Issuu on Google+

SÉRIE D’ÉTÉ 16

A la frontière tessinoise, paradis de la contrebande. NO 32, 9 AOÛT 2010

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

ENTRETIEN 20

Les jolis souvenirs de Pierre Perret Roi de l’argot, le chanteur français revient sur ses succès et nous parle de son amour pour la langue.

Photos: Reto Albertalli, Kai Jünemann

ACTUALITÉ MIGROS 43

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

M...MasterCard devient Cumulus-MasterCard. EN MAGASIN 46

Le Tour de Suisse fait halte à la ferme.


MAINTENANT À VOTRE MIG PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

LA SUISSE Eu 2N0.7 FauÊ23T.8E.20!10 D

6.30

au lieu de 7.90

20% de réduction sur tous les produits surgelés TerraSuisse p.ex. burger du Simmental TerraSuisse 4 x 100 g

3.10

au lieu de 3.90

20% de réduction sur tous les produits surgelés TerraSuisse p.ex. frites aux herbes des Alpes TerraSuisse, 500 g

2.30

Jus de pomme pétillant TerraSuisse 1,5 litre

Société coopérative Migros Bâle * En vente dans les plus grands magasins Migros.

1.80

Pain toast à l’épeautre TerraSuisse* 190 g

2.35

Farine pour tresse TerraSuisse 1 kg


ROS: LES SEMAINES SUISSES! DU 10.8 AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.30

Jambon de campagne TerraSuisse* 164 g

3.95

6.90

Escalopes de poulet TerraSuisse* 2 pièces, les 100 g

Escalopes de veau TerraSuisse* les 100 g

30%

3.20

Huile de colza TerraSuisse 50 cl

1.30

au lieu de 1.90

Cuisses de poulet TerraSuisse épicées, 4 pièces les 100 g

1.10

Pain bis TerraSuisse 500 g

3.50

Cornettes à l’épeautre Le Connaisseur TerraSuisse 500 g

5.50

Tagliatelle à l’épeautre Le Connaisseur TerraSuisse 500 g


4 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

PHÉNOMÈNE 12 Les rencontres entre contemporains séduisent les trentenaires comme les quinquas.

Ancien, mais actuel Certaines traditions agonisent tandis que d’autres se rient du temps.

Nous faisions récemment allusion aux patois romands qui survivent par divers soubresauts, mais qui, inexorablement, sont appelés à disparaître. Le fonctionnalisme d’une langue commune est parvenu à gommer les spécificités régionales. Et puis, il y en a d’autres qui traversent les générations en toute insouciance comme les rencontres de contemporains. Certes, ce n’est pas tout à fait pareil, mais l’aspect quelque peu suranné les rapproche.

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

A l’époque de la mobilité, de l’immédiateté, le côté un peu désuet

des réunions par classe d’âge ou scolaire joue un rôle nouveau. Tout peut évoluer, disparaître, mais au moins ce lien minimum demeure. Nos centres d’intérêt, nos lieux de vie ou de travail changent, les relations créées durant l’enfance demeurent. Ne voit-on pas d’ailleurs nombre d’utilisateurs de sites de socialisation, Facebook en tête, partir à la recherche de leurs camarades de classe, du sport, du chant ou d’étude dès leur apparition sur le réseau?

Alors que le virtuel prend souvent le pas sur le réel, les rencontres

Photos François Wavre, Rezo /Catherine Leutenegger/ Xavier Voirol, Strates/ Céline Michel

* tarif local

de contemporains, ou d’anciens en tout genre, conservent leur actualité, voire leur modernité. Les relations par clavier interposé, c’est bien, mais rien ne vaut la chaleur d’une véritable rencontre. Notre article en page 12 en est un bel exemple. Dans un même esprit, il est intéressant d’observer comme certains artistes parviennent à traverser les âges sans prendre la moindre ride, ou si peu.

C’est le cas de Pierre Perret. Certes l’homme a vieilli et certai-

nes de ses compositions aussi, mais qui n’a jamais fredonné: «ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux...?» Ou entendu à la radio Les jolies colonies de vacances? Difficile d’y échapper, quel que soit notre âge. Sans occuper le devant de la scène et afficher son image dans les magazines, Pierre Perret a su faire sa place dans l’histoire de la chanson française. Moqué à ses débuts pour le côté léger et enjoué de ses textes, c’est cependant grâce à eux qu’il a su toucher différentes générations. Retrouvez-le en page 20 de ce numéro.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

AUX FOURNEAUX 52 Tout sourire, Linton Gomes, Mister Suisse romande, nous reçoit à Pully (VD) pour un pavé de saumon citronné.


CETTE SEMAINE

|5

ANIMAUX 64 Visite à la station de soins du parc zoologique de La Chaux-de-Fonds, au milieu des pies, renards et blaireau en convalescence.

RÉCITS Génération

12

Les sorties entre contemporains ont toujours la cote. A 26 comme à 50 ans, on aime à se retrouver entre gens du même âge.

CUISINE DE SAISON

Série d’été

16

Sur la frontière tessinoise, paradis de la contrebande. Récits de fraudeurs et de douaniers.

20

Le chantre de l’argot publie «Nos jolies vacances» dans lequel il évoque ses souvenirs.

ACTUALITÉ MIGROS Paysans innovants

Le village de Tschlin (GR) subsiste sans recourir au tourisme grâce à l’inventivité de ses agriculteurs.

Cumulus

26

Musicien passionné, Dominique Tille revisite l’art choral pour séduire de nouveaux publics.

Mister Suisse romande 2010 revient sur son élection autour d’un pavé de saumon.

52

Les informations de votre coopérative régionale

57

VIE PRATIQUE

Animaux

Reportage à la station de soins du parc zoologique de La Chaux-de-Fonds, à la rencontre des animaux sauvages en convalescence.

64

RUBRIQUES

43

La M...MasterCard devient Cumulus-MasterCard et permettra de collecter des points lors de chaque achat.

RÉUSSITE 70

Linton Gomes

VOTRE RÉGION

ENTRETIEN Pierre Perret

La gamme d’antipasti d’Anna’s Best s’étoffe avec trois nouvelles préparations pour bruschetta 51

EN MAGASIN Le Tour de Suisse fait halte dans la ferme de tante Brigitte 46

Migros Flash Vous et nous Temps présents Mots fléchés / Impressum

6 9 10 69

RÉUSSITE

Musique

Dominique Tille ou la passion de l’art choral.

70

Publicité

Étonnament bon marché Always est en vente à votre Migros


6 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

NEWS

Ainsi survivent les villages

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

1200

La commune de Tschlin dans l’Engadine superstar: remporté le prix d’innovation pour l’agriculture de

C’est le nombre de jeunes qui commencent ces jours-ci leur apprentissage à Migros à travers toute la Suisse. Ils se formeront dans une quarantaine de métiers, de l’informaticien au magasinier, en passant par la vente et la comptabilité. Bon vent!

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE «La personnalité suisse qui a le plus influencé ma vie est Gottlieb Duttweiler. Le fondateur de Migros a œuvré autant dans un esprit entrepreneurial que social. Il est un exemple pour ma carrière», estime Xenia Tchoumitcheva, mannequin et femme d’affaires, dans le «Sonntagsblick».

A Migros à vélo! 51 000 personnes ont pris part à l’action nationale «Bike to work». 261 équipes de quatre personnes appartenant à vingt entreprises liées à Migros ont participé, effectuant chacune 500 kilomètres. Seule La Poste a envoyé plus de cyclistes sur les routes du pays. L’action vise à promouvoir les déplacements «durables» pour faire évoluer les mentalités quant à l’utilisation des modes de transport.

L’heure de la purée «Je veux manger de la purée!» indique, à sa manière, le bébé. Comment? Selon les experts, il faut faire attention à certains indices: lorsqu’il a faim, le bébé salive beaucoup, il observe avec attention ses parents lors des repas et ouvre grand la bouche quand une cuillère s’approche de son visage. En général, un bébé qui peut se tenir assis seul ou avec peu d’aide est en âge de commencer à manger du solide. Vous reconnaissez ces indices chez votre enfant? Alors c’est parti pour la bataille de purée! Pour tout savoir sur la grossesse et la vie avec bébé, rendez-vous sur www.migrosbabyclub.ch

Photos Stefan Schlumpf, bab.ch/StockFood, Goran Basic / RDB, Getty, DR, Interio.

L’INFO BÉBÉ DE LA SEMAINE

L

oin de l’agitation touristique, le petit village de Tschlin (170 habitants) en Haute-Engadine s’est fait un nom grâce à ses produits proches de la nature. Trois familles y ont remporté le prix d’innovation pour l’agriculture de montagne. Les Mayer et les Cavie-

zel ont bâti une grande étable pour 300 moutons et chèvres qui donnent les savoureux fromages fabriqués par la troisième famille, les Mair. Sur le toit, ils ont construit une installation solaire qui produit du courant vert pour la ville de Zurich. Le prix d’innovation pour

Pour des grillades en toute sécurité

M

igros recommande aux personnes possédant un barbecue à gaz Brisbane 3B de la marque Outdoorchef d’installer sur l’appareil un petit dispositif de bloquage de plaque. Le set de montage ainsi qu’un schéma d’installation peuvent être commandés auprès de la M-Infoline, au 0848 84 08 48 ou par mail: m-infoline@mgb.ch. Le bac de récupération des graisses

Le gril à gaz Brisbane 3B a besoin d’un accessoire pour fonctionner correctement.

doit être glissé jusqu’au point d’arrêt prévu dans le gril. En cas de positionnement inapproprié, il est


MIGROS FLASH

|7

de montagne trois familles du village ont montagne.

l’agriculture de montagne est attribué chaque année par la Communauté d’intérêts pour les produits de montagne, elle-même fondée à l’initiative de Migros. M.W Pour en savoir plus lire l’article en pp. 26-27

possible que de la graisse bouillante s’écoule sur le tuyau de gaz et cause un incendie. Cela concerne les appareils de gril à gaz Brisbane avec trois boutons-poussoirs, vendus chez Do it + Garden Migros de mars 2009 à juillet 2010 (au prix de Fr. 599.–). Le set de montage contient une plaquette métallique pivotante, un écrou et une rondelle. Les clients qui avaient présenté leur carte Cumulus lors de l’achat du barbecue à gaz recevront automatiquement le set de montage.

Remise du prix à Tschlin: (de g. à dr.) le couple de fromagers Peter et Chatrina Mair, le conseiller national Toni Brunner, Rita Mayer, Martin Schläpfer (chef de la politique économique de Migros), Ernst Mayer, le conseiller national Hansjörg Hassler, le couple de paysans Ursina et Andri Caviezel et Jürg Maurer (membre du jury).

Interio se met au vert La collection d’automne du magasin d’ameublement Interio, filiale de Migros, est disponible dès à présent et jusqu’au 2 octobre. Sur le thème «Le naturel chez soi», l’assortiment s’articule autour de meubles clairs aux formes arrondies et aux surfaces diversement traitées. Ainsi, le canapé Tacuana, violet (Fr. 889.–) ou la chaise Dalmatino (Fr. 189.–) devraient vous séduire. Parallèlement, le nouveau catalogue 2010/2011 «News & Classics» sera disponible dès la mi-août dans les magasins et sur internet. En Suisse romande à Etoy, Vernier et Bienne. www.interio.ch

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Un style inimitable qui fera sensation auprès des convives.

A ronger de plaisir! Voici une viande qui n’est pas réservée qu’aux bras noueux. La côtelette peut être de veau, d’agneau ou, comme sur cette image, de porc. Qu’elle soit grillée avec uniquement une touche de sel, marinée ou panée, elle se révèle toujours savoureuse. Avec une petite sauce à l’ail ou une touche de café de Paris, personne ne saura y résister!


Haute saison pour les prix bas. Maintenant

666.– Avant

189.–

799.–

Mode économie d’énergie

Sans sac En exclusivité chez nous

En exclusivité chez nous

Machine à café automatique ESAM S 3000B

Réservoir d’eau à commande en façade, broyeur conique, programme automatique de détartrage et de nettoyage, dimensions (h x l x p): 44,5 x 34 x 44 cm / 7173.633

Aspirateur-balai Ergorapido ZS2902

Accumulateur rechargeable 12 V NiMh, avec station de charge et aspirateur de table sans fil incorporé / 7171.346

Maintenant

699.– Avant

Maintenant

69.90

999.–

Avant

2 compartiments XL

30%

460 g seulement

Sèche-cheveux Swiss Turbo 7200 Ionic Tourmaline

1800 W, 6 combinaisons de température et de flux d’air, super silencieux, 2 embouts très étroits pour onduler les cheveux, câble très souple 3 m, avec générateur d’ions / 7178.646

Congélateur MSG 235 ECO A+

Capacité utile 235 l, affichage numérique de la température, valve de décompression, dimensions (h x l x p): 180 x 60 x 61 cm / 7175.012

Les offres sont valables du 10.8 au 23.8.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

89.90


VOUS ET NOUS

Migros Magazine 32, 9 août 2010

|9

«Par le processus de sélection naturelle ne survivaient que les plus forts» Rosemary Wells-Marie «Migros Magazine» n° 29 du 19 juillet. A propos de l’article «Le boom des centenaires»

«Et les morts prématurées?»

Votre supposition qu’il y aura toujours plus de centenaires me laisse un brin songeuse. Et je crois qu’il en est de même des médecins britanniques, qui mènent actuellement une étude sur les morts dites «prématurées». Pour ma part, je trouve celles-ci particulièrement nombreuses chaque fois que je me rends au cimetière de Petit-Saconnex, où mon mari est enseveli, car je constate que la majorité, ou

presque, des personnes récemment enterrées sont plus jeunes que moi, qui vais sur mes 75 ans. Or pensons un moment aux centenaires d’aujourd’hui: ils sont nés avant la Première Guerre mondiale, à une époque où il y avait peu de pollution, de pesticides et d’additifs alimentaires. Ils ne bénéficiaient pas pendant leur jeunesse d’antibiotiques pour combattre les fièvres et les bactéries, ce qui signifie que ceux qui ont survécu à leur enfance et leurs jeunes années étaient les personnes les plus robustes jouissant probablement d’un bon système immunitaire. (…) Par le processus de sélection naturelle ne survivaient donc que

les plus forts, qui aujourd’hui font notre admiration en atteignant l’âge vénérable de 100 ans. Pour ma part je doute que cela continue selon le même schéma! Rosemary Wells-Marie,

Genève

«Migros Magazine» n° 28 du 12 juillet. A propos de l’article «Sur les traces du bisse de Savièse»

«Port du casque recommandé»

Je suis étonné que le port d’un casque (même cycliste) ne soit pas mentionné comme recommandé dans votre article. Malgré l’énorme travail de sécurité entre-

pris lors de la rénovation, j’aimerais vous informer de l’incident suivant. Il y a quelques semaines, j’ai parcouru le magnifique bisse avec une amie et vers la fin nous avons rencontré une personne qui, malgré tous les efforts de protection sur les ponts des couloirs, a reçu une pierre sur la tête, heureusement sans grand mal mais malgré tout blessée. Les camarades qui l’accompagnaient nous ont félicités de porter un casque, car en tant que montagnards avertis nous nous efforçons d’en porter un dans des endroits qui restent malgré tout très exposés aux chutes de cailloux. (…) Christian Hubert,

Mézières

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

Cette semaine sandwich de Sils et café

3.50

Cette semaine cornet à la crème et café

3.50

Durée de l’offre du 10 au 16.8.2010, dans la limite du stock.

