Page 1

AUX FOURNEAUX 82

Les bons petits plats de Myret Zaki, la journaliste qui a secoué le monde bancaire. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 41, 11 OCTOBRE 2010

Photos Christian Bonzon-Edipresse / Thierry Parel

ENTRETIEN 32

ACTUALITÉ MIGROS 38

Nouvelle baisse de prix à Migros. EN MAGASIN 50

Découvrez les produits de la nouvelle gamme Premium.

Il fait chanter des millions d’enfants Henri Dès, l’homme aux 15 disques d’or, revient sur son succès, parle de sa famille et évoque la fin de sa carrière.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch Publicité

CUMULUS-DEALS en pages 124/125


MAINTENANT À VOTRE MIGRO PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

SAVEURS . S E D R A N G A T N O M Du 5.10 au 1.11.

2010

40%

28.90 au lieu de 48.20

Total Suisse alpine XXL p. ex. lessive en poudre 7,5 kg

3.50

au lieu de 4.40

20 % de réduction sur tous les bâtons de céréales Farmer et les mueslis Farmer p. ex. Farmer Crunchy au miel 240 g

7.–

au lieu de 8.80

20 % de réduction sur les bâtons aux noisettes 1 kg

10.80

au lieu de 13.50

20 % de réduction sur toutes les boissons Rivella en emballage de 6 x 1,5 litre et 6 x 50 cl p. ex. Rivella rouge 6 x 1,5 litre


S: LES SEMAINES SUISSES!

30%

11.05

au lieu de 15.80

Ramequins M-Classic, surgelés 2 x 12 pièces

MGB www.migros.ch W

DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50%

3.–

au lieu de 6.–

Crackers salés Party 3 x 180 g

30%

5.50

au lieu de 7.90

Salametti Rapelli 3 x 70 g

20.90

au lieu de 26.20

20 % de réduction sur la fondue moitié-moitié Swiss Style en lot de 2 2 x 800 g

5.20

au lieu de 6.60

20 % de réduction sur le fromage d’Italie et le fromage d’Italie au jambon Malbuner en lot de 4 4 x 115 g

3.50

2.40

au lieu de 3.–

20 % de réduction sur tous les choux rouges et les choucroutes réfrigérés p. ex. choucroute M-Classic 500 g

3.10

Minipic 5 x 18 g

4.35

Œufs suisses d’élevage en plein air la boîte de 9 53+

Blévita au sésame 6 sachets-portions 6 x 38 g


4 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Un retour à la vie Lâcher son emploi n’est pas facile. D’autant plus quand un coup

* tarif local

On parle souvent des abus ou du déficit des caisses sociales, mais

Photos Emmanuelle Bayart / Catherine Leutenegger / Loan Nguyen / Xavier Voirol-Strates / LDD

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

du sort et non un choix l’impose. C’est pourtant ce qui est arrivé à près de 284 000 personnes en Suisse l’an dernier. Et il n’est pas question ici de départ en retraite ou de chômage, mais d’invalidité partielle ou complète. Pour la réalisation du récit en page 14, notre journaliste s’est rendue à la rencontre de trois personnes au parcours très différent. Avec un point commun: toutes ont dû recommencer à zéro leur vie professionnelle. Que ce soit à cause d’un accident, d’une profonde détresse psychologique ou de problèmes de santé, leur carrière s’est, un jour, brutalement arrêtée. rarement des possibilités de réinsertion, de la farouche envie de retrouver une place dans le monde professionnel, de la force nécessaire pour repartir de rien. C’est pourtant bien une volonté d’acier et un courage à toute épreuve qu’il faut pour décider à 30, 40 ou 50 ans de se lancer dans une nouvelle formation, de réorienter sa carrière afin de quitter au plus vite l’AI et retrouver une vie «normale».

Aujourd’hui de plus en plus de bénéficiaires de l’AI relèvent ce défi. Il

n’existe pas de statistiques nationales, mais les chiffres de cantons montrent que le taux de réinsertion professionnelle a augmenté de plus de moitié en 2009 par rapport à l’année précédente. Des chiffres réjouissants qui permettent aux victimes d’accidents de la vie de concevoir leur avenir avec davantage d’optimisme et de sérénité. Et en même temps, qui montrent aux esprits chagrins que si les profiteurs existent, la majorité n’espère qu’une chose: qu’on les accompagne sur la voie qui leur permettra de reprendre leur envol.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Rêve d’hiver en Laponie finlandaise Êtes-vous à la recherche de vacances hivernales divertissantes? Balade en luge tractée par des huskies, tours en motoneige et randonnées dans la lumière nordique, pêche à travers un trou percé dans la glace: de quoi garantir des journées riches et variées. Pour de plus amples informations: tél. 043 211 71 21, www.falcontravel.ch

TENDANCE 18 Importée des Etats-Unis, la mode du café et du thé à l’emporter rencontre de plus en plus d’adeptes dans les rues et dans les transports publics. Analyse d’un phénomène.


CETTE SEMAINE SOCIÉTÉ 14

RÉCIT 26 Responsable du suivi du loup en Suisse, Jean-Marc Weber est un amoureux de la faune… aimant chasser. Explications.

Il y a une vie après un arrêt de travail. Trois Romands, dont Sébastien Clerc, 31 ans, témoignent de leur réinsertion professionnelle après avoir bénéficié de l’AI.

Anna’s Best

RÉCITS

Société

14

La crème de courge qui flatte les papilles.

Tendance

18

CUISINE DE SAISON

Portrait

22

Nature

26

La réinsertion professionnelle des bénéficiaires de l’AI. Le gobelet en carton, l’accessoire préféré des pendulaires. Florian Lorimier, le préparateur physique de Didier Cuche.

Jean-Marc Weber, l’amoureux des animaux devenu chasseur.

ENTRETIEN

Henri Dès

ACTUALITÉ MIGROS

En rayons

Nouvelle baisse de prix à Migros.

Développement durable

Boîtes de conserve: des légumes suisses uniquement.

Oceanmania

En tournée dans les magasins Migros.

EN MAGASIN

RÉUSSITE 126 La Vaudoise Myriam Demierre a conçu un one woman show hilarant sur les difficultés d’une mère face au système scolaire.

|5

32

38 41

43

46

Migros Premium

50

Un délicieux pique-nique à prendre en randonnée.

Publicité

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. A prix avantageux.

VOTRE RÉGION

Votre coopérative régionale

VIE PRATIQUE

Hi-tech

Comment sauvegarder ses données numériques?

Alimentation

Une nouvelle gamme à découvrir.

Myret Zaki

55

82 91 96

Mieux vivre

100

Santé

105

Grandir

113

Voitures

116

Les bienfaits de l’inactivité. Grains de beauté à surveiller.

Le natel nuit-il à l’éducation des enfants? La Volvo C30 en test.

RUBRIQUES

Migros Flash Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum

RÉUSSITE Myriam Demierre

6 12 30 123

126


6 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

NEWS

LeShop.ch poursuit sa croissance

Au troisième trimestre 2010, le chiffre d’affaires de LeShop.ch a augmenté de 14 millions (+15%) par rapport à l’exercice précédent. Cela fait ainsi maintenant six ans que la croissance du premier supermarché en ligne de Suisse est supérieure à 10%. A noter que désormais, pas moins de 5% du chiffre d’affaires de LeShop.ch s’effectue via Iphone.

Aproz Sources Minérales SA se diversifie Au printemps prochain, Aproz Sources Minérales SA reprendra de Thurella AG l’embouteillage, la distribution et la logistique de jus de pomme notamment pour l’assortiment Migros. Thurella livrera en Valais quelque 2500 tonnes par an de concentrés de jus de pomme. Aproz produira à partir de ces bases des jus (purs ou dilués avec de l’eau minérale gazéifiée), du cidre sans alcool et d’autres boissons.

Les enfants aussi ont leur disco Qui a dit que seuls les ados et les jeunes adultes avaient le droit de s’amuser en discothèque? Pas les Lilibiggs en tout cas qui organisent une nouvelle fois leur Discofamille. Au programme cette saison: une grande fête hip-hop avec les Lordz Boys, des danseurs professionnels qui apprendront aux enfants dès 5 ans les principaux pas de breakdance. A noter aussi la présence du clown Pepe du cirque Balloni et de DJ Niki. Les Discofamilles des Lilibiggs se déroulent dans des clubs réputés de toute la Suisse, le dimanche après-midi. Infos: www.lilibiggs-discofamille.ch

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

176 480

Migros, les CFF et les partenaires des transports publics ont dressé la semaine dernière un bilan positif de la promotion «2 pour 1: tour de Suisse». Celle-ci offrait à deux personnes la possibilité de voyager et de bénéficier d’une offre CFF RailAway à petit prix. Au total, 176 480 clients ont ainsi profité de cette action.

Que vous l’utilisiez souvent ou non, la Cumulus-Mastercard est la plus avantageuse pour les achats à l’étranger.


MIGROS FLASH Gagnez des dossards pour l’Escalade!

|7

Tous au cinéma

En automne et en hiver aussi, les amateurs de courses à pied pourront se mesurer entre eux. Que ce soit à Genève, Bâle ou Zurich, Migros soutient les principales manifestations à venir. Le distributeur y sera notamment présent avec des stands de dégustation de produits bio. Pour que la fête soit encore plus belle, Migros met en jeu cent nonante dossards: soixante pour la course de l’Escalade (4 décembre), trente pour la «Basler Stadtlauf» (27 novembre) et cent pour la «Zürcher Silvesterlauf» (12 décembre). Tentez votre chance sans tarder: ➔ par internet en vous rendant simplement à l’adresse www.migros.ch/course, ➔ par courrier en envoyant une carte postale avec votre nom, adresse, année de naissance, la course et la catégorie souhaitées à: Fédération des coopératives Migros, Sponsoring et Eventmarketing, Courses d’hiver, Limmatstrasse 152, 8031 Zurich. Délai de participation: lundi 18 octobre 2010.

So Soutenu notamment par le Pour-cent cu culturel Migros, le cinéma itinérant Ro Roadmovie entame cette semaine sa to tournée dans plusieurs villages de Su Suisse romande. Outre des aprèsmi pédagogiques dans les écoles midi pr primaires, les responsables or organiseront le soir des projections de deux films helvétiques: «La disparition de Giulia» ou «Cœur animal», en présence d’invités (réalisateurs, chefs opérateurs ou membres de la Cinémathèque suisse). Programme complet: www.roadmovie.ch

La CumulusMastercard est No 1

Un test comparatif des cartes de crédit le montre clairement: la Cumulus-MasterCard de Migros est la meilleur marché. LE PRODUIT DE LA SEMAINE

Photo bab.ch, Mirko Ries

P

our chaque achat dans une monnaie étrangère, les prestataires de cartes de crédit facturent une surtaxe. Afin de savoir précisément à combien se montent les frais, le magazine de défense des consommateurs alémanique K-Tipp a comparé dix-sept cartes de crédit. Pour affiner les analyses, trois catégories d’utilisateurs ont été définies: l’économe, l’insouciant et le grand voyageur. Résultat: dans les trois cas de figure, la Cumulus-Mastercard de Migros est la meilleur marché. A noter que dans l’exemple de la personne voyageant fréquemment, les écarts entre prestataires peuvent atteindre plusieurs centaines de francs. «Migros propose un cours de change de l’euro très bon marché, à la différence de Coop et des autres acteurs», a encore loué K-Tipp.

La tresse de tous les jours Il y a la tresse qu’on aime déguster le dimanche matin, avec de la confiture de mûres ou un miel de fleurs. Et puis, il y a la tresse russe, une pâtisserie savoureuse aux noisettes moulues. Son avantage? Pas besoin d’attendre le week-end pour la savourer. Il suffit de la servir à l’heure du thé pour s’en délecter.


Nouvelle Dacia Duster. Scandaleusement accessible.

Le tout-terrain le plus avantageux de Suisse dès

• Système 4x4 avec 3 modes • Disponible en moteur 1.6 105 ou dCi 110 FAP • Boîte de vitesse 6 rapports

Fr. 19 900.–

www.dacia.ch 0800 000 220

Modèles illustrés: Duster 4x4 Lauréate dCi 110 FAP, 1 461 cm3, 5 portes, consommation de carburant 5,6 l/100 km, émissions de CO2 145 g/km, catégorie de rendement énergétique B, Fr. 27 700.–; Duster 4x4 1.6 105, 5 portes, Fr. 19 900.–.


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

«Migros Magazine» no 38 du 20 septembre. A propos de l’article «Et si on limitait le nombre de pendulaires?»

loin d’être réalisable pour chacun. Qu’importe: il est temps que cette réflexion trouve sa place dans les programmes politiques. (...)

Jacques-André Haury, Lausanne

«Des déplacements nécessaires?» Bravo à Migros Magazine pour ses réflexions sur la mobilité et les pendulaires. La saturation des axes de transports est toujours abordée comme une fatalité, à laquelle seule la fuite en avant permettra d’échapper: augmentation de la capacité et de la vitesse. Mais rares sont ceux qui osent aborder la question par l’autre bout: tous ces déplacements sont-ils nécessaires? (...) L’idéal, aussi bien sur le plan financier que sur le plan écologique et sur celui de la santé, consiste à travailler assez près de son domicile pour pouvoir s’y rendre à pied. Cet idéal, à l’évidence, est

«Migros Magazine» no 38 du 20 septembre. A propos de l’article «A la rencontre des marmottes du Chasseron»

«J’étais l’instigateur de ce repeuplement» Denis Rychner indique que les marmottes ont été réintroduites au XIXe siècle dans le massif jurassien et parle d’un lâcher sauvage dans les années 80 au Suchet. Il paraît ignorer tous les efforts réalisés dès 1969 jusqu’en 1976 par le Service cantonal de la faune vaudois. Une vingtaine de marmottes (...) ont été libérées par nos soins dans des

terriers aménagés, du Mont-Tendre au Parc jurassien. J’étais l’initiateur de ce repeuplement et j’ai pu compter sur l’aide précieuse des surveillants auxiliaires, tous bénévoles et amoureux de la faune sauvage. Des lâchers privés ont également contribué au succès de cette entreprise. (…)

Bernard Reymond, L’Isle

«Migros Magazine» no 38 du 20 septembre. A propos de l’article «Les couples fidèles, nouveaux héros?»

«La fidélité est liée à la séduction physique?» L’infidélité est effectivement omniprésente dans notre société bien libertine... Ma foi, chacun(e) fait comme il lui plaît. Le titre aguicheur, je me suis dit que j’allais

|9

me mettre quelques jolies histoires sous les mirettes. Dano Halsall, tout en splendeur nous livre: «J’avoue que si Lena prenait 25 kilos, rester fidèle deviendrait plus difficile, car j’aurais moins envie d’elle. Pour l’instant, je ne fais aucun effort.» (…) La «grande» fidélité reste donc plus liée au domaine de la séduction physique et active? Pire, prendrait-elle le dessus sur le reste? Rien de neuf donc sous le soleil. (…) Les propos de Dano Halsall me laissent à penser que Madame a une épée de Damoclès de poids pour le garder fidèle. Isabelle Pouly, Bevaix

«Sur quoi est basée sa relation?»

Nous faisons un peu dinosaures quand nous

Publicité

20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES BOISSONS RIVELLA EN EMBALLAGE DE 6 BOUTEILLES

10.8de013.50 au lieu

Rivella 6 x 1,5 L Rouge, Bleu, Vert

5.55de 6.95 au lieu

Rivella 6 x 0,5 L Rouge, Bleu, Vert, Jaune

Rivella est en vente à votre Migros


TERRE D’HARMONIE

Le label en faveur d’une agriculture suisse durable TerraSuisse garantit un habitat aux espèces animales rares comme la rainette et encourage ainsi la biodiversité. Plus d’informations sur www.migros.ch/terrasuisse


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

disons nos années de mariage (dix-sept ans), nous faisons un peu vieille mode. Par contre, je m’insurge des propos de Dano Halsall quand il dit qu’il lui serait plus difficile de rester fidèle à son épouse si elle prenait 25 kilos. (…) Sur quoi est basée sa relation pour pouvoir en causer comme cela? (...) je suis une ronde qui s’assume et qui a un mari très heureux d’être à mes côtés. Line Pasquier,

Rueyres-Treyfayes

«Chacun fait des efforts»

Ce soir, à table, nous commentons votre article. On

nous demande combien d’années de mariage pour nous? Quarante-deux ans, disonsnous. Diane, notre petite-fille de 8 ans, dit: «Ecoutez-moi tous, moi je sais comment ils font: Papi veut se promener en forêt, toi Mamie t’as pas envie mais t’y vas. Mamie veut faire des commissions, toi Papi t’as pas envie mais t’y vas. Voilà, vous faites des efforts tous les deux.» Cette réflexion a jailli si spontanément qu’elle nous a laissés sans voix et très émus. Pour ma part, j’ajouterai que la longueur d’une vie commune dépend aussi de la tolérance et de la complicité que nous avons réussi à créer ensemble.

Marie-Anne Sagnol, Siviriez

«On ne reste pas toujours amoureux»

C’est vrai: l’adultère et le divorce se multiplient. La société se désagrège. La famille est ébranlée. Et cette catastrophe vient de ce qu’on a voulu fonder le mariage généralement par erreur, parce que nous sommes amoureux. Et nous en tirons cette conséquence illogique qu’il faut se marier. Eh bien, non, on ne reste pas amoureux tout le temps! Chacun sait que le mariage, c’est la durée. A la racine de la fidélité, il y a la confiance. (...) Il y a beaucoup de matière à méditer pour les couples, pour notre société, parce qu’il y va de notre bonheur et de celui de nos enfants. Carl Ledune,

Chêne-Bougeries

| 11

«Migros Magazine» no 38 du 20 septembre. A propos des «Impulsions» de Jacques-Etienne Bovard

«Pas de création sans tourments»

(...) Si la page noire fait monter des angoisses des entrailles du créateur d’histoires, je ne puis, égoïstement, qu’espérer qu’il en souffre encore quelque peu pour réjouir le lecteur que je suis. Il n’y a pas de création authentique sans tourments, doutes, frustrations… mais aussi la joie de l’éclosion d’un fruit opulent qui donne de la substance à la lecture.

François Pitton, Bioley-Orjulaz

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

Publicité

. DÈS FR

0.–* 0 5 ’ 7 3 OU FR. ** 389.–

DIS PAPA, ET SI ON ALLAIT EN AFRIQUE?

LA NOUVELLE SEAT ALHAMBRA. UNE GRANDE TECHNOLOGIE – QUI N’OUBLIE PAS LES PLUS PETITS.

Avec la nouvelle SEAT Alhambra, les longs voyages passent à la vitesse grande V. Pour vos enfants, parce qu’ils peuvent emmener tous leurs amis avec eux. Pour vous, parents, parce que vos enfants jouent sagement avec leurs amis. Et pour vous, conductrice ou conducteur, parce que la nouvelle Alhambra dispose de tous les équipements qui rendent le trajet plus agréable: système Start/Stop avec récupération de l’énergie de freinage, assistant de feux de route, jusqu’à sept sièges modulables et, si vous le souhaitez, portes coulissantes et hayon électriques, système de réglage automatique de niveau (Nivomat), assistant de stationnement, caméra de recul, sièges enfants intégrés sur la 2e rangée, etc. Testez la nouvelle SEAT Alhambra et partez pour un safari en famille. * Offre de lancement jusqu’au 31.12.2010 pour l’Alhambra Reference 1.4 TSI 150 ch. Prix de vente net recommandé. Modèle présenté: Alhambra Ecomotive Style 2.0 TDI CR FAP 140 ch à partir de Fr. 47’250.– (modèle illustré avec équipements spéciaux en option). Prix de vente recommandé. Tous les prix s’entendent TVA de 7.6% incluse. ** Super leasing avec taux de 4.4% sur tous les modèles Alhambra jusqu’au 31.12.2010. Taux d’intérêt effectif annuel 4.49%. L’octroi de crédit n’est pas autorisé s’il entraîne le surendettement du client. Acompte de 10% obligatoire. Durée 48 mois, 10’000 km/an, assurance casco complète obligatoire non comprise, toutes les mensualités avec TVA de 7.6% incluse. Exemple de calcul pour l’Alhambra Reference 1.4 TSI 150 ch: prix d’achat au comptant Fr. 37’500.– (net), durée 48 mois, 10’000 km/an, acompte 15%.

UNE MARQUE DU GROUPE VOLKSWAGEN


12 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

SUR LE VIF

«Sunrise va continuer à s’étendre» Alors que son rachat vient d’être annoncé, le challenger de la téléphonie nationale poursuit son offensive tous azimuts. Explications avec Roger Schaller, porte-parole du second opérateur de Suisse. Quels bénéfices tirez-vous de la libéralisation du dernier kilomètre, survenue en 2007?

L’ordonnance nous donne accès au dernier kilomètre jusqu’au client et garantit l’accès aux centraux pour y installer notre propre équipement. Le cuivre, lui, reste la propriété de Swisscom. Nous devons le louer. De plus de 30 francs initialement demandés par Swisscom, le prix se situe actuellement à 18.40 francs ce qui est encore bien trop cher. En cas de panne sur la ligne, comme cela se produit actuellement dans certains endroits, qui répare?

C’est un peu compliqué. Suivant le problème, cela peut être Swisscom ou nous. Et il est vrai que

cela occasionne parfois des retards d’intervention. Vous venez d’être racheté par un établissement financier. L’essentiel de vos revenus proviennent des services mobiles, où vous avez 23% de parts de marché. Quel est l’intérêt de reprendre une partie de la téléphonie fixe à votre compte?

Les clients souhaitent avoir un seul prestataire pour tous les services. Offrir internet en même temps que les réseaux fixe et mobile fait partie de la stratégie du groupe, qui inclut également un milliard d’investissement dans les infrastructures durant les cinq prochaines années. Quelque 220 000 clients profitent déjà de notre téléphonie fixe. Propos recueillis par Pierre Léderrey

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Chappatte paru dans «Le Temps» du 5 octobre 2010

Jean Ammann, journaliste et chroniqueur «La Liberté»

On crie au loup C’est une diplomatie de western: on tire d’abord, on s’explique ensuite. C’est une psychologie de fourreur: un bon loup est un loup mort. Parce que le loup fait un retour timide dans les Alpes suisses, toute la confrérie des gâchettes monte aux barricades: il faut dénoncer la Convention de Berne, il faut autoriser les tirs de défense, il faut modifier l’ordonnance sur la

chasse, taïaut! Les éleveurs de moutons, qui pleurent sur des monceaux de carcasses (sept moutons ici, deux génisses là), peuvent compter sur le soutien des chasseurs, qui partent en campagne la fleur au fusil. Les Chambres, dans leur grande sagesse, ont accepté une motion du Valaisan Jean-René Fournier: le loup n’est plus en


TEMPS PRÉSENTS

| 13

MES BONS PLANS

Photo Bela Szandekszky / AP /Keystone

par Pierre Léderrey, journaliste

DANS L’OBJECTIF

Suisse «une espèce strictement protégée». Pan, pan, ci-gît le grand méchant loup. En ces temps de confiture d’airelles, l’association Chasse Suisse, forte de 30 000 membres armés, a salué l’approche moderne des députés nationaux: elle ne hait pas le loup, a-t-elle rappelé, mais elle défend l’idée d’une saine cohabitation. Citation: «Un rééquilibrage est donc nécessaire, y compris à coups de fusil.» Mon Dieu, préservez-nous de la saine cohabitation et du rééquilibrage nécessaire tels que les conçoivent les chasseurs et nous vivrons vieux! Les loups tuent 200 moutons par année; les accidents et les maladies 10 000. A la lecture de ces statistiques, un cerveau normal comprend que ce n’est pas en dénonçant la Convention de Berne ni en tirant

le loup que la mortalité ovine baissera de manière significative. Derrière toute la compassion affichée par les politiciens et les chasseurs – qui sont parfois les mêmes, – envers les éleveurs de moutons, il y a bien sûr la fièvre exterminatrice de l’homme. Ce super-prédateur ne supporte pas la moindre concurrence: il décime tout ce qui pourrait contester sa puissance, les requins, les lynx, les loups, les ours… Il veut le monopole du massacre. Pour finir, voici les effectifs des troupes en présence: une douzaine de loups (morts ou vifs), 30 000 chasseurs, 447 000 moutons (chiffres de 2008) en Suisse. Dans un si petit pays, n’y aurait-il pas trop de moutons, ou alors trop de chasseurs pour une saine cohabitation? > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Catastrophe écologique

La boue toxique libérée accidentellement lundi dernier par une usine d’aluminium en Hongrie a atteint en fin de semaine dernière le Danube. Ces rejets composés de résidus très corrosifs menacent tout l’écosystème du deuxième fleuve le plus long d’Europe. Des agents neutralisants ainsi que du plâtre ont été déversés dans le cours d’eau pour tenter d’enrayer la pollution.

A voir: Un si beau réseau. Facebook est né du côté de Harvard en 2003. Bien peu de détails ont en revanche filtré sur la personnalité de son créateur Mark Zuckerberg, et sur les circonstances qui ont entouré l’éclosion de l’une des idées les plus révolutionnaires du XXIe siècle. Collant à la réalité ou très romancé (Mark et ses camarades ont déjà fait savoir qu’ils détestaient), le film passionne autant par la personnalité du héros, à la fois génial et totalement asocial, que par un scénario parfaitement maîtrisé. «The Social Network», de David Fincher, en salle dès mercredi. A écouter: La belle mélodie venue du froid. La chanteuse neuchâteloise a laissé en Islande son ancien nom d’artiste (Lole) comme on abandonne quelque chrysalide, pour revenir toutes ailes dehors chargée d’une petite pépite musicale. Mélange de force et de délicatesse, cette série de mélodies entêtantes et d’arrangements classieux séduit, enivre, renverse. Olivia Pedroli, «The Den», Betacorn/Disques Office. A lire: Naissance d’une œuvre. Après la délicieuse chronique de son enfance marseillaise («Corniche Kennedy»), on adule la magnificence de ce western technique, roman qui revisite avec brio la figure du héros à l’américaine tout en nous plongeant dans un chantier symbolique au milieu d’une étonnante galerie de portraits. Maylis Kerengal, «Naissance d’un pont», Ed. Gallimard.


14 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Il y a une vie après un arrêt de travail Maladie, fragilité psychique, accident. Près de 284 000 personnes ont dû réduire ou interrompre leur activité professionnelle l’année dernière. Mais la vie ne s’arrête pas pour autant. Elle rebondit. Témoignages de réinsertions professionnelles réussies.

N

ous avons fait des expériences très réjouissantes avec des assurés qui ont repris un apprentissage à plus de 50 ans, l’ont réussi et travaillent aujourd’hui.» Ces propos tenus par Marie-France Fournier, attachée à l’Office cantonal AI du Valais, font tomber un mur de préjugés. Non, recourir à l’assurance invalidité n’est plus une impasse, un pis-aller, une rente pour la vie. Non, l’AI n’est plus une étiquette honteuse collée au front des personnes momentanément incapables de travailler et mises au ban de la vie sociale.

Des entreprises récompensées

En tout cas, tout est fait, désormais, pour casser cette image misérabiliste et erronée, sans doute provoquée par l’augmentation des rentiers au début des années 90. La preuve: la plupart des offices cantonaux AI récompensent chaque année des entreprises et des particuliers pour leurs efforts de réinsertion. Ainsi le Valais, pionnier dans la démarche, remet chaque automne un prix symbolique à quatre lauréats et un employeur méritant. «On essaie de donner une image positive des possibilités de l’AI, mais également de susciter des vocations du côté des employeurs notamment, sans qui rien ne serait possible», répond Marie-France Fournier. Depuis la cinquième révision de la loi, entrée en vigueur en janvier 2008, l’esprit a donc radicalement changé. Stratégie proactive, plus question d’arriver avec des

rentes comme la grêle après les vendanges. «La politique aujourd’hui, c’est de réinsérer efficacement et rapidement. Avant, on ne mettait en place des mesures de réadaptation que quand on était sûr que la personne était invalide, soit après quinze mois d’incapacité de travail», commente Dominique Dorthe, attaché de direction à l’OCAI du canton de Vaud. Un temps long, trop long, quand on sait que les facteurs clés d’une réadaptation réussie sont l’intervention précoce: «Il est plus facile de remotiver un employé encore sous contrat de travail plutôt que quelqu’un qui n’a plus d’identité sociale depuis cinq ans. Il faut donc éviter que la personne ne se déstructure et que d’autres difficultés, d’ordre psychologique, s’ajoutent aux causes premières», répond Dominique Dorthe. Oui, éviter que les personnes, sorties de leur emploi, ne se recroquevillent, n’ouvrent plus leur boîte aux lettres et perdent le goût de la vie.

«La réinsertion, un projet très personnel»

Avec l’introduction des mesures de détection précoce, les mesures d’intervention et la mise sur pied d’un contrat d’objectifs défini par l’assuré lui-même, toutes les chances sont mises du côté de la personne en souffrance. «La réinsertion, c’est d’abord un projet très personnel, tout est toujours sur mesure», avance Christian Sansonnens, conseiller de l’office AI de Neuchâtel. Une réussite difficile à chiffrer au niveau suisse, puisque, comme

le fait remarquer Daniel Mock de l’Office fédéral de la statistique, «les personnes qui ne reçoivent plus de prestations sortent des tableaux statistiques», mais visible au niveau cantonal. Ainsi, côté Valais, on note une augmentation de 52% des formations profes-

sionnelles initiales et une augmentation de 64% des reclassements, entre 2008 et 2009. Dans le canton de Vaud, le nombre de mesures professionnelles a doublé en trois ans, passant de 2008 bénéficiaires en 2007 à 3989 en 2010 (projection) et le nombre de


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 15

«Aujourd’hui, je suis fière de moi»

placements en emploi fixe suit une courbe plus spectaculaire encore, passant de 157 en 2006 à 858 en 2010. Des perspectives réjouissantes, qui prouvent qu’il y a bel et bien une vie possible après un arrêt de travail.

Patricia Brambilla

Isabel Godel, 39 ans, esthéticienne à Belfaux Elle a le sourire profond et sincère, de ceux que la vie a rudoyés. Isabel Godel était aide-soignante dans un home pour personnes âgées. Un quotidien presque ordinaire, entre un enfant et un métier qu’elle aimait beaucoup. Et puis, un jour, tout bascule. Dans la torpeur d’une soirée d’été, il y a exactement neuf ans, alors qu’elle part en pique-nique avec son fils, elle perd la maîtrise de son véhicule. Tonneaux sur le bas-côté de la route. Tout le monde en sort indemne. Sauf son enfant, tué sur le coup. «Ça a été tellement dur… Je voulais qu’on me mette en prison, mais on m’a seulement retiré le permis.» Comment dire la douleur de survivre? Isabel Godel a continué à se cramponner à son travail pendant une année, mais trop de drames se sont enchaînés. «J’ai dû être hospitalisée pendant deux mois pour dépression. Je ne voyais plus la suite des choses, ma vie sans cet enfant.» Reprendre sa place d’aide-soignante? Difficile. «Il y avait une telle détresse en moi que j’étais trop vulnérable pour être au chevet de personnes en fin de vie.» Quand l’office AI lui propose une reconversion professionnelle, elle commence alors une formation d’assistante médicale. Des cours de maths, de chimie, de physique, du laboratoire, de l’informatique, «ce n’était pas évident». Et surtout le cœur n’y est pas. Nouvelle casse. «J’aurais pu

me laisser couler, mais il y avait les amis, la famille.» Elle commence alors une formation d’esthéticienne puis de styliste ongulaire et ouvre, en 2008, son institut de beauté et onglerie au nom symbolique «Renaître». Oui, Isabel Godel sort enfin des cendres du chagrin. Même si le deuil n’est jamais vraiment fait, «on apprend à vivre avec», elle invente son nouveau chemin, portée par l’amour de cet enfant disparu. «Je n’ai pas voulu devenir aigrie ni en vouloir à la terre entière.» Balayées la rancœur, la culpabilité, la colère. Reste cette main immense de Bouddha, sur le sol de son institut, ouverte sur la sérénité et le bonheur possibles. «Je n’ai pas fini de me reconstruire. Il me faudra sans doute toute une vie. On a tous un passé de souffrance et on se reconstruit un peu chaque jour, à coup de petites victoires.» Elle a fait sien le proverbe chinois qui dit qu’on ne peut empêcher les oiseaux du malheur de tourner au-dessus de nos têtes mais qu’on peut les empêcher de faire leur nid dans nos cheveux. «Cette phrase m’a véritablement portée et m’habite tous les jours. Maintenant je sais que je ne veux plus être au fond du trou, je me mets de petits et longs projets pour avancer. Malgré tout, les choses sont bien à leur place. Ce qui a été me permet d’être ce que je suis. Aujourd’hui, je suis fière de moi.»


