Page 1

C

omment faire pour savoir si une relation est sérieuse, et comment conduire cette relation? Lui-même jeune marié au moment de la rédaction de cet ouvrage, Joshua Harris livre des conseils pleins de bon sens, en partie tirés de sa propre expérience et propres à aider les jeunes d’aujourd’hui. Ceux-ci ont de quoi être perturbés par les nombreux contre-exemples qu’ils ont sous les yeux! L’auteur fait la différence entre le flirt et les fréquentations amoureuses sérieuses. Un livre très concret, mais aussi profond et qui suscite la réflexion, puisqu’il invite les lecteurs à vivre pour Dieu avant tout. Pour tous les jeunes concernés par la question des fréquentations et du mariage… ainsi que ceux qui voudraient les conseiller!

Joshua Harris est particulièrement apprécié des jeunes pour la pertinence de ses conseils et la proximité de son propre vécu avec leur situation à eux. Il est pasteur de l’Eglise Covenant Life Church dans le Maryland (Etats-Unis). Avec sa femme Shannon, ils ont deux enfants. CHF 24.90 / 18.20 €

ISBN 978-2-8260-3459-9

9 782826 034599

Joshua HARRIS

Joshua HARRIS

jeune homme rencontre jeune fille

livre MB jeune homme rencontre_livre DPM jeune homme rencontre 13/06/12 15:30 Page1


Table des matières

Préface: Faits l’un pour l’autre

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Première partie Reconsidérer notre vie sentimentale

0009

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

0013

1. Jeune homme rencontre jeune fille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. La différence entre «sortir ensemble» et «se fréquenter» n’est pas ce qui importe . . . . . . . . . . . 3. L’amour et la sagesse: une union faite au ciel . . . . . . . . 4. Dis-moi comment, dis-moi qui, dis-moi quand! . . . . . . . .

0015 0029 0043 0063

Deuxième partie La période des fréquentations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0079 5. Plus que des amis, mais pas mari et femme . . . . . . . . . . 6. Que faire de nos lèvres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7. Si les garçons étaient des hommes, les filles seraient-elles des femmes dignes de ce nom? . . . . . . . . . 8. Le temps des fréquentations est une affaire communautaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9. L’amour authentique n’est pas passif. . . . . . . . . . . . . . . . . .

0081 0093 0107 0123 0141


Jeune homme rencontre jeune fille Troisième partie Avant de dire «oui». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0167 10. Quand le passé revient frapper à la porte . . . . . . . . . . . . 0169 11. Prêts à vous engager «pour toujours»?. . . . . . . . . . . . . . . . 0193 12. Le jour J . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0209


Préface

Faits l’un pour l’autre

D’après vous, combien de fois a-t-on demandé à Adam de raconter son histoire? Combien de fois ses petits-enfants (surtout ses petites-filles) l’ont-ils supplié de raconter en détail sa première rencontre avec Eve? Pouvons-nous les blâmer? N’aimeriez-vous pas aussi l’entendre raconter les faits de ses propres lèvres? Ses descendants directs n’ont certainement pas pu s’empêcher de le questionner. Comment pouvaient-ils y résister? Qui aurait pu être mieux qualifié pour répondre à leurs questions par rapport à l’amour qu’Adam, le participant de la première rencontre «jeune homme - jeune fille»? Voici comment j’imagine une telle conversation… «Quand tu l’as vu, que lui as-tu dit?» Les yeux du vieillard s’égaillèrent. «Je n’ai rien dit, du moins pas sur le moment, dit-il. Je crois que j’ai trébuché sur une racine, puis elle s’est mise à rire de moi. Elle aimait bien rire de moi.» Il lâcha la main de la jeune fille, se pencha pour prendre un caillou poli qui se trouvait sur le sentier, se redressa puis, bercé par de doux souvenirs lointains, il sourit d’un air absent. La jeune fille le tira doucement par le bras. Elle s’appelait Elanna et comptait parmi ses arrière-arrière-petits-enfants préférés. Elanna était à présent devenue une jeune femme pleine de vie qui avait toujours toutes sortes de questions. 9


