Page 1

MA VILLE

/GRAND FORMAT/

2012 : une année en mouvement

N° 32 Décembre 2012


/courrier des lecteurs/ élagage Marie-José : “ les services de la Ville peuvent-ils encourager un administré à élaguer ses arbustes ? Dans mon quartier une haie empiète largement sur le trottoir, ce qui rend difficile le passage des piétons à cet endroit. ” Chacun est tenu d’entretenir les arbustes et autres haies qui se situent en limite de sa propriété. Le Code civil précise d’ailleurs que “ celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper ”. Lorsqu’une branche déborde sur le domaine public, la collectivité peut demander au propriétaire d’effectuer la taille ou l’élagage nécessaire, ce qui arrive parfois à Mâcon. Avant l’hiver, il est donc de la responsabilité de chacun de s’assurer que ses arbustes et autres haies n’ont pas trop poussé pendant la belle saison…

Fleurissement Philippe : “ la Ville de Mâcon a eu une “ Fleur d’or ” en 2010, pourquoi ne l’a-t-elle pas eu cette année ? ” Parce qu’elle ne pouvait pas l’avoir ! En effet, les villes qui reçoivent cette récompense suprême en matière de fleurissement décernée par l’association “ Villes et villages fleuris ” ne peuvent postuler que tous les trois ans. Mâcon l’avait obtenue en 2010 et elle a récompensé les actions menées par la Ville en matière de fleurissement, mais aussi de développement durable et de cadre de vie… toutes réalisations qui avaient déjà permis à Mâcon d’obtenir les “ quatre fleurs ”, sésame indispensable pour pouvoir briguer la Fleur d’or. Soyezdonc rassuré, Philippe, la Ville est toujours titulaire de ses quatre fleurs dans le palmarès 2012 publié par “ Villes et villages fleuris ”. Seulement six communes en Bourgogne détiennent cette récompense et elles ne sont que deux en Saône-et-Loire. Mâcon figure donc toujours parmi l’élite des villes fleuries.

> offres d'emploi

Retrouvez toutes les offres d'emploi de la Ville sur :

2

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Vous avez une question à nous poser ?

Par courrier Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex

Par Internet communication@ville-macon.fr


/sommaire/Décembre 2012

n°32... /édito/p. 4 “ L’essentiel de notre engagement, le moteur de notre motivation, c'est vous. ”

/temps forts/p. 5

/Au jour le jour/p. 16 > PROTÉGER

Activ’ santé 71 : l’insertion par le sport Repas de Noël des seniors le 17 décembre

/GrANd FOrMAT/ /Grand

Un mois d’actu en images

> Animer

Contes et Lumières : Féerie mâconnaise

format/p. 8

•Le contexte : 2012 a été riche d’événements, d’investissements et de réalisations

révélateurs de la volonté municipale d’être aux côtés des Mâconnais. •Le senjeux : un dynamisme jamais démenti permet à la ville préfecture de poursuivre son développement et de résister mieux que d’autres à la conjoncture. •Ce qu’ilfautretenir :les projets accomplis en 2012 s’inscrivent dans la continuité de ceux qui ont transformé Mâcon depuis 10 ans. Par label, vous pourrez en retrouver un tour d’horizon dans votre dossier du mois. 2012, une année en mouvement et en images.

2012 : une année en mouvement

MA VILLE

N° 32 Décembre 2012

/GRAND FORMAT/

2012 : uNe ANNée eN MOuveMeNT

/TRIBUNE/p. 24 Expression des groupes politiques

/EN ville le guide/p. 25 Soirée hip-hop à la Cave à musique Un mois au Spot Rencontre : Ayse Callak

/Lieu de ville/p. 34

La place aux Herbes : créée par ses riverains

Téléthon 2012

> Développer

Cité de l’entreprise : l’informatique en pointe Desserte TGV : le maire obtient satisfaction Saint-Clément, village dans la ville

> EMBELLIR

Des fées et des hommes Les insectes ont leurs maisons pour l’hiver

MA VILLE

Hôtel de Ville - Quai Lamartine 71018 Mâcon Cedex Tél. : 03 85 39 71 00

Retrouvez toute l’actualité de votre ville sur : Directrice de publication : Christine Robin. Rédaction : David Besson, Marie-Noëlle Santschi, Jean-Philippe Auray. Crédit images : Ville de Mâcon : Patrick Georget + Claire Joly + Karine Negrello + Louis Ain / A. De Almeida / G.Dufour / Mâcon infos / Thinkstock.com / Tous documents DR. Conception : Service Communication Ville de Mâcon Impression : Savoy Offset Impression certifiée “ Imprim’ Vert ” sur papier éco-labellisé avec encres végétales.

012

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

3


/édito/nous contacter communication@ville-macon.fr

D

epuis 2001, chaque choix de l’équipe municipale n’a qu’un seul but : améliorer la vie des Mâconnais. Que ce soit pour les grands investissements tels que la Médiathèque, l’esplanade Lamartine, la rénovation de Marbé ou le Spot, que ce soit lors de la création de nouveaux services tels que le plan de réussite éducative, le portage des repas à domicile, les activités et animations pour toutes les générations, ou l’appel aux entreprises pour créer des emplois, l’essentiel de notre engagement, le moteur de notre motivation, c’est vous. Mieux qu’une approche globale, nous travaillons à la défense des intérêts de chacun : élèves, parents, actifs ou pas, commerçants, entreprises, associations… Parce que nous croyons qu’en donnant à chacun ses chances de réaliser ses objectifs, notre collectivité aide au développement de la responsabilité individuelle. Et en assurant au plus grand nombre un niveau de bien-être, nous contribuons directement au mieux vivre ensemble.

“ L’essentiel de notre engagement, le moteur de notre motivation, c’est vous ” Mais pour les dernières semaines de 2012, redevenons légers et insouciants, redevenons des enfants, et profitons de la féerie de Noël. La grande « famille » mâconnaise a rendez-vous avec la fête, les paillettes, les lumières, les spectacles : Contes et Lumières, c’est maintenant ! Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

Jean-Patrick Courtois Sénateur-Maire

4

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


> Soirée magique

Les master class de magie organisées par la Ville se sont conclues par un spectacle qui a rassemblé 600 personnes au centre culturel Louis-Escande. Au programme, trois enseignants des master class (Max Maven, Dominique Duvivier et Paul Daniels) mais aussi quelques-uns des 40 participants à leurs cours ainsi que des stagiaires des ateliers grand public qui ont pour beaucoup livré leur première prestation publique.

> GROSSE PROGRESSION DES “ plaisirs gourmands ”

Avec un total de 16 650 entrées sur les quatre jours de la manifestation, le “ Marché des plaisirs gourmands ” a enregistré une progression de presque 2 500 visiteurs par rapport à 2011. Un bilan exceptionnel qui a ravi la centaine d'exposants, dont beaucoup sont repartis à vide, signe que les Mâconnais ont, eux, fait le plein de victuailles pour les fêtes. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

5


/Temps forts/ Un mois d'actus en images

> 11 novembre : la jeunesse prend le relais

Le devoir de mémoire, c’est une réalité à Mâcon. Pour la première fois en France, des jeunes issus de la diversité ont porté des drapeaux lors de la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918. Une initiative du responsable du Souvenir Français, Jean-Claude Bernardet. Ce passage de témoin entre les générations s’est fait également en présence des membres du Conseil Communal des Jeunes qui ont déposé une gerbe au cimetière Saint-Brice sur les tombes des soldats morts pour la France.

> Symphonies d’automne

L’automne arrive et avec lui les Symphonies du même nom. En ouverture de cette semaine consacrée au chant lyrique, le théâtre a fait le plein pour la représentation du “ Don Giovanni ” de Mozart, dont la partition était interprétée par l’Orchestre symphonique de Mâcon. Un bel apéritif avant le grand concours international de chant remporté par la mezzo-soprano, Marion Lebègue.

6

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


> 2 000 personnes lors de “ Player one manga show ”

Les 3 et 4 novembre près de 2 000 personnes se sont passionnées pour la découverte de la culture japonaise, grâce à l’action de l’association mâconnaise Neko and Co et au soutien de la Ville de Mâcon. Un public de fans avertis mais aussi de curieux a pu s’immerger dans des formes de cultures riches et variées. L’espace Carnot-Montrevel et son grand atelier d’origami ont connu un véritable succès intergénérationnel en permettant au grand public de s’initier à cette tradition du pliage de papier. Un engouement réel également pour les traditionnels sushis et le salon de thé éphémère proposés dans la cour de l’Hôtel de Ville. Une première très réussie.

> Vacances “ flashy ” à Hurigny

Le centre de loisirs 6-12 ans de Mâcon à Hurigny a permis aux jeunes de découvrir un art naissant pendant les vacances d’automne : le lightpainting. Grâce à un temps d’ouverture très long, l’appareil photo capte la lumière sur un cliché. Un atelier assuré par la photographe Claire Joly pour ce résultat “ flashy ”.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

7


/GRAND FORMAT/

• Le contexte : 2012 a été riche d’événements, d’investissements et de réalisations

révélateurs de la volonté municipale d’être aux côtés des Mâconnais. • Les enjeux : un dynamisme jamais démenti permet à la ville préfecture de poursuivre son développement et de résister mieux que d’autres à la conjoncture. • Ce qu’il faut retenir : les projets accomplis en 2012 s’inscrivent dans la continuité de ceux qui ont transformé Mâcon depuis 10 ans. Par label, vous pourrez en retrouver un tour d’horizon dans votre dossier du mois. 2012, une année en mouvement et en images.

2012 : une année en mouvement

8

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


/grand format/ 2012 : une année en mouvement la cité de l’entreprise est lancée

Le saviez-vous ? 1553 emplois nouveaux ont été créés entre 2001 et 2011

Dans la page 20 de ce magazine, vous pourrez constater que les premières structures innovantes s’installent au sein de la Cité de l’entreprise. Si l’ex-Seita renoue avec son passé industriel, c’est grâce une rénovation complète des 11 500 m2 de son emprise afin de créer à Mâcon un “ pôle de compétitivité ” innovant et cohérent. Informatique, nouveaux matériaux de construction, développement durable, recherche agronomique sont les secteurs d’activité que le projet mâconnais veut attirer : ils détiennent les perspectives de création de valeur et d’emplois non pas de demain, mais d’aujourd’hui. C’est dans l’innovation que l’on peut créer un tissu économique cohérent qui générera ensuite des emplois induits. Les premiers entrepreneurs séduits (Lithias, Asair, Tetrane, Ubi Transports…) ne s’y sont pas trompés qui louent la cohérence et la complémentarité des entreprises qui font de la Cité une véritable pouponnière. C’est d’ailleurs la vocation de la pépinière d’entreprises installée dans un des bâtiments de la Cité : les toutes jeunes pousses y trouvent l’environnement optimal pour se développer et irriguer ensuite tout le bassin d’emploi.

Dix ans d'action...

L’économie mâconnaise est équilibrée. D’un côté, cinq parcs d’activités en périphérie. Les derniers-nés de Loché et de Sennecé-les-Mâcon ont connu le plus fort développement. Ils représentent aujourd'hui 1 800 emplois nouveaux dans une centaine d’entreprises. Le Parc Mâcon-Sud représente environ 5 000 emplois (dont Metso Minerals à titre d’exemple). D'un autre côté, le centre-ville avec 780 établissements qui représentent 2 500 emplois.

