Issuu on Google+

t n e m e n n o r i v n e t e e r u t c e t i Arch

Portfolio réalisé par Archiduc © Maison Moderne et © ARCHITECTURE ET ENVIRONNEMENT

www.archiduc.lu www.archi-env.lu


002

Fiche technique Années de construction : Étude, construction : 2009-2011 Lieu de construction : Luxembourg, Val Sainte-Croix Maître d’œuvre : Hamalux s.à r.l. Ingénieur génie civil : TR-Engineering Ingénieur génie technique : Jean Schmit Engineering Superficie : 2 223 m2

www.archiduc.lu

portrait

Projet 1

Résidence urbaine Située à Luxembourg dans le quartier de Belair, la résidence Bougainvillea comprend huit appartements de haut standing avec terrasses ou balcons et 14 emplacements de parkings souterrains. Conçu dans un esprit de respect de l’environnement, l’immeuble se situe dans la catégorie B (basse consommation) en ce qui concerne son passeport énergétique. L’orientation d’une majorité des fenêtres vers le soleil, avec une protection extérieure en été, diminue la consommation d’énergie de l’ensemble de l’immeuble. L’enveloppe

étanche et l’isolation performante avec des centrales de ventilation à double flux individuelles pour chaque appartement, équipé d’un échangeur de chaleur à haut rendement, aide à conserver l’énergie dans l’immeuble. Le reste de la chaleur nécessaire pour le confort des habitants provient d’un chauffage urbain de quartier. 1

Lignes claires et soin du détail

Identité chromatique :

2

Accès principal à la résidence, en attendant les aménagements extérieurs 3

Volumétrie compacte pour ce bâtiment de coin de rue 4

Vue intérieure

1

2

4

© Architecture et Environnement

3


003

Projet 2

Fiche technique

Ensemble de bureaux

Années de construction : F4 : 1999-2003 F8 : 2000-2009 F7 : 2006-2011 F6 : 2008-2010

Le Findel Golf Office Park, situé à Niederanven, est un ensemble de huit unités dont les quatre premières sont livrées.

Lieu de construction : Niederanven / Sandweiler

Les bâtiments F4, F8, F7 et F6 constituent les quatre premiers immeubles d’un ensemble de huit unités for­ mant le Findel Golf Office Park. Ce nouveau centre urbain est situé en face de l’aéroport où il occupe une position stratégique avantageuse. Les infrastructures de bureaux, caractérisées par un niveau d’équipement technique élevé et une grande flexibilité, seront utile­ ment complétées par des surfaces commerciales ainsi que des structures hôtelières pour répondre aux impé­ ratifs urbains de mixité et de perméabilité.

Maître d’œuvre : Somaco S.A. Ingénieur génie civil : Simon & Christiansen Ingénieur génie technique : Goblet Lavandier & Associés Volumes bâtis : F4 : 69 650 m3 F6 : 107 000 m3 F7 : 73 500 m3 F8 : 88 000 m3

Identité chromatique :

2

1

3

1

Vue arrière du bâtiment F7 2

© Imedia ; Architecture et Environnement

Bâtiment F4 : premier de l’ensemble 3

Vue arrière du bâtiment F8 4

Entrée principale du bâtiment F8 5

Hall d’ascenseur du bâtiment F7 4

5


004

Fiche technique Années de construction : Centre scolaire : 1990-1998 École précoce : 2002-2006 Maison relais et crèche : 2007-2012 Lieu de construction : Reuler (Clervaux) Maître d’œuvre : Syndicat Intercommunal du Canton de Clervaux Ingénieur génie civil : Simon & Christiansen Ingénieur génie technique : Goblet Lavandier & Associés Volumes bâtis : Centre scolaire : 40 950 m3 École précoce : 5 120 m3 Maison relais et crèche : 12 300 m3

