Issuu on Google+

Pourquoi?

E Un bébé qui naît dans une étable: à part le côté exotique de la situation, quel intérêt? Pourquoi donc fête-t-on encore, plus de 2000 ans après, cette naissance? Pourquoi ce récit est-il porté sur les écrans? E D’ailleurs, que s’est-il vraiment passé lors de ce premier Noël? Et pourquoi cela s’est-il passé comme cela? Quelle importance cela peut-il avoir pour nous aujourd’hui? E Que vous croyiez déjà tout savoir sur la nativité ou, au contraire, que vous vous demandiez quel mystère peut bien se cacher derrière ce mot, ce livre est pour vous!

dav id j er e m i a h

nativité

La

nativité Pourquoi?

La nativité Pourquoi?

La

ISBN 978-2-940335-17-6

™xHSMJOAy335176z MB_LivLaNativitePrq_2xi.indd 1

david jeremiah

2/11/06 10:01:42


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 1

Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre alors qu’il était riche, afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis. 2 CORINTHIENS 8:9

CHRIST EST NÉ DANS UNE ÉTABLE AFIN DE S’IDENTIFIER AUX PLUS PETITS, AUX PLUS PAUVRES ET AUX PLUS FAIBLES D’ENTRE NOUS. N’EXIGEANT AUCUN CONFORT NI AUCUNE SÉCURITÉ, DEPUIS LE PREMIER INSTANT DE SA VIE JUSQU’AU DERNIER, IL S’EST EXPOSÉ AUX INNOMBRABLES DANGERS DE CE MONDE. C’EST AINSI QU’IL A VÉCU, JUSQU’À CE QU’ON LE CONDUISE À LA CROIX. IL S’EST ABAISSÉ AU PLUS BAS, AFIN QUE NOUS SOYONS ÉLEVÉS AU PLUS HAUT. IL EST ENTRÉ PAR «LA PORTE DE L’ÉTABLE», AFIN QUE NOUS PUISSIONS POUR TOUJOURS DEMEURER DANS SON PALAIS.

Offert à

Par

Le


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 3

DAVID JEREMIAH

La nativité Pourquoi?


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 4

Titre original en anglais: Why the Nativity? Copyright © 2006 Tyndale Publishing House French edition © 2006 by La Maison de la Bible with permission of Tyndale House Publishers, Inc.

Les textes bibliques sont tirés de la Bible Segond revue Nouvelle Edition de Genève 1979 pour l’Ancien Testament, et de la Nouvelle Segond 21 pour le Nouveau Testament.

Traduction: Odile Favre © et édition: Ourania, 2006 Case postale 128 CH-1032 Romanel-sur-Lausanne ISBN 978-2-940335-17-6 version reliée ISBN 978-2-940335-18-3 version brochée Imprimé en UE


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 5

A mes huit petits-enfants, David Todd, Grace Anne, Bradley, Alexandra, Lauren, Ryland, Makenna et Noëlle. Que ce merveilleux récit de Noël vous accompagne tous les jours de votre vie.


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 6

Remerciements Cela fait presque quarante ans que je prêche sur le miracle de l’incarnation, mais je suis toujours aussi émerveillé devant le magnifique cadeau de la vie éternelle et devant le prix incroyable que Christ a payé pour qu’il soit nôtre. Face à un tel amour, que nous pouvons-nous dire, sinon: Pourquoi? L’idée d’un livre basé sur cette question est celle de mes amis de Tyndale House Publishers. Merci à Ron Beers, Mark Taylor, Ken Petersen, Karen Watson, Carol Traver et à toute l’équipe éditoriale pour leur vision et leur supervision de ce projet. Merci aussi à Robert Morgan et William Kruidenier, qui m’ont assisté dans la recherche documentaire, pour leurs bonnes idées et leurs remarques utiles. Merci à Rob Suggs, qui a été très disponible pour m’aider alors qu’il se trouvait dans une période particulièrement chargée de sa vie. Merci à mon fils, David Michael, et à Paul Joiner, Mary Cayot et Cathy Lord, qui ont aussi participé à la réalisation de ce projet. Merci à mon assistante à Turning Point, Diane Sutherland, qui a assuré le bon fonctionnement du bureau alors que j’étais pris par la rédaction de ce livre, et qui m’a permis de respecter les délais. Un merci particulier aux collaborateurs de la Shadow Mountain Community Church pour le soutien et le temps qu’ils m’ont accordés. Merci notamment à Barbara Boucher qui, fidèlement, s’est occupée des tâches administratives que je ne pouvais faire tant que je préparais cet ouvrage. Merci aussi à Sealy Yates, qui est mon agent mais aussi une amie. Enfin, un merci tout spécial à Donna, mon épouse, sans qui je ne pourrais accomplir le ministère qui est le mien aujourd’hui. Son soutien et son encouragement constants m’aident à rester fidèle à l’appel de Dieu.


