Page 1

RÉUSSITE 94

Virginie Faivre, championne du monde, raconte sa passion pour le ski freestyle. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 45, 2 NOVEMBRE 2009

ENTRETIEN 28

Photos Benaroch-Sipa-Dukas / Mathieu Rod

La vieillesse, il s’en rit! Hugues Aufray vient de fêter ses 80 ans et ses cinquante ans de carrière. L’occasion de sortir un nouvel album en hommage à son ami Bob Dylan.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

ACTUALITÉ MIGROS 36

Huile de palme: le WWF attribue une bonne note à Migros. EN MAGASIN 38

De magnifiques décorations pour Noël.


UN NOËL DÉLICIEUX PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU Savourez d’ores et déjà les fêtes de Noël avec les délicieux chocolats Chocolat Frey. Par exemple, avec le calendrier de l’avent ou encore avec les boules à la canelle et au pain d’épice à l’arôme divinement festif. Si vous cherchez le cadeau idéal pour vos proches, laissez-vous tenter par les délicieuses truffes en boîte cadeau. La grande surprise de cette année est destinée aux plus petits: la voiture fourrée au chocolat et les chocolats à accrocher au sapin signés Frey Kids. Les plus grands craqueront, eux, pour la boîte de chocolats en forme de bougie. L’occasion de fêter Noël avec un peu d’avance…

NOUVEAU 15.90 Coffret cadeau Truffes au marc de champagne 130 g

NOUVEAU 8.90 Pralinés d’hiver 130 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 7.90 Bâtonnets à la liqueur assortis 125 g

NOUVEAU 7.90 Coffret cadeau Giandor 175 g


X COMME JAMAIS 3.11 AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 5.90 Boules à la cannelle Frey 150 g

NOUVEAU 5.90 Petits chocolats à la crème au lait et au spruso Frey Kids 150 g

NOUVEAU 15.90 Calendrier de l’avent Pralinés Prestige* 217 g

NOUVEAU 5.90 Boules de pain d’épice Frey 150 g

NOUVEAU 14.90 Voiture Santa Frey Kids fourrée au chocolat, 165 g

NOUVEAU 8.70 Fun Mix Frey Kids 240 g

NOUVEAU 8.90 Chocolats au lait à accrocher au sapin Frey Kids 290 g

NOUVEAU 14.90 Chocolats Suprême assortis en boîte en forme de bougie 215 g


4 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef a.i.

Le cycle de la famille La population vieillit. C’est une certitude! Ce qui l’est moins, ce

* tarif local

Et ce, quelles que soient les aides nécessaires. D’ailleurs, les

personnes qui préfèrent vivre de manière précaire plutôt que de dépendre d’une aide extérieure ou, pire, de se retrouver placées en institution sont nombreuses. Mais dans une société où tout se monnaie, où tout se planifie, la famille joue parfois encore un rôle central, son rôle. Ainsi les «enfants» qui s’occupent de leurs parents ne sont plus une exception, mais une génération en développement (lire notre récit en page 12).

L’individualisme tant décrié cède face à la solidarité familiale. Et Photos Pierre-Yves Massot-arkive.ch / Loan Nguyen / Nicolas Righetti-Rezo

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

sont les moyens que nous parviendrons à mettre en œuvre pour s’occuper au mieux de nos aînés. Car si une foule de services de prise en charge existent, l’autonomie reste pour beaucoup l’un des biens les plus précieux. Peu nombreux sont ceux qui acceptent de gaieté de cœur de passer du statut de personne indépendante et libre à celui d’assisté.

même si chacun est tenu par la loi de s’occuper de ses proches, enfants ou parents, c’est plus par respect et amour que certains choisissent de s’occuper de leurs aînés. Et ce, quels que soient les écueils, les tensions persistantes, les habitudes bien enracinées, les reproches qui émaillent nécessairement une vie.

Devenir parent de ses parents. L’expression est forte, mais elle

exprime bien l’inversion des rôles qu’implique la situation. Un changement souvent difficile à vivre. Pour le parent qui ne peut plus tenir son rôle. Pour «l’enfant» qui se retrouve à gérer, régler la vie de ceux qui l’ont mis au monde. Pour toutes ces raisons, un mot s’impose: bravo!

ANIMAUX 86 Passionnée de nature, Kate Amiguet est l’une des rares femmes qui pratiquent le cinéma animalier. Recontre avec celle qui pourrait être la fille spirituelle de Brigitte Bardot.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch @mig ig in ch

Publicité

Pneus d'hiver à prix Migrol.

Incl. 2 ans garantie remplacement des pneus + points bonus CUMULUS.

M-CUMULUS: 1 point bonus pour 2 francs d'achat.

Partenaire

Migrol Auto Service, partenaire officiel Adam Touring Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21


CETTE SEMAINE RÉCIT 20

|5

AUX FOURNEAUX 66

A Neuchâtel, l’atelier «Bonne mine, bon moral» incite les femmes atteintes d’un cancer à se préoccuper de leur apparence, à retrouver leur féminité. Reportage.

Les boulettes façon HansRudolf? Découvrez la recette de Gaspard Boesch, coauteur de la «R’vue» de Genève 2009.

RÉCITS Vieillir

Ils prennent soin de leurs parents.

Maladie

Rester femme malgré le cancer.

Soutien

La coach des familles.

AUX FOURNEAUX 12

20

Réflexions sur les thèses de Gottlieb Duttweiler.

Alimentation

Le WWF attribue une bonne note à Migros pour l’huile de palme.

24

28

Il est temps de penser à vos décorations de fête.

Cosmétiques

Découvrez la nouvelle ligne I am Natural Cosmetics

VIEILLIR 12 Ils sont parents de leurs parents: «Migros Magazine» est allé à la rencontre de Romands qui veillent sur leurs aînés, comme Mireille Mathys (ici avec son père Georges).

Alimentation

Lactaform: des produits laitiers bienfaisants.

78

Alimentation

82

Grandir

84

Animaux

86

Voitures

90

La conduite économique. Voir clair dans la jungle des conseils diététiques.

34

La cinéaste animalière.

36

La Nissan Pixo.

RUBRIQUES 38

57

59

Migros Flash Vous et nous Temps présents Minute papillon Voyage lecteurs Mots fléchés / Impressum

   

2 nuits avec service hôtelier Logement en studio ou appartement Entrée libre aux bains thermaux 1 massage 25 minutes

Ski freestyle

Virginie Faivre la championne.

293.   

1 hydromassage 1 composition du corps Accès au sauna/fitness Peignoir et sandales en prêt

7 9 10 27 92 93

RÉUSSITE

Publicité

Break wellness

73

Mieux vivre

Les dessins d’enfants.

EN MAGASIN Noël

Votre coopérative régionale

VIE PRATIQUE

ACTUALITÉ MIGROS Assemblée des délégués

66

VOTRE RÉGION

ENTRETIEN Hugues Aufray

Gaspard Boesch

- de diman

iche à jeud

Ovronnaz / VS - 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch

94


UNE BEAUTÉ NATURELLE DE LA TÊTE AUX PIEDS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

L Nou veau té: ligne de soins I AM NATURA est etics Cosm ral Natu COS METICS. I am e la ligne de soin naturelle et pratique qui soign uits, prod Les s. pied aux en douceur de la tête formulés et élab orés selon les stan dard s tuer de la cosmétique naturelle et sans effec de nt ienne cont de tests sur les animaux, précieuses huiles végétales ainsi que des extraits de plantes provenant en grande à partie de l’agr icult ure biologiqu e. Grâce iront leur qualité élevée, ces produits fourn à votre peau tous les éléments pour déployer votre beauté naturelle. I am Natural Cosmetics – pour le bien-être de votre peau.

NOUVEAU

11.90

Crème de nuit I am Natural Cosmetics pour peaux sèches et sensibles, 50 ml

NOUVEAU

10.90

Crème de jour I am Natural Cosmetics pour peaux normales et mixtes, 50 ml

NOUVEAU NOUVEAU

7.50

Lotion corporelle I am Natural Cosmetics grapefruit/ bambou pour tous les types de peau, 200 ml

4.30 NOUVEAU

5.90

Shampooing I am Natural Cosmetics pour cheveux secs et abîmés, 200 ml

NOUVEAU

4.50

Gel douche I am Natural Cosmetics argousier/ gingembre, 200 ml

Crème pour les mains I am Natural Cosmetics, 75 ml


MIGROS FLASH

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

M-Budget Mobile en vente chez Swisscom

|7

LE PRODUIT DE LA SEMAINE

Dès aujourd’hui et pour la première fois, des produits M-Budget sont proposés via un autre canal de vente que celui de Migros. Les articles M-Budget Mobile sont en effet désormais disponibles dans plus de 140 magasins Swisscom. Concrètement, l’opérateur historique présente un choix de trois à cinq modèles de téléphones portables dont les prix varient entre Fr. 29.90 et Fr. 69.90 (carte Sim et crédit de conversation de Fr. 15.– compris). «Nous répondons ainsi aux besoins de nos clients, explique Dante Venafro, responsable pour les articles de télécommunications à Migros. Cet été, nous avons testé ce concept dans quatorze magasins Swisscom et le succès a été au rendez-vous.»

Un plaisir simple Tendres comme du beurre, les filets de truite fumée se marient à merveille avec une mousse au raifort et se dégustent idéalement avec une bonne salade. Difficile de faire plus simple et plus sain. Les filets de truite fumée proposés par Migros proviennent d’un élevage danois durable.

Nouvelles baisses de prix

Dès le 9 novembre, le prix de plusieurs produits carnés sera encore plus avantageux à Migros.

L

e prix de la viande de porc suisse se contracte une nouvelle fois. Et comme à son habitude, Migros répercute entièrement cette baisse sur ses

Jusqu’à 16,7% moins cher

Bien vu!

Produit

Photos bab.ch/Stockfood

Grâce au nouveau sac à dos Kita Bag et à ses réflecteurs, les enfants sont déjà visibles à une distance de 100 mètres. En achetant ce sac équipé de nombreuses poches, vous protégez non seulement vos chères têtes blondes, mais vous soutenez aussi les actions de la Croix-Rouge suisse. En effet, à chaque achat, un montant est versé à l’institution. Le sac à dos pour enfants Kita Bag, disponible en rouge, rose ou bleu, est en vente au prix de Fr. 34.90 dans les plus grands magasins Migros.

clients. Dès lundi 9 novembre, le distributeur vendra plusieurs produits carnés jusqu’à près de 17% moins chers (lire tableau). Début septembre, Migros avait

Nouveau prix Fr. par 100 g

➔ Lard à cuire TerraSuisse, par pièce ➔ Lard pour le petit-déjeuner Swiss Bacon ➔ Pancetta en tranches Rapelli ➔ Lard paysan en tranches Malbuner ➔ Lard maigre salé, par pièce ➔ Lard pour barbecue TerraSuisse, par pièce ➔ Filets de côtes fumées ➔ Cou de porc fumé

Ancien prix Fr. par 100 g

Différence en %

2.-

2.20

– 9,1 %

2.20

2.40

– 8,3 %

3.15

3.45

– 8,7 %

4.35

4.65

– 6,5 %

1.45

1.65

– 12,1 %

2.65

2.85

–7%

3.-

3.40

– 11,8 %

2.-

2.40

– 16,7 %

déjà diminué le prix du lard. Ainsi, par exemple, le lard à cuire TerraSuisse coûte désormais 21,6% de moins par rapport à cet été.


DÉLICIEUSE TRADITION PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 2.80

Cornettes aux noiset tes Tradition Biscuits traditionnels de pâte brisée fourrés à la framboise, 140 g

NOUVEAU 3.10 Cremisso Tradition Biscuits de pâte brisée fourrés d’une tendre crème au cacao et à la noisette, 175 g

NOUVEAU 2.80 Cœurs au citron Tradition* Biscuits croquants aux amandes au citron, 200 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.20

Biscuits Vital Tradition Biscuits croquants aux graines de tournesol et aux raisins de Corinthe, 200 g

Délices traditionnelles: la nouvelle ligne de biscuits «Tradition» signée Midor est arrivée. Elle comprend de nombreuses variétés de biscuits traditionnels tels que les nids aux noisettes, les cœurs au citron, les cornettes aux noisettes et les coquins. Ces spécialités n’ont pas seulement l’air de sortir directement du four de grand-mère, elles sont également délicieuses. Du grand art en matière de pâtisserie. ✔ sans conservateurs ✔ sans colorants ✔ sans arômes artificiels

NOUVEAU 2.60

Linzer Tradition* Biscuits de pâte brisée à la noisette fourrés à la framboise, 125 g

NOUVEAU 2.80 Coquins Tradition* Biscuits de pâte brisée fourrés à la groseille et à la framboise, 200 g


VOUS ET NOUS «Prenons les personnes électrosensibles au sérieux»

«Il existe un réel problème de santé publique»

(…) Nous aurions tort de ne pas prendre au sérieux les personnes dites électrosensibles. Il existe réellement un problème de santé publique qui concerne tout le monde. Le volume des données échangées sur le réseau sans fil doublerait tous les quatre mois, et certains prétendent qu’il n’y aurait absolument aucune incidence. J’en doute. Depuis des années, des médecins nous alertent sur l’augmentation de cas qui défilent dans leurs cabinets: épilepsies, leucémies, cancers du cerveau, affections cardiaques. Quant aux effets plus bénins tels les acouphènes, les maux de tête et les troubles du sommeil, ils n’en sont pas moins redoutables (…). Faut-il attendre que nous clignotions tous comme des sapins de Noël pour établir un lien de causalité clair et prendre les mesures nécessaires? Il y a aujourd’hui un faisceau d’indices suffisant, les solutions existent: réduction des valeurs limites, création de zones blanches (peu exposées aux champs électromagnétiques), utilisation de technologies alternatives (fibres optiques). (…) Yves Grobet, Genève

«Eteignez votre wi-fi!»

Cela fait dix-huit mois que je suis électrosensible. Je vis derrière

Yves Grobet

des rideaux blindés, et j’ai un peu récupéré depuis que je dors dans une cage de Faraday. Je tairai l’enfer du quotidien, les souffrances physiques, les dérèglements corporels, et l’isolement social, car sortir au cinéma, aller au resto ou prendre des cours est tout simplement impossible sans maux de têtes ni inflammations. Malgré toutes les précautions prises, j’ai encore entre quatre et neuf réseaux qui arrivent dans mon appartement. Quatre 24 heures sur 24. (…) C’est édifiant! (…) Je ne sais pas où et de quoi sera fait mon avenir, trouver un ailleurs sans brouillard électrique ... comment gagner ma vie… Mais en attendant, s.v.p. éteignez vos wi-fi et vos portables la nuit, pas seulement pour moi, mais pour préserver la santé de tous les enfants qui sont en croissance et la vôtre par la même occasion.

ACTION

2KK/L. +9E97EL. .L,ELDLC- 3, & ** 9, NA**A(??N N ** (??N &A**A 2, G,.0,H: B1,I.LDLC- 3, .-25F

C.A. (Nom connu de la rédaction)

«Migros Magazine» n° 42 du 12 octobre. A propos de l’«Impulsions» de Madame Nadine de Rothschild, «Pardonnez-vous? Moi pas».

5.90

au lieu de 6.90

F!>'%; 3#M!)% (- % $' &

«Le savoir-vivre ne résout pas tout»

(…) Madame, puisque vous me posez la question, je répondrai à mon tour: moi oui. Oui cela m’est déjà arrivé de pardonner. Dans la vie de tout un chacun, il y a des situations où les subtilités du «savoir-vivre» ne donnent pas de réponse. (…) Votre article m’a fait prendre conscience d’une chose: apprendre un certain savoir-vivre est aussi difficile que de développer et d’entretenir «l’écoute de soi-même». Les deux se complètent et nous avons tous besoin de l’un et de l’autre.

Marinus Rijkeboer Vugelles-La Mothe

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@ migrosmagazine.ch

4.30

au lieu de 5.30

F!>'%; 7;!=88 (- % '6 &

6.2u 0de 6.90 au lie

F!>'%; 5=4>6;J ' % '((1" &

5.80

au lieu de 7.25

F!>'%; 5"=)=M@ 6 " % (-- &

6.20

au lieu de 7.10

F!>'%; .4;<;!8% ! % '- &

Tira ge

5.8u 5de 6.50 au lie

F!>'%; /!%$%M ' % '(- &

© Ferrero

«Migros Magazine» n° 43 du 19 octobre. A propos de l’article «Je suis un réfugié environnemental».

|9

ment! au sort ré servé à quelques grands points de vente seule

5#4+)0 )/. )4 ,)4.) * ,2.0) 3#&02/


10 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

SUR LE VIF

«Il faut garantir que les trains arrivent à l’heure avant de vouloir augmenter la cadence» Les usagers des CFF sont de plus en plus mécontents. Réaction de Nadia Thiongane, économiste à la Fédération romande des consommateurs et membre du Conseil clientèle des CFF. De plus en plus d’usagers se plaignent à cause des retards. Les CFF pensent que cette tendance va encore s’accentuer ces prochaines années avec l’augmentation du trafic. Qu’est-ce que ça vous inspire?

Jusqu’à il y a environ deux ans, les CFF jouissaient d’une très bonne image de qualité et de services auprès de la population, malgré les prix pratiqués. Depuis, beaucoup d’usagers se plaignent de retards, d’informations chaotiques en cas d’incidents techniques et du manque de places assises. C’est vrai qu’il y a une forte augmentation des utilisateurs des transports publics alors que les infrastructures peinent à suivre. N’avez-vous pas l’impression que les CFF se moquent des voyageurs?

Je n’irais pas aussi loin. Mais on a l’impression qu’on parle beaucoup de hausse des tarifs et que les mêmes problèmes reviennent. On ne peut pas accepter que les tarifs augmentent et que les conditions de transport ne s’améliorent pas. Les CFF doivent prendre des mesures pour que les passagers ne soient plus contraints de voyager debout. Cette dégradation nous inquiète. Que faire?

Il faut garantir que les trains arrivent à l’heure et qu’il n’y ait pas de panne avant de vouloir augmenter la cadence. On pourrait introduire des wagons à deux étages où il n’y en a pas, et répartir équitablement l’argent à investir sur le territoire national afin d’améliorer les conditions de voyage de tous les usagers. Propos recueillis par Laurence Caille

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 29 octobre 2009

Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain

Plaisirs français Voyager en France, pour un Romand, est toujours une expérience à la fois ordinaire et assez étrange. Nous aimons à en contempler les paysages grandioses, à en découvrir les trésors culturels, historiques, urbanistiques, sans parler des émotions de table qu’elle nous procureenchacunedesescontrées divinement cuisinantes et vinifiantes, enfin vous connaissez cela:

on a beau avoir sillonné le pays depuis plus de trente ans, on n’en continue pas moins d’aller de découvertes en remises en question. Justement. Nous aimons aller en France, certes, mais comment nous sentons-nous parmi nos amis les Français, depuis le temps? Au début, c’était simple: nous étions jeunes, et farcis de clichés: ils étaient «sympas», «drôles», «in-


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Alain Portner, journaliste

Photo Gregory Bull / AP

A faire: Tic-tac sans toc. Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, les deux villes du Haut dévoilent leurs charmes horlogers un jour durant. L’occasion de découvrir ces cités en damier et de pénétrer au cœur d’ateliers et de manufactures de montres Swiss made. «3e Journée du patrimoine horloger», La Chaux-de-Fonds/Le Locle, 7 novembre. Infos: www.urbanismehorloger.ch.

DANS L’OBJECTIF

génieux mais pas bosseurs», «cavaleurs», «indisciplinés», «gonflés», en somme le négatif exact de l’archétype allemand. Puis nous avons rencontré, des deux côtés du Rhin, des individus si divers et particuliers qu’il a bien fallu constater l’insuffisance de ces qualificatifs. Foin donc des préjugés sur le caractère des peuples, et vive la rencontre des cœurs et des esprits, n’est-ce pas? Or il reste qu’en France, le Romand connaît encore souvent la sensation, le plus souvent amusante, parfois agaçante, d’être réduit à son cliché «suisse», coulé dans un moule définitif, parmi d’autres marqués «Belges», «blondes», etc. Vous avez remarqué la joie plus ou moins discrète qui se répand dès que vous ouvrez la bouche: que vous soyez de Fribourg, de Sion ou de Porrentruy, peu importe, c’est l’«accent suisse»!

Vous n’aimez pas le chocolat, ne connaissez rien aux banques, êtes plutôt rapide, ne trayez pas de vaches et soutenez qu’il n’y a JAMAIS de trous dans le gruyère, c’est égal: vous voilà quand même revêtu comme d’un costume taillé dans un drapeau rouge et blanc. Vous avez beau faire et beau dire, d’une manière ou d’une autre, vous restez le «petit Suisse». Or, qu’y a-t-il au fond, derrière ce regard condescendant? Simple goût de la mise en boîte? Mélange d’envie et de mépris pour les «profiteurs», les «planqués», les «friqués»? Ah bah, savourons plutôt le plaisir de sillonner la France, à la fois «repérés» et incognito, inéluctablement comiques, et n’en pensant pas moins. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Saint Jude dans le métro

Le patron des causes désespérées était à l’honneur le 28 octobre dernier. A cette occasion, des milliers de pèlerins se sont rendus à l’église Saint-Jude, à Mexico City. Certains n’ont pas hésité à amener avec eux des statues à l’effigie de l’apôtre de Jésus-Christ.

A lire: Veuve noire. Ce banquier à la retraite avait-il fait un bon placement en épousant une femme bien plus jeune que lui? Sa propre cote, en tout cas, est à la baisse jusqu’à ce qu’un cancer ne la fasse remonter… Sans Montalbano, mais avec brio. «Le tailleur gris», Andrea Camilleri, Métailié. A voir: Faites entrer la Camarde! Deux vieux doivent se coltiner les étapes qui marquent le terme d’une vie: le déni, la colère, la dépression… Du théâtre engagé qui fait réfléchir à sa propre fin. «La mère Louise et le père Joseph face à la mort», 10 et 11 novembre à la Maison de Vessy (GE), 12 et 13 novembre à la Salle de culture et de sport de Courfaivre (JU). A feuilleter: Tâche d’encre. Dessinateur pour «L’Express», «L’Impartial» et le «Journal du Jura», ce trentenaire à la plume acérée ne manie jamais l’humour à fleuret moucheté. Un recueil décapant! «A la pointe de l’Epée», de Vincent L’Epée, Glénat. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Ils sont parents de leurs parents De nombreux enfants prennent soin de leurs aînés lorsque ces derniers vieillissent, inversant ainsi les rôles. Témoignages.

J

e suis très content que ma fille habite dans la maison voisine», reconnaît Georges Mathys, 91 ans. Davantage que le confort et la sécurité, c’est l’amour, l’affection, et l’humour qu’il aime partager. «Elle adore rire, et moi aussi», explique-t-il. «Cela aide, on a eu des moments lourds ces derniers temps», ajoute sa fille. Depuis que leur mère et épouse a été hospitalisée voilà quelques semaines, ils ont réorganisé leur quotidien. Autour d’un café, Mireille Mathys, 66 ans, et son père établissent le programme de leur soirée cinéma. Ce sera un film avec l’acteur Michel Simon.

Le café du matin pris ensemble

Partie travailler en Asie durant vingt et un ans, Mireille Mathys est revenue au bercail il y a dix ans. A Yverdon (VD), elle a créé une entreprise de coiffes destinées aux femmes qui ont perdu leurs cheveux. «Le matin, je m’assure que les volets soient ouverts, explique-t-elle. Si mon père voit de la lumière dans mon atelier, il vient boire un café.» Vers midi, tous deux se rendent à la maison de convalescence. «Mon père est bouleversé par le fait que ma mère séjourne là-bas. Quant à elle, elle est rassurée que son époux ne soit pas seul.» Tous espèrent son retour au domicile conjugal. Et réfléchissent déjà à la manière de réaménager le logement du couple.

Longtemps considérée comme la «gamine» de la famille, Mireille Mathys savoure l’amélioration de sa relation avec ses parents, devenue plus chaleureuse. «Quand je suis rentrée de Chine, j’ai retrouvé du travail en une semaine, expliquet-elle. Ils ont réalisé qu’ils pouvaient me faire confiance.» Si en vieillissant son père s’est adouci, sa mère s’est endurcie pour certaines choses. «Elle était très active et a beaucoup de peine à lâcher prise. Petit à petit, elle se rend compte qu’elle ne peut plus tout faire elle-même.» La fille a pris le relais notamment pour la lessive et le repassage. Pas pour les fleurs qui poussent autour de la maison, l’une et l’autre n’ayant pas les mêmes méthodes. «Je pense que

Mireille Mathys et son père Georges partagent une grande complicité.

Trente ans de vie gagnés En un siècle, l’espérance de vie a augmenté de plus de trente ans, constate l’Office fédéral de la statistique. Alors qu’en moyenne un homme né en 1900 mourait à l’âge de 53,2 ans (59,4 ans pour une femme), son descendant qui a vu le jour en l’an 2000 devrait vivre 86,3 ans (90,7 ans pour une descendante). Autre observation: les Suisses sont toujours plus nombreux à rester longtemps en vie. 78 % des hommes nés en 2000 seront encore en vie à 80 ans contre 22 % de leurs semblables nés en 1900. Pareil pour les femmes. Seules 25 % des femmes nées en 1900 ont vécu jusqu’à leur 85e anniversaire alors que 80 % de celles nées en 2000 pourront souffler 85 bougies. Par ailleurs, d’après l’enquête suisse sur la santé, le nombre d’années vécues sans incapacité augmente tandis que celui de maladie, en fin de vie, tend à diminuer.

le jour où elle ne pourra plus aller dans son jardin, ce sera la fin.»

