Issuu on Google+

Isabelle'S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · september'10

About to open the Yoga Loft in Merl, Isabelle Thill has long been a leading proponent of yoga in Luxembourg. Isabelle Thill, qui est sur le point d’ouvrir le Yoga Loft À Merl, prÔne depuis longtemps les vertus du yoga au Luxembourg. NDuncan roberts  OJulien becker

I

sabelle loves travelling to workshops and yoga retreats and passing on new knowledge to students at her Yoga Room (www.yogaroom.lu). “I want to create a yoga community and invite teachers from all over the world, so we can have a real exchange and reach more people.” Once a month she holds an open class, which in October will be a yoga jam session with teachers demonstrating their different repertoires. Isabelle says yoga has given her “the impression that I am living and not just surviving.” She is currently practicing Jivamukti yoga, which, she explains, is based on tradition but is very contemporary and liberating and can involve live music and different aspects of the arts. “It is very creative and inspiring and it is living in the now. Yoga should be fun and for everybody, and not exclusively for those who are ‘enlightened’. Yoga is my life, but I don’t want to take it that seriously.” Q

www.citymag.lu 

I

sabelle adore voyager pour assister à des ateliers et faire des retraites de yoga, ainsi que transmettre de nouvelles connaissances aux étudiants de sa Yoga Room (www.yogaroom.lu). « Je souhaite créer une communauté du yoga et inviter des professeurs du monde entier pour que nous puissions établir un réel échange et toucher davantage de personnes. » Une fois par mois, elle donne un cours ouvert qui, en octobre, sera une session d’improvisation durant laquelle les professeurs présenteront leurs différents répertoires. Isabelle dit que le yoga lui a donné « l’impression de vivre et pas seulement de survivre ». Elle pratique actuellement le yoga Jivamukti qui, comme elle l’explique, est basé sur la tradition, mais est très contemporain et libérateur. Il peut inclure de la musique live et différents aspects des arts. « C’est très créatif et stimulant. Cela consiste à vivre le moment présent. Le yoga devrait être amusant et accessible à tous, et pas uniquement à ceux qui sont ‘éclairés’. Le yoga représente toute ma vie, mais je ne veux pas prendre ça trop au sérieux. » Q

“Yoga should be fun and for everybody, and not exclusively for those who are ‘enlightened’.” « Le yoga devrait être amusant et accessible à tous, et pas uniquement à ceux qui sont ‘éclairés’. » Isabelle Thill

isabelle's  city magazine luxembourg


NO WIND, NO fUN.

NOUVELLE RENAULT WIND • COUPÉ-ROADSTER 2 PLACES • OUVERTURE DU TOIT EN SEULEMENT 12 SECONDES • MOTORISATIONS TCE 100 ET 1.6 16V • VOLUME DE BAGAGE DE 270 Dm3, TOIT OUVERT COMME FERMÉ

Consommation moyenne (l/100 km) : 6,3 - 7,0. Émission Co2 (g/km) : 145 - 165.

RENAULT LUXEMBOURG

RENAULT BEGGEN

GARAGE THOMMES

GARAGE SCHNEIDERS GARAGE DE L’EST

2 Rue Rober Stümper L-2557 LUxEmbOURG 40.30.40.1 92 Op der Strooss L-7650 hEffINGEN 87.81.15.1

182 Rue de beggen L-1220 bEGGEN 43.52.32.1

17 Rue de Luxembourg L-6450 EchTERNach 72.90.45.1

Et les agents du réseau Renault.

RENAULT DIEKIRCH 26 Route d’Ettelbrück L-9230 DIEkIRch 80.88.80.1

Zone artisanale et commerciale L-6131 JUNGLINSTER 788.22.21

RENAULT ESCH-SUR-ALZETTE

Rue Jos kieffer L-4176 ESch-SUR-aLZETTE 57.29.76.1


03 Université

Content Sommaire

Entre nous / between us

Faces

Ennert ons... Paul Helminger talks about the university and its future in the capital city. Paul Helminger nous parle de l’université et de son avenir dans la capitale.

08

Neil Johnson Sandrine Meyer Carmen Di Pinto Martine Feipel & Jean Bechameil

14 Jean-Louis Zeien Catherine Kontz François Carbon 18

Andrea Rumpf

20 Ayshea Halliwell Mick Swithinbank Julia Lorang Josiane Kartheiser Dan Dechmann

stories

Nouvelle saison

As the Université du Luxembourg gears up for its new academic year, the Ville de Luxembourg continues to support the integration of the institution’s community into local society. Alors que l’Université du Luxembourg se prépare pour la nouvelle année académique, la Ville de Luxembourg continue de soutenir l’intégration de la communauté universitaire dans le tissu social. NDuncan roberts  ODavid  laurent/ wide

What impact has the university had on the city? We waited a long time to have a university. Now it is there I think it corresponds to the ambitions of excellence that I thought were the only justification to have a university. We are living in a world where hardly any worthwhile economic activity does not require research input and qualified analysis. I think the university is a very important part of the development of society, and we welcome it. We also want to ensure that those who fill the university with life should feel attracted to the city and should feel welcome here and become, as much as possible, an integral part of society.

Quel impact L’universitÉ a-t-elle eu sur la ville ? Ce fut un projet de longue haleine, mais nous avons enfin notre université. Je pense qu’elle répond aux ambitions d’excellence qui, à mon avis, suffisaient à justifier sa création. L’évolution du monde fait qu’aujourd’hui, toute activité économique digne de ce nom nécessite recherche et analyse qualifiée. L’université joue un rôle très important dans le développement de la société, et nous y sommes favorables. Nous souhaitons aussi que tous les acteurs de la vie universitaire apprécient la ville, se sentent bien accueillis et s’intègrent autant que possible dans le tissu social.

La Ville de Luxembourg parraine une chaire de « Recherche en développement urbain » à l’université. ParlezThe Ville de Luxembourg sponsors a Chair of Urban nous de ce projet. Studies at the university. What was the thinking Nous offrons déjà un environnement urbain attractif et des behind this? activités culturelles à une population jeune, dynamique et variée.

As well as providing an attractive urban environment and culture activities for its young dynamic and diverse population, we can also make a contribution to the university’s academic life. This can reflect the idea that we need to be much more conscious today about where we stand as an urban society. We need to think about our role in a global environment where we are witnessing an extraordinary renaissance of cities and in which Luxembourg City is slowly developing into a regional metropolis. Within the framework of the university’s own strategy for its geography department, the last element missing was perhaps someone looking after Urban Development, so that is the chair we sponsored. We are very satisfied with the cooperation we are getting out of the Chair in Urban Studies. It has been very valuable.

Le fait d’apporter également une contribution académique reflète l’idée qu’il est nécessaire aujourd’hui de réfléchir à notre positionnement en tant que société urbaine. Il nous faut repenser notre rôle dans un contexte mondial où se produit une extraordinaire renaissance des entités urbaines et où la ville de Luxembourg évolue doucement vers un statut de métropole régionale. Dans le cadre de la stratégie déployée par l’université pour son département de géographie, il ne manquait peut-être plus qu’un responsable Développement urbain : c’est donc la chaire que nous parrainons. Nous sommes très satisfaits des retombées de cette coopération qui a prouvé son grand intérêt.

La politique de logement de la ville a également intÉgrÉ la construction de logements pour Étudiants. The city’s housing policy has also seen the con- Ce projet aura-t-il une suite ? struction of accommodation for students. Will this Nous avons en cours un programme de logements pour étucontinue? diants dans de nouveaux bâtiments mis à la disposition de We have an ongoing programme of making accommodation available for students in new buildings that we put at the disposal of the university. Now that the location question has finally been settled, we have a fine perspective of how much housing is required. On the other hand, there is potential for students to find accommodation with residents – which would be the true proof that the university is integrated with society. So this is an opportunity to launch a warm appeal for residents not to be afraid of contacting the university and making accommodation available to students. Q

www.citymag.lu

l’université. Maintenant que le problème de l’emplacement est enfin réglé, nous avons une vision claire des besoins en la matière. Par ailleurs, il faut développer le potentiel d’accueil chez l’habitant, ce qui serait la preuve irréfutable de l’intégration de l’université dans le tissu social. Je profite de l’occasion pour encourager vivement les résidents à prendre contact avec l’université et à faire part de leurs disponibilités en matière de logements pour étudiants. Q

04 Capitale cuturelle les grandes institutions culturelles de la ville vivent une rÉelle renaissance

Semaine de la Mobilité

Logement

06 Projet Park(ing) Spaces Urban living City launches terrace charter 07 habitations Baulücken

Communication design

Red Dot honours City Mag private art kirchberg

10 collections open to public Environnement

Collecte des déchets organiques

Promotion

12 Everyone’s City Mag University

Welcome Days

Musical 15 Cats kommt Practical guide Just Arrived

for new residents City Memos

19 News en bref

regulars

Neighbourhood watch

At Your Service

Communities

16 Kirchberg

22 Language schools 24 Belgium

26 city guide At Second Glance 29 Pont Adolphe they

Luxembourg

30 Hong-Kai Wang isabelle's  city magazine luxembourg


04 Nouvelle saison

Capitale culturelle A capital of culture

Frank Feitler a donné au Grand Théâtre ses lettres de noblesse internationales. Frank Feitler transformed the Grand Théâtre into one of international standing.

La saison 2010-2011 souligne la qualitÉ de l’offre culturelle dans la capitale. Sous la houlette de directeurs innovants, les grandes institutions culturelles de la ville vivent une rÉelle renaissance. The 2010-2011 season highlights the sheer quality of culture on offer in the capital city. Under the stewardship of innovative directors, the city’s main cultural institutions are experiencing a real renaissance. NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

P

endant la première décennie du 21e siècle, la capitale a connu une véritable explosion culturelle. De l’avis de nombreux observateurs, le facteur déclencheur remonte à 1995 lorsque Luxembourg fut « Capitale européenne de la culture ». Deux événements majeurs ont eu lieu cette année-là : l’ouverture du Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, puis celle de l’Atelier. De succès en succès, les deux salles ont attiré des artistes internationaux de renom. En 1996, la Ville de Luxembourg inaugura le Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg. Ce lieu de conception innovante, aux expositions interactives, a vu ses efforts récompensés par une mention spéciale au Prix européen du musée de l’année, en 1998. L’approche originale des thématiques d’exposition (le meurtre, la culture ado etc.) est une des raisons de son succès. La deuxième vague de la révolution culturelle n’allait pas tarder. Avec la nomination de nouveaux dirigeants à la Cinémathèque et au Grand Théâtre de Luxembourg, respectivement Claude Bertemes en 1997 et Frank Feitler en 2001 (suite au décès prématuré de leurs prédécesseurs Fred

isabelle's  city magazine luxembourg

Junck et Jeannot Comes), ces deux institutions connurent un regain d’énergie. Claude Bertemes a repris le superbe fonds cinématographique créé par Fred Junck et l’a rendu plus accessible. Des programmes innovants, tels que les 10 leçons du cinéma et le très populaire  Crazy Cinématographe ont ouvert les trésors de la Cinémathèque à de nouveaux publics.

Une vigueur retrouvée Quant à Frank Feitler, il a fait du Grand Théâtre une des plus belles salles du circuit artistique. Saison après saison reviennent se produire de grandes compagnies de ballet et des troupes de théâtre et d’opéra réputées. Après rénovation, le théâtre dispose aujourd’hui d’installations scéniques et techniques dignes des plus grandes salles européennes. Feitler dirige le Grand Théâtre mais aussi le Théâtre des Capucins, suite au départ à la retraite de Marc Olinger la saison dernière (mais les Capucins gardent leur identité de « théâtre de création », selon l’expression d’Olinger). Le but de Feitler était de faire passer le Grand Théâtre du statut de théâtre local à celui de salle de niveau international. Pari gagné, et grâce à une politique engagée de la Ville, le Grand Théâtre reste accessible à tous. Aujourd’hui, il s’enorgueillit d’une fréquentation annuelle dépassant les 100 000 spectateurs, venus applaudir des ballets du chorégraphe Michael Clark, des mises en scène de Peter Brook et le talent d’acteurs tels que Emmanuelle Béart, Isabelle Huppert et Rory Kinnear.

Cette double ouverture, en direction du public et des artistes internationaux, caractérise le développement culturel de la capitale au cours des dix dernières années. De nouvelles institutions : le Mudam (musée d’art contemporain, conçu par I.M. Pei et inauguré en 2006) et le spectaculaire bâtiment de la Philharmonie (réalisé par l’architecte Christian de Portzamparc, inauguré en 2005) ont donné à la ville un positionnement international. Matthias Naske, directeur de la Philharmonie, est conscient qu’il faut attirer un public varié. Pour lui, la salle a toujours essayé d’être un « lieu de rencontres personnelles avec la musique... permettant au plus grand nombre de partager une expérience ». La Philharmonie fait cohabiter en toute sérénité des ensembles ultra classiques tels que le London Symphony Orchestra, des interprètes de jazz et de musique du monde, de Sonny Rollins à Carmen Souza, et des artistes comme Angelique Kidjo.

museum(s)mile Par ailleurs, la réouverture, après extension, de la Villa Vauban (musée d'art de la Ville) a redonné un élan à tous les musées de la capitale. Regroupés sous l’appellation d'Stater Muséeën, ils font partie du parcours « Museum(s)Mile » – jeu de mots sur la courbe du trajet (d’environ 1 mile) en forme de sourire (smile en anglais) qui s’étend de la Villa Vauban au Mudam (Kirchberg), en passant par le Musée d’Histoire de la Ville. Jo Kox, directeur du Casino et coordinateur des Stater Muséeën, résume sa pensée : « Nous devons absolument montrer aux touristes que nous sommes une ville de musées. » Q

www.citymag.lu


05

Jeune public

Traffo et plus…

Traffo and more…

1.

2. 1. Matthias Naske – attirer tous les publics à la Philharmonie. Matthias Naske – attracting a variety of audiences to the Philharmonie.

3.

2. Claude Bertemes – rendre les archives de la Cinémathèque plus accessibles. Claude Bertemes – making the Cinémathèque’s archive more accessible. 3. Jo Kox – donner une nouvelle impulsion à tous les musées de la capitale. Jo Kox – bringing fresh impetus to the city’s museums.

T

he first decade of the 21st century has seen an explosion of culture in the capital city. Many observers feel that 1995, when Luxembourg first carried the title Cultural Capital of Europe, was a watershed year. There is no doubt that the opening that year of the Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain and, later, den Atelier, proved to be landmark events. Both venues have gone from strength to strength and attracted international artists of real calibre. A year after the Capital of Culture year, in 1996, the Ville de Luxembourg also opened its city history museum. The Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg set new standards for design and interactive exhibitions in the city and was lauded for its efforts – it received a special mention at the European Museum of the Year Award in 1998. Its fresh approach to exhibitions focusing on themes such as murder or youth culture have proved very popular.

RENEWED VIGOUR But the second wave of cultural revolution was not far behind. New directors at the Cinémathèque and the Grand Théâtre de Luxembourg arrived in 1997 and 2001 respectively. The appointments of both Claude Bertemes and Frank Feitler were necessitated by the untimely deaths of their predecessors – Fred Junck and Jeannot Comes – but led to a renewed vigour at both cultural institutions. Claude Bertemes took the brilliant film archive that Fred Junck had created and made it more accessible. Innovative ideas such as the 10 leçons du cinéma programme and the

www.citymag.lu

« Nous devons absolument montrer aux touristes que nous sommes une ville de musées. » “We really have to show tourists that we are a museum city.” Jo Kox d'Stater Muséeën

immensely popular Crazy Cinématographe have helped open the Cinémathèque vaults to new audiences. Frank Feitler, meanwhile, has established the Grand Théâtre as one of the most attractive venues on the circuit, with renowned dance troupes and opera and theatre companies returning to play at the theatre season after season. The renovation of the theatre means it now has a stage and technical facilities to rival the very best in Europe. Feitler is now in charge of both the Grand Théâtre and the Théâtre des Capucins following the retirement after the last season of Marc Olinger from the smaller venue (although the Capucins will continue to have its own identity as what Olinger calls “a creative theatre”). Feitler’s goal was to transform the Grand Théâtre from what was a local theatre into one of international standing. There is no doubt he has achieved that and, thanks to a determined policy from the Ville de Luxembourg, the Grand Théâtre remains accessible to everyone. As a result, the theatre now attracts an annual audience of over 100,000 to see productions by choreographer Michael Clark and director Peter Brook and to watch actors such as Emma­nuelle Béart, Isabelle Huppert and Rory Kinnear. It is this broadening of appeal to both audiences and international artists that has marked the development of culture in the capital city over the last ten years. New institutions such as the Mudam contemporary art museum (designed by I.M. Pei and opened in 2006) and the spectacular Philharmonie (by architect Christian de

La Ville de Luxembourg parraine le programme Traffo du Carré­ Rotondes. Destiné aux jeunes de tous âges, il propose des représentations de productions locales et en tournée. Traffo encourage également une participation active à divers projets, tels que la production annuelle Dance, et à plusieurs ateliers d’une journée au Traffo-Lab. La Philharmonie propose des abonnements de concerts pour différents groupes d’âge, et tous les musées municipaux offrent des visites spéciales, des programmes éducatifs et des ateliers réguliers pour enfants de tous âges. The Ville de Luxembourg supports the Traffo programme at CarréRotondes, which is aimed at youngsters of all ages and incorporates performances of homegrown and touring productions. Traffo also encourages active participation in such projects as the annual Dance production and a number of one-day workshops in the Traffo-Lab. The Philharmonie has a series of subscription programmes for different age groups, while the city museums all provide special visits, education programmes and regular workshops for children of all ages.

Portzamparc and opened in 2005) have given the city international eminence. Matthias Naske, director of the Philharmonie, recognises that the venue has to appeal to a wide variety of audiences. He says the venue has always attempted to be a “house of individual encounters with music... in which as many people as possible could meet each other.” At the Philharmonie conventional classical ensembles such as the London Symphony Orchestra sit comfortably side by side with jazz and world musicians ranging from Sonny Rollins to Carmen Souza and artists like Angelique Kidjo.

Museum(s)Mile Meanwhile the re-opening with a modern extension of the city’s art museum, the Villa Vauban, has given fresh impetus to the Stater Muséeën (the group of museums in the capital city). Indeed, they are now being marketed as the “Museum(s)Mile” – reflecting the arc of a line drawn from the Villa Vauban via the Musée d'Histoire de la Ville to the Mudam on the Kirchberg. As Jo Kox, director of the Casino and coordinator of the Stater Muséeën, says: “We really have to show tourists that we are a museum city.” Q

J www.theatres.lu, www.philharmonie.lu, www.statermuseeen.lu, www.cinematheque.lu

isabelle's  city magazine luxembourg


06 Semaine de la Mobilité

Park(ing) Day & bike events Park(ing) Day et Bike events

NDuncan Roberts  ORebar

Get creative with parking spaces on 17 September. Le 17 septembre, faites preuve de créativité avec les places de parking.

This year’s Semaine de la Mobilité includes Park(ing) Day on 17 September. This is a global event in over 100 cities where citizens, artists and activists collaborate to temporarily transform parking spaces into creative public places. The week also includes the popular Promenades à vélo events and a Bring Your Bike-VeloH! subscription exchange on the Knuedler on 18 September in aid of a project in Rwanda. Q Cette année, la Semaine de la Mobilité inclura un « Park(ing) Day » le 17 septembre. Il s’agit d’un événement mondial se tenant dans plus de 100 villes, où citoyens, artistes et militants collaborent afin de transformer temporairement les places de parking en espaces publics créatifs. La semaine comprend aussi les populaires Promenades à vélo ou l’opération de souscription et d’échange « Bring Your Bike-VeloH! », organisée sur le Knuedler le 18 septembre en vue de soutenir un projet au Rwanda. Q J www.parkingday.lu, www.vdl.lu

Urban living

Terrace charter launch lancement de la charte des terrasses Photo: David Laurent / Wide

Under the auspices of a pilot project, the Ville de Luxembourg has unveiled a new charter to improve the aesthetics of terraces on the place d’Armes. dans le cadre d’un projet pilote, la Ville de Luxembourg dÉvoile une nouvelle charte pour amÉliorer l’esthÉtique des terrasses de la place d’Armes. NDuncan Roberts  OLaurent Schwaller / Photothèque

T

he idea of a terrace charter to regulate the overall look of individual terraces in a particular area originates from other European cities. As City Manager Geraldine Knudson explains, the place Stanislas in Nancy is a fine example of how the aesthetics of a square or street can be improved by carefully managed design. “There are many cities that have very clear ideas on terraces design – Münster in Germany, for example, has a very exhaustive catalogue of dos and don’ts.” The pilot project for the place d’Armes will see café and restaurant owners given until the end of 2012 to replace their terrace furniture and accessories with new material that adheres to the strict colour codes, textures and designs in the charter. For the place d’Armes, the selected colours are dark grey, anthracite or graphite with accessories such as table cloths and parasols allowed to contrast in an ecru colour. The charter was devised by the Ville de Luxembourg’s working group on public spaces, which comprises many of the city’s services as well as external associations including the Union Commerciale de la Ville de Luxembourg, Luxembourg City Tourist Office, Sites et Monuments, Horesca, Fondation de l’Architecture, restaurateurs on the place d’Armes and integratedPlace, the city’s consultant on design and aesthetics. “All the owners we have talked to, including international fast food chains, are very positive,” says Geraldine Knudson. “They understand that the improvement of the overall aesthetics and image of the square will benefit them the most.” It is estimated that the maximum of terrace furniture, including marquise, is 3-5 years. So, most owners will be repla­cing furniture in any case over the next two years. “So they incur no ‘extra’ cost, if you like,” says the City Manager. “The Ville de Luxem­bourg is contributing the concept at its own expense.” Once the pilot project is complete, the scheme will expand to other areas. “Of course the colours and schemes will always differ,” Geraldine Knudson explains. “We don’t want uniform terraces; we want aesthetic, calm views. We will look at each area individually and find colours and schemes that match the buildings, trees and permanent street furniture.” Q

Photo: David Laurent / Wide

1.

2. 1. The place d’Armes now is a mish-mash of colours and styles. La place d’Armes aujourd’hui : un méli-mélo de couleurs et de styles. 2. We want aesthetic, calm views, says City Manager Geraldine Knudson. Nous souhaitons des perspectives esthétiques, apaisantes, dit Géraldine Knudson, city manager. 3. The place d’Armes as it looked in 1925. Vue de la place d’Armes en 1925.

isabelle's  city magazine luxembourg

3.

L

’idée d’une charte pour réglementer l’esthétique générale des terrasses individuelles dans un périmètre donné est née dans d’autres villes d’Europe. Pour Géraldine Knudson, city manager, la place Stanislas de Nancy illustre parfaitement la façon dont un projet bien conçu peut améliorer l’esthétique d’une place ou d’une rue. « De nombreuses villes ont des idées très nettes sur la conception des terrasses : Münster en Allemagne, par exemple, a élaboré une liste très complète de ce qui est permis ou non. » Le projet pilote de la place d’Armes donne aux cafetiers et restaurateurs jusqu’à fin 2012 pour remplacer mobilier et accessoires de terrasse par de nouveaux éléments conformes à la charte et à son code très strict de couleurs, textures et styles. Les couleurs retenues pour la place d’Armes sont le gris sombre, anthracite ou graphite, les accessoires (nappes, parasols) jouant le contraste de l’écru. La charte a été élaborée par le groupe de travail « espaces publics » de la Ville de Luxembourg. Ce groupe comprend plusieurs services municipaux ainsi que des associations extérieures dont l’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg, le Luxembourg City Tourist Office, les Sites et Monuments, l’Horesca, la Fondation de l’Architecture, les restaurateurs de la place d’Armes et integratedPlace, consultant en design et esthétique de la Ville. « Tous les propriétaires approchés, dont plusieurs chaînes de fast-food internationales, sont très positifs, dit Géraldine Knudson. Ils ont compris qu’ils seraient les premiers bénéficiaires de l’amélioration de l’esthétique générale et de l’image de la place. » La durée de vie maximale du mobilier de terrasse, marquises comprises, étant de 3 à 5 ans, une majorité de restaurateurs remplacera son matériel dans les deux ans à venir. « D’une certaine manière, ils n’encourent pas de frais ‘supplémentaires’, précise la city manager. La Ville de Luxembourg contribue au concept à ses propres frais. » Le projet pilote une fois achevé, la formule sera étendue à d’autres zones. « Bien entendu, les couleurs et les projets seront toujours différents, ajoute Géraldine Knudson. Nous ne voulons pas uniformiser les terrasses, mais des perspectives esthétiques, apaisantes. Nous étudierons chaque zone individuellement pour trouver des couleurs et des modèles en harmonie avec les bâtiments, les arbres et le mobilier urbain permanent. » Q

www.citymag.lu


07 Housing

new home owners Nouveaux propriÉtaires

The owners of new homes in Weimerskirch built under the Baulücken (UNBUILT URBAN LOTS) scheme have taken possession of their property. Les propriétaires des nouvelles habitations à Weimerskirch construites dans le cadre du programme Baulücken (TERRAINS URBAINS NON CONSTRUITS) ont pris possession de leur propriété. NDuncan Roberts  OJulien Becker

T

he city owns the vacant lots and selects developers who then sell the homes they build to applicants approved by the Ville. Applicants must meet criteria regarding age, income, number of children, workplace and location of their current home. They must not own property elsewhere. The land is only leased for a 99 year period, which makes the homes themselves more affordable. Another 74 Baulücken homes will be built in Kirchberg, Gasperich, Cessange and Rollingergrund over the next few years. Potential applicants should contact the Ville’s Service des biens on tel: 47 96 28 78 or by email: biens@vdl.lu. The application form can also be completed online at: http://formserver.vdl.lu Q

L

a Ville possède les parcelles vacantes et sélectionne les promoteurs immobiliers qui vendent ensuite les habita tions qu’ils construisent aux demandeurs approuvés par la Ville. Les demandeurs doivent remplir des critères d’âge, de revenus, de nombre d’enfants, de lieu de travail et de localisation de leur logement actuel. Ils ne doivent pas être propriétaires autre part. Le terrain n’est loué que pour une période de 99 ans, ce qui rend les logements plus abordables. 74 logements Baulücken supplémentaires seront construits au Kirchberg, à Gasperich, à Cessange et au Rollingergrund au cours des prochaines années. Les demandeurs potentiels peuvent contacter le Service des biens de la Ville au : 47 96 28 78 ou par courriel : biens@vdl.lu. Le formulaire de demande peut également être rempli en ligne sur : http://form-server.vdl.lu Q

Design & communication

City Mag is “best of the best” at red dot awards City Mag consacré « best of the best » aux red dot awards The “best of the best” citation is for “groundbreaking design”. La distinction « best of the best » pour un« design révolutionnaire ».

NDuncan Roberts  OINgrid

City Magazine Luxembourg was one of just 62 projects awar­ ded a “best of the best” citation for “groundbreaking design” at the annual red dot award: communication design in Essen, Germany. Some 6,369 works from 44 countries were submitted to the competition. City Mag will be featured in the International Yearbook Communication Design 2010/2011 and in the winners’ exhibition at the red dot design museum. Q City Magazine Luxembourg est l’un des 62 projets à s’être vu décerner la distinction « best of the best » pour son « design révolutionnaire » à l’annuel « red dot award: communication design » d’Essen, en Allemagne. Quelque 6 369 œuvres en provenance de 44 pays étaient inscrites au concours. City Mag paraîtra dans l’annuaire International Yearbook Communication Design 2010/2011 et sera présenté à l’occasion de l’exposition des lauréats au musée red dot design. Q J www.red-dot.de

www.citymag.lu

isabelle's  city magazine luxembourg


08

Theatre

Calamitous

The scennews mak the e shak ers, peop ers. dec NOUVEAUX le w .. eac ision o h t MOM DÉCI rthy o monthakers, EN f S dES p T... CHAQUE IONNA rec w erso IRES, ognite highl nnes M AGIT ion. ight qui méOIS, NOUS ATEURS riten MET DU t D’Ê TONS EN AVAN TRE CONNU eS. T

Art

Collaboration

mode

Unique Nightlife

Passion

Martine Feipel & Jean Bechameil, artistes Neil Johnson, theatre director

J www.pirates.lu

Carmen Di Pinto, gérante

Sandrine Meyer, general manager

Sandrine believes in the motto, “If you want something done well, do it yourself.” Formerly an accountant who broke her daily bread in a tiny café on rue de Strasbourg, she begged the nice but inexperienced owner to give her a chance to run the place when he decided to return to Nice. She soon discovered a passion for catering. “I’m always hungry to learn more.” Now she has her chance as general manager of Urban City, Urban Belval, Congo and “our new baby” The Lab – all owned by the Hickey Brothers, Ray and Tom. Sandrine is in charge of continuously improving staff skills and taking the level of service and quality to a new level. A bit of a party animal, she reminisces about nights out at the now defunct Pulp, where, “bar staff and DJs could have their last drinks at the end of the night.” Now she is enjoying the Hollerich complex revival and promises, “You won’t be disappointed!” La devise de Sandrine ? « Si tu veux du travail bien fait, fais-le toi-même. » Comptable d’un petit café, rue de Strasbourg, elle supplia le propriétaire, sympathique mais sans expérience, de la laisser diriger l’affaire quand il décida de retourner à Nice. Elle se découvrit alors une passion pour la restauration. « Je suis boulimique d’expériences et de connaissances. » Aujourd’hui, elle a l’occasion de faire ses preuves en tant que general manager de Urban City, Urban Belval, Congo et « notre petit dernier » : The Lab – tous propriété des frères Ray et Tom Hickey. Sandrine est responsable de la formation continue du personnel et de l’amélioration constante du service et de la qualité. Elle adore la fête et se souvient des nuits au (défunt) Pulp où « le personnel et les DJ prenaient un dernier verre aux petites heures du matin ». Totalement engagée dans la renaissance du complexe de Hollerich, elle promet : « Vous ne serez pas déçus ! »

Retrovolver : un concept unique à Luxembourg, l’alliance de la créativité de Carmen Di Pinto et du sens des affaires de sa sœur Palma. Leur boutique d’Hollerich propose un choix éclectique de vêtements, accessoires et déco maison rétro. Adolescente, Carmen dessinait déjà robes et chaussures. Elle étudia ensuite la communication et le design graphique en Irlande. Elle tire son inspiration « de ses expériences et de ses voyages ». Outre le vintage, Retrovolver soutient de jeunes créateurs locaux. « Recycler pour innover » est au cœur d’une démarche originale : toute pièce ancienne apportée ici est retravaillée et trouve une nouvelle vie. Carmen vient d’ouvrir un petit atelier où chacun peut apprendre à créer des accessoires, recycler une pièce, transformer ou per­so­n­naliser un vêtement. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme… Retrovolver; a unique concept in Luxembourg puts to good use the creativity of Carmen Di Pinto and the business sense of sister Palma. Located in Hollerich, the shop carries an eclectic range of retro clothes, accessories and home decorations. As a teenager, Carmen started drawing silhouettes of dresses and shoes, later studying Communication and Graphic Design in Ireland. Her inspiration comes from, “experiences lived and places seen.” As well as vintage, Retrovolver passionately promotes young local designers. “Recycling to innovate” is their underlying philosophy and a quirky feature is that people can bring in old items to be reworked and given a new life. Carmen has started a workshop, which will be limited in space, but where people can learn to create an accessory or recycle an item and transform or personalise a piece of clothing. So, everything old really is new again.

Sélectionné pour la Biennale de Venise 2011, Le Cercle Fermé résulte de la collaboration entre Martine Feipel et Jean Bechameil. Conçue pour le pavillon du Luxembourg (la Ca’ del Duca), l’œuvre joue avec les caractéristiques du lieu, elle en accentue voire exagère les particularités, entraînant le visiteur dans un périple circulaire sans fin où le temps semble suspendu. « Notre sélection nous a surpris et réjouis, dit Martine. Cela va probablement nous apporter une visibilité et des opportunités nouvelles. » Quant au travail en collaboration : « C’est une autre dynamique : les idées doivent être plus définies car il faut les partager dans l’instant. Il en résulte une vision, un sentiment de quelque chose de fort que l’art nous permet d’exprimer avec précision. » Le duo a deux expositions en cours à Londres, à la Monika Bobinska Gallery et à la Woburn Gallery, et un projet à Sibiu (Roumanie) à la Casa Luxembourg. Selected for the 2011 Venice Biennale, Le Cercle Fermé is a collaborative project by Martine Feipel and Jean Bechameil. Conceived for the Luxembourgish pavilion (Ca’ del Duca), it plays with the characteristics of the space, pushing and twisting them further, taking the visitor on an endless circular journey where time seems suspended. “We were surprised and extremely happy to win,” says Martine. “It will certainly open up opportunities and exposure.” On collaboration she says, “It offers a dynamic where you get clearer about your ideas because you have to share them instantly. We get a vision, a sense of something exciting and meaningful that art allows us to express.” The pair is busy elsewhere, with two current exhibitions in London at the Monika Bobinska and Woburn galleries and a project in Casa Luxembourg in Sibiu (Romania).

J www.retrovolver.com

Texts: Mary Carey. Photos: Julien Becker.

This former “closet thespian” with no experience other than a few embarrassing school plays, was heard singing karaoke in 1996 by a friend who suggested he audition for Pirate Productions’ The Mikado. Nailing the part of third fan holder from the left, a star was born. Neil has since been involved in 20 or so shows. His favourite role? “Perhaps the Honourable Gerald Bolingbroke from Me & My Girl. The character is an upper-class, work-shy drunk (not at all like me!). Last year’s Thoroughly Modern Millie was also fantastic.” Currently directing the musical Calamity Jane, Neil says, “I have a great cast and production team. Musical theatre is amazing, although generally light comedy.” He jokes (hopefully), “Some day I’d like to tackle Bertolt Brecht. I can see myself as Mother Courage,” and invites everyone to, “Come and see Calamity Jane in October. And then audition for the next show!” En 1996, un ami l’entendit chanter à un kara­o­ké et suggéra à cet ancien « acteur inavoué » (dont l’expérience se limitait alors à quelques pièces embarrassantes au lycée) d’auditionner pour le spectacle de Pirate Productions : The Mikado. Le troisième porte-éventail à partir de la gauche, c’était lui ! Une (petite) étoile était née. Depuis, Neil a participé à plus de 20 spectacles. Son rôle préféré ? « Sans doute l’Honorable Gerald Bolingbroke de Me & My Girl, un alcoolique mondain et tire-au-flanc (un rôle de pure composition !). Mais Thoroughly Modern Millie, l’année dernière, était égale­m­ent génial. » Neil monte actuellement la comédie musicale Calamity Jane. « L’équipe d’acteurs et de techniciens est super. Et le théâtre musical a un incroyable ressort comique, dans un genre généralement léger. » Il ajoute, en plaisantant (espérons-le) : « J’aimerais monter du Bertolt Brecht, un jour. Je me vois bien en Mère Courage. » Et il invite le public à « venir voir Calamity Jane en octobre, puis auditionner pour le prochain spectacle ! »

J www.urban.lu

 14, 18, 20

isabelle's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


BMW Série 5 Touring

www.bmw.lu

VOYAGEZ EN BEAUTÉ.

Le plaisir de conduire

Après les BMW Série 5 Gran Turismo et Berline, la nouvelle BMW Série 5 Touring vient compléter une gamme unique au monde, où la sportivité le dispute à l’élégance. Sa modularité accompagnera idéalement votre style de vie actif et moderne. Toutes les BMW Série 5 disposent des technologies EfficientDynamics, qui assurent une consommation minimale tout en offrant des performances élevées. La nouvelle BMW 520d Touring, par exemple, se contente de 5,1 l/100 km. Elle vous accompagnera dans un voyage magnifique. Un voyage au bout de la beauté.

LA NOUVELLE BMW SÉRIE 5 TOURING. BMW EfficientDynamics

Moins d’émissions. Plus de plaisir.

Arnold Kontz 184, Route de Thionville L-2610 Luxembourg Tél. 49 19 41-1 bmw@arnoldkontz.lu www.arnoldkontz.bmw.lu

Bernard Muzzolini 2, Rue Jos Kieffer L-4176 Esch-sur-Alzette Tél. 57 26 26-1 info@muzzolini.net.bmw.lu www.muzzolini.bmw.lu

Carlo Schmitz 21, Rue de la Gare L-7535 Mersch Tél. 32 91 11 info@schmitz.net.bmw.lu www.schmitz.bmw.lu

Jeannot Schweig 6, Rue Principale L-9806 Hosingen Tél. 92 13 76 info@schweig.net.bmw.lu www.schweig.bmw.lu

Avec les contrats d’entretien avantageux BMW Serenity, votre BMW est maintenue en pleine forme. Votre BMW bénéficie durant 5 ans des services de mobilité BMW Mobile Care.

