Page 1

Printemps 2012

70

e

année - n°1

Sommaire Editorial ............................... 2 Zanzibar............................... 4 La Parole semée, au près comme au loin ............. 6 Et si, demain, on ne trouvait plus de Bibles… ..... 12 L’IAD, dernières nouvelles..... 13 Le coin du traducteur........... 14 Mots-croisés bibliques ........ 14 Nos lecteurs nous écrivent .... 15 Le trait d’union..................... 16

Fondation Société Biblique de Genève

Celui qui voudra sauver sa vie la perdra. Lc 9.24


Editorial

Celui qui voudra sauver sa vie la perdra. Lc 9.24 Juste après avoir prononcé ces paroles, Jésus ajoute: mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. J’ai l’impression qu’à chaque étape de notre vie, petite ou grande, nos progrès dans la foi – ou nos échecs – s’articulent autour de ces paroles du Seigneur. Ces paroles de Jésus rapportées par Luc sont d’une douloureuse clarté pour nos frères et sœurs qui vivent leur foi dans un pays où les chrétiens sont persécutés. Ces régions sont nombreuses et souvent méconnues de tous. Qui de nous penserait à Zanzibar autrement qu’à une destination touristique appréciée? Merci aux amis de Portes Ouvertes pour leurs rappels utiles! Mais ces mots du Seigneur sont aussi d’une âpre réalité dans bien des circonstances pour nous qui vivons dans des contrées privilégiées. Notre monde est dominé par l’incertitude, et de nombreux gouvernants sont dans le mode du «sauve qui peut». Les orientations d’hier sont caduques aujourd’hui, on ne croit pas aux promesses de demain et on a le sentiment que le temps même échappe aux puissants. Il y a plusieurs façons de vouloir sauver notre vie, aujourd’hui. Il y a tout d’abord les tentations auxquelles je ne me résous pas à renoncer pour n’être gagné que par Christ (voir Rm 7; 2 Co 12.7; Jc 1.14). Nous croyons parfois pouvoir vivre deux vies: une dans la lumière et une dont nous sommes peut-être moins fiers parce qu’elle prend plus de notre temps, de nos désirs, qu’elle ne devrait. Mais les paroles de Jésus montrent simplement que les choses ne se passent pas ainsi, qu’au bout du compte, on perd souvent beaucoup. Et puis, faiblesses charnelles mises à part, je suis souvent repris à vouloir épargner d’autres aspects de ma vie… Bien sûr, notre trésor est dans le ciel, mais nous avons, sur terre, des intérêts que nous ne sommes pas prêts à perdre. Nous sommes partagés. La difficulté chronique de notre société, celle d’être riche et de ne pas savoir partager, en particulier avec ceux qui ne sont pas nés sur le même lopin de terre que nous, nous pousse à chercher des solutions là où nous savons qu’il n’y en a pas. Nous sommes incités à prendre position, à prendre parti, et souvent, nous le faisons en cherchant à concilier l’inconciliable. Il y a aussi la vie dont on aurait rêvé, à laquelle nous continuons à aspirer, alors qu’elle ne nous apporterait que la considération de nos pairs. Ne sommes-nous pas plutôt appelés à laisser tomber ces partis et ces désirs-là, avec leurs incohérences, et à nous préoccuper davantage de nos contemporains en les aidant à regarder

2-3


plus loin? Ne devons-nous pas, pour ce faire, regarder nous-mêmes au-delà des incertitudes du temps présent pour nous attacher aux encouragements de Jésus, ceux qui nous conduisent dans l’éternité, comme par exemple ceux du sermon sur la montagne? De plus en plus, l’actualité nous parle d’extrémistes de toutes confessions qui croient sauver leur vie en faisant fi de celle des autres. On pense à l’islam, mais les réactions malheureuses de certains chrétiens, souvent d’outreAtlantique, ne sont pas mieux inspirées. Et tout récemment encore, à Jérusalem, nous entendions parler d’ultra-orthodoxes juifs qui ne supportent plus la vue même des femmes et des enfants! Chacun voulant sauver sa vie s’enferme dans des exigences morales, probablement sincères, qui contraignent, isolent et excluent, quand elles ne tuent pas. Nous-mêmes, protestants évangéliques, sommes malheureusement souvent blâmés pour les positions morales que nous exhibons, au lieu d’être reconnus pour celles que nous vivons dans nos églises, dans nos familles et dans la société. Quelle vie cherchons-nous à sauver ainsi? Pourtant, perdre notre vie pour gagner Christ est bien un engagement extrême de tous les instants. C’est un extrémisme discret, car il nous conduit à faire passer les autres

avant nous-mêmes. C’est un extrémisme simple, mais tellement exigeant, puisqu’il nous appelle à n’avoir d’autre vie ni d’autre avis que ce qui nous vient du Seigneur; et ce non dans la bouche mais dans le cœur. C’est un extrémisme paisible, car le temps présent n’a pas de prise sur la vie que l’on abandonne ainsi pour saisir celle de Jésus, pour laquelle, et surtout contre laquelle, le monde ne peut rien (Rm 8.38). Dans notre civilisation individualiste, on entend souvent cette maxime: «Ne faisons pas à autrui ce que nous ne voudrions pas que l’on nous fasse à nous-mêmes» et son corollaire: «La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres.» Certes, ce n’est pas le pire des principes de vie, mais il est ancré dans le siècle présent, égocentrique. La vraie liberté se préoccupe davantage des autres, au-delà même de ses intérêts; elle se trouve dans ces paroles de Jésus: Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux. Mt 7.12 Si nous avons ce genre de préoccupation, nous pouvons en arriver à perdre notre vie, mais nous sommes alors certains de rencontrer Jésus-Christ (Mt 25.40). jpb@bible.ch

Jean-Pierre Bezin

La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu. Rm 10.17

Les Maisons de la Bible ont besoin de votre aide pour distribuer toujours plus de Bibles! Partout où nous sommes implantés (en Suisse: à Lausanne, Zurich, Bâle, au Locle et à Genève; en France: à Bordeaux, ­Haguenau, Nancy, Lyon, Marseille, Belfort et Paris), dans tous nos secteurs d’activités (édition, librairie, expédition, informatique), nous recherchons en permanence des béné­voles pour nous aider à davantage distribuer et faire connaître la Bible, la Parole de Dieu. Sans l’aide de bénévoles, il nous serait impossible de fonctionner. Si vous vous sentez appelé(e) à participer à cette œuvre, si vous pouvez donner régulièrement quelques heures, n’hésitez pas à nous contacter! Un grand merci par avance pour votre appel! Contact: Suzanne Eskandar (se@bible.ch)

