Page 1

MOBILITÉ 14

Trains bondés, routes saturées: et si on limitait le nombre de pendulaires? Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 38, 20 SEPTEMBRE 2010

SOCIÉTÉ 10

Photos Mathieu Rod et Keystone

ACTUALITÉ MIGROS 34

Migros veut faire baisser le prix des médicaments. EN MAGASIN 42

Délices de la campagne.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

La fidélité, un choix héroïque?

A l’heure où l’on parle beaucoup de relations extraconjugales, de ruptures et de tromperies: la loyauté serait-elle devenue une denrée rare? L’avis de personnalités romandes, dont Dano Halsall et son épouse Lena.


2 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

REPORTAGE 22

ÉDITORIAL

Lorsque des rochers menacent de tomber sur des routes, des ouvriers funambules entrent en action pour consolider les blocs de pierre. Reportage sur un chantier.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Une vie de pendulaire Aller chercher le travail là où il se trouve. Difficile aujourd’hui de

faire la fine bouche, de se limiter à la frontière de sa ville, sa commune ou son canton. Les pôles économiques se sont déplacés, regroupés, concentrés. Il n’est donc plus rare de voir un Fribourgeois se rendre à Berne, un Lausannois à Genève ou un Jurassien à Neuchâtel pour décrocher un emploi. Par contre, la manière de se déplacer a changé. Les Valaisans qui ont colonisé Genève au cours des dernières décennies font désormais presque figure d’aventuriers.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Aujourd’hui on ne migre plus, on pendule. De quelques minutes il

y a peu encore, le temps de trajet pour se rendre sur son lieu de travail ne cesse d’augmenter. Train, bus, voiture, tous les moyens de transport sont pris d’assaut dès les premières lueurs du jour par une foule toujours plus importante. Les trains débordent de voyageurs entassés, les routes bouchonnent de toute part. Et l’augmentation de la cadence des transports en commun ou l’élargissement des routes n’y font rien. La vie de pendulaire rime de plus en plus avec galère. Que faire? Améliorer les infrastructures à toute allure ou patienter?

Photos Xavier Voirol / Laurent de Senarclens / Kai Jünemann / Louiza

* tarif local

Une grande majorité souhaite que la Romandie compense enfin son immobilisme des années 90. Mais face aux coûts astronomiques et à l’impact très incertain des différentes mesures, d’autres prônent plutôt le statu quo, voire une diminution de l’offre. Cesser d’améliorer les voies, limiter les cadences, augmenter les prix... Le sociologue de la mobilité Vincent Kaufmann est de ceux-là (à lire en page 14), préférant voir ses concitoyens déménager plutôt que penduler. La crise du logement serait-elle plus facile à résoudre qu’une crise des transports? Peut-être.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Rêve d’hiver en Laponie finlandaise On atteint la station hivernale de rêve avec notre vol Hello direct pour Kittilä déjà à partir de CHF 490, par exemple le 15.1.11. Vous y trouverez des paysages enchanteurs, de nombreuses activités et des logements accueillants. Pour de plus amples informations: tél. 043 211 71 21, www.falcontravel.ch

ANIMAUX 93 Sur les traces des marmottes dans le Jura vaudois avec Denis Rychner, 34 ans, journaliste, accompagnateur en montagne et passionné de nature.


CETTE SEMAINE

|3

ÉDUCATION 87 Quel est l’âge idéal pour initier son enfant à l’informatique? Les parents doivent-ils installer des filtres de protection pour protéger leurs enfants sur le Net? Des conseils de spécialistes.

RÉCITS

Société

Les couples fidèles sont-ils les héros des temps modernes?

Transports

Les effets pervers de l’hypermobilité des Suisses.

Mycologie

Le Valaisan Jean-Michel Rieder a une passion: les champignons.

Insolite

Les ouvriers funambules.

ENTRETIEN

Stéphane Clerget

ACTUALITÉ MIGROS

Santé

Des médicaments sans ordonnance à Migros?

Développement durable

Migrol livre aussi des pellets de bois pour le chauffage.

EN MAGASIN

Alimentation

Les secrets culinaires de nos campagnes.

ENTRETIEN 28 Stéphane Clerget, pédopsychiatre très médiatique, vient de sortir un ouvrage consacré au respect. Rencontre dans son cabinet parisien.

Pain 10

14

CUISINE DE SAISON

Jan Cadieux 18

VOTRE RÉGION

Votre coopérative régionale 22

69

VIE PRATIQUE

28

34

42

81 87

Animaux

93

Grandir

99

Voitures

102

Sur les traces des marmottes. Les héros, amis des enfants. La BMW 320d.

38

74

Education

Les enfants et l’informatique.

RUBRIQUES

Migros Flash Temps présents Minute papillon Voyage lecteurs

4 8 27 104

Rêves d’hiver en Laponie.

50

Anna’s Best

65

De la bonne chasse toute prête.

Crème d’or Des glaces à la mode grisonne.

Commerce équitable

Les roses Max Havelaar.

66

La couronne croustillante.

Mots fléchés / Impressum

RÉUSSITE

Daniel Schlaepfer Le sculpteur de lumières.

109 110


4 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Du Nil au Rhin

NEWS

Le champion suisse des bouchers travaille à Migros

Unique: «Aïda», l’opéra de Giuseppe Verdi, sera joué rives du Rhin à Bâle. Suivez cet événement soutenu culturel Migros.

Boucher à la coopérative Migros Lucerne, Urs Hess a décroché le titre de champion suisse lors de la huitième édition qui s’est déroulée début septembre à Lucerne. Comme ses concurrents, il a dû démontrer son savoir-faire en désossant des épaules de porc. Les quelque 280 professionnels ont effectué un travail d’orfèvre. Car pour désosser un morceau de viande dans les règles de l’art, il ne doit subsister aucun reste de chair sur les os, aucune entaille ne doit être visible sur les muscles ou le cartilage. Bien sûr, ces opérations minutieuses doivent être effectuées dans un temps imparti.

A

près les rives du Nil, ce sont les berges du Rhin qui servent de théâtre à l’histoire d’amour tragique entre Aïda et Radamès. L’opéra composé par Giuseppe Verdi sera joué le 1er octobre à Bâle. Pas besoin pour autant de rallier la cité rhénane pour admirer le spectacle soutenu par le Pour-cent culturel Migros: Aïda sera diffusé en direct à la télévision. Pour l’occasion, la ville de Bâle sera enveloppée de toute la majesté de la cour d’Egypte. Dans le rôle de l’esclave éthiopienne Aïda: la soprano Angeles Blancas, fille de chanteurs d’opéra espagnols. Son séduisant et impossible amour, le capitaine égyptien Radamès, est

Concours pour les inventifs

Pour la cinquième fois, le Pour-cent culturel organise le concours bugnplay.ch encourageant les jeunes créatifs entre 8 et 20 ans. Leur challenge: soumettre des projets originaux en relation avec les médias et l’électronique jusqu’à fin janvier 2011. Autant dire que le champ est large: courtes pièces Bugnplay.ch, un concours radiophoniques, films d’animation, destiné aux créatifs. clips vidéo, pages web, jeux sur ordinateur, robots ou installations électroniques. Des prix attrayants seront offerts aux meilleurs projets des trois catégories d’âges. A gagner notamment, 1000 francs en espèces ou une invitation à la foire Ars Electronica de Linz. Toutes les informations sur www.bugnplay.ch

interprété par le ténor russe Sergej Khomov. Autour du couple gravitent Amnéris (l’Américaine Michelle de Young), fille du pharaon et amoureuse elle aussi de Radamès. Quant à Amonasro, roi d’Ethiopie et père d’Aïda, il est interprété par Alfred Walker tandis que Daniel Golossov joue le grand prêtre Ramphis. La partie musicale est assurée par l’Orchestre symphonique de Bâle dirigé par Gabriel Feltz, chef du Philharmonique de Stuttgart. La mise en scène est signée Georges Delnon, directeur du Théâtre de

L’INFO BÉBÉ DE LA SEMAINE

Résistant aux chatouillis

Pour tout savoir sur la grossesse et la vie avec bébé, rendez-vous sur www.migrosbabyclub.ch

Photos DR

L’autre jour, une maman cherche à faire rire sa petite Lara, quatre mois, couchée sur la table à langer. En vain. La raison? Les enfants deviennent chatouilleux seulement à partir du moment où ils parviennent à identifier une caresse comme un stimulus étranger. Pour la plupart, cela se produit durant la deuxième année, quand le bambin Tout petit, bébé n’est prend conscience de pas chatouilleux. lui-même. Les psychologues américains sont convaincus qu’être chatouilleux est un réflexe visant à protéger les parties sensibles du corps.

La soprano Angeles Blancas interprète Aïda dans l’opéra de Verdi.


MIGROS FLASH le 1er octobre sur les par le Pour-cent Bâle. Aïda sur le Rhin est le quatrième opéra joué dans des lieux insolites. On se souvient notamment de La Traviata à la gare de Zurich et de La Bohème dans le centre commercial bernois Westside. TSR2, vendredi 1er octobre à 20 h 05.

Votre miss favorite

Bien avant l’élection officielle de Miss Suisse 2010, plus de 9000 lectrices et lecteurs de «Migros Magazine» ont choisi leur miss préférée: la Lucernoise de 21 ans Kerstin Cook est votre candidate préférée au titre de «Miss Suisse 2010». Avec 22,8% des voix, elle devance clairement la Zurichoise Nathalie Raguth, 19 ans. «Migros Magazine» et Léger souhaitent bonne chance à toutes les candidates pour l’élection qui se déroule le 25 septembre au Théâtre 11 à Zurich. Les deux gagnants de notre concours pourront y assister en qualité d’hôtes VIP. Informations supplémentaires sous www.migros.ch/leger

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Léger et onctueux

Crémeux, onctueux, rafraîchissant: le séré est bien trop bon pour être assimilé à un produit diététique. Riche en calcium et protéines, il rassasie et fait du bien à notre corps. Un plat au séré préparé avec des fruits et légumes frais constitue le déjeuner parfait. Si l’on y ajoute des pommes de terre en robe des champs, du cresson, du cerfeuil, du persil et encore des oignons, il constitue un délicieux repas. Sans compter que le séré a des atouts inattendus. D’après grand-mère, il ferait du bien, en compresse, lors d’entorse, hématomes, coup de soleil ou fièvre...

|5


40% DE RÉDUCTION. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

40% 3.40

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Cristal 6 x 1,5 litre

40% 3.40

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Classic 6 x 1,5 litre En vente dans les plus grands magasins Migros.

40%

3.40

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Medium 6 x 1,5 litre


COURRIER DES LECTEURS

|7

Chute de cheveux… Cheveux fragilisés… Ongles cassants…

… peuvent être dus à une carence en biotine.

«Migros Magazine» no 36 du 6 septembre. A propos de la photo historique «Trésors de nos archives».

«Nous avons des tortues de 1954»

Comme beaucoup d’autres enfants de l’époque, nous avons reçu en 1954, ma sœur et moi, chacun une tortue (un mâle et une femelle), que nos parents avaient achetées à la Migros à Saint-Imier. Ces deux tortues vivent toujours, en voici une photo. Nous avons eu plusieurs jeunes et cinq vivent toujours chez nous, alors que les autres ont été vendus. (…) On voit ainsi qu’il est possible de les avoir de nombreuses années. En hiver, elles dorment cinq mois durant dans des caisses remplies de terre et de substrat d’écorces au fond de notre garage non chauffé. Christiane et Claude Weyermann,

contribue à combler cette carence. La croissance de cheveux et d’ongles sains Des cellules hyperspécialisées (les cellules épidermiques) de la matrice pilaire et de la matrice des ongles se multiplient par division et se déplacent lentement vers le haut . Elles deviennent matures et produisent la protéine kératine. La kératine est le principal constituant des cheveux et des ongles. Elle leur confère leur résistance. Mode d’action de la biotine La biotine agit sur la multiplication des cellules de la matrice pilaire et de la matrice des ongles , stimule la production de kératine et améliore la structure de celle-ci.

«Migros Magazine» no 37 du 13 septembre. A propos de l’article «Quand le grand méchant loup sort du Net».

«Quelle école fait de la prévention?»

(…) Votre article relate vraiment la réalité, mais une chose me choque! A quoi sert ce genre d’article (les dangers d’internet) si personne ne prend en compte ce problème. Certes, cela a pour but d’avertir et d’informer les parents et vous avez bien raison de le faire et même plus que cela. Mais dans la pratique, quelle école apprend ce genre de choses à nos enfants? Et c’est là que le bât blesse, en effet j’ai trois filles,

une de 21 ans, une autre de 15 ans et la troisième de 12 ans. Et je n’ai jamais au grand jamais vu une des classes de mes filles donner un cours sur ce sujet. Alors quoi que l’on puisse dire sur la prévention, je trouve choquant qu’en réalité personne ne fasse attention à ce genre de problème. C’est tout de même inquiétant! Pas pour mes enfants, car je suis informaticien et je les avertis sans arrêt sur ce genre de sujet et je leur donne même des cours sur la bonne manière de surfer. Je trouve que dans ce genre d’article vous devriez mettre en avant le manque de prévention (…).

Biotine 1 x par jour > réduit la chute des cheveux > améliore la qualité des cheveux et des ongles > augmente l’épaisseur des cheveux et des ongles

En vente dans les pharmacies et les drogueries.

Burdevet Hubert, Saint-Maurice

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

Distribution: Biomed AG, 8600 Dübendorf www.biomed.ch

Bienne

Veuillez lire la notice d’emballage.


8 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

SUR LE VIF

Election en question Le 22 septembre, le Parlement désignera deux nouveaux conseillers fédéraux. Et si c’était le peuple qui décidait, que se passerait-il? L’éclairage d’Andreas Auer, directeur du Centre pour la démocratie à Aarau (ZDA). Qui, selon vous, serait choisi si cette élection était soumise à la vox populi?

Impossible à dire, car jamais on a voulu donner au peuple ce droit pourtant élémentaire, sous prétexte qu’il n’en serait pas capable. Et tout dépend de la procédure… Ne suffirait-il pas, comme le propose l’UDC, que le Conseil fédéral soit élu par le peuple et non plus par le Parlement?

Non, car les défauts du système gouvernemental suisse sont bien plus graves: il y a trop peu de membres, accaparés par leurs départements, manquant de stratégie et pouvant rester aussi longtemps qu’ils le désirent. C’est archaïque, non démocratique et inefficient. Votre solution?

Election par le peuple d’un Conseil fédéral de cinq membres, qui gouvernent. Désignation de dix ministres par le Conseil fédéral, confirmés par le Parlement, qui dirigent les départements. Limitation des mandats pour les deux. Cette élection par le peuple ne risquerait-elle pas d’accentuer encore cette fâcheuse tendance à la personnalisation et à la médiatisation des candidats?

Il est normal, en démocratie, que les candidats s’affrontent et se définissent. Ce qui n’est pas normal, surtout dans une démocratie directe, c’est que le choix de l’exécutif réponde à des critères sur lesquels le peuple n’a pas de prise. Propos recueillis par Alain Portner

TRAIT POUR TRAIT

Dessin de Chappatte paru dans «Le Temps» du 15 septembre 2010

La France expulse les Roms

IMPULSIONS Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain

L’angoisse de la page noire On demande souvent aux écrivains s’ils connaissent l’angoisse de la «page blanche», de la «panne d’inspiration», du «vide» soudain, et ceux-ci ont du reste spontanément noirci des milliers de pages sur ce sujet, comiques ou poignantes: le syndrome commence en général par le doute qualitatif («est-ce bon?»), passe par la hantise du jugement («qu’est-ce qu’on

va penser de moi?») et culmine dans la certitude d’une nullité personnelle irrémédiable («même comme imposteur, je suis fini»). On s’occupe moins d’un autre moment du processus d’écriture, pourtant tout aussi crucial: celui où l’écrivain a devant lui la maquette de son livre, sur épreuves prêtes à partir à l’imprimerie. Enfin on y est, ô récompense de tant


TEMPS PRÉSENTS

|9

MES BONS PLANS par Patricia Brambilla, journaliste

Photo Danish Siddiqui / Reuters

A visiter: Peintures australiennes. Comment une femme mit le feu à son mari, le crocodile Bäru? Pourquoi les esprits Wandjina n’ont-ils pas de bouche? Autant de mystères qui traduisent la vitalité de la culture aborigène. A admirer sur plus de 43 peintures sur écorces d’eucalyptus. «Traces de rêves», Musée d’ethnographie de Genève, jusqu’au 27 fév. 2011.

DANS L’OBJECTIF

d’efforts! Gloire, fortune, postérité! «Ça doit être grandiose, de vivre cela», vous dit-on… Certes, ça l’est. Mais cela peut être aussi terrifiant. Parce que si vous avez ces épreuves, c’est que l’éditeur souhaite que vous les relisiez, pour ultimes «corrections d’auteur». Tout est encore, pour quelques jours, virtuel. Donc êtes-vous absolument, définitivement sûr de votre texte, mais sûr mot à mot? Cette description est-elle vraiment indispensable? Ce dialogue assez clair? N’a-t-on pas déjà lu cela cent fois? Qu’aurait fait Malraux? Qu’en aurait dit Flaubert? Bonté divine, comment ces deux «apparemment» à quatre lignes d’intervalle ont-ils pu vous échapper jusqu’ici? Et cette faute de français! Dieu sait combien de bévues ailleurs! Pire, une étincelle vous jaillit, et voilà, en trois traits de plume, un

personnage bien mieux campé qu’avant! Dire que votre livre aurait pu paraître sans cette trouvaille! Stupeur, sueurs froides. Pas le choix, il faut tout reprendre depuis le début. Autres illuminations, nouveaux effrois: ce qui vous paraissait hier encore avoisiner le chef-d’œuvre vous laisse maintenant de perplexe à épouvanté. De toute évidence, ce livre n’est pas mûr! Il n’est encore qu’ébauche! Le retirer, alors, pour éviter ce gâchis, ce scandale, cette honte? Impossible: il est déjà annoncé, le contrat signé, les presses pour ainsi dire encrées! Trop tard! Et dans ces moments vous vient un immense désir de page blanche, merveilleusement tendre et bienveillante, telle une première neige sur la campagne. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Entraînement au Mallakhamb

Sous le regard d’autres athlètes, ce jeune garçon s’entraîne la tête en bas au Mallakhamb, un sport traditionnel très populaire en Inde. Sorte de pole dance de l’extrême, cet art, né dans les années 1800, consiste à exécuter des figures défiant les lois de la gravité sur un poteau en bois posé verticalement sur le sol.

A lire: Lecteur, aie pitié! Une rentrée littéraire sans Nothomb, c’est comme un gâteau sans cerise. Cette année, la fantasque Belge retrace sa relation épistolaire, fictive, avec un soldat américain, obèse, basé en Irak. Jusqu’où supporter ses fans? Amélie a tranché. Enfin, presque. «Une forme de vie», Ed. Albin Michel. A lire: Le bonheur d’Erri de Luca. Un gamin orphelin lâché dans les ruelles grouillantes de Naples. Après la guerre. Dans ce roman, l’auteur italien retourne dans sa ville natale pour dire, de ses phrases essorées, l’innocence, les rêves perdus et surtout la grandeur furieuse de Naples. Magistral. «Le jour avant le bonheur», d’Erri de Luca, Ed. Gallimard 2010. A voir: Pianiste des flots. Seul en scène, Pierre-Isaïe Duc donne corps au texte génial de Baricco. L’histoire de cet homme né en mer et devenu le meilleur pianiste du monde. Une heure d’émotion et de jazz. «Novecento: pianiste», par Denis Rabaglia. Tournée romande. Infos sur www. denis-rabaglia.net/novecento.


10 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Les couples fidèles, nouveaux héros?

La presse parle beaucoup de ruptures, d’amants échangistes, de relations extraconjugales et de tromperies. Et si rester ensemble longtemps était l’acte de bravoure le plus valeureux?

L

es véritables héros des temps modernes, ce sont les époux qui demeurent fidèles, envers et contre tout, jusqu’au bout», a écrit l’abbé François-Xavier Amherdt, professeur de théologie à l’Université de Fribourg, dans l’un de ses billets parus dans Le Matin. Pourquoi? «Dans notre univers où tout bouge et tout se modifie constamment, rester fidèle une vie durant devient véritablement héroïque. Surtout que l’on meurt beaucoup plus tard qu’avant et que donc demeurer avec son conjoint jusqu’au bout signifie souvent parvenir à des dizaines d’années de mariage!» La question à se poser, c’est: à partir de quel stade devient-on infidèle? Un baiser, une pensée, une caresse, une partie de jambes en l’air? Anne Robert, psychologue psychothérapeute FSP à Genève, s’étonne du fait que, dans notre culture, il soit davantage tolérable d’avoir un élan amoureux qu’un désir charnel. «Le passage à l’acte sexuel est jugé avec beaucoup plus de sévérité qu’une relation amoureuse platonique. On peut se demander pourquoi…»

«La fidélité procure une sécurité affective»

Une chose est sûre, quand le doute survient, les méthodes ne manquent pas pour débusquer la faille. L’émission télévisée L’Ile de la tentation confronte des hommes et des femmes engagés dans une relation aux avances de bimbos et autres apollons. Des sites internet comme Infidelandco.ch fournissent des

tentateurs chargés de décontenancer l’être aimé. Par tous les moyens, on cherche à tester l’amour de l’autre. Des «idioties», selon Anne Robert. «C’est très malsain. On parle ici du besoin d’avoir une emprise sur l’autre. La fidélité est un cadeau, car elle procure une sécu-

rité affective. Mais aussi un choix, qui n’a rien à voir avec une agence de contrôle. Faire un choix, c’est ça qui est héroïque, alors que l’on vit dans une société de consommation.» De son côté, le professeur de théologie estime que la fidélité fait

un peu peur. «Ce qui amène, outre la question de la foi, de nombreux couples à ne conclure qu’un contrat de mariage civil, dont ils savent d’entrée de jeu qu’ils pourront le rompre quand et comme ils le voudront, si nécessaire.» Parmi les fiancés qu’il côtoie, nombreux sont


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 11

Les fusionnels fusionnells

Lena et Dano Halsall, ensemble depuis quatorze ans

ceux qui ont vécu cohabitations et ruptures. «Jusqu’au moment où ils se sont dit, cette fois, c’est la bonne ou le bon. Et ainsi goûter à la joie indicible que procure le fait de pouvoir tenir sa promesse, être un homme ou une femme de parole. La fidélité rend pro-

Leur histoire: L’ex-recordman du monde de natation était membre du jury de l’élection de Miss Suisse. Lena était candidate. Il était marié, mais son couple battait de l’aile. Elle allait bientôt épouser un Américain, malgré un avis défavorable de sa famille. Laquelle a chargé Dano de la dissuader de commettre une erreur. Ils sont devenus confidents, ont quitté leur partenaire et se sont mariés deux ans plus tard. ➔ La fidélité selon Dano (47 ans): Dans ma jeunesse, il m’est arrivé d’être infidèle, parce que je n’étais pas amoureux. Sans attachement, je n’avais pas l’impression de fauter. Aujourd’hui encore, je croise des nanas canon, qui réveillent mes pulsions primaires. L’homme est un «chasseur», programmé ainsi depuis des millénaires. Mais je n’ai jamais remis en question mon couple. Notre amour s’est construit peu à peu, l’engagement a suivi. Je suis affectivement très dépendant de Lena. Je n’irais pas à une soirée ou voir un super film sans elle. Par besoin de partager. Lorsqu’une femme me drague, je la lui présente. Rester sincère me permet d’être tranquille avec moi-même. Respect et complicité demeurent les deux éléments forts de notre relation. Jolie, souriante, bien habillée, elle attire d’autres

hommes. Et j’éprouve plutôt de la sympathie pour ceux qui la regardent. J’avoue que si Lena prenait 25 kilos, rester fidèle deviendrait plus difficile, car j’aurais moins envie d’elle. Pour l’instant, je ne fais aucun effort. ➔ La fidélité selon Lena (38 ans): J’ai toujours été fidèle. Briser la confiance qu’on me donne me coûterait trop. Je côtoie des hommes charmants, qui tentent des approches. Mais ma porte reste fermée. Je ne suis pas gênée que Dano ait déjà été marié. C’est même un plus: il se rend compte des difficultés d’une vie de couple. Et sait tirer la sonnette d’alarme. Je n’ai jamais craint qu’il retourne auprès de sa première femme. La jalousie reste un poison, du négatif qui ne sert à rien. Me montrer méfiante ne l’empêcherait pas de me tromper s’il le souhaitait. Je déteste le sentiment d’appartenance. Mon mari n’est pas à moi. Il est connu et j’en suis fière. Nous nous accordons une confiance mutuelle, sans avoir fixé un cadre de base. Tout se passe naturellement. Nous n’avons pas peur de nous dévoiler au monde. Lorsque nous avons posé nus ensemble, nous avons simplement voulu montrer notre côté fusionnel. Nous évoluons ensemble, avec notre fils. Infos: www.dano.ch


12 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

fondément heureux, dans la prêtrise comme dans le mariage.» Serait-on plus fidèle parce que croyant? Une évidence pour l’ecclésiastique, qui souligne que les mots foi et fidélité viennent du même terme latin fides. La psychologue Anne Robert constate qu’un cheminement spirituel peut aider dans un couple, s’il n’est pas dogmatique. «Mais il demeure rare que les questions religieuses soient abordées lors des thérapies.»

La pression de la performance

Avec ou sans mariage, la fidélité est une valeur actuelle très importante, d’après la psychothérapeute. Parce qu’elle est rassurante. Certes, mais elle signifie aussi l’acceptation d’une certaine routine, voire de l’ennui. «On aimerait le beurre et l’argent du beurre, souligne la psychologue. La sécurité de la longue durée, qui implique de la répétition, et l’excitation de la nouvelle rencontre. Comme la norme est la fidélité, lorsque ce tiraillement devient insupportable, beaucoup de couples choisissent la rupture. S’il y a moins de pression morale aujourd’hui, la

pression interne à chacun est plus grande.» La société demande que l’on s’épanouisse dans la performance, pas seulement au travail, mais aussi dans son couple. La vision de l’union semble toujours plus idéalisée. Ne faire qu’un, rien qu’un mythe? Surtout un leurre pour la psychologue genevoise. «Ne faire qu’un, oui. Mais alors, lequel? Chercher à être constamment dans la fusion risque d’entraîner une lutte de pouvoir, car on attend de l’autre qu’il soit du même avis. La différenciation, par contre, conduit à une relation plus saine.» Selon Anne Robert, la clé de la réussite c’est, dans la mesure du possible, «accepter l’autre tel qu’il est et s’en accommoder. S’intéresser au bonheur de son partenaire plutôt que de rester centré sur ses propres attentes.» Un constat que semblent partager les couples fidèles. Complémentaires ou fusionnels, ils ont tous leurs petites recettes «miracles». Et ne leur dites pas qu’ils sont peut-être des héros, ils vous riront au nez. La fidélité, c’est naturel selon eux. Virginie Jobé Photos Mathieu Rod et Fred Merz/Rezo Illustration François Maret

Les complémentaires

Ghislaine et Oskar Freysinger, ensemble depuis vingt-trois ans

Leur histoire: Le conseiller national valaisan a craqué pour Ghislaine dans une discothèque en 1987. Ils se sont mariés une année après. ➔ La fidélité selon Oskar (50 ans): Il s’agit d’un principe de vie: quand je donne ma parole, je la tiens. Lorsque à 25 ans j’ai eu quelques aventures sans lendemain, j’ai trouvé qu’il n’y avait rien de pire que de se réveiller aux côtés d’une femme que l’on n’aime pas. On peut avoir des fantasmes certes, mais qui ne sont intéressants qu’en tant que tels. En me mariant à l’église, j’ai prêté serment devant l’absolu. Je mourrai avec la bague au doigt, un symbole d’infini, un engagement très

fort. Les gens ne me croient pas quand je dis que je reste fidèle. L’idée d’un contrat sans concession à la vie à la mort est devenue inconcevable. Alors que pour durer, il faut mettre un cadre. Et avoir confiance en soi: je n’imagine pas qu’elle puisse me tromper. Si elle plaît à d’autres, je le considère comme un hommage à mon bon goût. Madame sait aussi se faire désirer, ce que je trouve très bien. La notion d’admiration est très importante au sein du couple. Tous les jours, je suis émerveillé par sa manière d’aborder la vie. Vieillir ensemble est un cadeau et je sais que ma femme vieillira bien. C’est inclus dans le programme.

La fidélité selon Ghislaine (46 ans): Je suis incapable de commencer une relation sans avoir réglé mes histoires précédentes. Donc, j’ai toujours été fidèle. Oskar plaît aux femmes, mais cela ne m’a jamais inquiétée. J’ai confiance. Certains hommes bavent devant moi aussi. Je ne laisse pas échapper de signal, c’est tout. Lors de mes grossesses, j’ai pris 17 kilos. Je me sentais moins désirable. Etre maman et amante n’est pas toujours facile. Comme d’être la femme d’un politicien. Quand les enfants étaient petits, je me suis sentie parfois seule quand Oskar partait à Berne. A son retour, je devais être reconquise, me

sentir désirée. Et puis, nous ne parlons jamais de politique. Nous ne sommes pas fusionnels. Je mène ma vie comme je l’entends et je défends mon identité. Ni pot de fleurs ni ombre de mon mari, je suis serveuse et je mets sur pied des comédies musicales. L’important dans un couple, c’est de rester soi-même. Je ne me suis jamais sentie aussi libre que depuis que je suis mariée. Avant, je n’avais peut-être pas de comptes à rendre, mais j’étais en quête de l’homme de ma vie. Aujourd’hui, je vis un rêve que je souhaite à tous. Infos sur le spectacle de Ghislaine, dès le 19 nov.: www.mamuz.ch


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 13

Les fantaisistes

Maria Mettral et Christian Gregori, ensemble depuis vingt-trois ans

Leur histoire: La présentatrice météo et comédienne jouait dans la même pièce que Christian: coup de foudre réciproque. Ils se sont mariés au civil six ans plus tard. ➔ La fidélité selon Maria (50 ans): Aveu un peu naïf: je n’y ai jamais réfléchi. Cela ne me préoccupe pas. On peut la comparer au bonheur: à force de le chercher à tout prix, on risque de ne pas l’atteindre et d’être désespéré. Cela n’a pas de sens d’imaginer qu’une tromperie peut arriver. A 21 ans, je me suis mariée une première

fois, à l’église parce qu’il le fallait. Clamer que le couple est une quête d’absolu, c’est vraiment en avoir une vision monolithique. Je vois le couple comme un tapis sur un métier à tisser, un ouvrage sur lequel on avance au quotidien, avec des mailles en arrière aussi. L’équation 1=1, je n’y adhère pas. Nous n’avons pas que les mêmes goûts et c’est tant mieux. J’apprécie ses qualités parce que ce ne sont pas les miennes. Travailler ensemble n’a jamais été un problème. Nous nous engueulons beaucoup, de manière

vivifiante, avec humour. Jalouse, je peux être très mauvaise face à une éventuelle rivale. Les histoires d’amour déçues et de couple me touchent. Et m’amusent. J’en chanterai dans mon prochain spectacle. ➔ La fidélité selon Christian (47 ans): Pourquoi aller voir ailleurs quand on a trouvé chaussure à son pied? A mon avis, la pire des infidélités reste celle de l’âme, lorsqu’on trahit l’autre à propos de ce qu’on lui a fait croire qu’on était et qu’on rompt un pacte tacite. Je ne suis pas d’un naturel jaloux – j’ai la

vanité de penser qu’il n’y a pas mieux que moi - mais il y a des choses que je ne préfère pas partager, y compris mon épouse. L’apparence est primordiale pour moi. Le laisser-aller m’insupporte. Ma femme est ma maîtresse et doit le rester. J’ai refusé d’assister à ses accouchements, ça m’aurait cassé le truc. Par contre, coucher avec une grand-mère (leur petit-fils a deux ans, n.d.l.r.) ne me dérange pas. La seule recette pour faire durer un couple: faire l’amour et rigoler. Offrir l’inattendu. J’ai un doux mépris pour les couples fusionnels. Ceux qui ont la même paire de skis dans les files d’attente, c’est la honte totale. Infos: Maria en concert, «Elle cause plus elle chante», du 22 sept. au 2 oct., Zazou-club, Genève, tél. 022 741 33 33.

