Page 1

RÉCIT 18

Hobby hors du commun: ils voyagent à bord de vieux tracteurs. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

ENTRETIEN 28

Sylvie Vartan la nomade

Photos Philippe Quaisse-Pasco-Dukas / Xavier Voirol-Strates

L’icône des années yé-yé sort un nouvel album et sera le 7 octobre en concert à Genève.

ACTUALITÉ MIGROS 33

Des grands films pour les petits.

EN MAGASIN 54

Un appartement relooké grâce à Micasa.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

NO 37, 7 SEPTEMBRE 2009


LE BON GOÛT, TOUT PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

pour Pour votre bien et ement, nn celui de l’enviro uits choisissez des prod certibio, naturellement fiés Bio Suisse.

3.20 Jus de pomme bio 1,5 l

7.40

Entrecôte de bœuf bio* Suisse, les 100 g

2.70 Petits pains complets bio

* En vente dans les plus grands magasins Migros

2.40

Chaussons aux poires bio 150 g

PRIX DU JOUR Concombre bio Suisse, la pièce


NATURELLEMENT. DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.50

Crème entière bio pasteurisée, 200 g

5.40 Agnolottis au bœuf bio Anna’s Best 200 g

2.45

Mozzarella bio 150 g

2.20

Emmental bio les 100 g

4.–

Spätzli aux œufs bio Anna’s Besti 500 g

5.–

5.–

Pâte à pizza bio abaissée, 580 g

4.90

Œufs suisses bio d’élevage en liberté, 6 œufs de 53 g

Piccata de tofu bio Cornature 165 g


4 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

ÉDITORIAL Joël Guillet, rédacteur en chef

A table les enfants! Les enfants aiment bien manger! Je ne dis pas: sain et diététique-

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

ment parfait. Je dis simplement: ils apprécient de passer à table. Si les choux de Bruxelles les horripilent, ils adorent les frites, les steaks, le ketchup... Peut-on leur offrir davantage que ce triptyque basique? Dans Migros Magazine du 24 août, nous avons publié un dossier sur l’enseignement de la cuisine à l’école, qui soulignait l’importance d’une alimentation variée et équilibrée.

Il faut saluer les initiatives qui sensibilisent les gosses à la

nécessité de se nourrir correctement. Les plus réussies les associent directement à la manœuvre. Je pense à ces clubs de jeunes cuisiniers qui fleurissent en Suisse allemande. A ces rencontres thématiques où, pour 20 francs par aprèsmidi, les 8 à 14 ans apprennent à confectionner des plats suisses mais aussi asiatiques, mexicains ou italiens.

Le Salon des goûts et terroirs, qui se tient à Bulle cette semaine,

propose de la même manière aux enfants de 6 à 12 ans de participer gratuitement à des ateliers de découverte. Pour notre part, nous avons fait tester par Louve (9 ans) et Roxane (8 ans) une des recettes publiées dans «Corsaires et casseroles, recettes salées pour les moussaillons gourmands» (Ed. Koocook, lire en p. 12). Très drôle et très ludique, l’ouvrage s’est déjà vendu à 1500 exemplaires!

Envie de préparer des calamars qui se marrent ou des gigots

qui font la danse du ventre? Au diable les manuels gnangnan! Louve et Roxane se sont lancées dans une véritable aventure épicurienne. Pas facile mais gratifiante. Leur tortilla au fromage de chèvre et aux tomates séchées a remporté tous les suffrages.

MIEUX VIVRE 77 Une nouvelle forme de thérapie arrive en Suisse: la lettre envoyée aux patients, qui les aide à avancer par eux-mêmes. Les explications de Fabienne Kuenzli, docteure en psychologie.

joel.guillet@migrosmagazine.ch

Publicité

NOS CLIENTS SONT TOUS LES MÊMES: CHACUN VEUT UNE MAISON UNIQUE.

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

KALA CHF 537’700.– clés en main, sous-sol inclus

Informez-vous: www.swisshaus.ch


CETTE SEMAINE VIE PRATIQUE 72

|5

VOITURES 84

Préparer ses funérailles et arranger sa succession aide à affronter sa fin de vie. Mais comment bien organiser sa mort sans trop en faire? Nos conseils

Dans sa catégorie, la nouvelle Mazda 3 dépasse presque toutes ses concurrentes. Découvrez pourquoi.

RÉCITS CUISINE 12 Un livre de cuisine pour enfants fait actuellement un tabac en Suisse romande. Le secret de sa réussite? Démonstration. INSOLITE 18 Deux Romands se sont pris de passion pour de vieux tracteurs à bord desquels ils partent en voyage. VIOLENCE CONJUGALE 22 Père et mari violent, il témoigne de son calvaire et de celui qu’il a fait subir à sa famille.

Photos Stéphanie Meylan / Keystone / Thierry Parel

CHRONIQUE

AUX FOURNEAUX 62 Le biologiste jurassien Jean-Marc Landry raconte sa passion pour les loups autour de son dessert préféré: la mousse au citron.

MINUTE PAPILLON 25

ENTRETIEN SYLVIE VARTAN 28

ACTUALITÉ MIGROS CINÉMA 33 Lanterne Magique: la nouvelle saison du club de cinéma pour enfants a commencé.

EN MAGASIN ALIMENTATION 36 L’automne, c’est aussi la saison des poires. A déguster sans modération.

M-CLASSIC 38 Andrea Berger, la princesse suisse du lait, adore les produits M-Classic. Et le dit haut et fort. MICASA 54 Un chez-soi relooké avec goût.

AUX FOURNEAUX JEAN-MARC LANDRY 62

VOTRE RÉGION VOTRE COOPÉRATIVE RÉGIONALE 67

VIE PRATIQUE DERNIÈRES VOLONTÉS 72 Comment bien préparer sa mort… et la suite. PSYCHOLOGIE 77 La lettre du psy: un nouvel outil pour la thérapie. GRANDIR 81 Alimentation: comment initier les enfants aux goûts?

SERVICES MIGROS FLASH 7 VOUS ET NOUS 8 TEMPS PRÉSENTS 10 VOITURES 84 PLEIN AIR 86 MOTS FLÉCHÉS / IMPRESSUM 93

RÉUSSITE JOSÉ VOUILLAMOZ 94

Publicité

Seulement le mercredi 09.09.09 9x points CUMULUS sur l’essence et le diesel.

Pour en profiter, il suffit de présenter la carte CUMULUS. 9x 1 point bonus CUMULUS par tranche de 2 litres d’essence ou de diesel (sans le gaz naturel). Action valable sur tous les sites avec les moyens publicitaires «09.09.09 9x points CUMULUS». Pas de points CUMULUS avec la Migrol Company Card.


PROFITEZ PLEINEMENT ENT DE LA VIE SANS ALLERGIES.

6.60

Cônes Valsoia* sans lactose, 4 pièces

4.30

Cookies aux pépites de chocolat aha!* sans gluten, 150 g

3.90

Biscuits aha!* sans lait ni œuf, 350 g

6.90

Gâteau au chocolat aha! sans gluten, 300 g

5.20

Spaghettis aha!* sans gluten, 500 g

8.90

Lait démaquillant Zoé Sensitive allergy tested, 200 ml

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

16.50

Crème de jour anti-âge Zoé Sensitive allergy tested, 50 ml


MIGROS FLASH

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

|7

Envie de soleil? Le catalogue M-Travel vient de sortir

LE PRODUIT DE LA SEMAINE

Délicieuse saucisse

L’automne approche, les températures baissent et revient le fumet rassurant du papet vaudois. Une recette toute simple, mariant les pommes de terre et le poireau avec le plus important: une saucisse aux choux labellisée IPG (indication géographique contrôlée).

Rappel des brassards de natation

Migros rappelle des brassards de natation destinés aux enfants jusqu’à 1 an, car ils présentent un défaut de fabrication. Des sutures peuvent se déchirer lorsqu’on les le. Migros le gonfle ou qu’on les enfile. mo pour rappelle également le modèle ients qui ie les 1 à 6 ans. Tous les clients ds ont acheté des brassards estway es gonflables de marque Bestway bo Safe-2-Swim – dont le bouchon porte le numéro «008» – chez ayons sport ay SportXX ainsi qu’aux rayons Migr gros os, à des grands magasins Mi Migros, sont nt invités inv nvités partir de février 2008, so asin as in.. Le prix in à les ramener au magasin. rement de vente leur sera entièrement remboursé. Les articless étaient pour ur vendus aux prix de Fr. 5.90 po Fr 6.90 6.90 le modèle jusqu’à 1 an ett Fr. pour les 1 à 6 ans

Les vacances sont à peine terminées que l’on souhaite déjà repartir. Ça tombe bien, le tout nouveau catalogue Vacances Migros sort aujourd’hui! Au menu: des séjours balnéaires, des croisières, mais aussi – et c’est nouveau – de nombreux circuits inédits au Vietnam, à Cuba ou au Maroc. Au total, quatorze destinations sont proposées, aussi bien pour les familles que les jeunes, à des prix fair-play. Par exemple, un safari saharien (vol Genève-Djerba, pension complète) est proposé à partir de 795 francs. Un circuit à travers le Vietnam peut être réservé dès 2690 francs (avec vol GenèveHanoi, en demi-pension). Une semaine balnéaire sous le soleil

de la République dominicaine est proposée à partir de 1795 francs (tout compris, vol Genève–Punta Cana). Vous y trouverez également une croisière sur le Nil à partir de 1095 francs. Curieux? Feuilletez tout simplement le catalogue

encarté dans «Migros Magazine» que vous recevez le jour même de sa sortie. Réservations au numéro de téléphone gratuit 0800 88 88 15 et sur le site www.vacances-migros.ch

Des piles championnes écologiques

L’organisation indépendante Climatop a étudié le bilan CO2 de diverses piles. Une comparaison montre que les piles rechargeables à accu en Nickel-Metalhydrid (NiMH) polluent 80% de moins que les piles traditionnelles à usage unique. La raison? Les batteries peuvent être rechargées entre 75 et 500 fois. Ainsi, l’empreinte écologique durant la fabrication ne représente plus qu’une très petite partie du bilan climatique total. Afin de réduire davantage l’impact négatif sur l’environnement, il est conseillé de débrancher le chargeur après son utilisation. Cette mesure présente l’avantage de prolonger la vie des piles. En tout, Climatop a décerné son label CO2 à quatre piles à accu.

LA MINUTE VERTE

Préparer l’hiver Aucune plante ne pousse par des températures hivernales? Faux! Les botanistes se creusent encore la tête pour découvrir pourquoi les feuilles de la doucette (ou mâche) survivent à des températures jusqu’à moins quinze degrés, tandis que celles des autres salades ont déjà succombé au

froid. Si vous ne voulez pas laisser votre plate-bande hiberner, profitez-en pour faire pousser de la doucette riche en vitamines et en fer. Alternatives: les épinards d’hiver, le pourpier d’hiver, les choux de Bruxelles, les poireaux d’hiver ou encore les pains de sucre.


8 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

«Une véritable catastrophe pour les enfants les plus faibles» «Migros Magazine» n° 35 du 24 août. A propos de l’entretien avec Philippe Perrenoud

«Seuls les meilleurs s’en sortent»

(...) Philippe Perrenoud relève avec justesse que le fait de ne pas savoir lire représente un handicap et le fait aussi d’avoir voulu cumuler trop d’objectifs d’apprentissages représente une charge pour certains élèves en difficulté, dont seuls les meilleurs s’en sortent. Par contre, il «oublie» de nous éclairer quant au fait que tant d’élèves (…) ne maîtrisent pas la lecture et le français (…) depuis

l’introduction des tristes fameuses rénovations? (...) Une véritable catastrophe pour les enfants les plus faibles (…). Ainsi, en tant que parents «effrayés» par les soi-disant discours catastrophistes dont Philippe Perrenoud semble être convaincu, nous avons opté pour l’école privée. Mes enfants qui avaient tant de problèmes à l’école publique (…) sont ravis et ont repris confiance en eux, et les résultats sont là! (…) N’en déplaise à Philippe Perrenoud, pour progresser, il faut bien pouvoir écouter (le plus sagement possible) le professeur et travailler ensuite! (…)

Karine Liardet, par e-mail

«On en revient à privilégier une élite» On peut regretter la vision obscurantiste de Philippe Perrenoud: selon lui, il faut privilégier l’apprentissage des savoirs pratiques tels que «l’alimentation ou la prévention des maladies sexuellement transmissibles», qualifiés de plus utiles que le principe de la division cellulaire en science. Son utilitarisme – pas forcément efficace – prive les enfants de l’accès à la pensée scientifique et à la culture dans son sens le plus large (…). Dans les faits, le pourfendeur de l’élitisme en vient à réserver le

Karine Liardet

privilège du savoir à un petit nombre. (…) Prétendre que l’évaluation ne fait que comparer les élèves entre eux, c’est méconnaître ce qui se passe dans la pratique: un professionnel établit son barème par rapport aux objectifs d’apprentissage testés, validés par le programme scolaire cantonal, et ensuite seulement attribue les notes aux élèves. Le souci de comparer en est absent. (…) Décidément, discréditer les maîtres, en habillant de neuf une vieille rengaine antiprof, permet toujours de faire de l’audience.

Olivier Pichard, par e-mail

Publicité

L´attaquant du pic.

Viande Suisse www.malbuner.ch Pour vous plaire. Malbuner.

Malbuner est en vente à votre Migros


VOUS ET NOUS «Le sens commun, une hérésie?»

Confronté aux résultats pour le moins préoccupants de la «rénovation scolaire» mise en place à Genève depuis déjà une bonne dizaine d’années, Philippe Perrenoud (…) écume: «Les anti-pédagogues (c’est-à-dire ceux qui ne sont pas d’accord avec lui) font appel au sens commun: valoriser l’autorité du maître, mettre le savoir au centre. Comme s’il suffisait d’écouter sagement le professeur et de faire ses devoirs pour réussir»! Faire appel au sens commun, une hérésie? Une école sans «savoir», la panacée? Quant à l’attention en classe et au travail

individuel, s’ils ne sont en tant que tels pas suffisants pour réussir, leur défaut en revanche est une garantie d’échec.

Jurek Estreicher, Confignon

«Migros Magazine» n° 33 du 10 août. A propos de l’article «Le bruit, un véritable fléau urbain»

«A quand des murs antibruit?»

Un article sur le bruit dans votre magazine m’a plu, il est en effet fréquent de trouver des maisons, blocs locatifs, près des lignes de train, près des autoroutes, routes cantonales et aéroports, ceci à Sion, Genève, Zurich-Kloten.

Pourriez-vous me dire quand les CFF mettront des murs antibruit dans les villes, à Neuchâtel, Bienne, Olten. Y en aura-t-il cette année? Beaucoup de gens vivent près de la ligne de train à Neuchâtel, et de nouvelles maisons ont encore été construites. (…) Nicolas Sigrist, par e-mail

«Migros Magazine» n° 36 du 31 août. A propos de l’article «Elle court, elle court Maya Chollet».

«Il y aura deux Suissesses!»

Tout d’abord un grand merci pour la mise en valeur d’un sport d’endurance tel que la course à

pied en montagne. (…) Si je vous écris, c’est que votre article contient une erreur. En effet, Maya Chollet n’est pas la seule Suissesse alignée au départ, puisque ma fille Géraldine (1992) a aussi été sélectionnée (…) pour défendre les couleurs de la Suisse dans la catégorie femme junior (moins de 20 ans). Elle a gagné sa sélection lors de la course Thyon-Dixence le 2 août 2009, où elle a réalisé le meilleur temps de la catégorie junior femme et le 5e temps «scratch» femme toutes catégories confondues, derrière Maya Chollet.

Roland et Monique Bach, par e-mail

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

Publicité

P+Rail: le duo parfait pour vos loisirs. En voiture jusqu’à la gare et en train jusqu’à la destination finale. Grâce à P+Rail, le parking avantageux près de la gare, il est facile de combiner voiture et train. Nous prenons la voiture pour aller de notre domicile à la gare la plus proche, garons la voiture et montons à bord du train. Et le soir, nous faisons l’inverse pour le chemin du retour. Rien de plus simple. Essayez, vous verrez!

P+Rail: les avantages. • Les places de stationnement P+Rail sont avantageuses: on peut stationner pour la journée à partir de 4 francs. • Les cartes journalières P+Rail sont maintenant disponibles en ligne, sur www.cff.ch/ticketshop,

de sorte qu’on peut acheter le ticket de parking en ligne, en même temps que le billet de train. Les cartes journalières peuvent également être retirées au distributeur du parking P+Rail ou au guichet CFF.

• P+Rail est idéal pour tous ceux qui sortent de temps à autre le soir ou le week-end et pour les pendulaires. • Plus besoin de chercher une place de stationnement sur le lieu de l’excursion, de la manifestation ou de travail.

|9

En jeu actuellement: 20 x 250 francs pour le parking, le trajet en train et l’excursion! Du 1er septembre au 31 octobre 2009, 20 Rail Checks seront tirés au sort pour une place de stationnement, le trajet en train et un billet pour une excursion ou un événement d’une valeur maximale de 250 francs chacun. Pour participer, envoyez un SMS avec GARER5 et votre adresse e-mail (pour l’avis de gain) au numéro 9234 (40 ct./ SMS). Exemple: GARER5 jean@exemple.ch. Les conditions de participation détaillées sont disponibles sur www.cff.ch/parking. Vous pouvez également participer gratuitement en ligne, à la même adresse. www.cff.ch/parking


10 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

SUR LE VIF

Demain, tous à l’Uni? L’Académie des sciences prévoit 70% d’universitaires d’ici à 2030, pronostiquant même la disparition de l’apprentissage. Mais faut-il vraiment un master pour déboucher un lavabo? Réponses d’Ursula Reynold, directrice de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. Est-ce la fin du modèle de la formation duale (école–entreprise)?

Le dernier rapport de l’OCDE arrive à une tout autre conclusion. Notre formation professionnelle s’adapte constamment aux besoins du marché du travail, la formation s’effectuant là où les besoins de main-d’œuvre se font sentir. C’est ce qui explique que notre taux de chômage des jeunes reste l’un des plus bas en Europe. 70% d’universitaires d’ici à 2030. Cela a-t-il un sens d’être diplômé d’une haute école pour faire du secrétariat?

Nous ne formons pas que des généralistes. C’est là que la formation professionnelle duale prend toute sa signification, elle qui relie la

théorie à la pratique de façon optimale, ouvrant la voie à une formation professionnelle supérieure et, avec la maturité professionnelle, aux hautes écoles spécialisées. Face à l’augmentation des universitaires, quelle sera la valeur des formations simplifiées introduites dans plusieurs branches professionnelles?

Pour nous, il n’y a pas d’apprentissage au rabais. Parmi plus de deux cents formations professionnelles, il existe des offres pour toutes les aptitudes. Cette large palette garantit qu’un nombre maximal de jeunes obtiennent un diplôme, et cela reste la meilleure garantie contre le chômage.

Propos recueillis par Pierre Léderrey

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 3 septembre 2009

Baronne Nadine de Rothschild

Souvenirs de vacances A chaque fois, c’est la même chose: la rentrée nous plonge dans une douce mélancolie. L’automne se profile, avec son climat incertain, et l’été s’éloigne inexorablement. Adieu ce merveilleux sentiment de liberté que l’on éprouve loin de son univers quotidien! Seuls restent les souvenirs et avec eux un flot de sensations parfois capiteuses… Car cette année, les vacan-

ces ont bouleversé votre vie. Vous étiez partis avec les enfants dans un club au bord de la mer, et patatras! Voilà que vous tombez follement amoureuse du maître nageur! C’est vrai qu’il ressemblait à Julio Iglesias, ou plutôt à son fils Enrique, et vous avez tout fait pour résister. Ce fut une véritable mise à l’épreuve et vous avez tenu héroïquement… deux jours!


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Alain Portner, journaliste

Photo Peter Dejong / AP

A lire: Tintin au féminin. Correspondante pour le «Petit Parisien» au Mandchoukouo en 1934, l’aventurière suisse pose son regard d’Occidentale, à la fois lucide et distancié, sur cet empire créé par les Japonais sur les terres chinoises. «Envoyée spéciale en Mandchourie», d’Ella Maillart, Ed. Zoé.

DANS L’OBJECTIF

Loin de moi l’idée de vous jeter la pierre. Ce mois d’août a été une fête, un bain de jouvence. Vous avez rajeuni de dix ans, d’ailleurs, votre mari ne vous a pas reconnue à votre retour. Vous avez mis ça sur le compte du bronzage. Mais justement, parlons-en du bronzage… Car pendant vos nuits voluptueuses dans les bras du bel hidalgo, vous avez imaginé tout quitter, suivre votre amant de l’été, dont le corps brun vous faisait perdre la tête. Alors là, je dis attention: pensez au débronzage! Dans deux mois, votre play-boy portera un anorak et des chaussettes, même aux Baléares, pire, il aura peut-être attrapé un rhume et le nez qui coule est un tue-l’amour dont on ne se méfie pas assez! L’amour en vacances sans son bronzage, c’est comme le chirurgien sans sa blouse, le joueur de

polo en jogging! C’est un soufflé qui retombe, ça fait plouf… Et n’imaginez pas non plus le faire venir: les plantes exotiques ne supportent pas le voyage. Sans soleil, elles flétrissent. Un conseil: avant de jeter votre mari par-dessus les moulins, réfléchissez-y à deux fois! Bien sûr, des aubes langoureuses comme celles que vous avez vécues ne sont pas pour demain (encore que, sait-on jamais, un retour de flamme…), mais gardez la tête froide. L’amour de vacances est comme la mode, cela change tous les ans. Alors, triez, rangez et gardez ce qui vous va en toute saison. Vous le savez comme moi: le classique ne se démode jamais. Mais que cela ne vous empêche pas de retourner en vacances l’année prochaine! > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Séance photo au zoo

Sous le regard d’un employé du zoo de Rotterdam, la petite Sophia, 3 mois, attend sur une feuille de nénuphar géant l’arrivée d’un photographe. Cette séance photo originale a été organisée par l’institution hollandaise à l’attention de ses visiteurs. Les nénuphars peuvent atteindre 3 mètres de diamètre et supporter un poids de 15 kilos.

A voir: Rouletabille façon Hergé. L’intrigue de Gaston Leroux revue, corrigée et ficelée de main de maître par un cinéaste bourré de talent et plein de fantaisie. Mise en scène impeccable donc, pléiade d’acteurs remarquables et suspense insoutenable! «Le mystère de la chambre jaune», de Bruno Podalydès, Arte, le 10 sept. à 20 h 45. A visiter: Bulles d’air. Déjà la 5e édition du Festival de bande dessinée de Lausanne! L’affiche: éclectique et passablement helvétique avec des expos, du cinéma, des dédicaces, des présentations d’auteurs et j’en passe… «BD-FIL», Lausanne - Quartier Riponne, du 11 au 13 septembre. www.bdfil.ch. A faire: Salon popu. Chiner dans des rues estampillées Unesco à la recherche d’un bon bouquin, s’arrêter pour écouter un auteur lire sa prose, voir virevolter des danseurs ou assister à quelques concerts.«Foire du livre», Le Locle, du 11 au 13 septembre. www.foiredulivre.ch. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Quand les enfants jouent les cuistots

Comment tordre le cou aux recettes insipides? Autrement dit, comment amener les enfants sur le chemin du goût? En les mettant aux fourneaux, pardi! Le pari d’un livre, déjà succès en librairie. Et démonstration vite fait sur le gaz.

C

omment amener les enfants à jouer des casseroles, à tâter des épices, à apprécier autre chose que l’incontournable nuggets-frites? C’est un peu le défi que s’est lancé Lucie de Palma, mère de famille jubilatoire, en publiant son livre de Recettes salées pour les moussaillons gourmands (Ed. koocook). «C’est une démarche un peu militante. J’en avais ras le bol des choses insipides, sauce bolo, jambon et purée… Je voulais du piment et des épices!» explique celle qui a également créé il y a trois ans le site Koocook, repaire de bons filons culinaires pour les grand(e)s. Et contrairement aux autres livres de recettes pour enfants, «trop axés ordre de marche et pas assez épicuriens», l’idée était de lancer les jeunes marmitons dans une véritable aventure du goût, de les frotter à un «panorama de saveurs».

Les recettes de Dr Slurp

Avec les recettes mitonnées par Jérôme Estèbe, journaliste, également connu sous le nom de Dr Slurp par les lecteurs de son

blog culinaire, sûr que les plats n’allaient pas être de la fade tambouille. La plume leste, le palais connaisseur, il manie piment et wasabi aussi prestement qu’un cuistot de Kobe. «J’ai essayé d’éviter les recettes cuculs, de ne pas utiliser les produits qu’ils aiment pour les amener à tripoter du roquefort ou du gingembre. Je crois qu’il ne faut pas prendre les enfants pour des neuneus, ils ont aussi des papilles agiles!» A la carte, vous ne trouverez donc ni spaghetti ni gâteau au chocolat, mais, dans un style franchement jouissif et vigoureusement humoristique, des «calamars qui se marrent», une «salade de lentilles qui fait bêbêbê», des boulettes de morue au kamoun et même un «shish kebab» revisité au sumac et piment doux. Osé! Autant de recettes exclusivement salées, qui ne lésinent pas sur les épices exotiques, ne reculent ni devant une gousse d’ail et encore moins devant une poignée de poivre de Cayenne. «Qui décide qu’un ingrédient est bon ou non pour un enfant? Je crois qu’il

Roxane, 8 ans, (à g.) et Louve, 9 ans, ont préparé seules cette tortilla.


REPORTAGE CUISINE

Louve pèle les pommes de terre avec minutie…

Verdict des cuisinières en herbe: délicieux!

… puis bat les œufs et le lait.

| 13


14 |

REPORTAGE CUISINE

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Le livre s’est déjà écoulé à 1500 exemplaires en Suisse romande.

ATELIERS À LA CARTE

faut leur créer une bibliothèque olfactive. Les petits Indiens avalent des tonnes de curry abrasif, c’est bien le signe que la cuisine est avant tout culturelle», avance encore Jérôme Estèbe. Un livre qui se veut donc comme une invite aux jeunes corsaires à prendre la cuisine à l’abordage, à mettre la main à la pâte, à tâter des ingrédients avec curiosité et entrain, à s’approprier les recettes, à les vivre, à les rater, à les partager, et surtout à rire en façonnant keftas et autres bouboules de cochon. Dr Slurp en est convaincu: «Faire venir les enfants en cuisine, c’est important. On aborde l’assiette d’un autre œil quand on a participé à la préparation du plat.»

