Issuu on Google+

AUX FOURNEAUX 56

La recette de Pierrick Suter, le promu romand du Gault Millau. NO 43, 19 OCTOBRE 2009

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

ENTRETIEN 26

Photos Ruben Wyttenbach / Thierry Parel

Ueli Maurer le pragmatique ACTUALITÉ MIGROS 30

Halte au gaspillage d’électricité! EN MAGASIN 38

Variations sur le thème de la raclette.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Le conseiller fédéral UDC a pris ses fonctions il y a près d’un an. Premier bilan.


LA RACLETTE, UNE VÉ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

fondu Racler le fromage de avec des tranches et s ée baguettes grill frottées à l’ail. Un vrai délice!

2.–

Fromage à raclette Raccard Tradition les 100 g

8.70

Fromage à raclette Raccard assorti 350 g

1.90

Concombres aux herbes aromatiques Condy Poids égoutté 270 g Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg * En vente dans les plus grands magasins Migros.

2.55

Mini épis de maïs Condy Poids égoutté 190 g

1.–

Petits oignons Condy Poids égoutté 125 g


ÉRITABLE CÉRÉMONIE DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.60

1.65

Pommes de terre à raclette fermes à la cuisson Suisse, le sachet de 1 kg

2.25

Fromage à raclette Raccard Surchoix les 100 g

5.50

Dessous-de-plat en bois pour la raclette* le lot de 2

Mélange d’épices Raclette & Fondue Gourmet Mix 65 g

2.50

Spatules à raclette en bois* le lot de 6

2.40

Sauce aux herbes aromatiques «Provence»* 200 ml

19.90

Appareil à raclette 2 Duett Durabase*


4 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef a.i.

Un homme apaisé Où est passé Ueli Maurer? Moins d’un an après son entrée au

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

Conseil fédéral, l’ex-leader de l’UDC a perdu toute sa verve. C’est à peine si on le reconnaît. Certes les idées demeurent, mais la manière a changé. Il l’admet d’ailleurs lorsqu’il insiste sur la différence de mentalité entre Zurich et la capitale fédérale. Une différence à laquelle il s’habitue bon gré mal gré (lire notre entretien en page 26). L’inertie de l’administration fédérale ne l’a toutefois pas encore

atteint. Et il ne rate aucune occasion pour affirmer, sans la moindre hésitation, que l’armée suisse est la meilleure armée du monde. Malgré la coupe des budgets, son manque d’engagements, les critiques récurrentes. Gonflé! Un optimiste naïf? Optimiste, c’est certain. Naïf, rien n’est moins sûr. Tout au long de sa carrière politique, il n’a cessé de jouer sur la sensibilité de ses électeurs.

Aujourd’hui, il flatte celle de ses subordonnés. Et à force de leur

répéter qu’ils dirigent la plus vaillante institution de la planète, ils finiront bien par le penser eux aussi. C’est tout bénéfice quand, dans un même temps, Ueli Maurer doit sans cesse annoncer des coupes ou des incertitudes dans les achats militaires. Le remplacement des Tiger vient d’ailleurs de passer à la trappe.

Il n’en oublie toutefois pas pour autant ses partisans. Et répète à

l’envi que ses nouvelles fonctions ne l’ont pas éloigné de la population. Cela grâce à son département qui lui permet de rencontrer une foule de gens et non de traiter simplement des piles de documents. Comprendre: comme ses collègues. Plus apaisé et conciliant, Ueli Maurer ne semble pas pour autant prêt à se fondre dans le moule.

REPORTAGE 22 A Sion, une école spécialisée forme les croupiers de demain. Reportage entre tapis verts et tables de roulette.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

À CHACUN SES GOÛTS. ET SA

Informez-vous: www.swisshaus.ch

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

MAISON SWISSHAUS.

MEDEA CHF 412‘200.– clés en main, sous-sol inclus


CETTE SEMAINE RÉUSSITE 86

SANTÉ 18 Philippe Hug, 53 ans, se définit comme un réfugié environnemental. Son problème? Les champs électromagnétiques des natels et du wi-fi le rendent malade.

Le «Journal des mamans», le magazine romand consacré aux problèmes de maternité, a été créé par une jeune Fribourgeoise il y a deux ans. Récit d’un succès.

RÉCITS

Jeunes Romands

12

Allergique aux ondes

18

Photos Joëlle Neuenschwander / Mathieu Rod / François Wavre-Rezo / Carine Roth-arkive.ch

Qui sont les 13-18 ans de Suisse romande? Enquête.

SOCIÉTÉ 12 Comment vivent les 13-18 ans aujourd’hui? «Migros Magazine» est allé à la rencontre de quatre jeunes Romands, dont Marie Girard.

Un électrosensible vaudois témoigne de son calvaire.

Elèves croupiers

Reportage à Sion, dans l’unique centre suisse de formation aux métiers du casino.

22

ACTUALITÉ MIGROS

Environnement

30

M-Infoline

32

Dominomania

35

La ligne qui répond aux questions des clients Migros souffle dix bougies. Jouez et gagnez de superbes cadeaux.

EN MAGASIN

La raclette: des recettes à en fondre de plaisir Un après-midi pâtisserie avec les délicieux produits de la ligne M-Classic

AUX FOURNEAUX

Pierrick Suter

56

VOTRE RÉGION

Votre coopérative régionale

63

Mieux vivre

69

Polarity thérapie

73

Grandir

77

Hi-tech

80

Bien isoler sa maison.

26

Des conseils pour faire la chasse aux gaspillages d’électricité.

53

VIE PRATIQUE

ENTRETIEN

Ueli Maurer

Découvrez l’ingénieux système de montage Command 3M

38

40

Le rééquilibrage énergétique. Mon enfant veut dormir avec son amoureux / son amoureuse à la maison. Les puces électroniques du futur.

RUBRIQUES

Migros Flash Vous et nous Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum Le journal des mamans Natacha Bersier.

En pharmacies et drogueries. Veuillez lire la notice d’emballage. Distribution: Biomed AG, 8600 Dübendorf

Biotine 1 x par jour

7 9 10 25 85

RÉUSSITE

Publicité

Chute de cheveux, cheveux fragilisés et ongles cassants en cas d’une carence en biotine?

|5

86


Découvrez le meilleur d’Opel. Du 19 au 24 octobre, Opel vous présente une semaine riche en événements.

Gratuit

Test de luminosité et de visibilité pour toutes les marques cadeau pratique inclus

• Offres attractives de voitures neuves et de leasing • Essais individuels avec le modèle Opel de votre choix • Offres imbattables de pneus d’hiver et de services pour la saison froide • Plus d’infos sur www.opelweek.ch ou au 0848 900 111 (lu-ve: CHF 0.08/min, sa + di: CHF 0.04/min) Opel compte sur votre visite et vous souhaite bonne route tout au long de l’hiver.

www.opel.ch


MIGROS FLASH

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Une étiquette énergie pour les machines à café

En première mondiale, Melectronics déclare l’efficience énergétique de ses machines à café.

E

n partenariat avec l’Association suisse des fabricants et fournisseurs d’appareils électrodomestiques, l’Office fédéral de l’énergie lance une étiquette énergie pour les machines à café. Melectronics lui emboîte le pas en décidant – en première mondiale – d’indiquer l’efficience énergétique de ses modèles. Sont concernées les machines entièrement automatiques ainsi que les machines à capsules. Ce faisant, Migros joue une nouvelle fois un rôle pionner en matière tière de protection de l’environnement. ement.

Pour en savoir plus sur l’efficience efficience énergétique des appareils électroménagers, lire aussi en page 30.

Vaisselle: fins de séries A la fin de l’année, les séries éries de vaisselle Nina, Theo, Viva, Conic, nt plus Golf et Maxadura ne seront mplacer éditées. Qui souhaite remplacer une assiette ou se procurerr une tasse d’une de ces lignes est invité à se rendre dans un es magasin Micasa. Attention: les u’à pièces sont disponibles jusqu’à épuisement du stock. www.micasa.ch

La vaisselle Nina ne sera bientôt plus disponible.

Cinéma des champs Soutenu par le Pour-cent culturel Migros, le cinéma itinérant Roadmovie entame cette semaine sa tournée dans les régions périphériques de Suisse romande. Au programme: des après-midi pédagogiques dans les écoles et des soirées cinéma pour tous. Selon les dates, un des trois films suivants sera projeté: «Home» (photo), «Marcello Marcello» ou «La forteresse». Une belle occasion de voir ou revoir sur grand écran l’un de ces ce d’invités succès en présence éalisateurs, producteurs ou (réalisateurs, critiques). www.roadmovie.ch

Le signet «A» indique que la machine à café est très peu gourmande en courant.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

A chacun sa part

La saumure du pain de Sils confère à cette spécialité boulangère une saveur inimitable. Présentée sous forme de couronne, elle se rompt facilement, pour le plus grand plaisir des convives. A eux ensuite de l’accompagner selon leurs envies.

|7


2 POUR 1: DEUX FOIS PLUS DE DOMINOS.

Le 21 octobre 2009, tu reçois deux fois plus de dominos. Mercredi 21 octobre 2009, tu ne recevras non pas 1 pièce de domino par tranche de Fr. 20.– d’achats, mais 2! Offre valable dans tous les magasins Migros, Do it + Garden Migros, melectronics, Micasa, SportXX (y compris Outdoor), dans les restaurants Migros, sur LeShop.ch ainsi qu’avec chaque menu enfant Lilibiggs. 20 pièces de dominos maximum par achat et jusqu’à épuisement du stock.

www.dominomania.ch


VOUS ET NOUS

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

«L’expérience compte davantage que la génétique» «Migros Magazine» n° 42 du 12 octobre. A propos de l’article «Surdoué mais peut mieux faire»

«Le QI peut évoluer!»

L’article démontre que certains mythes ont la vie dure en matière d’éducation. A vous lire, il y aurait donc, dans notre société, 2% d’enfants dits «surdoués», ou «à haut potentiel», favorisés par la nature, face à 98% de pauvres diables condamnés dès leur venue au monde à la médiocrité. Fort heureusement, de nombreuses recherches effectuées durant les vingt dernières années en neurologie et en psychologie démontrent que l’intelligence et les talents sont davantage

déterminés par l’expérience que par la génétique. Ce qui signifie que n’importe quel enfant en bonne santé, élevé dans un environnement familial favorable, aura toutes ses chances de se retrouver dans le camp des enfants non pas «surdoués», mais «avancés» – un terme nettement plus approprié. (…) Il est donc capital d’expliquer et de répéter à tous les enfants que leur cerveau est une sorte de muscle qui se développe en fonction de leur travail. (…) Contrairement à une autre idée reçue, le QI peut évoluer au cours de la vie. (…)

Jean Debonneville, Lausanne

|9

Jean Debonneville

«Migros Magazine» n° 40 du 28 septembre. A propos de l’éditorial

«On a vite réformé la réforme!»

(...) Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre éditorialiste qui prétend que l’allemand a été réformé récemment avec succès. Loin de là! Cette démarche a rencontré une grande résistance en Allemagne dès le début. Mais tant pis, on l’a imposée quand même et gaspillé pas mal d’argent pour adapter les manuels scolaires. Et quand on s’est aperçu de certaines inepties de ces «nou-

veautés», on a vite réformé la réforme... Résultat: la confusion totale règne parmi les germanophones! (…) Les seuls qui maîtriseront véritablement la nouvelle orthographe seront probablement les élèves qui l’apprennent maintenant à l’école. (…) Bref, on l’aura compris: à mon humble avis, la réforme de l’orthographe allemande est un ratage complet. Tellement ratée que l’on a décidé dans beaucoup de cas de garder l’ancienne forme et la nouvelle côté à côte. Je n’appelle pas cela un succès même si je suis Allemande et traductrice.

Christiane Irmer Streiff, Lausanne

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

La nouvelle RAV4 Executive. Classe Affaires au prix de l’Economique.

Cabine confortable et soute à bagages généreuse: la nouvelle RAV4 Executive avec sellerie cuir. Classe Affaires pour plus de plaisir de conduite — De la place à profusion pour cinq passagers avec leurs bagages — Integrated Active Drive System coordonnant toutes les assistances à la conduite électroniques (direction, contrôle de la stabilité et 4 x 4) — Système de navigation à écran tactile, y compris caméra de recul et système Bluetooth® (en option) Classe Affaires pour votre sécurité — 5 étoiles au test de sécurité d’Euro NCAP — Jusqu’à sept airbags Classe Affaires pour l’environnement — Davantage de puissance pour une consommation réduite grâce à la nouvelle technologie de moteur Toyota Optimal Drive

Tester et profiter tout de suite: RAV4 Executive à partir de Fr. 41’900.–* Equipement additionnel — Sellerie cuir — Siège du conducteur à réglage électrique RAV4 2,0 Linea Terra dès Fr. 34’800.–*, modèle illustré RAV4 Executive 2.0 à partir de Fr. 41’900.–*

— Système Smart-Entry-/Start Valeur de l‘équipement supplémentaire

rav4.ch

Fr. 3’500.–

Votre Prix

Fr. 1’200.–

Votre économie

Fr. 2’300.–

*Prix net recommandé.

RAV4 Executive, 2.0 Valvematic, 116kW/158 ch (modèle illustré). Consommation totale 7,6 l/100 km, émissions Ø CO₂ 178 g/km, catégorie d’efficacité énergétique C. RAV4 Executive, 2.2 D-4D DPF, 110kW/150 ch. Consommation totale 6,0 l/100 km, émissions Ø CO₂ 159g/km, catégorie d’efficacité énergétique A. Emissions Ø CO₂ de tous les modèles de véhicules proposés en Suisse: 204g/km.


10 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

SUR LE VIF

«Swiss a réduit le nombre de cuillères à bord.» Les compagnies aériennes rivalisent d’idées pour résister à la crise. Dernier exemple: All Nippon Airways qui prie ses passagers d’aller aux toilettes avant d’embarquer afin de voler plus léger et d’économiser ainsi du carburant. Réaction de Jean-Claude Donzel, porte-parole de Swiss. La crise affecte-t-elle aussi les clients de votre compagnie?

Au contraire. Comme la concurrence est accrue en cette période, qu’il y a une surcapacité sur le marché, nos clients profitent de tarifs plus avantageux. On transporte d’ailleurs plus de passagers que l’an passé alors qu’on n’était pas en crise. Vous n’envisagez donc pas de leur demander de vider leur vessie avant d’embarquer…

Evidemment non. Mais chaque kilo compte et pour économiser du kérosène, diminuer nos coûts ainsi que nos émissions de CO2, nous avons pris quelques mesures comme introduire le pilotage écologique, réduire le nombre de petites cuillères à bord ou encore changer les sièges de nos A320 et

Jumbolino. Sièges dorénavant plus légers, plus ergonomiques et qui permettent de prendre davantage de passagers. Tiens, à ce propos, vous n’avez pas envie d’imiter Ryanair qui projette de faire voyager une partie de ses clients debout afin d’augmenter la rentabilité de ses vols!

Non! En tant que compagnie classique, dite de réseau, on n’a pas du tout l’intention de changer les données du marché. Il n’y aura pas chez nous une taxe pour faire pipi à bord ou un surcoût pour les bagages en soute. Et puis, franchement, je ne pense pas qu’on puisse voyager debout dans un avion! Enfin, c’est l’avenir qui nous le dira… Propos recueillis par Alain Portner

TRAIT POUR TRAIT Dessin de Herrmann paru dans «La Tribune de Genève» du 14octobre 2009

IMPULSIONS Stéphane Garelli, professeur à l’Université de Lausanne et à l’IMD

Trop réfléchir? Réfléchir c’est bien, surtout avant de parler ou écrire. Mais réfléchir trop peut être néfaste, surtout lorsqu’il s’agit d’entreprendre. A ce sujet, l’histoire de Ralph Guldahl est exemplaire. Peu de gens se souviennent de lui. Avant la guerre, il était pourtant le plus grand joueur de golf du monde. En quelque sorte, il était l’équivalent aujourd’hui de Tiger Woods.

Il gagnait tout ce qu’il voulait, et notamment deux US Open et un Masters en 1937, 1938 et 1939. Ralph Guldahl était un Texan taciturne qui ne montrait jamais d’émotions. Pour le décrire, un autre grand joueur, Sam Snead, a dit de lui: «Si Guldahl faisait une transfusion de sang à quelqu’un, le patient mourrait instantanément de froid…» Rien ne sem-


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Patricia Brambilla, journaliste

Photo Leon Neal / AFP

A visiter: Trucs et machins. Ceinture de sécurité, vibreur de téléphone, roulement à billes... Mais comment ça marche? Enfin une expo interactive qui invite les mômes curieux à soulever le capot et dévisser le couvercle! «Manivelles et roues dentées», Espace des inventions, Lausanne. Du 20 oct. au 19 déc.

DANS L’OBJECTIF

blait donc pouvoir atteindre le succès de celui qui apparaîtrait un jour comme un des plus grands talents du golf; rien, si ce n’est peut-être de trop réfléchir… En effet, Ralph Guldahl décida qu’il était temps de comprendre pourquoi il était si bon. Il analysa en détail son mouvement et sa manière de jouer. Finalement, il décida de partager ses découvertes en publiant un livre. Celui-ci, Groove your Golf, fut un grand succès. Mais, il y eut une conséquence bien inattendue pour Ralph Guldahl. A partir du moment de la publication de son livre, le sportif devint incapable de gagner quoi que ce soit, aucun tournoi majeur, aucune compétition mineure. C’en était fini de Ralph Guldahl, du champion légendaire, il avait trop réfléchi, trop analysé, trop pensé.

Il en est souvent de même dans notre vie de tous les jours. Un entrepreneur m’a dit un jour: «Le problème de mon entreprise est que nous analysons une bonne idée jusqu’à ce qu’elle en devienne une mauvaise!» Avec cette attitude, la plupart des grandes innovations n’auraient jamais vu le jour. Personne n’aurait cru à la chance d’Easy Jet, McDonald’s ou Ikea, bien trop fous… Les grands entrepreneurs ne réfléchissent pas trop, ils essaient et voient ce qui se passe. En Suisse nous souffrons particulièrement de ce mal: nous analysons tout à en mourir, nous pensons trop, terrifiés de faire une erreur. Ralph Guldahl aurait pu être Suisse… > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Sculptures vivantes

Ces œuvres d’art composées d’êtres humains ne tiennent que quelques minutes, se défont puis se reforment ailleurs… Elles sont dues à l’artiste autrichien Willi Dorner et ont été présentées à Londres, trois jours durant la semaine dernière.

A jouer: Droit au but. Après le choc de la version 09, la nouvelle mouture du plus célèbre jeu de foot fait davantage dans le détail, avec notamment des joueurs plus nerveux et un système de dribble inédit. Largement de quoi distancer la concurrence. «Fifa 10», d’Electronic Arts, en magasin. Testé sur Xbox360. A voir et entendre: Au pays du tambour levant. Aussi tonitruant qu’un coup de tonnerre et aussi léger qu’un flocon de neige. Avec la troupe Za Ondekoza, le Biennois Marco Lienhard revisite l’art du tambour nippon. «Taïkoza. Les tambours du Japon». Théâtre du Passage, Neuchâtel, les 28 et 29 oct. à 20 h. A faire: Un parcours aventure. Fureter dans les recoins d’un château en compagnie d’un intrigant ménestrel... Une chasse au trésor pour les petits tout en écoutant l’histoire de «Peau d’âne», d’après Perrault. Chasse au trésor pour enfants (dès 3 ans), Château d’Aigle, du 20 au 25 oct. Infos tél. 024 466 21 30. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Qui sont les jeunes Romands d’aujourd’hui?

Mais qui sont vraiment ces 13-18 ans qui alimentent les discussions des adultes? Entre statistiques, paroles d’expert et témoignages, «Migros Magazine» a mené l’enquête.

A

h, la jeunesse d’aujourd’hui... Source intarissable de conversations, débutant bien souvent par un éloquent: «De notre temps, c’était différent!» Accablés de tous les maux – paresse, manque de respect envers leurs aînés, ignorance crasse, sexualité précoce, violence exacerbée, consommation excessive d’alcool ou de drogues – les adolescents du XXIe siècle déroutent, interpellent, alarment. Pourquoi? «Ce regard critique des adultes sur les jeunes n’est pas propre à notre génération, assure Christine Panchaud, sociologue et directrice de l’association romande Ciao, qui gère sur internet une plate-forme d’information pour les 13-18 ans. Avec leurs cheveux longs, leurs sabots et leur allure un peu négligée, les hippies suscitaient le même genre d’inquiétude, d’incompréhension, auprès de leurs parents dans les années 1970.» Les adultes peinent à se reconnaître dans la génération suivante, la trouvent bien différente de la leur. A souligner également, le rôle des médias, qui véhiculent une image biaisée de la jeunesse, montant en épingle les cas les plus extrêmes. «Ils ne concernent qu’un pourcentage réduit des adolescents, relève Christine Panchaud. Par ailleurs, nous avons tous tendance à juger sur les apparences et à nous souvenir plutôt des personnes qui se démarquent par leur look.» Qui en effet n’a jamais eu un mouvement de recul en croisant, au détour d’un chemin, un groupe de «métalleux» tout de noir vêtus? Qui n’a jamais levé un sourcil indigné en apercevant une bande de «yos» traînant devant l’entrée d’un immeuble?

«Ces looks, adoptés bien souvent par esprit de provocation, pour se démarquer du monde adulte, peuvent effrayer par leur côté extrême. Le noir, les clous sur les manteaux, les piercings peuvent en effet évoquer des images de violence. Et il nous arrive de les associer un peu trop vite à des systèmes de pensée, comme le néonazisme.»

