Page 1

beryl'S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · Februar'12

The director of Hot Hot Hot is, unsurprisingly, a huge fan of sauna and wellness culture. La rÉalisatrice de Hot Hot Hot est, sans surprise, une passionnÉe de sauna et de wellness.

B

B

eryl Koltz first “dived into the universe” of the sauna when she decided to give up smoking. “I distinctly remember the feeling of lightness that came over me the first time I came face-to-face with a stark naked stranger as I turned the corner in a corridor… I finally grew accustomed to it and even began to appreciate this most natural form of co-habitation, even if our society is not yet really conditioned to accept it.” Beryl took that universe and turned it into one of her own vivid imagination for her debut feature film, Hot Hot Hot, which was released to critical acclaim last autumn. Set in a spa complex, the film is a beautiful homage to sauna culture. But it is also a love story in which Beryl’s protagonist, a cripplingly shy man named Ferdinand, really is a fish out of water in the sensual and nude environment she has imagined. Q

www.citymag.lu 

eryl Koltz « plongea dans l’univers » du sauna quand elle décida d’arrêter de fumer. « Je me souviens très bien du léger sursaut qui m’a traversée en me retrouvant nez à nez avec un parfait inconnu nu comme un ver au détour d’un couloir.… Puis je m’y suis habituée et finalement, j’ai même apprécié cette forme de cohabitation dans le plus simple appareil parce qu’au fond, ça a quelque chose de naturel, même si notre société n’est pas vraiment conditionnée dans ce sens. » Beryl a transformé cet univers au gré de son imagination dans son premier long métrage. Hot Hot Hot est sorti cet automne sous les applaudissements de la critique. Tourné dans un complexe thermal, le film est un bel hommage à la culture du sauna. Mais c’est aussi une histoire d’amour dans laquelle Ferdinand, le héros à la timidité maladive, est comme un poisson hors de l’eau dans l’univers de nudité et de sensualité imaginé par Beryl. Q

Nduncan roberts  OJulien Becker

read page 08

Beryl's  city magazine luxembourg


03 Budget 2012

ennert Ons... entre nous/between us

le bourgmestre Xavier Bettel et le premier échevin en charge du budget françois Bausch discutent des plans d’investissement. Mayor Xavier bettel and deputy mayor in charge of the budget François bausch talk about spending plans.

sOmmaire contents

stOries Nouvel An 19 cérémonie des vœux pour les employés municipaux

04 la Ville de luXemBourg a dÉVoilÉ son BudgeT 2012, qui prÉsenTe un eXcÉdenT de 6,6 millions d‘euros. tHe ville de luXeMbourg Has unveiled its 2012 budget, witH a proJected surplus oF 6.6 Million euros. Nduncan roberts Odavid laurent / wide

Les plans de réduction des coûts appliqués pour le budget 2010 se sont révélés efficaces. Les services de la Ville doivent-ils continuer à faire des économies ? François Bausch : L’objectif de l’exercice 2010 était de réduire les coûts de fonctionnement partout où c’était possible, pour qu’il nous reste suffisamment d’argent pour les investissements. C’est chose faite, comme le montrent nos réserves actuelles. En 2012, nous continuerons à maîtriser ces coûts, qui resteront au même niveau qu’en 2010, sans toucher aux frais de personnel. Nous avons examiné les dépenses consacrées à l’équipement des bureaux (matériel informatique, etc.) et aux charges diverses, et réduit les postes de dépense superflus. Xavier Bettel : Nous avons beaucoup travaillé sur ce budget. Les autres années, nous avions l’habitude d’y consacrer deux ou trois séances, mais cette fois il nous a fallu sept journées complètes pour examiner en détail toutes les dépenses. Où peut-on encore faire des économies ? XB : En tant qu’administration publique, nous devons montrer l’exemple, c’est la raison pour laquelle nous avons fait un gros effort cette année. Nous avons réussi à économiser 20 millions d’euros sur les budgets des différents services, ce qui n’est pas négligeable. Mais nous n’avons pas cherché à économiser de manière irréfléchie. Nous avons même augmenté les subventions d’hiver accordées par l’Office social. Le budget tient donc compte des besoins de nos concitoyens les plus modestes. Donc, les investissements concernant les infrastructures ne seront pas affectés ? FB : Nous avons quatre priorités claires en termes d’investissements : le développement urbain, le logement, la mobilité et la petite enfance. Il est important de maintenir les investissements pour continuer à moderniser la ville. J’ajoute que les investissements aident l’économie locale, en particulier les petites et moyennes entreprises, ce qui est important pour 2012, qui sera une année difficile. XB : Et le budget n’a pas été élaboré de manière partisane ; il s’inscrit dans la continuité de notre accord de coalition. Nous travaillons ensemble pour le bien de la ville. Q

www.citymag.lu

The cost-cutting plans put into effect for the 2010 budget have proven successful. Is the city asking its services to continue to find savings? François Bausch: The aim of the 2010 exercise was to reduce operational costs wherever possible so that we would have enough money left over for investments. It was a success, as the reserves we have now shown. Our operational costs for 2012 have been kept in check and will remain at the same level as 2010, without touching any personnel costs. We looked at office and ICT equipment and sundry expenses and cut back on anything that was not necessary. Xavier Bettel: We have worked hard on the budget. I remember we used to spend two or three sessions on the budget, but this time we took seven full-day sessions to look at every detail of our expenditure. Where can other savings be made? XB: As a public administration we have to lead by example and that is why we really made a big effort this year. We managed to save 20 million euros on the budgets submitted by the various services, which is not negligible. But we have not saved for the sake of saving. Even the winter subsidies accorded by the Office social have been increased. So it is a socially fair budget that has not neglected the weaker in society. So investments in infrastructure will not be affected? FB: We have four clear priorities in which we want to invest – urban development, housing, mobility and child care. It is important to maintain investment to keep modernizing the city. In addition, investment helps the local economy, especially small and medium-size businesses, which is important in what is going to be a difficult year in 2012. XB: And the budget was not drawn up along party lines, but continues the policy of our coalition accord. We are working together for the good of the city. Q

événements publics à noter dans votre agenda un programme riche pour les 12 prochains mois : des traditions locales, des événements sportifs, des expositions, des conférences, etc. 08

20

Faces tom docKal —

Shopping acKnowledgement for avenue de la liberté service

Cover face

Beryl Koltz

Retail 10 last call for commerce design submissions —

Culture contes des quatre coins du monde —

Faces maxime bender Série (1) : chefs de groupes 12 politiques vronny Krieps Les finances de la Ville 14 en 2012, le buget prévoit un excédent —

Faces ana ruivo Services publics 15 Hamilius en pleine transformation

regulars Viewfinder 16 dernier regard sur Hamilius At your service 22 perfume stores Communities 24 estonia 26

Practical info city guide

At second glance 29 tHe european investment banK They Luxembourg 30 andrew o’neill

18

D’Belle Epoque l’Histoire du luxembourg prise sur le vif

Beryl's city magazine luxembourg


04 événements publics

temps fOrts à inscrire dans vOtre agenda 2012 HigHligHts to mark in your 2012 calendar

chaque annÉe, la Ville de luXemBourg Vous propose un programme riche en ÉVÉnemenTs puBlics VariÉs, allanT de fêTes locales meTTanT la TradiTion à l’honneur à des manifesTaTions sporTiVes majeures, en passanT par des fesTiVals de musique, des eXposiTions eT des confÉrences. peTiTe sÉlecTion des Temps forTs de l’annÉe à Venir. eacH year tHe ville de luXeMbourg organises a MaMMotH prograMMe oF public events, ranging FroM local traditions to MaJor sports events, Music Festivals, eXHibitions and conFerences. Here we HigHligHt tHe best oF tHe year to coMe.

26 é F vrier

Buergbrennen

8 mars

3 mai

28 Juin

4 octobre

Stadgespréich / Cité Talks er du 1 mars

au 9 mars

Photo: ONT

Tradition luxembourgeoise unique, le Buergbrennen est célébré dans tout le pays. Lors de ces festivités est organisée une marche aux flambeaux. Celle-ci culmine avec un grand feu de joie, où est généralement brûlé une croix en bois ou un autre symbole. De la nourriture et des boissons chaudes sont également proposées pour conjurer le froid, car l’événement est destiné à chasser l’hiver. Dans la capitale, le plus grand bûcher est dressé au pied de la colline des luges, un lieu-dit de la vallée de la Pétrusse. A unique tradition in Luxembourg, Buergbrennen festivities are held across the country. A large bonfire, often in the shape of a wooden cross or some other icon, is lit following a torchlight parade. Warm food and hot drinks are available to stave off the cold as the event is meant to banish winter. In the capital city, the biggest Buerg is built at the bottom of the sledging hill in the Petrusse valley. schlittenhiwwel (vallée de la pétrusse) J www.lcto.lu

La deuxième édition du festival du film de la Ville de Luxembourg dans sa version revisitée mettra à l’honneur la crème des nouveaux films nationaux et internationaux. Ayant fait l’objet d’une sélection rigoureuse, opérée par une équipe de programmation professionnelle, les films présentés sont généralement des premières productions ou des œuvres de jeunes réalisateurs des quatre coins du monde, ce qui fait du festival un véritable lieu de découverte de nouveaux talents. La programmation jeunesse donnera également aux talents locaux en devenir l’opportunité de se faire connaître. The second edition of the Ville de Luxembourg’s new-look film festival is dedicated to the best new international and local films. Carefully selected by a team of expert programmers, the films are often by young and first-time directors and come from all around the world thus making the festival truly a place to discover new talent. A youth programme also allows local budding cinema talent to express its voice.

Photo: David Laurent / Wide

Photo: Discovery Zone

Discovery Zone

La Ville de Luxembourg encourage ses habitants et tous ceux qui travaillent en son sein à faire entendre leur voix à propos du futur développement urbain de la capitale. Dans cette optique, elle a organisé l’année dernière, pour la première fois, en collaboration avec la Fondation de l’Architecture, un cycle de tables rondes intitulé « Stadgespréich / Cité Talks ». Le cycle de cette année s’intéressera à différents aspects du développement urbain, tels que l’identité et l’image de marque, l’identité et le design ou encore l’identité et le patrimoine. The Ville de Luxembourg is encouraging residents and those who work in the city to have a voice in the future urban development of the capital. Last year it launched the Stadgespréich/Cité Talks round table events in association with the Fondation de l’Architecture. This year’s series will look at different aspects of urban development, including identity and brand image, identity and design, and identity and heritage. cercle cité J www.cerclecité.lu

ciné utopia et cinémathèque J www.discoveryzone.lu

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


05 du 28 avril

9 avril

Émaischen

au 13 mai

Octave

19 mai

Si le marché qui se tient annuellement le lundi de Pâques le long de la rue de la Boucherie et sur l’ancien marché aux poissons près du Musée National d’Histoire et d’Art est surtout connu pour ses Peckvillercher, des sifflets en argile ayant la forme d’un oiseau, quantité d’autres objets artisanaux sont également de la partie, tout comme de nombreux stands proposant boissons et nourriture, à la plus grande satisfaction des visiteurs. Vieille d’au moins deux siècles, cette tradition n’a rien perdu de son attrait. The annual Easter Monday market held along the rue de la Boucherie and in the old fishmarket by the national history and art museum is best known for its Peckvillercher, clay whistles in the shape of a bird. But there are plenty of other arts and crafts on sale, too, and a wealth of food and drinks stands to keep visitors satisfied. The market dates back at least two centuries and is a huge attraction. Vieille ville J www.comitealstad.lu

du 13 avril

au 3 Juin

Autre tradition d’origine religieuse, le marché et le pèlerinage de l’Octave remontent au 17e siècle. En cette occasion, des pèlerins venus des quatre coins du Luxembourg affluent à la cathédrale Notre-Dame pour rendre hommage à la Vierge consolatrice des affligés, patronne de la ville et du Grand-Duché. Ils se rendent ensuite place Guillaume II pour se sustenter à l’une des nombreuses échoppes où les attendent du poisson frit et un petit verre de vin de Moselle bien frais. Another tradition associated with religion, the Octave market and pilgrimages have been taking place since the 17th century. Pilgrims from all over Luxembourg pay honour to Our Lady of Luxembourg, Mary consoler of the afflicted in the Notre Dame cathedral and then head over to the Place Guillaume II for sustenance in one of the many food tents where baked fish and a glass of crisp Moselle wine await them. place guillaume ii et cathédrale notre-dame J www.cathol.lu

Photo: Luc Deflorenne

Photo: ONT

Photo: ONT

ING europemarathon luxembourg

La septième édition du marathon parcourant les rues de la capitale se déroulera, une fois encore, au crépuscule, avec un départ à 19 h permettant aux participants de profiter de la fraîcheur du soir. La course attire de nombreux athlètes internationaux ainsi que des milliers de sportifs confirmés. Plus qu’une simple course, ce marathon est une joyeuse célébration du sport et de la culture à laquelle se mêlent groupes de samba et autres animations. The seventh marathon around the streets of the capital city is another night run, starting at 7 p.m. and allowing runners to take advantage of the cooling evening air. The race itself attracts a number of quality international athletes as well as thousands of keen amateur runners. But the marathon is much more than a race, it is a joyous celebration of sport and culture with samba bands and other entertainment. luxexpo (départ et arrivée) et rues de la ville J www.ing-europe-marathon.lu

Design City Pour son édition 2012, le festival de design reprend la même formule que la très populaire « édition zéro » de 2010, qui comprenait un marché du design et une exposition de mobilier urbain à travers la capitale. A festival dedicated to design, the initiative follows the very popular 2010 “zero” edition that included a design market and an exhibition of street furniture in the capital city.

Photo: Julien Becker

rues de la ville, mudam et carrérotondes J www.vdl.lu

www.citymag.lu

Beryl's city magazine luxembourg


06 22 & 23 Juin

17 Juin

Photo: Luc Deflorenne

du 30 mai

au 3 Juin

Skoda Tour de Luxembourg

Photo: Luc Deflorenne

Fête nationale

Fête du vélo

Inauguré en 2011, cet événement annuel célèbre le coup de pédale sous toutes ses formes. La Fête du vélo a en effet pour ambition de mettre en lumière les nombreux usages de la bicyclette, des loisirs au sport de compétition en passant par l’activité physique. L’événement s’adresse à tout un chacun, du cycliste cascadeur à l’expert en achat du modèle adapté et en entretien de vélo, et accueillera une exposition de bicyclettes historiques. Launched last year, this annual event is a celebration of pedal power in all its forms. The aim of the event is to demonstrate the multiple uses of the bicycle, as a fun hobby, competitive sport or means of physical exercise. That involves everyone from stunt cyclists to experts on purchasing the right bicycle and cycle maintenance, as well as a display of historical bicycles.

Présentées à juste titre comme la plus grosse fête de l’année, les célébrations de la veille de la Fête nationale incluent une marche aux flambeaux, des concerts et un feu d’artifice ainsi que des soirées organisées dans divers bars. Des dizaines de milliers de personnes affluent dans les rues de la capitale pour faire la fête le 22 juin, tandis que les festivités du 23, plus formelles, comprennent une messe à la Cathédrale et un défilé le long de l’avenue de la Liberté. Justifiably billed as the biggest party of the year, the eve of National Day celebrations feature a torchlight parade, concerts and fireworks as well as outdoor parties hosted by various bars. Tens of thousands of people stream in to the capital for the party on the 22nd, while on the 23rd the more formal celebrations include a mass at the Cathedral and a military parade down avenue de la Liberté.

place de la constitution J www.vdl.lu

place de la constitution J www.vdl.lu

8 Juillet

Photo: Julien Becker

Rock um Knuedler

Photo: LCTO

La plus grande course cycliste du Grand-Duché débute traditionnellement par un prologue dans la capitale, qui accueille également l’étape d’arrivée. Le Tour de Luxembourg attire quelques stars du cyclisme en pleine préparation pour le Tour de France, dont les frères Fränk et Andy Schleck de la Radioshack Nissan Trek Team qui assurent la présence du Luxembourg sur les devants de la scène cycliste internationale. The biggest cycling race in the Grand Duchy traditionally starts with a prologue race around the city streets and also ends in the capital city. With Luxembourg firmly established on the international cycling circuit thanks to the Fränk and Andy Schleck’s Radioshack Nissan Trek team, the Tour de Luxembourg attracts some top names as preparations for the Tour de France get under way. place guillaume ii et rues de la ville J www.aotdl.com

Inauguré en 1991, le festival d’un jour du Luxembourg City Tourist Office a vu défiler des têtes d’affiche internationales du calibre de Texas, Ben Harper, Simple Minds, Toto, Ash ou encore Alan Parsons Project. Mais le festival offre également aux groupes locaux la chance de révéler leur talent et de se faire connaître sur scène. Et pour ne rien gâcher, l’entrée est gratuite ! Launched in 1991 the Luxembourg City Tourist Office’s one-day festival has seen international headliners of the calibre of Texas, Ben Harper, Simple Minds, Toto, Ash and Alan Parsons Project top the bill. But the festival also provides local acts with a chance to showcase their talent and gain some great exposure in a live setting. The best thing is, entrance to the festival is free of charge. place guillaume ii J www.rockumknuedler.lu

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


07 du 23 août

au 11 re septemb

Schueberfouer

12 août

Photo: Julien Becker

Gala Tour de France

Depuis 1996, le club cycliste Contern et la Ville de Luxembourg ont pour tradition d’inviter quelques-uns des plus grands cyclistes professionnels à venir démontrer leur talent dans les rues de la capitale lors d’un critérium. Organisée à peine quelques semaines après le Tour de France, cette course constitue pour beaucoup une occasion de voir de près les héros locaux Fränk et Andy Schleck ainsi que d’autres grands coureurs internationaux. Since 1996 the Contern cycling club and the Ville de Luxembourg have been inviting some of the world’s top pro cyclists to show their skills around the streets of the city in a criterium race. Held just a few weeks after the finish of the Tour de France, the race is a chance to catch local heroes Fränk and Andy Schleck and other top quality international riders close up.

Fondée en 1340 par Jean l’Aveugle, comte de Luxembourg, la fête foraine annuelle était à l’origine un marché et un festival folklorique. Au fil du temps, elle est devenue la foire vibrante que l’on connaît aujourd’hui, où se mêlent attractions traditionnelles et sensationnelles, boissons et nourriture. Si vous vous y rendez, ne manquez pas de faire un tour sur la grande roue pour admirer la vue sur la ville ni de goûter aux Gromperekichelcher (galettes de pommes de terre). Autre incontournable : la projection d’un film muet dans la tente du Crazy Cinématographe. Founded in 1340 by John the Blind, Count of Luxembourg, the annual fun fair started life as a folk festival and market but is now a vibrant mecca of thrilling rides, entertainment, food and drink. Essential things to do include a ride on the big wheel to see great views across the city, eating a portion of Gromperekichelcher (potato cakes) and a visit to the Crazy Cinématographe tent to see a silent film programme.

Photo: Julien Becker

champs du glacis J www.fouer.lu

quartier de la gare J www.acccontern.lu

Fin e v o n embr

er

au 1 Janvier 2013

Winterlights

21 Juillet

Depuis 1995, cet événement attire des milliers de visiteurs dans les quartiers historiques du Grund et de Clausen, le cadre idéal pour une nuit musicale au cœur de l’été. Les visiteurs peuvent se promener dans ces quartiers et faire escale à l’une des quelque 10 scènes en plein air ou faire un tour dans les bars pour découvrir de nouveaux talents ainsi que des artistes de renommée internationale mettant à l’honneur une grande variété de blues et de jazz. Since 1995 this event has been attracting thousands of visitors to the historical Grund and Clausen neighbourhoods – a great setting for a summer’s night of live music. Visitors can wander through the neighbourhoods, stopping off at one of the 10 or so open air stages or dropping into bars to discover new talent as well as well-established international artists playing all sorts of blues and jazz.

Photo: David Laurent / Wide

Photo: LCTO

Blues’n Jazzrallye

À l’heure où l’année touche à sa fin, la Ville de Luxembourg se pare de son habit de lumière lorsque les illuminations de Noël sont accrochées dans les rues, tandis que les marchés de Noël annuels place d’Armes et place de Paris constituent des lieux de rencontre chaleureux où partager un traditionnel Glühwein entre amis, trouver quelques cadeaux et décorations uniques et écouter des concerts de saison. Et si vous avez manqué la Schueberfouer, voici une occasion unique de vous rattraper et de goûter aux fameux Gromperekichelcher. As the year draws to a close, the festive season sees Luxembourg City take on a real shine as Christmas illuminations are hung in the streets and the annual Christmas markets on the place d’Armes and Place de Paris provide a warm place to meet friends and share a traditional Glühwein, pick up some unique gifts and decoration and hear concerts featuring seasonal music. Oh, and another chance to try a Gromperekichelcher. place d’armes, centre-ville, place de paris, gare J www.winterlights.lu

quartiers de clausen et du grund J www.bluesjazzrallye.lu

www.citymag.lu

Beryl's city magazine luxembourg


08 wellness

In the heat of the moment B

eryl Koltz is a true sauna fan. The film director has travelled the world with her films – award winning short Starfly was screened at festivals from Brazil to Finland via Puerto Rico, Los Angeles and Portugal, while Hot Hot Hot had its debuts in South Korea and Hamburg – and always tries to find time for a visit to the sauna and a massage. “I have tried saunas in South Korea, in Syria and in Morocco – in the form of a Hammam – and, of course, also in Finland. The principle is always a little the same, what varies from country to country is rather the question of mixing sexes and nudity. For instance, wearing a swimming costume is compulsory in Latin countries as opposed to the Germanic or Scandinavian countries.” Indeed, in most Luxembourg saunas, as in neighbouring Germany, wearing any form of clothing in a sauna would be frowned upon. So, what does Beryl get out of a visit to the sauna now that she has become a regular? “Besides the sensation of relaxation, the sauna warms and regenerates. They say that a woman is never as beautiful as two hours after a sauna. And the day after a party, nothing is better for curing a small hangover.” But Beryl is also an ardent fan of the massage. “All forms of massage can be interesting if well practised: Swedish, Thai, hot stones, shiatsu. It is a question of fluidity, you can soon tell if a massage is going to be good or not.” Hot Hot Hot won plaudits for showing naked bodies as they truly are, and Beryl purposely chose extras for the film of all shapes and sizes, not just those who fit society’s fickle image of the ideal body. Her romantic couple also hardly fit the bill of a Hollywood love story. Ferdinand, played by Beryl’s regular leading man Rob Stanley, is short and bald while his romantic interest, played by British actress Joanna Scanlan, is hardly svelte. But that is what makes the film so beautiful, that these ordinary people are displayed in a gorgeous light and enchanting setting and it is clear Beryl has a real love for her characters and for the benefits of saunas. “Sauna is a world apart, which has long fascinated me, and I wanted to share my perception of this universe. I sometimes compare it to a kind of womb in which people come to coil up, to take comfort, to find some sort of original purity…” It was not an easy shoot, however. “The major problem of shooting a movie in a sauna is of course the heat. For the equipment on the one hand, and on the other hand for the technical team and the actors – there was no way they could have done countless shoots and reshoots in 90 degree conditions. That would have killed them!” To overcome the technical problems, Beryl and her team employed a few tricks. The saunas were specially designed for the movie and the only source of heat was from the lights and cameras. “The key to making it realistic was to use artificial smoke and make-up – we sometimes ‘blushed’ the skin of the actors and we splashed them with water to feign the sweat,” Beryl explains. Now that the film has completed its run at Luxembourg cinemas Beryl sometimes comes across one of her extras at a local sauna. “It is nice. They know that it was my love of this world that led me to make the movie. So we talk about the film or Luxembourg cinema while warming ourselves.” As for her future plans, Beryl is naturally guarded. “I am currently writing my next project, though it is a bit premature to talk about it. All I can say is that it is a complete change of universe.” Q

 lire page 01

B

eryl Koltz adore le sauna. Au fil de ses nombreux voyages professionnels – Starfly, son court métrage primé, a été projeté dans des festivals du Brésil à la Finlande en passant par Porto Rico, Los Angeles et le Portugal, tandis que Hot Hot Hot est sorti d’abord en Corée du Sud et à Hambourg – elle essaie toujours de trouver du temps pour un sauna et un massage. « J’ai essayé des saunas en Corée du Sud, en Syrie et au Maroc sous la forme du hammam, en Finlande bien sûr aussi. Le principe est toujours un peu le même, ce qui varie de pays en pays, c’est plutôt la question de mixité et de nudité. Par exemple le port obligatoire du maillot dans les pays latins contrairement aux pays germaniques ou scandinaves. » De fait, dans la plupart des saunas du Luxembourg, comme chez nos voisins allemands, porter un maillot serait mal vu. Grande habituée des saunas, quel bienfait en retire-t-elle ? « Outre la sensation de détente, le sauna réchauffe et régénère. On dit qu’une femme n’est jamais aussi belle que deux heures après un sauna. Et un lendemain de fête, rien de tel pour faire passer une petite gueule de bois ! » Beryl est aussi une fan des massages. « Toutes les formes peuvent être intéressantes si bien pratiquées : suédois, thaïlandais, aux pierres chaudes, shiatsu. C’est une question de fluide, on sent très vite si le massage va être réussi ou pas ! » Hot Hot Hot a recueilli tous les éloges pour sa façon de montrer les corps dans leur réalité. Beryl a délibérément choisi des figurants aux physiques très divers, pas seulement ceux qui correspondaient aux canons esthétiques changeants de notre société. Ses amoureux ne répondent pas non plus aux critères des histoires d’amour de Hollywood. Le personnage de Ferdinand, interprété par l’acteur fétiche de Beryl, Rob Stanley, est petit et chauve. Sa dulcinée, incarnée par l’actrice britannique Joanna Scanlan, n’est pas vraiment une sylphide. Mais justement, la beauté du film vient de ce qu’il montre ces gens ordinaires dans une lumière magnifique et un environnement de rêve. À l’évidence, Beryl aime autant ses personnages que les bienfaits du sauna. « Le sauna est un monde vraiment à part qui m’a pas mal fascinée, et j’avais envie de partager ma perception de cet univers. Je le compare parfois à une sorte d’utérus dans lequel les gens viennent se lover, se réconforter, retrouver une forme de pureté originelle. » Pour autant, le tournage n’a pas été facile. « Le problème majeur pour tourner un film dans un sauna, c’est bien sûr celui de la chaleur. Pour le matériel, d’une part, et d’autre part, pour l’équipe technique et les acteurs qui ne pouvaient en aucun cas faire et refaire des dizaines de prises dans un endroit chauffé à 90 degrés ! Ça les aurait tués ! » Il a donc fallu trouver des astuces pour déjouer les problèmes techniques. Conçus spécialement pour le film, les saunas n’avaient comme source de chaleur que les projecteurs et la caméra. « La touche de réalisme a été amenée par de la fumée artificielle et du maquillage : on ‘rougissait’ parfois la peau des acteurs et on les aspergeait d’eau pour simuler la sueur. » Le film n’est plus à l’affiche au Luxembourg mais Beryl rencontre parfois ses anciens figurants au sauna. « C’est sympa. Ils savent bien que c’est ma connaissance de ce milieu qui m’a poussée à faire ce film. Donc on discute du film ou du cinéma luxembourgeois. » Beryl reste naturellement évasive sur ses projets futurs : « Je travaille actuellement à l’écriture de mon prochain projet mais il est un peu prématuré pour moi d’en parler. Tout ce que je peux dire, c’est que je vais changer complètement d’univers... » Q

“Sauna is a world apart... and I wanted to share my perception of this universe.” « Le sauna est un monde vraiment à part… et j’avais envie de partager ma perception de cet univers. »

Beryl's city magazine luxembourg

beryl koltz

www.citymag.lu


10 Retail

last call fOr cOmmerce design

Musique

L’art d’improviser l’harmonie

dernier appel pour commerce design

maXime Bender se produiT à la philharmonie aVec son quarTeT. si Vous croyez connaîTre le jazz moderne, ils Vous feronT changer d’aVis. MaXiMe bender and His Jazz quartet will be perForMing at tHe pHilHarMonie. you May already Have an idea oF wHat Modern Jazz is – but tHis is diFFerent.

Nduncan roberts OÉtienne delorMe (arcHives)

Retailers, architects and designers have until 17 February to submit projects for this year’s Commerce Design Luxembourg awards. Organised by the Union Commerciale de la Ville de Luxembourg with the Ville de Luxembourg, the competition is open to any retail service open to the public that has refurbished or renovated its premises between 16 February 2009 and 17 February 2012. Q Commerçants, architectes et designers ont jusqu’au 17 février pour soumettre leurs projets en vue de l’édition 2012 du concours Commerce Design Luxembourg. Organisé par l’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg et la Ville de Luxembourg, il s’adresse à tout service de détail ouvert au public ayant refait à neuf ou rénové ses locaux entre le 16 février 2009 et le 17 février 2012. Q J www.cityshopping.lu

Maxime Bender – nouveau album et concert à la Philharmonie. New album and Philharmonie show. Nneel cHrillesen OJulien becker

On dit que le jazz est une musique ouverte pour esprits ouverts et il semblerait que Maxime Bender soit d’accord là-dessus. Le jeune saxophoniste luxembourgeois privilégie l’improvisation et la liberté de création plutôt que les structures rythmiques habituelles – le tout en créant une harmonie et en gardant les racines du jazz traditionnel. C’est au conservatoire de Cologne qu’il a rencontré les autres membres de son quartet. « Nous sommes de bons copains et nous savons communiquer entre nous. C’est cette écoute envers les autres musiciens qui permet de créer quelque chose d’harmonieux. À la Philharmonie, nous allons jouer des morceaux de notre dernier album Follow the Eye, mais le son sera différent. On improvise toujours autour de fragments. Ça peut partir dans tous les sens. Pour moi, c’est ça le jazz, on ne sait jamais ce qui va se passer. » Maxime Bender s’est mis au saxophone à l’âge de 6 ans mais aurait tout aussi bien pu finir joueur de foot. « Mes parents m’ont encouragé à toucher à tout. J’ai joué au football pendant 15 ans. Ils ne sont pas musiciens eux-mêmes mais m’amenaient souvent aux concerts quand j’étais petit. J’ai vite préféré le jazz à la musique classique et je suis tombé amoureux du saxophone. Je joue aussi du piano et de la flûte, mais c’est avec le saxophone que je me défoule et m’exprime le mieux. » En plus du quartet, Maxime Bender mène également l’Orchestre MB et le groupe MB. Il compose lui-même une grande partie des musiques jouées et a fait récemment la musique du film luxembourgeois De Bauereblues. Q It is said that jazz is an open-ended music for open minds and that seems to be something Maxime Bender would agree with. The young Luxembourg sax player favours improvisation and unlimited freedom over structured rhythms – all the while managing to create harmony and keeping the traditional jazz roots. He met the other members of his quartet during his music studies in Cologne. “We’re really good friends and we know how to listen to each other. That’s how we create harmony when we play together, we communicate. At the Philharmonie we’ll present our new album Follow the Eye, but it will sound different because we always improvise and create along the way. For me, that’s what jazz should be: you never know what will happen.” Maxime Bender started playing the saxophone at the tender age of 6, but might just as well have ended up as a football player. “My parents tried to open as many doors as possible and encouraged me to do music as well as other activities. I played football for 15 years. They aren’t musicians themselves but took me to concerts from a very young age. I found out early on that I preferred jazz to classical music and I fell in love with the saxophone. I also play piano and the flute, but the saxophone has always been the best way for me to have fun and express myself.” Apart from the quartet, Maxime Bender also heads the MB Orchestra and the MB group. He composes a lot of the music played and has recently created the soundtrack for the Luxembourg film De Bauereblues. Q J www.maximebender.com

Culture

cOntes des quatre cOins du mOnde Fairytales From around tHe world

Nduncan roberts Odavid laurent / wide (arcHives)

Le théâtre des Capucins a fixé un nouveau rendez-vous mensuel autour du conte, destiné aux petits comme aux grands. Un dimanche matin par mois, à 11 h, Betsy Dentzer lira, en luxembourgeois, des contes des quatre coins du globe. Chaque mois, ces contes mettront à l’honneur une région du monde différente. La prochaine lecture aura lieu le 5 février et vous fera découvrir des contes d’Orient. Le 4 mars, cap sur l’Asie. Du rêve et de l’évasion pour la modique somme de 5 euros. Q The Capucins theatre has introduced a new monthly storytelling event for young and old alike. Betsy Dentzer will read fairytales from around the world on Sunday mornings at 11 a.m. The readings, in Luxembourgish, focus on stories from a different part of the world each month. The next event takes place on 5 February with fairytales from the Orient. On 4 March the focus is on Asia. Tickets cost just 5 euros. Q J www.theatres.lu

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


ANTIQUES & ART FAIR LUXEMBOURG

03-06. 02. 2012 ANTIQUES & ART EVENT OF LUXEMBOURG AND GREATER REGION

PROGRAMME Horaire Exposants Ladies Day Animations Expert

11h00 - 19h00 98 spécialistes internationaux sur 4500 m2 Entrée gratuite pour les dames le lundi 6 février Les restaurateurs à l’honneur Deux experts à disposition des visiteurs et exposants

LUXEXPO | 10 circuit de la Foire Internationale | L-1347 Luxembourg-Kirchberg | Autoroute A1, Sortie 8

www.antiquaires.lu


12

Vronny Krieps sÉrie (1) : cHeFs de groupes politiques

en Vue du lancemenT d’une nouVelle sÉrie d’enTreTiens, la chef de groupe du parTi dÉmocraTique au conseil communal parle de sa carriÈre poliTique, de son rÔle acTuel eT de ses prioriTÉs pour la Ville. to launcH a new series oF interviews, tHe deMocratic party’s cHeF de groupe on tHe city council talks about Her political career, Her current role and priorities For tHe city. Nduncan roberts Odavid laurent / wide

La politique, une histoire de famille

Political family

Vronny Krieps peut se considérer à juste titre comme une citadine. Elle a grandi à Belair, puis a habité à Merl pendant 15 ans, pour passer ensuite sept ans à l’étranger ; maintenant, elle habite et travaille dans le quartier de la Gare. Elle a la politique dans les veines. Son père, Emile, fit partie du gouvernement pour le DP pendant 13 ans, et ses frères ont fait partie des conseils communaux de différentes villes et ont même été membres du parlement national. « Cela fait partie de notre ADN. »

Vronny Krieps can justifiably call herself a city girl. Raised in Belair she was a resident of Merl for 15 years, following a seven year stint abroad, and now lives and works in the station area. Politics is in the family. Her father, Emile, was in the government for the DP for 13 years and her brothers have sat on city and town councils or even in the national parliament. “It is part of our DNA.”

Un dialogue constant Mme Krieps a rejoint le DP en 1972 et est entrée au conseil communal pour la première fois après les élections de 1999 - c’est la première fois qu’elle était candidate. Pour elle, son rôle en tant que chef de groupe est de maintenir un dialogue constant entre les membres du conseil communal et ceux du collège échevinal. « Cela implique également de tirer parti de l’expérience des membres du groupe qui sont là depuis de nombreuses années, et de former les nouveaux membres pour leur faire connaître le travail. »

Des finances à l’équilibre En tant que présidente du comité Finances du conseil, Mme Krieps se trouve au cœur de ce qu’elle définit comme l’une des préoccupations principales de l’administration de la Ville, à savoir préserver le plus possible l’équilibre des finances de la Ville de Luxembourg, notamment son budget opérationnel. Les exercices méthodiques de réduction des coûts lancés en 2008 ont fait beaucoup de bien à l’administration de la Ville, déclare-t-elle. « Nous pouvons en être fiers, cependant cela a demandé également toute la bonne volonté des employés communaux - de chacun et chacune des 3 700 employés. »

« Nous sommes envahis par les bus, notamment les bus régionaux. » “We are choking in buses, especially the overland buses.” vronny krieps

Une vague d’enthousiasme Elle fait également remarquer qu’en général la collaboration entre le DP et le partenaire de coalition Déi Gréng a été excellente. « La dernière fois, nous avons été portés par une vague d’enthousiasme, je suis persuadée que cela nous a permis de lancer un certain nombre de projets qui auraient été plus difficiles à réaliser dans une autre constellation. »

Bâtiments protégés et projet du tram Mme Krieps souhaite davantage de collaboration entre la Ville et le ministère de la Culture en ce qui concerne la classification des bâtiments historiques ; elle considère que la procédure actuelle est trop décousue et que les critères d’attribution manquent de cohérence. Elle suit aussi le développement du projet de tramway. « Vu la manière dont évolue le trafic dans la ville, le tramway semble être une solution. Nous sommes envahis par les bus, notamment les bus régionaux. Même si le projet du tram ne se réalisait pas, nous devrions faire quelque chose pour empêcher ces bus d’entrer dans la ville, pour qu’ils restent dans les gares routières périphériques dès qu’elles seront construites. Nous ne pouvons pas attendre jusqu’en 2020 ; c’est tout simplement inconcevable. » Q

Beryl's city magazine luxembourg

Constant dialogue Mme. Krieps joined the DP in 1972 and first entered the city council after the 1999 elections – the first time she had been a candidate. She says her role as chef de groupe is to maintain a constant dialogue between the members of the city council and members of the college of aldermen. “It also involves tapping into the experience of the members of the group who have been there for a long time and introducing new members of the group to the work involved.”

Finances in equilibrium As president of the council’s finance committee, Mme. Krieps is at the heart of what she says is currently one of the city administration’s principal pre-occupations; keeping the Ville de Luxembourg’s finances, and especially the operational budget, in some sort of equilibrium. The thorough cost-savings exercises launched in 2008 have been good for the city’s finances, she says. “It is something to be quite proud of, but it also took a lot of goodwill on the part of the city’s staff – all 3,700 of them.”

Wave of enthusiasm She also says that in general, cooperation between the DP and coalition partner Déi Gréng has been excellent. “It was carried by a wave of enthusiasm last time around and I’m convinced that it allowed us to launch certain projects that might have been more difficult in another constellation.”

Protected buildings and tram project Mme. Krieps wants more cooperation between the city and the ministry of culture regarding the classifying of buildings onto protected lists, which she says is currently too piecemeal and not consistent in its criteria. She is also closely following the development of the tram project. “The way traffic is evolving in the city, the tram seems to be a solution. We are choking in buses, especially the overland buses. Even if the tram didn’t materialise in the end, we have to do something to stop overland buses at the edge of the city, at the peripheral train stations if they are built. We can’t wait until 2020; that is just unimaginable.” Q

www.citymag.lu


FARGO

vos colis, comme vous le voulez, quand vous le voulez...

Pack Up

Pour réceptionner vos colis selon vos envies.

w w w. p a c k u p . l u P&TLuxembourg : acteur du développement durable.


14 Les finances de la Ville

en 2012, le Budget prÉvOit un excÉdent pOur la premiÈre fOis 2012 budget is First to Foresee surplus

gastronoMy

Texte : Neel Chrillesen. Photo : Julien Becker

Feel-good food

Ana Ruivo – serving food that tastes of something. Créer des plats qui ont du goût.

les finances de la Ville onT BÉnÉficiÉ de l’analyse approfondie de ses frais de foncTionnemenT eT d‘inVesTissemenTs fonciers audacieuX. city Finances Have beneFitted FroM detailed scrutiny oF tHe ville de luXeMbourg’s operational costs and courageous investMent in property. Nduncan roberts Odavid laurent / wide

f

rançois Bausch, adjoint au bourgmestre en charge du budget, est fier des résultats financiers de la Ville de Luxembourg pour ces deux dernières années. Le budget 2010 a produit un excédent de 28,3 millions d’euros, alors que l’on anticipait un déficit de 64 millions ; en 2011, le budget rectifié a produit 5,1 millions d’excédents grâce à des revenus plus élevés que prévu provenant de l’impôt sur les sociétés, suite à une modification de la réglementation. La Ville de Luxembourg a perçu l’année dernière 232,1 millions d’euros, ce qui représente 33,2 % de l’impôt sur les sociétés perçu par les communes du Grand-Duché. « Les trois dernières années, nous avons pu maintenir les frais de fonctionnement au même niveau », déclare François Bausch à l’occasion du City Breakfast qu’il présidait avec le bourgmestre Xavier Bettel ce 18 janvier. C’est le résultat d’une série d’actions de réduction des coûts que le collège échevinal avait demandé d’entreprendre à tous les services de la Ville de Luxembourg. Cependant, cette année, et pour la première fois dans l’histoire de la Ville, le plan budgétaire proposé au vote du collège présente un résultat excédentaire ; il provient notamment des 40 millions que la Ville de Luxembourg a obtenus suite à la vente du terrain destiné au projet de développement urbain Royal Hamilius. « Le collège échevinal a eu le courage d’investir dans des terrains en 2008, au beau milieu de la crise financière, explique M. Bausch. Cette décision a été critiquée par certains, mais aujourd’hui nous récoltons les fruits de cet investissement. » Malgré l’inauguration de la Villa Vauban et du Cercle Cité l’année dernière, la Ville a réussi à maintenir ses frais de fonctionnement au niveau de ceux de 2010, pendant trois années consécutives. Cela va permettre à la Ville de Luxembourg d’augmenter son budget pour les dépenses extraordinaires à 138 millions d’euros en 2012 ; la part du lion reviendra aux investissements de rénovation du réseau d’utilité publique (canalisation d’eau, etc.), à la voirie et l’infrastructure, aux crèches, au réseau d’autobus et à l’amélioration de la mobilité. Dans le budget de 2012, aucun nouveau projet immobilier d’envergure n’avait été inclus, car le collège échevinal considérait cette année qui suivait les élections d’octobre comme une année « charnière ». « Nous ne voulions pas anticiper le résultat des élections et mettre le nouveau collège échevinal devant un fait accompli », explique M. Bausch. Q

Beryl's city magazine luxembourg

f

rançois Bausch, deputy mayor in charge of the budget, is proud of the Ville de Luxembourg’s financial results for the past two years. The 2010 budget resulted in a 28.3 million euro surplus even though a deficit of 64 million had been forecast, while last year’s adjusted budget has produced a 5.1 million surplus as the result of higher than expected revenues from corporate tax resulting from a change to regulations. The Ville de Luxembourg last year received 232.1 million euros, which equates to 33.2% of total corporate tax revenue received by the Grand Duchy’s communes. “For the last three years we have maintained operational costs at the same level,” said Bausch at a City Breakfast he chaired with mayor Xavier Bettel on 18 January. This is the result of the cost-cutting exercises the college of aldermen asked all of the Ville de Luxembourg’s services to undertake. But this year’s projected surplus – the first time in the City’s history that a budget plan with a positive result has been submitted to the city council for approval – is also due to the 40 million euros the Ville de Luxembourg will receive from the sale of land to property developers building the Royal Hamilius project. “That is because the college of aldermen had the courage to buy land for investment in 2008, in the midst of the financial crisis,” Bausch explained. “Some were critical of that decision, but now we are recuperating that investment.” Despite the recent openings of the Villa Vauban and the Cercle Cité, the City has managed to keep operational costs at 2010 levels for three years. That will permit the Ville de Luxembourg to increase its extraordinary budget expenditure to some 138 million euros in 2012. The majority of that will be spent on renewing utilities networks (water supply pipes, etc), roads and infrastructure, child care facilities, buses and mobility. No major new building projects were included in the 2012 budget because the college of aldermen viewed this as a “bridging” year following last October’s elections. “We weren’t sure what the outcome of the election would be and we did not want to present the new college of aldermen with any fait accompli,” Bausch explained. Q

She started serving food at lunchtime for some friends “because they didn’t have time to cook themselves.” It didn’t take long before friends of friends came knocking on her front door and Ana Ruivo found herself running a “table d’hôte” in her living room. It’s an unusual but cosy setting, with warm-coloured walls and a direct view from your table into the kitchen. The whole concept makes you feel like you’re part of the family. “I do vegan cuisine because that’s what I know,” says the former philosophy graduate. “It’s more a way of life than a business, but I love it. The quality of the products I use is very important to me. I like to serve food that really tastes of something. Everything is 100% vegan and 100% organic.” The door to her home is open for lunch from Tuesday to Friday and for dinner from Tuesday to Saturday. You need to reserve beforehand so Ana knows how many people she’s cooking for. There’s a different set meal every day. Elle a commencé par accueillir des amis chez elle pour le repas de midi « parce qu’ils n’avaient pas le temps de cuisiner eux-mêmes ». Très vite, les amis des amis ont commencé à frapper à sa porte et Ana Ruivo s’est retrouvée à assurer une table d’hôte dans son salon. Le cadre est insolite, les couleurs chaleureuses et l’accueil détendu, ce qui donne l’impression de faire partie de la famille. « Je fais de la cuisine végétalienne parce que c’est ce que je sais faire, explique cette diplômée de philosophie. J’adore ce que je fais mais c’est plus une façon de vivre qu’un business. La qualité des produits que j’utilise est très importante pour moi. J’aime créer des plats qui ont réellement du goût. Tout est 100% végétalien et 100% bio. » Ana ouvre sa maison le midi du mardi au vendredi et le soir du mardi au samedi. Elle sert un menu unique, différent chaque jour. Attention, il est impératif de réserver. J www.anabanana.lu

www.citymag.lu


15

Services publics

Hamilius en pleine transfOrmatiOn all cHange at Hamilius

Visuel: Steinmetzdemeyer

2.

1.

suiTe au dÉmÉnagemenT du Bierger-cenTer dans ses nouVeauX locauX de l’aVenue monTerey, le posTe de police du cenTre hamilius prÉpare lui aussi son dÉparT. Following tHe Move oF tHe bierger-center to a new location on avenue Monterey, tHe police station in tHe centre HaMilius is also set to Move. 3. 1. Vue intérieure du Bierger-center provisoire de l’avenue monterey par egb hornung & associés. inside the temporary bierger-center on avenue Monterey designed by egb Hornung & associés. 2. le poste de police provisoire de la place du Théâtre. the temporary police station at place du théâtre. 3. une passerelle reliera le nouveau Bierger-center à l’hôtel de ville. plans for the new permanent bierger-center include a passerelle linking it to the city hall.

www.citymag.lu

Nduncan roberts Odavid laurent / wide

s

i le début des travaux du grand projet du Royal Hamilius a été retardé suite à une plainte officielle concernant la hauteur du bâtiment central du complexe, les préparatifs en vue de la démolition et de la reconstruction sont néanmoins presque achevés. Les services de l’administration publique du Bierger-Center ont quitté le bâtiment Hamilius avant les fêtes de Noël. Aujourd’hui, c’est au tour du poste de police de déménager. La police conservera cependant une présence permanente au centre-ville : deux officiers de police seront affectés au poste provisoire de la place du Théâtre, qui restera in situ jusqu’à la fin des travaux du Royal Hamilius. Quant au Bierger-Center, temporairement aménagé dans un immeuble de bureaux au coin du boulevard Royal et de l’avenue Monterey, il n’emménagera pas dans le nouveau complexe immobilier mais dans le « Vereinshaus », place Guillaume II, récemment rénové et restructuré. L’extension du parking souterrain du Knuedler (pour compenser la perte du parking Aldringen lorsque débuteront les travaux du Royal Hamilius) est bien engagée, de même que la remise à neuf du bâtiment, qui pourrait s’achever d’ici 2014. Le nouveau Bierger-Center, conçu par le bureau d’architecture Steinmetzdemeyer, comprend une passerelle qui relie le bâtiment à l’hôtel de ville et qui est plus qu’un élément fonctionnel : elle symbolise également le lien entre les dirigeants politiques et les citoyens utilisateurs des services du BiergerCenter. Tout en conservant les éléments historiques importants du Vereinshaus, le nouveau projet est très moderne. Dans la cour intérieure, un atrium agrémenté de bancs facilitera l’attente des visiteurs. Les travaux du Royal Hamilius pourraient débuter à la fin du printemps ou au début de l’été, d’après Laurent Schwaller, du service de l’urbanisme de la Ville de Luxembourg. « Nous sommes tributaires de la procédure », explique-t-il. Ce projet prestigieux, conçu par Foster and Partners et les architectes luxembourgeois Tetra, Kayser Paul et associés, occupera tout l’espace délimité par le boulevard Royal, l’avenue Monterey, la rue Aldringen et la Grand-Rue. Ce nouvel endroit accueillera des boutiques, des bureaux et des appartements ainsi qu’un époustouflant jardin public et un café-restaurant offrant un splendide panorama sur la ville. Les architectes voudraient en faire une nouvelle fenêtre sur le quartier historique de la capitale. Q

a

lthough work on the prestigious new Royal Hamilius project has been delayed following a formal complaint about the height of the complex’s central building, preparations for the start of the demolition and construction are now almost complete. The Bierger-Center public administration offices vacated the Hamilius building before Christmas, and now the police station has also been vacated. The police will still have a permanent presence in the centre of the city, however, with a temporary station at the place du Théâtre accommodating two officers. The temporary police station will remain in situ until work on the Royal Hamilius is completed. The Bierger-Center, now temporarily housed in an office block on the corner of the boulevard Royal and the avenue Monterey, will not be moving into the Royal Hamilius complex. It will move into the newly renovated and redesigned ‘Vereinshaus’ on the place Guillaume II. Work on extending the subterranean Knuedler car park (to compensate for the loss of the Aldringen car park when work starts on the Royal Hamilius) is well under way, as is the gutting and refurbishing the new building, which could be completed by 2014. The new Bierger-Center, designed by Steinmetzdemeyer architects, incorporates a passerelle that links the building with the hôtel de ville ‒ a functional and visible connection between the politicians in city hall and the citizens using the Bierger-Center’s services. The design has retained any details of the Vereinshaus that are of historical value, but is also very modern and includes an atrium with benches in the interior court that will serve as a waiting area for visitors to the Bierger-Center. Meanwhile, work on the Royal Hamilius project could start in late Spring or early Summer, according to Laurent Schwaller of the Ville de Luxembourg’s urban planning department. “We are dependent on the procedures,” he says. The prestigious project, designed by Foster and Partners and Luxembourg architects Tetra, Kayser Paul et associés, will take up the entire block delineated by boulevard Royal, avenue Monterey, rue Aldringen and the Grand-Rue. It will house retail units, offices and apartments and will also incorporate a stunning public sky garden with a restaurant-café that will afford great views of the city. Indeed, the architects hope it will be a new gateway to the historic quarter of the city. Q

J www.vdl.lu

Beryl's city magazine luxembourg


Centre Hamilius Construit en 1977, cet ensemble de bureaux fut le siège du Bierger-Center de 2001 à décembre 2011. Il sera démoli pour laisser place au nouveau projet Royal Hamilius. Built in 1977, the office block was home to the Bierger-Center from 2001 until last December. It will be demolished to make way for the new Royal Hamilius project.

Un socle vide L’endroit précédemment occupé par la sculpture « Nana » de Niki de St. Phalle est aujourd’hui vide : l’œuvre d’art, achetée suite à une exposition en 1995, a été transportée à Paris pour bénéficier d’une restauration. The site of the Nana sculpture by Niki de St. Phalle is vacant – the work of art, acquired following an exhibition in 1995, has been taken to Paris for restoration work.

Gare routière L’un des deux grands centres d’échange du réseau de bus de la Ville de Luxembourg. One of two central exchanges for the Ville de Luxembourg’s bus network.


dernier regard sur Hamilius A last look at Hamilius Nduncan roberts  OAndrés lejona

Ce mois-ci, AndrÉs Lejona nous propose une photo prise depuis le nouveau Bierger-Center, face À l’ancien Centre Hamilius, avant le dÉbut des travaux de rÉhabilitation du site. Andrés Lejona this month shoots a view from the new BiergerCenter across to the old Centre Hamilius before work begins on transforming the site.

Hôtel des Postes Le siège des P&T Luxembourg est le point de rencontre privilégié des habitants de la ville. The seat of the P&T Luxembourg is an easy-to-find landmark at which people arrange meet friends in the city.

Parking Aldringen Le parking souterrain devra fermer au début des travaux de construction du Royal Hamilius. Pour compenser les places perdues, le parking Knuedler fait actuellement l’objet de travaux d’agrandissement. The subterranean car park is due to close when construction work on the Royal Hamilius begins. To compensate for the loss of spaces, the Knuedler car park is being enlarged.