Testé pour vous

Pari tenu en librairie, le livre à spirales s’est déjà écoulé à 1500 exemplaires en Suisse romande. «On arrive au bout du stock. C’est une jolie réussite», reconnaît l’éditrice. Succès des ventes, certes, mais restait à vérifier en cuisine, sur le vif de l’établi, la qualité de l’ouvrage. Deux jeunes victimes volontaires, Louve, 9 ans, et Roxane, 8 ans, se sont donc prêtées au jeu culinaire: préparer seules une tortilla. Fortes de leur expérience, une «confiture de mûre faite avec grand-maman» pour la première,

Roxane au moment du verdict: «Mmm, c’est bon!»

et une omelette réalisée à l’école pour la seconde, elles ont attaqué la corvée de patates avec minutie, avant de s’échiner sur l’échalote. «J’en peux plus», a soupiré Roxane en retenant ses larmes. Mais pas de quoi entamer le moral des deux corsaires en shorts flashy! Casser les œufs («Comment on fait?»), mesurer le lait («Vas-y toi, moi je ne sais pas compter») et touiller la mixture. Tandis que l’aînée chatouillait les jaunes avec une immense concentration, la cadette s’extasiait sur la jatte et les «anneaux de Saturne au fond du bol». Encore fallait-il savoir combien de temps manier le fouet… jusqu’à l’apparition d’«exquises petites

bulles», d’après la recette. «Là, tu trouves qu’elles sont exquises?» Les deux mousses ont montré moins de courage pour hacher les tomates séchées, «beurk, on dirait du caoutchouc et en plus elles sont toutes mouillées». Mais se sont bien rattrapées au moment de faire danser les patates dans l’huile chaude, sous la surveillance discrète d’un adulte. Après dix minutes de cuisson et une partie de chat perché, les deux corsaires ont vérifié la tendreté, goûté, «elles croquent, ça manque de sel… avec du chocolat ça passerait bien!» refait un tour d’assaisonnement, déployé un bon nuage de paprika et un généreux cumulus de poivre de Cayenne. Restait à verser les œufs, parsemer le tout de quelques miettes de chèvre frais et attendre que la tortilla crépite. Au moment de déguster, sur le coup des 16 heures, la fierté était dans les regards et la curiosité dans les estomacs. «Mmm, c’est bon!» Les deux cordons roses ont dévoré leur assiette, se sont resservies trois fois, et ont même juré de recommencer… avec une recette sucrée! Patricia Brambilla Photos Loan Nguyen

«Recettes salées pour moussaillons gourmands», textes de Jérôme Estèbe, illustrations d’Hélène Becquelin, Editions Koocook.

Au Salon suisse des goûts et terroirs, qui se tiendra du 9 au 14 septembre à Bulle (FR), il y en aura pour tous les palais! Au menu, des grands chefs, comme Irma Dütsch, un hommage à la Bénichon et à l’abricot sous toutes ses formes, une dégustation de grands crus et un tournoi des miels, entre autres. Mais aussi et surtout une école du goût pour les enfants. A noter l’après-midi «Tartinades» le dimanche 13 septembre de 15 h 15 à 16 h, qui sera animé par Jérôme Estèbe, blogueur épicurien et Lucie de Palma, créatrice du site de cuisine Koocook. Infos sur www.gouts-et-terroirs.ch Pendant le Comptoir à Lausanne, du 18 au 27 septembre, se tiendront également trois jours d’arène gourmande. Les 19, 20 et 21 septembre les gastronomes en herbe pourront participer à des ateliers de cuisine en compagnie notamment d’Annick Jeanmairet et de Lucie de Palma. Infos sur www.comptoir.ch Encore pour les enfants, le Mycorama de Cernier organise des mercredis après-midi culinaires autour des champignons (voir les dates sur le site www.mycorama.ch). Pas de cueillette sauvage, mais uniquement des champignons de culture qui attendent les petites mains pour des recettes inédites: pleurotes, pieds bleus, grifola batifolent en quiches et en croissants pour le plaisir des plus gourmands. Pour enfants, dès 9-10 ans. Réservation au 032 889 36 36


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 21.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 6.90

Baby Cereals Nestlé Pyjama, pomme poire souper avec lait de suite Beba, au délicieux goût pomme-poire. A partir de 6 mois, 250 g

NOUVEAU 3.90 Milupa aux 3 céréales farine de céréales pour la préparation de bouillies. A partir de 4 mois, 200 g

NOUVEAU 12.90

All-in-One Soft Plus Actilens à l’hyaluron solution multifonction hydratante et déprotéinisante pour lentilles de contact souples. Pour les yeux secs et sollicités, 360 ml

NOUVEAU 6.50

Produits I am Young Clear gamme de produits ultraperformants pour la réduction et la prévention des impuretés, par ex. gel lavant Young Clear I am avec effet bactériostatique, 150 ml

NOUVEAU 34.90

Pantoufles Isotoner pour femmes dessus particulièrement souple en coton, semelle en caoutchouc antidérapante et forme parfaitement ajustée

NOUVEAU 7.50

Produits de douche Kneipp miel-agrumes, orangeromarin et vanille-bergamote. Vitalité et douceur grâce aux précieux extraits naturels, par ex. baume de douche miel-agrumes Kneipp, 200 ml

NOUVEAU 1.60

Gel-douche I am Sport No Limit en format poche aux minéraux et au polyfructol, 50 ml

NOUVEAU 19.90 Pantoufles Fisher Price pour enfant en bas âge dessus souple avec motif. Semelle en cuir pour un confort optimal


FAITES LE PLEIN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Les fruits sont une véritable source rme d’énergie. Sous fo ux éa id de jus, ils sont e pour rester en form chaque jour.

2.50

Jus de pomme IPS clair, 1,5 l

2.80 Cidre IPS PET, 1,5 l

1.80

Jus de raisin GOLD 1l

Société coopérative Migros Bâle * En vente dans les plus grands magasins Migros

14.90

Saladier en verre Astoria* vide, 24 cm

2.30

Jus de pomme dilué pétillant IPS 1,5 l


DE VITAMINES.

DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.90

3.50

Pommes Gravensteiner Suisse, 1 kg

Poires Williams Suisse, le kg

4.20

Raisin Lavallée France, le kg

3.90

Pommes Gala Suisse, 1 kg

2.80

Raisin blanc sans pépins Grèce, la barquette de 500 g

3.50

Poires Conférence Suisse, le kg

3.80

Raisin Red Globe Italie, le kg


18 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Fritz Zbinden (à g.) et le Hürlimann D500 de 1956, et Michel Wyssmüller devant un D310 de 1973.

Un petit tracteur dans la tête

Fritz Zbinden et Michel Wyssmüller adorent voyager au long cours, juchés sur de vieux Hürlimann. Leur dernier périple: un aller et retour Villeret-Cognac, soit 1284 kilomètres à la vitesse d’un cochon au galop!

Q

u’avez-vous fait durant ces vacances? Lézardé en Croatie, randonné dans les Grisons, musardé à Helsinki?... Que du banal, que du convenu! Pas

comme Michel Wyssmüller (62 ans) et Fritz Zbinden (54 ans), deux joyeux lurons du Jura bernois qui ont traversé la douce France en largeur et en… tracteur.

«On est partis de Villeret pour aller rendre une petite visite aux habitants de Louzac-Saint-André, une commune jumelée avec la nôtre qui se situe à 3 kilomètres

de Cognac.» Distance parcourue: 1284 kilomètres très exactement. «En tout, on a roulé 85 heures.» Normal avec deux antiques Hürlimann – un D500 de 1956 et un


RÉCIT HOBBY HORS DU COMMUN

D310 de 1973 – qui plafonnent à 18 km/h! Leur expédition fait évidemment penser à celle d’Alvin Straight, le héros du film Une histoire vraie de David Lynch, véritable éloge à la lenteur mettant en scène un septuagénaire qui s’en va retrouver son frère en tondeuse à gazon. Sauf qu’ici, tout est parti d’une boutade. «On avait dit en plaisantant à nos amis de là-bas qu’on viendrait un jour en tracteur chez eux. C’était il y a huit ans…» Michel et Fritz se regardent et rigolent. Ils ont pris leur pied

durant ce périple qui aura duré trois semaines en tout, pauses comprises. «C’est une autre manière de voyager, un peu comme des vacances au fil de l’eau mais avec la possibilité de changer de canal quand on veut», précise le premier. «On voit du pays comme si on était sur un vélo mais sans pédaler», ajoute le second.

De longs moments pour méditer

Et on ne s’ennuie pas? «Non! On se laisse bercer par le bruit du moteur, on réfléchit à toutes sortes de choses, on a le temps de penser…

Et personne n’est là pour nous emmerder!» Ils auraient volontiers prolongé l’aventure si l’heure de la rentrée – Michel est buraliste postal et Fritz chargé de sécurité dans un hôpital – n’avait sonné pour eux aussi. L’après-midi de notre rencontre, ces derniers se préparaient d’ailleurs à redémarrer leurs moteurs antédiluviens pour se rendre à une concentration de vieux tracteurs en Argovie. Une petite virée de plus de 250 kilomètres en compagnie d’une dizaine d’autres fous de mécaniques agricoles appartenant tous au même

| 19

club, le Team Oltitrac de Villeret. «C’est Michel qui nous a transmis le virus!» précise son ami Fritz. A l’origine de cette épidémie: l’épave d’un Hürlimann H12 de 1951 échouée au pied d’un pommier. On est au milieu des années 80. «Quand j’ai vu ce tracteur – sur lequel j’avais appris à conduire – abandonné là, j’ai demandé à mon père de me le donner.»

Quatre ans de travail de restauration

«Wyss», comme on l’appelle dans le Vallon, oublie en-


ENVIE DE RANGEMENT? PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 21.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

24.90

au lieu de 37.50

30.– 42.–

Petites boîtes à tiroirs bleu océan, le lot de 3

Boîtes Top Box A3 blanches, le lot de 2

39.90

Sideboard avec boîte en polyester système modulo, gris/blanc

17.5021.90 au lieu de

Tous les étendoirs à linge et les séchoirs parapluie 20% de réduction par ex. séchoir pliant, longueur d’étendage 16 m

En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de

18.90

au lieu de 29.–

Boîte à 6 roulettes bleu océan, avec couvercle

6.90de 9.75 au lieu

35.–

Planche à repasser réglable en hauteur sur 10 positions, 120 x 40 cm

Pinces à linge Soft Clip 30 pièces


RÉCITS HOBBY HORS DU COMMUN

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

suite ce cadavre de métal qui gît maintenant au fond de son garage. Jusqu’au jour où son frère lui propose de le remettre en marche. «On a envoyé nos femmes à un concours hippique et on s’y est mis les trois, avec mon fils.» Neuf heures plus tard, il roulait. «On a alors décidé de le retaper dans les règles de l’art. Ça nous a pris quatre ans.»

Un parc de cinquante-cinq tracteurs

C’était la première pièce d’une collection qui n’allait cesser de grandir, grandir… «Aujourd’hui, on en a cinquante-cinq, dont dix sont refaits.» Yannick, son garçon, est tout aussi enragé que lui. «Ma femme et ma belle-fille sont également embarquées dans cette galère.» Son épouse s’est même payé sa propre machine avec son dernier salaire de postière: une

Les passionnés ne passent pas inaperçus à la station-service.

Citroën Rosalie de 1929 transformée en tracteur. Les Wyssmüller carburent à la passion et jurent leurs grands dieux que jamais ils ne vendront

un de leurs oldtimers pour se faire de l’argent. «Leur cote a drôlement grimpé ces dix dernières années, mais moi je n’ai pas envie de spéculer!» Michel, qui a tou-

| 21

jours rêvé d’être mécano, préfère continuer d’occuper ses loisirs à bichonner et à chevaucher ces quatre-roues d’un autre âge. Fritz itou. Dans leur tête, ils imaginent déjà leurs prochaines vacances: deux semaines en tracteur avec quelques-uns de leurs potes du team Oltitrac. «On avait fait un truc comme ça il y a deux ans quand on était montés à Paris. C’était vraiment super!» Les yeux de l’un pétillent, les moustaches de l’autre frétillent. Entre-temps, Michel prendra sa retraite. «Avec tous les engins qu’il me reste à restaurer, je ne vais pas m’embêter. Et puis, j’ai le projet d’aller avec mon Hürlimann voir les pyramides en Egypte.» Un ange passe, puis deux. «Je plaisante bien sûr!» Vraiment? Alain Portner Xavier Voirol / Strates

Publicité

I

Water

La voie la plus simple vers votre propre oasis de bien-être. Avec un siège WC adaptable Geberit AquaClean, vous apportez un confort d’un genre nouveau dans votre salle de bain sans devoir la transformer. Le jet d’une eau tempérée bienfaisante vous lave tout en douceur. Les soins du corps ainsi prodigués vous apportent bien plus qu’une éphémère sensation de fraîcheur. Coupon-réponse J’aimerais recevoir de la documentation

Monsieur

Madame

Nom:

Téléphone:

Rue: NPA/lieu:

Système de douche raffiné

S’adapte à tous les WC

E-mail:

La douche multifonctionnelle vous procure une sensation incomparable de propreté et de fraîcheur.

Le siège WC s’installe en un tour de main. Idéal aussi pour les appartements en location.

Merci d’envoyer le coupon à: Geberit Ventes SA, Soorpark, CH-9606 Bütschwil. Plus d’infos sur www.i-love-water.ch ou au 0800 432 432.

SPII09

J’aimerai tester le système de douche durant 30 jours pour seulement CHF 300.– Prénom:


22 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

«J’étais un père et un mari violent»

Il s’est emporté, a insulté sa femme et a tabassé ses enfants. Aujourd’hui, Stéphane regrette. Après avoir suivi une thérapie, il tente de se reconstruire. Témoignage.


RÉCIT DRAME FAMILIAL

A

vec le temps, j’ai compris que la faiblesse est une faute. Et la violence, c’est une faiblesse.» De sa voix étonnamment douce, Stéphane*, bientôt 50 ans, un grand gaillard au regard franc et à la démarche tranquille, raconte son histoire, difficile, cruelle. Celle qui l’a amené un jour à pousser la porte de l’Association VIRES, spécialisée dans le traitement et la prévention des violences exercées dans le couple et dans la famille. Sa femme est partie avec les enfants en lui demandant d’aller consulter un psy: «J’ai obéi, sans y croire. Quand on est marié, c’est pour la vie. J’ai essayé de sauver notre mariage.» C’était en 2000, après dixsept ans de vie commune. Comment en est-il arrivé là? Stéphane a dû parcourir un long chemin pour comprendre, pour se comprendre. Analyser ses accès de violence, verbale envers sa femme et physique envers ses enfants. A la base, deux notions très différentes dans sa tête. «Une insulte n’était pas grave à mes yeux. J’appelais ça une engueulade. J’estimais que c’était ma façon d’être et qu’il fallait m’accepter ainsi.» Il crie fort, répond par des «gros mots» à ce qu’il considère comme des agressions de sa femme. Des altercations peu fréquentes, mais brutales. «Je parlais peu, ça l’énervait. Ni elle ni moi ne sommes de grands parleurs d’ailleurs. Nous ne savions pas communiquer. Nos disputes étaient devenues des jeux.»

Dépassé par les événements

Des jeux malsains qui ont débuté après la naissance de leur troisième enfant. Bien qu’il ait maîtrisé la situation, Stéphane s’est senti dépassé par les événements. Au travail dix heures par jour, refusant toute aide financière de l’Etat, «j’ai horreur d’être assisté», il trime et rentre éreinté. «Je me sentais seul. J’avais l’impres-

«Mon père m’a tabassé jusqu’à ce que je perde connaissance»

sion de devoir tout gérer moimême et qu’en plus ma femme cherchait à compliquer la situation. Du coup, je haussais le ton.» Il lui arrive de casser des objets d’énervement. Les bêtises de ses enfants l’agacent. Alors, il frappe. Comme l’ont fait ses parents durant son enfance. «Le schéma habituel», dévastateur. Un père et une mère aux rapports conflictuels, qui avaient du mal à s’en sortir financièrement et qui le cognaient. «Je n’en ai jamais voulu à maman, mais beaucoup à mon paternel. Son degré de violence est devenu inadmissible. Un soir, j’avais 16 ans, il m’a tabassé jusqu’à ce que je perde connaissance.» Son regard s’embrume. Pause. Ses souvenirs d’adolescence remontent à la surface. Autonome à 14 ans, pour «ne pas être une charge, mais je rêvais d’aller à l’université», il travaille en tant qu’aide-maçon. «Et sur les chan-

tiers, on picole. L’alcool a joué un rôle dans ma vie, même si j’essaie encore de le minimiser. Il m’a rendu agressif. Ma jeunesse, je l’ai bue…» Stéphane se rappelle un rendez-vous galant, manqué parce qu’il s’est endormi, complètement saoul. La belle ne lui a pas pardonné. «Un grand regret. Avec elle, on ne s’est jamais engueulé, sourit-il. Pour la première fois de mon existence, j’ai eu le sentiment d’avoir loupé le coche.» Quand il se marie, quelques années plus tard, il songe à la jolie famille qu’il va pouvoir fonder. Mais son passé le rattrape. Les coups pleuvent, les cris remplacent les rires. «En voulant bien faire, j’ai tout démoli. Je voulais garder mes enfants sur le droit chemin. Leur éducation a été trop sévère.» Des réactions exagérées pour des broutilles, des fessées d’une rare violence, Stéphane s’en veut et souffre de ne pouvoir se contenir. «J’en ai parlé avec eux, lorsqu’ils ont grandi. Parfois, ce sont eux qui ont lancé la discussion. Je me suis excusé. Peut-être pas assez…» Aujourd’hui, le quadragénaire parvient à différencier une fessée «éthique», qui essaie d’inculquer des valeurs à l’enfant (lire l’encadré), d’une crise de brutalité.

Aucune communication régulière

Et saisit aussi la portée des mots, leur cruauté, la notion de «violence psychologique» qui laisse des traces. Les premiers essais de thérapie de couple n’ont pas fonctionné. Les points de vue des époux divergent quant à la manière d’aimer. «Nous avions une certaine complicité avec ma femme, mais aucune communication régulière ni profonde. C’est facile de dire que c’est de la faute de l’autre. J’admets ma part de culpabilité.» Son passage chez VIRES lui a permis de concevoir l’ampleur de ses propos, vulgaires et insultants. «Les travaux en

| 23

groupe m’ont enseigné qu’il ne faut pas banaliser la violence, quelle qu’elle soit. 70% des séances de l’association servent à rendre les hommes conscients de leurs actes. Humainement, j’ai énormément appris.» Un suivi psychologique, des dialogues avec d’autres hommes agressifs, leurs conseils, un partage qui l’a aidé à reprendre confiance en lui et à se forger une estime de soi. Un an et demi de thérapie. Stéphane aperçoit le bout du tunnel. Les violences physiques s’évanouissent, «je n’ai plus touché un seul de mes enfants depuis», l’espoir renaît, malgré quelques disputes éparses. Après plusieurs épreuves durant son mariage, dont la disparition d’êtres chers, Stéphane ne rechute pourtant pas dans la spirale de la brutalité. Sa foi l’a aidé. «Dans la vie, vous n’allez pas être éprouvé par plus que ce que vous pouvez endurer. Cette affirmation biblique m’a donné de la force.» La famille s’est soudée devant les épreuves. Une dernière fois. Toutes les tentatives de réconciliation du couple échouent. Madame quitte le foyer définitivement et exige la séparation. «Elle n’a plus que du mépris à mon égard. Ma plus grande défaite: ne pas avoir réussi à atteindre l’harmonie. Celle qu’il n’y avait pas dans mon enfance, à laquelle j’ai toujours aspiré.» Un constat d’échec, certes. Cependant Stéphane ne considère pas que sa vie soit terminée. «Quand on se retrouve dans une telle situation, on mérite son sort. Je suis responsable. Il faut chercher en soi ce qui est correct et ce qui ne l’est pas. Et puis, une fois que tout est détruit, on ne peut que reconstruire…» Virginie Jobé Photos Dorothée Baumann / Plainpicture *Prénom d’emprunt

Lire la suite en page 24


24 |

RÉCIT DRAME FAMILIAL

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Ils apportent une aide précieuse A Genève, l’Association VIRES accueille des auteurs de violences domestiques et leur offre un soutien thérapeutique. Six sortes de brutalités sont prises en compte: les violences physiques, verbales, sexuelles, psychologiques, contre les objets ou les animaux et les violences économiques. «Nos définitions de la violence ne sont souvent pas les mêmes que celles des hommes qui viennent à nous, souligne Anne-Marie von Arx-Vernon, 60 ans, thérapeute de famille et présidente de l’association genevoise. Les humiliations et disqualifications de la partenaire ne sont pas forcément graves pour eux.» Denis Chatelain, 57 ans, psychothérapeute et co-fondateur de VIRES, ajoute qu’il est aussi important d’identifier le degré de violence. «L’état émotionnel de l’auteur, qu’il insulte ou qu’il frappe, est un indicateur important pour moi. Est-ce intentionnel ou une forme d’impulsivité? Souffre-t-il ou est-il satisfait après avoir été brutal?» Pour comprendre, les psychothérapeutes doivent entrer dans l’éthique de l’auteur de violences. Voir s’il arrive à faire une distinction entre ses différents actes. Notamment lorsqu’il frappe ses enfants. Ce qui implique la problématique des fessées et des gifles. «La protection des enfants doit être au centre des préoccupations des thérapeutes, dès lors qu’il s’agit de violences et non d’une situation conflictuelle. Un homme qui sait nuancer et reconnaître quand il sort de ses gonds a déjà réalisé un travail sur lui-même.» En s’excusant auprès de l’enfant, en montrant qu’il a une éthique, le père prouve qu’il a des valeurs. Mais pour en arriver là, cela demande du temps et de la persévérance. En 2008, sur 95 cas, 35 hommes sont arrivés sous contrainte dans le cadre d’une décision de justice. Les autres se sont rendus à l’association de

leur plein gré. «Certains viennent même avant d’avoir commis des actes de brutalité. Ils aiment leur femme, ont une vie de famille qui leur permet de se ressourcer et ont peur de tout perdre.» Ce que VIRES leur propose: une thérapie individuelle ou en groupe. Et si c’est possible, en couple également. «Cela reste rare, indique le psychothérapeute. Il faut que les deux veuillent continuer à vivre ensemble.» Et Anne-Marie von Arx-Vernon d’ajouter: «La plupart des couples se séparent. La thérapie reste utile pour leur prochain couple. Afin de ne pas reproduire le même schéma.» Une femme victime de violence peut rester des années auprès de son partenaire, persuadée que son amour va le changer. De son côté, un homme devient agressif souvent parce qu’il est effrayé par le conflit. Parler lui coûte. «Il

confond fréquemment violence et conflit, déclare la thérapeute. Il se dit, si elle n’est pas d’accord avec moi, cela signifie qu’elle ne m’aime pas. En réponse, il frappe. Ces hommes éprouvent des difficultés à soutenir un vrai conflit.» Denis Chatelain constate que les pères

«La plupart des couples se séparent» peinent à trouver leur place lorsqu’ils ont des enfants. «Ils travaillent et sont là sans véritablement être là pour l’enfant. La femme peut devenir toute-puissante à leurs yeux, ils se sentent infantilisés et frappent

pour reprendre le pouvoir.» Au foyer de VIRES, la majorité des hommes souffrent de dépendances, à l’alcool, aux drogues et sont parfois dans des situations inextricables. «Vous seriez étonné de voir combien vivent dans leur voiture, parce que expulsés de leur domicile», affirme le psychothérapeute. Anne-Marie von Arx-Vernon précise: «Nous ne sommes pas là pour juger ni éduquer. Tous les individus ont la même valeur. Certains accomplissent un parcours magnifique. Ils comprennent et reconnaissent les éléments déclencheurs.» Quelques-uns reviennent après plusieurs années, lorsqu’ils recommencent une vie de couple, pour être sûrs qu’ils pourront se maîtriser. «Pour nous, c’est un signe de réussite.» Infos: www.vires.ch

Denis Chatelain et Anne-Marie von Arx-Vernon, de l’association VIRES.


Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

| 25

Robinson Crusoé, c’est nous Jean-François Duval, journaliste

Je viens de relire Robinson Crusoé de Daniel Defoe paru en 1719, 400 pages dans l’édition intégrale. Je me suis aperçu que Defoe n’y va pas avec le dos de la cuillère, qui fait passer vingt-six ans à son Robinson sur son île déserte (sur le même sujet, les cinéastes d’aujourd’hui, voyez Seul au monde avec Tom Hanks, sont plus timorés). On sait que Defoe a tiré son roman de l’histoire véridique du marin Selkirk qui se fit volontairement débarquer sur une île, comme vient de le faire, pendant trois cents jours, le Valaisan Xavier Rosset, revenu en juillet dernier de Tofua à Verbier. Où l’on voit que la tentation de jouer aux Robinson hante terriblement le cœur de l’homme . Jules

Verne traita à sa manière le thème dans L’Ile mystérieuse, Thoreau dans Walden, Cormac Mac Carthy dans La Route. Et quantité de jeux de téléréalité se font une joie de recréer ce type de situation, de manière factice. J’y rangerais même notre rêve de conquérir Mars, tant nous avons la nostalgie de l’entreprise qui fut celle des premiers hommes: tout bâtir à partir de rien. Voir comment l’on se débrouillerait, privé de tous les apports de la civilisation et des avantages de

la vie en société. A quelles valeurs essentielles, aussi, nous en reviendrions? A noter que la plus grande terreur de Robinson Crusoé sera de découvrir, au bout de dix-huit

ans, «le vestige d’un pied humain» imprimé dans le sable de la plage – preuve indubitable qu’il y a, ou qu’il y a eu très récemment, un autre être humain sur «son» île. Rien n’épouvante autant l’homme que la présence de l’homme, chose qu’on peut comprendre. Le pire cauchemar de Robinson se réalisera lorsque des cannibales viendront faire rôtir et déguster leurs prisonniers sur l’une des parties de l’île. A lire Robinson, on comprend que si nous lançons dans l’espace des messages à l’attention des extraterrestres, c’est que nous avons la belle garantie qu’ils vivent à des années-lumière et que tout contact physique est exclu. Dans Robinson Crusoé, Defoe ne cesse de répéter cette leçon: du pire, sachons tirer le meilleur. Robinson en arrive à remercier la Providence de l’avoir jeté sur son île. En limitant ses désirs et son imagination (celleci nous pousse sans cesse vers des espoirs qui nous laisseront insatisfaits), il parvient en peu d’années à se considérer comme le plus heureux des hommes. Le vrai désastre, je l’ai dit, c’est quand ses semblables débarquent sur son île.