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 7

Table des Matières

0Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

9

01. Pourquoi les prophéties? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 02. Pourquoi Dieu est-il devenu un homme? . . . . . 19 03. Pourquoi Marie? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 04. Pourquoi le cantique de Marie? . . . . . . . . . . . . 31 05. Pourquoi Joseph? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 06. Pourquoi Jésus est-il venu à ce moment-là? . . 43 07. Pourquoi Jean-Baptiste? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 08. Pourquoi Bethléhem? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 09. Pourquoi n’y avait-il pas de place dans l’hôtellerie? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 10. Pourquoi l’étable? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 11. Pourquoi le nom de Jésus? . . . . . . . . . . . . . . . 67 12. Pourquoi Jésus est-il né d’une vierge? . . . . . . 75 13. Pourquoi Jésus est-il venu comme un bébé? . . 83 14. Pourquoi les bergers? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 15. Pourquoi les anges? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 16. Pourquoi les mages? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 17. Pourquoi l’étoile de Bethléhem? . . . . . . . . . . . . 107 18. Pourquoi la colère du roi Hérode? . . . . . . . . . . 113


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 8

19. Pourquoi les présents des mages? . . . . . . . . . . 20. Pourquoi Jésus n’est-il pas né comme un roi? . 21. Pourquoi Anne et Siméon? . . . . . . . . . . . . . . . . 22. Pourquoi le 25 décembre? . . . . . . . . . . . . . . . . 23. Pourquoi Jésus est-il venu? . . . . . . . . . . . . . . . . 24. Pourquoi Jésus doit-il revenir? . . . . . . . . . . . . . 25. Pourquoi croire en Jésus ? . . . . . . . . . . . . . . . .

119 123 127 133 139 147 153


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 9

INTRODUCTION

E n ce début décembre, nous rentrons à la maison après

une journée épuisante. Arrêtés à un feu rouge, au carrefour de la rue Principale, nous ne pouvons nous empêcher de sourire à la vue du spectacle qu’offre la ville. Des lumières étincelantes rouges et vertes décorent cette avenue très fréquentée. La vitrine de la pharmacie arbore un Meilleurs Vœux écrit avec des bonbons rouges et blancs. Et de petites guirlandes électriques, ornant les arbres bien taillés, semblent compléter ce joyeux tableau. Noël. Même si, aujourd’hui, cette période est devenue synonyme d’agitation, nous en apprécions le caractère inévitable qui marque chaque fin d’année. C’est un temps pour rechanter ces chers vieux cantiques, visiter la famille élargie et se réjouir avec les amis. Alors que notre monde se dirige à vive allure vers un avenir incertain, Noël est une sorte de sécurité qui nous relie au passé. Le feu passe au vert, nous tournons dans la rue Principale et longeons le Palais de justice. Il est sombre et vide, mais la cour est décorée et illuminée. Devant le vieux monument de la Première Guerre mondiale, nous apercevons une scène éclairée: la représentation d’une étable, presque grandeur nature, et, en sculpture, celle d’une jeune femme vêtue d’une ancienne tenue du Moyen-Orient, penchée vers son bébé.

