Page 1

Avril 2009 N° 178 • 34e année

Une nouvelle impulsion au Karerpass, Tyrol du Sud. La photo montre la télécabine huit places, l’une des trois nouvelles installations. P 10.

Le 8-CLD-B-O Giggijoch avec des bulles orange Prolongation et confort amélioré. P 2

Nouvel élan pour le domaine de Kals-Matrei Télécabine, télésiège 6 places bulles et sièges chauffants, téléski. P 4

Une nouveauté mondiale : un téléski « mobile » À Steibis, en Bavière, un téléski de conception nouvelle a été réalisé. P 6

Une nouvelle impulsion au Karerpass Des remontées mécaniques revitalisent un tourisme stagnant. P 10

Les bulles orange sont un attrait pour le public 70 % des visiteurs de Zielniec (Pologne) préfèrent le « Hollandais ». P 20

Une télécabine 8 places à Keystone Pour la première fois, une station « Vision » a été installée aux États-Unis. P 23

Le magazine des clients et des collaborateurs

Whistler Blackcomb, Canada, site d’accueil des Jeux olympiques 2010, a réaffirmé ses intentions d’être le domaine skiable numéro 1 en Amérique avec le 3S « PEAK 2 PEAK ». P 24.


Groupe Doppelmayr/Garaventa

2

8-CLD-B-O Giggijoch avec bulles orange Au début de l’hiver 2008/09, le nouveau télésiège 8 places avec bulles orange et tapis d’embarquement a été mis en service au Giggijoch (Sölden). Il remplace un télésiège 3 places à pinces fixes construit en 1982.

L

e nouveau 8-CLD-B-O n’attire pas seulement tous les regards, il contribue aussi largement à séparer les flux de skieurs et donc à rendre plus attractives les pistes de cette zone. Le Giggijoch, à l’altitude de 2 284 m est le point d’arrivée du 8-MGD Giggijoch en provenance du centre de Sölden. L’ancien télésiège 3 places avait un inconvénient certain : depuis la zone de débarquement de la télécabine d’accès près du restaurant, jusqu’à l’embarquement du télésiège, la dénivelée était de huit mètres. Un obstacle qui découra-

geait de nombreux passagers à utiliser cette remontée directement après avoir débarqué de la télécabine. 
 Une nouvelle station aval, un parcours allongé Pour pallier cet inconvénient, la station aval du nouveau télésiège est désormais plus basse, la zone d’embarquement a été pivotée de 90 °, le bâtiment d’exploitation correspondant se blottit aux deux tiers dans le terrain et la remontée a été allongée de 250 m. Les sièges sont par-

Le nouveau 8-CLD-B-O du Giggijoch très bien accueilli. N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

3

Interalpin – Le salon phare de 2009

qués dans une caverne à la station aval, complètement nouvelle. La prolongation de la remontée a entraîné une augmentation de la surface de pistes de 2,5 ha. Le restaurant a également été transformé dans le cadre du chantier de la nouvelle remontée. Tous les niveaux peuvent être atteints skis au pied. À l’intérieur du restaurant, des escaliers roulants assurent un transport confortable. Le cœur du complexe est le nouveau « Wirtshaus am Giggijoch  », une zone du restaurant où l’on sert à table une cuisine traditionnelle autrichienne.

8-CLD-B-O Giggijoch Débit

3 700 p/h

Durée du trajet

4,6 min

Vitesse

5,0 m/s

Sièges

70

Intervalle

7,8 s

Longueur

1 232 m

Dénivelée

316 m

Pylônes

12

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

L

e plus grand salon du monde pour les remontées mécaniques – Interalpin à Innsbruck – ouvre ses portes du 22 au 24 avril pour la famille mondiale du transport par câble. Le groupe Doppelmayr/Garaventa y est naturellement largement représenté. Interalpin est pour nous une occasion exceptionnelle de démonstration de nos compétences et de discussion sur les défis futurs avec nos clients. Cette année nous allons créer la surprise avec des thèmes et objets exposés tout à fait spécifiques sur plus de 1 000 m² : • le train du Cable Liner Shuttle desti­ né à Venise ; • une cabine du 3S « PEAK 2 PEAK » qui bat tous les records du monde à Whistler Mountain ; • un siège du premier télésiège au monde qui – agréé par les autorités – peut transporter sept enfants avec un seul adulte accompagnateur ; • un stand de démonstration de notre système sécurisé de surveillance du câble RPD ; • un des plus grands chariots de téléphérique va-et-vient de Suisse et • une vue d‘ensemble de notre techno­ logie actuelle pour les téléskis. Nous nous réjouissons de vous rencontrer pour de passionnantes discussions dans une ambiance décontractée autour d‘une collation ou d‘une boisson. C‘est dans cet esprit que j‘invite tous les clients et amis de notre entreprise à nous rejoindre sur notre stand.

Michael Doppelmayr

N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

Le domaine skiable Kals-Matrei : de nouvelles impulsions Depuis la saison d’hiver 2008/09, les domaines skiables de Matrei et Kals sont reliés. Cette liaison est assurée par deux remontées Doppelmayr : le 8-MGD Kals en deux sections ainsi que le 6-CLD-B Cimaroß.

L

e « Großglockner-Resort Kals-Matrei  » se trouve sur la route Felbertauernstraße, la liaison principale entre le Nord et l‘Est du Tyrol, dans un site fantastique avec vue sur les chaînes du Glockner, du Schober et du Granatspitz. Il offre 110 km de pistes et 16 remontées ; les plus récentes sont • la télécabine huit places Kals, • le télésiège débrayable 6 places Cimaroß (avec sièges chauffants) et • le « Dorflift », un téléski menant de l‘arrivée de la descente de Kals jusqu‘au village lui-même. La liaison des domaines skiables de Kals et Matrei était évoquée depuis de nombreuses années. Mais ce n‘est qu‘après que le groupe Schultz, auquel appartient le domaine skiable de Matrei depuis 1994, a acheté également en 2006 le domaine de Kals que ce projet s‘est mis en route. Les choses ont alors été très vite : en 2007, la remontée de Cimaroß a été construite du côté de Matrei, pour avoir une capacité suffisante destinée à accueillir l‘affluence attendue après la mise en service de la télécabine prévue du côté de Kals. Cette dernière a été mise en place en 2008. Les remontées arrivent aux deux stations amont situées à environ 2  400  m d‘altitude, et décalées d‘environ 100 m. La station amont de la télécabine est intégrée dans l‘hôtel-restaurant «  Adlerlounge  »  ; la plateforme panoramique qui s‘y trouve a été appelée le nid d‘aigle. La station amont et les deux stations aval accueillent des magasins de sport.

la première). La poulie motrice commune présente deux rainures, la ligne de la deuxième section est déviée de 1,96°. Le choix de deux boucles de câbles a permis de choisir un diamètre de câble inférieur à celui qui aurait dû être utilisé pour une seule boucle continue. Le câble est donc beaucoup plus léger et la puissance motrice nécessaire inférieure, ce qui permet des économies d‘énergie. En 2009 le 6-CLD-B Goldried II va être construit, lui aussi avec des sièges chauffants. Cette remontée remplace un 8-MGD Kals

Section1

Section 2

Débit

1 600 p/h

1 600 p/h

Durée du trajet

8,1 min

4,6 min

Des économies d‘énergie grâce à une motrice située dans la station intermédiaire

Vitesse

6,0 m/s

6,0 m/s

Cabines

54

30

Intervalle

18,0 s

18,0 s

La motrice pour les deux boucles de câbles des deux sections de télécabine, indépendantes l‘une de l‘autre, se trouve dans la station intermédiaire (elle joue le rôle de station aval pour la deuxième section et de station amont pour

Longueur

2 539 m

1 257 m

Dénivelée

617 m

432 m

Pylônes

15

6

Motrice

Amont

Aval

Équipement tendeur

Aval

Amont

N° 178 • Avril 2009


Station intermédiaire du 8-MGD Kals. télésiège deux places et permet de mieux répartir les skieurs sur le versant de Matrei. Des catex (câbles transporteurs d‘explosifs) assurent la sécurité des pistes et de la commune de Kals Les deux remontées vers le sommet étaient accompagnées dans le contrat par trois catex assurant la sécurité des pistes. L‘un d‘entre eux, situé près du 6-CLD-B Cimaroß Débit

