Page 1

MAURANE p. 07

Ligue de volley-ball p. 08

Club Lions Avenir p. 09

Acclamée au Québec !

Le point sur la saison…

Le Bingo du Printemps

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥Foulée des Îles Le calendrier d’athlétisme 2012 ≥ Prévention Routière

≥ Éducation

≥ Leslie Briand - Bransolle

A vélo : le casque est INDISPENSABLE p. 03

Diplôme National du Brevet Modifié en 2013 p. 05

Une Saint-Pierraise chef de police municipale p. 06

00]

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 décembre 2012

© J.-L.Drake / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1291 27 avril 2012


Billets en vente depuis le 26 mars 00] 02

écho des caps n° 1291 1275 • vendredi 27 6 décembre avril 20122012


[ rappel ]

Prix de la Vocation Scientifique et Technique des filles

Un prix Mairie complémentaire du prix État Mille euros, ça ne se refuse pas ! Mille euros, c’est le montant du Prix de la Vocation Scientifique et Technique des filles ; cela peut représenter un joli coup de pouce pour les lauréates qui vont s’installer à la rentrée prochaine en Métropole dans le cadre de leurs études supérieures. Gisèle Letournel, Adjoint au Maire de SaintPierre, en charge de ce dossier au sein de la Municipalité, nous a donné toutes les explications autour de ce Prix instauré dans l’Archipel en 2001 en partenariat entre la Mairie et l’État. • Qui est concerné  ? Ce Prix créé pour encourager l’égalité entre les filles et les garçons, concerne les lycéennes inscrites dans les classes Terminales au Lycée Émile Letournel. • Critères assouplis pour le Prix Mairie. Toutes les lycéennes qui choisissent de s’orienter vers une formation scientifique ou technique où l’on compte + de 40 % de filles peuvent concourir au prix Mairie (pour les filières qui comptent - de 40 % de filles, les dossiers relèvent du Prix État). Contrairement à ce qui se passe en Métropole, le jury Mairie accepte aussi les dossiers des jeunes filles qui s’engagent vers les secteurs de la santé et de la biologie car les étudiantes de l’Archipel sont sousreprésentées dans ces filières. En outre, le jury prend en compte la situation financière de la famille pour départager deux dossiers similaires. • Le projet professionnel et la qualité de l’argumentaire seront déterminants dans le choix des deux lauréates. Nous incitons vivement les lycéennes à se renseigner au plus tôt sur la proportion des filles dans le métier qu’elles envisagent d’exercer. Si Internet peut faciliter la recherche, les lycéennes ont toutefois la possibilité de se rapprocher du Centre d’Information et d’Orientation qui les aiguillera. •  Déposer votre dossier avant le 13 juin. C’est impératif ! Côté Mairie, les dossiers sont disponibles à l’accueil. écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[03


[ prévention routière ] Par Jean-Louis Mahé

À vélo :

Le casque est INDISPENSABLE Avec le retour des beaux jours, piétons, motocyclistes et cyclistes reprennent peu à peu possession de la route. C’est l’occasion pour nous de sensibiliser chacun aux règles élémentaires de sécurité. Cette semaine, nous nous adressons plus particulièrement aux « accros » de la petite reine à qui nous conseillons en priorité de rouler « casqués ». Un argument pour les convaincre : porter un casque lorsque l’on fait du vélo peut réduire de 71 % le risque de blessures sérieuses à la tête. Alors, s’il n’est pas obligatoire, le port du casque à vélo, c’est juste INDISPENSABLE ! ≥ Conseils • La tête étant l’une des parties du corps la plus fragile… et la plus souvent touchée lors d’une chute ou d’un accident, il est donc fortement conseillé de porter un casque homologué, adapté à votre taille et correctement attaché ! Sachez que trois cyclistes sur quatre qui perdent la vie succombent à un traumatisme crânien. Parce que même un choc modéré peut provoquer des dommages irréversibles au cerveau, porter un casque peut éviter de graves séquelles cérébrales, voire sauver la vie. Au Canada, et notamment à Halifax en Nouvelle-Écosse, deux fois moins de cyclistes ont subi un traumatisme crânien depuis l’adoption d’une loi les obligeant à porter le casque. • Le casque doit couvrir le front, le haut et l’arrière de la tête, ainsi que les tempes, sans limiter le champ de vision. • Un bon casque doit pouvoir attester sur son étiquette ou sur son emballage de sa conformité à une ou plusieurs normes de sécurité européennes ou américaines. • Un casque qui a subi un choc n’est plus efficace à 100 % ; il doit être remplacé. • Enfin, mettre un casque lorsqu’on est un adulte sert aussi à montrer l’exemple aux enfants pour qui le casque est réellement indispensable. Autre règle d’or pour rouler en toute sécurité : respecter le Code de la Route, notamment les « sens interdit », « stop », et « cédez-le-passage ». •

04]

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012


[ éducation ]

Diplôme National du Brevet

L’examen sera modifié en 2013 Pour cette année 2012, espérons que les 95 candidats pour la série Collège et que les 11 candidats pour la Série Professionnelle du DNB « cartonneront » tout comme l’an passé ! Les chiffres communiqués par le Service de l’Éducation Nationale sont éloquents : pour l’année scolaire 2010-2011, le taux de réussite pour la Série Collège était de 94,50 % ( 55 élèves inscrits ; 52 reçus). 64,6 % des élèves (60 % en Métropole) ont obtenu une mention : 5 « mention Très Bien »  ; 13 « Mention Bien » ; 15 « Mention Assez Bien ».

