Issuu on Google+

MÉDECINE 12

Ils ont sélectionné leur enfant in vitro: des parents témoignent. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 50, 7 DÉCEMBRE 2009

Photos François Wavre-Rezo / Keystone

TÉLÉVISION 54

ACTUALITÉ MIGROS 30

Banque Migros: des investissements éthiques EN MAGASIN 32

Des idées pour décorer votre table de Noël.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Le forçat du direct

Le journaliste sportif Philippe Ducarroz a récemment commenté son millième événement à la télévision. Rencontre dans la cuisine du Fribourgeois.


UNE TABLE DES PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Des marque-place corés confectionnés et dé ront par vos soins orne avec élégance votre s table de Noël et vo nt hôtes vous en sero reconnaissants!

3.70

Milanais Grand-Mère 200 g

5.90

Mélange de Noël Grand-Mère 380 g

5.20

Cake Pralidor* 310 g * En vente dans les plus grands magasins Migros

9.20 11.50 au lieu de

Pandoro en boîte 800 g

6.–

au lieu de 7.50

Pandoro en sachet* 500 g


PLUS FESTIVES

DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

7.90

10.5015.–

au lieu de 10.80

au lieu de

Poulet de Noël Optigal épicé, en sachet de cuisson, Suisse, le kg

Crevettes MSC cuites, décortiquées, surgelées, 500 g

4.20

13.50

Riesling et Sylvaner Sélection 125 g

Fromage aux Truffes Sélection 220 g

6.90

Moscato Sélection* 75 cl

4.90 Brin d’Or Sélection* 135 g

6.50

Camembert de Normandie Sélection* 250 g


4 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef a.i.

L’éthique ou la liberté Créer une famille, le rêve de nombreuses personnes. Seulement, si

naturelle que soit la reproduction, des difficultés ou complications ne sont jamais exclues. Combien de couples doivent avoir recours à la procréation assistée pour découvrir le bonheur de devenir parents, faire face à la désillusion d’une grossesse brutalement interrompue, passer outre l’annonce de malformations ou de maladies génétiques? La part de hasard dans le don de la vie reste grande, et ce, malgré les progrès sans cesse réalisés par la médecine.

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

D’un autre côté, la science n’est pas tout. La morale et l’éthique sont

d’autres freins, relayés par la législation, autrement plus puissants. La biologie permet aujourd’hui de choisir, de définir son enfant, pratiquement jusque dans ses moindres détails. L’éthique, elle, pose certaines limitations. C’est ainsi que l’on peut en Suisse pratiquer le diagnostic prénatal (DPN) – soit contrôler que l’embryon n’a pas de malformation ou de maladie génétique – et le cas échéant avorter, mais pas le diagnostic préimplantatoire (DPI), permettant de sélectionner les gènes avant l’implantation de l’embryon dans l’utérus.

* tarif local

Garde-fou contre l’eugénisme pour les uns, sottise pour les autres. Les

Photos Mathieu Rod /

Suisses qui désirent malgré tout pratiquer un DPI peuvent se rendre à l’étranger, où la législation est plus souple. Alors à quoi bon limiter cette pratique, criminaliser nos concitoyens? Ne devrait-on pas reconnaître une méthode qui, strictement encadrée, permet de limiter les souffrances, plutôt que de les amplifier en proposant le choix de l’illégalité ou de l’avortement.

Réussite 86

Pour ses créations, Christel Falconnier, bijoutière et joaillière, puise son inspiration dans la nature. Rencontre à Lausanne dans son atelier.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Rabais de 3 cts/l sur le carburant*

7-20 décembre 2009

+ points bonus CUMULUS (1 point bonus CUMULUS pour 2 litres de carburant) * Présenter la carte CUMULUS et profiter. Valable dans toutes les stations avec shop et la publicité sur les lieux de vente «Rabais CUMULUS de 3 cts/litre» durant les heures d’ouverture du shop. Rabais pour tous les types d’essence et de diesel (sauf le gaz). Offre non cumulable avec d’autres actions/réductions.


CETTE SEMAINE Récit 16

Entretien 26

Le Genevois Pierre Pradervand correspond depuis une douzaine d’années avec Roger McGowen, un homme détenu depuis vingt-deux ans dans le couloir de la mort d’une prison du Texas. Récit d’un combat.

La Parisienne Pascale Lafargue est médium spécialisée dans les vies antérieures. Sa particularité: elle mène des enquêtes pour vérifier ses révélations.

RÉCITS

VOTRE RÉGION

Médecine

12

Prison

16

Diagnostic préimplantatoire: des parents témoignent. Mon ami le condamné à mort.

Humour

20

ENTRETIEN Pascale Lafargue

26

ACTUALITÉ MIGROS Banque Migros

30

Mi-Fonds: un fonds de placement éthique.

EN MAGASIN Des idées de décoration pour la table de Noël Découvrez l’édition limitée des barres Farmer Soft Choc A 22 ans, l’humoriste suisse Charlotte Gabris a conquis Paris et signe son deuxième one woman show.

32 49

VIE PRATIQUE Mieux vivre

66

Plein air

70

Santé

76

Grandir

79

Voitures

82

Le ski à voile.

L’hypochondrie. La violence à l’école. Les tractions quatre roues.

RUBRIQUES Migros Flash Perdus de vue Vous et nous Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum

54

Christel Falconnier

Publicité

Informez-vous: www.swisshaus.ch ou 0800 800 897

VOUS AVEZ UNE IDÉE FIXE. NOUS AVONS DES PRIX FIXES.

XENOS CHF 466’100.– clés en main, sous-sol inclus

61

6 8 9 10 25 85

RÉUSSITE

CUISINE DE SAISON Philippe Ducarroz

Votre coopérative régionale

Les allergies alimentaires.

Charlotte Gabris, l’humoriste suisse qui a conquis la scène parisienne.

Récit 20

|5

86


6 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

NEWS

Gagnez un séjour à Zermatt Le chocolat fait des merveilles. Anti-déprime, il vous transporte dans un univers de délicates saveurs. Désormais, il peut plus encore: en effet, Chocolat Frey organise un grand tirage au sort avec à la clé un week-end pour deux personnes à Zermatt ainsi que des boîtes de pralinés Prestige. Pour Envoyez un message participer, il suffit de se rendre sur le chocolaté et participez site internet www.chocopoesie.ch et au tirage au sort. d’envoyer une carte électronique avec un message personnel à un être cher. Les gagnants seront tirés au sort parmi tous les participants. La visite du site internet vous permettra aussi de visualiser le nouveau film publicitaire de Chocolat Frey. Très poétique, il a été réalisé par la même société d’animation qui a conçu «Charlie et la chocolaterie». Les créatifs connaissaient donc déjà bien le sujet...

Migros réduit ses émissions de gaz à effet de serre

www.chocopoesie.ch

Avis aux jeunes inventeurs Conçu et réalisé par le Pour-cent culturel Migros, le concours bugnplay.ch invite les enfants et les jeunes à faire preuve de créativité dans le domaine de la robotique et des médias. L’édition 2010 aura pour thème la nature, la mobilité et la magie. Les projets peuvent prendre diverses formes: vidéos, fichiers audio, pages internet, jeux en ligne, blogs, logiciels, reportages photo, etc. Le délai d’inscription est fixé au 31 janvier 2010. Les vingt-cinq premiers inscrits se verront offrir un Memory Stick de 8 GB. Infos et inscription: www.bugnplay.ch.

En tant que distributeur le plus responsable au monde en matière de développement durable, Migros va continuer à réduire ses émissions de CO2 et espère voir se conclure un accord à Copenhague.

Jouez avec «Cuisine de Saison»

Le calendrier de l’avent de «Cuisine de Saison», le magazine culinaire de Migros, est pour le moins alléchant. Jusqu’au 24 décembre, il vous permet de gagner de magnifiques prix, notamment des billets de cinéma, des CDs, des appareils électroménagers, des soins de beauté, des journées détente ou encore un séjour wellness. Tentez votre chance sur www.saison.ch/avent.

A

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

Avec ses 3264 apprentis, Migros est actuellement la plus grande entreprise formatrice de Suisse. Chaque année, plus de 1000 nouveaux talents sont recherchés. Vous êtes intéressés par une des quarante formations proposées au sein du groupe Migros, rendez-vous sur le site internet www.migros.ch/formation_professionnelle.

Photos Fotolia, Bab/Stockfood

3264

Copenhague, le monde est au chevet de la planète. Réunis à l’occasion de la Conférence des Nations-Unies sur le changement climatique, de nombreux chefs d’Etat vont débattre de l’avenir de l’humanité en général et du problème du réchauffement de notre Terre en particulier. Une chose est cependant sûre: seul un accord sur la réduction de CO2 au niveau mondial pourra permettre de lutter efficacement contre le changement climatique.

Migros a pris conscience de ce problème il y a longtemps déjà. Ainsi, grâce à de nombreuses mesures, le distributeur a pu réduire ses émissions de CO2 de 21% par rapport à l’an 2000. Ces efforts ont d’ailleurs été reconnus au niveau international. Au point que Migros a été élue ce printemps «détaillant le plus soucieux du développement durable au monde». Le distributeur ne compte toutefois pas s’arrêter là et vise pour fin 2012 une réduction de 27% de


MIGROS FLASH

|7

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Aux petits soins «Le climat nous tient à cœur. C’est pourquoi nous réduisons les gaz à effet de serre partout où cela est possible. Ces prochaines années, nous allons diminuer Herbert Bolliger, notre besoin en énergie et proposer à nos clients président de la des produits respectant Direction générale Migros davantage le climat, tout

ses émissions de CO2, toujours par rapport à l’an 2000. Migros prouve aussi que tout le monde peut agir en faveur de l’environnement. Ainsi, durant les semaines d’économies d’énergie qui se sont déroulées du 16 au 27 novembre au sein de Bischofszell Produits alimentaires SA, une entreprise industrielle Migros, les collaborateurs sont parvenus à réduire de 25% les dépenses de chaleur en effectuant des gestes simples. Sensibilisé, le

en les informant sur l’impact écologique des articles. Un engagement de chacun est par ailleurs nécessaire. De même, l’Etat doit soutenir ces actions. Pour cette raison, je suis en faveur d’un accord contractuel mondial sur le climat.»

personnel s’est par exemple efforcé de réduire le volume d’eau, de régler le chauffage de manière raisonnable, d’éteindre les appareils électriques durant la pause ainsi que les lampes lorsqu’ils quittaient un bureau. De son côté, la Banque Migros s’intéresse aussi à la protection de l’environnement en lançant un fonds de placement à composante écologique, sociale et éthique. Pour en savoir plus, rendez-vous en page 30.

La truite est un poisson exigeant. La qualité de l’eau de ses bassins doit être irréprochable. Ainsi, la teneur en oxygène doit rester supérieure à 7 mg par litre et le pH doit être de 6,5. Ce qui est comparable à de l’eau potable. Et lorsque le poisson porte en plus le label Bio, le gourmet sait alors qu’il a dans son assiette un mets véritablement exquis.

NEWS

Baisse du prix du poulet Dès aujourd’hui, Migros baisse le prix de l’assortiment de volaille TerraSuisse. Rappelons que ce label est synonyme d’agriculture suisse respectueuse de la nature et des animaux. Produit Escalope de poulet TerraSuisse Mini-filet de poulet TerraSuisse Aile de poulet TerraSuisse

Nouveau prix en Fr./kg

Ancien prix en Fr./kg

Différence en %

39.50

45.–

– 12,2

43.–

48.–

– 10,4

18.50

19.50

– 5,1


8|

PERDUS DE VUE

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Vous reconnaissez-vous? ➔ Je suis à la recherche des descendants de mes grands-parents: Nicolas Lüthi et Ida Lüthi, née Rossier, décédée en 1965 à Belfaux. Merci pour toute aide. Michel Lüthi route du Grand-Lancy 100 1212 Grand-Lancy m.luthi.m@bluewin.ch

➔ Si vous étiez à la Jeunesse

Etudiante Catholique (JEC) à Genève, ville et canton, entre 1935 et 1945, même durant une courte période, merci de me contacter, car je suis à la recherche de souvenirs.

Marie-Thérèse Mauroux Pérolles 53 1700 Fribourg 026 424 77 56 ➔ Je cherche Christiane Colin.

Nous avons été «filles au pair» à Freiburg im Breisgau (Allemagne) en 1969/1970. Je ne me rappelle plus ton nom de femme mariée. J’ai un vague souvenir que ton mari était facteur et que vous habitiez à La Chaux-deFonds. Nous nous sommes perdues de vue et j’aimerais bien avoir de tes nouvelles. Marinette Donadeo-Brand Place du Village 4

1189 Saubraz 079 432 6278 marinette.donadeo@unil.ch ➔ Je recherche les amis d’Anto-

nio Salazar Pedrosa (Madrid) qui a vécu à Saint-Blaise et à Colombier dans les années 19621969 et qui a travaillé chez Mikron Hasler à Boudry et chez Audiophone. Il s’agit de M. Roger Troillet à Yverdon et M. René Hämmerli à Marin.

Antonella Abbet Vernes 2 2013 Colombier 032 841 18 40 antonella.abbet@bluewin.ch

Heureuses retrouvailles Grâce à l’annonce parue dans votre magazine, ma sœur et moi avons pu retrouver 21 camarades de classe sur 28, (institutrice comprise). Nous étions 14 à nous réunir récemment et avons eu un plaisir immense. Merci infiniment. Josiane Maillot 2300 La Chaux-de-Fonds

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch

Publicité

1 x Turmix White = 12 x cuisine de saison 99.90

179.– À l’achat d’un produit Turmix White dans un magasin melectronics, nous vous offrons un abonnement d’une année à cuisine de saison.*

79.90

Batteur-mixeur White 5 niveaux de vitesse, cordon électrique en spirales, fouets spéciaux en acier inox avec protection des casseroles et 2 crochets pétrisseurs / 7173.610

Mixeur-plongeur White

2 niveaux de vitesse, cordon électrique en spirales, pied en acier inox, manche ergonomique, accessoire fourni: gobelet gradué de 1 l / 7173.608

Les offres sont valables jusqu’au 28.2.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. * Vous trouverez d’autres appareils, des informations et de nombreux autres produits dans tous les magasins melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Cuiseur à vapeur White

3 récipients de cuisson, bouton réglable en continu avec 7 programmes, plaques de cuisson réversibles en acier inox, fonction de maintien au chaud / 7173.606


VOUS ET NOUS

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

«A chaque couple de trouver ses marques» «Migros Magazine» n° 48 du 23 novembre. A propos de l’article «Il faudrait une préparation à la parentalité»

«Madame Antier est castratrice»

Les propos d’Edwige Antier sentent le règlement de comptes! Cracher de cette manière sur les hommes ne va pas faire avancer le schmilblick! A chaque couple de trouver ses marques! Ce n’est certainement pas en accablant continuellement les pères que les couples vont mieux fonctionner. Mme Antier est une castratrice (...)! J’ai 70 ans, quarante-huit ans de mariage, 2 enfants et 6 petits-en-

fants, du respect pour mon mari comme il en a pour moi!

Yvette Lämmler, L’Orient

«Elle dénigre l’homme»

(…) Edwige Antier dénigre l’homme, le père et le mari tout en utilisant de manière tronquée la pensée de Winnicott. Par «empêcher quiconque de s’immiscer dans la relation mère-enfant», Winnicott faisait allusion au devoir de sécurité affective et matérielle que l’homme doit assurer à sa famille! La formation de pédiatre n’inclut-elle pas une

|9

Yvette Lämmler

sensibilisation au concept de «triangulation» défini par Freud? (…). La triangulation définit la place du père comme indispensable à la formation psychique de l’enfant. Le père est celui qui amène l’enfant à prendre conscience du monde qui l’entoure. C’est en s’opposant aux désirs de l’enfant que le père l’aidera à construire son identité. (…) Dans cette fonction, il empêche de faire de la mère une mère abusive en l’aidant à accepter que son enfant finisse par se séparer d’elle. Ce n’est qu’en renforçant cette triangulation que cette construction peut s’élaborer.

Madeleine Bourrette Reymond, Saint-Sulpice

«Des rôles bien différents» (…) Au lieu de les soutenir au quotidien, de prouver leur rôle d’homme (...), je remarque parfois combien ils ont besoin de dénigrer la mère qui élève son enfant et de dire: «Je peux faire aussi bien qu’elle.» Comme si nous étions interchangeables. Est-il nécessaire de prouver lequel des deux sexes est plus important dans l’équilibre et la construction des enfants, alors que les deux parents ont leur importance mais avec des rôles bien différents?

M. N. (nom connu de la rédaction)

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

La passion des fromages de France. Cœur de Lion est en vente à votre Migros


10 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

SUR LE VIF

«La population se précarise» Les abris d’urgence de la protection civile ont rouvert leurs portes au début du mois. Cette année, crise oblige, les demandeurs devraient être plus nombreux. A Genève, on voit débarquer des sans-abri d’un genre nouveau. Etat des lieux avec Véronique Pürro, cheffe du Service social de la ville. Faut-il s’attendre à une hausse des sans-abri cet hiver?

L’augmentation des demandes est constante depuis dix ans. La crise devrait y contribuer cette année. C’est aussi dû en partie à la pénurie de logements qui sévit à Genève. Ce qui est nouveau, c’est que les gens qui viennent n’ont rien à voir avec le profil classique du sans-domicile-fixe: un homme de plus de 50 ans, chômeur avec de multiples addictions. C’est révélateur d’une population qui se précarise. Qui sont ces nouveaux sans-abri?

La fermeture des squats nous a apporté beaucoup de gens. Il y a aussi des étrangers, des Roms, et les SDF «classiques».

Y aura-t-il suffisamment de place pour accueillir tout le monde?

Jusqu’ici, nous n’avons jamais refusé des demandes faute de place. Mais il faut dire qu’il y a aussi beaucoup de gens qui ne s’adressent pas à nous, dorment dans les parkings ou dans les WC publics. Genève a établi des quotas de population. En quoi consistent-ils?

On a mis en place une politique: on ne veut pas que des gens restent dormir dehors, mais on refuse également de provoquer un appel d’air dans ces abris. Ce n’est cependant pas un nombre fixe: on analyse les cas individuellement, selon la situation de détresse et de santé des gens. Propos recueillis par Mélanie Haab

TRAIT POUR TRAIT

Dessin de Mix & Remix paru dans «l’Hebdo» du jeudi 3 décembre 2009

IMPULSIONS Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain

Les mots de l’enfance Il y a bien des chemins pour rejoindre ce paradis perdu – ou ce purgatoire, voire cet enfer quittés – qu’est notre enfance lointaine: ce sont d’abord des lieux et des gens, que les années changent et finissent par faire disparaître, ne nous laissant d’eux que des images et des noms; alors se découvrent d’autres sentiers, qui souvent deviennent des raccourcis, et chacun suit les

siens: telle saveur adorée ou haïe, telle mélodie à jamais associée à la fête ou à la corvée, telle lumière unique de ces printemps, de ces hivers ineffaçables. Moi, c’est des mots: impossible de ne pas me retrouver en pleine gaminitude rêveuse ou jubilante chaque fois que je retombe sur ceux avec lesquels je me suis amusé jadis pendant des heures, jouets


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Pierre Léderrey, journaliste

Photo Michaela Rehle / Reuters

A voir: Une lumière dans la nuit. Un nouveau film apocalyptique en parfait contrepoint à la démesure un peu vide de «2012». Tirée du Pulizer de Cormac McCarthy (ça aide), une métaphore sombre et désespérée d’une humanité qui se meurt, tout juste sauvée par ce poignant récit d’amour paternel. Superbe. «The Road», de John Hillcoat, en salle.

DANS L’OBJECTIF

immatériels et pourtant aussi palpables que mon cher fusil de cow-boy. «Neige», par exemple, «fantôme», «cauchemar» exercent toujours sur moi le même pouvoir d’invitation au voyage imaginaire. «Goulu», «marmaille», «groin» m’enchanteront inusablement, parmi tant d’autres de ces étranges créatures sonores qui reviennent me «passer» entre les lèvres et les oreilles. Avec un complice, distingué lexicographe lui aussi, nous nous étions même fait une liste de tous les «vilains mots» connus, en cherchant des synonymes dans le dictionnaire. Quels triomphes en découvrant «déféquer», «étron», «flatulence»! Ça en jetait, à la récré… Et puis il y a les mots qui ne sont pas dans le dictionnaire (qui commencent enfin à y entrer, goutte à goutte), les mots d’ici, les mots de

mes parents, de mes grands-parents, trésor épars dont ressurgissent ici et là des gemmes sans prix: «marche pas dans le govion», «cet agnoti, il est rentré tout caqueux», «j’ai coté la baraque», «ça déva»… Des glossaires s’efforcent de sauver ces mots de l’oubli. On pourrait faire mieux: les partager. Je rêve souvent d’une encyclopédie en ligne, vivante, où chacun pourrait faire entrer ses mots d’enfance chéris ou honnis, avec les souvenirs ou pensées qu’il voudrait. Ce serait drôle, poignant et tentaculaire. Ça se ramifierait, se recouperait, se contredirait, rebondirait sans règle, sans orthographe et sans fin. Imaginez: vous tapez «gâteau», «foudre», «toillet», «pieuvre», «crayon»… Et c’est à vous, tout à vous, rien qu’à vous… > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

La procession de saint Nicolas

De nombreux pays ont fêté ce dimanche la Saint-Nicolas. Sur cette photo prise en Bavière, Nicolas de Myre est accompagné par une vingtaine de personnages habillés en costumes traditionnels, les Buttenmandl et les Krampussen.

A lire: A table! Nouvelle édition «entièrement revue», comme on dit, de ce savoureux guide gastro aux «330 restos romands chics et pas chers», auxquels s’ajoutent une centaine d’adresses alémaniques et tessinoises. Le classement (par spécialités) reste aussi original que le parti pris peu mondain. Le goût sans (trop de) chichi. V. Zbinden /J.-L. Ingold, «Le petit Suisse à table 2010». A écouter: Juste quelqu’un de bien. L’ancien Starshooter, auteur et compositeur discret, revisite à deux guitares vingt morceaux entre swings péchus et douces balades poétiques. En bonus, une poignée de beaux duos. Classieux. Kent, «Panorama», Warner. A lire: BD – L’histoire en cases. Septième tome de cette fiction historique aux reconstitutions minutieuses et au graphisme somptueux où Dufaux mitonne une nouvelle fois ce savoureux mélange de recherches historiographiques et d’imagination débridée. Puissant. Dufaux/Delaby, «Murena» (7), Dargaud. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Ils ont tenté de sélectionner leur enfant

Le diagnostic préimplantatoire – méthode permettant de choisir in vitro des embryons sains – est interdit en Suisse. Contournant la loi, beaucoup de couples se rendent à l’étranger pour y avoir recours, comme Lydia et Jean*.