Kals-Matreier Törl (2 207 m), ne pourra être réalisé que pendant l‘été 2009 : le créneau disponible en haute montagne pour les installations était en effet trop court pour une mise en place des trois câbles en 2008. Ces remontées passent par des versants très raides  ; elles présentent des portées pouvant atteindre 600  m ainsi qu‘une hauteur de survol s‘élevant jusqu‘à 120  m. Le catex situé sur les versants de la Blauspitze améliore 1-SL Dorflift

2 400 p/h

également de manière notoire la protection contre les avalanches pour le village de Kals. Une envolée du tourisme dans la région L‘impact du nouveau domaine GlocknerSkiresorts Kals-Matrei sur l‘affluence touristique est sensationnel. Les nuits d‘hôtel ont augmenté de 47 % en décembre 2008 à Matrei, et de 38 % à Kals. ABR Blauspitz

Débit

637 p/h

Longueur

2 926 m

Durée du trajet

4,5 min

Durée du trajet

2,4 min

Dénivelée

172 m

Vitesse

5,0 m/s

Vitesse

2,5 m/s

Pylônes

8

Sièges

60

Suspentes

51

Motrice

2 256 m

Intervalle

9,0 s

Intervalle

5,6 s

Longueur

1 237 m

Longueur

353 m

ABR Gorner

Dénivelée

447 m

Dénivelée

77 m

Longueur

3 083 m

Dénivelée

336 m

Pylônes

12

Pylônes

5

Motrice

Amont

Motrice

Amont

Pylônes

9

Équipement tendeur

Amont

Motrice

2 426 m

Équipement tendeur N° 178 • Avril 2009

Aval


Groupe Doppelmayr/Garaventa

6

Un téléski « mobile » à Steibis Le domaine skiable Imbergbahn & Skiarena Steibis dans l’Allgäu en Bavière offre une nouvelle attraction : le 12 décembre 2008, le téléski à sellettes Imbi-Sonnenlift a été mis en service dans le « Kinderland ». Sa spécificité : il n’a pas été fixé sur des fondations, mais sur des châssis d’acier et des plaques de béton superficielles.

S

teibis est un domaine skiable idéal pour les familles avec des enfants en bas âge. La nouvelle attraction est le « Kinderland », un parc destiné aux enfants pour le ski, complètement clos, d’une certaine ampleur, bien visible depuis le restaurant d’Imberg et équipé de trois tapis roulants et d’un téléski tout à fait spécial, l’ Imbi-Sonnenlift. Il se trouve sur le versant ensoleillé, près de la station amont du 8-MGD Imbergbahn, la remontée d’accès la plus puissante du domaine1. Pas de massifs fixes L’Imbi-Sonnenlift est un téléski spécialement développé par Doppelmayr pour les petits domaines skiables ou des missions spéciales, qui peut s’installer (et se démonter) rapidement sans fondations béton dans le sol. Pour le téléski d’Imbi, sept semaines se sont écoulées entre la signature du contrat et l’agrément par les autorités ! Les stations amont et aval ont été montées sur un châssis d’acier. À l’arrière de cette structure, des plaques d’aciers sont empilées pour faire contrepoids aux forces de traction. Les deux pylônes de ligne se trouvent sur des plaques en béton2. L’unité de commande se trouve dans un conteneur à la station aval ; elle assure également la régulation des trois tapis roulants. Même les très jeunes enfants se débrouillent parfaitement avec les sellettes La rondelle des sellettes est parfaitement adaptée aux enfants, car elle demande moins de force et d’habileté que pour un téléski à pioches. Le Kinderland a été très bien accueilli, d’autant plus que les écoles de ski y pro-

1 2

Doppelmayr, 2006 240 x 280 x 30 cm

Les plus petits s’amusent aussi N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

posent des cours pour les enfants de tous âges, et que l’on y trouve tout ce que les enfants (et les parents) adorent : des ondulations variées de terrain, des équipements imaginatifs et passionnants, un local pour se réchauffer, etc. La proximité du reste des pistes permet de mettre en pratique ce que l’on vient d’apprendre. Une niche sur le segment familial Thomas Lingg, directeur de la société Imbergbahnen, occupe une niche très spécifique sur le marché avec l’Imbi-Sonnenlift : « Nous nous considérons comme un ‘domaine skiable tous usages’, c’est-àdire un domaine qui propose à chacun ce qu’il cherche, du petit enfant au senior. Nous avons un nombre de journées ensoleillées supérieures à la moyenne, un site bien enneigé, de larges pistes à enneigement technique et un retour en Thomas Lingg, directeur de la société Imbergbahn & Skiarena Steibis, n’est pas avare de louanges : « Doppelmayr a non seulement travaillé rapidement, mais aussi préparé si bien tous les dossiers, que la procédure d’autorisation ne m’a demandé pratiquement aucun travail supplémentaire ». 1-SL Imbi-Sonnenlift

N° 178 • Avril 2009

Débit

567 p/h

Durée du trajet

1,3 min

Vitesse

2,0 m/s

Suspentes

31

Intervalle

6,3 s

Longueur

190 m

Dénivelée

33 m

Pylônes

2

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

7

vallée qui reste skiable pendant toute la saison. Avec le téléski Imbi-Sonnenlift, nous avons réussi à optimiser notre offre.» En effet, les cours de ski pour enfants se répartissaient auparavant dans tout le domaine skiable, aujourd’hui ils peuvent s’effectuer de manière centralisée dans le Kinderland. Ceci à la grande joie des grands-parents, qui accompagnent avec plaisir – et souvent – leurs petits-enfants, et qui peuvent « vivre les premiers virages des petits, comme leurs premiers pas ». Cependant la décision de construire ce Kinderland n’a pas été facile à prendre. «  Nous avons manqué d’expérience ». C’est pourquoi il fallut tout d’abord prévoir une saison de tests, d’autant plus que le propriétaire du terrain demande que le téléski soit démonté pendant la saison estivale. Il a été décidé de signer un contrat de location avec Doppelmayr. Le téléski a été accueilli avec enthousiasme et le retour sur investissement a été très positif avec «  une augmentation notoire de fréquence dans tout le domaine skiable ». Il n’a pas été nécessaire de lancer une opération de communication pour ceci : dans un rayon de deux heures de voiture – entre Stuttgart, Augsburg et le lac de Constance – les améliorations apportées à Steibis ont été transmises par bouche à oreille. Parmi les visiteurs du domaine, 85 % viennent pour la journée. Les petits domaines skiables urbains : un espoir pour les grandes stations ? Thomas Lingg espère que des remontées du type Imbi-Sonnenlift vont encourager la création de petits domaines skiables dans les grandes agglomérations. Ceci permettrait d’éveiller l’intérêt des enfants et des jeunes pour le ski, et de convaincre parents et grands-parents de venir passer les vacances d’hiver dans les Alpes. Ce serait essentiel pour assurer l’avenir des domaines skiables traditionnels.


Une télécabine pour Kandersteg Depuis décembre 2008, une télécabine remplace l’ancien télésiège deux places de Kandersteg vers le lac d’Oeschinen.

Lac d’Oeschinen, Oberland bernois : pendant la période estivale, randonnées en montagne et plaisir de dévaler la piste de luge d’été, longue de 750 m, en hiver ski, traîneau, promenades et pêche sous la glace.

L

e domaine skiable situé autour du lac d’Oeschinen offre, conjointement à la remontée d’accès depuis Kandersteg, deux téléskis et un jardin des neiges avec un petit téléski. Les pistes ont été constamment améliorées au cours du temps, le retour en vallée est toujours skiable même en période d’enneigement limité grâce à la neige de culture. Ceci a permis d’augmenter notoirement l’affluence, mais l’ancien télésiège deux places, construit en 1948, avec ses sièges orientés perpendiculairement à la direction de déplacement, est arrivé progressivement en limite de capacité : il était certes sympathique et restait une attraction pour les nostalgiques, mais il ne répondait plus aux exigences actuelles. Cette remontée transportait à peine 500 personnes par heure. Comme l’autorisation d’exploitation se terminait en 2008, il a été décidé de remplacer cette remontée par « quelque chose de plus convenable  », comme l’indique David Wandfluh, président du conseil d’administration et membre de la direction de la société Gondelbahn Kan-

dersteg-Oeschinensee AG. Le choix s’est porté sur une télécabine moderne. Les seniors et les familles sont les principaux groupes-cibles Cela a permis de faire d’une pierre deux coups : d’une part, il est possible désormais de doubler la capacité, d’autre part les cabines bien plus confortables répondent aux attentes des familles avec enfants, des personnes circulant en fauteuils roulants et – last but not least – des plus anciens («  un groupe cible qui devient pour nous de plus en plus important »). La remontée a été construite en un temps record  : le 7 septembre 2008, les travaux de démontage du télésiège ont commencé, le 7 décembre, l’Office fédéral des transports a effectué l’ultime recette de la nouvelle installation ; le 17 décembre, la population a pu effectuer le premier voyage à l’occasion d’une journée portes ouvertes. Entre ces dates, une agitation fébrile  : les bâtiments des stations ont dû être rénovés, et de nouveaux pylônes mis en place. La motrice N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

9

Les nouveaux habits du vieux monsieur Le funiculaire Interlaken – Harder Kulm, une entreprise du Groupe Jungfraubahn, a été équipé au printemps de nouveaux wagons.

