Page 1

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

NO 42 17 OCTOBRE 2011

www.migrosmagazine.ch

SOCIÉTÉ I 10

La Lune, objet de toutes les convoitises. ENVIRONNEMENT I 20

Des revêtements routiers moins bruyants et plus écolo.

Photos Thierry Parel / NASA

INFOS MIGROS I 31

Sur Facebook: des bons de réduction pour vos achats. Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Le génie de la pub

Le Genevois Pedro Simko, chef de Saatchi & Saatchi Suisse, collectionne les prix prestigieux. Récit dans sa cuisine. | 62


LE MEILLEUR PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

40%

9.50

au lieu de 16.–

Lard à cuire, TerraSuisse, 1/2 plaque le kg

40% 6.90

au lieu de 11.50

Jambon de campagne en lot de 2, TerraSuisse 2 x 178 g

2.30

au lieu de 2.90

Tous les produits Connaisseur Suisse 20 % de réduction p. ex. cornet tes à l’épeautre, TerraSuisse, 500 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

1.10

Pommes de terre, TerraSuisse Suisse, fermes à la cuisson et riches en amidon, le sac de 1 kg

40%

1.30

au lieu de 2.20

Steak de cou de porc mariné, TerraSuisse les 100 g


DE LA NATURE. 1.45

au lieu de 1.85

Toutes les boissons à base de jus de pomme TerraSuisse 20 % de réduction p. ex. jus de pomme pétillant, 1,5 litre

2.55

au lieu de 3.20

Tous les jus d’orange bio 1 l et 33 cl 20 % de réduction p. ex. 1 litre

9.65

au lieu de 12.10

Tous les produits surgelés bio p. ex. crevettes tail-on*, cuites et décortiquées, 300 g

1.80

au lieu de 2.25

Fromage de montagne des Grisons salé, bio 20 % de réduction les 100 g

MGB www.migros.ch W

DU 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.55

Lait de prairie M-Drink haute pasteurisation, TerraSuisse 1 litre

3.–

au lieu de 3.75

Tous les biscuits bio 20 % de réduction p. ex. Blévita à l’épeautre, 6 portions, 228 g

–.60

au lieu de –.75

Tous les yogourts bio 20 % de réduction p. ex. à la fraise, 180 g

4.50

Pommes Gala bio Suisse, le kg

6.60

Poivrons bio Espagne, le kg


SOMMAIRE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

4 ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Plus qu’un astre La Lune passionne les humains depuis la nuit des temps. D’abord parce que son côté mystérieux n’a de cesse d’alimenter notre imaginaire, ensuite parce que sa conquête a montré la maîtrise par l’homme des éléments qui l’entourent. Depuis le premier pas de Neil Armstrong le 21 juillet 1969, les escapades dans l’espace n’ont jamais cessé. Avec l’avancée technologique, la Lune a été un peu délaissée au profit de cibles plus difficiles et lointaines, Mars notamment. La réalité économique a fini par rappeler les nations à l’ordre dans leurs recherches d’exotisme. Depuis, la Lune suscite à nouveau toutes les convoitises. Tous les pays s’accordent sur le fait qu’elle n’appartient à aucun d’entre eux en particulier. Mais rares sont ceux qui ont accepté de s’engager à ne pas exploiter ses potentielles richesses. Un peu à l’instar des eaux internationales dont le pillage provoque de fréquentes frictions entre les nations. Quand il est question de quota de pêche ou de chasse à la baleine, par exemple. Le cas de la Lune est un peu différent, puisqu’on ne sait concrètement ce que renferment ses entrailles. Mais une chose est certaine: personne ne voudrait rater sa part du gâteau au cas où l’on y découvrirait quelque chose d’intéressant, surtout des matières premières rares.

steve.gaspoz@mediasmigros.ch

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch Cumulus: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). cumulus@migros.ch; www.migros.ch/cumulus Adresse de la rédaction: Limmatstrasse 152, case postale 1766, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

Photos Laurent de Senarclens / Mathieu Rod / Dukas

L’être humain est curieux, mais aussi gourmand. Après avoir photographié l’astre sous toutes ses coutures, il en veut plus. Surtout, connaître la composition de son sol, le forer par-ci par-là afin de découvrir ce qui sera peut-être la prochaine poule aux œufs d’or. La course est ouverte. Les EtatsUnis, la Russie, la Chine, le Japon, l’Inde, l’Europe, les concurrents en lice sont nombreux. Mais il n’y en aura qu’un pour franchir la ligne le premier, et faire la découverte dont tous rêvent. En attendant, ce sont les rêves de toute l’humanité que continuera de nourrir la Lune.

72 | ESCAPADE Le land art est une manière de se promener en transformant la nature en œuvre d’art. Initiation avec Gérald Mange, accompagnateur en montagne.

Publicité

À CHACUN SES GOÛTS. ET SA

Informez-vous: www.swisshaus.ch

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

MAISON SWISSHAUS.

MEDEA CHF 438‘500.– clés en main, sous-sol inclus


SOMMAIRE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

5

26 | ENTRETIEN Comédienne et écrivaine, Anny Duperey sort un nouvel ouvrage «Le Poil et la Plume», dédié aux poules.

78 | SANTÉ Que signifie donner son sang? Qui peut le faire? Itinéraire d’un don au Service vaudois de transfusion.

EN BREF

6 | Les dernières informations du monde Migros.

SOCIÉTÉ

10 | Espace: le monde entier se tourne vers la Lune. 16 | Caractère: ils sont timides et vivent avec. 20 | Ecologie: les revêtements routiers. 26 | Entretien: Anny Duperey.

INFOS MIGROS

31 | Réseaux sociaux: des bons de réduction pour vos achats. 33 | Merci de tout cœur: ces Romands qui ont le cœur sur la main. 35 | Mountainmania: des magnifiques voyages à gagner.

EN MAGASIN

36 | Laiteries réunies L’institution genevoise souffle 100 bougies. 38 | Alimentation Les produits bio.

40 | Actilife Des produits qui apportent un plus à votre santé. 42 | Terrasuisse Un week-end gourmand à gagner. 56 | UTZ Certified Bientôt du cacao et du thé labellisés durables. 58 | Bière sans alcool Erdinger, la boisson des sportifs. 59 | Gamme Asco De délicieux aliments pour votre chien. 60 | Sous-vêtements Des emballages désormais unifiés.

CUISINE DE SAISON

62 | Pedro Simko Les rouleaux végétariens du publicitaire aux multiples récompenses.

VOTRE RÉGION

76 | Psychologie: à quoi servent les livres de développement personnel? 78 | Santé: le don de sang. 80 | Education: le mutisme sélectif. 82 | Votre argent: la Fiat Freemont.

LE MONDE DE…

94 | Eric Masserey: médecin et écrivain humaniste.

RUBRIQUES

8 | Cette semaine 25 | Minute papillon: la chronique de Jean-François Duval. 85 | Jeux: sudokus, mots fléchés ...et surtout des bons d’achat Migros à gagner! 89 | Offre aux lecteurs: des WC Geberit de luxe à gagner. 92 | Cumulus: les offres du moment à découvrir.

67 | Votre coopérative régionale.

AU QUOTIDIEN

72 | Escapade: le land art.

Publicité

17 – 30 OCTOBRE 2011 * Présenter la carte Cumulus et profiter. Valable dans toutes les stations avec shop durant les heures d’ouverture du shop. Rabais pour tous les types d’essence et de diesel (sauf le gaz). Offre non cumulable avec d’autres actions/réductions. Le rabais et les points bonus Cumulus ne s’appliquent pas en cas de paiement avec une Company Card.


EN BREF

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

6 BAROMÈTRE DES PRIX

MUSIQUES SUISSES

Conserves de poisson à la hausse

Mélange des sonorités

Du fait de la surpêche, le poisson se fait rare et donc plus précieux. C’est pourquoi les prix d’achat ne cessent d’augmenter. Migros se voit donc dans l’obligation d’adapter le prix de diverses conserves, dont: ■ Thon rose M-Classic, boîte de 155 g, ancien prix: Fr. 1.30, nouveau prix: Fr. 1.50, ■ Thon rose en eau salée M-Classic, boîte de 80 g, ancien prix: Fr. –.85, nouveau prix: Fr. –.95, ■ Thon espagnol à l’huile Albo, boîte de 48 g, ancien prix: Fr. 2.50, nouveau prix: Fr. 2.70.

Par le biais de son label Musiques Suisses, le Pour-cent culturel Migros permet à des artistes helvétiques issus de plusieurs domaines (classique, jazz, nouvelle musique populaire) d’enregistrer un CD. Le dernier opus de la collection, «Paris-Buenos Aires» du Heiri Känzig Quintet mêle de manière poétique des mélodies jazz à la très belle sonorité du

bandonéon, tout en mettant en lumière oi Matthieu Matthi Michel, un le Fribourgeois des meilleurs trompettistes de jazz que la Suisse ait connus. Commande: www.musiques-suisses.ch

IDÉES D’ÉVASION

Envie d’Amérique latine

Les pays d’Amérique du Sud et centrale invitent à l’évasion.

Vous prévoyez un voyage en Amérique du Sud ou centrale? Salinatours, le spécialiste de l’Amérique latine de Travelhouse, a certainement une offre pour vous.Au Costa Rica,les visiteurs découvriront l’incroyable biodiversité de ce petit pays. Au nord du Brésil, les aventuriers traverseront en jeep les régions les plus reculées. En Patagonie, ils iront admirer des glaciers et, au Nicaragua, ils

se reposeront sur une île privée du lac du même nom. Ces offres sont présentées en détail dans les catalogues «Amérique centrale» et «Amérique du Sud» de Salinatours, disponibles dans les agences Hotelplan et Tourisme Pour Tous ainsi que les Lounges Globus Voyages.

EN RAYON

En cornet ou non

Les brochures en français peuvent être commandées sur www.travelhouse.ch (en all.).

CONCOURS CRÉATIF

Smartphone, tablette tactile, réseaux sociaux: pour la jeune génération, cette nouvelle réalité va de soi. Aussi le Pour-cent culturel Migros souhaite-t-il savoir, via son concours médias et robots bugnplay.ch, comment les 8-20 ans utilisent les technologies d’aujourd’hui pour créer des films d’animation, des jeux vidéo ou des installations électroniques. Nouveau cette année: un atelier (payant) sur le thème du collage sonore sera organisé le 10 décembre à Lausanne afin que les participants puissent se

préparer au concours. Pour chaque tranche d’âge, le Pour-cent culturel Migros honorera les meilleures idées par des prix en espèces. Le jury ne tiendra pas uniquement compte du sérieux d’un projet, mais favorisera l’innovation et l’originalité de l’invention. La clôture des inscriptions est fixée au 31 janvier 2012. Infos et inscription: www.bugnplay.ch

Photos Stockfood.ch

Nouvelles technologies, nouvelles idées

Aussi appelés pain du pauvre, car autrefois ils faisaient partie intégrante de l’alimentation de base des plus démunis, les marrons ont aujourd’hui pris du galon. Et si les enfants aiment les déguster dans la rue, les gourmets ne manqueront pas de les servir avec un mets élaboré. Caramélisés avec du sucre et accompagnés d’un peu de crème et de beurre, les marrons se marient divinement au canard rôti.


EN BREF

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

7

MIGROS EN CHIFFRES

17 432 333 Depuis fin 2010, 90% de l’assortiment de café Migros porte le label Utz Certified. Au total, 17 432 333 kilos de café répondant à des normes écologiques et sociales ont été transformés pour le compte de Migros. Les 10% restants concernent les produits M-Budget, Sélection ainsi que les articles de marque. Pour en savoir plus, rendez-vous en page 56.

Vacances à la neige gratuites? Plaisir garanti!

Il ne reste que quelques jours pour s’inscrire au plus grand camp de ski de Suisse, le Juskila. Soutenu par Migros, il offre la possibilité à six cents ados de skier sans bourse délier.

L

es vacances en station peuvent être onéreuses. Pas avec Migros qui soutient le camp de ski Juskila qui se déroulera à la Lenk (BE) du 1er au 8 janvier 2012. Cette semaine à la neige organisée par Swiss Ski est en effet gratuite (seuls quarante francs seront perçus pour les frais de voyage) et est ouverte à tous les enfants nés en 1997 ou 1998 et domiciliés en Suisse ou au Liechtenstein. Afin de ne privilégier personne, les participants seront tirés au sort. En tout trois cents filles et trois cents garçons se-

ront sélectionnés. Les jeunes sportifs peuvent demander le formulaire d’inscription à: Swiss-Ski, Juskila, Worbstrasse 52,Case postale,3074 Muri/Bern (merci de joindre une enveloppe A5 préadressée et affranchie) ou le télécharger sur www.juskila.ch. Attention: le délai est fixé au 22 octobre (cachet de la poste faisant foi).

Sponsoring by Camp de ski Juskila, la Lenk (BE), du 1er au 8 janvier 2012.


CETTE SEMAINE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

8 SUR LE VIF

«Libre choix entre l’armée et le service civil, aussi pour les femmes» La Commission fédérale de l’enfance et de la jeunesse propose de mettre sur un pied d’égalité service civil et armée. Qu’en dit le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ)?

A priori, nous soutenons la proposition. Depuis toujours, le CSAJ s’est engagé en faveur du service civil. Resteraient les questions pratiques à résoudre, le nombre de places, etc. Mais sur le fond, nous sommes favorables. Personnellement, je suis attaché à l’obligation de servir mais avec le libre choix et non pas pour le volontariat, comme le propose le Groupement pour une Suisse sans armée. Le Service civil pourrait devenir très attrayant, surtout si la durée de l’engagement est identique (aujourd’hui, il dure un tiers de plus que l’armée). Vous ne craignez pas un manque de soldats?

Tout le monde est d’accord pour dire que l’armée doit réduire ses effectifs. Je ne crois pas de plus qu’on aura de la peine à trouver des jeunes motivés à faire leur service militaire, l’armée garde une certaine attractivité. Et si on se retrouvait à terme avec 50 000 soldats, la défense nationale ne s’en porterait pas moins bien, je pense.

Photo Reuters-Pilar Olivares

Axel Marion, Co-président du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ).

Les jeunes sont de plus en plus individualistes et moins prêts à s’engager. Oui ou non?

Non, un quart des jeunes Suisses est engagé dans un mouvement bénévole. On pourrait d’ailleurs se demander si les jeunes qui se sont formés auprès d’organisations comme Jeunesse et Sport et ont assumé des responsabilités d’encadrement ne pourraient pas déduire ce temps offert à la collectivité de leur service civil. Ce devrait être la même chose pour ceux qui s’engagent dans les pompiers ou les samaritains.

IMPULSION Martina Chyba, journaliste et productrice à la RTS.

Du coup, avec le libre choix, ne faudrait-il pas ouvrir l’obligation de servir aux femmes également?

Personnellement, je serais favorable à rendre cet engagement collectif, les femmes ayant alors le choix comme les hommes entre l’armée et le service civil.

Propos recueillis par Céline Fontannaz

Ménopausecafé

I

l existe le congé-maternité, le congépaternité,lecongémilitaire,lecongémaladie, le congé de ressourcement (pourlescadresparcequelesséancesc’est beaucoup plus fatigant que le travail de terrain) et le congé vacances, bien sûr. MacopineIsabellemesuggèred’enrajouter un qui je l’avoue me conviendrait parfaitement juste là maintenant: le CALM. Autrement dit, Congé A La Ménopause. Après tout c’est vrai, on est épuisées,onadesboufféesdechaleur,des migraines,desangoisses,dessautesd’humeur,lavoixquimue,lecollagènequifout le camp et plein d’autres choses qui foutent le camp aussi (même les mecs des fois). Et accessoirement on doit gérer des ados qui grandissent et des parents qui vieillissent. Vous me direz qu’à 46 ans il estpeut-êtreunpeutôtpourréclamerun


CETTE SEMAINE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

9

MES BONS PLANS

Les USA, loin du déclin

Pierre Léderrey, journaliste.

Stéphane Desberg avoue s’être inspiré des théories de George Friedman pour scénariser cette série de géopolitique fiction qui voit dans les Etats-Unis les maîtres du XXIe siècle. Autre originalité, qui n’est plus une première: le travail avec plusieurs dessinateurs pour assurer un rythme de parution soutenu. Le début de cette 2e saison continue de mélanger action soutenue et un récit assez touffu parsemé de flashbacks. Pas forcément complètement crédible, mais prenant. Desberg/ Reculé et Queireix, «Empire USA 2», tomes 1 et 2 (sur 6 de prévu). Ed Dargaud.

L’autre voix soul

DANS L'OBJECTIF Sur les îles Ballestas, réserve ornithologique appartenant au Pérou, ces ouvriers ramassent des tonnes de guano qui serviront ensuite d’engrais.

congé de ce genre… Eh bien sachez que c’est comme le démon de midi chez les messieurs, ça ne passe pas toujours à l’heure. Donc,cherGillesMarchand(c’estmon patron), voilà. Après vingt-deux ans de boîte, j’aimerais un peu de CALM. Combien de temps? Ah ça… les médecins disent que ça peut durer plusieurs années… Mais après, plus de bobos, plus de mauvais jours dans le mois, plus de risques de grossesse,plusd’enfantsàchercherquelque part avant 18 heures! Disponible dixhuit heures par jour pour le boulot, c’est pas top, ça? Comment? Hein? Pourquoi on n’instaurerait pas ce congé également pour les hommes? Un congé andropause en quelque sorte? Mais parce que euh… dans un premier élan je serais tentée de dire qu’ils

ensouffrentmoinsquenous.Maisenréalité non, ils ont très peur des premières coloscopiesetdesvisiteschezl’urologue. Et puis souvent à cet âge ils doivent se trouverunenouvellevoiture,unenouvelle silhouette, une nouvelle garde-robe, une nouvelle jeunesse, une nouvelle nana. Ça prend du temps. Non en fait la seule raison, c’est que dans l’entreprise,comme les jeunes pouponnent ou font leur service militaire ou civil, comme les cadres se ressourcent, comme les vieilles dames sont en CALM et comme la grande majorité des employésquirestentsontenburn-out,ilfaut bien qu’il reste quelques messieurs expérimentés pour faire tourner la boutique. Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

En un album, la regrettée Amy Winehouse avait relégué au second plan Joss Stone, sûrement plus propre sur elle mais pas forcément moins talentueuse. Alors que vient de sortir un très acceptable nouvel opus («LP1»), cette compilation rappelle qu’il faut compter avec la voix de la jeune Britannique. Joss Stone, «The Best Of», Emi Music.

Le meilleur de la Xbox360

4e chapitre pour cette excellente simulation de course auto exclusive à la console Microsoft. Sensations de pilotage, durée de vie impressionnante et intensité des courses en font une référence du genre. La possibilité de paramétrer le degré d’aide avant chaque course offre une belle immersion, malgré l’absence de météo ou de mode nuit. L’emploi de Kinect, par contre, reste anecdotique. «Forza Motorsport 4», Microsoft Studios, exclusivité sur Xbox360.

La police, parfois insoutenable

Plongée sans concession dans l’univers de la BPM, brigade parisienne de protection des mineurs, entre misère humaine et solitude émotionnelle. Narration intense et acteurs magnifiques, Joey Starr et Karin Viard en tête, servent ce film coup de poing. Poignant et prix du Jury à Cannes. Maïwenn, «Polisse», dès mercredi en salle. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


SOCIÉTÉ ESPACE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

10

D

epuis que la Nasa a annoncé vouloir retourner sur la Lune en 2020, c’est l’ébullition dans le monde scientifique.On ne parle plus que de l’astre qui a inspiré tant de poètes, et l’on ressort les plans les plus fous des années 70 pour y créer un espace viable. «Il y a encore tellement de questions ouvertes sur la naissance et l’histoire de la Lune! Plus nous en savons sur elle, mieux nous comprendrons l’évolution de la planète Terre», explique le physicien Martin Jutzi,du Centre de recherche spatiale et sciences des planètes de l’Université de Berne. En août, ce chercheur a fait une découverte qui a fait sensation dans le monde scientifique et au-delà: il n’y aurait non pas une, mais deux lunes qui, il y a des millions d’années, seraient entrées en collision. «Après la formation du système terre-lunes, les deux astres gravitaient à une distance relativement faible de notre planète. Avec l’attraction des marées, la distance s’élargit constamment.» Pris entre deux pôles,le petit satellite avait autant de chances d’entrer en collision avec l’un ou l’autre, mais c’est avec sa grande sœur que l’accident a eu lieu. L’impact ayant eu lieu à faible vitesse, il n’a pas causé la désintégration, mais la fusion des deux astres. Cela expliquerait pourquoi la surface lunaire n’est pas homogène sur les deux côtés. De l’un, elle abonde en mers lunaires, et de l’autre, la face cachée, elle regorge de reliefs et de cratères. Cette découverte a été publiée dans la revue scientifique Nature. La Nasa a dit qu’elle s’appuierait sur cette avancée dans ses différents programmes lunaires à venir.

Tout le monde veut la Lune!

L’astre le plus proche de la Terre redevient l’objet de toutes les convoitises. Une mission de la Nasa est en cours pour l’étudier sous toutes ses coutures. Les spécialistes du monde entier planchent sur un retour de l’homme sur le satellite de la planète bleue.

«On ne sait pas vraiment de quoi est composée la Lune»

La Lune comme quête du Graal Et justement, la Nasa a la tête dans les étoiles ces jours-ci.Mi-septembre,deux sondes se sont envolées direction la Lune, dans le cadre du programme GRAIL (Gravity recovery and interior laboratory). Celui-ci devra cartographier la gravité de la Lune, avec des instruments plus perfectionnés que jamais. Celle-ci est influencée par la pesanteur, qui y est six fois moins importante que sur la planète bleue, et pourrait donner des indices sur l’histoire du système solaire. «L’intérêt

De nombreuses questions restent ouvertes sur la naissance et l’histoire de la Lune.


SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

ESPACE 11

A qui appartient la Lune? ■ La Lune se situe à près de 400 000 kilomètres de la Terre. ■ Son diamètre est d’environ 3474 kilomètres et son poids de 74 sextillions de kilos. ■ La température sur l’équateur de la Lune est de 134 degrés le jour et de -153 la nuit. ■ La Lune s’éloigne de la Terre à la vitesse de 3,8 centimètres par année. ■ Sans la Lune, la Terre tournerait trois fois plus rapidement sur elle-même, et les journées n’auraient que 8 heures. ■ Si vous pesez 60 kilos sur terre, vous n’en pèserez que 10 là-haut. ■ Bien que douze Américains aient foulé son sol et planté leur drapeau, la Lune n’appartient à personne et possède le même statut que les eaux internationales, selon le traité de l’espace, ratifié en 1967. Il est interdit d’y déployer des installations militaires. ■ Le traité sur la Lune, concocté par l’ONU en 1979 et mis en vigueur en 1984, n’a été signé que par six pays non concernés par la conquête spatiale. Les Etats-Unis, l’URSS, la Grande-Bretagne et la Chine (notamment) s’opposaient à l’interdiction irrévocable de l’exploitation à des fins privées et commerciales. * Ces chiffres proviennent de la Nasa, excepté les deux derniers points.

16 juillet 1969: lancement de la fusée du programme Apollo 11, la première mission à avoir conduit un homme sur la Lune.


SOCIÉTÉ ESPACE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

12 pour la Lune a fortement augmenté ces dernières années, et j’espère que ce n’est que le début!» se réjouit Samir Asmar, scientifique et chef de projet du laboratoire Jet propulsion de la Nasa, en Californie, qui a lancé le GRAIL. Les deux sondes (chacune a la taille d’une machine à laver) volent à présent en direction de la Lune, grâce à l’énergie solaire. Cela rallonge passablement le voyage – trois mois environ, contre cinq jours pour Apollo 11 –, mais permet une économie de coûts substantielle.Les dépenses de la Nasa ont été drastiquement réduites: de 4% du budget des EtatsUnis dans les années 60 à 0,5% l’an dernier, mais le GRAIL coûtera tout de même quelque 500 millions de dollars.

Y a-t-il de l’eau sur la Lune?

Les sondes du programme américain GRAIL ont pour but de cartographier la gravité de

De nombreuses nations dans la course Pour ne rien arranger, la concurrence se révèle féroce: Chinois, Japonais et Indiens travaillent d’arrache-pied pour mettre le pied sur l’astre convoité (lire encadré). «C’est la fin d’une époque, les Etats-Unis ne sont plus la seule nation à s’intéresser à la Lune. Nous y retournerons, c’est sûr, en attendant, cette concurrence est bénéfique pour la science», observe l’Américain. Il faudra se dépêcher: la Lune est toujours en orbite, mais quinze fois plus loin qu’il y a une centaine de millions d’années. Elle pourrait quitter le giron de la Terre. Dans quelques dizaines de millions d’années. Mélanie Haab

Cette simulation informatique montre la collision entre deux lunes qui a eu lieu il y a des millions d’années.

Photos Keystone / Photolibrary / NASA / Erik Asphaug / Martin Jutzi

«On ne sait pas vraiment de quoi est composée la Lune, reconnaît le scientifique. Le fait d’utiliser deux appareils de mesure rendra les résultats beaucoup plus précis, on pourra affirmer notamment s’il y a de l’eau ou non.» Lamissiondevraitaussipouvoirconfirmer la théorie des deux lunes de Martin Jutzi. Pour l’instant, les sondes ont parcouru un peu moins de la moitié du chemin et devraient se mettre en orbite le 31 décembre.Elles devront affronter deux éclipseslunaires,le10décembreetle4juin 2012, qui les priveront un instant de moteur. «Elles voleront à une distance suffisante pour que l’une des deux continue de fonctionnerpendantquel’autreseradans l’ombre», a calculé Samir Asmar. De là à marcher de nouveau sur la Lune, il y a encore un immense pas. «L’objectif de la Nasa pour 2020 ne me paraît pas réaliste, glisse Martin Jutzi. Il n’y a actuellement pas suffisamment d’argent investi pour cela.»


