Page 1

Printemps

2009

-

numéro

10

-

gratuit

L ’ a b u s d ’ Al s a c e n e n u i t p a s à l a s a n t é - N o t r e r é g i o n s e s a v o u r e s a n s m o d é r a t i o n

La bière de Printemps

Quand la tradition met la pression Autour du stammtisch

Être bi : pour ou contre ? Cri du cœur

Pas d’Alsace, sans Bretzel ! Was noch ? Des bons plans, des bonnes adresses, l’Horoskop astrolochique

L’A B U S D ’A LC O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É . C O N S O M M E Z AV E C M O D É R AT I O N .


n 10 Sommaire 0

Edito . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 Les bons plans de Big Indiana . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Le dossier du mois : La bière de printemps . . . . . . . . . . . . . . . 4

Édito

Jetzt geht’s wider los ! Made in Alsace devient mensuel . . . Vous nous attendiez, nous revoilou ! Après avoir été trimestriels, après avoir « commis » 9 numéros désormais collectors, nous revoilou ! Et si nos précédents numéros sont effectivement épuisés, nous sommes, nous, en pleine forme d’autant plus que désormais nous sommes mensuels ! Brad, Anchelina, Big Indiana, Storky & Hutsch, Mit oder Ohne, sont fidèles au poste.

« Le bier est à venir » Les aventures de Brad Wurscht . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5-6

Maintenant, parlons sérieusement. Quelles bonnes résolutions avez-vous pris pour cette année ? On vous parle pas de vœux mais d’engagements ! Le temps est, en effet, clairement à l’action !

Autour du stammtisch : « être bi ! pour ou contre ? » . . . . . . . 8

Nous, nous allons revenir désormais chaque mois avec le plein d’Alsace dans le moteur, mais aussi cet été avec un guide naturellement incontournable. A chaque fois, un dossier, des bons plans, mais aussi des bonnes adresses et notre humour fin et de bon goût (pourquoi vous souriez ? Oui, vous là !). Sans complexe, ni tabou, voilà quelque part aussi l’esprit « Made in Alsace » !

Un morceau d’Alsace dans Second Life . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Pas d’Alsace sans Bretzel ! A la rencontre de la Boulangerie Marx à Eguisheim . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Horoskop Astrolochique

. . . . . . . . .

12

Verbotene Frucht schmeckt àm beschde Les fruits défendus sont les meilleurs

Nous ne serions complets sans bien entendu le regard naturellement als’aventurier de Brad Wurscht. Donc, il sera là ! Mache Sie mit ? Etes-vous de la partie ? Face à la crise, nous opposons donc un esprit de résistance, une « positive attitude », la promotion d’artisans sympas, de restaurants, d’hôteliers, d’endroits uniques, d’initiatives modernes et de boutiques qui font bouger à leur façon l’économie, le tourisme et la vie locale. On ne le répétera jamais assez : « L’abus d’Alsace ne nuit pas à la santé ! ». Vous en reprendrez donc a bessele avec nous… Enfin, nous vous invitons à nous faire connaître, à nous donner vos bonnes adresses et à venir poster vos commentaires sur notre site Internet (www.madeinalsace.com). Nous imaginons les plus sceptiques (les vrais et les faux) s’interroger : « Jo (prononcer yo), mais pourquoi faire ? » … Tout simplement pour promouvoir une région qui innove, qui ose et qui avance et fait petit à petit un sort à la crise. Vous en êtes ? Parfait ! En avant et comme dirait le descendant d’un Alsacien bien connu aux Etats-Unis: Ja, mer kenne ! Yes, we can ! Le stammtisch de Rédaction

Directeur de la Publication : Fabien Kuntzmann Rédacteurs : Stéphane Bey - Valérie Kuntzmann Robert Friedrich - Photographies : Made in Alsace - Fotolia : Tomo Jesenicnik - Stéphane Bey - D.R. Illustrations : Jean-François Klotz - Maquette : Pierre Hammer - Impression : SICOP Bischheim - Régie Publicitaire : Made in Alsace - Diffusion : 10.000 ex Hôtels, restaurants, partenaires, boutiques, espaces culturels et institutions (information sur demande) - Strasbourg - C.U.S. - Dépôt Légal : à parution - ISSN : 1953-7840 - Siret : 48967944900012 - La rédaction n’est pas responsable des textes et photos des communiqués et publicités. La reproduction, même partielle, de tous les éléments parus dans Made in Alsace est interdite, sauf autorisation expresse. Ce magazine se compose d’enquêtes, de dossiers, d’articles et de publi-reportages. Made in Alsace - 3, rue de la Forêt - 67280 Urmatt Téléphone : 06 80 58 10 02

contact@madeinalsace .com w w w . m a d e i n a l s a c e . c o m Made in Alsace est distribué gratuitement. Ne pas jeter sur la voie publique.

Brad Wurscht

Mit

Anchelina sCholly ohne

storky

Hutsch

Post-scriptum : Envie de faire une petite BA ? N’hésitez donc pas à nous faire connaître à vos proches, à visiter notre site Internet ou à rejoindre Brad et le magazine sur Facebook. D’ailleurs nous saluons nos 700 fans !

Big indiana

1


Les bons plans de Big Indiana

La preuve par neuf ! La petite ferme dans la prairie

La Ferme du Kalblin se trouve sur le versant alsacien des Vosges à 700 m d’altitude sur les hauteurs du village de Fréland. Déjà, elle vous fera découvrir à coup sûr un coin d’Alsace que vous ne connaissez pas. Ensuite, bières, eaux de vies, vinaigres, confitures, tisanes et aromates vous démontreront que la nature alsacienne sait gâter ses enfants.