L se trouve en aval : en amont, l’alimentation électrique existante n’aurait pas été suffisante. La remontée comprend – pour des raisons de protection sonore – une motrice souterraine. David Wandfluh est persuadé que tout ceci n’a été possible en un laps de temps si rapide que grâce à l’excellent travail de préparation et à la collaboration parfaite de toutes les entreprises impliquées. Pour Garaventa – responsable du lot électromécanique – il ne réserve pas ses louanges  : l’équipe a parfaitement effectué son travail et la remontée a fonctionné sans aucun problème dès le premier jour. « Jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons eu aucune défaillance. »

e Harderbahn a été inauguré le 15 mai 1908. À cette époque, Interlaken était déjà un lieu de villégiature florissant, de renommée internationale et déjà, on fut attentif à ne pas défigurer la montagne emblématique d’Interlaken, le Harder Kulm, par une tranchée rectiligne à travers la forêt. La voie décrit donc, chose inhabituelle pour un funiculaire, presque un quart de cercle. Elle offre à ses passagers une vue impressionnante sur Interlaken et les villages alentour, sur les lacs de Thoune et de Brienz, sur la vallée de la Lütschinen et les sommets

magnifiques de la trilogie des 4 000, l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Le funiculaire a été construit et entretenu dès son origine par des entreprises du groupe Doppelmayr/Garaventa. La dernière grande rénovation a eu lieu en 1966. Pour la troisième fois de son histoire, il a été équipé de nouveaux wagons en 2008. Laqués du rouge typique du Harderbahn, ils offrent aux passagers le plus grand confort, et grâce au plafond équipé de fenêtres panoramiques, une vue magnifique. 65-FUL Interlaken – Harder Débit

400 p/h

Durée du trajet

8,0 min

Vitesse

3,0 m/s

Longueur

1 450 m

Dénivelée

731 m

Motrice

Amont

8-MGD Kandersteg-Oeschinensee Débit

1 000 p/h

Durée du trajet

6,0 min

Vitesse

5,0 m/s

Cabines

23

Intervalle

29 s

Longueur

1 287 m

Dénivelée

486 m

Pylônes

9

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont

N° 178 • Avril 2009

Une vue magnifique dans les deux wagons panoramiques : le funiculaire menant du « Bödeli » d‘Interlaken (région située entre les lacs de Thoune et de Brienz) au Harder Kulm à 1 322 m, a été équipé de nouveaux wagons. Il circule de fin avril à fin octobre.


Groupe Doppelmayr/Garaventa

Un nouvel élan pour le Karerpass Le Karerpass, au Tyrol du Sud a été soumis pour la saison 2008 – 2009 à un lifting original : une télécabine huit places, un télésiège quatre places débrayable et un téléski y ont été construits.

L

e Karerpass (1 745 m), à 30 kilomètres de Bolzano, est une large selle située entre les massifs dolomitiques de Rosengarten et de Latemar. Il était déjà but touristique au milieu du XIXe siècle en raison de son accès facile, de sa situation rêvée et du nombre élevé de jours ensoleillés. Jusqu’au début des années 1970, il était toujours évoqué en même temps que St. Moritz et Cortina. Des personnalités – dont Karl May, Agatha Christie, Winston Churchill, Luis Trenker et Carl Zuckmayer ont été les hôtes du Grand Hotel Karersee. Pourtant, lorsqu’il ne fut plus possible de mettre d’accord les nombreuses sociétés de remontées mécaniques et que les investissements de modernisation se tarirent, les touristes boudèrent la station. Un renouveau apporté par les nouvelles remontées Ce n’est que lorsque la société Latemar Karersee GmbH – qui possède 10 remontées et dont l’actionnaire principal est Georg Eisath – s’est décidée à faire revivre le domaine skiable que l’espoir est revenu ; cela a suscité un élan qu’attendait depuis longtemps non seulement la population locale, mais aussi la région entière jusqu’à Bolzano et même plus loin. Georg Eisath décrit comment il fut possible d’obtenir ce nouvel élan : « Les 8-MGD Hubertus

trois téléskis situés directement au Karerpass en direction de Latemar étaient autrefois isolés. Aujourd’hui, la nouvelle télécabine huit places Hubertus et la piste du même nom relient le domaine de Latemar à celui de Rosengarten. Pour rejoindre Latemar, nous avons maintenant le – tout nouveau lui aussi – télésiège quatre places Pra di Tori, et cette zone accueille désormais le téléski à archets Le Pope. L’ancienne piste a été réaménagée et une deuxième variante ajoutée. » Les trois remontées permettent des descentes successives, mais la télécabine Hubertus permet également l’accès depuis le centre jusqu’à la remontée de Paolina. Au total, il y a aujourd’hui dans le domaine skiable 16 remontées : la té4-CLD Pra di Tori

Débit

1 200 p/h

Débit

1 200 p/h

Durée du trajet

3,2 min

Durée du trajet

3,42 min

Vitesse

6.0 m/s

Vitesse

5,0 m/s

Cabines

21

Sièges

40

Intervalle

24,0 s

Intervalle

12,0 s

Longueur

1 206 m

Longueur

1 110 m

Dénivelée

126 m

Dénivelée

294 m

Pylônes

11

Pylônes

12

Motrice

Amont

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

Équipement tendeur

Amont N° 178 • Avril 2009


11

Input développe un centre touristique au Mexique La société Input Projektentwicklungs GmbH, une entreprise du groupe Doppelmayr/ Garaventa, a développé un plan d’ensemble pour le développement du centre touristique de Copper Canyon au Mexique.

Les nouvelles remontées renforcent l’attrait du domaine : elles ramènent les ancienshôtes et séduisent une nouvelle clientèle. lécabine huit places, deux télésièges débrayables quatre places, deux télésièges à pinces fixes trois places, trois télésièges à pinces fixes deux places et huit téléskis à archets avec une capacité totale de 15 000 personnes / heure.

Georg Eisath est actionnaire principale de la société Latemar Karersee GmbH, qui exploite dix remontées mécaniques. 1-SL Le Pope Débit

720 p/h

Durée du trajet

3,0 min

Vitesse

2,8 m/s

Suspentes

79

Intervalle

5,0 s

Longueur

553 m

Dénivelée

80 m

Pylônes

5

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

N° 178 • Avril 2009

C

opper Canyon dans l’État mexicain de Chihuahua est une gorge gigantesque, comparable à celle du Grand Canyon dans les Rocheuses américaines. Le gouvernement veut y construire un centre touristique, pour lequel Input rédige les plans et Doppelmayr/Garaventa livre les remontées. Voici la liste des installations devant être construites : • deux téléphériques va-et-vient ; • une télécabine ; • trois hôtels ; • un parc de loisirs à thème ; • un parc pour les camping-cars ; • des résidences et • un terrain de golf. La construction du premier téléphérique va-et-vient est déjà confirmée, avec un achèvement pour l’été 2010.


Groupe Doppelmayr/Garaventa

12

Un 9-MGD dans le domaine skiable numéro un en Espagne Le domaine skiable de Baqueira-Beret dans les Pyrénées, n’est pas seulement le plus grand d’Espagne, mais aussi l’un des plus beaux, visité régulièrement par de nombreuses personnalités. C’est là que Doppelmayr a installé la deuxième section du 9-MGD Telecabina Baqueira.

