Le vinyle d’artiste Depuis quelque temps, les disques vinyles sont de retour. Par lassitude du digital du mp3 et du son compressé et la dématérialisation qui en découle, on a remis au goût du jour cet objet au charme “vintage”. Ce support “pas comme les autres” est utilisé également par les artistes contemporains pour s’exprimer. De nombreux artistes

54

Pour la résidence de printemps, le Casino Luxembourg a accueilli le collectif Treacle (Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley). Au cours de ce séjour, le binôme d’artistes a développé le projet The Changing of the Guard, qui se décline en plusieurs parties. “Attendre que quelque chose se passe”. Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley travaillent à un niveau international et se définissent comme interventionnistes et performeurs. Spécialistes de l’art dans l’espace public, ils éprouvent un vif intérêt pour tout ce qui est en interaction avec le public ainsi que pour les nouvelles formes de collaborations artistiques. Généralement, leur point de départ artistique est initié par une phase d’observation d’un lieu donné ; s’ensuit un dialogue analytique en réaction au contexte architectural, socio-politique, géographique et historique. Les artistes résument alors leurs impressions et les réflexions qu’ils ont pu développer au cours du séjour en ces termes : Le Luxembourg est bordé (et marqué) par les vestiges de l’ancienne forteresse assurant jadis la protection de la ville, et qui servent aujourd’hui de points d’attraction touristiques. Les touristes admirent ce paysage à l’allure de coulisse de cinéma à l’endroit même où les soldats de l’époque montaient la garde. Après le démantèlement de la forteresse, les banques ont envahi le centre-ville. Comme autant de châteaux forts à l’intérieur d’une forteresse, ces banques gardent, selon les préceptes du secret bancaire, les trésors de leurs clients : comptes

Dans le cadre de leur projet de résidence, les artistes Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley (Treacle) présentent une série d’interventions ainsi qu’une installation de live art dans l’Aquarium, dont le but est d’analyser la précarité de la sécurité financière dans un environnement où les négociations permanentes risquent de compromettre la prospérité qui caractérise le Luxembourg. La fête est-elle sur le point de se terminer ? D’ailleurs, a-t-elle seulement commencé ? “Waiting for something to happen” [Dans l’attente que les choses se passent]. Jusqu’au 15/09

Mudam FOLKERT DE JONG

De prime abord, les sculptures de Folkert de Jong exercent un effet à la fois fascinant et troublant. L’artiste néerlandais transforme ainsi l’espace d’exposition en une scène de

théâtre au travers de saynètes qu’il réalise souvent grandeur nature. Souvent inspirées de faits historiques ou d’épisodes marquants de l’histoire de l’art ou de personnages réels, ses œuvres se déploient dans des compositions complexes auxquelles le spectateur se confronte directement, dans un saisissant face-à-face. En réponse à l’invitation du Mudam, l’artiste présente “Actus Tragicus”, un ensemble de nouveaux travaux tout spécialement réalisés pour le Grand Hall du musée. Telles d’étranges figures animées par un marionnettiste invisible, les personnages semblent se lancer dans une parade mystérieuse, à la manière d’un bal aérien surplombant les visiteurs. Inspirés tant par les œuvres de Pieter Bruegel l’Ancien que par certains rites mortuaires mayas au Guatemala, ils s’élèvent avec légèreté sous la coupole du Grand Hall pour former un gigantesque mobile d’anges ou de pendus. Jusqu’au 08/09

L’IMAGE PAPILLON

Puisant son inspiration dans l’œuvre de l’auteur allemand W.G. Sebald, l’exposition s’intéresse aux relations complexes qui lient l’image et la mémoire. Elle regroupe 16 artistes dont les œuvres, à l’instar des livres de Sebald, abordent les champs de la mémoire et de l’histoire sur le mode de l’expérience, de la réminiscence, de l’entrecroisement des temps. Empruntant son titre au récent ouvrage de Muriel Pic sur l’œuvre de Sebald, l’exposition reprend la figure de “l’image papillon” pour explorer les enjeux que soulève, dans le champ des arts visuels, ce type de rapport au passé. Combinant des productions récentes, parmi lesquelles plusieurs projets créés pour l’occasion, à des œuvres

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

réalisées au cours de ces dernières décennies, l’exposition sera articulée en quinze présentations monographiques, chacune composée d’un ensemble de pièces ou d’une installation d’envergure et introduite par une image extraite du corpus de Sebald. Par les liens qu’elles tisseront avec les œuvres présentées, ces images tenteront de rejouer, au sein de l’exposition, deux modes de relation qui se situent au cœur de l’écriture de Sebald : le montage et la coïncidence. Jusqu’au 08/09

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Atelier Weyer L’exposition présente une sélection d’une cinquantaine d’affiches créées par Lex Weyer, par Pit et Anne Weyer et par Lex Weyer junior. La production très variée de l’atelier Weyer permet de suivre l’évolution de l’art graphique au Luxembourg sur plus de 50 ans. Jusqu’au 24/11