Pourquoi ai-je eu plaisir à relire Robinson Crusoé? Eh bien, parce que notre situation ne diffère pas tellement de la sienne. La planète regorge de problèmes propres à nous engloutir; l’humanité a bien du mal à ne pas s’entre-dévorer; et la globalisation réduit notre monde à une petite île. Il ne nous reste qu’à faire le meilleur usage possible des débris de tout ce qui nous a portés jusqu’ici, des restes d’un passé disparu. Apprenons donc, comme Robinson, que nous avons bien de la chance d’être des naufragés. Ramassons les petites choses qui viennent journellement s’échouer sur la plage du présent (c’est à quoi s’attachent des auteurs comme Philippe Delerm dans La Première gorgée de bière). Si l’on veut réenchanter le monde, ce ne pourra être que de façon minimaliste. Non pas par de

grands récits (religieux, mythologiques, scientifiques) mais en portant notre intérêt sur des éléments épars, débris des grands vaisseaux qui portaient autrefois notre pensée et nos croyances, choses infimes que notre regard peut s’employer à réenchanter. Ainsi repartirons-nous de zéro. Après tout, ce n’est que la quatrième année de son naufrage que Robinson se surprend à siffloter. La modernité de Robinson, c’est d’être le plus grand des minimalistes.

Publicité

info@handilift.ch info@handilift.ch

info@handilift.ch A votre service 24 heures 7 res jours /7 /7 7 jours


Publireportage

SUZUKI – IDÉAL POUR LA SUISSE, PAYS DES 4 x 4

New Swift 4 x 4 et New SX4 4 x 4 en modèles spéciaux PIZ SULAI pour fêter les 100 ans de Suzuki. Avec plus de 20 modèles 4 x 4, le N˚1 des compactes se présente aussi comme le spécialiste des 4 x 4 par excellence.

limited edition

Les modèles à succès et fort appréciés New Swift et New SX4 maintenant comme modèles spéciaux 4 x 4 PIZ SULAI particulièrement attractifs, avec pack sports d’hiver exclusif et bénéfice anniversaire jusqu’à 2 900 francs

Suzuki, le N˚ 1 des compactes, enrichit son programme de modèles 4 x 4 pour la Suisse de deux modèles spéciaux 4 x 4 extrêmement attractifs: en tant que modèles spéciaux limités, aussi bien la New Swift 4 x 4 PIZ SULAI que la New SX4 4 x 4 PIZ SULAI offrent un pack sports d’hiver exclusif avec bénéfice anniversaire jusqu’à 2 900 francs. Toutes deux séduisent par de faibles valeurs de consommation respectives de seulement 6,2 l / 100 km et 6,5 l / 100 km. La New SX4 4 x 4 PIZ SULAI est également disponible en Automatique. En outre, le N˚ 1 des compactes convainc par la totalité de sa palette de 4 x 4: de la Jimny, 4 x 4 leader écolo, aux compacts

New SX4 Compact Sportswagon avec 4 x 4 à 3 modes, pouvant passer de la traction avant au mode 4WD Auto ou mode 4WD Lock

2WD

4 x 4 de luxe incarnés par le modèle porte-drapeau Grand Vitara, ces 4 x 4 combleront les attentes des plus exigeants. Un choix vraiment prédestiné pour le pays des sports d’hiver qu’est la Suisse! Et 4 x 4 raisons de plus de tester maintenant, chez votre représentation Suzuki, la palette de 4 x 4 la plus diversifiée de Suisse. Avec plus de 20 modèles 4 x 4 et de nouveaux moteurs efficaces, la Suzuki est la voiture parfaite pour les routes suisses: émotion compacte allant de pair avec un budget réduit, cela convainc, comme le prouve le succès remporté par Suzuki en Suisse. Pour les conditions de circulation en Suisse, le premier constructeur de voitures compactes propose le véhicule idéal pour chaque besoin. Du SUV le moins cher de Suisse, à savoir la Jimny, 4 x 4 leader écolo, en passant par les populaires Swift et SX4 4 x 4, et sans oublier les nouveaux modèles Grand Vitara encore plus efficaces, le N˚ 1 des compactes prouve qu’un 4 x 4 peut à la fois être pratique, sûr et économique. Tout à fait dans l’air du temps, comme le prouve aussi la consommation exemplaire de 6,8 l / 100 km du parc de véhicules. Dans l’air du temps en Suisse Le N˚ 1 des compactes crée les tendances, que ce soit pour les 4 x 4, les moteurs diesel ou les concepts de véhicules éprouvés comme la Swift ou la SX4. Avec plus de 200 représentations, Suzuki est présent partout et est un gage de qualité parfaite avec une garantie de mobilité et d’usine de trois ans.

4WD Automatic

Suzuki 4 x 4: quatre systèmes de 4 x 4 différents en cours Suzuki, en tant que pionnier du 4 x 4 et l’un des constructeurs de 4 x 4 les plus expérimentés, propose les propulsions 4 x 4 les plus modernes. Ce faisant, il recourt au total à quatre concepts de 4 x 4 différents: du 4 x 4 pour la Swift au 4 x 4 à 3 modes variables pour la SX4, en passant par les propulsions 4 x 4 de la Grand Vitara et de la Jimny, qui possèdent en plus une boîte de réduction. Toutes ont en commun l’avantage de vous amener en toute sécurité à destination, même quand les conditions de circulation sont difficiles.

4WD Lock


NOUS FÊTONS, VOUS PROFITEZ:

MODÈLES SPÉCIAUX 4 x 4 SUZUKI PIZ SULAI Pack exclusif sports d’hiver pour fêter l’anniversaire «100 ans de Suzuki» Suzuki, le pionnier du 4 x 4, fête cette année son 100e anniversaire. Un chiffre qui rend fier et une bonne raison de vous faire un cadeau d’anniversaire: profitez maintenant, avec nos modèles spéciaux 4 x 4 PIZ SULAI, de bénéfice anniversaire jusqu’à Fr. 2 900.–

New Swift 4 x 4 PIZ SULAI

New SX4 4 x 4 PIZ SULAI

Plus-value Fr. 3 000.– Supplément Fr. 500.– Votre bénéfice Fr. 2 500.–

Plus-value Fr. 3 400.– Supplément Fr. 500.– Votre bénéfice Fr. 2 900.–

New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 22 490.–

New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 29 490.– New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 Automatique PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 30 990.–

Limitierte Serie. Nur solange Vorrat.

Votre pack exclusif sports d’hiver PIZ SULAI Appareil sport high-tech Suzuki Balancer, 4 roues d’hiver complètes (pneus de marque premium sur jantes en alu), support de base, porte-skis pour 4 paires de skis ou 2 snowboards, set hiver comprenant 2 bonnets, 2 cache-nez, 1 sac à dos et 1 paire de lunettes de ski, baguette marchepied PIZ SULAI, tapis Deluxe avec logo PIZ SULAI, porte-clés PIZ SULAI, design extérieur PIZ SULAI spécial Modèles spéciaux en série limitée. Jusqu’à épuisement du stock.

New Swift, la révolution compacte dès Fr. 15 990.– Avec 8 modèles, la révolution compacte pose des jalons dans la classe des compactes: sécurité révolutionnaire, design Compact-Box révolutionnaire, confort révolutionnaire. Optez maintenant pour la Swift de vos rêves. La Swift 4 x 4 est également réputée comme étant l’un des 4 x 4 les plus économiques du marché. Gamme dès Fr. 15 990.– (New Swift 1.3 GL, 3 portes) New Swift 5 portes dès Fr. 16 990.– (New Swift 1.3 GL, 5 portes)

New Jimny, le 4 x 4 leader écolo dès Fr. 19 990.– Selon le TCS, le SUV turbodiesel à la consommation la plus sobre. Culte et tendance à la fois, voiture ludique et utilitaire en une. Imbattable en terrain difficile, maniable en ville. Aussi en Automatique. Gamme dès Fr. 19 990.– (New Jimny 1.3 Country 4 x 4, 3 portes) Demandez à votre représentation Suzuki des renseignements sur les modèles Anniversaire 100th Anniversary Edition avec bénéfice anniversaire de Fr. 3 000.–.

New SX4, le Sportswagon compact dès Fr. 21 490.– Dans un nouveau design et aussi en version 4 x 4 Automatique: en tant que crossover 4 x 4, la New SX4 Compact Sportswagon brille par son 4 x 4 à 3 modes ou comme traction avant. En turbodiesel avec filtre à particules ou avec moteur à essence. Un concept de véhicule inédit qui associe plusieurs voitures en une. Dynamique sportive incluse. Gamme à partir de Fr. 21 490.– (New SX4 1.6 GL Streetline, 5 portes)

New Grand Vitara, le compact 4 x 4 de luxe dès Fr. 29 990.– La gamme porte-drapeau de Suzuki convainc avec des valeurs de consommation très faibles, un confort maximal et un large choix allant du turbodiesel compact au luxueux V6. Propulsion 4x4 souveraine, design élégant, équipement exhaustif et charge remorquée de 2 000 kg caractérisent les modèles Grand Vitara. Gamme dès Fr. 29 990.– (New Grand Vitara 1.6 GL 4 x 4, 3 portes) New Grand Vitara 5 portes dès Fr. 35 990.– (New Grand Vitara 2.4 GL Top 4 x 4, 5 portes) Demandez à votre représentation Suzuki des renseignements sur les modèles Anniversaire 100th Anniversary Edition avec bénéfice anniversaire de Fr. 4 400.–.

L’avenir roule en Suzuki. Et vous? Bon pour plus d’informations. Modèles spéciaux PIZ SULAI New Swift

Nom

Prénom

Rue/n˚

NPA/Localité

Téléphone

E-mail

New SX4 New Jimny New Grand Vitara Gamme Suzuki

À compléter et à renvoyer par fax ou par courrier à: Suzuki Automobile Schweiz AG, Industriestrasse, 5745 Safenwil, fax 062 788 87 91, info@suzukiautomobile.ch

Migros-Magazin

Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant. Modèles représentés: New Swift 1.3 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 22 490.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6,2l/100km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 147g/km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4 PIZ SULAI, 5 portes, Fr. 29 490.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6,5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 149 g / km; New Swift 1.3 GL Top, 5 portes, Fr. 19 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 5,8 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 140 g/ km; New SX4 1.6 GL Top 4 x 4, 5 portes, Fr. 28 990.–, consommation de carburant mixte normalisée: 6,5 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 149 g / km; New Jimny 1.3 GL Top 4 x 4 100th Anniversary Edition, 3 portes, Fr. 23 990.– + Fr. 500.–, consommation de carburant mixte normalisée: 7,2 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: D, émissions de CO2: 171 g / km; New Grand Vitara 2.4 GL Top 4 x 4 100th Anniversary Edition, 5 portes, Fr. 35 990.– + Fr. 1 500.–, consommation de carburant mixte normalisée: 9,0 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: D, émissions de CO2: 208 g / km, moyenne pour l’ensemble des marques et modèles de voitures neuves en Suisse: 204 g / km. Tous les prix indiqués sont des recommandations sans engagement.

www.suzuki.ch Le N° 1 des compactes


28 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

«Je trouvais Johnny trop jeune pour moi» Sylvie Vartan sort un nouvel album, «Toutes peines confondues», et sera le 7 octobre en concert à l’Arena, Genève. Rencontre à Paris et retour sur une vie de nomade.

S

ortie le 14 septembre du nouvel album de Sylvie Vartan, Toutes peines confondues. Ces chansons seront de celles qu’elle interprétera cet automne à l’Olympia, à Sofia, à Istanbul et à Genève, en attendant peut-être le Japon où on l’adule. Douze chansons comme faites sur mesure pour l’une des grandes stars de la chanson française, icône des sixties au même titre que Johnny Hallyday ou Françoise Hardy. Avec Je chante le blues qui ouvre l’album, même Carla Bruni a voulu être de la partie: «Elle est venue au studio et elle m’a proposé cette chanson, qu’elle m’a chantée, très joliment, comme elle sait le faire», nous raconte Sylvie. Le point le plus fort, à notre goût, reste cependant Toutes peines confondues. Pourquoi? Parce que musicalement et existentiellement, cette chanson résume très bien la vie et la carrière de Sylvie. A lire votre autobiographie, «Sylvie entre l’ombre et la lumière», on a le sentiment que la vraie vie, pour vous, c’étaient vos huit premières années en Bulgarie.

C’était surtout une vie en dehors du temps, un peu irréelle... des années qui sont comme une île protégée dans ma mémoire, dans mon cœur. Je m’y réfère toujours, tant elles ont été importantes pour moi: les premières années d’une vie, c’est ce qui vous structure, qui vous construit. Et j’ai des souvenirs extrêmement précis, peutêtre parce que j’étais très heureuse, très aimée: la vie avait quelque

chose d’éternel. Tout était nimbé de bleu, de jaune, de soleils magnifiques, de chaleur... Il y avait mon grand-père, ma grand-mère... Puis le joug soviétique est devenu de plus en plus lourd. A l’école on nous faisait prier Dieu afin qu’il nous donne des bonbons. Aucun succès. Ensuite on devait prier

«Je n’étais en rien la petite Française type!» Staline et là, pluie de bonbons!... En 1952, mon père est enfin parvenu à nous faire sortir de Bulgarie. Mon père, ma mère, mon frère et moi, nous avons débarqué Gare de Lyon, à Paris, avec une seule malle d’osier... Malgré vos conditions de vie difficiles à Sofia, puis à Paris, le noyau familial était très soudé.

Oui. Un noyau indivisible. Nous ne connaissions personne à Paris, vivions à quatre dans une seule pièce, hôtel d’Angleterre, près des Halles, où mon père, qui avait une âme d’artiste – il jouait du piano, sculptait – a travaillé dur pendant dix-huit ans pour un tripier. Je ne parlais pas le français. Nous étions comme des ovnis dans un monde complètement différent de celui que nous avions connu. On vivait les uns sur les autres, et les uns avec les autres. Tout ce qu’on

avait, c’était l’amour. Et c’était l’essentiel. On peut traverser toutes les épreuves si l’on a ça, l’amour des siens qui donne la confiance et la force. C’est votre frère Eddie qui infléchit le cours du destin familial.

Tout à fait. Il jouait de la trompette, était passionné de jazz, hantait les clubs et, avant de devenir directeur artistique chez Decca, il s’est vite lié avec des gens comme Frank Ténot et Daniel Filipacchi qui animaient les émissions Pour ceux qui aiment le jazz et Salut les copains. C’est mon frère et Filipacchi qui, alors que j’avais 16 ans, m’ont demandé de sécher les cours un après-midi pour remplacer la chanteuse Gillian Hills et donner la réplique à Frankie Jordan dans Panne d’essence, qui fut un hit l’été 1961. C’est ce tube qui m’a lancée. Eddie débarque, vous lance: «Sylvie dépanne-nous cet après-midi!» Vous chantez sur «Panne d’essence»... Bref, vous démarrez grâce à une panne...

Oui, c’est ça... (rire). Mon frère avait beaucoup d’humour.

Lorsque vous êtes devenue une «idole des jeunes», le public vous prenait pour la jeune Française moyenne... Les filles adoptaient votre coiffure, votre look... Or, vous étiez tout sauf une Française moyenne... Quel paradoxe!

Oui c’est drôle. Même à l’école, j’étais atypique, avec une ou deux amies seulement. Quand je me


ENTRETIEN SYLVIE VARTAN

| 29

suis mise à chanter, nous passions pour des rebelles... mais j’étais tout le contraire d’une rebelle! Pas du tout en phase avec les révoltes des jeunes de l’époque. Je n’ai jamais eu de crise d’adolescence, mes parents étaient pour moi des modèles de courage et d’abnégation. Du fait de l’exil, je me sentais beaucoup plus mûre que les jeunes de mon âge. Immigrée, lycéenne célèbre à 16 ans, vous aviez la phobie du regard des autres, non?

Oui! Je n’ai jamais aimé me faire remarquer. C’est plutôt raté...

Ah, tout à fait (rires). Sitôt que j’ai enregistré Panne d’essence puis Quand le film est triste, les filles de ma classe, et les profs, ne me regardaient plus du même œil. Lorsque, après l’un de ses concerts, Daniel Filipacchi vous invite à souper chez lui et Johnny, vous dites: «Mon Dieu, quel gamin!»

«Je croyais qu’on devenait plus coriace avec les années. Mais non, je suis plus sensible que jamais.»

(Rires) Je le trouvais trop jeune pour moi – je sortais d’une désillusion amoureuse avec un homme de quinze ans mon aîné. Tous les gens que je connaissais, c’était par l’entremise de mon frère Eddie, qui avait sept ans de plus que moi. Mes copains, c’étaient les siens. Johnny, lui, n’avait que 18, 19 ans... et il trouvait lui-même qu’il n’avait pas le physique d’un homme... Il se trouvait trop mignon, avec un visage d’ange... Lire la suite en page 30


30 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Il vous l’a dit?

Non, mais je le sais, et que ça devait le déranger beaucoup. Il était à la fois très timide et très bien élevé par sa tante Hélène Mar. Et pas plus que moi, il n’était le rebelle, voire le blouson noir que certains imaginaient. Lors de sa première invitation chez vos parents, il se montre désemparé devant un caviar d’aubergines que votre mère a préparé...

(Grand rire) Alors que maintenant il est devenu un aficionado de ce genre de plats!...

Comment ça s’est passé entre votre père, que vous vénériez, et ce tout jeune homme?

Mon père ne le voyait pas forcément d’un bon œil. Johnny, c’était un gamin, hein. On savait que les chaises volaient pendant ses concerts. Mais quand mon père et ma mère l’ont vu, ils ont compris l’abîme qu’il y avait entre la réalité et l’image colportée par les médias, et Johnny a quand même été tout de suite adopté. Sa déclaration d’amour, c’est à Genève que Johnny vous l’a faite! Début 1963, alors que vous passiez à la Salle de la Réformation...

Nous logions à l’hôtel Président. Johnny était si timide qu’il a envoyé son secrétaire Jean-Pierre Bloch frapper à la porte de ma chambre... J’ai ouvert et il m’a dit: «Je crois que Johnny est amoureux de toi...» (rires). Ce qui vous a rapprochés, c’est un effet miroir? Votre statut commun d’«idoles des jeunes»?

Oui, c’est vrai, nous avons eu des trajectoires très semblables. Nous aimions les mêmes choses, les mêmes musiques. Nous étions réunis, portés à tomber amoureux parce que nous vivions la même vie incroyable, le public nous rapprochait, nous unissait. Nous étions si jeunes que nous ne nous en rendions pas bien compte. Mais, avec le recul, et en revoyant les documents d’époque, je vois très bien comme tous ces éléments étaient liés, ne faisaient qu’un. En un sens, on était forcés de s’aimer, poussés

«J’ai très souvent passé de merveilleuses vacances à Wengen.» par toute cette folie, par les expériences uniques qu’on vivait chacun dans sa carrière. Mais très vite après votre mariage en 1965, ça vire mal. A peine êtes-vous enceinte de David en 1966, Johnny fait une tentative de suicide, est très absent...

Nous avons vécu tout cela encore tellement jeunes. Et je crois que quand on est jeune, on est capable de rebondir bien mieux que quand on est plus âgé. Je croyais l’inverse vrai, qu’on s’endurcissait avec l’âge. Mais non. Je suis plus sensible que

jamais. Très vite, ça n’allait pas, mais on est quand même restés dix-sept ans ensemble, contre vents et marées, malgré tous les tumultes, tous les drames, toutes les exaltations, tous les grands bonheurs. A 24 ans, vous sortez défigurée d’un accident de voiture avec Johnny. Vous faites une fausse couche. Johnny ne prend aucune nouvelle, vous trompe... Comment pouvez-vous aller fêter vos 65 ans chez lui, le 15 août dernier, à Saint-Barth? Tout est pardonné?

Je le répète: nous étions alors si jeunes. Nous vivions dans une sorte de tourbillon insensé. Nous avons connu les mêmes émotions, on s’est déchiré, on s’est adoré, on a vécu toute la panoplie des sentiments, si bien qu’avec le temps, lui ayant trouvé son équilibre et moi le mien, la vie que nous avons eue nous rattache toujours et encore, tout comme David, l’enfant que nous avons eu ensemble. Tout ça nous est propre. On ne peut pas renier son passé. Nous sommes comme frère et sœur. Du même tissu. Johnny vous paraissait aussi immature qu’un enfant. Aujourd’hui, a-t-il changé?

Je pense qu’on ne change pas profondément. On est toujours les mêmes. La vie, les expériences vous façonnent d’une certaine façon, mais le noyau reste le même. Moi, je suis toujours la même, juste plus sensible encore. Johnny, lui, a tou-


ENTRETIEN SYLVIE VARTAN Bio express 1944: naissance le 15 août, en Bulgarie. 1952: la famille Vartan s’exile à Paris. 1961: Sylvie Vartan enregistre le duo «Panne d’essence» avec Frankie Jordan. Suivront «Quand le film est triste», «Est-ce que tu le sais», «Tous mes copains»... 1963: rencontre pour la première fois Johnny Hallyday chez Daniel Filipacchi. 1965: mariage avec Johnny Hallyday. 1966: naissance de leur fils David. 1970: accident de voiture de Johnny. Elle est défigurée. Nombreuses interventions chirurgicales. 1980: divorce de Sylvie et Johnny. 1981: elle rencontre à Tokyo le producteur américain Tony Scotti qu’elle épouse en 1984. 1995: elle devient grand-mère (naissance de Ilona, premier des 3 enfants de David). 1997: le couple adopte Darina en Roumanie Tubes: «La plus belle pour aller danser», «2’35 de bonheur», «Comme un garçon», «La Maritza», «Qu’estce qui fait pleurer les blondes?», «L’amour c’est comme une cigarette», «Nicolas»...

«Je voulais être actrice. Plus maintenant. Je suis beaucoup plus libre d’être moi-même sur scène.»

jours eu un mal de vivre qui, de toutes les manières, ne le quitte pas. Ça se traduit différemment, forcément, que quand il avait 18 ans...

Françoise Hardy aussi a connu bien des hauts et des bas avec Jacques Dutronc. Trajectoire parallèle?

En Suisse, à Wengen, fin des années 1970, vous prenez une redoutable résolution...

Sauf qu’elle n’a pas rencontré son Tony Scotti, l’homme de votre vie à partir de 1981?

(Rires). Ah oui! J’y ai très souvent passé de merveilleuses vacances, avec mon amie Michèle. L’été, nous marchions des kilomètres, sac au dos... Wengen, j’adore!...

Là-bas vous concluez un pacte avec Michèle: à 35 ans, vous vous résolvez à vieillir toutes seules, chacune de votre côté, sans homme...

(Grand rire). Mais nous nous trouvions très vieilles! Et une femme devenue célèbre a toujours beaucoup de difficultés à rencontrer quelqu’un de sûr, de fiable, qui vous voit telle que vous êtes vraiment.

Oui, sauf que...

Ben voilà, apparemment non, elle ne l’a pas rencontré. Apparemment aussi, la situation ne lui déplaît pas. Il y a la chance, les opportunités, les rencontres. Mais il y a aussi un choix personnel qui fait qu’on se plaît dans une certaine situation. Quelque part, ça doit être quelque chose dont elle a besoin, à l’inverse de moi. A chacun ses choix personnels, qu’on n’est pas apte à juger. Diriez-vous que vous êtes devenue une femme vraiment épanouie à partir de 40 ans, après votre mariage avec Tony Scotti?

C’est possible, oui. Parce que dès l’âge de 16 ans, j’ai été emportée dans un tel maelström que je n’avais jamais l’occasion d’en revenir à moi, de digérer ce qui m’arrivait. Entre 20 et 30 ans, en principe, on se cherche, on se recentre, on se trouve. Mais moi, célèbre, et mère à 22 ans, je menais de front tellement de choses que je n’arrivais pas à me centrer sur qui j’étais. C’est avec le temps qu’on arrive à savoir ce qui est important pour soi. On sent chez vous qu’il y a toujours eu un immense désir de maternité.

Ah oui! J’ai un énorme besoin du contact avec les enfants, de leur innocence. J’ai eu David et adopté Darina en 1997, je suis trois fois grand-mère, c’est un grand bonheur pour moi! Votre carrière ne vous a-t-elle pas fait un peu passer à côté de la vie?

Non. On ne peut pas couvrir tous les domaines de sa propre vie de façon aussi intense. Il y en a toujours un qui prédomine. J’ai essayé de préserver ce qui est important pour moi, c’est-à-dire avoir des enfants – alors qu’on me répétait qu’il ne fallait surtout pas en avoir. Mes enfants ont été un point d’équilibre pour moi, ça n’a pu qu’enrichir mes

| 31

sentiments et faire de moi une artiste plus complète. Les feux de la rampe, ça n’est pas un univers factice?

Au contraire! Sur scène, on est vraiment qui on est, impossible de tricher. On ne peut chanter que des choses, des sentiments dans lesquels on se reconnaît. Contrairement à ce que j’ai longtemps cru – mon rêve d’enfant était de devenir actrice –, on est beaucoup plus vrai, plus vivant et proche de soi quand on chante que dans un rôle de cinéma, où l’on est tenu d’interpréter. C’est d’avoir gardé pendant un mois Ilona, l’aînée de David, qui déclenche en vous le profond désir d’adoption?

Oui. Tony et moi, nous avons ensuite très vite adopté Darina en Roumanie. Elle a déjà 12 ans aujourd’hui!

A-t-elle connu votre mère, qui fut si importante pour vous, votre grande confidente?

Oui, mais ma mère est décédée il y a deux ans (un temps de silence). A l’âge de 93 ans.

(Petit sourire triste) Il n’y a pas d’âge pour cela. Dans cinq ou six ans, Darina s’envolera déjà...

Il faut le souhaiter, c’est la vie! En même temps, oui, c’est terrible. On a beau vouloir figer, retenir certains moments. Mais ils passent quand même et disparaissent à jamais... On a beau se dire en voyant grandir son enfant: «Sache que cet instant ne reviendra jamais»?