16 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

«Difficile de faire le deuil de son métier»

Sébastien Clerc, 31 ans, dessinateur-électricien à Genève Monteur-électricien, une vie normale sur les chantiers, le nez en l’air et les mains sur le tournevis. Jusqu’au 24 mai 2004. Il se souvient de la date avec précision. «J’étais à moto, sur le chemin du travail, et une voiture a grillé un stop. Je l’ai percutée.» Il en ressort avec une fracture du plateau tibial de la jambe droite et deux opérations. Six mois d’arrêt, entre médicaments et hôpitaux. Et puis, la rééducation. «J’allais deux fois par semaine chez le physio, je faisais du vélo d’intérieur. J’ai trop forcé pour rattraper le temps perdu, mais ça n’allait pas et le moral non plus. J’avais toujours une béquille, et des douleurs.» Le temps s’étire devant la télé et la console de jeu et, deux ans après l’accident, Sébastien Clerc est envoyé dans un centre de rééducation à Sion, pour faire une batterie de tests et un bilan de son état de santé. Le verdict lui fait l’effet d’une douche froide: «En fait, je ne pouvais plus travailler sur les chantiers, même si j’avais du mal à l’admettre. J’ai toujours pensé pouvoir y retourner. Mais on m’a ouvert les yeux et j’ai dû faire mon deuil.» Non, il ne peut plus se tenir sur une échelle, ni à quatre pattes dans des positions compliquées. «Je peux ramasser un objet par terre, mais je ne peux plus rester toute la journée accroupi», reconnaît Sébastien Clerc, des larmes dans la voix. La Suva passe alors le relais à l’AI. Et le jeune homme est placé devant une liste de nouveaux métiers. Au carrefour de sa vie. Il ne peut plus vadrouiller sur les chantiers, soit, mais il tient à rester dans la technique et se tourne alors vers le travail de dessinateurélectricien. «A 26 ans, je me suis retrouvé sur les bancs d’école pour trois ans d’études. Pas facile de

côtoyer des ados de 17 ans qui avaient une meilleure concentration que moi!» Mais Sébastien Clerc tient bon, réussit ses examens et est finalement engagé par un bureau d’ingénieurs à Genève. A plein temps depuis l’automne dernier. Il dessine, prépare à l’ordinateur le cheminement des câblages

électriques. «J’apprends vraiment un autre métier, c’est toujours de la technique, mais c’est un autre monde.» La moto? Plus envie. Le sport? Déconseillé. «Je pourrais faire du ski, mais je préfère économiser mon genou pour pouvoir continuer à marcher. Alors, je vais à la cueillette des champignons.»

Serein? Non, définitivement inquiet. Avec cette nostalgie poignante pour ce métier qu’il aimait et qu’il a dû abandonner. «Passer huit heures sur un PC ou travailler à l’air libre sur un chantier, c’est assez différent. Mais, même si ce n’est pas facile tous les jours, je suis content de ma réinsertion professionnelle.»


Illustration Christian Lindemann. Photos Daniel Stucki / Christophe Chammartin-Rezo / Emmanuelle Bayart

RÉCIT SOCIÉTÉ

«Le bilan est positif pour tout le monde»

| 17

Claude Turberg, 55 ans, monteurélectricien à Téléverbier C’est lors d’un cours de répétition, en 1977, que ce Jurassien, monteur-électricien, tombe amoureux du val de Bagnes. Au point d’y trouver une résidence secondaire, puis de s’y installer tout à fait. Avec un nouveau job en main à Téléverbier. «J’étais cassé par le cambouis, les fours à 900 °C, le travail de nuit. Là, enfin, j’étais en plein air et dans la nature!» En altitude même, puisque Claude Turberg s’occupe de l’entretien et de la révision des canons à neige jusqu’au Mont-Fort, à 3000 m. Soit quelque soixante appareils sur tout le domaine skiable de Verbier, des dépannages en saison et par tous les temps, et de la neige à fabriquer sur commande. Mais en 2008, son médecin le met en garde. «J’avais la tension artérielle trop haute. Je ne devais plus monter au-dessus de 2000 m et surtout ne plus porter du matériel lourd.» Suivent quelques mois d’inquiétude, de tracasserie. «J’avais peur qu’on me mette à l’AI. J’en avais une idée fausse, je croyais que c’était pour les gens incapables de travailler et moi, je n’avais surtout pas envie d’arrêter.» Quand son entreprise et l’AI lui proposent un transfert de service, Claude Turberg saute sur l’occasion. «C’est dur de faire une reconversion professionnelle à 54 ans, mais je suis quand même content, sinon je finissais à la conciergerie». Il suit alors une nouvelle formation sur matériel électronique, effectue un stage à Altdorf, un séjour en Algérie, où une mise en route de nouvelles installations doit être effectuée. Et depuis Noël 2009, il a rejoint l’équipe des électromécaniciens, chargés de la maintenance des remontées mécaniques. «On m’a payé les cours et, en contrepartie, je dois rester dans l’entreprise pour cinq ans. Le bilan est positif pour tout le monde.» Des regrets pour l’altitude et la neige artificielle? Non, Claude Turberg continue de faire du ski, de monter parfois sur les dameuses, et se félicite surtout «d’avoir mis un stop avant qu’il ne lui arrive une vraie casse».


18 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Le gobelet des gens pressés

Venue des Etats-Unis, la mode du café et du thé à l’emporter se fait une place toujours plus remarquée sur les quais de gare et les trottoirs. Le phénomène n’est pas près de s’arrêter.

E

spresso ou café au lait?» Gare de Lausanne, 7 heures du matin. La file s’allonge devant le Buffet Express. Plus bas, le magasin Tekoe enchaîne la distribution de thés. Il suffit d’arpenter les quais un matin de semaine pour mesurer l’ampleur du phénomène: ils sont des dizaines à tenir entre leurs mains leur boisson du matin. Un thé, un café, un espresso, parfois accompagné d’une viennoiserie. En carton, en polystyrène, biodégradable, coloré, tout blanc, jaune citron: on l’a vu dans les séries et les films américains, voilà que le gobelet de carton a peu à peu conquis l’espace public helvétique, participant de la grande mode du take away made in USA qui gagne tous les secteurs de l’alimentation.

Prendre son petit-déjeuner en route

«Cela tient à l’évolution d’un certain mode de vie, commente Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine à l’EPFL. Comme on va travailler toujours plus loin, on se lève donc plus tôt et on profite de prendre son petit-déjeuner en route.» L’offre a allégrement suivi puisque à proximité des voies presque toutes les échoppes se sont équipées d’un distributeur et d’une pile de godets. «On note une constante augmentation dans le domaine du coffee to go (n.d.l.r.: le café à l’emporter) depuis plusieurs années, confirme Daniel Meier, responsa-

ble marketing de Distrimondo, société suisse spécialisée dans le domaine des articles de consommation alimentaire. On ne veut pas seulement des cafés crème. Mais aussi des cappuccinos, des latte macchiato, des espressos. Les gares, les boulangeries, les stationsservice, les restaurants, tout le monde veut profiter de ce trend commercial et des développements sont encore attendus.»

«Il y a un peu un effet de mode»

Mini, moyen, maxi, le gobelet donne à ses adeptes une american touch. De l’autre côté de l’Atlantique, le café – plus que le thé – est disponible à chaque coin de rue partout depuis longtemps. «C’est vrai qu’il y a un peu un effet de mode», confie une pendulaire, qui aime faire les trajets entre Lausanne et Genève accompagnée de son breuvage. A la gare de Lausanne, le thé a contribué à propager l’esprit à l’emporter. Depuis 2004, la boutique Tekoe sert chaque matin ses thés de qualité en sachet aux milliers de pendulaires mal réveillés, dans des gobelets d’un joli jaune vif. Forte de son succès, cette petite chaîne est désormais présente en gare de Berne et de Bâle. Et depuis le mois dernier dans celle de Saint-Gall ainsi qu’à l’aéroport de Genève. En Suisse, la tendance du gobelet à l’emporter a été largement insufflée par Starbucks. Même si, comme le rap-

Des tonnes de papier, de PET et de verre Qui dit «pendulaire» dit «déchets». Les CFF constatent une augmentation des détritus dans les trains, en particulier du papier depuis l’arrivée des quotidiens gratuits en Suisse, en 1999. «Nous avions lancé un projet en 2008 consistant à trier les déchets des poubelles des trains. Mais pour des raisons de

logistique et de protection de la santé des collaborateurs, nous n’avons pas poursuivi dans cette voie. Nous séparons en revanche les journaux du reste», réagit Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF. Pour le premier semestre 2010, 513 tonnes de papier ont été ramassées et retraitées. «Et la tendance est


REPORTAGE TENDANCE

| 19

Fans de boissons chaudes à l’emporter

Catarina Pires

Gare de Lausanne. Travaille à Genève. «Je suis droguiste, alors j’apprécie particulièrement les infusions. Quand il fait un peu froid, j’aime bien boire un thé durant mon trajet.»

Isabelle Kohler

plutôt à la hausse!» En revanche, la masse globale de détritus récoltés dans l’ensemble des gares et des trains suisses se révèle stable, note le porte-parole. En 2009, 5670 tonnes de vieux papier ont été collectées, 75 tonnes de verre et 145 tonnes de bouteilles en PET. Pour ces dernières, des collecteurs sont

désormais posés sur les quais. Et pour les gobelets? Rien n’est prévu. La chaîne de thé Tekoe, présente dans diverses gares de Suisse, est pourtant en pourparlers avec les CFF pour que des poubelles «déchets recyclables», où les consommateurs pourraient jeter des gobelets biodégradables, soient installées.

Dans le train Lausanne-Genève. «J’ai ma tasse depuis environ six mois. Les premières que j’ai vues, c’était chez Starbucks. J’emporte tous les jours mon thé depuis la maison, l’acheter me reviendrait quand même un peu trop cher.»


MGB www.migros.ch

X U O D T N E M E TOTAL ! U A E P A L R U PO

Le nouveau Total Sensitive. Maintenant, avec Ultimate Formula.

La formule améliorée permet d’obtenir un excellent pouvoir nettoyant déjà à basses températures et présente une bonne tolérance dermatologique. Produit hypoallergénique testé dermatologiquement. Votre peau et votre porte-monnaie vous disent merci!


REPORTAGE TENDANCE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

pelle Reto Zangerl, porteparole, le concept de la chaîne américaine, débarquée dans notre pays en 2001, consiste avant tout à offrir un espace où le consommateur peut s’installer confortablement pour déguster son petit noir. Cependant, les villes helvétiques n’ont pas attendu l’arrivée du géant de la caféine pour découvrir les facilités du récipient éphémère. Les premiers gobelets jetables destinés aux boissons chaudes font leur apparition dans les années 1970, déclare Gabriela Dietrich, de la section Design du Musée des arts appliqués de Zurich. L’une des plus anciennes pièces de notre collection date de 1969 et avait été conçue pour Swissair, poursuitelle. Le récipient doit satisfaire à divers critères: poids, stabilité, hygiène, esthétique, conservation de la chaleur. Sur le plan du design, c’est du coup un objet extrêmement intéressant.»

Des petits thermos font leur apparition

Au jetable s’adjoint le durable. Encore confidentiel, le mug isotherme, là encore déjà largement utilisé aux Etats-Unis, commence à faire partie de l’attirail de tout pendulaire qui se respecte. Les petits thermos d’une contenance de 5 dl au maximum ont l’avantage de rendre le café ou le thé du matin – qui coûte entre 2 et 4 francs à l’emporter – moins onéreux puisqu’on le prépare dans sa cuisine. Et écolo, car ils sont réutilisables. Tous les grands distributeurs ont sorti leur modèle, plus ou moins étanche, imitation alu ou de couleur. «Sur le plan du design, ces mugs proviennent de l’univers de la montagne et de la randonnée, note Alexis Georgacopoulos, responsable du département de Design de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL). «Personnellement, je ne les trouve pas particulièrement élégants. Ni sur le plan de la forme ni sur celui des matériaux utilisés. Selon moi, ils rappellent trop l’univers du sport», ajoute le futur directeur de l’ECAL pour qui les mugs confirment une fois encore la tendance à une consommation permanente et on the go. Céline Fontannaz Photos Loan Nguyen David Gagnebin-de Bons / arkive

| 21

Lisa Bucolo

Michel Haener

Gare de Lausanne. Travaille à La Sarraz (VD). «Je prends le train deux fois par semaine. Et j’aime bien avoir un café. J’en bois un avant de partir de la maison et j’en rachète un à la gare. Je fais comme ça depuis trois ans.»

Genève. Travaille à Genève. «Tous les jours depuis cinq ans, j’achète mon café au lait juste en dessous de chez moi. Je ne déjeune jamais le matin, pas le temps et de toute façon, je n’ai pas de lait à la maison!»

Yacouba Mouanfon. Gare de Lausanne. Travaille à Fribourg. «J’achète mon café à la gare assez souvent même s’il me reviendrait bien moins cher au travail; je trouve le geste sympa. Chez moi, je n’ai pas le temps de déjeuner.»


22 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Le magicien du Val-de-Ruz

Préparateur physique de Didier Cuche, de Mat Rebeaud et de bien d’autres talents sportifs encore, le Neuchâtelois Florian Lorimier travaille aussi à redonner de la motivation et de la mobilité à des patients traumatisés. Rencontre.

F

lorian Lorimier arrive avec un léger retard à notre rendezvous. Il faut dire que ses multiples casquettes – entraîneur Swiss Olympic, préparateur physique, coach et spécialiste en réhabilitation fonctionnelle – l’obligent à jongler avec un planning plutôt chargé. Poignée de main franche et puissante à l’image de cet homme qui, comme nous le découvrirons, est carré d’épaules, mais pas d’esprit.

Des relations «assez émotionnelles»

«Je m’occupe aussi bien de sportifs d’élite que de gens en souffrance physique. C’est stimulant, c’est à chaque fois un nouveau défi humain à relever.» Féru de psychologie, le magicien du Valde-Ruz se nourrit de ces relations «assez émotionnelles», de ces rencontres particulières avec des personnalités aux motivations vraiment profondes. Son objectif: faire éclore un talent ou «renaître» un patient. «Si j’y arrive, je suis heureux!» Il y a pourtant un client qu’il soigne sans doute plus assidûment que les autres: Didier Cuche. «On vient du même vallon. La première fois qu’on s’est rencontré, c’était un peu avant les Jeux olympiques de Nagano en 1998. Il m’avait interrogé sur l’entraînement à suivre après sa double fracture tibia-péroné. Ensuite, on s’est vu régulièrement chaque été; je me conten-

tais alors de lui donner quelques conseils.» En 2001, le champion des Bugnenets revient à la charge. «Didier sentait qu’il manquait quelque chose à sa condition physique et il m’a dit Je te laisse carte blanche pour prendre en main ma préparation. On fait une saison comme ça et puis on regarde.» Cette année-là, le Neuchâtelois a terminé à la troisième place du classement général de la Coupe du Monde. Un podium quasi inespéré qui a scellé ce qui allait devenir une longue et fructueuse collaboration. Au fil des années, ces deux Vaudruziens au caractère en acier trempé ont développé une belle complicité. Comme au sein d’un vieux couple. «Pas un vieux couple, parce qu’on se redécouvre et on se retrouve en permanence.» Avec quelques scènes de ménage à la clé? «Non, on ne s’engueule jamais. Il y a un énorme respect entre nous, même s’il m’arrive parfois d’être très franc, très brutal avec lui.»

Ils se comprennent sans se parler

Le rôle de Florian Lorimier ne se limite donc pas qu’à la préparation physique de «Kuke». Il est aussi son coach, son motivateur, son mentor. «C’est devenu un ami très proche, mais pas forcément celui avec lequel on va faire la fête.» Sauf exception bien sûr. Ce duo n’a

d’ailleurs pratiquement plus besoin de se parler pour se comprendre. «A la télé, quand je le vois dans le portillon de départ, je sais s’il est dans un bon ou un mauvais jour.» Voilà ce qui arrive quand on côtoie quelqu’un 150 fois par année.

Des exercices pour entraîner les sens

L’entraîneur fait suer son «élève» en salle, au stade ou dans la nature. A côté de la force, de l’endurance et de l’explosivité – triade incontournable du drill de tous skieurs –, il lui impose des exercices sensoriels, proches de ceux qui sont enseignés dans les écoles de cirque. Pour parfaire son habileté gestuelle, son sens de l’équilibre, son toucher, son feeling. «La victoire, pour moi, c’est de le voir bien skier, prendre son pied, toucher à l’excellence. Si les résultats suivent, tant mieux. Sinon, tant pis.» Au début, ces recettes atypiques à la sauce neuchâteloise ont plutôt fait sourire dans les chaumières. Aujourd’hui, elles sont copiées loin à la ronde. «Une partie de notre méthode demeure toutefois confidentielle et elle le restera jusqu’à la fin de la carrière de Didier. Mais par la suite, on a envie d’en faire profiter d’autres athlètes ainsi que Madame et Monsieur Tout-le-monde.» Une approche comparable à celle de l’industrie automobile qui se sert

Florian Lorimier: «Mon but est de faire


PORTRAIT FLORIAN LORIMIER

| 23

«C’est stimulant, c’est à chaque fois un nouveau défi humain à relever»

de la Formule 1 comme d’un laboratoire pour ensuite améliorer ses voitures de série. Pour l’heure, seuls une douzaine de poulains (dont Mat Rebeaud, Mellie Francon et Emilie Serain pour ne citer que les plus connus) ainsi que ses patients en réhabilitation bénéficient de ce traitement de pointe qu’il ne cesse de peaufiner. «Je consacre trois après-midi par semaine à la recherche et au développement.» Il va à la pêche aux infos sur internet, feuillette la presse spécialisée, lit des ouvrages érudits, collecte des mesures, visionne des vidéos, échange avec divers experts, fait valider ses idées par des scientifiques. Si ce quadra se passionne autant pour son job, c’est peutêtre parce qu’il revit à travers sa clientèle des scènes de sa vie d’avant et qu’il se répare aussi. «J’ai fait beaucoup de sprint et de saut en longueur quand j’étais jeune et puis, à l’âge de 19 ans, j’ai été victime d’un grave accident de la route.» En trois ans, cet ancien technicien-architecte a subi six opérations. «Je n’étais pas satisfait de la prise en charge des physiothérapeutes, alors j’ai cherché de mon côté des moyens pour améliorer ma mobilité.» Et c’est comme cela que tout a commencé, que l’existence de Florian Lorimier a basculé… éclore un talent ou faire «renaître» un patient.

Alain Portner Photo Loan Nguyen


UN GESTE POUR L’ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

ons Choisissez des poiss garant C MS el lab portant le gique et d’une pêche écolo Stewarddurable. Le Marine est une ) SC ship Council (M ngage s’e i qu n organisatio de poises erv rés les e pour qu l’objet son ne fassent pas les aient ’el de surpêche et qu veler. ou ren le temps de se

7.90

Golden Nuggets MSC surgelés, 400 g

7.40

Bâtonnets de colin d’Alaska MSC surgelés, 750 g

13.50

Crevettes tail-on, bio cuites, décortiquées, surgelées, 300 g

Société coopérative Migros Genève

19.50

Crevettes, bio cuites, décortiquées, surgelées, 400 g

6.10

Soupe au saumon et aux crevettes MSC surgelée, 400 g


ENVIRONNEMENT. 2.30

au lieu de 2.90

20 % de réduction sur les crevettes MSC de pêche durable de l’Atlantique Nord-Ouest les 100 g

3.50

au lieu de 4.40

20 % de réduction sur le dos de cabillaud (filet) MSC de pêche durable de l’Atlantique Nord-Est les 100 g

2.50

au lieu de 3.20

20 % de réduction sur les filets de carrelet, MSC de pêche durable de l’Atlantique Nord-Est les 100 g

3.90

Filet de saumon, bio frais d’élevage d’Irlande les 100 g

2.80

au lieu de 3.60

20 % de réduction sur les filets de merlu, MSC de pêche durable d’Afrique du Sud les 100 g

3.–

Truite, bio d’élevage de Suisse les 100 g

MGB www.migros.ch W

DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.70

Filets de colin d’Alaska MSC surgelés, 400 g

4.40

au lieu de 5.60

20 % de réduction sur le filet de thon blanc, MSC de pêche durable du Pacifique les 100 g


26 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Quand «Monsieur Loup» sonne l’hallali!

Responsable du suivi du loup en Suisse, l’Ajoulot Jean-Marc Weber est biologiste et… chasseur. Une caractéristique qui lui a valu quelques solides inimitiés. Rencontre avec un amoureux de la faune devenu prédateur tout naturellement.

A

vec ses yeux rieurs et son air débonnaire, Jean-Marc Weber a tout d’un ours! D’ailleurs, son antre se situe au milieu de la forêt de Chaumont, à un jet de pierre de Neuchâtel. «Je vis dans les bois, mais je ne suis pas sauvage pour autant», relève-t-il. L’intérieur du nid qu’il partage avec son épouse Sandra – une biologiste de laboratoire, spécialiste des parasites – corrobore ses propos: il est clair, lumineux, confortable. Cet Ajoulot nous avait prévenus avec humour qu’il ne serait pas facile à cerner. «Tirer mon portrait? Les psys et les journalistes en perdent leur latin!» L’homme n’est pourtant pas un inconnu, puisqu’il assure depuis maintenant plus de dix ans le suivi du loup en Suisse. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que ce zoologue est aussi chasseur à ses heures.

Quatorze saisons sans interruption

«Cette année, je fais une pause. Il me reste encore de la viande dans mon congélateur. Ahahah!» Après quatorze saisons de traque sans interruption, ce quinqua avait besoin de se ressourcer, de se remotiver. Et puis, il continue d’officier bénévolement comme garde-chasse auxiliaire. Son fusil, bien graissé, en témoigne.

Le petit Jean-Marc n’aurait sans doute jamais imaginé qu’il deviendrait un jour disciple de saint Hubert… «Enfant, je voulais être vétérinaire dans un parc africain.» Pour soigner ces animaux exotiques qui figuraient sur les pages aujourd’hui jaunies de sa précieuse encyclopédie Bordas. «A l’école primaire, j’étais capable de réciter les noms de toutes les antilopes de ce continent.» Son rêve s’est achevéé me dans la cour d’une ferme jurassienne. «J’ai assisté à une opération et je suis is tombé dans les pommes. s. Alors que quand je fais ais des dissections, ça ne me fait rien du tout.» Il lui ui on restait évidemment son amour de la faune et sa passion adolescente pour oules oiseaux qui ne pouvaient dès lors que le conduire à la biologie. Comme l’ornithologie ogie n’était pas enseignée à l’uniuniversité, le jeune Weber s’est intéressé aux mammifères, ères principalement aux carnivores. De l’hermine qui sera son sujet de doctorat au renard, en passant par le blaireau et la loutre qu’il étudiera

«Je presse sur la détente sans état d’âme ni plaisir, je fais simplement mon acte de prédateur, de gestionnaire.»


RÉCIT JEAN-MARC WEBER

| 27

Jean-Marc Weber: «Certains chasseurs m’ont adopté, d’autres pas.»

en Ecosse. Pas étonnant donc qu’il intègre le projet lynx en 1998 avant d’être bombardé responsable du projet loup en 1999, année de l’entrée officielle d’Ysengrin sur la scène suisse. A la lecture de ce parcours de vie somme toute relativement linéaire, difficile de comprendre pourquoi ce Jurassien a fini par céder au son du cor de chasse. Surtout qu’il n’y a aucun Nemrod dans sa famille. A part peut-être un grand-père agriculteur à qui il arrivait parfois de faire un carton. «Ce n’est pas à cause de lui que j’ai fait ce choix.» En fait, son intérêt pour l’art cynégétique a commencé à croître sur le campus. Un peu à son insu. «Je capturais des animaux pour les examiner, je faisais de la photographie animalière et je collectionnais des crânes de bêtes trouvées mortes… Autant d’actes de chasse sans mise à mort.» Le pas, ce biologiste l’a définitivement franchi à cause des remarques acerbes de chasseurs qu’il croisait régulièrement sur le terrain. «Ils me répétaient sans cesse que je ne connaissais pas grandchose parce que je n’étais pas des leurs. Alors, je me suis dit Puisque c’est comme ça, je fais mon permis!» Il l’a passé à l’âge de 38 ans, «sur le tard et dans l’idée de ne pas chasser». Jean-Marc Weber pensait en rester là. Pas la corporation des chasseurs qui voulait,


28 |

Votre fromage préféré…

RÉCIT JEAN-MARC WEBER

elle, savoir ce que ce drôle d’oiseau avait vraiment dans le ventre et dans la tête. Un Nemrod l’a donc approché pour lui proposer de venir chasser en sa compagnie. «C’est lui qui m’a accompagné lors de mon premier acte de chasse. Je n’ai su que plus tard qu’il était chargé de me tester.»

Des positions tranchées

En fait, beaucoup de chasseurs le considéraient comme un espion, comme «un vert dans leur fruit». «Certains m’ont adopté, d’autres pas. C’est un monde petit, assez fermé et les inimitiés y sont plus marquées que dans la vie de tous les jours.» Pareil du côté des biologistes où quelques-uns de ses confrères le tiennent encore pour un traître à la cause. «Mettre à mort un animal ne répond pas à un besoin à assouvir,

*L’assortiment peut varier selon les coopératives Migros.

a un nouveau nom.

Cœur de Lion est en vente à votre Migros*

précise-t-il. Je presse sur la détente sans état d’âme ni plaisir, je fais simplement mon acte de prédateur, de gestionnaire, appelez ça comme vous voulez!» Et il ne dégaine pas à chaque fois que l’occasion se présente. Loin s’en faut. «J’ai toujours le choix de me dire: je tire ou je ne tire pas.» Revenir bredouille ne le gêne pas plus que cela. Le sanglier, il le chasse en solitaire, en opportuniste, à l’affût sur les lieux de passage. Pour le chamois et le chevreuil, il préfère se la jouer en équipe («Pas plus de deux ou trois personnes.») et en usant de techniques d’approche: «Se mouvoir en fonction du vent, ne pas faire de bruit, bien observer le milieu, être en alerte, en éveil.» Se glisser, en quelque sorte, dans la peau de ces grands carnivores qu’il aime tant… Alain Portner

Photos Xavier Voirol / Strates

Pays de loup? Au grand dam des mères-grand, des petits chaperons rouges et des éleveurs, le grand méchant loup a amorcé son retour dans notre pays à partir du milieu des années 90. Et à la fin de cette même décennie, l’association KORA (Projets de recherches coordonnées pour la conservation et la gestion des carnivores en Suisse) était mandatée par l’Office fédéral de l’environnement pour mettre sur pied un programme permettant de faire cohabiter l’homme et ce canidé. Cette lourde tâche a été confiée d’emblée au biologiste Jean-Marc Weber, expert ès carnivores. Son cahier des charges s’articulait alors sur trois axes: suivi, prévention, information. «La mission a changé depuis… La prévention est passée en mains de l’agriculture et l’information a été redistribuée entre cantons et Confédération. Je n’ose donc plus toucher à la politique!» Il lui reste le monitoring, soit la surveillance de l’évolution de la population de Canis lupus sur territoire suisse.

Comme lui et ses collègues français et italiens l’ont constaté, la recolonisation d’une région par Ysengrin se fait en trois temps. D’abord, ce sont les jeunes mâles qui débarquent (une bonne vingtaine ont foulé le sol helvétique depuis 1995). Ensuite, arrivent les jeunes femelles (une demi-douzaine ont franchi la frontière naturellement dès 2002). Et enfin, vient le temps des amours et des premières naissances. «Aujourd’hui, dans l’arc alpin, la présence de dix à quinze loups est confirmée, mais il n’y a toujours pas de reproduction!» Pourquoi? Parce que le loup a besoin de tranquillité pour fonder une meute et que ça ne marche que dans des zones protégées, calmes et riches en gibier. Or, en Suisse, ce canidé est souvent condamné à mort et traqué pour avoir fait des dégâts au menu bétail. «Sept loups, soit le quart de tous les individus observés en Suisse, ont été éliminés légalement.» Jean-Marc Weber demeure pourtant optimiste: «Il y a quand même une évolution dans les mentalités. A terme, je suis sûr qu’on pourra cohabiter.»


SAVOUREZ LE BEURRE SUISSE ET RECEVEZ UN SAC EN CADEAU! nez s n o i lect -barreant l o C desun sac élédgesign o c les hoisisseze, dont leurre!

Sac à bandoulière

et c la mod du be e et à ’inspir s

Sac à bandoulière tendance avec fermoir magnétique et bandoulière réglable. Dim. env. 28 × 39 × 7 cm

Sac de pique-nique Sac élégant pour dame avec intérieur isotherme. Parfait pour emporter votre repas partout. Dim. env. 30 × 27 × 13 cm

Infos supplémentaires et types de beurre sur www.beurre.ch ou auprès de l’infoline du Beurre au 031 359 57 00

✁ Désormais, votre bon goût est récompensé!

Et c’est aussi simple que ça: achetez au moins 2 kg de produits beurriers suisses, du beurre à rôtir ou de la crème à rôtir, p. ex. 10 × 200 g de beurre, 20 × 100 g de beurre, 4 × du beurre à rôtir (450 g) et 1 × 200 g de beurre, 5 × de la crème à rôtir (400 g), etc. Découpez les codes-barres une fois les emballages nettoyés et envoyez-les accompagnés du talon ci-dessous complété aux Producteurs Suisses de Lait PSL, Beurre «Promotion», case postale, 3024 Berne. Date limite d’envoi: le 30 novembre 2010!

Madame

Choisir le cadeau souhaité

Savourez le goût incomparable du beurre naturel suisse ainsi que du beurre à rôtir et de la crème à rôtir (pas de produits allégés) et recevez le sac de votre choix au design inspiré du beurre.

Monsieur

Prénom/nom Adresse NPA/localité E-mail Votre foyer compte-t-il des enfants?

Année de naissance Oui

Non

340 109 204

1er modèle: sac à bandoulière

2e modèle:

sac de pique-nique

Conditions de participation: La date limite d’envoi est le 30 novembre 2010. Les envois effectués au-delà de cette date ne pourront plus être pris en compte. Est autorisée à participer toute personne domiciliée en Suisse. Chaque foyer suisse ne peut recevoir qu’un seul cadeau. Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Sont valables uniquement les codes-barres provenant de produits beurriers suisses pour un poids total d’au moins 2 kg. Les produits allégés ne sont pas admis; conformément à la définition des produits beurriers, ceux-ci sont composés de 82% de matière grasse de lait. Sont valables tous les codes-barres sur les emballages des produits de plus de 100 g. Sont acceptés exclusivement les produits beurriers fabriqués en Suisse. Le cadeau souhaité sera envoyé dans les meilleurs délais sans garantie de délai. Les PSL se réservent le droit d’envoyer un cadeau différent d’une valeur équivalente. Pas de paiement en espèces. Cette offre ne donne lieu à aucun échange de correspondance.Tout recours juridique est exclu. En participant à cette offre, vous déclarez accepter que les informations vous concernant soient éventuellement communiquées aux Producteurs Suisses de Lait PSL et à leurs partenaires à des fins de marketing.Vos informations seront traitées en toute confidentialité.


30 |

CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Savez-vous où nous allons? Les deux Français qui occupaient la Jean-François Duval, banquette voisine journaliste de la mienne dans le car manifestaient des signes d’inquiétude. Il fallait absolument, disaientils, qu’ils soient de retour à la gare à 11 h 20, et ils craignaient que cette petite balade touristique ne les y ramène pas à temps. J’entrepris aussitôt de les rassurer, car je connaissais bien les itinéraires: le trajet ne pouvait durer plus d’une heure. Leur mine se rasséréna. Mais, très vite, le car prit une direction opposée à celle que je prévoyais. Cet automne on avait sans doute décidé d’improviser, de se montrer plus inventif dans le choix des vues du lac qu’on allait montrer aux touristes. Après tout, pourquoi pas? Oh! mais c’est que mes beaux calculs risquaient d’en pâtir, et mes voisins d’en souffrir! J’ai horreur de donner des renseignements erronés. A la première occasion, me dis-je, j’irai m’informer auprès du chauffeur. Peu après, le car s’ar-

rêta, les passagers descendirent. Le point de vue était superbe: jamais le lac ne m’avait paru aussi vaste, il avait des allures d’océan, et le ciel était d’un bleu intense. Tout le monde était ébloui. Le chauffeur me confia que, oui, nous avions fait un petit détour, mais que nous serions de retour à l’heure voulue. Ah, splendide excursion!

Quelqu’un s’exclama que ce panorama incroyable était aussi beau que la côte de Big Sur, vers San Francisco, qu’aimaient tant les hippies. On foulait un sable mythique. Je me sentis soudain très loin, c’était comme si le car nous avait réellement emmenés jusqu’à Big Sur. Seul problème: un lieu aussi superbe que celui-ci pouvait-il se trouver à si courte proximité de la gare? Non, impossible! Comment en informer mes Français? J’espérais qu’ils se rendaient compte à quel point le détour valait la peine. Peu après, le car a stoppé une deuxième fois: même s’il n’était évidemment pas encore midi,

l’heure était venue de se rassasier la moindre. Une longue table de bois nous accueillit. Les deux Français m’apprirent qu’ils travaillaient à New York, mais que ce voyage leur faisait du bien. La côte Ouest était vraiment formidable! Cette phrase m’ébranla, car elle me fit tout à coup douter de la destination de notre voyage. – Dites donc, dis-je aux personnes qui nous entouraient, vous saviez, vous, qu’on allait faire ce détour par Big Sur? Elles me regardèrent toutes d’un air surpris. – Qui parle de Big Sur, s’étonna l’une. C’est à Mrngshmacdn qu’on va. Où diable était Mrngshmacdn? Je me sentis honteux de mes affreuses lacunes en géographie. – Sûr, c’est à Mrngshmacdn que nous allons

tous, me confirmèrent les deux Français, qui ne semblaient plus inquiets du tout. A cet instant, mon chien me réclama un morceau de mon sandwich. Ah! m’exclamai-je, c’est vrai,

le pauvre vieux, il a faim. Depuis combien de temps sommes-nous partis, demandai-je. – Cela fait bien 35 heures, me dit-on. Je rassemblai quelques miettes de pain, j’en fis une boulette, puis me tournai vers mon chien. Etait-ce l’air de Mrngshmacdn? Il s’était métamorphosé en libellule, qui voletait maintenant de-ci de-là. Devant mon air ébahi, une bande de gamins du coin éclatèrent de rire, trouvant ça très marrant. – Viens ici! viens ici tout de suite! dis-je à mon chien-libellule. Mais non, elle prenait son envol, se mêlait à d’autres libellules, bientôt je ne pourrais plus la distinguer! J’éprouvai un sentiment de panique. – Au pied! Retour! Retour! m’écriai-je. Viens ici tout de suite, pose-toi sur mon doigt! Et je pointais en avant mon index pour lui offrir une piste d’atterrissage. C’est souvent dans les moments de panique qu’on se réveille, et c’est ce que j’ai fait. J’ai pensé à ce rêve pendant cinq minutes. Il m’avait mis de bonne humeur. Puis j’ai sauté hors de mon lit. P.-S. J’accueillerai avec plaisir toutes vos interprétations.