De subtiles différences

Or, comme le souligne la directrice de Ciao, on doit se garder de faire un lien automatique entre looks et actes de violence: par exemple, les agressions sexuelles collectives rapportées dans les journaux n’étaient pas l’œuvre de groupes bien définis. Ceux-ci – qu’il s’agisse de punks, de b-boys, de skateurs ou de gothiques – ne représentent d’ailleurs qu’une minorité des adolescents. «En général, les différences se marquent

de manière plus subtile: les jeunes se distinguent selon les lieux qu’ils fréquentent, le style de musique qu’ils écoutent, les habits qu’ils portent – sans forcément adopter des looks extrêmes – leur utilisation d’internet, etc. Bien souvent, cette diversité n’est même pas perceptible par nos yeux d’adulte.» Difficile de dresser le portraitrobot de l’ado du XXIe siècle. Et réducteur, donc, de les regrouper sous la même entité «jeunesse d’aujourd’hui». «Leur seul point commun, c’est leur recherche d’identité, poursuit Christine Panchaud. Ils ont souvent besoin de se fondre dans un groupe, mais manifestent aussi la volonté – ce qui peut paraître contradictoire – de se démarquer. Ils sont également en quête de repères. Je le constate tous les jours en lisant les questions qu’ils posent sur Ciao.ch: ils nous interrogent sur les limites à ne pas dépasser, sur la normalité

de leur comportement et aussi sur les risques qu’ils sont souvent conscients de prendre. Mais cette transition entre le monde des enfants et celui des adultes et les perturbations qui l’accompagnent sont le lot des adolescents de toute époque.» La société actuelle offrant davantage de possibilités et de liberté qu’il y a une trentaine d’années, les jeunes éprouvent peut-être plus de difficultés à choisir, à se trouver. Mais selon Christine Panchaud, il ne faut pas peindre le diable sur la muraille: «Les statistiques de police montrent que les cas de violence ont plutôt tendance à diminuer. Quant à l’âge moyen de la première expérience sexuelle, voilà de nombreuses années qu’elle se situe autour de 17 ans.» Tania Araman Photos François Wavre / Rezo

Sur le Net: www.ciao.ch

La jeunesse en chiffres «Ces jeunes que l’on connaît si bien?» Tel est le nom d’une exposition présentée en juin dernier à Neuchâtel par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le but? Dresser un portrait chiffré des jeunes Neuchâtelois, mais aussi des jeunes Suisses. En voici un aperçu. 795 517 jeunes âgés de 10 à 19 ans résidaient en Suisse en 2007 (386 970 filles, 408 547 garçons), soit 10,5% de la population totale. Les prénoms les plus répandus pour les enfants nés en Suisse romande entre 1994 et 1997 (âgés donc aujourd’hui entre 12 et 15 ans): Laura et David.

47% des jeunes Suisses pratiquent une activité sportive régulièrement (au moins une fois par semaine), 52,2% se déplacent volontiers à pied, 25,2% à vélo. 60,9% prêtent attention à leur alimentation, et seulement 35,3% sont satisfaits de leur poids corporel. 50,2% consomment au moins une fois par semaine de l’alcool et 35,1% se déclarent fumeurs.

Source: Office fédéral de la statistique (www.bfs.admin.ch)


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 13

IVAN NDENGUE: L’ADEPTE DE HIP-HOP Age: 17 ans. Lieu de résidence: Genève. Occupation: école de commerce (2e année). Signe distinctif: danseur de hip-hop. Ce que cela signifie pour moi: «Voilà deux ans et demi que j’ai commencé le hip-hop. Avant, je m’intéressais déjà à cette musique, à cette culture, mais pour moi, il s’agissait d’une danse qu’on apprenait dans la rue. Puis une amie m’a parlé d’une nouvelle prof de son école de danse en me disant qu’elle était géniale, que je devrais essayer. Depuis, je n’ai pas arrêté. Je ne saurais pas expliquer pourquoi ça me plaît autant. J’aime ça, c’est tout! J’y passe pratiquement tout mon temps libre, mais je ne considère pas ça comme une obligation. Plus tard, j’aimerais bien devenir danseur: j’essaie de mettre toutes les chances de mon côté, je participe à des concours, à des spectacles, à des démos. On verra bien si ça marche! Mais pas question d’arrêter l’école avant d’avoir obtenu mon diplôme.» Les réactions de l’entourage: «Au début, mes parents ont pensé qu’il s’agissait uniquement d’une passade, ils avaient du mal à comprendre. Ils ont changé d’avis quand ils ont assisté à un spectacle: lorsqu’ils se sont retrouvés dans cette grande salle bien illuminée, ils se sont rendu compte de toute l’organisation qu’il y avait derrière, que le hip-hop n’était pas forcément synonyme de ghetto, qu’il ne se pratiquait pas uniquement dans la rue. Et j’ai de la chance, je n’ai jamais été confronté à des remarques désagréables dans la rue. Il faut dire que je ne cherche pas à coller à 100% au look hip-hop. Ma coupe de cheveux a déjà suscité des réactions, mais principalement positives: les gens s’intéressent, m’interrogent sur les raisons de mon choix.»

Ivan Ndengue: «Je ne saurais pas expliquer pourquoi le hip-hop me plaît autant. J’aime ça, c’est tout!»


MGB www.migros.ch

TERRE D’HARMONIE

Ce symbole garantit une plus grande biodiversité et de meilleures conditions de vie pour les animaux de la ferme. L’agriculture respectueuse de l’environnement permet de créer un espace vital naturel pour les plantes et les animaux rares. Notre collaboration avec près de 14 000 agriculteurs suisses engagés nous permet de vous proposer des produits de qualité à savourer en toute bonne conscience. Plus d’infos sur TerraSuisse sur migros.ch


RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

MARIE GIRARD: LA METALLO-PUNK Age: 16 ans. Lieu de résidence: Neuchâtel. Occupation: centre professionnel du littoral neuchâtelois (2e année). Signe distinctif: joueuse de basse dans un groupe de musique punk / metal / trash. Ce que cela signifie pour moi: «J’ai découvert ce style de musique à l’âge de 12 ans, grâce à mon grand frère. Depuis, j’ai l’impression de m’être trouvée. Je ne pense pas que ce soit une passade d’adolescente. Je me reconnais dans la culture metallo-punk, elle me parle vraiment: cette impression de ne pas être dans le moule, c’est tout à fait moi. Et puis, cette musique défoule. Moi qui suis assez timide, assez sensible, elle m’aide à m’exprimer. Si le côté violent des paroles me gêne? Pas vraiment. Mais il faut dire que mes groupes préférés ne parlent pas trop de la mort.» Les réactions de l’entourage: «Bien entendu, on me catalogue très rapidement à cause de mon look. Il dérange. Je me suis déjà fait insulter dans la rue, on me traite de raciste. Alors que je suis métisse, ma mère est Mauricienne! Les gens mélangent tout. En revanche, mes parents sont très ouverts, ils me soutiennent. D’ailleurs, mon père écoute aussi de la musique punk et ma mère tient un magasin de vêtements qui cadrent tout à fait avec mon look. Quant à mes amies, elles ne sont pas forcément dans le même trip: chacune a son style bien à elle.»

«Cette musique m’aide à m’exprimer»

Depuis quatre ans, Marie Girard, 16 ans, raffole de style metallo-punk.

| 15


16 |

RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

THOMAS FOURNIER: LE SC OUT Age: 17 ans. Lieu de résidence: Genève. Occupation: collège (4e année). Signe distinctif: scout depuis dix ans. Totem: Tamandua (fourmilier). Ce que cela signifie pour moi: «Le scoutisme, c’est une véritable école de vie. J’ai appris énormément de choses, approfondi mon sens des responsabilités – je suis en charge d’une patrouille (n.d.l.r.: groupe de six-sept scouts) – et vécu des expériences très enrichissantes lors des camps. Pour moi, ça reste la priorité, même si je fais également partie d’un groupe de reggae et que je suis très engagé politiquement: je me définis comme un militant anarchiste libertaire.»

Cristel Miocevic s’entraîne une dizaine d’heures par semaine.

Les réactions de l’entourage: «Je suis fier d’être scout, donc je ne m’en cache jamais. Quand mes amis m’interrogent sur le sujet, je tente de leur expliquer tout ce que ça m’a apporté. Bien sûr, il arrive qu’on se ramasse des commentaires lorsqu’on circule en uniforme en ville. Le problème, avec le scoutisme, c’est que les clichés militaristes et chrétiens perdurent. Alors qu’en Suisse, la grande majorité des groupes sont laïques. Et pour ma part, mes opinions politiques vont à l’encontre de l’armée. Cela dit, même si je n’approuve pas complètement le port de l’uniforme dans le cadre des scouts, je le défends quand même, j’essaie d’en expliquer l’intérêt.»

CRISTEL MIOCEVIC: LA SPORTIVE Age: 14 ans. Lieu de résidence: Bussigny (VD). Occupation: collège (8e année). Signe distinctif: joueuse de football dans l’équipe cantonale vaudoise des moins de 16 ans. Ce que cela signifie pour moi: «Je fais du foot depuis neuf ans, je ne me rappelle plus comment ça a commencé. Je me souviens simplement qu’il m’arrivait de jouer avec mes cousins et que j’adorais ça! Maintenant, entre mes entraînements avec le contingent vaudois et ceux de l’équipe féminine de Renens, ça me prend une dizaine d’heures par semaine. Ça ne me laisse pas beaucoup de temps à consacrer à d’autres activités. Mais quand je joue, je me sens vraiment bien. Plus tard, j’aimerais bien exercer un métier en rapport avec le sport. Peut-être prof, je verrai.» Les réactions de l’entourage: «Même si pour mes camarades de classe, je reste «la sportive», ils arrivent quand même à voir au-delà de ça. Ils savent que je m’intéresse à d’autres choses. Et je ne me sens pas du tout différente d’eux. Par contre, dans ma famille, on est tous des grands sportifs!»

Thomas Fournier: «Je suis fier d’être scout.»

«Quand je joue au football, je me sens vraiment bien»


ACTION

OFFRE VALABLE DU 20.10.2009 ET JUSQU'À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES DUOPACKS CANTADOU À 2X125G

Cantadou Aïoli déjà gouté?

4.20

au lieu de 5.20

Tous les Cantadou en duopack, 2x125g Par ex. Cantadou Aïoli*

*Disponible dans les plus grands magasins Migros

Cantadou est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


18 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

«Je suis un réfugié environnemental»

Isolés, encore incompris, les électrosensibles vivent souvent à l’écart de la société. Pour échapper aux ondes de mobiles et du wi-fi qu’ils tiennent pour responsables de leurs maux. Rencontre en zone libre, sur le balcon du Jura, avec l’un d’entre eux: Philippe Hug.

I

l habite la dernière maison avant la forêt. Là, au lieu dit des Rochettes, sur les hauteurs de Sainte-Croix (VD), à quelques mètres de la frontière française, entre un champs ouvert, des jardins soigneusement fleuris et un rucher. Un trou perdu au bout du monde. Pour Philippe Hug, c’est le paradis. Cet électronicien de formation, 53 ans, actuellement en recherche d’emploi, fait partie des 350 000 personnes dites électrosensibles (ndlr: chiffre tiré d’une étude de l’OFSP publiée en 2004), qui se battent contre le même ennemi invisible: les ondes. Emises par les antennes de téléphonie mobile, le wi-fi et les téléphones sans fil DECT notamment, elles seraient la cause de leurs nombreux problèmes de santé. Alors, quand on lui rend visite, la consigne est claire: le portable doit rester éteint, dans la voiture. Dans son bureau, rempli de centaines de classeurs et de piles de paperasse, deux ordinateurs ronronnent pourtant. «Mais là, l’électricité est canalisée dans les fils. Les transformateurs pour les appareils, je les mets à 2 m 50 de moi», répond-il simplement.

Le fléau des ondes

Depuis une dizaine d’années, Philippe Hug se démène contre le fléau des ondes en potassant des montagnes de documents. Levé à 5 heures tous les matins, il travaille, lit, s’informe, analyse, compare les études, révise des formules de chimie et des lois de physique élémentaire, s’essaie à la médecine. Pour tenter

Cet appareil sert à mesurer les champs électromagnétiques.

de comprendre ce qui lui est arrivé. Tout a débuté à son retour en Suisse en 1998. Après plusieurs séjours à l’étranger, il vient s’installer à Bullet, sur le balcon du Jura. Une vie normale jusqu’au jour où deux antennes de téléphonie mobile, 900 mégahertz, 600 watts chacune, sont installées dans le clocher du village, à 84 mètres de chez lui. Apparaissent alors des maux de tête, violents sur les tempes. Puis des troubles du sommeil, des tachycardies nocturnes. «Une fois, je me suis retrouvé assis dans le lit, réveillé, le cœur qui tapait contre la paroi.» Ont commencé ensuite des troubles de la vue, «ça devenait flou et les images arrivaient par saccades comme dans les vieux films». En tout, il dénombre cinquante-deux symptômes, dont des pro-

blèmes d’équilibre, sifflements dans les oreilles et psoriasis. Les visites médicales en cascade constatent «son taux très bas de mélatonine et son système immunitaire affaibli». Il en tire sa conclusion. «J’ai définitivement accusé les antennes quand je suis parti en vacances en Espagne dix jours et que, tout à coup, je n’avais plus rien! Pour moi, il est clair que les ondes pulsées, même très faibles, provoquent des effets biologiques qui débouchent sur des centaines de symptômes.» Une seule issue: déménager. Installé à L’Auberson, la santé revient. Jusqu’au jour où, rebelote, trois antennes GSM 900 de 3300 watts sont installées à 150 mètres de chez lui. «J’ai vu réapparaître tous les symptômes.» Dans l’encombrante panoplie d’aménage-

ments contre le brouillard magnétique, il choisit la pose de toiles de cuivre à 60 francs le mètre carré. «Tous les murs, sols et plafonds de mon appartement ont dû être isolés. Ça faisait comme une boîte de conserve ouverte d’un côté. Mais ce


RÉCIT SANTÉ

| 19

PAROLES D’EXPERT Le point sur les champs électromagnétiques avec Pierre Zweiacker, physicien, responsable du Laboratoire haute tension de l’EPFL de Lausanne et auteur du livre «Vivre dans les champs électromagnétiques», Ed. Presses polytechniques et universitaires romandes (2009).

Ondes électromagnétiques: la preuve impossible? Est-ce que les champs électromagnétiques ont des effets sur la santé ? On sait pour l’heure que les effets ne sont pas aigus: vous n’allez pas mourir en passant sous une ligne à haute tension. Mais vous risquez, peut-être, quelque chose en vivant trente ans juste en dessous… Quelle expérience menez-vous actuellement? Dans le cadre du programme PNR57, nous appliquons des champs électromagnétiques, du genre de ceux émis par des téléphones sans fil, sur des nématodes, des vers microscopiques. Leur nourriture étant sur les bords de la boîte, ils doivent se déplacer pour manger. Ce qui permet de mesurer leur mobilité. Aucun effet visible n’a pu être constaté malgré un rayonnement assez intense. Mais est-ce que les conclusions de cette étude peuvent être appliquées à l’être humain? On peut en tirer des conclusions à l’échelle humaine, parce que toute la vie est fondée sur les mêmes principes. Mais cette extrapolation ne permet de tirer des conclusions sur un type précis de pathologie humaine.

Philippe Hug se déplace toujours avec son «ange gardien» qui lui indique l’intensité des ondes qui l’entourent.

n’était plus possible de mettre des tableaux sur les parois!» Une solution provisoire en attendant de trouver un autre appartement. En 2006, il débarque enfin aux Rochettes, «après avoir vérifié la salubrité des lieux avec ses appa-

reils de mesure». Il sort justement un boîtier noir et le place à son poste de travail: «Ici, il y a 0,008 V/m. Dans ma chambre à coucher, je reçois 0,003 V/m. C’est viable», lâche-t-il, rassuré. Que les normes suisses en vigueur

Est-ce que les ondes des portables seront le prochain scandale après ceux de l’amiante et du tabac? Je ne sais pas. L’affaire de la cigarette nous a appris qu’il était important que des fonds publics financent les recherches, ce qui est le cas du PNR 57. Dans notre cas, on n’a rien à voir ni avec les fabricants de téléphone ni avec les opérateurs. Cela dit, dans vingt ans, malgré la neutralité des recherches, il se peut que l’on découvre des effets que l’on ne connaît pas encore aujourd’hui. Mais vous, quelle est votre conviction intime? J’ai un portable, que j’utilise modérément, parce que je ne suis pas un accro du téléphone. Avec les normes actuelles, je dirais que c’est un risque du même ordre que celui que l’on prend en consommant des aliments aux additifs nocifs ou en étant exposé à la pollution de l’air. Pour moi, c’est un risque acceptable.


20 |

RÉCIT SANTÉ

autorisent des émissions de 4 à 6 V/m à l’intérieur et 40 à 60 V/m à l’extérieur lui fait hausser les épaules. «Les normes, établies par l’industrie, n’ont pas été adaptées. En tout cas, elles ne sont pas assez sévères pour moi ni pour les autres victimes de l’électrosmog.»

Une vie en autarcie

Divorcé, Philippe Hug vit donc dans un certain isolement, se méfie davantage du portable que du tabac, évite les grandes villes et les lieux publics, manifestations, restaurants, forcément quadrillés d’ondes. Quand il doit se déplacer, il emporte ses appareils de mesure. Chez lui, aucun poste de TV – «pas le temps»–, aucune radio – «les infos, je vais chercher celles qui m’intéressent sur le Net»–, pas de sèche-cheveux ni four micro-ondes

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

et encore moins de téléphones sans fil. «Toute cette industrialisation du XXe siècle, avec ses couteaux et ses ouvre-boîtes électriques, mais à quoi ça sert?» s’emporte-t-il. Une certaine forme de rejet de la société contemporaine? Il s’en défend. «Je suis un réfugié environnemental, non par misanthropie mais par nécessité. Un diabétique, personne ne va le forcer à manger dix tartes aux fraises par jour. Tandis que nous, les électrosensibles, on nous regarde comme des cinglés.» Si l’OMS admet l’existence d’un syndrome et que le corps médical commence à prêter une oreille attentive, pour l’heure seuls le Canada et la Suède, pays pionniers en matière de téléphonie mobile, accordent un statut de «handicapé» aux personnes souffrant de l’électrosmog. En Suisse, cette hypersensibilité n’est pas prise en charge par

l’AI. Qu’importe. Philippe Hug ne se considère ni comme un porteur de tares ni comme un malade. Il met toute son énergie à poursuivre son combat contre la prolifération des antennes, avec l’association ARA, qu’il a fondée en 2003. «Il faudrait supprimer tout ce qui est communication sans fil. Parce que cela affecte le vivant, et pas seulement l’humain. Et la remplacer par une technologie moins nocive comme la fibre optique.» Le combat d’une vie. Oui, mais aujourd’hui Philippe Hug est fatigué. «J’aimerais arrêter de m’occuper de ça. J’en ai plein le dos. Franchement, je voudrais me débarrasser de tous ces classeurs et travailler dans la santé publique environnementale.»

Patricia Brambilla Photos David Houncheringer

Infos sur www.alerte.ch

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

«Pensez-vous que les ondes (wi-fi, natel) ont des effets néfastes sur la santé?» 69 % Oui

16 % Non

15 % Je ne sais pas

1307 personnes ont donné leur avis du 5 au 15 octobre 2009.

MGB www.migros.ch

Exxtra Kommunikation

Publicité

NOUVEAU


ACTION

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 2.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK. L’offre est valable sur tous les produits illustrés ainsi que sur les multipacks des lignes I am Face, I am Body, I am Young, I am Haircare et I am Styling.

6.30

au lieu de 8.40

Gel nettoyant I am Young 2 x 150 ml

8.30

7.50

5.75

Lait démaquillant I am Face 2 x 200 ml

Lait corporel I am Body 2 x 400 ml

Rinçage I am Haircare 2 x 300 ml

au lieu de 10.40

3 pour 2

7.80

au lieu de 11.70

Shampooing ultra-doux I am Haircare 3 x 400 ml

au lieu de 9.40

au lieu de 7.20

8.80

au lieu de 11.–

6.20

au lieu de 7.80

Hairspray Aerosol Tenue forte I am Styling 2 x 300 ml

Lingettes démaquillantes I am Face 2 x 25 pièces


22 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Des bancs d’école au tapis vert

L’unique centre de formation spécialisé dans les métiers du casino de Suisse se trouve à Sion. Ouvert il y a un peu plus d’une année, il ne forme pour l’heure que des croupiers.

Carlos Pires (à g.), patron de l’école, et son associé Filipe Soares.

La Genevoise Solène Kayi, élève, s’entraîne à la roulette. Le métier de croupier

S

l’ouverture des premiers casinos suisses en 2002. «Nous avons appris la méthode anglaise sous la houlette d’Andrew Flynn. Cette école enseigne de manière pointilleuse grâce, minutie et prestance. Et c’est ce que nous essayons de transmettre.» Les apprentis croupiers sont tous sur leur trente et un, pas un poil ne dépasse. Fabien Buzenet (19 ans) semble plutôt à l’aise dans cette tenue correcte exigée. «Je suis quelqu’un

ion. Un jeudi soir. Les fenêtres du rez-de-chaussée d’un immeuble plus tout récent sont éclairées. La lumière attire quelques noctambules, tous amateurs de roulette, de black jack ou de poker. A l’intérieur, des tables de jeu derrière lesquelles officient une demi-douzaine de jeunes gens, des futurs croupiers en fait. «Chaque semaine, on organise des portes ouvertes afin que nos élèves puissent s’entraîner dans des conditions proches du réel,

explique Carlos Pires, le directeur de «Casino Formation», la seule école de croupiers du pays. C’est comme dans une vraie maison de jeu! Sauf qu’ici il n’y a pas d’argent, seulement des lots.» Le thème d’une musique de James Bond retentit. C’est la sonnerie de son portable. Il s’excuse un instant. Son associé Filipe Soares nous rejoint avec un café. Il est tiré à quatre épingles comme le boss. Ces deux trentenaires sont d’anciens croupiers formés à

de soigné. La seule difficulté, ça a été d’arrêter de me ronger les ongles.» En rupture d’études, ce Vaudois se dit très content du choix qu’il a opéré. «Je suis un oiseau de nuit et je rêve de voyager.» Il n’attend que le moment de faire ses preuves durant le stage d’une semaine qu’il devrait bientôt effectuer dans un casino. A l’exception d’un casier judiciaire vierge, pas besoin donc de papiers pour espérer faire carrière dans cette profession. Il suffit juste


REPORTAGE CASINO

| 23

concentré (350 heures) et exigeant (les formateurs se font appeler chefs), les candidats croupiers ont bien des chances de se refaire. «Une quarantaine de personnes ont suivi nos cours depuis septembre 2008 et 90% d’entre elles ont trouvé un emploi», souligne fièrement Carlos Pires. C’est le cas notamment de Michaël Labanti qui vient de signer un engagement fixe au casino de Montreux, après y avoir fait des extras le week-end durant trois mois. Le bout du tunnel pour ce Montheysan de 22 ans. «Auparavant, je travaillais dans la vente, mais j’étais sans emploi. C’est l’Office régional de placement qui m’a dirigé dans cette voie.» Et c’est le chômage qui a financé ces cours reconnus par la Commission fédérale des maisons de jeu et la Fédération suisse des casinos.