Besoin d’une présence à leurs côtés

Très présente pour ses parents, elle ne perd pas de vue sa vie pour autant. «Il n’y a pas très longtemps qu’ils ont vraiment besoin d’avoir quelqu’un à côté. C’est maintenant.» Jusqu’à il y a peu, ses parents étaient tout à fait autonomes. En bonne forme intellectuelle, c’est physiquement que leurs forces diminuent. Et si elle n’habitait pas à côté? «On peut encore se débrouiller»,


RÉCITS VIEILLESSE

car je n’aurais pas la place pour toutes les prendre» – c’est précisément là qu’il passe le plus clair de son temps. «Il a toujours beaucoup de travail», explique Mireille Mathys. Ce passionné de jazz, qui a acheté son premier disque à l’âge de 14 ans, a organisé d’innombrables concerts durant toute sa vie. Sa mission actuelle: sauver sa collection d’enregistrements en les copiant sur des CD et DVD. Cette activité lui permet d’entrer en contact avec d’autres passionnés du monde entier via internet.

| 13

Avec sa voisine préférée, il savoure de beaux moments de complicité. «J’apprends tous les jours quelque chose avec elle.» Et d’ajouter: «La vie est belle, ça me ferait rien d’avoir dix ans de moins. Mais je deviens aussi toujours plus curieux de l’après, de voir s’il existe un passage. S’il n’y a plus rien, je n’aurai pas la possibilité de regretter. Peut-être qu’après avoir satisfait ma curiosité de la mort, je serai merveilleusement bien.»

Laurence Caille Photos E. Bayart et P.-Y. Massot / arkive

Aider ses parents à être sereins

Eveline Waas Bidaux, enseignante de yoga, Grens (VD)

assure Georges Mathys. Le sympathique moustachu nourrit son chat – qui s’entend très bien avec le félin de sa voisine – et va à pied chercher le pain le matin, à la poste, au magasin ou chez le médecin. «Je me rends compte que je mets plus longtemps chaque année», reconnaît-il. Il s’aide d’une canne pour pallier ses problèmes d’équilibre. Sa canne, qui le jour de notre rendez-vous avait été laissée dans le bureau de sa fille. Commentaire de son propriétaire: «Elle est mieux là!» Il ne conduit plus depuis l’âge de 85 ans, une décision difficile, selon Mireille

Mathys qui emmène depuis ses parents à leurs rendez-vous. «S’il t’arrivait quelque chose, tu devrais porter un système d’alarme pour que tu puisses m’appeler en cas de chute», suggère Mireille Mathys. «J’en ai un, répond l’intéressé. Mais je ne l’ai pas encore installé. Si je tombe, j’arriverai bien à me relever. Je suis encore en forme: bricoler les câbles de mes ordinateurs me fait faire de l’exercice», relève-t-il avec un grand sourire. Devant ses machines, – «je ne pourrais pas vivre en institution,

Eveline Waas Bidaux proche de ses parents malgré la distance qui les sépare.

S’

occuper de ses parents, c’est davantage une histoire de femmes, constate Eveline Waas Bidaux. Cette en-

seignante de yoga âgée de 52 ans, domiciliée à Grens (VD), vit pourtant loin de sa mère et de son père, âgés respective-


OFFREZ-VOUS UN MOMENT DE BIEN-ÊTRE.

Pour garder tout vrac l’arôme du thé en ervez ns co ou en sachet, boîte celui-ci dans une à thé hermétique. ible Maintenant dispon à votre Migros.

2.40

Tisane Albertus Klostergarten Tisane calmante

1.60

Tisane bio aux graines de fenouil Klostergarten Issue de l’agriculture biologique contrôlée

2.40

Tisane Isidorus Klostergarten Tisane pour l’estomac et les intestins

4.50

Tisane Bona Dea Sleep Tisane calmante aux feuilles de mélisse et au fenouil, aromatisée au miel

39.90

Théière en fonte* 1,1 litre, avec filtre, intérieur émaillé

4.50

Tisane Bona Dea Relax Tisane calmante au rooibos, à la camomille et à l’anis

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

14.90

Boîte à thé* Acrylique, 20,5 x 14,5 x 8 cm


RÉCITS VIEILLESSE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

ment de 77 et 82 ans, établis à Zurich. Malgré la distance, elle est très présente pour eux. Une fois par mois environ, elle leur rend visite et leur téléphone très régulièrement. Eveline est toujours à l’écoute. «Souvent, ma mère m’appelle pour se plaindre», reconnaîtelle. Alors, elle revient sur les événements afin d’en souligner les côtés positifs. «Je dis à ma mère, toi aussi tu dois choisir la manière dont tu veux vivre.» Choisir entre le verre à moitié vide – comme l’une de ses connaissances qui vit très mal sa perte d’autonomie depuis qu’elle s’est blessée à une main. Ou alors, préférer le verre à moitié plein et suivre l’exemple d’une amie atteinte d’un cancer qui reste positive malgré la maladie. «Nous rencontrons tous des difficultés, c’est à nous de voir comment empoigner les événements, glisse avec philosophie Eveline. On a tous

«Oser répondre à leurs envies, à ce qui les rend vivants» nos schémas de fonctionnement et ils s’accentuent avec l’âge.» Aider ses parents à être le plus sereins possible, c’est ainsi que la fille envisage son rôle. Comme lorsque son père a reçu une invitation à repasser son permis de conduire. «Sa première réaction était la colère face à cette perte de maîtrise de sa vie, se souvient Eveline. Cette situation le rendait très nerveux.» Mais après plusieurs échanges de mails avec sa fille, le père s’est rendu compte qu’il pouvait maîtriser la situation et s’est donné les moyens de réussir cet exa-

men en reprenant des leçons de conduite. Ce qui n’empêche pas la fille de se faire du souci pour ses parents, notamment lorsqu’ils effectuent un long trajet en voiture.

Des moments pas toujours faciles à vivre

«Quand les parents vieillissent, on se rend compte que des limitations physiques et psychiques s’imposent, remarque Eveline. Et on doit les accepter.» Mais ce n’est pas toujours évident. «Ça les révolte. Et moi, ça me fait de la peine.»

| 15

«Oser répondre à leurs envies, à ce qui les rend vivants», c’est clairement ainsi que la Romande d’adoption imagine accompagner ses parents. Et de reconnaître qu’entre devoirs, besoins et envies, il est parfois difficile d’oser s’accorder des plaisirs. En particulier pour cette génération qui a connu la guerre et les privations et pour qui la priorité était de gagner de l’argent afin d’être à l’abri du besoin. Alors, quand l’occasion s’est présentée, Eveline l’a saisie. S’étant rendu compte que sa mère avait apprécié de pratiquer l’aquagym lors d’un voyage, la fille l’a préinscrite à un cours dans une piscine près de chez elle. «Avant, ma mère n’aurait pas osé. C’est une petite conquête pour elle de sortir une fois par semaine avec une copine.» Lire la suite en page 17

Publicité

Ouvert. Fermé. Dès maintenant refermable! Viande Suisse www.malbuner.ch Pour vous plaire. Malbuner.

Malbuner est en vente à votre Migros


ACTION

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.30

au lieu de 5.40

20% sur tous les auxiliaires de lavage et les aides au repassage Total p. ex. Total Spray & Wash, 500 ml

3.75

au lieu de 4.70

20% sur tous les auxiliaires de lavage et les aides au repassage Total p. ex. Total Spray & Wash en sachet de recharge, 500 ml

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur toutes les lessives Total p. ex. Total Aloe Vera, 2 litres

50%

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur toutes les lessives Total p. ex. Total Sensitive, 2 litres

7.95

au lieu de 15.90

50% sur toutes les lessives Total p. ex. Total Color, 2 litres


RÉCITS VIEILLESSE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 17

Vers une nouvelle tendresse

Lydia Müller, psychologue et psychothérapeute, Genève

L

ydia Müller n’entretenait pas une très bonne relation avec sa mère. Elle avait pris soin en plus de s’en éloigner physiquement de plusieurs centaines de kilomètres. Jusqu’à ce que la psychologue, psychothérapeute et présidente de l’association genevoise Entrelacs – qui enseignait aux autres la manière d’accompagner les personnes en fin de vie – apprenne que celle qui l’a mise au monde était atteinte d’un cancer. «Je ne voulais pas rater la fin de vie de ma mère, alors je lui ai écrit une lettre dans laquelle je la remerciais d’avoir été à ma porte d’entrée – naissance – et lui ai écrit vouloir être à sa porte de sortie.» Touchée par «la plus belle lettre d’amour jamais reçue», la mère a répondu qu’elle et son mari attendaient leur fille à bras ouverts.

enfant qui attend quelque chose de ses parents. «Il y a un côté affectif qui tombe et qui donne lieu à une nouvelle tendresse. Comme je n’attendais plus rien, je n’étais pas déçue.» Elle a appris à aimer sa mère à partir de là, dans son inconditionnalité. Aux personnes qui suivent les séminaires «Devenir parents de ses parents» organisés par Entrelacs, elle conseille également d’écrire une lettre (qu’elles n’envoient pas forcément). Le but: exprimer ce qui ne va pas dans la relation. «Il faut souvent poser le négatif pour voir le positif, reconnaître ce que les parents nous ont appris», constate la psychologue. En discuter avec d’autres personnes dans la même situation permet de se libérer de la culpabilité, de mieux comprendre les parents et de changer d’optique afin de mieux les accompagner.

Une relation entre deux adultes

Fille et parents ont alors évoqué la souffrance, la fin de vie. Grâce à ce rapprochement, Lydia Müller est devenue «une femme qui accompagne une autre femme» et ne se comporte plus comme un

Lydia Müller tient un portrait de sa mère aujourd’hui disparue.

www.entrelacs.ch Conférence de Lydia Müller: «Aïe! Mes parents se font vieux!», mardi 24 novembre à 20 h 15 au Museum d’histoire naturelle, route de Malagnou 1, Genève.

PAROLES D’EXPERT

«Le citoyen est choqué d’apprendre qu’un fils de milliardaire touche l’aide sociale» Ueli Tecklenburg, secrétaire général de la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS). En début d’année, la CSIAS a élevé le seuil à partir duquel une personne a l’obligation de contribuer à l’entretien de ses parents en ligne directe (parents, grands-parents, enfants, petits-enfants).

Pourquoi seulement maintenant? C’était un point en discussion depuis de nombreuses années. De récentes discussions du Tribunal fédéral et des interventions parlementaires ont soulevé ce problème du droit de la famille en exigeant une solution fédérale. Car cette disposition ne relève pas de la législation cantonale, mais du Code civil, qui se limite à dire que toute personne est obligée de contribuer à l’entretien de ses parents en ligne directe. Le

Tribunal fédéral a précisé le seuil de cette aisance à un revenu de 10 000 francs imposables par mois. Pourquoi ne pas aller plus loin et supprimer cette obligation? Ce n’est pas de la compétence de la CSIAS. Effectivement, certains éléments sont arbitraires, voire discriminants. Si les deux membres de la famille vivent dans la même commune, il est relativement facile d’obtenir ces renseignements fiscaux. Ce n’est de loin pas le cas lorsqu’ils vivent dans

deux cantons, voire deux pays différents. Il incomberait au Parlement fédéral de supprimer cet article législatif. Avant l’an 2000, l’obligation s’étendait aux frères et sœurs. N’y a-t-il pas une certaine injustice à devoir payer pour les siens jusqu’à la fin de ses jours? Je n’irais pas jusque-là. Le citoyen lambda est choqué d’apprendre qu’un fils de multimilliardaire demande l’aide sociale.


ET LE SAPIN 14.90 Lanterne

7.90

Bougie

7.50

Papier cadeau 10 m x 70 cm

4.90

Cœur en tissu 18 cm, 1 pièce

En vente dans les plus grands magasins Migros.

2.90

Décorations en feutrine rouge 4 pièces


S’ILLUMINE! 5.90 Grelots 16 pièces

3.90

Papier cadeau 3 m x 70 cm

3.90

6.90

29.90

6.90

Étoile en rotin 25 cm

Boules en verre, set de 26 pièces 4/6/8 cm

Bougies cylindriques 15 x 6,6 cm, 1 pièce

Bougies décoratives d’intérieur avec LED couleur or, alimentation à piles, 4 pièces

5.90

Ruban doré pour paquetcadeau 5 m x 50 mm

4.90

Décorations de sapin en fil de fer 1 pièce


20 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Rester femme malgré le cancer

Meurtries dans leur âme et leur chair, les malades peinent à prendre soin d’elles. A Neuchâtel, l’atelier «Bonne mine, bon moral» les incite à se préoccuper de leur apparence, à retrouver leur féminité. Rencontre avec de bien belles et courageuses personnes.

U

ne ancienne maison de maître au centre ville de Neuchâtel, pas très loin du lac. Au deuxième étage, un appartement spacieux et lumineux transformé en bureaux et salles de conférence. Trois femmes patientent à la cafétéria. Deux portent des foulards noués sur la tête. La troisième arbore une coupe courte, un peu

garçonne, une perruque en fait, comme nous l’apprendrons plus tard… Toutes ont en commun un cancer, un cancer du sein. Cet après-midi-là, pour l’atelier saisonnier «Bonne mine, bon moral», les locaux de la Ligue neuchâteloise contre le cancer ont été transformés en salon de beauté et de bien-être. Ces dames sont ici

PAROLE D’EXPERTE Christiane Kaufmann, directrice de la Ligue neuchâteloise contre le cancer.

«Notre but est que les gens aillent mieux» Pourquoi avez-vous mis sur pied cet atelier «Bonne mine, bon moral»? L’idée, c’est d’offrir un moment de détente et de bien-être aux personnes atteintes d’un cancer. Aux hommes comme aux femmes, même si une très grande majorité des participants sont des dames. Parce que prendre soin de soi quand on est malade, ce n’est pas une évidence… Non, ce n’est pas évident. Des personnes nous disent qu’elles ne sortent plus à cause de leur mauvaise mine. Les professionnelles qui animent cet atelier sont justement là pour leur donner des conseils tout simples dans le but

de les aider à aller mieux et à rompre cet isolement. Si on se sent bien avec soi-même, on se sent bien également avec les autres. Est-ce que cet atelier favorise aussi les confidences, les échanges? Très clairement. Ces femmes parlent des choses qui les tracassent, posent des questions, se confient… Le fait d’être seule avec une coiffeuse, une esthéticienne ou une masseuse permet de discuter de sujets qu’on n’oserait peut-être pas aborder en groupe ou avec son médecin. Renseignements et inscriptions: 032 721 23 25

pour se faire bichonner, pomponner, dorloter par des professionnelles de la coiffure, de l’esthétique et du massage. Trois séances d’une demi-heure chacune les attendent, d’intenses moments d’échanges et de détente. «Il faut continuer de s’occuper de soi pour supporter les traitements, pour surmonter la maladie! Il faut sortir, vivre, ne pas se cacher, ne pas rester en training dans son appart à pleurnicher sur son sort!» Gérante de la Migros de la Béroche, mère de deux grands enfants, Annemarie Theijs est l’archétype de la battante. Elle n’a pas peur de témoigner à visage découvert, de se regarder en face dans le miroir, même sans cheveux. «On peut aussi être belle comme ça, non?»

Des soins adaptés aux malades

Lissette Pichonnat déplie son nécessaire de maquillage. Sa voix est douce, ses gestes mesurés. «Je fais toujours des choses très légères.» Elle poudre le nez et les joues d’Annemarie. «Ça va redonner de l’éclat à votre teint.» L’esthéticienne écoute sa «cliente», répond à toutes ses questions. Y compris lorsque celle-ci évoque la perte de ses cils. Elle la tranquillise et lui déconseille d’en poser de faux. «On doit utiliser de la colle et votre peau est déjà extrêmement sensible à cause de la chimio.» «Cette maladie touche à l’intimité des gens et ce n’est pas facile pour eux d’en parler, note Lissette.

Christiane Loutz: «Certains jours, il

Or, on voit très bien qu’ils ont besoin de s’ouvrir, de partager, de se confier. Et moi, j’essaie de les aider et de leur apporter une touche de couleur au sens propre et figuré.» Toute pimpante, Annemarie nous quitte pour aller rejoindre la masseuse.


RÉCIT AU-DELÀ DE LA MALADIE

| 21

faut se battre pour s’habiller, pour se laver, pour ne pas se laisser complètement aller.»

A sa place est assise maintenant Christiane Loutz, une ouvrière dans l’horlogerie qui a été licenciée durant son congé maladie. «De toute façon, il n’y a plus de travail dans la branche.» Elle relativise parce que cette mauvaise nouvelle l’a nettement moins af-

fectée que l’annonce de son cancer. «Ça, ça a été un véritable tremblement de terre. Je ne sais pas combien ça faisait sur l’échelle de Richter, mais c’était beaucoup!» Lissette lui applique du rouge à lèvres. «Non, non, je n’en mets jamais!» Rires.

Pourtant, avec sa mise élégante, cette Chaux-de-Fonnière paraît plutôt coquette. «Coquette par obligation! précise-t-elle. J’ai renouvelé ma garde-robe, acheté des bijoux pour moi, pour mes enfants, pour ne pas me sentir malade. Certains jours, vous savez, il faut se battre pour s’ha-

biller, pour se laver, pour ne pas se laisser complètement aller.» Pas facile de maintenir le cap et de conserver sa féminité dans cette tourmente. «D’autant que moi, j’ai non seulement perdu mes cheveux, mais aussi tous mes poils et également – il paraît que c’est très


EXPRESS YOUR OWN BEAUTY!

« Ce soir, seront tous les regards i!» tournés vers mo

EYES CARA, BLACK & PERFECT TERESA AVEC NO END MAS S, NO. 11N, 109A, 107Q ECT EFF Y GRE DOW EYESHA

SUR : PLUS D’INFORMATIONS METICS.COM WWW.MANHATTAN-COS

Manhattan Cosmetics est en vente à votre Migros


RÉCIT AU-DELÀ DE LA MALADIE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 23

déteste!» «C’est peut-être parce que vous l’avez mise plus pour les autres que pour vous-même», risque Pascale Burri. «Au début, j’ai mis un foulard pour aller en ville, mais je ne supportais pas le regard de pitié des gens. J’avais le sentiment d’être une bête curieuse et je ne voulais plus sortir. C’est la société qui nous impose le port de cette chose.»

Des larmes d’incompréhension

Lissette Pichonnat, esthéticienne, maquille sa «cliente» Annemarie Theijs.

rare – mes ongles. J’étais nue comme un bébé!» Nue et vulnérable. Les cheveux de Christiane ont commencé à repousser. Ceux de Pascale Burri tombent en cascades sur ses épaules. «J’ai terminé les traitements il y a trois ans.» Depuis, cette coiffeuse s’est spéciali-

sée dans les perruques médicales et fait partie des intervenantes attitrées de cet atelier. «Quand vous êtes passée par là, que vous avez une expérience concrète de la maladie, vous êtes sans doute plus à même de donner des conseils, de rassurer.» En quelques coups de ciseaux, elle effile quelques mè-

ches de la perruque que porte la trentenaire qui lui fait face.

Une perruque difficile à supporter

«Pour moi, ce machin, c’est vraiment la moumoute, un corps étranger! Je n’arrive pas à la supporter, je ne m’y habitue pas, je la

Cette jeune maman est fâchée, révoltée. Elle en veut à son médecin qui a refusé des analyses plus poussées et qui est passé à côté de sa tumeur maligne. «Il me disait qu’il n’y avait pas lieu de m’inquiéter vu que j’étais jeune, que je ne souffrais pas de problème de surpoids, qu’il n’existait pas d’antécédents familiaux, que j’avais allaité…» Sa voix tremble, elle se retient de pleurer. «Les cheveux, ce n’est pas le pire, car je sais que ça va repousser. Non, le pire, c’est la perte de mon sein!» L’émotion est palpable. Il n’est pas loin de 15 h 30. Trois nouvelles femmes, les participantes à la deuxième session de ce jour, patientent à la cafétéria. Les autres s’en vont. Christiane se retourne et s’adresse avec chaleur aux intervenantes: «Merci, merci beaucoup! C’était vraiment un après-midi pas comme les autres, pas comme à l’hôpital… Ça nous change agréablement du traintrain des traitements.» Alain Portner Photos Loan Nguyen

Publicité

a le plaisir de vous offrir

30% de réduction

sur TOUT l’assortiment de bijoux CARAT

du 27 octobre au 30 novembre 2009 GENÈVE Centres Commerciaux de Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe, Planète Charmilles et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Vibert VAUD

Centres Commerciaux de Crissier, Métropole Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros, Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux de Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


24 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

La coach des familles Ados en rupture, parents au bord de la crise de nerfs… Danièle Laot motive chacun des membres de la smala pour faire revenir l’harmonie dans les foyers. Rencontre avec la spécialiste vaudoise.

J

ulie, ma fille de 17 ans, est très renfermée, elle ne dit rien, elle ne nous parle plus. Je m’inquiète, je ne sais plus quoi faire, aidez-moi.» Cette maman s’est récemment adressée à Danièle Laot pour que son adolescente sorte de sa coquille. Commence alors un coaching en famille. Première rencontre entre la spécialiste, basée à Ecublens (VD), les parents et l’ado, voire les frères et sœurs. Ils doivent savoir, dès le départ, qu’on peut avoir besoin de leur présence dans une séance. «Sinon, on désigne de fait un enfant comme le problème de toute la famille, ce qui peut créer des blocages.» Car le coaching consiste d’abord en un travail sur soi. La spécialiste peut alors aider à établir un état des lieux, à l’issue duquel on signe une convention dans laquelle l’adolescent s’engage à s’impliquer avec la coach et ses parents pour améliorer la situation.

Un espace bienveillant, neutre et confidentiel

Puis chacun vient individuellement en séance et exprime comment il perçoit et ressent la situation à la maison, les conflits, les injustices. «Mon rôle est d’encourager à parler. Je pose quelques questions, mais ensuite j’écoute, car le silence aide la personne à

Danièle Laot est spécialisée dans le coaching des familles et des jeunes de 13 à 25 ans environ.


RÉCIT SOUTIEN

se confier, explique Danièle Laot. Ici, ils sont dans un espace bienveillant, neutre et confidentiel, ils peuvent parler.» Et ils parlent! L’image de l’ado boutonneux qui se mure dans un mutisme buté en croisant les bras n’a pas lieu d’être. «Si tout était possible, demande la coach, que voudrais-tu faire?» …«flic, lâche soudainement Julie. Mais j’ai peur de la réaction de mes parents.» Et d’un coup, tout se débloque, tout s’explique: la réserve de Julie due à une angoisse, l’exaspération des parents qui pensaient que leur fille leur en voulait. Julie se renseigne sur la criminologie, elle sourit de nouveau, elle parle!

Un métier qui n’est pas protégé

Le coaching est à la mode, que ce soit pour le sport, pour perdre du poids ou donner un coup de pouce à sa vie, entre Super Nanny, le Grand Frère ou d’autres émissions où l’on apprend à séduire. Il fait moins peur qu’une séance psy, on peut en parler autour de soi. N’importe qui peut se prétendre coach, la profession n’est pas protégée. Néanmoins, il existe des formations et une association faîtière s’est créée en Suisse romande. Signataires d’un code de déontologie, ses membres ont chacun un superviseur, qui les accompagne dans leur pratique. Avant de coacher les familles, Danièle Laot était manager en immobilier. Peu à peu, elle a touché aux ressources humaines dans son entreprise, l’attention portée au bien-être de l’autre était déjà là. Puis, il y a six ans, après une formation à Paris, elle s’est lancée à son compte, aménageant un bureau pour accueillir ses clients chez elle. Elle s’est spécialisée dans le coaching des familles, des adolescents et des jeunes adultes, «de 13 à 25 ans environ, l’âge où la confiance en soi pèche. Avant, ils sont un peu jeunes, on fera plutôt du coaching parental. Les jeunes ont de la peine à choisir leur voie,

Un repas au restaurant permet aux membres d’une famille de parler dans un espace neutre et agréable.

| 25

comportement et changera aussi le sien.» Dix à quinze jours séparent deux séances, afin que chacun puisse avoir le temps de mettre en pratique et d’observer ce qui se passe. Catherine et Eric sont terriblement inquiets des fréquentations de leur fils de 18 ans. A force de répéter qu’il file du mauvais coton, et de discuter en vain, ils s’adressent en désespoir de cause à la coach. «J’ai rencontré ce jeune et travaillé avec lui sur ses valeurs, quels étaient les atouts qu’il devait développer pour réussir. Peu à peu, son comportement a changé.» Le but étant toujours que la personne trouve les clés par ellemême, ce qu’elle pourrait améliorer. Le rôle du coach est de donner les outils, en particulier de communication, pour l’aider.

Ça fonctionne dans la plupart des cas

Des outils pour rétablir l’harmonie ➔ Ecouter son jeune, s’intéresser à lui, lui laisser du temps pour répondre, respecter son intimité, mais quand il nous parle, remettre à plus tard les autres occupations. ➔ Dire à ses enfants qu’on les aime «inconditionnellement», comme on a aimé le bébé qu’ils étaient et qui n’avait pas à ramener de bonnes notes pour se croire aimé. ➔ Aller manger au restaurant en famille, ou inviter un des enfants seul. Prendre du temps dans un espace neutre et décontracté, où chacun peut parler. ➔ Fixer les règles avec eux, poser des limites claires qui, si on les détermine avec eux, deviennent acceptables pour les deux parties.

la motivation n’est pas leur fort, ou alors ils exigent plus d’indépendance par rapport aux parents.» Beaucoup de mères appellent aussi quelques mois avant le bac ou un autre examen, pour coacher leur enfant afin qu’il obtienne de meilleurs résultats.