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

La fidélité dans un couple pour vous, c’est... 2% inutile 8%

en option

90%

essentiel

1498 personnes ont donné leur avis sur notre site internet du 30 août au 9 septembre 2010.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


14 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Et si on limitait le nombre de pendulaires?

Tandis qu’une initiative réclame plus de moyens pour les transports publics et qu’un ingénieur rêve d’un train suisse ultrarapide, Vincent Kaufmann, sociologue de la mobilité à l’EPFL, analyse la bougeotte des Suisses et remet en question le développement à tout va du réseau.


REPORTAGE MOBILITÉ

| 15

Le trafic en chiffres Le rail (trafic pendulaire et de loisirs): ➔ évolution du nombre de voyageurs par kilomètre entre 2005 et 2009 en Suisse: +21,9% ➔ évolution du nombre de voyageurs par kilomètre entre 2005 et 2009 Genève-Lausanne: +30,9% ➔ évolution du nombre de voyageurs par kilomètre en 2010 par rapport au 1er semestre 2009 en Suisse: +8,4% ➔ évolution du nombre de voyageurs par kilomètre en 2010 par rapport au 1er semestre 2009 Genève-Lausanne: +6,5%

Vincent Kaufmann, sociologue, est l’auteur du livre: «Les paradoxes de la mobilité».

S

auter dans un train pour aller travailler à Berne, faire la navette Yverdon-Bienne. Penduler entre Lausanne et Genève… Les Romands se déplacent toujours davantage. Pour leurs loisirs et pour des motifs professionnels. Il sont des milliers à vivre dans un lieu et à avoir leur bureau dans un autre. Pour penduler, ils emploient beaucoup la voiture, et utilisent toujours davantage le rail. Une bonne nouvelle pour l’environnement. Reste que la fréquentation des trains explose aux heures de

pointe, notamment sur l’arc lémanique, où il faut jouer des coudes pour trouver une place assise. Afin de répondre à la demande, divers projets sont esquissés, des plus utopiques aux plus réalistes. Un ingénieur zurichois rêve d’une navette futuriste permettant d’aller de Lausanne à Genève en dix minutes; les CFF et le Conseil fédéral ont récemment lancé, de leur côté, Rail 2030. Colossal, le projet vise à désengorger le réseau ferroviaire aux heures de pointe et sur les lignes à haute fréquentation en

La route (trafic journalier moyen: augmentation du nombre de véhicules) entre 2005 et 2009 ➔ autoroute Lausanne-Genève: +7,2% ➔ autoroute Berne-Zurich: +2,5% ➔ autoroute Fribourg-Berne: +2,2% ➔ autoroute Lausanne-Yverdon: +8,6%

Sources: Office fédéral des routes / CFF

créant notamment plus de places assises et en augmentant le nombre de trains et wagons. L’ensemble des mesures se monte à 12 milliards pour la variante soft et à 21 milliards pour la version plus luxueuse. Des montants que les réserves dédiées aux transports en commun ne parviendront pas à couvrir et, à Berne, on se creuse les méninges pour trouver les sources de financement. L’Association transports et environnement (ATE) a récemment lancé une initiative exigeant que davantage de moyens soient alloués au rail au détriment de la route. Et si le développement du réseau à tout prix n’était pas la bonne solution? L’analyse de Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine et d’analyse de la mobilité à l’EPFL.

l’impression qu’on assiste à une fuite en avant. Le réseau ferroviaire helvétique est excellent en raison de sa densité. Avec un AG coûtant 3000 francs par année, vous voyagez sur tout le réseau. Cela a pour conséquence que les Suisses déménagent peu et n’hésitent pas à faire 80 à 100 km par jour pour se rendre sur leur lieu de travail. A la base, le développement des transports publics avait pour objectif de concurrencer la voiture. Mais en rendant les trains toujours plus performants, on a surtout permis aux gens de travailler toujours plus loin de leur lieu d’habitation.

Un ingénieur planche sur un train révolutionnaire permettant de parcourir Lausanne-Genève en dix minutes. Les CFF promettent plus de trains, l’ATE réclame encore davantage de moyens pour les transports publics. Que vous inspirent ces projets?

Au milieu des années quatre-vingt, on atteignait une moyenne d’une heure par jour. Aujourd’hui, on est à plus d’une heure et demie. Les réseaux de transports ont longtemps compensé l’accroissement des kilomètres parcourus par des gains de vitesse. Mais aujourd’hui cela ne fonctionne plus. On utilise les minutes gagnées pour aller encore plus loin et donc passer davantage de temps en chemin. Tant

Ils risquent d’inciter les gens à se déplacer toujours davantage. Et je m’interroge sur la pertinence d’un développement supplémentaire. J’ai

Les Suisses consacrent en effet toujours davantage de temps à leurs déplacements, comme vous le montrez dans votre livre «Les paradoxes de la mobilité».*


16 |

REPORTAGE MOBILITÉ

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

sur les routes et autoroutes que sur le réseau des transports publics, ça conduit à une surcharge. Ce temps n’est néanmoins pas extensible…

Nous atteindrons un plafond, c’est sûr. Ce qui explique que nous sommes davantage d’accord de penduler que par le passé, c’est que les moyens de transport sont devenus plus confortables et que ce temps est rentabilisable. En train, on peut lire, travailler, téléphoner, voire surfer sur internet. En voiture aussi, on peut écouter de la musique, téléphoner les mains libres... Pourtant, beaucoup de pendulaires se disent fatigués par les trajets, dans des transports publics bondés...

On est pris dans des univers de choix et de contraintes. L’intérêt du travail l’emporte souvent. On se dit que cela vaut la peine de faire une heure de train pour un job intéressant. De plus, la mobilité a une connotation positive. L’un des paradoxes que vous relevez est que la mobilité sert en fait le plus souvent à préserver la sédentarité.

Oui. Et de ce fait on ne fait pas vraiment l’expérience de l’altérité. Faire la navette Genève-Berne, ça n’est pas la même chose que de s’installer à Berne vraiment.

Avec une famille, un réseau social, des attaches, ce peut être compréhensible, non?

Oui. Mais c’est dommage. Surtout en Suisse, compte tenu de sa pluralité culturelle. On peut le comprendre lorsqu’on a des enfants et qu’il s’agit de changer de région linguistique. Mais les déménagements ne se font pas non plus à l’intérieur de la Suisse romande. Pour quelles raisons?

En plus de la facilité de déplacement induite par la qualité du réseau ferroviaire, il y a les barrières administratives. Avec un système scolaire différent dans chaque canton, il arrive qu’un enfant déménageant perde une année. Harmos devrait améliorer les choses.

La ligne Lausanne-Genève a connu une augmentation de 30,9% de voyageurs par kilomètre entre 2005 et 2009. Vous parlez d’une fuite en avant en matière de politique des transports. Quelles seraient vos solutions pour enrayer le mouvement?

Entre Lausanne et Genève, entre Zurich et Berne, le trafic ferroviaire augmente pratiquement de 10% chaque année. Le réseau est saturé. Il faut investir des dizaines de mil-

Une navette ultrarapide le long du lac Léman Toujours plus vite. Swissmetro promettait d’amener les Genevois à Saint-Gall en moins d’une heure. Le projet de train souterrain ultrarapide a échoué. Aujourd’hui c’est au tour d’un ingénieur zurichois de vouloir équiper la Suisse d’un train à grande vitesse, a-t-on appris au printemps dernier. Baptisé SwissRapide Express (SRE) Ouest, le bolide ferroviaire utiliserait comme Swissmetro la sustentation magnétique mais circulerait sur une ligne aérienne. Cette technologie est déjà exploitée à Shanghai, avec le Maglev. D’abord intéressé par le tronçon Zurich-Berne, le bureau de Niklaus H. König a choisi le trajet LausanneGenève, où les pendulaires se

bousculent chaque matin afin de trouver une place assise, pour imaginer son train révolutionnaire. Construite sur une ligne posée sur des piles à cinq mètres du sol le long de l’autoroute, la ligne conduirait les Lausannois en dix minutes au bout du lac. Encore un projet à plusieurs milliards aux frais de la Confédération? Non, car le train serait entièrement financé par des privés. Aucun business plan n’a encore été établi mais pour Zurich Berne, un budget de 9,7 milliards a été esquissé. Une mise en service est annoncée pour 2020. Néanmoins, pour que le SRE puisse démarrer, il faudra qu’il ait franchi toutes les étapes administratives. Rien n’est moins sûr qu’il y parvienne...

liards pour de nouveaux trains, pour entretenir les voies qui s’usent plus vite. C’est pareil pour la voiture, faire un kilomètre d’autoroute coûte très cher. Cela a des impacts écologiques importants. On peut alors se demander s’il ne faut pas introduire une régulation par la saturation. Eviter d’accroître l’offre et la vitesse des trains, voire réduire la vitesse de certains flux qu’on souhaiterait ne pas voir croître trop rapidement. Ça a un côté un peu scandaleux de penser ainsi. Mais ces questions se posent. Si on veut éviter le développement des transports et éviter que les gens pendulent sur des distances considérables, il faut alors repenser la répartition des emplois en Suisse et intervenir sur le marché du logement. Et faire payer davantage les pendulaires?

Cela pose un problème d’inégalité sociale, car pour être efficace, une telle mesure implique une augmentation considérable des prix.

Propos recueillis par Céline Fontannaz Photos Mathieu Rod et Keystone

* «Les paradoxes de la mobilité», collection Le savoir suisse, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2008.


Nouvelle Dacia Duster. Scandaleusement accessible.

Le tout-terrain le plus avantageux de Suisse dès

• Système 4x4 avec 3 modes • Disponible en moteur 1.6 105 ou dCi 110 FAP • Boîte de vitesse 6 rapports

Fr. 19 900.–

www.dacia.ch 0800 000 220

Modèles illustrés: Duster 4x4 Lauréate dCi 110 FAP, 1 461 cm3, 5 portes, consommation de carburant 5,6 l/100 km, émissions de CO2 145 g/km, catégorie de rendement énergétique B, Fr. 27 700.–; Duster 4x4 1.6 105, 5 portes, Fr. 19 900.–.


18 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Les coprins d’abord

Qu’on soit mycologue, mycophage ou mycophile, la saison des champignons bat son plein. Balade dans les sous-bois en compagnie de Jean-Michel Rieder, président de l’Association valaisanne de mycologie.

T

ous les champignons sont comestibles, mais certains une seule fois.» Jean-Michel Rieder cite d’entrée ce bon mot de Jean Trarieux, repris par Coluche. Président de l’Association cantonale valaisanne de mycologie depuis quatorze ans, ce Chamosard, assureur de profession, distingue trois catégories de personnes acharnées à courir le champignon. Le mycologue d’abord, reconnaissable à son scalpel et à son microscope, et dont «l’approche est avant tout scientifique». Pour lui on ne parlera pas de «cueillette», mais d’«herborisation», car il ramassera aussi les espèces «toxiques» et même «mortelles», qu’il faut bien étudier comme les autres. Le mycophage, ensuite, qui ne se mettra en chasse que «pour la casserole». Le mycophile, enfin, qui va rentrer chez lui «sans avoir touché le champignon, qu’il se sera contenté d’admirer et de photographier».

Appelé par les hôpitaux en cas d’intoxication

Fort de son diplôme d’expert, délivré par l’Association suisse des organes officiels de contrôle des champignons, Jean-Michel Rieder est amené à accomplir diverses missions, sur mandat de laboratoires, ou sur réquisition de l’hôpital, d’autres missions peuvent se présenter. Comme trier parmi les vo-

missures «pour trouver le champignon responsable d’une intoxication». Les antidotes diffèrent en effet suivant les espèces. Il faut parfois, aussi, fouiller dans les poubelles parmi les restes de champignons pour «déterminer s’ils ont été pelés, s’il y en avait un d’altéré sur le nombre». Les intoxications restent tout de même rares sous nos latitudes. Quelques cas dus à l’amanite panthère et surtout «au grand méchant champignon qui nous cause beaucoup de souci», le tricholome tigré, «pas forcément mortel mais confondu très régulièrement avec le tricholome terreux», un bon comestible. En cas de méprise, on «subira des douleurs gastro-intestinales sévères et perdra une bonne dizaine de kilos.» Jean-Michel Rieder évoque aussi ces «grands criminels» que sont la fameuse amanite phalloïde, «présumée mortelle à partir de 30 grammes», ou le cortinaire couleur de rocou (cortinarius orellanus): «Les premiers symptômes peuvent n’apparaître qu’après 17 jours, certains ouvrages disent même 21. On n’a encore rien trouvé contre. C’est irrémédiable.» Selon un enchaînement que les pharmacologues décrivent ainsi: «Problèmes digestifs, douleurs, nausées, diarrhées, décès consécutif à une néphrite.» Le doute est toujours possible, même pour un champignonneur

expérimenté, s’il se retrouve par exemple devant des espèces très rares. Comme celles «dont l’alternance de fructification interviendrait tous les trente ou quarante ans». Dans ce cas, Jean-Michel Rieder place le champignon suspect à part, dans du papier alu «pour l’étudier ensuite avec d’autres collègues».

Des secrets jalousement gardés

Il existe de nombreux indices permettant de débusquer ces fameuses «places» où les champignons périodiquement pointent le bout du chapeau. Des indices d’autant plus utiles au débutant que, s’agissant des espèces nobles, chacun garde jalousement le secret des bons emplacements (lire encadré). Il peut être, par exemple, utile de savoir que la célèbre amanite tuemouche, rouge à points blancs, signale très fréquemment la présence de bolets. Et puis les champignons vivent en bonne harmonie avec les arbres, «en symbiose même, le mycélium de certains champignons interférant dans les racines de l’arbre. Ce sont des amours particulières, l’un apportant à l’autre ce dont il a besoin.» On pourra plus ou moins repérer au type d’arbre le type de champignon que l’on va trouver. La couleur de l’arbre délivre aussi son message. «Une belle couleur verte indique un endroit hu-


RÉCIT CHAMPIGNONS

| 19

Jean-Michel Rieder préside l’Association valaisanne de mycologie depuis quatorze ans.


20 |

RÉCIT CHAMPIGNONS

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

mide. Or le champignon est friand d’humidité.» D’humidité suivie d’un «coup de chaleur pour fructifier». Ainsi «de fortes chutes de pluie et un peu de chaud» sont les deux éléments à considérer pour choisir le bon moment où aller aux champignons. «Personnellement je préfère me fier à la météo plutôt qu’à la position de la lune…» Lors de son activité de contrôleur, Jean-Michel Rieder s’est aperçu «d’une profonde hérésie»: «Les gens séparent les espèces de champignons en les mettant dans du papier journal. C’est le meilleur moyen de s’intoxiquer. Le champignon va pomper les encres et s’altérer plus rapidement.» Lui préconise le papier alu qui devrait faire partie de l’équipement de base, «avec une loupe, un couteau adéquat – parfois il faut prendre tout le champignon, dont la base peut avoir des caractères déterminants pour établir son identité». De toute façon, couper ou arracher, on sait aujourd’hui que «ça n’a pas d’influence sur la repousse». Le piétinement par contre des promeneurs ou des mycologues «est beaucoup plus néfaste». Quant à la valeur nutritive des champignons, c’est bien simple, elle s’avère «pratiquement nulle». Tel est le paradoxe du bon coprin: tout est dans la sauce. Laurent Nicolet

Au fil des jours

Photos Laurent de Senarclens

Le matériel de Jean-Michel Rieder: un panier, un guide sur les champignons, une loupe, un couteau muni d’une petite brosse et un bâton.

Renseignements et adresses utiles: www.champi-net.ch

Ce qu’il y a de bien avec les champignons, c’est qu’on en trouve en toute saison. Même en hiver: «Par exemple l’oreille de Judas, ce petit champignon noir qu’on met dans la fondue chinoise». Appelé ainsi à cause de sa forme et parce qu’il est souvent lié au sureau, arbre auquel Judas se serait pendu. Dès la fonte des neiges, le premier champignon qui apparaît se retrouve vite sur «certaines grandes tables de la région lémanique». Honneur donc à l’hygrophore de mars, avec son chapeau gris noirâtre et ses lamelles très blanches, «un ex-ce-llent champignon, méconnu, tant mieux pour les amateurs». Au printemps, c’est la reine morille qu’on couronne et qu’on consomme, et qui peut se ramasser «jusqu’à plus de 2000 mètres». Avançant dans la saison, on trouvera comme champignons prisés le tricholome de la Saint-George ou le marasme des Oréades, avant d’arriver à l’incontournable chanterelle. Mais la saison la plus fournie, c’est bien sûr l’automne, avec «tous les bolets, les tricholomes, les russules, les éperviers, les amanites comestibles», on en passe et des plus succulentes.

La hantise du secret Le conseil principal que Jean-Michel Rieder donne au débutant serait de «s’affilier tout de suite à une société de mycologie» et de beaucoup s’exercer son œil sur le terrain, avec «patience et endurance». Difficile, voire impossible en effet de trouver quelqu’un qui dévoilera ses places. «Ça reste encore le coin secret de chacun».

Un secret qui ne se transmet en général que sur le lit de mort, «et encore…» La crainte est qu’en divulguant ce secret-là, par exemple à ses enfants, «ceux-ci invitent d’autres personnes. On a tous fait l’expérience un jour ou l’autre que même le plus fidèle des amis n’est pas encore assez discret.» Une discrétion qui englobe

surtout les coins à chanterelles, à bolets et à morilles. Sans parler de la très convoitée amanite des Césars: «En Valais, il n’y a par exemple que quatre sites, et ça, c’est bien plus secret que les places à morilles.» Un champignon, l’amanite des Césars, que «les mycologues mangeaient cru en forêt, d’après la littérature la plus

ancienne, tellement c’était une récompense». Un autre moyen reste «de tendre l’oreille dans les bistrots» lorsque des champignonneurs ne peuvent s’empêcher de vanter leurs trouvailles. «Pour moi, note Jean-Michel Rieder, ça marche de moins en moins. On me connaît trop…»


Découvrez un divertissement sans limite 75.– *

par mois

Le bouquet multimédia le plus apprécié pour les familles Internet: surfer à haut débit avec Fiber Power internet 20 Mbit/s Téléphonie: téléphoner gratuitement vers le réseau fixe suisse Digital TV: télévision numérique en qualité HD avec fonction d’enregistrement

Tous les produits tester 2 mois & profiter De nos jours, chaque membre de la famille a un besoin de divertissement et d’information différent. Dans les foyers modernes, on retrouve donc en général deux téléviseurs ou plus. Les ordinateurs et ordinateurs portables sont utilisés en même temps et un téléphone fixe est une évidence. Afin de pouvoir combler de façon optimale les désirs de chacun, cablecom a lancé un bouquet multimédia malin et rapide pour les familles modernes, où chacun trouvera son compte. Sans limitation. Jugez-en par vous-même! Questions les plus fréquemment posées

Prestation cablecom

Prestation swisscom

Peut-on regarder simultanément la télévision en qualité HD et enregistrer?***

Oui, c’est possible.

Non, ce n’est pas possible.

Est-ce vrai que l’on peut regarder en même temps la télévision en qualité HD sur 2 téléviseurs dans un même foyer?***

Oui, ce n’est pas un problème avec cablecom. La meilleure qualité HD est garantie lors de l’utilisation de plusieurs téléviseurs.

Avec Swisscom, on ne peut bénéficier de la qualité HD qu’avec un seul téléviseur.

Est-il possible de surfer sur Internet sur plusieurs appareils en même temps pendant que le téléviseur est en marche?

Oui, avec cablecom, Internet n’est pas plus lent quand un ou plusieurs téléviseurs fonctionnent en parallèle. Cela est également le cas quand on enregistre.

Pour les clients Swisscom, la vitesse Internet se réduit si quelqu’un regarde en même temps la télévision ou commence un enregistrement.

Tester sans engagement pendant deux mois tous les produits et profiter du meilleur du multimédia** Testez maintenant tous les produits numériques de cablecom pendant deux mois. Découvrez le meilleur du multimédia auquel vous ne voudrez plus jamais renoncer. Tout fonctionne rapidement dans une qualité irréprochable. Sans aucune obligation! Tous les produits peuvent être rendus dans les 2 mois.

Appelez-nous au 0800 767 700 ou allez sur www.cablecom.ch * Offre combinée: Fiber Power internet 20/digital phone freecall/digital tv “Classic”. Prix en CHF. S’applique uniquement à nos clients actuels du téléréseau et aux clients de nos réseaux partenaires. Plus CHF 0.80/mois de redevance obligatoire de droits d’auteur pour les boîtiers décodeurs avec fonction d’enregistrement. L’activation des services donnera lieu à une taxe unique de CHF 30.–. ** Résiliation possible à tout moment durant les 2 premiers mois – avec effet immédiat. Le cachet de la poste fait foi, resp. la date de l’appel. Applicable pour tout nouveau client n’ayant pas encore eu de produits numériques. Sont exclus: HSP 300 ainsi que le prix d’achat pour DigiCard (CHF 99.–), resp. HD Receiver (achat; CHF 150.–). Offre valable jusqu’au 31.10.2010 *** Condition: disposer d’un téléviseur compatible HD avec boîtier décodeur/DigiCard


22 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Les ouvriers funambules

On les appelle les hommes-araignées. Ce sont surtout des spécialistes du vertige, qui travaillent en apesanteur pour consolider falaises et autres escarpements rocheux. Reportage sur un chantier du Val-de-Travers.

C

asques radio, souliers de haute montagne, baudrier, gants. Mais qui sont-ils, ces étranges acrobates collés à la falaise, qui se balancent parfois à 50 mètres au-dessus du vide, ancrages en main? Ils font partie de ces spécialistes, travailleurs de chantiers aériens, qui consolident parois et autres abords vertigineux des routes. Ce jour-là, Michel d’Andrea, 47 ans, le regard d’un bleu minéral, et son entreprise de Travaux acrobatiques s’activent dans un contrefort du Val-de-Travers, au lieu dit Bois de Rutelin. Un terrain abrupt escorté d’une haute falaise calcaire. Au programme: stabiliser plusieurs blocs qui menacent de s’écrouler sur la route. Et installer un filet, 45 mètres de long sur 5 mètres de haut, pour prévenir tout éboulement de pierres. «On va consolider les blocs en perçant des trous à trois mètres sous le rocher et en y mettant des barres de fer. On leur refait un pied de béton armé pour les empêcher de glisser.»

Quatre à cinq tonnes de matériel héliporté

Autrefois, c’était les guides de montagne qui faisaient ce travail, de purger et de sécuriser la montagne. Aujourd’hui, ce sont eux, les ouvriers funambules qui appliquent les techniques du génie civil pour les falaises. Des outils pas trop lourds, efficaces, performants, souvent mis au point pour l’occasion. Comme ce nouveau système

Michel d’Andrea, chef de l’entreprise Travaux acrobatiques.

de forage au diamant, sans vibrations, pour éviter que les blocs ne s’écroulent sur la chaussée. En tout, quatre à cinq tonnes de matériel quand même, transportées sur place par hélicoptère. «On essaie de minimiser le tout pour éviter les surpoids. Un ouvrier fatigué ne sert à rien!» lâche Michel d’Andrea dans un rire clair. Carreleur de formation, converti au forage et sciage de béton, le Jurassien a eu un premier déclic en s’essayant à la spéléologie. Des descentes vertigineuses et sportives en bout de corde au milieu des stalactites. Mais c’est un travail de commande sous un pont

Les ouvriers ont pour mission de stabiliser des blocs menaçant de tomber sur la route.


RÉCIT DANS LA FALAISE «On nous prend pour des fous, mais ce métier, c’est toujours des surprises», dit Martin, l’un des cinq ouvriers.

| 23

«J’aime que tous les jours on doive réfléchir à la meilleure solution. La monotonie, ce n’est pas pour moi! Affronter des défis et être pendu dans le vide avec la petite vallée en dessous, voir les milans et les buses qui viennent brailler près de nous, oui, c’est une liberté», répond Michel d’Andrea, qui espère bien décrocher d’autres mandats d’envergure, comme ce travail effectué sur une autoroute tessinoise. «On était à 200 mètres au-dessus du vide! Ça, c’est les chantiers qu’on aime, un peu extrêmes, avec la hauteur, le défi technique et où on doit se sortir les tripes.» Entre un futur travail de consolidation dans le Jura et un minage dans les gorges de Douane, la fin de l’année s’annonce chargée. Mais pas de quoi stresser la petite entreprise. Comme les hirondelles de rivage, les ouvriers travaillent en fonction de la météo, plutôt en été qu’en hiver. Que le baromètre descende à –5 °C, qu’il neige, que l’humidité s’en mêle et les machines gèlent, les scotches ne tiennent plus. Pas grave, ils s’adaptent. Temporisent. Et si l’hiver est vraiment trop long, ils migrent pour quelque temps dans les dunes marocaines.

Un camping-car, des tentes et la fondue le soir

qui lui a donné le goût du vide. En 1987, il lance alors son entreprise de travaux acrobatiques à Develier (JU) et obtient rapidement des mandats dans toute la Suisse romande. «On doit être une trentaine en Suisse. Mais certains travaillent essentiellement en milieu urbain, dans l’entretien des bâtiments, alors que nous sommes spécialisés dans l’approche des rochers escarpés, où nous avons développé nos propres techniques.» Son équipe? Cinq jeunes gars, entre 20 et 30 ans. Le cheveu long coupe rasta et l’allure tranquille. Des grimpeurs, des férus de moto ou des amoureux de musique, venus d’horizons différents. Serru-

rier, électricien, barman, ils ont tous bifurqué pour se retrouver là, sur ces chantiers à ciel ouvert, et ne changeraient plus de job pour rien au monde. «On nous prend pour des fous. Mais ce métier, c’est toujours des surprises. On discute beaucoup et on prend les décisions ensemble», explique Martin. Grand air et altitude, ces gars-là aiment être accrochés à leur fil comme des araignées de falaise, amoureux des devers, mais surtout de l’espace autour. Rien à voir avec des casse-cous. D’ailleurs, Michel d’Andrea est catégorique. «Les têtes brûlées ne feraient pas un jour de stage chez moi!» Pour travailler dans son

équipe, il faut être posé, réfléchi, responsable. «Avoir un bon physique, de la souplesse. Mais pas besoin d’être Musclor: on a des moteurs pour remonter sur les cordes maintenant. Des treuils à accus.»

«On doit tout faire pour qu’il ne nous arrive rien»

Car le risque est là au quotidien, une situation même sécurisée peut très vite tourner à la catastrophe. «On doit tout faire pour qu’il ne nous arrive rien. On est à l’affût du danger, et le plus grand, c’est les chutes de pierres, déplacées parfois par les chamois.» Mais rien ne pourrait ramener ces hommes au sol, encore moins dans un bureau.

Des nouveaux nomades, des hors normes. Michel d’Andrea regarde ses compagnons avec affection. Plus que des collègues, une bande de potes. Avec lesquels il vit presque en fusion pendant la durée des chantiers. Trois semaines ou deux mois. Un camping-car, deux Land Rover, avec les tentes installées sur le toit, comme pour une traversée du désert. Pas question de rentrer tous les soirs à la maison. «On est des aventuriers! Quand on peut camper, on profite. C’est toute une ambiance, un état d’esprit. On préfère ça à l’hôtel», dit le chef d’entreprise, qui popote la fondue le soir avant de gratter sa guitare ou d’enfourcher sa moto. «On est au boulot, mais on se croit en vacances. C’est magnifique! La passion est toujours là, J’espère bien continuer jusqu’à 60 ans, tant que mon physique le permettra. Là, je suis en plein dans ma vie, je n’échangerais plus ma place.» Patricia Brambilla

Photos Laurent de Senarclens


ACTI

OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.201

Avec nous, économiser de Profitez dès maintenant toute la

8.90

Oral-B Pulsar + étui de voyage gratuit *

28.60

au lieu de 35.80

Brosses de rechange Oral-B Precision Clean et Sonic le lot de 2 (2 x 2)*

3 pour 2

59.80

au lieu de 89.70

par ex. Pampers Baby Dry 3 Midi (3 x 64) Valable pour 3 produits au même prix

* Disponible dans les plus grands magasins Migros

Les produits Always, Alldays, Tampax,


ION

10 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

vient un jeu d’enfant ! de superbes offres pour famille!