SOCIÉTÉ ESPACE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

13

Bousculade d’outsiders sur la route de la Lune On va beaucoup parler de la Lune ces prochains mois. Créée en 2003, l’agence d’exploration spatiale japonaise JAXA a lancé «Selene» (du nom de la fille des titans Théia et Hypérion, sœur d’Hélios, le dieu du soleil) en 2007, pour une mission de vingt et un mois. L’objectif était d’observer la géomorphologie de la Lune, dans le but à moitié avoué de préparer une éventuelle future mission lunaire. Sa prouesse constitue surtout à rapporter les premières images en haute définition. Les Chinois ont mis le turbo pour leur programme spatial. En 2007, son premier lancement de fusée envoie un satellite (Chang’e-1, nommé d’après la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) en orbite lunaire, pour cartographier l’astre en trois dimensions. En 2010, avec le quart du budget de la mission GRAIL de la Nasa, la deuxième sonde a perfectionné les résultats précédents, étudié la composition du sol et, en détail, la Baie des Arcs-en-ciel où, dans deux ans, Chang’e-3 devrait alunir avec des hommes à son bord.

la Lune.

Claude Nicollier honoré Le premier (et pour l’instant unique) astronaute suisse a reçu, samedi dernier, un prix d’honneur du Swiss Space Office (rattaché au Secrétariat à l’éducation et à la recherche). L’événement a eu lieu au Musée des Transports, à Lucerne, qui inaugurait un nouvel espace «De la Terre à la Lune» et un Space hall of fame. Dans son laudatio, l’ancien conseiller fédéral Samuel Schmid a remercié Claude Nicollier, au nom de la Confédération suisse, pour sa contribution à la recherche spatiale en Suisse. «Il a été notre ambassadeur, en Europe et dans le monde, pour présenter notre pays et ses forces.»

Quant aux Indiens, ils ont, dès 1999, commencé à réfléchir à la pertinence d’un programme spatial. Très vite, l’Indian Space Research Organisation (ISRO) est créée et met en place une task force pour une mission lunaire nationale. Le programme est baptisé Chandrayaan. La première fusée étudie les composants chimiques et minéralogiques, envoie quelque 70 000 clichés avant que le

contact radio soit tout à coup perdu, dix mois après son lancement et un an avant la fin prévue de la mission. L’an prochain, avec Chandrayaan 2, l’agence lance un double programme ambitieux: un satellite sera placé en orbite autour de la Lune, avant qu’un module alunisse, pour des observations sur le terrain avec un véhicule tout-terrain. En 2014, l’Inde devrait envoyer son premier astronaute dans l’espace et, en 2020, sur la Lune. Enfin, l’agence spatiale européenne ESA a également remis la priorité sur la Lune. Elle planche sur un véhicule lunaire automatique, qui devrait être lancé en 2018 afin de récolter des informations sur «le rayonnement, le taux de poussières, les possibilités d’habitat et les substances volatiles», en prévision – mais sans avancer de calendrier – de préparer une mission humaine. «Notre ambition est qu’un jour un astronaute européen aille travailler sur la Lune», a déclaré Bruno Gardini, membre du projet d’exploration lunaire. Et la Russie, autrefois pionnière de la conquête spatiale? Elle est désormais plus impliquée dans la fabrication de lanceurs de nouvelle génération et dans la logistique de la station spatiale internationale ISS. Cependant, pour la première fois depuis quinze ans, un lancement devrait avoir lieu en 2012, dans le cadre du projet Luna-Glob, reporté déjà à plusieurs reprises. Une sonde sera implantée dans le sol lunaire pour en étudier la composition interne.

L’astronaute, aujourd’hui âgé de 66 ans, a effectué quatre missions spatiales entre 1992 et 1999, principalement pour la réparation et l’entretien du télescope Hubble. Il enseigne aujourd’hui à l’EPFL et donne des conférences.

Le Vaudois Claude Nicollier a effectué quatre missions spatiales entre 1992 et 1999.


WIN

Maintenant Carte concours dans le trio-pack AXE chez Migros*

WITH AXE

4x New York pour 2 personnes.

Billet d’avion avec la American Airlines au départ de Zurich + 4 nuits à l’hôtel à Manhattan!

1x SEAT Ibiza Cupra R210 SEAT Swiss Racing by Fredy Barth

* Aucune obligation d‘achat. Pour participer gratuitement tirage, veuillez adresser une enveloppe de réponse à votre adresse à Unilever Suisse Sàrl, «Win with Axe», Bahnhofstrasse 19, 8240 Thayngen. Les collaborateurs de Unilever, SEAT et American Airlines ne peuvent pas participer au concours. Délai de participation: 30.11.2011


ACTION

OFFRES VALABLES DU 18.10. AU 31.10.2011 OU DANS LA LIMITE DES STOCKS

8.80

au lieu de 11.00

AXE Deo, Aero Duo Excite, Shock, Click, Hot Fever 2 x 150 ml

8.30

au lieu de 10.40

AXE Deo, Aero Duo Africa, Dark Temptation 2 x 150 ml

9.90

au lieu de 12.40

AXE Deo, Aero Duo Dry Full Control, Dry Dark Temptation 2 x 150 ml

3 pour 2

8.90

au lieu de 13.35

AXE Dusch Trio Africa, Shock, Excite, Dark Temptation, Rise Up, Cool Metal 3 x 250 ml

AXE est en vente Ă votre Migros


SOCIÉTÉ CARACTÈRE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

Les timides éprouvent le plus souvent une gêne dans les situations non familières.

Illustration Pascal Jaquet. Photos Keystone / EPA / AP / Getty Images

16


SOCIÉTÉ CARACTÈRE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

17

La vie cauchemardesque des grands timides

Une personne sur deux, à des degrés divers, peut éprouver un sentiment d’insécurité face à autrui. Un handicap qui s’avère parfois fructueux. Explications et témoignages.

I

ncapacité chronique à aller vers les gens, stress dans les situations pourtant les plus banales, difficulté horripilante à trouver ses mots, même dans les conversations les plus terre-à-terre? Pas de panique: comme le Jef de la chanson de Brel, le timide n’est pas tout seul. Les chiffres feraient même presque rougir: entre 40 et 60% de personnes, estime-t-on, présenteraient, à des degrés variables, des symptômes de timidité lorsqu’il s’agit de rencontrer un inconnu ou de discuter en société. Quant à parler devant un auditoire, une personne sur trois s’arrangerait pour éviter systématiquement cette épreuve. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet,le psychiatre Christophe André relativise, en expliquant, dans la revue Cerveau & Psycho, que les timides auraient un rôle fondamental à jouer: «Une société sans timide serait une société de frictions constantes.» Pour que la vie en communauté soit possible, une certaine proportion serait ainsi indispensable de «personnes réservées, pas trop bruyantes, circonspectes, hésitant à entrer en conflit».

«Une composante naturelle de la psychologie humaine» Bref, «la timidité est probablement une composante naturelle de la psychologie humaine». Pour autant, le psychiatre distingue entre la simple timidité, source de «gêne et d’embarras», et la «phobie sociale», qui peut provoquer «de la honte voire une véritable attaque de panique».Le timide est capable d’affronter les situations qu’il redoute, tandis que le phobique, lui, les fuira. La timidité peut prendre plusieurs formes: peur de déranger l’autre; «im-

pression paralysante que les autres sont là pour nous juger»; crainte «des regards, des silences, des situations anodines comme devoir effectuer en trajet en voiture seul avec une personne qu’on connaît mal; blocage dès que la conversation arrive sur sa vie personnelle; angoisse de se retrouver soudain l’objet de tous les regards: on détestera par exemple de devoir passer devant une terrasse animée ou remonter le couloir d’un avion bondé. Bref, il y en a pour tout le monde.

Des signes d’inquiétude chez les bébés déjà Cette affaire-là commence tôt. Comme l’ont montré les travaux du professeur Jérôme Kagan, à Harvard. Placés devant des visages, des sons ou des jouets inconnus, 10% des bébés montrent de «nombreux signes d’inquiétude» et, à l’autre extrémité, 10% n’en manifestent aucun. Autre constat: il y aurait deux fois plus de femmes timides que d’hommes timides. Christophe André émet l’hypothèse que cela viendrait du fait que la timidité des filles est socialement mieux acceptée.Le préjugé social fait le reste,voulant que «dans une multitude de situations de la vie quotidienne, on est encore habitués à ce que l’homme dirige les événements». L’origine des phobies sociales, enfin, telles que le trac et la timidité, pourrait se situer dans notre passé animal, dans les rapports de domination et d’acceptation au sein de la meute,ou encore entre proie et prédateur. Wouah, ça fait peur. Laurent Nicolet A lire: Christophe André: «La timidité», PUF, collection Que sais-je

Comment ils ont vécu avec la timidité Elisabeth Baume-Schneider, ministre jurassienne de la Formation, de la Culture et des Sports. «Enfant, adolescente et même jeune adulte, jusqu’à l’université en fait, j’étais très timide. Mais surtout à l’école, où cela se passait bien sur le plan des résultats scolaires, mis à part le fait qu’on me reprochait tout le temps de ne pas assez participer et d’être trop réservée. Mon milieu familial paysan et une éducation dans le respect des institutions y sont pour beaucoup. A la maison et en dehors de l’école, j’étais plutôt culottée, j’allais sonner chez les voisins pour chanter et me «faire de l’argent»; je demandais quatre sous la chanson pour me payer un 45 tours à la foire du village. Aujourd’hui c’est un peu l’inverse, je suis plutôt discrète et casanière dans la vie privée et n’ai pas le sentiment d’être timorée en politique. J’ai fini par me dire que si je me «plantais» à un examen, ce n’était grave que pour moi, tandis que dans la vie associative et politique, cela pouvait avoir des conséquences pour les autres, que la vraie vie, c’était d’être avec les autres. Aujourd’hui, la timidité, je la verrais plutôt comme une qualité quand elle ne vous tétanise pas complètement, une qualité qui invite à l’écoute de l’autre, à la prise en compte de son point de vue.»

«Aujourd’hui, je vois plutôt la timidité comme une qualité»


30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 18.10 AU 31.10 OU DANS LA LIMITE DES STOCKS.

PROFITEZ-EN VITE – PROMOTION HAKLE® LIMITÉE DANS LE TEMPS.

5.30 au lieu de

7.60

Hakle humide Fresh Duo 2x42 lingettes

14.au lieu de

20.-

Hakle Sunny Orange 24 rouleaux

17.50 au lieu de

25.05

Hakle Quilts 24 rouleaux

Hakle® – Ce sont les petites choses qui font la différence

Hakle est en vente à votre Migros


SOCIÉTÉ CARACTÈRE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

19

Comment ils ont vécu avec la timidité Alain Morisod, musicien

Anne-Catherine Menétrey, ancienne conseillère nationale:

«Je suis un bavard tardif. Adolescent, j’étais timide. Ensuite, jusqu’à l’âge de 30-35 ans, je n’osais pas même m’adresser au public. Dans les bals de campagne, quand on devait annoncer par exemple qu’il fallait déplacer une voiture, je demandais à un musicien de le faire. Puis, quand ça a commencé à bien fonctionner, avec des concerts plus importants et la nécessité de s’adresser réellement au public, j’ai bien dû m’y mettre. C’est le temps et l’expérience qui m’ont soigné. Aujourd’hui, si je devais m’adresser à Obama et au pape réunis, ça ne me poserait aucun problème. C’est comme avec les filles, vous êtes là, timide, vous ne savez pas quoi faire ni quoi dire mais il faut y aller quand même. Bien sûr que la timidité c’est plus handicapant pour un mec, on a l’air tellement dadais. Quand Fernand Raynaud me demandait, à moi son jeune pianiste, de venir sur le devant de la scène, j’y allais mais avec quatre pieds gauches. Il y a des exceptions. La timidité d’un Thomas Dutronc par exemple est assez charmante. Alors que son père, lui, est un faux timide, du genre à vous foutre une bombe sous la chaise.»

«J’ai toujours été très timide. Mais les timides souvent font de grands efforts pour ne pas le paraître, et beaucoup choisissent d’ailleurs la scène, le théâtre, la politique. Devoir parler en public, sur un thème prévu, au nom d’un parti, d’une association, cela facilite les choses. Il faut faire l’effort de se mettre en scène. Au lieu d’avoir toujours peur de dire des bêtises ou de ne pas savoir quoi dire. La timidité, j’ai toujours trouvé cela pénible à vivre. Il m’est arrivé par exemple de quitter des soirées, parce que j’étais mal à l’aise, et après de me dire mais tu es stupide, ça aurait pu être intéressant. En politique, je me demandais tout le temps si c’était vraiment comme cela qu’il fallait dire les choses, si c’était bien exact, si c’était la bonne stratégie, si je n’aurais pas dû mieux vérifier ce que j’affirmais. La timidité peut parfois tourner en son contraire. Pour la cacher, on se met à en faire trop et on passe alors pour arrogant. C’est un reproche qu’on m’a souvent fait, d’être froide et arrogante, alors qu’il ne s’agissait que de timidité. J’ai commencé ma carrière politique très tôt et j’étais alors triplement minoritaire: jeune, femme et popiste. Mais curieusement, j’avais alors moins de doutes qu’aujourd’hui. Le doute s’accentue avec l’âge.»

«La timidité, j’ai toujours trouvé cela pénible à vivre»

«Jusqu’à 30-35 ans, je n’osais même pas m’adresser au public» Mondialement connus mais timides Zucchero: la couverture de son dernier album en dit long: les yeux baissés, le visage caché par des lunettes noires et l’inévitable grand chapeau dissimulateur. Le chanteur italien n’en fait pas mystère: «Ceux qui ne me connaissent pas me trouvent extraverti, sanguin et même agité. Pourtant, tout cela n’est qu’une manière de masquer ma timidité.»

Isabelle Carré: faire l’actrice, dit-elle «ça purge». Eh oui, la blonde comédienne française ne s’est jamais sentie aussi dans son rôle que dans le film de Jean-Pierre Améris, «Les Emotifs anonymes», aux côtés de Benoît Poelvoorde: «Je suis une grande timide. Le fait d’avoir des mots écrits par d’autres, de jouer un personnage, ça permet d’être caché.»

Woody Allen: il aurait voulu être une star du baseball mais les battes étaient plus grandes que lui. Alors il a choisi le spectacle, vomissant chaque fois avant de monter sur scène. Puis il est devenu gagman. Des gags où l’on sent toute sa vaste expérience de timide à lunettes: «Quel est le comble de l’échec pour un dragueur? Se prendre une veste avec une nymphomane.»


SOCIÉTÉ ENVIRONNEMENT

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

20

Silence, on roule!

Cantons et communes ont jusqu’en 2018 pour réduire les nuisances sonores du trafic routier. Et ce n’est pas si simple. Explications avec un ingénieur en environnement et acousticien.

L

a route, ça fait du bruit. Trop, d’après la Confédération. Berne a donc décidé de partir en guerre contre cette pollution sonore. Communes et cantons ont jusqu’en 2018 (2015 pour le réseau national) pour réduire les nuisances acoustiques générées par le trafic routier. Du coup, en Suisse romande comme dans l’ensemble du pays, tout s’accélère. «Et le premier niveau d’intervention consiste naturellement à combattre le bruit à sa source, au niveau du moteur et du revêtement routier», explique Jean-Louis Cuénoud, directeur technique de Colas Suisse, l’une des principales entreprises du secteur. Du côté des pistons-cylindres, chaque usager est censé respecter les normes édictées par l’Ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit (OPB). Tout véhicule y dérogeant est en principe recalé à l’homologation, respectivement au contrôle technique périodique. En matière de route et donc de bruit de roulement, l’arme fatale, c’est l’air. Car c’est en créant des vides à l’intérieur du revêtement que celui-ci pourra devenir phono-absorbant, mangeur de décibels. «Dans les années 90, une première génération de ce produit n’a hélas pas donné de bons résultats», poursuit Jean-Louis Cuénoud. En cause, non pas l’efficacité immédiate: le gain était déjà de 4 à 5 décibels, ce qui est considérable. En revanche, les performances du bitume baissaient rapidement. Trop rapide-

«Un revêtement classique est censé durer entre dix et vingt ans»

ment, au point d’en revenir au boucan de départ après quelques années seulement. Car si le vide absorbe le bruit créé par les pneumatiques, il s’use aussi plus vite. «Un revêtement classique est censé durer entre dix et vingt ans, selon les endroits. Là, on était parfois loin du compte», relève Dimitri Magnin, ingé-

A gauche: un nouveau revêtement moins bruyant. A droite: un revêtement d’ancienne génération.

nieur en environnement et acousticien auprès du bureau EcoAcoustique SA. Il faut donc trouver la recette miracle, avec des performances suffisantes pour justifier un surcoût important par rapport à du bitume classique, mais également une durabilité satisfaisante. Plusieurs tronçons-pilotes servent à jauger actuellement les qualités et défauts de différents produits. «Les tests ont démarré il y a cinq ans environ, précise Dimitri Magnin. Et chaque année, une campagne de mesures est effectuée selon un protocole bien établi.»

Très précise, la méthode se révèle hélas assez fastidieuse. «Les fournisseurs n’ont pas envie d’attendre une ou deux décennies. Et les délais fixés par la Confédération sont assez courts.» Du coup,plusieurs cantons romands ont décidé de prendre l’initiative en se livrant à leurs propres essais, notamment sur Genève et Vaud.

Les villes: un enjeu majeur C’est une lapalissade, mais la pose de murs antibruit demeure impossible en zone urbaine.Et comme c’est aussi là que


SOCIÉTÉ ENVIRONNEMENT

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

21

Dimitri Magnin, ingénieur en environnement et acousticien, mesure les décibels sur la route d’Oron à Lausanne, où un revêtement antibruit a été posé.

vit (et dort) la grande partie de la population, les villes représentent un enjeu majeur dans la lutte contre les nuisances issues de la route. Problème: c’est aussi là qu’il ne faut attendre aucun miracle des revêtements phono-absorbants. Car plus la vitesse baisse, plus le bruit des moteurs prend le pas sur celui du roulement.«Dans les zones à 30 km/h,par exemple,autant poser du classique,parce que l’on n’entend plus que les bruits mécaniques», estime Dimitri Magnin.Qui avoue,du coup,ne pas être très convaincu de l’utilité d’y dépenser deux fois plus pour la réfection

Les drainants ont fait leur temps En matière de trafic comme ailleurs, les nouvelles technologies miracles ne le restent pas forcément longtemps. Ainsi, «l’Office fédéral des routes ne pose en principe plus de revêtements drainants», selon le chef technique de Colas Suisse Jean-Louis Cuénoud. Comment? Ces portions de voies rapides drainées comme par magie même en cas de

fortes précipitations furent pourtant présentées comme la panacée. Oui, mais non. D’abord ce miracle d’une chaussée quasi sèche ne pouvait s’obtenir que grâce à un onéreux système de récupération des eaux, le liquide passant à travers une première couche remplie de vides «plus gros que dans le cas des phono-absorbants». Ensuite, cette technologie

posait des problèmes en cas de gel soudain. «Mais c’est surtout les importants frais d’entretien qui ont fini par dissuader Berne», précise Jean-Louis Cuénoud. D’autant que la sensibilité au tassement limite la durée de vie de ce type de revêtement. Un problème qui se pose aussi, mais dans une moindre mesure, pour les phonoabsorbants.


SOCIÉTÉ ENVIRONNEMENT

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

22 Dans les zones urbaines à fort trafic, un revêtement adéquat permet de gagner jusqu’à 3 décibels.

des chaussées. «En revanche, dans les zones urbaines à fort trafic, on peut gagner jusqu’à 3 décibels, ce qui est déjà pas mal.» Confiant dans le «nanosoft» développé par Colas, Jean-Louis Cuénoud se veut également optimiste, hors zones 30 km/h. «Nous en sommes à la troisième génération de phono-absorbants. Oui,ils coûtent environ le double,oui selon nos tests ils durent plutôt douze ans que quinze.Mais cela en vaut tout de même la peine.»

Le problème des chaînes à neige Comme Dimitri Magnin,il reconnaît cependant que pour l’heure il vaut mieux éviter les cités trop pentues, de même que toute route nécessitant la pose d’équipements hivernaux. «Les chaînes à neige sont particulièrement destructrices. Dans des endroits comme La Chaux-de-Fonds ou Lausanne, c’est un vrai problème.» L’espoir viendra peut-être d’une nouvelle formule au liant plus résistant, développée dans la filiale danoise de Colas. Premiers tests dans nos régions cet hiver. Pierre Léderrey Photos Laurent de Senarclens

Quelques légendes du bitume Pour fabriquer un bon béton bitumineux, il faut des granulats (du gravier) de différentes tailles et en différentes proportions, de la poudre de roche et du bitume, extrait du pétrole. «Mais plus de goudron, extrait de la houille, en raison de ses effets cancérigènes», rappelle Jean-Louis Cuénoud. Les murs antibruit luttent

contre ce que les acousticiens nomment le «chemin de propagation de l’onde sonore». Avec une efficacité, pour celui qui se trouve derrière, parfois supérieure à celle de n’importe quel revêtement phono-absorbant. «Mais contrairement à ces derniers, explique Dimitri Magnin, ces parois ne changent rien au niveau des

émissions de bruit elles-mêmes. Elles se contentent de le diriger ailleurs. Ce qui occasionne parfois davantage de décibels pour celui qui se trouve en face.» L’intérêt du phono-absorbant est donc de limiter le bruit à sa source et pour tout le monde, tout comme le travail effectué par les constructeurs sur les moteurs ou les pneus.

Publicité

Le WWF a 50 ans – Avec vous, pour notre planète

Faites un don par sms en envoyant «Panda don (montant)» au 488 ou sur wwf.ch/don. (Exemple: don de Fr. 9.–: Panda don 9 au 488)


Lampadaire NEW YORK Sans ampoule, E27, max. 100 W, métal, hauteur max. 190 cm Divers réglages

avant 169.– maintenant

Suspension ADRIO

136.–

Avec ampoules, 3 x 7,5 W, LED, métal chromé, largeur 99 cm, suspension max. 150 cm

avant 379.– maintenant

304.–

B

% 0 2 TAR incl.

s e p m a l s e l s e t u o t r u s

Suspension SASH Sans ampoule, E27, max. 40 W, métal chromé, noir, câble textile, Ø 39,5 cm

avant 99.90 maintenant

79.90

TAR incl.

Lampe de table ART Sans ampoule, E14, max. 40 W, métal, hauteur 25 cm

avant 64.90 maintenant

51.90

Le magasin Micasa près de chez vous. FR: Avry, Avry Centre GE: Carouge, MParc La Praille NE: Delémont, MParc Delémont/Marin, Marin-Centre VD: Etoy, Micasa Zone Littoral Parc www.micasa.ch

Rabais valable du 11.10 au 31.10.2011 sur toutes les lampes. Disponible dans tous les magasins Micasa.

TAR incl.

TAR incl.


pro Découper le bon et

fiter !

Découvrez la façon toute croustillante de déguster les fruits!

Dès m ainten ant au ray on cér éales

VALEUR FR.

Achat minimal: Fr. 5.60 Valable du 19.9. au 13.11.2011

2.80

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. 1 coupon de rabais par offre sera accepté. Non cumulable avec d’autres coupons.

