Issuu on Google+

l’Indre

l’enchantement nature


l’Indre l’enchantement nature ACCÈS • Route : 250 km de Paris : A10-A71-A20 (gratuite) N151/N143/D943 • Train : 2h10 en moyenne de Paris-Austerlitz • Avion : affrètement pour groupes, charters sur réservation aéroport Marcel Dassault / Châteauroux-Déols

PRINCIPALES DISTANCES (à partir de Châteauroux)

• Paris : 250 km • Lille : 500 km • Strasbourg : 560 km • Lyon : 350 km • Marseille : 650 km • Toulouse : 530 km • Bordeaux : 350 km • Nantes : 300 km

CLIMAT Tempéré, saisons les plus douces : printemps et automne

2


S

itué au centre de la France, au cœur du Berry, le département de l’Indre, parcouru par la rivière qui

4

6

depuis la nuit des temps…

lui donne son nom, assure une transition,

les trésors historiques et insolites

Ses grands espaces naturels sont animés par

une âme romantique

Le Blanc, La Châtre, Issoudun.

l’Indre terre d’inspiration artistique et de festivals

tout en nuances, du Val de Loire aux contreforts du Massif Central. de plaisantes et actives cités comme Argenton, Châteauroux et son agglomération (70 000 habitants) en forme le pôle le plus actif et joue le rôle d’une petite capitale. L’Indre dispose d’un environnement préservé,

8

un naturel enchanteur la magie des grands espaces

d’un riche passé, de terroirs et de traditions perpétuées qui font l’enchantement de ses visiteurs. Découvrez-en la magie et les trésors cachés !

10

le plein de liberté tous les sports sont dans la nature

12

la poésie du quotidien des traditions bien vivantes

14

à l’origine des vraies saveurs le goût retrouvé

3


Depuis la nuit des temps...

Des trésors historiques et insolites

Il y a plus d’un million d’années, l’Indre accueillait des chasseurs dans la vallée de la Creuse (campement de Lavaud à Éguzon). Mais ce sont les Celtes (peuple gaulois des Bituriges) qui Abbaye de la Prée façonnèrent ses terroirs et bâtirent villages (Moulins-sur-Céphons) et premières villes (Levroux). Les Romains y apportèrent leur civilisation urbaine (Argentomagus à Saint-Marcel). Disputées entre l’Aquitaine et le royaume de France, les riches cités médiévales de l’Indre se dotèrent de puissantes forteresses. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le développement des forges, des tissages et des tanneries ouvrit les portes du département à une importante activité économique qui se prolonge aujourd’hui.

Merveilles cachées

Azay-le-Ferron

Déols

L’Indre est par excellence le domaine de l’art roman : basilique de Neuvy-Saint-Sépulchre, prieurés de Saint-Marcel, SaintBenoît-du-Sault, Saint-Gaultier, abbatiales de Méobecq et SaintGenou…plus de 80 églises au charme parfois très rustique illustrent cette époque. Déols conserve quelques spectaculaires vestiges de son imposante abbaye. À Fontgombault,

les offices grégoriens attirent une foule d’amateurs, tout comme les fresques de la modeste église de Vic, saisissantes d’audace. Aux portes de la Brenne, le château d’Azay-le-Ferron (XVe - XVIIIe siècles) allie une diversité remarquable de l’architecture et des jardins aux charmes d’un intérieur richement meublé.

L’empreinte du moyen âge On recense plus de 100 châteaux ou demeures de cette période ! Donjons et forteresses s’y dressent fièrement à la campagne (Sarzay, Château-Guillaume, SaintChartier) comme à la ville (Tour César à Châtillon, Tour Blanche à Issoudun). Beffrois et portes fortifiées veillent encore sur les anciennes entrées de ville : Châteauroux, Déols, Issoudun, Levroux ou Saint-Benoît-du-Sault.

