__MAIN_TEXT__

Page 1

Rapport annuel 2015


2 M3M est une ONG qui agit pour le droit à la santé et le développement souverain. Table des matières Avant-propos

2

Partenaires du Sud

4

Campagne

12

Agir et se mobiliser

16

Bénévolat et récolte de fonds

18

Résultats financiers

20

Notre organisation

22

Mise en forme: Redkitten.com Éditeur responsable : Wim De Ceukelaire, Chaussée de Haecht 53, 1210 Bruxelles – mai 2016

Avant-propos Une journée de travail à M3M, c’est un peu comme faire un tour de montagnes russes. Le matin, on s’indigne de l’injustice dans le monde, parfois si proche de nous car nous travaillons tous les jours avec des partenaires du monde entier. Et dans l’après-midi, l’une ou l’autre petite victoire sur le terrain nous comble de joie. On a à nouveau changé un peu le cours des choses !

Une année de travail est également comparable à une montagne russe, mais à plus grande échelle. En 2015, nous avons parfois ressenti beaucoup de colère et de tristesse, notamment lorsque nous avons appris que Daoud avait à nouveau été arrêté. Daoud, c’est un jeune homme palestinien exceptionnel, une personne en qui j’ai totalement confiance. Il coordonne le programme jeunesse de notre partenaire local Health Work Commitees. D’abord banni de Jérusalem, il a ensuite été exclu du territoire palestinien, avant de disparaître derrière les barreaux, à l’’instar de


3 Avant-propos

Wim De Ceukelaire Directeur

tant d’autres jeunes activistes palestiniens qui luttent pour leurs droits. Dans ces caslà, nous frappons du poing sur la table, et parfois en laissant échapper un juron… Bien heureusement, ces moments laissent aussi de temps en temps place à des instants de joie et de fierté. La fierté d’avoir réussi à faire venir la légende vivante qu’est Vandana Shiva en Belgique. La courageuse Indienne a su convaincre les sceptiques grâce à son plaidoyer enflammé pour le droit à la santé et à un milieu de vie sain. La joie de voir le succès croissant

de la campagne contre le TTIP, l’important accord de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis, qui risque d’influencer le monde entier à l’avantage des multinationales. Grâce à cette campagne, à laquelle nous avons contribué pour une part, il est désormais loin d’être acquis qu’accord il y ait. Mais ce qui nous réjouit encore davantage, ce sont les succès engendrés par nos partenaires du Sud. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour de l’eau à Kinshasa, Goma et Lubumbashi ! L’hôpital

orthopédique de Manille n’est finalement pas privatisé, au terme de mois de lutte ! Des centaines de jeunes Palestiniens se sont retroussé les manches pour rafraîchir leur quartier… Voilà les nouvelles auxquelles nous nous raccrochons et desquelles nous puisons force et énergie pour continuer. Ce rapport annuel a pour objectif de vous emmener avec nous à bord de cette montagne russe. C’est notre manière à nous de vous remercier pour votre soutien, mais aussi de vous donner envie de continuer avec nous.


4

Partenaires du Sud

République démocratique du Congo

L’eau, c’est la vie A Kinshasa, Goma et Lubumbashi, plus de 15.000 membres de comités sanitaires ont mené des actions visant à un meilleur accès à l’eau et à un milieu de vie sain. Nos partenaires Étoile du Sud et CODIC ont assisté et conseillé les comités dans leurs enquêtes auprès de la population dans le but de cartographier les besoins. Le point d’orgue de cette année fut un grand rassemblement portant sur la santé, où plus de 300 Congolais ont pu échanger leurs connaissances et expériences en la matière. Il en a résulté un cahier de charges, reprenant les questions les plus importantes de la population destinées aux décideurs. Plus de 3.000 activistes ont encore répété leurs exigences en rue à l’occasion d’une marche pour le droit à la santé à Goma.

Goma – Le camion citerne acheté permet de fournir de l’eau au plus grand nombre.


5

République démocratique du Congo

Goma – La marche “l’eau c’est la vie” a rassemblé plus de 3.000 militants.

« Les jeunes du quartier sont à présent conscients qu’il vaut mieux qu’ils s’organisent eux-mêmes pour trouver des solutions à leurs problèmes.» Dr. Jaco, membre de la clinique mobile d’’Étoile du Sud

Partenaires Étoile du Sud (EDS) est une ONG qui encadre tout un réseau de comités de santé dans plusieurs provinces congolaises. Le Collectif de Développement intégré au Congo (CODIC) est une plate-forme au sein de laquelle les organisations de développement peuvent partager leurs expériences. Il s’agit d’un réseau de 750 organisations, actif dans 5 provinces du Congo.

