Page 1

Madame M A G A Z I N E

M A I 2015 M AY 2 015

Ben Eine China: Through the looking glass

SAINT TROPEZ TOKYO

ABU DHABI FASHION DAYS Violette by Lili


OWNER & C.E.O. Catherine GILBERT REDACTION – EDITORIAL Rédactrice en chef – Editor-in-Chief Christel de NOBLET Assistante de rédaction Céline BENOISTE Journalistes - journalists Virginie AUGUSTE-DORMEUIL Marina de BLONAY Judith COMYN Sandrine GELEIJNS Bénédicte GIMONNET Margaux HEIN Eva Izabella LEVESQUE Paul MARNAY Clothilde MONAT Henriane MOURGUE-D’ALGUE Marie NAUDON Christel de NOBLET Shereen SHABNAM Valérie WARD Traductions - Translations Hélène HEIN Joëlle VIVES Christine BRAZEAU-BODART Dessin - Drawing Sabine BLANCHARD PUBLICITE -ADVERTISING Directrice commerciale – Sales manager Isabelle QUESTEL isabelle@madame-magazine.com Ventes - Sales Erika LAHSSINI (Dubai) Joëlle VIVES (Abu Dhabi) advertising@madame-magazine.com Communication & PR Johan GILBERT johan@madame-magazine.com Nous contacter-contact us: E.A.U. / U.A.E. H3J FZ LLC Office 430, Building B Al Saaha Offices – Souk Al Bahar Old Town Island – Burj Khalifa District P.O. Box 487177, DUBAI – U.A.E. Tel: +971 55 611 62 42 / +971 55 35 45 207 FRANCE: MADAME MAGAZINE 13 place des tilleuls, 60680 JONQUIERES contact@madame-magazine.com Tel: +33 621 17 44 93 Conception Graphique Anton Cruz

Distribution

EDITO Au mois de mai fais ce qu'il te plait! Chez Madame Magazine c’est exactement ce que nous avons fait en plaçant ce numéro sous le signe de la fantaisie que ce soit celle de la baguette magique d’Harry Potter ou les trompe-l'oeil oniriques de Fornasetti. Promenade au cœur de l’œuvre extrêmement poétique de l’artiste Jacinthe Lamontagne-Lecomte ou coup de projecteur sur les podiums du créateur de haute couture, Frank Sorbier, virée bordée des petits cailloux du joaillier Philippe Tournaire, belle découverte de Tokyo en famille ou du MET et de son exposition "China: Through the looking glass", laissez vous emporter par la fantaisie de mai!

Catherine GILBERT

Directrice générale / Managing Director

Ne’er cast a clout till May be out! At Madame Magazine, May has arrived and it’s time to devote this new issue to imagination, whether it be Harry Potter’s magic wand or the dreamlike trompe-l'oeil of Fornasetti. During a stroll at the heart of the extremely poetic work of artist Jacinthe LamontagneLecomte; on the catwalks of hautecouture fashion designer Franck Sorbier; on a journey scattered with the little stones of jeweller Philippe Tournaire; when discovering Tokyo with your family or when visiting the MET and its exhibition "China: Through the looking glass", let yourself be carried away by the imagination of May!

Retrouvez votre magazine en ligne sur Read your magazine online www.madame-magazine.com

M a g a z i n e

MadaMe Magazine

Impression / Printing Masar Printing & Publishing

MAI 2015 MAY 2015

M A I 2015 M AY 2 015

Ben Eine China: Through the looking glass

Aimez-nous sur facebook – Like us on facebook “Madame Magazine”

A Publication by  

H3J H3J

SAINT TROPEZ TOkyO

FZ LLC FZ LLC Magazine online sur www.madame-magazine.com Mai 2015- May 2015

Copyright: "All rights reserved. No part of this publication may be reproduced without w r it ten per m ission f rom t he publ isher ".

ABU DHABI FASHION DAyS Violette by Lili _MADAME COVER_MAY15.indd 1

5/15/15 1:29 AM

Violette by Lili


SOMMAIRE / CONTENT

126

54 64

114

36 CULTURE

4 News de luxe 12 BOOK CORNER 14 BEN EINE 20 JACINTHE LECOMTE 28 LES ARTS DÉCORATIFS 34 AGENDA CULTUREL Cultural agenda

TENDANCES – TRENDS

36 ABU DHABI FASHION DAYS 43 MADAME 44 CAROLINE BOUVIER Violette by Lili 48 CHINA: THROUGH THE LOOKING GLASS 54 FRANK SORBIER 58 PHILIPPE TOURNAIRE Ses petits cailloux His little stones 62 HUDA BEAUTY

LA VIE DANS LE GOLFE LIFE IN THE GULF 64 ARCHITECTURE British Museum & Saudi Aramco 70 EXPO MILANO 2015

2

20 76 VERONA QUARTET 82 GOÛT THÉ PARFUMÉ A SCENTED AFTERNOON TEA 90 CATHY DENISET Performing Art 96 BEACH POLO CUP Gabriela Katiela 102 ODYSSEY NURSERY 108 TEA AND COFFEE FESTIVAL 114 RESTAURANT DU MOIS RESTAURANT OF THE MONTH Plantation Sofitel JBR

EVASION – ESCAPING 122 FEMME DU MOIS WOMAN OF THE MONTH Virginie Auguste-Dormeuil 126 TOKYO EN FAMILLE A family holiday in Tokyo 132 HARRY POTTER IN PARIS 136 SAINT TROPEZ

BIEN-ÊTRE ET LOISIRS WELLBEING AND leisure 142 ADRESSES ADDRESSES


News de luxe MAY 2015

4

Dubai International Art Symposium

Dubai International Art Symposium

Cette année, le thème du Dubai International Art Symposium qui s’intitulait «Colored Tweets» était inspiré par les tweets humanitaires de HH Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, vice-président des EAU, Premier Ministre et Gouverneur de Dubaï. Plus de 26 artistes de renom de 16 pays différents, y compris les EAU, se sont réunis pour «transformer» les tweets de Sheikh Mohammed en œuvres d’art spectaculaires. HH Sheikh Juma bin Maktoum bin Juma Al Maktoum, Président par intérim du Rashid Centre for Disabled et président de Dubaï International Art Symposium, a salué tous les artistes participant à la cérémonie d’ouverture. “Dubai International Art Symposium, depuis sa création, a été dédié à l’esthétique pour une cause humanitaire et il se poursuit à travers les efforts des artistes présents venus du monde entier. Les tweets humanitaires de Sheikh Mohammed reflètent l’esprit des valeurs nobles adoptées par les EAU. Ils éclairent le chemin de la charité et de l’action humanitaire, et poussent à la bonté et à l’humilité» commenta Sheikh Juma.

This year, the Dubai International Art Symposium’s special theme was entitled “Colored Tweets” inspired by the Humanitarian tweets of HH Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, UAE Vice-President, Prime Minister and Ruler of Dubai. More than 26 renowned artists from 16 different countries, including UAE, joined to “transform” Sheikh Mohammed’s tweets into spectacular works of art. HH Sheikh Juma bin Maktoum bin Juma Al Maktoum, Acting Chairman of Rashid Centre for Disabled, Chairman of Dubai International Art Symposium honored all participating artists at the grand opening ceremony. Sheikh Juma said, “Dubai International Art Symposium, since its inception has been dedicated to the aesthetic and humanitarian cause and continues through the efforts of participating artists from all over the world. The humanitarian tweets of Sheikh Mohammed reflect the spirit of beautiful noble values adopted by the UAE. They illuminate the path of charity and humanitarian work, and urge kindness and humility”.


News

Le jardin des senteurs D’HARROD’S

Harrod’s fragrance garden

Pour la première fois de son histoire, le Grand Magasin de luxe Harrod’s exposera un concept de jardin au Royal Horticultural Society Flower Show en mai 2015. «Le jardin des senteurs», créé en collaboration avec Sheena Seeks, paysagiste maintes fois récompensée, sera une célébration du parfum au travers des f leurs.

For the first time in Harrods’ history, the luxury department store will be exhibiting a concept garden at the Royal Horticultural Society Chelsea Flower Show in May 2015. ‘The Fragrance Garden’, created in collaboration with award-winning garden designer Sheena Seeks, will be a celebration of perfume through the medium of flowers.


Feel the beat with Majid Al Futtaim

Feel the beat with Majid Al Futtaim

Du 8 mai au 12 juin 2015 «Feel the Beat» une initiative de Majid Al Futtaim, en partenariat avec le Ministère de la Santé des EAU et City Centre Clinic, proposera aux femmes des tests préventifs d’évaluation du risque de maladies cardiaques, à travers ses quatorze malls dans cinq pays. Tous les centres commerciaux ont affecté des zones d’accueil pour des professionnels qui procèderont à des tests et à des examens gratuits; pression artérielle, glycémie et indice de masse corporelle (IMC) pour déterminer si elles présentent des risques de maladies cardiaques et si elles devraient suivre des examens plus approfondis.

From May 8 - June 12, 2015. ‘Feel the Beat’ initiative will see Majid Al Futtaim, in partnership with the UAE Ministry of Health and City Centre Clinic, offer preventative heart health testing for women across its 14 shopping malls in five countries. All shopping malls have allocated areas to host medical professionals who will administer complimentary testing and conduct checkups for women. At each designated location, visitors can check their blood pressure, blood sugar and Body Mass Index (BMI) to determine if they are at risk for heart diseases and if they should follow-up with more extensive examination.

Où/Where? Mall of the Emirates (May 8-9), City Centre Mirdif (May 22-23), City Centre Deira (May 15-16), City Centre Ajman (May 15-16), City Centre Fujairah (June 5-6); My City Centre Nasseriya (May 28-29) and City Centre Sharjah (May 29-30).

6


News

GUS VAN SANT RÉCOMPENSÉ A CANNES

GUS VAN SANT AWARDED IN CANNES

Jaeger-LeCoultre, en partenariat avec Finch & Partners, récompensera le célèbre cinéaste Gus Van Sant le 15 mai 2015 lors du dîner annuel des cinéastes, organisé par Charles Gus Van Sant Finch. “Gus est un immense t a lent, c’est avec g ra nd plaisir que nous honorons ses réalisations cette année et avec beaucoup d’impatience que nous attendons de voir son prochain film”, a déclaré Charles Finch. Palme d’Or en 2 0 03 pou r son f i l m dramatique “Elephant”, Gus Van Sant est nominé cette année pour “The Sea of Trees” qui est l’un des films les plus attendus à Cannes. Dans sa 7ème année, le dîner annuel des cinéastes à l’Hôtel du Cap, est à présent un des événements les plus importants lors du Festival de Cannes.

Jaeger-LeCoultre, in partnership with Finch & Partners, will award acclaimed filmmaker Gus Van Sant on May 15th 2015 during the Annual Filmmakers dinner, hosted by Charles Finch. “Gus is a huge talent, it’s with great pleasure that we honor his achievements this year and with great anticipation that we wait to see his next work,” said Charles Finch. Palme d’or winner in 2003 for his drama movie ‘Elephant’, Gus Van Sant is nominated this year for his movie ‘The Sea of Trees’. It is one of the most anticipated movies in Cannes. Now in its 7th year, the Annual Filmmakers Dinner, held at the Hotel du Cap, continues to develop into one of the most important events during the Cannes Film Festival.


Nouvel habillage pour le métro de Dubaï The Dubai Culture & Arts Authority (Dubai Culture), en collaboration avec RTA, est en train de redéfinir le paysage artistique des EAU en travaillant avec des artistes locaux et internationaux pour habiller les voitures du métro de Dubaï avec des œuvres d’art. Les travaux spectaculaires des artistes éminents Abdulqader Al Rais, Rachid Koraïchi et Safwan Dahoul ornent à présent les wagons du métro de Dubaï, suite à la présentation du premier wagon enveloppé avec une photo fascinante prise par SA Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï et président du Conseil exécutif de Dubaï. Les décorations du métro de Dubaï complètent la saison de Dubaï Arts, l’initiative de Dubai Culture qui intègre des événements artistiques et culturels dans toute la ville.

8

New livery for Dubai Metro T he Duba i Cu lt u re & A r ts Aut hor it y ( Duba i Culture), in collaboration with RTA, is redefining the UAE’s artistic landscape by working with local and international artists to wrap the Dubai Metro carriages with works of art. The spectacular artworks of prominent artists Abdulqader Al Rais, Rachid Koraichi and Safwan Dahoul now adorn Dubai Metro carriages, following the unveiling of the first Dubai Metro carriage wrapped with a spellbinding photograph by HH Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Crown Prince of Dubai and Chairman of the Dubai Executive Council. The Dubai Metro art-wraps complement the Dubai Arts Season, the umbrella initiative by Dubai Culture that incorporates city-wide activation of arts and cultural events.


News

SaVelli, une nouVelle marQue De luXe De genÈVe

SaVelli, a new luXury branD from geneVa

Le rêve du fondateur Alessandro Savelli a été réalisé en créant une marque de bijoux révolutionnaire, fusion de technologie et d’artisanat. Savelli est le premier Smartphone de luxe spécialement conçu pour les femmes, réalisé entièrement à la main en Suisse comme un bijou unique, fabriqué à partir de pierres et de métaux précieux: diamants blancs étincelants assemblés de manière exquise, or rose sculpté et poli à la main, saphir cristal Ultra-Bombé, magnifique dans sa clarté. Savelli est synonyme d’exception dans les moindres détails.

Founder Alessandro Savelli’s dream was realized in creating a revolutionary jewellery brand, merging tech nolog y w it h craf tsma nsh ip. Savel l i is t he first luxury Smartphone espec ia l ly desig ned for women, ha nd made i n Switzerland as a precious piece of jewellery; crafted from treasured metals and precious stones: sparkling white diamonds, exquisitely set; sculpted hand-polished rose gold; U lt ra-Bombé sapphire crystal, stunning i n its cla r it y. Savel l i is exceptional in every detail.


10

Améliorer la qualité de la vie par des innovations dans la cuisine

Enhanced Quality of Life Through Innovations in Cooking

Dr Wafaa Helmi Ayesh, directrice du Service de nutrition clinique à Dubai Health Authority souligne: «aujourd’hui, nous devons nous concentrer de plus en plus sur la lutte contre l’obésité. Les habitudes alimentaires dans le monde arabe ont abouti à une crise sanitaire majeure.” Dans ce contexte, Tefal vise à sensibiliser sur une cuisine saine qui n’oblige pas nécessairement à sacrifier nos aliments préférés. “Toute personne qui cuisine au Moyen-Orient aujourd’hui balance entre le désir de cuisiner ellemême sainement et les nombreuses autres exigences du quotidien. Tefal répond à ce besoin grâce à une gamme incroyablement diversifiée et innovante d’aides culinaires qui permettent d’offrir des options plus saines grâce à des procédés plus intuitifs qui permettent de gagner du temps», déclare Pauline Stephan, Directrice Marketing de la société mère de Tefal, le Groupe SEB Moyen-Orient.

Dr. Wafaa Helmi Ayesh, Director of Clinical Nutrition Department for Dubai Health Authority highlighted that “today, we need to focus more and more on fighting obesity, as eating habits in the Arab world have resulted in a major health crisis.” In this context, Tefal aims to raise awareness of healthy cooking that does not necessarily require us to sacrifice our favorite foods. “Anyone who cooks in the Middle East today must balance the aim of healthy, home-cooked meals against the many other demands of our time. Tefal addresses this need through an incredibly diverse and innovative range of kitchen aids that enable everyone to deliver more healthy options through a more intuitive and therefore faster cooking experience,” said Pauline Stephan, Marketing Director of Tefal’s parent company, Groupe SEB Middle East.

Elle fait référence à certains produits de la gamme, tels que: - Actifry Express: une friteuse nouvelle génération qui peut cuire des plats croustillants avec seulement une cuillère d’huile et aucun compromis sur le goût. - Optigrill: son indicateur exclusif de cuisson permet de griller automatiquement des morceaux de viande et de poisson à la maison comme au restaurant, sans ajouter de graisse. - Clipso+ Precision un autocuiseur pour des cuissons rapides et saines qui conserve les vitamines et les nutriments essentiels.

She mentioned some products from the range, such as: - Actifry Express : the new generation of low fat fryer, that can cook crispy fried delicacies with only one spoon of oil and no compromise on taste; - O pt i g r i l l : i t s e xc l u s i ve c o o k i n g i n d i c at o r automat ically delivers perfect ly grilled cuts of meat and fish, allowing to get restaurant quality at home with no fat required, - Clipso+ Precision pressure cooker, for the speediest wholesome healthy dishes, which retain key vitamins and nutrients.


News

Jumeirah Restaurant Week 2015

Jumeirah Restaurant Week 2015

Jumeirah Restaurant Group Dubai (JRG Dubai) et Jumeirah Hotels and Resorts accueillent la quatrième édition de Jumeirah Restaurant Week du 14 au 23 mai. Plus de 40 restaurants situés à Dubai et Abu Dhabi participeront à la fête. Les résidents pourront ainsi découvrir ou redécouvrir les restaurants du groupe et même tester ses nouveaux établissements pendant les 10 jours de cet événement annuel. Au menu, ent rée-plat-desser t qui présenteront les recettes emblématiques de chaque restaurant à un prix très abordable.

Jumeirah Restaurant Group Dubai ( JRG Dubai) and Jumeirah Hotels and Resor ts will host t he fourth installment of Jumeirah Restaurant Week from 14-23 May 2015. The Spring 2015 edition features over 40 Jumeirah restaurants located in Dubai and Abu Dhabi. UAE residents are encouraged to re-discover favourite Jumeirah restaurants and sample new brands during this celebrated annual 10-day event, which offers diners three-course set menus showcasing the best of each restaurant’s cuisine at a very affordable price.

Dîner à partir de 95 AED par personne. Consultez la liste des restaurants participant sur www.jumeirahrestaurantweek.com

Dining from AED 95 per person. For a full list of participating restaurants visit www.jumeirahrestaurantweek.com

11


Culture

LE COIN DU BIBLIOPHILE BOOK CORNER Sandrine Geleijns

Perles des Émirats

Ky r a D u p o n t , j o u r n a l i s t e romancière franco-suisse, nous fait pénétrer grâce à son dernier livre commencé peu après son ar r ivée aux Em i rats, dans l’univers très fermé des femmes émiriennes. En un peu plus de deux ans, elle a réussi à obtenir de nombreux entretiens, notamment à Dubaï, Sharjah et Abu Dhabi en rencontrant des femmes locales de tous âges et toutes professions. Même si certaines ont préféré ne pas voir publiées leurs déclarations tandis que d’autres ont opté pour

12

l’utilisation d’un pseudonyme, la grande majorité des émiriennes interrogées a accepté de se livrer afin de mieux faire connaître la place de la femme émirienne dans la famille, le monde du travail, la modernité au sein de ce pays régi par la loi de la Charia et géré par des hommes puissants en répondant à la question “Qui sont vraiment ces femmes derrière le voile* ?”. Parmi elles, Sara Al Quwaini, première soprano émirienne, explique : “Les femmes n’ont jamais envisagé le voile comme un obstacle les

empêchant de faire des choses. L’histoire de cette région y est pour quelque chose. Les Emiriens sont extraordinaires dans la rapidité à laquelle ils s’adaptent et la flexibilité dont ils font preuve. Je ne connais pas d’autres exemples de peuples d’accord pour accepter toutes ces idées nouvelles tout en essayant de conserver leur culture et leur héritage*.” *Extrait du livre Perles des Emirats, de Kyra Dupont, aux Editions Du Moment.


