Issuu on Google+

BOUQUINADE du Club Lions Avenir

samedi 23 novembre 2013

préauduFeu-Rouge

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥ 50 bougies pour le Butokuden Dojo Un anniversaire très réussi ≥ Téléthon 2013

≥ Régie Eau

≥ Congrès et Salon des Maires

Coup d’envoi à Saint-Pierre Ce samedi 23 novembre p. 03

Détection des fuites 2013, une bonne année

La Ville de Saint-Pierre représentée à Paris p. 05

00]

écho des caps n° 1300 • vendredi 6 juillet 2012

p. 04

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1347 22 novembre 2013


02]

écho des caps n° 1302 2012 1305 • vendredi 28 19 septembre octobre 2012


Téléthon ≥ Le combat des parents, la vie des enfants Les 6 et 7 décembre prochains, nous serons à nouveau appelés à nous mobiliser pour le Téléthon, deux jours de fête qui rassemblent plus de 5 millions de personnes partout en France métropolitaine et outre-mer. Pour notre Archipel, c’est une année avec Manifestations Force T. 5 FAMILLES, 5 HISTOIRES, 5 COMBATS L’AFM-Téléthon a choisi pour ambassadeurs cette année 5 familles. Elles vivent aux quatre coins de la France ; elles viennent de milieux différents ; elles n’ont pas la même histoire familiale… Et, pourtant, ces familles ont l’essentiel en commun : le combat contre la maladie. Nous avons fait le choix à l’Écho des Caps – notre journal soutient l’événement depuis 1994 - de publier chaque semaine le témoignage de ces 5 familles ainsi que l’affiche de chacune d’elle en leur qualité d’ambassadrice du Téléthon 2013.

≥ Sandrine, Annie et leur fille et petite-fille Emma, 6 ans (Marne) « Emma est emprisonnée dans son corps. Mon combat : la libérer » Sandrine élève seule au quotidien ses deux filles de 6 et 4 ans. L’aînée, Emma, est atteinte de laminopathie. « On n’a jamais entendu ce nom. Le neurologue nous apprend qu’il n’y a que 20 cas en France, tous différents. C’est la douche froide mais aussi un soulagement. On a enfin le nom de la maladie d’Emma ». Alors la lutte s’organise même si en fond de toile, il y a un « pourquoi nous ? ». Dans son combat, Sandrine peut compter sur Annie, la maman du papa de ses filles. « Nous avons chacune notre façon de gérer la maladie, Annie, ma maman et moi-même. Mais je peux compter sur elles à chaque instant. » Sandrine, Annie et leur fille et petite-fille Emma, 6 ans (Marne) ≥ Leestcombat des dans parents contre maladies : on est tous concernés ! « Emma emprisonnée son corps. Mon les combat : la libérerrares » Lire l’intégralité de l’interview de Sandrine sur afm-telethon.fr

≥ Le Téléthon, c’est déjà cette fin de semaine dans l’Archipel • Ce samedi 23 dans le préau de l’École du Feu Rouge : BOUQUINADE du Club Lions Avenir en non-stop de 9 heures à 16 h 30. • L’Association SPM Riders organise ce samedi 23 son Ride-O-Thon en proposant des baptêmes en moto de 9 heures à 17 heures ; la zone de départ est à l’École du Feu Rouge. • Le Décorathon : Samedi 23 novembre, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, dans le préau du bas de l'école du Feu rouge, les enfants pourront compléter des décors de Noël qui auront été préparés, durant la semaine, par des élèves de l'école Henriette Bonin et du groupe scolaire du Feu rouge (en garderie ou dans certaines classes). L'ensemble des peintures, coloriages et dessins (protégés dans des pochettes plastiques) seront affichés par la suite sur les grands panneaux blancs qui bouchent des fenêtres de l'ancien hôpital pour servir de décor à l'occasion des fêtes de fin d'année. Le public est invité à se rendre au stand du Décorathon pour soutenir le défi des enfants en faisant monter les enchères de l'affichage avec une mise de 1 euro minimum au profit de l'AFM

≥Patrick Bruel, une chanson pour le Téléthon C’est un rappel ! Patrick Bruel sera le parrain du 27e Téléthon 2013 qui se déroulera les 6 et 7 décembre, pendant 30 heures en direct sur France 2 et les chaînes de France Télévisions. « Je veux être un maillon fort de cette magnifique chaîne de solidarité. Je suis heureux et fier d'être parrain du Téléthon et je ferai tout pour que nous relevions ensemble ce grand défi au profit de la recherche », a déclaré Patrick Bruel, lors de la présentation officielle de l'événement le 6 novembre dernier. Pour la première fois, France Télévisions et l'AFM-Téléthon proposent un site Internet commun (www.telethon2013.fr) avec des avant-programmes. Précisons que la chanson de Patrick Bruel, « L'Arc-en-ciel », enregistrée avec Bénabar, Cali et une jeune fille malade, sera disponible dès le 6 décembre sur la plateforme iTunes au profit du Téléthon.

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[03


vie municipale ≥ Régie Eau et Assainissement - Détection des fuites : 2013, encore une bonne année En 2013, les volumes d’eau distribués continuent de baisser, même à un rythme moins soutenu compte tenu des nombreuses réparations déjà effectuées. La surveillance du réseau d’eau et la chasse aux fuites s’est poursuivie toute l’année. À ce jour, dix problèmes ont été identifiés par la Régie Eau et Assainissement de la Ville de Saint-Pierre. Ils concernent à la fois le réseau d’eau municipal, le réseau de la Collectivité territoriale et celui de la zone portuaire.

