Page 1

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

Publicité

S P M E T LE S E É D I S DE . S E L L E NOUV et gagnez z Participe igipedia.ch .m sur www


Participez maintenant au grand concours d’idées Migipedia et gagnez jusqu’à Fr. 10’000.–.

S P M E T E L DE VOS

1.

IDÉES.

Votre idée compte. Trouvez l’idée qui vaut Fr. 10’000.–.

ez z et gagn Participe igipedia.ch .m sur www

Sur Migipedia, vous avez la parole. Raison pour laquelle un concours a été organisé pour marquer le lancement officiel de notre plateforme en ligne pour les consommateurs. Et nous avons besoin de vos idées! Jusqu’au 18 novembre 2010, vous pouvez présenter vos idées d’amélioration d’un produit Migros ou de produit inédit sur Migipedia,

2. Votre voix compte. Aidez les meilleures idées à gagner.

en quelques étapes seulement. Pour faire

Même si vous n’avez pas d’idée à proposer, votre

connaître votre idée, vous devrez créer une cam-

avis compte également. Sur www.migipedia.ch,

pagne publicitaire amusante.

la galerie d’idées vous donne en permanence une

La meilleure idée décrochera le prix principal

vue d’ensemble de toutes les idées présentées.

de Fr. 10’000.–.

Soutenez votre idée préférée et aidez-la à gagner.

Neuf autres idées gagneront chacune Fr. 1’000.–. Qu’est-ce que Migipedia?

Que diriez-vous par exemple de pouvoir déguster le très populaire Energy Drink M-Budget sous forme de délicieux pudding? Avez-vous une meilleure idée? Rendez-vous sans tarder sur www.migipedia.ch et participez au grand concours d’idées Migipedia.

La plateforme en ligne des consommateurs vous donne la parole. Sur www.migipedia.ch, vous pouvez évaluer et commenter les produits et partager votre point de vue et vos connaissances avec d’autres utilisateurs. Le développement de Migipedia suit son cours. Il se trouve encore dans la phase bêta.

Participez maintenant et gagnez sur www.


EEXTRA PAIN

1 Migros Magazine

44, 1er novembre

2010

à savourer! A lire et

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

Les reines de la boulangerie

U habitante d’Aigle (VD) remporte Une lle grand concours du pain Migros. www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE www

NO 44, 1er NOVEMBRE 2010

Photo Jorma Müller

e maison. ont envoyé leur recett que primé Six cents participants gagnantes et le pain Découvrez les troisdans ses magasins. Page 8. Comment bien Migros distribuera à foison, page 6. Des spécialités régionales page 16. perdu, Création, page 4. 14. Recette du pain nouvelle ligne Pain Marin (NE), page Jowa, page 2. La à un boulanger de Histoire de la boulangerie vont rendre visite 12. Quand trois enfants parler du pain, page

AUX FOURNEAUX 90

Photos Nicolas Righetti-Rezo

ACTUALITÉ MIGROS 35

Prix Adèle Duttweiler: une cérémonie placée sous le signe de l’émotion. EN MAGASIN 81

De délicieux repas minute.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Les délices de Madame le maire A la tête de l’Exécutif genevois, Sandrine Salerno aime improviser lorsqu’il s’agit de cuisiner. Démonstration.


METTEZ LA MA T Û O G T N A V UN A .0 DE2.11FauÊ2T4.1E2.S 201

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Du

1.50

Chocolat de ménage M-Classic 200 g

4.50

Chocolat en poudre Patissier 400 g

2.60

au lieu de 3.30

20% de réduction sur les noisettes moulues M-Classic, 200 g

1.30

Jus de citron 200 ml

2.70

Gelée de groseilles rouge Extra 500 g


IN À LA PÂTE.

–.95

1.05

Cannelle moulue en pot, 27 g

6.70

Massepain Patissier 2 x 250 g

au lieu de 1.80

45% de réduction sur la farine de froment TerraSuisse, 1 kg

MGB www.migros.ch W

DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.70 Sucre vanillé Patissier 40 g

1.30

Fruits confits Patissier en cubes, 100 g

NOUVEAU 6.50 Brioche de Noël 480 g

5.70

au lieu de 7.20

20% de réduction sur la Sanissa au beurre 2 x 500 g

2.60

Carrés de chocolat pour pâtisseries 160 g


6 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Le mystère de la mort Le corollaire de chaque naissance est la mort. Comme une épée

de Damoclès, elle menace tout un chacun au quotidien. Et puis sans crier gare, le jour approche, elle nous rattrape. Rien de plus logique. Mais rien de plus traumatisant aussi pour l’humanité qui ne cesse de s’interroger: est-ce une fin ou un passage vers autre chose? La réponse manque encore et pourtant ce n’est pas faute d’avoir cherché. Que de penseurs se sont interrogés, ont disserté sur les diverses options possibles. Que de chercheurs, médecins, biologistes, neurologues ont effectué d’études les plus diverses.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Laissant malheureusement le mystère entier. Il appartient dès lors

à chacun de se construire sa propre représentation en fonction de ses croyances, personnelles ou religieuses. Si la vie s’arrête bien avec le dernier soupir rendu, alors mieux vaut en profiter au maximum sans se soucier du moment où il surviendra et tant pis pour ce qui se passera après. Si au contraire la mort consiste en un passage vers un autre état, il conviendra de s’y préparer au mieux afin d’éviter tout désagrément le moment venu.

Les deux visions s’opposent autant qu’elles se complètent. Puisque Photos Thomas Andenmatten, Catherine Leutenegger, Igor Ponti

* tarif local

l’on ne sait de toute manière pas de quoi elle est faite, autant laisser toutes les portes ouvertes. C’est ce que l’on fait depuis des millénaires, avec plus ou moins de dogmatisme en fonction des périodes. En cette veille de commémoration des morts, nous avons décidé de recenser les points de vue des religions en demandant à des représentants de plusieurs d’entre elles quelles sont les particularités de leurs croyances. En parcourant notre récit en page 14, vous découvrirez différentes explications de ce qui reste un profond mystère.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

RÉUSSITE 124 David Naselli, un jeune Valaisan de 27 ans, a inventé un outil informatique – Aspiricus – qui facilite la vie des associations et des sociétés locales. Explications.


CETTE SEMAINE SANTÉ 20

|7

PLEIN AIR 109

Les groupes de maintenance cardiovasculaire permettent aux personnes touchées par un infarctus d’améliorer leur hygiène de vie. Reportage.

Anne-Lise Bourgeois, accompagnatrice en montagne, propose une balade à la découverte des joyaux et des coutumes d’autrefois du val d’Anniviers.

RÉCITS

Soins

89

14

Santé

20

I am Hair: adieu pellicules!

Les groupes de maintien cardiovasculaire.

Récit

Lorsque les jeunes participent à la vie de la cité.

ENTRETIEN

Xenia Tchoumitcheva

ACTUALITÉ MIGROS

Alimentation

CUISINE DE SAISON

24

Prix Adèle Duttweiler

Une cérémonie placée sous le signe de l’émotion.

Oceanmania

Sensibiliser les enfants de manière ludique.

EN MAGASIN

Votre coopérative régionale 28

32

35

39

Sur le pouce

81

   

2 nuits avec service hôtelier Logement en studio ou appartement Entrée libre aux bains thermaux 1 massage 25 minutes

Plein air

109

Bien-être

115

Voitures

118

Une magnifique balade en Valais. La danse du ventre des futures mamans.

RUBRIQUES

Migros Flash Temps présents Minute papillon Voyage lecteurs Mots fléchés / Impressum

RÉUSSITE

David Naselli

293.   

1 hydromassage 1 composition du corps Accès au sauna/fitness Peignoir et sandales en prêt

Ovronnaz / VS - 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch

- de diman

97 103

Publicité

Break wellness

90

Mieux vivre

La Mazda 6.

42

De délicieux repas minute grâce à Anna’s Best.

VIE PRATIQUE

La coloc des parents solo.

Noël

Il est temps de se préparer aux festivités de fin d’année.

Sandrine Salerno

VOTRE RÉGION

A la rencontre des garants de la fraîcheur et de la qualité du poisson vendu à Migros.

Xenia Tchoumitcheva, dauphine de Miss Suisse 2006, se lance dans le cinéma. Rencontre avec une jeune femme qui sait ce qu’elle veut.

85

Récit

La mort vue par cinq religions différentes.

ENTRETIEN 28

Alimentation

Le nouveau chewing-gum Skai-Q Strawberry sour.

iche à jeud

8 12 27 121 123 124


8|

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

NEWS

Un nouveau directeur pour Interio Reto Waidacher, 46 ans, a été nommé par la Direction générale de la Fédération des coopératives Migros directeur d’Interio SA. Succédant à Matthias Baumann, il prendra ses fonctions le 1er janvier 2011. Reto Waidacher est entré au service du groupe Migros voilà une décennie pour y occuper le poste de chef du service juridique. Depuis trois ans, il dirige aussi le secrétariat général de la FCM. Interio SA emploie plus de 800 collaborateurs et a généré un chiffre d’affaires de 260 millions de francs en 2009.

Depuis Depu puis is 1957, 7, lle e el Pour-cent culturel Migros soutient les le arts en Suisse. Gisèle Girgis, membre de la le Direction générale ), de Migros (médaillon), s’est réjoui de le cette nouvelle ce. reconnaissance.

Des cadeaux à petits prix Le nouveau journal des cadeaux est là. Au fil des pages, les Lilibiggs présentent les nouveautés de l’assortiment Migros aux enfants qui pourront faire leur choix avant d’écrire au Père Noël. Le livre des cadeaux est disponible dans les magasins Migros.

Avec la famille Felix Dès aujourd’hui, la famille Felix sera occupée à préparer les fêtes de fin d’année dans «Migros Magazine». Les téléspectateurs pourront dès ce lundi retrouver la petite tribu dans plusieurs films publicitaires se déclinant en neuf épisodes. A voir aussi sur Facebook. www.facebook.com (profil «Migros en français»).

LE CONSEIL BÉBÉ DE LA SEMAINE

L’empreinte numérique de bébé Bien avant de savoir marcher, bébé laisse son empreinte numérique sur la toile. Une étude internationale a démontré que huit bébés sur dix y sont présents. La plupart y font leur entrée à six mois. A cet âge, un tiers des parents publient des informations et des données sur leur bout de chou. Mais pour un quart des bébés, la vie digitale commence déjà avant la naissance, lorsque les parents mettent en ligne des clichés d’échographie. Des voix critiques mettent en garde contre la publication précipitée de photos. L’empreinte numérique introduit les enfants dans un monde sans limite, où les données peuvent être partagées non seulement avec ses amis mais aussi avec l’ensemble du web. Pour tout savoir sur la grossesse et la vie avec bébé, rendez-vous sur www.migrosbabyclub.ch

Photos Getty Images, bab.ch/stockfood, CF Wesenberg/ECM Records

Du jazz à l’œil!

G

agnez des entrées pour le concert du 12 novembre au Victoria Hall à Genève, où se produiront successivement le pianiste genevois Moncef Genoud, champion d’un jazz rythmé et flamboyant, et le New Anouar Brahem Quartet. Anouar Brahem improvise avec des musiciens d’horizons très différents, mêlant les sonorités agi-

Anouar Brahem se produira le 12 novembre à Genève.

les et fragiles de son oud tantôt avec une clarinette basse, tantôt avec un piano et un accordéon. Maqam arabe, rythmes du pourtour méditerranéen, jazz: Anouar Brahem, le voyageur né en Tunisie, s’approprie tous les styles avec le même bonheur. «J’ai découvert les liens étroits existant entre toutes ces musiques», déclare-t-il volontiers. C’est que le


MIGROS FLASH

|9

Distinction pour le Pour-cent culturel Migros

Le Pour-cent culturel Migros a été couronné «Investisseur de l’année 2010» la semaine dernière à Berlin.

V

ive le Pour-cent culturel Migros! La semaine dernière à Berlin, il a été couronné Investisseur culturel de l’année 2010. Une belle récompense pour cette institution initiée par Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros. Depuis 1957, elle s’engage en faveur de la culture, de la société, de la formation, des loisirs et de l’économie. Grâce aux contributions versées par la Fédération des coopératives Migros et les coopératives régionales, plus de 3,3 milliards de francs ont été investis depuis sa fondation. Plus de cent organismes culturels renommés, projets culturels, entreprises de marketing urbains et

investisseurs culturels étaient en lice dans le concours «Kulturmarken-Award» (Prix des marques culturelles) 2010.

Une nouvelle reconnaissance internationale

Composé de dix-huit experts issus des domaines de l’économie, de la culture, de la science et des médias, le jury a élu les lauréats dans les catégories Marque culturelle, Marque tendance, Manager culturel, Marque urbaine ainsi que Investisseur culturel de l’année, titre décerné pour la première fois. Membre de la Direction générale et cheffe du département Res-

sources humaines, Affaires culturelles et sociales, loisirs de la Fédération des coopératives Migros, Gisèle Girgis s’est montrée ravie de cette distinction: «Après avoir remporté le World Retail Award l’année dernière, notamment grâce à son engagement exceptionnel avec le Pour-cent culturel, Migros se targue d’une nouvelle reconnaissance internationale du Pour-cent culturel Migros. Cette récompense représente une valorisation notoire de nos nombreux investissements durables dans la culture et la formation au cours des cinquante-trois dernières années.»

www.pour-cent-culturel-migros.ch

jazz ne connaît pas de frontières: c’est une musique qui fait la part belle à l’improvisation et à l’écoute de l’autre.

➔ Pour participer au tirage au sort

et gagner un des 10 x 2 billets, envoyez un courriel à l’adresse: musiques-suisses@ mgb.ch jusqu’au 9 novembre 2010. Des billets peuvent aussi être achetés auprès du Service culturel Migros Genève: 022 319 61 11.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Il était un avocat… Riche en lipides et en éléments nutritifs, l’avocat constitue une entrée facile à préparer. Si certains le dégustent avec une vinaigrette

maison, d’autres préfèrent le consommer avec un filet de jus de citron. Simple, authentique… et savoureux.


Maintenant

tzteJ

699.– Avant

999.–

Touche de congélation rapide

Jetzt Maintenant

174.–

30%

Avant

249.–

Avec embout supplémentaire pour sols durs

Aspirateur VAC 4900

Puissance 2000 W, filtre HEPA, rayon d’action 12 m / 7171.172

Congélateur VE 212 SA+ C

Capacité utile 212 l, 6 tiroirs anti-basculants (dont 1 XL), ouverture de la porte facilitée, C dimensions (h x l x p): 155 x 59,5 x 63 cm / 7175.079 d

Les offres sont valables du 2.11 au 15.11.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modifications de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

«Migros Magazine» no 41 du 11 octobre. A propos des «Impulsions» de Jean Ammann - On crie au loup

«Des chiffres parlants»

Félicitations à Jean Ammann pour sa chronique sur le massacre annoncé du loup en Suisse! Sa démonstration, chiffres à l’appui, de l’impact négligeable du grand canidé sur la mortalité ovine (...) est implacable et remplace bien des longs discours. Qu’il se trouve malgré tout, en cette année censée promouvoir la biodiversité, une majorité de parlementaires pour diminuer la protection d’une espèce menacée au niveau mondial en dit long sur l’influence

des tire-gâchettes et de leur surreprésentation dans les travées de notre parlement. La décision visant à assouplir les conditions d’autorisation de tir du loup (…) ne répond à aucune logique, si ce n’est celle de faire plaisir à une corporation dont le loisir (…) consiste à tirer sur des animaux sans défense. (…) Pascal Hurni, Neuchâtel

qui y a séjourné. Mais vous ne dites pas que dans les années 40 à 50, ce bâtiment abritait un préventorium accueillant les enfants suisses romands atteints de primo-infection tuberculeuse. Il s’appelait alors Clairval. J’y ai passé moi-même plus d’un an.

François Demierre, Fribourg

«Migros Magazine» n 42 du 18 octobre. A propos de l’article «Sur les traces des diligences»

«Migros Magazine» no 41 du 11 octobre. A propos de l’article «Il y a une vie après un arrêt de travail»

«C’était un préventorium»

«Pas toujours un succès»

o

Dans votre article qui parle du village de Finhaut, on mentionne l’hôtel Bristol et le roi des Belges

Votre intérêt sur le recyclage professionnel me plaît beaucoup. Moi aussi, je me suis recyclé en

2008, à 61 ans. Après un stage d’évaluation et formation, j’ai obtenu un contrat d’une durée indéterminée auprès du même employeur. Il a fait tout son possible, mais pas les assurances. A cause d’un handicap neuropsychologique, j’ai abandonné mon travail dans l’encadrement en génie civil et pris un poste d’aide en exploitation. Un travail sans stress avec des horaires adaptés. Malheureusement, la différence de salaire valide-invalide est importante, ce qui me donne le droit à une demi-rente AI pour compléter mon nouveau salaire. Je lutte depuis 2005 pour l’obtenir et ce n’est pas encore fini. Le recyclage professionnel n’est donc pas toujours un succès! Matija Kozelj,

Chêne-Bourgeries

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

MGB www.migros.ch

Publicité

Enfin des menus tout prêts aussi frais que sur l’emballage!

NOUV EAU

Les nouveaux Fresh cups sont des plats fraîchement préparés et acheminés à Migros dans les 24 heures. Prêts à être dégustés en 3 minutes. Couverts et serviette inclus.

| 11


12 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

SUR LE VIF

Une armée sans défense? Le récent rapport sur l’armée suisse démontrerait, selon certains, la part trop belle faite aux économies, au détriment de la capacité à anticiper les menaces. Les explications de Dimitry Queloz, historien militaire. En quoi ce rapport serait-il spécialement alarmant?

L’armée vient de connaître, en dix ans, deux réformes importantes, qui étaient, au départ, largement soutenues par les politiciens et la population. Or à peine quelques années après leur entrée en vigueur, ces réformes ne sont plus viables en raison de vices de conception et du refus du Parlement d’accorder les moyens financiers nécessaires. N’est-il pas normal en période de crise économique de fixer des priorités et que la défense n’en fasse pas partie?

Certes mais la situation est telle que de nouvelles restrictions mettront en péril l’existence de nombreux savoir-faire et allongeront considérablement les délais de montée en puissance de l’armée.

Comment expliquer le désintérêt des politiques pour les questions de défense?

D’abord par l’absence d’une menace militaire précise depuis la chute du Mur de Berlin. On vit dans l’euphorie d’une paix qui ne touche cependant que le territoire européen. Ensuite, la prédominance d’un état d’esprit, tant néolibéral que marxiste, qui privilégie les aspects économiques de la société. La disparition d’une culture historique constitue une troisième raison. On oublie le passé, on surfe sur le présent, l’immédiat, en ne raisonnant pas à moyen ou long terme. Enfin, les questions militaires ne sont pas des sujets électoralement très porteurs. Propos recueillis par Laurent Nicolet

TRAIT POUR TRAIT Dessin de Herrmann paru dans «La Tribune de Genève» du 27 octobre 2010

IMPULSIONS Stéphane Garelli, professeur à l’Université de Lausanne et à l’IMD

Au noir L’économie au noir est la hantise des gouvernements. Elle échappe à tout contrôle et surtout à toute taxation. Et pourtant cette part de l’économie, que certains préfèrent appeler souterraine ou parallèle, est non négligeable. Le professeur Friedrich Schneider de l’Université de Linz s’est spécialisé dans son étude: selon lui,

en 2009, l’économie «non déclarée» représenterait 35% de l’économie mondiale «officielle» – pas mal… Bien sûr tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne: en Bolivie et en Géorgie, l’économie au noir représenterait 70% du PIB. Evidemment, à l’autre extrême, le pays le plus ver-


TEMPS PRÉSENTS

| 13

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

Photo Ulet Ifansasti / Getty Images

A voir: N’enfoncez pas le clown. Homme de cirque, illustrateur, gagman pour Tati, réalisateur de cinq films dans les années 60 – façon burlesque - acteur chez Bresson, Oshima, Iosseliani et Fellini – «Les clowns» bien sûr: revoici le légendaire Pierre Etaix et son dernier spectacle, hommage appuyé au music-hall. «Miousik Papillon». Lausanne. Théâtre de Vidy, du 2 au 7 novembre.

DANS L’OBJECTIF

tueux est la Suisse avec moins de 9% d’économie non déclarée, suivie de peu par les Etats-Unis. En Europe, les champions sont l’Italie et la Grèce, avec plus de 28% du PIB, suivies par la Belgique, l’Espagne et le Portugal autour des 22%. Les Suédois, dont la probité est légendaire, se débrouillent remarquablement bien en passant sous silence plus de 19% de leur économie. Il faut donc faire la différence entre les citoyens qui ne veulent pas payer d’impôts par sport national – ce serait le cas de la Grèce – ou parce qu’il est facile de frauder le fisc – ce serait le cas de l’Italie et de certains pays en développement – de ceux qui en ont assez de payer trop d’impôts comme les pays nordiques ou la Belgique. Une autre théorie célè-

bre, celle de l’économiste Arthur Laffer, montre que plus la fiscalité augmente au-delà d’un certain point, moins les gouvernements encaissent d’impôts, les citoyens préférant ne plus travailler ou dissimuler leurs revenus. C’est peut-être pour cela que l’économie au noir est tellement dynamique et productive tant il est vrai que les gens aiment échapper à l’impôt. D’ailleurs, une grande partie de nos revenus en Suisse vient non pas de notre économie au noir mais de celle des autres pays. Des mauvaises langues appellent cela de l’évasion fiscale…

> Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Le temps figé par les cendres

En Indonésie, la ville de Sleman a perdu ses couleurs, noyée sous un nuage de cendres causé par l’éruption du volcan Merapi. Au moins 33 personnes ont perdu la vie la semaine dernière suite à cette catastrophe naturelle.

A lire: Il aggrave son cas, Roth. L’histoire d’un fils de boucher mort à 20 ans (la guerre de Corée), un livre sur «la façon terrible, incompréhensible dont nos décisions les plus banales, fortuites, voire comiques, ont les conséquences les plus totalement disproportionnées.» «Indignation», de Philip Roth, Gallimard. A lire: Cauchon qui s’en dédit. Cet évêque-là est passé à la postérité. Pierre Cauchon (1371-1442) n’aura pas hésité, il faut dire, à endosser le très mauvais rôle: ordonnateur du procès de Jeanne d’Arc. Voilà qui valait bien une biographie érudite et fouillée. «Pierre Cauchon», de Jean Favier, Fayard A voir: Manger son lapin noir. Un homme qui se prend pour un lapin, des lapins cyniques, obsédés, cruels. Spectacle de marionnettes, dû à l’Anglais Neville Tranter, mais de marionnettes bêtes et géantes. «Cuniculus», Crochetan, Monthey, 18, 19, 20 novembre.


14 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Comme un parfum d’au-delà

A l’heure où l’on préfère miser sur cette existence-ci plutôt que parier sur une hypothétique vie après la mort, que deviennent les discours religieux sur le sort des défunts? Les réponses de représentants de cinq grandes confessions à l’occasion de la Toussaint.

A

ces mots de résurrection des morts, les uns se moquaient, les autres disaient: «Nous t’entendrons là-dessus une autre fois.» Saint Paul déjà en avait fait la cruelle expérience, lorsqu’il s’était mis en tête de prêcher à Athènes au milieu des philosophes. Produit d’appel des grandes religions, la vie après la vie, l’au-delà, est aussi le point d’achoppement de la raison. Et sans doute l’une des explications majeures de la désaffection du religieux à une époque et dans une partie du monde où l’on préfère désormais miser sur l’ici-bas plutôt que parier sur un hypothétique audelà. L’histoire de l’éternité est longue. Le livre des morts des anciens Egyptiens évoquait un tribunal divin présidé par Osiris et pesant le cœur des défunts. Avec, ensuite, soit l’accès au royaume des dieux immortels, soit une explication avec la Dévoreuse, créature monstrueuse à tête de crocodile. Le bouddhisme aura également son guide mortuaire, le Bardo Thödol (Livre des morts tibétains) qui décrit les différentes étapes du passage d’une vie à une autre, à quoi se résume la mort. Le judaïsme, le christianisme puis l’islam mettront l’accent sur un jugement divin qui conduira les âmes au jardin d’Eden

ou dans la géhenne, en enfer ou au paradis. Qu’en est-il aujourd’hui de cette géographie de l’au-delà? Les explications des représentants de cinq grandes religions: catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam et bouddhisme tibétain.

Laurent Nicolet Photos Thierry Parel / Pierre-Yves Massot-arkive

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

«Y a-t-il une vie après la mort?» 16% 45%

J’espère bien!

Oh, non

39%

Peut-être

1340 personnes ont donné leur avis sur notre site internet du 4 au 14 octobre 2010.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch

Claude Schwab

Pasteur et enseignant vaudois à la retraite

Si vous deviez en quelques mots caractériser le message du protestantisme sur l’au-delà… Tout simplement: confiance, confiance, confiance. C’est la reprise de la dernière parole de Jésus: «Père, je remets mon esprit entre tes mains.» Il y a aussi cette conviction que l’amour est plus fort que la mort. Et aussi que si je vais mourir, ce qui se passera après, en revanche, se passera en nous. L’individu sans relation meurt. Si j’étais seul dans l’au-delà, ça n’aurait aucun sens. Je crois que nous ressusciterons. Mais l’au-delà, c’est l’au-delà: personne n’en est jamais revenu. Je suis ainsi critique vis-à-vis des extrapolations tirées des fameuses expériences de mort imminente faites par des gens qui sont passés tout près de la mort. Etre presque mort, c’est un peu comme avoir presque réussi.

Quelle est la part d’allégorie dans des notions comme le paradis ou l’enfer? En Occident, elles ont servi la catéchèse pendant une longue époque, où la vie après la mort était plus importante que la vie ici-bas. Au Moyen Age, la sépulture décente accordée aux morts était considérée comme un acte de piété aussi utile que de donner à boire et à manger aux vivants. En faisant recours à la peur, la croyance au paradis et à l’enfer a pu fonctionner assez efficacement comme appel à la responsabilité. Mais dans le message de Jésus, enfer et paradis ne sont pas des notions centrales, ils constituent le langage que Jésus a utilisé (rarement) pour insister sur la responsabilité personnelle ici-bas. Comment interpréter correctement des notions aussi difficiles que la résurrection des corps et le jugement dernier?


SOCIÉTÉ RELIGIONS

| 15

Alain Blum

Officiant à la synagogue de Lausanne Que nous dit le judaïsme sur l’au-delà? L’âme subsiste, elle est éternelle, elle rejoint sa source divine, Dieu. Elle va en principe passer certains stades, plus ou moins élevés d’après la manière dont l’homme s’est comporté dans la vie. On ne sait pas exactement combien d’étapes mais on croit que l’âme va commencer à s’élever à la fois par les prières que font les proches et aussi par le travail que l’individu a fait pendant sa vie...

La notion de jugement dernier implique que tous nos jugements humains sont provisoires. Les Evangiles montrent que ce n’est pas à nous de tracer la limite entre «bons» et «mauvais». Dans chaque être humain existe une dignité, quelque chose de positif. Je crois qu’aujourd’hui la notion de jugement ne tient pas la route. Dans la tradition biblique, la justice, c’est le fait de donner à chacun sa place. Quant à la résurrection des corps ou de la chair, elle pose tellement de problèmes d’interprétation qu’il est préférable d’y renoncer pour évoquer l’espérance chrétienne. Le terme grec que l’on traduit par ressusciter, se mettre debout. Il signifie l’espérance de faire lever l’être humain couché, que ce soit dans la vie présente ou dans une vie à venir. De cet au-delà nous ne savons rien, mais on peut jouer sa confiance, faire un pari contre le néant.

Qu’en est-il des notions de paradis et d’enfer? La mission de l’homme sur terre est de se préparer à la vie future après la mort. L’âme passe en jugement après la mort de l’individu. Elle peut ensuite soit souffrir, soit atteindre la félicité éternelle. On dit même que si quelqu’un n’a pas réussi durant sa vie à accomplir la mission qui lui était dévolue, son âme peut revenir sur terre, sous forme humaine, se réincarner pour accomplir un certain travail. Tout le monde n’arrive pas à terminer sa mission.

Pourquoi si peu de détails dans les textes sacrés sur la vie après la mort, et dans le judaïsme encore moins que dans les autres confessions? L’enfer, le paradis, sont des sujets dont on ne parle pas à longueur de journée. Il y a tellement de choses à faire sur cette terre. La tradition juive

«L’âme passe en jugement après la mort de l’individu» dit que la vie ici est une antichambre. Il faut se préparer dans l’antichambre à entrer dans le palais. C’est une image pour montrer la direction que doit donner un juif à sa vie, ne pas estimer que la vie s’arrête à la mort, ne pas penser que chacun fait ce qu’il veut pour en profiter un maximum. Mais il faut vivre cette vie avec tout ce que Dieu nous donne, il faut profiter de la vie, se marier, faire des enfants, mais en se préparant aussi à quelque chose d’autre. D’où vient l’importance particulière que le judaïsme accorde aux rites funéraires? Le rite funéraire est considéré comme le plus grand des commandements. C’est l’acte gratuit par excellence. Lorsqu’une personne est décédée, on va l’enterrer le plus vite possible. On considère qu’une fois qu’une personne est morte son corps doit être rendu le plus vite possible à la terre pour que l’âme puisse entamer son processus d’élévation. Cela s’inscrit dans une conception globale du judaïsme, qui considère que toute philosophie, toute idée doit s’incarner dans les gestes quotidiens, dans la pratique.


16 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Claude Ducarroz

Prêtre catholique, prévôt du chapitre de la cathédrale de Fribourg.