Informations environnementales : www.bmw.lu

5,1-8,6 L/100 KM • 135-201 G/KM CO2


10 Private Art Kirchberg

collections open to public Collections ouvertes au public

Photo: Kneip

On Sunday 26 September, from 1 to 7 p.m., 12 companies and institutions located in Kirchberg will invite the public to discover their art collections during the fourth edition of “Private Art Kirchberg”. Le dimanche 26 septembre, de 13 h à 19 h, 12 sociétés et institutions situées au Kirchberg inviteront le public à découvrir leurs collections d’œuvres d’art à l’occasion de la quatrième édition du « Private Art Kirchberg ». J www.artkirchberg.lu

Environnement

Collecte des dÉchets organiques imminente Organic trash collection imminent

La Ville de Luxembourg lance un nouveau service qui transformera les dÉchets organiques en Énergie renouvelable sous forme de biogaz. The Ville de Luxembourg is launching a new service that will turn organic trash into renewable energy in the form of biogas. NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

E

Le programme se déroule sur une base volontaire. The scheme is voluntary.

isabelle's  city magazine luxembourg

n octobre, nous assisterons au lancement de la première phase du programme de col­ lecte des déchets organiques dans certains quartiers de la ville. La Ville de Luxembourg espère intégrer l’ensemble des quartiers dans les trois prochaines années. Le programme se déroule sur une base volontaire et implique que les participants achètent d’abord une poubelle brune spéciale disponible en trois tailles : 40, 120 et 240 litres. Elles coûtent respectivement 27, 19 et 26 euros. Les poubelles peuvent recevoir toutes sortes d’ordures biodégradables, des restes de table au marc de café, en passant par le gazon et d’autres déchets du jardin comme les fleurs et les feuilles. Une collecte hebdomadaire sera effectuée gratuitement et les déchets seront alloués aux centres de production de biogaz de Kehlen et Itzig. Pour 7 000 tonnes de déchets biodégradables, 940 000 m3 de biogaz sont produits – suffisamment pour chauffer quelque 230 habitations et économiser près de 1 200 tonnes de CO2. Le dernier numéro du magazine ECOlogique de la Ville de Luxembourg est consacré à ce programme et fournit des détails concernant les avantages et l’utilisation des poubelles brunes. Q

T

his October will see the launch of the first phase of an organic trash collection scheme in some city neighbourhoods. The Ville de Luxembourg hopes to incorporate all neighbourhoods within the next three years. The scheme is voluntary and involves participants having to first purchase a special brown bin available in 40, 120 or 240 litre sizes. They cost 27, 19 and 26 euros respectively. The bin can be used for all sorts of biodegradable rubbish, from food leftovers and coffee grinds to cut grass and other garden produce such as flowers and leaves. A weekly collection will be made free of charge and the waste will be distributed to Biogas production centres in Kehlen and Itzig. Each 7,000 tonnes of biodegradable waste can produce some 940,000 m3 of Biogas – enough to heat 230 homes and saving some 1,200 tonnes of CO2. The latest edition of the Ville de Luxembourg’s ECOlogique magazine is dedicated to the scheme and provides details of the benefits and use of the brown bins. Q

J www.vdl.lu

www.citymag.lu


12 Promotion

Everyone’s City Mag Le City Mag de tout le monde

A promotion action to raise awareness of City Magazine Luxembourg took place in the shopping streets of the capital over a weekend in July. Une action de promotion pour sensibiliser le public à City Magazine Luxembourg a eu lieu dans les rues commerçantes de la capitale au cours d’un week-end de juillet. NDuncan Roberts  OJulien Zimmer

O

rganised by the Ville de Luxembourg in conjunction with Mike Koedinger Éditions and INgrid – Studio for editorial design, the promotional campaign involved getting the public to pose for fake “cover star” photos for City Mag. Photographer Julien Zimmer from ZaZi Events & Documentation was able to persuade a number of passers-by to pose for his camera and write their given name on the City Mag sign. The result is a true reflection of the cosmopolitan mix of residents and visitors to the city centre on a Saturday. It also helped raise awareness that anyone with an address in Luxembourg can subscribe to City Mag for free. A link is provided on the City Mag website. Q rganisée par la Ville de Luxembourg en col laboration avec Mike Koedinger Éditions et INgrid – Studio for editorial design, la campagne de promotion consistait entre autres à faire poser le public comme fausses « stars de couverture » pour City Mag. Le photographe Julien Zimmer de ZaZi Events & Documentation est parvenu à persuader un certain nombre de passants de poser devant son appareil et d’écrire leur prénom sur la pancarte City Mag. Résultat : le vrai reflet d’un mélange de résidents cosmopolites et de visiteurs du centre-ville un samedi. Cela a aussi permis d’attirer l’attention sur le fait que toute personne ayant une adresse à Luxembourg peut s’abonner gratuitement à City Mag. Il y a un lien à cet effet sur le site web du magazine. Q

O

J www.citymag.lu

Welcome Days

Invite a student to Dine Invitez un Étudiant À DÎner

NDuncan Roberts  OUniversité dU Luxembourg

New students will be made to feel welcome. Les nouveaux étudiants se sentiront les bienvenus.

New students at the University of Luxembourg will be officially welcomed during Incoming Day on 17 September. On 17 October members of the public are asked to play their part in helping new arrivals at the University to integrate by inviting a student to “Wine and Dine” with them. The two events are just part of the University’s Welcome Days initiative supported by the Ville de Luxembourg. Q Les nouveaux étudiants de l’Université du Luxem­bourg seront officiellement accueillis lors de l’« Incoming Day » le 17 septembre. Le 17 octobre, les citoyens pourront jouer un rôle dans l’intégration des nouveaux venus en invitant un étudiant à dîner. Les deux événements font partie des « Welcome Days » de l’université, une initiative soutenue par la Ville de Luxembourg. Q J www.uni.lu

isabelle's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


14

Intégration

Culturel

Commerce équitable

L’heure du boom Music

Creative

François Carbon, espace cultures à l’Université du Luxembourg

Catherine Kontz, composer and musician

Le commerce équitable est en plein boom. L’an dernier, les ventes ont progressé de 24 %, ce qui ravit le fondateur et président de TransFairMinka, Jean-Louis Zeien. « Ce succès résulte de l’engagement de nos partenaires. Par exemple, la chaîne de supermarchés locale Cactus a décidé que tout le café qu’elle sert – dans ses cafés et restaurants ainsi qu’à la cantine – serait exclusivement issu du commerce équitable. » Par ailleurs, de nouveaux produits, tels que les ananas, ont été ajoutés à la palette fair trade par différents partenaires. Les campagnes de promotion de TransFairMinka, comme les journées du commerce équitable centrées sur un produit, ont également aidé. Lors de l’événement inaugural de l’an passé, plus de 75 000 bananes ont été vendues, distribuées et consommées. « Résultat : une banane sur dix vendues au Luxembourg est à présent estampillée fair trade – c’est la première fois qu’un produit unique parvient à passer le cap des 10 % de parts de marché.���» Le Luxembourg a encore du chemin à faire avant d’égaler le Royaume-Uni, le plus gros marché fair trade au monde. Des multinationales telles que Cadbury’s et des marques comme Ben & Jerry’s ou Kit-Kat emboîtent le pas, au vu de la demande croissante. La plupart des sociétés semblent s’y mettre dans le cadre de leur philosophie d’entreprise, affirme Jean-Louis, mais il est bien conscient qu’elles retirent aussi des avantages stratégiques à faire partie de la famille fair trade. « Nous ne nous soucions pas vraiment de leurs motifs, tant qu’elles respectent les critères stricts du commerce équitable jusqu’au bout. » TransFair-Minka sera représenté, comme toujours, à l’Oeko-Foire de cette année, même si la foire est en fait dédiée aux produits bio. « Notre but est clairement d’améliorer le sort de l’homme dans son environnement. Sa santé y est directement liée et la culture bio en est le meilleur garant. On est ce que l’on mange, dit le dicton. En tout cas, de nombreux produits que nous représentons sont à la fois fair trade et bio. » Q

isabelle's  city magazine luxembourg

Fair-trade is booming. Last year saw a 24% rise in the purchase of fair-trade products in Luxembourg, a result that has the founder and president of TransFair-Minka, Jean-Louis Zeien, beaming. “This success is a result of the commitment of our partners,” he says. “For example, local supermarket chain Cactus has decided that all the coffee it serves – in its cafés and restaurants as well as staff canteens – should be exclusively fair-trade.” In addition, new produce, such as pineapples, have been added to the fair-trade palette by different partners. TransFair-Minka’s own promotion campaigns, such as the fair-trade days focused on a single product, have also helped. Last year’s inaugural event saw over 75,000 bananas sold, distributed and eaten. “The result is that now one in ten bananas sold in Luxembourg is from a fair-trade source – the first time a single product has managed to gain a double figure percentage share of the market.” Luxembourg still has some way to go to match the UK, the biggest fair-trade market in the world. Multinational companies such as Cadbury’s and recognisable brands such as Ben & Jerry’s and Kit-Kat are getting in on the act in the face of increasing demand. Jean-Louis says that most companies seem to be switching as part of their corporate philosophy, but he is well aware that companies are also recognising the strategic benefits in joining the fair-trade family. “We don’t really care about their motives as long as they meet the strict fair-trade criteria all the way down the line.” TransFair-Minka will be represented, as always, at this year’s Oeko-Foire, even though the fair is really dedicated to organic produce. “Our aim is clearly to improve the lot of man in his environment, his health is directly linked to that and organic farming is the best way to ensure this. You are what you eat, as the saying goes. In any case, many of the products we represent are both fairtrade and organic.” Q

J www.transfair.lu

J www.uni.lu

J www.catherinekontz.com Texts: Duncan Roberts. Photos: Julien Becker.

Jean-Louis Zeien, TransFair-Minka

Together with Finnish guitarist/composer Henry Vaxby, Catherine Kontz makes up London-based experimental pop duo French For Cartridge. Catherine studied under Michèle Ries – “an inspirational teacher” – at the Conservatoire and she often returns to Luxembourg. In July den Atelier was the venue for the launch of the band’s latest album, the often eccentric and beautifully eclectic Liquorice. “We do our own thing. I am classically trained so automatically the pop music I produce would be more experimental, but for me it feels like the most normal thing I do,” says the vivacious Catherine. Indeed, she has produced some remarkable work over the past few years, including her PhD project MiE – a contemporary music-theatre creation – and compositions for the likes of steel guitarist BJ Cole, experimental harpist Rhodri Davies and a new solo piece for ac­c­ laimed violinist Monica Germino, which premiers in September. Le guitariste et compositeur finlandais Henry Vaxby et Catherine Kontz constituent le duo de pop expérimentale basé à Londres, French For Cartridge. Catherine a étudié auprès de Michèle Ries – « un professeur charismatique » – au Conservatoire et elle revient souvent au Luxembourg. En juillet, c’est à l’Atelier qu’ils ont lancé leur dernier album Liquorice, souvent excentrique et délicieusement éclectique. « On fait notre truc. J’ai une formation classique, donc la musique pop que je produis est automatiquement plus expérimentale, mais pour moi ça paraît totalement normal », déclare la pétillante Catherine. En effet, elle a créé quelques œuvres remarquables ces dernières années, dont son projet de doctorat MiE – une création musicale et théâtrale contemporaine – et des compositions pour des artistes comme le joueur de steel guitar BJ Cole, le harpiste expérimental Rhodri Davies, et une nouvelle pièce soliste pour la violoniste en vogue Monica Germino, dont la première aura lieu en septembre.

De nos jours, sous le couvert du processus de Bologne, de nombreux étudiants universitaires européens sont tellement focalisés sur leurs études qu’ils n’ont pas le temps d’organiser des activités culturelles régulières, et c’est là que l’espace cultures de François Carbon entre en jeu. « L’idée est de créer un programme culturel qui ne soit pas uniquement destiné aux étudiants mais bien à l’ensemble de la communauté universitaire. » François Carbon a tissé des liens avec les principales institutions culturelles de la ville et offre ainsi de nouvelles opportunités aux étudiants. « Grâce à notre programme, certains d’entre eux ont assisté pour la première fois à un concert de musique classique », déclare-t-il. Mais la participation active est également encouragée via les groupes de chant choral, de théâtre, de mime et de musique de chambre, dirigés par des professionnels. « Ces ateliers leur fournissent un enseignement artistique approprié. Les groupes sont aussi ouverts au public, ce qui assure une forme de continuité lorsque les étudiants partent à la fin d’un semestre, et encourage l’intégration entre la communauté estudiantine et la société locale. » Nowadays, under the Bologna process, many European university students are so focused on their studies that they don’t have time to organise regular cultural activities, which is where François Carbon’s espace cultures steps in. “The idea is to create a cultural programme not just for students but for the whole university community.” Carbon has established links with the main cultural institutions in the city, providing students with new opportunities. “Some have attended their first ever classical concert through our programme,” he says. But active participation is also encouraged via choral, theatre, mime and chamber music groups, led by professionals. “This provides them with a proper artistic education. The groups are also open to the public, which allows for continuity when students leave at the end of a semester and encourages integration between the student community and local society.”

08  18, 20

www.citymag.lu


15 new in town

Musical

Cats im nächsten Sommer auf der Pirsch

The Lab

Cats on the prowl next summer

The latest venture from the Hickey brothers provides customers with a unique experience in Luxembourg – an oxygen bar offering air in a variety of scents. The bar also has a menu of truly experimental “molecular” cocktails plus the usual array of drinks and cool DJs providing the aural ambience. Le dernier bébé des frères Hickey offre aux clients une expérience unique à Luxembourg – un bar à oxygène propulsant de l’air agrémenté de diverses senteurs. Le bar propose aussi des cocktails « moléculaires » expérimentaux, en plus de la sélection classique de boissons et des DJ qui se chargent de l’ambiance sonore. I 42-44, rue de Hollerich

Robin du Lac

30 jahre nach dem Debut geht Cats von Andrew Lloyd Webber nächsten Sommer auf Tour. Karten für die Luxemburger Veranstaltungen sind ab September erhältlich. 30 years after its debut, Andrew Lloyd Webber’s Cats goes on tour next summer. Tickets for the Luxembourg shows go on sale in September. NDuncan Roberts

E

ines der erfolgreichsten Musicals aller Zeiten, Cats, basiert auf T.S. Eliots Sammlung skurriler Gedichte Old Possum’s Book of Practical Cats. Der Komponist Andrew Lloyd Webber schrieb eine eklektische Partitur mit Elementen aus Klassik, Jazz, Varieté und Popmusik als Begleitung zu Eliots Versen. Nächsten Sommer gastiert das Cats-Theaterzelt mit der Hamburger Version des Musicals in Luxemburg. Die in Deutsch aufgeführte Veranstaltung findet in einem riesigen Zelt mit einer Rundbühne in der Mitte statt, so dass kein Zuschauer mehr als 20 Meter von der Handlung entfernt ist. Sie wird vom 17. Juni bis zum 3. Juli 2011 stattfinden, und Karten sind ab dem 15. September im Vorverkauf über die E-Ticket-Website erhältlich. Q

Un magasin de décoration d’intérieur proposant une gamme de meubles massifs et de reproductions, ainsi que des accessoires basés sur le thème de la « maison familiale ». Les collections sont chaudes et accueillantes sans pour autant être rustiques. Objectif : être chic et simple. A home décor store offering a range of solid and reproduction furniture and accessories based on the “family home” theme. The collections are warm and welcoming without being rustic – the aim is to be chic and simple. I 70, route d’Esch G 23 64 11 26 J www.robindulac.com

O

ne of the most successful musicals of all time, Cats is based on T.S. Eliot’s collection of whimsical poems Old Possum’s Book of Practical Cats. Composer Andrew Lloyd Webber wrote an eclectic score, featuring elements of classical, jazz, music hall and pop music to accompany Eliot’s verse. The touring company next summer comes from the Hamburg version of the musical. The show, performed in German, is staged in a huge tent, with a round stage in the centre so that no member of the audience is more than 20 metres away from the action. It will run from 17 June to 3 July 2011 and tickets can be booked as of 15 September via the e-ticket website. Q

J www.e-ticket.lu

Lady Luxe

Practical guide

Just Arrived for new residents Just Arrived pour tous les nouveaux résidents

Just Arrived author Pia Béraud-Sudreau (right) with City Manager Geraldine Knudson. L’auteur Pia Béraud-Sudreau (à droite), en compagnie de Geraldine Knudson, city manager.

The fourth edition of the Just Arrived guide is being made available to new residents of the city who register at the Bierger-Center. The 416-page guide, in French and English, is packed full of information for newcomers, with sections dedicated to getting settled, education, health and beauty, shopping, services, sports, restaurants, nightlife and culture. Q La quatrième édition du guide Just Arrived est à la disposition de tous les nouveaux résidents de la ville qui s’inscrivent au Bierger-Center. Le guide de 416 pages, en français et en anglais, est une mine d’informations pour les nouveaux venus, avec des sections consacrées à l’installation, l’éducation, la santé et la beauté, le shopping, les services, les sports, les restaurants, la vie nocturne et la culture. Q J www.justarrived.lu

www.citymag.lu

Photos: David Laurent / Wide

NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

Un nouvel institut de beauté proposant une gamme de services comprenant des soins du visage, des massages, des manucures et des maquillages. La boutique n’utilise que des produits de la meilleure qualité, comme Maria Galland, Make Up For Ever et BioTouch, et accueille aussi bien les dames que les messieurs. A new beauty parlour offering a range of services including facials, massage, manicures and make-up sessions. The boutique uses top quality products such as Maria Galland, Make Up For Ever and BioTouch and welcomes both women and men. I 247, route d’Arlon G 26 38 93 15 J www.ladyluxe.lu

isabelle's  city magazine luxembourg


16

Kirchberg Neighbourhood watch

Each neighbourhood in the capital city is different. With the help of our readers we have selected the people and places that give Kirchberg its unique character. Chaque quartier de la capitale est différent. Avec l’aide de nos lecteurs, nous avons sélectionné des personnes et des lieux qui confèrent au Kirchberg son caractère unique. Nduncan roberts  Umonopolka

6

1

3

 A

Exchange, de Richard Serra Roundabout avenue J.F. Kennedy

À l’instar du Pont Rouge, devenu le symbole de l’extrémité sud-ouest du plateau, l’imposante sculpture d’acier de Richard Serra en marque l’entrée nord-est. Les automobilistes ne remarquent en général que des poutrelles d’acier rouillé au-dessus d’eux quand ils négocient le rondpoint, mais prenez le temps d’entrer dans la sculpture et vous serez étonné de la sérénité et de l’incroyable puissance qui s’en dégagent. Just as the “Red Bridge” is the iconic symbol of the south-western end of the plateau, so Richard Serra’s imposing steel sculpture marks the entrance from the north-east. Most drivers simply see rusting steel girders rising above them as they negotiate the roundabout, but take the time to step inside the sculpture and you will be amazed at how it is both serene yet magnificently powerful. Recommandé par Duncan Roberts

3

 P

33, avenue J.F. Kennedy, Tél. : 27 04 54, www.thelastsupper.lu

Le décor est magnifiquement kitsch dans un style contemporain, mais que cela ne vous arrête pas ! Ici, chacun trouvera au menu de quoi satisfaire ses papilles. Et pour agrémenter le tout, la musique du pianiste et compositeur Francesco Tristano Schlimé. Gloriously kitsch décor in the contemporary style, but don’t let that put you off – this is a great place to go with a crowd because everyone will find something on the menu that they like. And you get to enjoy music by local pianist/composer Francesco Tristano Schlimé.

4

45, avenue J.F. Kennedy, Tél. : 42 95 11-1, www.utopolis.lu

Recommandé par Felix Roberts

1, place de l’Europe, Tél. : 26 02 27-1, www.philharmonie.lu

isabelle's  city magazine luxembourg

8

Cinéma Utopolis

Recommandé par Philippe Kerger

Philharmonie

2

 A

Architecture étonnante, sortie des cartons de Christian de Portzamparc. Les trois salles de concert sont prisées par les plus grands artistes et attirent un public varié. Il est vivement recommandé d’acheter une carte d’abonnement dans la série de votre choix, car les concerts se donnent souvent à guichets fermés. A stunning building by Christian de Portzamparc. The venue’s three concert halls have attracted artists of the highest calibre who appeal to a wide range of audiences. Buying a season ticket for the theme of your choice is highly recommended as concerts sell out fast.

 A

5

Recommandé par Elizabeth Martinelli

Ce complexe a presque 15 ans mais c’est toujours le meilleur endroit pour aller voir les superproductions hollywoodiennes. Écrans géants, excellent système audio, des sièges confortables et beaucoup de place pour les jambes. Les ados envahissent les nocturnes du week-end (rien de nouveau sous le soleil !) mais en semaine, les nocturnes, comme les autres séances, sont généralement plus tranquilles. Now almost 15 years old, this is still the best place to see the big Hollywood blockbusters. Huge screens and excellent sound and plenty of legroom in comfortable seats. The weekend evening shows are packed with teenagers – as they are the world over – but weekday evenings and other screenings are usually quieter.

2

7

The Last Supper

7 6

 P

Brasserie du Kirchberg 5

 B

193, rue de Kirchberg, Tél. : 43 40 43, www.brasseriekirchberg.lu

 A

Le kiosque de Polaris

Adjacent au centre d’Coque, 2, rue Léon Hengen

L’art de se détendre au calme pour goûter les meilleurs cigares de Cuba ainsi qu’une sélection d’excellents digestifs et autres liqueurs dans une ambiance unique. A cool and discrete way to enjoy the finest Cuban cigars and a selection of excellent digestifs and liqueurs in a unique atmosphere.

L’endroit idéal pour un déjeuner rapide autour d’une spécialité luxembourgeoise comme le Judd mat Gaardebounen, mais aussi pour une soirée entre amis, avec jeu de quilles et cuisine de brasserie. A great place for a quick and hearty lunch of Luxembourg specialities such as Judd mat Gaardebounen, but equally recommended for an evening game of jeu de quilles with friends during which you can also enjoy fine brasserie-style cuisine.

C’est comme un ovni aux belles lignes vertes qui a atterri au Kirchberg pour faire se rencontrer amateurs de design et de pétanque. Une très belle pièce du jeune bureau Polaris, comme il en faudrait encore une dizaine à travers la capitale. It’s like a beautiful green spaceship that has landed in Kirchberg to allow fans of design and pétanque to meet. A very nice work by the young team at the Polaris architecture bureau – the city needs ten or so more of these.

Recommandé par James McCreary

Recommandé par David Schmitt

Recommandé par Mike Koedinger

Havana Lounge Hôtel Sofitel Luxembourg Europe 4, rue du Fort Niedergrünewald, Tél. : 43 77 61, www.sofitel.com

www.citymag.lu


17 Photographer Olivier Minaire captures the people behind Kirchberg’s social life. Le photographe Olivier Minaire pointe son objectif sur les personnes qui participent à la vie sociale du Kirchberg.

A Antoni Monserrat Moliner,

Vice-president, Centre Catalan de Luxembourg. Clubhouse: I 189, rue de Kirchberg G 691 42 55 65 J www.ccluxemburg.cat

B Enrico Lunghi, Director, Mudam

1

4

I 3, Park Dräi Eechelen G 45 37 85-1 J www.mudam.lu

C Christian Junck, Commandant, Sapeurs-pompiers plateau de Kirch­berg. Réunion chaque jeudi 17:30-19:30 (sauf vacances scolaires et jours fériés) I 7, rue des Cigales G 42 40 42 D Paul Reeff, President, Syndicat d’Intérêts Locaux Kirchberg (SILK). Lobby group for the general interests of Kirchberg. Meets every 3 months. I Old school, rue des Maraîchers G 42 36 29 J paul.reeff@email.lu

Antoni

Enrico

B

Paul

D

Paul

F

G

Théo

H

 4

Gérard

A

 8

E Joseph Dell, Chef de groupe, Lëtzebuerger Guiden a Scouten Groupe Robert Schuman. Première réunion samedi 18/09 – 14:30-16:30 (6 à 12 ans) I rue Anne Beffort G 42 44 19 J http://kiem.lgs.lu, josdell@pt.lu

F Paul Schonenberg, Chairman,

American Chamber of Commerce I 6, rue Antoine de Saint-Exupéry (Chambre de Commerce) G 43 17 56 J www.amcham.lu

G Anik Raskin, Chargée de direction, Conseil National des Femmes du Luxembourg I 2, circuit de la Foire Internationale (Chambre des Métiers) G 29 65 25 J www.cnfl.lu

Christian

C

H Théo Manderscheid, President,

Société Chorale Kirchberg. A 13 strong choir that holds regular rehearsals and concerts I Old school, rue des Maraîchers G 43 51 06

I Nico Simon,Director, Utopolis cinema I 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

Hotcity Stations vel’oH! K Lignes 7, 12, 13, 16, 18 & 25

J Gérard Brémaud, President, Association Europe Tiers-Monde. Supports projects in the developing world I 7, rue Alcide de Gasperi G 31 91 45 J www.aetm.lu

Joseph

E

B Bars P Restaurants A Bonus

8

 A

Mudam 3, Park Dräi Eechelen, Tél. : 45 37 85-1, www.mudam.lu

L’imposant bâtiment de I.M. Pei, si controversé en son temps, offre de superbes perspectives sur la Vieille Ville. Le musée accueille de très belles expositions d’art contemporain à grande échelle ainsi que des conférences. An imposing, and once controversial, building designed by I.M. Pei that offers great views across to the old city. The museum itself hosts some excellent exhibitions featuring large-scale contemporary art and is also a neat conference venue. Recommandé par Jennifer Frankel

hingsnue or t e t i our nt, ve ur fav restaura roposal

yo st shop, d your p tact details). e r a Sh r con he be a? Sen

Anik

you is t are What ip in your (including ured are ne 11 / 10); t t u li t a l secre citymag. ds to be fe Merl (dead 1). @  1 ; o ) o  / o f 9 to in ighbourh line 13 / 0 eadline 08 e d d n ( a t e d Nex tsberg (d gergrun r in roit Limpe bach / Roll u end ns plans o t n a n r bo Muhle restau voyez vos es). , n i s a n E ag nné otre m e quartier ? vos coordo ertsberg v t s e Quel dans votr ainsi que lés : Limp ach / g ( é b préfér citymag.lu à être épin ) ; Muhlen s 0 r @  1 e o i  / f à in ins quart (délai 11 a rl Proch 3 / 09) ; Me lai 08 / 11). 1 é i d a ( l (dé ergrund g Rollin

Nico www.citymag.lu

I

J

isabelle's  city magazine luxembourg


18

Coming of age Architecture

In what she says is a “milestone year”, Andrea Rumpf explains that the Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie is now grown up and broadening its horizons. Lors d’une « annÉe charniÈre » d’aprÈs ses propres dires, Andrea Rumpf explique que la Fondation de l’Architecture et de l’IngÉnierie est passÉe À l’Âge adulte et qu’elle Élargit désormais ses horizons. NDuncan Roberts  OJulien Becker

L

T

e mois d’octobre verra le lance- his October sees the launch of a new magazine about ment d’un nouveau magazine architecture in Luxembourg. consacré à l’architecture au Archiduc is a biannual publication Luxembourg. Archiduc est une publi­ and website created by Mike Koedcation semestrielle et un site web créés inger Editions in conjuncture with par Mike Koedinger Editions, en the Fondation de l’Architecture et collaboration avec la Fondation de de l’Ingénierie. “One of the essential l’Architecture et de l’Ingénierie. « En aims of launching this periodical is lançant ce périodique, nous cherchons to reach a wider audience,” says à toucher un public plus vaste, déclare Fondarch director Andrea Rumpf. Andrea Rumpf, directrice de la Fon“Other architecture magazines are darch. D’autres magazines d´archi­ either too specialised and feature tecture sont soit trop spécialisés et too many projects from abroad that présentent trop de projets de l´étran­ will not interest the Luxembourg ger qui n´intéresseront pas le lecteur layman. Or they are far too general luxembourgeois non initié, soit ils sont and will not appeal to professionals trop généralistes et n’éveilleront pas la in the sector.” curiosité des professionnels du secteur. » More and more people are showing De plus en plus de personnes manian interest in architecture because festent un intérêt pour l’architecture they are recognising the discipline’s car elles reconnaissent l’influence de influence on design and art (and cette discipline sur le design et l’art vice-versa) and, thanks to the rise (et vice versa) et, grâce à l’apparition of so-called star architects, have de « stars » de l’architecture, des proalso been made aware of landmark jets internationaux majeurs ont été international projects – “the Bilbao portés à leur connaissance, « l´effet effect”, as Andrea calls it. Bilbao » comme l’appelle Andrea. Fondarch is undoubtedly broadLa Fondarch élargit indéniableening its horizons as Andrea and a ment ses horizons alors qu’Andrea younger generation build on the et une génération plus jeune bâtisground­work carried out by its sent sur les bases établies par ses fonfounders. “This year we celebrate dateurs. « Nous célébrons cette année our 18th anniversary and we have notre 18e anniversaire et il est évident definitely grown up,” she says. “We Andrea Rumpf, director Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie. Directrice de la Fondation de l’Architecture que nous avons grandi, déclare-t-elle. want to create a platform for debate et de l’Ingénierie. Nous souhaitons créer une plateforme about urban planning in general, to destinée au débat sur l’urbanisme en talk about its impact on how we live together, as well as the général, afin de discuter de son impact sur la façon dont nous vivons social, economic and ecological aspects.” ensemble, ainsi que des aspects social, économique et écologique. » Andrea cites the success of the recent Sin City Pics comAndrea évoque le succès du récent concours Sin City Pics petition as a sign that this broader approach to architecture comme signe que cette approche plus large de l’architecture and urban planning is gaining popularity. The competition et de l’urbanisme gagne en popularité. La compétition a mis highlighted grotesque or bizarre or comic urban landscapes, en lumière des paysages, tantôt grotesques ou bizarres, tanwhich underline the director’s belief that we are all responsitôt comiques, qui soulignent la conviction de la directrice ble for our urban environment. “It begins with political deciquant à la responsabilité de tous vis-à-vis de l’environnement « Nous sommes tous des usagers sion making, but then involves local authorities, planners, urbain. « Tout commence par les décisions politiques, mais cela qui profitons ou souffrons investors, contractors and even passive users. We are all users implique ensuite les autorités locales, les urbanistes, les investisde notre environnement urbain. » who either profit from or suffer in our urban environment.” seurs, les entrepreneurs et même les usagers passifs. Nous sommes The organisation of Fondarch itself has also changed tous des usagers qui profitons ou souffrons de notre environneAndrea Rumpf this year, with the creation of working groups comprisment urbain. » ing technical experts and representatives of diverse interL’organisation de la Fondarch a elle-même été modifiée est groups – ranging from historians and journalists to cette année, avec la création de groupes de travail incluant psychologists and sociologists – to prepare dossiers in differdes experts techniques et des représentants des différents ent disciplines. And in September Luxembourg’s pavilion at groupes d’intérêt – allant d’historiens et de journalistes à des the Venice architecture Biennale will also be unveiled. The psychologues et des sociologues – afin de préparer des dossiers winning project – for the first time this year selected followdans différentes disciplines. En septembre, le pavillon du ing a public appeal – is designed by KadapaK, a collective Luxembourg à la Biennale d’architecture de Venise sera aussi of architects, artists and urban planners who have come dévoilé. Le projet retenu – sélectionné pour la première fois together just for the Biennale project. “This approach is also cette année au terme d’un appel à projets – est conçu par in keeping with our new profile. We are no longer promoting KadapaK, un collectif d’architectes, d’artistes et d’urbaindividuals as the foundation, but we are encouraging all parnistes qui se sont regroupés pour le projet de la Biennale uniticipants to think about ideas and concepts.” Q quement. « Cette approche est également conforme à notre nouveau profil. En tant que fondation, nous ne promouvons plus des individus, mais nous encourageons tous les particiJ www. archiduc.lu, www.fondarch.lu 08, 14  20 pants à réfléchir à des idées et des concepts. » Q

“We are all users who either profit from or suffer in our urban environment.”

isabelle's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


19

Photos: David Laurent / Wide, Olivier Minaire, LCTO, Julien Becker (archives)

City memos

1. Un nouveau terrain de beach volley a été inauguré au Parc Kaltreis (boulevard Kaltreis) à Bonnevoie. A new beach volley-

ball pitch has been inaugurated at the Parc Kaltreis (boulevard Kaltreis) in Bonnevoie.

2. Les œuvres en aluminium des six artistes participant au Gare Art Festival de cette année sont visibles à la gare centrale jusqu’au 19 septembre. Les sculpteurs ont créé leurs œuvres sur la place de Paris la première semaine du mois d’août. Works

in aluminium by the six artists who participated in this year’s Gare Art Festival can be viewed at the main railway station until 19 September. The sculptors created their works on the place de Paris during the first week of August.

3. Le marché dominical mensuel du Glacis aura lieu le 19 septembre entre 10 h et 17 h. The monthly

Sunday market on the Glacis takes place on 19 September from 10 a.m. to 5 p.m.

4. Une limitation de vitesse à 30km/h

www.citymag.lu

a été introduite dans certaines rues résidentielles de Bonnevoie. La mesure a déjà été couronnée de succès dans d’autres quartiers résidentiels et la Ville de Luxembourg l’introduira progressivement dans la capitale. A 30km/h

speed limit has been introduced in certain residential streets in Bonnevoie. The measure has already proven successful in other residential neighbourhoods and the Ville de Luxembourg will gradually introduce it across the capital city.

5. Luxembourg City Tourist Office a lancé un nouveau site web trilingue (FR, DE, EN) ainsi qu’un DVD intitulé Luxembourg, A digital visit. Le DVD présente plus de 4 heures de séquences interactives. Luxembourg City Tourist

Office has launched a new trilingual (FR, DE, E) website and a DVD titled Luxembourg, A digital visit. The DVD features over 4 hours of interactive footage. J www.lcto.lu

6. La Résidence Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte (Konviktsgaart) a ouvert sa nouvelle bouti-

que, située au rez-de-chaussée de l’établissement. The Résidence

Grande-Duchesse Joséphine Charlotte (Konviktsgaart) has opened a new shop on the ground floor of the retirement home.

7. La deuxième édition des Vendanges Luxembourgeoises se tiendra rue Philippe II le 29 septembre : près de 3 000 clients invités visiteront les boutiques participantes pour une dégu­ station de vins et une séance de shopping nocturne entre 18 h et 22 h. The second edition of Les

Vendanges Luxembourgeoises takes place in rue Philippe II on 29 September when around 3,000 invited customers will visit participating boutiques for a wine tasting and late night shopping between 6 and 10 p.m. J www.vendanges.lu

8. La Schueberfouer continue sur le Glacis jusqu’au 8 septembre, date à laquelle le traditionnel feu d’artifice marquera la fin de la foire. The Schueberfouer continues

play will mark the end of the fun fair. J www.fouer.lu 9. Le prochain événement Konscht am Gronn aura lieu le dimanche 5 septembre, avec la mise en place, par les artistes, de stands sur le pont et dans les rues de ce charmant quartier. Le dernier événement de la saison 2010 aura lieu le dimanche 3 octobre.

The next Konscht am Gronn event takes place on Sunday 5 September, with artists setting up stands on the bridge and in the streets of the charming neighbourhood. The last event of the 2010 season takes place on Sunday 3 October.

2

1

3

4 7 8

5 9

6 10

10. Le parc de trampolines au Parc de Merl et les locations gratuites d’équipements sportifs à la Kinnekswiss se poursuivent jusqu’au dimanche 12 septembre.