Wasa Crisp & Fruit Coupe de fruits Sans additifs ou colorants! www.wasa.com

Wasa est en vente à votre Migros


CHRONIQUE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

MINUTE PAPILLON 25

Les têtes réduites Jean-François Duval, journaliste

Au milieu de la nuit, j’ai reçu la visite de Mme la Maladie d’Alzheimer. Il est vrai que dans la soirée, avec quelques personnes, nous l’avions évoquée autour d’une table.Nous avions tous vu les images récemment diffusées dans les médias, montrant la taille d’un cerveau atteint d’Alzheimer, comparée à celle d’un cerveau normal. Horreur! Le premier ÉTAIT DEUX FOIS PLUS PETIT que le second. Pour la première fois, je prenais conscience des dégâts physiques causés par la maladie. Des pans entiers du cerveau disparaissent. Evident qu’à ce stade, on ne peut plus être la même personne. Mme la Maladie d’Alzheimer s’est donc assez logiquement introduite dans mes rêves de cette nuit-là. Question physionomie, ç’aurait pu être la femme de l’indien Rascar Capac dans Les Sept boules de cristal, pénétrant par la fenêtre pour enlever le pauvre professeur Tournesol (une grosse tête celui-là). Bizarre, hein, le tour que prend cette chronique, mais bon, autant profiter des associations d’idées et des connexions neuronales qui naissent dans cette boule qui est tout en haut de notre cou – ah, rien ne me semble plus curieux et peut-être précieux que cette partie du corps à laquelle semblent conduire toutes les autres, chez tous les animaux, jusqu’au ver de terre. Mme la Maladie d’Alzheimer penchée sur mon visage endormi susurrait: «Mon

cher monsieur Papillon, j’appartiens à une très ancienne famille,celle des chasseurs de têtes, notre ambition est si grande que, logés au plus profond de la croûte terrestre, nous comptons malignement la vider un jour de tout son contenu, éradiquer toute forme de conscience.Ah,ah,et cette nuit,je viens te visiter pour te faire revivre tes cauchemars les plus anciens.» Penchée sur moi comme Rascar Capac, Mme la Maladie d’Alzheimer fit quelques passes sur mon visage endormi mais grimaçant. Vrai de vrai, j’étais ramené à mes pires cauchemars d’enfance, quand j’étais poursuivi par des indiens Jivaros,les plus fameux réducteurs de têtes que la terre ait connus. Des milliers de conquistadors terrifiés furent jadis victimes des Jivaros. Ceux-ci, après avoir décapité les envahisseurs espagnols, se baladaient avec leurs têtes réduites suspendues au cou, comme des colifichets. Leur technique différait de celle de la maladie d’Alzheimer. La confection d’une tête réduite impliquait qu’on en extraie le crâne,trop osseux pour être rapetissé. On apprêtait et suspendait ensuite la tête au-dessus d’un feu, afin de la noircir et solidifier. A quoi ça leur servait, aux Jivaros, ces têtes réduites? Ah, très simple,élémentaire: retenu prisonnier dans le boîtier qu’offre une tête miniaturisée, l’esprit de l’homme qu’on

avait tué était empêché de revenir se venger. Astucieux. Mme la Maladie d’Alzheimer, toujours penchée sur moi comme Rascar Capac, m’avait saisi la tête entre ses mains, et se mit à serrer. «Où passent ces parties de notre cerveau que tu nous enlèves», m’écriai-je dans mon cauchemar! A mesure que je rapetissais, la tête de Mme la Maladie d’Alzheimer devenait énorme. «Rien ne se perd, tout se transforme!», m’écriai-je encore. «Tut, tut, tut», fitelle, alors qu’entre son pouce et son index ma tête n’était déjà plus qu’une tête d’épingle. «Chez les Jivaros, l’esprit devient au moins de la vapeur», articulaije.Mme la Maladie d’Alzheimer souffla ce dernier espoir en me soufflant de son doigt comme un grain de poussière. Au matin, j’ai relu ce conte de Daudet, L’homme à la cervelle d’or. C’est l’histoire d’un homme dont le cerveau est tout entier en or mais qui le dilapide bêtement à force d’en prélever des parties pour assouvir ses passions et caprices. Sa personnalité change à mesure.De son cerveau en or, cet idiot fait le plus mauvais usage! Daudet semble nous raconter un cas extraordinaire, singulier. Mais non. Aujourd’hui, il suffit de quelques images chocs pour constater que nous sommes tous pourvus d’un cerveau en or – tant que Mme la Maladie d’Alzheimer ne nous rend pas visite. EN OR, songez-y!

Publicité

55.30 au lieu de 79.– Colliers dès 125.30 au lieu de 179.–

Bracelets dès

du 11 au 24 octobre

30%

sur les colliers & bracelets argent spécialement sélectionnés

Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux MMM Crissier, Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


ENTRETIEN ANNY DUPEREY

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

26

«Oui, il m’arrive d’aller réfléchir dans le poulailler!» Elle sera bientôt sur les planches romandes dans «Colombe» de Jean Anouilh. Et sort un nouvel ouvrage dédié aux poules, «Le Poil et la Plume» (Ed. Seuil). Un petit traité sur les gallinacés, à la fois humaniste et humoristique. Entretien avec Anny Duperey, une femme à plusieurs facettes: comédienne côté cour, écrivaine côté jardin.

(Rires) Oui,bien sûr,quoique Nina ne serait peut-être pas ravie d’être dans les ânes…C’est un projet qui a pris corps petit à petit, au fur et à mesure de choses que je notais sur ces animaux que j’élevais et que je commençais à connaître un peu. Plus j’avançais et plus je me rendais compte du mépris que les gens ont à leur égard. Une poule se fait écraser, on rigole. Alors qu’elle est plutôt aimable, qu’elle nous rend service et qu’elle n’est pas du tout aussi bête qu’on le dit. En plus, personne n’y connaît rien, ni sur l’œuf ni sur la poule.Ça a fini par m’énerver! Sans faire d’anthropomorphisme, j’ai voulu lui rendre justice! On sent que vous avez pris plaisir à les regarder longuement. Qu’est-ce qu’elles vous apportent, ces poules?

Ce petit village que forme un poulailler est une chose très apaisante à observer. Il y a une hiérarchie qui se met en place, et le calme règne. Même entre coqs, une fois qu’ils se sont sauté au cou pour établir qui serait le reproducteur, c’est admis, c’est fini. Les poussins ont droit à toutes les attentions,les poules mangent avant les coqs et les jeunes poulets sont servis en dernier. C’est très raisonnable, tout ça. Et puis, tout le monde a cette image idyllique de la petite chaumière avec la poule qui picore. C’est une idée de paradis perdu. Et je trouve que cette idée, on la traite fort mal. Quand vous les regardez, est-ce l’occasion de trouver des idées de roman?

Ça m’est arrivé,oui,d’aller réfléchir dans le poulailler! S’occuper des bêtes, de quelque chose de vivant,mais qui n’a pas de mots,pas de raisonnement,ça ne vous distrait pas de vos propres pensées. Mais votre sentimentalisme s’arrête à l’estomac. Vous n’avez aucun mal à les manger, vos poules,surtout celles qui sont trop intelligentes…

Si, j’ai eu un peu de mal quand même! Mais écrire ce livre m’a amenée à clarifier ma position sur la question de manger des animaux ou non. Les Anglais, très en avance sur nous, ont fait des études sur la souffrance des animaux.Ils ont découvert que les poules encagées, privées de liberté dans les élevages industriels, souffraient véritablement. Et que, si elles voyaient leurs congénères souffrir,elles souffraient le double, par empathie. Ça fait réfléchir… Vous êtes-vous posé la question du végétarisme?

Non,pas vraiment.Mais,en traitant bien les animaux que j’élève et que je mange, j’ai arrêté d’avoir honte. Et puis, j’en mange beaucoup moins, parce que c’est ridicule, cette débauche de viande qu’on voit partout. Je suis plutôt pour cet espèce d’échange raisonnable avec l’animal: je lui permets de vivre une vie décente, mais qui s’arrêtera à un certain moment. On devrait respecter ce qui va mourir, l’aimer jusqu’au bout. Ce n’est pas facile. Il y a un mélange de honte et d’étrange mépris pour ce qui va devenir de la viande… Pourrevenirà l’écriture,vous avezdit que dans les périodes lourdes de votre vie, vous avez

Photos AFP / Image Forum / Dukas / Bestimage / Sipa / Abaca

Après la publication de votre correspondance avec l’artiste Nina Vidrovitch, vous sortez un livre sur les poules. Vous aimez sauter du coq à l’âne…


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

ENTRETIEN ANNY DUPEREY 27

Bio express ■ Naissance le 28 juin 1947 à Rouen sous le nom d’Annie Legras. ■ 1955: mort accidentelle de ses parents, asphyxiés au monoxyde de carbone dans leur salle de bain. ■ 1971: joue dans une pièce de Giraudoux, «La Guerre de Troie n’aura pas lieu», où elle rencontre Bernard Giraudeau, qui deviendra son compagnon de vie pendant dix-huit ans. Ils auront deux enfants, Gaël et Sara. ■ 1977: nomination pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour «Un éléphant, ça trompe énormément». ■ 1992: publie «Le Voile noir», autobiographie qui rencontre la faveur du public et des milieux littéraires. ■ 1992: démarrage du feuilleton TV à succès, «Une famille formidable», réalisé par Joël Santoni. Neuvième saison prévue pour 2012. ■ 2011: naissance de sa première petite-fille, Mona.


ENTRETIEN ANNY DUPEREY

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

28

écrit des livres légers et vice versa. Là, c’était consolateur d’écrire sur les poules?

C’était un livre très agréable à écrire. J’avais envie de faire partager ce qui me faisait le plus de bien. Même si je parle des poules, c’est un portrait de moi. Et c’est vrai que j’ai vécu beaucoup de deuils ces derniers temps, j’ai perdu le père de mes enfants (Bernard Giraudeau, n.d.l.r.), ma sœur… Ce livre, cette paix des bêtes, m’a sans doute accompagnée.

«Je marche peu à l’inspiration. Je suis comme les poules, je ponds!»

N’est-ce pas aussi une façon de continuer à creuser le sillon de l’enfance?

Bien sûr. Cette histoire de poules et de ma grand-mère a été quelque chose de très frappant dans ma vie, parce que c’était le seul souvenir, la seule image qu’il me restait de mon enfance… (Anny Duperey a perdu accidentellement ses deux parents à l’âge de 8 ans, n.d.l.r.) On peut essayer de se réconcilier un peu avec la mort et le passé. Mais ça reste toujours très fragile.

Avez-vous un rituel d’écriture?

J’écris toujours dans ma maison de la Creuse. Plutôt le matin ou l’après-midi. Je marche peu à l’inspiration, je suis comme les poules, je ponds! Ce n’est ni ludique ni grisant, je tâcheronne. Si j’ai une envolée,je peux tout mettre à la poubelle, ça ne sera pas bon du tout. Au début, je me forçais à rester à la table cinq heures d’affilée pour avoir mes deux pages et je souffrais beaucoup.Maintenant, j’ai compris, je sors, je travaille une heure de-ci de-là, sans hésiter à m’aérer entre deux. Quand vous terminez un livre, vous savez déjà quel sera le suivant?

Non. Je suis en panne là! Avant mon autobiographie, Le Voile noir, sans doute parce que j’allais m’approcher de quelque chose de très grave, le récit de la mort de mes parents,il y a eu un trou vertigineux, angoissant, où je me disais que je n’écrirais plus jamais. Et paf, c’est venu, j’ai plongé dans cette œuvre qui est quand même le livre de ma vie. En l’écrivant, j’ai pensé que peut-être je n’avais écrit jusque-là que pour accomplir celui-ci. Et puis, j’ai continué, les livres se sont enchaînés, sur les lettres de lecteurs, les chats de hasard... Je trouvais toujours

une question,un thème,comme point de départ. Mais, pour le moment, je suis en attente. On retrouve l’Anny Duperey champêtre, jardinière, très proche de la terre. Les arts de la scène ne vous suffisent pas?

Non, je suis absolument péremptoire, ça ne suffit pas. En fait, je suis vraiment scindée en deux. Il y a un emploi de moi vers l’intériorisation, la campagne et le non-paraître. Et quand je suis à Paris, je redeviens comédienne, dans l’extériorisation. Ce sont deux emplois tout à fait différents, impossibles à utiliser en même temps. Mais qu’est-ce qui vous rend le plus heureuse: écrire, donner la réplique ou nourrir «Chichi», votre pigeon?

Tout est cousin. Les gens me disent que je sais tout faire. Mais non, je ne sais faire que trois choses: m’occuper des animaux et des êtres que j’aime bien, écrire et jouer. Peindre aussi, puisque je m’étais inscrite aux Beaux-Arts, mais c’est la chose que j’ai le moins travaillée. J’ai les dons qui sont là, mais je n’ai pas trouvé mon langage. Quand je peins, j’ai toujours un Matisse ou un Bonnard devant les yeux. Il faut dix ans pour faire un


ENTRETIEN ANNY DUPEREY

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

29 Et le fait de n’avoir jamais reçu ni César ni Molière…

Je m’en fous complètement! On ne fait pas ce métier pour recevoir des prix. J’ai été nominée plusieurs fois et je vous assure que quand j’ai entendu que ce n’était pas moi, je n’ai eu aucun pincement. J’étais même bien contente. C’est finalement la TV qui vous a donné le rôle de votre vie: Catherine Beaumont dans «Une famille formidable», dont la neuvième saison revient en 2012…

Tout à gauche: en 1967, Anny Duperey joue dans son deuxième film «2 ou 3 choses que je sais d’elle», de Godard. Au milieu: la comédienne sur scène en 2011 à Paris dans la «Colombe» de Jean Anouilh. Ci-dessus: Anny Duperey, écrit depuis 1975.

peintre. C’est resté un hobby, je tiens le pinceau deux fois par an! Quand j’ai un moment, je fais une copie, un petit Picasso…

Au cinéma, vous ne tournez plus qu’avec des réalisatrices depuis dix ans. Par choix ou par hasard?

C’est délicieux d’élargir ses rapports mère-fille à des rapports de partenaires. On est dans une troupe très familiale, très complice,une vraie équipe de Bisounours! Je vois ma petite gamine qui est une vraie partenaire, c’est génial.

Je tourne surtout très peu depuis dix ans! Je suis en marge, mais ce n’est pas grave. Dernièrement, j’ai fini le film d’Alain Resnais, Vous n’avez encore rien vu, qui va bientôt sortir. Et j’ai un peu participé au film de Frédéric Beigbeder, L’amour ne dure que trois ans.Ça fait quand même deux hommes! Le cinéma, c’est très ludique pour moi. Comme je ne porte pas le chapeau, que je ne suis pas «bankable», je peux être invitée sur une aventure cinématographique sans en avoir la responsabilité. C’est formidable!

Aucune angoisse à la voir entrer dans le monde du spectacle?

N’avez-vous pas l’impression d’avoir passé à côté du grand rôle de votre vie?

Côté théâtre, on pourra vous voir prochainement en Suisse dans «Colombe» de Jean Anouilh, où vous jouez pour la première fois avec votre fille, Sara Giraudeau. C’est un trac supplémentaire, une nouvelle fierté?

Non. D’ailleurs, j’ai su avant elle qu’elle ferait du théâtre. Vers 12 ans, je l’ai vue dans un travail d’élèves et j’ai compris qu’on n’allait pas y couper. Elle a le bon esprit pour faire ça, elle est très psychologue, très attentive, elle observe beaucoup les autres. Contrairement à ce que lesgenspeuventcroire,lecomédienseregarde beaucoup moins lui-même qu’il ne regarde les autres. C’est ça qui sert pour jouer.C’estuneformedetravailassezproche de celle du romancier, en fait.

Oui,il ne s’est pas trouvé à 30 ans.A l’âge de passer de la très jolie jeune femme à la femme, le rôle ne s’est pas présenté. La faute à personne, au hasard... J’ai tourné avec de grands réalisateurs,comme Deville, Pollack, Godard, mais dont ce n’était peut-être pas le meilleur film. Un éléphant,ça trompe énormément a été un énorme succès, mais ce n’est pas un rôle qui pouvait ouvrir l’imagination des autres. Cela dit, à 30 ans, j’ai acquis un statut de tête d’affiche au théâtre.

On est ravi, c’est délicieux de travailler entre amis. On vieillit tous au même rythme, on se suit depuis vingt ans, avec des enfants qui grandissent. Ce n’est pas une série normale, c’est un cas unique! Mais, vous savez, télévision, théâtre, livres, c’est un tout, une addition. Qui finit par faire un kaléidoscope qui me représente assez bien. Dans deux ans, j’en serai à cinquante ans de carrière, c’est terrible! Vieillir laisse incrédule…

«On ne fait pas ce métier pour recevoir des prix»

Quand on vous regarde, on voit une femme très solaire, qui sait faire pousser le bonheur. Où trouvez-vous cette force?

Je ne sais pas vraiment. Peut-être dans ce qui m’a permis de rebondir. Vers 13 ans, il y a eu une charnière. Après la mort de mes parents, j’ai eu une grosse période dépressive. J’ai cherché à m’approcher de la mort, je me suis un peu flanquée sous une voiture. J’avais répété ça, je l’avais écrit et quinze jours après, je me suis retrouvée sous une voiture sans savoir comment.Plus tard,j’ai compris, grâce à des psychologues, que les survivants ont la tentation de vérifier que s’ils sont toujours là, ce n’est pas une erreur. Et si leur tentative de suicide ne marche pas, alors là, plus rien ne les arrête. Il faut vivre, vivre. Pour ceux qui ne sont plus là. On est peut-être animé, d’une manière très obscure,de leur force, mais on y va! Propos recueillis par Patricia Brambilla

A lire: «Le Poil et la Plume», d’Anny Duperey, Ed. Seuil, 2011. A voir: «Colombe», d’après Jean Anouilh, mise en scène par Michel Fagadau. Théâtre de Beausobre à Morges, le 30 nov. à 20h30 et au Théâtre de Vevey, le 1er déc. à 19h30.


40% DE RÉDUCTION OFFRE VALABLE SUR TOUS LES PRODUITS PRÉSIDENT DU 18.10.2011 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.00

2.45

au lieu de 3.40

au lieu de 4.10 Camembert L’Original 250 g

Brie 200 g

2.20

au lieu de 3.70

2.20

Société Roquefort 100 g

au lieu de 3.70 Carré Gourmet 200 g

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Président est en vente à votre Migros

ACTION OFFRES VALABLES DU 18.10. AU 31.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

L‘efficacité en qualité Kneipp.

6.7u 0de 9.60 au lie

ur Infusion po la détente en lot de 2 s 2 x 20 sachet de tisane

15.80 au

lieu de 23.60

Fer + Vitamin es naturelle, acid C e folique & B en lot de 2 12 2 x 60 pastilles à suce r

13.u7de 520.70 au lie

agné3 pour 2 M m iu lc ca + um si 3 de t en lo es 3 x 20 pastill es effervescent

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


INFOS MIGROS

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

«SOCIAL COMMERCE» 31

Ses achats via Facebook Le «Social Commerce» est une nouvelle manière de faire ses courses en utilisant les réseaux sociaux. De quoi réaliser de substantielles économies.

L

’ère où les magasins listaient simplement leurs produits en ligne est révolue. L’offre est aujourd’hui disséminée sur une série de sites et blogs,avec lesquels les clients développent une relation privilégiée (notation, commentaires,etc.).Cette tendance est résumée dans l’expression anglaise Social Commerce. Et dans ce domaine,Migros est à l’avant-garde.

Chaque semaine des offres Melectronics exclusives Concrètement, le distributeur lance désormais chaque semaine sur la page Facebook de Melectronics des actions assorties de coupons.La première promotion consiste en un rabais de 20% sur les appareils de navigation. Les bons sont limités à mille pièces et peuvent être échangés dans les plus grands Melectronics ou sur le site internet de l’enseigne. Le principe est simple: il suffit d’avoir un profil Facebook et de cliquer sur le bouton «J’aime» de la page Facebook de Melectronics. Un seul coupon est attribué par personne,et il n’est pas cumulable avec d’autres offres spéciales. En Suisse, c’est la première fois que le principe du Social Commerce est exploité à cette échelle. CP En savoir plus: www.migros.ch/socialcommerce et www.facebook.com/melectronics

Grâce à Kevin Lancashire, il est désormais possible de bénéficier d’offres Melectronics via le site Facebook.

«Dans l’esprit de Migros» Pour Kevin Lancashire, chef des services en ligne Migros, le potentiel du «Social Commerce» est immense.

Photo Sigi Bucher

Leshoppingenligneexistedéjà.Qu’est-ceque le «Social Commerce» apporte de plus?

On ne peut pas comparer les deux choses.Le Social Commerce permet de relier un réseau social à un de nos canaux de vente. Par le biais de Facebook, le client obtient des bons pour des offres Melectronics exclusives. Facebook est un réseau social. Ne craignezvous pas des réactions négatives?

Les différents profils Migros sur Facebook comptent plus de 250 000 fans. Une partie d’entre eux devrait apprécier cette façon d’effectuer ses achats. Ne détournez-vous pas ainsi Facebook?

Facebook est un réseau sur lequel les utilisateurs échangent une infinité de choses. Pourquoi pas des bons tuyaux sur les lieux où l’on peut obtenir des produits à prix avantageux?

Ce projet est-il compatible avec Migros?

Facebook nous permet de proposer des rabais attrayants, car nous n’avons pas besoin de passer par des intermédiaires en ligne. En cela, nous sommes dans l’esprit de Migros. Comment voyez-vous l’avenir?

Si cet essai se révèle positif, nous allons étoffer l’offre.Le potentiel,notamment avec le smartphone, est immense.


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

Action

INFOS MIGROS BÉNÉVOLAT

33

20%

sur toutes montres-braceles le Alpha Basic ts

Des repas contre la solitude

Maintenant

29.80 Avant

39.–

A Chippis (VS), Anita Seppey organise une fois par mois un grand dîner convivial ouvert à toutes les personnes seules. Une initiative personnelle qui rencontre un très grand succès. Merci de tout cœur!

Anita Seppey (au centre) invite les personnes seules à se retrouver autour d’une table. Narcisse Kittel et Donata Bellwald lui en sont reconnaissants.

la seconde à présent, que le dîner se tient à Chippis, une fois par mois depuis mars 2010. «Nous préparons tout le samedi et sommes sur place le dimanche de bonne heure pour être disponibles quand les gens arrivent.C’est important d’avoir du temps pour eux.»

Matière synthétique, étanche jusqu’à 50 m / 7605.185

Dans le cadre de l’année européenne du bénévolat, l’initiative «Merci de tout cœur!» lancée par le Pour-cent culturel Migros souhaite mettre en valeur celles et ceux qui aident autrui sans pour autant faire partie d’une association. Vous aimeriez remercier quelqu’un qui fait le bien autour de lui? Appelez le 0848 08 09 08 (tarif local) ou rendez-vous simplement sur le site www.mercidetoutcoeur.ch

Maintenant

29.80 Avant

Acier inoxydable, étanche jusqu’à 30 m / 7605.162

Maintenant

29.80 Avant

Jusqu’à septante personnes par dimanche Proposé à 10 francs, agrémenté d’un loto, le repas du dimanche est victime de son succès. Jusqu’à septante personnes se pressent à Chippis. «C’est trop pour nous, nous ne sommes pas du métier et cherchons maintenant un cuisinier! Les premiers mois, j’ai avancé de mon argent pour faire les achats. Maintenant, on tourne!» se réjouit Anita Seppey, nourrie de toute la joie et les remerciements qu’elle reçoit en échange.

Isabelle Kottelat Photo Isabelle Favre

39.–

p. ex. montre-bracelet Straight

39.–

p. ex. montre-bracelet Style

Matière synthétique, étanche jusqu’à 50 m / 7605.160

Les offres sont valables du 18.10 au 7.11.2011 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. Sous réserve d’erreurs et de fautes d’impression.

FCM

L

e dimanche, c’est plutôt long, quand on vit seul. Même si on va à la messe le matin!» Du coup,depuis un an, Narcisse Kittel, septuagénaire de Sierre, se réjouit des repas dominicaux qu’Anita Seppey organise une fois par mois, à la salle communale de Chippis. «Les repas sont très bons, pas chers, et c’est l’occasion de nouvelles amitiés», renchérit Donata Bellwald, Sédunoise à la retraite. La solitude, Anita Seppey sait ce que c’est. Non seulement elle la vit au quotidien, mais elle a toujours été touchée par le nombre de gens qui en souffraient: «Je m’étais dit qu’une fois à la retraite, je ferais quelque chose.» C’était il y a deux ans: la dynamique Sédunoise a alors multiplié les démarches pour trouver une salle, mise à disposition gratuitement et de plain-pied.Non sans peine et sans découragement. C’est finalement grâce à une autre dame,Marguerite Zufferey,qui

p. ex. montre-bracelet Carbon


1 paquet de 2 /1 doses de vaccin !*

=

Dons doublés grâce au www.migrosbabyclub.ch

Ensemble, nous pouvons vaincre le tétanos du nourrisson. Vous pouvez désormais transmettre votre amour et protéger des bébés dans le besoin. Pour chaque paquet de Pampers portant le logo UNICEF acheté à Migros ou sur LeShop.ch, vous contribuez encore plus à combattre le tétanos du nourrisson. Car le Baby Club Migros double les dons à l’UNICEF.

Pampers unterstützt

www.pampers.com

*Pour chaque achat d’un paquet de Pampers portant le logo UNICEF, P&G fait un don de ¤ 0,053 ou de Fr. 0,08 a l’UNICEF pour aider a vacciner contre le tétanos des femmes en âge de procréer dans un pays en développement. Ce montant couvre par ex. les frais d’un vaccin contre le tétanos. Plus d’informations sur www.unicef.ch. UNICEF ne privilégie aucun produit ni aucune marque.

Pampers est en vente à votre Migros


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

INFOS MIGROS MOUNTAINMANIA

35

«Le plus grand terrain de jeu du monde»

Le 20 avril 2011, Dani Arnold a établi un nouveau record. Il a gravi la face nord de l’Eiger en solitaire en 2 heures et 28 minutes. Il nous explique pourquoi les sommets le fascinent tant.

E

n gravissant la terrible face nord de l’Eiger en mettant vingt minutes de moins que le précédent détenteur du record, l’Uranais Dani Arnold, 27 ans, est entré dans le cercle des alpinistes suisses les plus célèbres. A 22 ans, après un apprentissage de polymécanicien, notre homme entreprend une formation de guide de montagne.Aujourd’hui,c’est cette deuxième vocation qui lui permet de vivre.

Guide de montagne, Dani Arnold est aussi un grimpeur de l’extrême.

A quoi pensiez-vous quand vous avez gravi la face nord de l’Eiger en solitaire?

Pendant l’ascension, toutes les pensées tournent autour de l’escalade. Dans un tel moment, le reste n’a aucune importance. C’est une des raisons pour lesquelles j’aime tant ce sport.

Qu’est-ce qui vous pousse à gravir sans cesse de nouvelles montagnes?