La cité retrouvée

Neuvy-Saint-Sépulcre

4

Argentomagus (Saint-Marcel près d’Argenton-sur-Creuse) est une cité gallo-romaine que d’importants travaux archéologiques ont fait renaître. Elle témoigne du grand luxe des villes romaines avec théâtre, thermes, temples, fontaine monumentale. Edifié sur l’un des sites spectaculaires de la ville antique, son musée restitue l’histoire de la ville et la vie quotidienne de ses habitants.


Deux des plus beaux villages de France

Château de Valençay

Saint-Benoît-du-Sault

Un château de la Loire en Berry Valençay, somptueusement meublé par le prince de Talleyrand, influent ministre de Napoléon, est un “château de la Loire en Berry”. Son architecture intègre avec élégance tous les styles de la Renaissance au XIX e siècle. Luxueux salons, appartements princiers, vastes cuisines reflètent les fastes de son illustre propriétaire (de 1803 à 1838). Chaque été, un son et lumière et 100 jours d’animation historique menés par des comédiens en font le château le plus vivant du Val de Loire.

Gargilesse, “la petite Suisse” de George Sand, réunit dans un mouchoir de poche château, église romane, ruelles pittoresques et festival de harpe. Saint-Benoît-du-Sault, non moins pittoresque sur son éperon rocheux, alterne avec bonheur manifestations artistiques et foires aux bestiaux hautes en couleurs. Issoudun la Tour Blanche

Lys-Saint-Georges

Le château de Bouges, bâti vers 1765, évoque immanquablement le Petit Trianon de Versailles. On en attribue la paternité à l’architecte Gabriel. D’une rigueur toute classique, parfaitement équilibrée, cette demeure aristocratique dégage une surprenante impression de légèreté. A l’intérieur on retrouve toute la perfection décorative du XVIIIe siècle avec des ameublements somptueux et de magnifiques compositions florales.

Château de Valençay Argentomagus

Bouges, un petit trianon

La Crypte de Gargilesse

Abbaye de Fontgombault

5


Une romantique âme L’Indre, terre d’inspiration artistique et de festivals George Sand (1804-1876) fit du domaine familial de Nohant, près de La Châtre, un haut lieu de création artistique. Elle y rédigea ses célèbres romans champêtres (La petite Fadette, Les Maîtres Sonneurs) qui ont pour cadre la “Vallée Noire” et y accueillit les plus grands artistes de son époque tels Chopin, Liszt, Delacroix et Balzac. Avec la collaboration de son fils Maurice, elle anima cette “modeste demeure” (petit théâtre privé, théâtre de marionnettes). Impeccablement restauré, le domaine de Nohant dégage une authentique atmosphère romantique. Il est le point de départ de la “route George Sand” qui vous mènera, jusqu’à la “villa Algira” de Gargilesse, sur les lieux qui inspirèrent son œuvre : le donjon de La Châtre, les châteaux d’Ars et de Saint-Chartier, le Moulin d’Angibault, la forteresse de Sarzay, Sainte-Sévère et la “mare au diable”. Sarzay et Nohant

Les doigts divins de Chopin A Nohant, le temps de sept étés (1839-1846), “Dieu fit descendre la musique sur les “doigts divins” d’un génie”, dira Delacroix. Chopin y composa une cinquantaine d’œuvres majeures dont la “polonaise héroïque”, la “marche funèbre” et la “valse du petit chien”.

De Monet à Picabia La vallée de la Creuse fut un lieu privilégié des peintres paysagistes regroupés sous le nom d’Ecole de Crozant. Des romantiques aux impressionnistes et aux fauves, des dizaines d’artistes y plantèrent leur chevalet parmi lesquels Monet, Guillaumin, Picabia, Léon Detroy et Fernand Maillaud. Les musées de Châteauroux, La Châtre et Issoudun présentent de superbes toiles de cette école. Ravins de la Creuse - Claude Monet

6


S’émerveiller au présent Arts à l’honneur à Châteauroux avec la Biennale de céramique, les expositions aux Cordeliers, la Grande scène nationale Equinoxe et le festival de danse D.A.R.C., et depuis novembre 2001, les très romantiques Lisztomanias dédiées à la musique de Franz Liszt. Festival D.A.R.C.