Serge et Marie-Claude Wurtz 68240 Freland Téléphone : 03 89 73 91 69 www.fermedukalblin.fr

Et c’est parti, noch eins eins, encore une année . Et comme on est en 2009, cette année, je vous livrerais chaque fois ma preuve par 9 . A savoir 8 idées gourmandes, culturelles, intellectuelles (si, si, si) et peoples (ici, on dit pipeles non ?) mais aussi un « point sur la table », façon de dire que l’on n’est pas d’accord avec tout . Profitez maintenant de ceux-là et si l’on vous demande d’où vous les avez, vous savez quoi dire ! Neet ? .

La vallée noble et son chevalier Dans la lutte contre la diabolisation du vin, on a lu avec un grand intérêt la lettre de Seppi Landmann qui précise que l’Espagne a classé ses vins « produits culturels ». On aimerait pouvoir trinquer à une telle nouvelle en France mais ce n’est pas encore le cas. On peut toujours en attendant cela, découvrir les vins de cet ardent vendangeur à Soultzmatt et le soutenir sur son site Internet.

Cave de la Vallée Praenobilis

20, rue de la Vallée - 68570 Soultzmatt Téléphone : 03 89 47 09 33 www.seppi-landmann.com

Miss Alsace primée (prima !) Si elle n’a pas été élue « Miss France », Carole Weyrich, qui portait les couleurs de l’Alsace lors de la dernière élection (vous savez, celle qui fait couler beaucoup d’encre), a reçu le « Prix de l’Elégance » d’un connaisseur, Nicolas Fafiotte. Le célèbre couturier lyonnais a souhaité reconnaître ainsi la belle alsacienne. Nous, on aimerait bien la connaître aussi, surtout les garçons.

2

Le Jardin du Pourtalès Vous connaissez le Parc de Pourtalès, sa digue, ses chevaux sortis d’un autre âge, ses nains cachés dans les feuilles, ses œuvres d’art, son château et ses sangliers toujours prêts à vous aider à courir plus vite pendant votre jogging. Vous y retournerez pour découvrir l’ardoise du Chef, les suggestions du jour ou pour prendre un chocolat chaud. La maison des jardiniers et gardiens du parc abritent désormais une table gourmande dont vous nous direz des nouvelles.

Le Jardin du Pourtalès

161, rue Mélanie - 67100 Strasbourg Téléphone : 03 88 45 75 17 www.jardindupourtales.com

Mieux que le Da Vinci, le Code Bar ! A l’ombre de la cathédrale, il est un mini bar mais qui fait le maximum. Il s’agit du Code Bar. Concept inédit, il est le fruit de l’imagination de Philippe Harrouard. Cet ancien du lycée hôtelier d’Illkirch, qui sévit ensuite au bar de l’hôtel Sofitel et au R est sans conteste l’un des barmans les plus doués de la place. Il prouve par son talent et sa créativité que même en matière de cocktails frais, on peut sans cesse innover. Bravo !

Le Code Bar

39, Rue du Vieil Hôpital - 67000 Strasbourg Téléphone : 03 88 75 11 74 www.codebar.fr

Anniversaire : et si vous leur offriez la vie de château ?

avant de faire ripaille. Souvenirs et émotions garanties.

Château du Haut-Kœnigsbourg Téléphone : 03 88 82 50 60 (du lundi au vendredi)

ElsassExpat is back Vous connaissez des amis alsaciens qui sont loin, loin, loin. Au-delà de la Lorraine, même. Signalez leur le retour d’ElsassExpat, un blog partenaire de Made in Alsace qui diffuse, infos, bons plans et témoignages d’aventuriers alsaciens. www.elsassexpat.eu

Pour ne jamais manquer de pot Faites donc un détour à Soufflenheim. Là, cherchez donc la boutique de Vincent Pirard. On y perçoit un esprit unique, une patte dirait-on, une griffe sans doute. Elle donne vie à de fantastiques Kachelofen. Vous savez, ces poêles traditionnels alsaciens. Vous y découvrirez aussi une poterie qui, tout en disposant des qualités essentielles, se différencie. Inspirés par les poteries ancestrales et en terre vernissée, diables, terrines et caquelons donnent envie de cuisiner.

Vincent Pirard

10, rue de Bischwiller - 67620 Soufflenheim Téléphone : 03 88 86 60 07 www.kachelofe.com

LE POINT SUR LA TABLE Sauvons la bière d’Alsace ! On a envie de mettre les pieds dans le plat de choucroute en évoquant la bière d’Alsace. Certes, l’actualité évoque plutôt des mises en bière : fermeture et destructions d’Adelshoffen, fermeture de Schutzenberger, et le mort du bonhomme Fischer d’ici 2009. Cela nous pousse encore plus à défendre les brasseries alsaciennes, et à réclamer de toutes nos forces la création d’un « Label Bière d’Alsace » de nature à valoriser les savoir-faire locaux, les productions et les matières.

Les années passent, les anniversaires eux doivent rester dans les mémoires. Vous cherchiez une idée d’anniversaire pour vous ou le petit dernier ? Aviez-vous pensé au château du Haut-Koenigsbourg ? Non, car vous ne pensiez pas… C’est donc pour cela que l’on est là. Réservez une date auprès de l’équipe du château. Ensuite petit coup de fil à l’Hostellerie qui dispose d’un forfait « tout compris » gâteau et boissons. Vous, les petits et les invités; visiterez le château en compagnie d’un personnage y ayant vécu Faites-nous partager vos bons plans sur www.madeinalsace.com, les plus sympas seront testés et repris par l’équipe


3, 4 et 5 avril 2009

La machine à remonter le temps

© Mathieu Lerch, Jean-Luc Stadler.