L

e domaine skiable de Baqueira-Beret s’étage entre 1 500  m et 2  500  m et s’ouvre à l’ouest vers l’Atlantique, ce qui lui assure des précipitations conséquentes et donc un bon enneigement. Le développement de cette région de sports d’hiver a commencé dans les années 1960. Aujourd’hui Baqueira-Beret dispose de 33 remontées d’une capacité de 56 500 personnes et de plus de 100 kilomètres de pistes. Doppelmayr-Espagne a achevé avec cette installation de la deuxième section, la 9-MGD Telecabina Baqueira, une remontée d’accès depuis le parking en bordure du village de vacances Rue vers le domaine skiable lui-même. Dès 2006, la première section avait été mise en service, mais en raison d’une procédure d’autorisation assez longue, la construction de la station intermédiaire n’a pu

commencer qu’en mai 2008. La remontée a finalement été remise à l’exploitant à la fin du mois de juillet. Les deux sections peuvent fonctionner indépendamment l’une de l’autre. La gare se trouve dans la station inter­ médiaire. 9-MGD Telecabina Baqueira Débit

3 000 p/h

Durée du trajet

5,7 min

Vitesse

4,0 m/s

Cabines

79

Intervalle

10,8 s

Longueur

1 180 m

Dénivelée

1 241 m

Pylônes

17

Motrice

Amont

Équipement tendeur

Aval

Station intermédiaire du 9-MGD Baqueira avec câble tracteur traversant. Les skis trouvent place à l’intérieur des cabines. N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

13

Corée : Kangwon Land continue sa croissance Doppelmayr a équipé en 2006 le domaine skiable High 1 Kangwon Land en Corée du Sud avec huit télésièges et un téléski. L’affluence était énorme, et entraînait des temps d’attente importants à la station aval. En 2008, un télésiège débrayable six places a été ajouté pour améliorer la capacité d’accès au domaine.

K

angwon Land se trouve à deux heures et demie de voiture à l’est de la capitale de Corée du Sud, Séoul. Ce n’est pas seulement le plus grand casino du pays, avec 100 tables de jeu et de roulette, et près de 1 000 automates, mais aussi le seul dans lequel les Coréens ont le droit de participer aux jeux. Près du casino, on trouve deux hôtels d’environ 700 lits, une résidence de 400 appartements, un terrain de golf, un parc de loisirs et un domaine skiable. Le parcours du nouveau 6-CLD « Lift A1» est tout proche, et parallèle à la remontée construite en 2006 « Lift  A ». Pour des raisons traditionnelles, la vitesse de déplacement est limitée à 3,5 ou 4 m/s, alors qu’elle pourrait être plus rapide. La remontée est la deuxième en Corée à permettre un stockage des sièges en station : une rupture de tradition par contre, car jusqu’ici, en Corée, il n’était pas habituel d’entreposer les sièges. En outre, le Lift A1 est équipé d’une passerelle de travail pour la maintenance des pinces, du système sécurisé de

surveillance de la position du câble RPD, de sièges confortables et d’une motrice à courant alternatif. L’installation correspond « aux meilleurs standards autrichiens », comme on le souligne avec fierté en Corée. La période de construction de deux mois, incluant les travaux de génie civil, a été très courte. Doppelmayr était le fournisseur du grand groupe industriel sud-coréen Daewoo. 6-CLD Lift A1 Débit

3 085 p/h

Durée du trajet

3,5 min

Vitesse

5,0 m/s

Sièges

60

Intervalle

7,0 s

Longueur

970 m

Dénivelée

157 m

Pylônes

8

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

Kangwon Land : deux télésièges en parallèle pour gérer l’affluence des skieurs. N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

14

Un domaine skiable avec vue sur la Moldau En République tchèque, à

L

ipno est une destination de villégiaLa remontée permettant l’accès au doture hiver comme été. Une moitié enmaine skiable est le 4-CLF Lipno-Expres, proximité de la frontière viron des visiteurs viennent du pays, dont la station aval se trouve tout près autrichienne, près du lac l’autre majoritairement d’Allemagne et du jardin des neiges pour les enfants, le artificiel de Lipno sur la des Pays-Bas. Foxpark, apprécié par les écoles de ski. Le domaine skiable se trouve entre Le Lipno-Expres emmène ses passaMoldau, Doppelmayr a installé trois télésièges 700 et 900 m d’altitude, dans les forêts gers du grand parking aménagé à proxidu Mont Kramolín au-dessus de la ville mité de la ville vers le sommet arrondi quatre places à pinces de Lipno nad Vltavou. Il dispose de six du Kramolín, où se trouvent une petite fixes, tous avec un tapis pistes de ski pouvant être entièrement en- auberge et différents bâtiments utilitaires d’embarquement. neigées techniquement, et partiellement (secours en montagne, garage pour les équipées pour le ski nocturne, avec une dameuses, etc.). longueur totale d’environ 7,5 kilomètres, Le versant opposé est équipé de deux ainsi qu’un réseau étendu de pistes de télésièges à pinces fixes, pratiquement ski de fond. Sur le lac de barrage, il parallèles à 200 m de distance, Střecha est possible de faire du patin à glace : et Promenádní. Le Promenádní mène au en 2008/09, ce ne sont pas moins de Slupečný vrch. Les remontées possèdent 11 kilomètres de parcours qui étaient leurs propres pistes, reliées entre elles, proposés aux patineurs. Bien au-delà et un parc pour les snowboardeurs. Sur des murs de la ville, on connaît égale- ce sommet ainsi que sur le Kramolín, on ment l’Aquapark, ouvert toute l’année, un trouve encore un petit téléski. univers aquatique avec de nombreuses La capacité de toutes les installations attractions. s’élève à 11 400 personnes à l’heure.

4-CLF Promenádní (en haut) et 4-CLF Střecha

4-CLF Lipno Expres

N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

15

Un nouveau téléski dans le « Merano de Bohème « 4-CLF Lipno Expres

Dans le domaine

Débit

2 386 p/h

skiable de Moninec,

Durée du trajet

7,7 min

lieu de détente situé

Vitesse

2,6 m/s

non loin de Prague,

Sièges

155

Intervalle

6,0 s

Longueur

1 203 m

Dénivelée

161 m

Pylônes

14

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont

4-CLF Promenádní Débit

2 006 p/h

Durée du trajet

5,5 min

Vitesse

2,6 m/s

Sièges

94

Intervalle

7,2 s

Longueur

864 m

Dénivelée

173 m

Pylônes

11

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

Doppelmayr a construit un téléski à archets.

A

u cœur de la République tchèque, on rencontre un paysage que l’on appelle, en raison de ses douces collines couvertes de forêts, le « Merano de Bohème ». Ici, en bordure de la ville jumelle Sedlec- Prčice, à une heure de voiture de Prague, Doppelmayr a installé le 2-SL Moninec. La suppression des longues files d’attente a renforcé l’attrait de tout le domaine skiable Le domaine se situe entre 500 et 700 m d’altitude et dispose de deux pistes et de

4-CLF Střecha Débit

2.391 p/h

Durée du trajet

5,5 min

Vitesse

2,6 m/s

Sièges

112

Intervalle

6,0 s

Longueur

1.203 m

Dénivelée

161 m

Pylônes

11

Motrice

Amont

Équipement tendeur

Amont 2-SL Moninec

N° 178 • Avril 2009

quatre remontées mécaniques, avec une capacité horaire de 4 400 personnes. Le nouveau téléski contribue sans aucun doute à l’amélioration notoire de la capacité de transport et à la diminution des files d’attente, devenues très importantes. Moninec est une destination très courue, surtout en fin de semaine.

2-SL Moninec Débit

1.200 p/h

Durée du trajet

2,7 min

Vitesse

3,1 m/s

Suspentes

60

Intervalle

6,0 s

Longueur

548 m

Dénivelée

126 m

Pylônes

6

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval


Groupe Doppelmayr/Garaventa

Une atmosphère confiante en Slovaquie Quatre remontées Doppelmayr sont entrées en service pendant l’hiver 2008 en Slovaquie dans les domaines skiables de Tatranská Lomnica, Martinské Hole, Králiky et Skalka.