Oui, mais j’aime bien aussi arriver à cette constatation que la vie n’est qu’un abandon. Tout le temps. Tout s’envole, n’est-ce pas? (Grand rire).

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Dukas

www.migrosmagazine.ch Testez en ligne vos connaissances sur Sylvie Vartan.


UN AUTOMNE HAUT EN COULEUR PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ges Pour que vos cour nt plus décoratives résiste ezlongtemps, protég re ci la les avec de de la d’abeille ou avec eux. ev laque pour les ch

4.90

Chrysanthèmes Garden Mums en pot de 12 cm, diverses couleurs

5.90

Calluna en pot de 13 cm, diverses couleurs

1.20

Viola cornuta en pot de 9 cm, diverses couleurs

4.90

Composition automnale en pot de 10 cm

1.90

7.80

Tulipes Chaperon rouge sachet de 10 bulbes

Société coopérative Migros Bâle En vente dans les plus grands magasins Migros.

Courges décoratives, taille moyenne

4.80

Narcisses Tête-à-tête sachet de 10 bulbes


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

| 33

Rêver et apprendre au cinéma

Moteur! La Lanterne Magique commence sa nouvelle saison ces prochains jours. Plus de 25 000 enfants sont attendus dans le plus grand ciné-club de Suisse réservé au jeune public.

U

ne marée humaine sort du métro et se presse en rangs serrés jusqu’au travail. Abruti par son activité monotone, un ouvrier s’endort et se fait aspirer par les roues d’une gigantesque machine. Comment va-t-il se sortir de cet engrenage? C’est la question angoissante que se pose une foule d’enfants au même moment. Cloués à leur fauteuil dans différentes salles de Suisse, ils assistent à la projection du grand classique de Charlie Chaplin Les temps modernes. La Lanterne Magique propose aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir des films de qualité de différentes époques – des classiques de Chaplin aux succès de Disney comme Le monde de Nemo. «Des films qui font rire, rêver et même parfois un petit peu peur», commente Ruedi Roth, coordinateur de la Lanterne Magique. Les séances sont réservées au jeune public et aucun adulte n’y assiste, hormis les animateurs de l’association. «Pour les enfants, c’est l’occasion d’effectuer un premier pas vers l’autonomie et de s’initier au langage visuel tout en s’amusant», explique Ruedi Roth. Dans un monde où l’image est omniprésente, il est plus que jamais utile de sensibiliser le jeune public et d’éveiller son sens critique.

Photos René Ruis, Keystone

Vincent Adatte et Francine Pickel, les fondateurs de la Lanterne Magique, entourés de cinéphiles.

Classique: une scène tirée du film «Les Temps modernes», de Charlie Chaplin.

Quelque 25 000 enfants se rendent aux séances de la Lanterne Magique et visionnent chaque saison neuf films sélectionnés avec soin. En septembre, les projections auront lieu dans 73 salles de

Suisse – dont la Pathé Westside à Berne, nouvelle au programme cette année. Sur le site internet de la Lanterne Magique, on peut découvrir l’histoire du «Chat qui voulait faire un film» qui dévoile aux cinéastes en herbe tous les

aspects d’une production de film.

Christoph Petermann

www.lanterne-magique.org

Sponsoring by

Lanterne Magique Saison 09/10


ACTION

34 |

ACTUALITÉ MIGROS

Musique, maestro! Le coup d’envoi des Migros-Pour-centculturel-Classics sera donné dans quelques semaines. Réservez vos billets!

Q

ui donne une âme à nos cœurs, des ailes à la pensée, un essor à l’imagination, un charme à la tristesse, à la gaieté, à la vie, à toute chose? La musique, bien sûr, selon Platon. Donnez-vous-en à cœur joie avec le programme des Migros-Pourcent-culturel-Classics, dont la saison débute à fin septembre. Migros s’est toujours fait un point d’honneur de promouvoir la culture et la musique en particulier et s’engage depuis plusieurs décennies – les ConcertsClub ont fêté leur soixantième anniversaire l’année dernière et reçu un nouveau nom – dans des domaines non lucratifs. En plus de faire (re-)découvrir des pièces au public, les Migros-Pour-cent-culturel-Classics offrent également une scène à des talents suisses. Cette saison, vous aurez peut-être le plaisir d’écouter Lionel Cottet (violoncelle), Louis Schwizgebel-Wang (piano), Lea Boesch (alto), Reto Bieri (clarinette), Matthias Müller (clarinette) et Oliver Schnyder (piano).

1 RASOIR AVEC 6 LAMES DE RECHARGE* À PRIX BiC - Excellent rapport qualité-prix - Rasage confortable jusqu’à 60 jours** - Excellente qualité de rasage *les recharges BIC EASY ne sont pas vendues séparément **La durée de rasage dépend du type de peau, de poils et de barbe

Achat minimal: Fr. 9.90 Valable du 08.09.2009 au 21.09.2009

Justine Schneider

2.–

Informations et réservations sur le site www.migros-pour-cent-culturel-classics.ch

CHF

Orchestre symphonique de Milan Giuseppe Verdi. Œuvres de Rossini, Verdi, Moussorgski. A Berne (29.9), Genève (30.9), Saint-Gall (1.10), Zurich (2.10) et Bâle (3.10). Orchestre symphonique de Vienne. Œuvres de Beethoven, Mendelssohn, R. Schumann. A Berne (27.10), Genève (28.10), Zurich (29.10) et Lucerne (30.10). Orchestre de chambre de Bâle. Œuvres de Debussy, Ravel, R. Schumann. A Zurich (19.1), Berne (21.1), Genève (22.1) et Saint-Gall (23.1). Orchestre philharmonique royal de Liverpool. Œuvres de Bruch, Grieg, Tippett, Elgar. A Zurich (23.3), Genève (24.3), Berne (25.3), Bâle (26.3) et St-Gall (27.3). Orchestre symphonique d’Etat de Russie. Œuvres de Tchaïkovski, Rachmaninov. A Saint-Gall (25.4), Zurich (26.4), Berne (27.4), Viège (29.4), Genève (30.4). Orchestre symphonique de la WDR de Cologne. Œuvres de R. Strauss, Beethoven. A Lugano (10.5), Genève (12.5.), Berne (13.5), Zurich (14.5) et Lucerne (15.5).

Le petit plus genevois

RABAIS

Concerts de la Série suisse: Camerata Bern. Œuvres de J. S. Bach et C. Ph. E. Bach. (28.11) Orchestre symphonique de Lucerne. Œuvres de Moussorgski, Martinu°, Dvoˇrák. (5.2) 7 617027 860390

Nouveau rasoir BiC EASY

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Saison 2009/2010

NOUVEAUTÉ!

BiC est en vente à votre Migros

Prix des places à Genève: abonnements de 158 à 485 francs, billets de 32 à 92 francs. Tarif Jeunes et étudiants jusqu’à 30 ans, 15 francs. Les abonnements pour les concerts se déroulant à Genève peuvent être réservés auprès du Service culturel Migros Genève 022 319 61 11 du lundi au vendredi de 10 h à 18 h. Dès lundi 14 septembre, les billets seront en vente au Service culturel Migros Genève, au Stand Info Balexert, à Migros Nyon-La Combe et sur www.culturel-migros-geneve.ch


Construisez chez vous la maison de vos rêves: avec un prêt hypothécaire à moins de 2%. Nous offrons des prêts hypothécaires attrayants à des conditions privilégiées. Pour les logements, nous renonçons à la majoration du taux des hypothèques en 2e rang. De plus, vous pouvez régler confortablement les intérêts en deux annuités. Pour en savoir davantage sur nos prestations bancaires, consultez notre site www.banquemigros.ch ou appelez notre Service Line 0848 845 400.

09/09/09

soutenue par

Achat minimal: Fr. 15.– Valable du 08.09 au 21.09.2009

5.CHF

Tous les produits Men Expert

RABAIS

Utilisable dans les magasins Migros de Suisse participants. Si un multiple du montant d’achat minimal est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres réductions.

7

Sur www.menexpert.ch, les hommes montrent le meilleur d’eux-mêmes!

617027 856331

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


36 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

UNE FRAÎCHEUR TOUT AUTOMNALE POIRES

L

e saviez-vous? Le poirier sauvage est originaire de Chine. Arrivé par bateau sous nos latitudes, il est retourné à l’état sauvage, donnant sur ses branches épineuses de petits fruits fibreux. De nos jours, les meilleurs fruits descendent d’ailleurs de cette va-

La poire en bref Consommation annuelle en Suisse: 4 kilos par habitant. Surface cultivée: 898 hectares. Principal producteur: Valais (50% de la production) Transformation: un tiers de la récolte est transformé en jus, en poires séchées et en Birnel (concentré de poires à cidre). Climat: étés chauds et très ensoleillés

Yogourt Belle Hélène, 180 g,

Fr. –.60

riété. La poire est tellement appréciée en Suisse qu’elle caracole en deuxième place du classement des fruits les plus consommés, juste derrière la pomme. Mais elle possède un atout supplémentaire par rapport au fruit du paradis: elle est peu calorique (57 cal pour 100 g) tout en regorgeant de minéraux et de vitamines! La poire étant sensible aux chocs, elle arrive la plupart du temps sur nos étals avec une robe encore légèrement verte et une chair ferme. Quelques jours à température ambiante suffisent pour qu’elle soit parfaitement mûre, à la fois juteuse et parfumée. Délicieuse crue, elle se déguste également cuite, notamment sous forme de potage. Il n’y a d’ailleurs rien de plus savoureux quand les jours raccourcissent et se rafraîchissent… A vos marmites!

La poire, un doux régal La saison des poires est ouverte. Ce concentré de vitamines à la forme rigolote possède un atout de taille par rapport à la pomme: il est peu calorique!

Anna Bürgin

Barres de céréales Farmer Soft Fruity poires, 6 pièces,

Fr. 4.40

Jus de pomme et de poires Nestlé, 5 dl, Fr. 3.20

Poires Williams,

au prix du jour

Photo Frédérique Bidault/Biosphoto

Poires à la sauce au vin rouge, 250 g, Fr. 4.90


EN MAGASIN

Potage aux poires au lard croustillant 1 oignon 100 g de céleri 2 cs de beurre 1 cs de farine 8 dl de bouillon de légumes froid 4 poires Williams (env. 500 g) jus de citron pour badigeonner 1 brindille de romarin 1 dl de demi-crème sel, poivre du moulin 4 tranches de lard cru Par personne environ 5 g de protéines, 19 g de graisses, 23 g d’hydrates de carbone, 1150 kJ/300 kcal Préparation environ 20 minutes Cuisson environ 20 minutes

| 37

POUR 4 PERSONNES

1 Hacher l’oignon, couper finement le céleri. Faire revenir dans le beurre. Parsemer de farine et faire revenir brièvement. Mouiller avec le bouillon. Couper le haut de chaque poire à 3-4 cm de la queue et badigeonner la surface coupée de jus de citron, réserver pour le décor. Couper le reste des poires non pelées en 4, épépiner puis détailler en morceaux. Ajouter au bouillon avec le romarin, laisser mijoter 20 minutes. 2 Retirer le romarin. Mixer jusqu’à obtention d’une consistance onctueuse. Incorporer la crème. Porter à ébullition. Saler, poivrer. Maintenir au chaud. Griller le lard dans une poêle. Laisser égoutter sur du papier ménage. Verser le potage dans des assiettes creuses préalablement chauffées. Entailler les bouts de poires de manière oblique. Y glisser une tranche de lard pour décorer la soupe. Suggestion: remplacer le lard par du tofu fumé pour les végétariens.

Recette de «Cuisine de saison»

Plus d’informations sur www.saison.ch


38 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Cremetta M-Classic, 100 g, Fr. 1.-

Quand je serai grand, je saurai aussi faire du cacao!

Birchermüesli M-Classic, 750 g, Fr. 3.80*

Boisson au cacao M-Classic, 1 kg, Fr. 5.80

Photo Jorma Müller/Styling Beatrice

Hirt

*Disponible dans les grands magasins Migros

Du bon lait

Petits pains au beurre M-Classic, 5 pièces, Fr. 3.10

Petits pains M-Classic, chocolat fondant Cremetta, millefeuilles… tous ces produits sont fabriqués avec le meilleur lait. Une bonne occasion pour Andrea, la Princesse du lait, de jouer son rôle d’ambassadrice des produits laitiers!

La princesse

Elue «Princesse suisse du lait» pour deux ans, Andrea Berger, 27 ans, est une fervente adepte des produits laitiers. La belle apprécie plus particulièrement les articles M-Classic. La gamme n’aurait pas pu trouver meilleure ambassadrice!


EN MAGASIN

| 39

Je partagerais volontiers mon cacao du matin avec la génisse «Lisa».

Millefeuilles M-Classic, 2 pièces, 220 g, Fr. 3.10

Glace vanille M-Classic, 2 l,

Fr. 6.20

Séré M-Classic, pommes, 125 g, Fr. –.70

des produits laitiers L

e 14 mars dernier, la Zurichoise Andrea Berger a été élue nouvelle Princesse suisse du lait parmi douze finalistes. Ce titre lui a été décerné pour deux ans, au cours desquels elle fait la promotion du lait et de la vie rurale en Suisse orientale. En bonne princesse du lait, la jolie hôtesse de l’air

n’a pas besoin d’un café pour se réveiller: une boisson chocolatée avec de l’excellente poudre de cacao et du bon lait lui suffit amplement. Notre séance photo a été un double plaisir pour Andrea, qui est tombée instantanément sous le charme de Lisa, la petite génisse, et n’a pu résister à l’envie de tremper

son doigt dans la boisson chocolatée M-Classic. Si le birchermüesli ou le séré aux fruits M-Classic permettent également de démarrer sainement votre journée, la Cremetta au chocolat au lait et les millefeuilles viendront quant à eux faire le bonheur des gourmands. Anna Bürgin

Imilk nature M-Classic, 8 pièces,

Fr. 1.80

www.migros.ch Plus d’informations sur la nouvelle gamme Migros sur internet à l’adresse suivante: www.migros.ch/m-classic


SUD DE LA TURQUIE 699.notre ble ! e d z e t fi atta Pro b m i x i r p

Vacances balnéaires inoubliables dans un hôtel 1èreclasse directement en bord de mer à un prix d’action très séduisant

à

e 1 semain » lusive c n I l l A « CHF t n e m e l u e partir de s

Prix fix

enfants e pour les

Direct en bord de mer

Vera Club Hotel Mare à Belek

à partir d

CHF 4 t n e m e l u e se

99.-

Ce prix d’action unique comprend toutes ces prestations ! ● Vols de Genève aller et retour avec Sun Express ou Pegasus Airlines, y compris toutes les taxes d ‘aéroport ● Transfert aéroport/hôtel en bus aller/retour ● 7 nuitées au Vera Club Hôtel 1ère classe ● Prestation « All Inclusive » avec tous les repas inclus et boissons gratuites à discrétion ainsi que boissons alcoolisées locales

www.verahotelmare.com

Cet établissement de 1ère classe est très apprécié par sa clientèle de par son emplacement en bord de mer. Dès votre arrivée, vous vous y sentirez à l’aise et serez d’emblée plongés dans une ambiance décontractée. L’hôtel est situé à env. 45 min. de l’aéroport d’Antalya. Toutes les chambres arrangées avec goût disposent de bain/douche, WC, climatisation, réfrigérateur, sèche-cheveux, téléphone, TV satellite, balcon ou terrasse. La longue plage de sable qui s ‘étend est idéale pour les baignades et les sports aquatiques. Dans les superbes jardins, des chaises longues et parasols sont mis à disposition gratuitement. Une énorme piscine avec toboggan ainsi qu’un bassin séparé pour les enfants et un centre de wellness avec sauna, bain turc (hammam) font partie de cette offre variée. Payants : billard, bowling, sports aquatiques, jacuzzi, massages & soins au Spa. Un programme varié d’animations pour petits et grands en journée et soirée animera votre séjour.

● Cocktail de bienvenue lors de la réunion d’information ● Excellente assistance sur place de notre guide francophone

Vacances d’automne avec ensoleillement garanti

Logement confortable

Belek- cette place balnéaire sur la Riviera Turque est appréciée de tous Sensationnel: A 3 heures de la Suisse, un climat agréable, plages sympathiques et une population accueillante et tout ceci à un prix imbattable pour toutes ces prestations offertes, feront de vos vacances d’automne la perle que tout le monde recherche.

Entrée dans le pays Les citoyens suisses ont besoin d’une carte d’identité ou d’un passeport valables.

Tout est inclus ! Ménagez votre porte-monnaie - Durant tout votre séjour tous les repas quotidiens sous forme de buffets somptueux ainsi que les boissons locales même alcoolisées sont gratuites et, à discrétion.

Températures La Riviera Turque peut encore vous offrir de belles vacances automnales avec des températures air/mer très agréables ainsi que de belles journées ensoleillées et est une des destinations préférées des Suisses à cette époque.

Sud de la Turquie Antalya

Belek

Bain turc

Prix d’action exceptionnels Vols le mercredi de Genève Prix en CHF par personne, en ch.double, « All Inclusive » 1 semaine Vera Club Hôtel Mare HHHH (H) Dates de Prix d’action Prix normal départ 30.09.2009 1199.899.07.10.2009 1199.899.14.10.2009 1199.899.21.10.2009 1099.799.28.10.2009 999.699.04.11.2009 999.699.-

Complexe aquatique

Prix fixe pour les enfants ! seulement que CHF

Enfants de 2-12 ans partageant la chambre de 2 adultes ne paient

499.- (max. 2 enfants) Semaine supplémentaire : CHF 299.-

Voyage 4509 Semaine supplémentaire 499.499.499.499.449.449.-

Prestations non comprises : l’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.-/personne Frais de réservation CHF 10.Supplément pr ch.individuelle CHF 249.-

En réservant jusqu’au 4 octobre 2009, vous paierez seulement le prix d’action ! Vos avantages –

✆ 0848 840 905 ou sur internet: www.net-tours-ch

Le plaisir de mieux voyager

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12 h

✔ Des prix très bas grace à la vente directe ✔ Nous sommes membre du fonds de garantie légal après réservation effective ✔ Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net-tours, Glattbrugg


EN MAGASIN

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

| 41

L’automne dans l’assiette

Enchantez vos plats d’automne avec des betteraves cuites. Déjà parées, elles vous évitent d’avoir les mains toutes rouges! LE PLUS D’ANNA’S BEST Les betteraves cuites ne contiennent ni conservateur ni colorant. Cuites et emballées sous vide, ces racines rouges se conservent très facilement.

Avec les betteraves bio Anna’s Best, vous pouvez préparer une salade traditionnelle, mais aussi un très chic carpaccio aux pistaches.

Photo Lotti Bebie

L

a salade de betterave râpée ou coupée en dés est un plat incontournable, en automne comme en hiver. Les betteraves rouges cuites d’Anna’s Best vous permettent de préparer ce classique en un clin d’œil. Mais vous pouvez également les utiliser pour cuisiner d’autres mets délicats, par exemple un carpaccio de betteraves: couper

les betteraves en tranches fines à l’aide d’une mandoline et disposer élégamment sur un plat. Arroser de vinaigre balsamique et d’huile d’olive, saler, poivrer, saupoudrer de pistaches hachées et savourer. Les amateurs de cuisine automnale apprécieront aussi la choucroute et le chou rouge, également disponibles tout prêts à Migros. AKR

Betteraves Be rouges bio ro cu cuites Anna’s Be 1 kg, Best,

Fr 5.10, Fr.

Ch Choucroute cu cuite MM-Classic, 50 500 g, Fr. 3.—


Livraison à domicile gratuite!

1699.– Avant

Téléviseur LCD KDL-40W5500

102 cm 16:9, luminosité 450 cd/m2, contraste 2000:1, temps de réponse 8 ms, syntoniseurs TNT et HDTV intégrés, Bravia Engine, fonction réseau DLNA, True Cinema 24p, mode photo USB, prises: 4 HDMI, USB, PC, Ethernet, composantes, A / V, casque et 2 péritel / 7702.531

1799.–

Technologie 100 Hz

Appareil de construction similaire avec diagonale 116 cm: KDL-46W5500 Fr. 2299.– au lieu de Fr. 2499.– / 7702.532

2 10

cm

Images tirées du DVD «The Tale of Despereaux» © 2007 Universal Studios. All Rights Reserved.

Maintenant

Maintenant

899.– Avant

Maintenant

699.– Avant

999.–

1199.–

Syntoniseur TNT intégré

25%

94

cm

Congélateur MSG 235 ECO A+

Capacité utile 235 l, affichage numérique de la température, valve de décompression, dimensions (h x l x p): 180 x 60 x 61 cm / 7175.012

Téléviseur LCD 37FLHD845 Maintenant

599.– Avant

749.–

Congélateur BA 136 SA+

Capacité utile 136 l, touche de congélation rapide, 1 fond intermédiaire amovible pour les gros emballages de surgelés, dimensions (h x l x p): 120 x 60 x 61 cm / 7175.067

Les offres sont valables du 8.9 au 21.9.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

94 cm 16:9, luminosité 500 cd/m2, contraste 1800:1, temps de réponse 5 ms, EPG, mode Cinema 24p, son surround 20 W, avec support mural, prises: 4 HDMI, USB, composantes, PC, A/V, casque et 2 péritel / 7702.517 Appareil de construction similaire avec diagonale 82 cm: 32FLHD845 Fr. 749.– au lieu de Fr. 999.– / 7702.516


EN MAGASIN

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

| 43

LE PLUS D’ANNA’S BEST

Un bircher pauvre en calories sans fruits en conserve, sucre en poudre, conservateurs ni colorants! Le birchermüesli d’automne d’Anna’s Best est composé de fruits frais, de délicieux yogourt, de fructose et de lait écrémé.

Anna & Max On vous l’accorde, ce n’est pas Anna qui a mis au point le premier birchermüesli voilà près de cent ans, mais le docteur suisse Maximilian Oskar Bircher, qui a d’ailleurs donné son nom à ce müesli. Sa composition était autrefois un peu spartiate (avoine, lait concentré, pomme, eau et beaucoup de jus de citron) et le résultat plutôt acide, mais très bon pour la santé. Max n’a certes pas connu notre chère Anna, mais ses nouvelles créations l’auraient certainement envoûté! Avec ses fruits de saison comme les raisins, les oranges et les quetsches, le birchermüesli saisonnier d’automne d’Anna’s Best éclipserait la recette traditionnelle; d’autant plus qu’il ne contient ni conservateurs, ni colorants, ni arômes artificiels. Pratique: pas la peine d’attendre d’être rentré chez soi pour savourer ce produit, l’emballage contient une cuillère! Birchermüesli d’automne Anna’s Best, 190 g, Fr. 3.—* * en vente dans les plus grands magasins au rayon frais

Publicité

Migros rappelle les manchons «Bestway» En raison d’un défaut du produit, Migros rappelle les manchons «Bestway» destinés aux enfants jusqu’à un an. Leurs coutures sont en effet susceptibles de se déchirer lorsque les manchons sont gonflés ou portés. Le cas échéant, les manchons ne sont plus fixés correctement au bras de l’enfant. Pour des raisons de sécurité, Migros rappelle également le modèle plus grand destiné aux enfants de 1 à 6 ans. Manchons Bestway Safe-2-Swim Manchons Bestway Safe-2-Swim

jusqu’à 1 an de 1 à 6 ans

art. no 4910.397 art. no 4910.398

PV Fr. 5.90 PV Fr. 6.90

Migros prie les clientes et les clients ayant acheté des manchons de la marque Bestway Safe-2-Swim depuis le mois de février 2008 de ne plus les utiliser et de les rapporter dans un magasin Migros ou dans un marché spécialisé SportXX. Le prix de vente leur sera entièrement remboursé. Les manchons défectueux portent l’annotation «008» au niveau de la valve.


44 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Trésors des bois

Qu’est-ce qui pousse dans des cachettes secrètes? Les champignons! Pour les préparer, appliquez les conseils d’Andrea Pistorius, collaboratrice à «Cuisine de saison».

Nettoyage Les champignons absorbent l’eau comme une éponge et en rejettent donc une certaine quantité à la cuisson, de même qu’une partie de leur arôme. Ainsi, il ne faut jamais faire tremper les champignons, mais seulement les rincer brièvement sous l’eau si nécessaire. Sachez en outre qu’il suffit souvent de les nettoyer avec une brosse propre ou du papier ménage, ou de les frotter avec un linge humide.

Conseils de conservation Réfrigération Ne pas utiliser de sachets plastique ni de boîtes hermétiques, mais plutôt un sachet en papier pour conserver vos champignons quelques jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur. Congélation Couper en tranches fines, congeler crus (conservation: 4 mois) ou étuvés préalablement 5 à 10 minutes dans l’huile (conservation: 6 mois). Marinade (vinaigre ou huile) Cuire les champignons dans l’eau salée environ 10 minutes selon leur taille, égoutter. Disposer dans un récipient en verre et remplir de

vinaigre ou d’huile. Ajouter selon les goûts des grains de poivre, une feuille de laurier, une gousse d’ail ou des herbes et bien refermer. Grâce à cette méthode, vous pouvez conserver champignons de Paris, girolles et bolets 6 mois dans un endroit frais. Séchage Nettoyer les champignons, couper en tranches ou en deux (selon la taille). Sécher au déshydrateur ou au four à 45-50° C entre 5 et 10 heures selon la teneur en eau. Les champignons se conservent jusqu’à un an dans un emballage hermétique. Cette méthode n’est pas adaptée aux girolles, qui durcissent. Emploi en cuisine: 15 à 20 g de champignons séchés correspondent à environ 100 g de champignons frais. Réchauffage Avant l’apparition du réfrigérateur, il était préférable de jeter les restes des préparations à base de champignons. En effet, ces végétaux sont principalement composés d’eau et de protéines, une combinaison très fragile, l’oxygène et les bactéries détruisant les protéines et formant des produits de décomposition toxiques. Mais le froid ralentit ce processus. Ainsi, grâce à l’invention du réfrigérateur, réchauffer les champignons ne présente désormais plus aucun risque pour la santé. Mis au frais sans tarder, les restes d’un plat à base de champignons se conservent 24 heures et doivent être réchauffés à 70° C minimum. Ne pas laisser les plats à base de champignons longtemps à température ambiante et ne pas les maintenir au chaud.

