Issuu on Google+

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥Bonne et heureuse année ! 2011 s’en est allé, vive 2012 ! ≥ Budget Primitif 2012

≥ 24 décembre 1941

≥Vie municipale

Ignorance ou volonté de nuire ?

Ralliement de l’Archipel Il y a 70 ans p. 06

Journées nationales des CCAS d’outre-mer p. 08

00]

p. 04

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 décembre 2012

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1275 6 janvier 2012


≥ vie municipale

Campagne de dératisation Deux nouvelles zones concernées

Depuis l’été 2010, la Ville de Saint-Pierre, soucieuse de préserver l’hygiène et la santé publique, mène une campagne de dératisation afin de garantir une efficacité optimale. Deux nouvelles zones sont concernées depuis ce mois de décembre 2011, les zones 6 et 7 (en jaune et en vert sur le plan) : avec l’élargissement de celles-ci, la totalité du territoire de la Municipalité sera traitée ! À cette occasion, nous comptons sur votre coopération pour suivre quelques étapes simples de prévention. • Repérer les endroits où les rats vivent, la plupart des rats vivent dans des nids ou dans des terriers, le terrier se repère par les trous dans le sol ou dans le béton de dimensions de 25 à 100 mm aux bords arrondis, le terrier peut être trouvé aux abords des buissons et des plantations, généralement, il possède une entrée et une sortie. • Vérifier le long des murs et sur l’herbe pour les traces de passages évidentes. • Retirer les tas, les encombrements divers, ceux-ci procurent aux rats, gîtes, nids, couches et facilitent la prolifération. • Éclaircir les plantations, entretenir votre compost régulièrement. • Pour garder les rats à l’extérieur, du matériel peu cher est disponible et peut être utilisé par le propriétaire. • Calfeutrer les fissures, petits trous avec du mastic ou du grillage. • Remplissez les plus gros trous par du mortier ou du ciment pré mélangé. • Déposer vos poubelles au plus près de l’heure de ramassage. • Utilisez des poubelles en métal ou en plastique dur. • Si vous utilisez une poubelle en bois, habillez celle-ci d’un grillage intérieur. • Ne mettez pas de nourriture à l’extérieur pour chats, oiseaux… • Les rats n’ont besoin que de 25 grammes de nourriture pas jour. Ensemble, nous pouvons obtenir un résultat encore meilleur !!! • Source BET MSP

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 décembre 2012

00]


– Éditorial ] Bonne et heureuse année !

2011 s’en est allé, vive 2012 ! C’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que je souhaite aux habitants de l’Archipel, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui leur sont chers, une excellente année 2012. Je souhaite que, dans les familles de Saint-Pierre et de Miquelon, les joies soient grandes et que les projets puissent se concrétiser, qu’ils soient personnels, familiaux ou professionnels. À ceux que la maladie, le deuil, le chômage et toutes les difficultés de la vie n’auront pas épargnés, je souhaite mieux-être et douceur pour cette nouvelle année. 2011 a été, une nouvelle fois, troublée par les difficultés économiques et le manque de perspectives économiques rassurantes pour la population. Certes, la crise ne se fait pas ressentir que sur l’Archipel mais cela ne nous console guère. Elle a pour conséquence directe que nous attendions plus d’équité et de solidarité dans la manière dont est considérée notre collectivité territoriale par la Métropole. Comme j’ai eu l’occasion de la préciser à la Ministre de l’Outre-mer, il n’est pas question pour moi de dire que rien n’est fait, ce serait faux. Mais je suis persuadée que l’on peut mieux faire, beaucoup mieux. Avec cohérence et intelligence.

≥ Karine Claireaux Sénateur de Saint-Pierre et Miquelon Maire de Saint-Pierre

« Les hommes sentent dans leur cœur qu’ils sont un même peuple lorsqu’ils ont une communauté d’idées, d’intérêts, d’affections, de souvenirs et d’espérances », disait l’historien Denis Fustel de Coulanges. Nous faisons partie du même Archipel, nous nous côtoyons régulièrement, nous partageons tout, les bons comme les mauvais moments. Sur la commune de Saint-Pierre, nous échangeons sur des idées. L’équipe municipale, les employés communaux et moi-même sommes à votre écoute pour vous rendre la vie la plus agréable possible. Votre avis nous est précieux et c’est ensemble que nous continuons d’avancer et de construire.

Les intérêts que nous avons en commun sont le respect et l’épanouissement de tous à travers la prise en compte du seul intérêt général. Les liens que nous tissons lors de nos activités professionnelles, sportives ou culturelles entre collègues, voisins, membres d’associations, démontrent que la Commune est le lieu pour créer des liens sociaux qui brisent les solitudes et nouent des amitiés. Nous avons un passé commun, un présent commun et nous comptons bien construire notre avenir ensemble. C’est le cas sur notre Commune. C’est le cas sur la Commune de Miquelon. C’est le cas sur l’ensemble de l’Archipel. Je souhaite que notre avenir commun et l’avenir de chacun d’entre vous soient très prometteurs pour 2012… Soyons-en les acteurs à travers nos choix personnels, nos choix professionnels et nos choix électoraux. Chers amis de Saint-Pierre et de Miquelon, je souhaite que cette nouvelle année vous apporte à toutes et tous, bonheur, santé et prospérité. Qu’elle vous redonne espoir et qu’elle permette la réalisation de tous vos projets. Bonne et heureuse année 2012 ! • écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[03


[ conseil municipal ] Par Karine Claireaux, Sénateur-Maire

Budget Primitif 2012

Ignorance ou volonté de nuire ? Les auditeurs, téléspectateurs et lecteurs n’auront pas manqué de prendre connaissance des différentes interventions de l’opposition d’Archipel Demain, suite à la dernière réunion du Conseil Municipal consacrée au vote du Budget Primitif 2012. C’était tout à la fois pathétique et accablant…

- Dire également qu’« au titre de 2012, seuls un peu plus de 300 000 euros seront financés… et 2 900 000 euros demandés à l’État et au Conseil Territorial… » : c’est tout aussi faux… Pour le seul budget « Mairie », ce sont quelque 681 477 euros d’investissements qui sont autofinancés dès le Budget Primitif. Viendront s’y rajouter les sommes qui seront dégagées lors du vote du Compte Administratif. De plus, la somme des subventions demandées à l’État et au Conseil Territorial pour le budget « Mairie » est de 1 700 000 euros, pas 2 900 000 euros… L’opposition additionne délibérément - ou alors, seconde hypothèse tout aussi probable, ils n’ont toujours pas compris comment fonctionne la mécanique budgétaire - des demandes liées à des budgets différents, car le budget de la Régie de l’eau est indépendant financièrement du budget « Mairie ».