16

Tatranská Lomnica

Martinské hole Région Banská

Bystrica

L

a municipalité de 2000 âmes Tatranská Lomnica est située à 850 m d’altitude : terminus de la ligne ferroviaire des Tatras, centre touristique des Hautes Tatras, elle dépend de la ville de Vysoké Tatry. Le site a été fondé en 1892 comme lieu de cure. À partir de 1940, plusieurs remontées mécaniques ont été construites sur les versants alentour. La crête principale des Hautes Tatras est longue de 27 km. Le sommet le plus élevé, le Gerlachovský štít, qui culmine à 2 655 m, se trouve dans le domaine skiable de Tatranská Lomnica. Ce massif est protégé par son statut de parc national et de réserve de biosphère de l’UNESCO. C’est pourquoi la préparation de la modernisation du domaine skiable a été très longue ; les négociations avec l’organisation environnementale TANAP ont duré quatre ans avant que des compromis satisfaisants puissent être trouvés. Mais la patience et l’obstination ont porté leurs fruits. Il a été possible de construire une nouvelle piste de 5,5 kilomètres, des installations d’enneigement pour 20 ha de pistes, ainsi que deux restaurants et des magasins de sport. La situation de cette région sensible a demandé un soin particulier lors de la construction du 4-CLF Čučoriedky ; les quelques voies d’accès sont étroites. Les pylônes ont été montés par hélicoptère, la gare de tension hydraulique séparée en deux parties et transportée par un engin de chantier jusqu’à son lieu de montage à la station amont. Un camion-grue n’aurait pas pu effectuer ce déplacement difficile. Pour éviter des terrassements trop importants, les surfaces au sol des stations ont été réduites. Elles s’élèvent donc en hauteur, ce qui implique la construction de rampes d’accès complexes. La remontée est exploitée par la société Tatranské lanové dráhy, a.s. Cette entreprise s’est donné pour but la réalisation d’une région de sports d’hiver et de villégiature de première classe, et a

Le nouveau 4-CLF Čučoriedky a été très bien accueilli.

Bohuš Hlavatý, directeur et ingénieur, assure avoir été très satisfait de la préparation, la construction et la sécurité d’exploitation du télésiège quatre places Čučoriedky.

4-CLF Čučoriedky Débit

2 381 p/h

Durée du trajet

5,8 min

Vitesse

2,6 m/s

Sièges

117

Intervalle

6,1 s

Longueur

906 m

Dénivelée

199 m

Pylônes

12

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

17

6-CLD Floch. Le domaine skiable de Martinské Hole dans la petite Fatra engage des rénovations radicales. Le téléski Pri Lese à proximité de la ville de Banská Bystrica dans les monts Kremnica.

développé un plan d’ensemble correspondant. Le nouveau télésiège quatre places est un pas important dans cette direction, d’autant plus que la piste correspondante a pu être élargie. Un télésiège débrayable six places équipé de bulles orange et de sièges chauffants, ainsi que la construction d’un hôtel de prestige sont prévus pour 2009.

6-CLD-B Floch

6-CLD-B pour Martinské Hole Martinské Hole dans la Petite Fatra, situé entre 1 100 et 1 500 m, fait partie, avec environ 12 kilomètres de pistes de niveau facile et intermédiaire et six remontées, des domaines skiables les plus connus de Slovaquie. Il dispose d’un parc pour snowboard, de 16 kilomètres de pistes de ski de fond et de 300 places de par-

2-SL Pri lese

king à proximité des remontées. Le carnaval d’adieu sur la neige, à la fin de la saison hivernale, est très réputé. Le nouveau 6-CLD-B Floch équipé d’un tapis d’embarquement et d’un garage à aiguillage mécanisé en aval, remplace un téléski construit en 1974. C’est la première de plusieurs rénovations de remontées prévues. ☛

4-CLF Pekná Vyhliadka

Débit

2 600 p/h

Débit

1 083 p/h

Débit

2 384 p/h

Durée du trajet

4,0 min

Durée du trajet

2,2 min

Durée du trajet

5,8 min

Vitesse

5,0 m/s

Vitesse

3,0 m/s

Vitesse

2,6 m/s

Sièges

58

Suspentes

46

Sièges

117

Intervalle

8,31s

Intervalle

6,6 s

Intervalle

6,0 s

Longueur

1 087 m

Longueur

449 m

Longueur

906 m

Dénivelée

229 m

Dénivelée

87 m

Dénivelée

247 m

Pylônes

10

Pylônes

5

Pylônes

11

Motrice

Aval

Motrice

Aval

Motrice

Amont

Équipement tendeur

Aval

Équipement tendeur

Aval

Équipement tendeur

Amont

N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

18

Le 4-CLF Skalka, également dans les monts Kremnica non loin de Banská Bystrica

☛ Un téléski pour le domaine de Králiky Au centre de la Slovaquie, sur les versants nord-est des monts Kremnica, à huit kilomètres du centre de la ville universitaire de Banská Bystrica (80 000 habitants), se trouve le domaine skiable de Králiky, très apprécié des familles. Doppelmayr y a remplacé un téléski double à sellettes par le téléski moderne à archets 2-SL Pri Lese. Cette remontée a été très bien accueillie. Le domaine s’étage entre 830 et 930 m d’altitude ; il offre trois pistes et trois téléskis avec une capacité totale d’environ 1 800 personnes/h. Andrej Klačan, directeur, a indiqué que l’argument princi-

Andrej Klačan, directeur, Králiky : Doppelmayr engrange des points grâce à sa fiabilité et au montage rapide. pal pour le choix d’une remontée Doppelmayr était la grande fiabilité technique de ses produits. Ceci s’applique également à d’autres projets en attente. « D’autre part, nous considérons particulièrement positifs le montage rapide et le professionnalisme impressionnant du chef monteur de Doppelmayr ». Trois jours seulement ont été nécessaires pour le montage en ligne et l’épissure du câble.

Un 4-CLF pour Skalka Également à proximité de Banská Bystrica, non loin de la ville minière médiévale de Kremnica, dans le massif de Kremnicke vrchy, se trouve le centre de sports d’hiver Skalka et ses aménagements de ski alpin et de ski de fond. La société CLD s.r.o. a installé à Skalka, à la suite d’une extension du domaine skiable, un nouveau télésiège quatre places avec Chairdrive. (Jusqu’ici, il n’y avait que deux téléskis.) Les chutes de neige en cours de montage ont interdit l’accès à la station aval avec des engins lourds, et le tirage du câble a été effectué depuis la station amont. N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

19

Une poussée d’adrénaline à Rotorua Dans le parc de loisirs de Rotorua, en NouvelleZélande, Doppelmayr a mis en place sa deuxième remontée : un télésiège à pinces fixes qui transporte à la fois les pilotes et les luges tricycles1. Ces véhicules uniquement mus par la gravité permettent de dévaler les pistes bétonnées.

A

u centre de l’île septentrionale de Nouvelle-Zélande, à 100 km au sud-est d’Hamilton se trouve la petite ville de Rotorua, sur les rives du lac du même nom, d’une superficie de 80 km2. La région est réputée pour ses sources thermales, exploitées par des établissements de cure. Une télécabine huit places de Doppelmayr, construite en 2005, emmène des portes de la ville jusqu’au mont Ngongotaha, vers le parc de loisirs « Skyline ». Doppelmayr y a construit pour l’aménagement de descente en luge un deuxième télésiège, un 2-CLF ; il a été mis en service à la mi-août. L’inauguration officielle s’est déroulée en présence du premier ministre, John Philip Key, le 12 mars 2009. L’exploitant, Skyline Skyrides, appartient à 100 % à Skyline Enterprises Ltd. of

Queenstown, N.Z. L’aménagement pour la luge a été mis en place à la fin des années 1980, et équipé initialement d’un télésiège d’occasion une place. L’installation de descente en luge de Rotorua dispose de trois pistes : ces « tracks » offrent différents niveaux de difficulté, de la descente paisible à la course en bolide. Cette installation est extrêmement appréciée et l’affluence ne s’est pas fait attendre. Des capacités de transport supplémentaires étaient donc nécessaires pour ramener les pilotes depuis l’arrivée, située au cœur de la forêt. Le système est conçu de manière à accrocher deux luges au siège de manière totalement automatique, puis de laisser embarquer deux personnes. Doppelmayr était responsable des lots électriques et mécaniques de l’installation, tandis que Skyline Skyriders a assuré le génie civil. Les luges sont des véhicules à une place montés sur roues.