Le nouveau Bierger-Center Le bureau de l’administration publique de la ville s’est installé provisoirement au 26a, boulevard Royal, avant d’emménager dans l’ancien « Vereinhaus » rénové, place Guillaume II. The city’s public administration bureau has a new temporary home at 26a, boulevard Royal before moving into the newly refurbished Vereinhaus on place Guillaume II.


18 D’Belle Epoque

l’HistOire du luxemBOurg prise sur le vif living postcards From luxembourg's History

2.

1.

le dernier documenTaire du rÉalisaTeur andy Bausch esT un TÉmoignage fascinanT eT plein d’espriT de l’hisToire du luXemBourg de 1890 à 1914. FilM director andy bauscH’s latest docuMentary is a Fascinating and witty look at luXeMbourg’s History between 1890 and 1914. Nduncan roberts Oricardo vaz palMa & MicHael Morris

t

3. 1. andy Bausch dirige Vicky Krieps (à gauche) et gintare parulyte. andy bausch directs vicky krieps (left) and gintare parulyte. 2. l’affiche de d’Belle epoque. promos poster for d’belle epoque. 3. une des cartes postales présentées dans le film : des ivrognes à pfaffenthal. one of the postcards in the film: drunks in pfaffenthal.

Beryl's city magazine luxembourg

ourné principalement dans la Villa Baldauff, construite en 1867 sur l’avenue Marie-Thérèse, le nouveau film d’Andy Bausch étend sa collection de documentaires sur différentes facettes de l’histoire du Luxembourg, qui ne sont peut-être pas si bien représentées au cinéma. Produit par Paul Thiltges Distributions, D’Belle Epoque – Andy insiste sur l’orthographe luxembourgeoise – est né d’une recherche fortuite sur le début du 20e siècle. La découverte de livres illustrés de photographies de Batty Fischer attisa son intérêt pour cette époque. Une recherche plus approfondie dans les archives de Ons Stad révéla de passionnantes anecdotes. Andy a toujours utilisé des recréations fictionnelles dans ses documentaires. Dans D’Belle Epoque, le fait de ne pas utiliser de témoignages contemporains a entraîné une augmentation de l’élément fictionnel. « C’était intéressant d’entendre ces textes d’historiens et d’écrivains sortir de la bouche d’acteurs et de commentateurs. » En outre, le réalisateur souhaitait explorer tous les aspects de cette période, même ceux avec lesquels il avait moins d’affinités. « Je suis certain que cinq réalisateurs différents feraient cinq films totalement différents sur la Belle Époque. » Il ajoute que toutes les personnes qui ont travaillé sur le film ont découvert quelque chose sur l’histoire du pays. À la recherche d’un fil conducteur pour les passages fictionnels, Andy et l’écrivain Paul Kieffer se sont accordés sur l’idée de vieilles cartes postales découvertes dans un cabinet secret par une jeune fille de bonne famille et sa femme de chambre. « J’avais ainsi la liberté de passer d’un thème à l’autre. » Aux côtés de la jeune et prometteuse Vicky Krieps dans le rôle principal, de Gintare Parulyte et Marco Lorenzini dans deux rôles importants, on retrouve des visages familiers – la « famille de toujours » d’Andy – et quelques nouveaux talents, dont Myriam Muller, Steve Karier, Serge Wolf, Pitt Simon, Ender Frings, Tom Leick, Jules Werner, Frank Sasonoff, Nilton Martins, Max Thommes, Jean-Paul Raths, Fred Frenay et Pol Hoffmann. Même s’il aborde les différents sujets avec respect, Andy espère bien avoir conservé l’humour et l’irrévérence qui sont ses marques de fabrique. Il espère également que la diversité des thématiques – de François Faber (vainqueur du Tour de France) à la grande-duchesse Marie-Adélaïde (aux liens controversés avec l’Allemagne) en passant par les ouvriers des aciéries de la Minette, si chère à son cœur – attirera un vaste public. Pour beaucoup, sauf peut-être les historiens les plus chevronnés, le film révélera certainement de nouveaux aspects de l’histoire du Luxembourg et de sa capitale. Q

s

hot largely in the Baldauff Villa (which dates from 1867) on avenue Marie-Thérèse, Andy Bausch’s new film is another in his canon of documentaries about aspects of Luxembourg history that are perhaps not so well represented in the cinema. Produced by Paul Thiltges Distributions, D’Belle Epoque – Andy insists on the Luxembourg spelling – sprang from some casual research the director was doing on the turn of the 20th century. It was reading a couple of books featuring photographs by Batty Fischer that sparked his interest in the period. Further research of Ons Stad revealed some fascinating stories. Andy has always used some fictional recreations in his documentaries, but the fact that he would not be using interviews with contemporary witnesses for D’Belle Epoque, meant he would have to expand the fictional element. “Everything was written down by historians and writers, so it was interesting to put those words into the mouths of actors and voice-over speakers.” Furthermore, he wanted to explore all aspects of the period, even those in which he was not usually particularly interested. “I am sure if you picked five different directors to make a film about the belle époque, you would end up with five completely different films.” Indeed, the director says that everyone who worked on the film discovered something new about Luxembourg’s history. Looking for a hook upon which to hang the fictional segments, Andy talked with writer Paul Kieffer and they came up with the idea of using old postcards found by a girl from a wealthy family and her maid in a secret room. “That allowed me to jump from one theme to something completely different.” The film features rising star Vicky Krieps in the leading role, alongside Gintare Parulyte, and Marco Lorenzini in other major roles. In addition, a number of familiar faces – what Andy calls his “old actors family” – as well as some new talent also appear in the film, among them Myriam Muller, Steve Karier, Serge Wolf, Pitt Simon, Ender Frings, Tom Leick, Jules Werner, Frank Sasonoff, Nilton Martins, Max Thommes, JeanPaul Raths, Fred Frenay and Pol Hoffmann. Andy hopes he has retained some of his trademark humour and irreverence in the film, even though he treats the subjects with respect. And he hopes that by covering so many subjects – among them Tour de France winner François Faber, Grand Duchess Maria-Adelheid and her controversial relationship with Germany and the steel workers of Andy’s beloved Minette – the film will appeal to a broad audience. It will certainly reveal new aspects of the history of the Luxembourg and its capital city to all but the most dedicated historian. Q

J www.ptd.lu

www.citymag.lu


19 Nouvel An

cÉrÉmOnie des vœux pOur les emplOyÉs municipaux best wisHes For city employees

dÉBuT janVier, au cercle, la Ville de luXemBourg a organisÉ une rÉcepTion de nouVel an pour ses employÉs. tHe ville de luXeMbourg Hosted a new year’s reception For its eMployees in tHe cercle at tHe beginning oF January. N duncan roberts O olivier Minaire

d

ans les locaux nouvellement restaurés du Cercle, le bourgmestre Xavier Bettel a accueilli environ 1 000 des 3 700 employés municipaux pour la traditionnelle cérémonie des vœux. À cette occasion, M. Bettel a présenté officiellement les membres du collège échevinal et du conseil communal (tous deux renouvelés à la fin de l’année dernière) aux employés. Parmi les invités se trouvaient également deux anciens bourgmestres, aujourd’hui bourgmestres honoraires : Paul Helminger et Colette Flesch. Tout en formulant des vœux de santé et de bonheur pour la nouvelle année, le bourgmestre a également annoncé que la Ville de Luxembourg s’efforcerait de réaliser des économies dans tous les domaines possibles au cours de l’année 2012. « En ces temps de crise, nous devons donner l’exemple », déclara-t-il aux invités. Rebondissant sur le mot Multiplicité, très présent dans les esprits depuis la veille, grâce au lancement public du nouveau look arboré par les bus de la ville, Xavier Bettel ajouta que le nouveau conseil municipal pouvait refléter le slogan de la capitale puisque siègent aujourd’hui des représentants de nombreux partis, dont Déi Lénk. Q

m

ayor Xavier Bettel welcomed around 1,000 of the city’s 3,700 employees to the restored Cercle building for the City’s traditional reception. Bettel used the occasion to formally introduce members of the college of aldermen and the city council – both newly composed since late last year – to the employees. Former mayors, now honorary mayors, Paul Helminger and Colette Flesch were also among the guests at the reception. But while the mayor wished everyone a happy new year and good health, he also warned that the Ville de Luxembourg will be making savings wherever possible during the year ahead. “In crisis times we have to lead by example,” he told the assembled guests. With the Multiplicity buzzword still very much in the news thanks to the public launch the previous day of the city’s new bus livery, Bettel also said that the new city council reflected the city’s official slogan – representatives from a large number of parties, including Déi Lénk, now sit on the council. Q

J www.vdl.lu

1. Xavier Bettel

1

2. cathy giorgetti, jean-claude conter, anne legill 3. cathy fayot, marc angel, françois Bausch, armand drews

2 4

4. colette mart 5. roman pax, jeff ries, paul helminger 6. Viviane loschetter et marco ensch

3

7. geraldine Knudson et nico schares 8. colette flesch

5 7

www.citymag.lu

6 8

Beryl's city magazine luxembourg


20 broadcasting

Spontaneous airwaves Tom docKal and hans fellner span The generaTions wiTh Their losT in music show on radio ara. toM dockal et Hans Fellner rÉunissent les gÉnÉrations avec leur ÉMission lost in Music sur radio ara. N duncan roberts O Julien becker

“Radio Ara is the only station that takes risks,” says Tom Dockal, clearly exasperated at the playlist culture that still pervades Luxembourg’s more commercial radio stations. Together with Hans Fellner, Tom broadcasts the Lost in Music show for two hours every Friday afternoon as part of the former pirate radio’s Graffiti weekday afternoon programming made “for and by youths.” The show is put together quite spontaneously, but it works as Tom and Hans play and comment on music that may be obscure or forgotten, but that is always interesting. “We don’t make profound critiques,” says Tom. “You can’t really do that in a radio format. But we are a counterweight to the stations that play Lady Gaga on heavy rotation.” Hans concurs, saying he feels the show’s remit is to “help listeners understand pop culture.” Q

« Radio Ara est la seule station qui prend des risques », déclare Tom Dockal, manifestement exaspéré par la culture playlist omniprésente sur les ondes commerciales du Luxembourg. Pendant deux heures, le vendredi après-midi, Tom anime, avec Hans Fellner, Lost in Music. L’émission fait partie de la programmation Graffiti développée « pour et par les jeunes » de l’ancienne radio pirate. Assez spontanée, presque improvisée, l’émission fonctionne bien. Tom et Hans passent et commentent des musiques parfois obscures et tombées dans l’oubli, mais l’ensemble est toujours intéressant. « Nos critiques ne vont pas en profondeur, déclare Tom. Le format radiophonique ne s’y prête pas. Mais nous faisons contrepoids aux stations abonnées à Lady Gaga. » Hans acquiesce et ajoute que l’émission a pour but « d’aider les auditeurs à comprendre la culture pop ». Q

J www.ara.lu Tom Dockal – understanding pop culture. Tom Dockal – comprendre la culture pop.

Shopping

avenue de la liBertÉ awarded 2 nd Best welcOme and service in tHe wOrld l’avenue de la liberté au second rang mondial pour l’accueil et le service

a survey conducted by presence international mystery shoppers of 30 main shopping avenues in the world has revealed that the avenue de la liberté in luxembourg has some of the best retailers. The avenue’s shops won “hands down for its very cared-for retail outlets and the welcome of its staff.” une enquête menée par des clients mystères de la société presence et portant sur 30 grandes artères commerciales du monde entier révèle que les commerces de l‘avenue de la liberté, à luxembourg, sont parmi les meilleurs. les boutiques de l‘avenue « remportent la palme pour l‘environnement très soigné des points de vente et l‘accueil ».

Photo : David Laurent / Wide

J www.cityshopping.lu

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


452342100101

N° 100 101

www.myenergydays.lu Le salon de la rénovation énergétique

Heures d’ouverture / Öffnungszeiten Ve / Fr 02.03 14 h > 21 h Sa / Sa 03.03 10 h > 18 h Di/ So 04.03 10 h > 18 h ENTRÉE GRATUITE OFFERTE PAR / GRATIS 452341100105 TICKET GESCHENKT VON * non remboursable / nicht zurückerstattbar

Ce ticket d’entrée ne peut pas être vendu. Diese Eintrittskarte kann nicht weiterverkauft werden.

Conception et layout : apart © Photo : Andrés Lejona

Photographie prise dans les locaux du Centre national de l’audiovisuel (CNA)

Luxexpo décline toute responsabilité envers le détenteur de cette carte en cas d’accident. Luxexpo haftet nicht für etwaige Unfälle die dem Karteninhaber zustossen könnten.

02 03 04 mars

mars

mars

Jeu concours :

gagnez une nouvelle chaudière ! Infos sur: myenergydays.

lu

le salon de la rénovation énergétique Luxexpo / Kirchberg

www.myenergydays.lu


22

le parfum, c’est du rêve perFume is a dream

ce mois-ci, noTre guide des commerces eT serVices de qualiTÉ de la capiTale esT consacrÉ auX parfumeries. our regular guide to quality sHops and services in tHe capital city tHis MontH Focuses on perFuMe’s stores. Nwendy winn OJulien becker

l

e parfum, c’est du rêve, une histoire, un souvenir. C’est un voyage dans le temps et dans l’espace », explique Valérie Boutillier, de Paris 8. Elle est passionnée par les parfums, et chaque visiteur du magasin ne manquera pas de tomber également sous le charme. Entrer à Paris 8, c’est pénétrer dans un autre monde, où les senteurs de jasmin, de santal, de rose et de musc opèrent leur magie, et où de nombreuses esthéticiennes vous accueillent et vous aident dans vos choix. Cela peut être très utile pour ceux d’entre vous qui ne savent pas quoi acheter pour la Saint-Valentin. Si vous recherchez un cadeau romantique comme un parfum, une conseillère attentionnée vous posera des questions sur votre bien-aimée. Est-elle sportive ? Classique ? Quels autres parfums aime-t-elle ?

tOujOurs trOis suggestiOns « Nous faisons toujours trois suggestions et laissons l’acheteur choisir ; nous donnons toujours un échantillon avec le flacon acheté pour que la dame puisse essayer le parfum sans ouvrir le flacon, explique Valérie. Mais il est très rare qu’on nous les rapporte. Nous n’essayons pas de vendre les parfums les plus connus ; nous écoutons le client et lui proposons ce qu’il aime et ce qui lui correspond. » Mais les parfums connus sont aussi disponibles : tous les grands noms sont là, de Giorgio Armani à Lancôme. La boutique propose aussi des exclusivités comme Tom Ford et La Mer, que vous ne trouverez pas ailleurs, hormis à New York, Londres ou Paris. « Et si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, nous ferons tout notre possible pour vous aider, y compris en contactant le fabricant », assure-telle. Bien sûr, il n’y a pas que des parfums ici. Quelle femme n’apprécierait pas des produits de soins et de maquillage de qualité présentés dans de magnifiques coffrets ? Les clients peuvent même consulter un magazine en ligne avant de venir à la boutique pour se faire une idée des produits et des prix. ValÉrie BouTillier, paris 8

« ici paris Xl est un groupe mondial », indique nathalie Benhaddadi, gérante du magasin. mais vous aurez quand même droit à un service personnalisé. « regardez nos charmantes conseillères de vente par exemple, ajoute nathalie, désignant en souriant les membres de son équipe. elles sont là pour donner des conseils professionnels à nos clients. » elles peuvent par exemple les aider à sélectionner des articles pour composer leur propre coffret entièrement personnalisé. ici paris Xl a été fondé en 1968 par un couple parisien qui voulait rendre les produits de luxe plus accessibles ; aujourd’hui, le concept du magasin est resté le même : proposer de grands parfums à des prix très intéressants.

naThalie Benhaddadi, ici paris Xl

Beryl's city magazine luxembourg

“ici paris Xl is a global group,” says manager nathalie benhaddadi, but you still get personalised service here. “Just look at our charming consultants,” smiles benhaddadi, pointing out members of her team. “they’re here to provide expert advice.” they can, for example, help people select items for a truly unique gift box that customers can put together themselves. ici paris Xl was founded back in 1968 by a parisian couple who wanted to make luxury products more accessible – that same philosophy of offering good deals on great perfumes continues today.

pour la saint-Valentin, peut-on imaginer meilleur cadeau qu’un coffret soin intitulé « p.s. i love you », ou « do Knot disturb » ? connue pour son sens de l’humour et son attachement aux articles de qualité faits main, lush déborde d’idées pour le 14 février, du gloss « a million Kisses » aux savons pour le bain contenant des messages secrets (par ex. « will you marry me ? »). lush se soucie également beaucoup de la protection des animaux et de la planète, selon murielle graas, la gérante du magasin. « nos produits ne sont jamais testés sur les animaux et nous recyclons tous nos emballages. » le magasin propose même des foulards réutilisables inspirés du furoshiki (art japonais de l’emballage) en guise de papier cadeau.

murielle grass, lush luxembourg

what better valentine than a gift box of cosmetics with the label “p.s. i love you”, or “do knot disturb”? known for their sense of fun as well as their dedication to handmade, quality products, lush has lots of ideas for the 14th of Feb., from “a Million kisses” lip gloss to bath soaps with secret messages including “will you marry me?” lush also shows a great love for animals and the planet, explains Manager Murielle graas. “we never test on animals and all our packaging is recycled.” they even offer reusable Furoshiki scarves as gift wrap.

www.citymag.lu


23 paris 8 56, grand-rue G 47 53 66 21 J www.paris8.lu

ici paris Xl 47, grand-rue G 26 20 21 82 J www.iciparisxl.lu

lush luxembourg 60, grand-rue G 26 27 05 20 J www.lush.eu

« Nous sommes une référence au Luxembourg, explique Valérie Boutillier. Et nous sommes vraiment luxembourgeois. » Il y a sept magasins Paris 8 au Luxembourg, et maintenant un en Belgique. Mais la chaîne, qui a ouvert ses portes dans la capitale en 1966, est « authentiquement luxembourgeoise », précise Valérie. Cela signifie aussi que l’équipe de vente est multilingue et multiculturelle, tout comme la clientèle. « Nous avons des clients de tous les âges et de tous les milieux, dit Valérie. Et nous connaissons la plupart d’entre eux par leur nom. » Alors si vous voulez charmer l’élu(e) de votre cœur, venez prendre conseil ici. Q

planet parfum 63, avenue de la gare G 26 18 71 76 J www.planetparfum.lu

sephora 16, avenue de la gare G 69 35 25 29 J www.sephora.com

p

erfume is a dream, a story, a memory... it is a voyage into a different time and space”, says Valerie Boutillier, of Paris 8. She’s in love with perfume and anyone who spends a little time at Paris 8 will soon be too, if they aren’t already. To step into the Paris 8 is to step into a different world, where scents of jasmine, sandal, rose and musk work their magic, and where a large staff of trained aestheticians will welcome you sincerely and come to your aid. That’s especially helpful if it happens to be Valentine’s, you’re a man and you haven’t got a clue what to buy. If you’re looking for the romantic present of perfume, one of these helpful people will ask you about your Valentine. Is she sporty? Classic? What other perfumes does she like?

always tHree suggestiOns

« Nous sommes une référence au Luxembourg. » “We’re a reference here in Luxembourg.” valerie boutillier

Bien sûr, la saint-Valentin est proche, mais chez planet parfum, « il se passe toujours quelque chose : offres spéciales, présentation de nouveaux produits, et avec notre nouvelle carte de fidélité, les clients peuvent bénéficier de réductions toute l’année », explique Tania fehlemann, responsable régionale. les clients peuvent même utiliser la carte point plus dont ils se servent chez delhaize et dans d’autres magasins participants. « nous travaillons avec des marques exceptionnelles, nous avons plusieurs exclusivités comme o.p.i., Kenebo et collistar, et notre personnel expérimenté vous conseillera efficacement. »

Tania fehlemann, planet parfum

www.citymag.lu

st. valentine’s is in the spotlight, but at planet parfum, “there’s always something special going on; special offers, new presentations, and thanks to our new fidelity card, people can benefit from price reductions all the time,” says district Manager tania Fehlemann. what’s more, customers can even use the point plus card they use at delhaize and other participating stores. “we work with exceptional brands, have several exclusivities like o.p.i., kenebo and collistar, and our personnel are all extensively trained and can provide expert advice.”

“We always come up with three suggestions, and let the man choose, and we always give a small sample with the purchased bottle, so the woman can try it first without opening the bottle,” explains Boutillier. “Returns, however, are very rare. We never try to sell what’s popular, we listen to the customer and offer what they like and what suits them best.” But what is popular is here as well – every name from Georgio Armani to Lancôme. And there are also exclusivities like Tom Ford and La Mer that you won’t find elsewhere except in New York and London or Paris. “And if you don’t find what you are looking for, we will do everything we can to help you find it, including contacting the manufacturer,” she says. Of course, there is more than perfume here. What Valentine wouldn’t appreciate beautiful boxed makeup and skin care collections that are as attractively presented as they are effective? Customers can even peruse an online magazine before coming in, to get an idea of products and prices. “We’re a reference here in Luxembourg,” says Boutillier. “And we’re really Luxembourgish.” There are seven Paris 8 locations in Luxembourg and now one in Belgium too. Yet the chain that first opened its doors in the capital in 1966 is “authentic Luxembourgish,” says Boutillier. That also means that the sales team is multilingual and multicultural, just like the clientele. “We have clients of all ages and backgrounds, says Boutillier. And we know most of them by name.” If you want your Valentine to remember yours, drop in and take their advice. Q

qui ne connaît pas sephora ? nombreuses sont les femmes qui possèdent la carte de fidélité du magasin, mais tout le monde ne sait pas qu’un nouveau grand magasin vient d’ouvrir ses portes près de la gare. ici, comme dans les autres boutiques sephora, les clients trouveront toutes les marques de maquillage, de cosmétiques et de parfums qu’ils aiment, explique radia ikhlef, responsable adjointe du magasin. si vous êtes à la recherche du cadeau idéal pour la saint-Valentin, vous êtes certains de le trouver ici : vous aurez le choix entre des marques de maquillage exclusives, des produits de la gamme sephora ou le parfum fétiche de votre bien-aimé(e).

radia iKhlef, sephora

everyone knows sephora and probably every household with a female in it has a fidelity card from there, but not everyone knows that there’s a huge new store near the gare. there, as at all sephora locations, customers will find all the makeup brands, cosmetic care products and fragrances they love, says radia ikhlef, assistant manager. to be sure, valentines on the hunt for the perfect present can pick up the scent here – exclusive makeup brands, a range of sephora’s own products, or their lover’s signature scent.

Beryl’s city magazine luxembourg


24

Finland

orway Sweden

ESTONIA Russia Latvia

enmark

Lithuania

Germany s

Poland

Belarus

mbourg Czechia Ukraine Slovakia Kazakhstan Austria Hungary Moldova Estonia RLAND Slovenia Romania Croatia Bosnia.Hercegovina Serbia Italy Montenegro Bulgaria Georgia Uzbekistan Kyrgyzstan Macedonia Armenia la Fierté de cHanter Albania Azerbaijan ardegna Turkmenistan Greece Tajikistan Turkey Sicilia from Their firsT awaKening as a naTion, esTonians haVe used Malta Syria Cyprus Tunisia The power of song. Afghanistan Lebanon depuis leur preMier Éveil en tant que nation, lesIraq estoniens ont eXploitÉ Iran Palestine

Mongolia

singing Out prOud le pouvoir du cHant.

Israel

Jordan

Kuwait

NdeboraH Fulton-anderson Oolivier Minaire

Libya

Egypt

Saudi Arabia stonia’s singing tradition is as vibrant today a tradition du chant en Estonie est toujours as it was a century ago. From its declaration aussi marquée aujourd’hui qu’il y a un siècle. Qatar of independence in 1918 to the “Singing Depuis la déclaration d’indépendance en U. A.»E.en 1989, Revolution” in 1989, Estonians have used song 1918 jusqu’à la « Révolution chantante to channel their unanimity and reclaim their les Estoniens ont utilisé le chant pour canaliser leur national voice. Long after the historic demon- unanimité et récupérer leur voix nationale. Bien Oman strations of “the Baltic Way” – where millions après les manifestations historiques de « la Voie Niger joined hands Chadand voices for a peaceful declara- balte » – lorsque des millions de personnes ont tion of solidarity – Estonia continues to sing out formé une chaîne humaine Yemen et chanté pour formuler Sudan Etrea proud. Thirty thousand singers still unite in une déclaration de solidarité pacifique –, l’Estosong, under one director, in one of the largest nie continue de chanter fièrement. Le chant rasDjibouti choral festivals in the world, the Laulupidu. semble toujours trente mille chanteurs, sous la Margit Liivo, president of the Luxembourgish- direction d’un seul chef, lors de l’un des plus Somalia eria Ethiopia Estonian Society (LES), sees the tradition car- grands festivals de chant choral au monde, le Lauried on in Luxembourg. “We sing to keep our lupidu. Margit Liivo, présidente de l’Association Cent. Afr. Rep. national identity alive for our children. And Luxembourg-Estonie (LES), remarque que la traCameroon there are a lot of children here now!” In fact, dition se perpétue au Luxembourg. « Nous chanfor one of the least populous members of the EU, tons afin de maintenir notre identité nationale en uinea Estonia has a growing local affiliation Ugandaof vie pour nos enfants. Et il y a maintenant ici beauCongo “We share similarities to Luxembourg. Kenya Estophiles. coup d’enfants ! » En fait, pour un des pays memCongo GabonWe were a former duchy, we haveRwanda survived takeo- bres de l’UE les moins peuplés, l’Estonie dispose (ex-Zaire) vers from other nations, we have kept our national d’une attache locale croissante d’estophiles. « Nous Burundi language alive – and Estonia is also very green, avons des points communs avec le Luxembourg. Nous covered in forests.” sommes un ancien duché, nous avons survécu à Tanzania l’invasion par d’autres nations, nous avons maintenu tHeAngola sea and sauna notre langue nationale en vie – et l’Estonie est aussi Like many Estonians, what Margit misses the très verte, recouverte de forêts. » Zambia most is the sea: the Baltic coast, the “smell of salt air and junipers” and summers spent on Saare- la mer et le sauna maa, largest of the 1,500 islands that encompass Comme pour un grand nombre d’Estoniens, ce Malawi the country. “We are very close to nature.” They qui manque le plus à Margit, c’est la mer : la côte also describe themselves as “self-sufficient” and, baltique, l’« odeur de l’air marin et des genévriers » like their Finnish neighbours, faithful to the et les étés passés sur Saaremaa, la plus grande des Madagascar rejuvenating ritual of sauna. In Luxembourg, the 1 500 îles que compte le pays. « Nous sommes très LES plans events throughout the Zimbabwe year – includ- proches de la nature. » Ils se décrivent aussi comme ing this month’s Independence « auto-suffisants » et, à l’instar Mozambique Botswana is a Day celebration. Music de leurs voisins finlandais, fidèles mainstay. “Our children’s choir au rituel revigorant du sauna. Namibia Swaziland traveled to Estonia to particiAu Luxembourg, la LES orgapate in the Tallinn Song Festinise des événements tout au Lesotho val. They, along with long de l’année, dont la Fête South23,000 Africa children, stood together and nationale ce mois-ci. La musique sang the same song. It was very est l’élément de base. « Notre moving.” chœur d’enfants s’est rendu en « Nous chantons afin de mainteEstonie pour participer au festival nir notre identité nationale J www.les.lu de chant de Tallinn. Ils ont en vie pour nos enfants. » chanté la même chanson avec Margit liivo 23 000 autres enfants. C’était très émouvant. »

e

China

l

Pakistan

Nepal India

Bhutan

Bangladesh Myanmar

Laos Thailand

Cambodia Vietnam Sri Lanka Malaysia Singapore Indonesia

“We sing to keep our national identity alive for our children.”

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


25 dO yOu skype? do you skype?

painting sOng and dance a memOry cHant et danse

peindre un souvenir

lauri paal director, carrier relations, skype

silVa soomeTs-lõhmus amateur theatre enthusiast. Fan de théâtre amateur.

Tiina laan-dondelinger artist. artiste.

with over 600 million users, skype – the chat-voice-video internet application – has settled into our modern vernacular. do you skype? The head office is in luxembourg, although most of the iT development team is based in Tallinn and Tartu, estonia. lauri paal predicts the innovations will be boundless. “already new smart phones have skype installed. schools are using the video conferencing capability. families are videoing each other to stay in touch. communication today has no borders.” estonia is investing heavily in iT. “There are lots of start-ups. our economy is doing very well!” avec plus de 600 millions d’utilisateurs, skype – l’application internet de chat et vidéoconférence –, s’est forgé une place dans notre quotidien. do you skype? le siège social est à luxembourg, même si la majeure partie de l’équipe de recherche informatique est établie à tallinn et tartu en estonie. selon lauri paal, les innovations seront illimitées. « skype est déjà installé sur de nouveaux smartphones. l'application de vidéoconférence est utilisée par les écoles, mais aussi par les familles pour rester en contact. aujourd'hui, les communications n'ont plus de frontières. » l’estonie investit beaucoup dans l’informatique. « il existe un grand nombre de start-up. notre économie se porte très bien ! »

coming from rehearsals for the english-speaking musical aladdin, silva soomets-lõhmus is all smiles. “i love to sing. i think most estonians do. even our young people are enthusiastic about our music and dance traditions.” a former translator and interpreter, silva is from Tartu, home to the second oldest university in northern europe. she remembers the spontaneous song festivals under the soviet era where “we sang about freedom and our love for our country.” Today, silva sings for fun but keeps certain estonian traditions. “i bake our special rye bread every four days. it’s what we do!” en revenant des répétitions de la comédie musicale en anglais aladdin, silva soomets-lõhmus est tout sourire. « J’adore chanter. Je pense que la plupart des estoniens sont comme moi. Même nos jeunes sont enthousiastes lorsqu’il s’agit des traditions musicales et de danse. » ancienne traductrice et interprète, silva vient de tartu, où se trouve la deuxième plus vieille université d’europe du nord. elle se souvient des festivals de chant spontanés sous l’ère soviétique où « nous chantions la liberté et l’amour que nous vouions à notre pays ». aujourd’hui, silva chante pour le plaisir mais maintient certaines traditions estoniennes. « Je fais notre pain de seigle spécial tous les quatre jours. c’est comme ça ! »

aBOut estOnia population: 1,282,963 (July 2011 est.) capital: tallinn government: parliamentary republic national day: independence day, 24 February (1918) chief of state: president toomas Hendrik ilves head of government: prime Minister andrus ansip 159 nationalities live in luxembourg city, including 330 estonians. 159 nationalités vivent à luxembourg-ville, dont 330 estoniens.

margiT liiVo president, luxembourgishestonian society. présidente, association luxembourg-estonie.

at a recent exhibition, someone asked artist Tiina laan-dondelinger how long it took to paint a particular piece. she told them: “Two weeks and all of my life.” her richly textured, abstract paintings are drawn from “memory, emotion and experience”, and many of them evoke the colours and landscapes of her native estonia. Tiina has lived in luxembourg for seven years and the distance from her home country has produced a compelling response. “i needed the perspective of separation to paint some of these pieces.” she returns often to Tallinn – to “smell the sea” and draw inspiration. récemment, lors d’une exposition, quelqu’un a interrogé l’artiste tiina laan-dondelinger sur le temps qu’il lui avait fallu pour peindre une œuvre spécifique. elle a répondu : « deux semaines et toute ma vie. » ses toiles abstraites à la texture riche sont tirées « de souvenirs, d’émotions et d’expériences », et nombre d’entre elles évoquent les couleurs et les paysages de son estonie natale. tiina vit au luxembourg depuis sept ans et la distance par rapport à son pays d’origine a produit une réponse envoûtante. « J’avais besoin de la perspective de la séparation pour peindre certaines de ces œuvres. » elle retourne souvent à tallinn pour « sentir la mer » et y puiser son inspiration. J www.tiinart.lu

J www.skype.com

ion ourg foarcmtorse ionrafroy rcmonasTul in luxemb f n ian Ho eston xis thielen en g Mr. ale willy geor e rg 10, ru luxembou 6 3 6 2 1 0 l 26 02 tel: 26 26 02 26 6 Fax: 2 ns essio eXpr i! H ? Tere! es/no t's new y i e / a j ? wha bye! t s i d u d mis u ega! goo a head

www.citymag.lu

Beryl's city magazine luxembourg


services & sHOpping

2

useful serVices & shopping

find The releVanT ciTy auThoriTy, a useful address or sporTs faciliTies. plus a guide To ciTy shops. vous trouverez ci-dessous les services MunicipauX, adresses utiles, ÉtablisseMents sportiFs, ainsi qu’un guide sHopping. useful addresses adresses utiles

Bierger-center 1 26a, boulevard royal, adresse postale l-2090 luxembourg lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for eu nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, chèque-service accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills etc. registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes Êlectorales, cartes d’identitÊ, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants ue, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, lÊgalisations de signatures, autorisations parentales, dÊclarations de prise en charge, copies conformes, adhÊsions chèqueservice accueil, vignettes de stationnement rÊsidentiel, dÊclarations de chiens, paiements de factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

The sport for all programme provides a wide range of sports activities. registration takes place all year round. le programme sports pour tous propose une large gamme d’activitÊs sportives. inscription tout au long de l’annÊe. rens. : service des sports de la ville de luxembourg J www.vdl.lu

2 BonneVoie 30, rue sigismond Bassin de natation lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h sauna dames lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h sauna hommes Ma, je : 8-11h30 sauna mixte lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

3 cenTre aquaTique d’coque 2, rue lÊon Hengen (kirchberg) lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 cenTre de relaXaTion aquaTique BadansTalT 12, rue des bains (centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h sauna dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 sauna hommes Je : 8-11h sauna mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

19 office social 24, côte d’eich lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h late night licences and public entertainment taxes nuits blanches et taxe sur les amusements publics lu-ve : 8h30-11h deprivation assistance aide aux dÊmunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 archiVes naTionales de luXemBourg plateau du saint-esprit lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

spOrt fOr all sports pour tous

swimming pOOls piscines

11 archiVes municipales Hôtel de ville 42, place guillaume ii pour les extraits des registres de l’Êtat civil : lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h pour les recherches historiques et gÊnÊalogiques : lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

ice skating & skateBOard patinoire & skate 5 paTinoire de KocKelscheuer 42, route de bettembourg lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 sKaTe parK hollerich rue de l’abattoir lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

tennis 7 BamBÍsch – Tennis spora allÊe des prÊsidents lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 sur rÊservation J www.tennisspora.lu

BiBlioThĂˆque municipale ciTÉ 3, rue genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 capel – cenTre d’animaTion pÉdagogique eT de loisirs 4-12, rue de l’École lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 cenTre d’informaTion europÉen – maison de l’europe 7, rue du MarchÊ-aux-Herbes lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits information, documentation, assistance personnalisÊe, confÊrences, dÊbats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11 ÉTaT ciVil Hôtel de ville 42, place guillaume ii lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies naissances, mariages, dÊcès, lÊgalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

8

imposiTions communales 43, boulevard F.d. roosevelt lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

Belair – Tennis cluB sTade boulevard napolÊon ier sans rÊservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

10 BonneVoie – Tennis cluB 115, rue anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

20 receTTe communale 3, rue du laboratoire lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 payment of bills encaissement des factures

transpOrt transports 21 moBiliTeiTszenTral gare centrale lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fĂŠriĂŠs : 10-18h G 24 65 24 65 information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de dĂŠplacement alternatifs Ă la voiture individuelle, comme la mobilitĂŠ douce J www.mobiliteit.lu

1

TaXis Taxis colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 city Taxis : G 48 00 58

by Ackermann

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 Ă 12 ans

aÉroporT arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu

Liste de naissance online

ventes et rĂŠservations G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

markets marcHĂŠs

www.lapino.lu

GALERIE BEAUMONT 56, GRAND RUE LUXEMBOURG

Kids and The ciTy maison relais 2, rue du nord lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

3

marchÉ de BonneVoie in front of the parish church devant l’Église paroissiale Me : 7-12h $GY6221[LQGG



The Ultimate Spa

18 leo (luXemBourg energy office) 9, boulevard F.d. roosevelt lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 for all your energy supply requirements pour toutes vos dÊmarches en matière de fourniture ÊnergÊtique J www.leoenergy.lu

marchÉ du glacis glacis 3rd sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

Soins visage Massages corps aux effets revitalisants, relaxants et rajeunissants.

24 marchÉs heBdomadaires auX produiTs frais du pays place guillaume ii et place de paris Me, sa : 7-13h30 some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversitÊ de produits frais tels que fruits, lÊgumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillÊs

486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg TĂŠl.: +352 27 44 99 00

63, AVENUE DE LA GARE LUXEMBOURG

23 17

9

g e venu gs on pa find r listin a b d an nda staurants y age re of cit z les bars, age 74 p ve retrou de loisir Ă la x et lieu genda ya du cit

22 16

Belair – Tennis cluB des arqueBusiers val sainte-croix G 44 50 37

t ing Ou O g & e cultur , restaurant e 74

PARCEL-STATION

HOWALD BASCHARAGE WINDHOF MERSCH MUNSBACH

C=98 M=100 Y=36 K=53

C=0 M=60 Y=100 K=0

C=85 M=20 Y=85 K=7

C=0 M=65 Y=100 K=16

C=0 M=35 Y=60 K=0

Un service de RT-Log SA

WWW.BPM.LU

 "OULEVARDDELA0Ă€TRUSSE\, ,UXEMBOURG 4  \WWWYOAKELU

_2_yoake_cityMag.indd 1

04.11.2011 16:34:26 Uhr


MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL IMMOBILIER BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 info@bricks.lu I www.bricks.lu

4

5

1, rue Auguste−Charles L−1326 Luxembourg−Bonnevoie Tel : 29 02 91 Fax : 29 02 89 Lundi à vendredi − 8 : 00/18 : 30 Samedi − 8 : 00/16 : 00 Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

1

22/10/09

11:24

6

7

carte mullebutz.indd 1

24.08.2011 11:43:02 Uhr

VOUS SOUHAITEZ VENDRE VOTRE MAISON OU VOTRE APPARTEMENT ? APPELLEZ VOTRE AGENCE RE/MAX www.remax.lu RE/MAX Premium (Ingeldorf) + 352 26 90 45 45

Hammam Soins Esthétique

RE/MAX All Stars (Strassen) + 352 26 11 04

RE/MAX Excellence (Esch-sur-Alzette) + 352 26 53 76 1

Service de livraison à domicile et internationale.

RE/MAX Experts (Differdange) +352 26 58 28 73

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Massages Sauna

RE/MAX Immo (Luxembourg-ville) +352 26 64 99 99 1

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions.

104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

8

Prendre soin de soi, par les soins, En s’octroyant quelques parenthèses Bien être pour se sentir bien … Et encore mieux avec les autres.

Spa Suite 23 PREMIER RÉSEAU MONDIAL DE L’IMMOBILIER

Remax_citymag.indd 1

18.01.2011 15:51:45 Uhr

Mardi 10h-19h Mercredi au vendredi 10h-20h30 Samedi 10h-18h

Spa_Suite_23.indd 1

42, rue Glesener L-1630 Luxembourg Tél : 26296345 www.suite23.lu

22.11.2011 15:16:06 Uhr


28 Click & find

trOuver les dates de cOllecte des dÉcHets sur le site weB de la ville

BOn à savOir

How to Find garbage collection dates on tHe ville de luxembourg website

Ours

good to know

nOuveaux HOraires du recycling center GOOD DESIGN AWARD 2010

3. déroulez le menu pour trouver votre rue use the scroll bar to find your street

click “afficher” to find the collection dates

avenue de la liberté pavement works la phase finale de la pose des pipelines sous l’avenue de la liberté nécessite d’éventrer les trottoirs entre la rue glesener et la rue de strasbourg. pour conserver une circulation optimale, le nombre de voies restera inchangé. en conséquence, et sauf pour les conducteurs à mobilité réduite, les zones de stationnement de la rue seront inaccessibles pendant la durée des travaux. les piétons, eux, pourront toujours se déplacer en toute sécurité. les livreurs devront utiliser les places qui leur sont attribuées dans les rues adjacentes (rue glesener, rue duchscher et place de paris). de plus, les parkings couverts, rue fort neipperg et rue fort wedell sont à la disposition des automobilistes. les travaux dureront jusqu’en avril 2012. the final phase of work on the subterranean pipelines along avenue de la liberté requires the ripping up of the pavement on the section between rue glesener and rue de strasbourg. to maintain optimum traffic flow the number of lanes will remain unchanged. However, as a result the street parking bays, except for those for drivers with reduced mobility, will be inaccessible for the duration of the works. pedestrians will also still be able to safely walk along the street. delivery drivers should use allotted slots in adjacent streets (rue glesener, rue duchscher, and at place de paris) and drivers are advised to use the covered car parks at rue Fort neipperg and rue Fort wedell. the work is expected to last until april, 2012.

Free subscription

aBOnnement gratuit pour les résidents de luxembourg et du grand-duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à luxembourg) For residents of luxembourg city & the grand duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in luxembourg) envoyez vos coordonnées par mail à / send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu ou téléphonez au 47 96 41 14 city mag à l'étranger / abroad : envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. participation aux frais de l'ordre de 10 eur par an (11 numéros) à virer à MM publishing s.a. : please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 eur to cover postage of the 11 editions published during the year to MM publishing s.a.: iban lu87 0019 1655 8851 4000 / code bic / swift bceelull.

010 · si l s2

en couVerTure : beryl koltz photographie : Julien becker

est édité par Maison Moderne publishing pour le compte de la ville de luxembourg is published by Maison Moderne publishing for the city of luxembourg

travaux de vOirie avenue de la liBertÉ

4. cliquez sur « afficher » pour trouver les dates de collecte

i g n awa r d

2. cliquez sur l’icône « déchets » sous « liens utiles » click on the “dechets” icon under “liens utiles”

r awa r d · rOpean d

1. Visitez / visit www.vdl.lu

ve

eu

depuis le début de cette année, le centre de recyclage situé rue du stade a vu ses heures d’ouverture modifiées. le centre est désormais ouvert de 7 h à 19 h 30 en semaine et de 8 h 30 à 18 h le samedi. les usagers du centre sont également informés qu’il est préférable de s’y rendre entre le mardi et le vendredi, le samedi étant une journée de pleine affluence, et le lundi, une journée assez chargée. the recycling centre on the rue du stade has changed its opening times since the start of the new year. the centre is now open from 7 a.m. to 7.30 p.m. on weekdays and from 8.30 a.m. to 6 p.m. on saturdays. Furthermore, the centre has advised users that the best times to visit are between tuesday and Friday – the centre is extremely busy on saturdays and also quite busy on Mondays.

es

recycling center’s new opening times

plus d’informations sur / More information at: J www.vdl.lu

comiTÉ de rÉdacTion / ediTorial commiTTee duncan roberts, Mike koedinger, geraldine knudson, christiane sietzen, pascale kauffman rÉdacTion / ediTorial deparTmenT

courrier bp 728 l-2017 luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu journaliste : duncan roberts (-55)

J duncan.roberts@citymag.lu coordinatrice : deborah lambolez (-56)

J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu correction : cynthia schreiber, cathy weber suivi de production : rudy lafontaine phoTographie Julien becker, charles caratini, etienne delorme, luc deflorenne, david laurent /wide, andrés lejona, olivier Minaire carTographie / carTography monopolka sàrl collaBoraTions / conTriBuTors elvire bastendorff, neel chrillesen, deborah Fultonanderson, aaron grunwald, lisbeth owen, wendy winn TraducTion / TranslaTion peter & clark – Multilingual communication puBliciTÉ / adVerTising

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu graphisme / layouT

G 27 62 12 62 J studio@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

directeur : guido kröger direction artistique : vera capinha Heliodoro, Maxime pintadu

Fresh print

mise en page : stéphanie poras (coordination), tae eun kim Jan Hanrion, zoë Mondloch, reynald rodriguez

puBlicatiOns nOw availaBle at tHe Bierger-center publications disponibles au bierger-center

impression / prinT imprimé sur papier / printed on upM satin 57 gr. please recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? archive it, pass it on or recycle it.

city magazine luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / print run 35.000 exemplaires / copies

info-services dépliant Français / deutsch Éditions vdl

ecologique

20 pages Français / deutsch Éditions vdl

conseils en énergie

24 pages Français / deutsch Éditions vdl

l’eau potable dépliant Français / deutsch Éditions vdl

Two ways To receiVe The Ville de luXemBourg’s puBlicaTions:

activités pour seniors 12 pages Français / deutsch Éditions vdl

Vel'oh!

brochure Français / deutsch Éditions vdl

sports pour tous

46 pages Français / deutsch Éditions vdl

carnet culture jeunes carnet de bons Français Éditions vdl

1. Visit the bierger-center (26a, boulevard royal) and ask for the publication you want 2. download online at http://publications.vdl.lu

deuX façons de receVoir les puBlicaTions de la Ville : 1. rendez-vous au bierger-center (26a, boulevard royal) et demandez votre publication 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu

all publications are available free of charge!

toutes les publications sont disponibles gratuitement !

Beryl's city magazine luxembourg

issn 2075-8286 © ville de luxembourg / MM publishing s.a. tous droits réservés. toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © ville de luxembourg / MM publishing s.a. all rights reserved. reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

www.citymag.lu


29

Mixed Marriage The east and west buildings marry stone and glass. les bâtiments est et ouest marient la pierre et le verre.

facts

ding ” buil –80: inal “west opens 4 7 9 1 hberg n’s orig lasdo cted as kirc . u t constr evelopmen d ion. o t up extens t s e d : 1994 adds a mo , oes up the eib 8: ding g its mission. il u b 0 ” 2002 new “east sign with e as the k marries d e n europ ental g. the ba in t n o c : in 2009 k is first in reeaM rat n b the ba ive the top e to rec

one of The firsT european insTiTuTions in KirchBerg marries maTerials, oBjecTiVes and designs. une des preMiÈres institutions europÉennes du kircHberg Marie MatÉriauX, obJectiFs et designs. Naaron grunwald Odavid laurent / wide

t

oday the work of post-war British architect Sir Denys Lasdun – known for his use of cubic towers, bare concrete and jutting foyers – is a staple of academic institutions around the UK, not to mention the Royal National Theatre in London’s South Bank. Perhaps inspired by Britain’s 1973 entry into the EU, he undertook a rare overseas project: what is now the “West” building of the European Investment Bank in Kirchberg. At the time, it was one of the first large European construction projects on the plateau. The EIB is Europe’s economic development bank. As the world’s largest such investment bank, the institution is particularly active in lending for environmentally sustainable building projects. While a modest addition to Lasdun’s original structure was made in the 1990s, space simply did not keep pace with the bank’s growth: it has more than 2,200 employees today and managed more than 70 billion euro in funds last year. By 2002, EIB leaders naturally wanted an easy marriage with their existing landmark, but also to offer a showpiece for sustainable architecture. German architect Christoph Ingenhoven was chartered with designing the massive, 118 million euro, 70,000 square metre extension. Known as the “East” building, it was completed in 2008. The new structure is recognisable for its wave-shaped roof, 35 meter glass façade, “winter garden” atria, and zig-zag office plan. However, this unique design – and its location along the edge of the plateau – promotes natural insulation in winter and natural ventilation in summer, as well as reducing the need for electrical lighting. In 2009, the bank saw another Anglo-European premiere moment. The east building garnered an “excellent” BREEAM rating, the highest score given by the UK-based green buildings agency BRE, which is used as the international standard in much of non-francophone Europe and the Middle East. It was not only the first structure in the Grand Duchy to do so, but was the first in all of continental Europe. Q

www.citymag.lu

l

’œuvre du grand architecte britannique de l’après-guerre Sir Denys Lasdun, célèbre pour ses tours cubiques, ses foyers en avancée et l’emploi du béton brut, fait aujourd’hui partie intégrante du paysage immobilier universitaire dans tout le Royaume-Uni, sans oublier le Royal National Theatre dans le quartier londonien de South Bank. L’entrée de la Grande-Bretagne dans l’UE (1973) inspira peut-être à l’architecte un de ses rares projets à l’étranger : le bâtiment « Ouest » de la Banque européenne d’investissement, au Kirchberg, qui fut à l’époque l’un des premiers grands projets immobiliers européens sur le plateau. La BEI est la banque de développement économique de l’Union européenne. En tant que plus grande banque d’investissement du monde, la BEI contribue activement à des projets immobiliers écologiques durables. Malgré une modeste extension du bâtiment dans les années 1990, le manque d’espace s’avéra bientôt problématique pour cette institution qui emploie plus de 2 200 personnes et gérait, l’année dernière, plus de 70 milliards d’euros. Le projet d’agrandissement de 2002 devait donc s’intégrer harmonieusement à l’existant, et servir d’exemple d’une architecture durable. Conçu par l’architecte allemand Christoph Ingenhoven, l’impressionnant bâtiment « Est », d’une superficie de plus de 70 000 m² (coût : 118 millions d’euros), fut achevé en 2008. La nouvelle structure se caractérise par un toit au mouvement ondulant, une façade de verre de 35 m, des atriums de style « jardin d’hiver », et la disposition en zigzag des bureaux. La conception originale du bâtiment et son implantation au bord du plateau favorisent une isolation thermique en hiver et une ventilation naturelle en été, et réduisent les besoins d’éclairage électrique. Clin d’œil à sa genèse anglo-européenne, le bâtiment Est a reçu en 2009 la mention d’excellence de la BREEAM, décernée par l’agence britannique d’évaluation de la qualité environnementale des bâtiments (la BRE), qui fait autorité dans une grande partie de l’Europe non francophone et au MoyenOrient. C’est la première structure du Grand-Duché, mais aussi de toute l’Europe continentale, à recevoir cette récompense. Q

Beryl's city magazine luxembourg


30

andrew luxeMbourg tHis mOntH: andrew O’neill The stand-up comedian, metalhead, amateur occultist, musician and transvestite has made quite a name for himself on the uK comedy circuit, but has also played several european gigs and toured australia and new zealand. he is currently working on a new show that he will take down under in the spring before returning to play the edinburgh fringe. his band, The men That will not Be Blamed for nothing, is also just about to release a new album. comique, chanteur de heavy metal, occultiste amateur, musicien et travesti, il s’est fait un nom sur la scène comique britannique. il s’est également produit à plusieurs reprises en europe, et a fait une tournée à travers l’australie et la nouvelle-zélande. il prépare actuellement son nouveau spectacle qu’il présentera au printemps avant de le proposer au festival Fringe d’Édimbourg. son groupe, the Men that will not be blamed For nothing, est sur le point de sortir un nouvel album. J www.andrewoneill.co.uk

sTand-up comic andrew o’neill was The firsT performer aT The monThly Konrad comedy cluB. he TalKs aBouT his impressions of his firsT VisiT To luXemBourg. le coMique andrew o’neill inaugura la ManiFestation Mensuelle konrad coMedy. il nous Fait part de ses iMpressions sur son preMier sÉJour À luXeMbourg. Nduncan roberts OcHarles caratini

i

j

literally had no preconceptions before I arrived in Luxembourg. I expe n’avais absolument aucun a priori sur le Luxembourg avant mon ected it to be central Europe, but had no idea about architecture arrivée. Je le situais plus ou moins au centre de l’Europe, mais j’ignoand culture. Maybe I expected it to be an enclave of rich people, but it rais tout de son architecture et de sa culture. Je m’attendais peut-être is not as obvious as Nice or Jersey. I did some research, because it is à trouver une enclave de richesse, mais il n’y a pas la même ostentation qu’à important to have a handle on the place you are playing. At least to look Nice ou Jersey. J’ai effectué quelques recherches parce qu’il est important up what language people speak – Luxembourgish is a ridiculous name for d’avoir une idée de l’endroit où tu te produis, histoire de savoir quelle langue a language, sorry – and size of population, which will give you a pretty on y parle (au fait, je suis désolé mais « Luxembourgish »… quel nom ridigood idea of the outlook of people. If there are fewer than half a million cule pour une langue !) et le nombre d’habitants ; ce qui vous donne déjà une people living in the country, there are not going to be the extremes and bonne idée de l’attitude des gens. Dans un pays qui compte moins d’un culture has to cater a little bit more to the middle. demi-million d’habitants, les extrêmes seront rares et la culture s’orientera Most gigs I have done overseas the audience has been pretty much un peu plus sur une ligne médiane. multinational. What I didn’t expect here, which was lovely, was that I La plupart de mes prestations à l’étranger sont généralement multinahad a very real sense of breaking taboos with some of the tionales. Ce que j’ai apprécié, d’autant plus que c’était inatP religious stuff, the sex stuff, the race stuff. At home, people tendu, c’était cette impression très forte de briser des tabous sur anabanana will either go for it or be offended. Here they were going for 117, rue de la tour Jacob la religion, le sexe, le racisme. En Angleterre, soit le public me it, but there was a palpable frisson, which made me feel like suit à fond, soit il se sent profondément offensé. Ici, le public clausen G 691 925 256 a bolder comic than I probably am. But the audience in Luxme suivait bien mais je ressentais un petit frisson qui me donJ www.anabanana.lu embourg was very sharp and seemed very open and eager to nait l’impression d’être plus audacieux que je ne le suis probatake part. It is always interesting seeing how jokes land with blement. Le public était très réactif et semblait très ouvert et B unusual audiences. désireux de participer. C’est toujours passionnant de voir à quel Konrad café & Bar 7, rue du nord I had a wander around the city, and tried to go to a vegan point les blagues passent avec des publics inhabituels. centre restaurant – Anabanana – but it was closed. That does seem Je me suis baladé en ville, à la recherche d’un restaurant végéG 26 20 18 94 to be a commonality of vegan places everywhere; they are J www.konradcafe.com talien : l’Anabanana. Malheureusement, il était fermé. C’est keen to cater to you, but at very specific times. So I had a vegtypique : les restaurants végétaliens te veulent du bien, mais seuurban city gie burger in Urban. The city is beautiful, it is a bit like Edinlement dans un créneau horaire spécifique ! Je me suis rabattu 2, rue de la boucherie burgh, very 3D, isn’t it? It seems like you are going uphill sur un burger végétarien à l’Urban. La ville est magnifique et centre more often than is physically possible. I only had one reacressemble un peu à Édimbourg, avec ce côté 3D, vous ne trouvez G 26 47 85 78 tion to my appearance. At The Tube a guy was very insistently pas ? J’ai l’impression qu’on n’arrête jamais de monter, ici. Je ne J www.urban.lu telling me I was going in to the wrong toilet. So I put on my me suis fait interpeller qu’une seule fois à cause de mon look, au The Tube deepest voice and said, “no, I’m alright mate.” Q Tube, par un type qui insistait lourdement pour me dire que je 8, rue sigefroi n’étais pas dans les bonnes toilettes. J’ai alors pris ma voix la plus centre J www.thetube.lu grave et je lui ai répondu : « T’inquiète, mec, je gère. » Q

Beryl's city magazine luxembourg

www.citymag.lu


Festival du carpaccio Du 10 janvier au 28 février

CARPACCIOS À VOLONTÉ 26,90 € / personne

Tous les soirs de 18h30 à 22h30

www.brasserieguillaume.lu Brasserie Guillaume 12 - 14 place Guillaume II L-1648 Luxembourg Tél.: +352 26 20 20 20 Fax: +352 26 20 19 18


La ligne symbolique de la coccinelle est

efficaces et puissants: de 105 à 200 ch et

de retour. Mais détrompez-vous. Plus

de 4,5 l/100 km à 7,5 secondes de 0 à 100

large et plus plate, la silhouette de la

km/h. La sportivité de la nouvelle Beetle

nouvelle Beetle lui donne la dynamique

enveloppera vos regards, votre corps

d’un véritable coupé sport. Les nouveaux

et votre âme. Maintenant chez votre

moteurs TSI ou TDI sont extrêmement

concessionnaire à partir de 16.160 €.