Encouragez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: «Aujourd’hui.» Hé 3.13


Zanzibar

infos

pays

profil pays

Population: 1,16 millions Régime: entité administrative autonome de la Tanzanie Religions: 97% de musulmans, env. 4000 chrétiens

Bord de mer à Stone Town, sur l’île d’Unguja

4-5

Zanzibar et l’Index Mondiald

Ciel bleu azur, mer turquoise, plages de sable blanc bordées de palmiers luxuriants: les paysages de Zanzibar correspondent bien aux images des prospectus et cartes postales. Mais cette réalité-là ne représente qu’un seul aspect de l’archipel. Il en existe un autre, moins séduisant: la minorité chrétienne qui y habite n’a presque pas le droit d’exister. Pour les non-musulmans, cet endroit de rêve est une prison: ils n’ont pas de liberté de pensée.

L’archipel de Zanzibar, situé à 30 km de la côte Est de l’Afrique, est une entité administrative autonome de la Tanzanie. Il est composé de trois îles principales et de nombreuses autres petites îles. La plupart des 60 églises de l’archipel sont sur l’île la plus importante, Unguja. On en trouve aussi quelques-unes sur l’île voisine de Pemba. Leurs membres, qui sont généralement des Africains venus s’installer à Zanzibar depuis le continent, ont très peu de contacts avec la population autochtone. Il y a des raisons historiques à cela: si les chrétiens y sont établis depuis le milieu du 19e siècle, l’Eglise a très peu grandi depuis. Et les rares insulaires musulmans qui se sont convertis à Christ sont défavorisés, tant sur le plan du travail que sur le plan de la formation et de l’éducation. Souvent rejetés par leur famille, voire même menacés de mort, ils sont obligés de quitter l’archipel pour trouver refuge ailleurs. © Vincent van Zeijst

e Persécution

L’Index Mondial de Persécution (IMP) de Portes Ouvertes est une liste établissant chaque année un classement des 50 pays du monde où les chrétiens sont les plus désavantagés ou persécutés. Sur l’Index de 2011, Zanzibar figurait encore en 36 e position (36 points). Sur Moment de prière dans une église celui de 2012, qui a été détruite, puis reconstruite pour ce qui avec un toit de chaume est des points obtenus (47,5), l’archipel aurait dû occuper la 22e place, mais il a été décidé de ne pas l’inclure au classement étant donné qu’il ne représente qu’une petite partie de la Tanzanie. Cette augmentation du «score» obtenu est toutefois l’expression d’une sérieuse aggravation de la situation des chrétiens sur place. Elle est due à l’influence grandissante de la communauté musulmane de l’archipel. La population est excitée à la haine contre les chrétiens par certaines personnes du gouvernement, par des groupes extrémistes et par des partis politiques. C’est ainsi qu’en 2011, plusieurs églises et maisons de chrétiens situées à proximité ont fait l’objet d’actes de violence. En outre, les églises sont victimes de discriminations de la part des autorités. Elles sont expropriées, fermées, et on les empêche de s’enregistrer par toutes sortes d’obstacles administratifs. Zanzibar étant devenu une destination touristique appréciée, les musulmans conservateurs sont davantage en contact

La baie de Mkoani, sur l’île de Pemba


* Nom d’emprunt

Réunion chrétienne

avec la culture occidentale. Cela laisse espérer un certain recul de la persécution, même si on peut aussi craindre que les groupes extrémistes prennent par là même plus d’importance

encore. Des séparatistes font en effet pression pour que l’archipel ne fasse plus partie de la Tanzanie et devienne une république islamique.

Enfants de Zanzibar

de reconnaissance

sujets

Qui connaît Hadassa*, une jeune femme de 23 ans, paisible et sûre d’elle, aura du mal à imaginer combien son départ dans la vie a pu être difficile. Née prématurée et malade en Tanzanie (sur le continent), elle n’avait, selon les médecins, presque aucune chance de survivre. Mais ses parents, chrétiens, n’ont pas perdu espoir. Ils ont prié pour sa guérison et leurs prières ont été exaucées. A l’age de 9 ans, la famille s’est installée à Zanzibar et, depuis, ils ont dû affronter bien d’autres défis à cause de leur foi. Mais Hadassa ne se décourage pas. Elle désire être un témoin de Jésus sur l’archipel. A l’école, elle a été obligée de porter l’uniforme habituel pour les filles, composé notamment du voile musulman (hijab). Malgré de très bons résultats, elle était traitée injustement par les professeurs et mise de côté par les autres élèves. Très tôt, elle a dû apprendre à pardonner: «C’est justement ce contexte de rejet, de solitude, de mise à l’écart et de mépris dans lequel j’ai grandi qui m’a appris à faire du pardon une grande force. Mais il n’est pas facile de pardonner à des personnes qui, tu le sais, te blesseront bientôt à nouveau. J’ai donc demandé à Dieu son aide. Une nuit, j’ai fait un cauchemar: j’ai rêvé de quelqu’un, à l’école, qui me manifestait une terrible méchanceté. Dans mon rêve, cet élève mourait d’une mort atroce sans que j’aie eu le temps de lui pardonner. Je me suis réveillée en pleurs et, le lendemain, je lui ai téléphoné et lui ai dit que je lui avais pardonné. A partir de ce moment-là, le pardon a été quelque chose de moins difficile pour moi. Peu de temps après, un de mes amis, un chrétien d’origine musulmane, a été tué par des islamistes radicaux. J’ai compris alors que Dieu m’avait préparée à cette épreuve par le rêve que j’avais fait.» Depuis dix ans, Hadassa constate toutefois certaines évolutions positives: «Les chrétiens de la presqu’île d’Unguja sont devenus plus courageux et commencent à prier ensemble pour que Dieu intervienne. Et l’Evangile est en train d’être prêché sur toute l’île. Bien sûr, les églises continuent à faire l’objet d’actes de violence, mais Jésus a été lui aussi persécuté, et même tué, comme beaucoup de ses disciples. Ne perdons pas notre foi et notre espérance: Jésus vaut tous les sacrifices!»