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Les moyens matériels et humains mis en œuvre sont importants, et les résultats sont à la hauteur. Un coup de chapeau au passage aux agents de la Régie et de la Voirie très impliqués dans ce travail. Les fuites du réseau qui demeurent sont petites et plus difficiles à identifier. Beaucoup se confondent avec des écoulements chez les usagers. Au total, ce sont encore 30 000 litres par heure qui s’écoulent la nuit. Chacun peut contribuer à réduire ce volume en agissant à la maison ou au travail sur les écoulements inutiles, en commençant par les chasses d’eau qui fuient ! Pour contacter le service des eaux Pour signaler toute anomalie sur le réseau de distribution : écoulement d’eau, baisse de pression soudaine et prolongée, bruits ou vibrations dans la canalisation de branchement, variation de couleur, téléphonez au 41 41 76 aux heures de bureau. Martin Detcheverry, Conseiller municipal, Président du Conseil d’Exploitation de la Régie Eau et Assainissement

≥ Les illuminations de Noël : les équipes au travail

04]

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Depuis plusieurs semaines, les équipes de la SELF sont à pied d’œuvre pour installer les illuminations de Noël, traversées de rues et autres étoiles filantes. De leur côté, les employés de la Commune s’attachent eux à « décorer » les résidences municipales. Si cette symphonie de lumières de Noël redynamise le centre-ville, valorise le patrimoine et éblouit les petits et les grands, il est bon de savoir qu’en amont cela représente un travail important. Pas de nouveautés cette année au niveau des décors lumineux ; en revanche de jolis kakemonos réalisés par l’École Ste Odile vont ravir la curiosités des flâneurs ! • J-.L.Mahé

Dossier préparé par Jean-Louis Mahé


vie municipale ≥ Congrès des Maires : une délégation de la Mairie de Saint-Pierre Le Sénateur-Maire, son Premier-Adjoint, un Conseiller municipal, la Directrice Générale des Services et le Directeur des Services Techniques ont participé cette semaine au 96e Congrès des Maires de France qui s’est déroulé à Paris. « Protéger, rassembler, construire ; les Maires au cœur de l’action », tel était le thème du Congrès, le dernier avant les prochaines échéances municipales en mars 2014. Karine Claireaux, Patrick Lebailly, Martin Detcheverry, Maud Claireaux et Yvon Koelsch ont aussi participé à la réunion annuelle des Maires d’outre-mer à l’Hôtel de Ville. Ils ont été accueillis par la Première Adjointe au Maire de Paris, Anne Hidalgo, et par Jacques Pélissard, Président de l’AMF. Cette réunion annuelle a été clôturée par le Ministre des outre-mer, M. Victorin Lurel. •

≥ Salon des Maires : le rendez-vous des acteurs de la commande publique La délégation de la Mairie de Saint-Pierre a également visité le Salon des Maires et des Collectivités Locales qui se tenait dans le vaste hall du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. C’est le seul rendez-vous annuel national qui réunit tous les grands acteurs de la commande publique avec l’ensemble de leurs partenaires institutionnels ou spécialisés dans la gestion, les services, l’aménagement et le développement des villes, départements et régions de France. Ce Salon – il était structuré en 11 espaces thématiques - permet aussi de partager les expériences, de faire évoluer et mutualiser les pratiques pour mieux acheter et investir. Il offre aux décideurs de l’achat public (maires, adjoints, conseillers, directeurs généraux des services, directeurs des services techniques, fonctionnaires territoriaux …) la possibilité de découvrir les innovations qui amélioreront, demain, le quotidien de leurs administrés. Les élus et responsables municipaux de Saint-Pierre avaient également à leur agenda très chargé des visites de déchetteries en Seine et Marne. Un dossier ô combien essentiel à quelques jours de la visite dans l’Archipel d’une délégation d’Éco-Emballages. •

≥ Le Sénateur-Maire invité à l’inauguration d’un cairn à St-Malo

L’émotion sera palpable sur les quais de Saint-Malo cette fin de semaine, précisément Cale de la Bourse ! C’est, en effet, à l’endroit même où le Saint-Yves du Père Yvon, dernier navire des Œuvres de Mer, s’amarrait pour la dernière fois en 1939, que sera inauguré le cairn dédié à la mémoire des marins Terre-Neuvas péris en mer. Le Sénateur de Saint-Pierre et Miquelon et Maire de Saint-Pierre a répondu positivement à l’invitation du Président de l’Association Mémoire et Patrimoine des Terre-Neuvas. Madame Karine Claireaux sera à Saint-Malo aux côtés du Maire et Président du Pays de Saint-Malo, René Couanau, et du Capitaine Lionel Martin pour l’inauguration de ce mémorial identique à celui érigé à Saint-Pierre en juin 2013. L’équipage du Malabar – sa ville marraine est la Ville de SaintPierre depuis le 22 novembre 1982 – assistera à la cérémonie. •

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[05


Éducation

Étudier au Canada

Photo prise au cegep de Sherbrooke. Au premier rang à partir de la gauche : Christophe Perrin, 1ère année DEC Techniques de l'informatique, spécialité gestion de réseaux ; Michèle Boissinot et Sheila Concha-Delgado, conseillères à l'internationalisation ; Judith Perron, directrice soutien à l'enseignement, à la recherche et à l'internationalisation ; Martine Dérouet. Au second rang, toujours en partant de la gauche : Michel Le Carduner ; Philippe André ; Cathy Sabarots ; Michel Olney, Directeur du Service du registrariat et organisation scolaire ; David Siegfriedt, 1ère année DEC Techniques de l'informatique, spécialité gestion de réseaux. Devant l’augmentation régulière du nombre de poursuites d’études au Canada, et tout particulièrement au Québec, les élus de la Collectivité comme le Service des affaires scolaires et le Service de l’Éducation nationale éprouvaient le besoin de mieux connaître la réalité. C’est ainsi qu’une délégation conjointe s’est rendue dans la Belle Province du lundi 21 octobre au samedi 26 octobre dernier. Elle était composée de Mme Martine Dérouet, Vice-Présidente en charge des questions d’éducation au sein du Conseil Territorial, de Mlle Cathy Sabarots, du Service des affaires scolaires, de M. Philippe André, Chef du Service de l’Éducation nationale de Saint-Pierre et Miquelon, et de M. Michel Le Carduner, le Directeur du Centre d’Information et d’Orientation. En quatre jours, ils ont visité la majeure partie des établissements collégiaux et uni-