1

Piloter une luge, quel plaisir ! Après une montée en télésiège, il ne reste plus qu’à se laisser emporter sur la piste bétonnée. 2-CLF Luge Lift No. 3

L’installation de luges a entraîné un essor gigantesque du parc, et par la suite la construction de la télécabine Doppelmayr et de deux télésièges supplémentaires (1996 et 2008). N° 178 • Avril 2009

Débit

1 051 p/h

Durée du trajet

5,3 min

Vitesse

1,4 m/s

Sièges

95

Intervalle

6,9 s

Longueur

444 m

Dénivelée

96 m

Pylônes

7

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont


Groupe Doppelmayr/Garaventa

Pologne : deux nouvelles remontées à Zieleniec Doppelmayr a construit à Zieleniec, l’un des domaines skiables les plus appréciés de Pologne, un télésiège débrayable six places avec des bulles orange, des sièges chauffants, le système RPD ainsi qu’un télésiège quatre places.

Z

ieleniec, un village fondé au début du XVIIIe siècle, se trouve à 950 m d’altitude, dans les monts Orlickie à la frontière tchèque. L’orientation au nord assure des conditions d’enneigement stable en moyenne 150 jours dans l’année. Pratiquement toutes les pistes sont éclairées. Les hôtels, pensions et résidences privées totalisent 1 500 lits. La région est également une destination appréciée pour la détente estivale. Les bulles orange séduisent le public Les bulles orange du télésiège débrayable six places « Lift 3 », avec ses sièges rembourrés orange (qui, en plus, sont chauffants) sont un véritable succès, qui se concrétise surtout pendant le fonctionnement nocturne quotidien : même si les remontées adjacentes offrent encore de la place, il se forme jusque tard dans la nuit de longues files d’attente à la station aval, elle aussi habillée d’orange. Les journaux et la télévision sont dithyrambiques1. La remontée est réalisée avec un embarquement à 90°. Le maître d’ouvrage et exploitant de la remontée est la société Winterpol Sp. z o.o. Fondée en 1991, elle a considérablement contribué au développement de Zieleniec, car jusqu’à récemment il n’y existait que des téléskis surannés. En 2005, Doppelmayr a installé le premier télésiège moderne, le 4 CLF Winterpol. Une année plus tard, le 2-SL Winterpol a suivi. Le puissant 4-CLF croise le nouveau 6-CLD-B-S-O À proximité du 6-CLD-B-S-O Lift 3 se trouve une autre nouvelle installation, le 4-CLF Lift 6, construit également par Doppelmayr en 2008. L’investisseur, Baza Turystyczno

Le propriétaire de la remontée, Richard Sobiesak, cite des statistiques qui montrent que 70 % des skieurs utilisent la nouvelle remontée. 1

Le propriétaire de la remontée, Richard Sobiesak n’est pas avare de compliments pour la technique Doppelmayr. Wypoczynkowa « Gryglówka » Kazimierz Grygiel, qui jusqu’ici ne disposait que d’un téléski, voulait également proposer à ses passagers un télésiège moderne. Les deux remontées se croisent, et ceci pour la première fois en Pologne. Les stations aval des deux installations sont éloignées d’environ 200 m, et les lignes se croisent en partie supérieure, le Lift 3 passant au-dessus du Lift 6. Une surveillance supplémentaire du Lift 3 par l’intermédiaire de barrettes cassantes dans N° 178 • Avril 2009


Les nouvelles remontées – le 6-CLD-B-S-O Lift 3 et le 4-CLF Lift 6 – se croisent ; elles sont particulièrement sécurisées dans la zone de croisement. En raison de sa couleur, les skieurs appellent le nouveau télésiège six places le « Hollandais ». D’après le propriétaire Richard Sobiesak, « ce sont l’embarquement et le débarquement faciles, le confort pendant le trajet et la protection contre les intempéries qui sont particulièrement appréciés ». Depuis l’ouverture le 25 décembre 2008, il fonctionne 13 heures quotidiennement. La maintenance s’effectue pendant la nuit. la zone de croisement2 garantit qu’en cas de déraillement, le Lift 6 inférieur sera également arrêté. Une brève période de construction Les deux installations remplacent d’anciens téléskis. Les tracés ont été prolongés à travers la forêt jusqu’à la frontière nationale. La signature du contrat s’est déroulée le 5 juin 2008, le premier essai du Lift 3 a été effectué mi-décembre et la Les capteurs se trouvent sur les deux pylônes du Lift 3 dans la zone de croisement. Ils interviennent sur la commande du Lift 6 et l’arrêtent. 2

N° 178 • Avril 2009

réception officielle le 23 décembre. Le lift 6 a été également terminé avant Noël, 6-CLD-B-S-O Lift 3

mais la réception officielle s’est déroulée les 5 et 6 janvier 2009. 4-CLF Lift 6

Débit

3 000 p/h

Débit

2 400 p/h

Durée du trajet

2,4 min

Durée du trajet

3,8 min

Vitesse

5,0 m/s

Vitesse

2,6 m/s

Sièges

41

Sièges

77

Intervalle

7,2 s

Intervalle

6,0 s

Longueur

609 m

Longueur

588 m

Dénivelée

142 m

Dénivelée

126 m

Pylônes

7

Pylônes

8

Motrice

Aval

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Aval

Équipement tendeur

Aval


Groupe Doppelmayr/Garaventa

22

Une chaîne de trois remontées à Dombai Le 4-CLF Dombai III de Doppelmayr vient compléter les deux remontées mises en place par l’entreprise en 2006 au village de Dombai, sur le versant nord du Dombai-Ulgen (4 047 m).

D

ombai se trouve en république caucasienne russe de Karatchaïevo-Tcherkessie, à quelques kilomètres seulement de la frontière géorgienne. C’est l’une des stations de ski les plus appréciées du Caucase. Dombai compte une douzaine d’hôtels et presque autant de pistes de ski bien entretenues. Le site se trouve à 1 600 m d’altitude, au centre d’un paysage de haute montagne époustouflant. On distingue au loin le mont Elbrouz (5 642 m), un volcan éteint à deux sommets. Doppelmayr a tout d’abord construit le 8-MGD Dombai I, puis le 6-CLD Dombai II qui le prolonge, pour enfin finir avec le nouveau 4-CLF Dombai III. Ce télésiège traverse une combe, exploitée de manière optimale par une station intermédiaire au point le plus bas de celle-ci. À partir de là, les skieurs peuvent être transportés vers le sommet de chaque versant pour redescendre ensuite. La motrice se trouve dans la station intermédiaire, une solution technique parfaite dans ce type d’agencement. La construction a duré six mois. Skado (Doppelmayr-Russie) s’est chargé de la partie technique des installations de

transport par câble, tandis que le maître d’ouvrage, l’entreprise Arkada, a confié le génie civil à une firme locale.

La récompense d’un bon partenariat : Elsar Appakov, de la société Arkada, avait affirmé dès 2006 que la mise en place du troisième télésiège moderne serait également confiée à Doppelmayr. 4-CLF Dombai III Débit

1 546 p/h

Durée du trajet

4,8 min

Vitesse

2,3 m/s

Sièges

63

Intervalle

9,3 s

Longueur

661 m

Dénivelée

143 m

Pylônes

9

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont

Station intermédiaire en fond de combe. Puisque Dombai se situe près de la Mer Noire, on est toujours sûr d’y trouver de la neige, et les températures moyennes hivernales avoisinent les -5 °C. Il est possible de skier de novembre jusqu’à la fin avril. N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

23

Un nouveau 8-MGD à Keystone Trois sommets, cinq vallées et tous les plaisirs des loisirs. La destination de montagne été-hiver Keystone fait confiance à son pouvoir de séduction. Pendant l’hiver 2008/2009, une nouvelle télécabine 8 places a été mise en service sur le Mont Dercum, culminant à 3 547 m, au centre de la région de Keystone.

La River Run Gondola est la troisième télécabine qui a été construite sur ce trajet. Il a été possible de réutiliser quelques massifs de pylônes anciens. Pour la première fois, une station de type « Vision » a été installée aux États-Unis.