Ben Eine, urban artist Judith COMYN Regarder un Londonien tatoué, tête rasée, taguant* les murs de l’ambassade britannique à Abu Dhabi fût une expérience incroyable. Ceci fut suivi par une signature tout en lignes et en courbes de S.E. Sheikh Nayhan bin Mubarak Al Nayhan et par un paraphe plus timide de Phillip Parham, l’ambassadeur britannique. Ce dernier pensa clairement que faire des graffitis sur les murs de l’ambassade ne correspondait pas tout à fait à ce qu’il imaginait de sa définition de poste. Cet événement, organisé par Artscape - une galerie d’art de Dubaï - et le British Council, fût suivi par nombre de photographes et de journalistes et marqua l’achèvement d’une fresque murale monumentale, audacieuse et colorée, sur les murs ternes de l’ambassade britannique. «La beauté est dans les yeux du spectateur» est écrit en lettres majuscules multicolores sur le fond noir d’un mur de 40 mètres, précédé par l’inscription «Abu Dhabi», issue des travaux pratiques d’étudiants en design de l’Université Zayed à Abu Dhabi. Mais qui était ce mystérieux personnage qui semblait avoir la permission de barbouiller les murs précédemment immaculés de l’ancienne ambassade de la ville? Un dénommé Ben Eine, «artiste urbain» britannique internationalement connu (même s’il vit aujourd’hui à San Francisco, aux Etats-Unis). Il a commencé sa carrière artistique en taguant des rideaux métalliques

14

It was quite a defining moment watching a tattooed, shaven headed Londoner ‘tagging’* the walls of the British Embassy in Abu Dhabi. This was followed by H.E. Sheikh Nayhan bin Mubarak Al Nayhan signing his Arabic signature with an effusive flourish and a more tentative signature from Phillip Parham, the British Ambassador. The latter clearly found graffiti-ing the walls of the embassy, not quite what he had expected to find as part of his job description. T h is event was accompan ied by a f lu r r y of photographers and journalists and marked the completion of a massive bold and colourful mural on the previously drab walls of the British embassy, an undertaking organised by Artscape, an art gallery in Dubai and the British Council. ‘Beauty is in the eyes of the beholder’ is spelt out in colourful engaging capital letters on a black background along a 40 metre length of the wall. It is preceded by capital letters spelling out ‘Abu Dhabi’, the two words stacked on top of each other, and which are in part the direct handy work of graphic designer students from Zayed University in Abu Dhabi. So who was the mystery man who seemed to have full permission to daub the previously sacrosanct walls of the oldest Embassy in town? Ben Eine’s the name. He is an internationally well-known British ‘urban artist’, although he now lives in San Francisco, in the


Culture

From left to right : Maliha Al Tabari, Managing Director, Artscape - Phillip Parham British Ambassador - Ben Eine, Artist H.E. Sheikh Al Nayhan Bin Mubarak Al Nayhan, Minister for culture - Marc Jessel, Country Director, British Council.

et des trains dans l’est de Londres. Cependant, il lui sembla que son travail devait contribuer à la beauté au paysage urbain, plutôt que d’être, selon sa propre définition de «l’art du graffiti», un simple marquage égoïste des murs. Une de ses œuvres les plus connues de Londres est surnommé «Alphabet Street». Sur une période d’une année, Ben a persuadé les boutiquiers locaux de le laisser peindre leurs rideaux de fer; ceux-ci sont refermés la nuit afin de protéger les boutiques et font souvent l’objet d’actes de vandalisme qui les dégradent. Chaque magasin dans Middlesex

USA. He started off his artistic life tagging shutters and trains in the East of London. However he gradually decided he wanted his work to be about contributing beauty to the urban landscape, about ‘urban art’, rather than a mere egotistical marking of the walls, which is essentially how he describes ‘graffiti art’. One of his best known works in London is nicknamed ‘Alphabet Street’. Over a period of a year, Ben persuaded the local shop keepers to let him paint their shop shutters; these are only pulled down at night in order to protect the shop and are often subject to unattractive vandalism. Each shop in Middlesex street, East London, agreed to have a

15


‘Ben Eine’s work in ‘hand in hand’ exhibition, Artscape’

Street, East London, a accepté qu’une lettre soit peinte sur son propre rideau, dans l’ordre alphabétique. À la fin de la rue, il en restait cinq qui n’étaient pas peints. Ben choisit d’ajouter «HAPPY» sur ces volets, ce qui résume plutôt bien le caractère facile et enjoué de l’artiste. Le moment le plus mémorable de sa carrière est certainement celui où il reçut un appel, juste avant un week-end en 2010, du 10 Downing Street, expliquant que David Cameron, Premier ministre du Royaume-Uni, procèderait à un échange d’œuvre d’art, lundi, avec Barak Obama, Président des Etats-Unis, à Washington DC. Il lui demanda s’il avait des œuvres toute prêtes qui pourraient convenir pour une telle occasion. Le lundi suivant, Cameron, à l’occasion de sa première visite d’Etat aux Etats-Unis, échangea avec Obama «Twenty-first Century City» de Eine contre une lithographie signée par l’artiste pop Ed Ruscha Cet événement eu com me répercussion une hausse Metal letter block by Eine instantanée de la cote de Ben Eine

16

‘Ben Eine’s work in ‘hand in hand’ exhibition, Artscape’

letter painted on the shutter, painted along the street in the order they appear in the alphabet. At the end of the street, there were 5 shop shutters left unpainted and Ben chose to spell out ‘HAPPY’ on these shutters, which rather sums up his easy going, cheerful demeanour. Perhaps his most memorable moment must be when he received a call just before a weekend in 2010 from No 10 Downing Street, explaining that David Cameron, the prime minister of the UK, would be conducting an art exchange that Monday coming with Barak Obama, President of the U.S.A in Washington D.C and did he have any ready art works that might be suitable for such an occasion? That Monday, Cameron exchanged Eine’s ‘Twenty-first Century City’ for a signed lithograph by pop artist Ed Ruscha with Obama in his first state visit to the U.S.A. This led to a sudden hike in prices for Ben Eine’s art, and an eventual collaboration with Louis Vuitton, in the production of individually designed silk scarves.


Culture

et une proposition de collaboration avec Louis Vuitton pour une série de foulards de soie. Je vous entends déjà vous insurger que nous sommes bien loin des trains et des volets illégalement graff-és ! De toute évidence, un peu fatigué par ces observations, Eine y voit en revanche une synergie naturelle entre ses œuvres d’art à présent considérées comme luxueuses - si l’on en juge par leur prix - exposées dans des galeries, et le statut de très haut de gamme de la marque du groupe LVMH. Mais en fait, pourquoi cet événement à Abu Dhabi fut-il un moment si important? Eh bien, tout d’abord on ne peut s’empêcher de sourire en regardant un pionnier de l’art rebelle du graffiti, se tenant sagement aux côtés des membres importants de la société des EAU que sont S.E. Sheikh Nayhan bin Mubarak Al Nayhan et Phillip Parham, faisant face à son travail sur cette icône de respectabilité et ‘Ben Eine’s work in ‘hand in hand’ exhibition, Artscape’

The mural underway

Quite a far cry from illegally graffiti-ing trains and shutters, I hear you cry. Clearly a little tired by such observations, Eine, in contrast, sees a natural synergy between his now luxuriously priced gallery artworks and the luxury status of the brand itself. So why was this event in Abu Dhabi such a defining moment? Well, firstly one could not help giggle to watch a pioneer of graffiti art, which arguably stands for rebellion, standing so demurely beside such pillars of UAE society such as H.E. Sheikh Nahyan bin Mubarak Al Nayhan and Phillip Parham, in front of his work on that icon of respectability and establishment – the British Embassy in Abu Dhabi itself. However, more importantly in a rather ironic twist, this was not at all about subversion but about an emergent art form in the UAE, that of Urban art Urban art in the UAE perhaps breaks its own mould, in that it is conducted with permission of the authorities, and its role is not about rebellion but it is about contribution and inspiration. It is about contributing to the environment aesthetically and emotionally. It is about inspiring society in bringing art out of museums and galleries, into everyday spaces.

17


Ben Eine’s work in the ‘hand in hand’ exhibition, inspired by islamic motifs and calligraphy.

d’establishment qu’est l’ambassade britannique à Abu Dhabi. Mais plus important encore, d’une manière plutôt ironique, il ne s’agissait pas de subversion mais d’une forme d’art émergent aux EAU, celui de l’art Urbain. Cependant, le plus important dans ce côté subversif plutôt ironique, ce ne était pas du tout à propos de la subversion et de la rébellion, mais d’une forme d’art émergente dans les Émirats arabes unis, celui de l’art urbain L’art urbain dans les Émirats arabes unis brise peut-être son propre moule, car il est effectué avec la permission des autorités, et son propos n’est pas d’évoquer une quelconque rébellion, mais il insiste plutôt sur la contribution et l’inspiration. Contribution à l’environnement esthétiquement et émotionnellement et inspiration de la société à sortir l’art des musées et des galeries pour le transporter à l’extérieur. Il s’agit d’une expérience commune et partagée qui illumine et égaye le quotidien. Le travail de Ben Eine sur ce mur de 40 mètres de long est la première œuvre d’art urbain à Abu Dhabi. C’est une belle synergie entre le style typographique de l’artiste et l’intérêt calligraphique local. Ce n’est cependant pas la première œuvre d’art urbain dans les EAU. À Dubaï, fin de Novembre 2014, les EAU ont établi un

18

It is about a common shared experience that brightens and enlivens our days. Ben Eine’s 40 metre long mural typographic artwork is the first such Urban art work in Abu Dhabi, and there is a rather lovely synergy between his typographic style and the local calligraphic interest. This however is not the first such urban art work in the UAE. In Dubai, at the end of November 2014, the UAE established a Guinness World record for the world’s longest graffiti scroll, a 2,245.40 metre artwork painted by 170 graffiti’s from around the world at Jumeirah Beach in Dubai. There have also been other projects by Ruben Sanchez in Dubai, a Spaniard resident artist at Tashkeel Art Centre and el Seed, a Tunisian calligraphic artist, such as his recent huge oscillating swirl on a disused building in Sharjah, to name but a few. As Sanchez said, with the miles and miles of drab hoardings in the UAE, urban art has got to be a prime artistic opportunity here. Eine himself points out that the very art form lends itself to transience and mutation, which are perfectly afforded by the lifecycle of the hoardings.

Ben Eine’s work in the ‘hand in hand’ exhibition, inspired by islamic motifs and calligraphy.


Culture

record homologué par le Guinness Book pour la plus longue fresque de graffitis au monde, une œuvre d’art de 2 245,40 mètres peinte par 170 graffeurs du monde entier sur Jumeirah Beach. Il y a également eu d’autres projets dont ceux à Dubaï de Ruben Sanchez, artiste Espagnol en résidence au Tashkeel Art Centre ou bien d’el Seed, artiste calligraphe tunisien, avec récemment son énorme turbulence oscillante sur un bâtiment désaffecté de Sharjah, pour n’en nommer que quelques-uns. Comme le dit Sanchez, avec des kilomètres et des kilomètres de palissades ternes dans les EAU, l’art urbain se voit offrir une occasion artistique unique. Eine souligne lui-même que cette forme d’art se prête à l’éphémère et à la mutation, assurés ici parfaitement par le cycle de vie des panneaux. Pour terminer, Ben Eine s’est rendu au vernissage de son exposition «hand to hand» qui s’est déroulée à Artspace, une galerie de DIFC, du 16 mars to 9 avril 2015, démontrant parfaitement le parcours insolite de l’artiste du graffiti à la belle galerie d’art. Avec son humour qui le caractérise, il appelle cela «avancer avec le courant». Bien que l’art de la rue soit officiellement reconnu, il est bien sûr interdit de défigurer les murs, les rues ou les bâtiments publics avec des graffitis sous peine d’arrestation. *Ecrire un nom ou un symbole d’une façon artistique distinctive.

Twenty first century city: the art work given by Cameron to Obama

Ben Eine then went onto open his exhibition ‘hand to hand’ which was exhibited at Artspace, DIFC gallery from March 16th to April 9th 2015, neatly demonstrating his unusual journey from graffiti artist to fine art gallery artist. He puts it down to ‘going with the flow’, in his usual good humoured way. Although street art is being officially embraced, graff iti artists in t he region can face arrest for defacing walls, streets or public buildings. *Writing a name or symbol in a distinctive artistic fashion.

The artist painting the mural on the British Embassy, Abu Dhabi Louis Vuitton silk scarf, by Eine

19


Jacinthe Lamontagne-Lecomte

“Je cherche l’essence de l’être dans le regard”. Il y a de la poésie qui se dégage de ses toiles et de ses sculptures, ainsi qu’une forte curiosité pour l’être humain. Les rencontres ont nourri son art. Elles ont même révélé son talent. Il y a sept ans, Jacinthe LamontagneLecomte a ouvert une porte qui a changé sa vie. Aujourd’hui, le vent en poupe, l’artiste multiplie les expos. Elle nous fait partager son univers.

“I look for the essence of human being in the gaze” There is poetry that emanates from her canvas and sculptures, as well as the curiosity for the human being. Encounters have fuelled her art. They even revealed her talent. Seven years ago, Jacinthe Lamontagne-Lecomte opened a door that changed her life. With the wind in her sails, this artist, multiplies the exhibitions today. She shares with us her universe

Ecrit et traduit par Eva Izabella Levesque

Dans ses tableaux et ses sculptures on trouve des personnages transformés avec toute la richesse poétique et intellectuelle d’une artiste qui puise sa sève créative dans le contact humain. Le travail de Jacinthe LamontagneLecomte commence par un voyage. Quelques photos en noir et blanc, prises au hasard des rencontres. Un regard, un visage qui l’a touchée, interrogée.

20

Her canvas and sculptures show characters, processed with all the poetic and intellectual richness of an artist who draws her creativity from human contact. The artwork of Jacinthe Lamontagne-Lecomte begins with a trip. Some photos in black and white, taken through chance encounters. A gaze, a face that touched her, confused her. Through her creations, this


Culture

21


A travers ses créations, cette artiste multidisciplinaire raconte la vie des hommes, femmes, enfants, croisés lors de ses explorations. Elle transmet leur vérité faite de joies, tristesses ou souffrances. L’échange peut être très bref, dans une ruelle, un couloir. “Parfois, il s’agit même d’une photo volée” lance cette francoquébécoise, installée depuis onze ans à Doha, au Qatar.

22

multidisciplinary artist tells the story of these men, women, children. She transmits their truth, made of joys, sorrows and sufferings. The exchange can be very short: in an alley, a corridor. “Sometimes it is even a stolen picture”, says this Franco-Quebecois artist who has chosen for home Doha, the capital of Qatar, for eleven years now.


Culture

“L’essence de l’être est capturée par l’objectif” Elle retranscrit alors les émotions générées par cet échange éphémère. Son art est intuitif: “Je me laisse porter par l’image. Le résultat n’est jamais défini à l’avance, sauf quand je travaille avec mes modèles”. L’artiste utilise le transfert d’image sur toile et le mixe media. “Cette technique demande de la patience, elle est capricieuse. C’est souvent le transfert qui donne la note” dit-elle. “Comme pour la fille avec le rouge à lèvres. Elle est de Katmandou. Ces enfants vieillissent avant l’âge. Les craquelures apparues lors du transfert m’ont permis de l’exprimer. En revanche pour la Geisha, je savais à l’avance ce que je voulais faire”, explique Jacinthe Lamontagne-Lecomte.

“The essence of being is captured by the lens” She transcribes the emotions generated by this ephemeral exchange. Her art is intuitive. “I let myself be carried away by the image. The result is never defined in advance, except when I work on my models”. The artist uses mixed media technique with photo transfer on canvas. “This technique requires patience and can be fickle. This is often the transfer that gives the note,” she says. “That happened with the Girl with lipstick. She is from Kathmandu. These children get old before their time. Here the picture has become cracked after the transfer. These breaks allowed me to express all that.

23


Ces tableaux font partie de l’exposition individuelle de l’artiste, “Made in Asia”, à découvrir à l’hôtel Intercontinental The City de Doha. Un vieillard chinois, des femmes birmanes au cou de girafe ou encore la jeune fille de la campagne balinaise: l’Asie est le sujet de prédilection de l’artiste, mais ce n’est pas son seul point d’intérêt. “Quand je travaille la terre (argile), je puise mon inspiration de l’Afrique”, précise-t-elle.

Événement déclencheur Huile, fusain, encre, papier journal, pigments ou encore feuilles de palmier: “tout est bon pour traduire mes états d’âme, mon amour de l’autre, mon respect” confie-telle. “Je suis très à l’écoute de la nature. Au Québec, on est assez ouvert et la nature fait partie de nous. J’ai besoin de toucher à la matière, comme la terre”.

24

By contrast, I knew exactly what I wanted to do with the Geisha, before starting the artwork”. Paintings are part of artist solo exhibition: “Made in Asia”, currently on show at the Intercontinental The City Hotel of Doha. “I made so many great encounters over the years, I am glad to be able to show all these beautiful faces.” From an elderly Chinese gentleman, the giraffe neck ladies in Burma, to a little girl living in the Bali countryside, Asia is Jacinthe’s favourite subject, but it is not her only interest. “When I work the clay, I draw my inspiration from Africa”, she precises.

The triggering event Oil, charcoal, ink, newsprint, pigments, or palm leaves, “everything is good to translate my feelings, my love for the other, my respect”, she confides. “I’m very receptive


Culture

C’est par le travail de l’argile que Jacinthe a pénétré, il y a sept ans, dans le monde de l’art. Au début, juste par curiosité. “J’ai passé mes premières années à Doha à faire de la voile, ma deuxième passion. Au bout d’un certain temps, j’avais besoin de faire plus.” Elle commence à suivre les cours de Dr. Sabrina Puppin-Lerch, à l’école Dar Al Founoun de Souq Waqif. “J’ai tenté aussi la peinture acrylique et l’aquarelle. Puis le raku chez la céramiste Françoise Viloing. Le Qatar m’a donné plein d’opportunités”. La rencontre décisive se fait en 2009, quand Jacinthe s’inscrit dans la classe de l’artiste irakien Waled R. Qaisi, au Youth Creative Art Center. Elle travaille avec lui l’argile, apprend les techniques des plâtres et le mixte

to nature. In Quebec, we are quite open-minded and close to nature. It is part of us. That’s why I need to touch certain materials, such as the clay”. It is by working with clay that Jacinthe has penetrated in the world of art seven years ago. At first, she was driven by curiosity. “I spent the first years of my life in Doha sailing, my second passion. But after a while, I needed to do more.” She begins to follow the artist Dr. Sabrina Puppin-Lerch’s course, at Dar A l Founoun School in Souq Waqif. “I also tried acrylics and watercolour. Than I worked Raku ceramic with the artist Françoise Viloing. Qatar has given me lots of opportunities.”

25


media. “Cet homme m’a ouvert les yeux et l’esprit. Il est très généreux et plein de tendresse, malgré les choses horribles qu’il a vécues pendant la guerre”. C’est grâce à lui que j’ai exploré ma créativité. Je suis allée au fond de ma personnalité québécoise”. Féminines, fraiches et marquées par un style déjà affirmé, les créations de Jacinthe Lamontagne-Lecomte rencontrent un grand succès. Depuis 2011, elle a participé à plusieurs expositions de groupe au Qatar: notamment avec le Girls Creative Center, la Fine Arts society à Katara et le Youth Creative Art Center, aux côtés des artistes locaux. Membre d’International Artists of Doha, elle présentait en mars dernier ses sculptures en argile, à Qatar Foundation. En France, elle a exposé à Marseille. Ainsi, à la cinquantaine, Jacinthe ouvre un nouveau chapitre de sa vie et semble avoir trouvé sa place sur terre.

26

The decisive encounter occurs in 2009, when Jacinthe starts the class of Iraqi artist Waled R. Qaisi, in Youth Creative Art Centre. She worked with him on clay, learned gypsum and mixed media techniques. “This man opened my eyes and my mind. He is very generous and full of tenderness, despite the horrible things he experienced during the war at home. Thanks to him, I explored my creativity. I took an in-depth look at my Quebec personality.” Feminine, fresh, and marked by an asserted style, the creations of Jacinthe Lamontagne-Lecomte are widely appreciated. Since 2011, she has participated in several group exhibitions in Qatar: with the Girls Creative Art Centre, the Fine Arts Society in Katara and the Youth Creative Art Center, alongside local artists. Member of the International Artists of Doha, she presented last March, her clay sculptures at Qatar Foundation. In France, she exposed in Marseille, last year. Thus, in her fifties, she has opened a new chapter in her life and seems to have found her place on earth.


Culture

27


Les Arts Décoratifs

Coup de folie aux Arts Déco Treating itself to a wild time Christel de Noblet

Les Arts Décoratifs* rendent hommage à l’artiste à la fois farfelu et décalé, Piero Fornasetti, à travers une exposition retraçant l’intégralité de son œuvre. Paravents, miroirs, assiettes et petit mobilier, c’est un voyage au pays de la fantaisie qui vous est offert. Présentée jusqu’à la mi-juin dans la grande nef des Arts Décoratifs, l’exposition «Piero Fornasetti: la Folie Pratique» regroupe plus de mille pièces de cet artiste italien (1913-1988). Cette rétrospective brosse le portrait de ce créateur prolixe qui fut peintre autant que décorateur, imprimeur et éditeur, collectionneur et marchand. Dans l’univers décoratif théâtralisé de Fornasetti , les sujets empreints de

28

Translation Hélène Hein

The Parisian museum Les Arts Décoratifs* is paying tribute to Piero Fornasetti, an artist both eccentric and quirky, through an exhibition retracing his work. Screens, mirrors, plates and small furniture…it is a journey to fantasyland. Displayed until mid-June in the vast buildings of Les Arts Décoratifs, the « Piero Fornasetti : La Folie Pratique » exhibition gathers more than a thousand pieces of the Italian artist (1913-1988). The retrospective paints the portrait of a wordy creator, who was a painter as well as a decorator, a printer, a publisher, a collector and an art dealer. In Fornasetti’s dramatized decorative world, the poetic


Culture

poésie et de fantaisie jouent de trompe-l’œil, d’illusions, de paysages métaphysiques, de f igures détournées de la Commedia dell’ar te et de v isages én ig mat iques et lunaires déclinés en de multiples variations. Piero Fornasetti recouvre de ses motifs aussi bien des foulards que du mobilier, des murs q u e d e s p a r ave n t s , d e s assiettes ou des plateaux. Aucune surface ne l’arrête! Il aime les répétitions comme sa plus célèbre: trois cent cinquante versions du visage rondouillard de la cantatrice lyrique Lina Cavalieri en fond d ’a s s i e t t e s . D i g n e hé r it ie r de s e s or i g i ne s italiennes, ses références sont ultra classiques: l’Antiquité romaine, la Renaissance, Palladio… Si on reconnait son style, on ne connait pas toujours son parcours. Piero Fornasetti affirme être autodidacte

and imaginat ive subjects are full of optical illusions, metaphysical landscapes, Commedia dell’Arte figures, enigmatic and lunar faces in multiple variations. Piero Fornaset t i covered, wit h t hese pat ter n s, sc a r ves, furniture, walls, screens, but also plates and trays. No surface stopped him! He liked repetitions, his most famous on e b e i n g 35 0 ve r s ion s of cl a s sic a l si g ne r L i n a Cavalieri’s chunky face, on the bottom of plates. A proud heir to his Italian origins, h is references a re u lt raclassic: Roman antiquity, Renaissance, Palladio… No one rea l ly k nows which path he took. Piero Fornesetti claimed to be a self-taught man. In 1930, he enrolled in the Academy of Fine Arts of Brera (Milano) against his father’s wishes. He brief ly attended classes and

29


de formation car, inscrit, contre l’avis de son père à l’Académie des beaux-arts de Brera en 1930, il n’y fait qu’un court passage et en est exclu deux ans plus tard… pour insubordination. Il forge alors son apprentissage du dessin et celui de la lithographie en dévorant des livres. La presse mise à disposition dans l’atelier de son père lui permet d’expérimenter toutes les techniques de

30

was expelled for disobedience two years later. He learnt how to draw and lithography by devouring books. The press available in his father’s workshop enabled him to try out all engraving and printing techniques. As a virtuoso, he worked with various materials: paper, ceramic, glass, copper, textile. The year 1933 was the turning point of his career.