06]

versitaires accueillant des jeunes de l’Archipel. À Montréal  : HEC, Polytechnique, l’Université de Montréal et l’UQAM ; à Québec, le collège Limoilou ; à Sherbrooke, le cegep et l’Université. Les rencontres ont été nombreuses et instructives. Les interlocuteurs québécois ont abordé tous les points souhaités par la délégation : cheminement d’études, contingentement, niveau d’exigence, mesures d’accompagnement, d’aide et de soutien, services à la vie étudiante, difficultés d’adaptation d’ordre matériel, culturel ou scolaire, entre autres sujets. La délégation a chaque fois été invitée à découvrir les locaux fréquentés par les jeunes de l’Archipel. Elle en a d’ailleurs rencontré un certain nombre, tous très heureux de leur choix, et qui ont partagé avec enthousiasme leur expérience. Alors phénomène de mode ou tendance

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

lourde que les poursuites d’études au Québec ? Seul l’avenir le dira. Il reste que ce choix doit être réfléchi, car malgré les nombreuses passerelles qui existent entre les systèmes québécois et français, en dépit des multiples ententes entre établissements collégiaux et universitaires, tout n’est pas possible. La délégation est rentrée riche de beaucoup d’informations, de contacts utiles et d’une volumineuse documentation. Elle a pu se convaincre que l’enseignement au Québec est de qualité et maintient un niveau d’exigences élevé. Ses membres vont maintenant, chacun dans ses fonctions, poursuivre la réflexion pour assurer aux jeunes le meilleur parcours de réussite. • Michel Le Carduner Directeur du CIO

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Mieux connaître pour mieux informer et conseiller


≥ aventure

Recherche de l’Oiseau Blanc Encore des preuves !

À Portland dans le Maine, à la fin des années 50, des morceaux d’avion ont été repêchés dans une ligne de casiers à homards. Les épaves furent envoyées à l’Ambassade de France à Washington en 1960 puis transmises dans une caisse au Ministère des Affaires Étrangères. De cette caisse et de son contenu, il ne reste rien ! À l’époque des experts se sont penchés sur les débris et ont déclaré que ces pièces ne provenaient pas de L’Oiseau Blanc ! D’après Bernard Decré, les enquêteurs ont avancé « des conclu-

≥ philatélie

sions bien légères et sans doute "trop rapidement dictées"... sans doute pour désamorcer l'enquête ! » Bernard Decré vient de passer quelques jours à Boston. Là-bas il a rencontré des témoins dont le pêcheur de homards et retrouvé des documents. «  Nous revenons encore plus troublés, regardez la photo que nous avons trouvé dans la Public Library de Boston. Il pourrait bien s'agir d'un carénage des réservoirs. Notez la courbure, les deux trous laissant passer les supports d'ailes, les rivet... Cette photo peut être jointe à celles du support du pare brise : courbure, rivets, baguette... Ensuite nous dire que l'analyse chimique et physique de l'alliage ne correspondait pas au matériel de l'époque ! Nous doutons beaucoup plus de certains types d'experts à la solde de conclusions demandées d'avance, c'est là aussi de plus en plus clair. Mais même si cela correspond bien, nous restons prudents... Nous avons rencontré David MacVane, 83 ans, et son épouse Patricia. Ils nous ont promis de regarder si d'autres photos ont été prises. On connait l'emplacement. Les fonds vont de 50 à 160 pieds et cela vaut le coup de mettre 2 ou 3 plongeurs locaux sur le site en mai prochain. Nous restons prudents mais troublés par ces morceaux qui pourraient bien être des preuves incontournables ; encore faut il bien comprendre et analyser les courants qui les auraient amenés jusque-là. Sans doute encore accrochés à un ou deux réservoirs vides ? Son avis sur la dérive de la carcasse de l'avion et le moteur ? David MacVane comprend bien la dérive des ailes et de la cellule de l'avion, allégée du moteur, par le courant du Labrador... » Quant au moteur, pour lui, il est encore dans la zone du crash, devant Saint Pierre et Miquelon. • J.-C. L’Espagnol

≥ santé

Yvette Detcheverry Une récompense méritée

Une belle récompense inattendue pour l’artiste-peintre Yvette Detcheverry lors du 67e Salon Philatélique de Paris qui se tenait à l‘Espace Champerret en début du mois de novembre. L’artiste locale s’est vue décerner la deuxième place (derrière les Terres Australes) pour une série de 6 timbres tirée de sa fresque imposante qui orne l’intérieur de l’Église Notre-Dame-des-Ardilliers de Miquelon-Langlade. Âgée de 85 ans, ce prix récompense le travail de toute une vie puisque Yvette Detcheverry s’adonne à la peinture depuis son enfance. Yvette Detcheverry est l’auteur de plusieurs fresques et tableaux représentant la vie chrétienne (qui ornent également Notre-Dame-des-Marins à l’Île-aux-Marins) mais aussi de scènes marines. • J.-C. L’Espagnol

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Association Diabète SPM Prises en charge améliorées

Chaque année à pareille époque l’Association Diabète SPM organisait sa vente d’objets de Noël. « Les fonds récoltés servent à venir en aide aux malades pour l’acquisition de lunettes, à l’accessibilité aux soins chez le podologue et à l’abonnement à la revue spécialisée  », explique Nadine Briand, présidente de l’association. Des améliorations dans les prises en charge médicales et financières ont évolué grâce à la Caisse de Prévoyance Sociale « mais il reste à obtenir plus de remboursements de soins en podologie. » Presque 5,5 % de la population locale seraient atteintes du diabète de type 1 ou 2. • J.C. L’Espagnol écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[07