Publicité

CONCOURS

jusqu’au 25 octobre 2010

32 montres de marque et 50 bracelets Pandora à gagner! Valeur totale pour les 5 centres CHF 12’000.– Talons de participation disponibles à la Bijouterie DKNY uniquement à Balexert et Sion.

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin “Les Cygnes” Vaud: Centres commerciaux de Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial de Métropole Sion


MGB www.migros.ch

Maintenant en live: I am what I am …

en Assiste ert de onc live au c aynor qui Gloria G à cette chantera le hit de n occasio pot TV. notre s

Grand concours par SMS I am met en jeu 100 x 2 tickets VIP d’une valeur individuelle de Fr. 153.– pour le concert de Gloria Gaynor du 11. 11. 2010 au Kongresshaus de Zurich (boisson de bienvenue et CD dédicacé inclus). Envoie simplement un sms avec le mot-clé «GLORIA FR» et ton adresse au 248 (40 ct / SMS), p. ex. «GLORIA FR Pierre Ducommun, rue de l’exemple 2, 8000 Zurich» au 248. Les prix ne peuvent être convertis en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Tout recours juridique est exclu. Les gagnants seront avisés par écrit. La date limite de participation est le 25. 10. 2010.


32 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

«Je songe à arrêter» Henri Dès revient avec une série de livres qui illustrent ses albums. Pour «Migros Magazine», il a accepté d’ouvrir sa boîte à souvenirs et d’évoquer la suite.

Comment est venue l’idée de cette série de livres qui illustrent vos chansons?

Ces chansons ont marqué une génération d’enfants qui sont devenus adultes et qui ont plaisir à retrouver ce qu’ils ont aimé, avec leurs propres enfants. Et on a pensé que c’était une bonne idée de les ressortir avec des dessins différents, un rafraîchissement du visuel. On le fera pour tous les disques, avec un livre par semestre. Le premier, Cache-cache, est sorti au printemps, dans quelques jours, ce sera La petite Charlotte. L’an prochain, ce sera Flagada… Pour vous, c’est une redécouverte de vos anciennes chansons?

En quelque sorte, oui, j’ai écrit près de 200 chansons, 17 albums originaux, 28 en tout. J’ai toujours regardé devant moi. Mais je m’aperçois que les gens regardent derrière, ils ont un besoin de nostalgie, de retrouver ce qu’ils aimaient. Les ventes de disques sont assez fortes pour les premiers albums. Donc le fond de catalogue repousse par le début. Cela signifie que votre public est davantage composé d’adultes nostalgiques que d’enfants?

Non, il y a les deux, ils prennent le même plaisir. Ils viennent aux spectacles ensemble, les parents regardent leurs enfants du coin de l’œil réagir comme ils réagissaient, et ils ont un frisson.

La tournée s’intitule «Tout simplement», à quoi correspond cette simplicité que vous revendiquez?

Quand j’ai commencé ma carrière, la présentation était simple. Mais ensuite, j’ai fait des Olympia, je partais en tournée dans des salles

énormes avec vingt-cinq personnes qui me suivaient et deux camions semi-remorques. Mais on ne pouvait pas répondre aux demandes pour des endroits plus intimes. J’ai eu envie de repasser à quelque chose de plus simple, avec juste deux instrumentistes, dans de petites salles. Le contact avec le public est très différent. C’était un besoin de votre part ou une demande du public?

Un peu des deux. Je vais pouvoir chanter des choses plus anciennes. Je me réjouis de le faire tout simplement.

Le stress avant une tournée intimiste ou un concert à l’Olympia est le même?

Je n’ai jamais de stress. C’est-àdire, je le gère. Je fais de la sophrologie et de la détente. Avant le spectacle je me réserve une heure

Bio express ➔ 14 décembre 1940: naissance, à Renens. ➔ 1964: mariage avec Mary-Josée. ➔ 1970: naissance de son fils Pierrick, Camille suit en 1975. ➔ 1974: devant le refus des maisons de disques, il crée avec son épouse le label Productions Mary-Josée. ➔ 1977: «Cache-cache», son premier album pour enfants, sort, 27 disques suivront. ➔ 2010: réédition de tous ses albums, un tous les six mois, avec un livre et de nouvelles illustrations.

pour me préparer mentalement. La pression d’une petite tournée sera moindre que, par exemple, le concert de l’Olympia en janvier dernier. On avait les moyens de s’offrir techniquement une seule représentation pour faire la captation en vue d’un DVD. C’est là que le stress peut vous envahir, et quand on ne sait pas le gérer, on fait des fautes. Le public a-t-il évolué?

Un petit peu, mais pas fondamentalement. Les enfants d’aujourd’hui ne sont pas très différents des enfants d’il y a trente ans, sauf qu’ils voient d’autres choses, ils ont la lucarne, d’autres jeux. L’âge a un peu baissé, avant les enfants venaient jusqu’à 10 ans à mes spectacles. J’en perds un petit peu en termes d’âge, mais j’en gagne pas mal en termes de parents, l’un compense l’autre (rires). Leurs problèmes ne sont plus les mêmes, non? Vous avez adapté vos chansons?

J’ai écrit une chanson sur le divorce qui s’appelle «T’en va pas papa», mais quand je la faisais écouter à mes amis divorcés, ils pleuraient. Je n’ai pas osé la mettre sur un disque. Il y a des thèmes délicats. Comme quand on parle de maladie à un enfant malade, alors qu’il a envie de s’évader, plutôt que s’entendre dire qu’il ne va pas bien. Y a-t-il une évolution dans votre manière d’écrire ou d’interpréter?

Non pas tellement. Ces temps j’ai réécouté mes premiers disques. Ma voix n’a pas beaucoup changé. Je chante comme je parle. Je n’ai pas d’effet de voix. Il n’y a pas de tricherie dans ma manière de faire, autant dans l’interprétation des chants que dans les réponses que je vous donne.


ENTRETIEN HENRI DÈS

| 33

En tout, Henri Dès a écrit près de 200 chansons et sorti 17 albums originaux.


Publireportage Publireportage

LE BIEN-ÊTRE DES CHIENS Votre chien est un compagnon important dans votre maison. C’est pourquoi vous souhaitez que les moments de bonheur que vous partagez avec lui durent le plus longtemps possible! LIFE PLUS NUTRITION – LONGUE VIE À VOTRE CHIEN!

U

ne étude Nestlé Purina menée pendant 14 ans* a démontré que les chiens nourris dès leur plus jeune âge et durant toute leur vie dans le but d’atteindre une masse corporelle idéale, pouvaient vivre jusqu‘à 2 ans de plus en pleine forme. Pour atteindre cette masse corporelle idéale, procédez à une évaluation régulière de la silhouette de votre chien et contrôlez sa ration alimentaire.

CONTRÔLEZ LA SILHOUETTE DE VOTRE CHIEN

M

aintenir votre compagnon à son poids de forme commence par le choix d’une alimentation pour chien complète et équilibrée. La masse corporelle idéale ou poids de forme fait référence à l’évaluation de la condition physique des animaux de compagnie. Ils sont généralement classés dans l’une des trois catégories suivantes : en surpoids masse corporelle idéale trop maigre Mais comment savoir ? Analysez la silhouette de votre chien et comparez la aux trois descriptions ci-jointes. Adaptez sa ration journalière afin d’atteindre sa masse corporelle idéale. Vous pourrez ainsi partager encore plus de moments heureux ensemble.

VALEUR FR.

Achat minimal : Fr. 12.90 Valable du 12.10.2010 au 18.10.2010

4.–

Tous les produits Matzinger

*Etude menée par Nestlé Purina pendant 14 ans avec des Labrador Retrievers: Kealy RD et al.(2002), JAVMA, Vol 220: 1315-1320; Lawler DF et al. (2008), Br J Nutr. 99: 793-805

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement.

Matzinger est en vente à votre Migros


ENTRETIEN HENRI DÈS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Qu’est-ce qui vous fascine encore dans le monde des enfants?

Je trouve intéressant de comprendre ce monde, les peines, les joies. C’est passionnant d’écrire encore de nouvelles chansons que je n’aurais pas encore écrites, même si j’en ai déjà deux cents. Je ne connais pas les enfants eux-mêmes. Dans une salle, le public est une masse que je ne vois pas. Je le sens, j’essaie de le comprendre globalement. Vous êtes très présent sur internet, sur votre blog et Facebook, vous répondez personnellement aux gens qui vous écrivent, c’est rare!

Oh, cela reste très simple, si quelqu’un m’écrit une longue tartine, je réponds merci. Parfois je suis plus explicite, mais je n’ai pas le temps de m’étaler. Je lis tout et je réponds toujours. Parfois, les gens écrivent un bout de chanson, je la continue, un autre vient se coller, et à la fin on est quinze à avoir joué. Et vous vous souvenez de toutes vos chansons par cœur?

«J’ai eu envie de repasser à quelque chose de plus simple, dans de petites salles» Quasiment oui. Mélodiquement en tout cas. Pour les textes, parfois, je ne sais plus quel couplet va avant lequel, je dois vérifier. En général, j’ai une bonne mémoire. Qu’est-ce qui vous touche le plus entre avoir 27 écoles à votre nom, 3 Victoires de la musique, 15 disques d’or?

D’abord, les écoles, car 27, c’est ahurissant. J’avais fait une émission de télévision avec Marc-Olivier Fogiel. Ils avaient invité Pierre Perret, car il en avait trois. Ils disaient «Extraordinaire! Trois écoles à son nom!» Puis, ils ont regardé si quelqu’un d’autre en avait une. A cette époque, j’en avais 22, ils étaient sur les fesses (rires). C’est un cadeau incroyable de penser qu’un petit coin de pays a envie que l’école du village porte mon nom. J’y vais chaque fois, on inaugure, on

mange ensemble, on chante, on rigole, c’est vraiment sympa. Et pour les disques d’or et les Victoires de la musique?

Les Victoires de la musique sont une reconnaissance des professionnels du métier. Quand il y avait encore le prix pour la chanson pour les enfants, j’étais toujours là. Quant aux disques d’or, c’est une reconnaissance du public. J’ai reçu un disque de diamant pour 500 000 albums vendus en Suisse, en additionnant les 22 albums à l’époque. Donc un Romand sur deux possède l’un de vos disques.

(Rires) Bon, il y a des gens qui possèdent toute la collection. Mais ça fait pas mal quand même. En France, j’ai vendu 4 millions de disques, plus la Belgique, le Québec…

| 35

Certaines de vos chansons ont été traduites en suédois et en vietnamien, ça donne quoi?

En Suède, ça a été un flop. Pourtant, c’était un bon chanteur. Au Vietnam, des religieuses ont traduit les paroles, mais ça n’a pas été chanté. Il y a aussi eu des albums en portugais, en espagnol, en italien… mais c’est assez anecdotique. Et en anglais?

J’ai essayé, mais ce n’était pas bon. Mon accent était trop mauvais. C’était une expérience marrante mais qui n’a pas abouti à ce qu’on espérait. On ne peut pas tout réussir non plus (rires). Vous citez, comme référence musicale, Georges Brassens et Elvis Presley…

C’était les premiers que j’aie connus réellement. Adolescent, j’avais un copain qui écoutait Georges Brassens en boucle. J’ai adoré sa façon de chanter, ses textes. Et Elvis Presley pour le côté rock’n’roll. C’est le premier album que j’ai acheté.


Tondeuse à gazon à essence BHR 46 Hobby Line DO IT + GARDEN MIGROS Puissance 2,75 kW, largeur de coupe 46 cm, avec réglage central de la hauteur de coupe sur 5 positions, de 3,2 à 7,0 cm et sac collecteur d’herbe de 60 l. Carénage en tôle d’acier robuste revêtue par poudrage, 35,5 kg. 6307.238

avant 449.–, maintenant

224.50 avec propulsion par l’essieu arrière

vis e d r u To ix! r p s e l sur

avant 249.–, maintenant

124.50 avec bouteille d’essence/d’huile et lime

Tronçonneuse à chaîne à essence BG-PC 3735 EINHELL Moteur à 2 temps 1,2 kW/1,6 ch, cylindrée 37,2 cm3, longueur du guide-chaîne 35 cm. Vitesse de coupe 19 m/sec, 5,7 kg. 6307.305

avant 129.–, maintenant

64.50

Mallette à outils, 119 pièces Diverses pinces et tournevis, scie universelle, clés à fourche, clés allen, embouts, mètre à ruban, douilles, etc. 6012.532

avant 19.90, maintenant

avant 58.–, maintenant

29.– le lot de 2

Roller 6 Boîte transparente avec couvercle dans les coloris fuchsia et vert olive. Dimensions: 59,5 x 40 x 37 cm. 6034.783/784

ns et inscription à la Newsletter Ne slett te t r sur s r Liste des magasins

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 12.10 au 18.10.10.

9.90 Thuya occidentalis Emeraude Thuya de forme conique, en pot de 3 l. Idéal pour les haies. 2821.639


Vous avez plutôt suivi la voie de Georges Brassens après.

Pour écrire une chanson, je suis beaucoup plus proche de lui que d’Elvis Presley. Cela n’empêche pas que j’ai adoré Elvis, les Beatles et un tas d’artistes anglophones. Je suis très amoureux de la musique française, Guy Béart notamment, il écrivait magnifiquement bien. Et vous, vous allez rester dans la chanson pour enfants?

On ne peut pas s’amuser à changer de style. Je suis un chanteur pour jeune public et je le reste. Maintenant si mes chansons plaisent aussi aux adultes, c’est formidable. Mais je n’ai pas envie de partir sur une autre carrière, en tout cas pas à mon âge. Vous allez avoir cinquante ans de carrière, qu’est-ce qui vous fait encore chanter?

| 37

Et le court-métrage dans lequel vous avez joué, c’était aussi une parenthèse?

C’est une histoire qui se déroule devant un miroir, dans lequel un enfant de 4 ans se voit vieillir jusqu’à 90 ans. On voit d’abord mon petit-fils de 7 ans, puis un garçon qui a la même morphologie que les Destraz. Puis Pierrick (ndlr: son fils) prend le relais. On me voit à la fin, en vieillard, qui pose son dentier dans son verre. Le court-métrage a eu de très bons échos. Comme c’est un film sans paroles traitant du vieillissement, il est universel. Vous pourriez renouveler l’expérience?

Je n’ai jamais cherché à faire cela, Pierrick m’a demandé, il n’aurait pas imaginé que j’accepterais. C’est très réussi, je suis ravi d’y avoir participé. Mais je ne vais pas me lancer dans le cinéma. Ça a toujours été comme cela, on m’a proposé et j’ai disposé. Je n’ai jamais frappé aux portes pour demander quoi que ce soit.

«Je n’ai jamais frappé aux portes pour demander quoi que ce soit»

Le plaisir, d’abord. Pour le conserver, j’essaie d’espacer les spectacles, pour retrouver des gens avec un grand sourire dans la salle. Ça vous charge la batterie de voir des gens heureux avec vous. Je vous conseille d’essayer une fois (rires). Et sur vos septante ans?

Ben voilà, c’est un âge respectable. Après, je devrais gérer la santé et la fatigue. Pour faire une heure et demie de spectacle, je suis à présent plus fatigué, c’est dur. Alors à un moment donné, il faudra que je me résolve à arrêter. C’est encore tabou?

Non non, ça commence à ne plus l’être, j’y songe, c’est évident. Vous avez fait un concert avec votre fils aux Docks l’an dernier…

Oh ce n’était qu’une apparition ridicule pour lui faire plaisir. Il m’a demandé de venir chanter «Où est ta chemise grise» en blouson de cuir. Ça a duré deux minutes puis je suis reparti. C’était juste un clin d’œil.

Chute de cheveux… Cheveux fragilisés… Ongles cassants…

… peuvent être dus à une carence en biotine.

contribue à combler cette carence. La croissance de cheveux et d’ongles sains Des cellules hyperspécialisées (les cellules épidermiques) de la matrice pilaire et de la matrice des ongles se multiplient par division et se déplacent lentement vers le haut . Elles deviennent matures et produisent la protéine kératine. La kératine est le principal constituant des cheveux et des ongles. Elle leur confère leur résistance. Mode d’action de la biotine La biotine agit sur la multiplication des cellules de la matrice pilaire et de la matrice des ongles , stimule la production de kératine et améliore la structure de celle-ci.

Pourquoi votre moustache est revenue?

D’abord, pourquoi est-elle partie? J’ai eu la moustache pendant toute ma carrière. En 2001, je me suis regardé dans la glace et je me suis dit: «Tiens, et si je la coupais?» Je l’ai fait sans rien dire à personne. Ma femme aimait bien, alors j’ai laissé comme ça. Et puis il y a une année, j’ai eu envie de l’avoir à nouveau, j’ai laissé repousser, et je crois que je vais la garder. Vous avez eu beaucoup de courriers à ce sujet?

Biotine 1 x par jour > réduit la chute des cheveux > améliore la qualité des cheveux et des ongles > augmente l’épaisseur des cheveux et des ongles

Tout le monde m’a dit que j’avais bien fait. Sur Facebook, c’est incroyable le nombre de mots de félicitations que j’ai reçus pour le retour de la moustache.

Propos recueillis par Mélanie Haab Photos LDD

www.henrides.net

Distribution: Biomed AG, 8600 Dübendorf www.biomed.ch

ENTRETIEN HENRI DÈS

En vente dans les pharmacies et les drogueries.

Veuillez lire la notice d’emballage.


38 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Migros baisse à nouveau ses prix

Les consommateurs peuvent se réjouir: le prix de centaines de produits va diminuer. Patrick Supan, chef des achats à Migros, explique les raisons de ces réductions.

Des baisses durables sur 275 articles A partir du 11 octobre 2010, Migros baisse une nouvelle fois les prix de plus de 275 articles dans le domaine des produits laitiers, des produits frais, des aliments pour bébés et des jus de fruit. Ces nouveaux prix sont fixés de manière durable. Avec la baisse actuelle, Migros a déjà consenti cette année à des réductions pour un montant global de 350 millions de francs. Patrick Supan, chef des achats à Migros: «Nous diminuons les prix malgré le renchérissement généralisé des matières premières.»

M

igros s’engage une nouvelle fois pour obtenir des marchandises à des conditions très favorables et pour offrir les meilleurs prix aux consommateurs. Cette fois, le distributeur baisse les prix de plus de 275 articles dans le domaine des produits laitiers, des produits frais, des aliments pour bébés et des jus de fruits. Font partie de cet éventail: des laits pour bébés de toutes marques, des pâtisseries mais aussi des yogourts, des œufs, des fromages, des salades à tondre ou diverses sortes de fromages étrangers.

Comment de telles baisses de prix sont-elles possibles et comment détermine-t-on le prix de vente d’un article? Patrick Supan, chef des achats à la Fédération des coopératives Migros, répond aux questions de Migros Magazine. Comment se fait-il que Migros puisse sans cesse offrir des produits à des conditions encore plus avantageuses?

Les raisons en sont multiples. Cela est notamment possible grâce à une réduction des coûts d’approvisionnement. Il arrive aussi que des

améliorations de la productivité, qu’il s’agisse de l’entreposage des marchandises ou de leur distribution, contribuent à ces baisses. Les taux de change jouent-ils aussi un rôle?

Oui, depuis la fin de l’année dernière, l’euro et le dollar sont devenus nettement plus faibles. Ces deux monnaies ont aussi contribué à réduire les coûts. Il convient toutefois de préciser que les variations de taux de change produisent moins d’effets qu’on ne le croit généralement.

Pour quelles raisons?

Une grande partie des produits frais et des aliments provient de nos propres industries. Or, ce sont souvent les matières premières qui influencent directement le prix d’un produit. Ce n’est qu’à travers elles que les taux à la baisse infléchissent positivement le prix de vente. Le client pourrait avoir l’impression qu’il a beaucoup trop payé jusqu’à maintenant…

Migros est une société coopérative et non une entreprise qui cherche


ACTUALITÉ MIGROS des assortiments complets de marchandises, nous le faisons savoir, y compris par des annonces publicitaires. Comment sont fixés les prix que le client est appelé à payer?

Nos frais d’acquisition sont dus pour l’essentiel à ce que nous payons à nos fournisseurs. En fonction du pays où nous nous approvisionnons, s’ajoutent des coûts de transport et des frais de douane variables. Viennent ensuite les coûts d’entreposage et d’acheminement dans les magasins. Nous nous efforçons d’organiser nousmêmes le transport à partir du lieu de production d’une marchandise. Ce qui nous permet d’analyser de manière transparente ces dépenses et, le cas échéant, de continuer à les optimiser. Qu’entreprend Migros pour pouvoir baisser des prix définis antérieurement?

Et comment vous y prenezvous?

Pouvez-vous chiffrer ces baisses de prix?

Oui. Pour cette année uniquement, Migros a consenti à des baisses de prix pour 350 millions de francs. Lorsqu’il s’agissait de produits isolés, nous ne l’avons que peu communiqué. Mais lorsqu’une telle opération concerne

Quelle est la limite au-delà de laquelle un prix ne peut être baissé?

En général, cela n’est plus possible quand une telle opération s’exerce au détriment de la qualité du produit en question. Vous avez mentionné le prix des matières premières. Quel rôle jouent-elles?

D’une manière globale, ces deux ou trois dernières années, nous avons connu une hausse des prix des matières premières dans beaucoup de secteurs. Nous sommes cependant parvenus à réduire nos prix, et ce, malgré cette augmentation généralisée.

«Nous faisons toujours profiter nos clients des économies que nous réalisons.»

Pour un détaillant aussi, les frais d’achat constituent le poste principal. En tant que responsable de l’approvisionnement, j’essaie en premier lieu d’obtenir une baisse de prix au moment où la marchandise quitte la fabrique.

le profit maximal pour servir des dividendes aussi élevés que possible à ses actionnaires. Par le passé, nous avons déjà maintes fois fait profiter nos clients de réductions de coûts.

portations parallèles ne sont que rarement possibles.

Par exemple, nous pouvons atteindre cet objectif grâce à des achats groupés effectués à grande échelle au niveau international. Dans ce contexte, nous obtenons d’intéressants rabais de quantité. De la même manière, nous procédons aussi par appel d’offres. Nous nous approvisionnons enfin directement auprès de certains fabricants. Selon les circonstances, nous tirons en outre parti de ventes aux enchères, mais pour autant seulement que le produit s’y prête. Quelle est l’importance des importations parallèles?

Acquérir des produits en dehors des canaux de vente officiels ne joue qu’un rôle accessoire. Les im-

Il y a tout de même eu des augmentations de prix…

Oui, dans certains cas, nous nous sommes vus contraints d’augmenter nos prix. Le café et le cacao en sont un exemple. Par rapport au début de l’année 2008, les fèves de cacao coûtent aujourd’hui deux fois plus cher sur le marché mondial. Et si l’euro grimpe de nouveau, certains prix pourraient reprendre l’ascenseur?

Effectivement.

En quoi la concurrence influence-t-elle la formation des prix?

La concurrence stimule le marché. Il faut s’en réjouir. Toutefois, il faut savoir que, indépendamment de ce que fait la concurrence, nous faisons toujours bénéficier nos clients des économies que nous réalisons. Y aura-t-il d’autres baisses de prix?

Nos consommatrices et consommateurs peuvent partir du principe que, oui, il y aura de nouvelles diminutions de prix à l’avenir. Propos recueillis par Daniel Sägesser Photo Mirko Ries

| 39

LE BAROMÈTRE DES PRIX

Les changements de prix de la semaine Les trois aliments pour chats Exelcat Gusto poisson, 4 x 85 g, Exelcat Gusto volaille, 4 x 85 g, ainsi que Exelcat Gusto bœuf, 4 x 85 g, coûtent désormais cinquante centimes de moins: leur prix passent ainsi de Fr. 3.80 à Fr. 3.30.

Migros à l’écoute des internautes Sur www.migipedia.ch, les internautes peuvent déposer louanges et critiques. Leurs commentaires sont pris au sérieux. Ainsi lorsque plus de 80% des utilisateurs du site ont émis le souhait de voir le thé froid (goûts citron et pêche) également disponible en bouteille en PET, et non seulement en brique, Migros a décidé de répondre à leur attente. Avant Noël, le thé froid sera donc aussi proposé en bouteille de 5 dl.

Rappel: jouet Mattel Pour des raisons de sécurité, Mattel rappelle le jouet‚ Grande Ville Wheelies de Fisher Price Little People (No d’art 7463.306, Fr. 84.90). Les roues des voitures risquent de se détacher et pourraient être avalées par un enfant. Les clients peuvent rapporter l’article en question au service client du plus proche magasin Migros; le prix d’achat leur sera intégralement remboursé.


50% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES VITTEL, VITTEL AROMATISÉ ET VITTEL VITALITOS

UN SPORTIF

QUI SAIT BOIRE, C’EST UN SPORTIF QUI

IRA LOIN.

Si VITTEL a tant d’adeptes parmi les sportifs, c’est que dans toute discipline et à tout niveau, un sportif doit faire attention à ce qu’il mange et à ce qu’il boit pour être toujours au mieux de sa forme. La déshydratation, même lorsqu’elle est faible, provoque fatigue et douleurs musculaires. Elle réduit les capacités physiques, les réflexes et la concentration. C’est pourquoi tant de sportifs ont choisi VITTEL comme partenaire. Pour un mode de vie sain comme celui des sportifs, mangez équilibré et

0.60de 1.25 au lieu

p.ex. Vittel 1,5 litre

buvez 1,5 l d’eau minérale VITTEL par jour.

VITTEL. Il y a quelque chose dans cette eau. Vittel est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

C’est dans la boîte!

Pour ses conserves de légumes, Migros mise désormais entièrement sur l’agriculture suisse. A la clé: des transports plus courts et un geste pour l’environnement.

A

Migros, de nombreuses conserves de légumes sont depuis peu revêtues d’un motif patriotique. Qu’il s’agisse de petits pois, de carottes, de haricots ou de salade russe, les boîtes arborent en effet un drapeau suisse qui indique clairement qu’elles ne contiennent que des légumes helvétiques. Ce faisant, Migros a décidé de s’appuyer entièrement sur l’agriculture nationale. Les petits pois, les haricots et les pommes de terre viennent par exemple du Plateau et les carottes de la vallée du Rhin. A Schaan, dans la principauté du Liechtenstein, une entreprise spécialisée s’occupe du conditionnement des légumes, qui y sont lavés, préparés et stérilisés. «Les légumes arrivent le jour même de leur récolte dans la boîte,

explique Lorence Weiss, responsable des conserves à la Fédération des coopératives Migros. Par rapport aux produits importés, leur acheminement est beaucoup plus court. Une réfrigération n’est même pas requise lors du transport. Il en résulte des économies d’énergie et une préservation de l’environnement.»

Migros est le principal client de l’agriculture suisse

D’une manière générale, malgré cette logistique moins onéreuse, Migros débourse davantage pour ces légumes suisses, car, en comparaison européenne, les coûts de production de l’agriculture indigène sont sensiblement plus élevés. Cela ne signifie toutefois pas que les clients paieront plus cher leurs boîtes de conserve dans le

futur. Migros renonce simplement à une partie de ses marges. En procédant ainsi, le détaillant s’engage une nouvelle fois en faveur de l’agriculture helvétique et demeure ainsi le principal acheteur de produits agricoles indigènes. L’utilisation des légumes suisses ne constitue pas seulement un plus pour la paysannerie et l’environnement. Elle est aussi une affaire de goût. La qualité de la terre et le climat exercent une influence directe sur la saveur des légumes. «La carotte issue d’un sol belge n’est pas la même que la carotte provenant de champs helvétiques, assure Lorence Weiss. Celle qui a été cultivée chez nous inspire confiance et rappelle les légumes que l’on achète en semaine au marché.» Michael West Illustration Nicolas Bischof

| 41

Herbert Bolliger, président de la Direction générale Migros, s’engage pour la Suisse «Désormais, les conserves de légumes de Migros ne comportent que des légumes suisses, pour autant que ceux-ci poussent ici et qu’ils soient disponibles en quantité suffisante. Migros en assume les frais supplémentaires. Cela n’est qu’un exemple parmi d’autres de la profession de foi de Migros en faveur du pays. Aucune autre entreprise ne s’engage autant pour la suissitude. C’est que Migros appartient à ses deux millions de coopérateurs – et donc, pour ainsi dire, à la Suisse elle-même!»


MGB www.migros.ch

M a h o n y Swe e t A i r – eur légère comme l’air. l a d o uc

MAGIE EXQUISE.

Découvrez notre toute dernière création à base de délicieux chocolat et de savoureux nougat aux amandes et au miel avec d’innombrables minibulles d’air. Dès maintenant en vente à votre Migros.


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 43

L’Oceanmania part en tournée

Seize magasins Migros vont accueillir des stations de découverte permettant aux enfants de s’amuser sur le thème de la mer et d’échanger des vignettes.

A

ilina, 7 ans, Tim, 6 ans, et Nico, 4 ans, rayonnent, tout heureux qu’ils sont de tester la station de découverte Oceanmania, qui va partir en tournée le 13 octobre et fera escale dans seize magasins Migros de toute la Suisse. Accompagnée par des personnes spécialisées, cette exposition itinérante s’adresse aux enfants de 4 à 12 ans. Elle leur propose des jeux articulés autour de la mer et de ses habitants et a été conçue par le bureau d’organisation Tit-Pit de Fehraltorf (ZH). «Les enfants doivent pouvoir expérimenter l’Oceanmania directement à Migros, explorer le monde sous-marin en compagnie des Lilibiggs Tobi, Nina et Hugo, et apprendre par le jeu à prendre soin de la mer», explique Daniel Weber de Tit-Pit. Pari réussi: les trois enfants manifestent une joie évidente et ont rapidement transformé l’installation en une station de plongée très animée.

Voici ce qu’offre la station de découverte

➔ Le jeu des pêcheurs: dans un bas-

sin où flottent des objets qui n’ont rien à faire dans la mer, les enfants vont à la pêche aux déchets à l’aide de cannes auxquelles sont fixés des aimants. Pour les remercier d’avoir ainsi nettoyé les océans, Migros leur offre des vignettes Oceanmania. ➔ Une grande photo murale représentant les trois Lilibiggs en train de plonger: les enfants déguisés en plongeur, en sirène ou en pirate se font photographier devant leurs héros préférés. Ils peuvent bien sûr emporter le cliché chez eux. ➔ Une station de mesure: les jeunes visiteurs peuvent faire mesurer leur taille et la comparer avec celles des animaux de la mer. ➔ Un écran tactile: les enfants s’essaieront aux jeux informatiques qu’ils trouvent aussi sur le site internet www.oceanmania.ch.

Les enfants pourront s’amuser à nettoyer les océans ou se faire apposer des décalcomanies.

Dates de la tournée néée 13.10 13.10 15.10 22.10 22.10 22.10 27.10 29.10 29.10 3.11 5.11 5.11 10.11 12.11 12.11 12.11

-

14.10: 14.10: 16.10: 23.10: 23.10: 23.10: 28.10: 30.10: 30.10: 4.11: 6.11: 6.11: 11.11: 13.11: 13.11: 13.11:

MM Gäupark, Egerkingen MM Gundelitor, Bâle MMM Centre Brügg (Bienne) MMM Wynecenter, Buchs MMM Marin-Centre MM Säntispark, Abtwil MMM Crissier MMM Monthey M Bülach Süd MMM Métropole, Yverdon MMM Zugerland, Steinhausen MMM S. Antonino Centro MMM Shoppyland, Schönbühl M Parc La Praille, Carouge MMM Wetzikon MMM Uster-Illuster, Uster

De 10 à 19 h environ. Le samedi: de 9 h à la fermeture des magasins.