SHOP SHOP SHOP. Un voyage à travers l’histoire du commerce à Luxembourg

Jamais la fascination qu’exerce le monde des biens et du commerce n’a été aussi grande qu’aujourd’hui, et pouvoir ou vouloir s’y soustraire est devenu quasiment impossible. Dans la société de consommation moderne, la possession de certains biens est devenue un symbole de notre statut social et, du moins temporairement, est source de plaisir. La consommation privée représente en même temps une énorme part de la performance économique d’un pays. C’est d’abord dans les villes que cette transformation sociale fut perceptible. Partant de l’exemple de Luxembourg, l’exposition s’interroge sur les raisons de l’évolution de la ville vers un lieu privilégié du “shopping”, des achats. Des vitrines antiques, comptoirs,


Expositions

caisses enregistreuses, emballages, cartons à chapeau, sachets, affiches publicitaires, mannequins et épiceries avec lesquelles jouaient les enfants que montre l’exposition se dégage le charme du “bon vieux temps”, et bien des souvenirs se réveilleront. Mais les épisodes plus sombres de l’histoire, comme “l’aryanisation” c’est-à-dire la dépossession brutale des Juifs de leurs magasins pendant la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande, n’en sont pas oubliés pour autant. Le visiteur découvrira aussi le traitement, souvent critique, du thème de la consommation dans l’art photographique et cinématographique, des surréalistes des années 1920 aux univers des accros au shopping modernes. Jusqu’au 31/03/14

Nos ancêtres Exposition permanente

Nos paysages Exposition permanente

Institutions

Nos régions Exposition permanente

Batocco, qui joue sur les contrastes et les clairs obscurs. Ses œuvres racontent merveilleusement le long voyage de l’espoir, de la douleur, de la séparation, de la nostalgie de ceux qui partent à la recherche d’une vie meilleure. Jusqu’au 15/09 FREE

Art against exclusion

 LUXEMBOURG 

Notre Terre

Abbaye de Neumünster

Exposition permanente

La Bande Dessinée à Contern

Qui suis-je ? Exposition permanente  ESCH-SUR-ALZETTE 

Musée National de la Résistance Between Shade and Darkness

Musée des Postes et Télécommunications

Premiere für die Fondation Follereau Luxembourg (FFL): Mit art against exclusion ruft eine der ältesten NGOs Luxemburgs zum ersten Mal seit ihrer Gründung 1966 eine Benefizauktion zugunsten ihrer Hilfsprojekte ins Leben. Mit art against exclusion rückt die Fondation Follereau Luxembourg eine deutliche Botschaft in den Fokus: Ob hier oder in Afrika, gib Ausgrenzung keine Chance! In diesem Rahmen

nutzt die FFL das Mittel der Kunst als Brücke. Zahlreiche renommierte Sammler und namhafte Künstler aus Luxemburg haben sich für dieses Projekt engagiert und Werke aus ihrem Besitz zur Verfügung gestellt. Das Angebot umfasst Gemälde, Graphiken, Fotografien und Skulpturen aus unterschiedlichen Epochen, von alten Meistern bis hin zur zeitgenössischen Kunst. Das Event ermöglicht dem Kunstliebhaber, seine Investition in ein Kunstwerk Made in Luxembourg gleichzeitig mit einem Akt der Nächstenliebe in Afrika zu verbinden. Der gesamte Erlös der Auktion kommt ausschließlich wohltätigen Zwecken zugute: Die Gelder fließen in die Hilfsprojekte der FFL in West- und Zentralafrika, sowie in Madagaskar und den Komoren. Du 27/09 au 07/10 FREE

LES TÉLÉPHONES IMPORTABLES P&T Luxembourg présente pour la première fois au Luxembourg des œuvres uniques de l’artiste français Lionel Stocard. Découvrez des machines à communiquer, peintes ou sculptées, lourdes, encombrantes, peu pratiques et fonctionnant réellement. Jusqu’au 13/09 FREE

Musée national d’histoire et d’art figuration narrative Le MNHA invite à découvrir à travers une sélection d’œuvres de sa propre collection un des mouvements majeurs de la peinture française de la 2e moitié du 20e siècle. Inspirés autant par la photo, le cinéma, la publicité, la bande dessinée que par la peinture classique, les artistes de la Figuration narrative détournent l’image pour en révéler des sens inattendus, servir leurs implications politiques et suggérer d’autres narrations. Jusqu’au 15/09

Musée national d’histoire naturelle Découvertes Exposition permanente

Les planètes

L’exposition se focalise sur le sort des membres de la communauté juive du Luxembourg sous l’occupation nazie, en se concentrant sur deux phases de cette période tragique. La première partie retrace l’évacuation et l’expulsion des Juifs, la seconde relate leur déportation et leur extermination. Deux personnages, qui sont devenus malgré eux des acteurs centraux de cette période tourmentée, servent de fil conducteur. Le grand-rabbin Robert Serebrenik tente de faire évacuer un maximum de Juifs avant de fuir à son tour, en 1941. Alfred Oppenheimer, désigné comme Judenältester, est contraint à transmettre les ordres nazis et à organiser la vie quotidienne des Juifs restants. Il fait partie du dernier des convois de déportation, qui ont tous mené vers les ghettos et camps d’extermination. Jusqu’au 24/11

Cette année, le Festival international de la bande dessinée à Contern fête sa 20e édition. À cette occasion, le Festival B.D. Contern a tenu à organiser une exposition afin de retracer les 20 années du festival et d’illustrer l’évolution de la bande dessinée comme 9e art dans son ensemble. Le public pourra découvrir les 20 affiches officielles du festival, des illustrations de la BD à partir des années 30, des dédicaces ainsi que des exemplaires de bandes dessinées d’une valeur inestimable. Jusqu’au 15/09 FREE