Champignons de Paris

Ces champignons tant appréciés sont cultivés toute l’année en Suisse, ils sont toujours de saison! Leur qualité, leur fraîcheur, mais également leur goût exceptionnel s’en trouvent ainsi garantis. Très sains, riches en protéines, en vitamines, en minéraux et en fibres, les champignons de Paris constituent la garniture idéale de nombreux plats. Par ailleurs, ils donnent une grande sensation de satiété sans apporter beaucoup de calories.

Nettoyer les champignons

Les champignons ont la capacité d’absorber de grandes quantités d’eau, qu’ils rejettent ensuite à la cuisson, avec une grande partie de leur arôme. Par conséquent, ne les rincez brièvement sous l’eau que si cela s’avère vraiment nécessaire. Sinon, contentez-vous de les nettoyer légèrement à l’aide d’une brosse.

Photos bab.ch/vario images/StockFood

D

ès ma plus tendre enfance, mes parents ont pris l’habitude de m’emmener en forêt sitôt l’automne venu. Nos regards scrutaient alors inlassablement le sol dans l’espoir de découvrir les champignons tant convoités sous les amas de feuilles. Voici comment conserver et préparer ces gourmandises de la forêt.


FRAÎCHEUR GOUR GOURMANDE. GOURM ANDE. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

à Le raisin se marie . merveille aux noix par er nt te Laissez-vous aux une délicieuse tarte . raisins et aux noix Recette sur www.saison.ch Mot-clé: raisin302

le

40%

kg

3.65

2.90

au lieu de 6.10

Escalopes de chevreuil Autriche, env. 200 g, les 100 g

Raisin Uva Italia Italie, le kg

30%

le

5.50

4.90

au lieu de 7.90

Viande séchée des Grisons importée, prétranchée, les 100 g

50%

10.90 Roses Max Havelaar 50 cm le bouquet de 10 roses

11.–

kg

Poivrons mélangés Pays-Bas, le kg

8.10

au lieu de 9.90

Mélange pour gâteau au fromage en lot de 2 2 x 250 g

au lieu de 22.–

Beignets de pangasius d’élevage, Viêt-nam, l’emballage de 900 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


IRRÉSISTIBLE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

e le Comme tout le mond ka et pri sait, le poivre, le pa nt à le curry accompagne Mais te. merveille la raclet des pourquoi ne pas tenter asaveurs plus méditerr câpres néennes comme des ? ou des figues fraîches

1.75

au lieu de 2.15

Raccard Tradition, en bloc la pièce de 750 g, les 100 g

4.30

au lieu de 5.40

Tous les fruits coupés en barquette Anna’s Best 20% de réduction par ex. dés d’ananas, 350 g

50%

5.85

au lieu de 11.70

Tortellonis à la ricotta et aux épinards M-Classic en lot de 3 3 x 250 g

2.25 2.65 au lieu de

Mini-sandwiches et petits pains au beurre M-Classic –.40 de moins par ex. mini-sandwiches, 10 pièces/300 g

24.90

Orchidées en lot de 3 3 plantes, en pot de 11/12 cm


MENT FRAIS. DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.70 3.30 au lieu de

1.55

Emincé de poulet Optigal de Suisse, au détail ou en barquette, les 100 g

Vacherin fribourgeois doux 20% de réduction les 100 g

3.20

au lieu de 4.20

Pruneaux de la région, la barquette de 1 kg 3.20 au lieu de 4.20 au détail, le kg 3.20 au lieu de 4.20

15.5de019.– au lieu

Rôti de porc dans l’épaule de Suisse, le kg

au lieu de 1.95

7.80

au lieu de 9.80

Tourte forêt-noire entière ou 2 parts 20% de réduction par ex. tourte forêt-noire, 440 g

1.30

au lieu de 2.10

3.50 4.20

Salade pommée verte et rouge de la région, la pièce

au lieu de

Ananas Costa Rica, la pièce

2.40

au lieu de 2.95

Chaumes fromage français à pâte molle, préemballé, les 100 g

Société coopérative Migros Bâle


DES PRIX PRESQ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

50%

4au lie.80 u de 9.90

2.90

au lieu de 3.60

Tous les birchermüesli Heidi en lot de 2, 2 x 200 g par ex. aux baies

Tous les Ice Tea en bouteilles PET 50 cl, 6 x 50 cl, 1,5 litre et 6 x 1,5 litre, par ex. Ice Tea Lemon, 6 x 1,5 litre

2.10

au lieu de 2.70

Tous les biscuits Chocmidor à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un par ex. Chocmidor Carré, 100 g

3.80de 4.80 au lieu

Tous les sirops en bouteilles PET et les concentrés Soda 20% de réduction par ex. sirop de framboise, 1,5 litre

30%

11.20

au lieu de 16.–

Tablettes de chocolat en lot de 10 Lait extrafin, Giandor ou Noir 72%, par ex. lait extrafin, 10 x 100 g

30%

9.10

au lieu de 13.–

Filets de pangasius Pelican surgelés, d’élevage vietnamien, 800 g

4 pour 3

6.–

au lieu de 8.–

Frisettes Tipo M 4 x 500 g

2.85

au lieu de 3.60

Tous les sandwiches et canapés Anna’s Best 20% de réduction par ex. sandwich triangle au thon, 170 g


QUE INDÉCENTS! DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33%

5.–

au lieu de 7.60

Maïs en grains l’emballage de 8 x 340 g

Huile d’olive Don Pablo 50 cl et 1 litre, par ex. 50 cl

3.–

au lieu de 3.80

Mouchoirs et serviettes de démaquillage Linsoft et Kleenex en emballages multiples par ex. serviettes de démaquillage Linsoft, boîte cube, en lot de 2

10.9016.40 au lieu de

Ramequins en lot de 2 surgelés, 2 x 12 pièces

50%

33%

4au lie.3u de56.50

33%

2.35

Toutes les farines spéciales et farines blanches TerraSuisse par ex. farine pour tresses TerraSuisse, 1 kg

1.50

au lieu de 1.90

Tous les snacks pour chiens Asco, Max et Matzinger 20% de réduction par ex. Asco A’Petito au bœuf, 5 pièces/50 g

6.60

au lieu de 13.20

Tous les Orangina en emballages de 6 x 1,5 litre

6.70 8.40 au lieu de

Aliment pour chat Selina en lot de 12 20% de réduction en sachets ou en barquettes, diverses variétés, par ex. Selina avec bœuf, en barquettes 12 x 100 g


ÉCONOMIES PAR POIGNÉES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.90

au lieu de 7.20

Tous les revitalisants textiles à partir de 2 produits 1.30 de moins l’un par ex. Exelia Florence, sachets de recharge, 1,5 litre Valable jusqu’au 21.9

5,2 kg

17.70

au lieu de 29.25

lor Total Pure White ou Co économique en emballage super-

7.95

Lunettes de lecture Pocket avec boîtier noir dioptries diverses Valable jusqu’au 21.9

3 pour 2

4.–

au lieu de 6.–

Papier hygiénique imprégné Soft par ex. Soft Comfort en lot de 3, 3 x 50 pièces

6.30

au lieu de 8.40

Différents produits pH-Balance en lot de 2 25% de réduction par ex. déodorant roll-on, en lot de 2, 2 x 50 ml

30%

18.1de025.90 au lieu

5.–

Cintres le lot de 12 noirs

Tout l’assortiment de es de pyjamas et de chemis me nuit pour femme et hom (excepté M-Budget, de luxe et les articles bénéficiant déjà d’une réduction), me, par ex. pyjama pour fem rs leu cou es ers div en


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Boulangerie/Pâtisserie

St-Albray & Caprice des Dieux fromages français à pâte molle, le duopack de 325 g 5.90 au lieu de 7.60

Gugelhopf classic la pièce de 500 g 3.20 au lieu de 4.–

Valable du 8.9 au 21.9 Le Crémier de Chaumes fromage français à pâte molle, la boîte de 300 g 3.90 au lieu de 7.20

Tourte au citron la pièce de 400 g 4.40 au lieu de 5.50

Céréales Farmer Croc aux baies des bois avec 1/3 de matières grasses en moins, Farmer Croc au chocolat avec 50% de matières grasses en moins et Farmer Croc sans sucres ajoutés 20% de réduction par ex. Farmer Croc aux baies des bois avec 1/3 de matières grasses en moins, 500 g 4.30 au lieu de 5.40

Charcuterie Sélection de saucissons par ex. saucisson Tradition TerraSuisse, Suisse, les 100 g 1.60 au lieu de 2.35

30%

Schublig brun et noir produit suisse, le sachet de 2 pièces, 280 g 6.90 au lieu de 9.90 Roulade de viande de volaille Don Pollo élaborée en Suisse avec de la viande importée, prétranchée, en midi-barquette, la barquette de 150 g 3.– au lieu de 3.70

Conserves Tout l’assortiment de légumes au vinaigre Gundelsheim et Condy 20% de réduction par ex. concombres aux herbes aromatiques, 550 g 1.50 au lieu de 1.90

Fromage Emmental des montagnes Heidi 20% de réduction les 100 g 1.75 au lieu de 2.20 Camembert suisse à la crème 20% de réduction 300 g 4.90 au lieu de 6.10 Fromage d’alpage bernois fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g 2.05 au lieu de 2.50 Valable du 8.9 au 21.9 Fol Epi fromage français à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 2.15 au lieu de 2.65

M-Traiteur Spare ribs de porc du gril, les 100 g 2.30 au lieu de 2.80 Take Two sandwich escalope de poulet avec sauce tartare et 5 dl Mojo viande de poulet du Brésil, la pièce 6.60

Produits laitiers

30%

16.5023.60 au lieu de

Papier hygiénique Hakle en emballages multiples par ex. papier hygiénique Hakle Quilts, 24 rouleaux

Beurre mi-gras Léger en lot de 2 20% de réduction 2 x 200 g 5.10 au lieu de 6.40 Toutes les crèmes au séré le gobelet de 200 g 1.45 au lieu de 1.80 Margarine Col Balance la barquette de 250 g 4.70 au lieu de 5.80 Yogourts Tropic le paquet de 4 x 180 g 2.70 au lieu de 3.40

Hygiène/Cosmétiques Déodorants et gels douche Rexona en emballages multiples par ex. déodorant roll-on Rexona à l’aloe vera en lot de 2, 2 x 50 ml 8.95 au lieu de 11.20

29.90

Couverture Alicia* 100% polyester, diverses couleurs, 150 x 200 cm Valable jusqu’au 21.9

Gourmessa Verrine la pièce 2.80 au lieu de 3.30 Pièces sèches la pièce 1.20 au lieu de 1.40 Tranche yogourt aux baies des bois la pièce 2.20 au lieu de 2.70 Valable du 1.9 au 30.9 Pain du mois: pain aux graines de courge la pièce de 400 g 2.80 au lieu de 3.20 Valable du 1.9 au 30.9 Tourte Stracciatella aux cerises la pièce de 800 g 21.50 au lieu de 25.–

50%

15.90

au lieu de 31.80

Société coopérative Migros Bâle * En vente dans les plus grands magasins Migros et Micasa ou ** M-Electronics.

Piles Energizer Ultra+ AA en lot de 16**


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 21.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 1.50

Mini-kouglof aux noix et au sirop d’érable petit et délicieux, 80 g

NOUVEAU 3.40

Pain paysan bio aux farines de froment et de seigle, pâte au levain. Prétranché, longue conservation, 350 g

NOUVEAU 2.70 Pâte feuilletée rustico à base de farine complète, avec fibres végétales, 320 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 5.90

Gnocchetti Anna’s Best en emballage familial traditionnels mini-gnocchi italiens élaborés à partir de pommes de terre fraîches, 750 g

NOUVEAU 4.20

Salade d’automne Anna’s Best mélange de salades aux couleurs flamboyantes de l’automne, prêt à consommer, 250 g

NOUVEAU 13.90

Bac à compost Compo-box, 7 litres fini les odeurs désagréables grâce aux sacs à compost Compo-bag

NOUVEAU 19.90

Bouquet avec réserv e d’eau la pièce


EN MAGASIN Girolles

Appelée aussi chanterelle, cette variété fait partie des champignons comestibles les plus connus et les plus appréciés. Elle est très robuste et supporte ainsi particulièrement bien les transports. Sa chair offre un intense goût poivré qui s’estompe à la cuisson. C’est préparée de façon traditionnelle qu’elle déploie tout son arôme: étuvée avec des oignons et du thym, mouillée avec de la crème et servie sur un lit de pâtes au beurre. Ce champignon se marie extrêmement bien avec des plats de chasse. Vous pouvez également essayer cette suggestion: étuvez brièvement de jeunes girolles et servez-les avec une délicieuse salade verte ou sur un toast de pain grillé. Un vrai régal!

| 53


54 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

AVANT Un grand ménage n’aurait pas suffi: le salon-salle à manger des Ciny était un méli-mélo de meubles récupérés et usés et les murs n’avaient pas été repeints depuis quinze ans.

Nouveau look pour l’appart de fans de foot Cinquième partie de la série Micasa «Marre de votre intérieur?» A Neuchâtel, le nouveau salon-salle à manger de Colette Ciny et de son fils Christophe porte fièrement les couleurs de Xamax, leur équipe de foot préférée.

Q

uand Colette Ciny, 38 ans, est entrée pour la première fois dans son nouveau salon après l’intervention de l’équipe de Micasa, elle n’en croyait tout simplement pas ses yeux: «Je ne soupçonnais pas l’incroyable potentiel de cet espace. Maintenant, je peux enfin en être vraiment fière.» L’ancienne pièce désordonnée aux vieux meubles de récup’ s’est métamorphosée en un authentique espace convivial: côté salon, un élégant lounge habillé de rouge chic et de noir classique, et côté salle à manger, un espace moderne et organisé mis en valeur par un blanc lumineux et un argent rafraîchissant. L’effet est garanti grâce au nouvel agencement plus harmonieux. La table extensible, qui peut accueillir six à huit per-

sonnes, se trouve désormais directement dans l’entrée, ce qui non seulement facilite le service, mais offre aussi une belle vue sur le balcon. Le sofa a été placé le long du mur sans fenêtre afin de permettre de contempler la verdure à perte de vue, et même d’apercevoir un bout du lac. La pièce que la mère et son fils Christophe, 19 ans, ont présentée au concours Micasa s’est révélée être le défi le plus ardu que l’équipe d’aménagement ait eu à relever dans cette série. Se posait d’abord le problème de la place. L’exlivreuse de journaux, qui perçoit désormais une rente d’invalidité en raison d’une blessure au genou, vit en effet avec son fils dans un minuscule appartement ancien. La cuisine étant petite,


EN MAGASIN

| 55

APRÈS Un cocon hharmonieux i Le nouveau canapé offre un espace pour lire les journaux sportifs ou pour les soirées télé entre mère, fils et amis. Sofa Manhattan 3 places, cuir textile noir,

Fr. 1399.—

Tableau Giant Art, Silver Orbs, 175 x 115 cm, roulé, Fr. 39.90, prêt à suspendre,

Fr. 399.–

Plaid Lara,

Fr. 69.90

Housse de coussins en soie, rouges et gris, la pièce, Fr. 12.90 Lampadaire Otello, Fr. 199.—

Table basse Basso, Fr. 299.– Tapis Infinity Flash, 120 x 170 cm, Fr. 149.– Coupelle décorative en verre Delia,

Fr. 49.90

Commode Cult, haute, 2 portes, rouge, Fr. 399.– Vase Mahre,

Fr. 69.90

Boules décoratives en acier Ang, à partir de

Fr. 4.90

Divers photophores, ex. Systema, la pièce,

Fr. 8.90


56 | Migros Magazine 37, 7 septembre ptembre e 2009 2009

AVANT Trop chargée: cette pièce de ’u grand d 16 m² avait besoin d’un coup de balai. Quant au sol en lino tout abîmé, il méritait lui aussi une cure de jouvence.

les repas sont pris dans le salon, qui ne mesure que 16 mètres carrés et dans lequel Christophe, gymnasien, fait ses devoirs, sur l’ordinateur. Tous deux très actifs au sein du «Tigers 95», le fan-club de Xamax, ils reçoivent souvent et ont donc besoin d’avoir de nombreux sièges disponibles. Deuxième problème: la pièce était complètement surchargée. Les conseillers en aménagement ont dû convaincre la famille d’au moins transférer l’ordinateur dans la chambre de Christophe afin d’avoir un sentiment d’espace et de convivialité, et de se débarrasser du superflu.

Onze amis débordant d’énergie

Troisième problème: l’état des murs et du sol. Colette Ciny a rameuté ses amis de Xamax et des membres de sa famille qui, sur une idée de Micasa, ont repeint et verni les murs et poncé le sol. «Il a fallu un sacré travail d’équipe! souffle l’assistant Michael. Mais le jeu en valait la chandelle: les Tigers ont enfin un joli lounge de supporters en rouge et noir!»

Silke Bender Photos Roberto Ceccarelli Styling Micasa et Uschi Stähl

1

Le souci du détail

Les accessoires et les petits meubles contribuent à l’harmonie de la pièce. 1. Table de salon BASSO,

Fr. 299.—

Tapis Infinity Flash, 120x170cm, Fr. 149.— Coupelle décorative en verre Delia, Fr. 49.90 2. Service à café Theo, dès Fr. 4.90, couverts Julia, 24 pièces Fr. 55.–, pelle à tarte Profile,

Fr. 14.90

3. Pouf poire Pyramide,

Fr. 159.–, table d’appoint Duo, Fr. 79.90, coupelle en verre Viva Fr. 39.90

2


EN MAGASIN

| 57

APRÈS Une place au soleil l il Le nouvel emplacement de la table offre une belle vue sur le balcon et la verdure. Table Webster, armature couleur aluminium, plateau en verre, extensible de 140 à 230 cm,

Fr. 999.—

Lustre Equilibre,

Fr. 159.–

Chaises Bello, cuir salpa blanc, plusieurs coloris,

Fr. 129.–

Sideboard Cult rouge, 2 portes, 3 tiroirs,

Fr. 649.–

3

Le nouveau catalogue Micasa 2009/2010 sort aujourd’hui Rafraîchissez votre intérieur grâce à des idées ingénieuses bénéficiant d’un bon rapport qualitéprix. Le catalogue est disponible dans tous les Micasa. Vous pouvez le commander sur www.micasa.ch et auprès de la M-Infoline 0848 84 0848: lu au ven de 8 h à 17 h, 8 ct./min; de 17 h à 18 h 30 et sa de 8 h 30 à 17 h 30, 4 ct./min.


58 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

NOUVEAU À MIGROS

En forme à chaque pas

Davantage qu’une chaussure de sport élégante, la nouvelle Reebok «Easytone» est une salle de fitness à elle toute seule! Plus besoin de passer du temps à s’entraîner: la semelle spéciale peut augmenter l’activité musculaire des fessiers jusqu’à 28% et celle des mollets et des cuisses jusqu’à 11%. Pour cela, rien de plus simple: il suffit de marcher! Reebok Easytone SF Sunsaa/Go Outside, Fr. 159.–* * disponibles dans les plus grands magasins SportXX

NOUVEAU À MIGROS NOUVEAU À MICASA

Bien à l’abri

Le nouveau vêtement de pluie «Rukka» pour enfant arrive à point nommé pour les jours humides. Le matériau ultra-résistant 100% polyester innovant est de toutes les aventures et offre, en toute élégance, une protection optimale. La capuche des vestes peut être ôtée. Les bandes ou points réfléchissants cousus sur les pantalons et les vestes permettent d’accroître la sécurité. Veste de pluie Rukka pour enfant, 128-164 cm, Fr. 79.90* * disponibles dans les plus grands magasins SportXX

Dans les bras de Morphée

Avec eux, vous serez comme sur un petit nuage: les nouveaux édredons et duvets «Silver Luxe» sont composés des plumes d’oie et de canard les plus pures, affinées avec de l’argent. Intégré dans des microcapsules, l’argent a une action antibactérienne et prévient les mauvaises odeurs. Les plus soucieux de l’environnement seront également ravis de savoir que les couettes sont fabriquées en Suisse et que les plumes ne sont pas prélevées sur des animaux vivants. Duvet Silver Luxe, Fr. 599.—*, édredons, Fr. 99.90* * disponibles dans les plus grands magasins Migros et chez Micasa


Romans à petits prix, rentrée réussie! Maintenant

24.40 CMR Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

Avant

Maintenant

*

27.10*

30.50

Avant

33.90

++ Plu

sPlus

Des p CUMUoints LUS n o8 +

+

Maintenant

29.50*

Avant

Maintenant

27.90*

36.90

Avant

34.90

Un roman français / 7801.410.61302 Le voyage d’hiver / 7801.410.61905

Fragments d’une femme perdue / 7801.410.61310

20%

Mon enfant de Berlin / 7801.410.61662

Les heures souterraines / 7801.410.61315

Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans les M-Electronics et la plupart des magasins Migros. *Cette offre est valable du 20.8 au 28.9.2009.

L’Extrême-Orient avec Holland America Line***** : bien-être et flexibilité en économisant jusqu’à 60%

EXOTISME, CALME, LUXE ET VOLUPTÉ

taxes portuaires incluses

dès CHF

1395.–

07.09. ergoasw.ch

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

MS Volendam*****

DÉPART :

MS Volendam (No. 75): 26.10. – 09.11.2009 (15 jours) Prix (CHF) par personne en occupation double (taxes portuaires incluses) : Cabine

Prix catalogue

Prix joker

Intérieure 2 lits (env. 17 m2) Extérieure 2 lits (env. 18 m2) Extérieure avec balcon 2 lits (env. 26 m2) Extérieure deluxe avec balcon (env. 52 m2)

3180.– 3690.– 5770.– 9300.–

1395.– 1495.– 2595.– 5955.–

3e / 4e lit supplémentaire

sur demande

Majoration occupation individuelle de la cabine Acheminement aller / retour: Vols aller/retour (classe économique) de Genève ou Zurich à Hong Kong, taxes et transferts sur place inclus

100%

1795.–

Majoration business

1995.–

Qualité et valeur ajoutée à votre voyage : à la découverte des charmes du Vietnam et de la Chine à bord du spacieux MS Volendam (le navire est grand mais n’accueille que 1400 passagers), profitez de paysages époustouflants qui s’étendent à perte de vue, d’escales insolites, d’une ambiance décontractée et d’un service attentionné, de cabines vastes et de restaurants et bars raffinés. L’occasion exceptionnelle de découvrir une région splendide sans renoncer au confort et à des prix incroyables ! Neutre & indépendant : Découvrez le nouveau look de notre site www.cruisecenter.ch : une vague d’avantages (réductions CruiseClub à nos fidèles clients) et un océan d’offres sélectionnées spécialement pour vous !

Important : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Prestations incluses : croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires. Prestations non-incluses : voyage aller / retour (cf. tableau), excursions facultatives guidées, pourboires (env. CHF 13.– / par adulte par jour), frais de visa pour la Chine, assurance annulation facultative (entre CHF 75.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

Naviguez sans être menés en bateau !

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch


Publireportage Extrêmement confortables, les MBT à technologie GORE-TEX® permettent d’avoir une démarche et une position debout saines et gardent les pieds au chaud et au sec même par temps froid et pluvieux.

Le plaisir de marcher par tous les temps Que de bonnes nouvelles! Les gens marchent de plus en plus et le walking, une des formes d’exercice les plus saines, est de nouveau à la mode. Mais nous sommes souvent amenés, dans notre vie quotidienne et durant nos loisirs, à marcher sur l’asphalte, le béton et d’autres sols durs. Si l’on porte des chaussures normales, cela sollicite beaucoup les pieds, les articulations et le dos. L’anti-chaussure MBT est différente! Elle permet de marcher et de se tenir debout de manière saine même sur des sols durs et plats. Les chaussures MBT (Masai Barefoot Technologie) possèdent, à la différence des chaussures classiques, une semelle qui répond au besoin d’instabilité. Leur construction assure des sensations agréables, comme si on marchait pieds nus sur du sable, de la mousse ou du gazon. Le port de chaussures MBT améliore entre autres la démarche et la posture, diminue la pression sur le dos et les articulations, fait travailler plus de muscles qu’une chaussure normale, raffermit et modèle le corps. Une nouvelle étude de l’université de Salzbourg a en outre montré que se tenir debout et courir à un rythme lent avec des MBT augmente de 13 % la consommation calorique par rapport à une chaussure classique. Que ce soit pour faire du sport ou au quotidien: il existe désormais un vaste choix de modèles MBT aux designs attrayants. On notera en particulier cette saison les élégantes bottes en cuir (GOTI) pour femmes. Profitez-en avant que les stocks ne soient épuisés. Le nouveau modèle pour femmes MALIZA, proposé dans les coloris noir et marron, se dis-

tingue par son élégance et son confort de port. Le modèle sportif CHAPA GTX Storm vous donne une allure saine et sportive en toute situation. Chez les hommes, le modèle spécial loisirs FANAKA GTX Chipper est un succès avec son cuir nubuk confortable. Après un été à la météo assez capricieuse, espérons que nous aurons de nombreuses journées d’automne dorées et des journées d’hiver lumineuses pour nous promener et nous adonner au walking. Grâce aux modèles GORE-TEX® de MTB, il est facile de ne pas perdre ses bonnes habitudes de marche, même lors de journées froides et humides. Et s’il vous arrive de sauter une séance d’entraînement, n’oubliez pas: avec des MBT aux pieds, vous faites travailler des muscles importants quasiment sans vous en rendre compte. La pause café en station debout, le déjeuner en ville ou le trajet pour se rendre au travail deviennent ainsi un entraînement à petite échelle, mais régulier. MALIZA BROWN

Bouger davantage – les conseils d’un spécialiste Le spécialiste en sciences du sport Marcus Hien vous donne des conseils pour faire un meilleur usage de vos MBT quelle que soit la météo: descendez par exemple une station plus tôt du bus ou du tram, chaussez des MBT pour faire les courses, augmentez d’un cran l’intensité des promenades du weekend. Il en est convaincu: „Porter des MBT au quotidien, c’est faire d’une pierre trois coups: - activer les muscles, - améliorer la démarche et la posture, - soulager les douleurs.“

Vous trouverez de plus amples informations et les références du point de vente MBT le plus proche de chez vous sous: www.mbt.com CHAPA GTX STORM


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 8.9. AU 21.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Ne te laissera pas tomber

3 pour 2

7.90de 11.85 au lieu

Rexona gel douche 3 x 250 ml

Sport

2 in 1

Aloe Vera*

Tropical Power

9.90

9.50

Déodorant aérosol Rexona Invisible Ice, Crystal Clear Aqua 2 x 150 ml

Déodorant Roll-on Rexona Nutritive, Invisible Ice 2 x 50 ml

au lieu de 11.90

au lieu de 12.80

8.95

au lieu de 11.20

Déodorant aérosol Rexona Aloe Vera, Biorythm, Music Fan 2 x 150 ml

8.95 11.40 au lieu de

Déodorant Roll-on Rexona Aloe Vera 2 x 50 ml

* Disponibles dans les plus grand magasins Migros

Rexona est en vente à votre Migros


62 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

RÂPER le zeste des citrons et en exprimer le jus.