Ces résultats sont le fruit des investissements de la Ville pour développer à la fois les zones d’activités et le commerce de centre-ville. En soutenant des associations comme Mac’Ville, la Ville permet de créer des animations comme la Grande Braderie de septembre, le Printemps des boutiques… Une attractivité de centre-ville également entretenue par la rénovation urbaine (maison de Bois, place Saint-Pierre) et les investissements dans le cadre de vie (type OPAH). Au final, Mâcon résiste mieux que d’autres villes au contexte de crise, grâce à des décisions qui l’ont préparé à affronter les défis de l'avenir. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

9


/grand format/ 2012 : une année en mouvement 2012 : Mâcon aux côtés des plus fragiles Accompagner les Mâconnais dans leur quotidien a été la priorité de cette année 2012. Pour mieux répondre aux besoins des plus fragiles d’entre nous, les seniors ou les jeunes en quête d’insertion professionnelle, la Ville a créé de nouveaux dispositifs dont le succès a montré toute l’utilité. Citons le permis citoyen qui a permis à plus de 70 Mâconnais de passer leur permis grâce à une aide allant jusqu’à 750 € en contrepartie de 35 heures de bénévolat, les petits bricolages à domicile qui ont aidé près d’une centaine de personnes qui ne pouvaient plus faire des gestes d’entretien simples au quotidien, ainsi que l’atelier informatique du 120 rue SaintAntoine, plébiscité par les seniors et plein jusqu'au printemps 2013 à peine lancé !

MÂCON iale Ville Conviv ire Ville Solida

De quoi justifier pleinement le label “ Ville solidaire, ville conviviale ” attribué en mai dernier à la Ville de Mâcon par les créateurs européens de la Fête des voisins, moment festif qui réunit près de 2 000 personnes à Mâcon chaque année lors des “ Repas de quartiers ”.

Améliorer votre sécurité Protéger la population et renforcer la présence des agents de la tranquillité publique sur le terrain, c’est le double objectif qui a présidé à la création de la brigade équestre de police municipale (qui fait suite à la brigade VTT). Ces patrouilles de deux cavaliers et deux chevaux spécialement entraînés ont séduit les Mâconnais à la sortie des écoles, lors des manifestations publiques ou lors de leurs patrouilles dans les espaces verts de la ville (parcours PAPA, vallon des Rigolettes…). Une expérience concluante qui sera renouvelée en 2013.

Le saviez-vous ? La délinquance de proximité avait reculé de 8 % en un an au 1er septembre dernier. 10

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


Éducation : une chance pour tous Donner sa chance à chaque écolier Mâconnais : c’est le leitmotiv des actions éducatives qui interviennent aussi bien en milieu scolaire (activités sportives et culturelles, achat des fournitures…) qu’en dehors. Temps après l’école (TAE), Programme de réussite éducative, accompagnement à la scolarité pour les collégiens prennent alors le relais et constituent autant d’opportunités d’aider les jeunes Mâconnais souvent grâce à un accompagnement individuel. En 2012, la politique éducative de la Ville, c’est aussi 500 000 € de travaux de réhabilitation des écoles et la construction d'un nouveau restaurant scolaire à Flacé.

Handicap : la ville s'adapte

Le saviez-vous ? Mâcon est classée 18 ville de France (sur 96) en matière d’accessibilité par l’APF.

C’est un volet prioritaire et permanent e de l’action municipale : la transformation de la ville afin qu’elle soit non seulement accessible aux personnes handicapées, mais aussi accueillante. En 2012, 7 arrêts de bus ont été mis en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et 35 places de stationnement réservées ont été créées. Les travaux de rénovation de la voirie incluent systématiquement des aménagements (bandes podotactiles, marquage des escaliers, rampes, passages piétons surélevés…) en faveur des personnes handicapées. En matière sportive, la Ville a soutenu les associations sportives comme Mâcon escrime, Mâcon lutte pour développer la pratique handisport ces dernières années et le centre équestre de Mâcon à Chaintré est devenu une référence en matière d’équi-handi.

Dix ans d'action... Être aux côtés des Mâconnais, cela se traduit aussi en baissant les prix des repas confectionnés par la cuisine centrale pour les écoliers et les seniors à domicile en 2009 (sans les augmenter depuis). C’est organiser des ouvertures tardives (jusqu’à 20 h) certains jours de la semaine dans les équipements de proximité. Les services qui accueillent du public à l’Hôtel

de Ville (état civil, éducation, associations, tranquillité publiques) sont regroupés en rezde-chaussée pour une meilleure accessibilité. Quinze services municipaux sont aujourd’hui certifiés Iso 9 001 (dont deux nouveaux cette année : le service d’aide sociale du CCAS et le camping) pour offrir un meilleur service de qualité aux Mâconnais.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

11


/grand format/ 2012 : une année en mouvement La nouvelle jeunesse de Saint-Pierre Rendre la ville aux Mâconnais, réduire la présence des voitures dans l’hyper-centre, recréer des lieux de vie : telle était la triple ambition de la rénovation de la place SaintPierre, mais aussi de la rue Dufour et de la rue Saint-Nizier. Un quartier commerçant mais aussi un lieu de passage très fréquenté des Mâconnais qui devaient jusque-là cohabiter difficilement avec les voitures à la recherche d’une très hypothétique place de stationnement parmi la vingtaine que comptait la place Saint-Pierre. Les travaux de rénovation ont permis de transformer la place en lieu de déambulation et de repos sur les bancs qui bordent ses côtés nord et sud, ce dernier bénéficiant du remous d’une fontaine jaillissante. Aux beaux jours, la place permet aux enfants de jouer. Elle accueille aussi nombre de manifestations, à commencer par le plateau télé de France 3 lors du passage du Tour de France (cf. photo).

Tout à côté, la jonction entre la rue Saint-Nizier et le parvis nord de Saint-Pierre a entièrement changé d’aspect : plus de voitures garées le long de l’église ni des commerces, mais une place aérée, paysagée et qui fait la part belle aux terrasses des restaurants. Rue Dufour, un nouvel enrobé a rajeuni cette artère commerçante.

Dix ans d'action... Depuis 2001, le visage de Mâcon a beaucoup changé. Rappel de quelques réalisations parmi les plus marquantes.

2003 : la place Gardon La place Gardon avait tendance à n’être considérée que sous l’angle de porte nord du centreville. La sécurisation des traversées piétonnes, la création de places de stationnement lui ont rendu son aspect de petit village autour de ses commerces de proximité. 12

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

2005 : ça bouge aux Saugeraies

2007 : une nouvelle médiathèque

Sur près de 3 000 m2, les Mâconnais pratiquent désormais de nombreux sports grâce à ce complexe multidisciplinaires et modulable (escrime, arts martiaux, badminton, escalade, boxe, squash, musculation, billard, haltérophilie…).

Plus grande, plus spacieuse permettant de développer les collections, la médiathèque municipale a séduit les Mâconnais.

4 200 abonnés lors de l’ouverture 6 300 aujourd’hui 50 % d’augmentation !


Rénover l’habitat du centre-ville

Arboretum de Flacé

C’est en septembre 2012 que l’OPAH – RU* est entrée officiellement en vigueur à l’échelle du centre-ville de Mâcon. De quoi s’agit-il ? Prévue pour durer jusqu’en 2017, l’OPAH vise à améliorer l'environnement urbain, résorber le mal logement en rendant les logements décents et confortables ; inciter au développement durable et aux économies d'énergie est aussi un axe fort de l'OPAH. Des aides spécifiques de la Ville peuvent également être apportées pour l'adaptation des logements aux personnes à mobilité réduite, pour la réfection de façades ou encore la création d'ascenseurs… Les aides financières sur les travaux sont conditionnées selon les ressources en fonction de barèmes préétablis. Vous pouvez vous renseigner que vous soyez propriétaire bailleur ou occupant.

L’arboretum des Hauts de Chailloux est désormais ouvert au public. Sur 3,8 ha, vous pouvez vous promener dans ce conservatoire des essences d’arbres typiques de Bourgogne, fruitiers pour certains, où l’on trouve également une mare et un belvédère pour embrasser le panorama qu’offre ce lieu voulu pour être le plus naturel possible par les services de la Ville.

des dispos itifs div ersifiés Centre-ville positifs de élargi : des informa droit com mun destinétions sur les disbailleurs, cop s aux prop occupants. ropriétaires, loca riétaires taires et propriétaire s Centre-ville propriétaire : des intervention s majorée s bailleur s pour les taires occ s, copropr upants. iétaires et propriéCœur de ville : sec teur d’ac subvention tions renf s spécifiq orcées ues de la Ville de Mâc avec des on.

municipale / Octob

re 2012

perMAn

Une équipe

à votre

dU projet

rendez-vous

).

service : conseil grat uite, un profess ionnel afin réalisée sur place par d’étudier votre proj agnement et ; administrat de subven if pour vos tions ; demandes n Suivi de vos dos siers jusq u’au vers ement des aides. Mission op AH ville de Quai Lam Mâ arti Tél. : 03 85 ne - 71018 Mâcon con CEDEX 21 91 85 opahru@vi lle-macon.f r

: Imprimerie

/ Impression

de Mâcon

ion - Ville

: Communicat

MAison

n Visite

n Accomp

Cœur de Ville

Opération d’améliorat programmée ion

de l’habit Renouvell ement ur at bain

Etude Chanaye Résidence

Réalisation

Secteur « Conseil & infor Périmètre de l’OPAH-RU mations » Sous-pér imètre d’act Opération ions renfo « façades » rcées

E

MEDIATHÈQU

enCe à lA

3, place Sain t-Pierre, le mardi de 14 h à 18 h, le vendred i de 10 h à 13 h (sur

À ce jour, 92 personnes ont déjà pris contact avec la mission OPAH et dix dossiers sont déjà enclenchés représentant 50 logements. Contact : mission OPAH, Tél. : 03 85 21 91 85. * Opération programmée d’amélioration de l’habitat, renouvellement urbain.

2007 : l’esplanade reprend vie

Depuis 2008 : Marbé se transforme

Asphyxiée par les voitures en stationnement, l’esplanade Lamartine avait perdu sa vocation de lieu de promenade et de vie pour les Mâconnais. Réalisation majeure du mandat précédent, elle permet aujourd’hui de déambuler dans le jardin romantique, de prendre un café l’été sur les terrasses qu’elle héberge, de suivre les spectacles de la scène sur l’eau ou de la grande scène, de participer à la foultitude d’animations gratuites proposées aux beaux jours… tout en se garant à proximité immédiate du centre, en surface ou en souterrain.

Que dire de la rénovation urbaine de Marbé ? Que son ampleur est inégalée à Mâcon. 441 appartements ont été réhabilités, 218 nouveaux logements ont vu le jour dans le quartier, 244 en dehors. Et le parc promenade qui structure désormais le quartier est en cours d’achèvement. Dernière étape notoire en 2013 avec la destruction de la barre des Perrières.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

13


/grand format/ 2012 : une année en mouvement Un Tour de folie à Mâcon Le Tour à Mâcon ? Un “ 20/20 ”, selon Agnès Gougeat, responsable de la communication du Tour. Le 10 juillet a vu les touristes envahir les rues du centre où ils ont pu déguster les spécialités gastronomiques locales, les appellations viticoles du Mâconnais et danser au son des animations musicales. Le 11 juillet, environ 20 000 personnes se sont massées sur l’esplanade Lamartine et sur le parcours dans le centre-ville pour assister au départ de l’étape Mâcon – Bellegarde. C’était la 3e fois que Mâcon accueillait le Tour en dix ans, après 2002 et 2006. Bientôt la 4e ?

Mâcon wine not ? Yes ! Les 26 et 27 mai, Mâcon a fêté ses vins, tous ses vins, sur l’esplanade Lamartine lors des “ Mâcon wine not ? ”, une manifestation co-organisée par la Ville et l’Union des producteurs de vins Mâcon qui fêtait tout à la fois son 40e anniversaire et les 75 ans de la création des appellations “ mâcon ”. Plus de 2 000 personnes sont venues déguster les vins présentés (tous grumés lors de la Saint-Vincent tournante) et écouter les nombreux groupes de tous styles musicaux qui ont assuré l’animation musicale. Une première couronnée de succès, que l’on devrait revoir en 2013.