«Tout est forcément symbole et image» Que nous dit le catholicisme sur l’au-delà? Nous avons été créés par Dieu pour trois mondes et deux accouchements. Le premier monde, c’est le sein maternel et notre premier accouchement, c’est notre naissance. Là, nous sommes du côté de l’accueil de la vie, ce qui implique pourtant une première rupture. Le deuxième accouchement, c’est notre mort, quand nous devrons quitter ce monde-ci, ce qui suppose aussi une pénible rupture, mais c’est pour entrer dans notre troisième monde, le Royaume de Dieu. Finalement, nous allons déboucher en Dieu comme la rivière se jette dans l’océan. A chaque passage, il y a une face de perte douloureuse pour un gain plus grand en forme de cadeau. Quelle est la part d’allégorie dans les notions qui cherchent à décrire l’au-delà? Nous ne sommes pas armés pour comprendre l’autre monde. Nous nous servons donc de ce que nous connaissons ici-bas pour deviner l’au-delà. C’est pourquoi tout est forcément symbole et image. Comment interpréter correctement une notion aussi difficile que la résurrection des corps? Je préfère parler de la résurrection de la chair. Ce n’est pas notre corps actuel qui va retrouver ses membres. Mais il est impossible de

parler de l’être humain sans lui reconnaître une composante physique. Dans le Royaume de Dieu, nous serons pleinement humains, donc aussi avec une dimension physique. Comment? Je n’en sais rien, je n’ai pas cette curiosité. Je fais confiance au Christ qui, après avoir passé par la mort, est ressuscité en nous promettant que nous serions

avec lui là où il est maintenant, à savoir dans ce fameux Royaume de Dieu. Les textes sacrés comportent peu d’éléments sur la vie après la mort. Est-ce à dire qu’il faut surtout nous occuper de notre vie ici-bas? Il s’agit, en effet, de bien vivre d’abord dans ce monde-ci, mais

sans oublier notre destinée éternelle. Le fil rouge, la couleur qui finalement traverse toute notre trajectoire de vie, c’est l’amour, celui qui ne passera jamais. Etre aimé et aimer, c’est le point commun progressif entre nos trois mondes. Et ce qui nous donne du bonheur. En Dieu, ce sera le bonheur total puisque Dieu n’est qu’Amour.


SOCIÉTÉ RELIGIONS

| 17

Cheikh Yûssuf Ibrâm Imam, mosquée de Genève

Comment les musulmans conçoivent-ils l’au-delà? L’au-delà en islam fait partie des six piliers de la foi. C’est la continuation de la vie ici-bas, c’est la 2e mi-temps. Nous sommes des produits de Dieu, il nous a envoyé un manuel d’utilisation qui est la religion. Si on vit correctement dans la vie d’icibas, il n’y a aucun doute que la vie dans l’au-delà sera meilleure.

Comment expliquer que si peu de gens seront sauvés? C’est l’homme qui choisit sa vie. Aucune force ne l’oblige à faire le bien ou le mal. Certes Dieu est extrêmement généreux, mais il est également juste. Il a dit dans le Coran: voulez-vous que je récompense les criminels comme les gens pieux? Ce n’est pas possible. L’abbé Pierre, c’est comme Hitler?

Concrètement que se passera-t-il? Le jour du jugement dernier individuel a lieu au moment de la mort. Avec comme résultat soit un paradis total, soit un enfer terrible. Puis il y aura le jugement dernier collectif, lorsque toute la création sera exposée devant la divinité. Cela commence par l’envol des livres: ce que vous avez fait, avez vécu, avez commis de bien ou de mauvais, tout est incrusté, gravé. Chacun va recevoir son livre. Celui qui le reçoit par sa main droite est sauvé. Pour celui qui le reçoit par la main gauche, c’est le début de la catastrophe. S’ensuit toute une série d’événements – le lac des prophètes, la longue attente, l’exposition des œuvres sur la balance, une discussion directe avec Dieu. Puis la traversée du pont qui enjambe l’enfer. Peu nombreux seront ceux qui atteignent l’autre rive. Notre prophète a dit, en proportion pas plus qu’un poil noir dans un taureau blanc.

Qu’en est-il de ce fameux paradis, décrit avec force détails luxuriants dans le Coran? Certains l’ont vu comme une visite au marché: les dégustations, les repas, les boissons, les femmes. Mais il ne s’agit pas de délices matérielles. Le monde du paradis et le monde de l’enfer sont absolument différents de notre monde Notre prophète a dit: il y a au paradis ce qu’aucun œil n’a jamais vu, ce qu’aucune oreille n’a jamais entendu et ce qu’aucune intelligence n’a jamais imaginé. Comment comprendre la notion de martyr, qui fait débat, notamment depuis le 11 septembre? Elle n’est pas propre à l’islam. Celui qui a eu le courage de combattre sa peur, de combattre sa lâcheté, de combattre le risque de perdre ce qu’il a de plus cher, sa personne, ses parents, ses enfants, son épouse, pour défendre le pays, défendre la terre, défendre l’honneur, certes sa récompense sera exceptionnelle.


18 |

SOCIÉTÉ RELIGIONS qui apparaît disparaît. Pas d’enfer éternel.

Vénérable Lama Rigdzin

Supérieur de la congrégation bouddhiste Do Nga Chöling, Bienne Pour un bouddhiste tibétain, qu’y a–t-il après la mort? Quand la relation est terminée entre le corps et la conscience, on entre dans ce que nous appelons les états intermédiaires du bardo, qui sont des états mentaux. Le karma est une notion très mal comprise en Occident, ce n’est pas la destinée, plutôt l’action ou mieux l’impulsion de l’action. C’est l’esprit qui va déterminer l’action verbale et physique. Cet ensemble d’impulsions, ce champ d’empreintes, tout ce qu’on a vécu,

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

va perdurer avec la conscience. C’est cela qui va déterminer les états infernaux, les états paradisiaques. Des états de bienêtre, des états cauchemardesques, mais qui ne sont pas permanents puisque c’est apparu et que tout ce

Qu’est-ce qui détermine alors le passage d’un état à un autre? Il y a des êtres, comme dans toute grande tradition, par exemple saint François d’Assise chez les catholiques, qu’on peut invoquer, qu’on appelle les bodhisattva, des êtres éveillés, qui ont une expérience de vie plus humaine, ils peuvent nous venir en aide mais seulement si on a une connexion. Prenez la lune. Elle va se refléter dans ce verre d’eau par exemple. Mais si je mets de la boue mélangée à ce verre d’eau, je ne verrai pas le reflet ou très peu. Mais le reflet est toujours là. Si on veut recevoir les bénédictions, il faut apaiser la machine, devenir plus humain.

Comment décrire ces états paradisiaques et ces états infernaux? Par exemple, quelqu’un qui meurt sous la torture ou un drogué qui est en manque et qui meurt à ce moment-là est dans un état infernal. Cet état va perdurer tant que l’énergie qui l’a créé n’a pas disparu. Le bouddhisme tibétain dit que ça dure 49 jours, mais cela dépend de la puissance des empreintes karmiques. Pour le bouddhisme tibétain on ne naît pas vierge. Au moment de la conception, l’âme n’est pas vierge. Il y a eu des existences antérieures, sous quelle forme on ne sait pas, sous mille formes sans doute, humaines, non humaines, et c’est ça qui va lui donner cette renaissance, dans cette famille-là et dans ce contexte-là. C’est un cercle, non pas un cercle infini: s’il y a prise de conscience, ce qu’on appelle l’éveil, prise de conscience de ce que nous sommes réellement, cela s’arrête.

Publicité

avant 70.–, maintenant

55.–* 100.–*

avant 120.–, maintenant

sur A c t io n s t o n ien de l’entret à gazon! deuses

Tondeuse à essence sans traction à roues – Diagnostic d’entrée – Nettoyage à haute pression – Contrôle du carburateur – Vidange – Remplacement de la bougie – Contrôle de l’allumage – Graissage des axes des roues – Affûtage et équilibrage de la lame – Essai de fonctionnement et contrôle final Inclus dans le prix: bougie, joints d’étanchéité, filtre à air, huile moteur et petit matériel.

*Prix valables jusqu’au 31.1.2011.

Les pièces de rechange ou réparations supplémentaires non comprises dans les prix, ainsi que les réparations non listées seront facturées séparément. Si les frais supplémentaires dépassent le montant de Fr. 15.–, nous établissons gratuitement un devis. Ces offres ne sont pas valables pour les tondeuses autoportées et les tondeuses équipées de lames hélicoïdales. Remettez votre tondeuse à gazon (sans le bac collecteur d’herbe) à votre Do it + Garden Migros ou à l’un des plus grands magasins Migros. Liste des magasins et inscription à la Newsletter sur

www.doit-garden-migros.ch

Tondeuse électrique – Diagnostic d’entrée – Nettoyage grossier – Contrôle du moteur – Contrôle de l’interrupteur et du câblage électrique – Graissage des axes des roues – Affûtage et équilibrage de la lame – Essai de fonctionnement et contrôle final – Contrôle de sécurité Inclus dans le prix: petit matériel.

avant 150.–, maintenant

120.–*

Tondeuse d à essence avec traction t ti à roues, tondeuse directionnelle Outre les prestations mentionnées (voir «Tondeuse à essence sans traction à roues»), l’offre comprend le contrôle et le réglage de la traction et de la direction. Inclus dans le prix: bougie, joints d’étanchéité, filtre à air, huile moteur et petit matériel.


20 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

De l’exercice pour éviter un nouvel infarctus

Toute personne souffrant d’une maladie cardiovasculaire est aujourd’hui invitée à participer à un groupe de maintien. Histoire de refaire du sport, d’améliorer son hygiène de vie. Et de reprendre confiance. Reportage avec un précurseur.


RÉCIT SANTÉ

| 21

«La théorie veut maintenant que l’on recommence à bouger le plus tôt possible, à l’hôpital déjà»

Jean-Paul Marti (à dr.), maître d’éducation physique, et ses élèves du cours de maintenance cardiovasculaire.

L’

histoire d’Henri est celle de beaucoup d’autres. «Il y a cinq ans, j’ai eu un infarctus. Je ne fume pas et ne bois pas spécialement, mais j’avais arrêté toute activité physique depuis longtemps.» Trop de boulot, trop de trajet pour s’y rendre, aussi puisque ce Vaudois devait aller monter des machines jusqu’à Saint-Blaise. Aujourd’hui, à 73 ans, Henri enfile à nouveau son survêtement de sport. Chaque semaine, il vient depuis Renens ici, dans une petite salle louée au sous-sol de la Fonda-

tion des Oliviers située au Montsur-Lausanne. Histoire de pédaler et de transpirer un peu, bref de stimuler son muscle cardiaque. Sous le regard attentif du professeur de ce cours de fitness un peu particulier.

D’enseignant à cardiothérapeute

Après une carrière comme maître d’éducation physique au gymnase de Chamblandes, Jean-Paul Marti a l’œil. Le physique aussi, entretenu toute sa vie entre courses

populaires et natation. A 68 ans, désormais retraité de la fonction publique, Jean-Paul Marti fonctionne comme cardiothérapeute. «J’étais même pionnier dans ce domaine lorsque je m’y suis intéressé il y a trente-cinq ans.» Toujours intéressé par les implications médicales de l’activité sportive, il entend parler de cette mode américaine visant à faire bouger les gens qui avaient eu des problèmes cardiaques. Encore révolutionnaire en Suisse, où l’on n’a pas encore adopté le fameux slogan «Courez pour votre cœur.» «J’ai écrit à plusieurs médecins cardiologues, et c’est l’ancien député Francis Thévoz qui m’a prêté une oreille attentive. J’ai commencé mes premiers cours de gymnastique du cœur dans une petite salle du Valentin, à Lausanne, peu après.»

Vingt-trois groupes en Suisse romande

Aujourd’hui, sous l’égide de la Fondation suisse de cardiologie Swissheart, ce que l’on nomme désormais des «groupes de maintenance cardiovasculaires» se déroulent dans toute la Suisse. Il y en a 128, dont 23 en Romandie. Proposés par des spécialistes, maîtres de sport ou physiothérapeutes, au bénéfice d’une formation spécifique dispensée par des établissements spécialisés, ils servent aussi de lieu de partage et d’échange. Et s’avèrent désormais largement recommandés pour toute personne ayant subi un infarctus du myocarde ou une opération des vaisseaux coronaires, communément appelée pontage coronarien. «En

tout cas pour les seniors. Les personnes plus jeunes, entre 40 et 50 ans, se prennent généralement en main toutes seules.» Elles suivent alors les recommandations reçues durant les semaines qui suivent l’opération, où les patients passent entre quatre et cinq semaines en clinique – généralement le Noirmont ou la Lignière en Suisse romande – pour une période de réadaptation cardiaque.

Des amitiés se tissent au fil des ans

«En fait, la théorie veut maintenant que l’on recommence à bouger le plus tôt possible, à l’hôpital déjà», souligne Jean-Paul Marti qui se balade entre la dizaine de ses élèves. Le terme le fait sourire. «La plupart d’entre eux s’entraînent avec moi depuis plusieurs années déjà. Question de confiance, de camaraderie aussi puisque nous nous voyons aussi pour d’autres activités comme des balades ou des pique-niques.» Henri transpire depuis bientôt une demi-heure sur son vélo. Aucune recherche de performance ici, il s’agit de faire «fonctionner la pompe» à travers un effort mesuré et adapté. Mais rien n’interdit bien sûr de se battre contre soi-même. Un peu plus loin, t-shirt rouge et mine écarlate, le benjamin du groupe essaie sans forcer de faire mieux que la dernière fois. «Freddy, il a juste deux mois de plus que moi, sourit cet ancien ingénieur en téléphonie de 63 ans. Du coup, cela fait des années que je suis le plus jeune», plaisante Claude. Exactement neuf ans qu’il suit les conseils de Jean-


ACTION OFFRE VALABLE DU 2.11. AU 8.11.2010

 À gagner:

tuites* a r g s e s r u o c e 1 an d s

22 |

RÉCIT SANTÉ

Paul Marti, d’abord une fois par semaine, le double depuis qu’il n’est plus dans la vie active. Il n’est pas près d’oublier ce jour de novembre 1997. «J’avais à peine 50 ans. Et un double pontage coronarien à titre préventif au menu.» Il l’avoue, lui non plus n’était pas «spécialement sportif.» Mais il marchait pas mal et avait l’impression de se trouver en bonne forme. «Un jour, j’ai eu une angine de poitrine. Après m’avoir examiné, ma toubib m’a dit: quand ça va jusqu’au bout, cela s’appelle un infarctus. J’ai mis un petit moment à encaisser le

choc, quand même.» Comme ses compagnons, Claude n’hésite pas à parler de «changement de vie» après son opération. «Surtout en termes de sédentarité. Maintenant, on bouge», note Pierrette, souriante Lausannoise de 74 ans. Son infarctus s’est produit, sans trop d’avertissement préalable, en 2001. «C’était un 1er avril, et une bien mauvaise blague pour mon mari et moi.» Alors, depuis lors, elle savoure chaque instant de ce véritable retour à la vie. Pierre Léderrey Photo Catherine Leutenegger

à votre Migro

3.10 3.90 au lieu de

6.50 8.20 au lieu de

Fol Epi Maxi Pack 300 g **

4.60 5.80

Les Créations de Tartare Fleur de Sel 150 g **

au lieu de

Caprice des Dieux 300 g

2.35 2.95 au lieu de

Coeur de Lion Le Chaumes Préemballé /100 g

3.10 3.90 au lieu de

**En vente dans les plus grands magasins Migros.

 Les Créations de Tartare Rêve du Jardin 150 g **

6.30 7.80

3.40 4.30

au lieu de

Fol Epi Léger Maxi Pack 300 g

au lieu de

Chavroux Tendre Bûche 150 g

Concours

sur www.jackpotdesfromages.ch

*sous forme de bons d‘une valeur totale de 4800 CHF. Participation gratuite sur Internet.

Disponible dans les coopératives Migros Neuchâtel-Fribourg, Genève, Valais et Vaud.

Le grand rôle de la prévention

Le cœur est une merveilleuse machine. De celles qui laissent l’œuvre de la nature inégalée. Minute après minute, jour après jour, année après année, le cœur pompe sans relâche dans les vaisseaux le sang approvisionnant les organes et le cerveau en oxygène. Le boulot vital et harassant d’un organe dont la longévité et la fiabilité feraient rêver n’importe quel motoriste. Ce qui n’empêche pas que, comme n’importe quelle mécanique, sa durée de vie sera notablement prolongée avec un peu d’entretien. Bien sûr, certains ratés restent causés par des facteurs sur lesquels nul n’a d’influence, comme l’âge, le sexe ou les prédispositions familiales. Mais ils ne représentent qu’une faible proportion des maladies cardiovasculaires, qui restent avec 37% (selon les derniers chiffres de Swissheart, datant de 2005) la principale cause de décès dans notre pays, loin devant le cancer (26%). «Neuf infarctus du myocarde sur dix sont en effet dus à des éléments que l’on peut contrôler et donc prévenir», confirme la porte-parole de la Fondation suisse de cardiologie, Christa Bächtold. Et naturellement, l’on retrouve parmi ces derniers le joyeux cocktail unanimement honni, savant mélange de nos maux

contemporains qui ont pour noms hypertension, obésité, tabagisme et sédentarité. En bref: un poids corporel dans la norme, une activité physique régulière, une alimentation équilibrée, le fait de ne pas fumer, un équilibre psychique et le moins de stress possible sont les piliers de votre santé cardiovasculaire. Si en outre vous surveillez votre tension artérielle, vos lipides sanguins et votre glycémie (sucre dans le sang), vous mettez toutes les chances de votre côté de rester longtemps en bonne santé. En matière d’alimentation proprement dite, dont on sait l’influence sur la santé en général, la Société suisse de nutrition recommande de privilégier les huiles végétales, de ne pas oublier fruits, légumes ainsi que deux portions quotidiennes d’aliments complets. Enfin, en début d’année, la Fondation suisse de cardiologie a rappelé que le mois de janvier détenait le triste record d’infarctus en Suisse. Le cœur doit consentir davantage d’effort lorsqu’il fait froid, puisque la circulation ralentit alors que le corps cherche à conserver sa chaleur. Du coup, autant se couvrir et éviter les efforts inhabituels trop violents, même lorsqu’il s’agit de déblayer la neige devant son garage.


Nouvelle Dacia Duster. Scandaleusement accessible.

Le tout-terrain le plus avantageux de Suisse dès

ou

Fr. 19 900.–

Roulez 4 ans en toute tranquillité

Leasing 4.9% dès Fr. 229.–/mois*

• Système 4x4 avec 3 modes • Disponible en moteur 1.6 105 ou dCi 110 FAP • Boîte de vitesse 6 rapports

www.dacia.ch 0800 000 220

*Offre réservée aux clients particuliers dans le réseau Dacia participant jusqu’au 31.12.2010. Dacia Relax Leasing: taux nominal 4,9% (TAEG 5,01%), contrat de 48 mois. Frais d’entretien/garantie: 48 mois/100 000 km (au 1er des 2 termes atteint). Exemple: Duster 4x4 1.6 105, Fr. 19 900.– plus contrat d'entretien/garantie, Fr. 1 765.–, 20% acompte, valeur de reprise Fr. 9 353.–, 10 000 km/an, 48 x Fr. 229.– (TVA incl.). Casco complète oblig. non comprise. Financement par RCI Finance SA (sous réserve d’acceptation). L’octroi d’un crédit est interdit s’il occasionne le surendettement du consommateur. Modèle illustré (équipements supplémentaires incl.): Duster 4x4 Lauréate dCi 110 FAP, 1 461 cm3, 5 portes, consommation de carburant 5,6 l/100 km, émissions de CO2 145 g/km, catégorie de rendement énergétique B, Fr. 27 700.–; Duster 4x4 1.6 105, 5 portes, Fr. 19 900.–.


24 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Quand les jeunes se bougent Favoriser la participation des 15-25 ans à la vie de la cité, encourager leur sens de l’initiative et du d’intérêt jeunesse du canton de Vaud, qui les aide depuis dix ans à concrétiser leurs idées.

C

es jeunes, quand même, ils sont super.» Avec sa force de conviction habituelle, Carmine Cioffi a une fois de plus déplacé les montagnes. Dans quelques minutes, le Parlement des jeunes de Savigny va être officiellement fondé. Karen, Norbin et une poignée d’autres auront mis une dizaine de mois à surmonter les obstacles administratifs et techniques d’une telle création. «L’envie était là, confie Karen Devaud, 19 ans, l’un des fers de lance du projet. Nous savions ce que nous voulions faire, mais pas forcément comment y arriver.» C’est là qu’intervient le Groupe d’intérêt Jeunesse, où Carmine Cioffi occupe l’un des deux postes à 50%.

Ce groupe est à l’origine du Parlement des jeunes de Savigny.

Dix ans d’activité et 428 projets soutenus

Lancée par le canton de Vaud en 2000, cette structure fête donc sa première décennie. Sous mandat de la protection de la jeunesse (SPJ), elle a déjà soutenu 428 projets et édité une série de guides pratiques gratuits (et téléchargeables sur son site) très bien réalisés, qui ressortent cette année dans une version mise à jour. «Nous avons reçu environ 2500 commandes, et autant de téléchargements sur le Net.» Ancien animateur d’un centre de jeunes à Morges, également engagé dans la structure romande ciao.ch, Carmine Cioffi reprendrait bien à son compte le slogan du groupe: Les jeunes bougent, bougeons avec eux. «Nous travaillons selon deux axes. D’abord et avant tout une aide méthodologique et/ ou financière pour la réalisation d’idées. Mais nous soutenons aussi les communes dans la mise sur pied d’infrastructures dédiées à la jeunesse.» En dix ans, Carmine Cioffi et son collègue sont intervenus 71 fois à leur demande.

Pour pouvoir recevoir le soutien du Groupe d’intérêt Jeunesse, les critères s’avèrent assez simples: être un groupe de jeunes dont la

majorité se situe entre 14 et 25 ans, avoir son domicile dans le canton de Vaud, avoir une idée de projet non lucratif, extra-scolaire,

apolitique et areligieux. La liste est longue, même si à l’évidence festivals et soirées musicales arrivent largement en tête des de-


RÉCIT SOCIÉTÉ

pour leurs projets

Presque comme des pros

vivre ensemble: autant de bienfaits avancés par le Groupe

travail et les démarches à leur place. Plutôt de les aiguiller, de donner des conseils avisés, voire de mettre en relation avec d’autres réalisations proches. Ainsi la commune de La Chaux-sur-Cossonay, désireuse de réaliser un local pour les jeunes, a pu s’inspirer de l’expérience d’une roulotte prévue à cet effet dans un quartier de Nyon.

Derrière le concept, une philosophie

mandes. Mais les skate-parcs, les festivals de film, la création d’un local, la mise sur pied d’une pièce de théâtre ou d’un autre événe-

ment ne se débrouillent pas trop mal non plus. Il ne s’agit pas de prendre les gens par la main, ou d’effectuer le

| 25

Pour le Groupe Jeunesse, son travail va bien au-delà du soutien accordé à une soirée hip-hop ou de l’accompagnement dans les démarches d’inauguration d’un skateparc. Une vraie philosophie s’en dégage avec l’idée centrale que se sentant écouté et entendu, le jeune s’investira davantage dans la chose publique. «Cela leur apprend le sens des responsabilités, ainsi que le fonctionnement démocratique au sein d’une équipe, la patience, le sens de la communication. Dès le moment où l’intérêt devient collectif, l’ensemble de cet apprentissage nous apparaît comme un acquis en vue de la citoyenneté.» Retour à Savigny. Ici, le Parlement des jeunes a germé au moment d’une journée de brainstorming organisée par Carmine Cioffi en novembre 2009. «Notre but est surtout de réaliser par ce biais des projets à Savigny, dont un festival de musique qui nous tient à cœur», sourit encore Karen Devaud. A ses côtés depuis le début de l’aventure, Norbin Mayor, 17 ans, acquiesce et ajoute que cette association «permettra de faire du lobbying auprès de la commune pour nous faire entendre, en même temps qu’elle offrira un endroit où s’impliquer». Sans angélisme, mais avec détermination. Pierre Léderrey Photo Céline Michel

Les guides édités par le Groupement Jeunesse vaudois correspondent à un travail explicatif que leur envient leurs voisins romands. «Ils ont été rédigés d’après les questions qui revenaient le plus souvent, explique Carmine Cioffi, en charge de leur rédaction. Leur but est de rendre accessible à tous la gestion de projets, à l’origine très complexe dans notre pays.» A partir d’un premier exemplaire généraliste, justement intitulé «Pour réaliser un projet», d’autres volumes insistent sur un aspect particulier, de la recherche de fonds à la médiatisation en passant par la question associative proprement dite.

Deux autres exemples cantonaux Genève possède un «Fonds Jeunesse» depuis 1987. «Il s’agit d’un coup de pouce pour les jeunes entre 15 et 25 ans résidant dans le canton. En 2010, 280 000 francs ont ainsi été attribués», précise Didier Kneuss, membre du Fonds et adjoint à la direction du Service des Loisirs et de la Jeunesse. La moyenne donnée par projet tourne autour des 6000 francs, et ses initiants se voient très souvent aidés par un animateur d’une Maison de quartier. Le canton du Jura, lui, suit une voie assez proche de Vaud avec la nomination en 2008 d’une déléguée jeunesse interjurassienne, active donc également dans le Jura bernois. «Je travaille leurs idées avec eux et les aide à monter leur dossier, utilisant d’ailleurs les guides vaudois. Je suis aussi à disposition des communes», explique Joanna Eyer. Financièrement, les jeunes peuvent se tourner vers le Parlement de la Jeunesse qui distribue environ 25 000 francs par an, ou vers d’autres donateurs potentiels comme la Loterie romande.


Maintenant

tzteJ

555.– Avant

Appareil photo numérique reflex EOS 500D Kit 18 – 55 mm IS

Maintenant

Fonction vidéo Full HD

tzteJ

777.– 999.–

Les offres sont valables du 2.11 au 8.11.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modifications de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

y

RAM 4 Go Disque dur 320 Go

, 5" l a 15 isp D O

Avant

I VA

Image tirée du DVD «Robin des bois» © 2010 Universal Studios. All rights reserved.

15,1 mégapixels, objectif EF-S 18 – 55 mm IS, écran 3" avec 920 000 pixels, Live View, 3,4 photos/s, stabilisateur d'image optique / 7933.458

849.–

Ordinateur portable VAIO VPC-EB2E1E/WI

Processeur Intel® Pentium® P6000 (1,86 GHz), puce graphique ATI Mobility RadeonTM HD 5470 avec RAM 512 Mo (dédiée), lecteur de cartes, pavé tactile multitouch, Bluetooth®, interface HDMI, Windows® 7 Home Premium (64 bits) / 7977.112


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 27

Ah, se battre pour la retraite! Quel curieux animal que l’être huJean-François Duval, main occidental! journaliste A peine né, à peine grandi de quelques années, à peine sorti de l’adolescence, voici qu’il se préoccupe de sa retraite, de ses vieux jours et de comment ceux-ci l’amèneront le plus délicatement possible jusqu’aux rivages de la mort. Sur ce sujet, le blog d’un ami attire mon attention sur une contribution au Monde de Robert Redeker. L’article, intitulé La retraite, agonie d’un mythe français, émet une idée extrêmement éclairante sur le rôle que la dernière période de notre existence s’est progressivement mise à tenir pour nous: le mythe de la retraite s’est substitué à celui du Paradis post mortem promis par les religions et à celui du Paradis sur terre rêvé par le communisme. Touche-t-on impunément à l’idée qu’on se fait d’un brin de Paradis (Couchepin s’y est risqué)? Sûre-

ment pas ! Les grèves, les désordres, les manifestations, les violences qu’on a vus naître en France en témoignent. Hein? Quoi! Elever l’âge minimum de la retraite de 60 à 62 ans, et de la retraite obligatoire de 65 à 67 ans? Mais c’est un vrai hold-up sur le Paradis, ça! Une décision stupidement administrative, sociale et démographique qui nous vole la part de gâteau paradisiaque à

laquelle chacun a droit! Car Rimbaud se fourre le doigt dans l’œil: la vraie vie n’est pas ailleurs, elle est à la retraite. C’est inquiétant, non, que nous vivions de plus en plus dans cette idée qu’il faut attendre une vie entière pour jouir enfin de la vie? Ne devrions-nous pas troquer cette perspective-là pour d’autres, plus palpitantes? Même l’époque où nous vivions de la chasse et de la cueillette n’était-elle pas préférable, plus intensément vécue, quoique beaucoup plus brève? Un terrible constat s’impose: dans leur grande majorité, les gens, de 18 à 60 ans, ne sont pas contents de la partie dite «active» de leur vie. Ils ont même le sentiment de ne pas la vivre du tout. La retraite en revanche (avec de la chance, on vivra bien encore 20, 30 ans), ce sera ces années bénies où l’on pourra enfin rattraper le temps

perdu, sauver sa vie, assurer son salut! La retraite est priée de nous apporter le sentiment d’une vie accomplie. En quoi, on le sent bien, les heurts sociaux actuels dépassent largement le cadre d’une revendication contre l’élévation de l’âge de la retraite. Ils traduisent un mal-être beaucoup plus général et profond. Existentiel. C’est en quoi, selon moi, le mouvement de fond auquel on assiste est bien plus proche de la révolte de mai 68 qu’on ne pense. Oh, je sais! On nous dit que c’est tout le contraire qui se passe. Les soixante-huitards étaient

de jeunes veinards, favorisés par la croissance et les Trente Glorieuses, qui connaissaient une société de plein emploi. Ah, facile pour eux de se permettre de contester une société qui leur accordait tout, de la juger «aliénante», de la dépeindre comme une horrible «société de consommation», coupable de ramener les relations humaines à leurs aspects marchands, et d’évacuer toutes les autres dimensions, plus vraies, plus authentiques, dont l’être humain est fait. Aujourd’hui, les motivations seraient inverses: le mal-être de la jeunesse tient à la difficulté très concrète de son insertion dans la société, aux emplois précaires, au manque de perspectives d’avenir, au poids qu’en même temps les générations vieillissantes vont faire peser sur elle. Ce ne sont que les deux faces d’une seule pièce. Le combat des soixante-huitards et celui des manifestants d’aujourd’hui est le même: changer la

société, ou «le système», comme on disait en mai 68. Encore et toujours, c’est le système qui est mal foutu, l’organisation de la société incapable de répondre aux aspirations profondes et véritables de ses membres. L’imagination au pouvoir! N’est-ce pas par là que passera le vrai salut? Tout n’est-il pas à repenser dans l’articulation de notre temps de vie et de notre temps de travail, ainsi que du sens que nous leur attribuons?