À Saint-Pierre et Miquelon, comme partout ailleurs en Métropole et en outre-mer, les 95 collégiens dont 11 élèves des classes de Miquelon qui plancheront les 28 et 29 juin prochains sur le Diplôme National du Brevet seront sans doute les derniers candidats à passer cette épreuve sous sa forme actuelle. En effet, le ministère de l’Éducation a annoncé début avril que ce Diplôme réservé aux élèves de troisième, « serait sensiblement modifié pour la session de juin 2013 ». Les nouvelles épreuves permettront « de mettre en cohérence les nouveaux programmes et les compétences du socle commun ».

indépendante, afin qu’il ne soit plus nécessaire de réussir le premier pour pouvoir faire les autres. Enfin, au moins l’un des exercices sera une tâche complexe (type problème), pour laquelle l’élève ne sera pas guidé. Il devra utiliser des connaissances et des savoir-faire différents », a précisé le ministère de l’Éducation. • En histoire, géographie et éducation civique, les trois disciplines seront obligatoirement traitées par l’élève au lieu d’une discipline au choix entre l’histoire et la géographie actuellement. Notez bien que tous ces changements n’entreront en vigueur qu’à partir de la session de juin 2013 !

La Série Professionnelle a enregistré un taux de réussite de 100 %, 10 inscrits, 10 reçus. 70 % des jeunes candidats inscrits ont obtenu une mention : 4 « Mention Bien » ; 3 « Mention Assez Bien ». À titre de comparaison, les taux de réussite en Métropole sont respectivement de 83,40 % pour la Série Collège et de 66,70 % pour la Série Professionnelle. Enfin, en juin 2011, 100 % des candidats présentés ont obtenu le Certificat de Formation Générale, examen réservé aux élèves de 3e SEGPA (Section des Enseignements Généraux et Professionnels Adaptés). Les 28 et 29 juin prochains, ils seront 6 (contre 4 l’an dernier) à se présenter au CFG. Tous nos encouragements à tous ! • J-.L.Mahé.

≥ Ce qui va changer • En français, « les jeunes candidats au DNB auront le choix entre deux sujets de rédaction au lieu d’un seul : un sujet d’imagination, l’autre de réflexion. La dictée sera plus longue  ; elle passera de 600 à 800 caractères. Un questionnaire laissera la place aux réactions personnelles de l’élève face au texte proposé », a annoncé le ministre Luc Chatel. • En mathématiques, l’examen sera densifié. « L’épreuve comptera dix exercices, contre six actuellement. Autre nouveauté, les problèmes seront conçus de manière

≥ Un taux de réussite exemplaire écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[05


[ métropole ] Propos recueillis par Catherine Perrot et Thierry Senzier Reproduit avec l’aimable autorisation du journal « La Montagne »

Une native de Saint-Pierre

Chef de police municipale Saint-Pierraise de naissance, Leslie Bransolle est aujourd’hui la responsable de la police municipale d’Aurillac. Elle a été récemment l’invitée de la rédaction du journal « La Montagne ». La police municipale est méconnue par la plupart des Aurillacois. Arrivée à la tête du service au mois de juin, Leslie Bransolle, âgée de 30 ans, compte s’investir pour redéfinir les missions des quatre agents qui l’assistent au quotidien.

• Vos missions sont parfois confondues par le grand public avec celles de la police nationale… Qu’en est-il ? L. Bransolle : À la différence des policiers nationaux, nous ne sommes pas compétents pour mener des enquêtes judiciaires. Les policiers municipaux n’ont pas la qualité d’officier de police judiciaire (OPJ). Dès que nous intervenons sur la voie publique, nous devons en référer à l’OPJ. C’est lui qui nous donne par exemple l’accord pour embarquer quelqu’un, le menotter… Nous, on constate, on fait cesser l’infraction mais quand ce sont des délits, que l’on doit faire souffler ou placer une personne en gardeà-vue, c’est l’OPJ qui prend la décision.

• Vous avez pris vos fonctions cet été. Quel est votre rôle ? Leslie Bransolle : J’arrive avec le grade de chef de service de police municipale, que j’ai obtenu à la suite d’un concours. J’exerce ma fonction tout en suivant une formation en alternance de huit mois à Orléans. La municipalité d’Aurillac m’a recrutée car elle souhaitait que le service bénéficie d’un vrai poste d’encadrement. • Quelles sont les missions de la police municipale ? L. Bransolle  : Nous sommes la police du maire, qui doit faire respecter le bon ordre, la sécurité, la sûreté et la salubrité publique. Nous assurons des patrouilles. Notre champ de compétences est très large : respect du code de la route, nuisances sonores, divagations d’animaux, rixes, consommation d’alcool sur la voie publique… On peut aussi intervenir chez les gens sur réquisitions, pour des problèmes de voisinage par exemple. Mais, ici, c’est vraiment la police de proximité qui doit être le fil conducteur de la police municipale. • C’est-à-dire ? L. Bransolle : Il s’agit d’une volonté de la municipalité. C’est quelque chose qui manque à Aurillac. C’était à la base une mission dévolue à la police nationale. Mais il est tout à fait normal que ce soit la police municipale qui reprenne le flambeau de la police de proximité. Concrètement, sans doute dès 2012, cela prendra la forme de patrouilles pédestres dans les quartiers, de prise de contact avec les commerçants, les riverains. L’idée est d’aller au-devant des habitants. Dans cette logique, et dans le cadre de l’Agenda 21, nous allons faire l’acquisition de VTT, qui nous serviront en particulier pour patrouil-

06]

Après avoir passé huit ans à Châteauroux, Leslie Bransolle vient de prendre la tête de la police municipale d’Aurillac, un service de proximité dont les bureaux sont situés au premier étage de l’hôtel de ville. (Photo Th. Marsilhac)

ler dans les parcs et jardins, comme Hélitas ou la Ponétie. • Avez-vous les effectifs suffisants pour mener à bien cet objectif ? L. Bransolle : Quatre agents, c’est vraiment trop peu. Dix, ce serait raisonnable. En comparaison, à Châteauroux, où j’ai travaillé huit ans, nous étions 23 policiers municipaux pour 50.000 habitants. À Aurillac, il y a peu de délinquance. Mais pour pouvoir être plus présent, plus visible, il faudra augmenter les effectifs. À ce sujet, quelques embauches sont prévues.