Budget partenariat en 2015 : 261.214 euros Pour notre action en RD Congo, nous avons pu notamment compter en 2015 sur le soutien financier de: la DGD, le Partenariat flamand Eau pour le développement (Vlaams Partnerschap Water voor Ontwikkeling) ainsi que les villes de Lommel et d’Ypres.


6

Partenaires du Sud

Philippines Cela fait plusieurs années que nos partenaires mènent des campagnes pour mettre un terme à la privatisation des soins de santé. Des milliers de Philippins ont activement participé à ces campagnes. En 2015, le gouvernement philippin désirait privatiser le seul hôpital orthopédique public de Manille. Des prestataires de soins de santé, des activistes issus d’organisations populaires et même le directeur dudit hôpital sont montés au créneau pour s’y opposer. Avec succès.

La lutte pour l’accès aux soins de santé porte ses fruits

© Bulatlat.com

Manille – Les mouvements sociaux et les patients mènent des campagnes contre la privatisation de l’hôpital. © Bulatlat.com


7

Partenaires du Sud

« Je suis fière de nos leaders, qui ont réussi à faire entendre leur voix.»

Philippines

Aurora Gabriel, coordinatrice d’Advocates for Community Health à Mindoro

Partenaires Gabriela est une organisation de coordination de plusieurs associations de femmes ; elle donne des formations, surtout sur le genre et sur le droit à la santé. CHD (Council for Health and Development) est une organisation active parmi les communautés pauvres de Manille et de certaines provinces. Elle organise la population via des formations sur les soins de santé élémentaires.

A travers des barrages routiers, les mineurs et les agriculteurs protestent contre les grandes compagnies minières à Samar.

IBON est un centre alternatif de documentation et de recherche. Advocates for Community Health est actif dans les régions les plus éloignées des Philippines, où la malaria est toujours fortement présente. Ils donnent des formations aux paysans de façon à ce qu’ils puissent prévenir cette maladie et l’empêcher de proliférer. Budget partenariat en 2015 : 332.995 euros Pour notre action aux Philippines, nous avons pu notamment compter en 2015 sur le soutien financier de: la DGD, la Province de FlandreOrientale, 11.11.11 et la commune de Zoersel.

© Bulatlat.com

Victoire sur deux grandes entreprises minières Les Philippins disposent d’un sous-sol riche en minerais et minéraux. Les entreprises minières étrangères y voient de très nombreuses opportunités et peuvent compter sur le soutien du gouvernement philippin. Elles poursuivent leur objectif sans se préoccuper des populations locales ni de l’environnement. Nos partenaires se sont joints aux communautés locales pour mener des actions. Ils ont bloqué des routes et ont manifesté, obligeant Masada Mines et King Resource Mining Company à se plier aux exigences des activistes. Une délivrance pour le mouvement populaire qui mène la lutte contre les activités minières à grande échelle dans la région.


8

Partenaires du Sud

Palestine

Des jeunes en action

Partenaires Health Work Committees (HWC) est l’une des principales organisations de santé dans les territoires palestiniens occupés. M3M soutient HWC dans la mise sur pied et la consolidation d’un réseau qui organise les jeunes à Jérusalem, Hébron et Bethléem et les mobilise en faveur du droit à la santé. Union of Health Work Committees (UHWC) est une organisation sœur de HWC ; elle est active à Gaza. UHWC a quatre centres médicaux auxquels sont associés des centres culturels, un centre de jour et un hôpital, et organise des activités pour les jeunes. Budget partenariat en 2015 : 172.131 euros

Les jeunes de Tawasul sont fortement engagés dans leur communauté.

A Gaza, Jérusalem-Est, Hébron et Bethléem, nos partenaires encadrent un réseau de plus de 850 jeunes engagés dans leurs communautés. Ils entrent en contact avec d’autres organisations sociales et échangent leurs expériences respectives. En 2015, les jeunes ont notamment mené campagne sur la consommation de drogue chez les jeunes et la violence à l’encontre des femmes. Ils font en outre beaucoup de bénévolat, pour aider à reconstruire les maisons en ruine, améliorer les trottoirs ou donner un petit coup de frais à leur environnement. Contribuer à des projets dans leur communauté leur permet de se sentir plus forts, plus sûrs d’eux et de moins se laisser démoraliser par l’occupation et la répression d’Israël.