Jeune homme rencontre jeune fille «Mais tu as bien fini par lui dire quelque chose», continua-­ t-elle, déterminée à en savoir plus. «J’étais très agité, reprit-il en remuant la tête. Mon esprit était enflammé par la curiosité et par une nouvelle sorte de joie. Devant moi se trouvait une créature selon mon espèce. Son aspect tout entier réconfortait mes sens, ses traits m’attiraient. Son regard qui plongeait dans le mien me transperça jusqu’à l’âme.» Le vieil homme fit une pause. Elanna avait les yeux grand ouverts. «Tu comprendras ce moment précis quand tu le vivras toimême, poursuivit-il. Que dire lorsque nous rencontrons notre âmesœur? La joie peut parfois être si grande qu’elle nous coupe le souffle. Au moment où Eve et moi nous sommes rencontrés pour la première fois, j’ai eu envie de chuchoter, de crier, de rire et de danser tout à la fois.» «Mais tu as opté pour le discours!» remarqua Elanna pour plaisanter. Son grand-père, ou «le Premier», comme plusieurs le surnommaient avec le plus grand respect, était connu pour ses discours. «Eh bien, oui, on pourrait appeler ça un discours. Je crois que c’en était un. Mes premiers mots en sa présence ont dû sembler inappropriés. Mais un tel événement se voulait solennel. C’était un moment de grande importance. Les animaux étaient rassemblés autour de nous et le Créateur attendait ma réponse.» Elanna glissa son bras sous celui de son grand-père et ils poursuivirent leur chemin dans la forêt jusqu’à une clairière formant une splendide cathédrale naturelle, traversée de rayons de soleil qui couvraient le sol moussu de jolis motifs lumineux. «Eh bien, vues comme cela, tes premières paroles sont compréhensibles, dit-elle. C’était une forme d’inauguration.» «En effet. Je l’ai consacrée, je nous ai consacrés à Dieu. Je lui ai donné un nom, comme je l’avais fait pour tous les animaux, mais son nom représentait ma reconnaissance envers Dieu, car une fois de plus, ce qu’il a fait était bien, plus merveilleux même que jamais. Il nous a faits l’un pour l’autre.» Il s’arrêta et se tint bien droit. Sa voix devint plus grave au fur et à mesure qu’il répétait les mots prononcés en ce grand jour, il y avait si longtemps: 10


Préface Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. Lorsqu’il eut terminé, le vieil homme et la jeune femme demeurèrent longtemps sans parler. Les bruits de la nature remplissaient le silence. «C’est si beau», dit-elle finalement d’une douce voix remplie d’émerveillement. «Elanna…» «Oui, grand-père?» «Tu me poses ces questions parce que tu meurs d’envie de rencontrer ton âme-sœur. Ne t’imagines pas que je ne te connais pas, ma petite. Tu as les mêmes yeux que ta «Première mère». Quand elle avait le désir nostalgique de retrouver le Jardin, ses yeux étaient semblables aux tiens en ce moment. Mais tu aspires à quelque chose que tu n’as jamais vu ni connu. Tu aimerais traverser le temps et jeter un coup d’œil à cette première rencontre. Tu aimerais savoir comment tu seras conduite à faire sa connaissance. Mais tu n’as pas à t’inquiéter.» «Mais tout ça me semble injuste, dit Elanna d’un air contrarié. C’était tellement facile pour vous. Elle était la seule femme qui pouvait t’être réservée, puisqu’elle était la seule femme au monde!» «Ma petite…» «Cependant, aujourd’hui, c’est si différent… et si, si compliqué.» «Ce n’est pas plus compliqué, répondit-il doucement. Ça en a juste l’air. Si notre rencontre a été ‘facile’, comme tu le dis, ce n’est pas parce que nous étions les seuls êtres humains, mais parce qu’en ces douces journées précédant notre désobéissance, nous faisions confiance à Dieu sans réserve, sachant qu’il nous donnerait ce qui est bon pour nous.» Il s’approcha d’elle et prit son visage à deux mains pour qu’elle le regarde dans les yeux. «Ma chère enfant, ce que tu dois essayer de comprendre, c’est que rien n’a changé. Le jour 11


Jeune homme rencontre jeune fille où le Créateur te présentera ton mari, tu seras consciente que c’est lui qui vous a faits l’un pour l’autre et qui a organisé votre rencontre. Et à ce moment là, comme Eve et moi, tu auras envie de chanter des louanges à notre Dieu.»

