Issuu on Google+

VOITURES 106

Leïla Rölli, notre chroniqueuse auto, a testé la Toyota Auris hybride. NO 36, 6 SEPTEMBRE 2010

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

EXTRA 36, 6 septembre

2010

Et si on partait en famille ce week-end?

Des idées pour s’évader

Photo Céline Michel

Photos Pierre-Yves Massot-arkive / David Gagnebin-de Bons

Migros Magazine

SSupplément uppllément spécial: des idées d’excursions à faire en famille.

FMCH0709-EX_cover.indd 1

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

EN CUISINE 82

De la pop en stock Après avoir fait vibrer Paléo, Laure Perret, révélation musicale de l’année, s’apprête à conquérir d’autres scènes romandes. Rencontre dans sa cuisine.


MAINTENANT À VOTRE MIGR PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9

É T É ’ L Z E N I M R TE . R U E H C Î A R F EN au 20.9. 2010 Du 24.8

9.20

au lieu de 11.50

20 % de réduction sur tous les champignons séchés en sachets (excepté Sélection) p. ex. morilles séchées le sachet de 20 g

2.50

Purée pour vermicelles, 300 g

2.70

Spätzlis Le Connaisseur 500 g

* excepté M-Budget et Sélection.

11.90 Râpe à spätzli en inox

2.20

Coques de meringues, 107 g


OS: PRÉMICES D’AUTOMNE. AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.50

Compote d’airelles M-Classic en pot de 330 g

2.50

au lieu de 3.–

Fr. –.50 de réduction sur toutes les confitures et les gelées en pot* dès l’achat de 2 produits p. ex. confiture d’abricots Extra 500 g

3.35

au lieu de 4.20

20 % de réduction sur la salade d’automne Anna’s Best 250 g

3.95 Chanterelles 120 g

40%

1.80 au lieu de 3.–

Filet de porc fumé Suisse, les 100 g

7.50 3.–

Choucroute cuite M-Classic 500 g

17.90

Civet de cerf tout prêt préparé en Suisse avec de la viande de cerf de NouvelleZélande, 600 g

Entrecôte de cerf Nouvelle-Zélande 100 g


4 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

REPORTAGE 20

ÉDITORIAL

Comment les villes gèrent-elles les hooligans lors des matchs de football ou de hockey? Reportage avec la police cantonale valaisanne lors d’une rencontre sous haute tension entre Berne et Sion.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

L’inspiration animale Le WWF voit le jour en 1961 à Morges. Parmi ses fondateurs, un

homme discret, loin de la caricature du militant écologiste prêt à en découdre: Luc Hoffmann, petit-fils du fondateur du groupe pharmaceutique Roche. Agé aujourd’hui de 87 ans, il poursuit, comme il l’a commencé, son engagement pour la défense des espèces et de l’environnement. Pas d’actions coup de poing ou de bras de fer, mais une stratégie de la négociation, une volonté de convaincre plus que de contraindre. D’ailleurs, pour lui l’écologie n’a rien à voir avec le combat politique ou partisan.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

le succès ne se dément pas, puisque le WWF reste la plus grande organisation environnementale active au niveau international et l’une des rares dont la crédibilité n’est jamais prise en défaut. Peut-être la modestie de ses fondateurs n’y est pas totalement étrangère. Découvrez notre entretien avec Luc Hoffmann en page 34. Et puis, pour rester du côté des animaux, nous sommes allés demander au biologiste Jean-Pierre Jost ce qu’il en est de leur esprit.

Photos Carine Roth / Laurent de Senarclens / Catherine Leutenegger

* tarif local

Elle doit s’imposer simplement pour le bien commun. Un idéal dont

Sa conclusion: tous sont intelligents, mais différemment de nous.

Rien ne sert donc d’appliquer un test de QI à un caniche ou un exercice linguistique à une biche! Par contre, la plupart de nos amies les bêtes seront capables de comprendre, d’analyser et de réagir à une situation donnée. Fini l’espoir de rencontrer un corbeau et un renard devisant tranquillement au fond d’un bois. Aujourd’hui, l’essentiel n’est de toute manière pas là. L’urgence se trouve plutôt dans la préservation des espèces et la limitation de la surexploitation, notamment en matière de pêche.

PLEIN AIR 98 Entre Langnau et Soleure: découvrez les paysages bucoliques de l’Emmental et du Mittelland au cours d’une balade à vélo au fil de l’eau.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Étonnament bon marché Always est en vente à votre Migros


CETTE SEMAINE

A la recherche de ses «ex» sur internet.

Hooligans

Au cœur d’un dispositif policier lors d’un match sous haute surveillance.

14

20

Animaux

28

ENTRETIEN

Luc Hoffmann

ACTUALITÉ MIGROS

34

40

Il était une fois Migros…

45

Lorsque Migros vendait des tortues.

EN MAGASIN

A table!

La chasse, un vrai plaisir pour les papilles.

Miss Suisse

70

Elisez votre candidate préférée et gagnez deux places VIP pour le soir de l’élection.

82

VOTRE RÉGION

RÉUSSITE 110 Maud Turin, 33 ans, est l’une des rares pilotes de locomotive de Suisse romande. Un métier qu’elle a choisi par amour du rail.

Votre coopérative régionale

104

Voitures

106

L’influence du rang familial. La Toyota Auris hybride.

Migros Flash Courrier des lecteurs Temps présents Minute papillon Offre aux lecteurs Mots fléchés / Impressum

6 9 12 33 108 109

RÉUSSITE

110

e: la Banque Migros Remplissez votre tirelir s. PAGE 16 met en jeu 20 000 franc

Migros Magazine 37, 13 septembre 2010

Willi

66

CUISINE DE SAISON

Grandir

EXTRA BANQUE MIGROS

Alimentation

Laure Perret

102

46

50

Les thés aux herbes des Alpes bio.

Santé

Maud Turin Pilote de locomotive.

Boisson

Les délicieux jus de pomme TerraSuisse.

98

Une belle balade à vélo.

RUBRIQUES

Paysannerie

Les bœufs massés à la bière de Sepp Dähler.

Plein air

Le syndrome prémenstruel.

26

L’intelligence de nos amies les bêtes.

94

S’épanouir au travail.

Littérature

L’affaire Kampusch vue par Anne-Sylvie Sprenger.

VIE PRATIQUE

Mieux vivre

Photos Xavier Voirol, Matthias

RÉCITS

Réseaux sociaux

|5

vestir! ment d’inpeut C’est le mo vous rapporter. vrir ce que votre argent 16 pages pour décou

9:50 2.9.2010 9:50:16

LA SEMAINE PROCHAINE:

Mon argent

Seize pages de conseils pour faire fructifier votre patrimoine.

89

Publicité

NOS CLIENTS SONT TOUS LES MÊMES: CHACUN VEUT UNE MAISON UNIQUE.

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

NEO CHF 492’800.– clés en main, sous-sol inclus

Informez-vous: www.swisshaus.ch


6 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

NEWS LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

24 C’est un projet un peu fou: lire «Le nom de la rose», le célèbre roman d’Umberto Eco, en 24 heures dans plusieurs sites de Romainmôtier (VD). La lecture débutera le 18 septembre à 14 h et est coorganisée par L’arc, une institution du Pour-cent culturel Migros. www.l-arc.ch

Mise en garde: pâtes bio Hipp Une erreur de déclaration représentant un risque pour les personnes allergiques au lait s’est glissée dans l’étiquette des pâtes aux tomates et courgettes Bio pour bébé Hipp (bocal de 190 g, art. 5210.745, prix Fr. 2.35). La liste des ingrédients signale la présence de lait écrémé en poudre mais indique aussi, par erreur, que le produit est fabriqué sans adjonction de produits laitiers. Migros prie donc tous ses clients souffrant d’une allergie aux produits laitiers de ne pas consommer ces pâtes (en vente avec l’étiquette erronée depuis mai 2010), et de ne pas en donner aux bébés allergiques au lait. Les personnes qui ne présentent pas d’allergie de ce type peuvent consommer ce produit sans aucun problème.

Rappel d’un produit Kukident Lors d’un contrôle, Procter & Gamble a détecté une contamination bactérienne pouvant présenter un risque pour la santé dans la crème super-adhésive extra-forte de Kukident, et a décidé de procéder à un rappel. Tous les tubes de ce produit (art. 5143.013) portant le numéro de lot 0200, en vente à Migros depuis le 17 août 2010, sont concernés. Le numéro de lot se trouve sur la languette du carton d’emballage et à l’extrémité du tube. Les quatre chiffres essentiels pour l’identification sont les quatre premiers chiffres du numéro de lot. A titre préventif, Migros demande à ses clients de ne plus utiliser ce produit qui peut être retourné dans les magasins Migros où son prix de vente (Fr. 6.95) leur sera remboursé.

Des chercheurs canadiens ont montré qu’un couple devait en moyenne coucher 104 fois jusqu’à ce que la femme tombe enceinte. vule Certes, il existe des cas où l’ovule est fécondé dès la première fois, pourtant cette situation constitue une exception. Concrètement, cela signifie que Monsieur et Madame doivent passer à l’acte entre trois à quatre fois par semaine durant six mois.

Pour tout savoir sur la grossesse et la vie avec bébé, rendez-vous sur le site www.migrosbabyclub.ch

Photos Paco Carrascosa, bab.ch/StockFood, b.ch/S kFood, Ge Getty Images Im

Tomber enceinte? Patience…

Migros Sprint: l’heure de la finale approche Dimanche 12 septembre, la place Fédérale de Berne accueillera, à l’occasion de la finale de Migros Sprint, les meilleurs coureurs en herbe du pays. Quatre cents jeunes âgés de 10 à 15 ans se sont qualifiés durant les nombreuses courses éliminatoires qui ont vu défiler près de 50 000 garçons et filles. Les finalistes qui tenteront de décrocher le titre de meilleur sprinteur pourront compter sur les encouragements de Mujinga Kambundji, la Suissesse la plus rapide du pays sur 100 m et 200 m. Organisé par la Fédération d’athlétisme Swiss Athletics en partenariat avec Migros, SportXX et les barres de céréales Farmer, Migros Sprint a pour but de repérer les jeunes talents et de les soutenir. Infos: www.migros-sprint.ch


MIGROS FLASH

|7

Un premier prix électrisant

A l’occasion d’un gala de bienfaisance, M-Way a remis comme premier prix d’une tombola une voiture électrique Think City.

T

Herbert Bolliger, président de la Direction générale Migros, Daniel Hofer, chef de Migrol, et Ernst Dieter Berninghaus, chef du département Commerce, ont remis les clefs de la Think City à Ruedi Vontobel.

Concours pour les écoliers

Pour la cinquième fois, le Pour-cent culturel Migros lance son concours x-puissance-cœur. Ayant pour thème «S’engager pour autrui», il invite les écoliers à agir bénévolement pour le bien de la communauté (enregistrement d’histoires sur CD pour des personnes malvoyantes, par exemple) ou en faveur de la nature (nettoyage d’une forêt, notamment). Les classes des cinq meilleurs projets pourront chacune exaucer un vœu. Les vingt suivantes se verront remettre une somme allant jusqu’à 1500 francs pour leur caisse de classe. Infos et inscription: www.x-puissance-coeur.ch

ous les deux ans, le zoo de Zurich organise une fête afin de récolter des fonds pour améliorer le bien-être de ses animaux. Cette année, le premier prix de la tombola était pour le moins extraordinaire: une voiture électrique Think City offerte par M-Way, la plateforme Migros pour l’électromobilité. Le gagnant, Ruedi Vontobel, s’est montré visiblement heureux: «Je me réjouis de rouler avec ce véhicule. C’est une bonne chose que de pouvoir se déplacer de manière respectueuse de l’environne-

ment sans devoir renoncer au confort d’une voiture classique. Pour Ernst Dieter Berninghaus, responsable du département Commerce à Migros et membre de la Direction générale, l’avenir de la voiture électrique est tout tracé: «L’électromobilité est un thème très important qui jouit d’un fort potentiel. La décision de jouer un rôle actif dans cette révolution durable des transports individuels était facile pour Migros. Il nous est primordial de porter une responsabilité sociétale.»

LE PRODUIT DE LA SEMAINE

Délice berlinois

Du Chili à la Norvège en passant bien évidemment par la Suisse, les boules de Berlin connaissent un succès mondial. Etrangement pourtant, l’appellation est inconnue dans la capitale allemande. Si vous souhaitez acheter ces beignets fourrés de confiture dans une boulangerie berlinoise, il vous faudra demander un «Pfannkuchen». Cette spécialité frite dans l’huile a toutefois bel et bien des origines prussiennes: elle aurait été créée par un pâtissier de Frédéric le Grand suite à l’absence de four sur un champ de bataille.


Épargnez-vous un transport fastidieux. Maintenant

1199.– Avant

*

1499.–

Maintenant

777.–

Technologie No Frost

Avant

999.–

* Gratuit

prolongation de la garantie de 3 ans à un total de 5 ans M-garantie d’une valeur de Fr. 139.–

Congélateur VE 251 SA+ NF

Exécution en acier inox, capacité utile 251 l, affichage numérique de la température, 5 tiroirs transparents (dont 1 XL), 2 compartiments avec porte basculante, ouverture de la porte facilitée, dimensions (h x l x p): 185 x 59,5 x 63,4 cm / 7175.080

Congélateur VE 212 SA+

Capacité utile 212 l, tiroirs anti-basculants (dont 1 XL), ouverture de la porte facilitée, dimensions (h x l x p): 155 x 59,5 x 63 cm / 7175.079

Maintenant

Maintenant

649.–* Avant

899.–

799.– Avant

999.–

A+AA

Sèche-linge à condensation MKT 5510

Capacité 5,5 kg, 6 programmes, classe d’efficacité énergétique C, dimensions (h x l x p): 85 x 60 x 60 cm / 7172.045 Maintenant

649.–* Avant

699.–

Capacité 6 kg Lave-linge L li VE 60 6009 WAAB

Régime d’essorage 1200 tours/min, classe d’efficacité de lavage A, classe d’efficacité d’essorage B, 15 programmes, dimensions (h x l x p): 84,5 x 59,7 x 54,3 cm / 7172.074 * Sans le set de raccords Mio Star, Fr. 39.90 / 7172.015

Les offres sont valables du 7.9 au 20.9.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Lave-linge VE 7009 WA+AA

Capacité utile 7 kg, régime d’essorage 1600 tours/min, classe d’efficacité de lavage A, classe d’efficacité d’essorage A, 15 programmes, présélection de mise en marche, affichage du temps restant / 7172.075


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

|9

parodontose, risques de toucher un nerf, etc. Martha Bolle, Riehen

«Et la paradontose dans tout ça?»

J’aimerais bien savoir si pour ce dentiste tant la parodontose que les malformations nécessitant des traitements orthodontiques se résolvent simplement par une hygiène dentaire? Et par ailleurs que se passerait-il si on appliquait les mêmes principes que ce monsieur prône aux autres maladies (le fumeur aurait pu éviter ses maladies pulmonaires)? Ce n’est pas parce que l’on est dentiste qu’il faut écrire n’importe quoi! Pedro Paiva,

Etoy

Les soins dentaires doivent-ils être remboursés? La polémique fait rage.

«Migros Magazine» n° 31 du 2 août. A propos des «Impulsions» de Jean Ammann - La rage de dent: un luxe – et du courrier des lecteurs

Photo Istockphoto

«L’hygiène n’est pas seule en cause»

J’ai lu avec stupéfaction le mot du président de la Société des médecins dentistes du canton de Neuchâtel qui s’insurge contre un remboursement des soins dentaires par l’assurance-maladie. Je suis surprise qu’un dentiste puisse défendre ce point de vue. (…) Comme infirmière de santé publique, je vois des dizaines de personnes et d’enfants chaque année avec des dents en piteux état qui ne vont pas chez le dentiste ou attendent d’avoir des douleurs insupportables avant de se faire soigner en raison des coûts. Bien sûr qu’une bonne hygiène est protectrice, mais je ne crois pas que ce soit le seul facteur. De plus, de nombreuses autres maladies sont liées à l’hygiène de vie de la personne (…) et péjorent gravement directement la santé. Et pourtant, dans ces cas, les assurances-maladie remboursent les soins sans sourciller, même si ces coûts sont souvent bien plus élevés que ceux des soins

dentaires. (…) Un contrôle annuel remboursé par la caisse-maladie par exemple permettrait un suivi et préviendrait des dégâts plus importants et les dentistes auraient là un travail de prévention bienvenu.

Madeleine Bovigny, Misery

«Etonné de lire ces propos»

Je suis pour le moins «étonné» de lire que ce médecin, président de la Société des médecins dentistes, décrète qu’en France, les médecins dentistes qui sont remboursés par la Sécurité sociale sont, de ce fait (…), susceptibles de travailler plus rapidement, et moins bien, puisque moins bien rétribués pour leurs prestations. Le fait que, d’autre part, il souligne la négligence et le manque d’hygiène de bon nombre de patients, négligences qu’on pourrait d’ailleurs reprocher à des malades souffrant de bien d’autres sortes de pathologies, ne masque pas le côté essentiellement financier de sa démarche. (…) Il est vrai que le sort des médecins «non dentistes», qui

sont, eux, remboursés par l’intermédiaire des assurances, n’est guère enviable, preuve en est le nombre de nos praticiens helvétiques qui vont s’installer dans des pays limitrophes! Non! Ce sont plutôt les médecins étrangers qui viennent en Suisse, partager la «précarité» des médecins helvétiques, ceci bien que sachant que le prix de leurs prestations sera surveillé par «une autorité» qui, elle, a la chance de ne pas avoir à se retrouver, un jour, comme le patient, avec «le bistouri sous la gorge». Guy de Weber,

Genolier

«Les implants ne sont pas tout»

Je ne veux pas prendre parti pour une assurance couvrant les frais dentaires et je ne veux pas non plus épiloguer sur la phrase «les mauvaises dents sont une légende», mais pourquoi ne parler que des implants si chers quand on ne peut plus rien pour ses propres dents. Il y a aussi des prothèses partielles ou complètes qui sont parfois les seules à envisager à un certain âge. En effet, les implants ne sont pas toujours possibles: gencives en mauvais état à cause de la

«Migros Magazine» n° 31 du 2 août. A propos de l’article «Tel maître, tel chien»

«Surveillez vos chiens»

Intéressant votre article, mais encore faut-il que les maîtres aient le temps de s’occuper de leurs chiens! Actuellement certains d’entre eux suivent des cours d’Agility ou de Dog Dancing. Mais aussitôt sortis des cours… c’est la cata. (…) Certains sont violents, irresponsables et ne veulent pas s’occuper de leurs toutous. Ils vous obligent à laisser le vôtre libre, parce qu’ils ont la «flemme» de récupérer le leur! Honte à eux! (…) Par «amour pour votre chien» et par respect pour les autres personnes ou chiens: «Surveillez-les mieux»! (…) Daphné Helbling-Feij, Veyrier

«Migros Magazine» no 34 du 23 août. A propos de l’article «Le triomphe des Calimero»

«C’est tout de même un peu gros» Votre journaliste se trompe lorsqu’il affirme: une enseignante vaudoise au


10 |

COURRIER DES LECTEURS

gymnase en a fait les frais l’an dernier, virée au motif impardonnable d’avoir «insulté», «humilié», «dénigré» certains de ses élèves. Croit-il que dans le canton de Vaud où les fonctionnaires, en particulier les enseignants, sont très protégés par la loi, on peut «virer» une enseignante aussi facilement? Pense-t-il que le tribunal de l’administration cantonale aurait laissé sa hiérarchie la licencier parce qu’elle avait juste exigé d’eux qu’ils travaillent et notamment lisent les livres prévus pour l’épreuve de français à l’examen de maturité? C’est tout de même un peu gros, vous ne trouvez pas?

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

«Migros Magazine» n° 33 du 16 août. A propos de l’article «Culotte de cheval»

«Migros Magazine» n° 32 du 9 août. A propos de l’entretien avec Pierre Perret

«Migros Magazine» no 33 du 16 août. A propos de l’article «La gardienne du trésor»

«Les pauvres chevaux»

«Ne banalisez pas le vulgaire»

«Merci pour ces belles images!»

Se targuer d’une telle invention comme d’un fait d’armes et dire aimer les animaux me semble incompatible! En effet, sans anthropomorphisme, comment n’être pas indigné par ce (...) système allant à l’encontre du cours des fonctions naturelles? (...) Pourquoi les cavaliers ne seraient-ils pas obligés de ramasser leur crottin comme doivent le faire les maîtres de chiens? (…)?

Colette Cerf, Vallamand-Dessus

Christiane Badoux

Suite (…) au grand étalement d’un artiste presque «adulé», Pierre Perret, permettez de vous faire part (…) de la déception et irritation, par le manque de respect de certaines valeurs culturelles de votre journal. (…) Que certains «artistes» aient leurs expressions (…) et leurs idoles, ne concerne qu’eux, mais s’il vous plaît, épargnez-nous de les banaliser telle une évolution normale de nos temps. (…)

Merci beaucoup pour votre article concernant les archives Migros, je trouve que c’est une très bonne idée de nous montrer toutes ces belles images de l’histoire extraordinaire de Migros. Je me réjouis déjà de découvrir de «nouvelles» photos dans vos prochains numéros. Richard Jaquier

Gilles Fleury, Nyon

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

Bitdefender 2011: le meilleur moyen de protéger votre ordinateur! Nouveau

59.90

89.90 119.90

Bitdefender Antivirus 2011 2 ans 3 PC 7802.410.60021

Bitdefender Total Security 2011 2 ans Licence familiale 7802.410.60026

Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et la plupart des magasins Migros.

CMR

Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

Bitdefender Internet Security 2011 2 ans 3 PC 7802.410.60022


Découvrez un divertissement sans limite 75.– *

par mois

Le bouquet multimédia le plus apprécié pour les familles Internet: surfer à haut débit avec Fiber Power internet 20 Mbit/s Téléphonie: téléphoner gratuitement vers le réseau fixe suisse Digital TV: télévision numérique en qualité HD avec fonction d’enregistrement

Tous les produits tester 2 mois & profiter De nos jours, chaque membre de la famille a un besoin de divertissement et d’information différent. Dans les foyers modernes, on retrouve donc en général deux téléviseurs ou plus. Les ordinateurs et ordinateurs portables sont utilisés en même temps et un téléphone fixe est une évidence. Afin de pouvoir combler de façon optimale les désirs de chacun, cablecom a lancé un bouquet multimédia malin et rapide pour les familles modernes, où chacun trouvera son compte. Sans limitation. Jugez-en par vous-même! Questions les plus fréquemment posées

Prestation cablecom

Prestation swisscom

Peut-on regarder simultanément la télévision en qualité HD et enregistrer?***

Oui, c’est possible.

Non, ce n’est pas possible.

Est-ce vrai que l’on peut regarder en même temps la télévision en qualité HD sur 2 téléviseurs dans un même foyer?***

Oui, ce n’est pas un problème avec cablecom. La meilleure qualité HD est garantie lors de l’utilisation de plusieurs téléviseurs.

Avec Swisscom, on ne peut bénéficier de la qualité HD qu’avec un seul téléviseur.

Est-il possible de surfer sur Internet sur plusieurs appareils en même temps pendant que le téléviseur est en marche?

Oui, avec cablecom, Internet n’est pas plus lent quand un ou plusieurs téléviseurs fonctionnent en parallèle. Cela est également le cas quand on enregistre.

Pour les clients Swisscom, la vitesse Internet se réduit si quelqu’un regarde en même temps la télévision ou commence un enregistrement.

Tester sans engagement pendant deux mois tous les produits et profiter du meilleur du multimédia** Testez maintenant tous les produits numériques de cablecom pendant deux mois. Découvrez le meilleur du multimédia auquel vous ne voudrez plus jamais renoncer. Tout fonctionne rapidement dans une qualité irréprochable. Sans aucune obligation! Tous les produits peuvent être rendus dans les 2 mois.

Appelez-nous au 0800 767 700 ou allez sur www.cablecom.ch * Offre combinée: Fiber Power internet 20/digital phone freecall/digital tv “Classic”. Prix en CHF. S’applique uniquement à nos clients actuels du téléréseau et aux clients de nos réseaux partenaires. Plus CHF 0.80/mois de redevance obligatoire de droits d’auteur pour les boîtiers décodeurs avec fonction d’enregistrement. L’activation des services donnera lieu à une taxe unique de CHF 30.–. ** Résiliation possible à tout moment durant les 2 premiers mois – avec effet immédiat. Le cachet de la poste fait foi, resp. la date de l’appel. Applicable pour tout nouveau client n’ayant pas encore eu de produits numériques. Sont exclus: HSP 300 ainsi que le prix d’achat pour DigiCard (CHF 99.–), resp. HD Receiver (achat; CHF 150.–). Offre valable jusqu’au 31.10.2010 *** Condition: disposer d’un téléviseur compatible HD avec boîtier décodeur/DigiCard


12 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

SUR LE VIF

«Les assureurs ne font pas ce qu’ils veulent» L’automne approche. Et avec lui l’habituelle augmentation des primes d’assurance maladie. Si son pourcentage exact attend l’aval des cantons pour être connu, Nello Castelli, membre romand de la direction de Santésuisse, tente déjà de faire passer la pilule. Les caisses maladie sont en pleine campagne de pub. Ni responsables ni coupables d’un système de santé de plus en plus onéreux?

Mais tout le monde est responsable. Les assureurs ne sont qu’un maillon d’une vaste et complexe chaîne. Nous rappelons simplement que pour 100 francs versés par l’assuré, seuls 5.20 fr. sont empochés par la caisse. Si les primes augmentent, c’est tout simplement parce que les coûts augmentent. La caisse unique: un bon moyen de les faire baisser?

Bien sûr que non. Nous serions les seuls à étatiser, alors que le reste de l’Europe va dans le sens d’une privatisation. La qualité de

notre système de santé reste enviée. Et seule une concurrence régulée la maintiendra. D’ailleurs la population reste opposée à un niveau de prime selon l’échelle des salaires. Comment y parvenir, alors?

Des études indépendantes montrent qu’une rationalisation permettrait d’économiser 5 des 23 milliards versés chaque année par les Caisses. Baisser les coûts est une utopie. Limiter leur hausse, en revanche, reste possible. En contrôlant davantage les assureurs?

Ils le sont déjà largement. Je vous rappelle que la LAMal garantit cinq degrés de contrôle. Propos recueillis par Pierre Léderrey

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Burki paru dans «24 heures» du 1er septembre 2010

Jean Ammann, journaliste et chroniqueur «La Liberté»

Vive la politique de l’Autriche! La situation est grave: les Tiger ont 30 ans d’âge et le Solar impulse de Bertrand Piccard n’est pas encore opérationnel. Autant dire que jusqu’en 2015, 2020 affirment même certains analystes, le ciel suisse est une passoire. C’est comme si nous avions Zuberbühler pour garder notre espace aérien. Il faudrait au minimum 2,2 milliards de francs pour rem-

placer les 54 Tiger, qui, comme le petit pont de bois d’Yves Duteil, ne tiennent plus que par un grand mystère et deux piquets tout droits. Or, la Confédération a beau gratter ses fonds de tiroir: elle ne trouve pas ces 2,2 milliards de francs qui préserveraient l’étanchéité de notre ciel, la virginité de notre neutralité et dissuaderaient les rapaces ennemis.


TEMPS PRÉSENTS

| 13

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

Photo Xinhua Asigang / Keystone-AP

A lire: Pantalonnade. A l’origine, c’est un attribut de l’infériorité, porté par les paysans, les artisans, les enfants, les marins, les bouffons, les barbares. Avant de devenir la marque de la virilité dominante. Mais si les femmes longtemps ont été interdites de pantalons, les hommes l’ont été tout autant de jupes. A la fin, qui porte la culotte? «Une histoire politique du pantalon», de Christine Bard, Seuil

DANS L’OBJECTIF

Si l’on en croit les militaires suisses, il n’y a pas de paix sans une force aérienne digne de ce nom. Pourtant, certains pays semblent survivre à leur aviation riquiqui. Car à ce jour, rien qu’avec ses 33 F/A-18, sans compter les Tiger «obsolètes» (selon le vocabulaire du Département de la défense), la Suisse dispose d’une flotte quatre fois plus nombreuse que l’Autriche, qui fut longtemps voisine d’un Pacte de Varsovie aux sombres desseins. La Finlande, qui jouxte la Russie, connue autrefois sous le sobriquet d’URSS, se contente d’un avion pour 4600 km2, contre un avion pour 1370 km2 en Suisse. Si vraiment les Suisses étaient convaincus qu’il n’y a pas de souveraineté nationale sans une aviation redoutable, il y a longtemps qu’ils auraient annexé l’Autriche et réquisitionné la tyrolienne.

Que je sache, depuis 1929, le Vatican a traversé les menues péripéties du XXe siècle sans autre force aérienne qu’une escadrille de pigeons! D’ailleurs pourquoi remplacer ces Tigers qui ne valent pas un pet de coucou (ce qu’ils sont): il se murmure que, faute de radar efficace, ces avions seraient incapables de voler de nuit et par mauvais temps. Mais chut! L’ennemi ne le sait pas, sans quoi il aurait profité de l’automne, ses longues nuits et son brouillard, pour envahir d’abord notre air, puis notre sol. Et aujourd’hui, le secret bancaire serait moribond et les négociations bilatérales. Cela renvoie à cette phrase trouvée par hasard sur un forum internet: «L’ennemi est bête, il croit que l’ennemi, c’est nous.» > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Réunion à ciel ouvert

Dans le but d’attirer l’attention sur le changement climatique, ces membres d’un cabinet ministériel de Mongolie n’ont pas hésité à tenir séance dans le désert de Gobi. Pour se protéger des rayons du soleil, les ministres étaient coiffés d’une casquette à l’inscription sans équivoque: «Save the planet».

A voir: Sus à la perfide. La dernière fois que la Suisse affronta l’Angleterre en éliminatoires pour un Euro de foot, cela donna un match mythique et une défaite non pas honorable mais héroïque (2-3 en 1971). En guise de revanche, pourquoi pas une victoire volée? 7 septembre 20 h 45, Parc Saint-Jacques Bâle, ou TSR A lire: Ouah, ouah! Kipling ne se résume pas au «Livre de la jungle» ni à des nouvelles parmi les plus retorses du monde. Il a aussi commis ces confessions d’un terrier qui ne comprend pas grand-chose à ce qui se passe autour de lui, comme tous ses congénères, et n’a pas beaucoup de mots pour le dire. «Paroles de chien», de Rudyard Kipling, Rivages A lire: Poète, vos pamirs Avec le dernier recueil de Germain Clavien, les Tigers honnis et les F/A-18 vilipendés font une bruyante entrée en poésie: «Elle était silencieuse / Au temps de notre enfance / La vallée où l’on vit». «Notre vie», L’Age d’Homme.


14 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

La chasse aux «ex» est ouverte

Grâce à internet et ses réseaux sociaux, chacun prend des nouvelles de ses flirts de jeunesse. La grisaille d’un présent trivial et la nostalgie du temps où l’on brillait de mille feux suffisent-elles à expliquer cet engouement pour nos premières amours? Récit et décryptage.

R

ien n’est plus de la faute à Voltaire ni Rousseau. Non le coupable aujourd’hui s’appelle, à chaque fois, internet. Tenez, au hasard, le boom des «ex». Mais si, le retour en force des amours de jeunesse, le come-back des premiers flirts, cette tendance à renouer avec des amantes, des amants, de cœur ou de corps, qu’importe, perdus de vue depuis dix, vingt, trente ans. Parfois plus. Un phénomène dont la Toile et ses forums sirupeux rendent

compte par centaines de témoignages. Et que l’on peut, sans trop de risques, attribuer à ces sycophantes planétaires que sont les réseaux sociaux. Facebook en tête, épaulé par une myriade de sites spécialisés dans l’art de la retrouvaille. Puisqu’il est si simple, en deux clics trois mouvements, de vérifier ce que Machine ou Machin sont devenus, après tant d’années, pourquoi s’en priverait-on? D’abord un premier contact se noue, encore bien virtuel, un petit

coucou électronique. Suivi peutêtre d’une vraie rencontre. Et de quelquefois bien plus.