Encourager des changements

«A l’origine des conflits de famille, il y a souvent un déficit ou des maladresses de communication, le manque de confiance en soi de

l’un des membres, la peur de blesser ou un parent absent, observe la spécialiste. Chaque jeune a sa manière d’exprimer son mal-être, par l’agressivité, le décrochage scolaire, l’alcool. Si l’attitude dysfonctionne, ce n’est pas par hasard.» Au cours de la séance, chacun va trouver des solutions concrètes à mettre en œuvre pour la prochaine rencontre: dire bonne nuit à sa sœur tous les soirs, même si elle ne répond pas, ne pas élever la voix contre son fils... «Au bout d’un moment, l’autre sera intrigué de ce nouveau

Et ça marche? Danièle Laot l’affirme vivement et compte sur les doigts d’une main les clients qui sont repartis bredouilles. Soit parce qu’au premier rendez-vous ils se sont rendu compte que ce n’était pas ce dont ils avaient besoin, qu’ils n’étaient pas prêts à changer. Ou parce que leur souffrance relevait plus d’une pathologie qui nécessitait un suivi psychiatrique plus qu’un simple coup de pouce. La spécialiste continue à se former, car pour aider les autres, il faut être au clair avec soi-même. «Je suis contente de travailler chez moi. Cela me permet d’accueillir les gens dans un cadre chaleureux. Entre deux clients, je regarde les vignes depuis la fenêtre de mon bureau, c’est un excellent état séparateur. Depuis six ans, ma vie et mes relations se sont considérablement améliorées. Si seulement j’avais eu les outils du coaching quand mes enfants étaient ados!» Mélanie Haab Photos Loan Nguyen et Getty

Informations sur www.coach-et-vie.ch et au 079 542 74 12


Tellement CSS: l’assurance d’être assisté au mieux.

A vous de juger: www.css.ch

En matière de santé, nous sommes un partenaire solide et nous vous proposons un large choix de solutions d’assurance personnalisées pour toute votre famille, ainsi qu’un conseil compétent dans toute la Suisse. Grâce à notre club clients, vous bénéficiez de nombreuses réductions et notre service de conseil médical vous répond jour et nuit. Demandez-nous une offre. Tous les envois qui nous parviennent jusqu’au 10 novembre 2009 participent au tirage au sort de 333 bons de CHF 100.– Railaway.

Civilité

Monsieur

Madame

Autres membres de la famille

Nom, Prénom

Nom

Rue, N°

2e personne

NPA, Localité

1er enfant

Téléphone/e-mail

2e enfant

Date de naissance

3e enfant

Quelle assurance souhaitez-vous? Assurance de base:

✗ Cocher ce qui convient

Assurance d’hospitalisation:

Libre choix du médecin

Division commune

Médecin de famille

Demi-privée

Cabinet de santé (HMO)

Privée

code_2_f

Oui, je souhaite une offre! Prénom

Date de naissance

Détacher et poster! CSS Assurance Médecine alternative Office Suisse Romande Lunettes et lentilles de contact Rue St-Pierre 8 1700 Fribourg Urgence à l’étranger ou par fax au 058 277 99 04

Assurance ambulatoire:

Conditions de participation: le tirage au sort a lieu à fin 2009. Les gagnants seront avisés par écrit. Aucune obligation d’achat, pas de paiement des prix en espèces, aucune correspondance. Recours juridique exclu. Les participants acceptent que leurs données soient utilisées par le groupe CSS à des fins de marketing.


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON 27 |

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Je vous ai préparé un baluchon Vous souvenezvous de cette Jean-François Duval, chronique où je journaliste vous disais ceci: si j’avais le choix d’être réincarné en l’un ou l’autre animal, je choisirais l’écureuil. Eh bien, le moment est quasi venu. Non pas que je vais bientôt passer de vie à trépas, mais il se trouve que, blanchi sous le harnais, je quitte ce journal; et partir c’est mourir un peu, même si, de loin, plume en main et mon chien sous le bras, je poursuivrai ici mes chroniques comme pigiste jusqu’à… euh… mettons jusqu’à Pâques. Eh oui, c’est l’heure du départ, des déchirants adieux! L’écureuil que je suis en passe de devenir s’apprête à sautiller de branche en branche vers de nouveaux horizons. C’est l’heure de faire mon baluchon. Oh ! mais j’y songe, prend-on congé de la sorte?! Ne

doit-on pas remercier ceux qui vous ont accueilli tant d’années, réservé leur attention, accordé chaque semaine quelques minutes de lecture? Que vous offrir, chère lectrice, cher lecteur, en amical signe de départ? Champagne, apéros, canapés, petits fours? Problème: ces choses-là ne s’offrent guère à distance. Les mots, si. Or, savez-vous que j’ai accumulé un gros sac de noisettes depuis deux ans et demi que je tiens ces chroniques Minute papillon. Qu’en faire? L’hiver arrive. Qu’allez-vous lire au coin du feu, alors qu’au dehors le vent bat les volets? Ne pourrais-je donc, dans un havresac que je préparerais spécialement pour vous, glisser les meilleures d’entre mes petites chroniques, en guise de souvenirs, comme des amandes que vous pourrez tirer de leur emballage et déguster à loisir?

je pour cela composer tout un livre. J’y ai passé l’été. Car pas question de mettre n’importe quoi dans la besace que je vous destine. Surtout ne pas décevoir cette lectrice et ses amies qui vont jusqu’à me dire que «ces chroniques sont un vol de papillons aux couleurs chatoyantes, et cela nous fait du bien». A si flatteuse demande, peut-on répondre par un disparate paquet de noix éparses? Ah non! Il faut que ce soit un cornet surprise, un vrai gâteau judicieusement confectionné pour l’occasion (si vous n’aimez pas les noix, imaginez plutôt des fraises ou de la crème citron). Bref, ce baluchon, j’ai ’ai voulu qu’il soit bien rond, nd, préparé avec soin, que ue chaque chose y prenne sa juste place pour formerr un tout cohérent. Je voudrais que chacun y trouve de quoi se nourrir pour la route qui est sienne. Supposons que, comme Robinson Crusoé auquel j’ai récemment consacré une

chronique, vous fassiez naufrage sur une île déserte, ne faudrait-il pas qu’à la façon d’un manuel de survie, ce baluchon contienne tout le nécessaire pour assurer votre sauvetage? Mieux, il serait bon qu’il recèle un peu de quoi réenchanter le lieu de votre séjour terrestre. Parmi toutes les noisettes que j’ai récoltées, je crois

avoir repéré celles qui roulent dans ce senslà. Pas question de décevoir cette lectrice et ses amies qui sont très claires sur ce point: «Ce livre serait là au cas où nous aurions oublié la richesse rich de la vie, qui dépend du regard posé.» Voilà une belle affaire à tenter. L’écureuil que je suis ne sa si, en guise de gâteau de sait départ, les amandes et les dé noix no qu’il a recueillies sous forme de livre ont vraiment ce fo magique pouvoir-là. Quoi qu’il ma en soit, il s’est beaucoup amusé et il s’en voudrait de ne pas laisser cette lectrice et ses amies en se juger par elles-mêmes. Le balujuge chon, ch avec le gâteau dedans, est à disposition. di

Pour vous, ce livre plein de papillons Voulez-vous retrouver ou offrir «Les Chroniques Minute Papillon» de Jean-François Duval? Un recueil de 290 pages rassemble les meilleures, revues et remaniées, au prix exceptionnel de 14 fr., port compris. Il vous suffit de retourner ce coupon à Migros Magazine, CP 1751, 8031 Zurich: Nombre d’exemplaires: Nom et prénom: Adresse: Eventuelle dédicace souhaitée:

Soyons juste: l’idée n’est pas de moi. Elle me vient

d’une lectrice et de ses amies, qui m’écrivaient fort gentiment: «Si toutes les Minute papillon étaient rassemblées en un livre, nous lui ferions une place dans nos bibliothèques.» Vous croyez que je peux résister à ça?! Quand on me jette pareilles fleurs, j’en lance une pleine gerbe en retour, dussé-

Les commandes peuvent aussi être faites par e-mail à: jfduval@vtxnet.ch Ou par SMS au: 079 728 64 98 Si vous souhaitez également recevoir l’un des 300 exemplaires encore disponibles du roman de J.-F. Duval «L’Année où j’ai appris l’anglais» (Ed. Ramsay, 2006) pour 14 fr. supplémentaires (soit les 2 livres pour un total de 28 fr. port compris), merci de l’indiquer ci-dessous: Oui: ❒ Non: ❒


28 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

«Je suis optimiste par nature et pessimiste par raison»

Onze duos avec les plus grandes stars, de Johnny Hallyday à Lavilliers! Hugues Aufray, 80 ans, 50 ans de carrière, sort «New Yorker», un nouveau CD uniquement composé de chansons de Bob Dylan. Entretien détonnant sur à peu près tout! Quatorze heures pile, comme convenu, on joint Hugues Aufray sur son portable. Prêt pour cette interview, Hugues Aufray? On attaque?

Oui, je suis au resto, mais je vous entends parfaitement, allons-y! «New Yorker» est votre troisième album avec des chansons de Bob Dylan...

Ah, que vous me parliez d’un troisième album Dylan me ravit, parce que le deuxième, en 1996, était passé totalement inaperçu, je n’avais pas de maison de disques et je l’avais produit moi-même. Eh oui, si le public ne m’a jamais abandonné pendant mes cinquante ans de carrière, j’en ai vingt-cinq sans maison de disques! Je n’ai resigné avec Universal qu’en 2005... Entre 1980 et 2005, j’étais comme un coureur automobile de formule 1 sans marque ni sponsor derrière lui... Vous êtes entouré des plus grandes stars françaises: Hallyday, Souchon, Cabrel...

Et Carla Bruni, Jane Birkin, Eddy Mitchell... Comment se fait-il que Carla Bruni soit de la partie?

Le 14 juillet 2008, j’étais invité à l’Elysée pour la remise de la Légion d’honneur à Ingrid Bétan-

court. Dans les jardins privés, le président me demande: «Qu’estce que tu prépares?» Je lui dis: «Un disque de duos en hommage à Bob Dylan.» Carla arrive, surprend les mots «duos... hommage... Dylan...» Elle me dit: «Oh là là, tu vas faire un hommage? Je veux chanter avec toi Don’t Think Twice It’s All Right, N’y pense plus tout est bien. «J’allais vous le proposer», ai-je dit. «En do majeur», a-t-elle précisé. Sitôt chez moi, je la rappelle: «Do majeur, c’est trop bas pour moi, faisons-le en ré bémol.» Et voilà. Sarkozy et Carla vous tutoient et vous les vouvoyez?

Le président m’a tutoyé. Carla aussi. Et maintenant quand je lui envoie des e-mails, je lui mets «Jevous-tu», un peu comme dans une chanson de Souchon. Remarquez, enfant, je vouvoyais mes parents. Ah oui? Alors, c’est le moment de faire un chapitre bio. Né en 1929, vous avez 11 ans quand l’Allemagne envahit la France. Quels souvenirs?

Je me souviens parfaitement de la Débâcle. Mon père dirigeait une usine d’armements, bombes et grenades. La gauche était au pouvoir et, du fait du pacifisme ambiant, le sabotage était largement pratiqué. Aujourd’hui, on traite les

Discographie express Parmi les tubes de Hugues Aufray: «Céline», «Stewball», «Santiano», «La Fille du Nord, «Le Rossignol anglais»... Tout juste dans les bacs, «New Yorker» comprend 14 titres, dont 11 La pochette de «New duos, tous adaptés de chansons de Dylan: Yorker», le dernier CD de «N’y pense plus tout est bien», «Mr l’homme Hugues Aufray. orchestre», «Knock knock ouvre-toi porte d’or», etc. Participent: Eddy Mitchell, Carla Bruni, Laurent Voulzy, Arno, Bernard Lavilliers, Alain Souchon, Peps, Jane Birkin, Didier Wampas, Francis Cabrel, Johnny Hallyday. Hugues Aufray se produit le 11 déc., à 20 h 30, au Théâtre de Beausobre, Morges. Réservations: www.beausobre.ch

«Après la guerre, je voulais devenir peintre ou sculpteur» soldats français de pleutres eutres parce qu’en juin 1940, 0, cent mille d’entre eux ontt fui devant les Allemands, mais saiton que beaucoup de grenades renades et cartouches ne contenaient aient même pas de poudre?! Mon père le répétait à ma mère: nous allons perdre la guerre... Euh... Excusez-moi deux secondes... (Le garçon passe prendre ndre la commande et une petite voix de fillette vient tout à coup se mêler êler à celle de Hugues Aufray) Hugues Aufray: Tu as choisi, toi? Des quenelles? Moi, je prends le steak tartare avec des es épinards. (Au garçon) Pas trop vite, hein, je suis en interview. (Il revient à notre téléphone) Désolé de faire attendre ndre votre steak tartare...

Oh, si Migros Magazine ine me consacre sa une!


ENTRETIEN HUGHES AUFRAY

| 29

Aujourd’hui, vous jouez au grand-père? Vous avez invité votre petite-fille à déjeuner?

Ah non, la voix de petite fille que vous entendez, c’est celle de ma jeune compagne, une ravissante Haute-Savoyarde! Où en étionsnous? Ah oui, dès 1939, mon père nous avait donc installés à Pontoise et quand la guerre a éclaté en septembre 39, nous étions en vacances à Saint-Jean-de-Luz où nous sommes restés, mes deux frères aînés, ma sœur, ma mère et moi. De là nous avons successivement passé en zone libre, dans le Lot-et-Garonne, puis à Sorèze, dans le Tarn. Mon père, lui, a pu s’enfuir en Espagne. A quoi ressemblait votre vie?

Nous vivions dans une grande ferme, mon père nous envoyait un peu d’argent, réglait l’externat de ses trois enfants. En 1943 est arrivé un jeune Juif, Helmut Wolf, que nous avons caché. Hélas, il a été reconnu par un officier SS qui avait été à l’école avec lui... Il a été déporté en 1944. Il serait parvenu à s’enfuir, mais toutes mes tentatives pour le retrouver ont échoué. Mon frère, lui, est entré dans le maquis, puis a gagné le Maroc via Gibraltar et s’est engagé dans les forces libres. Il avait le même âge que Boris Vian qui faisait le zazou à Paris, hantait les caves à jazz, vidait des whiskies et s’amusait dans les surprises-parties avant de composer Le Déserteur... Et après la guerre?

Un troubadour inspiré par la musique folk, espagnole, latino-américaine, le blues, le rock, et qui a aussi chanté Brassens et Félix Leclerc.

Je voulais devenir peintre ou sculpteur. J’adorais Van Gogh et Gauguin. A Sorèze déjà, j’avais fait des portraits de paysans. En 1945, je suis parti rejoindre mon père à Madrid – mes parents étaient divorcés. J’étais fou du peintre américain Thomas Hart Benton, des sculptures de Henry Moore: ma vocation était faite! Le premier portrait que j’ai fait là-bas, c’est celui de mon premier amour – elle avait 13 ans comme Juliette (mais les Espagnoles sont mûres très tôt, hein). Puis, j’ai rencontré ma première femme, Hélène Faure, petite-fille de l’écrivain Elie Faure... Excusez-moi une seconde! (On comprend que le chef passe à la table de Hugues Aufray)


FOR

MATI

ON PRO

FESSIONNELLE DU GROUP

E MI G

ROS

LE PLUS GRAND CASTING DE SUISSE C’est le moment de poser votre candidature!

Plus grand employeur de Suisse, Migros propose chaque année des formations initiales dans plus de 40 professions à 1000 jeunes enthousiastes. Plus d’informations sous www.migros.ch/formation_professionnelle


ENTRETIEN HUGUES AUFRAY

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Hugues Aufray: Ah, Cassagne, bonjour! Non, moi j’ai choisi le steak tartare. Quoi? Le lièvre à la royale? (Se tournant vraisemblablement vers sa compagne) Eh bien, si ça te fait plaisir, allons-y pour le lièvre à la royale (rire heureux et féminin en écho). Bon alors, Cassagne, il faut annuler le tartare!

gens comme Klein, avec son fameux bleu breveté, qui n’offrent aucun intérêt. Que l’ami Gianadda, à Martigny, n’imagine pas que je suis un réactionnaire fermé à l’art moderne. Mais faut pas rêver: Cézanne a peint 700 toiles, Picasso 40 000. Soyons généreux, on en retranche 5000: a-t-on perdu quelque chose?

(Cassagne s’en va avec la nouvelle commande) Quel restaurant parisien va-t-il vous servir ce succulent lièvre à la royale?

Nous sommes à la Closerie-des-Lilas. Jean-Pierre Cassagne, le directeur, qui est aux fourneaux, me connaît bien. Il porte le même nom que ma ferme, Cassagne. Cassagne, c’est le pays des chênes... Bref, en 1948, je suis revenu à Paris pour faire les Beaux-Arts. Mon père m’a orienté vers l’architecture. Mais à

| 31

Après l’avoir vu à New York, Hugues Aufray accueille en 1963 Bob Dylan (à dr.) à Paris. Il traduira et interprétera ses chansons en français.

cette époque, sur toutes les formes de culture et de création régnait la chape du marxisme. Le Corbusier voulait même raser et reconstruire Paris. J’ai pris mes jambes à mon cou. Je ne le regrette pas. L’art mo-

derne est vite devenu l’otage des marchands capables de vendre n’importe quoi. Des artistes comme Kandinsky, tout en étant abstraits, ont vraiment montré du génie! Mais à côté de ça, vous avez des

Dites donc, on est bien loin de Bob Dylan. On y revient un instant?

Je l’ai vu pour la première fois à Greenwich Village à New York en 1962. Maurice Chevalier m’avait invité à chanter aux States. J’ai passé une soirée avec les chanteurs Peter, Paul and Mary et c’est ce soirlà que j’ai découvert Dylan. Vous avez vu ma sculpture de la tête de Bob qui illustre le nouvel album? Eh bien, il était comme ça: mi-ange mi-Orphée, aussi

Publicité

ACTION ACTION 25% VALABLE DU 3.11 AU 16.11.2009 SUR TOUS LES PRODUITS WILKINSON

10.40

au lieu de 13.90

p. ex. rasoir Intuition Plus Melon Fresh

14.90

au lieu de 19.90

p. ex. rasoir Quattro Titanium Precision

Wilkinson est en vente à votre Migros


32 |

ENTRETIEN HUGUES AUFRAY

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

juvénile et fugueur que Rimbaud. Un gosse! On croit souvent que Verlaine était beaucoup plus âgé que Rimbaud. Mais non! Il avait 28 ans quand Rimbaud en avait 16! Même différence d’âge qu’entre Dylan et moi, sauf que je ne me prends pour Verlaine à aucun égard (rires). J’étais marié, j’avais 32 ans, deux enfants... L’année suivante, quand Dylan a débarqué à Paris, on s’est vu tous les jours.

ché à la cuisine de bon papa et de bonne maman. Mais ne soyons pas passéistes. Mon credo: l’homme est le dernier mammifère à ne pas avoir terminé son évolution. Les crocodiles ont terminé la leur, les renards et les rats d’égout aussi. Mais pas l’homme. Les énormes mutations de tous ordres qu’il apporte dans son environnement vont à terme entraîner sa propre métamorphose. Nous sommes loin d’être des produits finis. Notre estomac va changer, nos pieds vont changer, notre cerveau aussi. Actuellement, c’est la guerre entre l’homme ancien et l’homme à venir. Y compris sur le plan politique, où l’on voit des mouvements fondamentalistes et intégristes refuser que quoi que ce soit bouge...

Grand saut: vous avez eu 80 ans le 18 août. Peur de la vieillesse, de la mort?

Là, vous m’embarrassez... je risque de faire sursauter ma jeune compagne avec des mots comme «mort» et «vieillesse». Non, aucune peur de la mort. De la vieillesse? Si elle est pour vous l’antichambre de la mort, la perte progressive des facultés physiques et mentales, de l’autonomie, de la lucidité, alors oui. Je vois plutôt les choses comme ça: je galope sur mon cheval, il trébuche, il s’effondre, je chute avec lui... Ça, quelle belle mort! Accidentelle ou provoquée?

Qu’importe!

Vous pourriez aller jusqu’au suicide?

Oui, bien sûr. C’est un sujet sur lequel il est impossible d’émettre des généralités. Lorsque quelqu’un devient un terrible poids pour ses proches, que cela ruine l’espérance des enfants qui ne savent plus quoi faire, qui s’appauvrissent, alors décider de quitter la vie n’est pas forcément un péché. Enfin, c’est comme ça que je le pense... Vous savez que chez les Esquimaux, le suicide pouvait être considéré comme un acte positif... Aucune croyance religieuse qui vous retiendrait?

Non, aucun rapport. Je me revendique comme chrétien, mais je ne crois pas du tout à la dimension universelle du catholicisme. Car vous savez que le mot «catholique» vient du grec et signifie «universel»? Le catholicisme, c’est une affaire politique. Au Ve siècle, en se faisant baptiser, l’empereur romain Constantin décide de christianiser son immense empire qui risque sinon d’éclater. Le meilleur moyen lui paraît de l’unifier au travers

Après la mort, quoi? Le Néant?

«La mort? la vieillesse? Oh là là, je vais faire sursauter ma jeune compagne!» d’une seule religion: ce sera le catholicisme, issu d’une modeste secte, celle des chrétiens, qui avait l’avantage d’être déjà disséminée et présente dans tout l’Empire... Euh, donnez-moi une seconde: ma jeune compagne ne comprend pas pourquoi ce téléphone est si long... (A elle: «C’est un entretien très profond avec un journal suisse»). Enchaînons: l’essor du christianisme vient d’une volonté avant tout politique?

Mais bien sûr. Les guerres dites de religion n’ont jamais existé. Elles ont toujours été des guerres impérialistes, des luttes pour le territoire et le pouvoir. On s’est servi des religions pour donner des motivations spirituelles à des conquêtes matérielles. Les cathares vont réagir, les protestants aussi. Personnellement, je ne me reconnais pas du tout dans

la glorification de l’universalité du catholicisme. Tant l’islam que le judaïsme et le christianisme devraient en revenir à leurs valeurs fondamentales. C’est-à-dire?

Le respect de l’être humain, la fraternité, la solidarité, le pardon. Le respect de la nature et des animaux aussi, comme saint François d’Assise y insistait: «Mon frère le cheval, mon frère l’âne.» Question respect de la Nature, sur le plan écolo, êtes-vous aussi pessimiste qu’un Nicolas Hulot?

Je suis optimiste par nature, et pessimiste par raison. La moindre des choses est de faire attention au monde que nous laisserons à nos enfants. Allons de l’avant mais dans la bonne direction. J’aime bien les œufs à la coque, le fromage frais, je suis atta-

Mon grand frère Jean-Paul Auffray, qui est mathématicien, a écrit un bouquin passionnant, Einstein et Poincaré: sur les traces de la relativité (réd: éditions Le Pommier, 2005). Il y montre tout ce qu’Einstien doit à Poincaré. Je vous passe les détails, mais si on s’en réfère à la physique quantique et à la théorie des cordes, rien n’exclut qu’il n’existe pas, parallèlement à notre univers, des réalités qu’on ne peut pas situer, parce qu’elles ne se situent ni dans l’espace ni dans le temps. A cette aune, pour moi, le Néant, c’est une combine dans laquelle je ne marche pas. Bien sûr, qu’il y ait dans le Ciel un grand barbu qui brandisse des tables de la loi et tienne comptabilité si Hugues Aufray a été gentil ou méchant, je n’y crois pas. Dieu n’est pas un concept facile à imaginer. Nous sommes devant un énorme mystère. Et «si en plus il n’y a rien», comme dit Souchon... A 80 ans, qu’apportez-vous à votre jeune compagne?

Quelque chose qu’elle n’a pas eu jusqu’à présent dans sa vie, je crois. Muriel a tout juste 30 ans et il est temps que je me tourne un peu vers elle. N’oublions pas de vivre au présent! D’ailleurs justement... Oui?

On nous apporte notre lièvre à la royale.

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos MaxPPP et DR


MGB www.migros.ch www.terrachips.ch Exxtra Kommunikation

La spécialité glaronnaise. Maintenant sous forme croustillante

Nouveauté Terra au goût de Ziger.

Les chips Terra sont en vente à votre Migros


34 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Un regard sur le passé pour aller de l’avant «Que pouvons-nous faire pour maintenir vivantes les thèses de Gottlieb Duttweiler?» Telle a été une des questions clés de la 165e Assemblée des délégués de la Fédération des coopératives Migros (FCM).