Judo 50 bougies pour l’Association Butokuden Dojo ! Une semaine de festivités pour célébrer les 50 ans du judo dans l’Archipel vient de s’achever. Un club toujours bien portant qui compte 140 licenciés et présidé depuis 4 décennies par Louis Langlois qui laissera son siège à la fin de cette année. Pour Guy Lelorieux, directeur technique du Butokuden Dojo et ceinture noire 5e Dan, le judo « c’est toute histoire car cela va faire bientôt 40 années que je suis dans ce sport et dans le club. C’est une partie de ma vie. » Et c’est plus qu’un sport agréable «  car cela dépasse le cadre des activités sportives puisqu’il y a aussi un côté familial.  »  Le judo est une discipline qui apporte des valeurs. « Quand on rentre au Butokuden Dojo, on vient pour faire du sport mais on travaille également sur les valeurs humaines comme par exemple l’amitié, le courage, la sincérité, l’honneur… etc. » Ici comme ailleurs le judo a évolué depuis sa création. « Il a progressé avec la compétition et nous nous sommes adaptés. Nous avons été formés et tous les ans nous faisons venir des conseillers techniques qui nous enseignent les nouvelles règles, les nouvelles techniques et méthodes de travail », explique Guy. On recense depuis le début de l’histoire du judo local à peu près 6500 licenciés « sans compter les scolaires qui ont fréquenté le tatami ! » Chiffre qui surprend à peine Henri Tilly, fondateur du club Butokuen Dojo. « Quand je suis parti de Saint-Pierre, nous étions à un peu plus de 250 licenciés ! C’était le seul sport d’intérieur très structuré sur le territoire. Le total des licenciés aujourd’hui ne me surprend pas trop. Peut-être aurait-on pu faire plus ? Peut-être aurait-on pu faire moins ? C’est difficile à dire. Après il y a toute cette espèce d’alchimie de sympathie que peut avoir tel ou tel sport dans l’opinion à un moment donné. C’est une bonne moyenne ! » Le judo a également le vent en poupe en métropole. « C’est une des plus grosses fédérations de France après le football et le tennis. C’est un sport qui a été très bien encadré dès le départ avec des structures fédérales qui ont fonctionné de façon très intelligente. Henri Tilly était loin de penser que son bébé deviendrait un « quinquagénaire » et qu’il évoluerait aussi bien. « À l’époque nous y pensions mais pas trop ! Nous suivions une ligne ! Nous étions sur un fil rouge. J’étais animé d’une volonté de chien. Je voyais un peu ce que l’on allait pouvoir faire. J’avais une vision de ce que nous pourrions faire de ce Dojo et des ambitions que nous pourrions avoir régionalement. Je pensais que rien n’était impossible en fin de compte. » Deux points forts ont marqué cette grande célébration. Lucie Décosse (championne olympique à Londres en 2012, triple championne du monde et quadruple championne d’Europe) accompagnée  de Gérard Gautier (Conseiller Technique Fédéral, ancien athlète de haut niveau qui a su trouver toute sa place au sein de la Fédération), est venue partager le gâteau d’anniversaire avec l’ensemble des judokas. En passant par l’Hôtel de Ville où elle a été reçue par Johanne Briand, Ajointe au Maire, elle a laissé ces quelques mots sur le livre d’or : « En souvenir de mon passage à Saint-Pierre. Merci pour l’accueil. J’espère bien revenir un jour. À bientôt. » Le second point fort a été la compétition internationale organisée au Centre Culturel et Sportif Territorial. Ils sont venus du NouveauBrunswick, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de Terre-Neuveet-Labrador en forte délégation non seulement pour combattre mais aussi pour souhaiter un joyeux anniversaire… avec l’accent ! • J.-C. L’Espagnol

08]

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013


© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

sport

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[09


[ IN MEMORIAM]

SŒUR JEAN

Une personnalité marquante « Et lorsqu’enfin, nous te verrons, dans la clarté, Seigneur,toujours nous te louerons » Bien Chère Sœur Jean, Ces paroles si souvent chantées les lundis de Pentecôte, fête des Âmes Vaillantes me sont revenues bien vite en mémoire à l’annonce de votre décès. Vous voici « entrée dans la VIE » en cette veille de Toussaint rejoignant ainsi bon nombre de nos sœurs avec lesquelles vous avez partagé bien des années de vie communautaire sur notre rocher de Saint-Pierre et Miquelon, de 1937 (date de votre arrivée) à 1971 (date de votre retour en métropole). 34 années données à la jeunesse de SaintPierre en tant qu’enseignante, en tant que cheftaine du mouvement Âmes Vaillantes. De Kernilis (dans le Finistère) où vous êtes née Anne-Marie Kermarrec, le 19 août 1914, vous voici transplantée dans nos îles le 19 mai 1937 (fête de St Yves, un saint patron de Bretagne) dès votre profession le 14 avril de la même année. La Communauté St Louis de Gonzague vous accueille jeune professeur de 23 ans, mais c’est à l’école Ste Croisine que vous ferez vos armes d’enseignante, d’éducatrice dans toutes ses dimensions avec deux autres sœurs : Sœur Geneviève Bonnieul et Sœur Françoise Ozon, et ce jusqu’en 1971. Votre nom Sœur Jean est étroitement lié à la classe du Certificat d’études. À l’époque du 0 « éliminatoire » à l’examen, vous n’avez de cesse que les élèves les plus réfractaires à l’orthographe progressent lentement mais sûrement et que les moins en bons termes avec l’arithmétique s’en sortent plus aisément avec le système métrique, les fractions et les « problèmes de baignoire et de robinet ». Sainte Croisine, c’est un peu votre maison… Vous avez l’œil à tout… Vous êtes la Directrice et les enseignantes savent où vous trouver à tout instant. Vous menez les choses rondement et tambour battant, passionnée, d’un enthousiasme débordant et communicatif. La grande salle de patronage transformée depuis en deux classes de CE2 est votre grand champ d’action les jeudis après-midi. Toujours avec Sœur Geneviève et Sœur Françoise infatigablement, et toujours avec le même dévouement, la même joie, votre « trio » accueille une quarantaine de fillettes