Etablissements de jeu satisfaits

s’apprend surtout par la pratique, derrière les tables de jeu.

d’être majeur, de bien présenter, de ne pas souffrir de daltonisme, de ne pas être malhabile de ses dix doigts, d’avoir le contact facile et la bosse des maths.

Une élève très motivée à réussir

«Pour le contact, ça va!» rigole la Genevoise Solène Kayi (21 ans), une élève de cette volée qui a quelque souci en calcul mental. «Je bûche en dehors des leçons pour me rattraper.» Elle veut réussir,

pour elle et pour l’enfant de 2 anss qu’elle élève seule. «En travaillant nt la nuit, je pourrai m’occuper de lui ui le jour.» Sourire. Apprendre les ficelles du métier er de croupier n’est pas de tout repos. A Sion, on mémorise les règles de la roulette anglaise, du black jack et de diverses variantes de poker, on aborde les problématiques du jeu pathologique et du blanchiment d’argent, on s’exerce au maniement des jetons et cartes, on s’entraîne à animer une table et à gérer la pres-

«Cette offre répond à un besoin, car on ne trouvait pas de croupiers dans notre pays auparavant, précise Romaine Magnenat, responsable des ressources humaines au casino de Crans-Montana. Ça nous facilite les engagements, ça nous évite de faire des demandes de permis de travail, toutes ces démarches qui prennent du temps.» Elle a engagé quatre employés certifiés par cet établissetifi me privé. Trois ont ment donné do satisfaction. Carlos Pires et Filipe Soares tirent un bilan très positif de bi ce cette première année de fonctionnené ment. Ils envisagent d’ailleurs d’étendre à terme la gamme de leurs prestations, en proposant des . s e rt a u de c avec un je programmes de té ri té x e ent de d m e în a tr formation pour n E d’autres métiers du casino, sion… «Chaque geste caissiers, techniciens en machines revêt son importance, tout est co- à sous, opérateurs vidéo… A eux difié, rien n’est laissé au hasard.» de jouer! Les performances de chacun sont Alain Portner filmées, puis analysées. Photos Mathieu Rod En misant 5600 francs sur ce cursus bref (dix semaines), Sur la Toile: www.casino-formation.ch


DOUX ET MOELLEUX OELLEUX À LA FOIS.

8.60

Soft Comfort triple épaisseur, 12 rouleaux

8.90

Soft Deluxe Recycling Supreme* quadruple épaisseur, 12 rouleaux

5.40 Soft Deluxe Noblesse* 5 couches, 6 rouleaux

3.40

14.90 Set pour W.-C. Miobrill* céramique

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

Lingettes imprégnées Soft Deluxe Sensitive* à l’extrait d’aloe vera, 46 pièces

5.40

Soft Deluxe Velvet* 6 couches, 6 rouleaux

2.–

Lingettes imprégnées Soft Comfort 50 pièces


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 25

L’effroyable dragon vert Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’être un vrai héros. Notre époque se prête mal aux actes d’héroïsme tels que je les imaginais tout petit, quand je voyais chaque jeudi au cinéma des films de cape et d’épée ou de pirates. A cet âge, il m’est sûrement arrivé de rêver que j’étais saint Georges sauvant une belle des griffes d’un dragon aux écailles vertes et crachant le feu, car qu’est un acte d’héroïsme sinon l’occasion pour le sexe fort de venir au secours du sexe faible? Hélas, curieusement, malgré toutes ces rêveries, l’aubaine ne s’est jamais présentée d’égaler en prouesses ni Lancelot du Lac ni Sire Gauvain lesquels, montés sur leur destrier, lance au poing, affrontaient quotidiennement en combat singulier des géants et d’affreuses créatures.

Jean-François Duval, journaliste

Hiersoirpourtant,monvœud’enfance,avecdesdécennies de retard, a été exaucé. Il était minuit. Je re-

venais du petit tour de garde que j’ai coutume de faire à cette heure-là avec mon chien. Tout à coup, alors que j’émergeais du bosquet où le petit animal avait fait ses besoins, et que j’approchais d’un espace pavé entre deux beaux immeubles éclairés par des lampadaires, j’aperçus deux jouvencelles qui semblaient en grande difficulté. Elles avaient

18-20 ans. Une lumineuse chevelure leur tombait jusqu’aux reins. Pétrifiées, elles se tenaient à deux mètres de la grande porte vitrée à l’entrée de leur propre immeuble. – QU’EST-CE QU’ON VA FAIRE!? s’écriait l’une, d’une voix où se mêlaient de la terreur et de l’émoi hystérique. – ON NE PEUT PAS RENTRER CHEZ NOUS! se lamentait l’autre, en se tordant les mains de désespoir. ON VA PASSER TOUTE LA NUIT DEHORS!!! C’est alors que les deux jeunes femmes ont aperçu le chevalier providentiel qui passait par là, accom-

pagné de son chien. – M’sieur! M’sieur! se sont-elles écriées, estce que vous pourriez nous aider? Ma vie entière s’était écoulée dans l’attente de cet instant: venir en aide à deux jeunes filles en détresse. Flatté d’être choisi par le destin pour le rôle qu’il me réservait enfin, je me suis aussitôt porté vers elles. – Que se passe-t-il? ai-je fait d’une voix forte, à la fois pour les impressionner et impressionner le dragon qui menaçait alentour. Instantanément, elles parurent un peu soulagées, quoique leur agitation restât extrême. – M’sieur, pourriez-vous NOUS OUVRIR LA PORTE? Dans mon esprit, à l’image d’un terrible dragon est venue se substituer celle d’une clé et

d’une serrure chamailleuses. Mais non. Du doigt, elles pointèrent le haut de la porte: – Vous voyez là-haut, M’sieur? Je ne voyais rien. – Là! tout en haut, il y a une grosse SAUTERELLE!!! En effet, là, longues pattes repliées, aussi verte qu’une miniature de dragon nouveauné, se tenait une sauterelle ordinaire, égarée ou dormant du sommeil du juste. Les deux jouvencelles restaient prudemment à l’écart. Sous leur regard admiratif, j’ai approché et, sur leurs indications, victorieusement tapé le code d’entrée. La porte s’est ouverte toute grande devant elles et elles s’y sont engouffrées en protégeant leur chevelure du bras, effrayées que l’insecte n’y saute juste au moment de leur passage. Comment dire la profusion de remerciements émus

qu’elles m’ont adressés depuis le hall, agitant la main en signe d’adieu et répétant: – Oh, merci M’sieur, oh, merci! merci! Laissant la sauterelle à ses rêves, j’ai repris mon chemin en quête de nouvelles aventures, pleinement conscient désormais que notre monde en recelait de plus abasourdissantes que jamais. Ah, petits garçons, ne désespérez pas de devenir un jour héroïques! Vous voyez comment, grâce aux filles, notre époque est encore riche d’exploits et de prouesses possibles?

Publicité

ptembre du 15 se tobre au 26 oc

CONCOURS au dos de notre catalogue, qui

40%

l t spécia ortimen s e ll re sur l‘ass tu a n es fines rr ts ie ra p a c e d 18 ans l‘or serties d

est disponible dans les bijouteries CARAT

330.– 315.– 270.–

1 bijou d'une

1 bijou d'une valeur à neuf de

1 bijou d'une valeur à neuf de

au lieu de 550.–

1 bijou d'une valeur à neuf de valeur à neuf de Fr.

150.–à votre libre choix 4-10ème prix

Fr. 300.–à votre libre choix

au lieu de 525.–

au lieu de 450.–

Fr. 50.–

270.–

au lieu de 450.–

Fr. 500.–à votre libre choix 3ème à votre libre choix 1er

2ème

GENÈVE Centres Commerciaux de Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe, Planète Charmilles et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Vibert VAUD

Centres Commerciaux de Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux de Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


26 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Voilà neuf mois que vous êtes au Conseil fédéral. Comment vous sentez-vous à Berne?

Je suis toujours en phase d’acclimatation. Les différences de mentalité avec Zurich sont très grandes. C’est peut-être lié à l’administration. Je n’ai pas encore tout à fait trouvé mes marques. Comment s’expriment ces différences de mentalité?

Les Bernois sont généralement moins directs que les Zurichois. Berne est plus tranquille. Ce n’est ni bon ni mauvais, mais cela nécessite une adaptation. Mon département me plaît. Parvenez-vous à imposer votre mode de conduite au sein de votre département?

Cela dépend toujours de la hauteur à laquelle on place les attentes. J’ai dit d’emblée que je ne voulais pas appliquer de grands modèles, mais trois simples motsclés – ouverture, honnêteté et transparence. Et nous sommes sur la bonne voie puisque mes collaborateurs me font part des erreurs commises. Nous avons une culture de la communication qui n’existait manifestement pas auparavant. Maintenant, je dois chercher à créer une atmosphère générale positive au niveau des 12 500 employés du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et des 150 000 soldats en service chaque année. Comment allez-vous vous y prendre?

Je visite la troupe relativement souvent et parle avec les soldats et leurs cadres. Dès le début, j’ai cherché à communiquer ma vision de la meilleure armée du monde. Je sais bien que certains en rient… Mais de quoi peut avoir l’air la meilleure armée du monde quand il faut en même temps faire des économies?

Cela se passe d’abord dans la tête: on doit mentalement vouloir faire de son mieux, exactement comme dans le ski.

La semaine dernière, des médias ont annoncé que vous souhaitiez renoncer à l’achat d’avions de combat.

Rien n’a été décidé lors de notre séance du Conseil fédéral, mercredi dernier. Le fait est que nos Tiger arrivent en fin de vie. L’armée de l’air a besoin d’appareils de remplacement. Est-ce que 22 nouveaux avions de combat coûtent vraiment sept milliards de francs comme l’a écrit l’hebdomadaire alémanique «Sonntag»?

J’ignore d’où l’on a sorti ce chiffre. L’acquisition de ces avions coûte 2,2 milliards de francs. Mais si l’on y ajoute leur durée de vie, il faudra bien plus que sept milliards de francs en l’état actuel des connaissances. Ces dernières semaines, vous avez déclaré à plusieurs reprises, à propos des économies, que le

DDPS avait dépassé la limite de la douleur.

Oui. Simplement pour maintenir notre matériel, nous aurons besoin à moyen terme d’un demimilliard de francs de plus qu’aujourd’hui. Actuellement, seul un tiers de l’armée est entièrement équipé. Un exemple: lorsque nous assurons la sécurité du Forum économique mondial à Davos, nous utilisons la totalité du matériel de transmission de l’armée. Les différentes coupes opérées ces dix dernières années ont retranché 3,5 milliards de francs de notre budget, alors que, pendant ce temps, de grandes nations ont augmenté leur équipement. Et où la Suisse devrait-elle prendre ce demi-milliard?

Ce montant représente 0,8% des dépenses de la Confédération. Notre sécurité vaut plus que cela.

Vous dites cela apparemment sans état d’âme, un peu comme si vous pouviez accepter n’importe quelle décision.

Pourtant je me bats! (Il rit) Nous avons besoin de cet argent. J’en parle tous les jours. Mais il faudra bien trois, quatre ans pour que la population en ait conscience. Nous devons mettre en place une communication de crise afin de montrer ce que pourraient être les conséquences de cette chasse aux économies. En même temps, il nous faut mieux mettre en valeur les prestations que nous offrons: sans l’armée, impossible d’organiser de grandes manifestations. Elle apporte son aide lors de catastrophes, surveille les ambassades, épaule la police lors de visites d’Etat. Ces prestations, il nous incombe de les rendre plus visibles. Quelle est la taille idéale de l’armée?

«Je n’ai pas encore tout à fait trouvé mes marques»

Entre les mesures d’économie au sein de son département et l’achat de nouveaux avions de combat, le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer tire un premier bilan de ses activités près d’un an après avoir pris ses fonctions à Berne.


ENTRETIEN UELI MAURER

| 27

Biographie express Directeur des magasins Volg à 23 ans, conseiller communal de Hinwil (ZH) à 28 ans, capitaine dans l’armée à 30 ans, conseiller national à 41 ans, président de l’UDC suisse à 45 ans: fils de paysan, Ueli Maurer, qui aura 59 ans le 1er décembre, a accompli un apprentissage de commerce, avant d’obtenir un diplôme de comptable et de se perfectionner tout au long de sa carrière. Celle-ci trouve son couronnement le 10 décembre 2008 avec l’élection au Conseil fédéral. Ce père de six enfants est aujourd’hui chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). La semaine, Ueli Maurer vit à Münsingen (BE) et il passe le week-end auprès de sa famille à Hinwil.

On ne peut pas la chiffrer. Il faut d’abord définir précisément la mission de l’armée, établir son profil de prestations. Un critère pourrait être, par exemple, que l’armée doit être capable, dans un temps donné, de surveiller l’axe nord-sud ou tous les grands aéroports. Cela fait, on peut ensuite déterminer le nombre de personnes à engager et le matériel nécessaire. Les missions de l’armée à l’étranger sont-elles nécessaires?

Elles font partie de notre mandat constitutionnel. Pourtant, le Parlement a réagi de manière paradoxale en refusant les cours de répétition à l’étranger, le projet Atalante (n.d.l.r.: lutte contre la piraterie au large de la Somalie) et la modification de la loi sur l’armée. Cela sème la confusion. Les délibérations au Parlement ont montré que celui-ci veut être solidaire, mais davantage dans le domaine humanitaire et non pas avec des armes. J’essaie maintenant de trouver un large consensus. Pourtant, cela reflète bien la mentalité suisse:


28 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

nous ne voulons pas nous mouiller, en revanche, nous sommes prêts à payer un peu plus.

Non, ce n’est pas cela. Nous pouvons aussi apporter notre savoirfaire. Où donc?

Je pense à la santé ou à notre tradition humanitaire. De plus, nous sommes le château d’eau de l’Europe et nous pouvons nous engager dans le monde entier comme experts en hydrologie. La Suisse doit profiler ses engagements à l’étranger. Mais si l’engagement de 15 soldats dans le golfe d’Aden nous oblige à en débattre pendant toute une année, c’est clairement inefficace. Nous n’avons pas le temps. On constate que vous vous êtes bien immergé dans vos dossiers.

Le DDPS est le département le plus intéressant. C’est ici que travaillent le plus de gens. Ce qui me plaît, c’est le concret: nous déplaçons des avions et des blindés, nous avons des chevaux et des chiens. C’est quelque chose que l’on peut toucher. Les assurances sociales sont aussi intéressantes, mais là, on se bat à coup de montagnes de papier. Chez nous, ça vole, ça crépite et ça tire. Comment se présente votre quotidien?

Quatre soirs par semaine au moins, je vais à la rencontre de la population. La semaine passée, j’ai rencontré de jeunes officiers à l’Université de Berne, le lendemain, des représentants de l’UDC à Münsingen, le mercredi, j’ai assisté au match de football contre Israël. Le dimanche, je me suis rendu au «Rütlischiessen». Et le samedi, j’ai encore assisté au match de foot de mon dernier fils. Et lorsque j’ai vidé les poches de ma veste, j’ai trouvé une liste de 15 propositions émanant de la population. Quelles demandes y avait-il?

Quelqu’un voulait acheter un arsenal. Un paysan avait de la peine à faucher l’herbe autour d’un bunker, etc. Les gens savent par expérience qu’ils peuvent tout me demander. C’est important parce que Berne est un peu comme une forteresse inaccessible.

Vous sentez-vous encore suffisamment proche du peuple?

Oui. Ce contact, j’y tiens! Les gens sont un peu intimidés par un conseiller fédéral. Alors, il faut simplement rester une demi-heure de plus à table, commander une bière et s’intéresser aux enfants et aux vaches. Et à un moment ou à un autre, l’interlocuteur se détend et parle librement. Quand on n’est pas compliqué, ça marche bien. Vous levez-vous encore tous les matins à 5 heures?

Oui.

Avec le temps cela n’est-il pas usant?

Je ne sais pas pourquoi je devrais rester plus longtemps au lit (rires). Cela fait trente ans que je me lève à cette heure-là. J’ai commencé à me rendre au Palais fédéral à vélo. Le vélo est-il le seul exercice physique que le ministre des sports pratique ou faites-vous aussi du jogging, par exemple?

J’ai une hanche artificielle et le jogging m’est fortement déconseillé. En revanche, le vélo ne me pose pas de problème. Suivant la météo, je fais entre quatre et huit heures de sport par semaine.

Ueli Maurer se lève tous les jours à 5 heures du matin et pratique entre quatre et huit heures de sport par semaine.

«Je suis très spontané. Cela peut déstabiliser les gens»

Quel est votre profil de chef?

Je suis très spontané. Cela peut déstabiliser les gens. Comment est-ce que cela se traduit concrètement?

Je suis comme je suis. J’ai fait l’expérience qu’il faut se présenter comme on est. Sinon, on joue la comédie et donne une image faussée du chef. Votre poste de conseiller fédéral ne vous permet pas toujours d’être comme vous le voudriez. Lors de la visite d’Etat du président russe Medvedev, vous avez manifesté des réticences à participer à la réception.

C’est juste, je ne suis pas à l’aise dans les mondanités. C’est assez amusant lorsque c’est également le cas de votre vis-à-vis. Maintenant, je sais comment ça fonctionne et je serai plus sûr la prochaine fois. Il est clair que les formalités et les rituels font partie de la société. D’ailleurs certains rituels me plaisent beaucoup.

Par exemple?

La remise de drapeau à l’armée ou chanter l’hymne national. Dans ma courte vie de conseiller fédéral, j’ai déjà dû chanter au moins 200 fois l’hymne national. Ces festivités me plaisent. Comment est l’atmosphère au Conseil fédéral?

Bonne!

Vraiment bonne?

Là, je n’ai rien à dire. Si je pouvais élire moi-même le Conseil fédéral, il serait sans doute un peu différent (il rit). J’y placerais probablement six de mes amis. Non, sérieusement, il est clair qu’il faut un mélange. Et le mélange actuel n’est pas mauvais. En ce moment, on discute ferme de l’affiche de la votation sur l’initiative anti-minarets. Qu’en pensez-vous?

Je n’y suis que depuis peu de temps. Certes, des tensions existent, mais c’est chose normale lorsque plusieurs personnes dominantes s’assoient à une table. Il n’y a rien d’extraordinaire à cela. L’atmosphère n’est pas aussi lourde que le disent les médias. Cela dit, elle peut certainement être améliorée.

Je ne tiens pas à m’exprimer sur ces affiches. C’est l’affaire du comité d’initiative. La liberté d’expression est une valeur importante dans notre Etat. Nous devons la préserver, que cette expression plaise ou non. Et nous devons veiller à ce que des opinions politiques n’entraînent pas une censure sous-jacente.

A votre avis, la composition du Conseil fédéral est-elle correcte?

Ne craignez-vous pas qu’à l’instar du Danemark après les caricatu-


ENTRETIEN UELI MAURER

| 29

une majorité. On sait bien que manger une pomme pas mûre donne des maux de ventre. Que signifie le luxe pour vous?

Absolument rien.

Vous avez grandi dans la pauvreté. Vous arrive-t-il aujourd’hui de vous offrir quelque chose qui était hors de votre portée autrefois?

Enracinés en terre helvétique, dotés d’un caractère unique. Quand on apprécie les produits typiques, les signes AOC et IGP sont des indicateurs précieux. Ils donnent la garantie que ces produits ont été entièrement élaborés dans leur région d’origine (AOC), ou qu’ils y sont affinés avec des matières premières issues d’autres régions de Suisse (IGP). Pas étonnant dès lors que ces spécialités possèdent ce petit quelque chose qui les rend simplement inimitables, infiniment savoureuses.

J’ai neuf vélos.

Mais vous ne pouvez rouler qu’avec un seul à la fois.

C’est vrai. J’ai toujours investi dans des équipements de sport, et j’ai également une dizaine de paires de skis. En tant que résident hebdomadaire, j’ai aussi loué un bel appartement à Münsingen. C’est un luxe presque trop grand pour moi. En revanche, le plus grand luxe est la Mercedes avec chauffeur que la Confédération met à ma disposition. Seulement, vous ne profitez jamais de ce service.

Si, si, de temps à autre. Mais vous avez raison: souvent, je me déplace à vélo ou avec les transports publics.

res de Mahomet, la Suisse ne soit boycottée par le monde arabe?

Beaucoup le pensent, soucieux de garantir la liberté d’expression. Je cite Voltaire, qui a dit: «Je ne partage pas votre conviction, mais je me battrai pour que vous puissiez la défendre.»

Dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre première année au Conseil fédéral?

(Longue réflexion, suivie d’une profonde inspiration) Je suis impatient de nature. Dans certains dossiers, il faut attendre trop longtemps avant que l’on puisse prendre une décision.

Vous avez dit vous-même que vous êtes peu enclin à prendre des décisions…

Parfois, je devrais décider plus rapidement. C’est vrai. Mais d’abord, il faut prendre le temps de trouver

On prédit des pertes d’électeurs à votre parti. Qu’est-ce qui ne va pas? Est-ce parce que l’UDC a son meilleur homme au Conseil fédéral?

(En riant) C’est probablement le problème! Et la solution?