Pour notre action en Palestine, nous avons pu notamment compter en 2015 sur le soutien financier de: la DGD, Wallonie-Bruxelles International, CNCD-11.11.11, la Province d’Anvers, la commune de Lille et Peterschap Palestijnse Kinderen (Parrainage enfants palestiniens).


9

Partenaires du Sud Palestine « C’est uniquement grâce aux activités auxquelles j’ai participé que j’ai pu prendre davantage conscience de nos conditions de vie et que j’ai développé un sens des responsabilités.» un jeune du réseau Tawasul

La campagne “non à la violence contre les femmes”

Daoud, infatigable et optimiste, travaille auprès des jeunes lors d’un camp d’été.

Arrestation de notre collègue Daoud Daoud est le coordinateur du programme jeunesse de notre partenaire palestinien Health Work Committees. Fin 2014, il a dû quitter Jérusalem, la ville où il vivait, où il travaillait. En juin 2015, il a été arrêté lors d’un interrogatoire. Après 7 mois d’enfermement, il a été condamné à 18 mois de prison. Il est clair que son travail avec les jeunes de Jérusalem et son infatigable volonté de faire entendre et voir une autre version des faits, que ce soit aux jeunes Palestiniens ou aux délégations internationales, ne sont pas du goût d’Israël.


10

Partenaires du Sud

Cuba En 2015, M3M a entamé une nouvelle collaboration avec le Centro Félix Varela. Cette organisation a plus de 15 ans d’expérience dans le green mapping (cartographie verte) des quartiers populaires de la Havane et de sa large périphérie.

La communauté s’engage pour l’environnement

Le green mapping est une méthode unique par laquelle les habitants cartographient eux-mêmes leurs ressources environnementales locales. Ils apprennent ainsi à mieux connaitre leur milieu de vie, à détecter les problèmes et à chercher des solutions avec les autorités locales.

A l’école, les jeunes se joignent eux aussi à l’action « greenmapping » : ils identifient les problèmes de leur environnement.


11

Mesurer l’impact …comment faire ? Depuis 2010, M3M et ses partenaires recourent à la méthodologie du «  Changement le plus significatif  », basée sur des récits de personnes qui relatent quelles expériences ont changé quelque chose dans leur vie ou leur communauté, et pourquoi cette expérience en particulier était si importante. Cela permet à nos partenaires d’en apprendre beaucoup sur les motivations, les engagements et les ressentis de ces personnes, mais aussi à ces dernières de s’enrichir mutuellement de leur vécu. La revue «  Health and Human Rights Journal  », connue pour ses études sur des projets innovants, s’est penchée récemment sur cette méthode et a mis à l’honneur le travail de M3M.

La revue Health and Human Rights Journal publie les expériences de M3M. w w w.hhrjournal.org/2015/ 12/empowerment-for-the - right-to - health the - use - of-the - most-significant- change - methodology-in - monitoring/

`À Manille, la capitale des Philippines, les membres du mouvement de femmes Gabriela racontent comment les formations qu’ils ont suivies ont changé leur vie.

© Mathilde Largepret


12

Campagne

Save the Climate, Stop Free Trade Festivals En 2015, M3M et intal se sont rendus dans plusieurs festivals comme LaSemo, Esperanzah et ManiFiesta dans le cadre de leur campagne pour le climat. Les festivaliers pouvaient se rendre à notre stand pour composer leur propre « Sac’tiviste », avec des slogans caustiques portant sur les accords de libre-échange et les changements climatiques, ainsi qu’adresser une carte postale personnelle à la délégation belge pour le climat.

Sous la pression de lobbies industriels, l’Union européenne promeut un marché dérégulé et conclut des accords de libre-échange avec d’autres pays au bénéfice de multinationales européennes. Ces accords offrent aux multinationales une plus grande facilité d’accès aux marchés du Sud, mais font peu de cas de l’impact de leurs activités sur l’environnement et la santé de la population locale. A tous les niveaux, qu’il s’agisse de déforestation, d’agriculture intensive, d’épuisement des nappes phréatiques ou d’activités minières, les règles sont fort peu contraignantes pour les multinationales. Ce n’est pas seulement néfaste pour l’environnement, cela rend également la population du Sud encore plus vulnérable aux conséquences des changements climatiques. C’est pour cette raison que M3M mène, avec le mouvement de solidarité intal et d’autres organisations, une campagne pour une autre politique européenne en matière de commerce, qui tienne compte de l’environnement et de la population.