J

e ne veux surtout pas vivre le traumatisme d’un avortement tardif en cas de diagnostic positif à la mucoviscidose.» C’est la condition de Lydia pour avoir un autre enfant, deux ans après la naissance de Célia, atteinte de cette maladie. Lydia et Jean sont déjà parents d’une fillette de 2 ans en pleine forme lorsque Célia naît. Très vite, celle-ci fait preuve d’un appétit très prononcé, mais demeure en dessous de la courbe de poids des bébés de son âge. Vers six mois, le diagnostic tombe et les traitements commencent. «On a appris qu’on était tous les deux porteurs du gène de la mucoviscidose, qu’il y avait une chance sur quatre que l’enfant soit atteint, et une sur deux qu’il soit à son tour porteur du gène récessif», explique Lydia, qui frissonne encore à l’idée que son aînée ait, elle aussi, pu être touchée. Les mois passent, au rythme des exercices à faire avec Célia pour désencombrer ses poumons. Un soir, le couple tombe sur un reportage sur le diagnostic préimplantatoire (DPI). Cette méthode, interdite en Suisse mais autorisée à l’étranger, permet de sélectionner in vitro des embryons sains pour que le fœtus ne soit pas atteint d’une maladie génétique (lire encadré). La question d’un troisième enfant surgit: «Dans notre tête, c’était clair qu’on ne voulait pas un

deuxième enfant souffrant de mucoviscidose.» Lydia se renseigne auprès de son gynécologue, puis d’un généticien du service de génétique du CHUV. «Ensuite, nous avons dû trouver un médecin qui accepterait de nous suivre en Suisse dans notre préparation, malgré l’interdiction. Plusieurs ont refusé.» Le parcours du combattant commence.

Contourner l’interdiction

Comme Lydia et Jean, plusieurs centaines de couples sont potentiellement concernés par le DPI. Certains n’hésitent pas à braver

l’interdiction en se rendant en France ou en Belgique pour y avoir recours. Alberto Bondolfi, membre de la commission nationale d’éthique, les estime entre cent et deux cents par an. «Le DPI n’est que la radicalisation d’une pratique effectuée depuis des années: le diagnostic prénatal (en cours de grossesse). Il permet à la femme d’éviter le choix tragique, quelles que soient ses convictions, d’avorter ou non.» Cependant, le DPI est la porte d’entrée vers toutes les dérives possibles: eugénisme, sélection d’embryons sur des critères physiques telle la couleur des yeux ou celle

Ce qu’en pensent les médecins

Au service de génétique médicale du CHUV à Lausanne, on voit le diagnostic préimplantatoire d’un bon œil. Beaucoup de couples viennent pour un conseil génétique. «On leur explique les risques, la probabilité d’avoir un enfant malade et on discute des différentes options. S’ils le souhaitent, on les met en contact avec un centre de DPI en France ou en Belgique», explique Viviane Cina, conseillère en génétique. «Nous pratiquons déjà le diagnostic prénatal et le DPI est une option supplémentaire pour ces couples. On le voit comme une solution alternative pour les couples ayant une histoire familiale dramatique qui ne veulent pas ou plus recourir au DPN. D’ailleurs il y a des patients qui me disent clairement que le jour où le diagnostic préimplantatoire sera autorisé en Suisse, ils y auront recours. L’expérience d’autres pays européens montre que lorsque le DPI est pratiqué dans un cadre légal strict, le risque de dérive est négligeable», assure Viviane Cina.

Selon les estimations, entre cent

des cheveux, discrimination des parents qui auraient mis au monde un enfant handicapé, malgré la palette de possibilités d’éviter ce cas. «On va vers une mainmise de la médecine toujours plus performante. A un certain moment, si l’enfant n’est pas parfait, on attaquera les médecins. Ce n’est plus le Bon Dieu qui nous fait, on est dans l’idéologie de la toute-puissance.» Si l’éthicien se dit opposé au diagnostic de routine, par exemple


RÉCIT MÉDECINE

«J’ai renoncé à avoir un troisième enfant»

et deux cents couples suisses ont recours au diagnostic préimplantatoire chaque année.

chez toutes les femmes âgées de plus de 35 ans, il comprend que des couples stériles ou touchés par des histoires de maladies génétiques dans leurs familles y aient recours. «On ne peut pas, moralement, ne pas leur donner le choix et les laisser prendre le risque d’avoir un enfant handicapé.» Le premier rendez-vous en Belgique est fixé. Jean et Lydia font l’aller-retour pour discuter les conditions du DPI et du déroule-

«Nous ne voulions pas un deuxième enfant malade»

ment des opérations. Lydia doit d’abord suivre, en Suisse, un traitement de fertilité pour augmenter les chances. Puis viennent les quatre jours décisifs. La fécondation se fait in vitro et les embryons sont analysés en laboratoire. Deux d’entre eux se révèlent sains et sont implantés. Coût total de l’opération: dix mille francs. Mais quelques jours plus tard, grande désillusion, les embryons n’ont pas tenu. «For-

| 13

Birgitt et Sven Scharwath sont devenus parents de Michael il y a seize ans. Leur fils se montre très agité et surexcité en permanence. Les analyses se succèdent chez plusieurs médecins, qui ne parviennent pas à déterminer exactement de quoi il souffre. Entre-temps, sa petite sœur Leïla vient au monde, en pleine forme. Michael a 4 ans lorsque le diagnostic tombe: homocystinurie, une maladie due à une enzyme qui dysfonctionne, entraînant des difficultés avec la motricité fine, des problèmes visuels et un retard physique et mental. C’est le choc pour la famille de Pully (VD). Birgitt et Sven apprennent alors qu’ils sont tous deux porteurs du gène fautif. Ils ont une «chance» sur quatre de transmettre la maladie à leur enfant. «Dieu merci, nous avons conçu Leïla sans savoir que nous étions porteurs sains. Sinon, honnêtement, elle ne serait pas là.» Le DPI, ils y auraient eu recours s’ils en avaient eu connaissance au moment où la question d’avoir encore un enfant s’est posée. «J’aurais bien voulu en avoir un troisième, mais nous ne nous sentions pas la force d’avoir un autre enfant atteint d’homocystinurie.»


MGB www.migros.ch

L’art de séduire. . Prestige de Chocolat Frey

MAGIE EXQUISE.

Découvrez les secrets de séduction de Chocolat Frey: les délicieuses spécialités enrobées d’une couche de chocolat noir et de chocolat au lait. Séduisez ou laissez-vous séduire avec chocopoesie.ch.


RÉCIT MÉDECINE 15 |

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Qu’est-ce que le DPI et le DPN?

cément, on était déçus, c’est une loterie. Mais c’était comme si ces embryons ne m’appartenaient pas encore, j’ai pris cela avec philosophie», confie Lydia.

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) consiste à prélever l’ovule de la femme et le sperme de l’homme pour effectuer une fécondation in vitro. Des embryons ainsi créés, on prélève quelques cellules qu’on analyse. On étudie uniquement le gène responsable de la maladie familiale (le gène CFTR sur le chromosome 7 pour la mucoviscidose, par exemple). S’il s’avère porteur du gène muté, on élimine

Conditions très restrictives pour le DPI

Du côté des politiques, on a saisi l’hypocrisie de l’interdiction totale en Suisse, alors que la pratique est autorisée dans la plupart des pays d’Europe. Un projet de loi a été mis en consultation auprès des partis et instances concernées. Celui-ci est extrêmement restrictif: le risque de transmission de la maladie ne doit pas pouvoir être prévenu autrement, la maladie doit être particulièrement grave, se déclarer avant l’âge de 50 ans et n’avoir aucun traitement approprié et efficace. Toute autre motivation resterait proscrite. «Ce projet n’est pas satisfaisant, estime Alberto Bondolfi. Il ne porte que sur un petit sujet et ne pose pas la question centrale: est-ce que l’être humain a le droit de prendre en main sa propre reproduction et ne plus la laisser au hasard?» Car après le DPI, on pourrait voir arriver la question du don d’ovocytes, pour l’instant interdit, ou une plus grande libéralisation des diagnostics biologiques. Le Conseil fédéral doit prochainement rendre son rapport.

l’embryon, ne conservant que ceux qui sont sains. On peut alors implanter un ou deux embryons dans l’utérus de la femme, avec environ 20-25% de chances de réussite. Quant au diagnostic prénatal (DPN), il s’agit d’une analyse effectuée en cours de grossesse, soit autour de la onzième semaine de grossesse pour une biopsie du trophoblaste (une partie du

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) $

+ Ovules

!

=

#

!

Spermato- Fécondation zoïdes in vitro

Après l’analyse génétique, le médecin élimine les embryons atteints de la maladie héréditaire et ne conserve que ceux qui sont sains pour la réimplantation.

Une nouvelle tentative

Le médecin prélève quelques cellules de chaque embryon.

Plusieurs embryons sont créés in vitro.

"

!

Deux ou trois embryons sains sont placés dans l‘utérus de la mère.

Le diagnostic prénatal (DPN) Infographie Marlyse Flückiger

Jean et Lydia ont renoncé au DPI, à cause de son coût. Mais le projet d’un troisième enfant, mis entre parenthèses quelques années, est toujours présent. Cinq ans après la naissance de Célia, le couple décide de refaire une tentative, mais avec un diagnostic prénatal. «J’aurais avorté s’il s’était avéré positif, avoue Lydia. Mais le délai du dépistage est si long que je n’aurais pas pu faire un curetage, j’aurais dû accoucher par voie basse», raconte la maman. La grossesse se passe mal. «C’était la pire période de ma vie, pendant quatre mois, je n’ai pas vécu. Entre le prélèvement et les résultats, il fallait attendre deux semaines. L’horreur!» se souvient Lydia. Le diagnostic est négatif et Alexis naît cinq mois plus tard, en bonne santé. Désormais, pour Lydia et Jean, plus question de laisser le ha-

placenta) soit vers seize semaines pour l’amniocentèse. Si le fœtus s’avère porteur de la maladie, les futurs parents peuvent choisir de procéder à une interruption médicale de la grossesse ou de garder l’enfant. Le DPN et le DPI sont proposés uniquement à des couples ayant un risque élevé d’avoir un enfant avec une maladie génétique d’une particulière sévérité.

!

" Analyse effectuée entre la 11ème et la 16ème semaine de grossesse. Si le fœtus est porteur de la maladie, les futurs parents peuvent procéder à une interruption médicale de la grossesse.

sard choisir. «Je n’ai pas du tout su gérer cette troisième grossesse et ne souhaite plus revivre ça. Nous n’aurons pas de quatrième enfant.» Mélanie Haab Photos Getty / Keystone * Prénoms d’emprunt

!

ou

Afin d’effectuer un diagnostic préimplantatoire, une cellule est prélevée de l’embryon.


16 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Mon ami le condamné à mort

L’écrivain et formateur genevois Pierre Pradervand correspond et rend régulièrement visite au Texas à Roger McGowen, un homme retenu depuis vingt-deux ans dans le couloir de la mort pour un crime qu’il n’a, selon toute vraisemblance, pas commis.

C

ertains deviennent fous, d’autres se transforment en monstres de violence, certains se suicident, ou deviennent des zombies. Certains – et c’est ce qui me surprend le plus – restent normaux. D’autres enfin, comme Roger, deviennent maîtres de leur vie.» C’est l’écrivain et formateur genevois Pierre Pradervand qui parle. Roger, c’est son ami Roger McGowen, 45 ans, enfermé au Texas, dans le couloir de la mort depuis vingt-deux ans, avec qui il correspond et qu’il visite depuis une douzaine d’années. Pierre Pradervand était encore là-bas il y a un mois, à la Polunsky Unit de Livingston, qui abrite 358 condamnés à mort. «Les visiteurs ont droit à deux demi-journées, deux fois quatre heures.» Le rituel est toujours le même. Une grande salle de visite, le prisonnier qui arrive, menotté, s’assied sur un petit tabouret, attend qu’on lui ôte les menottes puis s’empare d’un téléphone et se met à parler à travers la vitre blindée qui le sépare de son visiteur: «On se parle uniquement au téléphone. On communique comme ça pendant quatre heures.»

Le toucher, un sens absent des prisons

Pour dialoguer entre eux, les prisonniers du couloir de la mort doivent crier à travers les minuscules interstices situés au-dessus de la porte de leur cellule. Ils ne se touchent jamais.

Roger McGowen a réalisé qu’il «pouvait influencer des gens du fin fond de l’enfer». Un espoir auquel il s’accroche chaque jour.

«Je me suis dit: ces lettres appartiennent à la communauté humaine»

Roger raconte ainsi que le seul «moment où il peut toucher un être humain, c’est quand les gardiens lui enlèvent ou lui remettent les menottes». Pierre Pradervand explique que ce manque de contacts humains, ainsi que les conditions d’isolement régnant dans le couloir de la mort, ont des conséquences psychiatriques dûment répertoriées. «Certains deviennent fous, d’autres... » L’horreur souvent n’est pas loin «Roger m’a raconté un suicide tellement épouvantable que je ne peux vous le redire. La chose la plus épouvan-


RÉCIT PRISON

| 17

table que j’ai entendue.» A la place, il conte une autre histoire du couloir de la mort, supposée moins choquante. Enfin, c’est selon: «Un jeune homme qui s’est arraché les yeux et les a mangés ensuite. Vous imaginez le degré de souffrance inouïe qui peut pousser quelqu’un à se mutiler de la sorte.» Roger McGowen a pris, lui, un tout autre chemin. Il m’a dit, Pierre, je n’échangerais mes vingtdeux ans dans le couloir de la mort pour rien au monde.» Un couloir où l’a amené un meurtre dont il n’est très vraisemblablement pas coupable, celui d’une tenancière de night-club lors d’un hold-up commis par un cousin et un frère aîné. Roger, alors petit commerçant, avait fait l’erreur de leur prêter sa voiture. Un avocat commis d’office arrivant ivre au tribunal et, de mèche avec la police, des preuves dissimulées, des témoins écartés, et voilà Roger condamné vite fait à la peine capitale. C’était en 1987.

«La responsabilité totale de sa vie»

Pierre Pradervand est en contact avec Roger McGowen depuis une douzaine d’années.

Pour Pierre Pradervand, le message de son ami, envoyé du couloir de la mort vers le monde des vivants, pourrait être celui-ci: «Le pardon, le pardon inconditionnel. La notion que chacun est responsable de sa propre vie, quelles que soient les circonstances, qu’on n’est pas adulte tant qu’on n’a pas accepté la responsabilité totale de sa vie.» Dans une lettre à son ami genevois, Roger McGowen dit aussi ceci: «Quand je regarde les nouvelles ou quand je lis les journaux, je vois toujours des gens moins fortunés que moi.» Ou encore, à propos du froid dont se plaignent les prisonniers: «Tout le temps je remercie Dieu d’être capable d’avoir froid, de ressentir le froid. Car beaucoup de nos gars qui, l’an passé, se plaignaient du froid ne sont plus là cette année pour s’en plaindre.» C’est en 1997 que Pierre Pradervand, alerté par une connaissance, commence à correspondre avec Roger McGowen. Bientôt, il trouve les lettres du prisonnier tellement extraordinaires qu’il ne peut les garder pour lui:


18 |

RÉCIT PRISON

«Je me suis dit, elles appartiennent à la communauté humaine.» Publiées en 2003, les lettres de son ami se mettent à changer des vies. D’abord celle du prisonnier luimême: «Je ne suis pas sûr que, sans le livre, Roger serait encore vivant.» Et surtout celles des correspondants qui lui écrivent de partout avec ce leitmotiv: «Je ne peux plus me sentir victime de quoi que ce soit depuis que j’ai lu votre livre.» De son côté, Roger McGowen réalise soudain que «des fins fonds de l’enfer, il peut influencer des gens». Pierre Pradervand le premier: «Il est pour moi une présence constante. Je pense à lui dix, vingt fois par jour et je sais que beaucoup de gens sont dans une relation similaire avec lui.» Aujourd’hui dans sa prison, Roger McGowen reçoit des visites chaque mois alors que «les sept ou huit premières années de son séjour, il n’en a reçu pratiquement aucune». Roger McGowen dit maintenant qu’il va chaque matin au bureau. Ce qu’il appelle ainsi, c’est passer quotidiennement trois heures à répondre à ses correspondants: «Il n’arrive pas à répondre à tout le monde parce qu’il manque de timbres, la prison en limite le nombre.» Alors Roger fait du troc: il échange de la nourriture contre des timbres, grâce à la bienveillance de quelques gardiens d’accord de jouer les passeurs.

Impossible d’envoyer des paquets

Impossible en revanche de lui envoyer directement des livres, ou quoi que ce soit d’autre: «Ma femme lui avait adressé une carte postale avec des fleurs séchées. L’administration a arraché les fleurs.» Pour expliquer cette méfiance des envois, Pierre Pradervand prend un exemple dans son expérience de visiteur de prison à Champ-Dollon: récemment, dans une bible adressée à un prisonnier, un petit espace avait été découpé entre les pages pour dissimuler de la drogue.» Si Roger reçoit tout de même de la lecture, c’est qu’il suffit de passer par un libraire en ligne: «L’administration pénitentiaire ne va pas jusqu’à soupçonner

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

«Environ 7 à 9% des détenus du couloir de la mort sont innocents»

La Polunsky Unit, à Livingston, Texas, abrite à l’heure actuelle 358 condamnés à mort. Les détenus y vivent enfermés dans des cellules de 2 mètres sur 3.

Amazon de mettre de la drogue dans ses bouquins.» Pierre Pradervand a créé un comité de soutien qui s’est cotisé pour embaucher au Texas un avocat d’accord de rouvrir le dossier. Un dossier qui dormait depuis huit ans sur le bureau d’un juge d’instruction: «Roger pensait que si le juge ne bougeait pas, en fait c’était pour le protéger: la Cour d’appel du Texas rejette en effet 98% des demandes de révision de procès.» Le premier avocat contacté, l’un des plus célèbre du Texas, demande 500 000 dollars, sans garantie de résultat. C’est évidemment beaucoup trop. Pierre Pradervand se tourne alors vers un homme de loi plus raisonnable, qui accepte la mission pour 120 000 dollars. L’écrivain active ses réseaux et réunit la somme en trois mois. «L’avocat, dont nous sommes très contents, s’est mis au travail.» Une nouvelle demande de révision du procès a été déposée le 28 juillet

dernier: «Depuis on attend. Mais au Texas tout peut arriver.» Le gouverneur actuel, Rick Perry, qui avait succédé à George Bush en 2000, est à ce jour «le gouverneur qui a mis à mort le plus grand nombre de prisonniers dans toute l’histoire des Etats-Unis. Plus de 200.» Or on estime qu’il y a «environ 7 à 9% des détenus du couloir de la mort qui sont innocents». Les Etats-Unis comptent actuellement 3500 condamnés à mort.

Déterminé à se battre

Pierre Pradervand a reçu également, d’une donatrice touchée par le destin de Roger, 50 000 francs pour le jour où il sortira: «Il ne connaît rien de la vie d’aujourd’hui. Il ne sait pas ce qu’est un ordinateur.» Aujourd’hui les fonds initiaux sont épuisés et il faut continuer à assurer la défense de Roger. Alors Pierre Pradervand s’apprête à nouveau à contacter des centaines de personnes pour sauver le

condamné McGowen. Les choses peuvent durer: la demande de révision est dans les mains d’une juge plutôt conservatrice. Pierre Pradervand se dit prêt à se battre longtemps: «C’est un engagement à vie que j’ai avec Roger. Tant qu’il n’est pas sorti je n’arrêterais pas, même si j’ai 90 ans.» Roger McGowen de son côté avoue que ce qui lui manque le plus ce sont «les petites choses» comme «voir le ciel» ou «toucher l’herbe» mais qu’il se «rappelle toujours qu’il y a des gens qui sont dans des prisons de leur propre création». Laurent Nicolet Photos Thierry Parel / Reuters

A lire: Roger McGowen: «Messages de vie du couloir de la mort». Ed. Jouvence. Sur le Net: www.rogermcgowen.org Pour aider à la révision du procès de Roger McGowen: Banque Cantonale de Genève Compte H 3264. 93. 88 mention Défense légale RMCG IBAN: CH97 0078 8000 H326 4938 8


SPÉCIALITÉS FUMÉES DE NOËL PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

le Idéal pour remplir r ventre et réchauffe é aux ul l’âme: jambon ro mharicots verts, acco de es pagné de pomm les terre vapeur. Tous aliser ré ur ingrédients po en ce classique sont s. ro ig M vente à votre

50%

9.90

au lieu de 19.80

Jambon roulé d’épaule, fumé Suisse, le kg

50%

16.50 au lieu de 33.–

Noix de jambon fumée Suisse, le kg

30%

40%

19.5032.50 au lieu de

Jambon roulé de cuisse Quick, cuit pasteurisé, le kg

21.–

au lieu de 30.–

Palette Quick, cuite pasteurisée, le kg


20 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Charlotte la rigolote

Avec sa petite robe rose et son humour noir, Charlotte Gabris s’impose à Paris. Un beau démarrage pour la comédienne suisse qui, à 22 ans, signe déjà son deuxième one woman show. A découvrir à Montreux!

E

lle a l’air d’une grande fille toute simple. L’allure classe, des yeux d’amande pleins de malice, le sourire prompt. Mais cette fille a du chien. Des mains qui virevoltent. Et l’audace de faire s’écrouler de rire une salle pleine. Charlotte Gabris, 22 ans, fraîche et tenace, est une des rares humoristes suisses qui réussit à s’imposer en France, alors que la Suisse ignore encore son nom. Un démarrage précoce et fulgurant, mais qui ne lui donne pas la grosse tête pour autant. «J’ai toujours aimé faire rire les autres, sans penser en faire un métier.» Petite, elle inventait déjà des chorégraphies avec les habits de ses grands-parents, mais était plutôt la timide au fond de la classe. Pourtant, à 19 ans, matu en poche, la Lausannoise songe sérieusement à monter sur les planches. Veut s’inscrire à un Conservatoire de théâtre, passe des auditions. Sans succès. Pas grave, la gamine décide de risquer le tout pour le tout: tenter Paris, «qui a une vraie culture du café-théâtre», avec deux sketches au fond de la valise. Ce qu’elle veut: monter sur scène, se frotter au public, sentir une salle qui crépite. «J’avais tellement envie de le faire que je ne me rendais pas compte que ce serait dur. Je m’en fichais de jouer devant trois personnes!» reconnaît-elle aujourd’hui. Mais Charlotte Gabris a du cran. Une volonté certaine. Quand on lui propose de tenter sa chance, avec seulement deux semaines pour préparer son spectacle, elle n’hésite pas. Et c’est le carton. Bonsoir, deux places pour Charlotte fait rapidement le plein au Théâtre de Dix-Heures à Paris. Et tout s’enchaîne. Elle décroche un travail sur Canal+ comme chroniqueuse

à La Grosse Emission. Rafle le premier prix de la Route du rire en 2008. Et a même ses entrées au Jamel Comedy club, où les artistes, confirmés ou non, viennent chaque semaine tester leurs sketches. Dix minutes à nu devant un vrai public. A nu, parce que ces humoristes font partie de cette nouvelle génération de comiques qui pratiquent l’art de la tchatche, du standup à l’américaine: la scène, un micro, un texte et rien d’autre. Du rire sans fioritures ni tralala.