9


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 10

L’enfant dort dans une petite mangeoire, à côté de plusieurs animaux en plâtre: un âne, un mouton ou deux, un bœuf. Nous voyons le père, ainsi que d’autres personnages, qui semblent être des bergers et de riches dignitaires arabes portant des cadeaux. Au-dessus de ce décor, nous découvrons les silhouettes de plusieurs anges en train de chanter, éclairés par un projecteur. Nous ralentissons afin de profiter du spectacle. C’est une crèche, évidemment. Qui ne reconnaîtrait pas ces célèbres personnages de l’histoire de Noël? Peut-être nous sommesnous même, durant notre enfance, déguisés en bergers ou en mages pour jouer dans les spectacles de nos écoles et de nos églises. Mais cette représentation de la nativité me fait penser à autre chose: n’y avait-il pas un article dans le journal, à ce sujet? Oui, cela me revient, maintenant. Certains citoyens ont protesté contre cette décoration, disant qu’une telle imagerie religieuse ne devrait pas être exposée sur une propriété du gouvernement. Quelques pasteurs et hommes d’affaires ont répliqué à cela qu’il s’agit d’une tradition de la ville et que ce décor n’a jamais dérangé personne jusqu’à aujourd’hui. Il y a aussi toute une discussion pour savoir si les magasins devraient exposer des arbres de Noël ou non, et s’il ne faudrait pas plutôt appeler ceux-ci «arbres de fête». En y repensant, je réalise que les esprits s’échauffent facilement au sujet de Noël et de la nativité. Mais qu’est-ce qui peut susciter tant de polémiques dans ce récit de Marie, Joseph et leur bébé? Pour bien des gens, ces trois personnages ne sont que des figurines que l’on place dans la crèche. Ils sont le reste d’une éducation religieuse reçue dans l’enfance, ou encore une image sur une carte de Noël d’un vieil ami. Mais pourquoi la nativité?

10


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 11

Puis, soudain, quelque chose nous pousse à garer la voiture pour sortir à l’air frais et nous approcher de cette scène dans la cour du Palais de justice. Nous prenons le temps de vraiment réfléchir à ce que nous voyons. Pour la première fois, certaines questions viennent d’elles-mêmes. Pourquoi cet enfant est-il né dans une étable? Pourquoi les bergers, les anges, les mages? Pourquoi cette femme, Marie, a-t-elle été choisie pour devenir l’une des femmes les ALORS QUE plus célèbres de l’Histoire? Et qu’en NOTRE MONDE est-il de Joseph? SE DIRIGE À VIVE Mais c’est le petit Enfant au centre ALLURE VERS du tableau qui suscite le plus de quesUN AVENIR tions. Sa naissance remonte à quoi, INCERTAIN, deux mille ans? Jésus était son nom, NOËL EST UNE et cet homme était pauvre. N’avezvous pas lu, il y a bien longtemps, SORTE DE qu’il n’était jamais sorti de son pays, SÉCURITÉ QUI qu’il n’avait jamais pris le pouvoir, NOUS RELIE AU jamais fondé de famille et jamais écrit PASSÉ. un seul livre? Cela vous rappelle-t-il de vagues souvenirs? Peut-être avezvous lu aussi qu’aucune armée ni aucun roi de l’Histoire n’a jamais eu autant d’impact sur ce monde que cette «seule et unique vie»? Tout cela est-il vrai? Et si oui, pourquoi? C’est à cette question que ce petit livre tente de répondre. Dans ce but, nous allons suivre les bergers, les mages et même Joseph et Marie, et nous rendre à Bethléhem. Même si de nombreuses années ont passé, et même si cette étable n’existe plus, portons nos regards à travers la nuit des temps, et considérons cet Enfant que les bergers ont adoré. Réfléchissons aux questions qui nous viennent à l’esprit

11


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 12

concernant cet événement historique si cher au cœur de tant de gens, et cherchons les réponses. Ensuite, quand nous aurons examiné les questions liées à l’événement en soi, il nous restera celles-ci: Pourquoi vaut-il la peine de s’y intéresser? Que signifie Jésus pour nous? La beauté et la vérité de la nativité, représentées dans la cour de ce Palais de justice, doivent-elles aussi se révéler dans notre vie personnelle? Ou ne s’agit-il que d’un fait historique, d’une vieille légende, lointains souvenirs de notre enfance? Osons poser les questions, et cherchons des réponses honnêtes et satisfaisantes. Ce voyage nous emmènera loin, très loin, à une époque qui aurait certainement disparu de nos mémoires autrement. Nous apprendrons à connaître la nation de Jésus, ainsi que les Romains, qui occupaient Israël à ce momentlà. Nous en apprendrons aussi un peu plus sur les bergers et ces mystérieux mages venus d’Orient. Mettons-nous en route pour ce voyage à travers le temps, et retournons à cette période charnière de l’Histoire, deux mille ans en arrière. Tout commence dans une petite ville de la campagne de Judée. Des rumeurs circulent: un miracle aurait eu lieu pendant la nuit. Etes-vous prêt à mener l’enquête? «Allons jusqu’à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître», ont dit les bergers (Luc 2:15). C’est avec cette parole que je vous invite à entreprendre ce formidable voyage qui vous conduira à vivre un moment d’émerveillement et vous plongera au cœur de l’Empire romain. Etes-vous prêt?