Culture

gravure et d’impression. Virtuose, il travaille sur des supports variés : papier, céramique, verre, cuivre, textile. En 1933, premier tournant dans sa carrière, Gio Ponti, immense architecte italien, repère son talent à une exposition d e s e s fou l a r d s à M i l a n . Leur collaboration débute réellement en 1940, autour d’une série de luminaires. Ensemble, ils réalisent les projets al lant de couver t ures des magazines au célèbre cabinet Architettura, en passant par des décors d’intérieur comme au Palais Bo de Padou, dans le réfectoire d’une caserne, sur les murs d’un casino ou sur ceux d’un paquebot. En 1970, sa carrière prend une allure plus commerciale avec l’ouverture de la Galerie des bibliophiles. Là, sont exposées des œuvres d’artistes contemporains aux côtés de ses propres productions. Fort de cette

The immensely famous Italian architect Gio Ponti recognized his talent at an exhibition of his scarves in Milano. Their collaboration really started in 1940 with a series of lamps. Toget her, t hey worked on maga zi ne cover s, on t he famous A rchitettura cabinet. They also imagined interior designs, as that of the Bo Palace in Padua, of a barracks’ canteen or of a c r u isel i ner. I n 1970, h is ca reer turned businessoriented wit h t he opening of an art ga l ler y, L a G a ler ie des bibliophiles. Bolstered by this experience, he opened stores in Milano and Turin, where all his creat ions can be found. T he same year, he positively responded to the invitation of the director of the museum Les Arts Décoratifs

31


and became commissioner-general for the « Bolide design » exhibition. To t he si mple a nd pu r e l i ne s of t he moder n ism of t he t i me, Piero Fornasetti answered with imagination, humour, dream and illusion games. If his inf luence

expérience, il ouvre des boutiques à Milan et à Turin, dans lesquelles on retrouve toutes ses productions. La même année, il répond à l’invitation du directeur du musée des Arts décoratifs et endosse le rôle de commissaire général de l’exposition «Bolide design». Aux formes simples et épurées du modernisme de l’époque, Piero Fornasetti répond à coup d’imaginaire sur fond d’humour, de rêve et de jeux d’illusion. Si l’on

32


Culture

can be found within the work of some designers of our time, he remains a unique artist, often copied but never equalled. *Les Arts Décoratifs museum originated in 1882, in the wake of the Universal Exhibitions, when a group of collectors banded together with the idea of promoting the applied arts and developing links between industry and culture, design and production.

retrouve chez certains designers de notre époque son influence, il reste un artiste unique, souvent copié mais jamais égalé. *Les A rts Décoratifs ont été fondés en 1882 dans le sillage des Expositions universelles par des collectionneurs soucieux de valoriser les beaux-arts appliqués et de tisser des liens entre industrie et culture, création et production.

www.fornasetti.com

33


Agenda Art et Culture. Mai 2015 Après un mois d’avril riche en évènements, mai est plus calme. Voici notre sélection

Cultural and Arts Guide. May 2015 After a very busy April, comes a quieter month of May. Here are our picks Compiled by Henriane Mourgue d’Algue

Abu Dhabi 1 - Le trio Malek Jandali/ Abu Dhabi Theatre Breakwater/ 15 mai Le compositeur et pianiste Malek Jandali interprétera ses compositions qui allient les modes du Moyen-Orient avec les formes d’harmonie classique occidentales. www.ticketmaster.ae

1

34

Abu Dhabi 1 - The Malek Jandali trio/Abu Dhabi Theatre Breakwater/ May 15 Composer and pianist Malek Jandali will perform his compositions that integrate Middle Eastern modes into Western classical forms of harmony. www.ticketmaster.ae


Culture

2

2 - Exhibition: “Captured Memories”/The SPACE @ Twofour 54 near Park Rotana/ May 16-28 In this year of remembrance, two Armenian artists – Dovlat and Gago- exhibit their rich and unique cultural and artistic heritage. www.facebook.com/thespaceAD Hayartvest@gmail.com Dubai 3 - Al Gaffal Traditional 60 feet Dhow Race 2015/ Dubai International Marina Club/ May 23 Come and see more than 100 traditional dhows sailing the waters of the Gulf. The race was designed to commemorate the pearl divers who were integral to the early trading port of Dubai. www.dimc.ae

2 - Exposition: “Captured Memories”/ The SPACE @ Twofour 54 près du Park Rotana/ du 16 au 28 mai En cette année du souvenir, deux artistes arméniens Dovlat et Gago - présentent leur héritage artistique et culturel avec toute sa richesse et sa spécificité. www.facebook.com/thespaceAD Hayartvest@gmail.com Dubai 3 - Al Gaffal Traditional 60 feet Dhow Race 2015/Dubai International Marina Club/ 23 mai Venez admirer plus de 100 dhows, les bateaux traditionnels de la région, naviguant sur les eaux du Golfe. La course commémore l’importance des pêcheurs de perles dans le développement du commerce du port de Dubaï. www.dimc.ae

3 Doha 4 - Qajar Women: Images of Women in 19th century Iran/Museum of Islamic Art/ ongoing This exhibition showcases Qajar artworks from the MIA collection that demonstrate the centrality of women in the artistic expression of 19th century Iran and explores how these historic innovations continue to inspire contemporary artists. www.mia.org.qa

4

Doha 4 - Qajar Women: Images of Women in 19th century Iran/Museum of Islamic Art/ en cours Cette exposition présente les œuvres kadjares de la collection du Musée d’Art Islamique de Doha. Elle démontre le rôle central des femmes dans l’expression artistique du XIXème siècle en Iran. Elle explore aussi comment ces innovations historiques continuent d’influencer les artistes contemporains. www.mia.org.qa

35


Abu Dhabi Fashion Days …est de retour, avec toujours plus de participants, portant haut les couleurs de la capitale des EAU dans le monde de la mode. Premier salon du genre dans la capitale, ADFD a été conçu pour «soutenir les marques indépendantes et les stylistes et être le pont entre ces derniers et les acheteurs», explique Sumayyah Al Suwaidi, fondatrice de l’événement. En outre, la «Designer Alley» offrira aux stylistes participants, une boutique éphémère dédiée à la présentation et à la vente d’une partie de leurs dernières collections.

…are back, with more participants, taking the Capital of the UAE higher in the fashion world. As the first trade show of its kind in the city, ADFD was conceptualized to ‘support independent brands and designers and to be the bridge between designers and buyers’, explains Sumayyah A l Suwaidi, founder of the event. Furthermore, the ‘Designer Alley’ will offer to the designers, a dedicated ‘pop-up shop’ to showcase and sale a part of their latest collections.

Abu Dhabi Fashion Days Spring/Summer 2015 Du 3 au 6 juin - From 3rd to 6th of June ADNEC - Conference Hall A 4-11pm daily / 4-9pm Saturday

36


Sumayyah Al Suwaidi

Tendances Trends

37


Quelques-uns des créateurs présents à cette édition printemps/été 2015 d’Abu Dhabi Fashion Days Some of the designers participating to the Spring/Summer 2015 edition of Abu Dhabi Fashion Days Decencia Une ligne de cardigans adaptée pour les voyages et les occasions spéciales. Le mot signifie «décence» en espagnol, ce qui correspond à l’esprit de la gamme. Avec un compte Instagram suivi par près de 9000 adeptes, le succès de la marque va grandissant. A fashion line for cardigans that are suited for traveling and special occasions. The Name is the Spanish word for Decency, which is the whole goal of the fashion line. With an instagram account followed by almost 9000 followers, the demand of cardigans that suits every taste of local ladies is getting higher and higher.

Alyasma Abayas Une marque haut de gamme d’ abayas lancée en 2009 par deux designers émiratis. Yasma abayas, qui signifie “bébé jasmin” en arabe, conçoit des abayas qui apporte une touche de modernité dans un cadre traditionnel. An upscale Couture for Abayas fashion that started in 2009 by two Emirati designers. Yasma Abayas, which means “baby jasmine” in Arabic, designs Abayas with a modern fusion within the traditional frame.

38


Tendances Trends

By Mahsa Une marque pleine de vie et de gaieté, qui s’inspire du côté coloré de la vie en créant des bijoux plaqué or, des pochettes, des sacs fourre-tout et des vêtements comme des robes et des cardigans. By Mahsa c’est également une ligne de produits de décoration pour la maison dont des coussins aux illustrations artistiques reprenant les grandes grandes marques. A brand full of life and fun, it combines and captures the colorful side of life and at the same time brings out the beauty in it by producing gold plated jewelry, clutches, pouches, tote bags and apparel such as dresses and cardigans. By Mahsa also has a line of fashionable home décor products such as cushions that are so on trend with artistic illustrations of famous brands.

Decupid Couture Alyazia Al Marar, la designer derrière Decupid Couture, a concrétisé sa passion pour la mode en créant une gamme confortable et pratique pour les garçons et les filles, du nouveau né à 10 ans. Alyazia Al Marar, the designer behind Decupid Couture, has followed her passion for fashion by creating a distinctly high fashion feel for boys and girls ages new born - 10 years old, wh i le keepi ng com for t a nd practicality in mind.

39


Inseller.com Une boutique en ligne pour l’achat et la vente de produits de luxe 100% originaux, à des prix très intéressants, spécialisée dans le marché très recherché du sac à main, de la chaussure, de l’accessoire, du bijou et de la montre. Une équipe d’experts qui sélectionnent soigneusement et inspectent chaque pièce pour en garantir l’authenticité. An online marketplace for buying and selling 100% original luxury designer products at a fraction of the retail price. They specialize in highly sought after handbags, shoes, accessories, jewelry, and watches and employ a team of experts who carefully select and inspect each item for authenticity.

N & M’s Boutique Fondée en 2010 par Noora Al Mutaiwie et Maitha Al Falasi. «Nous sommes spécialistes des abayas haut de gamme et des caftans. Nous venons de lancer notre première ligne de prêt-à-porter. Nous créons nos propres tissus et textures, en respectant toujours les exigences du marché. C’est ce qui nous rend unique». Founded in 2010 by Noora Al Mutaiwie and Maitha Al Falasi. «We expertise in high end casual and formal abayas, kaftans and ready-to-wear clothes are a new addition to our Boutique. Focusing on special custom made fabrics and textures, and always being up to date with the market’s demands makes us unique».

40


Tendances Trends

Mc Queen Abaya La marque d’Abayas basée à Abu Dhabi présente ses nouvelles créations résolument élégantes. Mc Queen est l’une des enseignes les plus recherchées à Abu Dhabi avec des clientes venant de tous les pays du Golfe. The Abu Dhabi based Abaya brand label has come out with pieces that scream out effortless elegance with a touch of ladylike class. The brand has proven that it is one of the most wanted abayas labels in Abu Dhabi with clients from across the UAE and the GCC.

FMM by Fatma Al Mulla Fatma Mohammed Obaid Almulla, artiste visuelle émirienne, a toujours été intéressée par l’art, le design, la photographie et les voyages et a participé à de nombreuses expositions dans les EAU mettant en vedette la photographie numérique. Elle a récemment lancé sa propre marque culture-pop nommée “FMM” (les 3 initiales de son nom). Créée à Dubaï avec amour, FMM par Fatma Almulla est maintenant distribuée dans tout le Golfe. Fatma Mohammed Obaid A lMulla, an Emirati Visual artist, has always been interested in art, design, photography and travels and has participated in numerous exhibitions in the UAE showcasing digital photography. She recently launched her own khaleeji pop-culture brand named “FMM” (the 3 initials of her name). Created in Dubai with love, FMM by Fatma alMulla is now stocked all over the Gulf.

41


Trends Tendances

42

Yataghan Sarah Abudawood, fondatrice et designer de Yataghan Fine Jewellery, une marque saoudienne d’art conceptuel et contemporain, est devenue créatrice de bijoux en 2006. La plupart des pièces conçues par Sarah sont faites sur mesure pour une personne ou une occasion.

Sarah Abudawood, the creator and head designer at YATAGHAN Fine Jewelry, a Saudi brand of conceptual and contemporary wearable art, has been a jewelry designer since 2006. Most of the pieces Sarah designs are customized for a person or an occasion.

Retro Designs Fondé en 2012 par Meera Alsuwaidi. Chaque collection raconte une toute nouvelle histoire. Meera est très imaginative. Tout ce qui l’entoure est une source d’inspiration; architecture, liberté, traditions, personnalités, obscurité et mouvement. Meera apporte une touche de folie à la féminité.

Founded in 2012 by Meera Alsuwaidi. Each collection tells a totally new story. Meera uses her imagination and is constantly on the lookout for inspiration around her, architecture, freedom, traditions, evolving personalities, darkness and movement. Meera integrates femininity and madness with different aesthetics.


Tendances Trends


Caroline Bouvier

Artisan créateur de style «sur mesure» Artisan designer of bespoke style Née à Calais, dans une famille de denteliers, Ca rol i ne ava it deva nt el le u n pa rcou rs apparemment tout tracé. C’est pourtant comme gymnaste de haut niveau qu’elle commence à s’illustrer, mais comme le naturel revient inéluctablement au galop, elle quitte les praticables pour glisser tout naturellement vers la création de justaucorps. Elle lance son premier atelier dans son garage et comme les commandes arrivent rapidement elle décide de franchir le pas… En 2004, elle ouvre son atelier-boutique en plein cœur de Montpellier. Entourée d’une équipe solide, elle lance sa première marque «Li li St yle». Ses prem ières clientes sont

44

Born in Calais in a family of lace makers, Caroline’s destiny was written. But, in fact, she began her career as a high-level gymnast. Inevitably, what’s bred in the bone will come out in the flesh, so she left the floors to naturally start creating leotards. She launched her first workshop in her garage and, as orders arrived, she decided to take the step... In 2004, she opened her boutique in the heart of Montpellier. Surrounded by a solid team, she launched her first brand “Lili Style”. Her first clients were gymnasts, from the debutante to the French Rhythmic Gymnastics teams and the talented Delphine Ledoux. She also dressed artistic sports athletes as well as


Tendances Trends

des gymnastes, de la débutante aux équ ipes de France de Gymnastique Rythmique ainsi que la t a lent ueuse Delph i ne Ledoux. Elle habille aussi des at hlètes de spor ts ar t ist iques mais aussi le monde du cirque, les troupes de danse… En parallèle, sa soif de création l’amène tout naturellement vers l’univers de la mode avec un M. S’en suit alors une ligne de vêtements pour habiller la femme actuelle: active, sobre, élégante.

circus artists, dance troupes... In parallel, her thirst for creation naturally led her to the world of fashion. Then followed a line of clothing to dress the modern woman: active, simple, elegant. “ V i o l e t t e by L i l i ” i s t h e culmination of this journey rich in creativity... A style, an atmosphere, a “bespoke” collection that fits all women. The clothes are inspired by the 50-60’s, with structured shapes, vintage spirit and the comfort of today’s materials. It’s also a certain

45


«Violette by Lili» est l’aboutissement de ce parcours riche en créativité... Un style, une atmosphère, une collection qui s’adapte à toutes les lignes par le savoir-faire du «sur-mesure». Les vêtements sont inspirés des années 50-60, les formes structurées, l’esprit vintage avec le confort des matières d’aujourd’hui. C’est aussi une certaine idée de l’élégance féminine, des vêtements pour une femme bien dans sa peau, qui affirme sa féminité sans renoncer à son bien-être. Le 24 avril dernier, Caroline a présenté sa dernière collection à Dubaï, au prestigieux Sofitel Downtown. Un accueil très chaleureux lui a été

46

idea of feminine elegance, clothes for a woman at ease with herself, who affirms her femininity without sacrificing her well-being. Last April 24, Caroline presented her latest collection in Dubai, at the prestigious Sofitel Downtown. She received a very warm welcome by a large audience, charmed by the special atmosphere that the designer wanted to give to her event, with the songs of Edith Piaf or Serge Gainsbourg’s repertoire sung a cappella by Karine Blevec or played by Myriam Marchese-saxophonist. A special team from France was here to take part in the fashion show: the fashion show: Bernadette


Tendances Trends

réservé par un public nombreux, conquis par l’ambiance très particulière que la créatrice avait voulu donner à son événement, aux sons des chansons du répertoire d’Edith Piaf ou encore de Serge Gainsbourg entonnées à cappella par la chanteuse Karine le Blevec ou la saxophoniste Myriam Marchese. Toute une équipe était venue de France pour participer au défilé: Bernadette de Cornihout et ses chapeaux et Franck Deseuste ou Palmyre Debray et leurs bijoux. Gageons que ce pied posé sur la terre des Emirats sera le premier d’une longue histoire pour Caroline et «Violette by Lili».

Cornihout and her hats and Franck Deseuste or Palmyra Debray and their jewelery. We bet that this page written in the Emirates will be the first of a long story for Caroline and “Violette by Lili.”

CAROLINE BOUVIER Maison de couture Vente d’accessoires et chaussures de Danse MONTPELLIER-FRANCE 04 67 86 94 45 www.lilietcie.com ; www.violettebylili.com

47


48


Tendances Trends

China: Through the Looking Glass Christel de Noblet

Dès les premiers contacts de l’Europe avec la Chine au XVIe siècle, l’Occident a été sous le charme énigmatique des objets et des images venus du Levant, source d’inspiration pour les créateurs de mode de Paul Poiret à Yves Saint Laurent, dont les créations sont animées de romantisme, de nostalgie et de rêve. Les visiteurs du MET sont invités à se joindre à la fête... «China: Through the Looking Glass» (“Chine: de l’autre côté du miroir”) est le titre de la nouvelle exposition à ne pas manquer à New York. Organisée par The Costume Institute en collaboration avec le Département de l’art asiatique, elle explore comment la Chine a alimenté la mode depuis des siècles, créant une Chine de fantaisie, loin des réalités culturelles ou mythologiques. De l’autre côté du miroir de la mode, les designers associent des références stylistiques disparates pour créer un pastiche de traditions esthétiques et culturelles chinoises.

From the earliest period of European contact with China in the sixteenth century, the West has been enchanted with enigmatic objects and imagery from the East, providing inspiration for fashion designers from Paul Poiret to Yves Saint Laurent, whose fashions are infused at every turn with romance, nostalgia, and dream. Visitors at the MET are invited to join in the fantasy... China: Through the Looking Glass is the new exhibition not to be missed in New York. Organized by The Costume I nst it ute i n col laborat ion w it h t he Department of Asian Art, it explores how China has fueled the fashionable imagination for centuries, resulting in highly creative distortions of cultural realities and mythologies. Through the looking glass of fashion, designers conjoin disparate stylistic references into a pastiche of Chinese aesthetic and cultural traditions.

49


L’exposition présente plus d’une centaine d’exemples de la haute couture et du prêt-à-porter avant-gardiste, présentés aux côtés de costumes chinois, de peintures, de porcelaines, et d’autres productions artistiques. Des films montrant la Chine sont intégrés à l’exposition afin de mettre en évidence combien nos nos idées sur ce pays sont formatées par des récits qui font appel à la culture populaire. Ils soulignent aussi l’importance du cinéma comme un moyen de compréhension de la richesse de l’histoire chinoise.

50

The exhibition features more than one hundred examples of haute couture and avant-garde ready-to-wear alongside Chinese costumes, paintings, porcelains, and other art mediums. Videos about China are incorporated throughout to reveal how our visions of China are framed by narratives that draw upon popular culture, and also to recognize the importance of cinema as a medium through which to understand the richness of Chinese history.


Tendances Trends

Metropolitan Museum of Art Du 7 mai au 16 août 2015 May 7–August 16, 2015

51


Lily COLLINS in a silk bolero and a flower embroidered tulle organza skirt from CHANEL Spring-Summer 2015 Haute Couture collection. CHANEL Fine Jewelry “Etoile Filante” and “Camélia Brodé” rings. CHANEL make up

Adriana Lima wearing Marc Jacobs

Le Met Gala, anciennement Costume Institute Gala mais aussi connu sous le nom du Bal du Met, est un événement caritatif annuel qui permet de lever des fonds pour le Metropolitan Museum of Art’s Costume Institute de New York. Il marque l’ouverture de l’exposition annuelle de mode de l’Institut. Chaque année, cette soirée célèbre le thème de l’exposition, les invités - prestigieux - devant en respecter le dress-code.

Rihanna in an amazing handmade dres s designed by Guo Pei

52

The Met Gala, formally called the Costume Institute Gala and also known as the Met Ball, is an annual fundraising gala for the benefit of the Metropolitan Museum of Art’s Costume Institute in New York City. It marks the grand opening of the Costume Institute’s annual fashion exhibit. Each year’s event celebrates the theme of that year’s Costume Institute exhibition, and the guests are expected to choose their fashion to match with it.


Tendances Trends

Diane KRUGER in a two-piece embroidered ensemble, from CHANEL Spring-Summer 2011 Haute Couture collection. CHANEL make up

Rachel WEISZ in a strapless hand painted tulle dress from CHANEL Spring-Summer 2013 Haute Couture collection. CHANEL Fine Jewelry “Perle de Rosée” earrings. CHANEL make up

53


FRANK SORBIER

Plus artisan que star de la haute couture A craftsman rather than an Haute Couture celebrity Marine Laurence

Créateur de haute couture, Frank Sorbier, né en France en 1961, exerce son métier depuis presque 40 ans. Il fait ses débuts aux côtés de grands noms de la mode comme Chantal Thomas et Thierry Mugler, avant de lancer se première collection en 1987. Curieux, doué et très créatif, il contribue aussi à de grandes campagnes publicitaires, en créant des pièces devenues légendaires. En 2005, consécration, il est labélisé

54

Translation Hélène Hein

Born in France in 1961, Frank Sorbier has been a Haute Couture designer for almost 40 years. He made his debut alongside the great names of fashion, such as Chantal Thomas and Thierry Mugler, before launching his first collection in 1987. Curious, gifted and very creative, he also contributed to major advertising campaigns, creating pieces that later became legendary. 2005 was the year of his official accolade, as he was labelled «Grand


Tendances Trends

«Grand Couturier» par le Ministère de l’industrie. En 2006, il signe l’ensemble des costumes de scène de Mylène Farmer ainsi que les tenues de la tournée de Johnny Hallyday. Il est même l’auteur du costume d’académicien du peintre Zao Wou-Ki ! Sortant des sentiers battus, il inaugure sur Internet, en 2008, un nouveau type de défilé. Sa présentation virtuelle est distinguée notamment par le Webmaster

Couturier » by the French Ministry for Industry. In 2006, he designed for French singers Mylène Farmer and Johny Hallyday’s all their stage costumes. He even made the Academician costume of painter Zao Wou-Ki! Getting off the beaten path, he introduced a new type of fashion shows in 2008. His virtual presentation was notably honored by the Webmaster Award (USA), the «Grand Prix Stratégies/Condé Nast du Luxe». In 2009,

55


he presented «La haute couture n’est plus ce qu’elle était! So what?», his first film as a scriptwriter and an artistic director. During the same year, he was given a free rein for two months by the Ministry of Culture and Communication to present his work in the courtyard of honor. A year later, he was appointed «Maître d’Art» (Master of art) by the same ministry.