➔ Tatouages: les océanographes en

herbe pourront se faire apposer des décalcomanies temporaires représentant leurs Lilibiggs préférés. ➔ La bourse d’échange: tous les fans d’Oceanmania – même les grands enfants! – peuvent échanger des vignettes entre eux, mais aussi avec les responsables de l’exposition, et tenter ainsi de compléter leur album, faisant alors de la station de découverte une zone de troc. Tout enfant qui participera activement à ces différents jeux recevra un cadeau tout à fait spécial. Lequel? Le moment n’est pas encore venu de le dévoiler… Celles et ceux qui veulent uniquement échanger leurs stickers à double peuvent se rendre dans une des nombreuses bourses d’échange officielles organisées dans les restaurants Migros de toute la Suisse dès le mercredi 13 octobre. Les dates exactes sont indiquées sur le site www.oceanmania.ch. Daniel Sägesser Photos Esther Michel


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 25.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 14.80

Capsules au fer Axamine complément alimentaire avec fer organique et vitamines hémoplastiques, 48 pièces

NOUVEAU 4.20

Vitamine C Depot Actilife avec fonction de retardement permettant une meilleure absorption de la vitamine C par le corps, 30 comprimés

NOUVEAU 29.90 Classic LED Osram Parathom A 25 lumière chaude, 6 W E27, 25 000 heures, 80% d’économie d’énergie

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.90 Labello pure & natural Milk & Honey soin des lèvres aux ingrédients naturels, 4,8 g

NOUVEAU 7.50 Produits de douche Kneipp Pur bien-être ou Délice tropical enchantent les sens et soignent votre peau, 200 ml

NOUVEAU 6.90

Glaces Vanilla Crunch ou Strawberry Cream Jane&Mary’s par ex. Vanilla Crunch (crème glacée à la vanille avec éclats de macadamia et caramel), 450 ml

NOUVEAU 1.90 NOUVEAU 9.90

Mini Bullet Osram Duluxstar 7 W E27 lumière chaude et confortable, 10 000 heures, 80% d’économie d’énergie

Mélange pour velouté aux champignons, potage à la tomate ou aux pommes de terre par ex. mélange pour velouté aux champignons, 90 g

MGB www.migros.ch W

TOUT NOUVEAU, TOUT BEAU!


IL ÉTAIT UNE FOIS MIGROS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 45

TRÉSORS DE NOS ARCHIVES

Quand Migros faisait baisser le prix des taxis

D

urant toute sa vie, Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, n’a cessé de lutter contre la cherté de la vie dans notre pays. Si presque tous les Suisses connaissent son combat pour rendre accessibles au plus grand nombre des biens de consommation courants, telles les denrées alimentaires, peu savent que l’homme a aussi livré une guerre contre les prix élevés des taxis. Ainsi, en 1951, Migros a soutenu la création d’une coopérative de taxis à Zurich. Comme prévu, cette nouvelle concurrence a stimulé le marché, et les autres acteurs ont dû baisser leur tarif de 30%, rendant la course accessible à davantage de bourses. Michael West

Publicité

au e s i o n st u e n i l a . s um u a o e n s i c o ave Un e t o p a qui p

29.90

Nokia 1800 Avec carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversation, verrouillage SIM / 7945.465

Les produits M-Budget Mobile sont disponibles à

Prepaid

Vous aimez papoter au téléphone à un prix imbattable? Alors M-Budget Mobile est fait pour vous! Avec M-Budget Mobile, vous téléphonez au tarif unitaire le plus avantageux sur tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10/SMS). Complément d’information dans votre Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne.


46 6 | Migros Migros Ma Magaz Magazine gazine gaz ine 41,, 11 11 octobre o octo ctobre cto bre 20 2010 10 / 4e part. Sur un bob solaire e s les airs / 3e part. A bicyclette 1re part. A trottinette / 2 par t. Dan Sarah et Nicole adorent les activités en plein air. Pour Migros, elles ont testé une excursion SuisseMobile dans le canton de Schwytz: le pont suspendu de Sattel-Hochstuckli. Personnes souffrant de vertige s’abstenir!

SuisseMobile est notamment soutenu par Migros et propose un vaste choix d’itinéraires pour les loisirs ou le tourisme. L’organisation gère un réseau de routes signalisées de façon uniforme et destinées à la mobilité douce – un terme générique utilisé pour désigner les moyens de transport tels que la marche, le vélo, le VTT, le roller et le canoë. Les itinéraires sont reliés de façon optimale avec les transports publics et permettent aisément de programmer des excursions sur un ou plusieurs jours. Sur internet, l’utilisateur trouvera en outre des conseils sur les hébergements, les manifestations et les curiosités à visiter dans chacun des sites concernés, ainsi que des cartes très pratiques. Pour en savoir plus: www.suissemobile.ch

Photos Jorma Müller, stylisme Esther Egli

Des itinéraires de choix


EN MAGASIN

| 47

Sensations fortes dans les airs

Après avoir traversé le plus long pont suspendu d’Europe, Sarah et Nicole ont découvert les magnifiques paysages schwytzois. Promis, elles reviendront.

L

a télécabine monte sans bruit et semble vouloir atteindre le ciel. «Elle tourne sur ellemême», s’exclament Nicole et Sarah. Les deux amies apprécient l’extraordinaire vue panoramique sur les Préalpes schwytzoises et se réjouissent de pouvoir passer cette journée en plein air plutôt qu’au bureau. Toutes deux spécialistes en marketing, Nicole et Sarah for-

Sur le plus long pont suspendu d’Europe, Nicole et Sarah préfèrent regarder au loin plutôt que sous leurs pieds.

Farmer Soft Choc Pomme, 9 pces,

Fr. 3.50* au lieu de Fr. 4.40 * Action du 11 au 18 octobre 2010.

ment une fine équipe rompue aux sports d’extérieur: elles adorent se démener en pleine nature, à vélo, sur des rollers ou simplement à pied. A Sattel-Hochstuckli (SZ), une expérience exceptionnelle les attend: le plus long pont suspendu d’Europe. Sur 374 mètres, cette passerelle relie le Mostelberg à Mäderenwald. Sa

Biscuits 5 céréales Blévita, 6 x 38 g, Fr. 3.50


48 8 | Migros Migros Magazine gazine gaz ine 41,, 11 1 octobre bre 2010 2010 e clette / 4e part. Sur un bob solaire e par t. Dan s les airs / 3 part . A bicy 2 / tte tine trot A . 1 part re

traversée exige une bonne dose d’équilibre. Bien cramponnées aux rambardes, Nicole et Sarah parcourent le pont en chancelant. «Cela demande une certaine coordination», constate Sarah en riant. A travers le grillage, Nicole contemple sous ses pieds le romantique ravin du Lauitobel 58 mètres plus bas. «C’est spectaculaire! Le paysage semble encore plus animé avec le balancement du pont.» Les deux amies jettent un dernier regard à la vallée de l’Aegerital et à son lac enchanteur avant d’attaquer le Mostelberg. Lentement, elles s’éloignent des trampolines et des châteaux gonflables sur lesquels des ribambelles d’enfants s’ébattent à grands cris et poursuivent leur route. La randonnée passe par un marécage paisible bordé de petites cabanes. «D’habitude, je préfère les paysages entièrement préservés, affirme Nicole, mais c’est sûr, je reviendrai ici avec mon filleul.» Pour les familles, la destination est idéale, car elle permet à la fois de jouir de la nature et de s’amuser: on peut y effectuer diverses randonnées, et les parents ne manqueront pas de faire plaisir à leurs enfants en leur proposant une balade à vélo électrique ou une descente sur la piste de luge d’été, avant de déguster des chipolatas cuites au feu de bois. Pour clore cette sublime journée, Sarah et Nicole s’accordent une récompense de choix: un pique-nique avec vue imprenable sur les montagnes. Tina Gut

Mélange randonnée Sun Quenn, 200 g,

Fr. 2.80

Biberli d’Appenzell, 75 g, Fr. 1.20

Biscuits Marguerites, 210 g, Fr. 2.–

Popcorn M-Classic Choco, 120 g, Fr. 1.60

Ice Tea Peach, 700 g, Fr. 8.–


EN MAGASIN

| 49

Gagnez de superbes cadeaux Du 1er au 10e prix: une carte journalière Duo pour deux personnes (valeur Fr. 54.–) valable jusqu’au 5.12.10 (rayon de validité de l’abonnement général). Attention: au moins un des deux voyageurs doit détenir un abonnement demi-tarif. Du 11e au 20e prix: un guide officiel SuisseMobile «La Suisse à pied. Highlights ouest», Ed. Rossolis.

Une pause s’impose: chipolatas TerraSuisse, 8 pièces, Fr. 4.70, Farmer Choc Noir, 9 pièces, Fr. 3.50* au lieu de Fr. 4.40, Graneo Chili Zweifel, 100 g, Fr. 2.95, jus de pomme dilué bio, 50 cl, Fr. 1.50, assortiment de fromages bio, les 100 g, Fr. 2.85, pain de Sils, 300 g, Fr. 3.80, concombre bio, prix du jour, snackbox Migros topline avec coussinet réfrigérant, Fr. 12.— * Action du 12 au 18 octobre 2010.

Chips Paprika M-Classic, 280 g, Fr. 5.—

Ballons Fit bio, 240 g, 4 pièces, Fr. 3.—** ** En vente dans les plus grands magasins.

Œufs suisses bio, 4 pièces, Fr. 3.75

Participez: Par téléphone: en composant le 0901 560 017 (Fr. 1.–/appel depuis un poste fixe) et mentionnez vos nom et adresse. Par SMS en envoyant Suisse suivi de vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: Suisse Max Modèle, Rue Modèle 1, 9999 Modèleville. Par courrier en envoyant une carte postale par courrier A à Migros Magazine, Suisse, CP, 8099 Zurich. Par internet en vous rendant sur le site www.migrosmagazine.ch (rubrique «Coup de chance»). Délai de participation: 17 octobre 2010. Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur www.migrosmagazine.ch. Aucun versement en espèces. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus.

Boîte Migros topline pour 2 œufs, avec salière et poivrier, Fr. 5.50

Couteau de poche, 14 fonctions, Fr. 22.50


50 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

-ANCIEN

NOUVEAU

Confiture aux fraises Migros Premium, 185 g,

Fr. 2.70

«Migros Premium – Je me fais plaisir, car...»

Elégamment emballés, les premiers produits Migros Premium ont fait leur apparition sur les rayons. D’autres suivront prochainement puisque l’assortiment de la nouvelle marque Migros sera constamment étoffé.

L

Photos Limmatdruck SA, stylisme Eva Müller-Emmerling/Caroline Busch

NOUVEAU

Roquefort Migros Premium, 100 g, Fr. 3.90

oin de passer inaperçue dans les rayons des magasins, la ligne Migros Premium, dernière-née des marques propres du distributeur, propose dans un emballage sombre et élégant des produits de qualité à bon prix. En latin, le mot «Premium» signifie «récompense». Et c’est exactement ce qu’est Migros Premium: un cadeau. D’ailleurs, Holger Busch, de Hambourg, et sa

fille Caroline partagent complètement cet avis. Depuis des années, ils se rendent régulièrement à Lenzerheide (GR) pour se détendre. «Les produits Premium sont faits pour moi. Je suis devenu indépendant et tiens à profiter des bonnes choses. Ce délicieux roquefort aura une place de choix dans ce nouveau programme-plaisir», se réjouit Holger Busch. Heidi Bacchilega


EN MAGASIN

| 51

«... je me suis fixé de nouvelles priorités. Aujourd’hui, j’ai simplement envie de me détendre et de savourer l’instant présent.» Holger Busch, agent immobilier


Innovation de l’année Publireportage

Nouveau: boîte automatique DSG pour les modèles 4x4 de Škoda

PLUS ÉCONOMIQUE, PLUS SPORTIVE, PLUS DÉTENDUE Schinznach Bad. Škoda a entendu les appels pressants pour une boîte automatique dans ses modèles 4x4 au succès confirmé. Mais au lieu d’une solution classique, Škoda a misé dès le départ sur la boîte automatique révolutionnaire DSG! C’est un plus, un très grand plus, comme le confirme le pilote d’essai DSG. donc? C’est dès les premiers mètres que Joël Benoît obtient la réponse. DSG allie le confort d’une boîte automatique à la nervosité d’une boîte manuelle. L’astuce: deux embrayages qui agissent de concert comme un dream-team! Ce duo permet à l’Octavia d’accélérer en souplesse, c’est-à-dire sans interruption de traction. Un homme pressé: Joël Benoît

L’astuce: vite et en douceur

L’ingénieur Joël Benoît (38) s’en tient aux chiffres et aux faits. Il ne se laisse pas facilement embobiner. Avant de monter dans sa voiture d’essai, une Škoda Octavia Combi 2.0 l TDI-CR avec 140 ch (103 kW), équipée de série de la boîte DSG à 6 rapports, il se renseigne sur de.wikipedia.org/wiki/Doppelkupplungsgetriebe. DSG, qu’est-ce que c’est? C’est l’abréviation de «Direct-Shift Gearbox», c’est-à-dire une boîte à double embrayage. Cette boîte est tout bonnement et simplement un coup de génie, une avancée technologique majeure. Pourquoi

Joël Benoît veut en avoir le cœur net. Quand le feu situé trois kilomètres avant le chantier passe au vert, il donne un bon coup d’accélérateur, laissant libre cours aux 140 ch. Ça déménage! Et pourtant: des secousses lors du réembrayage? Pas du tout! C’est tout en douceur que l’Octavia passe les vitesses. En un rien de temps, la 6e vitesse est atteinte. Le tout donne l’impression que les rapports sont passés sans marquer un temps d’arrêt. Seules les variations de régime permettent de constater que la boîte est active. Et aussi cette

sensation de détente totale. Joël Benoît est impressionné. Et pourtant, il ne connaît pas encore un avantage essentiel! Le rendement extrêmement élevé de la boîte DSG permet aussi de réduire nettement la consommation. Pour Joël Benoît, la boîte DSG est une façon moderne d’obtenir le beurre et l’argent du beurre. Dès cette petite course d’essai, il sait déjà: plus question pour lui de revenir à la boîte manuelle conventionnelle. Définitivement! www.skoda.ch

Principe DSG

Le clou: la boîte DSG fonctionne avec deux boîtes partielles en parallèle. Ceci permet un passage entièrement automatique des rapports, sans interruption de traction. La boîte de vitesses se gère de manière autonome, ou le conducteur intervient à discrétion par palettes/levier. Par rapport à une boîte automatique conventionnelle, les rapports sont passés de manière bien plus confortable et plus rapide.

LA BOÎTE AUTOMATIQUE DSG EST DISPONIBLE POUR:

ŠkodaYeti 4x4 2.0 l TDI-CR DPF, 140 ch (103 kW)

ŠkodaOctavia Combi 4x4 2.0 l TDI-CR DPF, 140 ch (103 kW)

ŠkodaSuperb Limousine et Combi 4x4 2.0 l TDI-CR DPF, 140 ch (103 kW) 3.6 l FSI V6, 260 ch (191 kW)


EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 53

«... j’aime commencer ma journée avec un bon petitdéjeuner.»

ANCIEN

NOUVEAU

Caroline Busch, styliste

Confiture aux abricots Migros Premium, 185 g,

Fr. 2.70

ANCIEN

ANCIEN

ANCIEN

NOUVEAU

NOUVEAU

Confiture aux baies des bois Migros Premium, 185 g,

Fr. 2.70

NOUVEAU

Confiture aux cerises Migros Premium, 185 g,

Fr. 2.70

Confiture aux framboises Migros Premium, 185 g,

Fr. 2.70


SUR TOUS LES BACS CRÈME D’OR DE 1000 ML. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

6.80

au lieu de 8.50

Crème d’or Vanille Bourbon le bac de 1000 ml

7.35

au lieu de 9.20

Crème d’or Caramel le bac de 1000 ml

7.35

au lieu de 9.20

Crème d’or Chocolat le bac de 1000 ml

7.35

au lieu de 9.20

8.60

au lieu de 10.80

Crème d’or Grischun Tuorta da nusch le bac de 1000 ml

Crème d’or Stracciatella italiana le bac de 1000 ml

MGB www.migros.ch W

20% DE RÉDUCTION.


EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 55

Chouette, c’est la saison des soupes

La crème de courge au curry Anna’s Best est à la fois douce et relevée. Aussi savoureuse que celle faite maison, elle plaît même aux enfants.

A

utrefois peu plébiscitées par les enfants, même par les grands, les soupes suscitent aujourd’hui un engouement inédit. Des bars à soupes proposant exclusivement ces mets ont ouvert leurs portes à New York, Londres ou Berlin. Chauds ou froids, salés ou sucrés, végétariens ou à la viande, les potages constituent des plats légers, bien adaptés à une alimentation saine. C’est notamment pendant les mois les plus froids que les soupes ont la cote, car, en plus de ravir les papilles, elles réchauffent le corps. Les potages frais prêts à consommer Anna’s Best semblent faits maison et ne demandent qu’à être réchauffés. Le seul problème? L’assortiment compte plus de vingt variétés, ce qui rend le choix difficile. De la crème de courge avec ou sans curry à la soupe thaïe Tom Kha, en passant par la soupe à l’orge des Grisons et la soupe de tomate au mascarpone, le choix de spécialités suisses et internationales est considérable. L’idéal est donc d’en conserver plusieurs en même temps dans son réfrigérateur afin d’en savourer une différente chaque jour. Vous pourrez ainsi choisir votre soupe préférée.

Le plus d’Anna’s Best

Chez Anna’s Best, fraîcheur et convenience ne sont pas incompatibles. Les soupes fraîches sont exemptes de colorants, de conservateurs ainsi que d’exhausteurs de goût.

Photo Lotti Bebie

Silke Bender

Soupe de tomate au mascarpone Anna’s Best, 400 ml, Fr. 2.90* Crème de courge au curry Anna’s Best, 400 ml, Fr. 2.90* * En vente au rayon frais des plus grands magasins.


–.60 DE RÉDUCTION SUR CHAQUE PAQUET DE BISCUITS CRÉA D’OR DÈS L’ACHAT DE 2 ARTICLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.65

au lieu de 2.25

Bretzeli Créa d’Or 100 g

1.90

2.35

2.90

Croquandines aux amandes Créa d’Or, 100 g

Nobilé Créa d’Or 175 g

3.10

2.70

2.80

Mini assortiment Créa d’Or 108 g

Florentin Créa d’Or 100 g

Biscuits au beurre et aux amandes Créa d’Or, 125 g

au lieu de 2.95

au lieu de 3.70

au lieu de 3.50

au lieu de 3.30

au lieu de 2.50

Kipferl à la vanille Créa d’Or 100 g

au lieu de 3.40

MGB www.migros.ch W

ACTION


EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Un automne tout en légèreté

Les yogourts et drinks probiotiques de Lactaform favorisent la digestion et renforcent les défenses immunitaires. De quoi rester toujours plein d’entrain.

Photo F1 Online

P

ourquoi tant de Bulgares ont vécu au-delà de 100 ans à la fin du XIXe siècle? Cette question a beaucoup occupé le biologiste Elie Metchnikoff, chercheur à l’Institut Pasteur de Paris. Selon lui, l’explication pourrait venir d’une spécialité culinaire bulgare: un lait caillé acidifié connu sous le nom de yogourt. Consommé au quotidien dans ce pays, celui-ci était inconnu à l’époque en Europe occidentale. Le scientifique s’est alors rendu compte qu’absorbées régulièrement, les bactéries lactiques du yogourt favorisaient l’équilibre de la flore gastro-intestinale ainsi que le bien-être. Les découvertes de ce père fondateur de la diététique probiotique ont fait grand bruit, et le yogourt a gagné rapidement ses

lettres de noblesse dans notre pays. Dès 1907, magasins diététiques et pharmacies ont commercialisé des ferments lyophilisés destinés à la fabrication de yogourts. A partir des années 1960, on y a ajouté des fruits et du sucre. Les yogourts ont alors perdu leur réputation d’aliments réservés aux magasins diététiques – leur succès était assuré. Les yogourts et drinks probiotiques de Lactaform de Migros constituent aujourd’hui la synthèse parfaite entre plaisir et bien-être. Contrairement aux yogourts traditionnels, la plupart de leurs bactéries probiotiques parviennent encore vivantes dans l’intestin et peuvent ainsi y exercer leur action. Un yogourt ou un drink par jour suffit à stimuler les défenses immunitaires et la digestion. SB Drinks Lactaform, fraise, 4 x 100 g, Fr. 3.50 Yogourt Lactaform, nature, 4 x 125 g, Fr. 3.20 Yogourt Lactaform, céréales, 4 x 125 g, Fr. 3.50

| 57


58 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Une éleveuse au grand cœur

Pour soigner ses veaux, Annagreth Adank a deux devises: de l’amour et de l’homéopathie. Ses exigences en matière d’élevage et d’alimentation sont également très élevées, ce qui lui vaut d’excellentes notes de la part de TerraSuisse.

P

lusieurs fois par jour, Annagreth Adank, de Lunden (GR), caresse et observe ses veaux. Si l’un d’eux ne va pas bien, elle l’indique dans un dossier. Pour l’instant, Sina, Rio et les dix autres bêtes âgées de une à six semaines se portent à merveille. «Les animaux nés en été sont moins sujets aux refroidissements et aux autres maladies», explique l’éleveuse. Pourtant, Rio souffre régulière-

ment de coliques. Traitement préconisé: «Un café arrosé et de l’infusion de fenouil pendant deux jours.» Les veaux passent trois à quatre mois à l’étable, jusqu’à ce qu’ils pèsent environ 210 kg. «Ils ont de l’air frais, de la paille propre, des box et des espaces communs spacieux et lumineux. Quant à leur alimentation, elle se compose de lait de vache, de foin et d’eau fraî-

che. C’est l’idéal pour qu’ils soient en bonne santé.» Si ces principes correspondent aux strictes directives de IP-Suisse, ils sont aussi conformes aux convictions d’Annagreth. Passionnée d’homéopathie, elle soigne généralement elle-même ses protégés, avec des traitements ad hoc ou des remèdes maison. Annagreth et son mari sont de petits producteurs: «Nous avons

dix vaches, quatorze génisses et trente veaux. Nous pouvons ainsi bien nous occuper des bêtes et travailler dans des conditions satisfaisantes.» De plus, son activité de préposée aux poursuites leur permet de vivre correctement. Toutefois, «il est toujours très difficile d’emmener les bêtes à l’abattoir au bout de quatre mois». Sa consolation: ses veaux ont eu une belle vie. SB


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Un plat aussi vite é: mangé que prépar s. tte toasts aux courge Recette sur www. saison.ch/m-malin

le kg

2.20 Courgettes Espagne / Italie / Suisse

40%

–.85 au lieu de 1.45

Emmental doux (excepté autres portions), env. 450 g, les 100 g

30% 4.90

au lieu de 7.–

Jambon paysan Malbuner le lot de 2 Suisse, 2 x 121 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


RENDEZ-VOUS DU CÔ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10

Variez les plaisirs es grâce à ces tomat croustillantes avec séré au citron. Recette sur -malin www.saison.ch/m

4.80

au lieu de 6.40

Pot-au-feu 25% de réduction «De la région», Suisse, Genève, le kg

2.90

Tomates en grappe Suisse/Pays-Bas, le kg

8.60

au lieu de 11.50

Châtaignes 25% de réduction France, le kg

Société coopérative Migros Genève

2.80

au lieu de 3.50

Choux de Bruxelles 20% de réduction Suisse, le filet de 500 g

4.60

au lieu de 5.80

Maïs sucré 20% de réduction Suisse, le kg


TÉ DES MARAÎCHERS. ARAÎCHERS. AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

PRIX CRAQUANTS

14.50

le kg

Foire aux pommes (Pommes Gala, Golden, Boskoop) par ex. pommes Gala, «De la région», Suisse, le carton de 6 kg

2.50 Poires Conférence Suisse

Umstellungg Reconversion Conversione

30%

2.40

Epinards, bio reconversion 20% de réduction «De la région», Suisse, Genève, le sachet de 200 g

M-Budget

1.60

Bananes M-Budget Amérique centrale, le kg

3.15

au lieu de 4.50

Ananas Costa Rica/Panama, la pièce

40%

2.90 au lieu de 4.90

Fenouil «De la région», France, zone franche, le kg


QUAND LA FRAÎCHE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10

Les dépressions ent d’automne s’envol et m rien qu’au doux fu cerf des escalopes de porto. avec échalotes au Recette sur -malin www.saison.ch/m

1.65

au lieu de 2.20

Escalopes de poulet M-Classic 25% de réduction Allemagne/Hongrie, les 100 g

2.50

3.20

au lieu de 4.20

Escalopes de cerf 20% de réduction Nouvelle-Zélande, les 100 g

3.10

au lieu de 3.90

Steak d’autruche 20% de réduction Afrique du Sud, les 100 g

Société coopérative Migros Genève

au lieu de 3.20

Tout l’assortiment de poisson frais MSC 20% de réduction par ex. filets de carrelet, MSC, de pêche durable dans l’Atlantique Nord-Est, les 100 g

30% 3.40

au lieu de 4.90

Bâtonnets de surimi nature Coraya MSC le sachet de 180 g


UR SE MET MET À TABLE. AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

5.50

au lieu de 7.90

Salametti Rapelli, le lot de 3 Suisse, 3 x 70 g

PRIX CRAQUANTS 50%

4.80 au lieu de 9.60

Saucisses de Vienne M-Classic, le lot de 3 paquets Suisse, 12 pièces/600 g

30%

7.20

Viande séchée du Valais IGP Suisse, les 100 g

30%

11.90 au lieu de 17.–

Charcuterie de volaille Don Pollo Allemagne/Suisse, le kg

1.30 au lieu de 1.90

Lapin entier, découpé Hongrie, les 100 g

30%

1.55 au lieu de 2.25

Merguez crues Suisse/NouvelleZélande, 7 pièces, les 100 g


CHEZ NOUS, LA FRAÎ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10

50%

9.90

11.90

au lieu de 19.90

au lieu de 14.90

Bouquet Surprise de taille moyenne 20% de réduction le bouquet

Diverses plantes vertes en pots de 19 cm, la plante

2.55

au lieu de 3.20

Bâtons fourrés aux noisettes et chaussons aux poires (y compris bio) 20% de réduction par ex. bâtons fourrés aux noisettes, 4 pièces/220 g

2.30

au lieu de 2.60

Divers pains, bio –.30 de moins par ex. couronne soleil, 360 g

Société coopérative Migros Genève

7.80

au lieu de 9.80

Tourte forêt-noire entière, les 2 parts ou la roulade, réfrigérées 20% de réduction par ex. tourte forêt-noire, 440 g

M-Budget

1.20

Pain Toast M-Budget 560 g

1.–

au lieu de 1.30

Toutes les crèmes de semoule 20% de réduction par ex. aux figues, 150 g

2.40

au lieu de 2.90

Salade de lentilles vertes Anna’s Best 400 g


CHEUR EST DE MISE! MISE! AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50%

14.80

au lieu de 19.80

Civet de cerf aux knöpfli et au chou rouge Anna’s Best, le lot de 2 25% de réduction 2 x 430 g

5.85

au lieu de 11.70

Tortellonis à la ricotta et aux épinards M-Classic, le lot de 3 paquets 3 x 250 g

1.25

2.20

Tous les drinks au yogourt –.35 de moins par ex. à la fraise, 500 ml

Toutes les crèmes fraîches –.60 de moins par ex. aux fines herbes, 200 g

au lieu de 1.60

4.35

Œufs d’élevage en plein air, Suisse, 9 pièces, 53 g+

au lieu de 2.80

1.95

au lieu de 2.40

Fromage d’alpage des Grisons Heidi les 100 g

3.70

au lieu de 4.60

Crêpe fourrée jambon/gruyère 185 g

3.90

au lieu de 4.90

Raclette Heidi en tranches aux herbes 20% de réduction 8 tranches/200 g


SOYEZ LES PREMIE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10

30% 5.80

au lieu de 8.40

Barres de chocolat Frey, le lot de 12 Lait extrafin, Tourist, Noxana, Giandor ou Noir 72%, par ex. Lait extrafin, 12 x 35 g

50%

12.10 au lieu de 24.20

Napolitains Frey assortis 1,2 kg

3.50

au lieu de 4.65

Abricots turcs M-Classic, séchés 500 g

3.80

au lieu de 4.80

Toutes les barres de céréales Farmer et les mueslis Farmer Croc 20% de réduction par ex. muesli Farmer Croc nature sans adjonction de sucre, 500 g

2.40

au lieu de 3.–

Tous les thés Tetley 20% de réduction par ex. English Breakfast Tea, 25 sachets

2.35

au lieu de 2.95

Tous les biscuits Créa d’Or à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un par ex. Croquandines aux amandes Créa d’Or, 100 g

6.80

au lieu de 8.50

Toutes les crèmes glacées Crème d’or en bacs de 1000 ml 20% de réduction par ex. Crème d’or vanille bourbon

2.95

au lieu de 3.95

Tous les produits Sucrisse 25% de réduction par ex. sucre liquide Sucrisse, 250 ml


RS À EN PROFITER! AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 5.95

au lieu de 8.50

Tartes flambées, le lot de 2, surgelées 2 x 260 g

5.20

au lieu de 6.60

Fromage d’Italie surfin et fromage d’Italie au jambon Malbuner, le lot de 4 4 x 115 g

2.40

au lieu de 3.–

Tout l’assortiment de bouillons 20% de réduction par ex. cubes de bouillon de légumes Bon Chef, 12 pièces/120 g

50%

3.–

au lieu de 3.60

Huile de tournesol M-Classic 1 litre

3.60 au lieu de 7.50

Toutes les eaux minérales Vittel, les Vittel aromatisés et les Vittel Vitalitos par ex. eau minérale Vittel, 6 x 1.5 litre

40%

4.60

au lieu de 5.80

Boîtiers Hygo pour W.-C., le lot de 2 1.20 de moins par ex. sticks Tropical Fruits Hygo Fresh, 6 x 50 g

9.10

au lieu de 11.40

Divers produits pour le bain et savons en emballages multiples par ex. savon liquide pH balance, le lot de 2 recharges, 2 x 500 ml

9.60 au lieu de 16.–

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples par ex. Twist Classic, FSC, 16 rouleaux


DES ÉCONOMIES À GOGO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 18.10 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

79.90

49.90

Chaussures d’automne pour femme, homme et enfant* par ex. chaussures pour femme, pointures 36-41, gris ou marron Valable jusqu’au 25.10

Toute la confection femme (excepté les sousvêtements et la lingerie de nuit, les collants, bas et chaussettes ainsi que les accessoires et les articles bénéficiant déjà d’une réduction), par ex. pull-over pour femme, divers modèles, qualité coton/cachemire Valable jusqu’au 25.10

50%

3.95 au lieu de 7.90

Tout l’assortiment Lifestyle par ex. slip midi pour femme, tailles 38-48, couleurs: blanc, beige ou noir

12.90 au lieu de 17.–

Sacs à ordures Cleverbag Herkules, 35 litres, le lot de 5

15.80 au lieu de 21.–

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 recharges par ex. Yvette Black Royal, 2 x 2 litres

maintenant

3 pour 2

4.–

au lieu de 6.–

Lingettes imprégnées Soft par ex. Soft Comfort, 3 x 50 pièces

2.85

au lieu de 3.60

Tous les désodorisants Migros Fresh 20% de réduction par ex. parfum d’ambiance Flower Migros Fresh, 300 ml Valable jusqu’au 25.10

*En vente dans les plus grands magasins Migros, à **Micasa et à ***melectronics.

9.95 avant 19.90

Multiprise 6xT13*** 4 x type 13 normal et 2 x type 13 longitudinal pour appareils fonctionnant sur secteur, avec interrupteur, longueur du câble 1,5 m, noir ou blanc Valable jusqu’au 25.10


LISTE D’ÉCONOMIES.

3 pour 2

OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 18.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

39.–

FRUITS & LÉGUMES Poires Conférence, le kg 2.50 Tomates en grappe, le kg 2.90 Courgettes, le kg 2.20

au lieu de 58.50

Couches-culottes Milette de Newborn à large, pants et couches Naturals (excepté les emballages géants) sur les articles au même prix, par ex. Milette Maxi+, 3 x 46 pièces Valable jusqu’au 25.10

POISSON, VIANDE & VOLAILLE Emincé de porc au curry rouge, Suisse, les 100 g 3.– au lieu de 3.80 Quenelles à la Normande, Suisse, la barquette de 4 x 80 g 4.60 au lieu de 5.80 Escalopes de poulet M-Classic, les 100 g 1.65 au lieu de 2.20 25% Civet de chevreuil, Nouvelle-Zélande, les 100 g 3.50 au lieu de 4.40 Escalopes de cerf, les 100 g 3.20 au lieu de 4.20 20% Saucisses de Vienne M-Classic, le lot de 3 paquets, 12 pièces/600 g 4.80 au lieu de 9.60 50% Salametti Rapelli, le lot de 3, 3 x 70 g 5.50 au lieu de 7.90 30% Jambon paysan Malbuner, le lot de 2, 2 x 121 g 4.90 au lieu de 7.– 30% Tout l’assortiment de poisson frais MSC 20% Sushis Kannazuki, élaborés en Suisse, l’assortiment de 13 pièces 22.–

39.–

Thermomètre avec horloge radiocommandée*/*** mesure de la température intérieure et extérieure, affichage de la tendance, avis de gel Valable jusqu’au 25.10

au lieu de 39.90

Drap-housse en jersey Jynn*/** tailles et couleurs diverses, par ex. 2 x 90/190– 100/200 cm Valable jusqu’au 25.10

Divers pains, bio –.30 de moins Petits pains Soleil précuits, réfrigérés, 300 g 2.60 au lieu de 3.30 Emmental doux, (excepté autres portions), env. 450 g, les 100 g –.85 au lieu de 1.45 40% Fromage d’alpage des Grisons Heidi, les 100 g 1.95 au lieu de 2.40 Toutes les crèmes fraîches –.60 de moins Tous les drinks au yogourt –.35 de moins Toutes les crèmes de semoule, par ex. aux figues, 150 g 1.– au lieu de 1.30

Pour vos achats, détachez ici.