Publicité

Notre offre inclut les solitaires

PREMIUM by CARAT

du 26 octobre au 22 novembre

exclusivement sertis de diamants H SI

20%

sur tous les bijoux CARAT Bijoux or 18 carats, perles de culture, argent et acier Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux de Crissier, MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin “Les Cygnes” Vaud: Centres commerciaux Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


28 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

«Je suis mon propre produit»

Ancienne dauphine de Miss Suisse, mannequin présent dans de nombreuses campagnes de pub, Xenia Tchoumitcheva se lance dans le cinéma. Destination: New York et Hollywood. Moteur.

V

ous êtes omniprésente dans les médias, dans les pages people et sur les affiches de publicité. On vous voit sans vous connaître. Qui êtesvous Xenia Tchoumitcheva?

Rires. Je suis une économiste, une femme d’affaires et surtout une femme du show-business. Je n’ai jamais voulu devenir mannequin, c’est trop restreint. Mais cet emploi me permet de gagner de l’argent. Je veux faire quelque chose de plus sérieux. A seulement 22 ans?

Oui. Le jour de mes 18 ans, j’ai réalisé qu’il était temps de prendre ma vie en main. Car je ne faisais rien à part étudier au lycée. Mais à 18 ans, on a le droit d’être insouciant!

Oui. J’ai d’ailleurs beaucoup fait la fête, mais je ne vais plus dans les boîtes de nuit maintenant, je suis vieille. Cela m’ennuie. Mon divertissement c’est désormais de travailler sur moi-même, d’avoir des objectifs. J’ai constaté que beaucoup de monde avait déjà accompli quelque chose à cet âge. Pas moi. Alors, j’ai commencé à travailler dans un bar et comme hôtesse lors de manifestations. Mais c’était difficile, pas très valorisant. J’ai alors réfléchi à ce que je pourrais faire pour gagner davantage d’argent. Je me suis dit que participer à l’élection de Miss Suisse m’ouvrirait des portes. Je me suis lancée et cela s’est mieux déroulé que prévu. C’était un rêve de petite fille?

Bio express

Née le 5 août 1989 en Russie, Xenia Tchoumitcheva arrive à Lugano à l’âge de 5 ans. Titulaire d’un bachelor en économie, elle parle couramment cinq langues: italien, russe, anglais, allemand et français. Mannequin depuis ses 12 ans, les Suisses la découvrent vraiment en 2006, lorsqu’elle participe à l’élection de Miss Suisse. Elue Miss photogénique, la première dauphine fait de l’ombre à la Miss en titre, Christa Rigozzi. En 2009, Xenia Tchoumitcheva est élue femme la plus sensuelle du pays. Elle a joué dans le court-métrage d’Alain Margot «Les enfants de la honte», sorti en 2009. En août dernier, elle s’est glissée dans la peau d’une DJette aux côtés de David Guetta. Elle a aussi sorti un single, «I’m not alone». Sous les couleurs de l’agence Elite, la Brigitte Bardot helvétique représente de nombreuses marques telles que Visilab, Audi, Burger King ou Casino Lugano. Côté cœur, elle dit attendre la bonne personne: «Je veux quelqu’un qui me plaît vraiment.»

Non, pas du tout. Enfant, je voulais devenir détective. A vrai dire, je ne connaissais même pas ce concours. J’ai bien grandi à Lugano, mais j’ai baigné dans une culture transalpine. Or cette élection qui est une institution en Suisse n’est pas connue en Italie. Comment voyez-vous l’élection de Miss Suisse avec le recul?

Ma carrière a décollé. L’année 2006 était très intense, puis cela s’est calmé un peu. Maintenant, cela marche très bien. Je suis reconnaissante envers ce concours, qui était l’étape la plus importante de ma vie. Mais je ne souhaite pas conserver continuellement cette image d’ex-Miss.

Ou celle de bimbo qui vous colle à la peau... ça vous dérange?

Oui et non. Au début, cette image a très bien vendu. Mais il est temps

de montrer une autre facette de ma personnalité. Je ne suis pas une bimbo. Je joue avec cette image. Vous semblez avoir les idées claires sur votre avenir...

Non, pas du tout. J’ai d’abord dû choisir entre la finance et le showbusiness, un domaine du show-business, puis entre le cinéma et la présentation d’émissions. Je dois me concentrer sur une seule chose pour la faire bien. J’ai appris à dire non. Mais c’est aussi une question d’opportunités. Le cinéma, donc...

En fait, je n’ai jamais rêvé de faire du cinéma, même si j’ai un côté très artiste. Quand j’étais petite, j’ai suivi tous les cours possibles et imaginables. J’ai pratiqué la danse durant dix ans, pris des cours de théâtre, de chant. Reste que Hollywood est un monde bizarre, il

Xenia Tchoumitcheva: «Je ne vais plus dans les boîtes de nuit maintenant, je suis vieille. Cela m’ennuie.»


ENTRETIEN XENIA TCHOUMITCHEVA

| 29

faut aller à Los Angeles, changer de vie. Moi je ne veux pas changer de vie pour autant. Ça se passe spontanément, je saisis les opportunités. Si j’ai du succès à Hollywood, c’est merveilleux. Du concret?

Je viens de suivre un cours à New York pour devenir actrice. J’ai interprété un petit rôle à Hollywood dans un film qui sortira en 2011. Maintenant, j’ai des projets de rôles plus importants. Mais je ne peux pas en dire davantage. Seulement que ce sera tourné à Hollywood. Dans quels types de réalisations vous verra-t-on?

Un court-métrage d’horreur, un autre plus drôle, puis un film d’action. J’aime les rôles dramatiques,

«Je dois montrer ce dont je suis capable» un peu difficiles. Les films légers et les comédies m’ennuient. Ce sont pourtant des rôles légers généralement attribués aux belles femmes...

Oui, c’est vrai. Mais c’est commercial, ce n’est pas vraiment du cinéma. Votre beauté serait-elle parfois un handicap?

Il y a certes beaucoup de clichés, de jalousies. Il est parfois nécessaire de travailler deux fois plus pour être respectée. Mais en même temps, si l’on est capable de tirer profit de ses atouts, cela ouvre beaucoup de portes. Est-ce difficile d’être prise au sérieux?

Parfois, mais parce que je suis très jeune. Ça va changer avec le temps. Step by step. Je dois montrer ce dont je suis capable. Comment vous voyezvous vieillir?


30 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Xenia Tchoumitcheva (à g.) a été élue en Et si le cinéma ne marchait pas?

Mon plan B, c’est une carrière de présentatrice d’émissions économiques. Je ferais un master à New York ou à Londres, des stages à CNN, la BBC. N’avez-vous pas déjà enregistré une émission?

Oui, pour internet, un programme grand public en anglais. Qui souhaiteriez-vous recevoir sur un plateau de télévision?

(Elle réfléchit). Un président américain, sûrement. Peut-être Bill Clinton parce que je l’ai déjà rencontré et je pense qu’il est très charismatique et très intelligent. C’était un bon président. J’aimerais parler business avec l’homme d’affaires Warren Buffett, découvrir sa personnalité. Et rencontrer Madonna.

«Mon plan B, c’est une carrière de présentatrice d’émissions de télévision»

Oh, ça va être assez difficile, mais cela dépend de la maturité. Si tu restes un petit enfant, il est plus difficile d’accepter de vieillir. Tandis que si ta personnalité grandit, si tu te fixes des objectifs que tu parviens à réaliser, l’âge ne pose pas de problème. Avez vous l’intention de recourir à la chirurgie esthétique?

Aujourd’hui, je dis non, mais je ne suis pas confrontée à ce problème. Je ne peux pas savoir comment je me sentirai à ce momentlà. Je n’aime pas la chirurgie, j’aime les choses vraies que je considère beaucoup plus élégantes, liées aux bonnes manières. D’un autre côté, j’apprécie les gens qui prennent soin d’eux, alors si la chirurgie permet d’être

plus présentable, pourquoi pas. Mais la chirurgie pour la chirurgie, non. Dans le cinéma, c’est quand même très courant…

Actuellement, c’est un peu la tendance contraire. Beaucoup de castings à Los Angeles recalent ceux qui ont eu recours à la chirurgie esthétique.

L’économie, c’est vaste. Qu’estce qui vous intéresse en particulier?

L’économie réelle. Pas vraiment la finance, mais plutôt les entreprises. J’aime bien observer le marché mondial, je suis curieuse de découvrir des situations et des nouvelles entreprises dans les pays émergents. Je m’intéresse aussi à la politique internationale, qui est liée aux grandes entreprises. Très souvent ce sont elles – et


ENTRETIEN XENIA TCHOUMITCHEVA Facebook, de Twitter, des stars. C’est très technique. Vous le lisez pour le plaisir?

Pour faire le marketing de ma personne. Je suis mon propre produit. (Rires.) Lorsqu’un client m’engage, il sait qu’il y a une valeur ajoutée. S’il y a Xenia Tchoumitcheva, les médias vont suivre. Mon nom est une marque. Mais ce n’est pas nouveau: Richard Branson, David et Victoria Beckham l’ont fait avant moi. D’où vient votre côté entrepreneur?

2006 dauphine de Miss Suisse. A droite: la gagnante, Christa Rigozzi.

précisément leurs boss – qui commandent, pas les politiciens. Je suis de près la situation de BP, puisque j’ai écrit mon travail de bachelor sur cette firme. Qu’avez-vous pensé de la catastrophe, alors?

Des spéculateurs disent que BP sera rachetée par ses concurrents comme Exxon ou Shell. D’autres prévoient un démantèlement, je pense que l’entreprise sera redimensionnée. Le problème de BP, c’est sa responsabilité sociale. BP avait lancé une campagne sur un carburant plus biologique, plus vert, etc. Puis il y a eu une explosion au Texas, une fuite d’un pipeline en Alaska et la marée noire dans le golfe du Mexique. C’est un grand problème pour eux. L’écologie, vous y êtes sensible?

J’aime bien le green. Je pense que la société et les gouvernements vont beaucoup encourager les voiPublicité

tures hybrides pour ne pas être dépendants des pays arabes et du pétrole. Sur CNN, il y a beaucoup de publicités portant sur le green. Mais ce n’est pas uniquement par intérêt pour l’environnement. C’est un bon business qui peut rapporter des billions et des billions de dollars. Pourquoi ne pas vous lancer dans ce secteur?

J’ai un bachelor en économie et j’ai accompli des stages. A Londres, j’ai reçu de très bonnes offres d’emploi. Mais j’aurais dû cesser toutes mes activités annexes et recommencer une carrière à zéro. Cela ne correspond pas à mon caractère entrepreneurial. Vous préférez l’indépendance?

Oui. Je suis un peu la manager de moi-même. Je suis d’ailleurs en train de lire un ouvrage de Philip Kotler. C’est un classique du marketing qui parle de l’empreinte de

De mon père. Peut-être aussi de ma grand-mère paternelle. Elle dirigeait une très grande fabrique en Russie. Quant à mon père, il a commencé dans le métal – comme ma grand-mère – puis s’est lancé dans l’alimentaire, les transports. Ma mère est le contraire de moi. Faire carrière ne l’intéresse pas. C’est important la famille?

Oui. Sans famille, sans personne derrière soi, c’est difficile d’avoir du succès. Elle apporte une stabilité psychologique indispensable. Quelles valeurs souhaitez-vous transmettre à vos enfants?

Je veux les laisser libres. Mon père m’a toujours laissée très libre. C’est un peu risqué d’un côté, mais d’un autre, j’ai pu me développer, prendre mes responsabilités. Vous êtes arrivée en Suisse à l’âge de 5 ans. Quel rapport avez-vous avec la Russie?

Mes grands-parents y vivent encore, mais je n’y vais pas très souvent. Je parle russe, je le lis, je l’écris. C’est bien, c’est un très grand avantage dans la finance. J’ai pu le constater lors de mes sta-

ges à Londres et à Zurich. Cette langue est utile pour aborder les marchés émergents. En travaillant dans la finance, vous pourriez gagnez plein d’argent...

Oui, mais comme entrepreneuse, je peux en gagner encore plus. C’est important pour vous l’argent?

Oui, mais ce n’est pas tout. Pour moi, l’argent a de la valeur lorsqu’il est lié à des résultats, au succès. Beaucoup de monde aimerait gagner à la loterie, puis ne rien faire pendant le reste de la vie. Moi, si je deviens très riche, je continuerai à travailler parce que cela me plaît. Je suis motivée, cela me donne une raison de vivre, parce que je veux m’améliorer, faire toujours quelque chose de nouveau. Le farniente, ce n’est pas pour moi. Avez-vous des modèles?

Bonne question. Il y a beaucoup de monde que j’admire pour certaines de leurs qualités. Mais pas vraiment une personne que j’admire complètement. J’aime bien l’idée que Madonna ait réussi sans avoir une très belle voix, sans être très belle. Elle a un caractère très fort qui lui a permis de réussir. Ou les présidents, je lis beaucoup de biographies parce que c’est intéressant de découvrir les parcours. Et en Suisse?

Le fondateur de Migros Gottlieb Duttweiler a beaucoup fait socialement pour la Suisse. C’est un entrepreneur qui a bâti un grand empire, tout en aidant les gens.

Propos recueillis par Laurence Caille Photos Sabine Wunderlin / RDB / Keystone

Pneus d'hiver à prix Migrol. Incl. 2 ans garantie remplacement des pneus + points bonus CUMULUS. M-CUMULUS: 1 point bonus pour 2 francs d'achat.

Partenaire

Migrol Auto Service, partenaire officiel Adam Touring Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

| 31


32 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

SÉRIE — 3e PARTIE Avec ses quinze entreprises en Suisse et ses trois sociétés à l’étranger, M-Industrie, qui appartient au groupe Migros, produit plus de 20 000 articles, allant de la confiture à la lessive. Les près de 10 000 collaborateurs (dont quatre cents apprentis répartis dans quinze métiers) font de M-Industrie un des employeurs les plus importants de Suisse. M-Industrie compte parmi les premiers fabricants au monde de marques propres et exporte sa production dans plus de cinquante pays. En 2009, son chiffre d’affaires s’est élevé à plus de 5 milliards de francs.

Il est frais mon poisson

Bon an mal an, la division Seafood de Micarna transforme 6000 tonnes de poissons et produits de la mer. Maître à bord, Rüdiger Buddruss garantit fraîcheur et qualité.

E

rich, où est l’étiquette?» crie Rüdiger Buddruss à travers une des halles Micarna de Zurich. Sur son ordre, la machine qui inscrit la date de péremption et l’indication de provenance du poisson est immédiatement stoppée. Erich Leuenberger, chef de production adjoint, depuis trentetrois ans dans l’entreprise, arrive en courant. Il sait que Rüdiger Buddruss, chef de la division Seafood, ne l’appelle jamais pour rien. La fiche d’identification doit accompagner chaque poisson, de la livraison à la distribution dans les magasins Migros. Elle garantit la traçabilité des produits. «Grâce à elle, on peut, selon les cas, même savoir à quelle heure un poisson a été hissé sur le pont d’un bateau», détaille Rüdiger Buddruss. C’est l’élément incontournable de tous les contrôles de qualité que fait passer Micarna à chacun de ses produits.

Erich Leuenberger a tôt fait de rassurer son chef. L’étiquette est bel et bien là. La machine peut se remettre à tourner.

Plus de septante variétés de poissons

Voilà trois ans, Micarna SA, un des leaders suisses de la transformation de viande, a repris le secteur poissonnerie de Migros. En plaçant Rüdiger Buddruss à sa tête, c’est à un parfait connaisseur qu’elle a confié les rênes de l’entreprise. En trente-cinq ans de carrière, il a tout vu: le jeune matelot allemand est devenu marin pêcheur puis capitaine. Par la suite, il a poursuivi sa carrière sur la terre ferme. L’homme parle avec autant de compétence de poissons, de gestion durable des stocks et de géologie que de recettes de cuisine. Sous sa conduite avisée, la division Seafood transforme chaque année quelque 6000 tonnes de poissons et de fruits de mer.

Pêcheur de formation, Rüdiger Buddruss contrôle la qualité des poissons

L’entreprise traite jusqu’à septante variétés de poissons, apprêtés en plus de 700 produits. Le poisson le plus demandé est le saumon de Norvège ou d’Alaska; on trouve ensuite le pangasius et le thon du Vietnam, et les truites, dont la majorité sont pêchées dans les lacs et les rivières suisses. Quant aux crevettes, elles sont une spécialité provenant essentiellement de Thaïlande, et ne sont cuites qu’à leur arrivée à Zurich. La consommation de ces délicatesses n’est pas uniformément répartie durant l’année: «Avant Pâques et Noël, c’est l’enfer», sourit Rüdiger Buddruss.

La seule chose qui ne change jamais, ce sont les exigences de qualité. Chaque livraison est contrôlée, et des prélèvements sont effectués chaque semaine par un laboratoire externe. Enfin, au moins une fois par mois, on procède à une inspection approfondie de la qualité d’un lot en suivant son parcours, soit de son arrivée à Micarna à sa livraison aux magasins Migros.

Complémentarité entre l’homme et la machine

«Moins il y a de personnes en contact avec les produits de poissonnerie, meilleure sera leur qua-


ACTUALITÉ MIGROS

| 33

A Micarna, les filets de saumon sont en partie découpés à la main.

«Nous remplissons de hautes exigences.»

Depuis 2005, Albert Baumann, 51 ans, dirige Micarna SA, une entreprise de M-Industrie. Comment définiriez-vous Micarna?

Nous sommes le spécialiste Migros pour la viande, la volaille, le poisson et les produits de la mer. Qualité, innovation, attitude responsable et excellent rapport qualité-prix sont autant de caractéristiques qui nous qualifient.

frais arrivés dans les halles Micarna.

lité», affirme Rüdiger Buddruss. La coordination entre l’homme et la machine demande donc une grande précision. Ainsi, par exemple, après avoir été lavé, le saumon est coupé en deux sur la machine à fileter, et sa colonne vertébrale, détachée. Puis des collaborateurs découpent chaque filet à la main avant que le dépeçage et l’enlèvement des arêtes se fassent automatiquement. Chaque jour, Micarna prépare ainsi 8000 emballages de saumon. Afin de garantir la fraîcheur de ses produits, elle ravitaille les magasins trois fois par semaine. Beat Matter Photos Nicolas Righetti

Micarna est-elle aussi active à l’étranger?

Micarna en chiffres Fondée à Courtepin (FR), Micarna SA est une des premières entreprises de transformation de viande du pays. Elle compte 2300 employés répartis sur huit sites. Outre la viande, la charcuterie et la volaille, Micarna SA a intégré depuis 2007 une division Seafood à ses activités. Micarna SA a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de francs l’an passé. www.micarna.ch

Quel est l’engagement social et environnemental de Micarna?

Nous offrons à nos collaborateurs des conditions de travail optimales. Nous remplissons de hautes exigences en matière de protection des animaux et essayons par une politique énergétique conséquente d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. Micarna a aussi été distinguée pour sa gestion de la santé en entreprise...

Oui, l’exportation est un secteur d’activités important dans lequel nous voulons croître. Nous commercialisons des spécialités suisses comme la viande des Grisons, le cervelas ou encore la saucisse de Saint-Gall.

Oui, depuis dix ans, nous améliorons sans cesse notre gestion de la santé. La distinction «Friendly Work Space» reçue en 2009 est venue récompenser nos efforts.

Quelle est l’importance de la suissitude pour Micarna?

Quels seront les prochains défis de Micarna?

Elle est très grande. C’est en Suisse que se trouvent nos racines, nos traditions et, bien sûr, nos spécialités régionales. De plus, l’exigence de qualité helvétique est un paramètre important. Ce qui est, dans le domaine de l’exportation, un argument de vente décisif.

Clairement l’évolution dans un marché libéralisé. Cela signifie que nous devrons lier les exigences des clients, fournisseurs et collaborateurs ainsi que notre engagement en faveur des animaux et de l’environnement avec une gestion des coûts conséquente.


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.11. AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS KNORR

2.50 3.15 au lieu de

KNORR Bouillon barre Bœuf spécial/Poule/ Légumes

3.05

au lieu de 3.85

KNORR Aromat Trio-Pack

2.35

au lieu de 2.95

1.25 1.60

KNORR Sauce de rôti liée tube de 150g

au lieu de

KNORR Potages* p.ex. Crème de bolets/ Cœur d‘avoine

Maintenant nouveau à la Migros:

KNORR Tendre & Juteux: Poulet Paprika*

KNORR Potages Le Jardin*

KNORR Marmite de Bouillon*

* Disponibles dans les plus grand magasins Migros

KNORR est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 35

Soif d’humanité La Fondation suisse pour les téléthèses s’est vue auréolée du Prix Adèle Duttweiler pour ses efforts visant à offrir une plus grande autonomie aux personnes handicapées.

L

Max Alter, directeur de Migros Valais et président de la Fondation Prix Adèle Duttweiler, MichèleIrène Berger Wildhaber, présidente de la Fondation suisse pour les téléthèses (FST), Michel Guinand, directeur de la FST, Jean-Frédéric Jauslin, directeur de l’Office fédéral de la culture, et Fabrice Zumbrunnen, directeur de Migros Neuchâtel-Fribourg, se sont retrouvés à Rüschlikon.

a semaine dernière à l’Institut Gottlieb Duttweiler de Rüschlikon (ZH), Fabrice Zumbrunnen, directeur de Migros Neuchâtel-Fribourg, et Max Alter, directeur de Migros Valais et président du Conseil de fondation Prix Adèle Duttweiler, ont remis le prix éponyme à la Fondation suisse pour les téléthèses (FST). Cette organisation permet à près de 16 000 personnes

Publicité

Prendre de l’âge, cela a son prix. Chez nous, un tout petit prix. Nos fonds de prévoyance vous en offrent davantage après la retraite. Les frais restant faibles, vous bénéficiez d’un rendement supérieur année après année. A long terme, la différence est notable. C’est pourquoi il vaut la peine de commencer au plus tôt. Faites votre choix parmi quatre fonds de prévoyance présentant des profils de risque différents tout en profitant d’une gestion professionnelle. Informations complémentaires sous www.banquemigros.ch/fondsdeprevoyance ou Service Line 0848 845 400.


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

en situation de handicap de vivre de manière plus autonome grâce à des auxiliaires électroniques. «C’est une merveilleuse surprise que de recevoir ce prix, a expliqué Michel Guinand, directeur de la FST. Avec les 50 000 francs octroyés, nous allons pouvoir acheter des robots aidant les individus n’ayant plus l’usage de leurs bras à manger sans assistance humaine.» Invité à prononcer la laudatio, Jean-Frédéric Jauslin, directeur de l’Office fédéral de la culture, a fait part de son admiration pour l’équipe de la fondation avant de transmettre les remerciements officiels des instances fédérales pour le travail accompli. Pour sa part, Michèle-Irène Berger Wildhaber, présidente de la FST, s’est réjoui de recevoir une récompense qui pourra répondre à la «soif d’humanité» qui pousse la fondation à s’engager pour que

| 37

LE BAROMÈTRE DES PRIX

Les changements de prix de la semaine Chaque semaine, Migros informe ses clients des baisses, mais aussi des éventuelles hausses de prix de son assortiment. A noter que les actions ne sont pas prises en compte dans cette rubrique. Avant que Kimka émeuve l’assemblée avec les chansons qu’elle compose, Jean-Frédéric Jauslin a salué le travail de la FST.

l’homme reste au cœur des préoccupations de la société. Enfin, la cérémonie s’est achevée par un concert de Kimka, une jeune auteure-compositrice immobilisée dans un fauteuil roulant et bénéficiant du soutien de la FST. Après avoir chanté quelques-unes de ses propres chansons aux textes

remplis d’espoir, Kimka a entamé L’hymne à l’amour de Piaf. La performance s’est alors muée en une magnifique leçon de vie bouleversant le parterre de personnalités. Pierre Wuthrich Photos Michael Würtenberg

Infos: www.fst.ch et www.kimka.ch

C’ C’est connu: les pl plats précuisinés so très pratisont qu ques. Désormais, un des articles les plus appréciés voit son prix diminuer fortement: l’émincé de veau à la zurichoise avec tagliatelle, 350 g, coûte dorénavant Fr. 7.90 au lieu de Fr. 9.80.

Publicité

Louez du matériel de pointe 10% meilleur marché.

10%

r la de réduction su et de location de skis tion snowboards. Ac valable du 2 au 22.11.2010.

Location de skis et de snowboards dans 24 magasins en Suisse! www.sportxx.ch AG Buchs – Wynecenter; Oftringen – OBI-Center; Spreitenbach – Tivoli; BE Schönbühl – Shoppyland; Brügg – Centre; Langenthal – MParc; Brünnen – Westside; Thoune – Zentrum Oberland; BS Bâle – Dreispitz; JU Delémont – MParc; LU Ebikon – MParc; NW Stans – Länderpark; SG Wil – MParc; Abtwil – Säntispark; SH Herblingen – Herblinger Markt; SO Langendorf – MParc; TG Amriswil – Amriville; TI S. Antonino – S. Antonino; ZG Steinhausen – Zugerland; ZH Winterthur – Grüzepark; Uster – Uster West; Zurich – Brunaupark; Bülach – Bülach Süd; Dietlikon – Greenhouse


ACTION NT

GEL DOUC HE

BODYSPR AY

TI-TRANSPI RA AN

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 02.11. AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.95

au lieu de 13.80

AXE Dry déo aérosol duo DarkTemptation, Sensitive, Vice, Twist 2 x 150 ml

9.40

au lieu de 11.80

AXE Dry déo Roll-on duo DarkTemptation, Twist 2 x 50 ml

9.30

9.30

AXE déodorant aérosol duo Africa, Shock, 2 x 150 ml

AXE déodorant aérosol duo Dark Temptation, Rise-Up, Twist, Hot Fever 2 x 150 ml

au lieu de 11.90

au lieu de 12.40

3 pour 2

9.90

au lieu de 14.85

AXE gel douche trio Africa, Shock, Dark Temptation, Rise-Up, Twist, Hot Fever 3 x 250 ml

* Erhältlich in grösseren Migros-Filialen

AXE est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 39

Que peuvent faire les consommateurs?

Ils peuvent jouer un rôle important lors de leurs achats. Je conseille d’observer les principes suivants: privilégier les espèces locales, acheter du poisson sauvage MSC et du poisson d’élevage bio. Pour le reste de l’offre, ils peuvent suivre les conseils des guides WWF et Migros, qui indiquent quelles espèces de quelles régions il faut préférer ou éviter. Je recommande aussi aux consommateurs de réserver le poisson pour certaines occasions et de ne pas en manger tous les jours.

L’album Oceanmania est en vente à Migros au prix de 5 francs (jusqu’à épuisement du stock).

Sensibiliser les enfants de manière ludique

Responsable du WWF Seafood Group, Mariann Breu a confié à «Migros Magazine» ses impressions sur l’état des mers, l’engagement de Migros et le programme Oceanmania. 80% des stocks de poissons exploités par l’homme sont actuellement en situation de surpêche ou menacés par cette pratique.

Pourquoi le WWF s’est-il associé à l’action Oceanmania?

Cette initiative permet de sensibiliser de manière ludique les enfants à la situation du monde marin. Ils prennent conscience de ses richesses et apprennent ce que nous devons entreprendre pour maintenir la biodiversité.

Connaissez-vous toutes les espèces de poissons présentées sur les vignettes?

Non, car mon domaine d’intervention est principalement la surpêche et la consommation durable. C’est pourquoi je m’occupe surtout des poissons de table. Quels sont les dangers qui menacent les mers?

Les mers sont polluées entre autres par des produits chimi-

Quelles mesures s’imposent pour endiguer ce phénomène?

Mariann Breu: «Les pêcheries doivent adopter des pratiques durables.»

ques, des rejets d’eaux usées, le pétrole et le plastique. De plus, le changement climatique fait monter la température de l’eau, ce qui modifie les conditions de vie des populations marines. Enfin, la surpêche constitue aussi un problème. En effet, pas moins de

Il faut combattre la pêche illégale, mais aussi réduire les quotas et les surcapacités des flottes. Les pêcheries doivent adopter des pratiques durables, suivant au minimum les standards du Marine Stewardship Council (MSC). Pour éviter les prises accidentelles, il leur faut, en outre, utiliser des méthodes ménageant mieux la faune maritime, comme la capture à l’hameçon, une technique moins susceptible de piéger les tortues marines, ou l’emploi de filets à mailles plus larges.

Comment Migros s’engaget-elle pour le monde marin?

Migros est membre du WWF Seafood Group qui se mobilise pour la protection des mers. Dans ce cadre, elle s’engage à retirer de son assortiment les espèces menacées et propose toujours plus de poissons et de fruits de mer MSC et bio.

L’an passé, Migros a doublé ses ventes de poisson bio, tandis que l’achat de produits MSC a augmenté de 80%. Quel commentaire vous inspirent ces résultats?

C’est toujours une bonne chose lorsque l’assortiment est étoffé de nouveaux poissons issus de la pêche durable. Le consommateur responsable dispose ainsi d’un choix toujours plus vaste.

Pour chaque album Oceanmania vendu par Migros, un franc va au WWF. Comment cet argent est-il utilisé?