Flower power.

The 21st Century Beetle.

Consommation moyenne: 4,5 - 7,7 l/100 km. Emissions CO2: 119 - 179 g/km.

www.volkswagen.lu

Garage M. Losch Luxembourg

Garage Losch&Cie Junglinster

Garage Pauly-Losch Strassen

Garage Pepin Ingeldorf

Garage Horsmans&Rosati Bech-Kleinmacher

Garage M. Losch Bereldange

Garage R. Cruciani Dudelange

Garage Castermans Redange/Attert

Garage M. Biver Weidingen/Wiltz

Garage Weis-Schon Munsbach

Garage M. Losch Esch/Alzette

Garage Roger&Diego Pétange

Garage Kieffer Steinfort

Garage Kruft Echternach


beryl's

Cit y ma g az ine L uxemb ourg f ebru ar’12


februar'12 CITY agenda LUXEMBOURG


sOMMaIRe

03

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

ThéâTre 06 Au moins j’AurAi lAissé un beAu cAdAvre E 08/02 I Grand ThéâTre

Danse / opéra

14

CinémaThèque

22

cités dAnse vAriAtions 2012 E 17 & 18/02 I Grand ThéâTre

FrAnçois truFFAut E 01-28/02 I CinémaThèque

musique Classique

12

jeune publiC

18

Heinz Holliger E 09 & 10/02 I Philharmonie

(super) HAmlet E 16/02 I CarréroTondes

Cinéma 24 discovery zone jeune public E 01-09/03 I uToPia, CinémaThèque, CerCle CiTé

musiques aCTuelles 28 renDez-Vous

exposiTions

www.CITYMag.LU

tAnsversAl design E 11/02-13/05 I mudam

62

Kurt vile E 24/02 I exiT07

tHonet essence E 07-26/02 I CerCle CiTé

34

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


04

renDez-Vous Du mois hIghLIghTs Of The MOnTh

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


edITO

 le designer stefan diez et le design des chaises qu’il a réalisées pour thonet

feront l’objet d’une exposition organisée par design Friends au ratskeller du cercle. designer stefan diez and his design for Thonet chairs take centre stage at a design Friends exhibition in the ratskeller of the Cercle building.

www.CITYMag.LU

Photo: Priska Ketterer

f

Heinz Holliger, que beaucoup considèrent comme le légitime successeur de robert schumann, se produira à la philharmonie. heinz holliger, appearing at the Philharmonie, has been called the natural successor to robert schumann.

Photo: David Laurent/Wide

f

évrier a beau être le mois de la SaintValentin, l’agenda culturel du mois ne fait pas la part belle au romantisme. Mais il y a quelques exceptions. Par exemple, Heinz Holliger, que beaucoup considèrent comme le légitime successeur du grand compositeur romantique Robert Schumann, viendra à la Philharmonie pour diriger l’OPL dans une interprétation de ses propres compositions et d’œuvres de Schumann. À l’Abbaye de Neumünster, une série de concerts intitulée Piano Plus… permettra à des musiciens et chanteurs de se produire avec des pianistes. Les salles de concert feront salle comble ce mois-ci : l’Atelier accueillera plusieurs concerts sold out ainsi que l’ancien bassiste de Joy Division, Peter Hook, qui jouera l’album Unknown Pleasures (considéré par certains comme le disque de rock le plus romantique de tous les temps). Le d:qliq et l’Exit07 proposent aussi trois concerts en février avec, entre autres la venue du chanteur tendre et expressif Kurt Vile et du groupe punk américain Dead To Me le jour même de la Saint-Valentin (on vous avait bien dit que pour le romantisme, il faudrait repasser). Le public trouvera peut-être réconfort dans la danse contemporaine, en assistant par exemple au spectacle de Robyn Orlin et Angelin Preljocaj au Grand Théâtre ou à la nouvelle création de Bernard Baumgarten, Super-héros, au Mudam. Les âmes romantiques ne manqueront pas d’apprécier le design haut de gamme présenté dans le cadre de l’exposition Thonet Essence au Cercle, où le designer Stefan Diez tiendra une conférence. Et en dernier recours, il sera toujours possible de trouver un peu de chaleur autour du grand feu célébrant la fin de l’hiver lors du traditionnel Buergbrennen. Q

or the month in which we celebrate St. Valentine’s Day, romance is thin on the ground in February’s cultural calendar. There are some exceptions. For instance, Heinz Holliger, who has been called the natural successor to that great romantic Robert Schumann, will be at the Philharmonie to conduct the OPL in performances of his own works as well as Schumann’s. At the Abbaye de Neumünster, for example, a series of Piano Plus… concerts sees musicians and singers team up with pianists. The city’s music venues are busy this month, with den Atelier hosting a bunch of sold out gigs as well as former Joy Division bass player Peter Hook, who will perform the Unknown Pleasures album (for some, one of the most romantic rock records of all time). Both d:qliq and Exit07 also offer up a trio of concerts in February, including the tender and evocative Kurt Vile and a show on Valentine’s Day itself by US punks Dead To Me (see, we told you romance was hard to find). Maybe we can take comfort in some contemporary dance, such as the collaboration of Robyn Orlin and Angelin Preljocaj at the Grand Théâtre, or a reprise of Bernard Baumgarten’s Super-héros at Mudam. There is also the romance of good design to be enjoyed at the Thonet Essence exhibition in the Cercle, where designer Stefan Diez will also be holding a talk. And, if all else fails, a fortnight after St. Valentine’s we can all warm ourselves in front of a warming fire as we celebrate the end of winter with the traditional Buergbrennen. Q

des super-héros romantiques ? la chorégraphie de bernard baumgarten, au mudam. romantic super heroes? Bernard Baumgarten’s dance piece is revived at mudam.

Photo: Boris Breuer

NdunCan roBerTs OThoneT

05

le vibraphoniste pascal schumacher jouera avec le pianiste Francesco tristano dans le cadre de la série piano plus… du ccrn. Vibraphone player Pascal schumacher appears with pianist Francesco Tristano as part of CCrn’s Piano Plus… series.

city Agenda indique les événements gratuits du mois. City agenda highlights events where entry is free.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


06 Friche 22.66 compagnie Vincent Macaigne

au moins j'aurai laissé un beau CaDaVre

une œuvre qui mArque les spectAteurs pris dAns le tourbillon de créAtion et d’énergie de cette jeune équipe d’Artistes où l’improvisAtion, les textes, les cris et les pleurs, lA joie et lA colère sont cAnAlisés Avec Art, sAvoir et intelligence. a work whiCh leaVes iTs mark on The audienCe as iT enVeloPs Them in The whirlwind oF CreaTion and enerGy oF This younG GrouP oF arTisTs who suCCeed in ChannellinG imProVisaTion, TexT, shouTs and Tears, joy and anGer, wiTh arT, skill and inTelliGenCe.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

NelVire BasTendorFF OChrisToPh raynaud de laGe

a

u moins j’aurai laissé un beau cadavre est une création de Vincent Macaigne, présentée au Cloître des Carmes lors du dernier Festival d’Avignon. Attendue par la critique et le public comme une curiosité des plus intéressantes du festival, la pièce du jeune metteur en scène n’a pas déçu les attentes. Quatre heures d’une intensité débordante dans lesquelles il revisite la tragédie d’Hamlet de Shakespeare à laquelle s’ajoutent ses propres textes, ceux de ses comédiens, des extraits de journaux, des fragments de Sénèque, de Nietzsche, et bien d’autres encore. Plus qu’une énième version de l’œuvre du dramaturge et auteur anglais, c’est au cœur même du conte origi-

www.CITYMag.LU


ThéâTRe

nel danois que plonge le travail de la compagnie de Vincent Macaigne pour y puiser les contradictions et y tenter de mettre à jour – sur le plateau – différentes questions et dont la principale, envisagée comme un but à atteindre : « Qu’est-ce que ne pas avoir sa place quand on est en colère ? » Figure de la colère, de la transmission, que peut alors devenir cet Hamlet que Vincent Macaigne considère comme un poète, un homme de théâtre face à un monde qui s’asphyxie ? Quel rôle avoir, quelle place restet-il à l’art et que transmet-on aux générations futures ? Le metteur en scène, dont le parcours a déjà été ponctué de mises en scène emblématiques, d’interventions remarquées dans le monde du cinéma, de créations littéraires, approche le théâtre comme un espace de combat, de lutte, doué d’une puissance vitale réanimant les mythes fondateurs à la lumière (ou l’absence de lumière) de notre époque vaniteuse et lisse. Fureur et joie animent chacune de ses créations qui sollicitent les capacités du public – par ses excès, son exubérance, sa création protéiforme et son caractère outrancier – à vivre une traversée de la réalité sans ménagement et dont les caractères violents, doux, attendrissants, intimes ou collectifs surgissent avec force et sans artifices. Profondément engagée Au moins j’aurai laissé un beau cadavre questionne le rôle et la place de l’art aujourd’hui et dans le futur. Formes théâtrales et préoccupations de fond s’entremêlent parfaitement chez ce jeune metteur en scène et la figure d’Hamlet en quête d’absolu et de vérité en est l’icône la plus appropriée. Le passage d’une génération à l’autre – en filigrane de la pièce – apporte sa cohorte de questions sur la responsabilité des êtres, sur les possibilités et les territoires laissés à la jeunesse pour s’exprimer et pouvoir vivre alors que tout semble s’éteindre. Il reste alors l’exaltation immodérée et violente, une véritable puissance chaotique et turbulente, mais qui souffle la vie avec radicalité. Q

www.CITYMag.LU

« Hamlet est un conte violent, où l’on parle de pourriture et de meurtre. Un conte où la recherche de pureté et de vérité débouche sur une dérive tyrannique et sanguinaire. » “Hamlet is a violent tale, where rotting and murder are on everybody’s tongue. It is a tale where purity and truth take a tyrannical and bloody turn.” VinCenT maCaiGne

a

u moins j’aurai laissé un beau cadavre is a play created by Vincent Macaigne first performed at the Cloître des Carmes at last year’s Avignon Theatre Festival. Hotly anticipated as one of the most interesting curiosities of the festival by the audience and critics alike, this young director’s work did not disappoint. Four hours overflowing with intensity in which Macaigne revisits Shakespeare’s Hamlet with the addition of texts penned by himself and his actors, newspaper extracts, fragments of Seneca, Nietzsche, and many others. Much more than just another version of the bard’s famous creation, the company plunges the audience into the heart of the original Danish tale, drawing out its contradictions and bringing many different questions to light on the stage, of which the main one seems to be: “What is it like to be marginalised when in a state of fury?” A figure of anger and transference, what will become of this Hamlet whom Vincent Macaigne considers a poet and a thespian, faced with a world that is suffocating itself.

07

What future, what role remains for art and what should we be transmitting to future generations? The director, whose career has already featured some emblematic works and some notable forays into film-making and literature, approaches the theatre as a place of combat and struggle, and he is gifted with a vital power that breathes new life into ancient tales in the light (or darkness) of smooth, vain contemporary life. Fury and joy are the driving forces behind every one of his creations which, through their excesses, exuberance, protean creativity and outrageousness, test the audience’s endurance with a rough ride through a reality where violent, gentle, endearing, intimate and collective characters surge forth with force and without artifice. A profoundly engaged work, Au moins j’aurai laissé un beau cadavre questions the role of art both today and in the future. Theatrical forms and fundamental human concerns combine perfectly in the hands of this young director and the figure of Hamlet on a quest for the absolute and real truth provides a most appropriate image. The passage from one generation to another – a thread which runs through the play – poses the usual cohort of questions on personal responsibility, our potential and the space that is left to young people in which to express themselves and experience at a time when everything seems to be dying. What remains is a violent and unreserved exaltation, a veritable chaotic and turbulent power, but one which charges life with a new radicalism. Q

théâtre contemporain E 08/02 H 20:00 S en français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


08

ThéâTRe

Claude Frisoni

Anne simon inszeniert einen ergreifenden text des Autors nahidh Al-ramadhani. Auf der grundlage der geschichte des soldaten Hiro onoda, der sich dreißig jahre lang im Krieg glaubte, da er von seinen vorgesetzten weder befehl noch nachricht über das ende des Krieges erhielt, handelt es vom Krieg, unabhängig vom ort und der offiziellen oder inoffiziellen begründung. Körperliche und seelische Wunden, manipulation und Konditionierung, das sind die Fragen, die aufgeworfen werden. eine Hommage an die männer und Frauen, die unter unsäglichen Kriegen leiden, die auch im 21. jahrhundert nicht zu ende scheinen ... anne simon met en scène un texte poignant de l’auteur nahidh al-ramadhani. Traitant – à travers l’histoire du soldat hiro onoda, qui, pendant 30 années, continua de se considérer en guerre n’ayant reçu de ses supérieurs aucun ordre ni aucune information surla fin du conflit –, des guerres, quels qu’en soient le lieu et les raisons officielles et officieuses. Traces dans les corps et les esprits, manipulations des êtres et conditionnements sont les interrogations soulevées : un hommage aux femmes et aux hommes qui subissent l’ignominie des conflits et dont le 21e siècle ne semble pas prêt de s’affranchir…

le rendez-vous mensuel avec la revue de presse de claude Frisoni, soirée devenue au fil du temps incontournable et qui se déroule à la brasserie de l’Abbaye de neumünster, prend une nouvelle forme. si l’esprit de la soirée ne déroge pas aux règles de la provocation, des jeux de mots poétiques et judicieux, et d’une certaine forme de mauvaise foi, son créateur invente d’inédites formes de narration et de fantaisie. le plaisir des mots s’unit à celui des sens gustatifs grâce aux délices gastronomiques du chef de la brasserie qui élabore un menu à thème. The monthly get-together with the press review of Claude Frisoni, an event that has gradually become a fixture and is held in the brasserie of the abbaye de neumünster, has taken on a new aspect. although the spirit of the event does not depart from the rules of provocation, poetic and judicious plays on words, and a certain kind of bad faith, its creator has invented original forms of narration and fantasy. The enjoyment of words is combined with gustatory pleasures thanks to the gastronomic delights of the brasserie’s chef, who has dreamt up a themed menu.

Amado, ein Kriegsmärchen

Joseph Kesselring

Photo : Jim Rakete

arsen unD spiTzenhäubChen

Photos : Anne Simon ; Compagnie Ghislain Roussel ; Beate Nelken ; Frank Schroeder

eine verrückte Komödie mit kriminalistischem Hintergrund, herrlich pervers und amüsant. sur fond de polar, une comédie loufoque, délicieusement perverse et drôle.

Das Stück des amerikanischen Autors Bodies in Our Cellar wurde in zahlreichen Bühnenstücken, Kino- und Fernsehfilmen bearbeitet. Abby und Martha, zwei reizende alte Damen, die in ihrem Viertel in Brooklyn großen Respekt genießen haben es sich zur Aufgabe gemacht, Leute von ihrem tristen irdischen Schicksal zu befreien, sie also um die Ecke zu bringen und ihre Leichen im Keller zu verstecken... Der Besuch ihrer Neffen – der eine entdeckt ihr Geheimnis und will sie zur Räson bringen, der andere, ein gefährlicher krimineller Psychopath auf der Flucht – treibt den Wahnsinn der Figuren auf die Spitze und macht die Situation noch unglaublicher. Das Gute und das Böse, das Imaginäre und die Wirklichkeit vermischen sich, die Grenzen zwischen Objektivität und Neurose verschwimmen. Originairement titrée Bodies in Our Cellar, la pièce écrite par l’auteur américain Joseph Kesselring a connu de très nombreuses adaptations théâtrales, cinématographiques et télévisuelles. Abby et Martha, deux vieilles dames pieuses et très respectées dans leur quartier de Brooklyn s’occupent – pour délivrer les personnes de leur triste sort terrestre – de les assassiner et d’enfouir les corps dans leur cave… La venue de leurs neveux, l’un découvrant leur secret et souhaitant les ramener à la raison et l’autre, dangereux criminel psychopathe en fuite, vient renforcer la folie des personnages et rendre les situations encore plus rocambolesques. Les notions de bien et de mal, d’imaginaire et de réalité se confondent, dissolvant la frontière entre une vision objective et névrotique.

nahidh al-ramadhani / anne simon

Au menu de l’actu

revue de presse mensuelle et dîner E 06/02 H 19:30 S en français I abbaye de neumünster / Brasserie J www.tol.lu

zeitgenössisches theater, Kreation E 01 & 02/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

Komödie E 14 & 15/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Grand Théâtre J www.theatres.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


ThéâTRe

ComPaGnie Ghislain roussel

Many spoken words

Avc, le petit théâtre sonore et privé de rebecca von stahl (in memoriam charlotte moorman) est une présentation artistique hybride : entre performance et conférence. profondément inspirée tant dans sa conception que dans sa forme par le mouvement Fluxus des années 60 où la frontière entre l’art et la vie s’est dissoute et où les pratiques artistiques au paroxysme de la liberté d’expression ont donné naissance à de multiples courants, Avc rend un hommage à charlotte moorman, violoncelliste et égérie de nam june paik. icône de la scène artistique d’avant-garde, elle est ici la figure fictive de rebecca von stahl dont on découvre les mondes mental et physique. aVc, le petit théâtre sonore et privé de rebecca von stahl (in memoriam Charlotte moorman) is a hybrid artistic presentation: halfway between performance and conference. Profoundly inspired in both design and form by the 1960s Fluxus movement, in which the boundary between art and life was dissolved and artistic practices, in a burst of freedom of expression, split into multiple streams, aVc pays tribute to Charlotte moorman, cellist and muse of nam june Paik. an icon of the avant-garde stage, she becomes here the fictitious figure of rebecca von stahl, whose mental and physical worlds are revealed. performance – conférence E 02/02 H 19:00 S en français I mudam J www.mudam.lu

www.CITYMag.LU

Bryony laVery / lol marGue

raFael kohn / hans-joaChim Frank

suite au succès de la saison passée, le théâtre du centaure reprend Frozen, une mise en scène de lol margue interprétée par un trio talentueux : marjaleena junker, sophie langevin et Francesco mormino. enchaînés par une tragédie commune – le kidnapping et le meurtre d’une jeune fille –, les protagonistes (la mère de la victime, l’assassin et la psychiatre) confrontent leur vécu. la pièce démontre la complexité des êtres, les confusions sentimentales, les pensées paradoxales et les troubles comportementaux avec une sensibilité et une intelligence remarquables. Following last season’s success, Théâtre du Centaure is staging a revival of Frozen, directed by lol margue and performed by a talented trio: marja-leena junker, sophie langevin and Francesco mormino. linked by a common tragedy, the kidnapping and murder of a young girl, the characters (the victim’s mother, the murderer and the psychiatrist) confront their past. The play demonstrates the complexity of human beings, their confused feelings, paradoxical thoughts and behavioral disorders with remarkable sensitivity and intelligence.

Hans-joachim Frank – künstlerischer leiter des theater 89 in berlin und regisseur internationalen renommees – inszeniert den text von rafael Kohn, luxemburger schriftsteller und dramaturg. das stück spielt in den neunziger jahren in sierra leone, wo ein grausamer bürgerkrieg herrscht, der vom diamantenhandel finanziert wird. es erzählt die geschichte deutscher Ärzte, die in einem Krankenhaus arbeiten. die europäer, die sich über die gewalt und die leiden der bevölkerung empören, werden nun mit der beängstigenden Kluft zwischen ihrem guten Willen und der realität und den Werten des landes konfrontiert. hans-joachim Frank – directeur artistique du Théâtre 89 à Berlin et metteur en scène de renommée internationale – met en scène le texte de rafael kohn, écrivain et dramaturge luxembourgeois. la pièce se situe dans les années 90 en république de sierra leone où sévit une guerre civile effroyable financée par le commerce des diamants et met en scène des thérapeutes allemands travaillant à l’hôpital. les européens, révoltés par les violences et les tortures subies par la population, sont alors confrontés à l’écart vertigineux entre leur bonne volonté et la réalité et les valeurs du pays.

Frozen

théâtre contemporain, reprise E 01, 03 & 04/02 H20:00 E 02/02 H18:30 S en français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

Lupenrein

zeitgenössisches theater E 02, 03 & 04/02 H 20:00 S in deutscher sprache IThéâtre national du luxembourg J www.tnl.lu

09

Frank FeiTler & Frank hoFFmann / alexander mindlin

Demetrius

inspiriert von Friedrich schillers text, geschrieben 1805, der von der geschichte des russischen zaren demetrius handelt, ist dieses stück eine poetische und einzigartige erzählung vom Aufstieg und Fall dieser historischen Figur. das leben des demetrius, einer großen persönlichkeit der russischen Kulturgeschichte, ist zwischen sage und Wirklichkeit anzusiedeln. Wunderbare Holzmarionetten, die von st. petersburger Künstlern geschaffen wurden und mit einer faszinierenden Kunstfertigkeit bewegt werden, vereinigen sich mit den Komödianten und russischer musik in einer inszenierung von Alexander mindlin. demetrius hüllt das publikum in den bezaubernden charme von st. petersburg ein. inspiré par le texte de Friedrich schiller, écrit en 1805 et relatant l’histoire du Tsar russe demetrius, cette pièce est une version poétique et singulière de l’ascension et de la chute de cette figure historique. Grand personnage de l’histoire culturelle russe, la vie de demetrius se situe entre fable et réalité. de fabuleuses marionnettes de bois créées par des artistes de saintPétersbourg, manipulées avec une virtuosité fascinante rencontrent les comédiens et la musique russe dans une mise en scène d’alexander mindlin. demetrius plonge le public dans les charmes envoûtants de saint-Pétersbourg. zeitgenössisches theater E 28 & 29/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Théâtre national du luxembourg J www.tnl.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


10

ThéâTRe

Frank Abt

Photo : Arno Declair

juDiTh

zeitgenössisches Abbild einer Welt, die zwischen vernunft und der befriedigung der zerstörungswut schwankt. Fresque contemporaine d’un monde luttant entre la raison et l’assouvissement des pulsions destructrices.

Die Tragödie Judith von Friedrich Hebbel von 1841 weicht vom deuterokanonischen Buch der Bibel ab und zeichnet das Portrait einer sinnlichen Judith. Judith, Königin von Judäa – später zur wahrhaften Ikone und zu einer der wichtigsten Figuren der Malerei nach der Renaissance geworden –, hat den Tyrann Holofernes enthauptet und so das jüdische Volk vor einem Angriff der Assyrer gerettet. Das Verhältnis zwischen Judith und Holofernes verkörpert für Hebbel die Zerstörung, das Verlangen zwischen den Geschlechtern, das Opfer des Einzelnen, die Eitelkeit und Vergänglichkeit der Macht. Durch Dialoge zwischen der Judith des 19. Jahrhunderts und den Mächtigen und Kriegführenden von heute zeigt Andreas Kriegenburg ein Schauspiel, das den Menschen eher bestialisch als menschlich zeichnet und das von den Farben schwarz, blutrot und weiß dominiert wird. Tragédie de Friedrich Hebbel, écrite en 1841, Judith s’éloigne du livre deutérocanonique de la Bible et dessine le portrait d’une Judith sensuelle. Reine de Judée – devenue ultérieurement une véritable icône et figure iconographique de première importance dans la peinture occidentale d’après la Renaissance –, Judith a décapité le tyran Holopherne sauvant ainsi le peuple juif d’une invasion assyrienne. La relation entre Judith et Holopherne représente pour Hebbel la destruction, le désir entre les sexes, le sacrifice de l’individu, la vanité et la fragilité du pouvoir. Faisant dialoguer la Judith du 19e siècle avec les figures des puissants et des guerriers d’aujourd’hui, Andreas Kriegenburg présente un spectacle qui montre des hommes plus bestiaux qu’humains où dominent le noir, le rouge sang et le blanc. drama E 27 & 28/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Grand Théâtre J www.theatres.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

Photo : Arno Declair

GesChiChTen Von hier ii: kapiTulaTion

Friedrich Hebbel / Andreas Kriegenburg

das portrait einer stadt, die die gewaltsame geschichte des 20. jahrhunderts und den Aufbruch in ein unbestimmtes 21. jahrhundert symbolisiert. le portrait d’une ville qui symbolise l’histoire violente du 20e siècle et l’entrée dans un 21e siècle trouble.

Ausgehend von Interviews des Journalisten Dirk Schneider setzt Frank Abt in seinem Stück die Weltanschauung und Realität der Bewohner Berlins um. Eine tiefschürfende Studie dieser historisch durch die Teilung geprägten Stadt, die seit der Wiedervereinigung Deutschlands verschiedene Perioden durchmacht. Der Begriff Kapitulation ist hier nicht als resigniertes Aufgeben zu verstehen, sondern vielmehr als Gegenstand der Reflexion und Chance für die Berliner, in einem Land und darüber hinaus in einem „vereinten“ Europa, indem die erbarmungslosen Werte von Wettbewerb und Leistung zählen, einen Lebenssinn zu finden. Anpassungsfähigkeit, neue Ansätze und Umdenken gehen einher mit einer notwendigen Distanzierung und einem Loslassen der alten Wünsche, Vorstellungen und Werte. À partir d’entretiens réalisés par le journaliste Dirk Schneider, la pièce de Frank Abt transpose sur scène les visions des habitants de Berlin. Une exploration en profondeur de cette ville marquée historiquement par la fracture qui, depuis la réunification de l’Allemagne, traverse diverses périodes. Le terme de reddition n’est pas à prendre ici comme un simple abandon mais bien comme un ensemble de possibilités et de réflexions auxquelles sont confrontés les Berlinois pour trouver, dans un pays, et par extension, dans une Europe « unie » où sont valorisées les valeurs brutales de compétitions et de performances, un sens à la vie. Capacité d’adaptation, solutions innovantes et remise en question vont de pair avec un détachement nécessaire et une sorte de « lâcher prise » des précédents désirs, croyances et valeurs. zeitgenössisches theater E 29/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.CITYMag.LU


ThéâTRe

11

désirée nosBusCh und marC limPaCh

Photos : Adrienne Meister ; Galagar

Das qualvoll uralte Rätsel…

…oder: Was ist denn nun der sinn des lebens? eine lesung ausgewählter texte von zwei schauspielern, désirée nosbusch und marc limpach, unterlegt mit einer Klangkomposition von natasha gehl. eine Auswahl von texten von philosophen, romanschriftstellern und dichtern in verschiedenen literarischen und dichterischen Formen über die situation des menschen, zweifel, Freude, entzücken, verzweiflung, vorgestellt mit ironie und Humor. die Frage nach dem sinn des lebens, der das zentrale thema dieser empfindsamen darstellung ist, nach dem geheimnis, bleibt immer wach, wird nie gelöst und immer neu gestellt. …oder: was ist denn nun der sinn des lebens (ou quel est le sens de la vie ?) propose, sur une composition sonore de natasha Gehl, une lecture de textes choisis par deux comédiens : désirée nosbusch et marc limpach. une sélection d’écrits de philosophes, de romanciers et de poètes traite de la condition humaine sous diverses formes littéraires et poétiques. les doutes, les plaisirs, l’émerveillement, la désespérance s’accordent aussi à l’ironie et à l’humour. un véritable voyage sensible au cœur du sens de la vie où les questions, les secrets demeurent toujours vivaces, jamais résolus, toujours en recommencement. lesung mit musik E 29/02 H 20:00 S in deutscher sprache I kasemattentheater J www.kasemattentheater.lu

www.CITYMag.LU

heiner muller

Florian Zeller / FaBienne Zimmer

FranZ kaFka / TeaTro del TemPle

vorlage für dieses stück war der briefroman gefährliche liebschaften von laclos. der text von Heiner müller erzählt die geschichte der marquise de merteuil und ihres ehemaligen geliebten, des vicomte de valmont, und deren gesellschaftliches und politisches leben. es ist ein ätzendes portrait des Ancien régime. im prisma von verlangen, manipulation, von perversen spielen und erotik eröffnet der Autor den blick auf neue interpretationen und Auslegungen. die inszenierung von stefan maurer ist eine treffende umsetzung. in der interpretation von germain Wagner und christian Wirmer ist quartett eine kraftvolle schwarze Komödie, deren Wahrheit beunruhigt. une pièce d’après les liaisons dangereuses de laclos. le texte d’heiner muller déploie l’histoire et les comportements de la marquise de merteuil et de son ancien amant, le vicomte de Valmont sur le terrain social et politique délivrant un portrait au vitriol de l’ancien régime. au prisme du désir, de la manipulation, des jeux pervers et de l’érotisme, la vision de l’auteur s’ouvre à des interprétations et translations nouvelles que stefan maurer saisit avec pertinence dans sa mise en scène. interprétée par Germain wagner et par Christian wirmer, quartett est une comédie noire puissante, dérangeante de vérité.

Auteur français à succès, Florian zeller a le don de dépeindre des situations et des personnages contemporains qui vibrent dans les existences de chaque spectateur. créée en 2006 à la comédie des champs-élysées, si tu mourais... était interprétée alors par catherine Frot. Fabienne zimmer met en scène cette pièce qui narre le parcours sentimental d’une femme qui, suite au décès de son mari – auteur de théâtre –, fouille dans les notes qu’il a laissées. le souvenir se mêle aux fantasmes et aux réinterprétations de la personnalité et de l’histoire de l’être proche soulignant l’impossible connaissance de l’autre et la souffrance du deuil. The successful French author Florian Zeller has a gift for depicting contemporary situations and characters that come to life in the lives of the spectators. Created in 2006 at the Comédie des Champs-elysées, si tu mourais... was performed at the time by Catherine Frot. Fabienne Zimmer is staging this play, which relates the sentimental career of a woman who, following the death of her husband, a playwright, rummages through the notes he left. memories mingle with fantasies and reinterpretations of the personality and history of a close relation, underlining the impossibility of truly knowing another person, and the suffering of grief.

teatro del temple présente une mise en scène et une interprétation fidèle et drôle par ricardo joven du texte de Franz Kafka rapport à une académie. peter le rouge, un singe devenu humain, s’explique devant des académiciens… la langue comme outil d’intégration et unique condition de l’animal pour devenir homme révèle sa dialectique contradictoire et les écarts profonds entre une pensée et sa transmission. le texte de 1917 reflète un regard perçant et critique sur la société humaine façonnée par les sentiments de supériorité et les carcans idéologiques et linguistiques : des questions complexes et essentielles. Teatro del Temple is staging a faithful and droll performance by ricardo joven of Franz kafka’s text report to an academy. red Peter, a monkey-turned-human, explains himself to academics. language as a tool of integration and the animal’s unique condition of having turned into a man reveals his contradictory dialectic and the deep divergences between a thought and its transmission. The 1917 text reflects a piercing and critical look at human society shaped by feelings of superiority and ideological and linguistic straitjackets: complex and basic issues.

Quartett

Kreation E 01, 02 & 03/02 H 20:00 S in deutscher sprache I kasemattentheater J www.kasemattentheater.lu

Si tu mourais...

comédie contemporaine, création E 02, 03, 04, 08 & 09/02 H 20:30 E 05/02 H 17:30 S en français I Théâtre ouvert luxembourg

Yo, mono libre

théâtre contemporain E 09/02 H 20:00 S en espagnol I abbaye de neumünster J www.ccrn.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


12 Orchestre Philharmonique du Luxembourg

après sChumann, il y a holliGer

le compositeur est longtemps resté dAns l’ombre du musicien AvAnt de connAître une belle reconnAissAnce à pArtir des Années 80. his work as a ComPoser was lonG oVershadowed By his musiCianshiP BeFore reCeiVinG The resPeCT iT deserVed in The 1980s. NlisBeTh owen Od. Vass

C

onsidéré principalement comme chef d’orchestre et hautboïste virtuose, Heinz Holliger fait partie de ces rares personnalités dont le génie s’est illustré aussi bien dans l’interprétation que dans la composition. De fait, un concert dirigé par le maître suisse est toujours un événement, surtout quand il s’agit d’entendre ses propres œuvres ou celles d’un de ces pères spirituels : Robert Schumann, par l’affinité qu’a toujours ressentie Holliger pour le

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

romantisme en général et ce compositeur en particulier – le second étant Veress, son professeur de composition. On pouvait d’ailleurs lire dans un article de Frank Hilberg dans le journal Die Zeit : « Qui est aujourd’hui le légitime successeur de Robert Schumann ? La réponse est facile et il n’y a pas tellement de candidats : c’est Holliger. » L’ensemble de son œuvre possède une résonance historique et fait une large place aux citations et aux sonorités apatrides. Sa musique possède un langage caché où la folie et la mort se côtoient.

Avec Holliger à la tête de l’OPL vous pourrez savourer un programme des plus passionnants composé de la Symphonie n°1 « Le Printemps » de Schumann. Partenaire musical de Françoise Groben pendant de nombreuses années, le violoniste Thomas Zehetmair, qui entretient des liens étroits avec Holliger, sera l’interprète du Concerto pour violon et orchestre (« Hommage à Louis Soutter »), créé par Heinz Holliger, et de la Fantaisie pour violon et orchestre (op. 131), une des pièces tardives écrites par Schumann. Q

www.CITYMag.LU


MUsIqUe CLassIqUe

alan GilBerT & new york PhilharmoniC

13

l’oCl à la Philharmonie

Prestigieuses soirées

Cycle « Richesse des cordes »

m

entouré des musiciens du new york philharmonic dont il est directeur musical depuis 2009, Alan gilbert est de retour à la philharmonie pour deux concerts. celui du 3 février avec le fameux violoniste allemand Franz peter zimmermann qui joue sur un stradivarius de 1711 ayant appartenu à Fritz Kreisler, et celui du 4 février, avec l’incroyable pianiste lang lang, autre habitué de la philharmonie. chacun de ces concerts présente un programme qui ne manquera pas d’électriser l’auditoire. along with the musicians of the new york Philharmonic orchestra, which he has been conducting since 2009, alan Gilbert is back at the Philharmonie for two concerts. on February 3rd they will be performing with the famous German violinist Franz Peter Zimmermann, who plays a stradivarius dating from 1711 which once belonged to Fritz kreisler. on February 4th they will take to the stage with the incredible pianist lang lang, another regular guest at the Philharmonie. Both evenings’ programmes will undoubtedly astound the audience.

Photos : Jan Gutzeit, OCL

ainly known as an orchestra leader and oboe virtuoso Heinz Holliger is a member of that rare breed whose talents stretch between both interpretation and composition. And so it’s easy to imagine that any concert led by the Swiss master is always an event not to be missed, especially when it involves hearing his own work or that of one of his spiritual forebears: Robert Schumann, due to the affinity that Holliger has always felt for Romanticism both in Schumann’s work and in general, and Veress, his composition professor. What is more, in a recent article with Die Zeit, Frank Hilberg said “Who today could be considered Schumann’s successor? Well, that’s an easy one and there aren’t too many possible candidates anyway: it’s Holliger.” The entirety of his œuvre has historical resonance, places great importance on referencing and sounds which escape the limitations of national labels. His music has a hidden language where madness and death combine. With Holliger at the head of the Orchestre philharmonique du Luxembourg, you will be able to enjoy the most exciting of programmes featuring Schumann’s Symphony no.1 “Spring”. Having worked with Françoise Groben for many years, the violinist Thomas Zehetmair, who is also a close ally of Holliger, will interpret his Concerto for violin and orchestra (“Hommage to Louis Soutter”) and the Fantasia for violin and orchestra (op.131), one of Schumann’s later works. Q

musique classique E 03/02 H 20:00 S new york Philharmonic / Gilbert / Zimmermann Beethoven / stravinsky / ravel I Philharmonie – Grand auditorium E 04/02 H 20:00 S new york

Avec ce 3e volet, axé tout particulièrement sur le répertoire romantique, l’orchestre de chambre du luxembourg affirme clairement sa nouvelle orientation : celle de l’univers musical chambriste. il affiche des compositeurs comme turina, la oracion del torero – transcription de turina en 1927 –, ou encore respighi avec i crisantemi et l’une de ses pièces les plus marquantes, la cantate il tramonto avec la talentueuse mezzo-soprano luxembourgeoise manou Walesch. sans oublier schubert, la jeune Fille et la mort – transcription de gustav mahler –, une œuvre poignante écrite seulement quatre ans avant sa propre disparition. in this third instalment, centred on the romantic repertoire, the luxembourg Chamber orchestra is clearly affirming its new direction with composers like Turina and his la oracion del Torero (1927), respighi’s i Crisantemi and the striking il Tramonto, featuring the talented luxembourg mezzo-soprano manou walesch, and not forgetting schubert’s la jeune Fille et la mort, a poignant work written just four years before the artist’s death. orchestre de chambre du luxembourg E 12/02 S oCl / Brochot / walesch / Turina / respighi / schubert I Philharmonie – salle de musique de chambre J www.ocl.lu

Philharmonic / Gilbert / lang lang Tchaïkovski / Prokofiev I Philharmonie – Grand auditorium J www.philharmonie.lu

concert classique E 09 & 10/02 H 20:00 I Philharmonie – Grand auditorium J www.opl.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


14 Robyn Orlin & Angelin Preljocaj

CréaTions pour suresnes CiTés Danse

deux grAnds noms pour des créAtions singulières à découvrir pour leurs grAndes énergies créAtrices et leur cApAcité à livrer de lA dAnse son pouvoir FAscinAnt essentiel. Two BiG names PuT ToGeTher oriGinal musT-see works wiTh GreaT CreaTiVe enerGy drawinG on The FasCinaTinG essenTial Power oF danCe. NelVire BasTendorFF OBenoiT linero, oliVier PasCaud

l

e Grand Théâtre s’associe au Festival Suresnes Cités Danse, événement de créations chorégraphiques de référence qui aborde toutes les expressions de la danse d’aujourd’hui. Dans le cadre de leur 20e édition – qui a commencé en janvier – le festival a commandé deux pièces à Robyn Orlin et à Angelin Preljocaj. Le brassage des styles et des cultures est le fondement de ces deux grands chorégraphes. Robyn Orlin – que le public du Grand Théâtre a la chance de bien connaître – produit des œuvres hybrides qui

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

entremêlent les univers de la danse, du show et du théâtre. Fortement ancrées dans la culture et la vie mouvementée de l’Afrique du Sud, ses œuvres reflètent un esprit humain et humoriste qui lui valent une reconnaissance internationale. Angelin Preljocaj – qui a présenté une création avec le Théâtre du Bolchoï en octobre dernier, Suivront mille ans de calme, au Grand Théâtre – est une figure incontournable de la danse contemporaine. Ses créations ont marqué les 10 dernières années par leur ampleur spectaculaire, la créativité, l’art de son écriture chorégraphique et la virtuosité des interprètes.

Tous deux sont donc invités à produire deux œuvres inédites qui, tout en reflétant leur écriture personnelle et leur générosité, mêlent histoire de la danse aux danses populaires. Les chorégraphes ont sélectionné leurs interprètes, Robyn Orlin a choisi huit garçons et filles ayant déjà tous participé à diverses productions du festival et Angelin Preljocaj a, lui, choisi quatre danseuses issues du mouvement hip-hop. Leurs choix ont été motivés par l’énergie et l’appétit de découvertes de ces jeunes danseurs ouverts aux formes hybrides et multiples de la danse contemporaine. Q

www.CITYMag.LU


danse / OpéRa

auTour de la danse ConTemPoraine

Bernard BaumGarTen

outre son importante implication dans la production de spectacles, le trois c-l se positionne aussi comme un laboratoire d’expérimentations du corps. chaque trois du mois, il propose des soirées singulières tant dans leur forme que dans leur contenu, invitant artistes et spectateurs à une rencontre dépassant les rapports habituels du public au spectacle. instaurant de véritables échanges et dialogues, la soirée de février fait découvrir un dispositif vidéo-danse d’elvire bastendorff, des interventions de yuko Kominami et de la compagnie laverita dance, avec la participation active du casino luxembourg – Forum d’art contemporain. Beyond its work producing shows, the group Trois C-l (luxembourg Centre for Creative Choreography) also sets itself out as a laboratory for corporeal experimentation. on the third day of every month, it puts on evenings which are as original in their form as their content, and allow artists and spectators the opportunity to take part in an encounter which goes beyond normal audience and performer relations. as a means of provoking exchange and dialogue, February’s evening will include a video-dance installation by elvire Bastendorff, performances by yuko kominami and the laverita dance Company, with the active participation of the Casino luxembourg – Forum d’art contemporain.

la création pour deux danseurs de bernard baumgarten s’intéresse aux figures emblématiques des super-héros. entremêlant texte et danse, le duo constitué de gianfranco celestino et thierry duirat propose de traverser diverses situations. puissance et force rencontrent ici la fragilité et l’abandon, proposant une sorte d’envers du décor, de face cachée et sensible des icônes populaires. exaltée par une mise en espace intimiste qui rapproche les spectateurs des danseurs, la pièce souligne avec dérision et une certaine mélancolie, la faillibilité des êtres, leurs rêves impossibles et la beauté de l’espoir. This work for two dancers by Bernard Baumgarten addresses the emblematic figure of the superhero. mixing text and dance, the duo made up of Gianfranco Celestino and Thierry duirat take you on a journey through different situations. Power and force meet fragility in this culturally aware work whose abandon offers a vision of the hidden flip-side of the superheroes. raised to another level through an intimate spatial approach that brings the spectators and dancers close together, the piece highlights with a certain derision and melancholy the fallibility of beings, their impossible dreams and the beauty of hope.

Le Trois du trois

Photo : David Laurent / Wide

T

he Grand Théâtre has partnered with the “Suresnes Cités Danse” festival, a prestigious creative choreography event that takes in every aspect of dance today. To mark their 20th year – that begun in January – the festival has commissioned two pieces by Robyn Orlin and Angelin Preljocaj. The intermingling of styles and cultures are fundamental characteristics of these two major choreographers. Robyn Orlin – whom Grand Théâtre audiences know well – produces hybrid works which blend dance, shows and theatre. With a strong anchoring in the boisterous life and culture of South Africa, her works possess a humanist and humorist spirit which has earned her international recognition. Angelin Preljocaj – who put on his Suivront mille ans de calme with the Bolshoi Theatre in October of last year – is an essential part of the contemporary dance scene, whose works have left their mark over the last 10 years for their spectacular weight, their creativity, the art of their choreography and the virtuosity of their performers. Both have been invited to produce two original works which at once reflect their personal writing style and generosity and blend the long history of dance with its more popular incarnations. The choreographers have selected their own performers. Robyn Orlin chose eight girls and boys who have already participated in numerous performances at the festival and Angelin Preljocaj chose four female hip-hop dancers. These selections were made due to the energy and sense of adventure of the young dancers as well as their openness to the hybrid and multiplicitous nature of contemporary dance. Q

15

créations interdisciplinaires E 03/02 H 19:00 S Tarif à discrétion du public I Banannefabrik (Bonnevoie) J www.danse.lu

Super-héros

danse contemporaine, E 10/02 H 19:00 E 12/02 H 16:00 E 16/02 H 15:45 I mudam J www.mudam.lu

danses contemporaines, créations E 17 & 18/02 H 20:00 I Grand Théâtre de la Ville de luxembourg J www.theatres.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


16

danse / OpéRa

Léo Ferré

Helena Waldmann

reVolVer besorGen

cette version de l’opéra du pauvre est un défi de mise en scène d’une œuvre profonde et musicalement riche. This version of l’opéra du pauvre is a directorial tour de force of a profound and musically rich work.

Thierry Poquet, metteur en scène, et Jean-Paul Dessy, directeur musical, adaptent L’Opéra du pauvre de Léo Ferré – un défi relevé ici avec splendeur et talent – qui ne déroge en rien à la poésie et aux richesses musicales de son auteur et qui y insuffle la dimension spectaculaire d’un opéra contemporain à jour des possibilités techniques scéniques. Pour cela, sept acteurs-chanteurs, deux danseurs, un acrobate, 12 musiciens et un chef d’orchestre transmettent l’essentiel de l’esprit poétique, subversif et artistique de Ferré qui, dans cet opéra, s’exprime à travers le procès de La Nuit pour avoir éliminé Dame Ombre. Un monde nocturne, érotique, propice aux rêves, à la puissance des forces charnelles et aux êtres marginaux. Director Thierry Poquet and musical director Jean-Paul Dessy present a splendid first production of Léo Ferré’s L’Opéra du pauvre, which at once protects the poetry and musical richness of its author and brings to bear the spectacular possibilities of contemporary opera and staging techniques. To make this vision a reality, seven singer-performers, two dancers, an acrobat, 12 musicians and a conductor endeavour to transmit Ferré’s poetic, subversive and artistic spirit as evoked through this opera and the trial of The Night for the murder of Lady Shadow. A nocturnal, erotic, dreamlike world, heaving with the power of carnal forces and marginal beings. Q théâtre musical, création E 10 & 11/02 H 20:00 S en français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Photo : Oskar Henn

Photo : Isabelle Françaix

l’opéra Du pauVre

eine empfindsames, fröhliches, manchmal groteskes stück über die Kluft zwischen dem individuum und der modernen Welt. un hommage sensuel, gai, parfois grotesque sur la fracture entre les individus et le monde d’aujourd’hui.

Die Berliner Choreographin Helena Waldmann zeichnet sich durch ihre engagierte Arbeit aus, sowohl durch die Infragestellung der Sprache, der Zwänge des Theaters und des Tanzes, als auch der Gesellschaft und Politik. Das Stück Revolver besorgen, das vor allem vom menschlichen Gedächtnis und vom Vergessen handelt, ist ein Stück voller Sinnlichkeit, das auf die Kluft zwischen dem Individuum und der modernen Gesellschaft, ihrer Lebensweise und ihren Defiziten, hinweist. Was bleibt, wenn wir verwirrt sind und unsere Erinnerungen nicht mehr mit unserer Umgebung im Einklang stehen? Was sollen wir mit dem Rest unseres Lebens anfangen? Uns mit Hilfe eines Revolvers verabschieden oder im Wahnsinn versinken? Düstere Schicksale, die trotz alledem hier von überschäumender Lebenskraft zeugen und in der aufblitzenden Schönheit des Auflachens und des Augenblicks Ausdruck finden. Chorégraphe berlinoise, Helena Waldmann a la particularité de développer un travail engagé tant dans la remise en question de la terminologie et la mécanique du théâtre et de la danse que dans celles du social et du politique. Axé principalement sur les notions de mémoire et d’oubli, Revolver besorgen est une pièce d’une grande sensualité qui pointe les ruptures et les fractures individuelles à l’aune des modes de vie et des dysfonctionnements de la société contemporaine. Perturbés par des souvenirs qui ne coïncident plus avec le monde qui nous entoure, que reste-t-il ? Comment envisager le reste de notre vie ? Disparaître à l’aide d’un revolver ou en sombrant dans la folie ? Sombres destins qui néanmoins ici regorgent de force vitale et s’expriment dans la beauté fulgurante des éclats de rire et de l’instant. Q zeitgenössischer tanz E 03/02 H 20:00 S in deutscher sprache I Grand Théâtre J www.theatres.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


18

jeUne pUBLIC

les petits artistes qui ont participé à l‘atelier « squelettique autour de l’œuvre de theo janssen » (08 & 15/12/2011) au mudam : ambre, antoine, Chiara, Charlie, davide, emilia, eva, helena, henrietta, jakob, jil, kalina, leonardo, jakob, mathis, max, nico, Pierre, Pit, sylvia, Theodora, Victoria.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


jeUne pUBLIC

19

La Cordonnerie / William Shakespeare et « Les Contes de Shakespeare » de Charles et Mary Lamb

(super) hamleT une FAçon Actuelle pour découvrir et Apprécier dès le plus jeune âge une œuvre de sHAKespeAre grâce à un trAvAil Fourni d’AdAptAtion littérAire et une mise en scène Fouillée. a ToPiCal way For eVen The younGesT Child To disCoVer and aPPreCiaTe one oF shakesPeare’s works in a mulTi-layered, elaBoraTely-sTaGed liTerary adaPTaTion. NelVire BasTendorFF OGilles desTexhe

l

a compagnie lyonnaise La Cordonnerie associe le monde du théâtre à celui du cinéma, les modes différé et direct, les personnages réels et fictifs, la création sonore et le bruitage : des procédés spectaculaires pour transmettre aux enfants et aux adultes des œuvres célèbres. Les pièces atteignent un haut degré technique par un travail approfondi de décor et de narration, tant en amont de la production que sur le plateau. Leur dernière création, une adaptation d’Hamlet de Shakespeare, aborde les thèmes de vengeance, de trahison, d’honneur et de surnaturel qui passionnent adultes et enfants. La tragédie est contrebalancée par de subtils jeux de bruitage en direct et accentue le caractère décalé des personnages. Le jeune prince Hamlet, seul personnage à voir le spectre de son père assassiné revenant pour lui demander vengeance, vit une traversée existentielle oscillant entre l’édification d’un univers imaginaire et les responsabilités de la vie d’adulte. Construisant son caractère et les enjeux de ses actes sur le traumatisme de la disparition du père, Hamlet rejoint la figure contemporaine du super-héros. Un écran translucide abolit les frontières entre présence réelle des acteurs-musiciens et leurs images tandis que les répliques en voix off exaltent la dimension intérieure des personnages. Un spectacle judicieux qui, dans le respect de l’univers shakespearien, prend une forme contemporaine. Q

www.CITYMag.LU

T

he Lyon-based company La Cordonnerie brings together the worlds of theatre and cinema, the live and the pre-recorded, the real and the fictional in character, actual sound and sound-effects; spectacular techniques to bring famous works to children and adults. Employing elaborate stage-sets and narration in preproduction and on stage, the performances attain technical heights. This latest production, an adaptation of Shakespeare’s Hamlet, tackles the themes, fascinating to adults and children alike, of vengeance, betrayal, honour and the supernatural. The tragedy is counter-balanced by the subtlety of live sound-effects which bring out the quirkiness of the characters. The young prince Hamlet, the only character to see the ghost of his murdered father, in search of vengeance, undergoes an existential crisis, torn between the construction of an imaginary universe and the responsibilities of adult life. Hamlet’s character develops as he confronts the challenges of the future and the trauma of his father’s death, finally joining the ranks of the contemporary superhero. A translucent screen removes the boundaries between the real and imagined presence of actors-musicians. Voices-off enhance the inner world of the characters. A skilfully-contrived performance which, while faithful to Shakespeare’s world, takes on a contemporary form. Q

ciné-spectacle E 16/02 H 19:00 S en français I Carrérotondes J www.rotondes.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


20

jeUne pUBLIC

sPeCTaCle musiCal Pour ClarineTTes eT PerCussion

eCh Gesinn ePPes waT’s du neT Gesäis...