Catapultez-vous au XVe siècle au château du Haut-Kœnigsbourg ! Avec la Compagnie de Saint Georges

www.haut-koenigsbourg.fr


le dossier

du mois

la Bière de Printemps :

wie es mousse ! Si certains disent désormais qu’il n’y a plus

Peu alcoolisée (entre 4,5° et 5,5°), elle est

de saisons, il n’en va pas de même dans le

aujourd’hui brassée à partir d’un orge de

monde de la brasserie. Là, subsistent en

printemps. Sa couleur ambrée et dorée, sa

effet des bières qui marquent le temps.

mousse fine et dense à la fois. Son arôme,

Si l’on sait en Alsace que les six rondelles ne font pas le printemps, cela fait néanmoins

Alors, comme ça c’est une autre blonde qui est la reine de Printemps !

ses notes aromatiques varient selon les recettes de chacune des brasseries.

six siècles que la saison s’annonce au

Brad, qui suit la rédaction de l’article, me

travers d’une bière « spéciale » brassée

précise qu’elle se déguste idéalement à 8° C

en quantité limitée. Née officiellement, non

dans un verre tulipe (eh, oui, cela n’existe

en Alsace, mais à Arras, elle voit le jour à

pas un verre en forme de géranium)… Il me

l’époque de la floraison des éléments la

dit aussi de vous dire que cela n’a rien à voir

constituant.

avec la brasserie qui la produit. Décodes qui

Laissons-là le « Ch’nord » et ses « Cht’is » pour revenir chez nous. Terre de brasseurs, l’Alsace n’est donc pas en reste. Longtemps, et notamment jusqu’au développement du froid industriel, on brassait effectivement une bière qui ne voyait le jour qu’en Mars.

peut ! En attendant « Santé », ici cela se dit G’sundheit !

8° C , c’est vraiment la température idéale !

C’était la « reine des bières ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle naissait de l’alchimie de l’orge récolté en été, du malt de novembre, des brassins de l’hiver et qu’elle avait pu profiter d’une fermentation idéale dans les conditions naturelles de froid.

Bière de mars : reine des bières Remise fortement au goût du jour dans les années 80, cette bière de mars ou de printemps, fait aujourd’hui le délice des cafetiers et des amateurs de bière. Commercialisée du 1er au 31 mars, elle obéit à un strict cahier des charges édité par les Maîtres Brasseurs.

Chez nos cousins, les germains A l’origine, un décret bavarois stipulait que l’on ne pouvait brasser de la bière qu’entre la Saint Michel (le 29 septembre) et la Saint Georges (le 23 avril), cela à la fois pour bénéficier d’une fermentation basse (qui nécessite moins de 10° C) mais aussi pour éviter les risques d’incendies durant les mois chauds. Les bières produites étaient alors conservées en fûts dans des caves. L’automne arrivant, il fallait vider les fûts pour pouvoir brasser à nouveau. Cela donna lieu à des nombreuses fêtes traditionnelles dont le plus célèbre est l’Oktoberfest de Munich. Quand à la bière de Mars, les Allemands ont les leurs, Märzen ou Märzenbier. Fruit d’une recette particulière, elle sait toujours – avec la modération et les orchestres qui s’imposent – égayer les bals et fêtes.

4

L’AB U S D’A LC O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É. C O N S O M M E Z AV EC M O D É R AT I O N .


:

Les aventures de Brad

Le Bier est à venir !

« Tu es bière, et sur cette bière je bâtirai mon Alsace »… On vous l’a jamais dit, mais, foi de Brad, cela a commencé comme cela… D’ailleurs, au commencement « était le verre » et c’était un verre à bière. Je vous jure, que c’est la vérité ! On dit aussi que lorsque l’Alsace fut crée, une météor traversa le ciel et que les premiers Alsaciens regardèrent alors vers les dieux et s’écrièrent G’Sundheit. Santé quoi ! Pas étonnant donc que l’une des premières tribus celtes d’Alsace se nomma les « Triboques ».

Cela ne s’invente pas. Et il y a bien d’autres secrets de l’Histoire alsacienne qui mériteraient aujourd’hui de vous être révélés.

C’est nous les tri-bocks !

à Mars !

Strisselspalt ! Strisselspalt ! Strisselspalt ! Essayez de dire ce mot, dix fois de suite et le plus rapidement possible. Vous n’y arrivez pas ? S’esch neet schlimm, ce n’est pas grave. Sachez que vous avec là un houblon, l’Humulus lupulus L. Derrière cette plante vivace à la tige volubile (rien d’interdit aux enfants jusque là) se cache le meilleur houblon au monde en raison de sa teneur en résine alpha qui fait l’amertume et l’arôme des bières. Le Strisselspalt est alsacien. Fin et prisé du marché, 80 % de sa production est exportée.

Le chant de bière des armées du Rhin ?

NB : Savez-vous ce qu’est un virelangue ? Sachez

Ainsi, vous avez tous ainsi entendu parler de l’hymne national inventé à Strasbourg.

tiqué.

Un de mes ancêtres y était, et jusqu’à sa mort, il ne cessait de dire aux anciens cette phrase codée « Si le rouge est de Lille, la bière est bien d’Alsace »… A quoi faisait-il donc allusion ? Je l’ai compris plus tard en découvrant les paroles d’une chanson qu’il écrivit en 1791… 1 an avant d’être, wie m’r sagt, plagié…

Allons Enfants de la Brasserie, Le jour de boire est arrivé. Contre nous des boissons sans vie, Il est temps de s’ payer une bière ! Il est temps de se payer une bière !

qu’il y en a deux dans ce texte …Et nous nous excusons d’avance pour celles et ceux qui ont

C’est la naissance de la Biere de Printemps, j’ai un p’tit à livrer…

Entendez vous dans les bierstubs Couler ce nectar houblonné Il vient jusque dans nos bocks Abreuver nos buch et notre soif. Aux verres, Alsaciens, La chope à la main Buvons ! suffons ! Que chaque schlouk Fasse honneur au houblon ! Verdammi (de bière, naturellement), il avait bien écrit ce chant et ne cessait alors de le chanter de biertsubs en bierstubs.. Jusqu’à ce qu’un capitaine de l’Armée française trouve l’air sympa et le reprenne à son compte en changeant les paroles. La suite, vous la connaissez. Quoiqu’il en soit, ce capitaine aurait au moins pu appeler son chant « La Strasbourgeoise ». Je suis sûr que l’histoire de l’Alsace en aurait été radicalement changée.