10]

de 7 à 12 ans : les Avettes et Âmes Vaillantes  : après-midi récréatifs avec jeux, comédies, danses, chants, bricolages, projections de films… Que de « Sylvain et Sylvette » et de « Laurel et Hardy » agrémentent les jeudis pluvieux ; mais des films plus sérieux aussi tels : la vie de Maria Goretti, St Tharcisius… Dans les années 65-70 avec les 14-17 ans, vous formez un groupe à part baptisé J2 puis bien vite « la Cordée », tout un programme de vie qui marquera bien des esprits. Beaucoup de vos anciennes, Sœur Jean, mamies aujourd’hui, gardent de cette époque de merveilleux souvenirs et vous en remercient de tout cœur. Et même une partie de vos grandes vacances est consacrée à la jeunesse ! Qui peut oublier ces fantastiques colonies de vacances à Langlade dans un confort « très nature »  ?... Avec Sœur Geneviève, Sœur Françoise et le Père Maurer et des jeunes monitrices triées sur le volet, ce sont 15 jours riches en joie de vivre ensemble, en découvertes, en partages et fous-rires  ! Commencer à en parler fait vite remonter le temps où tout semblait plus facile, où l’on savait se contenter de peu pour être heureux !... Et les années succèdent aux années. Vous avez 37 ans de présence à Saint-Pierre lorsque le 4 juillet 1971, vous partez pour un congé en famille sans savoir que ce sera un non retour sur Saint-Pierre. Une « décisionchoc » qui ébranle votre forte personnalité. Au fil du temps, la grâce de l’obéissance aidant, vous goûterez les visites-surprises de Saint-Pierrais et Saint-Pierraises, les courriers échangés par-delà l’océan car Saint-Pierre et Miquelon gardera sa place de choix dans votre cœur. Ce 19 août 2013, vous entriez dans votre centième année, aujourd’hui vous entrez dans l’immense cortège de tous les Saints, en tête, Marie Reine de tous les Saints. Il me revient à l’esprit une petite anecdote qui a marqué notre mémoire de petites filles de Ste Croisine. Au 1er étage, au fond du couloir près de la classe de CP, il y avait une haute statue de la Vierge. Vous ne passiez jamais devant elle

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

sans la saluer avec révérence… ce salut révérencieux, accompagné du « Je vous salue Marie », nous intriguait, nous, gamines de 1011 ans. Et puis un jour, vous nous avez raconté l’histoire de Saint Bernard et son amour pour Marie. À chaque fois qu’il passait devant sa statue, il la saluait d’un signe de tête et la regardait en lui disant simplement « je vous salue Marie ». Quelle ne fut pas sa surprise un jour d’entendre cette réponse : « Je te salue Bernard ». Puisse Marie Reine de tous les Saints et notre Mère vous accueillir et vous dire à vous aussi : « Je te salue Sœur Jean ». Avec notre fraternelle affection. Kenavo Sœur Jean ! Vos sœurs de Saint-Pierre et Miquelon Sœur Françoise, Sœur Marie Lucie, Sœur Marie-Bernard, Sœur Jeanne-Françoise, Sœur Agnès, Sœur Emilienne, Sœur Noéline. •


Bibliothèque ••• L’équipe de la bibliothèque

Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre

Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 Fax : 05 08 41 71 40 Mél : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net

Le guide des oiseaux de France

Wonder

Jérôme Morin ; Gérard Guillot Belin Documentaire

R. J. Palacio Pocket Roman August Pullman est un enfant de 10 ans qui est scolarisé pour la première fois de sa vie. Né avec une malformation faciale, il subit depuis sa naissance de nombreuses opérations de chirurgie reconstructive. Après avoir été surprotégé par ses parents, il doit affronter quotidiennement le regard des autres enfants. Le récit est constitué de plusieurs voix, celle d’August, de sa sœur Via et de leurs amis. Un roman pour les ados qui parle de différence et d’exclusion, mais aussi de tolérance et d’amitié particulièrement d’actualité à l’approche du Téléthon. •

Un guide indispensable pour identifier pas moins de 500 espèces d’oiseaux de France, de Belgique, de Suisse et du Luxembourg. Les oiseaux sont classés par espèces, nicheuses, migratrices y compris les occasionnelles. Les fiches techniques décrivent les caractéristiques de chaque type et les zones de nidification et d’hivernage en France. Agrémenté de 1000 photos en couleur et de dessins, ce livre comporte aussi 360 chants ou cris en accès direct via un smartphone et un index des noms français et latins. Ce guide très complet est le résultat de quarante années d’observations. •

* LES LIVRES LUS *

Nos livres lus sont d’une grande diversité, chacun devrait y trouver son content. Quelques exemples :

Insolites Cur ios ités

Anecdot Classique avec « Le petit prince » lu par Pierre Arditi, es Humour avec « Happy birthday grand-mère » ou les mémoires d’un tricheur » de Guitry, Rareté Suspense avec Harlan Coben, s Sportif avec « La longue route » de Moitessier. Histoire avec le « J’accuse » de Zola, Humou Terroir avec Christian Signol « Au cœur des forêts », r Bien-être avec « L’art de la simplicité », Philosophie avec les « Pensées » de Pascal ou le « Banquet » de Platon, D’actualité avec la guerre de 14-18 « À l’ouest rien de nouveau », et « L’étranger » de Camus lu par Michael Lonsdale. Laissez-vous conter le délicieux « Parfum » de Suskind ou le roman d’Amélie Nothomb « Métaphysique des tubes » et finissez en beauté avec un Fernandel racontant « La chèvre de Monsieur Seguin ».

Quant au temps dont vous disposez : pressé, optez pour « l’ éloge de la lenteur », ou pour la formule longues soirées d’hiver ou congé, pour apprécier le fameux « Millénium », à plusieurs voix et en plus de 70 heures d’écoute ! Mais vous pouvez aussi partir avec Proust « À la recherche du temps perdu »… Pour l’instant, plus de 260 œuvres, en classique ou MP3, consultez notre catalogue sur site.

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[11


Par David Admond

Iron Man Miami Saint-Pierre et Miquelon était représenté au Triathlon de Miami le 26 octobre dernier par Yannick Arrossamena et Vincent Le Coadic. Leurs résultats : Yannick Arrossamena : Temps total des trois épreuves (natation+vélo+course à pied) : 4 h 58’16  Classement Catégorie 50 – 54 ans : 19e sur 457 Classement général : 311e sur 3200 participants. Vincent Le Coadic : Temps total : 5 h 49’37 Classement catégorie 50-54 ans : 76e sur 457 Classement général : 1133e sur 3200 participants.