• les chrétiens du continent

qui vivent à Zanzibar et qui ont de plus en plus à cœur de témoigner de leur foi auprès des musulmans qui les entourent; • l es musulmans qui, de plus en plus nombreux, se convertissent à Christ, puis sont accueillis et accompagnés par les églises locales; • les chrétiens qui sont devenus plus courageux ces dernières années et qui ont pu, par des sessions de formation, être informés de leurs droits; • les nombreuses familles chrétiennes qui, grâce à des microcrédits, ont pu créer leur propre entreprise et qui, par ce biais, peuvent toucher un salaire régulier.

de prière

sujets

vécu

Jésus vaut tous les sacrifices!

Prions pour:

• l’unité des chrétien

s;

• que les chrétien s et les

églises soient gardés des actes de violence; •q  ue les chrétiens, et particulièrement ceux d’o rigine musulmane, puisse nt s’affermir dans la foi .

A.-C. L. www.portesouvertes.ch www.portesouvertes.fr


La Parole semée, au près comme au loin Grâce à votre soutien, la Société Biblique de Genève est heureuse de pouvoir continuer à favoriser la diffusion de la Bible et à soutenir les actions entreprises dans ce but à divers endroits. La Segond 21 à 1.50 € reste particulièrement appropriée pour les distributions. A notre grande surprise, en automne 2011, elle figurait à la 19e place sur la liste des 25 meilleures ventes de la Fnac publiée dans l’hebdomadaire Le Point, et elle est restée dans ce tableau 14 semaines durant. Voilà qui nous encourage, tout comme les comptes rendus suivants, qui montrent que la Parole continue à être semée, au près comme au loin:

En Espagne… En automne 2011, la Société Biblique Espagnole a pu diffuser la Bible à 1,50 € en espagnol dans le cadre de la campagne d’évangélisation Mi esperanza («Mon espérance»). Ce sont environ 50.000 exemplaires qui ont ainsi pu être distribués à travers les églises participantes et grâce à un partenariat avec la Société Biblique de Genève. Il nous reste encore 50.000  exemplaires qui nous seront utiles en 2012 pour le travail de suite et d’autres actions d’évangélisation. Selon un rapport qui n’est pas encore tout à fait définitif, environ 5000 personnes ont accepté Christ, environ 10’000 montrent un intérêt pour les questions religieuses et environ 2500 ont exprimé le désir de

6-7

renouer avec la foi et de retourner à l’église dont elles s’étaient éloignées. Les églises et œuvres impliquées dans cette campagne ont été très reconnaissantes des Bibles à 1,50 € qu’elles ont pu offrir aux personnes avec lesquelles elles sont entrées en contact. Quel privilège de pouvoir remettre un exemplaire de la Parole de Dieu à tant d’hommes et de femmes ouverts à l’Evangile. C’est certainement le cadeau le plus utile qu’on puisse leur faire. Car cette Parole est vivante et efficace et peut toucher leur cœur.

Lola Calvo


…au Congo… La SBG a pu soutenir l’annonce de l’Evangile aux militaires de ce pays en faisant parvenir des Bibles Segond 21 à 1.50 € à des missionnaires sur place. En 2011, ma femme et moi avons décidé d’apporter l’Evangile aussi aux militaires. A Kananga, où nous sommes basés, il y a un centre de formation militaire que beaucoup des cadres actuels de l’armée congolaise ont fréquenté. Nous sommes entrés en contact avec l’aumônier protestant de cette école et, de fil en aiguille, il a été possible

de mettre en place un culte en français pour les étudiants. Lors du premier culte qui a eu lieu début août, c’est le président des églises protestantes du pays qui a prêché, et tout s’est bien passé. Un grand merci aux personnes qui nous ont aidés dans ce projet: Peggy et Mike Elliott, dont l’église aux Etats-Unis a financé l’achat des Bibles en français et des recueils de cantiques, et Stefan Waldmann, de la Société Biblique de Genève, par qui ces Bibles nous sont parvenues. Nous avons pu distribuer environ 800 Bibles aux militaires, au personnel de la sécurité de l’aéroport de Kananga et à d’autres encore. Notre but est de faire connaître la Parole de Dieu aux futurs cadres de l’armée, qui feront bientôt partie des leaders du pays. Encore un grand merci à tous!

Jacques Umembudi Akasa, Wings of Caring, Aviation Ministry, Congo

…à Grenoble… Du 27 Novembre au 18 Décembre 2011, l’Eglise Chrétienne Evangélique de Grenoble a organisé un festival d’activités appelé «Noël en Fête», dont le but était triple: présenter, à l’approche de Noël, la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ, vivre une expérience d’église dans la préparation et réalisation de ce festival et, enfin, parrainer 5 enfants des rues malgaches, de manière à ce qu’ils soient scolarisés, nourris à midi et enseignés bibliquement. Parmi les diverses activités, nous pouvons citer: la pièce de théâtre «Marc: l’expérience», qui a été présentée en collaboration avec une église sœur de la ville et le GBU, deux tournois de football en salle, un spectacle de marionnettes, deux concerts de gospel, des ventes de crêpes et boissons chaudes, et une brocante de livres, vêtements et jouets pour enfants. Durant ce festival, nous avons pu, grâce à vous, offrir de nombreuses Bibles, souvent emballées sous forme de cadeau de Noël. Elles étaient aussi données lors de l’achat de crêpes au profit des enfants du parrainage.

Par centaines, elles ont pu être remises à des amis, des invités, des voisins et des badauds, bref, à nos concitoyens en général. Si la Parole de Dieu a pu être largement semée, c’est grâce aux divers acteurs de l’Eglise Chrétienne Evangélique de Grenoble, grâce à vous et, avant tout, grâce à notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ, qui a préparé le terrain d’une Les préparatifs pour la distribution façon admirable. Que la gloire lui revienne entièrement et que sa Parole fasse son effet dans les cœurs. Un grand merci à vous!!!