L’A B U S D ’ALC O O L E ST DAN G E R E UX PO U R LA SANTÉ. C O N S O M M E Z AV EC M O D ÉR AT I O N .

5


le dossier

du mois

Boire ou séduire, il faut choisir ! Bon, bon, bon, je m’éloigne du sujet qui était la bière en Alsace et plus particulièrement « la bière de printemps ». Mais avant je me dois de vous avertir aussi des dangers de la bière pour la vie de couple… Tenez, moi, Anchelina, elle a de plus en plus de mal à supporter ma « tégéstophilie ». Non, non, ce n’est pas une maladie mais ma passion. Je collectionne tous ce qui a un rapport avec la bière : capsules, étiquettes, sous-bocks, verres, bouteilles, anciennes plaques émaillées, pins. Alors pour les pins et les capsules, cela va, mais pour le reste comment vous dire… La maison d’un tégéstophile est un peu comme l’Alsace : souvent envahie, rarement libérée ! Donc, c’est quand j’ai attaqué le 3e mur de notre chambre d’amour avec des bocks et des chopes qu’elle n’a pas apprécié. Et le pire, fut ma surprise en rentrant un soir à la maison. Sorti d’une soirée a bessele arrosée de dégustation de bières, j’avais choisi de ne pas faire

B

comme Bierstub

Nos lecteurs fidèles connaissent l’origine des winstubs, ils savent que ceux-ci sont nés

de bruit en me couchant dans le lit conjugal. Pas un mot, pas un bruit… Je ne sais pas pourquoi, je la trouvais cependant un peu froide et distante. Paniqué, j’ai allumé la lumière et j’ai découvert que ce n’était pas elle qui était dans mon lit. Sur sa table de nuit, un message : « Puisque la bière occupe de plus en plus de place dans ta vie, tu peux aussi dormir avec le mannele. » Certes ma dernière acquisition sur e-bier avait du charme, mais je ne me voyais pas pour autant dormir plus longtemps avec une figurine,

en réaction aux bierstubs. Si le winstub,

même de presque un mètre.

de petite taille, s’apparente à un « salon à vins »,

Foi de Brad, on n’abandonne pas son Anchelina ! J’aurais dû le savoir depuis longtemps :

le bierstub, lui relie aux brasseries. D’ailleurs

boire ou séduire, il faut choisir.

à l’origine, certains de ses restaurants brassent leur propre bière. Ils accueillaient ainsi orchestres et soirées chantantes. Du début du siècle à l’immédiat après guerre, ces brasseries sont nombreuses. Citons parmi elles, le Palais de la Bière (le Schutz), la Taverne du Grand Kléber, la Brasserie Pilon, l’Ours Blanc et la Mauresse. Et tant d’autres que ne conservent en mémoire que les vieux alsaciens et les belles cartes postales.

6

Ô toi, ma chérie, bien que tu sois blonde, tu te laisses commander, tu n’as pas de belle-mère, tu n’es jamais de mauvais poil, tu ne passes pas ton temps au téléphone, tu ne te peinturlures pas pour me plaire, tu n’es pas allérgique au foot, tu ne ronfles pas, je peux te prendre en public sur une table, je peux te partager avec mes copains, tu es ma belle blonde : la bière de printemps !

L’AB U S D’A LC O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É. C O N S O M M E Z AV EC M O D É R AT I O N .


La chasse au houblon sauvage du Kochersberg Bon, depuis, cela c’est arrangé, mais revenons-en à nos houblons ! Je ne serais pas sérieux, si je n’évoquais pas avec vous la chasse au houblon sauvage… « Il était cinq heures du matin. On avançait dans les marais couverts de brume. J’avais mon fusil dans les mains. Un passereau prenait au loin de l’altitude. Les chiens pressés marchaient devant dans les roseaux. Par dessus l’étang, soudain j’ai vu… ». Vous connaissez la musique, non ? Eh, stop, vous vous rendez compte de ce que vous lisez là ? Le houblon, vous êtes sûrs que vous le buvez ? Vous le mélangeriez pas au tabac du Kochersberg oder eb’s so? Eugène, J’hallucine ! Le houblon est une plante donc il se plante, il ne se chasse pas. C’est même plus exactement une liane, ce qui pourrait peut-être expliquer pourquoi certains buveurs excessifs finiraient parfois par voir des éléphants roses et à se prendre pour tarzan alias Johnny Weismuller (un alsacien ?).

Em[brassez]-les pour nous ! Outre les grandes marques, il reste

Quant à la bière de printemps me direz vous, et bien, ce sont ceux qui en parlent le plus qui…

encore des petites brasseries

Vous comprendrez donc que plutôt que de longs discours, je vous invite plutôt

artisanales pour faire couler une

à vous précipitez du 1er au 31 mars prochains dans vos winstubs et estaminets préférés.

autre bière de printemps ou de mars.

Là, lorsque regardant le patron à l’affût de votre bière de printemps, vous l’entendrez dire s’kommt, vous saurez que l’heure de savourer est proche. Voilà pourquoi en Alsace et nulle part ailleurs, on peut dire quand le bier est à venir, une bonne chose peut arriver. Hopla, maintenant je vous laisse. J’ai rendez-vous avec des Suff’Kumpels, justement pour boire un stamm, enfin savourer, déguster. Awer mit’m modération … Salù bisamm et à la prochaine !