VERSER les pots de yaourt

dans un grand cul-de-poule.

AJOUTER 150 grammes de lait condensé.

L’homme qui murmurait à l’or

Depuis l’arrêt du projet Loup suisse, le biologiste Jean-Marc Landry travaille comme consultant entre Entre chiens de bergers et écotourisme.


AUX FOURNEAUX J.-M. LANDRY Secrets de cuisine

quoi pour vous? ➔ Cuisiner, c’est , changer les idées L’occasion de me p tro ne prenne pas pour autant que ça de temps. ➔ Quel est votre La fondue.

plat préféré?

z vous ne mangerie ➔ Qu’est-ce que de? pour rien au mon umatisme qui tra Un s. oli oc Des br enfance. e remonte à ma petit toujours ➔ Qu’avez-vous vous? ez en réserve ch sin, millet, maïs), rra (sa Des féculents and on fait de la indispensables qu ce. course d’enduran iez-vous ➔ Avec qui aimer s? partager un repa ne: le temps nous An ne ag mp co Ma ent, pour nous manque, trop souv retrouver.

D

ans son bureau, juste à côté de l’ordinateur, il a accroché la tête de loup que lui a dessinée une petite fille. Un clin d’œil pour celui qui a consacré la plus belle part de ses jours et ses nuits, ces quinze dernières années, à canis lupus. Depuis ce fameux été 1995 où le prédateur signa son retour en rouge sang sur une centaine de têtes de bétail du val Ferret, depuis cet

eille du loup la France, l’Espagne et la Suisse.

Les ingrédients de la mousse au citron: un dessert facile à réaliser.

| 63

hiver où Jean-Marc Landry saisit le premier cliché du prédateur dans nos contrées – «un hasard et une chance inouïe, puisque l’appareil à peine installé n’avait servi jusque-là qu’à tirer un portrait de chat» – il incarne aux yeux du public LE spécialiste de la bête de légende. Surnommé Monsieur Loup par les médias et sans doute victime de sa popularité même, il a été évincé du projet homonyme en 2004. Cela dit, à chaque apparition de la bête, à chaque hypothèse ou supputation sur sa présence, son nombre ou son comportement, médias et milieux concernés continuent de faire appel à lui, pour ses talents de vulgarisateur, pour la flamme dans l’œil noir de celui qui a fini par ressembler à l’objet de ses travaux: silhouette efflanquée et musclée de coureur de fond, chevelure sombre flottant au vent, visage taillé en creux et en pommettes hâlées. Il est désormais consultant indépendant et travaille entre la France, l’Espagne et la Suisse sur plusieurs projets liés aux patous (ces chiens de protection: montagne des Pyrénées ou maremme des Abruzzes), s’occupe de prévention et de protection du bétail, donne des cours d’éthologie et des formations aux éleveurs ovins et caprins. Le biologiste et éthologue (n.d.l.r.: spécialiste en comportement animal) travaille également à sa thèse, à un mandat du Ministère français de l’agriculture afin d’analyser les cas d’attaques de loups dans le Mercantour et s’est lancé dans l’écotourisme. Pourquoi cet amour animal et comment vit-il les dernières hésitations helvétiques sur ce sujet sensible? D’où tient-il cette fascination qui l’a fait choisir jusqu’au prénom en Lou de son petit garçon? «Le loup ressemble beaucoup à l’homme, c’est un animal à la fois très social et parfois cruel, capable d’amitié comme de perfidie. Ainsi, la première cause de mortalité naturelle du loup en liberté n’est autre que le loup lui-même. A le côtoyer, à vivre parmi les meutes notamment lors de ma formation au Wolf Park, dans l’Indiana, j’ai découvert qu’il est un miroir pour l’humain. C’est sans doute la raison de cette


64 |

AUX FOURNEAUX JEAN-MARC LANDRY

haine profonde, atavique, de cette concurrence entre prédateurs, cette détestation de toujours… C’est aussi la raison de ma fascination. J’aime le pastoralisme et le loup, mais ensemble et dans leur contexte: ce n’est pas mon truc de l’étudier en solo dans les plaines sauvages du Grand Nord.» Ses premiers émois liés à la faune, il les vit lors de ses balades dans le vallon de Saint-Imier de son enfance, découvrant émerveillé son premier chamois à 12 ans: «J’ai d’abord flashé sur le chamois.» Par la suite, il cite sa découverte de la Sierra de la Culebra, à l’extrême ouest de l’Espagne – région où il rêve de s’établir… A la faveur d’une rencontre et d’une amitié nouée avec le chef des gardes-faune Manolin, il voit son tout premier loup. «On dormait sous tente, en plein hiver, ça gelait. Nous venions de repérer des empreintes et un soir, nous l’avons aperçu à cinquante mètres. Je me souviens que Manolin l’a hélé. Il s’est retourné, nous a fixés, puis s’est enfoncé lentement dans la brume.»

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Mousse de citron INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES 2 citrons 8 yaourts nature fermes de 125 g (idéalement de brebis) 150 g de lait condensé quelques feuilles de menthe et un citron vert, pour le décor

Un projet d’écotourisme

C’est dans cette région rurale, menacée de désertification, que JeanMarc s’est lancé dans un projet d’écotourisme, emmenant de petits groupes sur les traces du grand canidé. Un observatoire européen et centre de recherches sur le loup y est en outre en cours de création. «Il s’agit de faire vivre le village et ses habitants, de montrer que le loup peut apporter quelque chose de positif à une région pauvre.»* Sinon, il s’apprête à prendre part à l’Ultratrail, une course de très longue distance reliant Chamonix à Courmayeur, par 6600 mètres de dénivelé et 106 kilomètres… Il a toujours fait de la course, depuis son enfance, avant de préférer les arts martiaux: une discipline qu’il aime, car elle est «une autre manière d’explorer tous ses états d’âme, du malêtre à l’euphorie, et de traverser la nuit seul avec sa lampe frontale. «Au fond, je suis un solitaire et ce n’est qu’au contact des éleveurs que j’ai réalisé tardivement que j’aimais les gens…» Véronique Zbinden Photos Thierry Parel

*www.canis-ovis.com

PRÉPARATION

1) Râper le zeste des citrons et en exprimer le jus. 2) Verser les pots de yaourt dans un grand cul-de-poule, ajouter le lait condensé, les zestes et le jus de citron. Bien mélanger le tout au batteur, en veillant à introduire le plus d’air possible pour rendre

cette mousse aérienne et légère. Dresser dans des coupes et placer au réfrigérateur quelques heures avant de servir. 3) Au dernier moment, décorer avec quelques feuilles de menthe et le zeste ou quelques fines tranches de limette.

DDe savoureuses recettes sur www.saison.ch Po Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 (3 fr. seulement pour 12 numéros)


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 21.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.90 Frutic Lilibiggs Boisson aux fruits rafraîchissante sans sucres ajoutés, avec 8 vitamines, 6 x 200 ml

NOUVEAU 3.90

Proseccoli Lilibiggs vin mousseux sans alcool pour enfants au jus de pomme aromatisé à la framboise, 75 cl

NOUVEAU 7.50

Poulet Mini Zoo Lilibiggs Nuggets de poulet en forme d’animaux du zoo (par ex. lion ou crocodile) surgelés, 400 g/8 pièces

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 5.80 Muffins au chocolat Lilibiggs avec de précieux ingrédients naturels 8 pièces/240 g

NOUVEAU 2.80

Pâtes Lilibiggs e de Pâtes aux œufs à bas semoule de blé dur en g forme de nounours, 500

NOUVEAU 2.45

Yogourts à boire à la fraise Lilibiggs 4 x 100 ml

NOUVEAU 2.80 Miel Lilibiggs pratique à utiliser dans son flacon à presser, 250 g

NOUVEAU 2.55

Petit Suisse Lilibiggs 6 pièces/300 g


MMM… L’HEURE DU GOÛTER APPROCHE! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES UNIQUEMENT DU 7 AU 12.9.2009 OU DANS LA LIMITE DES STOCKS DISPONIBLES.

Sarah Meier y rencontre Simon Ammann. Femme au foyer

50%

1.50

au lieu de 3.–

Muffin tomates et mozzarella la pièce

Forestier communal

50%

1.50

au lieu de 3.–

Tranche à la crème et au marron la pièce

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. A prix avantageux.


Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE

| 67

La 10e édition du Festival d’artistes de rue prendra ses quartiers à Delémont le dimanche 13 septembre.

Trois jours pour fêter le Peuple jurassien

A Delémont, des artistes de rue et, en ouverture, un spectacle inédit de Thierry Meury et Yann Lambiel.

L

a Fête du Peuple jurassien, 62e du nom, occupera le cœur de Delémont du vendredi 11 au dimanche 13 septembre. Les organisateurs renouent avec la tradition en proposant un spectacle le vendredi soir en ouverture des festivités. Les deux compères Thierry Meury et Yann Lambiel mettront le feu aux rires grâce à une revue teintée d’histoire jurassienne. Les deux lascars, connus pour leurs prestations radiophoniques, distilleront leur humour satirique aux plusieurs centaines de spectateurs attendus sous la tente de la cour du Château. Le lendemain, samedi, ce sera la fête aux plus jeunes. De 15 h 30

à 18 h 30, «Au rendez-vous des mômes» accueillera les mistons pour un après-midi d’animations et d’ateliers gratuits. Magie, illusion, marionnettes, contes ou grimages, l’ambiance sera à la récréation et à l’amusement général. En soirée, la réception officielle aura lieu à 19 h, à l’Hôtel de Ville de Delémont. L’invité du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) sera le conseiller national genevois et président des Verts suisses Ueli Leuenberger. A l’instar de ses prédécesseurs politiques, il s’exprimera sur l’évolution de la question jurassienne et sur son caractère suisse. La fête se poursuivra au son du piano de Gé-

rard Kummer, avant de laisser la place à un DJ qui animera le chapiteau jusqu’aux premières heures du lendemain. Qui débutera par la conférence de presse du MAJ avant l’apéritif de la manifestation officielle et le repas de midi. Ensuite, c’est un programme grandiose qui attend le public du 10e Festival international d’artistes de rue, le dimanche, selon les organisateurs. Des huit compagnies connues loin à la ronde, aucune n’est passée par Delémont au préalable. Du jamais vu donc, sauf peut-être à la télé! De 13 h 30 à 19 h, les artistes se produiront à tour de rôle sur les podiums de la vieille ville. Les spectateurs décou-

vriront ainsi un roi du lasso, de la magie ridicule, un duo d’amuseurs publics italiens, une demoiselle à la flamme fatale, des bouffons amoureux, un américain déroutant, des baigneuses au charme sophistiqué, voire suranné, et un numéro d’équilibre époustouflant. Sans oublier quelques surprises, çà et là, au détour des rues. Et, pour les plus résistants des partisans de la lutte jurassienne, Vincent Vallat sera là le soir, accompagné de son instrument à cordes pour leur jouer la sérénade… et signifier aussi la fin de trois jours de liesse. Programme complet: www. maj.ch Jacqueline Parrat


68 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Le collaborateur en point de mire! Migros Bâle mène une enquête de satisfaction auprès de ses collaborateurs.

E

conomiste d’entreprise, Daniel Müller dirige depuis 2001 le département des ressources humaines de Migros Bâle. Avec une équipe de vingt personnes, il veille sur les 3800 collaborateurs de la coopérative. Parmi les tâches confiées à son département, il y a bien entendu le recrutement du personnel, mais aussi la formation et le perfectionnement en fonction des attributions et des personnalités de chacun. Au printemps de cette année et pour la première fois, Migros Bâle a fait réaliser une enquête de satisfaction auprès de son personnel. Les réponses ont été données par écrit en respectant l’anonymat et évaluées par un bureau indépendant. Depuis cette enquête vous avez pu prendre connaissance des évaluations faites. Quel est le pourcentage de réponses ?

Sur les 3330 questionnaires que nous avons envoyés, 1814 ont été retournés à l’Institut de sondage qui les a analysés. Plus de 50% de retours est un chiffre tout à fait réjouissant. Comparé à celui obtenu par d’autres coopératives Migros opérant régulièrement ce genre d’enquêtes, ce chiffre est-il satisfaisant?

Le résultat de Migros Bâle dépasse celui des deux dernières coopératives ayant réalisé cette démarche. Avec notre résultat de 54% exactement, nous nous trouvons dans une bonne moyenne pour ce genre de sondage. Comment et par qui les réponses ont-elles été analysées?

L’enquête a été réalisée par TransferPlus AG. Nos collaborateurs devaient retourner leur questionnaire anonyme directement à cette maison située à Stansstad. TransferPlus nous a alors livré directement l’évaluation effectuée, par départements et divisions. La direction, quelques cadres et le département des relations publiques ont en partie déjà pris connaissance et analysé ces résultats. Quel était le ton général des réponses?

Sur une échelle de 100 points, nous pouvons dire que nous atteignons un taux de satisfaction de 76.

humaines, je considère ces résultats – qui me réjouissent d’ailleurs beaucoup – comme une sorte de miroir. Y a-t-il des résultats moins positifs?

Notre communication interne, la sécurité au travail et la protection de la santé demandent encore des améliorations. Les questions de politique sociale et salariale qui restent – à cause des marges extrêmement faibles – des sujets éternels dans la branche du commerce de détail ne seront pas résolues d’un coup.

Des employés motivés, un capital irremplaçable pour les entreprises.

Pouvez-vous nuancer ce résultat?

Les questions concernaient Migros Bâle en tant qu’employeur, les tâches individuelles, l’équipe, le/ les supérieur(s), l’auto-évaluation de l’engagement et les possibilités de développement. Les collaborateurs ont également évalué la communication interne, la politique sociale et salariale, celle en matière de protection de la santé et de la sécurité au travail. Quels sont les employés les plus satisfaits et ceux qui le sont moins?

L’indice de satisfaction relatif au domaine des tâches (79 points) m’a fait vraiment plaisir, tout comme d’ailleurs les 82 points de la rubrique concernant les supérieurs hiérarchiques. L’engagement personnel, que nous voyons un peu comme un commitment, est gratifié de 81 points. En tant que responsable des ressources

Daniel Müller, depuis huit ans directeur des ressources humaines à Migros Bâle.

Il y a eu également des questions sur l’importance des thèmes abordés. Qu’est-ce qui compte le plus pour les employés?

C’est la partie la plus intéressante. Nous constatons par exemple que quelqu’un qui note mal son chef accorde beaucoup d’importance à l’influence de celui-ci. Quant à la personne qui se déclare contente de ses supérieurs, elle minimise en revanche leur

impact. On peut faire la même constatation dans d’autres domaines. Un collaborateur qui considère sa rémunération comme suffisante juge le salaire comme un élément moins important que celui qui trouve qu’il gagne trop peu. Ces parallèles prennent une allure philosophique…

C’est vrai, théoriquement, nous pourrions encore affiner l’évaluation en faisant des nuances plus


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE

subtiles On pourrait tenir compte des différences entre les sexes ou entre les groupes d’âge. Il est logique toutefois qu’une collaboratrice de moins de 30 ans juge la politique sociale de manière différente qu’un homme de 60 ans approchant l’âge de la retraite. Il en va de même pour les chances d’avancement dans l’entreprise. Elles sont vues de manière totalement différentes suivant que l’on est jeune ou moins jeune.

Photos Priska M. Thomas Braun

Les chefs de département ont-ils été informés du résultat de ces évaluations?

Oui, la direction et une partie des cadres l’ont été directement, le personnel par le biais d’une circulaire au panneau. Les mesures prises suite à cette opération vont être élaborées petit à petit et mises en pratique. Est-il possible à un responsable de tirer des conclusions ou de faire des hypothèses quant aux

réponses apportées par son équipe?

Non. Comme déjà mentionné, le questionnaire était totalement anonyme et les réponses ont été dépouillées par une entreprise externe. Par ailleurs, les évaluations des petites unités, où de telles conclusions ou spéculations auraient été théoriquement possibles, ont été assemblées et inter-

prétées avec d’autres, ce qui élimine toute possibilité de remonter jusqu’aux réponses ou à leur auteur. Pensez-vous que les réponses seraient différentes aujourd’hui que nous sommes en pleine crise économique?

Le sondage s’est déroulé entre le 26 mars et le 14 mai, à une épo-

Des rémunérations à la satisfaction de tous

Au printemps, lors de la conférence de presse de Migros Bâle, Rudolf Grüninger, le président de l’administration, s’est exprimé sur les règles (directives) relatives aux rémunérations. Il a notamment mis l’accent sur: «L’objectif principal est justement, en période de difficultés économiques, de maintenir une politique socialement responsable et une politique économique durable en matière de salaires. Cela dans l’intérêt du personnel comme de l’entreprise et de l’économie.» Ce défi difficile a été relevé par Migros Bâle en janvier 2009 en augmentant la masse salariale de 3% en moyenne.

| 69

que où la crise se faisait sentir, principalement au niveau des banques et dans quelques branches de l’industrie d’exportation. Depuis lors, elle a également touché le commerce de détail entraînant peurs et besoin de sécurité au niveau professionnel. Toutefois, je ne pense pas que les résultats aient été fondamentalement différents. Est-ce qu’une autre enquête de ce type va suivre?

Nous prévoyons de répéter un sondage semblable dans une ou deux années. Les différences qui apparaîtront avec les réponses faites cette année nous montreront où nous – en tant qu’employeur – nous sommes améliorés ou quels sont les points qui demandent encore des solutions. Il est de l’intérêt de chaque entreprise de motiver, d’encourager et d’offrir un cadre et une ambiance agréables. Propos recueillis par Priska M. Thomas Braun


PLAISIRS DU PALAIS POUR UN AUTOMNE GOURMAND. OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9 JUSQU‘A EPUISEMENT DU STOCK

Samedi 12 septembre

ux es aux prunea Les pâtisseri s te en ul plus succ sont encore e èm cr de la servies avec ace) e au sucre gl ré uc (s e tté foue

Sur tout l’assortiment dans tous les magasins de la Société coopérative Migros Bâle. Excepté sacs taxés et dépôts

3.–

Tarte aux pruneaux 1/4-pièce

11.80 entière

3.30

3.30

Tarte aux pruneaux nature 1/4-pièce

Gâteau aux pruneaux de grand-mère pièce

13.20 entière

2.20

au lieu de 2.70

Tranche streusel aux pruneaux pièce

Société coopérative Migros Bâle

2.30 Tartelette pruneauxcannelle pièce

1.80

au lieu de 2.10

Jalousie aux pruneaux pièce


Le bon go没t est toujours de saison. Commandez vite votre abonnement!

T茅l. 0848 87 77 77 www.saison.ch


72 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

E

lle s’appelait Marie-Laure, habitait le Loiret (France), elle avait 37 ans et quatre enfants en bas âge. Elle est décédée le 9 août dernier après des mois de lutte contre un cancer. Son histoire a suscité beaucoup d’émotion. Se sachant condamnée, la jeune femme s’est battue pour que ses enfants soient placés au sein d’une même famille, dans son village, après sa mort. Elle a écrit son histoire dans un livre publié aux Editions Oh! afin qu’ils aient un souvenir de leur maman.

Préparer sa mort… et la suite Comment affronter sereinement sa fin de vie et ne pas tomber dans l’oubli sitôt son décès prononcé? En prenant des dispositions auparavant. Idées et conseils.

Organiser son enterrement Beaucoup de questions se greffent à la douleur de la perte d’un être cher. Aurait-il voulu une cérémonie à l’église? Etre incinéré plutôt qu’enterré? Quelles étaient déjà ses fleurs préférées? Pour éviter le casse-tête à ses survivants, confrontés à toute une série de choix urgents en quelques jours, on peut s’occuper de régler les détails de son enterrement, choisir à l’avance le modèle du cercueil, réserver un emplacement dans le cimetière communal, rédiger l’épitaphe de la pierre tombale. Mais attention aussi à ne pas trop vouloir planifier. «L’organisation des funérailles du défunt fait partie du processus de deuil de la famille, observe Micheline Repond, de l’association Vivre avec la Mort. Elle se sent dépouillée si elle ne peut pas y participer.»

Tous les détails de son enterrement, du cercueil aux bouquets floraux, peuvent être organisés en avance.


VIE PRATIQUE DERNIÈRES VOLONTÉS

| 73

Pour rédiger son testament, il suffit de suivre quelques règles simples. Ou d’aller voir un notaire.

Lorsqu’on a encore du temps avant l’issue fatale, l’énergie et toute sa tête, il est bien de réfléchir à sa vie, mettre à plat les querelles, les échecs, faire le point. Pardonner à un frère, reprendre contact avec un enfant aideront à passer plus sereinement sur l’autre rive. «Souvent, les gens ont de la peine à lâcher prise, à mourir, car ils n’ont pas tout achevé, dit tout ce qu’ils avaient sur le cœur», observe Micheline Repond, de l’association Vivre avec la Mort, basée à Marly (FR).

Une fondation pour cultiver le souvenir

Cette association a un réseau d’une huitantaine de bénévoles dans tout le canton de Fribourg, qui accompagnent les personnes en fin de vie. «Ils ont peur de ce passage, de souffrir. Ils ont le sentiment d’abandonner leur famille», constate Raymonde Charrière, coresponsable. Les bénévo-

les sont une oreille privilégiée pour les ultimes confidences, les non-dits. Auguste et Elise ont tous les deux plus de 90 ans. La mort, ils en parlent pratiquement tous les jours. A la tête d’une famille nombreuse et disséminée, ils s’inquiètent du jour où ils ne seront plus là. Leurs enfants et petits-enfants garderont-ils encore des contacts entre eux? La traditionnelle fête de famille en été aura-t-elle encore lieu? Ils décident alors de créer une fondation à leur nom, dans laquelle ils versent une somme destinée à couvrir les frais des fêtes de famille pour les vingt prochaines années. De même, toujours très soucieux de l’avenir de leurs dix-huit petits-enfants, ils les réunissent un dimanche. Chacun reçoit une enveloppe avec une somme d’argent et une lettre: «Pour que tu puisses réaliser un de tes rêves et ainsi te souvenir de


LA BEAUTÉ EST FASCINATION

SYSTÈME

Infusion sion

INNOVANT*

1.

ÉPAISSISSANT

2.

EFFET PUSH-UP

LE DOUBLE DE VOLUME UNE SENSATION INCROYABLE Honnêtement, qui ne rêve pas secrètement de pouvoir faire une entrée en scène éblouissante? La recette est simple: plus et encore plus. Tout comme avec les nouvelles tendances en coiffure. Avec le look «Big Hair», les coiffures sont plus élégantes, plus glamour, plus féminines. La nouvelle ligne Hair Care et Styling NIVEA Volume Sensation offre à chaque type de cheveux volume et énergie en toute facilité pour ce nouveau look, sans alourdir, ni coller. Pour une fixation naturelle et jusqu’à deux fois plus de volume.

VOLUME SENSATION

NOUVEAU

SALLY BROOKS, INTERNATIONAL ART DIRECTOR NIVEA HAIR CARE, LONDON

PLUS DE VOLUME, PLUS DE FÉMINITÉ: PLUS DE GLAMOUR!

NOUVEAU

«Je trouve vraiment agréable de voir de nouveau des cheveux avec du volume, car avec ce nouveau style, les femmes se sentent glamour, sexy, féminines et sûres d’elles.»

Pour plus d’informations et de conseils de styling: www.NIVEA.ch/volume

Volume Sensation Care: Shampooing, Après-Shampooing Mousse Volume Sensation Styling: Spray, Mousse de Styling, Spray sèche-cheveux *breveté

.)$/# -&% -, "-,%- ! "+%'- 0(*'+&


Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

VIE PRATIQUE DERNIÈRES VOLONTÉS

| 75

EN BREF

Rédiger son testament On peut le faire soi-même, à la main, en commençant par la phrase suivante: «Ceci est mon testament», voire préciser qu’il annule les précédents, s’il y en a. Il doit être manuscrit, daté et signé. Sinon, les notaires sont compétents pour vous aider, et pour conserver le document jusqu’à votre décès. Vous pouvez aussi faire attester ce papier officiel par deux témoins, pour autant que ceux-ci ne soient pas cités comme héritiers.

Régler les questions juridiques 60% des gens meurent à l’hôpital. Une des questions qui revient souvent est de savoir si le service d’urgence tiendra compte de leurs dernières dispositions. Pour éviter les mauvaises interprétations ou les improvisations de dernière minute, on peut les conserver dans son porte-monnaie, pour que le personnel soignant ou la famille les trouvent immédiatement. Lors de l’entrée dans un home, le personnel doit demander formellement au pensionnaire quelles sont ses volontés pour sa fin de vie, qui contacter, quelle procédure suivre.

Faire son deuil Pour les survivants, il est important de bien faire son deuil, prendre le temps d’être triste, se souvenir des beaux moments. Car un deuil occulté ou trop vite surmonté peut resurgir des années plus tard. L’association Vivre avec la mort soutient aussi les personnes endeuillées et les aide durant tout le processus. Il existe également des groupes de parole dans toute la Suisse romande.

Préparer sa mort et la suite aide souvent à passer sereinement sur l’autre rive.

tes grands-parents.» Un geste qui a bouleversé toute la famille. Sûr qu’ils se rappelleront leurs aïeuls! Rédiger son testament est une étape importante dans ce processus. Sans lui, on s’expose à des disputes, des interprétations divergentes sur les dernières volontés du défunt. Une guerre que celui-ci n’aurait certainement pas supportée de son vivant. On peut, au choix, le rédiger soi-même (testament olographe) ou avec l’aide d’un notaire. Dans tous les cas, il faut le copier en plusieurs exemplaires datés et signés, puis déposer l’original en lieu sûr. Sinon, la loi prévoit un partage au prorata,

entre le conjoint survivant et les enfants. Le testament est utile dans les situations familiales compliquées (divorce, remariage, enfant de son conjoint), si on veut faire un don en faveur d’un proche ou d’une organisation caritative.