The trampoline park in the Parc de Merl and the free sports equipment hire at the Kinnekswiss continue until Sunday 12 September.

on the Glacis until 8 September when the traditional fireworks dis-

isabelle's  city magazine luxembourg


20

Édition

Apprendre Film

Endeavour Marketing

Recognition Music

Perseverance Julie Lorang, Kult’Schmull

“I once bought a book about the making of Goldeneye, and that was what first opened my eyes to the real work that is behind a film.” From that initial interest, Ayshea Halliwell went to study at Goldsmiths in London, but it was only after graduating that she realised she could actually make a career out of working in film in Luxem­bourg. In fact, it was a “really random” meeting with young Luxembourg director Max Jacoby in London that spurred Ayshea to her first break. “He gave me lots of advice and encouraged me to ring up Red Lion productions to ask for work on Laura Schroeder’s short film Senteurs.” Ayshea has since worked on several productions and has now made her directorial debut – an acclaimed video for Luxembourg rock group Inborn’s song ‘Trash is the New Glam’. “I hope it achieves what we set out to do, to make a video that feels big and important and says something about the band.” « La lecture d’un livre sur le tournage de Golden­ eye fut une véritable révélation sur l’envers du décor, la face technique du cinéma. » Fascinée, Ayshea Halliwell s’inscrit au Centre Goldsmiths à Londres. Le diplôme en poche, elle réalise qu’elle peut effectivement faire carrière dans le cinéma au Luxembourg. Le facteur déclencheur est une « rencontre fortuite » avec le jeune réalisateur luxembourgeois Max Jacoby. « Il m’a beaucoup conseillée et poussée à contacter les productions Red Lion pour travailler sur le court métrage de Laura Schroeder : Senteurs. » Après diverses autres collaborations, Ayshea fait aujourd’hui ses débuts de réalisatrice, et son clip vidéo du titre ‘Trash is the New Glam’ du groupe de rock luxembourgeois, Inborn, recueille tous les éloges. « Notre but était de faire une vidéo qui ait de la substance et qui soit le reflet du groupe. » J www.inborn.lu

Mick Swithinbank, director The Art of Music

Musical director Mick Swithinbank is in a relaxed mood as he reflects on 17 years of The Art of Music. There may be some concern over the future as core members near retirement age, but for now the softly spoken tenor remains passionate about the 15th and 16th century religious music in which the vocal ensemble specialises. “Our programme is, by its nature, not very well known even though more and more of the repertoire is becoming available. But I am sure that sometimes our performance will be the first in modern times of a particular work.” A former choirboy at Ely Cathedral, Mick himself seeks out the works and even often transcribes pieces from the only available recordings – “a very laborious business.” The next concert, on 12 September at 5 p.m., is a retrospective and will be held in the ensemble’s usual venue of the St. Jean church in the Grund. Mick Swithinbank, directeur musical, revient en toute sérénité sur les 17 ans de The Art of Music. Certes, il faut s’occuper d’assurer la relève car les piliers du groupe arrivent à l’âge de la retraite, mais pour l’instant, le ténor à la voix douce se passionne pour la musique sacrée des 15e et 16e siècles qui fait la spécialité de l’ensemble. « De par sa nature, notre répertoire n’est pas très connu, bien qu’il soit de plus en plus accessible. Mais je suis certain qu’il nous arrive parfois d’être les premiers interprètes modernes de telle ou telle œuvre. » Ancien petit chanteur du chœur de la Cathédrale d’Ely, Mick déniche lui-même les œuvres, et parfois les transcrit lui-même à partir d’enregistrements – « un exercice très laborieux ». Pour son prochain concert, l’ensemble présentera une rétrospective de son travail. Rendez-vous le 12 septembre à 17 h à l’église Saint-Jean du Grund, comme d’habitude.

J www.laml.lu

égalité

Comprendre

Josiane Kartheiser, écrivaine

Josiane Kartheiser vient de recevoir le Prix Anne Beffort de la Ville de Luxembourg, décerné aux femmes engagées à promouvoir l’égalité des sexes. Colette Mart, présidente de la Commission pour l’égalité des chances entre femmes et hommes, a souligné la « grande compréhension du rôle des femmes » qui ressort de l’œuvre de l’écrivaine, souvent teintée d’humour et d’ironie. Writer Josiane Kartheiser is the latest recipient of the Ville de Luxembourg’s Prix Anne Beffort for women who promote sexual equality. Colette Mart, president of the equal opportunities commission, said Josiane had shown “great understanding of the role of women” in her work, which was often marked by humour and irony. J www.vdl.lu

isabelle's  city magazine luxembourg

Dan Dechmann, president Markcom

Some 15 years after it was founded, Markcom is launching a fresh approach to its own marketing strategy. Meet the Communicators is a programme of events that, says Markcom president Dan Dechmann, is aimed at making the public more aware of how agencies operate, to gain recognition for the different métiers required for the sector and to encourage more youngsters to think about a career in marketing and communication. “We want to show them the context of an advertising campaign; the know-how and strategic thinking behind what many people think is just design work.” The centre-piece of the programme is an exhibition at the Centre Aldringen, but workshops and lectures on a variety of subjects ranging from Web 2.0 to durable marketing will also target professionals in the sector. “We are looking to the future and how that will shape the fundamental decisions we will have to take.” Une quinzaine d’années après sa création, Markcom lance une nouvelle approche innovante de sa propre stratégie marketing. Aux dires de Dan Dechmann, président de Markcom, le but du programme événementiel « Meet the Communicators » est d’accroître la transparence des agences, de faire connaître les différents métiers du secteur et de promouvoir le marketing et la communication auprès des jeunes. « Le public ne voit que le design. Nous voulons montrer les rouages d’une campagne marketing, le savoir-faire et la stratégie. » La pièce maîtresse du programme est une exposition au Centre Aldringen, mais des ateliers et des conférences sur diverses thématiques, du Web 2.0 au marketing durable, s’adresseront également aux professionnels de la branche. « Nous imaginons le futur et la manière dont il infléchira nos choix fondamentaux. » J www.markcom.lu

Texts: Duncan Roberts. Photos: Julien Becker.

Ayshea Halliwell, video director

Julie fait partie des sept étudiants du Lycée Aline Mayrisch impliqués dans la publication du magazine Kult’Schmull. « C’est grâce à toute l’aide reçue que nous avons réussi. » Les conseils des enseignants, de Mike Koedinger, d’INgrid et de Fabrica ont porté leurs fruits. Le résultat est un magazine sympa sur le thème de la culture humaine. Disponible au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. One of seven students at Lycée Aline Mayrisch who have published the Kult’Schmull magazine, Julie says “the help we received from all sides was one of the foundations of its success.” The school’s teachers, Mike Koedinger, INgrid and Fabrica all offered advice and the result is a cool magazine about human culture. Now on sale at the Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain.

08, 14, 18 

www.citymag.lu


22

Speaking in tongues Le don des langues

Our guide to the best services and shops in Luxembourg City continues with a timely look at language schools at the start of the new term. pour notre guide des meilleurs magasins et services de Luxembourg-Ville, la rentrée est le moment parfait pour s’intÉresser aux Écoles de langues. Nducan Roberts  OandrÉs lejona

T

he Institut National des Langues has enjoy­ed spectacular growth over the last 20 years. Back in 1991, when the law creating the then Centre de Langues was introduced, the school had just 700 students. Last year, when a new law changed its statutes and it became the Institut National des Langues, some 9,000 students took courses in one of the eight languages on offer at the school. “We have never had a problem in hiring teaching staff, which has allowed us to increase the number of courses and exams we make available. But it has meant we have had to find additional administration staff and we are still in the process of hiring,” says Gaby Kunsch, director of the institution. The law also introduced the Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur (ZLSK), allowing the training of teachers in giving Luxembourg language courses. “Foreign colleagues were always astounded that we had no legislation to provide Luxembourg language teachers with training,” says the director. This year some 25 students, many with full-time jobs in different sectors, have taken the ZLSK course. The certificate complies with the Common European Framework of Reference for Languages (CEFR).

Qualified examiners The dual nationality law has also seen a rise in the number of students taking Luxembourgish courses. “It has had an enormous impact, much more than expected. We thought we might have around 600, but in 2009 we had 840 students take the exam.” All teachers are permanent staff and they have to be qualified examiners – the school is a member of the ALTE association of providers of foreign language examinations – so that the Institut can provide standardised exams for students across the board. “If they are highly qualified as examiners, that means they are also highly qualified as teachers. We hold two training sessions each year with experts from abroad.” The institute also offers French language courses for the illiterate who have had no schooling and also a course for those who have been schooled in a different alphabet. But it is for its teaching of foreign languages that the Institut remains best known – and very popular it is, too. Teaching eight different languages, its courses are very practical-oriented. “We use the CEFR descriptors (which define levels and competences) and translate them into tasks for our students. Grammar is always taught in context. We never simply provide students with a list of vocabulary without any context.” Each potential student is assessed and interviewed by a teacher, who will guide the student to which course is best suited to their needs – they range from beginners’ level to specialised courses in languages for business. It is open from 8 a.m. to 9 p.m., allowing students with full-time work to take lessons at lunch time or in the evening. And following an oversubscribed registration day last January, the Institut has also introduced online registration for courses for this term. Q

isabelle's  city magazine luxembourg

Gaby Kunsch, director Institut National des Langues. Directrice de l’Institut National des Langues.

“If they are highly qualified as examiners, that means they are also highly qualified as teachers.” « S’ils ont d’excellentes qualifications en tant qu’examinateurs, cela implique qu’ils sont également des enseignants hautement qualifiés. » Gaby Kunsch

L

’Institut National des Langues a connu une croissance spectaculaire au cours de ces 20 dernières années. En 1991, lorsque la loi portant création de ce qui s’appelait alors le Centre de Langues a été introduite, l’école comptait tout juste 700 élèves. L’an dernier, lorsqu’une nouvelle loi a modifié ses statuts et qu’il est devenu l’Institut National des Langues, quelque 9 000 étudiants ont suivi des cours dans l’une des huit langues proposées par l’école. « Nous n’avons jamais eu de problème pour embaucher des enseignants, ce qui nous a permis d’augmenter le nombre de cours et d’examens proposés, mais avec pour conséquence la nécessité de trouver du personnel administratif supplémentaire et le processus d’embauche n’est pas encore terminé », déclare Gaby Kunsch, directrice de l’établissement. Cette loi a également introduit le Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur (ZLSK), qui permet la formation d’enseignants pour qu’ils puissent dispenser des cours de luxembourgeois. « Nos collègues étrangers s’étaient toujours étonnés de l’absence d’une législation relative à la formation des professeurs de luxembourgeois », nous confie la directrice. Cette année, quelque 25 étudiants, dont la plupart exercent un métier à temps plein dans des secteurs différents, ont suivi le cours ZLSK. Le certificat est conforme au Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

La loi sur la double nationalité a également donné lieu à une augmentation du nombre d’étudiants suivant des cours de luxembourgeois. « Cela a eu un énorme impact, nettement plus im-portant que prévu. Nous nous attendions à avoir 600 élèves, mais en 2009, ils étaient 840 à passer l’examen. »

des examinateurs qualifiés Tous les enseignants font partie du personnel permanent et doivent être des examinateurs qualifiés – l’école est membre de l’association ALTE des centres d’évaluation en langues étrangères. L’institut peut donc fournir des examens standardisés pour l’ensemble des étudiants. « S’ils ont d’excellentes qualifications en tant qu’examinateurs, cela implique qu’ils sont également des enseignants hautement qualifiés. Nous organisons deux sessions de formation par an avec des experts venus de l’étranger. » L’institut propose également des cours de français pour les analphabètes ne disposant d’aucune formation scolaire ainsi qu’un cours pour les personnes ayant suivi leur scolarité avec un alphabet différent. C’est cependant pour son enseignement des langues étrangères que l’institut demeure le plus réputé – et aussi très populaire. Avec huit langues au programme, ses cours ont une approche très pratique. « Nous avons recours aux des-

www.citymag.lu


23 Institut National des Langues 21, boulevard de la Foire Limpertsberg G 26 44 30-1 J www.insl.lu

cripteurs du CECRL (qui définissent les niveaux et les compétences) et les transposons en tâches pour nos étudiants. La grammaire est toujours enseignée dans un contexte. Nous ne donnons jamais aux élèves une simple liste de vocabulaire sans contexte. » Chaque étudiant potentiel est évalué et interviewé par un enseignant qui le guidera vers le cours le plus approprié à ses besoins – ils s’échelonnent du niveau débutant aux cours de langue spécialisés pour le monde des affaires. L’institut est ouvert de 8 h à 21 h, ce qui permet aux étudiants travaillant à temps plein de prendre des cours durant leur pause déjeuner ou le soir. À la suite d’une journée d’inscription surchargée en janvier dernier, l’institut a introduit un système d’inscription en ligne pour les cours de ce trimestre. Q

www.citymag.lu

Berlitz Language and Business Training 89-93, Grand-Rue Centre G 26 38 32 48 J www.berlitz.lu

Inlingua 5, rue de Hesperange Bonnevoie G 40 35 47 J www.inlingua.lu

Prolingua 61, rue de Strasbourg Gare G 40 39 91-0 J www.prolingua.lu

Artur Sosna, director Berlitz

Jean-Pierre Piersanti, director Inlingua

Running the oldest and arguably most famous language school in the world makes life easier for Artur Sosna. He admits that many students come to Berlitz because they have personal experience of the school elsewhere in the world – Berlitz has some 580 schools in 73 countries. With endorsements from celebrities ranging from François Mitterrand to Cher via Yehudi Menuhin, the Berlitz name is certainly famous. “But that counts for nothing unless quality teaching and results-based structure are maintained,” says Sosna. Être à la tête de la plus ancienne et, sans doute, plus renommée école de langues au monde facilite la tâche à Artur Sosna. Il avoue qu’un grand nombre d’étudiants viennent chez Berlitz car ils y ont suivi des cours ailleurs dans le monde – Berlitz compte quelque 580 établissements dans 73 pays. Grâce à l’appui de célébrités aussi variées que François Mitterrand, Cher ou Yehudi Menuhin, le nom de Berlitz est sans conteste célèbre. « Mais tout cela ne sert à rien si la qualité de l’enseignement et la structure basée sur les résultats ne sont pas maintenues », déclare Artur Sosna.

Jean-Pierre Piersanti set up the Luxembourg school in 1993. Since then Inlingua has grown and moved into new premises. “We are a small, family type business,” says Piersanti, whose wife is in charge of maintaining pedagogical quality. “Our philosophy is to think global and act local.” Indeed, Inlingua Luxembourg is independent but can take advantage of contacts all over the world to provide its linguistic services, which include translation and interpretation as well as teaching in a variety of flexible modules. Jean-Pierre Piersanti a mis sur pied la filiale luxembourgeoise en 1993. Depuis lors, Inlingua a grandi et déménagé dans de nouveaux locaux. « Nous sommes une petite entreprise, de type familial, nous confie M. Piersanti, dont la femme est chargée de maintenir la qualité pédagogique. Notre philosophie consiste à ‘penser global, agir local’. » En effet, Inlingua Luxembourg est indépendant mais peut tirer profit de contacts dans le monde entier pour fournir ses services linguistiques, qui comprennent la traduction et l’interprétation ainsi que l’enseignement selon plusieurs modules flexibles.

Fernand Wolter, director Prolingua

Clara Moraru, director languages.lu

Prolingua will launch a new e-learning platform in 2011 that will offer mixed learning methods. Students will have access to the platform for controlled home study. “The students will be set goals they have to achieve between traditional classroom lessons,” says the school’s director Fernand Wolter. Prolingua has received certification from the EAQUALS assessor of the pedagogical quality offered by language schools. “It is like having a Michelin star, you don’t want it taken away from you,” Wolter explains. “But we believe it is important to have external quality control.” Prolingua lancera en 2011 une nouvelle plateforme d’e-learning qui proposera des méthodes d’enseignement mixtes. Les étudiants auront accès à la plateforme pour un apprentissage à domicile contrôlé. « Des objectifs à atteindre entre les leçons traditionnelles en salle de cours seront attribués aux étudiants », déclare le directeur de l’école, Fernand Wolter. Prolingua est certifié par EAQUALS, un organisme qui évalue la qualité pédagogique fournie par les écoles de langues. « C’est l’équivalent d’une étoile au guide Michelin, vous ne voulez pas la perdre, nous explique M. Wolter. Nous estimons toutefois qu’il est important d’être soumis à un contrôle qualité externe. »

Students, both adult and adolescent, are taking language learning more seriously according to the director of languages.lu. Clara Moraru says that even teenagers are asking for individual, tailormade lessons and there is a trend away from e-learning or telephone lessons and to requests for face-to-face study. More and more students are demanding lessons at short notice and there has also been an increase in demand for full-immersion courses. “Clients are focused on results and are prepared to pay more to achieve their goals. We are here to adapt to their needs,” says Moraru. Les étudiants, adultes et adolescents, prennent l’apprentissage des langues plus au sérieux, d’après la directrice de languages.lu, Clara Moraru. Même les jeunes réclament des leçons individuelles et sur mesure, alors que l’intérêt pour l’e-learning et les leçons par téléphone tend à diminuer au profit des cours en tête-à-tête, précise-t-elle. Par ailleurs, de plus en plus d’étudiants veulent prendre des cours à la dernière minute et l’on observe un regain de la demande pour des cours en immersion totale. « Les clients sont concentrés sur les résultats et prêts à payer plus pour atteindre leurs objectifs. Nous sommes là pour nous adapter à leurs besoins », déclare Mme Moraru.

Languages.lu 6, rue Marguerite de Brabant Merl G 26 47 85 03 J www.languages.lu

erratum (edition July/August) The website of Lagura Next Door should read: J www.lagura.lu The telephone number of restaurant Am Musée is now: 26 20 25 95 Le site web de Lagura Next Door est : J www.lagura.lu Le numéro de téléphone du restaurant Am Musée est désormais : 26 20 25 95

isabelle's  city magazine luxembourg


24

united kingdom

netherlands germany

belgium luxembourg france

Belgium

BonS VivantS Bons vivants

Whether Flemish, French or German speaking, local Belgians take pride in their multilingual diversity. Qu’ils soient néerlandophones, francophones ou germanophones, les Belges du Luxembourg affichent fièrement leur diversité multiculturelle. Ndeborah fulton-anderson  OandrÉs lejona

C

ross the border into Belgium and you will find a different mindset. From their “open door” attitude to their sense of humour – it seems the Belgians have as many jokes (often about themselves) as varieties of beer with which to share them. “We are very sociable,” says Katharina Putzeys – and she should know. She heads one of the largest Belgian organisations, the Vlaamse (Flemish) Club, which is but one of a host of local Belgian cultural and civic groups. They are as diverse as the Belgian character itself – from the Jeugd en Film that sponsors movie afternoons for youngsters to Debelux, the Deutschsprachige Belgier in Luxembourg, which organises events for German-speaking Belgians.

Made in Belgium

I

l suffit de passer la frontière belge pour trouver un autre état d’esprit. Les Belges font preuve d’une attitude très accueillante et d’un étonnant sens de l’humour – on dirait qu’ils connaissent autant de blagues (souvent sur eux-mêmes) que leur pays compte de variétés de bières. « Nous sommes très sociables », déclare Katharina Putzeys, et elle sait de quoi elle parle. Elle préside l’une des plus grandes organisations belges, le Vlaamse (flamand) Club, qui n’est toutefois qu’une association parmi la multitude de groupes culturels et citoyens représentant les Belges au Luxembourg. Ces associations affichent une diversité à l’égal du caractère belge, allant du Jeugd en Film, qui propose des après-midi cinéma aux jeunes, au Debelux (Deutschsprachige Belgier in Luxemburg).

The cultural calendar is especially full as Bel- Made in Belgium gium hosts the Presidency for the Council of En 2010, le calendrier culturel est particulièrethe European Union through the end of 2010. ment chargé, puisque la Belgique assure la présiWith the “complete collaboration” of local clubs, dence du Conseil de l’Union européenne jusqu’à this fall’s big event will no doubt be the Bel- la fin de l’année. Bénéficiant d’une « collaboration gium Film Festival. Premiering in November totale » de la part des associations locales, le Festiunder the patronage of Ambassador Alain val du film belge sera indubitablement le grand Kundycki, the festival will screen 15 films by événement de l’automne. Placé sous le patronage Belgian directors in both French and Flemish. de l’ambassadeur Alain Kundycki, ce festival, qui Katharina confirms that “there is no political démarre en novembre, mettra à l’affiche 15 films agenda here.” The festival will showcase the artis- de réalisateurs belges, aussi bien en français qu’en tic diversity of films “Made in Belgium.” néerlandais. Katharina confirme qu’ici, « il n’y a Uniting the creative energies of the country pas d’agenda politique ». Le festival mettra en éviis important in today’s political milieu. Katha- dence la diversité du cinéma « Made in Belgium ». rina explains the linguistic divide in Belgium Il est important de réunir les énergies créatrices between the mostly French-speaking Wallonia du pays, d’autant plus dans le contexte politique in the south and the Flemish-speaking Flanders actuel. Katharina explique la frontière linguistito the north. “The six communes around Brussels que de la Belgique, entre la Wallonie à majorité are bilingual.” In addition, there is a small francophone dans le sud et la Flandre néerlanGerman-speaking community in eastern Wallo- dophone dans le nord : « Les six communes autour nia. If these linguistic divisions continue to cre- de Bruxelles sont bilingues. » De plus, il y a une ate political disharmony at home, local Belgians petite communauté germanophone dans l’est seem to take it in their stride. de la Wallonie. Alors que les cli“As for me, I am Flemish. I am vages linguistiques continuent Belgian. But mostly I am Euroà générer des tensions politipean – I like to live beyond borques au sein du pays, ils ne semders.” blent pas affecter les Belges du « J’aime vivre au-delà Luxembourg. « Moi, je me consides frontières. » dère comme Flamande et comme Belge, mais avant tout comme Katharina Putzeys Européenne. J’aime vivre au-delà des frontières. »

“I like to live beyond borders.”

isabelle's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


25 Conviviality and Simplicity

The Proud Minority

ADOPTED COUNTRY

Marc Willem, Information Systems Officer and hunting enthusiast. Responsable informatique et passionné de chasse.

Francis Maraite, Nuclear Inspector, EU. Inspecteur nucléaire auprès de l‘Union européenne.

Maiena Löwenthal, marathoner and mother of three. Marathonienne et mère de trois enfants.

The first thing that Francis Maraite, a German-speaking Belgian, would like you to know is: “We do exist!” He points out that as a minority – roughly 0.7 percent of the total population – German-speakers have had to adapt within the predominantly French and Flemish influences in their country. “We are Belgian though and very proud of our multilingual country!” Francis, an engineer, has been in Luxembourg for four years where he has noted “a completely different mentality” than the Belgian “open curtains” attitude. Family time is spent on a three-hectare farm tending 250 fruit trees and, when his children insist, the occasional trek on horseback. Il est une chose que Francis Maraite, un Belge germanophone, tient à exprimer avant tout : « Nous existons ! » Il indique qu‘en tant que minorité – environ 0,7 % de la population du pays –, les germanophones ont toujours été contraints de s‘adapter au milieu de courants à prédominance francophone et néerlandophone. « Malgré tout, nous sommes Belges et très fiers de notre pays multiculturel ! » Francis est ingénieur et vit au Luxembourg depuis quatre ans. Il y a constaté « une mentalité tout à fait différente », comparée à « l‘attitude accueillante » des Belges. Avec sa famille, il habite une propriété de trois hectares qui héberge 250 arbres fruitiers. De temps en temps, quand ses enfants insistent, Francis accepte de faire un tour à cheval.

Maiena Löwenthal has many branches in her family tree, from her South American roots to her halfGerman father and half-Argentinean mother. “I am Ecuadorian by birth but Belgian by adoption.” Ecuador drew her curiosity as a young woman. “It was always my dream to return to my country of birth.” Taking a year to both live and study in Otavalo, Maiena wrote her thesis based on the indigenous population there. “The biggest suprise was that I was not really accepted. I had become too European, I guess.” Today Maiena spends her time taking care of three young children and training for her next marathon. “When I’m running, it’s the one time that I am free to think!” L‘arbre généalogique de Maiena Löwenthal ne manque pas de branches et repose sur des racines sud-américaines, avec une mère à moitié Argentine et un père à moitié Allemand. « Je suis Équatorienne de naissance, mais Belge d'adoption. » L‘Équateur a éveillé la curiosité de la jeune femme. « J‘ai toujours rêvé de retourner dans le pays où je suis née. » Maiena a vécu et étudié à Otavalo pendant une année et en a profité pour rédiger un mémoire consacré aux populations indigènes. « À ma grande surprise, je n‘ai pas vraiment été acceptée. Je suppose que j‘étais devenue trop européenne. » Aujourd‘hui, Maiena passe son temps à s‘occuper de ses trois jeunes enfants et à s‘entraîner pour son prochain marathon. « Quand je cours, c‘est le seul moment où je peux penser en toute liberté. »

Convivialité et simplicité

une minorité pleine de fierté

pays d'adoption

About Belgium Population: 10,423,493 (July 2010 est.) Capital: Brussels Government: Federal parliamentary democracy under a constitutional monarchy National Day: 21 July (1831) Chief of State: King Albert II Head of Government: Prime Minister Yves Leterme (caretaker until next election) 156 nationalités vivent à Luxembourg dont 3 622 Belges. 156 nationalities live in Luxembourg, including 3,622 Belgians.

Katharina Putzeys, President, Vlaamse Club Luxembourg. Présidente du Vlaamse Club Luxembourg.

Marc Willem comes from the Leffe valley near Dinant, where monks once made the famous beer. His father taught him a deep respect for nature as well as a passion for hunting. For Marc, the two are not conflicting pursuits. “Hunters have a dedicated interest in the preservation and protection of nature.” A happy resident of Luxembourg for 25 years, Marc and his family live on a small ranch “surrounded by a sea of green.” He has developed a greater appreciation of his home country over the years, including the “conviviality and simplicity” of the Belgian character. “We enjoy life and we work hard!” A senior Information Systems Officer at NAMSA (NATO), Marc also heads up the agency’s active and multilingual Belgian Association. Marc Willem est originaire de la vallée de la Leffe près de Dinant, la terre où les moines brassaient autrefois la fameuse bière. Son père lui a transmis le profond respect de la nature, mais aussi la passion de la chasse. Marc estime que ces deux concepts n‘ont rien de contradictoire. « Il est dans l‘intérêt des chasseurs de préserver et protéger la nature. » Heureux résidents du Luxembourg depuis 25 ans, Marc et sa famille habitent une petite propriété « au milieu d‘un océan de verdure ». Au fil des années, il a appris à mieux apprécier son pays d‘origine, notamment « la convivialité et la simplicité » qui caractérisent les Belges. « Nous profitons de la vie et nous travaillons dur ! » Responsable informatique senior auprès de la NAMSA (OTAN), Marc préside également une association belge multilingue au sein de l‘agence.

MATION urg embo FacMtOREs INFOR in Lux cki m iu dy elg

FOR y of B urg in Kun embo ss Emba assador Ala , 1626 Lux s b HE Am es Girondin 42 82 5 d 4   e u r T d.be , / 4 25-1 diplobel.fe 3 4 5 G 2 rg@ mbou J Luxe ms” gicis “Bel te seventy n septa te ninety later! n nona ôt! See you id! Cheers! t e À tan gezondh Op uw

www.citymag.lu

r... e v o c s jeudi n g with Belgian breelalxegd Tihaurdsd, adyrinekveannind mcoumsicm. unity n o A Belgia nce, fo ambie iscover the d Come 7. ich) 0 Holler at Exit – s e d on 8 h rréRot ember H 1 7 (Ca Exit0 sday 9 Sept r E Thu trance n e Free 20 07 2 G 26 6 .rotondes.lu w w J w

isabelle's  city magazine luxembourg


Services & shopping

oing re & g

out

Cultunue, restaurapnatge 28 ve on Find tings ar lis and b Agenda rants y restau of Cit z les bars, age 28 p ve Retrou de loisir à la x et lieu genda yA du Cit

FIND THE RELEVANT CITY AUTHORITY, A USEFUL ADDRESS OR SPORTS FACILITIES. PLUS A GUIDE TO CITY SHOPS. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, établissements sportifs, ainsi qu’un guide shopping. USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

BIERGER-CENTER 1 Centre Hamilius, 51, boulevard Royal Lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 Naturalisation : G 47 96 26 40 / 41 86 Info-Conseils / assistant social : G 47 96 27 51 Population registration, certificates, electoral register, identity cards, passports, inscriptions for Chèque-Service Accueil, census, tax cards, affidavits, registered copies, address database, residential parking vignettes, dog registration, payment of council bills etc. Registre de la population (inscriptions et radiations), certificats, inscriptions sur listes électorales, titres d’identité, passeports, adhésion Chèque-Service Accueil, recensements, cartes d’impôt, légalisations de signatures, copies conformes, recherches d’adresses, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiement des factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu   www.vdl.lu

SPORT FOR ALL SPORTS POUR TOUS The Sport for All programme is organised by the sports service of the City of Luxembourg. It provides a wide range of sports activities. Senior citizens and adults over the age of 16 can participate in over 140 courses in different neighbourhoods of the city. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous mis en place par le Service des sports de la Ville de Luxembourg propose une large gamme d’activités sportives. Aînés et adultes à partir de 16 ans peuvent participer à plus de 140 cours dans les différents quartiers de la ville. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg J www.vdl.lu

2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Ticket office closes one hour before the pool closes Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

ICE SKATING & SKATEBOARD PATINOIRE & SKATE 5 Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

TENNIS

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Ticket office closes one hour before the pool closes Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Ticket office closes one hour before the pool closes Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

19 Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

SWIMMING POOLS PISCINES

11 Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 Sur réservation J www.tennisspora.lu

8 Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix G 44 50 37

9 Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

Bibliothèque Municipale Cité 3, rue Génistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

16

21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h G 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce J www.mobiliteit.lu

kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique J www.leoenergy.lu

103b, rue des Bruyères L-1274 Howald Tél. : 26 19 60 02 - Fax : 26 19 64 01 aquadet@pt.lu

www.aquadetenteluxembourg.com

Taxis Taxis Colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 City Taxis : G 48 00 58

500m2 de showroom Nous vous accueillons

AéROPORT Arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu

du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi de 10h à 18h. 38, Rangwee L-2412 Luxembourg-Howald Tél. (+352) 48 42 14-33/34

Ventes et réservations G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

www.bamolux.lu

MARKETS Marchés

USEFUL SERVICES & SHOPPING

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

23 17

Spas - Piscines - Cabines de douche - Cabines infra-rouge Saunas - Hammams - Cheminées écologiques Boîtes à lettres - Chalets - Mobiliers de jardin - Barbecues

TRANSPORT TRANSPORTS

22 Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

2

MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

1

3


3

7 14

23

MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL ImmoBILIeR

4

BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 info@bricks.lu I www.bricks.lu

8

1

9

19

7

17 13

15

1

4

24 5 18

6

11 16 12

20

24

4 1

by Ackermann

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 à 12 ans

21

Liste de naissance online

6 5

www.lapino.lu

6

3 10

486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg Tél.: +352 27 44 99 00

5

22 Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

1

6

22/10/09

7

11:24

2

ColleCtion CottonDreams

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions. Service de livraison à domicile et internationale. ITALIAN MEN’S FASHION STORE SHOES & MORE 6 rue chimay l-1333 luxembourg +352 26202760 - insid@pt.lu monday from 13.00 to 18.00 tuesday to saturday from 9.30 to 18.00 www.redwoodshoes.it

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Fournisseur de la Cour

Luxembourg – 44, Grand-Rue – 11, rue des Capucins Tél.: 22 73 27

2


28 Click & find

Trouver un bus sur le site de la Ville de Luxembourg Finding a bus time on the Ville de Luxembourg website

Fresh print

PUBLICATIONS NOW AVAILABLE at THE BIERGER-CENTER

Bon à savoir Good to Know

publications disponibles au bierger-center

changements pour le City Night Bus durant la fOUER City Night Bus changes during Fouer Guide pour personnes 60+ 140 pages Français Éditions VDL

INFO-SERVICES Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

1. Consultez www.vdl.lu Visit www.vdl.lu 2. Cliquez sur l’icône « Autobus » Click on the “Autobus” icon

ÉCOLOGIQUE 14 pages Français / Deutsch Éditions VDL

VEL'OH! Brochure English Éditions VDL

Conseils en énergie 24 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Sports pour tous 69 pages Français / Deutsch Éditions VDL

3. Sélectionnez « Horaires, trajets et plans » Click “Horaires, trajets et plans” 4. Déroulez le menu et sélectionnez la ligne de votre bus Scroll down and select the number of your bus route

Free subscription Abonnement gratuit

itinéraires cyclables Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg)

Jugendtreff Number 1 Dépliant Français Éditions VDL

Send an email with your name and full address to Envoyez vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14

two ways to receive the Ville de Luxembourg’s publications:

1. Visit the Bierger-Center (Centre Hamilius, 51 boulevard Royal) and ask for the publication you want 2. Download online at http://publications.vdl.lu

City Mag abroad / à l'étranger :

All publications are available free of charge!

Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer aux Éditions Mike Koedinger S.A. :

dEUX FAçONS DE RECEVOIR LES PUBLICATIONS DE LA VILLE DE LUXEMBOURG :

Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to Éditions Mike Koedinger S.A.:

1. Rendez-vous au Bierger-Center (Centre Hamilius, 51 boulevard Royal) 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu Toutes les publications sont disponibles gratuitement !

IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

OURS

www.citymag.lu

En couverturE: Isabelle Thill Photographie : Julien Becker

est édité par Mike Koedinger Éditions pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Mike Koedinger Éditions for the City of Luxembourg COMITÉ DE RÉDACTION / EDITORIAL COMMITTEE: Duncan Roberts, Mike Koedinger, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman

isabelle's  city magazine luxembourg

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT : Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu Journaliste : Duncan Roberts (-55) J duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice : Déborah Lambolez (-56) J deborah@mikekoedinger.com Correction : Cynthia Schreiber Suivi de production : Rudy Lafontaine Diffusion / distribution : Didier Blaes (-28) J diffusion@mikekoedinger.com PHOTOGRAPHIE : Julien Becker, David Laurent / Wide, Andrés Lejona, Olivier Minaire

cartographie /  cartography : monopolka Sàrl COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS : Elvire Bastendorff, Brigitte Bertelle, Mary Carey, Céline Coubray, Deborah FultonAnderson GRAPHISME / layout : INgrid StudioForEditorialDesign S.A. J www.INgrid.eu Direction artistique : Guido Kröger, Vera Capinha Heliodoro, Maxime Pintadu Mise en page : Stéphanie Poras (coordination), Thomas Aubinet, Tae Eun Kim, Anne Krier, Nathalie Petit, Mireille Scheid

PUBLICITÉ / ADVERTISING : TEMPO! S.A. G 27 17 27 27-1 J info@tempo.lu www.tempo.lu City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / PRINT RUN 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / Éditions Mike Koedinger S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / Éditions Mike Koedinger S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

Impression Imprimerie Centrale S.A. Imprimé sur papier UPM satin 57 gr. Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Le City Night Bus CN1 ne desservira pas les arrêts Glacis ou Fondation Pescatore durant les festivités de la Schueberfouer. Les passagers utilisant le CN1 sont avisés d’embarquer et de descendre du bus aux arrêts Badanstalt ou Hamilius jusqu’au 11 septembre. Durant la même période, le service City Shopping Bus entre le parking Glacis et le centre-ville sera suspendu. The CN1 City Night Bus will not stop at the Glacis or Fondation Pescatore stops during the Schueberfouer. Passengers using the CN1 are advised to board and alight the bus at the Badanstalt or Hamilius stops up until 11 September. During the same period the City Shopping Bus service between the Glacis car park and the city centre will be suspended.

Les Bus de Bonnevoie reprennent leur service normal Bonnevoie buses resume normal service Tandis que les travaux d’installation des nouvelles conduites de distribution entament leur phase finale à Bonnevoie, la déviation des lignes de bus le long de la rue Pierre Krier a été supprimée. Les lignes 5, 6 et CN3 ont à présent repris leur service normal. Les horaires complets sont disponibles sur www.autobus.lu. As work on the installation of new utility pipes in Bonnevoie enters its final phase the deviation of bus routes along the rue Pierre Krier has been lifted. The 5, 6 and CN3 routes have now resumed normal service. Comprehensive timetables are available at www.autobus.lu.