Des siècles de création artistique Beaucoup d’artistes ont trouvé dans l’Indre leur source d’inspiration. Pour les lettres, il faut associer Balzac et Issoudun, la vallée de la Creuse et Maurice Rollinat, Châteauroux et Jean Giraudoux, Pellevoisin et Georges Bernanos, Ingrandes et Henry de Monfreid. Le sculpteur Ernest Nivet, élève de Rodin, a trouvé son inspiration dans son terroir natal de l’Indre.

Fêtes Romantiques

Terre de festivals

“Sakountala” de Camille Claudel Musées de Châteauroux

Châteaux et villages “sandiens” ont vu fleurir les festivals. Musique et littérature romantiques à la bergerie de Nohant avec les “Fêtes Romantiques” et les “Rencontres Frédéric Chopin”. Musiques traditionnelles à Saint-Chartier, point de “Rencontre des luthiers et maîtres Sonneurs” (vielleux et cornemuseux) pour des milliers de “musiqueux”. “Festival de harpe” de Gargilesse, “Rencontres de la Prée” à Ségry, “Pierres qui chantent en Vallée Noire” et “Septembre Musical” de Valençay, complètent ce florilège estival.

Fresques de Vic

Des images plein les yeux L’Indre a des liens très forts avec le cinéma. En 1947 Jacques Tati tourna son célèbre “Jour de Fête” à Sainte-Sévère. Gérard Depardieu, le géant du 7e art, est né à Châteauroux. Ben- Un album de Rabier jamin Rabier, pionnier du cinéma d’animation, père de Gédéon le canard et de la “vache qui rit” avait ses racines à Faverolles, près de Valençay. Roulotte de “Jour de fête” film de Tati

Nohant

7


Un naturel enchanteur

La magie des grands espaces

Plateaux ondulés des gâtines au nord, amples étendues horizontales de la Champagne berrichonne rappellent le centre du Bassin Parisien. La Brenne, et son entrelacs d’étangs (plus de mille !) forme une étrange contrée aquatique. Plus au sud, en bordure des hauteurs du Massif Central, les haies et les arbres bornent entièrement l’horizon d’un Boischaut fortement vallonné. De superbes forêts de chênes séculaires couvrent de vastes étendues comme celles de Lancosme, Châteauroux ou Bommiers. Quelques sites remarquables : la majestueuse “Boucle du Pin”, les sombres ruines de Crozant sur la Creuse, les blanches falaises de Mérigny au bord de l’Anglin ou les amas rocheux des Parelles à Crevant. L’Épinière - Rosnay

8

Une étonnante diversité En Brenne comme en ville, observatoires et sentiers de découverte jalonnent de vastes espaces où la nature est préservée : réserve naturelle de Chérine, étangs protégés de Massé et Foucault, sentiers du Blizon et de Beauregard en Brenne ; écoparc des Chènevières à Déols, prairie Saint-Gildas et parc de Belle-Isle à Châteauroux.

La Boucle du Pin

Un “barriau” - Boischaut sud

Grèbe huppé


Les jardins secrets Autour des grandes demeures, la nature est harmonieusement ordonnée et maîtrisée. Bouges est d’inspiration italienne, Azay-le-Ferron joue des harmonies des ifs et des rosiers. A Nohant, le parc a été reconstitué tel que le connut George Sand. Valençay s’orne de beaux jardins à la française et d’un parc animalier.

Étang en Brenne

L’Anglin

Bellebouche Bouges

La Brenne, le pays aux mille étangs Le Parc naturel régional de la Brenne (166 000 ha) a permis la mise en valeur et la protection de cette zone humide internationale, refuge d’une faune et d’une flore rares. A la Maison du Parc (Le Bouchet à Rosnay), un diaporama de toute beauté et des “sorties-nature” animées par la Ligue de Protection des Oiseaux, Indre-Nature ou le C.P.I.E. d’Azay-le-Ferron, permettent d’en découvrir toutes les richesses. Un arrêt à la Maison de la Nature (Saint-Michel-en-Brenne) complètera votre information sur les milieux naturels et leurs hôtes.