Claire Lalomia, pour l’Eglise Chrétienne Evangélique de Grenoble


…sur les routes de France et à Paris…

Prédication de rue à Paris, avec proposition du Nouveau Testament Segond 21

8-9

Comme chaque année depuis trois ans, une équipe de l’école de Jeunesse En Mission Lyon a passé 9 semaines de l’été 2011 sur les routes de France pour annoncer l’Evangile au moyen de spectacles de rue. Nous avons eu l’occasion d’aller dans les maisons d’arrêt et centres de détention d’Angers, de Poitiers, de Gradignan; dans des collèges catholiques et sur les places publiques de Bordeaux, Biscarosse, Poitiers, Avignon et, enfin, sur la Place du Trocadéro à Paris! «Connaître Dieu pour Le faire connaître»: tel était le thème de cette Ecole de Formation de Disciples. Après 3 mois d’études bibliques et de formation artistique, les 14 étudiants sont allés partager leur passion pour Dieu dans la rue. Dans chaque ville, nous travaillions avec une église locale. Entre les différentes représentations, nous prenions du temps pour parler avec les personnes qui s’étaient arrêtées, pour leur demander ce qu’elles pensaient de Jésus, leur témoigner de notre foi, leur proposer la prière… Nous avons presque toujours assisté à un bon accueil de l’annonce de l’Evangile,

et dans chaque ville où nous sommes passés, nous avons vu des gens comprendre le message de la croix et choisir de suivre Jésus. Les deux dernières semaines, nous avons continué nos spectacles sur l’esplanade du Trocadéro à Paris en nous joignant au camp «Paris je t’aime», organisé par JEM France et l’église du Point du Jour. Durant la journée, différentes équipes allaient témoigner parmi les musulmans, les sans-abri, les prostituées. Au cours des 9 soirées, l’Evangile a été prêché par le biais de 35 spectacles devant 150 à 300 personnes à chaque fois. Nous étions émerveillés de voir Dieu agir en touchant des Parisiens, mais aussi des touristes venant des quatre coins du monde. Des centaines de Nouveaux Testaments, ainsi que des Bibles, des brochures chrétiennes et des DVD ont été offerts dans plusieurs langues. Un grand merci à l’association La Maison de la Bible, qui nous a tant soutenus en nous fournissant 1000 Nouveaux Testaments. Ceux-ci ont été offerts dans la rue, dans les collèges et dans les maisons d’arrêt. Il est tellement précieux de pouvoir laisser la Parole de Dieu à ceux qui sont en recherche et aux nouveaux convertis. Que le Seigneur continue son œuvre dans notre pays. Ne nous lassons pas de semer pour qu’Il fasse croître!

Jeunesse En Mission Lyon

…à Lyon… La Fête des Lumières à Lyon est la plus grande fête populaire de la ville. Dédiée à l’origine à Marie, elle est devenue aujourd’hui un événement commercial avant tout, lors duquel 4 millions de visiteurs se pressent dans les rues. Occasion idéale pour interpeller les gens et leur offrir une Bible, s’ils s’engagent à la lire, bien entendu! Parmi les passants, le maire de Lyon et un de ses adjoints en ont reçu une eux aussi. Comme l’an passé, beaucoup de jeunes sans éducation religieuse ont accepté la Bible avec joie, disant avoir toujours voulu la lire un jour… Ce jour était arrivé! C’est une belle école de persévérance: il faut parfois proposer la Bible à une trentaine de personnes

avant que l’une d’elles ne l’accepte. Mais c’est précisément pour cette personne que nous étions là. Notre vision pour cette année était d’offrir 2011 paquets contenant une Bible avec un guide de lecture et un magazine d’évangélisation. Cela a été l’occasion de rencontrer des gens, de leur témoigner de notre foi, de prier avec certains, de leur donner l’adresse d’une église près de chez eux… Prions pour que, comme Dieu l’a promis, sa Parole ne revienne pas à Lui sans avoir fait son effet et sans que la semence n’ait porté du fruit… Un grand merci à l’association La Maison de la Bible pour ces 2011 Bibles offertes!

Jeunesse En Mission Lyon


…au Burkina Faso… Il y a quelque temps, la SBG a eu l’occasion de soutenir la SIL (Wycliffe) dans son travail de traduction de la Bible au Burkina Faso en offrant à l’équipe sur place des Bibles Segond 21 de référence. Voici un petit rapport à ce sujet: Les 20 Bibles Segond 21 sont toutes bien tion des activités des équipes de l’ANTBA arrivées à Ouagadougou. Nous avons pu les (Association Nationale pour la Traduction de récupérer durant l’été, lors de nos différents la Bible et l’Alphabétisation) et nous avons voyages en France. De retour au Burkina profité de ce moment pour transmettre vos depuis fin août, nous dons précieux à avons commencé à ces équipes. les distribuer. Encore une fois Un exemplaire a merci pour cette déjà été offert à la contribution au bibliothèque scienprogrès de la tratifique de la SIL pour duction de la Bible rejoindre les autres dans les langues versions de référence. minoritaires du Par ailleurs, depuis le Burkina Faso. Nous 19 septembre, la SIL sommes toujours accueille dans ses très satisfaits de locaux les différentes cette version et équipes de traduction L’équipe des traducteurs qui travaillent sur la Bible en dialecte kaan en apprécions les pour des séances de choix lexicaux et travail, et nous avons décidé de saisir cette critiques. La langue en est beaucoup plus occasion pour remettre à chaque équipe actuelle que la plupart des versions en une des Bibles Segond 21 si gracieusement usage ici, et nous sommes vraiment fiers offertes par la Société Biblique de Genève. d’avoir pu introduire autant de nos collègues Nous avons pu ainsi donner un exemplaire à ce texte qui les aidera dans leur travail aux équipes qui travaillent dans les langues d’exégèse. Que notre grand Dieu continue toussian, buamu, kaansa et turka. J’ai transmis de bénir vos activités respectives. votre adresse électronique aux différents Paul Solomiac, responsables en les encourageant à vous SIL Ouagadougou envoyer un mot de remerciement. Depuis le mois de janvier, nous sommes impliqués dans le bilan et la programma-

De la part des équipes de traduction Les différentes personnes impliquées dans ces nombreux projets de traduction nous ont toutes envoyé un petit mot très sympathique. En voici quelques exemples: Salutations à vous. (…) Je suis le coordinateur du Projet Buamu SIL Ouarkoye du Burkina Faso. J’ai reçu une Bible Segond 21 avec notes de référence pour le Projet Buamu. Par cette note, j’ai voulu vous marquer toute la reconnaissance des membres du projet qui, par votre geste, reçoivent un outil qui va en aider beaucoup dans le travail. Merci et que Dieu vous bénisse. 