8.45

au lieu de 9.90

par ex. Alldays Normal en emballage géant de 80 pièces

8.95

au lieu de 11.20

7.80

au lieu de 9.80

par ex. shampooing Pantene Pro-V Repair & Care le lot de 2 (2 x 250 ml)*

par ex. après-shampooing Pantene Pro-V Repair & Care le lot de 2 (2 x 200 ml)*

9.40

au lieu de 11.80

par ex. Tampax Compak Regular 32 piece*

11.40

au lieu de 14.30

par ex. shampooing head & shoulders intensive repair le lot de 2 (2 x 250 ml)

14.20

au lieu de 17.80

par ex. après-shampooing head & shoulders intensive repair le lot de 2 (2 x 250 ml)

5.85

au lieu de 7.80

par ex. Always Ultra normal plus en emballage géant de 28 pièces

head & shoulders, Pantene Pro-V, Oral-B et Pampers sont en vente à votre Migros


ACTION OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

nant Participez mainte ! pour être gagnant

61.–

au lieu de 67.80

PREMIER PRIX

Gillette Fusion* 16 lames

33.60

au lieu de 37.35

Gillette Mach3 Turbo * 12 lames

1 an d’achats pour toute la famille d’une valeur totale de

28.20

au lieu de 31.35

Gillette Mach3* 12 lames

10 000 CHF

2e AU 10e PRIX

Bons d’achat Migros d’une valeur de 500 CHF e

11 AU 100 PRIX

Bons d’achat Migros d’une valeur de 100 CHF

500 100 CHF

e

GESCH

ENKKA

CARTE RTE •

GESC

Conditions de participation sur www.migros.ch/achatsfamille

HENK

CADEA

KART

RTA U • CA

E • C ART

REGAL

E CA DEA

O

CHF

U • C ARTA

REGA

7.90

50%

19.90

au lieu de 45.85

ou 56% de réduction le pack Gillette Fusionsur (4 lames + rasoir gratuit)* Power Stealth

au lieu de 9.90

Gel de rasage Gillette Series peaux sensibles, le lot de 2 (2 x 200 ml)*

11.10 au

lieu de 13.90

Gel de rasage Gillette Fusion peaux sensibles, le lot de 2 (2 x 200 ml)

* Disponible dans les plus grands magasins Migros

Gillette est en vente à votre Migros


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 27

Histoire d’une fillette Le vol en provenance d’AmsterJean-François Duval, dam avait atterri. journaliste De la douane, les passagers surgissaient dans le grand hall. Nous guettions les visages, car ni moi ni mon frère n’étions très sûrs de reconnaître cette amie de la famille plus revue depuis quarante-sept ans. Je me souvenais d’un sourire éclatant, du visage décidé et rayonnant d’une jeune femme auréolée de cheveux noirs. C’est d’ailleurs à son sourire que nous l’avons reconnue, heureuse de repasser la frontière suisse, car elle aime profondément notre pays. Avec elle, nous avons traversé le lac en «mouette»,

contemplé Guillaume d’Orange sur le mur des Réformateurs. C’est que C. est Hollandaise. En juin 1944, à 12 ans, elle et son frère de deux ans son aîné furent déportés à Westerbork (dont l’écrivaine Etty Hillesum, morte à Auschwitz, a raconté la réalité dans ses Lettres de Westerbork). Leurs parents, eux, étaient déjà morts en 1943 à Sobibor, conduits à la chambre à gaz dès l’arrivée du convoi. Nous n’avions jamais parlé de tout cela – la Deuxième Guerre mondiale, ça me semblait si loin quand j’avais 10 ans… Mais aujourd’hui? Avec combien de personnes pouvons-nous encore échanger, qui connurent les camps enfants?

A Westerbork, comme chacun, la petite C. a lutté pour sa survie. Tuberculose, typhoïde… l’hygiène est épouvantable, tout le monde souffre de dysenterie, les toilettes (appelées egg-racks, c’est-à-dire «cartons pour les œufs») sont faites de longs bancs de bois percés de trous, où l’on s’assied côte à côte. Tous les mardis, un train part pour l’Est et les camps de la mort. La fillette voit l’humanité à nu – «depuis lors, c’est comme si je voyais à travers les gens». Et parfois, quand la réalité est trop dure, elle regarde au-delà des barbelés du camp, elle ferme à demi les yeux, ses cils d’enfant viennent se superposer et gommer les rouleaux de barbelés. Elle se dit à elle-même: «Ils ne peuvent pas te faire de mal, à l’intérieur de toi tu resteras toujours toi-même.» La réalité, pour un instant, est transcendée. La fillette ne comprend rien à ce qui lui arrive. On lui dit qu’elle est juive, elle ne sait même pas ce

que cela signifie, car ses parents l’ont baptisée et élevée dans la foi protestante. Après huit semaines, transfert à Theresienstadt. Deux jours debout, écrasés les uns contre les autres, dans des wagons à bestiaux. Là-bas, il arrivera aux enfants d’être chargés d’évacuer les cendres des déportés qui ne survivent pas. On vit chaque jour dans l’angoisse de figurer sur les listes de départs pour les camps de la mort. Un jour, le 5 février 1945, les gardes SS sélectionnent 1200 juifs parmi

les 6000 qu’on a rassemblés. Lorsque C. et son frère montent dans le convoi, personne ne sait avec certitude où il conduit. Pour Joseph Kessel, qui l’écrit dans Les mains du miracle (1960), si le convoi, qui devait mener à Auschwitz, fut aiguillé vers la Suisse, c’est grâce à l’influence du Dr Kersten sur Himmler. Masseur connu, Kersten avait le pouvoir de calmer les terribles douleurs d’estomac dont souffrait le chef de la Gestapo, et en usait pour le convaincre d’épargner des milliers de juifs. «Le Dr Kersten m’arrache une vie à chacun de ses massages», aurait dit Himmler. C. croit aujourd’hui plus fondée la thèse de l’historien H.G. Adler dans Theresienstadt 1941-1945,

soit l’intervention de l’ancien conseiller fédéral Musy auprès de Himmler, Göring et du général Schellenberg: «Les Allemands perdaient la guerre, il semble que nous ayons été échangés contre des camions militaires.» Au matin du 7 février, près de Constance, le convoi passe la frontière suisse, les déportés sont accueillis par la Croix-Rouge. «Nous étions libres! Depuis lors, chaque fois que je franchis la frontière de votre pays, c’est comme si j’entrais au Paradis.» Influence du Dr Kersten ou échange contre des camions, franchement, je m’en fous. Seule compte pour moi la joie de ces 1200 paires d’yeux qui, un jour de février 1945, virent la Suisse comme une terre de miracle.

Publicité

Les femmes pauvres des pays en voie de développement sont les meilleures emprunteuses. Elles remboursent leurs microcrédits en l’espace d’une année à peine. L’argent sert par exemple à financer une entreprise familiale. Caritas lutte contre la faim et la pauvreté par l’attribution de microcrédits. Nous sommes solidaires. CCP 60-7000-4, www.caritas.ch © corbis

spinas | gemperle

L’investissement le plus sûr du monde.


28 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

«Se faire respecter, c’est d’abord se respecter»

Stéphane Clerget est l’un des psychiatres les plus médiatiques de France. Et l’un des auteurs les plus prolifiques de la profession. Il ne dit pourtant jamais rien de lui, pour ne pas parasiter son travail avec ses patients. Rencontre dans son cabinet parisien autour de son dernier ouvrage consacré au respect. dividualisme mène souvent au sentiment que notre volonté dirige le monde. Autrefois, on appartenait à un groupe dont les règles induisaient le respect. Aujourd’hui, on insiste davantage sur l’épanouissement personnel et le libre choix de l’enfant. Et on oublie peut-être un peu le respect de la liberté d’autrui, la solidarité ou l’écoute de l’autre.

Au fond tout le monde est-il respectable?

(Il rit) Tout être humain devrait l’être. Même ceux qui ne respectent pas les autres. Témoigner du respect à quelqu’un qui nous en manque a aussi une mission éducative. Il ne faut jamais renoncer à apprendre le respect à autrui. Parce que c’est un cadeau que l’on fait à l’autre comme à soi. Et si l’on ne respecte pas quelqu’un, on ne se respecte pas soi-même. C’est une notion à la mode, notamment chez les jeunes. La comprennent-ils bien?

Disons qu’autrefois le respect était plutôt considéré comme le privilège des gens âgés, qui précisément pestaient contre son absence chez les jeunes générations. Son apparition dans le langage adolescent en Occident s’avère donc en effet récente. Peut-être les jeunes ont-ils le sentiment de n’être toujours pas respectés. Ou alors pressentent-ils la déshérence de cette notion chez nous. Le respect, écrivez-vous, cela s’apprend.

Oui, à travers le nécessaire enseignement de l’éducation. Notez qu’à cet égard, c’est sans doute plus difficile lorsque l’on n’est pas

Stéphane Clerget est coauteur d’«Osez vous faire respecter!», paru chez Albin Michel.

encore adulte et que l’on n’a pas terminé son apprentissage. Comme pour la violence, les premières victimes de l’irrespect présumé des jeunes sont bien sûr euxmêmes. Notre époque cultive l’individualisme. Nous n’avons jamais été aussi libres de choisir notre vie. Et pourtant cette grande liberté, dont vous dites qu’elle est une des conditions du respect, n’empêche pas son absence grandissante. Bizarre?

En réalité, c’est assez logique. L’in-

Vous évoquez la déshumanisation des rapports professionnels ou administratifs comme des marques d’absence de respect au quotidien.

Paradoxalement, certaines personnes semblent s’accommoder de la multiplication de ce type de situations dans leur vie. Voire ne pas en avoir conscience. A l’inverse, d’autres crient à l’irrespect là où il s’agit simplement d’exigence normale de la société. L’irrespect n’intervient pas simplement lorsque l’on me prive de liberté. Si un patron me demande de remplir mon cahier des charges, il ne fait que me rappeler mon devoir. Mais alors comment distinguer la revendication légitime?

Tout seul, on est toujours subjectif. Il faut des regards neutres, arbitres, qui viennent valider ou non notre plainte.


ENTRETIEN STÉPHANE CLERGET

| 29

«Respecter un enfant, c’est aussi lui dire non quand il va trop loin.» Stéphane Clerget, pédopsychiatre, est l’auteur de nombreux ouvrages sur la jeunesse et les familles.

Le respect des autres commence par le respect de soi. Et c’est évidemment plus facile lorsque l’on a été élevé avec la certitude de sa valeur en tant qu’être humain.

Oui, sans pour autant nous laisser croire que nous sommes le meilleur. Il faut élever son enfant dans la confiance en lui, et en même temps ne pas l’amener à penser qu’il est supérieur aux autres, ou au-dessus des lois. Sinon cela donne des gens qui se font respecter sans forcément respecter les autres. Respecter un enfant, c’est précisément lui dire non lorsqu’il va trop loin. Lui mettre des limites. C’est avoir des égards pour son statut d’enfant, de mineur, d’immaturité de fait, en ne le laissant pas décider tout seul. Et en assumant pleinement notre rôle d’enseignement, de transmission et de protection. Et, à l’inverse, rester à son écoute.

Oui, ne pas aller au-delà. Ne pas faire violence à son corps, ne pas l’humilier, le dévaloriser. Alors qu’il faut le gronder lorsqu’il fait une bêtise. C’est primordial. Et si on n’a pas bénéficié d’une éducation de ce type, on peut essayer de comprendre pourquoi l’on a l’impression d’être inférieur aux autres, que ses amis ou ses collègues ont toujours raison, que l’on n’ose pas dire non ou réagir lorsque quelqu’un nous insulte. Essayer de revisiter un peu l’éducation reçue. Quel discours les parents, ou les substituts parentaux, nous ont tenu. Est-ce que ma mère, à qui je ressemble, était quelqu’un qui elle-même se faisait res-


30 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

pecter? Sur qui a-t-on pris modèle? Cela nécessite un vrai travail sur soi. Vous évoquez cependant des situations où cette «bonne» éducation n’empêche pas que l’on ne soit pas respecté.

Oui, dans le couple, par exemple. Certaines personnes en imposent dans la vie de tous les jours, mais se montrent incapables de se faire respecter par leur conjoint(e), ou par leurs enfants. Je vois par exemple des «working girls» à la brillante carrière professionnelle, qui «ne se laissent pas faire» et qui pourtant sont complètement débordées par leur fille de 5 ans.

«Aujourd’hui, les employés deviennent interchangeables dans des emplois qui n’ont plus de noms»

Restons un instant sur le couple, grand facteur d’irrespect. C’est pourtant la personne avec laquelle on a choisi de vivre, dont on est le plus proche. Paradoxal?

En apparence oui. Force est de constater qu’il n’y a pas toujours de respect en amour. Cela commence lors de la phase passionnelle: l’autre pénètre dans notre intimité, nous avançons vers lui sans arme et donc plus fragile. Et puis celle-ci décline. Certains fonctionnements ou attitudes auxquels on ne prêtait pas attention commencent à nous déranger. Ces faiblesses que l’on a laissé entrevoir peuvent devenir autant de prises pour l’irrespect. En plus, chacun devient familier pour l’autre. Un terme péjoratif en français, ce qui est intéressant. A la limite de la déshumanisation, l’autre peut avoir le sentiment que je lui appartiens, que je fais un peu partie de lui. Le lien peut faire croire que l’on a des droits sur l’autre. D’ailleurs cela fut vrai durant des siècles, où les hommes jouissaient de ce type de pouvoir sur leur femme ou leur enfant. En France, l’autorité parentale partagée ne date que de 1975. Et au travail? Par crainte du chômage ou de la perte de statut, difficile de claquer la porte.

Je dirais l’inverse. Cela reste infiniment plus délicat dans le couple. Parce qu’il y a un vécu commun,

un patrimoine, des enfants. Et plus l’on a un passé commun, plus c’est compliqué. D’autant que même nos relations sociales peuvent être dépendantes de l’existence du couple. Un irrespect qui s’installe progressivement fait perdre confiance en soi. Et dans ce cas pas éviter de penser que l’on mérite mieux, que l’on peut rencontrer quelqu’un d’autre. Mais se rend-on toujours compte que l’on n’est pas respecté?

C’est plus difficile lorsque l’on est malmené partout, au bureau comme à la maison. Vous abordez très peu les aspects socio-économiques. N’est-il pourtant pas plus facile de se faire respecter lorsque l’on jouit d’un très bon salaire ou que l’on sort d’un milieu très aisé?

Ce livre se veut pratique et bref, il a donc fallu faire des choix. Mais bien sûr que cela compte énormément. Par le passé, chacun avait un vrai métier, portait un costume

ou les signes distinctifs d’appartenance à sa corporation. Du coup, aucune n’était méprisable. Il n’y avait pas de sot métier. Mais il y avait tout de même une classe dirigeante, des riches et des pauvres.

Naturellement. Et l’on ne vous respectait donc pas forcément en tant qu’individu si vous étiez ouvrier ou artisan. Mais professionnellement, oui. Aujourd’hui, beaucoup de métiers disparaissent. Les employés deviennent interchangeables, dans des emplois qui n’ont plus de nom. Ou alors qui portent des noms et des titres qui ne veulent rien dire. Je demande toujours aux enfants que j’accueille en consultation la profession de leurs parents. Je suis frappé du nombre grandissant incapables de me répondre. Dans certaines entreprises, les gens n’ont même pas d’endroit où se poser, ils viennent chaque jour avec leurs affaires et se posent là où il y a de la place. Voilà qui me semble favoriser l’irrespect, le personnel devenant beaucoup

plus malléable. Comme entre collègues dans les bureaux dits «open space» d’ailleurs. Et le cliché de l’infirmière qui rêve d’être médecin, ou de l’employé de remplacer le patron?

Eh bien ce serait peut-être moins le cas si nous étions mieux dans nos «baskets professionnelles.»

Vous précisez que le respect est affaire de pouvoir sur soi, et non sur les autres. Notre société semble pourtant valoriser ce dernier.

Avoir du pouvoir sur les autres amène la soumission, voire la peur. Pas le respect. On voit par exemple que la population ne respecte pas, ou plus, ses dirigeants. Le respect ne s’obtient pas par la force. La soumission, oui, pendant un certain temps. Jusqu’à ce que la carrière politique soit éclaboussée par un scandale, ou que l’on fasse faillite.

Vous évoquez la fameuse scène où le président Sarkozy insulte


ENTRETIEN STÉPHANE CLERGET gir par l’agressivité, ou la violence, n’apporte rien. Encore une fois, manquer de respect à autrui c’est toujours s’en ôter à soi-même. Et il existe d’autres manières de réagir. Comme Chirac qui répondait à un passant l’appelant «sale con»: «Enchanté, moi, c’est Chirac.»

«Le respect ne s’obtient pas par la force»

Question de confiance en soi?

Ah en tout cas c’est elle qui n’offre pas ce type de prise aux attaques, qui nous empêche d’exploser. Votre ouvrage se lit très facilement, vous y simplifiez à l’extrême des notions psychiatriques qui ne le sont pas forcément. Jusqu’où peut-on aller dans cette direction?

Je dirais tant que cela apprend quelque chose. Vous apparaissez souvent à la télévision. Y compris dans le cadre d’émissions de divertissement. Quelle est votre motivation?

une personne qui refuse de lui serrer la main.

Parce qu’elle est intéressante. Ne pas tendre la main correspond à une marque d’irrespect. Mais réa-

La prévention fait partie de la mission du médecin. Et le petit écran a depuis longtemps été utilisé dans ce but. Ma spécialité est la psychiatrie, et plus spécialement la pédopsychiatrie. J’agis dans ce cadre-là. C’est souvent du registre de l’éducatif, du psychologique. Très grand public à la TV, un peu plus

pointu à la radio ou dans la presse écrite. C’est l’occasion de placer une information, un message. Mais n’en faites-vous pas trop?

Je trouve qu’il est important que la télévision laisse la parole à des professionnels, à différents avis autorisés, et pas seulement aux animateurs voire aux journalistes. J’essaie d’occuper cette place. D’autre part, la visibilité des psys a enlevé une grande partie des craintes autrefois manifestées par les jeunes. Désormais, ils demandent souvent euxmêmes à consulter, et cela me paraît directement lié à cette médiatisation de la psychiatrie. Cela vous laisse-t-il le temps de consulter?

C’est même comme cela que je gagne ma vie. Pas en passant sur les plateaux.

| 31

Ne souffrez-vous pas un peu du syndrome «vu à la TV»?

D’abord je ne prends que des gens adressés par le médecin de famille. En revanche, je tombe parfois sur des gens qui n’imaginaient pas que je sois praticien. Ils me voient sur leur petit écran, et pensent que c’est mon métier. Mais au fond, cela ne parasite pas le travail. On est dans la problématique du patient, le reste est anecdotique. Dans votre livre, vous évoquez ces personnes qui cherchent, en vain, le respect en se dévoilant devant les caméras.

Il faut faire attention à la manière dont on se montre. Notamment en conservant la maîtrise de son discours. Et en ne prenant pas la médiatisation trop au sérieux. Pour moi, cela reste du domaine du divertissement. En tant que thérapeute, quelle serait votre limite?

Elles sont très claires: j’interviens en tant que médecin, et non comme individu. Je ne dévoile donc jamais rien de ma vie privée. Et je refuse de me laisser filmer avec des patients, même si cela m’est souvent demandé.

Propos recueillis par Pierre Léderrey Photos Kai Jünemann

Publicité

au e s i o n st u e n i l a . s um u a o e n s i c o ave Un e t o p a qui p

29.90

Nokia 1800 Avec carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversation, verrouillage SIM / 7945.465

Les produits M-Budget Mobile sont disponibles à

Prepaid

Vous aimez papoter au téléphone à un prix imbattable? Alors M-Budget Mobile est fait pour vous! Avec M-Budget Mobile, vous téléphonez au tarif unitaire le plus avantageux sur tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10/SMS). Complément d’information dans votre Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne.


Publireportage

PREMIERE: SUZUKI 4 x 4 PIZ SULAI SPECIAL SUISSE

En exclusivité suisse, les Swift et SX4 comme modèles 4 x 4 spéciaux déclinés PIZ SULAI pour fêter le 101e anniversaire de Suzuki. Au total, plus de 20 modèles 4 x 4 mettent en lumière la compétence 4 x 4 du N° 1 des compactes.

limited edition

Les modèles à succès Swift et SX4 se déclinent à présent en modèles 4 x 4 spéciaux suisses PIZ SULAI, série limitée, pack exclusif sports d’hiver, avec un bénéfice client de jusqu’à 3 000 francs.

Suzuki, le N° 1 des compactes, fête son anniversaire en complétant sa gamme de 4 x 4 par 2 séduisants modèles 4 x 4 spéciaux: la Swift 4 x 4 PIZ SULAI et la SX4 4 x 4 PIZ SULAI en modèles spéciaux en série limitée avec pack exclusif sports d’hiver – un bénéfice client de jusqu’à 3 000 francs. Et pour s’en donner à cœur joie, le pack PIZ SULAI comprend la Suzuki Ghosky, une luge suisse révolutionnaire. Avec son design PIZ SULAI, il n’y a pas plus cool que cette luge qui, grâce à ses patins souples, permet de tailler des virages. Les deux modèles spéciaux ont un équipement haut de gamme complet. Le pack PIZ SULAI avec sa Suzuki Ghosky comprend 4 roues d’hiver premium, de même que 1 porte-skis ou porte-snowboard, plus un set hiver comptant 1 sac à dos, 2 bonnets et 2 cache-nez. Les modèles spéciaux sont aussi mis en valeur par le design PIZ SULAI à l’élégance sportive et brillent par une consommation faible typiquement Suzuki de seulement 6.2 l / 100 km et 6.5 l / 100 km.

New SX4 Compact Sportswagon à traction 4 x 4 à 3 modes, pouvant passer de la traction avant au mode 4WD Auto ou au mode 4WD lock. 2WD

4WD Automatic

Des 4 x 4 en première et à profusion En plus du nouveau PIZ SULAI 4 x 4, la gamme des 4 x 4 du N° 1 des compactes offre 2 autres premières: la Kizashi 4 x 4 à traction intégrale intelligente, d’une exclusivité compacte haut de gamme, et la Grand Vitara de nouvelle génération, tout aussi haut de gamme. Des raisons séduisantes et suffisantes pour aller voir du côté de votre représentation Suzuki.

Dans la Suisse entière, proximité garantie Avec ses quelque 200 représentations, Suzuki est partout et se porte garant d’une qualité parfaite avec sa garantie de mobilité et d’usine de 3 ans. 4WD Lock

Le leader suisse des 4 x 4 tout en compacité Pour la Suisse, pays des 4 x 4, Suzuki propose plus de 20 modèles 4 x 4: la technologie compacte et la sécurité 4 x 4 forment le couple parfait pour les routes suisses. Le premier constructeur de voitures compactes a la voiture de rêve pour chaque besoin. Les temps sont mûrs pour Suzuki: du 4 x 4 leader écolo Jimny, SUV le plus économique de Suisse, en passant par les modèles spéciaux PIZ SULAI et jusqu’à la toute nouvelle Grand Vitara, tout concorde pour obtenir un 4 x 4 qui est à la fois pratique, sûr et économique. On ne s’étonnera donc pas de l’exemplarité de la consommation du parc, de 6.47 l / 100 km seulement.

Suzuki 4 x 4: 5 systèmes de 4 x 4 différents en cours Suzuki, en tant que pionnier du 4 x 4 et l’un des constructeurs de 4 x 4 les plus expérimentés, propose les propulsions 4 x 4 les plus modernes. Ce faisant, il recourt à 5 concepts de 4 x 4 différents: du 4 x 4 pour la Swift au 4 x 4 à 3 modes variables pour la SX4, en passant par les propulsions 4 x 4 de la Grand Vitara et de la Jimny, qui possèdent en plus une boîte de réduction. Tout nouveau et en exclusivité: le système intelligent à 4 routes motrices de la nouvelle Kizashi 4 x 4.

Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant

Les avantages des véhicules compacts sautent aux yeux: les compactes sont plus pratiques, plus modernes, plus efficaces et plus économiques. Avec une consommation de parc de 6.47 l / 100 km seulement, l’environnement et votre porte-monnaie sortent gagnants.


NOUS FETONS, VOUS PROFITEZ:

MODELES 4 x 4 SPECIAUX SUZUKI PIZ SULAI

Modèles spéciaux suisses en exclusivité, avec pack sports d’hiver pour fêter le «101e anniversaire de Suzuki», avec bénéfice anniversaire jusqu’à Fr. 3 000.–. NOUVEAU AUSSI EN VERSION 4 x 4 AUTOMATIQUE

New Swift GL Top 4 x 4 PIZ SULAI

New SX4 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI

Plus-value Supplément Votre bénéfice

Plus-value Supplément Votre bénéfice

Fr. 3 000.– Fr. 500.– Fr. 2 500.–

New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 21 990.– + Fr. 500.–

Fr. 3 500.– Fr. 500.– Fr. 3 000.–

New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 28 990.– + Fr. 500.– New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 Automatique PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 30 490.– + Fr. 500.–

Votre package exclusif PIZ SULAI:

4 roues d’hiver complètes de marque premium montées sur jantes en alu, porte skis/snowboard, set hiver comprenant 2 bonnets, 2 cache-nez, 1 sac à dos et 1 très exclusive et très cool luge Suzuki Ghosky au motif PIZ SULAI. En plus, design PIZ SULAI pour tapis, décor baguette, porte-clés et décor extérieur. Série limitée, jusqu’à épuisement du stock.

Catégorie de rendement énergétique:

A

New Alto: la maxicompacte, catégorie de rendement énergétique: A, dès Fr. 12 990.– (1.0 GA, 5 portes). Aussi en version automatique.

New Jimny: le 4 x 4 leader écolo, dès Fr. 19 990.– (1.3 Country 4 x 4, 3 portes). Le légendaire 4 x 4, à la fois objet culte et tendance.

New SX4: le Sportswagon compact, dès Fr. 21 490.– (1.6 GL Streetline, 5 portes). Le crossover compact en version 4 x 4 à 3 modes. Comme 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI dès Fr. 29 490.–.

Catégorie de rendement énergétique:

A

Première

New Splash: l’efficacité compacte, 5 portes, 5 passagers, 5 litres, dès Fr. 14 990.– (1.0 GA, 5 portes). Aussi en version automatique.

New Kizashi 4 x 4: l’exclusivité compacte, dès Fr. 39 990.–. Technologie de pointe à système intelligent à traction intégrale, boîte automatique CVT, moteur aluminium 2.4 l VVT et équipement haut de gamme top à un prix défiant toute concurrence.

New Grand Vitara 4 x 4 Cross Station: la génération dernier cri au nouveau design, dès Fr. 29 990.– (1.6 GL 4 x 4, 3 portes). Tout est neuf: les moteurs, le luxe, l’efficacité. Comme 2.4 GL Top 4 x 4, 3 portes, dès Fr. 31 990.–, version automatique Fr. 33 990.–, 5 portes dès Fr. 35 990.–. Aussi en version automatique et turbodiesel.

Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant. Modèles en photo: New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 22 490.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6.2 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: C, émissions de CO₂: 147 g / km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, 28 990.– + Fr. 500.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6.5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: C, émissions de CO₂: 149 g / km. Modèles spéciaux en série limitée, jusqu’à épuisement du stock. New Alto 1.0 GL Top, 5 portes, Fr. 17 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 4.4 l/ 100 km, catégorie de rendement énergétique: A, émissions de CO₂: 103 g / km; New Splash 1.2 GL Top, 5 portes, Fr. 20 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 5.5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO₂: 129 g / km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 5 portes, Fr. 28 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6.5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: C, émissions de CO₂: 149 g / km; New Kizashi 2.4 GL Top 4 x 4, 4 portes, Fr. 39 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 8.3 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: E, émissions de CO₂: 191 g / km; New Jimny 1.3 GL Top 4 x 4, 3 portes, Fr. 23 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 7.2 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: E, émissions de CO₂: 171 g / km; New Grand Vitara 2.4 GL Top 4 x 4, 5 portes, Fr. 35 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 9.0 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: F, émissions de CO₂: 208 g / km; moyenne pour l’ensemble des marques et modèles de voitures neuves en Suisse: 188 g / km. Les données de consommation indiquées dans nos documents de vente sont basées sur le cycle européen de consommation normalisée qui a pour objectif de permettre une comparaison entre les véhicules. En usage quotidien, la consommation peut varier sensiblement en fonction du style de conduite, de la charge, de la topographie et des conditions climatiques. Nous recommandons par ailleurs le mode de conduite eco-drive respectueux de l’environnement. Tous les prix indiqués sont des recommandations sans engagement, TVA comprise.

Le N° 1 des compactes

L’avenir roule en Suzuki. Et vous? Bon pour plus d’informations. PIZ SULAI Limited Edition

Gamme Suzuki

Swift SX4 Kizashi Jimny Grand Vitara

Nom

Prénom

Rue / n°

NPA / Localité

Téléphone

E-mail

A compléter et à renvoyer par fax ou par courrier à: Suzuki Automobile Schweiz AG, Industriestrasse, 5745 Safenwil Fax 062 788 87 91, info@suzukiautomobile.ch

Migros-Magazine

Alto Splash

www.suzuki.ch


34 |

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Médicaments ordonnance à

Migros veut vendre davantage de médicaments lutter ainsi concrètement contre l’envol des coûts représentative atteste que les consommateurs bénéficiaires d’une telle démarche.

L

es coûts de la santé augmentent sans répit dans notre pays et grèvent de plus en plus les budgets tant des ménages que de l’Etat. Les médicaments vendus à des prix élevés en Suisse représentent un des facteurs de cette spirale. Le renchérissement est en partie dû au fait que les médicaments ne nécessitant ni ordonnance ni obligation de consultation tels que les antidouleurs, les somnifères, les antigrippaux, les désinfectants ou les médicaments soulageant les troubles de la digestion sont presque exclusivement vendus en droguerie ou en pharmacie.

En achetant des médicaments sans ordonnance à Migros, les clients pourraient économiser de l’argent.

Une pratique différente à l’étranger

La pratique est toute différente à l’étranger. En Allemagne, par exemple, certains des articles mentionnés plus haut peuvent être vendus aussi dans le commerce de détail ou dans les drogueries (lire ci-dessous).

S’employant à faire baisser les coûts de la santé, Migros souhaite que les médicaments ne nécessitant ni ordonnance médicale ni consultation puissent – aussi en Suisse – être distribués par le commerce de détail à des prix par conséquent plus avantageux.

Agir dans l’intérêt des consommateurs

Par sa démarche, Migros agit clairement dans l’intérêt des consommateurs. C’est ce qu’atteste l’étude représentative réalisée auprès de plus de 1000 personnes par ECS Conseil SA sur son mandat. «L’étude conclut que Migros représenterait un canal de vente bienvenu pour les médicaments sans ordonnance, constate Martin Schläpfer, chef de la direction de la politique économique à Migros. Mais nous cherchons une solution pragmatique, car la sécurité des consommateurs passe avant tout.» Pas moins de 90% des personnes interrogées souhaitent que

Les mêmes articles coûtent la moitié moins cher à l’étranger! La population suisse paie beaucoup plus cher les médicaments sans ordonnance que les consommateurs des pays voisins. En Allemagne, par exemple, ces médicaments sont au moins 50% meilleur marché que dans notre pays. C’est ce que confirme une

récente comparaison de prix de Migros, qui prend aussi en compte les différents taux de TVA ainsi que les fluctuations du cours de change. Migros a comparé les prix de 33 médicaments parmi les plus répandus – entre autres AlkaSeltzer, Aspirine, Neo Angin,

Nicorette, Supradyn, Vicks MediNait et Voltarène Dolo –, vendus sans ordonnance et sans consultation dans les pharmacies et les drogueries. Pourquoi ces médicaments sont-ils si chers chez nous? «La raison de ces prix excessifs est l’absence de concurrence. Les

dispositions légales extrêmement restrictives doivent donc être assouplies, critique Martin Schläpfer, chef de la direction de la politique économique de Migros. Aujourd’hui, la loi oblige les consommateurs à acheter ces produits en droguerie ou en pharmacie.»


ACTUALITÉ MIGROS

sans Migros?

PAROLES D’EXPERT Felix Schneuwly, chef du département Politique et communication à Santésuisse, l’association faîtière des assureurs maladie.