C’est la fascination de se retrouver seul avec soi-même, notamment lors des ascensions en solo. On a ensuite la sensation extraordinaire d’être monté le plus haut possible et d’avoir accompli quelque chose dont on peut être fier. Lors d’ascensions en groupe,le plaisir est bien sûr aussi là. Par contre, il est essentiel de ne pas trop enchaîner les sommets les uns après les autres. C’est le seul moyen de parvenir à une concentration totale.

«La peur est un frein naturel»

Comment gérez-vous la peur de chuter?

Photo DR

La peur est primordiale,elle constitue un frein naturel. Il ne faut jamais la refouler ou chercher à la provoquer. Pour cela, il faut bien sûr avoir un bon mental, mais aussi savoir que l’on est capable de relever le défi. On ne peut jamais éliminer tous les risques. J’en suis conscient. L’escalade convient-elle également aux enfants?

Je n’ai encore jamais emmené d’enfant dans mes expéditions, mais en principe,

Jouez et gagnez de magnifiques voyages Sur le site www.mountainmania.ch, il est possible d’explorer les massifs montagneux, de jouer en ligne et même de gravir l’Everest. Qui connaît particulièrement bien la montagne et l’environnement pourra de plus obtenir un titre de champion du monde de la montagne. Enfin, des boussoles sont mises en jeu tous les jours et des caméscopes

l’âge des participants n’a aucune importance. Il faut simplement adapter la sortie à leurs capacités. Je trouve que l’escalade et l’alpinisme sont des sports intéressants pour les enfants.Peu de sports sollicitent à la fois l’équilibre, la coordination, la force et l’endurance. De plus, on apprend à faire confiance à autrui et à atteindre ensemble un objectif.

toutes les semaines. Au terme de la Mountainmania, dix magnifiques voyages d’une valeur totale de Fr. 30 000.- seront tirés au sort. Pour toutes informations supplémentaires , rendez-vous sur le site internet www.mountainmania.ch.

Vous aimez donc l’idée de Migros de susciter l’intérêt des enfants pour le monde des montagnes via l’initiative Mountainmania?

Les montagnes représentent pour moi le plus grand terrain de jeu du monde. Je ne peux donc que soutenir cette campagne. Je suis en outre convaincu que l’on ne peut protéger que ce que l’on connaît. Propos recueillis par Anna Bürgin


EN MAGASIN PRODUITS LAITIERS

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

36

A g.: Pierre Charvet, chef des produits laitiers aux LRG, et Francisco Fernandez, responsable de la coordination des produits De la région pour Migros Genève, œuvrent main dans la main. Les enfants venus en nombre ont apprécié la présence des animaux de la ferme.

Fraîcheur et régionalité

Fin septembre, les Laiteries Réunies de Genève ont fêté leurs 100 ans. L’occasion pour le public de découvrir comment se déroule la fabrication de nombreux produits vendus à Migros Genève.

D

epuis la fusion, en 1911, de la Laiterie centrale de la rue de la Servette et la Grande laiterie agricole de la Terrassière, de l’eau a coulé dans la rade de Genève. Pourtant, les Laiteries réunies nées de cette alliance n’ont pas pris une ride. Au contraire. Le centième anniversaire célébré fin septembre a permis à l’entreprise de remonter le fil de son histoire, balisée d’innovations telles que le premier berlingot de lait en 1958 ou les systèmes actuels de pré-refroidissement du lait chez les producteurs, gage d’une qualité irréprochable. Mais ce qui fait la particularité de l’entreprise, c’est surtout sa structure géographique. Sous l’appellation des Laiteries Réunies de Genève (LRG) se cache

un territoire qui, outre Genève, couvre le canton de Vaud jusqu’aux portes de Morges, ainsi que les zones franches du pays de Gex et de la Haute-Savoie. Une entreprise transfrontalière qui rassemble aujourd’hui 89 sociétés coopératives locales,720 sociétaires,210 producteurs et collecte 53 millions de kilos de lait.

Le souci de promouvoir des produits régionaux Avec ses activités dans la charcuterie,les secteurs négoce et logistique, elle s’est transformée en une holding qui réalise un chiffre d’affaires de près de 300 millions de francs et se place au cinquième rang des entreprises agro-alimentaires suisses.

Cette expansion ne lui a pourtant jamais fait perdre de vue l’importance des produits régionaux. Après avoir développé des outres de 10 et 3 litres de lait portant le label Genève Région – Terre Avenir (GRTA), «nous avons lancé pour notre centenaire un fromage, le Tonneau d’alpage au lait cru, fabriqué par les Fruitières de Nyon dans la région de Saint-Cergue-La Cure», raconte Pierre Charvet, directeur du secteur produits laitiers des LRG. Avec différents fromages à pâtes molles, des produits carnés comme la longeole ou le saucisson fumé au Gamay de Genève, les LRG ne cessent de développer de nouveaux procédés pour rendre à chaque terroir les spécialités qui lui appartiennent.


EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

PRODUITS LAITIERS

37

Lancé en 1999 par Migros Lucerne, le concept «De la région» s’est rapidement imposé dans toute la Suisse. Aujourd’hui, il existe plus de 8000 références portant ce label. Bien plus qu’une simple déclaration d’origine, «De la région» se veut un soutien à l’économie locale. Les Laiteries Réunies de Genève produisent plusieurs spécialités labellisées «De la région». Citons, par exemple, la tomme de Genève, un fromage à pâte molle et onctueuse élaboré à Plan-les-Ouates avec du lait genevois. is.

Tomme de Genève «De la région», 100 g, Fr. 1.95

Lors de la journée portes ouvertes, les Genevois ont pu découvrir les coulisses des Laiteries Réunies de Genève.

«Migros Genève a la chance de proposer beaucoup de produits des LRG bien que l’offre de produits laitiers certifiés GRTA et labellisés De la région (DLR) soit actuellement modeste», souligne Francisco Fernandez,responsable de la coordination des produits DLR à Migros Genève. «La part des producteurs de lait genevois est minime, et leur lait doit être séparé du reste de la production, ce qui est contraignant, complète Pierre Charvet. «Mais nous y travaillons!» confient les deux hommes avec cette belle entente née d’une longue et fructueuse collaboration. Les célébrations du centenaire ont aussi été l’occasion, pour l’acteur prépondérant de la région franco-valdo-ge-

nevoise que sont les LRG, de mieux se faire connaître du public. Les intéressés sont d’ailleurs venus en masse,le 24 septembre, à la journée portes ouvertes agrémentée de nombreuses animations. «C’était vraiment bien de voir les machines qui font les fromages et les yogourts. Elles vont vite!» raconte Anaïs, 10 ans. Son petit frère Thibault (6 ans) a surtout été impressionné par les grandes cuves dans lesquelles le lait est stocké et par les innombrables tuyaux qui les relient.

Une fête réussie aux yeux des visiteurs «Nous avons vu tous les processus de fabrication, comment les produits sont

stockés et pris conscience des niveaux d’hygiène», relate Muriel Sprenger, venue avec son mari Bastien et leurs deux fils, Léo (4 ans) et Yann (6 ans). «Mon mari et moi avons tous deux des grandsparents qui travaillaient dans des laiteries. Alors nous voulions voir comment ça marchait, explique-t-elle entre une prestation de fanfare et un passage des sonneurs de cloches. Les deux garçons ont bien aimé le secteur emballage.» Tout comme les vaches stationnées dans la cour, qui ont fait la joie des petits et des plus grands.

Anne-Isabelle Aebli Photos Julien Gregorio

En savoir plus: www.laiteries-reunies.ch


EN MAGASIN BIO

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

38

Tout simplement bio

Pour Stefano Quercioli, sportif confirmé, le bio fait partie de la vie de tous les jours. Et s’il n’aimait auparavant pas se rendre dans un magasin spécialisé, il sait aujourd’hui qu’il peut trouver facilement à Migros plus us de 1000 produits bio. a marqué son enfance. A 15 ans, Stefano Quercioli a émigré en Suisse, où il a suivi une formation de professeur de tennis. Il s’occupe aujourd’hui plus particulièrement de l’encadrement de jeunes joueurs. Depuis quand achetez-vous bio?

Depuis environ deux ans. J’ai essayé une fois et ça m’a plu. Au début, j’achetais surtout de la viande et des fruits bio. Pourquoi donc?

Parce que je n’avais ni le temps ni l’envie de m’intéresser vraiment au sujet. Je ne voulais pas non plus me rendre dans un magasin spécialisé. C’est plus facile aujourd’hui puisque Migros propose tout un assortiment bio. D’ailleurs, je fais de plus en plus attention à acheter des produits estampillés bio. Quelles sont les personnes ou les circonstances qui vous ont amené au bio?

Stefano Quercioli est attentif à la qualité, sur le court mais aussi dans l’assiette.

«Le bio me donne l’impression de faire quelque chose pour la planète.»

S

tefano Quercioli,51 ans,professeur de tennis près de Zurich, a grandi en Emilie-Romagne, un haut lieu de la gastronomie italienne. Sa grandmère lui préparait souvent des pasta maison, et la cuisine riche et opulente, complétée par des fruits et des légumes,

Ce sont surtout des amis qui m’ont assuré que certains produits étaient plus savoureux en version bio. Les médias m’ont également permis d’approfondir mes connaissances sur le sujet. Je sais désormais par exemple que le bio est plus qu’un label: c’est une philosophie. Pour quels produits privilégiez-vous le bio?

Essentiellement pour la viande,les œufs, les légumes et les fruits. Vous sentez-vous mieux depuis que vous mangez bio?

Oui,mais je ne sais pas exactement pourquoi. Il faut simplement y croire. Quel est votre produit bio favori dans l’assortiment Migros?

Les poitrines de poulet nourri au maïs de la gamme «Sélection». Qu’est-ce qui fait pour vous l’attrait du bio?

En tant que consommateur,j’ai l’impression de faire quelque chose pour l’environnement et pour notre planète.

Propos recueillis par Heidi Bacchilega


EN MAGASIN BIO

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

39

Nouveautés bio

la menthe ■ Thé aux fruits avec de Bio, 26 sachets, Fr. 2.60 à feuilles rondes suisse 0 en tranches, 140 g, Fr. 3.6 ■ Gruyère Surchoix Bio ■ Spaghettini complet Bio, 500 g, Fr. 2.40 ■ Huile d’olive italienne Bio, 50 cl, Fr. 9.10 ■ Tomates pelées hachées Bio, 280 g, Fr. 1.50* ■ Poitrine de poulet Bio Sélection, les 100 g, Fr. 5.90* ■ Raisins blancs Bio, Italie/Espagne, prix du jour ■ Rucola Bio, Italie, prix du jour ■ Parmigiano Reggiano Bio, pointe, les 100 g, Fr. 3.85 ■ Tomates Cherry Bio, Espagne, prix du jour ■ Risotto Bio, 1 kg, Fr. 2.80

Les principes du label Bio de Migros Le bio, c’est l’amour de la nature dans l’assiette! Cela passe par une agriculture écologique et durable, un environnement préservé et une protection moderne des animaux. Le label Bio de Migros s’inspire des cycles de la nature. En voici quelques exemples:

Les animaux qui vivent dans les fermes bio sont dans la mesure du possible nourris avec du fourrage provenant de la ferme. Le fumier des vaches est utilisé comme engrais naturel dans les champs. Les insectes nuisibles tels que les poux et les mouches de l’olive sont combattus à l’aide de leurs ennemis naturels: les

coccinelles et la rhysse persuasive, une espèce de guêpe. En privilégiant les articles bio, vous soutenez une agriculture respectueuse de la nature. Les exploitations ainsi que les produits bio sont contrôlés et certifiés par des organismes indépendants, dont Bio Inspecta.

Photos René Ruis, LD, stylisme Karin Aregger

* En vente dans les plus grands magasins.


EN MAGASIN ACTILIFE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

40

Votre plus santé Les produits Actilife apportent un petit plus santé à votre alimentation quotidienne. Les jus, pastilles et comprimés effervescents vitaminés ainsi que les compléments alimentaires fonctionnent comme les coachs personnels de votre système immunitaire.

■ Multivit Actilife, 20 comprimés effervescents, Fr. 2.–* au lieu de Fr. 2.55

■ Seniors Actilife, 20 comprimés effervescents, Fr. 2.95* au lieu de Fr. 3.70

Braver la froide saison

L’amour passe par l’estomac. La santé aussi. Pour lutter contre le froid, l’activité physique et le grand air, de même qu’une alimentation équilibrée, sont chaudement recommandés. ■ Bloqueur d’infections ImmunPro Actilife, 30 pastilles à sucer, Fr. 7.10*/** au lieu de Fr. 8.90

■ Boisson chaude Winter Fit Actilife, 20 sticks, Fr. 4.70*/** au lieu de Fr. 5.90

■ Antioxidants Actilife, 1 l, Fr. 1.80*/** au lieu de Fr. 2.30 ■ Boisson au yogourt probiotique Cornwell Actilife, 6 x 10 cl, Fr. 3.85* au lieu de Fr. 4.85 * Prix action valable du 18 au 24.10.2011. ** En vente dans les plus grands magasins.

L

e froid est bientôt de retour. Il est donc grand temps de trouver des stratégies pour que toute la famille puisse passer l’hiver sans le moindre souci. En se laissant intimider par les basses températures,nous avons tendance à rester chez soi, pendulant entre le sofa et la baignoire, une tasse de thé à la main. Dommage: apprivoisons l’automne et changeons nos habitudes. Une alimentation équilibrée et variée, des heures de sommeil en suffisance et beaucoup d’activité physique au grand air sont les meilleures recettes pour rester en forme en hiver. Avec cinq portions de fruits et légumes par jour,nous pouvons absorber aisément la dose quotidienne de vitamines et de minéraux vitaux dont nous avons besoin. Et une bonne soupe, par exemple, présente deux avantages certains: premièrement, elle rassasie et,

deuxièmement, elle tient chaud lors d’une promenade automnale, lorsque le vent froid frappe le visage. Les nombreux produits Actilife sont également nos alliés pour se sentir bien en automne. Le jus de fruits Antioxidants distille à l’organisme les vitamines A, C et E, qui peuvent fixer les radicaux libres et contribuer au maintien du fonctionnement cellulaire. Les comprimés effervescents Seniors Actilife, enrichis en zinc, en vitamines et en huile de germe de blé sont eux particulièrement adaptés aux besoins des personnes âgées. Quant aux pastilles à sucer ImmunPro, elles aident, par une action physique, à contrer le virus du rhume et renforcent ainsi les défenses immunitaires. Elles se prennent à titre préventif ou lorsque l’on commence à avoir mal à la gorge. Nicole Ochsenbein


EN MAGASIN ACTILIFE

41 Jouer au cerfvolant permet non seulement de tisser des liens entre père et fils, mais aussi de passer du temps au grand air. Un plus pour rester en forme.

Photo F1 Online/bab.ch

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011


EN MAGASIN TERRASUISSE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

42

2

1

Le meilleur des fermes suisses Faites-vous du bien, ainsi qu’à la nature. TerraSuisse vous permet de savourer le goût naturel des produits naturels issus de l’agriculture durable tout en soutenant plus de 12 000 fermes suisses et tous leurs habitants.

Une ferme sur la Toile Migros vous propose un voyage interactif sur internet pour découvrir le monde de TerraSuisse. Avec un peu de chance, vous pourrez même gagner un week-end gourmand.

U

ne visite dans une exploitation agricole permet de faire nombre de découvertes passionnantes. Alors, une petite excursion sur internet, ça vous tente? En quelques clics, vous aurez l’impression d’y être. Grâce au tout nouveau microsite de TerraSuisse sur www.migros.ch, le dis-

tributeur offre aux visiteurs une virée bucolique. Les internautes peuvent explorer de façon ludique et interactive les domaines dont sont issus les produits TerraSuisse. Mais n’ayez crainte: ici, vous êtes à l’abri des piqûres des abeilles qui butinent allègrement dans le verger. Venez

découvrir les surprises que recèlent les champs, la prairie et l’étable. Et si vous avez de la chance, vous gagnerez peutêtre un des cinq week-ends gourmands pour deux personnes dans les Grisons. Pour plus d’informations, rendezvous sur www.migros.ch/terrasuisse. Jacqueline Vinzelberg


INCROYABLEMENT INCROYABLE ENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

a Découvrez la piccat d’endives. Vous trouverez la recette / sur www.saison.ch m-malin et tous les ingrédients bien s. frais à votre Migro

le kg

2.70 Endive Suisse / Belgique, le sac de 1 kg

40%

7.50

au lieu de 12.60

Pizzas Anna’s Best Della Casa en lot de 2 p. ex. Margherita, 2 x 375 g

40% 9.50

au lieu de 16.–

Lard à cuire, TerraSuisse 1/2 plaque, le kg

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


À CONSOMMER FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10

la star Le concombre est . re gè lé de la cuisine à du le zie En salade, mar du et th ne fenouil, de l’a ez er uv cerfeuil. Vous tro la recette sur alin www.saison.ch/m-m s nt ie et tous les ingréd ros. ig bien frais à votre M

33% 2.90

au lieu de 4.35

Laitue iceberg, bio 250 g

50%

–.75

Concombres Espagne, la pièce

4.50

au lieu de 5.90

Pommes Gala bio 20 % de réduction Suisse, le kg

Société coopérative Migros Vaud

2.40 au lieu de 4.95

Framboises Espagne, la barquette de 125 g

3.50 Coings Suisse, le kg


SANS M MODÉRATION! ODÉRATION! AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6.60

au lieu de 8.90

Poivrons mélangés bio 25 % de réduction import, le kg

PRIX CRAQUANTS 40%

1.70

au lieu de 2.90

Mandarines satsumas Espagne, le kg

30% 2.95

au lieu de 4.40

Ananas Costa Rica / Panama, la pièce

33%

1.10

au lieu de 1.70

Pommes de terre fermes et farineuses, TerraSuisse le sachet de 1 kg

500 g

2.25 au lieu de 2.95

Figues bleues 20 % de réduction Turquie, le panier de 500 g

30%

8.50

au lieu de 12.50

Chanterelles Lituanie, le panier de 500 g


BIENVENUE DANS LE M PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10

porc Un steak de cou de tiul m de et une sala il colore de haricots: ur po us pl s pa ut fa en n’ s le er enthousiasm erez convives. Vous trouv la recette sur alin www.saison.ch/m-m s nt ie éd gr in s et tous le ros. ig M tre vo à is fra bien

40%

6.70

au lieu de 8.40

Produits de charcuterie Heidi 20 % de réduction p. ex. viande séchée de montagne des Grisons, les 100 g

40%

1.30

6.90

Steaks de cou de porc marinés, TerraSuisse les 100 g

Jambon de campagne en lot de 2, TerraSuisse 2 x 178 g

au lieu de 2.20

au lieu de 11.50

30%

16.10 au lieu de 23.–

Bouilli Suisse, le kg

Société coopérative Migros Vaud

6.30

au lieu de 7.90

Viande séchée artisanale 20 % de réduction les 100 g


ONDE DE LA FRAÎCHEUR. AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50%

9.90 au lieu de 19.80

Saumon fumé de l’Atlantique d’élevage, Scotland, 300 g

30%

13.50

au lieu de 19.50

PRIX CRAQUANTS 50%

10.60 au lieu de 21.20

Nuggets de poulet Don Pollo c élaborés en Suisse ave sil, Bré du nde via de la la barquette de 1 kg

30%

33.– au lieu de 48.–

Entrecôte de cheval Canada, le kg

Saucisse à rôtir de porc De la région, le kg

30%

2.65

au lieu de 3.80

Filet de saumon sans peau Norvège, les 100 g

33%

14.50 au lieu de 21.65

Emincé de poulet Optigal, le lot de 3 Suisse, 3 x 222 g


LA FRAÎCHEUR À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

33%

7.80

3.45

au lieu de 9.80

Risotto Anna’s Best en lot de 2 20 % de réduction p. ex. aux champignons, 2 x 365 g

au lieu de 5.20

Biberlis de St-Gall en lot de 2 540 g

2.20

au lieu de 2.60

Couronne soleil, pain complet et pain Twister bio –.40 de moins p. ex. couronne soleil, bio, 360 g

1.80

au lieu de 2.25

Fromage de montagne des Grisons salé, bio 20 % de réduction les 100 g

Société coopérative Migros Vaud

7.80

au lieu de 9.80

Tourte forêt-noire entière, 2 parts ou la roulade, réfrigérées 20 % de réduction p. ex. tourte forêt-noire, 440 g

–.60

au lieu de –.75

Tous les yogourts bio 180 g, 500 g et 4 x 125 g 20 % de réduction p. ex. à la fraise, 180 g

5.65

au lieu de 7.10

Mini Babybel 20 % de réduction le filet de 15 x 25 g

5.70

au lieu de 7.15

Leerdammer en tranches nature 20 % de réduction 350 g


PORTÉE DE MAIN. MAIN. 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33%

5.70

au lieu de 8.55

Chèvre frais nature trio l’emballage de 240 g

30% 9.45

au lieu de 13.50

Raviolis Anna’s Best Tomate/Mozzarella en lot de 3 3 x 200 g

3.10

au lieu de 3.90

Calluna et Erica en pot de 10/11 cm 20 % de réduction p. ex. Calluna, en pot de 11 cm, la plante

3.50

au lieu de 4.40

Maxi choco 20 % de réduction 4 pièces, 280 g

6.60

au lieu de 8.30

Fondue mélange moitié-moitié frais 20 % de réduction 400 g 6.60 au lieu de 8.30 600 g 9.90 au lieu de 12.40

1.85

au lieu de 2.35

Raccard bloc bio 20 % de réduction les 100 g

40% 2.20

au lieu de 3.70

Carré Gourmet Président 200 g

13.80

Bouquet de roses, Max Havelaar la pièce


ÉCONOMIES À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10

33%

11.–

au lieu de 16.50

Boules de chocolat Frey, 750 g Giandor, Lait extrafin ou assorties

3.60

au lieu de 4.40

Toutes les barres de céréales Farmer à partir de 2 paquets –.80 de moins l’un p. ex. Farmer Crunchy au miel, 240 g

40%

10.20 au lieu de 17.–

Tablettes de chocolat Frey Giandor en lot de 10 10 x 100 g

au lieu de 2.60

Amandes ou noisettes entières M-Classic 20 % de réduction p. ex. amandes entières M-Classic, 200 g

6.20 au lieu de 9.30

Biscuits ChocMidor Suisse ou Rocher en lot de 3 p. ex. biscuits ChocMidor Suisse, 3 x 100 g

2.75

au lieu de 3.45

Tous les biscuits bio 20 % de réduction p. ex. biscuits à l’épeautre et aux raisins secs, bio, 260 g

7.60

2.05

33%

au lieu de 8.60

Tous les cafés en grains ou moulus (excepté Delizio) 210 g, 250 g –.50 de moins 500 g 1.– de moins 1 kg 2.– de moins p. ex. Caruso Imperiale, en grains, 500 g

50%

4.90 au lieu de 9.80

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre


NE PAS LOUPER. AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.60

au lieu de 2.05

Tous les röstis en sachet alu, 250 g – 750 g 20 % de réduction p. ex. röstis Original, 500 g

2.–

au lieu de 2.55

Tous les produits aux choux de Bruxelles ou aux marrons, surgelés 20 % de réduction par ex. purée de marrons, bio, 250 g

2.15

au lieu de 2.70

Tous les plats préparés Subito 20 % de réduction p. ex. pasta all’arrabbiata, 160 g, 2 portions

au lieu de 3.80

Tous les produits surgelés bio 20 % de réduction p. ex. brocoli, bio, 500 g

11.30

au lieu de 16.20

Filets de carrelet, MSC, en lot de 2, surgelés 2 x 400 g

4.55

au lieu de 5.70

Graneo Original ou Mild Chili Zweifel en lot de 2 20 % de réduction 2 x 100 g

33%

3.–

30%

13.05

au lieu de 19.50

Aliment humide Exelcat en sachets 24 x 100 g, en barquettes 16 x 100 g ou snackies 6 x 60 g p. ex. Exelcat à la viande, en sachets, 24 x 100 g

50%

22.40 au lieu de 44.80

Toutes les poêles Greenpan p. ex. poêle Kyoto bas se, Ø 24 cm Valable jusqu’au 31.10


PETITES ÉCONOMIES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.90

Chaussettes pour homme en emballages multiples p. ex. chaussettes en coton, le lot de 2 paires

50%

6.95

au lieu de 13.90

Tous les produits de lessive Elan et revitalisants textiles Exelia p. ex. Elan Summer Breeze en recharge, 2 litres

12.70

au lieu de 15.90

Tous les Total Minimax 20 % de réduction p. ex. produit de lessive complet Minimax, 1,65 kg Valable jusqu’au 31.10

7.90

Chaussettes pour femme, le lot de 4 paires p. ex. chaussettes avec motifs à anneaux

24.90

au lieu de 39.90

Draps-housses en jersey Cara en lot de 2*/** 100% coton, couleurs et tailles diverses, p. ex. 2 x 90/190 – 100/200 cm Valable jusqu’au 31.10

40%

28.90

au lieu de 48.20

Total XXL en emballage superéconomique p. ex. Color, 7,5 kg

*En vente dans les plus grands magasins Migros, à **Micasa et à ***melectronics.

le lot /la pièce

7.90

Chaussettes pour bébé et pour enfant, le lot de 3 paires, ou collants

17.80

au lieu de 22.40

Produits de lessive Yvette pour linge fin en sachet de recharge en lot de 2 20 % de réduction p. ex. Yvette Black en sachets de recharge, 2 x 2 litres


LISTE D’ÉCONOMIES OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50%

FRUITS & LÉGUMES Mandarines satsumas, Espagne, le kg 1.70 au lieu de 2.90 40%

6.–

Concombres, Espagne, la pièce –.75 Endive, Suisse / Bélgique, le sac de 1 kg 2.70 Laitue iceberg, bio, 250 g 2.90 au lieu de 4.35 33%

au lieu de 12.–

POISSON & VIANDE

Tout l’assortiment Migros Topline p. ex. assiette à compartiments adaptée au micro-ondes, 0,75 litre Valable jusqu’au 31.10

Nuggets de poulet Don Pollo, la barquette de 1 kg 50% Steaks de cou de porc marinés, TerraSuisse, les 100 g 40% Lard à cuire, TerraSuisse, le kg 40% Produits de charcuterie Heidi 20% Jambon de campagne en lot de 2, TerraSuisse, 2 x 178 g 40% Émincé de poulet Optigal, le lot de 3, 3 x 222 g 14.50 au lieu de 21.65 33% Viande séchée artisanale, les 100 g 6.30 au lieu de 7.90 20% Saucisse à rôtir de porc, De la région, le kg 13.50 au lieu de 19.50 30%

Pour vos achats, détachez ici.