Identité chromatique :

www.archiduc.lu

portrait

Projet 3

Centre scolaire rural En 1991, le syndicat intercommunal de Clervaux, Heinerscheid et Munshausen décida la construction d’un centre scolaire et sportif à la périphérie du petit de village de Reuler. Dans un site rural à la périphérie du village de Reuler, sur un plateau largement dégagé, le syndicat intercommunal décidait de faire ériger un centre scolaire et sportif. Les différents bâti­ ments du programme s’articulent autour des cours de récréa­ tion ouvertes ou fermées selon leur destination. Un contact visuel avec le paysage a été recherché. L’éclairage zénithal des grandes toitures amène une lumière abondante dans les déga­ gements des bâtiments scolaires. Après cette première phase de construction regroupant une école maternelle, une salle polyvalente, une école primaire et un hall sportif, plusieurs extensions ont vu le jour, une décen­ nie plus tard. Revendiquant une expression architecturale tra­ ditionnelle, le recours à la typologie des grandes fermes si caractéristiques dans les paysages vallonnés des Ardennes semblait approprié pour intégrer cet important programme au paysage tout en lui conférant une identité propre.

1

3

2


005

1

Ecole précoce : dégagement généreusement éclairé 2 5

École primaire : forum central

4

École maternelle 5

École précoce 6

Maison relais : réfectoire 4

6

© Imedia ; Architecture et Environnement

3

Maison relais et crèche : façades


006

Fiche technique Années de construction : Étude, construction : 2004-2011 Lieu de construction : Luxembourg (Bonnevoie) Maître d’œuvre : Administration communale de la Ville de Luxembourg

www.archiduc.lu

portrait

Projet 4

L’intervention dans un quartier résidentiel est toujours déli­ cate. Le bâtiment avant, aligné sur le front de rue, respecte le gabarit des habitations existantes. De forme organique, le bâtiment arrière tire sa richesse spatiale de l’adéquation Cette maison relais basse énergie (suivant les critères trouvée entre l’utilisation rationnelle de la pente naturelle du Minergie-P), construite rue du Verger à Bonnevoie, terrain, la recherche de l’ensoleillement optimal et le souci de conserver le maximum d’arbres fruitiers présents sur le terrain accueille 203 enfants et produit 250 repas par jour grâce à sa cuisine d’assemblage. depuis des décennies.

Maison relais basse énergie

Ingénieur génie civil : SGI Consulting Ingénieur génie technique : Goblet Lavandier & Associés Volumes bâtis : 10 200 m3

Identité chromatique :

1

2

3 1

Le bâtiment arrière, de forme organique 2

Atrium central, coursive au 1er étage 3

Atrium central, nœud de circulation 4

Le bâtiment arrière, dans le verger préservé

© Clément Photodesign

4


007

Projet 5

Fiche technique

Deux maisons pour la Chambre

Années de construction : Étude, construction : 1996-1999 / 1999-2006

Ce projet, réalisé en deux phases, fait suite à la décision des députés d’implanter la Chambre sur son site historique, aux maisons Printz et Richard. La première phase avait pour objectif de rénover le bâtiment historique de la Chambre des députés tout en le rendant accessible aux personnes handicapées et en y intégrant toutes les technologies actuelles. Les espaces anciens ont été rénovés dans un style inspiré de la période de construction du bâtiment. Une annexe, devant impérativement respecter l’archi­ tecture extérieure du palais grand-ducal voisin, intègre de nouveaux espaces de circulation. Ceux-ci permettent l’accès aux différents plateaux via un ascenseur panora­ mique tout en créant un nouvel accès séparant la circula­ tion des députés, des journalistes et des visiteurs. La deuxième phase consistait d’une part en la trans­ formation d’un ensemble de maisons appelées « Printz » et « Richard » et, d’autre part, en la réalisation d’une passerelle vitrée destinée à relier les deux bâtiments lors des séances officielles. Non seulement les façades extérieures ont été réno­ vées dans le respect des caractéristiques du bâti ancien, mais surtout une recherche particulière a été menée afin de conserver le maximum de plateaux et de charpentes. Cette démarche a entraîné la création d’un noyau de cir­ culation, faille intérieure recouverte d’une verrière, qui amène la lumière naturelle au cœur des vieux bâtiments. Depuis les anciennes caves voûtées creusées dans la roche de la forteresse historique, un ascenseur panora­ mique relie la faille à la passerelle en verre qui, tel un « tapis volant » enjambant la rue de l’Eau, relie les deux opérations.

