Page 1

«Par ces méditations, je veux t’encourager à te tenir dans la voie de Christ. Pour cela, dans ce petit volume, je me suis arrêté à peu près sur chaque chapitre du Nouveau Testament et des Psaumes. J’en ai ensuite retiré une portion par jour. Chacune d’elles constitue une sorte de goûter adapté aux petits creux de la journée, qui permet d’attendre le prochain repas. D’ailleurs, le choix du titre A la bonne heure veut indiquer que toute heure est bonne pour méditer la Parole de Dieu. Dans cette perspective, le format de ces méditations est pensé pour se glisser dans tous les sacs et tous les esprits disponibles pour utiliser le moindre petit temps à bon escient, en se tournant vers Dieu en Christ. Veuille Dieu bénir ce qui est ici amorcé à son unique gloire. Amen!» Extrait de la préface Ayant longtemps collaboré de près à l’édition d’ouvrages d’auteurs notoires tels que John Bunyan, César Malan ou Charles Spurgeon, et confessant la même foi que ses prédécesseurs, Marc Demory participe aujourd’hui à l’édification de l’Eglise par sa propre écriture.

MARC DEMORY

MARC DEMORY

A la bonne heure

A la bonne heure

A la bonne heure

Méditations quotidiennes

12.90 CHF / 9.90 € ISBN 978-2-8260-3558-9

MARC DEMORY


Marc Demory

A la bonne heure Méditations quotidiennes à partir du Nouveau Testament et des Psaumes


A la bonne heure © et édition: La Maison de la Bible, 2014 2e édition Chemin de Praz-Roussy 4bis 1032 Romanel-sur-Lausanne, Suisse Tous droits réservés. E-mail: info@bible.ch Internet: http://www.maisonbible.net 1re édition 2012: Editions Pré Béni Sauf indication contraire, les textes bibliques sont tirés de la version L. Segond révisée dite «à la Colombe», Société Biblique Française, Paris, 1978. L’édition électronique renvoie au texte de la Segond 21 © 2007 Société Biblique de Genève. http://www.universdelabible.net Photo de couverture: © Evgenia Smirnova - Fotolia.com Mise en pages: Sixtine André ISBN édition imprimée 978-2-8260-3558-9 ISBN format epub 978-2-8260-0344-1 ISBN format pdf 978-2-8260-9663-4


Préface La parole de Dieu est une source inépuisable. En s’y plongeant, l’homme reçoit tout ce dont il a besoin. Qui, en effet, mieux que son créateur peut répondre de façon parfaitement adaptée à chacun de ses besoins, tant temporels que spirituels? Personne. C’est pourquoi, il est vital pour l’homme de se placer continuellement à son écoute. Sa vie en ce monde s’en trouve complètement bouleversée. Quand ses contemporains se perdent à courir derrière toutes les vanités imaginables, celui qui s’abreuve à la parole de Dieu marche d’un pas ferme. En lisant la Bible, cher lecteur, tu peux trouver une instruction dans de multiples domaines: de l’histoire, de la géographie, de la moralité et que sais-je encore? Mais ce que tu dois y chercher en priorité, c’est Jésus-Christ. Il y est partout. Il en est le centre. C’est lui la Bonne Nouvelle pour le 5


monde. L’apôtre Paul résume très bien cela en disant: «Je n’ai pas jugé bon de savoir autre chose parmi vous, sinon Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié» (1 Corinthiens 2.2). Pour le rencontrer, je t’engage donc à lire la Bible de façon suivie. Dieu le Saint-Esprit te guidera dans ta recherche. Et tu découvriras à chaque fois une nouvelle facette de la personne et de l’œuvre du Roi des rois. Tu seras conduis à la croix où tu verras le Maître de l’univers suspendu; là, son sang précieux a coulé une fois pour toutes, pour sauver un peuple nombreux de tous ses péchés. C’est de là que part et repart la vie de repentance et de foi en son Nom. Par ces méditations, je veux t’encourager à te tenir dans la voie de Christ. Pour cela, dans ce petit volume, je me suis arrêté à peu près sur chaque chapitre du Nouveau Testament et des Psaumes. J’en ai ensuite retiré une portion par jour. Chacune d’elles constitue une sorte de goûter adapté aux petits creux de la journée, qui permet d’attendre le prochain repas. D’ailleurs, le choix du titre A la bonne heure veut indiquer 6


que toute heure est bonne pour méditer la parole de Dieu. Dans cette perspective, le format de ces méditations est pensé pour se glisser dans tous les sacs et tous les esprits disponibles pour utiliser le moindre petit temps à bon escient, en se tournant vers Dieu en Christ. Veuille Dieu bénir ce qui est ici amorcé à son unique gloire. Amen! Marc Demory