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

• Comment se passe la relation avec la police nationale ? L. Bransolle : En France, cela dépend des communes. Dans certaines, la police municipale et la police nationale ont pris l’habitude de travailler ensemble. Il n’y a pas de notion de concurrence, elles ont compris qu’elles pouvaient être complémentaires. Ainsi, la police municipale peut décharger la police nationale de certaines missions comme le stationnement ou les conflits de voisinage. • Vous laissez entendre que dans d’autres communes, il n’y a pas de collaboration entre les deux polices. Est-ce le cas à Aurillac ? L. Bransolle : Ici, en effet, ils n’ont pas pris l’habitude de travailler ensemble. Le but, c’est de développer les relations avec la police nationale, de mettre en place un partenariat. Mais tout ça passe déjà par le développement des missions de la police municipale d’Aurillac. Jusque-là, les agents étaient cantonnés dans la surveillance générale, le stationnement gênant. En revanche, tout ce qui rentre dans le domaine de l’ordre public, ils ne s’en occupaient pas. Personnellement, je souhaite que l’on travaille main dans la main avec la police nationale. On n’est pas là pour leur piquer leur travail mais pour améliorer la qualité de vie sur Aurillac.


Une native de Saint-Pierre

Chef de police municipale

• On parle d’une fusion entre les policiers municipaux et les agents de surveillance de la voie publique à Aurillac. Est-ce pour bientôt ? L. Bransolle : Les ASVP dépendent du service Stationnement. Moi j’ai en charge les quatre agents de police municipale et deux agents de la Brigade de sûreté urbaine (des ASVP chargés de capturer les chiens en divagation). Concernant le projet de fusion, il n’y a pas d’échéance, rien n’est défini. Dans d’autres communes, c’est le chef de service de police municipale qui gère les ASVP. J’y suis favorable, essentiellement pour le côté pratique. • Certaines villes ont choisi de doter leurs policiers d’armes de quatrième catégorie (revolvers, pistolets à impulsion électrique). Est-ce le cas à Aurillac ? L. Bransolle  : Même si les textes le prévoient, ici, la municipalité n’a pas la volonté d’équiper ses policiers d’armes à feu. Nous avons des armes de sixième catégorie, type bâton de défense et bombe lacrymogène, c’est suffisant. Et prochainement des gilets pare-balles. Les agents en ont fait la demande, considérant que le risque zéro n’existe pas. • Au final, pensez-vous que le grand public ait une bonne image des policiers municipaux ? L. Bransolle  : Les policiers municipaux souffrent d’un mal-être, qui vient de la méconnaissance du public de leurs véritables missions et donc pour le coup de leur véritable valeur. Ils ont vraiment un champ de compétences extrêmement large, un besoin de reconnaissance et l’envie de prouver qu’ils ne sont pas des sous-policiers. • ≥ Pour en savoir plus

Son parcours • 1981 : Leslie Briand naît à Saint-Pierre et Miquelon. • 1999 : Arrivée en métropole pour passer un Deug d’histoire-géographie à l’université de Grenoble. • 2002 : Est reçue au concours pour devenir policière municipale. • 2003 : Premier poste au sein de la police municipale de Châteauroux. • 2011 : Chef de la police municipale d’Aurillac depuis le 20 juin.

≥ presse

MAURANE Acclamée au Québec !

Avant d’investir la scène Saint-Pierraise, ce samedi 28 avril au Centre Culturel, Maurane était en spectacle au Québec, et notamment au Théâtre du Petit Champlain, son second séjour dans la Belle Province. Voici les commentaires que nous avons pu relever sur cette soirée qui a visiblement enchanté les commentateurs. • « Nous sommes chanceux d’avoir une grande chanteuse connue mondialement pour ses prestations venir nous visiter à Québec. Cette grande star a su demeurer simple et sympathique. Le théâtre Petit Champlain reçoit avec grand plaisir, pour une deuxième fois, cette incontournable chanteuse belge à la voix d’or. Maurane est revenue nous visiter pour présenter ses nouvelles chansons, issues de son plus récent album “Fais-moi une fleur” et ses plus grands succès. » • « Un spectacle d’une douceur et d’un rythme contagieux qui nous a charmés dès les premières notes et jusqu’à la fin. Maurane, avec son talent d’interprète et sa voix ample aux sonorités jazzy, a débuté son tour de chant par la chanson : “L’un pour l’autre”, lauréate 98 de l’Oscar de la Chanson Française. Elle a poursuivi avec une pièce d’un autre album “Fais Soleil”, puis elle a raconté une anecdote sur ses rêves et nous a présenté l’homme de sa vie avec la très belle chanson “Opus en un si bel homme majeur”. Oui, ça arrive qu’une chanson dure 15-20 ans et les gens veulent l’entendre de nouveau. C’est ce qui est arrivé ce soir avec “Sur un prélude de Bach”. Un peu plus tard, une très belle chanson en espagnol chanté en duo avec Pepito Montealegre, l’un de ses accompagnateurs, “Se Apago Una Estrella”. Leurs voix étaient en parfaite harmonie. » • « Maurane se sert de sa voix comme d’un instrument de musique. C’est un volcan en pleine éruption rempli de sensualité et de sensibilité. Passionnée, Maurane, avec sa personnalité attachante, se livre sans détour. Elle nous a fait chanter sur “Pas gaie la pagaille” et “Toutes les mamas”. Avec la chanson “Le diable dans la bouteille”, elle nous a montré tous ses talents d’actrice. C’était vraiment très réussi. » • « Maurane investit la joie de vivre dans son spectacle. Son professionnalisme et son expérience n’ont fait qu’augmenter la qualité de sa prestation qui fut acclamée par de nombreux applaudissements. En rappel “Armstrong” et “Danser” ou effectivement elle a bien dansé. » NDLR : Maurane est accompagnée sur scène de quatre musiciens : Louis Winsberg (chef musicien – guitare)  ; Pepito Montealegre (voix) ; Jean-Christophe Maillard (guitare) et Stéphane Huchard (batterie). Elle présentera au Centre Culturel de Saint-Pierre exactement le même spectacle qu’au Québec. • D. Gil écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[07