Lieu de construction : Luxembourg (Centre) Maître d’œuvre : Ministère des Travaux publics Administration des bâtiments publics Ingénieur génie civil : Gehl Jacoby & Associés Ingénieur génie technique : Felgen & Associés Engineering ; RMC Consulting Surface bâtie : 7 360 m2

Identité chromatique :

1 1

Accès principal 2

Ascenseur panoramique dans l’ancienne cour intérieure 3

Partie contemporaine abritant les salles de commissions 4

Passerelle en verre reliant la Chambre des députés aux maisons Printz et Richard

3

© Vision and More by André Weisgerber

2

4


008

Fiche technique

Projet 6

Années de construction : Étude, construction : 1979–1983 / 2002–2009

Retraite ardennaise

Lieu de construction : Clervaux

Construction d’une maison de retraite comportant 80 lits agrandie par l’apport de 15 chambres et transformée en centre intégré pour personnes âgées.

Maître d’œuvre : Syndicat Intercommunal du Canton de Clervaux Ingénieur génie civil : Simon & Christiansen Ingénieur génie technique : Bevilacqua & Associés ; Goblet Lavandier & Associés

www.archiduc.lu

portrait

La maison de retraite existante et la nouvelle exten­ sion se raccordent par une passerelle vitrée. Le gabarit rectangulaire, très simple, adapté en hauteur et en ali­ gnement à la structure existante, héberge 39 chambres réparties sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée les ser­ vices thérapeutiques sont groupés autour du bloc sani­ taire réalisé en béton vu. Le volume est rythmé par deux grandes verrières sur plusieurs niveaux.

1

Volumes bâtis : 29 000 m3

Identité chromatique :

2

3

4 1

Façade Sud 2

Rez-de-chaussée : unité thérapeutique

4

Un corps avancé prolonge les séjours 5

Des brise-soleil en bois tamisent la lumière 5

© Clément Photodesign ; Architecture et Environnement

3

Vide sur le rez-de-chaussée


009

Projet 7

Une vie après la clinique Suite à la démolition de la clinique Sainte Élisabeth, la Congrégation des Sœurs de Sainte Élisabeth a décidé la construction d’un centre de services intégrés de soins pour seniors dans un site privilégié jouxtant le parc de la ville de Luxembourg.

Fiche technique

Au programme des 105 chambres pouvant accueillir 115 pensionnaires, s’ajoutent sept appartements enca­ drés, un foyer de jour, un restaurant ainsi qu’une salle polyvalente. Cette construction au caractère résolument contemporain s’insère de façon sensible dans la com­ plexité du tissu urbain.

Années de construction : Étude, construction : 2002–2009 Lieu de construction : Luxembourg (avenue Reuter) Maître d’œuvre : Congrégation des Sœurs de Sainte Élisabeth Ingénieur génie civil : InCA Ingénieurs Conseils Associés Ingénieur génie technique : Goblet Lavandier & Associés Volumes bâtis : 49 150 m3

Identité chromatique :

1

2

1

Terrasse des appartements encadrés 2

Place centrale 3

Vue intérieure d’un couloir de distribution de chambres 4

Façade boulevard Joseph II

© Imedia -; Architecture et Environnement

3

4


010

Fiche technique

portrait

Projet 8

Années de construction : Centre de conférence : 2003-2012 Bâtiment Tour : 2003-2011

Conférences au sommet

Lieu de construction : Luxembourg (Kirchberg)

Le Kirchberg poursuit son évolution avec la deuxième extension du Centre de conférences et la réaffectation de la Tour Alcide de Gasperi.

Maître d’œuvre : Administration des bâtiments publics Ingénieur génie civil : InCA INgénieurs Conseils Associés ; SGI Consulting Ingénieur génie technique : Bevilacqua & Associés ; Felgen & Associés Engineering  Volumes bâtis : Centre de conférence : 116 330 m3 Bâtiment Tour : 71 750 m3