Dix ans d'action...

L’été frappé réunit chaque année entre 40 et 50 000 spectateurs grâce à une programmation riche, variée et gratuite. Pour mémoire, citons les plus grosses affluences à la Scène sur l’eau, 5 000 personnes pour Féfé en 2010, et sur l’esplanade Lamartine : 9 000 personnes pour Stromae en 2011. Gratuits également les spectacles proposés chaque année lors de 14

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Contes et Lumières, parce que les fêtes restent un moment privilégié à vivre en famille, gratuites également la plupart des affiches des deux biennales, Scènes magiques et Cirque en fête. Depuis 2003, les salles familiales de Champlevert, des Saugeraies et de Flacé accueillent les Mâconnais pour leurs mariages, baptêmes, anniversaires à prix réduit.

Animer la ville, c’est aussi fournir à chaque enfant l’occasion de fréquenter les centres de loisirs de la rue Pillet et d’Hurigny, les mercredis et pendant les vacances scolaires. Un forfait hebdomadaire permet à chacun de s’inscrire à prix réduit depuis 2010. 850 enfants différents ont fréquenté ces deux centres en 2012.


1er avril : Disney lance le Spot Les deux représentations du nouveau spectacle de Disney auront réuni 4 907 personnes, des enfants aux anges accompagnés de leurs parents.

27 et 28 avril : 8 000 personnes pour les portes ouvertes Un week-end de spectacles gratuits a permis aux Mâconnais de découvrir le Spot et ses coulisses. Signe de l’intérêt porté par les habitants, ils ont été 8 000 à se déplacer pour ces visites.

2 juin : M’Pokora fait le plein Avec ses 2 928 spectateurs, le show de M’Pokora fut l’une des plus belles assistances de l’année “ 1 ” du Spot, avec un public déchaîné.

spot : déjà 35 000 spectateurs Le Spot finit l’année en beauté : ouverte en avril, la nouvelle salle événementielle de Mâcon aura vu sa fréquentation dépasser les 35 000 spectateurs à fin décembre, soit autant que le nombre d’habitants à Mâcon ! Un chiffre symbolique qui ne prend en compte que les personnes qui ont assisté à un spectacle ou à un match ; si l’on ajoute la fréquentation des salons, le chiffre total dépasse les 70 000 entrées ! Depuis avril, les artistes de renommée nationale, voire internationale, se sont succédé sur la scène du Spot. Dans tous les domaines : humour, imitation, variété, R’N’B,

4 septembre : le sport envahit le Spot Organisé par l’Étoile sportive Prissé-Mâcon, le match de gala entre l’Élan de Chalon et la JDA Dijon restera dans l’histoire comme la première rencontre sportive organisée au Spot. 2 194 personnes s’y sont rendues : encourageant pour l’avenir.

théâtre, auxquels on ajoutera le rock et la danse au vu de l’alléchant programme du mois de décembre. Qu’il semble loin le temps où le Mâconnais se lamentait d’être obligé de se rendre à Lyon pour assister à des spectacles d’envergure ! Rappelons que le Spot constituait un engagement majeur du mandat en cours afin d’offrir aux habitants du Grand Mâcon une salle de 2 000 m2, modulable, permettant d’accueillir des spectacles, mais aussi des affiches sportives et des salons publics ou professionnels dans un environnement moderne que le seul parc des Expositions ne pouvait plus fournir.

Le Salon des Vins réunit plus de 7000 visiteurs La vocation du Spot, c’est aussi d’accueillir des salons. Du 20 au 22 avril, le Salon des vins a été la première organisation à fréquenter les lieux avec un total de 7 246 personnes.

1,2,3 Mâcon : 10 000 personnes au rendez-vous des associations Le rendez-vous des associations mâconnaises a pu s’installer entre les murs du Spot les 8 et 9 septembre derniers. 10 000 personnes ont pu ainsi bénéficier de meilleures conditions pour découvrir tout l’éventail associatif local et tester les activités disponibles dans un espace plus large. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

15


/AU JOUR LE JOUR/

Protéger/Animer/Développer/Embellir

> La Ville se mobilise pour proposer aux plus jeunes comme aux aînés des animations à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Activ’ santé 71 : l’insertion par le sport

D

ébut 2013, la quatrième session d’Activ’ Santé 71 va débuter à Mâcon, sous le parrainage du CCAS de la Ville et de la Direction départementale de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale. Un dispositif dont la reconduction montre qu’il atteint les objectifs qu’il s’est fixés, à savoir “ faire reprendre une activité physique à des personnes qui n’en ont pas fait depuis longtemps ou qui n’ont pas les moyens de la pratiquer en club. Grâce à cette reprise en main, ces personnes peuvent ensuite régler des problèmes plus larges d’insertion sociale ”, explique l’animatrice Ghislaine Boudon. Si gym, vélo et cardiotraining constituent la base d’une remise en forme, la quinzaine de volontaires pratique aussi l’escalade (ici en photo), où la confiance en soi et dans les autres – qui vous assurent – est primordiale, voire la boxe – tranquille – où l’on va chercher des ressources enfouies. Convivialité aussi, avec un repas commun toutes les deux semaines qui permet d’aborder la problématique du bien manger et de la diététique en général. Au final, les résultats sont là : une personne handicapée a pu sortir de ce classement et rechercher du travail, une autre s’est inscrite à une formation d’aide-soignante, une autre va passer son permis de conduire, plusieurs ont trouvé des contrats de travail, et beaucoup ont décidé de poursuivre une activité sportive comme le cardio-training (grâce à un partenariat avec la MJC des Blanchettes), la marche nordique, ou la gymtonic de piscine. Au-delà, Activ’ santé permet également à chacun de renouer avec la vie en collectivité, encouragée par exemple en 2012, par un séjour en Drôme des collines, où le petit groupe a pu jardiner, soigner les animaux et visiter le Palais du facteur Cheval, un bel exemple d’abnégation… n

Si vous êtes intéressé par Activ’santé 71 pour 2013 vous pouvez vous présenter au Centre Communal d'Action Sociale, 6 place Carnot. Ouvert de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Téléphone : 03 85 39 71 25 16

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


Une séance de plus pour le Noël des élèves Décembre, c’est le mois des cadeaux ! C’est avec un peu d’avance que la Ville de Mâcon offre le sien aux élèves des écoles élémentaires grâce aux spectacles de fin d’année programmés courant décembre. Le 17 décembre, les CP et CE1 pourront assister à une des deux représentations données à la Cave à musique de “ Luz, l’enfant bulle ” par la compagnie “ O clair de plume ”. Pour les classes de CE2, CM1 et CM2 c’est au centre culturel Louis-Escande que la compagnie “ Cirque

Baroque ” jouera sa pièce “ Happy end ”, les 18 et 20 décembre. Au final, les écoliers Mâconnais bénéficieront donc d’une séance supplémentaire par rapport à l’année dernière, ce qui permettra à 1 300 d’entre eux d’assister à un de ces spectacles. Le transport jusqu’aux salles est pris en charge par la Ville. Les maternelles ne sont pas oubliées : une subvention versée aux coopératives scolaires permet l’achat d’un cadeau pour chaque enfant.

repas des aînés le 17 décembre Si vous n'avez jamais participé au repas des aînés, 2012 est l'année idéale pour vous y rendre : le programme n'en a jamais été aussi fourni. Musique, humour, magie, danse et… bons petits plats ; voilà le menu du repas des aînés, le lundi 17 décembre au parc des Expositions. L’édition 2012 restera sûrement dans les mémoires : la Ville a souhaité multiplier le nombre d'animations afin que chacun puisse s'y reconnaître. Qu’on en juge : accueil et apéritif en musique avec Fabien Viennet, un artiste Mâconnais adepte des standards jazzy, suivi du duo “ Rue Bonjour ”, des auteurs/compositeurs/interprètes mâconnais pour un concert interactif festif et humoristique. En show vedette, les participants pourront assister au show “ mental impact ” de Grégory Del Rio magicien, mentaliste parisien de renommée internationale. Puis, Terry, humoriste lyonnais, proposera son one-man-show “ J’adore quand il y a un malaise ”, créé avec Michelle Bernier, souvent primé et vu à la télé. Pour la partie dansante après le repas, les amateurs auront droit à un répertoire variétés des années 50/60 à 1990 avant que Fabien Viennet au clavier n’interprète en live du musette. Le repas sera fourni par le traiteur “ 1 001 saveurs ”. Nouveauté de l’année, un cadeau est prévu pour les personnes présentes.

Ouvert à toute personne de 60 ans et plus habitant à Mâcon et communes associées. Inscriptions au CCAS 6 place Carnot, tél. : 03 85 39 71 07. Participation demandée.

Réveillon de la solidarité le 22 décembre Ne pas laisser les Mâconnais passer les fêtes seuls et leur proposer de participer à un projet collectif : voilà toute la philosophie du Réveillon de la solidarité. Pour la deuxième année, le CCAS de la Ville pilote ce projet qui permet à une centaine de personnes de fêter Noël, le 22 décembre, à la salle de Champlevert. Le principe ? Les personnes invitées et valides sont conviées à participer à l’élaboration du repas. Ce sont elles qui décident des plats pour le menu et des animations. Cette année, elles ont opté pour une animation musicale et l’intervention d’une conteuse. Elles participent également à la confection des repas la veille sur place ainsi qu’à la MJC de Bioux qui met sa cuisine à disposition. De nombreux partenaires se retrouvent autour de cette initiative et orientent les personnes susceptibles d’y participer : la Ville, bien sûr, mais aussi Mâcon Habitat, les Restos du Cœur, l’APF, la MJC de Bioux, la Régie Interquartiers et le Conseil Général. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

17


/au jour le jour/

Animer/Développer/Embellir/Protéger

> Moment de fête, de convivialité et de partage, Contes et Lumières c'est tout cela et plus encore. Tour d'horizon d'un mois de programmation pour tous les Mâconnais.

Contes et Lumières féerie mâconnaise E

n supplément à votre “ Ma ville Mâcon ”, vous retrouverez le programme complet de “ Contes et Lumières 2012 ”. Placée sous le signe des “ féeries ”, cette édition n’a d’autre ambition que de transformer le quotidien des Mâconnais, de l’enchanter pendant tout le mois de décembre. À commencer, bien sûr, par les petits, pour qui Contes et Lumières propose un cortège d’animations magiques : rencontre avec le Père Noël (le 23), mais aussi avec son facteur personnel, Monsieur François, pour écrire l’indispensable lettre le 15, des lectures de contes, des ateliers magie, bricolage… de quoi s’immerger dans la féerie de Noël avant l’heure. Mais, Contes et Lumières, c’est aussi l’occasion pour la ville entière de se draper de ses habits de fête. Décorations lumineuses, rondspoints savamment décorés par les services techniques de la Ville donnent le “ la ” (voir en pages 22-23) pour que les rues et places du centre-ville entrent dans la danse. Saint-Pierre, Saint-Nizier ainsi que l’espace Carnot accueilleront les différents marchés du 15 au 24 décembre, alors que, nouveauté, un marché gourmand aura lieu le 22, rue Franche. De quoi ravir les papilles et garnir le tour de cheminée des foyers mâconnais. n

18

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


téléthon “ Nous mobiliser tous ensemble ”

À ne pas rater…

La boîte aux lettres du Père Noël : installée dans la cour de la mairie le 3 décembre. Vous pourrez écrire la lettre avec Monsieur François, facteur particulier du Père Noël, le 15, avant de glisser l’enveloppe dans la boîte. Donnez les jouets en bon état et qui ne servent plus, pour que tous les enfants aient un Noël. Vous pouvez déposer vos dons à l’Hôtel de Ville à la médiathèque, mais aussi chez Auchan, Leroy Merlin et Orval.