Cet argent est investi intégralement dans la protection et la sauvegarde des mers, comme le Triangle de corail du Sud-Est asiatique, qui est l’un des biotopes les plus riches de notre planète.

Propos recueillis par Daniel Sägesser

Informations et téléchargement des guides sur la pêche durable (disponible aussi sur Smartphone): www.wwf.ch/ poisson ou www.migros.ch/poisson.


LUMINEUSE F T Û O G T N A V UN A .0 DE2.11FauÊ2T4.1E2.S 201

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Du

29.90

Bougies Indoor Flair avec station de recharge, LED, 4 pièces

29.90

Guirlande lumineuse Indoor Flair avec plumes, 24 LED multicolores

34.90

Guirlande lumineuse Indoor Ambiance 80 LED multicolores En vente dans les plus grands magasins Migros.

19.90

Guirlande lumineuse Indoor Flair, avec cristaux 20 ampoules, alimentation par piles

49.90

Guirlande lumineuse Outdoor Glamour 77 LED avec 11 programmes


ÊTE DE NOËL.

14.90

Bougies Indoor Flair rechargeables, LED, 4 pièces

109.–

MGB www.migros.ch W

DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

19.90

Guirlande lumineuse Indoor Flair «merry x-mas» 17 LED avec changeur de couleurs, alimentation par piles

99.90

Guirlande lumineuse Outdoor Elegance 160 LED

Guirlande lumineuse Indoor Flair Snowfall 180 LED avec effet chute de neige

39.90

Guirlande lumineuse Outdoor Flair 96 LED multicolores avec 8 programmes

29.90

Guirlande lumineuse Indoor Flair avec 10 anges

44.90 Cerf en cristal Outdoor Flair hauteur 39 cm

59.90

Guirlande lumineuse Outdoor Flair avec bougies blanches, 20 LED


42 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre vembre vem bre 2010 2010

1re part. Pâtisserie

➔ 2e part. Décoration ➔ 3e part. Bricolage ➔ 4 e part. Traditions

Pour la famille Felix, la période qui précède Noël est la plus belle de l’année.

Pierre et son fils Luca forment une fine équipe de pâtissiers. Rouleau à pâtisserie, hêtre certifié FSC, Fr. 12.90 Jatte, blanc, céramique, Ø 26 cm, Fr. 19.90 Boîtes à biscuits, dès Fr. 3.50

Emporte-pièces, grand et petit, divers motifs, 2 pièces, Fr. 6.90

Sucre fin cristallisé, 1 kg, Fr. 1.30

Boîte à biscuits à pois, diverses tailles, dès Fr. 6.50

Massepain vert, 80 g, Fr. 1.30


EN MAGASIN

| 43 43

➔ 5e part. Saint Nicolas ➔ 6e part. Cadeaux ➔ 7e part. Cadeaux (suite) ➔ 8e part. Menu de fête ➔ 9e part. Saint-Sylvestre

Douces prémices de Noël

Photos Daniel Winkler, stylisme Monica Keller, assistante Caroline Busch

La cuisine de la famille Felix fleure bon la cannelle et le chocolat. Pour Pierre et son fils Luca, les biscuits de Noël sont cette année une affaire d’hommes.

Œufs suisses, élevage en plein air, 6 pièces, 53 g+, Fr. 3.65

Pâte pour milanais au beurre, 500 g, Fr. 4.—

P

ierre Felix, 45 ans, est stupéfait: ô surprise, Luca, 15 ans, s’implique dans la préparation des biscuits! C’est la première fois que le père et le fils se retrouvent ensemble derrière les fourneaux: ils abaissent de la pâte, découpent des étoiles, des cœurs et de petites bottes à l’aide de divers emporte-pièces et manient le pinceau à pâtisserie. Pour Pierre, le maître de maison, la période précédant Noël est la plus belle de l’année. Et pour cause, pâtisser et cuisiner comptent parmi ses passions. Luca, quant à lui, adore la musique (qu’il aime écouter très

Pâte pour pain d’épice, 500 g, Fr. 3.20

fort) et aspire à devenir musicien professionnel. Et bien qu’il considère que Noël et tous ses préparatifs sont bons pour les enfants, il a promis aux membres de son groupe une boîte de biscuits faits maison. «Cool, les pains d’épice sont super-beaux», remarque-t-il avec fierté, se réjouissant déjà du résultat de la prochaine fournée. Et pour décorer les biscuits avec des perles de sucre brillantes et multicolores, Luca met du cœur à l’ouvrage. Qui sait, peut-être vat-il se découvrir une vocation de pâtissier… Sonja Leissing

Farine de froment TerraSuisse, 1 kg, Fr. —.95* au lieu de Fr. 1.80 * Action valable du 2 au 8.11.2010.


44 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Cookies au caramel Pour 40 cookies environ 150 g de caramel à la crème 100 g de beurre, mou 80 g de sucre de canne 2 pincées de sel 1 œuf 180 g de farine

1 Détailler le caramel en dés. Battre le beurre en mousse au fouet électrique. Incorporer le sucre de canne, le sel et l’œuf. Incorporer la farine. Mélanger en une pâte sans attendre.

2 Préchauffer le four à 180 °C. Former des boules de pâte de 2 cm à la main. Disposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Cuire env. 12 min au milieu du four.

Etoiles au citron Pour 40 étoiles environ Pâte 200 g de beurre, mou 100 g de sucre glace 1 pointe de couteau de pâte de vanille 1 cs de jus de citron 350 g de farine Farine pour abaisser la pâte Sucre glace pour saupoudrer Farce 50 g de beurre 50 g de sucre glace 1 citron bio Avec un punch chaud, ces cookies feront merveille.

Sucre de canne brut, semoule, 1 kg,

Fr. 2.30

1 Pâte: battre le beurre en mousse. Incorporer le sucre

Spray pour moules Patissier, 100 ml, Fr. 4.50

Œufs bio, 6 pièces, 53 g+, Fr. 4.70

Caramel à la crème en dés Patissier, 100 g, Fr. 3.40


EN MAGASIN

| 45

Comment y résister? Parions que ces étoiles au citron fraîchement saupoudrées de sucre glace auront disparu avant Noël… glace, la pâte de vanille et le jus de citron. Ajouter la farine. Mélanger en une pâte souple sans attendre. Envelopper la pâte dans du film alimentaire. Réserver au frais 1 h minimum. 2 Farce: battre le beurre et le sucre glace en mousse. Râper le zeste de citron, en exprimer le jus et verser. Bien mélanger. Réserver au frais. 3 Préchauffer le four à 200 °C. Abaisser la pâte par portions sur 2 cm d’épaisseur avec un peu de farine. Découper des étoiles à l’emporte-pièce. Disposer sur une

Pâte de vanille, 65 g, Fr. 7.90

plaque chemisée de papier sulfurisé. Au centre de la moitié des étoiles, découper des étoiles plus petites à l’emporte-pièce. Cuire les biscuits env. 6 min au milieu du four. Laisser refroidir sur la plaque. 4 Pour garnir, retourner les fonds de biscuit et badigeonner les surfaces encore entières de crème au beurre. Saupoudrer les parties supérieures (ajourées d’une étoile) de sucre glace. Disposer sur les fonds de biscuit. Conseil: aromatiser la crème au beurre avec 1 cs de limoncello.

Saupoudreuse de sucre glace, 250 g,

Fr. 1.90

Zeste de citron râpé, 20 g, Fr. 1.90

Sanissa au beurre, 2 x 500 g, Fr. 5.70** au lieu de Fr. 7.20 ** Action valable du 2 au 8.11.2010.


46 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Ludique: le Pandoro s’est transformé en sapin de Noël.

Pain d’épice Pour 25 pains d’épice environ Pâte 140 g de sucre de canne 50 g de miel liquide 50 g de sirop d’érable 0,5 dl d’eau 150 g de beurre ½ cc de bicarbonate de sodium 1 pincée de sel 375 g de farine 3 cc d’épices pour pain d’épice ¼ cc de clou de girofle 1 cc de poudre de gingembre

2 Abaisser la pâte par portions sur 5 mm d’épaisseur avec un peu de farine. Découper des formes diverses à l’emporte-pièce. Disposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Réserver au frais env. 30 minutes.

Glaçage 1 blanc d’œuf 200 g de sucre glace Perles de sucre, etc.

4 Glaçage: battre le blanc d’œuf ferme. Incorporer le sucre glace petit à petit. Continuer de battre jusqu’à ce que la masse brille. Badigeonner les biscuits de glaçage au pinceau. Décorer de perles de sucre.

1 Porter le sucre de canne, le miel, le sirop d’érable et l’eau à ébullition. Laisser mijoter jusqu’à ce que le sucre ait fondu. Retirer la casserole du feu. Laisser refroidir. Incorporer le beurre en remuant. Mélanger le bicarbonate de sodium, le sel, la farine et les épices. Ajouter au sirop et mélanger en une pâte lisse. Réserver une nuit au frais.

Sirop d’érable, 25 cl, Fr. 7.20

3 Préchauffer le four à 200 °C. Cuire les biscuits env. 10 min au milieu du four. Laisser refroidir sur la plaque.

Conseil: selon les goûts, allonger le glaçage avec un peu de jus de citron et colorer à l’aide de colorants alimentaires.

Bicarbonate de sodium Patissier, 50 g, Fr. —.50

Sucre extra-fin Sucrisse, 500 g, Fr. 2.—

Pâte de confiseur au chocolat noir, 500 g,

Fr. 5.60


EN MAGASIN

| 47 7

Sapin de Noël Pandoro Pour 12 parts 500 g de Pandoro 200 g de fromage frais, par exemple Philadelphia 50 g de sucre glace 100 g de beurre, mou Perles de sucre Sucre glace pour saupoudrer

dotée d’un embout en forme d’étoile. Reformer le Pandoro en superposant les tranches, décorer avec le reste de crème et les perles de sucre. Saupoudrer de sucre glace. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Trancher le Pandoro en trois dans le sens de la largeur. Bien mélanger le fromage frais avec le sucre et le beurre. Répartir deux tiers de la masse sur les tranches de Pandoro. Placer le reste de la crème dans une poche à douille

Panettone all’Amaretto, 550 g, Fr. 12.50

Pandoro, 800 g,

Fr. 11.50

Pandoro Ticinese Sélection, 800 g, Fr. 17.50

Philadelphia nature, 200 g, Fr. 3.10


48 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Pralinés blanc au piment Pour 30 pralinés environ 0,5 dl de crème 1 piment 200 g de chocolat blanc 50 g de beurre 60 g d’amandes effilées Sucre glace 1 Porter la crème à ébullition. Inciser le piment dans la longueur, épépiner et ajouter à la crème. Retirer la casserole du feu. Laisser infuser la crème au piment à couvert pendant 30 min environ.

Chocolat noir ou blanc? Difficile de choisir.

3 Disposer des glaçons dans une jatte. Prélever un peu de masse aux pralinés à l’aide de deux cuillères à café. Avec les mains froides, former des boules. Rafraîchir régulièrement les cuillères et les mains dans la glace. Passer les pralinés dans les amandes effilées ou dans le sucre glace. Réserver au frais. Conseil: les pralinés se conservent 1 semaine dans une boîte hermétique.

2 Casser le chocolat en morceaux. Passer la crème au piment au chinois au-dessus de la casserole et chauffer. Retirer du feu. Y faire fondre le chocolat et le beurre en remuant. Laisser figer la masse au réfrigérateur au moins 2 h.

Nappage

Amandes effilées M-Classic, 200 g,

Fr. 3.70

Noix de coco râpée M-Classic, 200 g,

Fr. 1.—

Blanquita M-Classic, 100 g, Fr. 1.10

Garnit


EN MAGASIN

|4 49 9

Truffes cannelle-muscade Pour 25 truffes environ Pralinés 100 g de chocolat noir 100 g de chocolat au lait 2 cs de crème 50 g de beurre Un peu de noix de muscade Garniture 2 cs de cacao en poudre 1 pincée de cannelle 150 g de chocolat de couverture (disponible en épicerie fine) 1 Hacher fin les chocolats. Porter la crème à ébullition. Retirer la casserole du feu. Faire fondre le chocolat et le beurre dans la crème chaude. Ajouter la noix de muscade, lisser. Laisser figer la masse au réfrigérateur toute une nuit si possible.

ure

2 Placer des glaçons dans une jatte. Prélever un peu de masse aux truffes à l’aide de deux cuillères à

café. Avec les mains froides, former rapidement des boules. Rafraîchir régulièrement les cuillères et les mains dans la glace. Réserver les truffes au frais à 8-12 °C (pas au réfrigérateur) pendant 2 h. 3 Selon les goûts, passer les truffes dans le cacao en poudre à la cannelle ou faire fondre le chocolat de couverture, ajouter la cannelle et mélanger. Plonger les truffes dans le chocolat à l’aide d’une fourchette à chocolat ronde. Disposer sur une grille. Patienter un peu. Faire rouler chaque truffe plusieurs fois sur la grille à l’aide de la fourchette à chocolat, jusqu’à l’apparition de petites crêtes caractéristiques. Disposer sur du papier sulfurisé et laisser sécher. Conseil: les truffes se conservent 1 semaine au réfrigérateur dans une boîte hermétique.

Recettes Cuisine de Saison

Piments, prix du jour

Cacao en poudre Patissier, 200 g, Fr. 2.90

Nonpareilles en chocolat Patissier, 100 g, Fr. 2.10

Cannelle moulue, 27 g, Fr. 1.05

www.saison.ch

Noix de muscade moulue, 33 g, Fr. 1.35


50 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Migros Premium: «Je me fais plaisir…» Elégamment conditionnées, les spécialités de la nouvelle gamme Migros Premium sont un régal pour le palais. L’idéal donc pour s’offrir une petite récompense de temps à autre.

A

en croire la légende, l’idée de la fondue au fromage serait née chez les moines qui, pendant le carême, avaient uniquement le droit d’avaler de la nourriture liquide. En faisant fondre du fromage, ils parvenaient à calmer leur faim sans violer les règles du jeûne. Aujourd’hui, le plat national suisse

compte une multitude d’adeptes, dont Nadia Kuhn, qui adore s’offrir une fondue bien crémeuse en hiver. Sa variété préférée? La nouvelle fondue de Migros Premium: «Plus j’en mange, plus j’en ai envie», lance-t-elle en riant avant de replonger sa fourchette dans le caquelon…

Anna Bürgin

NOUVEAU

Fondue Moitié-Moitié Surchoix Migros Premium, 400 g, Fr. 10.50


1 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

er! A lire et à savour

Photo Jorma Müller

Les reines de la boulangerie

Six cents participants ont envoyé leur recette maison. Découvrez les trois gagnantes et le pain primé que Migros distribuera dans ses magasins. Page 8.

Histoire de la boulangerie Jowa, page 2. La nouvelle ligne Pain Création, page 4. Des spécialités régionales à foison, page 6. Comment bien parler du pain, page 12. Quand trois enfants vont rendre visite à un boulanger de Marin (NE), page 14. Recette du pain perdu, page 16.


2 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

A gauche: la boulangerie Jowa de ZurichAlbisrieden, en 1955. A droite: la boulangerie maison du magasin Migros de Spreitenbach (AG) en 2010. Le client est en contact direct avec le boulanger.

Une histoire d’amour Au fil des ans, Jowa est devenu la boulangerie la plus appréciée du pays. Retour sur quelques dates marquantes de son histoire.

F

ondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler connaissait déjà le pouvoir de séduction des effluves. «Lorsque ça sent bon le pain frais, les clients viennent en masse dans nos ma-

gasins», avait-il fait remarquer très justement. En 1948, la fabrique de chocolat Migros, Jonatal, sise à Wald (ZH), inaugure sa première boulangerie à Saint-Gall. Afin que

d’autres Helvètes succombent eux aussi aux senteurs du pain, d’autres fournils Migros ont essaimé rapidement dans tout le pays. Plus ils étaient proches des magasins, plus le pain était frais.

En 1955, Jonatal devient Jowa (soit la contraction de Jonatal et Wald). Puis, dans les années 1960, la mécanisation semi-automatique permet d’augmenter très sensiblement la production de pains, de


EXTRA

3

L’histoire de Jowa débute en 1931 à Wald (ZH)… avec une fabrique de chocolat.

Jowa en chiffres

Aujourd’hui comme hier, le travail manuel est apprécié à sa juste valeur. Grâce aux nonante-deux boulangeries maison, les clients peuvent admirer dans les magasins la dextérité des boulangers.

gâteaux et de miches. A l’instar des clients, les employés observent la croissance rapide de l’entreprise. «On était heureux de travailler pour le compte de Jowa», se souvient Samuel Hartmann, 88 ans.

Photos Archives Migros, Mirko Ries

1 boulangerie express 1 moulin à blé dur 1 fabrique de moutarde 2 fabriques de pâtes 8 boulangeries régionales 92 boulangeries maison 3210 collaborateurs 40 000 terrains de foot: telle serait la surface requise pour couvrir les besoins annuels de Jowa en farine. 36 millions d’œufs utilisés chaque année 45 millions de croissants vendus chaque année

L’ancien chef comptable a connu presque toutes les étapes du développement de l’entreprise. «Les fêtes du personnel étaient particulièrement appréciées. Durant le réveillon de 1955, nous avons bu

le vin offert par les fournisseurs et dégusté des tresses au beurre. Pour les femmes, il y avait de la liqueur de framboise. C’était grandiose.» Au cinéma aussi, Jowa a connu le succès. Dans Les Faiseurs de Suisses (1978), Francesco Grimolli montre en confectionnant des tourtes Forêt-Noire à la chaîne qu’il n’est pas seulement un bon pâtissier, mais aussi un Helvète modèle. Enfin, gageons que Gottlieb Duttweiler aurait apprécié la toute dernière idée de Jowa: élaborer le pain directement dans les magasins Migros. Actuellement, Jowa exploite ainsi nonante-deux boulangeries maison en Suisse. Les spécialités boulangères y sont pétries, façonnées et cuites devant les clients. Cela signifie aussi que le pain parvient aux consommateurs encore nimbé de la chaleur du four. Difficile de faire plus frais! Silke Bender

L’histoire de Jowa 1931: Gottlieb Duttweiler crée la fabrique de chocolat Jonatal SA, à Wald (ZH). 1948: ouverture de la première boulangerie à Saint-Gall. 1949: ouverture de la boulangerie de Bâle. 1950: ouverture de la boulangerie de Zurich. 1952: ouverture de la boulangerie de Berne. 1955: changement de raison sociale, la Jonatal devient Jowa, avec siège à Zurich. 1963: début de la fabrique de pâtes de Buchs (AG). 1977: mise en service de la boulangerie Jowa et de la centrale de Volketswil (ZH). 1994: fondation de Jowa France. 2000: reprise de la fabrique de pâtes et de moutarde W. Leuenberger SA, à Huttwil (BE). 2006: mise en service de la nouvelle chaîne de fabrication de pain surgelé à Gränichen (AG). 2011: 80 ans de Jowa.


4 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Le grain Germes et pousses de blé rendent ce pain mi-blanc particulièrement riche. Il est agréablement hydraté et légèrement acide. Convient avec du fromage frais et des pousses. 300 g, Fr. 3.50

Fier comme un pain

Le bouton Cette séduisante tresse faite à la main sent bon le beurre, le lait et la levure. Grâce à sa forme particulière en bouton, elle se conserve aussi plus longtemps. 400 g, Fr. 4.20

I

l est 5 h 30 du matin dans la boulangerie maison de Migros à Münsingen (BE). Le magasin est encore fermé. Mais les boulangers installés derrière le comptoir s’attellent déjà à la tâche. Parce qu’elle a dû reposer pendant vingt-quatre heures, la pâte pour la couronne L’anneau retient leur attention. Après l’avoir découpée, ils lui donnent une forme: il s’agit de la façonner artistiquement jusqu’à ce que l’écheveau forme un anneau. Après une ultime pause, la pâte est enfournée pendant cinquante minutes à une température de 220 degrés. Les subtils effluves odoriférants du pain se répandent dans le magasin au moment où celui-ci ouvre ses portes. Grâce à la longue cuisson de sa pâte, la couronne L’anneau, qui appartient aux cinq sortes qui composent l’assortiment Pain Création, est parti-

culièrement savoureuse. Elle demeure aussi longtemps croustillante. Avec cette nouvelle ligne de produits, Migros introduit de nouveaux standards dans l’art de fabriquer du pain. Qu’il soit tendre, croustillant ou ferme, il fait la fierté des boulangers maison et constitue une fête pour leurs papilles. Des matières premières et des céréales de qualité, une tâche accomplie avec plaisir et passion, un façonnage à la main: il n’en faut pas davantage pour garantir la qualité et la fraîcheur des pains Migros. On le remarque à chaque bouchée – même deux jours après l’achat. Comme les précieux éléments nutritifs se dissimulent dans le germe des délicieux grains de blé, l’assortiment Pain Création en comporte un maximum. Silke Bender

Photo Lotti Bebie

La nouvelle ligne Pain Création se compose de spécialités élaborées à la main avec beaucoup de patience.

Le croquant Croustillant à l’extérieur, aéré à l’intérieur. Des farines de blé, de seigle et de blé dur constituent la base de ce pain blanc, qui se marie bien avec des tomates et du fromage. 400 g, Fr. 3.70


EXTRA

Le choix de pain à Migros

Outre les pains bio, Jowa prépare trois gammes de pain pour Migros. Ils se distinguent les uns des autres grâce à la couleur caractéristique de leur emballage: jaune pour les pains à la farine claire ou mi-claire; rouge pour les pains à farine bise; verte pour les pains à farine intégrale.

Pain Création L'anneau Le long temps de repos de ce pain confectionné à la main avec de la farine claire lui confère une saveur aromatique. Il reste longtemps frais et a une croûte croustillante. 400 g, Fr. 3.90

L’assortiment haut de gamme comprend actuellement cinq spécialités. Une cuisson traditionnelle, des ingrédients de première qualité – tels de précieux germes de blé — une pâte qui a longtemps reposé et un produit se conservant bien font la force de ces pains. Le rustique, 400 g, Fr. 3.80

Assortiment à valeur ajoutée

Grande diversité et fraîcheur garantie tous les jours! Des pains pour tous les goûts et toutes les occasions, confectionnés avec soin à partir d’ingrédients et de céréales dûment sélectionnés, produits selon les directives de TerraSuisse. Pour une agriculture suisse proche de la nature. Pane Passione rustico, 380 g, Fr. 3.40

Classique

Le pain avantageux pour tous les jours. Pain bis, pain mi-blanc ou pain complet constituent les classiques de l’assortiment de Migros. Pain bis, 500 g, Fr. 1.10

Le rustique Un plaisir vrai grâce à la farine de blé et de seigle. Fait à la main, le pain noir reste ferme quand on le croque grâce aux germes de blé, aux graines de lin et de tournesol. 400 g, Fr. 3.80

Délicieuses recettes

Dans le dernier numéro de «Cuisine de Saison», vous trouvez quatre idées de recettes autour du pain Migros. Pour tous les goûts. En kiosque: Fr. 4.90

5


6 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Spécialités pour Migros Lucerne Dans le sens des aiguilles d’une montre: Pain lucernois De la région, 500 g, Fr. 2.80 Pain paysan De la région, 350 g, Fr. 2.90 Tresse au lard de Suisse centrale De la région, 500 g, Fr. 5.90 Pain du Seetal De la région, 500 g, Fr. 2.80

Spécialités pour Migros Aar, Migros Bâle et Migros Neuchâtel-Fribourg Dans le sens des aiguilles d’une montre: Pain bis bernois De la région, 1 kg, Fr. 4.80 Pain de Birstal De la région, 500 g, Fr. 2.80 Pain fribourgeois De la région, 400 g, Fr. 2.80 Pain neuchâtelois De la région, 400 g, Fr. 2.20 Laibli bâlois De la région, 400 g, Fr. 2.40 Tresse de Gotthelf De la région, 700 g, Fr. 5.40

A chaque région Migros sait varier les plaisirs et égaie le quotidien en proposant pas moins de deux cents variétés

L’

appétit et la faim ne trouvent nul mauvais pain», dit-on parfois, mais aussi: «Sans pain ni vin, l’amour n’est rien». Ces proverbes et bien d’autres étaient très appréciés autrefois. Ils témoignent d’une

époque où le pain constituait l’alimentation de base en Europe. Le lien avec cette nourriture et son importance dans la vie de tous les jours ont ainsi inspiré de très nombreux dictons tombés entretemps dans l’oubli.

Mais si les proverbes se perdent, le pain reste une valeur sûre. Pour beaucoup, il traduit même le pluralisme culturel helvétique. A chaque canton ses spécialités. Grâce à Migros et à sa logistique, ces dernières sont distribuées dans toute

la Suisse. Ainsi, on peut facilement acheter un pain bâlois dans un magasin vaudois, à moins qu’il ne s’agisse d’un article certifié «De la région». En effet, les produits qui arborent ce label ne sont vendus que dans les enseignes Migros de


EXTRA

7

Spécialités pour Migros Valais, Migros Vaud, Migros Genève et Migros Tessin Dans le sens des aiguilles d’une montre: Pain Val Morobbia, 550 g, Fr. 3.40 Pain de seigle valaisan AOC, 500 g, Fr. 3.20 Baguette TerraSuisse, 300 g, Fr. 1.65 Baguette de Sils TerraSuisse, 250 g, Fr. 2.20 Pain tessinois TerraSuisse, 300 g, Fr. 1.60

Photos Ruth Küng

Spécialités pour Migros Zurich et Migros Suisse orientale Dans le sens des aiguilles d’une montre: Pain d’amidonnier traditionnel TerraSuisse, 450 g, Fr. 3.80 Pain mi-blanc TerraSuisse, 500 g, Fr. 1.15 Pain saint-gallois De la région, 500 g, Fr. 2.20 Pain saint-gallois De la région, 1 kg, Fr. 4.20

son pain

de pains, dont trente spécialités régionales. la coopérative régionale en question. Il y a une raison à cela. Ces pains sont élaborés uniquement avec des matières premières régionales et sont donc réservés en priorité aux consommateurs du cru. C’est que ces spécialités de

proximité qui fleurent bon le terroir semblent toujours un peu meilleures sur place. Durant ces quarante dernières années, Jowa a acquis un précieux savoir-faire en matière de pain et de technologie céréalière. Le ré-

sultat? Des produits innovants présentant une forte valeur ajoutée. Celle-ci se traduit par des ingrédients régionaux, un travail manuel, de courts transports de livraison ainsi que la préservation d’anciennes variétés de céréales

(épeautre, engrain, amidonnier). Celles-ci sont cultivées de manière durable, moulues par des moulins partenaires suisses, puis transformées chaque jour par Jowa pour confectionner le meilleur pain de Suisse. MJ


8 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

«Quel boulanger amateur créera éera le nouveau pain Migros?» Tel rs était le défi lancé aux lecteurs de «Migros Magazine» et de «Cuisine de Saison» à l’occasion d’un concours.

Les pains primés

Trois femmes et trois recettes issues de trois régions différentes de Suisse: les gagnantes du concours présentent leur création.

E

lisabeth Häni, la grande gagnante, n’est pas la seule à pouvoir être fière: Regula Gomaa et Marlene SchweglerCrimmins sont également très heureuses de s’être distinguées parmi les près de six cents participants. Toutes trois ont pris le chemin de Zurich un dimanche: la lauréate est venue de Suisse romande, la deuxième du Tessin et la troisième de Suisse alémanique. Dans le studio photo, nos boulangères se sont vu voler la vedette en quelques secondes par la petite Nina, 2 mois, fille de John et Marlene Schwegler-Crimmins. «Mon mari et moi nous sommes rencontrés en Nouvelle-Zélande. Je suis viticultrice et j’y ai travaillé trois ans afin de mieux me familiariser

avec le cépage Sauvignon.» C’est lors de son séjour dans ce pays qu’elle a commencé à confectionner son pain. «Le leur est immangeable, il n’a aucun goût.» Et de là est née sa véritable passion pour la boulangerie. Pour chacune le pain est associé à une histoire personnelle Ainsi, Regula Gomaa, qui prépare de la pizza au moins deux fois par semaine, transforme les restes de la pâte en pâte à pain. Avec sa recette, elle a su convaincre Jowa. Après avoir habité Bienne puis Rome, elle s’est installée dans le Tessin, où elle exerce la profession d’ergothérapeute et élève ses deux enfants de 3 et 5 ans. Malgré vingt ans passés en Suisse italienne, Regula ne se sent toujours pas l’âme d’une Tessinoise.


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

: Bien de chez nous es m m quiche aux po au. de terre et au poire Retrouvez la recette h/ sur www.saison.c s m-malin, et tous le tre ingrédients à vo Migros.

40%

1.95 au lieu de 3.30

Pommes de terre riches en amidon Suisse, le sac de 2,5 kg

40%

5.80 au lieu de 9.80

Pizzas Margherita et del Padrone M-Classic, le lot de 2 par ex. pizza del Padrone, 2 x 320 g

40%

4.90

au lieu de 8.20

Garniture pour toast M-Classic, le lot de 2 Suisse / Autriche, 2 x 183 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


RENDEZ-VOUS DU CÔ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11

Bon appétit: crêpes et aux flambées au miel clémentines. sur Retrouvez la recette www.saison.ch/ s m-malin, et tous le tre vo à ingrédients Migros.