«La concurrence profite aux clients»

sans ordonnance et de la santé. Une étude seront les premiers

Migros propose plus de médicaments sans ordonnance. Pour quelle raison? «Parce que ça serait pratique», fut la réponse la plus fréquente donnée par les personnes interrogées. Les clients estiment également im-

portant de pouvoir choisir leurs médicaments eux-mêmes sans influence extérieure ni stress. Enfin, le prix plus avantageux de ces articles joue aussi un rôle.

Daniel Sägesser

Le commerce de détail doit-il pouvoir vendre des médicaments sans ordonnance? Oui, car la concurrence profite aux clients.

Cette pratique pourrait-elle poser des problèmes selon vous? Non, parce que Migros devra respecter la loi, au même titre qu’une droguerie ou une pharmacie.

Quels en seraient les avantages? Ce renforcement de la concurrence au niveau des médicaments sans ordonnance entraînera une baisse des prix, sans pour autant diminuer la qualité du service. En effet, le personnel de Migros devra lui aussi fournir des renseignements de manière compétente sur ces produits, comme il le fait pour tous les autres articles.

Cela permettra-t-il d’abaisser les coûts de la santé? Oui, même si cela n’aura aucune incidence sur les primes de l’assurance maladie de base puisque celle-ci ne rembourse pas les médicaments sans ordonnance. Le consommateur économise donc de l’argent même s’il ne payera pas moins cher sa prime d’assurance de base.

Publicité

Nos prix imbattables. Toutes les offres sont valables du 21.9 au 4.10.2010, jusqu’à épuisement du stock.

2990 l’une

maintenant

30%

3990

avant 59.90

maintenant

99.–

avant 149.–

Intex Lit d’appoint d’ i tQ Queen Deluxe D l Trevolution Sac à dos de voyage

48 SportXX en Suisse.

| 35

Trevolution, veste en maille polaire pour enfant Tailles 122 –176.

www.sportxx.ch

30%


36 |

ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

La colocation la plus M-Budget

Concours: Migros cherche des colocataires férus de produits M-Budget. Les vainqueurs pourront faire leurs achats et se loger gratuitement pendant toute une année!

Comment participer

Les colocations de toute la Suisse peuvent participer dès maintenant. Condition: être âg é de 18 ans. Les colocataires doivent expliquer pourquoi ils mérite nt le titre de meilleu re colocation M-Bud get. Les candidatu res peuvent être dépo sées en ligne sur le site www.facebook .com/ mbudget Wanted: des inconditionnels des articles M-Budget vivant en colocation.

L

es spots publicitaires nous ont appris depuis longtemps que les produits M-Budget sont largement utilisés dans le quotidien des personnes vivant en colocation. Dans l’un, on voit une jeune femme «réparer» le crépi du salon avec de la pâte dentifrice. Dans un autre, un homme se sert d’un sachet multiusage en guise de réveille-matin pour sortir des bras de Morphée son colocataire profondément endormi. Aujourd’hui, Migros va encore plus loin: elle cherche de vraies colocations, capables de prouver de manière originale leur passion pour les produits M-Budget. Le concours est ouvert à toutes les personnes dès 18 ans vivant à plusieurs dans un même appartement en Suisse, à l’exception, bien sûr, des familles. Tous les types de co-

locations peuvent participer: du groupe de filles aux communautés de retraités, de la clique urbaine au collectif rural réveillé de bon matin par les cloches des vaches.

Créativité, humour et produits M-Budget

Chaque groupe devra démontrer de manière humoristique et créative qu’il forme la communauté la plus M-Budget. Les présentations les plus diverses sont possibles – du court-métrage au roman photo en passant par un rap improvisé. Les contributions peuvent être déposées en ligne dès maintenant sur le site www.facebook.com/mbudget. Cette adresse internet constitue le point de rencontre des fans de M-Budget sur le réseau social Facebook. Ceuxci sont actuellement 5000 à ne jurer que par la ligne bon marché.

Dans un premier temps, un jury Migros sélectionnera 25 projets. Puis, ce sera au tour des membres du groupe Facebook M-Budget d’entrer dans la danse: pendant deux semaines, du 8 au 23 octobre, ils pourront comparer les «autoportraits» des concurrents et voter pour leur favori. Une fois cette ronde achevée, les cinq meilleurs groupes accéderont à la finale. Il leur sera alors demandé de résoudre un problème complexe dans leurs quatre murs à l’aide, bien évidement, de produits M-Budget. Avec ce grand «Concours des colocs», M-Budget écrit un nouveau chapitre de sa brillante histoire. En effet, cela fait quatorze ans déjà qu’existe cette ligne de produits avantageux aux emballages simples, vert, blanc et orange. «Cet assorti-

ment est largement suffisant pour couvrir les besoins quotidiens des clients, relève le spécialiste Migros en marketing Martin Haslinger. Pour plus de 500 produits M-Budget, nous garantissons même qu’ils sont les moins chers du marché.» Selon la philosophie M-Budget, aucune publicité coûteuse ne sera faite pour ce concours. En revanche, les fans de M-Budget seront généreusement récompensés. Quelque 25 000 francs seront offerts par tirage au sort aux personnes qui auront voté via Facebook. Une grande fête sera organisée par Migros pour le vainqueur. En plus, les gagnants auront la possibilité d’être logés et de faire leurs courses gratuitement pendant une année. Valeur du prix: 45 000 francs! Michael West Photo Mirko Ries


* Focus Carving, prix catalogue Fr. 27’100.-, plus pack Comfort Light Fr. 650.-, plus roues d’hiver d’une valeur de Fr. 1’476.-, à déduire avantage client de Fr. 6’236.-. Illustration: Ford Focus Carving avec pack Comfort (supplément Fr. 1’700.-) et phares au xénon (supplément Fr. 1’450.-).

Nets avantages pour les épargnants:

Fr. 22’990.Inclus équipement top

A présent, profitez d’un avantage client de Fr. 6’236.-* • • • •

1.6 l, 100 ch/74 kW, 5 portes, Euro 5 Climatisation Radio/CD avec commande sur le volant, AUX-In Système intelligent de protection IPS avec 6 airbags et ESP

• Phares antibrouillard avant • Console centrale premium • Supplément pour station wagon seulement Fr. 1’000.Davantage d’infos en composant le 0800 855 851 ou sur www.ford.ch

Inclus 4 jantes alu équipées de pneus neige

FordFocus Alpin

Feel the difference


38 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Du bois plein la cave

Migrol ne vend pas seulement de l’essence et du mazout, mais aussi des pellets en bois de chauffage. Neutre en émission de CO2, un camion spécial livre à domicile le combustible. C’est un camion-citerne pneumatique qui achemine le combustible à domicile.

U

n camion-citerne Migrol est garé devant le domicile du couple Christine Stäger et Robert Morf, à Ennetbaden (AG). De gros tuyaux traversent le jardin et se faufilent jusqu’à la cave de la maison. Ce n’est pourtant pas du mazout qui est livré, mais des pellets destinés à chauffer la maison de la famille. L’imposant véhicule conduit par Sandro Märki n’est pas un camion-citerne ordinaire, mais une «citerne pneumatique». Comme le mazout, les pellets sont brûlés comme combustible, mais ils ont eux une consistance solide et ressemblent à des miettes de biscuits. Ils sont en plus constitués à 100% de bois suisse, car il s’agit à proprement parler de déchets de bois provenant de menuiseries et de scieries. Ces copeaux sont moulus, chauffés et compactés dans des moules, pour fournir un combustible très performant. Migrol s’est lancé il y a trois ans dans le commerce de pellets, à titre d’essai. Les transports ont d’abord été effectués avec des véhicules de location. «Mais cet

explique Alex Riechsteiner. En Suisse, le nombre de chauffages à mazout est en recul et l’on compte déjà 17 000 chauffages à pellets, un chiffre en constante augmentation. Plusieurs cantons subventionnent d’ailleurs ce type d’approvisionnement énergétique.

Des pellets produits en Suisse

Le chauffeur Sandro Märki installe le tuyau pour remplir la citerne.

essai s’est révélé si concluant que nous avons acquis récemment une première citerne pneumatique et nous progressons résolument sur le marché des pellets», déclare Alex Riechsteiner, responsable de la vente de pellets à Migrol.

Pourquoi cette enseigne bien implantée sur le marché des combustibles se lance-t-elle dans la fourniture de chauffage à bois? «Nous testons toujours de nouvelles alternatives aux énergies fossiles traditionnelles. Les pellets en font partie et s’annoncent très prometteurs»,

Mais en quoi les pellets de Migrol sont-ils avantageux? «A part l’élément prix toujours intéressant chez Migrol, il y a la provenance: nos pellets sont produits par une entreprise phare du domaine, située à Balsthal (SO), dont la qualité est reconnue, ce qu’atteste la certification DINPlus», se félicite Alex Riechsteiner. Le couple argovien est également convaincu par la qualité des pellets Migrol. A raison de 11 tonnes par hiver, ces granulés de bois ne servent pas seulement à chauffer l’eau et les locaux de leur maison, mais aussi les deux habitations voisines. La famille accorde une grande importance à l’écologie. C’est


ACTUALITÉ MIGROS Christine Stäger et Robert Morf avec leurs filles Lili (à gauche) et Ella devant les pellets.

des émissions de CO2, précise Robert Morf, car le bois est une matière première naturelle, indigène et renouvelable, qui ne doit pas être importée ni transportée sur de longues distances, contrairement à d’autres combustibles d’origine parfois douteuse.»

Un combustible au prix stable

pourquoi elle s’est fait construire une maison en bois répondant aux standards Minergie. En été, leur eau est chauffée grâce à un système de capteurs solaires.

C’est également pour des raisons écologiques qu’ils ont équipé leur maison d’un système de chauffage à pellets. «Le chauffage à bois est neutre du point de vue

«Il faut naturellement de la place pour stocker les pellets, admet Christine Stäger, mais il s’agit en revanche d’un combustible avantageux dont le prix reste stable. Car le prix du pellet ne dépend pas des cours du mazout ni de ceux du gaz.» A côté de la qualité et du prix des granulés de bois, la mère de famille apprécie aussi de gagner des points Cumulus grâce aux pellets. Côté élimination, le chauffage à pellets ne produit que des cendres qu’il est ensuite facile de recycler par le compost. Ainsi, «la question de l’évacuation des déchets ne se pose pas», note le père de famille. Selon lui, le chauffage à pellets comporte un seul inconvénient, à savoir l’émission de particules fines. A cet égard, Alex Riechsteiner se veut rassurant: «La quantité émise par les systèmes de chauffage modernes est très fai-

Commande et livraison Migrol livre des pellets dans toute la Suisse alémanique et dans les territoires romands limitrophes. Les régions de Genève, Lausanne, du Valais et du Tessin ne sont pas encore desservies. Mais dans une prochaine étape, Migrol a prévu de fournir aussi des pellets dans ces régions. Les cent kilos de pellets coûtent 38 francs (pour une commande de 5 tonnes et selon le lieu de livraison prix de septembre 2010). Les commandes de pellets permettent en plus d’amasser des points Cumulus. On peut passer commande à l’adresse: www.migrol.ch/pellets ou 0844 000 000.

ble et se situe nettement au-dessous des valeurs admises par l’Ordonnance sur la protection de l’air.»

Daniel Sägesser Photos Mischa Imbach

Publicité

Plug & surf! 79.90 10 ct / Mo

| 39

Modem USB Huawei B81

Internet mobile, avec carte SIM prépayée et Fr. 15.– de crédit / 7945.444

www.m-budget-mobile.ch


20% DE RÉDUCTION. 20 % DE RÉDUCTION SUR TOUT L’ASSORTIMENT SUBITO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Faites entrer la Grèce chez vous: de et boulettes de vian r su tte tzatziki. Rece alin -m m www.saison.ch/

4.70

au lieu de 5.90

Risotto au parmesan Subito 500 g

3.90

au lieu de 4.90

Boulettes de viande Subito* 240 g

3.10

au lieu de 3.90

Haricots blancs et viande Subito 330 g

2.85

au lieu de 3.60

Gnocchis aux tomates Subito* 550 g

2.80

au lieu de 3.50

2.70

au lieu de 3.40

Couscous méditerranéen Subito* 260 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

Risotto aux bolets Subito 250 g

2.30

au lieu de 2.90

Tortellinis au fromage Subito 175 g


Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

IL ÉTAIT UNE FOIS MIGROS

| 41

TRÉSORS DE NOS ARCHIVES

La petite Fiat d’un grand patron

U

n homme à la stature imposante et coiffé d’un chapeau sort d’une minuscule voiture. Il s’agit de Gottlieb Duttweiler, photographié en 1951 devant sa Fiat Topolino. Le fondateur de Migros n’était pas homme à rouler carrosse. Il s’accommodait très bien de sa petite auto qui s’accordait avec son côté «proche du peuple». Quel contraste avec les prestigieuses voitures de fonction des politiciens et des capitaines de l’industrie d’aujourd’hui! La population suisse roule en général dans d’assez bonnes cylindrées. Selon une étude de l’Université de Duisburg-Essen, les Helvètes possèdent des véhicules de 143 chevaux en moyenne, ce qui les place très haut par rapport à la norme européenne. La Topolino de Dutti avait moins de 20 chevaux dans son moteur. Mais cela n’a pas empêché le grand homme de contribuer à l’histoire de la Suisse au XXe siècle. Michael West

Publicité

CONCOURS « CHEF À LA MAISON ! »

Gagnez un repas cuisiné chez vous par un grand chef ! 32 chefs

des « Grandes Tables de Suisse ».

1 compétition unique.

1 seul grand gagnant.

Participation et informations sur www.spellegrino.ch

S.Pellegrino est en vente à votre Migros


42 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Poulet aux délices des bois

INGRÉDIENTS POUR PO UR 4 PPERSONNES ERSO ER SONN NNES ES

Les secrets culinaires de nos campagnes

Les paysannes suisses cuisinent avec goût, sans chichi ni tape-à-l’œil, en privilégiant les produits régionaux.

A

utrefois, on disait que les paysans ne mangeaient pas ce qu’ils ne connaissaient pas. Mais cette époque est bien révolue! L’Union suisse des paysannes et femmes rurales (USPF) regroupe aujourd’hui plus de 66 000 femmes. Migros Magazine a demandé à neuf d’entre elles de préparer une recette que nous présenterons

dans ce numéro et le suivant. Ces neuf recettes ont été réalisées sans trucages par neuf femmes qui pensent global et cuisinent local. Des recettes qui oscillent entre tradition et modernisme mais qui ont toutes un dénominateur commun: elles sont absolument succulentes! Comme vous pourrez le vérifier en les réalisant vous-même. Martin Jenni

Photos Daniel Aeschlimann, stylisme Linda Hemmi / Andrea Mäusli

1 poulet d’environ 1,2 kg, 250 g de chanterelles fraîches (girolles), 2 cs d’huile d’arachide, 40 g de beurre, 40 g d’échalotes, 1 bouquet de ciboulette, sel, poivre, 2,5 dl de vin blanc de Neuchâtel Mise en place: parer les chanterelles, couper les plus grosses en morceaux, peler et hacher les échalotes, couper la ciboulette. Préparation: saler et poivrer le poulet, l’enduire d’huile. less fa fair iree re reve veni nir, r, Faire suer les échalotes au beurre, ajouter les chanterelles, le faire revenir, saler et poivrer, lorsque l’eau est évaporée, ajouter la ciboulette. Farcir le poulet avec les chanterelles, rôtir au four à 220 °C pendant 50 minutes. Sortir le poulet, dégraisser et déglacer le fond de cuisson avec le vin blanc, réduire un peu. Couper le ventre du poulet, en écarter les parties avec une grande cuillère, sortir les chanterelles, les déposer sur le plat de service, réserver au chaud, découper le poulet en morceaux, décorer de chanterelles. Conseil: servir la sauce (fond de cuisson et vin blanc) à part dans une saucière.


EN MAGASIN

| 43

Sans détour jusqu’en cuisine Le label Migros «De la région» sur fond de montagnes bleues au-dessus desquelles brille un soleil jaune fait du bien. Aussi bien les produits que les producteurs convainquent. Ils symbolisent la patrie, le terroir. Le consommateur d’aujourd’hui privilégie les produits d’ici plutôt que ceux de là-bas. Ensemble favorisons la fraîcheur, les produits locaux et l’environnement. Pas besoin de grands discours, simplement de gestes au quotidien. «De la région» symbolise le souci commun des producteurs, de Migros et des clients. Plus de 7500 producteurs s’engagent aujourd’hui pour que le consommateur puisse acheter des produits locaux et régionaux. Cette belle histoire à succès qui a commencé il y a onze ans n’est pas près de se terminer. Fraîcheur et qualité au coin de la rue sont de plus en plus appréciés. Et c’est tant mieux!

MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Dans la vallée de la Fée verte Le poulet vient de Migros Neuchâtel-Fribourg, les autres ingrédients du potager de Denise Lambercier, qui a aussi imaginé la recette. Mais comme on ne saurait parler du Val-de-Travers sans évoquer l’absinthe, ce produit emblématique figure sur la photo (la plante à gauche du poulet et des chanterelles) bien qu’il ne soit pas utilisé dans la recette. Mais rassurez-vous, il y en aura un petit verre pour l’apéritif. Chambres d’hôtes 032 863 11 41


44 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

MIGROS LUCERNE

Avec Yvette Windlin sur les traces des pommes de terre du pasteur Imfeld La formation d’enseignante en gestion ménagère rend de précieux services à Yvette Windlin dans sa vie de paysanne et de mère de quatre enfants à Ferns (OW). On pourrait aussi la décrire comme responsable du secteur intérieur. En tout cas, il faut un talent d’organisatrice, de la force et de l’humour pour faire tourner la maison. Elle a découvert la tourte aux pommes de terre grâce au pasteur Imfeld qui lui a personnellement confié le secret de cette recette. Celui-ci officie dans sa paroisse, mais il est également connu des auditeurs alémaniques pour son émission à la radio DRS. Les patates au goût prononcé proviennent de la coopérative Migros Lucerne. L’agriculture d’alpage et la production de lait sont le quotidien de cette exploitation sur laquelle elle travaille avec son mari et ses beaux-parents. Si les deux mois sur l’alpage sont intenses, ils représentent également un magnifique retour à la nature. Et puis, Yvette Windlin aime contempler la vallée à ses pieds, depuis son coin préféré, le «Stöck».

Röstis au four du pasteur Imfeld INGRÉDIENTS, PRÉPARATION POUR 4 PERSONNES IN 1 kg de pommes de terre à chair ferme, 150 g de lardons, 2 gendarmes, 1 pomme 15 pe pelée, 4 cs de demi-crème, muscade, sel, co condiment en poudre 1. Peler les pommes de terre cuites en robe des ch champs, râper à la râpe à röstis. 2. Faire revenir les lardons, peler les gendarmes, le couper en 2 puis en fines rondelles. Peler la les po pomme et la couper en fines lamelles. 3. Dans un plat à gratin beurré, alterner les co couches de pommes de terre, de lardons et de ge gendarmes. 4. Râper la muscade fraîche, assaisonner. 5. Répartir les lamelles de pomme sur la préparation et arroser de demi-crème. Co Conseil: servir avec des morceaux de pommes rô rôties ou une salade verte.


EN MAGASIN

| 45

Gnocchi à la valaisanne INGRÉDIENTS, ÉD PRÉPARATION RÉ POUR 4 PERSONNES 5 dl de lait entier, 60 g de beurre, muscade, 100 g de semoule, 200 g de fromage à raclette, 2 œufs, huile d’olive, sel, poivre Dans une casserole, porter à ébullition le lait avec la moitié du beurre, de la muscade, du sel et du poivre. Ajouter ensuite la semoule de blé et faire cuire pendant 7 à 8 minutes sans cesser de remuer. Ajouter alors la moitié du fromage à raclette râpé. Couper le feu, puis verser les œufs un à un. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser la pâte à gnocchis dans un plat à gratin huilé. Laisser refroidir et lisser la surface. Retourner le plat sur une grande planche recouverte de papier sulfurisé. A l’aide d’un verre, découper des cercles de pâtes. Les disposer à nouveau dans le plat à gratin et saupoudrer du reste de beurre et de fromage à raclette. Préchauffer le four à 240 °C, puis enfourner le plat à gratin pendant 10 minutes afin de gratiner le dessus des gnocchis. Servir aussitôt accompagné de coulis. Pour le coulis de tomates 1 gousse d’ail hachée, 1 cc de sucre, 8 belles tomates, 2 cs d’huile d’olive sel et poivre Dans une casserole faire blondir l’ail avec l’huile avant d’ajouter le sucre et les tomates. Laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes. Saler et poivrer.

MIGROS VALAIS

Au pays du sourire Du service de réanimation au vignoble, de Bâle à Chamoson, de la ville universitaire sur les rives du Rhin au paradis valaisan... A croire que Marianne Carrupt, 55 ans, a vécu plusieurs vies. L’infirmière citadine mondaine s’est métamorphosée en charmante campagnarde, assistant efficacement Pierre, son viticulteur de mari, dans le vignoble, l’endroit qu’elle affectionne le plus au monde. Passionnée de cuisine, elle tient également des chambres et une table d’hôtes pour huit personnes. Ses deux amours? Pierre et le Valais! L’essentiel pour Marianne est d’utiliser des matières premières savoureuses et de première qualité. Heureusement, la Suisse, véritable jardin d’éden, et sa culture du fromage offrent tout cela, tandis que Migros Valais s’avère être un fournisseur de Raclette AOC innovant. Les menus complets que propose Marianne sont aussi appréciés que la subtile association vin-painfromage, qu’elle célèbre avec son mari dans leur carnotset. Du pur savoir-vivre à la valaisanne. www.cavedupoteu.ch


20% DE RÉDUCTION. 20 % DE RÉDUCTION SUR TOUT L’ASSORTIMENT VITE FAIT. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ue: La cuisine asiatiq nté quand saveur et sa de vont de pair. Filets es m gu poisson sur lé sur asiatiques. Recette -malin www.saison.ch/m

5.20

au lieu de 6.50

Mélange de légumes asiatiques Vite Fait 600 g

4.95

au lieu de 6.20

Légumes au beurre Vite Fait 750 g

4.95

au lieu de 6.20

Mélange de légumes Hollandaise Vite Fait 600 g

5.50

au lieu de 6.90

Mélange de légumes Bretagne Vite Fait 750 g

6.95

7.10

au lieu de 8.90

Mah Mee Vite Fait 600 g

5.–

au lieu de 6.30

Poêlée de légumes Méditerranée Vite Fait 600 g

au lieu de 8.70

Sweet & Sour Vite Fait 600 g


EN MAGASIN

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 47

MIGROS ZURICH

La saucisse de veau de Margrit Marti 900 moutons, 90 vaches, 11 porcs, 12 poules, deux chats, un chien, quatre enfants, un agriculteur, un beau-frère, un apprenti en gestion ménagère: ce n’est pas de porter des saucisses à bout de bras devant son endroit favori, avec une vue imprenable sur l’alpage Falzüber, qui épuise Margrit Marti, mais bien son exploitation familiale située à Elm (GL)! A côté, cette agricultrice de 46 ans gère un espace de vente directe à la ferme, aménagé par ses soins avec de vieux meubles rustiques. Elle y propose notamment ses fromages d’alpage, les œufs de ses bienheureuses poules, de la viande séchée, des confitures et du beurre. Rien que des produits de première qualité, à l’instar de la saucisse de veau à la glaronnaise du charcutier Hösli, auprès duquel se fournit également Migros Zurich pour son label «De la région». La boucle des saveurs est bel et bien bouclée! Vente directe le vendredi de 8 h à 20 h

Saucisse de veau à la glaronnaise

INGRÉDIENTS, PRÉPARATION POUR 4 PERSONNES

4 saucisses de veau d’env. 180 g pièce, 2 oignons, 40 g de beurre, 4 cs de farine, 2 dl de vin blanc, 3 dl de crème, 4 dl d’eau, sel, poivre, muscade, condiment en poudre 1. Faire suer dans du beurre les oignons coupés en fines rondelles, ajouter la farine tamisée, iétuver brièvement, retirer du feu et laisser refroidir. 2. Ajouter le vin, la crème et l’eau, mélanger, assaisonner légèrement et mijoter env. 15 min. 3. Ajouter les saucisses et cuire délicatement à feu doux (crues: 35-40 min; échaudées: 25 min).. Conseil: accompagner de compote de pruneauxx secs. Compote de pruneaux secs 200 g de pruneaux secs, 1 bâton de cannelle, 1 cc de jus de citron, 1 dl de vin rouge, 1 dl d’eau Porter tous les ingrédients à ébullition, éteindre c le feu et laisser macérer 10 min, servir tiède avec les saucisses de veau. entt en Le «plus»: Margrit Marti accompagne également ux ses saucisses de veau à la compote de pruneaux secs de purée de pommes de terre et de haricots à rame.


48 | Migros Magazine gazine gaz ine 38 38,, 20 20 septembre s sept eptemb ept embre emb re 2010 201

Quiche aux poireaux INGRÉDIENTS, PRÉPARATION RÉPARATION POUR 4 PERSONNES 1 abaisse ronde de pâte à gâteau, 2 cs d’huile de colza, 3 poireaux, coupés en lanières, 200 g de jambon, coupé en lanières, 200 g de fromage râpé, 4 œufs, 1,5 dl de crème, 0,5 dl de vin blanc, sel, poivre, ciboulette. 1. Huiler la plaque à gâteau, étaler la pâte et la piquer à l’aide d’une fourchette. 2. Faire revenir les poireaux et le jambon dans 1 cs d’huile de colza chaude. 3. Battre les œufs, ajouter le fromage râpé, la crème, le vin blanc, le sel, le poivre et la ciboulette. Bien remuer. 4. Mélanger les poireaux et le jambon (légèrement refroidis) à la masse aux œufs, répartir sur la plaque et lisser. 5. Cuire env. 30 min dans le four préchauffé à 180 °C. Conseil: servir avec une salade mêlée. Salade mêlée 600 g de légumes (restes du réfrigérateur: carottes, courgette, chou blanc, concombre, poivron, maïs, haricots, etc.) Couper ou râper fin les légumes et les mélanger, incorporer la sauce et, selon les goûts, parsemer d’œuf dur haché, de graines de courge et de tournesol, de noix, de quelques champignons étuvés ou de lardons. Sauce à salade 4 cs de vinaigre balsamique de cerise ou de vinaigre de cidre, 1 dl d’huile de colza pressée à froid, 1 cc de moutarde, 1 cc de mayonnaise, 1 cc de yogourt nature, 2 cs de crème pour affiner, 1 petit oignon, haché, sel, poivre. Assaisonner avec des herbes fraîches du jardin, selon les goûts.

MIGROS BÂLE

A la ferme Erlenhof, le roi des aulnes est une reine…

Limousin, Simmental pure, Braunvieh originale, Blonde d’Aquitaine, Charolaise, Hereford et Angus: les visiteurs s’émerveillent devant la diversité des vaches flanquées de leurs veaux à la ferme Erlenhof située à Wittnau (AG). Infirmière de 48 ans, Helen Schmid aime à rapprocher l’homme des animaux et de la nature, comme elle peut le faire dans son exploitation agricole mixte, qui comprend un élevage de vaches allaitantes, un accueil des visiteurs, un service de vente directe et des cultures vinicole et fruitière. «La grandeur d’une nation se mesure à la manière dont elle traite les animaux»: alors que Helen Schmid cite Mahatma Gandhi, on pourrait aussi évoquer le célèbre gastronome Jean Anthelme Brillat-Savarin, selon qui «la destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent». Le poireau régional de Migros Bâle qu’utilise Helen pour préparer sa fameuse quiche aux poireaux sied parfaitement à ses convives. Quant à la décoration de ses tables d’hôtes, elle la réalise à partir des fleurs et des arbres de son jardin, qui se trouve également être son endroit préféré. www.erlenhof-wittnau.ch


EN MAGASIN

| 49

Cuisines «régionales» L’Union suisse des paysannes et femmes rurales (USPF) comprend 66 000 membres répartis dans 28 sections cantonales. Ses objectifs: promouvoir la formation initiale et continue de ses membres, ainsi que défendre les intérêts de l’Union auprès des autorités politiques et dans la société en général. Vous trouverez davantage d’informations ainsi qu’une newsletter à l’adresse www.paysannes.ch Le projet de l’USPF «Alimentation et santé» anime une plate-forme sur le site www.agriculture.ch. Chaque mois, une section cantonale y présente un menu hebdomadaire ainsi que des recettes réalisées à base de produits régionaux de saison et contrôlées par une diététicienne diplômée. Les ambassadrices de l’USPF s’engagent à promouvoir une alimentation équilibrée notamment à travers les recettes que vous pourrez découvrir également dans «Migros Magazine» de la semaine prochaine. Des recettes que nous vous invitons à tester. Vous verrez, cela en vaut la peine!


50 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Grâce à Fairtrade, les fleuristes bénéficient d’un revenu assuré et des familles entières profitent de projets de bienfaisance.

Emblème du commerce équitable, la Fondation Max Havelaar vient en aide à des communautés entières dans les pays en développement. A côté des bananes, du café et d’autres denrées alimentaires, des roses figurent dans l’assortiment vendu à Migros.

T

out le monde sait que le café, les bananes et le coton viennent le plus souvent de pays du tiers monde. Mais saviez-vous que de nos jours une rose sur trois est cultivée dans l’hémisphère sud? A Migros, 80% des roses vendues portent le label Max Havelaar. Ainsi, opter pour une rose Max Havelaar au lieu d’une fleur traditionnelle n’est pas un geste anodin. Près de 1200 personnes travaillent pour la ferme «Kiliflora» en Tanzanie. Elles bénéficient d’horaires de travail fixes, d’une prévoyance sociale, de vêtements de protection et même d’un droit de consultation au sein de la ferme. 10% du prix des roses exportées sont directement affectés à la prime Fairtrade, qui finance différents projets en faveur des communautés locales: création de salles de classe, aménagement d’un nouveau système d’alimentation en eau (lire encadré) et perfectionnement des travailleurs. Les familles des membres du personnel reçoivent des moustiquaires et des matelas et les enfants apprennent à planter des arbres. Le systè-

me Fairtrade de Max Havelaar touche pas moins d’un million et demi de personnes dans le monde. Et si l’on y ajoute les membres de leurs familles, ce sont plus de 5 millions de personnes du tiers monde qui profitent directement du commerce équitable. Max Havelaar lutte ainsi contre la pression du marché mondial et de ses prix fluctuants et contre les intermédiaires locaux sans scrupules qui exploitent la population. Les familles de paysans ont ainsi de meilleures chances d’échapper à la misère, à la prostitution et au travail des enfants.

Régalez-vous avec Max Havelaar!

Du 21 septembre au 4 octobre, il sera possible de déguster différents produits Max Havelaar dans les grands magasins Migros, comme du jus d’orange, mais aussi du chocolat et des fruits secs. Plus vous serez nombreux à consommer ces produits, plus il y aura de personnes dans le tiers monde qui pourront mener une vie plus digne grâce à Max Havelaar. Anna Bürgin

Photos Fondation Max Havelaar (Suisse)

Une vie plus rose grâce à Havelaar

L’enseignement est de meilleure qualité si les classes sont peu nombreuses (photo ci-contre). 300 familles profitent du nouveau système d’alimentation en eau (photo ci-dessous).