La route de l’espoir L’histoire de l’émigration italienne (environ 29 millions de personnes entre 1861 et 1985, dont une partie a trouvé au Luxembourg une terre d’accueil définitive) est le thème d’une exposition qui se concentre sur la grande émigration italienne (entre la fin du 19e siècle et les années 1930) à destination de l’Amérique. Une partie des œuvres exposées traite plus particulièrement de l’émigration européenne vécue alors par les immigrants italiens comme une émigration temporaire, qui a surtout pris forme après les années 1950. Les œuvres de l’exposition témoignent de la force de la peinture figurative d’Ivo

Exposition permanente

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Visites guidées Visites commentées régulières

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 01/09 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Musée Dräi Eechelen Mercredi 18h (L / F / D) Samedi 15h (L / F / D) Villa Vauban Vendredi 18h Dimanche 15h

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min)

Visites ponctuelles

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite 60+ Lundi 02/09 15h MHVL Du Marché-aux-Herbes au projet Royal Hamilius Dimanche 22/09 11h (D) Mudam Mat Boma a Bopa Lundi 02 & 09/09 15h (L)

55


Expositions

Cercle Cité Exposition de la Photothèque ‒ Batty Fischer

touristiques de sa jeunesse. Christian Millen, membre de la Société de photographie de Trèves, est fasciné par l’architecture et ses éléments de styles. Il a beaucoup apprécié le fait de photographier Luxembourg et ses motifs exceptionnels qui font le lien entre tradition et modernité. Du 28/09 au 27/10 FREE

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

 ESCH-SUR-ALZETTE 

Kulturfabrik SOIS JEUNE ET TAIS-TOI ! Suite à l’atelier de photographie pour jeunes adultes organisé à la Kulturfabrik, le résultat de cette réflexion commune sera exposé à la Galerie Terres Rouges. Vernissage : 20/09 à 18h30. Du 21 au 29/09 FREE

FUTURA BOLD? POST-CITY

Au cours du temps, Batty Fischer (1877-1958), dentiste de formation, a découvert sa passion pour la photographie et pendant plus de 50 ans, ce photographe amateur a fait des prises de vue de la vie quotidienne, de la ville de Luxembourg et de beaucoup d’événements organisés au cœur de la capitale.Toutes ses photos s’accompagnent d’un texte explicatif, d’une légende et de commentaires personnels souvent railleurs. La Ville de Luxembourg a acquis son inestimable œuvre photographique en 1960 avec tous les droits de reproduction. Jusqu’au 08/09 FREE

direction de Roy Stryker, des photographes aujourd’hui mondialement connus, tels que Walker Evans, Dorothea Lange, Arthur Rothstein ou Russell Lee, ont sillonné leur pays pour constituer un imagier bouleversant de l’Amérique en crise. Exposition permanente

Vue par des milliers de visiteurs à Venise en 2012, l’exposition “Post-City” arrive au Luxembourg. Jusqu’au 07/09 FREE  DUDELANGE 

 MERSCH 

La Maison Servais - CNL ICH BIN NICHTS ALS EIN ERGEBNIS DER ZEIT. DAS RÄTSEL B. TRAVEN B. Traven hatte viele Namen. Er blieb stets der große Unbekannte der Weltliteratur. Jusqu’au 06/11

Centre d’art Dominique Lang Daniel Daniel

Galerie nosbaum & reding ‒ art contemporain Gypsy Queens

Galeries  LUXEMBOURG 

7 in Luxembourg Céramistes & peintres Céramistes : Eriko Inazaki, Kentaro Kawabata, Akio Niisato, Sayaka Shingu, Taro Tabuchi, Yuri Takemura, Kôzo Takeuchi, Shinya Tanoue, Kasumi Ueba. Peintres : LI Shigong, Manuel Antonio Perez Estevez-Esteverena. Jusqu’au 05/09 FREE

Céramiste /  sculpteur / peintres  Céramiste : Pelletrat Stéphanie. Sculpteur : Dakkis. Peintres : Li Baoxun, Alix Paj. Jusqu’au 10/09 FREE

Sébastien Cuvelier. Vernissage, le 05/09 à 18h, en présence de l’artiste. Du 05 au 21/09 FREE

Le souvenir d’un rayonnement et la prémonition d’une ruine Grégory Durviaux. Vernissage, le 05/09 à 18h en présence de l’artiste. Du 05 au 21/09 FREE

Hugo Canoilas Du 26/09 au 09/11

FREE

Ivan Andersen Du 26/09 au 09/11

FREE

Galerie Schortgen Fabio CALVETTI et Renaud MATGEN

CULTUREINSIDE. gallery Pierre-Luc Poujol

Mierscher Kulturhaus Natur, Vision, Herausforderung

Peinture, sculpture. Du 21/09 au 19/10 FREE

Tout près, tout autre

“Kompil” Du 21/09 au 26/10 Die Natur unter all ihren Aspekten fotographisch darzustellen ist das Anliegen der Lëtzebuerger Naturfoto-Frënn seit fast 20 Jahren. Auf die künstlerische Gestaltung der Fotos wie auf die technische Qualität wird allergrössten Wert gelegt. Diese sollen zu einem tieferen Verständnis von Natur und Umwelt beitragen und helfen, deren Schutz zu förden. Du 26/09 au 11/10