Reprenons quelques-uns de leurs arguments : - « La commune se refuse année après année à envisager d’emprunter » : ce n’est pas ce qui a été dit… J’ai dit qu’il serait prudent, étant donné la conjoncture, d’attendre encore un peu. Mais que malgré un contexte économique et social incertain, des contacts seraient pris avec des établissements bancaires afin de voir ce qu’ils étaient à même de nous proposer. Et que nous analyserions ensuite les propositions. L’emprunt est, certes, un moyen de financer des investissements, mais ce n’est pas la panacée et emprunter à tout va n’est pas la solution pour garder un budget en équilibre dans le temps. Agir en élu responsable ce n’est pas faire prendre des risques inconsidérés à sa collectivité. Ce n’est pas se dire « après moi le déluge » et accepter des conditions (taux ou différé) de remboursement qui risqueraient d’hypothéquer considérablement l’avenir. La structure même de nos recettes est trop fragile et demande à être consolidée.

04]

- L’opposition déclare aussi : « …il est facile de présenter un budget en équilibre lorsque l’on… demande de l’argent aux autres ! » Diantre ! Où l’opposition a-telle donc vu que les budgets présentés en Conseil Municipal, les subventions demandées à l’État et au Conseil Territorial, étaient intégrées dans les chiffres du Budget Primitif ? Intégrer des recettes aussi fictives qu’aléatoires n’est pas le genre de la maison, je laisse aussi cela à d’autres. Mais de ces pratiques, vous n’en trouverez point dans les budgets gérés par l’équipe municipale. - Quand l’opposition écrit : « Il ne s’agit pas d’endetter au-delà du raisonnable… », je rétorque que sauf qu’à ne voter aucune des demandes de subventions et demander l’emprunt sur tous les projets, l’opposition saccagerait en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les efforts consentis par le Conseil Municipal et la population (car c’est elle qui paye au final) depuis plusieurs années.

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

Ce n’est ni ma vision des choses, ni celle de mon équipe. « Ensemble pour Construire », comme son nom l’indique, veut bâtir un avenir sur des bases solides et inscrire son action dans le temps. La vision que nous donnent certains de leur « Archipel Demain » a, en revanche, de quoi faire peur… Quant à mon vote de Sénateur lors de la présentation Projet de Loi de Finances pour 2012, je l’assume entièrement et il n’est aucunement contradictoire avec les demandes faites pour le bien-être des habitants de la Commune. Le Projet de Loi de Finances 2012 est mauvais et n’est surtout pas à la hauteur des besoins des Français qu’ils soient hexagonaux ou ultramarins. Même en période de crise comme celle que nous connaissons, les choix auraient dû être différents et surtout plus équitables. Les choix faits dans le cadre de la délégation outre-mer manquent aussi de justice sociale et de pragmatisme, je m’en suis expliquée. Il n’en demeure pas moins que notre commune a des besoins qu’elle ne peut assumer seule et je rappelle, pour ceux qui l’auraient oublié, qu’elle n’a pas accès aux crédits du FED et qu’elle a aussi été exclue du bénéfice des crédits du Contrat de Développement (sauf pour une petite somme au niveau réfection des chaussées, qui correspondait sur 7 ans, à ce dont elle aurait besoin chaque année). Pour ce qui est de la Réserve Parlementaire à laquelle font allusion les conseillers de l’opposition, je préciserai seulement que son montant oscille entre 70 000 euros et 150 000 euros et qu’elle n’est pas exclusivement destinée à la Commune de SaintPierre mais bien aux projets DES collectivités de l’Archipel. Enfin, et même si les conseillers de l’opposition « Archipel Demain » ont hâte de prendre notre place, les prochaines échéances municipales sont en 2014, pas en 2013. Décidément, encore une erreur d’appréciation ? Cela fait beaucoup pour une seule réunion du Conseil Municipal. •


patrimoine maritime

Développement touristique

© Olivier Detcheverry

« Le Muscadin » transformé en espace muséographique

« Le Muscadin », ancienne goélette de pêche reconvertie ensuite en sablier, fait désormais parti du patrimoine maritime local et sera transformé en espace muséographique susceptible de devenir un support d’attraction touristique original sur la commune de MiquelonLanglade. L’idée lancée par Benoît Germe et portée par le Syndicat d’Initiative de Miquelon-Langlade offrira donc une seconde vie à ce dernier navire en bois construit en 1967 sur le chantier naval de Bonavista à Terre-Neuve-Labrador. D’abord propriété de la famille Joseph Poirier, il a ensuite appartenu à l’entreprise Allen-Mahé. Cette dernière, soucieuse de préserver l’histoire maritime de l’Archipel, a cédé gratuitement le bateau. La première phase de l’opération « Le Muscadin » (mise hors d’eau du bateau) est achevée et a engendré un coût non négligeable. Les frais techniques s’élèvent à près de 15 000 euros ! Alors si vous souhaitez participer à la sauvegarde de notre patrimoine, le Syndicat d’Initiative de Miquelon-Langlade est à la recherche de fonds et fait appel à votre grande générosité. De plus, pour garder la mémoire de cette action et honorer votre générosité, une plaque mentionnant le nom des donateurs sera apposée sur le site. Pour toute information complémentaire et/ou faire un don, vous pouvez contacter Anaïs Llorca au Syndicat d’Initiative de Miquelon-Langlade au 41 68 33 ou par mél : si.miquelon@gmail.com. À Saint-Pierre, un projet quasi similaire pour le « Paul Veillon » serait dans les cartons. Ouf, il était temps… petit navire ! • J.-C. L’Espagnol écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2011