Emmanuel Bonzi

Bonjour, nous avons reçu la Bible Segond 21 aux bons soins de M. Solomiac. Alors nous venons par la présente

vous dire merci. Que Dieu vous bénisse pour tout ce que vous faites pour nous. En Christ!



Equipe Toussian

Je suis M. Colin Suggett, qui travaille avec la SIL au Burkina Faso. Je suis avec l’équipe Turka. Les Turka sont une ethnie qui compte environ 37’000 personnes, dont la plupart ne sont pas chrétiennes. Je vous écris pour vous remercier pour votre don d’une Bible d’étude pour notre équipe. Cela va servir comme ressource très utile pour faire notre traduction de la Bible en turka. (…) Merci beaucoup.


…en République Démocratique du Congo… Bonjour, nous avons le plaisir de vous envoyer une photo qui nous parvient de République Démocratique du Congo, du territoire d’Aru, qui est un territoire du district de l’Ituri, dans la province Orientale du pays. L’Ecole des Sourds-Muets d’Aru (ESMA) s’occupe chaque année d’une classe d’aveugles qui apprennent à lire et à écrire. La Mission Evangélique Braille (MEB), basée à Vevey, leur a envoyé quelques volumes de La Bible en 90 minutes en braille. Cet ouvrage leur sert de livre pour l’exercice de la lecture tactile. Ils expriment leur reconnaissance de pouvoir ainsi découvrir les textes bibliques et y accéder personnellement. Cette édition convient à la plupart des aveugles, car une Bible entière en braille se compose de 45 volumes qui prennent 3 mètres de rayonnages! Avec La Bible en 90 minutes, nous leur

évitons un problème de stockage. Ce résultat est le fruit d’une collaboration entre La Maison de la Bible et la Mission Evangélique Braille.

Heinz Rothacher

La Bible en 90 minutes utilisée dans l’Ecole des Sourds-Muets d’Aru

Projet - Projet - Projet - Projet - Projet - Projet - Projet

Promouvoir la lecture de la Bible en braille La Bible en braille a 150 ans! Participez à ce projet et offrez un exemplaire de La Bible en 90 minutes à un ou plusieurs aveugles en Europe ou en Afrique. Frais de production pour un exemplaire 25 CHF ou 20 €. CCP 10-1350-1 avec mention Bible 90 minutes ou chèque à: Mission Evangélique Braille Av. Ruchonnet 20 – CH-1800 Vevey www.mebraille.ch

Bible-Info par e-mail? Oui c’est possible! Vous préférez recevoir Bible-Info par e-mail? Aucun problème, nous vous ajoutons volontiers à notre liste de distribution et vous envoyons le journal par pdf! (Nous supprimerons tout envoi papier dès que cela nous sera techniquement possible.) Il vous suffit de nous communiquer votre adresse électronique.

Contact: Olivia Festal (of@bible.ch)

10


…et dans les prisons C’est avec beaucoup de joie que j’ai reçu 250 Nouveaux Testaments et 200 brochures La Bible en 90 minutes, offerts par La Maison de la Bible. Ces «outils» me seront très utiles lorsque je ferai à nouveau des visites aux prisonniers. Depuis près de 7 ans, je suis aumônier à la maison d’arrêt de Lyon, après avoir eu à cœur ce travail pendant 25 ans. Il a fallu que j’attende la retraite pour avoir enfin le temps de m’y consacrer! Dès le premier jour, j’ai eu vivement le désir de faire connaître le Seigneur à ces hommes dans la détresse. Pour cela, il n’y a pas de meilleur moyen que d’apporter la Parole orale et écrite. Par la grâce de Dieu, j’ai distribué jusqu’à ce jour environ 700 Nouveaux Testament et Bibles dans 19 langues, et ce à des hommes de 33 nationalités

différentes. Plusieurs ont dit avoir fait une expérience de conversion, d’autres, je l’espère, ont aussi rencontré le Seigneur sans en parler. Un jour, un automobiliste qui me suivait a klaxonné et m’a fait de grands signes par sa fenêtre ouverte. Lorsque je me suis arrêté, j’ai reconnu un ancien détenu qui, tout heureux, m’a dit qu’il s’était converti. L’important, ce n’est pas de savoir le nombre aujourd’hui, mais c’est que beaucoup, un jour, entrent dans la gloire de notre Père céleste. Merci de prier pour que ces hommes gardent la Parole de Dieu, et que, une fois qu’ils sont libres et de retour dans leur pays, leurs amis et membres de leur famille rencontrent le Seigneur par le moyen de ce petit Nouveau Testament (petit par sa taille, mais si grand par son message!). Encore merci à La Maison de la Bible pour ce don!

Samuel Aragona

Vous avez à cœur de servir le Seigneur? Rejoignez l’équipe du Forum du Livre! La Maison de la Bible - Haguenau Vous désirez servir le Seigneur, vous avez l’esprit missionnaire, vous aimez les livres, vous avez le sens du contact… Vous êtes entreprenant(e) et dynamique? Nous vous proposons de rejoindre notre équipe, de prendre la responsabilité de notre librairie et de développer de nouvelles activités à vocation d’évangélisation. Ce poste nécessite des connaissances bibliques, de vente et de gestion commerciale, ainsi que des compétences en informatique et en gestion de projet et le goût du travail en équipe. Poste à mi temps (ou à temps complet si soutien missionnaire) A pourvoir rapidement Contact: Roland Frauli, 30 boulevard de l’Europe, 67500 Haguenau 03 88 73 52 22 - ri.frauli@francepourchrist.fr

11


Recension

Et si, demain, on ne trouvait plus de Bibles…

Combattant la famine de la Parole de Dieu pendant la guerre Rachel de Montmollin La Maison de la Bible, 1947, 2011 ISBN 978-2-8260-3230-4 24.00 CHF / 20.00 e€