Sans artifices ni chichis, juste des mots

Charlotte Gabris avec, pour seuls accessoires, un chewing-gum prémâché, une lettre et un cintre, appartient bien à ce courant-là. Qui préfère l’efficacité des mots aux artifices scéniques. «L’abondance de lumières et d’accessoires sert souvent à cacher la médiocrité du texte», dit celle qui, sur scène, affiche une simple petite robe rose, vrai détonateur dans un milieu qui a longtemps été très masculin. Oui, finie l’ère des moches et des potiches. L’humour se décline aujourd’hui aussi au féminin et avec séduction. Comme si les femmes avaient compris qu’elles pouvaient être hilarantes tout en restant elles-mêmes. Comme Florence Foresti qui, après des années de pantalons et de biceps saillants, ose afficher un style plus adouci. Ou Valérie Lemercier qui s’impose avec classe, talons hauts et ultra-

féminité. Avec sa petite robe rose qui n’en pense pas moins, Charlotte Gabris s’inscrit dans cette lignée-là: «Ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on est moins drôle. Et puis, tous les humoristes sont habillés en noir. Je voulais une identité forte, et créer un contraste avec le contenu souvent cynique de mes textes.» Une façon de se démarquer. De se décaler dans un milieu où la concurrence est rude. Entre l’avalanche de jeunes comiques qui baratinent les planches parisiennes et l’arrière-garde encore bien présente, pas facile de se faire une place, trouver son style, ne ressembler à personne, affûter ses vannes. Ses coups de griffe, elle les donne tous azimuts. Sans autocensure, ou presque, en s’arrêtant juste au seuil de la méchanceté. «En fait, je me moque de tout, surtout de moi-même. J’ai aussi un sketch sur l’euthanasie, j’aime beaucoup l’humour noir.» En effet, tout y passe, des vendeuses de Zara aux chanteuses de R’n’B, en passant par les séries télévisées façon Sous le soleil, sans oublier les hommes bien sûr. L’inspiration? Elle la trouve en observant ses contemporains. En scrutant les petits travers de nos vies, phrases toutes faites, bêtise ordinaire, préjugés qu’elle pousse volontiers jusqu’à la caricature. Et qu’elle couche ensuite sur le papier sous le regard complice de son co-auteur Laurent Cohen. «Il

«J’avais tellement envie de monter sur scène que je ne me rendais pas compte que ce serait dur.»


RÉCIT HUMOUR Charlotte Gabris: «En fait, je me moque de tout, surtout de moi-même.»

| 21

m’arrive de ne rien écrire pendant un mois. Mais j’accumule des choses. Quand il y a un trop-plein, tout ressort, même au milieu de la nuit et je gribouille alors cinq pages d’affilée.» Pas de révolte, pas de satire politique ni de message particulier dans ses spectacles. Plutôt «artiste dégagée», comme disait Desproges. «Ça ne m’intéresse pas trop, les thèmes politiques. Et puis, c’est un créneau déjà bien occupé par d’autres. Ce serait aussi prétentieux, à 22 ans, de dénoncer des choses. Je cherche surtout à alléger le quotidien, à faire en sorte que les gens se détendent.»

«Un quotidien en montagnes russes»

Faire tomber les lourdeurs. Peutêtre parce que la jeune femme, à l’instar de beaucoup d’humoristes, a ce désespoir caché, cette part d’ombre qui n’est jamais loin du rire. «Dépressive? Non, mais hypersensible. J’ai aussi de gros passages à vide. Les comédiens n’ont pas une vie stable. On peut avoir deux mois de rien et puis, tout à coup, il y a la scène, les interviews, le public. Un quotidien en montagnes russes! C’est ce qui fait aussi la beauté du métier.» Celle qui apprécie la finesse d’un portraitiste comme Gad Elmaleh et l’humour «hyper-cynique mais jamais méchant» d’un Patrick Timsit n’a pas encore écrit son dernier bon mot. Loin de là. Elle planche déjà sur un programme court pour Canal+, façon sitcom Un gars, une fille. Et, pour l’heure, s’échauffe pour son nouveau one woman show, intitulé Charlotte Gabris, prochainement en tournée. Un spectacle qu’elle vient de présenter en primeur à Vevey. «J’aime revenir en Suisse. Pas seulement pour les chips et le gruyère! Mais aussi pour les amis, la famille. Ça permet de tout relativiser, c’est rassurant.» Patricia Brambilla Photo Joëlle Neuenschwander

A voir: Charlotte Gabris est invitée à la soirée de gala «Ruquier», le 8 déc. à 20 h 15. Elle participera aussi à la soirée de Gala «Le Montreux Festival du rire fête ses 20 ans». A ne pas manquer le 12 décembre à 20 h 15, auditorium Stravinski. Infos sur www.montreuxfestivaldurire.ch


'.(*

*.($-#)& (1 !."&(% /.03 &) (1& ,.11& -112&+


Plus d’excuses pour ne pas faire de sport!

329.–

*

Édition limitée

Ensemble économique

+

Console Wii noire

Avec jeux Wii Sports 5 en 1, Wii Sports Resort, Wii Motion Plus, * en vente dans les plus grands magasins melectronics seulement / 7852.751

334.90 4.990

79.90

59 90 59.90

Avec volant Formula 1 2009 avec volant / 7853.001.09288

The lapins cretins – La grosse aventure / 7853.001.09070

Les offres sont valables du 8.12 au 14.12.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans les plus grands magasins melectronics et Migros. Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

FCM

79.990 79.90

779.90 9 90

999.990 999.90

Mario & Sonic at the Olympic Winter Games / 7853.001.07816

Wii Fit Plus (Wii Balance Board non incluse) / 7853.001.09212

New Super Mario Bros. / 7853.001.09526

EA SPORTS Active – Fitness + / 7853.001.09394


La Bordelaise 4.40de 5.50

7.50de 9.40

au lieu

Saucisson en pâte feuilletée 160 g

au lieu

Poitrine de poulet avec abricots en pâte feuilletée 230 g

7.90de 9.90 au lieu

Filet de porc en pâte feuilletée 210 g

CES OFFRES NE SONT VALABLES QUE DANS LES COOPERATIVES DE NEUCHATEL/FRIBOURG ET VAUD DU 8 AU 14 DECEMBRE 2009

Disponibles Disponibles seulement seulement dans dans les les plus plus grands grands magasins magasins Migros. Migros.

Enveloppés dans un manteau croustillant, en portions individuelles et précuits, ces délices sont prêts en un éclair.

La Bordelaise est en vente à votre Migros

ACTION

OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 21.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES DUOS ET TRIOS FRUCTIS DE GARNIER

11.– 3 pour 2

au lieu de 13.80

p. ex. laque Elastic Fix 24H Garnier Fructis Style Ultra Strong en lot de 2 x 250 ml

9.80de 14.70 au lieu

p. ex. shampooing Garnier Fructis Nutri-Repair en lot de 3 x 250 ml

Garnier est en vente à votre Migros


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

| 25

Vous lavez-vous assez les pieds? Non, mon ami Max n’est pas Jean-François Duval, complètement journaliste fou, il a juste quelques problèmes. Ce ne sont pas les miens, mais je peux les comprendre. Les problèmes de Max ont commencé tout doucement. Remarquez, dès son enfance, comme beaucoup d’enfants et lorsqu’un trottoir s’y prêtait, il s’exerçait déjà à ce petit jeu que certains poursuivent adultes, ayant peut-être trop regardé leurs sœurettes jouer à la marelle. Vous avez vu ce film où Jack Nicholson tient le rôle d’un vieux garçon atteint de TOC (trouble obsessionnel compulsif)? Eh bien, comme Jack Nicholson, mais de manière beaucoup moins maladive, il arrive que Max, à

l’occasion, prenne soin de ne jamais marcher sur les lignes qui segmentent les trottoirs de nos rues. Ce serait offenser le dieu des rectangles et des carrés! Ce qui l’oblige, pour avancer, à calculer son coup et ses pas, qu’il agrandit ou raccourcit afin de ne pas briser les agencements géométriques offerts à son regard par le trottoir. C’est un jeu auquel Max se laisse prendre pendant dix secondes une fois l’an, quand il n’a pas l’esprit absorbé par de vrais soucis et que ses yeux, à force de vaguer sur le trottoir, se laissent capter par cet archaïque et mysté-

rieux appel à structurer le réel. Ça n’est qu’un exemple parmi d’autres. Parfois, j’ai l’impression que des obsessions nous guettent à tous les carrefours. Du genre: rouvrir la porte d’entrée pour voir si l’on a bien coupé la cuisinière, ou vérifier qu’on a tourné la clé dans la serrure avant d’aller faire les courses. Curieux animal, hein, cet être humain?!... Hyper-

sensible, nerveux à l’excès, aussi lunatique parfois que des pur-sang. Comme l’a bien vu Kierkegaard, le propre de l’homme, c’est le souci qui, s’il n’a rien à se mettre sous la dent, peut conduire à s’obnubiler pour des bagatelles. Oui, les obsessions nous guettent à tous les tournants, comme les microbes et les virus. En été (c’est le moment ou jamais de rêver à l’été, n’est-ce pas?) je me déplace volontiers pieds nus. J’aime le contact du parquet et la fraîcheur des catelles dans la cuisine. C’est très propre chez moi, on pourrait manger par terre, et je doute que je me salisse beaucoup la plante des pieds. Dans sa jeunesse, Max faisait pareil; il avait même une amie hippie qui vivait jour et nuit pieds nus, ses petons aussi poussiéreux qu’aux temps bibliques. Mais Max s’est marié. Son épouse Miranda, ex-hippie elle aussi, lui a fait remarquer que quand il revenait de la ville, ses souliers s’étaient forcément promenés avec lui sur les trottoirs, et que donc, sitôt passé la porte

de leur appart’, la semelle de ses godillots importait la saleté de la rue sur le parquet et les tapis, ainsi que diverses particules excrémentielles, car les trottoirs sont aussi faits pour les chiens. Depuis, Max, chez lui, vit en chaussettes. Logique. La situation a ainsi perduré quelques années. Un

jour, le couple a pris conscience d’une faille dans leur dispositif. Tard le soir, ayant fait leurs ablutions à la salle de bain, ils gagnaient pieds nus la chambre à coucher et le lit conjugal. Or, il était évident que, même propre, le parquet du corridor ne pouvait souffrir la comparaison avec les draps immaculés, tout juste lavés et repassés, fleurant bon la lessive. Une saleté certaine violait leur intimité. A nouveau, on se souvint des temps bibliques et de tous ces passages des textes sacrés où, sur la terre de Palestine, les protagonistes n’arrêtent pas de se laver mutuellement les pieds. Ceux-là avaient tout compris! Depuis lors, chaque soir, Max et Miranda, en sus de se brosser les dents et de passer le fil dentaire, prennent soin de faire comme à l’époque de Jésus et se lavent les pieds dans le lavabo au prix de quelques contorsions, puis les glissent tout propres dans des savates qui les amènent sans problème vers les draps frais. Non, Max n’est pas fou, il sait simplement se soucier de ses soucis.

Publicité

valable du 1er décembre au 2 janvier

1’ 2 0 0. –

au lieu de GENÈVE VAUD VALAIS

2 ’00 0 .–

la bague

bijoux agrandis

Centres Commerciaux de Balexert, Cornavin"Les Cygnes", Nyon La Combe, Lancy-Onex, Planète Charmilles et Migros Chêne-Bourg, Vibert Centres Commerciaux de Migros Crissier, Métropole Lausanne, MMM Chablais Centre Aigle et Forum Montreux, Marché Migros Romanel, Midi-Coindet Vevey, Migros Métropole Yverdon Centres Commerciaux de Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


26 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

«J’ai besoin de vérifier mes révélations»

Médium spécialisée dans les vies antérieures et auteure de plusieurs ouvrages sur le sujet, la Française Pascale Lafargue mène des enquêtes très poussées pour vérifier ses visions.

Pouvez-vous me révéler, là, à froid, qui j’étais dans une vie antérieure?

Non, ce n’est pas aussi simple que cela. Une préparation est indispensable. Avant une séance, je dois rester au calme, me concentrer, me mettre en lien, en pensée, avec la personne qui souhaite remonter dans l’une de ses vies antérieures. Et ensuite, comment procédezvous?

J’établis un contact avec la personne, avec une poignée de main et je me concentre. A partir de ce momentlà, je partage toutes les informations que je reçois en médiumnité: noms de famille, de ville, de faubourg, prénoms, dates, événements...

Comment percevez-vous ces éléments?

C’est comme si un film se déroulait en continu sous mes yeux, avec le son et l’image.

J’ai du mal à croire à ce genre de phénomènes... Vous devez faire face à beaucoup de scepticisme.

Oui, effectivement. Mais vous savez, j’ai beau être médium, je travaille de manière scientifique: j’ai besoin de preuves. Voilà pourquoi je ne me contente jamais des informations que je reçois en séance. Je prends contact avec des offices du tourisme, des associations spécialisées, je me rends même sur le terrain, afin de vérifier ce que j’ai vu. En somme vous doutez de vos propres capacités de médium?

Disons plutôt que j’ai besoin de me rassurer et de contrôler mes révélations.

De prouver aux sceptiques que vous avez raison?

Non, je dois dire que je m’en fiche un peu. Mon but n’est pas de convaincre, mais de témoigner. Ce qui compte à mes yeux, c’est de mener une enquête sérieuse et concrète. Mes révélations doivent avoir un sens. Vos enquêtes corroborent-elles généralement vos visions?

Oui. Même si certaines prennent plus de temps que d’autres, en fonction du temps et des moyens à disposition. Dans la majeure partie des cas, non seulement les informations que j’ai perçues se vérifient, mais aussi, une fois sur le terrain, je trouve sur mon chemin, presque par hasard, des gens qui apportent de l’eau à mon moulin, des gens que je n’avais pas prévu de rencontrer. Et là, ça dépasse l’entendement. Un exemple à nous donner?

Un jour, je prenais un café avec un ami, et d’un seul coup, des informations me sont parvenues: j’ai vu un

Bio express

curé de campagne en Touraine, j’ai entendu un nom et un prénom. Je me suis donc lancée dans une enquête: j’ai écrit au diocèse de Touraine et j’ai obtenu la confirmation que ce curé avait bel et bien existé. J’ai pu avoir accès à ses écrits: il y relatait son voyage en Terre sainte, vers la fin du XIXe siècle. Il avait pris le bateau à Marseille, avant de faire étape en Jordanie et en Syrie. Or, l’ami pour lequel j’ai effectué cette recherche a entrepris, au même âge, un périple identique. Dans son inconscient, il avait été guidé. Nos vies antérieures auraient-elles donc une influence sur notre vie présente?

Oui. Nous avons tous un karma, ou plutôt un patrimoine karmique, comme j’aime à l’appeler, qui explique nos goûts, nos passions, nos choix, nos décisions, nos schémas de fonctionnement, notre façon d’être dans cette vie-ci. Croyez-vous également, comme le sous-entend la notion de

➔ Naissance le 15 décembre 1959 en France. ➔ Bac économie-droit, suivi d’un an d’études commerciales. ➔ Entame une carrière d’hôtesse de l’air à Air France, une profession qu’elle exerce encore aujourd’hui à temps partiel. ➔ Entreprend des études de psychologie, parapsychologie et théologie. ➔ Fonde l’association Epsilon, dans le cadre de laquelle elle donne des cours et des conférences sur les thèmes de la réincarnation, de la vie après la mort et autres phénomènes paranormaux. ➔ Auteure de plusieurs ouvrages sur ces thèmes, dont «Nos vies oubliées» (Ed. JMG) et «Le passé retrouvé» (Ed. Lanore), dans lesquels elle relate ses diverses enquêtes.

karma, que si l’on agit mal dans cette vie-ci, on le paie dans la suivante?

Non! Je suis exaspérée par ce raccourci, je le trouve un peu lapidaire. En revanche, lorsque des schémas de fonctionnement identiques, au niveau sentimental notamment, se reproduisent d’une vie à l’autre, il faut savoir en tirer des leçons. On doit se poser les questions suivantes: est-ce que j’étais fatiguée ce jour-là? Est-ce que le stress m’a paralysée? Le but, c’est de trouver des explications. Il en est de même pour cette notion de répétition de schémas. Si vous ne faites pas de travail sur vous-même, les schémas se répéteront. Une psychothérapie axée sur notre vie actuelle ne suffit-elle pas pour comprendre nos schémas de fonctionnement?

Il n’est pas toujours possible de trouver une réponse dans cette vie-ci. La source de certains blocages peut remonter à plus loin.

Avez-vous effectué ce travail sur vous-même? Savez-vous qui vous étiez dans une vie antérieure?

Oui, lors d’un voyage à Londres, une série d’événements m’ont amenée à découvrir que je suis la réincarnation de Jean Leckie, la deuxième épouse de Sir Arthur Conan Doyle (lire encadré). Voilà qui explique mon côté Sherlock Holmes, ma passion pour les enquêtes! Je me sens comme une petite fille qui se demande ce qu’elle va découvrir. Enfant d’ailleurs, j’éprouvais le même plaisir lorsque je vivais des expériences de télépathie.


ENTRETIEN PASCALE LAFARGUE

| 27

Pascale Lafargue donnera une conférence à Lausanne en mars prochain.


28 |

ENTRETIEN PASCALE LAFARGUE

Quand j’ai commencé à étudier chez Raymond Réant, j’ai tout entendu: «Elle a mis les pieds dans une secte», «Dans quoi s’embarque-t-elle?», etc. Tout le monde était contre moi, sauf ma mère. Elle seule a pris ma défense, elle seule a tout de suite cru en moi. Elle disait: «Laissez-la, elle sait très bien où elle va, elle sait ce qu’elle fait.»

Votre don de médium date donc de votre enfance?

Oui. A l’âge de 9-10 ans, lors des repas de famille, je m’amusais à deviner à l’avance ce qu’allaient dire les convives. C’était un jeu. Et j’avais des prémonitions: par exemple, je disais à ma grand-mère, tiens mamie, je vois des enfants passer avec des filets à papillon. Un quart d’heure après on voyait la scène se dérouler sous nos yeux. Vous racontez également dans l’un de vos ouvrages que votre grand-père était guérisseur.

Disons qu’il avait un don, celui de guérir les brûlures et soulager les maux de tête, grâce à des prières. Malgré cette prédisposition, vous n’avez embrassé que tardivement votre carrière de médium. Quel a été le facteur déclenchant?

A cause des expériences que j’ai vécues enfant, le sujet de la parapsychologie m’a toujours intéressée. Je lisais des ouvrages sur la télépathie, sur la médiumnité: je me contentais de m’informer. Un jour, en 1985, je suis tombée sur un livre qui a eu l’effet d’un déclic. L’auteur, le parapsychologue Raymond Réant, écrivait: «Ce que je fais, d’autres peuvent le

Et votre père?

Pascale Lafargue: «Mon but n’est pas de convaincre, mais de témoigner.»

faire. Ce que je vois, d’autres peuvent le voir.» Touchée par ce côté humble, j’ai eu envie de suivre une formation avec lui. Tout en conservant un certain scepticisme. Toujours votre esprit cartésien?

Oui, je me disais encore, si ça se trouve, tout ça n’existe pas. Lors du premier cours, Raymond Réant nous a remis un tube en verre qui contenait une feuille séchée. Nous devions en déterminer l’origine. En fermant les yeux, j’ai vu un pays verdoyant, une montagne coupée en

son extrémité, de la fumée qui s’en échappait, une grande panique. J’ai appris ensuite que la feuille séchée provenait du volcan la Soufrière, en Guadeloupe. Malgré tout, je n’étais toujours pas convaincue. J’avais peut-être eu un gros coup de chance: j’ai d’ailleurs pensé ça un bon moment! Après plusieurs expériences similaires, je me suis dit qu’il fallait quand même aller plus loin. Et comment votre entourage a-t-il vécu ce nouvel aspect de votre vie?

Mariée à Sir Conan Doyle «C’était lors d’un séjour à Londres, je menais deux enquêtes en parallèle. Plusieurs personnes m’accompagnaient, nous étions dans le métro. Arrivés à une station, je ne sais pas pourquoi, j’éprouve le besoin de sortir. Une des personnes du groupe me signale qu’il s’agit de l’arrêt Baker Street, la célèbre adresse de Sherlock Holmes. Un musée dédié au détective et à son auteur Conan Doyle a d’ailleurs ouvert ses portes dans cette rue. Nous poursuivons notre chemin, mais durant tout le trajet, j’éprouve un sentiment bizarre. En arrivant à l’hôtel, c’est plus fort que moi, je décide de me rendre au musée, accompagnée par quelques personnes du groupe. Lorsque nous arrivons, un bobby en faction nous annonce qu’il est impossible d’entrer, les portes ferment dans

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

cinq minutes. Mais il ajoute que si nous dînons au restaurant attenant, nous pourrons ensuite visiter gratuitement le musée. Après le repas, nous avons donc le musée pour nous tout seuls. Arrive une femme d’un certain âge, qui commence à me parler de la vie de Conan Doyle. Elle s’adresse uniquement à moi. Plus tard, dans la boutique du musée, je feuillette plusieurs livres. La femme s’approche et me tend un ouvrage en me disant: «Prenez celui-là.» Elle l’ouvre et me montre la photo d’une femme: «C’est Jean Leckie, la seconde femme de Sir Arthur Conan Doyle, elle était médium.» Je suis soufflée: je ne lui ai pas parlé de mes activités. De retour en France, une vision m’aide à réaliser que cette femme, Jean Leckie, c’était moi. Je décide

Il ne fallait même pas lui en parler! Lorsque ma mère est décédée, il a commencé à s’intéresser de plus près à ce que je faisais. Quand je donnais des conférences à Paris, les auditeurs lui disaient qu’il avait une fille incroyable. Il me demandait: «Mais tu ne les paies pas, tous ces gens, quand même, pour qu’ils disent du bien de toi!» Et puis il a été témoin de certains phénomènes. Il s’est ouvert tout doucement. Quant à mes filles, elles ont énormément de respect pour ce que je fais. Propos recueillis par Tania Araman Photos Kai Jünemann

Sur le Net: http://parepsilon.free.fr A écouter: conférence à Lausanne, à la Maison de la Femme, le 18 mars 2010, à 20 heures. www.maisondelafemme.ch

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

alors de mener une enquête pour vérifier cette information. Je suis retournée en Angleterre, dans le Sussex, pour voir la maison dans laquelle Jean Leckie avait vécu avec Conan Doyle. Elle avait été transformée en maison de retraite. Les lois sont très strictes là-bas: normalement, les portes n’auraient jamais dû m’être ouvertes. Or, j’ai pu y entrer, on me l’a même fait visiter, complètement par hasard. Il y a trois ans, je suis allée rendre visite à des amis dans le Surrey. En sortant du train dans une petite gare de campagne, je me suis sentie très émue, j’ai eu les larmes aux yeux, je ne savais pas pourquoi. J’ai appris ensuite que Jean Leckie, lorsqu’elle a commencé à fréquenter Conan Doyle, descendait elle aussi dans le Surrey, dans cette même petite gare...»

«Croyez-vous aux vies antérieures?» 18 % 42 %

Je ne sais pas

Oui

40 % Non

1426 personnes ont donné leur avis du 23 novembre au 3 décembre 2009.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


www.playboyfragrances.com

© 2009 PLAYBOY. PLAYBOY AND RABBIT HEAD DESIGN ARE MARKS OF PLAYBOY AND USED UNDER LICENSE BY COTY.