Un message qui bouleverse une vie

Nina, 45 ans, prof genevoise, a vécu une histoire de ce genre, mais du mauvais côté. Avec son conjoint Anatole, 49 ans, ils sont ensemble depuis une quinzaine d’années. Tout allait bien, raconte Nina, jusqu’au jour où Anatole est contacté sur Facebook par une amie de jeunesse – «Anatole, c’est

toi? L’Anatole de l’été 79 à Trondheim? Ce serait génial…» Et c’était signé «Marguerite». Anatole n’a plus vu Marguerite depuis une brève idylle, lors d’un voyage Interrail, en Scandinavie, trente ans plus tôt. Il trouve ça tellement amusant et inoffensif qu’il en parle même à Nina, lui montre le message. Marguerite était Française, du Sud-Ouest, Anatole Valaisan. Chacun est rentré chez soi. Ils se sont écrit un peu puis perdus de vue, comme tout le monde. «Une histoire de même pas une


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 15

Amour, toujours? Le cas ne semble pas isolé. Les magazines spécialisés comme les grands hebdomadaires sortent la grosse caisse: «Chacun cherche son ex», annonçait récemment Marianne en couverture. TF1, depuis le 17 août, s’est engouffré dans le filon avec Premier amour, une émission censée permettre aux participants de retrouver leur passion de jeunesse. Quant au psychothérapeute Alain Héril, auteur de Décider d’aimer (Flammarion), il confie cette explication au magazine Psychologies: «Une sorte de dépression générale que traversent actuellement nos sociétés, marquée par une incertitude douloureuse quant au présent et une peur de l’avenir, font que les individus se tournent vers le passé pour se ressourcer.»

Trois personnalités romandes évoquent la question des premières amours à travers les cinq questions suivantes: 1) Le premier amour, y pensez-vous encore parfois et avec quel genre de sentiments? 2) Passer sa vie d’adulte à courir après sa jeunesse perdue, est-ce bien raisonnable? 3) Avez-vous déjà renoué ou

tenté de renouer avec un amour de jeunesse? 4) Faut-il plutôt voir dans ce phénomène une «nostalgie des années d’innocence» ou une façon paresseuse de créer un peu d’inattendu dans sa vie, en cherchant du nouveau mais avec du connu? 5) Que vous inspire un parcours comme celui de Richard Burton et d’Elizabeth Taylor, mariés deux fois, deux fois divorcés?

Michel Zendali, journaliste et animateur TSR

Un gros pouvoir d’attraction

semaine, d’après ce que je sais», persifle aujourd’hui Nina. Car depuis, sans le dire, Anatole et Marguerite se sont revus. Marguerite est divorcée, et installée depuis peu en France voisine. Bientôt, brusquement, Anatole annonce à Nina son intention de divorcer et d’emménager avec Marguerite. «Ils se disent amoureux, comme à 18 ans. Qu’est-ce que je peux faire? Je trouve ça absurde, ridicule, dégueulasse, mais en même temps, je me sens conne, comme une intruse dans cette histoire.»

D’autant plus facilement que ce fameux premier amour «symbolise un moment de leur vie où ils se sentaient vivants et pleins de promesses.» Peu importe finalement: un premier amour n’a sans doute pas besoin de mille raisons pour garder, à travers les décennies, un gros pouvoir d’attraction. Il suffit qu’il ait été le premier, comme l’explique le psychiatre Jacques-Antoine Malarewicz: «La première expérience amoureuse – qu’elle ait été idéale ou cruelle – est extrêmement forte puisqu’elle signifie la fin de l’enfance, le passage à l’âge adulte, la première rupture avec le milieu familial.» On peut bien sûr ne pas être d’accord avec monsieur le psychiatre et penser à l’image de l’écrivaine Corinne Desarzens (lire encadré) qu’en ces matières aussi, les derniers seront les premiers. Laurent Nicolet

Lire la suite en page 17

1) Il m’arrive d’y penser même si c’est un souvenir douloureux... Le sentiment d’une incommensurable naïveté... 2) Je ne cours plus après ma jeunesse perdue puisque je la sais définitivement derrière moi. A part ça la jeunesse ne se perd pas, elle s’étale dans le temps. Il est des jours où j’ai 20 ans et d’autres où j’en ai 1000. J’apprends tous les jours à devenir raisonnable mais j’ai encore beaucoup de chemin à faire... 3) Je l’ai fait, comme avec de vieux copains d’enfance.

Expérience généralement affreuse. Rien n’est jamais comme avant, rien n’est plus beau qu’un souvenir. 4) Hélas, je penche plutôt pour la deuxième hypothèse. C’est de l’inattendu recherché avec du «déjà vu». 5) Magnifique! Une nécessité amoureuse qui revient sans cesse malgré les vicissitudes. Je ne suis pas loin d’avoir vécu la même chose avec celle qui partage aujourd’hui ma vie même si dans mon cas ça a fini par la vie commune. Enfin, j’espère...


TOUT NOUVEAU, TOUT BEAU! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 5.40 Nid d’abeille 300 g

NOUVEAU 4.50

Risoletto Classic ou Blanco désormais disponible en emballage de 5, 5 x 42 g

NOUVEAU 1.20 Sauce Longobardi purée de tomates en petit verre, idéale pour les célibataires et les petits ménages, 360 g

NOUVEAU 8.50

Ice Tea Kids, sachet de recharge au goût de fraise et sans caféine, spécialement pour les enfants, 700 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 5.20

Antimites Optimum avec parfum pour éloigner les mites, rien de tel que ce parfum agréable à base d’huiles naturelles, 4 plaquettes

NOUVEAU 1.10 Karamalz Lemon boisson au malt sans alcool et au délicieux arôme de citron, 33 cl et 6 x 33 cl, par ex. 33 cl


Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

RÉCIT SOCIÉTÉ

Corinne Desarzens, romancière

Illustration et photos: François Maret / Thomas Dupond-RTS / Sabine Papilloud-Edipresse / RSR / Dukas / Keystone / Getty

1) Non. 2) Pas raisonnable ou non, juste stupide, et qu’est-ce qui est perdu. 3) Jamais. 4) L’inattendu est bien autre chose: un coup de dés, une fraction de seconde où tout se décide, où il n’y aura pas de deuxième chance, cela m’est arrivé, si tard, si tard, au moment où jamais je n’aurais pensé, avec un Ethiopien de 27 ans, une histoire comme dans les rêves, comme dans les films, où le corps réussit à dire enfin tout ce qu’il retenait depuis si longtemps, et si l’histoire s’arrête demain, c’est sans importance. 5) De l’indifférence. Je préfère Natalie Wood à quatre pattes au Majestic de Cannes, avec Warren Beatty. Ou Claudia Cardinale répondant aux questions d’Alberto Moravia. Ou encore ce que Marcel Schwob dit à Marguerite Moreno: - Je te vois. Je marche dans toi. J’aime tout de ta vie.

Daniel Rausis, humoriste 1) La jeunesse est une chose bien curieuse, un moment très particulier où l’on couche rarement avec les filles qui nous plaisent le plus. Disons qu’entre les amours chastes qui ont la solidité de l’enclume et les amours libidineuses qui peuvent nous revenir comme des coups de marteau, il faut juste faire gaffe où l’on met les doigts. 2) Folie bien sûr, mais la vie n’est pas toujours raisonnable. Alors allons-y et à donf. 3) Affirmatif. Malheureusement je travaille entre 5 et 7. Par ailleurs une copine d’il y a longtemps m’a retourné voici peu toute ma correspondance. J’ai surtout été très ému par une chose: mon talent littéraire. 4) Ça me fait penser à un truc. La chronique judiciaire internationale a remis sur le devant de la scène un personnage que j’avais oublié, François-Marie Banier, l’homme de l’affaire Bettencourt, qui est aussi romancier. Ses livres, des trucs à l’eau de rose que je lisais lorsque j’avais 17 ans, traitaient justement d’amours adolescentes impossibles. Amours hétéro, il faut le préciser, vu le personnage, hétéro mais éthérées. Mais ai-je bien répondu à votre question? 5) Plutôt que d’être marié toujours, ou souvent, mieux vaut l’être à chaque fois.

| 17


18 |

RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

La valse arrière des amours people Les couples qui se sont faits, défaits, puis refaits, il n’en manque pas chez ceux qu’on appelait autrefois les stars et qui n’ont pas attendu Facebook. Avant tout le monde, avant que les concepteurs même de Facebook ne soient nés, et hors catégorie dans l’art du «reviens-y poupoule», on trouve par exemple les imbuvables mais très imbibés Richard Burton et Elizabeth Taylor. D’abord mariés entre 1964 et 1974, dix ans quand même ponctués de films parfois partagés, d’abord excellents mais qui se dégradent en même temps que leur relation. Puis divorcés le 26 juin 1974 et remariés le 10 octobre 1975, puis redivorcés le 1er août 1976. Il est vrai que ces deux-là s’étaient connus en 1963 à Cinecittà sur le tournage de «Cléôpâtre» et avaient affiché publiquement leur idylle alors que chacun était encore marié de son côté. Scandale énorme au point même que le pape s’en était mêlé. Un pape qui n’avait pas comme aujourd’hui tant de chattes à fouetter, même sur un toit brûlant.

De son côté, c’est un «Daily Mail» tout frétillant qui annonçait récemment le remariage secret de l’acteur Jude Law avec l’actrice Sienna Miller. Bon, un

Plus près de nous, le rappeur Eminem épouse à 18 ans, en 1990, Kim Scott avec laquelle il sort depuis quatre ans déjà, ce qui fait tôt la romance. Une fille leur naît en 1995. Le couple divorcera une première fois en 2001, après des années de tensions et malgré la célébrité nouvelle et planétaire du rappeur, qui obtient au passage la garde de l’enfant. Coup de théâtre en 2004, les revoilà ensemble. Ils finissent par se «re-épouser» à Hawaï, le lundi 16 janvier 2006. Des secondes noces qui ne dureront que 82 jours. Soit quand même 29 de plus qu’il n’en a fallu à Stendhal pour écrire «La Chartreuse de Parme». Maigre consolation, on en convient.

mariage un peu spécial, concocté au Laos en avril dernier, paraîtrait-il, et selon un rite traditionnel appelé «Baci». Consistant en gros à «invoquer les esprits pour attirer sur soi bonheur, chance et prospérité». Le couple aurait eu droit au passage à une «bénédiction des moines» suivie de «festivités réunissant bière et alcool de riz». Il fallait sans doute bien ça pour faire table rase d’un lourd passé. Jude et Sienna se sont en effet fiancés une première fois en 2004 avant de rompre. Pour un rien: Jude avait couché avec la nounou de ses enfants, nés d’un mariage précédent. Pendant ce temps, l’ex-femme de Jude, Sadie Frost, prépare une autobiographie qui s’annonce vengeresse. Y aura-t-il assez d’alcool de riz pour tout le monde?

Et puis bien sûr, chez nous, comment les oublier, il y a Gret et Moritz. Ah, Gret et Moritz, ailleurs cela aurait fait une sacrée affaire d’Etat, une mémorable mazarinade. Tout commence il y a trente-cinq ans. Gret est mariée à Gerold, mais d’une liaison avec Moritz lui naît un petit garçon qui n’apprendra qu’à l’âge

de 12 ans la véritable identité de son père. C’est lui aussi, en 2006, le petit garçon devenu grand, qui révélera le nom et la profession du géniteur: Leuenberger, président de la Confédération. Entre-temps, il faut dire, Gret avait divorcé, s’était installée avec Moritz, qu’elle a fini par épouser en 2003.


SAVOUREZ LE BEURRE SUISSE ET RECEVEZ UN SAC EN CADEAU! nez s n o i lect -barreant l o C desun sac élédgesign o c les hoisisseze, dont leurre!

Sac à bandoulière

et c la mod du be e et à ’inspir s

Sac à bandoulière tendance avec fermoir magnétique et bandoulière réglable. Dim. env. 28 × 39 × 7 cm

Sac de pique-nique Sac élégant pour dame avec intérieur isotherme. Parfait pour emporter votre repas partout. Dim. env. 30 × 27 × 13 cm

Infos supplémentaires et types de beurre sur www.beurre.ch ou auprès de l’infoline du Beurre au 031 359 57 00

✁ Désormais, votre bon goût est récompensé!

Et c’est aussi simple que ça: achetez au moins 2 kg de produits beurriers suisses, du beurre à rôtir ou de la crème à rôtir, p. ex. 10 × 200 g de beurre, 20 × 100 g de beurre, 4 × du beurre à rôtir (450 g) et 1 × 200 g de beurre, 5 × de la crème à rôtir (400 g), etc. Découpez les codes-barres une fois les emballages nettoyés et envoyez-les accompagnés du talon ci-dessous complété aux Producteurs Suisses de Lait PSL, Beurre «Promotion», case postale, 3024 Berne. Date limite d’envoi: le 8 novembre 2010!

Madame

Choisir le cadeau souhaité

Savourez le goût incomparable du beurre naturel suisse ainsi que du beurre à rôtir et de la crème à rôtir (pas de produits allégés) et recevez le sac de votre choix au design inspiré du beurre.

Monsieur

Prénom/nom Adresse NPA/localité E-mail Votre foyer compte-t-il des enfants?

Année de naissance Oui

Non

340 109 204

1er modèle: sac à bandoulière

2e modèle:

sac de pique-nique

Conditions de participation: La date limite d’envoi est le 8 novembre 2010. Les envois effectués au-delà de cette date ne pourront plus être pris en compte. Est autorisée à participer toute personne domiciliée en Suisse. Chaque foyer suisse ne peut recevoir qu’un seul cadeau. Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Sont valables uniquement les codes-barres provenant de produits beurriers suisses pour un poids total d’au moins 2 kg. Les produits allégés ne sont pas admis; conformément à la définition des produits beurriers, ceux-ci sont composés de 82% de matière grasse de lait. Sont valables tous les codes-barres sur les emballages des produits de plus de 100 g. Sont acceptés exclusivement les produits beurriers fabriqués en Suisse. Le cadeau souhaité sera envoyé dans les meilleurs délais sans garantie de délai. Les PSL se réservent le droit d’envoyer un cadeau différent d’une valeur équivalente. Pas de paiement en espèces. Cette offre ne donne lieu à aucun échange de correspondance.Tout recours juridique est exclu. En participant à cette offre, vous déclarez accepter que les informations vous concernant soient éventuellement communiquées aux Producteurs Suisses de Lait PSL et à leurs partenaires à des fins de marketing.Vos informations seront traitées en toute confidentialité.


20 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Sion en état de siège

Provocations, fumigènes, agressions. Parmi les fans de foot et de hockey se glissent des individus dangereux que la police doit gérer. Reportage avec les forces de l’ordre lors d’un match sous haute tension opposant le FC Sion aux Young Boys.

L’

espace de quelques heures, la ville de Sion ne vit plus que pour le foot. Tout tourne autour de Tourbillon. Dans cet écrin au pied du château éponyme, le FC Sion reçoit les Young Boys bernois par un beau dimanche après-midi. Si sur le terrain le mot d’ordre est fair-play, il n’en est pas de même aux alentours. Pour contenir les velléités des uns et les assauts des autres, plus de 150 agents de la police cantonale sont sur le pied de guerre pour ce match à haut risque. «Police zone interdite.» Plus moyen d’accéder aux voies de chemin de fer. Etonnés, des passagers observent les forces de l’ordre ceinturer la gare de Sion d’une banderole rouge et blanche. «Mais mon train?» demande, incrédule, un voyageur. «Allez-y, mais restez à l’intérieur du wagon», conseille calmement un policier revêtu d’une armure. «C’est qui cette fois?» interroge un passant, habitué de cet état de siège. «Les Young Boys». Quelque 500 fans, dont 40 à risque – selon les informations transmises par des policiers bernois et la police ferroviaire – sont prêts à débarquer d’un train spécial parti de Berne. Ils ont eu tout loisir de se mettre dans l’ambiance durant le trajet via Lausanne. Oui, via la Romandie et non pas par le Lötschberg, chemin le plus rapide. Pour éviter de croiser trop tôt les Haut-Valaisans supporters du camp adverse dont quelques-uns répondraient facilement aux invitations à la bagarre des autres. «Les

visiteurs viennent en conquérants et cherchent à s’imposer. Ils ont un comportement agressif alors que certains Valaisans cherchent à les provoquer. Nous sommes là pour éviter la confrontation», constate Tiziano Campostrini, chef engagement, chef des unités spéciales de la Police valaisanne et commandant de compagnie du maintien de l’ordre.

La tension monte d’un cran

Soudain, des pétards éclatent. Des fumigènes sont lancés. Des sirènes retentissent. La tension monte d’un cran. A peine arrivés, les Bernois marquent déjà leur territoire. Vite, il faut se mettre à l’abri, ne pas tenter le diable. Les policiers canalisent aussitôt les supporters sur l’axe les menant au stade. En rangs serrés, 500 personnes en noir et jaune avancent, scandant des phrases destinées tantôt à marquer leur solidarité pour leur équipe, tantôt à ridiculiser l’adversaire. Imposante, impressionnante, effrayante marée humaine. Qui pourrait s’enflammer à la moindre étincelle. «Nous tolérons ces gens sur la voie publique, mais ce n’est pas normal que la ville soit prise en otage», assène Jean-Marie Bornet, chef de l’information et de la prévention à la police cantonale, en observant les supporters se rapprocher depuis l’intérieur d’un bus aux vitres teintées. «Il faut partir, maintenant!» C’est que lui a vu les hooligans de très près. Les mêmes


REPORTAGE HOOLIGANS

| 21

A l’arrivée en gare, comme au départ des supporters, les forces de l’ordre veillent au grain.

Un cortège presque effrayant chemine entre le stade et la gare. Dans leur «cage», les supporters bernois allument des fumigènes.


NOUVEAU. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

VIANDE HACHÉE DE POULET e: Savoureuse et digest viande hachée de e poulet pour la cuisin . ère lég Viande hachée de poulet Optigal Suisse la barquette de 310 g

5.90

SAFRAN ET MORILLES Raffinement suprême: escalope de poulet extra-tendre au safran et aux morilles. Escalope de poulet Optigal extra-tendre au safran et aux morilles Suisse les 100 g

3.80

En vente dans les plus grands magasins Migros.

FARCE AUX CHAMPIGNONS DES BOIS Saveurs d’automne: cordon-bleu farci au fromage et aux champignons des bois. Cordon-bleu de poulet Optigal aux champignons des bois Suisse les 100 g

2.90

CHAPELURE AUTOMNALE : À la mode viennoise escalope de poulet viennoise avec chapelure automnale. Escalope de poulet viennoise Optigal Suisse les 100 g

3.15


REPORTAGE HOOLIGANS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 23

Scandant des slogans, cinq cents supporters bernois en rangs serrés se dirigent de la gare vers le stade valaisan.

Bernois lors d’une précédente rencontre. Pourtant à bonne distance, il prenait des photos. Mais s’est fait repérer. Un groupe a alors quitté le cortège et lui est tombé dessus. «Plus de trente per-

Tiziano Campostrini, chef de l’engagement.

sonnes me crachaient dessus, me frappaient dans les jambes jusqu’à ce que des collègues arrivent», se souvient-il. Ancien homme de terrain, il n’a pas eu peur. «J’étais trop occupé à planifier des réactions éventuelles.» Puis après, le Valaisan a réalisé que les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves. «J’ai ensuite eu une soif de justice.» Grâce aux photos, plusieurs personnes ont été identifiées et dénoncées. «Je me demande si l’Etat ne devrait pas protéger davantage les victimes en poursuivant d’office les agresseurs qui perturbent l’ordre public. Ce n’est pas simple de déposer plainte.» Et c’est un flic qui le dit. Vite, le bus démarre en trombe. Partout, des grappes de Robocops, les sens en éveil. Eviter les frictions. «Il n’y a pas plus bête que deux hooligans qui se rencontrent, lâche Jean-Marie Bornet. Selon lui, toute personne qui

vient à une manifestation sportive dans le but d’en découdre est un hooligan. Mais il ne faut pas mettre tous les supporters dans le même panier. Ils n’ont pas tous le même comportement violent. Mais ces hommes et ces femmes âgés de 16 à 30 ans profitent de l’anonymat pour se défouler. Dans la vie de tous les jours, ce sont certainement de bons employés.»

Robocops ou chevaliers des temps modernes

Près du stade, des cris résonnent. Aussitôt, des policiers accourent, calment le jeu. Puis repartent. Bientôt, les supporters seront tous à l’intérieur du stade. En cage. Alors les «chevaliers des temps modernes» – comme les appelle Jean-Marie Bornet – pourront souffler et se préparer pour l’après-match. Car à l’intérieur du stade, c’est à l’organisateur d’assurer la sécurité par l’intermédiaire d’une société

privée. Mais les forces de police ne sont pas bien loin, prêtes à intervenir. Dans les gradins, des policiers en civil observent. Jean-René Vuissoz est l’un d’eux. A l’aide d’une oreillette, le remplaçant du chef de la cellule hooliganisme reste en contact permanent avec ses trois collègues. Deux policiers bernois sont aussi là. Ils suivent leurs supporters, comme le font les Valaisans lorsque le FC Sion joue à l’extérieur. Ainsi, ils les repèrent plus facilement. Reconnaissent immédiatement les personnes interdites de stade. Durant le match, ils ont pour mission d’identifier les fauteurs de troubles. Pas facile. Après coup, ils pourront encore visionner les vidéos du match. Une grande partie du travail s’effectue en amont des rencontres sportives: «Je compulse les sites des fan’s club et j’entretiens des contacts réguliers avec les dirigeants des suppor-

Les sanctions «Il faut des sanctions immédiates et dissuasives, insiste Jean-Marie Bornet», chef de l’information et de la prévention à la police cantonale valaisanne. Publier les photos sur internet comme l’a fait récemment la police bâloise est une méthode à laquelle les Valaisans pourraient recourir. «Une telle diffusion leur fait prendre conscience que leurs agissements mettent en péril leurs réseaux sociaux et professionnels, estime-t-il. Le fait que tout le monde en Valais se

connaît constitue un gardefous.» ➔ Que risque un hooligan? Une personne faisant usage d’engins pyrotechniques encourt une interdiction de stade de trois ans prononcée par la ligue suisse de foot sur proposition de la police puis du club. La police donne des informations au club qui les transmet à son tour à la Swiss Football League afin de prononcer une interdiction de stade de 1 à 3 ans, applicable aussi bien pour

le foot que pour le hockey. Par exemple, l’usage d’engins techniques entraîne une interdiction de trois ans. Par ailleurs, sur la base de la Loi fédérale sur les mesures de sécurité intérieure, les sanctions suivantes peuvent être prononcées: 1re phase: interdiction de périmètre durant 1 année. En cas de non-respect: obligation de se présenter à la police. Elle doit alors se présenter au poste de

police le plus près de son domicile avant et durant et après le match. Troisième phase, la police va chercher la personne à son domicile et la place en garde à vue durant le match (de 1 heure avant à 1 heure après). Autre option, la police fédérale peut prononcer une interdiction de quitter le territoire nationale. En 2009, elle a concerné quatre Valaisans qui avaient posé problème en Autriche et que la police ne voulait pas retrouver pour un autre match.


LA NATURE SAIT CE QUI EST BON. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

IO ! PROMOTION B MAINTENANT OS. À VOTRE MIGR

5.65

au lieu de 7.10

20 % de réduction sur le jambon cru de la Forêt-Noire bio, les 100 g

4.60

au lieu de 5.80

7.65

20 % de réduction sur tous les sandwiches et canapés Anna’s Best et bio p. ex. pain tradition au jambon, bio 180 g

au lieu de 10.20

25 % de réduction sur l’huile d’olive italienne bio 50 cl

2.30

Truite blanche bio élevage de Suisse les 100 g

Société coopérative Migros Bâle

3.60

Filet de saumon sans peau bio élevage d’Irlande/ d’Écosse les 100 g

2.30

au lieu de 2.60

Couronne soleil bio, 360 g


REPORTAGE HOOLIGANS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

ters», explique Jeanpas trop chez nous, explique René Vuissoz. FureJean-Marie Bornet. Mais ter anonymement sur les nous les accueillons volonforums? C’est peine pertiers un autre jour.» Le plus due, les policiers sont vite simple serait que les fans démasqués. viennent en car de manière Fumigènes, torches à les escorter jusqu’aux tribrûlantes. Des engins danbunes. L’opération a bien été tentée mais elle a dû être gereux, et interdits. Ce qui ne retient pas les supporstoppée après le saccage des ters, ni de les utiliser ni de bus par les supporters. les introduire dans l’enLe train pour Berne ceinte du stade. Les fans s’éloigne. Dernier briefing sont minutieusement Une partie des engins pyrotechniques utilisés de la journée pour les forces fouillés à l’entrée, mais cer- par les supporters durant le match. de l’ordre. Bilan: trois intertains, prêts à tout pour dépellations. «Notre présence fait que les gens n’ont plus jouer les mesures de sécurité, vont même jusqu’à planquer Dans un sac, une vingtaine d’en- envie de bouger», constate Tiziano des engins interdits dans une par- gins pyrotechniques usagés, soit Campostrini. Mais cette présence une petite partie des déchets récol- a un coût. Plus de 100 000 francs tie très intime de leur anatomie. Mi-temps. Une pause pour les tés. Après le bilan intermédiaire, par match à risque joué à domicile – soit contre les équipes de Berne, joueurs, un rapport pour tous les on discute de l’après-match. Deux à zéro pour Sion. Déçus, Zurich, Bâle, mais aussi Neuchâtel partenaires de la sécurité: polices cantonale, communale, ferroviaire, les Bernois repartent assez calme- et Lucerne – à charge du canton société de sécurité privée et res- ment. «Le train spécial est pro- du Valais. Laurence Caille ponsable de la sécurité du stade. grammé pour qu’ils ne traînent Photos Carine Roth et LDD

«Il n’y a pratiquement plus de matchs sans risque» Christian Varone, commandant de la Police cantonale valaisanne

Depuis quand la violence aux abords des terrains de sport pose-t-elle problème en Valais? Comme partout en Suisse, la violence liée au hooliganisme a fait son apparition il y a un peu plus de dix ans. Depuis, cette tendance s’est généralisée lors des matchs de Superleague et de hockey. Sans tomber dans la psychose sécuritaire, force est cependant de constater qu’il n’y a pratiquement plus de matchs sans risque. De ce fait, la présence de la Police cantonale est absolument nécessaire afin de maintenir l’ordre public avant, pendant et après les matchs. Quelle est la particularité du Vieux-Pays? Le hooliganisme ne connaît malheureusement pas de frontières. A

domicile, les supporters valaisans sont dans la majorité calmes et génèrent peu de problèmes. Le risque est toutefois qu’ils soient provoqués par des fans adverses qui viennent chercher la confrontation. Tout peut alors très vite déraper. C’est à ce moment qu’il faut être présent et maîtriser la situation. Comment combattez-vous ce phénomène? La lutte contre le hooliganisme est une priorité de la Police cantonale valaisanne. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour éradiquer ce phénomène. Il y va de la survie du sport d’élite à moyen terme. La lutte contre ce fléau qu’est la violence dans le sport doit impliquer tous les acteurs concernés, à savoir la collectivité, la police, la justice et les clubs. La sécurité est l’affaire de tous. Nous appliquons strictement les dispositions légales prévues par le Concordat instituant des mesures contre la violence lors de manifestations sportives. L’interdiction de périmètre, l’obligation de se présenter à la

Police lors des matchs et la garde à vue doivent ainsi être strictement appliquées à l’égard des fauteurs de troubles. Combien coûte la sécurité aux abords du stade? La sécurité a un coût mais elle n’a pas de prix. Les importants dispositifs mis en place par la Police cantonale sont absolument nécessaires pour garantir la sécurité. L’engagement des forces de sécurité représente ainsi plusieurs centaines de milliers de francs par saison. La question des coûts sera réglée prochainement par la ratification d’une convention cadre qui a été élaborée de concert entre la Conférence suisse des directeurs de police et les fédérations sportives de niveau national. Il appartient à l’autorité politique cantonale de décider de la facturation de ces frais. A mon sens, il s’agit de veiller à ne pas étouffer financièrement les clubs tout en permettant une reconnaissance des moyens considérables que l’Etat engage pour garantir la sécurité des supporters.

| 25

En chiffres 952 personnes étaient enregistrées le 1 er août dernier dans le système d’information HOOGAN, géré par l’Office fédéral de la police. Parmi elles, 700 étaient enregistrées pour des événements liés au foot et 280 au hockey. Mais un individu peut être enregistré plusieurs fois. 200 hooligans agissent en Suisse selon la centrale hooliganisme. 2500 à 3000 casseurs sévissent aux alentours des stades de foot et patinoires de hockey. Les clubs où sont constatés des actes de violence en Suisse romande sont Neuchâtel Xamax et le FC Sion pour le foot ainsi que Lausanne et Fribourg (contre Berne) pour le hockey. A Saint-Gall, un juge d’instruction est parfois présent dans le stade de foot afin d’accélérer les procédures judiciaires. Si ce n’est pas fréquent ailleurs, tous les cantons disposent d’un magistrat de piquet.

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

Les hooligans sont 1%

les vrais supporters

1%

un mythe

98 %

des fous furieux

1516 personnes ont donné leur avis du 16 au 26 août 2010

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


26 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

La mue du vilain petit canard Troisième livre, premier enfant, la Vaudoise Anne-Sylvie Sprenger, un des rares auteurs romands publiés à Paris, a laissé loin derrière elle un passé de «feuille morte» complexée.

S

ous les fenêtres d’Anne-Sylvie Sprenger, une alignée de pierres tombales. La faute à un voisin marbrier et un exil à Bienne qui ne pouvait avoir, chez cette lémanique enragée, qu’une excuse: celle de l’amour. Ce qui ne l’empêche pas de publier son troisième livre et lui permet de tenir dans les bras une petite Anaïs, son premier enfant. Pour une fois, elle ne sera pas soupçonnée d’impudeur autobiographique. Sa Veuve du Christ s’inspire de l’affaire Kampusch, avec l’idée de «pousser à son paroxysme le syndrome de Stockholm. Pas seulement que la victime aime son bourreau mais qu’elle le prenne pour Dieu.» Les relations entre agresseurs et victimes l’ont toujours interpellée. Le livre précédent, Sale fille, évoquait une mère qui abuse de sa fille et «ce lien trouble de complicité qui se noue quand même. L’illusion de l’amour, pour rendre supportable l’intolérable». Au moment de l’affaire Kampusch, Anne-Sylvie Sprenger avait été frappée par les insinuations contre la jeune fille. «On se demandait ce qui s’était vraiment passé, et si Natascha n’était pas un peu perverse. Moi aussi je l’ai pensé et je me suis sentie coupable.» Alors écrire ce livre, c’était un peu «chercher à comprendre». Dénoncer aussi «notre attitude», celle des psychiatres «trop heureux d’un cas pareil, très bon pour leur petite carrière», de l’entourage aussi. Dans le livre, l’héroïne, Léna Rochat, se retrouve enceinte et c’est arrivé «trente minutes après que j’aie appris l’être moi-même», raconte l’écrivain. Qui met ainsi dans son livre «cette trouble expérience d’être enceinte et en deuil en même temps. J’étais enceinte de mon premier enfant et je vivais le deuil de Jacques Chessex, qui était mon meilleur ami, qui avait été le

témoin de mon mariage. J’étais en deuil, mais j’étais enceinte, la vie était plus forte, la vie continuait.» Quand on demande à la jeune mère si la naissance d’Anaïs va changer sa vie d’écrivain, c’est un «non!» immédiat qui fuse. Son quatrième livre, elle l’a déjà commencé et il sera «très noir». C’est ce qui la motive, «les choses à creuser dans les comportements humains, l’obscur».