7


1er janvier

“C’est

lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Matthieu 1.21

A l’heure des bilans sur la réalisation de mes projets, en voici un de Dieu qui a eu son plein accomplissement en Jésus. Notre texte ne laisse aucune place à un «peut-être», parce que cette œuvre ne dépend en rien de mes résolutions, mais uniquement de celle de Dieu. En Christ, Dieu a sauvé les siens de façon certaine. Le péché ne peut donc plus dominer sur moi. Même si, pour voir en moi sa disparition totale, je dois encore attendre mon entrée dans la gloire. Je viens donc auprès du Dieu de grâce revendiquer cette merveilleuse promesse, pour résister au péché sous toutes ses formes. Si dans mon âme la guerre continue, je sais ici à qui appartient la victoire. Voilà un encouragement de taille pour tous les moments de luttes; une assurance certaine par la foi dans le beau nom de Jésus. 9


2 janvier

“Allez, et prenez des informa-

tions précises sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille moi aussi l­’adorer.

Matthieu 2.8

Prends-tu conscience, Hérode, de ce qui se passe dans ton cœur quand tu envoies les mages à la recherche de celui que tu sais être le Christ? Comment oses-tu te faire passer pour une brebis voulant adorer le Sauveur, quand tu es plutôt disposé à t’engager dans le dessein diabolique de l’éliminer? De quelle folie sont également animés celles et ceux qui se font passer pour de véritables croyants, quand ils savent bien au fond d’eux-mêmes qu’ils n’ont jamais reçu la grâce de la vie dans leur cœur! Que Dieu me garde donc de ne chercher que des informations au sujet de Christ; car ce dont mon âme a vraiment besoin, c’est de Christ lui-même, lui en moi et moi en lui, pour être conduit dans une véritable adoration du Père, par l’Esprit, en esprit et en vérité (cf. Jean 4.23-24). 10


3 janvier

‘‘Qui vous a appris à fuir la colère à venir? ”

Matthieu 3.7

De nombreuses personnes dans la religion pensent qu’il s’agit pour eux de se conformer extérieurement à certaines pratiques, pour se trouver en règle avec Dieu. En s’adressant à ces personnes, Jean-Baptiste pointe le doigt là où se trouve leur péché: dans la production du fruit digne de la repentance. Ce fruit est celui de l’Esprit, celui que Dieu agrée parce qu’il en est l’auteur. La repentance et la foi sont données par Dieu pour produire un tel fruit. Les pharisiens et les sadducéens voulaient le fruit sans l’arbre; un fruit qui ne trouve pas son origine en Dieu. Ce n’est pas ainsi qu’on s’éloigne de la colère divine. Le monde n’en a pourtant jamais été aussi près. Apprenons donc à fuir cette colère en nous réfugiant continuellement en Christ, celui en qui nous produirons un fruit agréable à Dieu. 11


4 janvier

‘‘Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes et m’adores. ”

Matthieu 4.9

Y a-t-il quelque chose en ce monde qui mérite de se détourner de la volonté de Dieu? Quoi donc? Ferais-je comme si je m’appartenais à moi-même? Ce serait un leurre, car en agissant ainsi, je démontrerais que j’obéis en fait au diable. Qu’y a-t-il donc dans ce monde, quel genre de royaume ou quel genre de gloire pourraient me séduire au point de ne pas offrir mon corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu (Romains 12.1)? Examinons-nous avec sérieux, car nous sommes forcément dans l’une de ces deux voies; une prétendue voie intermédiaire, appelée parfois neutralité, n’est qu’une douce musique jouée par Satan pour endormir et garder les âmes sous son joug. Garde nous dans ta main, ô Jésus, Fils de Dieu, toi qui as été tenté comme nous sans commettre de péché (Hébreux 4.15)! 12


5 janvier

“C’est vous qui êtes le sel de la terre. ”

Matthieu 5.13

Quand je réfléchis au nombre des chrétiens sur terre, j’ai vraiment l’impression qu’ils sont d’un nombre infime au regard du reste des hommes. J’en conçois alors d’autant plus mon privilège, mais aussi ma responsabilité. Les chrétiens dans le monde sont comme ces petits grains blancs dispersés parmi les aliments du plat que je consomme: à peine visibles, mais lui donnant cependant toute sa saveur. Pour nous, c’est le goût de la vie en Christ que nous voulons apporter au monde. Et comme le sel garde aussi de la pourriture, que nos vies soient un continuel encouragement à nous garder des souillures du monde, en nous conformant jour après jour aux exigences de l’Evangile. Mon Dieu, accorde moi la grâce de ne rien perdre de ton message, pour que les hommes sur terre en perçoivent toute la force! 13