[ sport] Propos recueillis par Didier Gil

Ligue de volley-ball

Le point sur la saison…

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

La saison 2011-2012 de volley-ball se terminera à la fin du mois de mai, mais les deux championnats sont bel et bien terminés. Le point avec Paul Scoffoni, président de la Ligue de volley-ball de l’Archipel.

Écho : Paul Scoffoni, la Ligue de Volley-Ball de Saint-Pierre et Miquelon s’apprête à mettre un terme à la saison 2011/2012, tant en compétition qu’en loisir. Que faut-il retenir de ces deux championnats dans leur ensemble ? Paul Scoffoni : Cela fait maintenant 3 ans qu’il y a un championnat Compétition avec les trois mêmes équipes, Amis d’Al, Panthères, Malcom Team, et un championnat Loisir avec la HTeam, la Pref’X’, les Rescapées, les Z’impromptus et des nouveaux, les Bleuets. Le niveau général augmente, certaines équipes s’entraînent et commencent à rivaliser avec les meilleures.

08]

Écho : Quels en sont les vainqueurs en compétition ? Et qu’en dire ? P. Scoffoni : En compétition, le classement est le suivant : - 1er : Amis d’Al, avec 30 points ; - 2e : Panthères, avec 24 points ; - 3e : Malcom Team, avec 17 points. On peut remarquer que le classement est identique au championnat de l’an dernier pour ces trois équipes. Cependant, avec la formule choisie cette année, les matchs ont été plus nombreux et peut-être plus dynamiques. Résultat, le niveau s’équilibre entre les trois équipes, les Panthères ont battu deux fois les Amis d’Al et la Malcom Team a

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

remporté 8 sets contre les deux autres équipes, dont 4 contre les Amis d’Al. Écho : Et en loisir ? P. Scoffoni : En loisir, le classement s’établit ainsi : - 1er : HTeam, avec 18 points ; - 2e : Pref’X’, avec 15 points ; - 3e : Rescapées, avec 14 points ; - 4e : Z’impromptus, avec 13 points ; - 5e : Bleuets, avec 11 points. Cette saison a confirmé la suprématie de la HTeam sur le championnat Loisir. Comme l’an dernier, la Pref’X’ est deuxième mais perd un match cette fois, contre une équipe


Ligue de volley-ball

Le point sur la saison…

≥ Club Lions Avenir

Le Bingo du Printemps 70 bambins sont venus jouer !

© J.-L.Drake / V. S-P

plus faible. Les Rescapées continuent leur progression et passent devant les Z’impromptus, tandis que la dernière équipe entrée dans le championnat, les Bleuets, ferme la marche honorablement. Écho : Vous avez aussi organisé divers tournois. Quels ont été les principaux et qu’en retenir ? P. Scoffoni : Nous avons organisé un tournoi à 4 qui a regroupé 9 équipes au mois d’octobre, afin de lancer la saison et de motiver de nouveaux joueurs ou de nouvelles équipes. Il y a eu aussi le Tournoi d’Hiver en février, pour renouer avec les compétitions courtes, sur un week-end. Y ont participé 4 équipes constituées des joueurs inscrits individuellement et tirés au sort. Enfin, nous avons disputé la Coupe de fin de saison, traditionnelle, mais avec une nouvelle formule : la coupe a débuté par des quarts de finale tirés au sort, opposant les 8 équipes des deux championnats.

© J.-L.Drake / V. S-P

Écho : La participation a-t-elle été satisfai sante cette année ? P. Scoffoni : L’effectif s’est maintenu, il y a des nouveaux joueurs, et quelques départs. Les débutants ont constitué une nouvelle équipe, les Bleuets. Ils ont signé leur première victoire à l’occasion de la Coupe de fin de saison. C’est très encourageant pour eux. Écho : Avez-vous réussi à organiser des échanges avec Miquelon ou avec l’extérieur, et si non, pourquoi ? P. Scoffoni : Non, il n’y a malheureusement pas eu d’échange avec Miquelon, faute d’équipe sur place. Mais les Amis d’Al et les Panthères se sont néanmoins déplacés une fois à Terre-Neuve pour y disputer un tournoi « Open » sur un week-end.

Écho : Un mot de conclusion ? P. Scoffoni : Notre saison sera véritablement terminée fin mai, et d’ici là il y aura encore un tournoi à 4 sur un week-end et, peut-être, une dernière coupe en équipes mélangées. La convivialité est la grande qualité de ce sport d’équipe, j’espère que nous y jouerons encore de nombreuses saisons. • ••• Le volley vous intéresse ? Contactez : Paul Scoffoni liguevolleyspm@yahoo.fr

© J.-L.Drake / V. S-P

Écho : Avez-vous d’ores et déjà des projets pour la saison 2012-2013 ? P. Scoffoni : Pour la saison prochaine, nous prévoyons le début des compétitions dès le mois de septembre. Pour sa part, la Ligue de volley essaiera d’organiser un stage de perfectionnement dirigé par un cadre technique de la Fédération Française de Volley. Mais il est encore trop tôt pour en dire plus.