Natation Compétition FALL CLASSIC 2013 à Saint Jean de Terre-Neuve Quelque 400 nageurs âgés entre 9 et 25 ans, de Terre-Neuve et du Labrador, ont participé à cette compétition qui s’est déroulée du 8 au 10 novembre. 6 nageurs de l’Archipel (2 filles et 4 garçons de 10 à 16 ans) ont défendu les couleurs de Saint-Pierre et Miquelon. Et de bien belle manière. Les résultats : • Alix Olaïzola (10 ans) ; Alexandre Harnett (16 ans) : • Tanguy Venot (10 ans) : 1er au 100 mètres crawl 3e 200 mètres crawl 3e 50 mètres crawl 1er au 50 mètres papillon 3e 200 mètres crawl 1er au 50 m crawl 3e 100 mètres 4 nages er 1 au 50 m brasse 2e au 400 mètres 4 nages 2e au 200 mètres 4 nages

Hockey sur glace

Winter GAME – Grenoble 2013 Le 22 décembre, la France se met à la mode du Winter GAME et crée l’événement avec Grenoble et les Brûleurs de Loups. Un spectacle d’une envergure exceptionnelle devant 20 000 spectateurs dans un stade des Alpes totalement dédié au hockey sur glace. Une rencontre choc entre deux acteurs majeurs du hockey français : les Brûleurs de Loups contre les Diables Rouges Briançonnais Le Winter GAME, c’est aussi des animations musicales, spectaculaires et inattendues. Contact : www.wintergame.fr

12]

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

Sur vos agendas : École de boxe Saint-Pierraise Si vous désirez apprendre les bases de la boxe ou tout simplement améliorer votre condition physique, alors vous pouvez rejoindre le Club. Il est ouvert à tous : hommes, femmes, jeunes. Les cours ont lieu les lundis et mercredis de 19 heures à 20 h 30 (tous publics) ; le vendredi de 19 heures à 20 h 30 ( pour les moins de 12 ans : initiation à la boxe). Les inscriptions sont prises au Club avant ou après chaque séance d’entraînement. Pour toute information complémentaire, contactez le 55 67 02


Pharmacies de garde

Agenda des marées

du lundi 18 nov. 9 h au lundi 25 nov. 9 h

Les jours décroissent de 1 heure 7 minutes

Pharmacie CHFD

41 47 47

du lundi 25 nov. 9 h au lundi 2 déc. 9 h Pharmacie SPM

55 28 02

Numéros d’appels d’urgence

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18 sapeurs-pompiers

Espace

novembre 2013

BASSES MERS

PLEINES MERS

Cinéma

voir la vie en grand présente

Samedi 23 - St Clément 05:46 18:25 00:13 12:37 Dimanche 24 - Christ Roi - Ste Flora 06:32 19:12 01:00 13:24 Lundi 25 - Ste Catherine 07:26 20:08 01:52 14:17 Mardi 26 - Ste Delphine 08:31 21:12 02:50 15:15 Mercredi 27 - Ste Séverine 09:45 22:17 03:51 16:17 Jeudi 28 - St Jacques de la Marche 10:56 23:18 04:53 17:17 Vendredi 29- St Saturnin 11:59 05:50 18:14 Samedi 30 - St André 00:12 12:53 06:44 19:07

décembre 2013 Les jours décroissent de 16 minutes Dimanche 1er - Avent - Ste Florence - St Éloi 01:02 13:43 07:35 19:58

en y o t i c éco

Le jeudi 28 novembre à 20 heures 30 de Diane Kurys avec Benoît Magimel et Nicolas Duvauchelle

L’histoire : À la mort de sa mère, Anne fait une découverte qui la bouleverse, une photo ancienne va semer le doute sur ses origines et lui faire découvrir l'existence d'un oncle mystérieux que ses parents ont accueilli après la guerre. En levant le voile sur un secret de famille, la jeune femme va comprendre que sa mère a connu un grand amour, aussi fulgurant qu'éphémère...

La presse en parle Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas. Chaque semaine nous vous donnons quelques astuces pour changer simplement vos habitudes au quotidien et pour contribuer ainsi à limiter vos quantités de déchets à la maison, en faisant vos courses ou encore sur votre lieu de travail…

Pour notre environnement, pour celui que nous laisserons à nos enfants, pour notre porte-monnaie, chaque geste compte ! Conseils pour réduire ses déchets : En donnant des vêtements qu’on ne porte plus, on peut réduire ses déchets de 2 Kg par personne et par an. En utilisant un cabas pour ses courses, on peut réduire ses déchets de 2 Kg par personne et par an. En achetant des éco-recharges, on peut réduire ses déchets de 1 Kg par personne et par an. En choisissant des produits avec moins d’emballage, on peut réduire ses déchets de 26 Kg par personne et par an. En limitant ses impressions papier, on peut réduire ses déchets de 6 Kg par personne et par an. En utilisant des piles rechargeables, on évite de rejeter des déchets polluants. En faisant réparer ses appareils, on allonge leur durée de vie et on peut réduire ses déchets.

Pour Le Parisien : « Quand le cinéma revient aux fondamentaux - une belle histoire, une image soignée, un générique glamour et une envie de s’emparer des codes classiques -, on ne boude pas son plaisir. »

Voir la vie en grand… « Pour une femme » est sans doute un des plus beaux portraits de femme que l’on ait vu au cinéma ces dernières années. Diane Kurys, la réalisatrice, avait ancré dans sa chair cette histoire bouleversante : « En tombant par hasard sur une photo au fond d’un tiroir, j’ai compris que j’avais envie de me replonger dans mon enfance et dans l’histoire de ma famille. Car cette vieille photographie, au dos de laquelle figurait une date, m’a interpellée. En effet, j’avais un oncle avec lequel mes parents s’étaient brouillés et dont le nom revenait de temps en temps dans les conversations. Il y avait là un mystère familial que j’avais envie de creuser.» Ce n’est pas la première fois que la réalisatrice évoque dans ses films sa propre vie, on se souvient de «Diabolo menthe». À 64 ans, après 11 longs-métrages et affranchie de la présence de ses parents, elle a pu se lancer corps et âme dans cette plongée intime. En cela, «Pour une femme» possède cette âme qui manque cruellement à certains autres films. La réussite du film tient aussi à un casting irréprochable, Diane Kurys ayant déjà travaillé avec Benoit Magimel, Mélanie Thierry et Sylvie Testud, jouant le rôle de la réalisatrice, elle savait qu’elle pouvait leur faire confiance pour donner leur meilleur. Nicolas Duvauchelle s’ajoute au casting, et se montre une nouvelle fois excellent, Tous ces éléments font de «Pour une femme» une grande réussite.• Pour voir la vie en grand ! • C.Lebailly écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[13