Award (États-Unis), le «Grand Prix Stratégies/Condé Nast du Luxe». En 2009 son premier film en tant que scénariste et directeur artistique «La haute couture n’est plus ce qu’elle était! So what?» est présenté au cinéma. La même année, il reçoit carte blanche pour une période de deux mois au Ministère de la Culture et de la Communication dans les vitrines de la cour d’honneur. Un an plus tard, il est nommé «Maître d’Art» par ce même Ministère.

56


Tendances Trends

Ses créations sont originales et extravagantes. Ainsi avec sa collection printemps/été 2015 «Un léger souffle d’éternité», rend-il hommage à son oiseau domestique aujourd’hui disparu, le perroquet coloré. Il s’inspire de la nature pour réaliser ses robes, ornées de coccinelles brodées, de fleurs appliquées et de motifs sur soie peints à la main. La mise en scène de son dernier déf ilé était extraordinaire: les mannequins apparaissaient dans un nuage de fumée délicat comme par magie!

What he creates is innovative and extravagant. Through his 2015 Spring-Summer collection, «Un léger souffle d’éternité», he pays tribute to his now deceased pet bird, the coloured parrot. To make dresses, he gets his inspiration from nature. They are decorated with embroidered ladybirds, delicate flowers and hand-made patterns on silk. The staging of his latest show was amazing with models magically popping out of a delicate cloud of mist!

www.franksorbier.com

57


Philippe Tournaire

Ses petits cailloux De Montbrison à la Place Vendôme, Philippe Tournaire a le parcours le plus atypique des joailliers de cette illustre place... Autodidacte, diplômé en électronique, il voit comme une chance ce manque de formation qui lui donne une totale ouverture d’esprit. Son chemin depuis 40 ans est semé de bien jolis cailloux...

His little stones From Montbrison to Place Vendome, Philippe Tournaire has the most unusual career of this famous jewelers square... Self-taught, graduated in electronics, he sees as a chance this lack of training which gives him a total open-mindedness. For 40 years his path has been sown with pretty stones... Christel de Noblet

«Au début je ne voulais pas travailler l’or ou les métaux précieux. Mes créations étaient en galet. Puis une compagnie pétrolière a eu une idée originale: à chaque plein d’essence on recevait une pierre fine. Ces pierres, je les ai utilisées dans mes premiers bijoux, imaginés pour des amis et le bouche à oreille s’est mis en route. Les amis de mes amis m’ont demandé de réaliser des alliances, des médailles, des bagues de fiançailles... Les commandes venaient régulièrement et commençaient à dépasser ma capacité de production. J’ai logiquement

58

“At first I did not want to work on gold or precious metals. My creations were with pebbles. Then an oil company had an original idea: for each full tank of gas one received a fine stone. I have used these stones in my first jewelry, created for friends and then word of mouth started. The friends of my friends asked me to make wedding rings, medals, engagement rings... Orders came regularly and began to exceed my capacity. I naturally wanted to expose my jewelry, have a real window so more people could


Tendances Trends

eu envie d’exposer mes bijoux, d’avoir une vraie vitrine afin que plus de personnes aient accès à mes créations. J’ai décidé en 1984 d’ouvrir une boutique à Montbrison, ville proche de mon village natal. Pendant cette période, j’ai aussi exposé dans des salons d’Art Contemporain, en particulier à Paris, en Belgique et en Allemagne. Le contact avec d’autres artistes-créateurs a été

have access to my creations. In 1984 I decided to open a shop in Montbrison, a city near my village. During this period, I also showcased in exhibitions of Contemporary Art, particularly in Paris, Belgium and Germany. Meeting with other creative artists has been very helpful. It forced me to break away from the “The loneliness of the longdistance runner” and challenge

Philippe Tournaire

59


très bénéfique. Il m’a obligé à rompre avec la «solitude du coureur de fond » et à me surpasser». Et coté solitude, Philippe Tournaire en connait un rayon. Pendant une dizaine d’années, il travaille seul dans une cave abandonnée qu’il aménage en atelier de création. Comme il le dit modestement «n’ayant pas d’obligation de rentabilité, j’ai pu m’exprimer comme je ressentais les choses, avec une très grande liberté». A Montbrison, ville proche de Saint-Étienne, l’identité des créations de Philippe Tournaire, leur style original et unique lui assurent une clientèle fidèle. Mais la renommée du joaillier a vite fait

60

myself”. And Philippe Tournaire knows a lot about loneliness. For ten years he worked alone in an abandoned cellar he converted into a workshop. As he modestly says “having no profitability requirement, I could express how I was feeling things, with great freedom.” In Montbrison, a town close to SaintEtienne, the identity of Philippe Tournaire’s creations, their original and unique style, guaranty him a loyal clientele. But t he reputation of the jeweler was quick to extend beyond the region. Philippe Tournaire then decided in 1999 to open his second store in


Tendances Trends

de s’étendre au-delà de la région. Philippe Tournaire décide alors, en 1999, de poursuivre l’expérience et ouvre son deuxième magasin à Lyon, à deux pas de la place Bellecour. Le pas sera ensuite franchit en 2004 vers le graal de la Place Vendôme. On trouve aussi ses bijoux chez Devi Jewels, Flat 101, Sikkat Al Khail, Old Gold Souq, Deira, Dubai. A uj ou r d ’ hu i e nt ou r é d ’u n e vingtaine de personnes, le créateur mélange cubisme, cadenas, galets, manga, monuments des plus grandes villes du monde, offrant des collections atypiques et précieuses.

Lyon, close to “Place Bellecour”. The next step being, in 2004, to the Holy Grail of Place Vendôme. His jewelery can also be found at Devi Jewels, Flat 101, Al Khail Sikkat, Old Gold Souq, Deira, Dubai. Today, surrounded by twenty people, the creator blends cubism, padlocks, pebbles, manga, monuments of the greatest cities in the world, offering unusual and valuable collections.

www.philippetournaire.com

61


SUCCESS STORY

Huda Beauty Une belle histoire A beautiful story Consultante en beauté devenue chef d’entreprise, Huda Kattan débute sa reconversion en 2010 lorsqu’elle décide de quitter le monde de la f inance af in de poursuivre son rêve, celui de se lancer dans le monde des cosmétiques, transformant sa passion pour la beauté en une entreprise florissante. Ayant pris la mesure du potentiel des médias sociaux, Huda fonde son blog de beauté en 2010 dans le but d’expliquer aux femmes à travers le monde comment améliorer leurs routines de beauté. Elle publie des analyses détaillées des produits qu’elle teste et des tutoriels interactifs. Surfant sur le succès de son blog et l’immense communauté de followers qu’elle a réussi à générer, Huda Kattan, accompagnée de ses sœurs, Alya et Mona, lancent leur propre

62

A beaut y consu lt a nt t u r ned business owner, Huda Kattan started her revolutionary journey in 2010 when she decided to leave the world of enlever finance and pursue her dreams of making her mark in the beauty arena. She has since turned her passion for beauty into a growing, successful business model. Recognising the potential growth in social media, Huda founded her beauty blog in 2010 to help teach women around the world how to enhance their beauty routines through detailed product reviews and interactive tutorials. Piggybacking off the success of her blog and the immense following that she managed to generate, Huda Kattan along with her sisters, Alya and Mona, launched their very own range of beauty products under the brand, Huda Beauty.


Tendances Trends

The portfolio includes Huda Beauty Lashes, Huda Beauty Lash Glue and Huda Beauty Nails, all of which are exclusively sold at the regions biggest beauty giant, Sephora. Huda Beauty continues to be amongst the top selling brands at Sephora Middle East.

Bigger is better

gamme de produits de beauté sous la marque, Huda Beauty. Celle-ci comprend Huda Beauty L a s he s (u ne m a r q ue d e f a u x- c i l s), H u d a Beaut y Lash Glue ( la colle pour les faux cils) et Huda Beaut y Nails (une gam me de fauxong les) qu i sont tous vendus exclusivement c he z S e pho r a . Hud a Beauty continue d’être parmi les marques les plus vendues dans cette enseigne au Moyen-Orient.

With an increased demand for the beauty line worldwide and a yearning eagerness to grow the Huda Beauty brand, the Kattan sisters launched a dedicated online portal www.shophudabeauty.com to ensure increased global visibility and accessibility of the Huda Beauty products. Staying true to her role as a beauty consultant and blogger, Huda now averages around 2 million supprimer views per month on her blog. CNN, hailed Huda Kattan as an emerging beauty personality and influential businesswoman. But despite her many accomplishments so far, Huda maintains that there is always room to grow. The sky is the limit for Huda Beauty.

Une saine progression Compte tenu de l’accroissement de la demande à l’étranger et de la volonté de faire évoluer leur marque, les sœurs Kattan ont lancé un portail en ligne dédié: www.shophudabeauty.com, afin d’assurer une meilleure visibilité mondiale et de rendre les produits facilement accessibles. Restant fidèle à son rôle de consultante en beauté et blogueuse, Huda atteint à présent en moyenne, 2 millions de visiteurs par mois sur son blog. CNN a salué Huda Kattan en tant que personnalité émergente dans le domaine de la beauté et femme d’affaires influente. Mais en dépit de ses nombreuses réalisations à ce jour, Huda maintient qu’il y a toujours de la place pour grandir. Le ciel est la limite pour Huda Beauty.

63


ARCHITECTURE

British Museum & Saudi Aramco

Un partenariat inattendu An unexpected partnership Margaux HEIN

A l’image des Émirats Arabes Unis, leaders de la région dans ce domaine, l’Arabie Saoudite entend participer au développement culturel du Moyen-Orient comme ses voisins émirien et qatarien l’ont fait ces dernières années. Riyad souhaite aujourd’hui rattraper son retard et prévoit d’investir 1,7 milliards de dollars dans la construction de 230 musées à travers tout le pays. Le Prince Sultan bin Salman bin Abdulaziz Al Saoud, président de la commission du Tourisme et des

64

Translation Hélène Hein

Like the United Arab Emirates, the region’s leader in this sector, Saudi Arabia wants to take part in the cultural development of the Middle East. Its Emirati and Qatari neighbors have already done so over the past years. Riyad wants thus to catch up and plans to invest 1,7 billion dollars in the building of 230 museums across the country. Secretary general of the Supreme Commission for Tourism and Antiquities Prince Sultan bin Salman


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

65


Antiquités, a affirmé que les travaux pour quatorze musées ont déjà commencé et que dix autres sont en projet. Information notable: certains d’entre eux seront dirigés par des femmes. Dans cette course à la culture, Saudi Aramco joue un rôle important. En effet, la compagnie nationale

66

bin Abdulaziz Al Saoud said that construction work for fourteen museums has already started and that ten other museums were planned. It is worth mentioning the fact that some of them are managed by women. In this cultural race, Saudi Aramco plays an important role. Indeed, the Saudi state-owned oil company


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

saoudienne d’hydrocarbures a annoncé l’ouverture d’un immense centre artistique, le King Abdulaziz Center for World Culture à Dhahran, une ville de 100 000 habitants où se trouve son siège. L’ouverture du centre, initialement prévue pour 2013, a été repoussée pour retard de travaux à mai 2015.

announced the opening of an huge artistic center, the King Abdulaziz Center for World Culture in Dhahran, a town of 100 000 people where the company’s head office is located. The center should have initially opened in 2013 but its opening will take place in May 2015 because of delays in the construction work.

67


Saudi Aramco s’est dotée d’un partenaire de taille, le British Museum, qui participe à la mise en place du projet en organisant deux des premières expositions: l’une sur la calligraphie arabe et l’autre sur la culture saoudienne. Le célèbre musée londonien est actif dans la région puisqu’il a participé à une exposition organisée dans la ville de Médine intitulée «Les mots et les Illuminations» et conseille aussi le Zayed National Museum d’Abu Dhabi.

68

The British Museum, which is a significant partner for Saudi Aramco, participates in the implementation of the projects. It organized two of the first exhibitions: one on Arabic calligraphy and the other on Saudi culture. The famous London museum is active in the region since it took part in an exhibition organized in the city of Medina, called « A city of words and illuminations ». The British Museum also counsels the Zayed National Museum in Abu Dhabi.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

En attendant l’ouverture, le public peut patienter avec des expositions organisées grâce au partenariat de choix que Saudi Aramco a noué avec le Centre Pompidou (France) en installant une antenne éphémère de ce musée.

W h i le wa it i ng for t he open i ng of t he museum, the public can enjoy other exhibitions organized temporarily in the museum, thanks to a great partnership between Saudi Arabia and the Centre Pompidou (France).

69


Pavillon EAU à l’Expo de Milan Un pays moderne avec des racines fortes UAE Pavilion at Expo in Milan A modern country with strong roots Écrit et traduit par Eva Izabella Levesque

70

Le rideau s’est levé sur l’exposition universelle de Milan

The curtain went up on the Universal Exhibition in Milan

C’est la deuxième fois que la capitale lombarde est l’hôte d’une exposition universelle (après 1906) et le thème choisi est ambitieux: “Nourrir la planète, énergie pour la vie”. Plus qu’un voyage à travers les saveurs et les traditions des peuples de la Terre, l’Expo 2015 s’inscrit dans le débat sur l’accès à la nourriture et à l’eau, l’accroissement de la sécurité alimentaire et la protection de la biodiversité mondiale. Alors que 1,3 milliard de tonnes de production alimentaire est gaspillé chaque année, environ 870 millions de personnes ont souffert de sous alimentation, rien qu’entre 2010

This is the second time that the Lombard capital is hosting a World Expo (after 1906) and the theme is ambitious: “Feeding the Planet, Energy for Life”. More than a journey through the f lavors and traditions of the peoples of the Earth, Expo 2015 is part of the debate on access to food and water, food security and protection of global biodiversity. While 1.3 billion tonnes of food are wasted each year, about 870 million people suffered from malnutrition, just between 2010 and 2012.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

et 2012. Dans le même temps, l’obésité ou le surpoids ont fait environ 2,8 millions de morts dans monde. 145 pays, des organisations internationales et des entreprises privées sont invités à réf léchir aux solutions pour la planète, pendant la durée de l’Expo, de mai à octobre. Plus de 20 millions de visiteurs y sont attendus.

At t he same t ime, obesit y or over weight caused about 2.8 m i l l ion deat hs worldw ide. 145 pa r t icipat i ng cou nt r ies, international organizations, and private companies are invited to think about solutions for the planet, for the duration of the Expo, from May to October. Over 20 million visitors are expected.

“DE LA NOURRITURE POUR L’ESPRIT: façonner et partager le FUTUR”

“Food for thought: shaping and sharing the FUTURE”

Dessiné par des architectes de renommée internationale, le site italien de l’Expo reflète le style urbanistique des anciens Romains. Il est traversé par deux larges avenues:

Designed by architects of international renown, the Italian site of Expo 2015 reflects the urban style of the ancient Romans. Two broad avenues cross the

71


le Cardo et le Decumano (la World Avenue) qui se croisent à Piazza Italia. Sur ses voies se trouvent les pavillons des participants aux architectures futuristes, vitres miroirs, façades végétales… Parmi les plus grands, le pavillon des EAU décline le thème de l’Expo sous le titre: “Nourriture pour l’esprit: façonner et partager le futur”. Conçu par le cabinet Foster+ Partners, son architecture a été inspirée par les dunes du désert de Liwa et par la ville durable de Masdar. Avec des murs de sable ondulés, hauts de 12 mètres, des avenues étroites évoquant un village traditionnel émirien, le bâtiment est pourtant ultramoderne. A l’intérieur, des installations holographiques présentent les défis et les solutions dans les domaines de l’eau, l’énergie, la nourriture et la terre. A l’arrivée, les jeunes Emiriens, “ambassadeurs” de leur pays, guident le visiteur à travers des dunes sinueuses où ils peuvent explorer différentes facettes

72

site: the Cardo and Decumano (World Avenue). They intersect at Piazza Italia. The participating countries pavilions are constructed along these avenues with futuristic architectures, mirrored windows, facades plant... Among the largest, the UAE pavilion declines the theme of the Expo under a title “Food for thought: shaping and sharing the future.” Designed by Foster + Partners architect cabinet, its architecture was inspired by the Liwa Desert dunes and the sustainable Masdar City. In spite of its 12-meter high-corrugated sand walls, evoking little alleys of a traditional Emirati village, the building is very modern. Inside, holographic installations present challenges and solutions in the areas of water, energy, food and land. Upon arrival, young Emiratis, “ambassadors” of their country, guide visitors through winding dunes, where they can explore different aspects of the Expo theme. The film “The Family Tree” presents an historic journey while a “Future Talk” offers an interactive experience. “We are also very proud of our exhibition about the date palm,” says Salem Al Ameri, Commissioner General of the UAE pavilion. Finally, the pavilion dedicates a space to present the future Dubai expo 2020, and offers a “business” corner to facilitate contacts with Emirati companies. Let’s not forget that World Expos are a perfect vehicle for economic cooperation and countries promotion.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

du thème de l’Expo. Le film “L’arbre familial” fait voyager dans l’histoire alors qu’un “Future Talk” offre une expérience interactive. “Nous sommes très fiers de notre exposition sur le dattier”, confie Salem Al Ameri, le commissaire général du pavillon UAE. Enfin, le pavillon consacre un espace à la future expo Dubaï 2020, sans oublier le coin “affaires”, destiné à faciliter des contacts avec les entreprises émiriennes. N’oublions pas que les expos universelles sont un parfait vecteur de coopérations économiques et de promotions des pays. Il a livré des publications aux Expos de Séville (1992) et de Lisbonne (1998), créé un café Internet, une brochure et un site pour le pavillon des EAU en 2000 à Hanovre, travaillé à l’EXPO 2008 à Saragosse, coordonné le pavillon EAU à l’Expo 2010 à Shanghai et en 2012 en Corée du Sud... Depuis vingt ans, le Dr Peter Vine façonne les histoires présentées par les pavillons des EAU aux expositions universelles. Rencontre avec le directeur de projet pour le pavillon EAU 2015. Madame Magazine: Combien de temps ont pris les préparatifs du Pavillon des EAU 2015? Dr Peter Vine: Ce projet a duré trois ans. C’est ma septième expérience et je peux dire que nous sommes bénis par le fait qu’il existe une forte continuité dans la participation des EAU aux Expos, gérée par la même entité: le ministère de l’Information et de la Culture à l’origine, et maintenant son successeur, le Conseil National des Médias. Le noyau de l’équipe émirienne est le même, dirigé par S.E. Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères. Je suis très heureux aussi de travailler avec le même commissaire général qu’à Shanghai, Salem Al Ameri. MM: Le thème de l’Expo 2015 est: «Nourrir la planète, énergie pour la vie». Les Emirats sont particulièrement préoccupés par cette question. On estime que 85% de la nourriture consommée aux EAU est importée. Le pays souffre de pénurie d’eau et manque de terres

He delivered publications to Expos in Seville (1992) and Lisbon (1998), created an Internet Café, a brochure and a website for the UAE pavilion at EXPO 2000 in Hannover, was involved in EXPO 2008 in Zaragoza, coordinated the UAE Pavilion in Shanghai in 2010 and South Korea in 2012... For the past twenty years, Dr Peter Vine has been shaping the stories told by the UAE pavilions to visitors at universal exhibitions. Encounter with the project director of the UAE Pavilion 2015. Madame Magazine: How long was the preparation of the UAE Pavilion 2015? Dr Peter Vine: It was a three years project. It is my seventh Expo experience and I can say, that we are blessed by the fact that there is strong continuity in the UAE’s Expo involvement – it has been under the same roof throughout my experience – originally with the Ministry of Information and Culture and now with its successor, The National Media Council. The core Emirati team remains in place, directed by chairman: H.E. Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, Minister of Foreign Affairs. I am delighted to be working with the same Commissioner General who served at the UAE Pavilion in Shanghai, H.E. Salem Al Ameri.

73


arables. Dans le même temps, c’est l’un de plus gros consommateurs mondiaux d’eau et d’énergie. Comment abordez-vous ces sujets au Pavillon des EAU? PV - Notre message principal dit: il faut relever les défis et faire face aux problèmes. Nous explorons l’interaction entre, d’une part, la terre, l’énergie et l’eau dans la production de denrées alimentaires sûres et en quantité suffisante et, d’autre part, les valeurs traditionnelles ancestrales émiriennes de durabilité. Cela nous motive à trouver des solutions novatrices. Nous avons appliqué la science et la technologie pour atténuer les problèmes et avons fait des avancées marquantes. Ce qui se passe aux EAU a une signification mondiale car de nombreuses parties du monde connaîtront les mêmes difficultés que nous rencontrons aujourd’hui. En cause: la spirale de la demande et le changement climatique. En formant des partenariats créatifs et en partageant nos connaissances et nos ressources, nous contribuons à façonner un avenir mondial durable. Notre histoire dans le pavillon est unique, elle va étonner beaucoup de nos visiteurs... Nous présentons également des solutions inspirantes. Les Emirats Arabes Unis sont pleins de surprises!

74

MM: The Milano Expo 2015 theme is: “Feeding the Planet, energy for Life”. The UAE is particularly concerned about this issue. It is estimated that 85% of consumed food in UAE is imported. The UAE suffers from scarcity of water and shortage of arable lands. In the same time, it is one of the world’s biggest consumers of water and energy. How do you deal with these subjects at the UAE Pavilion? PV - Our main message is facing up to challenges and dealing with the issues. We explore the interplay between land, energy and water in producing sufficient and safe food, as well as age-old traditional Emirati values of sustainability. Sharing that is motivating our search for innovative solutions to the challenges that we face. We have applied science and technology to mitigate the issues and we have made some significant breakouts. What is happening in the UAE has global meaning since many parts of the world will be experiencing the same difficulties that we are encountering due to spiralling demand and to the effects of climate change. By forming creative partnerships and sharing our knowledge and resources, we are helping to shape a sustainable global future. Our story in the pavilion is a unique one that will surprise many of our visitors… We also present some thought provoking solutions. The UAE is full of surprises!