12

Saviez-vous que La Maison de la Bible / La S­ ociété Biblique de ­Genève (SBG) a pris son essor en un temps de bouleversement mondial qui ressemble étonnamment au nôtre? Ayant vécu ces années 1939-1946, Rachel de Montmollin décrit une période où «nul ne peut nier que les nations de la terre soient ébranlées jusque dans leurs fondements», où les valeurs qui paraissaient immuables jusque-là s’écroulent et où «l’Europe était en train d’être engloutie dans un chaos indescriptible». N’est-ce pas le miroir de ce que nous vivons en 2012? Même si la situation du monde diffère un peu, nous sommes bel et bien entrés dans une guerre financière et économique mondialisée, doublée d’une recrudescence de l’opposition à l’Evangile, qui touche l’Europe de plein fouet. Dans ces années 1940, «même les incroyants constatent que toutes les valeurs se sont renversées. Ils cherchent à comprendre le sens spirituel de ce qui se passe. Cela les conduit à désirer lire la Bible». Aujourd’hui, les gens s’intéressent comme jamais à la Bible: depuis maintenant 4 ans, ce sont environ 750’000 Bibles qui sont distribuées par la SBG chaque année, dont 600’000 à 1,50 €. Seulement, lorsque la censure allemande a coupé le continent de l’approvisionnement en Bibles de sa société basée en Angleterre et que les stocks ont été épuisés, ce fut vraiment la famine de la Parole de Dieu! Imaginez que cela nous arrive demain… Que ferions-nous si, tout à coup, il n’y avait plus de Bibles ni de Nouveaux Testaments disponibles nulle part? La foi ne vient-elle pas de la Parole

de Dieu? N’est-elle pas notre appui, notre force, notre refuge et notre espérance dans les temps difficiles? N’est-elle pas l’outil essentiel des évangélistes, des pasteurs et de l’Eglise pour accomplir leur mission? Or, Jésus a dit à ses disciples: «Donnezleur vous-mêmes à manger» (Mc 6.37). L’exemple de Joseph qui a construit des greniers et amassé du blé pour faire face à la famine (Ge 41.47-57) inspira M. Alexander, fondateur et directeur des Maisons de la Bible. Grâce à sa neutralité, la Suisse seule pouvait remédier à la famine en se mettant à imprimer des Bibles en quantité et en les diffusant le plus largement possible par l’intermédiaire de ses librairies à l’étranger, ou directement aux troupes de soldats enrôlés et aux prisonniers, qui les ont énormément appréciées. Un étudiant en prison raconte qu’il a lu trois fois la Bible entière en trois mois. «Je ne sais ce que je serais devenu sans la Bible! Elle m’a sauvé la vie.» Début 1942, 80’000 Bibles ont été imprimées. En l’espace de 10 mois, les 50’000 premières ont été diffusées, fait sans précédent en France. Sommes-nous prêts, aujourd’hui, à relever l’immense défi qu’ont affronté nos frères et sœurs «contre vents et marées», comme disait M. Alexander? Ce qui m’a le plus frappée, dans ce livre, c’est la place centrale, et même l’omniprésence, de la prière. Tout ce qu’ils ont entrepris a été porté dans la prière et rien n’a été fait sans elle. Leurs genoux ont dû en être usés. L’autre point fort, c’est leur foi! Ils imprimaient les Bibles sans qu’aucune provision financière ne soit assurée. Tout dépendait de Dieu… et des dons. En Juin 1942, la Gestapo interdit par une loi l’importation et la vente en France de tous les imprimés non autorisés, sous peine de prison ou de mort. Les prières redoublèrent. Et Dieu intervint: le chef de la censure de Vichy vint à la MB de Genève et dit: «Je ne puis pas prétendre censurer la Parole de


Dieu! Je la connais pour l’avoir achetée.» La foi regarde au-delà des évidences fournies par l’ennemi, comme le montre le Psaume 46. Ainsi, «si la guerre a révélé les profondeurs des ténèbres, elle a aussi été le moyen de montrer la puissance surnaturelle de la Parole de Dieu». Mais pour que cela reste

vrai, il faut être prêt! D’où l’intérêt majeur de vous proposer ce livre passionnant et très instructif pour notre temps, en impression à la demande (IAD).

Dominique Ardellier

L’impression à la demande, dernières nouvelles Le livre présenté ci-dessus fait partie des quelque 160 titres épuisés, anciens ou plus récents, que nous avons pu remettre à la disposition de nos lecteurs grâce à la technologie de l’impression numérique à la demande. Ce fonds comporte notamment des ouvrages de: Hugh E. Alexander, homme de réveil et fondateur de la mission Société Biblique de Genève / La Maison de la Bible; John H. Alexander, son fils, qui a été responsable de l’œuvre durant de nombreuses années;

Samuel Grandjean: avec son épouse, ils ont ravi des générations d’enfants par leurs livres et leurs chants; Francis A. Schaeffer, grand penseur chrétien du XXe siècle, dont les écrits sont encore d’une étonnante actualité aujourd’hui. Pour en savoir plus, consultez la page «Impression à la demande», dans l’onglet «Librairie en ligne», sur notre site www.maisonbible.net

Olivia Festal

Informaticiens ou simples utilisateurs de tablettes, nous avons besoin de votre aide bénévole! Le marché de la mobilité est en plein essor. La Société Biblique de Genève conserve pour objectif de distribuer la Parole de Dieu sur tous supports, notamment sur les smartphones, notebooks, tablettes et autres appareils actuels. Depuis novembre dernier, nous avons commencé à semer la Parole à travers l’AppStore avec notre application gratuite LaBibleS21, et nous n’attendrons pas pour semer dans les «champs» Androïd, Windows Mobile et autres systèmes. Nous faisons appel à vos compétences (informatiques ou non), à votre disponibilité et aux dons que Dieu vous a confiés. Nous avons besoin de bénévoles disposés à nous aider,

car nous souhaitons rendre les Bibles électroni­ ques accessibles à tous les néophytes! A ce titre, nous recherchons aussi des utilisateurs de tablettes pas forcément à l’aise avec les nouvelles technologies. Merci de nous dire en quel­ques mots comment vous pensez pouvoir nous accompagner dans le développement de l’application (tests, conseils, programmations, améliorations, diffusion…) et combien de temps vous pourriez nous consacrer. Merci d’avance de votre aide et que le Seigneur vous bénisse! Contact: bible.numerique@bible.ch