2.–

au lieu de 2.50

Salade mixte Anna’s Best, 250 g 20% de réduction

2.70 3.95

Clémentines Espagne, le filet de 2 kg

30% 4.20

au lieu de 6.20

Poireau vert Suisse, le kg

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

au lieu de 3.40

Anna’s Best Chicorée pain de sucre 20% de réduction Suisse, l’emballage de 200 g

30%

8.40

au lieu de 12.–

Champignons de Paris Suisse, le kg


ARAÎCHERS. TÉ DES MARAÎCHERS. AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 3.20

au lieu de 4.60

Figues France, l’emballage de 500 g

PRIX CRAQUANTS

le kg

2.20 Pommes Golden Suisse

33%

1.80

au lieu de 2.40

Mangue Espagne/Brésil, la pièce

2.90 au lieu de 4.60

Kaki Persimon Espagne, le kg

30%

2.–

au lieu de 2.50

Choucroute crue M-Classic 20% de réduction Suisse, l’emballage de 500 g

2.70 au lieu de 3.90

Scarole Suisse, le kg


QUAND LA FRAÎCHE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11

sserez Vous ne vous en la sauce pas: cabillaud en sse à à la bière avec mou . la coriandre sur Retrouvez la recette alin, -m www.saison.ch/m nts et tous les ingrédie à votre Migros.

6.20

au lieu de 7.80

Viande séchée 20% de réduction prétranchée, Brésil, les 100 g

30%

2.90

au lieu de 4.20

Dos de cabillaud, MSC de pêche durable dans l’Atlantique Nord-Est, les 100 g

2.45

au lieu de 3.10

Rôti d’épaule de bœuf 20% de réduction frais, Suisse, les 100 g

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

5.90

Viande de poulet hachée Optigal Suisse, 310 g

30%

3.–

au lieu de 4.35

Filet de lapin frais, Hongrie, les 100 g


UR SE MET MET À TABLE. AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.95

Lard à cuire M-Classic prétranché, Suisse, les 100 g

4.95

au lieu de 6.20

Action duopack Jambon cru dolce riserva Ferrarini prétranché 20% de réduction Italie, l’emballage de 2 x 90 g environ, les 100 g

PRIX CRAQUANTS 50%

10.90 au lieu de 21.80

Civet de chevreuil cuit, Autriche, 600 g

40%

1.05 au lieu de 1.75

Rôti de cou de porc frais, Suisse, sousvide, grand emballage de 2 kg environ, les 100 g, uniquement en libre-service

les

100 g

30%

10.90

au lieu de 15.90

Saumon fumé Norway Atlantic Norvège, l’emballage de 250 g

2.50 au lieu de 3.20

Médaillons de filet mignon de dinde Le Gaulois 20% de réduction frais, France/Italie, l’emballage de 650 g environ


CHEZ NOUS, LA FRAÎ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11

2.30

2.40

au lieu de 2.90

Tous les pains pour toasts XXL, 730 g/365 g 20% de réduction par ex. pain pour toasts XXL, 730 g

30%

9.70

au lieu de 13.90

Lasagne Traiteur avec viande de bœuf fraîche, Suisse, l’emballage de 950 g

8.90

Lys Oriental le bouquet de 5

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

au lieu de 3.–

Amaretti Suisse, l’emballage de 180 g

33% 6.–

au lieu de 9.–

Gnocchis M-Classic, le lot de 2 paquets 2 x 550 g

10.90

au lieu de 12.90

20 miniroses Max Havelaar le bouquet

33%

9.–

au lieu de 13.50

Raviolis fromage/ pesto M-Classic, le lot de 3 paquets 3 x 250 g

2.45

au lieu de 3.10

Tous les jus frais Anna’s Best et bio 20% de réduction par ex. jus d’orange, 75 cl


CHEUR EST DE MISE! MISE! AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.70

3.80

au lieu de 3.40

au lieu de 4.80

Boules de Berlin, le lot de 4 ou de 2 20% de réduction par ex. boules de Berlin, 4 pièces/ 240 g

Tous les cakes Grand-mère 20% de réduction par ex. cake au chocolat, 420 g

30%

3.80

1.50

1.90

Olives Queen Anna’s Best 20% de réduction fraîches, Grèce, l’emballage de 150 g

Vacherin fribourgeois mi-salé Suisse, préemballé, la pièce de 500 g environ, les 100 g

Raclette du Valais, 1/2 meule Suisse, préemballée, la pièce de 2,3 kg environ, les 100 g

au lieu de 4.80

4.60

au lieu de 5.80

Caprice des Dieux 20% de réduction 300 g

au lieu de 2.15

2.90

au lieu de 3.50

Mozzarella Alfredo –.60 de moins 2 x 150 g

au lieu de 2.40

6.70

au lieu de 8.40

Crème fouettée Valflora, le lot de 2 20% de réduction crème entière sans adjonction de sucre, 2 x 250 ml


SOYEZ LES PREMIE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

50%

8.55

2.10

au lieu de 17.10

au lieu de 2.80

Hamburgers M-Classic, surgelés, le lot de 12 élaborés en Suisse avec de la viande de Suisse et d’Allemagne, 12 x 90 g

40% 4.50

au lieu de 7.60

Grains de maïs M-Classic, le lot de 8 boîtes 8 x 285 g

2.15

au lieu de 2.70

Amandes ou noisettes moulues M-Classic, 200 g 20% de réduction par ex. amandes moulues

Tous les biscuits Midor en sachets (excepté les biscuits de Noël) 25% de réduction par ex. bâtons aux noisettes, 270 g

30%

15.40 au lieu de 22.–

Dos de cabillaud pacifique Pelican, MSC, surgelé, le lot de 2 2 x 400 g

2.90

Tous les ingrédients de boulangerie et de pâtisserie ainsi que les articles de décoration Pâtissier par ex. chocolat en poudre, 400 g

5.60

au lieu de 7.–

Tous les rouleaux de printemps et snacks J. Banks, surgelés 20% de réduction par ex. rouleaux de printemps au poulet, 6 pièces

2.35

au lieu de 2.95

Tout l’assortiment Knorr 20% de réduction par ex. sauce pour rôti, en tube, 150 g


RS À EN PROFITER! 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33% 4.80

au lieu de 7.20

Chewing-gums Skai, le lot de 6 paquets par ex. chewinggum Energy, 6 x 20 g

50%

5.55 au lieu de 11.10

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre

5.70

au lieu de 7.20

Pastilles pour la gorge et bonbons aux herbes Bonherba, le lot de 2 20% de réduction par ex. bonbons à la mélisse citronnée, 2 x 150 g

50%

6.60

au lieu de 13.20

Tous les Orangina en emballages de 6 x 1,5 litre

50%

12.85

au lieu de 16.10

Tout l’assortiment de nourriture pour chat Vital Balance 20% de réduction par ex. Adult au saumon et au riz, 1,5 kg

11.85 au lieu de 23.70

Papier à photocopier Papeteria, le lot de 3, FSC blanc, A4, 80 g/m2, 3 x 500 feuilles

2.10

au lieu de 2.70

Toutes les sauces à salade prêtes à l’emploi, 70 cl, à partir de 2 bouteilles –.60 de moins l’une par ex. French Dressing

1.90

au lieu de 2.40

Toutes les tisanes Klostergarten (en sachets ou instantanées) 20% de réduction par ex. tisane apaisante Albertus, 20 sachets


DES ÉCONOMIES À GOGO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.–

au lieu de 4.70

Tous les produits Migros Plus à partir de 2 articles –.70 de moins l’un par ex. nettoyant pour salle de bains, 750 ml Valable jusqu’au 15.11

50%

12.45 au lieu de 24.90

Couches-culottes Huggies Super-Dry et Little Walkers par ex. Super-Dry 4+, 52 pièces

7.20

au lieu de 10.80

Produits I am Hair en emballages multiples par ex. shampooing hydratant 3 pour 2, 3 x 250 ml

40%

28.90 au lieu de 48.20

Total XXL en emballages superéconomiques de 7,5 kg Classic ou Color

2.90

au lieu de 5.–

Bougies chauffe-plat 100 pièces Valable jusqu’au 15.11

*En vente dans les plus grands magasins Migros, à **Micasa et à ***melectronics.

3 pour 2

3.60

au lieu de 5.40

Liquide vaisselle Handy, le lot de 3 par ex. Swiss Edition, 3 x 750 ml

22.20 au lieu de 27.80

Produits de lessive Elan, le lot de 2 recharges 20% de réduction par ex. Jardin Soleil, 2 x 2 litres

19.90

Pyjama en tissu éponge pour femme tailles S – XL, diverses couleurs Valable jusqu’au 15.11


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES Clémentines, le filet de 2 kg 3.95

49.90

Pommes Golden, le kg 2.20 Kaki Persimon, Espagne, le kg 2.90 au lieu de 4.60 33%

Couverture Lina*/** 60% coton, 40% acrylique, 150 x 200 cm, div. couleurs Valable jusqu’au 15.11

Figues, France, l’emballage de 500 g 3.20 au lieu de 4.60 30% Mangue, Espagne/Brésil, la pièce 1.80 au lieu de 2.40 Champignons de Paris, Suisse, le kg 8.40 au lieu de 12.– 30% Poireau vert bio, De la région, Suisse, le kg 4.20 au lieu de 6.20 30% Choucroute crue M-Classic, Suisse, l’emballage de 500 g 2.– au lieu de 2.50 20% Pommes de terre riches en amidon, le sac de 2,5 kg 1.95 au lieu de 3.30 40% Anna’s Best Chicorée pain de sucre De la région, Suisse, l’emballage de 200 g 2.70 au lieu de 3.40 20%

30%

Scarole De la région, Suisse, le kg 2.70 au lieu de 3.90 30%

12.15

POISSON, VIANDE & VOLAILLE Médaillons de filet mignon de dinde Le Gaulois, frais, France/ Italie, l’emballage de 650 g environ, les 100 g 2.50 au lieu de 3.20 20%

au lieu de 17.40

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples par ex. Deluxe Magic, FSC, 12 rouleaux

Rôti de cou de porc, frais, Suisse, sous-vide, grand emballage de 2 kg environ, les 100 g 1.05 au lieu de 1.75 40% uniquement en libre-service Filet de lapin, frais, Hongrie, les 100 g 3.– au lieu de 4.35 30% Rôti d’épaule de bœuf, frais, Suisse, les 100 g 2.45 au lieu de 3.10 20% Civet de chevreuil, cuit, 600 g 10.90 au lieu de 21.80 50% Hamburgers M-Classic, surgelés, le lot de 12, 12 x 90 g 8.55 au lieu de 17.10 50%

149.–

au lieu de 199.–

Rasoir Philips HQ 8240*/*** alimentation accu/ secteur, autonomie de 65 min, têtes de rasage Speed-XL, lavable, affichage LED Valable jusqu’au 15.11

Pour vos achats, détachez ici.

Viande séchée, prétranchée, les 100 g 6.20 au lieu de 7.80 20% Garniture pour toast M-Classic, le lot de 2, 2 x 183 g 4.90 au lieu de 8.20 40% Action Duopack, Jambon cru dolce riserva Ferrarini prétranché, Italie, l’emballage de 2 x 90 g environ, les 100 g 4.95 au lieu de 6.20 20% Saumon fumé Norway Atlantic, Norvège, l’emballage de 250 g 10.90 au lieu de 15.90 30%

PAIN & PRODUITS LAITIERS Vacherin fribourgeois mi-salé, Suisse, préemballé, la pièce de 500 g environ, les 100 g 1.50 au lieu de 2.15 30% Raclette du Valais 1/2 meule, Suisse, préemballée, la pièce de 2,3 kg environ, les 100 g 1.90 au lieu de 2.40 Mozzarella Alfredo –.60 de moins, 2 x 150 g 2.90 au lieu de 3.50

FLEURS & PLANTES 20 Miniroses Max Havelaar, le bouquet 10.90 au lieu de 12.90 Azalée, le pot de 14 cm 10.90 au lieu de 14.90 En vente dans les plus grands magasins Migros

AUTRES ALIMENTS Pizzas del Padrone M-Classic, le lot de 2, 2 x 320 g 5.80 au lieu de 9.80 40% Lasagne Traiteur avec viande de bœuf, fraîche, Suisse, l’emballage de 950 g 9.70 au lieu de 13.90 30%

Tout l’assortiment Knorr 20%

NON-ALIMENTAIRE Tout l’assortiment de nourriture pour chat Vital Balance 20% Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples 30% Liquide vaisselle Handy, le lot de 3 3 pour 2 Tous les produits Migros Plus, à partir de 2 articles –.70 de moins l’un Valable jusqu’au 15.11 Total XXL en emballages super-économiques de 7,5 kg 28.90 au lieu de 48.20 40% Shampooing hydratant I am Hair Moisture (3 pour 2) 7.20 au lieu de 10.80 Couches-culottes Huggies Super-Dry et Little Walkers 50% Slips mini ou maxi pour femme, le lot de 5 9.90

Tous les biscuits Midor en sachets 25%

Articles Sloggi pour femme et homme, pour un montant d’achat jusqu’à 19.95 5.– de moins, pour un montant à partir de 20.– 10.– de moins Valable jusqu’au 15.11

Boules de Berlin, le lot de 4 ou de 2 20%

Pyjama pour homme 14.90 Valable jusqu’au 15.11

Amaretti, Suisse, l’emballage de 180 g 2.40 au lieu de 3.–

Caleçons pour homme, le lot de 2 12.90 Valable jusqu’au 15.11

Vermicelles portion, la pièce de 120 g 2.30 au lieu de 2.90 Olives Queen Anna’s Best, fraîches, Grèce, l’emballage de 150 g 3.80 au lieu de 4.80 20% Amandes ou noisettes moulues M-Classic, 200 g 20% Tous les ingrédients de boulangerie et de pâtisserie ainsi que les articles de décoration Patissier Points Cumulus x 20 Pom Teddies Original ou au paprika, le lot de 2 paquets, 2 x 100 g 3.20 au lieu de 4.60 Toutes les tisanes Klostergarten 20%

Papier à photocopier Papeteria, le lot de 3, FSC 50% Bougies chauffe-plat, 100 pièces 2.90 au lieu de 5.–

NOUVEAUTÉS Escalopes de poulet à la viennoise Don Pollo, surgelées, 480 g 9.45 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11 Grillades de table bœuf/cheval M-Premium, surgelées, 450 g 32.– NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11 Roquefort M-Premium, 100 g 3.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Tous les Orangina en emballages de 6 x 1,5 litre 6.60 au lieu de 13.20 50%

Tous les yogourts Heidi NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre 5.55 au lieu de 11.10 50%

Dessert Softies Micamu, 50 g 2.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Tous les rouleaux de printemps et snacks J. Bank’s, surgelés 20%

Nescafé Gold de Luxe, bocal de 200 g 12.95 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Grains de maïs M-Classic, le lot de 8 boîtes, 8 x 285 g 4.50 au lieu de 7.60 40%

Shampooings antipelliculaires I am Hair Shine ou Moisture, 250 ml 4.50 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Toutes les sauces à salade prêtes à l’emploi, 70 cl, à partir de 2 bouteilles –.60 de moins l’une

Gel douche Fanjo prune/ abricot ou pomme/cannelle, 250 ml 3.80 NOUVEAU Valable jusqu’au 15.11

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 9.45 Escalopes de poulet à la viennoise Don Pollo, surgelées escalope viennoise extra-fine, 480 g

NOUVEAU –.95 Tous les yogourts Heidi par ex. à la framboise, 180 g

NOUVEAU 12.95

Divers cafés instantanés et cappuccinos Nescafé par ex. Nescafé Gold de Luxe, plein en bouche et aromatique, le bocal de 200 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 32.–

Grillades de table bœuf/cheval M-Premium, surgelées 450 g

NOUVEAU 2.40 Dessert Micamu Softies mini-caramels au cœur mou, 50 g

NOUVEAU 3.90 Roquefort M-Premium 100 g

NOUVEAU 3.80 Gel douche Fanjo prune/abricot ou pomme/cannelle Limited Edition! 250 ml

NOUVEAU 4.50

Shampooings antipelliculaires I am Hair Shine ou Moisture pour des cheveux parfaitement soignés et sans l’ombre d’une pellicule! par ex. shampooing antipelliculaire Shine, 250 ml

MGB www.migros.ch W

À ESSAYER SANS HÉSITER.


Photos Keiko Saile, Jorma Müller, stylisme Franziska Müller, coiffure et maquillage Monica Wyssling

EXTRA

Le jury est passé à table Le jury composé de six personnes (photo ci-dessous) a eu fort à faire pour choisir la meilleure recette de pain. En effet, près de six cents boulangers amateurs ont envoyé leur création personnelle. De son côté, Jowa a aussi été mis grandement à contribution puisqu’il a fallu confectionner les six pains finalistes avant que le jury n’élise, le 11 octobre dernier lors d’une dégustation, les trois gagnants. «L’arôme, le croustillant ainsi que la texture de la mie ont notamment été analysés», explique Christoph Ledergerber, de chez Jowa SA.

Les membres du jury, Oliver Zwahlen, Category Manager à la Fédération des coopératives Migros, Christine Kunovits, rédactrice en chef de «Cuisine de Saison», Christoph Ledergerber, Jowa SA Volketswil, Hans Schneeberger, rédacteur en chef de «Migros Magazin», Peter Schiesser, rédacteur en chef d’«Azione», et Steve Gaspoz, rédacteur en chef de «Migros Magazine», entourent les gagnantes: Regula Gomaa, Elisabeth Häni et Marlene SchweglerCrimmins (de gauche à droite).

9


10 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Tessin

«On naît Tessinois, on ne le devient pas», affirme-t-elle. Elle a été surprise que sa recette, qu’elle juge «toute simple», ait été primée. Mais Christoph Ledergerber, de la boulangerie Jowa, l’explique bien: «Créer un pain au goût sophistiqué avec peu d’ingrédients, c’est du grand art.» Elisabeth Häni fait son pain depuis plusieurs années. Aux yeux de sa famille, son talent fait d’ailleurs l’unanimité: «Mes deux enfants m’ont tout de suite dit que j’allais gagner.» La recette qui a séduit le jury n’est pas la seule que cette photographe de laboratoire professionnelle ait inventée. Pourquoi avoir choisi celle-ci? «Car ce pain est très savoureux et bon pour la digestion grâce à sa teneur en céréales.» Aucune des gagnantes n’a hérité de sa passion pour la fabrication du pain de sa famille. Toutes trois l’ont découverte par elles-mêmes. Voilà qui donne envie d’essayer. Et pour ceux qui n’ont pas l’âme boulangère: la création d’Elisabeth Häni sera en vente dès février 2011 dans les magasins Migros. AT

2 e place Pane del castello, Regula Gomaa, Montagnola (TI) Ingrédients: 400 g de farine fleur 100 g de farine de seigle 50 g de graines de sésame grillées 1½ cc de sel raîche ou 20 g de levure fraîche re sèche 1 sachet de levure 3 dl d’eau tiède ve extra4 cs d’huile d’olive vierge

www.migrosmagazine.ch Découvrez sur internet d’autres recettes envoyées par des participants.

Suisse romande

1 re place Pain aux noix et au sésame, Elisabeth Häni, Aigle (VD) Ingrédients: 2 kg de farine bise 60 g de levure fraîche

500 g de yogourt nature bio 50 g de graines de courge hachées 50 g de noix hachées 50 g de graines de lin 50 g de blé noir 50 g de sésame 50 g de graines de tournesol 50 g de son de blé 8 cc de sel 1 l d’eau

Préparation: Mélanger tous les ingrédients en une pâte, pétrir pendant 5 min, laisser reposer la pâte 2 à 10 heures en fonction du temps disponible et des envies. Former 10 pains, laisser reposer encore 1 h, puis cuire au four à chaleur tournante à 210 °C.


EXTRA

Préparation: Verser les farines et les graines de sésame dans une jatte et former un puits, saupoudrer le sel sur les pourtours. Délayer la levure dans un peu d’eau tiède (la levure sèche peut être ajoutée directement à la farine). Verser la levure délayée dans le puits, commencer à mélanger en partant du centre, incorporer progressivement les ingrédients restants. Bien pétrir et laisser reposer au moins 2 h dans un endroit chaud. Façonner le pain selon ses envies et laisser reposer 30 min de plus. Cuire 35 min dans le four préchauffé à 200 °C.

Suisse alémanique

3e place Torsade à l’épeautre et au séré, Marlene Schwegler-Crimmins, Loèche (VS) Ingrédients: 400 g de farine d’épeautre 300 g de farine bise 300 g de farine fleur 20 g de sel 20 g de levure 520 g d’eau tiède 250 g de séré maigre

Préparation: Mélanger les farines et le sel. Saupoudrer de la levure effritée. Incorporer le séré et l’eau et pétrir jusqu’à obtention d’une pâte bien souple. Laisser reposer 1 h. Former trois torsades et laisser reposer 20 min de plus. Enfourner dans le four froid et cuire pendant 25-30 min env. en sélectionnant la fonction chaleur supérieure et inférieure.

11


12 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Le bon langage

Quand il s’agit de décrire les qualités du pain, notre vocabulaire est limité et se réduit souvent aux Le professeur Michael Kleinert, au contraire, maîtrise parfaitement le langage du pain.

Comment vous est venue l’idée d’étudier les arômes du pain?

Lors d’un repas, un ami a fait l’éloge du vin tout en décrivant ses caractéristiques. Je lui ai ensuite demandé de détailler les arômes du pain, mais il n’a pas su trouver d’autre adjectif que «bon» pour en parler. Je suis artisan boulanger et j’aime le pain. J’ai donc décidé d’élaborer un langage qui permette de le décrire – espérant ainsi pouvoir le mettre en valeur. Comment avez-vous procédé?

L’institut dispose de laboratoires modernes et de collaborateurs qualifiés. Nous avons étudié et analysé les arômes du pain à l’aide de différents instruments, mais également avec nos sens et notre odorat. Ces recherches ont abouti à une roue des arômes qui peut être utile à tous les intéressés, boulangers, vendeurs et consommateurs. Celle-ci permet de retrouver et nommer simplement les arômes du pain. Ne faut-il pas un odorat très affiné pour y arriver?

Non, cette expérience est à la portée de tous. L’essentiel est d’apprécier le pain, d’avoir du plaisir à repérer les arômes et d’être prêt à s’exercer.

Pourquoi les consommateurs devraient-ils s’y intéresser?

Ils pourront apprendre à connaître cet aliment complexe et à se familiariser avec ses particularités. Ils seront ainsi mieux à même d’associer les différentes sortes de pain avec leurs accompagnements: miel, saumon, fromage, etc. Comment les boulangers peuvent-ils s’en servir?

Pour les boulangers, le point intéressant est surtout le développement des arômes dans la pâte. Nous avons notamment étudié la résistance des arômes à la cuisson, car certains peuvent s’intensifier ou disparaître. Les goûts sont influencés par les matières premières, mais aussi par le temps de repos de la pâte, ainsi que la durée et la température de cuisson.

Le professeur Michael Kleinert recherche les arômes du pain grâce à un lexique qu’il a lui-même développé. Celui-ci comporte trois niveaux de description.

La roue des arômes est-elle avant tout pensée pour les petites boulangeries?

La qualité n’est pas liée à la taille du producteur. L’ambition de produire le meilleur pain possible doit motiver aussi bien l’artisan boulanger que celui qui en confectionne à grande échelle.

Comment transmettez-vous vos connaissances?

Nous organisons des cours à l’intention des consommateurs, des meuniers et des boulangers, auxquels les collaborateurs de Jowa participent également. Nous publions aussi régulièrement des informations dans la presse spécialisée et organisons des manifestations où la dégustation de pain constitue l’événement majeur.

Propos recueillis par Ruth Gassmann

Infos: www.ilgi.zhaw.ch

Photos Mirko Ries, Mathieu Rod

D

irecteur de l’Institut de technologie alimentaire de la Haute Ecole de sciences appliquées de Zurich-Wädenswil, le professeur Michael Kleinert s’est imposé une tâche peu ordinaire: étudier et décrire les arômes du pain. Pour nommer ses saveur et à les traduire dans notre langage courant, il s’aide d’une roue des arômes qu’il a développée à cet effet.

«Il ne se dessèche pas et se marie bien avec le bircher.»

Daniela Scalea, de Genève, à propos du pain Fitness aux graines.


EXTRA

du pain

adjectifs «bon», «croustillant» et «frais».

13

Décrire les arômes Le professeur Michael Kleinert a goûté certains pains Migros: Pain Création L’anneau Une couronne cache toujours un travail manuel. L’humidité de la pâte est signe d’une longue fermentation dont résulte un pain doux, légèrement acide, à la saveur un peu sucrée. Le moelleux et le croustillant contrastent agréablement. Ce pain reste frais le lendemain. Pain Création Le Rustique Intense bouquet floral comportant une note d’acidité, une senteur d’humus et une nuance un peu terreuse. Les graines craquent sous la dent. La fermentation et la cuisson lui ont donné une saveur légèrement maltée. Couronne soleil bio Croûte délicatement croquante, arôme de tournesol, senteur d’huile et goût de noisette dû aux graines de lin, saveurs de malt et de caramel.

«J’aime quand le pain croque sous la dent.» Martin Fitz, d’Unterengstringen (ZH), à propos du pain Gourmet.

«Il est croustillant et divin avec du fromage.»

Nicole Bossert, de Rain (LU), à propos du Pane Passione nero.

«Ce pain aux graines de tournesol reste frais longtemps.»

Björn Müller, de Lörrach (D), à propos du pain complet à l'épeautre.


14 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Le bon geste L

e mélangeur-pétrisseur a presque la taille d’une baignoire pour enfant. Rien à voir avec le petit robot ménager de la maison! Devant de gros bacs, Laurent Pouly nous met d’emblée dans le bain: farine, sucre, levure, lait, œufs et, dans un bac à part, du beurre. «On commence toujours par mettre tous les ingrédients, sauf le beurre. Comme ça, la farine a le temps de bien absorber l’eau», explique le responsable de la boulangerie Jowa de Marin (NE). Objectif de l’après-midi: apprendre à Merlin, 9 ans, Oscar, 11 ans, et Alix, 14 ans, comment préparer une tresse pour le petit-déjeuner. Merlin appuie fièrement sur le bouton du pétrisseur et le voilà qui mélange la farine aux différents ingrédients durant 6 minutes. Encore 5 minutes avec le beurre et la pâte est prête. Le temps de laisser reposer la pâte, Laurent Pouly nous fait visiter la boulangerie, intégrée dans le magasin Migros. De drôles d’appa-

reils découpent la pâte en morceaux, la roulent en tuyaux, la façonnent en boules. Entre les fours, la chambre froide et le congélateur, la température passe d’un extrême à l’autre. Ici, un pâtissier prépare de splendides tourtes Forêt-Noire. «Nous faisons aussi des gâteaux aux fruits, des cornets à la crème, des vermicelles, détaille le boulanger. Et le samedi, nous préparons jusqu’à 3200 pains de vingt-cinq sortes différentes.» Il est temps de se remettre à nos tresses. Après dix minutes de pause sous un plastique pour éviter qu’elle se dessèche, la pâte nous attend. «On l’étire», explique Laurent Pouly en prenant un carré de pâton et en le frappant sur la table pour façonner un joli rectangle. «On replie un côté, on le ferme. On replie l’autre, on le ferme. Puis on le roule pour l’allonger.» Les carrés de pâte prennent la forme de longs boudins. On les glisse sous le plastique et on les laisse reposer.

Commence alors le difficile travail du tressage. Laurent Pouly pose deux pâtons en croix sur la table, et en deux temps trois mouvements, voilà une adorable tresse. «Heu… vous pourriez recommencer?» lui demandent les enfants perplexes. Et le spécialiste de détailler: on prend le pâton du dessous et on le croise sur celui de dessus. Ensuite, on fait la même chose avec le deuxième. Aïe! Les mains s’emmêlent. «On le croise où?» «On prend quels bouts?» s’inquiètent les apprentis boulangers. «Regarde ma tresse!» lance Oscar. Flûte, un morceau de pâton est resté en rade, il faut tout recommencer! Dans une atmosphère studieuse, trois paires de mains tentent de maîtriser cet art délicat. Ouf, voilà une tresse de faite. Vite, on lui donne un coup de dorure – de l’œuf, de l’eau, un peu de sel et de sucre – et on l’abrite sous le plastique, le temps d’en façonner une deuxième. «Il va où, déjà,

ce bout?» demandent les enfants. «Pour nous aussi, au début, c’était difficile», se remémore Laurent Pouly, rassurant. Et de proposer à la petite bande de confectionner des tortues. Une grosse boule pour le corps, une plus petite pour la tête, quatre miniatures pour les pattes, deux raisins secs pour les yeux, et voici l’animal. Il ne reste plus qu’à dessiner la carapace, les pattes et la bouche au couteau. Enfantin! On enchaîne avec un lapin, pendant que les tresses cuisent au four. «Pour commencer, on les met 3 minutes sans vapeur, pour sécher la dorure. Ensuite, une dizaine de minutes avec de la vapeur. Pour cela, il suffit de placer un bol d’eau dans le four.» Rapidement, une délicieuse odeur embaume l’air. Il ne reste plus qu’à patienter, le temps que les tresses et notre drôle de zoo refroidissent. «C’est vraiment trop bon», s’émerveille Alix. Anne-Isabelle Aebli

Photos Céline Michel

Façonner une tresse demande une certaine dextérité. Laurent Pouly, responsable de la boulangerie Jowa à Marin (NE), a initié Alix, 14 ans, Oscar, 11 ans, et Merlin, 9 ans, à cet art particulier.

1. En suivant les instructions de Laurent Pouly, le responsable de la boulangerie maison de Marin (NE), Oscar, Alix et Merlin forment des boudins avec les morceaux de pâte. 2. Pas facile de maîtriser l’art du tressage. Les premiers gestes sont forcément quelque peu maladroits. Heureusement, la bonne humeur règne. 2

3

4


EXTRA

15

«Pour nous aussi, au début, c’était difficile.»

Laurent Pouly, responsable de la boulangerie Jowa de Marin (NE).

Rien ne remplace le travail manuel!