En politique, la crédibilité est essentielle. C’est la même chose dans le sport: quand une équipe perd après s’être battue comme un lion, on l’applaudit quand même. Ce qui manque peut-être à l’UDC en ce moment, c’est une combativité inconditionnelle et un engagement cohérent en faveur des idées qu’elle prône. Le parti surfe sur une prétendue vague de succès. Cela ressemble à une équipe de football qui mène 2:0 et ne court plus après chaque balle. Il n’en faut pas plus pour qu’elle encaisse un but…

Propos recueillis par Reto E. Wild et Hans Schneeberger Photos Ruben Wyttenbach et Sonja Rychener

www.etivaz-aoc.ch

www.vacherin-montdor.ch www.charcuterie-vaudoise.ch


30 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Halte au gaspillage d’énergie

Les appareils électroménagers les plus récents participent à la protection du climat. En parcourant les pièces d’une maison, un expert nous montre comment économiser de l’énergie.

M

uni d’un petit appareil de mesure, Armin Braunwalder, responsable de la communication à l’Agence suisse pour l’efficacité énergétique, fait le tour de l’appartement de la famille Probst, à Flüelen (UR). Esther, la mère, ainsi que Pavel et Etienne, ses deux fils, le suivent avec curiosité. Le but de cette visite consiste à mesurer l’énergie consommée par les différents appareils électroménagers. Les données enregistrées permettront ensuite de savoir où des potentiels d’économie d’énergie – et donc d’argent – existent. Dans la cuisine, Armin Braunwalder, dont l’agence est à l’origine du site topten.ch (lire encadré), mesure la consommation de courant d’un appareil radio-CD éteint. «En mode veille, il n’emploie pas moins de 4,7 watts. L’énergie utilisée ici par année suffirait presque à faire fonctionner un aspirateur», relève l’expert, au grand étonnement d’Esther Probst. La cuisine reçoit néanmoins une bonne note, car le réfrigérateur et le congélateur sont classés A+ et A++, les meilleurs indices d’efficience énergétique. Par rapport à d’anciens modèles ou des appareils actuels de mauvaise qualité, ceuxci consomment nettement moins d’électricité. Armin Braunwalder se dirige vers le premier étage, où il repère aussitôt un autre gaspilleur d’énergie: la chaîne stéréo – bien qu’en mode veille – consomme encore 16,7 watts. De nos jours, il existe des appareils n’utilisant pratiquement plus de courant lorsqu’ils sont en stand-by. Mais avec ce genre d’articles, «la seule solution est de retirer la prise». Nous voici maintenant dans le bureau. L’ordinateur, l’écran, l’imprimante, le modem et la lampe de bureau sont tous branchés sur la même multiprise avec interrup-

teur. Celui-ci est éteint lorsque personne n’utilise ces appareils. Verdict: cette pratique permet d’économiser 32 watts. «Voilà ce qu’il faut faire», résume Armin Braunwalder.

Un ménage presque parfait

Il reste encore une épreuve décisive à passer: celle du lave-linge et du sèche-linge, des appareils gourmands en courant. Le premier est jugé «satisfaisant», contrairement au second. «Il s’agit d’un vieux modèle de classe énergétique C, qui consomme beaucoup d’électricité. Il existe aujourd’hui une alternative: le sèche-linge avec pompe à chaleur intégrée.» Esther Probst s’empresse de préciser qu’elle suspend «90% de ses lessives pour les faire sécher à l’air», ajoutant avec un sourire qu’elle «ne manquera pas de s’informer sur le site Topten avant de faire l’acquisition d’un nouveau tumbler». Il y a par contre quelque chose dont Esther Probst n’a pas du tout l’intention de se séparer: «Je possède un petit aspirateur Mio Star. Il m’a été offert par ma mère il y a plus de vingt ans lorsque j’ai quitté la maison. Il fonctionne encore très bien. Je le garde.» Pas de problème puisque l’appareil de mesure indique une faible consommation de courant. «Il s’agit presque d’un ménage modèle», résume Armin Braunwalder. Dans la plupart des foyers suisses – ce qui n’est pas le cas chez la famille Probst –, les téléviseurs, les lecteurs vidéo ou DVD ainsi que les décodeurs numériques pour la télévision digitale gaspillent jusqu’à 250 kWh par an. «Il y a là d’énormes possibilités d’économies de courant», conclut Armin Braunwalder. Christoph Petermann Photos Tanja Demarmels

Esther Probst, ici avec ses deux fils Etienne et Pavel, écoute attentivement les conseils d’Armin Braunwalder.

CHAMBRE:

Cette petite chaîne stéréo consomme beaucoup de courant, même en mode veille.


ACTUALITÉ MIGROS SALON:

Avec une ampoule basse consommation, la lampe à suspension est écocompatible.

BUANDERIE:

Le lave-linge et le sèche-linge consomment beaucoup de courant. Attention à leur écobilan.

CUISINE:

BUREAU:

Reliés à une multiprise, tous les appareils peuvent être éteints en une seule fois.

Les réfrigérateurs et congélateurs de classe A+ ou A++ vous font réaliser des économies de courant.

| 31

Topten: bon pour l’environnement

Le site internet indépendant topten.ch permet aux consommateurs de trouver les produits et les services les plus efficients sur le plan énergétique, quel que soit le fournisseur. Les spécialistes de cette plateforme analysent les différents produits disponibles sur le marché et publient régulièrement la liste des dix meilleurs appareils, du téléviseur à l’imprimante laser, en passant par le réfrigérateur. Plusieurs articles Migros figurent dans topten.ch. De plus, depuis cette année, Migros appose le label Topten sur les appareils qui ont été distingués par ce site. Les clients sensibles au développement durable peuvent donc choisir sur la base d’un critère clair et trouvent plus facilement les appareils les plus économes en courant. Cette nouveauté a été saluée par le responsable du secteur consommation & économie au WWF, Felix Meier, qui a tenu à «vivement féliciter Migros».

Des rabais avec Energyday

Ce 24 octobre, les producteurs et les distributeurs allieront leurs forces à l’occasion de l’Energyday. But visé: promouvoir les ampoules et les appareils électriques efficients du point de vue énergétique. Du 20 octobre au 2 novembre, les lampes économiques seront 20% moins chères à Migros. Et jusqu’au 9 novembre, les clients pourront bénéficier d’un rabais de 25% sur les réfrigérateurs et congélateurs de classe A++ ainsi que sur de nombreuses machines à café. www.energyday.ch


32 |

ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Bien plus qu’un service de réclamation La M-Infoline, qui répond aux questions des clients Migros, a été lancée voilà dix ans. Bilan avec son responsable, Claude Volken.

De 22 000 demandes en 1999, Claude Volken, nous sommes responsable de passés à plus de 160 000 contacts la M-Infoline. en 2008, soit 600 par jour. La M-Infoline est bien plus qu’un service de réclamation. Les critiques représentent seulement 25% des cas. Nous répondons avant tout à des demandes d’information, dont beaucoup concernent les produits. Nous recevons également des félicitations et des suggestions, ce qui est toujours gratifiant. Nous prêtons aussi beaucoup d’attention aux remarques, car celles-ci nous permettent de sentir le pouls du marché. Un service qui profite donc aussi à Migros?

Oui, car nous pouvons ainsi encore mieux adapter nos offres et nos services aux souhaits de nos clients et répondre rapidement à leurs besoins.

Comment expliquez-vous l’augmentation des contacts reçus par la M-Infoline?

De plus en plus de gens ont un accès à internet. Or le courriel simplifie beaucoup les échanges. La clientèle a aussi changé: elle est plus avertie et plus critique, mais se sent parfois un peu dépassée par le flot d’informations. Par ailleurs, la M-Infoline est de plus en plus connue.

Comment fonctionne le service? Les collaborateurs de la M-Infoline ne peuvent pas tout connaître sur tous les sujets?

En effet. Les collaborateurs s’efforcent de traiter directement un maximum de questions en s’aidant d’une banque de données. De plus, tous les commentaires et réclamations sont redirigés vers les services concernés. Lorsqu’il s’agit de prendre position sur des thèmes plus complexes, nous travaillons en étroite collaboration avec les spécialistes du marketing, de l’assurance-qualité, des industries Migros ou des dix coopératives régionales.

Les clients peuvent-ils faire changer les choses?

Oui. Je citerai un cas où des personnes soucieuses de la protection des animaux ont obtenu gain de cause. Suite à un reportage diffusé à la télévision suisse, qui évoquait les mauvaises conditions de détention des lapins dans certaines entreprises étrangères, des clients ont réagi et contacté la MInfoline. Migros a pris ces réclamations au sérieux et a immédiatement suspendu ses importations. Dans une large mesure, les conditions de détention de ces animaux se sont aussitôt améliorées. La M-Infoline a pu communiquer cette bonne nouvelle à environ 1500 clients qui avaient été choqués. Comment ont-ils réagi?

Ils ont été positivement surpris et même plutôt enthousiastes. C’est précisément ce que nous souhaitons: inspirer confiance à nos clients. Nous aspirons à être le meilleur service client de Suisse dans le secteur du commerce de détail.

En quoi vous démarquez-vous d’autres services client?

Nous sommes atteignables deux fois plus longtemps que le service client de notre principal concurrent. Quelles sont vos perspectives?

Nos clients sont habitués à certains standards de qualité, et leur niveau d’exigence augmente sans cesse. Nous nous efforçons donc de faire toujours mieux. Propos recueillis par Daniel Sägesser

M-Infoline Téléphone: 0848 84 0848 Du lundi au vendredi: 8 - 17 h: 8 cts./min. 17 - 18 h 30: 4 cts./min. Samedi: 8 h 30 - 17 h 30: 4 cts./min. De l’étranger, par fax svp: +41 (0)44 277 20 09 www.migros.ch/contact m-infoline@migros.ch

Photo Getty Images

La M-Infoline a déjà dix ans. Quel bilan tirez-vous?


Exxtra Kommunikation MGB www.migros.ch

Terra fête le retour tant attendu des Blue chips!

Les chips Terra issues de pommes de terre bleues de St-Gall sont maintenant disponibles pour une durée limitée. 100 % naturelles et sans colorants.

Les chips Terra sont en vente à votre Migros


ACTION OFFRES VA ALABLES DU 20 10 AU 2 11 2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR R TOUT L’ASSORTIME ENT OSRAM DES LAMPES À ÉCONOMIE D’ÉNERGIE, HA ALO LOGEN ENERGY SAVER ET LED

6.30

31.20

au lieu de 7.90

au lieu de 39.00

20% de réduction par exemple OSRAM DULUXSTAR Mini Twist 11W e Economis jusqu’à

e Economis jusqu’à

20% de réduction par exemple Classic MC OM HO PARATH B 4W

30 % ! d’énergie

80 %

e Economis jusqu’à

80 % ! d’énergie

OSRAM DULUXSTAR Mini Twist convainc par son type de construction compact ainsi que par son excellente distribution de lumière.

7.90

! d’énergie

e Economis

au lieu de 9.90

80 %

20% de réduction par exemple OSRAM DULUXSTAR Mini Ball 11W

Avec leur forme petite et attrayante, les lampes à économie d’énergie OSRAM DULUXSTAR Mini Ball ouvrent de nouveaux domaines d’application.

! d’énergie

OSRAM PARATHOM Classic – la lampe LED innovante et stylée rayonne aussi intensivement qu’une lampe flamme traditionnelle (jusqu’à 25W).

2.80

au lieu de 3.50

20% de réduction par exemple HALOGEN ENERGY SAVER Classic A 42W

HALOGEN ENERGY SAVER Classic A ressemble à une ampoule traditionnelle, est grâce à son culot également facile à utiliser et épargne votre portemonnaie.

Des lampes économisant l’énergie OSRAM – économisez de l’argent et épargnez l’environnement en un tour de main. Dans les prochaines années les lampes économisant l’énergie se substitueront aux ampoules traditionnelles. Car en les utilisant vous contribuez à la protection de l’environnement – et à celle de votre portemonnaie.

Osram est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 35

Grand comme un domino

Amusez-vous à comparer la taille des pièces de dominos avec des symboles suisses.

Superficie de la Suisse Combien de dominos faudrait-il pour recouvrir toute la Suisse? Pour tapisser les 41 285 kilomètres carrés de notre pays, 51 606 250 000 000, soit 51 billions 606 milliards 250 millions de pièces de 8 centimètres carrés, seraient nécessaires. Chaque habitant devrait poser 6 668 250 dominos. A gagner: des cartes cadeaux Migros.

Concours DDominomania i i

Combien y a-t-il de cantons (demi-cantons inclus) en Suisse? Répondez à la question et gagnez peut-être un des prix suivants: ➔ 4 cartes cadeaux, d’une valeur de Fr. 100.– chacune ➔ 30 planches de collection d’une valeur Fr. 9.90 chacune ➔ 40 sachets de collection avec chacun vingt pièces de domino.

Volume du Palais fédéral

Hauteur du Cervin

Le Palais fédéral se compose de trois bâtiments: l’hôtel du gouvernement fédéral (l’actuelle aile ouest) a été construit par Friedrich Studer de 1852 à 1857. La bâtisse a ensuite été complétée, de 1888 à 1892, par sa réplique (aile est), puis, de 1894 à 1902, par un corps central (architecte Hans Wilhelm Auer). Combien faudrait-il de pièces de dominos pour remplir le Palais fédéral? 30 milliards de pièces!

Le Cervin est peut-être le symbole le plus connu de Suisse. Avec ses 4478 mètres d’altitude, il surplombe fièrement le village de Zermatt et fait partie des plus hauts sommets de Suisse. Combien faudrait-il empiler de pièces de domino pour atteindre, depuis le niveau de la mer, le sommet valaisan? Il faudrait construire une tour de pas moins de 111 950 dominos.

Tentez votre chance en jouant: Par téléphone: en appelant le 0901 560 036 (Fr. 1.-/appel) et en indiquant la réponse ainsi que vos nom et adresse. Par SMS: en envoyant le mot JEUX suivi de la réponse ainsi que vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: JEUX, Solution, Pierre Luc, Rue exemple 1, 9999 Modèleville. Par courrier: en envoyant une carte postale (courrier A) à: Migros Magazine, Dominomania, Case postale, 8099 Zurich. Délai de participation: 25.10.2009. Les gagnants seront informés par écrit. Le versement en espèces de la contrevaleur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus.


LA VOLAILLE SOUS T PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

un Régalez-vous avec au d sandwich chau e! poulet, un vrai délic Recette sur www.saison.ch 8 Mot-clé: poulet31

30%

2.70

au lieu de 3.90

Saucisses de volaille à rôtir Don Pollo importées, 2 x 110 g

23.60

Cordons-bleus de poulet originaux Don Pollo* env. 300 g, le kg

5.60

Nuggets de poulet Don Pollo* panées, 250 g * En vente dans les plus grands magasins Migros.

4.20

Escalopes de dinde Don Pollo Crispy* panées, 200 g

22.90

Escalopes de poulet entières Don Pollo* env. 240 g, le kg


OUTES SES FORMES ES DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

30%

2.65 3.80 au lieu de

1.30

Salami de volaille Don Pollo, en tranches importé, les 100 g

Charcuterie de volaille Don Pollo importée, les 100 g

au lieu de 1.90

30%

7.10

Escalopes de poulet Don Pollo marinées aux abricots et au piment, surgelées, 300 g

30%

1.60 2.40

3.40

au lieu de 4.90

Tranches de poitrine de poulet Don Pollo importées, 140 g

au lieu de

Cervelas de volaille Don Pollo Cervolaille importés, 2 x 100 g

1.30

Mélange d’épices pour volaille Gourmet Mix 49 g

6.50

Crunchy Chicken Nuggets Don Pollo panés, surgelés, 400 g

5.80

Cream Cheese Bols de poulet Don Pollo panés, surgelés, 250 g


38 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

À LA DÉCOUVERTE DE LA SUISSE PLAISIRS DE LA TABLE VARIANTE 1:

Fromage à raclette Raccard fumé, accompagné de pommes de terre cuites coupées en tranches, de rondelles de tomates et de moitiés d’olives noires.

A en fondre de plaisir

En Suisse, près de la moitié du lait est transformée en fromage. Pour le plus grand bonheur des Helvètes qui, en hiver, savent toujours apprécier une bonne raclette.

L

a Suisse compte pas moins de quatre cent cinquante spécialités de fromage. Ces produits de qualité, naturels et savoureux présentent un autre avantage: ils sont également sains: 50 grammes d’emmental permettent par exemple de couvrir la moitié des besoins quotidiens en calcium. Par ailleurs, le fromage se digère plus facilement que le lait cru ou le lait entier.

Fromage à raclette Raccard, fumé, 200 g,

Fr. 5.20

En hiver, l’une des variétés les plus appréciées des Suisses est le fromage à raclette. Il s’agit le plus souvent d’un fromage d’alpage valaisan à pâte mi-dure. Selon la légende, Guillaume Tell était déjà friand de cette spécialité. Peut-être était-ce d’ailleurs l’un des secrets de sa précision au tir à l’arbalète...

VARIANTE 3:

Fromage à raclette aux herbes des Alpes Heidi, accompagné de champignons de Paris à l’huile, d’ail coupé en tranches et de piments découpés en rondelles.

Anna Bürgin Photo Ruth Küng

Fromage à Raclette aux herbes des Alpes Heidi, 200 g, Fr. 4.90

Pommes de terre Amandine, fermes à la cuisson, sachet de 1,5 kg,

prix du jour


EN MAGASIN

|3 39 9

VARIANTE 2:

Fromage à raclette aux herbes des Alpes Heidi, accompagné d’abricots secs et de noix concassées.

VARIANTE 4: Fromage à raclette aux herbes des Alpes Heidi, accompagné de tranches de chorizo ou de salami, de miniépis de maïs coupés en tranches et de feuilles de sauge.

Cornichons fins Condy, 210 g, poids égoutté: 125 g,

Fr. 1.40

Caquelons en silicone, 2 pièces,

Fr. 16.90

Spatules à raclette en silicone antiadhésive, le lot de 2, Fr. 11.90


40 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Je mangerais bien toute cette pâte crue! C’est trop bon!

Morceaux de pommes séchés M-Classic, 200 g, Fr. 4.30

Noisettes M-Classic, 200 g,

Photo Nik Hunger, stylisme Caroline

Fr. 3.30

Busch

Raisins sultanines M-Classic, secs, 300 g, Fr. 1.70

Amandes M-Classic, 200 g,

Fr. 2.90

Noix de coco râpée M-Classic, 200 g, Fr. 1.-

Bon plan

Laissez vos enfants préparer eux-mêmes des gâteaux! Même si le résultat n’est pas parfait au début, ils auront l’impression de participer à la vie de la famille.

Un après-midi

Les enfants adorent aider leurs parents à faire des gâteaux: ils battent les œufs, pèsent la farine et, surtout, ils goûtent la pâte avec les doigts… La gamme M-Classic vous propose les principaux ingrédients pour réussir de délicieux cakes.


C’EST BON POUR LE MORAL! MORAL! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

s Pourquoi les tarte ours uj to seraient-elles vous sucrées? Laissez rte à tenter par notre ta age. l’oignon et au from Recette sur www.saison.ch. 01 Mot-clé: oignons3

3 kg

2.60

Oignons Suisse, le filet de 3 kg

50%

11.20

au lieu de 22.40

Nuggets de poulet, 1 kg d’importation

40%

1.25

au lieu de 2.10

Avocats Chili, la pièce

40%

14.90

au lieu de 24.90

Phalaenopsis 2 inflorescences, la plante

30%

13.5019.60 au lieu de

Saumon fumé bio Scotland en lot de 2, 2 x 100 g Écosse

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

40%

6.45

au lieu de 10.80

Jambon de campagne TerraSuisse en lot de 2, 2 x 164 g Suisse

1.10

Carottes Suisse, le kg


IRRÉSISTIBLE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

faire Rien ne sert d’en les trop! Assaisonnez e pâtes farcies d’un ile petite touche d’hu esan. rm pa d’olive et de nsi ai Vous apprécierez de la davantage le goût farce.