6 janvier

“L’œil est la lampe du corps. ”

Matthieu 6.22

Sur quoi vais-je arrêter mes yeux aujourd’hui? Ils vont en effet être soumis à une multitude d’images de toutes sortes. Mais à quoi vais-je particulièrement faire attention? Ce que je regarde a plus d’importance que ce que je vois, c’est pourquoi il me faut être préparé à poser mes yeux au bon endroit. Les tendances naturelles me pousseraient bien vers divers objets de convoitise auxquels mes yeux ne seraient pas insensibles; et qu’en ferais-je ensuite? Ne serait-ce pas là l’occasion de plonger mon corps tout entier dans les ténèbres? En un clin d’œil, si je puis dire, toute la lumière que je porte en moi disparaîtrait au profit de profondes ténèbres. Quel pénible chemin ensuite, pour retrouver la lumière! Que mes yeux aient donc Christ en ligne de mire, afin de toujours marcher dans la lumière (Hébreux 12.2)! 14


7 janvier

“Si donc, vous qui êtes mau-

vais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux en donnera-­t-il de bonnes à ceux qui les lui demandent.

Matthieu 7.11

Connaissons-nous bien notre Père céleste? Savons-nous vraiment ce qu’il est capable de nous accorder? Pour mettre ses enfants sur la piste, Dieu les renvoie à ce que l’homme est lui-même capable de faire vis-à-vis des siens: tellement de bien, n’est-ce pas? Pourtant, il nous faut admettre cette réalité: nous sommes mauvais, complètement corrompus par nature (Romains 3.11). Nous devons donc prier notre Père sur cette base pour recevoir, non pas tout ce que nous désirons, mais uniquement ce qui est bon pour nous. Il connaît mieux que nousmêmes ce qui est le meilleur: il l’accorde à satiété, par son Esprit en Jésus-Christ, notre pain céleste. 15


8 janvier

“Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. ” Matthieu 8.2

La grande priorité de l’homme qui s’adresse ici à Jésus est la purification de sa lèpre. De la même manière, ma priorité est la purification de mon péché. Lui aussi m’a touché dans tout mon être, au point de rendre mon âme plus hideuse que la plaie d’un lépreux. Que puis-je donc faire sinon me prosterner devant Christ, lui confessant tous mes péchés? Il est le seul à pouvoir me rendre pur. Et sa parole me rappelle qu’il le veut. Il a accompli tout ce qui était nécessaire pour cela. Son sang versé à la croix a toute l’efficacité requise pour purifier les pécheurs repentants de tous leurs péchés (1 Jean 1.7-9). Suis-je donc venu à Christ dans la disposition du lépreux? Tout autre chose est secondaire tant que je ne me suis pas confié en Christ seul pour répondre à ce besoin vital de mon âme. 16


9 janvier

“Il lui dit: Suis-moi. Matthieu se leva et le suivit. ” Matthieu 9.9

Voici un homme bien occupé à son travail. Tout à coup, quelqu’un vient à sa rencontre et lui parle avec autorité. Le ton n’est pas au «s’il te plaît» ou au «comme tu voudras». C’est un impératif auquel on ne peut se soustraire. Qui pourrait en effet se soustraire à ce genre d’appel? Personne. Car Jésus n’a qu’à dire pour qu’une chose arrive (Psaume 33.9). Tous les véritables croyants sont appelés par Dieu avec cette autorité. Comme pour Matthieu, plus rien n’a plus d’importance que d’obéir à la parole de Dieu. Croyons-nous cela? Sinon, à qui attribuons-nous l’autorité? Ne pensons pas que nous pourrions vouloir le suivre par nous-mêmes! Quelle bénédiction en réalité de savoir que me lever et suivre Jésus-Christ procède de la grâce souveraine de Dieu! Merci Seigneur de ton appel efficace! 17


10 janvier

“Ne nous inquiétez ni de la

manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz.

Matthieu 10.19

Quand il s’agit de témoigner de l’Evangile, nous pouvons parfois craindre de ne pas avoir la bonne manière de parler, ni d’avoir des paroles adaptées à ceux qui nous écoutent. De plus, nous savons combien les hommes sont foncièrement hostiles à ce témoignage. Le disciple se souvient en effet avec quel grand mépris son maître fut reçu en ce monde. Etonnons-nous donc si notre accueil est différent de celui accordé au Maître. La cause pourrait bien être parce que nous ne portons pas le même message que lui. Que Dieu nous garde d’agir de cette manière! Il promet à tous ceux qui parlent réellement en son nom de toujours leur donner au moment opportun des paroles correspondant au besoin du témoignage. Oui, Seigneur, mets ta parole dans le cœur et dans la bouche de ton serviteur! 18