E

n ces temps où la concurrence se fait galopante et où la lutte est vive sur le front des prix, il peut sembler étrange que plus de cent délégués, vingt membres de l’Administration, sept personnes de la Direction générale de la Fédération des coopératives Migros (FCM) et d’autres invités se réunissent un samedi d’automne pour débattre de la volonté de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, et de son épouse Adèle. Rédigées en 1950, les thèses représentent les piliers de Migros. Et même si elles n’ont pas valeur juridique, elles sont bien plus qu’un vestige d’une époque révolue, comme l’a souligné Ursula Nold, présidente de l’Assemblée des délégués, dans son allocution de bienvenue. Le débat est lancé: faut-il appliquer à la lettre les thèses de Gottlieb Duttweiler ou les ajuster à l’esprit de notre temps? Une réponse a été apportée par Frère Martin Werlen, orateur invité: «Nous sommes appelés à revisiter les évidences.» Le supérieur de l’abbaye d’Einsiedeln a ainsi donné le ton d’une Assemblée des délégués assez inhabituelle. Plutôt que de rester assises dans la salle, toutes les personnes

présentes ont participé à des ateliers en se répartissant par petits groupes. Les thèses écrites voici près de soixante ans ont donné matière à de vifs échanges. La présentation des résultats des discussions a mis toutefois clairement en évidence ce que les visions du fondateur de Migros exigent de nous aujourd’hui: agir de manière conséquente pour les intérêts des consommateurs et communiquer les idées vers l’extérieur. Il faut davantage transmettre ces thèses, et ce, même au-delà de

«Les valeurs de Migros constituent le patrimoine spirituel du futur» Jules Kyburz, président de la Fondation Gottlieb et Adèle Duttweiler

«Aujourd’hui, nous allons explorer nos racines», a déclaré la présidente Ursula

la communauté Migros. Peut-être pas par des mots, mais en tant qu’idéal vécu concrètement. Car comme l’a relevé un délégué: «Nous tous, nous sommes les am-

bassadeurs de Migros et de ses valeurs fondamentales.»

Un attachement émotionnel fort à Migros

Animés de main de maître par Ursula Nold, les ateliers ont permis d’explorer les racines de Migros afin que celle-ci affronte mieux le futur. Les réflexions ont fait émerger un élément réellement singulier: le fort attachement émotionnel des collaborateurs ainsi que des clients à Migros et à ses valeurs fondamentales ne demeure pas seulement très vivant: il compte au nombre des grandes forces de Migros. Ce qu’a très bien montré un autre orateur, le président de la Fondation Gottlieb et Adèle Duttweiler, Jules Kyburz: «Nous n’avons pas besoin de grandes idéologies. Quelques règles précises suffisent si nous les


ACTUALITÉ MIGROS

| 35

Nold en ouverture de l’Assemblée des délégués de la FCM.

vivons vraiment.» Jules Kyburz, dont la fondation a vocation de mettre en pratique les valeurs fondamentales de Migros, a cité trois exigences essentielles qui doivent imprégner l’entreprise de nos jours: l’orientation-client, la compétence sociale et l’innovation.

Relever les grands défis

Ensuite, Claude Hauser, président de l’Administration, a fait un tour d’horizon de la stratégie du groupe Migros, tandis que Herbert Bolliger a expliqué quelques-uns des grands axes de la stratégie de marketing, du commerce et de l’industrie. Le président de la direction générale de la FCM a commenté les développements opérationnels de certains départements Migros, de même que les futurs défis que le groupe doit relever aujourd’hui

déjà. Enfin, Oskar Sager, chef du marketing FCM, a expliqué aux délégués pourquoi Migros va abandonner – elle sera le dernier acteur du commerce de détail d’Europe à le faire – l’inscription des prix sur les produits. Le passage à l’indication des prix sur les présentoirs sera effectif à la fin de l’année prochaine. Cette 165e Assemblée des délégués s’est terminée par la présentation d’un projet moins connu: le Fonds d’aide de Migros. Depuis trente ans, Migros alloue un million de francs par an – sans compter les soutiens du Pour-cent culturel – à des projets sociaux et écologiques en Suisse et à l’étranger. Depuis sa création, ce fonds a ainsi distribué trente millions de francs. Pour une aide durable. Daniel Sidler Photos Kilian Kessler

Engagés et critiques: les délégués ont débattu de la signification actuelle des valeurs fondamentales de Migros.

Assemblée des délégués de la FCM L’Assemblée des délégués est l’organe suprême de la Fédération des coopératives Migros (FCM). Pouvant être considérée comme le «Parlement de Migros», elle correspond peu ou prou à une assemblée générale. L’assemblée compte actuellement 111 personnes et est présidée depuis 2008 par Ursula Nold. Cent délégués sont des membres des comités coopératifs. Les autres membres sont les représentants des administrations des dix coopératives régionales. L’Assemblée des délégués décide des modifications de la politique d’entreprise, de l’utilisation du résultat du bilan, ainsi que de l’élection et de la révocation des membres de l’administration.


36 |

ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Pour que vive la forêt tropicale Migros s’engage pour une production durable d’huile de palme. Ses efforts sont aujourd’hui récompensés par une très bonne note attribuée par le WWF à l’occasion d’un comparatif européen.

S

avez-vous quel est le point commun entre le savon, la lessive, la margarine et la crème glacée? Tous ces produits – et bien d’autres encore– contiennent de l’huile de palme. Cette matière première est aujourd’hui l’objet de toutes les convoitises dans le monde. Car les palmiers à huile, qui poussent principalement en Asie du Sud-Est, sont des plantes très peu exigeantes, ce qui rend peu coûteuse la production d’huile de palme.

Un engagement qui date de 1999 déjà

Il y a cependant un revers à la médaille: dans des pays comme l’Indonésie, les forêts tropicales sont incendiées pour faire place aux plantations de palmiers. Depuis dix ans, Migros s’engage activement pour enrayer cette déforestation. En 1999 déjà, le distributeur s’est engagé à ne plus commercialiser, à terme, que de l’huile de palme durable. Migros et le WWF Suisse ont élaboré ensemble un catalogue de critères stricts: l’utilisation des pesticides est par exemple limitée, et les plantations ne doivent pas prendre place sur des terrains ré-

La production d’huile de palme durable permet de lutter contre la déforestation.

cupérés sur des forêts incendiées, mais au contraire occuper des surfaces agricoles inexploitées. Avec le WWF, Migros fait en outre partie des membres fondateurs de la Table ronde sur l’huile de palme durable. Une organisation internationale qui regroupe des distributeurs, des producteurs et des organisations de protection

de l’environnement qui se battent pour une huile de palme de production durable. Actuellement, Migros vend 60% de produits à base d’huile de palme durable.

Cinquante-neuf entreprises passées au crible

L’engagement de Migros porte ses fruits. Dans le cadre d’une

étude comparative réalisée par le WWF et portant sur cinquanteneuf groupes européens interrogés sur leur utilisation de l’huile de palme durable, Migros a obtenu 25 points sur 29, ce qui la classe sur la troisième marche du podium. Elle n’est précédée, et encore de très peu, que par deux détaillants britanniques. Signalons encore que le discounter Lidl se classe dans la seconde moitié du classement, et que les chaînes de supermarchés Aldi et Spar n’ont pas répondu au questionnaire, ce qui les rejette en queue du classement. Cette troisième place obtenue lors de cette grande étude comparative n’est pas la seule distinction remportée par Migros. Il y a sept ans déjà, le distributeur suisse avait décroché le «World Business Award», un prix très convoité, lors du Sommet mondial sur le développement durable de l’ONU à Johannesburg. Une récompense accordée à l’époque déjà pour l’engagement de Migros en faveur d’une production d’huile de palme durable ménageant les forêts. Michael West

«Migros joue un rôle de pionnier» Felix Meier est responsable du secteur consommation & économie du WWF Suisse. A combien de tonnes s’élève la production mondiale d’huile de palme durable?

Environ un million de tonnes par année, soit 2% de la production totale d’huile de palme.

C’est vraiment très peu! Devant ces chiffres, ne vous arrive-t-il pas de douter du succès de votre action?

Pas du tout. Chaque plantation durable qui se crée représente au contraire une avancée importante pour la protection de l’environnement. Ce faisant, des forêts tropicales irremplaçables peuvent être sauvegardées en Asie du Sud-Est. De plus, l’espace vital de nombreux animaux sau-

vages (tigres, éléphants, orangsoutans, etc.) est ainsi préservé. Va-t-on produire davantage d’huile de palme durable à l’avenir?

Oui, j’en suis persuadé. Migros joue ici un rôle de pionnier, et son engagement fait école. Après avoir été épinglé par l’étude comparative réalisée par le WWF, Nestlé a par exemple décidé de réagir. Aujourd’hui, le groupe

souhaite, lui aussi, adhérer à la Table ronde sur l’huile de palme durable. Pensez-vous que la demande d’huile de palme durable va augmenter au cours de ces prochaines années?

Oui, car cette matière première est de plus en plus utilisée pour élaborer du biodiesel. Il est donc d’autant plus important de protéger les forêts tropicales.


DEUX SEMAINES GRANDIOSES

taxes portuaires incluses

dès CHF

1475.–*

02.11.09 ergoasw.ch

L’Amérique du Sud avec Celebrity***** : bien-être et découverte en économisant jusqu’à 75%

: Offres multi-care sont les deux croisières un accompagnées par de guide CruiseCenter langue française.

Antarctique No. 489 (15 jours) 14. - 28.02.10

Canal de Panama No. 587 (15 jours) 14. - 28.03.10

Celebrity Infinity*****

Prix (CHF) par personne en occupation double (taxes portuaires incl.) : Cabine

Intérieure standard Intérieure supérieure Extérieure standard Balcon standard Balcon supérieure Concierge avec balcon Suite Sky avec balcon Cabines à usage individuel sur demande Acheminement aller/retour : vols aller/retour (classe économique) au départ/arrivée de Genève ou Zürich, taxes et transferts sur place inclus.

Catég.

12 09 07 2C 2A CC SS

Antarctique, no. 489 14. - 28.02.10

Panama, no. 587 14. - 28.03.10

Prix officiel

Prix spécial

Prix officiel

Prix spécial

2949.– 3549.– 4249.– 5849.– 6049.– 8249.– 9949.–

1475.–* 1575.– 1725.– 1825.– 1925.– 2055.– 3725.–

2849.– 3449.– 4149.– 5649.– 5849.– 7949.– 9549.–

1675.– 1775.– 2025.– 2595.– 2665.– 2725.– 4495.–

1995.–

1695.–

Profitez de l’hiver pour rejoindre l’été en Amérique du Sud et découvrez des destinations riches en émotion. Deux occasions uniques de découvrir une région splendide sans renoncer au confort. Secrète et préservée, la Péninsule Antarctique vous dévoilera durant plusieurs jours d’une navigation grandiose, le spectacle bouleversant du dernier continent inhabité au monde, des paysages où fjords, cimes enneigées et glaciers servent de décor à une faune innombrable. Ou bien, visitez le Machu Picchu avant de traverser les monumentales écluses Naviguez sans être menés en bateau ! du Canal de Panama en admirant des forets vierges tropicales, des plages paradisiaques et des pays aux contrastes saisissants.

IMPORTANT : Le nombre de cabines et de vols disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Prestations incluses : croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires. Prestations non-incluses : voyage aller/retour (cf. tableau), excursions facultatives guidées, pourboires (env. CHF 10.– / par adulte par jour), assurance annulation facultative (entre CHF 50.– et CHF 75.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch

Doppelherz® A-Z Dépôt

Renforcez vos défenses naturelles pendant la saison froide! • De précieuses vitamines, des minéraux et des oligo-éléments indispensables au métabolisme

• Grâce à l’effet dépôt, les substances vitales sont libérées progressivement dans le corps

La force de deux cœurs

Doppelherz est en vente à votre Migros


38 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

NOËL

N0 45

DÉCORATION / N 46 JOUETS / N 47 CAFÉ & CHOCOLAT / N 48 PÂTISSER / O

O

O

Des fêtes étincelantes Si, à Noël, les yeux des enfants brillent de joie comme l’étoile au sommet du sapin, c’est aussi grâce aux guirlandes lumineuses qui amènent un peu de ciel sur terre.

F

inies les décorations sobres et dépouillées! Seuls les puristes osent encore laisser le sapin du jardin dans son plus simple appareil. La tendance est à tout ce qui brille et qui scintille, aux figurines lumineuses et aux rennes clignotants. Vous trouvez ça kitsch? C’est que vous n’avez pas été gagné par l’excitation de Noël. Le temps fort de cette période est le moment où

Figurines lumineuses, alimentation par piles, 2 pièces, Fr. 14.90

la maison, toute décorée, s’illumine pour la première fois. Les adultes émerveillés retombent en enfance, et les plus petits sont aux anges. Quoi de plus touchant que de voir les lumières scintiller dans leurs yeux éblouis? Emmitouflés dans leurs manteaux et leurs écharpes, tous se serrent les uns contre les autres pour savourer cet instant magique: Noël approche, profitons de cette période bénie.

Guirlande lumineuse, LED multicolores,

Fr. 29.90

Ange lumineux, LED blanches,

Fr. 169.-


EN MAGASIN

| 39

NO 49 CADEAUX ET SAINT-NICOLAS / NO 50 REPAS DE FÊTE 1. Flocon de neige, diamètre 94 cm,

Fr. 139.-

2. Bonshommes de neige, Fr. 79.90 3. Etoile, multicolore, diamètre 95 cm,

Fr. 139.-

2.

3.

Arbre lumineux, LED blanches, Fr. 79.90

Etoile lumineuse, LED blanches, Fr. 59.90

Photos Dirk Lässig, stylisme Marlise Isler, bricolage Anita Oeschger, décor Markus Härdi

1.

Décorations pour fenêtre en forme de flocons, LED blanches, 4 pièces, Fr. 24.90


40 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

NOËL

N0 45

DÉCORATION / N 46 JOUETS / N 47 CAFÉ & CHOCOLAT / N 48 PÂTISSER / O

O

O

Gagnez des cadeaux à déposer sous le sapin! Jusqu’au 13 décembre, «Migros Magazine» met en jeu de magnifiques prix d’une valeur totale de Fr. 3500.–. Cette semaine, vous pourrez remporter une boîte à outils, des cartes cadeaux Migros ainsi que des guirlandes lumineuses.

1.

2.

1 er prix

Pour tous les bricoleurs accomplis et ceux qui aimeraient le devenir: clés à molette et tournevis sont toujours à portée de main grâce à cette boîte à outils de septante-trois pièces d’une valeur de Fr. 99.90.

Du 2e au 7e prix Une carte cadeau Migros d’une valeur de Fr. 50.–, ainsi qu’une guirlande lumineuse flocons de neige pour la table d’une valeur de Fr. 12.90.

Tentez votre chance: par téléphone en appelant le 0901 560 052 (Fr. 1.–/appel) et en indiquant vos nom et adresse. par SMS en envoyant le mot «Noël», puis vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: Noël, Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. par courrier en envoyant une

Bonhomme de neige lumineux, Fr. 39.90

carte postale (courrier A) à: «Migros Magazine», Noël, Case postale, 8099 Zurich Délai de participation: 8.11.2009 Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus.

Bonnet de Père Noël lumineux,

Fr. 19.90

5.

Lanterne à l’ancienne, en métal, blanche ou rouge, l’une, Fr. 12.90


EN MAGASIN

| 41

NO 49 CADEAUX ET SAINT-NICOLAS / NO 50 REPAS DE FÊTE 1. Renne, Fr. 44.90 2. Pingouin, Fr. 99.90 3. Boules lumineuses, 3 pièces, Fr. 79.90 4. Etoile lumineuse, Fr. 59.90 5. Figurines lumineuses, l’une, Fr. 59.90

3.

4.

6. Rennes, l’un, Fr. 119.-

6.

Une sécurité optimale pour vos décorations lumineuses Pour éviter toute confusion, Migros propose ses guirlandes lumineuses pour l’intérieur et l’extérieur dans des emballages de couleurs différentes. Emballage orange pour l’intérieur: Les guirlandes lumineuses dans un carton orange ne peuvent pas être utilisées à l’extérieur. La fiche secteur ne doit entrer en contact avec aucun liquide. Danger de court-circuit!

Emballage bleu pour l’extérieur: Les guirlandes lumineuses proposées dans un emballage bleu peuvent, elles, être exposées aux intempéries. Après utilisation, il est recommandé de bien les laisser sécher avant de les ranger. Vous éviterez ainsi que les gaines en plastique des fils électriques ne deviennent fragiles et cassantes.

Informations pour toutes les guirlandes: Ne pas installer sur des matériaux inflammables, ni à proximité de l’espace de jeu des enfants. Certaines guirlandes sont équipées de diodes électroluminescentes (LED) consommant environ dix fois moins de courant que les ampoules traditionnelles et ayant une durée d’utilisation de plusieurs milliers d’heures.


42 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

NOËL

N0 45

DÉCORATION / N 46 JOUETS / N 47 CAFÉ & CHOCOLAT / N 48 PÂTISSER / O

1.

O

O

2.

Mon beau sapin...

Elément central et incontournable de la décoration de Noël, le sapin doit briller de mille feux. Découvrez nos suggestions originales.

A

la question «Un sapin de Noël peut-il être mode?» La réponse est «oui»! La tendance est aux arbres généreusement ornés de décorations dorées, rouges et beiges ou encore blanches et argentées. De quoi faire entrer dans les chaumières un peu de la magie de Noël... Mais décorer le sapin ne doit pas devenir une corvée et gâcher

les précieuses heures qui précèdent Noël. Afin que tout soit fin prêt pour le réveillon, Migros vous propose un large choix de décorations, qui vous permettront de transformer en un tournemain votre sapin en une œuvre d’art. A la lumière des bougies, les visages ravis de vos proches sont la garantie d’un Noël réussi!

Set de boules en verre, 26 pièces, rouge,

Fr. 26.90

Lanterne argentée, sans bougie, Fr. 39.90

Décoration pour sapin,

Fr. 5.90


EN MAGASIN

| 43

NO 49 CADEAUX ET SAINT-NICOLAS / NO 50 REPAS DE FÊTE 1. Etoile pailletée en rotin, dès Fr. 2.90

3.

2/3. Ombrelles, escarpins, soutiensgorges, sacs à main, mini-coussins ou plus simplement étoiles? Surprenez votre entourage avec un sapin qui sort de l’ordinaire. Décorations pour sapin, dès Fr. 4.90

Décoration pour sapin,

Fr. 5.90

Décoration pour sapin, en métal, l’une, Fr. 5.90

Guirlande avec perles, Fr. 7.90


44 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

NOËL

N0 45

DÉCORATION / N 46 JOUETS / N 47 CAFÉ & CHOCOLAT / N 48 PÂTISSER / O

O

O

1.

2. 1. Idée déco: remplissez une grande coupe

à fruits de boules de Noël et de photophores. Set de boules en verre, 26 pièces, Fr. 29.90 Photophore, Fr. 7.90

2. Etoile, Fr. 4.90 3. Décoration pailletée pour sapin, Fr. 3.90 Set de boules en verre, 26 pièces, Fr. 29.90

3.

Papier cadeau aux motifs classiques et anciens, le rouleau, dès Fr. 3.90

Rubans pour cadeaux, divers coloris et largeurs, dès Fr. 2.50

Bougies cylindriques, diverses tailles, dès Fr. 3.90


C’EST BON POUR LE MORAL! MORAL! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

et Un mélange doux poude e piquant: Poitrin ym let sur ananas au th uan ch Si et au poivre du . avec sauce vanille Recette sur www.saison.ch Mot-clé: poulet013

40%

2au lie.5u 0 de 4.30 Gamma

Ananas Costa Rica/Côte d’Ivoire/Ghana, la pièce

la

pièce

–.60 Concombres Espagne, la pièce

50%

5.90

Azalée en pot de 12 cm, la plante

7.20

au lieu de 14.40

Pizzas Lunga Prosci utto ou Toscana Anna’s Best en lot de 3 par ex. Prosciutto, 3 x 270 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

1.70de 2.20 au lieu

Escalopes de poulet importées, les 100 g

50%

1.10

au lieu de 2.20

Lard fumé à cuire TerraSuisse en demi-plaque Suisse, les 100 g

4.80 Clémentines Espagne, le filet de 2 kg


IRRÉSISTIBLE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

et Un plat nourrissant te et el des plus fins: om mbon. au basilic et au ja Recette sur www.saison.ch 301 Mot-clé: omelette

30%

2.30 3.35 au lieu de

Jambon de derrière Puccini Rapelli Suisse, prétranché, les 100 g

1.60

au lieu de 2.–

Le Gruyère Surchoix les 100 g

1.80 2.30 au lieu de

Toutes les salades Anna’s Best toutes prêtes, avec sauce 150 – 400 g 20% de réduction par ex. salade de maïs, 220 g

1.60

au lieu de 2.–

Raccard Tradition en bloc ou en tranches 20% de réduction par ex. bloc maxi, les 100 g

7.90

Roses Starline Max Havelaar, 50 cm le bouquet de 5


ENT FRAIS. MENT DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33%

2.–

au lieu de 2.60

Ragoût de bœuf de Suisse et zone franche genevoise (France), les 100 g

1.75 2.20 au lieu de

Tête de Moine entière les 100 g

5.40

Ail en tresse Espagne/France, la pièce de 500 g

2.40

au lieu de 3.–

Chou rouge ou choucroute réfrigérés, 500 g 20% de réduction par ex. choucroute cuite M-Classic, 500 g

3.70

au lieu de 4.70

Côte de bœuf de Suisse et zone franche genevoise (France), les 100 g

7.60

au lieu de 11.40

Gnocchis de pommes de terre M-Classic et gnocchis au basilic Anna’s Best en lot de 2 par ex. gnocchis au basilic Anna’s Best, 2 x 500 g

10.95

au lieu de 13.70

Lasagne Roberto ricotta et épinards 950 g

3.50 Kakis d’Italie, le kg

Société coopérative Migros Genève


DES PRIX PRESQ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

50%

30%

.–de 18.– 9au lieu

9.90de 14.20 au lieu

Raviolis alla napoletana M-Classic en lot de 6 6 x 870 g

5.10 6.40 au lieu de

Tous les cafés Espresso Classico all’italiana 20% de réduction en grains, moulus ou en portions, par ex. Espresso Classico en grains, 500 g

Crispies de poulet Don Pollo, panés surgelés, élaborés en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 1 kg

9.20

au lieu de 11.50

Röstis traditionnels en lot de 5 5 x 500 g

2.–

au lieu de 2.70

Amandes ou noisettes moulues Sun Queen, 200 g (excepté bio) –.70 de moins par ex. amandes moulues

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

30%

1.25 1.80 au lieu de

Farine fleur TerraSuisse par ex. 1 kg

6.80

au lieu de 8.80

Bâtons de céréales Farmer en lot de 2 2.– de moins par ex. Farmer Soft aux pommes, 2 x 240 g

2.70

Tous les ingrédients de boulangerie et de pâtisserie ainsi que les articles de décoration Patissier par ex. sucre vanillé, 4 x 10 g


QUE INDÉCENTS! DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50%

0 6au .6 lieu de 13.20 Tous les Orangina en emballages de 6 x 1,5 litre

3.20

au lieu de 4.50

Chocolat de ménage M-Classic en lot de 3 3 x 200 g

1.30

au lieu de 1.60

Tous les potages en sachet Bon Chef à partir de 2 sachets –.30 de moins l’un par ex. boulettes de viande et vermicelles, 74 g

2.25 2.65 au lieu de

au lieu

Tout l’assortiment Asco 20% de réduction par ex. Asco Croc Adult, 4 kg

Miel de fleurs crémeux ou liquide 1 kg par ex. miel de fleurs crémeux

4.80de 6.–

Mini-sandwiches M-Classic et petits pains au beurre M-Classic –.40 de moins par ex. minisandwiches M-Classic, 10 pièces/300 g

au lieu

Lait Slimline en lot de 4 4 x 1 litre

50%

9.20de 11.50

9.90

8au .45 lieu de

16.90

Toutes les lignes de verres, les pichets et les car afes en verre par ex. ligne de verres en cristal «Castello», verre à vin rouge, 46 cl, 2 pièces* Valable jusqu’au 16.11


ÉCONOMIES PAR POIGNÉES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.30

8.40 10.50

Aides au repassage et au lavage Total 20% de réduction par ex. Spray & Wash Total, 500 ml Valable jusqu’au 16.11

Lessive pour le linge fin Yvette 20% de réduction par ex. Yvette Care en sachet de recharge, 2 litres Valable jusqu’au 16.11

au lieu de 5.40

50%

7.95

au lieu de 15.90

Produits de lessive Tot al par ex. Total minimax concentré*, 1,155 litre

2.40 3.– au lieu de

Tous les sacs à ordures à partir de 2.50 (sauf les sacs taxés) à partir de 2 produits –.60 de moins l’un par ex. sacs Cleverbag avec lien coulissant, 35 litres, rouleau de 20 sacs Valable jusqu’au 16.11

au lieu de

4.30

au lieu de 5.40

Liquide vaisselle Handy en lot de 3 20% de réduction par ex. Handy, 3 x 750 ml

6.30 7.90 au lieu de

Tout l’assortiment de sous-vêtements pour femme, homme, enfant et bébé* 20% de réduction (excepté les articles M-Budget, deluxe et ceux bénéficiant déjà d’une réduction), par ex. slip Midi Lifestyle pour femme Valable jusqu’au 16.11

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

24.90

Chaussures d’hiver pour toute la famille par ex. bottes d’hiver pour enfant* Valable jusqu’au 16.11

6.10

au lieu de 7.60

Serviettes à démaquiller Linsoft, le lot de 4 boîtes 4 x 150 pièces


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 9.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Biscuits/Confiserie Tous les biscuits Ferrero Kinder 1.– de moins par ex. Délice Ferrero Kinder, 10 pièces 5.90 au lieu de 6.90 Biscuits Coquillages le sachet de 760 g 4.90 au lieu de 6.60

Boissons chaudes et instantanées Tous les thés Tetley 20% de réduction par ex. Earl Grey Tetley, 25 sachets 2.30 au lieu de 2.90

Convenience Nuggets végétariens Cornatur 450 g 6.65 au lieu de 9.50

Fromage Coulommier Cœur de Lion 350 g 4.40 A la coupe: Cœur Henri IV léger les 100 g 2.– au lieu de 2.60

Garnitures/Potages Toutes les pâtes Agnesi, 250–500 g à partir de 2 paquets –.30 de moins l’un par ex. spaghettis Agnesi, 500 g 1.65 au lieu de 1.95

M-Traiteur Emincé de veau zurichois de Suisse, les 100 g 3.15 au lieu de 3.90 Choucroute cuite de Suisse, le kg 5.70 au lieu de 7.10 Pâté de volaille forestier de France, les 100 g 2.65 au lieu de 3.35 Salade de cervelas de Suisse, les 100 g 1.75 au lieu de 2.20 Cake au poivre vert de Suisse, les 100 g 1.95 au lieu de 2.45 Plaque pizza jambon de Suisse, la pièce 3.60 au lieu de 4.50 Riz aux dix parfums de Suisse, les 100 g 2.40 au lieu de 3.– Canard thaïlandais de France, les 100 g 3.20 au lieu de 4.– Sushis Shimotsuki élaborés en Suisse, l’assortiment de 11 pièces 22.–

Produits laitiers Tous les snacks au lait Kinder réfrigérés –.50 de moins par ex. tranches au lait Kinder, en lot de 5, 5 x 28 g/140 g 1.60 au lieu de 2.10

Sucreries/Chocolat Branches Classic (avec concours pour enfants), 30 pièces, 810 g 9.40 au lieu de 13.50

30%

Surgelés Fondue chinoise de bœuf Premium surgelée, 450 g 26.40 au lieu de 33.– Framboises la barquette de 500 g 5.45 au lieu de 7.80

30%

19.90

au lieu de 27.–

Set phare de vélo SMART** avec 3 LED, piles et support de fixation inclus Valable jusqu’au 16.11

Viande Rôti d’épaule de bœuf de Suisse et zone franche genevoise (France), les 100 g 2.40 au lieu de 3.– Ragoût de bœuf haché de Suisse, les 100 g 2.– au lieu de 2.70

Bébé Valable jusqu’au 16.11 L’assortiment de soins pour bébé Milette à partir de 2 produits –.50 de moins l’un par ex. shampooing pour bébé Milette, 300 ml 2.70 au lieu de 3.20

Lessives/Détergents Boîtiers à suspendre Hygo pour W.-C. en lot de 2 1.20 de moins par ex. recharge Hygo Fresh Liquid Orange, 2 x 55 ml 4.60 au lieu de 5.80

7.80 10.40 au lieu de

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples 25% de réduction par ex. Twist Deluxe Style, 8 rouleaux

Valable jusqu’au 16.11 Produits anticalcaire M-Classic en poudre ou en pastilles 20% de réduction par ex. pastilles M-Classic, 45 pièces 11.75 au lieu de 14.70

Produits ménagers Boîtes Clearbox, tailles diverses par ex. boîte Clearbox à 4 roulettes 15.–

Restaurants Migros Valable du 2.11 au 7.11 «Menu Duo» Filet de plie pané (Pays-Bas), sauce tartare, pommes vapeur, épinards à la crème + Rivella rouge PET 50 cl 12.50 au lieu de 16.50

Société coopérative Migros Genève * En vente dans les plus grands magasins Migros, ** SportXX et *** Do it + Garden.