12


Première partie

ReconsidĂŠrer notre vie sentimentale


Chapitre 1

Jeune homme rencontre jeune fille Ce que j’ai appris depuis J’ai tourné le dos au flirt

17h05. Shannon avait enfin terminé sa journée. Elle aimait beaucoup son travail dans l’Eglise, mais elle était bien contente de retourner chez elle pour se relaxer. Elle commença donc sa routine de fin de journée: elle rangea son bureau, éteignit son ordinateur, redressa une photo sur l’étagère, attrapa son manteau. «Au revoir Nicole, dit-elle à la fille du bureau voisin. A demain Hélène, lança-t-elle à la réceptionniste. Elle traversa ensuite le silencieux vestibule et poussa une des grandes portes vitrées menant à l’extérieur de l’immeuble. Le vent fort et froid de l’hiver lui cinglait le visage. Elle pressa le pas pour se mettre à l’abri dans sa voiture, une vieille Honda Accord bleu marine. Le parking était presque désert. Elle mit le contact, puis s’arrêta. Là, seule avec elle-même, elle sentit les émotions qu’elle avait refoulées toute la journée lui serrer la gorge. Des larmes perlèrent dans ses yeux. Elle se pencha sur le volant et se mit à pleurer. «Pourquoi Seigneur, murmura-t-elle, pourquoi est-ce si difficile? Que faut-il faire de ces sentiments? Enlève-les-moi s’ils ne viennent pas de toi!» J’avais l’habitude d’observer Shannon regagner sa voiture chaque soir. La fenêtre de mon bureau donnait sur le parking. Je réfléchis: «Mais à quoi pense-t-elle?» Je désirais tant en savoir plus sur elle, aller plus loin que ces échanges de politesses entre collègues, et faire réellement sa connaissance. 15


Jeune homme rencontre jeune fille Mais était-ce le bon moment? Mon cœur m’avait déjà si souvent trompé. Pouvais-je vraiment faire confiance à mes sentiments? Eprouvait-elle les mêmes envers moi? Selon ce que j’avais pu observer, Shannon Hendrickson me paraissait joyeuse, confiante à mon égard, et elle ne semblait pas s’intéresser particulièrement à moi. J’étais certain qu’elle aimait un autre gars. En la regardant partir ce soir-là, je murmurai: «Dieu, quelle est ta volonté? Est-ce bien elle? Aide-moi à être patient. Montre-moi quand agir. Aide-moi à te faire confiance.» Comment aurais-je pu savoir que cette jeune femme, qui quittait le parking dans sa Honda bleu marine, était en larmes, et que j’étais la cause de son chagrin?

Trois mois plus tard… J’avais 23 ans, mais mes mains réagissaient comme si elles n’avaient jamais composé un numéro. J’agrippai mon téléphone sans fil comme s’il était un animal sauvage qui tentait de s’enfuir, puis j’essayai à nouveau. «Tu vas y arriver», me dis-je pour me rassurer. Le téléphone sonna trois fois, puis le répondeur se déclencha. Elle n’était pas à la maison. Je serrai les dents. «Devais-je laisser un message?» J’entendis le signal sonore et je me jetai à l’eau. «Salut Shannon! C’est Josh… euh, Harris.» J’étais convaincu qu’elle devinerait que j’étais nerveux au timbre de ma voix. Je ne lui avais jamais téléphoné auparavant et je n’avais aucun prétexte lié au travail ou à l’Eglise pour le faire à ce moment. «Euh… pourrais-tu me rappeler quand tu en auras l’occasion? Merci.» Puis je raccrochai, me sentant complètement idiot. Je passai soixante-quatre minutes agonisantes à analyser les faits, à me demander si le message que j’avais laissé sonnait cool ou semblait ridicule. Puis la sonnerie retentit. Je pris une grande respiration et décrochai. C’était Shannon. «Hé! Merci de me rappeler. Comment vas-tu?» 16