Une pétition avec des cartes postales

Les festivaliers conçoivent leur sac sur le stand de M3M : des “Sac’tiviste”!

Le 25 novembre 2015, nous avons transmis 500 cartes postales reprenant nos revendications au cabinet de MarieChristine Marghem, ministre de l’Énergie, de l’Environnement et du Développement durable, juste avant son départ pour le sommet international pour le climat qui se tenait à Paris.

À Bruxelles, 500 cartes postales ont été remises à la Ministre avant sont départ pour le sommet sur le climat.


13

Campagne Analyse : Les politiques commerciales et climatiques de l’Union européenne manquent de cohérence Ce document d’analyse dénonce l’impact négatif des accords de libre-échange promus par l’Union européenne sur le climat et le fait qu’ils vont carrément à l’encontre des mesures que l’Union européenne s’est données pour lutter contre le changement climatique.

Vandana Shiva A ManiFiesta, M3M a invité Vandana Shiva pour un débat sur la sécurité alimentaire et les changements climatiques. Vandana est une activiste indienne, comptant plus de 20 livres à son actif. Elle parle de la biodiversité, du rôle des communautés locales, de la démocratie, des droits des femmes et de bien d’autres sujets encore. Du sommet climatique de Paris, elle a déclaré : «  Le peuple ne doit pas céder, car il s’agit de notre vie et de la vie de notre planète  ». Une dame dont on peut s’inspirer !

Wim, le directeur de M3M avec Vandana Shiva lors de ManiFiesta.

Plus de 14.000 Belges dans les rues d’Ostende pour le climat M3M s’est jointe à d’autres groupes belges et internationaux pour préparer la mobilisation face au sommet international pour le climat à Paris. Avec Climate Express, nous avions décidé de relever le défi d’amener 10.000 Belges à Paris pour le sommet mondial pour le climat. Mais les attentats terroristes de Paris en ont décidé autrement. Il n’empêche que pas moins de 14.000 Belges ont décidé de mettre le cap sur Ostende avec Climate Express le 6 décembre dernier pour une action alternative. Un signal clair à nos dirigeants politiques pour qu’ils concluent un accord sur le climat qui respecte les limites de notre planète.


14

Campagne

Une protection sociale pour tous Sans protection sociale, la vie est une loterie. Sans accès à une protection sociale adéquate, les gens peuvent être confrontés à de sérieuses difficultés financières au moindre aléa de la vie. Les coûts des soins de santé sont hors de prix ou les enfants doivent travailler pour soutenir leurs familles. C’est pour cette raison qu’avec 11.11.11 et 18 autres ONG, nous avons mené, en 2015 (et nous poursuivons en 2016), une campagne pour une protection sociale pour tous. Cette campagne dépasse le clivage traditionnel Nord-Sud. L’une des exigences est, par exemple, que la Belgique et l’Europe renforcent leurs systèmes de protection sociale. Aujourd’hui, nous voyons comment l’Europe met en question l’accès sans conditions à la sécurité sociale et aux services de base.

Linda, activiste sud-africaine pour la santé Dans le cadre de cette campagne, M3M a invité l’activiste sud-africaine pour la santé Linda Mashingaidze à rencontrer plusieurs organisations belges. Linda est coordinatrice régionale du mouvement populaire pour la santé en Afrique et bénéficie d’une expérience impressionnante en matière de mobilisation de communautés.

Linda Mashingaidze en viste à Médecine pour le Peuple à Hoboken pour un échange très intéressant.

« Nous remarquons que lorsque les gens sont bien informés, ils sont mieux à même de défendre leurs droits. C’est simple : si vous savez que vous avez droit à des médicaments, vous allez plus facilement faire pression sur le gouvernement pour l’obliger à faire son devoir et les proposer à des prix abordables » Linda Mashingaidze


15

Campagne

Stop the Killings : Prix des Droits de l’homme sous le signe des activistes pour le climat En 2015, le prix des Droits de l’Homme de la plate-forme « Stop the Killings » a été décerné aux organisations philippines Lumad de Mindanao, pour leur lutte soutenue contre les activités minières et agricoles à grande échelle qui polluent leur milieu de vie. Les Lumads ont été nominés par Solidagro, M3M et 11.11.11. Stop the killings est une plate-forme d’action de syndicats et d’organisations sociales. Par le biais d’actions et de la diffusion d’informations, son objectif est de contrer la répression de syndicalistes et d’activistes dans le Sud.