Foulque prenant son envol

Le parc du 3 millénaire e

L’ espace animalier de la Haute-Touche, entre Azay-leFerron et Obterre, est le plus vaste parc zoologique d’Europe (180 ha).Véritable Arche de Noé du XXIe siècle, il regroupe des espèces menacées du monde entier. Parcours automobile de 4,5 km, à V.T.T., ou sentiers pédestres longent les vastes enclos où cervidés, antilopes, bisons, loups, tigres et wallabies vivent en quasi-liberté sous les yeux des visiteurs.

9


Le plein de liberté Tous les sports sont dans la nature L’Indre, une terre où l’on randonne. Plus de 160 communes proposent leurs sentiers de petite randonnée (soit 450 boucles balisées) auxquels s’ajoutent sentiers de grande randonnée nationaux (G.R.) ou de Pays. On peut les parcourir à pied, à VTT, à cheval et trouver facilement le gîte et le couvert. Les rassemblements conviviaux “de la Brenne” à Mézières, “de la châtaigne” à Éguzon, du “Pays de George Sand” à Nohant, “des vendanges” à Valençay sont des “randonnéesévènements” où se pressent des centaines de participants.

De multiples lieux de découvertes Nombreux sont les lieux de pêche en rivière ou en étang, à la saison ou à la journée. Canoë-kayak, ski nautique, spéléologie, parachutisme, escalade et vol à voile complètent la panoplie offerte aux sportifs. Trois terrains de golf peuvent accueillir les amateurs de greens et vingt centres équestres les passionnés de cheval.

Éguzon, un bain de jouvence ! Village-étape sur l’A20, Éguzon est aussi une villégiature idéale. Son lac de barrage de plus de 300 ha, ses plages aménagées se prêtent à tous les loisirs de l’eau. Sur ses berges, sites d’escalade et sentiers de randonnée foisonnent Toutes les formes d’hébergement y sont présentes, incluant campings et V.V.F. 10


Vers Saint-Jacques de Compostelle Pour aller de Vézelay à Roncevaux on traverse “le pays de George Sand”, et deux sites importants de spiritualité romane : Neuvy-Saint-Sépulcre (copie du Saint-Sépulcre de Jérusalem) et Gargilesse.

Le bonheur d’une journée-détente en famille Plages du cœur de France Bellebouche (Mézières-enBrenne) base principale de loisirs du PNR de Brenne a été soigneusement équipée : plage, VTT site des Roches base nautique (un étang de 100 ha), sentiers de randonnée, restaurant, camping, village de vacances, dans son environnement brennou conservé. Eguzon et Le Blanc, bases de plein air agréées par le ministère de la jeunesse et des sports, allient tous les types d’hébergeParcapuces - Orsennes ment dans un environnement sécurisé, avec une palette d’activités allant de la voile à la spéléologie, avec escalade, tir à l’arc, équitation et VTT.

A Luçay-le-Mâle, autour d’un étang de dix hectares où se regroupent les distractions. A Orsennes où les six hectares du Parcapuces, idéal pour les enfants, permettent de multiples jeux en goûtant aux joies de la baignade. Au parc de l’étang de la Reuille, à Fléré-La-Rivière, qui présente autour de son étang les animaux de la ferme.

Lac d’Eguzon

11


La poésie du quotidien Des traditions bien vivantes Faire revivre et partager les “travaux et les jours du vieux temps” : on agite les brandons à Mézières-en-Brenne, on moissonne à Preuilly-la-Ville. La batteuse rugit à Baraize. On célèbre les richesses du terroir : l’écrevisse à Aigurande, la châtaigne à Éguzon, les potirons à Tranzault. A Saint-Août, les “Berryades” restituent la vie villageoise d’antan. A Nohant, les Gâs du Berry animent “l’assemblée” sur la place du village tandis que la Rabouilleuse d’Issoudun ressuscite les coutumes populaires du temps de Balzac.