MEISTERSTÜCK MONTBLANC DIAMOND Découvrez l’expression intemporelle d’une légende : l’emblème de l’étoile, sculpté dans le Diamant Montblanc à la taille brevetée de 43 facettes, couronne désormais le Meisterstück, instrument d’écriture iconique.

*

® Montblanc® · WWW.MONTBLANC.FR

* Montblanc. Une histoire à raconter. - Téléphone Lecteurs : 01 53 43 48 00

La vie dans le Golfe Life in the Gulf

75


Abu Dhabi S’ouvre A La Musique De Chambre Abu Dhabi Opens Its Scene To Chamber Music Marina de Blonay

Jennifer Laursen, co-fondatrice avec Dorothy Byers de Chamber Music Abu Dhabi (CMAD), n’est pourtant pas musicienne. Professeur de biologie, elle est aussi «tout simplement» une maman qui a accompagné ses enfants tout au long de leur apprentissage de la musique, et c’est ce chemin parcouru ensemble qui lui a donné une certaine forme d’expertise. Après toutes ces compétitions, ces camps d’été de musique auxquels elle a assisté, elle dit être désormais capable de reconnaître les musiciens qui se démarquent. Jennifer continue de parcourir toutes les grandes compétitions de musique de chambre aux Etats-Unis et en Europe pour sélectionner les quatuors qu’elle désire inviter pour une semaine de résidence dans la capitale émirienne. Tout l’enjeu pour CMAD, qui n’est pas une entreprise commerciale, est de dénicher

76

Jennifer Laursen, Chamber Music Abu Dhabi’s (CM AD) co-founder with Dorothy Byers, is no musician. Aside from being a biology teacher, she is “simply” a mother who supported her children in their music apprenticeship, and the journey that they accomplished together gave Jennifer an invaluable insight; attending all those competitions and music summer camps with her sons, has given her a form of expertise, “I am now able to recognise what stands out”, she declares. Jennifer tours all the major competitions in the US and in Europe and selects the quartets that she and Dorothy would like to invite for a one-week residency in the UAE’s capital. As CMAD is a not-for-profit enterprise, the trick is to catch ensembles that have proved their talent but are not yet under contract with


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

De gauche à droite/left to right Jonathan Ong Warren Hagerty - Abigail Rojansky

des groupes qui ont déjà prouvé leur talent mais qui ne sont pas encore passés sous contrat ; en d’autres termes, il s’agit de les programmer avant qu’ils ne deviennent trop chers. En même temps «c’est aussi une belle opportunité pour ces jeunes quatuors», affirme Jennifer. «Cela leur donne la chance d’expérimenter de nouveaux morceaux ; c’est moins risqué de le faire ici qu’à New-York par exemple. Ce qu’il y a d’unique ici, c’est que la musique n’est pas encore la forme artistique la mieux établie, ainsi, pour un public qui n’a pas entendu beaucoup de musique classique, ça n’a pas d’importance que la musique soit moderne ou post-moderne», nous confie-t-elle. Cela permet donc de proposer un programme plus éclectique, qui ne se limite pas aux incontournables, ce qui permet aux jeunes musiciens d’élargir leur répertoire.

an agent; in other words, just before they become too expensive. At the same time “this is also very meaningful for those young quartets”, adds Jennifer. “It gives them the opportunity to experiment with new programmes as it bears less risk for them to perform here than in New-York, for example. What is so special here, where music is not the most established form of art, is that for an audience, who has not heard much classical music, it doesn’t matter whether the music is modern or post-modern”, which allows us to compile an eclectic programme without the public longing for the main “hits”, and it gives those young musicians the freedom to expand their repertoire. But why chamber music? Provided that it doesn’t involve a piano, chamber musicians travel light; they can perform music in varied settings, often closer to the

77


Gauche/Left Jennifer Laursen, droite/right Dorothy Byers

La musique de chambre, pourquoi ? Si leur formation ne compte pas de pianiste, ces musiciens voyagent légers; ils peuvent se produire dans des cadres très variés, souvent au plus près de leur auditoire, ce qui facilite l’échange. La musique en devient plus accessible, moins intimidante pour un public enclin, comme nous le sommes tous, à aimer la musique sans pour autant en avoir nécessairement une grande connaissance. «Une personne qui n’est pas habituée à voir jouer un quatuor, est souvent très surprise par le son qu’il produit, et par la manière qu’ils ont de communiquer les uns avec les autres tout en jouant», nous explique Jennifer. Pou r sa t roisième édition, Chamber Music Abu Dhabi, a invité le Wa r s m u t h Q u a r t e t , récemment renommé le Verona Quartet, lauréat d u s e c ond pr i x de l a prestigieuse compétition du Wigmore Hall de Londres, après une série de prix qui ont déjà contribué à

78

audience, which is ideal for a more direct contact with the public. It is more accessible and less intimidating for an audience that is prone, as we all are, to enjoy music without necessarily being knowledgeable about classical music. “If a person is not used to seeing a live quartet, they’re really surprised by the sound they make, and how they interact and communicate with each other”, says Jennifer. In this third edition, Chamber Music Abu Dhabi invited the Warsmuth Quartet, recently renamed Verona Quartet, and fresh laureate of t he second prize at the prestigious W ig more H a l l St r i n g Quartet Competition in L ondon, a mong ot her prizes, which had already contributed to confirming their uniqueness. Johathan Ong, violonist, Abigail Roja n sk y, v iol i st a nd Warren Hagerty, cellist, all met at Indiana University and were joined almost a year ago by Dorothy Ro,


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

consacrer leur talent aux Etats-Unis. Jonathan Ong, violoniste, Abigail Rojansky, violiste, et Warren Hagerty, violoncelliste, se sont tous rencontrés à l’Université, et ils ont été rejoints par Dorothy Ro, qui est venue compléter brillamment leur formation il y a près d’un an. «C’est notre première expérience au Moyen-Orient», nous confie Abigail, «et c’est une expérience musicale et culturelle très enrichissante». Johathan ajoute que «au fur et à mesure de leurs déplacements, ils se rendent compte combien la musique classique est appréciée partout. Il y a toujours cette question de savoir quel est l’avenir de la musique classique dans vingt ou trente ans, et c’est très encourageant de voir des gens de tous âges l’apprécier autant ; il s’agit souvent juste de venir musicalement à leur rencontre». Le projet de CMAD, grâce au soutien de l’ADMAF, de Khalifa University, et cette année de NYU, n’a

who completed the quartet as the second violin. “It’s our first time in the Middle-East”, says Abigail, “and this is a very rich experience both culturally and musically.” “As we travel around”, adds Johathan, “we get a sense that classical music is appreciated everywhere we go. This is always a concern with classical music, where it’s going, what is its future 20, 30 years down the road, and it’s very encouraging seeing that people of all ages really appreciate that music; you just have to bring it to them.” CMAD, with the support of ADMAF, Khalifa Un iversit y, a nd t h is yea r N Y U, has seen t he project grow stronger every year. For this first col laborat ive yea r, ex pla i ns Jen n i fer, “ N Y U wanted new music, something edgy and so we came up with the overall theme, Transformation.

Wasmuth

79


cessé de se renforcer. Pour cette première année de collaboration, explique Jennifer, «NYU voulait de la musique nouvelle, quelque chose d’un peu avantgarde, ce qui nous a donné l’inspiration générale du thème de cette année, qui est Transformation. Nous avons programmé des compositeurs contemporains ou des compositeurs qui étaient en avance sur leur temps, comme Haydn, Ravel, Webern, Ligeti. NYU a désormais mis l’accent sur la musique nouvelle et la

It features new composers but also composers who were ahead of t heir t ime ( Haydn, Ravel, Webern, Ligeti). As this university has a new music focus with composers, we have asked the Verona Quartet to play the works by Matthew Quayle, a visiting Professor of Music at NYU and an important composer in the US, whose work has been played by famous ensembles, and by a graduating senior, Cristóbal Mar Yan”.

Left to right Matthew Quayle - Warren Hagerty - Abigail Rojansky - Dorothy Ro- Jonathan Ong - Cristobal Mar Yan

composition ; nous avons alors demandé au Verona Quartet de jouer un morceau composé par Matthew Quayle, professeur détaché à NYU Abu Dhabi pour un an, et un compositeur qui a déjà vu ses œuvres jouées par de prestigieux ensembles aux Etats-Unis, et un morceau composé par l’un des doctorants de l’Université, Cristóbal Mar Yan». Mais le plus touchant était encore de voir avec quel enthousiasme et quelle générosité ces quatre musiciens

80

Witnessing the four musicians’ enthusiasm and generosity in the various outreaches that their week of residency involved, was equally delightful. They gave master classes both to very young and to more advanced music pupils from several schools in Abu Dhabi. They collaborated with Emirati students at Khalifa University, who wrote original poems that were recited with pieces by Webern and Schubert during a performance at the ECSSR.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

se sont investis dans les diverses formes de leur engagement durant cette semaine. Ils ont donné des masterclass aux élèves de plusieurs écoles de la ville. Ils ont collaboré avec des poètes émiriens de Khalifa University, qui ont composé et récité des poèmes sur des œuvres de Webern et Schubert qu’ils ont jouées au ECSSR. Enfin, ils ont donné un concert avec le talentueux pianiste, Ioannis Potamousis, résident à présent à Abu Dhabi. «Outre le fait que c’est un fantastique soliste», nous confie Jennifer, «nous savions que Yanni savait aussi jouer de la musique de chambre. Il avait magnifiquement interprété Shostakovitch l’année précédente avec le Aeolus Quartet, qui avait été enthousiasmé de partager la scène avec un musicien de son calibre. Cette année, je savais que Yanni voulait jouer le quintet de Dvorak, et justement le Verona venait de le donner à New-York». Bien qu’ils n’aient jamais joué ensemble auparavant, ils nous ont époustouflés par leur performance au National Theatre. «C’est un privilège pour moi de jouer avec ces artistes» explique Potamousis. «Ce sont de véritables artistes, car ils ont l’humilité qui me permet de me joindre à eux et de me sentir faisant pleinement partie de leur ensemble musical.» Ainsi nous voilà, l’appétit décuplé pour ce qui adviendra ensuite. «On forme des musiciens au sein de familles de musiciens, mais aussi au sein de communautés de mélomanes», affirme Jennifer. «Il n’y a pas de raison de ne pas imaginer qu’une telle communauté ne puisse se former ici». Chamber Music Abu Dhabi détient certainement l’une des clés à l’émergence d’une telle scène, propice à l’éclosion de talents locaux.

De gauche à droite, left to right Jonathan Ong - Abigail Rojansky - Ioannis Potamousis - Dorothy Ro - Warren Hagerty

The outreach went on to involve the great pianist, Ioannis Potamousis, who currently lives in Abu Dhabi. “Aside from being such a fantastic soloist”, says Jennifer, “we knew from the previous year when he already played Shostakovitch with the Aeolus Quartet, that Yanni could really play chamber music. They were delighted to share that music with a resident pianist of his level. This year, I knew Yanni wanted to play the Dvorak Quintet and it so happened that the Verona just played it in New-York city.” Despite never having played together before, they took our breath away during their performance at the National Theatre. “It is a privilege to play with these artists”, said Potamousis. “They are real artists because they are humble, and that has allowed me to join in and to feel part of their ensemble”. And so, here we are, hungry for more to come. “You make musicians out of music families and out of music communities”, explains Jennifer, “there is no reason not to imagine that we could build such a community here”. Chamber Music Abu Dhabi certainly holds the key to creating an environment that will inspire and foster local talent.

www.chambermusicad.org www.veronaquartet.com

81


Et si vous vous mettiez au parfum?

A Scented Afternoon Tea

Marie Naudon Photos House Digital Studio

Par un jour d’hiver rigoureux, pour se réchauffer, Marcel Proust trempe une madeleine dans du thé. Les vapeurs de l’infusion et le goût du petit gâteau provoquent en lui une émotion intense et le font replonger vers les souvenirs de son enfance.

82

On a cold winter day, to warm up, Marcel Proust dipped a madeleine cake into tea, the taste of which causes long forgotten memories of his childhood to resurface. By combining flavors and smells, one can increase tenfold emot ions and unparalleled sensat ions.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Laurent Allereau, the talented and passionate pastry chef of the Ritz-Carlton Abu Dhabi - Grand Canal, recently demonstrated masterfully how perfume and gastronomy could inspire each other and associate harmoniously. Everything comes from the concept of “Scented Afternoon Tea” which was conceived in the fall of 2014 by chef Allereau and Valerie Lovisa, Doctor of Pharmacy and passionate about perfume. On the 7th of March, 2015, on the occasion of Women’s Day, the Institut français in the UAE invited sixty women from varied professional backgrounds to live a unique culinary and olfactory experience, “tasting” 5000 years of history of perfumery, through seven fragrances and ten bouchées. This event, organized by the Institut français in the UAE under the patronage of Madame Geneviève Miraillet, wife of His Excellency the Ambassador of France, took place in the intimate and luxurious surroundings of the Café Alba at the Ritz-Carlton

Madame Geneviève Miraillet

En associant odeurs et saveurs, on peut susciter des émotions décuplées et des sensations inégalées. Laurent Allereau, le talentueux et passionné chef pâtissier du Ritz-Carlton Abu Dhabi, Grand Canal, l’a bien compris. Récemment, il a démontré de façon magistrale à quel point parfum et gastronomie pouvaient s’inspirer mutuellement et se marier harmonieusement. Tout provient de ce concept de « Goût Thé Parfumé » qui a été imaginé à l’automne 2014 par le chef Allereau et Valérie Lovisa, Docteur en pharmacie et passionnée de parfumerie. Le 7 mars 2015, à l’occasion de la Journée de la femme, l’Institut français des Emirats Arabes Unis a invité une soixantaine de femmes issues de milieux professionnels très variés à vivre une expérience olfactive et gastronomique unique. Elles ont «goûté» 5 000 ans d’histoire de la parfumerie, à travers sept parfums et dix mignardises.

Elodie Beaumont de l’Institut français aux EAU, organistatrice de l’événement et chef Allereau

83


Cet événement, organisé par l’Institut français des Emirats Arabes Unis, s’est déroulé sous le patronage de Madame G enev iève M i ra i l let , épouse de Son Excellence l’Ambassadeur de France. Tout en écoutant une courte conférence sur l’histoire de la parfumerie, les participantes ont dégusté dix mignardises, créées à partir de sept notes olfactives différentes. Les invitées ont ensuite pu deviser et échanger leurs impressions en savourant l’un des excellents thés du Café Alba. Le chef Allereau a tout d’abord présenté un toast de canard fumé avec un chutney épicé et du miel d’eucalyptus, ainsi qu’une tartelette à la pomme fumée et aux noisettes émiettées. Ces bouchées aux saveurs épicées ont été inspirées par le kyphi et le métopion, des onguents mis au point par les Egyptiens aux environs de 1 300 av. JC. Le kyphi peut être considéré comme le premier parfum jamais créé. Kyphi signifie « parfum deux fois

84

Abu Dhabi - Grand Canal. While listening to a short lecture on the history of perfumery, participants tasted ten bouchées, created from seven different olfactory notes. The guests were then able to converse and exchange impressions enjoying a choice of the excellent teas of the Café Alba. Chef Allereau first presented a smoked duck breast sandwich with spicy chutney and eucalyptus honey, and a smoked apple tartlet with crumbled hazelnuts. These bites with spicy flavors were inspired by the kyphi and metopion, two ointments developed by the Egyptians around 1300 BC. The kyphi can be considered as the first fragrance ever created. Kyphi means “fragrance twice good” because this preparation based on incense which is supposed to favor the relationship to the divine, was also used as a multi-purpose drug, as a syrup for lung and liver infections, as an inhalant to treat insomnia and in lozenges to purify the breath. The kyphi is composed of many ingredients, including saffron, cardamom, mint, henna, myrrh, galangal, turpentine, honey and palm wine, which are ground and mixed to form a thick paste. The Egyptians also had their favorite scents, their “Chanel No. 5”. Extracted of bitter almonds and charged


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

bon », car cette préparation à base d’encens, censée favoriser le rapport avec le divin, était aussi utilisée comme médicament multi-usages, en sirop pour les infections pulmonaires et hépatiques, en inhalation pour traiter les insomnies et en pastilles pour l’haleine. Le kyphi est composé de nombreux ingrédients, parmi lesquels le safran, la cardamome, la menthe, le henné, la myrrhe, le galanga, la térébenthine, le miel et le vin de palme, qui sont moulus et malaxés pour former une pâte épaisse. Les Egyptiens avaient eux aussi leurs parfums fétiches, leur «Chanel n°5». Extrait d’amandes amères et chargé de cannelle, de myrrhe, de térébenthine, de miel, de vin et de jus de raisin, le métopion était particulièrement à la mode.

with cinnamon, myrrh, turpentine, honey, wine and grape juice, metopion was particularly fashionable. Chef Allereau then explored the Arabic influences. I n 333 BC , A lexa nder t he Great defeated t he powerful King of Persia at the Battle of Issus. Upon entering the bathroom of the defeated king, he fell in love with the Middle Eastern perfumery. Later, from each of his trips, he used to bring raw materials, including “animaliques” as castoreum, musk and amber. Chef Laurent Allereau was first surprised by the almost unpleasant smell of castoreum “What remained was the smell of leather and it made me immediately think of artichoke”. And indeed, the f lavors of the artichoke mousse tartlet with black

85


Le chef Allereau a ensuite exploré les influences arabes. En 333 av. JC, Alexandre le Grand a vaincu le puissant roi de Perse lors de la bataille d’Issos. En entrant dans la salle de bain du roi vaincu, il est tombé amoureux de la parfumerie moyen-orientale. Par la suite, il a rapporté de chacun de ses voyages des matières premières, notamment animaliques, comme le castoreum, le musc ou l’ambre. Le chef Laurent Allereau a tout d’abord été surpris par l’odeur quasi désagréable du castoreum : « La note qui m’est restée un peu en tête, c’est cette odeur de cuir et cela m’a fait tout de suite penser à l’artichaut. » Et effectivement, les saveurs de sa tartelette à la mousse d’artichaut, olives, tomates séchées et perles de truffes adoucissent et subliment les senteurs si particulières du castoreum. Après ces parfums entêtants, place aux senteurs florales, apparues sous l’Empire romain et qui ont particulièrement inspiré le chef Allereau. Chou au

86

olives, dried tomatoes and truff le pearls soften and sublimate these so special scents of castoreum. After these heady perfumes, came the floral scents,


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

chocolat blanc et à la crème de mascarpone parfumée à l’eau de rose, guimauve à la violette garnie d’une crème vanillée et entourée d’une coque à base de beurre de cacao… vous ne pouvez qu’en avoir l’eau à la bouche. La parfumerie est devenue très populaire chez les Romains. Tout le monde voulait du parfum sur mesure pour un anniversaire, un mariage ou une naissance. Près de huit tonnes d’or étaient alors dépensées chaque année pour l’achat de matières premières destinées à la parfumerie. Les Romains ont donc décidé d’utiliser davantage de matières locales comme la violette, la rose, la mousse de chêne ou le bois de rose.

which appeared under the Roman Empire and have particularly inspired chef Allereau. White chocolate choux with rose water mascarpone, vanilla cream lollipop with violet marshmallow and raspberry jelly... can you think of something more mouth-watering? Perfumery has become very popular among the Romans. Everyone wanted bespoke perfume for a birthday, a wedding or a birth. Nearly eight tons of gold were spent each year for the purchase of raw materials, so the Romans decided to use more local materials like violet, rose, oak moss or rosewood. Inspirations and exchanges in perfumery have never

87


L e s i n spi r at ion s e t le s écha nges en mat ière de parfumerie ont été incessants entre Orient et Occident au cours des siècles. D’importantes découvertes scientifiques ont été effectuées dans le monde arabo -musu l man, avec not a m ment l’él ab or at ion d e n o u ve l l e s t e c h n i q u e s d’extraction. C’est ainsi qu’ont commencé à être utilisées les huiles essentielles de lavande, de rose, de romarin ou de thym, dont le chef Allereau se sert beaucoup dans sa cuisine. Pour l’occasion, il a créé une mini madeleine à la lavande et au miel ainsi qu’un petit pot de crème aux fruits rouges et à la gelée de carcadet. Enfin, le chef ne pouvait achever ce voyage dans le monde de s senteu r s sa n s évoquer la ville de Grasse. Au XVI° siècle, Galimard, tanneur à Grasse, a l’idée de créer des gants en cuir parfumé. Il en offre une paire à Catherine de Médicis, qui est séduite par le cadeau. Dès lors, ce symbole de luxe absolu se répand à la Cour et devient très à la mode. Avec sa lavande et son cuir de qualité, Grasse accroît peu à peu sa réputation, jusqu’à devenir la capitale mondiale de la parfumerie. Le chef Allereau a imaginé un éclair à la crème de café, avec un glaçage au praliné. Quand les goûts de café et de praliné se mélangent, d’autres saveurs apparaissent, qui se rapprochent beaucoup de la tubéreuse, originaire du Mexique et très utilisée à Grasse à partir du XVII° siècle. Laissons toutefois le mot de la fin au chef qui sait décrire avec enthousiasme sa démarche créative. «Pour créer, il est primordial d’avoir tous les sens

88

Chef Laurent Allereau

stopped between East and West over the centuries. Important scientific discoveries have been made in the Arab-Muslim world, including the development of new extraction techniques. This is how the usage of the essential oils of lavender, rose, rosemary or thyme began. Chef Allereau uses them in his recipes. For the occasion, he created a mini madeleine with lavender and honey and a red berries “pot de crème” with karkade jelly. At the end of the afternoon, the chef couldn’t close the journey into the world of fragrances without mentioning the city of Grasse. In the sixteenth century, Galimard, a tanner in Grasse, has the idea to create scented leather gloves. He offered a pair to Catherine de Medici, who was seduced by the gift. From that moment, the absolute symbol of luxury spread to the Court and became very fashionable. With its lavender and its quality leather, Grasse increased gradually its reputation to become


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

en éveil, et tout particulièrement l’odorat, qui agit sur nos souvenirs. Le seul fait d’entendre le mot “épices” me replonge dans les souks de Tunis. De mémoire, je peux sentir la cannelle, la cardamome, l’anis étoilé, le miel sauvage, les agrumes, le jasmin et bien d’autres odeurs. Cela me permet d’imaginer des mariages d’épices et de fruits avant même de commencer mes recettes. Je peux ainsi créer une nouvelle saveur en sachant à l’avance que cela fonctionnera. Viendront ensuite les essais pour trouver les bonnes proportions de chaque ingrédient, afin d’obtenir une réalisation inédite et agréable en bouche.» De la parfumerie à la haute cuisine, tout un art.

the world’s perfume capital. Chef Allereau imagined a coffee éclair with crunchy praline topping. When the taste of coffee and praline mix, other flavors appear, which are very similar to tuberose from Mexico, widely used in Grasse from the seventeenth century. But let the chef, who knows how to describe enthusiastically his creative process, conclude. “To create, it is essential to have all the senses awaken, especially the smell, which affects our memories. Just by hearing the word “spices” I am back into the souks of Tunis. From memory, I can smell the cinnamon, cardamom, star anise, wild honey, citrus, jasmine and many other fragrances. This allows me to imagine combination of spices and fruits even before I start my recipes. I can create a new flavor knowing in advance that it will work. Then comes the testing to find the right proportions of each ingredient to obtain a unique achievement that will please the palates.” From perfumery to haute cuisine, it’s a question of art.