19.90

PAIN & PRODUITS LAITIERS

FLEURS & PLANTES Diverses plantes vertes, en pots de 19 cm, la plante 9.90 au lieu de 19.90 50%

AUTRES ALIMENTS Œufs, d’élevage en plein air, Suisse, 9 pièces, 53 g+ 4.35 Salade exotique, Suisse, les 100 g 1.85 au lieu de 2.35

Salade de lentilles vertes Anna’s Best, 400 g 2.40 au lieu de 2.90 Légumes asiatiques, Suisse, les 100 g 2.05 au lieu de 2.60 Tortellonis à la ricotta et aux épinards M-Classic, le lot de 3 paquets, 3 x 250 g 5.85 au lieu de 11.70 50% Escalopes de Quorn nature Cornatur, la barquette de 340 g 6.30 au lieu de 9.– Produits Cornatur, le lot de 2, par ex. cordon-bleu, 2 x 260 g 8.10 au lieu de 11.60 30% Tourte forêt-noire entière, les 2 parts ou la roulade, réfrigérées 20% Forêt noire classique, 750 g 12.– au lieu de 15.– Bâtons fourrés aux noisettes et chaussons aux poires (y compris bio) 20% Tous les biscuits Créa d’Or, à partir de 2 paquets, –.60 de moins l’un Toutes les barres de céréales Farmer et les mueslis Farmer Croc 20% Napolitains Frey assortis, 1,2 kg 12.10 au lieu de 24.20 50% Barres de chocolat Frey, le lot de 12 30% Tous les thés Tetley 20% Toutes les eaux minérales Vittel, les Vittel aromatisés et les Vittel Vitalitos 50% Tartes flambées, le lot de 2, surgelées, 2 x 260 g 5.95 au lieu de 8.50 30% Toutes les crèmes glacées Crème d’or, en bacs de 1000 ml 20% Chou rouge et choucroute réfrigérés, bio et M-Classic, par ex. choucroute M-Classic, cuite, 500 g 2.40 au lieu de 3.– 20% Huile de tournesol M-Classic,1 litre 3.– au lieu de 3.60 Fromage d’Italie surfin et fromage d’Italie au jambon Malbuner, le lot de 4, 4 x 115 g 5.20 au lieu de 6.60 Tout l’assortiment de bouillons 20%

NON-ALIMENTAIRE Twist Classic, FSC, 16 rouleaux 9.60 au lieu de 16.– 40% Divers produits pour le bain et savons en emballages multiples Boîtiers Hygo pour W.-C., le lot de 2, 1.20 de moins Tous les désodorisants Migros Fresh 20% Valable jusqu’au 25.10

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 recharges 15.80 au lieu de 21.– Soft Comfort, le lot de 3 4.– au lieu de 6.– 3 pour 2 Lingettes imprégnées Milette pour bébé, le lot de 4 (4 pour 3), par ex. Milette Ultra Soft & Care, 4 x 72 pièces 11.10 au lieu de 14.80 Couches-culottes Milette de Newborn à large, pants et couches Naturals 3 pour 2 Valable jusqu’au 25.10 Classeurs en lot de 5, diverses couleurs 8.70 au lieu de 17.50 50% Chaussures d’automne pour femme, homme et enfant, à partir de 39.90 Valable jusqu’au 25.10 Tout l’assortiment de lingerie pour femme Lifestyle 50% Toute la confection femme points Cumulus x 10 Valable jusqu’au 25.10 Sacs à ordures Cleverbag Herkules, 35 litres, le lot de 5 12.90 au lieu de 17.–

NOUVEAUTÉS Camembert Suisse, bio, 125 g 3.10 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Yogourt Excellence, noix/miel, 150 g –.95 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Petit Beurre en portions, 5 x 42 g 2.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Tresor Total Choco Kellogg’s, 375 g 4.90 NOUVEAU Confiture de figue Favorit, 350 g 3.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Pudding/Crème au chocolat noir, 200 g 2.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Mélange à pâtisserie pour Vulcano, 240 g 5.70 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10 Ice Tea Winter Spirit en poudre, 70 g 1.10 NOUVEAU Valable jusqu’au 25.10

GASTRONOMIE du 11.10 au 16.10 Menu duo: Steak haché pur bœuf (Suisse), café de Paris, pommes «Country», carottes aux fines herbes + Evian PET 50 cl 12.50 au lieu de 15.20

Société coopérative Migros Genève Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 12.10 AU 25.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 2.40 Petit Beurre en portions 5 x 42 g

NOUVEAU 2.40 Pudding/Crème au chocolat noir pudding au chocolat noir avec un goût de chocolat intense et une texture onctueuse, 200 g

NOUVEAU 5.70 Mélange à pâtisserie pour Vulcano pour 6 petits gâteaux au chocolat avec un cœur de chocolat liquide, 240 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.10 Camembert Suisse, bio 125 g

NOUVEAU –.95 Yogourt Excellence noix/miel, 150 g

NOUVEAU 4.90 Tresor Total Choco Kellogg’s délicieux coussins croustillants fourrés au chocolat, 375 g Valable jusqu’au 18.10

NOUVEAU 1.10

Ice Tea Winter Spirit ou Mandarine en poudre par ex. Ice Tea Winter Spirit (à l’arôme de vin chaud, à déguster froi d ou chaud), 70 g

NOUVEAU 3.40 Confiture de figue Favorit 350 g

MGB www.migros.ch W

À ESSAYER SANS HÉSITER.


EN MAGASIN

| 71

Au beau milieu d’une prairie située à 1200 mètres d’altitude, fauchée manuellement une fois par an, des fourmis ont trouvé refuge dans une vieille souche. Annagreth Adank a donc décidé de la laisser.

Promouvoir la biodiversité

Photos Jorma Müller

En 2008, Migros a lancé le label TerraSuisse en collaboration avec IP-Suisse et la station ornithologique suisse de Sempach. Aujourd’hui, plus de 14 000 agriculteurs participent à ce programme. TerraSuisse garantit – aujourd’hui, demain et après-demain – une agriculture proche de la nature et respectueuse des animaux. Le label s’engage principalement à sauvegarder la biodiversité de la faune et de la flore. Les cultures intensives traditionnelles sont en effet responsables de l’extinction de nombreuses espèces végétales et animales. Les agriculteurs IP-Suisse qui vendent leurs produits sous le label TerraSuisse sont tenus de

Viande de veau pour TerraSuisse Emincé de veau, tranche de veau, côtelette de veau, ragoût de veau, TerraSuisse, prix régionaux.

respecter des critères écologiques stricts. L’exploitation d’Annagreth Adank atteindra bientôt les 20 points biodiversité, soit nettement plus que les 17 exigés par IP-Suisse. Sur leur terrain de 11 hectares, des prairies sèches et des marécages accueillent notamment grenouilles, couleuvres à collier et libellules. Des buses variables y trouvent aussi refuge. Ni engrais ni lisier ne sont utilisés pour traiter les prairies sèches, et des espaces sont laissés en friche à la lisière des forêts pour que les animaux puissent s’y abriter. En complément du label bio, TerraSuisse renforce l’engagement de Migros dans le développement durable. www.migros.ch/terrasuisse

TerraSuisse et l’ONU, qui a déclaré 2010 «Année internationale de la biodiversité», s’engagent en faveur d’une plus grande diversité de la faune et de la flore.


72 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Subito presto Difficile de résister à une envie de pâtes! Heureusement, les tortellini Subito au fromage ou à la tomate sont prêts en un tournemain. Il suffit de verser le contenu du sachet dans de l’eau froide non salée, de porter le tout à ébullition et de laisser cuire 15 minutes. Tortellini al formaggio Subito, 175 g,

NOUVEAU À MIGROS

Fr. 2.90

Tortellini al pomodoro Subito, 150 g,

Fr. 2.90

Sous contrôle Les capsules Cholesterin Control Actilife sont un produit médicamenteux et contiennent du chitosane, une molécule qui fixe les graisses et le cholestérol pour former un composé indissoluble par l’organisme. Ingérées régulièrement lors des repas, les capsules agissent positivement sur les taux de cholestérol et de lipoprotéines de basse densité (LDL). Cholesterin Control Actilife, 60 capsules, Fr. 18.50* * En vente dans les plus grands magasins.

NOUVEAU À MIGROS

BON & BON MARCHÉ

FR. 8.85

Tiramisu à l’orange

Dessert pour 4 personnes

NOUVEL EMBALLAGE

En boîte Que serait un rôti sans petits pois et carottes ou un buffet froid sans salade de haricots verts? Une hérésie! Afin de favoriser l’agriculture suisse, M-Classic propose désormais des conserves de légumes provenant de notre pays, pour autant que ceux-ci poussent sous nos contrées et soient disponibles en quantité suffisante. Haricots verts M-Classic, fins, 210 g, Fr. 1.80 Petits pois et carottes M-Classic, fins, 260 g,

Fr. 1.60

➔ Recouvrir le fond d’un moule d’env. 20 biscuits à la cuiller et arroser de 1,5 dl de jus d’oranges pressées. Mélanger 75 g de sucre glace avec 225 g de mascarpone et 1 yogourt nature. Ajouter quelques zestes d’orange. Env. Fr. 7.35 ➔ Peler 3 oranges, couper en petits dés et incorporer à la crème. Répartir le tout sur les biscuits, lisser et placer 20 min au réfrigérateur. Saupoudrer d’un peu de chocolat en poudre avant de servir. Env. Fr. 1.50 Conseil: selon la hauteur du moule, alterner plusieurs couches de biscuits et de crème.

NOUVEAU À MIGROS

Bon et bio

Avec leur chair ferme et légèrement douce, les crevettes Tail-On constituent un en-cas idéal pour les gourmets qui les grignoteront avec les doigts, trempées dans un dip épicé. Désormais, les crevettes surgelées sont disponibles en qualité bio. Cuites et décortiquées, elles peuvent être consommées froides ou chaudes une fois décongelées. Riches en protéines, les crevettes sont en revanche pauvres en graisses et en calories. Crevettes Tail-On bio, 300 g, Fr. 13.50

+ + +


74 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Montrez vos talents

Pourquoi laisser vos meilleurs souvenirs dans un dossier de votre ordinateur? Testez les prestations très variées de Migros Photo Service et recevez gratuitement vingt tirages.

Outre des calendriers et des clichés sur toile notamment, Migros Photo Service vous permet également de publier des livres photos sur www.migros.ch/photo.

A

vec les appareils numériques, rien de plus facile aujourd’hui que de prendre des photos. Mais à quoi servent tous ces souvenirs s’ils croupissent sur votre ordinateur? Migros Photo Service offre de nombreuses possibilités pour imprimer vos plus beaux moments, dont bien sûr des tirages sur du papier haute qualité.

Décorez et personnalisez votre intérieur

Sur www.migros.ch/photo, découvrez la rubrique «Posters et photos sur toile», dans laquelle Migros Photo Service a rassemblé des idées déco exclusives autour de la photo numérique. Que vous souhaitiez placer plusieurs petites photos les unes à côté des autres ou votre cliché préféré en format panoramique au-dessus de votre canapé, essayez l’impression sur toile qui donnera une touche personnelle à votre intérieur. Migros Photo Service contrôle chaque ti-

rage afin de garantir une qualité optimale tant au niveau du traitement que du résultat.

Surprenez vos amis avec un calendrier maison

Les calendriers et cartes de vœux illustrés avec vos photos sont un cadeau idéal pour vos proches et vos amis. Et pas besoin d’attendre Noël! Le logiciel, qui offre de nombreuses possibilités de personnalisation, est disponible gratuitement sur www.migros.ch/photo.

Un livre photo récompensé en Europe

Les photographes amateurs sont souvent ravis de tirer et de présenter leurs clichés en qualité supérieure. Migros Photo Service leur propose une solution qui a fait ses preuves: le livre photo Cewe, réalisable en un tournemain sous Windows, Apple et Linux. Grâce à l’assistant Cewe du logiciel gratuit qui guide l’utilisateur d’un bout à l’autre

du programme, vous publierez facilement un ouvrage haut en couleur. Ce livre photo, qui est le préféré des Européens, a remporté de nombreuses distinctions: l’«European Imaging and Sound Association» l’a élu meilleur produit dans sa catégorie (ESA Award 2009/2010), tandis que Macwelt, le magazine

Apple leader en Europe, lui a accordé la 1re place de son classement (no 11/2009). Quant à sa première place au classement de la fondation allemande Stiftung Warentest (test 08/2009), le livre photo Cewe la doit à la convivialité de son logiciel, à ses possibilités de personnalisation et à l’impression finale grande qualité. JJB

Gagnez vingt tirages gratuits! Pour bénéficier de cette offre, il vous suffit de télécharger le logiciel ogiciel gratuit sur www.migros.ch/photo et de commander vos photos avec celui-ci. N’oubliez pas d’entrer le code de l’offre «20 BGPR» pour recevoir vingt tirages au format 10x. Vous pouvez opter pour la livraison à domicile, moyennant des frais de port de Fr. 4.90, ou, pour faire encore plus d’économies, retirer vos photos dans votre magasin.


22.40 avant 24.9

0

2 4.2 0 Milupa A

Nestlé B

e b a 3, 8 0

avant 26.9

ptamil 2,

Milupa M

nior 12+,

eba H.A .

3, 750 g

ilumil 2, 6

eba Pro

2, 60 0 g

avant 28.9

nior Milk

eba H.A .

2, 750 g

nt 18.90

2+, 1 l

Nestlé Ju

2.60 avan ptamil Ju

nt 18.50

nior 12+,

ite HIPP

50 0 ml

29.60 avant 32.9

00 g

Milupa A

ptamil C

nior Milk

1+, 1 l

26.80

t 2.90

Milupa A

00 g

avant 4.95

17.– a va

0

ilumil 3, 6

4.4 5

Nestlé B

Bi dus 1+ ,6

Milupa M

0

avant 4.95

80 0 g

16.60 a va nior Milk

nt 18.90

26.–

00 g

L ait de su

Nestlé Ju

Nestlé B

4.4 5

Nestlé Ju

Nestlé B

17.– a va

nt 18.90

26.–

avant 28.9

0

17.– a va

23.50

ptamil Ju

80 0 g

ant 21.90

0g

21.10 a va n t Milupa A

19.70 av

onfort 2,

80 0 g

2, bio, 80 0

avant 29.9

0

g

22.40 avant 24.9

Milupa A

ptamil H

0

0

Baisse d e prix du r pour bé bé et su able sur les alim r de no m e breux au nts lactés t r e s pr o duits.

Nestlé B

eba Junio

r 1+, 80 0

g

A 2, 80 0

g


76 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Doux, beau et bio

Pour la peau sensible des bébés, le meilleur s’impose, à savoir le coton bio le plus fin. Du coton bio pour nos petits: ensemble bébé fille, 2 pièces, tailles 56-98, Fr. 19.90 Ensemble nouveau-né, 3 pièces, tailles 50-74,

Fr. 19.90

Photo Sonja Ruckstuhl

U

n tissu souple sans agent chimique irritant la peau: Wanda et Keanu semblent adorer leur nouvel ensemble extradoux et s’y sentent manifestement bien. Leurs parents n’ont pas uniquement fait un choix en fonction de critères écologiques, la coupe moderne et les couleurs ont achevé de les convaincre. La culture du coton biologique profite à toutes les parties prenantes: ouvriers, consommateurs et environnement. Les insectes nuisibles sont éliminés par leurs prédateurs naturels, tandis que la culture du coton sur des surfaces mixtes ainsi que le recours à de l’engrais de la ferme préservent

l’environnement, tout comme les nappes phréatiques. De plus, lorsque les textiles en coton bio portent aussi le logo Max Havelaar, cela signifie que les employés bénéficient de contrats équitables et de bonnes conditions sociales. Même pour la teinture et

l’impression, des produits naturels sont utilisés. Les enfants ne sont pas les seuls à avoir la chance de porter des vêtements en coton bio, les adultes trouveront à Migros un choix de sous-vêtements, chaussettes, shirts et linge de maison. RG

Une mode durable à Migros

Le label «Migros Bio Cotton» distingue les textiles confectionnés à partir de coton bio et indique que les champs sont cultivés de manière naturelle. Constamment étoffé, l’assortiment est de plus en partie certifié Max Havelaar.

Informations supplémentaires: www.migros.ch/coton_bio

Shirt garçon, tailles 128-176,

Fr. 8.90

Pyjama fille, 2 pièces, 98-128,

Fr. 19.90


2.2 0

3.40 a

avant 2.40 Pâte à gâ

teau rond

e Léger,

270 g

4.–

1.70 av

Sandwic h au thon Anna’s B est, 170 g

etée aba

issée, 27 0g

6.90 av

Salade d e poulet Anna’s B est, 180 g

ant 7.50

ant 6.05

vant 4.–

2.30

avant 2.40

Pesto Ba silico Anna’s B est, 150 ml

2.50

avant 2.60

Escalope s de et au from Quorn aux épina rds age Corn atur, 240 g

5.80 av

3.60 a

avant 4.20

ant 1.80 Pâte feuill

vant 3.60

Salade m

ix te Anna’ s Best, 2 50 g

3.3 0 Kiri Dipp

i, 140 g

Baisse d e prix du rable su et s u r d r e no m b r eux autr les ar ticles frais e s pr o d u its.

avant 4.50

Salade d e pomme s de terre Anna’s B est, 20 0 g

5.80 av ant 6.10

L’Af né Te ndre Cha vroux, la bûche de 150 g

5.10 avan

avant 3.55 Hachis d e Quorn nature Cornatur, 23 0 g

4.30

t 5.20

Escalope s de Q uo rn au citro et au poiv n re Corna tur, 20 0 g Sauce à

salade fr

ançaise F rifrench,

5 dl


78 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Brosse à dents Vital Plus40 Candida,

Fr. 4.20*

Dentifrice Vital Plus40 Candida, 75 ml,

Fr. 3.70

Photo Masterfile

* En vente dans les plus grands magasins.

Cure de jouvence pour vos dents

Un beau sourire, c’est la meilleure carte de visite qui soit. Pour rayonner de santé, de vitalité et de joie, aussi après 40 ans, optez pour les soins Vital Plus40 de Candida.

A

voir de belles dents saines, ce n’est pas une question de chance, mais le résultat d’un entretien régulier. A partir de 40 ans, le risque d’avoir des caries et de souffrir de parodontite augmente. Ces affections, qui sont

dues à l’âge et à des bactéries qui provoquent des inflammations de la plaque dentaire, ont pour conséquence que la gencive recule et découvre les collets sensibles. Cela peut alors donner lieu à des caries du collet et de la racine.

Pour y remédier, Candida a mis au point le soin idéal pour les personnes dès 40 ans. Le dentifrice Vital Plus40 aux vitamines E, B3 et B5 protège les gencives d’un déchaussement, prévient les caries et freine la prolifération des bactéries. Et

avec ses fines soies, la brosse à dents Vital Plus40 masse la gencive. Ces deux prochaines semaines, des conseillères Candida répondront à vos questions dans plus de quarante magasins Migros. TG

Infos: www.migros.ch/candida


1.75 avan

1.50

t 1.90

Jus d’an

anas GO

avant 1.60

1.20

LD, 1 l

avant 1.30 Ju s de p

omme M

-Classic,

GOLD, 1

Jus de ra

l

Jus mult

ivitaminé

GOLD, 2 5 cl

-Classic,

1.75 avan

25 c l

isin roug

e GOLD,

1l

1.40

avant 1.50

–.75

avant –.65

omme M

ic, 1 l

ant 1.80

avant –.85

–.60 Ju s de p

M-Class

1.65 av

–.75

avant 2.40 ivitaminé

ivitaminé

1l

2.2 0

Jus mult

Jus mult

avant –.80

t 1.90

Ju s de p

amplemo

usse GO

Drink d’o

range et de marac uja M-Class ic, 1 l

LD, 1 l Jus de ra

Baisse d e prix du rable su et s u r d r e no m b r eux autr les jus de fruits e s pr o d u its.

isin roug

e GOLD,

25 cl


80 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

NOUVEAU À MIGROS

Sur mesure

Les perfectionnistes le savent bien: découper du papier sulfurisé afin qu’il couvre parfaitement un moule n’est pas chose facile. Heureusement, il existe désormais une solution toute prête: des feuilles pour moules ronds de 26 à 28 cm de diamètre et pour moules à cake de 30 cm de long. Pour des modèles plus petits, il suffit de découper le papier. Autres avantages: après la cuisson, il est très facile de démouler le gâteau, et votre moule reste propre puisqu’il n’y a plus besoin de le graisser. Feuilles de papier sulfurisé pour moule à cake, 30 cm, 10 pièces, Fr. 1.90*, feuilles de papier sulfurisé, rondes, 26-28 cm de diamètre, 10 pièces, Fr. 1.90* * En vente dans les plus grands magasins.

NOUVEAU À MIGROS

Gagnez un appareil 2 en 1

Participez:

– par téléphone en composant le 0901 560 089 (Fr. 1.–/appel d’un poste fixe)) et indiquez vos nom et adresse. – par SMS en envoyant «GAGNER» par SMS suivi de vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ SMS). Exemple: GAGNER, Max Modèle, Rue Modèle 1, 9999 Modèleville. – par internet en vous rendant sur www.migrosmagazine.ch/coupdechance. Délai de participation: 17 octobre 2010. Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms seront publiés sur le site www.migrosmagazine.ch. Pas de versement en espèces. La voie de droit est exclue. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours.

A table! Avec cet appareil multifonctions, tout est possible! Les poêlons font fondre dans la partie inférieure le fromage à raclette, tandis que des légumes ou de petits morceaux de viande rissolent sur la pierre. Bien vu: l’appareil reste toujours propre, car le jus de cuisson s’écoule par la rigole prévue à cet effet. La pierre, amovible, est facile à nettoyer, tout comme les poêlons antiadhésifs. Raclette 8 Hot Stone Mio Star, Fr. 129.–* * En vente dans les Melectronics et les plus grands magasins.

Pratique et propre

Secouer le grille-pain pour en faire sortir les miettes ou gratter l’appareil à croque-monsieur pour retirer le fromage resté collé? Ces tâches ingrates appartiennent au passé. Grâce aux sachets pour croque-monsieur, vous pouvez désormais garnir vos tranches de pain de tout ce que vous voulez. Les ingrédients resteront à l’intérieur, et vous en ressortirez votre sandwich chaud en un clin d’œil. De plus, le sachet, qui est réutilisable jusqu’à cinquante fois, permet d’éviter que les tranches de pain exemptes de gluten entrent en contact avec des miettes de pain conventionnel. Sachets pour croque-monsieur, 3 pièces, Fr. 5.90* * En vente dans les plus grands magasins.


8.20

avant 8.50

1.65 a

4.2 0

vant 1.70

Fondue Tr

adition, 4

–.65

00 g

3.70 av

avant –.70

Drink au yogourt Lé ge r à la fram boise, 5 dl

ant 3.90

Séré à la

1.40

Œufs su isses po u Arc-en-c iel d’éleva r pique -nique ge au so l, 6 pièce s

frambois

avant 1.50

–.60

–.80

avant –.85

Yogourt m

oka ferm

e M-Class

2.4 0

x, per 10

5.40

avant 5.70

Drink au yogourt Actilife Be ne col à la frais e, 6 × 6 5 ml

–.70

0g

avant 2.55

Yogourt à la grec aux gue que Yogos s, 180 g

1.60 a

Fromage fondu en tranches pour toa st, 20 0 g

vant 1.70

4.80

avant –.75

Coupe C

hantilly a

u chocola

t, 125 g

1.60 a

avant 4.95 e, bio, 18

isses d’é levage en plein air, 10 pièce s

ic, 125 g

avant –.90 Tilsit dou

rink M-C lassic, 250 ml

Œufs su

–.85

avant –.65

Choco -D

avant 4.40

vant 1.65

0g Mélange

pour gâte au au fro mage M-Class ic, 250 g

Baisse d e prix du rable su et s u r d r e no m b r eux autr les ar ticles frais e s pr o d u its.

Drink au

yogourt

à la frais

e, 5 d l

Ed a m , p e

r 10 0 g


82 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

L

a cuisine ordinaire d’un appartement genevois. C’est de cette pièce, où le bouteiller voisine avec la chaise pour bébé, que sont sortis les deux ouvrages chocs de Myret Zaki. Ils ont révélé les dessous de l’affaire UBS et fait toute la lumière sur la mort du secret bancaire*. Des best-sellers, vendus à des milliers d’exemplaires. «Voilà, c’est ici que j’écris, sur cette table, face à la cuisinière, le portable sur la table et une pile de documents juste à côté.» A l’écouter, rien, dans la vie, n’est insurmontable. Même quand on conjugue vie de mère, de femme, d’investigatrice de haut vol et qu’on s’attaque au monde très fermé et masculin de la finance. La journaliste, rédactrice en chef adjointe au magazine économique Bilan, a rédigé son livre sur la mort du secret bancaire et l’évasion fiscale durant son congé maternité. «La nuit, j’allaitais et la journée j’écrivais sur les trusts, ça a bien été. L’allaitement me donnait une certaine forme d’énergie.» Elle le dit avec un sourire et tant de naturel qu’on la croit. Ne lui parlez pas de «superwoman», qui sonne comme «bulldozer» à ses oreilles. Bosseuse, ambitieuse, avide de défis, oui. Et «d’une grande humilité», confie une collègue qui l’a fréquentée dans le cadre de ses fonctions. Myret Zaki, 37 ans, est aujourd’hui reconnue comme une experte du domaine bancaire, incollable sur les subprimes, UBS, l’évasion fiscale, convaincue qu’il est de son devoir de journaliste de démêler l’écheveau pour rendre intelligible la complexité bancaire. «La finance c’est comme une Ferrari. Elle avance à une vitesse folle et le grand public se trouve complètement dépassé. Or, elle est par-

Secrets de cuisine isine c’est… Pour vous, la cu nfance; j’ai grandi Un contact avec l’e nait and-mère qui cuisi aux côtés de ma gr veurs sa x au nels égyptiens des plats tradition extraordinaires. at favori? Quel est votre pl aï. th d pa Les nouilles fera jamais Ce qu’on ne vous La choucroute.

avaler?

e? ujours en réserv Qu’avez-vous to nons, oig s d’orange, de Du chocolat, du jus de l’ail. z-vous partager Avec qui aimerie un repas? trois ops, l’une de ses Avec le pharaon Ke st Myret, rit Amon. Merit c’e filles s’appelait Me t es signifie «celle qui mon nom, et cela aimée».

tout», déclare-t-elle en préparant un tajine agneau-poulet. Une recette donnée par des amis marocains; plus vite préparés que le plat traditionnel, la viande et les légumes mijoteront une heure dans un mélange d’épices. Quand elle «trouve le temps», Myret Zaki cuisine des plats d’Afrique du Nord qui rappellent les saveurs oubliées de l’enfance. Née au pays des pharaons, Suissesse d’adoption, musulmane croyante mais non pratiquante, elle est arrivée dans le canton de Genève à l’âge de 8 ans avec sa sœur jumelle et sa mère, fonctionnaire internationale. A l’école, les sœurs Zaki en-

Myret Zaki et la petite cuisine La journaliste genevoise est auteure de deux best-sellers économiques. A la table familiale qui lui sert américain. En attendant, elle concocte un tajine.


CUISINE DE SAISON MYRET ZAKI Myret Zaki: «Cette recette m’a été donnée par des amis marocains.»

COUPER le filet d’agneau en tranches. PELER les pommes de terre et les couper en quatre.

AJOUTER le chou-fleur. POURSUIVRE la cuisson

20 minutes à feu moyen.

de la finance

de bureau, elle s’apprête à écrire son troisième livre, sur le dollar

| 83


VALEUR FR.

25%

25.–

RABAIS

Tout l’assortiment

Utilisable dans tous les magasins Do it + Garden Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

de réduction sur tout!

Maintenant, jusqu’à

Achat minimal: Fr. 100.– Valable du 12.10.2010 au 25.10.2010


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

caissent durement le choc culturel en même temps qu’elles font sensation: elles alignent les 6, attisant les jalousies des camarades de classe. Des années pas faciles. Une double matu en poche – lettres classiques et modernes – Myret Zaki choisit de rentrer au Caire y faire ses études en sciences politiques. Là-bas, elle constate toutefois l’impossibilité pour une femme de faire carrière. Et en 1997, elle est de retour au bout du lac Léman. Engagée dans une banque privée, elle décroche rapidement un poste d’analyste junior. «Je suis entrée dans la finance parce j’étais parfaitement anglophone. Ensuite la Bourse, les marchés m’ont complètement fascinée.» Mais la forte en thème comprend pourtant que pour en pénétrer les arcanes, il faut s’en extraire. «Dans les banques vous n’obtenez pas les chiffres, vous n’êtes au courant de rien.» Alors en 2001, virage à 180 degrés, direction le journalisme, la profession de son père qu’elle a toujours rêvé d’exercer. Passée de l’autre côté du miroir, elle entre au quotidien Le Temps comme responsable... de la finance. Après avoir mené l’enquête sur UBS en 2008 et sur la mort du secret bancaire en 2009, la journaliste devenue auteure s’apprête à s’attaquer à un autre morceau de choix de l’économie internationale: la fin du dollar américain et la politique monétaire catastrophique menée par les Etats-Unis. Ce sera son troisième livre. «La faiblesse du dollar est une bien plus grande menace que l’euro», s’enflamme la belle Egyptienne à la chevelure sombre. Chez les banquiers, le nom de Zaki est désormais bien connu. Son carnet d’adresses s’est épaissi. Sa notoriété ainsi que son expérience lui donnent accès à des informations alternatives de première main. «Depuis l’affaire UBS, on a tendance à se méfier davantage des informations officielles.» Celle qui a investigué auprès d’anciens collaborateurs d’UBS à New York et mis au jour les risques inconsidérés pris par la banque aux Etats-Unis l’admet volontiers: derrière les milliards de bénéfices, elle n’avait alors

CUISINE DE SAISON MYRET ZAKI

| 85

A la fin du mois, Myret Zaki prendra trois mois sabbatiques pour écrire un livre sur le dollar américain. La sortie de l’ouvrage est prévue pour février.


Objectif petits prix. Maintenant

666.– Avant

Appareil photo numérique reflex EOS 1000D kit spécial

999.–

Écran 2,5", objectifs 18 – 55 mm et 75 – 300 mm, 3 photos/s, JPEG + RAW, système de nettoyage intégré EOS / 7933.454

10,1 mégapixels

Images tirées du DVD «LOST les disparus» © ABC Studios

+

+

Maintenant

999.–

RAM 4 Go Disque dur 500 Go

Avant

1999.–

Technologie No Frost " ,6 15 n CD a L r Éc HD

Congélateur GS24NV23 A+ No Frost

Capacité utile 193 l, réglage électronique de la température, 5 tiroirs de congélation transparents (dont 1 XL), dimensions (h x l x p): 156 x 60 x 65 cm / 7175.087

Ordinateur portable Aspire e 5745G-354G50Mnkk

hique Processeur Intel® Core® i3 350M, puce graphique NVIDIA® GeForce GT 310M avec RAM 512 Mo ouble (dédiée), graveur DVD +/– RW Multi Drive double couche, pavé numérique, lecteur de cartes 5 en 1, ws® webcam CrystalEye, interface HDMI, Windows 7 Home Premium (64 bits) / 7977.119

Maintenant

249.– Avant

299.–

Seulement 68 dB

Aspirateur Ultra Silencer

E CO - Products

Les offres sont valables du 12.10 au 25.10.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. Sous réserve de modifications de prix, de modèles et d’erreurs d’impression. FCM

+

sur tous les appareils photo reflex

777.–

Puissance 1800 W, filtre HEPA, rayon d’action 12 m, poignée AeroPro Classic / 7171.349

Avec objectif supplémentaire, sacoche et carte SD d’une valeur totale de Fr. 333.–

50%


CUISINE DE SAISON MYRET ZAKI

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

rien vu de la catastrophe en préparation. «Tout le monde a été berné; les analystes financiers aussi. La stratégie ne figurait dans aucun document. Et la direction à Zurich n’était au courant de rien», rappelle-t-elle. Avec son livre, elle a tapé sur les doigts d’UBS qui n’a pas démenti. Victoire. Pour autant, l’experte déclare entretenir aujourd’hui de bonnes relations avec la banque. «Le ménage a été fait. La nouvelle direction se désolidarise de la stratégie menée à l’époque.» A la fin du mois donc, la Genevoise prendra trois mois sabbatiques pour écrire sur le dollar. La parution est prévue aux Editions Favre pour février prochain. Son bureau – sa table de cuisine – sera le même. Et il s’agira de jongler avec la garde de la petite Isis, 15 mois. Son mari travaille comme elle à 80%; ils se relaieront. «Et heureusement, nous pouvons compter sur nos familles.»

| 87

Un tajine à l’agneau

Une recette de Myret Zaki

Céline Fontannaz Photos Thierry Parel

*«UBS, les dessous d’un scandale», Editions Favre, 2008 (épuisé). «Le secret bancaire est mort, vive l’évasion fiscale», Editions Favre, 2010.

PRÉPARATION 1) Hacher grossièrement l’oignon et l’ail. Couper le filet d’agneau en tranches d’env. 1 cm d’épaisseur, les courgettes en rondelles de 5 mm d’épaisseur et les pommes de terre en quatre. Séparer le chou-fleur en bouquets.