Des vielles aux poteries L’artisanat bien vivant perpétue toute la palette des spécialisations anciennes avec les barques de Fontgombault, les tuiles de Ruffec et les poteries de Verneuil-sur-Igneraie. Au pays des Maîtres Sonneurs, Saint-Chartier et La Châtre abritent des ateliers de luthiers.

Un petit patrimoine d’exception Il n’est guère de commune qui n’ait sa fontaine aux eaux bienfaisantes (SaintFiacre à Veuil, “font aux oisons” de Méobecq), son lavoir (“gué aux chevaux” de Châteauroux), son four à pain (Lye), ses loges de vignes (Le Magny, La Châtre), sa chapelle de dévotion (Saint-Sulpice à Vendœuvres).

Arbres de Jessé Musée de l’Hospice St-Roch - Issoudun Lanterne des morts Saint-Genou Loge de vigne

12


Maison berrichonne

Richesse et diversité de nos musées

Musée de la chemiserie à Argenton

A Châteauroux l’hôtel Bertrand, dans la demeure d’un fidèle de l’Empereur, conserve d’exceptionnels souvenirs napoléoniens. Le musée Saint-Roch d’Issoudun restitue l’ambiance hospitalière de l’Ancien Régime, celui de la Chemiserie et de l’Élégance Masculine, le passé textile d’Argenton. L’Écomusée du Blanc décrit la vie brennouse. Châteauroux (parc Balsan), Eguzon (musée de la vallée de la Creuse), Le Blanc (maison des Amis du Blanc), Lys-SaintGeorges (maison du jardinier) et Chassignolles accueillent de belles collections d’arts et traditions populaires, comme Prissac les machines agricoles, Vatan le cirque et Luçay-le-Mâle la pierre à fusil.

Le village des amoureux Seule commune de France à porter le nom du saint patron des amoureux, Saint-Valentin fête l’amour aux alentours du 14 février de chaque année. Venus parfois du bout du monde, les couples y plantent leur arbre, symbole de la passion bravant l’usure du temps.

Villes de toiles à la campagne ! Église de La Berthenoux

Les chapelles rustiques attirent toujours les pèlerins même si les formes de dévotion ne respectent plus toujours à la lettre les traditions. Rares sont ceux qui mènent bénir leurs cochons à la chapelle de la Lande à Sacierges-Saint-Martin fin janvier ou portent leurs enfants “rechignoux” à celle de SaintMarin à Saint-Marcel au début de chaque mois de septembre.

En quelques heures, de véritables villes de toile surgissent en pleine campagne, attirant des milliers de visiteurs ! La Saint Louis à Rosnay (25 août), les foires de la Berthenoux (8 septembre) et des Hérolles près de Bélâbre (tous les 29 de chaque mois) sont les plus connues. Autres marchés typiques : celui de Saint-Août tous les mardis, la fête de la viande à Orsennes, la foire de la laine à Bouesse. A Châteauroux, tous les 1ers dimanches du mois (d’octobre à juillet), les “chineurs” viennent de toute la région à la brocante des Marins.

13


À l’origine

des vraies saveurs

Le goût retrouvé

Authentique rusticité et modestie des apprêts de la gastronomie du Berry. Il faut goûter la soupe “à l’ortruge”, le citrouillat, le filet de carpe de Brenne, le poulet en barbouille, les œufs en “couille d’âne”, savourer les solides pâtés de pâques garnis d’œufs et de farce, la galette aux pommes de terre arrosée d’un “petit vin gris”. On croquera ces antiques gâteaux que sont les beugnons, les gouères et les échaudés. Au dessert, rien ne vaut sur la table l’exquise tarte aux barriaux ou la douceur du poirat !

L’Indre gourmande Réputation séculaire des massepains d’Issoudun ou du kirsch du Blanc (issu des cerises) ! Pour les gourmets, pâtés de lapin de Thevet-Saint-Julien, condiments confits de Sarzay, huile de noix de Clion, chocolats du Blanc et de Valençay…

Clos du château de Valençay et Ferme des enfants

Des pyramides dans l’Indre !