Jeune homme rencontre jeune fille Nous passâmes quelques minutes à parler de sa journée en nous efforçant d’être naturels, même si nous savions très bien tous les deux qu’il était vraiment anormal que je l’appelle. J’en vins finalement au but et lui demandai si elle était d’accord de me retrouver le lendemain après le travail au Chez Einstein, un petit snack du coin. Elle répondit: «Oui.» Avant de raccrocher, je lui expliquai de façon ambiguë la raison de notre rendez-vous: «Il faut que je te parle… d’un gars que je connais qui s’intéresse à toi.»

Bonnes questions La plupart penseront que le fait d’avoir téléphoné à Shannon est banal et qu’il n’y a pas de quoi en faire un plat, mais pour moi, c’était quelque chose d’une grande importance. Pourquoi? Parce que cinq ans auparavant, j’avais décidé de cesser de sortir avec les filles. Je sais que cela peut vous paraître bien étrange, mais laissez-moi vous expliquer. Un jour, j’ai réalisé que le flirt m’empêchait de bien servir le Seigneur en tant que célibataire. Ainsi, tout en continuant à avoir une vie sociale, des amies et le désir de me marier, j’ai cessé de sortir avec les filles. Cette nouvelle perspective ne m’était absolument pas naturelle. Par le passé, j’avais toujours été flirteur et je ne vivais que pour mes histoires sentimentales. Rejeter ce jeu fut pour moi un changement radical. Cela se produisit après que j’eus mis fin à une relation amoureuse qui durait depuis deux ans. Cette relation avait été un domaine de ma vie que j’avais refusé de céder à Dieu. Après coup, Dieu m’avait montré à quel point j’étais égoïste. Je m’étais servi de cette fille pour satisfaire mes désirs charnels. Même si nous n’étions jamais allés jusqu’à coucher ensemble, par ma faute, notre relation était devenue très physique. Je l’avais blessée. J’avais enfreint bien des promesses. Je commençai alors à me demander dans quelle mesure ma foi devait conditionner ma vie sentimentale. Les consignes: «N’ayez pas de relations sexuelles» et «Ne fréquentez que des chrétiens», 17


Jeune homme rencontre jeune fille ne me semblaient pas suffisantes. Que signifiait réellement «aimer une fille?» A quoi être pur de corps et de cœur ressemblait-il? Et comment Dieu voulait-il que j’utilise mes années de célibat? Etaitce simplement un temps pour sortir avec différentes filles et faire des expériences sentimentales? Petit à petit, malgré ma résistance, Dieu me débarrassa de mes mauvaises façons de penser, de mes mauvaises valeurs et de mes mauvais désirs. Il changea mon cœur. Et au fur et à mesure que mon cœur changea, je réalisai que mon style de vie devait aussi changer. A l’âge de 21 ans, je partageai mes expériences dans le livre J’ai tourné le dos au flirt. Je voulais encourager d’autres célibataires à réexaminer leur façon de rechercher l’amour, et ce, à la lumière de la Parole de Dieu. «Si nous ne sommes pas prêts à nous engager, à quoi bon entretenir des relations intimes et sentimentales? Pourquoi ne pas apprécier une simple amitié avec le sexe opposé et ainsi conserver notre énergie de célibataire pour servir le Seigneur?» A mon grand étonnement, Dieu a permis qu’un éditeur accepte de publier mon livre au titre étrange. A la grande surprise de tous, ce livre s’est vraiment vendu. Il s’est avéré que je n’étais pas seul à reconsidérer ma conception de l’amour romantique. J’ai reçu des milliers d’e-mails, de cartes postales et de lettres de célibataires de tous les âges et de tous les coins du monde qui me racontaient leur histoire, me posaient des questions et me demandaient des conseils. Au fur et à mesure que les lettres affluaient, je réalisai que ce livre avait non seulement été utilisé par Dieu pour aider d’autres célibataires, mais qu’il avait aussi suscité bien des questions. Par exemple, on me demandait: Comment peux-tu finir par te marier si tu ne sors avec personne? Une fille m’écrivait: «J’aimerais éviter les pièges de notre société concernant la vie sentimentale, mais comment puis-je devenir suffisamment proche d’un gars pour pouvoir décider si je veux me marier avec ou non? Qu’y a-t-il entre l’amitié et le mariage?» 18