Waassertuerm & Pomhouse Photos prises par quatre photographes des villes QuattroPole. David Laurent de Luxembourg, Christian Legay de Metz, Wolfgang Klauke de Sarrebruck et Christian Millen de Trèves montrent avec leurs photos leur manière respective de voir une des villes du réseau. La particularité de l’exposition tient au fait que les photographes n’ont pas photographié leur propre ville mais une autre ville QuattroPole, ce qui permet de découvrir les villes avec un autre regard. Wolfgang Klauke, photographe d’art de Sarrebruck, a décidé de montrer Metz vu de l’autre côté. Christian Legay, photographe de la ville de Metz, a présenté Sarrebruck sous forme de diptyque. Le travail du photographe luxembourgeois David Laurent porte quant à lui le titre “Instantrier” et jette un regard naïf et libre sur la ville de Trèves, dans le style des motifs

56

The Bitter Years

“The Bitter Years 1935-1941” est la dernière exposition qu’Edward Steichen a réalisée en tant que directeur du département de la photographie au Museum of Modern Art de New York (MoMA). Réalisée en 1962, c’est un hommage à la photographie documentaire, rassemblant plus de 200 images issues d’un des plus grands projets collectifs de l’histoire de la photographie : la documentation de l’Amérique rurale lors de la Grande Dépression par la Farm Security Administration (FSA). Sous la

Exposition de peintures. Dans la lignée de Pollock, il fait le choix de peindre par projection et dripping sans avoir de contact avec le support. Du 19/09 au 03/11 FREE

Galerie bernard ceysson claude viallat & auguste chabaud Claude Viallat : “Hommages à Chabaud”. Auguste Chabaud : “5 œuvres majeures”. Jusqu’au 10/09 FREE

Galerie l’Indépendance “Bad meaning Good” Sumo fait découvrir ces personnages sortis de son imaginaire et aujourd’hui fixés sur toile. Jusqu’au 04/10 FREE

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

autres  LUXEMBOURG 

Arendt & Medernach Dionisio Gonzalez ‒ distURBANces Le jury du Prix Arendt a sélectionné Dionisio Gonzalez pour ses œuvres novatrices et socio-politiques engagées qui élargissent le dialogue de l’art contemporain, de la photographie, de l’architecture et des idées environnementales. Jusqu’au 18/10


Expositions

Centre-Ville de Luxembourg Elephant Parade®

que les œuvres créées restent exposées et visibles pendant quelques semaines qui suivent leur réalisation. Jusqu’au 19/09

Grund

Espace mediArt John Blau Jusqu’au 06/09

Gery Oth et Sofia Gomes

 ESCH-SUR-SÛRE 

 ESCH-SUR-ALZETTE 

L’art se penche depuis toujours sur des sujets politiques ou sociaux, et l’art textile n’y fait pas exception. Secouer l’indifférence, donner une impulsion, briser un tabou, évoquer quelque chose, transposer des expériences personnelles ‒ les travaux des créateurs textiles nationaux et internationaux reflètent ces “signes du temps” et se retrouvent dorénavant dans d’importantes expositions. On y trouve notamment des artistes textiles européennes très connues comme Mirjam Pet-Jacobs (NL), Gabi Mett (D), Barbara Blattl (A), Judith Mundwiler (CH), Ursula Gerber Senger (CH), Vera Sherbakova (RUS) ou Aina Muze (LV), pour n’en citer que quelques-unes. Jusqu’au 29/09

Bâtiment Massenoire

Konscht am Gronn

L’Elephant Parade® est la plus grande exposition au monde organisée en plein air dans des lieux publics. Elle regroupe des statues d’éléphant pouvant atteindre 1,50 m de hauteur. 95 statues d’éléphants décorées égaieront pendant trois mois les places de la capitale du Luxembourg et de la plus vieille ville de l’Allemagne (dont 55 seront à Luxembourg et 40 à Trèves). Chaque éléphant est unique. Des personnalités de renom, comme Rea Garvey, la designer Jette Joop, le comédien Atze Schröder, le père de l’Ottifant Otto Waalkes, ainsi que la célèbre chef étoilé et auteur de best-sellers Léa Linster, ont soutenu l’Elephant Parade. Jusqu’au 18/10 FREE

Ansel Adams, sont mises en scène d’une manière moderniste et spectaculaire. Exposition permanente

Cette galerie à ciel ouvert près du pont de la rue Münster vous offre la possibilité de rencontrer une pléiade d’artistes luxembourgeois et de la Grande Région qui proposent sculptures, peintures, mixed media, art digital, photographies ou dessins. Le 01/09  BERTRANGE 

Laboratoire d’analyse et d’essais de matériaux de l’Administration des Ponts et Chaussées Wasser ist Zukunft

belval & more L’exposition présente la Cité des Sciences en construction sur la friche industrielle de Belval à travers le contexte urbain dans lequel elle évolue : la région Sud du Luxembourg et le haut val de l’Alzette transfrontalier. Une grande maquette, des bornes interactives et des projections de films permettent de visualiser l’aspect du futur quartier universitaire sur la Terrasse des Hauts Fourneaux. Exposition permanente