50%

6.90

au lieu de 13.80

Tortelloni au fromage ou à la viande M-Classic en lot de 2, 2 x 500 g par ex. au fromage, le lot de 2

1.30

au lieu de 1.65

Edam suisse 20% de réduction les 100 g

2.90 3.50 au lieu de

Mozzarella Alfredo 2 x 150 g

3.20

9.60de 12.–

Escalopes de cerf 20% de réduction d’importation, les 100 g

es Pâtisseries réfrigéré aux vermicelles 20% de réduction par ex. tarte à la crème et aux marrons, 525 g

au lieu de 4.20

au lieu


MENT ENT FRAIS. DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.40

au lieu de 6.80

Crème entière UHT Valflora en lot de 2 20% de réduction 2 x 500 ml

1.60

au lieu de 2.–

Pain couronne croustillante Suisse, la pièce de 300 g

1.90

au lieu de 2.30

Escalopes de dinde Le Gaulois fraîches, France, les 100 g

40%

1.30

au lieu de 2.20

Côtelettes de porc fraîches, Suisse, les 100 g

30%

1.80

3.60de 5.20

Raccard Surchoix bloc Suisse, préemballé, la pièce de 500 g env., les 100 g

Marrons France/Italie, l’emballage de 500 g

au lieu de 2.25

2.50

au lieu de 2.90

Choux de Bruxelles Suisse, le sachet de 500 g

au lieu

2.80de 3.50 au lieu

Tous les drinks au bifidus, 6 x 65 ml 20% de réduction par ex. à la fraise

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg


DES PRIX PRESQ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

30%

10.75

33%

9.60

au lieu de 15.40

au lieu de 14.40

vençale Filets Gourmet à la pro C MS n lica Pe colin d’Alaska (sauvage) 800 g du Pacifique, surgelé,

6.20

au lieu de 7.80

Gaufrettes en lot de 3 20% de réduction chocolat, noisette ou chocolat noir, par ex. gaufrettes au chocolat, 3 x 250 g

Branches Bicolor ou Noir l’emballage de 30 pièces

2.10

au lieu de 2.70

Toutes les sauces à salade prêtes à l’emploi, 70 cl à partir de 2 bouteilles, –.60 de moins l’une par ex. French Dressing

1.40

au lieu de 2.–

Tous les biscuits en rouleaux 165–250 g –.60 de moins par ex. biscuits Rosette, 210 g

6.10

au lieu de 6.90

Tous les cafés en grains ou moulus à partir de 150 g (excepté Delizio) 150/210/250 g –.40 de moins 420/500 g –.80 de moins 1 kg 1.60 de moins par ex. café Caruso Imperiale, en grains, 500 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

1.90

au lieu de 2.40

Toutes les tisanes Klostergarten en sachets ou instantanées 20% de réduction par ex. tisane apaisante Albertus, 20 sachets

3.65

au lieu de 4.60

Toutes les pâtes Le Connaisseur 20% de réduction par ex. tagliatelles, 500 g


QUE INDÉCENTS! DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33%

6.60

au lieu de 9.90

Fromage d’Italie surfin et fromage d’Italie au jambon Malbuner en lot de 6 6 x 115 g

33%

3.20

au lieu de 4.80

Cœurs de France 500 g

1.90

au lieu de 2.40

Tout l’assortiment Thai Kitchen 20% de réduction par ex. lait de noix de coco, 250 ml

9.90de 12.60 au lieu

nt Farce pour vol-au-ve ière est for ou c ssi Cla en lot de 3 20% de réduction par ex. farce pour vol-au g vent Classic, 3 x 500

2.70

au lieu de 3.40

Boules de Berlin en lot de 2 ou de 4 20% de réduction par ex. boules de Berlin en lot de 4, 260 g

50%

3.20 3.90 au lieu de

Snacketti Zweifel en lot de 2 –.70 de moins par ex. Snacketti au paprika, 2 x 75 g

5.50 6.90 au lieu de

Toutes les litières pour chats Fatto et Catsan 20% de réduction par ex. Fatto Compact Plus, 10 litres

27.45

au lieu de 54.90

Poêles de la série Greenpan* par ex. poêle Greenpan Kyoto, Ø 28 cm, avec revêtement antiadhésif réfractaire en Thermolon, pour tous les types de feu (sauf induction). Valable jusqu’au 2.11


ÉCONOMIES PAR POIGNÉES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

10.40

au lieu de 14.90

17.70

topline Assortiment Migros cuisson r pou nt ipie réc par ex. line, top ros Mig à la vapeur 7,5 cm 1,5 litre, env. 23 x 20 x Valable jusqu’au 2.11

25.4de031.80 au lieu

al Produits de lessive Tot ge, en sachets de rechar le lot de 2 siClassic, Aloe Vera, Sen s tive ou Color, 2 x 2 litre

au lieu de 29.25

Produits Total en emballages superéconomiques Classic ou Color, 5,2 kg

14.50

au lieu de 20.85

Produits de lessive Elan en flacon de 3 litres 3 parfums: Orchid Vanilla, Apple Blossom ou Orange Blossom

8.80 11.– au lieu de

Bougies odorantes Migros Fresh en lot de 2* 4 parfums: Mandarin Glow, Winter Spices, Sparkling Champagne, 1001 Nights

30%

83.30

au lieu de 119.–

Tout l’assortiment de bagages et de mallettes Business* par ex. Trolley Saxoline 61 cm, graffiti/orange, avec 4 roues, disponible en diverses couleurs Valable jusqu’au 2.11

19.90

Pyjama pour homme + 1 bas de pyjama

* En vente dans les plus grands magasins Migros et ** M-Electronics.

149.–

au lieu de 199.–

Appareil photo numérique Samsung EC-ES60** 12,2 mégapixels, zoom opt. 3x, écran de 2,5”, stabilisateur d’image num., fonction vidéo et beauty shot


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Charcuterie

Sucreries/Chocolat

Saucisse à rôtir de porc campagne Suisse, la barquette de 300-400 g env., les 100 g 1.65 au lieu de 2.10

Mini-Blox assortis le sachet de 750 g 7.95 au lieu de 11.40

Fleurs/Plantes

30%

Viande

Composition florale de la Toussaint 17.90

Tranches fricandeaux fraîches, Suisse, les 100 g 2.75 au lieu de 3.25

5 roses Max Havelaar avec Hybericum le bouquet 7.90

Frais et déjà prêt Laitue iceberg Anna’s Best 20% de réduction 260 g 2.15 au lieu de 2.70 Toute la gamme des yogourts fruit Andros la barquette de 4 x 100 g 2.50 au lieu de 4.20

40%

Fromage Tous les fromages frais Cantadou en lot de 2, 2 x 125 g par ex. ail & fines herbes 4.20 au lieu de 5.20 Mini Babybel 20% de réduction le filet de 15 x 25 g/375 g 6.90 au lieu de 8.75 Fondue fraîche Maréchal le paquet de 600 g 13.50 au lieu de 16.50

Fruits Figues fraîches Turquie, le paquet de 500 g 3.90 au lieu de 4.90

3 pour 2

7.80

au lieu de 11.70

Produits capillaires I am Hair en emballages multiples par ex. shampooing Volume I am Hair, 3 x 400 ml

Produits laitiers Flan caramel le paquet de 6 x 125 g 2.60 au lieu de 3.30

Produits/Ingrédients de boulangerie Ballons et petits pains au beurre précuits réfrigérés 25% de réduction par ex. ballons, 800 g/env. 20 pièces 4.20 au lieu de 5.60 r

111.–

avant 199.–

Spécialités végétariennes Produits Cornatur en lot de 2 par ex. escalopes de quorn au citron et au poivre, 2 x 200 g 8.50 au lieu de 12.20

Maintenant

30%

Four à micro-ondes Mio Star MGC 2109 MI*** enceinte de cuisson 21 l, fonction gril et air pulsé, 48,5 x 41 x 29 cm (l x p x h) Valable jusqu’au 2.11

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg En vente dans les plus grands magasins Migros, ** Do-it Garden et *** Melectronics.

50%

15.90

au lieu de 31.80

e Pommeau de douch chromé** économiseur d’eau, icalcaire ant e tèm sys ns, ctio 3 fon métal en che dou de et flexible 1/2” x 180 cm Valable jusqu’au 2.11


TOUT BEAU, TOUT NOUVEAU. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 2.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 2.70

NOUVEAU 15.80

Tablettes de chocolat Suprême Stracciatella ou Bouquet d’hiver 100 g, par ex. Bouquet d’hiver (chocolat au lait avec fourrage crémeux à la pomme, aux raisins secs et à la cannelle)

La Bijouterie de Chocolat Frey un assortiment de pralinés succulents, te emballés dans une boî g 170 o, rétr tôle en

NOUVEAU 4.20

Biscuits Grand-Mère: bruns de Bâle au Grand Marnier ou ailes d’ange par ex. bruns de Bâle au Grand Marnier (bruns de Bâle blancs à l’arôme de Grand Marnier), 230 g

NOUVEAU 1.70 Chocolat Mahony à l’orange délicieux chocolat au lait à l’arôme d’orange, avec nougat au miel et aux amandes, 100 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.20

Blé tendre Subito aux légumes ou à la forestière par ex. blé tendre Subito aux légumes, 170 g

NOUVEAU 4.–

Shampooing Belherbal à la bière spécialement conçu pour les cheveux fins et fragiles, 250 ml

NOUVEAU 2.80

Besitos ChocMidor génoise enrobée de chocolat fin et fourrée à la fraise, 85 g

NOUVEAU 2.50 Migros Fresh Winter Spices désodorisant au parfum de vin chaud (édition limitée), 50 g


EN MAGASIN

Fini de manger avec les doigts, les filles. C’est le moment de mettre nos gâteaux au four.

| 49

Chocolat de ménage M-Classic, 200 g, Fr. 1.50

Mélange pour cake au citron M-Classic, 500 g, Fr. 2.20

pâtisserie I

l pleut des cordes et les enfants s’ennuient ferme. A la longue, les hurlements provenant de la télévision commencent à porter sur les nerfs de leur grand-mère, qui décide d’enseigner les rudiments de la pâtisserie à ses petitsenfants. En cuisine, il est recom-

mandé de tout préparer soigneusement à l’avance. Les premières fois, choisissez des recettes simples et vite faites, nécessitant peu d’ingrédients. Attendre que la pâte lève peut en effet être démotivant pour les plus jeunes. Par contre, nos chères têtes blondes

Mélange pour cake au chocolat M-Classic, 500 g, Fr. 4.20

adorent mélanger la pâte et lécher la cuillère! Vous trouverez dans la gamme M-Classic les principaux ingrédients pour réussir un gâteau mais aussi, pour les plus pressés, des mélanges délicieux pour cake. Heidi Bacchilega

www.migros.ch Plus d’informations sur la nouvelle gamme Migros sur: www.migros.ch/m-classic


JOUR APRĂˆS JOUR, SEMAINE APRĂˆS SEMAINE

11.90

Agenda Fancy 2010 A5, diverses couleurs

15.90

Agenda pour femme Deluxe 2010 A6, diverses couleurs

5.90

Agenda de poche 2010 A6, divers motifs

12.90 Calendrier familial 2010 24,5 x 50,5 cm, divers motifs

8.90

4.90

Calendrier marquepage 2010 5,5 x 15,5 cm, divers motifs

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Calendrier image 2010 31 x 23 cm, divers motifs

9.90 Calendrier image 2010 23,5 x 34 cm, divers motifs


EN MAGASIN

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Joyeux anniversaire

Les deux nouveaux mini-cakes au chocolat et à la noisette ne sont pas seulement savoureux. Avec leur format de poche, ils sont aussi pratiques à emporter. De quoi pouvoir organiser, en tous lieux, une surprise à un ami pour son anniversaire ou simplement s’offrir une petite pause douceur.

| 51

BON ET BON MARCHÉ FR. 7.90

NOUVEAU À MIGROS

Mousse de marrons

Mini-cake au chocolat, 90 g, Fr. 1.90 Mini-cake tyrolien, 90 g, Fr. 1.90

Pour 4 personnes Décongeler 2 sachets de purée de marrons. Env. Fr. 3.60

Mélanger 250 g de mascarpone et la purée de marrons au fouet. Ajouter 1 cc de pulpe de vanille et 2 cs de sirop d’érable. Env. Fr. 3.50 Battre ferme 2 blancs d’œufs frais. Incorporer délicatement à la masse. Réserver au frais 30 min. Env. Fr. —.80 Conseil: décorer avec de la menthe fraîche.

NOUVEAU À MIGROS

Petits baisers

En espagnol, «besitos» signifie «petits baisers». Et c’est exactement ce que sont ces délicieuses gourmandises préparées avec un biscuit moelleux fourré à la fraise et enrobé de délicat chocolat. Ces petits baisers vous sont proposés par ChocMidor, une entreprise traditionnelle suisse depuis 1928. Pour des moments «caliente». Besitos ChocMidor, 85 g, Fr. 2.80* * En vente dans les plus grands magasins.

Brownies maison

Des brownies blancs? A première vue, cela paraît contradictoire vu le nom de ce gâteau. Cela ne l’est pourtant pas. Le chocolat blanc, les amandes concassées et l’arôme d’orange de ce nouveau mélange proposé en édition spéciale enchanteront les gourmets. Attention: le parfum qui émane du four à la cuisson est déjà un péché à lui tout seul…

+

NOUVEAU À MIGROS Mélange White Brownies, 490 g,

Fr. 5.80

+


Cuisinez vous-même pour votre bébé ! Comment préparer simplement des repas équilibrés et sains avec les bons nutriments ? Tous les professionnels de la nutrition le clament: le secret d’une alimentation équilibrée et saine, c’est d’apporter à Bébé des plats variés. Cependant, il est parfois difficile, dans la vie de tous les jours, de choisir et de préparer les morceaux de viande et de poisson. Vous avez décidé, après consultation du pédiatre ou de la puéricultrice, de passer à l’alimentation à la cuillère. Cette phase de diversification, qui commence au plus tôt après le 4e mois et au plus tard après le 6e mois, est primordiale: jusqu’à l’âge de 36 mois, l’enfant a besoin d’une alimentation adaptée et il ne peut pas manger les mêmes plats qu’un adulte. La solution pour assurer une alimentation variée et saine: les Ingredient de Milupa. Ces produits sont constitués des meilleurs morceaux de viande et de poisson déjà préparés. Ils sont une aide pour préparer vos propres plats et garantissent un apport suffisant en nutriments essentiels (acides gras essentiels, omega-3, fer, etc.) nécessaires au bon développement de votre bébé.

Crème de dinde et de carottes Ingrédients • 80 g de carotte • 40 g de pommes de terre • 1/3 de pot Ingredient dinde Préparation Epluchez et lavez la pomme de terre ainsi que la carotte. Coupez-les en petits dés, cuisez-les séparément pendant 20 à 30 minutes puis égouttez-les, en mettant l’eau de cuisson de côté. Pendant que la pomme de terre et la carotte cuisent, agitez un peu le pot Ingredient dinde, placez le tiers de son contenu dans un petit pot vide (ou dans un autre récipient) et chauffez-le au bain-marie pendant quelques minutes. Mixez les dés de pomme de terre et incorporez la portion de dinde. Mixez ensuite les dés de carotte et ajoutez un peu d’eau de cuisson aux purées afin d’obtenir une texture crémeuse. Servez les deux préparations séparément dans une assiette.

Variétés disponibles dans la gamme veau, bœuf, saumon et colin.

: poulet, dinde,

Astuce troduisez Lorsque vous in dez au ten un aliment, at avant rs u jo 3 à 2 moins nouvelle e n u er os op de pr bé. bé saveur à votre

www.milupa-ingredient.ch

Milupa Ingredient est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 53

Un accrochage sans accroc Traces de bandes autocollantes et trous de perceuse appartiennent désormais au passé! Avec le système de montage Command de 3M, disponible dans certains Do it + Garden Migros, tout est bien fixé et s’enlève facilement.

Crochet métallique, avec bande d’assemblage, résistant à l’eau (même dans la salle de bains),

Fr. 8.80*

© Successió Miró / 2009, Prolitteris, Zürich; Tetra Images / vario images

Q

uell st ue stre stress ress re ss de de déménager! démé dé ména mé nage na ge En plus de tous les cartons à transporter, il y a encore ces innombrables trous de clou et de perceuse qu’il faut reboucher un à un. Heureusement, cette époque est révolue. Dans votre nouveau foyer, tout est collé. De la chambre des enfants au bureau, de la cuisine au garage en passant par la salle de bains – il n’y a rien qui ne puisse être fixé avec le système de montage Command de 3M. Les solides crochets et les bandes autocollantes ne craignent ni l’eau, ni la chaleur, ni le froid. Vous voulez réaménager votre intérieur ou prévoyez de déménager? Pas de problème: ces fixetout s’enlèvent d’un coup sans laisser de résidus. Fini les traces jaunies sur les murs! Terminé la tapisserie arrachée! Par ailleurs, les portecâbles permettent de suspendre tous les fils à la paroi. Passer l’aspirateur devient alors un jeu d’enfant.

Porte-câble, apporte de l’ordre dans le méli-mélo des fils, supporte jusqu’à 1 kg,

Fr. 6.80*

* En vente dans certains Do it + Garden Migros.

Fermetures à pression Dual Lock, se fixent sans la laisser de traces, 3 sets de 2 bandes,

Fr. 6.80*


s e l r u s n o i t c a Grande

s e r i a n i lum Profitez-en grâ ce à nos coupo ns de rabais: Fr. 15.– de raba is lors d’un mon tant d’achat min Fr. 35.– de raba imal de Fr. 99.9 is lors d’un mon 0 tant d’achat min Fr. 60.– de raba imal de Fr. 199.– is lors d’un mon tant d’achat min imal de Fr. 299. –

Suspension CUT QUADRO Halogène, 6 x 40 W, aluminium, verre, largeur 135 cm 4201.326 avant 299.–

maintenant

239.–

Lampe de table BALOO

Lampadaire PALADIN

Halogène, 75 W, variateur d‘intensité, métal chromé, verre, hauteur 41 cm 4202.079 avant 129.–

3 x 75 W, nickel mat, abat-jour en tissu, hauteur 165 cm Variateur d‘intensité intégré 4207.086 avant 289.–

maintenant

114.–

Suspension ORANGE 60 W, métal blanc et orange, Ø 40 cm 4201.364 avant 99.90

maintenant

Liseuse COUPOLE 60 W, métal chromé, verre transparent partiellement chromé, réglable en hauteur de 105 à 160 cm 4207.173 avant 119.–

maintenant

www.micasa.ch

104.–

Tous les prix s’entendent TAR incl. Valable au 9.11.2009. Vous trouverez les coupons de rabais dans le flyer «Hits Micasa» (édition d’octobre) ou pourrez les retirer au service clientèle de votre magasin Micasa.

84.90

maintenant

254.–


NOUS FÊTONS, VOUS PROFITEZ:

MODÈLES SPÉCIAUX 4 x 4 SUZUKI PIZ SULAI

limited edition

Modèles spéciaux suisses exclusifs avec pack sports d’hiver pour fêter l’anniversaire «100 ans de Suzuki»

NOUVEAU AUSSI EN 4 x 4 AUTOMATIQUE

New Swift 4 x 4 PIZ SULAI New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 22 490.–

Plus-value Fr. 3 000.– Supplément Fr. 500.– Votre bénéfice Fr. 2 500.–

New SX4 4 x 4 PIZ SULAI New SX4 1.6 GL Top 4x4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 29 490.– New SX4 1.6 GL Top 4x4 Automatique PIZ SULAI, 5portes Fr. 30 990.–

Plus-value Fr. 3 400.– Supplément Fr. 500.– Votre bénéfice Fr. 2 900.–

Votre pack sports d’hiver exclusif PIZ SULAI Appareil sport high-tech Suzuki Balancer, 4 roues d’hiver complètes (pneus de marque premium sur jantes en alu), support de base, porte-skis pour 4 paires de skis ou 2 snowboards, set hiver comprenant 2 bonnets, 2 cache-nez, 1 sac à dos et 1 paire de lunettes de ski, baguette marchepied PIZ SULAI, tapis Deluxe avec logo PIZ SULAI, porte-clés PIZ SULAI, design extérieur PIZ SULAI spécial Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant. New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 22 490.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6,2 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 147 g / km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 29 490.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6,5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 149 g / km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 Automatique PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 30 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 7,6 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: D, émissions de CO2: 174 g / km; moyenne pour l’ensemble des marques et modèles de voitures neuves en Suisse: 204 g / km. Modèles spéciaux en série limitée. Jusqu’à épuisement du stock. SuzukiHitLeasing

Le N° 1 des compactes

www.suzuki.ch

Votre représentation Suzuki se fera un plaisir de vous soumettre une offre de Suzuki-Hit-Leasing répondant à vos souhaits et à vos besoins. Tous les prix indiqués sont des recommandations sans engagement.

ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

7.80

au lieu de 9.80

Eichhof panaché 10 × 33 cl

7.80 9.80 au lieu de

Eichhof sans alcool 10 × 33 cl

6.60

5.40 6.80

Eichhof sans alcool 6 × 50 cl

Eichhof Swiss Power Beer 4 × 29,6 cl

au lieu de 8.40

au lieu de

Eichhof et Swiss Power Beer sont en vente à votre Migros


56 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

PARSEMER de pistils de safran

avant de rouler le tout bien serré dans du papier film.

FAIRE FONDRE l’échalote avec du

beurre puis ajouter le chou frisé préalablement blanchi.

DÉCOUPER le rouleau de poisson en quatre tranches égales.

Le promu romand du Gau Pierrick Suter, chef de l’Hôtel de la Gare, à Lucens, gagne son 16e point et les honneurs du célèbre guide gastronomique. Rencontre autour d’un vapeur de sandre au chou frisé.


AUX FOURNEAUX PIERRICK SUTER

ult Millau

Secrets de cuisine

oi pour vous? Cuisiner, c’est qu pouvoir offrir des de Une chance, celle de convivialité moments de joie et at préféré? Quel est votre pl avec des roestis Les pieds de porc us ne mangeriez Qu’est-ce que vo de? pour rien au mon morue séchée) Du stockfish (de la e ujours en réserv Qu’avez-vous to chez vous? vin bonne bouteille de Des pâtes et une vous aim Avec qui auriezun repas? Avec Picasso

U

é partager

n puriste. Volontariste, perfectionniste, aquoiboniste, parfois. Toutes ces choses et quelques autres font qu’on aime Pierrick Suter. Quand on lui reproche de ne (guère) renouveler sa carte, en voilà un qui ne s’embarrasse pas de grandes phrases, ne se prend pas les pieds dans les chausse-trapes de la cuisine dite moléculaire. Lui qui a travaillé trois ans auprès de Frédy Girardet, entre autres superchefs, ne voit pas pourquoi il ferait le foie gras différemment. Le produit par-dessus tout. Simple, dépouillé, sans mélanges ni faux-semblants, le

| 57

produit dans sa grande pureté. S’il est bon, un foie gras ne se suffit-il pas à lui-même, avec tout au plus un mini-chutney de figues ou de pommes pour souligner son moelleux, voire une tombée de balsamique…

Pragmatique et ouvert aux nouveautés

Ce qu’il dit des bouleversements de la cuisine actuelle, de cette drôle de guerre de tranchées autour de trois microsphères et d’un nanogramme de poudre? Il hausse un peu ses épaules de costaud, se marre en douce. L’été dernier, il a bien osé deux ou trois trucs. Un couscous de homard avec une espuma carotte-gingembre. Pour souligner, pour picoter la langue. Ou alors ce voile de lard séché pour réveiller un filet de sandre sur sa choucroute. «C’est pas obligé, ça change juste de la pluche de cerfeuil», commentet-il, malicieusement pragmatique. Pour le reste, il n’a pas dévié de sa ligne depuis quinze ans. Quinze ans qu’il s’est posé dans ce bel Hôtel de la Gare de Lucens avec son épouse Jane-Lise, reprenant l’établissement des beaux-parents, en mains de la famille Chaillet depuis quatre générations. Il en a fait peu à peu l’adresse de référence de toute une région, où se fêtent immanquablement anniversaires et mariages, où prennent date les amoureux pour un tête-à-tête comme les amateurs de vrai bon gibier, de poisson superfrais des deux lacs, bref les épicuriens de la Broye et bien au-

Les ingrédients du vapeur de sandre, chou frisé et beurre safrané.