© Francel

Une expo qui sort de l’ordinaire : place aux Herbes, du 10 au 14 décembre, vous pourrez voir les élèves du centre éducatif spécialisé d’Hurigny sculpter en direct sur pierre. Une expo de leurs œuvres complètera le dispositif.

La Chanaye et les Blanchettes le 12 décembre, Bioux, les Saugeraies et Marbé le 19 : autant d’arbres de Noël organisés dans les équipements de proximité. Comme chaque année, la Ville s’investit dans l’organisation du Téléthon en faveur de la lutte contre les myopathies. Le 8 décembre, les places Poissonnière, aux Herbes et Saint-Pierre accueilleront associations et partenaires pour des animations et des ventes pour la bonne cause. Mais l’événement sera créé par les Sapeurs-pompiers du centre de secours de Mâcon qui organisent une course en relais de 128 km sur 24 heures non stop (voir ci-contre).

Christophe Icard, © Pierre Borasci

Contes et Lumières, c’est l’occasion de se retrouver tous ensemble pour partager des moments d’émerveillement. Comme chaque année, le défilé inaugural - le 8 décembre - alliera la lumière et le feu, grâce à la compagnie Karnavires et grâce aux personnages et costumes conçus dans les équipements de proximité de la Ville. Deux autres déambulations sont prévues au programme : le 16 par les Messagers des fées (acrobates et jongleurs de feu) et le 22, la Cie des Quidams proposera, place de la Barre, “ le Rêve d’Herbert ”, voyage envoûtant aux confins du rêve.

sapeur-pompier, coordinateur du Téléthon “ L’implication des sapeurs-pompiers va être double dans le Téléthon. Comme l’an dernier, nous allons proposer des ventes d’objets et des démonstrations place Saint-Pierre. Mais nous allons également réaliser une course en relais de 128 kms réservée aux sapeurspompiers, professionnels comme volontaires, sur toute l’antenne territoriale sud (voir les étapes ci-dessous). Nous l’avons choisi avec les autres coordinateurs du Téléthon, Karin Eisenbarth et Lionel Combier, parce que nous aimons nous surpasser et nous mobiliser tous ensemble, et puis le slogan 2012 du Téléthon c’est “ Osez vaincre ” : les sapeurs-pompiers s’y reconnaissent. Nous avons prévu des étapes pour rejoindre les casernes des environs à une vitesse qui permettra à tous les sapeurs-pompiers de participer et où nos collègues pourront se joindre à nous. En amont, les collègues auront également récolté des dons dans leur commune qui seront entièrement reversés à l’AFM. L’arrivée se fera à 18 h le samedi 8, place Saint-Pierre où un lâcher de ballons conclura cette journée. ”

Les étapes

Départ le 7 décembre à 18 h du centre de secours de Mâcon Sancé, Saint-Martin-Belle-Roche (19 h), La Salle (20 h 05), Fleurville (21 h 20), Uchizy (22 h 35), Tournus (0 h 15), Lugny (3 h 30), Azé (4 h 45), Cluny (7 h 15), Tramayes (10 h 45), Serrières (12 h 30), Crêches-sur-Saône (14 h 30), Charnay (16 h 45), arrivée à Mâcon, samedi 8 à 18 h, place St-Pierre.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

19


/au jour le jour/

Développer/Embellir/Protéger/Animer

> Les succès de l'économie mâconnaise se construisent à tous les niveaux, que ce soit dans la vie de quartier, l'implantation des technologies de pointe ou le développement des transports.

cité de l'entreprise : l'informatique en pointe L

es premières sociétés spécialisées dans l’informatique s’installent à la Cité de l’Entreprise. Dans un espace réservé de 700 m2, au premier étage du bâtiment Mc, un véritable “ écosystème ” informatique va voir le jour, où l’émulation sera le maître mot. “ Les synergies qui pourront se créer entre les différentes structures constituent la raison principale de notre installation à la Cité ”, confirme Frédéric Marmond, de la société Tetrane, première à s’installer début novembre. “ Grâce à ce regroupement de compétences, nous pourrons fidéliser nos employés. C’est important qu’ils puissent échanger avec d’autres informaticiens. ” Actuellement composée de 5 personnes, Tetrane compte embaucher cinq autres employés dès 2013 en profitant du créneau porteur sur lequel la société est spécialisée : “ la création de logiciels de sécurité informatique à destination d’entreprises sensibles. En période de crise, elles cherchent d’autant plus à se protéger. ” Jusqu’ici installée au sein de l’incubateur d’entreprises Inobiz (lui-même situé dans l’immeuble de l’école Supinfo, cours Moreau), Tetrane d i s p o s e d é s o r m a i s d e s 1 1 5  m 2 n é c e s s a i r e s à s o n développement. Ses employés seront bientôt être rejoints par ceux d'Ubi, qui va prochainement quitter son cocon de Supinfo et qui, comme Tétrane, dispose du label “ Jeune entreprise innovante ” décerné par le Ministère de la Recherche pour les sociétés qui investissent beaucoup en recherche et développement. Ubi a été créée en avril 2012 et conçoit des systèmes à destination des acteurs et décideurs de transports collectifs. Les concepts de l’entreprise permettent, par exemple, d’améliorer la sécurité des usagers, de favoriser une mobilité durable, plus sûre, et plus confortable. “ Nous offrons de nouveaux concepts à nos clients ” résume le créateur, Jean-Paul Médioni, qui a suffisamment confiance dans ses innovations pour envisager d’avoir une trentaine d’employés d'ici à cinq ans, la structure naissante en comptant actuellement quatre. n 20

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Jean-Paul Médioni, créateur d’Ubi

“ La Cité ? Un plus pour recruter ”

“ Pourquoi s’installer à la Cité ? Parce que c’est un beau projet en milieu urbain, un écosystème qui va regrouper d’autres entreprises qui vont travailler autour du logiciel ; ce sera un plus pour recruter des profils d’ingénieur (en télécoms, développement de logiciels...) et créer un pôle important en la matière ici. Cela permettra aussi de collaborer avec les autres structures. La Cité, c’est un vrai outil d'aide à la création de valeur. Par son aspect modulable, elle permet de grandir sans être obligés de déménager et aussi d’être accompagné, notamment par la Ville. ”


Pignon sur rue

desserte tgv : le maire obtient satisfaction

Saint-Clément, village dans la ville Ma ville Mâcon a publié dans son édition d’octobre des extraits d’un courrier envoyé au PDG de la SNCF, à l’initiative de JeanPatrick Courtois. À l’intérieur, des parlementaires de l’Ain et du Rhône déploraient l’absence “ de TGV partant de Mâcon en direction de Paris entre 7 h et 8 h du matin et de liaison au départ de Paris s’arrêtant à Mâcon en début d’après-midi. ” Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, dans une lettre du 31 octobre, a répondu favorablement à la requête des parlementaires par une nouvelle grille de desserte qui améliore sensiblement, pour les usagers de Mâcon-Loché, les possibilités d’aller et retour à Paris dans la journée. Ainsi notamment, à compter du 9 décembre, en semaine, un nouveau TGV sera positionné au départ de Mâcon à 7 h 04, pour une arrivée à Paris à 8 h 41. Il est même question dans le courrier, d’un train au départ de

Mâcon à 6 h 01, avec arrivée à Paris à 7 h 42. Si cette dernière proposition était validée par RFF, ce serait donc 3 trains au départ tôt à Mâcon (6 h 01, 6 h 32, 7 h 04) qui arriveraient avant 8 h 45 à Paris. Le Président de la SNCF annonce également une possibilité supplémentaire de rejoindre Paris l’après-midi grâce au positionnement d’un arrêt à Mâcon à 16 h 31 sur le TGV LyonParis du mardi au jeudi sauf l’été. Dans l’autre sens, un TGV partant de Paris à 12 h 53 desservirait quotidiennement Mâcon à 14 h 29, ce qui répond bien à la demande du Sénateur-Maire. Le Sénateur-Maire, toujours vigilant sur ces questions de développement économique et de qualité de service rendu aux usagers Mâconnais et de tout le bassin de vie, se félicite de cette réponse qui renforce l’attractivité de tout le territoire.

Brève Vos commerces ouverts les dimanches de décembre

à l’initiative de l’association Mac’Ville, les commerçants du centreville seront ouverts les dimanches 9, 16 et 23 décembre afin que les Mâconnnais puissent effectuer leurs achats de Noël dans les meilleures conditions. Les commerces proposeront également aux chalands des marrons, du vin et du chocolat chaud pour mettre tout le monde dans l’ambiance des fêtes.

Regroupé autour de son église-musée, SaintClément c’est un peu un village au sein de la ville, à laquelle le quartier n’a d’ailleurs été rattaché qu’en 1856. Cet esprit est aussi cultivé par la quinzaine de commerces de proximité qui animent les lieux. Dix d’entre eux sont regroupés dans l’association des commerçants de Saint-Clément, présidée depuis un an et demi par Valérie Baudet, fleuriste. “ Nos magasins de proximité sont fréquentés aussi bien par les habitants que par les gens de passage, nombreux, dans cette porte Sud de Mâcon. Nous notons d’ailleurs que la circulation est beaucoup plus fluide depuis les travaux de construction des ronds-points. La place est également beaucoup plus agréable et accueillante ”. Ces travaux, qui ont véritablement transformé Saint-Clément, seront inaugurés le 1er décembre. De 17 h à 19 h, les habitants pourront redécouvrir des photos du Saint-Clément d’antan et comparer avec celui d’aujourd’hui. Les commerçants du quartier feront également connaître les gagnants de la tombola qu’ils ont organisée fin novembre où un écran plat, des bons d’achats de 15 € et des lots étaient en jeu. Programme du 1er décembre : 17 h 00 : mise en lumière des façades et du clocher de l’église, exposition de photographies sur le “ vieux St-Clément ”. 18 h 30 : vidéo projection sur la façade de l’église d’une exposition photos relatant l’histoire du quartier en alternance avec des vues contemporaines ; photos grand format installées sur le pignon du restaurant “ l’Abricotin ”, tirage au sort de la tombola réalisée par les commerçants. 19 h 00 : discours des élus ; vin d’honneur et dégustation déambulatoire à partir des produits de bouche préparés par les restaurateurs du quartier, démonstrations de danse country. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

21


/au jour le jour/

Embellir/Protéger/Animer/Développer

> Noël, période des lumières, donne à voir toutes les capacités des Services de la Ville en matière de décorations urbaines.

Des fées et d

C

ontes et Lumières (voir notre supplément et nos pages spéciales 18-19), c’est un mois d’émerveillement pour les enfants de tous âges. Avant tout cela, c’est aussi des semaines de préparation pour de nombreux services de la Ville qui dessinent, conçoivent, préparent, peignent et installent les décors et les lumières qui parent Mâcon de ses habits de fête. Dès le printemps, un thème (“ féeries ” pour 2012) et une affiche sont choisis qui servent de base à la conception des futurs décors. Ceux des ronds-points sont les plus spectaculaires. Sept d’entre eux seront encore décorés cette année où l’on pourra admirer des Pères Noël, des lanternes géantes, des cartes de vœux elles aussi géantes… fruits d’un travail commun de nombreux services de la Ville ; menuisiers, peintres, électriciens se relaient pour fabriquer ces décors. “ C’est un travail d’équipe, note le peintre Patrick Bidaux qui amène sa “ patte ” d’artiste à la confection des œuvres. Je dessine, à main levée, les décors pour que les menuisiers puissent les découper ensuite. Nos modèles sont grands : ils doivent habiller l’espace urbain et se voir

Les décos de noël Cour de l’Hôtel de Ville : la fabrique à jouets Les chalets animés grâce au procédé Dymobox font toujours le régal des petits : cette année ils y trouveront la fabrique des jouets du Père Noël, ainsi que l’indispensable boîte aux lettres pour poster leur liste de cadeaux. 22

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Ronds-points : les classiques de Noël “ Féeries ” de Noël sur les ronds-points : fées, Père Noël et village de lanternes géantes, cartes postales de vœux attendent les Mâconnais.