Duchfabrik Zeichen der Zeit

 LAROCHETTE 

Château de Larochette L’ART-ROCHETTE 2013 Comme chaque année, depuis 2006, l’exposition d’art contemporain L’Art-Rochette investit l’enceinte du château de Larochette. Cette 8e édition regroupera une douzaine d’artistes nationaux et internationaux. L’événement sera accompagné de manifestations culturelles : concerts, performances, folklore, etc. pendant tous les week-ends du mois de septembre. www.l-art-rochette.lu Du 01 au 29/09

submit your event on Inscrivez vos events sur

www.plurio.net Édition octobre : 02/09

Die Ausstellung gibt in fünf thematischen Einheiten einen umfassenden Überblick über Gefährdungen und Schutz unseres lebenswichtigen Naturstoffs Wasser. Gewässergüte, Trinkwassergewinnung, Abwasserreinigung, Wassernutzung in der Landwirtschaft sind nur einige der Themen, die sich in der Ausstellung wiederfinden. Du 17/09 au 30/10  CLERVAUX 

Cherchant de l’abstraction dans le monde de la flore, le photographe luxembourgeois Gery Oth présente sa série photographique “between the lines”. Les colliers de la jeune créatrice Sofia Gomes ont remporté la 2e place du “Eco Jewellery Challenge” organisé par l’Association portugaise de création de bijou (AORP) en 2013. Du 17/09 au 08/10

Gare de Luxembourg Gare Art Festival Depuis 13 années consécutives le Gare Art Festival permet aux petits et aux grands de découvrir et de suivre la création live de sculptures de grands formats et ce, de A à Z. Cet incontournable du paysage culturel estival luxembourgeois est également apprécié parce

Château de Clervaux The Family of Man

La collection The Family of Man se compose de 503 photographies de 273 auteurs originaires de 68 pays, rassemblées par Edward Steichen pour le Museum of Modern Art de New York (MoMA). Présentée pour la première fois en 1955, l’exposition se veut un manifeste pour la paix et l’égalité fondamentale des hommes à travers la photographie humaniste d’après-guerre. Les images d’auteurs tels que Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, Dorothea Lange, Robert Doisneau, August Sander,

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

57


1

city adresses

Culture & going out A comprehensive listing of city venues and contact details. Plus a guide to city restaurants and bars. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque.

Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organise programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. Tél. : 22 28 09 touristinfo@lcto.lu, www.lcto.lu

2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey Tél. : 26 44 00 66 www.artium.lu

8 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim Tél. : 26 26 22 08 www.bernardceysson.com

Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) Tél. : 22 36 89 www.lacite.lu

14 3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich Tél. : 46 23 43 www.beaumontpublic.com

4 Bergman Berglind Contemporary Art 49, rue Baudouin Tél. : 26 19 65 33 www.bergmanberglind.com

5 CULTUREINSIDE.gallery 8 rue Notre-Dame Tél. : 621 241 243 www.ci-artgallery.com

6 Espace Royal Monterey BGL BNP Paribas 27, avenue Monterey Lu-ve : 9h-16h30

7 Galerie 7 in Luxembourg 11, côte d’Eich Tél.: 26 20 14 66 ou 621 834 744 contact-galerie@ eramondi.com

58

9 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h Tél. : 47 23 24 www.galerieclairefontaine.lu

10 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h Tél. : 47 23 24 www.galerieclairefontaine.lu

11 Galerie d’art contemporain Am Tunnel (BCEE - Bâtiment rousegäertchen) 16, rue Zithe Tél. : 40 15 24 50

12 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h Tél. : 27 28 12 77 www.galeriefhessler.lu

Galerie L’indépendance Banque Internationale à Luxembourg (BIL) 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

15 Galerie Miltgen 32, rue Beaumont Tél. : 26 26 20 20 www.galerie-miltgen.lu

16 Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer Tél. : 26 29 64 49 www.galeriezidoun.com

17 Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich Tél. : 26 45 97 73 www.galeriepascalbello.com

18 Galerie Schortgen 24, rue Beaumont Ma-sa : 10h30-12h30, 13h30-18h Tél. : 26 20 15 10 www.schortgen.lu

en partenariat avec

S OUR C N D CO

ART GALLERIES / galeries D’ART 13

2

19 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau Tél. : 26 20 21 43 www.galerietoxic.com

N lez 1 an en Ger RrA u 2013 ix: ro tobre

1 p

du ncours

co

ai au

20 m

20 oc

20 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h Tél. : 22 28 40

21

SUSHI-TRAIN à volonté

275, route d’Arlon • L-8011Strassen

www.zheng.lu

Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey Tél. : 23 616-56 www.lucienschweitzer.lu Annonce Carte visite Ginko 2013 Concours.indd 1

6/18/13 10:33 AM

22 Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h Tél. : 26 19 05 55 www.nosbaumreding.lu

23 Paris.New-York art gallery 26, rue du Curé Lu-sa: 12-18h30 Tél.: 26 20 15 39 ou 691 153 603 contact@galleryparis-ny.lu www.galleryparis-ny.lu

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

Contactez notre régie Mélanie Juredieu : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG


SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

59


city adresses

Tickets / Billetterie 24 LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : Tél. : 47 08 95-1 www.luxembourgticket.lu  Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre - Abbaye de Neumünster (Grund).