Brad

Découvrez-les pour leurs brassins printaniers et retournez-y pour l’ambiance et les autres bières… Brasserie La Saint-Pierre 30, rue Principale 67140 Saint-Pierre Téléphone : +33 (0)3 88 08 82 95 www.lasaintpierre.com Les Brasseurs 22, rue des Veaux 67000 Strasbourg Téléphone : +33 (0)3 88 36 12 13 Brasserie Kohler-Rehm (brassée à Schiltigheim, vendue place Kléber) 13, rue des Grandes-Arcades 67000 Strasbourg Téléphone : +33 (0)3 88 32 15 93

S

www.kohler-rehm.com

comme Stammtisch

Le Stammtisch est généralement une table en bois dans les bierstubs et winstubs, les habitués viennent y refaire le monde. Selon certains, c’était la table ou l’on venait boire le Stamm, ce demi de bière tant apprécié. En fait, le stamm est à l’origine une souche de bois, une table, faisant office de point de rencontre des anciens dans les villages et maisons. On s’y retrouvait pour discuter entre « pairs ». Le mot a ensuite circulé. De Stammtisch en Alsace, on est passé au wallon estaminé, ou estaminea ou à l’estaminee flamand avant d’en arriver en France à l’estaminet, ce bar ou l’on pouvait

Brasserie-Restaurant-Hôtel LAUTH 63, route Principale 67310 Scharrachbergheim Téléphone : +33 (0)3 88 50 66 05 www.brasserie-restaurant-lauth.com/ Brasserie Hollbeer de Riquewihr 8, avenue Jacques Preiss 68340 Riquewihr Téléphone : +33 (0)3 89 73 70 34 www.gilbertholl.com

fumer et boire. Ici, en Alsace on adore cette « table des rencontres » où tout devient possible ! Et où certains murmurent que le monde a été créé.

L’A B U S D ’ALC O O L E ST DAN G E R E UX PO U R LA SANTÉ. C O N S O M M E Z AV EC M O D ÉR AT I O N .

7


autour du ‹‹ être bi ››, pour ou contre ? stammtisch

L’Alsace et le bi-linguisme

« L’avantage d’être bi-lingue, c’est qu’on peut dire deux fois plus de conneries ! »… Brad Wurscht se retrouve dans cette déclaration de l’incontournable Roger Siffer, il aime aussi l’image de cet enfant dessiné par Tomi Ungerer, pouvant manger deux fois plus de glace car il dispose de deux langues . Là, autour du stammtisch, l’équipe refait le monde… Bon alors cette Alsace, elle doit être bi-lingue ou pas ?

J’aime l’alsace mais je parle pas alsacien, c’est grave Docteur ? Un peu pompier pyromane, c’est Fabien qui s’y colle « Moi j’aime l’Alsace, je suis alsacien et fier de l’être ; pour son histoire, ses valeurs, ses paysages, sa gastronomie. Cependant, je ne parle pas le dialecte et parfois, j’ai l’impression pour certains de « ne pas être un vrai ». Façon « huile sur le feu », Brad rajoute « C’est vrai cela, y’a des vrais et des faux » ? « Attends, répond Jean-François, il faut dépasser cela, moi, mon père changea trois fois de nationalité sans quitter l’Alsace. L’histoire de la région n’est pas un long fleuve tranquille. En tout cas, aujourd’hui mes enfants sont en classe bilingue ». « Oui, répond Val. Mais cela, on ne peut pas le comprendre en arrivant et si on ne nous l’explique pas. Ma rencontre avec l’alsacien fut un grand moment. Dans un supermarché, la caissière m’a interpellé en alsacien. Venant de l’intérieur, je me suis demandé comme j’allais alors régler des courses sans Deutsch Mark. Je croyais sincèrement être en Allemagne et cela a généré la colère de mon interlocutrice ». Depuis et même si elle ne connaît que quelques expressions alsaciennes, Valérie fait à son niveau, beaucoup pour faire connaître l’Alsace.

Le bilinguisme, c’est pas Corse, mais cela reste un sujet explosif

8

Autour du stammtisch, on sourit. Stéphane veut que l’on aille plus loin que l’anecdote. Il évoque les atouts de la langue. Leila prend la parole : « Si l’on m’avait posé cette question il y a deux ans… La question du bilinguisme n’aurait pas éveillé grand-chose en moi… une réponse théorique, désincarnée. Mais aujourd’hui, sortie de l’Intérieur… arrivée en Alsace… cette question prend un autre sens pour l’alsacien… C’est une affaire de famille… d’enfance… de parents… d’intimité… de cellule familiale… c’est le parler du foyer… dans la bouche de ma belle-mère, par exemple, c’est une langue faite de douceurs, de mots qui caressent, qui cajolent ».

D’accord dit Fabien, mais « l’alsacien est-il vraiment un dialecte tourné vers le futur, ou qu’une langue pour les personnes tournées vers leur passé ? ». Jeff est affirmatif : « Le bilinguisme prépare l’Europe de demain ». Robert Friedrich taperait presque du poing sur la table : « Mais ici, précise-t-il, quand on se demande s’il faut être bilingue, cela cache en réalité une tout autre question : les alsaciens sont-ils fondés à parler leur dialecte ? Eh bien curieusement, cela semble poser problème… l’alsacien n’est-il pas… ringard ?… n’est-il pas une trace du passé qui empêche notre région de se tourner vers l’avenir ?… n’empêche-t-il pas de parler correctement français… On ne demande pas cela aux Catalans, aux Tyroliens, aux Parisiens ! » Pragmatique, Anne s’explique. Pour elle, on n’en est plus au bilinguisme, mais au plurilinguisme. L’avenir passe par la maitrise de deux, voire plusieurs langues sur le marché du travail. L’alsacien peut ainsi trouver sa place pour faciliter l’apprentissage et le réflexe multilingue. Pour notre maquettiste, « L’alsacien qui devrait être le langage naturel en Alsace est étouffé par l’éducation nationale. En Irlande, le Gaélique est enseigné à l’école ! Ici, on murmure, on blague en Alsacien, mais on ne vit pas assez en Alsacien ». C’est à Brad qui n’a pas ses deux langues dans sa poche de conclure. « Jo, jo, on parle du bilinguisme et l’on finit à trois. Ici, lorsque l’on parle bilinguisme on pense trilinguisme. D’ailleurs, c’est un peu toute l’histoire de l’Alsace. L’Alsacien se croit seul, mais y’a toujours eu un Français ou un Allemand pour s’inviter chez lui ».