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

jà Les préparer est dé s un plaisir: quenelle te po de séré avec com tte de pommes. Rece h/ sur www.saison.c m-malin

le kg

2.50 Pommes Gala Suisse

40%

8.80

au lieu de 14.70

Chrysanthèmes en lot de 3 pots de 12 cm le lot

30%

4.90

au lieu de 7.–

Salami Rapelli Classico Suisse, 146 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


RENDEZ-VOUS DU CÔ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9

on Un classique dont raffole toujours: pommes de terre sur rissolées. Recette www.saison.ch/ m-malin

3.70

Grifola Suisse, les 100 g

3.–

3.40

Pommes de terre Amandine Suisse, le sac de 1,5 kg

6.50 Courge en tranches Suisse, le kg

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

au lieu de 3.80

Betterave cuite non pelée Anna’s Best de la région 20% de réduction fraîche, Suisse, le kg

2.90

au lieu de 3.90

Poires Williams Suisse, le kg


TÉ DES MARAÎCHERS. ARAÎCHERS. AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 1.85

au lieu de 2.70

Légumes pour soupe Anna’s Best Suisse, l’emballage de 250 g

PRIX CRAQUANTS le kg

2.40 Raisin Uva Italia Italie

30%

4.70

Châtaignes France/Italie, le filet de 500 g

1.60

au lieu de 2.40

Salade batavia de la région Suisse, la pièce

30%

2.90 Chou rouge de la région Suisse, le kg

5.70 au lieu de 8.20

Poireau vinaigrette de la région le kg


QUAND LA FRAÎCHE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9

e Des saveurs comm son is uc sa on les aime: verts. sur lit de haricots Recette sur www.saison.ch/ m-malin

50%

3.60 au lieu de 7.20

Escalopes de veau, TerraSuisse panées, les 100 g

40%

1.15

au lieu de 1.95

Saucisson Tradition, TerraSuisse, ou saucisson vaudois par ex. saucisson Tradition, TerraSuisse, les 100 g

30% 3.20

au lieu de 4.60

Filets de perches Russie, à ne pas surgeler, les 100 g

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

50%

12.60 au lieu de 25.20

Pâtés pour l’apéritif, le lot de 2 u, avec de la viande de vea g 300 x 2 , Suisse

1.20

au lieu de 1.50

Cuisses de poulet Optigal de la région, 2 pièces 20% de réduction fraîches, Suisse, l’emballage de 530 g environ, les 100 g


UR SE MET MET À TABLE. AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.65

au lieu de 3.35

Escalopes de poulet Optigal 20% de réduction Suisse, les 100 g

30%

2.15

au lieu de 3.10

Rôti d’épaule de bœuf frais, Suisse, les 100 g

30% 1.45

au lieu de 2.15

Lapin entier découpé en ragoût frais, Hongrie, les 100 g Uniquement en libre-service

PRIX CRAQUANTS 50%

11.–

au lieu de 22.–

Beignets de pangasius d’élevage, Viêt-nam, 900 g

40%

2.15

au lieu de 3.60

Tranches de filet de porc fraîches, Suisse, les 100 g

40%

1.15

au lieu de 1.95

Charcuterie délicatesse prétranchée Suisse, les 100 g


CHEZ NOUS, LA FRAÎ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9

40%

33%

9.60

au lieu de 16.–

6.–

Tortellinis M-Classic jambon cru ou ricotta/basilic 1 kg

Spätzli aux œufs Anna’s Best, le lot de 3 paquets 3 x 500 g

3.35

au lieu de 4.20

Toutes les salades toutes prêtes Anna’s Best et bio 20% de réduction par ex. salade en bol French, 180 g

3.80

au lieu de 4.80

Tous les cakes Grand-mère 20% de réduction par ex. cake au chocolat, 420 g

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

au lieu de 9.–

4.20

au lieu de 5.60

Ballons et petits pains au beurre précuits et réfrigérés M-Classic 25% de réduction par ex. ballons, 800 g/ env. 12 pièces

2.20

au lieu de 2.80

Pain fribourgeois de la région Suisse, la pièce de 400 g

30%

3.95

au lieu de 5.70

La Pizza: Pizza Tonno Suisse, l’emballage de 320 g

6.30

au lieu de 7.90

Nouilles au curry vert 20% de réduction Suisse, l’emballage de 400 g


CHEUR EST DE MISE! MISE! AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.20

au lieu de 2.80

Tous les sérés aux fruits, le lot de 4 20% de réduction par ex. à la fraise M-Classic, 4 x 125 g

4.20

au lieu de 5.25

2.80

au lieu de 3.50

Tous les drinks Bifidus 20% de réduction par ex. à la fraise, 6 x 65 ml

1.40

au lieu de 1.80

10.90

Mozzarella Alfredo 20% de réduction 3 x 150 g

Le Gruyère salé 20% de réduction excepté les emballages maxi, les 100 g

2.05

2.70

au lieu de 3.30

8.90

Bleuchâtel de la région préemballé, Suisse, la pièce de 250 g env., les 100 g

Tomme fribourgeoise de la région fraîche, Suisse, la pièce de 130 g

Bouquet du marché de la région le bouquet

au lieu de 2.55

au lieu de 12.90

Miniroses, Max Havelaar le bouquet de 20

au lieu de 9.90


SOYEZ LES PREMIE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

2.90

au lieu de 3.40

Tous les articles Choco Loco à partir de 2 paquets –.50 de moins l’un par ex. crisp Choco Loco, 215 g Valable jusqu’au 4.10

50%

9.10

au lieu de 18.20

Émincé de poulet surgelé, le lot de 2 paquets élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 2 x 350 g

1.40

au lieu de 2.–

Tous les biscuits en rouleaux –.60 de moins par ex. biscuits Rosette, 210 g *En vente dans les plus grands magasins Migros.

30%

5.–

au lieu de 7.20

Napolitains Frey assortis en sachet 300 g ou 160 g, par ex. le sachet de 300 g

40%

5.70

au lieu de 9.60

Tablettes de chocolat de 100 g, le lot de 6 Lait extrafin, Noir 72%, Noxana, Giandor ou Japonais, par ex. Lait extrafin, 6 x 100 g

8.70

au lieu de 11.60

Biscuits au caramel Lotus, le lot de 4 paquets 4 x 250 g

30% 9.–

au lieu de 12.90

Tous les pralinés Frey par ex. boîte de pralinés Prestige, 250 g Valable jusqu’au 4.10

15.20 au lieu de 19.–

Califora au chocolat ou Eimalzin, le lot de 2 paquets 20% de réduction par ex. Califora au chocolat, 2 x 1 kg


RS À EN PROFITER! 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 9.10

au lieu de 13.–

Filets de pangasius Pelican, surgelés d’élevage, Viêt-nam, 800 g

4.15

au lieu de 5.20

Toutes les pizzas Finizza Trattoria et les baguettes Baretta, surgelées 20% de réduction par ex. pizza Prosciutto Finizza Trattoria, 330 g

2.35

au lieu de 2.95

Tout l’assortiment Knorr 20% de réduction par ex. sauce pour rôti Knorr, tube, 150 g

40%

3.40 au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Classic, Medium ou Cristal en emballages de 6 x 1,5 litre

50%

4.20 au lieu de 8.40

Toutes les boissons sucrées Jarimba en emballages de 6 x 1,5 litre par ex. Jarimba Grapefruit light

2.20

Tous les bonbons gélifiés Lov’s par ex. Lov’s Happy Pinki, 150 g

30%

48.90 au lieu de 69.90

Toutes les lignes d’ustensiles de cuisson Cucina & Tavola* par ex. poêle Titan haute, Ø 28 cm, revêtement intérieur en apprêt dur, pour tous les types de feu Valable jusqu’au 4.10

50%

2.25 au lieu de 4.50

Toutes les lignes de couverts Cucina & Tavola par ex. cuillère à soupe Forte, lavable au lave-vaisselle Valable jusqu’au 4.10


DES ÉCONOMIES À GOGO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

11.40

au lieu de 14.40

Revitalisants textiles Exelia, le lot de 2 recharges 20% de réduction 5 parfums, par ex. Exelia Florence, 2 x 1,5 litre

50%

7.95

au lieu de 15.90

Tous les produits de lessive Total par ex. Total Classic en poudre, 2,475 kg Valable jusqu’au 4.10

2.45

au lieu de 3.10

Tous les collants Classics pour femme 20% de réduction par ex. collant Young Trend Valable jusqu’au 4.10

8.40

au lieu de 10.50

Toutes les lessives Yvette pour linge fin 20% de réduction par ex. Yvette Care en sachet de recharge, 2 litres

2.70 6.30

au lieu de 7.90

Tous les auxiliaires de lavage et de repassage Total 20% de réduction par ex. filtres couleurs et saleté Total Color Protect, 30 pièces Valable jusqu’au 4.10

27.90

au lieu de 34.90

Toutes les chemises pour homme* 20% de réduction par ex. chemise à manches longues, repassage facile, tailles S-XXL Valable jusqu’au 4.10

*En vente dans les plus grands magasins Migros et **Micasa ou ***melectronics.

au lieu de 3.50

Tous les produits antimites Optimum à partir de 2 articles –.80 de moins l’un par ex. papier antimites Optimum (utiliser les biocides avec précaution. Lire l’étiquette et les informations concernant le produit avant utilisation), 10 feuilles Valable jusqu’au 4.10

6.50

Tout l’assortiment d’articles pour le soin des pieds Pedic par ex. crème pour les pieds Pedic à l’urée, idéale pour les peaux très sèches, 75 ml Valable jusqu’au 4.10


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

24.90

FRUITS & LÉGUMES Pommes Gala, le kg 2.50

au lieu de 39.90

Raisin Uva Italia, le kg 2.40

Draps-housses en tissu éponge Vanna, le lot de 2*/** 80% coton, 20% polyester, diverses couleurs et dimensions, 2 x 90/190– 100/200 cm Valable jusqu’au 4.10

Poires Williams, Suisse, le kg 2.90 au lieu de 3.90 Courge en tranches, Suisse, le kg 6.50 Châtaignes, France/Italie, le filet de 500 g 4.70 Betterave cuite non pelée Anna’s Best de la région, fraîche, Suisse, le kg 3.– au lieu de 3.80 20% Pommes de terre Amandine, le sac de 1,5 kg 3.40 Poireau vinaigrette de la région, le kg 5.70 au lieu de 8.20 30% Légumes pour soupe Anna’s Best, Suisse, l’emballage de 250 g 1.85 au lieu de 2.70 30%

19.–

Chou rouge de la région, Suisse, le kg 2.90 Grifola, Suisse, les 100 g 3.70

au lieu de 39.–

Salade batavia, Suisse, la pièce 1.60 au lieu de 2.40 30%

Chronographe multifonction Alpha Basic Style*/*** montre de sport avec indication de l’heure et de la date, fonction chronomètre et minuterie, alarme, lumière et bracelet en caoutchouc Valable jusqu’au 4.10

POISSON, VIANDE & VOLAILLE Escalopes de poulet Optigal, les 100 g 2.65 au lieu de 3.35 20% Cuisses de poulet Optigal de la région, 2 pièces, fraîches, Suisse, l’emballage de 530 g env., les 100 g 1.20 au lieu de 1.50 20% Tranches de filet de porc, fraîches, Suisse, les 100 g 2.15 au lieu de 3.60 40% Lapin entier découpé en ragoût, frais, Hongrie, les 100 g 1.45 au lieu de 2.15 30% Uniquement en libre-service Rôti d’épaule de bœuf, frais, Suisse, les 100 g 2.15 au lieu de 3.10 30% Emincé de poulet surgelé, le lot de 2 paquets, 2 x 350 g 9.10 au lieu de 18.20 50%

39.90

Bottes pour femme* noires et beiges, pointures 36-41 Valable jusqu’au 4.10

Pour vos achats, détachez ici.

Salami Rapelli Classico, 146 g 4.90 au lieu de 7.– 30% Saucisson Tradition, TerraSuisse, les 100 g 1.15 au lieu de 1.95 40% Pâtés pour l’apéritif, le lot de 2, avec de la viande de veau, 2 x 300 g 12.60 au lieu de 25.20 50% Charcuterie délicatesse prétranchée, Suisse, les 100 g 1.15 au lieu de 1.95 40% Filets de perches, Russie, à ne pas surgeler, les 100 g 3.20 au lieu de 4.60 30% Beignets de pangasius, 900 g 11.– au lieu de 22.– 50%

Filets de pangasius Pelican, surgelés, 800 g 9.10 au lieu de 13.– 30%

PAIN & PRODUITS LAITIERS Ballons et petits pains au beurre précuits et réfrigérés M-Classic 25%

Tous les pralinés Frey 30% Valable jusqu’au 4.10 Napolitains Frey assortis en sachet, 300 g ou 160 g 30% Tous les biscuits en rouleaux –.60 de moins Tous les cakes Grand-mère 20%

Pain fribourgeois de la région, Suisse, la pièce de 400 g 2.20 au lieu de 2.80

Tous les cœurs de France 20%

Taillaule de la région, la pièce de 400 g 3.40 au lieu de 4.20

Califora au chocolat ou Eimalzin, le lot de 2 paquets 20%

Le Gruyère salé, les 100 g 1.40 au lieu de 1.80 20%

Eau minérale Aproz Classic, Medium ou Cristal en emballages de 6 x 1,5 litre 40%

St-Paulin, les 100 g 1.15 au lieu de 1.45 20% Tomme fribourgeoise de la région, fraîche, Suisse, la pièce de 130 g 2.70 au lieu de 3.30 Bleuchâtel de la région, préemballé, Suisse, la pièce de 250 g env., les 100 g 2.05 au lieu de 2.55 Le Faya de la région, les 100 g 3.20 au lieu de 3.80 Fromage Gottéron de la région, les 100 g 1.60 au lieu de 1.95 Mozzarella Alfredo, 3 x 150 g 4.20 au lieu de 5.25 20% Tous les drinks Bifidus 20% Tous les sérés aux fruits, le lot de 4 20%

FLEURS & PLANTES Miniroses, Max Havelaar, le bouquet de 20 10.90 au lieu de 12.90 Bouquet du marché de la région, le bouquet 8.90 au lieu de 9.90 Terrine d’automne de la région pour l’extérieur, la pièce 10.90 au lieu de 14.90 Chrysanthèmes en lot de 3 pots de 12 cm, le lot 8.80 au lieu de 14.70 40%

AUTRES ALIMENTS Toutes les salades toutes prêtes Anna’s Best et bio avec sauce 20% Tortellinis M-Classic jambon cru ou ricotta/basilic, 1 kg 9.60 au lieu de 16.– 40% Spätzli aux œufs Anna’s Best, le lot de 3 paquets, 3 x 500 g 6.– au lieu de 9.– 33% La Pizza: Pizza tonno, Suisse, l’emballage de 320 g 3.95 au lieu de 5.70 30% Nouilles au curry vert, Suisse, l’emballage de 400 g 6.30 au lieu de 7.90 20% Tablettes de chocolat de 100 g, le lot de 6 40%

NON-ALIMENTAIRE Toutes les lignes d’ustensiles de cuisson Cucina & Tavola 30% Valable jusqu’au 4.10 Toutes les lignes de couverts Cucina & Tavola 50% Valable jusqu’au 4.10 Tous les produits antimites Optimum, à partir de 2 articles –.80 de moins l’un Valable jusqu’au 4.10 Toutes les lessives Yvette pour linge fin 20% Tous les produits de lessive Total 50% Valable jusqu’au 4.10 Tous les auxiliaires de lavage et de repassage Total 20% Valable jusqu’au 4.10 Revitalisants textiles Exelia, le lot de 2 recharges 20% Tout l’assortiment d’articles pour le soin des pieds Pedic Valable jusqu’au 4.10 Tous les collants Classics pour femme 20% Valable jusqu’au 4.10 Bottes pour femme 39.90 Valable jusqu’au 4.10

NOUVEAUTÉS Fromage à rôtir aux herbes des Alpes M-Classic, 160 g 4.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Parmigiano Reggiano, bio, en pointe, les 100 g 3.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Panadoro Mini Spicy, 4 pièces, 240 g 4.95 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Yogourt Léger Granola, framboise/fraise, 225 g 1.95 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Cookies au chocolat, bio, 200 g 3.20 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Tartelettes aux vermicelles, le lot de 2, 240 g 5.60 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10 Smoothie Anna’s Best Fruits & Yogurt aux marrons, 25 cl 2.70 NOUVEAU Valable jusqu’au 4.10

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


À ESSAYER SANS HÉSITER. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.20 Pain Alpoehi Heidi le délice des traditions, 350 g

NOUVEAU 5.60

Tartelettes aux 2 vermicelles, le lot de une irrésistible tentation automnale, 240 g

NOUVEAU 4.95 Panadoro Mini Spicy 4 pièces, 240 g

NOUVEAU 2.70

NOUVEAU 4.40 Fromage à rôtir aux herbes des Alpes M-Classic 160 g

Smoothie Anna’s Best Fruits & Yogurt aux marrons un délicieux smoothie aux fruits et au yogourt, idéal pendant l’automne. Disponible pour une durée limitée seulement, 25 cl

NOUVEAU 3.20 NOUVEAU 1.95 Yogourt Léger Granola framboise/fraise, 225 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.90 Parmigiano Reggiano, bio en pointe, les 100 g

Cookies au chocolat, bio délicieux biscuits sablés avec éclats de chocolat (14% de chocolat), 200 g


EN MAGASIN -

| 63

L’abc de Maxx Havelaar ax La Fondation Max agee Havelaar s’engage pour un commerce équitable et pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des paysans et travailleurs des régions défavorisées. Pour leurs produits, ils reçoivent un prix minimum et une prime Fairtrade permettant de financer des projets dont bénéficient les populations locales.

Jus d’orange Max Havelaar, 1 l, Fr. 1.70

Belles parmi le monde multicolore de Max Havelaar. Roses Starline, 5 pièces,

Fr. 8.90

Chocolat Bio Crémant, Max Havelaar, 100 g, Fr. 1.90

Une aide utile à toute une communauté

L’argent affecté à la prime Fairtrade est utilisé pour financer des projets qui profitent à la communauté des ouvriers fleuristes, comme les écoles et les infrastructures qui, en Tanzanie, sont souvent en mauvais état. Durant les cinq dernières années, cette prime a notamment permis de construire une nouvelle école. Le nombre d’élèves par classe a ainsi pu être réduit de 80 à 40. En plus, les enseignants sont désormais épaulés par des assistants. La

qualité de l’enseignement s’est considérablement améliorée et les enfants ont encore davantage de plaisir à venir en classe. Par ailleurs, un système d’approvisionnement en eau desservant trois villages a été aménagé. Il fournit quotidiennement 45 500 litres d’eau à quelque 300 familles. Les villageois s’épargnent les longs trajets jusqu’au point d’eau et la qualité de l’eau est bien meilleure qu’avant. Cette amélioration se répercute directement sur la santé des habitants.

Sun Queen Exotic Mix, Max Havelaar, 200 g,

Fr. 4.20*

* Disponible dans les plus grands magasins Migros

Noix de cajou bio, Max Havelaar, 100 g, Fr. 3.20


20% DE RÉDUCTION. 20 % DE RÉDUCTION SUR TOUTES LES CHEMISES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

21.55

au lieu de 26.90

Chemise à manches longues pour homme, à carreaux repassage facile coton/polyester tailles S à XXL

35.90 au lieu de 44.90

Chemise à manches longues pour homme, à carreaux repassage superflu 100 % coton tailles 38 à 45

21.55

au lieu de 26.90

Chemise à manches longues pour homme, à carreaux repassage facile coton/polyester tailles S à XXL

35.90

au lieu de 44.90

Chemise à manches longues pour homme, à rayures repassage superflu 100 % coton tailles 38 à 45

27.90

au lieu de 34.90

27.90

au lieu de 34.90

Chemise à manches longues pour homme, à rayures repassage facile 100 % coton tailles S à XXL

27.90

au lieu de 34.90

Chemise à manches longues pour homme, à rayures repassage facile 100 % coton tailles S à XXL

Chemise à manches longues pour homme, à rayures repassage facile, 100 % coton tailles S à XXL


EN MAGASIN

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 65

Le plus d’Anna’s Best

Photo Lotti Bebie

Chez Anna’s Best, il n’y a aucune contradiction entre produits frais et repas tout prêts. Le civet de cerf et le civet de chevreuil sont préparés en un tournemain et sont proposés dans des assiettes résistantes au micro-ondes.

Civet tout prêt!

Classique et moderne à la fois! Les plats de chasse d’Anna’s Best sont désormais proposés dans des assiettes qui résistent au micro-ondes.

Q

uand l’automne s’installe, que les feuilles commencent à tomber, on se prend à rêver avec nostalgie à l’été qui paraît déjà si lointain… En oubliant souvent que l’automne réserve de belles surprises, notamment sur le plan culinaire. Il suffit de penser à un civet de cerf ou de chevreuil

délicat servi avec du chou rouge, des knöpflis et des groseilles. Ceux qui n’ont pas le temps de passer des heures aux fourneaux se rabattront sur les produits Anna’s Best. Grâce au nouvel emballage qui résiste au micro-ondes, le civet est prêt en un rien de temps! Les délices d’automne

d’Anna’s Best sont disponibles en portions généreuses. Les plats d’Anna’s Best sont préparés avec des produits frais sans agents conservateurs. A savourer sans modération! A propos, saviezvous que le chou rouge est pauvre en calories et riche en fer et en minéraux? HB

Civet de chevreuil Anna’s Best avec des knöpflis et du chou rouge, 430 g, Fr. 10.90*, Civet de cerf Anna’s Best avec des knöpflis et du chou rouge, 430 g, Fr. 9.90* * En vente au rayon frais des grands magasins.


66 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

1

Le roi des pains

La vedette des boulangeries Migros est sans conteste la couronne croustillante. Pas moins de 800 000 pièces sortent chaque année des fours. Toutes fabriquées à la main à partir des meilleures céréales TerraSuisse.

2

C

Faire du pain: tout un art

Photos Mirko Ries

roustillante et coin. Et il peut y aromatique, avoir jusqu’à parfumée et sacinq fournées voureuse, à la mie par jour: souple, légèrement si le boulanger humide sans être constate qu’un collante, et aux pores grand nombre réguliers: la coude couronnes a été vendu, il en ronne croustillante composée de six confectionne de nouvelles et les boules est un chefd’œuvre. Et personne enfourne. ne la réussit aussi Passionné bien que son inven- Nouvel emballage: couronne par son métier trice: la boulangerie croustillante TerraSuisse de boulanger, 300 g, Fr. 2.Hans-Ulrich maison de Migros. Karrer, 60 ans, On pourrait penser qu’à 5 heures du matin, tout travaille depuis de nombreuses le monde dort encore, mais ce années à Migros. Il se rappelle enn’est pas le cas dans les 119 bou- core la création de la couronne langeries de Migros, où la pro- croustillante: «C’était en 1985. duction démarre déjà. Notam- Deux types débrouillards de chez ment celle des couronnes crous- Jowa ont mis au point cette retillantes, formées à la main, qui cette. Sa particularité: on utilise devront être livrées à temps et de l’huile de tournesol pour traplacées, souvent encore tièdes, vailler les pâtons. Une sorte de dans les rayons des magasins rose se forme ainsi sur la croûte de pour l’ouverture. chaque petite boule de pain et Dans les boulangeries Migros, leur surface caractéristique dela pâte est travaillée à la main vient très croustillante.» comme chez le boulanger du Jacqueline-Jane Bartels

1 Proche de ses clients, le boulanger Hans-Ulrich Karrer tend lui-même une couronne croustillante à Elena Baumann. 2 Le boulanger verse la farine TerraSuisse, l’eau, le sel et la levure dans le grand récipient. La pâte doit fermenter pendant vingt minutes, avant d’être divisée en boules de même taille. 3 Le boulanger pose la pâte sur une feuille perforée, badigeonnée d’huile de tournesol. A l’aide d’un moule, il divise l’appareil en six pâtons. 4 Il assemble ensuite les pâtons à la main pour former une couronne. 5 Il retourne les couronnes afin que la rose soit sur le dessus, avant de les saupoudrer de farine. 6 Il enfourne les pains à 265 °C, puis les place encore chauds sur les rayons.


EN MAGASIN

3

4

5

| 67

6


Romance fluviale à Strasbourg

Prestations incluses:        

Départ proche de votre domicile Aller et retour en autocar de luxe confortable c ir 1 nuit sur un merveilleux bateau chauffé 5 étoiles deluxe MS SWISS EMERALD 2 visites du marché Noël (en matinée et soirée) et de la ville de Strasbourg Tour de ville guidé à travers Strasbourg avec un guide francophone expérimenté La demi-pension comporte le buffet de petit-déjeuner et un dîner sur le bateau Taxe sur la valeur ajoutée incluse Documentation de voyage informative

is i te s Av e c 2 v N oël & é de du m a rc h le g r a t u i t s v il c u i t de la

eau /1 2 jourssion sur le bat n demi-pe CHF

– . 9 9 1

tion

MARCHÉ DE NOËL

P r i x d ‘a c c nuit ave

La magie de Noël depuis plus de 400 ans Nous vous souhaitons un séjour inoubliable à Strasbourg – Vivez l’expérience de ce marché de Noël pétillant! L’atmosphère féerique qui y règne est extraordinaire: tout n’est que brillance, magie, musique et de magnifiques effluves d’épices planent autour de vous... laissez-vous charmer !

Dates et prix par personne en cabine double Départs de Suisse / votre domicile Nov Déc 1 2 3 5 6 7 8

28 29 30 9 10 11

Voyage 5610

Marché de Noël, selon programme Prix d‘action 2 jours / 1 nuit 199.–

Prestations non comprises: L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 15.– • sur demande: réservation des places de bus • supplém. pour départ le samedi CHF 25.– par pers. • Frais de réservation CHF 10.– par pers. • facultatif: supplém. pour minisuite CHF 40.–, pour suite CHF 60.– par personne

Voyage agréable à bord d‘un autocar luxueux:

votre voyage se déroulera dans un autocar très moderne et luxueux. Lors de votre réservation, communiquez-nous votre ville de départ depuis la Suisse. Réserv. des places sur demande: 1er rang CHF 40.–/2e rang 30.–/3e rang 20.–/4e rang 10.–.

Votre programme de voyage 1er jour, Suisse – Strasbourg: votre chauffeur vient vous chercher à votre lieu d’embarquement en car de luxe confortable. Votre voyage vous conduit en direction de l’Alsace. Arrivés à Strasbourg, vous rejoignez votre hôtel flottant 5 étoiles –MS SWISS EMERALD. Ce bateau exceptionnel et romantique possède un charme particulier qui vous ne laissera pas indifférent! Après avoir pris possession de votre cabine, vous serez accueillis à bord par un représentant et l’équipage de bord. On vous transmettra des informations détaillées sur votre séjour. Ensuite, la prochaine sensation de la journée vous attend déjà avec un tour panoramique de la ville afin de découvrir les beautés de Strasbourg et son ambiance de fête. Votre chauffeur vous déposera à l’entrée du marché de Noël où vous commencerez seul votre visite du marché au pied de l’imposante cathédrale de Strasbourg – une sensation à vivre absolument. La vieille ville toute entière revêt sa „parure de fête“ et brille de mille feux, tout comme le marché de Noël. Finalement, votre journée s’achèvera en toute quiétude à bord

Selon la date désirée, choisissez votre lieu de départ Dim 28 Nov Genève Lausanne Yverdon Neuchâtel Bienne

Lun 29 Nov Lausanne Vevey Bulle Fribourg

Mar 30 Nov Genève Lausanne Yverdon Neuchâtel Bienne

Mer 1 Déc Lausanne Yverdon La Ch.d.Fonds Neuchâtel Bienne

Jeu 2 Déc Genève Lausanne Yverdon Neuchâtel Bienne

Ven 3 Déc Sierre Sion Martigny Monthey Vevey Lausanne

Lun 6 Déc Sierre Sion Martigny Monthey Vevey Lausanne

Mar 7 Déc Genève Lausanne Yverdon Neuchâtel Bienne

Mer 8 Déc Lausanne Vevey Bulle Fribourg

Jeu 9 Déc Genève Lausanne Yverdon Neuchâtel Bienne

Ven 10 Déc Lausanne Yverdon La Ch.d.Fonds Neuchâtel Bienne

Sam 11 Déc Lausanne Vevey Bulle Fribourg

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

Dim 5 Déc Lausanne Yverdon La Ch.d.Fonds Neuchâtel Bienne

Supplément pour départ le samedi CHF 25.– par pers.

✆ 0848 840 905 Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

ou sur internet: www.net–tours.ch

ou auprès du bureau profes.: Lundi au vendredi 9h à 12h et 13h30 à 18h

043 211 63 73

de votre confortable hôtel 5 étoiles que vous regagnerez par vos propres moyens. Vous apprécierez alors quelques heures de détente au bar du bateau, doté d’une ambiance calme et stylée, juste avant de dîner à bord. 2ème jour, Strasbourg – Suisse: après un copieux buffet de petit-déjeuner, vos valises devront être prêtes car vous quitterez le bateau dans la matinée. Vous aurez ensuite encore la possibilité de flâner une dernière fois à travers les étalages du plus ancien marché de Noël de France. L’heure exacte du départ vous sera communiquée à bord. Votre chauffeur prévenant vous reconduira finalement à votre lieu d’embarquement initial avec d’innombrables souvenirs. Arrivée en soirée à votre lieu de retour choisi.

MS SWISS EMERALD – Bateau 5Deluxe

Appréciez une nuit sur l’hôtel flottant de luxe „MS SWISS EMERALD“! Equipement: la nouvelle péniche fluviale luxueuse MS SWISS EMERALD vous accueille avec toutes ses commodités afin que ce voyage soit des plus romantiques et magiques. 118 cabines confortables prévues pour 140 passagers se répartissent sur 3 ponts et 29 membres d’équipage veillent à votre bien-être. Un restaurant avec vue panoramique et un bistro vous gâteront avec leurs plats culinaires. Au bar du lido avec sa coupole en verre, vous pourrez admirer une vue panoramique, en vous relaxant autour d’un café ou thé et grignoter gâteaux ou snacks. A bord, un centre de fitness, une bibliothèque et coin internet ainsi qu’un pont supérieur, sans oublier le jacuzzi chauffé 24/24h sont à votre disposition. Votre nid douillet: les cabines sont modernes et bien équipées (env. 15m²) avec grande fenêtre, TV, mini-bar, radio, coffre, sèche-cheveux, salle de bains douche et peignoir de bain. Contre un supplément vous recevrez une luxueuse mini-suite (19m²) ou une suite (30 m²). Les suites disposent d’une fenêtre allant du sol au plafond ainsi que d’un balcon.

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage  Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours


EN MAGASIN

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Glaces à la mode grisonne Les Grisons ont bien plus à offrir que des paysages de rêve et des pistes de ski. Citons par exemple la fameuse tourte aux noix et le «Röteli», deux spécialités qui ont désormais leur version glacée.