Rue de Bouillon en partie fermée Rue de Bouillon partly closed Les travaux d’ingénierie sur la ligne de chemin de fer Luxembourg-Pétange entraînent la fermeture de la rue de Bouillon (sauf aux vélos) entre la jonction avec la rue des Celtes et le quartier de Merl. La rue des Artisans et la rue Luc Housse demeurent également fermées. Fin des travaux prévue en décembre 2010. Engineering works on the LuxembourgPetange railway line means that the rue de Bouillon is closed (except for bicycles) between the junction with rue des Celtes and the Merl roundabout. The rue des Artisans and the rue Luc Housse also remain closed. Work is due to be completed by December 2010. Plus d’informations sur : More information on: J www.vdl.lu

www.citymag.lu


29

Pont Adolphe The Pont Adolphe spans the Pétrusse valley. Le Pont Adolphe surplombe la vallée de la Pétrusse.

t FActs erre posée :2le4 ju14illejutil1le903

1900

i fic : le ière p Prem ture au tra éjourné r 4,65 m S Ouve par : Paul incipal : 8  m 0 r u 6 Conç de l’arc p téral : 21, e a l é t c r Po  m l’ar e de  : 153 Porté eur totale u Long

Notre sÉrie consacrÉe aux histoires liÉes aux monuments familiers de Luxembourg-Ville se poursuit avec un regard sur le pont construit en pierres locales, qui est devenu un vÉritable symbole de la capitale. Our series of stories connected with familiar sights in Luxembourg city continues with a look at the bridge built of local stone that has become a true landmark of the capital. Nduncan roberts  Odavid laurent / wide

L

e Pont Adolphe ou Nei Bréck (nouveau pont), comme on s’y réfère communément, sert de point de passage majeur au-dessus de la vallée de la Pétrusse depuis près de 107 ans. Construit entre le 14 juillet 1900 et le 24 juillet 1903, le pont a été commandité par le gouvernement de l’époque afin de fluidifier le trafic entre le quartier de la gare et la VilleHaute. Avec à peine 5,5 mètres de large, l’ancien pont, ou Al Bréck (que l’on appelle à présent le Viaduc), était trop étroit pour le trafic ferroviaire. L’idée d’un nouveau pont a été soulevée pour la première fois en 1896 et, après consultation avec le gouvernement français, la conception de la construction a finalement été confiée à l’expert français Paul Séjourné. Séjourné avait été remarqué pour son ingénierie innovante – il a d’ailleurs conçu par la suite certains des ponts et viaducs en maçonnerie les plus significatifs de France. Son idée pour le Pont Adolphe – nom donné en l’honneur du Grand-Duc régnant sur le Luxembourg de 1890 à 1905 – était de construire deux arcs principaux qui pourraient supporter une charge plus importante. La largeur de la route au-dessus du pont était à l’origine de 16 mètres (élargie à 17,2 mètres en 1961). Au moment de l’ouverture du pont, il était suffisamment large et robuste pour soutenir l’étroite voie ferrée qui reliait Echternach à Luxembourg – le train était surnommé « Charly » en l’honneur du directeur des travaux publics alors en fonction, Charles Rischard.

Pierre locale Le pont a été entièrement construit en pierres issues de carrières locales – en particulier celles de Gilsdorf (quelque 2 850 m3 ont été utilisés pour les arcs principaux), Ernzen, Dillingen et Verlorenkost. Lorsqu’il fut ouvert à la circulation en 1903, les arcs principaux, avec une portée de 84,65 mètres, étaient les plus grands arcs en pierres du monde. Un trafic accru a mené à un affaiblissement graduel de la structure, et à l’automne 2003, quelque 200 barres de renforcement ont été ancrées dans le pont. Un renforcement et un remaniement majeurs seront toutefois requis si le pont doit supporter le nouveau tram et, à cette fin, il sera fermé pour environ quatre ans à partir de 2012. Un nouveau pont temporaire sera construit pour accommoder le trafic pendant la réalisation des travaux. Q

www.citymag.lu

T

he Pont Adolphe or Nei Bréck (new bridge), as it is known colloquially, has served as a major crossing of the Pétrusse valley for some 107 years. Constructed between 14 July 1900 and 24 July 1903, the bridge was commissioned by the then government to help ease traffic flow between the station area and the upper city. At just 5.50 metres wide, the old bridge, or Al Bréck (the Viaduc as it is now known) was too narrow to take rail traffic. The idea of the new bridge was first mooted in 1896 and, following consultation with the French government, the job of designing the construction was eventually handed to French expert Paul Séjourné. Séjourné was noted for his innovative engineering – he would go on to design some of France’s most notable masonry bridges and viaducts. His idea for the Pont Adolphe – named after Luxembourg’s reigning Grand Duke from 1890 to 1905 – was to build twin main arches that could support a wider load. The width of the road on top of the bridge was originally 16 metres (widened to 17.20 metres in 1961). At the time of the bridge’s opening it was wide enough and strong enough to carry the narrow gauge railway that connected Luxembourg with Echternach – the railway was nicknamed “Charly” after the then serving director of public works, Charles Rischard.

Local stone The bridge was constructed entirely from stone sourced from local quarries – in particular those at Gilsdorf (some 2,850 m³ was used for the main arches), Ernzen, Dillingen and Verlorenkost. When it opened to traffic in 1903 the main arches, with a span of 84.65 metres, were the largest stone arches in the world. Increased traffic use has led to a gradual weakening of the structure, and in autumn 2003 some 200 strengthening rods were anchored into the bridge. But major strengthening and redesign is required if the bridge is to carry the new tram and to this end it will be closed for perhaps four years from 2012. A new temporary bridge will be constructed to carry traffic while the work is completed. Q

isabelle's  city magazine luxembourg


30

Hong-Kai Luxembourg This month: Hong-Kai Wang

LUXEMBOURG ATTRACTS INTERNATIONAL TALENT IN A VARIETY OF FIELDS. EACH MONTH WE ASK A GUEST TO RECALL THE VIVID IMPRESSIONS OF THEIR TIME IN THE CAPITAL CITY. LUXEMBOURG ATTIRE DES TALENTS INTERNATIONAUX DANS DIVERS DOMAINES. UN INVITÉ VIENT RACONTER CHAQUE MOIS SES IMPRESSIONS SUR SON PASSAGE DANS LA CAPITALE. Nduncan roberts  Odavid laurent / Wide

F

Born in 1971 in Taiwan, artist HongKai Wang studied political science at the National Taiwan University in Taipei, followed by a Master’s degree in Arts and Media Studies in New York, where she currently lives and works. She has also had exhibitions in Taipei, Taiwan and undertaken projects in Stockholm, Miami and Madrid. She was in Luxembourg in June for a residency at the Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, which involved recording the sound of the working environment at eight different companies. The results, titled Music While You Work, can be heard in the Casino’s “aquarium” until 5 September. Née en 1971 à Taïwan, l’artiste HongKai Wang a étudié les sciences politiques à l’Université nationale de Taïwan à Taipei, et a ensuite fait un master en arts et médias à New York, où elle vit et travaille actuellement. Elle a aussi exposé à Taipei et Taïwan, et réalisé des projets à Stockholm, Miami et Madrid. Elle était au Luxembourg en juin en tant qu’artiste résidente au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, pour un projet qui consistait à enregistrer les sons de l’environnement de travail de huit entreprises. On peut entendre le résultat, intitulé Music While You Work, à l’« aquarium » du Casino jusqu’au 5 septembre.

J

or my Music While You Work project at the Casino I visited many ’ai visité de nombreuses usines au Luxembourg pour mon projet Music factories in Luxembourg and discovered that the production model While You Work au Casino et j’ai découvert que le modèle de produc was different to what I was used to in Taiwan. Here people work more tion était différent de celui auquel j’étais habituée à Taïwan. Ici, les as a team or individually, whereas in Taiwan it was still very much a pro- ouvriers travaillent plus en équipe ou individuellement, alors qu’à Taïwan, il duction line model. I did some research before I came here and learned all s’agissait toujours d’un modèle de chaîne de production. J’ai effectué quelabout early 20th century industrial democracy, so I imagined how the ques recherches avant de venir ici et ai tout appris au sujet de la démocratie workforce might be organised in Luxembourg. industrielle du début du 20e siècle. J’imaginais donc très bien la façon dont I first visited Luxembourg to stay with a friend two years ago while I la main-d’œuvre pouvait être organisée au Luxembourg. was doing a three-month residency in Madrid. The impression I got at J’ai visité le Luxembourg pour la première fois il y a deux ans pour rendre that time helped me conceive this project. Like everybody else Luxem- visite à un ami, alors que j’étais artiste en résidence à Madrid pour trois mois. bourg struck me as very picturesque, wealthy and orderly. It is also quite L’impression que j’ai ressentie à l’époque m’a aidée à concevoir ce projet. homogenous and not so energetic – but that maybe has to do with the Comme tout le monde, j’ai été frappée par l’aspect pittoresque, riche et ordonné fact that I live in New York. du Luxembourg. C’est aussi un pays très homogène et pas très A I have been staying at Abbaye de Neumünster, where they énergique – mais ce sentiment est peut-être dû au fait que j’habite Casino have apartments for artists. Before I arrived I had made a à New York. Luxembourg – Forum mental note to myself that I wanted solitude and a bit of J’ai résidé à l’Abbaye de Neumünster, qui met des appartements d’art contemporain social isolation. So it was perfect to be there – I joke that I was à la disposition des artistes. Avant d’arriver, je m’étais dit que je 41, rue Notre-Dame (Centre) working in factories by day and sleeping in a prison at night. rechercherais la solitude et un peu d’isolation sociale. C’était 22 50 45 But Luxembourg is tranquil and safe and has few distractions donc l’endroit parfait – je plaisante souvent en disant que je traJwww.casino-luxembourg.lu if you come here to work. I loved being woken by bird song vaillais à l’usine le jour et dormais en prison la nuit. Mais le every morning. Luxembourg est tranquille et sûr, avec peu de distractions si CCR Abbaye de Neumünster I find in general that Luxembourgers are very warm and vous y venez pour travailler. J’adorais être réveillée tous les friendly and accommodating, but they are also very reserved 28, rue Münster (Grund) matins par le chant des oiseaux. 26 20 52-1 and don’t invite you into their personal life. But I also discovJe trouve que les Luxembourgeois sont en général très chaleuJwww.ccrn.lu ered that for centuries Luxembourg was a battlefield, so maybe reux, aimables et conciliants, mais ils sont aussi très réservés et B this fortress mentality is still deep in the collective memory. ne vous font pas partager leur vie privée. J’ai cependant découCafé des Artistes But the more I got to know them, the more I found them to vert que le Luxembourg avait été un champ de bataille pendant 22, montée du Grund be soft inside. des siècles. Cette mentalité de forteresse est donc peut-être encore (Grund) I discovered the bars near the Abbaye where I lived. I really enracinée dans la mémoire collective. Plus j’ai appris à connaître Scott’s Pub liked Café des Artistes because I love those old fashioned type les Luxembourgeois, plus je les ai trouvés gentils au fond. 4, Bisserwee of bars and I also liked Scott’s and the view to the fortress J’ai découvert les bars près de l’Abbaye où je vivais. J’ai particu(Grund) from there. Q lièrement apprécié le Café des Artistes, car j’adore ces bars rétro, 22 64 75 Jwww.scotts.lu et j’ai aussi aimé le Scott’s et la vue qu’il offre sur la forteresse. Q

isabelle's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


iPhone 4 disponible sur le réseau 3G Tango.

MC et © 2010 Apple Inc. Tous droits réservés.


iPhone 4 chez Orange, c'est aussi des appels vers toute l'Europe.


sig

2 0 1 0 · s i lv

rop ean De

s

aWa r D ·

eu

er

n aWa r D

s ' e l l e b Isa

eptember’10 S g r u o b xem Cit y ma g azine L u


september'10 CITY agenda LUXEMBOURG

Musiques actuelles Théâtre

Danse opéra

Une rencontre 04 avec George Sand E 29/09 I Théâtre des Capucins

Cosi fan tutte E 05, 07 & 09/10 I Grand Théâtre

06

kate Nash E 22/09 I den Atelier

10

Musique Classique

Conférences

Evgeni Kissin E 16 & 17/09 I Philharmonie

Photomeetings E 07-11/09 I Université du Luxembourg

08

événements

13

Oeko-Foire E 17-19/09 I Luxexpo

Jeune Public

14

Dance010 E 02, 03 & 06/10 I CarréRotondes

16

Expositions

Cinémathèque

Bruno Peinado 20 E 25/09-09/01/2011 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Votez cinéma ! E 13-23/09 I Cinémathèque

26


........................................................ Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

© Sasha Gusov

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE LUXEMBOURG

16-17 SEPT 2010 EVGENY KISSIN EMMANUEL KRIVINE .................................................................................... MENDELSSOHN / CHOPIN / STRAUSS .................................................................................... GRAND AUDITORIUM, PHILHARMONIE // 20h00

...................................... .......................................... Emmanuel Krivine direction Evgeny Kissin piano

Billets : 25€ / 40€ / 55€ / 65€ < 27 ans : 50%

.......................................... RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS www.opl.lu www.luxembourgticket.lu +352 47 08 95-1 Philharmonie: +352 26 32 26 32

BIZART

-).)34È2%$%,b$5#!4)/..!4)/.!,% %4$%,!&/2-!4)/.02/&%33)/..%,,% 3ERVICEDECOORDINATIONDELARECHERCHEETDE L´INNOVATIONPmDAGOGIQUESETTECHNOLOGIQUES


Edito

03

highlights of the month Photo: Elisabeth Carecchio

rendez-vous du mois

Palme d’Or winner Abbas Kiarostami directs Mozart’s Cosi fan tutte at the Grand Théâtre. Le cinéaste Abbas Kiarostami, Palme d’Or au festival de Cannes, met en scène Cosi fan tutte de Mozart, au Grand Théâtre.

Kate Nash is one of the month’s highlights at den Atelier. Kate Nash à l’Atelier : un événement !

Local hero Claudine Muno brings her Luna Boots to the Summer in the City Closing Act. Claudine Muno, héroïne locale, sera présente au Summer in the City Closing Act, avec les Luna Boots.

T

he closing night of the Schueberfouer on the Glacis will bring to an end what has been a glorious summer. But the real signal that autumn is approaching comes a few days later on the place Guillaume. The Summer in the City Closing Act is a celebration of the world and the Grande Région. Artists from near (Claudine Muno & The Luna Boots) and far (Touré Kunda) perform on the Knuedler. But early autumn brings with it some excellent cultural highlights to be enjoyed indoors. Both den Atelier and d:qliq start their new concert seasons with the likes of Eels, Kate Nash and Windmill. Or take a tour of the Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain at the end of September and you will get to see works by Bruno Peinado, one of the most important artists of the “new French scene”. Other renowned artists coming to Luxembourg include pianist Evgeni Kissin, who will perform Chopin’s Concerto No 2. At the Grand Théâtre Dirk Roofthooft and Kris Defoort combine to bring us The Brodsky Concerts, their homage to the poetry of Joseph Brodsky. Another tribute, this time to Frederic Chopin in his bicentennial year, is staged at the Capucins in the form of Une Recontre Avec George Sand. Iranian film director and Palme d’Or winner Abbas Kiarostami directs his version of Mozart’s Cosi fan tutte, complete with films, made by himself and featuring contemporary scenes, that will be projected as backdrops to the action on stage, which is peopled by singers in 18th century costume. On the domestic front, home grown choreographer Sylvia Camarda will once again work her magic on a bunch of local youngsters for the annual Traffo_Studio Dance project. And Luxem­bourgbased Finnish choreographer Anu Sistonen reprises her latest work, Life, inspired by the music of Astor Piazzolla, at the Abbaye Neumünster. Q

www.citymag.lu

L

a soirée de clôture de la Schueberfouer, au Glacis, mettra un terme à une magnifique sai son estivale. Mais le véritable signal de l’automne sera donné quelques jours plus tard, place Guillaume. Le Summer in the City Closing Act célèbre le monde et la Grande Région. Les artistes viendront en voisins (Claudine Muno & The Luna Boots) ou de loin (Touré Kunda) pour se produire sur le Knuedler. Le début de l’automne est aussi l’occasion de réinvestir les salles pour des moments culturels forts. La nouvelle saison de concerts de l’Atelier et du d:qliq s’ouvrira avec Eels, Kate Nash et Windmill. Et si vous passez au Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain fin septembre, allez admirer l’œuvre de Bruno Peinado, un des acteurs majeurs de la « nouvelle scène française ». D’autres artistes sont attendus. Le pianiste Evgeni Kissin interprétera le Concerto n° 2 de Chopin. Au Grand Théâtre, Dirk Roofthooft et Kris Defoort s’associent pour un hommage au poète Joseph Brodsky : The Brodsky Concerts. Et aux Capucins, Une Rencontre Avec George Sand rendra hommage à Frédéric Chopin, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Le cinéaste iranien Abbas Kiarostami, Palme d’Or à Cannes, met en scène Cosi fan tutte de Mozart à sa manière, en projetant des films de sa composition, tout à fait contemporains, en toile de fond au déroulement de l’action. Sur scène, les chanteurs ��volueront en costumes du 18e siècle. Sur le front artistique local, la chorégraphe Sylvia Camarda revient réaliser des merveilles avec les jeunes sur le projet annuel Traffo_Studio Dance. Et à l’Abbaye de Neumünster, la chorégraphe d’origine finlandaise Anu Sistonen, Luxembourgeoise d’adoption, reprend sa dernière création : Life, sur une musique d’Astor Piazzolla. Q

Photo: Miikka-Heinonen

NDuncan Roberts  OJeanine Unsen

The Summer in the City Closing Act is a celebration of the world and the Grande Région. Le Summer in the City Closing Act célèbre le monde et la Grande Région. 

Locally-based choreographer Anu Sistonen reprises her latest work, Life at Abbaye Neumünster. La chorégraphe Anu Sistonen, Luxembourgeoise d’adoption, reprend sa dernière création : Life, à l’Abbaye de Neumünster.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

september'10  city agenda luxembourg


04 Alain Duault / Jean-Louis Martin-Barbaz

Une rencontre avec George Sand

Confidences, secrets en paroles et en musique d’une des plus grandes histoires d’amour. Confidences and secrets in words and music from one of the greatest love stories. Nelvire bastendorff

C

élébrant le bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin, le Théâtre des Capucins ouvre sa nouvelle saison avec un hommage au pianiste et compositeur romantique. Ce spectacle, organisé par l’ambassade de France en partenariat avec l’ambassade de Pologne et l’Association Victor Hugo, plonge le public au cœur de l’histoire d’amour entre George Sand et Chopin, période pendant laquelle il créa la plus grande partie de ses œuvres. Le texte d’Alain Duault, mis en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz, s’appuie sur la correspondance et les mémoires de George Sand. Lors d’un entretien imaginaire, les paroles de l’écrivain sont recueillies par un journaliste – joué par l’auteur lui-même. Cette rencontre imaginaire qui se serait déroulée en 1850, l’année suivant le décès de Frédéric Chopin, permet à la Dame de Nohant, interprétée par la grande comédienne Marie-Christine Barrault, de livrer avec sincérité le récit de sa vie, de ses œuvres et de ses passions. L’histoire d’amour entre les deux personnages historiques, considérée comme une des plus belles histoires d’amour romantique, se dévoile donc par le biais des paroles de cette femme, accompagnée d’un piano sur lequel Yves Henry interprète les extraits musicaux du compositeur. C’est donc par le biais des confidences de sa maîtresse et sur les sonorités du piano que la présence de Frédéric Chopin se produit… La pièce marie avec finesse les qualités littéraires, les émotions musicales et les sentiments amoureux de deux figures artistiques et intellectuelles renommées du 19e siècle. Revivent ainsi, sous les yeux du public, la musicalité de la langue française et les sons d’une œuvre musicale poétique. Q

september'10  city agenda luxembourg

T

o celebrate the bicentenary of the birth of Frédéric Chopin, the Théâtre des Capucins is opening its new season by paying homage to the Romantic pianist and composer. Organised by the French Embassy in partnership with the Polish Embassy and the Association Victor Hugo, the performance immerses the audience in the love affair between George Sand and Chopin, a period when he produced the greatest number of his works. Written by Alain Duault and directed by JeanLouis Martin-Barbaz, the piece is based on the letters and memoirs of George Sand. The writer’s words are recorded during an imaginary interview with a journalist – played by the author himself. This imaginary encounter from 1850, the year following the death of Frédéric Chopin, enables Dame de Nohant, played by the great actress Marie-Christine Barrault, to give a sincere account of her life, works and passions. The love story involving the two historical characters, considered to be one of the most beautiful of romantic love stories, is revealed through the words of this woman accompanied on the piano by Yves Henry, who plays extracts of the composer’s music. The presence of Frédéric Chopin is communicated through the confidences of his mistress and the sonorities of the piano… The play delicately combines the literary qualities, musical emotions and the amorous feelings of two famous artistic and intellectual figures from the 19th century. Thus, the musicality of the French language and the sounds of a poetic musical composition come back to life before the audience. Q

« Aimer sans être aimé, c’est comme allumer une cigarette avec une allumette déjà éteinte. » “To love without being loved is like trying to light a cigarette with a match that has already gone out.” George Sand

Théâtre contemporain E 29/09 H 20:00 S En français I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

Agenda

Vincent Roca

Délirium très mots

Theater Federatioun et CCRN

Theaterfest

vendredi 17 friday

21

Photo: Theater Federatioun

Humour – Soirée du stand français du Bazar International E 21/09 H 20:00 S En français I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

La journée du Theaterfest est un exceptionnel moment festif, où sont présentés au public pièces, défilés, lectures et programmes de la nouvelle saison… et où chacun peut prendre part aux ateliers. Un rendezvous annuel pour rencontrer les professionnels du théâtre et pour apprécier les plaisirs de la table grâce au village gastronomique ! Theaterfest day is an exceptional moment of celebration presenting the new season of plays, shows, lectures and programmes to the public… and where everybody can take part in workshops. An annual opportunity to meet theatre professionals and enjoy the delights of the table in the food village!

mardi tuesday

20:00 la nuit juste avant les forêts

20:00 Délirium très mots

20:00 baïbars, le mamelouk qui devint sultan

samedi 18 saturday

cf. 22/09 Grand Théâtre

20:00 la nuit juste avant les forêts

cf. 17/09 Théâtre du Centaure

Abbaye de Neumünster

25

22

cf. 17/09 Théâtre du Centaure

mercredi wednesday

19

20:00 baïbars, le mamelouk qui devint sultan

dimanche sunday 18:30 la nuit juste avant les forêts cf. 17/09 Théâtre du Centaure

Avec Mohamad Al Rashi, Mehdi Dehbi, Richard Dubelski, PierreFrançois Garel, Hala Omran, Philippe Rodriguez-Jorda, Alain Saadeh, Yasmina Toubia, Sara Villeneuve. Mise en scène : Marcel Bozonnet. Grand Théâtre

samedi saturday

cf. 17/09 Théâtre du Centaure

26

dimanche sunday

cf. 17/09 Théâtre du Centaure

Novel: Charlotte Bronte. Stage adaptation: June Lowery. Director: Tony Kingston.   Mierscher Kulturhaus MERSCH

Une rencontre avec George Sand

Pièce écrite par Alain Duault. Jean-Louis Martin-Barbaz, mise en scène. Théâtre des Capucins

11:00 Theaterfest

Abbaye de Neumünster

29

18:30 la nuit juste avant les forêts

IMPRO TV est un concept d’improvisation théâtrale, expérimental, basé sur l’interactivité avec le public. Café-théâtre Rocas

20:00 la nuit juste avant les forêts

mercredi wednesday

23

jeudi thursday

20:00 IMPRO TV

Jane Eyre

la nuit juste avant les forêts

Fête et rencontres théâtrales E 26/09 H À partir de 11:00 I Abbaye de Neumünster J www.theater.lu

vendredi 24 friday

De Bernard-Marie Koltès (reprise). Sophie Langevin, mise en scène. Théâtre du Centaure

Connu pour ses chroniques dans le Fou du Roi, Vincent Roca se met ici en scène. De son humour subtil où les mots chamarrés reflètent son amour de la langue, l’auteur convie les spectateurs à un spectacle délicieux, abordant sujets et personnalités du monde actuel dans un esprit de dérision désopilant. Known for his chronicles in the Fou du Roi,Vincent Roca now takes to the stage. With subtle humour, where colourful words reflect his love of language, the author invites the audience to a delicious performance, covering current subjects and personalities in a hilarious atmosphere of derision.

05

20:00 Brodsky Concerts

Joseph Brodsky, text. Kris Defoort, piano. Dirk Roofthooft, dramaturgy text/play. Grand Théâtre

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c . o Ins i r u l /09 .p wwwn octobre : 06 Éditio

Marcel Bozonnet

Baïbars, le mamelouk qui devint sultan

Joseph Brodsky / Dirk Roofthooft et Kris Defoort

Une fable merveilleuse et magique qui mêle pittoresque et contemporain. An amazing fable full of magic, mixing the picturesque with the contemporary.

Le Roman de Baïbars – célèbre épopée de la littérature arabe du temps des croisades de l’Empire ottoman – est adapté au théâtre par Marcel Bozonnet. Le récit du jeune esclave Baïbars qui devient roi s’est transmis oralement pendant des siècles, particulièrement à Damas où, de nos jours encore, l’histoire est contée dans un bar de la ville. Reprenant la tradition du conteur, l’œuvre réunit danse, théâtre et musique pour narrer la merveilleuse aventure de ce personnage historique. Les artistes de la pièce s’amusent de la sagesse, de l’humour et de la poésie du conte, croisant la farce au sentiment de transcendance. À la frontière du conte et du théâtre, la pièce est un voyage malicieux dans le monde scintillant de la cul­ture arabo-musulmane.

The Story of Baybars – the famous epic poem from Arab literature in the time of the Ottoman Empire crusades – has been adapted for the theatre by Marcel Bozonnet. The account of the young slave Baybars who becomes King was handed down over the centuries by oral tradition, particularly in Damascus, where even now, the story is told in a bar in the city. Taking up the tradition of the storyteller, the work combines dance, theatre and music to recount the amazing adventure of this historical character. The artists of the piece bring out the wisdom, humour and poetry of the story, which mingles farce with a feeling of transcendence. On the border between storytelling and theatre, the play is a mischievous journey into the scintillating world of Arab and Muslim culture.

Photo: Kurt Van der Elst

Photo: Elisabeth Carecchio

The Brodsky Concerts

An arresting homage to the poetic musicality of Brodsky. Un hommage saisissant à la musicalité poétique de Brodsky.

Born in Leningrad in 1940, Joseph Brodsky was expelled from the USSR in 1972 and settled in the United States. A major figure among New York intellectuals, he was awarded the Nobel Prize for literature in 1987. His poetical writings, which are written in English and draw on the traditional literature of Saint Petersburg and English poetry, address major metaphysical themes in a refined and powerful language, where the sonority of the words reveals the full depth of his thoughts. The acting of Dirk Roofthooft combined with the music of Kris Defoort exalts the melodic variations of this unique form of writing, magnifying the sentiment that Brodsky depicted “like the sensation of the eye contemplating beauty.”

Né à Leningrad en 1940, Joseph Brodsky, qui fut expulsé d’URSS en 1972, s’établit aux États-Unis. Figure marquante des milieux intellectuels new-yorkais, il reçut, en 1987, le prix Nobel de littérature. Ses textes poétiques, écrits en anglais, nourris de la littérature traditionnelle de SaintPétersbourg et de la poésie anglophone, abordent de grands thèmes métaphysiques dans une langue raffinée, puissante, où la sonorité des mots révèle toute la profondeur de sa pensée. La rencontre du jeu de Dirk Roofthooft et de la création sonore de Kris Defoort exalte les variations mélodiques de cette écriture si singulière et magnifie le sentiment que Brodsky a dépeint « comme la sensation de l’œil qui contemple la beauté ».

Musical theatre E 29/09 H 20:00 S In English I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Fable théâtrale E 22 & 24/09 H 20:00 S En français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

september'10  city agenda luxembourg


06

Christophe Rousset et Abbas Kiarostami

Cosi fan tutte de Mozart G

etreu der Gestaltung einer klassischen Oper im hohen Stil gibt das Grand Théâtre drei Vorstellungen von Cosi fan tutte von Wolfgang Amadeus Mozart. Unter der Regie des berühmten iranischen Filmemachers und Künstlers Abbas Kiarostami wird die traditionelle Form der Oper zugunsten von audiovisuellen Spiel- und Erzähltechniken aufgebrochen, die das Werk durch das Lichtspiel mediterraner Landschaften erhellen. Der musikalische Teil wird von Christophe Rousset geleitet, der fasziniert ist von den Musikformen des 17. und 18. Jahrhunderts. Der Dirigent und Cembalist bietet hier sein ganzes Wissen, seine künstlerische Sensibilität und seinen persönlichen Einsatz auf, um diese Oper zu interpretieren und die musikalischen Formen mit denen des Theaters zu verbinden. Das Libretto von Lorenzo Da Ponte schildert ein Spiel zwischen vier jungen Leuten, die das Thema Treue in der Liebe umtreibt. Unter der Oberfläche von Gewitztheit, Amüsements und Leichtigkeit verbergen sich in Wirklichkeit tiefe Gefühle, deren emotionale Konsequenzen zu einem Drama werden können... Die Musik Mozarts untermalt dieses gefährliche Spiel mit unnachahmlicher Subtilität. Ihre Nuancen und Impulse changieren vom Ausdruck der Grausamkeit über Exaltiertheit bis hin zu Schmerz und Ironie. Die Eleganz der Erzählung und der musikalischen Interpretation wird noch gesteigert durch die Pracht der Inszenierung und der Lichteffekte von Jean Kalman. Die Bühnenbilder und die Kostüme von Chloé Obolenski vermitteln mit ihrer visuellen Perfektion einen wunderbaren Eindruck von der Ästhetik des 18. Jahrhunderts. Die fünf talentierten Sänger, die auch aufgrund ihres jugendlichen Alters ausgewählt wurden, interpretieren die Oper mit der nötigen Leichtigkeit und Wendigkeit und vermitteln hervor­ ragend die Gefühle von Offenherzigkeit und Frische, die das Gefühl der Liebe in diesem Werk begleiten. Das Bewusstsein von Fragilität und Vergänglichkeit ist in jedem Augenblick des Stückes zu spüren, dessen Handlung sich auf einen einzigen Tag konzentriert, von Sonnenaufgang bis Sonnenuntergang. Diese Interpretation von Cosi fan tutte ist von außergewöhnlicher Schönheit, und die Künstler brillieren in dieser Oper, indem sie das Publikum zu einer neuen Sichtweise der Dramaturgie hinführen, die eine ganz kindliche und naive Seite in jedem von uns berührt. Q

Un Cosi fan tutte qui dévoile, outre la beauté fragile des sentiments amoureux, une sensibilité qui tend vers l’humanité. Diese Interpretation von Cosi fan tutte offenbart, abgesehen von der zerbrechlichen Schönheit des Gefühls der Verliebtheit, eine Sensibilität, die nur allzu menschlich ist. Nelvire bastendorff  OElisabeth Carecchio

F

idèle à une programmation d’opéra classi que de haute tenue, le Grand Théâtre donne trois représentations du Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart. Sous la direction scénique du célèbre cinéaste et artiste iranien Abbas Kiarostami, la forme traditionnelle de l’opéra s’ouvre à des savoir-faire et des modes narratifs audiovisuels éclairant l’œuvre des lumières de paysages et d’horizons méditerranéens. La partie musicale est dirigée par Christophe Rousset, passionné par les formes musicales des 17e et 18e siècles ; le chef d’orchestre et claveciniste livre ici toute sa connaissance, sa sensibilité artistique et son approche personnelle de l’interprétation de l’opéra, liant les formes musicales à celles du théâtre. Le livret de Lorenzo Da Ponte dépeint un jeu sur la fidélité en amour entre quatre jeunes gens. Sous les apparences de ruse, d’amusement et de légèreté, ce sont en réalité des sentiments profonds qui sont sollicités et dont les conséquences émotionnelles peuvent tourner

september'10  city agenda luxembourg

au drame… De ce jeu dangereux, la musique de Mozart est d’une subtilité inimitable, variant en nuances et en saveurs, oscillant entre expressions de la cruauté, de l’exaltation, de la douleur et de l’ironie. L’élégance du récit et de l’interprétation de la musique est exaltée par la somptuosité de la mise en scène où les lumières de Jean Kalman, la scénographie et les costumes de Chloé Obolenski étayent de leur perfection visuelle la traduction de l’esthé­tique du 18e siècle. Les cinq talentueux chanteurs, choisis aussi pour leur jeunesse, interprètent l’opéra avec l’aisance et l’agilité nécessaires aux sentiments de candeur et de fraîcheur qui dessinent ici le sentiment amoureux. La conscience de la fragilité et de l’éphémère se perçoit à chaque instant de la pièce dont le déroulement se fait sur une unique journée, du lever au coucher du soleil. Cette version de Cosi fan tutte est d’une beauté prodigieuse, dans laquelle les artistes excellent et entraînent le public vers une vision nouvelle de la dramaturgie qui touche la dimension encore enfantine et naïve en chacun de nous. Q

« Così est tout sauf une farce. En témoignent ses dimensions poétique, philosophique, émotive (...). Le comique n’est qu’un moyen, pas une fin. » „Così ist alles außer einer Farce. Davon zeugen ihre poetische, ihre philosophische und ihre emotionale Dimension (...). Komik ist nur ein Mittel, aber kein Zweck.“ Christophe Rousset

Opéra E 05, 07 & 09/10 H 20:00 S En italien avec surtitres en français et allemand I Grand Théâtre de Luxembourg J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Danse / opÉra

Marguerite Donlon / Buster Keaton

Silent Mov(i)e

Agenda

Ida Falk Winland & Matti Hirvonen

Rising stars

03

vendredi friday

Photos: Björn Hickmann, Peter Barnes

20:00 Dialogues inévitables La compagnie de Marguerite Donlon rend un hommage à Buster Keaton, grande figure du cinéma muet. De cet homme dont il est dit qu’il « ne souriait jamais », la pièce offre une vision comique et mélancolique sur les images de Florian Penner et le piano de Manuel Krass. L’univers illusionniste et poétique de Keaton est ici magnifiquement transposé. The Marguerite Donlon Company pays homage to Buster Keaton, the great figure of silent films. The piece offers a comic and melancholic vision through the images of Florian Penner and the piano of Manuel Krass of this man, whose trademark was the fact that he “never smiled”. This is a magnificent transposition of the illusionist and poetic world of Keaton.

La nouvelle saison de « Rising stars » s’ouvre avec la soprano Ida Falk Winland et le pianiste Matti Hirvonen, interprètes nommés par le Konserthus de Stockholm. Le récital est une harmonieuse rencontre entre des mélodies célèbres et des œuvres plus confidentielles comme celles de compositeurs suédois des deux siècles passés. Die neue Saison der „Rising stars“ beginnt mit der Sopranistin Ida Falk Winland und dem Pianisten Matti Hirvonen, zwei vom Konserthus Stockholm nominierte Interpreten. Das Konzert ist eine harmonische Begegnung berühmter Melodien mit weniger bekannten Werken von schwedischer Komponisten aus den beiden vergangenen Jahrhunderten.