Photos : Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, David Laurent / Wide, sit en Scene

Les bons becs en Vakanzevoyage de notes workshop

une sucrerie dansée et musicale aux sonorités des clarinettes et des percussions. Habillé tout en noir et bretelles rouges, coiffé d’un chapeau et parfois paré d’étranges becs d’oiseau, le quintette offre non seulement un paysage sonore de tous ses instruments avec humour et virtuosité et de surcroît danse, blague, narre des histoires… a musical sweetmeat danced to clarinets and percussion. Clothed in black with red straps, sporting hats, and sometimes the beaks of strange birds, this quintet offers an acoustic blend of every kind of instrument, played with humour and virtuosity, while dancing, joking, telling stories… cycle miouzik E 04/02 H 15:00 & 17:30 S en français et anglais. 9-12 ans I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Cinéma Paradiso

mudamini

mio lebt mit seinen recht unsympathischen Adoptiveltern. eines tages erhält er eine sonderbare mitteilung, die ihn in eine irreale Welt führt, ihn sein alltägliches leben vergessen lässt und ihn in das universums eines Königreichs versetzt… dort entdeckt er, dass sein vater der König dieses reiches ist… mio vit avec ses parents adoptifs, fort peu sympathiques. un jour, il reçoit un mystérieux message qui va le mener dans un monde irréel lui faisant oublier sa vie quotidienne et le plongeant dans l’univers d’un royaume… il y découvre que son père en est le roi…

un atelier de danse dans le musée pour tester ses pouvoirs ou ses « non-pouvoirs », imaginer des aventures, voler… tout ceci inspiré par la chorégraphie de bernard baumgarten sur les super-héros. Filles et garçons sont invités à vivre un moment héroïque : costume obligatoire, cape et courage au rendez-vous ! a dance workshop at the museum to test your powers or “non-powers”, to imagine adventures, to fly… inspired by the choreography of Bernard Baumgarten depicting superheroes. Boys and girls are invited to experience a heroic opportunity: fancy-dress compulsory, capes and courage at the ready!

Mio, mein Mio

den dominique invitéiert d’Kanner op engem Workshop vun zwee deeg während der Fuessvakanz, fir sech selwer ze kucken, fir ze verstoen wéi d’gesiicht, den Hals an d’broscht mateneen verbonne sinn. eng schwiereg awer spannend Aufgab, wou zum schluss e modell aus leem gemaach gëtt fir sech dat konkret unzekucken. dominique convie les enfants, lors d’un atelier de deux jours pendant les vacances de Carnaval, à se regarder, à comprendre comment le visage, le cou, le buste sont reliés les uns aux autres. exercice difficile mais passionnant qui se concrétise par un modelage en argile. bildend Konscht E 22 & 23/02 H 14:30 R 3h S op lëtzebuergesch I Casino luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Super-héros

Fantastisches märchen E 05/02 H 15:00 S in deutscher sprache. ab 8 jahre I Cinémathèque J www.cinematheque.lu

danse E 16/02 H 14:30 R 2h S en luxembourgeois, français, allemand et anglais I mudam J www.mudam.lu

Dance development

Photo : Miikka Heinonen

Duo Duu

Les deux danseuses Jennifer Gohier et Sarah Picard, accompagnées par le musicien et compositeur Emre Sevindik, racontent sur scène tous les instants joyeux et parfois douloureux des amitiés enfantines. La chorégraphie d’Anu Sistonen, dédiée aux enfants dès l’âge de quatre ans, a la grande qualité de transmettre par les mouvements dansés les émotions, des plus légères aux plus profondes. Un très joli sujet abordé avec une grande un moment gracieux qui ravive chez les adultes les amitiés inoubliables délicatesse. de l’enfance. a charming performance which rekindles in adults the unforgettable friendships of childhood.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

Dancers Jennifer Gohier and Sarah Picard, accompanied by the musician and composer, Emre Sevindik, recreate on stage the joyful and at times painful moments of childhood friendship. Anu Sistonen’s choreography, created especially for children of four years and over, has the major quality of conveying emotion, from the superficial to the profound, through the movement of dance. A touching theme tackled with great delicacy.

danse E 09/02 H 15:00 E 11/02 H 15:00 & 17:00 E 12/02 H 11:00 & 15:00 S sans parole, à partir de 4 ans I Carrérotondes J www.rotondes.lu

www.CITYMag.LU


bunker palace.com rĂŠalisation :

Marco Signorini EARTHHEART 14.1.2012 - 25.2.2012

www.centredart-dudelange.lu


22 Laterna Magica

liChTshow im sChaTTen Der armuT b

eine livevorstellung von illuminAgo in zusAmmenHAng mit der Ausstellung Armes luxemburg? a liVe PerFormanCe By illuminaGo in ConjunCTion wiTh The Poor luxemBourG? exhiBiTion. NdunCan roBerTs

V

or der Zeit des Kinos, wie wir es kennen, waren Laterna Magica-Kinos eine der größten Attraktionen des späten 19. Jahrhunderts. Millionen Zuschauer strömten herbei, um die farbenfrohen Laterna Magica-Vorführungen zu sehen, die öfters von professionellen Moderatoren, Sängern und Musikern begleitet wurden. Thema vieler Vorführungen waren die großen sozialen Fragen der Zeit, darunter auch die Armut. Szenen aus dem täglichen Leben der Armen wurden dem Publikum vorgeführt, das sich von den Bildern bewegen ließ. Politische und Wohltätigkeitsorganisationen veranstalteten diese Laterna Magica-Vorführungen, um auf die Armut aufmerksam zu machen und die Mittelschicht mit diesem Thema zu konfrontie-

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

efore the dawn of cinema as we know it, Laterna Magica shows were one of the great entertainment attractions of the late 19th century. Millions of spectators flocked to see the colourful lantern shows, which were more often than not accompanied by professional presenters, singers and musicians. Many of the shows dealt with the great social themes of the time, including poverty. Scenes from the daily life of the poor were shown to audiences who were moved by what they saw. Political and charitable organisations staged these magic lantern shows in order to raise awareness of poverty and to spark debate among the middle classes, but also to help raise funds for goodwill projects. One of the most popular themes for these “entertainments” was the wave of emigration to America. Projections were even held in poor houses and less well off neighbourhoods as a warning to stay away from the bottle. Illuminago will recreate a typical Laterna Magica evening at the Cinémathèque, using a gorgeous “projector” made of mahogany and copper to show the historical glass slides. Actors, singers and musicians will accompany the projection for an evening that will have the audience laughing and crying – because even though the images and texts are over one hundred years old, they are still surprisingly relevant. Q

ren, aber auch, um Gelder für Wohltätigkeitsprojekte zu sammeln. Eines der populärsten Themen dieser „Unterhaltungsshows“ war die Auswanderungswelle nach Amerika. Vorführungen wurden sogar in Armenhäusern und weniger wohlhabenden Wohngegenden abgehalten als Warnung, zur Flasche zu greifen. Illuminago inszeniert einen typischen Laterna Magica-Abend in der Cinémathèque mit einem prachtvollen „Projektor“ aus Mahagoni und Kupfer, mit dem die historischen Glasbilder projiziert werden. Schauspieler, Sänger und Musiker begleiten die Schau über den Abend, der das Publikum zwischen Lachen und Weinen gefangen hält – denn wenn auch die Bilder und Texte über laterna magica hundert Jahre alt sind, zeugen sie immer E 09/02 H 20:30 S in deutscher sprache noch von einer überraschenden Aktualität. Q J www.luxembourgticket.lu

www.CITYMag.LU


CInéMaThèqUe

le monde en doC

Stimulating documentaries

23

FilmreakTer douBle FeaTure

Clive’s Gruesome Twosome François Truffaut

ViVe Doinel ! in association with the initiativ fir Alternativ Finanzéierung asbl et AttAc luxembourg, two new documentaries are being shown. charles Ferguson’s highly praised inside job, screened in collaboration with the gréng stëftung and etika, is what roger ebert calls “an angry, well-argued documentary” that provides a comprehensive analysis of the reasons behind the crash of 2008 and features some fascinating characters. les nouveaux chiens de garde by gilles balbastre and yannick Kergoat looks at the power of the media that the film-makers accuse of being too obedient and having lost its objectivity and independence. en association avec initiativ fir alternativ Finanzéierung asbl et aTTaC luxembourg, deux documentaires seront présentés. Couvert d’éloges, inside job, de Charles Ferguson est, selon roger ebert, « virulent et bien argumenté ». il présente une analyse exhaustive des raisons du crash de 2008 et montre des personnages fascinants. la projection sera organisée en collaboration avec la Gréng stëftung et etika. les nouveaux chiens de garde, de Gilles Balbastre et yannick kergoat, s’intéresse au pouvoir des médias, accusés d’être trop serviles et d’avoir perdu leur objectivité et indépendance. documentaries E 06/02 (inside job) and 13/02 (les nouveaux chiens de garde – in the presence of Gilles Balbastre) H 20:30 S original language (st. F for inside job)

Filmreakter’s eighth installment of its “twin tales of terror and madness” is a double feature from british horror king clive barker. the first is barker’s debut, Hellraiser, based on his own novel the Hellbound Heart. Featuring the now iconic pinhead (doug bradley), the film became an instant cult classic in the late 1980s and spawned a series of sequels in which bradley reprised his role. the second film is lord of illusions, a noir thriller-horror film hybrid starring scott bakula as a private eye investigating the mysterious death of a magician. As always free drinks are included in the interval. le huitième volet de la série « Twin tales of terror and madness » du Filmreakter présente deux longs métrages du roi de l’horreur britannique : Clive Barker. le premier, hellraiser, est aussi le premier film de Barker, d’après son propre roman The hellbound heart. avec son personnage emblématique de Pinhead (doug Bradley), le film devint immédiatement culte dans les années 1980. il généra plusieurs suites, toujours avec Bradley dans ce rôle. dans le second film, lord of illusions, hybride de film noir, de thriller et de film d’horreur, le détective privé scott Bakula enquête sur la mort mystérieuse d’un magicien. une buvette gratuite sera ouverte entre les deux projections. Horror double feature E 24/02 H 22:00 S in english (st F.)

domicile conjugal.

Le grand cinéaste français François Truffaut aurait eu 80 ans le 6 février. À cette occasion, la Cinémathèque projette une série de films mettant en vedette son alter ego Antoine Doinel. Interprété par Jean-Pierre Léaud, le personnage de Doinel, présent dans plusieurs films, était au cœur du premier long métrage de Truffaut Les quatre cents coups (1959). Dans ce film emblématique de la nouvelle vague du cinéma français et qui valut à Truffaut la palme du meilleur réalisateur au Festival de Cannes, Doinel a 12 ans. Il apparut ensuite dans le court métrage Antoine et Colette puis, adulte, dans Baisers volés, Domicile conjugal et L’Amour en fuite. Dans chaque film, des images d’archive des films précédents ponctuent la vie de Doinel, d’une liaison amoureuse à une autre. To mark the 80th birthday of the great French auteur (on 6 February), the Cinémathèque is screening a series of Truffaut films featuring his alter-ego character Antoine Doinel. Played in successive movies by Jean-Pierre Léaud, Doinel was the central character of Truffaut’s 1959 feature film debut, Les quatre cents coups (in which Doinel is aged 12). The film, which launched the French nouvelle vague, won Truffaut the best director award at the Cannes Film Festival. Doinel went on to appear in the short film Antoine et Colette and then as a grown up in Baisers volés, Domicile conjugal and L’Amour en fuite. In each film, footage from the previous films is used to show Doinel’s life as he moves from one romance to the next. Q Hommage à l’auteur E 01-28/02 H 18:30 & 20:30 S en français

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


24

War Horse

The nobiliTy of animals T

steven spielberg’s lAtest Film is An epic tAle oF A Horse tHAt is drAgged into tHe living Hell oF tHe First World WAr. le dernier Film de sTeVen sPielBerG reTraCe l’hisToire éPique d’un CheVal enTraÎné dans l’enFer de la Première Guerre mondiale. NdunCan roBerTs Odreamworks skG

b

ased on the novel by Michael Morpurgo and the acclaimed and popular stage play by Nick Stafford, War Horse is destined to become one of the most successful films of the year. The focus of the story is a noble horse named Joey, purchased by the drunken but well-meaning father of young Albert Narracott, who forms a particular bond with the animal. When Joey is sold off to the army at the outbreak of the First World War, Albert enlists and vows to go to the front to take care of the horse. Joey ends up changing hands throughout the four years of the story, first being ridden by an English cavalry officer, then being used as a work horse by the Germans and even finding temporary respite on a French farm. It is a simple story – the horrors of manmade war contrasting with the innocence of the animal – and one that could well

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

become maudlin or overtly sentimental. Indeed, the climax will hardly leave a dry eye in the house, but in Spielberg’s hands the film is also a powerful and visceral cry against war as he once again shows the cruelty and waste of human life that it begets. With a cast including fine but distinctly un-A-list actors such as Peter Mullan, Emily Watson and David Thewlis, Spielberg has made sure that the story and the horse get top billing. He succeeds in making a film that will provoke discussion and also move audiences. As critic Joe Marino puts it in The Daily Telegraph: “It has all the hallmarks of the Spielberg we’ve missed so much: powerful, gutsy, honest, and effective.” Q War drama E released 17/02 S in english (st. Fr & nl) J www.utopolis.lu

iré du roman de Michael Morpurgo et de la pièce à succès de Nick Stafford, Cheval de guerre sera certainement l’un des plus grands succès cinématographiques de l’année. Le personnage central du film est un cheval magnifique acheté par le père alcoolique, mais bien intentionné, du jeune Albert Narracott et qui répond au nom de Joey ; le jeune garçon va développer un lien particulier avec l’animal. Lorsque Joey est vendu à l’armée au début de la Première Guerre mondiale, Albert décide de s’engager et de partir au front pour prendre soin du cheval. Au cours des quatre années de l’histoire, Joey aura plusieurs propriétaires. Il sera tout d’abord monté par un officier de cavalerie anglais, puis utilisé comme cheval de trait par les Allemands. Il vivra même une période de répit au sein d’une ferme française. Il s’agit là d’une histoire simple (les horreurs de la guerre causée par l’homme contrastant avec l’innocence de l’animal) qui pourrait facilement tomber dans le larmoyant ou la sensiblerie. Et s’il est vrai que le point culminant du film nous émeut, Spielberg fait aussi de cette œuvre un réquisitoire puissant et viscéral contre la guerre, en illustrant une fois de plus la cruauté et le gâchis qu’elle engendre. En ayant opté pour des acteurs excellents, mais pas des plus « bankables » tels que Peter Mullan, Emily Watson et David Thewlis, Spielberg a voulu mettre en avant l’histoire et le cheval. Il est parvenu à réaliser un film qui va à la fois susciter le débat et de l’émotion chez son public. Comme l’explique le critique Joe Marino dans le Daily Telegraph : « Ce film possède toutes les qualités que nous attendions de revoir dans les œuvres de Spielberg : il est puissant, audacieux, sincère et efficace. » Q

www.CITYMag.LU


CInéMa

Photo : Film 4

she was only a GreenGroCer’s DauGhTer…

Photos : Paramount Pictures, Walt Disney Pictures

meryl streep – awards beckon. Pour meryl streep, un rôle en or.

Next to Marilyn Monroe, Madonna and Princess Diana, Margaret Thatcher was a true female icon of the 20th century – a leader whose ruthlessness and determination is abhorred and admired in equal measure. Meryl Streep puts in an awards pleasing performance (she won a Golden Globe award for this role) as the greengrocer’s daughter who changed the face of Britain when she became prime minister in 1979. But the film has been accused of glossing over the facts and, in the words of critic Rex Reed, “sentimentalises and trivialises its subject” without revealing anything new about Thatcher’s character or her family life or what really drove her to become such an apparently callous leader. Jim Broadbent plays oft caricatured husband Denis. À l’instar de Marilyn Monroe, Madonna ou encore la princesse Diana, Margaret Thatcher a été une figure emblématique du 20e siècle, un leader dont la rudesse et la détermination ont été autant décriées qu’admirées. La performance de Meryl Streep (elle a remporté un Golden Globe award pour ce rôle) dans le rôle de cette fille d’épicier, qui a changé le visage du Royaume-Uni lorsqu’elle est devenue Premier ministre en 1979, pourrait bien faire d’elle la favorite aux prochains Oscars ! Mais le film a été accusé d’embellir la réalité et, selon le critique Rex Reed, il « en donne une version mièvre et sans relief » et ne révèle rien de neuf sur la personnalité de Thatcher ou sa vie familiale qui pourrait expliquer le leader froid et insensible que l’on a pu décrire. Jim Broadbent joue son mari Denis, qui fut souvent présenté de façon caricaturale.

The muPPeTs

younG adulT

A big screen outing for the loveable puppets may seem rather nostalgic and risky when studios are catering to young audiences with digital effects, 3d and low brow humour. but there is something undeniably enchanting about the muppets, the creation of the late, great jim Henson. the makers have enlisted the charmingly charismatic Amy Adams and the underrated chris cooper alongside co-scriptwriter jason segel in the human roles. the story is simple but packed with contemporary references, and all the old favourites – Kermit, miss piggy, gonzo, Animal, swedish chef, statler and Waldorf – are included. l’idée de sortir sur grand écran les aventures de ces adorables marionnettes peut paraître rétrograde et risquée à l’heure où, pour satisfaire le jeune public, les studios ont recours aux effets numériques, à la 3d et à l’humour potache. mais ce serait oublier le charme indéniable des muppets, créés par le regretté et prodigieux jim henson. les auteurs ont engagé la très charismatique amy adams et le sous-estimé Chris Cooper pour jouer les rôles humains aux côtés du coscénariste jason segel. l’histoire est simple, mais elle fourmille de références contemporaines, et tous nos personnages préférés (kermit, Piggy la cochonne, Gonzo, animal, le chef suédois, statler et waldorf) font partie de l’aventure.

director jason reitman and writer diablo cody team up again for a dark comedy that is less sentimental than previous collaboration juno. charlize theron stars as an unscrupulous, no-nonsense freshly divorced thirty-something writer who returns to the small town she hated during her high school years, even though she was the prom queen. Her mission is to win back a former boyfriend, played by patrick Wilson, who happens to be married and has just become a father. she also meets up with a high-school loser played by patton oswalt and the two share some truly memorable scenes. le réalisateur jason reitman et la scénariste diablo Cody font de nouveau équipe sur une comédie noire, nettement moins portée sur l’amour que leur travail précédent, juno. Charlize Theron joue une romancière trentenaire, sans scrupule et qui va droit au but ; fraîchement divorcée, elle retourne dans la petite ville où elle habitait au temps du lycée et qu’elle détestait, même si elle y avait été la reine du bal de fin d’année. sa mission est de renouer avec un de ses ex petits amis, joué par Patrick wilson, qui entre-temps s’est marié et vient d’être père. elle rencontre aussi un lycéen paumé interprété par Patton oswalt et cela donne lieu à quelques scènes mémorables.

Old school charm

The Iron Lady

25

puppet animation E released 17/02 S in english (st. Fr & nl) J www.utopolis.lu

What a drag it is getting old

dark comedy E released 24/02 S in english (st. Fr & nl) J www.utopolis.lu

political biopic E released 17/02 S in english (st. Fr & nl) J www.utopolis.lu

www.CITYMag.LU

februar’12 CITY agenda LUXeMBOURg


26

CInéMa

February

new releases

1

Discovery Zone 2012

younG auDienCe proGramme

10/02 Tinker Tailor Soldier Spy

Gary oldman and Colin Firth lead a great cast in this version of john le Carré’s intelligent spy thriller.

norwegian film the liverpool goalie. le film norvégien The liverpool Goalie.

Programmers are currently fine tuning the final details of the schedule for the second edition of the Ville de Luxembourg’s Discovery Zone festival. Over 50 films will be screened during the festival, which is dedicated to showing films that have not yet been screened in Luxembourg’s cinemas. The festival also has a strong focus on young audiences, with screenings of features and documentaries and workshops providing a fascinating programme for children aged between 6 and 18. Highlights include another series of special Crazy Cinématographe for Kids screenings, workshops with critic Boyd van Hoeij and professional film-makers, screenwriting and film-making competitions (deadline 24 February). Les organisateurs mettent actuellement la dernière main au programme de la seconde édition du festival du film Discovery Zone de la Ville de Luxembourg. Plus de 50 films seront projetés au cours du festival, qui propose uniquement des œuvres n’ayant pas encore été projetées sur les écrans luxembourgeois. Le festival accorde une attention particulière au jeune public, en proposant des longs métrages, des documentaires et des ateliers passionnants pour les 6-18 ans. Parmi les temps forts, signalons de nouvelles projections dans la série Crazy Cinématographe for Kids, des ateliers avec le critique cinématographique Boyd van Hoeij, des réalisateurs professionnels, ainsi que des concours d’écriture de scénarios et de réalisation (date limite : 24 février). Film festival E 01-09/03 S French, German, english language films I utopia, Cinémathèque, Cercle Cité J www.discoveryzone.lu

24/02 Safe House

action thriller set in Cape Town starring ryan reynolds and denzel washington as Cia operatives on the run.

3 17/02 Star Wars: Episode 1 – The Phantom Menace 3D

George lucas’ prequel to the classic science-fiction trilogy is given the 3d treatment.

4

Photos : Studio Canal, Lucasfilm, Intrepid Pictures, Columbia Pictures, NEW Line Cinema

Photo : 4 ½ Film

2

17/02 Ghost Rider:

Spirit of Vengeance 3D

nicolas Cage returns in an extra dimension as supernatural motorcycle hero johnny Blaze.

5 17/02 Journey 2: The Mysterious Island 3D

dwayne “The rock” johnson and Vanessa hudgens star in this sequel action adventure for kids.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


z r e ä at H ffi !

m Ka o t a n i m K …a

am Progr

2428 6 9 7 n : 4 w.vdl.lu o i t p i r t insc 2012 : ww e s o f In juin n fi à ’ qu me jus


28 Peter Hook and The Light

enjoyinG unknown pleasures

tHe Founder member oF joy division HAs been plAying tHe NdunCan roBerTs Omark mCnulTy bAnd’s bAcK cAtAlogue WitH His neW group. tHis concert sees tHe legendAry debut Album plAyed in its entirety. ew bands have managed to obtain and le FondaTeur de joy diVision rePrend le réPerToire du GrouPe aVeC sustain the legendary status enjoyed by ses nouVeaux aColyTes. au ProGramme de Ce ConCerT : TouT le Premier Joy Division. It is a matter of speculaalBum, un myThe ! tion, however, whether the esteem in which

f

the band is held – both by contemporary fans and by those who weren’t even born at the time – would have been less had Ian Curtis not committed suicide. Joy Division emerged as music journalism was reaching new heights in “serious” publications such as the New Musical Express and Melody Maker. Championed by local writer Paul Morley and TV presenter Tony Wilson (who would sign the band to his newly formed Factory Records), the band established a reputation at the vanguard of

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


MUsIqUes aCTUeLLes

the post-punk movement in and around Manchester. That reputation soon spread to the rest of the UK, especially after Curtis’ death when single ‘Love Will Tear Us Apart’ and second album Closer both reached the top 20 in the national charts. After Curtis’ death the remaining members of the band – Bernard Sumner, Stephen Morris and Peter Hook – went on to form the hugely successful New Order. But New Order has had its share of internal strife, and at the end of last year the band performed without Hook at the Ancienne Belgique in Brussels. Hook, for his part, has been playing with his new band, The Light, and performing Joy Division’s two albums in their entirety at shows around the UK over the past two years. Some gigs even featured guest appearances by former Happy Mondays singer Rowetta. The band’s latest show features classic Joy Division debut album Unknown Pleasures played sequentially and in its entirety, as well as a host of early tracks by the band and its previous incarnation, Warsaw. Recorded at Strawberry Studios in Stockport, Unknown Pleasures was produced by Martin Hannett (credited with giving the band its atmospheric sound) and remains one of the most noteworthy debut albums of all time. It was critically acclaimed at the time of its release, but did not sell that well and only made a real impression among “indie” fans (a term that began to emerge at around the same time, but was then strictly defined by records distributed independently of the major labels). It has since gone on to be regarded as a genre defining record; a truly iconic album. As Pitchfork puts it, Unknown Pleasures was one of the most perfect pairings of artist and producer in rock history and “sounds like little that came before it.” The shows have been hailed as a “respectful tribute” and fans eager to hear tracks such as the now legendary ‘She’s Lost Control’ and ‘Shadowplay’ should get tickets now. Q

www.CITYMag.LU

“They’ve religiously gone back to the recorded versions and reproduced them faithfully and lovingly.” « Religieusement, ils sont retournés aux versions enregistrées et les interprètent fidèlement, avec passion. » alex sTasZko (louder than war)

p

eu de groupes ont atteint – et conservé – le statut de légende dont a bénéficié Joy Division. Le suicide de Ian Curtis pourrait-il expliquer la ferveur des fans de la première heure et de ceux qui n’étaient même pas encore nés à l’époque ? La question reste ouverte. Joy Division a vu le jour au moment où le journalisme musical atteignait de nouveaux sommets dans la presse spécialisée dite « sérieuse », comme New Musical Express et Melody Maker. Soutenu par le journaliste Paul Morley et le présentateur de télévision Tony Wilson (qui signa les musiciens chez Factory Records, le label qu’il venait de créer), le groupe s’imposa en tant que pionnier du mouvement post-punk dans la région de Manchester. Leur réputation fit tache d’huile dans tout le Royaume-Uni, surtout après le décès de Curtis : le single ‘Love Will Tear Us Apart’ ainsi que leur second album Closer se classèrent tous deux au Top 20 national. Suite à la disparition de Curtis, les autres membres du groupe (Bernard Sumner, Stephen Morris et Peter Hook) formèrent New Order, qui rencontra d’ailleurs un immense succès. Mais New Order a connu quelques dissensions inter-

29

nes. À la fin de l’année dernière, à Bruxelles, le groupe s’est produit à l’Ancienne Belgique en l’absence de Hook. Depuis deux ans, Hook et son nouveau groupe, The Light, tournent dans tout le Royaume-Uni avec des reprises des deux albums de Joy Division. Certains concerts ont même accueilli Rowetta, la chanteuse des Happy Mondays, en tant qu’artiste invitée. Leur dernier spectacle décline intégralement et en copie conforme le premier album de Joy Division, Unknown Pleasures, ainsi que des titres plus anciens du groupe et de ses débuts sous le nom de Warsaw. Enregistré aux Studios Strawberry de Stockport et produit par Martin Hannett (à qui le groupe doit son ambiance sonore), Unknown Pleasures reste un des premiers albums les plus remarquables de tous les temps. Malgré un accueil des plus chaleureux reçu par la critique à sa sortie, il se vendit peu et marqua surtout les fans de musique « indé » (émergent à l’époque, le terme renvoyait uniquement aux albums en distribution dans des circuits indépendants des grands labels). Aujourd’hui, cet album véritablement emblématique fait figure d’opus fondateur du genre. Pitchfork voit en Unknown Pleasures une des plus sublimes rencontres entre un artiste et un producteur de toute l’histoire du rock et un album qui « sonne comme peu d’autres avant lui ». Les concerts sont qualifiés de « respectueux hommage ». Les fans désireux d’entendre des titres de légende comme ‘She’s Lost Control’ et ‘Shadowplay’ devraient réserver sans tarder. Q

post-punk tribute E 07/02 H 20:00 I den atelier J www.atelier.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


30

MUsIqUes aCTUeLLes

Kasabian

onCe aGain wiTh aTTiTuDe

Kitty, Daisy & Lewis

siblinG synCopaTion

Kasabian – rock’n’roll swagger. rock arrogant.

Kitty, daisy & lewis – exuberant shows. des performances exubérantes.

When Kasabian first emerged on the back of songs like ‘L.S.F. (Lost Souls Forever)’ and ‘Club Foot’ the band was hailed as the natural – if belated – successors to the like of Happy Mondays and Oasis. The Leicester quartet’s rock’n’roll swagger, especially from Sergio Pizzorno and Tom Meighan, made them darlings of the more laddish wing of the indie crowd. The band returns to Luxembourg after a set at 2010’s Rock-a-Field that was somewhat dampened by England’s defeat to Germany at the World Cup earlier that day. With new album Velociraptor! being hailed by many critics as their best yet, Kasabian are still on an upward trajectory. This show has sold out, but tickets should be chased via exchange websites such as Eldoradio’s. Lorsque Kasabian voit le jour, avec des morceaux tels que ‘L.S.F. (Lost Souls Forever)’ et ‘Club Foot’, le groupe est immédiatement salué comme le successeur naturel – bien que tardif – de Happy Mondays ou encore d’Oasis. L’aile macho de la scène indie fait du quatuor de Leicester son chouchou, en particulier grâce à Sergio Pizzorno et Tom Meighan. Le groupe fait son grand retour au Luxembourg après son apparition, en 2010, au festival Rock-a-Field ; une prestation qui avait été quelque peu refroidie par la défaite, plus tôt dans la journée, de l’Angleterre face à l’Allemagne lors de la Coupe du monde de football. Avec son nouvel opus, Velociraptor!, considéré par de nombreux critiques comme le meilleur album du groupe à ce jour, Kasabian poursuit son ascension. Si vous n’avez pas vos tickets pour ce concert déjà sold out, surveillez les sites d’échange tels qu’Eldoradio.

Hailing from Kentish Town, siblings Kitty, Daisy & Lewis have established a reputation as a great live band with a series of exuberant shows. The highly talented multi-instrumentalists play anything from piano, lap steel, banjos and ukulele to accordion xylophone and trombone. Joining them on stage are former Raincoats drummer Ingrid Weiss on upright bass, Daddy Grazz on acoustic guitar, and legendary Jamaican trumpet player Eddie “Tan Tan” Thornton. The trio’s sound and style is defiantly retro, though with a modern touch, and they have a vintage studio at home and eschew harsh digital sounds. They appear at the Rockhal in support of acclaimed second album Smoking In Heaven. Support comes from celebrated singer Gemma Ray. Le groupe Kitty, Daisy & Lewis, un trio de frère et sœurs originaire de Kentish Town, est réputé pour la qualité de ses prestations live ; une réputation qu’il doit à une série de performances exubérantes. Multi-instrumentalistes, ces musiciens extrêmement talentueux savent pratiquement jouer de tout, du piano à la guitare lap-steel en passant par le banjo et le ukulélé, sans oublier l’accordéon, le xylophone ou encore le trombone. Ils sont accompagnés sur scène par l’ancienne batteuse des Raincoats, Ingrid Weiss (contrebasse), Daddy Grazz (guitare acoustique) et le légendaire trompettiste jamaïcain Eddie « Tan Tan » Thornton. Bien que teintés d’une touche moderne, le son et le style du trio sont résolument rétro. Le groupe possède d’ailleurs à domicile un studio vintage et prend soin d’éviter tout son numérique brut. Le trio se produira à la Rockhal pour défendre son deuxième album, le très acclamé Smoking In Heaven, et sera accompagné, au chant, de la non moins acclamée Gemma Ray.

rock E 29/02 H 21:00 I den atelier J www.atelier.lu

swing E 13/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


MUsIqUes aCTUeLLes

jusTiCe

Photos: Nic Schonfeld, Christophe Rihet

Progressive beats

Four years after releasing grammy -nominated debut album cross, French electronic duo xavier de rosnay and gaspard Augé return with a new album, Audio, video, disco. the pair shot to fame with acclaimed remixes for the likes of n*e*r*d, Franz Ferdinand, daft punk, Fatboy slim and britney spears before their own hit single ‘d.A.n.c.e.’ gave them a public face. the new album, in the words of pitchfork, adapts the “brash sounds of late-1970s progressive rock” and has alienated some fans of their earlier, more danceable work. Whether they can still be referred to as the new daft punk remains to be seen. quatre ans après la sortie de son premier album, Cross, nominé aux Grammy awards, le duo électronique français xavier de rosnay et Gaspard augé revient avec un nouvel album, audio, Vidéo, disco. les deux compères ont été révélés par leurs remix à succès d’artistes tels que n*e*r*d, Franz Ferdinand, daft Punk, Fatboy slim et Britney spears, puis leur propre tube, le single ‘d.a.n.C.e.’, a fait connaître leur visage au public. Comme l’écrit Pitchfork, le nouvel album adapte « les sons exubérants du rock progressif de la fin des années 1970 » et a éloigné certains fans, ceux qui préfèrent la musique plus dansante de leurs débuts. il reste à savoir si l’on peut encore les qualifier de « nouveaux daft Punk ». electronic E 27/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

www.CITYMag.LU

31

BénaBar

Scots bruising

Chansons d’amour

We Were promised jetpacks has come a long way since winning their edinburgh school’s battle of the bands competition. two albums later, the band has received some excellent reviews – though not from the generally reliable pitchfork. latest album in the pit of the stomach garnered some truly excellent critiques but only rated a measly 5.8 from pitchfork. nevertheless, david Fricke in rolling stone likened listening to the band as “a grand bruising” saying the quartet produces “clear, plaintive vocals propelled by ascending-staccato guitars and hellbent dance-worthy rhythms.” les membres du groupe we were Promised jetpacks en ont fait du chemin depuis leur victoire au concours de groupes rock de leur école d’édimbourg ! leurs deux premiers albums leur ont valu d’excellentes critiques, même si le magazine musical Pitchfork, habituellement fiable, s’est montré moins enthousiaste. le dernier album, in The Pit of The stomach, a été encensé par la critique, mais s’est vu décerner un piètre 5,8 par Pitchfork. il n’en reste pas moins que selon david Fricke, de rolling stone, écouter le groupe revient à s’infliger « une blessure grandiose », et que le quatuor possède « des voix claires et plaintives emportées par des guitares saccadées et des rythmes dansants irrésistibles ».

Avec trois victoires de la musique à son actif et une compilation, best of bénabar, pour fêter ses 10 ans de carrière, bénabar (de son vrai nom bruno nicolini) est devenu une valeur sûre de la scène pop française. six ans après son premier concert au luxembourg, bénabar revient pour un concert exceptionnel. récemment, le chanteur-compositeur a mis sa carrière entre parenthèses pour se lancer dans le cinéma ; il a joué dans le film incognito d’éric lavaine et a également fait ses premiers pas sur les planches de théâtre. à la fin de l’année dernière, il est revenu à la musique avec un nouvel album, les bénéfices du doute, pour la plus grande joie de ses fans. with three Victoires de la musique awards under his belt and a Best of... album celebrating 10 years of his music, Bénabar (real name Bruno nicolini) is well and truly established on the French pop scene. six years after his first appearance, Bénabar will be back in luxembourg for an exceptional concert. recently the singer-songwriter took time out to start his acting career and appeared in eric lavaine’s film incognito and has also made his debut in the theatre. But he returned to the music scene at the end of last year with a new album, les bénéfices du doute, much to the delight of his fans.

indie-rock E 02/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

pop française E 18/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

we were Promised jeTPaCks

Blouse

Wistful nostalgia

Formed in the summer of 2010 in a portland warehouse, blouse started posting demo tracks to bandcamp and was picked up by captured tracks and released first single ‘into black’ in march last year. sub pop records released the band’s second single, ‘shadow’ two months later. last november saw the release of the trio’s debut album, an eponymously titled effort that received positive reviews. it is an unashamedly nostalgic record, but as lindsay zoladz writes in her pitchfork review, it is the album’s “pathological obsession with the past that places it so squarely in the now.” Formé durant l’été 2010 dans un entrepôt de Portland, Blouse a d’abord envoyé des démos à Bandcamp et, après avoir signé avec Captured Tracks, a sorti son premier single ‘into Black’ en mars dernier. deux mois plus tard, sub Pop records a sorti le deuxième single du groupe intitulé ‘shadow’. en novembre dernier, le trio a sorti son premier album éponyme, qui a été bien accueilli par la critique. Ce disque est empreint d’une nostalgie assumée, écrit lindsay Zoladz dans sa critique pour Pitchfork ; c’est, dit-elle, « l’obsession pathologique de l’album pour le passé qui l’inscrit si fortement dans le présent ». indie-pop E 10/02 H 21:00 I exit07 (Carrérotondes) J www.rotondes.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


32

MUsIqUes aCTUeLLes

kurT Vile

Tenderly evocative

TyCho

Sun-drenched

Sharon Jones & The Dap-Kings

sassy soul

Sharon Jones and the Dap-Kings shot into the limelight with 2006’s album 100 Days, 100 Nights, whose title track also spawned a hit for the soul revivalists. Sharon Jones herself started as a gospel singer, but soon found powerful vocal style in demand with some of the genre’s greatest artists such as The Four Tops and The Drifters. The Dap-Kings are the house band of the Daptone Record label and feature some truly great musicians such as Binky Griptite, David Guy, Bosco Mann, Neal Sugarman, Joe Crispiano, Fernando Velez, Homer Steinweiss, Cochmea Gastelum and Hagar Ben Ari. The Dap-Kings have also been hired as session musicians on a number of Mark Ronson projects, including Amy Winehouse’s Back to Black album. En 2006, Sharon Jones and the Dap-Kings était projeté sous les feux de la rampe avec l’album 100 Days, 100 Nights. La chanson du même nom a été élevée au rang de hit par les revivalistes de la soul. Si Sharon Jones débute sa carrière en tant que chanteuse de gospel, sa voix puissante intéresse rapidement les plus grands artistes du genre, comme The Four Tops et The Drifters. Groupe de studio du label Daptone Record, The Dap-Kings est composé de musiciens au talent énorme, tels que Binky Griptite, David Guy, Bosco Mann, Neal Sugarman, Joe Crispiano, Fernando Velez, Homer Steinweiss, Cochmea Gastelum ou encore Hagar Ben Ari. En tant que musiciens de studio, les Dap-Kings ont également participé à un certain nombre de projets de Mark Ronson, dont l’album Back to Black d’Amy Winehouse.

Photo : Tim Navis

sharon jones – revivalist. revivaliste.

With the likes of sonic youth’s Kim gordon proclaiming him one of her “guilty pleasures”, Kurt vile is clearly doing something right. indeed, in a review of 2009 album childish prodigy, vile was compared to leonard cohen, tom petty and Animal collective all in one breathe. latest album smoke ring For my Halo has been hailed as his best collection of songs yet. it is packed full of typical vile – tender and evocative and with plenty to say in what pitchfork calls his “wry lyrical observations.” vile is quickly becoming a classic American singer-songwriter who unpretentiously revels in his art. quand on sait que kim Gordon, de sonic youth, le décrit comme l’un de ses « plaisirs coupables », on se dit que kurt Vile fait décidément bien les choses. dans une critique de l’album Childish Prodigy (2009), kurt Vile a été comparé tour à tour à leonard Cohen, Tom Petty et animal Collective. son dernier album, smoke ring For my halo, a été salué comme son meilleur à ce jour. C’est un condensé du style Vile : à la fois tendre et évocateur, avec beaucoup de choses à dire (ce que Pitchfork appelle ses « observations à la fois sarcastiques et lyriques »). Vile, qui vit sa musique à fond et sans prétention, est en passe de devenir rapidement un chanteur-compositeur américain incontournable. singer-songwriter E 24/02 H 21:00 I exit07 (Carrérontondes) Jwww.rotondes.lu

it is almost four years since san Francisco artist and producer scott Hansen, aka tycHo, was listed as one of urb magazine’s “next 100” artists to watch. He has since released a series of superb singles combining swirling melodies with stuttering beats and vocal samples to create what are best described as “sun-drenched, melodic” tunes. pitchfork describes his electroorganic approach as bringing to mind to the likes of boards of canada and bibio – which is praise, indeed. new album dive has been well received and with local darling sun glitters in support exit07 is in for a real electro-ambient treat. il y a près de quatre ans, l’artiste et producteur de san Francisco scott hansen, alias TyCho, était cité comme l’un des « next 100 », les nouveaux artistes à surveiller, par le magazine urB. depuis, il a sorti plusieurs singles épatants, associant mélodies et rythmes entêtants et samples vocaux pour créer des morceaux que l‘on pourrait qualifier au mieux d’« ensoleillés et mélodieux ». Pitchfork trouve que son approche électro-organique rappelle des groupes comme Boards of Canada et Bibio : en voilà un compliment ! le nouvel album, dive, a été bien accueilli, et, avec en première partie le groupe local sun Glitters, exit07 peut s’attendre à une magnifique soirée « électro/ ambiant ». electronic E 17/02 H 21:00 I exit07 (Carrérotondes) J www.rotondes.lu

soul-funk E 25/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


MUsIqUes aCTUeLLes

33

The Subways

Pops at the Phil

the subways – making noise. ou l’art de faire du bruit.

patti Austin – sweet soul singer. la chanteuse soul pleine de charme.

British trio The Subways is one of those bands that seems to be on everyone’s radar but never quite achieve that “favourite band” status all groups crave for. Never mind, the trio of brothers Billy Lunn (guitar and vocals) and Josh Morgan (drums) and Charlotte Cooper (bass and vocals) make an infectious racket that is reminiscent of their obvious influences, Green Day and their pop-punk ilk. The band’s luck break came when Glastonbury organiser Michael Eavis chose them from among hundreds of unsigned bands to play the festival’s Other Stage in 2004. Since then the trio has released three albums produced respectively by renowned talents Ian Broudie, Butch Vig and, the latest, Money & Celebrity, by Stephen Street. The Subways est l’un de ces groupes qui semblent être sur toutes les lèvres, sans pour autant parvenir à se hisser au rang de « groupe préféré » auquel aspirent tous les artistes de la scène musicale. Qu’à cela ne tienne, le trio britannique – composé des frères Billy Lunn (guitare et chant) et Josh Morgan (batterie) et de Charlotte Cooper (basse et chant) – nous offre un vacarme contagieux qui n’est pas sans rappeler celui de leurs indéniables influences : Green Day et les groupes pop-punk de la même trempe. En 2004, la chance a souri au trio lorsque Michael Eavis, l’organisateur du Glastonbury, les a choisi, parmi des centaines de groupes sans contrat, pour se produire sur la scène « Other Stage » du festival. Depuis, le trio a sorti trois opus, produits respectivement par les talentueux Ian Broudie, Butch Vig et dernièrement Stephen Street pour Money & Celebrity.

The annual foray into pop by the Orchestre Philharmonique du Luxembourg under the baton of local composer and musician Gast Waltzing this year features Patti Austin as guest vocalist. With Quincy Jones and Dinah Washington as godparents, Austin was destined to be a musician. She had a string of R&B hits during her career, including ‘Baby, Come to Me’, which was a US number one duet with James Ingram and ‘Rhythm of the Street’ produced by Jellybean Benitez. She also duetted with Michael Jackson on Off The Wall’s ‘It’s The Falling In Love’, famously produced by her godfather. Recently Austin has been singing standards and jazz and in 2008 won a Grammy for Best Jazz Vocal Album with Avant Gershwin. Cette année, l’exploration annuelle de la pop par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, sous la houlette du compositeur et musicien luxembourgeois Gast Waltzing, sera emmenée, au chant, par Patti Austin. Avec Quincy Jones et Dinah Washington pour parrain et marraine, Patti Austin était naturellement prédestinée à une carrière musicale. Une carrière jalonnée de hits R&B, dont ‘Baby, Come to Me ’, un duo avec James Ingram qui s’est placé numéro 1 des classements américains, et ‘Rhythm of the Street’, produit par Jellybean Benitez. Patti Austin a également interprété ‘It’s The Falling In Love’ en duo avec Michael Jackson, un morceau qui figure sur l’album Off The Wall, produit par le parrain de Patti. Récemment, l’artiste s’est tournée vers les classiques et le jazz. En 2008, Avant Gershwin lui a valu le Grammy du Best Jazz Vocal Album.

soulful sTrinGs

Photo: Carol Friedman

unDerGrounD

standards E 17/02 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

punk rock E 26/02 H 20:00 I rockhal (esch-Belval) J www.rockhal.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


34 Thonet Essence – a selection of chairs & furniture

haVe a seaT

l

design Friends HAs pulled oFF A veritAble coup in orgAnising An exHibition oF selected tHonet cHAirs And Furniture At tHe cercle cité’s rAtsKeller. l’exPosiTion de Chaises eT de moBilier ThoneT orGanisée Par desiGn Friends, au raTskeller du CerCle CiTé, esT un VériTaBle CouP d’éClaT. N dunCan roBerTs O ThoneT

u

nder the title Thonet Essence, the exhibition highlights some of the great designs created by the German chair and furniture specialist. Thonet has become a byword for classic and innovative design ever since it was founded in 1819 by Michael Thonet in Boppard/Rhine. Thonet had experimented with innovative wood bending techniques, and used these to develop designs that captured the public imagination. He was later invited to Austria by Duke Metternich and was involved in the furnishing of the Palais Lichtenstein, Palais Schwarzenberg and Café Daum. He also designed the iconic Vienna coffee house chair (chair No.14), which was produced using industrial techniques. Thonet soon became a major

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

’exposition intitulée Thonet Essence met en valeur quelques-unes des grandes créations de ce spécialiste allemand de chaises et de mobilier. Thonet est devenu synonyme de design classique et innovant depuis sa fondation en 1819 par Michael Thonet à Boppard. En développant des techniques novatrices pour courber le bois, il capta l’attention du grand public. Par la suite, il fut invité en Autriche par le prince de Metternich et participa à l’aménagement des palais Liechtenstein et Schwarzenberg, et du Café Daum. C’est lui qui conçut la chaise mythique des cafés viennois (la chaise n° 14) qui à l’époque fut produite à l’aide de techniques industrielles. Thonet devint très vite un fabricant de mobilier réputé, avec un réseau de distribution mondial. Actuellement, l’entreprise est dirigée par la cinquième génération de la famille Thonet et continue à fabriquer du mobilier en bois courbé ou des pièces classiques en tubulaire acier. Et une nouvelle génération d’architectes et de designers contemporains a aussi été engagée afin de proposer des produits nouveaux et innovants. Parmi eux, Stefan Diez qui se déplacera à Luxembourg pour intervenir lors d’un « review & preview » au Cercle Cité. Lauréat de nombreuses récompenses prestigieuses et professeur en design industriel à l’École nationale supérieure de design de Karlsruhe (HFG), M. Diez parlera de ses créations pour Thonet – notamment sa dernière chaise en bois, la 404 – et pour d’autres maisons renommées telles que Authentics, Bree, Moroso et Rosenthal. Q

furniture manufacturer with a global distribution network. The business is now managed by the 5th generation of Thonets, and continues to manufacture bent wood and tubular steel classics. But a new generation of contemporary architects and designers has also been engaged to produce new and innovative products. Among them is Stefan Diez, who will be in Luxembourg to give a “review & preview” talk at the Cercle Cité. The winner of numerous prestigious design awards and a professor of industrial design at the HFG Karlsruhe, Diez will talk about his Thonet designs – including the latest 404 chair in wood – and other work for design expo & conference exposition E 07-26/02 – conference E 16/02 S in english I Cercle Cité the likes of Authentics, Bree, Moroso and (expo in ratskeller, entrance rue du Curé) J www.designfriends.lu Rosenthal. Q

www.CITYMag.LU


Rendez-vOUs

35

International Percussion Competition Luxembourg

Konrad Comedy Club

drums take centre stage. les percussions à l’honneur.

tom deacon – stand-up. one-man show.

Founded in 1989 by Luxembourg percussion teacher Paul Mootz the International Percussion Competition Luxembourg (IPCL) this year focuses on the trio. The aim of the IPCL is to give percussion ensembles an opportunity to compete among their peers as well as to demonstrate various percussion instruments and techniques to audiences. The competition takes place over a week at the Conservatoire de la Ville de Luxembourg and sees groups performing in several rounds in front of an international jury featuring percussion experts from Luxembourg, Poland, France, Japan, the USA and the Netherlands. A total of 22 trios featuring percussionists from 26 countries from all over the world have registered. Créé en 1989 par le professeur de percussion luxembourgeois, Paul Mootz, l’IPCL se consacre cette année à la figure du trio. L’objectif est de proposer le cadre adéquat à des ensembles de percussion pour se mesurer à leurs pairs et pour présenter au public différents instruments et techniques de percussion. Le concours se déroule au Conservatoire de la Ville de Luxembourg pendant une semaine ; les groupes s’affrontent à différents niveaux devant un jury international composé d’experts en percussion du Luxembourg, de Pologne, de France, du Japon, des États-Unis et des Pays-Bas. 22 trios de percussionnistes provenant de 26 pays différents sont inscrits.

Following a successful performance by Andrew O’Neill in January, Konrad’s stand-up comedy programme continues with British comedian Tom Deacon playing two consecutive nights at the bar and café. One of the hottest young stand-ups on the circuit, Deacon won the Chortle Student Comedian Award in 2007 and has since appeared on the Rob Brydon Show and also as a guest on Russell Kane’s Whistle-Stop Tour. Just turned 25, Deacon has twice appeared in his own solo shows at the Edinburgh Fringe Festival and also has his own show on BBC Radio 1. The Sunday Times is among those that has praised his act and said: “With looks, confidence, charm and great material, expect other comics to lynch him.” Suite à la performance couronnée de succès d’Andrew O’Neill en janvier dernier, le programme de one-man show comique du Konrad se poursuit avec le comique britannique Tom Deacon, qui se produit deux soirs de suite au bar et au café : il est un des jeunes humoristes les plus prometteurs du moment ; il a gagné le prix 2007 du « Chortle Student Comedian Award » et, depuis, a participé au show de Rob Brydon. Il a également été invité à rejoindre la tournée « Russell Kane’s Whistle-Stop Tour ». Âgé de tout juste 25 ans, Deacon a fait deux apparitions au festival Fringe d’Édimbourg avec son propre programme en solo et présente sa propre émission sur BBC Radio 1. Le Sunday Times fait partie de ceux qui ne tarissent pas d’éloges à son sujet : « Avec son look caractéristique, son assurance, son charme et son programme d’exception, il y a fort à parier que d’autres humoristes ne vont pas tarder à le détester. »

beaTs inTernaTional

music contest eliminatory rounds E 19/02 H 20:00 E 20 & 21/02 H 15:00 & 20:00 semi-Finals E 23/02 H 20:00 E 24/02 H 10:00 & 15:00 Finals E 26/02 H 15:00 I Conservatoire de la Ville de luxembourg J www.ipcl.lu

haVinG a lauGh

stand-up comedy E 17 & 18/02 H 21:00 I konrad Café and Bar J www.konradcafe.com

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


36

Rendez-vOUs

Cid-femmes

Vins VinTaGe eT objeTs De Désir

power-frauen unD ein workshop für kinDer

the best of bordeaux. le meilleur de Bordeaux.