Depuis toujours, l’envie d’écrire

L’envie de raconter des histoires, en tout cas, Anne-Sylvie Sprenger l’a toujours eue. A l’âge de 4 ans, elle s’essaie à la bande dessinée. Elle ne sait pas encore écrire, alors elle dicte à sa mère ce qu’il faut mettre dans les bulles. Plus tard, entre 13 et 16 ans, elle rédige un premier roman, déjà du sérieux: «Maman, qui travaillait à 24 heures, le faisait relire par un correcteur.» Et puis un jour patatras, un prof lui sort la remarque qui tue: «Chouette comme hobby.» Après, l’adolescente n’osera plus dire qu’elle veut être écrivain. Mais, aujourd’hui, depuis qu’elle est pu-

«La veuve du Christ» s’inspire de l’histoire de Natascha Kampusch.

bliée, elle dit qu’elle n’est plus la même. «Avant j’étais une petite feuille morte. Aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir plongé mes racines dans la terre, d’avoir ma raison d’être.» Etre publiée à Paris qui plus est, cela reste «un rêve d’enfant». Quand elle était petite et qu’elle s’imaginait faire des livres, elle ne savait même pas «qu’il s’en faisait en Suisse». Dans son imaginaire, écrire ça a toujours été «Paris, Saint-Germain-des-Prés, Duras…» Mais d’abord elle se lance dans les matchs d’improvisation, jusqu’à devenir professionnelle, puis tout arrêter. Savoir que les gens payaient lui mettait «trop de pression». Ensuite, désargentée, elle trouve une astuce pour aller au théâtre gratuitement: s’improviser critique pour un ou deux journaux romands. Puis elle tâte un peu de cinéma, quelques courts métrages. Mais le cinéma c’est compliqué. «Mettre en place un budget, motiver les troupes, j’ai trop peu de confiance en moi pour ça.» Alors elle retourne au bon vieux roman. «Là, j’étais seul maître à bord.»

Si on lui demande de quel genre seront les histoires qu’elle racontera bientôt à sa fille, elle ne réfléchit pas longtemps: «Anaïs en tout cas n’aura pas le droit de lire les livres de sa maman avant, mettons, l’âge de 35 ans.» Elle lui proposera «plutôt des histoires normales». Comme Le petit chaperon rouge et bien sûr Le vilain petit canard, son conte préféré: «J’étais une enfant rejetée à l’école, j’étais complexée, on se moquait beaucoup de moi.» Alors le jour où elle découvre le dessin animé de Disney et que le vilain petit canard est en réalité un cygne, elle a pensé «wouah. Un conte qui montre que ce n’est pas parce qu’on est différent qu’on est moins bien.» Son premier livre, Vorace, en 2007, traitait de la boulimie poussée à l’extrême, mais pas seulement. «Je voulais parler du corps, pas celui des magazines, le vrai, avec tout ce que ça englobe, le sang, les muqueuses, le corps malade.» Un peu de religion aussi. «Montrer quelqu’un avec une soif d’absolu, qui exige tout de la vie, une soif de Dieu, une soif d’amour jamais comblée.» Cette place majeure accordée à la chose religieuse dans tous ses livres, Anne-Sylvie Sprenger le jure, Chessex n’y est pour rien. «Plutôt les dimanches, puis les camps chrétiens, j’ai grandi dans une atmosphère très croyante.» Elle lit toujours sa bible «de temps en temps et prie beaucoup». De l’affaire Kampusch et de la version qu’elle en a donnée, AnneSylvie Sprenger dit encore: «Je crois à la rencontre de deux solitudes. J’aime bien cette idée d’un amour qui réunit les malheureux.» Laurent Nicolet Photos David Gagnebin-de Bons

Anne-Sylvie Sprenger: «La veuve du Christ», Fayard.


RÉCIT ANNE-SYLVIE SPRENGER

Anne-Sylvie Sprenger: «Natascha Kampusch était peut-être plus protégée dans sa bulle que le jour où elle a été jetée en pâture devant tout le monde.»

| 27


28 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Pas si bêtes, les animaux

Est-ce de l’anthropomorphisme de considérer qu’un animal est intelligent? Non, répond le biologiste Jean-Pierre Jost. A quelques détails près.

C

hez les animaux, l’intelligence correspond à la faculté qui permet de comprendre, d’analyser et de réagir en conséquence. Cela va plus loin que l’instinct.» Jean-Pierre Jost, biologiste et généticien moléculaire, étudie la faune depuis plus de soixante ans. Et ne se lasse pas de découvrir chaque jour les nouvelles aptitudes de nos voisins à plumes ou velus. Comme fabriquer un outil, copier ses semblables, sortir d’un labyrinthe. Dans son livre Ces animaux intelligents, il a répertorié les cas les plus intéressants. «Tous n’ont pas le même degré d’intelligence, souligne l’expert. Et les examens prévus pour les humains ne fonctionnent pas avec les animaux.» Les tests de QI logico-mathématiques ou linguistiques n’ont pas lieu d’être selon lui. «On mesure plutôt leur intelligence sociale et leur capacité à inventer des manières de faire à partir de l’instinct.»

A la recherche de nourriture…

Afin de motiver l’animal, il faut le récompenser. En général, par de la nourriture. L’intérêt: les stratégies qu’il utilisera pour arriver à ses fins attesteront d’une certaine forme d’intelligence. Exemple: un orang-outan en quarantaine dans un centre de réhabilitation s’arrachait des poils chaque soir dans le

du corps.» Dans la savane, cela ressemble à un «simulacre d’enterrement». Le troupeau recouvre le mort et reste deux jours à ses côtés. «A partir de l’instinct, une culture s’est bâtie.»

Une conscience, voire une âme?

Jean-Pierre Jost, biologiste et auteur de «Ces animaux intelligents».

but de confectionner une ficelle, à laquelle il fixait une pelure de banane. Il lançait ensuite son invention sur un tas de fruits hors de sa cage, tirait la ficelle, faisait tomber son butin, qu’il n’avait plus qu’à ramasser avec ses longs bras. Il est parfois difficile de différencier instinct et intelligence. Que penser des «rites funéraires» des éléphants? «Ils se les transmettent de parents à enfants, affirme le biologiste. Même en captivité. Dernièrement au zoo de Bâle, une femelle de 60 ans est décédée. Les autres éléphants sont venus la toucher avec leur trompe et sont restés un moment auprès

Les animaux ont-ils une âme? Personne n’a encore pu le confirmer. «Certains aspects restent difficiles à explorer. Le sens artistique entre autres. Des pigeons sont capables de reconnaître des tableaux de maître. Sont-ils conscients qu’il s’agit d’œuvres artistiques? Impossible de l’affirmer.» Quoi qu’il en soit, on ne cessera jamais de s’émerveiller de leur potentiel créatif (lire encadrés). Attention toutefois à ne pas généraliser. «On possède toujours le chien ou le chat le plus intelligent du monde, rigole Jean-Pierre Jost. Un étourneau peut imiter le son d’un téléphone portable, un dauphin peut protéger un humain. Cela ne veut pas dire que tous les animaux de la même espèce feront de même.» Ce qui le fascinera toujours, c’est la façon dont les animaux s’adaptent à l’être humain… Virginie Jobé Photos Keystone et Getty

A lire: «Ces animaux intelligents. Pour mieux les comprendre», Ed. Cabédita (2010).

Le chimpanzé se rapproche génétiquement de l’homme à 98-99%.

Les grands singes «savants»


RÉCIT ANIMAUX

| 29

Gourmande mésange charbonnière Dans les années 20, à Southampton (GB), une futée mésange charbonnière a réussi avec son bec à enlever le film d’aluminium qui recouvrait une bouteille de lait, à l’époque déposée sur le pas de la porte. Ses congénères se sont mises à l’imiter. Vingtsept ans plus tard, on observait ce phénomène dans toute l’Angleterre. Puis en Hollande, au Danemark et en Suède. «Il est probable que la dispersion des jeunes, qui avaient appris cette technique de leurs parents du sud, soit à l’origine de la diffusion de cette nouvelle façon de s’alimenter», remarque Jean-Pierre Jost. Plus fort encore: les mésanges ont très vite choisi le plus riche des laits. «Il existait deux couvercles différents, selon la quantité de crème contenue dans le liquide, explique le biologiste. Les mésanges se tournaient automatiquement vers le plus crémeux.»

Il ne lui manque que la parole. Le chimpanzé se rapproche génétiquement de l’homme à 98-99%. Parmi les nombreuses expériences d’apprentissage du langage chez les primates, celle de la famille Gardner aux Etats-Unis a marqué les esprits. Elle a réussi, dans les années 60, à enseigner le langage des signes à «Washoe», une femelle chimpanzé. Qui ellemême l’a appris à son fils adoptif, «Loulis». «Si son petit avait quelques difficultés à «signer», «Washoe» lui plaçait patiemment ses mains dans la position correcte telle qu’on le lui avait démontré», raconte JeanPierre Jost dans son livre. Ce qui

prouverait une ressemblance avec les enfants humains: les jeunes singes imitent les adultes pour apprendre et ont besoin d’un cadre familial et social pour se développer. Dans les années 70, une femelle gorille a défrayé la chronique. Sa propriétaire, Francine Patterson, lui a enseigné le langage des signes et «Koko» est devenue la vedette du film «Koko, le gorille qui parle». Le hic: la gorille a été accusée de harcèlement sexuel. Elle demandait aux femmes de lui montrer leurs tétons… Au zoo de Furuvik en Suède, en 2008, le mâle «Santino» a pris

l’habitude de lancer des cailloux aux visiteurs afin d’exprimer sa domination. «Cette action est préméditée et planifiée, explique le biologiste. Car quelques heures avant l’ouverture du zoo, le primate collecte des pierres qu’il dissimule dans différentes caches, face au chemin emprunté par les visiteurs.» Et lorsque les gardiens ont enlevé tous les projectiles potentiels, «Santino» s’est mis à détacher des morceaux de béton d’une dalle abîmée par le gel. «Ce singe semble s’amuser royalement. Il aime voir paniquer les gens. Est-ce de l’humour ou du sadisme, qui sait?»

Une mésange charbonnière.


30 |

RÉCIT ANIMAUX

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

«Alex» répétait ce qu’il avait entendu pendant la «Alex» le perroquet journée»

Le perroquet est es capable d’imiter les ère sons à la manière ue. d’un ventriloque.

Le perroquet est capable de parler. Plus précisément, e, car son bec ne il imite les sons à la manière d’un ventriloque, bes. Et pourquoi l’oiseau lui permet pas de prononcer toutes les syllabes. répète-t-il toujours les mêmes phrases? Le cas d’«Alex», perroquet gris d’Afrique, ation. «Avant de s’endormir, le soir, seul disparu en 2007 à 31 ans, donne une explication. du dans la journée, commente Jean-Pierre dans sa cage, il répétait ce qu’il avait entendu d à parler, «Alex» assimilait les nouveauJost. Comme l’enfant en bas âge qui apprend tés.» De plus, le perroquet semblait saisir la notion abstraite de «zéro». Quand on lui présentait des groupes de quatre à six cubes et qu’on lui demandait où se e» en anglais (aucun, n.d.l.r.). Le biologiste trouvait le groupe de trois, il répondait «none» nce qu’un perroquet connaît mille mots ou reste cependant sceptique lorsque l’on avance plus. «Il y a ce que l’on veut entendre et ce qu’il veut bien dire… La psychologue Irene ts obtenus avec «Alex», mais pas ceux des Pepperberg a longuement décrit les résultats autres oiseaux qu’elle testait. Il est impossiblee de généraliser.»

Le poulpe aux multiples cerveaux

Une pieuvre en captivité apprendrait plus vite qu’un rat ou qu’un pigeon.

Il a fallu qu’un certain «Paul» se mette à faire des pronostics sur les résultats de l’Allemagne lors de la Coupe du Monde de football 2010 pour que le poulpe devienne médiatique. «Une démonstration de cirque que je préfère ne pas commenter», déclare Jean-Pierre Jost. Cet étrange animal est étudié par les scientifiques depuis de nombreuses années. On parle du paradoxe de la pieuvre. «Compte tenu de leur courte durée de vie (un à cinq ans), de leur manque d’interactions sociales et de la quasi-inexistence d’éducation des petits par leurs parents (la femelle pieuvre meurt quand les bébés naissent), on peut s’étonner que ces animaux aient développé un système nerveux aussi complexe. Car chaque tentacule a pour ainsi dire son propre cerveau.» Il semblerait qu’une pieuvre en captivité apprenne plus vite qu’un rat ou qu’un pigeon, ajoute le généticien. Exemple d’une expérience réalisée dans les années 90: une pieuvre reçoit une récompense si elle choisit un objet d’une certaine couleur, pendant qu’une de ses semblables l’observe dans le bassin d’à côté. Au test suivant, l’observatrice doit se soumettre à la même demande. Surprise: elle sélectionne le bon objet du premier coup. «Apprendre en observant est l’un des degrés de l’intelligence.» Joueurs, certains octopodes en captivité aiment surfer sur les bulles de l’aquarium ou s’amuser avec des objets flottants, tel un enfant dans son bain avec un canard en caoutchouc.


ACTION OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS L’ORÉAL PARIS DERMO-EXPERTISE

Pour une peau nourrie qui ne se relâche pas. INNOVATION

AGE RE-PERFECT

Nutrition Intense Peaux très matures au Pro-Calcium et à la Gelée Royale

23.90

au lieu de 29.90

p. ex. soin de jour réparateur Age Re-Perfect Nutrition Intense, à la Gelée Royale, 50 ml

Huiles précieuses. Baume fondant. Votre peau va adorer !

Jane Fonda

23.10

au lieu de 28.90

au lieu

p. ex. soin yeux anticernes + anti-poches Vibreur Collagène Yeux, au PeptidoComplex, 15 ml

19.10

au lieu de 23.90

p. ex. soin anti-rides + fermeté Revitalift, au Pro-Retinol A + Élastine, 50 ml

* Effet rajeunissant visible

p. ex. soin jour antirides rajeunissant* Code Jeunesse, 50 ml

23.1de028.90

En vente dans les plus grands magasins Migros

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 33

Sommes-nous fragiles? Face à l’univers, l’homme se sent souvent fragile. Le simple fait d’exister est lourd de menace, et chacun de nous a parfois le sentiment d’être un fétu de paille que n’importe quelle fatalité peut emporter. Un accident est si vite arrivé. S’érigeant contre cette idée, le premier des philosophes américains écrivait: «Si la fatalité a tant de force, l’homme ne devrait pas oublier que sa force à lui est tout aussi grande – car si infimes que nous soyons, nous participons semblablement au cours des choses, nous sommes fait du même bois que cette Nature dont nous craignons les caprices et les terribles «coups du sort». Il imageait son propos de la sorte: «Un tube fait d’une pellicule aussi fine que le verre peut résister à l’énorme pression de l’océan s’il est empli de la même eau.» Nous sommes ce tube de verre, toujours susceptible de se briser, et pourtant solide.

Jean-François Duval, journaliste

L’autre jour, j’étais à Nottwil, près Lucerne, dans l’un des plus modernes centres privés pour paraplégiques et tétraplégiques du monde, dont toutes les victi-

mes de lésions de la moelle épinière et de la colonne vertébrale ont dit grand bien (Clay Regazzoni, Nicole Niquille, Silvano Beltrametti…). Je me trouvais là parce que la fille d’un cousin du Nord, championne d’équita-

tion, s’est brisée la nuque en 2002 (elle avait 20 ans), alors qu’elle disputait à travers bois une course de cross-country hippique. Son cheval a trébuché sur une racine. Tétraplégique depuis lors, elle ne peut plus que partiellement mouvoir ses bras et quelques doigts. Mais son esprit est resté celui d’une battante. Elle a même remplacé l’équitation par un sport dont j’ignorais l’existence: le rugby en fauteuil roulant. Elle était venue là avec son équipe pour disputer un tournoi international. Assis sur les gradins

de la grande salle de sport, nous regardions les équipes s’affronter: hollandaise, suisse, tchèque, brésilienne, française, belge… La règle du jeu? Quatre joueurs par équipe. Des fauteuils roulants de compétition capables de subir de nombreux chocs. Des matchs subdivisés en quatre périodes de huit minutes. But du jeu? Porter le ballon derrière la ligne de but opposée, en touchant ou dépassant cette ligne avec les deux roues (tapez sur Google «rugby en fauteuil roulant»). M’ont impressionné les stratégies imaginatives, la vitesse des fauteuils roulants lancés à toute allure par des bras «qui en veulent», le choc des collisions, au point qu’un joueur sanglé à son fauteuil est parfois renversé, immobilisé sur le dos comme une bête à Bon Dieu incapable de se relever. Je dirais aussi la joie des buts marqués, l’effort, le

bonheur des joueurs à sublimer leur condition. Ma nièce était l’une des deux seules filles. Plus handicapée que ses coéquipiers paraplégiques capables de se servir de leurs bras pour lancer, passer et recevoir le ballon, elle luttait surtout pour prévenir et contrer les offensives de l’équipe adverse. Elle bloquait habilement de son fauteuil les joueurs qu’elle devait «marquer». Ah! une sacrée «empêcheuse de tourner en rond!» qui facilitait le jeu de ses coéquipiers – parmi lesquels son petit ami, resté, lui, paraplégique depuis qu’en sortant de la mer, il a glissé sur un caillou et, comme il le dit luimême, «s’est cassé le cou». Curieusement, je n’ai eu l’occasion de parler avec aucune victime d’un accident de la route. La vie de

ces joueurs avait souvent basculé à cause d’une stupidité: l’un avait été poussé par un camarade, un autre s’était fait balancer par ses copains dans une piscine à l’eau peu profonde. Ou encore, on était myopathe, amputé de ses jambes et d’une partie de ses doigts à la suite d’une infection. Quand je suis reparti, je ne savais plus très bien si l’être humain est une chose fragile ou pas. Ces deux journées m’avaient montré qu’au-delà de la pensée de mon philosophe américain, même un verre brisé est capable de résister à la force de l’océan, s’il lui reste une parcelle de sa propre force.

spinas | gemperle

Publicité

Reste de la population de thons:

10%

Soutenez-nous pour que 40% des océans soient protégés de façon à ce que les populations d’animaux marins puissent se rétablir. Adhérez à Greenpeace: www.greenpeace.ch


34 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

«L’écologie mérite mieux que l’activisme politique» A 87 ans, Luc Hoffmann, petit-fils du fondateur de Roche, continue de se battre en faveur de l’environnement. Avec une liste de succès qui tranche avec sa grande discrétion. Rencontre à Montricher (VD), à l’heure où un livre témoigne enfin de l’ampleur du travail accompli. Depuis soixante ans, vous vous engagez sans compter en faveur de la planète. Pourtant, le grand public connaît rarement votre action. Pourquoi ce coup de projecteur aujourd’hui?

A vrai dire, l’idée ne vient pas de moi, mais de mes enfants. Et notamment de ma fille aînée, Vera, qui est éditrice (Vera Michalski dirige les Editions Noir sur Blanc depuis sa propriété voisine de Montricher, dans la campagne vaudoise. Elle y construit en ce moment une maison du livre, ndlr.) Elle voulait une trace écrite de l’ensemble de mon action. Avec le recul, estimez-vous que cette discrétion médiatique vous a desservi?

(Il sourit). Mon engagement a débuté au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L’époque était naturellement bien différente. Sans doute que si j’avais davantage soigné mes relations, cela m’aurait été utile. Mais ce n’est pas du tout dans ma nature. Aujourd’hui, comme hier. Dans quelle mesure la sensibilité a-t-elle changé vis-à-vis de l’écologie?

Dans les années 50, nous étions considérés comme des fous aimables. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes prennent conscience de la nécessité de changer les

choses, d’adapter notre mode de vie. Et paradoxalement, la situation ne s’est pas réellement améliorée...

Oui, c’est un paradoxe. Mais un paradoxe tout à fait logique pour le biologiste que je suis. Les précurseurs de l’écologie tenaient un

«Je préfère la négociation à l’affrontement» discours considéré alors comme alarmiste en disant qu’on allait dans le mur. Désormais le mur s’est grandement rapproché. Cela peut être davantage démontré, mesuré avec des instruments scientifiques. Certains efforts d’un côté, les effets grandissants d’une consommation énergétique croissante de l’autre, nous n’avons pas réellement changé de cap. Quel sentiment cela vous inspire-t-il?

Je crois que l’être humain fonctionne ainsi. Il ne réagira qu’au

dernier moment, lorsqu’il sera confronté à des catastrophes. Là réside ma part d’optimisme: j’ai confiance en notre capacité créative. Ce sursaut arrivera sûrement tardivement, raison de plus pour s’y préparer. C’est ce qui me pousse à continuer mon activité. L’économie verte tente pourtant de trouver la voie d’un développement plus mesuré. Une voie sans issue?

Nous voulons toujours croire dans le progrès. Parce que nous tenons à notre confort. Et nous continuons d’ignorer que ce confort est obtenu à un prix que nos ressources naturelles ne nous permettent pas de payer. Plus nous attendons un changement de paradigme, plus nous devrons modifier en profondeur notre mode de vie et de consommation. Et vous écrivez que toujours plus de gens semblent s’y résoudre.

Il me semble, oui. Ils sont de plus en plus nombreux à trier leurs déchets, à renoncer à leur voiture quand ils le peuvent, à voyager autrement. Ces signes sont positifs. Vous paraissez d’ailleurs faire davantage confiance à la société civile qu’au monde politique. Le fruit d’une longue expérience?

Luc Hoffmann: «Nous continuons d’ignorer que notre confort est obtenu à un prix que nos ressources naturelles ne nous permettent pas de payer.»


ENTRETIEN LUC HOFFMANN

| 35

Bio express 1923: naissance à Bâle. 1932: décès tragique de son père, Emmanuel Hoffmann, l’un des deux fils de Fritz, le fondateur d’HoffmannLa Roche. 1946: premier voyage en Camargue. Le domaine de la Tour du Valat sera acheté deux ans plus tard. Luc Hoffmann y passe toujours une partie de l’année. 1952: épouse Daria. Devient docteur en biologie à l’Université de Bâle. 1954: naissance de sa fille Vera. Suivront Maja, André et Daria. 1961: fondation officielle du WWF. 1975: création en Mauritanie du parc national du Banc d’Arguin, qui s’étend sur 12 000 km2 1994: création avec ses enfants de la fondation MAVA, où il investit la grande partie de ses revenus d’actionnaire majoritaire du laboratoire Roche. Le but est de nouer des partenariats et de soutenir financièrement des groupes et des associations écologiques.

(Il rit). Les politiques agissent comme s’ils étaient les derniers à mesurer l’ampleur des dégâts. Leur incapacité à fonctionner autrement que sur le court terme, à emboîter le pas de l’homme de la rue, m’exaspère. Alors que la condition pour que la politique serve les nations, qu’elle soit au service des peuples, c’est qu’elle puisse faire preuve d’une vision à long terme. Vous êtes le petit-fils du fondateur d’Hoffmann-La Roche, devenue la pharma Roche, votre père, puis votre beau-père après son décès, en ont été des figures dirigeantes. Comment a été perçue votre décision d’abandonner la chimie pour la biologie et le domaine qui vous passionnait, la sauvegarde des espèces et des espaces vierges?

Lorsque j’étais enfant, comme tous les parents, mon père et ma mère voyaient mon chemin


POUVOIR MAGIQUE. AGIQUE. FR. –.70 DE RÉDUCTION SUR CHAQUE PRODUIT DE NETTOYAGE POTZ DÈS L’ACHAT DE 2 PRODUITS. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.20

au lieu de 3.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. Potz Calc forte*, 500 ml

3.20

au lieu de 3.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. crème détergente Potz Power Protect* 500 ml

5.20

au lieu de 5.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. Power Cleaner Potz Xpert*, 750 ml

4.50

au lieu de 5.20

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. Multi Javel Cleaner Potz Xpert*, 500 ml

5.20

au lieu de 5.90

3.20

au lieu de 3.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. Potz Fresh Power, 1 litre

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

3.20

au lieu de 3.90

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. détergent pour salle de bain Potz Power Protect*, 500 ml

Fr. –.70 de réduction sur chaque produit de nettoyage Potz dès l’achat de deux produits p. ex. détergent pour siphons Power-Gel Potz Xpert*, 1 litre


ENTRETIEN LUC HOFFMANN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 37

«Dans les années 50, nous étions considérés comme des fous aimables»

tout tracé. Peut-être est-ce justement cela que je n’aimais pas (sourire entendu). Plus tard, à l’université, la nature constituait déjà pour moi une vieille passion. En 1942, passer du département de chimie à celui de biologie, vouloir passer de l’observation à l’intérêt scientifique n’a alors pas constitué une grande surprise pour mes proches. Je me rappelle que ma mère était contente. Mon beau-père (Paul Sacher, chef d’orchestre, grand mécène zurichois et futur actionnaire principal de Roche jusqu’à son décès en 1999, ndlr), il est vrai, un peu moins. Vous résidez alors à Bâle, dans votre propriété du Schönenberg, depuis votre retour de Bruxelles.

Oui, nous sommes revenus de Belgique en 1929. Ma mère épouse Paul Sacher en 1934, deux ans après la terrible année qui vit le décès accidentel de mon père, Emmanuel Hoffmann, et celui de mon frère André, emporté par une

leucémie. J’avais 9 ans. Nous quittons la ville de Bâle pour emménager à la villa Schönenberg, à une douzaine de kilomètres. C’est là que je vis une grande partie de ma scolarité. Et que vous manifestez déjà votre intérêt pour la nature, ramenant souvent des animaux à la maison. Au grand dam de votre beau-père, non?

Oui, il était très citadin. La campagne l’ennuyait. Alors que moi, elle me fascinait. Durant mes grandes promenades, il m’arrivait de trouver des oisillons tombés du nid. Ou des nids désertés par les adultes. J’essayais d’élever les petits, y compris des oiseaux aquatiques. Un jour, j’ai même installé une cane épuisée et très amaigrie par le froid dans la baignoire. Je ramenais aussi des reptiles. Revenons-en brièvement à la pharma Roche. Vous avez été vice-président du Conseil

d’administration durant une décennie, vous y avez longtemps siégé. Diriez-vous que votre action a eu une influence quelconque sur la manière dont le groupe considère l’écologie?

(Avec hésitation). Disons que l’on m’a laissé faire mes remarques quand il me semblait que c’était nécessaire. J’ai toujours trouvé beaucoup d’écoute. Et je n’ai jamais eu à me confronter à d’autres membres à ce sujet. Pour le reste...

En 1948, deux ans après avoir découvert les zones humides préservées de Camargue, vous achetez le domaine de la Tour du Valat, devenue depuis lors un centre ornithologique et une station biologique réputée. Personne ne parle alors d’écologie.

Non, en effet. Notez qu’au départ, mon intérêt résidait avant tout dans l’étude du comportement animalier. Le champ s’est élargi

rapidement par la suite, en direction de ce que l’on nomme maintenant l’approche écosystémique. C’était un espace vierge, où l’action de l’homme n’avait pas encore eu grand impact. Un lieu où la nature réagit selon ses propres lois. Malgré les pressions, sur place, vous vous refusez à cultiver ce vaste terrain de plus de 1500 hectares.

Si on assèche, comme on l’a longtemps fait, les zones humides, toute la nature alentour s’appauvrit. Au début des années 50, la Camargue n’était pas encore une zone menacée, j’ai donc été accueilli comme une sorte de fou sympathique. Par la suite, il y a eu quelques tensions. Mais dans l’ensemble, les autorités locales nous ont toujours soutenus. Au niveau national également, puisque nous avons rapidement étendu notre action à tout le bassin méditerranéen.


ACTION La nouvelle génération de Shampooings Antipelliculaires 100 % sans pellicules, 0 % de résidus** *

* Comprend le remboursement des Shampooings Antipelliculaires NIVEA achetés en Suisse et des frais de port dans les 6 semaines. Garantie valable pour les envois effectués jusqu’au 31 décembre 2010 pour 2 produits maximum par personne. Il suffit de renvoyer le produit avec une brève explication et vos coordonnées de compte bancaire ou postal à Beiersdorf AG, NIVEA AP, Aliothstrasse 40, 4142 Münchenstein. ** Utilisé régulièrement, élimine jusqu’à 100 % des pellicules visibles, ne laisse pas de résidus visibles et offre aux cheveux 100 % de soin pour des cheveux beaux et fortifiés.

OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 27.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES SHAMPOOINGS ANTIPELLICULAIRES NIVEA

Soluble à 100 %:

LE SYSTÈME ACTIF INNOVANT

Plus d’infos sur: www.NIVEA.ch/sanspellicules

Valeur minimal: Fr. 6.50 Valable du 7.9 au 27.9.2010

VALEUR FR.

2.–

Tout l’assortiment de shampooings antipelliculaires NIVEA

2. Comparé à la plupart des shampooings antipelliculaires courants, il ne laisse pas de résidus qui ternissent les cheveux.

3. Résultat: des cheveux jusqu’à 100 % libérés des pellicules, 100 % beaux et fortifiés dès la première utilisation et sans aucun résidu.**

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. 1 coupon de rabais original par offre sera accepté. Non cumulable avec d’autres coupons.

1. Le Système Liquid Clear breveté est complètement soluble pour combattre les pellicules de façon ciblée.

  

Nivea est en vente à votre Migros


ENTRETIEN LUC HOFFMANN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

En 1961, vous participez à la création du WWF, le World Wildlife Fund. Dans quelles circonstances?

| 39

Luc Hoffmann, photographié dans les années soixante, peu de temps après la création du WWF.

J’étais président du BIROE, le Bureau international de recherches sur les oiseaux d’eau, et membre de l’UICN (Union internationale de conservation de la nature, qui avait son siège à Morges, ndlr). Nous tenions nombre de réunions techniques, mais n’avions pas réellement les moyens de les mettre en œuvre. Cela est clairement apparu dans un dossier précis: en Espagne, le gouvernement de Franco accepte de transformer en réserve naturelle les marais de la cote occidentale du Guadalquivir, au lieu de les transformer en vastes zones agricoles et touristiques. Parallèlement, nous tentions de racheter ces terres à leurs propriétaires. Il nous fallait créer un organisme international suffisamment puissant pour parvenir à ce type de résultat. Le WWF est né de cette idée. En plus de quelqu’un de très déterminé, vous passez pour un habile négociateur. Comment avez-vous convaincu le gouvernement?

Nous avons défendu l’idée que créer un parc national dans la Coto de Donana était une idée tout aussi moderne que d’y créer une vaste zone touristique. Je ne sais pas quel a été l’impact réel de cet argument. Mais je crois que nos interlocuteurs s’y sont montrés assez sensibles. Votre nom n’apparaît pas souvent parmi les cofondateurs, alors que vous en restez le président jusqu’en 1988, et que vous le soutenez à travers le versement d’importants fonds personnels. Toujours ce souci de discrétion?

J’étais bien présent à Morges le jour de la création du WWF. En revanche, j’étais absent lors d’une déclaration publique qui l’a précédée, et qui a eu un certain impact médiatique. Mais vous savez, encore une fois, cela ne m’a jamais paru très important. Il est frappant de constater combien l’action du WWF, plus

scientifique que spectaculaire, vous ressemble. Notamment au regard de la stratégie beaucoup plus agressive de l’autre grande ONG verte, Greenpeace.