Cathy Deniset

L’ Art et la performance Performing Arts Shereen Shabnam

Artiste française vivant aux Emirats, Cathy Deniset, qui a commencé à peindre il y a 17 ans, est une professionnelle du speed-painting (peintures réalisées en un temps limité lors de colloques et d’événements). Mais au delà des performances, ses portraits respirent la vie, ses bolides, tant convoités dans la région, semblent animés et ses œuvres d’art abstrait sont les témoins colorés de son caractère enjoué.

90

Dubai based French artist, Cathy Deniset, who started painting 17 years ago is a professional when it comes to speed painting, portraits and objects most desired in the region like cars and abstract art. She breathes life into her portraits, which make great memory pieces and her sketches of beautiful super cars add colour to any space.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Sur Scène lors d’un speed painting - On stage during a speed painting

Le talent et l’amour de Cathy pour l’art transparaissent dans ses peintures qui reflètent le haut niveau technique acquis lors de ses cours en France. Exposée dans des lieux locaux connus comme le Dubai Ladies Club, Opera Gallery, l’Autodrome de Dubaï, le Courtyard et à Yas Island Abu Dhabi, elle a su captiver le public avec son travail. Cathy a été attirée par l’art dès son jeune âge, inspirée par sa mère qui avait un réel talent pour le dessin et par son grand-père qui était peintre.

Cathy’s talent and love for art is evident in her paintings and ref lects the high level of insights she gained from her art classes in France. She has exhibited her art in well-known local venues like the Dubai Ladies Club, Opera Gallery, the Autodrome, the Courtyard and the Yas Island Abu Dhabi where she has enthralled audiences with her work. Cathy became an artist inspired by her mum who was great at drawing. Her grandfather was a painter and Cathy was drawn to art from a young age.

91


Sous la tutelle de l’artiste de renom Christoff Debuschere, Cathy a perfectionné son art à Paris, avant d’arriver à Dubaï il y a plus de sept ans. Le monde arabe, ses modes de vie, son environnement naturel ainsi que l’histoire et le charisme des dirigeants de la nation ont alors marqué un tournant dans son travail. Se produire tout en créant lui est venu naturellement. En tant qu’ex danseuse professionnelle et mannequin, elle a su associer ces années d’expérience artistique avec la peinture pour aboutir à cette forme de discipline

Learning under the tutelage of renowned artist Christoff Debuschere, Cathy honed her craft in Paris, before arriving in Dubai over seven years ago to develop her craft further with inspirations from the Arab world, influenced greatly by the life, the natural surroundings and the leaders of the nation. Performing while creating art came naturally to Cathy. Being a former professional dancer and model, she combines her years of experience with art into a form of entertainment, speed painting. She has done

Aigle réalisé en speed painting - Eagle made during a speed painting

92


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

93


projects in speed painting successfully in UAE and Qatar creating some of the finest artworks, specifically tailored to an event, right in front of the eyes of guests. Due to her experience and depth of training, she is able to realise any figurative or genre required to fit into the theme of the event.

qu’est le speed painting. Cette spécialité l’a conduite à se produire avec succès dans les Émirats Arabes Unis et au Qatar, créant des oeuvres d’art spécifiquement adaptées à la demande, juste devant les yeux des spectateurs. En raison de son style et de la qualité de son travail, elle est en mesure de réaliser tout type de tableau figuratif correspondant au thème d’un événement.

94


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Actuellement Cathy prépare une exposition de portraits, un autre genre dans lequel elle excelle. En regardant ses tableaux des grands hommes des Émirats Arabes Unis, on peut voir qu’elle innove en apportant quelque chose de profond et d’émotionnel qui viendra ensuite prendre une place de choix dans le quotidien et sur les murs des particuliers, des hôtels, des entreprises et des galeries. Currently Cathy is busy preparing a portrait exhibition, which is another genre she excels at. Looking at her paintings of influential figures in the UAE, one can see she is breaking ground in bringing something deeper and emotional to the walls of homes, hotels, corporate environments and galleries.

95


De Dubaï à Miami Le succès de la Beach Polo Cup, créée aux EAU Rencontre avec Gabriela Katiela

From Dubai to Miami The success of Beach Polo Cup, created in the UAE In conversation with Gabriela Katiela Écrit et traduit par Valérie HARZIC WARD

96

En 2004 le sable de Dubaï a été ajouté au polo traditionnel. Sport créé en Asie Centrale vers 2500 avant J.C., le polo est devenu mondialement connu depuis que les Britanniques ont fondé le premier club dans l’Himalaya et en ont établi des règles quelques années après en 1874. Sa nouvelle variante, le Beach Polo, fait des émules: en seulement 11 ans 33 villes se sont mises à pratiquer ce sport «made in UAE».

In 2004 the sand of Dubai was added into traditional polo. This sport was created in Central Asia in 2,500 B.C. and became known worldwide when the British founded the first club in the Himalayas and established its rules a few years later, in 1874. Its new variation, Beach Polo, has inspired others: in only 11 years 33 cities have started practicing this sport «made in UAE».

Madame Magazine: Vous êtes née en Suisse, où vous avez toujours été très impliquée dans le milieu du polo. D’où vient cette passion? A partir

Madame Magazine: You were born in Switzerland, where you have always been very active in the local polo scene. Where does this passion come


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

de quand avez-vous décidé de partager le “sport des rois” avec le plus grand nombre? G.K.: J’ai grandi en Suisse où les espaces verts sont propices à l’équitation. En vacances à St Moritz j’aimais faire du cheval. J’ai ensuite appris à jouer au polo. C’est un sport exigeant, cher et plutôt masculin. Mais je me suis accrochée, je l’ai pratiqué régulièrement…et c’est devenu une passion!

from? When did you decide to share the « sport of kings » with the widest possible public? G.K.: I was raised in Switzerland where green spaces encourage everyone to do horse-riding and I used to go to St Moritz, where I loved to ride. I later started polo. It is a demanding sport, pretty expensive and male-dominated. But I clung onto it, practiced it on a regular basis…and it became a passion!

Madame Magazine: Vous êtes arrivée à Dubaï en 2011. Comment vous êtes-vous impliquée localement dans le polo? G.K.: Lorsque je suis arrivée la ville était différente, en plein essor, d’ailleurs cela continue, la ville est de plus en plus dynamique. J’ai commencé à faire de l’équitation au Desert Palm Polo Club, à rencontrer des joueurs, à m’intéresser à cet univers que j’appréciais déjà tant, en Suisse. Le sable, qui n’était pas mon élément naturel, m’a intriguée. De

Madame Magazine: You arrived in Dubai in 2011. How did you get involved in the local polo? G.K.: When I arrived the city was different, booming -and it still is. Dubai is getting more vibrant every day. I started riding at the Desert Palm Polo Club, I met some players, started to take an active interest in the polo scene like in the days I was living in Switzerland. The sand was not my natural element. It aroused my curiosity. One thing leading to another with my husband Sam and Mr. Rashid Al Habtoor we thought

97


fil en aiguille avec mon mari Sam et Mr Rashid Al Habtoor, nous avons eu l’idée d’adapter le polo au pays dans lequel nous étions. Le Beach Polo était né. Nous avons repris les règles du polo classique, en modifiant légèrement certains éléments même si les grandes lignes demeurent inchangées. Le Beach Polo compte trois joueurs par équipe – au lieu de quatre pour le polo classique–, ils s’affrontent sur un terrain plus petit que celui qui est constitué de gazon. Ce terrain est propice à une plus grande proximité avec le public. Le match se joue par 4 périodes de 7 minutes appelées les chukka, dans un enclos fermé contenant des panneaux latéraux de 1,2 mètres de hauteur et permet à la (grande) balle de rester dans l’enclos. L’arrêt de 3 minutes entre les périodes permet aux joueurs de changer de chevaux. Madame Magazine: Le cheval joue un rôle essentiel au Beach Polo. D’où viennent les vôtres? G.K.: J’ai eu des «Polo Argentino» - une race créée pour le polo. Ils sont issus du croisement du Criollo, du pur-sang et de l’Anglo-Americain. Ce sont des chevaux courageux et robustes, résistants et souples. Ils sont capables d’être très rapides et pourtant pleins de finesse.

of adapting polo to the country in which we were living. The Beach Polo was born. We adopted the same rules as arena polo, but we changed a few elements although the outline is still the same. Beach Polo consists of three players per team – instead of four in traditional polo -, they play on a smaller arena than the field of grass. A game consists of four seven minutes of play, called chukka, in a closed arena with sideboards of 1.2 metres in height, designed to keep the (larger) ball in play. The 3-minute stop between the games enables the players to change horses. Madame Magazine: Horses play an essential role in Beach Polo. Where do your horses come from? G.K.: I had some «Polo Argentino» - a breed of horses created for polo. They are produced by the cross-breeding of Criollo, Thoroughbred and Anglo-American. They

98


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

En Argentine il existe depuis longtemps (1890, ndlr) une tradition équestre, du temps ou les anglais possédaient des estancias* dans le Nord du pays. Par la suite ils ont importé des chevaux pour jouer au polo puis ils ont créé leurs propres races, qui se sont imposées dans le monde entier, dans divers domaines. Madame Magazine: La première édition du Beach Polo Cup Dubai (BCPD) a eu lieu en 2004. Comment ce sport, créé aux EAU est-il devenu connu dans le monde entier? G.K.: Un an après le Beach Polo Cup Dubai les EtatsUnis ont été assez précurseurs puisque la ville de Miami a eu son Beach Polo World Cup dès 2005. La Belgique, l’Angleterre, le Chili, l’Irlande et l’Uruguay ont ensuite organisé leurs tournois également. Dans certains pays comme l’Espagne, il existe même deux championnats par an, l’un à Ibiza, l’autre à Tarillo. La Chine sera bientôt dans le même cas de figure : après Pékin, Shanghai s’apprête à organiser son tournoi. Du Mexique à la Nouvelle-Zélande, en passant par la Thaïlande, les sportifs et le public montrent un intérêt croissant. La création de l’Association Internationale de Beach Polo en 2008 a également contribué à l’expansion de ce sport dans le monde entier.

are brave and strong, resistant and flexible. They can be fast and yet show great finesse. In Argentina, there has been a long (1890 ndlr) equestrian tradition, started when the British had estancias* in the North of the country. Eventually they imported horses to play polo and ended up creating their own breeds, that became a reference in the entire world, for different types of horses. Madame Magazine: The first edition of the Beach Polo Cup Dubai (BCPD) took place in 2004. How did this sport, created in the UAE, become so popular worldwide? G.K.: One year after the Beach Polo Cup Dubai the USA pioneered as Miami started its own Beach Polo World Cup as soon as 2005. Belgium, the United Kingdom, Chile and Uruguay organised tournaments as well. In some countries like Spain, there even are two championships every year, one in Ibiza and another one in Tarillo. China will soon have two championships as well: after the launch of the Beijing event, Shanghai is getting ready to host its own. From Mexico to New Zealand, by way of Thailand, sportsmen and the public are showing a growing interest.

99


The creat ion of t he Internat ional Beach Polo Association in 2008 has also contributed to the expansion of this sport throughout the world.

Madame Magazine: Le BPCD est devenu l’un des évènements les plus prestigieux du calendrier sportif des EAU, attirant des chanteurs comme Lionel R itchie, d’anciens sportifs comme Maradona. Est-ce un moyen de séduire le public, ce sport étant jugé de prime abord élitiste par de nombreux spectateurs? G.K.: Cette année nous avons l’honneur d’organiser le Beach Polo Cup Dubai sous le haut patronage de S.E. Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Prince Héritier de Dubaï et Président du Dubai Sports Club, ce qui aiguise la curiosité des spectateurs qui ne connaissent pas encore le Beach Polo et celle des médias. C’est un spor t spectaculaire du fait de la qualité et du nombre de chevaux engagés dans le tournoi. Mais c’est aussi grâce au talent de ses joueurs, dont certains sont devenus de véritables stars dans le milieu du sport, comme le mexicain Carlos Gracida ou l’australien Ruki Baillieu que ce sport se fait connaître chaque année un peu plus. Le fait que le Beach Polo soit pratiqué dans un nombre de pays, qui ne cesse d’augmenter, contribue également à ce succès. A Dubaï nous avons la chance d’avoir un public curieux: nous avons tous les ans de nouveaux spectateurs qui découvrent ce sport créé ici, mais aussi des habitués

100

Madame Magazine: The BPCD is one of the most prestigious events in the Dubai sports calendar, where singer Lionel Richie or former football player Madonna can be seen. Is it a way to draw attention to a sport considered to be elitist by a number of spectators? G.K.: This year we have had the honour to organise the Beach Polo Cup Dubai under the patronage of His Highness Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Crown Prince of Dubai and Chairman of the Dubai Sports Club. This arouses curiosity both from some spectators who still do not know Beach Polo, and from media. It is a spectacular sport due to the quality and the number of horses involved in the tournament. The talent of its players also plays a big part: some of them have become real stars in the sports community, like Carlos Gracida from Mexico and Ruki Baillieu from Australia. This contributes to advertising this sport year after year. Gabriela Katiela


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

qui reviennent d’année en année. Les activités organisées pendant les deux jours du tournoi rendent l’atmosphère conviviale. Enfin sachez que les personnalités du show-biz qui nous font l’honneur de venir chaque année sont ravies de venir à Dubaï, elles viennent pourtant sans être rémunérées. Madame Magazine: Le BPCD compte plus de 30 millions de vues sur les réseaux sociaux et l’intérêt médiatique autour de ce sport et du championnat annuel est croissant. Quels sont vos projets pour continuer à innover à l’avenir? G.K.: Nous avons de nombreux projets. Celui qui nous tient le plus à cœur est d’organiser un tournoi caritatif joué par des femmes. Les joueuses émiriennes seront le moteur essentiel du succès du polo aux EAU. Nous aimerions leur offrir la possibilité de jouer dans au Beach Polo Cup Dubai. D’autant plus que le cadre - Skydive Dubai, où nous sommes depuis 2014 - est superbe. Autant en faire profiter un maximum de personnes! (1) estancias: grandes propriétés rurales en Amérique Latine.

Beach Polo is practiced in a growing number of countries, which also raises its success. In Dubai we are lucky enough to have interested spectators: they are happy to discover a sport created here. We also have regular fans that come back every year. The activities organised during the two days of the championship also create a friendly atmosphere. Last but not least, the stars that honour us with their presence are happy to be in Dubai; they come although they know they will not get a financial compensation. Madame Magazine: BPCD has more than 30 million views on social networks, media is showing a growing interest and the annual championship is getting more attention. What are your plans to continue innovating in the future? G.K.: We have numerous projects. There is definitely one that is very important to us: we would like to organise an all women charity match. Emirati players are vital to the success of Polo in the UAE; we would like to offer them the possibility to play in a Beach Polo World Cup Dubai. Especially in such a nice environment - Skydive Dubai, where we have been since 2014. We want the greatest number of people to enjoy the event! (1) estancias : large rural ranches in Latin America.

101


Préparer la rentrée de son tout petit Getting ready for your little one’s new school year Sandrine Geleijns

Alors que nous entamons la dernière ligne droite de l’année scolaire 2014-2015, la prochaine rentrée se profile déjà à l’horizon... Aussi, afin d’éviter des désillusions après les vacances d’été, les inscriptions chez Odyssey nursery Dubaï sont déjà ouvertes afin de garantir une place à votre tout petit.

102

Translation Véronique Draoui

As we are on the last leg of the 2014-2015 academic year, it’s time to begin thinking about next year. To avoid post-summer holiday disappointment, registration at Odyssey Nursery Dubaï is now open so you can secure a place for your little one.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

Surfant sur la vague du succès croissant de la formule d’éducation et d’enseignement “à la française” que nous vous avions détaillé dans notre édition du mois de janvier, toute l’équipe pédagogique d’Odyssey, emmenée par Fabienne, sa directrice, poursuit son chemin avec un enthousiasme communicatif.

Surfing the successful wave of education “à la française”, discussed in our January issue, the teaching team of Odyssey – under the direction of Fabienne – is moving forward with a shared enthusiasm. From Nursery to Reception, each child will be cared for in a specially dedicated environment by teachers who speak French, English and Arabic.

103


De l’accueil en crèche, aux très petites sections jusqu’à la toute nouvelle Moyenne Section ou Pre-school/Reception pour la version anglophone, les enfants évoluent dans un cadre qui leur est entièrement dédié, entourés d’enseignantes et d’assistantes professionnelles en français, en anglais et en arabe. Odyssey nursery accueille les enfants de 7h30 à 18h mais l’école en elle même débute à

104

At Odyssey Nursery drop off begins at 7:30 am and pick up is open until 6pm. School begins at 8:00 am and continues until 2:00 pm. Once school finishes, there are many after-school activities available.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

partir de 8h et se termine à 14h pour laisser la place à de nombreuses activités extra scolaires. Quelle que soit la section choisie, française ou anglaise, l’enfant suivra le même programme que celui dispensé dans une maternelle traditionnelle française ou une nursery anglophone ce qui lui permettra par la suite de poursuivre sa scolarité sans problème dans l’un ou l’autre des systèmes éducatifs.

Whether the child will follow the French, English or Arabic program, each child will be well prepared to continue on to whichever educational system the parents choose later. The children will progress at their own pace, lear n ing whi le hav ing fun, wit h a ma x i mu m of 15 ch i ld ren at each level. A t O dy s s ey Nu r s e r y, Fr e nc h c u lt u r e , including French cuisine, is a component

105


Avec un maximum de 15 élèves par niveau, les enfants progressent à leur rythme et apprennent tout en s’amusant. Chez Odyssey, l’éducation passe aussi par l’apprentissage de la culture française, notamment culinaire avec, par exemple, les traditionnelles galettes des rois des goûters du mois de janvier, suivis dès le mois de février par les crêpes. Mais qui dit culture francaise dit aussi lecture d’histoires intemporelles racontées par les maîtresses à l’aide des livres choisis dans les bibliothèques de chaque classe. D’autres évènements incontournables jalonnent la période scolaire tels que le carnaval, Noël, la kermesse...

106

of the educational program. For example, in January snack time will include the traditional “Galettes des Rois” and t hen in Febr uary, “Crêpes”. I n add it ion, French culture will be taught through the collection of timeless stories, read by the teachers, chosen from the library selection in each class. E ac h ye a r t h e c h i ld r e n lo o k forward to several special events such as Carnival, Christmas and


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

que les parents sont, bien entendu, invités à venir partager avec leurs enfants. Fabienne et son équipe se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes les questions que chaque parent est en droit de se poser avant de faire le choix si important de la crèche ou de la première école maternelle qui accueillera son tout petit.

Kermesse…. Parents are always welcome to participate with their children. Fabienne and her team are available to answer any question the parents may have, before making the very important choice of their child’s first Nursery or Pre-school.

ODYSSEY NURSERY Umm Suqeim 2, Al Bateel Street, Riga’a, Villa Number 26, Dubai, UAE info@odysseynursery.com Tel No. 04 3488805 / Mobile No. 00971 566007657

107


Thé et café au salon

Rencontre avec Anselm Godinho Directeur Général d’International Conferences & Exhibitions, société événementielle présente dans les Emirats Arabes Unis depuis plus de 30 ans, organisatrice du 7e International Coffee & Tea festival (ICTF) à Dubaï.

Is coffee your cup of tea? Encounter with Anselm Godinho Managing Director of International Conferences & Exhibitions, Event Organisers in the UAE for over 30 years and organisers of the 7th International Coffee & Tea Festival (ICTF) in Dubai.

Madame Magazine - Parlez-nous du Festival international du café et du thé. Où se tient-il cette année? Anselm Godinho - Soutenu par la Specialty Coffee Association of America (SCAA) et World Coffee Events (WCE), le Festival International du Café et du thé est un événement unique mettant en valeur toutes les facettes du café, du thé, des produits pour les bars et les cafés, des équipements et services. C’est à présent une plateforme

108

M a d a m e M a g a z i n e - Te l l u s a b o u t t h e International Coffee & Tea Festival and where is it being held this year? Anselm Godinho - Supported by the Specialty Coffee Association of America (SCAA) and World Coffee Events (WCE), the International Coffee & Tea Festival is a one-stop event showcasing all facets of coffee, tea, bar and café products, equipment and services, presenting a focused, industry-recognized


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

reconnue de cette industrie au Moyen-Orient. Depuis sa création, le festival a permis aux professionnels de ce secteur de promouvoir leurs produits, de lancer de nouveaux concepts et de chercher de nouveaux canaux de distribution. Comme il s’agit du seul événement dédié au café et au thé dans la région, il attire chaque année des acheteurs et professionnels venus d’un très grand nombre de pays. Cette année ICTF aura lieu à Meydan Gallery & Convention Centre, du 11 au 13 Novembre.

platform in the Middle East. Since its inception, the Festival has provided professionals and coffee/tea businesses the exposure to promote their products, launch new concepts and seek new business channels. As the only dedicated coffee & tea event in the region, the show annually draws in qualified buyers and industry professionals from many countries. This year ICTF will be held at the Meydan Gallery & Convention Centre, from 11 to 13 November.