Les Lumads s’opposent aux exploitations minières et aux activités agricoles de grande échelle.

Percenita “Daday” Sanchez a reçu le prix au nom des Lumads.


16

Agir et se mobiliser

Voyages de solidarité dans le Sud

Formation 17 jeunes belges en Palestine.

En juillet, dix-sept jeunes de l’organisation estudiantine Comac se sont rendus en Palestine à l’occasion d’un voyage de solidarité. Ils y ont rencontré des jeunes, des délégués syndicaux, des agents communautaires et bien d’autres activistes. A l’issue de leur voyage, ils se sont engagés à poursuivre leur solidarité avec la population palestinienne en Belgique.

Week-end de formation interactif. Avec un jeu de pouvoir : Qui tire le plus fort ?

Chaque année, M3M propose différentes formations, mais elle en compose aussi sur mesure pour les organisations. L’offre comprend des formations sur nos thèmes clés tels que le changement climatique, les soins de santé publics, l’impact de la politique de libre-échange sur la santé, mais aussi des ateliers sur les dynamiques de groupe, la création d’une campagne ou l’organisation et la présentation de formations interactives. L’empowerment, comment cela fonctionne-t-il en pratique ? Cette année, le cycle de formation annuel « Empowerment: une stratégie pour le droit à la santé » se tenait pour la première fois à Liège. Des étudiants et des jeunes appartenant à des organisations sociales se sont imprégnés trois jours durant des stratégies d’empowerment de M3M et de ses partenaires.


17

Agir et se mobiliser

Un réseau mondial d’activistes pour la santé

M3M fait partie du Mouvement populaire pour la santé (MPS), un réseau mondial qui joue un rôle essentiel dans la lutte pour le droit à la santé. Le MPS porte la voix des mouvements sociaux du Sud jusqu’aux cercles académiques et aux niveaux politiques, car ces derniers se montrent le plus souvent sourds à leurs appels en temps normal. En 2015 également, le MPS a réussi à faire entendre la voix de mouvements sociaux du Sud. Début 2015, M3M et différents groupes du MPS ont participé au Forum social mondial qui se tenait en Tunisie. Avec des activistes originaires de RD Congo, de Palestine, d’Égypte, du Maroc, d’Italie, de Grèce et de Belgique, nous avons organisé des ateliers portant sur le droit à la

santé et nous sommes également descendus dans les rues. En mai, M3M a participé aux activités organisées dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où se prennent les décisions sur les priorités de l’organisation. Nous avons collaboré au WHO -Watch avec l’équipe du MPS, projet dont l’objectif est d’aider à « démocratiser » la politique de santé globale. L’équipe fait des interventions critiques au sujet des inquiétudes et des propositions d’activistes pour la santé dans le monde entier. Parmi les inquiétudes, il y a la privatisation de la politique de santé mondiale du fait de l’influence croissante de multinationales et fondations privées à l’Organisation mondiale pour la santé.

Les activistes de la santé lors du Forum Social Mondial à Tunis.


18

Bénévolat et récolte de fonds Rencontre M3M Fin janvier, plus de 80 sympathisants et bénévoles étaient présents à la Rencontre M3M. Ils y ont pu échanger leurs idées et se faire un avant-goût de ce que réservait l’année de M3M.

85 Les 20 km de Bruxelles 85 coureurs enthousiastes de M3M se sont fait sponsoriser pour les 20 km de Bruxelles et ont récolté plus de 18.000 euros pour M3M.

20km

18.000€

80

ManiFiesta Cette année, ManiFiesta était placée sous le signe du développement durable et a tenu à joindre l’acte à la parole. M3M a fourni des gobelets réutilisables pour tout le festival. Plus de 40 bénévoles ont participé à notre action « Offrez votre gobelet pour la bonne cause ». Plus de 4.000 festivaliers ont offert l’euro donné pour la caution de leur gobelet à M3M.

13 . 560€ 5.000

Campagne de Pâques 13.560 euros, telle est la somme récoltée par les bénévoles grâce à la vente de plus de 5.000 sachets d’œufs de Pâques durant la campagne de Pâques annuelle pour Cuba. Les bénéfices ont été reversés à deux projets de développement durables cubain à La Havane.

Des bénévoles de Grimbergen et Vilvorde en action pour la campagne de Pâques.