Il est vrai que je m’y reconnais. Je préfère la négociation à l’affrontement, et le débat scientifique aux rapports de force. Notre but n’était pas de détruire. Au début des années 60, les protecteurs de la nature étaient vus comme opposés au progrès. Nous ne voulions pas être contre cela a priori, de manière agressive. Plutôt démontrer pourquoi il était éventuellement erroné d’y voir du progrès. Il faut se souvenir que c’est dans ce contexte qu’est né le concept de développement dura-

ble, par opposition à une conservation de la nature que l’on voyait jusqu’alors à travers des réserves naturelles. Quelque chose d’assez suisse, non?

C’est possible. Sur la durée, Greenpeace accueille de nouveaux membres à chaque catastrophe écologique. Notre croissance s’avère plus égale, mais cela ne nous empêche pas d’avoir aujourd’hui une importance largement supérieure à la leur. Vous affirmez d’ailleurs ne pas aimer le militantisme écologique, vous méfier de l’écologie politique.

Oui. La nature me paraît mieux défendue par d’autres voies. L’écologie doit s’imposer pour le bien commun, pas par souci partisan. La radicalisation, comme le refus de toute modernité, ne me paraissent pas de bons combats. Que pensez-vous alors du nucléaire?

Je n’y vois pas une énergie d’avenir en raison de l’incapacité actuelle d’éliminer les déchets radioactifs. Développons les énergies vertes.

Propos recueillis par Pierre Léderrey Photos Mathieu Rod et LDD

A lire: Luc Hoffmann, «L’Homme qui s’obstine à préserver la terre: entretiens avec Jil Silberstein», Ed. Phébus, 2010.


40 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Bœufs heureux, bœuf savoureux

Chaque jour, Sepp Dähler masse son bétail et lui offre un régime nutritionnel à base de bière. Les bœufs donnent une viande qui est si appréciée que l’agriculteur pourrait en vendre beaucoup plus. Il s’y refuse toutefois. Le projet devant rester à taille humaine.

L

es rires fusent sur la prairie où les enfants s’amusent à faire la course avec les cochons. «N’y allez pas trop fort quand même!» lance Sepp Dähler. Contemplant ce joyeux tableau, les visiteurs sont immanquablement séduits par l’atmosphère des lieux. Touristes, gastronomes et écoliers sont nombreux à venir chaque semaine visiter cette exploitation située près de la localité de Stein (AR). C’est ici que vivent Sepp Dähler, son épouse Magdalena et leurs trois fils. Avouons-le. Si autant de personnes viennent ici, ce n’est pas seulement pour la beauté des lieux, mais aussi pour les bœufs de Sepp Dähler qui fournissent une viande aussi savoureuse que rare. Il faut dire que l’éleveur les traite avec un soin tout particulier. Ces bêtes sont abreuvées chaque jour avec de la bière diluée, et massées matin et soir alternativement avec de la bière et de l’huile de colza. La viande qu’ils produisent figure au menu de restaurants renommés comme le Chesery à Gstaad ou encore le Caduff’s Weinloft à Zurich. Les particuliers doivent, quant à eux, patienter jusqu’à une année pour en obtenir. Cette viande est vendue sur place ou par internet, au prix de 54 francs le kilo. Le bœuf de Kobé, dont s’inspire Sepp Dähler, est bien plus onéreux encore. Celui-ci est nourri chaque jour au saké, à la paille de riz et aux céréales, et massé avec de l’huile et du saké. Sa viande passe pour la meilleure et la plus chère au monde. Ce modèle fas-

cine notre éleveur, qui a dû toutefois l’adapter aux conditions helvétiques – en particulier en ce qui concerne le mode de détention, plus respectueux des animaux. Selon la méthode japonaise, le bœuf de Kobé vit en effet confiné, de manière qu’il emmagasine un maximum de graisse. Cette façon de faire n’entre pas dans les principes de Sepp Dähler qui aime et respecte ses bêtes, «après tout, ce sont elles qui font vivre ma famille. Il est normal que je leur rende l’existence agréable».

Les bœufs préfèrent la bière à l’eau

SÉRIE

Nos paysans sont innovants rares de légumes Fromages fins, variétés v ou méthodes originales de production: les paysans suisses savent se montrer novateurs. Ces hommes et ces femmes, «Migros Magazine» a décidé de les présenter dans une série de reportages. Vous y apprendrez comment leurs produits passent des champs et des étables à nos tables et comment ces agriculteurs trouvent de nouveaux débouchés grâce à leur inventivité. Pour Migros, une paysannerie tournée vers l’avenir constitue un partenaire de choix.

Toujours à la recherche de la perfection, notre éleveur est notamment en contact avec les spécialistes de l’école d’agriculture de Flawil (SG), avec qui il a établi le plan nutritionnel. Le menu de ses bœufs – qui sont pour la plupart issus de croisements entre les races brune, limousin, angus et charolais – se compose de drêche de malt et de levure de bière notamment. Leur alimentation est complétée avec du foin, du son de blé et diverses céréales. Ils sont abreuvés de bière diluée, mais peuvent aussi boire de l’eau. «Ils préfèrent cependant nettement la bière», note Sepp Dähler. Les bêtes ne sont-elles pas ivres en permanence? «Non l’alcool ne

Le seau est rempli de bière diluée (ci-contre). Ce sous-produit issu de la production de bière est notamment utilisé pour masser les bœufs - un traitement qu’ils semblent particulièrement apprécier (ci-dessus).


ACTUALITÉ MIGROS que possible. Sepp Dähler accompagne toujours ses bêtes, «pour qu’elles aient moins peur».

Le respect de l’animal compte

leur monte pas à la tête, nous rassure l’éleveur, car chez les ruminants, il est dégradé déjà dans l’estomac. Nous avons effectué plusieurs tests et toujours mesuré un taux d’alcool de zéro pour mille.» En effet, les bœufs ne titubent pas, mais se dirigent résolument vers Sepp Dähler lorsqu’il pénètre dans l’étable à stabulation libre. Ils s’avancent et le poussent doucement de la tête, tout en lui léchant les mains. Les bêtes se montrent

Leur viande est vendue dans des emballages comprenant divers types de morceaux: du premier choix à la viande hachée, en passant par le bouilli, l’émincé notamment. «C’est également une question de respect pour l’animal, car le bœuf n’est pas constitué uniquement de filet et d’entrecôte.» Par Idylle champêtre: la ferme de Sepp Dähler ailleurs, un sellier de élève aussi des porcs (en haut). la région travaille le cuir et fabrique différents articles de maroquinerie. La viande de ses bœufs est très demandée, à tel point que des amateurs ont fondé une association. Ils se rendent à des foires gastronomiques et viennent à la ferme pour se faire initier par Sepp Dähler à la fabrication des saucisses. Sepp Dähler nous a également confié qu’un grand magasin possédant un rayon traiteur renommé lui a fait des offres à maintes reprises. Il pourrait sans aucun doute écouler sa viande en grandes quantités, mais il n’en a pas l’intention, car il n’imagine pas se lancer dans la production de masse. Il tient à conserver son indépendance et à continuer l’exploitation familiale initiée par son père. Comment les agriculteurs de confiantes et paraissent heureu- la région ont-ils réagi lorsqu’il a ses. «Le massage leur procure une lancé son modèle d’affaire hors du sensation de bien-être.» Le résul- commun? «Je ne suis pas allé leur tat de ce traitement? Une viande demander leur avis, déclare l’élemarbrée, particulièrement tendre veur en souriant. Quoi qu’il en soit: on ne va pas loin si on se et savoureuse. Lorsque les bœufs atteignent conforme toujours à ce que font le poids de 450 kilos, on procède à les autres.» leur abattage, qui s’effectue dans Christoph Petermann un abattoir de la région situé à seuPhotos Jorma Müller lement 3 kilomètres de l’exploitation. On leur ménage ainsi un Informations: www.kabier.ch temps de transport aussi court (en allemand).

| 41

LE BAROMÈTRE DES PRIX

Changements de prix de la semaine

Avec la rubrique «Le baromètre des prix», Migros entend informer ses clients des baisses et des hausses de prix des articles de son assortiment. A noter que les actions ne sont pas mentionnées ici.

Etant donné que le cacao se fait plus rare, cette matière première devient aussi plus onéreuse. Aussi Migros doit-elle adapter le prix de quatre boissons chocolatées pour le petit-déjeuner. L’emballage d’Eimalzin de 500 g passe de Fr. 6.80 à Fr. 6.90. Le paquet de M-Quick de 1 kg coûte désormais Fr. 6.60 au lieu de Fr. 6.10. La boisson au cacao Léger (400 g) est nouvellement proposée au prix de Fr. 7.90 au lieu de Fr. 7.30. Enfin, la boisson au cacao M-Classic (emballage de 1 kg) passe de Fr. 5.80 à Fr. 6.20


W

2 POUR 1 OFFRES VALABLES SEUELEMENT DU 6.9 AU 26.9. 2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DES STOCKS

VALEUR FR.

Achat minimum: CHF 6.50 Validité: du 6.9 au 26.9.10

3.25

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. 1 coupon de rabais par offre sera accepté. Non cumulable avec d’autres coupons.

Valable sur tous les sachets Exelcat 4 x 100 g

N’OUBLIEZ JAMAIS SON EXELCAT®. CAR VOTRE CHAT SAIT EXACTEMENT CE QU’IL VEUT: LA DOUBLE PORTION D’EXELCAT®. PROFITEZ: À L’ACHAT D’UN EMBALLAGE, VOUS EN RECEVEZ UN DEUXIÈME GRATUIT À CHOISIR LIBREMENT!

Sheba est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 43

Avant la pratique, rien ne vaut la théorie: la course d’orientation allie activité physique et réflexion.

La monitrice Brigitte Tschamper explique aux enfants comment se déroulent les passages aux différents postes du parcours.

Entre sport et réflexion

Marvin, Benjamin et Guido (de g. à dr.) comparent leurs résultats.

Lorsque des enfants s’initient à la course d’orientation dans un préau, cela ne peut signifier qu’une chose: le «sCOOL Tour de Suisse» fait halte dans leur établissement.

T

u as vu le quarante-trois?» crie un enfant dans la cour de récréation. «Non, mais je l’ai pas sur ma carte – moi, j’ai le trente-quatre», lui répond un autre écolier. «Le quarante-trois? Moi, je l’ai. Il est juste là-bas en haut derrière l’arbre», lance un autre en écho. Un loto? Vous n’y êtes pas! Nous sommes au beau milieu d’une épreuve de course d’orientation dans le préau d’une école d’Einsiedeln (SZ). Une course d’orientation dans l’enceinte d’une école? Exactement! Baptisé sCOOL Tour de Suisse, ce projet itinérant parcourt depuis 2002 le pays entre le printemps et l’automne, en faisant étape dans plus de cent cinquante établissements. L’occasion pour des spécialistes de cette discipline, membres de la Fédération de course

d’orientation Swiss Orienteering, d’initier les écoliers à la lecture de carte tout en leur donnant envie de pratiquer un sport.

Qu’est-ce que sCOOL? Migros attache une grande importance à la relève dans les domaines sportif, culturel et environnemental. C’est pourquoi le distributeur soutient de nombreuses manifestations mettant les enfants et les adolescents en avant. Depuis cette année, Migros est le sponsor principal du projet sCOOL de Swiss Orienteering. Son but? Inciter les jeunes à s’enthousiasmer pour le sport et la course d’orientation. www.scool.ch

C’est gagné: Marco peut être fier de sa victoire. Autre raison d’être heureux: l’écolier repart avec de jolis cadeaux.

Avant l’épreuve proprement dite, la responsable du sCOOL Tour, Brigitte Tschamper, explique aux enfants comment fonctionnent les différents postes, les cartes et le badge électronique. Ensuite, les sportifs en herbe mettent en pratique leurs connaissances théoriques: un sprint permet aux écoliers de se familiariser avec le système de contrôle des postes et de chronométrage. Puis ils se lancent dans de petits parcours en boucle qu’ils doivent accomplir à l’aide de la carte du périmètre de l’école. Tout cela agré-

menté d’une pause bienvenue. «Ça fait transpirer!» lance Jasmine à Tania. «C’est vrai. Mais c’est génial», répond celle-ci en se régalant d’un thé froid et d’une barre de céréales. Après l’en-cas, le point d’orgue de la journée: la compétition avec course préliminaire et grande finale. Tandis que certains partent en trombe après n’avoir jeté qu’un rapide coup d’œil sur leur carte, d’autres l’étudient avec attention afin de définir l’ordre dans lequel ils devront trouver les postes. Tous sont très excités et semblent prendre beaucoup de plaisir. Lorsque les enfants reviennent devant l’école une demi-heure plus tard, le sourire est sur toutes les lèvres. Il est alors temps de comparer leurs temps sur les feuilles de résultats. Et de découvrir (enfin!) sur la carte les postes qu’ils ont manqués sur le terrain. «Ah, il était là le quarante-trois…» Texte et photos Michaela Ruoss

Sponsoring by

sCOOL: courses d’orientation dans les écoles


20% DE RÉDUCTION PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7. 9 AU 20. 9. 2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 20% de réduction sur tous les produits I am en lot de 2.

8.80

9.40

Lotion corporelle I am Body avec 5% d’urée, en lot de 2 Apaise et hydrate intensément la peau durant toute la journée 2 x 250 ml

Tonique doux pour le visage I am Face sans alcool, en lot de 2 Nettoie en douceur et purifie la peau 2 x 200 ml

au lieu de 11.–

13.60 au lieu de 17.–

Lotion corporelle raffermissante Q10+ I am Body, en lot de 2 Raffermit et lisse le grain de la peau 2 x 250 ml

au lieu de 11.80

12.–

au lieu de 15.–

Lotion tonique I am Young Clear, en lot de 2 Nettoie les pores en profondeur et prévient l’apparition de boutons 2 x 200 ml

8.30

4.15

au lieu de 5.20

Mousse à raser I am for Men Classic, en lot de 2 Pour un rasage tout en douceur 2 x 250 ml

8.80

au lieu de 11.–

Lingettes démaquillantes rafraîchissantes I am Face, en lot de 2 Nettoient, purifient et rafraîchissent la peau 2 x 25 pièces

au lieu de 10.40

Disques nettoyants I am Young, en lot de 2 Nettoient en douceur et en profondeur 2 x 30 pièces


IL ÉTAIT UNE FOIS MIGROS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 45

TRÉSORS DE NOS ARCHIVES Vente de tortues, 1954. De tout temps, Migros a fait parler d’elle pour ses actions sortant de l’ordinaire. Peu avant les fêtes pascales de 1954, le distributeur a créé l’attroupement devant ses magasins avec la vente de milliers de tortues de Hermann, aussi appelée tortue des Maures. Bien évidemment, le but n’était en aucun cas que ces animaux finissent en soupe, mais bel et bien que les Suisses – et plus spécialement les enfants – se prennent de passion pour un nouvel animal de compagnie. Ainsi, chaque acheteur recevait une notice expliquant par exemple comment nourrir les tortues. De plus, «Construire» a publié durant un an des conseils quant aux soins à prodiguer à ces reptiles à carapace. Déjà à l’époque, Migros accordait une grande attention à une détention des animaux selon les besoins de l’espèce. Publicité

mix & match or 18 carats et argent

composez votre création…

du 31 août au 13 septembre

20%

sur tous les bijoux CARAT Bijoux or 18 carats, perles de culture et argent Genève: Centres commerciaux Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux de Crissier, MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin “Les Cygnes” Vaud: Centres commerciaux de Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial de Métropole Sion


46 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Terminez l’été en fraîcheur


EN MAGASIN

| 47

M

artin Möhr et sa femme Elisabeth aiment prendre les clichés à rebrousse-poil. Dans leur maison, on cherche en vain les bois de cerf, les trophées de chasse ou les objets rustiques typiques d’un chalet. Au lieu de cela, le couple a misé sur des tableaux d’art contemporain, une cuisine de designer blanche et des éclairages indirects. Le chasseur et son épouse, médecin de profession, vivent dans un environnement épuré et moderne. Si son association Jagd Zurich reste un bastion presque exclusivement masculin – sur 700 membres, seuls 20 à 30 sont des femmes –, Martin n’hésite pas à la maison à prendre possession de la cuisine.

A la chasse!

Lorsque Martin Möhr, président de l’association des chasseurs de Zurich, sonne l’hallali aux fourneaux, délices de la forêt et saveurs des champs s’allient pour le plus grand plaisir des papilles.

L’escalope de chevreuil se marie bien avec des légumes cuits au four (recette en page suivante). Remarque: étant donné que le nombre de chevreuils est relativement restreint en Suisse, Migros importe, pour couvrir la demande, la viande de chevreuil d’Autriche, un pays où il vit aussi en liberté.


48 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Terminez l’été en fraîcheur «Je suis membre du club de cuisiniers Gourmet Burger Kyburg depuis trente ans», explique Martin Möhr. Un talent né d’une nécessité: «Nous avons toujours aimé inviter des amis à dîner. Mais comme ma femme était souvent appelée en urgence en salle d’accouchement, je me retrouvais à chaque fois seul, démuni.» Notre homme a donc dû apprendre à cuisiner et s’est vite épris de cette discipline. «C’est vraiment lui l’expert en cuisson de la viande, précise son épouse. De mon côté, je suis surtout responsable des légumes: je veille à ce que la cuisine soit moins grasse.» C’est donc selon cette répartition des rôles qu’ils nous présentent aujourd’hui leur recette préférée: les escalopes de chevreuil et leurs légumes au four. Un repas à la fois simple et léger. Le chevreuil a bien évidemment été abattu par Martin, dans une réserve de chasse à Kyburg (ZH). «Sentez-moi ça, dit-il en nous tendant le morceau

Une brigade de cuisine rompue à l’exercice: Martin Möhr s’occupe de la viande et Elisabeth des légumes.

A gauche: la viande est assaisonnée avec le mélange d’épices avant la cuisson. Le sel et le poivre ne sont utilisés qu’après. A droite: croustillante à l’extérieur et rosée à l’intérieur: la cuisson est parfaite.

de viande. Le chevreuil doit dégager un fumet caractéristique, très délicat et bien frais. S’il sent trop fort, c’est qu’il a trop attendu. Ici, la viande est de première qualité et a été préparée par un boucher en qui j’ai toute confiance.» A tous ceux qui associent plats de chasse avec braisage long et sauces lourdes, Martin confie une astuce: «Contrairement à ce que l’on croit, le gibier peut parfaitement être grillé ou revenu à la poêle.» Son gril de balcon muni d’une plaque en fonte fonctionne donc

Une règle infaillible: lorsque la texture de la viande s’apparente à celle de la base du pouce, c’est cuit!

toute l’année. Son conseil: d’abord cuire brièvement la viande à feu très vif en la retournant souvent afin que les pores se referment et qu’une croûte se forme, puis poursuivre la cuisson à couvert à température moyenne. Plus les morceaux sont fins, plus il faut les retourner fréquemment et plus la cuisson est rapide. Le test du pouce permet de vérifier la cuisson: «Exercez une pression sur la viande avec un doigt. Si la texture s’apparente à celle de la base du pouce, c’est cuit. N’ajoutez le sel et le poivre que par la suite.»

Son épouse nous dévoile une autre astuce pour la cuisson des légumes: «Il faut cuire les gousses d’ail non pelées. Pour jouir de leur arôme, pressez-les pour retirer la peau juste avant de les consommer: cela prévient toute mauvaise haleine.»

La chasse est bien plus qu’un simple loisir

Le plat préparé aujourd’hui prouve que gibier et cuisine légère se marient à merveille. Les Möhr, qui vont souvent à la chasse avec leur braque Gioa, démontrent égale-


EN MAGASIN

| 49

Escalopes de chevreuil et légumes au four Plat principal pour 4 personnes:

Ingrédients Ingr 2 fe feuilles de laurier 2 cl clous de girofle 4 gr gros oignons 1 po poivron 2 ca carottes 100 g de céleri-rave 1 ch chou-rave 1 co courgette 80 g de pommes de 800 terr fermes à la terre cu cuisson 1 br brin de romarin go 5 gousses d’ail Se poivre noir Sel, env. 5 cs d’huile d’olive env. 500 g d’escalope de chevreuil Mé Mélange d’épices Grill do doux

Des légumes frais et de la saison: son: si la préparation est simple, il faut ensuite faire preuve de patience ce pour retourner les légumes tous ous les quarts d’heure.

ment que cette discipline peut concilier tradition et modernité. Comme son père, Martin est un inconditionnel de la chasse. Il a passé son permis à 20 ans. «Aujourd’hui, tout le monde parle de lien à la nature et de traitement respectueux des animaux, mais c’est exactement ce dont il s’agit avec la chasse. Impossible de faire plus bio.» Ce juriste et conseiller immobilier sait de quoi il parle. Il importe depuis 1994 des noix de pécan bio d’Afrique du Sud, un pays qu’il connaît bien pour avoir officié comme observateur de l’ONU lors des premières élections libres, qui ont propulsé Nelson Mandela à la présidence. L’opprobre dont sont souvent victimes les chasseurs – dû à une méconnaissance et à une incompréhension de leur amour des animaux – le gêne. «La chasse est plus qu’un simple loisir, c’est un art exigeant et qui demande beaucoup de temps. Aucun carnivore ne devrait se permettre de le juger. Les chasseurs ne délèguent à personne la mise à mort des animaux. C’est certainement archaïque, mais c’est sincère.» Silke Bender

Préparation

1 Fixer le laurier et les clous de girofle sur la moitié des oignons. Couper le poivron en deux et l’épépiner. Couper les légumes, les pommes de terre et le reste des oignons en dés de 3 à 4 cm. Hacher le romarin. 2 Préchauffer le four à 180 °C. Verser les légumes, les gousses d’ail en chemise et le romarin dans une braisière. Saler et poivrer. Ajouter un peu d’huile d’olive et cuire à découvert au milieu du four env. 1 h 30. Remuer toutes les 15 minutes. 3 Passer les escalopes sous l’eau froide, les sécher avec du papier ménage. Saupoudrer du mélange d’épices. Cuire ou griller 3 à 5 min en fonction de l’épaisseur. Selon les goûts, saler et poivrer. Conseil: choisir les légumes en fonction de la saison.

Céleri-rave, Suisse, prix du jour Escalope de chevreuil, Autriche, les 100 g, Fr. 3.50* au lieu de Fr. 5.90 * Prix action valable du 7 au 13 septembre 2010.

Mélange d’épices Grill doux, 69 g, Fr. 1.30 Huile d’olive extra-vierge Monini, 1 l, Fr. 14.20

Pommes de terre fermes à la cuisson, Suisse, le sac de 2,5 kg, Fr. 2.20


50 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Ode au fruit défendu et à la nature

Au bord du lac de Constance, la famille Eberle exploite depuis trois siècles des arbres fruitiers à hautes tiges. Le résultat est à découvrir dans les savoureux jus de pomme TerraSuisse.

B

ien que minuscule, le campagnol est le plus grand ennemi des vergers. «Ce rongeur attaque les racines des jeunes arbres, détruisant alors jusqu’à vingt ans de travail», explique Johann Eberle, 76 ans. D’ailleurs, son fils, Cornel, est sans cesse à la recherche de nouvelles idées pour se débarrasser de ce glouton: il a ainsi installé des cages dans lesquelles, une fois

piégés, les campagnols se font prendre par les renards. Pourtant, cette année encore, ces petits mammifères ont été à l’origine de l’abattage de vingt jeunes plants. Depuis plus de trois siècles, la famille Eberle exploite des arbres fruitiers à hautes tiges au bord du lac de Constance. «Ce pommier est aussi vieux que moi, poursuit Johann Eberle. Ces végétaux ob-

servent plus ou moins le même cycle de vie que celui d’un humain: ils commencent à fournir leur meilleur rendement à 20 ans et déclinent à partir de 60 ans.» Pour protéger les fruits, Cornel teste des solutions bio: du chanvre à l’état liquide pour lutter contre les invasions de champignons ou des bains d’ortie contre les insectes nuisibles. Et puisqu’il n’existe

aucune plante contre les campagnols, père et fils attendent avec impatience le retour de la belette. Mais il faudra du temps pour que ce prédateur menacé d’extinction revienne et que le cycle de la nature reprenne son cours. Heureusement, TerraSuisse et IP-Suisse sont là pour aider Dame Nature dans cette tâche difficile. Silke Bender


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Honneur au four: ties pommes de terre rô sur au sbrinz. Recette alin www.saison.ch/m-m

2,5 kg

2.20

Pommes de terre fermes à la cuisson Suisse, le sac de 2,5 kg

50%

6.90

au lieu de 13.80

Tortellonis M-Classic au fromage ou à la viande, le lot de 2 paquets, 2 x 500 g par ex. au fromage

40%

1.80

au lieu de 3.–

Filet de porc fumé, Suisse, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


À CONSOMMER FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9

uant Croustillant et croq ec à souhait: salade av ix. croustilles aux no Recette sur -malin www.saison.ch/m

–.50

au lieu de –.80

Figues de Turquie, la pièce –.50 au lieu de –.80 le panier de 1 kg 2.80 au lieu de 3.80

2.90

Raisin Uva Italia Italie, le kg

3.35

au lieu de 4.20

Salade d’automne Anna’s Best 20% de réduction 250 g Société coopérative Migros Bâle

2.90

au lieu de 4.–

Doucette bio de Suisse, le sachet de 100 g

1.30

au lieu de 1.80

Choux-pommes de la région/Suisse, la pièce


MODÉRATION! ODÉRATION! SANS M AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.20

au lieu de 6.90

Maïs sucré bio de Suisse, préemballé, le kg

PRIX CRAQUANTS la

pièce

3.50 Ananas Costa Rica/Panama

le kg

3.50

au lieu de 4.50

Pruneaux de la région, la barquette de 1 kg

2.70 au lieu de 3.90

Pommes Gravensteiner de Suisse, au détail ou préemballées

le kg

1.70

au lieu de 2.30

Salade feuille de chêne verte ou rouge de la région, la pièce

4 .4 0 au lieu de 5.40

Salade Iceberg de la région, préemballé


BIENVENUE DANS LE MO MO PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9

Envie d’ailleurs? t au Dégustez ce riz fri akés. poulet et aux shiit Recette sur www. saison.ch/m-malin

4.15

au lieu de 5.20

Divers produits de charcuterie bio 20% de réduction par ex. salami, bio, Italie, les 100 g

33%

14.80

au lieu de 22.20

Emincé de poulet Optigal, le lot de 3 paquets Suisse, 3 x 222 g

14.50 au lieu de 17.–

Pâté d’Italie à cuire soi-même de Suisse, la barquette d’env. 500 g ou 750 g, le kg Société coopérative Migros Bâle

2.30

au lieu de 2.90

Tout l’assortiment de poisson bio (excepté les poissons fumés) 20% de réduction par ex. truite blanche, d’élevage, Suisse, les 100 g

5.30

au lieu de 6.70

Pâté d’Italie cuit au feu de bois Malbuner élaboré au Liechtenstein avec de la viande de Suisse, prétranché, en midi-barquette, le duopack de 2 x 120 g


NDE DE LA FRAÎCHEUR. AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 6.30

au lieu de 9.–

Saucisses de porc à rôtir, le lot de 4 Suisse, 4 pièces, 440 g

2.10

au lieu de 2.70

Mortadella Beretta produit italien, prétranchée, en maxi-barquette, duopack, les 100 g

2.80

au lieu de 3.55

Jambon modèle Gourmet produit suisse, prétranché, en maxi-barquette, les 100 g

PRIX CRAQUANTS 40%

3.50 au lieu de 5.90

Escalope de chevreuil Autriche, les 100 g

le kg

17.50 au lieu de 22.–

Cou de porc pour rôti et tranches de Suisse

12 x 50 g

8.90

Miccata de poulet Don Pollo importé, la barquette de 12 x 50 g


LA FRAÎCHEUR À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9

2.85

1.80

Tous les Yogos, le lot de 4 20% de réduction par ex. au miel, 4 x 180 g

Toutes les pâtes bio 20% de réduction par ex. pâte à gâteau, bio, 270 g

2.60

1.20

au lieu de 3.60

au lieu de 3.30

Tous les flans, le lot de 6 20% de réduction par ex. au chocolat, 6 x 125 g

1.65

au lieu de 2.–

Fromage à raclette Raccard Tradition en bloc, les 100 g Société coopérative Migros Bâle

au lieu de 2.25

au lieu de 1.55

Asiago 20% de réduction les 100 g

1.80

au lieu de 2.20

Tilsit à la crème bio fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g

1.55

au lieu de 1.95

Vacherin fribourgeois doux 20% de réduction les 100 g

1.75

au lieu de 2.15

Emmental bio, mi-salé fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g


PORTÉE DE MAIN. MAIN. AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.50

au lieu de 1.90

1.20

Petits pains emballés, TerraSuisse 20% de réduction par ex. pains sandwich, TerraSuisse, 3 pièces/195 g

Croissant pur beurre 70 g

2.50

au lieu de 3.20

2.70

Beurre demi-gras Léger la barquette de 200 g

Energy Drink le triopack de 3 x 330 ml

au lieu de 4.05

50%

2.70

au lieu de 3.40

Œufs suisses élevage au sol, 63 g+, la boîte de 6 pièces

5.90

au lieu de 11.80

Corbeille de fleurs de plein air Heidi la barquette

33% 12.–

au lieu de 18.–

Leckerlis de Bâle 1,5 kg

6.80

au lieu de 8.50

Sur tous les chrysanthèmes en pot 20% de réduction par ex. chrysanthème en pot de 15 cm, la plante


ÉCONOMIES À

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.

50%

30%

7.10

au lieu de 14.20

16.80

Croissants au jambon Happy Hour, surgelés l’emballage de 2 x 12 pièces

Crevettes Pacific Prawns Costa, surgelées 600 g

33%

5.40

au lieu de 8.10

Biscuits ChocMidor Carré ou Rocher, le lot de 3 paquets par ex. ChocMidor Carré, 3 x 100 g

au lieu de 24.–

30% 9.20

au lieu de 13.20

Barres de chocolat Frey d’Or 30 pièces/630 g

33%

5.–

au lieu de 7.60

Bonbons à mâcher Smams ou caramels Micamu, le lot de 2 paquets par ex. Smams Funny Fruits, 2 x 200 g

30%

11.90 au lieu de 17.–

Bâtonnets glacés Megastar aux amandes, à la vanille ou au cappuccino, le lot de 12 par ex. bâtonnets glacés Megastar aux amandes, 12 x 90 g

*En vente dans les plus grands magasins Migros.

6.10

au lieu de 6.90

Tous les cafés en emballage de 500 g en grains ou moulus –.80 de moins par ex. Caruso Imperiale, en grains

4.15

au lieu de 5.20

Toutes les infusions Yogi bio* 20% de réduction par ex. infusion bonne nuit Yogi, bio, 15 sachets


NE PAS LOUPER.

.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

40%

6.70

au lieu de 11.20

30%

1.85

au lieu de 2.70

Thon à l’huile, le lot de 8 8 x 155 g

Toutes les sauces Agnesi en bocal par ex. sauce Agnesi au basilic, 400 g

1.20

1.90

au lieu de 1.50

Toutes les sauces pour rôti et les sauces en sachets Bon Chef 20% de réduction par ex. sauce liée pour rôti, 30 g

au lieu de 2.40

Jus Gold en emballages de 1 litre et de 3 x 25 cl 20% de réduction par ex. jus multivitamines, 1 litre

40%

4.50

au lieu de 5.65

Chips Zweifel 170 g, 280 g ou 300 g 20% de réduction par ex. chips au paprika Zweifel, 280 g

3.45 au lieu de 5.80

Toutes les lignes de vaisselle Cucina & Tavola en porcelaine, céramique, faïence, Bone China ou verre par ex. tasse à café et sous-tasse Siena, céramique Valable jusqu’au 20.9

30% 1.35

au lieu de 1.95

Toutes les pâtes Agnesi 250-500 g, par ex. spaghettis Agnesi, 500 g

7.70

au lieu de 8.80

Tous les Coca-Cola en emballages de 8 x 50 cl (7 + 1 gratuit)


PETITES ÉCONOMIES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6 pour 4

55.60

au lieu de 83.40

Recharges Sangenic pour poubelle à couches* (à partir de 6 mois) paquet de 6

33%

2.85 au lieu de 4.30

Tout l’assortiment de produits d’hygiène dentaire Candida par ex. dentifrice Multicare 7 en 1 Candida, 75 ml Valable jusqu’au 20.9

30% 5.–

au lieu de 7.20

Revitalisants textiles Exelia parfums du monde Caribbean Night, Sun of Africa, Moon of Bali, Asian Sunset, 1 litre Valable jusqu’au 20.9

*En vente dans les plus grands magasins Migros.