Angela merkel hat alles geändert. angela merkel – game changer.

Les amateurs de vins de la région Bordeaux-Aquitaine vont se ruer à Luxexpo pour un festival organisé par la Fédération des Vignerons Indépendants d’Aquitaine pendant le premier week-end de février. Les visiteurs pourront déguster et acheter les vins des exposants, à savoir plus de 70 producteurs. Ce salon réunit toutes les conditions pour mettre à l’honneur les meilleurs vins de cette région. Parallèlement, une centaine d’antiquaires et des galeries d’art se rassembleront pour le Salon annuel d’Art et d’Antiquités de Luxembourg. Des tableaux, du mobilier, des bijoux et bien d’autres choses seront au rendez-vous - l’art moderne ne sera pas en reste. Le salon répond ainsi aux aspirations d’une nouvelle génération de collectionneurs qui « carburent » au coup de cœur et passent sans état d’âme d’une époque à une autre. Lovers of wine from the Bordeaux-Aquitaine region will flock to Luxexpo for a festival organised by the Fédération des Vignerons Indépendants d’Aquitaine over the first weekend of February. Visitors will be able to taste and buy wines from exhibitors representing over 70 wine makers. The fair promises to be a celebration of the best wines the region has to offer. At the same time, a hundred or so dealers and galleries will exhibit at the annual Antiques and Art Fair. Paintings, furniture, jewellery and more will be on display, but contemporary art will also be represented. The fair thus accommodates a new generation of collectors that is motivated by emotion and is happy to flit from one era to another.

Cid-Femmes und die Stadt Luxemburg haben zwei ganz verschiedene Veranstaltungen für Februar organisiert. PlitschPlatsch-Wassermusik ist ein Musik-Workshop für Kinder von 5 bis 9 Jahren über Siinchen vu Lëtzebuerg, besser bekannt als Melusina. Der Workshop wird von der Musikerin und Saxophon-Lehrerin Nadine Kauffmann geleitet. Spitzenfrauen im Fokus der Medien ist der Titel einer Talkrunde von Dr. Kathrin F. Müller über die Art und Weise, wie Frauen und Männer in Spitzenpositionen in den Medien dargestellt werden. Dr. Müller ist Wissenschaftlerin an der Leuphana Universität Lüneburg und hat ein Projekt zu diesem Thema geleitet. Sie geht der Frage nach, wie Ereignisse, wie die Wahl der deutschen Kanzlerin Angela Merkel, zu einer Änderung der Art und Weise führten, wie die Medien über Politik berichten. Cid-Femmes and the Ville de Luxembourg have organised two quite contrasting events for February. Plitsch-PlatschWaassermusik is a music workshop for children aged 5 to 9 about Siinchen vu Lëtzebuerg, better known as Melusina. The workshop will be led by musician and saxophone teacher Nadine Kauffmann. Spitzenfrauen im Fokus der Medien is the title of a talk by Dr. Kathrin F. Müller about the different ways that women and men in top positions are portrayed in the media. Dr. Müller is a researcher at the Leuphana Universität Lüneburg and has led a project on the subject. She will look at how events such as the election of German chancellor Angela Merkel led to a change in the way the media reported on politics.

Salons à Luxexpo

salons et expos E 02-05/02 (vins) & 03-06/02 (antiquités & art) H 15:00-22:00 (jeu), 11:00-19:00 (ven, sam & dim – salon vin jusqu’à 21:00 ven) I luxexpo J www.luxexpo.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

Workshop und vortrag E 11/02 (workshop) & 15/02 (Vortrag) S op lëtzebuergesch (workshop); in deutsch (Vortrag) I Bibliothèque Cid-femmes J www.cid-femmes.lu

www.CITYMag.LU


Rendez-vOUs

Buergbrennen

37

Round 6-CeCiL’s Afterwork

sTrinGs aTTaCheD

Photo : Andrés Lejona

liGhT my fire

the event in the petrusse valley. l’événement dans la vallée de la Pétrusse.

vincent soubeyran with his nyckelharpa. Vincent soubeyran avec sa nyckelharpa.

The tradition of Buergbrennen involves the burning of a huge bonfire, or Buerg, symbolising the beginning of spring and the triumph of warm over cold, of light over darkness. One of the biggest and best celebrations of Buergbrennen is in the heart of the capital city, at the bottom of the so-called Schlittenhiwwel (sledging hill) in the Petrusse valley. Food and drink stands as well as entertainment for old and young alike draws in the crowds before a torch light parade arrives and the Buerg is set alight. Once ablaze it looks impressive and generates wonderful warmth, but spectators can also enjoy food from a grill or a traditional Bouneschlupp and Glühwein to help fight off the winter chill. La traditionnelle fête des brandons (Buergbrennen) consiste à allumer un bûcher géant, le Buerg, qui symbolise le début du printemps, le triomphe de la chaleur sur le froid et de la lumière sur l’obscurité. L’une des fêtes les plus importantes du Buergbrennen se déroule au cœur de la capitale, au pied de la colline surnommée Schlittenhiwwel (colline de la luge) dans la vallée de la Pétrusse. La foule se presse autour des stands de restauration, attirée par les divertissements pour petits et grands, avant l’arrivée d’un cortège aux flambeaux et l’allumage du « Buerg ». Une fois en flammes, le bûcher est impressionnant ; il procure une chaleur très agréable, et les spectateurs peuvent aussi combattre le froid hivernal en dégustant des grillades ou les traditionnels Bouneschlupp et Glühwein (soupe de haricots et vin chaud).

Vincent Soubeyran is a self-proclaimed non-professional classical violinist. His proficiency on the instrument has given him the freedom to experiment, so that he now plays folk music, sings or discovers new instruments like the fivestring violin and the Swedish Nyckelharpa (a traditional instrument sometimes called a keyed fiddle which is similar in structure to the hurdy gurdy). Following a long collaboration with accordionist Michel Pêcheur, four years ago Soubeyran started working with self-made poet and storyteller Luc Elsen. The three artists will unite for an improvised performance as part of the Cercle Cité’s monthly Round 6-CeCiL’s Afterwork series in the Salle Flamande of the Cercle building. Vincent Soubeyran se décrit lui-même comme un violoniste classique non professionnel. Sa maîtrise de l’instrument lui donne la liberté d’expérimenter : aujourd’hui, il joue de la musique folk, chante et découvre de nouveaux instruments tels que le violon à cinq cordes et la Nyckelharpa suédoise (instrument traditionnel parfois appelé vielle à clefs, dont la structure est similaire à celle de la vielle à roue). Après avoir longtemps travaillé aux côtés de l’accordéoniste Michel Pêcheur, Vincent a entamé il y quatre ans une collaboration avec Luc Elsen, poète et conteur autodidacte. Les trois artistes seront réunis pour un spectacle d’improvisation dans le cadre du programme mensuel Round 6-CeCil’s After work du Cercle Cité, dans la salle Flamande de l’immeuble du Cercle.

Winter tradition E 26/02 S dusk until late I Petrusse valley J www.lcto.lu

improv performance E 29/02 H 18:30 I Cercle Cité (salle Flamande) J www.cerclecite.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


38

aGenDa renDez-Vous ConférenCes LUXeMBOURg fOndaTIOn de L’aRChITeCTURe eT de L’IngénIeRIe ArcHitecture – europeAn urbAnisAtion – globAlisAtion

Colloque. day 1: Globalisation. Global developments have an increasing impact on cities, regions and also on architecture. Globalisation is an important field of research because cities and regions compete on a global scale and increasingly need to specialise themselves. Global migrations have consequences on the growth and shrinkage of regions. The prices of building materials depend more and more on a global market. differences between rich and poor, just as well as between different cultures, produce conflicts that, as a consequence of asymmetrical warfare are more and more fought out in cities. architecture plays an important role in these conflicts. iconic buildings try to lend cities a new logo or identity, but architecture is also often used as a tool in these conflicts: in an attempt to stabilise them or as a catalyst to start up processes of change. last but not least, encouraged by the rise and growth of new cities and regions, a new kind of architect has emerged, that works from the beginning on a global scale. But what could be the real chances and tasks for architects in a globalised world? what new tools and attitudes should they bring in? day 2: european urbanisation. The european tradition of urbanisation is characterised among others by a special relationship between historical substance, specific trajectories of urban planning and design and more recent interventions, and also by an intense, sometimes fraught relationship between communal

and regional policies, public housing, public spaces, urban planning and design. still, within the european union, many different national and regional traditions coexist. The "leitbild" of the european city is extensively discussed and used by some as a guideline for future plans; others interpret the hybrid forms of contemporary urbanisation as a challenge to the traditional building culture and claim for developing innovative concepts. These tensions between traditional and modern worlds indeed shape identities and, in the course of time, have become embedded in laws and regulations. what does this mean, concretely, for our urban environment as a constructed reality? are the issues at stake the same for the whole of europe or do they differ from region to region and from place to place? should we build upon local traditions and maybe even reinforce them or should new, european strategies and laws be developed to cope with urban development? day 3: architecture. The last decades, the role and meaning of architecture seem to have changed a great deal. Probably never in history we witnessed such a multiplicity of styles and approaches that not only follow each other more rapidly but also exist simultaneously next to each other. This hollows out the traditional architectural debate. Globalisation makes architecture increasingly footloose and less dependent on the home market. new, digital cad-cam design and building processes have taken off, be it not always in the way architects originally hoped they would. Blogs publish the most recent architectural highlights quickly all over the world. services like Google image search and Flickr are equally consulted world-wide and deeply influence the visual production of architecture, making architecture definitively part of the culture industry. at the same time, the market becomes more dominant and defining than the public sector, producing a fierce competition among architects. in europe, since the privatisation of the housing market and the obligatory european competitions for public buildings, architecture seems to be under strong economical pressure and architects seem to loose political terrain in the field of long-term planning processes. how do these changes manifest themselves in the architectural production today? in english. open to public. reservation: march@uni.lu du 02 au 04/02

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

eChTeRnaCh aUBeRge de jeUnesse KlettercAmp 1 Für jugendlicHe

DiVers

l’autisme : communication, relation sociale, intérêt et imagination, sensorialité, la pensée autistique ; le principe d’éducation structurée ; les comportements inadaptés ; l’autisme et la notion de choix ; les aspects pratiques de l’autisme. en luxembourgeois, matériel didactique en français. inscription : www.script.lu les 11, 14 et 28/02

LUXeMBOURg

wILTz

égLIse sT.-jean, LUXeMBOURg-gRUnd pélerinAge à lA vierge noire

CenTRe de seCOURs burrigbrennen – Feux des brAndons

la célèbre Vierge noire datant de la fin du 14e siècle est l’une des plus belles statues du Grand-duché. Chaque année, elle fait l’objet d’une vénération populaire lors du temps fort du Carême en l’église saint-jean du Grund. www.cathol.lu du 24/02 au 30/03

péTRUsse (vaLLée) buergbrennen

lors du traditionnel "Buergsonndeg" luxembourgeois, à la tombée de la nuit, une croix en bois est brûlée dans la vallée de la Pétrusse pour chasser symboliquement l’hiver. le 26/02

vILLa vaUBan conseil Artistique

la Villa Vauban vous propose son conseil artistique et vous aide à mieux connaître vos peintures et vos gravures. les intéressés sont priés de prendre contact avec le musée pour s’inscrire. lors de ces rendez-vous, le conservateur et le restaurateur du musée vous aideront à situer votre œuvre dans l’histoire de l’art, à la dater et à vérifier son authenticité. jusqu’au 01/03

le 26/02 – 19h les auberges de jeunesse invitent à la cinquième édition du camp d’escalade pour jeunes débutants entre 12 et 15 ans qui s’intéressent à l’initiation et au perfectionnement de l’escalade. des jours actifs pleins d’aventures attendent les participants. l’auberge de jeunesse echternach dispose d’un mur d’escalade indoor d’une hauteur de 14 m avec un espace boulder intégré. Pendant les trois jours, les grimpeurs se spécialisent en matière de techniques d’assurage et font connaissance avec le matériel. le staff qualifié donne des tuyaux utiles pour pouvoir pratiquer ce sport en toute sécurité. au parc d’aventure, qui est situé sur une île près du lac, d’autres expériences attendent les escaladeurs en 10 m de hauteur. www.youthhostels.lu du 22 au 24/02

CenTRe RéCRéaTIf buergbrennen le 26/02

paRKIng gaRe bAl de cArnAvAl le 18/02

dIeKIRCh

rtl-FuesFiestA

pLaCe gUILLaUMe grAnd mArcHé mensuel

MUnshaUsen

le 21/02

zOne pIéTOnne WAnterbrAderie le 04/02

le 19/02

fOndaTIOn aUTIsMe LUXeMBOIURg l’Autisme et le syndrome d’Asperger

intervenante : martine weber, psychologue (Fal). Cours organisé par le ministère de l’éducation nationale et de la Formation professionnelle (menFP), délivré par la Fondation autisme luxembourg. Contenu : les aspects théoriques de

CenTRe spORTIf wILTz gAlA gymnique les 11 & 12/02

pLaCe COMMUnaLe mArcHé mensuel le 23/02 – 8h30

éVénemenTs LUXeMBOURg COnseRvaTOIRe de La vILLe de LUXeMBOURg ipcl – concours trios de percussion

l’international Percussion Competition luxembourg, membre de la Fédération mondiale des Concours internationaux de musique, présente du 18 au 26 février sa huitième édition pour trios de percussion. 22 trios du monde entier essayeront de convaincre un jury composé de percussionnistes de renommée internationale. les 66 percussionnistes issus de 26 nations qui se sont inscrits pour cette édition devront, pour l’épreuve éliminatoire, interpréter deux morceaux imposés et une pièce au choix. un autre morceau au choix ainsi qu’une pièce imposée et une œuvre parmi cinq autres devront être interprétés lors de la demi-finale. en finale, les trios joueront un récital de 35 minutes qui devra inclure une pièce baroque transposée pour trio à claviers, des œuvres originales à choix libre ainsi

www.CITYMag.LU


Rendez-vOUs

que l’œuvre imposée dont l’iPCl a fait commande à jean Batigne, membre-fondateur de l’ensemble les Percussions de strasbourg. www.ipcl.lu du 18 au 26/02

LUXeXpO – CenTRe d’eXpOsITIOns eT de COngRès myenergy dAys du 02 au 04/02

sAlon des vins de bordeAux et d’AquitAine

du 02 au 05/02 – je : 15h-22h, Ve & sa : 11h-21h, di : 11h-19h

Antiques & Art FAir

salon dédié aux collectionneurs et intéressés et présentant sur plus de 4 500 m2 de beaux objets, meubles et antiquités. du 03 au 06/02 – 11h-19h

reptilArium – House oF reptiles du 10 au 12/02

esCh-sUR-aLzeTTe KULTURfaBRIK rAp revolution

Cette manifestation est consacrée à la découverte et à la promotion de rappeurs luxembourgeois. Puisqu’elle se veut à la fois pédagogique et festive, rap revolution sera encadrée par des professionnels du milieu hip-hop. de nombreux artistes seront présents pour l’occasion. le rappeur français s-Pi sera également de la partie en soutien au projet ! avis à tous les amateurs de rap – hip-hop, ne manquez pas ce show inédit ! Feat. Bossmen, Godie, rebel & supless, T The Boss, dorian & louvar + Guest: als, s-Pi, dj François dave, dj dirty-e. le 10/02 – 19h

gRevenMaCheR

soe wat fir e wieder viraus? Firwat klëmmt wasser net wann et an der arktis mei waarm get? science-Club. 11-13 joer. les 04 & 05/02

trendy-pocKet

KULTURhUef gRevenMaCheR boîtes à gogo

jeune publiC CasInO LUXeMBOURg – fORUM d’aRT COnTeMpORaIn experience musee

les musées ont programmé une série d’activités spécifiquement axées sur le public adolescent, qui ont lieu pendant la semaine après les vacances de Carnaval. au programme figurent, entre autres, des visites d’expositions sur des thèmes d’actualité, des ateliers, des expériences scientifiques, et bien plus encore. les activités dans le cadre d’exPerienCe musee se déroulent pendant et après les heures de cours. Parlez-en vite à vos profs ! www.experiencemusee.lu du 27/02 au 04/03

dans cet atelier, on te fera découvrir le secret de la fabrication d’une boîte. Tu pourras décorer cette boîte selon ton propre goût. 8-14 ans. (l/d/F/en) jusqu’au 23/12

créAtion et impression Avec tAmpons

Voici une petite initiation à l’imprimerie. C’est tout simple ! Tu dessines d’abord quelques motifs qui sont ensuite découpés dans du papier mousse et collés sur un bloc en bois. Ceux-ci prêts, tu pourras tout de suite les utiliser. les réalisations sur papier ainsi que les tampons seront bien sûr à toi. atelier sur demande. 6-12 ans. (ld/F/en) jusqu’au 23/12

FreundscHAFtsKArte

Trendy par-ci, trendy par-là, mais ce trendy-là est le plus trendy de tous les trendys. Ces petites pochettes créées avec toi et tes petits amis vont faire un véritable malheur ! 6-12 ans. (l/d) jusqu’au 23/12

MUsée naTIOnaL d’hIsTOIRe naTUReLLe déieren Am WAnter

je t’aime un peu, beaucoup... énormémenT ! dans cet atelier, tu pourras offrir à ton entourage exceptionnel de petites cartes d’amitié faites avec amour. 6-12 ans. (l/d) jusqu’au 23/12

prints

ton bAdge Avec muriel

stage de théâtre à partir de 18 ans. aucune connaissance théâtrale préalable requise. après avoir entrevu dans l’exposition "à la recherche de la Commedia dell’arte" les divers aspects de la Commedia dell’arte et voyagé avec Pulcinella dans son univers lunaire lors du spectacle, ce dernier volet du projet "la masnada des masques" offre la possibilité d’explorer le revers du masque. Certes, objet intriguant, mais inanimé s’il n’a pas de corps, le masque ne vit que lorsque l’acteur le soutient à travers toute une série de gestes et de mouvements qui lui confèrent une caractéristique toute personnelle. Ce stage théâtral s’adresse à tous ceux qui ont envie d’apprendre les codifications liées aux masques de la Commedia dell’arte et de s’amuser à faire naître des personnages et leurs possibilités de jeux. www.khn.lu du 07 au 09/02 – 18h30

Voici un nouvel atelier que le kulturhuef te propose pour fêter ton anniversaire. Viens avec tes amis fabriquer des badges personnalisés. on travaille avec de l’encre, des tampons, des paillettes... et une véritable machine à badges. 6-12 ans. (l/d/F/en) jusqu’au 23/12

tHe AnimAl FArm

www.CITYMag.LU

C’est toi qui lances la mode cette année ! on t’attend avec tous tes meilleurs amis, pour tamponner le t-shirt le plus original jamais vu. 4-6 ans. (l/d/F/en) jusqu’au 23/12

nIedeRanven KULTURhaUs nIedeRanven derrière le mAsque

Comme ça fait plaisir de recycler du papier tout en s’amusant ! au lieu de jeter le papier à la poubelle, on le réutilise pour en refaire du nouveau. Tu n’imagines sûrement pas tout ce qui est possible. atelier sur demande. 5 à 12 ans. (l/d/F/en) jusqu’au 23/12

Ça te dirait de fabriquer un petit animal de compagnie ? un chat, un coq, une vache ou un petit cochon rose ? atelier sur demande. 7-12 ans. (l/d/F/en) jusqu’au 23/12 les enfants découvrent comment les animaux de nos contrées s’adaptent à la saison froide. de quoi se nourrissent-ils ? où trouvent-ils refuge ? Pourquoi certains oiseaux partent et d’autres restent ? les enfants auront aussi l’occasion de se familiariser avec les empreintes caractéristiques des animaux. jusqu’au 08/03

ThéâTre

pApier

MUdaM mudAmini tours: Féierung Fir KAnner

Féierung fir kanner ab 6 joer vun der sammlung an den ausstellungen am mudam. op lëtzebuergesch an däitsch. jusqu’au 31/03

39

hOsIngen hOUsen (naTURpaRKhaUs) meteoWeeKend mat eiser selwergebastelter wiederstation probeiren mir elementar informatiounen (Temperatur, loftdrock, Fiichtegkeet...) iwwer d’meteorologie ze fannen. wéi eng wolleke

n nt o r eve sur u o y it nTs subm Z Vos eVe e iV r net C ins lurio6/.02 p . w ww n mars : 0 édiTio

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


granduchy


42

aGenDa

01

merCreDi weDnesDay

15:00 den AlldAg ennert dem jHAng de blAnnen

roger seimetz, historien, nous brossera un tableau de la vie au jour le jour des habitants de l’époque de jean l’aveugle, sans aucun doute le souverain le plus connu de l’époque du moyen âge au luxembourg. en luxembourgeois. centre prince Henri walFerdanGe

18:00 experience musee / WednesdAys@mudAm

dans le cadre de la semaine jeunes Publics (27/02-04/03), le mudam invite les élèves de la section F : sciences musicales du lycée classique de diekirch, sous la tutelle du professeur Christophe nanquette, à s’occuper de la programmation musicale des wednesdays@mudam. la section F du lycée classique de diekirch accorde une place primordiale à l’enseignement pratique (direction et chant choral, musique d’ensemble) et théorique (histoire de la musique, analyse et théorie musicale) des branches musicales. le 15/02, venez découvrir en direct l’étonnante diversité musicale des élèves au mudam Café. mudam

18:30 tHe color oF money

made By sCorsese usa 1986 / vostf / 119’ / c / de :

martin scorsese / avec : Paul newman, Tom Cruise, mary elizabeth mastrantonio, john Turturro, Forest whitaker, iggy Pop / d’après le roman de walter Tevis / oscar 1986 : meilleur acteur (Paul newman) cinémathèque

20:00 Frozen

Basé sur une recherche approfondie et des faits réels, "Frozen" nous fait découvrir à travers des témoignages de trois personnes l’histoire du kidnapping et du meurtre d’une jeune fille. nous accompagnons d’une part nancy, la mère de la jeune victime, qui est tourmentée par des sentiments d’espoir, de haine et même de culpabilité et d’autre part le tueur en série mythomane, ralph, apparemment dépourvu de tout regret envers ses actes horribles. Ce n’est que la jeune et brillante psychiatre agnetha, chargée de mener une étude scientifique sur le comportement de tueurs en série, qui va déclencher petit à petit des changements dans les sentiments des protagonistes. de Bryony lavery. reprise. adaptation française : eric Prigent, lesley Chatterly. mise en scène et scénographie : lol margue. assistance à la mise en scène : linda Bonvini. Collaboration artistique à la conception visuelle : Françoise Poos. avec marja-leena junker, sophie langevin, Francesco mormino. théâtre du centaure

20:00 lA crise FinAncière : décryptAge et remèdes

les politiques européennes face à la crise des banques et des dettes souveraines, par Christian Chavagneux, rédacteur en chef adjoint de la revue "alternatives économiques" et rédacteur en chef de la revue "l’économie politique". il est également chercheur associé au Centre for Global Political economy de l’université de sussex. après quatre années de crise financière due au surendettement général, à une dérégulation financière exagérée et une répartition de plus en plus inégale des richesses, les solutions ne semblent toujours pas claires pour relancer l’économie, réguler les finances et réduire les inégalités sociales. retour sur une crise sans fin : déroulé du film des quatre dernières années, les grandes phases de la crise immobilière,

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

bancaire et financière, économique, souveraine. Pourquoi l’europe ne s’en sort pas ? Comment résorber la dette ? quel nouveau modèle de développement ? carrérotondes

20:00 AmAdo, ein KriegsmÄrcHen

nahidh al-ramadhani. Übersetzung von kim jemel-Bauler. deutschsprachige erstaufführung. mit steve karier, wolfram koch. regie: anne simon. Bühne & kostüme: anouk schiltz. Ton: emre sevindik. théâtre des capucins

20:00 quArtett

die marquise de merteuil und ihr ehemaliger Geliebter, der Vicomte de Valmont. ein mann, eine Frau, eine kampfsituation. dass sie ein Paar waren ist klar, wie man das jetzt nennen sollte schon nicht mehr. sie bekämpfen sich mit maulhurerei und das mit so großer lust, dass man von munderotik sprechen kann. ob das spiel der Vorstellung ihr Vorspiel, nachspiel oder der eigentliche akt ist, ist nicht zu entscheiden. das ist aber auch zweitrangig, weil in diesem stück die Verletzungen der Figuren sichtbar werden, weil über die welt der gemeinsamen Vorstellungen der beiden Figuren merteuil und Valmont hinaus, eine realität außerhalb spürbar wird, so dass dieses spiel in der Vorstellung wohlmöglich nur ein spiegel des gesellschaftlichen, privaten, gesundheitlichen Zustands ist oder von alledem gleichzeitig. man lernt die Figuren also in ihrer extremen subjektivität kennen aber ohne die objektivierbaren daten, an denen wir uns so gerne festhalten. Von heiner müller. Basierend auf Cholderos de laclos’ Briefroman "les liaisons dangereuses". mit Germain wagner und Christian wirmer. regie & Bühne: stefan maurer. Kasemattentheater

20:00 jeAn guillou

jean Guillou, orgue. Georg Friedrich händel : "konzert für orgel op. 4/1" (arr. j. Guillou). jean Guillou : "scènes d’enfant". modeste moussorgski : "Tableaux d’une exposition (Bilder einer ausstellung)" (arr. j. Guillou). en 1736, Georg Friedrich händel tenait lui-même la partie de petit orgue (alors dépourvu de pédalier) de son "Concerto pour orgue en sol mineur op. 4 n° 1" tout en dirigeant l’orchestre de chambre qui lui donnait la réplique, meublant ainsi les intermèdes de ses oratorios. à la Philharmonie, on pourra entendre le célèbre organiste français jean Guillou dans une transcription pour orgue seul de l’un des 16 concertos du compositeur londonien. il jouera ensuite ses propres "scènes d’enfant op. 28" (1974) d’après le monodrame "The Turn of the screw" d’henry james (1898), évoquant "à travers l’enfant, toute la richesse de l’esprit de l’homme. l’intelligence et aussi la complexité sensible, les drames, le tragique, l’amusement, le jeu". on l’entendra en seconde partie dans sa transcription des chatoyants "Tableaux d’une exposition de moussorgski" (1874), ensemble de courts tableaux musicaux inspirés de dessins et d’aquarelles peints par le grand ami de moussorgski, l’architecte Victor hartmann. philharmonie

20:00 stresstest lëtzebuerg

stresstest ass dat inoffizielt onwuert vun dësem jorzéngt. no dem stresstest vun de Banken an den atomkraaftwierker ginn d’kultur, de sport an d’Politik getest. Fir d’stresstester gëtt dat e stresstestfest! si testen elo, ob eis kulturhaiser äerdbiewesécher sinn, an ob een an engem net gebaute Fussballstadion besser Futtball spillt. si testen, ob de staat mat nach manner suën, der nach méi kann ausginn, an ob um krautmaart den Tsunami-alarm fonctionnéiert. si testen awer och ob d’regierung géif den aschlag vun enger Boeing an d’sennéng schlass iwwerliewen. a wa jo, wéi grouss dann d’iwwerlieweschance bei den eenzele regierungsmemberen ass. et spillen: josiane Fritz, monique reuter, denise ruppert, Fons ruppert. um Piano: arthur henn. op d’Bühn bruecht vum Fons ruppert. auteuren: Guy rewenig, Claude lamberty, roland harsch, danielle igniti, lucien Blau, kreisler, schneyder, schreiner a Pefferteam. Abbaye de neumünster

20:30 les quAtre cents coups

20:00 mÄnnerAbend

Tom kommt von einer Geschäftsreise zurück – die wohnung ist leer, heike ist weg. ein Verbrechen? nein, ein snowboardlehrer... heike ist durchgebrannt und Tom ratlos. Gemeinsam mit zahlreichen anderen kerlen grübelt Tom über die bessere hälfte des vermeintlich so starken Geschlechts. und lässt tief blicken hinter die kulisse mann: ganz ehlich und anspruchslos, wie die kerle halt so sind. eine lustvolle Geisterbahnfahrt durch das wesen mann von roland Baisch, martin luding & michael schiller. théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

TruFFauT France 1959 / vo / 99’ / de : François Truffaut / avec : jean-Pierre léaud, albert rémy, Claire maurier / Grand Prix de la mise en scène, Cannes 1959 cinémathèque

20:30 d.cojellicos jAngen l’inouï redanGe-sur-aTTerT

www.CITYMag.LU


agenda

02 jeuDi ThursDay

14:30 mAd lAb: vAlentinsHÄerz

an dësem atelier kanns du ee Valentinshäerz zesummeléiden a léiers verschidde elektronesch Baudeeler méi no kennen. en ideale kado fir Vältesdag! mnHn

18:30 l’Art de venturino venturi (1918-2002) entre l’itAlie et le luxembourg

Par lucia Fiaschi, présidente de l’archive Venturi, et prof. a. Caleca, université de Pise. le sculpteur italien Venturino Venturi a fait ses études secondaires au luxembourg. de retour en italie, l’artiste a gardé pendant toute sa vie des liens étroits avec le pays de son enfance. en italien. mnHA

18:30 voyAge Au début du monde

30 minutes de musique d’orgue par Paul kayser. église saint-Alphonse, luxembourg

le barista américain james Brewster sera l’invité spécial de ce jeudiscover. en plus de faire du bon café (il est arrivé deuxième dans la compétition latte art en 2010), il est l’inventeur de l’electro-acoustic Café, une installation ainsi qu’une machine à café amplifiée. l’idée étant de fixer des micros aux différentes pièces qui constituent sa machine. de la mouture des grains à l’extraction du liquide brûlant, les bruits provoqués tout au long du processus sont d’abord captés ensuite distordus sur ordinateur. le résultat est une mini-composition saugrenue unique avec chaque tasse. carrérotondes

18:30 Frozen

cf. 01/02 théâtre du centaure

20:00 AvAlAble sur-le-cHAmp ? pourvu que çA groove !

19:00 mAny spoKen Words

alimentation Générale – funky Grooves, Temperament wie sonst nur bei Balkan – Fanfaren und bester belgischer humor in einer hinreißenden mischung. Pascal rousseau (sousaphone), hubert Taelman (drums), Clément nourry (electric guitar), marti melia (tenor saxophone), david de salle, david sorolla (trumpet), manghi murrini, sébastian Van hoey (trombone). Production mierscher kulturhaus. philharmonie

"Follow the eye". maxime Bender, tenor saxophone. sebastian sternal, piano. markus Braun, bass. silvio morger, drums. le maxime Bender 4tet, autour du saxophoniste luxembourgeois né en 1982, fait partie des passionnants jeunes lions du jazz européen. philharmonie

distribution : julie läderach, stéphane Ghislain roussel. Conception : stéphane Ghislain roussel. en français. mudam

19:30 stAnislAs & co – tribute to Fred AstAire

17:30 orgAn AFter WorK

18:00 electro-Acoustic cAFé

18:30 mAxime bender 4tet

road moVie, euroPe Viagem ao principio do mondo / France-Portugal 1997 / vostf / 95’ / c / de : manoel de oliveira / avec : marcello mastroianni, jean-yves Gautier, leonor silveira cinémathèque

andré Charlier à la batterie, Benoît sourisse au piano et à l’orgue, damien Prud’homme au saxophone et à la flûte, jérôme regard à la contrebasse. casino 2000 mondorF-les-Bains

20:00 lupenrein

rafael kohn / hans joachim Frank. regie: hans joachim Frank. Bühnenbild/ausstattung: klaus noack. musik: andreas wagner. dramaturgie: jörg mihan. mit:

aGenDa appel

43

johannes achtelik, ramsés Bawibadi alfa, Bernhard Geffke, alexander höchst, Para kiala, angelika Perdelwitz, rose louis-rudek, katrin schell. "lupenrein" erzählt die Geschichte eines gutbürgerlichen deutschen ärzteehepaares, das nach sierra leone geht, um in einem lazarett zu arbeiten. ihr guter wille ist echt, doch die gewohnten moralischen wahrnehmungsmuster werden in der Bürgerkriegsrealität schnell in Frage gestellt – wer sind die Guten, wenn sich afrikaner untereinander bekriegen? ist eine arbeitgebende diamantenmine wichtiger als ein kurzlebiges schulprojekt? und freuen sich nicht alle schwarzen über die hilfe von guten weißen? unversehens werden sie Teil der gewaltsamen interessenskonflikte des Bürgerkriegs. und dann drehen sie durch, die europäer, die eigentlich den afrikanern helfen wollten... théâtre national du luxembourg

20:00 AmAdo, ein KriegsmÄrcHen cf. 01/02 théâtre des capucins

pour Annoncer vos événements dAns city AgendA, inscrivez-les sur le portAil culturel de lA grAnde région (rubrique pro) :

www.plurio.net

aux orGanisaTeurs eT proDuCTeurs avant les dates limites indiquées ci-dessous.

deAdlines édition mArs : jusqu’Au 06/02 édition Avril : jusqu’Au 05/03 édition mAi : jusqu’Au 02/04

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


44

agenda

20:00 e lAuter poppenetti

allemand, Bach réalise une véritable encyclopédie de l’art concertant de son temps. qu’importe s’il réutilise des éléments antérieurs, la modernité des "Brandebourgeois" réside sans doute en partie dans cette nouvelle manière de faire coexister les modes et les styles. philharmonie

20:00 mÄnnerAbend Ënnert dem motto e lauter Poppenetti schéisse mir zréck matt wierder, soen eis meenung a waat hannert deem wuert sech verstoppt. et spillen monique melsen, karin seywert, al Ginter a marcel heintz. musek: Paul dahm a Camille nanquette. regie: Guy Geimer. Texter: rol Gelhausen, jhemp hoscheit, Claudine muno, lucien Czuga. Technik: marc Georges. kostümer: sylvie hamus a Christina kneip. cApe eTTelBruCk

cf. 01/02 théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

20:00 quArtett

cf. 01/02 Kasemattentheater

20:30 tHe lAst WAltz

un auteur à succès meurt. sa femme, médecin, met de l’ordre dans ses papiers et s’interroge en lisant des fragments de sa dernière pièce dans laquelle un auteur succombe au charme d’une jeune comédienne. Fiction ou autobiographie ? le doute s’installe, elle fouille le passé et entreprend une enquête fiévreuse. elle veut savoir, mais le veut-elle vraiment ? avec sa liberté de narration si personnelle, Florian Zeller ménage le suspens, multiplie les interrogations à l’infini, brouille habilement les frontières du réel et du mensonge, les questions posées sont de vraies questions auxquelles il n’entend pas donner de réponses : jusqu’où faut-il chercher la vérité ? théâtre ouvert luxembourg

21:30 liquid blues HousebAnd

20:00 il giArdino Armonico / Antonini

il Giardino armonico. Giovanni antonini : flûte, direction. Georg Philipp Telemann : "ouvertüre (suite) a-moll (la mineur) für Blockflöte, streicher und Basso continuo TwV 55:a2". johann sebastian Bach : "Brandenburgisches konzert n° 3 G-dur (sol majeur) BwV 1048", "Brandenburgisches konzert n° 5 d-dur (ré majeur) BwV 1050", "Brandenburgisches konzert n° 4 G-dur (sol majeur) BwV 1049". Backstage 19h15 : dr. martin möller, "rendezvous auf dem Parnass: Bach und Telemann" (d). au début du 18e siècle, les compositeurs de musique baroque étaient des maîtres dans l’art de la compilation au sens moderne du terme. Tel était le principe des célèbres recueils de "musique de table", pièces de pur divertissement de Georg Philipp Telemann. il Giardino armonico jouera l’une de ses suites pour flûte à bec, cordes et basse continue. l’illustre ensemble baroque italien dirigé par le flûtiste Giovanni antonini, connu pour ses interprétations sur instruments d’époque, donnera également trois des six Concertos Brandebourgeois de Bach (dédicacés en 1721 au margrave Christian ludwig de Brandebourg), sans doute les "compilations" les plus magistrales de l’époque baroque. outrepassant les batailles entre styles italien, français ou

en terme de programmation, optant pour un caractère de laboratoire ouvert à toute expérimentation et à tout questionnement, le 3 du Trois est un événement ouvert aux projets dansés ou pas mais qui sont toujours singuliers dans leur recherche, qui tentent de (re) questionner ou de repenser la société et l’art chorégraphique, qui puisent leurs sources dans la texture du corps, de l’âme et du temps, qui brouillent les frontières entre les arts, qui s’inscrivent plus dans la conviction que dans la séduction... le 3 du Trois n’est pas une soirée conventionnelle pour le public non plus. quelle est la valeur d’une telle soirée et d’une telle démarche ? C’est le public qui décide. Pas d’entrée payante mais une valeur tant perceptive que financière est laissée à votre appréciation à la sortie. banannefabrik

20:00 cAbArenert

20:00 cAbArenert

Cabaret luxembourgeois. cApe eTTelBruCk

19:00 le 3 du trois

made By sCorsese usa 1978 / vostf / 117’ / c / de : martin scorsese / avec : robbie robertson, Bob dylan, eric Clapton, neil young, joni mitchell, neil diamond, muddy waters, Van morrison, dr. john cinémathèque

20:30 We Were promised jetpAcKs

le groupe écossais est plutôt nouveau sur les scènes de la planète, mais cela ne l’empêche pas d’impressionner ses auditeurs. Ces musiciens nous ont démontré que tous les terrains de l’indie rock ne sont pas encore explorés. avec leurs prestations dont la puissance est égale à celle de leurs confrères écossais de mogwai et un sens de la pop comparable à celui de Foals ou Bloc Party, ces écossais sont devenus un véritable groupe rock qui fait du bruit, qui est en même temps sauvage et avide de culture, farouchement mélodique et d’une discrétion puissante. rockhal esCh-sur-alZeTTe

jam session liquid

03 VenDreDi friDay

18:30 monty pytHon’s liFe oF briAn

20:30 si tu mourAis

de Florian Zeller. mise en scène : Fabienne Zimmer. décor & costumes : jeanny kratochwil. avec Caty Baccega, Colette kieffer, étienne Guillot et Franck sasonoff.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

20:00 KylA brox

kyla’s voice remains a stunning example of the soul singer’s art: turning up the heat by degrees, lulling and charming before unleashing emotional catharsis, and blurring the distinction between pleasure and pain like the soul greats of old. whether fronting the mighty kyla Brox Band, or harnessing undiluted soul power in a duo with musical and life partner danny Blomeley, kyla Brox is without doubt the most authentic uk blues and soul singer of her generation. Abbaye de neumünster

20:00 lupenrein

solistes : nn (soprano), Paul o’neil (ténor), michael Tews (basse), Chœur national du luxembourg. Chef de chœur : david reiland. orchestre Philharmonique du luxembourg. direction : micha hamel. conservatoire de la ville de luxembourg

20:00 glücKlicHe tAge – tHe reHeArsAl version samuel Becketts "Glückliche Tage" wurden 1961 in new york uraufgeführt und gelten als meilenstein der Theatergeschichte. "Große kunst ist präzise, und sehr große kunst ist noch präziser", schrieb Peter Brook im Vorwort zu seiner ersten deutschsprachigen inszenierung, die im märz 2003 in Basel Premiere hatte. schon von Beginn der Proben an, initiierte Brook eine zweite Fassung, die "rehearsal version", eine reduktion der von Beckett vorgegebenen spielvorlage, die offen ist für alle denkbaren spielorte und etwas eigenes schafft. regie: Peter Brook. regiemitarbeit: hendrik mannes. winnie: miriam Goldschmidt. willie: wolfgang kroke. Übersetzung: erika und elmar Tophoven. théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

cf. 02/02 théâtre national du luxembourg

20:00 e lAuter poppenetti cf. 02/02 cApe eTTelBruCk

20:30 d.cojellicos jAngen l’inouï redanGe-sur-aTTerT

cf. 02/02 cApe eTTelBruCk

20:00 lA pAssion selon st. jeAn de jeAn-pierre Kemmer

Comedy ClassiCs GB 1979 / vostf / 94’ / c / de : Terry jones / avec : Graham Chapman, john Cleese, Terry Gilliam cinémathèque

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

20:00 Frozen

cf. 01/02 théâtre du centaure

20:00 HelenA WAldmAnn

20:00 neW yorK pHilHArmonic / gilbert / zimmermAnn

l’inouï redanGe-sur-aTTerT

new york Philharmonic. alan Gilbert, direction. Frank Peter Zimmermann, violon. ludwig van Beethoven : "konzert für Violine und orchester d-dur (ré majeur) op. 61". igor stravinsky : "symphony in Three movements". maurice ravel : "daphnis et Chloé. Ballet en un acte. Fragments symphoniques. 2e suite". Backstage 19h15 : dr. dominique escande, "les décors et costumes de léon Bakst pour daphnis et Chloé" (F). philharmonie

20:00 quArtett "revolver Besorgen". Tanztheater in deutscher sprache. er: du musst einen revolver besorgen. sie: und wer schießt? er: du. sie: und wer erschießt dann mich, nachdem ich dich erschossen habe? er: du musst dir eben jemanden besorgen. (Beide lachen). sie lachen kein abgründiges lachen, sondern ein befreiendes, befreites. sie haben einen dialog geschafft, etwas, das es zwei monate nicht gab, weil er sich stets – auf der suche nach dem, was er sagen wollte – irgendwo, irgendwie verdachte und auch das alles wieder vergaß. heute leben allein in deutschland ungefähr 1,3 millionen menschen mit demenz. ihre Zahl wird sich bis zum jahr 2050 verdoppeln. "revolver besorgen", die neue Produktion von helena waldmann, geht den spuren dieser leben nach. konzept, regie & Choreographie: helena waldmann. musik: Gustav mahler, johann strauss, Zeitkratzer, nat king Cole. Tanz: Brit rodemund. stückentwicklung & dramaturgie: dunja Funke. licht: hubert Cybulska. kostüm: mari krautschick. Choreographische mitarbeit: Tim Plegge. radiofeature: dunja Funke, helena waldmann. dement-sprechende im feature: nina de Vries, sexualassistentin, Berlin; Prof. dr. dr. em. reimer Gronemeyer, autor und soziologe, 1. Vorsitzender aktion demenz, universität Gießen; Prof. dr. med. Frank heppner, leiter des instituts für neuropathologie an der Charité, Berlin; uta stöcking, sprecherin, Berlin. grand théâtre

04

20:30 royAl street orcHestrA

cf. 01/02 Kasemattentheater

20:30 si tu mourAis

cf. 02/02 théâtre ouvert luxembourg

21:30 jypey explose tout !

Comme de nombreux humoristes renommés aujourd’hui, jypey a fait un passage remarqué au Club med avant d’arriver sur les planches. il met en avant cette expérience du contact avec le public pour faire de chaque soirée un spectacle unique ! une drôle de satire de la société avec des sketches dans lesquels tout le monde se reconnaîtra. le showtime esCh-sur-alZeTTe

45

petites séquences sur la musique et le rythme. en relation avec le spectacle "duo duu", anu sistonen travaillera avec les enfants sur des improvisations autour du thème des émotions et des sentiments dans l’amitié. 6-8 ans : atelier parents-enfants. studio trois c-l

sameDi saTurDay

11:00 bruncH At mudAm mudam

14:00 tAnzWerKstAtt

anu sistonen propose un atelier de danse dans le cadre de sa nouvelle création "duo duu" qui parle de l’amitié entre enfants, avec ses petits bonheurs et ses grands malheurs. Cet atelier s’articulera autours d’exercices sur le mouvement dansé avec des

n nt o r eve sur u o y s it nT subm Z Vos eVe iVe r C . s o net in i r u l p . wwwn mars : 06/02 io édiT

20:00 vom KleinmAleins des seins

libor sima: saxophon, Trompete. Veit hübner: kontrabass. lars jönsson: harmonium. uwe Zaiser: schlagzeug. esther Feustel: Geige. komposition: libor sima. lichtdesign: sebastian alphons. Bühnenbild, kostüme: Gudrun schrezmeier. konzeption, regie: martin mühleis. conservatoire de musique esCh-sur-alZeTTe

20:30 minnie And mosKovitz

Beau programme à Utopolis et Ciné Utopia pendant les vacances de Carnaval: des films en avant-première, des animations pour les enfants et plein d’émotions! Venez en famille et profitez de nos tarifs spéciaux : Tarif famille 6â/ personne* Tarif enfant 5,50â/ enfant**

arThouse ClassiCs usa 1971 / vostf / 114’ / c / de : john Cassavetes / avec : Gena rowlands, seymour Cassel, Val avery cinémathèque

Programme et infos www.utopolis.lu * valable à l’achat de 4 tickets, pour une famille avec max. 2 adultes ** valable pour des enfants < 12 ans

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

Tie Break Café, Q45, Subway, Nemo’s, McDonald’s Club 5, Meneghino, Coyote Café, Paul Eischen www.CITYMag.LU B&LW\0DJB$FWLRQV)HŮYULHULQGG

$0


46

agenda

15:00 les bons becs en voyAge de notes (F)

spectacle musical pour clarinettes et percussion. eric Baret : clarinette si bémol. Florent héau : clarinette mi bémol, lame sonore, claquettes, arrangements musicaux. yves jeanne : clarinette basse. Francis Prost : cor de basset. Bruno desmouillieres : percussion, drums. Caroline loeb : conception et mise en scène en collaboration avec nicolas Vallée. Philippe quillet : lumières, scénographie. jelly Germain, Virginie Pérez, Cécile Proust : chorégraphie. philharmonie

15:00 gibt den outsidern dAs KommAndo!