40

Les volontaires de M3M ne passent pas inaperçus à ManiFiesta. © Salim Hellalet


500

19

Bénévolat et récolte de fonds

Campagne «Devenez un allié»

Assemblées générales

Dans une école de Lille, Leen explique le programme de santé scolaire de notre partenaire palestinien. Les étudiants ont organisé une randonnée parrainée et ont récolté 470 euros.

En 2015, nous avons lancé la campagne « Devenez un allié M3M ». Un allié, c’est une personne qui soutient M3M en lui versant une contribution mensuelle fixe. Fin 2015, M3M pouvait compter sur plus de 500 alliés.

En 2015, M3M a enrichi ses Assemblées générales de deux séances ouvertes auxquelles des sympathisants ont pu assister pour réfléchir ensemble au fonctionnement de M3M. Cela a donné lieu à de passionnantes et enrichissantes discussions.

403 Dons-cadeaux Beaucoup de personnes ont célébré un heureux événement, une naissance ou une retraite, et ont préféré un don à M3M aux cadeaux. .

7.445€

2 .190€

Bière Taybeh 403 caisses de la délicieuse bière Taybeh palestinienne ont été commandées, générant une belle recette de 2.910 euros pour notre partenaire palestinien.

Nadim Khouri brasse la bière Taybeh en Palestine. M3M la fait brasser en Belgique sous licence.

Ambassadeurs De nombreux ambassadeurs de M3M ont tenu un stand pour M3M à l’occasion d’activités, ont proposé des projets de M3M au sein de leur commune ou ont organisé une activité informative ou de récolte de fonds.


20

Résultats financiers

Le total des dépenses est resté plus ou moins constant, à près de 1,9 million d’euros, dont environ 1 million pour le programme Sud. Il s’agit principalement de soutien aux partenaires de nos pays cibles : République démocratique du Congo, Philippines et Palestine. Le soutien au réseau international pour le droit à la santé, le Mouvement populaire

pour la santé, est aussi important. Ces programmes d’envergure ont été financés majoritairement par des subsides. A côté de cela, nous soutenons également d’autres projets (à Cuba par exemple) sur fonds propres.

10% de nos dépenses totales. Les frais destinés à la récolte de fonds sont encore plus bas et comprennent à la fois les frais de personnel, de fonctionnement (envois, ICT…) et l’achat des œufs de Pâques et de la bière Taybeh que nous revendons.

Le programme Nord comprend nos campagnes et stratégies menées en Belgique. Il s’agit principalement de frais personnels. Nous entendons par frais de gestion, les frais nécessaires à la gestion de ces programmes, comme les missions de suivi, les évaluations, etc. Ils ont augmenté du fait qu’en 2015, des évaluations externes ont été effectuées.

Grâce au maintien sous contrôle des frais généraux et des frais liés à la récolte de fonds près de 90% de notre budget est directement consacré à la réalisation de nos objectifs.

Il y a également quelques frais généraux :

Il s’agit des réserves que nous constituons pour couvrir le risque de subsides non acquis. Néanmoins, nos derniers contrôles étaient très bons, ce qui nous a permis de mobiliser à nouveau une partie de cette

loyers des bureaux, frais de téléphonie, chauffage, comptabilité… Nous sommes parvenus à les maintenir sous le cap des

épargne pour notre fonctionnement. Voilà ce que traduit le nombre négatif sous la rubrique des frais exceptionnels.

programme Sud 57%

71% subsides

frais liés à la récolte de fonds 4%

frais généraux 9%

frais de gestion 6%

programme Nord 24%

dépenses

revenus

15% autres revenus

14% récolte de fonds


21 dépenses PROGRAMME SUD

2014

2015

1.859.226

1.887.016

1.071.318

58%

2014

revenus

1.087.125 57 %

fonds pour les partenaires

R ÉCOLTE DE FONDS dons

partenaires en RD Congo

145.065

261.214

partenaires aux Philippines

334.234

332.995

152.588

172.131

1.523

0

partenaires en Palestine partenaires au Laos

campagne de vente (bière Taybeh et campagne de Pâques) entreprises (Ello Mobile)