*En vente dans les magasins Migros seléctionnés.

PLAYBOY venteààvotre votre Migros Migros PLAYBOY estest enen vente


30 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

C

es jours-ci, Copenhague est le théâtre de négociations sur l’avenir du monde. Ni plus ni moins. 15 000 femmes et hommes politiques, diplomates, chercheurs et défenseurs de l’environnement sont réunis jusqu’au 18 décembre dans la capitale danoise à l’occasion de la Conférence des NationsUnies sur le changement climatique. Là, les chefs de gouvernements de vingt nations débattent sur la manière de juguler le réchauffement climatique et ses funestes conséquences. Peut-on allier développement économique et protection de l’environnement? Peut-on faire un geste en faveur du climat, tout en conservant croissance et prospérité? Ces questions seront, parmi d’autres, au premier plan de cette conférence marathon.

Quand la protection du climat rapporte

Faire fructifier son patrimoine tout en agissant en faveur de la nature: tel est le but du nouveau fonds de placement de la Banque Migros qui investit dans les entreprises produisant durablement.

Il est rentable de prendre soin de la nature

La protection de l’environnement peut être rentable. Preuve en est le nouveau fonds de la Banque Migros. Baptisé «Mi-Fonds (CH) 45 Sustainable», il est constitué à 45% d’actions d’entreprises ayant une production durable et à 55% d’obligations à taux fixe. Cela lui confère une stabilité certaine, même lorsque la bourse est à la baisse. La valeur de ce fonds, qui n’existe que depuis le 9 septembre 2009, s’est déjà appréciée de 1,5%. «Nous sommes très satisfaits de son évolution, se réjouit Albert Steck, porte-parole de la Banque Migros. Ce fonds est une valeur sûre parce qu’il rassemble des composants très diversifiés et couvre de nombreuses branches.» Il comporte, par exemple, des actions de la société française Essilor, spécialisée dans la fabrication de verres de lunettes en poly-

ABB, partenaire du projet Desertec qui vise à accueillir de grandes centrales solaires au Sahara, fait partie du fonds

carbonate recyclables à 100%. Autre exemple: l’entreprise danoise Vestas, qui produit les gigantesques hélices des éoliennes. «En 2008, Vestas a réalisé un chiffre d’affaires de près de six milliards de francs, explique Albert Steck. Ce résultat remarquable montre que la technologie environnementale n’est de loin plus un marché de niche.»

Chaque entreprise a été strictement contrôlée

ABB est aussi représentée dans le fonds en tant que partenaire du vaste projet international Deser-

tec. But visé? Implanter au Sahara de grandes centrales solaires qui seront appelées à approvisionner l’Europe en courant propre. La Banque Migros a soumis chaque entreprise à un examen poussé touchant aussi bien au caractère écologique des méthodes de production, à la gestion parcimonieuse des combustibles fossiles (ou à l’utilisation des énergies renouvelables), qu’au recyclage des produits finis. Avec ces critères, l’institut financier a pu déterminer si une entreprise pouvait être considérée comme respectueuse de l’environnement.

«Les aspects éthiques et sociaux sont aussi importants à nos yeux, souligne Albert Steck. En l’occurrence, nous nous sommes attachés à évaluer les droits et les prestations sociales dont bénéficient les collaborateurs d’une société.»

Aucune chance pour l’industrie du tabac

Si une société est trop impliquée dans des champs d’activité controversés, elle est exclue du fonds. Ainsi, une entreprise ne doit pas réaliser plus de 5% de son chiffre d’affaires dans le marché des armes, du tabac, des produits chimiques


ACTUALITÉ MIGROS

| 31

Le nouveau fonds investit aussi dans le fabricant danois d’hélices d’éoliennes Vestas, qui réalise un chiffre d’affaires de 6 milliards de francs par an.

«Armé contre les crises pétrolières» Un fonds compatible avec la prévoyance vieillesse

Vous promettez que le fonds participe non seulement à la protection de l’environnement, mais protège aussi les investisseurs des risques. Comment cela fonctionne-t-il?

Le Mi-Fonds (CH) 45 Sustainable se compose à 45% d’actions d’entreprises ayant une production durable et à 55% d’obligations à taux fixe. Il peut faire office de prévoyance vieillesse. En effet, il est homologué comme fonds de prévoyance pour des investissements dans les deuxième et troisième piliers, y compris le pilier 3a. Informations sur le fonds au 0848 845 400 ou sur le site www.banquemigros.ch.

Le fonds s’appuie sur un grand nombre de branches et de nations. Il comporte une part élevée – 55% – d’obligations à taux d’intérêt fixe. A cela s’ajoute le fait qu’il met les investisseurs à l’abri des chocs pétroliers. En effet, nous avons sélectionné des sociétés qui ont une gestion économe des combustibles fossiles, voire qui misent sur les énergies alternatives. De telles entreprises sont beaucoup moins touchées lorsque le prix du pétrole flambe.

de placement durable.

tres du fonds. Une société disposet-elle d’un capital propre suffisant? L’évolution de ses bénéfices est-elle constante à long terme? L’entreprise est-elle transparente, et son management a-t-il un comportement responsable? «Tous les investisseurs qui optent pour ce fonds durable peuvent dormir sur leurs deux oreilles, et cela pour deux raisons, explique Albert Steck. D’une part, ils peuvent avoir bonne conscience. D’autre part, ils ont la certitude que le fonds a une assise aussi large que solide.» Michael West

Mais le prix du pétrole pourrait aussi chuter. Du coup, les entreprises durables deviendraient moins intéressantes.

Photos laif plus, Keystone

chlorés ou agrochimiques. La Banque Migros a aussi établi des règles strictes quant à l’intégration des emprunts d’Etat dans le fonds. Elle exclut par exemple les nations qui appliquent la peine de mort. Même chose pour les pays possédant des armes atomiques, biologiques, chimiques ou radiologiques (armes ABC) et n’ayant pas de programmes de désarmement. «Nous avons poussé très loin la prise en compte des impératifs du développement durable», résume Albert Steck. Par ailleurs, la Banque Migros a fait une analyse financière tout aussi fouillée de l’ensemble des ti-

C’est très improbable. La crise financière mondiale est toujours d’actualité, et pourtant le pétrole est entre trois et six fois plus cher que dans les années 1990. Si l’économie mondiale se rétablit, la demande pétrolière va continuer de croître.

Qu’apporte aux investisseurs le fait d’exclure du fonds les fabricants d’armes et les cigarettiers?

Roger Baumann est chef de produit pour les investissements à la Banque Migros.

Les raisons sont éthiques, mais aussi pragmatiques. Des entreprises qui ont des activités moralement douteuses sont davantage la cible de procès et de boycotts. Pensez aux énormes dommages et intérêts que les fabricants de tabac doivent payer aux Etats-Unis. Si nous renonçons aux actions de telles entreprises, c’est pour améliorer la sécurité de notre fonds. Ne craignez-vous pas que le développement durable ne soit qu’une mode passagère?

Non, car les problèmes écologiques mondiaux sont tout simplement trop grands. Beaucoup de gouvernements ont reconnu le danger et ont décidé de l’affronter. La banque britannique HSBC estime à 500 milliards de dollars la valeur mondiale de tous les programmes conjoncturels liés au développement durable. Ce sont là des investissements gigantesques dont nos clients peuvent aussi profiter à long terme.


32 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

NOËL

Les petits plats dans les grands

Noël est la fête familiale par excellence. Autour d’une table richement décorée, toutes les générations se réunissent pour déguster un savoureux repas.

P

our Mathilde et Lucas, Noël peut venir: les deux enfants sont prêts. Les cadeaux ont été choisis et emballés avec soin, et le sapin arbore maintenant ses plus beaux atours. Ils profitent donc de leur temps libre pour se promener avec leur papa dans le village. Les maisons sont magnifiquement décorées et, à certains endroits, la campagne est déjà recouverte de neige. Tout est calme et silencieux. Pendant ce temps, Garance, la maman, et Charles, le grandpère, commencent à préparer

dans la bonne humeur l’apéritif et l’entrée du repas de Noël. Avant d’aller leur prêter mainforte, grand-maman Georgette dresse la table. Pour l’occasion, elle sort sa vaisselle dorée, ses plus beaux verres et de belles décorations de Noël. Puis elle rejoint Charles et sa belle-fille en cuisine, car c’est encore elle qui maîtrise le mieux la recette du filet de bœuf! Ainsi affairé, personne ne voit le temps passer, et voici que la nuit tombe déjà: la fête peut enfin commencer…

Série de vaisselle Pur, en porcelaine, par exemple assiette à dessert, ø 21 cm,

Fr. 6.90*

Ursula Bickel

Photos Dirk Lässig, stylisme Marlise Isler, coiffure et maquillage Diane Bhutia, décor Markus Härdi

N0 45 DÉCORATION / N0 46 JOUETS / N0 47 CAFÉ & CHOCOLAT / N0 48 PÂTISSER /

Verres Orchestra, par exemple verre à eau et à whisky, 34 cl, 4 pièces,

Fr. 18.90*

Couverts Queen, crème ou noir, 16 pièces,

Fr. 25.90*


EN MAGASIN N0 49 CADEAUX & SAINT-NICOLAS / N0 50

REPAS DE FÊTE

Le sapin de Noël plaît beaucoup à Mathilde. Il est joliment décoré et en plus il sent bon!

Rond de serviette, doré, 2 pièces, Fr. 8.90* * En vente dans les plus grands magasins.

| 33

Comme chaque année, grand-maman Georgette se fait une joie de dresser la table.

Nappe en organdi, 300 x 145 cm, rouge ou crème,

Fr. 14.90*

Chemin de table lumineux 150 x 30 cm, rouge ou crème,

Fr. 14.90*


34 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

NOËL Dans la bonne humeur, Charles et Garance préparent de savoureuses bouchées à base de saumon et de légumes frais.

Jus d’orange Anna’s Best, 2 litres,

Fr. 7.90

Bouchées apéritives Happy Hour, 28 pièces, Fr. 5.40

Tourelles de saumon fumé, 170 g, 4 pièces, Fr. 11.90*

Verrines de saumon fumé Gourmet Shots, 200 g, 4 pièces, Fr. 12.90*


EN MAGASIN

| 35

Bouchées wasabifromage frais au saumon Apéritif pour 4 personnes 100 g de saumon fumé, ½ concombre, 1 cc de wasabi, 100 g de fromage frais, sel, des fruits du câprier, 2 brins d’aneth

Couper le saumon en lanières et le concombre en rondelles de 5 mm d’épaisseur. Mélanger le wasabi avec le fromage frais, saler. Disposer 1 cc de fromage sur chaque rondelle de concombre. Décorer de saumon, d’un fruit du câprier et d’aneth. Astuce: remplacer le concombre par du pain de seigle.

Noix de Saint-Jacques et salade de mangue-avocat

Entrée pour 4 personnes 1 mangue, 1 avocat, 1 citron vert, ½ bouquet de coriandre, 1 piment, 1 oignon nouveau, 2 cs d’huile d’olive, sel, poivre, 8 noix de Saint-Jacques,

1 Peler la mangue et l’avocat, les couper en deux. Retirer le noyau, couper la chair en dés de 1 cm. Rincer le citron vert à l’eau chaude, prélever 1 cc de zeste, en exprimer le jus. Réserver quelques feuilles de coriandre pour le décor, hacher finement le reste. Epépiner le piment et le couper en petits dés. Hacher finement l’oignon. Mélanger tous les ingrédients avec la moitié de l’huile d’olive. Saler, poivrer. Dresser sur des assiettes. 2 Faire revenir les Saint-Jacques sur les deux faces dans le reste de l’huile d’olive pendant env. 1 minute. Saler, poivrer. Disposer 2 noix par assiette et décorer avec de la coriandre.

Saumon fumé, 3 sortes, 300 g,

Fr. 18.90** au lieu de Fr. 25.20 ** Action jusqu’au 4 janvier 2010. En vente dans les plus grands magasins.

Fromolives Anna’s Best,

Fr. 4.90*

Pâté de faisan, 180 g, Fr. 4.90*

Rouleaux de printemps, avec légumes, 6 pièces, Fr. 5.10*** au lieu de Fr. 6.40

* En vente dans les plus grands magasins.

*** Action du 8 au 14 décembre.


36 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

NOËL Filet de bœuf en croûte de poivre, sauce au vin rouge et aux épices

Plat principal pour 4 personnes 1 kg de filet de bœuf, 3 cs de mélange quatre poivres, 3 brindilles de thym, 3 cs de beurre ramolli, 1 cc de fleur de sel, 3 dl de vin rouge, 2 cc de fond de veau en poudre, ½ cc d’épices pour pain d’épice, 1 dl de crème entière, 2 cc de fécule de maïs 1 Sortir la viande du réfrigérateur 30 min avant de la cuire. Préchauffer le four à 200° C. Concasser grossièrement le mélange de poivres dans un mortier. Effeuiller le thym, mettre les feuilles dans le mortier. Badigeonner de beurre toutes les faces de la viande, saler. Réserver 1 cc de mélange de poivres, répartir le reste sur une planche. Tourner la viande dans le poivre. Piquer un thermomètre à viande dans la partie la plus épaisse. Disposer la viande dans une sauteuse. Cuire env. 25 min au milieu du four, jusqu’à une température à cœur de 55° C. 2 Retirer le filet du four, enrouler dans du papier aluminium et laisser reposer 10 minutes. Verser le vin pour déglacer le jus dans la sauteuse, puis transvaser dans une poêle et porter à ébullition. Ajouter le fond de veau en poudre. Rectifier l’assaisonnement avec le poivre réservé et les épices pour pain d’épice. Ajouter la crème et laisser mijoter encore 3 minutes. Dissoudre la fécule de maïs dans de l’eau froide, ajouter et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce soit onctueuse. Passer au chinois. Trancher la viande et napper de sauce. Astuce: servir avec des spätzle, des pommes Duchesse ou des pommes de terre à l’eau.

La sauce au vin rouge et aux épices se prépare en un tournemain.

Plantez le thermomètre à viande dans la partie la plus épaisse pour vérifier la cuisson.

Casserole à manche Gastro, ø 20 cm,

Fr. 36.90*

Couteau à trancher, Fr. 26.90* * En vente dans les plus grands magasins

Filet mignon de porc en croûte, surgelé, 800 g, Fr. 30.50*


EN MAGASIN

| 37

Les choux de Bruxelles aux pignons sont aussi croquants que savoureux! Grand-maman Georgette sait comment faire plaisir à sa famille.

Choux de Bruxelles au thym et aux pignons

Garniture pour 4 personnes Parer 500 g de choux de Bruxelles, blanchir 2 min dans de l’eau bouillante salée, égoutter. Effeuiller ½ bouquet de thym, chauffer 2 cs d’huile d’olive dans une casserole, y presser 1 gousse d’ail, ajouter les choux de Bruxelles. Etuver 10 minutes. Griller à sec 100 g de pignons, incorporer aux choux de Bruxelles cuits.

Mélange Quatre poivres, en grain, le bocal,

Fr. 3.-

Brocolis bio, surgelés,

Fr. 4.60

Spätzle, 500 g,

Fr. 2.70

Pommes Duchesse, 600 g,

Fr. 5.80


38 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

NOËL Gagnez des cadeaux de Noël! Jusqu’au 13 décembre, «Migros Magazine» organise chaque semaine un tirage au sort, dont la valeur totale des prix s’élève à Fr. 3500.–. Cette semaine une machine à café à capsules Delizio et une cocotte en aluminium sont en jeu.

Qu’il est bon d’être ensemble! Bientôt, toute la famille entonnera des chants de Noël. Puis, il sera temps d’ouvrir les cadeaux.

1er prix

Pout tous les amateurs de café: machine à café à capsules Delizio Compact Automatic, d’une valeur de Fr. 269.—

2e et 3e prix

Indispensable dans toutes les cuisines: cocotte en aluminium antiadhésive avec couvercle, d’une valeur de Fr. 44.90 Tentez votre chance: par téléphone en appelant le numéro 0901 560 052 (Fr. 1.–/ appel) et en indiquant vos nom et adresse. par SMS en envoyant le mot «Noël», puis vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: Noël, Pierre Lexemple, rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. par courrier en envoyant une

carte postale (courrier A) à: «Migros Magazine», Noël, Case postale, 8099 Zurich. Délai: 13 décembre 2009. Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contrevaleur ne peut être exigé. Toute correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus.

Robot ménager Chef KM336 Kenwood,

Fr. 699.-**

** En vente dans les Melectronics et les plus grands magasins.

Flûtes à champagne, dorées ou argentées, la pièce,

Fr. 6.90*

Mousseux Perldor Classic, 75 cl,

Fr. 4.30

Duo de mousses au chocolat, 2 x 75 g, Fr. 1.80


EN MAGASIN

| 39

Muffins chocolatcoco et syllabub

Pour 4 muffins 60 g de beurre ramolli, 50 g de sucre, 2 œufs, 110 g de farine, 25 g de noix de coco râpée, 2 cs de poudre de cacao, 1 cc de poudre à lever, du beurre pour les moules, 4 physalis et sucre glace pour le décor Syllabub: 1 orange bio, 5 ml de xérès, 3 cs de sucre, 1 dl de crème entière froide 1 Pour le syllabub: prélever le zeste de l’orange et en exprimer le jus. Mélanger avec le xérès et le sucre. Laisser infuser 1 h, passer à la passoire à thé. Verser dans un siphon à chantilly avec la crème et introduire une capsule de gaz. Placer 1 h au frais. 2 Pour les muffins: préchauffer le four à 180° C. Battre le beurre en mousse avec le sucre. Incorporer les œufs. Ajouter le reste des ingrédients et mélanger. Beurrer les moules à muffins. Verser la pâte. Cuire env. 20 min au milieu du four. 3 Servir les muffins chauds ou froids avec le syllabub. Décorer avec un physalis et du sucre glace. Astuce: remplacer le xérès par du jus d’orange.

Recettes «Cuisine de Saison»

www.saison.ch

Glace Crème d’or Les trois noix, 1 litre, Fr. 9.20

Physalis,

prix du jour

Noix de coco râpée M-Classic, 200 g,

Fr. 1.—

Assiette creuse, en verre, ø 20 cm, doré métallique, Fr. 5.90* * En vente dans les plus grands magasins.


40 |

EN MAGASIN

Magazine 50, 7 décembre 2009 Migros Ma Migros

LLe plus d’Anna’s Best

Pa Pauvre en graisses, le bircher de saison ne contient ni sucre cr cristallisé, ni colorants, ni conservateurs. Etant donné qu’il n’est pas préparé avec des fruits en boîte, mais au contraire avec des fruits frais, il est un pur plaisir en bouche.

Un müesli s’il vous plaît

Il n’existe pas beaucoup de mots suisses qui soient compris dans le monde entier. «Müesli» est l’un d’entre eux! Où que vous soyez, vous avez de bonnes chances d’en trouver au buffet de votre hôtel, même s’il s’agira peut-être d’un mélange sec à base de différents flocons de céréales. Le birchermüesli d’Anna’s Best est quelque peu différent dans la mesure où il est prêt à être servi. Sa saveur est également incomparable! Il n’y a rien de meilleur que les flocons d’avoine trempés dans du lait et du yogourt, avec des noisettes et des fruits frais, pommes, pruneaux et airelles par exemple. Le müesli d’hiver d’Anna’s Best contient en outre une pointe de cannelle qui réchauffe le corps et distille un petit goût de Noël. Comme l’emballage contient une cuillère, le bircher peut être dégusté un peu partout comme en-cas, que ce soit avant d’entrer dans la salle de sport ou au bureau. Birchermüesli de saison Anna’s Best, 190 g, Fr. 3.—* * En vente au rayon frais des plus grands magasins. Publicité

ACTION VALABLE DU MARDI 8.12 AU LUNDI 21.12.2009. 20% DE RÉDUCTION SUR TOUS LES ACCUS ET CHARGEURS ENERGIZER

55.90 au lie

23.9de029.90 au lieu

20% de réduction, r p. ex. accus Energize ou Ah 0m 245 6 /HR AA AAA/HR03 1000mAh en lot de 4

31.90 au lie

u de 39.90

20% de réduction, p. ex. Energizer Maxi Charger y compris 4 x AA/HR6 2000mAh

Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

u de 69.90

20% de réduction, p. ex. Energizer Solar Flip Charger y compri s 2 x AA/HR6 2000mAh

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Energizer est en vente à votre Migros


C’EST BON POUR LE MORAL! MORAL! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ieux Dégustez ce délic : ue dessert exotiq et ananas à la vanille ss. glace au lemon-gra Recette sur www.saison.ch 0 Mot clé: ananas30

40%

30%

2.30

2.30

au lieu de 3.90

au lieu de 3.35

Jambon de derrière Rapelli Puccini Suisse, les 100 g

Ananas Costa Rica, la pièce

40%

3.10

au lieu de 5.20

Tous les fromages frais Cantadou en lot de 2, 2 x 125 g par ex. ail & fines herbes

50%

2.90 Fenouil Italie, le kg

3. 60 au lieu de 7.20

Escalopes de veau panées, TerraSuisse Suisse, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

la

pièce

1.20

Laitue iceberg Espagne, la pièce

3.30

Oranges blondes Espagne/Grèce, le filet de 2 kg


IRRÉSISTIBLE RRÉSISTIBLE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

mage Cette fondue au fro de ur réchauffera le cœ tous vos convives! Recette sur www.saison.ch 2 Mot-clé: fondue30

14.2017.80 au lieu de

Fondue moitié-moitié en lot de 2 20% de réduction 2 x 400 g

11.60

au lieu de 14.50

Toutes les pizzas en format familial Anna’s Best 20% de réduction par ex. Prosciutto, 1 kg

33%

16.90 Composition florale de fête la pièce

8.70

au lieu de 13.05

Cappellettis au jambon et au fromage M-Classic en lot de 3 3 x 250 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

7.90

au lieu de 9.90

Viande des Grisons Suisse, 110 g


MENT ENT FRAIS. DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

3.60de 5.20 au lieu

Pot-au-feu Suisse, le kg

2.45

30%

au lieu de 3.10

Tous les jus frais Anna’s Best, 75 cl 20% de réduction par ex. jus d’orange

1.50

au lieu de 2.20

Swiss Bacon prétranché, Suisse, la barquette de 130 g env., les 100 g

2.05 2.55

2.60

Bleuchâtel préemballé, la pièce de 200 g env., les 100 g

Toute la gamme de flans en lot de 6 par ex. Flan caramel, 6 x 125 g

au lieu de

6.90

Lasagne alla bolognese M-Classic 800 g

au lieu de 3.30

30%

1.95

40%

4.70de 7.90 au lieu

Etoile de Noël le pot de 13 cm

au lieu de 2.80

Emincé de porc frais, Suisse, les 100 g

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg


DES PRIX PRESQ

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8

30%

50%

13.–

4.40

7.–

au lieu de 6.40

au lieu de 8.80

Grandes cornettes Tipo M en lot de 4 4 x 500 g

Bâtons aux noisettes 1 kg

au lieu de 26.–

Emincé de poulet en lot de 2 surgelé, élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 2 emballages d’env. 350 g chacun, le kg

2.55

au lieu de 3.20

Tous les Zwieback 20% de réduction par ex. Zwieback Original, 260 g

6.10 6.90 au lieu de

Tous les cafés en grains ou moulus à partir de 150 g (excepté Delizio) 150 g/210 g/250 g –.40 de moins 420 g/500 g –.80 de moins 1 kg 1.60 de moins par ex. café Caruso Imperiale en grains, 500 g Valable jusqu’au 21.12

5.60

au lieu de 7.–

Tous les rouleaux de printemps et snacks J. Banks surgelés 20% de réduction par ex. rouleaux de printemps au poulet, 6 pièces

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

3.–

au lieu de 3.75

Tous les riz en emballage carton de 1 kg 20% de réduction par ex. riz basmati

33%

3.35

au lieu de 5.–

Chips M-Classic paprika, nature, hot chili ou provençale, par ex. chips au paprika, 280 g


QUE INDÉCENTS!