58 |

AUX FOURNEAUX PIERRICK SUTER

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Vapeur de sandre au chou frisé, beurre safrané delà. Par étapes aussi, JaneLise et Pierrick ont successivement rafraîchi la cuisine, les chambres du premier et la terrasse avant de donner un coup de soleil et de lumière méditerranéenne à la façade, méconnaissable en terracotta. Lui-même a grandi dans le resto-épicerie de son grand-père, cuisinier à Bussy-sur-Moudon, à deux pas de Lucens. Et il a eu tout petit, à 7 ou 8 ans, sa révélation: il serait chef. Suivent un apprentissage à Peney-le-Jorat et le passage dans quelques-unes des très bonnes adresses de Suisse et du Canada (Ravet à Echallens, Bovier à Gstaad puis Küsnacht, Girardet enfin, pendant trois ans).

D’abord à Fribourg puis à Lucens

Arrivé à ce point de son parcours, Pierrick décide de se lancer, entraînant sa jeune épouse, qui avait pourtant juré qu’on ne l’y prendrait pas à devenir restauratrice; ils reprennent une brasserie à Fribourg puis, à la retraite des beauxparents, la belle maison de Lucens, avec tout son passé paysan encore posté à l’arrière. La quarantaine se divise d’ordinaire entre ceux qui entrent en crise – larguant amours, boulot, famille, pour repartir de zéro – et ceux qui s’y trouvent, s’épanouissent, reprennent leur respiration en songeant que la vie peut être belle. Pierrick? On le rangerait à l’évidence parmi les seconds. Pour son air de solidité apaisée et cette petite étincelle au fond de l’œil, même après une journée de quinze heures… Héraut de la transparence, du dépouillement et de la sobriété, il se voit aujourd’hui récompensé pour sa constance. Sa rigueur. Sa cuisine rassurante, au cours imperturbable comme les eaux tranquilles de la Broye, à deux pas de là. Véronique Zbinden Photos Thierry Parel

Sur le Net: www.hoteldelagarelucens.ch

ENTRÉE POUR 4 PERSONNES

250 g de filets de sandre sel, poivre 100 g d’épinards blanchis pistils de safran 1 échalote hachée 150 g de chou frisé blanchi et coupé en carrés d’environ 2 centimètres de côté 1 dl de fumet de poisson 50 g de beurre

PRÉPARATION

1) Tailler les filets de sandre dans la longueur en quatre morceaux de taille égale et les assaisonner de sel et poivre. 2) En ranger deux, alignés côte à côte sur une feuille de papier film; répartir les épinards par-dessus, puis y déposer les deux autres filets de sandre. Parsemer de pistils de safran, avant de rouler le tout bien serré dans le papier film, en formant un gros boudin. 3) Cuire dix minutes à la vapeur. Pendant ce temps, faire fondre l’échalote hachée avec une

noisette de beurre, y ajouter le chou frisé préalablement blanchi, puis compoter le tout doucement. 4) Chauffer le fumet de poisson avec quelques pistils de safran, puis monter au beurre, goûter et rectifier l’assaisonnement. 5) Dresser les assiettes en commençant par former un rond, au fond, avec le chou, à l’aide d’un emporte-pièce. Retirer délicatement le papier film et découper le rouleau de poisson en quatre tranches égales. Déposer sur le chou et répartir la sauce safranée sur le pourtour.

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)


GOURMANDISES DU MOIS bon Rien de tel qu’un gner café pour accompa us une pâtisserie. Vo rtitrouverez un asso ieux lic ment varié de dé s. cafés à votre Migro

9.80 Tourte forêt-noire 440 g

5.80

Brownies Premium* 180 g, 6 pièces

4.40 Tresse russe 330 g

4.40

Torsade aux amandes 330 g

4.80

Cake au chocolat de Mamie aux pépites de chocolat, 420 g

3.60

Dessert harmonie à l’orange* 120 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

5.–

Kouglof au chocolat* 500 g


60 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Les oignons

Oignons rouges

Certes, les oignons font pleurer. Pourtant, sans eux, la cuisine serait fade. Un avis que partage Andrea Pistorius, collaboratrice au magazine «Cuisine de Saison».

Un oignon pour chaque plat

L’oignon est, avec le sel, le condiment le plus important. Chaque variété a un goût qui lui est propre. Il y a donc un oignon adapté à chaque plat. Les oignons jaunes peuvent être étuvés, grillés ou braisés. Les rouges conviennent à la confection de sauces à salade ou de préparations crues s’ils sont hachés. Les oignons blancs sont aussi délicieux crus, en rouelles par exemple. Astuce: les oignons frits dorent de manière uniforme si on les passe au préalable dans la farine.

Conseils pour bien manipuler l’oignon

L’oignon nous fait toujours pleurer au moment de le travailler. Il semblerait qu’il n’existe pas de remède contre ce phénomène. L’oignon contient en effet des huiles essentielles qui nous montent au nez et nous tirent des larmes. L’astuce qui consiste à couper les bulbes

sous l’eau n’étant pas vraiment pratique, en voici une autre, plus simple: placer les oignons dans le congélateur une heure avant de les trancher. Cela atténuera l’effet irritant pour les yeux. Enfin, sachez que respirer par la bouche évite le contact avec les muqueuses nasales. Impossible cependant d’échapper au picotement… à moins de porter gants, masque et lunettes de plongée! Pour éviter que les doigts ne sentent l’oignon après la découpe, il suffit de se laver les mains avec un peu de dentifrice.

L’oignon est toujours de saison

Les oignons poussent toute l’année. Il existe cependant, selon la date d’ensemencement et de récolte, des oignons d’été et des oignons d’hiver. Les deux variétés se conservent longtemps, mais veillez à acheter vos oignons bien secs et fermes, en évitant ceux présentant des germes ou ceux étant plus mous par endroits.

La recette des oignons glacés

30 g de beurre, 1½ cs de sucre, 400 g d’échalotes, 100 ml de fond de veau, 1 pincée de sel, 1 cc d’aiguilles de romarin ou de feuilles de thym. Faire fondre le beurre, verser le sucre et faire dorer légèrement. Faire chauffer les échalotes entières (voire des oignons) en remuant jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides. Ajouter le fond de veau. Cuire à feu plus doux env. 15 min sans couvrir. Saler, poivrer. Se marie bien avec un gigot, un canard ou une oie rôtie.

Oignons jaunes

Photos iStockphoto (2), Fotolia (1)

L’

oignon est le remède naturel le plus savoureux à avoir trouvé sa place dans nos cuisines. Provitamine A, vitamines B1, B2, B6, C et E, calcium, soufre, fluor: il pourrait presque être vendu en pharmacie! En cataplasme (appliquer un torchon contenant des oignons hachés sur les parties du corps correspondantes), l’oignon soigne les otites, les infections urinaires, les piqûres d’insectes ainsi que les affections grippales. Placées sur les inflammations et les plaies qui cicatrisent mal, les rouelles d’oignon chaudes peuvent faire des miracles.

Aromatiques, les oignons rouges viennent principalement d’Italie et ont un parfum épicé et légèrement doux. Ils sont parfaitement adaptés pour préparer des chutneys, des marinades, des antipasti ou des carpaccios. Les oignons rouges crus sont très décoratifs et, coupés en rouelles, ils sont un délice, tant pour le palais que pour les yeux. Sachez cependant qu’ils perdent un peu de leur belle couleur à la cuisson.

Très avantageux, les oignons jaunes déploient tout leur goût piquant et relevé quand ils sont cuits à l’étuvée ou braisés. Hachés finement, les oignons jeunes (petits et jaunes) peuvent être utilisés pour préparer des sauces à salade. Avantage: cultivés comme légumes de garde, les oignons jaunes se conservent tout l’hiver. Comme pour les autres variétés, il est recommandé de les stocker dans un endroit sec, frais et aéré.


CUISINE DE SAISON

Oignons blancs

Principalement cultivés dans les régions chaudes, les oignons blancs distillent une saveur à la fois douce et épicée. Moins forts que les autres variétés, ils peuvent tout à fait être farcis, grillés ou braisés et parfument idéalement les salades. Tous ces principes s’appliquent également à leurs confrères, les gros oignons potagers.

| 61


ACTION

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 2.11.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

3.10

au lieu de 3.90

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. son de froment croustillant aux prunes, 250 g

5.10

au lieu de 6.40

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. Crunchy Mix Fitness Müesli, 600 g

3.65

au lieu de 4.60

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. pastilles au fer

4.80

au lieu de 6.–

4.05

au lieu de 5.10

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. huile de poisson Actilife

4.70

au lieu de 5.90

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. pastilles effervescentes au magnésium

Tous les aliments et les compléments alimentaires Actilife 20% de réduction par ex. pulpe d’argousier, 450 g


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

TERROIR

| 63

«Le vison voyageur» au théâtre

Un amour de fromage

La désopilante équipe de The Boulevard Romand remonte sur scène. Humour garanti avec Pierre Aucaigne, Thierry Meury, Vincent Kohler, Jean-Charles Simon et La Castou.

Le vacherin est exigeant, il faut le tourner souvent, ce qui nécessite un œil acéré.

Le rire est et doit rester l’arme la plus efficace.

Thierry Meury (à gauche) et Jean-Charles Simon combattent les scandales avec l’humour.

D

Photo Alain Wicht

Le vacherin Mont d’Or est un fromage à pâte molle, délicieusement coulant. Présenté dans sa boîte en bois d’épicéa, il séduit les palais et fait chaque hiver de nouveaux adeptes. Il trouve son origine à la vallée de Joux dans le canton de Vaud, à la frontière franco-suisse, tout près d’un sommet qui lui a donné son nom. Une quinzaine de producteurs s’activent à sa fabrication dès l’automne venu et jusqu’au début du printemps. Le vacherin Mont d’Or est fabriqué à base de lait thermisé, soit légèrement chauffé mais pas pasteurisé. Pour gagner en maturité, il faut donc l’affiner, et c’est là une des grandes étapes de sa fabrication qui se fait dans le secret des caves. Le vacherin est exigeant, il faut le tourner tous les jours, ce qui nécessite une main-d’œuvre nombreuse à la dextérité incomparable et à l’œil acéré. Le fromage reste en cave entre dix-sept et vingtcinq jours. Il ne reste alors plus qu’à le déguster avec du pain ou des pommes de terre en robe des champs. Il se glisse volontiers dans le four pour se manger chaud.

u théâtre pour des spectateurs citoyens! Après son tonitruant succès l’an dernier avec Panique au Plazza, la désopilante équipe de The Boulevard Romand a décidé de remettre ça et se lance sur les routes avec un nouvel opus signé Ray Cooney. N’hésitons pas à le répéter, pour la folle équipe d’humoristes et comédiens associés dans The Boulevard Romand, le rire est et doit rester l’arme la plus

efficace dans le combat contre les scandales qui polluent notre vie quotidienne. Ainsi, si lors du premier spectacle ce sont les dessous de la politique fédérale (dessous souvent cachés par des médias complices) qui furent impitoyablement dévoilés au grand jour, le thème de réflexion proposé cette année s’intéresse à une autre polémique: le commerce de fourrure. Les ingrédients sont les suivants: une boutique, des

associés, des employés et des clients pour le moins étranges, des vrais couples, des faux amants, des portes qui claquent, etc. bref, tout ce qui fait le charme et la force jubilatoire du genre vaudeville ou boulevard, si justement populaire. SC 22 et 23 octobre à 20 h 30, Le Casino au Locle. Plus d’informations: tél. 032 931 56 73 www.grange-casino.ch

Adresse: Société coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg, case postale 256, 2074 Marin-Epagnier, tél. 058 574 81 11 Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: 058 574 83 37, tous les matins et lundi après-midi. E-mail: catherine.leuba@gmnefr.migros.ch


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 65

LISTE DES COURS

Yoga et sophrologie

Apportez un plus à votre bien-être! ➔ Ecole Club Neuchâtel Sophrologie Mardi de 14 h 45 à 15 h 45 Mercredi (cours pensée positive) de 20 h à 21 h Mercredi (cours enfants) de 17 h 30 à 18 h 30 Jeudi (niveau débutant) de 19 h à 20 h 30 Yoga Chinois Lundi de 20 h à 21 h Samedi de 9 h à 12 h Hatha Yoga Lundi de 19 h à 20 h Mardi de 18 h à 19 h Mercredi de 18 h 30 à 19 h 30 Mercredi de 19 h 30 à 20 h 30 Mercredi de 20 h 30 à 21 h 30 Jeudi de 09 h 15 à 10 h 15

Marinette Domon: apprenons à mieux vivre «l’ici et le maintenant» par le biais de la respiration, la relaxation et l’assouplissement.

Etre le propre artisan de son bonheur

➔ Ecole-Club Fribourg Yoga Chinois Samedi de 09 h à 12 h Hatha Yoga Lundi de 20 h à 21 h Mardi de 09 h 30 à 10 h 30 Mardi de 12 h 15 à 13 h 15 Mardi de 19 h à 20 h Mardi de 20 h 30 à 21 h 30 Jeudi de 17 h 30 à 19 h Jeudi de 19 h à 20 h

Yoga ou sophrologie: des méthodes anti-stress garantes de détente mentale et physique ou comment arriver à vivre le présent.

C’

➔ Ecole–Club La Chaux-de-Fonds Sophrologie Mercredi de 19 h à 20 h Hatha Yoga Mardi de 18 h à 19 h Viniyoga Mardi de 19 h à 20 h

➔ Val-de-Travers Viniyoga Jeudi de 17 h 30 à 18 h 30 et de 19 h à 20 h

Photo Arnod Parel

➔ Ecole-Club Bulle Hatha Yoga Lundi de 20 h à 21h 15 Jeudi de 19 h à 20 h

est grâce à la danse classique pratiquée très jeune que Marinette Domon, 50 ans et mère de deux enfants, découvre des sensations extraordinaires au travers de son corps. Adulte, ne trouvant pas certaines réponses dans son contexte familial et son environnement socio-religieux, elle gagne en autonomie et c’est tout naturellement que le yoga et la sophrologie s’imposent à elle. Pour Marinette Domon, ces deux méthodes sont incontestablement des moyens efficaces pour lutter contre la maladie de masse et garder un bon équilibre mental et physique. Mais que sont le yoga et la sophrologie? Le

yoga est avant tout une philosophie orientale, tandis que la sophrologie, issue entre autres du yoga, est une science créée par le professeur Caycedo dont les techniques sont destinées aux Occidentaux. Forte de son expérience et de son intérêt à «l’autre», Marinette Domon enseigne à l’Ecole-club de La Chaux-de-Fonds depuis environ dix ans et transmet des outils dans le domaine de la gestion du stress. Mais également le sens de mieux vivre «l’ici et le maintenant», afin de devenir soi-même l’artisan de son bien-être par le biais de la respiration, la relaxation et l’assouplissement. De nou-

«Il est urgent de prendre soin de soi!»

velles techniques sont régulièrement intégrées à ses cours suite à des formations continues ou d’autres recherches personnelles. Pour Marinette Domon, «il est urgent de prendre soin de soi»!

Adresses Ecoles-clubs: Neuchâtel: rue du Musée 3, 2001 Neuchâtel, tél. 058 568 83 50. Fribourg: rue Hans-Fries 4, 1700 Fribourg, tél. 058 568 82 75. La Chaux-de-Fonds: rue Jaquet-Droz 12, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 058 568 84 00. Bulle: rue de Toula 20, 1630 Bulle, tél. 058 568 83 25. Cours au Val-de-Travers et cours au Val-de-Ruz: tél. 058 568 84 75. Internet: www.ecole-club.ch

Monique Jüni


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 67

Instants de vie de votre coopérative

Chez Fritz Gaberell-Blase, la courge se décline en deux cents variétés et autant de saveurs.

Photos Jean-Luc Cramatte

E

lle peut être rouge, blanche, bleue, verte, jaune, multicolore ou orange comme on a davantage l’habitude de la voir. Une fois petite aux formes biscornues, une autre fois allongée ou en forme de calebasse, on l’imagine pourtant ronde et géante. On la déguste en soupe, en gâteau, en salade, en confiture ou encore comme fruit, même si parfois elle ne sert que de décoration. Eh oui, la courge se décline en moult formes, couleurs et goûts et, bien qu’encore trop méconnue, elle fait le bonheur des connaisseurs! Que ce soit la Tonda padana au goût de marron, la Rouge vif d’Etampes plus particulièrement prisée pour la soupe ou la courge Spaghetti dont vous comprendrez le nom une fois cuite.

Fritz Gaberell-Blaser, à Altavilla, petit hameau de Morat, s’est spécialisé depuis douze ans dans la courge et est devenu l’un des plus grands producteurs du pays. L’endroit est idéal à cette culture et particulièrement aux côtés de ces «Toblerones», vestiges en pierre que l’armée avait érigés à travers le village et vers lesquels les plantes s’élancent, comme pour les décorer ou les enfouir. Sur les 10 hectares de son domaine que Fritz Gaberell-Blaser consacre aux courges, croissent quelque deux cents variétés différentes, du melon à la courgette en passant par le pâtisson, car ce sont bien tous des représentants de la famille des cucurbitacées, explique le producteur. Et cela ne représente qu’un petit éventail de ce

qui existe! Autre atout de la courge de la région de Morat, c’est bel et bien sa proximité avec la coopérative de Migros Neuchâtel-Fribourg. De plus, si les courges se

récoltent de mi-juillet aux premiers gels, elles se conservent facilement plusieurs mois selon les variétés, explique encore Fritz Gaberell-Blaser. François Stoeckli

Cette semaine A Altavilla, Fritz Gaberell-Blaser cultive quelque 200 variétés de cucurbitacées. Et ce n’est qu’une petite partie de l’incroyable variété de courges que l’on peut trouver en Suisse!

Fritz Gaberell-Blaser d’Altavilla s’est spécialisé depuis douze ans dans la production des courges.

L’instant prochain: Notre fournisseur de choucroute du Seeland.


Économies musclées. Toutes les offres sont valables du 20.10 au 2.11.2009, jusqu’à épuisement du stock. maintenant

479.20

maintenant

1119.20

avant 599.–

872.–

20%

avant 1090.–

20%

Kettler Crosstrainer Mondeo ST

maintenant

35.90

20%

maintenant

avant 1399.–

Reebok Crosstrainer C5.1

40%

Livraison et montage gratuits d’une valeur de Fr. 180.–

Actilife Crosstrainer Gofit 408

maintenant

439.20

avant 549.–

avant 59.90

maintenant

Actilife Set de yoga avec natte, bloc et bande

679.20

avant 849.–

20%

20%

99.90

Reebok Hometrainer i - bike

Velform ceinture Sauna Massage, avec télécommande Vu à la télévision

44 SportXX en Suisse.

Kettler Ergomètre EX3

www.sportxx.ch


Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 69

Faites la chasse aux déperditions de chaleur!

Vos factures de chauffage vous font grimper aux murs? Songez à bien isoler votre bâtiment. Des conseils de pro bons pour le porte-monnaie et pour l’environnement.

Une maison bien isolée permet d’économiser entre 30 et 70% d’énergie.

C

hauffer l’environnement ne sert à rien. Et c’est pourtant ce que font de nombreux Suisses. Une grande partie de l’énergie de chauffage s’échappe des habitations. Les coupables? Les fenêtres, pensez-vous? Eh bien, non. «Les façades constituent le poste le plus important», indique Sahar Pasche, physicienne

et directrice d’Ecobuilding, une association qui soutient les propriétaires dans leurs travaux de rénovation énergétique, en proposant notamment un check-up du bâtiment, un accompagnement et un suivi du projet. Les murs extérieurs consomment à eux seuls 25% de l’énergie du bâtiment. Les combles et le

toit ne sont pas en reste avec leurs 17%, tandis que les fenêtres en avalent 13%.

Le nerf de la guerre: l’isolation

Comment diminuer ses dépenses énergétiques? En isolant son habitation. Selon la directrice d’Ecobuilding, il est possible

d’économiser entre 30 et 70% d’énergie. Démonstration avec une villa moyenne d’une surface d’environ 200 mètres carrés alimentée par une chaudière à mazout, qui consomme 3800 litres par an. Cette maison dispose d’une mauvaise isolation et nécessite une bonne cure de jouvence.


70 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

EN BREF

Rénovation et protection du climat

Rénovations ciblées Toit et sol des combles

Plusieurs travaux de rénovation peuvent bénéficier d’un soutien financier du Programme bâtiments de la Fondation centime climatique. Il s’agit de l’isolation thermique du toit, respectivement de la dalle des combles, l’isolation thermique des murs vers l’extérieur ou contre terre respectivement du sol vers l’extérieur, la rénovation des fenêtres, ainsi que l’isolation thermique des murs donnant sur une zone non chauffée respectivement du sol donnant sur une zone non chauffée contre terre. A condition de répondre aux exigences du Programme Bâtiment, les propriétaires peuvent bénéficier de 20 à 30 francs/m2 pour le toit ou la dalle des combles, de 20 à 30 francs/m2 pour les murs, ainsi que de 20 à 80 francs/m2 pour les fenêtres. Avec un bonus de 10 francs/m2 pour une rénovation totale. L’actuel programme national d’assainissement des bâtiments de la Fondation Climatique se termine à la fin de l’année. Les contrats doivent être envoyés jusqu’au 31 décembre 2009 (le cachet postal faisant foi) et les travaux réalisés en 2010. Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y aura plus rien en 2010, mais sous une forme différente. Le programme des prochaines années n’en est pour l’heure qu’à ses balbutiements. Renseignements: 0840 220 220 (8 h 30-12 h et 13 h 30-16 h) www.programmebatiment.ch www.fondationcentimeclimatique.ch

Des combles non chauffés et mal isolés causent des pertes de chaleur. Pour y remédier – et éviter de gaspiller 10 à 20% d’énergie –, il convient de poser une couche d’isolation de 12 à 18 cm sur le sol des combles ou 16 à 20 cm sous la toiture.

Fenêtres

Remplacer les fenêtres de son logement permet d’économiser 5 à 10% d’énergie. S’il n’est pas possible de les changer, mettre des joints en caoutchouc réduit le gaspillage énergétique. Autre astuce: isoler et étancher les embrasures et les caissons de stores à rouleaux. Comment choisir les nouvelles fenêtres? Opter pour un vitrage avec la valeur U la plus petite possible. La valeur U est une mesure qui indique la déperdition de chaleur par mètre carré d’un élément du bâtiment. A titre de comparaison, les vieilles fenêtres à double vitrage ont un U élevé (2,5 à 3 W/m2K), tandis que les modèles actuels sont deux fois plus isolants (U de 1,2 à 1,6 W/m2K). Pour limiter les déperditions, il est conseillé de choisir un petit cadre de fenêtre. Alternative au remplacement complet des fenêtres, poser un nouveau cadre sur l’ancien, ce qui évite de changer les caissons de stores à rouleaux, les rebords de fenêtres et les planches à rideaux.