AUTRES ALIMENTS Pizzas Anna’s Best Della Casa en lot de 2 40% Risotto Anna’s Best en lot de 2 20% Tourte forêt-noire entière, les 2 parts ou la roulade, réfrigérées 20% Biberlis de St-Gall en lot de 2, 540 g 3.45 Tablettes de chocolat Frey Giandor en lot de 10, 10 x 100 g 10.20 au lieu de 17.– 40% Boules de chocolat Frey, 750 g 11.– au lieu de 16.50 33% Tous les produits Baci Nestlé, p. ex. Baci en sachet, 200 g 3.50 au lieu de 7.– 50% Tous les biscuits bio 20% Biscuits ChocMidor Suisse ou Rocher en lot de 3 33%

Filets de carrelet, MSC, en lot de 2, surgelés, 2 x 400 g 11.30 au lieu de 16.20 30%

Graneo Original ou Mild Chili Zweifel en lot de 2, 2 x 100 g 4.55 au lieu de 5.70 20%

Fromage de montagne des Grisons salé, bio, les 100 g 20%

Tensiomètre CP 500*/** testé en clinique, mesure exacte du pouls et de la tension au bras, mémorisation de la dernière mesure, un seul bouton de commande, écran LED de grande taille, alimentation par piles ou secteur Valable jusqu’au 31.10

Calluna et Erica, tailles diverses, la plante 20%

Toutes les barres de céréales Farmer, à partir de 2 paquets –.80 de moins l’un

Couronne soleil, pain complet et pain Twister, bio –.40 de moins

au lieu de 139.–

Bouquet de roses, Max Havelaar, la pièce 13.80

Saumon fumé de l’Atlantique, 300 g 50%

PAIN & PRODUITS LAITIERS

99.90

FLEURS & PLANTES

Amandes ou noisettes entières M-Classic 20% Tous les cafés en grains ou moulus, 210 g, 250 g –.50 de moins 500 g 1.– de moins 1 kg 2.– de moins

Produits de lessive Total en sachet de recharge en lot de 2, p. ex. Color, 2 x 2 litres 25.40 au lieu de 31.80 20% Tous les Total Minimax 20% Valable jusqu’au 31.10 Produits de lessive Yvette pour linge fin en sachet de recharge en lot de 2 20% Total XXL en emballage super-économique 40% Tous les produits de lessive Elan et revitalisants textiles Exelia 50% Tout l’assortiment Migros Topline 50% Valable jusqu’au 31.10 Toutes les poêles Greenpan 50% Valable jusqu’au 31.10 Chaussettes pour bébé et pour enfant, le lot de 3 paires, ou collants, le lot / la pièce 7.90 Chaussettes pour femme, le lot de 4 paires, p. ex. chaussettes avec motifs à anneaux 7.90 Chaussettes pour homme en emballages multiples, p. ex. chaussettes en coton, le lot de 2 paires 4.90

NOUVEAUTÉS Petits pains Empereur précuits et non réfrigérés M-Classic, 4 x 50 g 1.20 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10 Mousse au raifort Premium, 100 g 3.10 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10 Fromage à raclette surchoix Heidi, 200 g 4.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10

Leerdammer en tranches nature, 350 g 20%

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre 4.90 au lieu de 9.80 50%

Mini Babybel, le filet de 15 x 25 g 20%

Tous les produits surgelés bio 20%

Milanais sans adjonction de sucres, 200 g 3.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10

Chèvre frais nature trio, l’emballage de 240 g 5.70 au lieu de 8.55 33%

Tous les produits choux de Bruxelles ou aux marrons, surgelés 20%

Lunes aux noix Grand-Mère, 200 g 4.60 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10

Tous les röstis en sachet alu, 250 g–750 g 20%

Biscuits de Noël Grand-Mère, 250 g 6.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 31.10

Raccard bloc bio, les 100 g 1.85 au lieu de 2.35 20% Fondue mélange moitié-moitié frais, 600 g 9.90 au lieu de 12.40 400 g 6.60 au lieu de 8.30 20% Carré Gourmet Président, les 200 g 2.20 au lieu de 3.70 40% Tous les yogourts bio 20%

Tous les plats préparés Subito 20%

NON-ALIMENTAIRE Aliment humide Exelcat en sachets 24 x 100 g, en barquettes 16 x 100 g ou snackies 6 x 60 g 33%

GASTRONOMIE Menu Délifit: Ragoût de bœuf peperonata, qualité suisse, Pommes de terre rissolées, Salade chou rouge et pommes, l’assiette 13.80

Société coopérative Migros Vaud Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


FAITES LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS! 20x PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 31.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.90 Fromage à raclette surchoix Heidi 200 g

NOUVEAU 3.90

Milanais sans adjonction de sucres un classique qui convient dorénavant aux personnes diabétiques, 200 g

NOUVEAU 1.50 Biberlis bio 75 g

NOUVEAU 6.90

Biscuits de Noël Grand-Mère assortiment avec étoiles à la cannelle, bruns de Bâle, milana is et coquins, 250 g

NOUVEAU 1.20 Petits pains Empereur précuits et non réfrigérés M-Classic 4 x 50 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.10 Mousse au raifort Premium 100 g

NOUVEAU 4.60 Lunes aux noix Grand-Mère 200 g

MGB www.migros.ch W

POINTS


EN MAGASIN TERRASUISSE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

55

Devenez fan de TerraSuisse et fleurissez la Suisse! Migros a lancé sur Facebook une action exceptionnelle en faveur de l’environnement. En cliquant sur «J’aime», chaque internaute peut faire pousser 1 m2 de fleurs sauvages et créer ainsi des habitats naturels pour les espèces animales menacées. Les surfaces correspondantes prendront place sur les champs de blé et les terres en jachère des exploitations IP-Suisse. Migros offre quant à elle les graines de fleurs sauvages. A l’heure où cet article part à l’imprimerie, les clics ont déjà permis de réserver plus de 12 200 m2. Alors participez vous aussi à notre action et parlez-en autour de vous.

3

4

5

6

TerraSuisse en six points

Les oiseaux offrent un véritable concert de gazouillis et le vent fait bruisser les feuilles des arbres. Un lièvre traverse en trombe, apeuré, la prairie de fleurs sauvages peuplée d’insectes. Bienvenue à la campagne. Bienvenue dans le monde de TerraSuisse. 1. Les différentes variétés de pains et farines TerraSuisse sont élaborées à partir de blé mûri au soleil. Sur les terres, les paysans IP-Suisse laissent des bandes de jachères fleuries. Un espace de vie idéal pour de nombreux oiseaux.

2. La culture de l’épeautre en Europe remonte à la fin de l’âge de pierre. Avec TerraSuisse, cette céréale vit une deuxième jeunesse.

3. Des champs couleur d’or nous vient le colza. De cette plante, on fait une précieuse huile, riche en acides gras insaturés et en vitamines. 4. Les champs de pommes de terre sont exempts de persticides et insecticides. La mauvaise herbe est retirée à la bineuse, et le puceron combattu avec la coccinelle.

5. Les fruits utilisés pour les jus TerraSuisse proviennent à 60% de vergers haute-tige. De nombreuses espèces d’insectes et d’oiseaux y trouvent refuge. 6. Les animaux TerraSuisse naissent en Suisse et sont détenus dans des conditions respectueuses de l’espèce. Ils passent beaucoup de temps au grand air et donnent le bon lait de prairie ou une viande délicate. Informations détaillées sur le label: www.migros.ch/terrasuisse

Sur www.facebook.com/TerraSuisse, devenez fan du label Migros et plantez 1 m2 de prairies fleuries.


EN MAGASIN UTZ CERTIFIED

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

56

«Les contrôles sont indépendants» Depuis quatre ans, Migros et Utz Certified œuvrent pour une production durable de café. La collaboration va bientôt s’étendre au cacao et au thé.

En entrant sur internet le code EAN des cafés Utz Certified, les clients Migros peuvent découvrir d’où ils viennent. Sont-ils nombreux à le faire?

Migros achète-t-elle directement son café auprès des paysans?

Parlons un peu d’avenir. Migros va-t-elle passer complètement aux cafés Utz Certified?

abriela Grütter, cheffe Category Management à Migros, et Anita Aerni,Key Account Manager chez UTZ Certified Europe, s’expriment sur le développement durable et l’avenir des produits certifiés à Migros.

Gabriela Grütter: Utz Certified est un pionnier en matière de traçabilité et offre une grande transparence dans la chaîne de livraison. Migros sait exactement de quelle plantation ou de quelle coopérative vient le café qu’elle propose. Nous nous fournissons essentiellement sur le marché, car souvent certains producteurs ne sont pas à même de livrer les quantités prévues.

Quelles sont les raisons qui ont poussé Migros à introduire le label Utz Certified pour une très grande part de son assortiment de café?

Comment s’assure-t-on que les principes de certification Utz Certified sont respectés? Y a-t-il des contrôles réguliers?

G

Gabriela Grütter: Le développement durable est l’une des cinq valeurs-clés de Migros. Et nous entendons bien la renforcer et jouer un rôle de leader dans ce domaine. Au sein de la direction Food, nous misons sur des labels établis, mais aussi, depuis quatre ans, sur Utz Certified, une marque qui nous permet d’atteindre nos objectifs en termes de développement durable. Nous avons à ce jour transformé plus de 17 tonnes de café Utz Certified, un volume en augmentation. Ce café est non seulement proposé dans nos supermarchés mais aussi dans les restaurants Migros et les Migrolino. Comment pouvez-vous garantir que les cafés Utz Certified suffiront à couvrir les énormes besoins en café de Migros?

Gabriela Grütter: Utz Certified travaille

Anita Aerni: Bien sûr! Tous les producteurs sont contrôlés au moins une fois par an par des tiers indépendants. Ils peuvent aussi à n’importe quel moment faire l’objet de contrôles inopinés. Migros est elle-même contrôlée: Delica, l’entreprise de torréfaction Migros, est soumise une fois par an à un audit lors duquel on vérifie que la marchandise provient bien de sources certifiées. Quels sont les avantages pour un paysan d’être certifié?

Anita Aerni: Le principal avantage réside dans le fait que la certification génère globalement une augmentation des récoltes et une amélioration de la qualité. Le paysan en tire donc de meilleurs revenus, que la marchandise soit vendue certifiée ou écoulée sur le marché tradi-

Gabriela Grütter: De nombreux clients utilisent l’outil de traçabilité sur le site www.migros.ch/coffee.

Gabriela Grütter: Utz Certified représente déjà 90% de notre assortiment standard de café. Les 10% restants sont composés des produits Sélection, MBudget et d’articles de marque. Outre le café, Utz Certified commercialise aussi du cacao et du thé. Migros envisaget-elle d’acheter également ces articles?

Gabriela Grütter: Oui, à partir de l’an prochain, nous ferons confiance à Utz Certified non seulement pour le café, mais également pour le thé et le cacao. Aujourd’hui déjà, Chocolat Frey, la chocolaterie Migros, travaille en partie avec du cacao Utz Certified.Notre objectif est de passer à ce label d’ici à fin 2013 pour tout notre assortiment de chocolat, soit pas moins de six cents variétés. Et le thé Utz Certified?

Gabriela Grütter: Nous ne commercialisons pour l’heure que trois à cinq variétés Utz Certified (thé vert, thé noir et rooibos), car la disponibilité est encore limitée.Mais le volume devrait augmenter à l’avenir. Grâce à une collaboration efficace tout au long de la chaîne de création de valeur, ce projet ambitieux nous aidera à défendre notre rôle de leader en matière de développement durable. Propos recueillis par Claudia Schmidt

Photos Marvin Zilm, PD, Agentur Waldhäusl

Anita Aerni, Key Account Manager chez Utz Certified Europe, et Gabriela Grütter, cheffe Category Management café à Migros.

tionnel. La marchandise certifiée donne par ailleurs droit à une prime.

aussi bien avec des petits paysans que des plantations,petites et grandes,réparties dans vingt et un pays. De nouveaux producteurs nous rejoignent. La certification les intéresse beaucoup,car ils voient qu’ils peuvent ainsi améliorer la qualité de leurs produits et augmenter leur production.Début 2011,la production mondiale de café certifié Utz Certified a dépassé les 400 000 tonnes.


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

EN MAGASIN UTZ CERTIFIED

57

«Nous avons déjà transformé plus de 17 tonnes de café Utz Certified.» Gabriela Grütter

Le café Utz Certified est reconnaissable au petit logo en haut à droite de l’emballage. Par exemple: Caruso, 500 g, Fr. 8.60


EN MAGASIN ERDINGER

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

58

Bravo Veronika! Près de 40 000 coureurs ont pris le départ du marathon de Berlin et, parmi eux, Veronika Edalini, 44 ans, de Biberist (SO), sponsorisée par la bière sans alcool Erdinger. Partis devant la colonne de la victoire, les concurrents sont passés devant quelques-uns des plus beaux monuments de la ville avant de franchir la ligne d’arrivée située à la porte de Brandebourg après 42,195 km d’effort. Près d’un million de spectateurs ont encouragé les athlètes tout au long du parcours. Veronika a pu bénéficier du soutien des gagnants du concours Erdinger: Juri et Diana Dal Ben, ainsi que la famille Mezger. Tous ont suivi avec passion cette course disputée sous un soleil radieux. Veronika a bouclé son marathon, le deuxième auquel elle prenait part, en 4 heures 15 minutes et 39 secondes, soit un quart d’heure de moins qu’à New York il y a un an. Infos: www.erdinger-alkoholfrei.ch (en allemand).

Veronika Edalini exulte: elle a bouclé le marathon de Ve Berlin en 4 heures, 15 minutes et 39 secondes, soit un Be quart qu d’heure de moins qu’à New York. Bière Bièr Erdinger sans alcool, 6 x 33 cl, Fr. 7.50

Publicité

Smartbox – le cadeau idéal! Melectronics propose 10 coffrets cadeaux sur les thèmes du séjour, du bien-être, de l’aventure et de la gastronomie. Offrez des moments inoubliables!

à partir de

129.– p. ex. Smartbox «Bien-être»

Réconciliez votre corps et votre esprit lors d’un massage aux pierres chaudes, chouchoutez votre peau avec un peeling corporel ou transpirez au sauna! Vous avez le choix entre 175 offres de bien-être pour une relaxation totale. Smartbox «Bien-être» Fr. 129.– Smartbox «Table & Saveurs» Fr. 159.– Smartbox «Sensations» Fr. 279.90

Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve d’erreurs et de fautes d’impression.


EN MAGASIN ASCO

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

59

C’est beau, une vie de chien Le plus fidèle des compagnons mérite les meilleurs aliments. Avec Asco, il sera comblé.

L

es chiens sont des êtres sociaux, et c’est pour cela que nous les aimons tant. Au cœur de la vie familiale, ils permettent aussi de lier conversation avec de parfaits inconnus.Il n’est dès lors pas étonnant que 12% des ménages suisses possèdent un chien, ce qui en fait l’animal préféré des Helvètes après le chat. Pour assurer une vie longue et active à votre fidèle compagnon, il est essentiel de lui offrir une nourriture répondant aux dernières avancées scientifiques. Asco propose une gamme complète d’aliments, allant des pâtées aux croquettes en passant par les snacks,et dont l’«Asco Vital Complex» apporte à votre animal tous les nutriments dont il a besoin. De quoi lui donner un poil brillant et stimuler sa digestion et ses défenses immunitaires. L’assortiment est désormais complété par des nouveautés: les pâtées Pasta et les aliments secs Active et Light. Par ailleurs, les emballages font peau neuve, ce qui les rend facilement repérables. Disponibles en exclusivité à Migros, les produits Asco sont depuis vingt ans leaders du marché suisse des aliments pour chiens. Dora Horvath

■ Asco Active, 4 kg, Fr. 14.–

Photo Istockphoto

■ Asco Light, 4 kg, Fr. 14.–

■ Asco Pasta, 4 x 300 g, Fr. 6.50


EN MAGASIN SOUS-VÊTEMENTS

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

60

Lingerie revisitée

Les lignes de collants et sous-vêtements sont désormais présentées dans des emballages harmonisés: vous êtes ainsi assuré de trouver ce que vous cherchez.

Heidi Bacchilega

Un monde de qualité Que vous ayez besoin de mi-bas, de collants, de bas ou de collants de contention, de pyjamas confortables pour homme ou femme ou de hauts et de t-shirts pour elle et lui, vous trouverez ces articles spécifiques à Migros. Au rayon soutien-gorge, le vaste assortiment va des modèles sport à ceux d’allaitement. Bienvenue dans le monde d’Ellen Amber et John Adams où la qualité règne en maître.

■ Mi-bas Sit & Fit Ellen Amber, 40 den, Fr. 8.90

■ Collants Ellen Amber, compact, 40 den, Fr. 14.–

Photo eeeeee

Photo Siro Micheroli, stylisme Urs Affolter, coiffure et maquillage Claudia Kälin

V

ous êtes au rayon des collants et ne retrouvez pas votre modèle préféré? Vous recherchez le soutiengorge sport qui vous a accompagnée dans tant de courses à pied? Fini le casse-tête! Migros lance de nouveaux emballages harmonisés qui permettent une meilleure orientation-client dans les achats. Grâce aux bandes de couleur sur le côté, on sait ainsi tout de suite à quelle ligne on a affaire. La bande verte indique par exemple la collection Competence, qui offre une grande valeur ajoutée dans les domaines de l’innovation et de la fonctionnalité. La force de contention des collants Compact illustre parfaitement ces atouts. Celles et ceux qui voyagent beaucoup en avion savent bien que le port de ce genre de modèle permet de réduire les risques de thrombose. Il est par ailleurs recommandé aux femmes de choisir des collants particulièrement performants. Pour les hommes, la ligne Competence Sit & Fit propose des chaussettes qui ne glissent pas,ne serrent pas,possèdent une forme anatomique et ne font pas de plis. Vous voulez encore plus de valeur ajoutée? Suivez les bandes vertes,vous ne serez pas déçu.


EN MAGASIN SOUS-VÊTEMENTS

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

61 Qui voyage beaucoup, est souvent debout ou longtemps en position assise devrait porter des collants de contention, éviter les chaussettes trop serrées et bouger régulièrement.

20x POINTS

Multipliez vos points Cumulus par 20 sur toute la gamme Competence du 18 au 31.10. Tous les articles sont en vente dans les plus grands magasins.

■ Soutien-gorge d’allaitement Ellen Amber, bonnet B à D, blanc, Fr. 35.–

■ Soutien-gorge sport Ellen Amber, bonnet B à C, blanc ou noir, Fr. 27.-

Photo eeeeee

■ Pyjama pour femme Mama Ellen Amber, gris, Fr. 39.—

■ Top Ellen Amber, bambou, écru, noir ou gris, Fr. 21.–

■ Short John Adams, bambou, noir ou blanc, Fr. 19.-

■ Soutien-gorge d’allaitement Ellen Amber, bonnet B à D, blanc ou noir, Fr. 27.-


CUISINE DE SAISON PEDRO SIMKO

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

62

Le publicitaire qui s’éclate aussi en cuisine

A la tête de l’agence de publicité Saatchi & Saatchi Suisse, le Genevois Pedro Simko garde la tête sur les épaules, même après avoir décroché un Lion d’Or à Cannes, l’équivalent d’un Oscar dans le monde des publicitaires. Rencontre autour de rouleaux végétariens.

C

’est en toute simplicité que Pedro Simko, 54 ans, président de Saatchi & Saatchi Suisse, responsable du marketing de l’agence pour l’Europe,le Moyen-Orient et l’Afrique et membre du comité exécutif du groupe, reçoit dans son appartement, situé non loin du Jet d’eau de Genève. Avec son épouse Evelyn, il prépare des rouleaux végétariens, un plat facile, économique, sain et goûteux. «C’est une bonne manière d’adapter des idées qui viennent d’Orient – les sushis en l’occurrence – avec des produits locaux, exception faite des avocats.» Pour le couple, il est très important de manger local et bio, aussi souvent que possible. Cuisiner,Pedro Simko a toujours aimé cela. En général, en autodidacte, sans suivre de recette. Mais parfois, avec son épouse, ils suivent des cours.

Un changement d’alimentation il y a deux ans Souvent, les Simko s’inspirent des cuisines ayurvédique et macrobiotique. Avec une constante depuis deux ans: manger végétarien. «Il n’est pas nécessaire de manger des animaux.C’est notre contribution au développement durable de notre planète, puisque l’élevage crée de très grands problèmes de déforestation,relève Pedro Simko.Si tout le monde mangeait ainsi, on produirait davantage de ressources que nécessaire pour que tout le monde puisse manger à sa faim. Ce n’est pas que je n’aime pas la viande. C’est pareil avec la surpêche.» Ce rapport avec les bêtes s’accorde bien avec l’intérêt pour le bouddhisme de Pedro Simko. Pratiquant la méditation tous les jours, le chef d’entreprise admet avoir une vie spirituelle très intense. La philosophie orientale lui permet de bien déconnecter du travail. Car cette vie-là aussi est pour le moins bien remplie. L’agence qu’il dirige –


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

CUISINE DE SAISON PEDRO SIMKO 63

Pour Pedro Simko, les rouleaux végétariens «sont une bonne manière d’adapter des idées qui viennent d’Orient avec des produits locaux».

GOÛTS ET DÉGOÛTS

Secrets de cuisine ■ Pour vous, cuisiner c’est… De la créativité, mais aussi le bonheur de manger le résultat de son travail. ■ Qu’avez-vous toujours en réserve chez vous? Du kéfir. ■ Quel est votre plat préféré? Si je suis seul, j’adore manger des röstis. ■ Que ne mangez-vous pas? Je préfère ne pas manger d’animaux, peu importe qu’ils volent, qu’ils nagent ou qu’ils marchent. ■ Avec qui rêveriez-vous de partager un repas? Avec le dalaï-lama!

Pedro Simko et son épouse sont des végétariens convaincus: «C’est notre petite contribution au développement durable de notre planète.»


CUISINE DE SAISON PEDRO SIMKO

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

64 Saatchi & Saatchi Suisse – collectionne les distinctions: rien que cette année le bronze aux Clio Awards de New York,des trophées dans cinq catégories au Grand Prix romand de la Création 2011 et le top du top: le Lion d’Or à Cannes pour le meilleur film publicitaire. «On ne peut pas demander mieux, se réjouit Pedro Simko. D’autant que nous l’avons gagné dans la catégorie la plus compétitive.» En plus, sur les 166 bureaux Saatchi au monde, celui de Suisse, avec sa petite

n’importe qui peut faire mieux en sport. «Cela a révolutionné le monde du sport!» Sa pub préférée: celle des deux hiboux de Cardinal, qui avait permis à son agence de décrocher le prix de la Campagne de l’année en Suisse. «Un exploit – jamais égalé – pour des Romands de convaincre un

jury exclusivement composé d’Alémaniques.» Comprendre le produit, se placer du côté du consommateur, débusquer les barrières qui empêchent une marque d’atteindre son potentiel. Telles sont les réflexions à la base d’une nouvelle campa-

«On peut faire une bonne pub avec n’importe quel produit» centaine d’employés, en a ramené un sur les trois à la maison. Le sujet du film? Un spray nasal disant: vous avez l’air débile avec la bouche ouverte (à cause du rhume).«Comme quoi,on peut faire une bonne pub avec n’importe quel produit», insiste le boss.

Se faire remarquer tout en restant crédible Précisément, selon lui, une campagne qui fait mouche doit raconter une histoire sur le produit, se faire remarquer tout en restant crédible. Oui, «toutes les marques ont besoin de pub, mais pas la même, poursuit le pro. Certaines, comme Zara, ne diffusent pas de spots à la télé, mais fonctionnent grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux. Si ces derniers sont rapides, il est par contre impossible d’en garder le contrôle.» Malgré l’essor d’internet, «la télévision reste le média le plus important et le restera à terme, considère Pedro Simko. Au niveau mondial, elle engrange 45% des dépenses médias.» Ce n’est pas pour autant que les marques peuvent faire l’impassesurledigital.Aucontraire. Non seulement internet permet d’établir un dialogue avec les gens, mais il aide les professionnels du marketing à cibler des groupes précis. Pour convaincre,pas besoin d’avoir de grands moyens. Pedro Simko aurait bien aimé réaliser la campagne Mac contre PC.«Elle est absolument géniale.On n’y voit que deux hommes qui réussissent d’une façon subtile à dire que Mac est cool.» Ou celle de Nike, avec un slogan «Just do it» qui a popularisé l’idée que

Pedro Simko est un homme heureux: son agence accumule les prix les plus prestigieux.