Mit und Ohne ? « Oui, Mais il ne suffit pas de parler alsacien pour aimer l’Alsace et je suis certain de faire plus de chose pour cette région que la plupart des dialectophones » précise l’un des intervenants. Là, le débat est relancé… « À quand une Enquête Corse ou un Bienvenue chez les Ch’tis tournés en Alsace » dit un autre. C’est sans doute l’amour de l’Alsace qui justifie cette passion autour du bilinguisme. D’un côté, il faut laisser certains redde wie d’r de Schnawel gewachse esch, parler comme le bec leur a poussé et permettre à leurs enfants de le faire. De l’autre, ce sont des perspectives à la fois européennes et rhénanes qu’il faut dessiner. Quant à agir et défendre une Alsace, tournée vers le futur, c’est un peu comme une spécialité alsacienne – mit oder ohne (bilinguisme). Il y en a qui vous diront que c’est mieux avec, d’autres sans et même certains qui rajouteront du citron. Et vous, le bilinguisme ? Le débat se poursuit avec votre opinion sur :

www.madeinalsace.com

Ich redd wie m’r de Schnawel gewachse isch


, Un morceau d Alsace dans

Second

Vivre dans un monde parallèle sous la forme d’un personnage virtuel, prendre part à une conférence sur l’emploi ou le web 2.0 sans sortir de chez vous, découvrir, grâce au v-tourisme, la chapelle Sixtine ou les faubourgs de Dublin, prendre des cours d’allemand sans bouger d’un clic, tout cela prend forme dans l’univers de Second life. Au cœur du plus populaire des mondes immersifs, les entreprises développent bureaux et stratégies, les banques recrutent, la plupart des universités américaines y répliquent leur campus. Même les séries américaines les plus connues (« Les Experts ») viennent y tourner certains de leurs épisodes. Bref, l’imagination est ici clairement au pouvoir.

Life

ça existe en Alsace

Une seconde vie au service de la première !

Aujourd’hui l’Alsace continue son implantation dans Second Life. La Chambre de Commerce et d’Industrie de Strasbourg affine sa présence sur ces deux îles, des agences de communication y inventent de nouveaux usages.

Mais c’est au cœur de Liberta, un «état « état virtuel» virtuel » francophone que l’on trouve désormais un village d’Alsace typique. L’endroit a accueilli 2 marchés de Noël virtuel en 2007 et 2008. Aujourd’hui, maisons à colombages, vignes et verdures y présentent un concentré d’Alsace, à l’ombre d’une représentation de la cathédrale de Strasbourg. On peut même y boire une bière sans le moindre risque pour la santé. Virtuelle, elle n’en diffuse pas moins les savoir-faire alsacien.

Demain commence aujourd’hui Tout cela vous intrigue ? Entre nous, lorsqu’il y a 10 ans, lorsque certains vous expliquaient que vous achèteriez vos disques par internet, ne les preniez vous pas pour des doux rêveurs ? Aujourd’hui, même le très renommé Institut Gartner imagine de nouvelles perspectives. Il annonce que les différentes solutions de télé-présence viendront remplacer 2,1 millions de places d’avion en 2012 et prévoit ainsi de belles opportunités pour les espaces de travail immersifs, qui s’appuient sur Second Life ou d’autres solutions à venir. Autant de raison de s’y mettre…

as : remiers p p s o v e ir Pour y fa fe.com

ondli c e s . w w w

Convivial à souhait, l’endroit propose aujourd’hui de louer des maisons alsaciennes afin autant de permettre à des entreprises, boutiques, restaurants ou acteurs du tourisme d’expérimenter Second Life que de leur apporter un peu plus de notoriété. Vous rêviez de conquérir un « nouveau monde ». S’esch jetzt moglich. C’est possible !

Avatar : personnage que vous incarnez dans les mondes virtuels. Cela peut être vous, tout simplement

Slurl : l’adresse d’un emplacement sur Second Life. D’un simple clic, votre personnage est téléporté (façon Capitaine Kirk !)

V-tourisme : de « virtual tourism », un tourisme qui permet de préparer des visites réels en découvrant des représentations 3D. De nombreuses villes, régions sont implantées sur Second Life.

9


à la rencontre de la. . . boulangerie

Marx à eguisheim 1

Pas d’Alsace sans Bretzel ! On savait la ville d’Eguisheim bénie des dieux. On connaissait Léon IX, son pape alsacien, on connaissait aussi ses vignes et leurs subtils nectars et l’on découvre ou redécouvre, pour les initiés, un bretzel à nul autre pareil, celui produit, Grand’rue et depuis 3 générations par la Boulangerie Pâtisserie Marx. On vient de partout pour le déguster. Nous nous devions donc d’en être.

B & B à l’Alsacienne B&B ! Si pour vous ces initiales sont le synonyme de Bed&Breakfast, il va falloir rapidement revoir vos classiques. On est en Alsace ! Ici donc, B&B signifie Bier un Bretzel, tout cela car la bière accompagne à la perfection le bretzel. Mais pour ne faire aucun jaloux, le bretzel se laisse aussi accompagner par un cépage d’Alsace. Ce que l’on sait moins, c’est que certains mettent des morceaux de bretzel dans leur potau-feu à la place des croutons et que d’autres, après avoir enlevé les grains de sel, le savoure « sucré-salé » avec du chocolat chaud.