[05


24 décembre 1941 Ralliement de l’Archipel à la France Libre Le 24 décembre 1941, sur l’ordre du Général De Gaulle, et contre l’avis des Américains, la flotte française libre débarque dans l’Archipel, sous administration de Vichy, et obtient le ralliement à la France Libre. L’opération est menée par l’amiral Muselier, à l’aide de 4 bâtiments : les 3 corvettes Mimosa, Aconit et Alysse et le sous-marin Surcouf, un fleuron de la flotte française. Les faits se déroulent alors que les États-Unis viennent d’entrer en guerre, après l’attaque japonaise des 7 et 8 décembre. La situation de l’île, proche des côtes canadiennes, lui conférait un caractère stratégique. Elle disposait à l’époque d’un câble transatlantique et d’une puissante antenne radio. Les Canadiens avaient établi un plan visant à occuper l’île et à la placer sous administration alliée. Le Général De Gaulle, souhaitant assurer le contrôle, envoie l’amiral Muselier, l’un des premiers officiers généraux l’ayant rejoint à Londres, monter une opération. Celui-ci sollicite l’avis des Américains avant l’opération, et obtient une réponse défavorable. De son côté, Winston Churchill avait donné son accord, avant de demander aux Français de renoncer, devant la réticence américaine. De Gaulle prend tout de même la décision d’envoyer ses forces prendre l’île et, le 23 décembre 1941, sous prétexte d’un entraînement, les quatre navires, regroupés à Halifax depuis le 12 décembre, prennent la mer. L’Archipel est atteint le 24 au matin. Les gendarmes n’opposent aucune résistance, et en 20 minutes, l’île est libérée. Une consultation de la population est organisée le 25 décembre et plus de 90 % des suffrages vont à la France Libre. Les États-Unis, sous la direction du Secrétaire d’État Cordell Hull, considèrent l’acte comme un affront fait au pays. Le communiqué suivant est lu à la radio : « [...] l’action entreprise à Saint-Pierre-et-Miquelon par les navires prétendus Français libres, l’a été sans que le gouvernement des États-Unis en ait eu au préalable connaissance et sans qu’il y ait aucunement donné son consentement ». Dans son communiqué, il parle même de bâtiments soi-disant Français libres. Les États-Unis envisagent un moment d’intervenir militairement contre les Français libres, mais l’opinion publique se montre favorable aux Français libres. Dans ses mémoires, Winston Churchill, qui rencontrait le président Roosevelt en Amérique au moment des faits, écrira que l’expression « soi-disant » avait été jugée choquante « par presque tout le monde ». À la fin de l’année 1941, la France Libre regroupe déjà plusieurs territoires issus de l’Empire Colonial. Saint-Pierre-et-Miquelon se trouve ainsi aux cotés des Nouvelles-Hébrides, du Tchad, du Cameroun français, du Congo, de l’Oubangui-Chari, des Établissements français de l’Inde et de l’Océanie, de la Nouvelle-Calédonie, et du Gabon, récemment conquis par les F.F.L. •

06]

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012


anniversaire

≥ envie de lire

AFM : « Une course pour la vie » Recherche biologique et médicale

Alors que début décembre se déroulait partout en France et à Saint-Pierre et Miquelon le 25e Téléthon avec le succès que l’on sait, paraissait en Métropole un livre intéressant et très documenté sur l’histoire de l’AFM et l’apport de cette Association à la recherche médicale. Intitulé « Une course pour la vie, l’AFM et la recherche biologique et médicale », ce livre, paru chez Armand Colin et en vente à la librairie locale, est signé de Denis Guthleben, historien, attaché scientifique au comité pour l’histoire du CNRS, et d’Odile Le Faou, historienne, chargée du projet « Histoire du projet génome en France » auprès du comité pour l’histoire du CNRS.

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

≥ UN ACCÈS AUX ARCHIVES Pour mettre en lumière le rôle de l’Association Française contre les Myopathies dans l’histoire de la recherche scientifique française, les deux auteurs ont eu accès à de nombreuses archives pour mener à bien leur projet. Dans le cadre d’une émission Spéciale Téléthon que j’ai eu le plaisir de co-animer avec Roselle sur Radio Atlantique, Denis Guthleben nous a expliqué que « l’histoire de la recherche scientifique française est très rarement abordée du point de vue du rôle des organisations privées ». « Or, en la matière, l’AFM nous a paru être un bon sujet… », nous a-t-il confié. « Les points forts de l’AFM sont sa capacité à répondre et à combattre. Les malades ont la mort aux trousses et il faut aller vite. C’est une véritable course contre la montre, mais l’AFM est aussi consciente du temps de la recherche », nous a également précisé Denis Guthleben. « En pratique, l’AFM nous a donné accès à toutes ses archives : ses responsables nous ont laissé les “clés de la réserve” sans restriction ! Le livre contient donc plusieurs niveaux de lectures puisqu’il est composé d’archives originales, de commentaires et d’analyses. Il s’adresse donc à un large public », estime l’historien et scientifique. Amis lecteurs, vous qui avez encore massivement soutenu le 25e Téléthon dans l’Archipel (la mobilisation ne faiblit pas depuis 1994), ce livre vous permettra d’encore mieux appréhender le combat que mène l’AFM depuis sa création, en février 1958, née de la révolte d’une poignée de malades et de proches de malades devant le verdict sans appel de la médecine de l’époque qui disait « face aux maladies neuromusculaires, il n’y a rien à faire ». Cinquante ans plus tard, grâce à leur combat et aux donateurs du Téléthon, l’espérance et la qualité de vie des malades ont nettement progressé, et plusieurs pistes de traitements se profilent. « Une course pour la vie, l’AFM et la recherche biologique et médicale » est en vente dans l’Archipel. • J.-L. Mahé écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[07


Par Jean-Louis Mahé

Union Nationale des Centres Commu

Journées nationales des CCAS d’ « Les CCAS sont le thermomètre de la situation sociale du Pays. […] Le service public est le seul bien de ceux qui n’ont plus rien ». Pointe-à-Pitre a été début décembre dernier le lieu de rassemblement de quelque 300 élus locaux chargés de l’action sociale en Métropole et en outre-mer. Gisèle Letournel, Adjointe au Maire de Saint-Pierre, a été invitée à participer à ce séminaire organisée en Guadeloupe à l’initiative de l’Union Nationale des Centres Communaux d’Action Sociale (UNCCAS) dont le Président est Patrick Kanner. C’était une première et ce fut pour les élus de terrain l’occasion d’échanger et de croiser leurs expériences, aux côtés de leurs partenaires institutionnels et privés, lors de forums thématiques sur la jeunesse et l’emploi ; la santé et le handicap ; la politique de la ville et le logement ; l’accompagnement des personnes âgées ; les politiques publiques face à la précarité. Des visites d’infrastructures médico-sociales étaient aussi au menu de ce séminaire d’une semaine certes très intense mais riche d’enseignements. Mme Gisèle Letournel nous en fait le compte-rendu.

« Je dois d’abord préciser que Saint-Pierre et Miquelon comme La Réunion ont été mis à l’honneur lors de ce séminaire par le Président de l’UNCCAS, Patrick Kanner, et par la Présidente de l’Union Départementale des CCAS de Guadeloupe, Éliane Guiougou. Tous deux nous ont officiellement remerciés “d’avoir eu, malgré la distance, la volonté de rejoindre les compatriotes d’outre-mer” pour échanger et témoigner de la pertinence de cet outil de proximité incontournable que représente le CCAS. Après avoir rappelé que l’UNCCAS rassemble plus de 3 870 centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS/CIAS), dont 83 en outre-mer, le Président Kanner a insisté sur le rôle de l’UNCCAS qui est au niveau national “une caisse de résonance”. “Dans cette période de crise où l’on nous annonce une baisse des budgets, un gel des dotations et de nombreux efforts à faire”, a-til déclaré, “l’UNCCAS porte auprès des plus hautes autorités l’idée que la solidarité ne doit

08]

© UNCCAS.