11 janvier

“Venez à moi, vous tous qui

êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Matthieu 11.28

Voici l’une des invitations les plus connues du Nouveau Testament. Remarquez combien Christ ouvre grand les bras, en s’adressant ainsi à tous ceux qui sont fatigués et chargés. Aucun n’est exclu. S’ils sont profondément lassés et accablés du péché, il leur faut simplement venir à lui. Lui est venu en ce monde précisément pour cela; souffrir et mourir ont été son lot afin de délivrer définitivement ces personnes de ce fardeau si pesant. Approchonsnous donc, car lui seul est en mesure de répondre à notre besoin. Réjouissons-nous d’autant plus que Jésus accompagne son invitation d’une promesse d’une grande portée: un repos qui se prolongera jusque dans l’éternité. Venons donc et revenons sans cesse à celui qui détient un tel pouvoir! 19


12 janvier

“Il ne brisera pas le roseau

froissé, et il n’éteindra pas le lumignon qui fume.

Matthieu 12.20

Connaissons-nous des circonstances où nous avons l’impression d’être comme ce pauvre roseau, ayant reçu quelque coup dur et nous sentant froissés par les traces laissées? Il nous faut alors nous souvenir que le Seigneur est le maître des circonstances; il mesure ce que nous endurons et sa main ne nous achèvera pas. Notre vie spirituelle peut se trouver affaiblie au point où personne, même nous, ne discerne plus l’Esprit saint qui nous habite; Dieu nous assure cependant, par ce texte, qu’il n’en finira pas avec le croyant tombé très bas dans la désobéissance. Sa promesse de ne pas éteindre le lumignon qui fume nous garantit le maintien de la vie spirituelle; il nous laisse l’espoir de la venue d’un jour meilleur, où il ravivera la flamme de notre foi, par l’Esprit soufflant en nous les vertus de la personne et de l’œuvre de Christ. 20


13 janvier

“Le semeur sortit pour semer. ” Matthieu 13.4

Voici l’occasion d’un grand réconfort pour mon âme; le Dieu trois fois saint qui se suffit à lui-même a décidé de se faire connaître aux hommes. Il le fait au moyen de sa parole en la répandant partout dans ce monde. Quel privilège! Pourtant, l’homme au cœur de pierre, inconstant dans ses voies, se préoccupe de mille autres choses. Je serais aussi de cette nature (Ephésiens 2.3), si Dieu dans sa miséricorde n’avait pas changé mon cœur. Il en a fait une terre qui reçoit favorablement la semence de sa parole. Depuis, ma vie en Christ se développe et produit le fruit de l’Esprit. Et Dieu merci, il y a dans ce fruit une semence qui fait de moi un semeur de la parole divine. C’est une parole de grâce pour le pire des pécheurs qui, en la recevant dans la repentance et la foi, devient à son tour un semeur. 21


«Par ces méditations, je veux t’encourager à te tenir dans la voie de Christ. Pour cela, dans ce petit volume, je me suis arrêté à peu près sur chaque chapitre du Nouveau Testament et des Psaumes. J’en ai ensuite retiré une portion par jour. Chacune d’elles constitue une sorte de goûter adapté aux petits creux de la journée, qui permet d’attendre le prochain repas. D’ailleurs, le choix du titre A la bonne heure veut indiquer que toute heure est bonne pour méditer la Parole de Dieu. Dans cette perspective, le format de ces méditations est pensé pour se glisser dans tous les sacs et tous les esprits disponibles pour utiliser le moindre petit temps à bon escient, en se tournant vers Dieu en Christ. Veuille Dieu bénir ce qui est ici amorcé à son unique gloire. Amen!» Extrait de la préface Ayant longtemps collaboré de près à l’édition d’ouvrages d’auteurs notoires tels que John Bunyan, César Malan ou Charles Spurgeon, et confessant la même foi que ses prédécesseurs, Marc Demory participe aujourd’hui à l’édification de l’Eglise par sa propre écriture.

MARC DEMORY

MARC DEMORY

A la bonne heure

A la bonne heure

A la bonne heure

Méditations quotidiennes

12.90 CHF / 9.90 € ISBN 978-2-8260-3558-9

MARC DEMORY

Profile for La Maison de la Bible

A la bonne heure (MB3558)  

Ce qu’il faut chercher en priorité dans la Bible, d’après Marc Demory, c’est Jésus-Christ. «Il y est partout. Il en est le centre.» Ainsi, c...

A la bonne heure (MB3558)  

Ce qu’il faut chercher en priorité dans la Bible, d’après Marc Demory, c’est Jésus-Christ. «Il y est partout. Il en est le centre.» Ainsi, c...