Un testament et des dispositions

Les dispositions entourant le décès et les funérailles n’entrent pas dans cet acte officiel. On les rédigera dans un document séparé, facilement accessible aux survivants immédiatement après la mort, pour que les volontés soient respectées. Sur ce papier, on donnera les consignes par rapport au don d’organes,

Des sites pour accompagner le deuil

Beaucoup de sites donnent des conseils pour accompagner en fin de vie un proche, pour vivre un deuil serein. En Suisse romande www.hommages.ch permet de rédiger un hommage à la personne décédée. On y trouve aussi des conseils sur la procédure et des adresses utiles. L’association Vivre avec la Mort (www.valm.ch) propose des ateliers sur l’accompagnement en fin de vie, le travail de deuil... Elle offre également une permanence téléphonique pour les personnes qui en ont besoin, ou un soutien par échange de mails. Caritas (www.caritas.ch) a publié plusieurs brochures de conseils pour rédiger son testament et prendre ses dispositions en fin de vie téléchargeables sur son site.

au déroulement de la cérémonie d’enterrement, le choix de la sépulture ou de l’incinération. Cette démarche peut être faite dès aujourd’hui, par des personnes en pleine santé de 18 à 100 ans. Beaucoup de gens – même sans être à l’article de la mort – conservent ces instructions dans leur porte-monnaie. Dans ces démarches, on peut demander un soutien à plusieurs associations caritatives comme Caritas, Pain pour le prochain ou même le WWF. Des personnes sont spécialement formées pour répondre à ce genre de questions. Elles aident les gens qui le souhaitent à rédiger leur testament, à régler les affaires en cours, à organiser leur succession. Enfin, il existe une démarche à laquelle on ne pense pas souvent, mais qui peut aider grandement les survivants: écrire ses souvenirs. Pas besoin de pasticher Proust ou Camus: il s’agit de coucher sur papier quelques événements marquants de sa vie, pour laisser une trace de son passage sur terre, ressortir des photos enfouies, des lettres d’amour... Auguste et Elise ont préféré brûler les leurs, vieilles de plus de soixante ans, «trop intimes pour être divulguées», glissent-ils avec pudeur. Mélanie Haab Photos Keystone / Plainpicture / Getty


OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Régénère les gencives irritées en seulement 21 jours.

www.meridol.ch

ACTION

sans alcool

8.30

8.90

Brosse à dents Meridol en lot de 2

Dentifrice Meridol en lot de 2

au lieu de 11.40

au lieu de 11.80

Meridol est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

| 77

Fabienne Kuenzli, docteure en psychologie et spécialiste en psychothérapie, enseigne l’art des lettres thérapeutiques à ses confrères helvétiques.

Ma psy m’écrit des lettres

Glissée dans le sac à main, le porte-monnaie ou placardée sur le frigo: le nouvel outil en matière de thérapie, c’est une missive envoyée aux patients, qui les aide à avancer par eux-mêmes.

J

e vous écris une lettre, que vous lirez peut-être, si vous avez le temps…» Des paroles de chanson qui fleurent bon la nostalgie: ah, recevoir une lettre à l’ancienne, rédigée sur du papier et adressée rien qu’à soi! Rares par ces temps de courriels et autres SMS, elles reviennent sur le devant de la scène pour leurs vertus thérapeutiques. On connaît l’effet libératoire d’une bafouille noire de colère griffonnée à l’intention d’une personne qui nous a fait souffrir. Qu’on l’envoie ou non. Ou d’une missive posthume à un proche, remplie des mots d’amour

qu’on n’a pas su lui dire de son vivant. Mais que les psychothérapeutes se mettent à écrire à leurs patients, et que ça leur fasse du bien, ça c’est nouveau. Pas une facture, ni un mailing, ni un message sanctionnant des séances ratées. Non une lettre personnelle comme on n’en fait plus, qui fait s’étonner: «Tiens, mon psy a pris le temps de m’écrire, pour m’aider à avancer!» Cette nouvelle technique sort des thérapies dites narratives lancées dans les années 90 aux Etats-Unis par Michael White et David Epston. Elle arrive en Suisse à petits pas, importée

par une docteure en psychologie et spécialiste en psychothérapie de chez nous qui s’est formée directement avec les deux précurseurs à Los Angeles. De retour à Lausanne, Fabienne Kuenzli enseigne ainsi l’art des lettres thérapeutiques à ses confrères helvétiques.

Un outil à manier avec précaution

Parce que ces missives particulières ne s’écrivent pas n’importe comment. Les écrits restent, c’est bien connu. Voilà qui confère un poids d’autant plus important aux mots utilisés, susceptibles de

blesser dangereusement la personne qui les lira. «La lettre thérapeutique est un outil très puissant, à manier avec beaucoup de précaution, ce qui en fait une pratique très exigeante», souligne Fabienne Kuenzli. Prudence dans le choix des mots donc, mais aussi et avant tout dans l’attitude. Pour éviter qu’elle ne soit perçue comme une agression ou des injonctions autoritaires, la lettre se fait invitation, jusque dans la forme des phrases. Invitation à quoi? «C’est une approche qui encourage le client à s’auto-


78 |

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

nomiser davantage, à se prendre en main tout seul», répond Fabienne Kuenzli. Ce genre de lettre lui montre, noir sur blanc, comment il est capable de mobiliser ses ressources pour lutter contre son problème, qu’il soit de l’ordre de la dépression, de l’alcoolisme, d’un traumatisme ou d’un deuil à surmonter. Ces missives s’appuient sur des moments-clés du processus thérapeutique, ces moments d’exception où le problème n’en est plus un pour le patient, où il réussit, ne serait-ce que cinq minutes, à le défier, à lui résister. Ces «agents du changement», comme les nomment les psychologues, les lettres thérapeutiques les mettent en lumière, leur créant ainsi une mémoire, des empreintes aussi visibles que les phrases écrites sur le papier.

Montrer au patient où sont ses ressources

La lettre véhicule ainsi une autre facette du patient, pas seulement l’histoire d’un homme ou d’une femme qui souffre, mais aussi celle de sa lutte avec force et courage, qui lui montre où sont ses ressources. A chaque fois qu’il la lira, la lettre lui dira: vous avez cette force de lutter en vous, les capacités de faire face à votre problème! «Ces approches permettent de retrouver de la ténacité», appuie Fabienne Kuenzli. Et ce à durée illimitée: ces écrits gardent une fonction thérapeutique à n’importe quel moment

e la plume r d n e r p e d , ur eur e. Chère Pe bien trop p u e i a ue de le fair j’ q s in p a m v e n t o g c n me e Pendant lo Fabienne e u q e ais guère t c r v ’à e d u q e s n ju e e .J déjà pour t’écrir à ses peurs e ir r c le tu m’as ’é b d a e t é p d ’i m d o c le lan Quelle drô te sur un p s ju r înes monta a a c h » c e « r è e h d c e « r igu nommer de gnes font f r a p é suis. Mes s e je T e . u p q u t o n c a ut e coûté beau lpiniste déb a l’ e d la racine d d r it a a t g é e r t n n e e g ar tôt gneuses», enser que l’ p t n ie e laisse plu a m s e is n la n e ie m m la références ine d’une nce qui est ig ie r r o é l’ p x à t ’e s e L ui ux. i –peur– q o tous les ma t t s ’e c e u urd’hui q songer aujo frances. a personne f m u o e s d e ie d a é p it le nt grande qua er à toi et je s s e r d ’a m ifficile de Il m’est d Un exemple de lettre écrite par un patient à sa peur.

de la vie parce qu’ils sont bourrés de questions qui permettent un mouvement, une transformation perpétuelle. Tout un art que celui de poser de vraies questions, celles qui poussent le client à réfléchir sur lui, à avancer en se remémorant ses moments de réussite. L’expérience a montré à Fabienne Kuenzli que ça marchait. Souvent relire la lettre suffit à ses clients pour éviter de revenir en thérapie. Ils conservent le plus souvent ces lettres à portée de main, dans leur sac pour les femmes, leur porte-monnaie pour les hommes. D’autres sont placardées

Publicité

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.

sur des frigos. Toutes sont relues, réactivées, interrogées à chaque moment de crise, à chaque nouveau cap. Thérapie de poche au sens littéral? Grigri actif? Talisman? Un peu tout à la fois, répond la psychologue. Un objet précieux, en tous les cas, qui vaudrait sept à huit séances de psychothérapie selon les échos de ses clients.

Une fierté à faire lire sa lettre

Certes, mais les gens qui n’aiment pas ou ne savent guère lire doivent se sentir bien démunis face à ce genre de lettres? Pas du tout, réplique Fabienne Kuenzli qui a expérimenté la technique avec un public quasi analphabète, des jeunes défavorisés des banlieues de Los Angeles, notamment. Le résultat, c’est que les enfants, par exemple, sont fiers de faire lire cette lettre qui les raconte d’une autre manière, qui narre une histoire alternative d’eux: celle de leur combat contre leur problème. «D’après mon expérience, la totalité des gens choisissent de montrer leur lettre, de lui créer une audience. Elle devient un témoignage, une nouvelle narration, la naissance d’une nouvelle partie de soi qu’on a envie de partager. »

Isabelle Kottelat Photo Stéphanie Meylan

Un autre outil: écrire à son problème Ecrire à son angoisse comme si on s’adressait à une personne. Lui parler, lui asséner tout ce qu’on a sur le cœur, voilà encore une des vertus thérapeutiques d’une lettre que tout un chacun peut ex expérimenter. Fabienne Ku Kuenzli utilise aussi cet au autre outil épistolaire, ou plutôt le fait utiliser à ses clients. «Ecrire à son problème permet à la personne d’avoir une relation différente avec lui. Le mettre à l’extérieur de soi soulage. La personne se sent libérée. Elle a ainsi beaucoup plus d’énergie justement pour lutter contre son problème.» Plutôt que subir l’influence d’une dépression, de l’anorexie, de sa colère, on se met dans un pôle actif, plus combatif en écrivant.

Il y a la maladie et soi. On n’est pas réduit à elle. On peut avoir un dialogue avec elle, donc du pouvoir sur elle. Ecrire à son problème, c’est le personnifier aussi, lui donner une forme ou une image. C’est transformer et prendre le dessus. Visualiser sa colère en chien méchant permet de l’apprivoiser, de le museler, l’attacher… Autant de métaphores possibles qui redonnent des capacités pour faire face. Avec le double bénéfice de l’écrit: quand la personne noircit le papier, et aussi quand elle se relit. Ce n’est peut-être pas un modèle qui marche pour tout le monde, reconnaît la psychologue. Quoi qu’il en soit, pour elle, «la thérapie devrait toujours donner l’occasion aux hommes et aux femmes de conter d’autres histoires d’eux-mêmes, moins saturées de problèmes, moins douloureuses».


50% DE RÉDUCTION VALABLE DU MARDI 8.9.2009 JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

15.90

au lieu de 31.80

Piles alcalines Energizer Ultra+ AA/LR6 en lot de 16

Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

Energizer Ultra+, une performance fiable dans les appareils de tous les jours

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Energizer est en vente à votre Migros


Huile de poisson concentrée De la quiétude naît la force

Les acides Oméga-3 d’Axamine Vitality® vous soutiennent. Axamine Vitality® Oméga-3 est une riche source d‘acides gras polyinsaturés avec 280 mg d‘EPA et 190 mg de DHA contenus dans chaque capsule. Ces substances contribuent à la croissance et au bon fonctionnement de la membrane cellulaire et sont indispensables aux différentes fonctions corporelles. Elles favorisent également, dans le cadre d‘une alimentation équilibrée, la régulation du taux de lipides dans le sang. Le DHA est essentiel aux cellules visuelles et aux membranes cérébrales qui transmettent les stimuli. La vitamine E est, elle, nécessaire au maintien de la fonction musculaire et favorise la stabilisation des acides gras insaturés. De plus, elle possède une véritable action antioxydante.

Ne pas prendre plus d’une capsule par jour! Pour adolescents et adultes

Dani Jud Champion du monde de karaté KSI Juniors

Capsules Axamine Vitality® avec huile de poisson concentrée, acides gras oméga 3, vitamine E et mélisse Huile de poisson concentrée à base de sardines, d’anchois et de maquereaux issus de pêche sauvage www.axanova.ch

Axamine est en vente à votre Migros

Choisissez votre club Laissez parler vos envies!

Photographie et nouveaux médias g Pinceau, crayon, imprimerie g Céramique et verre g Mode, tissu et fil g Beauté et style g Bijoux g Bois, pierre, papier g Fleurs et jardin g Habitat et décoration g Musique, art et littérature g Cuisine et gastronomie g

Ecole-club Migros Fribourg - Genève - Neuchâtel - Valais - Vaud Inscriptions et renseignements: 0844 373 654 ou www.ecole-club.ch


Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

VIE PRATIQUE GRANDIR

Comment titiller les papilles de ses enfants? Faire manger de tout à sa progéniture: le rêve de nombreux parents. Les conseils d’Evelyne Orsat, diététicienne à Genève, pour diversifier les assiettes des juniors en cultivant le plaisir.

I

l est presque utopique de vouloir faire manger de tout à son enfant», prévient d’entrée Evelyne Orsat, diététicienne, responsable de formation à l’Ecole professionnelle romande de cuisinier-es en diététique, à Genève, et chargée d’enseignement à la Haute Ecole de santé genevoise. Car il est normal que les marmots n’apprécient pas tout. «Le goût est individuel. Nous avons tous un équipement sensoriel différent. Il faut accepter que son enfant ait des préférences et des aversions.»

Une période rigide de 3 à 7 ans environ

«Jusqu’à ses 3 ans environ, l’enfant est un goûte-à-tout», note Evelyne Orsat. Trois loupiots sur quatre traversent ensuite une période assez rigide – jusqu’à l’âge de 7 ans – où ils refusent d’ingérer ce qui est nouveau et restreignent même leur panel alimentaire. Mais dès 7 ans, ce comportement commence à s’estomper. L’adolescent, lui, soit s’ouvre aux goûts des autres, soit se focalise sur les modèles (par exemple sportifs) qu’il se choisit. Comme les goûts évoluent au fil des années, inutile de capituler si junior boude un aliment. Le principe? «Faire goûter et proposer très fréquemment les aliments, de manière à ce qu’ils restent

Une visite au jardin est un excellent moyen d’aiguiser la curiosité alimentaire de son enfant.

| 81


82 |

VIE PRATIQUE GRANDIR

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

familiers», rassure Evelyne Orsat. Il est possible que le petit bonhomme finisse par apprécier les épinards au bout d’une dizaine de fois, alors qu’il faisait la grimace au début. De nombreuses études tendent d’ailleurs à prouver qu’il est important de persister plus de huit fois pour voir évoluer l’acceptation de l’enfant. A moins que le bambin ne suive un régime ou souffre d’allergies alimentaires, pas question de lui préparer un repas spécial. «Mieux vaut former ses préférences afin qu’il devienne curieux de l’alimentation», suggère Evelyne Orsat. Comment? «En allant voir au jardin comment poussent fruits et légumes, visiter une fromagerie, faire les courses, au marché et surtout cuisiner ensemble, propose la formatrice. Les aliments n’auront ainsi plus la même saveur.» La spécialiste insiste: «L’art d’apprécier, d’être attentif aux aliments, cela s’apprend.» Au quotidien, par exemple, elle-même aime sentir ce qu’elle va manger. Humer le parfum du thym, du romarin. Regarder son assiette pour en apprécier la composition, les couleurs, les formes. Après seulement vient la mise en bouche pour se demander quel est le goût des aliments. Sont-ils sucrés, salés, acides, amers? Quels sont les arômes ressentis? Cette approche invite à un «voyage sensoriel autour des aliments» que l’on peut suggérer dès le plus jeune âge.

siette? «On n’en fait pas tout un plat et on passe au mets suivant», répond la diététicienne. Mais attention à ce qu’il ne réclame pas à manger plus tard pour éviter de tomber dans les caprices et le grignotage. «Il est très important de ne pas forcer l’enfant, estime Evelyne Orsat. De même, priver un gosse de dessert s’il ne finit pas ses petits pois ne le fera pas davantage les apprécier.»

Les enjeux cachés de la nourriture

De petites portions d’initiation

Et pour faire découvrir un nouvel aliment à un enfant, inutile d’en remplir son assiette. Au contraire. Il convient de lui servir une petite portion. Junior grimace en avalant un concombre? Quelles en sont les raisons? N’apprécie-t-il pas son goût d’eau? Déteste-t-il le piquant du cornichon? L’odeur du camembert? L’aspect du boudin? Pour éveiller la curiosité gustative du bambin, une autre tactique consiste à varier les préparations. Cuisiner du chou-fleur en salade, en béchamel, en gratin ou le cuire à la vapeur. «Les enfants préfèrent souvent les légumes crus à cuits, car ils croquent sous la dent», souligne Evelyne Orsat. Reste qu’il est assez classique que les petits se mettent à détester

Entre 0 et 3 ans, l’enfant est un véritable goûte-à-tout.

les légumes à un moment ou à un autre. Mais ce n’est pas la seule catégorie susceptible de les rebuter. «Différentes études indiquent que l’enfant va par nature se méfier de ce qui est amer. Est-ce par réflexe de survie, parce que tout ce qui est toxique est amer et que des substances amères sont ajoutées aux produits toxiques?» s’interroge Evelyne Orsat, précisant que les petits repoussent aussi les aliments acides. «D’autres scientifiques l’expliquent par le fait qu’un petit sait très bien couvrir ses besoins nutritionnels et se limite à l’essentiel en se tournant spontanément vers les

aliments denses en énergie», ajoute la spécialiste.

Une aversion naturelle

Certains fromages à fort goût peuvent aussi faire partie des mets que les enfants n’apprécient guère. «Ils contiennent des composants aromatiques très développés, auxquels certains enfants sont très sensibles», remarque Evelyne Orsat. Les bambins vont refuser d’en manger. Leur en proposer souvent ne diminuera pas leur aversion. Du moins pas avant quelques années. Si junior ne dévore pas ce qu’il y a dans son as-

La spécialiste ajoute encore qu’il est normal de manger son repas et qu’il n’y a pas à féliciter à outrance celui qui finit son assiette. Car souvent, s’installe davantage une problématique relationnelle que nutritionnelle. L’enfant comprend très vite l’enjeu que représente son alimentation. S’il refuse de manger, on s’intéressera davantage à lui. «Le refus de manger peut avoir des racines beaucoup plus profondes que le simple dégoût», souligne Evelyne Orsat. Et de citer ce cas fréquent d’un petit garçon qui refuse d’avaler des haricots quelle que soit leur forme à la maison alors qu’il les dévore avec gourmandise chez sa grand-mère. Si le contenu de l’assiette est important, le contexte l’est aussi. «Le repas doit être un moment convivial, relève Evelyne Orsat. C’est plus agréable de manger en compagnie, raison pour laquelle je trouve très triste de faire manger les enfants avant les parents.» Par contre, lorsque toute la famille est réunie autour de la table, il sera primordial de préserver une ambiance agréable en évitant les sujets qui fâchent. Cette réunion se révèle d’autant plus importante que junior a tendance à agir par mimétisme. En voyant ses parents se régaler de légumes, il aura davantage envie d’en manger à son tour. Tandis que si ses parents n’en consomment pas eux-mêmes, il sera difficile de le convaincre d’y goûter. Evelyne Orsat précise que lorsque les bambins s’ouvrent à une grande variété d’aliments jusque vers 2 à 3 ans, cela aura une influence positive sur la diversité de leur alimentation plus tard. Laurence Caille Photo GettyImages


EXPRESS YOUR OWN BEAUTY!

« C ’e s t de c e tt e n tr e fa ç o n qu e je m o ur e ux ! » m o n c ô té gl a m o SIGNE AVEC X-TREME LAS

T & INTENSE RED N° 45M

.

ENANT AU BEAUTY INSCRIVEZ-VOUS MAINT GE A NEW YORK CITY: STA UN GUIDE TOUR ET GAGNEZ TICS.COM WWW.MANHATTAN-COSME C EN COOPERATION AVE

NEW! Manhattan Cosmetics est en vente à votre Migros


84 |

VIE PRATIQUE VOITURES

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Mazda 3, une classe à part

Elle surpasse presque tous les modèles concurrents. De plus, elle dispose d’équipements qui ne vont pas de soi dans le segment des compactes.

A l’intérieur de la nouvelle Mazda 3, le confort des sièges et l’ergonomie de la planche de bord sont irréprochables.

L

a plupart des nouveaux modèles gagnent quelques centimètres par rapport à leur prédécesseur. Les clients apprécient d’avoir de la place et les gens du marketing peuvent user de superlatifs en toute bonne conscience. La Mazda 3 confirme cette logique. Son ancêtre, la Mazda 323, ne mesurait que 3,82 mètres de long en 1977. Aujourd’hui, elle appartiendrait au segment des petites voitures. La nouvelle Mazda 3 mesure 64 cm de plus, ce qui la propulse pratiquement dans le milieu de gamme. C’est surtout l’habitabilité qui en profite. La garde au toit et l’es-

pace pour les jambes sont remarquables, même aux places arrière. La faible surface des glaces latérales incite cependant à sous-estimer les dimensions de l’habitacle. Les dossiers arrière rabattables dans le rapport 60:40 permettent d’adapter la capacité du coffre aux besoins. Le confort des sièges et l’ergonomie de la planche de bord sont irréprochables, abstraction faite du volant surchargé de touches. Etonnamment, le petit écran de 10,6 cm du système de navigation – une option à 1080 francs – se révèle tout à fait suffisant. A l’approche de la prochaine bifurcation, il zoome automatiquement sur la carte et affiche

Le paradoxe de l’étiquette énergie

Avec la motorisation 1,6 litre de base, la Mazda 3 ne brigue que l’étiquette énergie B. Le turbodiesel de 185 ch, lui, est crédité d’une consommation moyenne de 5,6 l/100 km qui lui vaut un A, la meilleure note. Cette différence résulte d’une formule de calcul. En simplifiant, le fait de diviser la consommation par le poids à vide donne un facteur permettant de classer la voiture sur une échelle de A à G. La plage de chaque catégorie est fixée de telle manière qu’un septième de l’offre de voitures neuves corresponde à l’étiquette A. Comme la Mazda 3 turbodiesel pèse 215 kg de plus que la version de base à essence, elle obtient un quotient plus favorable. L’allégement d’une voiture constitue un avantage en termes de consommation et de comportement dynamique, mais il peut aussi entraîner un moins bon classement énergétique.

en plus une flèche indiquant la direction à suivre. Il y a du nouveau aussi dans la gamme de motorisations. Le turbodiesel de 2,2 litres développe au choix 150 ou 185 ch, les consommations moyennes correspondantes étant de 5,4 et 5,6 l/100 km. Vigoureux et sobres, ces moteurs sont également silencieux. Mais comme ils ne sont livrables qu’en combinaison avec les équipements haut de gamme «Exclusive+» et «Sport», ils entraînent une augmentation de prix respective de 11 400 et 15 600 francs par rapport au modèle de base. Le 2 litres à essence est nouveau lui aussi. Grâce à l’injection directe et au système stop-start, ce moteur de 151 ch est crédité d’une consommation en baisse. Il s’arrête chaque fois que la voiture est immobilisée à un feu rouge et redémarre automatiquement dès que le conducteur débraie. Grâce à un capteur placé sur le vilebrequin, les quatre cylindres s’immobilisent de telle manière que le redémarrage s’effectue en 0,35 seconde seulement. La gamme comprend deux autres motorisations essence de 150 et 260 ch (version sport MPS). Dommage que le détecteur d’angle mort soit réservé aux deux

Fiche technique Mazda 3 1.6 Confort Moteur/transmission: moteur 4 cylindres essence, 1598 cm3, 105 ch, boîte 5 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 12,2 s, pointe 184 km/h. Dimensions: L x l x h = 4,46 x 1,76 x 1,47 m, coffre 340 1360 l, poids 1255 kg. Consommation: 6,3 l/100 km (usine). Etiquette énergie B, émission de CO2 (usine) 149 g/km. Prix: à partir de 24 350 francs.

versions les plus chères (Sport et MPS). Au moyen d’un radar, et pour autant que la vitesse soit supérieure à 60 km/h, il vous avertit de la présence des véhicules qui vous doublent grâce à un témoin clignotant sur le rétroviseur extérieur. Jusqu’ici, ce système était réservé à des voitures bien plus chères. Et c’est aussi comme cela que la Mazda 3 fait exploser les limites de son segment. Andreas Faust


Mincir en 28 jours! Un laboratoire français agréé a testé les SLIMMING SANDALS et constaté les résultats suivants: ✔ Pour 87%:

✔ Pour 80%: ✔ Pour 83%:

✔ Pour 100%: ✔ Pour 87%:

Efficacité prouvée en 28 jours!

✔ Pour 83%:

✔ Pour 60%:

90%

Silhouette affinée Jambes amincies Cellulite diminuée Jambes moins lourdes Se sentir mieux dans ses vêtements Moins mal au dos Moins froid aux pieds

1 million

d'exemplaires vendu en France!

des clientes en sont ravies!

C’est prouvé: Les SLIMMING SANDALS diminuent la cellulite et affinent la silhouette en marchant. Inclinaison de 9° pour une posture qui sculpte la silhouette Picots doux massant les zones réflexes de la plante des pieds

Fermeture scratch pratique (s'adapte à tous les pieds)

La semelle antichoc ménage la colonne vertébrale et les articulations

NOUVEAU

Bon de commande

OUI, je veux mincir sans effort et sculpter ma silhouette en marchant. C’est pourquoi je commande contre facture (10 jours) + participation aux frais d’envoi (Fr. 5.90) comme suit:

Quantité N° d'art.