Jeune homme rencontre jeune fille La pensée centrale de J’ai tourné le dos au flirt est: «Si tu n’es pas prêt à te marier, remets ta vie sentimentale à plus tard.» Toutefois, mes amis célibataires se posaient la question suivante: «Comment peut-on savoir si l’on est prêt à se marier? Et une fois prêt, que doit-on faire?» Honnêtement, je n’avais pas encore trouvé de réponse à ces questions. Je n’ai d’ailleurs jamais eu l’intention de devenir un expert dans le domaine des fréquentations. J’avais exactement les mêmes interrogations que mes lecteurs. Voilà pourquoi le fait de téléphoner à Shannon était d’une grande importance pour moi. J’en étais au point où je me sentais prêt pour le mariage et où j’étais grandement attiré vers elle. Mais que faire à présent? Je venais de passer cinq ans à expérimenter la fidélité de Dieu alors que j’avais mis de côté ma vie sentimentale; je me trouvais maintenant devant l’inconnu, mais j’étais convaincu qu’il continuerait à me soutenir dans cette nouvelle phase de ma vie. Le gars qui avait dit «au revoir» aux liaisons sentimentales était sur le point de dire «bonjour» aux fréquentations en vue du mariage.

La table dans le coin Le lendemain soir, j’arrivai en avance au lieu de rendez-vous prévu avec Shannon. Le petit snack Chez Einstein est très fréquenté au moment du repas de midi, à Gaithersburg, mais il n’est pas vide pour autant le soir. Je choisis une table à l’écart, dans un coin du restaurant. Comme elle n’était pas très propre, je demandai qu’on la nettoie un peu. Je désirais que tout soit parfait. Je fis encore un tour aux toilettes pour jeter un coup d’œil à mes cheveux. «Ah puis, quoi qu’il en soit…», dis-je au miroir. De retour à la table, je me rassis, mais j’avais du mal à tenir en place. Je me demandai si je ne ferais pas mieux d’appuyer mes pieds sur une chaise, ce qui me donnerait un air plus relaxe, peutêtre. Non, cela ferait trop décontracté. Un pied seulement, alors? 19