≥ Enquête Cimetière La Municipalité de Saint-Pierre procéde depuis le mois de juillet et sur une durée d’un an à une enquête visant à récupérer le maximum d’informations sur les héritiers des concessionnaires dont les concessions sont dites à l’abandon. Cette enquête concerne pour le moment les carrés : 1-2-3-5-6-7-8-10-11 et 14. Pour cela une liste des concessionnaires est consultable sur le site de la Mairie  : http://www.mairie-stpierre.fr/. Pour chacune de ces concessions, un dossier contenant l’arrêté et une photo sont téléchargeables. Nota : Certaines concessions ne possèdent pas d’arrêté, l’achat ayant été effectué avant 1875. Elles sont répertoriées sur une liste jointe au dossier ou encore ne possèdent pas de photo car les terrains sont dits nu. Si vous avez des informations à nous transmettre, faites le nous savoir, soit en nous envoyant un mail ou en contactant Patricia Foliot • Portable : 55 80 76 • Patricia.foliot@mairie-stpierre.fr Voici la liste des concessions concernées pour le carré 1 1 A 6 Mme Casemayor 1901 1 A 7 Mme Casemayor 1901 1 A 18 Mme Guibert Joseph 1901 1 A 19 Mme Cecconi 1901 1 A 20 Mme Cecconi 1901 1 B 1 Mme Bizeuil 1900 1 B 7 Mme Fourel Rose 1901 1 B 8 Vve Fourel Firmin 1901 1 B 9 M Robert Francis 1901 1 B 12 Htiers Lefevre1901, Municipalité1939, Vve Couepel Gabriel 1941, Teletchea Roger 1972 1 B 13 M Lafitte Pierre 1901 1 B 18 Mme Labath1901, Labath Joseph 1927 1 B 20 Mme Joret Barthélemy1901, Municipalité, Gournay Emile 1941 1 B 21 Melle Coste 1901 1 C 11 M Haupais Auguste 1902 1 D 5 M Leborgne Louis 1902 1 D 7 Arnau Léonce 1902 1 D 18 Seigneur1903, Mme Campot Martin 1932 1 D 20 Bidel Joseph1902, Municipalité, Chaignon Georges 1942 1 E 7 M Jolivet Charles 1902 1 E 10 M Hacala Eugène 1871 1 E 11 M Etchegaray 1871 1 E 23 M Arnau Michel 1903, Etcheverria Victor 1938 1 F 11 Hacala Jules1902, Municipalité, Mme Roverch Paul1942, M Roverch Alfred 1952 1 F 14 Mme Sullivan Alice 1902 1 F 18 M Letiec Yves 1903 1 F 24 Mme Allain Marie 1901 1 F 25 Vve Norgeot Frederic 1903 1 G 2-3 M Poirier Emile 1902 1 G 8 M Dollo François1903, M Lemaine Léon 1927 1 G 9 M Dollo François1903, Dollo Georges 1 G 11 M Slaney Richard 1903, Mme Pinaguy Marie 1938 1 G 16 Coste Emile 1903, Mme Coste Emile1938, Dagort Raymond1969

≥ Avis de consultation La Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer communique Une consultation est lancée dans l’archipel pour des prestations de nettoyage de locaux de la DTAM à Saint-Pierre et Miquelon. Les entreprises intéressées pourront se procurer le dossier à l’accueil de la DTAM (bd Constant Colmay) ou à l’antenne de la DTAM à Miquelon, tous les jours ouvrables aux heures d’ouverture des bureaux ou télécharger les documents de la consultation sur le site http://www.marches-publics.gouv.fr Les offres devront parvenir à l’accueil de la Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer pour le lundi 9 décembre 2013 à 16 heures au plus tard.

Ville de Saint-Pierre

Numéros utiles

* Outre le numéro du standard à utiliser durant les heures d’ouverture des bureaux, vous pouvez également joindre la Mairie de Saint-Pierre par télécopie. D’autres numéros peuvent aussi vous être utiles, notamment en cas d’urgence.

Mairie standard : 41 10 50 Pôle Voirie : 55 80 77 ou 55 80 65 Pôle bâtiment : 55 80 78 ou 55 57 18 Traitement des eaux : 55 80 61

Fourrière [ Fourrière ] Service Fourrière : 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Fondateur Albert Pen Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Co-directeur de la publication Claude Arrossaména

Rédacteur en chef Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 91 redaction.echo@mairie-stpierre.fr

Photographe et rédacteur Jean-Christophe L’Espagnol photographe.echo@mairie-stpierre.fr

Infographiste Steve Yon : 05 08 41 10 95 infographie.echo@mairie-stpierre.fr

Responsable de l’imprimerie Yannis Lepape : 05 08 41 10 93 imprimerie.echo@mairie-stpierre.fr

Secrétariat et accueil Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90 secretariat.echo@mairie-stpierre.fr

Collaboration Jean-Luc Drake (Photographe) jean-luc.drake@cheznoo.net

Journal en ligne

≥ Avis de recrutement

www.mairie-stpierre.fr

Le service des Douanes de Saint-Pierre et Miquelon recrute pour son bureau de Miquelon un agent de constatation de 2ème classe de la branche de la surveillance. Informations, retrait des dossiers par internet www.douane975.fr ou auprès du Service des Douanes Date limite de retrait et de dépôt des dossiers d’inscription : 29 novembre 2013.