Les insectes ont leurs maisons pour l’hiver

es hommes de loin ; ils doivent être solides également pour résister aux intempéries pendant tout l’hiver. ” La cour de l’Hôtel de Ville, avec ses cabanes animées, est un autre défi que les employés des serres municipales relèvent, avec toujours le soin de réutiliser l’existant. Ainsi les personnages sont habillés différemment chaque année, un lutin devenant une fée ou un elfe, selon le thème de l’année. Les décors sont également adaptés et repeints, le talent des agents faisant le reste. Développement durable toujours pour les lumières, des leds de dernière génération, avec une consommation réduite de 60 à 75 % par rapport aux lampes à incandescence (soit environ 8 000 € d'économies sur la totalité des lumières installées). Même souci d’économie pour le service Cadre de vie : obligé d’abattre un sapin touché par la foudre au vallon des Rigolettes, il a mis à disposition les branches de l’arbre pour les commerçants mâconnais soucieux de décorer leur vitrine pour les fêtes. n

Protéger la biodiversité, cela consiste d’abord à permettre la survie des insectes pendant la période hivernale. Depuis cinq ans, le service Cadre de vie de la Ville fabrique et utilise des “ maisons à insectes ” pour assurer un refuge aux espèces solitaires et utiles à la pollinisation comme certaines abeilles, des bourdons, des coccinelles ou des chrysopes, qui mangent les pucerons. Hauts de 1,50 m pour 1 m de large, ces “ hôtels ” sont en bois naturel non traité et disposent d’abris en bambou, en roseau, en pommes de pin voire en briques creuses afin que chaque espèce trouve un abri à son goût. Ils

remplacent souvent un habitat naturel absent en m i l i e u urbain. Ces lieux servent aussi à la reproduction de ces espèces. Quatre maisons sont déjà installées aux serres municipales, au vallon des Rigolettes, dans les jardins familiaux de Marbé et à l’école Jules-Ferry où l’une d’elles sert également d’outil pédagogique pour les élèves qui peuvent observer la vie de ces insectes auxiliaires, souvent invisibles, mais nécessaires à la vie.

Allô mairie /

votre ville et vous : Bernard Miola,

Mâconnais habitant rue du 28 juin 1944

Contes et Lumières en chiffres 2 mois de préparation 3,2 km de guirlandes 150 sapins tous issus des pépinières de la Ville 390 motifs en traversées de rue et sur candélabres 5 000 rubans et 3 000 boules de Noël pour les sapins 8 000 € d'économies par an grâce aux lumières leds

“ Pendant longtemps, l’entrée du parking de notre immeuble a été encombrée par des véhicules en stationnement sur le “ bateau ” situé devant, malgré le panneau d’interdiction de stationner que nous avions posé. On ne pouvait ni entrer ni sortir, ce qui était très ennuyeux au quotidien ; comment faire lorsque l’on doit aller chercher ses petits enfants à la sortie de l’école ? J’ai donc contacté les services de la Ville. J’ai reçu un premier courrier attestant que ma demande avait été prise en compte, puis un second lorsque les travaux ont été réalisés. Entre-temps, les services de la Ville sont intervenus, environ trois semaines après ma demande, pour installer du mobilier urbain, des petits poteaux métalliques qui empêchent les véhicules de stationner tout en nous permettant d’entrer et de sortir de notre cour. C’est impeccable, d’autant que j’avais précisé qu’un marquage au sol ne serait pas suffisant, car non respecté. Il est juste dommage d’en arriver là : si tout le monde respectait les règles de stationnement, ce serait inutile. ” Numéro vert gratuit : 0 800 33 72 73. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

23


/tribune/Expression des groupes politiques

Application de l’article L.2121-27-1 du CGCT

Groupe des élus MÂCON Pour tous au conseil municipal de Mâcon La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 en parlait déjà… - Les principes : “ Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité publique. ” (article 1) “ Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression ”, (article 2). - Des limites : “ La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi ” (article 4). “ Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi ”, (article 9). - La liberté d’expression : “ Nul ne peut être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ” (art 10). “ La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ”, (article 11). - La force publique : “ La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée ”, (article 12). - Les impôts : “ Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est

indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés ” (article 13). “ Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée ”, (article 14). “ La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ”, (article 15). - La propriété : “ La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité ”, (article 17). Ce rappel des fondements de notre République Française permet de voir le rôle essentiel dévolu à la loi et à celles et ceux élus qui sont en charge des responsabilités publiques. Ces droits et devoirs doivent être rappelés sans cesse afin de chacun veille à leur respect au service de l’intérêt général et du bien commun. Aujourd’hui comme hier à Mâcon, en France comme ailleurs, les droits de l’Homme et du Citoyen doivent être notre règle d’action. Claude Patard, pour le groupe des élus “ Mâcon pour tous ” N.B. : nous rappelons aux élus de la majorité présidentielle et départementale et de l’opposition municipale que les Mâconnais et bien d’autres habitants de la région attendent une décision concernant la RCEA et que les promesses d’une RCEA à deux fois deux voies et gratuite doivent être tenues.

Groupe des élus DE GAUCHE au conseil municipal de Mâcon Dès 2013 En cet automne 2012, ça bouge en Mâconnais – Val-de-Saône. Sur la rive gauche de la Saône, un événement très prometteur vient de se produire : la Communauté de Communes du canton de Pont-de-Veyle a proposé à l’unanimité de se joindre au Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) du Mâconnais qui est en élaboration. La même idée fait son chemin dans le canton de Bâgé. Pour la première fois depuis des siècles, les deux rives de la Saône, si complémentaires au plan de l’économie et de la vie quotidienne, pourraient donc envisager demain des services cohérents pour les habitants. Au-delà, c’est la perspective pour les 100 000 personnes, qui vivent autour de Mâcon sur les deux rives de la Saône, de dialoguer efficacement avec la métropole lyonnaise et d’en partager le développement économique et culturel. Depuis longtemps, c’est la position qu’expriment les élus de gauche de Mâcon et des communes environnantes. 24

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Le contraste est hélas très grand avec la position frileuse du Maire de Mâcon. Pour lui, les structures intercommunales ne sont que des tiroirs-caisses à subventions pour des projets solitaires. “ Tant que je serai maire, il n’y aura pas de SCOT. Je ne veux pas que d’autres gèrent l’urbanisme de Mâcon ”, confiait-il récemment à un maire du Mâconnais. Ces propos sont outranciers : davantage de coopération intercommunale ne signifierait pas du tout que l’urbanisme de Mâcon échapperait aux Mâconnais ! Nous sommes à l’heure où la vie quotidienne est vraiment intercommunale : on n’habite pas forcément la commune où l’on travaille, où l’on étudie, où l’on fait du sport, où l’on fait ses achats. Notre vie quotidienne a pour cadre le Mâconnais – Val-de-Saône. Les projets pour demain et les services à la population doivent être pensés à cette échelle. L’avenir, c’est unir nos énergies et tirer ensemble dans le même sens pour le plus grand profit de tous, dès 2013. elusdegauche@ville-macon.fr


/en ville le guide/

Culture

Rencontre

p. 26 coups de cœur de la médiathèque

Sport

ayse callak

p. 32 découvrez le horse ball à chaintré

p. 31

Le hip-hop mâconnais s’invite sur scène ! Le samedi 15 décembre, la Cave à musique accueille une soirée dédiée aux artistes hiphop du territoire. Yav et Skrib, Frère 2 Foué et Bilal vont mettre le flow mâconnais en avant ! Au travers de ces trois projets, c’est la reconnaissance de l’envie et l’énergie d’artistes qui se sont investis depuis plusieurs années dans l’expression de leur art. Connus localement et au-delà, ces artistes ont pu bénéficier de différentes scènes mâconnaises (fêtes de quartier, fête de la musique, X-Pressions urbaines…) pour se faire connaître auprès du public local. En première partie, des jeunes qui suivent les ateliers MAO (Musique Assistée par Ordinateur) de la Ville vont pouvoir faire découvrir leur travail. C’est parce qu’elle entend encourager toutes les formes d’expressions culturelles que la Ville de Mâcon a choisi de soutenir depuis de nombreuses années la production musicale et notamment la MAO et le hip-hop. Des sessions et ateliers de MAO, encadrés par des artistes et techniciens professionnels, sont proposés aux jeunes de 16 à 25 ans. Pour les ateliers en cours, près d’une dizaine de jeunes profitent de cet accompagnement. Une occasion de plus pour ces jeunes acteurs d’aller à la rencontre du public et d’imaginer un avenir sur les plus grandes scènes mâconnaises et nationales.

Jazz-rock à la Cave Dans le cadre du festival national Jazz en Scènes, le Crescent Jazz Club et la Cave à Musique de Mâcon s’associent pour une soirée jazz-rock qui aura lieu le 8 décembre à la Cave à musique. En tête d’affiche, vous pourrez écouter Kinski Elevator : à la fois groovy, sombre et halluciné, le groupe nous transporte dans un univers unique où David Lynch rencontre Zappa, où Magma affronte Them Crooked Vultures. En première partie, Shtot, un trio instrumental formé en décembre 2009 à Rennes, propose un voyage aux frontières de l’acoustique et de l’électrique, de la musique populaire au post-rock déjanté. La soirée se terminera par une jam session dans les caves du Crescent, gratuite et ouverte à tous. Samedi 8 décembre, Cave à musique de Mâcon, 21 h. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

25


/en ville le guide/Culture La médiathèque sélectionne le meilleur de 2012 L’équipe de la médiathèque a retenu pour vous le meilleur de l’année, qu’il soit paru en livres, en DVD ou en CD.

L'Ours Montagne

Découvrez les “ plantes à bonbons ”

Dominique A, solaire

Ce joli film d'animation danois réalisé par Esben Toft Jacobsen, nous entraîne dans une forêt mystérieuse où la faune et la flore vont se révéler à la fois étranges et merveilleuses. Au milieu de cette nature très surprenante, un ours gigantesque dont l’échine est recouverte de mousse et de sapin tente d’échapper à un chasseur peu scrupuleux. Jonathan et Sophie, deux enfants curieux et intrépides vont alors s’allier avec l’ours pour qu’il retrouve la liberté. Un conte humaniste qui nous livre un message écologique. Poétique et rafraîchissant

Très belle iconographie pour découvrir l’histoire des plantes à bonbons et les anecdotes qui leur sont associées. Pas de recettes, mais on savoure en regardant les calissons d’Aix, les bêtises de Cambrai, l’anis de Flavigny, etc. À offrir sans modération avec une petite boîte de nougats par exemple !

Dans la chanson française, il est celui qui ne fait pas de bruit, mais se réinvente à chaque album. Sobre et solitaire sur son précédent opus “ La musique ”, bricolé en solo avec des machines, Dominique A opte cette fois pour les grands espaces, leurs lumières et un orchestre d’instruments à vent pour enregistrer “ Vers les lueurs ”. Un souffle et un lyrisme inédits.