99.90

Siège auto pour enfant Storchenmühle Explorer*** grandes protections à la tête et sur les côtés, appuietête réglable en hauteur, housse lavable à 30 °C Valable jusqu’au 16.11


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 2.90

Barres de céréales au chocolat M-Classic barres de céréales croustillantes enrobées de chocolat au lait, 3 variétés, par ex. barres de céréales au yogourt et aux baies, 7 pièces

NOUVEAU 4.90

Désodorisants Migros Fresh Winter Vanilla ou Winter Feeling flacons de recharge pour diffuseur, édition limitée, par ex. Migros Fresh Winter Vanilla, un parfum chaud avec une note discrète de vanille, 25 ml

NOUVEAU 2.80

Produits de soin Kneipp au format de voyage (crème pour les mains, huile de bain, gel douche) par ex. crème pour les mains aux fleurs d’amandier, 20 ml

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.50

Anneaux avec nourriture d’hiver M-Classic pour les oiseaux le plein d’énergie des mésanges, sittelles et pics, 3 pièces/150 g

NOUVEAU 1.90

Mini-cake tyrolien le fameux cake au délicieux goût de noisette et de chocolat est désormais disponible en petit format, 90 g

NOUVEAU 3.90 Allume-feu env. 10 minutes de combustion, 20 pièces

NOUVEAU 8.90

Carpaccio de saumon atlantique Norway d’élevage, Norvège, avec vinaigre balsamique et parmesan, 166 g

NOUVEAU 1.60

Croûtons pour potages et croûtons tranches de pain Bon Chef par ex. croûtons tranches de pain, 100 g


EN MAGASIN

| 53

NO 49 CADEAUX ET SAINT-NICOLAS / NO 50 REPAS DE FÊTE

1.

1. Bougies avec écorce, dès Fr. 9.90 Champignons décoratifs en bois, dès Fr. 2.90

2.

2. Oiseaux décoratifs en bois, l’un, Fr. 5.90 3. Bougie dans un verre, Fr. 6.50 4. Photophore en bois, l’un, Fr. 4.90 5. Bougies avec décoration, dès Fr. 5.90

3.

4.

5.

Une belle couronne pour accueillir les bougies de l’avent

Profitez d’une promenade en forêt pour ramasser de petites branches et de jolis morceaux d’écorce. Formez une couronne avec les premières et tapissez le fond avec les seconds.

Garnissez la couronne de bougies de différentes tailles. Les modèles avec écorce proposés par Migros seront du plus bel effet. Attention: posez les bougies sur un socle ininflammable.

Agrémentez la couronne de petits objets (jouets en bois, noix, rubans, mini-coussins, etc.). Attention: ne laissez jamais des bougies brûler sans surveillance.

Bougies champignons, 4 pièces,

Fr. 6.90

Conseil sécurité

Bougie dans un verre, divers motifs, Fr. 6.50

Bougies cylindriques, diverses tailles, dès Fr. 5.90

Posez toujours les bougies sur un support ininflammable et ne les laissez jamais brûler sans surveillance!


N o u v e a u :

A X E

D a r k

T e m p tat i o n

I r r e s i s t i bl e , c o m m e l e C h o c ol at

* * Disponibles dans les plus grand magasins Migros

Axe est en vente Ă votre Migros


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 03.11. AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3 pour 2 9.90 14.85 au lieu de

AXE gel douche Dark Temptation, Anti-Hangover, Hot Fever, Hydro, Shock, Africa 3 x 250 ml

9.30

au lieu de 12.40

AXE déodorant aérosol Dark Temptation, Hot Fever, Shock, Africa, Click, Instinct 2 x 150 ml

Axe est en vente à votre Migros


VITAL BALANCE® NATURAL SELECTION Des aliments complets, sains et naturels

Riche en antioxydants dont ceux issus du cassis et des vitamines E pour préserver ses défenses naturelles

De l’avoine riche en fibres et des céréales sélectionnées, comme le riz brun, pour une bonne digestion

Des acides gras omégas issus de sources naturelles, dont le soja, pour une peau et un pelage sain

Faites goûter Vital Balance® Natural Selection à votre chat. Achat minimal : Fr. 15.Valable : du 03.11 au 28.11.09

5.–

CHF

RABAIS

A faire valoir dans toutes les filliales Migros en Suisse. Si un multiple du montant d'achat minimal est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Tout l’assortiment Vital Balance®

Pour ces recettes, les nutritionnistes de Nestlé Purina Petcare ont privilégié une première cuisson vapeur, pour préserver le goût et la valeur nutritive des ingrédients. Par la suite, aucun colorant n’est ajouté. Faites découvrir les bienfaits de la gamme Natural Selection de Vital Balance® à votre chat grâce à cette offre d’essai durant le mois de novembre chez Migros.

Vital Balance est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 57

Naturellement belle Avec la nouvelle ligne de produits I am Natural Cosmetics, offrez-vous des soins de beauté au naturel et transformez votre salle de bains en une oasis de bien-être.

Photo Raphaela Pichler, stylisme Kathrin Eckhardt, coiffure et maquillage Tamara Aharon

P

our chouchouter votre corps dès le matin, en harmonie avec la nature, vous avez seulement besoin d’eau et des produits I am Natural Cosmetics. Cette ligne de soins vous permet, de manière moderne, naturelle et simple, de vous sentir bien des pieds à la tête. Les soins I am Natural Cosmetics se distinguent par leur composition: ils sont exempts de colorants artificiels, de parfums de synthèse ainsi que de composants à base d’huiles minérales. Par ailleurs, les produits ont été conçus sans avoir recours à des tests sur les animaux et contiennent des huiles et des extraits végétaux de grande valeur, provenant essentiellement de cultures biologiques. La solution idéale pour prendre soin de soi dans le respect de la nature!

Le bien-être à l’état pur

Un baume douche aux senteurs vivifiantes d’argousier et de gingembre, un shampoing aux essences d’avoine et d’amande et un gel nettoyant doux à l’extrait de bleuet. Ainsi nettoyée, votre peau est prête à recevoir le lait corporel aux notes raffinées d’argousier et de gingembre assorti au baume douche. Et pour protéger vos mains en hiver, rien de tel que la crème à la citronnelle et à l’aloe vera. Découvrez de manière ludique la ligne de soins sur www.migros.ch/iam et jouez au memory. Avec un peu de chance, vous gagnerez peut-être un week-end dans un hôtel bio et de nombreux très beaux prix.

La ligne I am Natural Cosmetics se décline en plusieurs soins. Par exemple: gel nettoyant, 150 ml, Fr. 7.50 douche baume, 200 ml, Fr. 4.50 shampoing, 200 ml, Fr. 5.90


UN CONSEIL QUI VIENT DU VENTRE: PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 3.11 AU 16.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.60

Boissons Lactaform à la fraise, 4 x 100 ml

NOUVEAU 3.20

Yogourt Lactaform classic, 4 x 125 g

NOUVEAU 3.70 Yogourt Lactaform aux céréales, 4 x 125 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.70

NOUVEAU 3.60 Boissons Lactaform multifruits, 4 x 100 ml

Yogourt Lactaform à la fraise, 4 x 125 g

NOUVEAU 3.70

Yogourt Lactaform* aux pruneaux secs, 4 x 125 g

NOUVEAU 3.60

Boissons Lactaform à la vanille, 4 x 100 ml


EN MAGASIN

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 59

Des produits laitiers bienfaisants

Qu’est-ce qu’un probiotique? Et en quoi est-ce bénéfique pour ma santé? Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé Sabine Bochenek, notre spécialiste en nutrition.

T

rès tendance, les boissons et les yogourts probiotiques pourraient faire de petits miracles. Mais que contiennent exactement ces délicieux concentrés de bien-être? Le point avec Sabine Bochenek, spécialiste en nutrition à Migros. Vous gérez notamment la hotline de conseils en nutrition de Migros. Quelles sont les questions sur les produits probiotiques les plus fréquemment posées?

Ce sont essentiellement des questions d’ordre général, car de nombreux consommateurs ne savent pas ce que sont les produits probiotiques ni comment les intégrer à leur alimentation de tous les jours.

Alors justement, qu’est-ce qu’un probiotique?

Les probiotiques sont en fait des micro-organismes, c’est-à-dire des lactobacilles, qui atteignent l’appareil digestif sous leur forme active et contribuent ainsi à l’équilibre de la flore intestinale. Mais les yogourts classiques agissent aussi ainsi. Quelle est la particularité des produits probiotiques?

L’appareil digestif est constitué de façon à ne permettre à aucun germe vivant de pénétrer dans l’organisme. Les produits probiotiques sont si concentrés que les microorganismes, en nombre relativement élevé, survivent et agissent.

Photo Jorma Müller

On pourrait croire que ces produits ont subi plusieurs traitements chimiques. Est-ce le cas?

Non, justement: il s’agit toujours de yogourt, mais sous une forme plus concentrée.

Certains prétendent qu’une consommation excessive de produits probiotiques peut être

Sabine Bochenek, notre experte, privilégie une alimentation équilibrée en harmonie avec la nature. mauvaise pour la santé. Est-ce vrai?

Non. Un yogourt probiotique le matin et une boisson à midi permettent de couvrir la majeure partie des besoins journaliers en produits laitiers. Que faut-il faire d’autre pour avoir une alimentation saine?

Si l’on veut être en forme et en bonne santé, il faut faire de l’exercice et manger équilibré. Il est aussi important de tenir compte de ses goûts et préférences personnels.

Boissons Lactaform, existent en différentes saveurs, 4 X 100 ml, Fr. 3.60

Yogourts Lactaform, existent en différentes saveurs, 4 X 125 g,

Fr. 3.70


PUBLIREPORTAGE

Téléphoner en déplacement, tout simplement Les mobiles pour seniors d’emporia Telecom offrent mobilité et sécurité Mobilité et sécurité ne sont pas incompatibles avec l’âge, d'autant plus quand les seniors sont joignables sur leur mobile. Mais quel est le mobile adapté ? La majorité des téléphones ont quantité de fonctions superflues et ne sont de ce fait pas simples à utiliser pour les seniors. Les téléphones mobiles du fabricant autrichien emporia Telecom se concentrent sur l’essentiel: une communication simple en déplacement. Le téléphone mobile emporiaLIFEplus peut ainsi être utilisé sans mode d’emploi. Tous les détails sont adaptés aux besoins du groupe cible, à commencer par des touches plus grandes et un écran très lisible jusqu’aux haut-parleurs sans bruits parasites avec les appareils de correction auditive. L'emporiaLIFEplus assure une plus grande sécurité lors des déplacements : avec la touche d‘appel d’urgence au dos du téléphone mobile un signal d'alarme est déclenché et un numéro prédéfini est composé, celui des enfants, du médecin ou d'amis.

Durant la promotion du 2 au 15 novembre, pour l’achat d’un emporiaLIFEplus au prix de CHF 249.00, le chargeur de bureau d’une valeur de CHF 59.00 est offert dans toutes les filiales M-Electronics.

Tout reste à sa place, même avec le téléphone mobile Afin qu’un téléphone mobile puisse garantir commodité et indépendance, il a besoin de courant. Le chargeur de bureau d‘emporia facilite la charge des accus grâce à sa large surface de contact et sa simplicité d’utilisation. Disposé à un endroit fixe dans l’appartement, il rend le passage au téléphone mobile encore plus simple.

Avec les téléphones mobiles d’emporia Telecom, tout est très simple, du déballage au premier appel. Vous avez des questions sur la téléphonie mobile ou voulez-vous effectuer des appels test gratuitement ? Passez nous voir et laissez-vous convaincre par nos conseils et tests dans le cadre de notre promotion du 2 au 15 novembre dans les filiales M-Electronics suivantes: MPark La Praille Carouge : mardi, le 3 novembre 09 MMM Crissier : mercredi, le 4 novembre 09 MMM Avry-Centre : vendredi, le 13 novembre 09


EN MAGASIN

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 61

LE PLUS D’ANNA’S BEST

La marque Anna’s Best est réputée pour sa fraîcheur et ses ingrédients de grande qualité. Tous les jus Anna’s Best sont garantis sans sucre cristallisé ni conservateurs. Ils ne sont de plus pas préparés à partir de concentrés.

Un peu de soleil en hiver

Quand l’hiver prend ses quartiers, l’envie de chaleur se fait souvent sentir. Les fruits venus des pays du Sud apportent alors un peu de réconfort, tout en fournissant l’organisme en vitamines. Très riches en vitamine C et en provitamine A, les mandarines comptent parmi les fruits les plus doux. Pas étonnant que ce soit l’un des nos agrumes préférés en hiver. Originaires du sud-ouest de la Chine, elles doivent vraisemblablement leur nom aux mandarins, des dignitaires de l’ancienne Chine impériale. Migros propose dès aujourd’hui un jus de mandarines Anna’s Best préparé uniquement avec des fruits et exempt de sucre cristallisé. Il est disponible en bouteille de 33 cl ou 75 cl. Un must dans la hotte de Saint-Nicolas! Jus de mandarine Anna’s Best, 75 cl, Fr. 4.-* * En vente au rayon frais des plus grands magasins.

PRODUIT DE SAISON

Publicité

La passion des fromages de France. Cœur de Lion est en vente à votre Migros


62 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

BON & BON MARCHÉ FR. 8.60

Velouté de patates douces Pour 4 personnes

➔ Hacher finement 1 oignon et 1 gousse d’ail. Peler et couper en petits dés 300 g de patates douces, 100 g de betteraves et 200 g de carottes. Env. Fr. 4.10

Plaisirs à tartiner

Les barquettes refermables de Sanissa Classic, Sanissa au beurre, Valflora Soft ainsi que le beurre sans lactose aha! attirent le regard grâce à leurs nouveaux emballages. La boîte de margarine Sanissa au beurre de 500 g contient quatre plaques de 125 g emballées séparément et faciles à diviser en portions. Par ailleurs, le beurre de choix Valflora est désormais disponible en quatre parts pratiques de 15 g.

NOUVEL EMBALLAGE

➔ Etuver l’oignon et l’ail dans 2 cs d’huile d’olive. Ajouter les légumes et cuire brièvement. Mouiller avec 6 dl de bouillon de légumes chaud. Ajouter 10 lamelles de mangue séchée coupées en petits morceaux et 1 gousse de vanille incisée dans la longueur. Env. Fr. 1.90

Valflora Soft, 200 g, Fr. 2.70, Sanissa au beurre, 500 g, Fr. 3.60, beurre sans lactose aha!, 100 g, Fr. 2.65

NOUVEAU À MIGROS

Exotique et vitaminé

Vous avez envie de manger des mangues mais la perspective de les peler et de les couper vous fait hésiter? Qu’à cela ne tienne! Migros vous propose, au rayon des surgelés, des emballages de mangues prêtes à servir. Un régal en milk-shake ou servi avec de la glace à la vanille. Mangues pelées et coupées, 500 g, Fr. 4.80*

➔ Râper finement un morceau de gingembre de 3 cm. Ajouter et laisser mijoter 20 min, puis verser 2,5 dl de lait de coco. Assaisonner avec du sel, du poivre et du tabasco. Mixer et servir. Env. Fr. 2.60 Conseil: saupoudrer de coriande fraîche.

* En vente au rayon des surgelés des plus grands magasins.

Croquants croûtons

Vous aimez mettre des croûtons bien croquants dans votre potage? Essayez les nouveaux croûtons Bon Chef, qui tombent à point nommé à l’approche de l’hiver. Grâce à eux, un simple bouillon se transforme en mets de choix. Ils sont disponibles en deux variantes: croûtons salés pour potage et croûtons tranches de pain au sel marin. Par Bon Chef: croûtons pour potages, 100 g, Fr. 1.60*, croûtons tranches de pain, au sel marin, 100 g, Fr. 1.60* * En vente dans les plus grands magasins.

NOUVEAU À MIGROS

+ +


64 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Elue cuisinière de l’année 2009 par le guide «Gault Millau», Käthi Fässler se réjouit de recevoir le gagnant de notre concours gastronomique.

Concours de cuisine: que le meilleur gagne!

Vous aimez cuisiner et faites preuve de créativité? Envoyez-nous les recettes et photos de votre menu Sélection et gagnez un cours de cuisine avec Käthi Fässler, la cuisinière de l’année 2009 du guide «Gault Millau», un repas de gala et un hébergement pour 4 personnes.

A

l’hôtel-restaurant Hof Weissbad, près d’Appenzell, la table des grands soirs est déjà dressée, les chambres sont réservées… et les tabliers n’attendent plus que vous. Le concours Sélection s’adresse à tous les cuisiniers et cuisinières amateurs n’ayant pas suivi de formation dans le domaine. Tous les clients Migros passionnés de gastronomie qui souhaitent créer un

Panier «Entrée»

Chips au sel de mer et à l’aceto balsamico, 150 g, Fr. 6.10, sirop de menthe et mélisse dorée, 50 cl, Fr. 6.90, saumon royal, 100 g, Fr. 13.90, huile d’olive d’Italie, 2,5 dl, Fr. 19.–, crevettes Tail On, 100 g, Fr. 6.20, tomates cocktail, 200 g, Fr. 3.50, purè di tartufi estivi, 35 g, Fr. 14.50, sel au poivre et à la mélisse dorée, 46 g, Fr. 7.50, chair de crabe, cuite, congelée, 200 g, Fr. 12.80 Eventuellement: pousses de soja, wasabi, farine, levure, crème fraîche, fines herbes.

menu de Noël avec des produits Sélection sont les bienvenus. A l’aide des trois paniers ci-dessous, créez une entrée, un plat principal et un dessert en utilisant au minimum six produits Sélection pour chaque plat. Il vous est bien évidemment possible d’utiliser d’autres ingrédients ne figurant pas sur les listes. Pour chaque plat, envoyez-nous votre recette pour quatre personnes ainsi que deux

photos. Une présélection sera effectuée par un jury. Puis la cheffe Käthi Fässler choisira son menu préféré parmi les six sélectionnés. Le gagnant et ses trois hôtes seront invités au Hof Weissbad du 4 au 5 décembre 2009. En compagnie de Käthi Fässler, ils feront l’objet d’un reportage dans Migros Magazine à l’occasion de la préparation du menu. Martin Jenni Photos René Ruis

Panier «Plat principal»

Poivre Tellicherry, 45 g, Fr. 5.20, Aceto Balsamico di Modena, 2,5 dl, Fr. 23.-, Pata Negra, 100 g, Fr. 12.90, Pesto alla genovese, 90 g, Fr. 6.50, fromage à pâte molle Riesling & Silvaner, 125 g, Fr. 4.20, poitrine de poulet suisse nourri au maïs, 100 g, Fr. 5.90, pâtes Fiorelli, 500 g, Fr. 4.90, miel de thym, 250 g, Fr. 5.40, huile d’olive grecque Koroneiki, 2,5 dl, Fr. 16.80 Eventuellement: légumes, citronnelle, gingembre, feuilles de riz.


EN MAGASIN

| 65

Cuisinez et gagnez! 1 er prix: une nuit (du 4 au

5 décembre) à l’hôtel Hof Weissbad, deux menus, cours de cuisine et boissons pour 4 personnes, d’une valeur de Fr. 1560.-

2e prix: menu de gala et

boissons pour 4 personnes, d’une valeur de Fr. 600.-

3e prix: menu de gala et

boissons pour 2 personnes, d’une valeur de Fr. 300.-

4e-6e prix: une corbeillecadeau Sélection, d’une valeur de Fr. 148.- à Fr. 55.–

Panier «Dessert»

Rondelles de pommes, 130 g, Fr. 8.20, Moscato et Cabernet, 75 cl, l’un, Fr. 6.90, pralinés Tentation Noire, 155 g, Fr. 12.90, Cantucci, 250 g, Fr. 8.90, rondelles de mini-ananas, 100 g, Fr. 6.90, sucre candi aux fleurs, 50 g, Fr. 5.90, mélange de poivre et de fleurs, 35 g, Fr. 5.90, noix de macadamia au chocolat au lait, 120 g, Fr. 8.50, sorbet mangue, 500 ml, Fr. 8.20, crème brûlée, 200 g, Fr. 3.60, lassi mangue, 250 ml, Fr. 1.90, glace Fior di Latte, 450 ml, Fr. 8.80, petits fours, 210 g, Fr. 11.50 Eventuellement: fruits, menthe, crème.

Tous les articles sont en vente dans les plus grands magasins.

Comment procéder? Rédigez les recettes d’un menu (entrée, plat, dessert) pour 4 pers. et photographiez chaque plat (2 photos par plat en gros plan) dressé sur une assiette blanche ronde. Envoyez recettes et photos par courrier A à: «Migros Magazine», Concours Sélection, CP, 8031 Zurich ou via internet en vous rendant sur www.migrosmagazine.ch Délai de participation: 15.11.2009 (cachet de la poste). Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus.


66 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

AJOUTER aux viandes hachées l’ail

et l’oignon hachés puis assaisonner avec les herbes et le kemoun.

DÉTAILLER en julienne ou râper les

pommes de terre préalablement cuites.

DÉFAIRE dans une tasse le jaune d’œuf avec une tombée de lait, le curry et le safran.