S

Photo mauritius images

aviez-vous que la fameuse «Tuorta da nusch», la tourte aux noix grisonne, n’est même pas originaire des Grisons? Venant de contrées plus chaudes, la noix était en effet inconnue dans les hautes vallées alpines du canton jusqu’à ce que des pâtissiers de l’Engadine l’y importent. Autre spécialité grisonne, le «Röteli», une liqueur à

base de jus de cerises, de cannelle, de clous de girofle et de vanille, est par contre incontestablement originaire du canton. Mais sa composition exacte reste un secret bien gardé. Aujourd’hui Crème d’or s’est inspiré de ces spécialités pour sortir deux nouvelles glaces disponibles en série limitée à Migros: «Tuorta da nusch» et «Röteli». HB

| 69

Crème d’or Tuorta da nusch, 1 l, Fr. 10.80* Crème d’or Röteli, 1 l,

Fr. 10.80*

* Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Les spécialités des Grisons existent désormais aussi en version glacée grâce aux créations de Crème d’or.


– .5 5

avan t –

.6 5

– .5 5

avan t –

.6 5

Aqu Eau m ella rouge in non ga érale nature lle zéifiée , 1,5 li tre

3.30 ava

– .5 5

avan t –

Aqu Eau m ella bleue inérale natu ga zéif iée, 1,5 relle litre

Eau m

nt 3.90

Aqu Eau m ella rouge in non ga érale natu re zéifiée , 6 × 1,5 lle litre

.6 5

Aqu inérale ella ver te nature lle ga zéif iée, 1,5 légèrement litre

3.30 ava

3.30 ava

nt 3.90

nt 3.90

Aqu Eau m ella bleue iné ga zéif rale naturell iée, 6 × e 1,5 litr e

Bais s e Aquel de prix du la et s r ur de able sur to u nomb reux a tes les eau ut r es x pr odu m i n é r a l e s it s .

Eau m

Aqu inérale ella ver te n ga zéif aturelle légè iée, 6 × remen t 1,5 litr e


EN MAGASIN

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Croustillant

Originaires des Etats-Unis, les cornflakes ont débarqué en Suisse dans les années 60 et sont rapidement devenus incontournables sur la table du déjeuner. Croustillants et nourrissants, ils sont particulièrement savoureux avec du lait, du yogourt ou des fruits. Rien de tel pour démarrer la journée! Les fameux pétales de maïs grillés sont désormais disponibles en qualité bio à Migros. Cornflakes bio, 300 g, Fr. 1.85

Fruité

NOUVEAU À MIGROS

Vous n’avez pas eu le temps de déjeuner? Qu’à cela ne tienne! Les nouveaux yogourts Léger aux céréales croustillantes et aux fruits lyophilisés (fraises et framboises) vous permettront de vous rattraper chemin faisant. Il suffit de verser le mélange de fruits et de céréales dans le yogourt maigre et de le déguster à l’aide de la cuillère fournie. Yogourt Léger Granola, framboise et fraise, 225 g, Fr. 1.95

NOUVEAU À MIGROS

Crémeux Sérénissime! Ce séré bio aux framboises ou aux abricots constitue un déjeuner absolument idéal, pour commencer la journée en douceur. Léger et pauvre en graisses, il contient de délicieux morceaux de fruits. Production suisse certifiée bio!

Séré bio abricot ou framboise, 125 g, Fr. 1.25

NOUVEAU À MIGROS

| 71

BON & BON MARCHÉ

FR. 9.30

Goulache de cervelas Plat principal pour 4 personnes

➔ Couper en deux 4 gros oignons, les couper en tranches et les faire revenir 15 à 20 min dans 3 cs d’huile, ajouter 1 cc de sel. Ajouter 1 cc de paprika fort, 2 cc de paprika doux, 2 cs de farine, mélanger et mouiller avec 1 l de bouillon de viande. Env. Fr. 3.70

➔ Peler 4 pommes de terre, les couper en petits carrés et les faire cuire avec la sauce. Env. Fr. 2.–

➔ Peler 4 cervelas, les couper en deux, puis en petites rondelles et ajouter à la goulache. Faire cuire à nouveau et assaisonner. Env. Fr. 3.60 Conseil: servir avec du pain blanc.

Vitaminé

Les gélules All in One Depot d’Actilife contiennent 21 substances essentielles allant de A à Z, de la vitamine A au zinc! Par rapport aux gélules traditionnelles, celles-ci se dissolvent plus lentement grâce à la présence d’additifs spéciaux. L’organisme a ainsi plus de temps pour absorber et transformer les substances essentielles. Il suffit d’une gélule par jour pour couvrir l’intégralité des besoins journaliers d’un adulte en vitamines et 30% de ses besoins en minéraux. Actilife All in One Depot, 30 gélules,

Fr. 6.20

NOUVEAU À MIGROS

+ + + +


72 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Des prix girly signés Essence Trois portables Samsung et 20 sets de maquillage à gagner! Pour participer: Par téléphone: au 0901 560 089 (Fr. 1.-/appel d’un tél. fixe) en indiquant vos nom et adresse. Par SMS: en envoyant «GAGNER», puis vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: Gagner Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. Sur internet: en cliquant sur www.migrosmagazine.ch/coup de chance Date limite de participation: 26 septembre 2010. Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms seront publiés sur www.migrosmagazine.ch. Pas de versement en espèces. La voie de droit est exclue. Il ne sera échangé aucune correspondance au sujet du concours.

Complice de votre beauté La nouvelle gamme de produits de maquillage Essence s’appelle «Denim Wanted». Avec leur look vintage, ils se glissent facilement dans les poches d’un jean: les petits fards à paupières dans les poches arrière et le flacon de gel eyeliner dans la poche de devant, à portée de main. Le gloss, lui, se fixe simplement à la ceinture. Assortiment de fards à paupières Essence Denim Wanted, Fr. 5.50, Gloss, Fr. 3.95, flacon de gel eyeliner, Fr. 5.50

Glamour en route

NOUVEAU À MIGROS

Une touche de glamour saupoudrée de style burlesque. Hollywood n’est pas loin! Ces nouvelles trousses de toilette en tissu noir brillant revêtent un look d’enfer avec leur petit pendentif en forme de cœur. Et l’intérieur en tissu rembourré à rayures noires et roses est tout aussi superbe. Trousse de toilette, grand format, Fr. 19.80

NOUVEAU CHEZ SPORTXX

Partenaire particulier

Ces nouveaux sacs de sport Extend en polyester hydrofuge possèdent de multiples poches et des sangles réglables et amovibles. Ils existent en deux couleurs, vert et noir, et deux tailles, medium et large. Un sac à dos au prix très avantageux et une «banane» sont également disponibles. Sac de sport Extend Medium, Fr. 24.90* * En vente chez SportXX.


Relooking & Shopping pour 2 à New York

SMS & WIN

sur six-pack 0.5L

Coca-Cola light est en vente à votre Migros

ACTION OFFRE VALABLE DU 20.9 AU 9.10.2010

NOUVEAU!

POUR UN COUP D’ŒIL IRRÉSISTIBLE! Achat minimal: Fr. 14.90 Valable du 20.9 au 9.10.2010

VALEUR FR.

3.–

Tout l’assortiment Nivea Mascara

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

Nivea est en vente à votre Migros


74 |

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Q

uand je joue, c’est pour gagner. Que ce soit au Monopoly ou au hockey.» Champion suisse en 2003 avec le HC Lugano, Jan Cadieux compte bien réitérer l’expérience cette saison avec Servette. Voilà près de huit ans que l’attaquant canado-suisse évolue dans le club genevois. «Jusqu’à maintenant, j’ai vraiment joué de malchance: les deux fois où nous nous sommes retrouvés en finale – contre les Lions de Zurich en 2008 et contre le CP Berne en avril dernier – je n’ai pas pu prendre part à l’événement, j’étais blessé. Mais aujourd’hui, j’ai retrouvé toute ma forme. Et j’espère bien revivre les émotions fortes que procure une telle victoire!»

Jan, fils de Paul-André, ancien hockeyeur

Il faut dire que chez les Cadieux, le hockey, c’est une histoire de famille. Paul-André, le papa de Jan, a évolué dans de nombreux clubs suisses, tout d’abord en tant que joueur puis comme entraîneur. Il est à présent responsable de l’équipe junior de Neuchâtel. «Je suis fier de mon père. Sa carrière dure depuis plus de trente ans. Une belle réussite!» Si les deux hommes entretiennent une solide complicité grâce à leur passion commune, l’héritage se révèle parfois difficile à porter. «Les gens ne peuvent pas s’empêcher de nous comparer, souligne Jan Cadieux. On reste le fils de son père. Et lorsque j’étais enfant, les parents d’autres joueurs pensaient que j’accédais à des catégories supérieures grâce à cette connexion.» Sur un registre plus léger, il évoque ces matches durant lesquels son papa vient le voir jouer: «C’est comme si j’avais deux en-

Secrets de cuisine er c’est… Pour vous cuisin urs été ire plaisir: j’ai toujo Le plaisir de se fa très gourmand… par semaine Combien de fois s? cuisinez-vou . A midi, ne un soir sur deux En général, je cuisi le nts, j’ai rarement avec les entraîneme temps. at favori? Quel est votre pl e m’a fait italienne. Ma femm J’adore la cuisine délice! ai vr au melon, un découvrir le risotto au z-vous pour rien Que ne mangerie monde? goûter ux, j’ai tendance à Je suis assez curie ois voyage. Mais je cr de tout, surtout en rpent! se au r he uc to jamais que je ne pourrai e? ujours en réserv Qu’avez-vous to , nt fa us avons un en Maintenant que no suisses… je dirai des petitsz-vous partager Avec qui aimerie un repas? n mstrong, qui est mo Soit avec Lance Ar me om l’h ec av it So . ation modèle, mon inspir la de Buffett: le monde d’affaires Warren . finance me fascine

traîneurs, s’amuse-t-il. Je sais qu’à l’issue de la partie, il aura relevé toutes mes fautes!» Jan et Paul-André n’ont en revanche jamais évolué dans le même club: «Etant donné nos caractères respectifs, je crois qu’il y aurait trop de conflits! Mais si je pouvais dégoter une machine à remonter le temps, j’aimerais bien l’affronter

Les Cadieux, hockeyeurs

Alors que la saison vient tout juste de débuter, Jan Cadieux, l’attaquant du Genève-Servette, dit son


CUISINE DE SAISON JAN CADIEUX

| 75

C’est à l’âge de 20 ans, lorsqu’il décroche son premier contrat comme professionnel, que Jan Cajeux décide de s’initier aux arts de la table.

CHEMISER le fond du moule de papier sulfurisé. Beurrer, fariner le bord. BATTRE les œufs en neige. MÉLANGER noisettes, purée de marrons et poudre à lever. VERSER la pâte dans le moule.

de père en fils

amour pour la cuisine tout en préparant un dessert tessinois.

.


76 |

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

sur la glace.» Quoique… est-ce vraiment une bonne idée? «Il était plus fort que moi, il m’aurait certainement battu, reconnaît-il avec le sourire. Et j’ai horreur de perdre!» Le fils de l’attaquant genevois, âgé de 13 mois aujourd’hui, suivrat-il aussi les traces de son paternel? «Le mien ne m’a jamais forcé à faire du hockey. Je lui en suis très reconnaissant et je compte laisser à Timothy le même choix. D’ailleurs, la première fois que je me suis retrouvé sur la glace, dans les bras de mon père, j’ai détesté ça!» Le petit Jan changera finalement d’avis et intégrera bien rapidement le circuit junior. Le pouvoir de l’hérédité? Quant à Timothy, il a tout le temps de songer à sa carrière. Pour l’heure, il suit avec curiosité les moindres faits et gestes de son papa qui s’active aux fourneaux. Un futur cuisinier, peut-être? Ce ne serait pas pour déplaire à ses gourmands de parents!

De précieux conseils maternels

«J’ai toujours aimé manger, reconnaît Jan Cadieux. Enfant, mon aide en cuisine se limitait à lécher les plats!» Ce n’est qu’à l’âge de 20 ans, lorsqu’il décroche son premier contrat en tant que professionnel à Lugano, qu’il décide de s’initier aux arts de la table. «J’en avais assez d’aller au restaurant midi et soir. Au début, ma mère devenait folle. Je voulais recréer ses recettes et je l’appelais tous les jours avec des questions.» Petit à petit, il prend de l’assurance, s’achète des ouvrages spécialisés, surfe sur le Net en quête d’inspiration. «En général, je pique des éléments ici et là pour composer mes propres plats. J’aime essayer de nouveaux mélanges: le côté créatif de la cuisine me plaît. D’ailleurs, on compare souvent les grands chefs à des artistes.» A présent marié, le hockeyeur prend les commandes des fourneaux un soir sur deux, pour autant que le permettent ses entraînements. Et il ne reste jamais bien loin de la cuisine, même lorsqu’il s’agit de son jour de congé.

Jan Cadieux, ici avec son fils Timothy, 13 mois: «Mon père ne m’a jamais forcé à faire du hockey. Je lui en suis très Timothy le même choix.»

«J’aime essayer de nouveaux mélanges. Le côté créatif de la cuisine me plaît» «Pour contrôler que tout se passe bien et pour donner un coup de main au besoin», assure-t-il. «Plutôt pour goûter au fur et à mesure», glisse avec humour Pamela, son épouse luganaise.

Un dessert typique des grottos tessinois

Aujourd’hui, c’est elle qui surveille avec attention le déroulé des opérations. Jan Cadieux a en effet opté pour une spécialité qui lui vient de sa belle-famille: un gâteau aux marrons, dessert typique des

grottos tessinois. Pour le coup, il se contente de suivre scrupuleusement la recette. «En pâtisserie, c’est nettement plus difficile d’être fantaisiste.» Si au niveau culinaire ses préférences vont plutôt vers les saveurs du Sud – «J’adore les spécialités italiennes» – son âme reste définitivement canadienne. Une nationalité qu’il a héritée de son paternel et qui lui tient plus à cœur que son passeport helvétique. Pourtant, il a passé la majeure partie de son enfance en Suisse, sa

mère étant Grisonne – et professeur de patinage artistique, notons-le! – et Paul-André Cadieux ayant poursuivi quasiment l’ensemble de sa carrière dans notre pays. Ce n’est qu’à l’âge de 15 ans que Jan part suivre un programme sport-études dans un collège de l’autre côté de l’Atlantique. Il y restera cinq ans, rejoignant un club junior du Québec à l’issue de sa formation. Avant que le HC Lugano vienne lui faire de l’œil… Retour sous nos latitudes. Mais alors, si les équipes de ses deux patries s’affrontaient en tournoi, qui soutiendrait-il? «Y’a pas photo, je serais pour le Canada! Je suis en amour avec ce pays, déclare-t-il sans l’once d’un accent québécois. Après tout, c’est là qu’est né le hockey… Tania Araman Photos François Wavre / Rezo


CUISINE DE SAISON JAN CADIEUX

| 77

Gâteau aux marrons et sa verrine à la crème

Une recette de Jan Cadieux

reconnaissant et je compte laisser à

PRÉPARATION 1) Préchauffer le four à 180 °C. Chemiser le fond du moule de papier sulfurisé. Beurrer et fariner le bord. Séparer les blancs d’œufs des jaunes. Monter les blancs en neige et réserver.

INGRÉDIENTS POUR 8 PARTS

D savoureuses De recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

Pour un moule à charnière de 26 cm de Ø Beurre et farine pour le moule 4 œufs 70 g de beurre mou 100 g de sucre 100 g de noisettes moulues 400 g de purée de marrons 1 cc de poudre à lever 10 g de sucre vanillé 5 dl de crème entière

2) A l’aide d’un fouet électrique, travailler en mousse le beurre avec le sucre. Incorporer un jaune d’œuf après l’autre. Ajouter les noisettes, la purée de marrons, la poudre à lever et la moitié du sucre vanillé et mélanger. Incorporer délicatement les blancs d’œufs. Verser la pâte dans le moule. Faire cuire env. 35 min au milieu du four.

3) Finition: fouetter la crème avec le reste du sucre vanillé. Servir avec le gâteau. Suggestion Selon les goûts, saupoudrer le gâteau de cacao en poudre et l’accompagner de petites meringues. Préparation: env. 20 min; cuisson au four: env. 35 min Valeur nutritive Une part, env. 8 g de protéines, 41 g de lipides, 39 g de glucides, 2350 kJ / 570 kcal


78 |

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Concombre

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Précieuse verdure

Croquants, les légumes verts ne sont pas seulement très bons pour la santé. Sonja Leissing, rédactrice culinaire, vous dévoile leurs vertus.

D

is-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es», écrivait au XVIIIe siècle l’auteur et gastronome français Jean Anthelme Brillat-Savarin, qui était convaincu que nos habitudes alimentaires révélaient notre nature profonde. Dans sa Physiologie du goût, parue en 1826, il exposait les vertus des légumes pour la santé. Il y dévoilait aussi des recettes de plats exquis, ainsi que des théories spirituelles sur les joies de la bonne chère, qu’il estimait être une sorte d’apprentissage de la vie. Et si l’adage selon lequel «la vraie beauté vient de l’intérieur» a encore cours aujourd’hui, cela n’est pas non plus une surprise. Des chercheurs américains ont en effet découvert il y a déjà un certain temps que ce principe était davantage qu’un simple cliché. Car si notre alimentation quotidienne nous donne des forces, elle peut également favoriser la fraîcheur et la pureté du teint, la résistance des ongles et la brillance des cheveux.

La beauté vient de l’intérieur

Le céleri-branche, l’artichaut, le concombre, le brocoli, le chou romanesco, la courgette, etc. sont autant d’authentiques partenairesbeauté d’une alimentation équilibrée. Ces légumes croquants constituent en effet une source essentielle de bien-être. Pour quelle raison? C’est très simple: tous les légumes verts sont peu caloriques, à l’exception de l’avocat, et très riches en vitamines A, B et C, en minéraux et en substances bioactives. Ils contiennent une quantité considérable de fibres, qui équilibrent notre diges-

Riche en eau, vitamine E, silicium et érepsine. Ce légume peu calorique permet de préparer de formidables en-cas. Le pain de seigle tartiné de séré et garni de rondelles de concombre légèrement salées ou la soupe froide de concombre sont tous deux délicieusement rafraîchissants.

tion. Et s’il est de notoriété publique que les carottes et les poivrons orange ou rouges sont particulièrement bons pour les yeux, on sait moins que les légumes verts aussi sont censés renforcer la vue.

Les légumes, fontaine de jouvence

Le brocoli, mais aussi le chou romanesco, croisement entre le chou-fleur et le brocoli, représentent des aliments anti-vieillissement par excellence, car ils contiennent une substance qui protège durablement la peau des agressions telles que les rayonnements UV. Ces légumes peu caloriques renforcent en outre le système immunitaire du fait de leur teneur élevée en vitamine C. Les vertus de l’artichaut sont aussi nombreuses. Avec ses fleurs si particulières, il confère une note joyeuse et originale au repas. En effet, il ne se consomme pas avec des couverts comme les autres légumes, mais il faut en sucer les petites feuilles, un mode de dégustation peu banal et très agréable. Les artichauts sont considérés comme diurétiques et favorisent l’écoulement de la bile. Ainsi, dans plusieurs régions d’Italie, on cuit un morceau de la tige de l’artichaut et on en boit l’eau de cuisson par petites gorgées tout au long de la journée, car la substance amère qu’il contient, la cynarine, est supposée rajeunir les cellules. Le concombre est également polyvalent: en plus d’amener de la fraîcheur à toutes les salades, il renforce les tissus conjonctifs de la peau si l’on en consomme régulièrement. Les légumes verts sont donc de vraies fontaines de jouvence!

Brocoli

Riche en magnésium, carotène et particulièrement en fibres. Pour bénéficier au mieux de ses nombreux nutriments, l’idéal est d’associer le brocoli ou le chou romanesco à des légumes qui contiennent de la biotine, comme l’avocat, les épinards ou les tomates.


CUISINE DE SAISON Avocat

Riche en acide oléique, potassium, biotine, vitamines B et B3. Mais attention: un avocat contient environ 442 kcal à lui tout seul! Pour les faire mûrir (2 à 3 jours), envelopper les avocats dans du papier journal. Réduit en purée avec un peu de jus de citron et assaisonné avec des amandes hachées fin et du poivre, il constitue un savoureux dip pour tremper des crudités.

Artichaut

Courgette

Riche en carotène, magnésium et provitamine A. Cuites dans un fond d’eau, les courgettes sont un vrai délice. Leur arôme est toutefois discret, évitez donc les assaisonnements trop corsés.

Riche en cynarine, vitamines B et C, fer, magnésium. Cuire les gros artichauts env. 30 min dans de l’eau salée avec un peu de jus de citron. Pour préparer les petits artichauts, retirer les feuilles extérieures, couper en quatre et braiser à la poêle. Ajouter de l’ail et mouiller avec du xérès.

| 79


FAITES LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 2.50

NOUVEAU 2.50

NOUVEAU 3.10

NOUVEAU 3.20

Flips au fromage M-Classic 140 g

NOUVEAU 1.85 Corn-flakes, bio 300 g

NOUVEAU 3.20

Gel désinfectant pour les mains I am Pomegranate ou Green Apple agit efficacement contre les bactéries et les virus et confère une agréable sensation de fraîcheur, 50 ml

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Viande de bœuf en purée Hipp, bio sans addition de sel, hypoallergène, pour les bébés à partir de 4 mois, 125 g

NOUVEAU 4.90 Perfume Perle Migros Fresh Exotic Flowers ou Pink Grapefruit diffuse un parfum dans votre maison pendant 6 semaines au maximum

Crackers Multigrain Party 180 g

Noix de cajou Sun Queen, bio, Max Havelaar 100 g

NOUVEAU 29.90 Pantoufles Isotoner en polaire recyclée, avec doublure à base de viscose de bambou, par ex. pantoufles pour femme


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

AGENDA

Mendelssohn au Temple du Locle

| 81

De quatre heures du matin à minuit

Les 20 Heures de musiques, c’est le 25 septembre prochain; Romont se livrera sans compter à la musique sous toutes ses formes. Felix Mendelssohn, aquarelle de James Warren Childe, 1830 (reproduction libre de droits).

Photos Fanny Peguiron / Slokar Quartet / DR

Les Découvertes musicales entament ce week-end leur cinquième saison de musique de chambre au Locle, consacrée cette fois-ci à Felix Mendelssohn, génial précurseur du romantisme allemand. Le premier concert coïncidera avec l’inauguration du piano du Temple, dont l’association a coordonné la restauration. Trois interprètes issus de la région Raphaël Krajka, Marc Pantillon et Simon Peguiron - offriront au public l’occasion de redécouvrir l’instrument sous leurs trente doigts, au travers d’un programme pour piano seul et à quatre mains. Le lendemain, les solistes de l’Orchestre symphonique de Lucerne interpréteront un quatuor, un quintette et le célèbre octuor, chef-d’œuvre de jeunesse du compositeur. La saison se poursuivra en février 2011 avec les sonates et trios. Le 24 septembre à 20 h - Œuvres pour piano Le 25 septembre à 20 h - Quatuor, quintette et octuor à cordes www.nazard.org/dm

Les organisateurs: Antoine Joly, Yoël Cantori et Simon Peguiron.

Le Slokar Quartet donnera deux concerts aux 20 Heures de musiques Romont (de g. à dr. les trombonistes Armin Bachmann, Branimir Slokar, Vassil Christov et György Gyivicsan).

D

e 4 heures du matin à minuit, on entendra 135 concerts de tous les genres musicaux, en formations les plus diverses. Les concerts durent 45 minutes, dans une quinzaine de lieux de la cité médiévale ainsi que dans la rue. Le critère des programmateurs est la qualité et la pluralité, mettant en valeur le pluriel octroyé au terme de «musiques». Le programme satisfera les plus exigeants, et proposera d’intéressantes découvertes aux audacieux. Les artistes viennent du pays de Fribourg, de l’ensem-

ble de la Suisse, de Toulouse, de Vienne, de Slovénie, etc. Des concerts plaisant particulièrement aux enfants sont aussi à l’affiche. Le titre de la 8e édition, «Un grand bol d’airs», propose aux musiciens d’intégrer l’«R» dans leur programme. Ce thème a aussi inspiré une performance: chaque auditeur est invité à venir apporter sa pièce de verre qui sera jointe à toutes les autres pour constituer un grand bol de «v’erre», œuvre créée par Y’a q’A et collaboration avec le Vitromusée.

Les mélomanes sont invités ce samedi 25 septembre à vivre une journée de fête consacrée à toutes les musiques: il faudra en être, de l’aube à la nuit tombée, ou pour quelques heures! RP

Où et quand? Les 20 Heures de musiques, Romont Le 25 septembre, de 4 heures du matin à minuit. Infos: www.20heures.ch et Office du tourisme, tél. 026 651 90 55


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 83

AGENDA

Feu d’artifice automnal au Royal

Photo créat’yves

Sophie Bonduelle - un one nana show grisant, percutant et hilarant. Comme d’habitude, au Royal, c’est le collectif qui agite le bocal! Une sacrée bande de bénévoles amoureux de ce lieu magique, bien décidés à le faire vibrer et à créer des rencontres improbables, des explosions artistiques et des mariages culturels. Pour commencer cette saison automnale, sont attendus bientôt: les Chasseurs en exil, Charlotte Parfois, Match d’Impro Lausanne (Pip Pool d’impro du poly) - Europe, Ensemble Blanche Terre, Igor et les voleurs de notes, Julos Beaucarne... Et un vrai coup de cœur rencontré à la bourse aux spectacles de l’ATP qui sera partagé en décembre: «Sophie la harpiste», un spectacle humoristique, musical, poétique et décapant. Pétillante et pétulante, Sophie Bonduelle incarne une harpiste à la vie plutôt mouvementée. Concertiste, intermittente du spectacle, professeur, elle nous raconte avec un humour féroce et un regard sans concession le monde qui l’entoure et ses travers. Le Royal, Tavannes Programme: www.leroyal.ch Billetterie: 032 481 26 27 ou reservations@leroyal.ch

Les participants auront l’occasion de partager leurs expériences.

Elargir ses compétences

Formations business langues: cours spécifiques pour les formateurs d’adultes, à Neuchâtel et Fribourg, pour apprendre à animer des sessions de langues.

T

out enseignant de langues qui vise un certificat peut suivre la formation pour enseignants de langues BFFA-M1-EL (Brevet fédéral de formateur d’adultes – Module 1) «Animer des sessions de formation – niveau 1» de la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA). Cette formation permet aux enseignants possédant peu d’expérience dans le domaine de développer les volets suivants: – Connaître les secrets et astuces des formateurs/trices chargés/es de cours; – Recevoir les outils appropriés

pour aborder une réflexion sur sa propre activité de formateur/ trice; – Echanger avec les autres participants les expériences de terrain; – Elargir et approfondir progressivement des nouvelles compétences didactiques et professionnelles. La formation s’articule autour du développement des capacités des participants et les thèmes tels que la planification, l’animation ainsi que l’évaluation des formations dispensées font partie intégrante des cours. Axés sur la pratique, ils sont

destinés aux personnes appelées à enseigner les langues plus de 150 heures par année ou qui ont déjà une expérience d’au moins 50 heures ou cinq mois d’enseignement. Provenant d’institutions diverses, les participants sont accompagnés par des formateurs diplômés et expérimentés dans l’enseignement pour adultes. Pour toute information complémentaire, Isabelle Bergqvist pour Neuchâtel ou Stefano Mordasini pour Fribourg, se tiennent à disposition des personnes intéressées. Stefano Mordasini

Adresses Ecoles-clubs: Neuchâtel: rue du Musée 3, 2001 Neuchâtel, tél. 058 568 83 50. Fribourg: rue Hans-Fries 4, 1700 Fribourg, tél. 058 568 82 75. La Chaux-de-Fonds: rue Jaquet-Droz 12, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 058 568 84 00. Bulle: rue de Toula 20, 1630 Bulle, tél. 058 568 83 25, Cours au Val-de-Travers et cours au Val-de-Ruz: tél. 058 568 84 75. Internet: www.ecole-club.ch


MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 85

Instant de vie de votre coopérative

Le char de la Fête des Vendanges de la coopérative sous le signe de l’évasion.

Photos Stéphane Gerber

U

n nom qui fait voyager: «Evasion magique», tel est le thème prometteur du cortège et du corso de la 85e édition de la traditionnelle Fête des Vendanges. Ce dimanche donc, sur le coup de 14 h 30, près de vingt chars défileront dans les rues de Neuchâtel au son des Guggenmusik et au rythme des canons à confettis. Parmi ceux-ci, comme à l’accoutumée, le char de la coopérative Migros. Pour la deuxième année consécutive, la création du char a été confiée à Jean-Pierre Moser, décorateur indépendant établi à Bienne, pour qui des matériaux aussi capricieux que le bambou, le rotin, l’osier, le bois, le métal ou le PVC n’ont plus de secrets. A partir du thème choisi par le comité d’organisation de la Fête à

la fin de l’année dernière déjà, ce vannier de formation a commencé par réaliser plusieurs esquisses (d’abord en noir et blanc, puis en couleur), qu’il a soumises à Alain Vonlanthen, responsable du service décoration de la coopérative Migros depuis onze ans. Celles qui ont été approuvées ont alors fait l’objet de maquettes dès le mois de mai. Après plusieurs mois de réflexion et une fois le concept final retenu, Jean-Pierre Moser s’est attelé, avec passion et minutie, à la réalisation du char en grandeur nature. «Nous avons imaginé une escapade gourmande qui s’inscrit dans l’esprit du thème de cette année», précise Alain Vonlanthen, «et qui met en avant nos fournisseurs régionaux».

C’est ainsi que le char proposera, en plus d’une chatoyante composition florale, un clin d’œil aux produits «De la région» qui seront habilement représentés

sous forme décorative. Une manière joyeuse et colorée de marquer les cinq ans de ce label régional dans la coopérative.

Pascal Vuille

Cette semaine Le char de la coopérative Migros, qui défilera ce dimanche dans le cadre du corso fleuri de la Fête des Vendanges de Neuchâtel, évoque une escapade gourmande et fait honneur aux fournisseurs des produits «De la région».

Jean-Pierre Moser, créateur du char Migros qui défilera lors de la Fête des Vendanges 2010.

L’instant prochain Les pommes de terre «De la Région».


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 21.9. AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS KNORR

2.50 3.15 au lieu de

KNORR Bouillon barre Bœuf spécial/Poule/ Légumes

3.05

au lieu de 3.85

KNORR Aromat Trio-Pack*

2.35

au lieu de 2.95

1.25 1.60

KNORR Sauce de rôti liée tube de 150g*

au lieu de

KNORR Potages* p.ex. Crème de bolets/ Cœur d‘avoine

Maintenant nouveau à la Migros:

KNORR Tendre & Juteux: Poulet Paprika*

KNORR Potages Le Jardin*

KNORR Marmite de Bouillon*

* Disponibles dans les plus grand magasins Migros

KNORR est en vente à votre Migros


Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

VIE PRATIQUE ÉDUCATION

| 87

Ordinateurs: éviter le casse-tête familial

Les petits Romands sont initiés à l’usage de l’ordinateur dès l’école enfantine. L’outil rend de précieux services aux plus jeunes comme aux ados, tant dans le cadre scolaire que familial. Pour autant qu’on les encadre selon leur âge. Petit guide pratique à l’usage des parents.