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. À prix avantageux.


10 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

SUR LE VIF

L’eugénisme en marche? Des donneurs de sperme ou d’ovule choisis pour leur physique, c’est ce qu’offre un nouveau forum sur le site BeautifulPeople. Réaction d’Hugues Poltier, du département de philosophie politique et morale de l’UNIL.

Disons que je ne suis pas surpris. Ce site ne représente qu’un reflet de notre société. Nous sommes tous sensibles à la puissance ségrégative de la beauté et nous ne pouvons nier le rôle important qu’elle joue dans la compétition sociale. Cette mesure fait écho à notre appréhension d’être rangé du côté des perdants, dans notre personne et dans celle de notre descendance. Doit-on y voir une certaine forme d’eugénisme?

Tout à fait. Nous vivons dans une ère d’eugénisme soft, mû par notre désir de donner naissance à des enfants sans défaut, aptes à la compétition sociale. On le constate par les tests qui sont menés lors d’une grossesse pour

détecter d’éventuels handicaps ou maladies génétiques. On laisse de moins en moins la nature opérer par elle-même. Un constat inquiétant?

Ce processus rejoint les ségrégations anti-gros, anti-laids, anti-vie malsaine, etc. Les discriminations trouvent un nouveau terrain: celui de l’intolérance à des résultats imputés ou imputables à un style de vie ou à une procréation jugés irresponsables. D’ici à ce que les assurances nous fassent payer le fait que nous aurions dû prévenir la maladie de notre enfant, il n’y a qu’un pas. En un sens, c’est inquiétant, comme toute forme de discrimination. Mais nous sommes loin de l’eugénisme pratiqué par les nazis. Propos recueillis par Tania Araman

Photo RSR

Etes-vous choqué par une telle initiative?

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 29 juillet 2010

Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain.

Profession frustrateur Je gémissais ici même, l’autre jour, sous le fardeau des tâches ménagères incombant au mâle de l’ère post-machiste, du moins prétendue telle; mon «cacomètre de Proper», gradué de 1 à 12, m’avait aidé à déterminer la pire d’entre elles, au stade de la tempête dépressifère: penser, penser à tout, sans répit, Sisyphe au caddie… Ce haut seuil philosophi-

que franchi, il fallait dès lors replacer la question dans une dimension plus ambitieuse, celle du mâle au foyer + père d’ados dans le même foyer: quel est le boulet suprême pour le papa moderne, chargé à la fois de répandre l’harmonie propice à tout essor dans la vie, et de faire s’épanouir le goût de valeurs telles que l’amour du travail bien fait, la


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Virginie Jobé, journaliste

Photo Keystone / AP

A lire: Trente patates. Sushis de pommes de terre, salade de rattes aux langoustines et asperges, purée moléculaire... Entre délires et bouchées du terroir, Annick Jeanmairet publie 30 recettes simples pour faire du féculent de base un délice festif. «Le carnet de patates d’Annick», Ed. Favre, sortie le 31 août.

DANS L’OBJECTIF

ponctualité, l’épargne, le respect d’autrui, l’appétit culturel, le sens de la mesure y compris en matière de «teufs», etc.? Hé hé, car si c’est déjà un petit triomphe pour un mec de réussir le gratin dauphinois, c’est une autre paire de manches pour un mec + papa en tablier de faire comprendre à sa progéniture que l’exigence qu’il exprime ensuite d’un nettoyage parfait de la lèchefrite n’est pas la marque d’une hostilité gratuite, mais un service immense qu’il lui rend pour la vie. Et que dire des heures de rentrée, des refus de sortie ou de «thunes» pour y aller? Des remontrances, des blâmes aussi justifiés, aussi ouatés soient-ils? Ah, là, pas besoin de le chercher bien loin, mon boulet: parvenir à exiger sans contraindre, à négocier avec patience et fermeté, à décevoir

sans chagrin, à dissuader en encourageant, à conclure sans paraître couper court, comme ce serait plus facile, si un bien viril «c’est ainsi, point barre» suffisait! Ah, jouer ce rôle de rabat-joie, de caporal, en somme de frustrateur en chef permanent, tout en continuant à donner l’exemple de la confiance, de l’élan créateur, du bonheur même, en voilà une quadrature du cercle, pour mes neurones atrophiés de mâle à peine sorti de la jungle millénaire, où il ne s’agissait pour lui que de revenir avec un phacochère sur l’épaule, en disant «hunga!» Ô lianes, ô hutte, ô massue… En attendant, c’est une brosse à lèchefrite qu’il faudra quand même penser à leur dire de penser à racheter… > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

La Russie incendiée

Ambiance apocalyptique, la semaine dernière, à Kadanok, petit village situé à 150 kilomètres de Moscou. Les feux de forêt qui font rage dans la partie occidentale de la Russie, frappée par une canicule inédite depuis début juillet, ont déjà tué plusieurs dizaines de personnes.

A faire: Fable jurassienne. Dans la forêt du Mont-de-Cœuve, des gnomes sèment la zizanie. Pour son 4e spectacle, l’Association théâtrale Lés Echaipouses promet une superproduction magique. Et des animations ludiques à partager en famille. «Le trésor du Cras-Roquet», dès le 13 août. Infos: www.echaipouses.ch A écouter: Metal, electro, pop? Le tout s.v.p. Les sympathiques Stevans, le retour des Belges K’s Choice, la douceur grinçante de Tom McRae: Le Locle a son festival estival et une belle affiche. 5e Rock Altitude Festival, 12-14 août. Infos: www.rockaltitude.ch A voir: Chorégraphie sur bitume. Pour ses dix ans, l’Ecole Power-Dance réunit 20 danseurs au Café-Théâtre Barnabé, à Servion (VD). Une heure trente de danses de rue, de quoi se donner envie de bouger à la rentrée! «Movimento, souvenir d’un miroir», dès le 27 août. Infos: www.barnabe.ch Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

Les contemporains font la nique au temps

Obsolètes les sorties entre personnes du même âge, autour d’un verre et d’une bonne table? Un rituel de vieux Suisses? Que non! De 26 à 50 ans, on aime ces rencontres décontractées et chaleureuses. Reportage.

I

ls aiment manger, boire et faire la fête. A 26 comme à 50 ans. François Feller, responsable de l’agence Chablais Voyages, à Bex, qui organise des sorties de contemporains depuis douze ans, constate un attrait notoire pour certaines régions. «La majorité de ces clients apprécient les sorties au Piémont, dans le Beaujolais ou en Alsace. Des coins proches, avec de bons vins et de la bonne nourriture.» Ces escapades représentent environ 10% de son activité. «Avec l’âge, les clients s’assagissent. Ils sont plus calmes lorsque les conjoints sont invités. Par contre, selon mon expérience, les jeunes ont tendance à boire beaucoup.» Des réunions qui s’apparenteraient au botellón? Pas tout à fait. «Des jeunes qui se réunissent pour boire cherchent une appartenance à un même comportement social, explique le Dr Patrick Signorell, président de l’Association fribourgeoise des psychologues. Ils accepteront des personnes plus matures dans le groupe. Alors que les contemporains sont plutôt à la recherche d’une identité commune.»

faire quelque chose de mal. On fusionne pour se motiver et se donner du courage. Il y a une dilution des responsabilités.»

Plutôt catholique que protestant

Il semblerait que les rencontres de contemporains soient plus nombreuses dans les cantons catholiques que protestants. Etonnant? «On compte moins de fêtes religieuses dans les cantons protestants. Et le côté institutionnel joue

Etre ensemble pour être compris

«Le but est d’être ensemble, de s’identifier aux autres et de pouvoir se dire, ils vont me comprendre puisqu’ils me ressemblent», développe le psychologue. D’après lui, les jeunes cherchent à maîtriser le moment présent, tandis que les plus âgés tentent de se remémorer une époque qu’ils pensaient maîtriser. Dans les deux cas, l’effet groupe rassure. «On peut commettre des bêtises sans avoir l’impression de

Les excollégiennes se retrouvent trois fois par année pour des activités et discuter.

un rôle dans les motivations de regroupement. Cela dépend aussi de la région, rurale ou urbaine. On aura plus tendance à s’encanailler dans une zone urbaine catholique que dans une zone urbaine réformée.» Pour ceux qui ont quitté leur village, entrer dans une équipe de contemporains permet aussi de renouer avec ses racines. Des sites comme Retrouvetaclasse.ch ouvrent des perspectives. Pour le psychologue fribourgeois, l’utilisation d’internet incarne la grande

modification des retrouvailles de groupe de ces dernières années. «Les jeunes s’en servent comme d’un vecteur de rencontres, via Facebook par exemple. Les plus de 35 ans, plutôt comme d’un médiateur. On assiste à l’éclosion d’un pseudo-village mondial, alors que l’individualisation est poussée à l’extrême. De ce fait, les gens ont besoin de grandes réunions.» Virginie Jobé Photos Xavier Voirol/ Strates, Céline Michel, Mathieu Rod


RÉCIT GÉNÉRATION

| 13

Les Cras de 1960, à Alle

Les Cras organisent un voyage à l’étranger tous les cinq ans. Leur dernier périple les a menés à Bruxelles.

L’histoire des Cras, sobriquet des habitants de Alle (JU), de 1960 est faite de retrouvailles et d’abandons. En 1976, 23 anciens élèves du village partagent un premier souper. «Pour faire comme des grands, ironise Claude, chauffeur poids lourds. Mais ça n’a pas collé.» Le groupe se disperse. Les contemporains remettent le couvert pour leurs 20 ans. Les souvenirs d’école pleuvent, on se marre. Pourtant, les membres se perdent de vue encore une fois. «A 29 ans, l’envie de se revoir a rejailli, raconte Agathe, responsable de l’intendance dans un EMS. Peut-être par nostalgie. Avec mon amie Ginette, nous avons planifié un souper. On avait apporté une photo de primaire. C’était drôle, on ne se reconnaissait pas tous.» Un comité est constitué. Claude en devient le président. «Mon père était très actif au sein des contemporains de 1924, qui étaient déjà mixtes. Il

Les Contemporaines de 1984 du Collège Bercher-Pailly Elles sont huit Vaudoises à avoir fréquenté le Collège Bercher-Pailly. La plupart d’entre elles se connaissent depuis l’école enfantine. L’idée de se réunir a germé dans la tête de Claire et Céline, en 2006. «On rentrait d’un voyage à Cuba avec notre société de jeunesse, raconte Claire, employée de commerce et fanfaronne de l’équipe. On s’est dit que nos destins nous voueraient au mariage, aux enfants et qu’il serait bien de pouvoir sortir de notre futur quotidien.» Quinze lettres envoyées, dix réponses reçues, et deux abandons plus tard, un groupe de huit s’est formé. «Maintenant, on ne veut plus de nouvelles», rigole Floriane, coiffeuse indépendante. Et pourquoi n’accepter que des femmes? «Les mecs font assez de choses ensemble, affirme illico Claire. On a besoin de penser à nous.» Céline,

secrétaire, ajoute: «Les contemporains, c’est un truc d’hommes. On s’est dit, et pourquoi pas nous?» Lors de la première assemblée, un comité a été mis sur pied, composé d’une présidente, Céline, d’une secrétaire, Audrey et d’une caissière, Claire. Chacune des participantes cotise 100 francs par an en vue d’un voyage, peut-être pour les 30 ans. Pour l’instant, les Vaudoises se rencontrent trois fois dans l’année. Au menu: une sortie entre filles (bowling, resto, parapente, casino), une broche en famille, «pour connaître l’entourage des copines», et un petit Noël, au marché de Fribourg-en-Brisgau, par exemple. Exilée en France avec son mari et sa fille Lucie, Claire aime à écouter les cancans de son village. «Mais on ne partage pas que les gros délires, tient-elle à préciser. Quand j’ai perdu mon papa, elles

sont toutes arrivées à la maison avec une corbeille de fleurs. Ça m’a fait beaucoup de bien.» Et puis, la jeune maman suit une tradition familiale. «Mon père faisait partie des Contemporains de la Menthue de 1953. Ma mère, de ceux de 1959. Mon frère aîné retrouve ceux de 1981.» De son côté, Floriane a d’abord trouvé le concept ringard. «Mon grand-père participe aux réunions de contemporains. Donc pour moi, c’était un truc de vieux, de retraités. Maintenant, je vois ça comme une super occasion de se retrouver et de parler de notre avenir.» Céline cherche plus à se remémorrer les bons souvenirs. Toutes restent très attachées à leurs racines. «En plus, huit gonzesses, ça ne passe pas inaperçu», se marre Claire. Pour faire leur connaissance: http://contemporaines.romandie.com


MGB www.migros.ch

T N E M E L A T TO ! C N A BL

Le nouveau nouv Total Classic. Maintenant, avec Ultimate Formula.

La formule améliorée permet d’obtenir un excellent pouvoir nettoyant déjà à basses températures. Le nouveau Total Classic rend votre linge éclatant tout en ménageant votre porte-monnaie!