13


Le coin du traducteur

Une révélation apocalyptique Un lecteur nous a écrit, il y a peu, en regrettant que dans la Segond 21 le titre du dernier livre de la Bible, Apocalypse, n’ait pas été remplacé par Révélation. C’est en effet la signification du terme grec apokalupsis, premier mot du texte qui fait aussi office de titre. On est loin du sens de «fin du monde» signalé par le Petit Robert et communément admis par nos contemporains. En cette année 2012 où il est difficile d’échapper au rappel constant de certaines prédictions, il serait peut-être bienvenu que les chrétiens se rappellent que l’Apocalypse n’est pas, avant tout, un calendrier des temps de la fin. C’est une «révélation de Jésus-Christ» (Apocalypse 1.1), faite par lui et à propos de lui, selon les deux sens possibles de l’expression. Le mot grec apokalupsis est employé en Luc 2.32, où Siméon parle de Jésus

comme, littéralement, «lumière pour la révélation des nations». Ce que les chrétiens attendent, c’est, littéralement toujours, en 1 Corinthiens 1.7, «la révélation du Seigneur Jésus-Christ». Alors, pourquoi conserver le titre Apocalypse dans la Segond 21 et ne pas suivre les versions anglaises (Revelation) et allemandes (Offenbarung) qui l’ont traduit au lieu de simplement le transcrire? Tout simplement pour ne pas perturber le lecteur francophone, habitué depuis des siècles à chercher l’Apocalypse, et non la Révélation, dans sa Bible. Cela dit, l’application Segond 21 permet déjà à ceux qui cherchent le livre Révélation de tomber sur l’Apocalypse. La technologie moderne offre certaines possibilités que l’édition papier ne permet pas…

Viviane André

Mots-croisés bibliques n°29 Horizontalement: 1. Fait partie d’une Eglise. 2. Père de Mérémoth (Esd 8.33) – La piété l’est à toutes choses. 3. Servait au sacrifice de réparation. 4. Pronom – Phonétiquement, c’étaient les Grecs – Deux qui commencent les noms d’un gouverneur et de son successeur. 5. La Crète par exemple – A ne pas mettre à sa porte quand le Seigneur frappe! 6. Descendants de Japhet. 7. Note – Ce que Satan fait par rapport à Dieu. 8. Aquilas la quitta pour Corinthe. 9. Ce à quoi le lin servait pour les épis d’orge – Les bâtisseurs de la muraille en tenaient une dans la main. 10. Ce que faisait Jésus en arrachant des épis un jour de sabbat (se). Verticalement: 1. Etaient exclus de la société juive. 2. Fils de Gad – Prises à Tohu. 3. A la fin du quatrième mois – Christ s’y manifesta à deux disciples. 4. La lampe du corps, selon Christ – Paul y laissa Trophime. 5. Pierre lui a dit: «Jésus t’a guéri» – Colère. 6. Tel est le lieu où le Seigneur nous conduit – Ce que fait le chrétien chaque jour 7. Elu sur le calendrier – Jésus l’éprouva dans le désert – Partie du Livre. 8. Deux à Rome – Ce qu’on doit dire à Satan, de bas en haut. 9. Juge et souverain sacrificateur, mais père laxiste – Partie de la Bible – Moitié. 10. Le Sauveur l’est d’une vierge – Outil certainement utilisé par Uziel.

Solution du n°28. Horizontalement: 1. Captivités. 2. Osée – Une. 3. Usurier – En. 4. Vu – EN – Anes. 5. Rembarré. 6. Ir – Ivresse. 7. Ruinons – El. 8. ES – Tu – Cal. 9. Chenue. 10. Télescopes. Verticalement: 1. Couvrirent. 2. Assuérus. 3. Peu – CL. 4. Térébinthe. 5. Inavoués. 6. Vie – RRN – NC. 7. Rares – UO (Ou). 8. Tu – Nés – Cep. 9. Enée – Sea. 10. Sensuelles.

14


Nos lecteurs nous écrivent... Allemagne

Madame, Monsieur, je trouve cette traduction [la NGÜ] formidable. Elle me rend le texte beaucoup plus proche. (…) Il faudrait absolument la faire connaître davantage, et j’aimerais y contribuer. Je serais donc heureux si vous pouviez m’envoyer une documentation publicitaire.  M. H.

France

Merci de tout cœur pour la Bible achetée à la FNAC de Paris pour 1.50 e. C’était mon vœu le plus cher de lire l’ancien et le nouveau testament. Cordialement.  J. C. [De la part d’une correctrice de Pour une foi réfléchie] L’ouvrage est vraiment excellent, et le lire du début à la fin va être un réel plaisir. Comme je partage pleinement votre espérance, à savoir: «qu’il atteindra, avec l’aide de Dieu, les objectifs formulés dans son introduction et amènera beaucoup de jeunes (et de moins jeunes) à une foi effectivement plus réfléchie, plus fondée», je m’en vais faire une petite promotion personnelle dans mon cadre de vie quotidien. M. C. Juste un petit courriel pour vous signaler que j’ai bien reçu votre colis contenant les 2 livres que j’avais gagnés lors du concours Facebook. Le 1er livre concernant les ados tombe très bien dans ma maison. (…) Le 2e (NT avec sportifs), nous en avons fait cadeau à notre fils (…) pour qu’il trouve enfin le chemin que le Seigneur lui demande de prendre. Merci de tout cœur pour ces 2 ouvrages. Que notre Seigneur et Sauveur continue à vous bénir dans l’œuvre qu’il vous a confiée sur cette terre. Nous continuons à prier pour toutes ces personnes qui passent devant ces magasins bibliques ou qui cliquent peut-être pour la première fois sur le lien internet, comme lors du concours (excellente idée d’ailleurs; des collègues de travail non chrétiens ont cliqué dessus). J. Bonjour, je viens de recevoir un livre, Terreur en Irak , suite à ma participation au concours Bible-Info, et je

tiens à vous en remercier de tout cœur. Je vous réitère l’assurance de mon intérêt pour le ministère de la SBG et je vous adresse mes cordiales salutations. M. M

Portugal

Nous tenons à vous féliciter d’avoir réédité les œuvres de Monsieur H.E. Alexander! Nous les avons, mais nous tâcherons de les signaler, ainsi que votre adresse, à d’autres personnes parlant le français. J. & H. P.