"Dialogues Inévitables" est un projet artistique et socioculturel mélangeant danse contemporaine, théâtre et musique. Il réunit des artistes qui collaborent depuis plusieurs années sur la notion de l’échange interculturel et partagent l’envie d’établir un dialogue à travers la création artistique, afin d’engendrer un impact social. La troupe est formée de sept danseurs et de quatre musiciens, italiens, béninois et canadiens. Artistes reconnus au niveau international, ils se rassemblent depuis 2005 autour de la direction de Francesca Pedullà et Eric Acakpo. Après plusieurs années de travail collectif au Bénin, qui leur a permis d’enrichir leur complicité et d’élaborer un vocabulaire commun, ils se produiront pour la première fois en Europe en 2010. Dans le cadre de ce spectacle, un stage de danse contemporaine béninoise sera donné le 04/09. STUDIO TROIS C-L

Récital E 24/09 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Danse contemporaine, création E 25/09, 07, 09, 23 & 30/10, 04, 23 & 31/12, 18/01, 04, 11, 24 & 27/02 H 19:30 I Saarländisches Staatstheater J www.theater-saarbruecken.de

Anu Sistonen et le quintette Aconcagua

23

jeudi thursday 16:00 Im Weissen Rössl

Die Opéra du Trottoir präsentiert Ralph Benatzkys Meisterwerk in einer ausschließlich Luxemburger Star-Besetzung: Yannchen Hoffmann, Serge Schonckert, Carlo Hartmann, Al Ginter, Mariette Lentz, Annette Schlechter, Clod Thommes, Sophie Proost, Josiane Fanck-Stephany, Andy Züst und in der Rolle Seiner Majestät Kaiser Franz-Josef: Marcel Heintz.   Conservatoire / Auditorium

N° 3), "Det enda" (Sinfonia del mare), "Önskan" (Själ och landskap N° 2); Wilhelm Stenhammar: "Flickan kom från sin älsklings möte" op. 4b N° 1; Jean Sibelius: "Flickan kom från sin älsklings möte" op. 37 N° 5; Francis Poulenc: Trois poèmes de Louise Lalanne; Aaron Copland: Twelve poems of Emily Dickinson (extraits); Leonard Bernstein: I hate music N° 1-4; Richard Strauss: Sechs Lieder op. 67 TrV 238 N° 1-3 ("Ophelia-Lieder"), "Frühlingsfeier" op. 56 TrV 220 N° 5, "Hat gesagt – bleibt´s nicht dabei" op. 36 TrV 186 N° 3. Philharmonie

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve e t iv Inscr rio.n6e/09 u l p . wwwn octobre : 0 Éditio

30

jeudi thursday 20:00 Life

vendredi 24 friday

20:00 rising stars

Ida Falk Winland, soprano. Matti Hirvonen, piano. Carl Jonas Love Almqvist: "Den lyssnande Maria" (Songes N° 1); Wilhelm Peterson-Berger: "Längtan heter min arvedel" (Ur "Fridolins lustgård"); Ture Rangström: Fem ballader N° 2 & 3; Bo Linde: Tio naiva sånger op. 20 N° 5 & 6; Gösta Nystroem: "Bara hos den" (Själ och landskap N° 3), "Havet sjunger" (På reveln

Chorégraphie : Anu Sistonen. Danse : Anu Sistonen, Jonna Aaltonen, Teemu Kyytinen, Sarah Piccard, Ares d’Angelo. Musique : Aconcagua Quintet (Beata Szalwinska, p ; Fabian Perdichizzo, v ; Anthony Millet, acc ; Benoît Legot, db ; Thibault Momper, g) & invité spécial : Jean-Marc Apap. Abbaye de Neumünster

Dance theatre Luxembourg

Ulysses

Life fusionne profondeur musicale, beauté chorégraphique et émotions. Life is a fusion of musical depth, choreographical beauty and emotions.

Inspired by the music of Astor Piazzolla, the new creation of Anu Sistonen is a work that passes through and explores a wide range of sentiments: from joy to sadness, love to anger, nostalgia to hope… The choreographer has conceived an intense piece that resonates with the compositions of the most famous composer of tangos of the second half of the 20th century. Anu Sistonen successfully merges her own experience and outlook on life with the world of Piazzolla, delivering a highly personal and particularly moving performance. In collaboration with the Aconcagua quintet, Life is an arresting piece interpreted by five extremely talented dancers with a range of horizons.

Danse contemporaine (création) E 30/09 H 20:00 I Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

www.citymag.lu

Photo: Steve Eastwood

Photo: Miikka-Heinonen

Life

Inspirée par la musique d’Astor Piazzolla, la nouvelle création d’Anu Sistonen est une œuvre qui traverse et explore un éventail de sentiments : de la joie à la tristesse, de l’amour à la colère, de la nostalgie à l’espoir… La chorégraphe a conçu une pièce intense qui résonne avec les compositions du musicien le plus renommé de la seconde moitié du 20e siècle pour le tango. Anu Sistonen parvient à mêler son parcours et son regard sur la vie à l’univers de Piazzolla, livrant un spectacle très personnel et particulièrement émouvant. En collaboration avec le quintette Aconcagua, Life est une pièce saisissante, interprétée par cinq danseurs d’horizons divers et de très grand talent.

07

Ulysses joue des oppositions entre mobilité et stabilité. Ulysses plays on oppositions between mobility and stability.

Ulysses – composition électronique de 1977 de Roman Haubenstock Ramati – évoque l’odyssée d’un être à l’époque contemporaine. Le compositeur a développé de nouvelles formes sonores y assimilant les modes d’écriture musicale. Matériaux et formes sont animés d’une même idée, donnant ainsi toute sa valeur à la notion de « forme ouverte ». Inspirée par les créations de Pollock ou de Calder, Ulysses joue des oppositions entre mobilité et stabilité. Le chorégraphe JeanGuillaume Weis, la plasticienne Trixi Weis et Noise Watchers Unlimited proposent une traversée transversale entre les éléments visuels, sonores et corporels, inspirée par la composition et le voyage.

Ulysses – an electronic composition by Roman Haubenstock Ramati from 1977 – evokes the odyssey of a character from contemporary times. The composer has created new sound forms, assimilating musi­ cal methods of transcription. Materials and forms are animated by a single idea, thus giving full force to the concept of “open form”. Inspired by the work of Pollock and Calder, Ulysses plays on oppositions between mobility and stability. Choreographer Jean-Guillaume Weis, artist Trixi Weis and Noise Watchers Unlimited present a transverse approach across visual, sound and physical elements inspired by composition and travel.

Danse et musique contemporaines E 02/10 H 20:15 I Philharmonie – Espace Découverte J www.philharmonie.lu

september'10  city agenda luxembourg


08

Orchestre Philharmonique du Luxembourg

evgeni kissin “the gift for music” Emmanuel Krivine dirigera l’opl pour ce concert avec Evgeni Kissin dans un programme mendelssohn, chopin et richard strauss. Emmanuel Krivine conducts the opl for this concert with Evgeni Kissin in a programme of mendelssohn, chopin and richard strauss. Nbrigitte bertelle  Osasha guso

P

T

o kick off its new artistic season, which inclu des an array of over 80 concerts, Emmanuel Krivine, Musical Director of the Orchestre Philharmonique du Luxembourg and considered one of the best conductors in Europe, has invited the celebrated pianist Evgeni Kissin, an artist with precocious and exceptional talent who is worshipped and idolised like a “rock star”. Born in Moscow in 1971, Evgeni Kissin entered the Gnessine School for gifted children at the age of 6. At 12, he performed Chopin’s Piano concertos Nos. 1 & 2 with the Moscow Philharmonic Orchestra conducted by Dmitri Kitaenko. In 1985, he gave his first concerts abroad, first in Europe, then in Japan from 1986. Consecration came in 1988, when he recorded Tchaikovsky’s Piano concerto No. 1 with Herbert von Karajan. In 1990, he started playing in the BBC London Proms and in the United States, where he played under the direction of Zubin Mehta. In the same year, Evgeni Kissin gave a recital to open the 100th season at Carnegie Hall in New York: the feverish audience made him play over ten encores. The artist became more and more in demand, his interpretations of Chopin were a benchmark for excellence, and the critics praised most of his recordings to the skies, winning numerous prizes. Today, the little prodigy whom Karajan dubbed a genius has lost his title as a phenomenon, but is one of the greatest pianists of our time. You will feel the emotion at this concert as, after a year’s sabbatical, Evgeni Kissin is marking his return to the international artistic circuit with the OPL. With his ever perfect, limpid and luminous playing, he will be performing Chopin’s Concerto No. 2, the youthful work of a composer aged 19 who creates poetry with sound. The concerto will be preceded by the Ouvertüre zum Märchen von der schönen Melusine, where Mendelssohn dresses the Poitou legend of the Siren and the Valliant Chevalier Lusignan in diapha­n­ ous poetry. Finally, the evening will end with the celebrated sym­pho­nic poem of Richard Strauss Also sprach Zarathustra, the world-famous Prologue of which was used in the film 2001: A Space Odyssey by Stanley Kubrick. Q

our donner le coup d’envoi de sa nouvelle saison artistique, riche de plus de 80 con certs, Emmanuel Krivine, directeur musical de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, considéré comme l’un des meilleurs chefs d’orchestre européens, a invité le célèbre pianiste Evgeni Kissin, artiste au talent aussi précoce qu’exceptionnel, consacré et adulé comme une « rock star ». Né à Moscou en 1971, Evgeni Kissin entre à 6 ans à l’école Gnessine pour enfants surdoués. À 12 ans, il interprète les Concertos pour piano n° 1 et 2 de Chopin avec l’Orchestre Philharmonique de Moscou sous la direction de Dmitri Kitaenko. En 1985, il donne ses premiers con­ certs à l’étranger, tout d’abord en Europe puis dès 1986, au Japon. La consécration vient en 1988, lorsqu’il enregistre le Concerto n° 1 pour piano de Tchaïkovski avec Herbert von Karajan. 1990 est l’année de ses débuts aux BBC Proms de Londres et aux États-Unis, où il joue sous la direction de Zubin Mehta. Cette même année, Evgeni Kissin, en récital, ouvre la centième saison du Carnegie Hall de New York : le public fiévreux lui demandera plus de dix rappels. L’artiste sera de plus en plus sollicité et plébiscité, ses Chopin sont devenus une référence et la plupart de ses enregistrements sont encensés par la critique et reçoivent de nombreux prix. Auj­ou­rd’hui, le petit prodige qualifié de « génial » par Karajan a perdu son statut de phénomène pour devenir un des plus grands pianistes de notre époque. Pour ce concert, l’émotion sera palpable car après une année sabbatique, Evgeni Kissin fait son retour dans le circuit artistique international avec l’OPL. Il interprétera avec son jeu toujours aussi parfait, limpide et lumineux le Concerto n° 2 de Chopin, œuvre de jeunesse d’un compositeur de 19 ans qui crée de la poésie avec les sons. Le concerto sera précédé de l’Ouvertüre zum Märchen von der schönen Melusine où Mendelssohn habille la légende poitevine de la Sirène et du preux Chevalier Lusignan de poésie diaphane. Enfin, la soirée se terminera avec le célèbre poème symphonique de Richard Strauss Also sprach Zarathustra dont le Prolo“Why do I love Chopin? Why would I want gue, célèbre à travers le to understand today something that I can monde entier, a été utinever hope to understand in my entire life?” lisé dans le film 2001 : l’Odyssée de l’Espace de Evgeni Kissin Stanley Kubrick. Q

« Pourquoi j’aime Chopin ? Pourquoi vouloir comprendre aujourd’hui quelque chose que je n’espère comprendre à aucun moment de ma vie. »

Musique classique

E16 & 17/09 H 20:00

I Philharmonie – Grand Auditorium

J www.philharmonie.lu

september'10  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Musique classique

09

Agenda 03

vendredi friday

17:30 concert d’orgue

20:00 The OzBrass

Derrière ce nom se cachent 1 0 musiciens qui se connaissent depuis des années par l’intermédiaire de diverses productions musicales et qui vont à présent s’attaquer à la tentative, sur le modèle des grands ensembles de cuivres tels que German Brass et Philip Jones, de quitter la fosse d’orchestre pour présenter leur savoir-faire face au public. Leur répertoire englobe des arrangements à 10 voix et des compositions originales provenant d’époques très diverses et de styles très différents. Le changement des instruments produit une grande diversité de possibilités sonores, lesquelles permettent à l’ensemble de ne pas se limiter à l’exécution de pièces typiques du répertoire pour les cuivres. Trifolion ECHTERNACH

04

samedi saturday

11:00 Audition d’orgue Église Saint-Michel

12

dimanche sunday 17:00 Videte miraculum

Concert de polyphonie chorale de la Renaissance. Église St. Jean Luxembourg-Grund

À l’orgue (sauf exceptions) : Paul Kayser. Église Saint-Alphonse

vendredi 10 friday

20:00 Gustav Mahler Jugendorchester / Blomstedt /  Gerhaher

Gustav Mahler Jugendorchester. Herbert Blomstedt, direction. Christian Gerhaher, baryton. Gustav Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen. Anton Bruckner : Symphonie N° 9 d-moll (ré mineur) WAB 109. Si la saison 2010/11 est inaugurée par le Gustav Mahler Jugend­ orchester dans une œuvre de son homonyme, c’est pour une bonne raison. En effet, entre le 150e anniversaire de sa naissance l’été 2010 et le 100e anniversaire de sa mort au printemps 2011, le compositeur qui, comme nul autre, a élaboré une évidente transition entre tradition et modernité, joue un rôle particulièrement important dans la programmation de la Philharmonie. Philharmonie

16

jeudi thursday 20:00 Evgeny Kissin

Félix Mendelssohn Bartholdy, Ouvertüre zum Märchen von der schönen Melusine op. 32. Frédéric Chopin, Concerto pour piano et orchestre N° 2 en fa mineur (f-moll) op. 21. Richard Strauss, Also sprach Zarathustra, Tondichtung für großes Orchester op. 30 TrV 176. Philharmonie

vendredi 17 friday

20:00 Evgeny Kissin cf. 16/09 Philharmonie

samedi 18 saturday

20:00 Concerto Köln

Bach, Suite pour orchestre N° 3 en ré majeur BWV 1068. Dauvergne, Quatrième Concert de Symphonie op 4 N° 4 Rameau, Petite Suite (extraite de "Platée"). Bach, Suite pour orchestre N° 4 en ré majeur BWV 1069. Outre les grandioses Troisième et

Quatrième Suites pour orchestre de Bach, le programme fera la part belle à Rameau et Dauvergne, deux compositeurs dont les pages lumineuses illustrent à merveille le 18e siècle français. Il s’attache à redécouvrir des compositeurs dont la musique magnifique est injustement tombée dans l’oubli. CAPe ETTELBRUCK

La Campagne Magique de Frédéric Chopin

Ensemble Janusz Prusinowski : Janusz Prusinowski (violon), Michal Zak (chalemie, flûte), Piotr Piszczatowski (percussions), Piotr Zgorzelski (basse, violoncelle), Magdalena Wojciechowska (piano). Abbaye de Neumünster

lundi 20 monday

20:00 Rencontres SEL A-I

Christoph König, direction. Edvard Grieg : Peer Gynt. Suites pour orchestre N° 1 op. 46 & N° 2 op. 55 (extraits). Jean Sibelius : Symphonie N° 7 en ut majeur (C-Dur) op. 105. Ludwig van Beethoven : Symphonie N° 5 c-moll (ut mineur) op. 67. Philharmonie

23

jeudi thursday 20:00 Project Chopin

Katarzyna Borek (piano), Karolina Piatkowska (violon), Maja Kuta (visuels multimédia). Abbaye de Neumünster

Philharmonie

Photos: Felix Broede, Priska Keterer

Gustav Mahler Jugendorchester

www.citymag.lu

Sur les pas de l’architecte gravissant les sommets, le chef suédois Herbert Blomstedt avec le prestigieux Gustav Mahler Jugendorchester et l’un des plus grands interprètes de lieder du moment, le baryton Christian Gerhaher, révèleront toute la poésie des Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler ainsi que la puissante ossature de la Symphonie n° 9 de Bruckner, tentant à chaque approche d’en exprimer vertiges et quête spirituelle. In the steps of the architect climbing the summits, the Swedish conductor Herbert Blomstedt with the prestigious Gustav Mahler Jugendorchester and baritone Christian Gerhaher, one of today’s greatest interpreters of lieder, will be revealing all the poetry of Mahler’s Lieder eines fahrenden Gesellen and the powerful structure of Bruckner’s Symphony No. 9, attempting to express the heady heights and spiritual quest of each piece. L’orchestral E10/09 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

Philharmonie

Maria João Pirès

Chefs-d’œuvre intemporels et autres petites merveilles pour ce programme Mendelssohn, Mozart et Schubert, interprété par une distribution exceptionnelle : le Chamber Orchestra of Europe dirigé par Trevor Pinnock, Maria João Pirès dans le Concerto pour piano n° 27 de Mozart et de ce même compositeur, le Rondo für Violine avec Lorenza Borrani. Un grand moment ! Timeless masterpieces and other marvellous pieces are in this programme of Mendelssohn, Mozart and Schubert interpreted by an exceptional cast: the Chamber Orchestra of Europe conducted by Trevor Pinnock, Maria João Pirès in Mozart’s Piano concerto No. 27 and the Rondo für Violine with Lorenza Borrani by the same composer. A major event! Les grands classiques E27/09 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

25

samedi saturday

20:00 Acht Cellisten der Wiener Symphoniker

Tchaïkovski, Le Lac des cygnes - Suite op.20 Smetana, "Die Moldau", cycle "Mein Vaterland" Villa-Lobos, Bachianas Brasileiras Nr.1. Offenbach, "Barcarole" de “Les Contes d’Hoffmann”. Christoph Stradner, Andreas Pokorny, Michael Günther, Walther Schulz, Romed Wieser, György Bognár, Michael Vogt, Peter Siakala, Cello. Huit violoncellistes sur scène, voilà une formule très originale ! Cette distribution à huit instruments identiques propose à l’auditeur de captivantes perceptions sonores. L’interprétation solo de chaque voix ajoute à ce concert une intimité particulière, caractéristique de la musique de chambre. CAPe ETTELBRUCK

music, in connection with the exhibitions Music and Painting (Hoogsteder, The Hague 1995), about Jan Steen (Rijksmuseum, Amsterdam 1996) and Frans Hals and his contemporaries (Haarlem 2004). The concert is organised under the patronage of the Dutch Embassy in Luxembourg, in the context of the exhibition "The Golden Age Reloaded" at the Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg.   Conservatoire / Auditorium

26

dimanche sunday 11:00 Concert apéritif de l’OPL

The Golden Age Reloaded

Nico van der Meel (tenor), Saskia Coolen (recorder, viol), Erik Beijer (viol, percussion) and Louis Peter Grijp (lute, cittern, artistic director) play Dutch music of the 17th century. The group’s repertoire deals chiefly with themes and individuals from Dutch history. A special theme is the relationship between painting and

En abordant une grande variété d’aspects du vaste répertoire de la musique de chambre, la saison 2010/11 des Concerts-Apéritifs est une fois de plus très attrayante. Deux axes gouvernent une programmation répartie sur trois siècles, les chefs-d’œuvre d’une part, les joyaux oubliés d’autre part. Au programme : Ludwig van Beethoven, Wolfgang A. Mozart, Franz Schubert, Ernö Dohnanyi, Herbert Howells, Albéric Magnard et Leopold Mozart.   Philharmonie

17:00 Church Classics Église de Lasauvage LASAUVAGE

MORITZ ERNST

Pianist, Cembalist und Kammermusiker. opderschmelz DUDELANGE

Jonathan Kaell : Cl. Debussy (arr.J. Kaell) : n° 2 Iberia d’"Images". D. Bourgeois : Cotswold Symphony. Martijn Pepels : L. Bernstein (arr. M. Pepels) 2e mvt Jeremiah de la symphonie "Profanation". D. Maslanka : mvts 1,2,3,5 de "Child’s Garden of Dreams". J. Turina : Symphonie Sévillane.   Conservatoire / Auditorium

lundi 27 monday

20:00 Chamber Orchestra of Europe / Pinnock Chamber Orchestra of Europe. Trevor Pinnock, direction. Maria João Pires, piano. Lorenza Borrani, violon. Felix Mendelssohn Bartholdy : Ouvertüre zum Märchen von der schönen Melusine op. 32. Wolfgang A. Mozart : Konzert für Klavier und Orchester N° 27 B-Dur (si bémol majeur) KV 595. Wolfgang A. Mozart : Rondo für Violine und Orchester C-Dur (ut majeur) KV 373. Franz Schubert : Symphonie N° 7 h-moll (si mineur) D 759 ("Unvollendete"/ "Inachevée"). Philharmonie

29

mercredi wednesday 20:00 Examen-concours de direction d’orchestre avec la Musique Militaire

Candidats : Jonathan Kaell, Martijn Pepels. Examen-concours de direction d’orchestre pour le diplôme d’un master, avec la Musique Militaire.

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net Insc lurieo :.06/09 p . w ww n octobr Éditio


10 Eels

works of heartbreaking genius

Mark “E” Everett’s latest trio of albums deal with desire, ageing and the breakup of a relationship – more heartbreak for the singer whose previous works have detailed even more painful loss. Les trois derniers albums de Mark « E » Everett parlent du dÉsir, de l’Âge qui vient et de rupture – de nouveaux crÈve-cœur pour celui dont l’inspiration s’est souvent nourrie de drames personnels. NDuncan Roberts  ORocky Schenck

I

t is not unusual for an artist to thrive on pain, heartbreak and misery – the solo concert earlier this year by Sophia’s Robin Propper Shepard at d:qliq was a relentless paean to lost loves and heartbreak, for example. As much of his music would suggest, Mark Everett, the man behind Eels, has experienced enough personal tragedy to last anyone a lifetime. His father Hugh, a notable mathematician and quantum theorist, died of a heart attack when Mark was 19. Then his sister Elisabeth, a schizophrenic, committed suicide and two years later his mother died as the result of cancer – the latter two tragedies inspiring him to write many of the songs on Eels’ second album Electro-Shock Blues. Although lighter work has followed, most notably the uplifting Daisies of the Galaxy, Everett has often returned to his family tragedies and was sadly provided with more material when his cousin and her husband were killed in the 9/11 attacks (they were both flight attendants on the plane that crashed into the Pentagon). Their story and others inspired what many consider Everett’s most mature work to date, the double album Blinking Lights and Other Revelations. Previously, Everett – with the help of PJ Harvey collaborator John Parish – had revealed a rockier sound on Souljacker. The rock vein was also mined on Hombre Lobo, the first of a trilogy of concept albums that included the beautifully poignant and bitter relationship breakup album End Times and that concludes this summer with the more optimistic Tomorrow Morning. Everett always seeks out new ideas for his live shows and the current tour is the first since 2007, so we don’t quite know what to expect – but rest assured it will be original and entertaining. Q

september'10  city agenda luxembourg

P

lus d’un artiste exploite le filon de la souf france, des chagrins d’amour et de la tristesse : pour ne citer qu’un exemple, le concert solo de Robin Proper Shepard (du groupe Sophia) au d:qliq, au début de l’année, était un long péan aux amours perdues et aux chagrins d’amour. Si la musique de Mark Everett est le reflet de sa vie, alors le pilier de Eels a eu son lot de malheurs. Il a 19 ans quand son père Hugh, mathématicien et physicien de renom, meurt d’une crise cardiaque. Peu après, sa sœur Elisabeth, atteinte de schizo­phrénie, se suicide, et deux ans plus tard, un cancer emporte sa mère – ces deux derniers décès tragiques ont inspiré à Mark plusieurs textes du deuxième album de Eels : ElectroShock Blues. Si l’atmosphère s’est un peu allégée par la suite – Daisies of the Galaxy était particulièrement réjouissant – Everett est souvent revenu à sa tragique histoire familiale, encore assombrie par le décès de sa cousine et de son mari lors des attentats du 11 septembre (ils étaient hôtesse de l’air et steward dans l’appareil qui s’est écrasé sur le Pentagone). Cette histoire et bien d’autres ont inspiré à Everett ce que d’aucuns considèrent comme son œuvre la plus aboutie à ce jour : le double album Blinking Lights and Other Revelations. Auparavant, assisté de John Parish, collaborateur de PJ Harvey, Everett avait dévoilé un son plus rock, sur Souljacker, par exemple. Toujours dans la veine rock, Hombre Lobo, premier opus de la trilogie des albums-concepts, suivi de End Times, l’album de la rupture, d’une amertume magnifiquement poignante, puis de Tomorrow Morning, qui conclut l’été sur une note plus optimiste. Everett innove toujours dans ses spectacles. Cette tournée étant la première depuis 2007, tout est possible. Mais une chose est sûre : elle sera originale et divertissante. Q

“Everett lays his blues out like a taxidermist.” « Everett dissèque son blues, tel un taxidermiste. » Kitty Empire (Guardian)

Indie-folk-pop E 05/09 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

Indochine

Rocking the Republic

Next year the most successful French rock group of all time will mark its 30th anniversary. Indochine have come a long way since playing Le Rose Bonbon in Paris – in June they played a sell-out show at the Stade de France. Their fortunes have fluctuated over the years, but they are as popular as ever and now tour in support of 11th studio album La République des Meteors. Le plus grand groupe rock français de tous les temps fêtera son 30e anniversaire l’an prochain. Les membres d’Indochine ont fait un sacré bout de chemin depuis l’époque où ils jouaient au Rose Bonbon à Paris. En juin, ils ont donné un concert à guichets fermés au Stade de France. Ils ont connu des hauts et des bas au fil des ans, mais ils sont plus populaires que jamais et assurent actuellement la promotion de leur 11e album studio, La République des Meteors.

11

Inborn Marc Ducret Quartet

Windmill

The 1987 winner of the Prix Django Reinhardt, Marc Ducret is one of the most highly regarded jazz guitarists on the circuit. Self-taught, Ducret was part of the Orchestre National du Jazz and went on to play in a number of groups including his own trio and Tim Berne’s Big Satan. Berne is part of the quartet that plays in Dudelange alongside Dominique Pifarely and Tom Rainey. Marc Ducret, lauréat du Prix Django Reinhardt 1987, est l’un des guitaristes de jazz les plus encensés du milieu. Marc Ducret est un autodidacte. Il faisait partie de l’Orchestre National du Jazz et a joué dans un certain nombre de groupes par après, dont son propre trio et le Big Satan de Tim Berne. Outre Ducret, le quartet­te qui se produit à Dudelange est composé de Tim Berne, Dominique Pifarely et Tom Rainey.

Matthew Thomas Dillon returns to Luxembourg under his Windmill guise. His Epcot Starfields album has received high praise in the hipper UK music press, as has new EP, Ellen Save Our Energy. The album features haunting melodies and soaring mini-symphonies for the 21st century, such as the gorgeously joyful ‘Big Boom’. Support from Luxembourg’s Plankton Waves and DJ Ben Andrews. Matthew Thomas Dillon revient au Luxembourg en tant que Windmill. Son album Epcot Starfields a été très bien accueilli par la presse britannique branchée, à l’instar de son nouvel EP, Ellen Save Our Energy. L’album comporte des mélodies envoûtantes et des minisymphonies aux belles envolées pour le 21e siècle, comme le délicieusement joyeux ‘Big Boom’. Avec le soutien du groupe luxembourgeois Plankton Waves et du DJ Ben Andrews.

Autodidact

Jazz E 22/09 H 20:00 I opderschmelz (Dudelange) J www.opderschmelz.lu

Rock E 11/09 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

Future bliss

Great expectations

The band most likely to? That label seems to have been dumped on Inborn following the release of the thrilling En Vogue EP and single ‘Trash is the New Glam’. News that the band is due to travel to Los Angeles to record with Ross Robinson, who has worked with Korn and Limp Bizkit, only adds to the expectations. Catch them at a small venue while you still can. Le groupe le plus prometteur ? Il semble que cette étiquette ait été collée sur Inborn à la suite de la sortie de l’exaltant EP En Vogue et du single ‘Trash is the New Glam’. Des nouvelles annonçant le voyage du groupe à Los Angeles pour enregistrer avec Ross Robinson, qui a collaboré avec Korn et Limp Bizkit, ne font qu’amplifier ces attentes. Allez les voir dans une petite salle tant que c’est encore possible. Future rock E 25/09 H 21:00 I d:qliq J www.dqliq.com

Orchestral electro-pop E 17/09 H 21:00 I d:qliq J www.dqliq.com

Kate Nash

Growing up in public

Kate Nash, more mature approach. L’album de la maturité.

The problem with releasing a successful debut album of naïve but catchy pop songs is that it makes the “difficult” second album all the more tricky. Do you continue in the same vein and milk the initial success, or try a more mature approach and risk alienating fans and being accused by critics of overstretching oneself ? Kate Nash opted for the latter and has managed to convince many fans and critics that her sophomore effort, My Best Friend Is You, is what Caroline Sullivan in the Guardian calls “a substantial progression from the rickety kitchen-sink pop” of her debut. Produced by Bernard Butler, the second album is inspired by Sonic Youth and girl groups of the sixties, which can be no bad thing.

Pour un artiste, le succès d’un premier album pop aux titres simples mais faciles à retenir est souvent un handicap pour le deuxième. Faut-il continuer dans la même veine et en tirer le maximum, ou tenter une approche plus mûre, au risque de décevoir les fans de la première heure et d’être accusé par la critique de vouloir dépasser ses limites ? En optant pour la seconde solution, Kate Nash a réussi à convaincre les fans et la critique que son deuxième opus, My Best Friend Is You, est bien ce que Caroline Sullivan, du Guardian, appelle « un grand pas en avant depuis la pop mal ficelée » de ses débuts. Produit par Bernard Butler, le deuxième album s’inspire de Sonic Youth et des groupes féminins des années soixante. Des références plus qu’honorables.

Girl pop E 22/09 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

www.citymag.lu

Simone Decker, Second Life, 2010 Production Mudam Luxembourg With the participation of Prefalux and in collaboration with MNHA © Photo: Andrés Lejona

Citymag_2010_08_130x190mm.indd 4

8/18/10 9:19:51 AM


12

Musiques Actuelles

Agenda 01

mercredi wednesday 18:00 Sens Inverse

WEDNESDAYS AT MUDAM Sens Inverse est un des premiers labels "dubstep" en France. Ce mouvement musical, né en Angleterre autour de l’année 2000, s’est développé sur base d’atmosphères urbaines et futuristes et est résolument guidé par l’énergie physique des basses fréquences. Mudam

vendredi 03 friday

20:30 reamonn Rockhal

21:30 Hommage à Joe Dassin

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

05

dimanche sunday 11:30 old fashioned trio

Apéro’s Jazz Abbaye de Neumünster

15

20:00 Eels

Indie den Atelier

18:00 Sens Inverse

19:30 TINITUS NIGHT

WEDNESDAYS AT MUDAM cf. 01/09 Mudam

08

mercredi wednesday

17

18:00 Sens Inverse

vendredi friday

20:00 2xChopin

WEDNESDAYS AT MUDAM cf. 01/09 Mudam

Kae Shiraki & Jagodzinski Trio. Jazz et musique classique.   Abbaye de Neumünster

samedi 11 saturday

18

mercredi wednesday

samedi saturday

Metal Kulturfabrik

19

dimanche sunday 11:30 sofia ribeiro quartet

IRON & WINE

11:00 summer in the city closing act

Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

20:00 indochine

SUR SUDHA

Rockhal

12

dimanche sunday 11:30 benny lackner trio Apéro’s Jazz Abbaye de Neumünster

Apéro’s Jazz Abbaye de Neumünster

THE POSITIVE ENERGY NIGHT

20:00 Rock loves Chopin

21:00 windmill d:qliq

Pop den Atelier

MARC DUCRET quartet opderschmelz DUDELANGE

vendredi 24 friday

20:00 Seulement Chopin

Lora Szafran sextet. Jazz. Concert de clôture du Festival de la culture polonaise.   Abbaye de Neumünster

Anna Serafinska Groove Machine. Musique rock. Abbaye de Neumünster

22

mercredi wednesday 18:00 Sens Inverse

Fun Lovin’ Criminals

mercredi wednesday

Siánye

18:00 Sens Inverse

d:qliq

Salle Sang & Klang Pafendall

jeudi thursday

21:00 elektrash

21:30 pendulum

19:30 Ben l’Oncle Soul

Fiebre Cubana

d:qliq

La 7e édition du festival Zikametz se déroulera du 23 au 26/09. Grande première, le centre culturel Kulturfabrik s’associe à l’événement et ouvre le bal avec une soirée aux timbres electro, ambient, pop, shoe gazing et folk en présence de Saycet, The Black Atlantic, Birds Escape et Fracture. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

WEDNESDAYS AT MUDAM cf. 01/09 Mudam

30

jeudi thursday

Trifolion ECHTERNACH

23

29

21:00 inborn

Manu Dibango & Soul Makossa Gang

20:00 Dimmu Borgir

Rockhal

26

dimanche sunday

ZIKAMETZ @ KULTURFABRIK

opderschmelz DUDELANGE

The Best Of The Making Of (LU – Contemporary Architectural Projects), les Polaris Architects, Wearehume (LU – Postrock), Donuts By Night (BE – DJ set). Exit07

20:00 Kate Nash

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

Marie-Paule Belle chante Barbara

Luxembourg centre

WEDNESDAYS AT MUDAM cf. 01/09 Mudam

11:30 paul wiltgen /ann mccormack Apéro’s Jazz   Abbaye de Neumünster

Brasserie de l’Arrêt

samedi 25 saturday

20:00 Billy Cobham Band

28

mardi tuesday 20:00 Fun Lovin’ Criminals Groove rock den Atelier

20:30 project chopin

Black metal den Atelier

Katarzyna Borek Trio. Abbaye de Neumünster Trifolion ECHTERNACH

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve t ive Inscr rio.n6e/09 u l p . 0 wwwn octobre : Éditio

Belgian electro night

Spirit of Elektrash

Photo: Seb Cuvelier

Funky stuff

The gloriously catchy Fusty Delights. Les délices entraînants de Fusty Delights. Fun Lovin’ Criminals, in party mode. En mode party !

As the name of the band suggests, Fun Lovin’ Criminals were never meant to be taken seriously. All the more reason, then, to wallow obliviously in their summer party album Classic Fantastic – a record that sees the New York trio deliver clean, danceable, no-nonsense tunes with a hook. The title track is a sunny slab of retro funk that harks back to the band’s Barry White tribute, ‘Love Unlimited’. The rest of the album is also uplifting in tone, with pop and funk and “Daisy Age” hip-hop references pervading throughout. London rapper Roots Manuva also makes a guest appearance on the excellent ‘Keep On Yellin’’. The live show promises to be one big funky party.

Le nom du groupe donne le ton : les Fun Lovin’ Criminals ne se sont jamais pris au sérieux. Raison de plus pour tout oublier et se laisser aller dans l’ambiance « summer party » de l’album Classic Fantastic : des sons précis, efficaces, que le trio new-yorkais assène avec punch et qui donnent envie de bouger. Le titre éponyme de l’album est une pépite rétro funk qui rappelle l’hommage du groupe à Barry White : ‘Love Unlimited’. Tout l’album est un antidote à la morosité où pointent partout des influences pop, funk et hip-hop « Daisy Age ». En artiste invité, le rappeur londonien Roots Manuva fait une apparition sur l’excellent ‘Keep On Yellin’’. Le concert s’annonce déjà comme une grande soirée funky.

Groove rock E 28/09 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

september'10  city agenda luxembourg

Elektrash (makes me sick), the Belgian outfit that brought the mad heights of full-on electro-house-funk nights to the lowlands, officially disbanded in October last year. But the spirit of the collective’s five years together continues with the likes of Sébastien Cuvelier’s Saturnine project, which treads the fine line between techno, house, nudisco and electro, and the gloriously catchy Fusty Delights who are not afraid to wear their influences – including the likes of Jean-Michel Jarre, George McRae, Anne Peebles and Ten CC – on their sleeve. “We use computers, sequencers and synths to create tunes that shake our hearts and legs. And that’s enough to make us happy! It may sound fusty to you. But that is pure delight for us...”

Elektrash (makes me sick), le groupe belge leader des nuits electro-house-funk au Belux, s’est officiellement dissous en octobre dernier. Mais l’esprit développé par le collectif pendant leurs cinq années de vie commune perdure grâce au projet Saturnine de Sébastien Cuvelier, à cheval entre techno, house, nudisco et électro, et les Fusty Delights qui n’ont pas honte d’afficher leurs influences – de Jean-Michel Jarre à Ten CC, en passant par George McRae et Anne Peebles. « Nous utilisons des ordinateurs, des séquenceurs et des synthés pour créer des sons qui secouent les cœurs et les jambes. Et ça suffit à notre bonheur ! Ça peut vous paraître ringard, mais c’est un pur délice pour nous... »

Delightful electro E 24/09 H 21:00 I d:qliq J www.dqliq.com

www.citymag.lu


13 Design Friends

Photomeetings

Renowned photographer Harry Peccinotti is the guest at the next Design Friends public talk. Pecci­ notti designed record sleeves and book covers, but is best known for his erotic work, especially for the legendary Pirelli Calendar. He was also hugely influential as the art director of cutting edge UK fashion magazine Nova, which was published between 1965 and 1975. Le célèbre photographe Harry Peccinotti est l’invité de la prochaine conférence publique organisée par Design Friends. Peccinotti a conçu des pochettes de disques et des couvertures de livres, mais il est surtout connu pour ses œuvres érotiques, et plus particulièrement pour le légendaire calendrier Pirelli. Il a également été extrêmement influent en tant que directeur artistique du magazine de mode britannique d’avant-garde Nova, qui a été publié entre 1965 et 1975.

The annual European cross-border symposium this year focuses on magazine photography. Internationally renowned photographers, photo-artists and lecturers will attend the event, which includes lectures and workshops on the practical and theoretical issues involved with contemporary magazine photography. All photography enthusiasts are welcome to attend. Le symposium annuel international européen se penche cette année sur la photographie de magazine. Des photographes de renommée internationale, des artistes photo et des conférenciers participeront à l’événement qui comprendra des conférences et des ateliers abordant des sujets théoriques et pratiques liés à la photographie de magazine contemporaine. Tous les passionnés de photographie sont les bienvenus.