C

hérubin, 4 ans, accapare votre ordinateur pour tracer des A, des O et des Z de couleur, sa grande sœur réserve plusieurs soirs par semaine une heure de connexion internet à elle toute seule pour ses devoirs, tandis que l’aîné réclame à cor et à cri un por-

table pour emmener son monde dans sa chambre. Avec plus de 98% des jeunes ménages suisses qui sont connectés à internet, l’ordinateur fait partie de la panoplie des outils familiaux incontournables au même titre que le téléphone ou la télévi-

sion. La question n’est donc plus de savoir s’il faut ou non en avoir un à la maison. Mais plutôt combien, lesquels et pour quoi en faire. Et le problème se pose dès le plus jeune âge: beaucoup d’enfants réclament un ordinateur ou pren-

nent d’assaut celui de leurs parents de plus en plus tôt, soit dès 3 ou 4 ans. «Normal et intelligent», affirme Pierre-François Jeannerat, co-directeur du Centre Mitic interjurassien. Cet organisme vise à favoriser l’intégration de l’usage de l’ordinateur et


Bro Broyeur de végétaux électrique silencieux EG 2500 Profi Line DO IT + GARDEN MIGROS 250 2500 W, capacité max. de coupe de 40 mm. Gra Grande ouverture en entonnoir. Avec collecteur de 60 l pour contenir et transporter, 28,6 kg. TAR TAR* incl., 6307.195

avant 389.–, maintenant

233.– vis e d r u To ix! r p s e l sur avant 99.–, maintenant

49.50

19.90

Perceuse à percussion PSB 50 BOSCH 500 W, diamètre de perçage max.: béton 13 mm, acier 10 mm, bois 20 mm. TAR* incl., 6160.733

le lot de 2

Boîte hobby avec couvercle, 30 l Boîte transparente avec couvercle dans les coloris fuchsia et vert olive. Dimensions: 46,5 x 36,5 x 42 cm. 6034.781/782

avant 63.90, maintenant

31.95

Toutes les dispersions Profi blanc pour l’intérieur MIOCOLOR

qualité professionnelle

Anthurium andreanum Anthurium rouge, en pot de 17 cm. Préfère un emplacement ombragé à semi-ombragé, éviter l’ensoleillement direct. Arroser régulièrement. 2822.833

avant 19.90, maintenant

9.90

*TAR: taxe anticipée de recyclage, tous les prix sont indiqués en francs suisses.

Vous trouverez la liste complète des magasins sur

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 21.9 au 27.9.10.

(Excepté Mix). Peinture murale pour intérieur, résistante et de haute qualité, mate ou satinée. Par ex. mate 10 l, maintenant Fr. 31.95, avant 63.90 6607.301-307


VIE PRATIQUE ÉDUCATION

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 89

EN BREF

Pour les tout-petits

Avec «Elmo bébé et moi», les tout-petits peuvent apprendre les premiers gestes informatiques comme manier la souris. Au chapitre des jeux éducatifs pour les enfants d’âge préscolaire et enfantine, Toboclick, Lapin Malin ou Adibou remportent l’adhésion des parents et des éducateurs.

Pour les écoliers Les sites pour entraîner les connaissances scolaires sur le Net sont légion et presque chaque canton propose son portail d’entrée sur une école virtuelle. Outre www.fri-tic.ch ou www.rpn.ch, citons www. educlasse.ch qui permet de tester presque toutes les matières, jusqu’à la géographie en consolidant ses connaissances du Jura, de la Suisse, de l’Europe et du monde sur www.educlasse.ch/geo.php. Pour apprendre l’allemand en primaire, on peut jouer et s’exercer avec la méthode Tamburin sur www.tamburin-fr. ch/mambo, pour les chiffres et les calculs, www.gomaths.ch s’avère excellent.

Pour toute la famille Pas besoin de se ruiner en logiciels de bureautique, les libres d’accès vont tout aussi bien. Ainsi la suite Open Office évite les frais de licence et ressemble comme une sœur à l’Office de Microsoft. Traitement de texte, tableur, dessin vectoriel et éditeur de présentation: l’assortiment suffit pour les activités scolaires et familiales, assure-t-on au Centre Mitic interjurassien. Il existe aussi une version simplifiée à l’attention des 7-12 ans: OOo4kids. Plus d’infos sur http://fr.openoffice.org/, http://www.softonic.fr/s/ open-office ou http://download.ooo4kids.org/

d’internet dans les écoles des régions du Jura et de la partie francophone du canton de Berne. «Non seulement les enfants nous voient toute la journée et le soir sur ces machines. Mais en plus je vous défie de trouver un métier qui ne soit pas relié à un écran. Même les bûcherons ont de petits terminaux pour sonder les arbres! L’école ne peut pas passer à côté. Les parents non plus.» Côté scolaire, les petits Romands sont initiés très tôt à l’outil

Filtre ou pas filtre

Le filtre parental, c’est la grande question philosophique. Elle ne se pose guère à l’école, puisque les ordinateurs de la plupart des classes romandes en sont équipés. La protection rassure tant le corps enseignant que les parents, de l’avis de PierreFrançois Jeannerat. Mais pour la maison, c’est tout un débat avec des réponses qui divergent selon l’âge des enfants. De l’avis général, le contrôle parental s’impose pour les plus jeunes, vers 8 ou 9 ans et plus petits, qui font leurs pre-

informatique, soit dès le niveau enfantine. En primaire ensuite, l’ordinateur est régulièrement utilisé en classe, à l’appui de presque toutes les leçons. «Les enseignants prennent l’habitude de mettre leurs élèves devant l’écran. C’est plus rapide pour les exposés par exemple. Ils donnent aussi un certain nombre de liens pour des exercices et les devoirs», précise Pierre-François Jeannerat. Les élèves du Jura et de la Berne francophone bénéficient même d’un

service pionnier d’aide aux devoirs en ligne (lire l’encadré). Influence favorable sur l’apprentissage de l’écriture manuelle, puis excellent remède contre l’échec scolaire grâce à des exercices ciblés et interactifs, l’ordinateur a tout bon pour le site genevois de soutien aux familles www.famillesge.ch. Et ce, dès le plus jeune âge. «C’est de plus en plus un moyen complémentaire d’apprendre, tout en s’amusant. Il aidera les tout-petits à l’apprentissage

miers pas sur internet. Il ne sert à rien de les confronter à des images problématiques, résume Pierre-François Jeannerat. «Bloquer des sites leur évite de tomber sur des contenus qui ne correspondent absolument pas à leur maturité psychologique et sexuelle, renchérit Tiziana Bellucci. D’ailleurs, on peut leur expliquer pourquoi on met un contrôle parental. Mettre des mots sur la pornographie et les images choquantes, c’est la meilleure des préventions.» Plus tard, dès la 6e année par

exemple, il peut au contraire être intéressant que les jeunes se rendent compte, de manière accompagnée et en dialogue avec leurs parents, qu’une partie des contenus d’internet n’est pas géniale. «Parce qu’on ne peut pas apprendre à conduire sur un circuit où il n’y aurait pas de circulation, image PierreFrançois Jeannerat. Mais laissons-les d’abord rester enfants...» Plus d’infos et des conseils sur: www.swisscom.com/enter et www.actioninnocence.ch


LE 4 OCTOBRE A LIEU LA JOURNÉE MONDIALE DES ANIMAUX. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

–.65

au lieu de –.85

20 % de réduction sur la mousse Selina à la truite et au thon la barquette de 100 g

–.50

–.55

20 % de réduction sur la terrine Selina Junior le sachet de 100 g

20 % de réduction sur la terrine Selina au veau la barquette de 100 g

au lieu de –.65

au lieu de –.70

3.60

au lieu de 4.50

20 % de réduction sur l’aliment sec au poisson Selina Senior 1,5 kg

–.80 statt 1.–

3.60

au lieu de 4.50

20 % de réduction sur l’aliment sec avec agneau, volaille et riz Selina Sensitive 1,5 kg

2.40

au lieu de 3.–

20% de reduction sur le snack liquide Selina Cat Delight 7 portions de 15 g

20 % de réduction sur le lait pour chat Selina avec bouchon 200 ml


VIE PRATIQUE ÉDUCATION

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 91

Devoirs et profs en ligne Faire ses devoirs connecté à internet, c’est le service pionnier que le canton du Jura et la Berne francophone proposent à leurs élèves depuis plusieurs années déjà. Au début de chaque année scolaire, ils reçoivent un autocollant avec l’adresse d’un site et un mot de passe pour y accéder. Quatre soirs par semaine, durant une heure, trois enseignants couvrant l’ensemble de la scolarité obligatoire sont de permanence sur l’interface internet: les élèvent peuvent leur poser toutes les questions qui les tarabustent par rapport à leurs devoirs. Ils reçoivent en direct des pistes pédagogiques pour trouver les réponses. Avec plus de 100 interactions à l’heure, cette aide aux devoirs en ligne marche au-delà de toutes les espérances. Les statistiques de fréquentation montrent un intérêt qui va toujours croissant, si bien que ce service arrive bientôt à la limite de ses capacités, selon Pierre-François Jeannerat, co-directeur du Centre Mitic interjurassien. La possibilité d’une interactivité aussi au niveau du son, de type Skype, est étudiée.

de la logique, des formes, des couleurs, puis des chiffres et des lettres. Les jeux éducatifs sont aussi de bons moyens d’acquérir la motricité fine», précise Birgit Bovet, éducatrice spécialisée chez Creative Kids. Dans ce jardin d’enfants orienté vers le monde informatique, ouvert à Signy depuis onze ans, les bambins sont invités à de courts tête-à-tête avec la machine depuis l’âge de 2 ans et demi déjà. Et la familiarisation se fait très vite. «L’enfant met seulement quinze minutes à comprendre le lien entre la souris et ce qui se passe sur l’écran!»

S’entraîner sur des vrais ordinateurs

Pour ça, mieux vaut l’encourager tout de suite à apprivoiser un vrai outil informatique équipé de jeux éducatifs adéquats, plutôt qu’un ordinateur-jouet caréné selon son personnage Disney préféré. Un avis partagé par de nombreux spécialistes de l’éducation. Et penser lui refiler une vieille machine qu’on n’utilise plus guère s’avère souvent un mauvais calcul. Parce que les logiciels didactiques d’aujourd’hui tournent rarement sur les ordinateurs d’hier, c’est-àdire d’il y a cinq ans et plus! «Les petits enfants qui ne savent pas encore ni lire ni écrire ont d’autant plus besoin du son et des animations, donc de machines très bonnes en multimédias, confirme

Pierre-François Jeannerat. Cela fait d’ailleurs partie de nos recommandations pour les jardins d’enfants.»

Attention à ne pas être sous-équipé

Les limites du budget familial inciteraient alors à se jeter sur les netbooks, ces tout petits ordinateurs portables souvent abordables à un prix moindre. Mais là encore, il vaut la peine de vérifier les capacités audio et graphiques et qu’ils possèdent bien un lecteur DVD. Ce n’est pas toujours le cas. Attention aussi aux ardoises Ipad de Mac qui posent problème pour les sites qui ont des animations flash par exemple, selon Pierre-François Jeannerat. Si la plupart des écoles sont équipées en Mac, ça n’oblige pas les familles à en faire autant pour leur progéniture. La «querelle de clocher avec PC ou même Linux est dépassée. Les tableaux de bord se ressemblent tous et on retrouve les mêmes types de logiciels partout. L’important, conseille-t-il, c’est de choisir pour chez soi du même matériel que dans son entourage (famille, amis). C’est plus facile en cas de dépannage!» On choisira donc un ordinateur standard, le même pour toute la famille. On le placera de préférence dans une pièce commune pour avoir un œil sur les jeunes utilisateurs. Surtout quand ils commencent, vers 9-10 ans, à vou-

loir pianoter seuls. L’accompagnement est d’autant plus nécessaire lorsque l’enfant fait ses premiers pas sur internet, car tout va extrêmement vite. «En 4e primaire, la majorité des écoliers est déjà allée sur internet. A 10-11 ans, c’est carrément le saut: ils commencent à avoir de l’expérience, vont sur MSN, les «chat» et les blogs, explique Tiziana Bellucci. Cette maman de trois enfants, dont des jumeaux de 14 ans, sait doublement de quoi elle parle: non seulement elle a suivi l’évolution d’internet en parallèle à la croissance de sa progéniture. Mais en plus, elle dirige Action Innocence, une association qui intervient régulièrement dans les classes pour contri-

buer à préserver la dignité et l’intégrité des enfants sur le web. Quant à la question de l’ordinateur portable que l’enfant veut emmener dans sa chambre, elle méritera une réponse vers la fin de la scolarité: «Les ados vont être demandeurs de cette intimité. C’est une deuxième étape. Leur interdire? De toute façon, ils auront accès à internet à l’extérieur, avec les cybercafés, les téléphones mobiles et les amis.» Pour Tiziana Bellucci, il s’agit là de savoir faire confiance à son enfant, de l’aider à développer un esprit critique, de lui faire prendre consciences des dangers et des responsabilités sur le Net. Isabelle Kottelat

Dessins Louiza / Photo Fotofinder

Publicité

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


ACTION

OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 20% DE RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS AXANOVA ET AXAMINE

11.80

au lieu de 14.80

19.80

au lieu de 24.80

Glucosamin 60 comprimés

14.20

au lieu de 17.80

Omega-3 30 capsules

Fer 48 capsules

22.20

au lieu de 27.80

Poudre de cynorhodon 120 capsules

Axanova et Axamine sont en vente à votre Migros

ACTION 9u.9lieu0de 12.90

st Resi solu b A im Subl aillable olue s m I n d é t a n c e a b ® 3D a r is s c y é s L R tage longtemp o ic r T s lu p Dure

a

www.dim.ch

OFFRE VALABLE DU 21.09.2010 AU 04.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

DIM est en vente dans les plus grands magasins Migros

DIM est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 93

A la rencontre des marmottes du Chasseron

Symbole des Alpes, le rongeur s’ébroue aussi dans le massif jurassien. On est d’ailleurs allé en observer quelques-unes sur territoire vaudois avant qu’elles ne s’endorment…

D

es marmottes dans le Jura? Ça n’existe pas, ça n’existe pas! C’est en tout cas ce que l’on pensait avant que Denis Rychner, journaliste et accompagnateur en montagne, ne prétende le contraire. Il ne restait donc plus

qu’à aller vérifier cette allégation sur le terrain… Bel après-midi ensoleillé. La voiture s’essouffle un peu dans la montée qui mène des Rasses aux Avattes. Denis Rychner nous attend sur le parking,

Craintive et farouche, la marmotte se laisse difficilement approcher. Pour observer le rongeur, rien ne vaut l’usage de jumelles.


20% DE RÉDUCTION. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 21.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.65

au lieu de 3.35

Escalopes de poulet Optigal, 20 % de réduction Suisse, les 100 g


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

| 95

EN BREF

Hibernation On dit «dormir comme une marmotte» parce que ce mammifère se retire six mois dans son terrier pour hiberner. Grosso modo d’octobre à avril. Les facteurs réglant le début et la fin de ce long roupillon restent mystérieux. On soupçonne que la chute des températures et le raccourcissement des jours en automne stimulent la production d’une hormone du sommeil. En revanche, on ignore ce qui provoque son réveil au printemps.

Amours

La marmotte s’accouple peu après son réveil printanier. Pourtant, ce rongeur n’est pas très porté sur la chose puisque la femelle n’est disponible que durant quelques heures tous les deux ans. Les petits naissent après un mois de gestation. Six semaines plus tard, à la mi-juillet, ils sortent du terrier pour batifoler joyeusement et manger goulûment afin d’accumuler suffisamment de graisses pour passer l’hiver.

Gastronomie Chaque année, en Suisse, quelque 7000 marmottes meurent sous les balles des chasseurs. Leur chair serait, en effet, délicieuse. Pour autant qu’on la dégorge au préalable dans de l’eau ou du lait pour en ôter l’arrière-goût de terre. Quant à leur graisse, elle posséderait diverses vertus curatives. On l’utilise d’ailleurs encore pour combattre les rhumatismes. Et autrefois, on la recommandait aussi aux insomniaques.

Denis Rychner, passionné par la nature, accroupi devant un terrier.

un grand sourire aux lèvres. On ne dirait pas qu’il s’est levé avant l’aube pour animer les matinales de Rouge FM. Bref briefing avant de démarrer la randonnée: «Les marmottes se sont toutes retranchées dans les Alpes lors de la dernière glaciation. Si on en trouve aujourd’hui dans le massif jurassien, c’est parce qu’elles ont été réintroduites au

XIXe siècle.» Il y a aussi eu un lâcher sauvage dans les années 80 au Suchet, mais qui a capoté par la faute des braconniers. Dans le coin, l’amateur de bonne chère ne trouvera d’ailleurs pas ce sympathique mammifère à la carte des buvettes et restaurants, puisqu’il est dûment protégé dans le canton de Vaud. En revanche, ailleurs en Suisse, on

Curieux de nature

«Les marmottes du Chasseron, c’est un peu ma madeleine de Proust!» Enfant, Denis Rychner passait ses vacances aux Rasses et parfois aussi dans les Grisons. «J’adore les montagnes à vaches du Jura, mais ça serait encore mieux s’il y avait des mélèzes.» Aujourd’hui, à 34 ans, ce Neuchâtelois exilé à Lausanne gagne sa vie comme journaliste à Rouge FM et met parfois un peu de beurre dans les épinards de sa famille (il est père d’un petit enfant) en proposant diverses activités nature sur territoire vaudois. Ce jeune homme a gardé son regard de gosse, mais aiguisé grâce aux connaissances acquises durant sa formation d’accompagnateur en montagne. «L’émerveillement vaut tous les discours sur l’environnement», se plaît-il à répéter.

Infos et contact: www.surleschemins.ch, info@surleschemins.ch, 078 679 36 65.

en tire encore près de 7000 par année… Denis Rychner marche en toute décontraction, direction Le Sollier. Les pâturages que l’on traverse ont déjà revêtu leurs couleurs d’automne. L’air est frais. Tout à coup, notre guide pointe ses jumelles sur un coteau qui nous fait face. A cet endroit, affirme-t-il, vivent des marmottes.

«On trouve cinq colonies dans la vallée des Denériaz»

Pas un bruit. On épie sans bouger. Rien. On commence à penser que ce confrère s’est bien moqué de nous avec cette histoire de «chasse» aux marmottes jurassiennes. Un sifflement aigu déchire le silence. «C’est un signal d’alerte pour avertir qu’il y a un danger imminent venant du ciel.» En effet, non loin de là, plane un rapace, une buse plus précisément. Les marmottes se sont planquées. Inutile de perdre notre temps ici. Notre accompagnateur se veut rassurant: «Dans la vallée des Denériaz où nous


96 |

VIE PRATIQUE ANIMAUX

nous trouvons, on recense cinq colonies, soit trente à quarante individus environ.» Plus loin, on croise un homme dans la cinquantaine. Il nous montre un espace dégagé à cent mètres. «J’en ai vu quelques-unes gambader tout à l’heure.» On est obligé de le croire sur parole. La traque se poursuit. En chemin, Denis Rychner tente de faire diversion avec quelques curiosités botaniques de la région. «Ça, c’est une grassette, une plante carnivore», précise-t-il, en pointant du doigt de minuscules feuilles vertes et gluantes rampant sur le sol. Maigre consolation. «Faites doucement, on approche d’une zone où il se pourrait bien qu’on puisse en observer!» On est entre Le Sollier et La Merla. «Là, il y en a une bien dodue», chuchote le trentenaire. A travers les verres grossissants, on aperçoit un magnifique spécimen debout de-

vant un terrier. Mais le voilà qui se met à dévaler la pente herbeuse à toute biture. Il nous a repérés! Avec nos jumelles, on fouille le terrain. En contrebas, vers les branches basses d’un épicéa, deux têtes se profilent à contre-jour. «Dans les Alpes, il arrive que des marmottes viennent fouiller dans les sacs à dos des randonneurs. Dans le Jura, elles sont plutôt discrètes, farouches, craintives même, et c’est tant mieux.»

Les marmottes préparent leur hibernation

On quitte ces charmants rongeurs à regret pour les laisser vaquer tranquillement à leurs occupations. «A cette période de l’année, les marmottes passent leurs journées à manger et également à récolter du foin pour tapisser leur terrier.» Bientôt, pour elles, sonnera l’heure de l’hibernation… Le sentier qui conduit au Chas-

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

seron s’avère plutôt raide. Mais l’ascension en vaut la peine. De magnifiques gentianes champêtres fleurissent sur la crête. Un faucon crécerelle joue avec les vents près du sommet. Juste audessous, un radioamateur monte des antennes. «Je participe à un concours européen.» Il a l’air heureux comme un gamin devant son Meccano. Petite descente en pente douce pour revenir à notre point de départ: Les Avattes. Il est temps de prendre congé de Denis Rychner. L’œil rieur, ce dernier nous remet un certificat sur lequel figure la mention suivante: «L’organisateur certifie que le porteur de ce diplôme a brillamment réussi à observer des marmottes et qu’il peut désormais affirmer à quiconque lui dira le contraire qu’il y en a dans le Jura puisqu’il en a vu.» Et toc! Alain Portner Photos Xavier Voirol

Suivez le guide! Départ et arrivée: Les Avattes. Accès: de Sainte-Croix, se rendre aux Rasses. Puis suivre la route du Chasseron avant d’obliquer direction Les Avattes. Longueur: une dizaine de kilomètres. Durée: compter une demijournée, temps d’observation compris. Difficulté: moyenne. Equipement: la panoplie du parfait randonneur (chaussures de marche recommandées) et une paire de jumelles. Règles à observer: rester sur les chemins, ne pas s’approcher des terriers, tenir les chiens en laisse, ne pas essayer de nourrir les marmottes.

Publicité

50% DE RÉDUCTION Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

VALABLE DU MARDI 21.9.2010 AU LUNDI 4.10.2010

Changer les piles de votre appareil auditif : un jeu d’enfant ! Le distributeur EZ Change évite la manipulation des piles et permet de les installer avec précision dans tous les types d’appareils auditifs. ™

9.95de 19.90 au lieu

Avec le dispenser les piles sont • simples à utiliser • simples à insérer • simples à conserver

Energizer EZ Change simplement pratique ! ™

p. ex. Energizer EZChange 8 x Type 13 s Egalement disponible dans les formats 10, 312 et 675

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Energizer est en vente à votre Migros


Vu à la télé

Plus d’un

million de pièces vendues! Le soutien-gorge à essayer absolument! Aux Etats-Unis, plus d’un million de femmes le portent déjà! Commentaires de nos clientes: «Le soutien-gorge le plus confortable que j’aie jamais porté!» «Plus jamais je ne porterai d’autre soutien-gorge!» «C’est fantastique, on dirait une seconde peau!» «Si seulement tous les habits étaient aussi confortables!» «J’adore la souplesse des bonnets.»

Vous économisez

l’achat 10.– pour de 2 pièces

si U! Aus A E V U NO au! leur pe u o c n e Un dos large pour votre confort

L’incroyable soutien-gorge

M es u r ez i c i v o t r e d es s o u s d e p o i t r i n e

Fermeture très facile sur l’avant

Des bretelles élargies pour vous sentir à l’aise

Désormais en vente le slip assorti!

Fr. 29.90

Des s o u s d e p o i t r i n e N° d’art. blanc: 1501 No m b r e: N° d’art. noir: 1501 No m b r e: N° d’art. peau: 1501 No m b r e: Sl i p N° d’art. blanc: 1502 No m b r e: N° d’art. noir: 1502 No m b r e: N° d’art. peau: 1502 No m b r e: Envoyez à:

la pièce

Satisfaite ou remboursée

Commandez sans risque

D’un confort sans égal! Ce soutien-gorge unique en son genre épouse parfaitement la forme de votre buste et apporte un soutien incomparable à vos seins. Son tissu est d’une texture exceptionnelle et d’une douceur extrême. Ses bretelles, ses coutures et sa fermeture ont été conçues pour qu’il ne serre nulle part et n’entaille pas la peau. Le tissu stretch satiné est d’un confort sans égal. Vous oubliez que vous portez un soutiengorge. Grâce à la souplesse de sa texture, le Magic-Soft s’adapte automatiquement à votre poitrine, quelle que soit la taille des bonnets. Tout ce que vous devrez indiquer lors de la commande est votre dessous de poitrine. Le soutien-gorge, en nylon et spandex, est lavable en machine.

2

“Magic-Soft”

pour seulement

124-138

75 c m 80 c m 85 c m 90 c m 95 c m 100 c m Oui, je commande contre facture w1 w2 w3 w4 w5 w6 (10 jours) et participation aux frais s1

s2

s3

s4

s5

s6

h1

h2

h3

h4

h5

h6

S/ M w1

L w2

XL w3

s1

s2

s3

Prénom

h1

h2

h3

Nom

Trendmail SA, Service-Center Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG Téléphone: 071 634 81 25 Fax: 071 634 81 29 Internet: www.trendmail.ch

Rue/n° NPA/Lieu N° Téléphone

d’envoi: Soutien-gorge Magic-Soft à Fr. 34.90, dès 2 pièces Fr. 29.90 chacun Slip à Fr. 29.90, dès 2 pièces Fr. 24.90 chacun


LE 4 OCTOBRE A LIEU LA JOURNÉE MONDIALE DES ANIMAUX. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21.9 AU 4.10.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.10

au lieu de 3.90

20 % de réduction sur le snack à l’autruche Asco Supreme la boîte de 260 g

4.70

au lieu de 5.90

20 % de réduction sur le menu Asco Supreme au bœuf et à la sauce aux poivrons 4 sachets de 150 g

11.20 au lieu de 14.–

20 % de réduction sur Asco Gourmet au bœuf 4 kg

13.20

au lieu de 16.50

20 % de réduction sur l’aliment sec Asco Swiss Premium à la volaille 3 kg

6.30

au lieu de 7.90

1.50

5.50

20 % de réduction sur la terrine à l’agneau Asco Swiss Premium la barquette de 300 g

20 % de réduction sur le snack Asco Vitalflex pour les articulations 154 g

au lieu de 1.90

au lieu de 6.90

20 % de réduction sur les bandes à mâcher Asco 140 g


VIE PRATIQUE GRANDIR

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

H

arry Potter, Karaté Kid, Nemo, des personnages qui font rêver les bambins. Rien de plus saisissant que les combats en 3D, les jeux dans les airs et les armes magiques, certes. Mais faut-il s’en méfier? Chérubin va-t-il grimper aux arbres pour mieux sauter dans le vide en espérant voler? Non, répond Annie Rolland, psychologue clinicienne et docteur en psychologie, auteure de Qui a peur de la littérature ado? «Dès 4 ans, un enfant différencie très bien réel et fiction. Si tel n’est pas le cas, cela ne vient pas de la télévision ou du cinéma, mais de lui. Comme dans les livres, l’enfant cherche des modèles identificatoires imaginaires qui font écho aux parents ou adultes qui l’entourent. Il puise dans son environnement de quoi alimenter ses besoins psychologiques.»

Les héros, amis des enfants

Petit et grand écran, rien de tel pour captiver les bambins. Mais comment réagissent-ils lorsque leurs modèles commettent des imprudences? Vont-ils devenir des vilains à leur tour?

Entre le bien et le mal: des modèles ambigus

Le hic: les différences entre le bien et le mal ne semblent parfois pas clairement définies. Par exemple, Moi, moche et méchant, bientôt sur les écrans, rend sympathique Gru, un inventeur sciemment malintentionné. Certaines recherches, relatées sur le site Doctissimo.fr, démontreraient que plus un héros odieux est présenté sous un jour sympathique, plus les bouts de chou s’imaginent que ce genre de comportement est toléré par la société. Pire encore, confrontés à des images violentes, certains petits spectateurs pourraient devenir agressifs ou complètement stressés. Simone Munsch, professeure de psychologie clinique de l’enfant et de l’adolescent à l’Université de Lausanne, met tout de suite un bémol. «Nous nous identifions, petits et grands, à ce qui est proche de nous, car cela nous protège. Les enfants préfèrent les héros gentils. Et ce n’est pas une scène ou un film qui va les troubler, mais la fréquence à laquelle ils regardent des éléments perturbants.» Sans arrêt soumis à des images violentes, les bambins, comme les adultes d’ailleurs, signale la professeure universitaire, pourraient être perturbés. Elle conseille de fixer des règles

Dès l’âge de 4 ans, un enfant sait distinguer la fiction de la réalité.

| 99


100 |

VIE PRATIQUE GRANDIR

strictes quant aux heures passées devant un écran. Pas plus de vingt minutes par jour entre 4 et 6 ans, une demi-heure de 6 à 8 ans. Plus tard, il faut savoir s’arranger. Par exemple, proposer trois heures par semaine à l’enfant, qui doit apprendre à gérer son temps entre ordinateur, films et télévision. «L’essentiel est de l’encadrer et de s’intéresser à ce qu’il visionne, souligne Simone Munsch. Dès 6 ans, les parents peuvent le laisser seul devant un film qu’ils connaissent, tout en restant dans les alentours.» Tous les enfants ne sont pas égaux devant les émotions. Et certains peuvent choisir des films qui ne leur correspondent pas. D’où l’importance de dialoguer avec chacun de ce qu’il ressent. Sans toutefois être intrusif, remarque la Française Annie Rolland. Dire, ce film ne me plaît pas, ça m’intéresse ce que tu en penses, j’aimerais comprendre, pourquoi veux-tu regarder? «Et surtout, discuter ensemble après, voire pendant si l’enfant est petit. S’il a trop peur, on arrête. Ce n’est pas la télévision qui décide à la place du spectateur. Son espace ne doit pas être envahi par le petit écran. Si l’enfant devient phobique, c’est un signal d’alarme.» Film et dessin animé ont-ils le même impact? Il semblerait que non, d’après la professeure Simone Munsch. Le bambin s’identifiera plus facilement à un personnage réel. «Surtout s’il s’agit d’un pair.

Entre 4 et 6 ans, un enfant ne devrait pas passer plus de vingt minutes par jour devant la télévision.

Il faut rester plus attentif lorsqu’il s’agit d’un film. Un enfant est souvent attiré par les histoires qui font peur, c’est normal. Il est important de demeurer présent pour le calmer, le prendre dans ses bras.»