RÉCIT GÉNÉRATION

Migros Magazine 32, 9 août 2010

savait bien organiser. On peut dire que c’est une tradition familiale.» Pour les 30 ans, une dizaine de Cras de 1960 est partie en Alsace. «Notre première vraie sortie, extraordinaire, s’émerveille Agathe. Sur un bateau à Riedisheim, nous étions les plus jeunes. Les filles ont poussé les garçons à danser avec des septuagénaires. Qu’est-ce qu’on a ri!» Corinne, secrétaire, et aujourd’hui également secrétaire du comité, a rejoint la joyeuse équipe à 31 ans. Quand elle a quitté Porrentruy pour s’établir au village. «Lorsque les contemporains évoquent leurs souvenirs d’école, je suis un peu larguée. Mais ça ne dure pas. Nous parlons des musiques de notre jeunesse, de l’éducation de nos parents, des différences entre ville et campagne.» Une cotisation de 20 francs par an et par adhérent aide à financer les apéros et autres courriers. Chaque année, les Cras se rassemblent pour un souper dans l’un des restaurants de Alle, un pique-nique en famille et parfois une sortie nature. Balade à cheval, canoë, marche. Pour l’anniversaire des 40 ans, lors d’un voyage à Paris, Claude a proposé un parcours à vélo dans les rues de la capitale, un passage à Eurodisney. Une telle réussite qu’ils ont convenu de quitter la Suisse durant quatre jours tous les cinq ans, plutôt que tous les dix. «C’est trop long dix ans, s’exclame Corinne. On s’entend de mieux en mieux. Et on a plus le temps, les enfants ont grandi, et l’envie de se voir.» Agathe renchérit: «La vie est trop courte et notre équipe est vraiment soudée. C’est ma deuxième famille. Nous partageons des choses qui ne sortent pas du groupe. Et il n’y a jamais un coup de gueule ou une prise de tête.» Les 45 ans se sont déroulés à Barcelone, les 50 à Bruxelles, avec une dizaine d’adhérents. «On se fait vite repérer, rigole Gabriel, artisan forain. Cela donne une image gaie du Jura à l’étranger.»

| 15

On se retrouve entre contemporains depuis plusieurs générations à Savièse.

La Classe 1970 de Savièse A Savièse, commune valaisanne de plus de 6000 habitants, se rencontrer entre contemporains est une coutume. On appelle ça «La Classe». Pour être accepté, il faut être né telle année, résider dans le village ou en être originaire. Lorsqu’une personne décède, des bancs sont même réservés aux membres de La Classe dans l’église. «Nous attendions tous impatiemment d’avoir 16 ans pour former un groupe, explique Sandra, team leader. Nos parents et certains grands-parents font la même chose depuis longtemps. Pour nous, c’était une évidence de perpétuer la tradition.» Mais attention, leur but n’est pas passéiste. «Cela n’a rien d’une ode à nos années d’enfance, précise Corine, architecte. Nous ressentons le besoin de nous retrouver comme si un lien naturel nous unissait.» A la première assemblée, 80 contemporains ont voté des statuts, à la majorité absolue. Deux comités, l’un masculin, l’autre féminin, se sont constitués, finalement réunis en un seul, en l’an 2000, pour plus de commodité. Un compte a été ouvert.

Chaque adhérent cotise 30 francs par an, ce qui permet de louer un orchestre, de payer les apéros. A 16 ans, les participants, une quarantaine, sortaient en… vélomoteur. Une virée vers un barrage ou dans le mayen d’un copain. Il a tout de suite été convenu de se voir en été pour une escapade d’un jour. Parfois, ils louent un car pour une visite. Swing golf, marche, rafting sont aussi au programme. «Des rendez-vous sportifs, mais pas trop. Nous tenons à ce que tout le monde puisse participer», explique Marie-Christine, secrétaire de direction et de La Classe 1970. Et créatrice du blog des contemporains, une «surprise» qui date de 2009. «Comme ça, les photos et l’agenda des activités sont accessibles à tous. Et, dès qu’il y a un message sur le blog, il est dévié sur ma boîte e-mail.» Au printemps, le comité concocte toujours un souper à thème (signes astraux, déguisements, couleurs), la plupart du temps à Savièse même. L’occasion d’une bonne bouffe entre amis. «Lorsqu’on organise une soirée, les places sont

tirées au sort, afin que tous les membres fassent connaissance, signale Claude-Alain, contremaître et homme à tout faire de l’équipe. Les femmes sont de plus en plus nombreuses. Tant mieux, j’adore danser.» A 30 ans, ils sont partis à Malte. Trente personnes en goguette, «c’était épique», rigole Corine. En 2010, pour les 40 ans, des activités sont proposées presque tous les mois. Balade en raquettes, carnaval, soirée foot ou visite de Berlin, les habitués, 20 membres, ne se font pas prier pour s’amuser. «Une grande amitié nous rassemble, assure Sandra. Quand nous nous retrouvons, c’est vraiment un moment de décompression totale.» Loin des tracas familiaux et du travail, on boit un coup, on partage un gueuleton. «Les personnes qui viennent souvent ne se voient pas vieillir», remarque Claude-Alain. Au contraire, souligne Corine. «Nous prenons plaisir à nous projeter dans l’avenir, à penser aux futures réunions.» Pour faire leur connaissance: www.classe1970.ch


5/6 Gandria, la semaine prochaine: Champéry (VS)

16 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

Carte d’identité Frontière suisse: 1881,8 km avec l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Autriche et le Liechtenstein. Entre le Tessin et l’Italie: 202 km de frontière. Passages quotidiens: 250 000 véhicules et 7500 piétons traversent la frontière entre le Tessin et l’Italie dans les deux sens. Importations illégales: de l’Italie, les particuliers importent de grandes quantités d’huile d’olive et de vin. Les plus grosses prises de contrebande au Tessin l’an dernier: 10 kg d’héroïne en train à Chiasso, 8 kg de cocaïne à l’aéroport d’Agno et 8 kg d’héroïne sur l’autoroute à Chiasso.

A la frontière tessinoise, paradis de la contrebande

Depuis toujours, les régions limitrophes sont le théâtre idéal pour procéder à des échanges commerciaux en évitant la douane et les taxes. Récits de douaniers et de fraudeurs, dans la région de Lugano.

Q

uelques kilomètres vers l’ouest, une frontière. Quelques kilomètres à l’est, une frontière. Une dizaine de kilomètres au sud, une frontière. Autant dire que l’Italie n’est pas bien loin du Tessin et de Lugano en particulier. Si cette proximité géographique favorise les transferts culturels, il en est de même des échanges commerciaux qui jouent parfois à saute-mouton avec les douanes et leur lot de taxes et réglementations. Actuellement, les autorités saisissent beaucoup de produits stupéfiants. Mais elles interceptent aussi des cargaisons incroyables: telles que les 26 000 truites confisquées sur le Ceresio – le lac de Lugano – il y a une dizaine de jours. Garde-frontière retraité, Arnoldo Crivelli, 60 ans, a officié durant vingt-deux ans à Cantine di Gandria, un poste de douane situé sur les rives du Ceresio plus ou moins en face de Lugano, avant de traverser le lac pour terminer sa carrière là où serpente la route re-

liant la troisième place financière de Suisse à Porlezza (Italie). Lorsqu’il a pris son service en 1973 dans ce hameau accessible par bateau ou en empruntant des sentiers périlleux depuis l’Italie, cet homme à la silhouette athlétique pensait repartir après quelques mois. Mais finalement, il n’a pas quitté cette douane qu’il gardait avec deux autres collègues célibataires, y a bravé les hivers humides et sans soleil. «Lors des tours de garde, nous parcourions la frontière à pied», raconte-t-il. Sur terre, dans les bois très escarpés comme sur les eaux du Ceresio.

Un phare italien balayait le lac

Au début de son affectation à Cantine di Gandria, un phare des douaniers italiens balayait encore le lac. «Il illuminait ma chambre à coucher comme en plein jour, se souvient-il. Je leur ai fait remarquer qu’ils n’avaient pas le droit d’éclairer le territoire suisse.» Auparavant,

les Italiens avaient un phare sur chaque rive du Ceresio, précise-t-il avant de nous emmener, en barque, voir celui qui se trouve sur la rive sud, à côté de la borne-frontière «A 8» et de l’ancienne douane transalpine aujourd’hui transformée en résidence secondaire.

Des astuces pour surprendre les fraudeurs

Afin de surprendre les contrebandiers, ses collègues et lui évitaient la routine à tout prix, changeaient les rondes, allumaient la lumière au poste pour faire croire à une présence tandis qu’ils parcouraient le lac ou la forêt. Ou posaient des dispositifs pour détecter toute présence sur un sentier. «Un fil déclenchait une alarme lorsqu’un homme – ou un animal – empruntait le chemin, raconte-t-il. Pour savoir s’il entrait ou sortait du territoire, j’avais installé un deuxième fil. D’après l’ordre des alarmes, je savais dans quel sens marchait la personne.»

Passionné par les histoires de contrebande, Arnoldo Crivelli avait aussi pour mission de s’occuper du Musée suisse des douanes, à Cantine di Gandria. S’il avait pu l’aménager à sa guise, il aurait privilégié les objets utilisés par les contrebandiers d’antan: des valises à double fond, les sacs en jute – les bricolle – ou les astuces imaginées pour ne pas faire de bruit en marchant. L’exposition permanente présente le travail des douanes et privilégie la problématique du commerce illicite de biens culturels. Observateur averti, Fulvio Regazzoni, 66 ans, a entrevu les grandes années de la contrebande. «Il s’agissait certes d’un commerce illégal, mais les produits échangés étaient de première nécessité tels que café, riz, sucre, lames de rasoir ou encore cigarettes», se souvient cet homme qui a grandi au bord du lac. Avant d’ajouter: «Il se pratiquait partout où il y avait une frontière, au Tessin comme dans le reste de la Suisse.»


SÉRIE D’ÉTÉ AUX FRONTIÈRES DE LA SUISSE

Garde-frontière à la retraite, Arnoldo Crivelli sillonne encore régulièrement le lac de Lugano, que se partagent la Suisse et l’Italie.

| 17


ACTION OFFRES VALABLES DU 10.8. AU 23.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

14.90

au lieu de 18.90

Rasoir Gillette Venus Breeze Spa + étui de voyage

50%

19.90

au lieu de 45.85

Réduction de 56 % sur Gillette Fusion Powe le pack r Stealth (4 lames de rasoir + 1 ras oir gratuit)

7.30

9.90

au lieu de 12.40

au lieu de 9.20

Gel de rasage Gillette Satin Care Pour peaux sensibles en lot de 2 (2 x 200 ml)

Gillette Simply Venus 2 8 rasoirs jetables

Une peau bien soignée pour les vacances ! 6.30

au lieu de 7.90

Gel de rasage Gillette Classic Pour peaux sensibles en lot de 2 (2 x 200 ml)

7.90

au lieu de 9.90

Gel de rasage Gillette Series Pour peaux sensibles en lot de 2 (2 x 200 ml)

Gillette est en vente à votre Migros


SÉRIE D’ÉTÉ AUX FRONTIÈRES DE LA SUISSE

Migros Magazine 32, 9 août 2010

| 19

Un sac à dos de contrebandier, tel qu’on en trouve au Musée des douanes.

Des contrebandiers en embuscade, à Brissago, dans les années 1950.

Jusque dans les années 1950, la contrebande relevait de la survie dans une région où le poulet constituait un mets de choix si ce n’est d’exception, et où, pour manger de la viande, il n’était pas rare de tuer les chats. «La contrebande était une activité quasiment normale, explique le Luganais. Dans toutes les familles habitant les zones frontières, il y avait une ou deux personnes qui y recouraient.»

Des cigarettes contre du riz caché dans des bouteilles

C’était le cas dans la famille de – appelons-le ainsi – Giovanni, 77 ans. S’il faisait du trafic, c’était par la force des choses, et surtout «alla buona». «Mon père estivait avec des vaches et des chèvres à 10 mètres de la frontière italienne», décrit-il. Aux Italiens, il proposait essentiellement des cigarettes, du sel, du café, mais aussi de l’assugrine et recevait en échange principalement du riz, de la charcuterie, du tissu, des bas en pure soie ou des accordéons. Durant ses vacances scolaires, lorsqu’il avait 8-10 ans, Giovanni transportait des petites quantités de marchandises. «A l’époque, un paquet de cigarettes s’échangeait contre un kilo de riz, se souvient-il. Quand on descendait les fromages en plaine, on cachait 5 à 6 kilos de riz dans les paniers sous la toile.»

Le Musée suisse des douanes, situé au bord du lac de Lugano, est accessible principalement en bateau.

Les hommes, eux, descendaient à pied les 750 mètres de dénivelé jusqu’à leur «cantine», un cave permettant aux riverains de conserver les denrées au frais. Ensuite, pour acheminer le riz jusqu’au village, Giovanni et sa famille le cachaient dans des damigiane, ces bouteilles de 50 litres recouvertes d’osier. «Jusqu’à la hauteur de la paille, nous mettions du riz. Nous formions un bouchon avec du papier journal et du plâtre. Par ruse, nous remplissions ensuite la partie visible avec du vin, raconte-t-il. Comme nous cultivions des vignes, les

L’une des nombreuses bornes situées sur la frontière italo-suisse.

gardes ne se doutaient pas que nous transportions autre chose que du vin.» A côté du petit trafic, la famille a aussi aidé des Juifs à rallier le Tessin. «Pas que des jeunes, préciset-il. Mon père a porté une dame de 86 ans ainsi qu’une femme enceinte qui a accouché peu de temps après être arrivée en Suisse.» La famille a également caché des Italiens qui ne voulaient pas intégrer l’armée. «Quand tu vis sur la frontière, tu dois être ami avec tout le monde et cohabiter en bonne intelligence», philosophe-t-il. Si les

fascistes étaient redoutés, les relations avec les Allemands étaient plus faciles. Pour s’approvisionner en poudre et en cognac, Giovanni et sa famille ont ainsi échangé du tabac avec les soldats. Cette contrebande a pris fin lorsque les gardes-frontières ont inspecté la cave. «Ils ont découvert les bouteilles d’alcool que nous avaient échangées les Allemands ainsi que les damigiane remplies seulement de riz. L’amende a été salée, se souvient-il. Mais je n’ai jamais eu faim.» Laurence Caille Photos Reto Albertalli / RDB

Que faire à Lugano?

Croisière sur le Ceresio

Prendre un café sur la Piazza della Riforma (Argentino ou Federale) et regarder déambuler touristes et Luganais. Faire du lèche-vitrine dans la via Nassa et entrer dans l’église Santa Maria degli Angioli. Revenir vers le centre en longeant le lac, déguster une luganiga (saucisse) et du risotto accompagné d’une gazösa al mandarino et d’un verre de Merlot dans le restaurant en sous-sol, la Tinera (via dei Gorini 2 ) où se retrouvent les commerçants, employés et banquiers du quartier. Sur une terrasse, boire un café accompagné d’amaretti bianchi. Pour digérer, faire quelques pas jusqu’à la cathédrale San Lorenzo et admirer la vue. Redescendre visiter le Musée cantonal d’art, traverser le Parco Ciani, passer devant le portail en fer forgé donnant sur le lac. Souper sur la terrasse de l’Antica Osteria del Porto (via Foce 9) avec vue sur la rivière Cassarate et le lac.