1

3. Pour qu’elles deviennent bien dorées, les tresses sont badigeonnées avec un mélange d’œuf, d’eau, de sel et de sucre. 4. Avant de passer au four, les tresses doivent reposer. 5. Le résultat est plus que probant. Les tresses sont régulières et bien dorées. Et quel parfum! 5

Chez Jowa SA, on confectionne des tresses depuis 1948. Aujourd’hui, ce sont près de 15 millions de pains de tailles diverses qui sont façonnés à la main chaque année. Plus de 5000 tonnes de farine et 650 tonnes de beurre sont transformées en tresses au beurre, aux lardons, rustiques ou en bien d’autres variantes encore, chaque région ayant sa spécialité de prédilection. Un collaborateur expérimenté tresse environ six pains par minute et les plus chevronnés jusqu’à dix. Aujourd’hui encore, aucune machine n’est à même de surpasser ces prouesses! Notons encore que les boulangers badigeonnent également à la main les tresses et savent faire preuve de souplesse en préparant, sur commande, des spécialités à un, trois, quatre, cinq ou six brins. Chapeau!


16 Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

EXTRA

Tranches de Fotzel

Recette d’Alex Rufibach. Repas pour 4 personnes

Couper en tranches une baguette de la veille (compter 5 tranches par personne). Poser les tranches sur une assiette et les faire tremper dans du lait, les retourner pour que les deux faces soient imprégnées. Battre 2 œufs et en recouvrir les tranches, puis les faire dorer doucement dans du beurre. Retirer les tranches de la poêle et les passer dans le mélange de sucre et de cannelle avant de les servir avec la compote de pruneaux. Mélange sucre-cannelle: 6 cs de sucre et 3 pointes de couteau de cannelle en poudre. Compote de pruneaux: mélanger 1 dl d’eau, 1 dl de vin rouge, ½ bâton de cannelle, 150 g de sucre et faire chauffer. Dénoyauter 1 kg de pruneaux et ajouter. Laisser cuire. Passer la compote au chinois et récupérer le liquide. Retirer la peau des fruits avant de les mélanger à nouveau au jus.

Un quignon sec, miam! Photos Daniel Aeschlimann

Plat incontournable de notre cuisine, le pain perdu est aussi prisé par les chefs. Le pain rassis constitue son principal ingrédient.

L

e pain rassis est souvent mis de côté pour servir de nourriture aux animaux, car nous mangeons plus volontiers une miche fraîche du jour. Nous aurions pourtant tort de nous priver d’un plat savoureux, confectionné à base de pain sec. C’est la célèbre tranche de Fotzel, plus

connue chez nous sous le nom de pain perdu, dont vous trouvez cidessus une délicieuse recette. Le canton de Nidwald possède aussi sa spécialité qui se prépare ainsi: émietter 6 petits pains secs et les faire tremper dans du lait chaud, bien mélanger, laisser tremper puis presser légèrement. Ajouter

4 œufs, 4 cs de farine et 3 cs de sucre, mélanger puis former des boulettes, les rouler dans la chapelure et les faire dorer dans un peu de beurre. Pour la sauce: faire chauffer 4 cs de sucre dans 3 dl de vin rouge et laisser épaissir. Bon appétit! Martin Jenni

Alex Rufibach, qui tient le Restaurant «Suure Mocke» à Fraubrunnen (BE), aime régaler ses hôtes de plats typiquement suisses. En novembre 2010 et en janvier 2011, les lecteurs de «Migros Magazine» pourront déguster chez lui un menu de quatre plats à base de pain pour Fr. 50.– seulement. Infos: www.suuremocke.ch ou tél. 031 767 72 16.


EN MAGASIN ANCIEN

NOUVEAU

«… car la fondue me permet de décompresser après une journée à l’hôpital.»

Sauce à salade Dijonnaise Migros Premium, 250 ml,

Nadia Kuhn, médecin

Fr. 3.50

NOUVEAU

Sauce à salade French Migros Premium, 250 ml, Fr. 3.60

Photos Limmatdruck, stylisme Linda Hemmi/Mirjam Käser

NOUVEAU

Compote de pommes à la vanille Migros Premium, 310 g, Fr. 2.90

| 79


,2 #- ¾ 2 .0 ! - 2. · +ÁnÄ a¾Ö™ ”‰‰?Áa aj ¬jÁĝ™™jÄ M‰Üj™Í aj ¾j?Ö Ä?j±  W†?¶Öj ~Á~kj a¾j?Ö^ ajÄ ”??a‰jÄ ”ÁÍjjÄ ”j™?Wj™Í± jÜjÍ?Ä W™ÄÍÁÖ‰Í ajÄ ¬Ö‰ÍÄ ¬ÁÍk~kÄ r ”jÁW‰ aj ܝÍÁj ?‰aju

+ oåˆÏ¤Ïåˆ|

ÝÝݱ†jÜjÍ?ıW†

ʼnĪñďʼn ¢ ßÅĊĪÅłĀÅ

,2 - ,2!


EN MAGASIN

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 81

Le plus d’Anna’s Best

Chez Anna’s Best, il n’y a aucune contradiction entre produits frais et articles «convenience». Toutes les Fresh Cups sont élaborées chaque jour en Suisse. En moins de 24 h, elles sont disponibles au rayon frais des plus grands magasins.

Repas minute

Photo Patrick Mettraux, stylisme Kim Dang, coiffure et maquillage Daniel Spizzi

Pas de temps pour la pause de midi? Qu’à cela ne tienne! Anna’s Best vous propose ses Fresh Cups, des repas frais vite préparés.

Fresh Cup Anna’s Best: Red Thai Poulet Curry, 350 g, Fr. 6.90, Fusilli all’Arrabbiata, 350 g, Fr. 6.50, Farfalle alla Bolognese, 330 g, Fr. 6.80, Carbonara, 330 g, Fr. 6.80 * En vente au rayon frais des plus grands magasins.

S

ans doute vous arrive-t-il vous aussi d’avoir envie de manger quelque chose de chaud, de vite préparé et bien sûr de bon lorsque la pause de midi se réduit comme peau de chagrin. Il suffit dans ce cas de glisser une Fresh

Cup d’Anna’s Best au micro-ondes et d’attendre la petite sonnerie libératrice. La ligne se décline en Fusilli all’Arrabbiata, Farfalle alla Bolognese, Carbonara ou, si vous aimez l’exotisme, Red Thai Poulet

Curry. Tous ces repas rassasient sans peser sur l’estomac. Vous craignez de vous brûler les doigts? Rassurez-vous: les bols sont conçus de façon que la chaleur ne brûle pas les mains. Les légumes, eux, restent bien cro-

quants et les pâtes «al dente», car comme pour toutes les spécialités Anna’s Best, la préparation a été particulièrement soignée afin de préserver toute la saveur des aliments.

Andreas Toelke


Uniquement le mercredi 3 novembre 2010

Le 3 novembre 2010, reçois le jeu de familles Oceanmania.

Mercredi 3 novembre 2010, chaque client reçoit le jeu de familles Oceanmania à partir de Fr. 60.– d’achat dans tous les magasins Migros, melectronics, Micasa, SportXX y compris Outdoor, ou sur LeShop.ch. Max. un jeu de familles par achat et seulement jusqu’à épuisement du stock.

www.oceanmania.ch

MGB www.migros.ch W

Le jeu de familles exclusif Oceanmania est arrivé: 32 cartes pour jouer et s’amuser.


Migros Magazine 44, 1er novembre novem vembre vem bre 2010 2010 2010 2010

EN MAGASIN

| 83

Le plus d’Anna’s Best

Les jus de fruits Anna’s Best sont élaborés avec des fruits frais et non à partir de concentré. Ils ne contiennent ni sucre cristallisé ni conservateurs.

Un concentré de bonne humeur Rien de tel que le jus de mandarine de saison Anna’s Best pour mettre de bonne humeur! Son goût fruité ravive des souvenirs des belles soirées d’hiver, de Noël ou de Saint Nicolas… La mandarine est originaire des contrées orientales. C’est Abraham Hume, un minéralogiste anglais, collectionneur d’art et cultivateur de roses passionné, qui, en 1805, a importé pour la première fois dans son pays ce fruit qu’il avait découvert lors d’un voyage à Canton. A partir de cette date, le plus doux des agrumes va progressivement conquérir toute l’Europe. Riche en vitamine C, en provitamine A et en potassium, le jus de mandarine frais Anna’s Best donne du baume au corps. Préparé exclusivement à base de jus de mandarine, il ne contient aucun sucre ajouté. La bouteille en PET refermable existe aussi en version de 33 cl, une solution idéale pour ceux qui veulent emporter un peu de soleil avec eux. Jus de mandarine Anna’s Best, 75 cl, Fr. 4.—* * En vente au rayon frais des plus grands magasins.

relounge

Publicité

Cadeaux de Noël à gagner! Gagnez un des 50 cadeaux de Noël d’une valeur de CHF 200.– au maximum. Pour participer, rien de plus simple: entrez les codes de partici-pation que vous trouverez sur les produits GALA (une chance de gain par code) avec une description exacte et/ou une image du cadeau souhaité sur le site www.emmi-gala.ch ou envoyezles par voie postale à: Emmi, GALA-Promo, case postale 3969, 6002 Lucerne. N’oubliez pas d’indiquer l’expéditeur! Date limite de participation: 3 décembre 2010. Les gagnants seront informés au préalable et recevront les cadeaux gagnés par la poste, avant le 21 décembre 2010. Aucune obligation d’achat. Conditions de participation complètes sur: www.emmi-gala.ch

www.emmi-gala.ch


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

7.9lieu0de 11.85 7.90 au 50ml che 3x2 Gel dou Marseillais t Le Peti ux o Extra D Douce e Amand ranger Fleur d‘O Lait Vanille

au lieu de 9.9 0

Douche crèm e 2x250ml Le Petit Mar seillais Recettes Méditerranée Beurre de ka nnes rité & Acacia Huile d‘argan & Fleur d‘oran Lait d‘amandeger & Miel

*En vente uniquement dans les plus grands magasins Migros des coopératives VD, GE, VS et NE/FR.

Le Petit Marseillais est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 85

Skai-Q Strawberry Sour,

Fr. 1.85

Plaisir acidulé

Photo Yves Roth, stylisme Karin Aregger

Le nouveau chewing-gum Skai-Q Strawberry Sour distille un goût fruité et acidulé qui reste plus longtemps en bouche.

L

e chewing-gum est vieux comme le monde! Un archéologue a en effet découvert des fragments à base de résine de bouleau et de miel sur un site du sud de la Suède, datant de l’âge de pierre! L’homme mâchouillait donc déjà il y a quelque 9000 ans! Bien plus

tard, il y a 120 ans, les Américains ont peaufiné la «recette originale» sans doute quelque peu insipide pour lui donner plus de goût. Depuis, le chewing-gum est dans toutes les bouches! Avec son goût de fraise relevé par une belle acidité, le nouveau

Skai-Q Strawberry Sour élaboré par Chocolat Frey, une filiale de Migros, procure un plaisir intense et s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. En effet, sa taille répond idéalement aux attentes de tous les consommateurs pour qui un seul chewing-gum, c’est trop peu,

et deux, c’est trop! De fait, les Skai-Q sont 50% plus grands que les tablettes classiques. Signalons encore que Chocolat Frey possède la seule fabrique suisse de chewing-gums. Car il n’y a pas que le cacao qui fait le bonheur des gourmands. DH


86 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Fondant

Vous aimez les glaces crémeuses à la mode américaine? Nul doute alors que vous allez craquer pour la nouvelle glace Jane & Mary’s en vente à Migros. Vous avez le choix entre deux parfums: Vanilla Crunch, avec un biscuit à la noix de macadamia et au caramel, et Strawberry Cream aux morceaux de fraise. La texture de ces glaces est relativement compacte, étant donné que celles-ci contiennent moins d’air.

Croquant

L’assortiment de biscuits de Noël Migros (étoiles à la cannelle, bruns de Bâle et milanais) est à nouveau proposé dans des petites boîtes décoratives ornées d’un ruban rouge. Les biscuits sont découpés et conditionnés à la main. Même le glaçage des étoiles est manuel. A noter que les biscuits sont également proposés à la pièce.

NOUVEAU À MIGROS

Strawberry Cream Jane & Mary’s, 450 ml,

Fr. 6.90*

*En vente dans les plus grands magasins.

Assortiment de biscuits de Noël, 18 pièces, 264 g,

Fr. 8.90

Fortifiant

Comme leur nom l’indique, les pastilles Airelles rouges Depot d’Actilife contiennent des extraits de cette baie âpre et doucereuse riche en vitamines E et C. L’effet Depot assure une absorption homogène des substances actives pendant une durée prolongée. Un comprimé suffit pour couvrir intégralement les besoins quotidiens du corps en vitamines C et E. Fr. 9.80

Plat pour 4 personnes

➔ Mélanger 300 g de farine, 1 cc de sel, 1/4 l de lait et 3 œufs, et travailler la masse rapidement jusqu’à ce qu’elle se détache lourdement de la cuiller. Ajouter éventuellement un peu d’eau minérale gazeuse pour que la pâte soit plus légère. Verser la pâte dans l’eau bouillante avec une passoire à spätzli. Lorsque les spätzli commencent à flotter, ils sont prêts à être sortis de l’eau. Réserver. Environ Fr. 3.50

+

Plaisant

Mahony Sweet Air, 70 g, Fr. 1.70

Spätzli à la choucroute

Conseil: vous pouvez utiliser des spätzli déjà préparés.

NOUVEAU À MIGROS

Mahony Sweet Air, la dernière création de Chocolat Frey, fond littéralement sous la langue. Ce chocolat au lait au goût intense de miel, d’amandes et de nougat contient une multitude de petites bulles d’air qui le rendent merveilleusement léger. Un régal!

FR. 7.30

➔ Faire revenir brièvement un oignon coupé fin dans un peu de beurre et 500 g de choucroute. Ajouter progressivement les spätzli, mélanger le tout et faire saisir 5 à 10 minutes. Saler et poivrer. Environ Fr. 3.80

Airelles rouges Depot Actilife, 30 pastilles,

DE SAISON À MIGROS

BON & BON MARCHÉ

NOUVEAU À MIGROS

++ +


EN MAGASIN

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 89

Adieu pellicules!

Avec les nouveaux shampooings I am Hair, le problème des pellicules appartient au passé et vos cheveux resplendissent.

D

Photo bab.ch/Orédia

écouvrir des pellicules dans ses cheveux est toujours désagréable. Pratiquement une femme sur trois connaît ce problème qui est le signe, sauf pour les cas d’origine médicale, d’un déséquilibre au niveau du cuir chevelu. Si ce dernier est gras, cela est en général dû à la présence de Malassezia furfur, une levure naturelle qui y trouve un «terreau» favorable. Et si le cuir chevelu est au contraire sec et fatigué, les cellules se multiplient anormalement vite, et les résidus de peau morte

Shampooing antipelliculaire Moisture I am Hair, 250 ml, Fr. 4.50 50 50 Shampooing antipelliculaire Shine I am Hair, 250 ml, Fr. 4.50

sont rejetés. Avec les deux nouveaux shampooings antipelliculaires I am Hair, les pellicules disparaissent. Ces soins contiennent du zinc pyrithione, du panthénol et de l’allantoïne, mais pas de silicone. Tous deux sont spécialement adaptés aux besoins des femmes désireuses d’avoir une chevelure soignée. La version «Shine» donne un aspect soyeux et souple aux cheveux tandis que «Moisture» les renforce et répare les pointes cassées. Dora Horvath

www.migros.ch/iam


90 | Migros Magazine 44, 1

O

er

novembre 2010

n l’a dite inflexible, arrogante, dogmatique, autoritaire, vaniteuse. On l’a dite aussi bûcheuse, combative, volontaire, motivée, talentueuse. Bref, elle plaît ou agace, mais ne laisse personne indifférent. Elle, c’est Sandrine Salerno, l’actuelle maire de Genève, une «seconda» qui a réussi. On frappe à sa porte. Un visage souriant et tout ouvert apparaît. Maquillage discret, vêtements élégants: cette trentenaire incarne à la perfection la politicienne d’aujourd’hui qui se doit d’être à la fois féminine, dynamique et compétente. Il y a de la détermination dans son regard bleu Méditerranée. L’appartement qu’elle partage avec son compagnon, le conseiller national et secrétaire général de l’Association romande des locataires Carlo Sommaruga, et leurs deux petites filles, Ilaria (2 ans) et Sophie (5 ans), est décoré avec goût et sobriété. Charmant et chaleureux. «Pas très grand ni luxueux», précise-t-elle. La cuisine, elle, a subi les outrages d’une rénovation des années inox et formica. Ça ne fait rien: notre hôte s’y sent bien, aussi à l’aise que dans la salle du Conseil municipal. «Je fais à manger tous les jours, c’est mon territoire!» Elle mitonne les repas du soir ainsi que ceux du week-end. «Toujours des choses simples et rapides à concocter.» Alors qu’on lui reproche d’être un poil trop réfléchie, Salerno aux fourneaux s’avère du genre spontanée. «Je m’inspire souvent de ce qui se trouve dans le frigo et sur les étagères. J’utilise de préférence des produits de saison et de proximité.» Au menu du jour: pâtes à la sauge et ricotta accompagnées d’une salade douce-amère.

Secrets de cuisine er c’est… Pour vous, cuisin me détendre, «Me vider la tête, i.» r, un moment à mo c’est un vrai plaisi at favori? Quel est votre pl ttes, velouté aux courge un , to Un bon risot ic. sil ba et es îch tes fra des pâtes aux toma z-vous Que ne mangerie de? pour rien au mon Des abats. e? ujours en réserv Qu’avez-vous to s pâtes. de et fé t noir, du ca Du lait, du chocola z-vous partager Avec qui aimerie un repas? d j’avais i est décédé quan Avec mon père qu j’ai le plus rsonne à laquelle 17 ans. C’est la pe maire. is mes fonctions de pensé quand j’ai pr

Douce-amère à l’instar de la politique. «Au Législatif, il y avait une ambiance bon enfant et solidaire, j’étais dans une démarche hédoniste. A l’Exécutif, c’est une autre histoire: on est seul et très exposé, on doit rendre des comptes à tout le monde, on nous attend au contour, on prend beaucoup de coups et on apprend à les encaisser. C’est à la fois exaltant et ingrat.» «Mais être arrivée là – moi une fille d’immigrés, moi une naturalisée –, c’est quand même extraordinaire!» ajoute-t-elle. Son papa était tailleur et Italien, sa maman secrétaire et Française. «Je possède trois nationalités.»

La maire qui monte, qui

Fille d’immigrés, mère de famille, Sandrine Salerno préside à la destinée de la ville de Genève. qui aime la politique, sa petite famille, le café et les pâtes al dente à la sauge.


CUISINE DE SAISON SANDRINE SALERNO

| 91

BROYER la sauge dans un

mortier ou dans un robot.

DÉTAILLER les betteraves en lanières.

«Je fais à manger tous les jours. La cuisine, c’est mon territoire.»

monte…

Rencontre avec une femme de gauche engagée mais pas enragée

AJOUTER le parmesan et du

cresson pour la décoration.

TRANCHER le reste du parmesan.


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA VISAGE, NIVEA VISAGE YOUNG, NIVEA VISAGE VITAL ET LES PRODUITS DE SOIN DU VISAGE ET DE RASAGE NIVEA FOR MEN

5.25

5.55

au lieu de 6.60

au lieu de 6.95

Lingettes démaquillantes de soin 1 x 25 pièces

Lait démaquillant doux ou tonique apaisant 1 x 200 ml chacun

NOUVEAU

12.70

au lieu de 15.90

Crème hydratante nutritive Aqua Sensation 1 x 50 ml

11.95

au lieu de 14.95

Crème de jour ou de nuit anti-rides Q10 PLUS 1 x 50 ml chacune

18.30

14.20

Crème de nuit ou sérum Teint Optimal 1 x 50 ml chacun

Crème ou gel pour le visage Energy Q10 1 x 100 ml chacun

au lieu de 17.80

www.NIVEA.ch

au lieu de 22.90

Nivea est en vente à votre Migros


Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

CUISINE DE SAISON SANDRINE SALERNO

| 93

Sandrine Salerno, dans son appartement: «A l’Exécutif, on est seul et très exposé, on doit rendre des comptes à tout le monde, on nous attend au contour, on prend beaucoup de coups et on apprend à les encaisser.»

Raison sans doute pour laquelle elle apprécie tant Genève, ville cosmopolite, métissée, multiculturelle. La petite Sandrine grandit dans le quartier populaire du Lignon. Une enfance sage, sans vague. Marquée toutefois par les initiatives Schwarzenbach. «Nous avons quitté la Suisse en 1975, juste après la naissance des jumeaux. J’avais 4 ans.» Elle est revenue sur les bords du Léman après cinq années d’exil, quatre en Sicile et une sur la Côte d’Azur. Adolescente, cette bonne élève fait partie du clan des «Benett’» (le terme Rital a disparu du vocabulaire dans les années 80). «Je portais des pulls Benetton, des pantalons carottes retroussés et

des chaussettes Burlington. Ahahah! Mais il n’y avait pas de tensions sociales.» Elle traverse sa puberté sans crise, sans cuite ni fumette. En parfaite première de classe, quoi! Tout en évoquant ses souvenirs, elle coupe une betterave en tenant son couteau de la main gauche, côté cœur, côté de ses convictions. «La famille de ma mère est de centre-droite et mon père était de gauche. Les repas étaient bien animés.» La chose publique ne la branchait pas plus que cela. Sandrine Salerno commence à véritablement s’intéresser aux enjeux sociétaux lorsqu’elle est à l’uni. «J’ai fait science po et je me suis rapidement engagée dans les mouvements estudiantins.» Elle a

aussi participé à des manifs antiapartheid devant l’UBS et le Credit Suisse. Entre autres. Suite logique, en 1995, elle entre au Parti socialiste. «Ce sont mes années militante de base. A l’époque, je n’avais pas l’intention de m’inscrire sur les listes électorales. D’autant que j’avais déjà un engagement citoyen dans mon travail au Centre de contact SuisseImmigrés.» Mais voilà, un copain à elle voulait se porter candidat au Conseil municipal. Le problème, c’était qu’il avait la certitude de ne pas passer la rampe avec le nom qu’il portait. «Je lui ai dit On se présente ensemble, toi le Latino-Américain et moi la fille de Rital.» Elle est élue, pas lui. On est en 1999.

Jetée un peu par hasard dans l’arène politique, cette lionne (elle est née un 20 août) prend petit à petit de l’assurance et de l’envergure. Jusqu’à rugir de plaisir. «Je me suis construite sur une période de huit ans.» Et début 2007, la vox populi la propulse à l’Exécutif de la cité de Calvin où elle prend les rênes du Département des finances et du logement. Son souci d’alors: parvenir à concilier carrière, vie de famille et tâches ménagères. Plus possible, en effet, pour une conseillère administrative, même ouvertement féministe, de tout assumer de front. «Finalement, on a salarié quelqu’un pour s’occuper de certaines corvées comme le repassage, que je déteste


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

La vie n’est pas toujours tendre avec les fesses.

13.1de518.80 au lieu

5.90de 7.80

Hakle Arctic White 24 rouleaux

au lieu

Lingettes Hakle Fresh en lot de 2 2 x 42 mouchoirs

13.85

au lieu de 19.80

Hakle Kamille 24 rouleaux

Hakle est en vente à votre Migros


Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

faire.» Cette maire (elle assume cette fonction depuis le 1er juin dernier) et mère n’a pas le sentiment d’être une wonderwoman. «Parce que je suis crevée quand je rentre le soir à la maison, parce que je vis la même chose que les autres mamans qui travaillent à plein temps.» Sauf que Sandrine Salerno bosse à 150%! «Il faut mouiller son maillot sans oublier la vie à côté.» Dans son agenda, il n’y a pourtant guère de place pour le farniente et la dolce vita. «Entre mon mandat et mes deux filles, c’est vrai que je ne peux plus vraiment m’accorder de bouffées d’oxygène et que ça me manque.» Ce qui ne l’empêchera pas de se représenter aux prochaines élections communales, agendées au printemps prochain. «Je tire un bilan positif de ma première législature et j’ai encore tellement de choses à réaliser.» Contrairement à sa trévise, madame la maire n’est donc pas amère…

CUISINE DE SAISON SANDRINE SALERNO

| 95

Pâtes à la sauge et salade de saison Une recette de Sandrine Salerno, maire de Genève

Alain Portner Photos Nicolas Righetti / Rezo

Internet: www.maire-de-geneve.ch

PRÉPARATION

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

D savoureuses De recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

500 g de pâtes, p. ex. fusilli 1 cc de sauge séchée 2 cs d’huile d’olive 100 g de parmesan en morceaux 12 tomates olivettes 4 cs de ricotta sel, poivre 1 cc de moutarde 4 cs d’huile d’olive 2 cs de vinaigre de vin rouge 250 g de chicorée rouge 250 g de betteraves rouges cuites 4 cs de pignons

1) Cuire les pâtes al dente dans un grand volume d’eau bouillante salée. Entre-temps, broyer la sauge dans un mortier ou un robot-ménager. La mélanger avec l’huile d’olive. Y râper la moitié du parmesan. Mélanger les pâtes avec cette purée. Couper les tomates en quatre. Les dresser avec les pâtes et la ricotta. Rectifier l’assaisonnement avec sel et poivre. 2) Pour la vinaigrette, émulsionner la moutarde avec le vinaigre et l’huile. Saler et poivrer. Détailler

la chicorée et les betteraves en lanières. Faire dorer les pignons à sec. Trancher le reste du parmesan en copeaux à l’aide d’une mandoline. Mélanger la chicorée et les betteraves avec la vinaigrette. Parsemer la salade de copeaux de parmesan et de pignons. Préparation: env. 20 min Valeur nutritive Une portion, env. 29 g de protéines, 32 g de lipides, 98 g de glucides, 3300 kJ / 800 kcal


1 paquet de 2 /1 doses de vaccin !*

=

Dons doublés grâce au

Ensemble, nous pouvons vaincre le tétanos du nourrisson. Vous pouvez désormais transmettre votre amour et protéger des bébés dans le besoin. Pour chaque paquet de Pampers portant le logo UNICEF acheté à MIGROS ou sur LeShop.ch, vous contribuez encore plus à combattre le tétanos du nourrisson. Car le MIGROS Baby Club double les dons à l’UNICEF.

Pampers unterstützt ®

www.pampers.com * Avec chaque achat d’un paquet de Pampers portant le logo UNICEF, vous offrez un vaccin contre le tétanos à une femme enceinte ou à une femme en âge de procréer dans un pays en développement. Durant la grossesse, deux vaccins de ce type suffisent à protéger totalement la mère et l’enfant durant l’accouchement et les 2 mois suivants. Pour chaque achat d’un paquet de Pampers portant le logo UNICEF, P&G aide l’UNICEF dans son combat contre le tétanos du nourrisson en faisant un don de € 0,053 ou de Fr. 0,08. Ce montant couvre par ex. les frais d’un vaccin contre le tétanos. Plus d’informations sur www.unicef.ch. UNICEF ne privilégie aucun produit ni aucune marque.

Pampers est en vente à votre Migros


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 97

AGENDA

Martin O. fait des ricochets

L’Ensemble symphonique de Neuchâtel fera halte dans la prestigieuse Collégiale de Saint-Imier.

Photos Etienne Schwank / Théâtre Volte-Face / Ensemble symphonique de Neuchâtel (ESN)

L’ébouriffant Martin O., «celui qui danse avec sa voix». Par moments, il y a un monde fou autour de lui: tout un chœur africain ou une foule japonaise, des yodlers en goguette dans les Alpes, un groupe de percussions, des voitures, des oiseaux – et pourtant, du début à la fin du spectacle, Martin O. est seul sur scène. Magiquement seul, et multiple. Son unique «assistant» est un petit appareil, un «échantillonneur» (en anglais, un «sampler»), avec lequel il fait des ricochets de sons, mélodies, bruitages et chuchotements jusqu’au délire. C’est envoûtant, drôle et fascinant. Le CCL de St-Imier y avait goûté en 2005, en accueillant le groupe «Hop o’my Thumb». Martin O., son leader, lauréat cette année du prix «Innovation» de la Bourse suisse aux spectacles, confirme avec succès, en tournée solo. Sa nouvelle date au CCL sera la seule en Suisse romande avant longtemps. Soyez prévoyants, réservez SC vos places! Martin O, «... der mit der Stimme tanzt» Le 5 novembre, à 20 h 30 Relais culturel d’Erguël, Saint-Imier www.ccl-sti.ch

Pour un hiver chaleureux

Rires, concerts et expo: la nouvelle saison du Centre de Culture et de Loisirs (CCL) à Saint-Imier est particulièrement séduisante.

A

ucune voix discordante: toutes celles que le Centre de Culture et de Loisirs de StImier (CCL) et son animateur Patrick Domon ont entendues jusqu’ici font l’éloge d’un programme automne-hiver 2010 particulièrement séduisant et équilibré. Il a démarré fort, avec des spectacles en création, le Sarcloret nouveau, le vernissage de la croustillante galette des «Petits Chanteurs à la Gueule de Bois», ou encore deux soirs rieurs signés Karim Slama. Mais l’affiche reste épatante sur la dernière ligne droite, du silence (minéral, superbe dialogue de roches pour l’expo d’Andreas Meyer et Rudolf Dreher) au grand orchestre, en l’occurrence l’Ensemble symphonique de Neuchâtel (collégiale, 18 décembre), en passant par du théâtre et des voix majuscules. Le CCL invite en effet l’ébouriffant Martin O. (lire ci-contre) puis la très grande et très charismatique Marianne Aya Omac, deux concerts inscrits dans le cadre du festival transfrontalier «Voix libres», qui permet d’étoffer des collaborations et d’ouvrir des horizons. Le CCL ouvre aussi largement ses portes en ac-

Pour sa 3e création, le Théâtre Volte-Face propose un enchaînement de quiproquos, de coups bas, et de petits mensonges savoureux...

cueillant régulièrement des artistes en résidence. En novembre, ce sera le cas pour le Théâtre Volte-Face, qui viendra peaufiner puis présenter en création

son troisième spectacle, une comédie contemporaine.