1359-36

Un corps de rêve sans effort, simplement en marchant

Si vous voulez avoir un corps plus svelte en 28 jours, il vous suffit d'enfiler les SLIMMING SANDALS ! Leur secret ? Une inclinaison de 9° et des picots de massage qui vous permettent à chaque pas d'affiner votre silhouette, de diminuer la cellulite et d'avoir moins mal au dos. L'inclinaison de 9° vers l'arrière des orteils au talon, modifie votre posture et sollicite davantage vos muscles. Votre métabolisme s'adapte au besoin accru d’énergie. En d'autres termes, vous brûlez plus de calories, les capitons sont attaqués et diminuent progressivement. En même temps, le drainage local et la circulation sanguine et lymphatique sont favorisés, ce qui permet de lutter contre la peau d’orange et notamment d'amincir la taille et les cuisses. Vos fesses sont raffermies et vous pouvez remettre sans problème vos vêtements moulants. En bref, vous mincissez en marchant. Plus d'un million de Françaises ont déjà fait l'acquisition de ces sandales. 90% (!) des clientes en sont ravies. Et vous? Commandez maintenant les SLIMMING SANDALS pour votre santé et votre silhouette.

Trendmail SA , Ser vice-Center, Bahnhof s tr. 23, 8575 Bür glen

Tél.: 071 634 81 25 • Fax: 071 634 81 29 • www.trendmail.ch

Slimming Sandals (Drainaflex), noir Prix unitaire

Taille 36

1359-37

Taille 37

Fr. 59.–

1359-38

Taille 38

Fr. 59.–

1359-39

Taille 39

Fr. 59.–

1359-40

Taille 40

Fr. 59.–

1359-41

Taille 41

Fr. 59.–

1359-42

Taille 42

Fr. 59.–

❏ Madame

❏ Monsieur

Prix total

Fr. 59.–

263-13

Nom: Prénom : Rue/N°: NPA/lieu: N° Tél.:

A envoyer à: TRENDMAIL SA,, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG


86 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

P

rêt?» demande Cédric. C’est à moi de jouer et, sitôt que Cédric aura appuyé sur le bouton, ma corde va se tendre, entraînée par le mouvement du téléski nautique. Tenant fermement ma poignée, je vais m’élancer sur ma planche pour glisser à la surface de l’eau tel un dieu marin. Du moins en théorie. Le wakeboard est une variante du ski nautique, à ceci près qu’on utilise une planche au lieu de skis. La planche est semblable à un surf, en plus large et plus court, mais également équipée de fixations que l’on chausse pieds nus. Ce sport est apparu dans les années 80-90 à l’initiative de surfeurs qui, las de patienter sur la plage en attendant les vagues, ont eu l’idée de se faire remorquer par un canot à moteur. La forme de la planche s’est quelque peu modifiée, mais les wakeboarders se font toujours remorquer par un bateau. Sauf à Estavayer-le-Lac (FR), où un téléski nautique, installé sur le lac de Neuchâtel, assure la fonction du canot.

Tout n’est pas perdu...

Je me tiens sur la rampe de départ, agrippant fermement ma poignée, et mes oreilles bourdonnent encore. J’essaie de me remémorer les instructions. Se caler sur ses jambes puis – si mes souvenirs sont bons? – donner d’abord un peu de mou et se tenir bien droit, bras en arrondi – ou tendus? Trop tard pour demander: j’entends déjà le «klonk» signalant le départ et me voilà lancé. Je passe de 0 à 30 km/h en un rien de temps. Ma position n’est manifestement pas la bonne, car ma planche ne tarde pas à piquer du nez, ce qui équivaut plus ou moins à un freinage d’urgence. Je me cram-

Sensations fortes à Estavayer

Le wakeboard procure toutes sortes de sensations. Il faut une certaine dose d’humour et de patience lorsqu’on débute, mais une fois lancé, on oublie vite les faux départs. Démonstration sur le lac de Neuchâtel.


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

ponne à ma poignée, espérant toujours rétablir ma position, mais c’est peine perdue. Il n’y a pas moyen d’éviter la chute et je n’ai plus qu’à regagner la rampe à la nage. Je n’ai pas fini de boire la tasse, car le même scénario se répète inlassablement pendant une demiheure. L’humour est le seul remède au découragement. Je m’inspire du vocabulaire des cracks pour qualifier mes figures qui se terminent invariablement par des plongeons involontaires: «Orbital 540», «Flatline spin» ou «Hoochie krypt», cela sonne tout de même mieux que «vol plané» ou «freinage d’urgence». Environ 5 mètres après le départ, je revis toujours la même humiliation qui, dans le langage

des pros, s’appelle «Frontal belly bump» ou «Shoulder crasher». Mes muscles se durcissent et mes membres deviennent douloureux, ce qui ne facilite pas les choses. Les cracks de la région vous offrent au mieux un regard compatissant, mais ils sont avares en conseils. Ils jouissent d’un privilège absolu en ce qui concerne les conditions d’entraînement, car ce téléski nautique, qui fonctionne depuis 1964, reste le seul de Suisse. Ce circuit de 800 mètres, soutenu par cinq pylônes, se trouve près du camping d’Estavayer-le-Lac. Il est actionné par un moteur électrique dont le ronronnement s’entend à peine, couvert par les cris rageurs et les bruits de chute des débutants. Cédric me réexplique ce que je dois faire pour réussir mon départ

UN TÉLÉSKI UNIQUE EN SUISSE

En fonction depuis 1964, le téléski nautique, long de 800 mètres, permet de rider à 30 km/h.

| 87

et lance son «prêt?» qui résonne de plus en plus étrangement à mes oreilles. J’entends le «klonk» fatidique et je m’élance, je fonce au sens propre du terme. Il faut se tenir légèrement de biais sur la planche. Comme je fais face à la trajectoire, c’est ma planche qui se retrouve de travers et cahote plutôt qu’elle ne glisse à la surface de l’eau. «Ratatatatata» fait la planche tandis que je réussis à terminer la première courbe et me prépare à affronter la suivante. Des bouées marquent le début du virage et il s’agit de passer entre les deux: c’est la trajectoire idéale. Négocier le changement de direction tout en gardant l’équilibre, tout le défi est là. Mais quelque chose a dû m’échapper, car soudain ma corde devient molle puis se tend à nouveau à fond et


W

Pour votre petit aventurier: commandez maintenant Gratuitement!

Oui, veuillez m’envoyer GRATUITEMENT le paquet Exelcat® Junior assorti de nombreuses astuces, de deux sachets-portions pour mon chaton avide d’aventures et d’une étonnante surprise. Prénom/nom:

Adresse e-mail:

NPA/lieu: Nom et date d’anniversaire de votre chaton:

Envoyezz à: Exelcat®, Case postale, 8706 Meilen, ou commandez le paquet chez www.migros.ch/mondedesanimaux. Dernier délai d’envoi: 31.12.2009. Les adresses recueillies par Exelcat® sont réservées à des fins de marketing. Envoi uniquement en Suisse. Jusqu’à épuisement des stocks. Un seul paquet par ménage.

MIG3

Rue/n°:

Exelcat® est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

| 89

FICHE PRATIQUE

Téléski nautique

DÉBUTS DIFFICILES…

Crispé mais la tête hors de l’eau, notre journaliste Üsé Meyer glisse sur quelques mètres… avant de perdre le contrôle et de se retrouver dans l’eau.

je perds le contrôle. Je réalise un «Head flip 180» de toute beauté ou, plus modestement dit, un plongeon à 30 km/h. Il me semble entendre rire les mouettes tandis que je sors la tête de l’eau. Il y a au moins une bonne raison d’arriver jusqu’ici: le liftier

vient me chercher en canot pour me ramener à la rampe de départ. Dès lors tout va de mieux en mieux et mes échecs sont vite oubliés. Enfin j’y arrive et j’accomplis le circuit jusqu’au bout. Dans les moments où je trouve le bon équilibre et maîtrise tous les paramètres, je n’ai plus l’impression de glisser

mais de planer littéralement – tout paraît beaucoup plus léger, moins compliqué. Bien sûr, ces succès tardifs n’empêcheront pas les courbatures, qui me rappelleront mes exploits pendant quelques jours encore! Üsé Meyer Photos Fabian Unternährer

EN ROUTE AVEC SUISSEMOBILE

Suisse Mobile propose de nombreux itinéraires à pied, à vélo, à VTT, à rollers ou en canoë. Davantage d’informations: www.suissemobile.ch Nature et culture le long du littoral

Balade au cœur du pays des Trois-Lacs

Comme sur des roulettes...

Une randonnée de 13 km sur le «Chemin des Trois-Lacs» (itinéraire n° 71), d’Estavayer-le-Lac à Portalban. Parcours en pleine nature qui permet de découvrir des rives à l’état naturel, la plus grande roselière de Suisse, des sentiers didactiques captivants, un village sur pilotis reconstitué et deux charmantes cités médiévales. Tout l’itinéraire sur: www.suisse-a-pied.ch, chercher sous: 255

Un parcours de 62 km sur la «Route du Mittelland» (itinéraire n° 5) de Soleure à Ins/ Anet. L’itinéraire part de la plus belle ville baroque de Suisse et passe par une station de cigognes, pour longer ensuite les cours de la «vieille» et de la «nouvelle Aar», puis rejoindre la réserve naturelle de l’île Saint-Pierre. Un parcours entre lac et cours d’eau, permettant d’admirer les richesses naturelles du pays des Trois-Lac. Tout l’itinéraire sur: www.suisse-en-velo.ch, chercher sous: 201

Un parcours de 24 km sur la route «Mittelland Skate» (itinéraire n°3) d’Ins/Anet à Avenches. La route passe par les vastes plaines du Grand Marais, franchit l’élégant «Pont Rotary» - pièce maîtresse du projet «Human Powered Mobility» lancé par Expo.02 - et permet de visiter deux charmantes cités médiévales. Pour les amateurs de rollers, c’est du plaisir à l’état pur! Tout l’itinéraire sur: www.suisse-en-rollers.ch, chercher sous: 204

S’y rendre/retour: en train jusqu’à Estavayer-le-Lac (FR) puis à pied (env. 25 min) ou avec le petit train qui relie la gare à la plage communale où se trouve le téléski (départ en principe toutes les heures). Horaires: du 1er mai au dernier week-end de septembre. En mai, juin et septembre, le téléski n’est ouvert au public que durant le weekend, de 13 h à 20 h. Les autres jours sur demande. Restrictions: le téléski nautique ne fonctionne pas en cas de mauvais temps ou si le lac est trop agité. Exigences: notions de natation, condition physique normale (les enfants doivent mesurer au moins 1 m 40). Prix: 30 min: Fr. 22.- / 60 min: Fr. 35.- / 120 min: Fr. 60.-. Equipement: wakeboard, combinaison en néoprène et gilet de sauvetage peuvent être loués sur place au prix de Fr. 10.- par personne. Contact: Alphasurf, 1470 Estavayer-le-Lac, tél. 026 663 50 52, www.alphasurf.ch. Hébergement: Office du tourisme: www.estavayer-payerne.ch, camping: www.nouvelle-plage.ch

Publicité

Pâle plutôt que bronzé? Nous faisons en sorte que vos vacances ne tombent pas à l’eau: assurance voyage pour seulement Fr. 78.– par année. www.simplementsur.ch


90 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Tour des Trois-Lacs, de Bienne à Morat

Découvrez le pays des Trois-Lacs en bateau. Il n’existe pas de manière plus détendue de découvrir le pays des Trois-Lacs que sur l’eau. N’oubliez pas d’emporter vos jumelles, car, en chemin, en plus du merveilleux décor des canaux, des vignobles, des idylliques villages vignerons et de la célèbre île Saint-Pierre, vous aurez de nombreuses occasions d’observer la faune. Par exemple dans l’un des sites de nidification les

30%

plus importants de Suisse, la réserve du Fanel à La Sauge. Délectez-vous à bord d’un savoureux petit-déjeuner, d’un brunch varié ou d’un délicieux repas de midi. Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Bienne et depuis Soleure (ou l’inverse) ➔ Croisière des Trois-Lacs de Bienne à Morat (ou l’inverse)

Tour à vélo des cigognes, de Soleure à Bienne

30%

Papiliorama, Chiètres

Découvrez les tropiques du pays des Trois-Lacs.

Découvrez des paysages fascinants. En pédalant le long d’un magnifique paysage fluvial, roulez de Soleure – véritable musée baroque en plein air – à Bienne, métropole des montres et du vélo (ou l’inverse). Destiné aux petits et grands, ce tour est à la fois facile et diversifié. En route, les occasions de faire une pause ne manquent pas: colonie des cigognes à Altreu, tour d’observation près de l’ancienne boucle de l’Aar à Meinisberg ou

pont en bois long de 108 m à Büren/Reiben. Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Soleure et depuis Bienne (ou l’inverse) ➔ Location journalière du vélo ainsi que son transport de retour ➔ Prêt gratuit d’un casque Suva, protection hygiénique comprise Informations: réservation obligatoire du vélo à la gare de Soleure (051 226 98 17) ou à la gare de Bienne (051 226 23 14)

50%

Le monde fascinant de la forêt tropicale est à découvrir par n’importe quel temps. Dans le Jungle Trek, sillonnez une authentique forêt tropicale habitée par des oiseaux multicolores, des iguanes et des pécaris. Frôlez ensuite la cime des arbres depuis un pont d’une hauteur de 7 m. Il s’ajoute au Papiliorama et au Nocturama classiques, peuplés de papillons vivants et d’animaux nocturnes. A l’extérieur, un minizoo et une grande place de jeux naturelle font le bonheur des petits. Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à l’arrêt «Kerzers Papiliorama» et retour ➔ Entrée au Papiliorama Informations: ouvert tous les jours de 9 h à 18 h, gratuit pour les enfants jusqu’à 4 ans. Minizoo et grande place de jeux naturelle, volière avec papillons suisses, biotope avec observatoire d’oiseaux, boutique et cafétéria à l’ambiance tropicale. Des conditions spéciales sont applicables à l’intérieur de la communauté tarifaire Frimobil, Point d’arrêt «Kerzers Papiliorama» juste devant le Papiliorama


TEMPS LIBRE CFF

Explorez de nouveaux rivages

Les CFF et RailAway présentent chaque mois une région touristique avec des excursions journalières attrayantes offrant jusqu’à 50 % de réduction. En septembre, découvrez le pays des Trois-Lacs.

Plaisir du canoë sur le lac de Bienne

| 91

30%

de pêcheurs, ou un tour de ville de Bienne… Bienvenue dans le monde de la Suisse en canoë!

Découvrez le charmant lac de Bienne en pagayant. Alors que la chaîne du Jura défile devant vous, glissez en canoë le long des rives du lac de Bienne, tout en admirant la vie animée de la nature. Pour varier les plaisirs, optez pour un pique-nique dans une crique invitant aux baignades, la visite d’un village de vignerons ou

Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Bienne et retour ➔ Location du canoë avec équipement (gilet de sauvetage, pagaie, sac étanche), instructions pour pagayer, plan et dépôt de bagages Informations: offre limitée aux nageurs. Aucune connaissance préalable requise. Propositions d’itinéraires de différentes difficultés. Réservation nécessaire la veille jusqu’à 17 h (tél. 032 331 76 88)

Croisière sur l’Aar de Soleure à Bienne

30%

départ les plus intéressants, tout en comptant parmi les plus belles villes baroques de Suisse.

Découvrez l’Aar au pied sud du Jura. Au cours d’une croisière particulière sur l’Aar au départ de Bienne ou de Soleure, découvrez les cigognes d’Altreu, la bourgade de Büren ou le passage impressionnant de l’écluse de Port. Pour une croisière sur l’Aar, Soleure représente l’un des points de

Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Soleure et depuis Bienne (ou l’inverse) ➔ Croisière sur l’Aar de Soleure à Bienne (ou l’inverse) Informations: bateaux de croisière du mardi au dimanche jusqu’au 25.9.2009; les samedis, dimanches et jours fériés du 26.9 au 25.10.2009. Prière de réserver les consommations sur le bateau au tél. 032 329 88 11 ou par e-mail: info@bielersee.ch

➔ CONCOURS Gagnez 30 x 2 bons pour une offre RailAway au choix! ➔ Question: Laquelle de ces bourgades est considérée comme l’une des plus belles villes baroques de Suisse? a) Genève b) Coire c) Soleure ➔ Par SMS: envoyez un SMS avec votre réponse (VOYAGE A, VOYAGE B ou VOYAGE C) au numéro 920 (Fr. 1.–/SMS). ➔Par téléphone: appelez le numéro 0901 560 080 (Fr. 1.–/appel), indiquez votre réponse ainsi que vos noms et adresse. ➔Par poste: envoyez une carte postale (courrier A) avec la réponse et vos coordonnées à Migros Magazine, Concours, Case postale, 8074 Zurich. Délai d’envoi: 20 septembre 2009. La réduction est accordée uniquement si l’offre est achetée un guichet de gare. Informations à tous les guichets de gare et sur le site www.cff.ch/explorer


Vacances

Entreprises

Loèche-les-Bains Offres Top été/automne 2009 dès le 5 juillet 09 au 22 novembre 09

Hôtel Alpenblick

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains 3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne

Soirée JAZZ avec le DIXILAND BULLS BAND le samedi 26 septembre à 19h00 à l’hôtel

Repas gastronomique et concert à CHF 180.- par personne Forfait JAZZ avec nuitée dès CHF 230.- par personne 1348 Le Brassus, Tel. 021 845 08 45, www.leshorlogers.ch

Décoration 29 -+#"4..4 7+..47$1+- 4&$ , 5(7+#"'1' , "+$'4 01/'+&% 21&$4 54& *+1-$& 54 "4-$4 &+#&)

!!!6'484779&673

'" +&$*(*) #"( !&"%)(

5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne 7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne

Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

Formation

Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

Entreprises Avant de jeter votre vieux salon,

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Accédez rapidement à l’université! Préparez:

Maturité suisse & Bac français

L, E.S., S

> Préparations sûres et rapides > Modules semestriels > Démarche personnalisée

LEMANIA

Ecole Lémania – Lausanne

tél. 021 320 1501


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

PHOSPHATE PEINTRE

ÉCLATANTE URINOIRS

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

CONTINENT SUR LA DENDRE

Comment participer:

* O R N E E * P U T R E F I E

I * A * V O C A R I E R E E S * S S E * B O U * N * S S A I I A N C E R A I R I N *

ÉLIMÉE

SUR-TILLE

FLEUVE

ANALYSEUR

7

E T A T

F E E * A

* E T A * A * B * M * S E C S

C U I S I N I E R E S * S O T

6 PARESSEUX

2

DÉTROIT

* U R S O N S E S E I S N * A T N A T S E S S E * T U T R E

Solution Problème n° 36

Mot: affabulation

POÈME LYRIQUE

À TOI

VAGUE

INSTITUT ARABE AU NIGERIA

SÉCHÉES

5

AFFLUENT DE LA SEINE

BASSETS SOCIÉTÉ DU TÉLÉPHONE LAGON

BAIE

9

CHARPENTÉ

www.saison.ch

11 CERTAIN HABITS DE BÉBÉS

CANAL

RADIUS

CÈLE

FLÂNA

BOUCHE CORNÉE TOTO

BOLET

Gagnants Mots fléchés n° 35

Claudine Dervey, Romont (FR); Clairette Hanser, Soyhières (JU); Olivia Girod, Neuchâtel (NE); John Dubois, Lamboing (BE); Sophie Diacon, Chêne-Bougeries (GE).

10

ESCAMOTÉ

MONNAIES

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 13 septembre 2009, à 18 heures. B R A N C H I O P O D E * O S

INDIGNES

RECENSEMENT ÉPÉE

12

* P * A * T * P * L * R * N *

GALA

| 93

ÉCLOS

MÉLODIE

OFFICINES

CONDITION

NOTE

3 SUR UN DIPLÔME

1

AUTORAIL

4 MŒURS

8

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara

Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Pénélope Henriod, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner

Publicité

En toute sécurité plutôt qu’en toute perplexité. perplexité Sur la route, en vacances et au quotidien, nous faisons en sorte que vous bénéficiez d’une protection complète et fiable: assistance dépannage, assurance voyage et protection juridique à partir de Fr. 55.– pour l’ensemble des personnes et des véhicules de votre ménage. Signez jusqu’au 31 octobre et récoltez jusqu’à 2000 points CUMULUS grâce au code de bonus 6372. www.simplementsur.ch

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Yves Golaz, Janine Meyer, Janina Prosperati, Hans Reusser,

Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


94 | Migros Magazine 37, 7 septembre 2009

Le généalogiste de la vigne

Le biologiste valaisan José Vouillamoz s’est spécialisé dans l’analyse génétique des cépages. Avec des vérités parfois acides: l’arvine est d’origine inconnue, l’humagne en réalité un cornalin valdôtain et le cornalin valaisan un «Rouge du pays» issu également du Val-d’Aoste.

C

et homme-là est ampélographe. Autrement dit spécialiste des cépages, dont il traque les origines par extraction d’ADN. Le biologiste José Vouillamoz s’est naturellement intéressé en priorité aux variétés de son canton natal, le Valais. En montrant d’abord qu’un seul cépage valaisan était vraiment né sur place: le lafnetscha, «1,25 hectare, une poignée de producteurs dans le Haut-Valais», issu du croisement entre l’humagne blanche et un cépage grison, le completer, qui se cachait en Valais sous l’appellation de «grosse lafnetscha». «Les autres cépages viennent de France ou d’Italie, ou alors sont orphelins.»

Des amateurs de grosse arvine

C’est le cas de l’incontournable petite arvine qui aurait de «vagues affinités en France voisine et dans le Val-d’Aoste» mais dont José Vouillamoz n’a pu retrouver les parents ni les grands-parents. Il préfère d’ailleurs l’appeler arvine tout court, le nom qu’elle portait jusqu’à la fin du XIXe, avant qu’on la distingue de la grosse arvine, une lointaine cousine. «Cette grosse arvine, quelques amateurs aimeraient bien en replanter, car on la trouvait dans des vignobles autour de Martigny qui donnaient les meilleurs crus valaisans de l’époque.» Quant au cornalin, il s’agit en réalité d’un cépage longtemps connu en Valais sous la peu vendeuse dénomination de «Rouge du pays», bien qu’issu de parents valdôtains. Le chef du Service cantonal de la viticulture propose ainsi, en 1972, de le rebaptiser du nom d’un autre cépage valdôtain bien plus agréable: cornalin. L’histoire ne s’arrête pas là: le cornalin authentique, valdôtain, existe bien

Le biologiste trace l’origine des cépages par extraction ADN.

en Valais mais sous le nom d’humagne rouge! «Ce n’est pas à moi de dire ce que les vignerons valaisans doivent mettre sur leurs étiquettes. Je ne fais qu’énoncer une vérité ampélographique.» Venons-en au fendant. Là, pas d’embrouilles, tout le monde sait que le cépage est le chasselas vaudois, introduit massivement en Valais en 1848. Par contre, tout le monde ne sait pas forcément que le nom de fendant était déjà utilisé par les Vaudois depuis le XVIIe siècle: «On parlait alors de «fendant roux et fendant vert». Durant le XXe siècle, les Vaudois ont plutôt axé les étiquettes sur les appellations de villages, tandis que les Valaisans ont conservé le nom de

fendant qui est aujourd’hui devenu une exclusivité.»

Les secrets de la vigne sauvage de Martigny

José Vouillamoz a également analysé l’ADN d’une des dernières populations de vigne sauvage près de Martigny. Résultat: rien à voir avec les cépages valaisans cultivés. Conclusion: «On aimerait pouvoir dire que les Valaisans ancestraux ont domestiqué la vigne sauvage locale, mais on ne peut pas.» Au fil de ses conférences José Vouillamoz a pu constater combien ces vérités sentaient le bouchon. Désormais, il tente de désamorcer les mauvaises humeurs en expliquant qu’il y a 12 000 ans «il

n’y avait ici qu’un glacier. Il n’y avait ni Valaisans ni cépages valaisans, tout est venu d’ailleurs.» Reste à savoir où la vigne a été domestiquée pour la première fois. Notre ampélographe collabore avec le professeur américain Patrick McGovern, «un des rares à faire de l’œno-archéologie», et qui a pu trouver les plus anciennes traces de vin en Anatolie, datant d’il y a 9000 ans. Les recherches de José Vouillamoz corroborent l’hypothèse puisqu’il a pu établir que dans cette région les cépages cultivés et la vigne sauvage avaient un profil génétique très proche. Les raisons de cette domestication demeurent un mystère: la vigne sauvage est en effet «une plante grimpante, une liane dont les grappes, dans une forêt naturelle, montent très haut. D’autres fruits apportent autant de sucre, plus d’énergie et sont beaucoup plus faciles à attraper.» On peut avancer «l’hypothèse de Noé»: des hommes du néolithique ramassent de la vigne sauvage, mettent quelques grappes dans un creux de rocher. Sous la pression un jus exsude, puis fermente. Un petit curieux le goûte et n’a dès lors plus qu’une obsession: recommencer. «L’ivresse serait à la base de la domestication.» On s’en doutait un peu, mais cela s’arrose quand même. Laurent Nicolet Photos David Gagnebin-de Bons/ arkive.ch

A lire bientôt: - «Histoire de la Vigne et du Vin en Valais», Ed. In Folio, Sion (souscription: www.histoireduvin.ch). Parution fin 2009 - J. Vouillamoz & C. Arnold: «Etude historicogénétique sur l’origine du Chasselas», «Revue suisse de viticulture, d’arboriculture et d’horticulture» (automne 2009) - J. Vouillamoz & G. Moriondo: «Origine des cépages valaisans et valdôtains» (2010)


RÉUSSITE JOSÉ VOUILLAMOZ

Les recherches de José Vouillamoz ont bousculé de nombreuses idées préconçues sur l’origine des cépages cultivés en Valais.

| 95


LE MEILLEUR DU GIBIER PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 8.9 AU 14.9.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

bier Les amateurs de gi ntiers se laisseront volo ltini vo in s tenter par le cru de n bo de cerf au jam sanglier. Recette sur www.saison.ch Mot-clé: cerf300

3.65

au lieu de 4.60

Salsiz de cerf * prétranché, les 100 g

8.70

au lieu de 10.90

Viande séchée de cerf* finement prétranchée, les 100 g

7.65de 9.60

6.55

Jambon cru de sanglier* les 100 g

Plateau du chasseur* les 100 g

au lieu

au lieu de 8.20

12.90

Civet de chevreuil cuit, 350 g

7.30

Entrecôtes de cerf Nouvelle-Zélande, les 100 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

4.20

Escalope de cerf Nouvelle-Zélande, les 100 g

Migros Magazin 37 2009 f BL  

Des grands films pour les petits. ENTRETIEN 28 EN MAGASIN 54 ACTUALITÉ MIGROS 33 RÉCIT 18 N O 37, 7 SEPTEMBRE 2009 Changements d’adresse: à...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you