14

Celles des fromages de chèvre, l’un des fleurons de notre gastronomie ! Toutes les saveurs du terroir se retrouvent dans la pâte ferme et souple des A.O.C. Valençay et Pouligny-Saint-Pierre. D’après la légende, pour ne pas froisser son maître Bonaparte, de

retour de sa désastreuse campagne d’Egypte, Talleyrand aurait tronqué d’un coup de sabre celles des Valençay. En revanche, les Pouligny ont gardé la jolie forme pointue du clocher de leur village. En accompagnement, les vins A.O.C. :

Valençay à déguster jeunes et frais, et Reuilly fruités et légers, ont fait une belle percée dans les appellations d’origine. Un musée s’associe à ce terroir de renom où le vin exprime les “saveurs de la terre”.


Vert et rouge, couleurs du terroir ! Les lentilles du Berry ! Vertes : cuisson rapide et saveurs tendres pour ce petit légume de l’année servi froid ou chaud, en

salade, en potage ou avec un plat du terroir. Roses : elles bénéficient d’un label rouge, reconnaissance de leur qualité hors pair.

Des savoir-faire nature Les éleveurs de l’Indre sont très épris des méthodes naturelles. Le département est un des berceaux des races bovines charolaise et limousine (concours d’Argenton) et de l’élevage ovin (foire de Saint-Benoît-du-Sault).

Cuisine “familiale” ou tables gourmandes Petits restaurants à la cuisine simple, tables gourmandes où les chefs du Berry exaltent les ressources de nos terroirs, assiettes de pays accompagnées d’un verre de vin, fermes-auberges : de quoi satisfaire tous les appétits…

Fruits, sucs et jus berrichons “Belle-fille de l’Indre”, “Court-pendu gris”, “Fouillaud” et pommes reinettes, poires “cuisses-dames” ou “curé” : la Société Pomologique du Berry, établie à la Maison de la Pomme à Neuvy-SaintSépulcre, accomplit un travail exemplaire pour la sauvegarde des “fruits de pays” dans ses vergers et vignes conservatoires. 15


Tél. : 02 54 24 05 30 - Fax : 02 54 24 28 13 > office-de-tourisme-argenton@wanadoo.fr Tél. : 02 54 39 29 08 - Fax : 02 54 39 25 12 > tourisme-azayleferron@wanadoo.fr

BÉLÂBRE

Tél. : 02 54 37 22 21 - Fax : 02 54 37 60 72 > tourisme.belabre@wanadoo.fr

CHABRIS

Tél./Fax : 02 54 40 10 16 > office-de-tourisme5@wanadoo.fr

CHÂTEAUROUX CHÂTILLON-SUR-INDRE CLUIS DÉOLS ÉCUEILLÉ ÉGUZON-CHANTÔME FONTGOMBAULT GARGILESSE-DAMPIERRE ISSOUDUN LA CHÂTRE LE BLANC LEVROUX MÉZIÈRES-EN-BRENNE PALLUAU-SUR-INDRE PELLEVOISIN REUILLY SAINT-BENOÎT-DU-SAULT SAINT-GAULTIER