Le samedi 14 avril dernier, les membres du Club Lions Avenir avaient invité les enfants de 7 à 12 ans, à venir participer à leur désormais traditionnel « Bingo du Printemps », organisé dès 14 heures, au local de l’ASIA. Un après-midi de jeu et un goûter offert, il n’en fallait pas plus pour attirer les joyeux bambins. Résultat, ils ont été 70 enfants à répondre à l’invitation, et se sont partagé au moins 80 lots tout au long des deux heures et demie qu’a duré ce rendez-vous. • D. Gil écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[09


[ athlétisme] Par Didier Gil

Foulée des îles

Le calendrier 2012

© J.-L.Drake / V. S-P

Antérieurement, le Réveil du Coureur, dont nous rendons compte ci-contre, était le coup d’envoi de la saison d’athlétisme. Mais en cette année 2012, ce n’est plus le cas puisque La Foulée des Îles a innové en créant Les Foulées Blanches, courues dans la neige le 11 février dernier…

Cette année donc, le calendrier des épreuves d’athlétisme est tout aussi complet que les saisons précédentes, tout juste remarquera-t-on l’absence des réunions d’athlétisme pour les adultes qui n’ont jamais drainé grand monde. Mais les challenges de Printemps et d’Automne réservés aux jeunes sont bel et bien maintenus. Nous vous donnons ici tous les détails d’ores et déjà connus de ce calendrier, histoire de vous permettre de mieux vous préparer aux compétitions qui vous intéressent, selon leurs dates ou leurs distances. ≥ Mardi 1er mai COURSE DU GABION (17e édition) • Distance : 5 km • Parrain : S.A.S. Landry • Directeur de course : Johanne Arrossamena • Inscriptions : Local de l’ASIA : de 9 h 45 à 10 h 30 • Coût : 2 euros par coureur • Départ : Route du Gabion à 11 h • Remise des récompenses : Local de la Foulée à 15 h. ≥ Dimanche 20 mai SEMI-MARATHON DE SAINT-PIERRE

10]

(15e édition) • Distances : 21 km et 10 km (11e en 2009 donc 12e en 2011) • Parrain : Banque de Saint-Pierre et Miquelon • Directeurs de course : Carine Kerhoa et Colette Le Carduner • Inscriptions : Local de la Foulée : de 8 h 30 à 9 h • Coût : 2 euros • Départ : Quartier des Graves à 9 h 30 • Remise des récompenses : Local de la Foulée à 18 h. ≥ Samedi 2 juin CHCM TIMEX • Distance : 10 km • Lieu : Garnish, à TerreNeuve • Renseignements et inscriptions : Carole Bouillie - tél : 41 42 14 • Départ : Vendredi 1er juin à 13 h par bateau • Retour : Dimanche 3 juin à 15 h. ≥ Samedi 9 juin CHALLENGE DU PRINTEMPS (4e édition) • Distances : de 50 m à 1 500 m, courses pour les jeunes : Poussin(e)s  ; Benjamin(e)s  ; Minimes  ; Cadet(tes) et Juniors : • Parrain : G.I.E • Lieu : Piste • Directeur de course : Comité Directeur FDI • Inscriptions : Pré inscriptions des licenciés des associations sportives et sur place

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

pour les non licenciés • Coût : gratuit • Départs : à partir de 13 h 30 • Remise des médailles : Local de la Foulée à 18 h. ≥ Samedi 23 juin Les 25 km de Miquelon (29e édition) • Organisés par les Coureurs de l’Isthme. ≥ Dimanche 2 septembre COURSE JEAN LEBARS (11e édition) • Distance : 5 km • Parrains : Pizzeria Chez Alain et Salon Estetik • Directeur de course : Marielle Drake • Inscriptions  : Parking plage de Savoyard : de 10 h à 10 h 45 • Départ : Route du Gabion à 11 h • Remise des récompenses : Local de la Foulée à 18 h. ≥ Samedi 15 septembre TRAIL DES COLLINES (7e édition) • Distance : 7.1 km. Ouvert aux coureurs et aux marcheurs • Parrain : Mutuelle des Îles • Directeur de course : Christian Dianon • Inscriptions : 41 94 28 et 41 44 24 ; et sur place de 8 h 45 à 9 h 15 • Coût : à déterminer • Départ : Parking ancien frigo SPEC à 9 h 15 • Arrivée : Route de l’Anse à Pierre •


Remise des récompenses : Au barbecue qui suivra. ≥ Samedi 22 septembre CHALLENGE JEUNES DE L’AUTOMNE (2e édition) • Distances : de 50 m à 1 500 m, courses pour les jeunes : Poussin(e)s  ; Benjamin(e)s  ; Minimes  ; Cadet(tes) et Juniors : • Parrain : G.I.E • Lieu : Piste • Directeur de course : Comité Directeur FDI • Inscriptions : Pré inscriptions des licenciés des associations sportives et sur place pour les non licenciés • Coût  : gratuit • Départs : à partir de 13 h 30 • Remise des médailles : Local de la Foulée à 18 h. ≥ Samedi 6 octobre RELAIS GEORGES POULET (5e édition) • Par équipe de 4 coureurs • Parrain : La Poste • Directeur de course : Jacques Palanchier • Inscriptions  : à préciser • Coût : 2 euros par coureur • Départ : Quartier des Graves à 9 h • Remise des récompenses : Local de la Foulée à 16 h. ≥ Samedi 20 octobre CROSS DE L’ÉCHO (22e édition) • Distances : Messieurs : 8.225 km (7 tours) - Dames : 4.700 km (4 tours) • Courses pour les jeunes : 725 m pour les poussins et les benjamins - 1 175 m pour les minimes et les cadets - parcours d’initiation pour les - 10 ans • Parrains : L’Écho des Caps Hebdo ALLIANZ, Cabinet PATUREL Assurances • Directeur de course : Comité Foulée des Îles • Inscriptions : Local de la Foulée : de 10 h à 11 h 30 • Départs : 13 h 30 pour les jeunes et 15 h pour le cross • Remise des récompenses : à préciser. ≥ Dimanche 4 novembre LES FOULÉES DU LITTORAL (8e édition) • Distance : 15 km • Parrain : S.A.S. Hardy • Directeurs de course : Nicole Siegfriedt et Philippe Venot • Inscriptions : Local de la Foulée de 8 h à 8 h 45 • Coût : 2 euros par coureur • Départ : Quartier des Graves à 9 h • Remise des récompenses  : Local de la Foulée à 18 h. ≥ Samedi 24 novembre GRIMPETTE DE L’ANSE À PIERRE (16e édition) • Distance : 6.3 km • Parrain : SPM Première • Directeur de course : Jean-Paul Bouilly • Inscriptions  : Caserne Renaissance : de 13 h 15 à 13 h 45 • Coût : 2 euros par coureur • Départ : Caserne Renaissance : à 14 h • Remise des récompenses : Caserne Renaissance après la course. •