L’Écho des Caps Hebdo,

14]

Pour nous joindre rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33

Tirage 2 900 exemplaires Commission paritaire numéro 68511

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013


≥ Internet

Coup de cœur Pour deux artistes de Saint-Pierre-et-Miquelon

Un coup de cœur pour nos deux artistes peintres Marie-Laure Drillet et Raphaële Goineau sur lequel il fallait s’arrêter. Gwenaëlle Abolivier (*) y va de sa plume sur son blog (http://gwenaelleabolivier.wordpress.com). « L’Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon s’expose à Paris. Cela est suffisamment rare pour être signalé et me donner envie d’en savoir plus », raconte la journaliste.   « Deux artistes peintres originaires de cette terre de France, en Amérique du Nord, présentent leur travail jusqu’au 29 novembre au foyer de l’église de la Madeleine, 75008 Paris. Le rêve est en marche et me transporte à quelques encablures de Terre-Neuve. »  « Marie-Laure Drillet nous livre ses toiles comme autant de messages drôles et subtils où elle décortique avec  malice et dérision, le quotidien et les relations amoureuses, les malentendus et les quiproquos, la place de la femme dans notre société, se jouant bien évidemment des nombreux clichés. Elle doit ses talents d’observatrice à ses années de jeunesse passées au sein de ce microcosme que constitue la communauté des 6000 habitants de l’archipel. Cela donne des toiles captivantes, composées  de collages ( photos et coupures de presse ) vibrants d’énergie et de couleurs aux tonalités presque sud –américaines, faisant aussi un clin d’œil à Frida Khalo. » « Avec l’artiste Raphaële Goineau originaire également de Saint-Pierre et Miquelon, on voyage plus dans des ambiances nord-américaines " Je me  promène  volontiers dans du Hopper  ! " Effectivement à travers ses toiles, on y ressent cette même immobilité, voire cette éternité face aux volumes de couleurs qui captent la lumière que sont les grandes bâtisses qui se dressent au bord de l’océan. J’avoue mon coup de cœur ! » • J.-C. L’Espagnol • (*) : Gwenaëlle Abolivier, journaliste et productrice sur France Inter pendant près de 20 ans. Formée à l’école de Claude Villers, elle présente des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. Les auditeurs se souviendront des séries intitulées « Un ticket pour le transsibérien », « Le courrier des Marquises » et bien d’autres encore ainsi que ses grands reportages et enquêtes pour « Interception », le magazine de la rédaction.

écho des caps n° 1347 • vendredi 22 novembre 2013

[15


≥ Sous réserve

La goélette Tara à Saint-Pierre Conférence, visites guidées, cinéma…

≥ Si tous les Ports du Monde

Loïc FRÉMONT Une mission de 4 jours à Saint-Pierre

Au moment où nous mettons sous presse, la goélette Tara est toujours attendue à Saint-Pierre pour une escale jusqu’au lundi 25 novembre dans le cadre de son expédition actuelle Tara Oceans Polar Circle.. Mais les mauvaises conditions météorologiques annoncées pourraient contrarier ce projet. Cette mission scientifique, réalisée notamment avec le CNRS et le CEA, est partie de France en mai dernier. Elle a emprunté les passages du Nord-Est et du Nord-Ouest pour réaliser une circumnavigation de l'Océan Arctique afin de mieux connaître l’écosystème arctique en partant à la découverte des espèces planctoniques particulièrement peu connues au pôle. Après une escale à Québec et avant son retour à Lorient en décembre, il était important pour l'équipe de Tara de faire escale dans la collectivité d'outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon. Le programme prévu de l'escale : • Des visites de Tara pour les scolaires avec des classes de CE2, CM1, CM2 et Terminales. • Une conférence sur le thème « Le plancton : un monde invisible et fascinant » donnée par Christian Sardet, l'un des principaux scientifiques de la mission, à la Bibliothèque municipale. • Des visites de Tara pour le public. • Une projection de « Tara Oceans le Monde Secret » au Centre culturel et sportif. La goélette Tara devrait être amarrée au Quai Tabarly dans le Port de Saint-Pierre. L’escale de Tara et le programme des manifestations prévues autour de cette escale sont donc dépendantes des conditions météo. • Éloïse Fontaine, Directrice de la Communication, Tara Expéditions

≥ Traitement des déchets

Éco-Emballages à Saint-Pierre Pour une mission prospective

Loïc Frémont, créateur de l’Association SI TOUS LES PORTS DU MONDE, arrive cette fin de semaine à Saint-Pierre pour une mission de quatre jours. Ce réseau international, né de l’histoire maritime et commerciale de la région malouine s’appuyant sur les échanges internationaux depuis le 16e siècle, a pour objectif de promouvoir les échanges économiques et culturels entre ses membres et d’établir des partenariats durables. Il a mis en place des commissions thématiques dans les domaines de la culture, du tourisme d’affaires/culturel.sportif, des biotechnologies, du développement durable et des Jeunes Talents. À Saint-Pierre, Monsieur Frémont rencontrera des représentants de l’État et des élus mais aussi des acteurs de la vie économique, maritime et culturelle de l’Archipel. SI TOUS LES PORTS DU MONDE se veut « un facilitateur d’échanges et de contacts, un accompagnateur de projets et un créateur d’évènements à la demande des membres et partenaires ». • J.-L.Mahé

≥ Artisanat

Le Salon de Noël des Artisans À la Salle des Fêtes

Patrick Lebailly, Premier Adjoint au Maire, et Martin Detcheverry, Conseiller municipal, ont visité le stand Éco-Emballages au Salon des Maires. Une délégation d’Éco-Emballages conduite par M. Carlos de LOS LLANOS, Directeur du Département Tri et Recyclage, mènera la semaine prochaine à Saint-Pierre une mission prospective que tous les acteurs du dossier « déchets » espère très opérationnelle. Pour Éco-Emballages, il s’agit d’une première mission qui leur permettra de commencer à bâtir leur réflexion sur le déploiement de la collecte sélective et le tri des déchets dans les conditions les mieux adaptées au territoire. Monsieur de LOS LLANOS – il sera accompagné de Johann LECONTE, Directeur des relations avec les élus et les associations, et du Député Michel VOISIN – multipliera les rencontres et les visites sur le terrain pour échanger avec les autorités locales et les techniciens qui travaillent au quotidien sur les déchets. • J.-L.Mahé

Vendredi 22 novembre de 20 h 30 à 22 h 30 Samedi 23 novembre de 10 heures à 18 heures Dimanche 24 novembre de 14 heures à 17 heures


Écho des Caps N°1347