CUISINE DE SAISON PEDRO SIMKO

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

65 gne de pub permettant d’arriver au sentiment d’évidence, ce que le pro appelle le «Ah-ah-effect». Il l’admet, les idées lui viennent facilement. «Je suis très curieux de nature, je regarde les problèmes sous différents angles.» Curieux donc,créatif – aussi en cuisine,insiste son épouse – l’homme lit beaucoup. Sa bibliothèque remplie d’ouvrages en français,anglais,allemand et espagnol en témoigne. Une partie est nomade, comme lui. «Mon grand-père l’avait emmenée de Vienne en Argentine où il s’est exilé et je l’ai ensuite ramenée en Europe, à Genève.» D’origine juive, ses grands-parents ont émigré à Buenos Aires en 1938-39.

Rouleaux végétariens Une recette de Pedro Simko

«Je n’ai raté aucune votation depuis que je suis Suisse» Lui a vécu son enfance et son adolescence en Argentine,durant laquelle il a notamment connu Jorge Luis Borgès, dit-il en montrant une photo de lui adolescent marchant dans la rue aux côtés de l’imposant écrivain et poète latino-américain. Puis, il a étudié aux Etats-Unis, vécu quelques mois au Canada, deux ans en Grande-Bretagne, et c’est en Suisse qu’il a finalement décidé de s’installer voici vingt-neuf ans. «J’ai acquis la nationalité il y a deux ans et depuis je n’ai raté aucune votation. Je suis le citoyen le plus fier du pays.» Il en apprécie la qualité de vie, la tolérance, le respect de la nature,sa taille humaine.Un environnement parfait pour élever ses des garçons, Pablo et Nicolas, très bons escrimeurs, polyglottes, à l’âme voyageuse, en train d’accomplir de belles études. S’il devait faire la publicité de l’Helvétie,il parlerait de ses côtés insoupçonnés. Pas des montagnes, des montres et du chocolat. Ah, non. Laurence Caille Photos Thierry Parel

ENTRÉE POUR 6 PERSONNES 100 g de noix de cajou 1 concombre à salade d’env. 450 g 400 g de carottes 2 avocats mûrs ½ citron, le jus 8 feuilles de nori 50 g de moutarde de Dijon 50 g de pousses de luzerne PRÉPARATION 1) Faire tremper les noix de cajou pendant 30 min dans de l’eau froide. Eplucher le concombre. Le couper, ainsi que les carottes, en allumettes. Partager les avocats en deux, retirer les noyaux, détacher la chair et la couper en tranches de 2 mm d’épaisseur. Les arroser de jus de citron. Egoutter les noix de cajou, puis les hacher grossièrement. 2) Etaler une feuille de nori, face brillante vers

le bas, sur la natte à enrouler. En enduire le tiers droit d’une mince couche de moutarde. Garnir la feuille de nori d’allumettes de concombre et de carottes, d’avocat, de noix de cajou et de pousses, en laissant un bord libre à gauche d’env. 3 cm de largeur. Humecter ce bord d’eau. Enrouler serré du bas vers le haut en s’aidant de la natte et appuyer légèrement sur le bord humecté. Procéder de la même manière avec les feuilles de nori restantes. 3) Avec un couteau bien affûté, trempé dans de l’eau froide, couper chaque rouleau en 6 tronçons d’env. 3 cm de longueur et servir. Remarque: le trempage des noix de cajou facilite leur digestion. Préparation: env. 30 min; trempage des noix de cajou: 30 min. Valeur nutritive: par personne, env. 8 g de protéines, 30 g de lipides, 13 g de glucides, 1500 kJ / 360 kcal.

Dès maintenant dans votre kiosque favori pour Fr. 4.90 ou par abonnement sur www.saison.ch. Douze numéros pour seulement Fr. 39.-


FAITES LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS! 20x PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 31.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 8.90

NOUVEAU 8.90

Sous-vêtements collants et chaussett es Competence pour femme et homme p. ex. chaussettes réversibles pour femme , 2 paires

Baume d’abeille Sanactiv , baume de soin cutané ml 30

NOUVEAU 4.40

Mini-pains naan ou sauce au curry Jaipur p. ex. mini-pains naan, al l’accompagnement idé ry, cur au ts pla les r pou 4 pièces, 260 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.80

Tarte flambée forestière, surgelée aux champignons g et au gorgonzola, 275

NOUVEAU 4.90 NOUVEAU 1.60

Ice Tea étoiles filante s, bio mélange hivernal au rooibos et aux épices , 1 litre ou 6 x 1 litre, p. ex. 1 litre

s Maximum Power Tab WC Hygo pastilles nettoyantes à 3 phases, éliminent la saleté, le calcaire et les dépôts d’urine, l’emballage de 10 pastilles

MGB www.migros.ch W

POINTS


VOTRE RÉGION

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

MIGROS VAUD 67

NEWS

Les différents cours Dessin, peinture, céramique, couture, sculpture sur bois, papier mâché, art floral, bijoux, plexiglas, gravure, photographie, écriture, danse et bien d’autres ateliers. Renseignements auprès de nos Ecoles-clubs: ■ Lausanne: 021 318 71 00 ■ Vevey: 021 923 05 05 ■ Yverdon: 024 423 40 60

Rectificatif Exploration du Monde

Film-conférence «Paris-Jérusalem, 6000 km à pied» Annulé: séance du mardi 18 octobre au Cinéma Capitole de Nyon.

La création, un bon anti-stress

S’adonner à des loisirs inventifs a un impact positif sur la santé. Les cours de l’Ecole-club vous aident à libérer l’artiste qui sommeille en vous.

L

es emplois d’aujourd’hui sont plus intellectuels que manuels; on ressent de plus en plus le besoin de créer des choses de ses propres mains. Certains font du bricolage, d’autres de la peinture et quelques-uns explorent des techniques nouvelles ou redécouvrent des pratiques ancestrales.

Stimulation intellectuelle et augmentation de l’estime de soi

Photo DR

On considère en général, selon des études menées dans ce domaine,que la pratique d’activités de loisirs a un impact positif sur la santé physique et mentale et permet de satisfaire certains besoins psychologiques comme l’expression de soi, la stimulation intellectuelle, la réduction du stress et une augmentation de son estime. Chacun a sa propre expression artistique et s’approprie un domaine qui lui convient particulièrement. Les toucheà-tout explorent plusieurs disciplines avant de trouver une voie qui leur correspond et d’autres sentent comme un «appel» pour l’une ou l’autre des matières.L’essentiel est de ne pas réprimer ses envies et de se donner le temps d’exprimer sa créativité et de trouver du plaisir. La créativité n’est pas seulement matérielle, pour certains elle se traduit par un besoin d’expression corporelle comme le théâtre ou la danse. Cantonnés dans des rôles professionnels parfois ri-

Pas de limite à l’expression artistique.

gides, rien de mieux qu’une scène d’improvisation pour laisser s’exprimer toute sa fougue.

Ce que nous aimions faire quand nous étions enfants Avantdecommenceruncours,ilconvient d’analyser ce qui nous attire ou ce que nous aimions faire quand nous étions enfants, par exemple. Etions-nous un artiste peintre attiré par les couleurs, ou plutôt sculpteur fa-

çonnant toute sorte de matériaux ou alors avions-nous l’âme d’acteur et profitions de toutes les occasions pour nous déguiser? L’Ecole-club peut vous aider dans votre choix. Dans son programme des Samedis Passion, elle propose des stages d’initiation en arts visuels, arts plastiques, en théâtre et danse. Il n’est ainsi pas nécessaire de s’inscrire tout de suite pour des cours de longue durée. Valeria Scheidegger

Adresses Ecoles-clubs: Lausanne: rue de Genève 35, 1003 Lausanne, 021 318 71 00. Vevey: rue des Moulins 11, 1800 Vevey, tél. 021 923 05 05. Yverdon-les-Bains: ruelle Vautier 10, 1400 Yverdon, tél. 024 423 40 60. Internet: www.ecole-club.ch. Eurocentres - séjours linguistiques: rue de Genève 35, 1003 Lausanne, tél. 021 318 71 29. Service culturel et Exploration du monde: rue de Genève 35, 1003 Lausanne, tél. 021 318 73 50, service.culturel@gmvd.migros.ch. Fitnessparc Malley: ch. du Viaduc 1, 1008 Prilly, tél. 021 620 66 66.


LA NATURE SAIT CE QUI EST BON. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.10 AU 24.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

IO! PROMOTION B À MAINTENANT S. VOTRE MIGRO

6.80

Tor tellini ricotta épinard bio Suisse, les 500 g

5.95 Poires williams bio Suisse, le kg

4.40

Filet de saumon bio Norvège, les 100 g

Société Coopérative Migros Vaud

5.90

Courge coupée bio Suisse, le kg

4.40

Carot tes mélanges bio Suisse, le kg

18.– Poulet bio Suisse, le kg

4.55

Jambon cru Forêt noire bio Allemagne, les 100 g


VOTRE RÉGION MIGROS VAUD

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

69

Une séance anniversaire

Après la pause estivale, le comité coopératif a repris le chemin d’Ecublens où s’est tenue sa 250e séance. Un événement fêté comme il se doit le 29 septembre.

C

hiffre rond oblige, la première séance de la rentrée du comité coopératif a démarré en grande pompe avec un repas festif au restaurant de la centrale. En guise de dessert, tous les membres présents ont pu se délecter de tourtes confectionnées à l’effigie de ce 250e, par la boulangerie Jowa SA, située juste à côté. Les réjouissances passées, le président Bernard Pittet a ouvert l’ordre du jour avec un point de situation sur les élections statutaires. En effet, 2012 verra le renouvellement partiel du comité pour une période de quatre ans. Les quarante-huit membres actuellement en place n’étant pas tous rééligibles, dix-neuf sièges seront à pourvoir pour cette nouvelle législature.

Photo DR

«Les meilleurs ambassadeurs de Migros Vaud» Bernard Pittet, dont le mandat touchera officiellement à sa fin le 30 juin 2012, a ainsi invité les membres, «les meilleurs ambassadeurs de Migros Vaud», à poursuivre activement leurs recherches de nouveaux candidats. Par la voix de son président Gianni Ghiringhelli,la commission des activités culturelles et sociales a ensuite présenté sa demande de reconduction du budget annuel à hauteur de Fr. 50 000.-. Un montant qu’elle s’est vue accorder

Migros Vaud en 2011, c’est: ■ 112 000 m2 de surface de vente ■ 3698 m2 de linéaires de froid

(De g. à dr.) Michel Renevey, président du conseil d’administration, Charline Graf, vice-présidente du comité, Bernard Pittet, président du comité, et Marc Schaefer, directeur de Migros Vaud.

par le conseil d’administration de Migros Vaud. Dans le but de faire connaître tour à tour à l’assemblée les sept départements qui forment la coopérative, Marc Genoud, membre de la direction, a poursuivi avec la présentation de l’immobilier, dont il a pris la tête en janvier 2010. Un département qui compte quarante et un collaborateurs répartis en trois pôles: expansion et technique, center management et gérance immobilière.

Enfin, dans son rapport, le directeur de Migros Vaud,Marc Schaefer,est bien sûr revenu sur la conjoncture économique préoccupante. Annonçant néanmoins un 6e rang au classement des dix coopératives. Une bonne nouvelle suivie d’une surprise: la diffusion d’un clip vidéo montrant les danseurs de l’école D.Master qui ont créé l’événement lors de la récente inauguration de la nouvelle Migros Prilly (voir Migros Magazine n°39).

Aurélie Murris

Publicité

Chaque semaine

dans votre magasin Migros, découvrez le produit De la région!

Cette semaine:

Partenaire De la région

Eclair Vuilleumier SA à Ecublens Société Coopérative Migros Vaud

Offre valable dans tous les magasins Migros Vaud du 18 au 24 octobre 2011

6.90 Gâteau aux poireaux 480 g


GRANDE

N O I T A D I U Q LI DE RÉDUCTION SUR P LUS DE

5’000 ARTICLES

DU 17 au 22 octobre 2 011

AU 1ER ÉTAGE

Centre commercial Migros Crissier, Ch. de Closalet 7, 1023 Crissier, www.centrescommerciauxmigros.ch

Nordic Walking

A pied,c’est le pied! La septième édition du Lavaux Nordic Walking Event a lieu le 6 novembre 2011 dans le vignoble de Lavaux à Vevey. Un événement à ne pas manquer! Départs: dès 10h00 Inscriptions: www.lavaux-nordic-walking.ch ou www. datasport.ch jusqu’au mercredi 2 novembre 2011. Vous trouverez également des flyers d’informations dans tous vos magasins Migros.

L’univers du sport


VOTRE RÉGION MIGROS VAUD

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

71

Des auteurs et des mots Le cabaret Tastemot fête cette année son cinquième anniversaire.

I

nstallé chaque dernier mercredi soir du mois au Café-Théâtre du Bourg, le cabaret Tastemot s’est donné pour mission de faire connaître des auteurs, confirmés ou non, et surtout des textes, les plus souvent francophones. Aucune cloison dans cet univers du langage: les auteurs donnent la répli-

que aux comédiens, les poètes déclament en musique alors que la langue française cède parfois la place à sa compatriote allemande. Ahmed Belbachir, comédien français vivant en Suisse et président de l’association, revient sur quelques moments forts de la saison passée: «Une année riche, avec la

présentation en avant-première du spectacle de Thierry Romanens consacré à Alexandre Voisard. Suivi par un voyage «Verbe et Swing», sous la houlette d’un des membres fondateurs,Jean-Louis Kuffer».La nouvelle saison débutera le 26 octobre par la traditionnelle soirée d’ouverture. NM

Café-Théâtre le Bourg – Rue de Bourg 51 – 1002 Lausanne. Tous les derniers mercredis du mois à 21 h. Entrée libre, chapeau à la sortie. Infos www.tastemot.ch

Quand la matière prend vie Dès le 30 octobre, Christine Aymon expose à la Galerie de l’Hôtel de Ville à Yverdon-les-Bains. Voyage initiatique au cœur de la matière et des sens.

P

Photo DR

our Christine Aymon,artiste plasticienne née à Genève, installée depuis plus de trente ans dans une clairière enchantée à Vérossaz,en Valais, l’art doit s’intéresser à l’essence de la vie. «C’est un labeur difficile, ingrat que d’aller chercher toujours plus profond en soi. A chaque fois, c’est un nouveau défi.» «Quand le faire dit». Le titre de l’exposition présentée à la Galerie de l’Hôtel de Ville d’Yverdon-les-Bains à partir du 29 octobre est un acte de foi. A chacun de ses coups de ciseaux à bois, à chaque caresse des flammes sur les corps en chantier, à chaque choix pour repousser les limites,c’est la vie même de ses sculptures qu’elle façonne au cœur de la matière. «Jusqu’à ce que la magie opère, jusqu’à l’évidence de la reconnaissance. A travers le Faire, c’est l’Etre qui se révèle.» Ses personnages,elle les met en scène. Tantôt dans la forêt, emmenant le spectateur à la rencontre d’une faune étrange et poétique.Tantôt dans la cabane-à-retrouver-son-enfance,réveillant l’enfant qui est en nous. Dans ce voyage insolite, il croisera de curieux personnages, imprégnés de cette humanité venue du plus profond de la Création. Nicole Mottet Christine Aymon – «Quand le faire dit» Galerie de l’Hôtel de Ville – Place Pestalozzi – Yverdon-les-Bains, du 30 oct. au 23 déc. 2011, du ma au di, de 14 h à 18 h. Vernissage le sa 29 oct. à 17 h. Rencontres avec l’artiste: les sa 12 et 26 nov. ainsi que le 10 déc. à 14 h 30. Infos www.expo-hdv.ch

«Le Rebelle», Christine Aymon, sculpture bois polychrome.


AU QUOTIDIEN ESCAPADE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

72

La nature mise en œuvre... d’art

Dans les bois de Givrins (VD) avec Gérald Mange, accompagnateur en montagne. Le temps de s’essayer au land art. Ou comment marcher en créant pour prolonger le rêve de la nature.

S

e balader en transformant la nature en œuvre d’art. C’est le défi que Gérald Mange, 57 ans, lunaire et doux, propose à ses participants. Pour cet accompagnateur en montagne, qui a passé sa vie à avaler des étapes de randonnée,le land art est une autre façon de marcher. Au ralenti, en harmonie, sans aucun souci de performance. «On n’a pas besoin de faire beaucoup de kilomètres, il faut surtout une diversité de paysages. On peut même faire du land art en ville,en jouant avec les pavés ou les chaînes de barrière!» Pas de grande excursion aujourd’hui, donc, mais une petite boucle dans les bois de Givrins, sur les hauts de Nyon (VD). L’homme ouvre la voie, suit le sentier forestier qui longe la Colline,un ruisseau moussu et chantonnant. Le land art lui est venu comme une évidence, puisqu’il faisait déjà de la sculpture en fibres naturelles, des poyas humoristiques, toujours avec un clin d’œil au monde alpin. Alors, réaliser en plein air des créations éphémères, qui peuvent prendre deux minutes ou deux jours, avec les matériaux rencontrés au hasard des balades, ne pouvait que le séduire. Gérald Mange chemine en observant, lit ce qui l’entoure, pointe des branchettes d’épicéa éparpillées au sol, «les restes d’un repas d’écureuil qui ne mange que le bourgeon».Raconte le sapin blanc persistant, qui fait un excellent bois de marine, et le sapin rouge du Risoux dont on fait les instruments de musique et les sangles de vacherin. Sait faire démarrer des feux avec de la poudre d’amadouvier, le champignon orangé qui pousse sur les troncs d’arbres.

«On peut même faire du land art en ville»

Oui, la nature lui parle intimement, et surtout l’inspire,infini décor dont il joue à volonté. «On peut mettre en scène des faînes et en faire des personnages, ou transformer des pives en lutins avec un simple chapeau de campanule. Les enfants adorent, ils sont très vite dans le land art», dit-il en mâchonnant une feuille d’ortie.

De la matière, même en hiver Mais aucune idée préconçue ni matériel importé. Dans son sac à dos, seul un écheveau de ficelle de chanvre biodégradable pour la construction d’éventuels mobiles. «Tout est intéressant, j’aime travailler en toute saison.Même en hiver, c’est fabuleux, on peut jouer avec la glace, la neige, la transparence. Le land art,c’est s’approprier le milieu,observer de façon plus pointue, toucher, sentir et utiliser des matériaux in situ.» Il s’arrête au bord du ruisseau, sous la lumière frémissante des hêtres et des frênes. La première œuvre du jour sera aquatique.Il installe une branche de bois à fleur d’eau, façon barrage. Puis dispose, à la surface du courant, des feuilles de lierre. «Elles sont veinées et ça donne une structure, un élément graphique quand on les pose sur l’eau sombre.» Recherche de contraste, jeux de formes et moment de patience aussi. Les gestes sont répétitifs, cueillir feuille après feuille,et l’esprit vagabonde.«Peu importe le résultat. Si on n’a pas un sens artistique aigu, ce n’est pas grave. L’important est d’être en nature et d’approcher les éléments.» Une fois l’œuvre terminée, il lui donne toujours un nom. Celle-ci s’appellera «Rivalierre»,contraction de rivière et de lierre. Et ne sera immortalisée que par la photo.«Dans une société où on veut tout garder, tout s’approprier, là on participe à un petit moment de création et ça s’ar-

Un art grandeur nature Parce que certains artistes américains, au tout début des années 70, ont quitté les musées. Ont décidé de ne plus mettre la nature sur un tableau mais de prendre la nature tout entière comme une toile. Bois, sable, pierres, feuilles. Le land art était né, monumental, gigantesque, hors des sentiers battus. Et foin de prestige et de postérité: les œuvres, toujours réalisées sur place, sont des créations volontairement éphémères, vouées à l’érosion naturelle, sauvées de l’oubli par le seul cliché photographique. Parmi les plus marquantes: les rochers bleus du Tibesti par Jean Vérame. Le désert du NouveauMexique hérissé d’une centaine de poteaux métalliques et, du coup, transformé en champ de foudre par Walter de Maria. Ou les fameuses îles de Floride entourées de toile rose par Christo. Incontournables, les réalisations instinctives et infiniment poétiques du Britannique Andy Goldsworthy: immenses œufs de pierres, jeux de branches à fleur d’eau ou spirales de feuilles écarlates… Du grand art!

rête là. On peut y consacrer des heures et tout s’efface après.» Leçon d’humilité, de dépouillement que cette présence légère de l’homme, qui déplace à peine, crée en passant,aménage un rythme,une couleur, délicatement compose un tableau. Non, moins qu’un tableau, une œuvre vivante qui partira avec le vent, le courant, la pluie ou sous les semelles des marcheurs. Le chemin traverse la rivière sur un pont de branches précaires et remonte dans la forêt. Là, sur la terre nue, Gérald Mange délimite soudain une surface, aplanissant le sol avec un bâton. La page à venir. Puis récolte des glands, qu’il range par couleurs. Et une nouvelle œu-


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

AU QUOTIDIEN ESCAPADE 73 Infos pratiques Départ: Givrins (VD), en bas du village, à 10 min de la gare. Suivre un sentier qui s’enfonce dans la forêt sur la droite, juste après le pont qui enjambe la rivière, appelée la Colline. Arrivée: Givrins. Distance: boucle de 2 km. Durée: variable suivant l’inspiration. Difficulté: facile. En voiture: autoroute A1, sortie n° 12 à Gland. Monter en direction de Genolier, puis Givrins. En transports publics: en train depuis Nyon jusqu’à Givrins, toutes les demi-heures. Infos sur www.cff.ch

Une branche de bois clair et des feuilles de lierre forment la première œuvre du jour.


Du sommeil retrouvé aux kilos gommés, de l’activité ciblée au farniente, du commerce équitable au bio branché. Vivai, le magazine Migros du bien-être et du développement durable, vous apporte six fois par an conseils et astuces pour adopter un style de vie plus sain et respectueux de la planète.

Le magazine

A der an ent! m du bien-être et du développement durable comtuitem gra Septembre/05

Des roses bien intentionnées

Des tendances très ciblées La danse classique modernisée

Dans le numéro de septembre: Notre dossier: des astuces bien-être à foison Mythes et réalités: des aliments pour améliorer le physique et le mental

Pour éliminer les tensions

Ne faites pas comme le jeune homme ci-contre, mais placez les pommes de terre préalablement cuites jusqu’à tendreté, non pelées et encore chaudes, dans une taie d’oreiller de petite largeur. Puis, déposez ce paquet sur les épaules et la nuque. C’est souverain!

Pédaler sans forcer: une randonnée à VTT électrique sur des chemins de montagne

A commander dès aujourd’hui gratuitement sur: www.migros.ch/vivai, par mail à: commande.vivai@migrosmedien.ch ou en appelant le 0800 180 180.


AU QUOTIDIEN ESCAPADE

75

Chute de cheveux … Cheveux fragilisés … Ongles cassants …

… peuvent être dus à une carence en biotine.

contribue à combler cette carence.

vre commence.Il place les glands en spirale,sans précipitation,suivant le dégradé des couleurs,avec au centre un unique fruit rouge de cynorhodon. Comme un mandala. «Rouge Point» est né.

Une manière différente de percevoir la nature Le land art, finalement, c’est une façon d’améliorer son regard,son ouïe.Tout est bon pour changer de focale, aiguiser la vue, une paire de jumelles tenue à l’envers ou une simple feuille de papier roulée en lorgnette. Une astuce qu’il utilise volontiers avec les enfants pour les amener à mieux prêter attention. On se prend à admirer une minuscule herbe découpée en dentelle de SaintGall, un fusain avec ses baies japonisantes. On imagine une œuvre dans une rigole, un treillis, un trou d’arbre. Tout fait art. «Souvent quand on marche, on continue à penser à ses problèmes, et on ne voit rien. C’est pour ça que j’amène le land art en rando,pour que les gens commencent à se lâcher un peu et s’immergent vraiment dans la nature.» La petite boucle est terminée, retour au point de départ. Deux heures plus tard, et on n’a pas vu le temps passer.

La croissance de cheveux et d’ongles sains Des cellules hyperspécialisées (les cellules épidermiques) de la matrice pilaire et de la matrice des ongles se multiplient par division et se déplacent lentement vers le haut . Elles deviennent matures et produisent la protéine kératine. La kératine est le principal constituant des cheveux et des ongles. Elle leur confère leur résistance. Mode d’action de la biotine La biotine agit sur la multiplication des cellules de la matrice pilaire et de la matrice des ongles , stimule la production de kératine et améliore la structure de celle-ci.

Biotine 1 x par jour > réduit la chute des cheveux > améliore la qualité des cheveux et des ongles > augmente l’épaisseur des cheveux et des ongles

Patricia Brambilla Photos Laurent de Senarclens

En vente dans les pharmacies et les drogueries.

Infos sur www.sakkado.ch Journée land art, le 12 novembre 2011. Randonnée dans les gorges du Chauderon, en compagnie de Gérald Mange. Départ à 9 h 30 de la gare de Montreux. Ouvert à tous, enfants dès 7 ans. Pour les inscriptions: info@swiss-alpine-emotion.com

Distribution: Biomed AG, 8600 Dübendorf www.biomed.ch

Une nouvelle œuvre prend forme en pleine nature, cette fois à l’aide de glands, verts, bruns, bigarrés.

Veuillez lire la notice d’emballage.


AU QUOTIDIEN BIEN-ÊTRE

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

76

Le bonheur en 10 leçons. Vraiment?