SUBSIDES

partenaires à Cuba

15.000

18.874

Direction Générale de la Cooperation au Développement

projets d’urgence

119.752

10.554

Comission européenne

petits projets

57.635

55.077

175.464

166.334

régions, communautés, provinces, villes et communes

70.057

69.945

Mouvement Populaire pour la Santé personnel expatrié

PROGRAMME NORD

420.732

frais de fonctionnement f rais de pe rsonn el

FRAIS DE GESTION frais de personnel

FR AIS GÉNÉR AUX

352.034

357.456

frais de personnel

FR AIS LIÉS À L A RÉCOLTE DE FONDS

117.046 53.803

59.055

63.243

10%

164.970

83.387

49.328

100.534

115.643

60.499

frais de personnel

5%

28.212

183.921

location de bureaux, charges et frais de communication

454.432 24% 96.976

87.267

frais de fonctionnement

23%

68.698

3%

74.867

23.307

37.834

frais de fonctionnement

19.716

20.798

achat pour récolte de fonds / campagnes

17.476

FRAIS EXCEPTIONNELS

Du côté des revenus, nous observons que le poste récolte de fonds a diminué par rapport à 2014. Cela s’explique par l’absence de campagne de grande envergure en 2015. Mais nous sommes quand même assez satisfaits de cette récolte de fonds. Grâce au nombre croissant d’affiliés qui nous soutiennent par des dons mensuels,

35.489

6%

9%

4%

-11.423

nous disposons d’une base stable pour notre financement, base sur laquelle nous pouvons également continuer à compter à l’avenir. C’est important, car nous dépendons en grande partie de subsides, et ceux-ci subissent les pressions des restrictions budgétaires que notre secteur commence également à connaître.

1.865.491 335.609

1.865.491 18%

AUTRES REVENUS

260.269 14%

290.703

212.450

38.594

36.014

6.312

1.30 0.616

11.805

70%

991.851

1.311.802

11.642

493

102.385

115.142

136.241

43.552 9.728

58.497

229.266

54.516

12%

271.881 15%

contributions d’autres organisations

32.944

36.750

coupole d’ONG 11.11.11

111.220

74.307

contribution de CNCD

2.848

4.422

contribution des membres du Mouvement Populaire pour la santé

48.922

115.464

récuperations de coûts

29.456

32.817

revenus divers (intérêts, …)

1.934

8.122

revenus exceptionnels

1.942

résultat

71%

1.088.372

Loterie Nationale subsides à l’emploi

16.235

2%

Centre de recherche pour le développement international (CRDI)

2015

6.265

Finalement, nous clôturons l’année par un solde négatif de 43.000 euros. Cela n’a rien d’inquiétant en soi, car nous avons clôturé chacune des 3 dernières années par un bénéfice. Nous pouvons dès lors combler facilement ce trou financier avec nos réserves.

-43.064


22

Notre organisation Égalité hommesfemmes Dans notre travail, nous faisons attention aux différences de genre et nous voulons favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes. En 2015, nous avons analysé en détail la politique de M3M en matière d’égalité entre hommes et femmes avec une enquête et un atelier menés au sein de l’équipe. Dans un premier temps, nous avons vérifié si nous pouvions encore améliorer quelque chose dans notre organisation et observé quelles bonnes pratiques devaient être conservées et renforcées. En 2016, nous poursuivrons en analysant le genre dans nos activités en Belgique (dans nos communications, formations, campagnes, réunions,…).

M3M s’engage résolument à réduire autant que possible son empreinte écologique grâce à :

L’équipe de M3M

14

6

Conseil d’administration

4 en 2014

5 1

7

Assemblée générale

11

Impact environnemental et social

15

Politique en matière de transport : l’utilisation des transports en commun y occupe une place centrale. Impact environnemental des bureaux : nous essayons de limiter notre consommation d’énergie. La gestion des déchets durant les activités : dès que possible, nous faisons tout pour éviter les déchets et utilisons du matériel recyclé. Les voyages en avion : nous essayons de limiter le nombre de voyages en avion en combinant les activités, ainsi que de bien motiver chaque voyage. Nous préférons

Volontaires lors des festivals d’été.

toujours les alternatives abordables lorsqu’elles se présentent. Alimentation : durant les activités, nous consommons bio et local dès que la possibilité se présente. Pour nous, il s’agit là d’une opportunité de sensibiliser à l’impact environnemental de l’alimentation. Durant ManiFiesta, le festival de la solidarité, nous avons fourni pour la 2e année consécutive des gobelets réutilisables, avec pour résultat une montagne de déchets nettement moins importante à l’issue du festival. L’investissement en gobelets réutilisables est un investissement unique pour plusieurs années, il va donc sans dire que nous nous sommes engagés à continuer à nous occuper de cet aspect du festival.