Revêtir les façades d’une protection thermique permet de diminuer la quantité de mazout de 1270 litres. 640 litres sont ensuite épargnés en effectuant la même opération sous le toit, 470 litres en changeant les fenêtres et 320 litres, enfin, en isolant la dalle sur la cave. Au final, cette villa ne

Combles et toit 10 à 20%

Fenêtres 5 à 10%

Economies d’énergie

consommera plus que 1100 litres de mazout par année.

Des subventions sont possibles

Bien sûr, les rénovations ont un prix. En l’occurrence, la directrice d’Ecobuilding les chiffre à 132 000 francs. «L’amortissement du coût des travaux sur

vingt à trente ans correspond à la durée de vie des matériaux utilisés», indique Sahar Pasche. A noter qu’il est possible d’obtenir des subventions – 16 800 francs dans l’exemple cité – auprès de son canton et du Programme bâtiment de la Fondation centime climatique (lire encadré). Par ailleurs, la spécialiste


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 71

Gestes simples

Murs extérieurs

Murs extérieurs 10 à 20%

C’est en isolant les façades qu’il est possible de réaliser le maximum d’économies d’énergie: entre 10 à 20%. Cette étape se révèle indispensable pour les maisons disposant d’une mauvaise isolation thermique. Comment procéder? Le plus courant: poser une couche isolante à l’extérieur de la façade. Elle peut être compacte ou ventilée (avec un espace vide de 3 à 5 cm). Mais il est aussi possible d’isoler l’intérieur du bâtiment. Les spécialistes recommandent de recouvrir les murs extérieurs d’une couche de 14 à 20 cm.

Chauffage et eau chaude 5 à 10%

Electricité 5 à 10%

Sol et plafond de la cave 5 à 10%

conseille de bien planifier les travaux de rénovation. Une coordination permet d’éviter des erreurs qui peuvent coûter cher par la suite. Exemple: installer des fenêtres très isolantes sans rénover les façades risque de causer des problèmes d’humidité. Une synchronisation permet aussi de mieux rentabi-

➔ Aérer son logement pour évacuer l’humidité: il suffit d’ouvrir grand les fenêtres durant cinq minutes et de les refermer ensuite complètement. ➔ Eviter de laisser les fenêtres entrouvertes toute la journée, ce qui cause de lourdes déperditions de chaleur, car le thermostat du radiateur cherchera en vain à compenser les pertes de chaleur. A noter que si le radiateur est froid, c’est que la température ambiante est atteinte. ➔ Dépoussiérer les radiateurs. ➔ Dégager les rideaux et obstacles placés devant les radiateurs. ➔ Tirez les rideaux et baisser les stores afin de conserver la chaleur durant la nuit. ➔ Poser une feuille isolante revêtue d’aluminium derrière le radiateur permet de réduire les pertes de chaleur vers l’extérieur. ➔ Isoler les tuyaux de chauffage et d’eau chaude dans les locaux non chauffés du sous-sol.

L’énergie de l’eau chaude Sol et plafond de cave 5 à 10% d’énergie supplémentaire peut être épargnée en isolant le plafond de la cave avec une couche de 8 à 14 cm. Des déperditions de chaleur apparaissent lorsque les sous-sols ne sont pas chauffés. En plus du plafond des sous-sols non chauffés, il est conseillé de colmater ou d’ajouter des isolations supplémentaires aux portes, cloisons et cage d’escalier. A noter que les sols à même la terre peuvent être isolés avec une couche de même épaisseur.

liser certaines structures telles que les échafaudages. Comme le remarque Sahar Pasche, les besoins en chauffage changent après une isolation thermique. Mieux vaut donc rénover son logement avant de changer son installation de chauffage. Sinon, le système risque fort d’être surdimen-

sionné et, par conséquent, la facture aussi.

Laurence Caille Photo Keystone

Sur le Net: www.ecobuilding.ch www.bien-construire.ch www.crde.ch www.suisse-energie.ch

Chasser le gaspillage de chaleur concerne également l’eau chaude. Sur les 160 litres d’eau que chaque Suisse consomme quotidiennement, un tiers est chaude. En considérant qu’elle est chauffée grâce au mazout, cela représente 250 litres par an. A lui seul, un bain nécessite un demi-litre de pétrole. Pour économiser de l’énergie: prendre une douche plutôt qu’un bain permet d’épargner 140 litres de mazout (sans parler des 40 000 litres d’eau). Installer un robinet mitigeur aide à retrouver rapidement la température souhaitée. Autres gestes simples pour économiser de l’eau (aussi chaude que froide): fermer le robinet lorsqu’on se savonne, se rase ou se lave les dents, installer un brise-jet et ramener le mitigeur sur la position froid après usage, afin d’éviter de faire couler inutilement de l’eau chaude.


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 20.10 20 10 AU 26.10.2009 26 10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUT L’ASSORTIMENT CATSAN

Le choix le plus simple pour une propreté parfaite de votre chat.

7.40de 9.25 au lieu

20% moins cher p. ex. Catsan Litière hygiénique

Catsan Ultra Litière agglomérante: 3 fois plus économique grâce aux petits granulés d’argile ultra-absorbants. Ceux-ci forment de petits grumeaux solides, faciles à retirer chaque jour.

no

n ag

gloméra

nte

mérant

e

a g glo

Catsan Litière hygiénique: 3 fois plus efficace contre le développement de bactéries et les odeurs que les litières conventionnelles – grâce à des granulés minéraux uniques en leur genre et à la protection brevetée contre les odeurs.

Catsan®. Absorbe avant l’apparition d’odeurs.

Catsan est en vente à votre Migros


Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 73

Les énergies de l’harmonie

Synthèse de la médecine ayurvédique, chinoise et égyptienne, la polarity thérapie est encore peu connue en Suisse romande. Son but: permettre à l’énergie vitale de circuler librement en soi.

P

olarité? Sommes-nous donc un circuit électrique? Pas du tout! La méthode thérapeutique polarity se base sur l’énergie vitale que chacun posséderait et sa mise en mouvement dans l’organisme. Souvent, cette énergie circule mal dans le corps. Il s’agit alors de la rééquilibrer et de la réharmoniser, en touchant toutes les dimensions de la personne: physique, psychique, émotive et spirituelle. La polarité (ou polarity, le nom officiel), développée en 1945 par le Dr Randolph Stone, est la synthèse de trois médecines traditionnelles: chinoise, ayurvédique et égyptienne. On y retrouve les cinq éléments (le feu, l’eau, l’air, la terre et l’éther – l’espace), ainsi que le yin et le yang sous forme de positif et négatif.

Un soutien dans l’apaisement de douleurs

Elle s’adresse à tout le monde, car, d’une part, elle soutiendrait le processus d’autoguérison et renforcerait le système immunitaire. D’autre part, elle soulagerait aussi les douleurs – ponctuelles ou chroniques – en supprimant les blocages d’énergie qui en sont la cause. Des obstacles qui

Pour les enfants aussi

Positionner des mains sur un enfant qui doit rester allongé environ trente minutes, c’est plutôt étrange, non? Pourtant, la polarity thérapie produit aussi de nombreux bienfaits aux plus petits. Ils peuvent écouter un conte pendant la séance. Celle-ci aide à calmer l’hyperactivité, qui est aussi un symptôme d’une mauvaise circulation de l’énergie. Elle peut apaiser les angoisses, faire diminuer les troubles du sommeil et améliorer la concentration.

Elisabeth Bongard Henzelin, thérapeute en polarity, pratique un soin sur notre journaliste Mélanie Haab.


n o i t c u d 20 % de ré e, sses de couett u o h s le t e in rs taies de trave ent pour enfants sur toutes les sortim y compris l’as p. ex. parure de lit en percale NIRA 100 % coton brodé, diverses dimensions, p. ex. taie 65 x 100 cm, 4511.496.109.70

p. ex. parure de lit en cretonne PRISCA

avant 29.90 maintenant

100 % coton, taie 65 x 100 cm, housse 160 x 210 cm 4511.581.144.19

23.90

avant 49.90

housse 160 x 210 cm 4511.496.123.70

maintenant

avant 89.90 maintenant

39.90

71.90

p. ex. parure de lit en coton renforcé KUNO 100 % coton, diverses dimensions, p. ex. taie 65 x 100 cm, housse 160 x 210 cm 4511.549.144.74

p. ex. parure de lit en coton renforcé SIMONA 100 % coton, taie 65 x 100 cm, housse 160 x 210 cm 4511.598.144.10

avant 69.90 maintenant

55.90

avant 79.90 maintenant

63.90 p. ex. parure de lit en cretonne KIRA 100 % coton, taie 65 x 100 cm, housse 160 x 210 cm 4511.579.144.33 avant 49.90

p. ex. parure de lit en coton renforcé LUIE 100 % coton, diverses dimensions, p. ex. taie 65 x 100 cm, housse 160 x 210 cm 4511.547.144.70 avant 69.90 maintenant

www.micasa.ch

55.90

Offre valable du 20.10 au 9.11.2009 sur toutes les taies de traversin et les housses de couette, y compris l’assortiment pour enfants, excepté les articles M-Budget. En vente dans tous les magasins Micasa et les plus grands magasins Migros.

maintenant

39.90


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

peuvent s’exprimer sous forme de maux de ventre ou de tête, anxiété, stress ou déprime. Par exemple, «on devrait la pratiquer régulièrement à l’entrée de l’hiver pour éviter d’attraper la grippe saisonnière», conseille Elisabeth Bongard Henzelin, de l’Institut Ganesh à Lausanne et thérapeute diplômée en polarité (formation de plusieurs années).

Se soigner avec l’autopolarité

Des pôles de la tête aux pieds

Concrètement, celui qui souhaite donner un coup de pouce à sa vie se rend chez un thérapeute. La séance dure entre une heure et une heure et demie et est remboursée par la plupart des assurances complémentaires. Le spécialiste discute avec la personne, qui explique ce qu’elle attend de ce rendez-vous, ce qui la fait souffrir ou la chiffonne. Puis elle s’étend, habillée, sur une table demassage.Lethérapeutepositionne ses mains sur les différents points d’énergie, l’une sur un pôle et l’autre sur son opposé. Ces pôles (positifs, négatifs ou neutres) se trouvent sur l’entier de notre corps, de la racine des cheveux aux petits orteils. Les mains du thérapeute font le lien entre les différents pôles du patient, permettant la remise en mouvement d’une circulation harmonieuse. Le travail s’effectue avec la propre énergie de la personne. «C’est un cheminement, parfois les choses bougent rapidement grâce à la polarité. Mais il faut vouloir avancer, être d’accord de travailler sur ses problèmes», note Sylviane Buchilly, thérapeute diplômée à l’Institut Ganesh. Et on sent vraiment la différence? Après avoir testé, nous pouvons en témoigner; lorsque le blocage se résout et que l’énergie refonctionne normalement, on le remarque aussitôt: gargouillements du ventre, impression de calme, de bien-être qui augmente. Pour un peu, on s’endormirait. L’heure défile alors à toute vitesse. D’où l’importance d’être en confiance avec son thérapeute pour parvenir à lâcher prise.

De la gym à l’assiette

«On agit sur la globalité de la personne. Souvent, les gens viennent pour un problème et d’autres cho-

| 75

Sylviane Buchilly, thérapeute, montre comment pratiquer l’autopolarité du foie.

ses ressortent, explique Sylviane Buchilly. Chaque personne réagit différemment.» «Quelquefois, une séance suffit pour décoincer tout ce qui empêche l’énergie de circuler correctement, mais cela dépend du nombre de blocages anciens, et surtout du patient», poursuit Elisabeth Bongard Henzelin. Qui précise que si la polarité soulage les maux, elle ne se substitue en aucun cas à un diagnostic médical. Elle peut aussi s’effectuer avant une intervention, pour calmer la personne, ou en post-opératoire, pour réharmoniser les corps énergétiques, diminuer les douleurs et accélérer la convalescence. Comme dans l’ayurvéda, la polarité comporte plusieurs volets: le soin prodigué par un thérapeute, mais aussi des exercices énergétiques, une attitude mentale positive, une alimentation saine et fraîche et l’autopolarité (lire encadré). «Chacun va à son rythme, selon l’ampleur du changement de vie qu’il est prêt à concevoir. Ce ne sont pas les événements extérieurs qui sont importants, mais comment la per-

sonne les ressent», insiste Elisabeth Bongard Henzelin.

Mélanie Haab Photos Loan Nguyen

Portes ouvertes à l’Institut Ganesh, le 31 octobre, rue du Pont 22, 1003 Lausanne. Tél. 021 617 35 78. Infos: www.institutganesh.ch Sylviane Buchilly: www.vitalitesante.ch, 077 410 42 82 L’association faîtière de la polarity thérapie en Suisse: www.polarityverband.ch

L’avantage de la méthode polarity, c’est qu’une fois un bilan établi avec un thérapeute, et l’apprentissage de quelques mouvements, on peut parfaire son bien-être soi-même, sans que cela ne remplace pourtant une séance. Pour ce faire, il faut une pièce au calme, bien aérée, et un peu de temps devant soi. Par exemple, pour des problèmes liés au foie, on applique la main droite sur le foie, côté droit du ventre, et la main gauche derrière la nuque. Une position que l’on garde durant trois à cinq minutes. Contre les maux de tête, la main gauche se colle sur le front, tandis que la droite va sur la nuque. L’autre point important, c’est de pratiquer les exercices énergétiques dès le matin, pour réveiller le corps et maintenir la souplesse des articulations. Par exemple, la position d’accroupissement permet de fortifier le dos et le périnée, un mouvement qui aide aussi en cas de constipation chronique. Enfin, il faut prendre garde à ce qu’on mange, car c’est aussi cela qui nous fournira l’énergie. Une alimentation trop riche ou grasse empêche une bonne circulation énergétique.

Publicité

La ménopause? Adoptez la couleur! cimifemine® neo – avec de l‘actée à grappes

• Atténue les troubles de

la ménopause tels que: – les bouffées de chaleur – les accès de sueur – la nervosité

• 1 comprimé par jour suffit

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

cimifemine® néo est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie ou droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


Le mercure baisse mais les prix sont brûlants!

25%

6307.173

20%

40%

TAR incl.*

DO IT + GARDEN MIGROS Broyeur électrique EG 2000 Pour branches de 35 mm de diamètre max., moteur puissant de 2000 W avec frein moteur et sécurité anti-démarrage, commutateur à tension nulle (interrupteur de tension), carter en matière synthétique, 13 kg. Maintenant Fr. 140.–, avant 175.–

6142.086 avant

199.–

maintenant

Gamme complète des outils PB Swiss Tools Par ex. Tournevis 100/3Y, maintenant Fr. 5.60, avant 7.50 Jeu de clés allen PB 210HC-10RB, maintenant Fr. 24.35, avant 32.50

6311.534

Feuille thermo-isolante Autocollante, dimensions 5 x 0,5 m. Grâce aux grandes alvéoles d’air, les pots sont très bien protégés du froid. Maintenant Fr. 9.20, avant 15.30

avant

159.– TAR incl.*

Poêle-cheminée électrique Cube Effet Optiflame, 2 niveaux de chaleur max. 2000 W, avec sécurité anti-surchauffe.

75.–

maintenant

6028.301-304

6142.049

49.– TAR incl.*

Convecteur Hawaii 2000 W, 3 niveaux de chaleur, thermostat, fonction radiateur soufflant. Convecteur Tahiti Digital, 6142.050, maintenant Fr. 59.–, avant 89.–

6033.794/795

6027.ss.

avant

138.–

maintenant

69.–

Veste Softshell, S–XL Grise, 80% polyamide/20% spandex/Lycra Softshell, 380 g, doublure: micro-fleece, 2 poches zippées et 2 poches intérieures. Jusqu’à épuisement du stock

6762.009

6762.005

à partir de

2.50

Boîtes de rangement Ces boîtes en matière synthétique sont parfaites pour ranger des ustensiles de bricolage, des cartes de visite, etc. Diverses couleurs. 0,14 l, 9 x 6,5 x 5,5 cm, Fr. 2.50 0,3 l, 12 x 8,5 x 6,5 cm, Fr. 3.50 Jusqu’à épuisement du stock

9.–

Multiprise, 7 x T13 7 x type 13 avec interrupteur. En noir. Jusqu’à épuisement du stock

* TAR: taxe anticipée de recyclage

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 20.10 au 2.11.09, sauf indication contraire.

Garantie de produit, livraison à domicile, montage/ service à domicile, élimination/recyclage, service d’entretien, produits sur mesure.

2 ANS M-GARANTIE

5.–

Set de peinture dans un bac, 8 pièces Pinceau, rouleau, 4 rouleaux, grille égouttoir, bac à peinture. Jusqu’à épuisement du stock


VIE PRATIQUE GRANDIR

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

| 77

«Papa, maman, mon amoureux peut venir dormir à la maison?»

Votre ado veut dormir avec son chéri ou sa chérie sous votre toit. Quelle position adopter? Les conseils de spécialistes.

C

upidon a encore frappé: Carla est folle amoureuse de son Frédéric. Folle au point d’avoir l’impression de manquer d’air loin de lui. Le petit couple, scotché l’un à l’autre le jour, voudrait bien aussi rester collé la nuit. Où ça? A la maison, pardi. «Dites, parents chéris, mon ami(e) peut rester dormir ce soir?» Dans le même lit, s’entend. Comment réagir? «Ce n’est ni aux psys ni aux journalistes de dire aux parents ce qu’ils doivent faire, répond Nahum Frenck, pédiatre et théra-

peute familial à Lausanne. Ils doivent se reporter à leurs valeurs familiales.» Condition sine qua non: il faut que les parents – ou le parent et son partenaire – soient à l’aise avec cette situation. Et d’accord entre eux.

Un week-end sur deux

Et le médecin de citer l’exemple d’un jeune homme de 18 ans dont les parents sont divorcés. Son père ne tolère pas d’autre sexualité sous son toit, tandis que sa mère l’accepte. Ainsi, il peut dor-

mir un week-end sur deux avec sa partenaire chez sa mère. Souvent, les parents ne réagissent pas de la même manière en fonction du sexe de leur ado. «Il y a traditionnellement davantage de résistance chez les parents d’une fille, reconnaît Monique Weber, responsable de prévention pour l’éducation sexuelle à la Fondation Profa. Tandis que notre société considère qu’un garçon doit vivre ses expériences.» L’âge aussi modifie la donne. Des parents vont peut-être refuser que leur enfant couche avec

son partenaire sous le toit familial avant la majorité sexuelle (16 ans) et n’y verront aucun inconvénient s’il reformule cette demande à 18 ans. Est-ce risqué de refuser que son ado dorme avec son partenaire sous le toit familial? «Cela ne va pas empêcher les jeunes d’avoir une sexualité, comme des dizaines de générations l’ont eue avant eux, dans les bois, dans une voiture, chez des connaissances», remarque Nahum Frenck. Une décision négative ne va pas non plus perturber l’ado amoureux.

Condition sine qua non pour qu’un enfant dorme avec son amoureux ou son amoureuse: que les deux parents soient d’accord.


78 |

VIE PRATIQUE GRANDIR

«Il sera un peu frustré, il va pester, il va trouver d’autres solutions, insiste le spécialiste. Mais il ne va pas être traumatisé ou impuissant pour autant.» Faire plaisir à tout prix, au détriment de ses propres valeurs, voilà ce qui risque d’envenimer la vie familiale. «Les adultes doivent identifier leurs propres besoins et définir le cadre nécessaire à leur bien-être, appuie Monique Weber. Dans une société où il est de bon ton d’être à l’aise avec la vie intime des jeunes, les parents n’osent pas dire non. Résultat: les ados envahissent trop l’espace.» L’adjointe pédagogique de Profa recommande de fixer des limites afin de préserver leur territoire qui se découpe en un espace conjugal et un autre familial. Evidemment, la cohabitation ne se déroule pas de la même manière dans un appartement que dans une grande maison. Pas envie de croiser la petite amie du fils en petite tenue le matin ou d’avoir l’impression d’habiter chez son enfant: il faut clairement l’exprimer. Si des parents ne souhaitent pas cohabiter avec un autre couple, mais qu’ils ne voient pas d’objection à ce que les jeunes s’approprient le domicile en leur absence, qu’ils le disent.

«Une hiérarchie à conserver»

Reste qu’instaurer des règles est forcément arbitraire. «Les parents doivent aménager la cohabitation en fonction de leur façon de vivre, note Nahum Frenck. Ce n’est pas nécessairement à eux de s’adapter, il devrait y avoir une hiérarchie de compétences, cela ne veut pas dire que l’on ne discute pas, mais la décision revient aux parents.» En quoi la présence d’un couple adolescent sous le toit familial peut-elle mettre les seniors mal à l’aise? «Elle les renvoie à leur propre intimité», explique Monique Weber. En plus, la sexualité de leur ado leur fait prendre conscience qu’ils reculent d’une génération, qu’ils deviennent des grands-parents potentiels et qu’eux-mêmes ne sont plus en état de procréer.

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Si les parents refusent, les enfants trouveront toujours des endroits pour passer des moments d’intimité avec leur amoureux.