R.P.

Programme complet sur www.ccl-sti.ch


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Café du mois d’novembre

Appel aux créatifs!

Un cours à l’Ecole-Club suffit: colorez novembre en créant vos cadeaux de Noël et en passant un agréable moment de détente.

Café Nutella La pâte à tartiner Nutella n’est pas que pour les enfants au petit-déjeuner! Votre Coffee&Time vous le prouve en vous faisant découvrir des saveurs alliant un café typé italien avec les intenses et subtils effluves de noisette et de cacao qui composent le Nutella. Cette œuvre sera complétée par une mousse de lait crémeuse et ferme qui enrobera cette inhabituelle alliance de textures et de saveurs connues. Le café Nutella est une toute nouvelle création, spécialement imaginée pour adoucir votre mois de novembre, qui vous séduira par son originalité et sa générosité. Nos spécialistes sont impatients de vous faire goûter cette recette exclusive et innovante!!!

Photo LDD/ Chantal Soerensen

Coffee & Time Avry-Centre Coffee & Time Le Locle

| 99

Joignez l’utile à l’agréable en fabriquant des meubles en carton.

P

as besoin de prérequis, les cours d’art et de création sont ouverts à tous, débutants ou non. Un seul mot prime: le plaisir! Entourés de professionnels passionnés par leur discipline et débordants de créativité, les participants sont entre de bonnes mains. Alors, osez vous lancer des défis et réalisez des objets dans la discipline choisie qui répondront à vos attentes. Il y a les décorations immuables de Noël faites avec des fleurs: à poser sur la table, aux portes, en petit arbre boule ou en bouquets. La tendance du moment, c’est le Powertex. Cette technique permet en très peu de temps – plus précisément en un cours – de réaliser une œuvre de A à Z et tout est faisable: statuettes, personnages ou objets Zen. Pour les formes et les couleurs: au participant de jouer. Les cours de meubles en carton demandent plus de temps mais tout autre objet fabriqué – que ce soit un tabouret, une chaise

ou une tablette – sera autant utilitaire que joli dans votre intérieur. Plus d’informations sur la totalité

Le cours Scrapbooking vous permettra de réaliser des albums photos originaux.

des cours aux secrétariats des Ecoles-clubs ou sous www.ecoleclub.ch M. Jüni

Les rendez-vous à noter Neuchâtel Meubles en carton: du 11 nov. au 16 déc. Décoration florale: 17 nov. (fleurs et lumières), 24 ou 27 nov. (couronne de l’avent), 8 déc. (offrir avec des fleurs), 15 déc. (table de Noël). Powertex: 29 nov. (objets zen), 6 déc. (objets en sagex). La Chaux-de-Fonds Meubles en carton: du 27 nov. au 18 déc. Fribourg Les meubles en carton: du 8 nov. au 13 déc. Powertex – personnages: 17 nov.

Décoration florale: 15 déc. (milieu de table), 10 nov. (couronne de porte), 1er déc. (décoration originale), 24 nov. (petit arbre boule). Scrapbooking – Atelier carterie: 29 nov. Colliers pierres et perles: 16 nov. Bulle Meubles en carton: du 8 nov. au 13 déc. Décoration florale: 14 déc. (milieu de table), 23 nov. (petit arbre boule), 9 nov. (couronne de porte), 30 nov. (décoration originale). Scrapbooking – Atelier carterie: 27 nov.

Adresses Ecoles-clubs: Neuchâtel: rue du Musée 3, 2001 Neuchâtel, tél. 058 568 83 50. Fribourg: rue Hans-Fries 4, 1700 Fribourg, tél. 058 568 82 75. La Chaux-de-Fonds: rue Jaquet-Droz 12, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 058 568 84 00. Bulle: rue de Toula 20, 1630 Bulle, tél. 058 568 83 25. Cours au Val-de-Travers et cours au Val-de-Ruz: tél. 058 568 84 75. Internet: www.ecole-club.ch


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 101

Instant de vie de votre coopérative

Une façade colorée et un magasin lumineux: découvrez le nouveau visage du MM Romont.

Photos Freenews

C

haleureuse: c’est ainsi que l’on peut résumer l’ambiance du MM Romont dont les transformations viennent juste de s’achever. Les travaux ont débuté en février 2008 par la réfection du toit, la pose de nouveaux sheds et de stores afin d’avoir un maximum de lumière dans le magasin qui, comme le rappelait une cliente récemment, a été créé dans l’ancienne usine de pantalons Angéloz en 1988! En 2009, le magasin était sens dessus dessous, mais n’a pas fermé ses portes. Les rayons ont été réorganisés successivement, afin de ne pas gêner la clientèle. Résultat: la surface des fruits & légumes et du Convenience a plus que doublé, celle de la boulangerie attire le regard à l’entrée du magasin, les autres secteurs se succèdent et, grâce à l’élargissement des allées, la circulation est aisée. Des

détails qui ont leur importance et surprennent le visiteur quand il entre dans le MM: aucun pilier, beaucoup de lumière du jour, une hauteur de rayons agréable et la toiture soutenue par des arcs légers. Tous ces éléments contribuent à l’harmonieuse répartition des surfaces. La dernière étape fut la réfection des façades dont la couleur orange a surpris le passant. Elle ne laisse pas indifférent, pour preuve ces clients qui en demandent les coordonnées, la trouvant dans l’air du temps, une couleur chaude et douce à la fois. Les nouvelles technologies permettent des économies d’énergie importantes grâce à la récupération du froid, à l’installation d’une pompe à chaleur et au renforcement de l’isolation périphérique.

A Romont, des commerces tiers sont aussi présents: Pharmacie du Levant, Denner, Charles Vögele Mode, Vögele Shoes, Naville, sans oublier le Café di Piazza pour se restaurer et partager un moment de convivialité.

Christian Gillard, gérant du MM Romont depuis 2003, tient à remercier chaleureusement sa fidèle clientèle qui a manifesté beaucoup de compréhension durant ces travaux, de même que son équipe de vente. MMo

Cette semaine Le renforcement de l’isolation et la réfection des façades extérieures sont les travaux de la dernière étape des transformations du magasin de Romont qui ont duré plus de trois ans.

Christian Gillard a effectué son apprentissage de vendeur dans l’ancien magasin route d’Arruffens.

L’instant prochain: La Grange-Casino et la Croix-Rouge offrent un service de baby-sitting.


Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 103

Vivre en colocation quand on est un parent seul permet non seulement de réduire ses frais mais encore d’être moins seul.

La coloc des parents solo

De plus en plus de parents célibataires se tournent vers la colocation monoparentale, manière d’éviter l’isolement et de partager les soucis du quotidien.

N

atacha* a quatre enfants, entre 5 et 24 ans. Les deux aînés sont pratiquement hors du nid, les deux petits fréquentent l’école du quartier. Leurs papas? Pas là. «Je suis fatiguée, confie la

Fribourgeoise. Je songe depuis longtemps à partager une maison avec une maman ou même un homme dans la même situation que moi.» Elle a placé une annonce pour rechercher un colocataire.

«On pourrait vivre dans une grande maison, pourquoi pas avec un jardin, sur la Riviera ou dans le canton de Fribourg.» Le principe des colocations monoparentales est de réunir,

sous un même toit, deux parents et leurs enfants. L’idée derrière est que les grands appartements sont proportionnellement moins chers. Et surtout que, souvent, ces personnes sont


FR. –.70 DE RÉDUCTION SUR CHAQUE PRODUIT DE NETTOYAGE M-PLUS DÈS L’ACHAT DE 2 PRODUITS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.80

au lieu de 3.50

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. savon noir liquide Migros Plus* 1 litre

2.70

au lieu de 3.40

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. détergent au vinaigre de pomme naturel Migros Plus 1 litre

3.50

au lieu de 4.20

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. sachet de recharge de détergent pour vitres Migros Plus à l’alcool naturel 750 ml

2.20

au lieu de 2.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. détergent pour W.-C. Migros Plus avec acide acétique 750 ml

2.80

au lieu de 3.50

2.65

au lieu de 3.35

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. liquide-vaisselle à l’hamamélis Migros Plus 750 ml

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

5.–

au lieu de 5.70

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. détergent pour siphons Migros Plus 1 litre

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage M-Plus dès l’achat de 2 produits p. ex. crème détergente Migros Plus au pouvoir naturel du citron 500 ml

MGB www.migros.ch W

ACTION


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

isolées, dépassées par la conciliation entre vie privée et vie professionnelle, et se sentent seules. C’est le cas de Natacha qui a fait un burn-out il y a quelques années. «Quand vous vous retrouvez seule, plus personne ne vous invite, vous êtes rejeté. Et 80% des personnes sous le seuil de pauvreté, en Suisse, sont des familles monoparentales.» Ellemême se situe tout près de cette limite. Mais pour la jeune femme, ce n’est pas une raison pour précipiter les choses. Son agenda pour les prochains mois est bien chargé et elle n’est pas pressée. «Je suis entière, je n’aime pas le chichi. Il faut que ça marche au feeling, en se laissant quelques mois pour se découvrir avant d’emménager ensemble.»

| 105

Point positif: en colocation familiale, les enfants ne doivent jamais jouer seuls.

Un phénomène qui prend de l’ampleur en France

En Suisse, le phénomène est encore confidentiel. En France, il commence à se développer et les annonces fleurissent sur les forums féminins, car ce sont avant tout des femmes qui s’intéressent à ce genre d’habitation (logiquement, puisque ce sont elles qui dans la grande majorité obtiennent l’autorité parentale après un divorce). A Genève, avec la pénurie de logements disponibles, ce mode de vie fait des émules. Il intéresse le professeur Daniel Schechter, responsable de l’unité de liaison de pédopsychiatrie des HUG. «Beaucoup de mères célibataires souffrent de stress et de l’absence de réseau. La colocation peut à la fois

donner un réseau et être source de soulagement», explique celui qui est à la tête d’un projet de recherche sur le stress maternel et ses effets sur la relation avec ses jeunes enfants. «Mais il est important que les parents gardent en tête ce que ça signifie de vivre en colocation pour l’enfant.» Ceux-ci sont très sensibles aux changements,

aux séparations et aux conflits. D’où la nécessité de bien leur expliquer la durée probable prévue et en quoi va consister leur nouvelle maison.

Se mettre d’abord d’accord sur les règles d’éducation

Le partage des règles et de l’éducation est l’une des questions centra-

les de ce mode d’habitation. «J’attends aussi de mon futur colocataire qu’il partage les tâches éducatives, car l’instruction des enfants relève de la responsabilité de toute la société, pas uniquement du parent seul», précise Natacha. «Mais pour cela, il faut que les parents soient au clair sur leur façon d’élever leurs

Comment se trouver? Comme pour fonder une colocation «normale», il y a plusieurs manières de procéder pour trouver la perle rare. D’abord les forums de jeunes parents, comme www.bebe.ch, www.magicmaman.com, www.parent-solo.fr. Ou, pour cibler davantage sa région,

www.anibis.ch ou www.lyoba.ch. Les affichettes en magasin sont aussi une solution. Mais surtout, c’est le bouche à oreille qui fonctionne le mieux. Il faut dire autour de soi que l’on cherche. Une fois les deux personnes mises en contact, il ne faut pas précipiter les choses. Prenez le

temps de faire connaissance, de laisser vos enfants jouer ensemble. Soyez très clair sur vos attentes et sur les conditions. Il est utile aussi de parler de votre manière d’éduquer les enfants. Avant d’emménager, esquissez un budget très clair, un contrat entre

vous, voire la répartition des tâches. Décidez au nom de qui va le bail, sachant que cela prendra toute son importance si l’un des deux partenaires quitte l’appartement de manière anticipée. Enfin, selon les cas, on peut en toucher un mot aux ex-maris et ex-femmes.


Aide les Lilibiggs à retrouver les cadeaux. En guise de récompense, tu peux gagner l’un d’eux.

Durant leur voyage fantastique au pays des dragons, Hugo, Nina et Tobi ont perdu quatre cadeaux de Noël magnifiques. Aide-les à les retrouver avant que la grande fête de l’avent ne batte son plein dans le château des dragons et participe au grand concours. Comment faire? Découvre sur quelle page du Journal des cadeaux Migros sont illustrés les cadeaux, inscris le numéro de page et renvoie-nous ton bulletin de participation. Tu trouveras le Journal des cadeaux gratuitement dans tous les magasins Migros ou sur Internet à l’adresse www.migros.ch/noel. Avec un peu de chance, tu gagneras l’un de ces magnifi magnifiques ques cadeaux de Noël:

Sur quelles pages apparaissent les cadeaux illustrés ici? Reporte ici les numéros des pages et indique le cadeau que tu aimerais recevoir: Lego «City» Super Pack

Page

Hôpital Littlest Pet Shop

Page

Carrera Go Formula Power

Page 432-0M-003_Geschenkbu ch_f.indd 1

Prénom

Nom

Âge

Rue/n° NPA/Lieu Indique les bonnes réponses et le cadeau de ton choix sur le bulletin de participation et envoie-le à la Fédération des coopératives Migros, Concours du Journal des cadeaux, Case postale, 8099 Zurich. Date limite d’envoi: 27.11.2010. Les prix ne seront pas convertis en espèces. Tout recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours.

Grand univers des dinosaures Playmobil Page

MGB www.migros.ch W

GRAND JEU CONCOURS.


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

enfants, sinon, cela pose de grands problèmes, comme d’ailleurs pour les couples», répond le médecin. Alors vie en communauté version hippies ou version Le Quesnoy dans le film La vie est un long fleuve tranquille? La Fribourgeoise ne voit pas d’objections à ce que ses enfants partagent leur chambre avec les autres. Daniel Schechter non plus, à condition que chacun possède un espace adéquat pour soi-même et que les rôles des adultes qui les supervisent soient clairs pour les enfants et pour euxmêmes. Là encore, il s’agit d’une décision que les parents doivent prendre en commun et discuter intensément avant la pendaison de crémaillère. En revanche, pour les adultes, la colocation monoparentale semble apporter bien davantage de positif. Car derrière le projet de

partager une habitation ne se cache pas seulement l’aspect pratique et financier, mais aussi relationnel. C’est l’occasion de se soutenir mutuellement, d’avoir quelqu’un avec qui partager une tasse de thé, d’échanger les conseils en matière d’éducation. Aider les enfants à faire les devoirs ou se transformer en baby-sitter lorsque l’autre va au cinéma. «On pourrait même acheter une voiture en commun», imagine Natacha. Sans trop devoir chercher, la jeune femme a peut-être déniché la perle rare. Une amie dans la même situation qu’elle à qui elle a une fois parlé de son projet. L’idée fait son chemin, les deux mamans se laissent le temps d’y réfléchir. Leurs enfants, en tout cas, s’entendent très bien. Mélanie Haab Photos Prisma / Getty

*prénom d’emprunt

EN BREF

Les avantages

Outre la compagnie, la cohabitation permet de réaliser de nombreuses économies: le loyer est divisé par deux, l’assurance ménage est partagée, les membres de la maisonnée obtiennent un rabais pour les abonnements CFF, les commissions s’achètent en gros... Pour les enfants, la colocation amène de nouveaux compagnons de jeu, et peut parfois ouvrir de nouveaux univers.

Les inconvénients La colocation signifie qu’une partie de sa sphère privée part en fumée. Les horaires différents de chaque personne peuvent perturber la maisonnée. De même les goûts culinaires,

| 107

esthétiques, etc. sont parfois sources de conflits. Enfin, le seuil de tolérance à la saleté n’est pas le même chez tout le monde.

Coup de pouce Plusieurs associations viennent au secours des familles qui ont de la peine à boucler les fins de mois. Tout d’abord les associations de familles monoparentales, actives sur Vaud et Genève. Chaque canton, district et grande ville propose des services d’entraide familiale, qui consistent en gardes d’enfants, ménage ou commissions. Le Centre social protestant a plusieurs antennes régionales auprès desquelles on peut solliciter une aide. Les Cartons du cœur offrent un soutien à travers des colis alimentaires.

Publicité

ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 02.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS SLOGGI

Mister Suisse Jan Bühlmann lui aussi fait confiance à sloggi men.

www.sloggi.ch Disponibles dans les plus grand magasins Migros Excepté les articles bénéficiant déjà d‘une réduction

39.– 49.– au lieu de

10.– de réduction à l’achat de produits sloggi dès 30.– p.ex. S.G. sloggi Style

24.90

au lieu de 29.90

5.– de réduction à l’achat de produits sloggi jusqu’à 29.90 p.ex. sloggi men Start Hipster Duo Pack

sloggi est en vente à votre Migros


Nous avons 1111 lampes. (Malheureusement, c’est un mensonge) Il est vrai que nous proposons 1106 modèles de lampes. En tant que magasin d’ameublement, nous voulons que tout soit bien présenté chez Micasa. Et le chiffre 1111 a bien plus de classe que 1106. L‘assortiment de lampes est cependant étoffé en permanence. Il est donc tout à fait envisageable que nous atteignions le seuil des 1111 lampes et que nous ne soyons plus contraints de mentir pour des raisons esthétiques. Pour cette fois, nous vous prions de nous excuser. Vous en apprendrez davantage sur notre vaste choix de luminaires et nos 477 nouveautés actuelles sur www.micasa.ch.


Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

| 109

Les saveurs du val d’Anniviers Marcher dans les feuilles d’automne, découvrir la vie d’autrefois et les plaisirs gourmands d’aujourd’hui. C’est la rando proposée par Anne-Lise Bourgeois. D’Ayer à Morasse (VS), une balade entre contes et terroir.

J

Anne-Lise Bourgeois n’hésite pas à plonger ses pieds dans l’eau glacée. En médaillon: le village d’Ayer.

e n’ai pas de bois, je n’ai rien, mais on va se débrouiller pour la brisolée en plein pré!» Elle est comme ça, Anne-Lise Bourgeois: énergique, enthousiaste, prête à tout, résolument dans le camp de ceux qui décident leur vie. Partir en randonnée avec cette accompagnatrice en montagne, c’est donc s’exposer à toutes les surprises, et à tous les bonheurs saisis à la volée. Co-fondatrice de l’agence Swiss Alpine Emotion (lire encadré), elle emmène les citadins fatigués à la découverte de ce val d’Anniviers (VS) qui lui a dérobé son cœur il y a une trentaine d’années. «Je ne sais pas pourquoi je suis autant attachée à cette vallée, c’est une passion qui a poussé toute seule. Les yogis disent qu’il y a la même quantité d’énergie ici que dans l’Himalaya», sourit cette Neuchâteloise d’origine. Qui vit désormais au-dessus de Zinal, «parce que ce n’était pas assez haut», seule résidente à l’année du hameau de Pralonzette, à 1800 m d’altitude. Une femme à part, trois grands enfants hors du nid, un quotidien qui n’en est pas un. La chevelure blonde volontairement indomptée, le regard toujours


Doppelherz® A-Z Dépôt

Renforcez vos défenses naturelles pendant la saison froide! • De précieuses vitamines, des minéraux et des oligo-éléments indispensables au métabolisme

• Grâce à l’effet dépôt, les substances vitales sont libérées progressivement dans le corps

La force de deux cœurs

Doppelherz est en vente à votre Migros

ACTION 30% DE RÉDUCTION VALABLE DU 2.11 AU 15.11.2010 SUR TOUS LES PRODUITS WILKINSON

5.95de 8.50 au lieu

p. ex. Xtreme 3 Sensitive Rasoir jetable en lot de 4+2

www.wilkinson-sword.ch

13.9de019.90 au lieu

p. ex. rasoir Quattro Titanium Precision e avec tondeuse intégré

Wilkinson est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

| 111

ET ENCORE

Le musée de la Madeleine

Un paysage magnifique s’offre aux randonneurs.

étonné et le pied vif, cette forcenée de la vie passe son temps sur les sentiers de traverse, enchaîne tours du Cervin et randos sous la lune. Accompagnatrice en montagne depuis une dizaine d’années, puis gardienne du bois de Finges, mais aussi, auparavant, cabiniste dans les remontées mécaniques de Zinal. Ouvrir les portes, fermer les portes. «C’est là que j’ai appris à conter, je crois. J’animais les trajets, je me forçais à dire chaque fois quelque chose de différent pour que les gens ne restent pas le nez collé à la vitre pendant toute la montée.»

Faire parler ces choses que nous n’avons pas connues

Fatiguée? Rarement. Pionnière? Oui, mais aussi, comme elle aime à le dire, rêveuse compétente et fabricante d’instants uniques. «Ma mission, c’est de transmettre ma joie de vivre, mon enthousiasme», lâchet-elle en bondissant sur le chemin goudronné qui fend le vieux village d’Ayer en deux, point de départ de la randonnée du jour. Faire connaître la culture, les légendes d’un lieu, faire parler ces choses que nous n’avons pas connues, mais qui nous font signe, voilà sa spécialité. «Ayer est un village qui est resté comme il est, tel quel. C’est ce que j’aime, rien n’a été rajouté pour faire joli.» Les façades sombres des chalets, étroits, avec leurs fenêtres miniatures. Les petites cabanes pour le cochon, du temps où les familles

anniviardes hébergeaient leur membre porcin. Le torrent intact qui descend comme une veine vive à travers le village, activant autrefois la baratte à beurre, le moulin à farine et, en contrebas, la scierie. Elle explique, s’enflamme. Insiste sur la différence entre un raccard de bois et un mazot de pierre: «Ici, ce sont essentiellement des raccards, avec leurs galeries pour sécher les gerbes de blé. Il n’y a généralement qu’une seule porte, parfois un étage inférieur pour le petit bétail. Et les raccards sont toujours montés sur pilotis, pour protéger le grain des rongeurs.» Elle pourrait raconter pendant des heures la vie passée de ces Anniviards. Ce peuple nomade qui transhumait au fil des saisons entre les étages de la vallée, alpage, mayen, village et plaine. «Anni-

Un chalet typique au cœur d’Ayer, légué par une femme cataloguée sorcière, et transformé aujourd’hui en musée. Cuisine en pierres noircies autour du foyer, la potence pour les chaudrons et, attenante, la chambre à coucher avec son lit à tiroir, son pierre ollaire, un costume anniviard. A l’étage du dessous, une pièce rassemble les objets du passé, baratte à beurre, tonnelet, boille, cacolet… Pour visiter, s’adresser à l’Office du tourisme sur www.sierre-anniviers.ch ou à www.swiss-alpine-emotion.com

Rando en contes

En route, une brisolée en guise de pique-nique.

viers, ça vient du latin annus, l’année, et via, la route, parce que les habitants d’ici étaient toute l’année sur le chemin!» Mais elle emprunte soudain un petit sentier herbeux, en direction de l’alpage de Nava. «On va suivre le soleil», ditelle en virant de cap. Chan-

L’agence alpine qui pétille Trois drôles de dames mordues de montagne ont décidé, en juin 2009, de lancer leur agence de randonnées 100% helvétique, basée à Vercorin (VS). Pascale Haegler, Anne-Lise Bourgeois et Muriel Macgeorge proposent donc flâneries accompagnées ou treks trapus sur un ou plusieurs jours en petits groupes ou en individuel. Le but: savourer la nature du val d’Anniviers en la respectant, s’imprégner de la culture montagnarde, goûter contes et terroir dans une même bolée d’air pur. Randos sur terre ou raquettes sous la lune, un seul mot d’ordre: déguster l’instant à ciel ouvert. Infos sur www.swiss-alpine-emotion.com

Découvrir le val d’Anniviers en écoutant de belles légendes. Quoi de mieux pour randonner en famille entre ciel et conifères? Dans cet ouvrage illustré par des enfants et accompagné d’un CD, sept balades de Vissoie à Saint-Luc en passant par Grimentz, avec pour chaque étape un conte se déroulant dans la région. A lire et écouter: «Rozinna, raconte-nous Anniviers» par l’Association des contes et légendes d’Anniviers. Livre et CD à commander au 079 342 36 74.

Penser positif à Saint-Jean

Comment changer son regard, découvrir un sens, prendre sa vie en main? A travers un atelier nature de deux jours au Gîte de Saint-Jean, l’animatrice Isabelle Bourgeois invite les participants à écouter leur cœur, revenir à l’essentiel. A travers créations éphémères, balades et moments gustatifs. «Naturellement positif», prochains stages les 6-7 novembre et 11-12 décembre. Infos sur www.planetpositive.org


112 |

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

gement de programme. Une rando avec Anne-Lise Bourgeois, c’est un moment improvisé où l’on traque l’émotion, le vivant là où il palpite. Dans le croquant des feuilles de frêne sous les pas ou la découpe fine des herbes prises par le gel.

Le moment pour révéler des secrets

Sûr que la nature est son alliée, son livre ouvert qui lui «chuchote plein de secrets et de choses essentielles». La voilà qui bondit sur un criquet, saute sur des champignons, puis s’arrête sous un églantier. «Les cynorrhodons sont délicieux en confiture! Mais il faut attendre novembre que les fruits aient gelé pour les ramasser.» Le chemin jusqu’à l’alpage de Nava se fait escarpé, serpente entre les laines blanches des chardons et les touffes rougissantes des épilobes, glougloute au détour d’un ruisseau. L’accompagnatrice a déjà enlevé ses chaussures et plongé ses pieds nus dans l’eau glacée. Elle cueille tout, Anne-Lise. Les petits bonheurs, la vivacité d’un torrent, comme une poignée d’épines-vinettes «délicieuses dans une salade et bourrées de vitamines». Elle ne s’arrête plus, pousse des cris d’étonnement devant chaque beauté. Et elle vous emmènera jusqu’en haut, parce qu’il faut voir cette fenêtre

Pour terminer la randonnée: un repas rythmé par des contes dans un chalet douillet.

époustouflante, au lieu dit du Déjert. Deux heures de marche pour avoir devant les yeux la couronne impériale des cinq sommets de 4000 m, pris dans le V de la vallée jaunissante des mélèzes. Le Bishorn, le Weisshorn, le Zinalrothorn, l’Obergabelhorn, la Dent-Blanche. Avec en prime, le Cervin en arrièreplan. Elle énumère les noms comme si elle présentait ses amants et sort dans la foulée une poêle à trous de son sac à dos. Invente un feu, sort les châtaignes, le chasselas, le lard,

la viande séchée et le fromage pour une brisolée parfaite. Le retour se fait par une halte au mayen de Morasse, un chalet déjà pris dans les neiges mais surplombant toute la vallée. Les randonnées se terminent souvent là: sous le toit d’Annelyse Melly Epiney, avec un repas inspiré du terroir anniviard. Saucisses de racines rouges et de myrtilles, pâté de gibier, pesto aux boutons d’ail des ours sur pain de seigle et festival de soupes. Autant de saveurs déclinées à la magie des

bougies et rythmées par des contes. En un tour de main, Anne-Lise Bourgeois quitte son pantalon de marcheuse pour sauter dans une robe à mystères, un grand châle autour du cou. La voilà conteuse pour prolonger encore la rencontre avec ce peuple anniviard, «ces barbares rebelles et insoumis». Mais qu’elle aime tant. Avec, en toile de fond, la pleine lune, convoquée au bon moment. Forcément.

Patricia Brambilla Photos Thomas Andenmatten

Publicité

au e s i o n st u e n i l a . s um u a o e n s i c o ave Un e t o p a qui p

59.90

LG A133 Avec carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversation, verrouillage SIM / 7945.476

Également en vente à

Prepaid

Vous aimez papoter au téléphone à un prix imbattable? Alors M-Budget Mobile est fait pour vous! Avec M-Budget Mobile, vous téléphonez au tarif unitaire le plus avantageux sur tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10/SMS). Complément d’information dans votre Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne.


ACTION OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 15.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTIONS SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA CREME, NIVEA SOFT, NIVEA HAND, ET NIVEA BODY ILLUSTRÉS ET BIEN D’AUTRES ENCORE

6.30

au lieu de 7.80

Boîte NIVEA Creme le lot de 2, 2 x 150 ml

20%

7.90

au lieu de 9.90

Crème pour les mains NIVEA Soft&Intensive le lot de 2, 2 x 100 ml Baume pour les mains NIVEA SOS le lot de 2, 2 x 50 ml

20%

12.90

au lieu de 15.70

Pot NIVEA Soft le lot de 2, 2 x 300 ml

20%

11.–

au lieu de 13.80

Lotion corporelle soin intense NIVEA SOS le lot de 2, 2 x 250 ml

20%

13.60

15.65

Lotion corporelle douceur ou lotion corporelle hydratante NIVEA le lot de 2, 2 x 400 ml

Lotion corporelle raffermissante NIVEA Q10 PLUS le lot de 2, 2 x 250 ml

au lieu de 19.60

www.NIVEA.ch

au lieu de 17.–

Nivea est en vente à votre Migros


Le Rhin romantique Enracinés en terre helvétique, dotés d’un caractère unique.

et le rocher légendaire de la Lorelei.

Quand on apprécie les produits typiques, les signes AOC et IGP sont des indicateurs précieux. Ils donnent la garantie que ces produits ont été entièrement élaborés dans leur région d’origine (AOC), ou qu’ils y sont affinés avec des matières premières issues d’autres régions de Suisse (IGP). Pas étonnant dès lors que ces spécialités possèdent ce petit quelque chose qui les rend simplement inimitables, infiniment savoureuses.

CroisiEurope Rhin ***

Équipement: le salon avec bar, la salle de télévision et de lecture de même que le restaurant sont élégants. Les cabines extérieures climatisées ont 2 lits généralement séparés, douche/WC, sèche-cheveux, TV, téléphone, coffrefort et une grande fenêtre panoramique. Le pont soleil avec chaises longues invite à la détente.