Les coulisses pas lisses de la

Gaspard Boesch signe avec Philippe Cohen la toute nouvelle version du rendez-vous satirique jusqu’à la fin de l’année. Un avant-goût autour de boulettes façon Hans-Rudolf…


AUX FOURNEAUX GASPARD BOESCH Secrets de cuisine

us, c’est? Cuisiner pour vo ct. rception et d’instin pe de Une question é? Votre plat préfér uepas très écologiq u, cr e ug ro Le thon is… ment correct, je sa e ujours en réserv Qu’avez-vous to e? dans votre cuisin e la nuit. rir Du café, pour éc ne mangeriez Le mets que vous de? pour rien au mon olis. oc br et s ur Choux-fle z-vous partager Avec qui aimerie un repas? er avec Christian Un ragoût de cock il de Lolita. Luscher, sous l’œ

I

l a au moins deux points communs avec notre très populaire président de la Confédération: des origines alémaniques, en fait un grand-père né du côté d’Appenzell et, depuis peu, une recette explosive de boulettes, inspirée par l’actualité la plus brûlante. Gaspard Boesch est l’autre joyeux trublion qui, en tandem avec Philippe Cohen, a pris la tête de la fameuse Revue genevoise (raccourcie et la peau retendue en R’vue). Il écrit une partie des textes, dont certains sur le vif, chante,

«R’vue»

genevois. A découvrir illico et

Une recette inspirée de l’actualité: des boulettes façon Hans-Rudolf avec des roestis à l’orientale.

| 67

danse, met en scène et surtout y interprète, successivement, quatorze personnages. Aussi divers et contrastés que Jean Ziegler et Eric Stauffer… Une énorme affaire, à l’échelle locale du moins, avec son équipe d’une trentaine de personnes, dont dix-sept sur scène, son budget d’un million et demi. Une énorme affaire, surtout, en termes de rires, pour les Genevois qui en ont bien besoin: «On a vécu une année tellement riche, pouffe-t-il en douce, que c’est du pain bénit, citant pêlemêle l’affaire Kadhafi, les dérapages de l’UDC à Genève, l’opposition au CEVA et les récentes élections, le stade, l’actualité pipolesque et internationale…»

Hommes et femmes sur un pied d’égalité

Un des points forts? La parité. On découvrira à ce titre UNE aiglonne et UN clef, revisitant l’étendard rouge et jaune de la République sur un mode égalitaire. Pas question de cantonner les femmes dans des rôles de poupées ou de potiches. «Cette revue leur reconnaît enfin leur accession de plein droit à tous les lieux de pouvoir, jusques et y compris la c…ie.» Bienvenue donc à Mesdames Salerno, CalmyRey, Martine Brunschwig-Graf ou encore Carla S. et Michelle O. en vedettes américaines… Le public féminin aura droit, en prime, à des séquences réservées, affolantes et poilantes en diable… En fait, pour Gaspard Boesch, tout a probablement commencé à l’Ecole de com’ de Malagnou. «Nous étions une bande de copains à avoir monté, pour changer de la traditionnelle soirée disco, une pièce en forme de pastiche de Don Juan.» Ce spectacle a eu un tel retentissement, bien au-delà du cercle de l’école, qu’il a décidé du destin de ce fils de parents musiciens né en avril 1968 – un père compositeur qui a fui la Suisse alémani-


Les mamans savent pourquoi

VALEUR CHF

Achat minimal: Fr. 30.Valable du 03.11.2009 au 30.11.2009

5.–

RABAIS

(sauf les laits de départ)

En vente dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat minimal est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

7 617027 871433

Toute la gamme Milupa

Milupa est en vente à votre Migros


Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

AUX FOURNEAUX GASPARD BOESCH

| 69

Boulettes à la façon de Hans-Rudolf, roestis à l’orientale que de ses origines pour étudier la composition à Paris sous la direction de Pierre Boulez et une mère pianiste… Une joyeuse bande de potaches à faire les quatre cents coups, à se déguiser en cheikh pour essayer une Ferrari au Salon de l’auto, etc. C’est toute cette période qui va déterminer les choix de vie de ce quadra aux allures de nounours. «On était un peu gonflés avec nos jeux de rôle, ça m’a donné envie de m’essayer à la caméra cachée.» C’est ce qu’il a fait notamment pour Le fond de la corbeille, avant de collaborer à d’autres émissions de la TSR, de prêter sa voix ici et là. Bref, venu au théâtre par des voies détournées, et d’abord pour tenter de gommer une grosse timidité, il a passé cinq ou six ans à jouer dans les cafés-théâtres avec les regrettés Degrés de poule, avant de créer la Compagnie Confiture, à une époque où les scènes étaient squattées par l’avant-garde ou par du boulevard d’importation. «Il y avait une place à prendre dans le divertissement de proximité et dans l’impro. La Revue était déjà en germe, en somme…» Et Confiture tartine désormais sa quatorzième saison.

L’affiche qui crée la polémique

«La comédie est pour moi le moteur le plus efficace pour véhiculer un message, note-t-il en substance. Aujourd’hui, c’est la course à la pipolisation: chacun aspire à être riche et célèbre, nos politiciens sont tous guettés par ce syndrome, à droite comme à gauche; la revue nous permet d’exprimer notre vision de la société… » Quoi qu’il en soit, avant même le lever du rideau, la R’vue nouvelle a déjà réussi à créer la polémique, une de ses affiches promettant de transformer Kadhafi en vendeur de kebabs ayant déclenché l’ire de cette profession… «Mais là, contrairement à Hans-Rudolf, on a décidé de ne pas s’excuser», s’amuse Gaspard Boesch. Véronique Zbinden Photos Nicolas Righetti / Rezo

Internet: www.larvue.ch

POUR 4 PERSONNES

Pour les boulettes: 400 g de viande hachée de bœuf du Simmental 400 g de viande hachée d’agneau 2 gousses d’ail 1 oignon 1 ou 2 cc de kemoun 1 bouquet de menthe, coriandre et persil plat 1 petit verre d’appenzeller huile d’olive, sel, poivre Pour les roestis à l’orientale 1 kilo de pommes de terre cuites encore fermes, pelées 1 oignon quelques dattes 1 jaune d’œuf 1 tombée de lait, huile d’olive, beurre 1 cc de curry 1 pointe de couteau de safran sel, poivre

PRÉPARATION

l’eau. Ajouter un oignon haché. Emincer finement quelques dattes et les ajouter.

1) Pour les boulettes, ajouter aux deux viandes hachées l’ail et l’oignon finement émincés. Assaisonner avec le kemoun et les herbes fraîches hachées, saler, poivrer et bien mélanger le tout. Rouler dans la paume de la main de petites quantités pour former des boulettes. Les faire dorer, en plusieurs fois, à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Lorsqu’elles sont cuites, déglacer avec le verre d’appenzeller et faire réduire le liquide de cuisson.

4) Former de petites galettes individuelles (ou une seule grande) et les faire revenir à la poêle, des deux côtés, dans un peu d’huile et de beurre.

2) Pour préparer ce roesti un peu spécial, commencer par râper (ou détailler en julienne) les pommes de terre préalablement cuites à

Le conseil de Gaspard Boesch: servir à la manière de HansRudolf: beaucoup de boulettes, peu de substance.

3) Défaire dans une tasse le jaune d’œuf avec une tombée de lait, le curry et le safran; ajouter aux pommes de terre, saler et poivrer et bien mélanger le tout avec les doigts.

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)


70 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Salades d’hiver

Qu’il serait triste de se priver de salades durant la froide saison! Collaboratrice au magazine «Cuisine de Saison», Andrea Pistorius nous explique comment les apprêter.

Une recette pour quatre salades

Hacher 2 gousses d’ail et les faire revenir dans 1 cs d’huile d’olive. Ajouter l’endive émincée, les épinards, la roquette ou la doucette, puis faire revenir un court instant. Arroser d’un peu de jus de citron et servir aussitôt.

Le mariage de la doucette et des champignons de Paris

Cette salade portait autrefois le nom de raiponce, comme l’héroïne du conte éponyme de Grimm. Son léger goût de noisette se marie très bien avec les champignons de Paris, que l’on aura fait auparavant revenir avec un peu d’ail.

L’endive: entre classicisme et fantaisie

Les variétés d’endives que l’on trouve désormais sur le marché sont pratiquement dépourvues d’amertume. Celle-ci est pourtant bénéfique pour la santé, puisqu’elle peut avoir des vertus diurétiques. Elle stimule aussi le foie, la bile et favorise la digestion. Salade fantaisie: ajouter des morceaux d’orange et de banane à une salade d’endives. Saupoudrer le tout de noix hachées. Endives au jambon gratinées (pour 4 personnes): faire cuire 8 endives pendant dix minutes dans de l’eau salée. Enrouler chaque endive dans une tranche de jambon et les disposer dans un

Il faut souvent plus de temps pour la laver que pour l’avaler! L’astuce consiste à couper les tiges de la doucette assez haut, afin que les feuilles se détachent. Cette salade peut se déguster chaude, après une courte cuisson.

plat à gratin beurré. Faire chauffer 2 cs de beurre avec 2 cs de farine. Mouiller avec 2 dl de lait et 3 dl de bouillon et poursuivre la cuisson. Saler, poivrer et râper un peu de noix muscade. Verser cette préparation sur les endives et parsemer de 50 g de gruyère râpé. Laisser gratiner 25 min au four préchauffé à 200 degrés.

Les épinards sont-ils riches en fer? Pas vraiment!

En 1890, suite à une erreur de virgule, le chercheur suisse Gustav von Bunge a attribué aux épinards une teneur en fer de 35 mg par 100 g, au lieu de 3,5 mg! Les épinards contiennent néanmoins des sels minéraux importants, des vitamines et des protéines. Cuits avec un peu d’oignons et saupoudrés de persil, ils se marient bien avec du foie. Soupe aux épinards (pour 4 personnes): laver 600 g d’épinards. Couper en rondelles 1 petite carotte, 1 petit céleri et 1 petit poireau. Couper 1 pomme de terre en petits morceaux. Hacher 1 gousse d’ail. Faire fondre 10 g de beurre. Y faire revenir les légumes et l’ail. Ajouter la pomme de terre, les épinards et 5 dl d’eau. Cuire 15 min à feu doux. Ajouter 1 cs de pignons et mixer jusqu’à obtenir une purée. Affiner avec de la crème fraîche.

Le plaisir intense des feuilles de roquette

Son goût rappelle le cresson et la noix. On peut composer de délicieuses salades en la mélangeant à des tomates cherry et en ajoutant quelques perles de mozzarella. Bon appétit!

Endive

L’endive aime l’obscurité. Il est conseillé de la conserver dans un endroit frais à l’abri de la lumière. Vous éviterez ainsi que les feuilles verdissent ou brunissent et deviennent amères.

Photos iStockphoto, fotolia

L

a salade, surtout en hiver, représente bien plus que de la simple verdure. Chaque variété a sa saveur particulière et peut s’apprêter aussi bien chaude que froide.

Doucette


CUISINE DE SAISON

Epinards Les épinards frais ne devraient pas être entreposés trop longtemps. Ils ne se conservent qu’un à deux jours dans un endroit frais et sombre, par exemple le bac à légumes du réfrigérateur. Les pousses les plus tendres se dégustent en salade, tandis que l’épinard d’hiver, plus épais, sera meilleur cuit.

Roquette

Par leur structure, les feuilles de roquette rappellent celles du radis. Depuis le Moyen Age, la roquette est connue pour ses propriétés digestives et diurétiques et est aussi appréciée comme condiment. Les feuilles de roquette hachées font merveille dans un risotto.

| 71


W

TELLEMENT BON QUE VOTRE CHAT

FERA TOUT POUR ÇA:

LE NOUVEl EXELCAT® GUSTO AVEC DES BOUCHÉES NATURELLES.

Exelcat est en vente à votre Migros


Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

| 73

Fraîcheur, saveurs et bons conseils

Fait chez nous, frais chez vous, c’est fait maison: plats revigorants et desserts prêts à déguster confectionnés par Migros avec des matières nobles et des saveurs authentiques.

A

la Cuisine centrale de Migros Genève, à Carouge, des centaines de mets froids et chauds, salés et sucrés sont préparés chaque jour à la main dans la tradition du meilleur savoir-faire artisanal. Cette unité de production a été conçue selon les standards de fabrication et de sécurité alimentaire les plus aboutis. Elle comprend une sandwicherie, une cuisine froide (notamment pour les salades et les canapés), une section charcuterie (pour les terrines et les pâtés, entre autres), une cuisine chaude, une pâtisserie et une croissanterie.

Photos Christian Marchon

Ni conservateurs ni stabilisateurs

Fraîcheur oblige, toutes les recettes sont préparées sans aucun conservateur ni stabilisateur. Le Migros data est très court. Les mets sont cuisinés avec des produits dont la traçabilité est régulièrement contrôlée, auprès de fournisseurs soigneusement sélectionnés. Matières premières d’excellente qualité dont plusieurs d’origine biologique, approvisionnement régional, saveurs authentiques et savoir-faire artisanal ainsi qu’un rapport qualité-prix optimal, telles sont les caractéristiques du programme «Fait maison» Migros. Conseil d’ami pour vous simplifier la vie cet automne: parallèlement à la cuisine que vous faites chez vous, choisissez dans l’assortiment «Fait maison» de Migros une entrée, un plat de résistance ou un dessert de saison. Vous vous concentrerez ainsi sur quelques préparations créatives et vous achèterez tout prêt ce qui complétera le menu. A la carte du programme «Fait maison», dans les rayons Gourmessa, on trouve notamment cet automne, prêts à réchauffer et à déguster, de savoureux champignons, des légumes anciens qui revivent sous les feux de l’actualité, des mises

Le chocolat s’invite au dessert, en biscuit, en copeaux souples façon forêt-noire et en paillettes.

Tartes aux fruits de saison pour ponctuer un délicieux repas fait maison.

en bouche imaginées avec des choux ou des courges, toute une gamme de civets et, pour finir le repas en douceur, des millefeuilles aux marrons, des soufflés au chocolat et des tourtes Belle Hélène. A vous de conjuguer couleurs, saveurs et bonheurs. Isabelle Vidon

Dès le 9 novembre, tous les pro-duits issus de la Cuisine centrale seront facilement reconnaissables grâce à ce nouveau logo.


Conseils personnalisés Av. Vibert 34 - 1227 Carouge / Genève A côté du M-Parc La Praille, accès facile Renseignements: + 41 22 307 29 80 www.locaski.ch

www.migrosgeneve.ch


VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

BALEXERT

Chacun ses atouts!

Photo Christian Marchon

La Fondation Foyer-Handicap fête ses 40 ans à Balexert du jeudi 5 au samedi 14 novembre. Découvrir, rencontrer, acquérir et mandater, voici ce que vous proposeront les ateliers de la Fondation Foyer-Handicap au centre de Balexert. Durant ces dix jours, les employés en situation de handicap physique, encadrés par des maîtres socioprofessionnels, présenteront les activités qu’ils maîtrisent et qui peuvent vous rendre service, telles que la retouche photo, la digitalisation de diapositives, le transfert de films super8 sur DVD, le montage de films, le développement de sites web et de blogs ainsi que la formation en informatique sur des programmes comme Word, Excel, Pinacle. Ils enseignent également l’art de naviguer sur internet. Foyer-Handicap présentera aussi les différents moyens auxiliaires (fauteuil roulant manuel ou électrique, canne, rehausseur, déambulateur, lit électrique ou élévateur) facilitant l’indépendance des personnes à mobilité réduite, dans leur vie quotidienne privée et professionnelle. Sur le mail du Balexert, on pourra encore commander ou acquérir des gravures et broderies informatisées sur objets et matières diverses, des cartes de visite, calendriers, cartes de vœux et sets de table, des arrangements floraux, confitures et huiles spéciales ainsi que de nombreuses autres R.P. productions artisanales.

Foyer-Handicap propose des services de qualité réalisés grâce aux moyens électroniques.

| 75

Nouvelles tendances déco pour les fêtes

Le Père Noël s’est déjà installé dans les serres du MParc Praille et sous la tente du Brico-Loisirs Chêne-Bourg.

Le Père Noël a commencé sa tournée mondiale en passant au MParc Praille.

L

e monde étincelant des décorations de Noël se décline en sept grandes tendances cette année. Le style «country» mêle patchworks, carreaux, rayures et toile de jute et joue avec le rouge, le crème, le brun et le gris foncé. Le thème «memories» marie romantisme et nostalgie sur des tons crème, blanc, taupe et doré. La gamme «arctic» traduit l’influence nordique avec modernité et poésie. La ligne «ethno» invite à la fête les motifs africains, orientaux et indiens. Le style «pure» s’accorde avec la beauté naturelle du

bois et les tons chauds comme le cuivre, le miel, le caramel et le chocolat. La tendance «suite» conjugue les bleus et les bruns, le cuivre, le zinc et le bois peint. Enfin, la gamme «obsession» met en jeu plumes, strass et paillettes en violet, noir et brun. L’assortiment des guirlandes électriques se diversifie avec des ampoules led qui permettent d’économiser jusqu’à 90% d’énergie. D’innombrables objets de décoration sont disponibles pour décorer maisons et jardins. Et pour se référer à la tradition, on choisira une crèche parmi les

nombreux modèles proposés. Nouvelles cette année, les crèches de style provençal!

Animations au MParc Praille

Samedi 7 novembre, le marché de Noël du MParc Praille sera en fête: un clown est invité et un stand de barbes à papa reproduira avec fidélité mais en sucre la barbe du Père Noël. Ce même jour, Radio One FM sera là en direct pour animer un jeu-concours où gagner des cartescadeaux d’une valeur de vingt francs. R.P.


sur tous vos achats* Jeudis 5, 12 et 19 novembre de 19h00 à 21h00

à Migros Balexert Cornavin “Les Cygnes”, Vibert, MParc La Praille (Hypermarché, Bijouterie Carat, M-Electronics, SportXX, Do it + Garden Migros)

Nouveau: profitez des 10 x CUMULUS de 8h30 à 21h au Locaski (MParc La Praille)

Vendredis 6, 13 et 20 novembre de 18h30 à 20h00

à Migros Nyon-La Combe et Brico-Loisirs Nyon et les Restaurants Migros des magasins participant à l’offre commerciale * Ne sont pas concernés: prestations de service, taxes de recyclage, E-loading, cartes téléphoniques, cartes cadeaux, vignettes vélo, billets de spectacle. Non cumulable avec d’autres promotions exprimées en pour cent et multiplication de points CUMULUS. Cartes acceptées: M-Card, Postcard, Maestro, Visa, Mastercard, American Express, JCB.

www.migrosgeneve.ch


VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 77

The Nash Ensemble.

Heinz Holliger dirigera la Camerata Bern.

Heinz Holliger à la fête avec Bach

Hautboïste hors pair, Heinz Holliger est l’invité des concerts Migros-Pour-cent-culturelClassics, alors que «Temps & Musique» accueille The Nash Ensemble de Londres.

Photo Hanya Chlala Arena Pal

I

l est un virtuose du hautbois, un remarquable interprète du répertoire baroque, un ardent défenseur de la musique contemporaine, un compositeur d’exception dans tous les registres. L’homme aux multiples talents, c’est Heinz Holliger, musicien bernois qui fête ses 70 ans cette année. Genève est fière d’accueillir dans la «Série suisse» des concerts Migros-Pourcent-culturel-Classics cet artiste qui n’a rien perdu de la vitalité et de la générosité artistique qui ont fait sa renommée. Aux six tournées à l’affiche de la nouvelle formule des concerts symphoniques Migros s’ajoutent pour les mélomanes genevois deux soirées consacrées à des formations helvétiques. La première, samedi 28 novembre, accueille la Camerata Bern et Heinz Holliger au hautbois et à la direction. La formation bernoise n’en est pas à sa première prestation dans le cadre des concerts Migros. On

retrouvera donc avec plaisir cet orchestre de chambre de réputation internationale, partenaire de grands solistes du monde entier et auteur de nombreux enregistrements primés.

Bach père et fils

«Bach contre Bach» pourrait s’intituler ce programme, qui réunit le père (Johann Sebastian) et le fils (Carl Philipp). Au XVIIIe siècle, le deuxième nommé était bien plus célèbre que son géniteur, déjà relégué au rayon des «vieilleries historiques». Le cours du temps (et les efforts de Mendelssohn, dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance) ont heureusement remis les choses à leur juste place. Au gré d’un choix de concertos (Brandebourgeois, pour hautbois, pour violon et hautbois) et autre symphonie pour cordes (Bach fils), le concert dirigé par Heinz Holliger permettra de revivre deux

époques marquantes de l’histoire musicale, où le courant de la «Sensibilité» a fait suite au XVIIIe siècle au rationalisme baroque.

Chefs-d’œuvre à cinq

«Temps & Musique», la série de musique de chambre organisée par le Service culturel Migros Genève, convie elle aussi son public à un magnifique concert fin novembre. Les prochains hôtes de la Grande salle du Conservatoire (lundi 30 novembre) sont les membres du Nash Ensemble de Londres, formation à géométrie variable qui réunit la crème des musiciens anglais. C’est à cinq que The Nash Ensemble viendra en terre romande, pour y défendre un programme de quintettes, formation trop rarement rencontrée sur les estrades de concert. Mozart (Quintette nº 4 KV 406) et Brahms (Quintettes nº 1 et 2) ont pourtant

signé des chefs-d’œuvre absolus dans ce registre. Voilà donc un concert à ne pas manquer, dans son entier (à Genève) ou dans une version allégée (Mozart et Deuxième Quintette de Brahms) dans le cadre des Matinales dominicales à Nyon (29 novembre à 11 h 15). Michelle Bulloch

Où et quand?

➔ Victoria Hall – sa. 28 novembre, à 20 h 30; ➔ Conservatoire – lu. 30 novembre, à 20 h 30. ➔ Nyon (Salle de la Colombière) - di. 29 novembre, à 11 h 15. Organisation et billetterie: Service culturel Migros. Billets aussi en vente à Stand Info Balexert et à Migros Nyon-La Combe. Vente en ligne: www.culturel-migros-geneve.ch


78 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

L’appareil de mesure accroché au pare-brise permet au conducteur et au moniteur de voir instantanément la consommation de carburant.

Rouler plus vert, c’est aussi des économies

L’Eco-Drive fait désormais partie de la formation de tout nouvel automobiliste. «Migros Magazine» dispensant des conseils verts, aux antipodes des anciens préceptes.


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE V

ous avez passé votre permis il y a une bonne vingtaine d’années déjà? Eh bien, en matière de conduite et d’écologie, il y a des chances pour que vous ayez tout faux. «C’est étonnant, reconnaît Ferdinand Chevallay, les mécaniques des voitures ont beaucoup évolué. Mais pas les habitudes.» Regard rieur et poignée de main solide, cet ancien professeur d’auto-école est depuis une année le seul instructeur professionnel voiture au centre vaudois du Touring Club Suisse (TCS) à Cossonay (VD). Cet après-midi, son défi ressemble à l’invention de la roue carrée: amener les élèves à voir le volant en vert sans se croire à la traîne et plus âgé de cinquante ans. «Grâce à nos tests, ils constatent que non seulement ils consomment moins, mais aussi qu’ils gagnent souvent du temps sur un même trajet. Même si l’on éprouve le sentiment contraire, on va souvent plus vite avec l’EcoDrive.»

Conseils de base Autrefois, le principe consistait à «descendre un rapport» en dessous d’un certain régime moteur. Parce que c’était meilleur pour la mécanique et que cela permettait de mieux contrôler le véhicule. La généralisation de l’injection, l’abandon des mécaniques «longues courses» et l’urgence environnementale auront donc complètement changé la donne. Désormais, l’Eco-Drive préconise de: ➔ Rouler avec le rapport le plus élevé possible et à bas régime. ➔ Accélérer franchement pour passer rapidement le rapport supérieur, rétrograder le plus tard possible. ➔ Anticiper (les obstacles, les feux, les ralentissements, etc.) pour éviter de freiner ou de passer les vitesses inutilement. De même, l’Eco-Drive rappelle quelques conseils de base comme l’utilité de: ➔ Couper le moteur lors des arrêts, même de courte durée (plusieurs marques incluent un tel système automatique sur certains de leurs modèles). ➔ Vérifier la pression des pneus (un manque de pression de 0,2 bar suffit à accroître la consommation de 1%). ➔ Vider toute charge superflue, enlever les coffres à ski et autres charges de toit lorsqu’elles ne sont pas utilisées. ➔ Ne pas accélérer du tout en descente pour profiter de l’inertie et du poids de la voiture (grâce à des alimentations sophistiquées, la consommation d’essence tombe alors à zéro)

Des habitudes à modifier

faire a suivi un cours

Eco-Drive. Ou comment garantir une conduite «écologique et économique» sans changer de véhicule. Mais en modifiant ses habitudes. «Tu vois, là, ça ne sert à rien d’accélérer. Parce que tu as vu le panneau: dans dix mètres, tu vas de toute manière devoir freiner.» Christophe affiche 20 ans, et tout juste un an et demi de permis au compteur. Comme une douzaine d’autres jeunes, il participe en cette avant-dernière après-midi d’octobre à sa seconde journée de formation. Pas par choix, mais par obligation: depuis le 1er décembre 2005, tout nouveau conducteur dispose de trois ans après le permis pour suivre ces deux jours. «Et une initiation à l’Eco-Drive fait désormais partie du menu», sourit Jean-Da-

| 79

Ferdinand Chevallay, instructeur au centre TCS à Cossonay.

niel Pilloud, instructeur, sans quitter la route des yeux. Assis à côté de Christophe, le moniteur du TCS consulte les données émises par le petit boîtier placé au-dessus du tableau de bord: consommation et vitesse instantanées, rejet de CO2, etc.: Christophe doit effectuer le même trajet qu’en début de cours, mais en appliquant cette fois la «méthode Eco-Drive» (lire encadré). «Dès que tu es vers 50 km/h, tu mets la cinquième vitesse, et tu laisses gentiment aller», rappelle Jean-Daniel. Et oui, grâce à l’injection et à des moteurs désormais «carrés» (dont l’alésage équivaut peu ou prou à la course du piston), c’est désormais possible sans caler. Voilà un giratoire à l’horizon. Malgré ses rires fréquents, Christophe a plu-


Publireportage | Fondation Implants Suisse

L’IMPLANT DENTAIRE EST UN TRAVAIL DE QUALITÉ Le confort élevé et l’ancrage ferme dans l’os des maxillaires sont les raisons pour lesquelles un implant dentaire le plus souvent apporte une meilleure qualité de vie à la patiente ou au patient. Pour atteindre ce but et pour que la thérapie implantaire devienne un succès à long terme, différentes conditions doivent être remplies. Dans toutes les phases du traitement, c’est la qualité qui est au premier plan.

sous anesthésie locale. Le médecin dentiste insère l’implant, normalement une vis en titane, dans l’os des maxillaires. Le titane est très bien toléré par l’organisme et fait preuve d’une grande stabilité. Suivant la situation, il faut compter quelques semaines, voir plusieurs mois jusqu’à ce que l’implant ait complètement cicatrisé. Ensuite, on peut procéder à la confection de la prothèse dentaire qui est fixée sur la vis en titane.