18e Réveil du Coureur 2 records battus sur 5 Km

© J.-L.Drake / V. S-P

Le calendrier 2012

≥ athlétisme

© J.-L.Drake / V. S-P

Foulée des îles

La Foulée des Îles a véritablement lancé ce dimanche 15 avril la saison d’athlétisme 2012 avec la 18e édition du Réveil du Coureur (10 et 5 km) depuis la mise en place du nouveau tracé en 1995. Au total, ils ont été 33 coureurs classés : 29 dont 4 dames sur le 10 km et 4 dont 2 dames sur le 5 km. À titre de comparaison, ils avaient été 28 classés en 2011 : (24 dont 7 dames sur le 10 km et 4 dont 3 dames sur le 5 km. • Sur les 5 kilomètres (5e édition et en vérité : 4,684 km), le V1 Vincent Le Coadic a réalisé un temps de 21’52“, établissant un nouveau record de la catégorie en effaçant du palmarès celui de Fabrice Autin (22’22“ en 2010). Il fait d’une pierre deux coups puisque son temps est désormais la référence toutes catégories confondues dans cette épreuve. Scénario identique chez les dames puisque Ludivine Quédinet a établi la nouvelle référence senior en 30’07“, faisant mieux qu’Éva Faure (30’35“ en 2008). Néanmoins le record toutes catégories reste celui d’Anne Feat (25’56“ en 2009). • Sur les 10 kilomètres messieurs, Christophe Chevet (S) s’est imposé comme l’an passé en 35’02“ (34’51“ en 2011) devant deux autres seniors, David Bresson en 36’06“, et Thomas Avril en 38’13“. Chez les dames, la victoire est revenue à Edwige Makovicka (S), 13e du général en 44’10“, devant Claire Arrossaména (S), 24e en 55’54“, et Stéphanie Girardin (S), 25e en 55’55“. On notera aussi la victoire en V1 de Jérôme Chevalier, 4e du général en 41’25“, en V2 de Benoît Quédinet, 9e en 43’11“, et en V3 de Michel Le Carduner et Michel Dutin, 20e ex aequo en 51’48“. • D. Gil écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[11


2e avis

ASSOCIATION SAINT-PIERRE ET MIQUELON – LA ROCHELLE Tél. : 05 46 44 78 59 – 05 46 34 48 34 Mél : ass.spmlarochelle@yahoo.fr

Les membres actifs de l’association « SAINT-PIERRE ET MIQUELON – LA ROCHELLE » sont conviés à leur 32e Assemblée Générale le samedi 19 mai 2012 à 11 h 00 : SALLE ÉMILE COMBES – 40, RUE DE LA PÉPINIÈRE À LA ROCHELLE. À l’issue de notre réunion et comme chaque année, nous organiserons à partir de midi un repas festif auquel tous les originaires et sympathisants de l’Archipel, adhérents ou non, sont invités à participer. La traditionnelle tombola, dotée de nombreux articles produits ou relatifs à Saint-Pierre et Miquelon (liqueurs, terrines, livres, etc.), sera bien entendu suivie d’une collation variée et copieuse… à la mode de chez nous !!! Venez vous joindre à nous afin de retrouver vos amis ou d’anciennes connaissances ! Nous vous accueillerons cette année dans la salle Émile Combes, plus spacieuse et mieux équipée (notez bien l’adresse ci-dessus). En 2011, près de 90 personnes s’étaient retrouvées à La Rochelle pour ce grand rendez-vous ; n’hésitez pas à vous inscrire, à entraîner vos amis, nous vous attendons ! ••• Le lendemain dimanche 20 mai à 12 h 30, nous avons prévu nous retrouver à LA MARÉE, restaurant à la situation « stratégique » réputé depuis 30 ans pour ses spécialités de la mer. Placé à proximité de la gare, de l’Aquarium, du Vieux Port ou encore du Musée Maritime, il vous permettra de profiter au maximum de votre séjour à La Rochelle. ••• Les inscriptions obligatoires sont à effectuer avant le samedi 12 mai dernier délai, de préférence à l’aide du coupon ci-dessous. Pour tous renseignements complémentaires, s’adresser à M. RASCALOU, Tél. : 05 46 34 48 34 (répondeur permanent) ou en écrivant à : ass.spmlarochelle@yahoo.fr Le coupon d’inscription est à retourner à M. Maurice RASCALOU – 9, rue Jean-Baptiste Clément – 17000 LA ROCHELLE, accompagné du (ou des) chèque(s) correspondant(s).