Pour visiter le Musée suisse des douanes, il n’y a qu’un moyen ou presque: le bateau au départ notamment de Lugano-Giardino. C’est surtout l’occasion de faire une magnifique croisière sur le Ceresio (lac de Lugano). D’autant qu’il vaut la peine de faire des escales: Morcote et son Parco Scherrer, le village pittoresque de Gandria, Melide (Swissminiatur), Caslano (musée du chocolat Alprose), Villa Helenum (musée des cultures).

www.lugano-tourism.ch

Musée suisse des douanes, Cantine di Gandria. Ouvert d’avril à octobre, de 13 h 30 à 17 h 30, entrée gratuite. www.museedesdouanes.admin.ch Société de navigation de Lugano: www.lakelugano.ch, horaires également sur cff.ch


20 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

«Merde est un mot splendide»

Pierre Perret publie «Nos jolies vacances», ouvrage qui évoque le bonheur des départs en famille, les balades au bord de la mer, les bouchons sur l’autoroute. Le chanteur, roi de l’argot, aime à conter des histoires. Rencontre rigolote à l’Hôtel San Régis, son stamm à Paris. Dans «Nos jolies vacances», vous faites l’apologie du camping. Vous arrive-t-il encore de planter votre tente?

Non, plus du tout. Quelque part, malheureusement. C’était très marrant. Mais, on fait plus facilement du camping à 17 ou 30 ans qu’à un âge canonique comme le mien (rires). Quels sont vos meilleurs souvenirs d’escapades?

La première fois que nous sommes partis en famille, avec mes parents et mon frère, dans le bassin d’Arcachon. Gujan-Mestras, ses dégustations d’huîtres au petit matin, les baignades dans les étangs de Biscarrosse, de Cazaux, de Parentis et puis tout ça. Et aller planter des piquets de tente dans les dunes du Pilat, qui pourrait imaginer de faire des choses pareilles aujourd’hui? En même temps, lorsqu’on campait près des forêts de pins des Landes, on faisait vachement attention au feu. On s’éloignait, on était très prudent, quoi. Et les colonies de vacances, vous avez adoré.

J’y suis allé de 6 à 12 ans, en tout cas. J’avais un ou deux bons copains à chaque fois. Ça, c’était important. Et le cadre, l’exotisme hors de la famille. Je pense que ça fait du bien aux enfants de décrocher du milieu familial. Même si on n’est pas étouffé, extrêmement materné comme le sont souvent les enfants, qui se retrouvent les deux pieds dans le même sabot. Ce qui n’était pas mon cas, car je vi-

vais dans le café de mes parents. Mais à la colo, je changeais de cadre, de pièce de théâtre. Je suis un contemplatif, un peu Lou Ravi (santon qui s’émerveille devant le miracle de la nativité, n.d.l.r.). Vous avez pourtant failli y mourir de faim…

Terrible! C’était au sortir de la guerre, il y avait encore des tickets pour tout. Et je me souviens qu’avec mon copain Robert, on avait faim

«Cela fait du bien aux enfants de décrocher du milieu familial» tout le temps. A tel point que l’un grimpait sur les épaules de l’autre pour arriver à s’accrocher aux branches d’un tilleul et en sortir les graines par grappes, qu’on mangeait au fur et à mesure. Ça nous nourrissait, comme le millet les oiseaux. Et chaque fois qu’on était au réfectoire – qui était mixte – on racontait des trucs horribles aux filles sur les nouilles à la tomate. Elles disaient, ah, c’est dégueulasse et laissaient leurs assiettes. Et nous, on s’empressait de tout bouffer. Pas si éloigné de votre fameuse chanson, «Les jolies colonies de vacances»…

Non, c’était une caricature. Tellement de gens l’ont prise au premier degré! A l’époque, mes copains toubibs ou pharmaciens voyaient les parents arriver affolés avec leurs gosses qui allaient partir en colo: il nous faut du mercurochrome, des sparadraps (grands rires)… Yvonne de Gaulle a dit que j’étais la «honte de la France» avec cette chanson, mais on a continué à la passer à la radio. Elle n’a jamais été censurée. On ne peut pas plaire à tout le monde et à son père, c’est ma devise. Quand vous avez le public, vous n’avez pas besoin d’avoir l’approbation du maire, du curé, du machin. Vous vous en foutez. «La cage aux oiseaux» vous a-t-elle aussi valu des plaintes?

Bien sûr. Je ne pensais pas qu’on allait prendre les paroles à la lettre. Pour moi, c’était un symbole de liberté. Encore aujourd’hui, après les concerts, des spectateurs viennent me voir: «Monsieur Perret, merci pour cette chanson. La première paire de gifles que j’ai prise, c’était à cause de vous, parce que j’ai ouvert la cage et paf!» Ça me fait marrer, car ceux qui me le racontent, avec le recul, en rient aussi. Impossible de ne pas évoquer ici «Le Zizi»…

Tous les enfants en ont rigolé, franchement et sainement. Ça n’a jamais été une chanson considérée comme graveleuse. Aujourd’hui, elle fait même figure de comptine. C’est incontournable. Si dans les sal-

Espiègle, le chanteur français Pierre


ENTRETIEN PIERRE PERRET

| 21

«J’ai besoin de difficulté pour écrire» Bio express

Perret fait surgir de derrière le rideau les souvenirs d’une France d’antan.

➔ Né en 1934 à Castelsarrasin (F). ➔ Grandit dans le bistrot de ses parents, le café du Pont, qu’il présente dans une autobiographie éponyme publiée en 2005. ➔ Ado, entre au Conservatoire de musique de Toulouse, reçoit un deuxième prix de saxophone. ➔ En 1953, part à l’armée, puis visite assidûment l’écrivain Paul Léautaud. Il raconte ces rencontres dans «Adieu, Monsieur Léautaud» (1972), souvenirs dont la véracité est mise en doute en 2009 par une journaliste du «Nouvel Observateur». Pierre Perret a lancé une plainte pour diffamation. L’affaire est en cours. ➔ Sort un premier 45 tours en 1957, «Moi j’attends Adèle». ➔ En 1963, «Le tord boyaux» se vend à 100 000 exemplaires. Ce qui lui permet de faire la première partie des concerts des Rolling Stones en France. ➔ «Les jolies colonies de vacances», en 1966, lancent véritablement sa carrière. «Le zizi» reste son plus grand succès, avec 5 mios d’exemplaires vendus. ➔ En tant qu’acteur, il jouera le premier rôle dans «Les patates» d’Autant-Lara, en 1969. ➔ A publié de nombreux bouquins, dont «Le Petit Perret des Fables», dans lequel il revisite les œuvres de La Fontaine, et «Le petit Perret gourmand», un livre de cuisine. ➔ Marié et père de famille.


22 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

Il a tellement de significations. On peut le dire dans un moment de tristesse, effondré. C’est aussi un regret terrible et puis ça peut être une apostrophe à quelqu’un, qui signifie espèce de con. Un mot splendide, qui n’existe pas que par Cambronne. Qu’est-ce qui est vulgaire à vos yeux?

Tous les mots sont utilisables. Ils deviennent vulgaires lorsqu’on les emploie de façon vulgaire. Cela dépend de la manière dont on s’en sert. Il y en a que vous considérez comme des gros mots?

Pollution et, surtout, retraite (rires).

C’est vrai que vous ne chômez pas entre les albums, les concerts, les livres. Cette vie frénétique, vous l’avez pourtant fuie, au sommet de la gloire…

«Je suis un rustique, un sauvage, j’aime être seul très souvent» les je ne la raconte pas, je me fais tuer. Vous l’avez aussi chantée à l’oreille de Me Marc Bonnant, sur le plateau de l’émission «Infrarouge» sur la TSR…

Je ne me souviens plus de ce détail (rires).

En tout cas, vous avez un point commun avec lui, l’amour de la langue, bien que vous ne l’utilisiez pas de la même manière.

Oui. Le vocabulaire a guidé tout mon parcours d’écriture. Pour moi, il n’y a pas de frontières, il n’y a pas l’argot d’un côté, le vocabulaire

classique de l’autre. Je possède toute une imagerie et quand j’ai besoin d’un mot qui soit plus éclairé, plus éclairant, plus significatif, plus démonstratif qu’un autre, je m’en sers. Au besoin, j’invente. Le mot «merde» est une «gourmandise» pour vous…

L’année où l’album du Zizi est sorti. Les ventes ont tout pulvérisé, c’était colossal. Je suis parti au moment où je recevais quotidiennement des contrats en blanc. Vous les signez, vous mettez la date et votre prix. J’ai dit non. Ce n’est pas le prix de vos cachets qui est important, mais le prix que vous accordez à votre vie et à votre liberté. Avec ma femme, nous avons réalisé un tour du monde, pendant presque trois ans, pour me décoller du rythme d’enfer que je subissais. Je ne voyais plus rien. Pour écrire, si vous ne rechargez pas les batteries en prenant le temps de regarder le monde, qu’est-ce que vous voulez faire? Répéter toujours la même chose? Voyager, si vous avez la santé et si intellectuellement ça fonctionne, reste un enrichissement magnifique pour la création. D’autres horizons, d’autres têtes, d’autres cultures. Une autre façon d’appréhender le quotidien, les gens, la mer. Et aussi de vous adonner à votre grande passion, la pêche. Quel plaisir cela vous procure?

C’est la préparation, trouver l’endroit, la bonne canne, le bon moulinet. Une fois sur deux, je relâche le poisson. Le plaisir de la pêche,


ENTRETIEN PIERRE PERRET c’est aussi un recul par rapport au monde, la solitude que cela implique. Je suis un rustique, un sauvage. J’aime être tout seul très souvent. Quand je suis à la pêche, au bois, quand je vais aux champignons. Et lorsque j’écris. Je m’isole au moins dix fois par an, à raison d’une semaine à chaque fois, dans ma maison, en Normandie. Vous pensez à vos futures chansons quand vous pêchez?

Non, enfin… ça m’arrive. Une idée peut jaillir. Un jour, j’ai failli me casser la gueule, perché au bout d’un rocher qui était grand comme la moitié de la table, au milieu de la rivière. Un saumon s’est piqué à 60 mètres de moi et a fait un bond (il imite le saut) d’un mètre cinquante. Et à ce moment-là, j’ai eu une idée de chanson. Ça m’emmerdait! J’ai toujours dans mes poches de Barbour un stylo et un crayon pour écrire ce qui me vient. Alors, je tenais ce putain de saumon et avec mon crayon, j’essayais de mettre au moins trois mots pour me souvenir de ce que j’avais en tête, parce que je ne voulais perdre ni l’un ni l’autre. J’ai quand même réussi à écrire trois notes, les trois notes du départ de la mélodie. C’est ainsi que m’est arrivée la chanson Parfois, en plein milieu d’une rivière, avec un saumon au bout de la ligne.

«J’ai toujours un stylo et un crayon dans mes poches pour écrire ce qui me vient» Une chanson d’amour légère, drôle. Comme la majorité de votre répertoire d’ailleurs. Pourquoi avoir choisi le chemin de l’humour dans la plupart de vos textes?

Parce que c’est le plus difficile. J’ai besoin de difficulté pour écrire. C’est dans la souffrance que l’on approche la vérité au plus près. Aujourd’hui, on ne piétine pas beaucoup mes plates-bandes. Le rap me gonfle parce que je trouve trop facile d’invectiver. La subtilité de l’écriture, c’est de présenter la chose juste, sans injurier, même lorsque le propos est grave. La chanson Lily (la vie d’une émigrée en France, n.d.l.r.) dit, sans menacer qui que ce soit: voilà de quoi nous sommes capables. Vous êtes très sensible à l’injustice.

Je n’ai pas connu la ségrégation. Le café de mes parents ressemblait à une espèce de tour de Babel où tout le monde cohabitait. Il y avait un vieil Arabe, Ali, avec qui j’allais

pur, et masochiste aussi. Couronné par l’Académie française. J’ai reçu une médaille de vermeil, qui est un hochet, un joujou, mais aussi une reconnaissance.

à la pêche, des Vietnamiens à qui on ne demandait pas pourquoi ils ne parlaient pas bien français, des Espagnols qui fuyaient Franco. A l’école, j’ai foutu un pain sur le nez d’un abruti, alors que j’étais le mec le plus pacifique du monde. Il avait traité de sale macaroni mon ami italien Spessato, un bon gros gentil. Je lui ai foutu un bourre-pif, dis donc! L’une de vos fiertés est d’avoir réalisé un dictionnaire d’argot, «Le parler des métiers», que l’on consulte dans les universités. Une sorte de revanche pour quelqu’un qui n’est pas allé plus loin que le certificat d’études?

Comme d’avoir une vingtaine d’écoles à votre nom…

Je viens d’inaugurer la vingtième. Ça m’émeut, beaucoup. Des enfants qui se jettent à votre cou, qui disent, Pierre Perret, je t’aime. Je retourne volontiers à l’école voir les profs, les classes, parler avec eux. C’est infiniment touchant de voir ça de son vivant. Beaucoup d’artistes ont leurs écoles, des gens que j’ai connus, Vian, Prévert, Brassens, Brel. Mais, c’est arrivé après leur mort. Je trouve merveilleux de le vivre tant que je suis bien campé sur mes pattes. Je dis merci aux édiles de m’offrir ce cadeau (rires).

Propos recueillis par Virginie Jobé Photos Kai Jünemann

C’est sûr. Il m’a coûté treize ans et demi et de l’argent. J’ai payé des enquêteurs qui se sont rendus à Concarneau pour la mise en boîte des sardines, dans le Limousin pour voir les sabotiers, dans les commissariats comme chez les putes. Ensuite, j’ai tout traité, la définition, la typologie, j’ai créé des exemples. C’était un plaisir

A lire: «Nos jolies vacances», Ed. Jacob-Duvernet. Infos: www.pierre-perret.fr Le prochain album du chanteur devrait sortir en novembre. Un film, «Le café du Pont», de Manuel Poirier, adaptation libre de l’autobiographie éponyme de Pierre Perret, est actuellement dans les salles françaises.

Publicité

Des dépenses légères comme une plume.