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

D savoureuses De recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

1 oignon 2 gousses d’ail 350 g de filet d’agneau 300 g de courgettes 500 g de pommes de terre fermes à la cuisson 500 g de chou-fleur 2 cs d’huile d’olive 8 cuisses inférieures de poulet 1 cc de cumin 1 cc de coriandre en poudre 1 sachet de safran 2 cc de fines herbes séchées, p. ex. herbes de Provence 7,5 dl de bouillon sel, poivre

2) Chauffer l’huile dans une grande casserole. Faire revenir les oignons et l’ail. Saisir la viande jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée. Ajouter les épices. Mouiller avec le bouillon, couvrir et laisser mijoter env. 40 min. à feu moyen. Ajouter les pommes de terre et le chou-

fleur et poursuivre la cuisson 20 min. à feu moyen. 5 minutes avant la fin de la cuisson ajouter les courgettes. Saler et poivrer. Suggestion Accompagner de semoule de blé dur ou de riz. Préparation: env. 15 min; cuisson: env. 60 min Valeur nutritive Par personne, env. 33 g de protéines, 24 g de lipides, 27 g de glucides, 1900 kJ / 450 kcal


88 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

L’épinard rend fort

Popeye avait raison: les épinards possèdent une hormone végétale qui favorise le développement musculaire. Le point avec Sonja Leissing, rédactrice culinaire.

Les épinards? A déguster été comme hiver

On trouve des épinards toute l’année dans le commerce. Au début du printemps, les jeunes pousses sont très appréciées en salade, notamment pour redonner un peu de peps aux plus stressés d’entre nous. Les feuilles fraîches se flétrissent rapidement: il est donc conseillé de les envelopper dans un linge humide et de les conserver jusqu’à deux jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, ou dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Les variétés récoltées en été, en automne et en hiver sont plus robustes, et leur goût est nettement plus intense et amer. Frais, les épinards se préparent de différentes façons. Oter les ti-

ges épaisses et laver soigneusement les feuilles sous l’eau. Faire revenir brièvement les feuilles avec de l’ail, une petite échalote et un peu d’eau. Grâce à leur arôme relevé, les épinards constituent une garniture idéale pour des plats de viande, mais aussi de poisson. Délicieux en potage, ils permettent également de réaliser une délicieuse farce pour feuilletés, tourtes ou cannellonis.

Epinards d’hiver Les épinards d’hiver sont pourvus de feuilles épaisses et fermes. Conseil: plus forts en goût que les autres variétés, ils sont trop amers pour être servis en salade mais sont idéaux pour confectionner une farce. Inciser une escalope de poulet, arroser d’huile et d’ail pressé et farcir de feuilles d’épinards fraîches en tassant bien. Envelopper de film alimentaire et cuire le tout dans un panier-vapeur env. 20 minutes.

Riche en vitamines, pas en fer

La couleur verte de l’épinard provient de la provitamine A. Ce légume est très riche en minéraux, en vitamine C et en acide folique. Il contient notamment une grande quantité de potassium, de calcium et de magnésium. Sa teneur en fer, en revanche, est très contestée. Certains affirment que le chimiste Gustav von Bunge qui avait déterminé en 1890 une quantité de fer de 40 mg pour 100 g d’épinards aurait basé ses analyses sur de la poudre d’épinards, dont la concentration en fer est dix fois plus élevée que celle des feuilles fraîches. D’autres pensent que ce mythe serait dû à une erreur de virgule commise par un autre chercheur. Celle-ci se serait perpétuée au fil des ans. Cauchemar de générations d’enfants, à qui l’on administrait cette bouillie verte comme on l’aurait fait d’un médicament, les épinards devraient ainsi leur réputation à un mauvais calcul. Fort heureusement, on a depuis fait toute la lumière sur cette contre-vérité et rares sont encore les parents qui forcent leurs progénitures à manger des épinards «parce qu’il y a du fer».

Photo Bab.ch/Stockfood

Q

uand on prononce le mot «épinards», la plupart d’entre nous pense tout de suite à Popeye, le marin maigrichon qui finit toujours par remporter une victoire très musclée après avoir englouti sa boîte d’épinards. Les scientifiques américains ont prouvé depuis longtemps que les feuilles d’épinards contenaient effectivement des substances censées accélérer la croissance musculaire. Mais la vraisemblance s’arrête là: les petites portions d’épinards en conserve qu’ingurgite Popeye ne suffiraient en aucun cas à transformer un gringalet en hercule. Pour obtenir un tel résultat, il faudrait en effet consommer au moins un kilo de ce légume chaque jour. Soyons honnêtes: bien qu’ils soient un régal sous forme de potage, de gratin, étuvés avec de l’ail ou en salade, même les plus grands amateurs d’épinards ne pourraient pas en manger autant.


CUISINE DE SAISON

| 89

Pousses d’épinards

Particulièrement fines et délicates, les jeunes pousses d’épinards sont très appréciées en salade. Conseil: accompagner les pousses d’épinards d’un légume riche en vitamine C, comme le poivron, afin que les nitrates qu’elles contiennent ne se transforment pas en nitrosamines.

Epinards à la crème

Epinards surgelés Les épinards surgelés, en branches ou hachés (conditionnés en galets), permettent de préparer rapidement une garniture idéale pour de nombreux plats. Il est très facile de doser la quantité voulue et de conserver le reste au congélateur. Conseil: étuver une échalote, ajouter les galets d’épinards surgelés. Mijoter env. 5 min avec un peu de bouillon et servir avec des pignons de pin grillés.

Les épinards à la crème – surgelés ou préparés maison – sont même appréciés des plus petits. Conseil: ils se marient particulièrement bien avec du poisson pané accompagné de pommes de terre à l’eau et constituent une farce délicieuse pour des lasagnes végétariennes.


W

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE AVEC EXELCAT® JUNIOR. COMMANDEZ GRATUITEMENT DÈS À PRÉSENT!

Oui, veuillez m’envoyer GRATUITEMENT le paquet Exelcat® Junior assorti de nombreuses astuces, de deux sachets-portions pour mon chaton téméraire et, pour mes prochains achats à la Migros, d’intéressants coupons de rabais d’une valeur de plus de CHF 10.–. Prénom/nom: Rue/n°: Adresse e-mail:

NPA/lieu: Nom et date d’anniversaire de votre chaton:

MIG 4

Envoyez à: Exelcat®, Case postale, 8706 Meilen, ou commandez le paquet sous www.exelcat.ch. Dernier délai d’envoi: 31.12.2010. Les adresses recueillies par Exelcat® sont réservées à des fins de marketing. Envoi uniquement en Suisse. Jusqu’à épuisement des stocks. Un seul paquet par ménage.

Exelcat est en vente à votre Migros


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

| 91

Professions Migros

Les amateurs de sports d’hiver se retrouvent à l’arcade Locaski, à Carouge. Laura Thomas y est conseillère à la location et assistante administrative.

Données personnelles

Laura Thomas est née un 20 août à Annecy. Elle travaille à Migros Genève depuis 2007. Formation: BAC L mention euro italien. Votre plus grande satisfaction dans votre travail? Je suis heureuse quand je peux partager ma passion du ski avec de nouveaux clients; faire découvrir les avantages des modèles carving à ceux qui skiaient jusqu’alors avec des skis droits ou faire pleinement apprécier le ski aux femmes afin qu’elles ne se contentent plus d’aller sur les pistes pour accompagner enfants ou mari.

C

ouleurs vives et graphismes audacieux vont trancher cette année avec le blanc des pistes enneigées! Les sports d’hiver sont à la fête. Et si vous choisissiez l’option location? Sportive accomplie, Laura Thomas a suivi une classe de sports études ski pendant deux ans. Outre des entraînements intensifs sur les pistes du GrandBornand et du Chinaillon, elle a également pratiqué le basket, le roller, le VTT, la randonnée, l’escalade, le handball et le volley.

Laura Thomas: «Les designers inspirés ont imaginé des skis, snowboards et chaussures très colorés.»

Louer à la journée ou à la saison Laura Thomas, comment fonctionne l’arcade Locaski?

Photo Christian Marchon

La saison débute en octobre et s’achève fin avril. Nous travaillons alors avec une équipe de dix personnes. De mai à septembre, nous sommes quatre pour remettre le matériel en état, réceptionner les commandes et préparer la nouvelle saison. Fin septembre, nous partons tous à Saas-Fee avec quelques clients passionnés pour tester les nouveautés et être ainsi à même de donner les meilleurs conseils. Quel matériel proposez-vous?

Quelque 25 000 articles dans les marques Nidecker, Nordica, Rossignol, Salomon, Völkl et Dalbello. Outre les skis de piste et snowboards, nous avons des skis pour le

fond, la randonnée et le telemark, des chaussures, des patins à glace, des luges, des raquettes à neige et des packs Arva (sets de sécurité avec émetteur, pelle et sonde). »Nous avons aussi une ligne de skis pour les femmes. Quelles sont les conditions de location?

On peut louer à la journée ou à la saison. Jusqu’à dix-sept jours, les tarifs sont dégressifs. A partir de dix-huit jours cumulés, on rejoint le prix de location à la saison. Quelles sont les garanties de sécurité?

Tous nos skis sont réglés aux normes du Bureau de prévention des accidents (BPA). Les carres et se-

Pour être en forme durant toute une journée de ski, que mangez-vous? Des féculents la veille et un bon petit déjeuner avant de partir sur les pistes. En cours de journée, j’aime pique-niquer dans la nature pour profiter du paysage.

melles sont passées en machine. Nous adaptons les fixations selon l’âge, la taille, le poids et le niveau du skieur.

Quel conseil donneriez-vous avant de chausser ses skis?

Quels sont les savoirs et qualités utiles dans votre profession?

Prévoir trois couches de vêtements techniques mais n’enfiler qu’une paire de chaussettes.

Une bonne connaissance technique du matériel proposé, la patience, l’écoute et la pratique de l’anglais. Locaski propose aussi petits et grands services pour les skis de tout un chacun. En quoi cela consiste-t-il?

Il s’agit de décrasser, apporter une structure pierre, farter à chaud, polir la semelle et affûter les carres. Le grand service comporte en plus un surmoulage.

S’échauffer avec une petite marche. Pour ne pas souffrir du froid?

Consignes de sécurité sur les pistes?

Eviter le ski hors-pistes, respecter les autres skieurs, s’arrêter au bord des pistes et non derrière une bosse, porter un casque et penser à la crème solaire! Propos recueillis par Isabelle Vidon

Locaski – 34, avenue Vibert, à Carouge, tél. 022 307 29 80. Plus d’info sur www.locaski.ch


présentent :

Fr. 5.-* de réduc la première semaine! Easy Mise en scène : Gaspard Boesch Textes et chansons : Gaspard Boesch, Philippe Cohen Nicolas Haut et Laurent Nicolet

*Catégories L, A, B, C / Plein tarif

Interprètes : Sibylle Blanc, Céline Goormaghtigh, Léonie Keller, Sylvie Legault, Philippe Cohen, Alain Monney, Marc-André Muller, Nicolas Haut et Christian Sinniger Chorégraphies : Caty Eybert, Sylvia Stocker, Loic Dinga et Philéas Galouo Danse et hip-hop : Anke Baerg, Tatiana Desardouin, Maroussia Ehrnrooth Loic Dinga et Philéas Galouo Promotion et relations presse : the team.ch – Sonja Funk et Christine Wavre Administration et comptabilité : Berney Fiduciaire et Guiti Tabrizian

Arrangements et direction musicale : Gilles Rosset Assistante à la mise en scène : Caty Eybert Répétitions chant : Gilles Rosset et Antoine Marguier Costumes : Trina Lobo assistée par Marion Schmid Coiffures, maquillages, perruques : Johannita Mutter Direction technique et scène : Ygal Bohbot et J.M. Morel Scénographie et vidéo : Robert Nortik et Gabriel Bonnefoy Lumières, son, régies : Martin Leu, Elias Siddiqui, Thierry van Osselt et Manuel Cohen Accessoires : Lambert Bastar

dès le 21 octobre 2010 au Casino-Théâtre – Genève 42, rue de Carouge – 1205 Genève / mardi, mercredi, vendredi et samedi à 20h30, jeudi à 19h, dimanche à 17h.

LOCATION: Service culturel Migros Genève 7 rue du Prince - 1204 Genève / Stand Info Balexert 27, av. Louis-Casaï - 1209 Genève / Migros Nyon-La Combe Rue de la Morâche 6 - Nyon Billetterie Ville de Genève: Alhambra : 10, rue de la Rôtisserie – Arcade d’info municipale : 1, Pont de la Machine – Maison des arts du Grütli : 16, rue Général-Dufour – Genève-Tourisme : 18, rue du Mont-Blanc – Cité Seniors : 28, rue Amat

Renseignements : 0800 418 418 (numéro gratuit)

www.larvue.ch

Un spectacle réalisé avec le soutien du Département des affaires culturelles de la Ville de Genève


VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 93

Une femme très sage

«Anna Dunant sœur d’Henry», paru chez Slatkine, évoque la vie tumultueuse d’Henry Dunant, l’un des fondateurs de la Croix-Rouge.

C

laire Druc-Vaucher a retrouvé des lettres de cet ancêtre qui avait rompu avec Genève où il ne voulait plus remettre les pieds. Ces lettres dont nous avons la copie s’adressent davantage à ses parents plus jeunes qu’à sa sœur mais feront les délices d’un graphologue. Anna, sensible et facilement dépressive, se fait du souci pour Henry. Il écrit rarement et on ne sait pas trop où il est. On garde à son sujet un silence pesant. Il doit de l’argent à tout le monde, rencontre des rois, des reines, des ducs… on ne voit pas trop pourquoi… étudie différentes religions, publie des textes trop novateurs, semble se disperser… Bref, un parent qu’on oublie volontiers.

Histoire genevoise toujours

Les Editions Slatkine, qui ont publié l’ouvrage de Claire Druc-Vaucher, ont aussi publié les biographies d’Henry Dunant (par Roger Durand) et de Gustave Moynier (par François Bugnion). En la mémoire de ces deux Genevois philanthropes, tous deux décédés en 1910, l’association Henry Dunant + Gustave Moynier organise un colloque historique les 14, 15 et 16 octobre au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Plus d’infos sur www.dunant-moynier.org.

Tout commence à Solferino

Il avait une vingtaine d’années lorsque la banque qui l’employait l’a envoyé en Algérie en mission de reconnaissance mais il avait une autre idée en tête: fonder sa propre entreprise. Des moulins à blé pour approvisionner l’armée française, par exemple. Tout est à créer. De sept hectares, on passera à cinq cents. On dirait Perrette et le pot au lait. Mais il se désintéresse des moulins, les laisse gérer par un associé et passe déjà à autre chose: une plaquette à la gloire de Napoléon III qu’il ne rencontrera jamais. C’est dans cette course improbable qu’il se retrouve par hasard à Solferino, un champ de bataille où 40 000 soldats agonisent. Chacun s’occupe de ses propres blessés, lesquels pensent qu’ils vont être achevés par un soignant de l’adversaire. Incroyable de nos jours! Dunant, bouleversé, oublie ses intérêts et se dévoue. C’est à la suite de cet épisode qu’il écrit Un souvenir de Solferino et fonde la Croix-Rouge en compa-

Grâce à Claire Druc-Vaucher, et avec Anna Dunant, nous découvrons une autre Genève.

gnie de Gustave Moynier, du Général Dufour, du docteur Louis Appia qui s’intéresse à la chirurgie de guerre et du docteur Théodore Maunoir. Pendant ce temps, sa sœur Anna, fille de pasteur, a épousé un pasteur lui-même fils de pasteur, ce qui fait beaucoup de pasteurs. A Genève, la Ville Haute se différencie nettement de la Ville Basse. On «s’aventure» à Saint-Gervais… Les murailles sont détruites vers

1850, le pont de la Coulouvrenière n’existe pas, le chemin de fer est encore presque un rêve en dépit de l’exemple de la France et de l’Italie.

Dans la Genève du XIXe siècle

En diligence, en phaéton, en fiacre, parfois en bateau, c’est-à-dire en n’importe quel équipage, on parcourt des kilomètres qui prennent des heures. Les parents d’Anna ont, outre la maison de la rue

Saint-Léger, un domaine à Bossey, près de Céligny. Le jeune couple s’installe à Gênes pour dispenser la bonne parole mais la jeune femme peine à s’intéresser aux pauvres. Anna et son mari reviennent à Genève à cause du choléra qui sévit. Il fait nettement meilleur du côté des Bastions. Les enfants fréquenteront la petite école de la rue des Chaudronniers. On rase d’anciennes maisons pour en construire de neuves à l’identique, on trace des avenues à la mode haussmannienne ce qui donne du travail aux nombreux chômeurs. Henry Dunant écrit parfois, est passablement délaissé, méconnu. Il finira ses jours seul près du lac de Constance mais jusqu’au bout il se rendra utile. En choisissant d’évoquer la vie de la sœur d’Henry Dunant, Claire Druc-Vaucher nous révèle un pan d’histoire genevoise plus intime, très humain. Liliane Roussy


Pour les fans de hockey ! Maintenant

99.90 Maintenant Avant

109.–

Disponible pour Playstation 3 et Xbox 360 EA SPORTS - NHL 11 / 7853.001.11112

NHL Slapshot

avec crosse de hockey / 7853.001.11112

89.90

Les offres sont valables jusqu’au 18.10.2010 ou jusqu’à épuisement des stocks au melectronics du MParc La Praille, avenue Vibert 32 - 1227 Carouge et au rayon melectronics de Migros Balexert, avenue Louis-Casaï 27 - 1209 Genève.


VOTRE RÉGION MIGROS GENÈVE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

| 95

Une école à dimension humaine

Formations, loisirs et créativité à l’Ecole-club Migros de Nyon!

S

i au fil des ans l’Ecole-club de Nyon enregistre un taux de fréquentation en progression, ce n’est pas le fruit du hasard. En effet, nous pouvons facilement détecter quatre raisons qui motivent tout un chacun à choisir notre Ecole-club pour se former: l’environnement, l’accueil, l’offre de cours et la qualité de l’enseignement. Située à proximité du centre commercial de Nyon-La Combe, l’Ecole-club Migros se trouve au cœur de la ville et bénéficie de toutes les facilités d’accès et notamment d’un immense parking. Les vingt-six salles de classe, équipées de matériel pédagogique moderne, sont situées en retrait

François Ponzio, chef de centre de l’Ecole-club de Nyon. Donner libre cours à sa créativité.

du bruit créant ainsi un climat propice à l’étude. A la réception, quatre conseillères sont à l’écoute de la clientèle pour donner toutes les informations utiles sur les cours et les formations et prendre les inscriptions. L’école de Nyon, il est vrai, peut difficilement rivaliser avec ses «grandes sœurs» de GenèveCentre et Balexert. Toutefois, nous sommes fiers de proposer une palette de cours de langues particulièrement large. Onze langues sont enseignées. Le français arrive en tête, talonné par l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien et le portugais. Le grec, l’arabe et le russe répondent également à une demande soutenue du public, voire

des entreprises. De nombreux cours de loisirs sont également proposés, qu’il s’agisse de sport, de gymnastique ou de détente – yoga, pilates, zumba, par exemple – ou d’arts créatifs comme le dessin ou la peinture.

Une affaire de goût

On peut aussi être créatif en cuisine! Depuis une année, une cuisine dotée des équipements les plus performants a déjà permis à une centaine de personnes de s’initier ou de se perfectionner dans l’art culinaire. L’Ecole-club de Nyon vous invite à un véritable tour du monde avec la gastronomie française (ma-

carons, cocktails servis en cuillers et verrines, par exemple), les cuisines aux saveurs délicates et relevées de la Méditerranée, du Maroc, de la Chine, du Japon (confection de sushis) ou encore de la Thaïlande. A la veille des fêtes de Noël, une halte s’impose au voyageur pour se mettre à table devant un foie gras fait maison. Enfin, pour réaliser d’heureux et savoureux mariages, le cours de connaissance des vins est très apprécié.

Formations professionnelles et diplômes

Après la carte des mets, l’Ecoleclub de Nyon pense aux cartes de visite professionnelles et distribue plusieurs atouts. Cette année nous envisageons de faire démarrer des cours du secteur «Management et Economie» persuadés qu’à Nyon, ils peuvent occuper une place de choix. Il s’agit de formations commerciales permettant l’obtention de diplômes reconnus, y compris dans le domaine de l’informatique. Pour donner du sens et une âme à tou-

tes ces formations, l’Ecole-club de Nyon s’est entourée de pédagogues riches d’une grande expérience dans la formation des adultes. Ils apportent à leurs élèves un maximum d’atouts pour repartir au terme de leur formation avec un bagage solide dans tous les domaines sur la voie du succès. Souvent, nos cours sont organisés en petits groupes, ce qui renforce la participation et le dialogue constructif rendant la formation encore plus dynamique. Oui! L’Ecole-club de Nyon est véritablement à taille humaine. Le fondateur de Migros Gottlieb Duttweiler avait souhaité placer «l’homme au centre de ses préoccupations». A l’Ecole-club Migros, «nous plaçons le participant quotidiennement au centre nos activités». François Ponzio

Renseignements Infos: www.ecole-club.ch ou passez nous rendre visite 1, chemin de Crève-Cœur, à Nyon ou appelez-nous au 022 362 08 00


96 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Les données numériques à l’épreuve du temps

Toutes vos photos et l’intégralité de votre discothèque n’existent que sur le disque dur de votre ordinateur? Mauvaise idée. Comme on vous le préconisait il y a quelques années, vous avez tout sauvegardé sur CD ou DVD? Dommage, dans dix ans à peine, vous aurez tout perdu.

E

nviron 280 milliards de gigaoctets. Non, ce n’est pas la taille du trafic de l’internet depuis sa création. Simplement la production mondiale de données numériques en 2007, estimée par un cabinet d’étude américain. Se

poser la question du trop-plein et de l’intérêt de tout stocker (lire encadré) est une chose. S’inquiéter de la pérennité de cette masse de documents en est une autre. Et sur ce point, les experts tirent la sonnette d’alarme. Seuls les diamants

sont éternels, d’après James Bond. Quoique gravés au laser, les CD et autres DVD sur lesquels vous avez patiemment enregistré l’intégralité de votre disco et photothèque familiale ne dépasseraient pas une dizaine d’années. Au mieux, selon le rapport d’un groupe d’experts français de l’Académie des sciences et des technologies. Pire, d’après les scientifiques: même soigneusement rangés dans le tiroir du bureau et jamais utilisés, ces supports se dégradent. Alors que, curieusement, la durabilité des disques numériques vendus gravés s’avère, elle, bien meilleure.

Des problèmes sur le long terme

Disques durs, CD ou DVD: tous les supports numériques se dégradent avec le temps.

Tant mieux pour votre intégrale de James Bond. Reste à s’inquiéter pour le reste. Car il semblerait que les industriels aient quelque peu confondu stockage et archivage. «Les progrès spectaculaires des disques durs et leur chute de prix permettent maintenant de stocker aisément de l’information. Mais archiver de cette façon sur le long terme pose un tout autre problème», souligne ainsi le rapport sobrement intitulé Longévité de l’information numérique. C’est le paradoxe d’une société qui produit un

nombre croissant d’informations recopiables à l’infini sans réelle perte de qualité. «Et d’un autre côté la durée de vie des supports pour les conserver n’a jamais été aussi courte.» Cette fragilité du patrimoine numérique pousse toujours plus d’institutions à se prémunir contre une perte rapide de leurs données. Quelques administrations, fonds nationaux et autres grandes banques se sont lancés dans une stratégie active dite de «migration perpétuelle», soit une copie à double ou à triple des principaux dossiers sur des serveurs ou d’immen-


VIE PRATIQUE HI-TECH

| 97

Une technologie en chasse une autre

ses disques durs. Le risque de voir disparaître des années entières d’informations scientifiques ou techniques s’avère en revanche beaucoup plus grand au sein de beaucoup d’entreprises et d’institutions, qui «ignorent largement le problème», selon les experts. Et ne parlons même pas des plus petites structures, type cabinets et autres PME, qui n’ont souvent pas les moyens d’élaborer une vraie politique d’archivage numérique. Et nous, alors? Comment tout un chacun peut-il s’assurer que la mémoire familiale ou que ses ar-

chives personnelles pourront encore être consultables dans une ou deux décennies? Se poser cette question, c’est d’abord se demander si «tout conserver a vraiment un sens», relève l’anthropologue lausannoise Daniela Cerqui Ducret. «Il y a une sorte de frénésie quantitative à vouloir immortaliser chaque micro-instant de nos vies.»

Des supports fragiles

Commencer par trier le bon grain de l’ivraie, donc. Et avec le reste? La mauvaise nouvelle est donc

que «graver ses photos sur CD ou DVD pour les archiver ne sert à rien», répète à Neuchâtel Christophe Brandt, le directeur de l’Institut suisse pour la conservation de la photographie. Remarque qui vaut aussi pour la musique issue d’Itunes ou autres machines à MP3. Verdict: durée de vie trop courte, mais aussi risque important de dommage physique. «Une grosse raie et les images deviennent irrécupérables», note encore Christophe Brandt. Il y a quelques années, il était parfois préconisé de faire effectuer des tirages des

Pendant des siècles, des parchemins savamment copiés assuraient la mémoire d’une époque. Inutile d’enluminer le tableau: malgré ses immenses avantages en termes d’immédiateté ou de diffusion, l’ère numérique semble mettre aussitôt en danger ce qu’elle produit en quantités de plus en plus importantes. C’est un peu comme ce nouveau lave-linge dont le technicien vous dit «qu’il n’est plus fabriqué comme avant», comme si la durée de vie de certains composants était volontairement limitée. Pour les données issues du croisement informatique, la problématique se corse avec des technologies devenant rapidement obsolètes, la nouveauté chassant la précédente, un peu à l’image de la disquette supplantée par le CD enregistrable, lui-même rendu caduc par la capacité supérieure du DVD-R, qui désormais à son tour se voit relégué au rang d’antiquité par le double mouvement de l’essor de la haute définition et de clichés à la taille de plus en plus importante. Seule solution pour l’utilisateur: se tenir au courant, et s’adapter, en multipliant les outils. Ce qui n’empêchera sans doute pas une grande migration vers un nouveau système tous les dix ou vingt ans. Un exemple parmi d’autres? Les petits appareils à bande magnétique apparus il y a moins de dix ans pour stocker des archives photo ne vont pas tarder à rejoindre les musées. Et puis il y a la question du classement. Tout amateur d’images vous le dira: à partir de quelques centaines de clichés, il convient de réfléchir à la manière de s’y prendre. Sous peine, précisément, de ne plus rien retrouver. Pour cela, la méthode simple du classement par dossiers issue du monde Windows conserve ses adeptes. Les plus technophiles opteront, eux, pour un logiciel spécialisé (Iphoto chez Apple, Photoshop Elements, Picasa, Studioline et bien d’autres). En général, plus les fonctions s’accumulent, plus la difficulté croît. Donc repérer ses besoins avant de se lancer.


VIE PRATIQUE HI-TECH

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

clichés que l’on voulait conserver. Erreur, selon notre spécialiste. «A moins d’utiliser du papier photo spécial hors de portée des amateurs, la technique utilisée par les labos de développement laisse augurer un effacement assez rapide des couleurs.»

La meilleure solution: le disque dur externe

La meilleure, ou la moins mauvaise, solution reste donc l’usage d’un disque dur externe qui s’avère, contrairement aux apparences, bien plus costaud pour autant qu’il ne soit pas allumé en permanence, mais en revanche lancé de temps en temps en lecture/écriture. La bonne nouvelle, dans ce cas, est que les tarifs deviennent plus qu’abordables. «Et un téraoctet suffit pour stocker plus de 300 000 images en jpeg, dix fois moins pour du format «tiff» sans

compression.» De quoi voir venir, donc. Toute la difficulté étant d’y penser et d’effectuer des sauvegardes régulières, ou d’opter pour un système de sauvegarde automatique, voire en miroir avec la technologie RAID qui copie simultanément sur plusieurs supports. «Bien des photographes professionnels ne prennent même pas le temps de le faire de manière systématique, ce qui nous laisse penser à de futurs manques en termes d’archives.»

Des programmes qui simplifient l’existence

On trouve sur le marché pléthore de logiciels performants, souvent vendus avec les disques durs externes récents, qui simplifient à l’envi le «back-up». Il suffit même parfois d’appuyer sur un bouton pour sauvegarder la totalité – programmes compris – du contenu (tou-

jours volumineux) d’un ordinateur. Pas de raison de s’en priver, donc. Autre solution éventuelle, faire confiance à un site de sauvegarde. Plusieurs d’entre eux proposent, gratuitement ou non, d’envoyer manuellement ou automatiquement des données sur un serveur avec une place allouée après avoir été compressées au moyen d’un programme de back-up. C’est notamment le cas du service Apple MobileMe, mais aussi de Gmail, ou de sites plus spécialisés en images. «Cette méthode s’avère relativement pratique, et l’offre en la matière va certainement augmenter», explique encore Christophe Brandt. A condition, bien sûr, de s’en remettre une fois encore aux prestations du fournisseur de données. Une manière de boucler la boucle, en somme. Pierre Léderrey Photos Istockphoto / Argum

| 99

EN BREF

Et les clés USB? Autres supports à éviter pour la conservation de longue durée: la clé USB et les cartes mémoires, qui n’ont pas été prévues pour durer dans le temps mais pour stocker temporairement.

A ne pas confondre… Ne pas confondre les sites ou serveurs de stockage avec ceux de partage en ligne comme Picasa ou Flickr. Ces derniers compressent souvent les photos à l’envi. Quant aux sites de marchands de tirage photo, ils suppriment souvent les clichés après une certaine durée.

Publicité

«Les 30 secondes qui prouvent mon innocence.»

L’original

Crash Recorder/

Assurance des véhicules automobiles Clarification objective du déroulement de l’accident Crash Recorder offert et installation gratuite sur place www.AXA.ch/crashrecorder ou 0800 809 809


100 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Leurre du monde meilleur

La tentation de l’activisme politique se présente sans doute à tout honnête homme. On en vient vite à «se tourmenter en faveur d’un monde mieux organisé, plus équitable, économiquement stable et définitivement meilleur». Sauf que Grozdanovitch a beau jeu de faire valoir que, là aussi, probablement, l’inaction vaut mieux. Beau jeu de rappeler qu’aucune révolution n’a fait l’économie de la violence et de la barbarie. Alors que jusque-là «les masses populaires continuaient vraisemblablement de vivre au sein de leur robuste bonheur précaire en attendant qu’on vienne les persuader de leur insoutenable malheur». Ces avantages prétendus de l’ascèse et de la pauvreté peuvent bien sûr faire ricaner. C’est une chose pourtant, le bonheur des pauvres, que constatait déjà le très éclairé La Bruyère: «Si je compare les grands avec le peuple, ce dernier me paraît content du nécessaire et les autres sont inquiets et pauvres avec le superflu.»

Selon Denis Grozdanovitch, les vraies délices sur cette terre peuvent s’obtenir à partir des éléments les plus simples, comme l’art de la sieste.


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 101

A une époque où même les loisirs sont devenus une industrie, ne rien faire tiendrait presque du miracle. Un art difficile, en tout cas, dont l’écrivain Denis Grozdanovitch pose les imperceptibles fondements. Extraits.

D

es parties de pêche de son enfance, avec friture immédiate au bord de l’eau et bouteille de cidre au frais dans la rivière, l’écrivain Denis Grozdanovitch a retenu la petite leçon paternelle suivante: que le «vrai luxe», «les vraies délices sur cette terre» peuvent «s’obtenir à partir des éléments les plus simples». Sous-entendu, sans qu’il soit forcément nécessaire d’en faire, constamment, des tonnes. Avec son Art difficile de ne presque rien faire, réédité aujourd’hui en poche, Grozdanovitch apparaît comme une sorte de récidiviste du farniente, ou du moins de la vie en apesanteur, si l’on en croit sa bibliographie: Petit traité de désinvolture (2002), Rêveurs et nageurs (2005), Minuscules extases (2009)...

«Un vrai paresseux est toujours occupé»

Les bienfaits de l’inactivité

Cela posé, il conviendra de distinguer entre paresse et fainéantise. Pour éviter toute confusion, Grozdanovitch, qui cumula un temps la double occupation d’érudit et de sportif professionnel, appelle à la rescousse le célèbre humoriste anglais Jerome K. Jerome et ses Pensées paresseuses d’un paresseux. Où il est établi que la paresse, «ça n’a rien à voir avec quelqu’un qui se laisse aller les mains dans les poches. Au contraire, ce qui caractérise le mieux un vrai paresseux, c’est qu’il est toujours intensément occupé.» Ne serait-ce que parce qu’il est «impossible d’apprécier sa paresse si on n’a pas une masse de travail devant soi. Ce n’est pas drôle de ne rien faire quand on n’a rien à faire.» Et puis il faut bien défendre bec et ongles son droit à la paresse. Un vrai challenge, un vrai boulot, dans un monde aujourd’hui qui semble avoir fait, selon Grozdanovitch, «sa religion de l’activisme anglo-saxon protestant» et son mot d’ordre, «la rédemption par le travail». Un monde, qui plus est, dans lequel il ne semble même plus y

avoir de place pour de «vraies vacances». A preuve ce «rythme de loisirs frénétiques menés tambour battant dès l’aurore». Un temps prétendument libre et désormais lui aussi quasiment «inféodé au sacro-saint credo du rendement et de la production.»