≥ DES MISSIONS RENFORCÉES

pas être sacrifiée car les besoins sociaux progressent et des choix doivent être faits pour ne pas casser encore plus les défavorisés”. “Les CCAS sont au cœur des dispositifs sociaux ; ce sont des services publics de proximité performants”, a martelé le Président Kanner. De son côté, Victorin Lurel, Président du Conseil Régional de Guadeloupe a prononcé un discours plutôt musclé insistant sur le rôle indispensable des CCAS qui est de “remettre l’homme au cœur des politiques publiques”. En lançant les travaux des Journées nationales des CCAS d’outre-mer, la Présidente

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

de l’Union départementale des CCAS de Guadeloupe, Mme Éliane Guiougou, a eu cette belle formule : “L’heure n’est plus aux mots pour résoudre nos maux ; il est temps de passer à l’action”. Personnellement, j’ai été frappée d’apprendre qu’en Guadeloupe quelque 100 000 personnes vivent sous le seuil de la pauvreté et que près de 25 % de la population souffre d’illettrisme. » ≥ FORUMS • Jeunesse, emploi et insertion : « Parmi les expériences menées pour répondre au


[ vie municipale]

unaux d’Action Sociale

’outre-mer problème du chômage qui touche particulièrement les jeunes, le Président de l’Association Unis-Cité nous a parlé des missions de service civique. Ce dispositif permet à tous ceux qui le désirent de s’engager pour une durée de 6 à 12 mois dans une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général. Il est ouvert à tous, et plus particulièrement aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Contre une rémunération équivalente à la moitié du SMIC et une formation, les volontaires ont la chance de vivre de nouvelles expériences et l’opportunité de se rendre utiles. Si le service civique n’est pas LA solution pour résorber le chômage chez les jeunes, c’est une des pistes à utiliser pour remettre les moins diplômés d’entre eux au travail et pour leur permettre d’acquérir une expérience professionnelle. » • Santé, prévention, handicap : « La santé est une des priorités des CCAS. Je retiendrai l’engagement du Président de Karukéra association handicapés moteurs adultes. Cette association créée par des personnes en situation de handicap œuvre pour améliorer l’existence de cette frange de la population. Son Président Étienne Molia mène campagne pour combattre l’indifférence et le regard des autres sur le handicap. Devant nous, il a mesuré le chemin parcouru et les avancées effectuées, en particulier avec les CCAS, qui favorisent l’intégration dans la société des gens en situation de handicap. »

• Politique de la ville et problématique du logement : « Au cours du séminaire de Guadeloupe, chacun des intervenants s’est accordé sur la nécessité de redéfinir les contours de la politique de la ville tout en précisant que même si un CCAS ne peut pas piloter la politique de la ville, il peut toutefois prendre sa place sur un projet social de territoire. S’agissant de l’épineux dossier du logement social, la Caisse d’Allocations Familiales de Guadeloupe mène des actions collectives

parallèlement aux actions individuelles des CCAS. Un partenariat conventionné entre les deux entités pour plus d’efficacité a été prôné. D’une manière plus générale, la conclusion de cet atelier est que les CCAS doivent prendre leur part dans l’accompagnement des personnes en difficulté pour l’accès au logement social. Les CCAS doivent aussi faire preuve d’imagination pour la prévention et la lutte contre la précarité alimentaire et énergétique. » • Quel programme de gérontologie pour quel avenir ? : « L’expérience de Martinique a été mise en avant, la Ville de Schoelcher étant la seule ville des DOM à avoir obtenu le label “Bien vieillir, vivre ensemble”. Les actions mises à la disposition des seniors afin de rompre leur isolement et de leur offrir une qualité de bien vieillir dans la commune ont été déclinées devant l’ensemble des élus. » • Pauvreté, précarité et politiques publiques : « J’ai été intéressée par le nouvel outil de solidarité et d’insertion que constitue le micro-crédit social que le CCAS de Guadeloupe a instauré en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations. Le micro-crédit personnel est réservé aux personnes défavorisées qui ne peuvent pas emprunter. Le montant est situé entre 500 euros et 3 000 euros remboursable sur trois

ou quatre ans à un faible taux. Le micro-crédit permet de pallier les dépenses de la vie courante. C’est un projet d’utilité sociale d’insertion qui est assorti obligatoirement d’un accompagnement social assuré par le CCAS. » ≥ CCAS : THERMOMÈTRE DE LA SITUATION SOCIALE « En conclusion de ce séminaire fort intéressant, je retiens le rôle prépondérant que jouent les CCAS dans leurs communes respectives et nous avons bien conscience que nous serons tous de plus en plus sollicités en 2012, année de toutes les solidarités. “Les CCAS sont le thermomètre de la situation sociale du Pays”, a martelé dans son discours de clôture le Président Patrick Kanner, qui a averti : “Il ne faut pas casser un thermomètre qui marche depuis deux siècles ; le service public est le seul bien de ceux qui n’ont plus rien”. Face à l’augmentation des demandes qui arrivent dans chacun de nos CCAS, il nous faudra nous adapter à la nouvelle donne sociale et sociétale en faisant preuve d’imagination et d’innovation. Autant dire que nous avons, nous élus, du pain sur la planche. Nous allons devoir agir ensemble sur tous les leviers à la fois. » Notons que c’est La Réunion qui accueillera les prochaines journées nationales des CCAS d’outre-mer programmées en 2013. •

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[09


[ philatélie ] Par Didier Gil

Les émissions en 2012

Demandez le programme La programmation philatélique annuelle est toujours très attendue. En voici la mouture pour 2012 avec tous les détails et la chronologie des émissions annoncées. Nous l’avons déjà écrit, depuis sa création, notre journal s’attache à soutenir la philatélie locale, tant nous connaissons la qualité créatrice des artistes invités à y participer, mais aussi l’intérêt qu’elle suscite auprès des passionnés du monde entier. À l’heure où vous lirez ces lignes, la première émission de l’année devrait avoir eu lieu ce mercredi 4 janvier. Pour en savoir plus, voici donc le programme 2012 : séries, thèmes, artistes, graveurs pour la taille douce, formats, dates d’émission et valeurs faciales d’après les informations disponibles juste avant les fêtes de fin d’année. ≥ OISEAUX : LES HIRONDELLES « La becquée » Artiste : Patrick Hacala Impression : Offset Format : 48 x 27 Valeur faciale : 0,47 euro Date d’émission : 4 janvier. ≥ MARIANNE ET L’EURPOE Quatre figurines sans valeur faciale Artiste : Y. Beaujard Impression : Taille douce Graveur : Y. Beaujard Valeur faciale : 4,17 euros Date d’émission : 18 janvier. ≥ COMMÉMORATION « 1962/2012 – Le Ravenel » Artiste : Vincent Lemoine Impression : Offset Format : 48 x 36 Valeur faciale : 0,60 euro Date d’émission : 28 janvier. ≥ MARIANNE ET L’EUROPE Trois figurines sans valeur faciale Artiste : Y. Beaujard Impression : Taille douce Graveur : Y. Beaujard Valeur faciale : 4,90 euros Date d’émission : 8 février. ≥ CONCOURS DE L’ARCHE « L’église de Langlade » Artiste : Patrick Plantegenest Impression : Offset Format : 48 x 27 Valeur faciale : 0,87 euro Date d’émission : 7 mars.