9.80 / mois

L’abonnement de téléphonie mobile le plus avantageux

Sony Ericsson Vivaz Appareil photo 8 mégapixels, quadribande, HSPA, GPRS, EDGE, bluetooth, lecteur MP3, mémoire extensible jusqu’à 16 Go avec carte microSD, sans abonnement Fr. 449.– / 7945.457 * Abonnement M-Budget Mobile de 24 mois. À la conclusion d’un nouvel abonnement M-Budget Mobile (Fr. 9.80/mois), durée minimale de l’abonnement de 24 mois, sans carte SIM de Fr. 40.–.

www.m-budget-mobile.ch

Également en vente à

9.80 / mois

L’abonnement de téléphonie mobile le plus avantageux

Fr. 49.–*

| 23

Fr. 0.–*

Nokia X6 Appareil photo 5 mégapixels, Mobile Internet, WiFi (WLAN), écran tactile, mémoire interne 8 Go, récepteur GPS intégré avec application Nokia Maps, sans abonnement Fr. 449.95 En vente à


DREW BARRYMORE

Des faux cils ont été utilisés avant l’application du mascara afin de rajouter du volume, mais pas de la longueur.


Du nylon pour des cils jusqu’à

80% plus longs*!

nouveau mascara Lashblast Length pour des cils infiniment longs

Grâce à sa brosse extra-longue, vos cils paraissent jusqu’à 80% plus longs*! Sa formule ultra-élastique à base de nylon enrobe chaque cil et les étire à l’extrême sans jamais s’écailler. Vos cils sont infiniment longs et impeccables toute la journée. Drew Barrymore porte le mascara Lashblast Length en Très Noir.*en comparaison avec des cils non-maquillés.

easy breezy beautiful COVERGIRL

Covergirl est en vente à votre Migros


26 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

Un village plein de ressources

Grace au dynamisme de ses paysans, le village de Tschlin (GR) subsiste sans recourir au tourisme. Trois familles se voient ainsi décerner le prix d’innovation pour l’agriculture de montagne.

I

l fait très chaud dans SÉRIE ces vallées en plein été. Mais à 2200 mètres d’altitude, souffle un petit vent frais. Ernst Mayer s’active dans un cadre de travail magnifique, une carte postale en From Fr omag ages ag es fins, fin variétés rares de légumes Fromages trois dimensions: ses ou méthodes originales de production: cent cinquante chèvres les paysans suisses savent se montrer s’égaillent sur les verts novateurs. Ces hommes et ces femmes, pâturages, entourés par «Migros Magazine» a décidé de les les cimes de la Basse-Engadine et le ciel bleu présenter dans une série de reportages. azur. Vous y apprendrez comment leurs produits Mais cet agriculteur passent des champs et des étables à nos de 51 ans ne peut motables et comment ces agriculteurs mentanément pas admitrouvent de nouveaux débouchés grâce à rer le paysage. Il conduit leur inventivité. Pour Migros, une paysanune imposante tondeuse nerie tournée vers l’avenir constitue un et doit se concentrer sur partenaire de choix. sa trajectoire pour ne pas perdre le contrôle dans cette pente abrupte. «L’été est très court à cette altitude, hivers étaient trop gris et la lumière explique Ernst Mayer pendant sa de l’Engadine me manquait.» pause. Je dois profiter de cette période pour engranger suffisam- Un village idyllique sur ment de foin pour nourrir mes le point d’être déserté chèvres en hiver.» Il préfère travailler comme payLa journée de travail est longue san de montagne et se battre et rude, mais l’idée de travailler pour que son village, proche des dans un bureau de plaine ne le sé- frontières autrichienne et itaduit pas pour autant. «Plus jeune, lienne, ait un avenir. Car la locaj’ai quitté mon village de Tschlin, lité de Tschlin, perdue à 1509 m pour travailler comme cuisinier d’altitude, a longtemps souffert sur la rive dorée du lac de Zurich, du vieillissement de sa populase souvient Ernst Mayer. Mais les tion et de l’exil de ses habitants.

Nos paysans sont innovants

Ernst Mayer possède 150 chèvres. Il connaît chacune d’elles par son


ACTUALITÉ MIGROS

| 27

Le renouveau du village de Tschlin doit beaucoup à la fromagerie de Chatrina Mair et l’étable communautaire qui accueille 300 chèvres et moutons.

nom. Ici avec sa préférée, «Hera», sur l’alpage au-dessus de Tschlin.

Mais aujourd’hui cette commune de Basse-Engadine compte 460 habitants et sa population se mobilise pour sa pérennité. Tschlin s’est fait un nom dans la production de biens à haute valeur ajoutée, commercialisés sous l’appellation «Bun Tschlin» (Qualité Tschlin). Ce label regroupe une vaste gamme de produits allant de la bière aux meubles. «Une étroite collaboration est à la base de ce succès. On ne peut pas tenir longtemps sur ces hauteurs en cultivant l’individualisme», précise Ernst Mayer. Il met lui-même ce principe en pratique. Avec sa femme Rita et leurs trois enfants, il s’est en effet associé à une autre famille de paysans, les Caviezel. Ensemble, ils ont construit de grandes étables près du village, où cent cinquante chèvres et autant de moutons peuvent hiverner. L’installation solaire aménagée sur le toit produit 60 000 kilowattheures par année, ce qui correspond à la consommation de dix-huit ménages de trois personnes. Cette électricité est livrée à Zurich où il existe une forte demande de courant vert. Une troisième famille, les Mair, est impliquée dans la transformation du lait de vache et de brebis. Ils produisent toute une variété de spécialités dans la fromagerie rénovée de Tschlin. Leur fromage de chèvre, fumé à l’arôme de genévrier,

est goûteux, mais c’est surtout le camembert à base de laits de chèvre et de brebis qui fait la fierté de Chatrina Mair, la fromagère. Les nombreuses spécialités de fromages de Tschlin sont livrées à différents hôtels et restaurants d’Engadine.

Les paysans de montagne reçoivent un prix

Pour leur coopération exemplaire, ces trois familles se voient attribuer cette année le prix d’innovation pour l’agriculture de montagne. Ce prix doté par Migros d’un montant de 15 000 francs est décerné par la Communauté d’intérêt pour les produits de montagne. «Ces trois familles de Tschlin nous ont impressionnés par leur esprit d’entreprise», relève Jürg Maurer, membre du jury et directeur adjoint du secteur politique économique de la Fédération des coopératives Migros, et d’ajouter: «Dans des conditions difficiles, ils font preuve d’initiative et de détermination.» Le fromager Peter Mair est fier de cette distinction et estime que Tschlin est sur la bonne voie: «Notre village n’est pas bien équipé pour accueillir les touristes, mais nous nous en passons très bien. Nos produits naturels et authentiques sont toujours plus demandés.» Michael West Photos Tanja Demarme


Offre exceptionnelle: Séjour de bien-être dans un hôtel grand confort

8 j clusive“ ll In avec „A CHF

Notre prix inclut toutes les prestations suivantes:

– . 9 79

1ère sem.: CHF 499.–/ sem. prolong.: CHF 299.–

ants Prix enf.–!

499

rt a p é d ve u a l Vo e G e nè d

Vols de Genève aller/retour avec Sun Express ou Onur Air Taxes d‘aéroport Transferts en bus moderne 7 nuitées en hôtel 1ère classe Vera Club Hôtel Mare Formule «All Inclusive» avec tous les repas inclus et boissons gratuites à discrétion ainsi que boissons alcoolisées locales Cocktail de bienvenue lors de la réunion d’information Assistance d’un guide francophone Offre alléchante pour les enfants!

tion

Riviera Turque

P r i x d ‘a c ours

Sud de la Turquie

Vera Club Hôtel Mare ★★★★ www.verahotelmare.com

Antalya

Belek

Méditérranée

Cet hôtel 1ère classe, ouvert au printemps 2005, est situé dans un endroit calme dans la région de Belek.

Economisez CHF 300.-!

En réservant jusqu’au 5 septembre, vous paierez ce voyage au prix d’action suivant: Dates et prix (par pers. en chambre double) Voyage 4110 Septembre Mer 29 Octobre Mer 6 • 13• 20 27 Novembre Mer 3 10 17* • supplém. CHF 50.– par pers. * pas de prolongation possible Vera Club Hôtel Mare, All Inclusive Prix normal Prix d‘action semaine 1 semaine 1 semaine prolongation 1099.– 799.– 399.– 1199.– 899.– 499.– Supplément par personne: Chambre individuelle par semaine:

Prix enfants 1ère semaine semaine prolong. 499.– 299.– 499.– 299.–

Equipements: très vaste club de vacances, séparé de la longue plage de sable et de fins galets par un bras de mer dans un panorama naturel protégé. Grand hall d’entrée avec lobby bar, cinéma, coiffeur, très beau jardin avec deux grandes piscines (1100m2), toboggans. Chaises longues et parasols gratuits à la piscine et à la plage. Restaurant à la carte et copieux buffets servis au restaurant principal. Piscine couverte avec centre wellness. Hébergement: les 583 chambres sont bien équipées de bain/ douche/WC, climatisation, mini-réfrigérateur, sèche-cheveux, coffre-fort louable, TV par satellite et balcon ou terrasse. Sport/divertissement: vous disposez gratuitement de courts de tennis, pédalo, canoë, mini golf, sauna, hammam, surf (avec licence), les sports sur l’eau sans moteurs, ainsi que d’un centre de fitness. Animation assurée tout en douceur dans la journée et en soirée avec des shows attrayants, discothèque. Payants: les sports sur l’eau motorisés, spa & centre de beauté, les massages.

Votre chambre grand confort

Votre hôtel directement en bordure de plage

249.–

Prestations non comprises: L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.–. Frais de réservation: CHF 10.– par personne. Temps idéal: Lorsque l’automne arrive à grands pas chez nous, vous pouvez prolonger votre été et profiter encore de journées ensoleillées avec températures entre 25-30°C. Une destination idéale pour échapper à la grisaille et au froid de nos régions.

Offre alléchante pour les enfants!

1ère semaine CHF 499.– / sem. prolong. CHF 299.–. Pour enfants de 2–11 ans sur une base de „All Inclusive“ valable pour max. 2 enfants dans la chambre de 2 adultes. Une piscine intérieure et extérieure

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

✆ 0848 840 905

ou sur internet: www.net–tours.ch

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage

 Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective

Organisation et réalisation: net–tours


4,8 MILLIONS D’ACHATS LE PROUVENT: MIGROS EST PLUS DE 10% MOINS CHER.

Du 13 au 19 juillet, nous avons à nouveau effectué la plus grande comparaison de prix du marché de détail suisse avec plus de 5000 articles, en collaboration avec l’institut indépendant LP Marktforschung. 4,8 millions d’achats ont été effectués et les prix comparés avec ceux de notre concurrent principal. Conclusion: Migros est 10,2% moins cher. Un résultat qui prouve ce que nos clients savaient déjà depuis longtemps: faire ses achats à Migros, c’est économiser malin.


ACTION OFFRES VALABLES DU 10.8 AU 23.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS L’ORÉAL PARIS STUDIOLINE EN LOT DE 2

NOUVELLE FORMULE SÉCHAGE EXPRESS

14.20

au lieu de 17.80

p. ex. Gel Indestructible Memory-Effect, fixation extrême, 2 x 150 ml

Tenue extrême à prix extrêmement avantageux en lot de 2 ! ... et découvrez les autres produits Studio Line en lot de 2 !

14.20

14.2017.80

13.75

p. ex. Gel Invisible Mineral FX, fixation ultra-forte, 2 x 150 ml

p. ex. Spray fixant Silk & Gloss, fixation ultra-forte, 2 x 250 ml

p. ex. *Mousse volume Silk & Gloss, fixation ultra-forte, 2 x 150 ml

au lieu de 17.80

au lieu de

au lieu de 17.20

* En vente dans les plus grands magasins Migros

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8 AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

e Aussi onctueux qu tis ou af cl délicieux: le sur au raisins. Recette alin www.saison.ch/m-m

le kg

2.60 Raisin Vittoria Italie

40%

40%

10.80

3.–

au lieu de 5.–

Demi-crème UHT Valflora, le lot de 2 2 x 500 ml

au lieu de 18.–

Viande de bœuf hachée Suisse, le kg

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


LA FRAÎCHEUR QUI SE MAN AN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8

qui Un met aigre-doux evous mettra certain uche: ment l’eau à la bo avec poitrine de poulet c. sauce melon-basili Recette sur -malin www.saison.ch/m

3.60

au lieu de 4.60

Myrtilles bio de Suisse, la barquette de 150 g

2.60

Melons charentais France, la pièce

2.60

au lieu de 3.80

Laitue de la région, préemballée, le kg

Société coopérative Migros Bâle

2.–

au lieu de 2.60

Kiwi Gold de NouvelleZélande, la barquette de 3 pièces

2.40

au lieu de 3.80

Chou-fleur de la région, au détail, le kg


GE AUSSI AVEC LES YEUX. AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.60

Aubergines de la région, au détail, le kg

PRIX CRAQUANTS le kg

2.60 Tomates Suisse/Pays-Bas

la

1.80

au lieu de 2.80

Concombre Nostrano de la région, au détail, le kg

pièce

1.60 au lieu de 2.40

Mangues d’Israël et Mexique

le kg

1.80

au lieu de 2.60

Batavia bio de Suisse, la pièce

2.10

au lieu de 3.20

Pêches d’Italie, au détail, le kg ou la corbeille de 1 kg


LA FRAÎCHEUR TO PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8

ire Laissez-vous sédu at par ce délicieux pl s ot ric traditionnel: ha é verts, fromage grill r su et lard. Recette -malin www.saison.ch/m

30% 1.30

au lieu de 1.90

Cuisses de poulet, TerraSuisse épicées, 4 pièces, les 100 g

30% 7.90

au lieu de 11.30

Lard paysan Malbuner en lot de 2 prétranché, Suisse, 2 x 130 g

9.90

au lieu de 12.40

Saumon fumé écossais Ecosse, en barquette, duopack de 2 x 100 g

Société coopérative Migros Bâle

30%

3.20

au lieu de 4.60

Filet de saumon sauvage, MSC poisson sauvage, Pacifique, les 100 g

1.70

au lieu de 2.15

Tranches de dinde M-Classic importation, la barquette de 2 ou 6 pièces, les 100 g