The erotic work Magazine of Harry Peccinotti photography

Agenda 16:00 Holländische Malerei des 17. Jahr­hunderts

17:30 Le pouvoir des images : images, politique et éthique

Die Villa Vauban bietet für Freunde der Kunst des Goldenen Zeitalters einen Kurs in Kunstgeschichte an. Hier kann man anhand der Bilder in der Ausstellung die holländische Malerei des 17. Jahrhunderts (wieder-) entdecken. Villa Vauban

17:30 getting the picture Conférence de John G. Morris. Dans le cadre de Magazine Photography, Photomeetings Luxembourg 2010. Université du Luxembourg, Campus Limpertsberg

18:00 L’Union économique et monétaire : 40 ans après le Rapport Werner

Au cours de cette conférencedébat, présidée par Yves Mersch, président de l’association The Bridge Forum Dialogue et président de la Banque Centrale du Luxembourg, interviendront JeanClaude Juncker, Premier ministre et président de l’Eurogroupe, et Philippe Maystadt, vice-président de l’association The Bridge Forum Dialogue et président de la Banque Européenne d’Investissement. Cette conférence-débat commémorera l’événement que représente le 40e anniversaire du Rapport Werner. BEI – Banque Européenne d'Investissement

09

jeudi thursday 17:30 copyright and photography

Conférence de Audrey Rustichelli. Dans le cadre de Magazine Photography, Photomeetings Luxembourg 2010. Université du Luxembourg, Campus Limpertsberg

www.citymag.lu

vendredi friday

Lors de cette table ronde, il sera question du choix des images et de leurs conséquences. Les thèmes abordés seront le rôle des médias comme contre-pouvoirs, la manipulation du public, son droit de savoir, l’impact des images sur les hommes politiques, l’analyse des comportements du public face aux images, la liberté de la presse et la censure. Le thème de la manipulation et de l’instrumentalisation des images sera également au centre du débat. Participants : Florian Rötzer, journaliste allemand (Telepolis) ; Mike Koedinger, CEO de Mike Koedinger Éditions (paperJam, City Magazine, Colophound...) ; Roman Bezjak, photographe et professeur à l’université de Bielefeld en Allemagne et Robert Silviero, professeur à l’école du film de l’académie du spectacle vivant de Prague. En français et allemand avec traduction simultanée.   Université du Luxembourg

samedi 18 saturday

17:00 Chopin et le folklore, ou le chant magnifié de la terre natale

Conférence avec illustrations sonores et visuelles, par Roger Thoumieux, historien de la musique, président du Mozarteum de France / Lyon, sur les inspirations folkloriques dans la musique de Chopin. Abbaye de Neumünster

19

dimanche sunday 17:00 TOUR GUIDÉ

Den Historiker Marc Jeck proposéiert en Tour guidé (op Lëtzebuergesch) vun der Helleg-GeeschtKierch um Cents a vum Bildhaer Théo Kerg (1909-1993) senge Wierker. Helleg-Geescht-Kierch um Cents

vendredi 24 friday

non communiqué HIV & AIDS: our collaborations with africa Centre Hospitalier de Luxembourg

à partir de 14:30 Acheminement vers l’amitié : colloque et table ronde

Des chercheurs renommés comme Werner Hamacher, JeanLuc Nancy et Bernard Stiegler discuteront autour du thème des relations humaines et invitent à une rencontre de la philosophie, de la littérature, de l’art et du cinéma. L’amitié peut-elle servir de base à une future communauté ? Cette manifestation est organisée par l’Institut Pierre Werner, en partenariat avec les universités de Trèves et de Luxembourg et avec le soutien du CCRN. Abbaye de Neumünster

lundi 27 monday

19:00 DE CALIGARI à TARANTINO

"Du néo-réalisme à l’âge d’or de Cinecittà : la rupture italienne" Par Pierre Sorlin (professeur émérite à l’Institut d’Études et de Recherches Cinématographiques et Audiovisuelles, Université Paris III). Ciné-conférence en français, ponctuée d’extraits de films. Interlude gastronomique "Glass & Finger Food". Film diffusé : "Les Nuits de Cabiria". www.caligaritarantino.lu Cinémathèque

Management (Luxembourg) S.A.; The current regulatory environment. Centre de conférences Luxembourg-Kirchberg

30

jeudi thursday 09:00 20th Alzheimer Europe Conference: Facing Dementia Together

Organisateur : Alzheimer Europe et Association Luxembourg Alzheimer. Jusqu’au 02/10. Le thème choisi "Facing Dementia Together" explorera les partenariats et collaborations nécessaires pour promouvoir une meilleure qualité de vie pour les personnes atteintes de démence et leurs aidants. En anglais avec traduction simultanée en français et allemand des sessions plénières. www.alzheimer-europe.org Centre de conférences Luxembourg-Kirchberg

à partir de 14:00 L’Héritière, le prince étranger et le pays

28

The conference will update participants on the latest developments and trends in fund distribution and highlights of the programme include: Opening address by H.E. Luc Frieden, Luxembourg Minister of Finance; Panel on Foreign Account Tax Compliance Act - FATCA; Panel on Fund Governance; Focus on Latin America; Two CEO interviews; 2011 – What are the regulatory challenges? Interview with Jean Guill, Director General, Commission de Surveillance du Secteur Financier; Panel on Pension Funds; Learning to talk about distribution networks – Noel Fessey, Managing Director, Schroder Investment

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve ive r c . s o ne0t9 In i r u l p / . wwwn octobre : 06 Éditio

Public lecture E 30/09 H 18:00-20:00 I Mudam J www.designfriends.lu

Workshops, lectures, exhibitions E 07-11/09 I Université du Luxembourg J www.photomeetings.lu

Panda-Fest 2010 19. September vu 14.00 - 18.00 Auer BASTELATELIEREN, SPILLER AN ENTDECKUNGSTOUREN AM A RONDERËM DEN ‘NATUR MUSéE’

mardi tuesday à partir de 08:00 19th Annual ALFI & NICSA Global Investment Funds Forum

Photo : Greg Gorman

10

WWW.MNHN.LU

08

mercredi wednesday

FIR BIO-IESSEN A GEDRéNKS ASS VUN 12 AUER UN GESUERGT. GRATIS ENTRéE AM MUSéE. Le mariage de Jean l’Aveugle et d’Elisabeth de Bohême dans une perspective comparative européenne. Jusqu’au 01/10.    Cité Auditorium

18:00 the erotic work of harry peccinotti Organisée par Design Friends. Mudam

19:00 Die Zukunft der europäischen Stadt

Architekturvortrag. Prof. Dr. Walter Siebel, Universitätsprofessor an der Carl von Ossietzky Universität Oldenburg. Die Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, Luxembourg und das Ministère du logement laden Sie herzlich ein zum Vortrag "Die Zukunft der europäischen Stadt" im Rahmen der Semaine Nationale du Logement. Vortrag in deutscher Sprache. Luxexpo

‘NATUR MUSéE’ 25, RUE MÜNSTER L-2160 LËTZEBUERG-GRONN

AN ZESUMMENAARBECHT MAT:


14

Meet the Communicators

Marketing made real

The programme of events organised by Markcom, the federation of communication and marketing agencies, runs for several months and includes lectures and workshops. But the opening event is a public exhibition in the Centre Aldringen in which Markcom members will display the artistic, conceptual and strategic thinking behind their work. Le programme événementiel organisé par la fédération des agences de communication et de marketing, la Markcom, se déroule sur plusieurs mois et propose des conférences et des ateliers. En ouverture de programme, l’exposition publique au Centre Aldringen permettra aux membres de la Markcom de présenter la réflexion artistique, conceptuelle et stratégique en amont de leurs réalisations.

Oeko-Foire

Penser au futur

Expositions, conférences, ateliers E22/09-19/01/2011 I Aldringen & autres lieux J www.meetthecommunicators.lu

A fun event open to teams of four who follow a trail around the capital city to sample its rich history and culture. Participants undergo a series of tasks/challenges along the trail. One trail is for adults while a shorter trail is for families – prizes will be awarded in both categories and proceeds go to the Luxembourg Alzheimer Association. Un événement amusant ouvert à des équipes de quatre personnes qui suivront un circuit dans la capitale. Les participants devront effectuer une série de tâches / défis tout au long du parcours. Un parcours est consacré aux adultes tandis qu’un autre, plus court, s’adresse aux familles – des prix seront décernés dans les deux catégories et les recettes seront reversées à l’Association Luxembourg Alzheimer.

O

rganised by the Mouvement Écologique and Oeko Zenter Lëtzebuerg, the Oeko Foire is a celebration of sustainable lifestyle. It is undoubtedly the largest event of its kind in the Grande Région, and includes not only a wide array of organic and environmentally-friendly products but also provides visitors with information and advice from official organisations and government authorities. Experts at the Oeko Zenter’s Bau-Schau stand, for example, will demonstrate the best techniques and materials to use for renovating an old house or building a new home, while energy saving tips will be provided at the www.oekofoire.oeko.lu showcase. The fair also plays host to an organic cookery show and a tasting market of organic produce ranging from bread and honey to coffee and chocolate. Entertainment will also be provided by the likes of jazz musicians David Laborier and Rom Heck. Visitors can also take part in creative workshops and a nursery is also available for parents with young children. Q

Foire environmentale E17/09 H 14:00-21:00 E18 &19/09 H 10:00-19:00 I Luxexpo J http://oekofoire.oeko.lu

september'10  city agenda luxembourg

To round off a lively summer of events, the Luxembourg City Tourist Office is organising a final show under the motto “Solidarity 4 change”. This includes a culinary village and a concert with renowned world music stars and local musicians and artists. The bill includes Touré Kunda, Splash & Grace Evora, David Goldrake and Claudine Muno & The Luna Boots (photo). Pour clôturer en beauté un été riche en événements, le LCTO organise un dernier spectacle sur le thème “Solidarity 4 change”. Ce programme comprendra un village culinaire ainsi qu’un concert avec des stars de la musique du monde et des artistes et musiciens locaux. À l’affiche, on retrouve Touré Kunda, Splash & Grace Evora, David Goldrake et Claudine Muno & The Luna Boots (photo).

Team trail

Photo : Jeanine Unsen

O

rganisée par le Mouvement Écologique et l’Oeko Zenter Lëtzebuerg, l’Oeko-Foire est une célébration du mode de vie durable. Il s’agit sans conteste du plus grand événement en son genre de la Grande Région, et il comprend non seulement une vaste gamme de produits biologiques et respectueux de l’environnement, mais fournit aussi aux visiteurs des informations et conseils de la part d’organisations officielles et d’autorités gouvernementales. Des experts au stand Bau-Schau de l’Oeko Zenter, par exemple, feront une démonstration des meilleurs techniques et matériaux à utiliser pour rénover une vieille maison ou bâtir une nouvelle construction, tandis que le stand www.oekofoire.oeko.lu prodiguera des conseils pour économiser de l’énergie. La foire accueillera également un show de cuisine bio et un marché de dégustation de produits bio, allant du pain au miel en passant par le café et le chocolat. Des musiciens comme les jazzmen David Laborier et Rom Heck assureront l’ambiance musicale. Les visiteurs pourront aussi prendre part à des ateliers créatifs, et une garderie sera également disponible pour les parents accompagnés d’enfants en bas âge. Q

Discover Luxembourg

Closing act

L’Oeko-Foire annuelle est une opportunitÉ pour les consommateurs de dÉcouvrir de nouveaux produits Écologiques et biologiques ainsi que d’obtenir des conseils concernant un mode de vie durable. The annual Oeko-Foire is a chance for consumers to discover new ecological and organic products as well as seek advice about sustainable lifestyle. Nduncan roberts  OMeCo

Summer in the City

Music & culinary celebration E11/09 H 11:00-22:00 I Place Guillaume II J www.summerinthecity.lu

City challenge E11/09 H 13:00-21:00 I Place Guillaume II J www.discover-luxembourg.lu

www.citymag.lu


15 Envie de faire des expériences ?

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Festival de la culture polonaise Du 17 au 24/09

Fête du Théâtre / Theaterfest

Après le grand succès rencontré par sa première édition en septembre 2008, la "Theater Federatioun" (anciennement Fédération Luxembourgeoise des Théâtres Professionnels) invite à nouveau le public du Grand-Duché à participer à la Fête du Théâtre : que vous soyez spectateur régulier ou non, pratiquant amateur ou simplement curieux des arts de la scène, cette manifestation est la vôtre. Les stands d'information vous permettront de venir à la rencontre des maisons et structures participantes, de découvrir leur programmation 2010-2011 en cette période de début de saison, de rencontrer artistes et professionnels et tout simplement d'échanger, partager, découvrir. La journée sera rythmée par de nombreuses animations et spectacles dans une ambiance festive et familiale, avec possibilités de restauration sur place. www.theater.lu Le 26/09

centre aldringen & autres lieux meet the communicators

gare centrale gare art festival Jusqu'au 19/09

Jusqu'au 08/09

clôture et feu d'artifice schueberfouer Le 08/09 – 22h

brocante Le 19/09

LUXEXPO Oeko-Foire

Le 17/09 – 14-21h, les 18 & 19/09 – 10-19h

Grande Foire d'Antiquités et de Brocante Les 18 & 19/09

natur musée Panda-Fest

Le 04/09

Discover Luxembourg rallye Le 11/09

special olympics : la flamme de l'espoir à luxembourg Le 11/09

semaine de la mobilité Du 16 au 23/09

Galerie Clairefontaine Espace 1 photomeetings luxembourg 2010

Tous les jeunes, membres ou non du Panda-club pour enfants du Musée National d'Histoire Naturelle, sont invités à participer à une vingtaine de stands d'animation, des ateliers de bricolage, des jeux, des tours-découvertes.Cette manifestation est donc une occasion pour tout le monde de découvrir le Panda-Club. Le 19/09

Palais Grand-Ducal aulebäckermaart

rue philippe II les vendanges Le 29/09

MERSCH

Le 11/09

Place d'Armes brocante

RUMELANGE

Journée du secourisme croix-rouge

Musée des Mines les 2es Journées Chthoniennes du MNM

Le 04/09

www.citymag.lu

La ville de Luxembourg tout entière se transformera en un énorme laboratoire de recherche. Célébrée simultanément dans plus de 250 villes de 33 pays, la Researchers’ Night 2010 est la plus grande fête scientifique de l’année. Grands et petits, qu’ils soient chercheurs en herbe, mordus de technologie, ou tout simplement curieux, tous sont cordialement invités à découvrir le monde passionnant de la recherche. Les visiteurs pourront réaliser des expériences scientifiques fascinantes, admirer les prouesses technologiques exposées, discuter avec une foule de chercheurs sur place et résoudre des énigmes scientifiques pour gagner plein de cadeaux. Organisé par le Fonds National de la Recherche en collaboration avec la Commission européenne, le groupement ProScience et la Ville de Luxembourg, cet événement vise à prouver que la recherche est omniprésente dans la vie de tous les jours et que les chercheurs sont des gens accessibles, ravis d’expliquer leur travail aux non-initiés. La place Guillaume II réunira dans deux énormes chapiteaux 26 ateliers interactifs à but pédagogique, animés par des chercheurs de tous bords. Un Rallye Scientifique guidera les participants à travers un circuit scientifique au centre-ville afin d’y résoudre cinq énigmes scientifiques et gagner davantage de cadeaux (dernier départ à 18h30). Les visiteurs peuvent également se rendre dans un des quatre Science Cafés (début : 18h et 19h30) où ils peuvent suivre des débats scientifiques sur des thèmes d’actualité, tout en dégustant un verre offert par le Fonds National de la Recherche. Des animations de rue, des stands de repas, boissons et friandises complètent le programme des activités. www.researchersnight.lu. Le 24/09 – 14h-21h

Centre national de littérature – La Maison Servais ultimafiesta

Le 04/09

Feierliche Wachablösung

Magazine Photography Symposium. After six years, Luxembourg's photo festival has established itself in the heart of Europe as both an attractive and respected meeting platform for photographers, photo-artists, photo-theorists and of course also amateur photographers from around the globe. With varied and exciting themes, Photomeetings Luxembourg hits right at the heart of contemporary photographic discourse. The 6th edition of the festival focuses on the theme "magazine photography". Internationally renowned photographers, photoartists and lecturers highlight and discuss the practical and theoretical issues of making photo magazines today by way of works­hops, lectures and exhibitions. Du 07 au 11/09

Le 19/09

researchers' night Glacis Schueberfouer

Du 22/09 au 19/01/11

Centre-Ville samedi en couleur

peugeot classic vintage cars

Le 25/09

Vintage cars Le 04/09

summer in the city closing act

VIANDEN

Le 11/09 – 11h-22h

vintage cars Le 12/09

marche lela Le 19/09

01/09 Sammy Vomacka Jazz Trio. Dans le cadre du "salon de jazz" (12h) | Helt Oncale and Band from New Orleans, Louisiana (20h) 03/09 Roland Rech and his Romantic Panflute. Dans le cadre du salon de musique ambiante (12h) | Djan'Gadjo & Friends jazz année 30 – jazz manouche (20h30) 04/09 Musikverein "Harmonie" Langenfeld. Chef d'orchestre : Joachim Gerharz (11h) | Ensemble Instrumental "Les Diapasons". Chef d'orchestre : Michel Guiot (15h) | Harmonie Royale St-Joseph Vance. Chef d'orchestre : Michel Guillaume (17h) 08/09 Alain Graf Quintet. Dans le cadre du "salon de jazz" (12h) 10/09 Judith Lecuit Quartett

Vania Lecuit, violon. Anastasia Milka, violon. Petar Mladenovic, alto. Judith Lecuit, violoncelle. (12h) | Complesso Musicale "Piero Giorgi" di Montecassiano (17h) | André Mergenthaler (20h30)

Ancien Cinéma Café Club LE Festival de la culture polonaise arrive à Vianden Du 21/09 au 07/10

Alors viens à la Researchers’ Night le 24 septembre 2010 à Luxembourg-Ville ! De 14h00 à 21h00, petits et grands pourront y explorer le monde des chercheurs, réaliser une multitude d’expériences ou encore participer au grand rallye scientifique. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.researchersnight.lu Programme : Workshops scientifiques, Science Rallye, Science Cafés

11/09 Banda Musicale G. Pucini di Gonnosfanadiga (12h) 12/09 Musique Militaire Grand-Ducale. Chef d'orchestre : Capt. Jean-Marie Thoss (11h) | RN4 Quartette de jazz classique et moderne. Annick Tamiozzo, chant & guitare. Frédéric Janovec, piano. Jean-Pierre Klares, basse. Léo Guerra, batterie (16h) | Judith Lecuit & Bob Morhard. Judith Lecuit, violoncelle. Bob Morhard, marimba. (20h30) 16/09 Groupe folklorique "La Ronde", Bettembourg (20h) 18/09 Musikverein Ommersheim. Chef d'orchestre : Stefan Weber (15h) | Musikverein Meulenwald-Föhren. Chef d'orchestre : Jochen Hofer (19h) 19/09 Musique Militaire Grand-Ducale. Chef d'orchestre : Capt. Jean-Marie Thoss (11h) | Harmonie Ste Barbe Folschviller. Chef d'orchestre : Robert Flammann (16h) 22/09 David Laborier Trio

(20h30)

26/09 Jeff Herr Corporation

(16h)

Le 25/09

Une randonnée exceptionnelle d'une dizaine de kilomètres en sept étapes gourmandes avec la traversée des galeries de la mine et la dégustation de la fameuse Gamelle du Mineur.    Les 18 & 19/09

place guillaume II dexia classics

Place d’armes

FNR_Ann_ResearchersNight2010_City_Magazine_130x190_Prod.indd 1

24/08/10 15:54:10

authentischer MittelalterMarkt mit über 70 Händlern und Handwerkern

*Ritter - Heerlager *Falknerei Anderswelt *Kinder-ritterturnier *Die Streuner, kalibo, Forzarello, wanderwind, The Fairytales, Bertholder Hexe Roxana u.a. 11.9.: Tavernenspektakel mit feuershow

2 x täglich Grosses Ritterturnier mit Heimdalls Erben

9. Butschebuerger B uam Fusse e rdesgJohannisberges fest in Düdelingen (Luxemburg)

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve t ive Inscr rio.n6e/09 u l p . wwwn octobre : 0 Éditio

11.+12. September 2010 www.allfindus.lu/buergfest www.dudelange.lu Syndicat d’Initiative et de Tourisme de la Ville de Dudelange

Quartier Buteschebuerg


16 Artistes du mois : Charles, Jérémy, Carolina, Ciara, Daria, Joy, Eva, Harold, Charlotte, Niels, Julie, Doriane (de 6 à 12 ans). Réalisés lors de l’atelier L’art est dans le pré au Mudam.

Dance010

Alors, dansez maintenant ! T

he new season of TRAFFO, the programme for young audiences at CarréRotondes, once again offers a wide spectrum of participative projects and shows, freely accessible to audiences of all ages. One of the principal themes developed this year is dance. To launch this high point of the fourth season, the TRAFFO team is relying on the experience and success of previous years and is reiterating the participative project Dance within the framework of TRAFFO_STUDIO, this season with an added intergenerational spirit. This means that the Dance010 project will be a meeting place for teenagers and seniors. Around twenty young people aged 12 to 19 will thus meet a dozen or so people from their grandparents’ generation (between 60 and 75) to experience exchanges and creativity. These projects will enable young people to become involved in ambitious cultural projects, work with professionals from a variety of cultural milieux and perform in public. The choreography of this new project was entrusted to Sylvia Camarda, a Luxembourg choreographer who has already actively participated in TRAFFO projects in previous years. The music will be composed by Camille Rocailleux, this season’s artist-in-residence with Thomas Guerry, both members of the French company Arcosm. There will be variations around Bruckner’s Requie­m mixed with elements of rock music from the 1950-1960s. The musicians of the Orchestre Philharmonique du Luxembourg will perform this musical creation, more precisely a brass trio, a guitarist and a singer. The rehearsals of this show will put to work the participants in September and the performances will open the season on Saturday 2 October. Q

Parce qu’occupant une place centrale dans la nouvelle saison de TRAFFO, la danse est mise en vedette dans le premier spectacle participatif qui PLUS est intergénérationnel. Because it occupies a central place in the new season of TRAFFO, dance is in the spotlight in the first participative show that’s intergenerational. NCéline Coubray  OLouise Gibson

L

a nouvelle saison de TRAFFO, le pro gramme Jeune public du CarréRotondes, offre à nouveau un large éventail de spectacles et de projets participatifs, volontairement accessibles à tous les publics et tous les âges. Un des thèmes principaux développés cette année est la danse. Pour lancer ce point fort de la quatrième saison, l’équipe de TRAFFO s’appuie sur l’expérience et le succès des années précédentes et réitère, dans le cadre de TRAFFO_ STUDIO, le projet participatif Dance en ajoutant cette saison un esprit intergénérationnel. En effet, le projet Dance010 fera se rencontrer des adolescents et des séniors. Une vingtaine de jeunes de 12 à 19 ans vont ainsi aller à la rencontre d’une dizaine de personnes issues de la génération de leurs grands-parents (entre 60-75 ans) dans un moment d’échange et de création. Ces projets permettent à des jeunes de s’impliquer dans des

september'10  city agenda luxembourg

projets culturels ambitieux, de travailler avec des professionnels issus de milieux culturels variés et de se produire en public. La chorégraphie de cette nouvelle création est confiée à Sylvia Camarda, chorégraphe luxembourgeoise qui a déjà très activement participé les années précédentes aux projets TRAFFO. La musique sera composée par Camille Rocailleux, artiste en résidence pour cette saison avec Thomas Guerry, tous deux membres de la compagnie française Arcosm. Il s’agira de variations autour du requiem de Bruckner, mélangé à des éléments de musique rock des années 1950-1960. Ce sont les musiciens de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg qui interpréteront cette création musicale et, plus précisément, un trio de cuivres, un guitariste et un chanteur. Les répétitions de ce spectacle mobiliseront les participants au cours du mois de septembre et les représentations de cette création ouvriront la saison le samedi 2 octobre. Q

Le projet Dance010 fera se rencontrer des adolescents et des séniors. The Dance010 project will be a meeting place for teenagers and seniors.

Danse E 02 & 06/10 H 20:00 E 03/10 H 17:00 S 10-99 ans I CarréRotondes J www.traffo.lu

www.citymag.lu


Jeune Public

Art contemporain

Mudamini Guides

Fête familiale

This is not a Casino! But it’s not a museum either. So what is it? In this workshop inspired by exhibition works, children are invited to play with words, make metaphors, work the rhythm of language, characters or write dialogues, poems, etc. Ceci n’est pas un Casino ! Mais ceci n’est pas un musée non plus. Alors, qu’est-ce que c’est ? Dans cet atelier inspiré des œuvres de l’exposition, les enfants sont invités à jouer avec les mots, à faire des métaphores, à travailler le rythme du langage, les caractères, ou encore à écrire des dialogues, des poèmes…

Pendant les vacances scolaires, le Mudam invite les enfants à passer leur brevet de guide de musée ! Après avoir suivi une (courte) formation, les enfants reçoivent leur diplôme et peuvent ensuite faire visiter les expositions à leurs famille et amis. During the school holidays, Mudam invites children to pass their museum guide test! After following a (short) training course, the children receive their diploma and can then guide their family and friends through the exhibitions.

Tous les jeunes, membres ou non du Panda Club, sont invités à participer à des animations sur le thème de la nature et des sciences, réparties sur une vingtaine de stands. Ils pourront découvrir des ateliers de bricolage, des jeux, des tours-découvertes. La participation est gratuite, tout comme l’entrée au Natur Musée. All young people, whether or not they are members of the Panda Club, are invited to participate in animations on the theme of nature and science spread over around twenty stands. They can participate in DIY workshops, games, discovery tours. Participation is free, as is entry to the Natur Musée.

Shall we play?

Photo : Jessica Theis

17

Atelier E 04/09 H 15:00 S 6-12 years, with Cristina, in English I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Suivez le guide !

Atelier

E 03/09 H 14:00 R 2h S 6-12 ans, en français I Mudam J www.mudam.lu

Panda-Fest

Atelier E19/09 H 14:00 R 4h I Abbaye de Neumünster et Natur Musée J www.panda-club.lu


18

Jeune Public

Agenda LUXEMBOURG Casino Luxembourg — Forum d’art contemporain The Ultimate Machine

Den Olaf Val mécht ganz verréckte Maschinnen, Spiller a Luuchtinstallatiounen. An der Ausstellung kanns du eng vu sengen Aarbechte gesinn. Am Atelier baus du selwer déi "ultimativ Maschinn", déi‘s du duerno natierlech kanns mat heem huelen! Wéi déi ausgesäit, zesummegesat gëtt, sech selwer kann ausmaachen oder Geräischer vu sech ka ginn, weist den Olaf dir ganz perséinlech! Le 01/09 – 14h30 (L/D)

shall we play? Le 04/09 – 15h (EN)

Che casino!

Ass haut alles spigelverkéiert? De Spigel kënnt dacks am Bruno senger Konscht vir, an dofir setze mir eis haut och mat engem Spigel auserneen. Mir kucken eis awer net selwer dran, mä mir ännere mat him eise Bléck op eis Ëmwelt. Mir inspiréieren eis u verschiddene Skulpturen a spigelverkéierten Texter vum Bruno a

probéieren da selwer eisen neie Bléckwénkel mat Faarwen, Schablounen a Pinsele festzehalen. Wat e kreative Chaos! 6-12 Joer. Le 25/09 – 15h

Centre-Ville Luxembourg City Labo

Ce nouveau tour de ville est destiné à de jeunes explorateurs et scientifiques. Grâce à sept stations d’expérimentation scientifique, les enfants apprennent à connaître d’une façon ludique les conditions naturelles et historiques qui ont marqué la physionomie de la ville. À la fin du tour, chaque enfant reçoit le diplôme officiel de scientifique de ville. Jusqu’au 12/09

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Discover the Heavy Metal–World

Apparu dans les années 1960 au Royaume-Uni et aux États-Unis, le heavy s’est depuis lors propagé dans le monde entier. Plus qu’un simple genre musical, la culture heavy metal est devenue une façon de vivre et un moyen d’expression pour beaucoup de jeunes et moins jeunes. Le style vestimentaire glauque ainsi que leur apparence aggressive ont rendu les adeptes de la culture metal des personnages très redoutés auprès de beaucoup de gens. Comme pour toutes les cultures de jeunesse, c’est l’ignorance qui cultive l’intolérance. Martin Martial (aka The master of Puppets) vous fera découvrir, par la musique, des films et des photos, l’évolution de la culture heavy metal. La deuxième partie de l’atelier sera dédiée à la pratique. Les participants feront connaissance avec les musiciens d’un groupe heavy metal et ils pourront eux-mêmes faire de la musique en découvrant les instruments du heavy metal. Durée : 4h. À partir de 13 ans. Dans le cadre de l’exposition "Born to be wild?" Le 25/09 – 13h

musée national d’histoire et d’art archéothème : masque d’or grec

glacis schueberfouer Jusqu’au 08/09

Mudam MUDAMINI Guides

6-12 ans. Les 02, 09, 16, 23 & 30/09 – 14h30

Le 03/09 – 14h

les trois petits cochons 4-6 ans. Le 06/09 – 14h30

arthème : traces et empreintes

6-12 ans. Les 07, 14, 21 & 28/09 – 14h30

cendrillon ou la petite pantoufle de verre 4-6 ans. Le 13/09 – 14h30

découvrir la provenance des aliments qu’ils consomment tous les jours. L’aspect de notre nourriture, celle que l’on voit dans nos assiettes, est souvent très éloigné du produit initial dont il est issu. L’exposition permet ainsi aux plus jeunes d’entre nous de se familiariser avec l’origine de ces aliments en déambulant autour de six étals, celui du fromager, du boucher, du boulanger, du poissonnier, de l’épicier et du primeur. Du 24/09 au 13/02/2011

Zitronella

Mir plécken Äppel fir Kompott a Äppeltäschen ze maachen. 6-8 Joer. Les 01 & 02/09 – 14h30

Mit taaschte vill Naturmaterialien, schmaache gutt Saachen a riche vill Doftstoffer; och maache mir e klengt ta-schma-ri Buch, dat dir mat heem kënnt huelen. 6-8 Joer. Les 28 & 30/09 – 14h30

Nouka

Tuk-tuk Boot

Panda-Fest

Philharmonie Bachianas brasileiras

natur musée Äppeltäschen

Mir kucken ons eng Ausstellung iwwer Schëffer aus Bangladesh un. Duerno baue mir aus dem selwechte Material e kléngt Boot, dat mir op der Péitruss testen. 9-10 Joer. Le 10/09 – 14h30

Le 19/09 – 14h

Miam Miam – D’où vient notre nourriture

Sur la place du village où se tient le marché, les enfants de 3 à 6 ans sont invités à flâner autour des étals des marchands pour

Schueberfouer

Crazy Cinématographe

Bau däin eegent Dampfboot zesummen! 11-13 Joer. Le 30/09 – 15h

Le voyage-aventure de Judith avec le merveilleux Znirp. Tout le monde le sait : devoir rester au lit pour maladie est extrêmement ennuyeux. Quand, soudain, l’une de ses poupées se réveille et l’emmène dans ses aventures en pays étrangers. Outre Judith et le merveilleux Znirp (= Prince en allemand, lu à l’envers), dansé par Anna Hein et Luke Baio, la musique tient ici un rôle tout à fait essentiel. Car la mise en scène de l’histoire riche en rebondissements de ce voyage inspiré par le rêve repose sur la trame musicale des célèbres Bachianas brasileiras, créés par Heitor Villa-Lobos, né en 1887 à Rio de Janeiro et devenu l’un des compositeurs les plus populaires de son pays natal. Les musiciens de l’un des plus célèbres orchestres du monde – les huit violoncellistes et le flûtiste-soliste des Wiener Symphoniker – nous promettent une qualité musicale exceptionnelle. 5-9 ans. Le 26/09 – 11h (F), 15h (D), 17h (D)

Photo : Cinémathèque de la Ville de Luxembourg

Partagez un moment culturel en famille et profitez d’une activité ensemble dans le parc de la Villa Vauban et dans le roulot’ographe, une caravane modulable en camera obscura géante et en laboratoire photographique. Le roulot’ographe initie à la photo-

Pour la 4e année consécutive, le Crazy Cinématographe s’installe à la Schueberfouer. Ce cinéma forain, qui prend place dans une tente à l’allure Belle Époque, revient aux racines du cinéma : des courts métrages anciens et burlesques, d’une durée de 1 à 3 minutes, sont présentés en modules thématiques, dont deux sont spécialement conçus pour toute la famille, et sont accompagnés d’animations assurées par la Compagnie des Bonimenteurs.

For the 4th year running, Crazy Cinématographe is being set up in the Schueberfouer. This fairground cinema, which takes place in a tent harking back to the Belle Époque, returns to cinema’s roots: old burlesque shorts lasting 1 to 3 minutes are presented in thematic modules, two of which have been specially designed for the whole family, and are accompanied by shows animated by the Compagnie des Bonimenteurs.

ALTWIES Kalendula, le jardin solidaire Atelier Kalendula : petite graine deviendra grande Le 25/09

Villa Vauban Routot’ographe

Un cinéma populaire sous chapiteau pour toute la famille. Cinema under the big top for the whole family.

graphie, d’une manière pratique, éducative et ludique. L’atelier Roulot’ographe propose de faire l’expérience de la camera obscura géante, de voir le parc à l’envers et en miroir, de faire des images photographiques du parc avec des petites boîtes transformées en chambres noires, de développer ces photos sur place dans le roulot’ographe et de les voir presque immédiatement. Après l’événement, ces images sont visibles sur la plateforme multimédia www.flash007.lu. Cet atelier est animé par les artistes photographes professionnels Bruno Baltzer et Neckel Scholtus.  Visite-atelier pour toute la famille. Le 05/09 – 14h

BINSFELD Bënzelt Gromperefest

E flotten Dag fir d’ganz Famill. Mir ginn an d’Gromperestéck, rafe Gromperen a maache flott Spiller ronderëm d’Gromper. Fir Iessen an Drénken ass beschtens gesuergt. Fir Familljen. Le 05/09 – 11h

echternach villa romaine les soldats romains : l’armure romaine 6-12 ans. Les 06 & 07/09

les soldats romains : l’épée

EISENBORN Centre de Formation Eesebuer Adventure Camp Eeseber

Mam Mountainbike fueren, mueres fréi op d’Pirsch no Wëllschwäin a Roudwëld goen, d’Rätsel vum "Aaschtbëssëler" léisen, Nuetssortie, en Dag mam Fierschter a nach villes méi. 9-10 Joer. Jusqu’au 03/09 – 11h30

ESCH-SUR-ALZETTE Kulturfabrik ATELIERS CRÉATIFS

Dans une ambiance conviviale, enjouée et créative, l’artiste Nadine Johanns guidera de façon ludique les enfants dans leur rencontre avec l’art. Cette année, elle utilisera différents modes et méthodes d’expression pour amener ses élèves à la réalisation de plusieurs projets artistiques. 6 à 12 ans. Le 21/09 – 13h30 (L/D/F/EN)

Lino jaune ATELIER THÉÂTRE

L’Atelier Théâtre s’adresse aux jeunes de 12 à 26 ans et propose une introduction au monde du théâtre : jeu d’acteur (techniques d’interprétation, travail avec la voix, avec les langues) ; travail avec le corps ; mouvements, danse ; plus tard travail scénique, avec la musique, la vidéo, les décors, la lumière. La finalité du workshop est l’élaboration de petites scènes et interventions, et ensuite la réalisation d’un spectacle qui sera créé, produit et joué à la Kulturfabrik, puis montré sur d’autres lieux et événements culturels du pays. L’Atelier Théâtre est placé sous la direction artistique du metteur en scène Mohamed Mouaffik du Théâtre à Dire de Thionville. Le 10/09 – 19h

6-12 ans. Le 08/09 – 14h30

les soldats romains : le bouclier 6-12 ans. Le 10/09 – 14h30

casque de gladiateur 6-12 ans. Les 14, 21 & 28/09 – 14h30

Agenda Appel Aux organisateurs et producteurs

pour ensuite les transformer en couverture de ton livre personnel de poésie (le haiku est une poésie japonaise très courte) qui fera aussi un joli cadeau pour la personne de ton choix. 6-12 ans. Le 21/09 – 14h (L/D/F/EN)

KIDSLAB : Bijoux en papier

Savais-tu qu’on peut créer des bijoux à partir de papier ? Dans cet atelier, tu pourras inventer des bijoux pour toi et tes amis et te faire photographier dans les rôles qui t’amusent. 6-12 ans. Le 28/09 – 14h (L/D/F/EN)

KIDSLAB : Maach däi Pins selwer!