18:00 Art AgAinst discriminAtion

art against discrimination est un projet né grâce à l’initiative de jeunes souhaitant se mobiliser dans la lutte contre la discrimination par le biais de toutes formes artistiques. dans cette optique, 24 groupes luxembourgeois ont décidé de soutenir cette action et de s’associer dans la production d’un double album, dont le bénéfice des ventes sera entièrement reversé à l’asbl stëmm von der stroos. huit groupes ayant participé à l’enregistrement seront présents pour l’occasion : The jacob Conspiracy, anthem of the sun, The Barcodes, Thoughts of the 4, weakonstruction, infact, no account for Taste et sermeq feat. xbrainwaves. Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

18:15 bAcKstAge speciAl en outsider ass net ewéi déi aner: e gesäit anescht aus, en huet aner interessen, e schwätzt anescht, en ësst aner saachen... mä wat ass dann elo méi langweileg? anescht ze sinn, oder ze sinn ewéi all déi aner? komm mir lancéieren en neien Trend: alles wat out war gëtt elo mega cool! Bréng eng oncool saach mat an den atelier, maach eppes cooles neies doraus a stell dann däin neien Trend deenen anere kanner vir! 6-12 joer. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

Visite guidée de la technique de la Philharmonie / Führung durch den technischen Bereich der Philharmonie (F/l/d). philharmonie

20:00 Frozen

cf. 01/02 théâtre du centaure

20:00 musique militAire grAnd-ducAle

20:00 About A boy

sense & sensiBiliTy GB 2002 / vostf / 101’ / c / de : Chris et Paul weitz / avec : hugh Grant, nicholas hoult, sharon small cinémathèque

20:00 improlAbo sAison 2

Vivez l’espace d’une soirée, la vie au sein d’un laboratoire du rire et des émotions, où un scientifique fait vivre des expériences burlesques ou émouvantes, et autres tests délirants, à quatre "rat-provisateurs". café-théâtre rocas

20:00 neW yorK pHilHArmonic / gilbert / lAng lAng

new york Philharmonic. alan Gilbert, direction. lang lang, piano. Piotr ilitch Tchaïkovski : "Concerto pour piano et orchestre n° 1 en si bémol mineur (b-moll) op. 23". sergueï Prokofiev : "symphonie n° 5 en si bémol majeur (B-dur) op. 100". philharmonie

20:00 red cross surreAlist bAl

15:30 gigi’s – egerlÄnder blosmusiK centre Hospitalier du nord eTTelBruCk

16:00 tAnzWerKstAtt

cf. 14h. 9-12 ans : atelier enfants seuls. studio trois c-l

16:00 rencontre Avec lA scène Artistique luxembourgeoise

rencontre avec les artistes leonora Bisagno et Claudia Passeri. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

Voici un grand moment musical en perspective, puisqu’en une seule soirée, il sera possible de réentendre quelques-uns des plus grands airs de deux comédies musicales inscrites au Panthéon du genre : "Phantom of the opera" d’andrew lloyd webber et "west side story" de leonard Bernstein... et bien d’autres encore. Kinneksbond mamer

20:00 lupenrein

cf. 02/02 théâtre national du luxembourg

17:00 les bons becs en voyAge de notes (F) cf. 15h philharmonie

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

par la Boutique de Camille et retrovolver, peuvent être commandés sur le site : www.laboutiquedecamille.com avant la soirée ou achetés le soir même. Toutes les recettes de la soirée iront en faveur du projet Perspectives de la Croix-rouge. les inscriptions se font par email à l’adresse : party@croix-rouge.lu. attention, les places sont limitées. cercle cité

20:30 royAl street orcHestrA

l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:30 si tu mourAis

cf. 02/02 théâtre ouvert luxembourg

22:00 delicAtessen

Cinéma Paradiso italien 1999 / deutsche Fassung / 79 minuten / Farbe / Zeichentrickfilm von: enzo d’alò / empfohlen ab 6 jahren cinémathèque

15:00 erzielsonndeger

Thema: märercher aus dem orient. grand théâtre

15:00 tHé dAnsAnt

casino 2000 mondorF-les-Bains

16:00 prémice(s)

The lasT PiCTure show France 1991 / vo / 99’ / c / de : marc Caro et jean-Pierre jeunet / avec : Pascal Benezech, dominique Pinon, marie-laure dougnac cinémathèque

22:30 jypey explose tout ! cf. 03/02 le showtime esCh-sur-alZeTTe

05 la 13e édition des soirées à thèmes de la Croix-rouge (section locale de luxembourg-ville) est placée sous le signe du surréalisme. la soirée débutera à 20h par un dîner, suivi d’une soirée dansante avec tombola à partir de 23h. au programme : concert de l’auteur-compositeur anglais justin manville, tombola et, pour la première fois, une vente aux enchères de lots insolites et surprenants présidée par maître François Tajan d’arcurial et animée par l’acteur belge Frédéric heterlinck. Code vestimentaire : smoking et robe courte ! les accessoires et créations coutures surréalistes et uniques, réalisés exclusivement pour l’événement

15:00 Wie KAter zorbAs der Kleinen möWe dAs Fliegen beibrAcHte

"Prémice(s)" est un point de départ blanc, le début d’une histoire sans histoire. à l’intérieur de cet espace cocon, un cocon. dans ce cocon, une femme. rouge sang, vert tendre, jaune soleil émergent du bout des doigts de cette femme, qui tisse en douceur un monde en devenir. installé dans un cocon de douceur, le spectateur assiste à la naissance d’un univers poétique qui prend forme autour du corps de la comédienne. Cycle de vie, naissance, transformation, passage. mise en scène, scénographie : laurance henry. assistant : erik mennesson. interprétation : Paule

DimanChe sunDay

11:00 bruncH At mudAm mudam

11:00 erzielsonndeger

Thema: märercher aus dem orient. grand théâtre

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

Vernin. musique : Pierre Payan, Vassili Caillosse. âge : 2 ans. spectacle sans parole. durée : 35 minutes. mierscher Kulturhaus mersCh

18:00 KArl vAlentins tHeAterbesucH

lunDi monDay

17:00 il giArdino dei Finzi contini

Ciné xxl usa 1970 / vostang / de : Vittorio de sica / avec : lino Capolicchio, dominique sanda, Fabio Testi cinémathèque

17:00 jeAn muller

récital de piano dans le cadre du cycle "schubert et le piano". cApe eTTelBruCk

17:00 stAbAt mAter

ein szenisch-musikalischer abend mit originalszenen von karl Valentin und liesl karlstadt und dem Blasund Zupfsymphonett. Zeitloser humor wird wieder lebendig. die idee war es, die monologe und dialoge von karl Valentin zu abendfüllenden Theaterstücken zu verbinden und mit aktuellen musiken des Film- und Theatermusikers Christian von der au zu versehen. es entstand eine spritzige neue musik-Theaterform, "ganz im sinne karl Valentins". cube 521 marnaCh

20:00 explorAtion du monde – l’inde Au milliArd de regArds

rencontres musicales de la Vallée de l’alzette 2012. das stabat mater wurde wahrscheinlich im 13. jahrhundert verfasst. Viele bedeutende komponisten haben es vertont, von josquin desprez und Giovanni Pierluigi da Palestrina bis hin zu krzystof Penderecki und arvo Pärt. aber die wohl berühmteste Fassung stammt aus den 30er jahren des 18. jahrhunderts von Pergolesi. orchester l’arpa Festante. heike heilmann, sopran. Franz Vitzthum, altus. Giovanni Battista Pergolesi : "stabat mater" für sopran, alt, streicher und Cembalo. johann Christian Bach : "symphonie". église de Fischbach FisChBaCh

17:30 si tu mourAis

cf. 02/02 théâtre ouvert luxembourg

06

le pays le plus peuplé au monde, fascinant pour les uns, dérangeant pour les autres. en compagnie de lionel et Cyril isy-schwart, allez à la découverte de cette inde colorée et festive, passionnée et bouillante, douce et voluptueuse. conservatoire de la ville de luxembourg

20:30 tHe red sHoes

07

20:00 cAmerAtA 3

09:30 prémice(s)

renaud Capuçon, violon. Frank Braley, piano. ludwig van Beethoven : Cycle 3 sonates pour violon et piano nos 8 op. 30, 7 op. 30 et 10 op. 96. philharmonie

18:30 pierrot le Fou

20:00 explorAtion du monde – l’inde Au milliArd de regArds

cf. 05/02 mierscher Kulturhaus mersCh

cf. 05/02 conservatoire de la ville de luxembourg

road moVie, euroPe France-italie 1965 / vo / 110’ / c / de : jean-luc Godard / avec : jean-Paul Belmondo, anna karina, dirk sanders, raymond devos / d’après le roman de lionel white "obsession" cinémathèque

19:30 Au menu de l’Actu

les mots, ils sont laissés au libre arbitre et à la mauvaise foi de Claude Frisoni qui malmène l’actualité pendant trois mauvais quarts d’heure. son regard se pose sur les petits et grands événements de la planète dont il nous rend compte à sa manière avec la verve et le talent qu’on lui sait. une part d’improvisation, beaucoup d’insolence, un rien d’inconvenance, deux soupçons d’impertinence, pour ce survol mensuel de l’info. Abbaye de neumünster

47

20:30 megAFAun

Though megafaun was once the pride and joy of just a few music fans, this trio from durham, north Carolina, has reached a real highpoint with its fourth album. making appalachian inspired experimental music, sometimes referred to as psych folk, you are welcome to discover this striving band. rockhal esCh-sur-alZeTTe

marDi TuesDay

14:30 AFriKAn liFe

Vu steppen a savannen, Zebraen a Giraffen, léiwen a straussen an eng afrikanesch landschaft bastelen. mnHn

14:30 ArtHème : créAtion de boucles d’oreilles 6-12 ans. durée : 2h. mnHA

14:30 déiere-Fuesend

mir schläichen ons op eng eenzegaarteg Fuesparty, déi d’déieren am Bësch feieren. Fir net gläich erkannt ze ginn, bastele mir ons eng ganz besonnesch déieremask. Housen (naturparkhaus) hosinGen

14:30 imprimerie FAber

an dëser Visite gi mir gewuer, wat esou alles an enger moderner dréckerei hautdesdaags geschitt. mir wäerten déi verschidde Prozesser vum Computerschierm bis zum endprodukt duerchlafen an déi héich spezialiséiert Beruffer vun dëser dréckerei kënne léieren. imprimerie Faber mersCh

20:30 inside job

20:00 boulevArd royAl

uniVersiTé PoPulaire du Cinéma GB 1948 / vostf / 133’ / c / de : michael Powell et emeric Pressburger / avec : marius Goring, jean short, Gordon littmann cinémathèque

kaméidistéck vum nico helminger. regie: jean Paul maes. dekoren: anouk schiltz. et spillen: Claude Fritz, danielle wenner, elsa rauchs, Christiane durbach, luc lamesch, isabelle Costantini, Pierre Bodry, Clod Thommes. Boulevard royal ass e kaméidistéck iwwer Geschäft a léift, loscht a ligen, falsch identitéiten a richtegt Gefuddels voller Verwiesslungen a Verrécktheeten, no um liewen, komesch an och e bësse béis… théâtre des capucins

usa 2010 / vostf / 119’ / c / documentaire de : Charles Ferguson / avec : matt damon, George soros, Christine lagarde cinémathèque

t on even ur r u o it y nTs s subm Z Vos eVe t iVe insCr rio.n2e u l p . 0 wwwn mars : 06/ édiTio

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


48

agenda

18:30 AFter Hours

made By sCorsese usa 1985 / vostf / 98’ / c / de : martin scorsese / avec : Griffin dunne, rosanna arquette, Verna Bloom, linda Fiorentino, Teri Garr, john heard, Cheech marin, will Patton, martin scorsese / Prix de la mise en scène (Festival de Cannes 1986) cinémathèque

18:30 riFF WorKsHop: bAlKAn pAtHs

les danseurs bulgares du groupe Gaida feront l’introduction au workshop avec des danses traditionnelles. Projection du film : "on the path", de jasmila Zbanic, Bosnie 2010. le projet riFF (rocking integration on Futuristic Festival) propose de promouvoir le dialogue interculturel par la découverte de l’art culinaire, du cinéma et de la musique de différents pays, de manière conviviale et créative. il est porté par cinq jeunes d’origines diverses qui se sont rencontrés à luxembourg, et qui mettent en œuvre ces soirées conçues pour rapprocher les gens. lors de chaque atelier, riFF fait appel à vos sens pour voir, écouter et sentir différentes cultures. au menu : cuisine, cinéma, photo, danse, théâtre et musique. carrérotondes

18:30 lA peinture comme sujet

Joël Desbouiges, Narcisse, 2010

Conférence par Germain rœsz. quelles sont les imbrications entre

l’histoire de la peinture (dans une version anthropologique) et l’art contemporain aujourd’hui ? de quelle manière la peinture échappe-t-elle aux cloisonnements et à la désuétude dans lesquels beaucoup veulent l’inscrire ? il y a un temps contemporain des images-flux dont il faut se demander s’il vient en contradiction avec l’image fixe de la peinture. les notions d’extériorité et d’intériorité, la pertinence de l’actualité (et de l’anachronisme), les critères de liberté (du faire, du dire) sont repensés. Plus loin, le conférencier interroge la linéarité et la notion de progrès de/dans l’art, et donc de la validation de certaines formes de légitimation des œuvres. Germain rœsz est artiste, poète, professeur et directeur de l’équipe de recherche arts à l’université de strasbourg. en français. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

séminaire de formation continue pour les enseignants des lycées. elles partageront aussi avec le grand public non spécialisé les résultats de leurs recherches récentes sur les manuels scolaires, y compris sur certains manuels utilisés au luxembourg, lorsqu’ils traitent du monde arabe et du conflit israélo-palestinien. langues : français et anglais, avec traduction simultanée. Abbaye de neumünster

20:00 peter HooK And tHe ligHt indie den Atelier

20:30 lA voie lActée

19:30 mudAm AKAdemie i

05. art brut, action painting, cobra, art informel. les mouvements artistiques de l’après-guerre. de nombreux artistes européens se sont exilés aux états-unis où une nouvelle génération de peintres va émerger avec l’école de new york. mudam akademie i (débutants) analyse le siècle dernier par décennie en traitant les différents courants artistiques et leur contexte social. en luxembourgeois. opderschmelz dudelanGe

20:00 boulevArd royAl cf. 06/02 théâtre des capucins

road moVie, euroPe France 1969 / vo / 101’ / c / de : luis Buñuel / avec : Paul Frankeur, laurent Terzieff, edith scob, alain Cuny, michel Piccoli cinémathèque

20:30 lAtin AmericAn jAzz-HArp (HArFe) mAster l’inouï redanGe-sur-aTTerT

21:30 mAxime bender orgAn trio

20:00 l’Histoire, un enjeu politique ?

Conférence-débat avec nurit Peled et samira alayan. les cours et les manuels d’histoire comme lieux de tensions entre récits en israël, en Palestine... et au luxembourg. avec deux spécialistes de l’enseignement et des manuels scolaires. l’enseignement de l’histoire constitue un enjeu politique, surtout quand il porte sur des situations fortement conflictuelles, passées ou présentes. dans nos pays, nous en savons quelque chose avec l’histoire des croisades, des périodes coloniales ou de certaines guerres. il en est de même avec les manières dont nous présentons les relations de l’occident avec le monde arabe, et plus encore avec nos (re-) présentations de la question israélo-palestinienne. deux spécialistes interviendront sur ces questions dans le cadre d’un

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

08

merCreDi weDnesDay

15:00 cette colonie qui nous AppArtient un peu

la communauté luxembourgeoise au Congo belge (1883-1960). régis moes, historien. le Grand-duché de luxembourg n’a certes pas été une puissance coloniale, mais de nombreux luxembourgeois ont participé à la colonisation du Congo où ils étaient considérés comme égaux aux colonisateurs belges. administrateurs territoriaux, dirigeants de grandes sociétés coloniales, indépendants installés en afrique ou missionnaires, les Grand-ducaux ont largement profité des possibilités offertes par le système colonial et ont participé à un système aujourd’hui décrié. en 1960, date de l’indépendance de la colonie, plus de 600 luxembourgeois y vivaient. en luxembourgeois. centre prince Henri walFerdanGe

18:00 nAtur-AnsicHten eines zeitgenössiscHen Künstlers Vortrag von Gérard Claude. www.mediart.lu mediart

18:00 experience musee / WednesdAys@mudAm cf. 01/02 mudam

The maxime Bender organ Trio will play in the tradition of the great organ trios as well as originals. maxime Bender: tenor & soprano, sax. jean yves jung: organ. jonas Burgwinkel: drums. liquid

18:30 domicile conjugAl

TruFFauT France 1970 / vo / 97’ / c / de : François Truffaut / avec : jean-Pierre léaud, Claude jade, daniel Ceccaldi cinémathèque

18:30 Hungry plAnet Conférence-dégustation. carrérotondes

20:00 boulevArd royAl cf. 06/02 théâtre des capucins

20:00 Amstel trAcKs

amstel quartet. remco jak, saxophone soprano. olivier sliepen, saxophone alto. Bas apswoude, saxophone ténor. Ties mellema, saxophone baryton. Tan dun : "Three pieces in hunan accent" (arr. B. apswoude). johannes Brahms : "symphonie n° 3: 3. Poco allegretto" (arr. r. jak). michael nyman : "string quartet n° 2" (arr. d. roach). johann sebastian Bach : "orgelchoral nun komm, der heiden heiland BwV 659" (arr. B. apswoude). Guillermo lago : "Ciudades". jan Pieterszoon sweelinck : "Fantasia cromatica" (arr. B. apswoude). jean rivier : "Grave et Presto". maurice ravel : "Pavane pour une infante défunte" (arr. T. mellema). wolfgang a. mozart : "adagio und Fuge kV 546" (arr. r. jak). Cette soirée offre un point de vue unique sur le répertoire varié du groupe : des compositions de jan Pieterszoon sweelinck à celles de michael nyman et de Tan dun, en passant par Bach, Brahms, ravel et mozart, entre autres, presque toutes ont été arrangées par ou pour les quatre musiciens. philharmonie

20:00 mercedes ecHerer – KArriere l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:00 Au moins j’AurAi lAissé un beAu cAdAvre

d’après le conte original d’"hamlet" de william shakespeare. avec "au moins j’aurai laissé un beau cadavre", le metteur en scène Vincent macaigne converse avec

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

shakespeare et invente un hamlet des temps modernes. écriture, mise en scène, conception visuelle & scénographie : Vincent macaigne. scénographie : Benjamin hautin, julien Peissel. accessoires : lucie Bascl. lumière : kelig le Bars. son : loïc le roux. assistanat : marie Ben Bachir. avec samuel achache, laure Calamy, jean-Charles Clichet, julie lesgages, emmanuel matte, rodolphe Poulain, Pascal rénéric, sylvain sounier. durée : environ 3h10 & entracte. grand théâtre

20:00 bAermAnn’s KlArinette

09

des ressources humaines sont ainsi souvent, sinon en opposition, en conflit. Christophe lo Giudice est rédacteur en chef des magazines "Peoplesphere" et "Finance management" (Belgique). inscription obligatoire : www.club.paperjam.lu lalux Assurances leudelanGe

jeuDi ThursDay

14:30 AFriKAn liFe

18:30 mudAm AKAdemie i

14:30 mAd lAb: vAlentinsHÄerz

19:30 soiree tru tHougHts / ninjA tune

cf. 07/02. en français. mudam

cf. 07/02 mnHn

cf. 02/02 mnHn

werke von j. h. Baermann, F. mendelssohn-Bartholdy, r. wagner & C. m. von weber. klarinettenensemble des konservatoriums. luxembourg Clarinet Choir. solist: johannes Gmeinder, Professor für klarinette und kammermusik an der hochschule für musik saar. leitung: marcel lallemang. conservatoire de la ville de luxembourg

20:00 rAlpH toWner & pAolo Fresu

ralph Towner et Paolo Fresu, deux monstres sacrés du jazz européen, forment un duo inégalé à l’heure actuelle. opderschmelz dudelanGe

20:30 neW yorK, neW yorK

14:30 musées-Killer

spuere vun engem muerd am musée ënnersiche fir eraus ze fanne wien de killer ass. mnHn

il y a tout juste un an, le Centre culturel kulturfabrik consacrait une première soirée à ninja Tune, label britannique de référence dans la musique électronique, qui n’a cessé de se renouveler. aujourd’hui, fort d’un catalogue d’artistes plus que diversifié, il sera à nouveau à l’honneur au luxembourg aux côtés

de Tru Thoughts, autre label incontournable. lors de cette soirée unique, le public aura la chance de découvrir ou redécouvrir les deux plus grandes écuries british indépendantes, réunies pour l’occasion. Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

20:00 mercedes ecHerer – KArriere l’inouï redanGe-sur-aTTerT

49

que lui-même n’avait jamais souhaitée. "yo, mono libre" est une version très respectueuse du texte original de kafka. que nous raconterait un singe s’il pouvait parler ? ricardo joven, acteur et auteur de la mise en scène décide de se mettre de l’autre côté de la barrière afin de dévoiler à travers un exigeant jeu émotionnel et beaucoup d’humour certains des "pourquoi ?" qui sont lancés avec des cris d’homme depuis la scène par le singe Peter le rouge. Abbaye de neumünster

20:00 yo, mono libre

"rapport pour une académie" de Franz kafka (Prague, 1883), œuvre écrite en 1917, nous offre un regard critique sur la société humaine à travers la vision sarcastique de Peter le rouge, un singe qui avait acquis la capacité du langage en s’auto-imposant une dure discipline durant cinq ans en essayant de trouver une sortie à une situation

t on even ur r u o it y nTs s subm Z Vos eVe t iVe insCr rio.n2e u l p . 0 wwwn mars : 06/ édiTio

15:00 duo duu

"duo duu" parle de l’amitié entre enfants, avec ses petits bonheurs et ses grands malheurs. l’amitié entre enfants est entière, absolue et définitive. sur scène, deux danseuses et un musicien avec sa contrebasse. la musique décrit les émotions des deux personnages, donne le rythme et l’énergie aux deux danseuses. Chorégraphie : anu sistonen. Composition musicale : emre sevindik. danseuses : jennifer Gohier, sarah Picard. Contrebasse : Benoît legot. Costumes : rachel quarmby. lumière : elric Vanpouille. carrérotondes

17:30 orgAn AFter WorK cf. 02/02 église saint-Alphonse, luxembourg

18:00 electro-Acoustic cAFé cf. 02/02 carrérotondes made By sCorsese usa 1977 / vostf / 163’ / c / de : martin scorsese / avec liza minnelli, robert de niro, lionel stander, Barry Primus, dick miller cinémathèque

20:30 si tu mourAis

cf. 02/02 théâtre ouvert luxembourg

18:30 cHristopHe lo giudice : drH et cFo, le Feu et l’eAu ?

la richesse des entreprises est basée sur les compétences et l’implication de leurs collaborateurs. Tous les décideurs sont d’accord sur ce point. mais une fois cette déclaration d’intention exprimée, la réalité quotidienne d’une entreprise peut être différente. directeurs financiers et directeurs

Orange Wednesdays sur votre mobile Avec l’application Orange Wednesdays, vous pouvez regarder les bandes-annonces des films bientôt à l’affiche, consulter le programme complet d’Utopolis et d’Utopia, demander votre 2ème ticket gratuit et emmener gratuitement un(e) ami(e) voir un film en bénéficiant chaque mercredi de deux places de cinéma pour le prix d’une. le mercredi change avec Orange En collaboration avec téléchargez l’application gratuite Orange Wednesdays pour Android et iPhone www.utopolis.lu

orangewednesdays.lu

www.CITYMag.LU

ORANG0068_OW_CITYAGENDA_104x152_FR_01_2012-DEF.indd 1

20/01/12 16:15


50

agenda

20:00 de roude KnÄppcHen – d’ÄntWert op de virdrun

Vir e roude knäppchen, vun enger vun hinne streng bewaacht. wat maachen déi Gestalten hei? wat huet et mat deem knäppchen op sech? leeft an dësem raum alles no feste musteren of, déi een net duerchbrieche kann, oder gëtt et vläit awer eppes ewéi Fräiheet? e stéck vum Fränz Conrad. et spillen: ana Correia, Charel Fischbach, jeia scholtus, kyra Fischbach, laura lakaff, lea scholl, marceline wawro, nora Thix. regie: Fränz Conrad. musek: sid mysore. Bühnebild: andrée lamborelle. théâtre du centaure

20:00 boulevArd royAl cf. 06/02 théâtre des capucins

20:00 opl / Holliger / zeHetmAir

orchestre Philharmonique du luxembourg. heinz holliger, direction. Thomas Zehetmair, violon. heinz holliger : "ardeur noire d’après Claude debussy", "konzert für Violine und orchester" ("hommage à louis soutter"). robert schumann : "Phantasie für Violine und orchester a-moll (la mineur) op. 131", "symphonie n° 1 B-dur (si bémol majeur) op. 38" ("Frühlingssymphonie" / "le Printemps"). philharmonie

21:30 Fred bArreto group Blues liquid

18:30 tHe snApper

10

organisé par la libreria italiana de luxembourg en collaboration avec l’istituto italiano di Cultura et l’université du luxembourg. université du luxembourg – campus de limpertsberg

VenDreDi friDay

12:00 bcc luncH

"The small Grand duchy on top of the waves". Guest speaker: andré harpes, a maritime lawyer. nH Hotel luxembourg

12:30 de mozArt à piAzzollA – du clAssique Au tAngo

Comedy ClassiCs GB 1993 / vostf / 91’ / c / de : stephen Frears / avec : Colm meaney, Tina kellegher, ruth mcCabe cinémathèque

20:00 de roude KnÄppcHen – d’ÄntWert op de virdrun

19:00 super-Héros on tour

20:00 KAspAr HÄuser meer

Concert de midi. maria miteva, flûte. martha khadem-missagh, violon. olga dimitrova, guitare. église protestante de luxembourg

18:00 "bourgeois FAsHion" Kleidung und mode in gemÄlden des 19. jAHrHunderts © David Laurent

20:30 lAternA mAgicA

© Auguste De Bray, Portrait de Madame Félix Crucy, 1865

lichtspiele im schatten der armut. en coopération avec le musée d’histoire de la Ville de luxembourg dans le cadre de l’exposition "Pauvre luxembourg ? dimensions de la pauvreté, de 1850 à nos jours". cinémathèque

20:30 si tu mourAis

die malerei des 19. jahrhunderts – speziell die Porträtmalerei des Großbürgertums – ist untrennbar mit der vorherrschenden kleidung und mode der jeweiligen epoche verbunden. originale historische stoffproben geben den Besuchern die möglichkeit zu einem "Griff ins Bild" – die arbeitsweise und ausdrucksformen der künstler können so aus einem neuen "textilen" Blickwinkel betrachtet werden, und ein längst vergangenes jahrhundert rückt greifbar nah! auf leinwand festgehaltene Bekleidungsformen werden von ralf schmitt, modedesigner und dozent an der Fachhochschule Trier, detailliert vorgestellt und analysiert. villa vauban

cf. 02/02 théâtre ouvert luxembourg

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

19:00 lA clAsse non è AcquA

la nouvelle création de Bernard Baumgarten interroge la vie des super-héros. Comment la découverte de super-pouvoirs donne-t-elle naissance au super-héros ? Pourquoi décide-t-il de les mettre au service des autres ? Comment vit-il sa notoriété ? mais surtout, que se passe-t-il quand le super-héros perd son statut de justicier ? abandon par la société, perte d’identité, oubli, solitude... et peut-être aussi rêve et espoir de retrouver sa période de gloire. dans un espace scénique en forme d’arène conçu par elvire Bastendorff, le public encercle le plateau, se trouvant ainsi au même niveau que les super-héros. Par ces jeux de miroirs et de vis-à-vis, un dialogue entre chacun des spectateurs et des super-héros s’instaure... un monde commun en partage peut-être pas si imaginaire... mudam

cf. 09/02 théâtre du centaure

was ist der erste schnelle täuschende eindruck? und welche sicht auf die dinge ist dann die wahre? wir werden schockiert mit den Fällen von kindsvernachlässigung und Tötungen und fragen aggressiv nach den staatlichen institutionen, nach den Verantwortlichen vom jugendamt. Felicitas Zeller ermöglicht uns hinter die kulissen der schnellen Vorwürfe zu sehen. wir treffen plötzlich auf drei Persönlichkeiten, die sich bis zur selbstverleugnung abstrampeln als sozialarbeiterinnen, nicht nur die kafkaesken Verwalter von aktenvorgängen zu sein, sondern furios, komisch, in beeindruckender wordakrobatik dem alltäglichen wahnsinn standzuhalten.ein Burnout-Terzett, hoch musikalisch, witzig in seinen wordkaskaden. ihr beeindruckend konzentriertes, dichtes stück ist eine böse Farce, die nichts beschönigt oder verharmlost, sondern genau beleuchtet, ohne lösungen anzubieten. regie: marion Poppenborg. dramaturgie: olivier ortolani. Bühne: Christoph rasche. kostüme: ulli kremer. mit: nora koenig, ilona schulz, jeanne werner. théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

20:00 boulevArd royAl cf. 06/02 théâtre des capucins

20:00 mercedes ecHerer – KArriere l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:00 luxembourg sinFoniettA – musique russe

le luxembourg sinfonietta présentera sous la baguette de son chef marcel wengler des œuvres de sergej rachmaninoff, igor stravinsky, dimitri Chostakovitch, sergej Prokofieff, des airs d’opéra de nikolaj rimskij-korsakow et Piotr ilitch Tchaïkovski ainsi que des mélodies populaires russes, interprétées par le soprano irina Prodan. conservatoire de la ville de luxembourg

20:00 l’opérA du pAuvre

"la mise en scène de l’opéra du Pauvre n’est pas à envisager", s’exclamait léo Ferré en 1983, mais pour relativiser presque immédiatement son propos : "il est singulièrement rappelé au metteur en scène éventuel qu’il n’en pourra rien changer, de l’esprit et de la forme" ! Presque 30 ans plus tard, Thierry Poquet, le metteur en scène, et jean-Paul dessy, le directeur musical, relèvent le défi. ils répondent, disent-ils, à une double motivation. d’abord offrir une lisibilité au parcours dramaturgique et musical de l’œuvre, ce pamphlet en faveur des forces de la nuit, de l’imaginaire et de la subversion, qui résume la diversité des thèmes qui ont hanté le poète. ensuite, adapter cette œuvre aux codes de la représentation d’aujourd’hui, dans une version spectaculaire qui convoque autant le théâtre, le cirque, la danse, la musique que le cinéma. à l’œuvre totale de léo Ferré, ils ont voulu répondre par un spectacle total ! et voilà pourquoi cet "opéra" sera représenté par sept acteurs-chanteurs, deux danseurs, un acrobate, 12 musiciens et un chef d’orchestre. mais de quoi s’agit-il ? la nuit, soupçonnée d’avoir supprimé dame ombre, est amenée devant le juge d’instruction. défilent alors des témoins à charge, mais les preuves manquent. leurs succèdent de nombreux témoins à décharge. et ce sont eux,

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

finalement, qui l’emportent. un simulacre de procès tenu par des animaux sert de fil conducteur à la narration. la nuit, poétique, sensuelle, érotique, invite à l’invention et à l’ivresse ; elle est la raison d’espérer de l’anarchiste et du poète ; elle est un enfant qui n’a jamais connu de loi. quant à la partition, elle réalise l’alliage de la musique la plus popisante de son époque, d’un jazz plus en recherche, et de la grande musique classique du début du 20e siècle à travers des figures comme ravel ou Fauré. direction musicale : jean-Paul dessy. mise en scène : Thierry Poquet. Conseil artistique : didier Cousin. Chorégraphie : juha-Pekka marsalo. ingénierie sonore : daniel léon. réalisation images : Fred Vaillant. lumières : Guy simard. scénographie : anne Guilleray. Costumes : alexandra Charles. direction technique : Thibault dubois. assistant à la mise en scène : Francesco mormino. orchestre : ensemble musiques nouvelles. grand théâtre

11 sameDi saTurDay

09:00 mir mAAcHen eis eege zÄnn

wéivill Zänn hu mir am mond? Vu mëllechzänn, weisheetszänn an drëtten Zänn... mir maachen en ofdrock vun eisen Zänn, deen dir mat heem kënnt huelen. mnHn

10:30 plitscH-plAtscH – WAAssermusiK mAm siincHen vu lëtzebuerg

20:00 opl / Holliger / zeHetmAir cf. 09/02 philharmonie

20:30 FerdinAnd le rAdicAl

arThouse ClassiCs der starke Ferdinand / rFa 1976 / vostf / 97’ / c / de : alexander kluge / avec : heinz schubert, Vérénice rudolph, joachim hackethal cinémathèque

21:00 blouse

les sites Gorilla vs. Bear et Pitchfork en parlent en bien, et même si le nom n’aide pas vraiment dans une recherche rapide sur Google, il est très probable que vous ayez déjà entendu et apprécié le single "Videotapes" sans savoir qui en était l’auteur. exit07_carrérotondes

d’siinchen, besser bekannt als melusina, fillt sech als Fëschmeedchen dem element waasser ganz besonnesch verbonnen. hatt ass net nëmmen ee schnësskett, mee d’sangen an d’sprangen, jee d’musik läit him am Blutt! musik-atelier ronderëm d’Thema waasser, mam "Guergel-Blubberwaasseruergel-lidd" an anere musikaleschen experimenter. mam nadine kauffmann, musekerin a saxophonsprof um escher Conservatoire. bibliothèque cid-femmes

11:00 bruncH At mudAm mudam

11:00 plume et pAille (F)

Fantaisie burlesque pour harpe et danse. nathalie Cornevin, harpe. isabelle quinette, danse. alain reynaud, mise en scène. didier Girard, lumières. marie o. roux, scénographie, accessoires. Patricia de Petiville, costumes. Véronique désir, maquillage. lionel ménard, regard extérieur. Franck adrien, régie. musique de wolfgang a. mozart, Freddy alberti, angél Villoldo, astor Piazzolla, Giovanni Battista Pescetti et alphonse hasselmans. philharmonie

www.CITYMag.LU

14:30 le cimetière notre-dAme de luxembourg

reflet de la cité des vivants du 19e siècle : spéculations et idéologies autour de la mort. cimetière notre-dame de luxembourg

14:30 les sAmedis de l’Art pour les enFAnts

l’objectif des ateliers est de fournir aux enfants des instruments pour approcher, de façon ludique, les différentes formes expressives utilisées dans l’art contemporain. entre jeu et expérimentation, des activités créatives sont proposées pour éveiller la curiosité, stimuler l’imagination et l’expression afin de créer des liens entre l’expérience quotidienne des jeunes et le langage des formes artistiques. au travers de thèmes précis comme les paysages, la représentation du corps ou encore l’utilisation des matériaux différents, les élèves

sont amenés à découvrir l’art contemporain dans toute sa diversité. Chaque thème est approché dans son évolution historique afin que les jeunes puissent noter le changement du langage artistique au fil du temps. le travail pratique permet ensuite aux élèves d’exercer leur créativité sur le thème abordé. en italien. durée : 2h. istituto italiano di cultura

15:00 plume et pAille (F) cf. 11h philharmonie

51

font découvrir leurs autoportraits. l’une d’elles est grande et élégante, l’autre est petite et se déplace en béquilles. les deux s’aiment et se détestent. de notre côté, ce sera l’occasion de faire notre autoportrait ! et comment ? en peinture, en taille et en mesure ! 6-12 ans. durée : 2h. (F) casino luxembourg – Forum d’art contemporain

15:00 duo duu

cf. 09/02 carrérotondes

15:00 AutoportrAit

dans le cadre de leur exposition, les sœurs jumelles l.a. raeven nous

n nt o r eve sur u o y it nTs subm Z Vos eVe e iV r net C ins lurio6/.02 p . w ww n mars : 0 édiTio


52

agenda

16:00 AscoltAre FAntAsticAre rAccontAre

20:00 mrs. pArKer And tHe vicious circle

organisé par la libreria italiana. Abbaye de neumünster

17:00 duo duu

cf. 09/02 carrérotondes

17:00 plume et pAille (d) cf. 11h philharmonie

18:00 bAcKstAge speciAl

"schuberts späte sonaten. eine reise durch die schallplattengeschichte". dr. Christoph Vratz (d). philharmonie

19:00 FAdo um séi

menu avec spécialités portugaises suivi d’un concert Fado. raquel Barreira, accompagnée de ses deux guitaristes joao Godinho (guitare portugaise) et Paulo simoes (guitare acoustique) vous feront passer un moment agréable, dans une atmosphère plus intimiste, grâce à la poésie et au romantisme dégagés par le Fado, les Boléros... Auberge de jeunesse lulTZhausen

20:00 KAspAr HÄuser meer cf. 10/02 théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

20:00 de roude KnÄppcHen – d’ÄntWert op de virdrun cf. 09/02 théâtre du centaure

sense & sensiBiliTy usa 1994 / vo / 126’ / c-nb / de : alan rudolph / avec : jennifer jason leigh, Campbell scott, matthew Broderick cinémathèque

20:00 Femme totAle

Zusammen mit dem Totalorchester serviert sascha ley einen neuen Cocktail aus Chanson und jazz. cube 521 marnaCh

20:00 île de rêve de l’océAn indien – réunion-île mAurice centre socioculturel régional prabbeli wilTZ

20:00 l’opérA du pAuvre cf. 10/02 grand théâtre

20:00 cHeAm scHool

la Chorale Cheam school, école anglaise primaire mixte (de 7 à 13 ans) présentera un programme varié au profit des œuvres sociales du stand français du Bazar international. la Cheam school est un Centre d’excellence pour l’enseignement du théâtre et de la musique. l’école compte cinq chorales y compris deux chœurs de chapelle. Tim Benett, directeur de musique diplômé de l’université d’oxford, chanteur professionnel, est un professeur accompli et enthousiaste. le pianiste david Bishop accompagnera les enfants. trifolion eChTernaCh

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

20:00 AbendscHAu

20:00 pAscAl scHumAcHer quArtet

eine repräsentative amerikanische Familie zuhause: mann, Frau, sohn und hund. und dann der Tod. in George Taboris "abendschau" taucht der Tod in vielen Gestalten auf: als klempner, als Cookiemonster, als dr. liptauer, als der Boss Goldwhine, als Bluessänger, auch als Bodyguard und in der Gestalt der sängerin Gloria. er ist manchmal böse, oft unberechenbar, immer (tot-)komisch. denn George Tabori hat eine komödie über den Tod geschrieben und darüber, wie die menschen (nicht) damit umgehen können. der Titel verweist weniger auf die allabendliche nachrichtenfernsehsendung, sondern vielmehr auf eine lebensretrospektive kurz vor schluss. und die fällt ernüchternd aus: die Familie leidet an sich selbst, der mann an seiner krankheit, die Frau an ihrer einsamkeit, der sohn an seiner depression, der hund an dem unverständnis der welt. und der Zuschauer amüsiert sich dabei köstlich! regie: Frank hoffmann. Bühne & kostüme: karl kneidl. musik: rené nuss. licht: Zeljko sestak. dramaturgie: andreas wagner. regieassistenz: natalie ortner. mit: luc Feit, ulrich kuhlmann, wolfram koch, jacqueline macaulay, Christiane rausch, roger seimetz. Kinneksbond mamer

© Philippe Lesprit

20:00 mitsuKo ucHidA

mitsuko uchida, piano. Franz schubert : "sonate n° 19 c-moll (ut mineur) d 958", "sonate n° 20 a-dur (la majeur) d 959", "sonate n° 21 B-dur (si bémol majeur) d 960". l’élégance et la finesse légendaire des interprétations de la pianiste mitsuko uchida seront sans doute à couper le souffle dans la grande trilogie des trois dernières sonates de Franz schubert, composées en septembre 1828, moins de deux mois avant la mort du compositeur. si le classicisme formel reste de mise dans ces trois ultimes sonates du compositeur viennois, l’écriture pianistique reflète sans concession le caractère de schubert, "mélange de tendresse et de rudesse, de sensibilité et de naïveté, de civilité et de mélancolie" (johann mayrhofer). philharmonie

le percussionniste/vibraphoniste et compositeur luxembourgeois s’est consacré attentivement à l’étude de la musique de Bach. cApe eTTelBruCk

20:00 quAtuor dAnel

le quatuor danel propose à un public conquis de découvrir sur quelques jours les intégrales des quatuors de Bethoven, schubert, Chostakovitch, weinberg, Bartok, et lachenmann. marc daniel & Gilles milet : violons. Vlad Bogdanas : alto. Guy daniel : violoncelle. conservatoire de musique esCh-sur-alZeTTe

20:30 mAnnijo

l’inouï redanGe-sur-aTTerT

22:00 Kruger & Friends

22:15 tHe dAy tHe eArtH stood still

The lasT PiCTure show usa 1951 / vo / 92’ / de : robert wise / avec : michael rennie, Patricia neal, hugh marlowe cinémathèque

23:00 90’s pArty

den Atelier

12

DimanChe sunDay

10:30 musicroissAnt – percussion

conservatoire de la ville de luxembourg

daniela kruger is a Bulgarian bassist based in luxembourg for a little while now. in the mean time, studying at the jazz department of the Cml, she keeps playing the music she loves and digs: rock. on this special event, she will surround herself with a nice bunch of local stars and they’ll perform songs of renowned blues-rock and rock artists such as joe Bonamassa or richie kotzen. liquid

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

11:00 bruncH At mudAm mudam

11:00 plume et pAille (d) cf. 11/02 philharmonie

11:00 duo duu

cf. 09/02 carrérotondes

14:00 FeuerWerK der sinne – synÄstHesie

workshop. Farben nicht nur sehen, sondern auch hören, riechen, schmecken oder fühlen zu können, stellt eine spezielle Form der wahrnehmung dar, die sich in der Fachsprache "synästhesie" nennt. stimmen, klänge, Geräusche können farbig sein, Buchstaben, Zahlen, Vokale, wochentage ebenfalls. ein schmerz könnte grün schmecken. eine melodie könnte nach Vanille riechen. doch was genau ist synästhesie? wie äußert sie sich? sind sie vielleicht selbst synästhetikerin? oder jemand, den sie kennen? in diesem workshop erfahren sie nicht nur einiges zum Thema synästhesie, sondern wir werden mit allen sinnen spielen, experimentieren und arbeiten, um unsere eigenen wahrnehmungen als assoziationsgeber und ideenkreator nutzen. leitung: Christine söffing, künstlerin, synästhetikerin, leiterin des musischen Zentrums der universität ulm. www.synaesthesiewerkstatt.de mnHn

15:00 plume et pAille (d) cf. 11/02 philharmonie

15:00 der Kleine drAcHe pAliWAK

im wald treibt ein roter Feuerdrache sein unwesen, längst erloschene Vulkane spucken wieder lava und sogar einige Bäume brennen schon. Zu allem unglück ist die gesamte Feuerwehr spurlos verschwunden… die maus sophia und ihr Freund, der hamster, finden auf der suche nach rettendem wasser eine

www.CITYMag.LU

seltsame Flasche. als sie diese öffnen, kommt Paliwak, ein kleiner blauer drache, zum Vorschein und – oh Freude – er kann nicht nur Feuer, sondern auch wasser spucken und könnte ihnen somit helfen. Gemeinsam machen sich sophia und Paliwak auf den gefährlichen weg zum großen Vulkanberg und müssen unterwegs so einige Gefahren und hindernisse meistern... ab 5 jahren. trifolion eChTernaCh

15:00 mio, mein mio

16:00 orcHestre d’HArmonie de lA musique militAire grAnd-ducAle

cf. 11/02 philharmonie

17:00 orcHestre de cHAmbre du luxembourg / brocHot / WAlescH

cf. 10/02 mudam

orchestre de Chambre du luxembourg. nicolas Brochot, direction. manou walesch, mezzo-soprano. joaquín Turina : "la oración del torero (la prière du toréro / das Gebet des Torero) op. 34". Giacomo Puccini : "Crisantemi. elegia per quartetto d’archi", "ottorino respighi: il tramonto (le coucher de soleil / der sonnenuntergang). Poemetto lirico per mezzosoprano e quartetto d’archi P 101". Franz schubert : "streichquartett n° 14 d-moll (ré mineur) d 810 ("der Tod und das mädchen" / "la jeune fille et la mort")" (arr. für streichorchester von Gustav mahler) philharmonie

16:00 ellis biest

17:00 AleA piAno trio

cf. 09/02 carrérotondes

16:00 super-Héros on tour

immer Prinzessinnen zu malen ist doof. elli erfindet stattdessen ein vergnügtes rosa Biest, das plötzlich quicklebendig wird und elli zu verrückten abenteuern überredet. Für karaus anarchisches, spannendes märchen hat die künstlerin katja wehner mit witz und ganz eigenem Charme herrliche Bilder entworfen: ein bravouröses debüt der jungen illustratorin. karin eppler hat dazu ein stück entwickelt – poetisch, frech und voller musik. ab 4 jahren. cube 521 marnaCh

20:30 brigAdoon

17:00 e lAuter poppenetti

17:00 plume et pAille (d)

15:00 duo duu

min. op. 95 du nouveau monde". direction : Philippe koch. conservatoire de la ville de luxembourg

17:00 strAW dogs

centre culturel beim nëssert BerGem

cf. 02/02 mierscher Kulturhaus mersCh

Cinéma Paradiso schweden 1987 / deutsche Fassung / 104 minuten / Farbe / Von: Vladimir Grammatikov / Coldewey / mit: nicholas Pickard, Christian Bale, Christopher lee / nach dem gleichnamigen roman von astrid lindgren / empfohlen ab 8 jahren cinémathèque

53

michal sedlácek, violon. Petra malíková, violoncelle. Pascal meyer, piano. Œuvres de Bohuslav martinu, leonard Bernstein, Camille kerger, alea dimitri Chostakovich . château de bourglinster BourGlinsTer

Ciné xxl usa 1971 / vostf / 118’ / nb-c / de : sam Peckinpah / avec : dustin hoffman, susan George, Peter Vaughan cinémathèque

17:00 KAspAr HÄuser meer cf. 10/02 théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

uniVersiTé PoPulaire du Cinéma usa 1954 / vostf / 108’ / c / de : Vincente minnelli / avec : Gene kelly, Van johnson, Cyd Charisse cinémathèque

13 lunDi monDay

17:00 llibre vermell de montserrAt

rencontres musicales de la Vallée de l’alzette 2012. das llibre Vermell de montserrat ist eine sammlung spätmittelalterlicher lieder und liturgischer Texte. das manuskript aus dem 14. jahrhundert wird bis heute im kloster von montserrat aufbewahrt. die lieder sind überwiegend mit lateinischen, teils auch mit katalanischen oder okzitanischen Texten versehen. église de colmar-berg Colmar-BerG

20:00 de roude KnÄppcHen – d’ÄntWert op de virdrun cf. 09/02 théâtre du centaure

20:00 AbendscHAu cf. 11/02 Kinneksbond mamer

10:00 l’ApprocHe étHologique

intervenante : irène knodt, psychologue et mère d’une personne autiste. Comment respecter la personne autiste dans la façon de s’exprimer, comment s’adapter à la demande, lire le non-verbal ? Comment découvrir un outil de communication corporelle qui apaise la personne, des attitudes qui permettent une approche plus respectueuse et aident la personne autiste à ne pas développer d’agressivité ? Cette formation permet une découverte de l’approche éthologique qui définit le rôle de chacun. l’homme n’est pas que langage, il s’exprime aussi dans le non verbal sans s’en rendre compte. il est important de pouvoir comprendre les personnes de grande dépendance suivant ce moyen d’expression afin de créer une relation de confiance.

20:00 concert "du nouveAu monde"

direction : Guy Goethals. orchestre symphonique du Conservatoire. a. dvorák : "symphonie n°9 en mi

t on even ur r u it yo nTs s subm Z Vos eVe e t iV insCr rio.n2e u l p . wwwn mars : 06/0 édiTio

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


54

agenda

on pourra voir ensemble comment on exprime sa personnalité, ses émotions et comment on vit à travers des territoires virtuels. on apprendra à approcher l’autre avec le respect de ses expressions non verbales dans des gestes d’accompagnement qui ne l’agressent pas. l’approche éthologique a des règles qui permettent une meilleure qualité de vie des personnes dépendantes et de leur accompagnant. en français. inscription : fond.autisme.lux@pt.lu Fondation Autisme luxembourg munshausen

18:30 leningrAd coWboys go AmericA

20:30 les nouveAux cHiens de gArde

18:30 WelcHe FArbe HAt der montAg? synÄstHesie Prof. dr. med. dr. Phil hinderk m. emrich, leiter der abt. klinische Psychiatrie und Psychotherapie der medizinischen hochschule hannover. im rahmen der ausstellung "Farbenfroh". mnHn

20:30 Kitty, dAisy & leWis

le trio talentueux londonien kitty, daisy & lewis prendra plaisir à faire swinguer le luxembourg. avec ses instruments traditionnels, ce groupe a créé une fusion entre blues à l’ancienne et quelques éléments de musique moderne, ce qui a résulté dans une musique de fête qui balaye tout ce que vous avez entendu jusqu’à présent. kitty, daisy & lewis viendront secouer les spectateurs de la rockhal avec leur cocktail mélangeant r’n’B & blues, country imprégné de whisky, batteries hawaïennes obsessives et gospel fébrile, le tout garni d’un coup en plein visage par le beatbox de daisy ! rockhal esCh-sur-alZeTTe

cf. 07/02 mnHn

18:30 tHe lAst WAltz cf. 02/02 cinémathèque

20:00 KAspAr HÄuser meer cf. 10/02 théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

20:00 des mots en musique...

20:00 verino

séance suivie d’un débat. France 2011 / vo / 104’ / c / documentaire de Gilles Balbastre / scénario : serge halimi cinémathèque

14 road moVie, euroPe Finlande 1989 / vostf / 80’ / c / de : aki kaurismäki / avec : matti Pellonpää, kari Väänänen, jim jarmusch cinémathèque

14:30 AFriKAn liFe

marDi TuesDay

09:30 pAntoFFelzug

un voyage musical au pays des sens pour enfants à partir de 2 ans. marie-rose mayele : jeu, chant. abdes hadj oujennaou : jeu. Patricia George : accordéon. Filip Bral : conception, composition, percussion, son. jef loots : conducteur de train, scénographie, lumières. heike kossmann : mise en scène. eva sauermann : objets. Geert willems, Peter lauwers : techniciens. philharmonie

11:00 pAntoFFelzug cf. 9h30 philharmonie

14:00 KidslAb: von prinzessinnen und prinzen – AusgebucHt 4-10 ans. (l/d/F/en) Kulturhuef GreVenmaCher

14:30 duo duu cf. 09/02 cApe eTTelBruCk

14:30 pAntoFFelzug cf. 9h30 philharmonie

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

© Fabrice Vallon

jeune talent de la scène humoristique, Vérino a déjà remporté plusieurs prix d’humour grâce à ses sketches hors du commun et bourrés d’énergie ! sur scène il gesticule, bondit, danse, mime à merveille et joue de l’espace tel un personnage de cartoon fantasque et délirant. oscillant entre stand up et jeu, Vérino nous emmène dans un univers Bd bien à lui. Passant de la réalité à l’absurde avec une liberté et une énergie hilarante, il nous parle de nous... mais avec le petit décalage qui crée la surprise. spectacle en 2 parties : 20h improjam & 22h15 Verino. iKKi

20:00 e lAuter poppenetti cf. 02/02 mierscher Kulturhaus mersCh

20:00 Arsen und spitzenHÄubcHen

joseph kessel. ringübersetzung von helge seidel. mit uwe Bohm, Gerhard Garbers, niels hansen, deborah kaufmann, Timo klein, knut koch, eva mattes, George meyer-Goll, Christian redl, oliver urbanski, angela winkler. regie: ulrich waller. Bühne: raimund Bauer. kostüme: ilse welter. grand théâtre

un langage musical particulier, qui reflète aussi bien leur plaisir d’explorer des sons et sonorités, des mots et syllabes que la spontanéité de leur rencontre. Tout en créant un univers suggestif et original, leur musique vibrante se place à l’intersection de propres compositions, du folklore imaginaire, du pop, rock, jazz et de la musique contemporaine et improvisée. opderschmelz dudelanGe

20:30 bAisers volés Concert actart. Œuvres de Beethoven, Brahms, Pierné, Fauré, dartevelle sur des textes de Prévert, hugo, Verhaeren, etc. intervenants : marie Gabrielle lamberty (récitante), olivier dartevelle (clarinette), niall Brown (violoncelle), isabelle Trüb (piano). rien de tel que le répertoire romantique et sensuel du trio clarinette, violoncelle et piano pour évoquer l’amour sous toutes ses formes en ce concert du 14 février. les textes, lus et choisis par marie Gabrielle lamberty, se combineront avec la musique en trio ou en duo. conservatoire de la ville de luxembourg

20:00 mAnderscHeid. ein stillleben

TruFFauT France 1968 / vo / 90’/ c / de : François Truffaut / avec : jean-Pierre léaud, Claude jade, delphine seyrig, michel lonsdale / Prix louis-delluc 1968 cinémathèque

20:30 rocK’n roll Ain’t deAd it just smells Funny! – tHe convertibles l’inouï redanGe-sur-aTTerT

21:30 pAblo reyes

uraufführung. Guy rewenigs literarische hommage an seinen verstorbenen Freund, den schriftsteller roger manderscheid, ist die melancholisch-groteske Geschichte eines rentnerpaares, das Tag für Tag die welt betrachtet, in der es sich immer weniger wiederfindet. mit einem furiosen sprachfeuerwerk beschreibt rewenig die aufmüpfige Verzweiflung von zwei Versinkenden, die sich in irrwitzige Träume hineinretten. regie: Frank hoffmann. szenografie: anne simon. kostüme: denise schumann. dramaturgie: andreas wagner. mit: annette schlechter und serge Tonon. théâtre national du luxembourg

20:00 sAscHA ley & nAtAsHA geHl

avec leur nouveau projet insolite, "no smoking & st Valentins special Guests Tour", la vocaliste sascha ley et l’accordéoniste natasha Gehl cherchent et recherchent

when it’s the time of composing, Pablo reyes not only explores the roots of mexican traditional music but brings most of its rhythms into a contemporary jazz sound, creating a unique spicy fusion that evolves

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

into a new conception of improvisational music. The label world music could describe just a little bit of the sound of this artist, but it would not fit completely in the extraordinary creativity of this musician. liquid

15

merCreDi weDnesDay

10:00 pAntoFFelzug cf. 14/02 philharmonie

12:15 "expAtriAtion" à lA luxembourgeoise

la mobilité résidentielle entre le luxembourg et ses régions voisines avec Claude Gengler, directeur de la Fondation Forum europa. www.asti.lu Asti

14:30 pAntoFFelzug cf. 14/02 philharmonie

15:00 lA sécurité AlimentAire Au luxembourg

Patrick hau, ingénieur, service de la sécurité alimentaire. la sécurité alimentaire au luxembourg : présentation du système de contrôle officiel des denrées alimentaires et des activités du service de la sécurité alimentaire. en luxembourgeois centre prince Henri walFerdanGe

18:00 experience musee / WednesdAys@mudAm

cf. 01/02. le 15/02, venez découvrir en direct l’étonnante diversité musicale des élèves de la section F du lycée Classique de diekirch au mudam Café. mudam

18:00 l’Amour en Fuite

19:00 unWürdige Arbeitsbedingungen und vergiFtete böden in der dritten Welt Für 5 euro t-sHirts! Über die Textilindustrie und nachhaltige alternativen... d’Haus vun der natur koCkelsCheuer

TruFFauT France 1978 / vo / 94’ / c / de : François Truffaut / avec : jean-Pierre léaud, marie-France Pisier, Claude jade, dorothée cinémathèque

18:30 nicHt meHr Anders, Aber immer nocH nicHt gleicH

19:30 AsKing AlexAndriA

après le rock am ring en juin dernier et la tournée Vans warp Tour aux usa, asking alexandria, groupe metalcore "nouvelle Génération" qui introduit des éléments de death metal et de musique électro, s’arrêtera de nouveau à la kulturfabrik. Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

"wie Frauen und männer in den medien repräsentiert werden". die stadt luxemburg und das Cid-femmes laden ein zu einem Vortrag über die wichtige rolle der medien auf dem weg zur Gleichheit zwischen Frauen und männern. die referentin dr. kathrin F. müller untersucht wie Frauen und männer in Führungspositionen in Text und Bild dargestellt werden und was diese darstellung beim Publikum bewirkt. könnte z. B. die wahl der kanzlerin angela merkel zu einer Veränderung der medienberichterstattung über Politikerinnen – aber auch allgemein über weiblichkeit, macht und erfolg geführt haben? dr. kathrin F. müller (institut für kommunikationswissenschaften und medienkultur, leuphana universität lüneburg) ist wissenschaftliche mitarbeiterin des Forschungsprojektes spitzenfrauen im Fokus der medien. bibliothèque cid-femmes

Chaque jour nous manipulons un grand nombre d’informations avec des outils que nous pensons connaître et maîtriser : savons-nous exactement ce qu’est une information ? savons-nous exactement comment fonctionnent ces outils ? Comment adapter nos comportements ? Hôtel sofitel Kirchberg

20:00 Arsen und spitzenHÄubcHen cf. 14/02 grand théâtre

20:00 josiAne Weber : emmAnuel servAis

dans le cadre de l’exposition "2 rue emmanuel servais". centre national de littérature – la maison servais mersCh

20:00 boulevArd royAl cf. 06/02 trifolion eChTernaCh

(;,7 THE APPEALING MUSIC PROGRAMME WWW.ROTONDES.LU

JEUDISCOVER APÉRO AUDIO EXPO VIDÉO

19:00 die textilindustrie und nAcHHAltige AlternAtiven

die arbeitsbedingungen in der globalen Textilindustrie sind geprägt von niedrigen löhnen, langen arbeitszeiten und mangelnden arbeitsrechten. die niedrigen Preise, die Bekleidung und sportschuhe auf dem weltmarkt erzielen, lassen sich nur durch ausbeuterische arbeitsverhältnisse und umweltfeindliche Produktionstechniken in ländern wie Bangladesh oder indonesien realisieren. d’Haus vun der natur koCkelsCheuer

EXIT07 IS OPEN EVERY THURSDAY FROM 18:00

FRI 10.02.12

FRI 02.03.12

BLOUSE

FUTURE ISLANDS

TICKETS: 12/14 €

TICKETS: 12/15 €

(US, CAPTURED TRACKS)

SUPPORT: PTERODACTYL

FRI 17.02.12

FRI 16.03.12

TYCHO

MATIAS AGUAYO (LIVE)

TICKETS: 12/14 €

TICKETS: 13/15 €

SUPPORT: SUN GLITTERS

SUPPORT: MARIE MADELEINE

FRI 24.02.12

SUN 25.03.12

KURT VILE & THE VIOLATORS

GROUPER ‘VIOLET REPLACEMENT’