12


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 13

Question 1 POURQUOI LES PROPHÉTIES?

L e temps est un mystère. Il régit chacune de nos jour-

nées. Nous ne pouvons imaginer une vie en dehors du temps, d’où nous regarderions, de l’extérieur, les événements se dérouler. Une après l’autre, les heures, les années filent. Le temps laisse sur nous son empreinte bien plus que nous ne laissons notre empreinte sur lui. Imaginez que vous vous trouviez à plusieurs kilomètres d’une grande chaîne de montagnes. De là, vous admirez les majestueux sommets aux pentes escarpées. Vous avez une vue d’ensemble. Mais sans cette distance, à même la pente en pleine montagne, vous ne verriez que le paysage qui se trouve immédiatement à côté de vous. C’est là une image du temps. Sans être lui-même dans la montagne, Dieu veille sur nous. Il voit le passé, le présent et l’avenir sur un seul et même plan. Tant que nous sommes des voyageurs sur cette terre, grimpant sur un sommet puis sur un autre, nous n’avons pas sa perspective. Nous, c’est-à-dire tout le monde, sauf les hommes et les femmes appelés «prophètes». Dieu accorde des dons étonnants. A certains, il donne une plus grande sagesse, à d’autres, un cœur débordant d’amour. Et d’autres encore, peu nombreux, ont reçu de lui la faculté de percevoir certaines formes dans la brume

13


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 14

de l’avenir. Ceux-là ont toujours été des gens obéissants à Dieu et à ses plans. Pourquoi leur a-t-il permis de voir ce qui devait arriver? Parce qu’il nous aime et veut nous faire connaître ce qui nous attend, soit pour nous encourager, soit pour nous adresser un avertissement solennel. Par conséquent, la mission principale d’un prophète n’est pas tant de prédire des événements futurs mais de prêcher. Il parle plus du présent que de l’avenir. Toutefois, les prophètes de l’Ancien Testament parlaient fréquemment d’un libérateur à venir. Chaque page, du livre de la Genèse à celui de Malachie, semble frémir d’impatience dans l’attente de sa venue. Les différents livres de l’Ancien Testament ont été écrits par des auteurs différents, à des époques différentes, au fil des siècles. Ce qui rapprochait lecteurs et auteurs était leur appartenance au peuple choisi par Dieu et aimé de lui. Dieu avait prévu de faire connaître son amour au monde entier au travers de cette petite nation d’Israël. Mais cette nation a traversé des temps de souffrance et de désespoir. Comme les Israélites occupaient une des régions les plus disputées du monde, ils ont été fréquemment attaqués par des tribus et des empires tout au long des siècles (par les Philistins, puis les Babyloniens, et enfin, les Romains). Les murailles de leurs villes, leurs maisons et leur temple ont été construits, détruits par les ennemis, puis reconstruits. Finalement, Israël n’était plus qu’une nation agonisante, où régnaient le doute et la confusion. C’est dans ce contexte qu’a commencé la grande époque des prophètes. Bien des Juifs avaient été emmenés comme esclaves. Certains avaient perdu leur sentiment d’identité nationale durant l’exil. D’autres étaient devenus cyniques, aigris et avaient abandonné la foi de leurs pères. Tous