40%

23.70

au lieu de 39.50

Lessive Total en flacons de 5 litres Color, Classic ou Aloe Vera

7.80

au lieu de 11.70

Produits Golden Hair Professional, Belherbal, M-Classic et Bircal en emballages multiples par ex. shampooing M-Classic ultra-doux, le lot de 3 (3 pour 2), 3 x 400 ml

9.90

Collants, socquettes et chaussettes pour enfant et bébé* par ex. chaussettes pour enfant, le lot de 5 paires, 80% coton, 17% polyamide, 3% élasthanne, pointures 27/3039/42 Valable jusqu’au 20.9

9.90

Chaussettes pour femme, le lot de 5 paires 95% coton, 5% élasthanne, pointures 36-41 Valable jusqu’au 20.9


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES

29.–

Réveil radiocommandé à projection Oregon Scientific*/*** orientable à 180°, 2 heures d’alarme, avec bloc d’alimentation pour une projection permanente Valable jusqu’au 4.10

Croissant pur beurre, 70 g 1.20

Raisin Uva Italia, le kg 2.90

Fromage à raclette Raccard Tradition, en bloc, les 100 g 1.65 au lieu de 2.–

Figues, de Turquie, la pièce –.50 au lieu de –.80 Figues, de Turquie, la barquette de 1 kg 2.80 au lieu de 3.80 Pommes Gravensteiner, de Suisse, au détail ou préemballées, le kg 2.70 au lieu de 3.90 Pruneaux, de la région, la barquette de 1 kg 3.50 au lieu de 4.50 Choux-pommes, de la région, Suisse, la pièce 1.30 au lieu de 1.80 Maïs sucré bio, de Suisse, préemballé, le kg 5.20 au lieu de 6.90 Pommes de terre fermes à la cuisson, le sac de 2,5 kg 2.20 Doucette bio, de Suisse, le sachet de 100 g 2.90 au lieu de 4.– Salade Iceberg, de la région, préemballé, le kg 4.40 au lieu de 5.40 Salade feuille de chêne verte ou rouge, de la région, la pièce 1.70 au lieu de 2.30

119.20

POISSON, VIANDE & VOLAILLE Emincé de poulet Optigal, le lot de 3 paquets, 3 x 222 g 14.80 au lieu de 22.20 33%

au lieu de 149.–

Tout l’assortiment d’articles de duveterie (excepté M-Budget) 20% de réduction par ex. couette Prima*/**, 160 x 210 cm, lavable à 60 °C Valable jusqu’au 4.10

Miccata de poulet Don Pollo, importé, la barquette de 12 x 50 g 8.90 Escalope de chevreuil, les 100 g 3.50 au lieu de 5.90 40% Cou de porc pour rôti et tranches, TerraSuisse, de Suisse, le kg 17.50 au lieu de 22.– Saucisses de porc à rôtir, le lot de 4, 4 pièces, 440 g 6.30 au lieu de 9.– 30% Filet de porc, les 100 g 1.80 au lieu de 3.– 40% Pâté d’Italie à cuire soi-même, de Suisse, la barquette d’env. 500 g ou 750 g, le kg 14.50 au lieu de 17.–

au lieu de 21.–

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 recharges 2 x 2 litres

Pour vos achats, détachez ici.

Jambon modèle Gourmet, produit suisse, prétranché, en maxi-barquette, les 100 g 2.80 au lieu de 3.55

15.80

PAIN & PRODUITS LAITIERS

Ananas, la pièce 3.50

Pâté d’Italie cuit au feu de bois Malbuner, élaboré au Liechtenstein avec de la viande de Suisse, prétranché, en midibarquette, le duopack de 2 x 120 g 5.30 au lieu de 6.70 Mortadella Beretta, produit italien, prétranchée, en maxibarquette, duopack, les 100 g 2.10 au lieu de 2.70 Tout l’assortiment de poisson bio, (excepté les poissons fumés) 20% Crevettes Pacific Prawns Costa, surgelées, 600 g 16.80 au lieu de 24.– 30%

Société coopérative Migros Bâle

Emmental bio, mi-salé, fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g 1.75 au lieu de 2.15 Tilsit à la crème bio, fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.20 Asiago, les 100 g 1.20 au lieu de 1.55 20% Vacherin fribourgeois doux, les 100 g 1.55 au lieu de 1.95 20% Beurre demi-gras Léger, la barquette de 200 g 2.50 au lieu de 3.20 Energy Drink, le triopack de 3 x 330 ml 2.70 au lieu de 4.05 Tous les Yogos, le lot de 4 20% Tous les flans, le lot de 6 20%

FLEURS & PLANTES

Tous les Coca-Cola en emballages de 8 x 50 cl 7.70 au lieu de 8.80 Jus Gold en emballages de 1 litre et de 3 x 25 cl 20% Croissants au jambon Happy Hour, surgelés, l’emballage de 2 x 12 pièces, 7.10 au lieu de 14.20 50% Bâtonnets glacés Megastar aux amandes, à la vanille ou au cappuccino, le lot de 12 30% Toutes les pâtes Agnesi, 250–500 g 30% Toutes les sauces Agnesi en bocal 30% Toutes les sauces pour rôti et les sauces en sachets Bon Chef 20% Thon à l’huile, le lot de 8, 8 x 200 g 6.70 au lieu de 11.20 40%

NON-ALIMENTAIRE Toutes les lignes de vaisselle Cucina & Tavola en porcelaine, céramique, faïence, Bone China ou verre 40% Valable jusqu’au 20.9

Roses de 50 cm, Max Havelaar, le bouquet de 12 12.90

Lessive Total en flacons de 5 litres 23.70 au lieu de 39.50 40%

Corbeille de fleurs de plein air Heidi, la barquette 5.90 au lieu de 11.80 50%

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 recharges, 2 x 2 litres 15.80 au lieu de 21.–

Sur tous les chrysanthèmes en pot, par ex. chrysanthème en pot de 15 cm, la plante 6.80 au lieu de 8.50 20%

Shampooing M-Classic ultradoux, le lot de 3 (3 pour 2), 3 x 400 ml 7.80 au lieu de 11.70

AUTRES ALIMENTS Œufs suisses, élevage au sol, 63 g+, la boîte de 6 pièces 2.70 au lieu de 3.40 Tous les sandwiches et canapés Anna’s Best et bio, par ex. sandwich triangle au thon, 170 g 2.85 au lieu de 3.60 20% Tortellonis M-Classic au fromage ou à la viande, le lot de 2 paquets, 2 x 500 g 50% Produits Cornatur, le lot de 2, par ex. escalopes de Quorn aux épinards et au fromage, 2 x 240 g 10.50 au lieu de 15.– 30% Bonbons à mâcher Smams ou caramels Micamu, le lot de 2 paquets 33% Chewing-gums Trident, le lot de 2 paquets, par ex. Trident senses mint mystery, 2 x 49 g 6.55 au lieu de 9.80 33% Leckerlis de Bâle, 1,5 kg 12.– au lieu de 18.– 33% Chips Zweifel, 170 g, 280 g ou 300 g 20% Mélange pour pâte à pain, pour tresse au beurre ou pain aux graines, le lot de 2 paquets, par ex. pour tresse au beurre, 2 x 500 g 4.10 au lieu de 5.20 20% Tous les cafés en emballage de 500 g, en grains ou moulus –.80 de moins Ice tea en bouteilles PET, en emballages de 6 x 1,5 litre, par ex. ice tea lemon 6.60 au lieu de 9.90 6 pour 4

Tout l’assortiment de produits d’hygiène dentaire Candida 33% Valable jusqu’au 20.9 Tout l’assortiment d’articles de duveterie (excepté M-Budget) 20% Valable jusqu’au 4.10 Chaussettes pour femme, le lot de 5 paires 9.90 Valable jusqu’au 20.9 Chaussettes pour homme, le lot de 5 paires 9.90 Valable jusqu’au 20.9

NOUVEAUTÉS Pain de campagne au gruau de soja, bio, 260 g 2.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Nid d’abeille, 300 g 5.40 NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Divers produits de charcuterie Optigal NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Divers fruits de mer et crevettes NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Tartare Léger, 150 g 2.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Crème entière, bio, 500 ml 4.20 NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9 Menu de gibier Anna’s Best: civet de chevreuil ou de cerf aux knöpfli NOUVEAU Valable jusqu’au 20.9

Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


FAITES LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 10.90 Menu de gibier Anna’s Best par ex. civet de chevreuil aux knöpfli, 430 g

NOUVEAU 2.90 Divers produits de charcuterie Optigal par ex. saucisses de volaille, Suisse, 4 pièces, 200 g

NOUVEAU 2.90 Tartare Léger 150 g

NOUVEAU 4.90

Divers fruits de mer et crevettes par ex. queues d’écrevisses M-Classic, sauvages, Chine, 110 g

NOUVEAU 2.90 Pain de campagne au gruau de soja, bio 260 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.20 Crème entière, bio UHT, 500 ml


EN MAGASIN

| 63

Ci Ci-contre: afin de favoriser la biodiversité, des dortoirs po pour chauves-souris ont été in installés sur l’exploitation. Ci Ci-dessous: ce tronc sp spécialement creusé offre, à proximité immédiate des fl fleurs des pommiers, un lo logement aux abeilles.

Photo Jorma Müller

Soutien à la biodiversité En 2008, Migros a lancé le label TerraSuisse en collaboration avec IP-Suisse et la station ornithologique suisse de Sempach. Aujourd’hui, plus de 14 000 agriculteurs participent à ce programme. TerraSuisse garantit – aujourd’hui, demain et après-demain – une agriculture proche de la nature et respectueuse des animaux. Le label s’engage avant tout à sauvegarder la biodiversité de la faune et de la flore. Les cultures intensives traditionnelles sont en effet responsables de l’extinction de nombreuses espèces végétales et animales. Les agriculteurs IP-Suisse qui vendent leurs produits sous le label TerraSuisse sont tenus de respecter des critères écologiques stricts.

Aujourd’hui, les vergers à basse tige sont monnaie courante dans l’arboriculture. Malheureusement, les oiseaux n’aiment pas y nicher. Ils préfèrent les arbres à hautes tiges. En effet, ces végétaux offrent un habitat idéal aux volatiles, tels les pics-verts, mais aussi à d’autres animaux. Des belettes et des batraciens trouvent de plus refuge dans les tas de branches ainsi que les pierriers. Avec 18,5 points obtenus pour leurs différents efforts, la famille Eberle a largement dépassé l’objectif de 17 points imposé par IP-Suisse. En complément du label bio, TerraSuisse renforce l’engagement de Migros dans le développement durable.

www.migros.ch/terrasuisse

Des pommes pour TerraSuisse Jus de pomme clair ou trouble, 1,5 l, l’un,

Fr. 2.50*

Jus de pomme pétillant, 1,5 l, Fr. 2.30 Cidre, 1,5 l, Fr. 2.80*

* Disponible selon les régions.

TerraSuisse et l’ONU, qui a déclaré 2010 «Année internationale de la biodiversité», s’engagent en faveur de la diversité animale et végétale.


DU NOUVEAU DANS LA GAMELLE! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Votre chien s’en lèche déjà les babines: les nouveaux menus et snacks Asco Supreme sont préparés avec soin et composés des meilleurs ingrédients naturels pour offrir à votre chien une alimentation proche de la nature. Avec leurs lamelles de viande et leur délicieuse sauce, les menus bœuf et volaille assurent à votre chien un apport en précieuses vitamines comme la vitamine D3, essentielle pour les os et les dents, la vitamine E pour les défenses naturelles et la vitamine B1 pour le système nerveux. Quant aux délicieux snacks au poisson ou à l’autruche, ils sont très digestes et pauvres en matière grasse.

NOUVEAU 5.90

Menu Asco Supreme au bœuf et poivrons 4 x 150 g

NOUVEAU 3.90

NOUVEAU 3.90

Snack Asco Supreme à l’autruche 260 g

NOUVEAU 5.90 Menu Asco Supreme au poulet, petits pois et carottes 4 x 150 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Snack Asco Supreme au poisson de l’Atlantique 260 g


EN MAGASIN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 65

Le plus d’Anna’s Best

Avec Anna’s Best, fraîcheur et produits précuisinés ne sont pas incompatibles. La salade et le bircher prêts à consommer vous permettent de faire le plein de vitamines où que vous soyez.

Le bon goût d’automne

Fraîcheur, croquant, simplicité et ingrédients de saison: en automne aussi, Anna’s Best se montre sous son meilleur jour.

Photo Lotti Bebie

D

eux spécialités de saison sont de retour dans l’assortiment Anna’s Best: le bircher et la salade d’automne. A l’origine, Maximiliam Bircher-Benner, inventeur du bircher, avait baptisé sa recette un brin spartiate «D’Spys» («le repas» en suisse-allemand). Heureusement, cette préparation a depuis gagné en convivialité: ainsi, le bircher d’automne d’Anna’s Best est agré-

menté de pommes, de pruneaux, d’oranges et de raisins. Les pis-aller culinaires tels que les fruits en boîte n’ont toujours pas droit de cité, de même que les colorants et les conservateurs. Exclusivement sucré au fructose, ce bircher prend soin de votre silhouette. Et grâce au yogourt et au lait écrémé, il n’en est que plus onctueux. La salade automnale n’est pas non plus une inconnue dans la

ligne Anna’s Best. Feuilles de chêne rouges, doucette et lanières de carotte et de chou rouge s’y marient à la perfection. Cette salade prête à consommer est préparée chaque jour en Suisse et lavée à l’eau glacée afin de préserver ses vitamines. DH Conseil: assaisonner la salade d’huile de noix ou d’huile de graines de courge pour lui donner une note encore plus automnale.

–* Bircher Müesli d’automne Anna’s Best, 190 g, Fr. 3.–* Salade automnale, 250 g, Fr. 3.35*/** au lieu de Fr. 4.20 *Au rayon frais des plus grands magasins. **En action du 7 au 13 septembre. eptembre.


66 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Le bio, c’est la vie

Le bio n’est pas une tendance, mais une façon de concevoir la vie qui profite aussi bien à la nature qu’aux hommes. Depuis les années 1960 déjà, Migros ne cesse de développer son assortiment de produits bio et prend l’environnement comme modèle. Ainsi, les nuisibles comme les poux ne sont pas éliminés à l’aide de produits chimiques, mais par leurs prédateurs naturels. Et pour que le contenant des produits bio corresponde bien au contenu, Migros accorde une importance capitale au respect des directives. Toutes les matières premières suisses proviennent d’exploitations certifiées conformes aux critères stricts du label Bio Suisse en forme de bourgeon. Les producteurs sont contrôlés par des organismes indépendants.

Au milieu de leur champ, la famille de producteurs Morard boit un thé aux herbes bio servi par leur collaboratrice Dunja Gabathuler.


EN MAGASIN

| 67

Vous prendrez bien une tasse de thé? Les thés apportent un sentiment de bien-être, qui plus est s’ils se composent d’herbes des Alpes bio. Ces breuvages deviennent alors de vrais élixirs de vie.

Photos Martin Guggisberg, stylisme Anita Oeschger

D

es gouttes de rosée scintillent. Bourdons et abeilles dansent autour des fleurs, tandis que les herbes des Alpes répandent leurs arômes envoûtants… Coupez! Si un tel environnement de travail fait forcément naître des pensées romantiques dans l’esprit des citadins, cela n’a pas grandchose à voir avec la réalité. En effet, le cultivateur doit aussi lutter contre les mauvaises herbes et les prédateurs. Et même si son travail reste agréable, il est pour le moins éprouvant.

Respirez le bon air des Alpes et des plantes

Les herbes des Alpes suisses bio sont cultivées dans les régions de

montagne, entre 800 et 1600 mètres d’altitude. Les zones de culture de Kennel SA, le fournisseur de plantes Migros depuis les années 1950, se situent en Valais (50%), entre l’Emmental et le pied du Jura (30%), dans l’arrière-pays lucernois (10%) ainsi que dans le val Poschiavo (10%). En Valais, les agriculteurs se sont regroupés au sein de la coopérative Valplantes, qui produit une large palette d’herbes. Parmi les clients, on retrouve Kennel SA. Les plantes sont cultivées et récoltées conformément aux directives bio et aux spécifications de Kennel SA qui varient en fonction de la variété et de la saison des récoltes.


68 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Le parfait équilibre Ce mélange corsé très équilibré offre un arôme légèrement sucré et des notes délicates de verveine. Détendezvous, fermez les yeux et savourez toutes les vertus de la flore alpine. Mélange de thé aux herbes des Alpes, boîte de 26 sachets,

Fr. 2.80

Si la récolte des herbes s’est modernisée, le parfum des plantes bio reste, lui, authentique.

Afin de pouvoir améliorer les semences, c’est-à-dire la résistance contre les nuisibles et les maladies, le fournisseur Migros travaille en étroite collaboration avec l’antenne valaisanne de

la station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil (ACW) sise à Conthey. A cela s’ajoutent un strict contrôle de la qualité ainsi qu’une analyse poussée avant la transfor-

mation des herbes. Enfin, l’examen sensoriel, ultime étape, garantit aux consommateurs une expérience gustative optimale, sachet après sachet.

Martin Jenni


EN MAGASIN

Surprenant Une saveur agréable vient arrondir le goût intense de citron de ce thé. Thé au thym citron, boîte de 26 sachets,

Fr. 2.60*

| 69

Fabien Fournier, gérant de la coopérative Valplantes qui regroupe des cultivateurs d’herbes des montagnes valaisannes, s’investit sans compter… et pas seulement pour les besoins des photos.

Rafraîchissant et désaltérant Ce thé dévoile un goût d’orange subtilement sucré. On en redemande! Thé à la menthe orangée, boîte de 26 sachets, Fr. 2.60* * En vente dans les plus grands magasins.


70 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

1. Jasmin Brunner, 23 ans:

2. Kerstin Cook, 21 ans:

Cette Argovienne originaire de Walde est mannequin à Londres et suit des cours du soir de psychologie. «En Suisse, je me sens chez moi.» Avec son père, elle aime aller cueillir des champignons, avant que sa mère ne prépare de savoureux vols-au-vent. Pour réveiller les souvenirs d’enfance: Vol-au-vent Léger, 2 pièces, Fr. 1.50

Originaire de Kriens (LU), cette vendeuse étudie la biologie par correspondance pour devenir physiothérapeute pour animaux. La belle a l’habitude de poser devant l’objectif depuis son 15e anniversaire déjà. Son dessert préféré? «Les fraises à la crème fouettée.» Dessert ultra-léger: Demi-crème Léger, 250 ml, Fr. 3.60

5. Carole Jäggi, 22 ans:

6. Laura Kämpf, 19 ans:

Fr. 1.50

Fr. 3.90

L’actuelle Miss Suisse orientale a toujours voulu être maîtresse d’école: objectif atteint en un an! «Les enfants m’apportent beaucoup. Ils se réjouissent aussi des petites choses.» Carole Jäggi aime commencer sa journée avec un bon bircher et un grand verre de lait. Un goût frais pauvre en calories: Lait écrémé Léger, 1 l,

Cette Tessinoise de Pregassona suit un apprentissage de photographe. Selon elle, il est essentiel d’être soi-même. Sa ville préférée est Zurich: «Les gens y sont certes un peu plus réservés qu’à Lugano, mais il y a beaucoup de choses à faire.» Ingrédient de toutes les fêtes: Chips au paprika Léger, 200 g,

Qui sera la nouvelle Miss Samedi 25 septembre, les plus belles femmes du pays tenteront de remporter le titre de Miss préférée et gagnez deux places VIP pour le soir de l’élection. Afin de vous aider à faire votre le voile sur les motivations, les aspirations et les rêves des douze finalistes.


EN MAGASIN 3. Sabrina Guilloud, 23 ans:

4. Jennifer Hurschler, 24 ans:

L’étudiante en communication, de Veyrier (GE), ne croit pas à la chance: elle est convaincue que chacun peut écrire son destin. Elle se nourrit donc sainement et pratique beaucoup de sport. Son père, «enthousiaste et dynamique», est son modèle. Le plein d’énergie dès le matin: Confiture de baies de boysen Léger, 325 g, Fr. 2.60

Cette Zurichoise qui travaille comme trader est tombée amoureuse de l’Asie. Elle rêve d’y ouvrir un complexe hôtelier. Jennifer Hurschler préfère les compliments des femmes, qu’elle estime «plus vrais». Et quand elle fait un excès, c’est pour savourer des biscuits au chocolat. Péché mignon: Mini cookies Léger, 180 g,

| 71

Fr. 2.90

7. Arjeta Lataj, 21 ans:

8. Noemie Leibinn, 18 ans:

L’actuelle Miss Berne est originaire d’Aarberg (BE) et fréquente l’école de commerce de Neuchâtel. Elle se destinait à une carrière de vétérinaire, mais a dû y renoncer, car elle n’aurait jamais pu se résoudre à les euthanasier. Son rêve? «Approcher des requins.» Délicieux et inoffensifs: Cœurs de France Léger, 220 g, Fr. 2.50

Photos Jorma Müller

Originaire de Rickenbach, cette Thurgovienne qui suit une formation d’experte en marketing, s’imagine bien en femme d’affaires: «La carrière d’abord, la famille après. Chaque chose en son temps.» Elle souhaite parcourir le monde à la découverte de cultures et de pays étrangers. Oui au fromage: Brie Léger, 170 g, Fr. 3.25

Suisse? Suisse. Elisez dès maintenant votre candidate choix, Léger, sponsor de la manifestation, lève

N

ous avons toujours bu du Choco Drink Léger à l’école», se souvient Anic Lysser. Cette candidate à l’élection de Miss Suisse a donc trouvé sans peine son produit Léger préféré. Tout comme les autres candidates qui apprécient la gamme de produits allégés Migros. «Pourquoi ne pas savourer un produit pauvre en calories si le goût est identique?»

avance Jasmin Brunner, une autre finaliste. Si les candidates se montrent encore réservées, elles devront vite apprendre à vivre avec les médias, car l’une d’entre elles sera, dès la fin septembre et durant un an, sous le feu des projecteurs. Elisez d’ores et déjà votre favorite et remportez de magnifiques prix. ES


LA SEMAINE DES HOMMES AVEC LES BONS PLANS MEN EXPERT ... C’EST LA FÊTE ! du 6 au 12 septembre 2010

*A partir de Genève, selon les destinations desservies par notre partenaire Baboo.

S E D H OMME E N I A M S E S

PARTENAIRES

Achat minimal: Fr. 15.– Valable: du 6.9 au 19.9.2010

DU 6 AU 12 SEPTEMBRE 2010, PARTICIPEZ AU

Partagez vos bons plans avec Men Expert et envolez-vous avec 4 de vos amis pour la destination de votre choix* ou gagnez de nombreux coffrets cadeaux et des produits Men Expert.

Participez sur www.men-expert.20min.ch

5.–

VALEUR FR.

GRAND CONCOURS MEN EXPERT

Tous les produits L’Oréal Men Expert

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

L’Oréal Men Expert est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

9. Anic Lysser, 21 ans:

| 73

10. Jennifer Pennisi, 22 ans:

Cette Soleuroise qui adore le triathlon s’entraîne avec son petit ami, l’athlète pro Matthias Annaheim. Elle a interrompu ses études d’économie d’entreprise. «Ça ne me convenait plus.» Anic Lysser n’a aucun modèle et estime qu’il faut «se trouver soi-même». Douceur en brique: Choco Drink Léger, 250 ml, Fr. –.70

Titulaire d’un diplôme d’employée de commerce, cette jeune Biennoise cultive un goût pour les langues étrangères: elle parle allemand, français, italien, espagnol et le dialecte du val Bregaglia: «un mélange entre le romanche et l’italien». La touche française: Sauce provençale Léger, 700 ml, Fr. 3.30

11. Nathalie Raguth, 19 ans:

12. Nadine Schüpfer, 22 ans:

L’actuelle Miss Zurich est à mi-parcours de sa formation d’esthéticienne. Elle a récemment emménagé avec son petit ami, Panojatis, de trois ans son aîné. Mais il n’y a pas que lui qu’elle adore: «Je ne peux pas vivre sans fruits.» Plaisir fruité en un tournemain: Macédoine de fruits Léger, 410 g, Fr. 1.90

Déjà élue Miss Suisse du nord-ouest en 2006, cette assistante en pharmacie de Bâle déborde de joie de vivre: «Je suis rarement de mauvaise humeur. J’aime faire des plaisanteries et des grimaces.» Pour

faire les cornes ou simplement grignoter: Flûtes Léger, 130 g, Fr. 3.40

Concours: qui sera élue Miss Suisse? Votez et tentez de gagner deux places VIP pour assister à l’élection. er

1 prix Deux places VIP pour l’élection de Miss Suisse qui aura lieu le 25 septembre 2010 au Theater 11 de Zurich, avec apéritif, repas de gala et fête après la cérémonie. Nuit dans une des chambres Premier récemment rénovées du Swissôtel Zurich. Profitez de la vue grandiose sur les Alpes et du libre accès au spa. Valeur: Fr. 1150.– e

e

2 au 6 prix Une carte cadeau Léger d’une valeur de Fr. 100.–

Participez: – par téléphone en appelant le 0901 577 059 (Fr. 1.–/appel d’un poste fixe) et en indiquant le numéro de votre candidate favorite ainsi que vos noms et adresses. – par SMS en envoyant BELLE au 920 (Fr. 1.–/SMS), ainsi que le numéro de votre candidate favorite et vos nom et adresse. Exemple: BELLE 1, Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. – par internet en vous rendant sur www.migros.ch/leger. Délai de participation: 14 septembre 2010. Les gagnants seront informés par écrit. Pas de versement en espèces. La voie de droit est exclue. Il ne sera échangé aucune correspondance au sujet du concours.


ce Effa

les! ridu les

ce Effa

ie! d’o s te pat les

les e c a Eff

pa e int t r u

r fa i

t

nt. nt. e p ém e me n +A a e t g n isibl a ti-â t n a if s i ns nt . V Ac t e c e Ef fa c i s é m Pré ate plic

t

r es b ach

s! une

5

ANS DE RECHERCHE

3**

BREVETS

L’innovation

L’Effaceur Fond de teint anti-âge Achat minimal: Fr. 20.– Valable jusqu’au 18.09.2010

VALEUR FR.

3.–

RABAIS

Tous les produits Maybelline New York www.maybelline.com

Il va plus loin qu’un fond de teint: il ne couvre pas seulement les rides*. Grâce à son microapplicateur exclusif, L’Effaceur micro-corrige et micro-efface pour un résultat lisse ultime.

RÉVOLUTION ANTI-ÂGE EN SURFACE Le micro-applicateur exclusif comble et lisse les ridules comme aucun doigt ou autre applicateur ne peut le faire. DANS L’ÉPIDERME Sa formule enrichie en collagène, acide hyaluronique et baie de Goji aide la peau à regagner son élasticité.

Acide hyaluronique + Collagène + Baie de Goji 5 teintes – FPS 18 www.maybelline.com

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

Christy porte le fond de teint Instant Anti-Age L’Effaceur no 30 Sand. (Représentation imagée des effets du produit.) *Ne couvre pas seulement les imperfections, mais les réduit visiblement, même sans maquillage, après 8 semaines d’utilisation. **Un brevet déposé, deux brevets en instance.

Maybelline New York est en vente à votre Migros


Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

EN MAGASIN

| 75

Des pizzas comme au restaurant

A

vis à tous les pizzaïolos: il vous faudra désormais chanter encore plus mélodieusement quand vous confectionnerez vos pizzas, car les créations italiennes originales de «La Pizza» vont vous faire concurrence! L’ingrédient de base des spécialités «La Pizza» – la pâte – est précisément comme elle doit être: extra-fine et croustillante. Une qualité que l’on ne peut obtenir qu’en la travaillant à la main. Après avoir reposé jusqu’à 18 heures, elle est pétrie et façonnée manuellement. Cela lui confère une texture aérée étant donné que les petites bulles d’air sont ainsi préservées. La garniture, composée d’ingrédients frais de qualité, est aussi répartie à la main. Qu’il s’agisse de la Margherita, la Quattro Stagioni, la Prosciutto crudo, la Parmigiana, la Siciliana ou de la nouvelle Lunga Quattro Formaggi, toutes les variétés offrent une saveur authentiquement italienne. Les pizzas sont assaisonnées avec parcimonie, afin que chacun puisse les agrémenter d’huile d’olive et d’épices selon ses goûts. Et bien sûr, pas la peine de chercher les exhausxhausteurs de goût, les conservateurs eurs ou les colorants: les créations ns «La Pizza» n’en contiennent pas! s! Cette semaine, bénéficiezz de 20% de réduction sur tous les articles de la ligne «La Pizza». DH

«Fatto a mano», voilà comment procèdent les pizzaïolos: faire passer un pâton entre ses mains jusqu’à obtenir une galette. La tourner énergiquement au bout de ses doigts avant de la lancer dans les airs.

Photo Mauritius Images

Les pizzas préparées à la main «La Pizza» sont aussi bonnes que celles des restaurants. Normal: leurs recettes sont 100% italiennes.

La Pizza Santa Lucia, 390 g, Prosciutto crudo, 360 g, 4 Stagioni, 420 g, l’une, Fr. 6.30* au lieu de Fr. 7.90 * Rabais de 20% du 7 au 13.9. En vente au rayon frais des plus grands magasins.


76 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

BON & BON MARCHÉ

FR. 10.–

Saveur naturelle

Gratin de pâtes

Bonne nouvelle pour tous ceux qui n’ont pas cédé à la mode du latte macchiato et sont restés fidèles à la crème à café: celle-ci existe désormais en version bio. Conditionnée dans une bouteille refermable, elle fait aussi bonne figure dans les sauces et les potages.

Plat principal pour 4 personnes

➔ Cuire 350 g de nouilles larges al dente. Hacher finement 1 oignon, couper 300 g de champignons de Paris et 250 g de jambon en lanières. Faire brièvement revenir l’oignon, le jambon et les champignons dans du beurre. Saler, poivrer et ajouter un peu de poivre de Cayenne. Env. Fr. 7.65 ➔ Egoutter les pâtes, répartir dans un plat à gratin. Ajouter le mélange. Napper de 2,5 dl de demi-crème et saupoudrer de 150 g de Sbrinz. Env. Fr. 2.35 ➔ Gratiner 20 min au four préchauffé à 180 °C.

Crème à café bio, UHT, 500 ml, Fr. 3.–

NOUVEAU À MIGROS

Plaisir gourmand

Deux couches de crème au lait fourrées au caramel liquide et recouvertes d’une coque croustillante de chocolat au lait aux éclats de noisettes… Si vous avez l’eau à la bouche rien qu’en lisant cette description, procurez-vous sans attendre les barres Maxi King par lot de trois. Maxi King Kinder, 3 x 35 g, Fr. 2.70

NOUVEAU À MIGROS

NOUVEAU À MIGROS DE SAISON À MIGROS

Plaisir léger

Pauvre en calories, mais très savoureux, ce beurre allégé (seulement 60% de matières grasses) a quasiment le même goût que le beurre ordinaire et s’avère idéal pour cuisiner ou confectionner des pâtisseries en toute légèreté. Il est également délicieux tartiné sur du pain. Beurre allégé M-Classic, 250 g, Fr. 2.55

Délice automnal

Avec ces confitures aux fruits de saison, la journée commence bien. Alors que la canneberge donne une acidité subtile à la confiture «pomme-canneberge-myrtille», la variété «poire Williams-cannelle-vanille» est plus douce.