En Suisse, la thérapie implantaire est pratiquée depuis environ 30 ans déjà. Entretemps, plus de 90 000 implants dentaires sont posés annuellement dans tout le pays. Aujourd’hui la thérapie implantaire est considérée comme appartenant aux interventions de routine dans la plupart des cas. Ces derniers doivent cependant correspondre aux exigences de qualité les plus élevées.

Suivi et soins méticuleux Après le traitement, il est primordial d’assurer des soins réguliers et un suivi conséquent. Une hygiène buccale consciencieuse de la part du patient, comprenant surtout l’élimination de la plaque et du tartre, est une condition indispensable pour le maintien d’un implant dentaire. Lorsque les soins sont insuffisants, des inflammations peuvent survenir, comme cela peut arriver aux dents naturelles. Les caractéristiques possibles sont les saignements, la formation de poches ou la perte de l’os autour de l’implant.

Un médecin dentiste compétent Le médecin dentiste traitant est un facteur déterminant pour la qualité de la thérapie implantaire. En principe, chaque dentiste peut poser des implants. Or, comme ces interventions ont une tendance à devenir toujours plus exigeantes, le médecin dentiste traitant devrait dans le meilleur des cas avoir suivi une formation postgrade en parodontologie, chirurgie orale ou médecine dentaire reconstructive. Cependant, certains médecins dentistes généralistes qualifiés ont également acquis des compétences spécifiques en implantologie. L’«implantologue» n’est pas un titre protégé en Suisse, c’est pour cette raison qu’il n’existe aucune liste officielle de médecins dentistes implantologues. Avant de procéder à un traitement, il est recommandable pour la patiente ou le patient, de s’informer en détail sur les qualifications de son médecin dentiste et, le cas échéant, de recueillir un deuxième avis.

L’IMPLANT DENTAIRE Un implant est une vis, généralement en titane, qu’une intervention chirurgicale permet d’insérer dans l’os maxillaire où elle remplace la racine de la dent manquante. Une prothèse est ensuite fixée sur ce pilier artificiel. La technique des implants permet de remplacer une dent unitaire, de combler un espace interdentaire plus important ou, dans le cas d’un édentement plus étendu, de maintenir une prothèse amovible .

Le médecin dentiste informe la patiente de manière détaillée sur le déroulement de la thérapie implantaire. Une consultation détaillée On parlera de qualité dans la thérapie implantaire lorsque le médecin dentiste conseille la patiente ou le patient dans le cadre d’une consultation approfondie, en analysant soigneusement sa situation et en l’informant de manière détaillée sur les traitements possibles. Ce faisant, le médecin dentiste explique les avantages et les inconvénients de la thérapie implantaire et répond à toutes les questions. Comment va se dérouler le traitement et combien de temps va-t-il durer? Quelles sont les conséquences au cas où on renonce à un traitement? Existent-t-ils des méthodes alternatives? Quels sont les coûts? Y a-t-il des risques? Lorsque toutes les questions sont élucidées, le traitement proprement dit peut commencer sous forme d’un diagnostic détaillé: le médecin dentiste analyse la situation de la bouche (cavité buccale, muqueuse, dents et os maxillaires) ainsi que l’état de santé générale du patient. Il faudra également tenir compte des facteurs de risque tels que la parodontite, le grincement des dents, le tabagisme sévère, des défauts osseux ou certaines maladies qui influencent négativement la cicatrisation. Suivant le degré de gravité il faudra déconseiller au patient d’entreprendre une thérapie implantaire. Intervention chirurgicale hautement précise Après la planification détaillée du traitement, l’intervention chirurgicale est effectuée. Elle est faite en ambulatoire et

Pour un succès à long terme, un suivi conséquent et régulier par le médecin dentiste ou l’hygiéniste dentaire est également indispensable. Dans la pratique courante, deux contrôles par année, incluant un nettoyage professionnel des implants et des dents, ont fait leurs preuves. Jusqu’à quatre contrôles par année sont indiqués pour les patientes et patients avec une tendance à la parodontite. En principe, les implants dentaires bien soignés et à faible risque ont une longévité illimitée. Selon les statistiques, seulement 5 implants sur 100 sont perdus sur une période de 10 ans.

FONDATION IMPLANTS SUISSE La Fondation Implants Suisse a pour objectif de fournir à la population suisse des informations scientifiquement fondées et facilement compréhensibles sur les traitements par des implants dentaires. Renseignez-vous et commandez des moyens d’information. Téléphone 031 311 94 84 ou www.fondationimplants.ch


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 81

tôt bien retenu la leçon: couper les gaz dès que possible, à l’approche de l’obstacle débrayer tranquillement et ne mettre la première qu’au dernier moment. Une montée s’annonce: bon élève, Christophe a rapidement passé les rapports mais s’inquiète: «Ne faut-il pas que je rétrograde?» A voir, selon Jean-Daniel Pilloud. Il faut essayer. Et si la voiture «péclote», il suffit de descendre une vitesse. Mais voilà qu’un break sportif nous dépasse en trombe. «Ah, il n’a pas dû suivre le cours, celui-là», se marre notre éco-conducteur du jour. On n’a pas tous les jours 20 ans.

Nombre de changements de vitesse divisé par deux

Mais on sait tous compter. Et à l’arrivée, sur à peine 10 kilomètres, le nombre de changements de vitesse est divisé par deux (20 au lieu de 43), plus de trente secondes, et surtout plus de trente décilitres de moins aux cent kilomètres ont été gagnés. «Et encore, avertit le moniteur, c’est avec une personne de plus à bord (votre serviteur, n.d.l.r.). Sinon, la différence aurait été encore plus sensible.» Elle le sera d’ailleurs avec Emilie, qui sur un même trajet ne changera de rapport que quatorze fois (contre 67 auparavant!) et économisera un bon litre en consommation instantanée. Certains prétendent d’ailleurs que la gent féminine adopte plus facilement, et plus efficacement, ces nouvelles habitudes.

L’automobiliste gagnant à tous les niveaux

Bref, l’Eco-Drive, ça marche. Peutêtre pas suffisamment pour que «le pompiste vous rende de l’argent», selon le bon mot de JeanFrançois. Mais assez pour «économiser entre 10 et 15% de sa consommation, soit entre deux et quatre pleins annuels pour environ 15 000 kilomètres parcourus», détaille Ferdinand Chevallay. Sans compter la diminution des frais d’entretien d’organes mécaniques moins sollicités; et bien sûr des émissions de CO2 réduites. Les entreprises ont d’ailleurs été les premières à comprendre

Après la pratique, séance de débriefing avec Jean-Daniel Pilloud, instructeur.

l’intérêt de la méthode. Compagnies de transport, de taxis, messageries et autres sociétés de livraison se sont «rapidement aperçues du substantiel potentiel

d’économies à réaliser avec des chauffeurs formés.» Du côté des particuliers, les dates de formation dédiées peinent encore à se remplir, mais

EN BREF

Moins bruyant

L’Eco-Drive économise le carburant et réduit donc les émissions de gaz carbonique (CO2). Et comme la pollution est aussi sonore, une voiture roulant à 4000 tours par minute fait autant de bruit que… vingt véhicules circulant à un régime deux fois inférieur.

Pièces préservées Economie d’essence, mais aussi porte-monnaie épargné en termes d’entretien. Ainsi, en passant les vitesses beaucoup moins souvent, on sollicite moins la boîte et surtout

l’embrayage, pièce bien plus onéreuse à remplacer que des plaquettes ou des disques de freins.

Et en montée? En montée, conduire avec le rapport le plus élevé possible et la pédale des gaz enfoncée aux trois quarts réduit la consommation de 30%. En revanche, il est déconseillé «d’appuyer à fond sur le champignon»: pour éviter le danger de surchauffe de la mécanique, l’injection «déciderait» alors de suralimenter le moteur en essence, ce qui ferait s’envoler la consommation.

cela risque bien de changer. «Ici, dans le canton de Vaud, nous ne donnons ces cours que depuis quatre ou cinq ans. En revanche, les moniteurs d’auto-école sont de plus en plus nombreux à intégrer ces critères. Et ce type de bon réflexe commence également à être contrôlé aux examens.» Un troisième moniteur assurant l’encadrement du jour, originaire du Jura bernois, explique d’ailleurs qu’à Bienne, l’élève conducteur se voit recalé s’il ne coupe pas le moteur au feu rouge.

«Un style de conduite apaisé»

Pour Ferdinand Chevallay, le combat n’est pas seulement synonyme d’écologie. «Il s’agit également d’une conduite plus apaisée qui diminue grandement l’agressivité sur la route. La sécurité routière restant l’un des principaux buts du TCS, ces cours s’inscrivent parfaitement dans notre offre.» Alors, pourquoi se priver? Pierre Léderrey

Photos Pierre-Yves Massot / arkive.ch


82 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Confusion dans l’assiette

Désarçonnés par des messages nutritionnels variés et souvent contradictoires, les consommateurs ne savent plus à quel «sain» se vouer. Conseil d’une spécialiste.

M

anger sainement, c’est bien beau, mais encore faut-il savoir comment! Entre les ouvrages spécialisés qui ne jurent que par les oméga 3, ceux qui nous enjoignent à consommer bio ou encore à ne songer qu’à notre plaisir – puisqu’il est, paraît-il, synonyme de santé – difficile de se décider entre un poisson cuit à la vapeur, un plat végétarien ou un poulet-purée. Et les conseils multiples et variés qui fleurissent sur le Net ne nous facilitent en rien la vie.

«Une cacophonie alimentaire»

«Trop d’info tue l’info, résume Muriel Jaquet, diététicienne à la Société suisse de nutrition (SSN). Dans la masse de conseils que l’on reçoit aujourd’hui, on trouve tout et son contraire.» Un phénomène que Claude Fischler, sociologue français et directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, a très justement décrit sous le terme de «cacophonie alimentaire». Assourdi, aveuglé, désorienté, le consommateur ne sait plus à qui se fier ou, pour reprendre une expression maintes fois utilisée, à quel «sain» se vouer. «Il faut avant tout se méfier des messages simplifiés à l’extrême, qui accusent un aliment de tous les maux ou qui, au contraire, l’encensent, met en garde Muriel Jaquet. Aucun aliment n’a le pouvoir d’être foncièrement bon ou mauvais pour la santé.» Même le café, souvent décrié, s’est vu attribuer par des chercheurs espagnols une vertu non négligeable: celle de contenir des fibres alimentaires

stimulant la fonction intestinale. «Il n’est pas pour autant recommandé d’en consommer en très grandes quantités, rappelle la diététicienne de la SSN. En fait, tout est une question de proportion, de fréquence, d’équilibre entre les aliments.» A prendre en compte également, la source de l’information reçue. Aux sites internet qui vantent les mérites de produits ou de régimes ciblés, «préférez les recommandations d’organismes officiels», conseille Muriel Jaquet. Mais peut-on se fier à 100% à ces messages, même s’ils sont émis par les nutritionnistes les mieux intentionnés? Pour reprendre l’exemple du café, nous n’avons appris que récemment sa teneur en fibres alimentaires. Ne doit-on pas craindre, sur le long terme, des informations contradictoires? «Certes, nos connaissances en la matière ont énormément évolué au cours des dernières années, et cela grâce à la recherche scientifique, précise Muriel Jaquet. Mais les recommandations officielles ne changent jamais du tout au tout.»

La pyramide alimentaire, une valeur de référence

Voilà plusieurs années par exemple que la pyramide alimentaire remporte tous les suffrages. Pour la diététicienne de la SSN, elle demeure le meilleur guide pour qui veut se nourrir sainement, assurant un régime non seulement équilibré, mais aussi varié. «Aucun aliment n’en est exclu. Ainsi, la notion de plaisir est également prise en compte.»

Finalement, pourquoi nous compliquons-nous tant la vie? Tout semblait tellement plus simple du temps de nos grands-parents! «Nous vivons actuellement une période d’abondance alimentaire, explique Muriel Jaquet. De nouveaux mets ont fait leur apparition sur le marché, une plus grande offre d’aliments est disponible partout et en tout temps, et notre mode de vie a évolué, influençant notamment le temps accordé aux repas.» Autant de facteurs qui agissent sur notre santé et qui nous plongent dans la confusion...

Tania Araman Illustration Christian Lindemann


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 83

Vrai ou faux? Cinq idées reçues passées au crible par Muriel Jaquet.

pour prévenir un accident cardiovasculaire.»

Manger des produits bio assure une meilleure santé. FAUX. «Aucune étude scientifique n’a pour l’instant pu prouver l’impact direct des produits bio sur la santé. Les recherches qui démontrent l’intérêt des fruits et des légumes sont faites avec des produits issus de l’agriculture traditionnelle. En ce qui concerne les produits transformés, comme les produits de boulangerie, le label bio n’assure pas la qualité nutritionnelle des ingrédients. Même estampillés bio, ils peuvent contenir des graisses peu recommandables par exemple.»

Les œufs sont riches en cholestérol. VRAI. «Le jaune d’œuf contient effectivement du cholestérol alimentaire. Mais ce dernier n’a pas un impact très important sur le taux de cholestérol sanguin. Seules les personnes ayant déjà des problèmes de cet ordre devraient modérer leur consommation d’œufs.»

Le poisson rend intelligent. FAUX. «Aucun aliment n’a malheureusement ce pouvoir. Mais il est vrai que le poisson contient des acides gras oméga 3 qui jouent un rôle dans le développement et le fonctionnement du cerveau.» Un verre de vin rouge par jour renforce le système cardiovasculaire. VRAI. «Un verre de vin rouge quotidien diminue effectivement le risque de maladie cardiovasculaire. Mais au-delà de 1 à 2 dl pour les femmes et 2-3 dl pour les hommes, les effets négatifs priment sur les positifs. Et bien sûr, je ne recommanderais pas à quelqu’un qui ne boit pas de prendre cette habitude

L’huile d’olive est excellente pour la santé. VRAI. «L’huile d’olive est intéressante de par sa forte teneur en acides gras mono-insaturés, qui participent à la prévention des maladies cardiovasculaires. Mais elle n’est pas la seule à présenter cette particularité. Ceux qui n’aiment pas l’huile d’olive peuvent donc opter pour celle de colza. Attention toutefois, qu’il s’agisse d’olive ou de colza, les huiles restent un corps gras, à consommer donc en quantités modestes.» Pour aller plus loin: NUTRINFO, le service d’information nutritionnelle de la SSN, répond à vos questions. Sur le Net: www.sge-ssn.ch «Les carottes rendent aimable? 313 idées reçues sur la nutrition passées au crible!», Jean-Paul Blanc, Ed. Générales First. «Tout savoir sur les aliments. Vérités et impostures», Laurent Chevallier, Ed. Le Livre de Poche. Vrai ou faux?

Publicité

«Aucun aliment n’a le pouvoir d’être foncièrement bon ou mauvais pour la santé.»

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


84 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Que signifie le dessin de mon enfant?

Certains insistent pour mettre de grosses portes à leurs maisons, d’autres pour colorier les arbres en bleu: faut-il y voir un problème de développement ou la graine d’un Picasso? Analyste jungienne, Patricia Anne Elwood livre quelques pistes d’interprétation.

J

usque-là, il gribouillait avec jubilation, des traits dans tous les sens. Depuis quelque temps, ses dessins prennent des formes reconnaissables: Chérubin, 3 ans, s’applique à croquer des séries de bonshommes tous pareils, ronds, avec deux pattes, de grosses dents et exclusivement à la peinture noire. A la question du qu’est-ce que c’est, il répond papa, maman ou un fantôme. Tous ressemblent à de gros têtards. Ils en racontent des histoires, les dessins d’enfants, sur ce que vivent ces chères têtes blondes!

La perception des mondes extérieur et intérieur

Parce que le réalisme, c’est bien souvent le cadet de leurs soucis. Premier langage écrit, «le dessin ne parle pas forcément de ce que l’enfant voit, mais de la manière dont il perçoit le monde extérieur et son monde intérieur. C’est l’inconscient de l’enfant qui parle dans le dessin», répond Patricia Anne Elwood. Cette analyste jungienne installée à Froideville (près de Lausanne) étudie depuis plus de vingt ans les productions des plus jeunes et donne des cours sur l’art subtil d’interpréter les dessins d’enfants. Beaucoup de livres cherchent à définir des stades de développe-

ment à travers l’évolution du dessin. Avant l’âge de 3 ans, ils parlent du temps du gribouillage, puis de la phase des têtards, ces personnages sans tronc. Vers 6 ans, le bonhomme est complet et articulé, parfois habillé. Pour Patricia Anne Elwood, déterminer les âges et les formes c’est prendre le risque de figer les enfants dans des catégories. «Vous pouvez très bien avoir un petit de 3 ans et demi qui dessine un bonhomme avec toutes les parties du corps. Il y a en outre des enfants qui, de nature, prêtent davantage attention aux détails et d’autres avec une vision plus globale. Un bambin extraverti aura tendance à remplir plus d’espace sur la feuille qu’un introverti qui se limite dans son expression.» Bourré de symboles, le dessin s’apparente à un rêve éveillé. Il constitue un bon aperçu d’un moment de vécu et se révèle un excellent indicateur de ce qui préoccupe le petit. Un thème qui se répète dans les dessins peut signifier un blocage, comme un monstre qui revient inlassablement. «Mais cela peut aussi vouloir dire que l’enfant est en train de traiter une dynamique, de vivre quelque chose de positif. Il y a beaucoup de méchants dans la psyché de l’enfant. Le dessin est un bon terrain

Il est important d’encourager les enfants à dessiner, recommande l’analyste résoudre leurs conflits internes.

pour résoudre ses conflits internes.» D’où l’importance d’encourager sa progéniture à dessiner. Et à la main! «Aujourd’hui, les enfants dessinent beaucoup avec l’ordinateur. C’est dommage. On perd quelque chose d’instinctif, d’essentiel: toute la spontanéité et le naturel!»

Progression ou régression? Positif ou négatif?

Sans oublier l’énergie que dégage une réalisation colorée. C’est d’ailleurs la première chose que la spécialiste regarde pour le décrypter: est-il en mouvement, dynamique ou plutôt figé, statique? «Un dessin qui part vers la droite indiquera plutôt une progression, vers la gauche une régression. Un élément qui s’envole vers la droite

sera plutôt encourageant, positif, illustrant une anticipation vers l’avenir, vers le monde», décrit Patricia Anne Elwood. Les couleurs figurent aussi en tête des éléments importants de compréhension d’un dessin, «mais il faut être conscient de leur dualité», c’est-à-dire qu’elles peuvent signifier une chose et son contraire. Ainsi le noir n’est-il pas forcément négatif ou signe de mort, il est aussi souvent utilisé par les petits pour embellir ou souligner des éléments de leurs œuvres. De même, le rouge parle autant d’amour que de violence. Avant tout, l’ambiance du dessin «parle d’elle-même». Est-il gai, léger, lourd ou difficile? De par sa longue expérience, l’analyste souligne que les parents sentent les dessins


VIE PRATIQUE GRANDIR

| 85

Pour interpréter un dessin, ressentir son ambiance prime: les enfants ne reproduisent pas leur maison avec réalisme, mais une maison symbolique.

Dessine-moi une maison et je te dirai qui tu es

Patricia Anne Elwood: le dessin est un bon terrain pour aider les plus jeunes à

qui inquiètent et méritent qu’on s’y attarde.

Un patrimoine à conserver précieusement

«Il ne faut cependant pas chercher à tout comprendre!» met en garde Patricia Anne Elwood. Un seul mot d’ordre pour les parents: apprécier! «Les dessins d’enfants sont précieux.» Des œuvres d’art à traiter comme telles. C’est dire qu’en jeter à la poubelle peut blesser son jeune auteur. Le bon geste? Les conserver en inscrivant dessus la date à laquelle ils ont été réalisés. Ressortis des années plus tard, ils auront encore des tonnes d’histoires à raconter sur Chérubin, à la manière d’une bande dessinée.

Isabelle Kottelat Photos François Wavre / Rezo

Le bon geste: conserver les dessins en les datant permet d’apprécier leur évolution.

➔ La maison Elle décrit le lieu de vie, physique et psychique, de l’enfant. «Il ne dessine pas réellement la maison qu’il voit. Mais une maison symbolique», explique Patricia Anne Elwood. Par exemple, un enfant dont les parents sont divorcés dessinera une maison double ou coupée en deux. Des portes et fenêtres fermées peuvent exprimer une tendance introvertie. Selon l’enfant, l’absence de portes et fenêtres pourra aussi symboliser des secrets de famille ou des interdits. A l’inverse, une maison avec beaucoup d’ouvertures illustrera simplement un aspect culturel: la grande hospitalité chez un enfant du Sud. L’enfant insiste pour ajouter un chemin? Plutôt bon signe. Le chemin montre toujours une direction: d’où part-il, où va-t-il? Vers la maison ou vers l’extérieur? ➔ L’arbre Le dessin de l’arbre décrit d’abord l’enracinement dans la vie. Il parle du parcours depuis la naissance jusqu’à un certain stade de développement physique et psychique de l’enfant. L’arbre peut avoir des blessures, les branches coupées, des trous, des divisions, autant d’éléments qui représentent des événements psychologiques vécus. Patricia

Anne Elwood a fait dessiner des arbres à des enfants qui vivaient au Togo dans une nature luxuriante. «Leurs arbres se sont pourtant révélés excessivement faibles. Ces petits Africains ne reproduisaient pas leur nature environnante, mais l’état de précarité dans lequel ils vivaient.» ➔ Les animaux Les dessins d’animaux sont représentatifs de l’instinct. Comme c’est un niveau très profond dans l’inconscient, l’aperçu de l’enfant à travers la symbolique des animaux est toujours quelque chose de révélateur. Il est ainsi intéressant de lui demander de dessiner sa famille en tant qu’animaux. L’exercice entraîne souvent des surprises par rapport à la hiérarchie dans la famille, à la faiblesse et la force de ses membres, etc. ➔ Le mandala On peut aussi dessiner un cercle et proposer à l’enfant de composer un mandala (avec crayons, stylos, peinture, collages) en commençant de l’extérieur vers le centre. «Le mandala a beaucoup de vertus: celle de créer un centrage en soi, de rééquilibrer, de ramener l’enfant dispersé, d’amener le calme.»


86 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Une femme parmi les bêtes

A l’aise dans la nature comme une biche dans sa forêt, la Vaudoise Kate Amiguet défend les animaux. En sauvegardant leurs territoires et en les filmant. Secrets de caméra de la nouvelle B.B.

Avec une patience infinie, Kate Amiguet filme castors, lièvres et autres grèbes.

U

ne chevelure de saule blond et quelque chose de farouche dans le regard. Avec son treillis militaire et ses solides chaussures, Kate Amiguet cultive l’art du camouflage. Aime se fondre dans le décor, se faufiler entre les herbes sèches et les peupliers tremblants. Passer inaperçue. Normal. Kate Amiguet, 38 ans, est une des rares femmes qui pratique le cinéma animalier. Et fait partie de ces êtres qui se sentent définitivement mieux au milieu d’une clairière que d’un fourré urbain. Elle pourrait être la fille spirituelle de Brigitte Bardot, avec un côté Erin Brokowich pour la ténacité et le caractère bien trempé. Les animaux, elle les aime, pas-

sionnément, et les défend. Sans compromis (voir encadré). Gamine, elle grandit à SaintTriphon (VD), s’invente des explorations entre carrières et sousbois, devient végétarienne à 7 ans. «Depuis petite, je crapahute dans la nature et j’ai toujours vécu des aventures extraordinaires avec les animaux. Oui, j’étais déjà très sauvage, indépendante, solitaire. Je ne restais jamais très longtemps sur une chaise.»

Son territoire: la Riviera et le Chablais

Aujourd’hui employée de commerce, cette jeune femme du bout du lac Léman n’en a pas oublié sa passion pour autant. Au contraire. Chaque jour, elle s’arrange pour se

retrouver quelques heures dans la nature, «là où il y a tout à voir». Et passe finalement plus de temps en plein air ou sur son zodiac posé derrière les joncs du Vieux Rhône que dans son appartement à Bex (VD). Quand elle empoigne sa première caméra, «un appareil bon marché, presque un jouet», elle ne veut faire que des images «pour elle», juste garder une trace de ces liens particuliers qu’elle tisse avec les animaux sauvages. Quatre ans plus tard, elle compte trois DVD à son actif. Des moyens métrages aux images limpides de lièvres bondissants, de castors à fleur d’eau, de grèbes au nid, avec cette même candeur que l’on trouve dans les aquarelles de Beatrix Potter.

Kate Amiget: «Je suis tellement bien dans ce monde-là, parce que chaque chose y a son utilité, sa place.»