«De la violence et du danger dans tout ce qui est vital»

Comme l’indique la psychologue Annie Rolland, on commence très tôt à «toucher du doigt le fait que l’on n’est pas éternel. Ce qui provoque des angoisses.» Le désir de regarder toujours des films avec des héros au destin tragique ne semble pas malsain. «Il y a de la violence et du danger dans tout ce

Un papa inspiré du «Seigneur des anneaux» A 8 ans, Julien* a commencé à avoir un discours étrange après avoir vu «Le seigneur des anneaux». Il s’est mis à déclarer que son personnage favori, l’elfe Legolas, était son père. Comme lui, son héros tire à l’arc. «Pendant une semaine, Julien m’a déclaré qu’à la maison, il vivait en famille d’accueil parce que Legolas et sa femme pensaient qu’il était en danger, relate Caroline*, sa mère. J’étais décontenancée.» Précision: Julien est orphelin de père depuis l’âge de 4 ans. «Cet enfant a connu une tragédie, explique la psychologue Annie Rolland. Il n’a pas de

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

chagrin, il est en colère. Donc, il provoque sa mère. Le fait qu’il choisisse un père immortel dans lequel il se reconnaît puisqu’il tire aussi à l’arc n’est pas un hasard.» Caroline a décidé de ne pas se mêler au jeu. Et chaque fois qu’il lui raconte cette histoire, elle lui dit: «Je ne jouerai pas avec toi. Je suis ta maman.» Julien a fini par passer à autre chose. «Legolas correspondait à un besoin de l’enfant, explique Annie Rolland. Ce passage lui était nécessaire. Son imaginaire l’a aidé à grandir.»

*prénom fictif

qui est vital. Et l’enfant s’intéresse aux secrets de la vie. Il part à leur recherche.» Donc pas de panique si Chérubin ne veut voir que des épisodes de Calimero ou les bêtises du Petit Nicolas. Il ne deviendra ni dépressif ni membre de la pègre. En tout cas pas à cause de l’écran. «Les films ne donnent que de la matière aux émotions qui sont en lui. Les parents doivent contrôler et l’aider à devenir un être civilisé. Il faut avoir confiance en son éducation et en son enfant.» LaprofesseureSimoneMunsch ajoute que films et télévision ne doivent pas être les seules occupations de l’enfant. «Aller trois fois par semaine au cinéma, c’est trop

par exemple. Mais éviter la télévision, cela n’est pas une solution non plus. Les parents ont à proposer d’autres activités.» Rien de tel qu’une jolie histoire racontée par maman ou papa avant de s’endormir, précise-t-elle, préférable à une séance de télévision…

Virginie Jobé Photos Getty

A lire: les chroniques d’Annie Rolland sur le site: www.ricochet-jeunes.org et son livre «Qui a peur de la littérature ado?», Ed. Thierry Magnier. A voir en salle dès le 13 octobre: «Moi, moche et méchant» de Chris Renaud et Pierre Coffin, Universal Pictures.

Fan de «Star Wars» à 4 ans

Mélissa*, 52 ans, se souvient que son fils est tombé à 4 ans sur une vidéo de «Star Wars» et a demandé à la regarder. «Au début, nous étions hésitants avec mon mari. Mais il a tellement insisté que nous avons tenté l’expérience.» A leur grande surprise, le petit Stéphane*, confortablement installé sur le canapé entre ses deux parents, a suivi tout le film. «Dès qu’il avait un peu peur, nous lui disions qu’il était possible d’éteindre, raconte sa maman. Il a tenu bon et a voulu voir la suite.» Stéphane a tellement aimé que ses parents lui ont offert

les figurines du film, avec lesquelles il a reconstitué le film seul dans sa chambre. La psychologue Annie Rolland ne s’en étonne pas. «L’enfant est intéressé par tout ce qui touche au bien et au mal. Il veut savoir qui va triompher. Dans «Star Wars», les personnages tels que Maître Yoda et Anakin Skywalker incarnent des figures héroïques de la joie et de la tristesse. Cela peut jouer comme un mythe pour l’enfant.» Aujourd’hui, à 19 ans, Stéphane garde le souvenir d’une grande émotion et d’une certaine jubilation lorsqu’on évoque «Star Wars».


Associations professionelles

Vacances

Des questions sur Parkinson? Contactez-nous!

Le samedi 2 octobre 2010 Ă  19h00

SoirÊe Jazz Manouche & Musique Tzigane Vivez un moment musical inoubliable avec le groupe DJANGOLOGIE, agrÊmentÊ d’un menu gastronomique. Concert dÎnatoire à CHF 108.-p.p. Weekend Jazz dès CHF 230.- p.p.

1003 Lausanne T 021 729 99 20 www.parkinson.ch CCP 80-7856-2

Hôtel Les Horlogers • 1348 Le Brassus • TÊl. 021 845 08 45 • www.leshorlogers.ch

  '''

 

Tous les hĂ´tels en Valais d‘un clic: www.hotel-valais.ch

 &    $&    %( $  $   %(

& $  %   ((   (! "%!  

OVRONNAZ

Escapade rand’

rando & bains thermaux etc...

★ ★

L’offre de la semaine:

Entreprises

RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

& relax

266.-

3 nuits en appartement accès gratuit au tÊlÊsiège

www.o-vacances.ch Tel. +41 27 306 17 77

★

3 entrĂŠes aux bains

★

1 steak sur ardoise + 1 souper valaisan

reservation@o-vacances.ch

Loèche-les-Bains

Ă€ ne pas manquer !

Offres Top ÊtÊ / automne 2010 le 4 2010 janvier 30 avril 09 du 04dès juillet au09 21au novembre 2010

HĂ´tel Alpenblick

à côtÊ du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tÊl. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains 3 nuitÊes avec demi-pension 3 entrÊes au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le tÊlÊfÊrique de la Gemmi Fr. 375.– par personne 5 nuitÊes avec demi-pension 5 entrÊes au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le tÊlÊfÊrique de la Gemmi Fr. 625.– par personne

prĂŠsente

7 nuitÊes avec demi-pension 7 entrÊes au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le tÊlÊfÊrique de la Gemmi Fr. 845.– par personne

www.oracle-du-papillon.ch

Expo ĂŠmerveillante et interactive sur le dĂŠveloppement durable

SupplÊment pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivÊe dès 12h 00 (sauf le jour du dÊpart).

wwf.ch/solution, votre source d’inspiration pour vivre mieux.

Vente des billets en ligne sur

www.comptoir.ch


102 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Ma semaine en BMW 320d Essai très concluant à un détail près, lequel a mis notre chroniqueuse dans l’embarras… en pleine heure de pointe.

Les rétroviseurss

Les sièges

Au vu du sommeil profond dans leque l étaient plongés me s passagers lors de longs déplacement s, les sièges arrière de la 320d n’ont rien à envier au confor t de celui du conducteur.

Superpratiques, ils se baissent automatiquem ent lorsqu’on enclenche la ma rche arrière et renforcent l’aide au pa rcage, déjà facilitée par le détecteu r d’obstacles.

La consomsemmatibolende technologies

Un large en ommation duire la cons permet de ré n de C O2 ) et l’émissio (4,1 l /100 km teur, un Sur le comp (109 g /km). eille lcule et cons indicateur ca e un timale pour la vitesse op specre onomique et conduite éc t. en nvironnem tueuse de l’e

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Après quelques brèves explications, je me suis retrouvée aux

commandes de cette jolie berline. Comme j’étais pressée, je n’ai pas pris le temps d’étudier le mode d’emploi et me suis lancée sur la chaussée en toute confiance. Suffisamment intuitive, la 320d s’est prêtée au jeu avec panache. Malgré le sentiment d’être assise un peu trop près du sol, je me sentais

aussi à l’aise que dans un cocon! Les 10 premiers kilomètres parcourus présageaient une semaine de test des plus exaltantes. Mes illusions s’envolèrent sur une place de gare aux heures de pointe. Emportée par le flux des voitures, je suis tombée dans une embuscade tendue par un monospace et un

taxi. Panique! Je n’arrivais pas à enclencher la marche arrière. Pourtant, je le voyais bien ce «R» gravé sur le pommeau de vitesse! Bien que mes tentatives fussent nombreuses et variées, impossible de trouver cette maudite position. Agacée par la dissonance des klaxons qui chantaient mes louanges, j’ai brusquement tiré le


TEST BMW 320D

| 103

La commande Idrivee

Une «manette» située à côté du frein à main contrôle navigation, ordinateur de bord, téléphone et système audio. Conférant à l’habitacle un petit air de vaisseau spatial, cette commande est merveilleusement bien pensée et simple d’utilisation.

Le moteur

D’après la m arque, le moteur dies el BMW est le pl us propre du m onde. Le système Efficient Dynamics ré duit la produc tion de CO2 mais ég alement d’oxy des d’azote, autr es gaz polluan ts.

Fiche technique

200

180

m su oye iss nn e e

160 167

m te od st èle é

Emission de CO2 en g/km

109 120

comportement vif et les accélérations énergiques de la BMW 320d. Cependant, j’ai vite compris qu’il me fallait faire attention: la perception de la vitesse à bord de ce véhicule étant quelque peu trompeuse, il est préférable de garder un œil sur le compteur pour éviter de dépasser les limitations.

80

levier contre moi et là… Miracle! L’écran GPS fit place à un détecteur d’obstacles et les rétroviseurs s’inclinèrent avec grâce pour m’offrir une vision parfaite de la situation. Il fallait simplement y mettre un peu plus de vigueur. Apaisée, j’ai calmement quitté la scène, les joues encore empourprées. Mésaventure mise à part, j’ai vraiment apprécié le

BMW 320d Efficient Dynamics Edition Moteur / transmission: diesel, 2 litres, 4 cylindres, 1995 cm3, 163 ch, boîte manuelle, 6 vitesses. Performance: 0-100 km/h = 8,0 s, vitesse de pointe: 228 km/h. Dimensions: L x l x h = 453,1 cm x 181,7 cm x 142,1 cm. Poids à vide conducteur inclus: 1505 kg Consommation: mixte: 4,1 l / 100 km Emission de CO2: 109 g/km. Etiquette énergie A Prix: à partir de 50 100 francs.


104 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Rêves d’hiver en Laponie

Falcontravel propose aux lecteurs de «Migros Magazine» une offre de voyages hivernaux exclusifs et variés en Laponie finlandaise. L’aventure, mais aussi la détente, sont garanties.

P

laines enneigées, horizons infinis, bucoliques maisonnettes en rondins sur fond d’aurores boréales illuminant le ciel nocturne: c’est toute la magie de la Laponie finlandaise en hiver. Un paradis pour les amoureux de la nature et les amateurs de sports d’hiver, qui souhaitent vivre une expérience d’un type particulier. Plongez dans cette atmosphère féerique, pour une semaine riche en sensations, que vous choisissiez les randonnées en motoneige, en raquettes ou à ski de fond, le circuit de plusieurs jours en traîneau à huskys, ou la semaine de cocooning dans une maison en rondins avec cheminée et sauna. Vos rêves de vacances deviendront réalité!

Ylläs au cœur des monts arctiques

La fascinante région d’Ylläs se situe en plein cœur des monts arctiques, en Laponie finlandaise. Vous pourrez profiter de toutes les commodités dans ces magnifiques paysages d’hiver aux villages idylliques. Dans cette région des sept monts, Ylläs culmine à 720 m et est l’un des plus hauts sommets de la Laponie finlandaise. La localité d’Äkäslompolo qui s’étend au bord d’un petit lac sur son flanc nord constitue le paradis des amateurs de ski de fond. Ylläs est l’une des principales stations de sports d’hiver de Finlande avec son réseau de pistes de plus de 330 km et ses 61 pistes de ski bénéficiant de conditions d’enneigement idéales. Mais elle n’a pourtant rien perdu de son charme traditionnel lapon. La région offre toutes sortes d’alternatives à ceux qui n’apprécient pas

les joies du ski: de la promenade en traîneau tiré par des rennes aux randonnées solitaires pour savourer le silence et respirer le vivifiant air nordique.

Le charme des chalets en rondins

Les séjours hivernaux dans le nord sont associés au charme rustique des chalets en rondins recouverts de neige, au silence rassérénant et à la vie en pleine nature. Mais les Finnois ne sont pas seuls à pouvoir profiter de ces loisirs revigorants. Au milieu des bois enneigés, dans une station accueillante ou dans la plaine qui s’étend à perte de vue, la maison en rondins offre un havre de paix et de détente. Pas besoin de faire des kilomètres pour trouver une piste, vous pouvez effectuer des randonnées en raquettes ou à ski de fond depuis la maison: aussitôt parti, vous voilà tout de suite en pleine nature. Pour faire une pause, vous entrez dans l’un des sympathiques cafés qui jalonnent les pistes, où l’on peut déguster des pâtisseries finlandaises. Vous ressentez une saine fatigue le soir venu et goûtez un repos bien mérité, en savourant un bon livre auprès de la cheminée ou en vous délassant dans le sauna. Détente assurée!

Pour se ressourcer activement

Ceux qui ont besoin d’activité pour mieux se ressourcer trouveront assurément leur bonheur dans ces contrées nordiques! Vous laisser griser par la vitesse au volant d’une motoneige, parcourir les lacs gelés dans une luge tirée par des chiens, traverser les bois en-

neigés, douillettement installé dans un traîneau tiré par des rennes: à chacun sa formule! Rien ne vous oblige à vous restreindre à une seule activité, car plusieurs possibilités s’offrent à vous. Il vous suffit de quitter votre chambre d’hôtel ou votre maison de vacances pour vous retrouver en pleine nature. La rigueur du climat ne gâche en rien les plaisirs de la ran-

donnée, car il s’agit d’un froid sec, d’autant plus facile à supporter que vous serez munis de vêtements thermiques. Les spécialistes conseillent d’appliquer de la crème déshydratée sur le visage, ou de ne pas utiliser de crème: la peau forme en effet une couche protectrice naturelle que l’eau détruit lors de votre toilette matinale. DS


VOYAGES LECTEURS

| 105

Une balade en traîneau tiré par un renne est incontournable lors d’une escapade en Laponie.

Aventure d’une semaine en Laponie Les points forts

➔ Paysages d’hiver féeriques ➔ Randonnée en motoneige ➔ Excursion de deux jours en traîneau tiré par des chiens ➔ Hébergement dans une ferme de huskys

Une plongée dans les paysages lapons au cours d’une semaine de vacances qui vous permettra d’expérimenter pleinement l’hiver nordique: vivez la tradition confortablement installé parmi les fourrures, dans un traîneau tiré par un attelage de


106 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Les chalets en rondins enveloppés dans un épais manteau blanc représentent l’endroit rêvé pour se détendre.

rennes, foncez en motoneige, contemplez le paysage au cours d’une randonnée à ski de fond ou en traîneau tiré par des chiens.

Programme Samedi, 1er jour: Zurich–Muonio Vol direct de Zurich à Kittilä et transfert jusqu’à la ferme de huskys. Après avoir pris possession de votre chambre, le repas du soir vous attend. Dimanche, 2e jour: ferme de huskys Vous le prenez le temps de visiter la ferme et ses environs. A moins que vous ne soyez tenté par une randonnée à ski de fond dans les forêts environnantes? Lors du repas du soir, vous faites la connaissance des autres participants et vous informez sur la suite de votre séjour. Lundi, 3e jour: randonnée en traîneau tiré par des rennes Vous visitez un élevage de rennes des environs et apprenez tout sur la vie de cet animal. Une balade en traîneau de deux heures vient naturellement compléter la visite. Vous effectuez la randonnée douillettement enveloppé dans les couvertures et prenez votre repas de midi sous une tente traditionnelle lapone. Mardi, 4e jour: randonnée en motoneige Vous expérimentez l’ivresse de la vitesse. Après avoir été instruit par le guide, vous partez explorer les monts arctiques en motoneige, lors d’une excursion de 5 heures. La randonnée s’effectue à deux, de sorte que

vous avez toujours la possibilité de vous relayer au volant. Le repas de midi est préparé sur le feu, à la manière traditionnelle. Mercredi, 5e jour: programme libre Vous avez quartier libre pour cette journée, pour explorer la région au cours d’une randonnée en raquettes ou à ski de fond, puis vous ressourcer quelques heures dans les vapeurs du sauna. Jeudi, 6e jour: randonnée en traîneau tiré par des chiens Vous avez l’occasion de vivre une expérience sensationnelle. Après avoir suivi une instruction sur la

Le ski de fond, un sport national en Finlande.

conduite d’un attelage de chiens, vous partez pour une excursion de deux jours. En compagnie des huskys, vous parcourez les forêts enneigées, les plaines infinies, les lacs et les fleuves gelés. Votre attelage se compose de 4 ou 5 chiens et l’itinéraire s’étend sur 25 km. En fin d’après-midi, vous atteignez la cabane forestière où vous passez la nuit. Vendredi, 7e jour: 2e jour de randonnée en traîneau tiré par des chiens Après un petit-déjeuner revigorant, vous retrouvez l’attelage de chiens qui vous

Bons plans de Falcontravel pour la Laponie finlandaise Vol direct Zurich-Kittilä

Le vol direct Zurich-Kittilä proposé par Falcontravel est le moyen le plus commode de vous rendre en Laponie finlandaise. Ce vol s’effectue tous les samedis du 18.12.10 au 05.03.11 et dure 3 h 30.

L’hôtel Ylläshumina pour les amateurs de ski de fond Le sympathique hôtel Ylläshumina à Äkäslompolo comblera les amateurs de ski de fond. Cet établissement constitué de chalets en rondins est géré par Toivo

Qvist, champion de la discipline. Il est idéalement situé pour partir en randonnée à ski de fond, mais également réputé pour sa cuisine et son pub très apprécié.

Levi, la station de coupe du monde Levi est la destination idéale pour ceux qui ne souhaitent pas seulement passer des vacances actives ou contemplatives en pleine nature, mais veulent également pouvoir bénéficier d’une atmosphère animée en fin de journée et d’une offre

abondante en matière de gastronomie. Levi est une station d’hiver très vivante qui propose des hôtels attrayants, de nombreux commerces, bars et restaurants.

Chalets en rondins La localité d’Äkäslompolo offre un grand choix de maisons de vacances: de l’idyllique chalet en rondins à la traditionnelle maison en bois rouge, en passant par les confortables appartements de vacances. Vous êtes assurés de passer un séjour enchanteur!


VOYAGES LECTEURS

| 107

Spectacle mystérieux en Laponie: les aurores boréales.

Modalités de l’offre Semaine aventure

accueillent joyeusement, impatients de repartir. Vous traversez les magnifiques paysages enneigés pour regagner la ferme dans l’après-midi. Vous profitez encore une fois du sauna avant de partager un repas d’adieu composé

de spécialités lapones. Samedi, 8e jour: Muonio–Zurich Vous quittez la ferme et prenez congé de la Laponie. Vous regagnez l’aéroport de Kittilä au cours de la matinée pour prendre l’avion à destination de Zurich.

A l’aventure avec les chiens de traîneau.

Les prestations suivantes sont comprises dans le prix ➔ Vol direct Zurich – Kittilä et retour ➔ Taxes d’aéroport ➔ Transfert depuis l’aéroport de Kittilä jusqu’à la ferme de huskys et retour ➔ 6 nuits dans la maison de vacances, chambre avec douche et WC, demi-pension comprise (un jour) ➔ 1 nuit dans la cabane forestière, équipée d’un dortoir avec WC et sauna, durant l’excursion en traîneau tiré par des chiens ➔ Pension complète (depuis le repas du soir du 2e jour jusqu’au petit-déjeuner du 8e jour) ➔ Equipement thermique: chaussures, chaussettes, gants, bonnet et sac de couchage ➔ Activités selon programme ➔ Guide expérimenté parlant anglais, représentant local parlant français ➔ Documentation complète Les prix: Départ les 1er/8/15/22 janvier 2011: En chambre double: 2785 francs Supplément chambre individuelle: 406 francs Départ les 29 janvier, 5/12/19/26 février 2011 En chambre double: 3160 francs Supplément chambre individuelle: 406 francs (Prix par personne en occupation double) Rabais pour les lecteurs de «Migros Magazine» 150 francs par personne

Semaines en chalet

Les prestations suivantes sont comprises dans le prix ➔ Une semaine en chalet en Laponie ➔ Vol direct Zurich – Kittilä et retour ➔ Taxes d’aéroport ➔ Réservation de place ➔ Transfert depuis l’aéroport de Kittilä jusqu’à Äkäslompolo et retour ➔ 1 semaine dans un chalet linges de lits et serviettes inclus ➔ Représentant local expérimenté parlant français ➔ Documentation complète Les prix: Départ les 8/15/22 janvier 2011: 1062 francs par personne Départ les 29 janvier et 5 février 2011: 1262 francs par personne Départ les 12/19/26 février 2011: 1409 francs par personne (Prix par personne en occupation double) Rabais pour les lecteurs de «Migros Magazine» 75 francs par personne Non compris ➔ Assurance combinée obligatoire Travelhouse Informations, commande du catalogue, réservation: Tél. 043 211 71 21, www.falcontravel.ch ou à votre agence de voyages.


Du sommeil retrouvé aux kilos gommés, de l’activité ciblée au farniente, du commerce équitable au bio branché. Les incontournables du bien-être, les bons plans, les dernières tendances: avec Vivai, la nouvelle revue Migros du bien-être et du développement durable. A der n ma ment! m co tuite gra

Dans l’édition de septembre: Dis-moi ce que tu manges… Un périple à travers les habitudes alimentaires A la recherche de l’entraînement idéal La mobilité électrique, c’est tendance

A commander dès maintenant gratuitement sur www.migros.ch/vivai, par mail à commande.vivai@limmatdruck.ch ou en appelant le 0800 180 180.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

CORDIALEMENT CHOUX

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

* R E I T E R A T I O N * A N

L * A * G I S T I A S T R O G T E E S * * R E P E R www.saison.ch I * S * M E G O C I Z E L A T * A E R E V I A I *

LUI ARMÉE FÉODALE

CHAMP MOI

ÉVALUERA AIMAIS À CROIRE

11

* N E M * A * I * I * E R R A

D I N A * C A F E T E R I A S

STÈRES

6

COLÈRE

TAO CHEMISES DE NUIT

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 26 septembre 2010, à 18 heures. P H O S P H O R E S C E N T E

VOLCAN INSÉMINATION

CIMETERRES SAISON

Comment participer:

* C * U * C * D * A * R * O *

HORSCHAMP PIPELINE

| 109

* S E * U R I * D O N A C I E

H E S I T A T I O N * S E T S

ESPION ROYAL ABRUPT

UNITÉ DE MESURE PESÉ

1

GÊNÉ

POISSON

4

REFENDIT

MANIÈRE DE PENSER

SUR-TILLE FLEUVE DE RUSSIE

TYPES

12 POISSON PLAT

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

LIEU ÉCARTÉ APPAREIL

10 DE LEVAGE

8

Mot: zoothérapies

Martine Driutti, Colombier (NE); Béatrice Recordon, Rueyres (VD); Colette Staub, Fully (VS); Pierre-A. Cosendai, Vevey (VD); Anne Marie Vascher, Moutier (BE).

Monte-escaliers www.hoegglift.ch

Solution Problème n° 37

Gagnants Mots fléchés n° 36

TENTE

3 D’INDIENS

ORIENT

PROVIENT

SE REND

PETIT IF

CIRÉS

ROUE

DUPÉES

SACRÉ

5

2 ANNEAU D’AVIRON MARIÉ

IRLANDE

9

ACTINIUM

DÉTRUIRE

7

TOUT COMPRIS

À JUSTE TITRE

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eve Baumann (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 583 000 (REMP, MACH Basic 2010-2)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger,

Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner et Pénélope Henriod (resp. pour la Suisse romande), Cornelia Beutler, Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Mirko Ries Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger, Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47

Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


110 | Migros Magazine 38, 20 septembre 2010

Le sculpteur de lumière Entre savant fou et poète, Daniel Schlaepfer imagine des installations qui jouent avec la transparence des matières. Inventeur d’étoiles, magicien des éclairages, l’artiste vaudois vient d’être primé à Chambéry.

L’

ossature d’un arbre nu, un immense disque mauve et des miroirs circulaires. Plus fascinant: sur le bureau, un écran ovale où défilent des images aquatiques, ondulations de rivière, glace, flocons de neige. «C’est mon petit aquarium, mon œuf alchimique», dit Daniel Schlaepfer, énigmatique. Dans l’atelier lausannois du sculpteur, il y a des câbles et de la poésie, des ampoules à luminescence et tout un enchevêtrement de fibres optiques aux mille points lumineux, comme un fouillis d’étoiles tombées sur l’établi. La lumière, c’est justement sa matière première. Mais le sculpteur vaudois, exposé dernièrement à San Francisco, peine à se définir, rechigne à mettre en mots ce qui appartient à l’insaisissable. «Disons que je suis un chercheur qui travaille avec la lumière, l’élément le plus léger et le plus immatériel qui soit», explique celui qui, enfant, voulait devenir astronaute. «J’adorais le dessin, mais j’étais bon en maths!» Une formation scientifique en botanique plus tard, il bifurque vers les arts. La densité du bois, la force de la pierre, avant de découvrir l’infinité de la lumière. Naturelle, mais aussi sortie de la dernière technologie, comme les LED. Primé récemment pour son éclairage du château de Caramagne, à Chambéry, Daniel Schlaepfer ne cesse d’inventer des façons de transfigurer la matière. A Lausanne, le parterre lumineux à l’entrée du Flon, c’est lui. Le centre scolaire de Cressy qui change de couleur la nuit en fonction de la météo du jour, c’est encore lui. Dernière œuvre en date, La Tonnelle au Vinorama de Rivaz. Parti d’une photo de vignes, retravaillée à l’ordinateur, pour un résultat tout en cuivre et laiton, il a imaginé 6000 plaquettes sur

CCarte d’identité Nom: Daniel Schlaepfer No Date Da de naissance: en 1954, à Lausanne Et Etat civil: marié, deux enfants. Si Signes particuliers: curieux, distrait, ne fi finit pas toujours ses phrases parce que le les mots parfois lui manquent. Il aime: les maths, parce que c’est une manière de se rapprocher de l’infini, la botanique, car c’est un extraordinaire observatoire du temps et des formes. Il n’aime pas: qu’on ne respecte pas sa sphère privée, Facebook, les cartes de fidélité, les programmes informatiques intrusifs. Un grand rêve: «Je n’ai pas de grand rêve, mais je réalise tous les jours des petits rêves. Les rêves, pour moi, ne doivent pas être inaccessibles. Il faut les accomplir sinon ils ne servent à rien.»

60 m2 qui jouent à cache-cache avec le soleil. «Que ce soit à travers un enduit ou un tissu métallique, c’est toujours la lumière que j’essaie d’amener.» Oui, c’est à la transparence de la matière qu’il revient sans cesse, au contre-jour, aux fausses opacités. Miroirs d’eau, arbres inversés, astre virtuel. Comme cette étoile d’Aï, à Leysin, qui scintille sur le Kuklos. Et dont on peut changer la couleur d’un seul coup de fil. «Des astronomes amateurs ont cru que c’était une nouvelle étoile. D’autres ont trouvé ça magique et se sont sentis moins seuls dans l’univers. Chacun fait ce qu’il veut de cette étoile et c’est ce qui me touche.» Sous ses cheveux foisonnants, mille projets s’agitent. Des gouttes d’ambre qui enferment des objets contemporains pour la ville de Gdansk, un éclairage interactif avec le vent… Toujours avec ce juste dosage de savoir-faire et de folie. Patricia Brambilla Photos François Wavre / Rezo

MON LIVRE DE CHEVET

«Véritable pont entre la science et les arts, «Le Traité de la Lumière», de Libero Zuppiroli et de Marie-Noëlle Bussac, est un livre de chevet auquel je reviens régulièrement. Il contient une telle mine d’informations qu’il est une source d’inspiration inépuisable pour mon travail.»


RÉUSSITE DANIEL SCHLAEPFER

| 111

MON UNIVERS «Mon atelier, c’est mon lieu de création, de vie, où je passe entre dix et onze heures par jour. Chaque objet est un petit germe en attente d’une réalisation. Tout est en gestation ici, c’est un espace privé, qui fait partie de l’intimité de l’artiste. C’est pour ça que je ne participe jamais aux journées portes ouvertes.»

MON ANIMAL DE COMPAGNIE «J’ai une petite grenouille verte qui vit dans l’étang à côté de mon chalet, près de la tour de Gourze. Elle est toute brune avec une rayure verte le long du dos. Je ne lui ai pas donné de nom, ça reste un animal sauvage. Mais j’aime bien sa présence, et puis elle me surprend toujours. Elle se cache entre les lentilles d’eau et je n’entends parfois que le plouf de ses plongeons.»

UNE DE MES ŒUVRES «Cette œuvre, je l’appelle «Lumières de l’infini». C’est en fait un enduit teinté percé de fibres optiques, par lesquelles entre directement le soleil. En fonction des heures, il y a donc une migration de la lumière dans le tableau. Et le soir, ça devient un tableau noir! Cela ne représente pas un ciel étoilé, mais la lumière qui filtre entre les branches d’un arbre. C’est une installation que j’ai réalisée pour le centre d’enseignement professionnel à Yverdon et pour la chapelle œcuménique du CHUV à Lausanne.»

MA COLLECTION «Les pierres, je les ramène de partout, des Grisons ou de Chine, je les ramasse en me promenant. J’aime quand elles racontent une histoire, dans leur texture ou leur forme. J’aime aussi retrouver l’esprit de la montagne dans un caillou, comme un bonzaï de pierre. Il existe un proverbe qui dit: «Il ne faut jamais faire de mal à une pierre, sinon elle s’en souviendra.» Ainsi quand je me sépare de l’un ou l’autre spécimen, je ne les jette jamais, mais je les remets dans la nature.»

MON OUTIL INDISPENSABLE «Les LED. Découverte il y a une dizaine d’années, cette technologie consomme très peu d’énergie, ce qui me permet d’éclairer tout mon atelier en connectant les LED à des panneaux solaires. J’aime le côté monochromatique, la pureté de couleur de cette lumière.»


ACTION

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 21. 9 AU 4. 10. 2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 50% de réduction sur toutes les de produits de lessive Total et 20% de es iliair aux les tous sur n réductio l. lavage et d’aide au repassage Tota

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur tous les produits de lessive Total p. ex. Total Aloe Vera * 2 litres

4.15

au lieu de 5.20

20% sur tous les auxiliaires de lavage et les aides au repassage Total p. ex. Total Spray & Wash en sachet de recharge 500 ml

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur tous les produits de lessive Total p. ex. Total Liquid 2 litres

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur tous les produits de lessive Total p. ex. lessive en poudre Total Color 2.475 kg

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur tous les produits de lessive Total p. ex. Total Color 2 litres

50%

7.95

au lieu de 15.90

50% sur tous les produits de lessive Total p. ex. lessive en poudre Total Sensitive 2.475 kg

11.10

au lieu de 13.90

20% sur tous les auxiliaires de lavage et les aides au repassage Total p. ex. Total Oxi Booster Color * 1 kg


Migros Magazin 38 2010 f NE  

Migros veut faire baisser le prix des médicaments. EN MAGASIN 42 ACTUALITÉ MIGROS 34 MOBILITÉ 14 SOCIÉTÉ 10 N O 38, 20 SEPTEMBRE 2010 Change...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you