TICKETS: 13/15 €

TICKETS: 12/14 € / DOORS 20:30*

SUPPORT: DUKE GARWOOD

For all concerts: CarréRotondes:

www.CITYMag.LU

19:30 conFérence tHe netWorK

55

IN THE FRAME OF [30SERIES]

Doors 21:00 / Concert 21:30 – 22:00 (except *) / Presale: Luxembourgticket.lu 1, rue de l’Aciérie / L-1112 Luxembourg-Hollerich / +352 2662 2007 exit07@rotondes.lu / www.rotondes.lu


56

agenda

20:00 Winn / d’HollAnder / HeinmAA / dyoKovA

robert winn, flûte. Berten d’hollander, flûte. hanna heinmaa, piano. adriana dyokova, flûte. leonardo Vinci : "sonate en ré majeur (d-dur)" pour flûte et basse continue. Benjamin Godard : "suite de trois morceaux op. 116" pour flûte et piano. salvatore Brotons : "sonata op. 21" pour flûte et piano. eldin Burton : "sonatina" for flute and piano. Franz & karl doppler : "rigoletto-Fantasie op. 38" für zwei Flöten und klavier. ernesto köhler : "Valse des fleurs op. 87" pour deux flûtes et piano. Franz doppler : "andante und rondo op. 25" für zwei Flöten und klavier. Bohuslav martin : "sonata for Flute and Piano". Concert de bienfaisance organisé par Flautists in Financial extremes. philharmonie

20:00 giselle

Ballet de l’opéra national de kiev. Ballet en deux actes d’adolphe adam. Giselle reprend le thème traditionnel de l’amour plus fort que la mort qui remonte à orphée et eurydice et atteint son apogée au 19e siècle dans "Tristan" de wagner. quant aux wilis, esprits de jeunes filles mortes vierges qui poursuivent leurs anciens amants pour les précipiter dans la mort, leur première évocation se trouve chez heinrich heine dans "de l’allemagne" paru en 1835. Ce texte inspira Théophile Gautier qui transmit l’argument à jules-henri Venoy de saint-Georges. Celui-ci alors écrivit le livret que adolphe adam a mis en musique. en apprenant qu’albrecht, qu’elle aime, est le noble fiancé d’une princesse, Giselle, une paysanne naïve, meurt de chagrin. myrtha, la reine des wilis, décide qu’albrecht doit suivre Giselle dans la tombe. il est condamné à danser jusqu’à la mort par épuisement. mais l’esprit de Giselle, en dansant avec lui, arrive à le sauver. livret : jules-henri Vernoy. Chorégraphe : marius Petipa. direction : Victor yaremenko. théâtre municipal esCh-sur-alZeTTe

20:00 Kmvl – concert de bienFAisAnce

Concert de bienfaisance au profit du Téléthon avec le kammermusekVeräinlëtzebuerg en collaboration avec l’union luxembourgoise du soroptimist et les clubs lions. Conradin kreutzer: "das mühlrad", "Trio für 2 klarinetten & Viola". Camille saint-saëns : "Tarantella". marcel reuter : "no hue of afternoon".

robert schumann : "märchenerzählungen". mariette lentz, soprano. andré Pons, violon. danielle hennicot, alto. marc jacoby, alto. Claude Giampellegrini, violoncelle. andré kieffer, contrebasse. markus Brönnimann, flûte. sébastien duguet, clarinette. marcel lallemang, clarinette. Patrick Coljon, cor. Béatrice rauchs, piano. conservatoire de la ville de luxembourg

20:00 zAzie – sold out French pop den Atelier

20:30 blues roots solo – ignAz netzer l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:30 piAno plus... violoncelle

11:00 pAntoFFelzug cf. 14/02 philharmonie

cf. 14/02 philharmonie

14:30 ArcHéotHème : Fibule celtique 6-12 ans. durée : 2h. mnHA

14:30 AFriKAn liFe cf. 07/02 mnHn

14:30 duo duu cf. 09/02 cApe eTTelBruCk

14:30 mudAmini WorKsHops super-Héros mudam te propose un atelier en rapport avec le spectacle de danse contemporaine "super-héros". de la conception à l’œuvre finie, tu découvriras le travail du chorégraphe Bernard Baumgarten en mettant la main à la pâte. les ateliers te permettent d’aborder les clés de la création et de t’initier à différentes techniques tout en découvrant des œuvres d’art. (l/F/d/en) mudam

made By sCorsese usa 1980 / vostf / 128’ / nb-c / de : martin scorsese / avec : robert de niro, Cathy moriarty, joe Pesci, Frank Vincent, martin scorsese / d’après le livre de jake lamotta / oscars 1981 : meilleur acteur (de niro), meilleur montage (Thelma schoonmaker) cinémathèque

16 jeuDi ThursDay

09:30 pAntoFFelzug cf. 14/02 philharmonie

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

15:00 mAd lAb: gHost – gespenst

an dësem atelier kanns du e Gespenst, passend fir d’Fuesend, zesummeléide a léiers verschidden elektronesch Baudeeler méi no kennen. mnHn

inconsolable. dans sa chambre, il s’est inventé un monde parallèle et prépare en secret sa vengeance. carrérotondes

20:00 AconcAguA project – Astor piAzzollA

14:30 pAntoFFelzug

Abbaye de neumünster

20:30 rAging bull

18:30 KAnt et les lumières

Par robert Theis. institut français du luxembourg

18:30 neW yorK, neW yorK cf. 08/02 cinémathèque

18:30 mudAm AKAdemie ii

05. emil nolde. en luxembourgeois. mudam akademie ii (intermédiaires) s’adresse à ceux qui ont suivi mudam akademie i et qui souhaitent approfondir leurs connaissances. nous reprenons le même siècle mais traitons cette fois-ci plus particulièrement les artistes majeurs de chaque période. mudam

18:30 revieW & previeW

industrial designer stefan diez, who founded his studio in 2003, works in various fields of design ranging from furniture and tableware to industrial design and exhibition design. up to now he has worked for companies like authentics, Bree, e15, established and sons, moroso, rosenthal, Thonet and wikham. in english. cercle cité

19:00 (super) HAmlet

l’aconcagua Project, ce sont avant tout des musiciens passionnés par la musique d’astor Piazzolla. à tel point qu’ils présentent un nouvel opus consacré au compositeur argentin, dont la pièce maîtresse est une version inédite de l’aconcagua concerto pour bandonéon et orchestre, arrangé spécialement pour l’aconcagua Project par Tomasz Filipczak pour piano solo et sextet. Kinneksbond mamer

20:00 cAbArenert

cf. 02/02 école primaire de Wiltz wilTZ

20:00 HAlbzeit 2012

Vor den Fuesents-Ferien sind die schauspielenden der deutschsprachigen Theaterklasse des konservatoriums wieder auf der Bühne zu sehen. Zum abschluss des ersten semesters zeigen sie mit viel spielfreude ihre seit september erarbeiteten szenen. dieses jahr laden sie ihr Publikum ein zu kleinen kostproben aus stücken von e. de Filippo, i. keun, F. kusz, G. lorca, r.m. rilke, F. schiller, w. shakespeare, B. strauss und Th. wilder. unter der leitung von michèle Clees, Professorin für schauspiel am städtischen konservatorium. conservatoire de la ville de luxembourg

15:45 super-Héros on tour cf. 10/02 mudam

17:30 orgAn AFter WorK cf. 02/02 église saint-Alphonse, luxembourg

"il y a quelque chose de pourri au royaume du danemark." C’est le constat sans appel que fait horatio, photographe officiel de la cour, en développant des négatifs dans son laboratoire. les images des funérailles du roi et celles des noces de son frère aîné se trouvent, côte à côte, comme formant une seule et même cérémonie... en bord de mer, dans un fort militaire qui tombe en ruine, Claudius a repris les rênes du pouvoir et conquis Gertrude, la femme de son frère subitement disparu. mais son jeune neveu, le prince hamlet semble

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

20:00 neno, une sAgA itAlienne en pAys du Fer lecture/présentation. la saga prend naissance au cœur du quartier italien d’esch-sur-alzette. l’auteur, Charles abbati, parle de son père, personnage aux mille vies : celle de l’immigré débarqué à esch, du mineur des Terres rouges, du beau rital amateur de femmes, du résistant embarqué dans la guerre, du contrebandier... Bref, un être hors du commun qui a traversé le siècle. musée national de la résistance esCh-sur-alZeTTe

17 VenDreDi friDay

20:00 quAtuor modigliAni

Philippe Bernhard, violon. loïc rio, violon. laurent marfaing, alto. François kieffer, violoncelle. joseph haydn : "streichquartett n° 60 G-dur (sol majeur) op. 76 n° 1". dmitri Chostakovitch : "quatuor à cordes n° 1 en ut majeur (C-dur) op. 49". Felix mendelssohn Bartholdy : "streichquartett n° 2 a-moll (la mineur) op. 13". Backstage 19h30 : dr. karsten notelmann, "erstlingswerke? erste streichquartette von mendelssohn und schostakowitsch" (d). philharmonie

21:00 voyAge Au début du monde cf. 02/02 cinémathèque

21:30 soulcooKies

19:00 pAin oF sAlvAtion

les compositions originales de Pain of salvation qui associent une certaine émotion à une grande maîtrise technique sont désormais plus que reconnues au sein de la scène metal internationale. les textes du groupe sont extrêmement réfléchis, travaillés et documentés, et destinés à établir un concept servant de support à une musique complexe et intense. une soirée inoubliable pour tous les fans de métal progressif ! Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

20:00 brAziliAn music

Balakumbala – Vivi de Farias l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:00 pops At tHe pHil europe is united! in Funk & soul music! This is truly valid for the soulcookies. a drummer from Germany, a Bassplayer made in italy. one Guitar hero from France, one from luxembourg. add the wailing saxes of another "letzebuerger" and refine with a soultry Voice from Belgium. liquid

www.CITYMag.LU

10:30 Art FreAK studio visits: pAul Kirps

arThouse ClassiCs France 1998 / vo / c / 96’ / de : Claude miller / avec : Clément van den Bergh, lokman nalcakan cinémathèque

Comedy ClassiCs usa 1933 / vostf / 111’ / de : George Cukor / avec : john Barrymore, marie dressler, wallace Beery cinémathèque

orchestre Philharmonique du luxembourg. Gast waltzing, direction. Patti austin, vocals. philharmonie

20:00 cités dAnse vAriAtions 2012

Créations de robyn orlin & angelin Preljocaj avec les danseurs hip-hop de cités danse connexions. grand théâtre

18 sameDi saTurDay

18:30 dinner At eigHt

20:00 mAnderscHeid. ein stillleben cf. 14/02 théâtre national du luxembourg

20:30 lA clAsse de neige

20:30 piAno plus... contrebAsse

Véritable lady du jazz belge, nathalie loriers a atteint le sommet des scènes du jazz européen en très peu de temps. à l’occasion de ce concert, elle sera accompagnée par Philippe aerts, un des contrebassistes les plus demandés en Belgique. Ce duo propose un répertoire d’originaux et de standards. s’ils se produisent de manière acoustique, les deux musiciens sont continuellement à la recherche d’une sonorité parfaite de leur instrument. Abbaye de neumünster

20:30 tre’ & lAdy KAt

soirée exceptionnelle au sang a klang, avec du blues qui nous vient en droite ligne de la southside de Chicago ! salle sang & Klang pafendall

21:00 tom deAcon stand-up comedy Konrad café

21:00 tycHo

© Paul Kirps

12-19 ans. Visite du studio de Paul kirps et rencontre avec l’artiste. mudam

10:30 science WeeKend

wëlls du e weekend voller extremer erliewen? dat klengt eemol ganz grouss? dat wäit eemol vu ganz no gesinn? wëlls de, dass et dir bei feierechen experimenter kal de réck erof leeft? wa jo, da bass de genau richteg um science weekend! centre de Formation eesebuer eisenBorn

57

man ray. hans richter: director. hans richter, joseph Freeman, man ray, hans rehfisch, david Vern: screenplay. louis applebaum, Paul Bowles, john Cage, david diamond, darius milhaud: music. Venice Film Festival award for the Best original Contribution to the Progress of Cinematography (1947). l’œuvre artistique de marcel duchamp – de l.h.o.o.q. (la mona lisa à la moustache) à la Fontaine (l’urinoir le plus célèbre de l’histoire de l’art) – ne doit guère être présentée. que le peintre, artiste conceptuel, créateur des ready-made et compagnon de route du dada et du surréalisme ait également composé de la musique et collaboré à des films est déjà beaucoup moins connu. le célèbre film expérimental de hans richter dans lequel marcel duchamp a matérialisé en film son célèbre "nu descendant un escalier" sur la musique de john Cage sera présenté en avant-programme dans la série Backstage. philharmonie

20:00 cités dAnse vAriAtions 2012 cf. 17/02 grand théâtre

20:00 AnnA KAreninA

11:00 bruncH At mudAm mudam

15:00 multiple-me

Bass du e meedchen, e jong, schéin, ellen, grouss, kleng, deck, dënn, rosa, giel oder villäicht gréng? Firwat soll ee sech iwwerhaapt festleeën? Beim Tom am atelier ass een einfach alles! 6-12 joer. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

sense & sensiBiliTy usa 1935 / vostf / 95’ / de : Clarence Brown / avec : Greta Garbo, Fredric march, maureen o’sullivan cinémathèque

19:00 lA Fouine & cApitAle du crime iii Tycho is the music project of san Francisco artist and producer scott hansen. as Tycho, hansen blends swirling melodies into vaguely triumphant arcs that crisscross between stuttering beats and vocal samples, creating rolling sonic landscapes that extend into the horizon. exit07_carrérotondes

rap français Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

19:30 bAcKstAge speciAl

Film: "dreams that money can Buy" (1946, voang, 80’) based on drawings, objects and suggestions by alexander Calder, marcel duchamp, max ernst, Fernand léger,

t on even ur r u o it y nTs s subm Z Vos eVe t iVe insCr rio.n2e u l p . wwwn mars : 06/0 édiTio

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


58

agenda

20:30 benAbAr

du premier album au Best of, dix ans de scène et trois Victoires de la musique ont placé Bénabar dans le top des chanteurs français les plus populaires. rockhal esCh-sur-alZeTTe

21:00 tom deAcon stand-up comedy Konrad café

21:00 inside piAno

rashad Becker sound. henry Cowell : "The aeolian harp" for piano strings. mario Bertoncini : "an american dream" für präpariertes klavier und einen Gleichstrommotor. marcel duchamp : "erratum musical (la mariée mise à nu par ses célibataires, même)" for interchangeable instrumentation. henry Cowell : "The Banshee" for piano strings. reinhold Friedl : "inside-Piano". Phill niblock : "Pan-Fried 70". philharmonie

22:00 little sHop oF Horrors

11:30 piAno plus... sAxopHone

C’est au printemps 2009, au sein d’un quartette de musique improvisée avec mark Tokar et klaus kugel que roberta Piket et roby Glod ont joué ensemble pour la première fois et pris aussitôt la décision d’entamer également une collaboration en duo. une solide connaissance du patrimoine du jazz, une curiosité prononcée pour les musiques du 20e siècle, traditionnelles ou expérimentales, un goût prononcé pour une exploration ludique du rythme et de l’harmonie, voilà autant de traits communs aux deux musiciens qui jettent les bases d’un langage musical personnel à partir duquel ils tissent leurs improvisations. Abbaye de neumünster

21:00 domicile conjugAl

TruFFauT France 1970 / vo / 97’ / c / de : François Truffaut / avec : jean-Pierre léaud, Claude jade, daniel Ceccaldi cinémathèque

21 marDi TuesDay

14:00 Wien verstoppt secH dAnn do?

14:30 mir bAstelen e FAArWendApp

atelier dans le cadre de l’exposition "haut en couleurs". mnHn

Cinéma Paradiso usa 1996 / deutsche Fassung / 95 minuten / Farbe / Von: danny deVito / mit: danny deVito, rhea Perlman, mara wilson / nach dem kinderbuch von roald dahl / empfohlen ab 8 jahren cinémathèque

17:00 tHe tHin red line

uniVersiTé PoPulaire du Cinéma usa 1975 / vostf / 100’ / c / de : jim sharman / avec : Tim Curry, susan sarandon, Barry Bostwick cinémathèque

20 lunDi monDay

15:00 ipcl – concours trios de percussion

18:30 rAging bull cf. 15/02 cinémathèque

20:00 ipcl – concours trios de percussion Ciné xxl usa 1998 / vostf / 170’ / c / de : Terrence malick / avec : nick nolte, jim Caviezel, sean Penn cinémathèque

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

20:30 tHe King oF comedy

made By sCorsese usa 1983 / vostf / 109’ / c / de : martin scorsese / avec : robert de niro, jerry lewis, diahnne abbott, joe strummer, Tony randall, martin scorsese cinémathèque

20:30 Werner brix 40+ l’inouï redanGe-sur-aTTerT

21:30 liquid jAzz HousebAnd liquid

22

merCreDi weDnesDay

14:00 e scHleeK Am ouer

Preliminary round conservatoire de la ville de luxembourg

DimanChe sunDay

mudam

20:30 tHe rocKy Horror picture sHoW

zone piétonne diekirCh

19

11:00 bruncH At mudAm

épreuves éliminatoires. l’international Percussion Competition luxembourg, membre de la Fédération mondiale des Concours internationaux de musique, présente du 18 au 26 février sa huitième édition pour trios de percussion. 22 trios du monde entier essayeront de convaincre un jury composé de percussionnistes de renommée internationale. www.ipcl.lu conservatoire de la ville de luxembourg

14:30 cAvAlcAde

15:00 mAtildA

The lasT PiCTure show usa 1986 / vostf / 94’ / c / de : Frank oz / avec : rick moranis, ellen Greene, Vincent Gardenia cinémathèque

20:00 ipcl – concours trios de percussion

Preliminary round conservatoire de la ville de luxembourg

atelier de fabrication de masques avec annick Feipel pour enfants de 9-12 ans. Kulturhaus niederanven niederanVen

wéi gesäit en ouer vu bannen aus a wéi funktionnéiert et? wat sinn amboss, hummer a steigbügel? schanken oder handwierksgeschirr? ass wierklech e schleek am ouer? mir bastelen en ouer, dat dir mat heem kënnt huelen. mnHn

14:30 ArtHème : créAtion 14:30 de boucles d’oreilles ecH gesinn eppes 6-12 ans. durée : 2h. WAt’s du net gesÄis.. mnHA 15:00 ipcl – concours trios de percussion Preliminary round conservatoire de la ville de luxembourg

18:30 lA voie lActée cf. 07/02 cinémathèque

20:00 ipcl – concours trios de percussion Preliminary round conservatoire de la ville de luxembourg

wéisst du da wéi deng nues géing ausgesinn? am atelier probéiere mir eist Gesiicht mat den hänn ze ertaaschten an d’Formen déi mir fillen op eis skulptur ze iwwerdroen. esou entsteet an deenen zwee deeg e ganz eegene Büst (dat ass eng skulptur vum kapp bis bei d’schëlleren) aus lehm. 6-12 joer. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

14:30 mudAmini guides

Pendant les vacances, tu peux devenir guide au mudam ! découvre avec nous les expositions et passe ton brevet de guide. Tu peux ensuite revenir avec tes parents et tes amis et leur faire des visites guidées. en français et anglais. mudam

18:00 experience musee / WednesdAys@mudAm cf. 01/02 mudam

18:30 bAisers volés cf. 14/02 cinémathèque

20:30 pierrot le Fou

graphiste et graffeur t’aidera à développer ton propre tag. Tu appliqueras ton tag ensuite sur tes affaires, en créant des variations typographiques et illustratives ! apporte un jean, une botte ou un autre de tes objets à personnaliser. Trois après-midis par atelier, durée : 3h. 12-19 ans. mudam

14:00 summ brumm Flieg – AusgebucHt Kulturhuef GreVenmaCher

14:30 mudAmini guides

20:30 pHAntogrAm

14:30 le petit monde de don cAmillo

jeuDi ThursDay

14:00 Art FreAK WorKsHops your nAme Here

20:30 AFter Hours cf. 07/02 cinémathèque

21:30 sneAKy pete’s blues trAin r&B, Blues, and Funk liquid

24 VenDreDi friDay

14:00 Art FreAK WorKsHops your nAme Here

14:30 vu som, KÄren A müsli cf. 23/02 mnHn

15:00 ipcl – concours trios de percussion semifinal conservatoire de la ville de luxembourg

cf. 23/02 mudam

14:30 lucy, turKAnA boy & co

mir ënnersichen d’käpp vum lucy, Turkana Boy a loschi fir erauszefanne wéi de mënsch sech an de leschte 4 millioune joer entwéckelt huet. mnHn

14:30 ArcHéotHème : Fibule celtique 6-12 ans. durée : 2h. mnHA

23

demi-Finale conservatoire de la ville de luxembourg

cf. 22/02 mudam

cf. 06/02 cinémathèque

Phantogram, the duo comprised of josh Carter and sarah Barthel from new york are mixing organic and electronic sounds, with swirling guitar, and spaced-out synths. electronic loops, hip-hop beats, shoegaze, soul, pop all find the way into their music. rockhal esCh-sur-alZeTTe

20:00 ipcl – concours trios de percussion

59

n nt o r eve sur u o y it nTs subm Z Vos eVe e iV r net insC lurio6/.02 p . w ww n mars : 0 édiTio

kino maT häerZ...a maT kaFFi France 1952 / vofr / 108’ / de : julien duvivier / avec : Fernandel, Gino Cervi cinémathèque

14:30 vu som, KÄren A müsli

mir maache müsli a léieren déi verschidden weesszorte kennen. Vu Feierbounen, Fluessom, kar an nach vill aner kären. och bastele mir ee Bild mat kären fir doheem opzehänken. mnHn

17:30 orgAn AFter WorK cf. 02/02 église saint-Alphonse, luxembourg

© Sumo

Ta veste, ton sac à dos ou tes baskets – marque-les d’un graff, de ton nom, d’une inscription ! dans ce workshop sumo, artiste,

18:30 l’Amour en Fuite cf. 15/02 cinémathèque

www.CITYMag.LU Untitled-1 1

20.01.2012 11:32:00 Uhr


60

agenda

18:00 le domAine viticole du cHâteAu giscours Passionné de vin, jean-Pierre Pescatore se lance dans une aventure en acquérant, en 1847, le domaine viticole de Château de Giscours, près de Bordeaux. dès le début il s’investit dans l’amélioration de la qualité de son vin. ses efforts sont récompensés lorsque, lors du premier classement Bordeaux en 1855, le Château Giscours est retenu comme troisième cru classé, classification qu’il a gardée jusqu’à nos jours. lors de cette soirée, vous découvrirez l’histoire de ce fameux domaine et vous pourrez déguster les grands millésimes de Château Giscours. merci de réserver vos places à l’avance. en français. villa vauban

18:30 deAtH becomes Her

Comedy ClassiCs usa 1992 / vostf / 104’ / c / de : robert Zemeckis / avec : meryl streep, Bruce willis, Goldie hawn. cinémathèque

21:00 Kurt vile & tHe violAtors

exit07_carrérotondes

22:00 FilmreAKter nigHt #8: clive’s gruesome tWosome

hellraiser GB 1987 / vostf / 94’ / c / de : Clive Barker / avec : andrew robinson, Clare higgins, ashley laurence lord of illusions usa 1995 / vostf / 108’ / c / de : Clive Barker / avec : scott Bakula, kevin j. o’Connor, Famke janssen cinémathèque

22:30 el cArtel de lA sAlsA la série des concerts de salsa continue avec ce groupe dirigé par les Colombiens manuel et david Celis et le Francais Philip Cerny. brasserie de l’Arrêt

25

20:00 pretty WomAn

sameDi saTurDay

mudam

Final conservatoire de la ville de luxembourg

14:00 Art FreAK WorKsHops your nAme Here

15:00 you Are beAutiFul

sense & sensiBiliTy usa 1990 / vostf / 119’ / c / de : Garry marshall / avec : richard Gere, julia roberts, ralph Bellamy cinémathèque

20:30 sHAron jones & tHe dAp-Kings

Zesumme kucke mir eis d’ausstellung vum liesbeth an angelique raeven un a schwätzen driwwer wat fir eis alles schéin ass oder net. sinn eis Virstellunge vu schéinheet déi nämlecht ewéi den Zwillingsschwësteren hir oder net? un hand vun Zeechnunge vun eis selwer probéiere mir déi saachen ervirzehiewen, déi mir schéi fannen. jiddereen ass schéin, op seng aart a weis. 6-12 joer. casino luxembourg – Forum d’art contemporain

16:00 poppentHeAter HoplAbum

an eiser läschter Geschicht kruute eis 4 helden, de Pit, d’kett, de wuppes and Frimel jiddreen en Zaubersteen. lo wëllen si domat zaubere léieren, mee daat wëll net sou richteg klappen. de Butzemännchen Trili hëlleft hinnen derbäi, mee säi Präis ass héich! Abbaye de neumünster

20:00 KlAvierduo pestovA meyer

xenia Pestova (neuseeland/kanada) und Pascal meyer (luxemburg). Französische klaviermusik mit werken von Claude debussy, maurice ravel, erik satie, olivier messiaen, henri dutilleux, hugues dufourt. cube 521 marnaCh

débutant dans le gospel avant de vite devenir une référence dans la soul, le groove et le funk, sharon jones a collaboré avec les plus grands de ce genre en chantant comme choriste pour The Fours Tops et The drifters pour ne citer qu’eux. en plus d’avoir une voix incroyable, elle s’est encadré des dap-kings, composé de musiciens au talent énorme : Binky Griptite, david Guy, Bosco mann, neal sugarman, joe Crispiano, Fernando Velez, homer steinweiss, Cochmea Gastelum et hagar Ben ari. rockhal esCh-sur-alZeTTe

22:00 AntistAr liquid

22:00 tHe Kiss oF tHe spider WomAn

The lasT PiCTure show usa 1985 / vostf / 120’ / c / de : hector Babenco / avec : william hurt, raul julia, sonia Braga. cinémathèque

15:00 le voyAge de cHiHiro

Cinéma Paradiso-édiTion FranÇaise japon 2001 / vf / 122’ / c / Film d’animation de hayao miyazaki / à partir de 8 ans / ours d’or, Berlin 2002 cinémathèque

16:00 mir bAstelen e FAArWendApp

atelier dans le cadre de l’exposition "haut en couleurs". mnHn

16:00 poppentHeAter HoplAbum

cf. 25/02 Abbaye de neumünster

17:00 Femmes Au piAno

lisa Touliankina, piano. Tatiana Touliankina, piano. avec la participation d’elena, d’anastassia et de julia Touliankina. opderschmelz dudelanGe

17:00 se7en

26

DimanChe sunDay

11:00 bruncH At mudAm mudam

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

artiste polyvalente, la jeune chanteuse luxembourgeoise marly marques sait transcender tous les genres musicaux auxquels elle se frotte, du blues à la pop en passant par le jazz. Abbaye de neumünster

15:00 ipcl – concours trios de percussion

11:00 bruncH At mudAm

cf. 23/02 mudam

11:30 piAno plus... vocAls

Ciné xxl usa 1995 / vostf / 127’ / c / de : david Fincher / avec : Brad Pitt, morgan Freeman, Gwyneth Paltrow cinémathèque

20:30 tHe subWAys

avec une ambiance bien rock et des riffs d’une énergie époustouflante, The subways feront tout pour que vous ne les oubliez pas de si tôt. Ce groupe de rock puissant qui mélange le garage et l’indie, venant tout droit de londres, est composé des deux frères, Billy lunn (chant et guitare) et josh morgan (batterie et percussions) ainsi que de l’ex-fiancée de Billy, Charlotte Cooper (basse, chant et clavier). rockhal esCh-sur-alZeTTe

20:30 dAncer in tHe dArK

uniVersiTé PoPulaire du Cinéma danemark 2000 / vostf / 140’ / c / de : lars von Trier / avec : Björk, Catherine deneuve, david morse cinémathèque

21:00 ipcl – concours trios de percussion remise des prix conservatoire de la ville de luxembourg

27 lunDi monDay

10:00 introduction à lA communicAtion AlternAtive pAr écHAnge d’imAge intervenant : julien Goncalves, psychologue (Fal). en luxembourgeois. Fondation Autisme luxembourg munshausen

Théâtre danse / opéra musique classique Conférence musique actuelle Cinémathèque événement jeune Public exposition divers

www.CITYMag.LU


agenda

19:00 du mélo Au Western spAgHetti

Tous les Genres du Cinéma en 10 leÇons leçon 5 : le western. "et pour quelques cadavres de plus : le western spaghetti " par Paul lesch (enseignant en histoire du cinéma, université du luxembourg). Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films / en français / 60’. interlude gastronomique Glass & Finger Food. Projection du film "il était une fois dans l’ouest" : C’era una volta il west / italie-usa 1968 / vostf / 150’ / c / de : sergio leone / avec : Claudia Cardinale, Charles Bronson, henry Fonda cinémathèque

15:00 bonbons

an dësem atelier wäerte mir d’Geschicht vun de Bonbons kënnen leieren an d’Chemie dovunner entdecken. mir wäerten och verschidden Zorten an rezepter vun Bonbons maachen an schmaachen. mnHn

18:30 les quAtre cents coups cf. 01/02 cinémathèque

20:00 mAHler, sur le cHemin...

20:00 juditH

mit elias arens, harald Baumgartner, alexander khuon, Bernd moss, matthias neukirch, heiko raulin, katharina marie schubert, aenne schwarz, Bernd stempel. regie: andreas kriegenburg. Bühne: juliane Grebin. kostüme: Camilla daemen. dramaturgie: juliane koepp. durée : environ 2h30 & entracte. grand théâtre

20:00 sunrise Avenue – sold out Pop rock den Atelier

20:30 justice

le duo français de musique électronique justice est connu pour son incorporation de fortes influences rock et indie dans sa musique et ses images. rockhal esCh-sur-alZeTTe

28 marDi TuesDay

14:30 tënteFëscH-cHirurg en Tëntefësch operéiere fir seng organer ze erfuerschen. mnHn

www.CITYMag.LU

20:00 roger muller: vum Henri servAis bei de rAmplAssAng vum dicKs

centre national de littérature – la maison servais mersCh

cf. 27/02 grand théâtre

l’inouï redanGe-sur-aTTerT

a long time ago Vincent soubeyran became a non-professional classical violinist... later on it gave him the freedom to experiment – play folk music, sing or discover new instruments like the 5-strings violin and the swedish nyckelharpa. after a long collaboration with accordionist michel Pêcheur, four years ago he started working with self-made poet and storyteller luc elsen. on this peculiar day the three of them will meet and improvise for the pleasure of it. cercle cité

20:30 tHe color oF money

18:30 tHe King oF comedy

20:00 soAp&sKin

Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

cf. 01/02 cinémathèque

20:00 demetrius

Fassung von Frank Feitler und Frank hoffmann. regie und dramaturgie: alexander mindlin. Bühne: Tatjana rjabova, olga shaishmelashvili. kostüme: olga shaishmelashvili. musik und Video: denis shadrin. mit: alla Caricina, svetlana shadrina, nikita Vinogradov, ivan kurkin, Petr kurkin. marionetten: Tatiana rjabova, Viktor antonov, Polina rjabova, igor Vikentyev. théâtre national du luxembourg

21:30 tHeo ceccAldi trio un jazz de chambre, lyrique et engagé, décomplexé de toute barrière stylistique. liquid

29

merCreDi weDnesDay

15:00 Alle Wetter!

wolkendarstellungen auf niederländischen seegemälden aus klimatologischer sicht. jürgen junk, klimatologe, Centre de recherche Public – Gabriel lippmann. in deutscher sprache. centre prince Henri walFerdanGe

18:00 experience musee / WednesdAys@mudAm cf. 01/02 mudam

20:00 KAsAbiAn – sold out den Atelier

20:00 demetrius

cf. 28/02 théâtre national du luxembourg

20:00 juditH

20:30 bAss pAnic – quAtour de contrebAsses

Concert actart. interprètes : manou walesch (textes et chant), François dopagne (violon), Pierre laurent (violon), Petar mladenovic (alto), Claude Giampellegrini (violoncelle), jean hilger (piano). ils vous invitent le temps d’un récital à vivre l’extraordinaire créativité musicale et artistique de la Vienne mythique, effervescente et novatrice de la charnière du 19e au 20e siècle, siècle de tous les bouleversements des codes créatifs, de la naissance de nouveaux genres d’expression. Trajectoires et destins croisés de robert schumann, Brahms, Clara schumann, Bruckner, liszt, wagner, Zemlinsky, alma mahler, korngold, schönberg, Berg et, comme un maillon parmi eux, Gustav mahler. conservatoire de la ville de luxembourg

18:30 cecil’s r6 AFterWorK At sAlle FlAmAnde: sWeed vini And Friends

61

cf. 21/02 cinémathèque

19:30 dreAm tHeAter plus guests, peripHery ne ratez pas cette occasion, car les prestations sur scène de dream Theater sont un must qu’un vrai fan de metal se doit d’avoir vu une fois dans sa vie. rockhal esCh-sur-alZeTTe

20:00 id

Pour cette troisième édition du projet id, six lycées et plusieurs groupes de participants libres travailleront ensemble pour créer leur propre spectacle. ils présenteront une adaptation libre de la pièce "les brigands" de schiller. carrérotondes

20:00 KApitulAtion

20:00 ricHie Kotzen

les amateurs de musique rock/ instrumentale et de guitare vont s’en prendre plein les yeux et les oreilles... Kulturfabrik esCh-sur-alZeTTe

20:00 WAs ist denn nun der sinn des lebens? eine lesung mit Texten von andreas Gryphius, samuel johnson, Goethe, Tolstoi, heine, kierkegaard, mauthner, Thoreau, yeats, Pessoa, Tucholsky, kafka, o’neill, hesse, Camus, Cioran, Viktor e. Frankl, woody allen u.a. Kasemattentheater

20:30 jAzz gitti – ein Wiener originAl l’inouï redanGe-sur-aTTerT

20:30 piAno plus... vibrApHone

il n’est plus nécessaire de vous présenter ici Pascal schumacher et Francesco Tristano qui font depuis longtemps partie en tant que virtuoses cosmopolites du vibraphone et du piano des musiciens les plus célèbres du luxembourg. Tous deux partagent une même facilité à évoluer au sein de différents styles de musique, entre le jazz, le classique et le club. Abbaye de neumünster

20:30 leningrAd coWboys go AmericA cf. 13/02 cinémathèque

ein Projekt von Frank abt. mit anna Blomeier, michael Gerber, alexander khuon. regie: Frank abt. Bühne & kostüme: anne ehrlich. dramaturgie: meike schmitz. interviews: dirk schneider. théâtre des capucins

t on even ur r u it yo nTs s subm Z Vos eVe e t iV insCr rio.n2e u l p . wwwn mars : 06/0 édiTio

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


62 Maurizio Galante & Tal Lancman

TransVersal DesiGn

une exposition qui retrAce l’Histoire des objets et positionne leurs pouvoirs évocAteurs et symboliques comme les FondAmentAux de leurs usAges. an exhiBiTion whiCh reTraCes The hisTory oF oBjeCTs and rePosiTions Their FundamenTal usaGe as eVoCaTiVe and symBoliC Powers. NelVire BasTendorFF OThomas deron

D

ans le cadre de la deuxième édition de Design City, sous la direction artistique d’Anna Loporcaro, le Mudam présente de nombreux événements consacrés à la création d’aujourd’hui en matière de design. Figures incontournables et façonneurs de notre environnement, Maurizio Galante et Tal Lancman sont invités à présenter une exposition qui éclaire leur parcours, leurs manières de travailler à travers le prisme des réalités écologique, économique et industrielle. Au sein de leur société commune « Interware », les deux créateurs

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

développent un design qualifié de « transversal » : un lieu de création qui se pense et se construit selon un processus proche de celui d’un laboratoire où tous les paramètres et enjeux se confrontent et se répondent. Maurizio Galante et Tal Lancman investissent aussi bien les domaines de la mode, du mobilier, de la décoration, de l’architecture d’intérieur… Surtout connu du grand public pour ses somptueuses réalisations en tant que styliste de haute couture, Maurizio Galante a le rare talent de réussir à étendre sa vision créatrice à d’autres champs d’application. Tal Lancman est depuis 1995 un visionnaire de tendances en matière de couleurs,

textiles, lignes de mode, décoration et marketing. Directeur de revues spécialisées, créateur pour des clients prestigieux, conseiller pour le Mudam de 2003 à 2009 où il a travaillé à la conception de la boutique, du restaurant et a organisé des événements spéciaux, son travail dénote une intuition et un sens prospectif hors du commun. L’exposition qui leur est consacrée permet de découvrir leurs façons de créer, par des dessins, des interviews, des vidéos, des installations qui plongent le public dans l’univers créatif et pragmatique de producteurs et de penseurs d’objets d’aujourd’hui : entre passé et futur. Q

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

63

roBerT Brandy

adam Parker smiTh

les dernières peintures de robert brandy sont présentées pour la première fois à luxembourg. renouant, d’une certaine manière, avec ses œuvres des années 1970, son talent s’exprime avec magnificence dans la savante composition des éléments graphiques, des collages, dans la profondeur des teintes colorées – issues d’un traitement traditionnel des pigments naturels – et dans la construction architecturée de l’espace pictural. des peintures de petit format, proches d’un travail d’orfèvre, côtoient des pièces de plus grandes dimensions, offrant ainsi au public un registre pictural entre délicatesse, finesse, profondeur et puissance visuelle. The latest paintings by robert Brandy are presented in luxembourg for the first time. harking back somewhat to his works from the seventies, his talent is expressed magnificently in the clever composition of graphic elements, collages, and the depth of the colour tints – the result of a traditional treatment of natural pigments – and in the architectural construction of the pictorial space. small-sized paintings, similar to a goldsmith’s work, are shown side by side with larger pieces, offering the public a pictorial register of delicacy, finesse, depth and visual power.

Adam parker smith, artiste américain, revient à la galerie nordine zidoun en ce début d’année pour présenter une sélection de ses dernières œuvres. ses installations et sculptures affirment la dimension critique et ironique face aux aspects matérialistes du monde. Figures politiques et publiques, représentations animalières rencontrent objets du quotidien, et les matériaux choisis associent mollesse et dureté. Attirance et répulsion se produisent conjointement dans cette œuvre qui joue à divers niveaux avec l’artifice – miroir perçant et affûté d’un système de société vacillant. adam Parker smith, an american artist, returns to the nordine Zidoun Gallery at the beginning of the year to present a selection of his latest works. his installations and sculptures affirm the critical and ironic dimension towards the materialistic aspects of the world. Political and public figures, and animal representations, are juxtaposed with ordinary objects and the materials chosen combine softness and hardness. attraction and repulsion occur jointly in this work which plays at different levels with artifice – a sharp and piercing mirror of a vacillating system of society.

Œuvres récentes

Funny Business

Photos : Robert Brandy, Adam Parker Smith (détail)

a

s part of the second Design City to take place under the direction of Anna Loporcaro, Mudam is putting on several events devoted to contemporary design. Maurizio Galante and Tal Lancman, two influential figures who have helped shape the world we live in, have been invited to curate an exhibition charting their journey and their working methods through the prism of the ecological, economic and industrial realities that they have confronted. The two designers have developed a “transversal” concept for their jointly-run company “Interware”, meaning that it was conceived and put together in much the same way as a laboratory, with every detail and every decision combining to form part of a unified scheme. For Maurizio Galante and Tal Lancman, fashion, furniture, and interior design are only as important as each other... Most well known to the general public for his sumptuous haute couture creations as a stylist, Maurizio Galante has the rare talent of being capable of extending his creative vision into other fields. Tal Lancman is a visionary when it comes to trends, working his magic since 1995 with colours, fabrics, and fashion, furnishing and marketing lines. He is director of several specialised publications, works with many prestigious clients, and was an advisor to Mudam from 2003 to 2009, working on the concepts for the shop and restaurant as well as organising special events. His work demonstrates exceptional intuition and long-term vision. The exhibition devoted to their work gives visitors the chance to discover their creative methods through drawings, interviews, videos, and installations which will plunge them into both the creative and pragmatic worlds of the people behind the objects we see all around us, celebrating the past whilst building the future. Q

peinture E jusqu’au 03/03 I Galerie Bernard Ceysson J www.bernardceysson.com

sculptures et installations E jusqu’au 25/02 I Galerie nordine Zidoun J www.galeriezidoun.com

design, haute couture, architecture E 11/02-13/05 S dans le cadre de design City I mudam J www.mudam.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


64

eXpOsITIOns

FaBriCa / desiGn CiTy 2012

résonanCes arTisTiques

la Fabrica – située dans un bâtiment du 17e siècle restauré par l’architecte tadao Ando à trévise (nord de l’italie) – est le centre de recherche sur la communication de benetton qui incite de jeunes artistes à innover dans les domaines du design, de la musique, du cinéma, de la photo, de la publicité et d’internet. la démarche valorisée au centre est de penser des créations pour le monde d’aujourd’hui et de demain, impliquant les évolutions économiques et les enjeux culturels des sociétés. le mudam présente, dans le cadre de design city 2012, l’environnement design next cabane à laquelle succédera riot Act. Fabrica – situated in a 17th century building restored by the architect Tadao ando in Treviso (northern italy) – is Benetton’s communication research centre which welcomes young artists innovating in the fields of design, music, film, photography, advertising and the internet. The approach advocated at the centre is that of inventing creations for the world of today and tomorrow involving the economic developments and cultural issues of societies. mudam presents, within the framework of design City 2012, the design environment next Cabane, which will be followed by riot act.

par le biais des émotions humaines – qui sont, par définition, éternelles et sans cesse renouvelées –, la villa vauban, en collaboration avec le centre national de l’Audiovisuel, présente une partie de sa collection picturale mise en écho avec des photographies contemporaines. dialogues et résonances se produisent entre les œuvres du passé et celles d’aujourd’hui dans une mise en scène muséale des plus élégantes et minimales. Aux couleurs des parois s’ajoutent les jeux iconographiques des œuvres qui procurent chez le spectateur un sentiment de plénitude remarquable. une visite très agréable. By means of human emotions – which by definition are eternal and ceaselessly renewed – Villa Vauban, in collaboration with the Centre national de l’audiovisuel, presents part of its pictorial collection juxtaposed with contemporary photographs. dialogues and resonances are produced between the works of the past and those of today in a very elegant and minimalistic museum-like display. The iconographic works combine with the colours of the walls, arousing a feeling of plenitude in the viewer. a very enjoyable visit.

Next Cabane

Émotions

Art et étrangeté

Photo : Børre Sæthre

børre sæThre

L’artiste norvégien Børre Sæthre crée des environnements singuliers qui unissent, à des animaux naturalisés, des structures architecturales intérieures futuristes, baignées de lumière et de son. Un univers proche d’un décor de cinéma qui n’est pas sans rappeler le monde de Stanley Kubrick dans 2001 : L’Odyssée de l’espace ou l’univers fantasmagorique et métaphysique de certaines scènes des films d’Alejandro Jodorowsky. Esthétiquement séduisantes, les installations de l’artiste, réalisées avec une minutie remarquable où l’attention est portée à chaque élément, produisent des effets psychologiques sur le visiteur proches de « l’étrange » (das Unheimliche). Le concept psychanalytique prend ici tout son sens : un sentiment anxiogène qui naît de l’apparition soudaine de l’inconnu, de l’étrange dans ce qu’il a de plus familier. Norwegian artist Børre Sæthre creates unusual environments by placing naturalised animals in futuristic interior architectural structures bathed in light and sound. A world like a cinema decor somewhat reminiscent of Stanley Kubrick’s 2001: A Space Odyssey or the phantasmagorical and metaphysical environment of certain scenes from the films of Jodorowsky. Aesthetically attractive, the artist’s installations, meticulously created with detailed attention to each element, produce a psychological effect on the visitor that is close to “the uncanny” (das Unheimliche). The psychoanalytical concept takes on its full meaning here: an anxiogenic sentiment born of the sudden appearance of the unknown, something uncanny in the most familiar of settings.

Photos : Chantal Vey; C. Weber, MHVL; drawing: Kirsty Minns

volontairement troublante, cette œuvre fait appel aux sens les plus profonds, aux peurs, aux angoisses et aux désirs. deliberately troubling, this work appeals to the deepest senses, to fear, anxiety and desires.

peinture et photographie E jusqu’au 07/05 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

Art contemporain et design E 11/02-10/06 I mudam J www.mudam.lu

Art contemporain E 11/02-06/05 I mudam J www.mudam.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

imaGes eT VoyaGes

Europe à l’affiche Fremd Gang

grâce au don de l’association des Amis des musées d’Art et d’Histoire luxembourg est exposée, pour la première fois, une série conséquente de créations graphiques produites pour l’union européenne. des origines de sa construction jusqu’à nos jours, ce sont 300 affiches qui reflètent à la fois les différentes étapes de l’établissement de l’europe et la richesse des arts graphiques de tous les pays du continent. un regard qui, à travers la communication visuelle, apporte un éclairage nouveau sur cette institution qui est devenue un pôle politique important. Thanks to the donation of the amis des musées d’art et d’histoire luxembourg association, luxembourg is exhibiting for the first time a major series of graphic creations produced for the european union. From the origins of its construction up to the present day, 300 posters reflect both the different phases of the establishment of europe and a wealth of graphic art from all the countries of the continent. Through visual communication, this exhibition sheds new light on this institution, which has become an important political sphere. exposition historique E jusqu’au 26/03 I musée d’histoire de la Ville de luxembourg J www.mhvl.lu

une exposition des photographes lauréats des bourses d’aide à la création du cnA et de regards sans limites (2009-2010) traitant de la notion de limites. que ce soient les territoires cernés par la variété d’éléments culturels et humains ou ceux plus insaisissables de la représentation, les approches des auteurs sont maîtrisées et offrent un panorama photographique de très grande qualité. espaces privés ou grandes étendues, paysages urbains captés lors de voyages ou retranscription fantastique des lieux, ce sont autant de démarches miroirs de l’étendue des regards et de l’infinité des situations géographiques. an exhibition of the prize-winning photographers of the Cna and regards sans limites grants (20092010), focusing on the idea of limits. whether they are territories encircled by a variety of cultural and human elements or the more elusive concepts of representation, the authors’ approaches are controlled and provide a high quality photographic panorama. Private spaces or large expanses, urban landscapes captured during journeys or fantastic re-transcriptions of places, they mirror the sweep of a glance and the infinity of geographic situations. photographie contemporaine E jusqu’au 12/02 I Centre national de l’audiovisuel display 01 J www.cna.public.lu

Project Room@Aquarium

GolDen reCorD of luxembourG Photo : Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

GraPhisme eT euroPe

65

un portrait artistique audiovisuel du luxembourg. an audiovisual artistic portrait of luxembourg.

Daniel Jacoby, artiste péruvien vivant à Barcelone, est invité en résidence au Casino. Son projet s’inspire du Voyager Golden Record : un enregistrement audiovisuel – embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager lancées en 1977 – qui dressait un portrait des richesses et des caractéristiques de notre planète, destiné à de potentiels êtres extraterrestres. Sous la direction de l’artiste, Golden Record of Luxembourg, créé en collaboration avec des graphistes, des musiciens, un photographe, un scénographe et un écrivain du Luxembourg, répertorie un ensemble de documents représentatifs de la vie au Grand-Duché. Les pièces choisies revisitées donnent naissance à un portrait fictif du pays outrepassant les éléments d’une prétendue objectivité où, malgré tout, pointent les éléments d’une certaine réalité. Daniel Jacoby, a Peruvian artist living in Barcelona, has been invited to a residency in the Casino. His project is inspired by the Voyager Golden Record, an audiovisual recording which was carried aboard two Voyager space probes launched in 1977, painting a portrait of the riches and characteristics of our planet destined for potential extraterrestrials. Under the direction of the artist, Golden Record of Luxembourg, created in collaboration with graphic artists, musicians, a photographer, a stage director and a writer from Luxembourg, includes a set of documents representative of life in the Grand Duchy. The selected pieces paint a fictitious portrait of the country which supersede the elements of so-called objectivity, where a certain reality nevertheless shines through. résidence E jusqu’au 04/03 exposition E 03/03-22/04 I Casino luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


66

eXpOsITIOns

Vie soCiale eT éConomie

Photos: Filip Markiewicz; MNHN Luxembourg; Photogramme: Chto Delat? / What is to be done?; MHVL, C. Weber, 2011; Joseph Probst; S. Skoglund

Pauvre Luxembourg ?

l’exposition au mHvl aborde le phénomène de la pauvreté à travers son histoire, de 1850 – ère de l’industrialisation – jusqu’à aujourd’hui. questions et analyses sont soulevées selon des points de vue politiques, sociaux. pauvre luxembourg ?, divisée en cinq grandes parties, informe par des documentaires d’époque, des photographies contemporaines, des témoignages de l’évolution des conditions matérielles du luxembourg. si le grand-duché est depuis quelques décennies un pays prospère, cela n’a pas toujours été le cas et son avenir économique, au même titre que les autres pays européens, est difficilement prévisible. The exhibition at the mhVl approaches the phenomenon of poverty throughout luxembourg’s history, from 1850 – the era of industrialisation – to the present day. questions and analyses are raised according to political and social points of view. Poor luxembourg? divided into five major parts, provides information by means of period documentaries, contemporary photographs, and testimonies on the evolution of material conditions in luxembourg. while the Grand duchy has been a prosperous country for several decades, this was not always the case and its economic future, just like that of other european countries, is hard to predict. exposition historique E jusqu’au 29/04 I musée d’histoire de la Ville de luxembourg J www.mhvl.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

Penser le monde

I’ve dreamt Haut en couleurs about la Couleur dans Tous ses éTaTs

un monde sans couleur n’existe pas. le blanc et le noir, considérés en occident comme des non-couleurs, sont des couleurs… c’est sur cette apparente contradiction que s’ouvre l’exposition au mnHn. baigné dans des salles aux couleurs chatoyantes, chacun est invité à comprendre que les phénomènes colorés embrassent de nombreux domaines : ils unissent la physique et la chimie, stimulent les capacités du cerveau, détiennent des pouvoirs thérapeutiques sans oublier les usages qu’en font les professionnels du marketing. dernier mois pour découvrir ce panorama interactif sur un élément naturel et culturel essentiel au bien-être du vivant. a world without colours doesn’t exist. Black and white, considered in the west as non-colours, are colours… The mnhn exhibition starts with the premise of this apparent contradiction. Bathed in rooms with shimmering colours, the viewer is asked to understand that coloured phenomena are involved in many areas: they unite physics with chemistry, stimulate brain capacity and have therapeutic powers, not to mention the way they are used by marketing professionals. last chance to discover this interactive panorama of a natural and cultural element essential to the well-being of living things. exposition scientifique E jusqu’au 04/03 I musée national d’histoire naturelle J www.mnhn.lu

les sociétés, leurs avancées aux conséquences positives ou néfastes, se forment grâce à l’esprit des hommes. Aussi les artistes tiennent-ils une place importante dans ces changements, pensant le monde et son fonctionnement de manière souvent visionnaire. l’exposition propose donc un ensemble d’œuvres ouvrant des pistes de réflexion sur les situations du monde actuel, passé et son possible futur. portées par l’utopie, les pièces embrassant les domaines de l’architecture, du social, du politique et de l’environnement font vaciller les normes et les modèles établis et transportent le public vers des univers fascinants et surprenants. societies, their advances with positive or harmful consequences, are formed thanks to the minds of men. so artists have an important place in these changes in the world and its workings, often in a visionary manner. The exhibition therefore presents a group of works which pave the way for reflections on the situations of the world present and past and its possible future. Galvanised by utopia, the pieces, which cover the realms of architecture, social matters, politics and the environment, test the limits of established standards and models and transport the audience to fascinating and surprising worlds. Art contemporain E jusqu’au 04/03 I mudam J www.mudam.lu

FiliP markiewiCZ

Silentio Delicti

le centre culturel de rencontre Abbaye de neumünster met ses espaces à la disposition de Filip markiewicz : artiste connu pour ses performances sonores, ses expositions qui allient dessins, performances et installations. s’inspirant de l’histoire du bâtiment qui fut tour à tour un hôpital militaire, une prison, pour être ensuite réhabilité en centre culturel, l’artiste investit les lieux par une conséquente installation in situ, proche du chaos et d’une situation d’urgence en rupture avec la quiétude actuelle des lieux. une véritable « prise d’assaut » qui rappelle la violence du monde actuel et le rôle subversif des actes artistiques. The abbaye de neumünster has made its spaces available to Filip markiewicz, an artist known for his sound performances and exhibitions combining drawings, performances and installations. drawing inspiration from the history of the building, which was in turn a military hospital, a prison, then rehabilitated into a cultural centre, the artist took over the space for a major installation in situ, turning it into a venue of virtual chaos and emergency quite out of character for this usually peaceful place. it’s as if it had been “taken by assault”, a reminder of the violence of today’s world and the subversive role of artistic acts. installation in situ E jusqu’au 04/03 I Centre culturel de rencontre abbaye de neumünster J www.ccrn.lu

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

arT luxemBourGeois

Joseph Probst

67

du réel eT de la FiCTion

Realfictions L.A. Raeven

pour le centenaire de la naissance de l’artiste luxembourgeois joseph probst, le musée national d’Histoire et d’Art expose sa collection – fonds quasi intégral de l’œuvre de l’artiste – enrichie pour l’occasion par des prêts de la famille. présenté de façon chronologique, le parcours de l’artiste reflète les grandes tendances de l’art moderne de son époque, dépassant les limites d’une création individuelle pour offrir un panorama de l’art pictural du 20e siècle, intense, riche, en rupture avec les modes conventionnels de représentation de l’art occidental précédent, accentués par la grande problématique entre abstraction et figuration. For the centenary of the birth of luxemburgish artist joseph Probst, the musée national d’histoire et d’art is exhibiting its collection – almost the complete body of Probst’s work – supplemented for the occasion by loans from the family. Presented chronologically, the artist’s career reflects the major trends in modern art of his time, exceeding the limits of individual creativity to offer a panorama of 20th century pictorial art, intense, rich, breaking with previous conventional modes of representation of western art and accentuated by the great debate between abstraction and figuration. exposition monographique E jusqu’au 25/03 I musée national d’histoire et d’art J www.mnha.public.lu

realfictions est une contraction sémiologique entre monde réel et monde fictif. inspiré par les écrits d’Hal Foster, de slavoj zizek et de jacinto lageira, didier damiani convoque des œuvres d’artistes contemporains qui interrogent la frontière ténue entre le réel et la fiction. l’accès aux outils actuels de production numérique, le monde des effets spéciaux, l’univers « virtuel » de l’internet ont inventé de nouveaux langages des images qui interfèrent profondément sur notre appréhension du monde. les artistes se concentrent sur cette nouvelle esthétique dont découle un rapport au monde inédit et surréel, déplaçant les limites de l’improbable. realfictions is a semiological contraction between real world and fictitious world. inspired by the writings of hal Foster, slavoj Zizek and jacinto lageira, didier damiani brings together works by contemporary artists which question the boundary between reality and fiction. access to today’s digital production tools, the world of special effects, the “virtual” environment of the internet, have invented new languages of images which interfere deeply in our understanding of the world. The artists concentrate on this new aesthetic which leads to a relationship with this new and surreal world that shifts the limits of the improbable. Art contemporain E jusqu’au 17/02 I Galerie l’indépendance

Photo : Ivan Petrovic

iDeal inDiViDuals

une œuvre clairvoyante et transgressive sur un phénomène de société. a clairvoyant and transgressive work on a phenomenon of society.