10]

≥ PHOTOS SOUS-MARINES Quatre figurines Artiste : Denise Téletchéa Impression : Offset Format : 36 x 22 Valeur faciale : 2,40 euros Date d’émission : 21 mars. ≥ MARIANNE ET L’EUROPE « Gamme verte » Quatre figurines Artiste : Y. Beaujard Impression : Taille douce Graveur : Y. Beaujard Valeur faciale : 3,47 euros Date d’émission : 11 avril. ≥ GRANDE TOILE « Travail des Graves - 1900 » Six figurines Artiste : Gaston Roullet Impression : Offset Format : 280 x 70 Valeur faciale : 3,60 euros Date d’émission : 16 mai. ≥ COMMÉMORATION « Archipélitude » Artiste : Marc Derible Impression : Taille douce et Offset Graveur : à préciser Format : 76 x 22 Valeur faciale : 0,60 euro Date d’émission : 13 juin. ≥ PAYS BASQUE « Aliénor Bayonne » Artiste : Jean-Jacques Oliviéro Impression : Taille douce et Offset Graveur : à préciser Format : 76 x 36 Valeur faciale : 1,15 euro Date d’émission : 27 juin. ≥ PERSONNAGE ILLUSTRE « André Paturel » Artiste : Patrick Derible Impression : Taille douce Graveur : Y. Beaujard Format : 22 x 36 Valeur faciale : 0,33 euro Date d’émission : 11 juillet. ≥ SÉRIE SPORT « Jeux Olympiques » Artiste : Benoît Germe

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

Impression : Taille douce Graveur : à préciser Format : 36 x 36 Valeur faciale : 1,07 euro Date d’émission : 27 juillet. ≥ EXPRESSION LOCALE « Jouer au pipette » Artiste : Christine Briand-Luberry Impression : Offset Format : 48 x 36 Valeur faciale : 0,60 euro Date d’émission : 19 septembre. ≥ PEINTRES DE MARINE « POM expo » Deux figurines Artistes : - François Bellec : « Esprit du Barachois » - Dirck Verdoom : « Le Béothuk » Impression : Offset Format : 48 x 36 Valeur faciale : 1,20 euro Date d’émission : 10 octobre. ≥ TRIPTYQUE Deux figurines Artiste : Michel Borotra Impression : Taille douce Graveur : à préciser Format : 141 x 36 Valeur faciale : 5,00 euros Date d’émission : 24 octobre. ≥ TIMBRE DE NOËL Artiste : Concours des écoles Impression : Offset Format : 48 x 27 Valeur faciale : 0,60 euro Date d’émission : 28 novembre. Au programme donc, pas moins de 16 émissions – regroupant 11 créations artistiques locales, une émission spéciale « Peintres Officiels de la Marine » et 11 « Marianne » – pour une valeur totale de 31,03 euros. En Métropole, vous pourrez vous procurer les timbres de Saint-Pierre et Miquelon dans un bureau de Poste disposant d’un point philatélique. À défaut, vous pouvez écrire au Bureau Philatélique de l’Archipel, BP 4323, 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon, voire même les commander sur le site web. • www.spmtimbres.com


écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[11


... en photos

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

CCAS Noël à la Maison Églantine

12]

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012


dessin de la semaine

≥ IEDOM

≥ Bilan 2011

Chasse au chevreuil 349 bêtes tuées

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) représente le troisième secteur créateur de valeur ajoutée dans l’Archipel (11 %), après les services administrés (39 %) et le commerce (14 %). Largement soutenu par la commande publique (projets d’aménagements urbains ou grands travaux), ce secteur occupe une place importante dans l’économie de l’Archipel, bien que la rigueur des conditions climatiques hivernales bloque toute l’activité pendant près de la moitié de l’année. D’après le dernier recensement de l’INSEE en 2006, le secteur du BTP emploie environ 6 % de la population active. Il est par ailleurs majoritairement composé d’entreprises artisanales. • Extrait RA IEDOM SPM

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Éclairage économique La construction

Grâce aux chiffres communiqués par la Fédération des Chasseurs, nous connaissons le bilan de la saison de chasse au chevreuil (cerf de Virginie), une bête étant autorisée pour chaque chasseur. Les 199 chasseurs de l’équipe A (25 septembre au 12 octobre) et les 238 de la B (15 octobre au 2 novembre), soit un total de 437 chasseurs, ont abattu 349 bêtes, dont 251 (72 %) à Langlade et 98 (28 %) à Miquelon. Ce prélèvement a concerné 167 mâles (48 %) et 182 femelles (52 %) pour un taux de réussite de 80 %. En 2010, 445 chasseurs avaient prélevé 378 bêtes (85 % de réussite), dont 266 à Langlade (70 %) et 112 à Miquelon (30 %), à savoir 197 mâles (52 %) et 181 femelles (48 %). • D. Gil écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[13


[ mamifères marins ] Par Didier Gil

SPM Frag’îles

Le colloque de Tampa Bay Ambition avouée de SPM Frag’îles : « situer lentement mais sûrement l’Archipel sur la scène internationale en tant que zone d’intérêt capital pour les passages de mammifères marins ».

Collection Privée.

L’association SPM Frag’îles nous a confirmé l’information, répondant à une invitation, Roger Etcheberry a participé – du 27 novembre au 2 décembre 2011, à Tampa Bay (Floride) – au colloque consacré tous les deux ans aux mammifères marins, et qui rassemble les scientifiques spécialistes des mammifères

marins du monde entier. Le dernier s’était tenu à Québec et deux membres de l’association y étaient déjà présents. Pour SPM Frag’îles, « cela permet à l’association d’y rencontrer ses partenaires aux niveaux national et international et de prendre des contacts pour de possibles futures collaborations. Mais cela permet également de situer lentement mais sûrement l’Archipel sur la scène internationale en tant que zone d’intérêt capital pour les passages de mammifères marins ». Pour ce faire, et au-delà « des échanges sur la qualité des recherches à visée scientifique », Roger Etcheberry a présenté un poster (ci-contre) – élaboré avec des biologistes de l’« Allied Whale » – faisant « l’état du travail de photo-identification [Ndlr : prise de clichés photographiques de la queue des baleines à bosse, véritable empreinte digitale des individus] des mammifères marins réalisé par les observateurs bénévoles originaires de Saint-Pierre et de Miquelon qui contribue, par les photos mais également par la tenue d’une base de données importante, à enrichir la connaissance sur les comportements des populations de mammifères marins et éventuellement à établir des coïncidences entre les différentes zones d’obser-