Votre programme 1er jour:

Suisse–Strasbourg. Trajet en train jusqu’à Strasbourg et embarquement entre 18 et 19 h. Flânerie nocturne à Strasbourg. 2ème jour: Strasbourg–Coblence. Découverte de la vieille ville à pied. 3ème jour: Coblence–Rudesheim. Vous passez le célèbre rocher de la Lorelei. Excursion facultative à Rüdesheim: musée des instruments de musique. 4ème jour: Rüdesheim–Spire ou Mannheim. Excursion facultative à Heidelberg. 5ème jour: Strasbourg–Suisse: débarquement après le petit déjeuner et retour.

Dates des départs 2011 Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

, , , er, , , , , ,

, , , ,

,

, , , , *, , , , , , *, , ,

, , ,

, , ,

, , ,

, ,

*, , ,

,

,

, ,

,

, ,

, , ,

,

*au départ de Suisse romande avec un bus confortable. HP S SCRH (SEH) Prix en CHF par personne Pont principal Pont intermédiaire Pont supérieur

Supplément forfait acheminement Train, e classe, base ½ tarif Supplément bus (22.5, 11.7, 7.10) Supplément cabine individuelle Forfait excursions

Prestations

Croisière selon programme, pension complète à bord, toutes les boissons durant les repas (eau, bière, vin, jus de fruit, café et thé), taxes portuaires, service d’hôtesses parlant français à bord et documentation.

Non compris

www.etivaz-aoc.ch

Acheminement, excursions guidées, pourboire à bord, assurance multirisque obligatoire et taxe forfaitaire éventuelle de votre agence de voyages. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA.

À réserver maintenant!

www.vacherin-montdor.ch www.charcuterie-vaudoise.ch

043 211 72 51 Lu–ve h – Sa h – h

h


Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 115

La danse du ventre des futures mamans Sensuelle, relaxante et bénéfique pour les femmes enceintes, la danse orientale apporte un réel plus pendant la grossesse.

Nathalie, une participante: «La danse du ventre est avant tout un bienêtre pour moi.»

L’

atmosphère du cours est très tranquille, quasi méditative. Les trois femmes présentes balancent leurs hanches, les yeux fermés, leurs bras dessinent des vagues dans l’air. Ludivine* en est à son sixième mois de grossesse et a déjà plusieurs séances de danse orientale pour femme enceinte derrière elle. Sabine, enceinte de cinq mois, vient pour la première fois, mais pratiquait déjà la danse contemporaine avant. Quant à Nathalie, passionnée de danse du ventre, elle débute sa troisième grossesse. «Cette danse permet d’être centrée sur soi-même, ce qui se fait naturellement lorsqu’on est enceinte», explique, en guise d’introduction, Markanda Imhof, professeure de danses égyptiennes à Genève. Elle propose ces cours d’un genre particulier depuis 2007. A mi-chemin entre yoga, gymnastique prénatale et déhanchement féminin, cette pratique


116 |

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Après la naissance aussi

La danse du ventre permet de se muscler le dos et les abdominaux, avec un effet bénéfique également sur le plancher pelvien. Elle est donc tout aussi indiquée pour faire partie d’un programme de remise en forme après l’accouchement (dès six semaines). Avec bébé en écharpe ou comme moment pour soi, les jeunes mamans s’éclatent tout en tonifiant leurs muscles mis à mal durant la parturition. C’est aussi un espace où les femmes peuvent échanger leurs inquiétudes ou conseils par rapport à leur nouveau-né.

est d’abord destinée au bien-être de la future maman. Nul besoin d’enfiler une tenue sexy ou d’exhiber son ventre! Elle est bénéfique premièrement pour une question esthétique: le corps de la femme enceinte est passablement modifié et maltraité, il s’agit de retrouver le contact avec lui, et d’exacerber sa féminité au travers d’une danse autrefois symbole de fertilité. D’autant plus qu’elle permet de libérer des endorphines, l’hormone du bonheur. «Elle fait travailler aussi les muscles du ventre, du dos et du périnée, dont on aura besoin lors de l’accouchement, explique Markanda Imhof. Les mouvements partent de l’intérieur vers

Markanda Imhof (à g.), professeure de danses égyptiennes, explique son art à ses élèves.

l’extérieur, cela permet d’assouplir et détendre les ligaments.» Enfin, le bébé apprécie aussi d’être bercé dans le ventre de maman, comme Moïse dans son berceau. «La grossesse est vécue pleinement, et non pas passivement, on apprend à connaître son corps et ses limites.»

Inspirations et expirations profondes

Pour le premier exercice, les trois participantes sont couchées sur un tapis et apprennent à inspirer et expirer profondément pour contrôler leur souffle, «car le bébé respire par le cordon», rappelle la professeure. La relaxation est importante. «C’est d’abord un bien-

Publicité

La ménopause? Adoptez la couleur! cimifemine® neo – avec de l‘actée à grappes

• Atténue les troubles de

la ménopause tels que: – les bouffées de chaleur – les accès de sueur – la nervosité

• 1 comprimé par jour suffit

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

cimifemine® néo est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie ou droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.

être pour moi, explique Nathalie. La naissance est un tel rouleau compresseur! Je pensais que cette troisième grossesse très rapprochée des deux précédentes allait m’achever, mais je la vis de manière très tranquille.» A la découverte de leurs sensations, chacune décrit des cercles avec le bassin, ou reproduit des mouvements avant-arrière. Puis, debout, la tête haute, au son d’une musique égyptienne douce et envoûtante, les trois femmes gardent les yeux fermés. Et tout lentement, les bras s’écartent, les hanches dessinent des huit horizontaux, les tissus virevoltent. Markanda Imhof intervient peu, à peine pour ajuster un mouvement, rappeler la posture de base: le corps doit rester dans un axe vertical, seul le bassin bouge. «Cela permet de détendre cette partie du corps, notamment la cambrure du dos.» Mais attention, il ne faut pas danser trop énergiquement! Les mouvements verticaux des hanches sont proscrits, car ils pourraient provoquer des contractions. «On peut les effectuer en fin de grossesse.» En attendant, la danse du ventre peut se pratiquer à tous les stades, lorsque la grossesse se déroule normalement, et est même reconnue par certaines assurances complémentaires, comme thérapie par le mouvement. «S’il y a des risques de complication,

l’avis du médecin ou de la sagefemme est nécessaire.» Concrètement, les cours chez Nafas Danse se déroulent en huit séances, dont l’une est consacrée à la préparation à l’accouchement et est ouverte aux futurs papas. Chaque cours est accompagné d’un quart d’heure de théorie sur le corps humain et les muscles du bassin, notamment le fameux périnée.

La conscience de son corps

Sabine rayonne après un peu plus d’une heure de cours. «Je cherche l’autonomie par rapport à tout ce qu’on me dit sur la grossesse et à être davantage dans le ressenti. J’aimerais revenir aux savoirs ancestraux sur la manière de donner la vie. Dans cet esprit, j’aimerais accoucher à la maison, sans péridurale. La danse me permet de retrouver cette conscience corporelle.» Quant à Ludivine, déjà maman d’un petit enfant de 2 ans, elle est convaincue qu’une naissance naturelle est bénéfique pour le bébé. «J’apprécie cette initiation au ressenti et ce moment de détente.» Car les cours sont également un espace d’échange privilégié et intime entre les futures mamans, qui peuvent partager leur expérience (pour celles qui ont déjà des enfants), leurs craintes et leurs conseils. Mélanie Haab Photos Magali Girardin


Découvrez le nouveau

+

Une nouvelle présentation, de nouvelles rubriques, toujours plus d’actu… encore plus proche de vous!

son nouveau site web avec

exclusif!! un Espace abonnés exclusif E ESPAC ÉS N N AB O R T ! OFFE

LE JOURNAL DU JOUR • Feuilletez l’intégralité du journal et ses suppléments dès 6h du matin • Bénéficiez de contenus exclusifs LE JOURNAL DE DEMAIN • Découvrez en avant-première le journal du lendemain dès 16h! LES + • Les bonus et dossiers exclusifs de la rédaction • Les archives du journal • Votre compte abonné • Des newsletters thématiques …dans un espace privilégié et sans publicité!

=

3 MOIS FR. 49.–! Soit plus de Fr. 140.– d’économies!* Offre valable jusqu’au 30.11.2010, non cumulable, réservée aux personnes non abonnées et résidant en Suisse. Non valable pour les abonnements échus au cours des 6 derniers mois à la même adresse. Sous réserve de modifications tarifaires. TVA incluse. *par rapport à l’achat au numéro.

S’abonner, c’est facile! 0842 824 124 Lu-ve 7h30-12h/ 13h30-17h

www.24heures.ch Retrouvez toutes nos offres d’abonnement!

Envoyez ACHAT 24 DECOUVERTE au 363 et suivez les indications (0.20/sms)

dans la vie des Vaudois


118 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Ma semaine en Mazda 6 Spacieuse, puissante, agréable à conduire et belle à regarder: la Japonaise offre un voyage royal à son conducteur et à ses passagers.

La sécurité

Système audio BO SE

Huit haut-parleurs optimisés pour l’habitacle de la Ma zda 6 pour une qualité de son incomparable. On branche facilemen t son lecteur MP3 dans l’accoudoir qu i cache une entrée audio et un allume-cigar e pour recharger l’a ppareil.

Une kyrielle d’équipements pour assurer le maximum de sécurité aux passagers. Parmi eux: 6 airbags, des garnissages à absorption de chocs ou encore des appuie-têtes actifs à l’avant.

Les phares peut être équipée du

La Mazda 6 ge adaptatif ème d’éclaira st sy u ea uv no nnels. Ce eurs directio res de avec project r les manœuv su e as b se d’éclairer système vitesse afin la r su et teinte par braquage e qui sera at ut ro e d n io la port s plus tard. le véhicule 3

EEt dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Cette semaine, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir la Mazda 6. Une ligne fière et dynamique, un petit air sportif sans trop en faire,

la version break qui m’a été prêtée me plaisait déjà avant même d’y être entrée. L’énoncé des options dont elle était pourvue n’a fait qu’attiser ma hâte et je regrettais déjà de ne pouvoir l’essayer que pour de si brefs délais… et comme la voiture avait chaussé de beaux pneus d’hiver flambant neufs, il aurait été dommage de ne pas en profiter! Direction les pistes de ski!

En une pression sur un bouton, j’ai rabattu un tiers de la banquette arrière afin de prolonger la zone de chargement et d’y installer mon snowboard et celui de ma copine Mélanie, grande habituée des pistes, elle aussi. Sur le chemin, nous avons marqué une courte pause à Leytron pour embarquer l’ami Florian et ses skis de 1 m 78. Sans aucune peine, nous avons

glissé ces derniers en dessus de nos planches, comme si l’espace était prévu à cet effet. Le coffre bien rempli par nos bagages surdimensionnés, nous avons continué notre périple, encore 90 km nous séparaient de l’arrivée. Sur l’autoroute un vrai délice! Ses 163 chevaux et son couple de 360 Nm m’ont parfaitement convenu.


TEST MAZDA 6

Le système d ’alerte RVM

Une pastille lumineuse à hauteur de rétrovviisseeu urr prévient le conducteur lorsqu’un vé hicule en mouvemen t approche l’a rrière de la voiture , à gauche co m m eà droite.

L’habitacle

Calme et confortable, il bénéficie d’une isolation phonique de pointe qui réduit considérablementt es les bruits d’air. Les sièges arrière sont dotés du système Karakuri qui permet de les rabattre sur simple pression d’un ment bien! bouton. On s’y sent vraiment

Fiche technique

200

180

160 167

142

m te od st èle é mo su ye iss nn e e

Emission de CO2 en g/km

120

en actionnant mon clignotant, je me faisais immédiatement rappeler à l’ordre par de stridents avertisseurs sonores. Bien que nous étions chargés comme des baudets, la Mazda 6 n’a rien perdu de sa légèreté dans la montée. Avec ses sièges chauffants et son installation audio grand luxe, la Mazda 6 nous a offert un voyage royal!

80

Il me fallait toutefois surveiller de près ma vitesse, car cette voiture avance plutôt bien. Un œil sur le compteur et l’autre sur la route, je n’ai pas eu besoin de vérifier l’angle mort lors de mes dépassements. Un ingénieux voyant lumineux à hauteur des rétroviseurs signale la présence de véhicules dans la zone inaccessible au champ de vision. Et si par malheur j’osais défier le système

Mazda 6 2.2 Moteur / transmission: moteur turbodiesel MZR-CD 2.2, 4 cylindres, 2184 cm3, 163 ch. Boîte manuelle 6 vitesses. Performance: 0-100 km/h = 9.2 s, vitesse de pointe: 211 km/h. Dimensions: Lxlxh = 478,5 cm x 199,8 cm x 149,0 cm. Poids à vide conducteur inclus: 1575 kg. Consommation: mixte: 5.4 l / 100 km. Emission de CO2: 142 g/km. Etiquette énergie A. Prix: à partir de 39 690 fr. pour la version Mid Power du test.

| 119


Entreprises RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR

DEMANDEZ DU BIO AUSSI POUR LES T-SHIRTS.

ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Vacances

9.–

Rabais enfants. Forfait 4 nuitĂŠes entre di et ve demi-pension, 4 journĂŠes Ă ski. Valable toute la saison sauf 25.12.10-08.01.11 et 19.02.11-12.03.11

TĂŠl. 027 399 31 00 - info@h-eden.ch

    

Fr. 39 Anzère /VS: Wellness-Hôtel Eden

www.bio-fair.ch

                 



      

Le coton bio et Êquitable est plus sain pour l’être humain et la nature.

info@handilift.ch info@handilift.ch

info@handilift.ch A votre service 24 heures 7 res jours /7 /7 7 jours


VOYAGE LECTEURS CULTURE

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Dates et prix

Voyage musical inédit

Assistez à trois représentations musicales exceptionnelles aux opéras de Munich et Berlin et à l’Herkulessaal de Munich et découvrez des villes alliant histoire et modernité. Orchestre symphonique à l’Herkulessaal de Munich.

N

ous vous convions cette année à un nouveau voyage musical intense et magique… Découvrez les opéras de Munich et de Berlin en assistant à deux représentations exceptionnelles (Madame Butterfly et Les noces de Figaro), et laissez-vous envoûter par le concert exclusif de l’Orchestre symphonique de Munich. En parallèle, vous découvrirez des villes au riche passé historique et à l’architecture grandiose. Nous vous proposons trois variantes de programme, choisissez celle qui vous convient le mieux! 14.03.11, Suisse – Munich. Trajet en bus confortable jusqu’à Munich. Repas de bienvenue typique. 15.03.11, Munich. Visite de la ville bavaroise et du château de Nymphenburg, la résidence préférée des rois. En soirée, premier sommet musical dans le prestigieux «Herkulessaal», réputé pour son excellente acoustique: concert exclusif de l’Orchestre symphonique de Munich.

Coupole du Reichstag, Berlin.

16.03.11, Excursion à Augsbourg. Visite d’Augsbourg, ville datant de la Renaissance. Tout au long de son histoire, la cité a joué un rôle important comme centre culturel et constitue aujourd’hui encore un haut lieu artistique dans divers domaines. Le soir représentation à l’opéra bavarois de Munich où vous assistez à Madame Butterfly, opéra en trois actes de Giacomo Puccini. 17.03.11, Munich – Leipzig – Berlin. Vous quittez Munich et vous dirigez vers Leipzig via Nu-

remberg. Visite puis continuation pour Berlin. 18.03.11, Berlin. Berlin unit comme aucune autre ville le moderne et l’histoire. Lors d’une visite guidée, vous découvrez les plus importantes curiosités de la ville. En soirée, représentation facultative à l’opéra de Berlin (Théâtre Schiller) – Così Fan Tutte, opéra en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart. 19.03.11, Excursion à Potsdam. Départ pour Potsdam, surnommée le «Versailles de Berlin». Visite guidée de la ville classée au patrimoine mondial par l’Unesco. De retour à Berlin, le soir, représentation des Noces de Figaro, opéra-bouffe en quatre actes de Wolfgang Amadeus Mozart. 20.03.11, Berlin – Suisse (ou Würzburg). Selon la variante choisie, soit transfert à l’aéroport et vol Swiss à destination de Zurich et Genève, soit départ en bus (confort uniquement) pour Würzburg. Visite de la charmante ville située sur le Main. 21.03.11, Würzburg – Suisse.

| 121

Par personne en chambre double Du 14 au 20 mars 2011 Variante 1 Voyage en bus confort, retour en avion Hôtels de cat. moyenne à sup. Vol jusqu’à Zurich CHF 1595.Vol jusqu’à Genève CHF 1695.Suppl. chambre indiv. CHF 230.TP / L / BMUC RTP095 Variante 2 Voyage en bus classe royale, retour en avion Hôtels de cat. sup. Vol jusqu’à Zurich CHF 1995.Vol jusqu’à Genève CHF 2095.Suppl. chambre indiv. CHF 350.TP / L / BMUC RTP096 Du 14 au 21 mars 2011 Variante 3 Voyage en bus confort aller-retour Hôtels de cat. moyenne à sup. Bus aller-retour CHF 1595.Suppl. chambre indiv. CHF 260.TP / L / BMUC RTP097 Billets de catégorie supérieure pour les trois représentations (inclus cat. 4) Suppl. cat. 3 CHF 50.Suppl. cat. 2 CHF 120.Suppl. cat. 1 CHF 190.Repr. facultative «Così Fan Tutte» Dès CHF 108.Prestations ➔ Trajet en bus confort ou bus classe royale selon votre choix ➔ 6, resp. 7 nuits (variante 3) avec petit-déjeuner ➔ 2, resp. 3 (variante 3) dîners à l’hôtel ➔ 1 dîner typiquement bavarois ➔ 3 représentations selon programme, billets cat. 4. ➔ Les visites et entrées selon programme ➔ Guide-accompagnateur francophone au départ de la Suisse ➔ Chauffeur expérimenté ➔ Doc. de voyage. Non inclus ➔ Suppléments pour les billets, voir ci-dessus ➔ Assurance annulation obligatoire, dès CHF 35.➔ Frais de réservation. Remarques: Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage d’Hotelplan Suisse SA, disponibles dans toutes les agences de voyage ou sous www.tourismepourtous.ch. Sous réserve de changements de programme. L’attribution des sièges dans le bus se fait par ordre de réservation. Les rangées 1 à 3 peuvent être réservées contre supplément. Renseignements et réservations par téléphone au 021 341 10 85 (Sylvie Gaudin) ou par courriel voyagesspeciaux@ tourismepourtous.ch


122 |

TEMPS LIBRE CFF

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Excursions sans intempéries Testées pour vous par Sergio, Benoît et Beat.

50 %

Sea Life Constance (D)

Appréciez la mer

Zoo de Zurich jusqu’à

30 %

Au Sea Life de Constance, plongez dans les merveilles du monde sous-marin pour un voyage instructif. Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Entrée au Sea Life et au Musée d’histoire naturelle du lac de Constance.

Maison Cailler jusqu’à

30 %

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Entrée y compris Show et dégustation

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Transfert à prix réduit ➔ Entrée

Cinéthéâtre du Musée Suisse des Transports

30 %

30 %

FoxTown Factory Stores à Mendrisio 30 %

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Entrée gratuite et petite boîte de Bretzeli Kambly

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train/car postal ➔ Assiette du jour ou demi-poulet au panier

3

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train/ transfert ➔ Entrée (bains et 0 % saunas)

Jungfraujoch, Top of Europe jusqu’à

30 %

30 % Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Entrée journalière

sole uno à Rheinfelden

jusqu’à

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Transfert à prix réduit ➔ Entrée au cinéthéâtre ou billet combiné (musée et cinéthéâtre)

Bernaqua – parc aquatique

Kambly

Compris dans le prix: ➔ Voyage en train ➔ Fondue au fromage avec dessert

➔ Offres valables du 1er au 30 novembre 2010 ➔ La réduction est accordée uniquement si l’offre est achetée à un guichet de gare. ➔ Informations à tous les guichets de gare et sur le site cff.ch


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 44, 1er novembre 2010

Le prix

Gagnez une nuitée pour deux à l’Hotel Splendid*** ainsi que deux billets pour vous rendre sur le Jungfraujoch – Top of Europe. www.interlaken.ch et www.jungfrau.ch

* O A S I S * P E R L E S * S

O * O * O C E D U R C L E R * A I S E S S E S * T U www.saison.ch E S * V * R * V I C I N E R A E U R E * S E S * T

BORDURE

TENTE

GÊNONS

FANGEUSE

RICANE

BIÈRE

DISPOSERIONS CERTAIN

FRAPPÉ ASCARIDE

GUEUSES

* I O * F * R * P * D O * E U

P E R P E T U E L L E M E N T

2

5

* R E A L I S A I E N T * T U

U S E R A * A U S S I E R E S

Solution Problème n° 43

Mot: impertinente

Gagnants Mots fléchés n° 42

Marguerite Do Vale, Fontaines (NE); Sylviane Haas, St-Maurice (VS); Alain Vallat, Saignelégier (JU); Yvonne Boillat, Renens (VD); Hugo Eichler, Sion (VS).

MET EN VERS

Monte-escaliers

ROUE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 7 novembre 2010, à 18 heures. I R R E V E R E N C I E U S E

LAURIERS

PERCUTÉE

Comment participer:

* P * M * P * C * E * R * O *

IMPOLIS

| 123

ENDUIT

ÉCORCE DE CHÊNE PRESTO

www.hoegglift.ch 6 BAIE CHARGE D’ÂNE

LAC DES PYRÉNÉES EAU

ÉCIMERAS

4 JAMAIS VIEUX

PRÉCIS

SOMMETS DE MURS

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

PARTIRAIS TRUQUÉE AVANT MIDI

CHOIX ÉLIMERAI

COUCHÉ AVARE

DÉCORÉE

MARIÉS

REMPLI AU MORTIER PÉPITE

7 OBTEMPÉRÉ

PETIT ÉTUI

MÈCHE D’ACIER BISMUTH EXTÉNUA

1 SORTIE

8

OUÏES D’UN VIOLON

© Alain Dubois

1

2

3

4

-

5

6

7

8

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eve Baumann (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 502 316 exemplaires (REMP octobre 2010) Lecteurs: 583 000 (REMP, MACH Basic 2010-2)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger,

Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner (resp. pour la Suisse romande), Cornelia Beutler, Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Mirko Ries Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger, Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47

Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Plus de 400 plaisirs des loisirs, testés sur cff.ch

3


124 | Migros Magazine 44, 1

er

novembre 2010

Le grand frère des associations

David Naselli a inventé une plateforme qui facilite la vie des sociétés. Grâce à lui, créer une fondation ou gérer des statuts devient un jeu d’enfant. Rencontre avec celui qui se cache sous le pseudo d’Aspiricus.

A

spiricus? «Le nom est le fruit d’une très longue réflexion. Je suis un passionné de Goethe et son Faust. Le thème du livre est l’aspiration à aller plus haut. D’où Aspire. La terminaison en icus, c’est parce que je suis aussi passionné de latin.» Mais pas de panique, le jeune Valaisan de 27 ans n’est pas du genre intello à lunettes. Depuis longtemps, il fait partie de plusieurs associations, fréquente les comités et s’arrache les cheveux devant les complexités administratives qui font perdre un temps considérable à ceux qui le donnent gratuitement pour une cause. Il réfléchit alors à inventer un outil pour leur faciliter la tâche. «On peut créer très facilement des associations dans notre pays. C’est aussi un espace dans lequel on peut acquérir des expériences pour la vie. Il faut s’investir sans rien attendre en retour, même pas un merci.» Plus encore, poursuit-il, c’est un monde fascinant, par sa diversité qui reflète celle des Hommes. Humaniste, donc, avec une envie constante de créer de nouvelles choses. Lors de son passage à l’Université de Fribourg, en économie, il découvre les business plan et l’éthique. «J’ai découvert que je ne suis pas un homo economicus, mais un homo creatus. Tous les matins, je me dis aujourd’hui je vais créer de la valeur ajoutée, et non gagner de l’argent. C’est ma philosophie.» Concrètement, Aspiricus est un logiciel qui facilite la gestion administrative d’une association, en réglant notamment les questions de statuts, de budgets ou la gestion quotidienne. Trois cents associations en Suisse font appel au bébé de David Naselli, dont cent en Valais. Parmi lesquelles on trouve le club de

CCarte d’identité No complet: David Naselli. Nom Da Date de naissance: 6 février 1983. Et Etat civil: célibataire. Il aime: le chocolat, quand ça bouge, le bi bienfait des associations. Il déteste: quand les gens ne sont pas directs et ne disent pas en face les choses. Un rêve: pouvoir vivre de son entreprise voire engager du personnel et qu’Aspiricus soit partout dans le monde.

football local, la fanfare, les mères ukrainiennes de Suisse, la capoeira de Sierre ou encore des passionnés de photographie bernois. Pour l’instant, c’est la version bêta qui est téléchargeable gratuitement sur le site, mais grâce aux nombreux feedbacks des utilisateurs, il a pu perfectionner son outil. Dès 2011, celui-ci deviendra payant. Ne craint-il pas de faire fuir les associations? «Non, au contraire, cela lui donnera de la légitimité et rassurera les futurs clients, estime David Naselli. Ce qui est gratuit n’a pas de valeur.» Surtout, après deux ans, il aimerait pouvoir vivre de son logiciel. Pour l’instant, il termine son master, travaille à 80%, se partage entre la fanfare du village, différentes associations, et se consacre, la nuit, à Aspiricus, désormais marque déposée. «Quand on commence un projet comme celui-ci, c’est comme une graine qu’on plante et dont on s’occupe. Quand on voit la fleur s’épanouir, c’est magnifique!» Mélanie Haab Photos Thomas Andenmatten / LDD

www.aspiricus.ch

MON INSTRUMENT

Je joue de la basse mi B dans l’Harmonie de Salquenen depuis dix ans. Cet instrument me ressemble. J’aime surtout les musiques de film.

MA SATISFACTION

«Quand on commence un projet comme celui-ci, c’est comme une graine qu’on plante et dont on s’occupe. Quand on voit la fleur s’épanouir, c’est magnifique!»


RÉUSSITE DAVID NASELLI

| 125

MON VILLAGE Je suis né à Sierre, mais j’ai grandi à Salquenen. J’y ai mes racines. Chez moi, c’est tout le Valais central.

MON ORDINATEUR UR R

C’est mon outil de travail, sur su ci ciel lequel j’ai créé le logiciel reau au Aspiricus. J’ai installé un bureau me dans l’ancien poulailler de mes nt nts. parents.

MON LIVRE

«Faust», de Goethe. Je ne suis pas un grand lecteur, mais ce livre m’accompagne depuis le bac. Hier, j’ai découvert cette version de 1932 dans un magasin de Berne, je l’ai achetée et je la donnerai un jour à mes enfants.

MA MASCOTTE «Aspi» est le visage de l’entreprise. Elle a été créée et est vendue pour soutenir les associations.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.11 AU 8.11.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

MGB www.migros.ch W

REMERCIEZ VOTRE BONNE ÉTOILE!

50%

10.90 au lieu de 21.80

Civet de chevreuil cuit, 600 g Autriche

CIVET DE CHEVREUIL AVEC POMME À LA CANNELLE Recette pour 2 personnes

INGRÉDIENTS: 2 pommes, p. ex. golden, 1 cs de sucre, 1 cs de jus de citron, ½ bâton de cannelle, 100 g de champignons de Paris, 1 cc de beurre, sel, poivre, 1 barquette de civet de chevreuil de 600 g, 2 cs d’airelles rouges en bocal. PRÉPARATION: couper horizontalement les pommes en deux, retirer le cœur. Mettre les pommes dans une casserole avec le sucre, le jus de citron et la cannelle. Couvrir d’eau et faire cuire jusqu’à tendreté. Couper les champignons en deux. Les faire suer 3–4 min dans le beurre. Saler et poivrer. Chauffer le civet selon les indications de l’emballage. Le dresser sur des assiettes, garnir de champignons. Sortir les pommes du liquide de cuisson, les fourrer d’airelles et les servir avec le civet.

Champignons de Paris Suisse, les 100 g Prix du jour actuel

Pommes Golden Suisse, le kg 2.20

Compote d’airelles M-Classic 330 g 3.50


S P M E T LE DE VOS VOUS N’ÊTES PLUS QU’À 4 ÉTAPES DU GRAND PRIX DE FR. 10’000.–. PASSEZ À L’ACTION!

. S E É ID ez z et gagn Participe igipedia.ch .m sur www

1re ÉTAPE:

2e ÉTAPE:

Sur Migipedia, sélectionnez un ou plusieurs produits vous inspirant une bonne idée.

Décrivez votre idée. Inventez un slogan tellement percutant qu’il fera pâlir d’envie la concurrence.

3e ÉTAPE:

4e ÉTAPE:

En quelques clics, créez une bannière publicitaire pour votre idée.

Lancez-vous à la chasse aux suffrages avec votre idée, sur Facebook et sur Migipedia.

En suivant ces quatre étapes et en convaincant les autres utilisateurs Migipedia ainsi que Migros de l’ingéniosité de votre idée*, vous accéderez à la 5e ÉTAPE: le prix principal de Fr. 10’000.–. Ou un prix de Fr. 1’000.– pour les places 2 à 10 du classement. * Vous trouverez sur www.migipedia.ch des informations détaillées sur le fonctionnement et la désignation des gagnants.

Participez maintenant et gagnez sur www.


WANTED: IDÉES PHÉNOMÉNALES

Vous avez la parole sur Migipedia, la plateforme en ligne ouverte des consommateurs de Migros. Jusqu’au 18 novembre, vos idées sont plus demandées que jamais dans le cadre de notre grand concours d’idées Migipedia. Participez maintenant sur www.migipedia.ch. Et faites en sorte que votre idée décroche le prix principal de Fr. 10’000.–.

Migros Magazin 44 2010 f NE  

Participez et gagnez sur www.migipedia.ch Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland Publicité Participez maintenant au grand concours d’idé...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you