Jeune homme rencontre jeune fille Non, cela donnerait l’impression que je suis blessé. Finalement, je décidai de poser les deux pieds par terre. Chaque fois que je pensais à la conversation que j’allais avoir avec elle, je devenais nerveux et agité. J’avais peine à croire qu’elle allait bientôt se trouver assise en face de moi et que j’allais lui parler. Shannon et moi étions amis depuis un an. Nous travaillions dans le même bureau. Elle était secrétaire et j’étais stagiaire. La première chose que j’avais remarqué chez elle, c’était son regard. La couleur de ses yeux varie entre le gris bleu et le bleu vert. Ses yeux brillent quand elle sourit. La deuxième chose qui avait attiré mon attention était sa petite taille. Elle mesure exactement 1 m 53. Elle est réellement petite. Cela me plaît vraiment. Je ne mesure que 1 m 68, et le fait de trouver une fille qui allait devoir lever les yeux pour me regarder était absolument exceptionnel! Je l’avais entrevue pour la première fois le dimanche où elle s’était levée pour donner son témoignage. Deux ans et demi auparavant, elle n’était absolument pas intéressée à Dieu. Elle venait tout juste de retourner à Maryland après une année d’études supérieures et de vie dissolue au New Hampshire. Elle y avait mené une vie dénuée de sens, remplie d’égoïsme et dominée par le péché. De retour chez elle, elle mit toute son énergie à tenter de réaliser son rêve. Elle voulait devenir chanteuse professionnelle. Peu après, il lui sembla que le meilleur moyen de devenir une vedette était de déménager à Nashville. Vous voyez un peu quel genre de fille elle était. Ses parents avaient divorcé lorsqu’elle avait neuf ans. Son père l’avait élevée de façon à ce qu’elle soit très autonome. Si elle avait un but, elle mettait tout en œuvre pour l’atteindre. Avant de partir pour Nashville, elle voulut suivre des cours de guitare. Elle se renseigna donc pour trouver un professeur, puis un ami lui indiqua un guitariste nommé Brian Chesemore, qui cherchait des élèves. Shannon ne savait toutefois pas que Brian était chrétien et qu’il était en fait à la recherche d’occasions pour partager sa foi. Ses cours de guitare la conduisirent finalement au salut. 20


Jeune homme rencontre jeune fille Au bout de quelques semaines de cours, Brian expliqua à Shannon comment Dieu avait transformé sa vie. Elle l’écouta poliment, mais lui dit qu’elle ne pourrait jamais vivre comme lui: «Je te respecte, mais tout cela n’est pas pour moi.» «Crois-tu que tu iras au ciel?» lui demanda encore Brian gentiment. «Je crois que, dans l’ensemble, je suis quelqu’un de bien», répondit-elle. Son attitude de rejet n’était qu’une façade. En fait, ces questions que lui avait posées Brian lui revenaient sans cesse à l’esprit. Et si Dieu existait réellement? Et s’il existait, était-elle prête à vivre pour lui? Elle se mit donc à étudier la Bible en secret. Elle lut l’Epître aux Romains qui ne la décrivait pas comme une «quelqu’un de bien», mais comme une pécheresse qui avait besoin d’un sauveur. Elle se rendit ensuite dans une librairie chrétienne et demanda un livre exposant les grandes lignes du christianisme. «C’est pour un ami», expliqua-t-elle. Elle ressortit avec l’ouvrage Bien plus qu’un charpentier1, de Josh McDowell, qui lui apportait des preuves historiques sur la vie, la mort et la résurrection de Christ. Dieu était à l’œuvre dans le cœur de Shannon. Il la libérait doucement de son orgueil et de son attitude d’indépendance, et faisait naître en elle le désir de s’approcher de lui. Un soir, seule dans sa chambre, elle se repentit de ses péchés et de sa vie égocentrique. Elle plaça sa confiance en Christ, car elle avait compris que c’était aussi pour elle qu’il était mort.

Quelque chose de meilleur Au cours de mon adolescence, je souhaitais tomber amoureux de la femme que j’allais épouser dès notre première rencontre. Il en fut tout autrement. Le dimanche où Shannon donna son témoignage à l’Eglise, je m’intéressais à une fille nommée Rachel. En fait, ce matin-là, 1 Editions Vida