14]

vation dans le monde ». La contribution, en termes de données recueillies par l’association, représente plus de 5 ans de collecte. Roger Etcheberry s’est donc évertué à faire valoir tout ce travail afin « de mettre encore plus en lumière ce secteur de l’Atlantique Nord-Ouest pour lequel de plus en plus de sollicitations de toutes parts » arrivent à l’association. Et cette dernière de constater que « le travail réalisé depuis des années fait apparaître un nombre considérable de baleines à bosse observées dans les eaux de Saint-Pierre et Miquelon qui ont été également observées dans l’Ouest de l’arc Caribéen. C’est ainsi que 12 individus sur 129 ont été observés au large des Antilles alors que 4 furent observées au large des Bermudes ». SPM Frag’îles précise d’ailleurs que « d’évidence, la circulation des animaux se fait depuis l’arc caribéen pour venir rejoindre le golf du Maine puis longer la côte Est canadienne pour venir sur les côtes Est terreneuviennes et les alentours de Saint-Pierre et Miquelon, les mammifères marins se

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

retrouvant le long de la côte Ouest de TerreNeuve et au large du Labrador et du Groenland ». Les observations autour de Saint-Pierre et Miquelon ont donc « un intérêt probant du fait de la caractérisation géomorphologique du banc de Saint-Pierre et de l’apparente richesse en nutriments des eaux de l’Archipel, sans nul doute due à la typologie des fonds ». On le devine, « l’enjeu est de taille et peut à l’image des actions entreprises depuis plusieurs années par SPM Frag’îles, permettre à l’Archipel d’apparaître à terme comme une tête de pont en matière de biodiversité marine ». Par-delà l’invitation à ce symposium international, c’est un échelon de plus qui se gravit après l’invitation au colloque de Copenhague sur les populations de mammifères marins qui s’est tenu, lui, en octobre dernier à Copenhague. L’occasion ici de rappeler que « le financeur est la DTAM », et le Ministère de tutelle, celui de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. •


aventure

Recherche de « L’Oiseau blanc »

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

De nouveaux espoirs !

« Un mystère vieux de 84 ans pourrait bientôt être élucidé avec la découverte de l’avion de Nungesser et Coli, disparu en mer en mai 1927. Le groupe “Safran” apporte de nouveaux fonds », relatait récemment le quotidien « Le Parisien ». Le groupe français de haute technologie « Safran », leader mondial des moteurs d’avions civils, des trains d’atterrissage et des turbines d’hélicoptères, a signé le 12 décembre un partenariat pour au moins deux ans avec l’association la « Recherche de l’Oiseau Blanc ». « Cet engagement doit nous aider à mettre la main sur le moteur du biplan, au fond de l’océan en face du port de Saint-Pierre. Cela donne une autre dimension à notre aventure », se félicite Bernard Decré, président de l’association. Bernard Decré est en quête d’une preuve irréfutable : le moteur. Cette pièce métallique de la marque Lorraine-Dietrich, entreprise reprise en 1941 par « Gnome et Rhône » devenue la « Snecma » à la Libération, cette même « Snecma » qui, en 2005, a fusionné avec la « Sagem » pour donner naissance au groupe… « Safran » ! Bernard Decré va, avec l’aide d’une équipe d’ingénieurs et de plongeurs, procéder à sa quatrième campagne de recherches fin mai - début juin dans l’Archipel. Dans une zone de 2 kilomètres de long sur 1 kilomètre de large, ils disposeront d’un sonar, d’un magnétomètre et de caméras sous-marines. L’espoir renaît de retrouver « L’Oiseau blanc ». Avec les nouveaux moyens techniques mis à disposition, Bernard Decré poursuivra également les recherches de l’épave du « Ravenel ». • J.-C. L’Espagnol écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[15


[ sport ] Par Didier Gil

Taekwondo

La « Black Belt Canada »

Collection Privée.

Dix-sept médailles : huit d’or, sept d’argent et deux de bronze, c’est le palmarès 2011 du Hong Sang Nae Club au tournoi « Black Belt Canada » d’Halifax en Nouvelle-Écosse.

Nous revenons ici sur les résultats de huit jeunes du Hong Sang Nae Club de SaintPierre qui ont participé – le 18 novembre dernier – comme en 2010 et pour la 14e fois dans l’histoire du club local, au tournoi « Black Belt Canada », dont c’était la 17e édition en cette année 2011. Au total, nos huit compétiteurs ont brillamment représenté l’Archipel puisqu’ils ont ramené 17 médailles, 8 d’or, 7 d’argent et 2 de bronze tant en poomse (P) qu’en combat (C). En voici les résultats au complet et par ordre alphabétique. ≥ CHEZ LES FILLES • Cormier Clémence : or (P) et or (C). • Goris Andréa : or (P) et argent (C). • Heudes Léa : or (P) et argent (C). • Hutton Margot : argent (P) et bronze (C). • Vigneau Chloé : bronze (P) et argent (C).

16]

≥ CHEZ LES GARÇONS • Hacala Damien : or (P) et argent (C). • Kerhoas Guillaume : or (P) et or/or (C). • Lambert Romain : argent (P) et argent (C). Commentaires de l’encadrement : « Après une préparation spécifique qui aura duré un mois, les jeunes étaient fin prêts pour cette compétition. Au fur et à mesure de la matinée, la pression a augmenté pour nos jeunes, qui avaient la lourde tâche de représenter notre club dans cette première compétition de la saison ». Et ce tournoi – qui rassemblait plus de 150 compétiteurs – a effectivement été une fois de plus un succès pour nos compétiteurs qui, « grâce à leur travail et à leur motivation » ont donné tout ce qu’ils avaient pour réussir au mieux. Et le Hong Sang Nae Club de relever tout spécialement les « surclassements » de

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

Clémence Cormier et Guillaume Kerhoas qui, n’ayant pas d’adversaire dans leurs catégories respectives, « n’ont pas hésité à franchir le pas pour combattre en ceinture noire ». Un pari réussi puisque tous deux ont remporté des médailles d’or, Guillaume s’adjugeant même en poomsee (partie technique), la coupe du « gran champion ». Tous ces jeunes sportifs doivent donc être félicités ici, à commencer par les dirigeants de leur club qui leur avaient ensuite donné rendez-vous le 17 décembre dernier pour la traditionnelle « Compétition de Noël » dans la salle des sports du Centre Culturel et Sportif Territorial, et à laquelle plus de 100 compétiteurs devaient participer. Nous aurons certainement l’occasion d’y revenir. Enfin, dernière info, Flavie Heudes, qui a fait ses premiers pas au Hong Sang Nae Club, s’est classée seconde du dernier « Open de Metz » en Métropole. •


Pharmacies de garde

Agenda des marées

du lundi 2 jan. 9 h au lundi 9 jan. 9 h

Les jours croissent de 52 minutes

janvier 2012

BASSES MERS

Pharmacie SPM

55 28 02

inéma Cvoir la vie en grand présente

PLEINES MERS

Samedi 7 - St Raymond - St Cédric 01:07 13:58 07:47 20:05 Dimanche 8 - St Lucien - Épiphanie 01:52 14:38 08:31 20:49 Lundi 9 - St Alix - Pleine Lune 02:35 15:16 09:14 21:31 Mardi 10 - St Guillaume - St Lomig 03:16 15:54 09:55 22:13 Mercredi 11 - St Paulin - Ste Pauline 03:57 16:33 10:36 22:54 Jeudi 12 - Ste Tatiana - Marée : 91 04:40 17:12 11:18 23:38 Vendredi 13 - Ste Yvette 05:23 17:53 12:01 Samedi 14 - Ste Nina 06:11 18:38 00:23 12:48 Dimanche 15 - St Rémi - Ste Rachel 07:03 19:28 01:13 13:39

du lundi 9 jan. 9 h au lundi 16 jan. 9 h Pharmacie CHFD

41 47 47

Numéros d’appels d’urgence

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18

sapeurs-pompiers

sudoku

Le jeudi 12 janvier à 20 heures 30 De Asghar Farhadi, avec Leïla Hatami et Peyman Moadi.