MENU. ENU. UJOURS AU M AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

1.35

au lieu de 1.95

Charcuterie M-Classic Suisse, les 100 g

PRIX CRAQUANTS 40%

1.65 au lieu de 2.75

Jambon de derrière, le lot de 2 prétranché, Autriche, les 100 g

le kg

4.40

au lieu de 5.50

Salami Citterio produit italien, prétranché, en maxi-barquette, les 100 g

14.– au lieu de 18.–

Côtelettes de porc de Suisse, en libreservice, le kg

4 x 110 g

4.10

au lieu de 4.90

Tranches de bœuf à la minute de Suisse, les 100 g

6.30 au lieu de 9.–

Saucisses à rôtir de porc produit suisse, le paquet de 4 x 110 g


RAFRAÎCHISSEZ-VOUS LES P PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8

1.50

au lieu de 1.90

Petits pains emballés, TerraSuisse 20% de réduction par ex. pains sandwich, TerraSuisse, 3 pièces/195 g

14.90

Roses de 50 cm, Max Havelaar le bouquet de 7

3.80

au lieu de 4.70

Œufs suisses bio élevage en plein air, 53 g+, la boîte de 6 pièces

33% 9.80

au lieu de 14.70

2.60

Pizzas Prosciutto ou Margherita Anna’s Best, le lot de 3 par ex. Prosciutto, 3 x 370 g

Tous les flans en lot de 6 20% de réduction par ex. au chocolat, 6 x 125 g

au lieu de 3.30

33% 9.–

au lieu de 13.50

Cappellettis au jambon ou aux champignons M-Classic, le lot de 3 paquets par ex. cappellettis aux champignons, 3 x 250 g Société coopérative Migros Bâle

1.90

au lieu de 2.40

Toutes les salades râpées, bio, 200 g 20% de réduction par ex. salade de carottes, 200 g

–.75

au lieu de –.95

Tous les yogourts Excellence le gobelet de 150 g


APILLES SANS MODÉRATION. MODÉRATION. AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.60

au lieu de 2.10

Tous les snacks au lait Kinder –.50 de moins par ex. tranches au lait Kinder, le lot de 5 x 28 g

2.60

3.60

au lieu de 4.80

Biberlis appenzellois 25% de réduction 4 pièces de 75 g

au lieu de 3.30

1.95

Cottage Cheese M-Classic, le lot de 2 20% de réduction par ex. nature, 2 x 200 g

1.80

Emmental affiné en grotte fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g

Wilde Hilde fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g

4.80

1.50

Camembert suisse crémeux 20% de réduction 300 g

Bonaparte fromage suisse à pâte molle, préemballé, les 100 g

1.35

au lieu de 1.65

Edam suisse fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g

au lieu de 2.40

au lieu de 6.–

au lieu de 2.20

au lieu de 2.10


SOYEZ LES PREMIE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

1.40

50%

au lieu de 1.70

7.20

Toutes les tablettes de chocolat Frey de 100 g (excepté les tablettes Suprême et les emballages multiples) à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une par ex. Noxana Valable jusqu’au 23.8

au lieu de 14.40

Bâtonnets de crème glacée vanille, chocolat ou fraise l’emballage de 24 pièces

2.70

au lieu de 3.30

Tous les biscuits Blévita à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un par ex. Blévita au sésame, 295 g

3.50

au lieu de 4.40

Tous les délices farcis M-Classic, surgelés 20% de réduction par ex. délices au fromage, 6 pièces/360 g *En vente dans les plus grands magasins Migros.

7.30

au lieu de 9.20

Weetos ou Paddy, le lot de 2 20% de réduction par ex. Paddy, 2 x 500 g

30%

9.80

au lieu de 14.–

Crispies de dinde Don Pollo, panés, surgelés élaborés en Suisse avec de la viande de dinde du Brésil, 1 kg

30%

8.40

au lieu de 12.–

Huile d’olive Don Pablo 50 cl* et 1 litre, par ex. 1 litre

40%

3.–

au lieu de 5.–

Chips nature ou au paprika M-Classic en sachet, 280 g par ex. chips au paprika


RS À EN PROFITER! 10.8 AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.80

au lieu de 4.80

Tout l’assortiment Pancho Villa 20% de réduction par ex. soft tortillas, 8 pièces/326 g

17.50

au lieu de 20.40

Red Bull Standard ou Sugarfree 12 x 250 ml

1.85

au lieu de 2.20

Toutes les moutardes et mayonnaises Thomy 15% de réduction par ex. moutarde Thomy relevée, 200 g

10.80

au lieu de 13.50

Tous les Rivella en lot de 6 20% de réduction par ex. Rivella rouge, 6 x 1,5 litre

50%

5.20

au lieu de 6.50

Tout l’assortiment d’aliments humides Asco 20% de réduction par ex. terrine de veau et de bœuf Adult, 4 x 300 g

27.95 au lieu de 55.90

Toutes les poêles Cucina & Tavola* par ex. poêle Titan basse, Ø 28 cm, revêtement intérieur en apprêt dur, pour tous types de feu (sauf induction) Valable jusqu’au 23.8

5.20

au lieu de 6.60

Fromage d’Italie surfin et fromage d’Italie au jambon Malbuner, le lot de 4 4 x 115 g

4.70

au lieu de 5.90

Tout l’assortiment Xirah Swiss Premium 20% de réduction par ex. Xirah à la volaille suisse, 400 g


DES ÉCONOMIES À GOGO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8 AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

maintenant

29.90 avant 39.90

Parure de lit Lena*/** 100% coton, 160 x 210 cm + 65 x 100 cm, diverses couleurs Valable jusqu’au 23.8

33%

2.80 au lieu de 4.20

Tout l’assortiment pH Balance par ex. déodorant bille pH Balance, 50 ml Valable jusqu’au 23.8

6.90

Chaussettes pour femme, le lot de 3 paires 78% coton, 20% polyamide, 2% élasthanne, pointures 35-38/39-42, divers coloris Valable jusqu’au 23.8

11.75

au lieu de 14.70

Produits de lessive, adoucissants et anticalcaire M-Classic 20% de réduction par ex. détartrant en poudre M-Classic, 1,5 kg Valable jusqu’au 23.8

2.70

au lieu de 3.20

Tout l’assortiment de soins pour bébé Milette (excepté couchesculottes et lessives) à partir de 2 articles –.50 de moins l’un par ex. shampooing pour bébé Milette, 300 ml Valable jusqu’au 23.8

9.90

Chaussettes pour homme, le lot de 4 paires 75% coton, 23% polyamide, 2% élasthanne, pointures 39-46, divers coloris Valable jusqu’au 23.8

* En vente dans les plus grands magasins Migros, ** Micasa ou *** melectronics.

13.50

au lieu de 16.90

Tous les articles Nano et produits de nettoyage pour le sol Twist* 20% de réduction par ex. système de nettoyage Twist Valable jusqu’au 23.8


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 10.8 AU 16.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES Raisin Vittoria, le kg 2.60 Melons charentais, la pièce 2.60 Pêches, d’Italie, au détail, le kg ou la corbeille de 1 kg 2.10 au lieu de 3.20

50%

Mangues, d’Israël et Mexique, la pièce 1.60 au lieu de 2.40

64.50 au lieu de 129.–

Epilateur Braun 2180 cls*/*** adaptateur secteur, avec 2 vitesses Valable jusqu’au 23.8

Edam suisse, fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 1.35 au lieu de 1.65

Toutes les salades râpées, bio, 200 g 20%

Wilde Hilde, fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.20

Batavia bio, de Suisse, la pièce 1.80 au lieu de 2.60 Concombre Nostrano, de la région, au détail, le kg 1.80 au lieu de 2.80

POISSON, VIANDE & VOLAILLE Crispies de dinde Don Pollo, panés, surgelés, 1 kg 9.80 au lieu de 14.– 30% Viande de bœuf hachée, le kg 10.80 au lieu de 18.– 40% Cuisses de poulet, TerraSuisse, les 100 g 1.30 au lieu de 1.90 30% Côtelettes de porc, de Suisse, en libre-service, le kg 14.– au lieu de 18.– Tranches de bœuf à la minute, de Suisse, les 100 g 4.10 au lieu de 4.90 Tranches de dinde M-Classic, importation, la barquette de 2 pièces ou 6 pièces, les 100 g 1.70 au lieu de 2.15 Saucisses à rôtir de porc, produit suisse, le paquet de 4 x 110 g 6.30 au lieu de 9.–

Pour vos achats, détachez ici.

Produits de lessive Elan en flacon de 3 litres 3 parfums en édition limitée: Jasmin, Ylang Ylang ou Pomegranate

Petits pains, emballés, TerraSuisse 20%

Kiwi Gold, de Nouvelle-Zélande, la barquette de 3 pièces 2.– au lieu de 2.60

Chou-fleur, de la région, au détail, le kg 2.40 au lieu de 3.80

au lieu de 20.85

PAIN & PRODUITS LAITIERS

Myrtilles bio, de Suisse, la barquette de 150 g 3.60 au lieu de 4.60

Laitue, de la région, préemballée, le kg 2.60 au lieu de 3.80

14.50

Saumon fumé écossais, Ecosse, en barquette, Duopack de 2 x 100 g 9.90 au lieu de 12.40

Emmental affiné en grotte, fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g 1.95 au lieu de 2.40

Tomates, le kg 2.60

30%

Filet de saumon sauvage, MSC, les 100 g 3.20 au lieu de 4.60 30%

Fromage d’Italie surfin Malbuner, le lot de 4, 4 x 115 g 5.20 au lieu de 6.60 Lard paysan Malbuner, le lot de 2, 2 x 130 g 7.90 au lieu de 11.30 30%

Bonaparte, fromage suisse à pâte molle, préemballé, les 100 g 1.50 au lieu de 2.10 Camembert suisse crémeux, 300 g 4.80 au lieu de 6.– Cottage Cheese M-Classic, le lot de 2 20% Tous les yogourts Excellence, le gobelet 150 g –.75 au lieu de –.95 Demi-crème UHT Valflora, le lot de 2, 2 x 500 ml 3.– au lieu de 5.– 40%

Pizzas prosciutto Anna’s Best, le lot de 3 33% Cappellettis aux champignons M-Classic, le lot de 3 paquets 33% Huile d’olive Don Pablo, 50 cl et 1 litre 30% Toutes les moutardes et mayonnaises Thomy 15% Œufs suisses bio, élevage en plein air, 53 g+, la boîte de 6 pièces 3.80 au lieu de 4.70

NON-ALIMENTAIRE Tout l’assortiment Xirah Swiss Premium 20% Tout l’assortiment d’aliments humides Asco 20% Toutes les poêles Cucina & Tavola 50% Valable jusqu’au 23.8 Tout l’assortiment pH Balance 33% Valable jusqu’au 23.8 Tout l’assortiment de soins pour bébé Milette, à partir de 2 articles –.50 de moins l’un Valable jusqu’au 23.8 Produits de lessive Elan en flacon de 3 litres 14.50 au lieu de 20.85 30%

Tous les flans en lot de 6 20%

Produits de lessive, adoucissants et anticalcaire M-Classic 20% Valable jusqu’au 23.8

Tous les snacks au lait Kinder –.50 de moins

Tous les articles Nano et produits de nettoyage pour le sol Twist 20% Valable jusqu’au 23.8

FLEURS & PLANTES Roses de 50 cm, Max Havelaar, le bouquet de 7 14.90

AUTRES ALIMENTS Toutes les tablettes de chocolat Frey de 100 g à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une Valable jusqu’au 23.8 Biberlis appenzellois, 4 pièces de 75 g 25% Bâtonnets de crème glacée, 24 pièces 7.20 au lieu de 14.40 50%

Sneakers et chaussettes pour femme à partir de 6.90 Valable jusqu’au 23.8 Chaussettes pour homme, le lot de 4 paires 9.90 Valable jusqu’au 23.8

NOUVEAUTÉS Truffes assorties Frey Swiss Chocolate, 230 g 8.50 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8 Aliments pour chiens Vital Balance, 3 kg 18.50 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8

Weetos ou Paddy, le lot de 2 20%

Selina Cat Delight, le snack liquide, 105 g 3.– NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8

Tous les biscuits Blévita, à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un

Shampoings antipelliculaires Nivea, 250 ml 6.50 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8

Tous les Rivella en lot de 6 20%

Baume pour les mains papaye/goyave I am, 100 ml 3.60 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8

Jambon de derrière, le lot de 2, les 100 g 1.65 au lieu de 2.75 40%

Red Bull Standard ou Sugarfree, 12 x 250 ml 17.50 au lieu de 20.40

Charcuterie M-Classic, les 100 g 1.35 au lieu de 1.95 30%

Tout l’assortiment Pancho Villa 20%

Salami Citterio, produit italien, prétranché, en maxi-barquette, les 100 g 4.40 au lieu de 5.50

Chips nature ou au paprika M-Classic en sachet, 280 g 40% Tous les délices farcis M-Classic, surgelés 20%

Piège pour mouches à fruits Optimum, 30 ml de substance attractive + 1 piège autocollant 5.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8 Sacs multi-usage Tangan n°17, 8 litres, 20 pièces 1.90 NOUVEAU Valable jusqu’au 23.8

Société coopérative Migros Bâle Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


À ESSAYER SANS HÉSITER. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 10.8 AU 23.8.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 6.50

Shampoings antipelliculaires Nivea par ex. shampoing antipelliculaire Nivea Pure Repair, 250 ml

Piège pour mouches à fruits Optimum élimine naturellement les mouches gênantes, 30 ml de substance attractive + 1 piège autocollant

Baume pour les mains papaye/goyave I am pour des mains douces et souples avec un agréable parfum exotique, 100 ml

Selina Cat Delight, le snack liquide saumon aux acides gras oméga-3 pour une fourrure saine, ou poulet avec taurine pour une bonne vision, 105 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Sacs multi-usage Tangan n°17, 8 litres avec fond stable et lien coulissant, 20 pièces

NOUVEAU 5.90

NOUVEAU 3.60

NOUVEAU 3.–

NOUVEAU 1.90

NOUVEAU 18.50

Aliments pour chiens Vital Balance 6 nouveaux produits Vital Balance pour votre chien, avec beaucoup de viande et des ingrédients d’excellente qualité, 3 kg

NOUVEAU 8.50 Truffes assorties Frey Swiss Chocolate luxueux assortiment de truffes (chocolat noir et au lait), 230 g


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 32, 9 août 2010

| 43

Accumuler des points Cumulus dans le monde entier

La M...MasterCard devient Cumulus-MasterCard. Plusieurs avantages font d’elle l’une des cartes de crédit les plus attrayantes de Suisse.