109


Crowds gather to watch the 6th UAE Barista Championship

MM – Quels ont été les efforts faits par le festival en termes de promotion et de campagnes de sensibilisation? AG – En plus de l’orientation B2B du festival, la mission de ICTF est d’éduquer et d’informer les consommateurs sur le monde très fascinant du café, d’inciter à la compétitivité dans la chaîne d’approvisionnement et d’attirer davantage d’investissements financiers dans cette industrie. Non seulement ICTF aide

110

MM - What has the International Coffee & Tea Festival been doing in terms of promotions and awareness campaigns? AG - Aside from a B2B Exhibition aspect of the Festival, the mission of ICTF is to educate and inform consumers on the widely fascinating world of specialty coffee; to instigate competitiveness in the supply chain and attract more financial investment into the coffee industry. In a nutshell, not only does ICTF helps promote specialty


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

à promouvoir le café mais c’est également le seul événement dédié des EAU présenter le café et le thé comme un marché global. ICTF accueille également le Championnat des barmen des Emirats qui sera de retour pour la 7e fois afin de mettre en évidence les compétences et les connaissances des meilleurs professionnels du pays. Cette année, le champion des EAU, Dmitriy Griekhov, représente les Émirats Arabes Unis au Championnat du Monde des ba r men à Seat t le, Ét ats- Un is.

coffee, it is also the UAE’s only exhibition dedicated to highlighting Specialty Coffee & Tea as a business. ICTF also hosts the UAE Barista Championship will return for the 7th time to highlight the skills and knowledge of the country’s finest emerging baristas. This year, our UAE Barista Champion, Dmitriy Griekhov, represents the UAE at the World Barista Championship stage in Seattle, USA. MM - To help further their skills, what programs and trainings do you offer to the local barista community? AG - On t he f loor, ICT F and SC A A offer a w ide va r iet y of specialized training programs to help improve the skills of the local industry as a whole, focusing on topics and practical skill sets in

111


Life in the Gulf La vie dans le Golfe

Stephanos Domatiotis – World Brewers Cup Champion 2014 at the International Coffee & Tea Fest 2014 - Brew Bar

MM - Quels sont les programmes et les formations que vous offrez à la communauté locale des barmen afin d’augmenter leurs compétences? AG - ICTF et SCAA offrent une grande variété de programmes de formation spécialisés pour aider à améliorer le savoir-faire de l’industrie locale dans son ensemble, en se concentrant sur des sujets et des compétences pratiques dans l’art de la classification du café, la torréfaction et la préparation. Chaque année, ICTF accueille le prestigieux programme international de formation au café sous l’égide de la Specialty Coffee Association of America (SCAA). Les modules de formation sont menés par des instructeurs certifiés SCAA du monde entier et portent une certification internationalement reconnue.

For further information www.coffeeteafest.com

112

Visitors at ICTF 2014

the art of coffee grading, roasting and preparation. Every year, ICTF hosts the prestigious internationally accredited coffee training program under the Specialty Coffee Association of America (SCAA). The Training modules are conducted by SCAA certified instructors from around the world and carry an internationally recognized certification.


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

113


HOTEL DU MOIS HOTEL OF THE MONTH

Des cassolettes méditerranéennes à Dubaï Mediterranean cassolettes* in Dubai Ecrit et traduit par Valérie Harzic Ward

Nous voici au coeur de Jumeirah Beach Residence, près de The Beach où pullulent des restaurants proposant tous types de cuisine. Au Plantation Lounge du Sofitel, vous serez dépaysés par un décor colonial composé d’un parquet en bois de noyer exotique, de fauteuils en cuir aux tons chauds et aux ventilateurs au charme d’antan, sous une verrière moderne, entouré d’une grande terrasse propice au farniente en attendant le coucher du soleil. Depuis son arrivée en octobre 2014, le nouveau Directeur General Antoine Lhuguenot - qui a dirigé des hôtels sur les cinq continents en 26 ans de carrière - a souhaité transformer cet espace de 200 m2 dans lequel * cast iron pots 114

In the heart of Jumeirah Beach Residence, near The Beach, restaurants offering all types of cuisines have flourished. At the Sofitel Plantation Lounge you will be in a pleasant and different setting. In colonial style, the exotic walnut wood floor, the leather seats with warm colours and the ventilators with a charm from the yesteryear are located under a modern window roof and surrounded by a large terrace, ideal to enjoy the sunset. Since his arrival in October 2014, the new General Manager Antoine Lhuguenot – who has managed hotels worldwide during his 26-year carrier – has decided to transform the 200 square meter space, in which one feels at home, in many ways. He changed


Chef Vladimiro

La vie dans le Golfe Life in the Gulf

115


Interior of Plantation

on se sent comme dans un loft, en changeant le type de cuisine proposé, en modifiant le mobilier, et en y ajoutant une touche culturelle, d’abord avec l’exposition «Perceptions of Dubai» by DXB3 puis «Promenade with me » de Savannah du Quercy, jusqu’au 21 mai. Selon que vous alliez au Plantation Lounge à midi ou à 20h vous y écouterez une musique spécialement mixée en Europe pour le Sofitel, adaptée aux différents moments

116

the type of cuisine, the furniture, and added a cultural touch, through an inaugural exhibition “Perceptions of Dubai” by DXB3, followed by “Promenade with me” by Savannah du Quercy, until 21st of May. Adapted to the different moods of the day - from noon to late evening - the types of music have specially been mixed in Europe for Sofitel. When you go through the Plantation Lounge menu and its various cassolettes you


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

de la journée. En parcourant le menu et ses nombreuses cassolettes, vous ne pourrez pas résister à l’odeur du pain fait maison, sorti du four, que vous tartinerez soit de beurre infusé à la truffe, de tapenade ou d’une purée de tomates séchées. Dans la plus pure tradition méditerranéenne, les entrées colorées et appétissantes n e vo u s l a i s s e r o n t p a s indifférents: le carpaccio mariné a l’essence de truffe ou les antipasti de jambon de parme, mortadelle et salami de Milan vous rappelleront Rouget - Red Mullet Cassolette le Sud de l’Europe. L es nostalgiques de la métropole apprécieront les huîtres fine de Claire d’Oléron servies won’t be able to resist the smell of the bread fresh out gratinées avec une sauce béarnaise, qui vous transportent of the oven on which you can spread truffle infused sur la côte Charentaise grâce à leurs effluves marines. butter, tapenade or a dried tomato paste. Yo u w i l l n o t r e m a i n indifferent to the colourful a nd appea l i ng ent rees prepared in t he best Mediterranean tradition: marinated carpaccio with truff le olive oil dressing, par ma ham ant ipast i, mor t ade l l a a nd s a l a me M i lano w i l l rem ind you southern Europe. Any nostalgic of France will relish the fine de Claire d’Oleron oysters gratinated wit h tar ragon béarnaise and be transported to the Charente region thanks to its marine steams. The fresh home made foie gras is also worth trying, especially since Daube Cassolette the portions are generous and

117


Le foie gras frais, fait maison, vaut aussi le détour, d ‘autant que les portions, généreuses, se partagent facilement en famille ou entre amis. C’est lorsque vous pou rsu ivez vot re repas et que vous goûtez aux cassolettes, que vous avez la confirmation que le Chef, Vladimiro Gadioli, a longuement travaillé son nouveau menu, à la recherche de saveurs authentiques et d’une carte variée, pour satisfaire les palais du monde entier qui séjournent à Dubaï. Formé auprès de chefs renommés dans des établissements étoilés par l’incontournable guide Michelin, le Chef propose des cassolettes de poisson, de poulet et de viande qui rappellent les plats traditionnels mitonnés pendant des heures. Vous n’aurez que l’embarras du choix : les amateurs de viande hésiteront entre la daube et ses petites pommes de terre, la blanquette de poulet aux truffes, l’osso buco ou la tartiflette au bacon…Une cuisine familiale et néanmoins raffinée grâce notamment à des

Osso buco Cassolette

118

can easily be shared with friends and family. When you continue your meal and try the cassolettes you will have the confirmation that Chef Vladimiro Gadioli has been working on the new menu for a while, in search of authentic flavours and a varied menu to satisfy connoisseurs palates from the five continents who stay in Dubai. Formed by talented chefs in prestigious Michelin-star restaurants, the Chef offers fish, chicken and meat cassolettes that remind traditional stewed dishes slowly cooked for hours. The choice is yours: meat lovers will hesitate between wagyu beef stew with steamed baby potatoes, the creamy chicken stew with black truffle shavings, the osso buco or the tartiflette – cheese with beacon… A homely and still refined cuisine thanks to the chef’s personal touches like the creamy polenta and an interesting interpretation of the wagyu beef stew that turned out to be tasty and light. For sea lovers, it twill be difficult to choose between the black mussels (finally some

Dolus D’oleron - Fine de Claire Oysters


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

St Jacques - Scallops

innovations personnelles comme la polenta crémeuse ou la réinterprétation de la daube, goûteuse et légère. Pour les amoureux de la mer difficile de choisir entre les moules marinières (enfin de vraies moules !), le rouget et le dos de cabillaud. Le poisson très frais et la cuisson soignée permettent d’apprécier pleinement la ratatouille préparée «comme à la maison», les légumes au safran ou la purée au coulis de tomate.

real mussels!), the red mullet and the codfish. The fresh fish and the precision of the cooking time will enable you to fully enjoy the ratatouille prepared as if it was homemade in your kitchen, as well as the vegetables with saffron and the tomato coulis. Vegetarians will also find suitable dishes: they will be able to choose between the vegetables cassolette, raviolis and vegetable lasagna.

119


Terrasse - Terrace

Les végétariens ne sont pas oubliés puisqu’ils peuvent choisir entre les cassolettes aux légumes, aux raviolis ou aux lasagnes de légumes. La touche finale ne déçoit pas : de la trilogie de crêpes à la traditionnelle tarte aux pommes fines, vous retrouverez les pâtisseries «à l’européenne», au sucre bien dosé, avec des touches de miel de lavande ou de coulis de framboise. Même si le Chef italien maitrise

120

The final touch will not disappoint you. The crêpe trilogy, the traditional apple tart, with some lavender honey and raspberry coulis are some of the Europeanstyle desert, with the right amount of sugar, that you will find in the menu. Although the tiramisu and the right dosing of amaretto have no secret for the Italian Chef, you’d better share the deserts in order to try the chocolate fondant and its hazelnut praline


La vie dans le Golfe Life in the Gulf

bien évidemment le tiramisu et la bonne quantité d’amaretto, mieux vaut partager les desserts pour goûter aussi le chocolat fondant et sa glace pralinée, meilleur que bien des fondants en ville. La note n’est pas aussi salée qu’on pourrait l’imaginer dans un 5 étoiles de Dubaï. Pour les entrées, comptez en moyenne 50/60 AED par plat, pour les cassolettes 80/90 AED (la plus chère ne dépassant pas les 100 AED) et pour les desserts 35 AED. Enfin, sachez que Vladimiro Gladioli propose également une gastronomie «De-light», développée à l’origine par le Sofitel de Quiberon Thalassa, qui implique une cuisine à basse calorie, équilibrée et composée de produits frais de qualité.

Moules Marinieres Cassolette

Ravioli Cassolette

Plantation Lounge, 12h-23h30. A la carte 7 jours sur 7. www.sofitel-dubai-jumeirahbeach.com

ice cream, much better than many of the fondants you will try in town. You would expect a hefty bill in a Dubai 5-star hotel. Well, it actually is reasonable for the quality of the products and cook. The entrees are on average around 50/60 AED, the cassolettes 80/90 AED (the most expensive does not exceed 100 AED) and 35 AED for the deserts. Lastly, you might be glad to know that Vladimiro Gladioli offers a « De-light » gastronomy developed initially by Sofitel Quiberon Thalassa. It implies a balanced low-calorie cuisine, composed of fresh quality products.

Plantation Lounge, 12:00am-11:30. A la carte 7 days a week. www.sofitel-dubai-jumeirahbeach.com

121


FEMME DU MOIS Woman of the month

Virginie Auguste-Dormeuil

Bloggeuse, voyageuse et mère de famille La fondatrice de “www.avec-mes-enfants.fr” se livre sans détour à Madame Magazine

Blogger, traveller and mother Encounter with the founder of “www.travel-with-my-kids.com” Christel de Noblet Madame Magazine - Votre parcours est plus qu’atypique. Racontez-nous ses grandes étapes? Virginie Auguste-Dormeuil - Après avoir été petit rat de l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris, j’ai suivi des études littéraires. Je suis devenue professeure de français et maman de trois enfants. Il y a quelques années, j’ai quitté l’enseignement pour une activité de rédactrice et me consacrer au site internet dédié aux voyages en famille que j’ai créé: avec-mes-enfants.fr. Parisienne de naissance, j’ai également choisi de venir vivre en famille à Rome depuis trois ans.

122

Madame Magazine - Your career is atypical. What are its key moments? Virginie Auguste-Dormeuil - After being a ballet student at the Paris Opera, I studied literature. I became a French teacher and a mother of three children. A few years ago I stopped teaching to become a writer and devote myself to the website dedicated to family travel that I created: avec-mes-enfants.fr. I was born in Paris but three years ago I chose to come and live with family in Rome.


Evasion Escaping

M M - Pouvez-vous nous raconter la genèse de votre site? VAD - J’ai toujours été passionnée de voyages et j’ai continué à voyager une fois devenue maman! Mais lorsque j’ai organisé notre voyage en famille au Mexique, je me suis trouvée confrontée à un manque d’informations pratiques: comment trouver des chambres familiales, savoir si telle plage est facile d’accès, si la route est pleine de virages, quel site intéresserait le plus les enfants? Aucun guide classique ne répondait à ces «questions de maman». Une fois rentrée, j’ai trouvé dommage de jeter toutes ces informations à la poubelle: autant partager cette expérience avec

MM - Can you tell us about the genesis of your website? VAD - I’ve always been fond of t ravel ling and I was st i l l t ravelling after becoming a mom! But when I organized our family trip to Mexico, I found myself confronted with a lack of practical information: how to find family rooms, whether such beach is easily accessible or not, if the road is full of turns, which site would be of interest to the children? There was no classic guide that had the answers to these “mommy issues.” Once back, I found it a pitty to throw all this information in the trash: so why not share this experience with other families? This is how

Taxi à la Havane - Cuba

123


d’autres familles voyageuses! Voilà comment est né «avec-mes-enfants.fr» en 2010, puis “travel-with-mykids.com” en 2015. Ces sites proposent aux parents des informations utiles pour les aider à choisir la meilleure destination et préparer leur voyage en famille, dans plus de 60 destinations autour du monde : hôtels et restaurants adaptés, visites et activités appréciées par toute la famille, conseils pratiques concernant la valise, les transports sur place, etc. Ce sont à la fois des guides pratiques et une source d’inspiration pour ceux qui hésitent sur le choix d’une destination avec les enfants. MM - Comment augmentez-vous votre contenu? VAD - Le site a démarré avec mes propres voyages, puis j’ai eu envie de donner la parole à d’autres familles voyageuses : c’est ainsi qu’au fil des mois, il s’enrichit d’expériences variées et de destinations toujours plus nombreuses. Leur point commun : tous ces voyages sont

124

“avec-mes-enfants.fr” was born in 2010 and withmy-kids.com” in 2015. These sites provide useful information to parents to help them choose the best destination and prepare their family trip to more than 60 destinations around the world: hotels and suitable restaurants, tours and activities enjoyed by the whole family, practical advice about the luggage, local transports, etc. They are both practical guides and a source of inspiration for those who hesitate to choose a destination with children. MM - How do you increase your content? VAD - The site started with my own travels, and I wanted to give a voice to other families: thus, over the months, varied experiences and more destinations have been added. Their common point: all these trips are experiences, told by “real” parents and “real” children! I proceed by interviewing families who wish to contribute,


Evasion Escaping

des expériences vécues, racontées par de «vrais» parents et de « vrais » enfants! Je procède par interview des familles qui souhaitent contribuer, à partir d’un questionnaire type, puis je rédige moi-même les rubriques “destinations”. Mon objectif est de faire partager l’expérience de la famille qui a fait le voyage, tout en conservant une harmonie pour l’ensemble du site. M M - Quels retours avez-vous des internautes? VAD - Des retours très positifs ! Je suis très heureuse du succès que le site a rapidement rencontré auprès des familles voyageuses. Je crois qu’il correspondait à une véritable attente. Beaucoup de familles m’ont spontanément proposé de parler de leurs voyages, si bien qu’aujourd’hui le site décrit bien plus de voyages que je n’aurais pu en faire avec mes propres enfants! Je reçois également beaucoup de messages très encourageants de parents qui apprécient le concept et trouvent le site très utile.

Venise

from a standard questionnaire and then I write myself the “destinations” rubrics. My goal is to share the experience of the family who made the trip, while maintaining a harmony to the entire site. Inde-Tamil Nadu Temple Gonga

In L.A.

MM - What feedback do you get from the followers? VAD - Very positive feedback! I am very pleased with the success that the site has quickly met with families. I think it corresponds to a real expectation. Many families have spontaneously offered to talk about their travels, so that today the site describes much more than I would have done with my own children! I also get a lot of very positive messages from parents who appreciate the concept and find the site very useful.

125


Tokyo en famille Entre tradition et science-fiction Si Tokyo exerce une fascination incontestable, il est impossible de découvrir en quelques jours cette ville immense avec des enfants sans risquer l’épuisement! Voici nos coups de coeur, un peu à l’écart des quartiers les plus trépidants, pour profiter pleinement d’un séjour en famille.

A Family Holiday in Tokyo Between Tradition and Science Fiction Tokyo exerts an undeniable fascination, but it’s impossible to discover this huge city in only a few days with your children, without risking complete exhaustion! Here are my favourite spots, away from the most hectic neighbourhoods, which you can enjoy during a family holiday. Virginie Auguste-Dormeuil

126

Translation Christine Brazeau-Bodart

Une journée à Odaïba

A Day in Odaiba

Odaïba est une grande île artificielle construite dans la baie de Tokyo. Le trajet pour s’y rendre, en métro aérien sans conducteur, ravira petits et grands. Assis tout à fait en tête de la rame, c’est une expérience magique

Odaiba is a large artificial island built in the Tokyo Bay. The journey to reach the island, on a driver less sky train will delight young and old. If you sit right at the front of the train, the experience becomes magical as


Evasion Escaping

que de serpenter entre les buildings et de traverser le pont jusqu’à l’île d’Odaïba. Au retour, donc de nuit, la vue sur le Rainbow Bridge et la baie de Tokyo est inoubliable… L’île propose de nombreuses activités pour les enfants (de préférence en semaine afin d’éviter la foule). L’immense parc SEGA Joypolis comblera les jeunes amateurs de jeux vidéo. Au showroom Toyota, les simulateurs de circuit Gran Tourismo, les démonstrations des voitures intelligentes de demain (sans conducteur bien sûr), et le circuit de kart hybride pour les petits méritent un arrêt. Pour rapporter quelques souvenirs,

the train glides effortlessly between the buildings and across the bridge to the island of Odaiba. On the way back at night, the view on the Rainbow Bridge and the Tokyo Bay is unforgettable... The island offers several activities for children (preferably on weekdays to avoid the crowds). The huge Park SEGA Joypolis will delight young enthusiasts of video games. At the Toyota showroom, the Gran Tourismo circuit simulators, the demonstrations of smart cars of the future (without a driver of course) and the hybrid kart circuit for children deserve a visit. If you wish to buy souvenirs, just push the door of the

127


il suffit de pousser la porte du grand magasin de jouets : déguisements de geishas et de samouraï, dînette de sushis, et surtout beaucoup de jouets Hello Kitty très “kawaï” ! Enfin, un tour dans la grande roue offre l’une des vues les plus spectaculaires sur Tokyo. Pour terminer en beauté cette journée bien remplie, rien ne vaut l’expérience d’un spa japonais traditionnel, le Oedo Onsen Monogatari d’Odaïba. L’onsen est un bain très chaud, dont l’eau provient de sources thermales

128

large toy store: geisha and samurai costumes, sushi dinette and many very “kawaï” Hello Kitty toys can be found! Finally, a ride on the Ferris wheel offers one of the most spectacular views of Tokyo. To mark the end this busy day, nothing beats the experience of a traditional Japanese spa, like the Oedo Onsen Monogatari of Odaiba. The onsen is a very hot bath with water from underground hot springs. Tokyoites go there with friends or with their children


Evasion Escaping

souterraines. Les tokyoïtes s’y rendent entre amies, avec leurs enfants, pour un moment de détente conviviale. Tout est fourni sur place, du kimono à l’aprèsshampoing. On se prélasse de bain en bain, l’un bouillonnant, l’autre couleur de thé noir, d’autres encore en extérieur, dans un petit baquet individuel en bambou… une expérience aussi agréable que relaxante !

CoSPLay eT TeMPLeS SaCréS: Un diManCHe à HarajUKU Le dimanche, le quartier d’Harajuku est l’un des plus animés de Tokyo : un véritable spectacle ! Les ados japonais aux looks excentriques déambulent le long de Takeshita Dori. Dans la longue rue piétonne, les boutiques où foisonnent gadgets et accessoires dernière tendance s’enchaînent. Ce bain de foule dans une ambiance jeune et bruyante se termine à la fin de la rue, là où commence le grand parc Yoyogi Koen. Le spectacle continue pourtant : le petit pont à l’entrée est le lieu de rendez-vous des jeunes “cosplay”, costumés

for a relaxing break. Everything is provided on site, from the kimono to the shampoo and conditioner. You can hop from one bath to another, either bubbly or filled with water coloured with black tea, and in outdoor baths or in small individual bamboo bucket... a rather pleasant and relaxing experience!

CoSPLay and SaCred TeMPLeS: a SUnday in HarajUKU On Sunday, the Harajuku district is one of the busiest in Tokyo and offers a real show! Japanese teens with eccentric looks wander along the Takeshita Dori. On this long pedestrian street, one shop after the other abounds with gadgets and the latest trends of accessories. This young and noisy crowd atmosphere ends where the large Yoyogi Koen Park begins. Yet the show continues up to the small bridge of the entrance, where young “Cosplay” meet dressed like their favourite video game or Manga characters. You may also come across some rockabilly fans and other Japanese Elvis demonstrating their talent.