Une histoire de Bretzel L’histoire du bretzel relie l’Alsace à sa plus longue mémoire. Pains des tribus celtes pour les uns, Bracchitellum, gâteau représentant les bras croisés des moines pour les autres, on le retrouve jusque dans l’Hortus Deliciarum ce Jardin des Délice, manuscrit composé au Mont Sainte-Odile vers la fin du XIIe siècle. Enfin, il est aussi le fruit d’une légende, celle d’un boulanger qui pour sauver sa vie, inventa, pour son seigneur, un pain au travers duquel le soleil pourrait briller trois fois.

Il y a ceux qui accourent le dimanche en sortant de la messe, les habitués, mais aussi les touristes, les associations et les amoureux du bretzel. Songez que les grands jours d’été, on en vend plus de mille, produits au gré des envies.

Dire que Muriel et Franck Roesch sont des passionnés serait en dessous de la réalité. Muriel suit ainsi les traces de son grand-père qui a créé la boulangerie et de son père auréolé d’un Coq d’Or, une distinction que les amateurs de bonnes choses connaissent. Quant à Franck, songez qu’il a fait ici son préapprentissage. C’est dire qu’il est « tombé dedans » quand il était tout petit ! Aujourd’hui, la passion qui les anime est aussi un engagement fort au nom de la tradition et du bretzel frais. Ils sont ainsi parmi les derniers à produire leurs bretzels de la pâte au comptoir et à préférer la haute qualité à la facilité.

Un vrai morceau d’Alsace

Roulées et nouées à la main Car là est un autre secret de la maison. On produit des bretzels presque à la demande. La pâte est préparée à part, divisée en boules de 50 grammes, prêtes à être transformées. Roulées à la main et nouées, les bretzels naissent alors d’un savoir faire et d’un tour de main impressionnant. Il ne reste plus alors qu’à les saumurer, les saler et à les passer au four à 240° C. Dorés et savoureux comme il se doit, on les déguste ensuite. Idéalement dix minutes après la sortie du four, mais aussi tout le reste de la journée…

Voilà pourquoi, en passant dans le coin, vous ferez un détour par le cœur d’Eguisheim. Là, entre pâtisseries et bretzels, vous succomberez à la tentation. Vous pourrez ensuite clairement démontrer à vos amis que le bretzel n’est pas un biscuit d’apéritif sec et craquant sous la dent, mais bien une « bouchée d’Alsace » moelleuse et exquise à souhait. Boulangerie Pâtisserie Marx 39, Grand’Rue - 68420 Eguisheim Téléphone : 03 89 24 96 85

La recette du Bretzel Made in Alsace Ingrédients pour la pâte : - 500 g de farine ; - 2 cuillères à café de sel fin ; - 1 dose de levure boulangère instantanée ; - 150 g d’eau ; - 150 g de lait ; - 40 g de beurre. Ingrédients pour le bain saumuré : - 1 litre d’eau ; - 2 cuillères à café de sel fin ; - 55 g de bicarbonate de sodium.

10

Espèce en voie de disparition ?

Pour la finition : Du gros sel ou pour changer du cumin, du pavot...

Mélanger l’ensemble des ingrédients pour constituer la pâte (à la main ou au robot) et pétrir jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène. Laisser reposer et gonfler pendant une vingtaine de minutes. Constituer des morceaux de pâte de 50 à 70 g. Les rouler à la main jusqu’à obtention de boudins d’une longueur équivalente. Les « nouer » et façonner les bretzels jusqu’à obtention de leur forme historique. Les plonger 3 secondes dans le bain saumuré que l’on aura préparé et les récupérer dans une écumoire. Les saupoudrer de la finition souhaitée (gros sel, pavot, etc.) avant de les enfourner sur une plaque dans un four à 200-250° C pendant 15 à 20 minutes.


Découvrez Découvrez l’Espace1904 1904 l’Espace Dégustations Dégustations Ventes Ventes CoursetetFormations Cours Formationsautour autourdu duVin Vin Locations Locationsd'espaces d'espaces � � �

� � �

� ��

��

Idée Cadeau Idée Cadeau KIT KIT DE DE DÉGUSTATION DÉGUSTATION - -- une une bouteille unebouteille bouteille - -- un un verre INAO noir pour unverre verreINAO INAOnoir noirpour pour déguster déguster à à l’aveugle l’aveugle déguster à l’aveugle

- -- un un Bon Cadeau pour une séance unBon BonCadeau Cadeaupour pourune uneséance séance de dedécouverte découverteetetd’initiation d’initiation de découverte et d’initiation dégustation/arômes dégustation/arômesdes desvins vins dégustation/arômes des vins

30 30 Euros 30Euros Euros

VV i i nn s s && CCr ré émma an nt ts s d d’ A’ Al sl sa ac ce e V i n s & C r é m a n t s d ’ A l s a c e

HORAIRES HORAIRESD’OUVERTURE D’OUVERTURE: Lundi : LundiauauVendredi Vendredi: 10h-12h30/14h-18h30 : 10h - 12h30/14h - 18h30 / Samedi / Samedi : 10h-12h30/14h-18h : 10h - 12h30/14h - 18h Arthur ArthurMetz Metz--102 102 rue rue du du général général de de Gaulle Gaulle 67520 67520 Marlenheim Marlenheim Tél. Tél. +33 +33 (0)3 (0)3 88 88 59 59 57 57 43 43 Fax Fax +33 +33 (0)3 88 88 87 87 67 58 67 -58 www.arthurmetz.fr - www.arthurmetz.fr HORAIRES D’OUVERTURE : Lundi au Vendredi : 10h-12h30/14h-18h30 / Samedi : (0)3 10h-12h30/14h-18h

Arthur Metz - 102 rue du général de Gaulle - 67520 Marlenheim - Tél. +33 (0)3 88 59 57 43 - Fax +33 (0)3 88 87 67 58 - www.arthurmetz.fr L'ABUS L'ABUS D'ALCOOL D'ALCOOL ESTEST DANGEREUX DANGEREUX POUR POUR LA LA SANTE. SANTE. A CONSOMMER A CONSOMMER AVEC AVEC MODERATION MODERATION

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODERATION


horoskop astrolochique

de mars

Héritier unique d’une lignée d’occultistes ininterrompue depuis la fin de la mythique Atlantide, notre Arschtrolog Horoskopik est heureux de vous révéler votre destin pour le mois de mars . Pour le même prix il vous donne quelques précisions sur le signe du mois - s’Fischele - et l’Amour . Pour faire valoir ce que de droit !