8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6 pour 4

4au lie.6u de06.95

Toutes les eaux minérales S. Pellegrino en lot de 6 par ex. S. Pellegrino, 6 x 1,5 litre

2.40

au lieu de 3.–

Tout l’assortiment de bouillon Bon Chef 20% de réduction par ex. bouillon de légumes en cubes, 12 pièces/120 g

6 pour 4

9.–

au lieu de 13.50

Tous les Rivella en emballages de 6 x 1,5 litre par ex. Rivella rouge, 6 x 1,5 litre

au lieu de 12.90

Tout l’assortiment Matzinger 20% de réduction par ex. Matzinger Adult au poulet et aux légum es, 3 kg

au lieu de 3.40

Boules de Berlin en lot de 2 ou de 4 20% de réduction par ex. boules de Berlin en lot de 4, 260 g

2.60

au lieu de 3.20

5.40 6.80 au lieu de

Crème entière UHT Valflora en lot de 2 2 x 500 ml

30%

10.30

2.70

4au li.1eu de05.90

le Tous les articles de tab ola en papier Cucina & Tav ier, FSC, pap en ttes vie ser par ex. , eur iss épa le trip , 40 x 40 cm 20 pièces Valable jusqu’au 21.12

Tous les liquides vaisselle Handy et Manella à partir de 2 produits –.60 de moins l’un par ex. Manella Ultra Sensitive, 750 ml Valable jusqu’au 21.12


ÉCONOMIES PAR POIGNÉES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.80 3.40

3.05

au lieu de

au lieu de 3.80

L’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C. à partir de 2 produits –.60 de moins l’un par ex. Hygo Lavender Clean, 750 ml Valable jusqu’au 21.12

30%

12.9de518.50

71.90

Papier hygiénique Soft Recycling, champion CO2 30 rouleaux

Tout l’assortiment Barbie et Playmobil 20% de réduction par ex. caserne de pompiers 4819, à partir de 4 ans

au lieu

2.20

Mouchoirs en papier et serviettes à démaquiller Kleenex et Linsoft par ex. serviettes à démaquiller Linsoft avec motif de pingouins dans une boîte pop up spéciale

Rondelles d’ouate et cotons-tiges Primella en lot de 2 par ex. rondelles d’ouate, 2 x 80 pièces

69.90

au lieu de 89.90

au lieu de 89.90

Ordinateur éducatif Ravensburger PC Professional avec 70 programmes en français, allemand et italien, à partir de 6 ans Valable jusqu’au 21.12

2.40 14.90

Pantoufles pour femme et homme par ex. set de mules, 5 paires Valable jusqu’au 21.12

au lieu de 2.90

L’assortiment d’hygiène intime Molfina, produits de soins inclu s (excepté les sachets hygiéniques), à partir de 2 produits –.50 de moins l’un par ex. serviettes hygiéniques Molfina Bodyform Pocket*, 16 pièces Valable jusqu’au 21.12

* En vente dans les plus grands magasins Migros. Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 14.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Boulangerie/Pâtisserie

Valable jusqu’au 21.12 Lessive pour le linge fin Yvette 20% de réduction par ex. Yvette Black Royal en sachets de recharge, 2 litres 8.40 au lieu de 10.50

Valable jusqu’au 12.12 Cornets à la crème le paquet de 4 pièces/280 g 4.50

Charcuterie Saucisse à rôtir de porc campagne Suisse, la barquette de 300–400 g env., les 100 g 1.65 au lieu de 2.10

Fleurs/Plantes Miniroses, Max Havelaar le bouquet de 20 10.90 au lieu de 12.90 Cyclamen colibri le pot de 11 cm 3.50 au lieu de 5.–

30%

Frais et déjà prêt Légumes pour soupe Anna’s Best le sachet de 250 g 2.30 au lieu de 2.90

Fromage Plateau gourmand 500 g 7.90 Le Britchon préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.25

Fruits Fruit de la passion préemballé, Colombie, le kg 12.50 au lieu de 16.–

79.90

Veste de ski Extend pour femme ou pour homme*/** par ex. veste de ski pour femme Valable jusqu’au 21.12

Produits laitiers Tous les drinks au yogourt, 500 ml –.35 de moins par ex. à la fraise 1.35 au lieu de 1.70 Beurre mi-gras Léger, 200 g 2.55 au lieu de 3.20

Volaille

30%

Aiguillettes de canard* fraîches, France, la barquette de 300 g env., les 100 g 3.30 au lieu de 3.90

Lessives/Détergents Valable jusqu’au 21.12 Tous les revitalisants textiles à partir de 2 produits 1.30 de moins l’un par ex. Exelia Florence en sachets de recharge, 1,5 litre 5.90 au lieu de 7.20

18.9027.– au lieu de

Détergent pour lave-vaisselle Handymatic Supreme en lot de 2 par ex. Supreme Power Pearls Handymatic (observer les précautions d’emploi sur l’emballage), 2 x 44 pastilles

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg * En vente dans les plus grands magasins Migros et ** SportXX.

59.90

Combinaison de ski Extend pour enfant / en bas âge ou Junior* ** par ex. pour enfant en bas âge, couleurs: framboise ou orange Valable jusqu’au 21.12


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 21.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.70 Wok Gourmet Anna’s Best adapté au micro-ondes, 300 g

NOUVEAU 8.60

Mini-Farmer Soft à la pomme et au chocolat désormais en format mini et dans une boîte pratique, env. 35 pièces/580 g

NOUVEAU 5.50 Merlu Spicy Oriental ou Sweet Crunchy Pelican, MSC surgelé, par ex. merlu Sweet Crunchy, enrobé d’un manteau croustillant légèrement doux, 340 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 2.40 Migros Fresh Flower désodorisant avec note florale rafraîchissante, agit pendant env. 4 semaines, 150 g (1 pièce)

NOUVEAU 3.90

Balle avec menthe à chat Best Friend balle en peluche avec clochette intégrée et souris

NOUVEAU 6.90

Cabernet Sélection vin mousseux rouge sans alcool, un plaisir pétillant, 75 cl

NOUVEAU 6.90

Sirops Sélection hibiscus/mauve, coing/ fleurs d’oranger ou menthe/mélisse dorée par ex. sirop d’hibiscus et de mauve, 50 cl

NOUVEAU 5.90

li Toutes les pâtes Rapel c ave lle spe Cre par ex. g ricotta et épinards, 250


EN MAGASIN

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

| 49

Une bataille de boules de neige, ça creuse! Heureusement que les participants ont une barre de céréales Farmer dans la poche de leur anorak.

Un snack qui fait du bien

Les nouvelles barres Farmer Soft Choc au chocolat noir et au chili calment les petites faims et réchauffent les cœurs. Idéal pour l’hiver.

Photo Getty Images

V

ous avez les mains froides et le cœur qui bat la chamade après une bataille de boules de neige endiablée? Offrez-vous alors la nouvelle barre de céréales Soft Choc de Farmer. Proposée en édition limitée, elle redonne du tonus après une journée à batifoler dans la neige. A base de riz, de maïs, d’avoine et de blé, cet en-

cas contient de précieuses fibres et réchauffe agréablement le palais. Son secret? Une délicieuse couche de chocolat noir et des extraits de chili. Parions que les Mayas seraient eux aussi très intéressés à y goûter. Ce sont eux en effet qui, il y a plus de mille ans, ont élaboré les premières boissons chocolatées au

piment, un mariage particulièrement savoureux en hiver. D’un format très pratique, les barres de céréales Farmer Soft Choc se glissent facilement dans n’importe quelle veste de ski et peuvent donc se savourer partout. De retour à la maison, elles se laissent aussi grignoter devant un feu de cheminée.

Barres de céréales Farmer Soft Choc, chocolat noir et chili, édition limitée, 6 pièces, Fr. 4.40


EN MAGASIN

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Stabilise les articulations

Parés pour l’hiver

L’hiver le plus rigoureux ne saurait retenir les vrais sportifs de faire régulièrement de l’exercice en plein air. Surtout s’ils portent des tenues de sport adéquates qui les tiennent bien au chaud. La ligne Trevolution comprend des vêtements pour toute la famille qui respirent et sèchent rapidement. Par ailleurs, grâce à une nouvelle technologie de fibres, les odeurs désagréables appartiennent au passé! Shirt pour femme Trevolution, chaud, noir, Fr. 49.90* Shirt Little Kids Trevolution, chaud, rose, Fr. 25.90* * En vente chez SportXX.

NOUVEAU CHEZ SPORTXX

La prudence est toujours de mise durant l’exercice physique. Une élongation des ligaments est en effet vite arrivée! Il suffit d’un mouvement mal assuré et c’est la catastrophe. Si pareille déconvenue vous arrive, utilisez la bande autocollante M-Plast qui soutient les ligaments affaiblis. Vous pouvez même l’appliquer sur la peau humide. Grâce à sa grande résistance à la traction, elle est idéale pour stabiliser les articulations. Bande autocollante M-Plast,

Fr. 7.90*

* En vente dans les plus grands magasins.

NOUVELLE QUALITÉ

NOUVEAU CHEZ SPORTXX

La fusée des neiges!

Attention, prêts, partez! Avec le bob Alpengaudi, la moindre colline se transforme en piste de course! Sa forme ergonomique et son centre de gravité bas permettent au pilote d’effectuer des descentes vertigineuses en toute sécurité. Testez vous-même ce bolide des neiges conçu pour petits et grands. La poussée d’adrénaline est garantie! Bob Alpengaudi, Fr. 39.90* * En vente chez SportXX.

| 51


Offrez des moments de bien-être

Set de soin pour homme Trousse de toilette avec un soin du visage et un shampoing/gel douche 2 en 1

Coffret cadeau bien-être aux fleurs d‘amandier Beurre corporel, huile de massage, poudre pour le bain aux fleurs d‘amandier

Assortiment de bain à offrir Un bain de rêve avec les accessoires de bain Kneipp

Achat minimal: Fr. 20.– Valable: du 7.12 au 24.12.2009 CHF

5.–

Tous les sets cadeau avec des produits de douche et de bain KNEIPP

Utilisable dans tous les plus grands magasins Migros en Suisse. Seul le coupon de rabais original est valable. Un seul coupon de rabais par offre. Non cumulable avec d’autres coupons.

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


Des moments de bonheur, page après page.

10.– de

rabais

s u r tou s les li v r es p h oto reliés* !

Le code 2520 vous permet de profiter du 17.11.2009 au 3.1.2010 d’un rabais de 10 francs sur tous les livres photo CEWE reliés (*à l’exception des reliures agrafées). Par exemple: un livre photo A4 à couverture rigide de 26 pages ne coûte plus que Fr. 39.90 au lieu de Fr. 49.90. Créez et commandez maintenant votre livre photo individuel en ligne sur www.migros.ch/photo

Économisez les frais d’envoi: commandez vos livres photo en ligne et venez les chercher à votre Migros.

PHOTO SERVICE


54 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

A

vec son physique à la Bacchus, tout en rondeurs et sourires, Philippe Ducarroz nous donnait l’impression, sur le petit écran du moins, d’être un bon vivant, un buveur de Bordeaux plutôt que de Coca Zero… Erreur! Un poil hyperactif – «Vous voulez dire stakhanoviste!» –, ce journaliste est un bourreau de travail, un boulimique de sport qui se dope à l’adrénaline des plateaux de télévision et des cabines de retransmission. «J’ai commenté mon millième événement en septembre dernier, je suis un apôtre du direct», précise ce catholique cathodique, «croyant mais moyennement pratiquant».

Très rarement derrière les fourneaux

En cuisine, le direct, il aime moins. «Ça me stresse d’être aux casseroles avec vous dans mon dos. Je n’ai pas l’habitude.» Ce quadra ne mitonne que très rarement des petits plats. Il manque de temps pour cela, accaparé qu’il est par son job de responsable de la rédaction francophone de Teleclub Sport, un bouquet de chaînes proposé par Bluewin TV, récemment rebaptisée Swisscom TV. «Je mange souvent au resto ou je me sers chez un traiteur.» Et quand il se lance dans un de ses «essais culinaires», il y va au pif, à l’instinct. «Suivre une recette comme aujourd’hui, c’est l’enfer!» La poêle se met à fumer. «Je parle, je parle et je ne réfléchis pas à ce que je fais.» Il la retire prestement du feu. Trop tard, le fond a attaché. Notre cordon-bleu ouvre les fenêtres pour permettre aux volutes de fumée de s’échapper, puis reprend le fil de la conversation: «Ma vie n’est qu’improvisation! J’aime l’inconnu, partir à la décou-

Secrets de cuisine

oi pour vous? Cuisiner, c’est qu er à autre chose Une façon de pens ère en général, je préf qu’au boulot. Mais s! la cuisine des autre at favori? Quel est votre pl erin. La fondue au vach us ne mangeriez Qu’est-ce que vo de? pour rien au mon ur des tripes. rre ho e int J’ai une sa ujours Qu’avez-vous to vous? en réserve chez nbazillac! Une bouteille de Mo z-vous partager Avec qui aimerie un repas? plus de ce monde: Les deux ne sont ael Jackson... Jean-Paul II et Mich

verte… Sinon, je serais resté à la TSR.» Il a quitté la Tour voilà trois ans. «En bons termes, insiste-t-il. J’avais mes raisons, besoin de changement aussi.» Onze printemps au même endroit, c’est un record pour ce «bougillon» chronique. Né en 1964, l’année des Jeux olympiques d’Innsbruck et de Tokyo, le petit Philippe préfère déjà taper dans un ballon plutôt que faire des additions. «L’école, c’était pas trop mon truc!» Il passe par le Collège Saint-Michel de Fribourg qu’il quitte pour rejoindre l’internat de Saint-Maurice.

Un enfant de la balle et

Voilà trois ans que le journaliste sportif Philippe Ducarroz a quitté le confort de la TSR pour se lancer dans l’aventure de la télé privée. Sans amertume ni regret. Portrait d’un quadra pressé et overbooké qui, pour «Migros Magazine», a pris le temps de cuisiner des limandes-soles.


CUISINE DE SAISON

| 55

COUPER les tranches d’aubergines dans le sens de la longueur. Nev’eda Tegin prépare un börek, un plat de son pays d’origine, la Turquie.

AJOUTER les légumes coupés

puis couvrir et faire mijoter environ 30 minutes à feu doux.

DISPOSER le poisson sur une grande feuille d’aluminium.

du… puck


56 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

«J’y ai peut-être passé mes plus belles années.» Le programme – trois heures de sport et quatre d’études chaque jour – est taillé sur mesure pour ce Fribourgeois un peu grande gueule. «Ce trait de caractère là, je l’ai sans doute acquis pour faire ressortir une personnalité assez effacée.» Comme il ne tient pas en place, Ducarroz met fin à son séjour valaisan avant terme pour s’en aller prendre des cours de langue outreRhin. Et que retient-il de ce séjour linguistique? Vous ne devinez pas? Ses péripéties sportives, évidemment! Son amitié avec un fan du FC Sion d’abord. «On allait ensemble voir les matches d’Eintracht Frankfurt.» Son bref passage dans le championnat d’Allemagne ensuite. «J’étais gardien de but dans une équipe composée exclusivement de joueurs turcs. C’était chaud!» (rires) La carrière de cet athlète complet (Il a fait un peu d’athlétisme comme ses oncles, du foot comme son père, du basket comme personne) ne décollera jamais vraiment. Qu’importe. «A l’adolescence, dès le moment où j’ai su que je n’arriverais pas à battre le record du monde du 100 mètres, j’ai voulu devenir journaliste sportif!» Le hic, c’est qu’à 17 ans, sans papier, il n’avait de loin pas toutes les cartes en main pour décrocher une place de stage dans un média quel qu’il soit. Il fait donc des piges («J’ai même tenu une rubrique auto, alors que je n’ai pas le permis de conduire!») et démarre un apprentissage de photographe qu’il ne terminera pas.

Un enthousiasme sans faille

Paradoxalement, c’est un accident de football qui lui servira de tremplin. Suite à un choc violent avec un avant, il écope de quatre mois d’arrêt de travail, une période d’inactivité forcée dure à supporter pour cet accro du boulot: il prend 40 kilos à cause des injections de cortisone (d’où son physique bonhomme) et surtout il s’ennuie ferme. «Je suis allé frapper à la porte de Radio Sarine. J’étais prêt à faire n’importe quoi, y compris nettoyer les chiottes.» Le lendemain, il se retrouve derrière les

Philippe Ducarroz, tout sourire: «Suivre une recette comme aujourd’hui, c’est l’enfer!»

«Ma vie n’est qu’improvisation! J’aime l’inconnu, partir à la découverte…» platines à passer des disques. Plus tard, il assure les commentaires des rencontres jouées par les petites et grandes équipes de son canton. L’enthousiaste Philippe Ducarroz avait enfin trouvé sa place! Afin d’élargir son horizon, cet homme de défi se présente à la Radio romande. «On était quarante candidats et j’étais le seul qui n’avait pas fait l’université.» L’autodidacte obtient le poste au nez et à la barbe de tous les diplômés. Il en sourit encore. Après quelques années à la RSR, il rejoint le département des sports de la TSR et ses «septante caractériels». Il en devient rapidement

le Monsieur Hockey et Athlétisme. Avec une excellente cote de popularité. «Auprès des ménagères de 50 ans et plus», rigole-t-il. Enfin, il y a son transfert surprise à Teleclub Sport. Sale coup pour son audience, sa visibilité et sa notoriété. «Franchement, je m’en tape!» «Je suis fier de mon parcours, fier d’avoir couvert neuf Jeux olympiques, ajoute-t-il. C’est une chance, un privilège de vivre des événements fabuleux, de rencontrer des personnalités comme Sergueï Bubka ou Carl Lewis.» Le sport business, les affaires de dopage entament pourtant sa passion. «Ma flamme n’est

pas éteinte, mais elle brûle peut-être avec moins d’intensité qu’avant. J’ai parfois l’impression d’avoir fait le tour…» Ne serait-il pas en train de nous mijoter une petite crise de la quarantaine? No comment. Débordé par ses mandats de journaliste et de petit patron (il a créé et dirige Grand Stade, une maison de production spécialisée en sports), Philippe Ducarroz n’a pas vraiment le loisir de se ressourcer. «J’aimerais bien pouvoir reprendre une activité sportive, mais ce n’est pas possible. Je ressors de temps en temps mon ballon de basket et c’est tout!» Il rêve aussi d’assister à un match juste pour le plaisir. «Oh oui! Payer mon billet, me mettre dans la peau d’un supporter, redevenir un spectateur lambda… C’est le foot des talus que j’aime, c’est d’ailleurs grâce à lui si j’en suis là aujourd’hui!» Alain Portner Photos François Wavre / Rezo


CUISINE DE SAISON

| 57

Limandes-soles en papillote et aubergines Plat principal pour 4 personnes. Une recette de Philippe Ducarroz.

PRÉPARATION

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

Photo du plat Cuisine de saison

INGRÉDIENTS 300 g de tomates 2 aubergines de 300 g 2 poivrons, rouge et vert 2 courgettes de 250 g 1 oignon 1 gousse d’ail huile d’olive un peu de beurre thym, romarin et origan 1 boîte de filets d’anchois à l’huile de 20 g sel marin, tabasco 80 g de parmesan râpé 600 g de filets de limande-sole poivre épices à poisson

1. Ebouillanter brièvement les tomates, puis les peler. Couper 2 tomates en rondelles et les réserver. Partager le reste des tomates en quatre. Couper 8 tranches d’aubergines dans le sens de la longueur. Couper en dés le reste des aubergines, les poivrons et les courgettes. Hacher l’oignon et l’ail. Chauffer un peu d’huile et de beurre. Y faire suer l’oignon et l’ail. Ajouter les légumes. Assaisonner avec les fines herbes et le tabasco. Couvrir et laisser mijoter env. 30 min. Hacher les anchois, les mélanger avec la ratatouille. Relever de sel et de tabasco. Entre-temps, saisir les tranches d’aubergine jusqu’à légère coloration dans un peu d’huile. Les laisser reposer 5 min dans la poêle sur la plaque éteinte.

Préparation: env. 50 min; cuisson: env. 30 min; cuisson au four: env. 20 min

2. Préchauffer le four à 200° C. Disposer les tranches d’aubergine dans un plat. Hacher menu la

Valeur nutritive: par personne, env. 27 g de protéines, 28 g de lipides, 15 g de glucides, 2000 kJ / 480 kcal

ratatouille et la répartir par-dessus. Parsemer de parmesan. Faire gratiner env. 20 min au four. Préparer 4 feuilles d’aluminium et y disposer les filets de poisson. Arroser d’huile, assaisonner avec le sel, le poivre et les épices à poisson. Couvrir avec les rondelles de tomate réservées. Fermer les feuilles d’aluminium. Enfourner à côté des légumes env. 8 min avant la fin de la cuisson de ces derniers. Retirer le poisson des papillotes et le servir avec les légumes gratinés. SUGGESTION

Accompagner de riz.


58 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Chou blanc

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Excellent cuit ou étuvé dans des ragoûts de légumes, en gratin ou en potage, il peut également être dégusté cru en salade. Ce légume vert doit être cuit à feu vif, mais pas trop longtemps. Exceptionnellement, passez-vous de couvercle. Cela permettra aux acides qui altèrent la couleur de s’échapper avec la vapeur d’eau. Ainsi, les parties vertes le resteront.

Tout sur les choux

En soupe, en choucroute ou même en cataplasme, le chou se décline à l’infini. Trucs et astuces d’Andrea Pistorius, collaboratrice au magazine «Cuisine de Saison».

Cataplasmes et enveloppements

Le chou contient beaucoup de vitamines et de minéraux comme le calcium, le potassium, le fer, mais aussi des oligoéléments et de l’huile de moutarde. On reconnaît par exemple à cette dernière une action bénéfique en cas de maladies des voies respiratoires ou d’infections urinaires. Les enveloppements et cataplasmes au chou peuvent également soulager les otites, les inflammations de la gorge, la fièvre, les douleurs articulaires et même les piqûres d’insectes. Comment procéder: laver et essuyer les feuilles. Couper la nervure centrale, aplatir le reste des feuilles au rouleau à pâtisserie, disposer en tuiles, enrouler dans deux linges de cuisine. Appliquer matin et soir pendant une à douze heures.