CULTURAL VENUES / Espaces culturels 25

32

Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

d:qliq 17, rue du Saint-Esprit Tél. : 26 73 62 info@dqliq.com www.dqliq.com

26 Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains Tél. : 27 47 86 20 www.rocas.lu

27 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie Tél. : 26 62 20 07 info@rotondes.lu www.rotondes.lu

28 CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster Tél. : 26 20 52-1 contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

29 Centre Culturel Tramsschapp 49, rue Ermesinde Tél. : 47 96 46 31

30 Cercle Cité 2, rue Genistre Tél. : 47 96 51 33 info@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

31 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel Tél. : 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) cml@vdl.lu www.vdl.lu

60

24 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman Tél. : 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

36 Kasemattentheater 14, rue du Puits Tél. : 29 12 81 infos@kasenmattentheater.lu www.kasemattentheater.lu

34 Espace mediArt (3e étage) 31, Grand-Rue Tél. : 26 86 191 info@mediart.lu www.mediart.lu

35 FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie Tél. : 42 75 55 office@fondarch.lu www.fondarch.lu

44

37 Philharmonie 1, place de l’Europe Tél. : 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy Tél. : 42 95 11-1 www.utopolis.lu

45

38 Studio LUCILIN 20A, rue de Strasbourg Tél. : 26 37 43 32 info@lucilin.lu

39 Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre Tél. : 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

40 Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue Tél. : 22 28 28 centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

27 Exit07 1, rue de l’Aciérie Tél. : 26 62 20 07 info@rotondes.lu www.rotondes.lu

43 Cinémathèque 17, place du Théâtre Tél. : 29 12 59 (infos programme) cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie Tél. : 22 46 11 www.utopolis.lu

33 Den Atelier 54, rue de Hollerich Tél. : 49 54 85-1 info@atelier.lu www.atelier.lu

CINEMAS / Cinémas

MUSEUMS / musées les amis des musées info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

46 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h Tél. : 22 50 45 info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

41 Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy Tél. : 26 44 12 70 info@tnl.lu www.tnl.lu

42 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville Tél. : 49 31 66 tol@tol.lu www.tol.lu

25 Trois C-L 12, rue du Puits Tél. : 40 45 69 danse@danse.lu www.danse.lu

47 Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h Tél. : 45 37 85-1 info@mudam.lu www.mudam.lu

49

53

Musée Draï Eechelen 5, Park Dräi Eechelen Lu, je, ve, sa, di : 10-18h Me : 10-20h Tél. : 26 43 35 info@m3e.public.lu www.m3e.public.lu

bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 Tél. : 22 97 55-1 info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

50 Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h Tél. : 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) musee@mnha.lu www.mnha.lu

51 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h Tél. : 46 22 33-1 musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

52 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Réouverture le 09/02/13 Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h Tél. : 47 96 45 65 www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

art schools / écoles d’art 54 cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider Tél. : 40 99 20 (9-11h) cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

55 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich Tél. : 49 46 16 ecoleart@ecoledart contemporain.lu www.ecoledart contemporain.lu

libraries / bibliothèques 30 cité bibliothèque 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h Tél. : 47 96 51 33 bibliotheque@vdl.lu www.bimu.lu, www.tuffi.lu

48 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h Tél. : 47 96 45 00 musee@vdl.lu www.mhvl.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Services & shopping Find useful addresses and shopping guide on page 26 of City Magazine Retrouvez les adresses utiles et un guide shopping à la page 26 du City Magazine


Prochainement

coming up

Photo : Cinéart

Photo : Rikimaru Hotta

Prochainement

Francesco Tristano & The Artist Ciné-Concert Saburo Teshigawara

Miles Kane

20

17

October OCTOBRE

19 & 20

October OCTOBRE

October

OCTOBRE

Miles Kane has released his second solo album Don’t Forget Who You Are co-written with Paul Weller and produced by Ian Broudie. After the Little Flames, the Rascals, and a partnership with Arctic Monkeys’ frontman, Alex Turner, in The Last Shadow Puppets, Miles Kane is coming back with his cheerful, sunny indie rock. His stunning gigs always offer the audience a wonderful time with songs inspired from 1960s beat pop, 70s glam stomp and 90s Britpop. The English musician’s new album is “unique in the sense that few today play in such a vintage style,” wrote the Nouse. Miles Kane a sorti son second album solo Don’t Forget Who You Are, co-écrit avec Paul Weller et produit par Ian Broudie. Après les Little Flames, les Rascals et une collaboration avec Alex Turner, des Arctic Monkeys, dans The Last Shadow Puppets, Miles Kane revient avec son rock indé joyeux et ensoleillé. Ses concerts offrent toujours au public un moment merveilleux avec des chansons inspirées de la pop rock des années 1960 à la pop anglaise des années 1990. L’album du musicien anglais est « unique car aujourd’hui très peu d’artistes jouent un style aussi vintage », écrit le Nouse.