L’usine à pin’s, si tu veux faire tes propres pin’s, viens dans cet atelier. On y travaillera avec de l’encre, des tampons, des feutres, des paillettes et avec une véritable machine à pin’s. 6-13 ans. Le 30/09 – 14h (L/D/F/EN)

HOSINGEN Housen (Naturpark Our) Äiszäitfest

E ganzen Dag liewe wéi an der Äiszäit! Masseg Atelieren iwwert d’Déieren an d’Planze vun deemools, Juegdtechniken an äiszäïtlech Kachkënscht. Fir Iessen an Drénken ass gesuergt. Fir Familljen. Le 25/09 – 11h

ROSPORT Musée Tudor Bricole ton ventilateur bimétallique

À partir de 9 ans. Le 03/09

GREVENMACHER Kulturhuef Le Flexibuk

On crée un flexibuk : un livre expérimental qui projette son héros d’une page à l’autre. Le thème de l’histoire qui accompagne le livre est une poursuite rigolote. 8-12 ans. Jusqu’au 03/09 – 14h (L/D/F/EN)

KIDSLAB : Haiku Buch Nous teindrons d’abord des papiers en faisant des pliages

WILTZ Centre socioculturel régional Prabbeli Kindercafé KANNERSUMMER 2010 Les enfants gèrent un café. Un café, où seront servies des friandises préparées en grande partie par les enfants eux-mêmes. 6-12 ans. Jusqu’au 03/09 – 14h

Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net

avant les dates limites indiquées ci-dessous.

DEADLines édition octobre : jusqu’au 06/09 édition novembre : jusqu’au 06/10 édition décembre : jusqu’au 08/11

Cinéma E Jusqu’au 08/09 H Lundi-vendredi : 19:00, 20:00 & 21:00 ; samedi et dimanche : 15:00, 16:00, 17:00, 18:00, 19:00, 20:00 & 21:00 I Schueberfouer – Glacis J www.cinematheque.lu

september'10  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


19 Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives

Poetic reflections Apichatpong Weerasethakul’s Palme d’Or winner is an unashamedly “art house” film that has divided audiences and critics alike. Le film d’Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or À Cannes, a divisÉ le public et la critique, mais assume ouvertement son statut d’« art & essai ». Nduncan roberts  Ocontact film

T

hai director Apichatpong Weerasethakul is hardly a household name in the west, even after his seventh feature film, Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives, won the top prize at this year’s Cannes Film Festival. Weerasethakul came to the attention of art house critics when his 2004 film Tropical Malady won the Prix du Jury in Cannes. The Guardian’s Peter Bradshaw best summarised the ambience of Weerasethakul’s canon when he described Tropical Malady as a “demi-fantasy mescaline headtrip”. Described as a film “ruled by dream logic rather than conventional cinematic grammar”, Uncle Boonmee is a hypnotically poetic, often surreal, tender and mysterious look back at the life of its dying protagonist. He is visited by the ghost of his dead wife and by his missing son, now in the form of a hairy, red-eyed Ghost Monkey. The narrative focus on Boonmee is interspersed with short stories exploring the myths and folklore legends of Thailand, with the theme of reincarnation ever present. It is, according to critic Daniel Kasman “a film that you slip into as you would a warm blanket”. Q

L

e nom du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul est presque inconnu en Occi- dent malgré une abondante filmographie. Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, Palme d’Or en 2010, est son septième long métrage. Weerasethakul avait attiré l’attention des critiques d’art et d’essai avec Tropical Malady, Prix du Jury à Cannes en 2004. Peter Bradshaw, du Guardian, a parfaitement saisi l’ambiance de l’œuvre de Weerasethakul en décrivant Tropical Malady comme « un voyage mental hallucinatoire à michemin du fantastique ». Envoûtant, poétique, souvent surréaliste et « gouverné par une logique de rêve plutôt qu’une grammaire cinématographique conventionnelle », Oncle Uncle Boonmee – tender and mysterious Palme d’Or winner. Oncle Boonmee – Palme d’Or, tendre et mystérieux. Boonmee jette un regard en arrière tendre et mystérieux sur la vie de son héros au seuil de la mort. Il retrouve le fantôme de sa défunte épouse, et son fils disparu réapparaît sous la forme d’un singe fantôme poilu aux yeux rouges. L’histoire de Boonmee est entrecoupée de brefs récits consacrés aux mythes et légendes populaires de Thaïlande, où le thème de la réincarnation est omniprésent. Pour Daniel Kasman, « on se glisse dans ce film comme dans une couverture douillette ». Q

Poetic art house E Released 03/09 I Utopia J www.utopolis.com

Chart compiled by Utopia and Utopolis 06 – 12/08

box office

Piranha 3D

1

➹ Inception

2

➷ Toy Story 3

3

➹ Killers

4

➹ Step Up 3D

5

➷ The Karate Kid

www.citymag.lu

Chewing the scenery

Eat Pray Love

Now voyager

Solutions locales pour un désordre global

Réflexions

Christopher Nolan’s brilliantly imaginative blockbuster stars Leonardi Di Caprio (Warner Bros)

Woody and Buzz and the gang return for another excellent animated adventure (Disney/Pixar)

Third installment in the street dance franchise (Summit Entertainment)

Remake of the 1984 classic with Jackie Chan and Jaden Smith (Sony Pictures)

Photos: Memento Films, Colombia Pictures, Dimension Films

Action comedy with Katherine Heigl and Ashton Kutcher (Lionsgate)

This is the sort of wonderfully tongue-in-cheek B-movie for which 3D was surely originally invented. Alexandre Aja (Haute tension) directs Elisabeth Shue, Christopher Lloyd, Jaws star Richard Dreyfuss and Kelly Brook in a bikini. An earthquake unleashes the killer fish during Spring Break, so expect a feast of bloody gore, sex and other cheap thrills. Dans ce film de série B second degré, qui justifierait à lui seul l’invention de la 3D, Alexandre Aja (Haute tension) dirige Elisabeth Shue, Christopher Lloyd, Richard Dreyfuss (Les Dents de la Mer) et Kelly Brook en bikini. Au programme : un tremblement de terre, des piranhas, de l'hémoglobine, du sexe et des émotions fortes à deux sous ! Teen horror E Released 03/09 I Utopolis J www.utopolis.com

Julia Roberts stars as Elizabeth Gilbert in this adaptation of her memoirs. Gilbert has everything a conventional modern western woman should want, but she gives it all up to travel the world on a “voyage of discovery”. She rediscovers her appetite for food, finds spirituality and romance. Javier Bardem also stars. Julia Roberts incarne Elizabeth Gilbert dans cette adaptation des mémoires de la journaliste. Alors que sa vie devrait la combler, Elizabeth quitte tout pour un « voyage initiatique » à travers le monde. Elle renouera avec le plaisir de la nourriture, la spiritualité et l’amour. Javier Bardem partage l’affiche. Chick flick E Released 20/09 I Utopolis J www.utopolis.com

Le dernier film de Coline Serreau cherche à montrer les solutions concrètes possibles aux défis environnementaux. La cinéaste interroge les plus grands experts mondiaux en écologie, agriculture durable et microfinance ainsi que des philosophes et des économistes. Projection en avant-première le 22 sept­embre, en association avec Etika. Coline Serreau says that the aim of her latest film is to show that there are solutions to the environmental challenges we face. The documentary maker interviews some of the world’s leading experts in ecology, sustainable agriculture, micro-finance as well as philosophers and economists. An avant-première on 22 September will be screened in association with Etika. Eco-documentary E Released 24/09 I Utopolis J www.utopolis.com

september'10  city agenda luxembourg


20

CASINO INCAOS. Baroque Courtoisie.

Bruno Peinado A

Bruno Peinado conçoit une exposition particulière pour le Casino, créant de nouvelles perspectives et interprétations pour son impressionnant corpus d’œuvres. Bruno Peinado has produced an exhibition especially for the Casino, creating fresh perspectives and interpretations of his impressive body of work. NElvire Bastendorff  OPhilippe D. Photography (ADAGP)

C

’est une exposition exceptionnelle que celle consacrée à Bruno Peinado, débutant à la fin du mois au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. En effet, depuis des années, cet artiste français a produit une œuvre de grande envergure, multipliant les expositions personnelles et participations aux présentations collectives dans le monde entier et dont les œuvres empruntent tous les champs du domaine des arts plastiques. Pour le Casino, l’artiste revisitera l’ensemble de son travail, y apportant un éclairage nouveau par des mises en relation inédites des productions et élaborant un parcours précis au sein des espaces. La proposition s’intègre totalement dans sa démarche globale qui est de réinvestir les codes de l’image, ceux des médias et de la culture populaire, pour produire des pièces aux formes et aux contenus hybrides. Au Luxembourg, Bruno Peinado n’est pas un inconnu, son intervention dans le cadre de Sous les ponts. Le long de la rivière II, organisée par le Casino en collaboration avec le Mudam et le Musée National d’Histoire et d’Art et la Ville de Luxembourg en 2005, consistait en un parterre fleuri formant le slogan « Born to be mild », longeant la Pétrusse et visible des hauts de la cité. Cette installation illustre un des principes essentiels du processus de travail de l’artiste, jouant avec la langue pour en multiplier les significations

september'10  city agenda luxembourg

et en créer de nouvelles. Dessins, sculptures, environnements et installations jalonnent le parcours de l’artiste, développant la notion de métissage, de sampling, d’inversion et dont le territoire de création semble investi par la notion de « créolisation » définie par Édouard Glissant. Cette pensée d’un monde global où les caractères des cultures s’entremêlent, créant ainsi de nouvelles spécificités, elles-mêmes vecteurs de nouveaux échanges et de nouvelles caractéristiques, est un processus dynamique fondateur de la création de Bruno Peinado. Plus qu’un détournement des signes, l’artiste retourne – par des procédés d’association – les significations des éléments originels pour créer un ensemble de pièces aux multiples degrés de lecture. La fusion des signes paraît au sein de sculptures aux contours précis, aux formes souvent acérées. Silhouettes découpées, ombres projetées, surfaces réfléchissantes, volumes aux couleurs primaires et couleur noire récurrente dans toute l’œuvre de l’artiste produisent une sorte « d’inquiétante étrangeté » à la lisière du monde connu, reconnaissable et d’un univers soudain à découvrir… Les œuvres très graphiques de Bruno Peinado répondent aux situations du monde contemporain avec ironie et clairvoyance. La radicalité de sa démarche provoque des rencontres paradoxales où la présence de l’humour acerbe n’en obscurcit pas pour autant les dimensions poétiques et imaginaires. Q

« Métissage, recyclage, citation... Bruno Peinado crée ainsi des œuvres résolument contemporaines, imprégnées des signes qui forment notre quotidien. » “Hybridisation, recycling, quotation... Bruno Peinado creates decidedly contemporary works of art that are marked with signs from our everyday life.” Kevin Muhlen

n exceptional exhibition devoted to Bruno Peinado begins at the end of the month at the Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. Indeed, over a number of years, this French artist has created an extensive body of work, holding more and more of his own exhibitions and participating in collective presentations throughout the world; covering all areas of the plastic arts. For the Casino exhibition, the artist will be revisiting all of his work, shedding fresh light upon it through new associations between his creations and following a precise course throughout the spaces. This offering is totally in keeping with the global approach of re-interpreting the codes of images, media and popular culture to produce pieces that are hybrids in terms of form and content. Bruno Peinado is not unknown in Luxembourg, and his involvement in Sous les ponts, Le long de la rivière II organised by the Casino in collaboration with the Mudam, the Musée National d’Histoire et d’Art, and the Ville de Luxembourg in 2005 consisted of a flowerbed arrangement forming the slogan “Born to be mild” along the Pétrusse river and which could be seen from the city above. This installation illustrates one of the basic principles of the way this artist works, playing with language to create new, multiple meanings. Drawings, sculptures, environments and installations mark the course of the artist’s career, developing the concept of hybridisation, sampling and inversion, and whose field of creativity appears to be influenced by the concept of “creolisation” as defined by Édouard Glissant. This idea of a global environment, where characters from different cultures intermingle, in turn creating fresh unique features that are vectors of new exchanges and characteristics, is the fundamental dynamic process forming Bruno Peinado’s work. Much more than a simple altering of signs, the artist uses processes of association to turn the meanings of the original elements around, creating an ensemble of pieces that can be read on a number of levels. This fusion of signs is revealed in sculptures with precise contours and often pointed shapes. Cut-out silhouettes, projected shadows, reflective surfaces, areas of primary colours and the recurrence of the colour black throughout the artist’s work produce a sort of “uncanny” at the edges of the known world, which is at first recognisable, and then suddenly, a new world of discovery… The highly graphic works of Bruno Peinado are an ironic and deeply perceptive response to situations in the contemporary world. Such a radical approach gives rise to paradoxical encounters, where the presence of an acerbic sense of humour still allows the dimensions of the poetic and the imaginary to filter through. Q

Exposition monographique E 25/09-09/01/2011 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

www.citymag.lu


Expositions

21

Casino Luxembourg

Photos: Jessica Theis – Blue box design , MHVL, C. Weber

Ceci n’est pas un Casino

La jeunesse de 1950 à 2010

Born to Be Wild?

Quelques jours encore pour profiter de l’exposition des œuvres de 15 artistes qui traitent du divertissement sous toutes ses formes. Absurdité des jeux, brouillage des règles et manipulations sont des aspects de l’activité ludique dont l’art, ici, s’empare. Les jeux sont altérés avec esthétisme selon un parcours agréable et sensible. There are still a few more days left to see the exhibition of the works of 15 artists on the theme of entertainment in all its forms. Absurd games, rules all jumbled up and manual manipulations, these are just some of the aspects of the playful activity that art assumes here. The games are altered with aesthetism as we are taken along an enjoyable but sensitive tour. Art contemporain E Jusqu’au 05/09 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

La Nuit des Musées à Luxembourg 9 octobre 2010 à partir de 18 heures

L’exposition figure, au sein d’un parcours, les aspects émotionnels, sociaux, politiques liés à la période de l’adolescence. Le portrait de la jeunesse sur les 60 dernières années reflète les changements des individus et de la société. Born to Be Wild? dessine des pistes de réflexion et d’analyse sur ce moment si particulier de la vie. The exhibition takes us on a tour of the emotional, social and political aspects of adolescence. This portrait of young people covering the last 60 years reflects the changes in both individuals and society. Born to Be Wild? traces the avenues of thought and analysis into this so special time of our lives.

Musées participants Villa Vauban - Musée d’Art de la Ville de Luxembourg • Casino Luxembourg Forum d’art contemporain • Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg • Musée national d’histoire et d’art • Musée national d’histoire naturelle ‘natur musée’ • Musée Dräi Eechelen • Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (Mudam Luxembourg)

Exposition thématique E Jusqu’au 10/04/2011 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

Roundabout II, Triennale Jeune Création

Moving Worlds

www.nuit-des-musees.lu

Marcel Korenhof Holy Holes

Photo : Julien Becker

18.9.2010 - 16.10.2010

Didier Damiani, curator of the Triennale Jeune Création, taking place for the most part at the CarréRotondes plus three other venues in the Greater Region, presents the works of young German, Luxembourg, Belgian and French artists. Closely linked to the subject of the daily realities experienced by individuals in the Greater Region, the major theme is movement. The pieces address six areas: transformation, travel, evolution, flow, space-time continuum and revolution, treating the theme of movement as a spatial and temporal component that generates forms and contents. For the most part created specifically for the exhibition, the works highlight the dense and polymorphic nature of the concept of mobility through poetry, politics, social context…

Art contemporain E Jusqu’au 19/09 I CarréRotondes espace culturel J www.rotondes.lu

www.citymag.lu-

réalisation :

Didier Damiani, commissaire de la Triennale de la Jeune Création qui se déroule en grande partie au CarréRotondes ainsi que dans trois autres lieux de la Grande Région, présente les œuvres de jeunes artistes allemands, luxembourgeois, belges et français. La thématique, en étroite relation avec la réalité quotidienne des individus dans la Grande Région, est le mouvement. Les pièces qui dialoguent selon six chapitres – transformations, voyages, évolutions, flux, espace-temps et révolutions – abordent le mouvement comme un composant spatial et temporel, producteur de formes et de contenus. Les œuvres, pour la plupart produites pour l’exposition, pointent le caractère dense et polymorphe de la notion de mobilité au travers de la poésie, du politique, du social…

bunker palace.com

Moving Worlds témoigne de l’activité créative actuelle dans la Grande Région autour de la thématique du mouvement. Moving Worlds offers a taste of the current creative activity in the Greater Region around the theme of movement.

www.centredart-dudelange.lu


22

Expositions

Pierre Buraglio

Photos: Pierre Buraglio, Bfree/Merijn Hos, L.Gispert & Zidoun Gallery, Trixi Weis

… son jardin, au Luxembourg

Assemblant des objets, détournant la peinture de sa frontalité, Pierre Buraglio agit en artiste engagé convoquant la matérialité de chaque œuvre et mettant à jour son processus de réalisation. Subtilité, intelligence formelle et conceptuelle s’imposent ici, conduisant le spectateur à saisir dans chaque création la réalité même du monde. Assembling objects and diverting painting from its frontal approach, Pierre Buraglio is an artist with commitment, calling up the material nature of each work and revealing his personal way of working. Subtlety, formal and conceptual intelligence make a strong impression here, encouraging the observer to seize on the essential reality of the world when looking at each piece of work. Art contemporain E 09/09-23/10 I Galerie Bernard Ceysson J www.bernardceysson.com

morceaux choisis

The Extrabold Summer Show

Débuté le 31 juillet, le « show de l’été » d’Extrabold se prolonge jusqu’au 18 septembre. Y sont présentés les travaux des artistes marquants de la récente programmation : Alexone, Insa, Bfree, Microbo, Erosie, Spike, Sumo, Koa et Cone. Revoir leurs œuvres et découvrir des pièces encore inédites est un plaisir. Starting on 31 July, the Extrabold “summer show” will be running to 18 September. It will feature the work of striking artists included in the latest programme: Alexone, Insa, Bfree, Microbo, Erosie, Spike, Sumo, Koa and Cone. You will enjoy seeing their work again, plus new works not shown before. Art graphique E Jusqu’au 18/09 I Extrabold J www.extrabold.eu

Luis Gispert

TRIXI WEIS

Artistes de la grande région

Les photographies de l’artiste ont le pouvoir d’englober le spectateur qui, placé au creux des carlingues d’avion, de voiture…, découvre de troublants spectacles issus de la rencontre entre l’intérieur de la machine et le paysage extérieur fragmenté. Ces « machines de vision » très codifiées dépeignent des mondes naufragés, apocalyptiques. The photographs of this artist have the power to completely surround the spectator, who – guided inside the cabin of planes and cars – finds unnerving spectacles created from the encounters of the machines with the fragmented landscape outside. These highly codified “machines of vision” depict washed up, apocalyptic worlds.

La galerie Nei Liicht consacre une exposition monographique à Trixi Weis. Les nouveaux travaux de l’artiste luxembourgeoise (vidéos, installations) abordent l’autobiographie par une variété de codes et de signes surpassant la simple narration, afin de créer des situations sensibles qui oscillent entre attirance et rejet, désir et privation. The Nei Liicht gallery is devoting a monograph exhibition to Trixi Weis. New work by this Luxembourg artist (videos, installations) touches on autobiography through a range of codes and signs going beyond simple narration to create sensitive situations oscillating between attraction and rejection, desire and privation.

Art contemporain E 16/09-30/10 I Galerie Nordine Zidoun J www.galeriezidoun.com

Arts plastiques E 18/09-16/10 I Centre d’art Dominique Lang J www.galeries-dudelange.lu

Depuis 2007, le Château de Larochette accueille une manifestation mariant arts plastiques et musique. Cette année, 18 artistes de la Grande Région présentent leurs créations dans le lieu historique, accompagnés chaque week-end par un programme musical. L’occasion est idéale pour découvrir un patrimoine historique et culturel dans une atmosphère festive. Since 2007, the Château de Larochette has hosted an event melding plastic arts and music. This year, 18 artists from the Greater Region present their creations in this historic place, accompanied by a musical programme every weekend. It is an ideal opportunity to discover an historic and cultural site in a festive atmosphere.

Portmanteau

L’art-Rochette

New works

Arts plastiques et musique E 05-26/09 I Château de la Rochette J www.larochette.lu

Peinture

Jean-Luc Moerman & Marcin Sobolev

Musée National d’Histoire Naturelle

Les œuvres composites stimulent les esprits. These composite works stimulate the spirit.

La peinture de Jean-Luc Moerman prend forme et vie sur tous les supports : des flyers aux parois murales, en passant par les univers de la mode, de la voiture… Sinuosité des tracés et couleurs forment des œuvres organiques se diffusant dans l’espace, prenant ainsi corps sur les surfaces. Du processus pictural, de l’hybridité des œuvres et de leur dynamique de « contamination », l’artiste élabore une œuvre appropriée à notre monde. Marcin Sobolev expose ici ses œuvres entremêlant mondes imaginaires et histoire personnelle. Collage et détournement de signes créent un corpus d’une extrême sensibilité et à l’écriture singulière. Le sentiment de naïveté ressenti au premier regard s’éteint, laissant place à la pertinence du traitement pictural et des sujets.

The paintings of Jean-Luc Moerman take shape and come to life in a range of media: from flyers to murals, passing through the worlds of fashion and cars… Sinuous lines and colours create organic pieces that diffuse into space, taking shape on surfaces. Using a pictorial process based on hybrid works that “contaminate” each other, the artist develops a body of work that is appropriate to the world we live in. Marcin Sobolev exhibits his works, intermingling an imaginary world and his own personal history. The use of collage and deflection of signs create a body of work that shows extreme sensitivity, imprinted with a unique personal signature. The initial impression of naivety that you have when you take your first look soon gives way to a sense of the relevance of the pictorial treatment of the subjects.

Art contemporain E 09/09-06/11 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

september'10  city agenda luxembourg

Photo : Mnhn

Photo : Jean-Luc Moerman

à tous les goûts

Une exposition délicieuse qui se savoure ! Go and savour this delicious exhibition!

Se présentant comme un parcours où s’entremêlent les plaisirs gourmands et les approches scientifiques, À tous les goûts aborde divers aspects des stimulations gustatives. Une foule d’expériences sensorielles sont proposées au public pour découvrir les caractéristiques multiples des stimuli du goût : visuels, auditifs, olfactifs, tactiles, thermiques, chimiques… auxquels se rajoute le vécu de chacun. Ce sont autant de paramètres définissant la conception du goût dans sa complexité et mettant en valeur le goût comme un sens qui sollicite l’ensemble de nos perceptions. Toujours avec beaucoup de pédagogie et de clarté, le MNHN prolonge l’exposition par un ensemble d’activités destinées à un public varié, du plus jeune au plus averti.

Presented as a kind of journey interweaving the pleasures of eating with a scientific approach, À tous les goûts addresses a range of aspects of gustatory stimulation. A whole series of sensory experiments are offered for visitors to learn about the many factors that make up the stimuli of taste: visual, auditory, olfactory, touch- and temperature-related, chemical… all added to the personal experience that everyone brings. Together these form the parameters of what goes to define the concept of taste in all its complexity, highlighting it as a sense that demands input from the full array of our perceptions. Ensuring great clarity and providing teaching elements as always, the MNHN has extended the scope of the exhibition with a range of activities to suit all types of visitor – from the youngest to the most well-informed.

Exposition scientifique E 24/09-13/02/2011 I Musée National d’Histoire Naturelle J www.mnhn.lu

www.citymag.lu


Expositions

August Sander

Un petit parmi les grands

L’œuvre de Sander – un des plus grands témoignages du 20e siècle – est pionnière dans l’art de la photographie documentaire. Ses portraits, mettant en jeu l’implication du modèle, la diversité des poses et des angles de vue, sont essentiels pour toute une génération de photographes ayant poussé la pratique documentaire au statut d’art. Sander’s work is not only one of the greatest records of the 20th century but was also ground-breaking in the art of documentary photography. Having brought documentary to the status of an art, his portraits, requiring the involvement of his subject, the range of different poses and angles of viewpoint, are an essential resource for an entire generation of photographers.

En parallèle de l’Exposition universelle de Shanghai, le MNHA propose un panorama de la présence du Luxembourg au sein de ces manifestations internationales. La recherche historique très approfondie livre des documents et des témoignages inédits, qui montrent les particularités scientifiques, techniques et artistiques du Grand-Duché. In parallel with the World’s Fair in Shanghai, the MNHA is offering a panorama of the presence of Luxembourg at these international events. Extensive historical research has produced documents and personal accounts never seen before, revealing the scientific, technical and artistic features that identify the Grand Duchy.

Photos : August Sander ; MNHA, photo Tom Lucas et Ben Muller

Expositions universelles

Photographie E Jusqu’au 26/09 I Centre National de l’Audiovisuel display01 J www.cna.lu

Handlanger, 1928 © Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn, 2010.

Hommes du 20e siècle

23

August sAnder

Ikonen Aus dem Porträtwerk menschen des 20. JAhrhunderts

Exposition du 30 juin 2010 au 26 septembre 2010 Ouvert du mardi au dimanche de 10h00 à 22h00

Exposition historique E Jusqu’au 05/09 I Musée National d’Histoire et d’Art J www.mnha.lu

Collections du Rijksmuseum Amsterdam et de la Villa Vauban

The Golden Age Reloaded

En collaboration avec Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur, Cologne

Trixi Weis Photo : Jan van Goyen, Rijksmuseum Amsterdam, Inv. SK-A-122

new works

18.9.2010 - 16.10.2010

L’exposition exalte et révèle la vie cachée de l’Âge d’or de l’art néerlandais. The exhibition exalts and reveals the hidden world of the Golden Age of Dutch art.

Peinture néerlandaise du 17e siècle E Jusqu’au 31/10 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

www.citymag.lu

bunker palace.com

The new rooms and restored spaces at the Villa Vauban are home to a remarkable exhibition of Dutch art from the 17th century. Paintings from the prestigious Rijksmuseum join those of the Pescatore collection, creating a panorama of this highly important artistic era. Beyond the favourite themes covered by the Masters and the aspect of pictorial quality, The Golden Age Reloaded offers an insight into the historical and practical aspects of the conditions under which the works were created and preserved, enhancing our understanding of the paintings. The event is punctuated by a number of activities and meetings, enabling visitors to appreciate the many features in a convivial atmosphere open to all.

réalisation :

Les nouvelles salles et les espaces restaurés de la Villa Vauban accueillent une remarquable exposition d’art néerlandais du 17e siècle. Les tableaux du prestigieux Rijksmuseum rencontrent ceux de la collection Pescatore, créant un panorama d’une époque artistique de toute première importance. Au-delà des thèmes privilégiés des maîtres et de la qualité picturale, The Golden Age Reloaded renseigne sur les aspects historiques et pratiques des conditions de réalisation et de conservation des pièces, enrichissant ainsi l’appréhension des œuvres. De nombreuses activités et rencontres ponctuent l’événement, permettant aux spectateurs d’en apprécier les caractères multiples dans une atmosphère conviviale et ouverte à tous.

www.centredart-dudelange.lu


24

Expositions

Agenda MUSÉes LUXEMBOURG

Casino Luxembourg — Forum d’art contemporain Bruno Peinado Du 25/09 au 09/01/11

Ceci n’est pas un Casino Jusqu’au 05/09

music while you work Hong-Kai Wang Jusqu’au 05/09

les goûts", les plus petits se testeront dans "Les 400 goûts" (3-6 ans). Du 24/09 au 13/02/11

Les planètes

Exposition permanente

Nos ancêtres

Exposition permanente

Nos paysages

Exposition permanente

Nos régions

Institutions LUXEMBOURG

Abbaye de Neumünster Le Regard de l’Ami Du 24/09 au 20/10

Les voiles anciennes du Bangladesh

mudam collection Jusqu’au 07/11

SKETCHES OF SPACE Jusqu’au 19/09

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Born to be wild? Jusqu’au 10/04

Sixties. Une époque dans les collections du musée Jusqu’au 12/10

Musée national d’histoire et d’art Un petit parmi les grands Jusqu’au 05/09

natur musée À tous les goûts Du 24/09 au 13/02/11

Découvertes

Exposition permanente

Les 400 goûts

Centre d’art Dominique Lang

Katrin Fridriks

Ancien Cinéma Café Club

TROY HENRIKSEN

Défaut de la solitude dans le film – Izabela Lapinska

Marcel Korenhof Du 18/09 au 16/10

Jusqu’au 30/10 Jusqu’au 30/10

Trixi Weis

Du 18/09 au 16/10

cna

Exposition permanente

ETTELBRUCK

Qui suis-je? x-tra, x-o

Sommes-nous seuls dans l’univers ? Jusqu’au 19/09

villa vauban the golden age reloaded Jusqu’au 31/10

© Shampan Sails

Maria da Glória

Lucien Wercollier

Exposition photos Serge Koch

Waldorfschoul ESCH-SUR-ALZETTE Musée National de la Résistance Oui, je résiste – Graffiti contre l’extrémisme, l’intolérance, la violence Du 10/09 au 28/11/10

Voilà 25 ans que l’école Waldorf est installée au Luxembourg, l’occasion de jeter un regard sur ses débuts, ses différences, ses propositions, ses apprentissages, ses réussites et ses perspectives via une exposition célébrant ce quart de siècle. Du 24/09 au 10/10

RUMELANGE

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

Autour de l’accident mortel Jusqu’au 30/09

Pendant que les plus grands visiteront l’exposition "À tous

Jusqu’au 19/09

12 Biennale d’Architecture de Venise 2010 e

Rock-Paper-Scissors Jusqu’au 21/11

La galerie consacre une première exposition personnelle à Jan Voss, acteur du mouvement de la Figuration Narrative. Il nous emmènera sur sa planète colorée faite de signes et empreinte d’un graphisme fort et captivant.   Du 09/09 au 23/10

ESCH-SUR-ALZETTE Galerie Terre Rouge SAUCE ANDALOUSE

GREVENMACHER Kulturhuef

Jusqu’au 15/09

Galeries LUXEMBOURG

artium art gallery

Jusqu’au 30/09

galerie nordine zidoun luis gispert

sergej sologub

Du 16/09 au 30/10

beaumontpublic

galerie nosbaum & reding

YVES NETZHAMMER – SU-MEI TSE / TEMPORARY SHOWCASE

beaumontpublic a le plaisir de présenter des œuvres, dessins, sérigraphies, vidéos et sculptures de l’artiste luxembourgeoise Su-Mei Tse et d’Yves Netzhammer, artiste suisse. La vidéo "Open Score" de Su-Mei Tse sera ainsi confrontée à des sculptures en partie lumineuses, constructives, ou des vidéos de Netzhammer. Jusqu’au 25/09

Jean-Luc Moerman & marcin sobolev Du 09/09 au 06/11

Galerie Toxic Gast Bouschet et Nadine Hilbert : The force is blind

Bilder aus aller Welt. Die monochrome Farbigkeit der gezeigten Arbeiten führt als sprichwörtlicher roter Faden durch die Ausstellung. "Sauce Andalouse" steht als Titel für die Würze des Reisens, das Entdecken und Erleben von (Alltags-)Kultur in der Fremde, die Momente des Unterwegsseins. Die hieraus entstehenden Geschichten bilden die Essenz der Arbeiten von Frauke Hänke und Claus Kienle, die seit Anfang der Neunzigerjahre, praktisch im Alleingang, das alte kunstfotografische Verfahren der Gummigrafie für ihre künstlerischen Zwecke nutzen. Vernissage am 17/09 um 18.30 Uhr. Du 17/09 au 03/10

extrabold Mudam

Sketches of space Mudam collection

the extrabold summer show

Autres lieux LUXEMBOURG

divers lieux (kirchberg) private art kirchberg

Jusqu’au 18/09

Galerie bernard ceysson pierre buraglio Du 09/09 au 23/10

Galerie Clairefontaine Espace 1

Photos : Andrés Lejona, Claude Lévêque / Hugues Bigo

photomeetings luxembourg 2010 L’architecture du Mudam se redéfinit au travers de huit installations spécifiques. Les dispositifs sensoriels et visuels génèrent de nouvelles perceptions des caractères architecturaux du bâtiment par le biais de jeux optiques et sonores et de points de vue surprenants. Sketches of space est une expérience à vivre, qui sollicite tous les sens. The architecture of the Mudam is being redefined by eight special installations. Sensory and visual equipment generates new perceptions of the architectural features of the building through optical and auditory games and surprising viewpoints. Sketches of space is a living experiment and makes demands on all the senses. Art contemporain E Jusqu’au 19/09 I Mudam J www.mudam.lu

september'10  city agenda luxembourg

Réparties selon les thèmes du visage, du corps et des artifices, les œuvres des artistes du fonds du Mudam se déploient au premier étage du musée. Les productions, s’inspirant de la réalité du monde, développent des esthétiques singulières aux intensités formelles et signifiantes remarquables. Ces regards d’artistes sur le monde sont fascinants. Covering the themes of the face, the body and its artifices, the work of the artists in the Mudam collection unfold on the first floor of the museum. Productions inspired by the reality of the world forge a unique aesthetic with remarkable formal intensity that is full of meaning. The views of the world portrayed by these artists are fascinating. Art contemporain E Jusqu’au 07/11 I Mudam J www.mudam.lu

Du 07 au 11/09

Galerie d’art contemporain ‘am Tunnel’ & espace Edward Steichen

L’exposition est motivée par le désir d’explorer la puissance de la vidéo, du son et de la photographie à former et modifier le réel. Du 09/09 au 30/10

Gallery Edition 88 Artistes de la galerie

Saré, O. Yambykh, St. Stoïlov, N. Stauijev, Mitchy, E. Stoeva et N. Panayotov. Du 04/09 au 16/10

Lucien Schweitzer Galerie et Editions

© Golden Gate Bridge

Rétrospective de l’œuvre de Petra Arnold. L’exposition présente plus de 150 photographies datant de la période 1996-2010. Jusqu’au 16/01/11

Galerie Miltgen Jean-Marc Dallanegra Jusqu’au 30/10

gare centrale gare art festival Jusqu’au 19/09

Grund Konscht am Gronn Le 05/09

BOURGLINSTER Galerie Château de Bourglinster Pia Ranslet and Paul Ranslet

SCENERY – Martin WERTHMANN

Turn on the bright lights – Petra Arnold

Jusqu’au 04/09

Visites guidées Visites commentées régulières

Le 26/09 – 13-19h

Mudam

n ent o ur ev ts sur o y t i n subm z vos eve ive r c . s o ne0t9 In i r u l p / . wwwn octobre : 06 Éditio

ZIVO

Du 28/09 au 24/10

CarréRotondes MOVING WORLDS

Musée des Mines

Jusqu’au 30/09

Jusqu’au 15/09

Spott dem Nazi-Regime Jusqu’au 05/09

CAPe

Une occasion exceptionnelle de découvrir le savoir-faire et les techniques de construction de cette région du monde, qui semblent désormais voués à disparaître. Jusqu’au 19/09

Jusqu’au 24/12

VIANDEN

Jusqu’au 25/06/11

Centre d’art Nei Liicht

Jusqu’au 26/09

Notre Terre

Exposition permanente

Mudam

Julien Marinetti

august sander

Exposition permanente

Jan VOSS

DUDELANGE

The Danish Embassy invites two members of the Danish artist family Ranslet to exhibit at the galerie Château de Bourglinster. Paul Ranslet’s bronze sculptures are cast by the artist himself. His main themes are inspired by animals and people from his surroundings. Pia Ranslet’s paintings, watercolours and drawings are inspired by people, Danish landscapes and still life. Vernissage : 17/09 – 19h. Du 18/09 au 03/10

larochette château de larochette L’art-rochette Du 05 au 26/09

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18:00 (F) Samedi 15:00 (F) Dimanche 14:00 (L), 15:00 (F) et 16:00 (D) MHVL Jeudi 18:00 (L) Dimanche 16:00 (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16:00 MNHA Jeudi 18:00 (L / D) Samedi 15:00 (F) Dimanche 15:00 (L) MNHN Dimanche 16:00 Mudam Samedi 16:00 (F) Dimanche 15:00 (D) et 16:00 (L), 05/09 11:00 (EN) Visites enfants Samedi 15:00 (L / D) et dimanche 14:00 (F) Villa Vauban Vendredi 18:00 (L / D)

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12:30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12:30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12:30 (30 min) MNHN Jeudi 12:30 Mudam Lundi 12:30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12:30

VISITES PONCTUELLES

MNHA Du Romantisme au Postmodernisme. Une promenade à travers l’histoire de l’art Samedi 18/09 15:00 Les sépultures, le culte des morts et la croyance dans l’au-delà – les rapports de l’homme avec la mort à partir de l’âge de pierre jusqu’au Moyen-Âge Samedi 25/09 15:00 MNHN Arboretum Kirchberg Mercredi 15/09 18:00 Mudam Visites Jeunes Médiateurs Jeudis 02, 09, 16/09 18:00 (L) & 18:30 (F)

www.citymag.lu


26

Une histoire du cinÉma en 10 leçons

Les années 50

La dernière conférence se concentre sur le néo-réalisme italien et l’âge d’or des studios Cinecittà. Pierre Sorlin expliquera comment la période d’après-guerre a libéré les réalisateurs italiens et pourquoi le néo-libéralisme, même s’il fut de courte durée, demeure un mouvement influent. La conférence sera suivie d’une projection de Le Notti di Cabiria de Fellini (photo). The latest lecture focuses on Italian neo-realism and the golden age of the Cinecittà film studios. Pierre Sorlin will explain how the post-war period liberated Italian film directors and why neo-liberalism, although short-lived, remains an influential movement. The lecture is followed by a screening of Fellini’s Le Notti di Cabiria (photo).