Löwe

(23/07 - 22/08)

Comment t’as deviné que je suis Fischele ? Fierche

Aphorismus : « Besch mied [4] ? Pourtant, ça fait longtemps que tu fais plus grand’chose ! Heureusement que kand t’as un coup de barre, en mars, ça repart [1] ! » (23/08 - 22/09)

Aphorismus : « Ça te va pas de vouloir clamer au monde que t’as raison, surtout que tes rancœurs pointilleuses n’intéressent personne ! »

Palance

(23/09 - 22/10)

Aphorismus : «Ça chatouille ? C’est normal, c’est bientôt le printemps ! Fais kand-même attention de pas prendre froid lors de ta danse des sept voiles ! »

Skorpio

(23/10 - 22/11)

Aphorismus : « T’as perdu quelque chose ou t’es dans tes habituelles crises mystiques du genre « qu’on nettoie toi-même » [5] ? »

Fischele (20/02 - 20/03)

Le Fischele et l’Amour : Vous avez déjà vu des fleurs bleues sous l’eau ? Eh ben, c’est pas choli-choli ! Plus amoureux de l’Amour que de la réalité des sentiments et ceux avec qui il est censé les partager, s’Fischele peut voguer entre deux eaux... ou trois... ou quatre... avec le même détachement et le même aplomb qu’une falaise au dessus d’une fosse abyssale : il faut bien ça pour faire disparaître les cadavres ! Ensuite, s’il est découvert, vous avez droit soit à la scène du suicide car décidément il vous a fait trop souffrir alors que vous ne le méritez vraiment pas, soit à un air ahuri qui vous fait vous demander si ce n’est pas vous qui avez un problème de vous attacher à de telles futilités. Dans tous les cas, c’est lui qui gagne ! Aphorismus : « Tu prépares tes bagages ? T’es en colère ? Cette fois-ci, c’est du sérieux ? Pense quandmême à ramener de la crème Chentille quand tu rentreras ! »

12

Sachittaire Pélier

(21/03 - 20/04)

Aphorismus : « La chasse est finie : les pêtes à cornes sortent du bois ! Y’a de la malice dans ton regard... che crains le pire ! »

Thôro

(21/04 - 21/05)

Aphorismus : « Fais pas komm si de rien était ! T’es komm les autres : quand ça touch, ça fait mal ! À moins que tu ne prépares ta revanche... ? »

Chémo

(22/05 - 21/06)

Aphorismus : « Touchours à rigoler ! Tu sais donc pas que c’est la Krise ? À moins que, adoptant les chemins sinueux du Zen, tu appliques le « non-vouloir »... et que tu ne ries jaune [1] ? »

Kanzer

(22/06 - 22/07)

Aphorismus : « Eh ! Oh ! S’esch bold s’Friejohr [2] ! Tu pourrais peut-être mettre un peu le nez dehors, si tu veux pas finir tellement poussiéreux qu’on te jette à l’Osterputz [3] ! »

(23/11 - 21/12)

Aphorismus : « C’est bien la première fois que t’attends quelqu’un... donc que t’as besoin de quelqu’un ! Ça se fête !»

Kaprikorn

(22/12 - 20/01)

Aphorismus : « C’est l’heure des comptes et des bilans et on dirait que ça te calme. T’es même aimable avec les autres... Ça se fête : invite donc un Sachittaire ! »

Fersso

(21/01 - 19/02)

Aphorismus : « Le moindre rayon de soleil te distrait et te voilà parti sur les chemins le sourire aux lèvres et le nez au ciel. Ch’espère que t’es bien assuré ! » [1] S’esch net min Schuld : on m’a obligé! [2] D’r Winter esch glich vorbei ! [3] Equivalent indigène de l’« Austère pou » outrevosgien, ou les gens les plus austères s’épouillent de toute la vermine accumulée durant l’hiver. [4] Vous pourriez quand-même faire un effort pour comprendre les expressions courantes par vous-même, au lieu de m’obliger sans arrêt à tout expliquer pour un oui ou pour un non, non ? [5] « Nosce te ipsum » version Osterputz [3]


Vous en avez marre des chapkas, des doudounes, des gants fourrés, des bonnets de Père Noël, des polaires et du froid qui va avec ? Cela tombe bien, S’Frejohr isch doo !

Avec le retour du printemps, découvrez les tee-shirts Made in Alsace

boutik

www.madeinalsace.com

Hopla geiss ! Si Alsacien !

L’abus d’Alsace Si revendicatif !

Brad surfeur Si Brad !

J’aime Strasbourg, Ci tadins !

Un grande claque à l’hiver, un petit clic pour le printemps :

www .madeinasalsace .com

La Mode in Alsace, c’est vous qui la faites !


2 guides gratuits pour tout savoir demandez-les ! En Offices de Tourisme ou au CIVA : Tél. 03 89 20 16 20 et sur www.vinsalsace.com

Illustrations : Getty Images, Rakham

la Route des Vins d’alsace, un Voyage à saVouReR !

- dégustations gratuites en cave et service proposés par les vignerons, - sites à visiter dans les 103 communes de la Route des Vins d’Alsace, - sentiers viti-vinicoles à parcourir, - les vins et la gastronomie alsacienne… L'abus d'aLcooL est dangereux pour La santé. À consommer avec modération.

Made in Alsace - Février 2009 - le magazine  

Février 2009, Made in Alsace, 16 pages d'un magazine à découvrir rapidement pour mieux connaître l'Alsace