Problème n° 1275 • niveau : expert

L’histoire :

2

5

3

9

2 7

1 3

7 4

8

Pour Le Parisien : « Vivante, captivante, la mise en scène suit les personnages au plus près, toujours au coeur de l’action, exploitant les décors avec intelligence. »

2 9

7 9

4 2

Solution du n° 1274 1

9

3

6

7

2

4

5

8

7

4

2

3

8

5

6

9

1 3

8

6

5

4

1

9

7

2

5

1

7

2

9

4

8

3

6

6

2

8

7

3

1

5

4

9 2

4

3

9

5

6

8

1

7

2

8

4

1

5

3

9

6

7

3

7

1

9

4

6

2

8

5

9

5

6

8

2

7

3

1

4

« Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s’occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l’accord de son mari, un homme psychologiquement instable… »

La presse en parle

4 9

8

6

Voir la vie en grand…

6

6

6

2

5

4

1

Régles du jeu : Vous devez remplir toutes les cases vides en placant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne une seule fois par colonne et une seule fois par zone de neuf cases. Chaque zone de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par zones pour vous aider.

On connaît par nos journaux télévisés, un Iran sombre, douloureux entre lutte de pouvoir, détention de l’arme nucléaire. Pourtant, comme dirait Jean Ferrat, « c’est du fond de la nuit noire que l’on voit l’aube se lever ». Le cinéma iranien nous offre avec « Une séparation » une perle rare dans le monde artistique. Le film touche à des sujets universels, présents dans toutes les sociétés, la séparation d’un couple mais aussi la maladie d’Alzheimer qui est ici traitée de façon sobre mais poignante. « Une séparation » touche aussi par sa vision plus intime de l’Iran, avec la vie des femmes, la présence de la religion dans la vie de tous les jours. La réalisation donne au film un ton à la fois rapide et d’une efficacité à couper le souffle car proche de ses acteurs. Les comédiens font preuve d’une interprétation sans faille. Ainsi tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce film un vrai chef d’oeuvre, encensé par la critique internationale, remportant même l’Ours d’or au festival de Berlin. Un thriller, un drame social, une comédie de moeurs et une fable politique. « Une séparation » est une oeuvre virtuose. Pour apprécier un vrai grand et beau film qui palpite d’humanité et pour… voir la vie en grand ! • Cédric Lebailly écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[17


≥ État civil Novembre 2011 Naissances 01 – PLANTÉ Julia, Henintsoa, Christina, Rasamoël • 03 – CHUPEAU Kellian, Eric, Gino • 15 – CASTAING Célia, Hélène, Karine • 29 – HARDY Mya, Jeanne, Eva. Mariages 05 – COUCHET Jean-Joël, Paul Georges et CLAVERIE Nicole, Monique • 19 – DETCHEVERRY Rémi, Joseph, Max et FERNANDES CARNEIRO Fernanda de Fatima. Décès 02 – CAPDEVILLE Jeanne, Marcelle, Augusta, veuve de LECHEVALLIER Jean, Alexandre, Joseph • 08 – PETITPAS Fabien, Albert • 18 – FONTAINE Joseph, Eugène, François • 20 – RUELLAN Françoise, Marie, Anna • 21 – POIRIER Anthony, Ronald, époux de MADÉ Michèle, Enetha, Clémentine • 26 – JANIL André, Marcel, époux de TOBIN Gisèle, Etiennette, Emilie • 28 – DETCHEVERRY Alain, Loïc, Gérard, époux de MAHÉ Caroline, Denise.

≥ Vœux de Mme Sharon Dominic * Que la joie et l’harmonie règnent dans vos familles en ce début d’année 2012 ! Meilleurs Vœux à tous pour une Bonne Année remplie de joie, d’amour, de succès et surtout de bonne santé ! Sharon Dominic.

≥ Courrier d’un lecteur de Québec * Bonjour à la rédaction de l’Écho des Caps. Je vous remercie pour l’information produite pour Saint-Pierre et Miquelon. J’apprécie toujours la lecture de votre revue car cela me rapproche de vous. Je suis allé deux fois chez vous. J’y retournerai d’ici cinq ans. Merci. J’adresse mes Meilleurs Vœux aux Saint-Pierrais et aux Miquelonnais. Denis Fournier, Québec. (NDLR : message publié à la demande de ce lecteur.)

≥ Greffe du Tribunal Avis * Extrait de jugement du Tribunal de première Instance de Saint-Pierre et Miquelon. • DATE : 14 décembre 2011 • JUGEMENT : constatant l’apurement du passif et prononçant la clôture des opérations de liquidation judiciaire. • DÉNOMINATION SOCIALE : LUCAS Laurent • RCS : Saint-Pierre et Miquelon • ADRESSE : 8 ,rue Baron de l’Espérance à Miquelon (97500 Saint-Pierre et Miquelon). • Mandataire liquidateur : Monsieur François ZIMMERMANN, 32, rue Maréchal de Lattre de Tassigny, B.P. 1053, 97500 Saint-Pierre. Pour extrait certifié conforme le 16 décembre 2011 Le Greffier

≥ CHFD 2 Consultations * 01 - Le Centre Hospitalier François Dunan lance une consultation de prix pour la fourniture d’ordinateurs portables professionnels. Le cahier des charges est à retirer au bureau « marchés publics » pendant les heures de bureau. La date limite de dépôt des offres est fixée au lundi 16 janvier 2012 à 16 heures. * 02 - Le Centre Hospitalier François Dunan lance une consultation de prix pour la fourniture de commutateurs. Le cahier des charges est à retirer au bureau « marchés publics » pendant les heures de bureau. La date limite de dépôt des offres est fixée au vendredi 17 février 2012 à 16 heures.