En face, le jeune couple recherche un endroit où vivre un moment privé. «Dans de telles situations, on se sent très vulnérable, remarque l’adjointe pédagogique de la Profa. Souvent, les adolescents aimeraient que cet instant soit le plus beau possible, se sentir en sécurité, ne pas être dérangés. Ils cherchent un lieu plaisant et confortable qu’ils peuvent tous deux s’approprier. Certes, certains parents sont rassurés que leur enfant passe la nuit à la maison. «Mais attention à ce que le sentiment de protection ne dérive pas vers quelque chose d’intrusif», prévient Monique Weber. «Ce moment d’intimité est une manière de se séparer de ses parents, poursuit l’adjointe pédagogique. Mais ce n’est pas aux parents d’organiser les rencontres sexuelles de leur enfant.» Les parents ne doivent pas se mêler de l’intimité de leur enfant, mais plutôt rester en retrait, car «cela fait partie du processus d’individualisation, de responsabilisation du jeune», note Monique Weber. Laurence Caille Photos Getty et F1 Online

Lectures conseillées Marcel Rufo, «Tout ce que vous ne devriez jamais savoir sur la sexualité de vos enfants», Anne Carrière et Livre de poche. Si les bébés ignorent qu’ils ont un sexe, ils le découvrent et se l’approprient peu à peu en faisant l’expérimentation d’une sexualité infantile. En plus de détailler les étapes de la construction de l’identité sexuelle et d’aborder la sexualité abîmée – attouchements, viols... – le célèbre pédopsychiatre français répond aux questions que se posent les parents. A savoir: est-il normal qu’un enfant se masturbe? Peut-on prendre un bain avec lui? Stéphane Clerget, «Guide de l’ado à l’usage des parents», Calmann-Lévy. L’adolescence: une période de transformation radicale et de grande fragilité, reconnaît le pédopsychiatre français Stéphane Clerget. Son guide

destiné aux parents des 12-18 ans donne des conseils précis et des réponses pratiques à de nombreuses questions que se posent les parents. Exemple: comment réagir lorsque son ado change d’attitude, devient insolent, prend des drogues, etc. Béatrice Copper-Royer, «Premiers émois, premières amours. Quelle place pour les parents», Albin Michel. L’adolescence est la période de nombreux émois que l’ado vit très intensément. Comment les aider sans s’immiscer dans leur intimité? Comment les réconforter lors d’un chagrin d’amour ou faire parler un ado muré dans le silence? Psychologue spécialisée dans la clinique de l’enfant et de l’adolescent, Béatrice CopperRoyer a écrit d’autres ouvrages au sujet des jeunes, dont «Lâche un peu ton ordinateur», «Non, tu n’es pas encore ado!» et – entre autres – «Vos enfants ne sont pas des grandes personnes».


W

TELLEMENT BON QUE VOTRE CHAT

FERA TOUT POUR ÇA:

LE NOUVEl EXELCAT® GUSTO AVEC DES BOUCHÉES NATURELLES.

Exelcat est en vente à votre Migros


80 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

Alexandre Cotting, ingénieur et chef de projet au sein du RFID Center de Sierre, un centre de compétence dédié aux puces électroniques.

Faut-il avoir peur des nouvelles puces électroniques?

Traçage du nombre d’entrées ou de ventes d’aliments, identification immédiate d’un vrai client ou d’un faux passeport: la nouvelle génération des marqueurs électroniques – les puces RFID – appartient déjà à notre quotidien. A notre insu? Paroles d’experts.


VIE PRATIQUE HI-TECH

| 81

H

ier, le code-barres permettait à la gérante d’une boutique de gérer son stock et d’étaler au mieux ses commandes auprès de sa centrale d’achat. Demain, et souvent aujourd’hui déjà, grâce à un «tag» informatique, une marque d’habits ou de boissons sait en temps réel où, quand et en combien d’exemplaires est vendu tel ou tel produit. Et cela n’importe où sur la planète. Ce double système d’étiquetage intelligent et d’identification automatique appartient à ce que l’on nomme en français l’internet des objets (lire encadré). Les scientifiques, eux, préfèrent le terme technique de RFID pour Radio-frequency Identification. Soit une minipuce pour le stockage informatique des données et une antenne lilliputienne offrant la réception et l’envoi des ondes radio. Le tout paramétrable sur une distance oscillant entre quelques centimètres et plusieurs mètres. Les premiers échos autour de la RFID datent des 2005. «A l’époque s’est produit un impressionnant buzz médiatique. Pour les uns, cela allait tout révolutionner. Pour les autres, c’était une nouvelle manifestation de l’éternel Big Brother.» Alexandre Cotting vit déjà dans le monde global. Souvent en déplacement, son épouse est Chinoise et lui-même ne se débrouille «pas trop mal» en mandarin. Ingénieur en électricité diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, au bénéfice d’un master en management de la technologie (MOT), il travaille comme chef de projet au sein du RFID Center du Technopôle de Sierre, le seul centre de compétence de cette technologie en Suisse. Et il le reconnaît volontiers: si cet identifiant électronique du XXIe siècle envahit petit à petit notre quotidien, c’est souvent à l’insu du plus grand nombre. Ainsi, même si Migros et d’autres grands distributeurs le testent depuis plusieurs années, le magasin du futur sans caissière ne semble toujours pas près d’accueillir ses premiers caddies. Pas de quoi inquiéter l’ingénieur, à qui l’on faisait le même genre de réflexion lorsqu’il s’occupait de robotique.

Alexandre Cotting: «La puce RFID est déjà largement une réalité.» Au premier plan: un lecteur RFID mobile.

«Le code-barres a mis trente ans à s’imposer et il n’a sans doute pas encore dit son dernier mot. Il y a une décennie à peine, beaucoup de produits s’étiquetaient encore à la main. Alors il faut un peu de temps, mais la RFID est déjà largement une réalité.»

Des puces utilisées pour identifier les animaux

Il se nichait ainsi dans chaque billet du dernier championnat du monde de football. Plus d’une vingtaine de postes dans le monde le testent pour améliorer la qualité de leurs prestations, de plus en plus d’entrepôts de la grande distribution en sont équipés et de nombreux chiens et chats en ont été dotés par leurs propriétaires. Pour l’heure, seule la question du coût encore important de la puce semble l’empêcher de se retrouver sur la moindre marchandise. «Il faut un certain volume. Les prix vont baisser. Mais pour l’heure, à 20 centimes le tag, cela fait davantage sens sur un container que sur chaque bouteille de bière.» Sans compter que des problèmes techniques voient le jour, liés entre autres à la pose sur certaines surfaces réticentes comme le métal ou les récipients contenant de l’eau. «Nous avons

«Des craintes infondées» Chercheur indépendant et co-organisateur de la conférence LIFT à Genève, consacrée aux technologies de la communication, Nicolas Nova pose un regard plutôt serein sur le RFID, une technologie qui se développera selon lui au moins sur deux axes: celui de la logistique et celui de la traçabilité de l’individu, comme une carte d’étudiant avec laquelle payer son repas ou accéder à certaines parties du campus. «Même s’il existe encore des obstacles d’ordre technologique et, en effet, certaines réticences d’ordre éthique.» Fantasme ou réalité? «Selon moi, ces craintes sont largement infondées.» D’abord, rappelle ce spécialiste, la plupart des gens possèdent de nombreuses cartes (de crédit, de débit, de fidélité, etc.) sans trop d’état d’âme. «Surtout en Suisse, où le débat sur la protection de la sphère privée est moins vif qu’en France, par exemple. Peut-être parce que d’un autre côté les menaces sont plus diffuses.» D’autre part, rappelle Nicolas Nova, certaines catégories de population – adolescents en tête – produisent eux-mêmes de l’information les concernant, notamment sur les réseaux sociaux. «Souvent avec beaucoup de subjectivité, voire pas mal de fantasme ou de fausses vérités, et sans toujours avoir conscience des risques encourus.» Selon Nicolas Nova, tout indique que la majorité semble prête à sacrifier une partie de son intimité en contrepartie d’avantages pratiques. Pour preuve, ce sondage qui indiquait qu’une majorité d’Anglais accepterait de s’implanter une puce informatique sous la peau à l’image du fameux professeur de robotique Kevin Warwick. «Ou plus prosaïquement, cette discothèque de Barcelone offrant la possibilité d’un capteur RFID sous-cutané pour faciliter l’entrée des clients. Nous laissons derrière nous une masse considérable d’informations sur nos habitudes dans la vie quotidienne. Le problème se poserait si ces données éparses se voyaient collectées de manière centralisée. Heureusement nous n’en sommes pas là.» Pour l’instant?


PERFORMANT ANT TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 20.10 AU 26.10.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

t tout Pour être performan e, préau long de la journé déjeuner parez-vous un petitdes équilibré composé lait, de in, produits Eimalz frais, its de müesli et de fru à en vente par exemple

2.60

votre Migros.

au lieu de 3.30

Produit à tartiner Eimalzin Crisp* 400 g

11.– 13.80 au lieu de

Eimalzin en boîte* 850 g

1.35

au lieu de 1.70

Tablette de chocolat Eimalzin 100 g

1.–

au lieu de 1.25

Drink Eimalzin 250 ml

2.55

au lieu de 3.20

9.90

Récipient à provisions Migros topline* en verre borosilicate, robuste, résiste à la chaleur, 1,2 litre

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

Biscuits Eimalzin* 132 g

7.10de 8.90 au lieu

Crunchy Ice Eimalzin 6 pièces


VIE PRATIQUE HI-TECH

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

A l’aide de programmes comme codeicare.ch, les consommateurs peuvent avoir accès aux informations des codes-barres via leur téléphone mobile.

| 83

EN BREF

Dans les arbres… A Paris, l’on retrouve ces puces sans contact dans les cartes Vélib’ ou les pass de transports publics Navigo, mais aussi dans... les arbres. Rien à voir avec une quelconque surveillance des passants: il s’agit de renseigner les jardiniers sur les dates de plantation, mais aussi les éventuelles maladies ou traumatismes détectés. A une quinzaine de kilomètres de là, la maternité de Montfermeil a été pionnière dans la mise en place de bracelets électroniques pour nouveau-nés en vue de prévenir les risques de rapt ou d’échange.

... et dans les œuvres d’art

été approchés par la filière du gruyère pour imaginer une puce capable de tenir sur une meule sans tomber ni mettre le goût en danger. En collaboration avec la HES-SO Valais, nous y sommes parvenus, mais non sans difficulté.» Dans certains pays, tel le Japon, des mobiles équipés permettent déjà de commander un titre de transport par un simple coup de fil. «Dans d’autres régions aux infrastructures informatiques peu développées, on peut également imaginer l’attrait de ce type de service, par exemple pour les transactions financières.» Autre domaine particulièrement concerné, le monde hospitalier, où il s’agit de diminuer le risque d’erreur notamment dans la gestion et l’administration des médicaments.

Des possibilités de géolocalisation

Bref, le champ des possibles semble illimité. Ce que d’aucuns observent avec une certaine inquiétude, les possibilités de géolocalisation de cette technologie leur apparaissant comme une menace pour nos libertés individuelles. Exemple sans doute le plus évocateur de cette polémique: le désormais fameux passeport biométrique. On se souvient bien sûr du référendum lancé par une coalition hétéroclite (essentiellement UDC, PS et Verts) dénonçant une «surveillance excessive du citoyen». Il fut largement rejeté par ce dernier

en votation populaire ce printemps. Les aspects pratiques (en cas de refus, les Etats-Unis auraient réclamé un visa aux touristes suisses) et politiques (la possible remise en cause de l’espace Schengen/Dublin) l’ont largement emporté sur le soupçon de big-brotherisation.

Autre utilisation inattendue de ces marqueurs électroniques, que l’on retrouve sous l’épiderme de chevaux ou de bovins pour valider leur pedigree. Ou dissimulés dans des œuvres d’art, afin d’éviter la contrefaçon. Ce qui fait dire à certains sceptiques que l’on assiste à un «emballement technologique avec des applications potentielles allant bien au-delà des objectifs initiaux», selon les termes de Danielle Kaminsky, chercheur française en criminalité.

Publicité

La légende des billets de banque

Après quelques péripéties parlementaires, ce nouveau document d’identité électronique sera délivré à partir de mars 2010, après avoir été adopté par une quarantaine de pays, notamment l’ensemble de l’Union européenne. Il contient donc du RFID. «Naturellement pas à la même fréquence que celle utilisée dans un entrepôt: on ne doit pas pouvoir lire ce type d’informations deux ou trois mètres plus loin!» rassure Alexandre Cotting. Qui prend avec amusement certaines suspicions tournant parfois à la paranoïa, comme ces prétendus tags RFID dissimulés dans les billets de banque, dénoncés jusque dans les rangs de l’extrême gauche helvétique. Renseignement pris, le grand complot prend des allures d’affabulation: aucune coupure dans le monde n’est actuellement porteuse d’une telle technologie. A la fois inutile (plié dans tous les sens, le billet rendrait la puce inutilisable), techniquement impossible (les machines actuelles ne le permettent pas) et bien trop cher. Pierre Léderrey Photos Thomas Andenmatten

Votre spécialiste en cas de maux de gorge

Ma u x d e gorge?

Disponible en pharmacies et drogueries. Veuillez lire la notice d’emballage.


Entreprises

Vacances

Avant de jeter votre vieux salon,

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

RentAlp est un réseau de professionnels spécialisés dans la location d’appartements et de chalets de vacances en montagne qui mettent à votre disposition plus de 4’000 appartements et chalets situés dans les meilleures stations au coeur des Alpes. Réservez sans tarder votre coin de bonheur pour des vacances mémorables à la montagne sur www.rentalp.ch !

Formation

Hôtel Alpenblick

3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne

Préparez:

Maturité suisse & Bac français

L, E.S., S

5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne

> Préparations sûres et rapides > Modules semestriels > Démarche personnalisée

LEMANIA

Ecole Lémania – Lausanne

L’offre de la semaine:

Offres Top été/automne 2009 dès le 5 juillet 09 au 22 novembre 09 à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains

Accédez rapidement à l’université!

tél. 021 320 1501

Loèche-les-Bains

Santé

Des questions sur Parkinson? Contactez-nous! 1003 Lausanne T 021 729 99 20 www.parkinson.ch CCP 80-7856-2

7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

102 rendez-vous reportés. 5 ans sans aller au cinéma. 1 nouveau remède contre le cancer découvert.

Votre don nous permet de soutenir les chercheurs qui s’engagent dans la lutte contre le cancer. Grâce à vous, de plus en plus de personnes ont une chance de guérison. CP 30-3090-1


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

MAUVAIS TOURS BANAL

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

HARCELÉE

BAUDETS

TABOU

ES ÉTENDU

Comment participer:

SINON PLANTES HERBACÉES

4 SUR UN DIPLÔME

* E D O * T U R B U L E N T E

U D I N E * S I C I E * V E T

* A E C O T N E

* E S *

O * S * S S E U * A P R P I T I * U N V A A * G I J E T * N * P A F * D * B * I R R A D I E R A A H I S S E U R I N E S * D E R A * E R E

MOI

CANTON SUISSE SUR L’OKA

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 25 octobre 2009, à 18 heures. B R I N G U E B A L A I E N T

ZÉLÉ DRAME LYRIQUE

11 QUEUES-DE COCHON DRÔLE

6

* P * A * R * A * G * L * E *

SE REND BAIE DU JAPON

VILLE DU NIGERIA COLÈRE

| 85

O R E E * L E S E * A I R E S

Solution Problème n° 42

Mot: hospitaliser

Gagnants Mots fléchés n° 41

Hervé Quenet, Chevenez (JU); Florian Bauer, Jussy (GE); Chantal Vouillamoz, Isérables (VS); Huguette Gex-Collet, Muraz (VS); Heidi Pernet, Lausanne (VD).

9

COPAIN NOUÉE

FUTÉ

PORT DE TUNISIE

SIMPLE

LOGERA

2

1 GROS TITRE HOUPPE

DISCIPLE DE MICHELANGE

FLEUVE TOURNA

www.saison.ch

SOUCI SAISON TÉLÉPHONISTE

3

8

AMPOULE

ENCENSÉ

FLEUVE

BIEN SÛR

MONARQUE

DIVINITÉ

12 EXISTES EINSTEINIUM

OISEAUX

7

ENTICHÉ POTEAUX MALADIE DU SABOT (CHEVAL)

TEST

5

10 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 612 000 (REMP, MACH Basic 2009-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef a.i.: Steve Gaspoz Chef d’édition et rédacteur en chef adjoint a.i.: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara

Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Christina Rohner, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Yves Golaz, Janine Meyer, Janina Prosperati, Hans Reusser,

© Michael Zumstein / L’œil public

Publicité

Face au dernier espoir, donner les premiers soins. Case postale 116, 1211 Genève 21, Tél 022 849 84 84, fax 022 849 84 88 www.msf.ch, donateurs@geneva.msf.org, CCP 12-100-2

Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


86 | Migros Magazine 43, 19 octobre 2009

La réd en chef des mamans

Jeune mère de famille, Natacha Bersier a fondé, dans sa cuisine à Fétigny (FR), un magazine spécialisé consacré aux problèmes quotidiens de la maternité. Le succès est au rendez-vous.

houx ou chocolat pendant l’allaitement? Doit-on laisser pleurer bébé? A quoi sert un réveille-lapin? Voilà, entre mille, le genre de questions que traite Le Journal des mamans. Un petit mensuel créé à Fétigny, dans la Broye fribourgeoise, il y a deux ans, par Natacha Bersier. Après que cette jeune mère de trois filles de 7, 5 et 2 ans et demi a dû se résoudre à ce constat: rien dans la presse écrite romande qui s’adresse vraiment aux mamans. Un manque qu’elle explique à sa façon: «Les médias s’intéressent surtout à la femme active, ou à la fashion victim, histoire d’attirer les pubs. Or le cliché veut que les mères au foyer viennent de classes sociales défavorisées» avec un pouvoir d’achat donc moindre.

C

quatre mois, en France à deux. En Suisse, un accouchement par voie basse peut être fait par des sagesfemmes, en France la présence d’un gynécologue est obligatoire.» On comprend mieux pourquoi la lecture des magazines français spécialisés peut parfois se révéler frustrante pour les mamans d’ici, comme l’a éprouvé Natacha durant ses trois grossesses. «Même les produits proposés ne sont souvent disponibles qu’en France. Nous, nos publicités viennent d’entreprises établies en Suisse.» Son intuition d’un vide à combler en tout cas semble avoir été judicieuse: depuis le lancement du Journal des mamans, un concurrent est apparu et un autre pointe le bout de son nez.

Un vif intérêt pour les médias

Du travail à la maison

Les médias ont toujours passionné Natacha. Si elle est cuisinière de formation, c’est surtout à cause de ses parents qui voulaient qu’elle «choisisse un métier d’avenir». La première année, le journal, qu’elle imprime elle-même, reste néanmoins «très sommaire». Avant de prendre une tournure plus professionnelle avec l’engagement d’un graphiste, d’une correctrice et d’une chargée de communication. Parallèlement, le nombre de collaborateurs – toutes des mamans, sauf un papa, quand même – augmente pour atteindre une vingtaine de personnes. Avec 2500 exemplaires et 1600 abonnées dans toute la Romandie, le journal n’est déjà plus «ce petit truc imaginé dans son coin par une maman qui ne savait pas quoi faire». Les thèmes sont choisis généralement en fonction du vécu des collaboratrices: «Nous avons traité récemment l’hyperactivité parce

Le journal est à l’heure actuelle tiré à 2500 exemplaires.

que l’une de nous a eu ce souci avec un de ses enfants.» Un courrier des lectrices aussi permet à chacune de mettre ses problèmes sur la table. Avec des réponses qui peuvent venir d’organisations ou associations spécialisées. Ou même de Super Nanny. Oui, la Super Nanny de M6, Cathy Sarrai. Qui fait désormais un peu partie de l’équipe: «On a eu la chance de la rencontrer au mois de juin, on lui a consacré un article et elle a accepté de collaborer plusieurs fois par année.» Les professionnels – médecins, sages-femmes, etc. – interviennent dans le journal, comme contributeurs, comme interviewés ou comme relecteurs avant parution. Résultat: Le journal des ma-

mans est recommandé par l’Hôpital cantonal de Fribourg qui le distribue à toutes les accouchées. Natacha énumère sobrement les atouts de son bébé de papier: «Complet, vite lu, un format que les mamans apprécient: pas besoin de le plier pour le mettre dans le sac à main. Et Suisse.»

Des différences culturelles

Un point qui a son importance: les différences dans les façons suisses et françaises d’aborder les questions de maternité sont en effet nombreuses. «Les contrôles de grossesse, les dépistages, la péridurale ne sont pas utilisés de la même manière. Ici, nous commençons l’alimentation bouillie à

Natacha écrit de moins en moins mais s’occupe davantage de gestion, de relations publiques, de finances. Ou de tâches plus humbles: «Quand les 2500 exemplaires arrivent, c’est moi qui fais la mise sous pli.» Elle est bien consciente de ses privilèges. Comme avoir un mari avec «une bonne situation financière» et pouvoir ainsi travailler à la maison, donner ses «rendez-vous professionnels pendant les heures d’école. C’est sûr, une hôtesse de l’air ne pourrait pas s’organiser comme ça.» Le Journal de mamans ne veut d’ailleurs prôner aucun modèle: «Quand on parle des couches lavables, ce n’est pas pour dire que tous ceux qui achètent des langes jetables sont des cons. On donne les infos. Après, les mamans en font ce qu’elles veulent.» Laurent Nicolet Photos Carine Roth / arkive.ch

Infos: www.le journaldesmamans.ch, tél. 026 660 75 57


RÉUSSITE NATACHA BERSIER

Natacha Bersier, ici avec ses trois filles, a mis sur pied, en deux ans, un journal qui fait référence en Suisse romande.

| 87


www.migros.ch MGB

Parce que les primes d’assurances 2010 seront déprimantes:

5.40

Dès à présent,

10%

AVANT 5.80

de réduction sur tous les pyjamas pour femme (excepté M-Budget et les articles en promotion)

2.55

26.90 AVANT 29.90

2.90

AVANT 2.85

AVANT 3.10

2.90

4.20 AVANT 5.–

1.20

AVANT 3.10

1.20

AVANT 1.30

AVANT 1.30

2.90 AVANT 3.10

1.90

2.90

AVANT 2.70

AVANT 3.10

2.–

AVANT 2.20 33×33 cm

Dès à présent,

10%

de réduction sur les chemises pour homme Supreme et Best Choice (excepté M-Budget)

26.90 AVANT 29.90

1.20

2.90 AVANT 3.10

AVANT 1.30

Chaque semaine, de nouveaux articles viennent s’y ajouter. Tous les articles concernés sur www.migros.ch


Migros Magazin 43 2009 f NE