129


comme leur personnage de mangas ou de jeu video favori. On y croise aussi des fans de rockabilly et autres Elvis nippons en pleine démonstration. L e p a r c Yoyog i e s t l’endroit idéal pour faire une pause, courir et jouer un peu. Les vastes pelouses sont très accueillantes pour pique-niquer en famille d’un bento (mini plateaurepas), de sushis ou d’une salade très fraîche que l’on trouve dans tous les petits supermarchés, avant de découvrir le plus beau sanctuaire shinto de Tokyo. Au coeur du parc, MeijiJingu est un havre de paix où le temps semble s’être arrêté. Ici, la sérénité fait place à la fantaisie: un contraste saisissant entre deux visages du Japon ! Des mariages traditionnels s’y déroulent le week-end: la procession t raverse lentement la cour centrale, le prêtre en tête, les mariés sous une grande ombrelle rouge, madame en kimono blanc, monsieur en noir. A l’issue de cette belle cérémonie, les mariés posent longuement dans la cour du temple, pour le plus grand plaisir de la famille et des touristes enchantés ! L’automne et le printemps sont les saisons à privilégier, pendant lesquelles les parcs offrent un spectacle magnifique. La contemplation des cerisiers en fleurs, comme celle des érables rouges, sont deux temps forts de la culture japonaise. Loin de la folle effervescence de la ville, des écrans et des néons, un moment inoubliable à partager en famille…

130

The Yoyogi Park is the ideal place to take a break, run and play for a while. The large green lawn is very welcoming for a family picnic of bento (mini meal tray) and sushi or a truly fresh salad found in all small supermarkets, before engaging in discovering t he most beaut ifu l Shinto shrine in Tokyo. At t he hea r t of t he park, the Meiji-Jingu is a haven of peace where t i me se em s to st a nd s t i l l . He r e , s e r e n i t y gives way to fantasy: a st rik ing cont rast of the two sides of Japan! Traditional weddings are held on weekends: the procession slowly goes through the central cour t yard, t he priest heading the way with the couple tucked under a large red umbrella, the bride wearing a white kimono, the groom wearing a black one. At the end of this beautiful ceremony, the bride and groom pose for a long while in t he courtyard of t he temple, and bot h family members and tourists love it! Autumn and spring are the best seasons to travel to Japan and see the parks offer a magnificent sight. The contemplation of cherry blossoms, like that of red maple, are two highlights of Japanese culture. Far from the crazy bustle of the city, of its screens and neon lights, offer your family this unforgettable moment...


Evasion Escaping

Virginie Auguste-Dormeuil www.avec-mes-enfants.fr ; www.travel-with-my-kids.com Photos: Virginie Auguste-Dormeuil

131


Harry Potter s’invite à Paris Harry Potter in Paris Christel de Noblet

Si vous passez par Paris dans les mois qui viennent ne ratez pas une exposition qui devrait réjouir petits et grands. En effet, grâce à la baguette magique de la Warner Bros, Harry Potter pose ses valises (et son balai!) à Saint Denis du 4 avril au 6 septembre 2015. Cité du cinéma oblige, les visiteurs vont découvrir des m 2 de décors entiers reconstitués, avec des centaines d’objets, de costumes et d’éléments des films, soigneusement conservés. De la salle commune des Gryffondor, à la chaumière de Hagrid, en passant par un cours de Dumbledore ou un mach de Quidditch, vivez Harry Potter live! Présentée pour la première fois à Chicago en 2009, cette exposition sur le plus connu des petits apprentis sorciers a parcouru notre planète de Boston, à Toronto, en passant par Seattle, New York City, Sydney Cologne et Singapore. Avec entre 400 et

132

Translation Hélène Hein

If you’re in Paris in the months to come, don’t miss an exhibition that should please both adults and children. Indeed, thanks to the magic wand of Warner Bros, Harry Potter drops his suitcases (and his broomstick) in Saint Denis (France) from 4 April to 6 September 2015. The exhibition is located at La Cité du Cinéma, and the visitors will discover tons of entirely reconstituted film sets, with hundreds of objects and costumes and elements, all carefully preserved. From the common room of Gryffindor, to Hagrid’s hut, through a lesson by Dumbledore or a match of Quidditch, it is a unique experience! Presented for the first time in Chicago in 2009, the exhibition, which is about the most famous sorcerer’s apprent ice, t ravelled t he globe from Boston to Toronto, through Seattle, New York City, Sydney, Cologne and Singapore. With between 400


Evasion Escaping

450 millions d’exemplaires vendus et des traductions dans 73 langues, ce phénomène de la “littérature”, ou tout du moins ce succès commercial quasiment sans précédent, méritait bien une exposition! Et si vous n’êtes pas fan d’Harry Potter, profitez néanmoins de l’excuse pour aller découvrir la Cité du Cinéma. Ancienne centrale électrique située à SaintDenis, elle avait été mise en service en 1933 pour alimenter le métro parisien. Fermée en 1981, elle s’endort alors dans une torpeur postindustrielle. Au cours du tournage de LEON, Luc Besson repère ce lieu laissé à l’abandon et pense immédiatement à sa transformation en un pôle majeur de la création cinématographique. En effet, si la France est le premier producteur de film en Europe, elle ne dispose alors d’aucun lieu susceptible de rivaliser avec d’ autres studios européens comme l’anglais Pinewood ou la très célèbre Cinecittà.

and 450 million copies sold and translated into 73 languages, this phenomenon of « literature », or at least this almost unprecedented commercial success, did deserve an exhibition! But if you’re not a big fan of Harry Potter, use this as an excuse to go discover La Cité du Cinéma. A former power plant located in Saint Denis, it was put in operation in 1933 to supply the Paris underground. Closed i n 1981, it t hen went t h rough years of post-industrial inactivity. During the shooting of LEON, Luc Besson spotted this abandoned place and immediately thought about transforming it into a major hub for film creation. Indeed, if France is the largest producer of films in Europe, it did not have any place able to compete with other European studios, such as Pinewood in England or the famous Cinecittà in Italy.

133


Opened in 2012, the project brought together the rehabilitation of industrial buildings, the construction of new buildings and extraordinary technical equipment. The 220-meter long glass and steel nave houses 20 000 square meters of offices, including the headquarters of Europacorp, the film production activities, the Superior School Louis Lumière, the Ecole de la Cité, and 9 film sets. Faithful to the original buildings, La Cité du Cinéma was able to keep its industrial soul, a mix of Art Deco and modernity. The EIFFEL frame, the

Ouvert en 2012, ce projet allie réhabilitation de bâtiments industriels, constructions neuves et installations techniques hors du commun. La grande Nef de verre et d’acier de 220 mètres de long dessert 20 000m² de bureaux dont le siège d’Europacorp, des activités de production cinématographiques, l’école Supérieure Louis Lumière, l’Ecole de la Cité ou encore neuf plateaux de tournage. Fidèle au bâtiment d’origine, la Cité du Cinéma conserve une âme industrielle qui

134


Evasion Escaping

marie Art Déco et modernité. L’ossature EIFFEL, le choix des matériaux et la mise en valeur de certains éléments historiques de l’ancienne centrale contribuent à l’identité de ce nouveau bâtiment. Mais dans ces beaux bâtiments, on ne passe pas à travers les murs!

choice of materials and the staging of some historical elements of the old power plant contribute to the identity of this new building. But in this aesthetic place, it is impossible to pass through the walls!

INFOS PRATIQUES:

www.harrypotterexhibition.com/ Du 4 Avril au 6 Septembre 2015 Lieu: Cité du Cinéma, 20 Rue Ampère, 93200 Saint Denis Horaires: 10h30-19h semaine, 9h30-20h week-end, vacances, jours fériés Tarifs: 19,99€, 14,99€ (4-14 ans) - Pack famille à 65€ Réservation en ligne recommandée

PRACTICAL INFORMATION:

www.harrypotterexhibition.com/ From 4 April to 6 September 2015 Location: Cité du Cinéma, 20 Rue Ampère, 93200 Saint Denis (France) Opening times: from 10.30 am to 7 pm from Monday to Friday, from 9.30 am to 8 pm on weekends, vacation and public holidays Price: 19,99€, 14,99€ (4 to 14 years old) - Family Pack for 65€ Online booking recommended

135


Saint Tropez

Sous le regard des peintres... On croit souvent que c’est Brigitte Bardot qui a «inventé» Saint Tropez. Il n’en est rien. Balade à travers les couleurs et les lumières dorées d’une ville résolument marquée du sceau de l’art.

Under the gaze of the painters... It is often believed that Brigitte Bardot was the one who “invented” Saint Tropez. She didn’t. Let’s stroll through the colors and the golden lights of a city inspired by art. Par Clothilde Monat

136

Les marines du musée d’Histoire maritime

The marine paintings of the museum of “Histoire maritime”

Tout pourrait commencer dans le cadre champêtre de La Ferme d’Augustin dont la qualité est reconnue par l’attribution du label «Authentic Hotels». Cet établissement quatre étoiles résume à lui seul le charme méditerranéen qui a tant fasciné les peintres: jardin et tonnelle, ombres et couleurs dansantes… Après une marche de trois bonnes heures sur le sentier du littoral tout proche, on partira visiter la citadelle classée au

It all could start in the countryside of “La Ferme d’Augustin”, awarded by the label “Authentic Hotels”. This four-star property epitomizes the Mediterranean charm that fascinated painters: garden and gazebo, shadows and dancing colors... After a three hours walk on the coastal path, we will visit the citadel listed by the French Historic Monument association, which is now the museum of “histoire maritime” of the


Evasion Escaping

La ferme d’Augustin

city that reminds of its glorious past. At the time of the Bailli de Suffren, when Tropezians were sailing around the world, the city was the starting point for long-distance travels. Reconstructions but also old and contemporary paintings ref lect these aspects of maritime life. Recently refurbished, the museum is superb and the area around the citadel offers an enchanting view over the Gulf of Saint-Tropez. Musée d’histoire maritime

titre des Monuments Historiques. C’est aujourd’hui le musée d’Histoire maritime de la ville et il se fait l’écho de son glorieux passé. Au temps du bailli de Suffren, quand les Tropéziens parcouraient toutes les mers du monde, la ville était le point de départ des voyages au long cours. Reconstitutions mais aussi tableaux anciens et plus contemporains rendent compte de ces aspects divers de la vie maritime. Réaménagé récemment, le musée est superbe et les abords de la citadelle offrent un panorama enchanteur sur le Golfe de Saint-Tropez.

137


Saint Tropez par Paul SIgnac

au musée de L’annonciade… En redescendant la rue de la Citadelle, après un passage au cimetière marin, on atteindra, en longeant les quais et le vieux port, le musée de l’Annonciade dont la collection permanente rassemble des œuv res de peintres pointillistes, nabis et fauves. La petite cité est en effet devenue le fief des artistes dès 1892 quand Paul Signac y a organisé le Salon des peintres i n d é p e n d a nt s . C e s av a ntgardistes, à l’instar de Derain et de son «Effet de soleil sur l’eau», rendront hommage à la lumière si caractéristique des paysages méditerranéens. Des expositions temporaires sont organisées régulièrement à L’Annonciade, l’une des dernières ayant été consacrée aux peintres orientalistes. En sortant du musée, on déambulera à la rencontre d’artistes de notre époque penchés sur leur chevalet…

138

Le port de Saint Tropez par Paul SIgnac

at tHe museum of tHe “annonciade” ... Going down the “rue de la Citadelle”, after passing the marine cemetery, you reach, along the docks and the old port, the museum of t he “A nnonciade” whose permanent collection includes works by pointillist, Nabis and Fauves painters. T he small cit y has indeed become t he stronghold of artist when Paul Si g n ac i n 18 92 or g a n i z e d t he I ndependent pa i nter s’ exhibit ion. T hese for wardthinking artists, like Derain and his “Water Sun Effect,” will pay tribute to this so typical light of Mediterranean landscapes. Temporary exhibitions are held regularly in the Annonciade, one of the last was dedicated to the Orientalist painters. Leaving the museum, we will meet the artists of today leaning on their easel…


Evasion Escaping

Près de la place des Lices

Near the “place des Lices”

Par la rue Allard bordée de magasins, on rejoint la boutique éphémère Chanel qui permet, d’avril à octobre, de découvrir l’hôtel particulier La Mistralée. En face du lavoir Vasserot, ancien lieu de rencontre des Tropéziennes aujourd’hui espace culturel consacré à des expositions d’art, un autre hôtel particulier rappelle l’univers des armateurs qui faisaient venir, à grands frais, végétaux exotiques et toiles de maîtres… A la maison des Papillons, le peintre Dany Lartigue, ancien élève de Bonnard, a créé un royaume enchanteur tout en poésie. Non loin, la place des Lices, célèbre pour son marché coloré mais aussi pour son café des Arts, offre toujours l’ombre de ses platanes.

By the “rue Allard” lined with shops, we reach the Chanel pop-up shop which allows, from April to October, to discover the mansion “La Mistralée”. I n front of Vasserot wash house, wh ich was a former meeting place of Tropezian ladies, now a cultural space dedicated to art exhibitions, another mansion reminds of the world of ship-owners who used to bring, at great expense, exotic plants and masterpieces... At the “Maison des Papillons” Dany Lartigue, former student of Bonnard, has created an enchanting space full of poetry. Nearby, the “Place des Lices”, famous for its colorful market but also for its “café des Arts”, still offers the shade of plane trees.

Le café des Arts, place des Lices

139


Dans la vieille ville sur les traces de Matisse, Gauguin et Picasso

In the old town, in the footsteps of Matisse, Gauguin and Picasso

Aux antipodes de ce quartier s’étend le vieux SaintTropez. Entre la chapelle de la Miséricorde, la tour Jarlier et l’église Notre Dame de l’Assomption au campanile emblématique, se serrent les maisons roses, ocre et jaunes tant prisées des artistes. En s’enfonçant dans le dédale des ruelles, on découvrira la rue des Bouchonnais où Matisse a peint «Luxe, calme et volupté» et la rue Cavaillon, où Picasso a réalisé «L’Odalisque». A l’anse de la Glaye, Gauguin n’a pas été insensible au pittoresque des «pointus»1, protégés par la Tour Vieille et la tour du Portalet, vestiges du XVème. La propriétaire du très charmant hôtel de la Ponche, ancien bar de pêcheurs, devenu en quelques décennies un élégant cinq étoiles, précise aussi, à propos de Picasso, dans son livre consacré à l’histoire des lieux : «Attablé au bar de la Ponche, son regard sur la mer ne dévie jamais»2 . Plus tard, après Dunoyer de Segonzac, c’est l’aquarelliste Jacques Cordier qui sera «happé lui aussi par les grâces de Saint-Tropez»3 et établira son atelier rue des Remparts.

Opposite this area is the old Saint-Tropez. Between the “chapelle de la Miséricorde” (chapel of Mercy), the Jarlier tower and the “Notre Dame de l’Assomption” Church and its iconic bell, are the pink, ochre and yellow houses so popular among the artists. Heading into the maze of alleys, one will discover the “rue des Bouchonnais” where Matisse painted “Luxe, calme et volupté” and the “rue Cavaillon”, where Picasso created the “Odalisque”. At Glaye cove, Gauguin was attracted by the picturesque “pointus”1, protected by the “Tour Vieille” (Old Tower) and the “Portalet” tower, vestiges of the 15th century. The owner of the very charming Ponche Hotel, a former fishermen’s bar which became, within a few decades, an elegant five-star, tells about Picasso, in her book about the history of the place: “Seated at the bar of the Ponche, his eyes fixed on the sea”2 . Later, after Dunoyer de Segonzac, the watercolourist Jacques Cordier is “caught by the graces of St.Tropez”3 and establishes his studio on “Rue des Remparts”.

Un hôtel témoin des plus belles heures de Saint-Tropez

A hotel witness of the finest moments of Saint-Tropez

La Ponche, c’est tout à la fois le pittoresque d’un accueil simple et personnalisé et la renommée que confère aux

La Ponche offers the picturesque of a simple and personalized welcome and the reputation brought by

Le campanile de Notre Dame de l’Assomption

140


Evasion Escaping

Hôtel de la Ponche

Hôtel de la Ponche

lieux le passage d’hôtes prestigieux. L’établissement a reçu de nombreuses personnalités littéraires et artistiques. Les murs gardent d’ailleurs la mémoire du peintre Jacques Cordier, premier mari de Simone Duckstein. Couvert de toiles aux teintes délicates, l’hôtel «se fait écrin, se transforme en un musée original» 4 tout en reflétant la personnalité ultra féminine de sa propriétaire, hôtesse au grand cœur soucieuse d’esthétique comme du bienêtre de ses pensionnaires. Notons-le au passage, les mets servis dans la petite salle à manger qui fait office de restaurant rappellent toujours les retours de pêche malgré la sophistication des recettes : la saveur des poissons et fruits de mer sublime le meilleur de la cuisine méditerranéenne... De tous les coins de la ville, ateliers, galeries d’art et autres lieux d’expositions révèlent la sensibilité des peintres, dans une cité naturellement vouée à la beauté.

the prestigious guests. The hotel has received many literary and artistic personalities. The walls also keep the memory of the painter Jacques Cordier, first husband of Simone Duckstein. Decorated with fabrics of delicate colors, the hotel “becomes a jewel-case, turns into an original museum”4 while reflecting the personality of its ultra feminine owner, the kind-hearted hostess caring of aesthetics as well as the welfare of the guests. By the way, the dishes served in the small dining room, recall the return of the fishing boats, despite the sophistication of the recipes: the flavor of fish and seafood sublimes the best of Mediterranean cuisine... From all areas of the city, shops, art galleries and other exhibition venues reveal the sensitivity of painters, in a city naturally dedicated to beauty.

Les «Pointus» : petites barques colorées des pêcheurs de la côte. et 4 Simone Duckstein, Hôtel de la Ponche, éditions Le Cherche Midi, 2008, p 75, 145, 155.

“pointu”: small colorful fishing boats. and 4: Simone Duckstein, Hotel de la Ponche, Editions Le Cherche Midi, 2008, p 75, 145, 155.

Golf pour une cause: Le 16 août, Le “Beauty & Golf Tour” à St Tropez - Trophée du Vallon pour soutenir l’UNAFAM, une association qui aide les familles et les proches de personnes souffrant de troubles psychiques sévères. www.beautyandgolffrance.com

Golf for A cause: On August 16, 2015 - The “Beauty & Golf Tour” at St Tropez - Trophée du Vallon, to support UNAFAM, an association which assists the families of people with psychiatric disorders. www.beautyandgolffrance.com

1

2, 3

1

2, 3

141


ADRESSES ADDRESSES NEWS DE LUXE JUMEIRAH RESTAURANT WEEK www.jumeirahrestaurantweek.com CULTURE ALLIANCE FRANCAISE Al Bateen, 1 rue Khalifa Al Suwaida Development, Sortie 19 de la rue 32, à coté de l’Ambassade d’Irlande, face à l’école Al Ittihad, villa 71.. P.O. Box 2646 Abu Dhabi - UAE 02 6666 232 / 0507157591 www.afabudhabi.org www.facebook.com/Alliance.Francaise.Abou.Dabi

PARIS SORBONNE ABU DHABI Reem Island +971(0) 265 69 330 admissions@psuad.ac.ae www.sorbonne.ae INSTITUT FRANCAIS Facebook: www.facebook.com/IFemirats Twitter: www.twitter.com/IFintheUAE 02 813 1058 GUIDE TOURISTIQUE OFFICIEL ARABIAN SPIRIT Marie-Christine de Warenghien + 971 (0)50 654 3397 mcwdubai@eim.ae www.arabianspirit.com 142


Bien-être et loisirs Wellbeing and leisure

TRADUCTEURS – TRANSLATORS Christine Brazeau-Bodart Translator – Interpreter – Copywriter English <> French christine.brazeau@sfr.fr TENDANCES – TRENDS HUDA BEAUTY www.shophudabeauty.com PHILIPPE TOURNAIRE www.philippetournaire.com LA VIE DANS LE GOLFE – LIFE IN THE GULF CATHY DENISET www.cathydeniset.com

ODYSSEY NURSERY Umm Suqeim 2, Al Bateel Street, Riga’a, Villa Number 26, Dubai, UAE info@odysseynursery.com 04 3488805 00971 566007657 RESTAURANT OF THE MONTH PLANTATION SOFITEL JBR, Dubai, UAE 12h-23h30. A la carte 7 jours sur 7. www.sofitel-dubai-jumeirahbeach.com EVASION – ESCAPE EXPO HARRY POTTER www.harrypotterexhibition.com Du 4 Avril au 6 Septembre 2015 Cité du Cinéma, 20 Rue Ampère, 93200 Saint Denis - FRANCE Horaires : 10h30-19h semaine, 9h30-20h week-end, vacances, jours fériés 143


Wellbeing and leisure Bien-être et loisirs

TOKYO EN FAMILLE avec-mes-enfants.fr travel-with-my-kids.com SAINT TROPEZ LA PONCHE Boulevard d’Aumale +33 (0)4 94 97 02 53 hotel@laponche.com

Votre publicité dans Madame Magazine Your advertising in Madame Magazine Contact: advertising@madame-magazine.com +971 5 56 11 62 42

144


Bien-être et loisirs Wellbeing and leisure

décoration d’intérieur

antiquités

meubles

objets d’art

curiosités

luminaires

Petit Palais, Villa 68, Al Urouba Street, Jumeira 2, Dubai, United Arab Emirates +971 4 3854142, info@petitpalaisinteriors.com, www.petitpalaisinteriors.com

145


Ladylike Every Monday 6.00pm to 1.00am Join us for Abu Dhabiâ&#x20AC;&#x2122;s most glamorous and fashionable ladies night. Tunes from our resident DJ and complimentary drinks from 8.00pm to 11.00pm For more information or reservations, please call +971 2 656 0600 or email dining@viceroyhotelsandresorts.com

Profile for catherine gilbert

Madame_may_2015  

News, fashion, current events

Madame_may_2015  

News, fashion, current events

Advertisement