Tél. : 02 54 34 10 74 - Fax : 02 54 27 57 97 > tourisme-chateauroux@wanadoo.fr Tél. : 02 54 38 74 19 et 02 54 38 75 44 (hors saison) Tél./Fax : 02 54 31 22 13 Tél. : 02 54 07 58 87 et 02 54 34 54 19 (hors saison) > otourisme@wanadoo.fr Tél. : 02 54 40 26 37 et 02 54 40 21 10 (hors saison) > office-tourisme-eceuille@wanadoo.fr Tél. : 02 54 47 43 69 - Fax : 02 54 47 35 60 > otsi.eguzon@wanadoo.fr Tél. : 02 54 37 99 44 et 02 54 37 10 45 (hors saison) > tourisme.fontgombault@wanadoo.fr Tél. : 02 54 47 85 06 et 02 54 47 83 11 (hors saison) Tél. : 02 54 21 74 02 - Fax : 02 54 03 03 36 > tourisme@issoudun.fr Tél. : 02 54 48 22 64 - Fax : 02 54 06 09 15 > ot.la-chatre@wanadoo.fr Tél. : 02 54 37 05 13 - Fax : 02 54 37 31 93 > tourisme.leblanc@wanadoo.fr Tél./Fax : 02 54 35 63 39 > ot-levroux@wanadoo.fr Tél. : 02 54 38 12 24 - Fax : 02 54 38 13 76 > tourisme.mezieresenbrenne@wanadoo.fr Tél./Fax : 02 54 38 53 03 > officedetourisme.palluau@wanadoo.fr Tél. : 02 54 39 00 68 - Fax : 02 54 39 00 66 > pellevoisin@wanadoo.fr Tél. : 02 54 49 24 94 - Fax : 02 54 49 39 26 > otsireuilly@yahoo.fr Tél. : 02 54 47 67 95 et 02 54 47 51 44 (hors saison) Tél. : 02 54 47 14 36 - Fax : 02 54 24 31 99 > tourisme.st-gaultier@wanadoo.fr

SAINTE-SÉVÈRE

Tél. : 02 54 30 50 28 et 02 54 30 63 39 (hors saison)

TOURNON-SAINT-MARTIN

Tél. : 02 54 28 65 88 et 02 54 37 50 60 (hors saison)

VALENÇAY VATAN

Tél./Fax : 02 54 00 04 42 > ot-valencay@pays-de-valencay.com Tél./Fax : 02 54 49 71 69 > tourisme@vatan-en-berry.com

AU T R E S P O I N T S D ’ I N F O R M AT I O N S Indre en Berry Tourisme (Service Loisirs Accueil) (Service Réservation des Gîtes) Gîtes de France - Antenne de l’Indre Parc naturel régional de la Brenne Bureau du tourisme de Nohant Maison du tourisme de Buzançais

Conception graphique :

AZAY-LE-FERRON

Tél. : 02 54 06 38 07 - Fax : 02 54 06 41 00 > o.t-aigurande@wanadoo.fr

Tél. : 02 54 27 58 61 - Fax : 02 54 27 60 00 > commercial.sla36@wanadoo.fr www.gitesdefrance36.com > resa.sla36@wanadoo.fr Tél. : 02 54 22 91 20 - Fax : 02 54 22 39 69 Tél. : 02 54 28 12 13 - Fax : 02 54 37 56 96 > tourisme@parc-naturel-brenne.fr Tél./Fax : 02 54 31 07 37 Tél. : 02 54 84 22 00 et 02 54 84 19 33 (hors saison)

C O M I T É D É PA R T E M E N TA L D E TO U R I S M E D E L’ I N D R E 1, rue Saint Martin - BP 141 - 36003 Châteauroux Cedex Tél. : 02 54 07 36 36 - Fax : 02 54 22 31 21 Internet : http://www.berrylindre.com e-mail : tourisme@cyberindre.org

Crédits photos : ADAGP Paris / Argentomagus / A.J. Cassaigne / CDT de l’Indre / Conseil Général de l’Indre / J.F. Delinot / B. Dewaele / E. Enique / W. Fautré / A.Galy / J.F. Hellio - N. Van Ingen / J.C. Leveau / J.P. Menuat - Acanthe / Musée des Beaux-Arts de Reims / Musées de Châteauroux Musée de la Chemiserie - Argenton / A. Nevière / Photolouis / D. Roumet / ADPVFAV / P. Trawinski - Musée d’Issoudun / Mairie de Saint Valentin / Les Zaza B. / Textes : J.P. Surrault

AIGURANDE ARGENTON-SUR-CREUSE

- Tél. : 02 54 53 73 91

LISTE DES OFFICES DE TOURISME ET SY N D I C AT S D ’ I N I T I AT I V E D E L’ I N D R E


Indre - Brochure