23

Personnel

Au 31 décembre 2015, M3M comptait 20 collaborateurs salariés (17,1 ETP) en service. Notre organisation recourt au même barème pour tous les membres du personnel (b1c de la CP329). Nous avons également pu compter sur le soutien régulier de bénévoles tant au niveau du secrétariat que sur le terrain.

L’équipe de M3M se compose des fantastiques collaborateurs que voici

Conseil d’Administration de M3M

Afef Hammami, collaboratrice finances Alexia Fouarge, collaboratrice politique et mouvement André Crespin, coordinateur politique et mouvement Anne Denis, collaboratrice politique Anne-Laure Roussot, collaboratrice secrétariat Anuschka Mahieu, coordinatrice du secrétariat Benoît Capiau, collaborateur finances Chiara Bodini, collaboratrice partenariat Delphine Van Belleghem, collaboratrice communication et gestion de programme

Pol De Vos ( président) Bert De Belder Bogdan Van doninck Dirk Rooman Els Van der Sypt Gill Boeckmans Irina Meeusen Isabelle Vanbrabant Wim De Ceukelaire

Fanny Polet, collaboratrice gestion de programme Fiona Ben Chekroun, collaboratrice gestion de programme Gaëlle Fonteyne, collaboratrice partenariat en République démocratique du Congo Géraldine Malaise, coordinatrice partenariat Gina Mujinga Mpoji, collaboratrice finances Hans Schaap, collaborateur partenariat aux Philippines Julie Steendam, collaboratrice politique Lars Van Densen, collaborateur politique Lena Van der Bruggen, collaboratrice communication et récolte de fonds Tom Buytaert, collaborateur IT et finances Wim De Ceukelaire, directeur Rein van Gisteren est venu renforcer l’équipe de M3M durant quelques mois pendant les congés de maternité de Fanny et de Delphine. Merci pour ton engagement, Rein !


24

M3M M3M est membre de 11.11.11 (coupole du Mouvement Nord-Sud flamand) CNCD -11.11.11 (Centre national de coopération au développement) ACODEV (Fédération des ONG de coopération au développement) ngo-federatie (Fédération flamande des ONG de coopération au développement) Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds (VEF-AERF) Be-cause Health (Plate-forme belge pour la santé internationale) European Coordination of Committees and Associations for Palestine (ECCP) Plate-forme d’action Santé et Solidarité Testament.be Coalition pour le climat Mouvement populaire pour la santé Plate-forme « Stop the Killings »

M3M bénéficie du label de qualité suivant : C2E (Committed to Excellence) – Label de qualité décerné après évaluation par un évaluateur de la fédération ACODEV. M3M a souscrit aux codes déontologiques suivants : Code d’éthique dans la récolte de fonds – Le label de l’Association pour une Ethique dans la récolte de fonds confirme que M3M respecte bien le code d’éthique de cette association. Charter on the recruitment and the support to the development of Health Human Resources in the partner countries – Le code déontologique volontaire relatif au personnel de santé du groupe de travail Human Resources for Health de Be-cause Health. M3M est reconnue par les autorités fédérales belges en tant qu’ONG-programme et est habilitée à délivrer des attestations fiscales. Outre nos donateurs, bénévoles et sympathisants, nous remercions également les autorités, fédérations et organisations qui cofinancent notre fonctionnement : Direction générale de la Coopération au développement du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement 11.11.11, la coupole du Mouvement Nord-Sud flamand CNCD-11.11.11 International Development Research Centre – Centre de Recherche pour le Développement International Medico International Wallonie-Bruxelles International Partenariat flamand Eau pour le développement Province de Flandre Orientale Province d’Anvers Peterschap Palestijnse Kinderen (Parrainage Enfants Palestiniens) Villes et communes : Ypres, Lommel, Zoersel et Lille Ello Mobile

Contact M3M asbl (Médecine pour le Tiers Monde) Chaussée de Haecht 53 1210 Bruxelles tél: 02 209 23 65 fax: 02 209 23 51 e-mail: info@m3m.be www.m3m.be www.facebook.com/ M3M.Be www.twitter.com/ M3Monde

Profile for Viva Salud

M3M_ rapport annuel 2015  

2015_ le rapport annuel de www.m3m.be

M3M_ rapport annuel 2015  

2015_ le rapport annuel de www.m3m.be

Profile for m3m-g3w
Advertisement