Le poids de l’éducation et de la mauvaise conscience

Ne presque rien faire, se désole Grozdanovitch, s’avère d’autant plus difficile que le poids de l’éducation est là pour nous pousser traîtreusement dans le dos. Avec des principes chevillés comme «le respect sacré du volontarisme» ou «la foi indéfectible en les vertus de l’effort pénible», le tout fâcheusement assaisonné d’un peu de mauvaise conscience. Pas étonnant donc si l’on se surprend «sans cesse et de façon impénitente à en faire beaucoup trop». Un activisme qui présente le désavantage de provoquer des dégâts qu’une tranquille inactivité aurait suffi à éviter. Grozdanovitch en appelle à une sorte de bravoure d’un nouveau genre et en même temps très ancienne: «Résister à ses propres préventions activistes pour s’empêcher d’intervenir à tout prix.» Et surtout à tort et à travers, «particulièrement dans certaines situations embrouillées où notre besoin effréné de justice, cherchant à s’exprimer coûte que coûte, déclenche de sourds et insidieux désastres». Qu’on ne s’y trompe pas: l’affaire là est des plus sérieuses. Grozdanovitch rappelle qu’on retrouve ce genre de sagesse à la base de philosophies et de mouvements spirituels aussi considérables que le bouddhisme, le confucianisme, le taoïsme, le zen japonais, sur lesquels de grandes civilisations se sont appuyées. «Pour Confucius, mieux valait se montrer humain que juste et pour les grands maîtres du Tao, il allait de soi qu’on ne saurait


102 |

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Dans le monde animal, le chat est l’exemple même de l’inactivité forcenée.

avoir raison sans avoir tort… C’est pourquoi la sagesse ne consistait pas tant à séparer de force le bien et le mal qu’à apprendre à le chevaucher, de même qu’un bouchon suit les crêtes et les creux des vagues.»

«La disponibilité et le courage de laisser faire»

Ce que le philosophe allemand contemporain Peter Sloterdijk formulera autrement en parlant «d’entretenir une relation non violente, dépourvue de toute espèce d’agressivité avec la réalité, de remplacer la frénésie de l’intervention active par la disponibilité et le courage de laisser faire…» Cette sagesse peut parfois s’acquérir très facilement, comme sans le vouloir. Gozdanovitch donne ainsi l’exemple de la «sieste méridienne». Dans ce repos qui suit le repas de midi, ce «sommeil de surface», cette demi-conscience, on peut voir un excellent moyen de rejoindre le fameux «cours des choses», si cher aux taoïstes de l’ancienne Chine, «lesquels aimaient précisément à répéter que pour bien vivre il valait mieux ne vivre qu’à demi». On pourra aussi considérer

La preuve par le chat Dans sa préface à «L’art de ne presque rien faire», Simon Leys invoque en matière d’inactivité forcenée l’exemple inévitable du chat et les bénéfices considérables qu’il en tire. Lui qui passe l’essentiel de son temps à dormir se montre toujours à son avantage: «gracieux au repos», «foudroyant à la chasse», doté de réflexes d’une rapidité et d’une précision infaillible». Alors que des animaux comme les lapins ou les cochons d’Inde, incapables «de fermer l’œil plus de trois minutes d’affilée», offrent le spectacle de créatures «névrosées en proie à une tremblote chronique». Autre exemple, bien plus radical encore, tiré du monde animal: le paresseux, forcément. Un «indéfectible réfractaire aux thèses darwiniennes», qui se moque depuis des millénaires du «prétendu devoir d’adaptation permanente» et se gausse allègrement du «struggle for life».

avec profit les tristes raisons pour lesquelles généralement nos contemporains s’agitent du matin au soir: «S’assurer un standing en rapport avec leur conception du luxe ou encore être en règle avec leur conscience.» Dans ces conditions, on se méfiera d’instinct de notions comme le «progrès», que rien ni personne ne saurait évidemment arrêter. Grozdanovitch note d’entrée qu’à côté d’une «confiance aveugle aux bienfaits du monde techniciste»,

ce fameux progrès ne se préoccupe que très peu de la question «du bien-être, des commodités réelles, de la courtoisie, de la civilité au sens propre du terme et, en bref, du bonheur en général». Et puis surtout il y a cette «très élémentaire loi des compensations: ce qu’on gagne d’un côté on le perd de l’autre». Ainsi, comme le certifie le psychanalyste Havelock Ellis, «ce que nous appelons progrès n’est que le remplacement d’un inconvénient par un autre».

Par exemple, les vies épargnées grâce aux progrès de la chirurgie seront perdues par l’invention de l’automobile. Et puis il y a la terrible «loi Gabor» énoncée lors d’un congrès de sociologues sur la science et la technique: «A savoir que tout ce qui pourrait être fait serait fait.» Y compris n’importe quoi comme «les plus invraisemblables manipulations génétiques, les pires expérimentations biologiques…»

Un galet pour enterrer les affaires urgentes

Grozdanovitch dispose de plein de petites histoires et de témoignages pour illustrer la supériorité de l’inaction. Celle par exemple du caillou posé sur le bureau d’un vieux maire vénitien et remplissant une fonction très précise: «A chaque fois que vous parvient une lettre estampillée «Urgent», vous la placez sous ce lourd galet et vous n’y touchez plus, les affaires, croyez-en ma longue expérience, n’en iront que mieux.» Laurent Nicolet Photos Istockphoto / Getty

A lire: Denis Grozdanovitch, «L’art de ne presque rien faire». Folio 5112


www.

Vous trouvez d'autres voyages de Fête dans notre catalogue

.ch

Avent / Voyages de Fête ou à l'adresse www.marti.ch

Noël à Nuremberg Saint-Sylvestre Nuremberg est une grande ville moderne à Berlin avec un flair moyenâgeux. L’architecture,

Saint-Sylvestre sur la Côte d'Azur

les musées et les trésors culturels témoignent d’un riche passé. La petite, mais bucolique vieille ville, des quartiers empreints de tradition, des événements culturels, des marchés animés, des fêtes et bien-sûr une offre gastronomique très variée font qu’un séjour à Nuremberg est agréable et inoubliable.

Berlin, la capitale de l’Allemagne, compte parmi les lieux les plus importants de l’histoire d’Allemagne, ce qui est également représenté par ses nombreuses curiosités. Depuis la réunification de l’Allemagne, en 1989, toutes ces richesses peuvent être admirées à présent par tous les visiteurs. Laissez-vous envoûter par le charme de cette métropole mondiale.

DATE DU VOYAGE 1. 23 - 26 décembre

DATE DU VOYAGE 1. 29 décembre - 02 janvier

PROGRAMME DU VOYAGE 1er jour: Suisse - Nuremberg 2e jour: Nuremberg 3e jour: excursion à Rothenburg 4e jour: Nuremberg - Ulm - retour

PROGRAMME DU VOYAGE 1er jour: Suisse - Berlin 2e jour: Berlin 3e jour: Berlin 4e jour: excursion à Potsdam 5e jour: Berlin - retour

PRIX

4 jours chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation oblig. Option siège double à usage individuel

Le splendide littoral entre Saint-Tropez et Menton est l’une des régions les plus diversifiées de France: la Côte d’Azur, gâtée par le soleil, est appréciée autant par les fervents de culture que par les amoureux de la nature et de beaux paysages. Le vieux Cannes pittoresque est juché sur les flancs du Suquet. DATE DU VOYAGE 1. 30 décembre - 02 janvier PROGRAMME DU VOYAGE 1er jour: Suisse - Cannes 2e jour: excursion à Nice 3e jour: excursion à Grasse 4e jour: Cannes - retour

PRIX

CHF 695.CHF

695.-

CHF

25.-

CHF

80.-

PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 3 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 3 repas du soir • Visites guidées de Nuremberg et Rothenburg • Entrées et visites selon programme HOTEL Hôtel Maritim, Nuremberg (cat. off. ****) Très bon hôtel avec restaurant, bar, piscine couverte, sauna et solarium. LIEUX DE DEPART Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Bienne, Kallnach* *Parking gratuit à disposition

PRIX

5 jours chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation oblig. Option siège double à usage individuel

4 jours CHF 975.CHF 1'110.CHF

CHF

25.-

100.-

PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 4 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 2 repas du soir • Repas de gala de Saint-Sylvestre, boissons et divertissement musical inclus • Extraits du show «Stars in Concert» • Visite guidée de Berlin (en deux parties) • Entrées et visites selon programme HOTEL Estrel Hôtel, Berlin (cat. off. ****) Très bon hôtel avec differents restaurants, bars ainsi qu'une salle fitness. LIEUX DE DEPART voir Nuremberg

chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation oblig. Option siège double à usage individuel

CHF 845.CHF 1'030.CHF

25.-

CHF

80.-

PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 3 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 2 repas du soir • Repas de gala de Saint-Sylvestre, boissons et musique incluses • Visite guidée de Nice • Visites selon programme HOTEL Hôtel Novotel, Cannes (cat. off. ****) Très bon hôtel avec restaurant, bar et secteur bien-être. LIEUX DE DEPART Kallnach*, Bienne, Neuchâtel, Genève, Yverdon, Lausanne, Martigny *Parking gratuit à disposition

Les prix sont valables lors d'une réservation par www.marti.ch. Les autres centrales de réservation facturent habituellement un montant pour frais de dossier.

Réservations: 021 320 34 34 Ernest Marti SA, 3283 Kallnach • Courriel: marti@marti.ch

Les conditions générales de voyages et de contrat de Ernest Marti SA s'appliquent

Siège double à usage individuel


PRESQUE AU PRIX DES SOURIS. E D E S S I A B RABLE PRIx sDmU u lt ip a c k s

s u r t o u s le at G us to lc e x E s t e h c a de 4 s d e 85 g

. 30 3 . r F : U A E V U NO 0 3 .8 a u li e u d e Fr.

Exelcat est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Très jolis mais dangereux grains de beauté

| 105

On dit qu’ils donnent du caractère à un visage. Mais ils peuvent aussi dégénérer en mélanome, d’où l’importance de les contrôler régulièrement.

M

arilyn Monroe en avait un juste au-dessus de la bouche, l’amenant bien malgré lui à participer au mythe. Sarah Jessica Parker s’est fait retirer le sien sur le menton. De transparent à quasi noir, léger renflement ou «verrue», les grains de beauté prennent toutes les formes et toutes les couleurs, sans que cela dise quelque chose sur leur dangerosité. Tout comme la peau, les grains de beauté évoluent en taille et en couleur durant notre existence. De nouvelles taches peuvent même apparaître tout au long de notre vie. Il n’y a pas là matière à s’inquiéter. Les grains de beauté sont formés d’un amas de cellules mélanocytaires (ce sont elles qui, réparties dans notre corps, font que l’on bronze). Lorsque celui-ci dégénère, on parle de mélanome.

Important: l’auto-observation

Difficile de distinguer ce qui tient de l’évolution normale ou de la dégénérescence. Pourtant, certains indices devraient attirer notre attention sur ces coquetteries de la nature. Lorsqu’un grain change d’aspect, de couleur ou de forme, il faudrait consulter un dermatologue. «La première chose serait de contrôler soi-même régulièrement sa peau, demander si besoin à son partenaire de regarder son dos. Et répéter cela tous les trois mois», explique Nicole Bulliard, de la Ligue contre le cancer. Car au niveau de la prévention, il n’y a pas grand-chose à faire. «Surtout, évitez le soleil! Le corps a une mémoire et accumule les informations», poursuit-elle. Les séances de bronzette entre 11 heures et 15 heures sont

Lorsqu’un grain change d’aspect, de couleur ou de forme, il faudrait consulter un dermatologue.


106 |

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

EN BREF

Ne pas confondre avec le carcinome

L’autre type de cancer de la peau s’appelle carcinome (basocellulaires et spinocellulaires). Ils sont beaucoup plus fréquents que les mélanomes. Ils apparaissent plutôt chez les personnes âgées (c’est même le premier type de cancer dans cette catégorie de population, avant le cancer du sein ou de la prostate). Les carcinomes sont moins agressifs que les mélanomes et s’enlèvent relativement facilement. Ils ne font que rarement des métastases mais peuvent être très destructeurs localement. Là aussi, l’exposition chronique au soleil est le facteur déterminant.

Avez-vous une peau à risque?

Les dermatologues sont unanimes: le dépistage précoce du mélanome est essentiel.

à proscrire, tout comme le solarium. Par contre, porter un habit serré sur un grain de beauté, causant ainsi un frottement, ne pose pas de problème.

A peau claire, risque accru

La consultation de dermatologie et vénérologie du CHUV voit débarquer beaucoup de personnes très inquiètes. «Dans la plupart des cas, c’est anodin, par exemple un grain de beauté qu’on a gratté ou une nouvelle tache. Cela n’est pas un facteur à risque pour le cancer», rassure Bernard Noël, chef de clinique. Davantage décisif et peu influençable, en revanche, est le type de peau. «Avoir la peau très claire, ou beaucoup de grains de beauté (grands ou de tailles différentes), devrait inciter à effectuer fréquemment un

contrôle chez un dermatologue, prévient le médecin. De même, s’il y a des antécédents de cancer de la peau dans la famille, on doit être attentif.» Nos deux spécialistes insistent: le dépistage précoce est essentiel. Car lorsque le grain de beauté dégénère en mélanome, les chances de survie diminuent fortement. «On voit beaucoup trop de jeunes personnes mourir d’un mélanome, car c’est un cancer qui, lorsqu’il provoque des métastases, résiste aux traitements. Il faut l’enlever le plus tôt possible. Cela dépend de l’épaisseur et du type de mélanome. Si l’épaisseur est supérieure à quatre millimètres, le risque de décès à cinq ans est de 40% et le taux de récidive de 70%», insiste Bernard Noël. Et mauvaise nouvelle, la Suisse est l’un des pays avec le plus fort

taux de cancer de la peau en Europe, avec 30% de cas de plus que la moyenne. «Cela tient autant à notre type de peau clair qu’aux trop nombreuses expositions au soleil.» Au CHUV, on compte environ trois dépistages de mélanome par semaine, «mais en général, on arrive à les soigner».

Une fois par année chez le dermatologue

Toutes les personnes qui ont développé un jour un mélanome ainsi que celles ayant des antécédents familiaux de mélanome ou un nombre élevé de grains de beauté devraient systématiquement éviter le soleil et consulter chaque année un dermatologue.

Mélanie Haab Photos Doc-Stock et Keystone

La ligue contre le cancer a mis en ligne un site où l’utilisateur doit répondre à une série de questions sur son type de peau, cela afin de déterminer s’il appartient à une catégorie à risque. www.typedepeau.ch. Par ailleurs, la ligue a fondé les journées contre le cancer de la peau qui ont lieu chaque année au mois de mai, où chacun peut consulter un dermatologue bénévole pour tout grain de beauté suspect. www.journeecancerdelapeau.ch

Aussi une maladie professionnelle! La Suva reconnaît depuis quelques années que l’exposition chronique au soleil pouvait être reconnue comme une cause de maladie professionnelle. En Suisse, beaucoup de travailleurs peuvent être considérés comme des groupes à risque: ouvriers de la construction et des routes, agriculteurs, viticulteurs, guides de montagne, etc. Ces personnes devraient redoubler de vigilance.


Vacances inoubliables à prix de rêve nuits

pour l e t ô à l’h sonnes 2 per

Jusqu’à 50% d’économie, 100% de plaisir. C’est aussi simple que cela: Commandez un chèque hôtelier freedreams – 3 nuitées pour 2 personnes – pour seulement Fr. 75.–. Sélectionnez votre hôtel de choix du guide hôtelier, qui vous sera envoyé avec les chèques ou sur www.freedreams.ch. À l’hôtel vous ne payez que le petitdéjeuner et le repas du soir. Ainsi vous économisez jusqu’à 50% pour un séjour en demi-pension, mais vous profitez à 100% du service et du confort. De plus, nous vous offrons à la commande de deux chèques freedreams la vignette autoroutière 2011 d’une valeur de Fr. 40.–!

Maintenant aussi dans un élégant coffret cadeau – l’idéal cadeau de Noël! Téléphonez nous ou visitéz notre site internet.

.–

Libre choix parmi près de 3000 hôtels 3 et 4 étoiles dans 18 pays européens – dont plus de 250 en Suisse!

p.ex. hôtels en ville

hôtels bien-être

hôtels adaptés aux familles

hôtels de montagne etc.

Partir en vacances ■ OUI, je profite de votre offre spéciale et passe commande pour .................. chèque(s) hôtelier(s) freedreams au prix de Fr. 75.– (Veuillez compléter du nombre souhaité) Pour chaque commande de 2 chèques hôteliers freedreams je recevrai en plus à titre gratuit: la vignette autoroutière 2011 d’une valeur de Fr. 40.– Madame

Monsieur

Prénom/Nom

Rue

NPA/localité

Téléphone

Date de naissance

Je règle:

E-Mail (Si vous êtes intéressé pour recevoir les informations sur freedreams en ligne, veuillez indiquer votre E-Mail ici)

■ 10 jours date de facture / ou avec ■ VISA Card ■ MasterCard / EUROCARD ■ AMERICAN EXPRESS Card

Numéro de la carte

Lieu / date

Carte valable jusqu’au

Signature

Chaque chèque donne droit à 3 nuitées pour 2 personnes dans l’un des près de 3000 hôtels partenaires freedreams en Suisse et dans toute l’Europe. Validité des chèques: au minimum 1 an. Avec votre commande, vous recevez en outre gratuitement l’édition actuelle du guide hôtelier freedreams (frais d’administration Fr. 4.95). Délai d’envoi pour commandes de l’offre spéciale: 28.02.2011. L’offre n’est valable que pour les clients domiciliés en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein.

Commandes et informations: Téléphone: 0848 88 11 99 (tarif local) les jours ouvrables de 8h à 18h, www.freedreams.ch

0

BB111010F

Échappez au train-train quotidien et laissez vous dorloter. Grâce à l’utilisation des capacités hôtelières restées libres, avec freedreams, c’est simple – et avantageux:

d ’ Vig G u n ne e t t e ra va a le u ur to tu de rou i F t i è r t! r. e 2 4 011

GRATUIT!

Bon de commande a envoyer à DuetHotel AG, chèque hôtelier freedreams, Haldenstrasse 1, case postale, 6342 Baar. Plus simple encore par Fax: 0848 88 11 66


e n t ... h c r e h c , s e r i a t a b i l é c , s n o s a e s 4 Sirion e t Terios nture. e v a ’a l r u o p s t ê r p s r u o j u o t s e r i a n e t r a pa saisons attendent déjà. ais-toi conn Fa

s? us -nous ons-no trons ontr ncon Où nous renc 4SE ASONS» c ««4SE avec gratuit ave SMS g 9 919 a au 91 o tal pos p co et ton code ) 1000). NS 1000 ONS 4SEASO mple: 4 emp (exe (ex

. – ns* (va 4 940seaso 21’pack F r.mpris 0 .–) 2’ 200. Fr. 2’200 r: Fr. leur: ons* (valeu ris pack 4seas

co Y comp es esses 3 vitess boîte manuelle à 5 vit ch), 1298 cm , boîte (91 ch), ns, 67 kW (91 ons, 4seaso on 4seas Sirion Siri .–)) 450.– lisée + Fr. 450 métalllisée e méta ure eintur peint p , –, 0. 990.– 22’99 22’ Fr. ue: que: ati matiq autom auto îte bo c boîte (avec (ave

.– 0.– 1’ 700 Fr.. 1’70 e : Fr a ge: n tag ant ava V trr e av Vo

. – (va ’ 9 440 2 6pack F r.mpris .–)) 2’ 700.– Fr. 2’700 r: Fr. leur: ns* (valeu ons* seaso ris pack 4seas

co Y comp es , esses vitess boîte manuelle à 5 vit 5 cm3, boîte 1495 (105 ch), 149 ns, 77 kW (105 ons, 4seaso s 4seas os Terio Teri 0.–)) 930.– 28’93 ue: Fr. 28’ que: atiq matiq mat ma autom boîte auto c boîte (avec lisée (ave allisée métal re mét ture peintu pein

.– 0 0.– 200 2’2 Fr.. 2’ e : Fr a ge: n tag ant ava r e av Vo tre Vot

4 4x4 i auxx 4x éciau spéc less sp m odèle less modè avec le u avec déçu p as déç a pas sera r té ne ser ri uri sécu te séc toute p rix ut en tou d e prix pa rtout ent de er parto lé ment plém ite aller a supp sup uha o un so ur Q Qui pour po . ité e res è ualité t q qual e ronti d de f fron s e e d de ires s so ssoir pas pa e ît aît cces d’acc conna p d’a ne conn coup ucou our ne beau mou e: bea L’am L’a ifie: s ignifi ns* sign sai.i . s ons* easo d’essa e d’es cours course e p ack 4sea Le une s. es Terio aites f fait t et e et e o ir rion aire S Siri n e onna d de si e ssion e itée nces imité lim conc co ie série votre c hez votre so nss en sér ason less chez 4sea 4se o èle e mod d couvvrrir c es Ve nezz dé e. V e base è le de e modè ière, l’arrièr s ur le mod – sur ent à l’arr 500.– ne ment Fr. 500. onnem nt Fr. s tation m ent leme rss de stati urs seule de seu c apteu r, capte léger, e lége age alliag en alli tes ntes uisan s uisa a cier,, jja ntes séd n acier en jan er c omplè tes sur jantes dh e rou es d’hiv ren d:: 4 roues ar ère. prend comp so n s» à l’arri ons com eason 4seassons e «4sea p ack 4sea pé iale * Le pack ription spéc ript c insc et ns» sons» «4 «4sea n io ption script in inscri c avec n de luxe ave sion versio tapiss de sol ver tapi


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

M

on beau souci, tu parles. Cette fleur-là serait plutôt de l’espèce vénéneuse. C’est à elle en tout cas que s’attaque la Genevoise Virginie Bucheler, thérapeute en kinésiologie et gestion du stress. Par le biais de consultations privées mais aussi via un séminaire ponctuel d’une demi-journée, intitulé justement «Gestion des soucis». Ou plus savamment dit, des «anticipations négatives». Il s’agira, explique la jeune femme, de pointer dans le souci une double aberration. Se faire du souci, c’est en effet «prévoir le futur, ce qui est impossible, et en plus ne le prévoir que d’une certaine manière». Comme si les choses ne pouvaient se passer que d’une seule façon: tout en noir. Le souci nous entraîne dans une sorte de fatalisme par lequel «on s’ôte toute chance que ça aille bien, que ça se passe différemment».

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 109

Se faire du souci peut nous pourrir la vie, alors que généralement, 90 à 95% des soucis ne se réalisent pas.

Lorsque tout est identifié comme danger potentiel…

Fort heureusement, notre cerveau, comme on sait, est doté d’une sérieuse capacité à anticiper le danger «en triant parmi des milliers d’informations». Mais il arrive que le système se dérègle, raconte la thérapeute, et que tout commence «à être identifié comme danger potentiel». Y compris des situations anodines, mais incertaines parce que se trouvant dans le futur. «On pose alors l’équation: incertitude = danger.» Le souci peut se révéler ainsi un processus dévastateur, entraînant son lot de conséquences physiques et psychologiques désagréables: «Crise de panique, sueurs froides, battements du cœur qui s’accélèrent, douleur à la poitrine…» Avec, en sus, tous les symptômes du stress: «Hypertension, dérangement du système digestif, migraines…» Et cela uniquement parce que l’on est en train de se dire, de rabâcher, que «demain, sûrement, tout va mal se passer». Résultat: «On se met en tenue de combat, alors que la guerre n’est pas encore déclarée.» Pire, assure Virginie Bucheler, ce sont les personnes qui ont tendance à se faire beaucoup de souci qui auront aussi le

Souci, mon vilain souci

Souvent dénuée de tout fondement, l’inquiétude du lendemain est capable de nous pourrir la vie. La thérapeute Virginie Bucheler explique comment désamorcer ces fausses alertes à la bombe.


Le brassage au sommet de son art. Eichhof sans alcool. Désormais aussi en canette.

Brassée avec de l’eau de source fraîche du Pilate.

* Disponible dans les grandes filiales Migros.

Eichhof sans alcool est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

moins de ressources lorsqu’un problème arrive vraiment, tant elles «se sont usées à se faire du souci». Alors que, d’une façon générale, «90 à 95 % de nos soucis ne se réalisent pas. Ça prend une place énorme dans nos têtes pour rien.» Et si quand même les pires d’entre eux se réalisent, on disposera alors probablement de plus de ressources qu’on imagine: «C’est quand la mouise est vraiment là qu’on trouve des solutions.»

Une question d’éducation ou de tempérament

Les causes de cette mauvaise appréciation de la réalité, à quoi se résume souvent le souci, peuvent être multiples. «Il peut s’agir d’une question de tempérament, ou alors d’éducation – si par exemple durant toute votre enfance on vous a répété des choses du genre, ne monte pas sur la chaise, tu vas tomber.» Un lot «d’expériences douloureuses» pourra aussi développer cette «tendance à anticiper le pire», par peur de le revivre. Virginie Bucheler pointe enfin le «climat médiatique» qui contribuerait également à cette floraison intempestive des soucis. Des médias fort généreux pour distribuer «leur pâture de sujets inquiétants à des cerveaux formatés pour anticiper le danger et donc intéressés par tout ce qui y ressemble». Le souci, évidemment, n’épargne personne, aucune catégorie d’âge: c’est à toute époque de la vie qu’on ignore de quoi le lendemain sera fait. A chacun son angoisse pourtant, raconte Virginie Bucheler: «Quand on est jeune, on ne sait pas si on va trouver un travail. Plus tard, combien de temps on va rester avec son conjoint. Ensuite, combien de temps on va rester en bonne santé, etc.» Bref, on peut à toute époque de sa vie être gagné par cette «tendance à anticiper de façon négative, pour les petites comme pour les grandes choses». Face à l’empoisonnant souci, la première arme à dégainer, explique Virginie Bucheler, sera la prise de conscience: «Se rendre compte que le souci ne sert à rien. Ce n’est pas la peur qu’il pleuve demain qui va nous empêcher d’être mouillé.»

Des techniques existent pour ne pas se laisser envahir par ses pensées négatives.

Et n’allons surtout pas imaginer que c’est grâce à cette peur que l’on pensera à emporter un parapluie: «Il faut distinguer les précautions raisonnables qu’on peut prendre et le fait d’avoir peur et de souffrir de cette peur alors que le danger n’est pas encore là.»

«On essaiera de fuir ce qui nous effraie»

C’est «cette capacité à prendre des précautions raisonnables» qui va nous permettre d’affronter efficacement chacune des situations

peur de bégayer. De cette attitude de renoncement peut résulter un «certain isolement social. On sortira de moins en moins de chez soi, à cause du souci que les autres ne vont pas nous aimer». L’évitement peut déboucher au contraire sur une sorte d’hyperactivité. On s’occupera de beaucoup d’autres choses, mais ce ne sera qu’«un leurre, on ne fait pas ce qui nous plaît». Le danger est évité mais, inconvénient majeur, «ce n’est pas comme ça que l’on va prendre confiance en soi». Bien plutôt «en faisant des expériences, en affrontant ce qui nous fait si peur et qui n’est pourtant pas si terrible. En comprenant que si je fais une présentation en public et que je bégaie, ce n’est pas la fin du monde.»

Mes soucis correspondentils à une réalité?

Sortir de sa tête Outre la relativisation du souci par un travail sur les pensées, Virginie Bucheler propose des techniques corporelles – contrôle de la respiration, acupressure, etc. - facilement utilisables «quand tout à coup on se trouve face à une montée d’anxiété, dans les moments difficiles, quand on se rend compte que malgré nos efforts pour positiver, ça ne va toujours pas». Le bénéfice dans la guerre contre le souci est évident: «Le souci est dans nos têtes. Il s’agit d’en sortir, de revenir dans le corps, de revenir à l’instant présent.» Une

| 111

tactique qui a l’avantage de rendre le souci inopérant: «Souvent on peut se pourrir la vie avec des soucis alors qu’ici, maintenant, dans l’instant présent tout va bien.» Le souci se résumant à une peur du lendemain, on se focalisera sur le présent. «Il s’agira de se dire: pour aujourd’hui où est le problème? On se rend compte qu’aujourd’hui il n’y en a pas. Ou que s’il y en a, il existe aussi des choses que je peux faire, des solutions.» Tel est l’avantage de la bonne vieille réalité sur un futur inexistant et mal fantasmé.

difficiles ou incertaines pouvant se rencontrer dans une vie. Le souci au contraire aura pour conséquence qu’on «essaiera de fuir ce qui nous effraie, de ne pas le voir, de l’éviter. L’évitement est la grosse conséquence du souci.» Par exemple, explique la thérapeute, «vous rêvez d’aller en Inde depuis plusieurs années, mais vous vous faites du souci. Vous risquez d’être malade, de vous sentir trop seul, donc, ce voyage, vous ne le faites pas.» Comme on renoncera à prononcer une conférence de

Il s’agira donc d’apprendre à «identifier ses soucis et à les remettre en question». En se demandant s’ils correspondent à une réalité et ce qui se passerait si nos craintes se réalisaient, «ce qu’on pourrait faire alors, et quelles seraient les solutions à disposition». La consigne n’est évidemment pas de se vautrer dans un optimisme de dadais, «de se dire qu’on est en pleine forme alors qu’on a 40 degrés de fièvre». Mais plutôt d’apprendre des techniques concrètes pour relativiser, se rendre compte que dans le souci il y a beaucoup d’exagération. Autrement dit «ne pas prendre que ses lunettes noires mais voir la réalité avec toutes ses couleurs». Il s’agit, explique encore Virginie Bucheler, de revenir à «notre réalité de condition humaine», de «ne pas vouloir être parfait». D’accepter «ce qu’on ne peut pas changer, ce qui ne dépend pas de nous». Enfin, si on lui demande quel serait son gros souci à elle, Virginie Bucheler se touche le ventre et annonce: «Je suis une future maman.» Laurent Nicolet Photos Getty et Plainpicture

Prochain séminaire «Gestion des soucis», samedi 16 octobre. Renseignements: www.kinechi.ch, info@kinechi.ch, 022 700 01 93.


TM

TARSch S www.m-stars.ch

N O T S N E I T B T CULTE MIGROS OH IR S HEZ M-STARS.CH! C

h c . s r a t -s m . w ww

ACTION OFFRES VALABLES DU 12.10. AU 25.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

L’efficacité en qualité Kneipp avec de nombreuses substances revitalisantes naturelles.

15.u 6de 203.40 au lie

3 pour 2 + Magnésium m iu lc ca en lot de 3 es 3 x 20 pastill es effervescent

19.90 au lie

u de 29.–

Magnésium + calcium en lot de 2 2 x 150 com primés

15.80 au

lieu de 23.60

Fer + Vitamin es naturelle, acid C e folique & B en lot de 2 12 2 x 60 pastilles à suce r

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

VIE PRATIQUE GRANDIR

Les natels nuisent-ils à l’éducation des enfants?

| 113

Et si, accros à leur téléphone, papa et maman négligeaient leur progéniture? A l’heure où les smartphones deviennent de véritables petits ordinateurs de poche, des spécialistes s’interrogent.

D

ans une main la poignée de la poussette, dans l’autre l’Iphone. Pause. Clic sur la météo du week-end, clic sur les nouvelles du jour et hop, encore un petit coup de fil et on repart. Le petit dort, piaille, gigote. Papa ou maman poursuit sa route téléphone à l’oreille. La scène est devenue banale sur les trottoirs. Notamment parce qu’une majorité des parents de moins de 30 ans ont vécu la fin de leur adolescence un natel dans la poche, la téléphonie mobile ayant émergé en Suisse à la fin des années 1990. C’est une évidence, la petite bête, qui se perfectionne de jour en jour, a révolutionné nos habitudes de communication, devenant aussi indispensable que les clés et le porte-monnaie. Du coup, certains spécialistes commencent à s’interroger sur son influence dans la relation parents-enfants. La crainte? Que papa-maman, tellement absorbés par leurs appels, leurs SMS et leurs mails, n’arrivent plus à être véritablement disponibles psychiquement pour leur progéniture.

Séparation entre vie privée et professionnelle

«C’est connu, le natel contient un potentiel de distraction énorme et il peut être présent tout le temps, même durant les loisirs», commente Thomas Merz, professeur à la Haute Ecole pédagogique de Zurich et spécialiste des médias. A l’heure du repas, en montagne, à la plage, au moment des devoirs, on a l’occasion de prendre un appel voire de consulter ses courriers électroniques. La séparation entre sphère privée et professionnelle se révèle de moins en moins claire: suis-je en train de travailler ou de m’occuper de junior?