Les sœurs jumelles Liesbeth et Angelique Raeven travaillent sous le nom générique de « L.A. Raeven » depuis 1999. Par une exploration autobiographique qui se fait jour à travers des vidéos, des textes, des performances, des dessins, les deux artistes – souffrant toutes deux de troubles alimentaires – critiquent avec radicalité l’image des corps prônée par les univers des médias et de la mode. Malgré une apparente fragilité physique, les deux jeunes femmes élaborent une œuvre provocatrice qui soulève de nombreuses questions éthiques. Leur travail, qu’elles qualifient de « terrorisme esthétique », lève le voile sur les contradictions de notre société qui simultanément glorifie l’image d’un corps décharné et considère les personnes d’une extrême minceur comme malades… Ever since 1999 twin sisters Liesbeth and Angelique Raeven have worked under the generic name of “L.A. Raeven”. By means of an autobiographical exploration that emerges through videos, texts, performances and drawings, the two artists – both of whom have eating disorders – radically criticise the images of bodies extolled by the media and the fashion world. Despite their apparent physical frailness, the two young women have produced a provocative body of work which raises many ethical questions. Their work, which they qualify as “aesthetic terrorism”, lifts the veil on contradictions of our society which simultaneously glorifies the image of an emaciated body yet considers extremely thin people as sick… exposition monographique E jusqu’au 22/04 I Casino luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


68

eXpOsITIOns

l’arChéoloGie au luxemBourG 1995-2010

arT de l’équiliBre

Sous nos pieds… Sarah Sze

Collection Jean-Pierre Pescatore

Photo : Villa Vauban C. Weber

l’arT à TouT prix

Le portrait de Jean-Pierre Pescatore, riche banquier luxembourgeois installé à Paris en 1839, collectionneur des arts et des lettres, représente les changements politiques, économiques et culturels profonds de la société du 19e siècle. Dans le milieu de l’art, les salons artistiques et littéraires foisonnent, les collections se constituent, la critique esthétique, les ventes aux enchères se déploient et le marché de l’art s’intensifie. La possession d’œuvres devient un signe d’appartenance social essentiel. La collection Pescatore, axée sur la peinture française, est complétée par des œuvres de maîtres issues du Musée Carnavalet, du Petit Palais et du Louvre. Les tableaux de Gustave Courbet, d’Eugène Delacroix et de Jean-François Millet illustrent, entre autres, les importants courants artistiques de cette époque. The portrait of Jean-Pierre Pescatore, a rich Luxemburgish banker who lived in Paris in 1839, a collector of the arts and letters, represents the deep political, economic and cultural changes of 19th century society. In the art milieu, artistic and literary salons proliferate, collections are formed, aesthetic criticism and auctions are deployed and the art market is intensified. Ownership of works becomes an essential symbol of social belonging. The Pescatore collection, geared to French painting, is complemented by works by masters from the Musée Carnavalet, the Petit Palais and the Louvre. The pictures of Gustave Courbet, Eugène Delacroix and Jean-François Millet illustrate, among other things, the great artistic movements of the time.

Photos : Tom Powell; MNHA; Stylianos Schicho; Tina Gillen; Plan B Cluj / Berlin

une importante exposition d’œuvres du temps de louis-philippe ier : portraits d’une époque artistique intense et d’un homme. an important exhibition of works from the time of louis-Philippe i: portraits of an intense era and of a man.

grande exposition au mnHA qui, en plus d’aborder les découvertes et les richesses archéologiques du sol luxembourgeois depuis 15 ans, fait découvrir les métiers de restaurateur d’objets anciens et d’archéologue. sous nos pieds… s’ouvre sur le parcours d’un objet, de sa mise au jour et son analyse historique jusqu’à sa présentation publique. puis le visiteur traverse différentes mises en scène reconstituant les modes de vie de nos ancêtres : quotidien, activités, croyances et pratiques funéraires. une plongée dans le monde des anciens qui apporte un éclairage essentiel sur les origines et, de ce fait, sur nos vies contemporaines. a major exhibition at the mnha which in addition to uncovering the archaeological discoveries and riches in the ground of luxembourg for the past 15 years, also explains the trades of restorers of ancient objects and archaeologists. sous nos pieds… starts with the background of an object, from its discovery, its historic analysis up to its display in public. The visitor then passes through different scenes which reconstruct the lifestyles of our ancestors: daily activities, beliefs and funerary practices. a descent into the world of our forefathers which sheds vital light on our origins and, indeed, our contemporary lives.

le mudam invite sarah sze, artiste américaine, à concevoir une œuvre pour le pavillon du musée. l’artiste crée des pièces monumentales constituées d’objets du quotidien qui se déploient dans l’espace de façon rhizomatique. le savant jeu d’équilibre entre les divers éléments construit une structure fragile, éphémère qui prolifère – comme un être vivant – dans les lieux pour lesquels elle est pensée. une œuvre d’une extraordinaire délicatesse qui côtoie le spectaculaire et le monumental, où le spectateur embrasse à la fois les notions de microscopique et de macroscopique. mudam is inviting american artist sarah sze to design a work for the museum’s Pavilion. The artist creates monumental pieces made up of ordinary objects which are deployed rhizomatically in space. The clever play of equilibrium between the different elements builds a fragile, fleeting structure that proliferates – like a living being – in the places it was designed for. a work of extraordinary delicacy which is at once spectacular and monumental, in which the viewer encompasses both microscopic and macroscopic ideas. Art contemporain E 11/02-16/09 I mudam J www.mudam.lu

exposition historique E jusqu’au 02/09 I musée national d’histoire et d’art J www.mnha.public.lu

l’art au temps de louis-philippe ier E jusqu’au 04/03 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

69

sinCiTyPiCs

Urban life – sTylianos sChiCho stolen moments Observed

organisée par le groupe de travail « espace public » de la Fondation de l’Architecture et de l’ingénierie luxembourg, la deuxième édition de l’événement proposait au public professionnel et amateur de soumettre des photographies illustrant les rapports entre les citoyens et leur environnement. 218 photographies, qui soulignent la poésie, l’humour et le regard aiguisé des participants, ont été soumises à un jury de professionnels. l’exposition présente ces images qui reflètent à merveille le vaste panorama de situations, de relations que propose la vie urbaine luxembourgeoise. organised by the work group “Public space” of the Fondation de l’architecture et de l’ingénierie luxembourg, the second edition of the event proposed that professionals and amateurs should submit photographs illustrating the relationships of citizens to their environment. 218 photographs were submitted to a jury of professionals, featuring poetry, humour and the critical eye of the participants. The exhibition presents these images which wonderfully reflect the vast panorama of situations and relationships provided by urban life in luxembourg. regards sur l’architecture E jusqu’au 25/03 I Fondation de l’architecture et de l’ingénierie luxembourg J www.fondarch.lu

www.CITYMag.LU

Fin 2011, stylianos schicho avait présenté son travail au cape à ettelbruck. c’est à la galerie clairefontaine que le public peut (re)découvrir les tableaux de grand format de l’artiste autrichien. par la représentation en contre-plongée de figures, dont les regards inquiets et les visages blafards prennent le spectateur à témoin et le projettent dans une posture de voyeur, l’artiste dresse le portrait d’une société du contrôle systématique et mécanique de ses citoyens. une œuvre qui témoigne, dans un style pictural proche de l’illustration, la tendance d’aujourd’hui où chacun est considéré comme potentiellement coupable. at the end of 2011, stylianos schicho’s work was exhibited at the CaPe in ettelbruck. now, at the Clairefontaine Gallery the public can (re)discover the large format paintings of the austrian artist. Through low-angle depictions of figures whose anxious gaze and wan faces call the onlooker to witness and project him into the position of a voyeur, the artist draws the portrait of a society with systematic and mechanical control over its citizens. a work which testifies, in a pictorial style close to illustration, today’s tendency to regard everyone as potentially guilty. peinture contemporaine E jusqu’au 18/02 I Galerie Clairefontaine, espace 2 J www.galerie-clairefontaine.lu

PeinTures

hisToires, arT eT mémoire

la rencontre entre éléments abstraits et figuratifs dans l’œuvre de l’artiste luxembourgeoise tina gillen est un défi pictural qu’elle mène avec brio, combinant une très grande maîtrise technique et la recherche d’un certain « lâcher-prise ». les univers que l’artiste invente s’inspirent d’images de toutes sortes dont la translation en peinture s’affranchit des détails et des artifices pour ne conserver que l’essentiel de l’iconographie. son intervention au mudam présente ses récentes créations selon un procédé d’installation qui souligne les relations entre art et nature. The juxtaposition of abstract and figurative elements in the work of the luxemburgish artist Tina Gillen is a pictorial challenge she takes up with brio, combining great technical mastery and the search for a certain “letting go”. The worlds the artist invents are inspired by all kinds of images whose translation into painting does away with details and artifice, keeping nothing but the essentials of the iconography. at mudam she presents her recent creations according to a process of installation that underlines the relationship between art and nature.

peintures, sculptures, objets trouvés, photographies ou sérigraphies de victor man renvoient à un passé plus ou moins récent. réagencés et décontextualisés de leurs espaces et histoires d’origine, les éléments de l’œuvre de l’artiste roumain produisent une sensation oscillant entre le « déjà-vu » et l’intrigue. profondément mélancolique, obscur et inédit, ce travail réanime une mémoire lointaine et ouvre une infinité de significations. victor man construit un langage visuel atypique qui fait sens et touche directement les souvenirs réels ou fictifs, personnels ou collectifs des visiteurs. Paintings, sculptures, found objects, photographs and screen-prints by Victor man stem from a more or less recent past. rearranged and decontextualised from their original spaces and histories, the elements of the romanian artist’s work produce a sensation fluctuating between “déjà-vu” and intrigue. Profoundly melancholic, obscure and unusual, this work revives distant memories and is open to an infinity of interpretations. Victor man constructs an atypical visual language which makes sense and directly touches on the real or fictitious recollections, personal or collective, of the visitors.

Tina Gillen

Art contemporain E 11/02-13/05 I mudam J www.mudam.lu

Victor Man

Art contemporain E 11/02-06/05 I mudam J www.mudam.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


70

aGenDa exposiTions musées LUXeMBOURg CasInO LUXeMBOURg — fORUM d’aRT COnTeMpORaIn rencontre Avec lA scène Artistique luxembourgeoise

réception et de la consommation de ces standards que dans la manipulation de masse de la part du monde de la mode et des médias. Plus qu’une interrogation sur la standardisation et le dictat de la perfection, les sœurs jumelles raeven questionnent la notion du combat identitaire, elles-mêmes ayant vécu toute leur vie avec leur double identique. jusqu'au 22/04

MUdaM i’ve dreAmt About. collection mudAm

bØrre sÆtHre

les installations de l’artiste norvégien Børre sæthre prennent la forme d’environnements oniriques, à la frontière entre contes de fée et univers futuristes, pouvant rappeler l’atmosphère d’un film tel que "2001, l’odyssée de l’espace" de stanley kubrick. jouant, à l’image de ces scènes associant animaux naturalisés et environnements high-tech, sur le télescopage d’univers hétérogènes, elles déclenchent chez le spectateur une impression d’inquiétante étrangeté. du 11/02 au 06/05

victor mAn © Leonora Bisagno: Paesi vari

© Chad McCail: Ourobouros (détail), 2002

Chaque premier samedi du mois, le Casino luxembourg propose à des artistes de présenter leur travail au public, et à des curateurs, des critiques d’art et des galeristes de faire part de leurs coups de cœur luxembourgeois. C’est l’occasion de faire connaissance avec la scène artistique du luxembourg ! rencontre avec les artistes leonora Bisagno et Claudia Passeri. le 04/02 – 16h

artistes : Vyacheslav akhunov, michael ashkin, Chto delat? / what is to be done?, julien Grossmann, steven C. harvey, Filip markiewicz, david maljkovic, Chad mcCail, yves netzhammer, Paulo nozolino, sven johne, miguel Palma, Philippe Parreno, michel Paysant, Pavel Pepperstein, nikolay Polissky, François roche / r&sie(n), Fernando sánchez Castillo, Tomás saraceno, judith walgenbach, etc. jusqu'au 04/03

les permAnences de l’inFolAb

conrAd sHAWcross

en février, à l’occasion de l’exposition de l.a. raeven, l’accent est mis sur le thème du corps dans l’art contemporain et des pratiques artistiques autour du corps. les 11 & 18/02 – 14h-18h

résidence d'Artiste : dAniel jAcoby jusqu'au 04/03

l.A. rAeven – ideAl individuAls

depuis 2001, l.a. raeven développent un travail artistique autour de la notion de l’"individu idéal" qu’elles analysent à travers des vidéos, des photos et des dessins. le concept d’une beauté parfaite et des enjeux de celle-ci se retrouve dans notre société occidentale, tant du côté de la

les questions scientifiques et philosophiques sont au cœur de la pratique de Conrad shawcross. le travail de l’artiste fait se rencontrer différents champs scientifiques pour créer des images qui permettent de comprendre des liens de causalité complexes ou des principes théoriques. "The nervous systems", une installation imaginée pour le Grand hall du mudam, vient s’ajouter à une série de dispositifs dans lesquels l’artiste s’ingénie à faire et défaire des cordes. jusqu'au 06/05

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

© Victor Man : Composition with a Pagan Statue, 2010

Combinant peintures, sculptures, objets trouvés, photographies ou sérigraphies, les installations de l’artiste roumain Victor man se caractérisent par les atmosphères ténébreuses, à la fois fascinantes et inquiétantes, qu’elles dégagent. souvent réalisées à partir d’images trouvées liées à un passé plus ou moins récent et qui, détachées de leur contexte initial, acquièrent d’autres niveaux de signification, ses œuvres exhalent la mélancolie, la solitude, la violence de l’existence, le désir, et un certain mysticisme. associées dans des installations précisément mises en scène, elles articulent moins un sens ou une narration précise qu’elles ne semblent hantées par des énergies souterraines. du 11/02 au 06/05

mAurizio gAlAnte & tAl lAncmAn

FAbricA

© Kirsty Minns: Waiting Room, 2011

© Maurizio Galante: Canapé Cactus

maurizio Galante, créateur de mode haute couture, et Tal lancman, prescripteur de tendances et designer, sont associés au sein de leur société interware depuis 2003. soulignant le lien étroit entre art et industrie, l’exposition interroge le processus créatif. elle se parcourt suivant deux ambiances fortes et sensitives. du concept à la fabrication, les œuvres exposées témoignent de leurs rencontres avec Baccarat, Boffi, Cerruti Baleri, Craft, la Fondation Cartier pour l’art contemporain, ithemba, le mudam, mussi, etc. Fusionnant passé et futur, artisanat et technologie, maurizio Galante et Tal lancman nous racontent le parcours de leurs créations, de la "conception-idée" aux produits finis. dans le cadre de design City 2012 (13/04-03/06). du 11/02 au 13/05

"next Cabane" et "riot act" sont des projets de Fabrica. Ce thinktank de la société Benetton invite, dans une villa du 17e siècle située à Treviso dans le nord de l’italie et restaurée par l’architecte japonais Tadao ando, de jeunes artistes à travailler sur des projets innovateurs dans les domaines du design, de la musique, du cinéma, de la photo, de la publicité et d’internet. au sein de ce laboratoire d’idées créatives, des jeunes expérimentateurs artistiques, accompagnés par des spécialistes, cherchent à dépasser les frontières culturelles et linguistiques de leurs disciplines pour développer des projets aux implications économiques, sociales ou écologiques, afin d’ouvrir des perspectives nouvelles au monde de demain. dans le cadre de design City 2012 (13/04-03/06). du 11/02 au 10/06

sArAH sze

tinA gillen

© Tina Gillen: Katrina, 2008, Collection Mudam Luxe

les peintures de l’artiste Tina Gillen mettent en scène des univers figuratifs contrebalancés par des formes abstraites. le va-et-vient entre ces deux dimensions s’accompagne d’un savant équilibre entre sa maîtrise du vocabulaire pictural et un certain "lâcher prise" dans la réalisation. Composée d’œuvres créées spécifiquement pour cette occasion, l’exposition au mudam prend pour point de départ le thème de l’arboretum. du 11/02 au 13/05

© Sarah Sze: Tilting Planet (short tower)

l’artiste américaine sarah sze crée des sculptures in situ éphémères, dans lesquelles une multitude d’objets de la vie quotidienne sont méticuleusement assemblés pour former des structures légères et fragiles qui envahissent l’espace, rappelant les modes de prolifération des réseaux et tissus urbains. ses œuvres sont toujours pensées en réponse à l’architecture des espaces d’exposition, et invitent le spectateur à passer entre différentes échelles, entre l’humble et le monumental, le microscopique et le macroscopique. du 11/02 au 16/09

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

MUsée d’hIsTOIRe de La vILLe de LUXeMBOURg l’europe à l’AFFicHe

Cette exposition présente des exemples d’affiches politiques des 60 dernières années et provenant de différents pays de l’union européenne, parmi lesquelles la fameuse série de 1950 faisant la promotion du plan marshall. elle oppose par ailleurs des affiches officielles émises par les institutions de l’union européenne à des affiches parfois critiques, conçues par des partis politiques ou des organisations indépendantes. les documents proviennent d’une collection privée que le musée a pu acquérir en 2010 grâce au soutien des amis des musées d’histoire et d’art luxembourg. jusqu'au 26/03

Armes luxemburg?

MUsée naTIOnaL d’hIsTOIRe eT d’aRT josepH probst (1911-1997)

© Joseph Probst, Nu sur une plage

Fidèle à ses missions d’étude scientifique et de mise en valeur du patrimoine artistique national, le mnha présente pour cette occasion exclusivement les œuvres de joseph Probst faisant partie des collections du musée, ensemble complété par quelques pièces en provenance de la famille de l’artiste, ainsi que par plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-wurth (1928-2008). à travers une cinquantaine d’œuvres, l’accrochage au mnha permet au visiteur de suivre l’évolution de la création artistique de l’artiste de ses débuts jusqu’à la fin de sa vie. jusqu'au 25/03

sous nos pieds – l’ArcHéologie Au luxembourg de 1995 à 2010

naTUR MUsée — MUsée naTIOnaL d’hIsTOIRe naTUReLLe HAut en couleurs – FArbenFroH

les couleurs semblent être omniprésentes. un monde sans couleur nous paraît donc à nous, humains, assez peu vraisemblable, tout au moins aux plus jeunes d’entre nous. Peut-être est-ce en essayant de comprendre ce que signifie un monde sans couleur ou ce que nous entendons au juste par incolore dans le langage familier qu’on peut appréhender au mieux la nature de la couleur et sa complexité, qui va bien au-delà du scientifique. le long d’un parcours varié et interactif, dans des salles en couleur, chaque visiteur découvrira comment la couleur est produite, comment elle est perçue et comment elle agit. ici la couleur est physique, chimie, communication, psychologie, esthétique, biologie, mythologie, art et artisanat. jusqu'au 04/03

l’exposition se propose de présenter d’un œil critique les critères d’évaluation et de définition de la pauvreté et de donner un aperçu de ce thème complexe en le plaçant dans la perspective historique. l’exposition s’articule en cinq domaines thématiques, combinant objets, photographies, art, films, citations de textes et illustrations sonores pour aboutir à une dramaturgie intermédiale sophistiquée. jusqu'au 29/04

www.CITYMag.LU

notre terre

darwin fit sensation. des vitrines thématiques sur l’adaptation des membres, l’évolution des ammonites et les fossiles vivants illustrent par de nombreux exemples pratiques quelques mécanismes de l’évolution. après sa visite, le visiteur comprendra mieux la façon de penser de Charles darwin et de ses successeurs évolutionnistes. exposition permanente

la planète bleue, telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’existait pas, il y a 4,5 milliards d’années. exposition permanente

découvertes

nos Ancêtres Comment distinguer une guêpe d’une syrphe inoffensive ? Pourquoi les plantes sont-elles immobiles ? le sol est-il vivant ? exposition permanente la théorie de l’évolution de Charles

recy-rAinboWFAsHion

exposition réalisée par les jeunes de la maison des jeunes river-annexe Grund. après s’être inspirés de l’exposition "haut en couleurs", on leur a demandé de mettre les couleurs en relation avec les quatre saisons de l’année et les matériaux dont ils s’entourent pour chacune de ces périodes. à partir de là, ils ont créé des vêtements selon la saison donnée, non pas en tissu, mais en utilisant le plus possible de matières recyclées et recyclables. du 28/02 au 04/03

les plAnètes

l’exposition permet tout d’abord de découvrir le travail quotidien des archéologues et des restaurateurs. une fouille reconstituée nous informe sur les méthodes de travail actuelles dans ce domaine. Plusieurs exemples illustrent le cheminement des objets historiques à partir de leur découverte jusqu’à leur présentation au musée. l’exposition a aussi pour thème la détermination et la classification (y compris l’analyse scientifique) ainsi que la restauration des objets dans les laboratoires et ateliers. la deuxième partie de l’exposition, basée sur une sélection de découvertes archéologiques entre 1995 et 2010, traite des thèmes fondamentaux de l’existence humaine. jusqu'au 02/09

71

la terre et sa lune ont leur position dans notre système solaire. les marées océaniques et terrestres nous font remarquer chaque passage de la lune. les saisons permettent de suivre la position de la terre autour du soleil. les planètes, les systèmes solaires, les galaxies, tous innombrables, constituent cet univers immense qui n’a cessé son expansion depuis son origine. une chronologie des événements allant du Big Bang jusqu’à l’apparition du monde vivant retrace les faits marquants de l’histoire de l’univers. exposition permanente

Visites guidées visites commentées régulières

casino luxembourg – Forum d’art contemporain jeudi 18h (F) samedi 15h (F) dimanche 14h (l), 15h (F) et 16h (d) mHvl jeudi 18h (l) dimanche 16h (F) du château comtal à la ville européenne dimanche 16h mnHA jeudi 18h (l / d) samedi 15h (F) dimanche 15h (l) mnHn dimanche 16h mudam samedi 16h (F) dimanche 15h (d) et 16h (l), 05/02 11h (en), 26/02 15h30 (PT) Visites enfants samedi 15h (l / d) et dimanche 14h (F) villa vauban Vendredi 18h (l / d)

visites pAuse déjeuner "musée du jour"

casino luxembourg – Forum d’art contemporain mercredi 12h30 (30 min) (F / d / l) mHvl Vendredi 12h30 (30 min) (l / F) mnHA mardi 12h30 (30 min) mnHn jeudi 12h30 mudam lundi 12h30 (15-20 min) villa vauban samedi 12h30

visites ponctuelles

casino luxembourg – Forum d’art contemporain Visite commentée 60+ lundi 06/02 15h villa vauban "Bourgeois Fashion" kleidung und mode in Gemälden des 19. jahrhunderts Vendredi 10/02 18h (d)

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


72

eXpOsITIOns

nos régions

les quatre régions du luxembourg, le Centre, l’Œsling, la région de la minette et l’est, sont présentées par le biais d’objets typiques et variés qui retracent l’influence des facteurs abiotiques et biotiques sur la vie et la culture des habitants. exposition permanente

nos pAysAges

Vivre la nature de près, admirer la beauté de nos paysages, écouter toute sorte de sons familiers, se sentir concerné par son environnement : tel est le message de cette salle. une projection grand-format sur trois écrans présente les paysages typiques du luxembourg. le visiteur fera partie intégrante de l’élément naturel. il se verra au milieu d’une forêt, suivra l’évolution des paysages ouverts au cours des saisons, et découvrira la nature en harmonie avec nos villes et nos villages. exposition permanente

vILLa vaUBan l’Art à tout prix

l’exposition s’intéresse aux collections bourgeoises du 19e siècle à travers la figure de jean-Pierre Pescatore. axée sur la peinture française de cette époque, dont la collection du banquier luxembourgeois recèle un échantillon représentatif, elle éclaire également le fonctionnement du marché de l’art. Pour les besoins de cette exposition, la collection Pescatore est complétée par des prêts importants provenant de grandes collections internationales telles que le musée Carnavalet, le Petit Palais et le louvre. une sélection d’œuvres d’artistes majeurs, parmi lesquels Gustave Courbet, eugène delacroix et jean-François millet, permet d’illustrer les différents courants dans la peinture du 19e siècle, de l’orientalisme et de la peinture d’histoire à l’école de Barbizon. à ces tableaux s’ajoute enfin un choix de sculptures de la collection Pescatore. jusqu'au 04/03

émotions. reFlets dAns lA peinture et lA pHotogrApHie

esCh-sUR-aLzeTTe MUsée naTIOnaL de La RésIsTanCe peuple européen, peuple étrAnger

l’exposition montre des photos du photographe eschois Patrick Galbats et donne des informations sur la situation des roms au luxembourg : aperçu historique, la culture rom, la législation au luxembourg et en europe, les réactions face aux demandeurs d’asile et la mendicité, les préjugés, les structures qui s’occupent des demandeurs. du 03/02 au 03/06

"Body and water" explore l’interrelation entre le corps en mouvement, l’eau et la lumière. Ce projet aquatique cherche à discerner visuellement la réaction de la lumière sur le mouvement corporel tout en explorant la déformation des proportions du corps sous l’effet de l’eau. une esthétique étrange, entre rêve et réalité, se crée par la mise en images et en lumière de l’altération physionomique du corps humain, piégé dans un univers qui n’est pas le sien. jusqu'au 16/02

CeRCLe CITé tHonet essence – A selection oF cHAirs & Furniture

du 09 au 26/02

insTiTuTions LUXeMBOURg aBBaYe de neUMünsTeR silentio delicti

fOndaTIOn de L'aRChITeCTURe sincitypics – urbAn liFe – stolen moments jusqu'au 25/03

CenTRe de dOCUMenTaTIOn sUR Les MIgRaTIOns hUMaInes expositions pArAllèles

Biographies, itinéraires, migrations : présence luxembourgeoise dans les mines et la sidérurgie italiennes (fin du 19e siècle-milieu du 20e siècle), photos et documents provenant de la Vallée d’aoste et du Grand-duché de luxembourg. l’exposition présente des documents essentiellement privés liés aux activités d’une poignée d’ingénieurs et d’industriels luxembourgeois qui ont œuvré dans les mines de fer de Traversella (Piémont) et de Cogne (Vallée d’aoste). ils y ont inauguré des explorations géologiques spectaculaires, participé à l’élaboration et la mise en œuvre de processus industriels innovants liés notamment à l’usinage de minerais spéciaux ou à la valorisation de la "houille blanche" (hydro-électricité). du 02 au 19/02

dIspLaY 01 — espaCe d’eXpOsITIOn dU Cna Fremd gAng

l’exposition regroupe le travail d’artistes autour des thèmes du déplacement, du dépaysement et de l’errance. artistes : Gast Bouschet et nadine hilbert, Patrick Galbats, François Goffin, Carine et elisabeth krecké, armand quetsch, Chantal Vey. jusqu'au 12/02

eTTeLBRUCK Cape cAtHerine lorent

dUdeLange

qui suis-je?

© Jacques-Edmond Leman, L’adieu, 1856

dans la première des expositions permanentes le visiteur se voit en face des autres, se compare aux autres : un chaînon essentiel de l’équilibre naturel, un homme parmi 5 milliards, tous parents, tous différents, un amas de cellules. une série de bornes disposées autour d’un cylindre, kiosque d’information s’étendant sur deux étages, fait évoluer le visiteur par son questionnement, par l’apprentissage de lui-même. exposition permanente

CaRRéROTOndes body And WAter

l’exposition réunit une sélection de peintures du 17e au 19e siècle issues des trois collections de la Villa Vauban et une série d’œuvres photographiques du tournant du 21e siècle provenant de la collection du Centre national de l’audiovisuel (Cna). la mise en rapport de ces deux supports, à travers leurs différents modes de représentation, points de vue et formats, permet aux visiteurs de l’exposition d’apprécier les chefs-d’œuvre historiques sous une lumière nouvelle. jusqu'au 07/05

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

Œuvres de Filip markiewicz. Tentes militaires, fils barbelés, table d’opération, croix, potence, miradors sont autant d’éléments à même de rappeler aux visiteurs l’histoire mouvementée du lieu tour à tour abbaye, hôpital militaire, hospice, prison avant d’être centre culturel de rencontre. jusqu'au 04/03

lucien Wercollier exposition permanente

CenTRe d’aRT dOMInIqUe Lang leonorA bisAgno + clAudiA pAsseri un ciclone tropicale nel emisfero boreale. jusqu'au 25/02

CenTRe d’aRT neI LIIChT mArco signorini "earTh / hearT" jusqu'au 25/02

Pour ce 6e volet du cycle "Portrait de jeune artiste luxembourgeoise", le CaPe présente la plasticienne Catherine lorent. Cette artiste prometteuse, Prix révélation 2011 du salon du Cal, nominée pour le Prix schuman en 2011, a déjà à son actif un parcours de 25 expositions individuelles et une longue série de performances. Pour le foyer du CaPe, elle créera une installation in situ, qui sera notamment le décor scénique "évident" d’une performance live de Gran horno le soir du vernissage. du 28/02 au 25/03, vernissage : le 28/02 – 19h

www.CITYMag.LU


eXpOsITIOns

MeRsCh CenTRe naTIOnaL de LITTéRaTURe — La MaIsOn seRvaIs 2, rue emmAnuel servAis – politiK, literAtur, industrie

gaLeRIe CLaIRefOnTaIne espaCe 2 styliAnos scHicHo

gaLeRIe MILTgen — gaLeRIe d’aRT AlAin bertrAnd – AmericAn clAssic

73

sChIffLange gaLeRIe s.I.T. verstoppte scHÄtz – der gemeng Hir biller du 11 au 17/02

Galeries LUXeMBOURg BeRgMan BeRgLInd COnTeMpORaRY aRT joAnne grüne-yAnoFF du 16/02 au 31/03

COvaRT gaLLeRY exposition miodrAg – peintures das Cnl ist im ehemaligen stammhaus der Familie servais in mersch, welches zugleich das Geburtshaus von emmanuel servais war, untergebracht. die ausstellung beleuchtet die Geschichte des hauses seit dem späten 18. jahrhundert, die rollen, welche mitglieder der Familie servais in Politik, literatur und industrie luxemburgs spielten, sowie die einrichtung des Centre national de littérature im servais-haus, welches nach dem Tod von jeanne servais 1985 per Testament in öffentlichen Besitz überging. jusqu'au 16/03

du 03/02 au 03/03

gaLeRIe BeRnaRd CeYssOn œuvres récentes – robert brAndy

in the view from above, the earth appears as an unpopulated globe. Zoom in, and a view appears of regions and cities, houses and roadways, playgrounds and parks, cafes and stores, all populated by humans who appear tiny, like ants, occupied, engaged in a multiplicity of movements. The pictures of the painter stylianos schicho reveal such instants of immobilisation in which time stops, but at the same time, everything overwhelms. The observer loses his bird’s-eye view and is suddenly sucked into the ant’s world. and the observed ones suddenly see themselves reflected. They sense themselves under a stranger’s view, which relativises their inattention and their attention at the same time – a deer-caughtin-headlights effect. jusqu'au 18/02

gaLeRIe L’IndépendanCe reAlFictions

nIedeRanven KULTURhaUs nIedeRanven à lA recHercHe de lA commediA dell’Arte

Peintures. jusqu'au 03/03

gaLeRIe CLaIRefOnTaIne espaCe 1 immendorFF, KieFer, lüpertz exposition de masques en cuir de la Commedia dell’arte. la Commedia dell’arte est un genre théâtral qui ne peut être évoqué sans parler de la tradition artisanale qui l’accompagne depuis toujours. les costumes, les instruments, mais surtout ses masques en cuir sont de précieux objets d’artisanat. l’exposition est l'occasion d’un voyage à travers les différents masques, mais en illustre surtout un aspect caché : celui de la recherche et des différentes étapes nécessaires au mascheraio, l’artisan qui fabrique les masques, pour donner forme à la matière et faire surgir à travers le bois et le cuir les traits de personnages capables de raconter des histoires. un métier qui ne se dissocie pas de la passion qu’anime encore les jeunes créateurs d’aujourd’hui. jusqu'au 09/02

www.CITYMag.LU

artistes : Pascal Bircher, justine Blau, wang du, Grégory durviaux, martine Feipel et jean Bechameil, jerry Frantz, Vanessa Gandar, marco Godinho, sébastien Gouju, mike lamy, saskia raux et marc scozzai, sandy skoglund, The Plug et stéphanie rollin, adam Vackar. jusqu'au 17/02

jusqu'au 01/03

sAmuel levy – vAnity FAir

auTres LUXeMBOURg BgL Bnp paRIBas tom FlicK – sculptures jusqu'au 27/02

CRédIT sUIsse peintures – mAx lAuer

Tableaux. Visite uniquement sur rendez-vous. jusqu'au 19/04

jusqu'au 01/03

gaLeRIe nORdIne zIdOUn AdAm pArKer smitH

MédIaRT gAbriele eicKHoFF & gérArd clAude

jusqu'au 25/02

jusqu'au 21/02

gaLeRIe nOsBaUM & RedIng — aRT COnTeMpORaIn jens WolF et peter zimmermAnn

esCh-sUR-aLzeTTe ThéâTRe MUnICIpaL exposition du rotAry club bAssin minier jusqu'au 12/02

exposition collective

artistes : nadine Cloos, raymond ewerling, Carlo kerg, anna recker et edith wiesen. jusqu'au 12/02

Peintures. jusqu'au 03/03

esCh-sUR-aLzeTTe BaTIMenT MassenOIRe lA cité des sciences

Group show with jörg immendorff, anselm kiefer and markus lüpertz. jusqu'au 18/02

le centre de documentation de la Cité des sciences présente les projets de construction de l’état, les concepts d’urbanisme et des aménagements urbains de la Terrasse des hauts Fourneaux, mais aussi les acteurs et futurs utilisateurs des nouvelles infrastructures. exposition permanente

t on even our nTs sur y t i subm Z Vos eVe t iVe insCr rio.n2e u l p . wwwn mars : 06/0 édiTio

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


74

1

CITY adResses

CulTure & GoinG ouT

Laissez-vous tenter . .

A compreHensive listing oF city venues And contAct detAils. plus A guide to city restAurAnts And bArs. une lisTe exhausTiVe des lieux de loisir eT leurs Coordonnées, ainsi qu’un Guide des Bars eT resTauranTs.

luxembourG CiTy TourisT offiCe 8 1 30, place Guillaume ii bureAu d’Accueil touristique H lu-sa : 9-19h, di : 10-18h communicAtion et mArKeting : promotes culture and tourism and the brand image of luxembourg city. Promotion culturelle et touristique de luxembourg-Ville et de son image de marque. service guidAges luxembourg convention bureAu : consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. guided tours and organise programmes. incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. organisation de tours guidés et de programmes-cadres. incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu, www.lcto.lu

gAlerie clAireFontAine espace 2 21, rue du saint-esprit ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

9 gAlerie d’Art Am tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

10 gAlerie F. Hessler 21, rue astrid me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

11

arT Galleries gaLeRIes d’aRT 2 Artium Art gAllery 11c, boulevard joseph ii / 49, avenue monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

3 beAumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 bergmAn berglind contemporAry Art 49, rue Baudouin G 26 19 65 33 J www.bergmanberglind.com

gAlerie lA cité 1, rue louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

5 covArt gAllery 23, rue adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

6 gAlerie bernArd ceysson 2, rue wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

7 gAlerie clAireFontAine espace 1 7, place Clairefontaine ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

12 gAlerie l’indépendAnce dexiA bil 69, route d’esch lu-ve : 8-18h

13 gAlerie miltgen 32, rue Beaumont G 26 26 20 20 J www.galerie-miltgen.lu

Ouvert du lundi au vendredi: de 12 h 00 à 14 h 00 et de 19 h 00 à 22 h 00

14 gAlerie nordine zidoun 101, rue adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg Réservations : +352-24 1604.pdf 16 7361 Annonce Carte visite CHA

11/17/11

2

au nouve Zheng le ir r v e maîtr décou venez concept de

15 gAlerie pAscAl bello 74, avenue Gaston diderich G Tel.: 26 45 97 73

16 gAlerie toxic 2, rue de l’eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

17 KonscHtHAus beim engel 1, rue de la loge ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

18

275, route d’Arlon - L-8011Strassen

tél. 27 39 74 7787

lucien scHWeitzer gAlerie et éditions 24, avenue monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu 6

19

www.zheng.lu

3

nosbAum & reding – Art contemporAin 4, rue wiltheim ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

TiCkeTs BILLeTTeRIe 20 luxembourg ticKet Grand Théâtre 1, rond-point robert schuman (limpertsberg) reservAtion And purcHAse by telepHone: réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu H lu-ve : 10-18h30 sAles points in tHe city: Points de vente en ville : luxembourg City Tourist office (place Guillaume ii), Conservatoire de musique (merl), Centre Culturel de rencontre - abbaye de neumünster (Grund).

www.CITYMag.LU

3:49 PM


www.CITYMag.LU

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


76

CITY adResses

CulTural Venues espaCes CULTUReLs

libraries BIBLIOThèqUes

Cinemas CInéMas 41

21 bAnAnneFAbriK 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

22 cAFé-tHéâtre “rocAs” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

23 cArrérotondes 1, rue de l’aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

24 ccr AbbAye de neumünster 28, rue münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

25 cercle cité 3, rue Genistre G 47 96 26 29 Jinfo@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

26 conservAtoire de musique 33, rue Charles martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

27

31

36

d:qliq 17, rue du saint-esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

pHilHArmonie 1, place de l’europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

cinémAtHèque municipAle 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

28 den Atelier 54, rue de hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

23 exit07 1, rue de l’aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

29 FondAtion de l’ArcHitecture et de l’ingénierie 1, rue de l’aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

20 grAnd tHéâtre 1, rond-point robert schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

30 KAsemAttentHeAter 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

32 tHéâtre des cApucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

33 tHéâtre du centAure 4, Grand-rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

34 tHéâtre nAtionAl du luxembourg 194, route de longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

35 tol – tHéâtre ouvert luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

21 trois c-l 12, rue du Puits G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

37 ciné utopiA 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

38 utopolis 45, avenue j.F. kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

museums MUsées

les Amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

39 cAsino luxembourg – Forum d’Art contemporAin 41, rue notre-dame lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

musée d’Histoire de lA ville de luxembourg 14, rue du saint-esprit ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

25 bibliotHèque municipAle cité 3, rue Genistre ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

42 musée nAtionAl d’Histoire et d’Art marché-aux-Poissons ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

45 bibliotHèque nAtionAle 37, boulevard F.d. roosevelt ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

43 nAtur musée – musée nAtionAl d’Histoire nAturelle 25, rue münster ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

44 villA vAubAn – musée d’Art de lA ville de luxembourg 18, avenue émile reuter lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

40

arT sChools éCOLes d’aRT 46 cercle européen pour lA propAgAtion des Arts lycée Technique des arts et métiers 19, rue Guillaume schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

47 école d’Art contemporAin 117, rue de hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

mudAm – musée d’Art moderne grAnd-duc jeAn 3, Park dräi eechelen me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

es & serViCinG shopepful addresspesagaend26

n us Find g guide o in shopp magazine s utiles y se 6 of cit z les adres à la page 2 ve g u in o r p t p e o r h s e guid ine et un az y mag du Cit

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

www.CITYMag.LU


77 CominG uP

© Hugo Glendinning

proChainemenT

opl / DaVis / Chaplin

example

siDi larbi Cherkaoui – Tezuka

09 & 10

MaRCh 16 MaRs

singer/rapper elliot john gleave enjoyed massive success in 2011 with hit singles ‘changed the Way you Kiss me’ and ‘stay Awake’ both topping the uK charts. His third album, playing in the shadows, actually debuted at number one, reflecting the genuine hype surrounding the 29-year old londoner. His music veers between rap, pop, piano ballad and what bbc reviewer john Aizelwood calls the “irresistible heady swirl” of ‘changed the Way you Kissed me’ and the “no-holds-barred, anthemic stadium house” of ‘natural disaster’. many music business observers reckon that example is on the verge of pop greatness. le chanteur / rappeur elliot john Gleave a connu un immense succès en 2011 avec les tubes ‘Changed The way you kiss me’ et ‘stay awake’, qui ont tous les deux figuré en tête des ventes au royaume-uni. son troisième album, Playing in The shadows, s’est directement classé numéro un, ce succès reflétant le battage médiatique qui entoure le londonien de 29 ans. sa musique oscille entre rap, pop et ballades au piano. john aizelwood, critique à la BBC, qualifie ‘Changed the way you kissed me’ de « tourbillon enivrant irrésistible » et ‘natural disaster’ d’« hymne de stade imparable ». de nombreux observateurs de l’industrie du disque voient en example un futur grand nom de la pop.

Award-winning choreographer sidi larbi cherkaoui’s brand new work tezukA is inspired by the visionary work of japanese animator osamu tezuka. Working with a cast of ten dancers and two musicians, drawn from europe, Asia and the usA, cherkaoui explores the tezuka universe – a fascinating blend of tradition, science fiction and contemporary reality. two of tezuka’s manga stories which are well known in japanese popular culture – Astro boy and buddha – have particularly captured cherkaoui’s imagination in creating this new work, which also features a specially commissioned score from composer nitin sawhney. le nouveau spectacle du chorégraphe primé sidi larbi Cherkaoui, TeZuka, est inspiré de l’œuvre visionnaire de l’animateur japonais osamu Tezuka. Travaillant avec une équipe de 10 danseurs et de deux musiciens originaires d’europe, d’asie et des états-unis, Cherkaoui explore l’univers de Tezuka : un mélange fascinant de tradition, de science-fiction et de réalité contemporaine. deux des mangas de Tezuka, célèbres dans la culture populaire japonaise (astro Boy et Buddha ), ont particulièrement frappé l’imagination de Cherkaoui lors de la création de cette nouvelle œuvre, qui comprend aussi une partition commandée spécialement au compositeur nitin sawhney.

I den atelier

I Grand Théâtre

MaRCh MaRs

carl davis visits luxembourg for his annual live cinema concert with the orchestre philharmonique du luxembourg for the cinémathèque de la ville de luxembourg. this year’s programme features davis’ score to charlie chaplin’s 1931 classic romantic drama city lights as the main film, with a chaplin short – How to make movies – as the “prelude”. on the afternoon of 10 march a “family edition” show includes How to make movies as well as comedy shorts by Hal roach and mark sandrich. the event is always popular, so tickets should be booked as soon as they go on sale on 9 and 10 February, respectively. Carl davis revient au luxembourg pour son concert annuel live Cinema aux côtés de l’orchestre Philharmonique du luxembourg, organisé par la Cinémathèque de la Ville de luxembourg. Cette année, le film principal mis en musique par davis sera les lumières de la Ville, drame romantique classique de Charlie Chaplin datant de 1931, ainsi qu’un court métrage de Chaplin (how To make movies) en guise de prélude. dans l’après-midi du 10 mars, une version « familiale » du spectacle comprendra entre autres how To make movies, ainsi que des courts métrages de comédie signés hal roach et mark sandrich. Cet événement connaissant toujours un grand succès, nous vous recommandons d’acheter vos places dès leur mise en vente, les 9 et 10 février respectivement.

23 & 24

MaRCh MaRs

I Philharmonie

book early! RéseRvez de sUITe !

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

www.CITYMag.LU

sHoes E 25-27/04 I Grand Théâtre J www.theatres.lu lA lA lA HumAn steps E 10 & 11/05 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

bobby mcFerrin & cHicK coreA E 17/06 I Philharmonie (booking begins 01/02) J www.philharmonie.lu

deep purple E 08/11 I rockhal J www.atelier.lu

rocK-A-Field E 23 & 24/06 I roeser J www.atelier.lu

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg


78

ours

ce festival de musique de renommée internationale propose un programme innovant de concerts de jazz et de musique du monde, où l’on retrouve des stars comme the Afro cuban All stars, jason moran, los van van, ladysmith black mambazo et le spanish Harlem orchestra qui se produisent dans différents lieux de la capitale. The renowned music festival features an innovative programme of jazz and world music concerts, featuring the likes of The afro Cuban all stars, jason moran, los Van Van, ladysmith Black mambazo and the spanish harlem orchestra at various venues in the capital city. J www.printempsmusical.lu

010 · si l s2

r awa r D ·

i G n awa r D

printemps musicAl – FestivAl de luxembourg

Ve

ropean D

GOOD DESIGN AWARD 2010

eu

4 mars-21 mai

es

manifesTaTions 2012 – la séleCTion Du lCTo

est édité par maison moderne Publishing pour le compte de la Ville de luxembourg / is published by maison moderne Publishing for the City of luxembourg city magazine luxembourg paraît 11 fois par an / published 11 times a year

impression / print imprimé sur papier / printed on uPm satin 57 gr.

tirage / print run 35.000 exemplaires / copies issn 2075-8286

9 avril

émAiscHen

marché traditionnel du lundi de pâques se tenant sur le site de l’ancien marché aux poissons, derrière le palais grand-ducal. les peckvillercher, de petits sifflets en argile en forme d’oiseau devenus de véritables objets de collection, y sont particulièrement prisés. a traditional easter monday market on the site of the former Fish market behind the Grand ducal palace. especially popular are the Peckvillercher, small clay whistling birds that have become collector’s items. J www.lcto.lu 28 avril-13 mai

octAve notre-dAme

le traditionnel pèlerinage de la cathédrale dédié à notre-dame de luxembourg existe depuis 1666. ces processions constituent le temps fort de l’année religieuse au luxembourg. un marché avec stands gastronomiques et jeux divers se tiendra à cette occasion place guillaume ii (Knuedler). The traditional pilgrimage to the Cathedral has been held since 1666 to honour our lady of luxembourg. The pilgrimages are the highlight of the religious year in luxembourg. a market with food tents and amusements stalls is held on the place Guillaume ii (knuedler) to coincide with the pilgrimages. J www.cathol.lu

© Ville de luxembourg / mm Publishing s.a. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de luxembourg / mm Publishing s.a. all rights reserved. reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

rédAction / editoriAl depArtment

Courrier BP 728 l-2017 luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu responsAbles rubriques / in cHArge oF genres théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu musique classique : lisbeth owen J lisbeth.owen@citymag.lu musiques actuelles, rendez-vous, cinéma : duncan roberts J duncan.roberts@citymag.lu coordinatrice : deborah lambolez (-56) J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu

abonnemenT GraTuiT fRee sUBsCRIpTIOn pour les résidents de luxembourg et du grand-duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à luxembourg) For residents of luxembourg City & the Grand duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in luxembourg) envoyez vos coordonnées par mail à / send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu ou téléphonez au 47 96 41 14 city mag à l'étranger / abroad : envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 eur par an (11 numéros) à virer à mm Publishing s.a. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 eur to cover postage

of the 11 editions published during the year to mm Publishing s.a.: iBan lu87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / swift BCeelull.

februar'12 CITY agenda LUXeMBOURg

please recycle

vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? archive it, pass it on or recycle it.

sources mixtes

groupe de produits issus de forêts bien gérées et d’autres sources controlées

www.fsc.org Cert no. sGs-CoC-005927 ©1996 Forest sterwardship Council

procHAine pArution / next edition 29.02.2012

orgAnisAteurs / producteurs Pour apparaître dans les pages du City agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande région. deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : édition mars 06.02.2012 édition avril 05.03.2012 orgAnisers / producers / promoters To ensure inclusion of your event in the second section, City agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater region’s culture portal. deadline for submissions via plurio.net: march edition 06.02.2012 April edition 05.03.2012

cArtogrApHie / cArtogrApHy monopolka sàrl

luxembourg fait partie, avec metz, sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier quattroPole : www.quattropole.org

grApHisme / lAyout

luxembourg is a member, alongside metz, saarbrücken and Trier, of the cross-border quattroPole network: www.quattropole.org

J studio@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu publicité / Advertising

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement.

www.CITYMag.LU


bunker palace.com rĂŠalisation :

Leonora Bisagno + Claudia Passeri Un ciclone tropicale nellâ&#x20AC;&#x2122;emisfero boreale 14.1.2012 - 25.2.2012

www.centredart-dudelange.lu


Samedi 11.02.2012 20:00

Grand Auditorium

Mitsuko Uchida piano Franz Schubert: Sonaten N° 19, N° 20 & N° 21 D 958–960 Entre les ultimes sonates d’un Schubert au seuil de l’éternité et le jeu lumineux d’Uchida. Backstage special 18:00 Salle de Musique de Chambre Dr. Christoph Vratz Präsentation (D) «Schuberts späte Sonaten» Eine Reise durch die Schallplattengeschichte

Tickets: 20 / 30 / 40 € (< 27: 12 / 18 / 24 €) (+352) 26 32 26 32 // www.philharmonie.lu

City Mag 02-2012  

The February edition of City Magazine Luxembourg, the official publication of the Ville de Luxembourg.