Confitures d’automne: poire Williams-cannelle-vanille ou pomme-canneberge-myrtille, 350 g, l’une, Fr. 2.70*

* En vente dans les plus grands magasins.

Conseil: remplacer les champignons de Paris par des restes de légumes.

+ + + +


Costa del Maresme / Espagne

VOYAGE PROMOTIONNEL

6 jours dès Fr.

625.-

par pers. en ch. dble

Santa Susanna Pension complète (sauf repas aller et retour et dîner du 4e jour), excursions incluses

1er jour ..................Suisse - Santa Susanna

Départ le matin des grandes localités de Suisse romande en direction de Lyon, Nîmes, Perpignan. Repas de midi libre en cours de route. Arrivée en fin d’après-midi à Santa Susanna. Installation à l’hôtel, souper, soirée animation.

2 jour ................................................Marché, ........................jardin botanique de Blanes e

collection de plus de 2’300 modèles. Retour à l’hôtel pour le dîner. L’après-midi, départ pour Canet de Mar et visite de la Maison Roure. Appelé également Ca la Bianga, cet édifice a été conçu par Domènech i Montaner, célèbre architecte catalan connu pour ses nombreux édifices modernistes. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper, soirée libre.

Petit déjeuner buffet. Visite libre d’un marché de la région. Dîner à l’hôtel. L’après-midi, départ pour Blanes. Découverte du parc botanique de Marimurtra, l’un des plus beaux d’Europe avec reconstitution d’un jardin subtropical, d’un jardin tempéré et d’un jardin méditerranéen. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper, soirée animation.

4e jour ..................... Barcelone avec guide

3e jour .............Argentona, Canet de Mar, ........................................................ avec guide

6e jour .............................. Retour en Suisse

Petit déjeuner buffet. Le matin, visite du Musée de la cruche à Argentona présentant une

Petit déjeuner buffet. Départ pour Barcelone. Visite des principales curiosités de la capitale historique, administrative et économique de la Catalogne. Dîner libre. Retour à l’hôtel, souper, soirée animation.

5e jour ..................................... Journée libre

Journée libre. Pension complète à l’hôtel.

Petit déjeuner buffet. Départ pour le voyage retour. Arrêt en cours de route pour le dîner libre. Arrivée en Suisse en fin d’après-midi.

pour mieux

Inscriptions et réservations : [ VALAIS ] Route de Saillon 13 - 1912 Leytron Tél. 027 306 22 30 - info@buchard.ch

Visitez notre NOUVEAU site : www.buchard.ch

DATES DES SÉJOURS 2011

14 au 19 mars 21 au 26 mars 28 mars au 2 avril

Fr.

625.-

1er au 6 nov. Fr.

630.-

17 au 22 oct. 24 au 29 oct.

LIEUX DE DÉPART

Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny Monthey - Aigle - Chailly - Vevey - Lausanne Morges - Nyon - Genève / Ligne 2 : Bulle - Fribourg - Avenches - Payerne - Lucens - Moudon / Ligne 3 : La Chaux-de-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel Boudry - Yverdon INCLUS DANS LE PRIX

Voyage en car tout confort - air conditionné - frigo - W.-C. - vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. » Le coup de fendant du patron à l’aller et au retour » Aqua Hotel Onabrava****, chambre double avec salle de bains, W.-C., etc. » Pension complète (sauf repas aller et retour et dîner du 4e jour) » Guide les 3e et 4e jours » Toutes les excursions et visites mentionnées au programme » Boissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour

RABAIS ENFANTS

Les conditions générales BUCHARD Voyages s’appliquent

[ VAUD ] Route d’Aubonne 26 - 1188 Gimel Tél. 021 828 38 38 - gimel@buchard.ch

18 au 23 oct. 25 au 30 oct.

Les repas à l’aller et au retour et le dîner du 4e jour » Les boissons aux repas » Assurance annulation et assistance obligatoire Fr. 29.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) » Suppl. chambre individuelle Fr. 95.(limitées) » Rabais 3e lit adulte Fr. 70.-

N°1 en Suisse romande

[ FRIBOURG ] Route de l’Aérodrome 21 - 1730 Ecuvillens Tél. 026 411 08 08 - ecuvillens@buchard.ch

DATES DES SÉJOURS 2010

NON INCLUS DANS LE PRIX

Une en treprise familiale à vo tre service depuis 1953 !

ses 3 ad res vous servir

Un rêve à portée de main

Votre hôtel : Aqua Hotel Onabrava****. Complexe hôtelier d’exception situé sur la promenade maritime de Santa Susanna, tout près de la plage. Chambres avec salle de bains, W.-C., sèche-cheveux, climatisation, TV par câble, téléphone, minibar et coffrefort(enlocation),balcon.Climatisationaurez-de-chaussée, spectaculaire hall d’entrée, bar terrasse, ascenseurs, restaurant. Centre de beauté et de sports “ AQUA·FIT “ avec piscine climatisée, jacuzzi, aire de détente, sauna, bains de vapeur, etc. A l’extérieur, piscine de 400 m2 avec hydro-massage, piscine réservée spécialement pour les enfants et aire de jeux.

de 2 à 12 ans, 3e lit................................................................. Fr. 300.-

Votre hôtel : Aqua Hotel Onabrava****


leine. Il neutralise les composés malodorants présents

Publireportage Annonce publicitaire

dans la cavité buccale et pour une hygiène quotidienne.

Mauvaise haleine? Attaquez-vous au problème. Vous êtes-vous déjà senti embarrassé parce que vous pensiez avoir mauvaise haleine? Pouvez-vous nommer spontanément quelqu’un qui a parfois mauvaise haleine?

Il protège les dents efficacement contre les caries. La solution bucco-dentaire meridol® HALITOSIS offre aussi une protection efficace contre la mauvaise haleine. Elle combat la cause la plus fréquente de la mauvaise haleine par un triple mécanisme d’action. La combinaison de principes actifs issue de la recherche meridol®

La cause la plus fréquente: le dépôt lingual

inactive les bactéries productrices d’odeurs,

Dans 9 cas sur 10, la cause de la mauvaise haleine

neutralise les composés soufrés

se trouve dans la cavité buccale et non, comme on le

et diminue le métabolisme des bactéries.

croit souvent, dans le système gastro-intestinal. C’est pourquoi le traitement est aussi l’affaire du dentiste ou

VEtèAmUe NOs U le sys

de l’hygiéniste dentaire. A côté d’une hygiène buccodentaire insuffisante et d’inflammations des gencives

dan

ou du parodonte, c’est surtout le dépôt bactérien sur la langue qui est responsable de l’odeur désagréable. Des bactéries productrices d’odeurs se fixent sur la surface rugueuse de la langue et y décomposent de la matière organique comme des restes d’aliments, des cellules mortes et des composants de la salive. A cette

La langue avec papilles Des bactéries productrices d’odeurs se fixent sur la surface rugueuse de la langue et provoquent la mauvaise haleine.

occasion sont libérés des composés soufrés volatils

fil dentaire ou des brosses interdentaires, l’élimination

(VSC) qui sont perçus comme la mauvaise haleine.

mécanique du dépôt lingual avec des gratte-langue

Nettoyage mécanique

vous faire conseiller par votre hygiéniste dentaire.

spéciaux ou des brosses à langue. Le mieux est de Pour prévenir durablement la mauvaise haleine, il faut respecter quelques mesures d’hygiène bucco-dentaire

Les nouvelles solutions

prophylactiques. Celles-ci comprennent, outre le net-

Le nouveau gel-dentifrice meridol ® HALITOSIS pour

toyage régulier des espaces interdentaires avec du

dents & langue combat les causes de la mauvaise ha-

meridol ® HALITOSIS protège efficacement contre la mauvaise haleine.

Pour toutes questions, veuillez vous adresser à: Recherche meridol ®, Grabetsmattweg, 4106 Therwil, Tél. 0800 42 22 24, www.meridol-halitosis.ch Source: Wigger-Alberti W, Gysen K, Axmann EM, Wilhelm KP. Europerio 6, June 4-6 2009, Stockholm, Sweden

Conservez votre mobilité

grâce au soutien d’Axamine Glucosamin

Conservez votre mobilité en vous alimentant sainement et en faisant suffisamment d’exercice. Axamine Mobility® Glucosamin vous soutient dans vos efforts ! Un complément d’alimentation à base de glucosamines est particulièrement important pour les personnes d’âge mûr et les sportifs. Leur propre production de glucosamine ne suffit en effet généralement plus à maintenir leurs articulations en bonne santé. Pastilles Axamine Mobility® Glucosamin avec 750 mg de sulfate de glucosamine, vitamines C, E, B 6, zinc et sélénium.

1 comprimé par jour ! Paul Singer, 83 ans 4 fois champion suisse de tennis sénior

Le sulfate de glucosamine est un composant essentiel des tissus conjonctifs, du cartilage articulaire et des ligaments. La vitamine C est nécessaire à la bonne santé des os et des vaisseaux sanguins. La vitamine E est importante pour le maintien des fonctions musculaires. La vitamine B 6 est nécessaire au métabolisme des protéines. Le zinc soutient les fonctions du métabolisme permettant de produire de l’énergie. Quant au sélénium, ses propriétés antioxydantes protègent l’organisme. www.axanova.ch

Axamine est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

I am for men: doux et fort à la fois

Stylisme Najat Zinbi

Adaptée à tous les hommes et à toutes les situations, la gamme de soins I am for men a été spécialement conçue pour les peaux masculines.

C’

est décidé: Eric va se débarrasser de sa barbe de trois jours. Ce soir, le jeune homme a un rendez-vous galant au cours duquel il veut affirmer son style: soigné, sûr de lui, simple et sexy. sexy xy. Il saitt que qu la gamme gam complète de soins pour homme homm I am for men satisfera sati sa tisf ti sfer sf eraa à tous er tous ses ses besoins: par exemple, exem ex empl em ple, pl e, la la crème crèm cr èmee à raser préparera èm sa barbe barbe be au rasage et facilitera le passage de la lame, tandis ta qu’un peu de baume après-rasage après-ras lui permet-

tra d’éviter que sa peau ne s’irrite. Ensuite, le gel douche Classic, si doux qu’il peut aussi être utilisé pour les cheveux, lui apportera une délicieuse sensation de fraîcheur. Enfin, le déodorant roll-on préviendra les odeurs de transpiration qui pourraient survenir durant cette soirée romantique. De grande qualité, les soins I am for men sont proposés aux meilleurs prix. Ils conviennent à tous les types de peau. Tina Gut

Un soin complet grâce aux produits I am for men. Exemples de la gamme: Soin après-rasage doux, 100 ml, Fr. 5.90 Shower Classic, 250 ml, Fr. 3.20* Crème à raser, 125 ml, Fr. 3.10 Déo roll-on 24 h, 50 ml, Fr. 3.90 * En vente dans les plus grands magasins.

| 79


Offre exceptionnelle: voyage de découvertes dans le sud de la Turquie

Notre prix inclut toutes les prestations suivantes:

t c o i-pension Vsisites s e t m xe To u * D e e  ta

ces éléments pour votre bien-être !!

Profitez de cette offre unique et soyez convaincus de la qualité de nos voyages.

En réservant jusqu’au 27 septembre, vous paierez ce voyage au prix d’action suivant: Dates et prix (par pers. en chambre double) Voyage 5210 8 jours/7 nuits, demi-pension incluse Prix normal Prix d‘action Voyage 1: 06.10.–13.10.10

899.–

599.–

Voyage 2: 13.10.–20.10.10

899.–

599.–

Voyage 3: 27.10.–03.11.10

899.–

599.–

Voyage 4: 03.11.–10.11.10

899.–

599.–

Prestations non comprises: Supplément pour chambre individuelle CHF 199.– par semaine • L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.–. Frais de réservation: CHF 10.– par personne. Temps idéal: Alors que l’été est très chaud, les mois d‘automne sont très appréciés pour un voyage en Turquie. La Riviera Turque vous accueille avec un temps estival et des températures agréables aux alentours d’env. 25°C.

Excursion gratuite

Vous avez également la possibilité de participer gratuitement à une excursion facultative avec repas du midi inclus vers Antalya et Aspendos: Excursion d’une journée pour une visite d’Antalya ainsi qu’aux ruines d’Aspendos situées à 46 km à l’est d’Antalya. Le grand théâtre romain est un des mieux conservés de l’Antiquité et de l’Asie Mineure. Il est de nos jours encore utilisé pour des représentations. Une expérience précieuse qui enthousiasmera les voyageurs fervents de culture.

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

CHF

! mpr is

 Vols de Genève aller et retour avec SUN ls 5 hon  hôteuide francop EXPRESS (une filiale de Lufthansa) ou e v è n e g G ONUR AIRLINES dans des Airbus les Vols de’excursions   d plus modernes urnées  Taxes d‘aéroport de 2 jo  Transferts directs aller-retour en bus spécial à votre hôtel  6 nuits dans un hôtel 5*  1 nuit dans un hôtel thermal à Hiérapolis  demi-pension  2 journées d’excursions à Hiérapolis  Toutes les visites mentionnées dans le Que vos rêves de vacances programme, inclus les pourboires se réalisent enfin!  Accompagnement de A à Z durant tout le voyage par notre agent uniquement francoRêvez-vous aussi de soleil, de phone et exclusif pour les clients de Net-tours chaleur et de mer? Nous avons tous

Economisez CHF 300.-!

8 j sion inclu i-pen m e d c e av

Sud de la Turquie Pamukkale / Hierapolis

Antalya

Votre lieu de vacances Belek: cet endroit balnéaire situé sur la Riviera turque offre toutes les commodités pour des vacances réussies. A seulement 3 h de vol de Genève un climat très agréable vous attend avec une hospitalité par-dessus tout accueillante et un très bon rapport qualité-prix dans les hôtels et les restaurants. La région aux alentours de Belek est composée de paysages vallonnés, sauvages ainsi que de criques de rêve et avec une eau de mer bleu foncé, entourée par une végétation luxuriante et une étendue de pinèdes. Belek offre une large palette de restaurants et de magasins.

Programme d’excursions déjà inclus!

Durant votre séjour au sud de la Turquie vous entreprenez une excursion de deux jours à l’intérieur du pays, accompagné de notre guide francophone expérimenté. Vous aurez ainsi une autre impression sur les méthodes de vie et traditions des autochtones. Pamukkale est réputé pour sa féérie de cascades pétrifiées blanches provenant de sources souterraines déversant des flots d’eau saturée de minéraux et formant une fine couche de calcaire blanchâtre. Ces eaux thermales atteignant une température de 30 à 40°C sont un des miracles naturels les plus connus de la Turquie et sont l’héritage culturel mondial de l’UNESCO. La ville antique d’Hiérapolis est située directement à côté de Pamukkale et fut fondée depuis plus de 2000 ans grâce à ses sources thermales. Vous passez la nuit dans un hôtel thermal et votre trajet à l’aller comme au retour traversera la région fantastique des chaînes du Taurus.

✆ 0848 840 905 Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

ou sur internet: www.net–tours.ch

043 211 63 83

Belek

Méditérranée

Découvrez l‘automne sous ses plus beaux atours, ressourcez-vous et faites le plein d’un maximum de soleil et de chaleur. Les plus belles régions de vacances au sud de la Turquie avec leurs plages magnifiques et leur population accueillante en ont fait sa renommée. Des milliers de voyageurs suisses trouvent leur bien-être dans cette région balnéaire et y reviennent chaque année. Rejoignez-les et laissez-vous dorloter le temps d’une semaine.

ou auprès du bureau profes.: Lundi au vendredi 9h à 12h et 13h30 à 18h

– . 9 9 5

tion

Riviera Turque

P r i x d ‘a c ours se

Pamukkale

Vôtre hôtel 5* à Belek Hôtel Maritim Pine Beach ★★★★★ www.maritim.com.tr

Complexe hôtelier de première classe situé dans la meilleure région de Belek et directement sur la plage, au cœur d’une forêt paradisiaque de pins sur 57.000 m2 ! Situation: Belek est à environ 4 km de l’hôtel et à 45 min. en voiture de l’aéroport d’Antalya. Hébergement: Cet établissement de très de bon goût dispose de plus de 325 chambres, un hall de réception, lobby, ascenseur, restaurants intérieur et extérieur, bars, disco, boutiques, coiffeur, piscine extérieure, piscine intérieure. Chambres: spacieuses et confortables avec bain/WC, sèchecheveux, banquette, ligne téléphonique directe, TV sat. avec chaînes musicales, minibar, coffre-fort, climatisation et balcon. Sports/Divertissements/Wellness: 2 courts de tennis, salle de fitness et animation. Payants: Tennis éclairé et matériel de location pour tennis et billard. Programme d’animation durant la journée ainsi que divertissements en soirée. Wellness gratuitement: bain turc (hammam), sauna et piscine, payants: thalassothérapie, massages, peeling aux bains turcs.

Hôtel Maritim Pine Beach – directement sur la plage

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage  Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours


EN MAGASIN

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 81

Rangements écologiques

La nouvelle gamme de rangements Migros pour le bureau est exclusivement fabriquée à partir de plastique recyclé provenant de cintres usagés. Leur matériau noir mat ne se contente pas de respecter l’environnement, il habille aussi votre bureau avec style.

NOUVEAU À MIGROS

Déchetterie à domicile

Les trois sacs en polypropylène coloré peuvent être attachés les uns aux autres avec des clips, créant ainsi un petit centre de recyclage bien pratique. Vous pourrez y stocker temporairement vos bouteilles en PET et en verre ainsi que le vieux papier.

Casier de rangement, 4 tiroirs,

Fr. 34.90

Corbeille à courrier, Fr. 2.90

Système de recyclage, Fr. 9.90*

* En vente dans les plus grands magasins.

NOUVEAU À MIGROS

Carnet d’éloges Après un repas savoureux, les invités enchantés n’ont de cesse de complimenter leur hôte. Alors pourquoi ne pas graver ces instants en consignant messages amicaux et anecdotes dans un livre d’or? Livre d’or, bleu foncé ou café, relié ou à spirale, l’un, Fr. 18.90

NOUVEAU À MIGROS

Halte au désordre!

Le cauchemar de la recherche effrénée du rouge à lèvres dans le sac à main est enfin terminé! Grâce aux nouveaux étuis à fermeture à clic au look vinyle, se maquiller hors de la maison devient un jeu d’enfant. Il suffit d’ouvrir la trousse par un simple geste du pouce pour avoir tous ses précieux accessoires à portée de main. Un dernier coup d’œil dans le miroir intégré, et ça repart! Click Box, trois coloris,

Fr. 12.80

NOUVEAU À MIGROS


82 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

L’

été 2010 a agi comme un révélateur pour la carrière de Laure Perret, chanteuse fribourgeoise de 26 ans, auteur des délicieux Chapin, Drowning ou encore Frozen Duck. Après avoir verni son premier album Tired but happy à Fri-Son (Fribourg), elle s’est produite notamment aux Docks (Lausanne), à Paléo (Nyon). Avant de jouer bientôt à l’Usine à Gaz (Nyon) puis à Label Suisse (Lausanne), elle a concocté une recette à son image – épicée et enjouée – dans l’appartement où elle vit en colocation avec quatre personnes, dans une somptueuse demeure de Fribourg offrant une vue imprenable sur les Préalpes. Laure Perret reçoit dans sa cuisine ultra-moderne, qui ferait pâlir d’envie bien des cordons-bleus et naître des vocations de maîtrequeux. D’un tel stimulus, la jeune femme n’en a pas eu besoin. Car elle cuisine volontiers, «au pif» ou à partir de recettes. Celle du jour lui vient du patron du magasin de thés – et d’épices – dans lequel elle travaille deux jours par semaine. Cela explique la présence de deux sortes de curry, gaylord et rouge, ainsi que de jeera moulu, le cumin marocain.

Une jeune femme joyeuse qui aime faire la fête

Dans la pièce spacieuse, des éclats de rires résonnent. Joyeuse, cette amatrice de Midlake, Django Reinhardt, Ella Fitzgerald, Nina Simone, Joni Mitchel, Joe Lan et puis aussi Chopin, Beethoven, les compositeurs du début du XXe siècle, aime faire la fête. Peut-être parce que ses soirées se terminent en chansons... Ses rires s’envolent. Légers. Comme ses vocalises de soprano aux reflets pop, folk, jazzy. Des notes haut perchées, douces, séraphiques.

Secrets de cuisine us, c’est... Cuisiner pour vo faut lme, conviviale. Il Une activité qui ca re viv C’est la base du prendre le temps. . ion at nt e bonne alime sainement pour un at favori? Quel est votre pl ttis simple: des spaghe de e Quelque chos e. à l’ail et huile d’oliv z-vous pour rien Que ne mangerie au monde? n’a pas l’habitude Des animaux qu’on chien, chat. , de manger: baleine e? ujours en réserv Qu’avez-vous to rt. ve é rtout du th Du thé en vrac, su er vous aimé partag Avec qui auriezun repas? Simone. La chanteuse Nina

Pas étonnant, pense-t-on, pour une fille qui baigne dans la musique depuis toujours. Maman dirigeait un chœur d’enfants. Papa grattait la guitare. Avec ses deux sœurs, elle formait une chorale familiale à trois voix. «On devrait recommencer», songe-t-elle. Et puis à 5 ans, elle a grimpé sur un tabouret de piano. «J’avais râlé pour accompagner ma grande sœur à ses leçons», se souvient-elle, amusée. Ses gammes, elle les a faites au Conservatoire jusqu’à l’obtention d’un certificat amateur. A côté de la chorale sororale, Laure Perret a aussi donné de la voix dans différents ensembles: celui du collège Saint-Michel – «on travaillait la légèreté des registres» –, Chœur

L’étoile montante de la pop Chanteuse fribourgeoise de 26 ans, Laure Perret est la révélation musicale de l’été. Un premier Entre deux concerts, elle concocte un délicieux curry indien de poulet.


CUISINE DE SAISON LAURE PERRET

| 83

Dans sa cuisine ultra-moderne et ultra-rangée, Laure Perret aime préparer de bons petits plats… en chantant parfois.

COUPER les légumes en bouchées. FAIRE SUER les oignons et l’ail. AJOUTER les légumes et mélanger le tout.

AJOUTER le poulet et faire

mijoter le tout env. 45 min.

suisse

album en mars, une scène à Paléo, bientôt au Festival Label Suisse.


84 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

suisse des jeunes, octuor Contretemps. Déjà, elle tient des parties de soliste. Mais des cours de chant, non, non, non. Elle ne préfère pas, craignant de dénaturer son timbre. Par contre, elle souhaiterait suivre des cours de respiration et de pose de voix. La composition, elle s’y est mise au retour d’un séjour de six mois au Guatemala entre le bac et un bachelor en musicologie et histoire. «J’étais bien là-bas, je ne voulais plus rentrer.» Mais retrouve pourtant Fribourg pour honorer ses contrats. Dans ses bagages, le blues du voyage. Des émotions fortes qui lui inspirent des musiques. Qu’elle compose au piano ou à la guitare, instrument qu’elle a apprivoisé en autodidacte. Sur ces mélodies, elle greffe des textes qui évoquent les voyages, la nature, l’amour... Elle les interprète seule. Pour elle. Attendant même que la maison soit vide pour s’exprimer.

Un voyage en musique à travers l’Europe

Pourtant, «c’est naturel, petites, on chantait tout le temps». Sa magnifique voix, elle ne voulait la laisser vibrer sans chœur. «Je n’osais pas non plus chanter devant mon copain.» Et puis, un périple en train en Scandinavie, qu’elle a baptisé «Interrail Music Tour» puisqu’il était constitué de musique, l’a changée. Délivrée. Rassurée. Une formule magique? Non. Mais des exercices, des mises à l’épreuve. Les tourtereaux chantaient dans la rue. «La première fois à Stockholm, on a mis du temps pour trouver le bon endroit, explique-t-elle. Et puis il faut accepter l’indifférence des passants, ne pas se vexer si les gens ne s’arrêtent pas.» En Suisse, l’opération a été réitérée dans des grandes villes et, ma foi, assez concluante, les badauds se montrant généreux. Et dire qu’il s’en est fallu de peu pour que le public passe à côté de sa musique. Ne découvre jamais cette talentueuse compositrice qui interprétait ses titres en catimini jusqu’à ce que l’une de ses sœurs lui conseille d’enregistrer une démo. Tout s’est alors enchaîné. Elle décide de monter un groupe, s’entoure de Samuel Terrapon (basse),

«Certains textes me concernaient il y a six ans et ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui, tandis que la musique me parle toujours, même des années plus tard.»

Matthieu Chavaz (guitare et banjo) et Paulo Wirz (drums, violon et cavaquinho). «C’est une drôle d’équipe, c’est sympa. La mayonnaise a pris démesurément.»

Avec eux, elle retourne sur les scènes qu’elle avait foulées en tant que musicienne avec Laure Bettris, alias Kassette. Paléo, elle en garde un très bon souvenir. Une

scène importante pour les artistes romands. Un tremplin. Elle en a parcouru du chemin depuis sa première composition Louder than me (plus fort que


CUISINE DE SAISON LAURE PERRET moi). Maintenant, elle n’a plus de raison de chanter moins fort que les autres, de croire que les autres sont meilleurs, comme elle l’avait écrit à l’époque. Et puis, elle le dit elle-même: «Certains textes me concernaient il y a six ans et ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui, tandis que la musique me parle toujours, même des années plus tard.» Son avenir, elle l’imagine bien sûr en musique. Un deuxième album en vue? «Oui, c’est le but.» Elle se verrait bien sillonner les routes d’Europe avec son groupe. Un jour. Pas tout de suite. Car elle a bien les pieds sur terre, Miss Perret. A côté de la musique, elle se lance cet automne dans la communication pour une institution culturelle pas si éloignée de la chanson. Comme un signe de bon augure, si toutefois elle en a besoin.

Curry indien de poulet

Laurence Caille Photos Pierre-Yves Massot / arkive

Prochains concerts à l’Usine à Gaz à Nyon, le 17 septembre, le 19 septembre à Label Suisse, Lausanne. Sur le net: www.laureperret.com, www.myspace.com/laureperret

PRÉPARATION

A écouter: «Tired but happy», Laure Perret, Disques Office

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

D savoureuses De recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

2 oignons 4 gousses d’ail 20 g de gingembre 1 aubergine 1 courgette 1 carotte 1,2 kg de mini-filets de poulet 4 cs d’huile de tournesol 2 cc de curry de Madras 1 cc de curry rouge en poudre 2 cc de cumin moulu, en vente dans les épiceries fines 300 g de tomates pelées concassées, en boîte 500 g de yogourt abricot 150 g de yogourt nature sel, poivre

1) Hacher les oignons et l’ail. Râper finement le gingembre. Couper les légumes et le poulet en bouchées. Faire revenir le curry et le cumin dans un peu d’huile. Réserver.

feu doux. Saler et poivrer. Servir avec le reste du yogourt.

2) Faire suer les oignons et l’ail dans le reste de l’huile. Ajouter les légumes, le gingembre, les tomates, le yogourt abricot et la moitié du yogourt nature. Mélanger le tout. Ajouter les épices réservées et le poulet. Laisser mijoter env. 45 min à

Préparation: env. 20 min; cuisson à feu doux: env. 45 min

Suggestion Accompagner de riz basmati.

Valeur nutritive Par personne, env. 48 g de protéines, 22 g de lipides, 22 g de glucides, 2000 kJ / 480 kcal

| 85


86 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Quelle courge!

Les cucurbitacées offrent un large éventail de couleurs et de saveurs. Sonja Leissing, rédactrice culinaire, vous dévoile les vertus de cette lignée haute en couleur.

L

a courge est issue d’une famille relativement grande, qui compte environ 800 espèces réparties entre 130 genres. Si elle pousse dans les zones tropicales et subtropicales, on en rencontre aussi quelques variétés dans les régions tempérées, en Europe centrale, par exemple.

Une grande variété de couleurs et de taille

La palette des couleurs va du blanc au vert en passant par le jaune et l’orange. Qu’elle soit ronde, ovale, en forme de massue ou de poire, la courge se prête à diverses utilisations en cuisine. Migros en propose différentes sortes, qui varient selon les régions: Rouge vif d’Etampes: orange, grosse à géante, convient à la préparation de tous les plats. Jack Be Little: jaune, de taille moyenne, au goût de noisette et de marron, convient à la préparation de toutes les recettes. Muscade: gris-vert, de taille moyenne, au goût de noix de muscade, se déguste sous forme de purée, de potages ou cuite au four. Butternut: beige clair, oblongue, à la saveur sucrée rappelant un peu la noisette, permet de cuisiner tous les plats et desserts. Potimarron: rouge-orangé, plutôt petite, au goût subtil de marron, pour de nombreux desserts et les pâtisseries.

L’art de bien préparer la courge

Peler d’abord l’écorce dure, puis racler la chair pour ôter les parties fibreuses et les pépins. Couper la chair en dés ou en lamelles. N’ajouter que peu de liquide lors de la

Jack O’Lantern

Idéale à sculpter, cette citrouille ronde est la star incontournable d’Halloween. Sa saveur est très délicate. Conseil: bien assaisonnée, elle se déguste sous forme de gratin ou de potage.

cuisson, car la chair contient beaucoup d’eau. Conseil: affiner avec de la coriandre et du cumin. Cuire les morceaux de courge de façon qu’ils croustillent, puis paner et faire dorer.

Conseils de conservation et de congélation

Seules les courges d’hiver entières (Hokkaido, Butternut ou Muscade de Provence, p. ex.) se conservent plusieurs semaines dans une cave, à l’abri de la chaleur et de l’humidité. Coupées et emballées dans du film alimentaire, elles peuvent être réservées jusqu’à une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Par ailleurs, les courges doivent être apprêtées (en potage, en purée ou cuites) avant d’être congelées (dans des boîtes de conservation ou des sachets prévus à cet effet). Les courges crues ne devraient pas être directement congelées, et ce, afin que leur chair ne devienne pas dure et fibreuse.

Quand les pépins de courge se font huile

Les graines de courge sont les pépins séchés du légume. On les trouve souvent salées, grillées avec leur écorce, mais on peut également les acheter à Migros déjà pelées et en portions. Les graines de courge servent aussi à élaborer une huile distillant un délicat goût de noisette. Celleci est bien sûr utilisée pour les vinaigrettes, mais aussi pour la préparation de potages et même de certains desserts. La région autrichienne du Steiermark, la Hongrie, la Slovénie et la Russie sont de grands producteurs de cette huile.

Pâtisson

Son goût rappelle celui de la courgette. Le pâtisson peut être pelé et coupé comme un légume ou farci. On le fait souvent braiser afin de faire ressortir son arôme relativement neutre. Conseil: le pâtisson est idéal pour un pot-au-feu.


CUISINE DE SAISON

| 87

Courge spaghetti

De forme cylindrique, elle peut peser jusqu’à 3 kg. Sa chair jaune clair est constituée de longues fibres ressemblant à des spaghettis. Son arôme très savoureux rappelle celui de la noisette. Conseil: couper la courge en tranches épaisses et cuire dans de l’eau avec l’écorce. Gratter la chair à l’aide d’une fourchette pour former des spaghettis, disposer dans un plat à gratin, saler, poivrer. Parsemer de fromage et faire gratiner au four

Butternut

La forme de cette courge s’apparente à celle d’une poire. Contrairement à d’autres variétés, son écorce, de couleur crème, est peu épaisse. La butternut est riche en chair. D’une texture aussi onctueuse que le beurre, elle distille un goût de noisette. Conseil: elle se déguste en purée ou crue, râpée dans des salades.


Reduzell36 peut cette

AC NOUV TIO EAU N!