K

eystone se trouve dans la White River National Forest, à environ une heure de voiture de Denver, entourée par trois sommets de plus de 3 500 m. La nouvelle télécabine River-Gondola remplace une télécabine six places (Doppelmayr, année 1986, avec environ 60 000 heures de service), dont la capacité ne suffisait plus. La nouvelle remontée offre une capacité plus que doublée, et elle est bien plus confortable : les zones d’embarquement et de débarquement des stations sont chauffées, les cabines LWI sont plus spacieuses, la station aval a été intégrée dans le Mountain Service Center, en bordure du River Run Village (7 000 lits) avec vente de billets, terminal d’information, etc. Sauf dans la zone de prolongation de la ligne, le tracé est le même que précédemment ; plusieurs pylônes ont cependant été totalement réaménagés. La station amont devait être préservée ; cette exigence du client s’est révélée un véritable défi pour les ingénieurs et les monteurs, en raison du manque de place. Car si les cabines huit places nécessitent bien sûr plus d’espace que les cabines

six places, il faut également une motrice plus importante. Ce sont deux moteurs à courant alternatif de 464 kW qui ont été choisis. La station intermédiaire, qui peut être utilisée pour embarquer à la montée et à la descente, fait partie des nouveaux aménagements. Les retours en vallée par la télécabine sont appréciés lorsqu’il y a une grande affluence, ou lorsque l’enneigement est faible, car la partie inférieure de la descente est assez difficile. Dans la station amont, un nouveau restaurant a été prévu, qui restera ouvert tard en soirée. Pour éviter un débarquement inopiné à ces heures, les rails d’ouverture et de fermeture des portes de cabines sont bloqués en station intermédiaire depuis le centre de commande centralisée. Le stationnement des sièges s’effectue dans le garage en sous-sol de la station amont. La responsabilité du projet a été confiée à Jon Mauch par Keystone Resort. Il est impressionné par la mise en place. « J’ai construit plus de trente remontées, dont une autre télécabine et 12 télésièges débrayables. Mais ce projet a été le moins problématique parmi ceux dont je me suis occupé. Doppelmayr CTEC a trouvé un profil au fonctionnement particulièrement silencieux. Ce fut une joie de travailler avec l’équipe de Doppelmayr-CTEC. Je suis vraiment très satisfait. » 8-MGD River Run Gondola

N° 178 • Avril 2009

Débit

2 400 p/h

Durée du trajet

11,8 min

Vitesse

5,1 m/s

Cabines

125

Intervalle

12,0 s

Longueur

2 922 m

Dénivelée

703 m

Pylônes

33

Motrice

Amont

Équipement tendeur

Aval


PEAK 2 PEAK : et le rêve devint réalité  « Nous sommes extrêmement heureux de vous annoncer la mise en service du PEAK 2 PEAK, une télécabine unique au monde », a déclaré Dave Brownlie, président et directeur opérationnel, le 12 décembre 2008 à l’occasion du Grand Opening, une inauguration qui s’est déroulée à Whistler, au Canada. Cette télécabine détient en effet le record mondial des installations de transport par câble en termes de hauteur de survol et de portée.

T

out avait commencé en 1997 au cours d’un séjour en Europe, lorsque les liaisons entre la ville de Zermatt et les domaines skiables du Cervin par une installation de transport par câble donnèrent à Hugh Smythe, président de Mountain Operations, division d’Intrawest1, et à Paul Matthews, président de la société Ecosign (conception de villages de vacances) l’idée de relier les monts Whistler et Blackcomb par une télécabine confortable et d’en faire une seule et même station de ski. Il fallut ensuite plusieurs années pour convaincre les investisseurs et sélectionner les meilleures solutions techniques. Enfin, en 2005, c’est la technologie 3S de Doppelmayr qui fut retenue. La plus grande station de ski des Amériques Les conditions pour la réunion des domaines skiables de Whistler et de Blackcomb furent réunies en 1986, lorsqu’Intrawest, un acteur majeur parmi les exWhistler Blackcomb appartient à Intrawest ULC, et Hugh R. Smythe est vice-président d’honneur d’Intrawest Mountain Resorts

1

ploitants de stations de ski en Amérique du Nord, acquit également Whistler, dix ans après l’achat de Blackcomb. Whistler Blackcomb est aujourd’hui la plus grande station de ski des Amériques, avec ses 38 remontées mécaniques capables de transporter jusqu’à 60 000 personnes par heure, et ses très nombreux hôtels. Doppelmayr porté aux nues pour la qualité de ses équipements Chez Whistler Blackcomb, c’est Dave Brownlie qui était responsable du projet de construction. Il fait partie de la direction depuis 21 ans. En effet, il a été directeur financier de Blackcomb, vice-président des finances et du développement de l’entreprise, vice-président exécutif et directeur de l’exploitation de Whistler Blackcomb & Panorama Resorts, et il est aujourd’hui président et directeur de l’exploitation de Whistler Blackcomb. En résumé, insiste-t-il, il attend d’un fournisseur de transport par câble ni plus ni moins une solution transport de la meilleure qualité qui soit, aussi bien en termes de produits, d’installation que de N° 178 • Avril 2009


25

maintenance, pour un rapport qualité/ prix raisonnable. Jusqu’à présent, il a toujours été satisfait de Doppelmayr. Depuis 1987, 14 remontées ont été construites au total par Doppelmayr dans la région. Selon lui, Doppelmayr a une grande longueur d’avance sur ses concurrents grâce à la qualité de ses équipements. C’est le système 3S qui a été choisi pour le projet PEAK 2 PEAK, parce que son confort, sa capacité de transport et sa vitesse font de lui une « installation unique ». Un projet unique, satisfaisant des besoins exigeants : le PEAK 2 PEAK La télécabine PEAK 2 PEAK est effectivement un projet unique, dont la réalisation présentait des défis très inhabituels sur le plan technique et organisationnel. 3S PEAK 2 PEAK Débit

2 050 pphpd

Durée du trajet

11 min

Vitesse

7,5 m/s

28-Pers.-Cabines

28

Intervalle

49,2 s

Longueur

4 516 m

Dénivelée

36 m

Pylônes

4

Motrice

Mt. Whistler

Équipement tendeur

Mt. Blackcomb

N° 178 • Avril 2009

Les équipes de montage (même européennes) se sont rapidement habituées à la présence d’ours, qui ne les a donc pas empêchées de réaliser un tour de force technique (le câble a une hauteur de survol de 436 m et une portée de 3  026 m), mais aussi d’accomplir un travail extraordinaire en dehors du chantier proprement dit. Par exemple, la station du 4-CLD Solarcoaster a dû être déplacée de 50 m pour pouvoir installer la station de renvoi du PEAK 2 PEAK au bon endroit. Le transport du câble (amené par cinq wagons de transport ferroviaire nécessaires jusqu’à Whistler) sur la montagne a également été un exploit logistique. Par ailleurs, des systèmes spéciaux d’évacuation et de prévention des collisions aérienne durent être construits. L’équipe de techniciens et de monteurs de Doppelmayr-Canada, DoppelmayrWolfurt et Garavanta a effectué un travail parfait ! Lorsque Mathias Zudrell, monteur autrichien, a traversé pour la première fois la vallée du Fitzsimmons Creek sur le toit de la cabine le 19 septembre 2008, après cinq mois et demi de montage, l’euphorie était à son comble. Un tour de force technique avait été réalisé et le rêve de Hugh Smythe était devenu réalité. Grâce à cette télécabine, la réputation de la région va monter en flèche. Whistler Blackcomb revendique par

« La télécabine PEAK 2 PEAK est le nec plus ultra », annoncent les exploitants avec fierté, surtout parce qu’elle détient deux records du monde : c’est l’installation en service présentant la portée la plus longue (3 026 m), et la plus grande hauteur de survol (436 m). Les deux stations d’embarquement se trouvent à 1 834 m d’altitude sur le mont Whistler (où se trouve la motrice), et à 1 870 m sur le mont Blackcomb (où se trouve le système de tension). Les cabines sont stationnées dans les deux stations. Voire également : WIR n° 173/ Sept. 2007 et n° 177/Jan. 2009.

Dave Brownlie, directeur opérationnel (Chief Operations Officer) et président de Whistler Blackcomb : « Les skieurs débordent d’enthousiasme pour la télécabine 3S. Doppelmayr CTEC a accompli un excellent travail. Il est à l’origine du nouvel emblème de l’Amérique du Nord moderne ». Il est ravi du travail de l’équipe Doppelmayr-Garaventa canadienne, suisse et autrichienne. conséquent son statut de station de ski numéro un en Amérique. Les Jeux olympiques d’hiver de 2010 se dérouleront dans la région, ce qui renforcera cette ambition. Près de 875 millions USD ont été jusqu’à présent investis uniquement dans la construction des infrastructures à l’occasion des Jeux olympiques. Le 3S n’est pas inclus dans ce montant.