14


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 15

regrettaient la glorieuse époque des rois David et Salomon. C’est à ce moment-là que les prophètes, des hommes comme Esaïe, Jérémie et Michée, ont encouragé le peuple à garder la foi. Leur message était: Attendez le Roi à venir, le plus grand Roi de tous, qui mettra fin à notre détresse pour toujours. Au moment même où les Israélites avaient le plus besoin d’encouragement, Dieu a envoyé ses messagers pour leur donner l’avant-goût d’un avenir meilleur. AU MOMENT Les paroles et l’œuvre des prophètes MÊME OÙ LES annonçaient la venue d’un sauveur, ISRAÉLITES d’un roi qui délivrerait son peuple et AVAIENT LE le réconcilierait avec Dieu. En fait, PLUS BESOIN les écrits sacrés hébraïques menD’ENCOURAGEtionnent plus de trois cents prophéMENT, DIEU A ties au sujet du «Messie» promis, ENVOYÉ SES ainsi qu’ils l’appelaient. MESSAGERS Les signes promis étaient étonPOUR LEUR nants. Ce sauveur devait naître d’une DONNER vierge, avait dit Esaïe (Esaïe 7:14). L’AVANT-GOÛT Quel genre d’homme serait-il donc? D’UN AVENIR Michée aussi avait annoncé quelMEILLEUR. que chose de surprenant. Il avait dit que ce roi naîtrait dans la ville de Bethléhem: «Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens» (Michée 5:1). Il était clair que le Messie ne serait pas limité par les frontières du temps. Il viendrait des «temps anciens». Ces prophéties faisaient référence à son ministère d’enseignement, de guérison et de miracles. Elles préci-

15


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 16

saient que cet homme jouirait de la faveur du peuple, puis qu’il serait finalement «méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance» (Esaïe 53:3). L’Ancien Testament contient aussi une étonnante allusion à la crucifixion, faite par quelqu’un qui n’a jamais été témoin d’un tel événement (Psaume 22). Esaïe a dit: «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris» (Esaïe 53:5). Les Israélites pouvaient espérer des temps meilleurs. Ils pouvaient aussi espérer recevoir le pardon du Dieu qu’ils avaient abandonné. Le Roi à venir prouverait que Dieu, lui, ne les avait jamais abandonnés. Le plus étonnant de tout était la mission du Messie annoncé. Dieu avait dit: «C’est peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël, je t’établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre» (Esaïe 49:6). Voyez-vous l’image qui se dégage? C’est comme si plusieurs artistes avaient tiré d’étranges lignes sur une feuille, chacun de leur côté, puis, une fois tous leurs fragments rassemblés sur un seul tableau, y avaient découvert le magnifique portrait d’un roi que nous connaissons sous le nom de Jésus-Christ. Les trois cents prophéties contenues dans l’Ancien Testament se sont déjà presque toutes réalisées (quelques-unes doivent encore s’accomplir). Jésus était l’accomplissement de tout ce qui avait été annoncé, et bien plus encore. Selon les calculs d’un mathématicien, la probabilité qu’une personne réalise ne serait-ce que soixante-dix prophéties est de 1/10157.

16


La nativité 0+1

8.11.2006

19:13

Page 17

Pourquoi les prophéties? Parce qu’elles nous montrent que, même si Jésus était un être humain comme nous, il était aussi «celui dont les activités remontent aux temps anciens». En lisant les prophéties, nous voyons «toute la chaîne de montagnes». C’est un spectacle saisissant. Nous voyons un Dieu merveilleux qui accomplit ses plans dans le temps, patiemment mais fidèlement, jusque dans le moindre détail. Ce Dieu, nous le savons, est un Dieu digne de confiance, et ce Messie est celui qui répond à toutes les aspirations de notre cœur.

Questions pour réfléchir  La naissance de Jésus était l’accomplissement des prophéties prononcées des centaines d’années auparavant. Qu’est-ce que cette réalité signifie pour votre vie aujourd’hui?  Quelle est, pour vous, la prophétie la plus extraordinaire parmi les six mentionnées dans ce chapitre? Pourquoi?

Pour aller plus loin Pour découvrir d’autres prophéties accomplies lors de la première venue de Jésus, vous pouvez lire les passages bibliques suivants: Esaïe 9:6 et Luc 1:32-33; Esaïe 53:12 et Matthieu 27:38; Zacharie 6:13 et Hébreux 7:24-25.

17


La nativité - Pourquoi? (OUR1018)