Comment conserver les choux

Chou rouge, blanc et frisé: ces variétés de chou se conservent quelques semaines dans le bac à

légumes du réfrigérateur. Stocker de préférence à part, car certains fruits et légumes (pommes, avocats, tomates, par exemple) émettent de l’éthylène qui accélère le mûrissement. Choux de Bruxelles: cette variété ne se conserve que quelques jours au réfrigérateur.

Comment congeler les choux?

Choux de Bruxelles: retirer les feuilles excédentaires et blanchir dans de l’eau bouillante salée. Tremper dans de l’eau froide, égoutter, laisser sécher, puis congeler. Autres variétés: couper le chou en lanières et procéder de la même manière. Conservation: environ six à huit mois.

Un remède contre les flatulences

Le chou a tendance à provoquer des flatulences. Cela est dû aux bactéries dans l’intestin qui détruisent une partie des fibres du chou. Pour atténuer ce désagrément, ajouter un peu de cumin, de fenouil ou d’armoise séchée (artemisia).

Recette de soupe aux choux de Bruxelles

Pour 4 personnes: étuver 500 g de choux de Bruxelles coupés en deux avec 200 g de pommes de terre coupés en dés dans 1 cs de beurre. Ajouter 1 cs de gingembre fraîchement râpé. Mouiller avec 7,5 dl de bouillon de légumes, laisser mijoter à petit feu pendant env. 20 minutes. Mixer la soupe, affiner avec 1 dl de crème. Saler, poivrer. Griller 4 tranches de lard et présenter avec la soupe. P.-S.: n’oubliez pas le cumin contre les flatulences.

Chou rouge Photos Fotolia

S

age est celui qui surveille sa santé. Ayez une alimentation saine et mangez de la choucroute tous les jours», recommandait l’écrivain allemand Wilhelm Busch. Il est vrai qu’en cuisant, la choucroute transforme ses hydrates de carbone en acide lactique et en vitamine C. Au XVIIIe siècle, on connaissait déjà les vertus de la choucroute, consommée par les marins pour lutter contre le scorbut (carence en vitamine C). Mais que ceux qui n’aiment pas cette spécialité se rassurent: il existe de nombreuses façons de cuisiner le chou.

Légèrement plus sucré que le chou blanc, il se déguste aussi bien cru, en salade, qu’étuvé ou braisé. Il se marie particulièrement bien avec des pommes, des oignons, des marrons et des pruneaux. Vous pouvez renforcer sa jolie couleur en ajoutant quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre ou des dés de pomme acide.


CUISINE DE SAISON

| 59

Chou frisé

Le chou frisé se déguste de préférence cuit ou étuvé. Pour cela: retirer les feuilles extérieures et couper en quatre. Couper les feuilles en lanières et étuver brièvement. Le chou frisé est délicieux en salade tiède avec des morceaux d’orange, de pomme et des lardons ou affiné avec de la crème en garniture d’un plat de volaille ou de viande rouge.

Choux de Bruxelles

Cette variété, qui contient des substances amères, a un goût de chou plus marqué que ses consœurs. Afin d’atténuer cet arôme puissant, blanchir brièvement les choux de Bruxelles et changer l’eau avant de poursuivre la cuisson. Idée recette: effeuiller le chou et faire revenir les feuilles avec des dés de lard et du jus de lime.


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Au cœur de la Gruyère «Centre La Tour. Au bout, c’est nous»: la route de contournement de Bulle (FR), la H189, sera officiellement inaugurée les 11 et 12 décembre!

Photos Pierre-Yves Massot

L

es automobilistes n’auront plus à traverser le chef-lieu gruérien, pare-choc contre pare-choc, pour se rendre dans la vallée de la Jogne ou l’Intyamon. Bâti au carrefour de ces régions, à 5 minutes de l’autoroute A9, le Centre La Tour se réjouit de cette inauguration tant attendue. Ouvert il y a deux ans, le centre commercial se veut un lieu d’accueil pour les habitants des alentours, mais aussi pour tous les gens de passage, touristes d’un jour ou vacanciers qui séjournent en Gruyère. Outre la grande variété de produits Migros MM, La Halle aux Boissons et La fromagerie Wyssmüller complètent une offre alimentaire riche en spécialités du terroir. Côté vestimentaire, Esprit, C&A Kids et Ochsner shoes habillent adultes et enfants selon les tendances du moment. Chaussure abîmée ou clé égarée, Mister Mi-

nit ne cesse de rendre de précieux services à la clientèle. Bien-être ou santé, les visiteurs du Centre La Tour trouvent tout ce dont ils ont besoin pour prendre soin de leur personne. Le salon de coiffure Frédéric Moréno, Berdoz Optic et la pharmacie-parfumerie Capitole font partie des leaders incontestés dans leurs domaines respectifs. Un petit creux? Disposées devant une énorme baie vitrée qui donne sur le Château de Gruyères et le Moléson, les tables du Code Bar bénéficient d’un des plus beaux panoramas qu’on puisse trouver dans un centre commercial en Suisse.

Pause café et journaux

Et si vous souhaitez prolonger la pause café, vous trouverez de quoi lire et vous divertir dans le kiosque Naville tout proche. Quant aux

Disposées devant une énorme baie vitrée, les tables du Code Bar bénéficient d’un magnifique panorama.

services utiles, en plus du plein d’essence, la station Migrolino propose tous les jours de la semaine une gamme de produits Migros et d’accessoires pour votre voiture. Le Centre La Tour dispose également d’un bancomat de la Banque Cantonale de Fribourg. Petite halte ou courses de la semaine, les commerçants du Centre La Tour se réjouissent de vous accueillir prochainement. David Gaillard

| 61


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

AGENDA

| 63

Parmi les centaines de cours qu’offre l’Ecole-club, vous ne risquez pas de manquer la cible: faire plaisir à vos proches.

Les cordes désencordées

Photo Sylvie Béguin, Pierre-André Kuchen

Jan Vaclav Vanek, un musicien généreux, aux talents démesurés. Multi-instrumentiste et compositeur, Jan Vaclav Vanek est un musicien de talent. Il possède une créativité et une force qui en font une personnalité musicale peu commune et connue de rares privilégiés. Il n’est pas si simple d’entendre cet artiste, tant il est discret. D’origine slave, ses voyages ont contribué à façonner son identité si particulière. Sa musique repose sur le jazz manouche - c’est dû probablement à la force de l’instinct, à la proximité de la nature - mais cet aventurier s’inspire des cultures qu’il a apprivoisées aux quatre coins du monde au cours de ses voyages. Son talent et ses influences à la fois classiques et contemporaines amènent le public à découvrir une musique nouvelle. Il en profite pour poursuivre sa quête d’absolu... un choc artistique exceptionnel, un privilège. Il est accompagné d’Estelle Koluda, Laurent Dujin et Laurent Sigrist. Le Royal à Tavannes 11 décembre à 20 h 30 Réservations au 032 481 26 27 www.leroyal.ch

Idée cadeau pour un Noël réussi

Que puis-je offrir pour faire plaisir à mes proches? Les bons pour les Ecoles-clubs Migros de Neuchâtel, Fribourg, Bulle et La Chauxde-Fonds sont arrivés!

T

ant attendus depuis des mois, il est temps d’annoncer leur arrivée! Les bons Ecole-club sont disponibles et, avec eux, vous êtes certains d’apporter un plus à ceux que vous aimez. En effet, parmi les centaines de

cours que proposent les Ecolesclubs, vous ne risquez pas de manquer la cible: celle de faire plaisir à vos proches. Ainsi, vous passerez un Noël réussi! Et pourquoi ne proposezvous pas à celui à qui vous l’of-

frez de l’accompagner? Pour du sport, du bien-être, de la création, de la cuisine, de la danse ou un cours de langue, ou d’informatique? L’adage est bien connu: «à deux, c’est mieux»!

Adresses Ecoles-clubs: Neuchâtel: rue du Musée 3, 2001 Neuchâtel, tél. 058 568 83 50. Fribourg: rue Hans-Fries 4, 1700 Fribourg, tél. 058 568 82 75. La Chaux-de-Fonds: rue Jaquet-Droz 12, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 058 568 84 00. Bulle: rue de Toula 20, 1630 Bulle, tél. 058 568 83 25. Cours au Val-de-Travers et cours au Val-de-Ruz: tél. 058 568 84 75. Internet: www.ecole-club.ch

EC


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

| 65

Instant de vie de votre coopérative

Le sapin, magnifique roi de la fête de Noël.

Photos Pierre-W. Henry

A

u Garden Migros de Bulle, Jean-Daniel Papaux se réjouit. Entre sapins Nordmann (les plus demandés), blancs ou bleus (peu appréciés des chats, car leurs aiguilles piquent) et épicéas, il vit, depuis début décembre, dans la forêt. Noël approche et le roi de la fête, c’est le sapin. «Dur mois», rappelle le vendeur spécialisé en poste ici depuis plus de quinze ans. Car en trois semaines et demie, entre 700 et 750 sapins trouvent preneur et partent décorer les jardins, les terrasses ou les séjours des particuliers comme de certaines entreprises. Mais avant que le client ne puisse choisir «son sapin pour la plus belle fête de l’année», JeanDaniel Papaux doit mettre idéalement en scène les résineux

convoités. Car pendant la mauvaise saison, les arbres de 80 centimètres à 3 mètres de haut à peine coupés en proche Gruyère et immédiatement emballés dans des filets arrivent souvent couverts de neige, trempés par la pluie ou gelés. «Je prends alors soin d’eux et les laisse revenir à la vie sous l’appentis, c’est une garantie de durabilité.» Puis le spécialiste les installe sur une bille de bois, «car il faut toujours choisir son sapin sur pied». Un brin de malice dans les yeux, il avoue que «parfois, pour faciliter le choix aux couples indécis, je tiens mon sapin par la pointe et le fais tourner comme avec une danseuse». Avec, pendant les ventes nocturnes, une ambiance à son comble quand sous les projec-

teurs, thé à la cannelle et pistaches sont servis. Toujours sensible au service à ses clients, Jean-Daniel Papaux rappelle: «Pour qu’un sapin dure,

le mettre dans de l’eau jusqu’à l’écorce, l’éloigner du chauffage (le surélever) et percer le tronc en son centre avec une mèche.» Joyeux Noël! FGi

Cette semaine A Bulle, Jean-Daniel Papaux dévoile sa superbe relation avec les sapins de Noël de sa région et ses trucs pour les faire durer jusqu’à l’Epiphanie. Avec une belle qualité et un bon prix, il met tout son cœur à l’ouvrage. Jean-Daniel Papaux: «Noël ne se fête qu’une fois par année. Achetez le sapin qui vous plaît!»

L’instant prochain Les fruits exotiques.


66 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Quand la nourriture rend malade Les allergies alimentaires sont en augmentation. Quelques pistes pour vivre, sans s’isoler socialement, avec ces affections qui transforment les repas en casse-tête quand elles ne menacent pas l’existence.

Q

uand il mange des cacahuètes, Maxime ne peut plus respirer. Si la petite Fanny avale du lait, elle est malade durant trois jours. Quant à Paul, son torse se couvre de plaques rouges lorsqu’un mets contient du céleri. Les allergies alimentaires pourrissent les repas de nombreuses personnes et transforment la composition des menus en véritables casse-tête tant à la maison qu’au restaurant. Leur nombre ne cesse de croître. «On estime que 3% des adultes et 5 à 8% des enfants sont touchés par une ou plusieurs allergies alimentaires», constate le Dr Philippe Eigenmann, spécialiste en allergologie aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Cacahuète – et sa famille de noix et noisettes –, lait et œufs forment le trio de tête, détaille Philippe Eigenmann. Viennent ensuite, dans le désordre, les poissons, les crustacés, les fruits, le céleri ou encore le blé, un aliment qui présente la particularité de provoquer allergie et intolérance (lire l’encadré), soit deux types de réactions avec des manifestations très différentes.

Une différence entre allergie et intolérance

La confusion entre allergie et intolérance est fréquente. La première consiste en une réaction immédiate et exagérée du système

immunitaire à des quantités même infimes d’un aliment: elle entraîne une palette de manifestations, de la plus bénigne, comme de l’urticaire, jusqu’aux versions les plus sévères menaçant la vie de la personne, soit un choc anaphylactique, des problèmes respiratoires ou cardiovasculaires avec malaises et pertes de connaissance. D’ordre digestif, l’intolérance à un aliment ne touche en revanche pas le système immunitaire: celle au lactose (le sucre du lait) est la plus connue. Elle cause des douleurs abdominales, des crampes, «des problèmes de confort, qui peuvent être très embêtants», note l’allergologue. Les symptômes, assortis d’un test cutané ou d’une analyse sanguine, permettent de faire la distinction. Diverses théories s’affrontent sur le pourquoi de tant d’allergies alimentaires. La plus plausible, pour Philippe Eigenmann, c’est que le système immunitaire des enfants n’est plus assez stimulé par les infections et il s’occupe comme il peut. Dans les pays où les petits sont confrontés tôt à diverses maladies et bactéries, leur système immunitaire n’a pas le temps de faire des allergies. Ce qui expliquerait aussi pourquoi les rejetons de familles nombreuses ou qui vont tôt et souvent en crèche développent moins d’allergies

que ceux qui sont couvés bien au propre. C’est la théorie de l’hygiène. En comparaison, et «contrairement à ce que l’on pense, les allergies aux conservateurs restent exceptionnelles». Une autre hypothèse très en vogue, c’est la diversité de l’alimentation. On mange de plus en plus de fruits exotiques, donc moins connus, sur lesquels les systèmes immunitaires se défoulent. Ainsi, il y a un nombre croissant de personnes allergiques au kiwi, par exemple, souligne Karin Stalder, membre de l’équipe de spécialistes de aha!, Centre suisse pour l’allergie, la peau et l’asthme.

D’autres éléments qui compliquent le tout

Les allergies croisées viennent compléter le tableau: les gens sensibles aux pollens ou aux animaux réagissent souvent à certains aliments. Ainsi, 50 à 93% des patients allergiques au bouleau ne supportent pas les pommes ou les noisettes, note le Service d’immunologie et d’allergie du CHUV sur son site internet. Ces manifestations restent, la plupart du temps, localisées avec un degré de gravité nécessitant un régime moins strict, complète Philippe Eigenmann. Parce que la seule chose à faire en cas d’allergie ali-


VIE PRATIQUE ALLERGIES Le gluten, un cas à part

«On estime que 3% des adultes et 5 à 8% des enfants sont touchés par une ou des allergies alimentaires»

| 67

«Pendant «Pen longtemps, j’ai dû mettre beaucoup beau d’énergie à expliquer qu’il ne s’agis s’agissait pas d’une lubie, mais d’un prob problème médical. Aujourd’hui que les allerg et intolérances alimentaires sont allergies mieu connues, je me surprends à mieux rass rassurer les gens, à leur dire qu’un couac ne m me tuera pas!» Depu toute petite, Joëlle Leutwyler Depuis souf de cœliakie, aussi appelée souffre into intolérance au gluten, une protéine que l’on ttrouve dans le blé, le seigle et l’orge. La jeu jeune femme est aujourd’hui la président de l’Association romande de dente cœli cœliakie (ARC), qui conseille les gens touc touchés par cette affection. Le ter terme d’intolérance ne met pas tout le monde d’accord: pour l’allergologue Philippe Eigenmann, la cœliakie fait bien partie de la famille des allergies puis puisqu’il s’agit d’une réaction exagérée du syst système immunitaire; les spécialistes de l’ARC préfèrent parler de maladie auto-immune Quoi qu’il en soit, ses manifestamune. tions sont assez différentes et plus lentes que celles d’allergies alimentaires classiques ques. Essentiellement d’ordre digestif, elles touchent aussi au comportement. Fatigu anémie, troubles du caractère, Fatigue, tend tendance dépressive, irritabilité, mais égal également crampes musculaires ou déca décalcification des os, détaille le site intern de l’ARC. internet La m maladie cœliaque concernerait envi environ 1% de la population. Elle n’entr n’entraîne en principe plus de conséquences mortelles, mais on lui imputait 12% de mort mortalité avant d’en connaître la cause. Aujo Aujourd’hui, elle provoque surtout d’im d’importants problèmes de croissance chez les enfants, qui mettent la puce à l’or l’oreille des pédiatres. Là aussi a un seul traitement: un régime strict et à vie. Et le gluten se cache part partout. A travers l’orge, il est présent dans la bière, l’Ovomaltine, en bref tout ce qui es est malté. Par le blé, il habite le pain, les pâ pâtisseries, les pâtes, les pizzas, les sauc à lier genre béchamels, donc dans sauces maj la majorité des plats cuisinés. Pour corser le tou tout, l’intolérance au gluten s’accompagne souvent d’une intolérance au lactose. «Il ne faut pas s’affoler, mais y aller pas à pas, en commençant par des menus peut peut-être peu variés, mais avec des chos sûres», conseille Joëlle Leutwyler. choses


Ruf Lanz

Un séjour à l’hôpital peut se révéler très long. Ne sous-estimez pas les dangers au travail.

ACTION

OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 21.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES DUOS ET TRIOS FRUCTIS DE GARNIER

11.– 3 pour 2

au lieu de 13.80

p. ex. laque Elastic Fix 24H Garnier Fructis Style Ultra Strong en lot de 2 x 250 ml

9.80de 14.70 au lieu

p. ex. shampooing Garnier Fructis Nutri-Repair en lot de 3 x 250 ml

Les accidents n’arrivent pas par hasard. Au travail, nous avons tendance à sous-estimer les dangers est en vente et à surestimer nos compétences. Soyons prudents. Infos complémentaires:Garnier www.suvapro.ch/fr.

à votre Migros


Migros Magazine 50, 7 décembre 20 2009 09

VIE PRATIQUE ALLERGIES EN BREF

mentaire, c’est d’éviter la substance qui pose problème. Il n’existe aucun traitement. Les allergies alimentaires ne se soignent pas par désensibilisation, contrairement au rhume des foins. «Des recherches sont menées, mais sans résultat efficace pour l’instant.» Pour autant, la guérison ne tient pas du domaine de l’impossible. «Si l’allergie aux cacahuètes s’installe généralement pour toute la vie, celles au lait ou aux œufs disparaissent souvent avec l’âge. Elles peuvent cependant être remplacées par d’autres. On parle alors de carrière d’allergies: un bébé qui développe des allergies alimentaires en rapport avec un eczéma atopique dans les premières années de sa vie pourra les voir disparaître spontanément vers 7-10 ans. Puis l’enfant pourra être sensible aux animaux, peut-être aux acariens avec un asthme allergique, puis aux pollens», décrit Karin Stalder.

Seringue ou pilules Pour les patients allergiques qui présentent de gros risques vitaux, c’est au médecin d’évaluer la nécessité d’une seringue d’adrénaline à garder avec soi comme traitement d’urgence. Le plus souvent, des comprimés d’antihistaminiques sont conseillés pour les réactions allergiques peu sévères. Mais si elles ne passent pas rapidement, une seule chose à faire: consulter en urgence.

Recettes futées

Demander conseil à une diététicienne

Dès lors, il s’agit la plupart du temps de trouver des stratégies pour vivre avec. Sans s’isoler. Le recours aux conseils d’une diététicienne s’avère précieux pour résoudre le casse-tête des repas, éviter les carences et les problèmes de croissance. Certains cantons, comme Genève, ont mis sur pied des protocoles de prise en charge des élèves concernés pour qu’ils aient des aliments de remplacement dans les cantines scolaires. «Un enfant qui a plusieurs allergies doit pouvoir aller en course d’école et participer aux activités comme les autres», précise Philippe Eigenmann. Pour limiter les risques, d’autres établissements, en Suisse alémanique notamment, préfèrent carrément éliminer de leur enceinte tout ce qui pourrait par exemple contenir des cacahuètes, ajoute Karin Stalder. Mais avant tout, l’enfant doit savoir ce qu’il peut ou non manger et qu’il ne doit en aucun cas toucher aux goûters de ses petits copains.

Isabelle Kottelat Illustrations Pascal Jaquet

| 69

Déjouer les pièges des étiquettes

Vivre avec une allergie ou une intolérance alimentaire suppose, comme sport obligatoire, de savoir décoder les étiquettes des produits en magasin. «Cela signifie lire systématiquement la composition des produits inconnus, mais aussi régulièrement jeter un œil sur ceux que l’on connaît, car les fabricants ont la fâcheuse tendance à changer les recettes...», précise Joëlle Leutwyler. Pour aider au décryptage – parce que les étiquettes ne sont pas toutes très claires ni très transparentes - le site internet des HUG livre la définition de listes de termes barbares comme l’albumine ou la globuline qui indiquent la présence d’œuf dans un produit, ou encore caséine et lactalbumine qui annoncent le lait. Autres pièges, les épices et condiments. Certains bouillons de légumes contiennent du gluten par exemple, des condiments aussi, comme le Cenovis. Les épices sont, elles, souvent conditionnées avec un peu de farine de blé, met en garde Joëlle Leutwyler. Il vaut aussi la peine de parler à son boucher, car les préparations de viande comme les saucisses ou les steaks hachés peuvent abriter du gluten ou du lait. Des astuces: miser sur les ingrédients naturels, les pommes de terre et les herbes aromatiques. La cuisine asiatique se révèle une alternative intéressante où les préparations au soja - pour autant qu’on n’y soit pas sensible – et au riz remplacent avantageusement le lait et la crème, tandis que les nouilles de riz se substituent aux pâtes. Mais attention aux sauces soja dont certaines contiennent du sirop de blé. Les grands magasins ont par ailleurs sorti des lignes de produits sans lactose et sans gluten.

Vous cherchez à faire une pizza ou une mousse au chocolat sans œuf ou sans farine? Le site internet des Hôpitaux universitaires de Genève regorge de recettes destinées aux personnes allergiques. http://allergoped.hug-ge.ch/ patients/allergies_alim_vivreavec_recettes.html. L’Association romande de cœliakie propose, elle, des cours de cuisine thématiques. On peut également commander en ligne un ouvrage de recettes de boulangerie et pâtisserie sans gluten. www.coeliakie.ch

Et les vaccins? Le lien entre vaccins et allergies est théorique, rassure le spécialiste Philippe Eigenmann. Certes, les deux premières préparations contre la grippe A, le Focetria et le Pandemrix, sont développées sur des œufs de poule. Mais c’est seulement dans des cas très exceptionnels qu’une personne présentant une allergie sévère aux œufs y réagirait. Le troisième vaccin autorisé, le Celtura, issu d’une culture cellulaire, ne présente aucun risque pour les personnes allergiques aux poils de chat, comme évoqué dans la presse. Pure fantaisie, affirme-t-on tant aux HUG qu’au Centre suisse pour l’allergie, la peau et l’asthme. Plus d’infos sur www. ahaswiss.ch ou 031 359 90 50.


70 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Glisse avec le vent

Dans le ski à voile – snowkiting dans le jargon – action et vitesse sont intimement liées à attente et patience. Démonstration dans les Grisons sur le lac gelé de Silvaplana.