M

igros est entrée sur le marché des cartes de crédit en 2006. Aujourd’hui, plus de 300 000 cartes de crédit Migros sont en circulation. Un triomphe! Depuis le 9 août, la M... MasterCard – respectivement M-Budget-MasterCard – est rebaptisée Cumulus-MasterCard. Ce nouveau «patronyme» met clairement en évidence son principal avantage: les points cumulus pourront être collectés dans le monde entier.

avantage supplémentaire: le calcul des intérêts y est plus favorable. En effet, le détenteur de la carte ne paie pas l’intérêt à partir de la date de conclusion d’une transaction, mais seulement à compter de la date de facturation.

Suivre ses achats en direct sur internet

Avec le eService de GE Money Bank – l’émettrice des cartes de crédit Migros – le détenteur d’une carte peut suivre ses achats et ses paiements en ligne et contrôler les décomptes. Guère étonnant dès lors que la carte de crédit Migros obtienne l’une des meilleures notes dans les sondages. Le dernier en date était celui de Comparis, le comparateur indépendant numéro un en Suisse. L’actuelle MasterCard conserve sa validité jusqu’à son expiration. Passé cette date, chaque client recevra automatiquement la nouvelle MasterCard avec le logo Cumulus. A noter que chacun peut personnaliser le design de sa carte moyennant une contribution de 30 francs.

Partout dans le monde avec la Cumulus-MasterCard

La Cumulus-MasterCard peut être utilisée partout où la MasterCard est acceptée, c’est-à-dire dans 29 millions de points de vente du monde entier. A chacun de ses achats, son détenteur reçoit des points Cumulus: 1 point par franc dépensé à Migros; et un point par tranche de deux francs partout ailleurs. Cette nouvelle carte est l’une des cartes de crédit les plus avantageuses de Suisse: d’une part, elle est gratuite et, d’autre part, elle applique un taux d’intérêt de 9,9 % en cas de paiement échelonné. La nouvelle Cumulus-MasterCard possède un

Difficile de trouver plus avantageux que la nouvelle Cumulus-MasterCard.

Christoph Petermann

Infos: www.cumulus-mastercard.ch

Un modèle de protection des données M-Cumulus porte le label de qualité de la protection des données GoodPriv@cy, qui exige le respect absolu de toutes les dispositions, légales et particulières, régissant la protection des données. En juin dernier, c’est même tout le

programme Cumulus qui a été soumis à un test de résistance: l’organe indépendant de certification de SQS, l’Association suisse pour les systèmes de qualité et de management, a examiné, notamment, les utilisations que Migros fait

des données de ses clients, et quelles personnes avaient le droit de consulter ces données. Conclusion: une fois de plus, confirmation a été donnée que Migros respecte à la lettre la loi sur la protection des données et, par

conséquent, la sécurité des données. Le client peut en avoir la certitude: Migros agit d’une manière parfaitement responsable avec les précieuses données de ses clients et ne les laissera pas finir dans de mauvaises mains.


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 32, 9 août 2010

T TOUR DE SUISSE ««2 pour 1: voyager à travers la Suisse», l’action dd’été de Migros et des transports publics.

| 45

Neuf panoramas au choix Les plus beaux points de vue de Suisse attendent les clients Migros.

➔ Grindelwald First ➔ Monte Tamaro ➔ Säntis ➔ Les grottes de St-Béat ➔ Monte Generoso ➔ Restaurant du Stanserhorn ➔ Chutes du Rhin ➔ Moléson ➔ Fiesch Eggishorn PANORAMAS

Le Monte Generoso (ci-dessus), le Moléson (ci-contre) et les grottes de St-Béat (à droite) offrent un spectacle fascinant.

Dieu que la Suisse est belle!

Profitez des «offres combinées RailAway CFF 2 pour 1» pour aller admirer les plus beaux panoramas de notre pays.

C

ertes, la vitesse du chemin de fer du Monte Generoso n’a rien à voir avec celle d’un Intercity. Et c’est tant mieux! Car le voyageur a ainsi d’autant plus le temps d’admirer les sublimes paysages tessinois. Une fois arrivé au sommet, à 1704 m, le visiteur jouit d’un panorama époustouflant, allant des lacs de Côme et de Lugano à la plaine du Pô et Milan en passant par les Alpes bernoises et valaisannes. Pas étonnant donc que

Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, ait lui aussi eu un coup de cœur pour ce point de vue majestueux. Au point que lorsque, durant la Seconde Guerre mondiale, certains ont projeté d’utiliser les rails pour les transformer en matériel de guerre, le patron de Migros est intervenu en achetant la ligne, qui ainsi existe toujours. Avec son action «2 pour 1: voyager à travers la Suisse» qui comprend vingt-six «offres combi-

nées RailAway CFF 2 pour 1», dont neuf ayant pour thème les panoramas, Migros invite tous ses clients à aller à la découverte des plus beaux paysages de Suisse. Le Monte Generoso en fait bien évidemment partie. Tout comme le Moléson. Ce balcon situé à 2002 m permet de contempler l’ensemble de la Suisse romande. Normal donc que beaucoup de visiteurs s’écrient une fois au sommet: «Du Moléson, on y voit ma maison.»

L’action «2 pour 1: voyager à travers la Suisse» permet à deux personnes de voyager pour le prix d’une seule. Les vingt-six «offres combinées RailAway CFF 2 pour 1» comprennent le déplacement en transports publics et une offre additionnelle pour deux personnes, et ce, dans trois types de catégorie: aventure, détente et panorama. La prestation ferroviaire la plus avantageuse et la prestation supplémentaire la moins chère étant gratuite. Informations détaillées sur l’action et les destinations: www.migros.ch/voyageratraverslasuisse.


46 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

TOUR DE SUISSE 1re partie: sur l’alpe ➔ 2e partie: vive le 1er Août! ➔ 3e partie: un brunch sur l’eau ➔ 4e partie: à la ferme ➔ 5e partie: autour du feu

Le fauchage attendra

Stéphanie, Jan et Gabriel, les trois compères que Migros suit durant leurs vacances, ont décidé d’aider oncle Samuel à faucher ses champs. Seulement voilà, tante Brigitte, qui a préparé quelques savoureuses spécialités TerraSuisse, est venue fausser leurs plans…

M

ais quel fumet! Tante Brigitte sait décidément cuisiner. Stéphanie, Jan et Gabriel, qui sont venus dans la campagne bâloise avant tout pour aider oncle Samuel à faucher les champs, sont irrésistiblement attirés par les parfums qui se dégagent des fourneaux de cette jolie ferme d’Anwil (BL). Sans hésiter, les trois amis décident de prêter main-forte à Bri-

gitte. Un bon prétexte pour goûter à toutes ces spécialités préparées avec amour. Difficile pourtant de choisir entre les hamburgers, les escalopes de poulet et les romstecks de bœuf TerraSuisse. De son côté, oncle Samuel doit faire preuve de patience. Pas grave: le temps est au beau fixe et il sait qu’il bénéficiera, dès cet aprèsmidi, de l’aide de Stéphanie, Jan et Gabriel. Martin Jenni

Escalopes de poulet TerraSuisse, les 100 g,

Fr. 3.95*

Simmental Burger TerraSuisse, Suis surgelés, 4 x 100 g, Fr. 6.30*/** au lieu de Fr. 7.90 Romsteck de bœuf TerraSuisse, se, prix régionaux

* En vente dans les plus grands magasins. ** Prix action valable du 10 au 16 août 2010.

Frites aux h herbes be des Alpes TerraSuisse, surgelées, 500 g, Fr. 3.10*/** au lieu de Fr. 3.90

Jus de pomme pétillant TerraSuisse, 1,5 l, Fr. 2.30


EN MAGASIN Samuel est un paysan san respectueux de la nature, un grand défenseur du label TerraSuisse et… un homme patient qui doit attendre que nt les trois amis aient fini de manger.

| 47

Proche de la nature

Dans les fermes TerraSuisse, des oiseaux rares comme la huppe fasciée trouvent des biotopes à leur convenance. Les agriculteurs IP-Suisse, qui élaborent des produits TerraSuisse, contribuent en effet à sauvegarder des espaces naturels, permettant à des animaux et à des végétaux peu communs de se développer dans des conditions optimales. Un grand plus pour la biodiversité. Chez Samuel Schaffner, on ne trait par exemple les vaches que d’avril à novembre. Pendant cette période, elles pâturent dans les champs et subviennent elles-mêmes à leurs besoins sans qu’il y ait besoin de recourir à des machines, ce qui est bénéfique pour la nature. Le reste du temps, les vaches, alors portantes, sont à l’étable et se nourrissent du foin de prés cultivés selon des principes écologiques.


La magie de la Saint-Sylvestre à Cologne Voyage exclusif au concert du Nouvel An d’André Rieu du 30 décembre 2010 au 2 janvier 2011

La formidable cathédrale de Cologne

Un vrai artifice de prestations comprises dans le prix!

4 jours de voyage, y

✓ Trajet en car de luxe à Cologne et retour ✓ 3 nuitées dans un hôtel de première classe (****) très bien situé ✓ grand tour de ville à Cologne ✓ dîner à l’hôtel le 30.12.2010 ✓ dîner de gala le 31.12.2010 à l’hôtel ✓ dîner dans un restaurant renommé à Cologne avec dégustation de bière le 1.1.2011 ✓ cartes d’entrée au concert d’André Rieu du 1.1.2011 à la Lanxess Arena de Cologne (cat. 4) ✓ CD surprise en cas de réservation jusqu’au 15.9.2010 ✓ guide suisse qualifié! Votre formidable programme de voyage! 1er jour, jeudi, 30 décembre 2010 Trajet à partir du lieu de départ choisi jusqu’à Cologne où l’hôtelier nous accueille cordialement avec un excellent dîner 3 services! 2e jour, vendredi, 31 décembre 2010 «Cologne est un sentiment“, telle est la devise de l’office de tourisme Cologne. On ne peut sans doute pas mieux décrire la splendide ville située sur les bords du Rhin. La superbe cathédrale de Cologne et la charmante vieille ville ne sont pas les seuls atouts de Cologne. Ce sont plutôt la gaîté, la joie de vivre et la cordialité de ses habitants qui se manifestent au quotidien dans la convivialité. Après le petit-déjeuner, un guide local expérimenté nous présente, lors d’un tour de ville intéressant, les 2000 ans d’histoire et la magnifique physionomie de Cologne. L’après-midi est à votre disposition. Vous avez le temps de faire du shopping, d’admirer et de savourer! Une formidable soirée de gala de la Saint-Sylvestre avec un délicieux dîner nous attend le soir à l’hôtel! Plus tard, nous pouvons vivement vous recommander le feu d’artifice spectaculaire de la ville pour inaugurer le Nouvel An.

50 musiciens invitent au concert du Nouvel An à guichet fermé, retransmis en direct à la télévision partout en Europe. Accueillez la nouvelle année en musique et laissez-vous envoûter par le maestro avec des valses romantiques, les grands classiques, des titres à succès et les plus célèbres mélodies de films et de comédies musicales! Nous passons la soirée dans une brasserie typique de Cologne, ce qui vous donne l’occasion de passer en revue le beau voyage et de déguster, en plus d’autres délices, aussi la spécialité de la ville, le «Kölsch»! 4e jour, dimanche, le 2 janvier 2011 Après le petit-déjeuner, nous repartons pour la Suisse pleins de souvenirs inoubliables!

Votre hôtel – le meilleur, sinon rien! BW Premier Hotel Regent, Cologne ****

3e jour, samedi, 1er janvier 2011 Nous commençons le jour du Nouvel An en douceur. Faites la grasse matinée, savourez le petit-déjeuner buffet copieux et faites une petite promenade dans la vieille ville pittoresque! A 16.00 heures arrive enfin le grand moment de notre voyage à la Lanxess Arena: André Rieu et son orchestre de

Fr.

c. demi-pension dès

995.-

Prix d’action valable jusqu’au 15.9.10 Prix par personne en chambre double

en hôtel 4 étoiles Non inclus/en option: Supplément chambre individuelle Fr. 195.Sur demande, cat. 3 au concert d’André Rieu Supplément Fr. 40.Frais de réservation Fr. 20.- par réservation

F r. 9 9 5 . -

Cologne Francfort

ALLEMAGNE FRANCE Strasbourg

L’hôtel le plus apprécié de Cologne! Situation juillet 2010

Taux de recommandation de 100%!

Organisateur: Holiday Partner, Dorfstrasse 21, 8902 Urdorf Votre spécialiste des voyages organisés populaires!

Tel. 044 735 30 06

SUISSE

Vous choisissez votre lieu de départ: Vous avez le choix entre: Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Bienne.

Partenaire de voyages en car avec qualité gartanti

Economisez encore plus jusqu à 100% en cheques Reka

Places limitées! Réservez illico & profitez!

www.volksmusik-reisen.ch


EN MAGASIN

Migros Mig Magazine Magaz gazine 32, 9 août 2010 gaz

| 49

TOUR DE SUISSE SUISSEMOBILE

Les plus beaux itinéraires de Suisse Soutenu par Migros, SuisseMobile est un réseau national promouvant la mobilité douce. Il regroupe les plus beaux itinéraires du pays pour la marche à pied, le vélo, le VTT, le patin à roulettes et le canoë. SuisseMobile informe les utilisateurs sur les tracés et les offres via internet ainsi que par le biais de guides et de cartes. Le site web est particulièrement attrayant: des cartes interactives permettent de sélectionner les itinéraires d’une région et de les imprimer à l’échelle souhaitée.

Farine complète TerraSuisse, 1 kg,

Fr. 2.40

Farine mi-blanche TerraSuisse, 1 kg, Fr. 1.95

Qui souhaite bénéficier d’un hébergement peut réserver de des offres SwissTrails pr proposées tout au long des itin itinéraires SuisseMobile.

Samuel muel n’est pas un théoricien. Mais à ée, il la fin de la journée, est tout de même dre parvenu à apprendre à manier la faux à Jan et Stéphanie qui repartent heureux.