VIE PRATIQUE ANIMAUX

| 87

Une caméra engagée «J’ai découvert un jour une famille de castors qui gogeait dans le jus d’une décharge. Je voulais les protéger, mais personne ne m’écoutait. J’ai donc créé l’association MART.» C’était en 1999 et, depuis, ce Mouvement pour les animaux et le respect de la terre, qui compte aujourd’hui 350 membres, multiplie les actions militantes. Car si Kate Amiguet réalise des films animaliers, elle mène aussi son combat. Contre la pollution de l’environnement et la maltraitance des animaux. La caméra engagée, elle filme les abattoirs, les sites contaminés. Met sur pied des campagnes anti-fourrure, fait des enquêtes de surveillance, dénonce, auprès des autorités, veaux, vaches, cochons et autres bêtes en souffrance – «les animaux m’appellent». Trois fois par année, elle organise des actions de nettoyage dans le Chablais et sur les rives du Léman. Jamais à court d’énergie, Kate Amiguet. Nourrie peut-être par une sorte de rage contre l’espèce humaine: «Je suis témoin chaque jour de tellement d’atrocités! Alors, oui, c’est le combat de ma vie! Je n’ai plus de temps libre, j’offre toutes mes soirées et mes week-ends à ça, la protection des animaux et de la nature. C’est lourd, mais si je ne le fais pas, c’est invivable.» Infos sur www.mart.ch


Santé

n o l a s mieuxdu vivre

Vacances

séjour neige &

7 nuits

1 souper valaisan

6 jours abo ski + bains

Entreprises

Formation

Avant de jeter votre vieux salon,

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

COURS DE LANGUE Anglais intensif

Cambridge, BULATS, TOEFL, Pitman

Business English Cambridge University BEC 2

Deutsch im Beruf

Goethe Institut – diplôme international

> Possibilité de faire 2 langues > Nombreux diplômes officiels > Activités} étranger > Internat} étranger > Deux campus

ACHETE Bijoux anciens

Or – Argent –Diamants Montres bracelets et de poche en or, Patek Philippe – Rolex – Chronographes Paiement comptant, Tél. 079 431 07 87

LEMANIA

Ecole Lémania – Lausanne

tél. 021 320 1501

542.-

Loèche-les-Bains Offres Top été/automne 2009 dès le 5 juillet 09 au 22 novembre 09

Hôtel Alpenblick

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains 3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne 5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne 7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

L’offre de la semaine: wwf.ch/solution, votre source d’inspiration pour vivre mieux.


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

| 89

EN BREF

Chasseur d’images

Vingt ans que Daniel Aubort parcourt les Alpes et les rives du Léman derrière son objectif. C’est que le photographe naturaliste vaudois ne se lasse pas de capturer les animaux sauvages dans son viseur. Hermine, lynx, gypaète, mouflon, il pratique essentiellement l’affût. Parfois pendant plusieurs jours. N’avance que de 30 mètres en une heure. Une sorte de méditation ou de communion profonde, qu’il compare volontiers au tai-chi, et qui le ressource quotidiennement. Dernier ouvrage: «Martinpêcheur», Ed. Daniel Aubort et Musée cantonal de zoologie de Lausanne.

Pêcheur d’instantanés Avec Michel Roggo, la photo ne craint pas de se mouiller. Fasciné par les mondes aquatiques, le Fribourgeois a développé toute une technique pour réaliser ses clichés de poissons: appareil amphibie relié à une caméra vidéo, boîtiers bricolés avec déclenchement à distance. Pour un résultat époustouflant: tonitruants saumons rouges du Canada, carpes sous glace, chevelure d’algues, carpe placide dans sa forêt abyssale. Un vertige de poésie et de beauté lavée à l’eau de source. Dernier ouvrage: «Eau douce», Ed. Slatkine. Et infos sur www.roggo.ch

Braconnier urbain Portraits, paysages, vie sauvage. Après avoir été guide de la faune en Afrique du Sud et en Namibie, le photographe français Laurent Geslin a resserré son biotope et s’est intéressé à la vie sauvage en milieu urbain. Installé à Londres depuis dix ans, il a réalisé un reportage sur les renards en ville. Avant de s’attaquer aux hérons et autres faucons citadins. Infos sur www.laurent-geslin.com

Kate Amiguet passe de longues heures à l’affût sous son filet de camouflage.

Comment obtenir une telle qualité? «Les images, ça se mérite. Par un effort, de la patience ou une bonne action», ditelle pour tout commentaire. Avant d’enchaîner: «Les gens sont trop pressés. Je commence par nouer un lien, voir l’animal dans son milieu, le regarder évoluer avant de le filmer.» Il faut donc une bonne dose d’observation, de connaissance, de respect. «Et d’amour! Il faut que l’animal soit en confiance», répond celle qui n’hésite pas à parler aux animaux, essaie de deviner leurs réactions, appelle les loriots en sifflotant. On s’en doute, Kate Amiguet n’a pas de trucs, mais filme à l’instinct. Sans téléobjectif ni lumières artificielles. Jamais d’appât. Juste une paire de jumelles et, depuis peu, une caméra FX7 standard avec son trepied. L’affût, posture immobile sous un feuillage, elle le pratique parfois «pour découvrir les espèces dans un biotope», comme cette famille de pics épeiches en période de nourrissage. Mais ce qu’elle pré-

fère, c’est l’approche instinctive, tous les sens en alerte, l’oreille aux aguets et l’œil aiguisé comme un scanner. Repérer les traces, sentir, humer les brises et se noyer doucement dans le paysage. Chaque jour un peu plus loin. «Je sors de ma bulle d’être humain et je deviens animal. Je suis tellement bien dans ce monde-là, parce que chaque chose y a son utilité, sa place.» Quant à son filet de camouflage, léger comme un tulle au motif forestier, elle ne l’utilise pas «pour se cacher des animaux, mais pour que les gens ne la voient pas et ne découvrent pas ses coins».

Des instants magiques

Bouquetins, chamois, sangliers, lièvres, aigles, elle pourrait tout filmer, «même un escargot qui se dresse au ralenti, c’est d’une telle poésie!» Se souvient de ces instantanés saisis aux heures où le soleil bascule, les cabrioles d’un petit brocard, le jeu d’un chevreuil avec un renard et surtout les tribula-

tions d’une famille de castors, auxquels elle a consacré son dernier film. «Ils m’ont acceptée comme une des leurs et j’ai pu nager avec eux. Les mères m’ont confié leurs petits, mais je ne les ai jamais touchés. C’est la barrière que je me suis fixée. Ne jamais les considérer comme des peluches.»

Les lieux de la vie restée intacte

La caméra, que Kate Amiguet préfère à la trop furtive photo, est finalement une façon de mieux regarder. Non pas de saisir une beauté particulière ni de capturer le geste parfait, un pelage étincelant. Mais d’accompagner, d’épouser plus longtemps. De rester sur les lieux de la vie intacte. «Je respecte la distance que les animaux m’imposent. Quand ils me disent stop, je m’arrête. L’humain est toléré, leur présence est un cadeau qu’ils nous font.»

Patricia Brambilla Photos Pierre-Yves Massot / arkive.ch et Kate Amiguet


90 |

VIE PRATIQUE VOITURES

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

La Nissan Pixo fait de l’œil aux citadins

L’industrie automobile s’active au développement de petites voitures économiques. Il arrive même qu’un constructeur partage un modèle avec la concurrence. C’est le cas de Nissan, dont la Pixo est dérivée de la Suzuki Alto. La version entrée de gamme de la Nissan Alto coûte 12 990 francs.

Un habitacle spacieux.

Fiche technique Nissan Pixo «Visia» Moteur/transmission: moteur 3 cylindres, essence, 996 cm3, 68 ch, boîte 5 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 14,0 s, pointe 155 km/h. Dimensions: L x l x h = 3,57 x 1,60 x 1,47 m, coffre 129 - 3670 l, poids 930 kg. Consommation: 4,4 l/100 km (usine). Etiquette énergie A, émission de CO2 (usine) 103 g/km. Prix: à partir de 12 990 francs (version top «Acenta», 68 ch, essence à partir de 14 990 francs).

D

ans le segment des citadines, on voit de plus en plus d’alliances visant à produire un même modèle sous plusieurs marques. C’est le cas, depuis 2005, de Citroën, Peugeot et Toyota avec la C1, la 107 et l’Aygo. En 2008, Subaru a lancé une Justy extrapolée de la Daihatsu Sirion. La Ford Ka, de son côté, est basée techniquement sur la Fiat 500. C’est maintenant le tour de Nissan de comprimer les coûts, car la Pixo n’est autre qu’une Suzuki Alto à peine déguisée. De derrière, les deux voitures sont identiques, abstraction faite

du logo de la marque. En revanche, Nissan a entièrement redessiné la face avant selon ses propres critères de style. Les sièges avant de la citadine à quatre places sont beaucoup plus confortables que ne le laisse supposer leur apparente étroitesse. Et, même à l’arrière, la garde au toit et l’espace pour les jambes sont suffisants pour peu que l’on ne soit pas un champion de basket. Le petit moteur à essence de 1,0 litre de cylindrée délivre 68 ch. Il monte d’autant plus gaiement en régime que la Pixo est un poids plume. Sa marche relativement rugueuse est due au fait qu’il n’a

que trois cylindres. Mais, même en roulant de manière décidée, il ne consomme pas beaucoup plus que les 4,4 /100 km annoncés. La version de base couvre déjà bien les besoins ordinaires: banquette arrière rabattable, ABS, aide au freinage d’urgence et airbags (frontaux et latéraux) font partie de l’équipement de série au même titre que les ancrages Isofix à l’arrière. Pour l’autoradio CD, les lève-vitres électriques avant et le téléverrouillage des portes, il faut toutefois opter pour la version «Acenta», qui donne également accès à la boîte automatique (à

4 rapports) moyennant un supplément de prix de 1500 francs. Cette option est certes agréable dans la circulation urbaine, mais elle pénalise les performances et augmente la consommation moyenne de 0,8 l/100 km. Comme c’est souvent le cas dans le segment des petites voitures, l’ESP n’est malheureusement livrable que contre supplément de prix (1000 francs avec les airbags rideaux). Nissan a même repris le tarif de Suzuki, puisque l’Alto et la Pixo partagent le même prix de base de 12 990 francs. Le reste n’est qu’une question de goût. Andreas Faust


DE

POUR VOIR DE PRÈS À 80 KM !

Lentilles permettant un grossissement de

2400%

CARACTÉRISTIQUES-QUALITÉ:

penser Avant de dé0 francs plus de 20 aire de pour une p ssayez jumelles,e i! celles-c

Jumelles professionnelles Seulement

98.–

UNE OPTIQUE ULTRA PERFORMANTE À UN PRIX INCROYABLE POURQUOI NOUS VOUS OFFRONS CES JUMELLES PROFESSIONNELLES À MOITIÉ PRIX

Ne tirez pas de conclusion hâtive quant au prix extrêmement avantageux de ces jumelles de haute qualité et au grossissement ultra puissant. Si nous sommes en mesure de vous proposer un prix aussi bas pour ces jumelles ultra performantes, dotées d'un revêtement caoutchouc et de lentilles de qualité à haut pouvoir grossissant, c'est parce que nous avons pu les réserver directement depuis l'usine, à des prix incroyablement bas. Toutefois, n'hésitez pas trop longtemps – notre stock est malheureusement limité!

DES LENTILLES GROSSISSANTES JUSQU'À 2400%

Profitez des atouts d'une paire de jumelles de luxe à un prix incroyablement bas. En effet, les modèles dotés de qualités similaires atteignent facilement le double de ce prix. Grâce au levier de zoom continu, vous pou-

2400%

vez voir les moindres détails de tout près, avec une grande précision et un parfait respect des couleurs. Le taux de grossissement, compris entre 800% et 2400% (de 8 à 24 fois) permet de zoomer sans problème afin de contempler lacs, montagnes, et autres merveilles de la nature. Grâce à l'optique de précision, vous pouvez tout voir de façon nette et claire – même en cas de lumière diffuse.

• Grossissement ultra élevé: 800% à 2400% (de 8 à 24 fois) • Zoom continu • Corps solide, antichoc avec revêtement en caoutchouc • Portée de plus de 80 km • Hydrofuge • Design à la fois léger et moderne • Lentilles de sécurité, incassables • Ajustement de l'écartement des oculaires • Molette pour zoomer, située au centre • Capuchons de protection • Bonnette agréablement douce • Ouverture 50 mm • Filetage du trépied

UNE VISION DE PRÈS DES MOINDRES DÉTAILS

La première fois que vous regarderez au travers de ces jumelles, vous n'en croirez pas vos yeux - tout simplement extraordinaire! Même les personnes et les animaux les plus éloignés vous sembleront à proximité. Grâce au zoom, vous pouvez voir un paysage aussi près que s'il se trouvait dans votre jardin! Ces jumelles s'avèrent idéales en toute occasion. Pourquoi dépenser plus de Fr. 200.-- pour un modèle similaire alors que vous pouvez l'acquérir chez nous pour seulement Fr. 98.--?

VEC GRATUIT A LES: L VOS JUME ur Housse po rroie t cou jumelles e

Bon de commande

OUI, je souhaite commander ces jumelles professionnelles ultra

performantes. Envoyez-moi contre facture (10 jours) + participation aux frais d’envoi: Quantité N° d'art. Désignation de l'article

1321

Prix total

Jumelles professionnelles avec zoom 8 x 24 Fr. 98.-- la pièce

GRATUIT avec ma commande: pour chaque paire de jumelles achetée, une housse avec courroie.

255-10

❏ Monsieur ❏ Madame

Zoomer sur les beautés de la nature… Regarder un match de foot… fo ot… Observerr les gens... Observe Admir dmirer er les animaux... Trendmail SA , Ser vice-Center, Bahnhof s tr. 23, 8575 Bür glen

Tél.: 071 634 81 25 • Fax: 071 634 81 29 • www.trendmail.ch

Nom: Prénom : Rue/N°: NPA/lieu: N° Tél.: A envoyer à: TRENDMAIL SA,, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

Publicité

GROSSISSEMENT


92 |

VOYAGE LECTEURS OPÉRAS

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

Voyage musical inédit

Assistez à trois représentations musicales exceptionnelles aux opéras de Dresde et Wroclaw et au Rudolfinum de Prague.

Date et prix Du 14 au 21 mars 2010 Voyage en bus confort, hôtels de bonne cat. moyenne En chambre double Fr. 1445.Suppl. chambre indiv. Fr. 275.TP / L / BNUE RTP090

Voyage en bus classe royale, hôtels de cat. supérieure En chambre double Fr. 1845.Suppl. chambre indiv. Fr. 325.TP / L / BNUE RTP091

Forfait billets (inclus cat. 4) Suppl. cat. 3 Fr. 40.Suppl. cat. 2 Fr. 90.Suppl. cat. 1 Fr. 130.-

L’opéra Semper de Dresde vous accueillera pour une inoubliable représentation de «Tosca» de Puccini.

C

ombinant la musique avec la découverte de joyaux de l’Est, ce voyage est un événement à part entière. Inclus: deux opéras et un concert!

Votre programme 14.03.10, Suisse-Nuremberg: trajet en bus confortable jusqu’à Nuremberg. 15.03.10, Nuremberg-Dresde: en route pour Dresde vous découvrez Freiberg, la ville saxonne de l’argent. Visite du dôme St. Marien où vous assistez à quelques minutes de concertdémonstration sur le célèbre orgue de Gottfried Silbermann. Fin du trajet jusqu’à Dresde. 16.03.10, Dresde: visite guidée de cette perle du Nord. Après-midi libre, puis 1er point fort du voyage: représentation de «Tosca», opéra en 3 actes de Giacomo Puccini, à l’opéra Semper.

Vous tomberez sous le charme de la ville de Wroclaw...

17.03.10, Dresde-Wroclaw (Breslau): trajet jusqu’à Wroclaw, avec un arrêt à Zittau, où vous visitez la charmante place du marché. Puis découverte de l’attrait principal de la ville, le Fastentuch (voile de carême), datant de 1472. Arrivée à Wroclaw en fin d’aprèsmidi. 18.03.10, Wroclaw: visite de la ville, anciennement appelée Bres-

lau, l’une des plus belles et anciennes villes de Pologne. Sise sur les rives de l’Oder, elle ne compte pas moins de 112 ponts. En soirée, représentation de l’opéra «Der Liebestrank» («L’Elixir d’Amour»), opéra-comique en 2 actes de Gaetano Donizetti, à l’opéra de Breslau. 19.03.10, Wroclaw-Prague: trajet jusqu’à Prague, la capitale tchèque, en passant par Kldzko et Hradec Králové. 20.03.10, Prague: découverte de ce joyau architectural au charme inimitable. Promenade dans le quartier du château et dans celui de Malé Strana, sur le pont Charles et dans la vieille ville. Pour couronner cette journée et le voyage, concert exclusif par l’Orchestre philharmonique tchèque. Œuvres de Smetana et Dvo˘rák au Rudolfinum de Prague. 21.03.10, Prague–Suisse: trajet de retour en bus confortable.

Prestations: trajet en bus confort ou bus classe royale selon votre choix, 7 nuits avec petit-déjeuner selon la catégorie d’hôtel choisie, 4 repas du soir à l’hôtel, 3 représentations selon programme, billets cat. 4, visites et entrées selon programme, guide-accompagnateur francophone au départ de la Suisse, chauffeur expérimenté, doc. de voyage. Non inclus: suppléments pour les billets (voir ci-dessus), assurance annulation obligatoire (dès Fr. 30.-), frais de réservation. Lieux et heures de départ (sous réserve de modifications) Genève: 7 h 15, Lausanne: 8 h , Neuchâtel: 9 h , Bienne: 9 h 30 Remarques: Formalités: les citoyens suisses présenteront une carte d’identité ou un passeport valable. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA, disponibles dans toutes les agences de voyages ou sous www.tourismepourtous.ch. Sous réserve de changements de programme. L’attribution des sièges dans le bus se fait par ordre de réservation. Les rangées 1 à 3 peuvent être réservées contre supplément.

Infos et réservations: 021 341 10 80 (Mme Sylvie Gaudin) ou voyagesspeciaux@ tourismepourtous.ch


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

TOURNERAI

HABILES

DUÈGNES

AIGLES

OISEAU GRANDE ÉCOLE

STATION

NOTE

FLEUVE

PRÉCIS

Comment participer:

MŒURS

6

HALERONS

* E B E N I E R H R U E R A S

E C R U * E S T * E T I Q U E

* A E P U T S *

* O L L U E I * T S

* T I R

E R S E

* I S E * S * N * D * E * A G E R A * M L F E * I

E C A R L A T E * O P * O * D

3

BAYE DAREDARE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 8 novembre 2009, à 18 heures. T R A N S P L A * T E R A I T

SUR LA RUHR DOUTEURS

8 DE LA VESSIE ÉGALISA

ÉRUDIT

* P * P * E * P N A * T * P *

| 93

* E N A * X E N O P H O B I E

A S T I C O T E R A I * I L S

Solution Problème n° 44

Mot: brouillamini

Gagnants Mots fléchés n° 43

Michel Loup, Montmagny (VD); Alice Berhoud, Lavey-Village (VD); Micheline Antoniazza, Yvonand (VD); Félix Favre, Prilly (VD); Gislaine Acker, Bex (VD).

ATOME

12

LENTILLES

ÉLIMÉ

9 BOUCLIER FILS DE ZEUS

À CÔTÉ DE EUX OSAIS

2 POISSON DE MER

TROU

PORCELETS

POSSÈDENT

www.saison.ch REFUS ENCHÂSSERAIS

CASSÉ INCONSCIEMMENT

11

FILLE D’HÉLIOS

7

NOUA

TEXTUEL

ESPRIT

VEDETTE TEST MÈRE D’ABEL

RESPIRATEUR BÂTIMENT

10

5 AUPRÈS DE

1 SORTIE

PONCÉ

4

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 612 000 (REMP, MACH Basic 2009-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef a.i.: Steve Gaspoz Chef d’édition et rédacteur en chef adjoint a.i.: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara

Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Christina Rohner, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Yves Golaz, Janine Meyer, Janina Prosperati, Hans Reusser,

Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


94 | Migros Magazine 45, 2 novembre 2009

La reine des neiges

Virginie Faivre est championne du monde de ski freestyle. Rotations, grand écart, tête en bas, la Vaudoise s’éclate avec ses figures acrobatiques.

U

ne toute petite forme fluo s’élance du haut de la piste, s’envole, tournoie sur ellemême, avant d’atterrir tout en légèreté. Puis elle lève les bras, crie sa joie. Virginie Faivre vient d’être sacrée championne du monde de ski freestyle. C’était en mars dernier, au Japon. Sur les hauts de Saint-Légier (VD) – sa commune d’origine – il y a vingt ans, Virginie dévalait l’unique piste de ski des Pléiades. Il y a douze ans, elle faisait partie des espoirs de la relève du ski alpin suisse, mais sa petite taille ne lui permettait pas de rivaliser avec les meilleures. Et puis... sa carrière a changé de cap, un peu comme les sauts à 540° qu’elle effectue aujourd’hui. Au détour d’un séjour au Canada, son bac en poche, elle découvre un peu par hasard le freestyle. Sa colocataire l’entraîne dans un snowpark, une cuvette de neige, et lui montre quelques figures. Bientôt, Virginie vole d’un côté à l’autre, tantôt à l’endroit, tantôt à l’envers, les skis écartés ou, au contraire, bien serrés. Surtout, elle s’éclate et ça se voit.

Un apprentissage progressif

«Au début, je n’osais pas faire de grands sauts. J’ai dû prendre confiance en moi, progresser pas à pas», dit-elle. Pour essayer de nouvelles figures, elle observe un copain, le suit et copie sa technique, avant de reproduire seule la figure. Une bande d’amis se forme autour du snowpark et s’échange des combines pour progresser. Inlassablement, de haut en bas, puis remonter la pente, prendre son souffle, s’élancer... Une ténacité qui a payé, puisqu’elle a remporté le championnat du monde et ne compte pas s’arrêter là. «Je veux toujours

Virginie Faivre en mars 2009 lors des championnats du monde de freestyle au Japon.

faire mieux. Quand on a goûté à la victoire, on veut toujours y retourner. Et je sens que j’ai encore une marge de progression.» Les grosses blessures, fréquentes dans ce sport, l’ont épargnée, si bien que Virginie se voit bien continuer la compétition encore quelques années. «On a raté l’inscription de notre sport aux Jeux olympiques de Vancouver en février. Mais peut-être que pour 2014 on y arrivera. Ce serait évidemment un rêve.» A 27 ans, elle ne craint pas l’arrivée des «petites jeunes». Ses figures originales, qu’elle est la seule à effectuer, lui assurent de conserver une longueur d’avance. Le cirque blanc, version half-pipe au féminin, est impitoyable. «On est peu nombreuses, tout le monde se connaît. On se dit copines, puis quand l’une gagne, l’autre se vexe et lui fait la tête...»

Elle réalise son rêve depuis plusieurs années, vit de sa passion et compte poursuivre dans cette voie. Grâce aux sponsors, aux exhibitions et aux vidéos qu’elle tourne, Virginie arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts. Car le freestyle, c’est aussi beaucoup de démonstrations, de shows, de petits films tournés à même la poudreuse. «D’ailleurs, dès qu’on a l’occasion, on quitte le snowpark pour aller skier hors piste.»

Elle skie à l’envers

Aujourd’hui, elle est plus souvent au sommet du snowpark que sur les pistes. «Je m’ennuierais si je devais de nouveau skier toute une journée. Je fais quelques pentes pour m’échauffer, mais je glisse à l’envers, afin d’améliorer cette technique.» Car sur les lattes de freestyle, les deux extrémités sont

pointues (le twin tip, ce qui permet de se mouvoir aussi bien en avant qu’en arrière). Au bord du parc, les jeunes la regardent avec les yeux brillants. «Des fois, ils me reconnaissent et chuchotent: regarde, c’est Virginie Faivre, la championne du monde! J’essaie de leur donner quelques tuyaux, une manière de rendre ce qu’on m’a transmis autrefois.» L’été est long lorsque la neige manque. Virginie en profite pour avancer dans ses cours de comptabilité à distance, rêve déjà d’entamer des études de psychologie plus tard, peaufine son site internet. Elle essaie de nouvelles figures acrobatiques sur un water-jump, du côté de Zoug (tremplin duquel elle s’élance, effectue une figure, puis atterrit dans l’eau). «Cela me permet d’oser des choses. Pour la première fois, je fais des sauts la tête en bas. Si je les rate, j’atterris dans l’eau, c’est moins douloureux que d’essayer directement sur la neige.» Et comme elle a la bougeotte et que les exercices physiques en salle sont plutôt ennuyeux, elle s’est mise au vélo cross, sous l’insistance de son ami, ancien champion de ski freestyle. «C’est drôle de retourner sur les pistes en été. On monte en télésiège puis on dévale la pente à vélo.» Evidemment, depuis peu, le naturel est revenu au galop et elle tente quelques sauts bien prudents. «Je n’ai pas des objectifs aussi élevés qu’à ski!» dit-elle en éclatant de rire. Elle a recommencé à s’entraîner, entre Saas-Fee et les Portes-du-Soleil. Bientôt, elle s’envolera pour le Colorado où la première course de la saison aura lieu début décembre. Pas de soucis, le ski, elle le pratiquera encore longtemps... «au moins jusqu’à ce que je sois grandmère!» Mélanie Haab Photos Mathieu Rod / DR

www.virginiefaivre.com


RÉUSSITE VIRGINIE FAIVRE

| 95

Virginie Faivre: «Je veux toujours faire mieux. Quand on a goûté à la victoire, on veut y retourner.»


MOLTO GUSTO. La dolce vita! Une ne tranche de panetto ou de pandoro, ac rre compagnée d’un ve nt la de moscato pétil ol. Sélection sans alco tre Naturellement à vo Migros.

10.– Pandoro à la cannelle 500 g

17.50

Pandoro tessinois Sélection 800 g

18.50

Panettone Sélection 1 kg

12.50

Panettone à l’amaretto 550 g

10.90 Il Gran Pandoro 700 g

Migros Magazin 45 2009 f GE  

Huile de palme: le WWF attribue une bonne note à Migros. ENTRETIEN 28 RÉUSSITE 94 EN MAGASIN 38 ACTUALITÉ MIGROS 36 N O 45, 2 NOVEMBRE 2009...