Released in 2011, The Artist was unexpectedly and enormously successful. This silent film, directed by Michel Hazanavicius, won many prestigious awards including the Palme d’Or, Césars and Oscars. During this “Ciné-Concert” session, the Orchestre Philarmonique du Luxembourg will be performing live the original music of this film that brings the characters to life, like George Valentin performed by the elegant Oscar-winning Jean Dujardin. The French weekly Marianne said The Artist “revived Vertov’s original dream of a universal language made up purely of sights and sounds”. Sorti en 2011, The Artist fut un énorme succès inattendu. Ce film muet, réalisé par Michel Hazanavicius, a remporté plusieurs prix prestigieux, dont la Palme d’or, des Césars et des Oscars. Pendant cette séance de « Ciné-Concert », l’Orchestre Philarmonique du Luxembourg jouera en live la bande originale de ce film qui donne vie aux personnages, comme George Valentin, interprété par l’élégant gagnant aux Oscars Jean Dujardin. L’hebdomadaire français Marianne a dit que The Artist « redonnait vie au rêve de Vertov d’une langue universelle faite entièrement de spectacles et de sons ».

Francesco Tristano, a pianist well known for his eccentricity, shares the stage with Saburo Teshigawara, a dancer and multidisciplinary artist, in a mixture of music, art, dance and extreme rigor. The musician mixes classics, especially Bach, with techno music that he plays on a computer or using parts of the piano other than the keys. Meanwhile, dancer Teshigawara plays, with a unique elegance, at mastering the art of breaking down limbs and pushing the body’s boundaries to the edge. A dashing duet presenting an original and breath-taking show. Francesco Tristano, pianiste réputé pour son originalité, est accompagné de Saburo Teshigawara, danseur et artiste pluridisciplinaire, dans un combo de musique, d’arts plastiques, de danse et de rigueur extrême. Le musicien mélange des classiques de l’époque, surtout du Bach, avec de la techno qu’il joue depuis un ordinateur ou bien avec d’autres parties du piano que les touches. Pendant ce temps, le danseur Teshigawara revisite, avec une grâce sans pareille, la déstructuration des membres et pousse les limites du corps jusqu’à l’extrême. Un duo audacieux qui présente un spectacle original à couper le souffle.

den Atelier, www.atelier.lu

Philharmonie, www.philharmonie.lu

Grand Théâtre, www.theatres.lu

Book early!

Réservez de suite !

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d’acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

pixies

11/11/13, Rockhal, www.rockhal.lu

Jake Bugg

08/12/13, den Atelier, www.atelier.lu

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Remember Shakti

Carla Bruni

19/11/13, Philharmonie (booking begins 21/10), www.philharmonie.lu

03/01/14, den Atelier, www.atelier.lu

Magic of Beijing

20/05/14, Rockhal, www.rockhal.lu

29, 30 & 31/12/13, Grand Théâtre, www.theatres.lu

Yes

61


INFOS

Ours

MANIFESTATIONS 2013 – LA SÉLECTION DU LCTO

En couverture / Cover

SEPTEMBER’13

Angelin Preljocaj, Les Nuits Photo : Jean-Claude Carbonne

CITY AgendA LUXeMBOURg

Danse / Opéra p. 10

AngElin PREljocAj Les Nuits Grand Théâtre 23 & 24/09

12/10-29/11

LUXEMBOURG FESTIVAL

001_cover.indd 1

01/08/13 10:15

À l’initiative de la Philharmonie et du Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, le festival vous offre 11 spectacles de danse de haut vol et deux opéras, 12 concerts d’orchestre, cinq concerts en récital solo et musique de chambre et six soirées avec des stars du jazz ou de la musique du monde. An initiative of the Philharmonie and the Grand Théâtre, the festival stages 11 top-flight dance productions and two operas as well as 12 orchestral concerts, five solo and chamber music recitals, and six evenings of jazz and world music stars.

GOOD DESIGN AWARD 2010

www.luxembourgfestival.lu

award

12/10

NOMINEE

Nuit des Musées

Le groupement d’stater muséeën organise la 13e édition de la Nuit des Musées, une nocturne spéciale qui met en lumière la vie culturelle à Luxembourg « after dark » ! Entre 18 heures et 1 heure du matin (entrée jusqu’à minuit), les musées proposent des visites guidées spécifiques, des rencontres d’artistes, des interventions musicales, des performances, de la danse, etc. Chaque musée vous réserve également une surprise culinaire. Une navette gratuite relie les différents sites. The d’stater muséeën group is hosting the 13th edition of the Nuit des Musées, highlighting the cultural life of Luxembourg after dark. Museums will be open between 6 p.m. and 1 a.m. (entrances open until midnight) and will offer guided tours, meetings with artists, performances and musical accompaniment. Each museum will also be serving up a culinary speciality. A free shuttle bus operates between the different sites. www.statermuseeen.lu 29/11-01/12

FESTIVAL LIVE AT VAUBAN

Véritable institution, cette année, neuf groupes se disputent l’audience sur trois jours dans la salle de concert den Atelier à Luxembourg. Now a real institution, this year the three-day festival sees nine artists playing in front of audiences at den Atelier over three days. www.liveatvauban.lu

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG

est édité par Maison Moderne pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne for the City of Luxembourg

RÉDACTION /  EDITORIAL DEPARTMENT Maison Moderne Publishing Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg +352 29 66 18-1 info@citymag.lu Responsables rubriques / In charge of genres: Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff elvire.bastendorff@citymag.lu Musique classique : Lisbeth Owen lisbeth.owen@citymag.lu Musiques actuelles, rendez-vous, cinéma : Duncan Roberts (-55) duncan.roberts@citymag.lu

Free subscription

Abonnement gratuit

Coordinatrice / Coordinator Deborah Lambolez (-56) deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction / Proofreading Sarah Lambolez, Cynthia Schreiber, Catherine Thomas

cartographie / cartography

monopolka Sàrl

GRAPHISME / LAYOUT Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg)

E-mail : citymag@vdl.lu Tel. : 47 96 41 14 City Mag à l’étranger / abroad :

Participation : 10 EUR (11 numéros / an) à virer à MM Independent Publishing and Media  S.A. Transfer 10 EUR (11 editions / year) to MM Independent Publishing and Media S.A.