Les ouvrages d’épanouissement personnel et de psychologie pratique ont la cote. Pourquoi? Au-delà de l’effet de mode, pouvons-nous vraiment nous fier aux conseils que nous y trouvons? Eléments de réponses. Pour les détracteurs des ouvrages d’épanouissement personnel, les recettes proposées dans les livres sont souvent trop simplistes.

E

nvie de mieux gérer vos émotions? D’harmoniser votre vie de couple? De surmonter votre timidité? Rendez-vous au rayon développement personnel de la librairie la plus proche… A coup sûr, entre les éternels guides à étapes, qui promettent joie de vivre ou sérénité en dix leçons,et les cahiers d’exercices, plus récents, pour rehausser l’estime de soi ou apprendre à lâcher prise, vous trouverez un ouvrage qui répondra à vos besoins... Pas de doute, le marché de la littérature d’autocoaching se porte bien. Une tendance au parfum anglo-saxon, puisqu’elle trouve ses racines dans l’Amérique des années 1950 et que sa principale avocate n’est autre que l’héroïne Bridget Jones. Dans son célèbre journal, elle ne manque jamais une occasion de se plonger dans l’un de ses précieux self-help books, dès qu’un problème psycho-amoureux pointe le bout de son nez. Côté francophone, la tendance s’est également bien implantée. «En dix ou quinze ans, nous avons pu constater une progression de 15% de notre chiffre d’affaires»,relève Jacques Maire,fondateur et directeur des Editions Jouvence, qui occupent une place importante du créneau.

Des guides de survie pour trouver le bonheur Comment expliquer un tel succès? «Nous avons assisté au cours de ces dernières années à une perte des valeurs traditionnelles dictées par l’Eglise et l’Etat, relève le psychologue fribourgeois YvesAlexandre Thalmann, lui-même auteur de nombreux ouvrages de développement personnel.Nous devons donc choisir nous-mêmes nos lignes directrices. Cette marge de manœuvre nous amène tout naturellement à davantage de questionnement.»


AU QUOTIDIEN BIEN-ÊTRE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

77 Sociologue et rédacteur en chef de la revue française Sciences Humaines*,JeanFrançois Dortier évoque quant à lui la pression actuelle à laquelle nous devons faire face, notre culte de la performance, jusque dans la sphère personnelle: «Aujourd’hui, nous nous devons presque de réussir notre vie. Nous considérons donc ces livres comme des guides de survie pour y parvenir.» Et de préciser que le phénomène n’est pas complètement nouveau, la quête du bonheur ne datant pas d’hier. «Durant l’âge d’or de la philosophie grecque, les épicuriens et les stoïciens dispensaient déjà leurs conseils à des disciples pour leur permettre de mieux gérer leur existence. Il s’agit donc d’une question fondamentale,que nous ne devons en aucun cas rejeter.» Pour le sociologue français,une question demeure toutefois. Le marché est porteur, certes. Mais l’offre est-elle à la hauteur de la demande? «Ce que je re-

proche avant tout à ces livres que je qualifierais de guimauve, c’est de nous proposer un art de ne pas vivre.On nous enjoint de profiter de l’instant présent. Or, cela nous est quasiment impossible: l’étudiant doit constamment penser à son futur, le parent au bien-être de ses enfants,l’employeur à l’avenir de son entreprise.Les recettes proposées dans ces guides sont souvent trop simplistes.»

«Conduire le lecteur sur un chemin, sur une piste» Jacques Maire l’admet: une certaine frangedecettelittératuretendàdispenser des solutions toutes faites. «Chez Jouvence,nousprivilégionslesouvragesqui, plutôt que des injonctions,conduisent le lecteursurunchemin,unepiste.Aluiensuite d’en faire ce qu’il veut. Jacques Salomédisaitd’unlivrequ’iladeuxauteurs: celui qui l’écrit et celui qui le lit. J’en rajouterais un troisième: celui qui le met en pratique.» L’éditeur se fait aussi un point

Les self-help books, tous azimuts

Photo Laif / Photo Alto / Mathieu Spohn

Au rayon développement personnel, il existe un vaste et hétéroclite choix. Petit aperçu – loin d’être exhaustif! – de l’offre en la matière.

■ «Ne vous noyez pas dans un verre d’eau», Richard Carlson (Ed. J’ai Lu) Un grand classique. Une série de petits conseils pour voir la vie du bon côté. ■ «Mon cahier de sommeil. Dessins, jeux de mots, relaxation… 50 activités pour dire adieu à l’insomnie», Raphaëlle Segerer (Ed. Bayard Jeunesse) Nouvelle venue dans les livres de développement personnel, la série des cahiers d’exercices pratiques. ■ «Au diable la culpabilité!», Yves-Alexandre Thalmann (Ed. Jouvence) L’un des nombreux titres de la collection du psychologue fribourgeois. ■ «L’Estime de soi», Christophe André et François Lelord (Ed. Odile Jacob) Plus axé théorique que pratique, cet ouvrage fait référence dans la littérature du genre. ■ «La philosophie pour vivre heureux», Jacques de Coulon (Ed. Jouvence) Ou quand le bonheur se trouve auprès des penseurs anciens et modernes. ■ «Le chemin le moins fréquenté», M. Scott Peck

(Ed. Robert Laffont) Comment vivre sa vie pleinement, tel est le sujet de ce livre qui, écrit en 1978, a rencontré – et rencontre encore – un énorme succès. ■ «Anticancer. Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles», David Servan-Schreiber (Ed. Robert Laffont) Le livre événement du médecin et psychiatre français. ■ «Vivre avec les autres», Jacques Salomé (Ed. J’ai Lu) Jacques Salomé est l’un des auteurs les plus prolifiques du créneau. ■ «Séduire un homme à coup sûr… Et pour longtemps», Odile Lamourère (Ed. Jouvence) De nombreux ouvrages de développement personnel se penchent sur la question des rapports amoureux. ■ «La méthode simple pour en finir avec la cigarette», Allen Carr (Ed. Pocket Evolution) Le livre de l’Américain a aidé des milliers de personnes à arrêter de fumer. La méthode a été déclinée pour d’autres addictions.

Publicité

d’honneur à choisir des auteurs disposantd’uncertainbagagescientifique,assurant ainsi la validité de leurs propos. De son côté également, Yves-Alexandre Thalmann préconise la prudence: «Ne croyez personne sur parole!» S’il a choisi d’écrire des ouvrages dédiés au bonheur,à la culpabilité ou encore à la vie de couple, c’est qu’il estime que la psychologie a beaucoup à offrir. «Les gens en ont une image éculée,ils ne voient que le patient étendu sur le divan. Mais c’est oublier tout l’aspect pratique de la discipline.Enséance,ilm’arrivefréquemment de recommander à mes patients des lignes de conduite. Les livres de développement personnel constituent un moyen de diffuser plus largement ces conseils. La légèreté du support n’induit pas nécessairement celle de la démarche.» Tania Araman

* A lire: le dossier spécial «Apprendre à vivre» de la revue «Sciences Humaines».

CHF

Profitez maintenant de nombreux rabais de change.

-15 %

. 10 p. ex us les sur to és* p cana

Canapé 3 places CALIFORNIA 1020.– au lieu de 1199.– * Sans Best Price Rabais valable jusqu‘au 31.10.2011

www.micasa.ch


AU QUOTIDIEN SANTÉ

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

78

Du sang pour la vie

Les donneurs manquent à l’appel en Suisse. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie, donner son sang? Qui peut devenir donneur, que devient le sang après un don?

J

e le fais pour le geste, la symbolique. Peut-être qu’un jour, j’aurai moimême besoin d’une transfusion.» Julien, doctorant français de 24 ans, est un donneur occasionnel dans son pays natal. Aujourd’hui, il apporte sa contribution en Suisse pour la première fois.Au Service vaudois de transfusion, à Epalinges, la réceptionniste sourit. «Le sang français est aussi accepté.» Car le nombre de donneurs reste insuffisant dans le canton. Même si cent personnes par jour en moyenne tendent leur bras à une infirmière, ce qui représente environ 5% de la population active, cela ne suffit pas. Le centre espère motiver 8% des Vaudois de 18 à 65 ans d’ici à 2014. «Nous tentons de prélever du sang dans la région pour les patients de la région, déclare le professeur Jean-Daniel Tissot, médecin-chef du service. Mais nous sommes encore obligés d’aller en chercher ailleurs,environ 10% de nos besoins, notamment dans les centres de Neuchâtel-Jura et de Berne.» En cause: l’activité croissante des Hôpitaux universitaires, comme le CHUV à Lausanne,maisaussiàBâleetGenève,qui conduit à la pénurie. «Parce que ce sont des établissements importants dans des cantonssansarrière-pays,signaleleprofesseur.Nousavonstoutessayépourmobiliser les gens.» Par exemple, en hiver, proposer une vaccination gratuite contre lagrippeauxdonneurs.L’anprochainsortira une application sur téléphonie mobilequipermettradesimplifierl’accèsaux informations des donneurs potentiels.

Des donneurs triés sur le volet Tout le monde ne peut pas donner son sang. Entre 20 à 40% des personnes qui se présentent sont recalées selon JeanDaniel Tissot. Souvent des jeunes qui n’ont pas une vie sentimentale stable.Un comportement à risque (sida et autres

maladies sexuellement transmissibles), qui apparaît dans le questionnaire à remplir lors de chaque venue pour un don.

Les médicaments et les voyages, causes principales de refus Parmi les causes principales de refus, on trouve la prise de certains médicaments, comme les antibiotiques – un délai de quatorze jours est à respecter; les voyages àl’étranger–d’unmoisàsixd’attentesuivant les destinations visitées; les symptômes du rhume, de la toux ou un mal de gorge – attendre deux semaines après la guérison en cas de fièvre. «La première fois que j’ai voulu donner mon sang, à 18 ans, le médecin a hésité à me faire un prélèvement,se souvient Julien.Je venais de rater mon permis de conduire et il avait peur que je sois trop stressé.» L’état du donneur importe autant que son don. «Nousdevonsprotégertoutlemonde,insiste Jean-Daniel Tissot.Un prélèvement engendre du stress pour l’organisme et nous tenons au principe de sécurité.» En Suisse, le débat reste polémique autour de l’interdiction au don,à vie,faite aux hommes qui ont eu des rapports sexuels avec d’autres hommes. «Cela

n’est pas le cas en Espagne et en GrandeBretagne, remarque le professeur. La Suisse s’adaptera aux pratiques de l’Europe. J’estime que l’orientation sexuelle n’apasd’importance.C’estlamultiplication des partenaires qui est risquée.» L’âge maximal des donneurs est aussi rediscuté. «Jusqu’à maintenant, les personnes étaient acceptées jusqu’à 65 ans. L’an prochain, nous passerons à 75.» Les femmes ont le droit de donner leur sang trois fois par an,les hommes quatre,alors qu’elles sont plus nombreuses à être inscrites sur la liste des donneurs. Après avoir rempli son formulaire, Julien s’entretient avec Francine,infirmière qui vérifie sa tension, ses pulsations, son poids (un minimum de 50 kilos est obligatoire) et son taux d’hémoglobine. «Les aliments très gras, genre choucroute ou fondue,restent à éviter le jour qui précède unprélèvement,relèvel’infirmière.Ilfaut aussi s’être bien hydraté auparavant et ne pas venir à jeun.» Cadeaudebienvenue,Julienreçoitune plaque de chocolat avant de s’installer confortablement pour le don. Une piqûre et hop! son sang part dans deux poches: une petite de 50 ml qui remplira six tubes,


AU QUOTIDIEN SANTÉ

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

79

Où le sang finit-il son voyage? Le sang récolté dans le canton de Vaud est analysé à Berne où des recherches sont effectuées pour détecter l’éventuelle présence d’hépatites B et C, de la syphilis, du VIH, etc. Le sang ne sera pas transfusé tel quel aux receveurs, mais décomposé en trois produits (photo à g.): les globules rouges, qui se conservent jusqu’à 42 jours à 4 degrés; le plasma qui, congelé, peut tenir deux ans; les plaquettes qui, elles, n’ont une durée de vie que de cinq jours à température ambiante. «Mais la stérilisation des plaquettes, qui à la fin de cette année se fera dans toute la Suisse, permet de les conserver sept jours, indique le professeur Jean-Daniel Tissot, médecin-chef du Service vaudois de transfusion sanguine à Epalinges.» Le processus de transformation du sang en produits nécessite plusieurs étapes minutieusement contrôlées. «On paie l’affaire du sang contaminé, une épreuve alourdie par les problèmes d’hépatite C. La culpabilité nous a conduits à une bulle sécuritaire.» Chaque produit est ensuite acheminé au CHUV. Les globules rouges, transporteurs d’oxygène, sont utilisés en chirurgie. Les plaquettes, formées dans la moelle osseuse, aident essentiellement les patients en chimiothérapie. Quant au plasma, qui sert à transporter les cellules sanguines, il permettra des transplantations, sera utile aux polytraumatisés, etc. Don du sang en Suisse: www.blutspende.ch/fr (cliquer sur «Calendrier»)

Photos Mathieu Rod

Julien, donneur de sang: «Un don tous les trois mois, ce n’est pas grandchose. Et si ça peut aider à sauver une vie…»

nécessaires à la détection du VIH,des hépatites B et C, ainsi que de la syphilis; une plus grande, de 450 ml, placée sur une drôle de machine, un agitateur, afin que les cellules ne se sédimentent pas. Durant les quelques minutes de prélèvement–aumaximumdouzepourundon simple,alorsqu’ilfautcompterplusd’une heure pour un don de plaquettes – Julien regardelatélévision,zen,entourédedeux ou trois donneurs qui, eux, préfèrent lire un bouquin. «C’est exceptionnel que quelqu’un tombe dans les pommes, note Francine. Certains aiment qu’on leur tiennecompagnie,qu’onlesdistraiepour oublier le stress.» Souriant,son pansement au bras,pour éviter un hématome, Julien se dirige à la cafétéria. A lui les croissants, les sandwichs et les tartes aux fruits.C’est le centre qui régale. Le Français reviendra-t-il tendre le bras? «Oui, je vais recevoir une demande tous les trois mois. Ça n’est pas grand-chose.Etsicelapeutaideràsauver une vie…» Virginie Jobé Pour vérifier son aptitude à donner du sang: www.mavietonsang.ch (cliquer sur «eAptitude au don»).

Publicité

CHF

Profitez maintenant de nombreux rabais de change.

25 %

. p. ex tous su r s euble m s e l A FLEX

Lit mi-hauteur FLEXA 502.– au lieu de 669.– (sans rideaux) Baisses de prix supplémentaires sur de nombreux autres articles. Rabais valable jusqu‘au 31.10.2011

www.micasa.ch


AU QUOTIDIEN ÉDUCATION

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

80

Ces enfants incapables de parler dans certaines situations Mal connu, souvent mal diagnostiqué, le mutisme sélectif touche sept enfants sur mille. Coup de projecteur avec des spécialistes.

T

ania a 6 ans et demi, de beaux cheveux blonds et déjà un sacré caractère. Mais à l’école et avec certaines personnes, elle ne parle pas. «Elle baisse la tête et se crispe. Au début, nous pensions que c’était de la timidité. Mais un jour, elle nous a dit qu’elle ne pouvait pas et ne comprenait pas pourquoi elle n’y arrivait pas. C’est là qu’on a eu le déclic qu’il se passait quelque chose», racontent Lionel et Corinne Bühler, de Morges. Les médecins ne voient qu’une timidité excessive et rien ne bouge. Pour son entrée en première enfantine,les parents inscrivent la fillette dans une classe de langage et d’intégration (n.d.l.r.: une structure de soutien qui vise la réintégration des élèves dans le cursus classique), avec l’appui d’une logopédiste deux fois par semaine. «Les deux premiers mois, elle n’a pas dit un mot. Elle devait communiquer avec une peluche, mais elle lui tapait sur la bouche. C’est là que la spécialiste nous a dit qu’il y avait probablement un autre problème.»

«Les deux premiers mois, elle n’a pas dit un mot» L’an dernier, ils ont consulté une pédopsychiatrequiposeenfinlediagnostic: mutisme sélectif.Ce trouble anxieux touche les jeunes enfants, les rend incapables de parler dans certaines situations de stress, notamment à l’école (lire encadré). Physiquement, ils se crispent, se ferment, évitent les contacts visuels.

Sortir un son semble relever de l’impossible. Difficile de trouver l’origine de cette pathologie. Le lien avec un abus ou un traumatisme a pu être exclu. Les scientifiques estiment probable qu’il y ait un lien avec l’angoisse de la séparation.

«Elle ne veut plus que sa maman, elle s’accroche à moi» «Lorsqu’elle était bébé, Tania a eu un grave problème de santé et j’étais tout le temps près d’elle.Depuis,elle ne veut que maman, elle s’accroche à moi», note Corinne Bühler.De plus,la petite ressent fortement les émotions de sa mère. La visite chez la pédopsychiatre n’a pas eu les effets escomptés. «J’aurais presque voulu que Tania ne lui parle pas pour qu’elle constate le problème, mais elle s’est tout de suite sentie à l’aise et adore y aller. La spécialiste nous a conseillé d’être le plus neutre possible,pour ne pas la stigmatiser», raconte le papa. Au bout de six mois sans avancée, ils ont décidé de changer de méthode, toujours avec l’aide de la pédopsychiatre. Ils viennent de découvrir l’association francophone «Ouvrir la voix». Créée en 2008 par trois familles touchées par le mutisme sélectif, elle a mis sur pied un «kit école» pour informer les parents et les enseignants,soutenir les familles.«Je l’ai testé avec mon fils,qui ne pouvait pas parler à l’école, explique Valérie Marschall,présidente de l’association.Il fallait créer un pont entre la maison (où il se sent bien) et l’école. Je suis allée avec lui en classe, en dehors des heures de cours, pour le faire parler dans ce lieu, deux fois par semaine. Lorsqu’il a commencé à s’exprimer, je lui ai proposé que son institutrice reste dans le couloir, porte fermée. Puis porte ouverte. L’idée qu’elle puisse entendre sa voix le blo-

quait,mais au bout de quelques séances, il a réussi à sortir des mots. Petit à petit, l’institutrice s’approchait, jusqu’à ce qu’elle participe carrément à la conversation.» Aujourd’hui, William a 11 ans et peut s’adresser à la plupart des gens, même s’il demeure timide. Mais cela reste très difficile d’informer et de convaincre le personnel scolaire de participer,consta-


AU QUOTIDIEN ÉDUCATION

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

81

PAROLE D’EXPERTE

«Le mutisme sélectif est un trouble anxieux phobique sévère» Candice Blondeau est pédopsychiatre à l’hôpital Charles Perrens de Bordeaux et travaille pour l’association Ouvrir la voix. D’où provient le mutisme sélectif? Le tempérament inhibé est un terrain propice. Il s’agit d’une vulnérabilité anxieuse non pathologique, qui peut être associée à une vulnérabilité génétique et des facteurs environnementaux. Elle n’est liée ni à un traumatisme psychologique quelconque, ni à un problème d’apprentissage du langage – même s’il peut exister parallèlement –, ni à l’autisme ou à un retard de développement. L’enfant parle avec des personnes proches ou dans des situations où il se sent à l’aise et ne peut plus parler lorsqu’il est anxieux.

Le mutisme sélectif apparaît en général durant les premières années de scolarité.

tent les deux familles. Rien n’est mis en place pour soutenir ces enfants. Tania vient d’entrer en première primaire, elle a deux maîtresses, «l’une est plutôt autoritaire, l’autre plus maternelle». Avec la première, il n’y a pas de communication.Avec la seconde,elle gigote, fait oui de la tête, participe aux activités.«Une fois,elle a levé la main pour répondre à une question,avant de se ren-

dre compte de son geste et de se raviser, rit Corinne Bühler.C’est peut-être un signe que les choses avancent doucement.» Mélanie Haab Illustration Louiza

www.mutismeselectif.org Valérie Marschall et Lionel Bühler se tiennent à la disposition des familles concernés: association@ ouvrirlavoix.org ou lionel.buehler@bluewin.ch

Comment peut-on le soigner? Il est important de le prendre en charge le plus tôt possible et d’intervenir dans les différentes situations où l’enfant est mal à l’aise, notamment à l’école. Il faudra donc travailler en lien avec les parents, la famille de façon générale, l’équipe pédagogique à l’école... La première étape est déjà de bien faire comprendre qu’il s’agit d’un trouble et que l’enfant ne fait pas exprès. Il ne faut pas faire comme si de rien n’était ni ne rien entreprendre. Par contre, on ne devrait pas non plus vouloir faire parler l’enfant à tout prix: ni évitement ni confrontation abrupte. Ces deux techniques renforcent et aggravent le trouble anxieux. Il faut au contraire y aller par étapes et s’adapter à chaque enfant. Tout le monde doit s’impliquer dans le processus. En guérit-on vraiment ou garde-t-on toujours une fragilité? Les améliorations sont variables selon les enfants. Parfois lorsque le trouble est trop sévère et dure trop longtemps il peut être extrêmement invalidant. Dans ce cas, des traitements antidépresseurs (pour les troubles anxieux sévères) ont montré leur efficacité, toujours associés à une prise en charge de type cognitive et comportementale. Une fois le mutisme levé, il peut rester des symptômes (angoisse de parler avec des inconnus dans des espaces publics, entre autres). En fait l’évolution à l’âge adulte est variable: on peut rester réservé, évitant ou même être à l’aise.


VOITURE FIAT FREEMONT

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

82

La plus américaine des Italiennes

Fruit de l’alliance entre Fiat et Chrysler, cette voiture allie le raffinement transalpin avec le confort d’outre-Atlantique.

Les équipements de série Le Fiat nous gâte! Sept places assises, climatisation automatique à triple zone de diffusion, radi radio/CD/MP3 avec écran tactile de 4,3 pouces, ordi ordinateur de bord, commandes sur le volant po pour la gestion du système audio et du Te Tempomat. De série eux aussi, parmi d’autres: ja jantes de 17 pouces en alliage léger, phares anti tibrouillard et capteur de pression des pneus.

La sécurité Le sentiment de sécurité n’est pas uniquement dû à ses dimensions impressionnantes: 6 airbags, ABS, aide au freinage d’urgence, correcteur électronique de trajectoire (ESP), aide au démarrage en côte (Hill-Holder), dispositif de protection en cas de retournement (ERM) sont de série sur toutes les versions.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Lorsqu’on me parle de Fiat, je pense à la 500 ou peut-être à la Punto. Soit, à de petites voitures avec de jolies

bouilles espiègles qu’on imagine se faufiler dans les ruelles étroites de petits villages italiens au charme d’antan ou à travers de grandes métropoles en pleine effervescence. Lorsque j’ai vu à quoi ressemblait la Fiat Freemont, je me suis retenue d’aller gratter l’écusson sur la calandre pour vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une supercherie. Près

de 5 mètres de long, 1 m 70 de haut et presque une tonne de plus que la 500, quand la marque Fiat a la folie des grandeurs, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. Le Freemont, fruit juteux de l’alliance Fiat-Chrysler, est en fait une Dodge Journey revisitée. Une allure très carrée, très massive, simple et efficace, mais pas très

actuelle. A l’intérieur, l’accord entre les deux continents est parfait. Confort américain et raffinement italien font bon ménage et l’habitacle est tout bonnement irréprochable. S’il n’est pas toujours évident de trouver une place de parc ajustée aux mesures de ce véhicule, je n’ai eu aucune difficulté à le manœuvrer en ville, bien au


VOITURE

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

FIAT FREEMONT 83

Les sièges arrière

Les rangements

Ils sont super-simples à manier et on peut s’amuser un bon moment avant d’avoir exploré toutes les possibilités. Les deux sièges extérieurs de la deuxième rangée sont équipés du «child booster» qui permet de rehausser l’assise de 10 cm et améliore le confort des enfants.

Des cachettes dans les assises ou sous le plancher, des porte-gobelets, des vide-poches, un porte-lunettes p avec mouchard dans les dossiers, accoudoirs ou acco encore dans le en coffre, on co dénombre plus dé d’une vingtaine d’un de rangements pratiques et pr astucieux. as

Le coffre Le Freemont voit son coffre passer de 145 l en configura-tion sept sièges à 758 l en configuration cinq sièges et 1461 l lorsque seuls les deux sièges avant sont relevés. Il est équipé de crochets permettant d’accrocher différents filets, d’une prise et de vide-poches.

FICHE TECHNIQUE Fiat Freemont Moteur / transmission: diesel, 4 cylindres 2,0 l, 1956 cm3, 170 ch. Boîte manuelle 6 rapports. Performance: 0-100 km / h = 11 s. Vitesse de pointe: 195 km / h. Dimensions: Lxlxh = 488,8 cm x 187,8 cm x 169,1 cm. Poids à vide: 1874 kg. Consommation: mixte: 6,4 l/100 km. Emission de CO2: 169 g/km. Etiquette énergie: B Prix: à partir de Fr. 39 150.-

200

160 167 169 180

140

120

m

oy en ne m su od èle isse te st é

ÉMISSION DE CO2 EN G/KM

100

du Freemont auront vite fait de me servir de prétexte pour entraîner mon amie Mélanie au glacier de Saas Fee. Idéal, avec son coffre modulable et ses innombrables rangements, le Freemont s’est montré exemplaire sur toute la durée du trajet. Si ses accélérations ne sont pas fulgurantes, j’ai apprécié sa fluidité et sa puissance tout au long de la montée.