Groupe Doppelmayr/Garaventa

26

Vietnam : des télécabines pour un tourisme en plein essor À Bana, non loin de Danang, à proximité du centre géographique du Vietnam, Doppelmayr a construit deux télécabines à 8 places. La Bana Cable Car a été achevée fin février et la Bana Peak Gondola en avril 2009.

B

ana se situe à 1 450 m d’altitude. Son climat est plus sec et plus frais de 10° C en moyenne que celui de Danang, la ville côtière voisine. C’est la raison pour laquelle cet endroit était, au XIXe siècle déjà, un lieu d’excursion et de villégiature mondain. Cependant, les belles villas tombèrent en désuétude par la suite. Ce n’est qu’au début des années 1990 que Bana connut une renaissance, grâce à l’essor économique du Vietnam. A la fin des années quatre-vingt-dix, Doppelmayr construisit un téléphérique pulsé, qui allait des villas jusqu’au sommet de la montagne. Entre-temps, le développement de Bana se poursuivait. Danang connut un énorme essor du secteur secondaire. Désormais, le conseil municipal cherche à stimuler le tourisme. En 2007, un investisseur privé fut disposé à transformer la montagne entière en un centre touristique moderne comprenant des hôtels et des maisons de vacances. Il commanda peu après la construction des deux télécabines à huit places. La Bana Cable Car, Un montage difficile dans la forêt vierge : Doppelmayr était chargé de la supervision du projet, tandis que le client s’occupait du transport, de la fourniture des pylônes, ainsi que de la mise à disposition de l’équipe de montage

qui relie Danang à Bana, facilite énormément l’accès à cette dernière car la route de montagne de 18 km est étroite et escarpée, ce qui allonge le trajet. La Bana Peak Gondola remplace l’ancien téléphérique pulsé, dont la capacité ne suffit plus. Les tronçons de sécurité de chacune des deux installations ont été intégrés aux stations par manque de place. Les stations de la Bana Cable Car sont de type UNI-G-L, et celles de la Bana Peak Gondola de type UNI-G-M1. À cause d’orages violents en période de mousson, deux câbles parafoudres sont tendus au-dessus du câble porteur. À la demande expresse du client, deux types différents de cabines (de l’entreprise CWA) ont été choisis : la Bana Cable Car est équipée de l’Omega IV tropical LWI, et la Bana Peak de la Konus 8 LWI. 8-MGD Bana Cable Car Débit

1 500 p/h

Durée du trajet

15,1 min

Vitesse

6,0 m/s

Cabines

94

Intervalle

19,2s

Longueur

5 042 m

Dénivelée

1 292 m

Pylônes

22

Motrice

Amont

Équipement tendeur

Aval

8-MGD Bana Peak Gondola Débit

1 500 p/h

Durée du trajet

3,5 min

Vitesse

5,0 m/s

Cabines

21

Intervalle

19,2 s

Longueur

698 m

Dénivelée

131 m

Pylônes

4

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont N° 178 • Avril 2009


Groupe Doppelmayr/Garaventa

27

Trajet en télécabine sur la montagne du Bouddha Doppelmayr a installé une

C

e territoire reculé, situé au cœur de la chaîne de montagnes télécabine performante Wuling, est un parc national deà 8 places dans la puis 1978 et une réserve de biosphère réserve naturelle de de l’UNESCO depuis 1986. Il abrite Fanjingshan à Guizhou, des centaines de plantes et d’espèces une province du sud de animales en voie d’extinction, que l’on trouve parfois uniquement ici. Il fait égala Chine. Grâce à elle, les lement partie de l’un des sanctuaires du pèlerins et les touristes bouddhisme les plus importants. Plus de n’ont plus à gravir 8 000 100 000 pèlerins visitent chaque année cette montagne. marches en pierre sur un La télécabine Fanjingshan se comdénivelé de 1 200 m pour pose de deux portées d’une longueur de rejoindre les célèbres 495 et de 330 m, et d’une hauteur de sanctuaires de Bouddha. survol importante, de 178 et de 95 m respectivement. À cause des nouvelles directives chinoises en matière de transport par câble, il a été nécessaire de mettre en place des dispositifs d’évacuation le Doppelmayr a déjà construit quatre installations de transport par câble en Chine pour ce client, l’entrepreneur privé Wuhan-Sante.

N° 178 • Avril 2009

long du câble tracteur. Deux systèmes d’évacuation ont été installés. Le premier dispose d’un pilotage automatique, car le câble est moins incliné. Il accoste la cabine, ouvre la pince hydrauliquement et remorque la cabine et ses occupants le long du câble jusqu’au pylône le plus proche. On fait ensuite descendre les passagers en rappel. L’autre dispositif est un treuil d’evacuation. Le sauvetage se fait en laissant glisser le véhicule. 8-MGD Fanjingshan Débit

1 000 p/h

Durée du trajet

10,4 min

Vitesse

6,0 m/s

Cabines

44

Intervalle

28,8 s

Longueur

3 413 m

Dénivelée

1 193 m

Pylônes

18

Motrice

Aval

Équipement tendeur

Amont


Groupe Doppelmayr/Garaventa

28

Un nouveau bâtiment administratif pour Doppelmayr-Italia

Construction de nouveaux immeubles par Garaventa

À Lana (près de Merano), Doppelmayr-Italia a réuni, dans un seul et même nouveau bâtiment administratif, les services direction, vente, achat, et les départements techniques et administratifs, jusque-là séparés les uns des autres, et a construit un parking souterrain de 32 places. De plus, le bâtiment comprend un entrepôt de pièces détachées et de production, de même qu’une salle de montage. Il a une surface nette de 3 000 m2 pour un volume de 12 000 m3. Par ailleurs, un nouveau parking a été aménagé. À Lana, 110 employés travaillent dans deux bâtiments (le bureau et l’atelier).

Garaventa a remplacé une partie des anciens hangars de production situés à Goldau (Suisse) par de nouvelles installations. Par ailleurs, 130 postes de travail ont été réaménagés, pour la plupart dans les deux bâtiments de location situés sur la Bergstraße, et également sur le reste de la zone industrielle. Au sous-sol du nouvel immeuble se trouve un parking. Le bâtiment a une surface de 8 400 m², et un volume de 31 450 m3. L’entrée principale est désormais au Tennmattstraße 15. C’est là que se trouvent également les parkings clients. Le groupe Garaventa AG emploie 227 personnes à Goldau.

Une filiale polonaise pour Doppelmayr Doppelmayr était jusqu’à présent représenté en Pologne par des agents commerciaux. En février, la filiale Doppelmayr Polska Sp. z o. o. est entrée en activité. Elle est dirigée par Bogdan Tarko (voir photo). Sa localisation centrale, tout près des régions de sport d’hiver les plus importantes, devrait permettre d’améliorer la qualité du service et du marketing. 43-316 Bielsko-Biala ✆ +48 33 813 83 28.

Championnats du monde de ski

Doppelmayr au salon Alpitec Chine

Tirol-Berg est, à chaque manifestation de ce genre, le lieu de rendez-vous des célébrités et des journalistes en quête d’informations. Lors des championnats du monde de ski à Val d’Isère (en février 2009) Doppelmayr/Garaventa était présent à Tirol-Berg. D’ailleurs, Ernst Hausleitner, reporter et présentateur à la radio autrichienne, a entamé son émission sur les championnats du monde sur un télésiège à bulles orange (photo).

En tant qu’acteur mondial, Doppelmayr a lui aussi participé au salon Alpitec Chine (du 19 au 21 février 2009 à Pékin) pour présenter ses produits les plus intéressants. Le stand de Doppelmayr a été fortement fréquenté. Propriété et édition : Doppelmayr Seilbahnen GmbH, A 6961 Wolfurt • Rédaction et conception : WIR Public Relations Wolfgang M. Wagenleitner, Weißacherg. 19, A 6850 Dornbirn• www.wirpr.at • wir@doppelmayr.com N° 178 • Avril 2009

Wir 200905 fra doppelmayr  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you