Plantes à bonbons / Serge SchallPlume de carotte - 2011 (Terra Curiosa). Cote : 581 SCH

Vers les lueurs / Dominique A. Cote : M 61 DOM 7

Des contes en 3D pour Noël

La France à l'UNESCO

Aux confins du jazz et du classique

Après « Kirikou » et « Azur et Asmar », Michel Ocelot nous invite à découvrir cinq contes issus de « Dragons et Princesses » et un conte entièrement inédit. Sorciers, fées, dragons, cathédrales, paillotes et forêts vont se rencontrer dans un tourbillon d’imagination. Deux Dvd à découvrir en famille, avec une version en 3D relief : « un feu d’artifice de couleurs, un pur concentré de beauté ».

L'Unesco a établi une " liste du Patrimoine mondial de l'humanité ", énumérant les biens culturels et naturels revêtant des valeurs patrimoniales de premier ordre. La France au Patrimoine de l'Unesco décrit les sites français figurant sur cette liste. Autant de chefsd’œuvre qui embrassent à la fois l'histoire de l'homme et de la terre, illustrés par le travail de photographes vivant dans les régions concernées. Une invitation au voyage…

Seul à son piano, le jazzman Édouard Ferlet ne prend pas la musique de Bach comme prétexte à faire du jazz mais il en reproduit très fidèlement certains passages pour mieux les déconstruire ou les enrichir. Les musiques en sortent sublimées dans l’improvisation comme dans la fidèle reproduction grâce aussi à un superbe instrument. En somme, il fait cohabiter parfaitement deux univers sans domination de l’un sur l’autre. C’est aussi ça l’harmonie !

La France au Patrimoine mondial de l'Unesco / Catherine Grive. Éditions Déclic, 2011. Cote : 944 6 FRA

Think Bach / Édouard Ferlet.- Rue Stendhal Diffusion, 2012. Cote : M 11 FER 0

Wagram, 2001. Cote : M 61 L 9

Les Contes de la nuit / Michel Ocelot.Studio Canal Vidéo, 2011. Cote : 773 OCE J

26

MA VILLE MÂCON - décembre 2012


/en ville le guide/Au Spot en décembre Renseignements : 03 85 21 30 00

Deep purple, légendes du rock Il serait facile de résumer la carrière de Deep Purple à quelques notes : celles du célébrissime riff de guitare de “ Smoke on the water ”, certainement la partition de six-cordes la plus jouée de la planète et passage obligé de tout apprenti guitariste. Ce serait néanmoins faire peu de cas de la carrière d’un groupe qui existe depuis 1968 et qui a marqué l’histoire du rock. Les Anglais ont en effet figuré parmi les inventeurs du hard rock, genre à qui ils donnèrent ses lettres de noblesse grâce à la virtuosité technique des musiciens du groupe. Leurs albums du début des 70’s (“ In rock ”, “ Machine head ”), les ont propulsés dans la légende, la plupart des titres de

ces disques devenant illico des classiques du genre. Leur venue au Spot constitue donc un événement : Deep purple est le premier géant anglo-saxon à se produire dans la salle mâconnaise. Le public va venir de loin pour applaudir la formation actuelle où figurent encore trois des membres historiques du “ pourpre profond ” : le chanteur Ian Gillan, le bassiste Roger Glover et le batteur Ian Paice, accompagnés du guitariste Steve Morse et de l’organiste Don Airey. L’occasion d’écouter “ en vrai ” des morceaux historiques…

7 décembre, à 20 h 30

100 millions d’albums vendus dans le monde !

JAMEL dit tout sur Jamel

Qui ne connaît pas Jamel Debbouze ? Talentueux “ tchatcheur ” venu de Trappes, révélé par l’improvisation il accède au succès en déclinant son art de la vanne sur scène, mais aussi dans des séries TV cultes (“ H ”) et au cinéma (“ Astérix et Cléopâtre ”) puis devient lui-même une sorte de grand frère pour toute une génération d’adeptes du “ stand up ” grâce au “ Jamel comedy show ”. On semble donc tout savoir sur ce phénomène. Pourtant son 4e one-man-show s’intitule “ Tout sur Jamel ”. On y découvre un Jamel toujours en parfaite adéquation avec son public, mais également plus mature, devenu mari et papa. Deux facettes donc, mais surtout un regard hilarant et juste sur notre société. Une affiche qui devrait compter parmi les grands moments du Spot.

13 décembre à 20 h

Lord of the dance

Lord of the dance, c’est l’aventure d’un homme, Michael Flatley. En 1995, lors de l’Eurovision tournée chez lui en Irlande, il fait découvrir les danses traditionnelles locales. L’intérêt est tel qu’il peut ensuite créer un spectacle où il modernise les pas de claquettes ancestraux pour bâtir un spectacle hypermoderne. Le succès ne s’est jamais démenti depuis. Le 5 décembre, vous pourrez donc acclamer une compagnie de danseurs à l’énergie contagieuse, des lumières et des effets spéciaux réalisés par les pointures du show-biz anglo-saxon, le tout magnifiant l’univers mystique de la verte Erin.

5 décembre à 20 h 15

Le Lac des Cygnes par le Moscou Théâtre Ballet Le Lac des Cygnes, formidablement populaire, reste le ballet le plus joué au monde, plus d’un siècle après sa création. Piotr Ilitch Tchaïkovski, en s’inspirant d’éléments de sa vie personnelle pour composer son œuvre, révolutionnera l’approche de la musique classique. Il faudra cependant attendre dix-neuf ans pour que ce ballet donne lieu à une première chorégraphie, par Marius Petipa (1895). Puis, en 1984, c’est Rudolf Noureev qui en donnera sa propre vision. Le 6 décembre, deux représentations données par le Moscou Théâtre Ballet permettront aux Mâconnais de revivre ce ballet en trois actes, où les danseurs nous font vivre le fol amour du Prince Siegfried pour la princesse Odette, condamnée par le vil sorcier Von Rothbart à se transformer en cygne le jour, et à redevenir femme la nuit. Le tout, interprété par une compagnie issue de la fameuse “ école russe ”, la plus réputée au monde…

Jeudi 6 décembre, 15 h et 20 h 30

Réservations : Sur le site www.macon-evenements.com et sur les sites habituels : FNAC, France Billet, Ticketnet, Carrefour, Digitick. Au Journal de Saône-et-Loire, magasin Auchan Mâcon, magasin Cultura Mâcon , Centre Leclerc Mâcon, Carrefour Market Charnay-lès-Mâcon. Au Spot, les soirs de spectacles, ouvert environ une heure avant le début de la manifestation.


/en ville le guide/Culture broussaï : un double album et deux dates à la Cave

Broussaï, c’est le groupe phare de la scène mâconnaise. Après une dizaine d’années d’existence, la réalisation de trois albums et d'un DVD live, le groupe se rend début 2012 sur les terres sacrées du reggae, la Jamaïque. Pendant un mois au Studio Harry J (Bob Marley, Jimmy Cliff…) de Kingston, Broussaï vit une nouvelle aventure humaine et musicale, et enregistre son quatrième opus. Entouré d’ingénieurs du son et de musiciens prestigieux de l'île, la formation part à la recherche des sonorités vintages et puise l'inspiration au plus proche de l'âme de cette musique. De retour en France, le groupe repart en tournée pour vous présenter son nouvel album “ Kingston Town ”, double avec un deuxième CD dub. Les 20 et 21 décembre, c’est devant son public que le groupe mettra le feu à la Cave à musique lors de deux soirées exceptionnelles. 20 et 21 décembre, cave à Musique.

28

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Le nouveau double album

Musée des Ursulines : Paysages en mouvement 2 J.-L. Tirpenne - Le Château de SaintPoint, 1867, huile sur toile - © Musées de Mâcon

Du 20 décembre 2012 au 17 mars 2013, le musée des Ursulines propose le second volet de son exposition “ Paysages en mouvement ”. Devant le succès du premier accrochage (près de 4 500 visiteurs de juin à octobre), l’équipe du musée récidive avec cette fois la période 1860-1960. L’arrivée du chemin de fer permet d’aller à la rencontre des lieux ou monuments exceptionnels plus facilement. Citons la Roche de Solutré, le clocher de l’abbaye de Cluny qui deviennent les emblèmes d’un territoire et le symbolisent. Les faubourgs de Flacé et Saint-Clément constituent la première étape exotique sur ces chemins qui mènent sur les pas de Lamartine. De nombreux artistes locaux s’y adonnent : Hippolyte Petitjean (rétrospective en 2014), né à Mâcon en 1854, se nourrit des paysages et habitats de Donzy-le-Pertuis où il revient ponctuellement dans sa famille… De même, Georges Mathey (1869-1915) nous a laissé de nombreux dessins des bords de Saône qui expriment un sentiment de la nature tout à fait personnel. On citera aussi Jean Plumet, José Mingret (rétrospective en novembre 2013), et Antoine Villard… Tarifs : 2,50 € - 1,60 €. Gratuit moins de 26 ans, habitants de Mâcon et communes associées, demandeurs d’emploi. Musée des Ursulines – 5, rue des Ursulines (accès PMR au 5, rue de la Préfecture). Tél. : 03 85 39 90 38 – Du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, dimanche de 14 h à 18 h. Fermé 25 décembre et 1er janvier.

A. Villard, Neige à Hurigny, 1ère moitié du xxe s., huile sur toile © P. Tournier, Musées de Mâcon


AGENDA Jusqu’au dimanche 2 décembre Galerie Mary Ann

Jean-Pierre Cléau, peintre naïf : aquarelles, dessins et huiles.

Du mardi 4 au samedi 29 décembre Galerie Mary Ann Rétrospective 2012.

Du jeudi 20 décembre au dimanche 17 mars Musée des Ursulines

“ Paysages en mouvement II, de 1860 à 1960 ” : nouvelle exposition temporaire autour du regard que portent les artistes sur les paysages mâconnais.

Conférences 1er décembre

Samedi à 15 h Musée des Ursulines

Agora : “ Le conte au regard de la vie imaginaire chez l’enfant ” par Odette Puéchavy-Lusson.

Jeudi 6 décembre à 15 h et 20 h 30 Spot

Samedi 8 décembre à 14 h Conservatoire

Jeudi 6 décembre à 18 h 30 Médiathèque

“ Les grandes formations du jazz ”. Intervenant : Pierre Baldy.

Samedi 8 décembre à 17 h Auditorium Rameau Conservatoire

Festival Musique au Présent : “ Mythologie de la lutherie ” le compositeur Patrice Sciortino présentera les relations entre lutherie et composition.

Lundi 10 décembre à 14 h 30 et 18 h 30 MJC Héritan

Planète voyage : “ Islande, le Galop de feu ”. Reportage vidéo de Patrick et Catherine Le Cellier (Cap Monde).

Jeudi 13 décembre à 18 h 30 MJC Héritan

“ Le temps du silence ” : rencontre sur la vie monastique par Bruno Rotival, photographe. Vidéoconférence réalisée par les Amis des Musées de Mâcon.

Université populaire : “ Laïcité et femmes, une relation paradoxale ” dans le cadre de la journée nationale de la laïcité. Conférencière : Valentine Zuber.

Dimanche 2 décembre à 15 h Musée des Ursulines

Mardi 18 décembre à 18 h 30 Salle de conférences Médiathèque

“ Vivement dimanche ” : animation surprise organisée par l’équipe pédagogique des Musées de Mâcon.

Mardi 4 décembre à 14 h 30 et 18 h 30 MJC Héritan Histoire de l’art : “ Paysages et Jardins ” avec Karim Ghaddab.

Mardi 4 décembre à 19 h Salle de conférences Médiathèque

Agora : conférence contée pour les enfants à partir de 6 ans “ Légendes et contes populaires ” par Patricia Lardemer.

Spectacles Mercredi 5 décembre à 20 h 15 Spot “ Lord of the dance ”.

Ballet “ Le Lac des cygnes ”.