80

contraire. Aidée par une position haute et par ses dimensions cubiques, j’ai vite trouvé mes repères. Certes, il faut s’y habituer, mais une fois que le pli est pris, c’est du pur bonheur. Je lui reprocherais peut-être sa gloutonnerie très éloignée de la consommation des autres modèles de la marque, mais pour un véhicule de cette taille, c’est presque admirable. La neige fraîchement tombée et le look


ACTION

OFFRES VALABLES DU 11.10 AU 22.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS FRUCTIS DE GARNIER EN LOT DE 2 ET DE 3.

8.50

6.15

au lieu de 12.75

10.20

au lieu de 7.70

p. ex. shampooing Garnier Fructis Force & Vitality 2en1, en lot de 3, 3 x 250 ml

au lieu de 12.80

p. ex. aprèsshampooing fortifiant Garnier Fructis Color Resist, en lot de 2, 2 x 200 ml

p. ex. gel Survivor Garnier Fructis Style, en lot de 2, 2 x 200 ml

facebook.com/GarnierSwitzerland

Garnier est en vente à votre Migros L’offre de L’offre de la semaine:

Avant de jeter votre vieux salon, demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d‘étoffe ou de véritable cuir nappa. Salon de remplacement gratuit. Service express en 10 jours seulement. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve.

Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

www.polstermoebelklinik.com Atelier de rembourrage, tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3, 8001 Zurich

Typiquement

Alpinofen!

Alpinofen Romandie Sàrl Rte du Pré au Bruit 2 | 1844 Villeneuve T 021 965 13 65 | F 021 965 13 67

Il faut le voir pour le croire Poêles. Cheminées. Inserts de chauffe. Conduits de fumée. 200 poêles. Cheminées individuelles. Grande surface d’exposition. Enorme choix pour tous les goûts et tous les budgets.

Bern | Illnau | Luzern | Villeneuve

80051686

Entreprises

Commandes: online sous www.saison.ch/fr/abo-annuel ou par téléphone 0848 877 848

w w w. a l p i n o f e n . c h

info@handilift.ch info@handilift.ch

info@handilift.ch A votre service 24 heures 7 res jours /7 /7 7 jours


JEUX

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

85

MOTS FLÉCHÉS: VALEUR TOTALE DES GAINS 1000 FRANCS

A gagner, 10 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun!

Monte-escaliers www.hoegglift.ch

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 901 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF1 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ SMS). Exemple: MMF1 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, mots fléchés, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches Délai de participation: dimanche 23.10.2011, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. La participation automatisée est exclue du tirage au sort.

Solution n° 40: CANADIENNE Les 10 gagnants seront informés par écrit.


JEUX

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

2 86 QUIZ: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Répondez aux questions du quiz. En reportant les lettres correspondant aux bonnes réponses dans la grille de solution, vous trouverez le mot code. 1. Comment s’appelle également un chauffeur de camion? O Trekker

B Trucker

U Tackler

2. Dans quelle ville se trouve le siège principal du tribunal fédéral suisse? R Bellinzone

L

Berne

A Lausanne

3. Qui est l’animateur de l‘émission Koh-Lanta (TF1)? D Nikos Aliagas

K Benjamin Castaldi

T

Denis Brogniart

4. Dans quel canton se déroule le roman Derborence de C-F. Ramuz? T

Le Valais

A Les Grisons

U Le Jura

5. Jean-Louis Aubert est le chanteur du groupe…? I

Indochine

E

Téléphone

N Superbus

Délai de participation: dimanche 23.10.2011, à minuit

M Tom Hanks

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. La participation automatisée est exclue du tirage au sort.

6. Comment se nomme le rat de Dr. House? D Mel Gibson

R Steve McQueen

7. Où ont lieu les championnats du monde de course d’orientation en 2012? I

Suisse

E

France

O Suède

8. Quelle plante solanacée a une variété qui se nomme «Château rose»? R L‘aubergine

N La pomme de terre

E

La tomate

2

3

4

5

6

7

Solution n° 39: DIMANCHE Gagnants: Josuha Acker, Bex VD; Nadia Arlaud, Chancy GE; Monia Ganguillet, Couvet NE

Solution: 1

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 902 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF2 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF2 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, quiz, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

8

PAROLI: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez la grille avec les dix mots. La solution se lit dans les cases orange, de bas en haut: elle ne donne pas forcément un mot.

facile

?

LEA J A D EZ ?NE A D K[? ?RJA?@?K N@ D X ? AEZ D @ D LJW?? PER D X?A? R ENJZ D Z ? FE@ A C R JZ @?NC R D ?@ AWO D AERJ

Solution n° 40: EROOA Gagnants: Annette Rochaix, Belmont-sur-Lausanne VD; Marianne Unger, Donneloye VD; Pascal Jacquier, Savièse VS; Jeremy Kummer, Coffrane NE; Stéphanie Ponthus, St-Cergue VD

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 903 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF3 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF3 AHESR Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, paroli, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Délai de participation: dimanche 23.10.2011, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. La participation automatisée est exclue du tirage au sort.


JEUX

MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

87 BIMARU®

PONTS

Le chiffre à côté de chaque colonne et de chaque ligne indique le nombre de cases occupées par les navires. Ils ne peuvent pas se toucher et doivent être complètement entourés par l'eau, sauf s’ils touchent le bord.

Chaque cercle représente une île. Le chiffre à l’intérieur du cercle indique le nombre de lignes (ponts) qui passent sur cette île. Les ponts qui relient les îles voisines ne sont que des traits horizontaux ou verticaux. Les îles peuvent être reliées avec des lignes simples ou doubles. Au final, toutes les îles facile reliées les unes aux autres.  sont     Des intersections, des ponts diagonaux et des liaisons avec plus   de 2 lignes ne sont pas autorisés.

facile

     

Solution n° 39:

  















 



 















  

   















  

   

  

Solution n° 39: 



















 

  

 

 



 

  

 







 









LE COIN DES ENFANTS Trouve la pièce manquante du puzzle?

A

B

C Solution: B

«J’adore faire marcher mes méninges avec des exercices de maths! C’est tellement amusant!», raconte Nina qui replonge immédiatement dans ses suites logiques de nombres. «Alors, cinq moins un fois trois moins sept...» Voici quelques suites logiques de nombres préparées spécialement pour toi par Nina. Réussiras-tu à découvrir le nombre manquant?

1. 2. 3.

Bah, une perdrix bien sûr!

www.

Qu’est-ce qui a un œil-de-perdrix?

4

8 16 32 ?

57 53 49 45 41 37 33 29 ? 1

2

3

5

8 13 21 34 ?

1. Le nombre manquant est le 64. Il fallait ici multiplier chaque nombre par 2 pour obtenir le suivant. 2. Le nombre manquant est le 25. Il fallait retirer 4 à chaque nombre pour trouver le suivant. Démonstration: 57 - 4 = 53, 53 - 4 = 49, 49 - 4 = 45, etc. 3. Le nombre manquant est le 55. Voici comment il fallait procéder: 1 + 2 = 3, 2 + 3 = 5, 3 + 5 = 8, 5 + 8 = 13 ... 21 + 34 = 55

Des surprises t’attendent, comme des jeux, des devinettes, le magazine du club et des événements super. Inscris-toi gratuitement ici: lilibig gs.ch

2


JEUX

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

88 SUDOKU: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! facile

       

























  

Remplissez les cases blanches avec les chiffres 1 à 9. Chaque chiffre ne peut apparaÎtre qu’une seule fois dans chaque rangÊe, chaque colonne et chacun des neuf blocs 3×3. La solution s'affiche dans les cases orange, de gauche à droite.



TÊlÊphone Composez le 0901 591 904 (Fr. 1.–/appel depuis le rÊseau fixe). SMS Envoyez MMF4 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ SMS). Exemple: MMF4 234 Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, sudoku, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches



Comment participer

DĂŠlai de participation: dimanche 23.10.2011, Ă minuit

  

Solution n° 40: 862         

        

        

        

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera ÊchangÊe au sujet du concours. Pas de versement en espèces. La participation automatisÊe est exclue du tirage au sort.

        

        

        

        

        

Gagnants: Christine Munier, Marin NE; Josette Devanthery, Renens VD; BÊatrice Burkhalter, Treycovagnes VD; J.-F. Mazzucco, Les Plans sur Bex VD; Chantal Cotting, Genève

PublicitĂŠ

Un prix qui donne des ailes! Maintenant seulement

29.90

Sony Ericsson Spiro Appareil photo 2 mĂŠgapixels, prepaid, carte SIM incluse, verrouillage SIM / 7945.517

Avec Fr. 15.– it de crÊd

Avec M-Budget Mobile, vous tÊlÊphonez à un tarif unique avantageux (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10/SMS) sur tous les rÊseaux suisses et vers toute l’Europe. ComplÊment d’information dans votre magasin Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne. Les produits M-Budget Mobile sont en vente à

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1766, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital Ă but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrĂ´lĂŠ: 505 869 exemplaires (REMP octobre 2011) Lecteurs: 598 000 (REMP, MACH Basic 2011-2) Direction des publications: Monica Glisenti

Directeur des mĂŠdias Migros: Lorenz Bruegger RĂŠdaction: redaction@migrosmagazine.ch TĂŠlĂŠphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 RĂŠdacteur en chef: Steve Gaspoz RĂŠdacteur en chef adjoint: Alain Kouo DĂŠpartement Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, CĂŠline Fontannaz, MĂŠlanie Haab, Virginie JobĂŠ, Pierre LĂŠderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner DĂŠpartement ActualitĂŠs Migros: Daniel Sidler (responsable),

Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Jean-SÊbastien ClÊment, Andreas Dßrrenberger, BÊatrice Eigenmann, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West DÊpartement Shopping & Food: Jacqueline Jane Can (responsable), Gerda Portner, Heidi Bacchilega, Anna Bßrgin, Dora Horvath, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Claudia Schmidt, Anette Wolffram Mise en pages: Daniel Eggspßhler (responsable), Marlyse Flßckiger (direction artistique), Werner Gämperli (adj.), Nicole Gut, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: RenÊ Feller, Martin Frank, Reto Mainetti

PrĂŠpresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Olivier Paky (responsable), Lea Truffer (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-AndrĂŠ Loye Internet: Laurence Caille SecrĂŠtariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger Communication & coordination des mĂŠdias: Eveline Schmid (responsable), Rea Tschumi

DĂŠpartement des ĂŠditions: edition@migrosmagazine.ch TĂŠlĂŠphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Patrick Wehrli (chef du dĂŠpartement), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Sibylle Cecere TĂŠlĂŠphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch TĂŠlĂŠphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Thomas BrĂźgger, (responsable a.i.), Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid

Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Christine Kummer, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Alexander Oeschger (responsable), Maya Bächtold, Alexa Julier Media Services: Patrick Rohner (responsable), Tabea Burri Editeur: FÊdÊration des coopÊratives Migros Imprimerie: Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

COUP DE CHANCE

Photos DR

WC HIGH-TECH 89

Participer et gagner!

A gagner: trois WC de luxe AquaClean 8000plus de Geberit d’une valeur de Fr. 5660.- chacun. Par téléphone: en appelant le 0901 591 913 (Fr. 1.–/appel à partir du réseau fixe) en indiquant vos nom et adresse. Par SMS: en envoyant un SMS avec le mot CHANCE, ainsi que votre adresse au numéro 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: CHANCE , Adam Premier, rue du Paradis 1, 9999 Jardinville. Par internet: www.migrosmagazine.ch/coupdechance Par courrier: en envoyant une carte postale en courrier A à: Migros Magazine, «AQUA», case postale, 8099 Zurich.

Le WC AquaClean 8000plus de Geberit allie élégance et fonctionnalité.

Date limite de participation: dimanche 23 octobre 2011.

Pour une hygiène irréprochable

Les gagnants seront avertis par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus. Les collaborateurs de «Migros Magazine» ne sont pas autorisés à participer.

«Migros Magazine» offre trois WC de luxe, avec système de douche, de la marque Geberit.

T

ransformer le petit coin en une oasis de bien-être? C’est possible grâce à ce WC high-tech! Le modèle AquaClean 8000plus de Geberit dispose en effet d’un système de douche. Une simple pression sur un bouton actionne un jet d’eau qui vous lave avec une intensité très agréable. La pression et la température de l’eau se règlent individuellement au moyen d’une télécommande. Un système de séchage à air chaud et d’absorption d’odeurs fait partie de l’installation. De quoi se sentir toujours parfaitement à l’aise et propre. De plus, l’élégant design de ce WC don-

nera du style à vos toilettes ou à votre salle de bain. Pour sa clientèle suisse, Geberit a développé un «Swiss Package», inclus dans le coup de chance de Migros Magazine. Une garantie complète de trois ans fait partie de cette offre. S’y ajoutent d’autres prestations pour l’utilisation quotidienne et l’entretien du WC (filtre au charbon actif, nettoyage des buses et de la céramique). Alors n’hésitez pas à participer à notre tirage au sort. Vous pouvez remporter un magnifique WC équipé d’une technologie qui va de pair avec un service de premier ordre. RP

Informations sur Geberit AquaClean: www.i-love-water.ch


Les bovins suisses sont-ils tous aussi bien traitĂŠs?

Juraweide, Chasseral derrière


Origine suisse contrôlée.

Trois quarts des bovins suisses passent une grande partie de leur vie en plein air. Ils s’y nourrissent principalement d’herbe et contribuent ainsi à utiliser nos pâturages de manière durable et sensée. Le traitement adapté à l’espèce et le soin porté à la nature ont une longue tradition dans notre agriculture, qui privilégie les petites surfaces. Les exploitations paysannes familiales sont de taille raisonnable. Les bovins y sont à l’aise. Des lois et des dispositions sévères protègent tous les animaux de rente. En Suisse, les trajets jusqu’aux abattoirs sont beaucoup plus courts qu’ailleurs. Des contrôles réguliers garantissent le respect de la loi sur la protection des animaux.

Nos bovins méritent une vie heureuse. L’avenir appartient à une production durable et adaptée à l’espèce. Le consommateur en profite également. Comme nos bovins sont élevés de manière adéquate, leur viande est plus savoureuse. Et cela a son prix. Informations: www.viandesuisse.ch


DES POINTS. DES ÉCONOMIES. DU PLAISIR.

Photo The Nahmad Collection

OFFRE COMBINÉE ART ET ZURICH

«Le Palais Contarini» (1908), de Claude Monet, sera exposé au Kunsthaus de Zurich à partir du 21 octobre.

Les amateurs d’art et de culture trouveront certainement de quoi assouvir leur passion à Zurich. Avec plus de 50 musées et de 100 galeries, la cité de Zwingli peut s’enorgueillir d’une offre variée et culturelle de haut vol, qui contribue à une qualité de vie parmi les meilleures au monde. L’exposition «Miró, Monet, Matisse – The Nahmad Collection» au Kunsthaus de Zurich est un événement exceptionnel, qui justifie à lui seul un week-end sur les bords de la Limmat. L’offre combinée ci-contre permet d’éviter les longues files d’attente et vous ouvre également les portes de la collection

permanente du musée. Celle-ci regroupe, outre des peintures et sculptures du Moyen Age à nos jours, un nombre impressionnant d’œuvres de Giacometti. Lors de votre escapade culturelle à Zurich, n’oubliez pas de visiter le musée Rietberg et sa collection renommée d’art non européen, le musée Haus Konstruktiv pour l’art concret, l’art conceptuel et le design, les musées Migros et Helmhaus pour l’art contemporain, le Museum für Gestaltung Zürich pour le design et l’architecture et, bien sûr, le Musée Bellerive avec sa collection d’art décoratif et industriel. Dora Horvath

Du 21 octobre au 15 janvier 2012, le Kunsthaus de Zurich présentera en exclusivité et pour la première fois des œuvres issues de la collection privée de la famille Nahmad. Plus de 100 peintures de Miró, Picasso, Matisse, Kandinsky, Monet et bien d’autres seront montrées au public lors de cette première mondiale. L’offre comprend: ➔ 1 nuit dans un hôtel 4* à Zurich ➔ entrée combinée au Kunsthaus (y compris les expositions temporaires et la collection permanente) ➔ entrée accélérée ➔ taxe de séjour obligatoire L’offre n’est valable que du samedi au dimanche et pendant toute la durée de l’exposition. Prix*: Courtyard Marriott****: Fr. 99.–, Swissôtel**** Superior: Fr. 109.–, Hôtel Ascot****: Fr. 129.– * par personne en chambre double Valable: du 21 octobre 2011 au 15 janvier 2012 Profitez: www.zuerich.com/cumulus. Lors de la réservation, n’oubliez pas d'indiquer votre numéro Cumulus dans le champ «Remarques» afin de bénéficier de cette offre spéciale.

Offre combinée

RABAIS


Davantage de rabais Cumulus: www.migros.ch/cumulus

WELLNESS 50% DE RABAIS

MIGROL: OFFRES AVANTAGEUSES

FOOTBALL 20% DE RABAIS

Situé au calme sur les hauteurs de Lugano, le Villa Sassa Hotel, Residence & Spa**** jouit d’une magnifique vue sur le lac et les montagnes environnantes. Accordez-vous deux jours de bien-être entre le 17.10.2011 et le 31.3.2012: ➔ 2 nuits en chambre Executive ➔ 2 petits-déjeuners copieux ➔ entrée gratuite au club Wellness Sassa ➔ 1 bouteille de Merlot tessinois par chambre

Offre: essence Prix: 3 centimes de rabais par litre de carburant (excepté GPL) Valable: du 17.10 au 30.10.2011 Profitez: valable dans toutes les stationsservice Migrol pendant les heures d’ouverture du Shop et sur présentation de la carte Cumulus. Le rabais n'est pas cumulable avec d’autres offres ou réductions et ne s'applique pas aux titulaires d'une Company Card.

Lors de la 12e journée de l’Axpo Super League, le FC Lausanne Sport affrontera le FC Thoune. Un match passionnant en perspective, car les Lausannois auront certainement à cœur de prendre leur revanche sur les rouge et blanc, vainqueurs du premier match de la saison en terre suisse allemande.

Prix: Fr. 229.– au lieu de Fr. 458.– (du ven. au lun.) ou Fr. 295.– au lieu de Fr. 502.– (du mar. au jeu.), par personne et par séjour sous réserve de disponibilité. Les points Cumulus seront en outre multipliés par 5. Valable: du 17 octobre 2011 au 31 mars 2012 Profitez: maintenant par téléphone au 0800 100 200 27 (appel gratuit) ou sur www. MySwitzerland.com/cumulus. N'oubliez pas d’avoir votre carte Cumulus à portée de main! Réservez plus de 300 hôtels en Suisse sur www.MySwitzerland.com/cumulus et recevez 5 points Cumulus par franc dépensé.

Offre: mazout Rabais: 1000 points supplémentaires pour toute nouvelle commande jusqu’à 10 000 litres. Offre réservée aux particuliers en plus des 100 points par 1000 litres habituels Valable: du 18.10 au 27.10.2011 Profitez: commande par tél. au 0844 000 000 (tarif normal) ou sur www.migrol.ch. N’oubliez pas de mentionner votre numéro Cumulus.

Date: 22 octobre 2011 à Lausanne Prix: à partir de Fr. 10.40 au lieu de Fr. 13.– Profitez: vous trouverez un nombre limité de billets à prix réduit sur www.migros.ch/ cumulus à la rubrique «Manifestations». N’oubliez pas de mentionner le code Cumulus lors de la réservation. Jusqu’à épuisement du stock. Veuillez noter que les prix de billets communiqués dans le Ticketshop Cumulus sont soumis à des frais de dossier. Billets jusqu’à épuisement du stock. 4 billets maximum par carte Cumulus. Les commandes multiples seront annulées d’office.

La somme sera débitée de votre carte de crédit. Des frais de traitement de 30 francs seront ajoutés en cas de paiement sur facture.

50%

RABAIS

/L . T C 3

RABAIS

20%

RABAIS

POUR TOUTE QUESTION SUR CUMULUS: INFOLINE CUMULUS: 0848 85 0848


LE MONDE DE... ÉRIC MASSEREY

No 42, 17 OCTOBRE 2011 MIGROS MAGAZINE

94

Le médecin humaniste, entre maux et mots

Médecin et écrivain, Eric Masserey aime les débats de société autant que le silence de l’écriture, les bons crus de son Valais natal autant que les rencontres lointaines.

Eric Masserey, médecin et écrivain Naissance en 1961 à Sierre. Formation: de 1982 à 1989, études de médecine. 1989: diplôme de médecine, suivi de six mois de voyage avec son épouse, Virginie. S’ensuivra une première publication littéraire sous forme de petites digressions d’itinérance. De 1990 à 1995: engagement au service pédiatrique du CHUV. 1996: entrée dans la Santé publique du canton de Vaud. Automne 2010: parution de son roman «Le Retour aux Indes» (Campiche), prix des auditeurs de la RTS

L

’écriture, c’est une vieille habitude depuis l’école primaire. Presque une manie.» Quand il n’affronte pas la visibilité médiatique induite par son poste de médecin cantonal adjoint du canton de Vaud, Eric Masserey aime le silence de son petit bureau couvert de livres, là-haut, au 3e étage du beau corps de ferme rénové du village où il habite. Lauréat du prix 2011 des auditeurs de la Radio Télévision suisse romande avec son roman Le Retour aux Indes – un «faux roman historique situé en plein XVIe siècle mais avec des questionnements d’aujourd’hui» – ce tout juste quinqua s’apprête à voir sa première adaptation théâtrale. Ce sera du 31 octobre au 6 novembre, du côté du théâtre sierrois Les Halles, avec une adaptation échevelée de l’une de ses nouvelles. «J’ai repris entièrement le texte pour le transformer véritablement en objet théâtral. Il y aura six espaces de jeu, dix comédiens pour quinze spectateurs qui se déplaceront au gré des différentes scènes. J’espère que cette scénographie assez inédite plaira.»

Une gourmandise

Le vin valaisan, bien sûr, avec par exemple les magnifiques crus de Nicolas Bagnoud à Flanthey. Mais cela ne m’empêche pas d’apprécier certains Côte de l’Orbe, et notamment la cave de Benjamin Morel, tout près d’ici, à Valeyres-sous-Rances.

Le mercredi après-midi consacré à ses enfants Antonin, 7 ans, interrompt l’appréhension de l’auteur en réclamant son goûter, accompagné par plusieurs copains. «Le mercredi après-midi, sourit Eric Masserey, je me consacre à mes trois enfants. Une pause plutôt remuante au milieu de ma semaine de travail, mais j’y tiens beaucoup.» Tout autant qu’aux débats de société qui lui font, dès sa sortie d’études avalées en sept ans, choisir la Santé publique. Non sans avoir profité des nombreux stages du cursus médical pour assouvir sa passion de la rencontre d’autrui, du côté d’une unité gynécologique en Syrie, des urgences de l’hôpital américain de Beyrouth ou d’un hôpital pour enfants en Algérie, d’où il

Un livre de chevet

Il y en a plusieurs, selon les périodes. Je reste quelqu’un du livre, de l’écrit sur papier. Je citerai le poète Rilke, qui m’accompagne depuis un moment et qui termina sa vie dans le château de Muzot à Sierre. Ou encore «Le Quatuor d’Alexandrie», de Lawrence Durrell.

Une œuvre d’art

J’aime beaucoup ce tableau, que m’a peint Muma Soler, artiste barcelonais installé à Lausanne depuis longtemps.

rentrera avec le désir de rester dans la pédiatrie communautaire. Eric Masserey voit toujours la médecine comme affaire de relation plutôt que de technologie, adore le travail en équipe mais privilégie le tête-à-

tête plutôt que la foule; se méfie des idéologies qui ne disent pas leur nom et se verrait bien écrire encore de nombreux livres. A la plume et au crayon mine, bien sûr. Pierre Léderrey

Photos Christophe Chammartin-Rezo / Istockphoto / Schampowalow / Bridgenmanart

CARTE D’IDENTITÉ


MIGROS MAGAZINE No 42, 17 OCTOBRE 2011

LE MONDE DE... ÉRIC MASSEREY 95

Un livre

Je suis ravi lorsque je tombe encore sur un ouvrage dont il faut découper les pages avec ce bel ouvre-livre. Cela m’arrive de moins en moins fréquemment, hélas, sauf avec cette série des Ecritures de Gutave Roud.

Le lieu de villégiature privilégié

Il y a bien sûr notre maison familiale, près de Montana. Dans les destinations plus lointaines, je reste émerveillé par les îles grecques du Dodécanèse, de Kyos à Karpatos. Je me sens très méditerranéen.

Un objet

C’est un pomander, exemplaire assez rare d’un très ancien instrument de médecine d’avant l’hygiène moderne. Rempli d’herbes médicinales, il était porté autour du cou et mis devant le nez pour se protéger des pestiférés.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 18.10 AU 31.10.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

SOIN INTENSIF AVEC CELLULES SOUCHES ACTIVES

24.90

Zoé Effect Phytora CELLTec Vit is Vinife Advanced Day Care IP 15 La technologie primée basée sur les cellules souches s’attaque maintenant aux problèmes des peaux r sèches. Ce soin de jou riche et ultra efficace u, rajeunit et lisse la pea tout en l’hydratant durablement. 50 ml

20x POINTS

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU

Migros Magazin 42 2011 f VD  

LeGenevoisPedroSimko,chefdeSaatchi &SaatchiSuisse,collectionnelesprix prestigieux.Récitdanssacuisine. |62 ENVIRONNEMENTI20 N O 42 17OCTO...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you