®

Un emballage intensif de Reduzell36 élimine jusqu’à 3 kilos de graisse !

“montagne de graisse”,

ce qui vous aidera à maigrir d’une façon GARANTIE à 100%!

Maintenant, vous pouvez éliminer les bourrelets de graisse dans vos zones problématiques de manière encore plus

simple– sans interventions coûteuses et compliquées. En effet, les scientifiques ont découvert un « neutralisateur de graisse » qui contraint vos cellules adipeuses à faire famine. Une nouvelle capsule minceur hautement efficace portant le nom Reduzell36 a été développée sur la base de cette découverte.

A quel rythme dois-je prendre les capsules Reduzell36 ?

Les personnes qui souhaitent perdre du poids rapidement prendront deux capsules avec un verre d’eau avant chaque repas. Reduzell36 Non. Au contraire, car les substances actives naturelles ne peut être utilisé pendant une période prolonrésolvent pas le problème de manière chimique, mais en dougée. ceur et tout naturellement. Reduzell36 est fabriqué en e quelques kilos, comulez rapidement perdr perdre du poids. Maintenant, si vous vo ur nouveau Reduzell36 po antageux. De plus, mandez sans tarder le s av trè i ss au is ma , ce ica eff offre une garantie ! Il n’est pas seulement it pour maigrir qui vous c’est le premier produ

ACTION!

Pharmacode 4108929

Si vous commandez maintenant dans un délai de 5 jours, vous recevrez GRATUITEMENT: 200ml lotion corporelle Reducellulite silhouette (d’une valeur de Fr. 39.-) pour une élasticité optimale et donner davantage de tonus aux tissus. Convient aux femmes et aux hommes.

Ceux qui ne profitent pas de cette action, avec les prix les plus avantageux, un droit de retour et une garantie, ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes ! « Il n’est pas possible d’offrir plus qu’un droit de retour en cas d’insuccès et une garantie. » C’est l’avis de milliers de clients satisfaits de notre produit.

Découper ici et envoyer.

Reduzell36 est également disponible dans toutes les pharmacies et drogueries ! Das neue BON de commande : valeur Fr. 39. – avec garantie-minceur Reduzell OUI,

je souffre d’un excès de poids et je voudrais le traiter naturellement. Veuillez m’envoyer discrètement l’emballage de Reduzell36 indiqué avec un droit de retour, payable dans les 30 jours contre facture (+ Fr. 8.50 de frais de port). Reduzell36 - Intensif, 240 capsules avec GARANTIE* minceur seulement Fr. 118.recommandé en cas de surpoids de 9 - 20 kilos (au lieu de Fr. 158.-) (vous économisez Fr. 40.-) Reduzell36 - Normal, 120 capsules, recommandé en cas de surpoids de 4 à 8 kilos

Fr. 79.-

Prénom ...................................................................................................................................... Nom ........................................................................................................................................... Rue ............................................................................................................................................ NPA/Lieu ....................................................................................................................................

* GARANTIE - MINCEUR

Parce que nous savons que Reduzell36 a donné des résultats probants chez 98% des personnes, nous vous offrons un droit de retour de 10 jours sur chaque emballage intensif. Nous vous garantissons : Si vous n’avez pas perdu de poids en 10 jours, vous pouvez nous renvoyer le tout, y compris l’emballage entamé, et vous ne nous devrez rien. Cette garantie est valable dans tous les cas. La direction :

*La garantie n’est pas valable si vous ne renvoyez pas les emballages.

le dès valab enant t in a m



www.reduzell36.ch

Action destinée aux lecteurs !

MM31/10

Les capsules Reduzell36 peuvent-elles nuire à votre santé ?

Allemagne et est un produit médicinal testé (CE 0297), qui aide de façon éprouvée à traiter les excès de poids. Ceci vous donne la sécurité nécessaire pour perdre du poids sainement et tout de suite, sans préoccupation. Reduzell36 convient également aux diabétiques. Nous recommandons aux personnes qui souffrent de problèmes intestinaux graves de demander conseil à leur médecin.

Institut Sanum GmbH, Fürtistrasse, case postale 361 8832 Wollerau, tél. 043-810 57 21 ou fax 044- 922 70 59 Lu.-ve. 08.00 - 20.00 heures, sa. -di. 10.00 - 18.00 heures

Comment les capsules Reduzell36 agissent-elles ?

Reduzell36 prive vos cellules adipeuses de nourriture et les laisse mourir de faim. Ceci contraint l’organisme à aspirer les réserves de graisse contenues dans vos bourrelets pour pouvoir les brûler et les transformer en énergie. Le résultat : vos bourrelets disgracieux disparaissent. Vous redevenez soudain sexy et mince, en particulier dans les zones problématiques typiques telles que fesses, hanches, cuisses, ventre et bras, vous perdrez un kilo après l’autre.

Valable maintenant tout achat effectué au moyen du bon d’achat, du téléphone ou du fax, ou sur Internet www.reduzell36.ch ... et aussi dans toutes les drogueries et pharmacies.

Veuillez envoyer sans attendre à :

Institut Sanum GmbH, case postale 361, 8832 Wollerau ...ou téléphoner au

043 - 810 57 20-, ou 043 - 810 57 21


Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE

| 89

Tigres, mésanges et gazelles: tous dans le même bateau!

«L’arche de Noé», un musée inédit, ouvre ses portes à Vermes.

C

hristian Schneiter, le fameux taxidermiste jurassien, réalise enfin un de ses rêves avec la création de la galerie l’Arche de Noé. Elle abrite plus de 3000 animaux naturalisés mis en scène dans leur environnement, au cœur d’un décor magique de 1000 mètres carrés. Au fil du parcours, le visiteur est emmené tantôt en Afrique accompagné de gazelles, de zèbres et de lions, tantôt en Arctique, aux côtés des ours polaires et des phoques. Le public se voit aussi pousser des ailes pour survoler les mers et les océans, escorté de tribus volatiles. Mais nos contrées ne seront pas en reste puisque les animaux alpestres sont là également. Pour ajouter au côté instructif et didactique, une plaque explicative accompagne chaque animal, indiquant son nom et sa provenance, traduite en latin, allemand, anglais et italien. Afin de créer un environnement plus vrai que nature pour ses protégés, Christian Schneiter s’est allié l’aide d’un spécialiste de la décoration venu de Belgique, expert dans la création de décors. Un dépaysement total attend donc les visiteurs, là tout en haut du Kilimandjaro, ou quelque part en trekking dans les Alpes ou encore observant les animaux sous une aurore boréale. A s’en frotter les yeux.

Initiation à l’art d’empailler

Le taxidermiste invite également les visiteurs à connaître son univers. D’une part, un film est diffusé sur un écran géant à la fin de l’exposition. Les spectateurs y apprendront comment naturaliser une vache… Par ailleurs, une grande fenêtre vitrée permet d’admirer le travail du taxidermiste à l’atelier, où des journées

Christian Schneiter présente, dans un décor magique, des animaux venus des cinq continents.

spéciales sont consacrées au public. Au sous-sol, deux familles d’animaux sont plus particulièrement représentées: les psittacidés (perruches, perroquets et cacatoès), dont Christian Schneiter possède déjà 300 modèles de 180 espèces. A leurs côtés trônent une centaine de félins de plusieurs continents.

Des fables et des chimères

L’exposition inspirée des fables de La Fontaine sera également de la partie. Enfin, un bestiaire d’animaux sortis tout droit de l’imagi-

nation du naturaliste apportera une note humoriste à l’ensemble. L’Arche de Noé est la concrétisation d’un rêve qui avait commencé par la création de la Fondation de l’Arche de Noé en 2001, puis par l’exposition «L’entrepôt de Noé» réalisée à l’Arteplage de Neuchâtel lors d’Expo.02. Avec le succès de sa dernière exposition «Manimal» en 2009 et le prix remporté tout dernièrement au Championnat d’Europe de taxidermie, parions que Christian Schneiter n’a pas fini de nous «mener en bateau». Jacqueline Parrat

Informations A découvrir tous les jours de 9 h à 20 h, jusqu’au 12 septembre Restauration chaude sous la cantine tous les soirs, ainsi qu’à midi les week-ends. De Delémont aller à Vicques, après la traversée du village, prendre la direction de Vermes. Comptez quelques centaines de mètres, la Filature se trouve sur la droite. www.arche-noe.ch


90 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Des chrysanthèmes de la ferme Collaboration inédite entre une famille paysanne et des fleuristes.

I

l n’y a pas si longtemps, la Belgique fournissait des chrysanthèmes à toute l’Europe et à la Suisse. Jusqu’à ce que quelqu’un ait l’idée d’en cultiver à grande échelle chez nous. Depuis dix ans, Migros Bâle vend donc des chrysanthèmes du Fricktal. A Effingen (AG), Markus et Irene Meier cultivent ces magnifiques fleurs d’automne en pots sur leur domaine de Windistal. A cette fin, ils collaborent avec la maison Profiflor. Sise dans le même canton, celle-ci appartient à la société Jost Pflanzen AG et leur livre des plantons, les conseille et les aide dans l’étiquetage et pour le trans-

Voie romaine et tilleul de Linn

A l’époque des anciens Romains, un chemin menait d’Augusta Raurica (Kaiseraugst) à Vindonissa (Windisch), deux importantes places fortes militaires. Les roues en fer des chars romains lourdement chargés ont creusé de profonds sillons dans le calcaire du Jura. Aujourd’hui encore, la voie romaine historique est clairement reconnaissable et elle est signalée comme sentier pédestre. Une autre excursion dans cette région mène au tilleul de Linn, qui se dresse sur une colline non loin du village. Avec ses 25 mètres de hauteur et son tronc d’un diamètre de 11 mètres, il est au nombre des plus grands arbres de Suisse. Il a été planté il y a 500 à 600 ans à la mémoire des victimes d’une épidémie de peste.

port. Cette collaboration inédite entre une famille paysanne et un producteur de plantes en pots garantit que les chrysanthèmes arrivent tout frais dans les magasins Migros de Bâle et environs.

Messagères de l’automne

Il y a dix ans, Markus Meier cultivait à titre expérimental 500 pots. Une année plus tard, sa production se montait à 2500 plantes. Et depuis lors, l’agriculteur peut se targuer de produire annuellement 14 000 pots de chrysanthèmes indigènes robustes, qui résistent aux conditions climatiques locales et répondent aux exigences de qualité suisses, surpassant ainsi toute la marchandise importée. Au début août, ces plantes très prisées n’offrent encore au regard qu’un feuillage d’un vert intense. Seuls les pots orange, d’un diamètre d’env. 20 centimètres, apportent une touche de couleur dans les vastes cultures. Mais à partir de la mi-août, les premières fleurs apparaissent, resplendissant de teintes jaune, orange, rouge, lilas et blanc à travers le fin brouillard qui traîne sur le sol. La grêle, de fortes pluies et le vent peuvent endommager les plantes qui croissent en plein air. «Afin que le vent ne renverse pas les pots, chacun d’eux est stabilisé au moyen d’une courte tige de fer fixée en son centre», déclare Markus Meier, expliquant pourquoi ses 14 000 pots sont parfaitement alignés. Les minces tuyaux qui serpentent entre eux permettent de fournir aux plantes des nutriments et de l’eau en cas de sécheresse. L’agriculteur tient aussi à mentionner son terreau Ricoter de haute qualité, issu du compost de la production indigène de betteraves sucrières. La terre éliminée par lavage des betteraves sucrières après leur récolte est un déchet

Avant la floraison, les pots orange apportent une touche de couleur dans les

pour les paysans, car ils ne peuvent plus l’utiliser. D’une grande finesse et très riche, cette terre est en revanche excellente pour les chrysanthèmes à petites fleurs et elle remplace avantageusement la tourbe dont l’utilisation est controversée. «A l’instar de la collaboration avec Profiflor et Jost Pflanzen AG, celle qui est mise en œuvre avec les producteurs de betteraves profite à toutes les parties», relève Markus Meier en parlant de cette coopération régionale que les ma-

nagers qualifieraient de situation de gagnant-gagnant.

Une vision large du développement durable

Mais Markus Meier n’est pas un manager. C’est un paysan réfléchi, qui a une vision large du développement durable. Outre la culture de fleurs, il élève des veaux, des bœufs et 16 vaches laitières. Avec sa femme Irene, il cultive du maïs d’affouragement et de l’orge. A mi-août, l’école a repris pour leurs trois enfants, qui


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE

| 91

Des compétence en coulisses

Jost Pflanzen AG: une coordination idéale.

Avec leur charme très particulier, les chrysanthèmes comptent parmi les fleurs préférées des Européens.

Markus Meier en discussion avec Regina Rüegsegger.

M

vastes cultures.

aiment donner un coup de main durant les vacances. Le fils aîné a commencé un apprentissage d’informaticien, le second continue l’école et la petite dernière a pris pour la première fois le chemin du jardin d’enfants. Le gentil chien de la famille s’en trouve d’autant plus seul. Pour Markus Meier, la routine quotidienne se poursuit à la ferme. Après s’être occupé de ses bêtes, il contrôle ses fleurs. Le stade de la floraison, les signes d’une présence éventuelle de parasites ou d’une

maladie doivent être reconnus précocement: «Dans mes tournées régulières, je peux voir si quelque chose ne va pas comme il le faudrait et je peux prévenir les dommages», dit-il en commentant ce travail qui lui procure beaucoup de plaisir. La période la plus éprouvante de la saison, pendant laquelle les Meier préparent quotidiennement quelques centaines de chrysanthèmes pour le transport, approche à grands pas. Texte et photos Priska M. Thomas Braun

ariée et mère d’une fille, Regina Rüegsegger travaille depuis 2005 à l’administration des ventes de la maison Jost Pflanzen AG, à Wiedlisbach. Assurant le lien entre les entreprises productrices et le commerce de détail, elle est l’interlocutrice compétente pour la coordination de la production et la vente. Ingénieur forestier EPFZ, Regina Rüegsegger apprécie le côté vivant de ses produits, bien qu’elle travaille essentiellement au bureau. «J’aime le parfum des fleurs, de même que leurs couleurs et leurs formes, toujours belles à regarder», déclare la spécialiste qui, hormis l’étude de la forêt et des arbres, se passionne à titre professionnel et privé pour la flore indigène. Regina Rüegsegger explique la vogue que connaissent les chrysanthèmes résistants à l’hiver par leur polyvalence: «On peut les planter dans des pots de différentes tailles, composer des arrangements de couleurs, les placer au jardin ou sur les balcons et les terrasses. De plus,

ils se marient bien avec les courges et le maïs de décoration. Les enfants et les adultes aiment la combinaison de chrysanthèmes et de symboles de l’automne, comme les balais, dragons, sorcières, etc.», affirme cette passionnée de jardinage. Si on lui prête une oreille attentive, on devine sa préférence pour les grands chrysanthèmes touffus: ils doivent être tout ronds et resplendir de couleur à la fin de l’automne au jardin. Texte et photo PMT.

Pour les rebords de fenêtres et les entrées

Si vous voulez orner un rebord de fenêtre ou votre entrée d’une décoration de saison, laissez-vous séduire par les chrysanthèmes dont les couleurs s’accordent idéalement à l’été finissant. Migros Bâle les propose actuellement avec un rabais de 20%.


DÉLICES D’AUTOMNE. OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 13.9 OU JUSQU‘À ÉPUISEMENT DU STOCK.

Succombez aux saveurs de l’automne avec cette salade de doucette, sauté de cerf et raisin. Retrouvez la recette sur www.saison.ch/m-malin et tous les ingrédients frais à votre Migros.

4.30 5.40 au lieu de

Steak haché mélangé bio production suisse avec viande suisse barquette de 2 x 100 g

2.90 4.– au lieu de

Doucette bio de Suisse les 100 g

4.20

Wienerli bio produit suisse 2 paires de 100 g 200 g

4.20

2.60

Crème entière UHT bio 500 ml en Tetra Pak

Fromage de Savognine bio fromage suisse à pâte mi-dure préemballé les 100 g

2.60

6.20

Poireau vert bio de Suisse le kg

Société coopérative Migros Bâle

8.20

Choux-fleurs bio de Suisse le kg

Couronne soleil bio 360 g, la pièce


Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

ent m e n n Abo pour d’un an et Fr. 39.– adeau: votredeccuisine t

men le livre - simple r de Fr. 15.–. s e t â p « L es e valeu t: s» d’un le ia e na n n é g z maint e d n a Comm 848 77 0848 8

80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.


94 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Travailler et s’épanouir, c’est possible! La rentrée des vacances s’annonce difficile? Un coup de pouce: le livre «Plus efficace sans travailler plus». Son auteur, Daniel Neury, a mis au point la méthode STATERA, à utiliser au bureau comme à la maison. Aperçu.

S

es modèles? Les sportifs. Pourquoi? «Comme dans une entreprise, quels que soient les efforts, le sport reste une activité de résultat. De plus, il est primordial d’avoir des modèles, supérieurs à soi, que l’on va copier, plutôt que d’inventer. On gagne ainsi du temps.» Ingénieur de formation, concepteur d’Extraland, spécialisé dans le management de services, de projets et de personnes, le Français Daniel Neury (63 ans) a élaboré la méthode STATERA, du nom d’une balance romaine que l’on trouvait sur les marchés. Cette recette «miracle» est dédiée «à ceux qui ont simultanément besoin de traiter le quotidien et d’avoir un œil sur le long terme, qui se trouvent la plupart du temps en surcharge, dans des situations de multiactivités et de multiprojets, avec de nombreuses tâches segmentées.» Autrement dit, destinée à la majorité d’entre nous.

Trois thèmes, un fil rouge

Le concept suit trois principes: déplacer les efforts (ce qui représente le levier de la balance), c’està-dire partir du quotidien et planifier; situer ses actions – suis-je motivé, quel est mon but, quels sont mes plans? – agir en cohérence avec ses valeurs, car le côté opérationnel ne suffit pas. Le psychologique occupe une place de choix, bien sûr. «L’engagement

fait partie de mes valeurs, signale Daniel Neury. Si je fais une promesse, je la tiens. Du coup, je ne me permets pas de promettre n’importe quoi sans réfléchir. C’est important pour ma réussite.» Autre point à méditer: le désir, «la petite flamme au fond de soi qui conduit à ce que l’on veut ob-

tenir». Il est nécessaire d’avoir envie d’effectuer tous les travaux, y compris les ingrats. La question, «pourquoi je le fais?» aide à clarifier ses objectifs. L’auteur de Plus efficace sans travailler plus aime à raconter l’histoire du pèlerin qui demande à trois tailleurs de pierre ce qu’ils sont en train de réaliser.

Le premier répond, je casse des cailloux. Il est dans l’action. Le deuxième explique qu’il gagne sa croûte. Il œuvre pour un objectif. Le troisième déclare qu’il bâtit une cathédrale. Il a un idéal. «Tous font un métier identique, certes. Mais la pénibilité demeure différente, remarque Daniel Neury. On


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

arrive à passer par-dessus la douleur en s’imaginant au-delà.» Le consultant conseille de toujours commencer par ce qui enquiquine le plus. Et ainsi, «penser positif». En d’autres termes, réfléchir à autre chose qu’à l’élément à éviter permet de s’alléger l’esprit. Se lamenter sur son sort fait perdre de

l’énergie, et du temps. Une fois la tâche désagréable évacuée, il ne reste qu’à se réjouir de pouvoir s’adonner à des activités plus gratifiantes. Il faut toujours clore un ouvrage avant de se lancer dans un autre. Seul, on travaille en série. «Cela permet d’avancer et cela apporte la satisfaction d’avoir achevé

quelque chose. L’énergie s’en trouve décuplée.» Et le stress disparaît.

Etablir un plan de travail et s’y soumettre

«Si l’on est fatigué à la fin d’une journée, ce n’est pas à cause de ce que l’on a accompli, mais plutôt à cause de ce que l’on n’a pas réussi

| 95

à finir, souligne l’expert. Il faut aussi agir en fonction de la nécessité, faire des choix.» D’où l’utilité d’établir un plan de travail. Et de s’y soumettre. Avec toujours cette phrase en tête: «L’action est dynamisante, l’inaction stressante.» D’accord, d’accord. Et que faire des collègues nuisi-


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.9 AU 13.9. 2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES BOISSONS COCA-COLA EN EMBALLAGE DE 8 BOUTEILLES 50 cl ( 7+1 GRATUITE )

7+1 gratuite

7.70

au lieu de 8.80

Coca-Cola Coca-Cola light Coca-Cola zero 8 × 50cl

Coca-Cola est en vente à votre Migros

ACTION

OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 21.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS ELSÈVE DE L’ORÉAL PARIS EN LOT DE 2

9.40

au lieu de 11.80

p. ex. après-shampooing Elsève Full Repair 5, en lot de 2 x 200 ml

6.40de 8.00 au lieu

p. ex. shampooing Elsève Color-Vive, en lot de 2 x 250 ml

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

| 97

EN BREF

Rires et ignominies Jeune avocate, Juliette Arnaud désire fonder une famille. Elle quitte son job pour se lancer dans les assurances. Son ennui devient tel au bureau qu’elle s’occupe en racontant ses «aventures extraordinaires de salariée ordinaire» par e-mail à ses amis. Cette correspondance est recueillie dans «La stratégie du mollusque», un livre à la fois drôle et effrayant. Coups bas entre collègues, paresse généralisée, plaintes répétées, de quoi relativiser ses soucis professionnels. A lire: «La stratégie du mollusque: travailler moins pour gagner plus», de Juliette Arnaud, Bourin Editeur.

Besoin d’une pause L’esprit engourdi, un grand besoin de s’évader, de quitter un instant les dossiers en cours? Bref, une envie de glandouiller? Un clic sur le site au nom provocateur viedemerde.com et hop! on s’offre le luxe de prévoir d’autres activités: chercher l’amour, une maison, un nouveau job ou encore répondre à des enquêtes pour un peu d’argent, trouver un billet d’avion bon marché. Et si les ennuis s’amoncellent, les anecdotes des internautes de viedemerde.fr permettent de dédramatiser ou de partager ses mésaventures. Info: www.viedemerde.com; www.viedemerde.fr

Plus loin encore Le rêve: du temps, de l’argent et ne faire que ce qui nous plaît. Timothy Ferris estime qu’il est possible, et pour tout le monde, de gagner en quatre semaines le salaire d’un an. Ou l’entreprenariat comme «vecteur d’un nouvel art de vivre». La deuxième édition de ce guide, best-seller aux Etats-Unis, vient de sortir en français. A lire: «La semaine de 4 heures. Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux!» de Timothy Ferris, Ed. Pearson Education.

bles, ceux qui rabaissent, racontent leurs souffrances, font barrage à l’avancée des tâches? Les fuir, tout simplement. Et si cela n’est pas possible, travailler avec eux en parallèle. «Il est prouvé qu’il est plus efficace de se partager les tâches que de s’investir ensemble. Cela implique un suivi.» Et interdiction de faire culpabiliser les autres ou au contraire de se sentir fautif. «L’action doit être dissociée du résultat, qui ne dépend pas que de son travail. Le perfectionnisme est contre-productif.»

La ligne de 7

Pour se motiver à changer ses mauvaises habitudes, Daniel Neury, auteur de «Plus efficace sans travailler plus», propose un outil simple et, semble-t-il, infaillible: «la ligne de 7». Il suffit de se munir d’un papier et d’un stylo (ou d’un ordinateur) et de tracer des traits comme s’il s’agissait de trouver un mot de sept lettres au jeu du «cochon pendu». Chaque fois que l’objectif est réalisé – par exemple, terminer un dossier par jour, se lever à 6 heures tous les matins, vider sa boîte e-mail avant de sortir du bureau, effectuer un acte auda-

L’audace n’est pas à négliger non plus. Aller droit au but, tout en haut de la hiérarchie, fait gagner du temps, tandis que les intermédiaires freinent. «J’incite mes clients à réaliser des exercices d’audace, une fois par jour. S’installer au premier rang d’un spectacle, adresser la parole à un supérieur lors d’un cocktail informel. En dépassant une appréhension, une souffrance ou une crainte, en tentant l’expérience plusieurs fois, on se sent plus fort.»

Le consultant incite à trouver la Voie du Milieu, au sens de Bouddha. Apprendre à mieux se connaître et ainsi échapper aux excès. Sans oublier les temps de repos. «Comme l’a très bien résumé le joueur de tennis Fabrice Santoro, la récupération fait partie de l’entraînement. Une personne qui gagne cent fois plus d’argent que vous ne travaille pas cent fois plus…» Virginie Jobé

cieux – écrire une croix sur l’un des traits. Lorsqu’on a échoué devant la tâche à accomplir, noter un 0. Dans ce cas, il faudra tout recommencer depuis le début le lendemain. Le but: réaliser une ligne de sept jours cochés consécutifs. «Un outil puissant pour la concentration prolongée de l’action, souligne le consultant. La ligne de 7 permet de renforcer la concentration et la persévérance sur un objectif quotidien ainsi que d’en avoir le contrôle. Dès que l’on dépasse la moitié de la ligne, on sent la récompense arriver, le plaisir d’avoir fini quelque chose.»

Et donc, une plus grande motivation à atteindre le bout de la ligne. Ce qui montre que l’on est capable de tenir un engagement vis-à-vis de soi-même. En répétant l’opération, «on consolide un changement d’habitude. Car changer une habitude demande plus de sept jours.» Il est important de garder une trace écrite de ses réussites au cas où l’on s’écarterait soudain de ses objectifs, «c’est encourageant».

Illustrations Christian Lindemann

Infos: www.extraland.com

A lire: «Plus efficace sans travailler plus», de Daniel Neury, Ed. Vuibert, 2010.


98 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

A vélo au fil de l’eau

De Langnau à Soleure à bicyclette: une balade tranquille de 50 km le long de trois cours d’eau et à travers les paysages verdoyants de l’Emmental et du Mittelland. Bucolique et dépaysante...

C

e matin-là, dans l’express Berne-Lucerne, le paysage défile à toute allure. De douces collines d’un vert intense, des vaches tachetées rouges, des fermes imposantes coiffées de toits descendant presque jusqu’au sol, des balcons de bois croulant sous des brassées de géraniums... Cette campagne parfaitement jardinée et ordonnée ressemble bigrement à une maquette de train grandeur nature, à une Suisse de carte postale.

Au pays du fromage à trous

«Nächster Halt Langnau!» crache le haut-parleur de notre wagon. Il est temps de se mettre en selle. Cette randonnée démarre, en effet, du chef-lieu de l’Emmental – commune de près de 10 000 âmes connue pour son fromage à trous et son équipe de hockey sur glace – pour s’achever à Soleure, 50 km plus en aval. On suit l’itinéraire n° 24 de la Suisse à vélo, direction Burgdorf (Berthoud en français). Un panneau de signalisation bor-

«T’es sur Soleure?»

deaux, sur lequel figure un cycle stylisé, indique la voie à suivre. Premiers coups de pédale sur une route cantonale. Pas très bucolique. Après quelques hectomètres, on aperçoit sur notre gauche l’Ilfis, notre première rivière. Tout au long de ce parcours, on jouera à cache-cache avec les cours d’eau que l’on franchira d’ailleurs à plusieurs reprises sur des passerelles piétonnières, de vieux ponts en bois ainsi que sur des ouvrages plus conventionnels. A peine trois kilomètres au compteur que déjà l’Ilfis se jette dans l’Emme. On continue résolument sur la chaussée goudronnée, par bonheur peu fréquentée à cette heure-ci. On la quitte enfin sans regret pour un chemin vicinal zigzaguant entre prés, vergers et exploitations agricoles. Au bord de celui-ci, une paysanne rougeaude déploie un parasol aux couleurs helvétiques qui fera de l’ombre à son étal à ciel ouvert. Contrairement aux informations glanées sur le site internet

En Suisse romande, on dit volontiers «Etre sur Soleure» pour parler de quelqu’un qui a trop bu. Cette expression, nous apprend une définition du linguiste Olivier Schopfer pêchée sur le blog du journaliste et écrivain Gilbert Salem, viendrait tout droit de la Renaissance. Précisions du spécialiste: «A cette époque-là, l’archevêché de Soleure possédait des vignes au bord du lac de Neuchâtel. Si on connaît bien la géographie suisse et celle de ses fleuves et de ses rivières, on sait qu’il est possible de se rendre de Neuchâtel à Soleure par voie fluviale. Au XVIe siècle, des bateliers étaient chargés de transporter jusqu’à la ville de Soleure les tonneaux de vin destinés à l’archevêché. Le voyage les amenait à traverser le lac de Neuchâtel, puis à rejoindre par la Thielle le lac de Bienne pour finalement descendre l’Aar. C’était un voyage assez long. Alors, pour passer le temps, les bateliers avaient tendance à abuser du contenu des tonneaux. Et quand ils arrivaient à Soleure, ils étaient complètement soûls!» Maintenant, en langage jeune, on dirait qu’ils sont «détruits»!

de Suisse Tourisme, précisant que ce trajet était bituminé sur toute sa longueur, on déboule sur une piste caillouteuse. En fait, pratiquement la moitié de cette randonnée s’effectue sur d’adorables petits sentiers de ce type, donc peu praticables pour des deuxroues chaussés de boyaux graciles. On traverse des forêts de hêtres et d’épicéas. Une jolie berge invite à la contemplation. On s’approche. Dérangé par notre présence, un héron prend son envol. Majestueux.

Direction Kirchberg

Des tours médiévales se découpent nettement sur le ciel chargé. C’est le château de Berthoud, gardien protecteur du bourg des Zähringen. Petit détour pour découvrir une charmante localité, réplique en miniature de la vieille

Sur un pont enjambant l’Emme, peu avant le village de Ramsei.


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

| 99

La moitié de la randonnée s’effectue sur une piste caillouteuse.


100 |

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Berthoud vu du château.

Une fontaine de Soleure et la Tour de l’Horloge en second plan.

ville de Berne. Ici commence le Mittelland. Une rectiligne de quelque 5 kilomètres nous sépare de Kirchberg, à mi-parcours de notre transhumance. On l’avale en moins de deux, tout comme plus tard le repas qui nous sera servi là-bas. Une pluie tiède, presque tropicale, nous accueille à la sortie du bistrot. Un K-way et ça repart direction Soleure, via l’itinéraire n° 44! Le bruit de l’averse nous accompagne désormais. Une brume s’élève d’un canal à notre droite. Une odeur d’humus envahit les sous-bois. Cette atmosphère saturée d’humidité modifie notre perception de l’environnement. Le temps semble avoir suspendu son vol. On a l’impression de se retrouver à l’aube de l’humanité, seuls au monde... Voilà maintenant qu’on longe des quartiers résidentiels constitués de villas aux pelouses proprettes, au-dessus desquelles flottent

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Un ancien rural typique du Mittelland.

Arrivée à Soleure, la plus baroque des cités helvétiques.

de nombreux drapeaux suisses. L’Aar a remplacé l’Emme. La route s’élargit au fur et à mesure qu’on approche de notre but. On laisse la gare de Soleure sur notre gauche pour pénétrer dans le cœur de la plus baroque des cités helvétiques et jouir, puisque le soleil est à nouveau de la partie, du confort de l’une de ses accueillantes terrasses. Il n’y a pas que le vélo dans la vie... Alain Portner Photos Laurent de Senarclens

Suivez le guide! Départ: Langnau. Arrivée: Soleure. Longueur: 50 km. Dénivelé: aucun. Difficulté: facile. Equipement: VTT ou citybike. Détails: http://veloland.myswitzerland.com/fr/routen_detail. cfm?id=338395.