Branchés en permanence, les parents sont moins disponibles pour leurs enfants.


n o i t c u d 20 % de ré

ies d’oreiller ta s le t e e tt e u housses de co sur toutes les En vente dans tous les points de vente Micasa et les plus grands magasins Migros.

avant 79.90 maintenant

63.90 avant 69.90

Parure de lit en renforcé MARE Ensemble housse de couette et taie en Seersucker, 100 % coton, taie de traversin 65 x 100 cm, housse de couette 160 x 210 cm 4511.660.144.11

avant 69.90 maintenant

55.90

Parure de lit en satin DARYA Ensemble housse de couette et taie 100 % coton, diverses dimensions, p. ex. taie de traversin 65 x 100 cm, housse de couette 160 x 210 cm 4512.332.144.34

www.micasa.ch

La réduction est valable du 12.10 au 1.11.2010 sur toutes les housses de couette et les taies d’oreiller, excepté les articles M-Budget.

maintenant

55.90

Parure de lit en cretonne LYANE Ensemble housse de couette et taie en Seersucker, 100 % coton, taie de traversin 65 x 100 cm, housse de couette 160 x 210 cm 4511.654.144.41


VIE PRATIQUE GRANDIR

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Branché, connecté, on est tout simplement moins présent. Or «pour son développement, un enfant a besoin de sentir ses parents disponibles et attentifs à ses besoins», souligne Annette Cina, psychologue à l’Institut de la famille, à l’Université de Fribourg, qui note que les difficultés ne proviennent pas seulement des smartphones mais des nouvelles technologies en général. «Les enfants éprouvent le besoin de raconter, de parler; il est indispensable de prendre le temps de les écouter», poursuit la psychologue. Leurs récits sont aussi une source d’informations essentielle pour savoir comment ils se portent. Face à un père ou une mère constamment dérangé par son téléphone, l’enfant risque d’avoir le sentiment d’être négligé et abandonné. Et qu’il n’est pas important pour ses parents. Or la confiance constitue un des piliers de la relation.

EN BREF

En dessous de la moyenne européenne

Les spécialistes recommandent de fixer des priorités.

Huit millions sept cent mille. C’est le nombre d’abonnés à des services de télécommunication mobiles que comptait la Suisse en mars 2009. Un taux de pénétration supérieur à 100% qui s’explique par le fait que des usagers possèdent parfois deux téléphones ou une carte SIM supplémentaire pour leur ordinateur portable. Notre pays reste toutefois en deçà de la moyenne européenne, qui atteint 122%. L’Allemagne par exemple enregistre un taux de pénétration de 132% et l’Italie de 146%.

Le natel, un truc de filles

Des moments entièrement consacrés à la famille

Annette Cina recommande ainsi de fixer des priorités: «Là je travaille, là je suis disponible pour les enfants.» Dans le même esprit, Thomas Merz conseille de débrancher régulièrement en famille, notamment à l’heure des repas, afin que les moments passés ensemble gagnent en qualité. «Les nouvelles technologies font partie de notre vie aujourd’hui; il faut apprendre à les gérer.» Le Centre de prévention du jeu excessif, à Genève, spécialisé dans les problèmes d’addiction aux jeux d’argent et d’écran n’a pour l’heure pas été confronté au problème. «Nous n’avons pas encore assez de recul pour connaître les conséquences de la présence du smartphone au sein des familles», commente Yaël Liebkind, intervenante spécialisée en addiction, tout en relevant le côté insidieux du téléphone portable: il fait tellement partie de notre quotidien qu’on ne fait pas attention à la manière dont on l’utilise ni à sa présence. «On peut imaginer qu’un enfant dont le parent passe beaucoup de temps au téléphone en sa présence peut le ressentir comme une forme

| 115

d’abandon affectif. Lorsque l’on est au téléphone, on s’absente affectivement. L’attention est dirigée ailleurs, dans un espace invisible pour l’enfant qui est là», déclare cependant la psychologue, comparant sa détresse à celle des proches de personnes dépendantes à l’ordinateur.

«L’enfant pourra éprouver un sentiment d’abandon»

«Le natel peut devenir problématique lorsque les appels des parents sont conflictuels, car leur fréquence sera plus élevée», réagit pour sa part Philippe Stephan, pédopsychiatre au CHUV. «L’enfant pourra éprouver un sentiment d’abandon.» Le médecin adjoint

au Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA) se refuse à tout alarmisme: «On connaît déjà le phénomène de la télévision qui peut absorber l’attention. Et pour un enfant, savoir jouer seul à côté d’un parent est signe de bonne santé et d’une autonomie psychique.» Plutôt que de donner des conseils pratiques, Yaël Liebkind et le Dr Stephan préconisent avant tout le dialogue autour de notre relation aux nouvelles technologies, de notre propre consommation et des valeurs que l’on souhaite pour sa famille. Céline Fontannaz Photos Plainpicture

Une étude menée par l’institut de sondage M.I.S. Trend pour le compte de l’Office fédéral de la communication en 2007 a révélé que la moitié des 8-14 ans en Suisse dispose d’un natel individuel. Les petits Romands (58%) sont mieux équipés que les Suisses alémaniques (51%) et surtout que les enfants tessinois (41%). Enfin, le téléphone portable est un gadget de filles, puisque, selon l’étude, elles sont 58% à disposer d’un smartphone, contre seulement 46% chez les garçons. Une tendance corroborée par une étude menée en France en 2009 par l’Union nationale des associations familiales et Action innocence.

Alerte enlèvement par SMS dès février Les détenteurs de natel abonnés chez Swisscom, Sunrise et Orange pourront, dès le 1er février, recevoir via SMS les alertes d’enlèvement enfant. Le programme est déjà opérationnel via la radio, la TV, internet, les gares, les aéroports, les panneaux autoroutiers. Une collaboration avec certains centres commerciaux est aussi prévue. Depuis sa mise en service en début d’année, le système d’alerte enlèvement n’a pas encore été activé.


116 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Ma semaine en Volvo C30 Très confortable, agile, précise et écologique: cette Suédoise de classe moyenne est bourrée de qualités.

Les rétroviseurs

Les rétroviseurs extérieurs sont éq uipés de signophiles et se rabattent lorsqu’o n verrouille le véhicule . Ils cachent égaleme nt de petites lampes destinées à éclaire r le sol et qui sont contrôlée s par la télécomma nde.

Le tableau de bord

Un écran de navigation high-tech qui surgit de la console, une installation audio de qualité et une connexion bluetooth po ur kit mains libres agrémentent l’intér ieur soigné de la C30.

Système «Driuniveb»ouchon ou arrêté

Coincé dans au point e, on se met ug ro u fe un à oteur ébraie. Le m mort et on d plus rien. e m m o cons s’arrête et ne che remet en mar La voiture se braie, et ce, lorsqu’on em ent. instantaném

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Ah que j’aime l’automne, ses balades en forêt ou au bord du lac, à travers la vigne rousse!

Cette semaine, c’est en compagnie de la surprenante Volvo C30 que je suis partie à la cueillette aux champignons. Avec un profil aérodynamique extrêmement bien pensé, depuis les pneus jusqu’au becquet du toit, en passant par le dessous de caisse, la C30 a été conçue pour polluer le moins possible, sans perdre une miette de ses 109 chevaux. Sa consom-

mation moyenne de 3,8 l aux 100 km, sa faible émission de CO2 et sa fonction «Drive» confirment cette volonté de passer au vert! Agile et précise sur les routes de campagne, la petite citadine ne m’a pas laissée sur ma faim… Contrairement à mon panier à champignons qui n’a pas vu l’ombre d’une chanterelle. Comme cette saison est propice aux

crémaillères, brunches et autres soupers canadiens, je me suis résignée à faire ma récolte sur les étals du supermarché afin de ne pas arriver les mains vides. Une fois soigneusement rangées dans le coffre, je découvrais avec stupeur que mes victuailles étaient exposées aux yeux de tous! La porte du coffre entièrement vitrée trahissait l’origine de mes bolets


TEST VOLVO C30 «DRIVE»

Les sièges

Quatre sièges individuels et ergonomiques pour un mparable. Au bien-être incomparable. niveau de la banquette arrière, la «place du milieu» a été sacrifiée au profit de deux fauteuils confortables et séparables par un accoudoir.

Le coffre

De taille mod este. Volvo propos e entre autres optio ns un tapis de coff re réversible av ec un côté plastifié en plus du d côté moquette ha bituel. Pratiq ue si on transpor te de s plantes ou d’autres char gements salis sants.

Fiche technique

200

180

160 167

120

m te od st èle é

m su oye iss nn e e

Emission de CO2 en g/km

99

miques qui flatte la colonne et épouse le corps, je n’avais plus de place pour la rancune. La C30 sait se faire pardonner ses petites indiscrétions. Si seuls trois passagers peuvent accompagner le conducteur, chacun est accueilli avec beaucoup d’égards. Volvo accorde un soin particulier à mettre chaque occupant dans un écrin de bien-être et la C30 ne déroge pas à la règle.

80

frais. Démonstration faite lorsque le hasard m’a arrêtée derrière une autre C30: la conductrice qui me précédait mangera sans conteste une quiche aux poireaux très prochainement. En feuilletant le catalogue du véhicule, j’ai été rassurée de voir qu’il était possible d’ajouter une demi-douzaine d’accessoires pour le coffre, dont deux plages arrière différentes. Calée dans l’un de ses sièges ergono-

Volvo C30 1.6 «Drive» start/stop Moteur / transmission: moteur turbo diesel 1,6 l, 4 cylindres, 1560 cm3, 109 ch. Boîte manuelle 5 vitesses. Performance: 0-100 km/h = 11,3 s, vitesse de pointe: 190 km/h. Dimensions: Lxlxh = 426,6 cm x 203,9 cm x 144,7 cm. Poids à vide conducteur inclus: 1356 kg. Consommation: mixte: 3,8 l / 100 km. Emission de CO2: 99 g/km. Etiquette énergie A. Prix: à partir de 35 900 francs.

| 117


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

OFFRE AUX LECTEURS BEAUX LIVRES

| 119

La Suisse sous son meilleur jour

Deux magnifiques livres de photographies sur notre pays sont proposés à un prix d’ami aux lecteurs de «Migros Magazine».

Pour commander les livres à prix avantageux Les deux livres sont magnifiquement illustrés par des photographes de renom.

Pour célébrer 100 ans d’aviation suisse «Patrouille suisse — Backstage»

La Patrouille suisse est la formation officielle de vol acrobatique sur jet de notre armée de l’air. Cent pages de photographies d’Urs Mattle et Katsuhiko Tokunaga, la plupart en grand format, nous présentent cette équipe hors du commun et son fascinant travail, au sol et en vol, lors des shows et des vols d’exercice, en Suisse et à l’étranger. Les six pilotes de Tiger de cette formation acrobatique sont la vitrine des forces aériennes suisses depuis plus de quarante-cinq ans. Par son professionnalisme, par la beauté et la précision de ses figures, la Patrouille suisse s’est acquis une reconnaissance internationale, ainsi que plusieurs distinctions. Urs Mattle a suivi l’équipe en 2009 lors de plusieurs démonstrations en Suisse et à l’étranger. Ses images nous permettent de nous faire une idée du travail quotidien d’une équipe de pilotes. Katsuhiko Tokunaga est mondialement connu pour ses photographies d’aviation. A bord d’un Tiger biplace, il a régulièrement suivi la Patrouille suisse, pour immortaliser les six Tiger F-5 rouges à croix blanche au-dessus des Alpes suisses. Les 14 et 15 octobre au meeting d’Axalp (BE), vous avez la possibilité d’admirer la Patrouille suisse lors de sa dernière représentation de l’année.

Les plus beaux coins de notre pays «Expérience suisse»

Des photographies saisissantes accompagnées de commentaires vifs et inspirés: c’est ainsi que les experts de Suisse Tourisme ont choisi de présenter les plus belles possibilités d’excursion qu’offre notre pays. L’ouvrage conçu par Heinz Keller et Roland Baumgartner, comprend 28 chapitres très bien illustrés, où chaque itinéraire devient une expérience particulière. Ils nous invitent à voyager, pas seulement par la pensée mais concrètement, car ils fournissent toutes sortes de conseils utiles (en annexe, en quatre langues). «Expérience suisse» présente les plus beaux paysages que l’on peut admirer dans les différentes parties de l’Helvétie. Les photographes Robert Bösch, Roland Gerth, Marcus Gyger, Max Schmid et Christof Sonderegger proposent leur vision insolite et parfois surprenante de ces sites, parmi lesquels le lac de Toma où le Rhin prend sa source, les hauts marais de l’Entlebuch, l’ancienne route du col du Splügen et ses gorges impressionnantes. Leur approche professionnelle nous permet de porter un regard neuf sur ces hauts lieux du tourisme que sont le Parc national suisse, le glacier d’Aletsch, le val Verzasca ou le Léman, et d’admirer la Suisse dans toute sa fascinante diversité.

➔ Urs Mattle, Katsuhiko Tokunaga: «Patrouille suisse — Backstage» Bilingue: allemand et anglais. 104 pages, 106 illustrations couleur, 30 x 24 cm, couverture cartonnée et laminée. ISBN 978-3-909111-76-3 Prix normal: 45 fr. Prix spécial pour les lecteurs de «Migros Magazine»: 35 fr., frais de port inclus. ➔ Roland Baumgartner, Heinz Keller, «Expérience suisse» Quadrilingue: français, allemand, anglais et italien. 208 pages, 200 illustrations couleur, 30 x 24 cm, relié et cartonné. ISBN 978-3-909111-30-0 Prix normal: 78 fr. Prix spécial pour les lecteurs de «Migros Magazine»: 58 fr, frais de port inclus. Commande par mail: migrosmagazin@ as-verlag.ch par téléphone: 044 300 23 21


Avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, la famille Morier a pu aménager cinq chambres d’hôtes confortables. Les revenus complémentaires résultant de l’agrotourisme assurent l’avenir financier de cette exploitation agricole de montagne vaudoise. Ainsi, les Morier pourront un jour transmettre leur ferme en toute bonne conscience à la quatrième génération. Avec un don en faveur de l’Aide Suisse aux Montagnards, vous pouvez également aider à assurer l’avenir des habitants des régions de montagne. www.aideauxmontagnards.ch. Compte postal pour les dons 80-32443-2

La réalisation de cette annonce a été possible grâce à l’engagement de nos partenaires médias.

Projet d’Aide aux Montagnards n° 2168: de nouvelles chambres d’hôtes dans l’ancienne étable.


Un corps svelte et musclé en seulement

Pour les débutants et les athlètes

5

MINUTES PAR JOUR Regardez sur www.trendmail.ch la vidéo avec la pro du fitness Daniela Baumann

Plus de 40 exercices pour entraîner 90% des muscles, soit debout, assis ou agenouillé!

Des résultats remarquables avec peu d’effort! Désormais, il n’y a plus aucun prétexte pour ne pas sculpter son corps! Le nouveau Ventre-PlatXpress rend cela facile pour tous, que l’on soit jeune ou âgé. Il vous permet d’effectuer plus de 40 exercices debout, assis ou à genoux, lorsque vous êtes à la maison ou en déplacement, dès que vous avez 5 minutes de libre! Grâce à ses

six niveaux de résistance réglables, vous pouvez entraîner 90% de vos muscles, soit tout en douceur, soit de façon intensive. Dès lors, quel plaisir de constater à quel point l’évolution de la silhouette se fait très vite! La rapidité des résultats s’explique par la grande diversité des exercices. On peut ainsi travailler de façon ciblée les zones

à problème sur le ventre, les cuisses, les bras et les fesses. Enfin vous pouvez avoir un corps de rêve en vous entraînant que 5 minutes par jour. Epargnez Fr. 20.– en choisissant le «set pour couples» comportant 2 appareils au prix spécial! Un mode d’emploi comportant des exemples d’exercices est fourni avec l’accessoire.

BON DE COMMANDE

300-3

OUI, je veux avoir un corps svelte et musclé. C‘est pourquoi je passe la commande suivante contre facture (10 jours) plus une participation aux frais d’envoi (Fr. 6.90): Ventre-Plat-Xpress, N° d‘art. 1200 (Veuillez cocher)

S’emporte partout car léger et compact.

❑ 1 pièce pour seulement Fr. 69.❑ «Set pour couples» (2 pièces) pour seulement Fr. 118.– au lieu de Fr. 138.– ❑ Madame ❑ Monsieur Nom:

(J‘économise Fr. 20.–)

Prénom:

Rue/N°: NPA/lieu:

6 niveaux de résistance en allongeant ou en raccourcissant les bandes élastiques.

Téléphone: A envoyer à: TRENDMAIL AG, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

Passer une commande plus vite? Tél: 071 634 81 25, Fax: 071 634 81 29 ou sur www.trendmail.ch


Assoc ia charb tion on a e t l ev c t i f u re

Contre les diarrhÊes et les ballonnements chez le nourrisson, l’enfant et l’adulte.

Ceci est un mĂŠdicament. Veuillez consulter la notice d‘emballage. www.carbolevure.ch • info@robapharm.ch

Vacances Il Êtait une fois un hôtel-restaurant‌

SÊjour Romance dès 250.- p.p.

1895 Vionnaz - TĂŠl. 024 481 29 53

        

Accueil au champagne dans la chambre Libre accès à notre espace dÊtente Menu gastronomique dans notre restaurant Une nuitÊe avec petit-dÊjeuner buffet

1348 Le Brassus •TÊl. 021 845 08 45 • www.leshorlogers.ch

OVRONNAZ

SÊjour rand’

rando & bains thermaux etc...

★ ★

7 nuits en appartement accès gratuit au tÊlÊsiège

& relax

   

418.-

 )  "#*!&

www.o-vacances.ch

           

Tel. +41 27 306 17 77

★

7 entrĂŠes aux bains

★

1 steak sur ardoise + 1 souper valaisan

reservation@o-vacances.ch

L’offre de la semaine:

      #+  "  ''#"

-'

&

 

"#& %) %)' $ ' 

!",  ( #) ' !&.'  #/ ( *#+'  " "".

Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses. 80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une annÊe à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goĂťt est toujours de saison.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Pour la musculature et les articulations

A gagner

l’un des dix sets de détente et de relaxation Axanova d’une valeur de 75 francs chacun.

* B O R E A L E S * U R I N E

B O U L E T S * A X A I E N T

* M * P U I L L R S U I * A S S

* E V E Monte-escaliers * www.hoegglift.ch V * C * I * E * O * A N * S L N * E T I E C S * E * E T I R HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

TRÉBUCHA

INFLUERAI

ÉCLOSES

À TOI

POTENTAT

COLÉREUX

6

À MOI

9 4 NICHAS DANS

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 17 octobre 2010, à 18 heures. C A P I L L I C U L T U R E S

CLAPIER

FAIT DE RÉVOQUER STEPPE

Comment participer:

* R * G * P * A * A * D * F *

MÉDITÉ LAISSERIONS

AVEC ARDEUR MAGIE

| 123

T R A N S A T L A N T I Q U E

* O E S N T E E E N * S O I U B I L * E A * P S U E R E E S

TRÈS JEUNE ENFANT

RENVOI DÉRANGEA

GÉNISSE PERSONNELS

1 AVANT LES AUTRES TENTES

COLLE COLON D’AFRIQUE

5

www.saison.ch

Mot: excursion

Geneviève Schüttel, Vermes (JU); Annick Moossajee, Belfaux (FR); Claudine Amstutz, La Heutte (BE); Marie José Mascort, Randogne (VS); Anna Buchs, Riaz (FR).

JEUNES SŒURS

OISEAUX

3

Solution Problème n° 40

Gagnants Mots fléchés n° 39

CRACK

RETIRASSE

8

SPORT

ÉPOQUE

LOUPAS

INFUSION

COPAIN

BAS

SMART

BAIE DU JAPON

TAURES

MONNAIE

7

MONNAIE SILEX PLAÇAI EN ANNEAUX

DE BONNE HEURE BALAI

12 VENTILÉ

11 VILLE DU JAPON

FOURRURES

10

2 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eve Baumann (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 502 316 exemplaires (REMP octobre 2010) Lecteurs: 583 000 (REMP, MACH Basic 2010-2)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger,

Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner et Pénélope Henriod (resp. pour la Suisse romande), Cornelia Beutler, Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Mirko Ries Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger, Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47

Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


124 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

CUMULUS-Deals 2. Zurich Tourisme

3. travel.ch

© Man Ray Trust / 2010, ProLitteris, Zurich

1. Switzerland Travel Centre

2 nuits pour 1 à Lugano

Forfait Picasso à partir de 99 francs

Séjour à New York: rabais de 100 francs

L’hôtel Villa Sassa Residence & SPA est une oasis de quiétude à quelques pas seulement du centre-ville. Le panorama qu’il offre sur le lac et les montagnes environnantes est envoûtant.

Du 15 octobre 2010 au 30 janvier 2011, le Kunsthaus Zürich présente une rétrospective exceptionnelle Pablo Picasso: 70 originaux parmi les collections internationales les plus réputées. Offre CUMULUS: 1 nuit dans un hôtel 4* avec billet d’entrée • Courtyard by Marriott****: Fr.99.– par personne en chambre double • Swissôtel Zurich****Superior: Fr.109.– par personne en chambre double • Crowne Plaza****: Fr.119.– par personne en chambre double

Que diriez-vous de faire les boutiques et de visiter «la Grosse Pomme»? Travel.ch vous offre un rabais de Fr.100.– sur les voyages intervilles pour New York. Vous collectez ce faisant de précieux points CUMULUS (1 franc = 1 point CUMULUS). Cliquez sur www.travel.ch/newyork_fr et entrez le numéro de bon 93f1-45753456 à la réservation. Valable pour les réservations jusqu’au 30.11.2010 et les départs jusqu’au 31.3.2011.* Offre valable pour les réservations sur internet à partir de Fr.1000.–.

Offre valable uniquement pour la nuit du samedi au dimanche pendant toute la durée de l’exposition (15.10.10 – 30.1.11). Réservez maintenant: www.zuerich.com/cumulus

* Non cumulable avec d’autres offres. Seul un bon par carte CUMULUS sera accepté.

Offre CUMULUS à la Villa Sassa Lugano du 12.10.2010 au 31.3.2011 • 2 nuits en chambre Executive • 2 petits-déjeuners copieux • Entrée à l’espace Wellness Club Sassa • 1 bouteille de Merlot tessinois par chambre Avantage Cumulus: deux nuits au prix d’une et points CUMULUS x 5. 2 nuits avec petit-déjeuner Fr. 249.–

Le prix s’entend par personne en chambre double et par séjour. Sous réserve des disponibilités. Réservation par carte de crédit; frais de dossier de Fr. 30.– en cas de paiement sur facture. Réservez au numéro gratuit 00800 100 200 27 ou sur www.MySwitzerland.com/ CUMULUS parmi plus de 300 hôtels et vous recevrez des points CUMULUS quintuplés pour chaque franc de réservation. Ayez votre carte CUMULUS à portée de main afin d’indiquer le numéro lors de la réservation.

Le prix comprend • Nuitée dans un hôtel 4* à Zurich • Petit-déjeuner copieux • Billet coupe-file à l’exposition • Taxe municipale obligatoire

Sur www.travel.ch/cumulus_fr, collectez des points CUMULUS sur*: • les voyages intervilles • les hôtels • les vols de ligne • les voitures de location * pas de points CUMULUS sur les offres de dernière minute

Genesis version classique

Ray Wilson – ancien chanteur de Genesis – et l’ensemble symphonique de Berlin mêlent les hits internationaux du fameux groupe Genesis aux arrangements complexes des instruments à cordes. En public, le 12 novembre 2010, au Pentorama d’Amriswil. Vous profitez de 15 % de rabais avec votre carte CUMULUS. Vous trouverez l’offre complète sur www.M-CUMULUS.ch.

Collectionnez des points: dans tous les magasins Migros, Restaurants Mig Migros, GGourmessa, Migros Mi France, F Mel Melectronics, ic SSportXX, XX Mi Micasa, Do iit + Gard Garden Mig Migros, Obi, Obi Migrol, Mi ol Ex Libri Libris, www.exlibris.ch, xlibri ch


Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

Découvrez d’autres CUMULUS-Deals sur www.M-CUMULUS.ch Infoline 0848 85 0848 M-CUMULUS@Migros.ch 4. Migrol

Appels depuis la Suisse: Lu–Ve 8–17 h (8 ct./min), 17–19 h (4 ct./min) Sa 8–16 h (4 ct./min) Appels depuis l’étranger: +41 44 444 88 44, Lu–Ve 8–19 h, Sa 8–16 h; Fax 044 272 44 48 (pour les changements d’adresse)

5. Vacando

6. Vacances Migros

Profitez deux fois chez Migrol

3000 points pour les vacances d’hiver

Points x 5 pour Sharm el Sheikh

Carburant: profitez du 11 au 24 octobre 2010 d’un rabais de 3 centimes par litre sur le prix actuel du carburant (excepté gaz naturel) à la pompe. Il suffit de présenter la carte CUMULUS. Offre valable dans toutes les stations avec shop et endroits avec l’affiche d’action «Rabais CUMULUS 3 ct./litre» pendant les heures d’ouverture du shop. Non cumulable avec d’autres actions et réductions. Profitez également pour collecter des points de bonus CUMULUS à l’achat de carburant Migrol et en faisant vos courses dans un shop Migrol. Action et points de bonus CUMULUS non valables pour la Migrol Company Card.

Réservez dès à présent votre maison ou appartement de vacances pour l’hiver et vous recevrez 3000 points CUMULUS pour votre réservation jusqu’au 31.10.2010. Chaque franc de réservation vous crédite d’un point CUMULUS. Action exclusive proposée par Vacando, le seul prestataire de logements de vacances avec avantage CUMULUS. Sur www.vacando.ch/ch-fr, vous trouverez plus de 100 000 maisons et appartements de vacances à louer. Offres d’hiver actuelles sur www.vacando.ch/ch-fr/ski.

Réservez vos vacances en mer Rouge, à Sharm el Sheikh. L’hôtel AA Grand Oasis**** surplombe le golfe d’Aqaba. Avec ses nombreuses boutiques et divertissements, Na’ama Bay est situé à une dizaine de kilomètres. Valable pour les départs de Genève jusqu’au 30.4.2011 p. ex. 1 semaine tout compris à partir de Fr. 795.– avec départ de Genève le 4.12.2010*

Révision de citerne*: les clients privés bénéficient d’un rabais de 50 francs par commande de révision de citerne. Valable pour les nouvelles commandes jusqu’au 31 octobre 2010 avec exécution entre le 1er décembre 2010 et le 31 janvier 2011. * Commandes au 0844 000 000 (tarif normal de communication) ou sur www.migrol.ch en indiquant votre numéro CUMULUS.

p. ex. 1 semaine au Chalet Abendrot à Grindelwald (photo ci-dessus, référence de l’hébergement: CH3818.100), pour 2 personnes: Fr. 614.– pour une arrivée en janvier 2011. Rien de plus simple Réservez en ligne sur www.vacando.ch/ch-fr ou par téléphone (24 h/24) en composant le 0844 10 20 10 (Fr. –.11/min). N’oubliez pas d’indiquer votre numéro CUMULUS lors de la réservation.

Vous êtes propriétaire et souhaitez louer votre maison de vacances? En la confiant à Vacando, vous évitez les tracas administratifs et les risques en louant votre objet selon vos souhaits. Complément d’information sur /ch-fr/proprietaire. www.vacando.ch/ch-fr/proprietaire.

partenaire Migros, LeShop.ch, Vacances Migros, Switzerland Travel Centre, travel.ch, Vacando, Mobility, Banque Migros, CUMULUS-MasterCard

* Tous les repas sont servis sous forme de buffets dans les deux restaurants principaux. Snacks et crèmes glacées pour les enfants de 12 h à 20 h. Boissons locales alcoolisées et non alcoolisées dans les divers bars de 10 h à 24 h. Contre supplément: boissons après minuit et au Havana Club ainsi que les consommations dans les restaurants à la carte. Le prix comprend toujours • Taxes de réservation • Vol aller-retour en classe économique • Franchise bagages de 20 kg • Taxes d’aéroport et de sécurité • Visa pour l’Egypte: Fr. 40.– • Transfert en car aéroport-hôtel et retour • Assistance à l’aéroport et sur le lieu de vacances par votre guide-accompagnateur Réservations sur www.vacances-migros.ch ou au numéro gratuit 0800 88 88 15. Chaque franc de réservation vous donne droit à des points CUMULUS x 5. Action valable pour les réservations du 11 au 29.10.10.

| 125


126 | Migros Magazine 41, 11 octobre 2010

L’école de vie de Myriam

Myriam Demierre a monté un one woman show sur la difficulté d’être mère face au système scolaire. Hilarant… et véridique!

E

lle a à peine ouvert la porte d’entrée que déjà son rire résonne. Toujours le sens de la repartie, une drôle d’histoire à raconter. La sienne, généralement. D’élève plutôt réservée autrefois, elle est devenue maman de trois enfants et a désormais fort à faire avec l’école... côté parents. Dépassée dans son rôle de super-maman face au système scolaire et ses règlements parfois infondés, elle accumule les anecdotes, les coups de sang, la culpabilité de ne pas tout réussir parfaitement, les contradictions et les fous rires. Active dans le monde du théâtre comme comédienne et metteuse en scène, elle décide un jour de coucher sur papier ces perpétuels tracas et réaliser son rêve: créer un one woman show. «J’y pensais depuis des années, sans oser, je m’autocensurais.» Les idées viennent souvent lorsqu’elle s’y attend le moins. «Tout à coup, sous la douche, j’ai des bouts de sketch qui viennent, mais le temps que j’atteigne mon ordinateur, j’ai déjà oublié», ritelle. Ainsi est né le spectacle L’école des mères.

Des histoires adaptées à toutes les mères

Tout y passe: la maîtresse d’école enfantine façon vitriol, les dizaines de cahiers (multipliés par trois enfants) à fourrer – évidemment seulement avec du papier collant transparent –, les remarques des professeurs... «Les histoires concernent mes enfants mais sont adaptées pour toutes les mères, je ne voulais pas les jeter en pâture. Ils ont vu le spectacle, se sont reconnus dans certaines situations, mais ne m’ont fait aucun reproche.» Et ça marche. Après vingt-deux représentations à travers toute la Romandie et une dizaine de dates encore prévues, le public applaudit toujours, et Myriam Demierre s’éclate encore. «Ça a un côté dé-

CCarte d’identité No Myriam Demierre. Nom: Na Naissance: 9 janvier 1970. Et civil: mariée, trois enfants Etat de 15, 13 et 10 ans. El aime: le ski, le lac, Elle la région de Lavaux. Elle n’aime pas: les araignées, l’incompétence, les règlements infondés, gérer la paperasse, trier, la campagne, les natels.

complexant de parler de ses soucis de maman. Après le spectacle, très souvent, des femmes viennent me remercier, elles se sentent moins seules et moi enfin comprise. Parce que nous, les nanas, on croit sans cesse qu’on fait faux, qu’on est nulles, mais en discutant entre copines, on s’aperçoit qu’on est toutes les mêmes», explique-t-elle. Cela se corse lorsqu’elle est invitée un jour à jouer devant un parterre de professeurs en séminaire de formation. «Tout à coup, il y avait cent soixante enseignants devant moi, j’avais un peu peur de leur réaction. Mais ça s’est bien passé. A la fin, l’un d’eux a dit qu’il avait reconnu tous les personnages.» L’école des mères est aussi une école de vie pour Myriam Demierre, qui gère tout elle-même, du site internet au démarchage des salles de spectacle. «Il faut préparer un dossier, rappeler derrière, ce n’est pas ce que je préfère, mais cela fait partie du truc. Je devrais peut-être engager quelqu’un pour s’occuper de cela.» Elle planche déjà sur de nouveaux sketchs, mais cette fois, il ne sera plus question de maîtresse et de devoirs. Mélanie Haab Photos Catherine Leutenegger / Istockphoto

Infos et dates sur www.myriamdemierre.ch

MON ANIMAL DE COMPAGNIE «Léo» s’appelle ainsi, parce qu’il ressemble à un lion. Mais on aurait dû le nommer «Fox», vous avez vu sa queue? J’ai dû faire de l’usure psychologique auprès de mon mari pour qu’il rejoigne la famille.

UN DE MES PERSONNAGES Françoise Genton, la maîtresse d’école enfantine, infantilise complètement les enfants, tout en hurlant à travers la classe.


RÉUSSITE MYRIAM DEMIERRE

| 127

MA DESTINATION DE RÊVE Dans un livre d’école, il y avait une petite photo du port de Dubrovnik qui me faisait rêver. Quand j’y suis allée, il y a quelques mois, c’était exactement comme sur la photo, wouaw.

MON OBJET OB FÉTICHE

Je suis folle de mon ordinateur, a je fais tout avec, mais jamais de sauvega sauvegarde. J’ai créé mon site internet. Je crois que je suis accro.

MON LIVRE

«La reine des Neiges», d’Andersen. C’est un vieux conte que me lisait ma grand-mère. Quand elle est partie à l’EMS, j’ai retourné toute la maison, mais je n’ai jamais retrouvé ce livre. J’en ai racheté un pour mes enfants.

MON UNIVERS Je suis née à Rivaz, j’habite à Chexbres. J’adore me balader dans les vignes, faire des photos. Sans le lac, cela ne serait pas pareil.


5.–

En achetant cet album à vignettes, tu fais automatiquement un don de Fr. 1.– au WWF.

Ce très bel album à vignettes avec couverture rigide est en vente dans tous les magasins Migros pour seulement Fr. 5.–. Pour chaque album acheté, 1 franc est versé au fonds WWF pour la protection des mers et des océans. Jusqu’à épuisement du stock.

www.oceanmania.ch

MGB www.migros.ch W

Voici l’incontournable de tout bon collectionneur: le formidable album à vignettes!

Migros Magazin 41 2010 f GE  

Découvrez les produits de la nouvelle gamme Premium. EN MAGASIN 50 AUX FOURNEAUX 82 ENTRETIEN 32 ACTUALITÉ MIGROS 38 N O 41, 11 OCTOBRE 2010...