Identité chromatique :

www.archiduc.lu

La deuxième extension du Centre de conférences met en scène deux éléments majeurs que sont la seconde salle de conférences destinée aux sessions du Conseil des ministres de l’Union européenne et le Centre de presse pouvant accueillir 500 représentants de la presse écrite et filmée. Les volumes du Centre de presse s’agencent en suivant la pente naturelle du terrain et participent ainsi à la cohé­ sion d’ensemble. Le volume isolé de la salle de confé­ rences, traité de manière identique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment, s’imbrique quant à lui dans le socle formé par le Centre de presse et souligne ainsi sa fonction de pivot autour duquel s’articulent les diffé­ rentes phases du projet. Pour adhérer aux concepts du développement durable et limiter les consommations énergétiques, le bâtiment

est pourvu d’un système de refroidissement naturel nocturne, d’une isolation thermique performante et d’un raccordement à la centrale de cogénération du Plateau du Kirchberg. La nouvelle affection de la Tour Alcide de Gasperi réaf­ firme le caractère symbolique du Héichhaus. Ses 14 pre­ miers niveaux font partie du Centre de conférences du Conseil européen, les étages 5 à 11 accueillant les bureaux des délégations des différents pays membres. Les étages 12 à 22 sont quant à eux réservés aux diffé­ rents départements du ministère du Développement durable et des Infrastructures. Pour accueillir ces institu­ tions dans un environnement en phase avec son époque, la tour à été entièrement évidée et réaménagée dans le respect des normes fonctionnelles, acoustiques et de protection contre l’incendie.

3

1

2

4


011

x

1

Bar presse 2

Noyau central Héichhaus 3

Salle de conférences n°2 4

Foyer presse 5

5

© Architecture et Environnement

Circulation presse


012

Fiche technique Années de construction : Étude, construction : 2009-2010 Lieu de construction : Diekirch Maitre d’œuvre : Madame Meyers

www.archiduc.lu

portrait

Projet 9

Rénovation familiale La rénovation et l’extension de l’habitation est le fruit d’une étude globale sur la maison existante (datant des années 60) et les besoins, les exigences et les envies de la famille.

L’ensemble de la maison a été complètement repensé, restructuré. L’extension en bois forme un volume épuré fortement ouvert sur le jardin pour laisser péné­ trer la lumière jusqu’au centre des espaces de vie. Sa réalisation à l’aide d’une structure en bois a permis de minimiser les temps de mise en œuvre. Utilisation importante du bois, forte isolation, panneaux solaires thermiques : le projet suit une idéologie écologique tournée vers le futur.

Surface bâtie : 331 m2

Identité chromatique :

1

x

3 1

Nouvelle extension en mélèze 2

Terrasse sud 3

Fenêtre d’angle vers la Sûre

© Imedia

2


013

Fiche technique Années de construction : 2007-2011 Lieu de construction : Steinfort Maître d’œuvre : Administration communale de Steinfort Ingénieur génie civil : Schroeder & Associés Ingénieur génie technique : Schroeder & Associés Volumes bâtis : 1 160 m2 1

2

Projet 10

Industrie et culture L’ancienne forge a été reconvertie en centre culturel alors que le château d’eau Kinneksbierg a été jumelé à l’ancien château d’eau Bëchel. Al Schmelz est une ancienne friche industrielle qui a fermé ses portes dans les années 30. Elle a fait place à un lieu de rencontre et de culture.
La mise en conformité, par l’ajout entre autres d’un ascenseur, permet l’accès à tous les usagers.
L’acier Cortene renvoie à la matière première son utilisation d’origine et l’aspect contemporain se démar­ quant s’allie parfaitement à l’ancien. Le château d’eau Kinneksbierg, d’une capacité de 1 000 m3 a été couplé à l’ancien château d’eau Bëchel, d’une capacité de 300 m3. L’ensemble fonctionnant en tant que zone de pression unique suivant le principe des vases communicants. L’habillage extérieur en acier pati­ nable a permis la parfaite intégration de l’ouvrage avec son environnement boisé, indépendamment des sai­ sons. La stabilité au vent des panneaux suspendus est assurée par deux anneaux circulaires reliés au fût du réservoir par des rayons précontraints en câble d’acier inoxydable.

3

© Architecture et Environnement

1

Centre culturel Al Schmelz 2

Château d’eau 3

Ascenseur panoramique 4 4

Détail du fût

Identité chromatique :


Archiduc Portfolio Architecture et environnement