Nom : ………………………………………………… Prénom : …………………………………………………………………… Adresse : …………………………………………………………………………………………………………………………………. Participerai au repas de l’Assemblée Générale Salle Émile Combes le samedi 19 mai 2012. J’inscris : [....... adulte(s) x 25 euros], [....... étudiant(s) x 18 euros] et [....... enfant(s) de - de 18 ans x 10 euros], soit ....... personnes pour un montant total ............ euros. Je joins mon chèque libellé au nom de l’Association SPM-La Rochelle. Participerai au repas du restaurant « LA MARÉE » le dimanche 20 mai 2012. J’inscris : [....... adulte(s) x 19.50 euros] et [....... enfant(s) de – de 12 ans x 9 euros] soit ....... personnes pour un montant total de ............ euros. Je joins mon chèque libellé au nom du RESTAURANT LA MARÉE. Bien amicalement, Jacqueline GASTON Présidente de l’association SPM-La Rochelle Tél. : 05 46 44 78 59

12]

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012


Pharmacies de garde

Agenda des marées avril 2012

Les jours croissent de 1 heure 38 minutes

du lundi 23 avril. 9 h au lundi 30 avril. 9 h

BASSES MERS

Pharmacie SPM

PLEINES MERS

du lundi 30 avril. 9 h au lundi 7 mai. 9 h Pharmacie CHFD

41 47 47

mai 2012

Numéros d’appels d’urgence

Les jours croissent de 1 heure 22 minutes Mardi 1er- Fête du Travail 11:47 05:39 18:11 Mercredi 2 - St Boris 00:17 12:47 06:42 19:11 Jeudi 3 - St Philippe - St Jacques 01:20 13:41 07:39 20:05 Vendredi 4 - St Sylvain 02:15 14:30 08:33 20:57 Samedi 5 - Ste Judith 03:06 15:16 09:23 21:46 Dimanche 6 - Ste Prudence - Pleine Lune 09:25 21:44 03:28 16:00

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18

sapeurs-pompiers

sudoku

Le Jeudi 3 mai à 20 heures 30 D’Olivier Marchal, avec Gérard Lanvin et Tcheky Karyo.

Problème n° 1291 • niveau : difficile

2 1

L’histoire :

8

9

2

6

3

9 8

4

4 5

7

2 2

7

3

1

8 2

6

8

1

4

6

2

9

7

8

5

3

4

3

5 2

8 9

4

1

7

3

5

6

9

6

5

4

8

1

3

2

4

7

9

4

6

5

8

1

3

Voir la vie en grand…

Régles du jeu : Vous devez remplir toutes les cases vides en placant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne une seule fois par colonne et une seule fois par zone de neuf cases. Chaque zone de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par zones pour vous aider.

7

5

2

6

9

3

1

8

3

9

5

1

6

4

2

7

8

2

8

7

9

3

5

6

4

1

4

6

1

8

7

2

5

3

9

Niveau difficile 7 2 3

1291 Sudoku solution 1290 Niveau expert

La presse en parle Pour Le Parisien : « Olivier Marchal réussit son film le plus abouti. Il tire le meilleur d’un casting soigné. »

1291 Sudoku grille 1291 7 1 6 8 9 2 4

« De sa jeunesse passée dans la misère d’un camp de gitans, Edmond Vidal, dit Momon, a retenu le sens de la famille, une loyauté sans faille, et la fierté de ses origines. Il a surtout conservé l’amitié de Serge Suttel. L’ami d’enfance avec qui il a découvert la prison à cause d’un stupide vol de cerises. Avec lui, il a plongé dans le Grand Banditisme, et connu l’apogée du GANG DES LYONNAIS. Leur irrésistible ascension prend fin en 1974, lors d’une arrestation spectaculaire. Aujourd’hui à l’approche de la soixantaine, pour Momon, sa rédemption il l’a trouvée en se retirant des “affaires” à l’inverse de Serge Suttel… »

8

5

Solution du n° 1290 1

voir la vie en grand présente

Samedi 28 - Ste Valérie 08:22 20:32 02:30 14:56 Dimanche 29 - Ste Catherine de Sienne - Lune P.Q 09:25 21:44 03:28 16:00 Lundi 30 - St Robert 10:37 23:03 04:33 17:07

55 28 02

6

inéma C

Au départ du projet, le réalisateur Olivier Marchal, prévoyait un diptyque avec dans le rôle principal Alain Delon, mais la star a préféré se consacrer au théâtre avec sa fille, et avec succès. Changeant son fusil d’épaule, Marchal concocte un rôle d’ancien gangster à la mesure d’un Gérard Lanvin charismatique. La patine des années qui passent apporte à l’acteur les traits burinés d’un ancien aventurier, lui permettant d’incarner des rôles forts, c’est aussi l’intelligence de l’acteur de savoir passer d’un rôle de père un peu dépassé dans « Le fils à Jo » à un personnage d’ennemi public numéro 1. Quel bonheur pour nous spectateurs ! L’acteur et le réalisateur s’étaient promis de travailler ensemble déjà à l’époque de « 36 ». Il faut dire que Marchal à bousculé en quelques films les codes d’un genre en perte de vitesse, le polar, c’était donc naturel qu’il dirige son ami dans un film de genre. « Les Lyonnais » est une évocation d’un milieu dur, violent. Marchal nous livre un film d’une efficacité redoutable. Pour plonger dans un polar dense, oppressant, sans temps mort, pour apprécier un Gérard Lanvin « impérial de sobriété » et pour… voir la vie en grand ! • Cédric Lebailly écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[13


≥ Ville de Saint-Pierre Recensement * Le Sénateur-Maire communique : Les jeunes filles et les jeunes gens de la classe 2016, c’est-à-dire ceux nés du 1er janvier au 31 décembre 1996 et domiciliés à Saint-Pierre, les parents ou tuteurs pour ceux absents, sont tenus de se faire inscrire à la Mairie de SaintPierre. À cet effet, une permanence sera tenue tous les mercredis entre 13 heures 30 et 17 heures 30.