Suisse

Chers amis de La Maison de la Bible, j’aimerais tout d’abord vous souhaiter à tous une nouvelle année bénie! Que le Seigneur vous conduise dans toutes vos entreprises et vous accorde la sagesse et la force nécessaires. Ensuite, j’aimerais vous dire un grand merci pour le petit livre sur les réformateurs, le bon d’achat et le gentil petit mot sur la dernière lettre de nouvelles (…). Oui, nous pensons à vous et aux Maisons de la Bible dans la prière. Les choses ne deviennent pas plus faciles, mais nous avons le privilège de pouvoir regarder à Celui qui revient bientôt! T. O. Le chant du rossignol est un livre que j’ai énormément apprécié. Il m’encourage à tenir ferme envers et contre tout! Le style est simple et la traduction excellente. Une fois de plus, nos frères et sœurs persécutés sont pour nous une bénédiction. Je prie chaque jour pour l’Erytrée depuis des années. En lisant ce livre, c’était comme si j’étais vraiment entrée dans ce pays! (…) Merci à Helen; les souffrances endurées ne sont pas vaines, elles sont maintenant un message puissant A. L. pour l’Eglise libre!  J’ai bien reçu le livre de Max Lucado concernant la déshydratation spirituelle et vous envoie mille remerciements pour ce grand cadeau récompensant le petit effort fourni lors du concours Bible-Info. (…) Ce livre sera certainement très utile à beaucoup de chrétiens, à commencer par moi-même. Que le Seigneur vous encourage dans votre activité et vous donne de boire à grands traits à la source d’eau vive! R. H.

Concours – Concours – Concours – Concours – Concours – Concours Où a été prise la photo de couverture de ce numéro? Les lecteurs qui nous donneront la bonne réponse avant le 15 avril recevront un prix! Contactez-nous par e-mail: of@bible.ch

La photo de l’édition précédente a été prise à Moscou, dans le quartier de l’Arbat. Bravo à Paloma A., Angelika & Stefan G.-M., Gabrielle K., Sylvie & Graziano V.!

15


JAB CH-1032 ROMANEL s/Lausanne

PP / JOURNAL

Le trait d’union MB Paris Remercions pour: la croissance des ventes, qui a été stable tout au long de l’année – Prions pour: que nous puissions trouver rapidement des locaux mieux adaptés, d’autant plus que nous entrons encore une fois dans une phase délicate avec le nouveau propriétaire, qui souhaiterait multiplier le loyer par 3 ou 4 au renouvellement du bail en juillet prochain.

MB Turin Remercions pour: l’imprimeur que nous avons trouvé, qui nous permet d’imprimer de petits tirages à des prix très compétitifs, ce qui favorisera le développement de nos éditions en italien – Prions pour: notre nouveau représentant pour la Sicile, Samuele Costantini, qui visite les églises de la région (il y en a 900!).

MB Zurich Remercions pour: la sérénité, la motivation et le soutien très apprécié du comité de la librairie dans la recherche de nouveaux locaux – Prions pour: que nous trouvions les locaux adaptés à nos besoins et moyens actuels, et ce dans les délais qui nous sont impartis (nous devons déménager avant le 31 mai 2012).

MB Nancy

16

Remercions pour: le dernier trimestre 2011, qui a été très animé, par la bonne fréquentation du magasin, les envois par correspondance et les stands et dépôts tenus dans les églises – les Bibles à 1.50 e qui ont pu être distribuées sur une place de la ville durant la période de Noël.

Prions pour: les réflexions en cours au sujet du développement futur de la librairie (son emplacement, sa taille, son animation, la relève à préparer…).

MB Bâle Remercions pour: le soutien du Seigneur à travers l’année 2011, qui a été difficile et éprouvante – Prions pour: que le nouveau fonctionnement en tant qu’association indépendante permette à la librairie de redynamiser son activité.

MB Lyon Remercions pour: une activité hors du commun en décembre, qui a permis de bien finir l’année – les 2048 Bibles qui ont été distribuées dans la ville par JEM début décembre – l’arrivée de Rebecca, qui vient nous aider au magasin – Prions pour: l’action d’évangélisation «Un cœur pour Lyon», qui aura lieu en avril avec la participation de Tony Anthony, et dans laquelle nous serons impliqués.

MB Romanel Remercions pour: les 160 ouvrages que nous avons pu remettre à la disposition de nos lecteurs en impression à la demande – les 5000 exemplaires de notre première Bible électronique Segond 21, qui ont pu être diffusés fin 2011 – Prions pour: le développement de cette application, que nous voulons rendre disponible sur d’autres types d’appareils, ainsi qu’en italien et en allemand – la mise en pages de la Bible archéologique, et la relecture de celle-ci, qui devrait débuter en mars – la diffusion de nos premiers livres électroniques (eBooks).

Merci pour votre libéralité

Les dons destinés au Fonds d’Edition des Saintes Ecritures servent exclusivement à financer la traduction et l’impression des Ecritures, leur diffusion et la préparation d’éditions futures. Pour la Suisse Fondation Société Biblique de Genève Fonds d’Edition des Saintes Ecritures Praz-Roussy 4bis, 1032 Romanel s/Lausanne à son compte de chèque postal: Genève 12-12030-6 ou à son compte bancaire: UBS SA n° 243-G2209731.0 Pour la France Association Maison de la Bible 135, bd Saint Michel 75005 Paris CCP SCE 36 310 05 K (voir encart à l’intérieur)

Editeur

Société Biblique de Genève Création graphique: M. Guillot - filigrane texte et image Imprimeur: Jordi S.A.

Bulletin trimestriel

Prix de l’abonnement en Suisse: 5 CHF (compris dans le premier don en faveur de la SBG). Journal gratuit en France.

Coordonnées

Société Biblique de Genève Praz-Roussy 4 bis CH-1032 Romanel s/Lausanne Tél: +41 (0)21 867 10 10 Fax: +41 (0)21 867 10 15 E-mail: info@societe-biblique.com Internet: www.societe-biblique.com

Bible Info Printemps 2012  

Nouvelles de la Société Biblique de Genéve

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you