C

hez nous, il y a toujours du vent», peut-on lire sur le panneau affiché dans ce magasin de sports de Silvaplana (GR). C’est bien pour ça que nous sommes ici! Roman, 30 ans, est venu de Bâle pour suivre ce cours d’introduction au snowkiting, et Elio, 47 ans, lui, vient de l’autre bout de l’Engadine. Dans le snowkiting, le skieur ou le snowboardeur relié à un cerf-volant – kite en anglais – glisse sur une surface de neige, tracté par la force du vent. Les meilleurs atteignent ainsi des vitesses supérieures

à 80 km/h et exécutent des sauts et des acrobaties à plus de dix mètres de hauteur. Nous autres, débutants, nous contenterons d’en rêver… Pour le moment, nous sommes assis et feuilletons les documents de cours en compagnie de nos deux instructeurs, Christoph, 28 ans, et Christian, 24 ans. Après deux heures de théorie, nous voici dans la neige sur le lac de Silvaplana. «Si nous avions du vent maintenant, avertit d’emblée Christoph, le kite aurait tendance à s’agiter.»

Mais comme il n’y a pas de vent, l’instructeur ne peut que nous faire imaginer ce qui se passerait si nous pouvions faire s’envoler le petit cerf-volant d’exercice. Christoph explique que les jours où le régime météo change, il n’y a souvent pas de vent. C’est ce qui se passe aujourd’hui: hier le vent soufflait du nord et l’on annonçait le vent du sud pour demain. Conséquence: notre mentor nous propose d’aller manger au restaurant du centre sportif. Nos regards sont rivés sur les drapeaux plantés

au bord du lac. «Regarde, ils bougent! C’est bon, le vent se lève!» Quelques minutes plus tard, l’enthousiasme d’Elio retombe, en même temps que le tissu des drapeaux…

Attendre, espérer, ronger son frein

Nous retournons au magasin. «Ces jours de transition, le vent peut se lever d’une minute à l’autre», nous dit Christoph pour nous encourager. Nous nous installons au soleil. Cette fois! Un coin d’un drapeau


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

| 71

Les meilleurs kiteurs peuvent atteindre des vitesses supérieures à 80 km/h.

s’est soulevé un instant. Fausse alerte… «Waiting for wind is okay. Most people spend their lives waiting for nothing.» (Attendre le vent, ça passe. La majorité des gens passent leur vie à attendre pour rien), dit un proverbe répandu dans le milieu des surfeurs. Une heure plus tard, nous abandonnons en jetant un regard de mépris sur l’affiche du magasin. «Chez nous, il y a toujours du vent!» tu parles! C’est alors seulement que nos yeux sont attirés par des petits caractères juste au-des-

sous de cette belle promesse: «Pour autant que Dieu le veuille…» Le lendemain, il semble bien que Dieu le veuille – les drapeaux flottent. Un vent régulier de force 5, environ 30 à 40 km/h, souffle. De notre petite troupe d’hier, il ne reste que moi et Christian, mon instructeur. «Aujourd’hui, notre but est d’apprendre à glisser sur la neige, puis de revenir ici, pas à pied, mais si possible tirés par le vent», m’explique-t-il. Avant la première tentative, nous faisons quel-

Informations pratiques S’y rendre/retour: en train puis en car postal à destination de Silvaplana via St-Moritz. Cours d’introduction: env. 3 heures pour la théorie et la première initiation, puis env. 3 heures de cours pratique (réparties sur un ou deux jours). Exigences: condition physique moyenne, les participants doivent être à l’aise sur les skis ou un snowboard (au début, c’est plus facile avec les skis). Saison: env. mi-janvier à mi-avril (lac de Silvaplana) Equipement: équipement de ski ou de snowboard, casque. (skis, planches et casques peuvent être loués sur place). Coût: 2 x 3 heures Fr. 240.- (y c. kite et harnais) Inscription aux cours: Swiss Kitesurf GmbH, 7513 Silvaplana, Tél. 081 828 97 67, www.kitesailing.ch Logement et infos: www.engadin.stmoritz.ch/fr/


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

| 73

EN ROUTE AVEC SUISSEMOBILE Suisse Mobile propose des itinéraires à pied, à vélo, à VTT, à rollers ou en canoë. Davantage d’informations: www.suissemobile.ch

Hiver comme été, le lac de Silvaplana est très prisé par les kiteurs.

ques exercices d’envol du petit cerf-volant. Christian me montre comme le faire s’élever, puis rapidement passer de la powerzone à la softzone. Les documents de cours m’ont appris ce qu’est la powerzone: «la position qui génère la plus grande force ascensionnelle parce que le cerfvolant offre la surface maximale de prise au vent». Cette force ascensionnelle, je la sens immédiatement. Et comme je ramène trop lentement l’aile dans la softzone, je me retrouve le nez dans la neige. A ce moment, la traction est telle que la sangle en tissu par laquelle le kite est fixé à mon poignet s’ouvre. Je bois la tasse. Même si, hier, nous l’avons tant attendu et espéré, je ne suis pas encore prêt à faire ami-ami avec le vent.

Le moment est venu pour Christian de sortir le vrai cerf-volant. Celui-ci est fixé au harnais du kiteur par une barre. En guise de frein, une boucle. Lorsqu’on tire dessus, le cerf-volant descend lentement vers le sol. Pour les situations délicates, il y a encore une petite manette orange au-dessus de la barre. Quand on l’actionne, le kite se replie immédiatement sur lui-même. Le premier essai, nous le faisons sans les skis. Pour éviter que je ne sois emporté au loin, Christian me tient fermement par mon harnais. Il me dit gentiment: «C’est tout à fait normal que l’on ait un peu peur de la force du vent au début.» En vérité, ce doit être de la panique qu’il lit sur mon visage. Au tour des skis, maintenant! L’aile s’élève et me tire. Problème: mes

skis restent dans la neige profonde. Je soulève la jambe droite pour retrouver mon équilibre, et «pouf!» me voilà à nouveau le nez dans la neige. Se lever demande un effort extrême. Je remets l’aile au vent, je démarre, et «pouf!» Je me relève, redémarre, et… «repouf!» Je parviens tout de même à parcourir quelques mètres, puis un peu plus. «Hourra!» – c’est génial, ça c’est de l’adrénaline! Mais je ne parviens toujours pas à atteindre l’objectif visé: c’est toujours à pied que je reviens au point de départ. «Spectacle plutôt pénible, non?» demandé-je à Christian. «Non, non! C’est tout à fait normal compte tenu des conditions d’aujourd’hui, avec la neige fraîche et le vent soutenu», me répond-il avec gentillesse et… une grande diplomatie. Üsé Meyer

A travers les pittoresques gorges du Rheinschlucht Cet itinéraire emprunte la route «Chemin des cols alpins» de Tamins à Ilanz. Il a fallu des milliers d’années au Rhin antérieur pour se frayer son chemin entre les énormes masses rocheuses, vestige du plus grand éboulement cartographié des Alpes. Pour en savoir plus: L’itinéraire sur: www.suisse-a-pied.ch, cherchez sous: 205

Sur les sentiers des Polonais Une randonnée à vélo de Coire à Thusis. L’itinéraire passe par Domat-Ems et Reichenau et emprunte les sentiers des Polonais. Ceux-ci ont été construits par des internés polonais durant la Seconde Guerre mondiale. L’itinéraire sur: www.suisse-a-velo.ch, cherchez sous: 258

Publicité

Nouveau dans l’assortiment Sélection. Chair de crabe, surgelée Le crabe bleu vit principalement dans les fonds sous-marins de la mer de Chine avant de faire le bonheur des gourmets de haut vol du monde entier. 200g, CHF 12.50

Cabernet L’arôme du cassis et un soupçon de bois de cèdre confèrent à cet apéritif sans alcool un caractère unique et incomparable. 75cl, CHF 6.90

Plus de 200 produits Sélection sont disponibles dans les plus grands magasins Migros et sur www.LeShop.ch www.migros.ch/selection

Dattes Medjool Cette variété de dattes est connue pour être la meilleure: plus grandes et plus douces que les dattes traditionnelles, les Medjool sont un véritable régal. 227g, CHF 6.30


74 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Zoo de Zurich

30%

Envie de diversité? Les manchots royaux se réjouissent du froid. Les deux jeunes, nés en août, vivent leur premier hiver au zoo. Ces petits ne peuvent toutefois pas encore accompagner les adultes pour la parade. Tous les autres s’élancent à 13 h 30, pour autant que le mercure reste sous la barre des 10 degrés. Vous préférez des températures plus clémentes? Visitez la forêt tropicale de Masoala et découvrez lémuriens,

Technorama Winterthour

Les CFF et RailAway présentent en décembre des excursions journalières attrayantes offrant jusqu’à 50 % de réduction.

caméléons et tortues géantes dans la végétation. Offre CFF RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à la gare centrale de Zurich et retour ➔ Transfert avec le tram no 6 jusqu’au terminus Zoo ➔ Entrée au zoo de Zurich Informations: ouverture tous les jours 9 h–17 h; Masoala dès 10 h – Attraction: parade des manchots tous les jours à 13 h 30

30%

Musée Suisse des Transports et Cinéthéâtre IMAX

En route pour l’aventure.

Des phénomènes fantastiques. Bienvenue au Swiss Science Center Technorama, un concept unique en Europe. Un but à la fois ludique et instructif pour les voyageurs individuels, enfants, familles, classes d’école, sociétés et entreprises. Vous êtes tous invités à explorer les phénomènes naturels, la technique, les perceptions et sensations. Quels que soient vos intérêts, l’un ou plusieurs des 500 postes d’expérimentation éveilleront, à coup sûr, votre curiosité.

Offre CFF RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Winterthour et retour ➔ Transfert ➔ Entrée au Technorama Informations: heures d’ouverture mardi–dimanche 10 h–17 h; fermé les lundis et le 25 décembre 2009; ouvert les autres jours fériés (même le lundi) - Attractions: deux fois par jour démonstration spectaculaire d’électricité «histoire naturelle d’un éclair»

Le Musée Suisse des Transports vous invite à un voyage à travers la mobilité. Avions, voitures, trains, bateaux rien n’a été oublié. Des pièces originales aussi bien que des simulateurs ultramodernes, des shows et des expositions interactives enchantent petits et grands. Le monde de la communication peut quant à lui être vécu dans la nouvelle Media-Factory. D’autres attractions tels le planétarium, la Swissarena ou le cinéthéâtre IMAX avec son écran de 500 m2 font de votre excursion une expérience inoubliable. Offre CFF RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Lucerne et retour ➔ Transfert de la gare avec les bus no 6, 8, 24, train RER no 3 ou bateau ➔ Entrées au Musée Suisse des Transports et au cinéthéâtre IMAX Informations: ouverture tous les jours 10 h–17 h - Réservation conseillée pour l’IMAX: tél. 041 375 75 75 ou www.imax.ch - Attractions: nouvelle halle du Transport Routier avec dépôt-exhibition et auto-théâtre, nouveau film «Les loups» au cinéthéâtre IMAX


TEMPS LIBRE CFF

Partez en voyage découverte

Papiliorama Chiètres

| 75

30% Papiliorama, l’environnement nocturne du Nocturama, l’Arthropodarium (scorpions, mygales, etc.), le mini-zoo, la grande place de jeux, etc.

Aventures dans la jungle … Depuis 2008: Jungle Trek, la coupole tropicale, vous emmène à Shipstern, la réserve d’Amérique centrale. Flânez au travers de forêts exotiques, perdez-vous dans la mangrove avec toucans et iguanes, franchissez la passerelle haute de sept mètres. Découvrez le jardin tropical des papillons, le

Alpamare lac de Zurich

Offre CFF RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Kerzers (Chiètres) Papiliorama et retour ➔ Entrée au Papiliorama Informations: ouverture tous les jours 10 h–17 h; 25.12.2009 fermé - Attractions: volière avec papillons indigènes, biotope avec hutte d’observation pour admirer les oiseaux, boutique et cafétéria à l’ambiance tropicale Jusqu’à

30% libèrent du stress quotidien. Pour terminer, wellness, saunas et soins (sur réservation) vous attendent.

50%

Mondes aquatiques. Des moments intenses, des poussées d’adrénaline dans de vertigineux tunnels, des vagues déferlantes et le courant du Rio Mare, puis détente dans les bains de l’Alpa-Therme et ses thermes salins iodés. Les eaux à 36° C sont bénéfiques en cas de rhumatismes ou de douleurs dorsales et vous

Offre CFF RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Pfäffikon SZ et retour ➔ Entrée pour quatre heures à l’Alpamare (sans la zone Wellness) Informations: transfert de la gare de Pfäffikon SZ env. 15 min à pied ou en bus, sauf dimanches et fêtes générales (bus non compris dans le billet combiné CFF RailAway). www.alpamare.ch

➔ CONCOURS Gagnez 30 x 2 bons pour une offre CFF RailAway au choix! ➔ Question: où se trouve le plus grand écran de cinéma de Suisse? a) Au zoo à Zurich b) Au Musée Suisse des Transports à Lucerne c) Au Papiliorama à Chiètres ➔ Par SMS: envoyez un SMS avec votre réponse (VOYAGE A, VOYAGE B ou VOYAGE C) au numéro 920 (Fr. 1.–/SMS). ➔Par téléphone: appelez le numéro 0901 560 080 (Fr. 1.–/appel), indiquez votre réponse ainsi que vos noms et adresse. ➔Par poste: envoyez une carte postale (courrier A) avec la réponse et vos coordonnées à Migros Magazine, Concours, Case postale, 8074 Zurich. Délai d’envoi: 20 décembre 2009. La réduction est accordée uniquement si l’offre est achetée un guichet de gare. Informations à tous les guichets de gare et sur le site www.cff.ch/jubile-railaway


76 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Ma santé, quelle angoisse! Les hypocondriaques se gâchent la vie et pourrissent celle de leur entourage. Les conseils du médecin Michel Cymes pour apprendre à relativiser.

M

arlène ne passe pas une seule journée sans une nouvelle douleur. Le foie, la tête, l’épaule, le gros orteil droit, aucune des parties de son corps ne semble «saine». Et chaque démangeaison, picotement, malaise fugace la laisse imaginer le pire: l’apparition d’un cancer. «La cancérophobie demeure la première cause d’inquiétude des hypocondriaques», souligne Michel Cymes, auteur d’Hypocondriaques, je vous ai compris! Présentateur du Magazine de la santé et d’Allô docteurs sur France 5, le médecin français croise des malades imaginaires tous les jours. Un patient «blanc comme un linge, aux mains moites, raide comme un piquet, qui s’assied et déclare avant que je n’ouvre la bouche: j’ai tels symptômes, mais bien sûr, il ne s’agit pas d’une leucémie». Une attitude fréquente dans le showbiz. Michel Drucker, Christophe Dechavanne, Laurent Ruquier admettent s’inquiéter en permanence de leur état de santé. «Les psys disent que c’est une forme de narcissisme, d’égocentrisme que de se centrer sur son propre organisme. Mais vous n’allez pas dire ça à quelqu’un qui se réveille persuadé d’être malade. Il ne vous viendrait pas à l’idée de lancer à un dépressif: arrête avec ta déprime, tu me fatigues.» Car l’hypocondriaque est un grand angoissé, qui souffre terriblement au quotidien. Son anxiété peut d’ailleurs, comble du malheur, se transformer en véritable maladie. «Une tension constante fait sécréter des hormones du stress qui

sont mauvaises pour les artères, les vaisseaux, le cœur. Cela engendre des conséquences cardiovasculaires. De même que la présence d’acide en grande quantité dans l’estomac, due au stress, peut entraîner des lésions.» Pire, la crainte d’être face à toutes sortes de bactéries en puissance, au supermarché, dans le bus, au travail, conduira certains à la désociabilisation. «L’hypocondrie devient dès lors une maladie qui nécessite un traitement psychiatrique. Les patients restent couchés, incapables de sortir.»

L’hypocondrie apparaît en général entre 30 et 50 ans

En bref, l’hypocondrie, si elle amuse les uns et enquiquine les autres, reste à prendre au sérieux. Elle peut se manifester à tout âge, en général entre 30 et 50 ans, «le moment où on a le plus de responsabilités dans la vie», suite à un traumatisme ou sans raison apparente. Parfois même dès l’enfance. «Les hypocondries par procuration naissent très tôt. Des parents trop inquiets pour la santé de leur enfant provoquent chez lui une angoisse. A 10 ans, s’il ne pense pas encore au cancer, un enfant peut s’imaginer qu’il couve une grave maladie simplement parce qu’il souffre de la gorge, son père et sa mère y songeant.» Les forums santé internet fourmillent de témoignages. «Seul un hypo peut en comprendre un autre», explique une internaute sur le site de doctissimo.fr. On y découvre les premières crises de panique, les remarques sarcasti-

ques des surfeurs suspicieux et la douleur de n’être pas compris. Beaucoup cherchent de nouvelles informations sur la Toile, s’échangent des idées. La chose à éviter absolument selon Michel Cymes. «Une catastrophe pour un hypocondriaque! On trouve tout sur le Net. Les internautes se racontent n’importe quoi, surtout sur les forums. Il faut faire attention à ne consulter que les sites sérieux, modérés par des professionnels.» Le meilleur des réflexes en cas d’accès de panique à cause d’une toux un peu forte ou d’un bourdonnement d’oreille: consulter un médecin. Fuir les blouses blanches

parce que l’on redoute un diagnostic alarmant n’arrangera rien. «Ne surtout pas rester seul chez soi avec son hypocondrie, affirme Michel Cymes. L’entourage risque de craquer. L’idéal, c’est d’avoir un médecin traitant empathique qu’on peut appeler même s’il est conscient qu’on fait une crise d’hypocondrie.»

Tranquilliser le patient

Une certaine complicité s’établit, ce qui tranquillise le patient. Le généraliste de famille apaisera par des mots, par une écoute attentive des symptômes et passera éven-


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 77

Apprendre à analyser la situation Dans son livre, sous-titré «Manuel à l’usage de ceux qui se croient foutus», Michel Cymes passe en revue, avec humour, les maladies envisageables devant certains symptômes. En partant du pire, «je saigne du nez. Je vais me vider de mon sang et mon cerveau avec!» le médecin énumère des options moins graves et plus probables, genre «une petite lésion de grattage». Son idée: «dire à l’hypocondriaque, je sais à quoi vous pensez». Le sida, Alzheimer, Parkinson, la sclérose en plaques, les virus, des saletés de maladies qui lui viennent tout de suite à l’esprit. Seulement chacune d’entre elles est caractérisée par de nombreux symptômes et l’hypochondriaque ne les a pas tous. «Vous ne pouvez tout de même pas avoir toutes les maladies, de la plus grave à la plus bénigne en même temps!» Il y a des raisons de s’inquiéter, on peut envisager d’aller consulter, mais on doit aussi observer, avec lucidité, son environnement. Par exemple, la maladie de Lyme, due à une piqûre de tique, ne survient pas dans un salon. «Si vous êtes citadin, si vous n’avez pas campé récemment et si vous n’êtes ni un homme ni une femme des bois, la probabilité est, il faut le reconnaître, bien faible pour ce diagnostic.»

A lire: «Hypocondriaques, je vous ai compris! Manuel à l’usage de ceux qui se croient foutus», Ed. Jacob-Duvernet. Le site de Michel Cymes: www.bonjour-docteur.com

tuellement des examens. «Toutefois, rentrer dans une cascade d’examens n’est pas une solution. Un seul, de base, suffit.» Et gare à ne pas prendre goût aux visites chez les spécialistes. Le cercle vicieux guette. «Des hypocondriaques pratiquent le nomadisme médical, cherchent à comparer ce qu’on leur annonce. Cela peut aussi être un moyen d’attirer l’attention. Une sorte d’addiction à l’intérêt de l’autre.» Qui parfois sera tournée vers l’entourage, pas toujours prêt à tout entendre… Les soi-disant infarctus hebdomadaires, ça finit par fatiguer. Et lancer à son mari des «tu sais bien que tu n’as

rien, tu me gonfles» n’améliorera pas le tableau. D’après Michel Cymes, un hypocondriaque a besoin de douceur et de tact. «Lui dire, écoute, depuis des années, tu penses que tu as une maladie importante, mais tu n’en as pas. Donc ton angoisse est probablement centrée sur toi-même. Peut-être qu’il ne serait pas inutile d’en parler à ton médecin traitant ou de réaliser une petite thérapie.» Et pourquoi ne pas essayer d’en rire. Comme le plus célèbre des hypocondriaques, Woody Allen: «Dieu est mort, Marx est mort, et moi-même je ne me sens pas très bien.» Virginie Jobé Illustration François Maret

Publicité

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


Produits top à prix top.

6033.749

6130.565

6160.073 avant

99.–

maintenant

19.90

49.50 TAR incl.*

DO IT + GARDEN MIGROS Perceuse-visseuse sans fil DGM 14,4 V 14,4 V, 1,5 Ah, diamètre de perçage: bois 16 mm, métal 10 mm, durée de charge 1 h, avec 6 embouts, 6 forets à métal et porte-embouts. Les piles/accus usagés doivent être rapportés au point de vente.

39.90

Boîte à roulettes 150 l, 6 roulettes longitudinales et latérales. L x l x H: 80 x 50 x 50 cm, boîte transparente, couvercle bleu clair. Jusqu’à épuisement du stock

Multiprise Power 5 x type 13 avec interrupteur principal et 5 prises individuelles, avec sécurité enfants, longueur du câble 1,5 m, argenté, ovale. Jusqu’à épuisement du stock

6635.ss.

9.90

13.90

6630.173

Set de thermocollage, pistolet et sticks de colle Pour un collage rapide et universel. Jusqu’à épuisement du stock

6033.798

Boîte pour boules de Noël Carton, 27,5 x 46 x 29,5 cm, parfaite pour ranger 54 boules de Noël. Jusqu’à épuisement du stock

25%

Sur tous les châssis Par ex. 20 x 20 cm, maintenant Fr. 6.–, avant 8.– 50 x 50 cm, maintenant Fr. 20.25, avant 27.– 6028.026.04001-05003

6028.ss.

29.90

avant

6.80

maintenant

5.80

Pellets AEK DIN Plus, 15 kg Bois d’épicéa et de sapin 100% suisse, qualité DIN Plus, pour poêles à pellets, L x Ø: 30 x 6 mm.

6460.004

6317.004

Pelle repliable En matière synthétique ABS extrêmement robuste, renforcée de fibre de verre. Manche repliable. Idéale pour les déplacements, notamment lorsque votre voiture est couverte de neige. Jusqu’à épuisement du stock

* TAR: taxe anticipée de recyclage

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 8.12 au 21.12.09, sauf indication contraire.

Garantie de produit, livraison à domicile, montage/ service à domicile, élimination/recyclage, service d’entretien, produits sur mesure.

2 ANS M-GARANTIE

20%

Veste polaire HELLY HANSEN 100% polyester, bleu ou vert, maintenant Fr. 76.–, avant 95.– Pantalons de travail HELLY HANSEN Divers modèles HELLY HANSEN en noir, bleu et vert dans les tailles 46 à 54. Pantalon Rugby vert, maintenant Fr. 48.–, avant 60.– Pantalon Ashford bleu, maintenant Fr. 55.90, avant 69.90


Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

VIE PRATIQUE GRANDIR

| 79

Violence entre enfants à l’école: comment réagir?

Agressions physiques ou verbales, racket et mobbing sont devenus monnaie courante: que doivent faire les parents? A partir de quel moment s’inquiéter? Eléments de réponses avec Marie-José Lacasa, psychologue spécialiste en psychothérapie.