≥ Presse Dans « Cols Bleus » * C’est M. Alain Coudray – ancien Administrateur des Affaires maritimes et abonné à notre publication depuis le début – qui nous en a avertis juste avant Noël, le journal « Cols Bleus », l’hebdomadaire de la Marine nationale, en date du 17 décembre dernier, a publié dans une double page couleurs les oeuvres des Peintres Officiels de la Marine réalisées cette année dans tout l’outre-mer dans le cadre de « 2011, année des outre-mer ». Et parmi celles-ci, la toile du Contre-amiral François Bellec (nommé en 1975) : « Sous Langlade - Le Fulmar devant la Pointe Percée » (huile sur toile, 55 x 38 cm) ; et celle de Dirk Verdoorn (nommé en 2005) : « Beothuk rentrant dans la rade à hauteur du Petit St-Pierre » (huile sur toile, 119 x 146 cm). Rappelons que ces toiles étaient exposées au Musée de la Marine à Paris, depuis le 2 décembre dernier et jusqu’à ce 8 janvier 2012. Dans le cadre de leur mission, les deux Peintres Officiels de la Marine avaient été reçus par la Ville de Saint-Pierre le mercredi 25 mai 2011 (cf. Écho 1255 du 3 juin 2011). Deux œuvres de ces artistes feront également l’objet d’une double émission philatélique le 10 octobre 2012, « Esprit du Barachois » pour François Bellec, et « Le Béothuk » encore pour Dirk Verdoorn, mais une autre toile. • D. Gil

Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Site internet www.mairie-stpierre.fr

Fondateur Albert Pen (Février 1982) Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Rédacteur en chef Didier Gil 05 08 41 10 91 Journaliste Jean-Louis Mahé 05 08 41 10 92 Secrétaire de rédaction et Accueil Clarisse Hacala 05 08 41 10 90

Infographistes Steve Yon et

≥ Vœux SPM La Rochelle * L’association « Saint-Pierre et Miquelon - La Rochelle » présente aux habitants de l’Archipel et à tous leurs compatriotes et amis ses Meilleurs Vœux pour une Bonne et Heureuse Année 2012. Ce message est aussi pour nous l’occasion de remercier tous ceux qui, en achetant le DVD « SaintPierre et Miquelon 2010 - Balades et Ballades », ont contribué à son succès. Il est amusant de noter que, à quelques unités près, le nombre de DVD vendus dans l’archipel et en métropole est le même, soit plus de 160 exemplaires pour chacun. Nos remerciements s’adressent aussi encore une fois à tous les musiciens et à l’association @rts’chipel, aux responsables des Musées, à l’Écho des Caps, la SODEPAR et SPM 1ère qui nous ont aidés à communiquer sur le sujet, ainsi qu’à la Boutique des Artisans de Saint-Pierre pour sa vente dans l’Archipel. Étant restés très attachés à nos îles, nous refaisons le vœu que ce DVD contribue à mieux les faire connaître hors de ses frontières et donne à beaucoup l’envie d’aller le visiter. Notre première rencontre 2012 aura lieu le dimanche 22 janvier à midi au restaurant « Le Verdière » situé 6, rue de la Cloche à La Rochelle (à proximité du Vieux Port). En cette période de souhaits de bonne année, ce sera un moment de convivialité auquel nous serions heureux de voir se joindre à nos adhérents quelques sympathisants et amis de passage. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter ! Renseignements et inscriptions avant le 14 janvier auprès de M. Rascalou au 05 46 34 48 34 ou sur ass.spmlarochelle@yahoo.fr •

Jean-Christophe L’Espagnol 05 08 41 10 95 Impression Yannis Lepape 05 08 41 10 93 — 05 08 41 10 94 Photographe Jean-Christophe L’Espagnol (J.-C. L’E.) jclespagnol@gmail.com Jean-Luc Drake (J.-L. D.) jean-luc.drake@cheznoo.net

Dessins d’actualité Benoît Germe Pour nous joindre L’Écho des Caps, rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33 courriel

echohebd@cheznoo.net

Tirage 3 000 exemplaires

18]

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

Commission paritaire numéro 68511


[ partenaires de la semaine]

Éloge du petit déjeuner Alain Goudot Éditions Equinoxe. Carrés gourmands Documentaire Pour démarrer votre journée d’un bon pied, un livre consacré aux petits déjeuners. Des recettes venant d’autres pays vous aideront à varier vos menus tout en respectant l’équilibre alimentaire : pancakes, muesli, porridge, omelettes, jus de fruits maison, etc… Un joli livre dont l’auteur a signé également les aquarelles. La bibliothèque vous propose également deux autres titres dans cette même collection : « Ma cuisine des fleurs » et « Petit traité savant de la morue ». •

••• Rubrique animée par Josée Gautier Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 • Fax : 05 08 41 71 40

SIFPASIFPA Appel à concurrence ≥[ SAEML SAEML Appel à ]concurrence * Société d’Investissement de la Filière Pêche de l’Archipel SAEML au Capital de 37 001 euros 2 place Mgr Maurer BP 4208 97500 Saint-Pierre et Miquelon RCS 516 251 243 Marché de fournitures Avis d’appel public à la concurrence Objet du marché : Fourniture et installation de matériel destiné à la transformation du poisson. Maître d’ouvrage : Société d’Investissement de la Filière Pêche de l’Archipel Adresse : 2 place Mgr Maurer - BP 4208 - 97500 Saint-Pierre et Miquelon Procédure de passation dans le cadre du décret n° 2005-1742 du 30/12/2005 : Appel d’offres ouvert La Société d’économie mixte SAEML lance un appel d’offres pour la fourniture de matériel destiné à la filière pêche en application du décret n° 2005-1742 du 30/12/2005. Le dossier de consultation des entreprises est consultable et téléchargeable sur le site http://www.achatpublic.com Les entreprises intéressées pourront également se procurer le dossier à l’accueil de la Collectivité Territoriale tous les jours ouvrables de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Les renseignements peuvent être obtenus auprès de la SAEML Filière Pêche de l’Archipel, domiciliée au siège de la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon. Les offres devront parvenir à la SAEML Filière Pêche avant le 15 février 2012 à 12 heures (heure de Saint-Pierre et Miquelon). - Machine destinée au fractionnement / découpage du poisson salé. - Machine étêteuse pour cabillaud et poissons blancs. Voir dossier de consultation, en particulier le CCTP. À Saint-Pierre, le 30/12/2011 Le maître d’ouvrage, Stéphane ARTANO

La direction et le personnel du CIA vous souhaitent une Bonne et Heureuse Année 2012

LA MUTUELLE DES ÎLES SAINT-PIERRE ET MIQUELON ET LE GROUPE AREAS LA FORCE DE DEUX MUTUELLES POUR DES CONTRATS EFFICACES Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle Assurance Automobile Accidents de la Vie Multirisques Scolaires, Chasse, etc. Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13 Email : mispm@cheznoo.net

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 janvier 2012

[19


≥ vie municipale

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

La parade de Noël De nouveau réussie !


Echo n° 1275