21


Jeune homme rencontre jeune fille j’étais même assis à côté de sa mère. Lorsque Shannon eut terminé de parler, la mère de Rachel se pencha vers moi et me dit: «Très jolie, cette jeune femme», une remarque que je trouve assez ironique aujourd’hui. Dieu avait choisi quelqu’un pour moi. Au moment même où j’étais assis à côté de la mère de celle qui faisait partie de mes projets d’avenir, Dieu faisait défiler devant mes yeux son plan d’avenir à mon sujet. Il m’avait choisi un chemin plus merveilleux que je n’aurais pu l’imaginer et je ne pouvais douter que cela venait bien de lui, car il faisait tout pour me le montrer. Trois mois plus tard, Shannon et moi nous étions tous deux retrouvés à travailler dans le bureau de l’Eglise. Nous nous étions tout de suite bien entendus, mais je ne voyais rien de plus que de l’amitié entre nous. Lorsque l’on me demandait si elle m’intéressait, je trouvais la question ridicule et répondais qu’elle était une fille formidable, mais qu’elle n’était pas le type de personne avec qui je pensais me marier. D’ailleurs, notre passé était trop différent. Elle était nouvelle convertie, issue d’une famille désunie. J’allais probablement épouser une fille qui avait fait l’école à la maison2 et qui, comme moi, avait grandi dans l’Eglise – quelqu’un comme Rachel. Cependant, mes plans d’avenir avec Rachel tombèrent à l’eau dans les six mois qui suivirent. Je me souviens du jour où j’appris qu’elle s’intéressait à un autre garçon. Nous n’avions été que de simples amis et elle n’avait rien fait pour me donner espoir, mais j’étais quand même blessé. Je ressentais grandement le besoin d’en parler à Dieu. Je m’enfermai dans mon bureau, mais, désirant plus d’intimité encore, je me cachai au fond de la petite penderie qui s’y trouvait, et refermai bien la porte derrière-moi. Là, seul dans le noir, je pleurai. Je n’étais pas en colère contre Rachel. Je n’avais pas d’amertume à son égard. Je pleurais, car 2 Le homeschooling est relativement répandu aux USA parmi les chrétiens qui,

pour certains, préfèrent enseigner leurs enfants à la maison plutôt que de les envoyer à l’école publique. Il existe un matériel assez développé pour ce genre d’enseignement. (N.d.E.)

22


Jeune homme rencontre jeune fille je savais que tout cela faisait partie du plan de Dieu. Il avait fermé la porte à cette relation tant souhaitée, et il l’avait fait pour mon bien. J’étais bouleversé en pensant que le Dieu de l’univers désirait s’occuper des détails de ma vie au point d’étendre le bras pour fermer un chemin qu’il ne voulait pas que je prenne. Pleurant toujours, je me mis à remercier Dieu: «Je ne comprends pas, mais je te remercie, dis-je. Je ne comprends pas, mais je sais que tu es bon. Je ne comprends pas, mais je sais que si tu as fait cela, c’est que tu me réserves quelque chose de meilleur.» Ce jour fut un tournant dans ma vie. Je cessai de mettre ma confiance dans mes plans bien calculés et demandai à Dieu de me montrer les siens.

Un changement de cœur C’est à peu près à ce moment-là que je commençai à voir Shannon sous un nouveau jour. Sa gentillesse envers les autres et à mon égard attira mon attention. Elle était entière pour Dieu et particulièrement mature pour une nouvelle convertie. Comment décrire cela? Elle commença à faire l’objet fréquent de mes pensées et de mes prières. J’avais toujours envie de la voir et de parler avec elle. J’étais impressionné par tout ce que j’apprenais sur elle au cours de nos conversations ou par l’entremise d’autres personnes qui la connaissaient. Je réalisais que toutes les raisons pour lesquelles je ne m’étais pas intéressé à elle dans le passé étaient futiles. Dieu changeait mon cœur. Tout cela contribua à rendre les mois précédant cet appel téléphonique très pénibles, un vrai supplice. Je traversai plusieurs phases. D’abord, je me dis: «Je ne devrais pas me laisser troubler par cela.» Ensuite: «Je suis vraiment troublé par cela.» Puis finalement: «Il faut vraiment que j’arrête de penser à cela.» Je me promis alors de ne plus écrire sur elle dans mon journal intime et de trouver un autre chemin pour me rendre à mon bureau, de façon à ne pas passer devant le sien dix fois par heure, comme j’en avais «involontairement» pris l’habitude. 23

Jeune homme rencontre jeune fille (MB3459)  

Comment faire pour savoir si une relation est sérieuse, et comment conduire cette relation? Lui-même jeune marié au moment de la rédaction d...