Séance de lecture au public des ateliers “ Troc Lecture ” placée sous le signe de l’année 1989. Tout public à partir de 12 ans.

Vendredi 7 décembre à 20 h 30 Théâtre Scène Nationale

Théâtre : “ American blues ” 2 pièces courtes de Tennessee Williams.

Musique Samedi 1er décembre à 15 h 15 Cave à Musique

Fills Monkey “ Incredible drum show pour les kids. ” Pour les enfants de 5 à 12 ans.

Samedi 1er décembre à 21 h Crescent Jazz Club Soirée jeunes talents “ Sayin’something ”.

Dimanche 2 décembre à 17 h Église Notre Dame de la Paix

Jeudi 13 décembre à 20 h Spot Jamel Debbouze.

Solistes de chambre de Genève : trios piano et vents de Saint-Saëns, Glinka, VillaLobos.

Vendredi 14 décembre à 20 h 30 Théâtre Scène Nationale

Vendredi 7 décembre à 20 h 30 Spot

Samedi 15 décembre à 15 h et 16 h 30 Médiathèque

Samedi 8 décembre à 17 h Église Notre Dame de la Paix

Danse : “ Tragédie ”.

Deep Purple.

Téléthon : “ Un chœur qui a du cœur ” concert de l’ensemble vocal Eva Voce.

Samedi 8 décembre à 17 h Salle de conférences Médiathèque

Contes avec Ghislaine Moréno. À 15 h pour les enfants de plus de 6 ans. À 16 h 30 pour les enfants de 3 à 6 ans.

Mercredi 19 décembre à 19 h 30 Théâtre Scène Nationale Cirque baroque : “ Happy End ”.

© Hugo Genetier

Expositions

“ L’heure musicale ” : Gran Kino présentera son dernier album “ 1989 ”. Tout public à partir de 12 ans.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

29


/en ville le guide/Culture Mercredi 19 décembre à 18 h Auditorium Rameau – Conservatoire Concert des Petits chambristes.

Jeudi 20 décembre à 20 h Cave à Musique

Festival Jazz en scènes. Le Crescent Jazz Club et la Cave à Musique s’associent pour une soirée Jazz-rock “ Shtok + Kinski Elevator ”.

Mercredi 12 décembre à 18 h Auditorium Rameau – Conservatoire Heure musicale : audition d’élèves du Conservatoire.

Jeudi 13 décembre à 19 h Crescent Jazz Club Jam Session.

Samedi 15 décembre à 21 h Cave à Musique Hip-hop : “ ateliers MAO de la Ville + Yav & Istah + Frère 2Foué + Bilal ”

Mardi 18 décembre à 18 h Auditorium Rameau – Conservatoire Heure musicale : audition d’élèves du Conservatoire.

Reggae : “ Bob Sikou + Broussaï ”.

Vendredi 21 décembre à 20 h 30 Cathédrale Saint Vincent Concert de Noël par les solistes de l’orchestre symphonique de Mâcon avec la Maîtrise du Conservatoire.

Vendredi 21 décembre à 21 h Cave à Musique

Reggae : “ Sonith + Broussaï ”.

Autres Samedi 1er décembre de 10 h à 12 h Marché de l’Esplanade Lamartine

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : animation surprise par la Cie des A.HUR.I.

Lundi 3 décembre à 14 h 30 et 21 h Cinéma Marivaux L’Embobiné présente : “ Ombline ” en présence du réalisateur Stéphane Cazes.

30

Semaine de vente humanitaire organisée par le Collectif Forum de la Solidarité.

© Fusina Dominik

© Renper

Samedi 8 décembre à 21 h Cave à Musique

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Du samedi 8 décembre au 6 janvier

Jeudi 6 (18 h 30 et 21 h) et lundi 10 décembre (14 h 30 et 21 h) Cinéma Marivaux L’Embobiné présente : “ The We and the I ” de Michel Gondry.

12e édition de Contes et Lumières : “ Féeries ”. Programme complet joint au journal.

Vendredi 7 et samedi 8 décembre Départ vendredi 7 à 18 h du centre d’intervention et de secours Arrivée samedi 8 à 18 h place Saint-Pierre

Samedi 15 et dimanche 16 décembre Square de la Paix

Fête du centenaire du groupe Mâconnais des Scouts et Guides de France.

Les sapeurs-pompiers de Mâcon se mobilisent pour le Téléthon : course relais de 128 km en 24 heures.

Mercredi 19 et jeudi 20 décembre Studios de danse du Conservatoire

Samedi 8 décembre Centre-ville

Portes ouvertes des classes de danse.

SAMEDI 8 DÉCEMBRE

oser vaincre

Mercredi 19 décembre de 11 h à 19 h Esplanade Lamartine / Crédit photo : francs Juery / Réalisation : Communication Ville de Mâcon / Impression : imprimerie municipale / Octobre 2012

Festival Musique au Présent : audition “ Musique d’aujourd’hui ” par les élèves du Conservatoire.

Du mardi 4 au samedi 8 décembre Mardi de 14 h 30 à 19 h – mercredi de 9 h à 19 h – jeudi et vendredi de 9 h à 12 h 30 et 13 h 45 à 19 h – samedi de 9 h à 17 h 30 MJC Héritan

Création :

Samedi 8 décembre à 18 h Auditorium Rameau – Conservatoire

AGENDA

Téléthon. Programme complet joint au journal.

Collecte de sang organisée par l’Établissement Français du Sang.

Samedi 22 décembre de 16 h à 21 h Rue Franche

Marché gourmand et tombola organisés par l’association Le Fort des Halles.

En savoir +


/en ville le guide/

volontaire et déterminée ” D

ébordante de charme et d’enthousiasme, Ayse Callak ne cache pas ses ambitions. “ J’ai besoin de m’épanouir professionnellement. Pour cela, il me faut des responsabilités. ” 30 ans, célibataire, cette jeune femme d’origine Turque, née en France à Forbach, a la tête bien faite et solidement ancrée sur ses épaules. Son parcours est aussi une preuve que la volonté permet de franchir bien des barrières. Actuellement chargée d’accueil commercial à la Mutuelle Générale, son parcours n’a pas été une balade de santé. Son papa mineur installe toute la famille à Mâcon, dans le quartier de La Chanaye, alors que sa fille souffle ses 3 bougies. Ayse enchaîne collège, BEP de comptabilité et un Bac pro commerce qui efface dans le même temps sa timidité naturelle. Bosseuse, elle participe au lancement de Cultura à Mâcon, où ses qualités lui permettent de prendre des responsabilités. Mais elle souhaite franchir un cap supplémentaire. Courageuse, à 25 ans elle décide de reprendre le chemin des études. “ J’ai préparé un BTS Négociation relation clients à Chalon-sur-Saône. Après mon expérience dans le monde du travail, je ne me voyais pas à 100 % à l’école. Je l’ai donc préparé en alternance. ” Elle apprend le b.a.-ba de son métier, le plus dur, le porte à porte. “ Et encore je n’allais pas chez les particuliers, mais dans les entreprises. ” Elle négocie avec les patrons. “ Ils ne lâchaient rien ! ” En 2009 son examen en poche, Ayse revient à Mâcon. Elle participe à

Ayse Callak,

commerciale battante

nouveau à un lancement, celui d’Amazonia (centre de remise en forme). “ Nous sommes partis de zéro et j’ai participé au développement. Mais j’ai préféré m’en aller. Je ne me sentais pas bien dans cet univers : je ne suis pas sportive pour un sou. Je préfère le shopping ! ” Elle paie au prix fort la recherche de son idéal. 18 mois de chômage et de galère ! Elle se renferme sur elle-même. La petite flamme dans sa tête heureusement ne s’éteint pas. Elle sait ce qu’elle recherche, un poste de commerciale sédentaire. Envoie des dizaines et des dizaines de CV. Elle participe avec d’autres jeunes des quartiers de Mâcon, diplômés comme elle, à des ateliers de coaching sous l’égide du “ Plie ” (Plan local pour

l’insertion et l’emploi) et de Pôle Emploi. Elle apprend à rédiger une lettre de motivation et le contact avec les entreprises. Avec succès : Ayse décroche l’an dernier un CDI à la Mutuelle Générale. Aujourd’hui elle partage son existence entre le travail, sa famille, des cours de coaching et réfléchit à s’orienter vers le management. Elle a également découvert la Jeune Chambre Économique où elle souhaite s’investir à l’avenir. Elle ne cache pas son envie d’aller vers le management, la gestion de réseau pour arriver un jour au coaching personnel. Pour transmettre à son tour. n

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

31


/en ville le guide/Sport

Découvrez le horse ball à Chaintré E

ncore mal connu du grand public, le horse ball prend naissance en France au siècle dernier, en 1978 exactement. Jean-Paul Depons, son créateur, le développe au début en Aquitaine. Mondialement reconnue aujourd’hui, cette discipline extrêmement spectaculaire et dynamique demeure la chasse gardée des cavaliers français, leaders incontestés sur la planète de ce jeu de balle à cheval. Événement exceptionnel, le centre équestre de Mâcon–Chaintré reçoit, les 15 et 16 décembre, le gratin hexagonal de ce sport, avec le must du must, le championnat de France Pro Élite Mixte (1re division), doublé d’un championnat de France Pro Mixte (2e division). Cette manifestation d’envergure inaugurera le manège flambant neuf du centre équestre, mis en service début octobre. Cette magnifique installation de 75 m x 40 m, dotée d’une tribune fixe de 250 places ouvre de nouvelles perspectives pour Chaintré : organisation de compétitions sportives, développement de la pratique équestre auprès des scolaires, des handicapés, des groupes, création d’événementiel, pourquoi pas le spectacle de Zingaro, etc. En attendant le horse ball ouvre le bal. Quid de ce sport ? C’est un jeu d’attaques et de passes dont le rythme s’avère très soutenu, d’une part parce qu’un joueur ne peut conserver la balle plus de 10 secondes, et parce que sur un terrain de 65 m x 25 m en moyenne, les équipes ne cessent d’être en mouvement.

32

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

Les chevaux extrêmement réactifs, (purs sangs anglais en majorité) possèdent dès le démarrage de grosses pointes de vitesse à la Bolt. Les cavaliers-centaures, acrobates et agiles (en moyenne 25-30 ans), ramassent en équilibre précaire, une jambe en l’air et au galop, la balle à 6 anses. Adroits, les huit acteurs (4 sur le terrain par équipe), multiplient les contacts parfois musclés, se disputant âprement la possession de la balle lors des deux mi-temps de 10 minutes chacune. C’est court (protection de l’animal oblige), certes, mais d’une intensité extrême. À Chaintré 10 équipes seront engagées en Championnat de France Pro Élite Mixte et 8 en Pro Mixte. 18 matches au programme du 15 et 16 décembre. Début des compétitions le samedi à 12 h 45. Dernière rencontre à 19 h 20. Le dimanche début à 10 h 30, dernier match à 17 h 50. À découvrir absolument. n www.horseball.org

C’est quoi le horse ball ? Un match de horse ball se dispute par équipe de 6 joueurs et de 6 chevaux, 4 sont sur le terrain (de 60 à 70 m de long par 20 à 30 m de large) et 2 sont remplaçants (changements libres), en 2  périodes de 10 minutes chacune et une mi-temps de 3 minutes. Le début de la partie se fait au galop. Après un but, la remise en jeu s’effectue façon touche de rugby, avec 2 joueurs pour chaque équipe. Pas de cage, mais un panier à la verticale du sol (au contraire du basket), de 1 mètre de diamètre placé à 3,50 m de hauteur. Avant de tirer pour marquer un but, les équipes ont obligation d’effectuer 3 passes entre 3 joueurs différents. Interdiction de conserver la balle plus de 10 secondes. Interdiction de mettre le pied à terre pour se saisir de la balle tombée au sol, sous peine d’être sanctionné. Trois types de pénalités existent, P1 pénalty (tir à 5 m du panier), P2 coup franc (tir à 10 m direct ou à 15 m en passant la balle), P3 faute légère (la balle à l’endroit de l’infraction est donnée à l’équipe adverse). Deux arbitres : un à cheval et le second assis en hauteur. Pour les rencontres de Pro Élite Mixte un superviseur tranche en cas de décisions contradictoires entre les deux autres arbitres.


rendez-vous

ça farte sur l’esplanade !