Arrêts curiosités

Lützelflüh A 12 km de Langnau, on passe par Lützelflüh, le village du pasteur Albert Bitzius, plus connu sous son nom de plume: Jeremias Gotthelf. Ici repose le corps de ce monument de la littérature alémanique, se dresse une fontaine flanquée d’une statue d’Uli, le valet de ferme (l’un de ses personnages les plus connus) et a été aménagé, dans le presbytère, un musée en son honneur. Berthoud L’ancien abattoir de cette cité (ouvert le dimanche de 11 à 17 h) abrite quelques œuvres de l’immense artiste Bernhard Luginbühl. Et à un jet de pierre de là, à Mötschwil où il vit et travaille

depuis quarante-cinq ans, se visite aussi – uniquement le deuxième dimanche du mois (mêmes heures d’ouverture que le musée) – un parc à la végétation luxuriante et aux sculptures délirantes. Waldegg Aux portes de Soleure, entre Zuchwil et Derendingen, se trouve un château du XVIIe siècle qui mérite vraiment le détour, celui de Waldegg. Déjà, sa façade longue de 78 mètres impressionne. Ensuite, son architecture – un mélange d’éléments de style français, italien et… soleurois – en fait un bâtiment unique en son genre en Suisse. Enfin, son jardin baroque invite à la flânerie...


Entreprises

Loèche-les-Bains

Vacances

RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR

Les samedis 25 septembre et 9 octobre 2010

ou recouverture cuir ou tissu

Weekend «Eveil des 5 sens»

ANTIBES-LES-PINS

Superbe 3 pces 4 - 6 Pers. Piscine + accès direct à la mer. TÉL. HEURES BUREAU – 032 721 44 00

Abonnement d’essai Fr. 20.– Compliments compris.

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains

Vous êtes convié à découvrir l’or vert de la forêt du Risoud… le bois à guitares, de flatter vos papilles et de vous laisser dorloter dans un cadre chaleureux et accueillant.

Hôtel Les Horlogers • 1348 Le Brassus • Tél. 021 845 08 45 • www.leshorlogers.ch

OVRONNAZ

Escapade rand’

rando & bains thermaux etc...

★ ★

6 éditions de Cuisine de Saison pour Fr. 20.– seulement au lieu de Fr. 29.40. A commander dès maintenant. 0848 877 848.

Hôtel Alpenblick

dès CHF 320.-p.p. (programme & nuitée)

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Appartements de vacances

Offres Top été / automne 2010 le 4 2010 janvier 30 avril 09 du 04dès juillet au09 21au novembre 2010

3 nuits en appartement accès gratuit au télésiège

& relax

266.www.o-vacances.ch Tel. +41 27 306 17 77

3 entrées aux bains

1 steak sur ardoise + 1 souper valaisan

reservation@o-vacances.ch

L’offre de L’offre de la semaine:

3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne 5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne 7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

Profilez votre carrière !  

Massage classique Masseur de santé et de bien-être

Vous souhaitez pratiquer des massages classiques ainsi que des massages thérapeutiques et apporter votre soutien à des personnes en bonne santé dans leur recherche d’un plus grand bien-être ? Grâce à ces formations, vous disposez de connaissances approfondies dans ce domaine. Ecole-club Business: Fribourg - Genève - Neuchâtel - Valais Inscriptions et renseignements:

0844 373 654 ou www.ecole-club.ch/business

info@handilift.ch info@handilift.ch

info@handilift.ch A votre service 24 heures 7 res jours /7 /7 7 jours


102 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Sus au syndrome prémenstruel! Avant leurs règles, la plupart des femmes souffrent de divers maux: céphalées, seins douloureux, ballonnements, fatigue, irritabilité, déprime… Des symptômes qu’il est possible d’atténuer via une bonne hygiène de vie et, si nécessaire, une médication ciblée.

P

rès de trois femmes sur quatre ressentent des modifications corporelles les jours précédant leurs menstruations, éprouvent de l’inconfort, se plaignent de bobos divers, aussi bien d’ordre psychique que physique. Cela va du ballonnement de l’abdomen aux nausées, des tensions mammaires aux migraines, de la grande fatigue à l’anxiété, des sautes d’humeur à la dépression… Seul point commun à toutes ces incommodités: leur caractère périodique. Elles reviennent chaque mois, immuablement, durant la deuxième partie du cycle menstruel appelée aussi phase lutéale, soit grosso modo entre l’ovulation et l’apparition des règles.

Trente pour cent des femmes touchées

Depuis la nuit des temps, les machos se rient de ces manifestations annonciatrices souvent de remueménage. Si bien qu’un bon nombre de dames, hélas, ne pipent mot de ces gênes passagères de peur qu’on se moque d’elles. Elles ont tort, parce que cette affection – le syndrome prémenstruel en jargon mé-

dical – existe bel et bien et peut, selon son degré de gravité, fortement les handicaper. «30% des femmes répondent à la définition de ce syndrome, relève le Dr Chahin Achtari, médecin-chef au service de gynécologie du CHUV. Mais 4 à 5% seulement souffrent d’une forme sévère, c’est-à-dire que leur qualité de vie en est altérée.»

Fréquent, décrit à partir de 1931 déjà, ce trouble demeure pourtant encore aujourd’hui assez mysté-

Symptômes à gogo «Un syndrome, c’est un ensemble de symptômes qui varient d’une personne à l’autre», explique le Dr Chahin Achtari. Dans le cas du syndrome prémenstruel, on dénombre pas moins d’une centaine de signes cliniques différents. En voici une liste non exhaustive: ➔ Hypersensibilité des seins. ➔ Troubles digestifs. ➔ Ballonnement de l’abdomen. ➔ Douleurs musculaires et articulaires. ➔ Rétention d’eau et donc prise de poids.

➔ Augmentation ou baisse de l’appétit. ➔ Envie d’aliments sucrés ou salés. ➔ Poussée d’acné. ➔ Bouffées de chaleur. ➔ Maux de tête ou migraines. ➔ Libido en berne ou exacerbée. ➔ Sautes d’humeur. ➔ Irritabilité, colère, agressivité. ➔ Tristesse, tendance dépressive. ➔ Anxiété, nervosité. ➔ Manque d’intérêt. ➔ Difficulté à se concentrer. ➔ Problèmes de sommeil. ➔ Grosse fatigue.

rieux. Pour deux raisons principalement. Primo: l’extrême diversité de ses symptômes (lire encadré)

Comme le souligne la naturopathe Karine Ravier-Wrobel dans son ouvrage intitulé «Le syndrome prémenstruel – Des solutions naturelles » (Ed. Jouvence), «70% des femmes souffrent de divers maux dans la deuxième partie de leur cycle menstruel, de la gêne passagère à l’inconfort sévère occasionnant des changements dans la vie quotidienne, des mauvaises relations avec l’entourage jusqu’à l’arrêt de travail». Le syndrome prémenstruel n’est donc pas à prendre à la légère…


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 103

toires non stéroïdiens afin de diminuer les douleurs lorsqu’elles apparaissent. Ensuite, si les troubles persistent, les antidépresseurs qui agissent sur la sérotonine ou certaines pilules contraceptives – celles contenant des progestatifs de synthèse – qui peuvent avoir un effet bénéfique par leur action légèrement diurétique. Sans oublier que la pilule va bloquer l’ovulation et donc supprimer les variations hormonales cycliques. «Les bénéfices de ce dernier traitement ne sont toutefois pas vraiment avérés et puis il faut peser les avantages et inconvénients de la prise de contraceptifs oraux à long terme», fait remarquer le Dr Achtari.

«Si ça vous fait du bien, tant mieux»

Troubles digestifs et ballonnements font partie de la longue liste de symptômes du syndrome prémenstruel.

qui varient, en nature et en amplitude, selon les patientes. Et deuzio: la difficulté de cerner ses causes parce qu’elles sont multifactorielles. «Les études les plus récentes tendent quand même à montrer que certaines femmes seraient hypersensibles au cycle hormonal et à ses effets sur les taux de sérotonine, un neurotransmetteur important influençant l’humeur», précise notre interlocuteur. Autre particularité de cette «calamité»: aucun examen ou analyse ne permet de poser avec certitude un diagnostic! D’où l’importance, pour les personnes sérieusement touchées, de tenir au moins pendant deux mois un journal de bord dans lequel elles décriront par le menu les signes cliniques qu’elles endurent, la date de leur apparition, leur durée et leur intensité. Journal qu’elles confieront ensuite à leur gynécologue

afin qu’il puisse dispenser conseils et soins appropriés.

Prohiber l’alcool et le tabac

Une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée peuvent déjà atténuer ces maux. Aux femmes atteintes de ce syndrome, le Collège américain des gynécologues obstétriciens préconise ainsi de suivre ces quelques règles «frappées au coin du bon sens»: s’astreindre à un exercice physique régulier; prohiber l’alcool et la fumée; éviter les boissons excitantes (thé, café…); diminuer les apports en graisses saturées, en sucre et en sel; prendre des suppléments de calcium, magnésium et vitamine E. Durant la phase lutéale, il serait bon également de limiter les sources de tension, de préférer les activités calmes et reposantes aux tâches stressantes et harassantes.

Bien sûr, cela ne suffit pas toujours et il faut alors recourir à une médication raisonnée et ciblée. Pour les cas bénins, des antalgiques et des anti-inflamma-

Et les médecines alternatives – acupuncture, réflexologie, homéopathie, phytothérapie, techniques de relaxation (training autogène, yoga…) –, qu’est-ce que vous en pensez, docteur? «Difficile de se prononcer, parce que je ne peux pas répondre à cette question de manière scientifique, déclare prudemment l’allopathe. Mais comme je dis toujours à mes patientes: vous ne risquez rien à essayer et si ça vous fait du bien, tant mieux!» Alain Portner Photo Getty

Publicité

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


104 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

«Notre rang familial influence

Premier, second ou troisième-né: l’ordre de naissance des enfants distribue les rôles différemment et homéopathe lausannois Ingo Schneider interpelle parents et enfants devenus grands.

A

h, les relations entre frères et sœurs: que de lignes et savants propos écrits en leurs noms. Pourtant, cette littérature se penche surtout sur le comportement des parents envers l’aîné ou la cadette, ou sur le fonctionnement de la fratrie elle-même. Médecin généraliste et homéopathe à Lausanne, Ingo Schneider choisit dans son ouvrage* une approche originale: la place de chaque enfant dans la famille suivant son rang de naissance. «En élevant nos deux enfants, mon épouse et moi-même avons été surpris des différences de comportements et de caractères. Comme tous les parents, nous nous sommes demandé si nous avions été équitables, si nos critères éducatifs avaient été identiques», explique le praticien établi à Lausanne depuis 1985. Ce type d’interrogation l’interpelle également souvent à son cabinet. Peu à peu, au cours de recherches effectuées auprès de nombreuses familles, Ingo Schneider en arrive à la conclusion que «la situation familiale différente que chaque nouveau-né trouve à son arrivée, conjuguée à d’autres facteurs d’influence, s’avère déterminante pour son développement.»

Un manque d’intérêt pour le rang familial?

Autrement dit, chaque enfant endosse un rôle largement assigné par sa position dans la fratrie. Et ce, quel que soit son sexe, même si ces différences sont plus parlantes encore s’il n’est pas identique. Le cinéma et la littérature, qui regorgent de récits de frères et sœurs, le disent assez: les trames jouent sur le sexe des protagonistes, mais aussi sur leur rang de naissance. Du coup, note l’auteur, «on peut s’étonner que l’on n’ait pas tenté plus souvent de systématiser les typologies des frères et sœurs selon leur rang de naissance.» Il voit deux explica-

tions à ce manque d’intérêt scientifique: d’abord le fait que jusqu’au début des années 30, les familles étaient souvent très nombreuses, ce qui rendait l’observation des comportements liés aux rangs de naissance moins pertinente.

De plus, en raison d’une mortalité infantile longtemps élevée, la distribution des rôles pouvait rapidement devenir confuse dans la mesure où ledit rôle «passe en partie d’un enfant à l’autre lorsque l’un d’entre eux décède».

Mais quels sont donc ces fameux rôles de chaque enfant dans la fratrie? Honneur au premier enfant. Lorsqu’il naît, il ne trouve face à lui que ses parents. Selon la formule consacrée, il construit alors son monde d’enfant dans un univers


VIE PRATIQUE GRANDIR

nos comportements au sein d’une même fratrie. Dans une Êtude inÊdite, le mÊdecin humains. L’aÎnÊ dÊveloppe avant tout sa capacitÊ d’observer, de jauger, de projeter ses actions dans l’avenir et de penser. Le second, on s’en doute, a un frère ou une sœur entre ses parents et lui. PrÊsence qui relativise l’importance du monde des grands, et son aspect contraignant. Il peut construire son monde selon une nouvelle orientation: son regard se dirige vers les objets qui l’entourent, et c’est son rapport crÊatif aux objets qui devient l’Êtalon de mesure de son univers. Sa perception sera plus sensuelle, avec une volontÊ marquÊe de transformer les objets et d’agir sur le monde qui l’entoure.

Le troisième enfant souvent dÊcrit comme diffÊrent

d’adulte, comparant son comportement avec celui de son père ou de sa mère. Le comportement des adultes devient le mètre Êtalon d’après lequel il règle le sien. C’est là une explication de l’orientation marquÊe du premier enfant vers le monde des

Le troisième-nÊ? Il aura face à lui ses parents ainsi que deux autres enfants qui, habituÊs l’un à l’autre, forment aussi une sorte de couple. Les premiers-nÊs et deuxièmesnÊs adultes dÊcrivent d’ailleurs souvent leur troisième frère ou sœur comme diffÊrent, note Ingo Schneider. Ce troisième enfant va dès lors faire sa place non pas dans le système polaire constituÊ par ses aÎnÊs, mais en dehors de ce dernier. Il copiera les formes d’expression opposÊes de ses deux aÎnÊs, mais de façon dÊsordonnÊe, cumulant dans sa manière d’être des fonctionnements a priori contradictoires. Selon l’expÊrience de l’auteur, et d’après les rÊponses de près de deux cents familles à un questionnaire, ces rôles dans la fratrie se rÊpètent selon une pÊriodicitÊ de trois. Autrement dit, un nouveau cycle ternaire dÊbute avec le quatrième ou le septième enfant qui, s’il possède les mêmes caractÊristiques de base, offre nÊanmoins de nouvelles possibilitÊs de dÊveloppement. Evidemment, l’exercice a ses limites. BasÊ sur l’expÊrience de l’auteur, ainsi que sur les donnÊes

de près de deux cents questionnaires dÊtaillÊs remplis par des familles au fil du temps, il reprÊsente dÊjà une bonne base de travail, mais mÊriterait d’être poursuivi. Pour cela, il convient d’observer de jeunes enfants, ces dissemblances apparaissant moins clairement par la suite. C’est pourquoi je me suis concentrÊ sur la première socialisation, qui se met en place jusque vers 5 ou 6 ans. Si importante qu’elle va influencer le comportement social durant toute l’existence. C’est cette première imprÊgnation sociale, durant laquelle l’enfant dÊveloppe surtout son gÊnie propre, qui dÊcoule de la dynamique relationnelle en œuvre dans la fratrie. Plus tard, dès 6 ou 7 ans, l’enfant dÊveloppe le pôle opposÊ de son noyau intime, expÊrimentant et assimilant des capacitÊs complÊmentaires comme autant d’instruments permettant d’atteindre une complÊtude. Et, in fine, de devenir adulte pour crÊer, produire, construire. Bref, s’intÊgrer dans la sociÊtÊ. Pierre LÊderrey Illustration Louiza

* Les relations entre frères et sœurs, Ingo Schneider, Ed. Favre

| 105

Un pont entre gĂŠnĂŠalogie et homĂŠopathie?

MÊdecin gÊnÊraliste, Ingo Schneider est Êgalement homÊopathe de longue date. Selon lui, cette pratique qui ne travaille pas avec le système de diagnostic de la mÊdecine universitaire dÊcrivant des dysfonctionnements, mais s’intÊresse plutôt à la globalitÊ et au mode de fonctionnement de la personne n’est pas sans rapport avec sa recherche sur les incidences du rang familial. Il ne s’agit pas de dire qu’il est mieux ou moins bien d’arriver comme aÎnÊ ou cadet. Ni de se rÊfÊrer à une norme ou de traquer le pathologique. Mais plutôt de distinguer des prises de rôles diffÊrentes et donc diffÊrentes manières de fonctionner dans la vie. Sans jugement de valeur. A l’inverse, l’auteur explique que sa connaissance des rôles dans la fratrie influence sa pratique homÊopathique, dans la mesure, par exemple, oÚ j’ai observÊ que certains remèdes agissent spÊcifiquement sur les patients occupant un rang de naissance dÊterminÊ.

PublicitĂŠ

RE OFF LE IA SPÉC

PROFITEZ DE NOS PRIX SPÉCIAL RENTRÉE              



                   

   

              


106 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Ma semaine en Auris hybride Après la Prius, Toyota ajoute une nouvelle voiture essence/électricité à son catalogue. Essai convaincant.

Aide au parcage Un rétroviseur antiéblouissement automatique avec écran de recul int égré facilite marches arrière et parcages . Une qualité d’image surprena nte de jour comme de nuit.

Le tableau de bord Si l’un des deux cadrans indique la vite it sse comme dans toute voiture conve ntionnelle, l’autre, divisé en 4 plages , informe sur le mode de conduite. (Re charge, Hybride-Eco, Eco-drive ou Power).

use ès réduit à ca Le coffre Tr ffre o n’ il ectrique, du moteur él s. vé le re s, sièges que 279 litre

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile L’Auris Sol Premium est un vrai petit bijou de technologie. Pour moi qui ai l’habitude de trimballer

d’énormes cabas en guise de sac à main, le premier atout réside dans la clé Bluetooth. Plus besoin de passer des heures à la chercher au fond de sa besace, il suffit de l’approcher de la voiture pour que la porte se déverrouille. La mise en marche de la voiture se fait sur simple pression du bouton «Power». Avec un joystick en guise de pommeau de vitesse

et un tableau de bord plutôt ludique, j’avais la sensation d’être devant une console de jeu. Sensation malheureusement renforcée par le peu de confort de l’habitacle. Correct, sans plus… mais presque intégralement biodégradable! Comme il s’agissait de mon premier essai sur hybride, il m’a fallu apprivoiser la chose. Pour

des raisons pratiques, j’ai préféré laisser la voiture adapter automatiquement les modes de conduite (essence, électrique ou mixte) au gré de mes accélérations. Après deux ou trois réglages de circonstance, la partie pouvait enfin commencer! Grand silence pour mon premier départ. Le moteur à essence ne s’allume pas forcément en


TEST TOYOTA AURIS HYBRIDE

à ne pas laisser l’aiguille du compteur quitter les modes «Eco». D’ailleurs, c’en est presque devenu un jeu! Au final, je n’ai pas eu l’impression de grandement chambouler mes habitudes, mais quelques petits gestes m’ont permis de belles économies. Véritable citadine, l’Auris est très intéressante pour qui est coutumier des embouteillages et du trafic urbain.

Fiche technique

Toyota Auris Hybrid Sol Premium Moteur / transmission: moteur à essence, 4 cylindres, 1798 cm3, 99 ch. Moteur électrique 82 ch. Boîte automatique. Performance: 0-100 km/h en 11,4 s. Vitesse de pointe: 180 km/h. Dimensions: L x l x h = 4,24 x 1,76 x 1,51 m. Poids à vide conducteur inclus: 1420 kg. Consommation (mixte): 3,8 l / 100 km. Emission de CO2: 89 g/km. Classe énergétique A. Prix: à partir de Fr. 33 900.– pour la Linea Luna (modèle de base). A partir de Fr. 39 100.- pour la Linea Sol Premium (modèle testé).

Emission de CO2 en g/km m su oye iss nn e e

simultané. Par contre, difficile de l’ignorer lorsqu’il se manifeste! Sur route, je n’ai pas senti de différence avec une voiture «normale». L’Auris possède le punch requis pour une conduite relativement sportive… bien qu’elle ne soit pas conçue pour ça. Grâce à l’ingéniosité de Toyota, je savais en temps réel quel moteur était le plus sollicité par ma conduite. Avec beaucoup de sérieux, je m’appliquais

Les moteurs La Toyota Auris est équipée d’un moteur à essence de 99 ch soutenu par un moteur électr ique de 82 ch . L’association des deux méc anismes engend re une puissa nce de 136 ch. Trois modes de co nduite au choix: esse nce, mixte ou juste électrique. D ans ce dernie r ca on dispose de s, quelques ce ntaines de mètres d ’autonomie.

m te od st èle é

La boîte automatique Drôle d’allure pour ce pommeau de vitesse qui propose 4 positions. re Avancer, Reculer, Neutre et une quatrième, B, pour enclencher le frein moteur et recharger la batterie de manière plus soutenue.

89

115

145

167

205

| 107


108 |

OFFRE AUX LECTEURS INTERHOME

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Prolonger l’été au Tessin

En automne, les températures sont encore estivales au sud des Alpes. Profitez d’un rabais de 10% sur les maisons et appartements de vacances Interhome.

Modalité M d l de d l’offre l’ ff

Interhome offre 10% de rabais sur tous les appartements et maisons de vacances au Tessin. Validité: Le rabais s’applique à toutes les nouvelles réservations effectuées jusqu’au 6 octobre 2010 concernant des séjours entre le 6 septembre et le 30 octobre 2010. L’offre n’est pas cumulable avec d’autres rabais. Réservations par internet: www.interhome.ch/ offre-tessin Inscrivez le code de réduction PROFIT après avoir indiqué vos données personnelles. Le rabais de 10% sera calculé immédiatement.

Appréciez le Tessin de manière indépendante en logeant dans des maisons et appartements de vacances Interhome.

A

vec son climat méditerranéen, ses magnifiques lacs bordés de palmiers, ses fabuleuses régions de randonnées de difficultés variables et ses nombreuses offres de loisirs, le Tessin constitue la destination idéale pour profiter des vacances d’automne.

Que vous préfériez flâner sur une promenade du lac, fouler les sentiers serpentant dans des gorges féeriques ou profiter d’un bain de soleil à la piscine, le Tessin peut satisfaire vos envies. Les visiteurs du balcon de la Suisse profitent d’autant plus de l’offre abondante s’ils disposent

d’un logement adéquat. C’est précisément ce qu’offre Interhome en plus avec un rabais de 10%! Que ce soit dans un rustico (maison de pierres) isolé ou un charmant appartement avec vue sur le lac, les amoureux du Tessin dessinent leurs vacances à leur goût. ds

Réservations par téléphone ou e-mail: Lors de la réservation, mentionnez le code de réduction PROFIT. Adresse de réservation: Interhome AG, Sägereistrasse 27, 8152 Glattbrugg. Téléphone: 0840 84 88 88 E-mail: info@interhome.ch


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

ÉLEVAGE DE LAPINS ACCORD

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

* A R I S E R I O N S * A R A

I G N E E S * E T E T E R A S

* M E R

N E M *

* E * N T A E N T T A H * A * C * M * U * I S E R E * A * N I S *

Plus de 400 plaisirs des loisirs testés pour vous: cff.ch

* G A N S

B R I D A

BOURRIQUE PINNIPÈDE

REGARDA UN FILM SHOOT

7

P I A I L L A R D E S * D I A

HURLAS

2

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 12 septembre 2010, à 18 heures. P R O V I D E N T I E L L E S

POUDRE BLANCHE À ELLE

DANSEUSE PLANTE DES PRÉS

TAXIDERMISTE TRADITION

Comment participer:

* F * E * I * U * D * I * V *

HOMMES DU PEUPLE GODASSE

| 109

* R U T * E M I E T T E R A S

M E X I C A I N * S O N A T E

VÉHICULE SANCTIONNÉ

4

LISSE

12

SUDISTE

ÉCLOS

POUFFÉ

À TOI

DONNAIS L’ÉVEIL

MALADES

ÉBRUITAI

10 MENTAUX INCIDENT BON À RIEN

DIEU DU CIEL PARADIS

SONGE HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

SOUCIS

5

NOUA FAUXFUYANT

Mot: vendanges

Verene Wermeille, Le Bémont (JU); Jean-Paul Amiet, Versoix (GE).

DORURES

www.hoegglift.ch

3

Solution Problème n° 35

Gagnants Mots fléchés n° 34

Monte-escaliers

FLÂNER DEUX ROUES

DERNIER

RER

1

PARIA

11 ALLIANCE FONDATEURS

SONNA

9 PARESSEUX

6 ENVOL

REFUGE

8 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eve Baumann (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 601 000 (REMP, MACH Basic 2010-1)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger,

Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner et Pénélope Henriod (resp. pour la Suisse romande), Cornelia Beutler, Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Mirko Ries Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger, Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47

Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Typiquement Alpinofen! Poêles Cheminées Solutions complètes Inserts de chauffe Poêles à pellets

Il faut le voir pour le croire 200 poêles à bois. Grande exposition. Immense choix pour tous les goûts et tous les

Poêle à bois

dès

5'190.–

Poêle à bois

Monte

Avec bloc d’accumulation pour une chaleur de budgets. longue durée

dès

3'840.–

Tuyaux et inclus montage

AO 57 pierre ollaire

Alpinofen Romandie Sàrl Rte du Pré au Bruit 2, 1844 Villeneuve T 021 965 13 65, F 021 965 13 67

Habillage en pierre ollaire pour une accumulation de chaleur optimale

Bern | Illnau | Luzern | Villeneuve

www.alpinofen.ch


110 | Migros Magazine 36, 6 septembre 2010

Pour l’amour du rail

Elle tient le levier et les horaires. A 33 ans, Maud Turin est une des rares femmes conductrices de locomotive en Suisse romande. Par passion pour les CFF et la beauté des paysages.

S

ur le quai, une jeune femme longiligne, jeans et sweatshirt gris. Une silhouette toute fine, presque frêle, qui tire une valise à roulettes. On pourrait la prendre pour une passagère en transit. Mais non, c’est elle, Maud Turin, qui va conduire le train. Ce jour-là, la nouvelle loco Flirt, entre Villeneuve et Allaman. Un immense tableau de bord lumineux, ultra-moderne, où elle installe son ordinateur portable, au milieu des boutons multicolores et des écrans. Avec une vue grand angle sur le paysage qui défile. C’est justement ça qui l’a fait changer d’aiguillage. Quitter son métier de libraire-bibliothécaire, il y a deux ans. «A l’époque j’habitais Fribourg et je travaillais à Lausanne. J’adorais me faire bercer par le train. Et puis, j’étais dans une période de remise en question. J’avais besoin d’un nouveau défi.» La jeune femme se lance alors dans une formation de conductrice de locomotive, curieuse de ce monde ferroviaire. Les horaires décalés, se lever à 2 h du matin parfois, ne la gênent pas. Mettre les mains dans le cambouis non plus. Même si ce genre de situation arrive de moins en moins souvent. «On n’est plus vraiment mécano, tout est de plus en plus électronique. Cela dit, j’ai eu une grosse panne dernièrement, je n’arrivais plus à desserrer les freins. Je me sentais coupable. Mais c’était un problème mécanique, et un technicien est venu avec sa clé anglaise.» Elle reste concentrée. Regarde les rails, loin devant, les panneaux de signalisation, les feux. «Je dois respecter les limitations de vitesse, sinon il y a un freinage d’urgence qui s’enclenche automatiquement.» A 33 ans, elle conduit presque tous les trains, Domino, ICN, les locos rouges 460 et même les vieilles Bo-Bo au tableau de bord poussiéreux et aux freins pneumatiques. «Je suis contente d’avoir connu la Bo-Bo, je

Carte d’identité No Maud Turin. Nom: Na Naissance: le 13 mars 1977 à Moudon. Et Etat civil: n’est plus un cœur à prendre. Si Signe particulier: discrète, déterminée, se sensible dans tous les sens du terme. Elle aime: le bruit des roues sur les aiguillages, être au coin d’un feu qui crépite, avec un bon verre de vin rouge et un roman. Passer du temps de qualité avec sa famille. Elle n’aime pas: le manque de respect, et la coriandre. Un grand rêve: «Je ne sais pas si c’est un rêve, disons que c’est un objectif. J’aimerais prendre plus de temps pour moi, me diriger vers plus de sérénité dans ma vie, acquérir plus de paix. Et avoir des enfants, un jour.»

la pleurerai sans doute quand il n’y en aura plus. Mais c’est une relation d’amour-haine. La conduite y est assez physique et je suis plus à l’aise dans les rames modernes.» Elle est rigoureuse et consciencieuse, Maud Turin. Ajuste les mots avec la même précision qu’elle tire sur le levier des vitesses. «Je suis quelqu’un d’assez anxieux. L’imprévu me stresse. Pourtant, notre métier n’est qu’une succession d’imprévus. Et on est seul aux commandes. Mais j’essaie de réagir avec calme.» Même si les trains ne sont pas vraiment un rêve de gosse, elle aime le côté indépendant et solitaire du métier. Le plaisir aussi de traverser des paysages incroyables, aux petites heures du matin, la lune sur le lac, les cormorans à fleur d’eau. «Quand tout va bien, il faut profiter de ces petites touches de bonheur et de simplicité.» Quant aux livres, ils continuent de l’accompagner au quotidien, puisqu’elle profite de certaines pauses pour filer dans les librairies. Une autre façon de poursuivre le voyage. Loin des rails et des horaires. Patricia Brambilla Photos Catherine Leutenegger

MON ANIMAL DE COMPAGNIE «Mon chat «Styx». Que j’appelle aussi Sticky, parce qu’il est collant et câlin. Je l’ai depuis plusieurs années et je l’aime beaucoup avec son pelage tout noir et juste le bikini blanc. Je suis définitivement plus chats que chiens. J’aime leur indépendance, leur côté serein et posé. Et «Styx» sera content que je parle de lui!»


RÉUSSITE MAUD TURIN

| 111

MA PASSION «Conduire une loco n’a rien de routinier. J’apprends encore tous les jours, tout est nouveau pour moi, l’environnement, le vocabulaire, les collègues. J’aime bien cette grande organisation, comme une ruche, où chacun a une fonction précise. D’ailleurs, quand on croise les autres pilotes et les employés ferroviaires, on se salue toujours, comme les motards.»

MON LIEU DE PRÉDILECTION

«J’ai un endroit d’évasion, c’est le jardin féerique de ma mère aux Fontaines, près d’Aigle. Il y a des rosiers, quelques ceps, un étang, un potager et des lapins, des poules, des canards, des chats… tout y gambade librement. Quand on va manger là-bas, les animaux passent sous la table. Mais j’aime aussi beaucoup le chalet de mon père dans le Jura, où je me retire du buzz de la vie active.»

MON PÉCHÉ MIGNON «J’en ai beaucoup! Et j’adore prendre le temps de cuisiner. Mais je me souviendrai toujours des œufs Benedict, que je mangeais au Wolseley à Londres où j’ai vécu deux ans. Ils étaient pochés à la perfection, servis sur un toast avec une tranche de jambon et une sauce à la crème citronnée. C’était mon petit plaisir du dimanche matin.»

MA COLLECTION «J’ai cinq théières, en porcelaine, en fonte, en argent. Pas vraiment une collection, mais peut-être un début? En fait, j’aime beaucoup le thé. C’est un vrai plaisir, hérité des origines anglaises de ma mère sans doute. Je commence toujours la journée par un thé noir avec un nuage de lait. Quand je pars travailler à 3 heures du matin, je prends mon thermos avec moi. Jasmin, thé des moines, thé contre le vague à l’âme…»


33% DE RÉDUCTION. SUR TOUS LES PRODUITS CANDIDA. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.9 AU 20.9.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33% 2.80

au lieu de 4.20

Dentifrice Candida White Sensitive 75 ml

33%

3.35

au lieu de 5.–

Solution bucco-dentaire Candida White 400 ml

33% 33%

3.25

au lieu de 4.90

Dentifrice Candida White Micro-Crystals 75 ml

33% 1.90

au lieu de 2.90

Chewing-gum Candida White 24 pièces

2.50

au lieu de 3.80

Brosse à dents Candida White Brillant 1 pièce


Migros Magazin 36 2010 f BL