L

a scène ressemble à un cauchemar parental. Votre enfant rentre de l’école en larmes. Ou se mure dans un étrange silence. Avant de vous avouer qu’il s’est fait «taper à la récré». Comment réagir lorsque le si médiatique phénomène de la violence scolaire rattrape la réalité familiale? Que faire? A qui s’adresser? Réponses et pistes de réflexion à Genève en compagnie de MarieJosé Lacasa, psychothérapeute et consultante à l’Ecole des parents. Pour cette spécialiste des questions parentales, qui se voit régulièrement confrontée à ce type de problématique en consultation, il ne s’agit pas simplement de savoir quoi faire, «mais d’interroger l’ensemble d’une dynamique familiale». Pas pour se culpabiliser, ou se demander soudain si l’on aurait dû inscrire son fils à des cours de boxe. Mais parce que «le passage à l’acte, du côté de l’auteur comme de la victime, questionne plusieurs niveaux et s’inscrit dans un contexte général».

Un excès d’agressivité envers l’institution

Celui de l’exclusion sociale ou scolaire synonyme de recours aux poings ne constitue pas un absolu, mais rappelle qu’une scolarité en déroute se traduit souvent par un excès d’agressivité envers une institution qui met en situation d’échec. Se le rappeler peut permettre d’expliquer à son fils ou à sa fille qu’il n’a pas à se sentir «nul» parce qu’il a été molesté. Que certains jeunes sont violents par absence de maîtrise d’un «autre» vocabulaire. Confronté à une situation souvent révoltante

Marie-José Lacasa, psychologue: «Il est important que l’enfant agressé se sente soutenu par sa famille.»


80 |

VIE PRATIQUE GRANDIR

pour tout parent, Marie-José Lacasa voit deux réactions à éviter. L’enfant qui vient de vivre un sale moment se sent sans doute suffisamment humilié, triste ou en colère. Et aucun parent ne peut écouter – et parfois voir – que son enfant a été violenté sans en être lui-même affecté. Pour autant, le rôle de l’adulte doit alors consister à faire baisser un peu la pression, non à «sur-réagir» en rajoutant du pathos par des promesses du genre «je vais lui casser la figure» ou «je téléphone immédiatement à ses parents». Dans la mesure du possible, il convient donc de «normaliser le récit», à moins naturellement de circonstances ou d’actes particulièrement sérieux. En même temps, l’enfant a besoin d’être entendu. Et là se pose toute la difficulté d’écouter sans diriger, d’entrer en dialogue «sans influencer le contenu du récit». Recueillir le témoignage d’un enfant n’est pas un exercice aussi simple qu’il y paraît. Ecouter ce qu’il aimerait nous dire, et non ce que nous aimerions entendre. «D’autant que plus il est jeune, plus il sera influencé.»

Pouvoir juger de la gravité de l’événement

Suivant son âge, il ne pourra sans doute pas tout expliquer. Et il faudra accepter que son récit demeure incomplet, ou avec des circonstances obscures. L’important reste au fond de pouvoir juger de la gravité des événements. Par exemple, il convient de distinguer une circonstance unique entre deux garçons avides de tester leur virilité naissante d’avec des phénomènes de groupe ou de persécutions répétées. Selon la psychologue, la répétition constitue en effet l’un des signaux propres à nécessiter une intervention parentale immédiate auprès de la direction de l’établissement. «A partir du moment où il y a récurrence, si la prise à partie se voit programmée par les mêmes personnes aux mêmes moments», la priorité consiste à rompre un cycle qui peut être vécu comme infernal par l’enfant. Il convient également de prendre garde à l’effet que les événements produisent sur lui: s’il dit ne plus vouloir retourner à l’école, ce n’est pas anodin.

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

La violence dans les cours d’école n’est plus un phénomène isolé.

Ça n’arrive pas qu’aux autres Ce printemps, juste avant les vacances, les chiffres avaient donné le frisson à bien des parents des bords de la Limmat. Selon le Centre de psychologie et de psychothérapie clinique de Zurich, une majorité d’écoliers avouent souffrir de mobbing ou de violence scolaires. Loin de constituer l’exception dans nos établissements réputés calmes par rapport à certaines situations étrangères, agressions verbales ou physiques, propos déplacés voire agressions sexuelles seraient ainsi monnaie courante. Les chercheurs ont interrogé 3000 jeunes de toute la Suisse. Exactement 58% d’entre eux se disent régulièrement insultés entre mauvaises blagues et propos discriminatoires. Pire encore, près d’un quart (22%) déclarent avoir été battus au moins une fois par mois, avec parfois des blessures à la clé (10%). De plus, un enfant sur vingt serait victime de mobbing dans nos préaux, soit, selon Jean-Luc Guyer, directeur de l’étude, «des agressions physiques ou verbales» perpétrées par «une ou plusieurs personnes de manière systématique et sur une longue période». Une spirale dont on sort en apprenant aux «auteurs comme aux victimes à se parler», ce qui ne s’avère pas toujours simple, «notamment lorsque l’enfant mobbé est déjà exclu du groupe». Autre difficulté, les parents ne sont pas toujours conscients de ce que subit leur enfant. Et pour cause: seuls 63% des filles et 53% des garçons concernés ont avoué ouvertement en être victimes.

A partir d’un certain degré de gravité, l’établissement encourage souvent les parents à porter plainte auprès des forces de l’ordre, ce qu’il ne peut faire lui-même. «Certains le vivent mal, comme un signe d’abandon. Mais c’est important,

notamment pour que l’enfant se sente soutenu par sa famille.» De plus, une démarche judiciaire doit rappeler l’universalité de la loi et «favoriser son intégration du côté de la petite victime» comme de son bourreau. Les menaces

de représailles, de la part de l’agresseur et parfois même de ses parents, ne constituent plus hélas l’exception, mais peu importe. «Personne ne doit être contraint d’aller en classe avec la peur au ventre.» Parallèlement, la direction tente souvent une médiation entre les parties, avec l’aide d’un assistant social ou du psychologue scolaire. Cette initiative marque souvent l’arrêt des hostilités, pour autant que la famille de ou des agresseurs se montre solidaire avec l’autorité scolaire. On l’a dit, se retrouver en position de victime interroge aussi l’enfant sur son attitude, peut-être sur son manque de confiance en soi. Evidemment il ne s’agit pas de changer complètement de discours éducatif, en prônant soudain de rendre coup pour coup. Encore une fois, le comportement déviant vient de celui – ou celle – qui tape. Il ne faut pas inverser les rôles. En revanche, pourquoi ne pas entrer en discussion sur l’inscription à un cours de self-défense ou d’un autre sport «physique»? Marie-José Lacasa ne s’y montre pas du tout opposée, dans la mesure où «tout moyen fortifiant la confiance en soi constitue également un acte protecteur et éducatif». Pierre Léderrey Photos Dorothee Baumann et Plainpicture


ACTION OFFRES VALABLES DU 8.12 AU 21.12.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUT L’ASSORTIMENT GARNIER VISAGE ET CORPS

18.30

au lieu de 22.90

p. ex. Garnier UltraLift Pro-X Duo-Lift soin pour les yeux, 2 x 5 ml

18.3de022.90 au lieu

p. ex. Garnier Nutritionist Caféine Roll-On yeux 15 ml

14.20

au lieu de 17.80

p. ex. Garnier bodyrepair ou bodyurea en lot de 2 x 400 ml

3.90

au lieu de 4.90

p. ex. Garnier handurea Crème mains hydratation 24h, 50 ml

Garnier est en vente à votre Migros


82 |

VIE PRATIQUE VOITURES

L

es voitures neuves à quatre roues motrices ont toujours le vent en poupe en Suisse, où elles représentent 25% des ventes. C’est surtout en hiver et sur routes glissantes qu’une transmission 4≈4 présente des avantages. Car quand la traction est répartie sur quatre roues au lieu de deux, la motricité est forcément meilleure et les démarrages en côte s’en trouvent considérablement facilités. D’une manière générale, il s’agit de faire une distinction entre deux systèmes. Les systèmes adaptatifs ne transmettent la traction aux quatre roues qu’en cas de nécessité, en fonction d’informations données par des capteurs. Normalement, le véhicule reste donc en mode «deux roues motrices». Chez Subaru, en revanche, les quatre roues du véhicule sont motrices en permanence. La motricité est certes optimale, mais cela entraîne également une augmentation non négligeable de la consommation.

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

4x4: un plus pour affronter l’hiver

Les voitures à traction intégrale présentent évidemment des avantages pendant la mauvaise saison. Mais le supplément de prix en vaut-il la peine?

Catégorie de prix supérieure

Mais la traction intégrale présente d’autres inconvénients. La plupart des berlines et breaks familiaux de classe moyenne sont des modèles allemands situés généralement dans la catégorie de prix supérieure. Quand la traction intégrale est proposée en option, il faut compter en règle générale avec un supplément de prix compris entre 2800 et 4000 francs. De plus, une voiture à quatre roues motrices est plus lourde qu’une traction ou une propulsion équivalente. Et cela se répercute sur la consommation, qui augmente en moyenne de 0,4 à 0,7 l/100 km par rapport à une voiture à deux roues motrices. Chacun évaluera en fonction de ses propres besoins si cela se justifie pour les quelques jours d’hiver où la traction intégrale constitue vraiment un avantage. En ville, ce sera de toute manière rarement le cas. D’autant plus que la prudence reste de mise au freinage. Car le fait qu’une voiture soit à deux ou à quatre roues motrices n’influe absolument pas sur la distance d’arrêt. Andreas Faust

Petites voitures 4 x 4

Suzuki Swift 1.3 GL 4×4 Puissance 92 ch, consommation (usine) 6,2 l/100 km, prix dès 19 490 francs. Fiat Panda 4×4 Puissance 60 ch, consommation (usine) 6,6 l/100 km, prix dès 18 850 francs. Subaru Justy 1.3 AWD Four Puissance 91 ch, consommation (usine) 6,3 l/100 km, prix dès 22 750 francs. Techniquement apparentée: Daihatsu Sirion 1.3 AWD, dès 20 990 francs. Dans la catégorie des petites voitures quatre roues motrices, la Suzuki Swift, la Fiat Panda et la Subaru Justy (de haut en bas) coûtent entre 18 850 et 20 990 francs.


t

les maux de genoux Marcher sans difficulté, monter des escaliers et danser: 32 aimants enlèvent les douleurs de vos genoux. L’orthopédiste japonais, le Dr. Yamamoto, a mis au point une nouvelle sorte de genouillère, flexible, avec 32 aimants incorporés. En effet, les aimants sont régulièrement utilisés par les japonais pour soulager les douleurs. Les aimants diminuent les blocages qui provoquent la douleur. De plus, la genouillère dispense une chaleur bienfaisante. La genouillère vous garantit une diminution du mal de genoux, ou nous vous remboursons. Pouvez-vous imaginez à nouveau courir comme un jeune chevreuil, monter des escaliers, danser, faire du jogging, ou simplement apprécier un jour sans maux de genou. La genouillère Yamamoto peut être portée par tout le monde (sauf les personnes qui ont un pacemaker). Enfilez simplement la genouillère et selon l’intensité de la douleur, portez-la quelques heures ou même pendant toute la journée. Les aimants sont si petits qu’ils n‘empêchent en aucun cas les mouvements du genou.

Prénom

Rue/n° Code postal/ville N° de téléphone Envoyer à:

Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen Tél. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29, www.trendmail.ch

Commandez vite votre abonnement! Tél. 0848 877 848, www.saison.ch

VERRE D'ALORS!

Sur présentation de cette annonce, pour chaque réparation ou chaque remplacement de pare-brise vous recevrez gratuitement une vignette 2010! (Offre valable du 1er décembre 2009 au 31 janvier 2010) 122-53

Le spécialiste tout près de chez vous! Muri BE Berne Bienne Horw Hunzenschwil Oberwil Urdorf St-Gall Winterthour Zofingen Zurich Oerlikon Genève Givisiez Neuchâtel Villars-Ste-Croix Camorino Losone Pambio-Noranco

Thunstrasse 162 Bethlehemstrasse 40 Rue du Milieu 16a Altsagenstrasse 5 Hauptstrasse 12 Feldstrasse 11 Heinrich-Stutz-Strasse 2 Langgasse 137 Tössfeldstrasse 35 Untere Brühlstrasse 50 Siewerdtstrasse 99 Avenue Blanc 53 Route du Crochet 1 Rue des Draizes 80 Croix du Péage 28 Via Monda 1 Via Arbigo 78 Via Cantonale

031 938 48 48 031 994 19 80 032 341 64 91 041 342 14 40 062 897 58 90 061 403 10 20 044 777 25 30 071 244 57 41 052 214 11 15 062 752 05 15 043 333 52 83 022 731 84 90 026 466 56 01 032 731 03 45 021 351 78 78 0840 30 60 90 0840 30 60 90 0840 30 60 90

Que pour les personnes privées! Validité dans les filales DESA.

Nom

Le bon goût est toujours de saison.

Nouvelle année = nouvelle vignette autoroutière

Oui,veuillez m’envoyer contre facture (à 10 jours) et frais d’envoi:

la pièce Fr. 49.90

L’offre de L’offre de la semaine:

Roulez gratuitement une année sur l'autoroute!

Bon de commande (Quantité) Genouillère Yamamoto, nº Art. 1401

ô nt el e! Bie uv ag no ball em

Soulager

infonord@desa-autoglass.com www.desa-autoglass.com


Entreprises

Vacances Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

CHALETS TRAEGER SA

RentAlp est un réseau de professionnels spécialisés dans la location d’appartements et de chalets de vacances en montagne qui mettent à votre disposition plus de 4’000 appartements et chalets situés dans les meilleures stations au coeur des Alpes. Réservez sans tarder votre coin de bonheur pour des vacances mémorables à la montagne sur www.rentalp.ch !

A le plaisir de vous annoncer sa grande vente de Mobilhomes Au camping Les Lacustres

1470 Estavayer-le-Lac

Env. 20 modèles exposés Prix de déstockage usine, les meilleures offres qualité/prix Rendez-vous conseillé, n’hésitez pas

RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Formation

Hans-Jörg von Allmen se tient à votre disposition au +41 79 358 45 34 et 026 663 41 00 e-mail: henritraegersa@bluewin.ch site: www.chalets-traeger.ch

Santé

$$$-#2/%3061,"34-*#

Des questions sur Parkinson? Contactez-nous!

Organisation

1003 Lausanne T 021 729 99 20 www.parkinson.ch CCP 80-7856-2

École Professionnelle Massages et Naturopathie

'3+0. ( !&47)& &, ( 51+.144&

VOTRE AIDE, C’EST NOTRE AVENIR !

Faites des dons par testament.

Et soutenez les aveugles et les sourds-aveugles.

COMMANDEZ NOTRE BROCHURE TESTAMENTAIRE GRATUITE Prénom/Nom Rue/N° NPA/Localité Téléphone

Veuillez remplir le coupon et le retourner à: ACTION CARITAS SUISSE DES AVEUGLES (CAB) Etoile Sonore, Chemin du Monastère 6 1868 Collombey tél. 024 471 82 10, etoile-sonore@cab-org.ch compte postal: 80-6507-7

WWW.CAB-ORG.CH

Anzère/VS: Hôtel Zodiaque Fr. 399.-, forfait 4 nuitées entre di et ve demi-pension, 4 journées à ski. Valable toute la saison sauf 26.12.09 - 03.01.10 et 06.02 - 06.03.10 info@anzère-vacances.ch Tel. 027 399 16 16

NOËL N’EST PAS ENCORE ARRIVÉ QUE DÉJÀ, TOUT PART EN FUMÉE. Ne laissez jamais des bougies allumées sans surveillance.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

MODERNISERAIENT HABITUDE

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

CLOPINES PÉNALISERAS

AINSI SOIT-IL URUS

GAINE NOTE

RECUEIL PERROQUET

8

BRILLE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 13 décembre 2009, à 18 heures. * N E T O * E S T O U R B I S

A * D * P T R E P O L E * R I A * M E L N T E * A N www.saison.ch E * J * A R I E R I I S * U R E S T E * S U I E S

SABRES

2

Comment participer:

T O U R B I L L O N N A I R E

CONVOITE

PILERAIS

NOTE

SUR LA SAALE

* C * A * A * I * A * C * T *

| 85

* I D A * B * O * O * S A S *

A S E S * E S C O M P T E E S

* O E S T R E * B E L E T T E

E N S E I G N A I T * S E E S

FIÈRE ASTICOT

RIDES

LOUPÉ

1

9

CHIC

ÉCLOS

TÉTER

TENTAS

BAIES

HALA

11

6

DÉPUTÉ

CHOIX

VÉRIN

BAYER

3

Solution Problème n° 49

RÉSINE FÉTIDE JOYAUX

Mot: unijambistes

FRAYEUR

POUAH

BRAMER

ACQUIT

ÉLIMÉ DIALECTE CELTIQUE BOUCLIER

10

Gagnants Mots fléchés n° 48

Valérie Davet, Martigny (VS); Ernst Freimüller, Bienne (BE); Véronique Addor, Saint-Prex (VD); Nicole Rendu, Genève (GE); Gabriel Blachat, Undervelier (JU).

12

ESPRIT

ERBIUM

BERNÉE

PAS VUS

PASCAL

VRAI TON DE DO

7 TITRE SERBE

5

DÉMONSTRATIF

MATRICE

4

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 612 000 (REMP, MACH Basic 2009-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef a.i.: Steve Gaspoz Chef d’édition et rédacteur en chef adjoint a.i.: Alain Kouo Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Publicité

Pour tout renseignement: Le Petit Ami des Animaux Case postale 57 2003 Neuchâtel

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara

Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Christina Rohner, Ester Unterfinger, David Zehnder Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Yves Golaz, Janine Meyer, Janina Prosperati, Hans Reusser,

ABONNEZ-VOUS !

DEMANDEZ UN NUMÉRO GRATUIT Tél. 032 731 33 14 E-mail: info@paa.ch

Le Petit Ami des Animaux ne coûte que CHF 25.– par année (10 numéros)

www.paa.ch

Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


86 | Migros Magazine 50, 7 décembre 2009

Tous les bijoux sont dans la nature

Bijoutière et joaillière réputée, Christel Falconnier aime ramener de ses balades lointaines des idées pour ses créations. Rencontre à Lausanne dans son atelier, une buanderie reconvertie.

E

lle fabrique des bijoux. Et un peu de rêve, aussi. Depuis 2005, Christel Falconnier perce, soude, découpe de belles pièces originales dans la buanderie d’un immeuble lausannois cossu transformée en atelier. A 31 ans, cette bijoutière et joaillière se taille une jolie réputation parmi une clientèle venue de toute la Suisse romande et parfois de plus loin. De l’argent au palladium – ce métal proche du platine, que l’on retrouve en petite quantité dans la composition de l’or blanc, est l’une de ses spécialités – de la bague «pour la copine» à des boucles d’oreilles de pierres précieuses, elle prend le temps pour chaque rêve. Histoire de leur donner matière. Au départ, cette charmante brune visait plutôt la mode et le stylisme. «Lors d’une soirée, un ami m’a montré ce qu’il réalisait pour son apprentissage à l’Ecole technique de la vallée de Joux. J’ai trouvé ça génial.» Elle s’inscrit donc pour ce cursus. Et cultive le reste, alliage de talent et de coup de crayon. Sans magasin, si ce n’est une parenthèse de quelques années du côté de la place du Nord à Lausanne, Christel Falconnier multiplie les actes de présence dans les expositions et les foires. Histoire de se faire connaître. «J’ai même débarqué au Salon du mariage sans une seule alliance, parce que je ne voulais pas en fabriquer dans le vide», sourit-elle. Elle multiplie les contacts, visant avant tout le surmesure et des bijoux uniques. Le système s’avère payant, puisque les alliances sont désormais sa meilleure carte de visite. «J’en fabrique presque cinquante paires par an-

Carte d’identité Christel Falconnier, bijoutière et joaillière

Naissance: le 19 décembre 1978. Etat civil: célibataire. Signe particulier: on dit que je parle beaucoup. Elle aime: aller au marché, son chéri, manger dehors l’été, se baigner dans le lac, voyager. Elle n’aime pas: se lever le matin, les raves, le malheur des autres, la bise, conduire. Un grand rêve: avoir des enfants.

née. En été, il ne faut plus m’en parler. J’ai envie d’autre chose», plaisante-t-elle. D’horizons lointains, par exemple. Les voyages résonnent comme autant de sources d’inspiration, comme en témoigne sa première collection. Baptisée «Océane», elle se basait sur le moulage de coquillages. «On m’en demande encore après plusieurs petites séries. Mais mes moules s’usent vite et je ne sais pas combien de temps encore je pourrai les utiliser.» Qu’importe, la jeune femme regorge d’idées et de projets, dont cette nouvelle collaboration avec la maison «River River» proposant de «l’émeraude éthique» et une parfaite traçabilité. Parce que la beauté est aussi intérieure. Pierre Léderrey Photos Mathieu Rod

Sur internet: www.cf-creation.ch

MON MÉTIER

Mon but est que le client reparte avec le bijou qu’il avait en tête. Du coup, s’il ne vient pas avec une idée précise, je lui montre mes books et les pièces en stock. Et je réalise souvent des prototypes en cire pour aider la personne à visualiser le résultat final.

MON PÉCHÉ MIGNON Sans hésiter le chocolat. Surtout celui d’un créateur génial, Tristan et sa petite chocolaterie de Bougy-Villars (VD). Ces saveurs m’inspirent. Même si en ce moment ma consommation a tendance à augmenter, je ne me goinfre pas. Mais j’ai toujours des réserves dans mes armoires.


RÉUSSITE CHRISTEL FALCONNIER

| 87

MON OBJET FÉTICHE Ce collier fabriqué avec des galets ramenés de la mer Noire en 2006. C’était un voyage un peu spécial en marge d’une année à étudier le russe à Moscou. Des galets magnifiques et à la fois sans valeur marchande: le prix n’est dû qu’au travail d’assemblage, extrêmement compliqué.

MA DESTINATION DE RÊVE Tahiti! Pas tellement pour lézarder sur la plage, mais pour la plongée, les fermes perlières et leurs fameuses perles noires et grises endémiques. Si vous en trouvez made in China, c’est qu’elles ont été teintées!

MON LIEU PRÉFÉRÉ Mon atelier, où je passe l’essentiel de mes journées. J’adore l’idée de réutiliser une ancienne buanderie. Un lieu à la fois très fonctionnel, complètement orienté sur l’artisanal et en même temps plein de charme. Il y a même un coin de vue sur le lac.


CUISINEZ VOTRE FÊTE! comServez différents ac des e pagnements tels qu rottes brocolis ou des ca pour agrémenter la s déliviande. Rien de plu er dans mp cieux que de tre es um le bouillon des lég s. préalablement saisi

8.70

2.40

Fondue chinoise de veau frais les 100 g

Sauce Gourmet Tartare 200 ml

6.90

Fondue chinoise de bœuf frais les 100 g

5.20

Fondue chinoise de porc frais les 100 g

2.50

Gril de table, volaille fraîche les 100 g

4.25 Gril de table, mélange les 100 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.


Migros Magazin 50 2009 f NE