Gymnastique

1er décembre, 19 h – 22 h Gala des Jeunes de Mâcon Sports, palais des Sports.

Basket

1er décembre, 20 h ESPM - Oullins, salle des Sports de Prissé 15 décembre, 20h ESPM - Vallauris, salle des Sports de Prissé

Tir à l’arc

2 décembre, la journée Concours, salle de tir à l’arc de Champlevert.

Volley

4 et 6 décembre, 19 h – 02 h Challenge Zadjel, palais des Sports.

8 décembre, 18 h Mâcon – Chenôve, palais des Sports. 22 décembre, 18 h Mâcon – Sens, palais des Sports.

Tennis de table

8 décembre (12 h – 20 h) et 9 décembre (8 h – 20 h) Critérium fédéral individuel départemental, complexe des Saugeraies.

Rugby

9 décembre à 15 h ASM – Strasbourg, stade émile Vanier.

Football

8 décembre à 18 h UFM – Digoin, stade Pierre Guérin. 9 décembre à 15 h RC Flacé F - Nivolas, stade Pierre Guérin.

Horaires DE LA PATINOIRE :

Du 8 au 21 décembre : lundi, mardi, jeudi de 16 h 30 à 19 h, mercredi de 12 h 30 à 19 h ; vendredi de 16 h 30 à 21 h ; samedi de 10 h à 21 h ; dimanche de 10 h à 19 h. Du 22 décembre 2012 au 6 janvier 2013 : lundi au jeudi et les dimanches de 12 h 30 à 19 h, vendredi de 12 h 30 à 21 h ; samedi de 10 h à 21 h. 24 et 31 décembre de 12 h 30 à 17 h. Fermé les 25 décembre et 1er janvier. C’est le grand plaisir d’hiver des Mâconnais : l’an dernier, 10 000 personnes sont venues patiner sur la nouvelle patinoire synthétique, plus pratique et moins coûteuse qu’un équipement classique. Un succès populaire reconduit cette année avec les mêmes tarifs et les mêmes conditions d’utilisations. Patiner sera donc un plaisir, que l’on soit débutant ou confirmé. La Ville prévoit d’ailleurs d’organiser la cohabitation. Une période de deux minutes toutes les heures permettra à ceux qui le désirent de se lancer dans des sprints endiablés. Ceux qui veulent faire la fête entre amis ou en famille pourront également se faire plaisir lors des nocturnes organisées chaque vendredi et chaque samedi jusqu’à 21 h. Plusieurs soirées à thème sont prévues pendant les vacances de Noël. Le 22 décembre, c’est soirée sapin. Si vous venez muni d’une déco de Noël pour le sapin de la patinoire, l’entrée sera gratuite. Même principe les 29 décembre et 5 janvier. Le 29, il s’agira d'être coiffé d'un chapeau rigolo. Le 5 janvier, c’est la soirée blanche où l’on pourra venir tout de blanc vêtu. Signalons également que la recette du 8 décembre sera entièrement reversée au Téléthon.

Tarifs :

Adultes 4 €. Moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires des minima sociaux (sur présentation d’un justificatif de moins de 3 mois) : 2 €. Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans. 1 entrée avec la Carte j’M : 1,50 €/ 1 carte 10 entrées, tarif Carte j’M : 10 €. 1 carte 10 entrées, tarif plein : 25 €/ 1 carte 10 entrées, tarif réduit : 12 €.

Mettez des gants… même s’il ne fait pas froid ! Le port de gants est obligatoire sur la patinoire municipale, même si elle n’est pas en glace et même s’il ne gêle pas ! Les gants sont en effet des éléments de sécurité pour éviter les coupures aux mains en cas de chute, les lames des patins étant très coupantes. Si vous n’avez pas de gants, sachez que les agents d’accueil pourront vous en fournir à l’entrée de la patinoire. Mais, dans un cas comme dans l’autre, mettez-les sur vos mains. MA VILLE MÂCON - décembre 2012

33


/LIEU DE VIllE/

la place aux herbes, créée par ses riverains C’est à la demande des riverains que la place aux Herbes a été créée au xixe siècle, pour accueillir un marché aux comestibles.

l

Place de “ l’Herberie ”

Sur cette carte postale, la place de “ l’Herberie ” est vue dans sa fonction primitive, celle de marché pour les habitants du centre.

a place aux Herbes demeure aujourd’hui un lieu de vie majeur de la cité lamartinienne, avec ses terrasses de cafés-restaurants pleines aux beaux jours. Lieu de vie, elle l’est depuis sa création intervenue… en 1863. Née de la démolition de deux îlots de maisons situés entre l’ancienne rue de la Filaterie (1) , théâtre du commerce du fil et de toile grossière, et, feu la rue Tavernerie(2), lieu du commerce du vin, la place accueille tout d’abord un marché aux comestibles, afin d’offrir aux habitants du centre-ville un meilleur ravitaillement en produits frais. Près de 40 ans furent nécessaires à l’accomplissement de ce projet. Son évocation par des propriétaires riverains des rues de la Filaterie et Tavernerie remonte à 1826. Le 6 décembre de cette année-là, le conseil municipal évoque la proposition de ces derniers, de création d’une place à leurs frais sous condition que la Ville en exécute le pavement. Ces entreprenants Mâconnais (ils achetèrent et démolirent les maisons), demandent en contrepartie de percevoir les droits de place du futur marché aux herbages, hortolages (légumes), fruits et volailles. Mais les finances de la Ville font alors défaut. Le projet traîne en longueur. Des pétitions affluent sur le bureau du premier magistrat de l’époque. Les propriétaires riverains qui ont reconstruit leurs façades pour un harmonieux alignement menacent le maire d’un procès pour engagement non tenu. Ils en appellent au préfet en 1840 et 1848.

››

Incontournable Maison de Bois

Repères

34

“ Mitraillée ” sans cesse, la Maison de Bois, doyenne des maisons de la cité, séduit les voyageurs du monde entier. Sa façade unique se compose de panneaux en chêne plaqués sur une armature en bois. Ses frises et colonnades au 1er étage, toutes différentes, contribuent à son charme. Toutes les statues ornant l’extérieur, nues, grotesques, ailées, grimaçantes évoquent une évidente grivoiserie. La Ville de Mâcon a rénové l’édifice en 2011, entreprise qui lui a valu de recevoir le Prix régional du Patrimoine (deuxième place).

1387 – 1394

1490 – 1510

6 décembre 1826

Dès 1387 est évoquée la maison de Jehan d’Artus sise en la Tavernerie. La rue de la Filaterie est citée dès 1394.

La Maison de Bois est construite suite sans doute à un incendie ayant détruit des étages en pierre. La présence au rezde-chaussée de la base d’une tourelle semble le confirmer.

Le conseil municipal évoque un projet de création d’une place formulé par les propriétaires riverains des rues de la Filaterie et Tavernerie qui demandent en contrepartie l’exploitation des places du futur marché aux comestibles. La ville assurerait le pavement.

mA VILLE MÂCON - décembre 2012


Témoignages

Stéphane Ladre,

“ C’est un petit village dans la ville. Tous les commerçants se connaissent. En été les terrasses sont pleines. Il y a un monde fou ! J’y suis vraiment très bien. ”

propriétaire du restaurant “ Le 88 ”

“ Cette place est très agréable aux beaux jours, avec ses terrasses. Elle est ombragée. C’est très sympa. ”

Le legs de Charles Marceau

Secrétaire général de la Ville de Mâcon de 1940 à 1977, Charles Marceau décède le 6 juillet 1992. Dans son testament il lègue à la Ville la Maison de Bois. Legs acté par décision du conseil municipal le 23 mars 1993.

Christelle Chane,

propriétaire de “ La Place aux Fleurs ”

›› Saint-éloi sauvegardé

Tout en haut de la place, la statue de Saint-éloi veille sur la place aux Herbes. Selon la légende, des statues de saints étaient réparties dans la ville afin de protéger les quartiers de la cité. Celle de Saintéloi demeure une des rares à toujours loger dans sa niche. Une curiosité à ne pas manquer.

Deux maisons au contact de la rue Dombey subsistent toujours en 1859. Acquises deux ans plus tard, leur destruction en mars 1863 libère enfin la construction de la place aux Herbes. n (1) La rue de la Filaterie partait de la rue Dombey, alors appelée

rue du Change, vers l’angle de la Maison de Bois en remontant vers l’ouest jusqu’à la rue des Selliers, (actuelle rue Philibert-Laguiche) (2) La rue Tavernerie partait de la rue du Change (Dombey) et se dirigeait vers l’ouest pour rejoindre la rue de la Filaterie un peu avant la jonction de celle-ci avec la rue des Selliers (Philibert -Laguiche)

1840 - 1854

1859 - mars 1863

1945

2012

Dans le plan de 1840, elle est appelée la place aux Herbes. En revanche dans celui de 1854 elle devient la place de l’Herberie. Par la suite, et à une date indéterminée, elle redevient place aux Herbes.

Deux maisons touchant la rue Dombey subsistent en 1859. Acquises en 1861, elles sont détruites en mars 1863 laissant apparaître enfin la place aux Herbes dans sa totalité.

Un important marché se tenait place aux Herbes chaque jour jusqu’à la période de la deuxième guerre mondiale, totalement occupé par les maraîchers de Bresse et de Saint-Clément.

Piétonne dans sa partie gauche, aux beaux jours les terrasses des cafés et restaurants se remplissent pour le plus grand bonheur de tous, le calme y régnant.

MA VILLE MÂCON - décembre 2012

35


Bienvenue

aux nouveaux Mâconnais 2012!

Infos pratiques

L'indice ATMO

> ALLO MAIRIE n° Vert 0 800 33 72 73 (appel gratuit depuis un poste fixe)

du mois de octobre

Répartition par jour : 3 jours 2 Très bon : 13 jours Bon : 3 9 jours Bon : 4 5 jours 5 Moyen : 0 jour 6 Médiocre : 1 jour 7 Médiocre : ATMO est satisfait, la qualité de l'air a été bonne au mois d'octobre

(PIM) LES POINTS IMFORMATION MAIRIE

4

> PIM Marbé (Maison de l’Abîme) 03 85 21 01 39 Accueil : David – Conseiller municipal à votre écoute : Philippe Gallard

> PIM St-Clément 94, rue de Lyon 03 85 22 15 06 Accueil : Nassera – Conseillère municipale à votre écoute : Georgette Degoulange

NUMéRO D’URGENCE SéCURITé GAZ n° 0800 47 33 33

MéDECINE DE GARDE

En cas d’urgence : Maison médicale rue Ambroise-Paré Tous les jours de 19 h à minuit, samedi à partir de 14 h, dimanche et fêtes de 8 h à minuit. En dehors de ces horaires, composez le 15.

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES Nouveau n° : 0 810 25 71 10

NUMéROS D’URGENCE

> s.a.m.u : 15 > Police secours : 17 > Sapeurs Pompiers : 18 > enfance maltraitée : 119 > Enfants Disparus : 116 000 PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL LE 17 DÉCEMBRE À 18 H 30

Ma ville Mâcon décembre 2012  

Magazine municipal de la Ville de Mâcon

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you