≥ Convivialité Anniversaire * Joyeux anniversaire Alexandre, pour tes trois ans, de la part de ton grand frère Julien, papa, maman, Mamie Yvonne et toute la famille. Gros bisous !

≥ Communiqué de la Rédaction

Ville de Saint-Pierre

Numéros utiles

* Outre le numéro du standard à utiliser durant les heures d’ouverture des bureaux, vous pouvez également joindre la Mairie de Saint-Pierre par télécopie. D’autres numéros peuvent aussi vous être utiles, notamment en cas d’urgence.

Mairie standard : 41 10 50 Mairie télécopie : 41 43 13 Pôle Voirie : 55 80 77 ou 55 80 65 Pôle bâtiment : 55 80 78 ou 55 57 18 Traitement des eaux : 55 80 61

[Fourrière Fourrière ] Service Fourrière : 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Site internet www.mairie-stpierre.fr Fondateur Albert Pen (Février 1982) Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Codirecteur Claude Arrossaména Rédacteur en chef Didier Gil : 05 08 41 10 91

* Nos lecteurs s’étonneront sans doute de ne pas trouver dans ce numéro 1291, daté de ce vendredi 27 avril, les résultats du premier tour des élections présidentielles dans l’Archipel. Il faut savoir que pour des raisons internes au service, il n’a pas été possible d’imprimer durant la semaine du 23 au 27 avril. Pour pallier cet inconvénient, il a été décidé d’avancer la mise sous presse. Ainsi, le numéro 1290 du vendredi 20 avril a été imprimé et façonné entre le 12 et le 16. Celui-ci l’a été entre le 16 et le 19. La prochaine édition, n° 1292, paraîtra le vendredi 4 mai. Nous nous excusons de ces perturbations auprès de nos lecteurs. La Rédaction

Journaliste Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 92

Secrétaire de rédaction et accueil Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90

Infographistes Steve Yon et Jean-Christophe L’Espagnol 05 08 41 10 95

Des nouvelles de l’Archipel ? N’hésitez pas… abonnez-vous ! Profitez de nos nouveaux tarifs : • SPM nominatif : 13 euros • Métropole : 28 euros • DOM-COM et Pays africains : 44 euros • Canada et USA : 36 euros • Autres pays : 59 euros

Impression Yannis Lepape : 05 08 41 10 93 — 05 08 41 10 94

Photographes Jean-Christophe L’Espagnol (J.-C. L’E.) jclespagnol@gmail.com Jean-Luc Drake (J.-L. D.) jean-luc.drake@cheznoo.net

Nom : …………………..................................................................................................................

Dessins d’actualité

Prénom : ……………...................................................................................................................

Benoît Germe

Adresse : ………………………........................................................................................................ Ville : ………………………………...................................................................................................... Code postal : …………………….....................................................................................................

Pour nous joindre L’Écho des Caps Hebdo, rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33

À renvoyer avec votre chèque à : L’Écho des Caps Hebdo Rue Georges Daguerre - BP : 4213 - 97500 Saint-Pierre et Miquelon.

14]

Courriel echohebd@cheznoo.net Tirage 3 300 exemplaires Commission paritaire numéro 68511

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012


[ partenaires de la semaine]

Un amour de ballon Komako Sakaï L’école des loisirs Album Quand un jour, un marchand offre un ballon à une petite fille nommée Akiko, celui-ci devient son compagnon de jeu favori. Parce que le ballon s’envole souvent, sa mère l’attache autour d’une cuillère. Akiko peut alors jouer avec lui dans le jardin mais le vent emporte le ballon qui reste coincé dans un arbre. La fin est laissée à l’imagination des enfants et des parents. Un très joli album signé par une dessinatrice japonaise aux illustrations tout en finesse et en douceur. •

Non, c’est pas moi ! Michel Piquemal Albin Michel Piccolophilo Album Pas facile pour un enfant d’admettre qu’il a fait une bêtise. Quand Piccolo casse une vitre par accident en jouant avec une balle, il refuse tout d’abord d’admettre sa responsabilité et accuse son chat. C’est une bonne occasion pour ses parents de parler du mensonge, de l’importance d’avouer ses fautes et de la façon de les réparer. La collection Piccolophilo a pour but d’aborder des questions philosophiques avec les enfants dès cinq ans. Des jeux et des questions permettent aux parents et aux éducateurs de traiter le sujet. Disponible, du même auteur « Achète-moi la moto rouge » sur la société de consommation. •

••• Rubrique animée par Josée Gautier Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 • Fax : 05 08 41 71 40 E-mail : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net

COMPTOIR D’IMPRTATION DES ALCOOLS 12 BIis rue Albert Briand B.P: 4269 Saint-Pierre et Miquelon

Pack 6 bouteilles 6,64 euros*• 250mlx6

La Bière Heineken lager beer est une bière de type pils à fermentation basse, conçue par Heineken à Amsterdam (Hollande). La petite bouteille verte à l’étoile rouge a depuis longtemps colonisé la planète entière. * Remise quantitative CIA, 7 rue Albert Briand – 41 47 97. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

LA MUTUELLE DES ÎLES SAINT-PIERRE ET MIQUELON ET LE GROUPE AREAS LA FORCE DE DEUX MUTUELLES POUR DES CONTRATS EFFICACES

Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle Assurance Automobile Accidents de la Vie Multirisques Scolaires, Chasse, etc.

Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13 Email : mispm@cheznoo.net

1er Mai : jour du Muguet !

écho des caps n° 1291 • vendredi 27 avril 2012

[15


≥ Vie municipale

Concours de Sculptures sur neige édition 2012 Dernière série de photos des œuvres réalisées

Echo des Caps n°1291  

Echo, Ville de Saint-Pierre

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you