Votez Cinéma !

Personal tastes

Ciné-conférence E 27/09 H 19:00 S Néo-réalisme italien. Conférence en français ; film en italien.

Abécédaire de la politique au cinéma

Daumenkinematographie

The alphabetical traipse through political cinema concludes this month with the letters “R” through “Z”. Films on the programme include satire in the form of Tim Robbins’ election campaign comedy Bob Roberts and Barry Levinson’s examination of media manipulation Wag The Dog (photo). Other films on the card are Jean-Luc Godard’s Le Petit soldat and Elia Kazan’s Viva Zapata!. Le passage en revue alphabétique du cinéma politique prend fin ce mois-ci avec les lettres R à Z. Les films au programme vont de la satire, grâce à la comédie électorale de Tim Robbins Bob Roberts, à l’analyse de Barry Levinson de la manipulation opérée par les médias dans Wag The Dog (Des hommes d’influence, photo). Les autres films programmés sont Le Petit soldat de Jean-Luc Godard et Viva Zapata ! de Elia Kazan.

Volker Gerling ist 3000 Kilometer zu Fuß durch Deutschland gelaufen und porträtierte dabei Menschen in Form fotografischer Daumenkinos. In Gerlings magischen Porträtstudien entsteht so eine leichtfüßige und gleichzeitig tiefsinnige Reflektion über die Flüchtigkeit des Moments und die Bedeutung der menschlichen Begegnung. Ein Multimedia-Vortrag eines AusnahmeKünstlers. Volker Gerling walked 3,000 kilometres through Germany taking portraits of the people he met and making flicker photo books from the results. His work is light of touch, yet portrays a deep examination of the how fleet yet significant is the moment when people meet. Gerling presents his work in the form of an entertaining, multi-media lecture.

Satire and rebellion

Die Vermessung der Nähe

The latest selection of films by invited guests of the Cinémathèque once again provides an eclectic programme. La derniÈre sÉlection de films par les invitÉs de la CinÉmathÈque propose À nouveau un programme Éclectique. Nduncan roberts

T

his year’s Votez Cinéma ! guests include artist Stina Fisch, who has chosen animated movie Les Maîtres du temps because she is a “dedicated fan” of René Laloux and illusionist David Goldrake, who plumps for Francis Ford Coppola’s adaptation of Bram Stoker’s Dracula as a film that is “engraved in my memory.” Eva-Maria Maringer, conservateur at the Villa Vauban, admires Michael Radford’s Il Postino, whereas the artistic director of the Casino, Kevin Muhlen, chooses David Lynch’s Twin Peaks: Fire Walk with Me which, he says, “made me understand that there existed a cinema other than that which is ‘made in Hollywood’.” Film director Jean-Claude Schlim has selected Larry Clark’s controversial Kids – “a movie with punch in many respects,” he says. Other choices include film director Laura Schroeder with Takeshi Kitano’s A Scene At The Sea, architect Philippe Schmit with Louis Malle’s documentary Calcutta, graffiti artist Sumo with Ferris Bueller’s Day Off (his “favourite 80s feel-goodmovie”) and Cercle-Cité coordinator Anouk Wies with Jim Jarmusch’s criminally under-rated Ghost Dog: The Way of the Samurai (photo). Q

C

ette année, parmi les invités de Votez Cinéma! on retrouve l’artiste Stina Fisch, qui a choisi le film d’animation Les Maîtres du temps parce qu’elle est une « fervente fan » de René Laloux, et l’illusioniste David Goldrake, qui a opté pour l’adaptation de Francis Ford Coppola de Bram Stoker’s Dracula comme étant un film « gravé dans ma mémoire ». Eva-Maria Maringer, conservateur à la Villa Vauban, admire Il Postino de Michael Radford, tandis que le directeur artistique du Casino, Kevin Muhlen, choisit Twin Peaks : Fire Walk with Me de David Lynch, qui, déclare-t-il, « m’a fait comprendre qu’il existait un cinéma autre que celui ‘made in Hollywood’ ». Le réalisateur Jean-Claude Schlim a sélectionné le film controversé Kids de Larry Clark – « un film coup de poing à beaucoup d’égards », affirme-t-il. Parmi les autres choix, on compte celui de la réalisatrice Laura Schroeder, A Scene At The Sea, de Takeshi Kitano, celui de l’architecte Philippe Schmit avec le documentaire Calcutta de Louis Malle, celui du graffeur Sumo avec La Folle Journée de Ferris Bueller (son « film des années 80 préféré pour se mettre de bonne humeur ») et celui de la coordinatrice du Cercle-Cité Anouk Wies, avec Ghost Dog, la voie du samouraï (photo) de Jim Jarmusch, injustement sous-estimé. Q

Personalities’ choices E 13-23/09 H 20:30 S Eclectic selection. Original language.

september'10  city agenda luxembourg

Politics and cinema E 01-10/09 H 20:30 S Retrospective

Multimedia performance E 01/10 H 20:30 S Präsentiert von dienacht. Magazin für Fotografie.

www.citymag.lu


Cinémathèque

27

Agenda 01

06

mercredi wednesday

20:30 Bob Roberts

20:30 Le Petit soldat

POLITIQUE AU CINÉMA Right Wing /  USA 1992 /  ostf /  103’ /  c /  De : Tim Robbins /  Avec : Tim Robbins, Giancarlo Esposito, Alan Rickman, Ray Wise, Gore Vidal, John Cusack, Susan Sarandon Escrimeur, poète, chanteur folk, golden boy, Bob Roberts est candidat aux élections sénatoriales. Entre deux chansons corrosives, il prône le retour de la prière dans les écoles ou la peine de mort pour les trafiquants...

lundi monday

POLITIQUE AU CINÉMA Torture /  France 1963 /  vo / 87’ /  De : Jean-Luc Godard /  Avec : Michel Subor, Anna Karina 1958, la guerre d’Algérie. Un déserteur français travaille en Suisse pour l’OAS, un groupuscule de terroristes d’extrêmedroite puis cherche à fuir pour l’amour d’une femme qui travaille pour le FLN, le Front de Libération National. Ils seront tous les deux capturés et torturés.

POLITIQUE AU CINÉMA Stakhanovisme / Czlowiek z marmuru /  Pologne 1976 /  vostf /  156’ /  c /  De : Andrzej Wajda /  Avec : Jerzy Radzilowicz, Krystyna Janda, Tadeusz Lomnicki En Pologne, une jeune réalisatrice de télévision s’efforce de retrouver la trace d’un stakhanoviste des années 50...

03

vendredi friday

20:30 Wag the Dog

20:30 Viva Zapata!

07

20:30 état de siège

02

L’Homme de marbre

vendredi 10 friday

mardi tuesday

jeudi thursday 20:30

Greenwood, Bruce Thomas En 1962, pendant 13 jours, le monde a été au bord du gouffre, la guerre froide menaçait de virer à l’apocalypse nucléaire. Privilégiant le décor du bureau ovale de la Maison Blanche, ce film admirable refuse les facilités que pourrait s’octroyer une super­ production hollywoodienne et reste centré sur l’essentiel : les réunions, discussions, analyses... qui ont décidé à un moment donné du sort de l’humanité.

POLITIQUE AU CINÉMA U.S. Backyard /  France-Italie-RFA 1973 /  vo /  125’ /  c /  De : CostaGavras / Avec : Yves Montand, Renato Salvatori, O.E. Hasse Santore, fonctionnaire américain appartenant à l’Agence internationale de développement, est enlevé au cours d’une mission en Uruguay par les révolutionnaires Tupamaros. Tandis que la police le recherche, Santore est interrogé par ses geôliers : le fonctionnaire modèle est aussi un agent de la CIA, chargé d’instruire la police locale...

08

mercredi wednesday

POLITIQUE AU CINÉMA Zapatisme / USA 1952 / vostf /  115’ / De : Elia Kazan /  Avec : Marlon Brando, Anthony Quinn, Jean Peters Au début du siècle dernier, le Mexique est soumis à la dictature de Porfirio Diaz. Les paysans, spoliés, s’organisent en maquis sous la conduite d’un chef farouche : Zapata. Les insurgés harcèlent l’armée régulière, non sans succès. Les présidents de la République se succèdent. Zapata lui-même connaît l’ivresse du pouvoir suprême, un pouvoir qui l’inquiète...

13

lundi monday

20:30 Les Maîtres du Temps

20:30 Pétain

POLITIQUE AU CINÉMA Spin Doctor / USA 1997 / vostf /  97’ / c / De : Barry Levinson / Avec : Dustin Hoffman, Robert de Niro, Anne Heche, Woody Harrelson Le président des États-Unis, menacé de harcèlement sexuel, risque de voir sa réélection compromise à quelques jours du scrutin. L’un de ses conseillers en communication a l’idée de détourner alors l’attention de l’opinion en agitant le spectre d’une guerre. Avec l’aide d’un producteur hollywoodien, il va inventer un vrai-faux conflit avec l’Albanie... Extrêmement pertinente, cette charge satirique qui, au départ, relève presque de la mauvaise farce de potache, devient petit à petit une redoutable réflexion cynique et malheureusement crédible d’une certaine politique spectacle. "Wag the Dog" est un film osé et dévastateur sur le système politico-médiatique américain.

POLITIQUE AU CINÉMA Vichy /  France 1992 / vo / 133’ / c /  De : Jean Marboeuf / Avec : Jacques Dufilho, Jean Yanne, JeanPierre Cassel, Clovis Cornillac Le régime de Vichy de juin 1940 à mars 1945. Pétain, Laval, les ministres, les parlementaires mais aussi le personnel lié à la vie de l’hôtel du Parc. À l’extérieur : épuration des juifs et des francsmaçons, discrimination raciale, rafle du Vel d’Hiv, collaboration avec l’occupant...

09

jeudi thursday 20:30 Thirteen Days

POLITIQUE AU CINÉMA Cold war /  USA 2001 / vostf /  135‘ / c / De : Roger Donaldson /  Avec : Kevin Costner, Bruce

www.citymag.lu

VOTEZ CINÉMA ! Stina Fisch, artiste-graphiste /  France 1982 /  vo /  80’ / c /  Dessin animé de : René Laloux et Moebius (Jean Giraud) /  D’après : le roman de Stefan Wul "L’Orphelin de Perdide" Le fils d’un explorateur interstellaire est abandonné sur la planète Perdide, infestée de frelons géants. Son ami part à sa recherche, aidé d’un vieux navigateur et de deux gnomes télépathes... "René Laloux is one of my favorites in science fiction animation. His films are hard to find. In his life he only made three feature films, working with the most exquisite artists in the domain of drawing. ‘Les Maîtres du Temps’ is based on drawings by Moebius. I am a dedicated fan." (Stina Fisch)

Le comte Dracula est devenu un vampire à la suite du suicide de sa femme. Il croit retrouver un reflet de son amour disparu dans la photographie de Mina, fiancée d’un jeune clerc venu lui rendre visite dans son château. Il fera tout pour qu’elle lui appartienne... "’I have crossed oceans of time to find you!’ This and numerous other memorable quotations have been engraved in my memory since I first saw Francis Ford Coppola’s masterpiece in 1992. Over the years I have watched it again and again. First of all, the creative and unique costume design, music, lighting, camera work, make up and special effects make for a haunting and hypnotic sensory experience.Then there’s the story: I consider ‘Bram Stoker’s Dracula’ one of the most sad, beautiful and powerful love stories ever told. It transcends time, the elements, and even life and death. Although the movie contains its share of horrific and bloody moments, I cannot help feeling a strong empathy for this prince who turns against God and takes it upon himself to be doomed for eternity, all in the name of Love. Dracula’s final ‘Give me peace’, accompanied by Wojciech Kilar’s spectacular score sends shivers down my spine every time I see it." (David Goldrake)

d’art contemporain) /  USA 1992 /  vostf /  135’ /  c /  De : David Lynch /  Avec : Sheryl Lee, Ray Wise, Moira Kelly, David Bowie, Chris Isaak, Harry Dean Stanton Le film s’ouvre sur une macabre découverte : le cadavre de Teresa Banks sur une rivière de l’État de Washington. Meurtre étrange qui annonce un an et une semaine plus tôt celui de Laura Palmer qui, victime de la drogue et du sexe, brûle son existence sous l’influence de forces maléfiques... "J’ai vu le film avant de découvrir la série TV et de me plonger plus profondément dans l’univers énigmatique de David Lynch et cette première rencontre fut marquante. Avec ses personnages mystérieux et ses scènes décalées, le tout accompagné d’une bande son on ne peut plus envoûtante, ‘Twin Peaks’ reste une expérience unique en son genre qui de mon côté m’a fait comprendre qu’il existait bien un cinéma autre que celui ‘made in Hollywood’. Malgré tout on ne saura jamais qui a tué Laura Palmer !" (Kevin Muhlen)

vendredi 17 friday 20:30 Kids

15

20:30 Il postino

16

21

mardi tuesday 20:30 A Scene at the Sea

mercredi wednesday

VOTEZ CINÉMA ! Eva-Maria Maringer, conservateur (Villa Vauban-Musée d’Art de la Ville de Luxembourg) /  Le Facteur /  Italie France 1995 /  vostf /  107’ /  c /  De : Michael Radford /  Avec : Massimo Troisi, Philippe Noiret, Maria Grazia Cucinotta /  D’après : le roman de Antonio Skármeta "Ardiente Paciencia" /  Oscar Meilleure musique Sur une île italienne où vit en exil le poète chilien Pablo Neruda, le facteur, Mario, porte le courrier de cet unique client qui le fascine. Une vive sympathie s’établit entre ces deux hommes si différents et Neruda aide Mario à conquérir le cœur de la belle Béatrice... "Heimliche Hauptdarstellerin des Filmes ist die wunderschöne, karge Insellandschaft, umgeben vom tiefblauen Meer. Ich habe jahrelang in Rom gelebt und kenne Italien daher ganz gut. Der Film ist für mich daher nicht nur eine Liebesgeschichte, sondern auch eine Liebeserklärung an die Literatur und an vieles, was darüber hinaus für Italien charakteristisch ist: Die Menschen und ihre Beziehungen, die Landschaft, das Meer, die Sonne und das so wandelbare, oft helle und gleißende Licht." (Eva-Maria Maringer)

"À travers le regard observateur de Louis Malle, sa caméra toujours à distance, sans fausse complaisance, j’avais l’impression de découvrir, au-delà de leurs conditions insoutenables, quelque chose sur la vie des gens dans cette ville, peut-être d’en saisir un peu sa nature. Sans aucune explication rationnelle et comme aucun scénario, aucune dramaturgie ne pourraient jamais le raconter, j’avais le sentiment bouleversant de voir, la longueur d’un film, une ville à coeur ouvert." (Philippe Schmit)

VOTEZ CINÉMA ! Jean-Claude Schlim, cinéaste lauréat du "Lëtzebuerger Filmpräis 2009" (House of Boys) /  USA 1995 /  vostf /  91’ /  c /  De : Larry Clark /  Avec : Leo Fitzpatrick, Justin Pierce, Chloé Sevigny, Rosario Dawson Une journée de la vie d’adolescents à Manhattan entre drogue et sexe... "’Kids’ : un film choc ! Un choix certes difficile, mais assumé. Connaisseur et grand admirateur de l’œuvre controversée du photographe Larry Clark, son premier film en tant que cinéaste est un film coup de poing à beaucoup d’égards. ‘Well, I always wanted to make the teenage movie, that America never made’, dixit Larry Clark lui-même. Sélectionné en 1995 au Festival de Cannes, Clark allait s’imposer par la suite, avec des films comme ‘Another Day in Paradise’, ‘Bully’ ou encore ‘Ken Park’, comme l’une des figures les plus emblématiques du cinéma indépendant américain. Se basant sur un scénario écrit par Harmony Korine à l’âge de 18 ans, ‘Kids’ a d’abord était rejeté par Miramax, puis repris par les frères Weintraub pour la distribution internationale qu’on connaît. Décrire sa passion pour un artiste et son œuvre est souvent chose vaine, ‘Kids’ à cet égard frappe très fort, perturbant, violent, peut-être alors un cri d’alarme sur une jeunesse perdue ?" (Jean-Claude Schlim)

jeudi thursday

20:30 Twin Peaks: Fire Walk With Me

20:30 Calcutta

20

lundi monday

VOTEZ CINÉMA ! Laura Schroeder, cinéaste & metteur en scène de théâtre / Ano natsu, ichiban shizukana umi Japon 1991 / vostf / 100’ / c /  De : Takeshi Kitano / Avec : Claude Maki, Hiroko Oshima, Sabu Kawahara Shigeru est un adolescent sourdmuet. Afin de gagner sa vie, il est éboueur. Son tempérament contemplatif et lymphatique l’incite davantage à rêver qu’à travailler. Un jour, il trouve une planche de surf usagée dans une poubelle... "’A Scene at the Sea’ m’éblouit par sa modestie et l’épuration de moyens dont fait preuve Kitano en signant ce film qui était en 1991 son troisième long métrage. ‘L’idéal serait qu’un film soit comme une photographie et qu’il n’exprime ses émotions qu’à travers ses images’ dit Kitano et il réussit à merveille le pari avec ce film pratiquement dénué d’intrigue. Un jeune éboueur sourdmuet trouve une planche de surf endommagée au milieu de détritus. Il la retape et entame alors un long et ingrat apprentissage du surf, sous le regard de sa fiancée, également sourde-muette, qui le suit tous les jours sur la plage. Le film est comme une succession de tableaux sans parole, hypnotiques, bercés par une musique sublime et minimaliste, signée Joe Hisaishi, avec qui Kitano retravaillera souvent par la suite. Ces thèmes musicaux qui vont et viennent, comme un paysage marin auditif, c’est un peu comme si les protagonistes sourds-muets exprimaient leur regard sur le monde à travers eux. Un film doux et en même temps atypique dans l’œuvre de Kitano, à découvrir !" (Laura Schroeder)

22

mercredi wednesday 20:30 Ferris Bueller’s Day Off

par son apparente sagesse – sauf sa sœur et le proviseur du lycée –, pour sécher une journée de cours, une nouvelle fois ? "Bueller? Bueller? Those who have seen the movie, will most certainly smile whenever they hear this question! ‘Ferris Bueller’s Day Off’, a classic, my absolute top favourite 80s feel-good-movie of all times. Although most film critics probably wouldn’t call it a cinematographic masterpiece, I cannot think of anything I don’t like about this movie. It’s funny, the soundtrack is great and it always reminds me that: ‘Life moves pretty fast. If you don’t stop and look around once in a while, you could miss it.’ It also made me subconsciously realize that there’s no sense in complaining if things don’t go your way and that by taking the initiative with a little creativity and conviction, you can achieve great things. I must have seen this movie about a million times since the age of twelve or thirteen and I’ll definitely come and see it once again on the big screen." (Sumo)

23

jeudi thursday 20:30 Ghost Dog: The Way of the Samurai

VOTEZ CINÉMA ! Kevin Muhlen, directeur artistique (Casino Luxembourg – Forum

VOTEZ CINÉMA ! Philippe Schmit, architecte (e.a. Villa Vauban ) / France 1969 /  vo / 100’ / c / Documentaire de : Louis Malle La vie quotidienne des habitants de la ville indienne.

19:00 DE CALIGARI à TARANTINO

"Du néo-réalisme à l’âge d’or de Cinecittà : la rupture italienne" De Pierre Sorlin (professeur émérite à l’Institut d’Études et de Recherches Cinématographiques et Audiovisuelles, Université Paris III) Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films /  en langue française / 60’ Interlude gastronomique "Glass & Finger Food" Les Nuits de Cabiria / Le Notti di Cabiria / Italie 1957 / vostf /  112’ / De : Federico Fellini /  Avec : Giulietta Masina, François Périer, Amedeo Nazzari Cabiria, petite prostituée romaine, est une rêveuse mélancolique et émerveillée, engagée dans la quête enragée d’un bonheur impossible...

28 20:30

Kameradschaft

VOTEZ CINÉMA ! Anouk Wies, coordinatrice du Cercle-Cité / USA 1999 / vostf /  115’ / c / De : Jim Jarmusch / Avec : Forest Whitaker, Cliff Gorman, Henry Silva, Isaach de Bankolé Fasciné par l’éthique des guerriers japonais, un mystérieux tueur à gages surnommé Ghost Dog échoue un jour dans une mission et devient une cible à son tour... "Le film m’avait marqué à l’époque, j’étais impressionnée par le personnage principal qui, dans sa simplicité et le calme, dégage une aura incroyable. Je ne connaissais pas l’acteur Forest Whitaker, caractère étonnant qui donne toute sa substance à ‘Ghost Dog’. On est intrigué par l’histoire, par le profil complexe de cet individu solitaire, reclus, vivant seul avec ses pigeons. C’est un curieux mélange de genres, de cultures et contrastes, entre cet homme noir loyal à la mafia dans le New York des années 90 et sa conviction et discipline de vivre d’après le code de l’ère révolue des samouraïs. Je garde en souvenir de très belles images, une certaine ‘cool attitude’ et la grâce." (Anouk Wies)

AMITIÉ Tragédie de la mine /  AllemagneFrance 1931 /  vostf /  93’ /  De : Georg Wilhelm Pabst /  Avec : Alexander Granach, Ernst Busch, Fritz Kampers

29

mercredi wednesday 20:30 Peter’s Friends

AMITIÉ GB 1992 / vostf / 100’ / c /  De : Kenneth Branagh /  Avec : Stephen Fry, Kenneth Branagh, Emma Thompson Un groupe d’amis ne s’est pas revu depuis dix ans. Pierre, qui entre-temps s’est enrichi, les réunit dans son manoir le soir du Nouvel An. Les retrouvailles deviennent le théâtre de tragédies humaines, de bisbilles conjugales et de véritables crises...

30

jeudi thursday 20:30 Mein liebster Feind

vendredi 24 friday

20:30 La Grande illusion AMITIÉ Ennemis intimes /  Allemagne 1999 / vostf / 105’ /  c / Documentaire de : Werner Herzog /  Avec : Klaus Kinski, Werner Herzog, Claudia Cardinale

14

VOTEZ CINÉMA ! David Goldrake, illusionniste /  USA 1992 /  vostf / 130’ /  c /  De : Francis Ford Coppola /  Avec : Gary Oldman, Winona Ryder, Anthony Hopkins, Keanu Reeves / D’après : le roman de Bram Stoker / 3 Oscars

lundi 27 monday

mardi tuesday

mardi tuesday 20:30 Bram Stoker’s Dracula

Issus du même milieu et ayant reçu une éducation similaire, de Boëldieu et le commandant du camp von Rauffenstein, gravement blessé, finissent par plus ou moins fraterniser. Cependant, de Boëldieu sacrifiera sa vie pour permettre à ses deux camarades de s’échapper... Introduction au film par Samuel Strehle (université de Konstanz, en langue allemande).

VOTEZ CINÉMA ! Sumo, artiste/graffeur et ‘ex vandal’ / USA 1986 / vostf / 103’ / c /  De : John Hughes /  Avec : Matthew Broderick, Alan Ruck, Mia Sara, Charlie Sheen Que ne ferait pas Ferris Bueller, adolescent intrépide dont l’entourage est totalement conquis

AMITIÉ France 1937 / vo / 113’ / De : Jean Renoir / Avec : Jean Gabin, Pierre Fresnay, Erich von Stroheim Trois officiers français sont faits prisonniers par les Allemands : l’aristocrate de Boëldieu, son mécanicien, le lieutenant Maréchal et le banquier Rosenthal.

september'10  city agenda luxembourg


CULTURE & GOING OUT A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organised programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu www.lcto.lu

18

25

Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

19 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

20 CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

21

Tickets Billetterie

Cercle-Cité 3, rue Génistre G 46 49 46-1 J info@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

2 LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Grund)

ART GALLERIES galeries D’ART

22 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

23 d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

24 3 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

4 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

5 Extrabold 24, avenue de la Liberté G 26 64 96 03 J www.extrabold.eu

6 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

7 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

8 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

9 Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

10 Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 61 61 J www.lucienschweitzer.lu

11 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

12 Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

13 Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

19 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

2 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

CINEMAS Cinémas 33

14 Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

15 Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

16 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

17 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

MUSEUMS musées

CULTURAL VENUES Espaces culturels

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

34 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

26 Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

27 Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

28 Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

29 Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

30 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

31 Trois C-L 20a, rue de Strasbourg G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

32 Fondaton de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

libraries bibliothèques

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

38 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

39 MNHA – Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

40 Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

41 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

42 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

43 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

art schools écoles d’art

21 bibliothèque Municipale cité 3, rue Génistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

44 cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

36 bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

45 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

35 Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

kids enfants 37 kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

, SPORT SERVICES PPING & SHO addresses aend26

l n pag usefu Find g guide o in shopp Magazine s utiles y se 6 of Cit z les adres à la page 2 ve g Retrou ide shoppin gu et un azine y Mag du Cit

culture going out


1 44

Un cadre et une ambiance typique

26

2

Restaurant Asiatique

40

Fontaine de jade

34

5, rue du saint esprit L-1475 Luxembourg Tél. : 22 01 21 Fax : 46 55 01 Fermé samedi midi et lundi soir.

3

18

33

43 27

28

37

39 15

21

5

2 1_CM.indd 19

2

17.06.2010 12:23:48 Uhr

1

10

17

12

11 29 22 4

20

16 38

7

36

41

42

8 23 1

3

9 5

3

13

31 14

Unique au centre de la ville. Une superbe terrasse de 80 places, aussi fleurie qu’ensoleillée ! 45

24

Réservations : +352-24 16 16 737 Parking couvert offert pendant la durée du repas

25

Ouvert tous les jours, de 12 h 00 à 22 h 30 12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg www.leroyalluxembourg.com

TAKE AWAY & LIVRAISONS À DOMICILE

273, ROUTE D’ARLON • L-8011 STRASSEN

Tél. 27 39 74 77 Fax 27 39 74 78

Town! S t E B in

32 19

30

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

Contactez notre régie Appelez Mélanie au : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345

from tuesday to sunday / closed on monday!

Annonce Carte visite 1.0.indd 1

6/3/10 6:04 PM

35


30

prochainement

Coming up

prochainement magnetic fall session

We advise you get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

09- 31

La fête annuelle de la musique électro à l’Atelier accueille Kelis et son R’n’B, le groupe Yeasayer (New York) et le duo Hurts (Manchester). Mais le clou de la soirée sera sans doute le retour de Robyn (photo), la princesse de la pop suédoise, dans un style électro-pop. Den Atelier’s annual celebration of electronic music this year features R’n’B singer Kelis, New York outfit Yeasayer and Manchester duo Hurts. But the highlight may well be the show by former pop princess Robyn (photo) from Sweden, who has recently been making some great electro-pop sounds. I den Atelier

Scissor Sisters E 13/11 I Rockhal J www.atelier.lu

octobre october

Les Justes – Albert Camus octobre 21 & 22 october

Emmanuelle Béart est Dora Doulebov dans cette coproduction du Théâtre national de Bretagne-Rennes et du Grand Théâtre de Luxembourg. Stanislas Nordey monte la pièce de Camus (1949) sur le thème du terrorisme révolutionnaire et de ses conséquences, en s’attachant au texte et à l’engagement physique des acteurs. Emmanuelle Béart plays Dora Doulebov in this production by the Théâtre national de Bretagne-Rennes and the Grand Théâtre de Luxembourg. Stanislas Nordey directs Camus’ 1949 play about revolutionary assassination and its consequences. He places emphasis on the text and the physical action of his players. I Grand Théâtre

Photo: Brigitte Enguérand

Réservez de suite !

Michael Clark Company E 09, 11 & 12/11 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Ballet Preljocaj & Théâtre du Bolchoï

29 & 30

octobre october

Angelin Preljocaj est l’une des personnalités les plus originales de la danse contemporaine française. Il réunit autour de lui, pour sa nouvelle création, des danseurs du Bolshoï, l’artiste-plasticien indien Subodh Gupta et Laurent Garnier, l’une des figures majeures de la techno. Angelin Preljocaj is one of the most original personalities in the contemporary dance scene in France. For his latest creation, he brings together his own company with dancers from the Bolshoi theatre, Indian artist Subodh Gupta and techno master Laurent Garnier. I Grand Théâtre

Photo: JC Carbonne

Book Early!

The National E 19/11 I den Atelier J www.atelier.lu Cats E 17/06-03/07/2011 I Glacis J www.e-ticket.lu

Free subscription Abonnement gratuit

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) Send an email with your name and full address to: Envoyez vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14 City Mag abroad / à l'étranger : Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer aux Éditions Mike Koedinger S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to Éditions Mike Koedinger S.A.: IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

OURS

www.citymag.lu Musique classique Brigitte Bertelle J brigitte.bertelle@citymag.lu

City Agenda est édité par Mike Koedinger Éditions pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Mike Koedinger Éditions for the City of Luxembourg RÉDACTION / EDITORIAL: Courrier / Mail BP 728, L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu RESPONSABLES RUBRIQUES / IN CHARGE OF GENRES: Théâtre, danse / opéra, expositions: Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu Jeune public Céline Coubray

J celine@mikekoedinger.com

Musiques actuelles, événements, conférences, cinéma: Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu GRAPHISME / layout: INgrid cartographie /  cartography: monopolka Sàrl PUBLICITé / advertising: TEMPO! S.A. G 27 17 27 27-1 J info@tempo.lu www.tempo.lu Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement. Renseignements:

J www.tempo.lu september'10  city agenda luxembourg

paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / PRINT RUN 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / Éditions Mike Koedinger S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / Éditions Mike Koedinger S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

Impression Imprimerie Centrale S.A. Imprimé sur papier UPM satin 57 gr. Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, transmettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Prochaine parution / NEXT EDITION: 29.09.2010 Organisateurs / producteurs Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région.

Inscrivez-vous sur www.plurio.net Register at www.plurio.net

OrganisERs / producERS / PROMOTERS To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal.

Édition octobre / october edition: 06.09.2010

Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net: Deadline for submissions via plurio.net:

Édition novembre / november edition: 06.10.2010

Manifestations 2010 – la sÉlection du lcto 11 septembre

Summer in the City closing act

Le Luxembourg City Tourist Office organise un village culinaire ainsi qu’une série de concerts world et d’autres genres musicaux avec Touré Kunda (Sénégal), Splash & Grace Evora, Din Santos, Carine Mota, Gisèlle Ramos et Benji Dos Santos (Cap-Vert), Blackmann Uncle Rich (Ouganda), Cyara Company et Sambrasil du Brésil, David Goldrake, More than RNB, Spack-O-Mat et de nombreux DJ du Luxembourg. Participeront aussi les artistes des quatre villes QuattroPole (Luxembourg, Trèves, Sarrebruck et Metz) : Claudine Muno & The Luna Boots, Ali Puissance Deux, Allez les Autres, Wengert Stomperts, Saarbruck Libre et Wolthär avec Robert Gollo Steffen. The Luxembourg City Tourist Office is organising a culinary village and a concert featuring world music artists and musicians from other genres including Touré Kunda (Senegal), Splash & Grace Evora, Din Santos, Carine Mota, Gisèlle Ramos and Benji Dos Santos (Cape-Verde), Blackmann Uncle Rich (Uganda), Cyara Company and Sambrasil from Brazil, David Goldrake, More than RNB, Spack-O-Mat and numerous Luxembourg DJs. In addition, the concert features artists from the four QuattroPole cities, Luxembourg, Trier, Saarbrücken and Metz: Claudine Muno & The Luna Boots, Ali Puissance Deux, Allez les Autres, Wengert Stomperts, Saarbruck Libre and Wolthär with Robert Gollo Steffen. J www.lcto.lu 3 octobre – 20 novembre

LUXEMBOURG FESTIVAL

À l’initiative de la Philharmonie et du Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, le festival vous offre plus de 30 productions de très haut niveau : opéra, danse, musique symphonique, musique de chambre, musique du monde, jazz, etc. An initiative of the Philharmonie and the Grand Théâtre, the festival stages some 30 productions of the highest quality including opera, dance, classical music, world music, jazz, etc. J www.luxembourgfestival.lu 9 octobre

Nuit des Musées

Le groupement « d’Stater Muséeën » organise la dixième édition de la Nuit des Musées. Entre 18 h et 1 h du matin (entrée jusqu’à minuit), les musées proposent des visites guidées spécifiques, des rencontres d’artistes, des interventions musicales, des performances, de la danse, etc. Chaque musée vous réserve également une surprise culinaire. Une navette gratuite relie les différents sites. Avec le soutien de la Fondation Indépendance. The Stater Muséeën group is hosting the tenth edition of the Night of the Museums. Museums will be open between 6 p.m. and 1 a.m. (entrances open until midnight) and will offer guided tours, meetings with artists, performances and musical accompaniment. Each museum will also be serving up a culinary speciality. A free shuttle bus operates between the different sites. The event has the support of the Fondation Indépendance. J www.statermuseeen.lu 23 septembre – 13 novembre

FESTIVAL LIVE AT VAUBAN

Véritable institution, ce festival propose des concerts amplifiés rock, pop, blues. Now a real institution, the festival showcases international rock, pop and blues artists. J www.liveatvauban.lu 28 novembre – 6 janvier 2011

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole: www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

WINTER LIGHTS

Festivités d’hiver de la ville avec une panoplie de manifestations : concerts Gospel, expositions, cortège de la Saint-Nicolas, Marché de Noël, ventes dominicales… A celebration of winter including concerts, exhibitions, a Saint Nicholas parade, Sunday openings and the popular Christmas market. J www.winterlights.lu

www.citymag.lu


azz J à l’abbaye

Autumn Leaves

Jazz Festival 2010

15 octobre Dado Moroni Trio Enrico Rava 5tet Rosario Giuliani 4tet

16 octobre Emile Parisien Quartet Oliver Strauch New York Trio feat. Kenny Werner Christof Lauer Trio

17 octobre

© Photo ( Miles Davis à Wiltz en 1991 ) : Raymond Clement

Gigs for Kids – Banda Limbo. Triphase & Anne Paceo Ernie Hammes & Friends Mélosolex Tarif 35 � par journée ( 3 concerts ) Tarif 20 � par concert Entrée libre ( dim. 17 octobre )

Infos : www.jail.lu / www.ccrn.lu Réservation : +352 /26 20 52 1 [ CCRN ] +352 /47 08 95 1 [ Billeterie ] www.luxembourgticket.lu


1st year SuXess 2nd OrientX After one year in Auchan-Kirchberg second opening in Lux-City Center. Give us a visit sometime. OrientX â&#x20AC;&#x201C; No.1 5, rue Alphonse Weicker dans la nouvelle galerie Auchan Kirchberg OrientX â&#x20AC;&#x201C; No.2 7, Grand Rue Lux-City Center

my taste

w w w. o r i e n t x . c o m


september'10 CITY AGENDA LUXEMBOURG


City Mag 09-2010