Maison Moderne Studio Directeur / Director Guido Kröger Studio manager Stéphanie Poras

Please Recycle EU Ecolabel : Fl/11/001

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading

publication? Archive it, pass it on this or recycle it.

Impression / Printed by Imprimerie Centrale, Techprint Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Paraît 11 fois par an / published 11 times a year Tirage 35.000 exemplaires / Print Run 35.000 copies ISSN 2075-8286

Prochaine parution /  NEXT EDITION 25/09/2013

Organisateurs / producteurs OrganisERs / producERS / PROMOTERS

Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition octobre 02/09/2013 Édition novembre 04/10/2013 To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: October edition 02/09/2013 November edition 04/10/2013

Mise en page / Layout Jan Hanrion (coordination), Tae Eun Kim, Zoë Mondloch

PUBLICITÉ / ADVERTISING Maison Moderne Media Sales +352 27 17 27 27-1 mediasales@maisonmoderne.lu Directeur commercial / Sales Director Francis Gasparotto Chargée de clientèle / Account Manager Audrey Gollette (-38) audrey.gollette@maisonmoderne.lu

IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 Code Bic / Swift BCEELULL

62

Impression / PRINT

SEPTEMBER’13 CITY Agenda LUXEMBOURG

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org © Ville de Luxembourg / MM Publishing and Media SA Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.


12.10.– 29.11.2013 03.10.–20.11.2010 www.luxembourgfestival.lu www.luxembourgfestival.lu «Emigrant / Chants du Friûl» / Nadia Fabrizio – «La Forza del Destino» de Giuseppe Verdi – Emmanuelle Béart du – Luxembourg New York–Philharmonic – Alan Gilbert – – Orchestre Philharmonique Quatuor Ebène – Ciné-Concert The Artist Ernst vanPreljocaj Tiel – Ludovic – Francesco Tristano – & Paco Saburo Teshigawara Ballet &Bource Théâtre du Bolchoï de Lucía –– Venice Michael Baroque Orchestra – Andrea Marcon – Philippe Jaroussky – Tito Muñoz – Christian Clark Company – London Symphony Orchestra – Sir Colin Gerhaher – Hofesh Shechter’s «Sun» – Grigory Sokolov – «Plexus» / Aurélien Bory & Davis «Les Justes» / Camus – Pierre Boulez – Daniel Kaori Ito ––Emmanuel Krivine – «Anna» / Cécile de France – Filarmonica della Scala – Andrés Orozco-Estrada – Wayne Shorter Quartet – The Cleveland OrchestraBartoli – Franz WelsKehlmann – Gewandhausorchester Leipzig – Cecilia – er-Möst – «Remember Shakti» / John McLaughlin – Zakir Hussain – «Hors–Champ» / Françoise Berlanger – Ian Bostridge – Abbas Kiarostami – Compagnie Michèle Noiret – Philipp Pickett – Vesselina Kasarova – «Le crocodile trompeur / Sonny Rollins – «Cosiof fan tutte» /Theatre Mozart – Esperanza Didon et Énée» – Orchestra the Mariinsky – Valery Gergiev – YuriSpalding Vorobiev –

Ballet Biarritz – Thomas Quasthoff – Stanislas Nordey – Philippe Herreweghe – Andreas Spering – Angelika Kirchschlager – «Otello» / Verdi – Ben Heppner …


ouvErt touS LES DimAnChES

Alzingen : Route de Thionville, 582 Belval : Avenue du Rock’n Roll, 14 Bertrange : Route de Longwy, 15-17 Strassen : Route d’Arlon, 1 Walferdange : Rue des Romains, 2 SHOPPING CENTER

LUXEMBOURG

www.knaufcenter.lu

Pommerloch Knauf Center : Route de Bastogne, 19 Schmiede Knauf Center : op Der Schmett, 3

Esch : Rue de l’Alzette, 52 Gare de Luxembourg : Place de La Gare, 5/7

Bonnevoie : Rue du Cimetière, 46 Cents : Allée du Carmel, 1 Differdange : Rue du Chemin de Fer, 19 Esch : Rue De Belvaux, 14   Fuussekaul : Fuussekaul, 4    Grevenmacher : Place du Marché, 9        Kehlen : Route de Nospelt, 12    Larochette : Rue de Medernach, 35     Pommerloch : Route de Bastogne, 26   Weiswampach : Gruus Stroos, 64 Wiltz : Rue du 10 septembre, 21

Echternach : Route de Luxembourg, 117 Ettelbrück : Place Marie Adélaïde Gasperich : Route d’Esch, 242    Junglinster : Rue Hiehl, 26

E44

E25

E25

Profile for Maison Moderne

Citymag September 2013  

The April edition of City Magazine Luxembourg, the official publication of the Ville de Luxembourg.

Citymag September 2013  

The April edition of City Magazine Luxembourg, the official publication of the Ville de Luxembourg.