T Tresse au be beurre TerraSuisse, 500 g, Fr. 3.30*** *** En vente seulement les vendredis et samedis.

www.swisstrails.ch ww

Pa Pain mi-blanc, Te TerraSuisse, 50 500 g, Fr. 1.15

Tr Trois pays, un vélo! Su SuisseMobile invite les cyclistes à franchir la frontière. La boucle «Dreiland-Radweg» tr traverse les campagn gnes suisses, française ses et allemandes en pa passant par Dornach, Mu Mulhouse et Rheinfelden, avant de retourner au poi point de départ. Le visiteur qui l’emprunte découvre différentes facettes d du Jura, de l’Alsace et de la For Forêt-Noire à travers leurs pays paysages, leur culture et leurs spécialités culinaires. Un régal pour les yeux et bien sûr l’estomac. Le parcours intégral est long de 195 kilomètres. Il requiert une condition physique moyenne. www.suissemobile.ch


ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 10.08. AU 16.08.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS RIVELLA 6 x 1,5 L

10.8de013.50 au lieu

Rivella 6 x 1,5 L Rouge, Bleu, Vert

5.55de 6.95 au lieu

Rivella 6 x 0,5 L Rouge, Bleu, Vert, Jaune

Rivella est en vente à votre Migros

Amandine : la pomme de terre qui a le beurre à lʼintérieur...

En exclusivité dans votre En exclusivité dans MIGROS votre MIGROS


Migros Magazine 32, 9 août 2010

EN MAGASIN

| 51

Le plus d’Anna’s Best

L’Italie à croquer

La gamme d’antipasti d’Anna’s Best s’étoffe avec trois nouvelles préparations pour bruschetta.

L’

Photo Lotti Bebie

été, il arrive souvent que l’on ait envie d’organiser à l’improviste un apéritif. Les nouvelles préparations pour bruschetta d’Anna’s Best tombent donc à point nommé. En effet, elles s’étalent en un tournemain sur des tranches de baguette toastées alors que les boissons fraîches attendent au réfrigérateur. A l’origine, cette spécialité italienne était un plat de pauvres. A la campagne, les paysans se rassemblaient autour du feu et faisaient griller du pain rassis qu’ils enduisaient d’huile d’olive nouvelle. Partie de Rome, la bruschetta a progressivement gagné toutes les régions du monde et se décline aujourd’hui en différentes variantes. Anna’s Best en propose trois: à la tomate et aux pignons, à la ratatouille (courgettes, tomates, aubergines, poivrons et oignons) et aux courgettes. Toutes sont garanties sans conservateurs. Un régal savoureux et frais. TG

Bruschetta à la ratatouille ou à la tomate Anna’s Best, 125 g, une pièce, Fr. 3.20* *En vente au rayon frais des plus grands magasins.

Toutes les préparations pour bruschetta d’Anna’s Best sont élaborées en Suisse avec des ingrédients naturels. Elles ne contiennent ni colorants ni conservateurs.


52 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

I

l a le regard franc, un large sourire, des pectoraux impeccables et une joie de vivre communicative. Pas de doute, Mister Suisse romande 2010 est un type bien. Pas du genre à attraper la grosse tête, ni casser du sucre sur les candidats malheureux. Il faut dire que son parcours de vie l’en a vacciné à jamais. Né au Portugal, mais originaire du Cap-Vert, il y passe les six premières années de sa vie, seul avec sa mère. Puis ils débarquent pour un temps en Suisse, avant de s’installer au Luxembourg. En 1997, mère et fils s’établissent définitivement à Pully (VD), dans un joli petit trois-pièces, qu’il ne quitterait pour rien au monde. Car le jeune homme de 22 ans est très proche de sa maman. Les photos qui décorent l’appartement témoignent des voyages et des jours heureux partagés.

L’école de recrues pour Mister Suisse romande

Dans la vie, Linton Gomes est du genre hyperactif. Il vient de terminer avec succès une maturité professionnelle, s’occupe chaque année des nettoyages du collège Arnold-Reymond, à Pully, où il a fait sa scolarité, pratique du sport intensivement, s’est inscrit dans une haute école de gestion tout en rêvant de devenir un jour pilote de ligne. «Il faut assurer ses arrières, explique-t-il. Pour être pilote, on doit avoir une formation à côté.» Mais ces projets attendront. Car 2010 réserve deux priorités au Pulliéran: un titre de Mister Suisse romande à honorer et l’école de recrues à accomplir. Ce sera à Thoune, en décembre. «Je prends

Secrets de cuisine er c’est… Pour vous, cuisin isir. nt où je me fais pla Un loisir, un mome at favori? Quel est votre pl choisir Mais s’il faut n’en ! Il y en a tellement s. cos mexicain qu’un, alors les ta au z-vous pour rien Que ne mangerie monde? elles. Des choux de Brux ujours en rése Qu’avez-vous to Des cornflakes.

rve?

un z-vous partager Avec qui aimerie repas? , mettrait en appétit Beyoncé. Elle me repas. et té au be nie entre j’apprécie l’harmo

toujours positivement les événements et j’en tire une expérience pour le futur, un bagage qui pourra être utile. A l’armée, ce sera l’occasion d’apprendre l’allemand. Et tant pour l’élection qu’avec l’armée, je vais faire de nouvelles connaissances.»

Voyages en Croatie et au Portugal au programme

Il assume son rôle de Mister avec une décontraction désarmante et unegranderesponsabilité.«J’aimerais donner l’image d’une jeunesse saine, qui ne fume pas et ne boit pas.» En attendant décembre, il va profiter de voyager, autant que son agenda de mannequin le lui permet: Croatie, Portugal... En cuisine, Linton Gomes est comme dans la vie:

Confidences du plus beau Monsieur muscles, Linton Gomes est un cœur tendre derrière une apparence de macho. Rencontre


CUISINE DE SAISON

| 53

«Je cuisine environ trois fois par semaine. En général, ce sont des pâtes avec de la sauce déjà prête. Ou des plats mexicains pré-préparés», déclare le beau gosse, d’origine cap-verdienne.

DÉCOUPER COUPER lesune courgettes pomme en dedés terre puiscarrés, en la tomate les pelée. céleris en cubes et cuire l’ensemble 25 minutes. FAIRE suer l’oignon et l’ail dans POIVRER un peu d’huile. le filetAjouter mignon de les porc. légumes. DORER CUIRE les la viande pâtes et2 poêler minutes les

de filets chaque de saumon côté puis pendant la cuire au 2-3four min 15 deàchaque 20 minutes. côté.

des Romands autour d’un saumon citronné.


54 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

pressé. «Je cuisine environ trois fois par semaine. En général, ce sont des pâtes avec de la sauce déjà prête. Ou des plats mexicains pré-préparés.» Le saumon qu’il pare aujourd’hui constitue donc une exception. Mais il adore le poisson. «Quand je suis en vacances dans ma famille, j’en mange tous les jours. Après un mois, j’ai l’impression que je suis plus intelligent, ça fait effet», rit-il. Il aime surtout goûter aux saveurs en tous genres. Le mélange de cultures qu’il vit au quotidien se retrouve aussi dans son assiette. De la cuisine cap-verdienne qui a le goût de son enfance, il retient surtout les pastels, sortes de beignets de thon frits, dont il raffole. «Mais ici, on ne cuisine pas très souvent ces plats typiques, car on ne trouve pas les vrais ingrédients en magasin.» D’un coup, Linton est tout intimidé lorsqu’il s’agit de préparer sa recette. Concentré, attentif aux conseils du photographe, il découpe délicatement la tomate ébouillantée. Ses gestes maladroits confirment qu’il est davantage plats précuits que mitonnés. Mais il ne se laisse pas démonter et terminera bravement le plat improvisé.

Franche camaraderie et jalousie

Le soir de l’élection, il est tombé des nues lorsqu’il a entendu prononcer son nom. «Sincèrement, je ne m’y attendais pas, je trouvais que l’autre finaliste méritait de gagner», confie Linton. C’est en voyant la publicité pour le casting à travers toute la Suisse romande qu’il s’est dit «pourquoi pas moi». Et, depuis, tout s’est enchaîné très rapidement, photos, interviews, représentations... Les semaines de préparation se sont déroulées dans un joyeux chaos. Filles et garçons candidats au titre de miss et mister ont pratiquement cohabité. De jeunes gens, des séances photos qui se succèdent, des soirées interminables. «L’ambiance était super. Entre mecs, on comparait nos abdominaux, on s’encourageait.» Et puis, le soir de l’élection, plouf. «C’est là que les vrais visages sont

Mister Suisse romande donne l’image d’une jeunesse saine, qui ne fume pas et ne boit pas.


CUISINE DE SAISON apparus, l’hypocrisie a gagné. Il y a eu beaucoup de mauvais perdants. Des gars ont commencé à me critiquer alors qu’on était potes juste avant.»

| 55

Saumon poêlé, façon Linton

Une recette de Linton Gomes

Poses complices avec Miss Suisse romande

Heureusement, Linton a gardé un bon contact avec une bonne partie des candidats. Des retrouvailles ont même été organisées. Il revoit souvent Charlotte Médigue, Miss Suisse romande. Elus en même temps, ils sont régulièrement amenés à poser ensemble pour les photographes, parfois complices, parfois coquins. Mais il n’y a rien entre eux. Le jeune homme est un cœur à prendre. Il profite de son célibat assumé pour multiplier les sorties entre amis. Dès le saumon terminé, il ira d’ailleurs rejoindre tout un groupe au bord du lac. «En fait, rien n’a vraiment changé pour moi depuis cette élection. C’est juste très étrange, dans la rue, que les filles murmurent sur mon passage ou viennent me dire bonjour.» Mélanie Haab Photos François Wavre / Rezo

PRÉPARATION 1) Inciser la tomate en croix, l’ébouillanter jusqu’à ce que la peau se détache, la rafraîchir sous l’eau froide, puis la peler. Couper la tomate et les courgettes en dés. Hacher l’oignon et l’ail.

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

1 tomate 2 courgettes 1 oignon 1 gousse d’ail 3 cs d’huile d’olive 400 g de pâtes, p. ex. penne fleur de sel, poivre 4 filets de saumon sans la peau, d’env. 150 g 2 cs de jus de citron

2) Faire suer l’oignon et l’ail dans un peu d’huile. Ajouter les légumes et les laisser mijoter 10 min. Cuire les pâtes al dente dans un grand volume d’eau bouillante salée. Bien les égoutter et les mélanger avec les légumes. Saler et poivrer.

3) Entre-temps, poêler les filets de saumon dans le reste de l’huile pendant 2-3 min de chaque côté. Assaisonner avec de la fleur de sel, du poivre et le jus de citron. Servir avec les pâtes aux légumes. Préparation: env. 30 min Valeur nutritive Par personne, env. 42 g de protéines, 20 g de lipides, 73 g de glucides, 2700 kJ / 650 kcal


Athènes

Kalambaka

La Grèce,

11 jours Fr.

2’150.-

par pers . en ch. dble

monde des Dieux

Une en treprise familiale à vo tre service depuis 1953 !

ses 3 ad res vous servir pour mieux

DATE DU SÉJOUR 2010

1er au 11 octobre

N°1 en Suisse romande

Inscriptions et réservations : [ VALAIS ] Route de Saillon 13 - 1912 Leytron Tél. 027 306 22 30 - Fax 027 306 53 77 E-mail : info@buchard.ch [ FRIBOURG ] Route de l’Aérodrome 21 - 1730 Ecuvillens Tél. 026 411 08 08 - Fax 026 411 08 01 E-mail : ecuvillens@buchard.ch

Météores Patras Olympie

Delphes Athènes

Suisse - Région de Rimini Embarquement pour la Grèce Débarquement à Patras - Région d’Olympie, avec guide Olympie - Tolon, avec guide Tolon - Vouliagmeni/Athènes, avec guide Vouliagmeni/Athènes - Arahova/Delphes, avec guide Arahova/Delphes - Kalambaka, avec guide Kalambaka - Corfou, avec guide Corfou, avec guide Corfou - Embarquement pour Venise Retour en Suisse Attention ! Prévoir un bagage à main pour les nuits sur le ferry

LIEUX DE DEPART : Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny / Ligne 2 : Payerne - Avenches - Fribourg - Bulle - Châtel-St-Denis / Ligne 3 : La Chauxde-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel - Boudry - Yverdon / Ligne 4 : Genève - Nyon - Morges - Lausanne - Vevey - Chailly - Aigle - Monthey INCLUS DANS LE PRIX : Voyage en car tout confort - air conditionné - frigo - W.-C. - vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. » Le coup de fendant du patron à l’aller et au retour » Hôtels catégorie A (4*) et B+ normes locales, ch. dble avec salle de bains, W.-C., etc. » Cabines intérieures à 2 lits sur le ferry » Guide du 3e au 9e jour » Demi-pension (sauf soupers des 2e et 10e jours) » Toutes les excursions et visites mentionnées au programme » Boissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour

NON INCLUS DANS LE PRIX : Les repas de midi et 2 soupers » Les boissons aux repas » Assurance annulation et assistance obligatoire Fr. 29.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) » Suppl. ch. indiv. (hôtel) Fr. 240.- (limitées) » Suppl. cabine double ext. (ferry) Fr. 60.- par pers. (limitées) » Suppl. cabine indiv. (ferry) Fr. 180.- (sous réserve de disponibilité)

spinas | gemperle

[ VAUD ] Route d’Aubonne 26 - 1188 Gimel Tél. 021 828 38 38 - Fax 021 828 38 58 E-mail : gimel@buchard.ch Visitez notre site Internet : www.buchard.ch

Corfoue

1er jour. . . 2e jour . . . 3e jour . . . 4e jour . . . 5e jour . . . 6e jour . . . 7e jour . . . 8e jour . . . 9e jour . . . 10e jour . . 11e jour . .

DEMANDEZ DU BIO AUSSI POUR LES T-SHIRTS. www.bio-fair.ch

Le coton bio et équitable est plus sain pour l’être humain et la nature. 16% de tous les insecticides sont utilisés pour le coton. Le coton bio, lui, se passe complètement des traitements polluants. Il préserve l’environnement et protège l’être humain. Vous trouverez sur le site bio-fair.ch l’adresse des boutiques vendant des vêtements à base de coton sain et équitable près de chez vous. Vous pouvez également encourager votre boutique préférée à proposer plus de vêtements à base de coton bio. Un grand merci!

Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent

Demi-pension (sauf soupers des 2e et 10e jours), excursions incluses avec guide


Migros Magazine 32, 9 août 2010

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE

| 57

Humour et passion amoureuse!

L’incomparable stand de Moutier accueille «Così fan tutte».

Le dernier volet de la trilogie Mozart-da Ponte – «Così fan tutte» – arrive bientôt.

L’

Orchestre symphonique du Jura (OSJ), la Compagnie Opera Obliqua Stand de Moutier et Musique des Lumières arrivent avec une nouvelle création pour la fin août. Mozart est à nouveau l’invité d’honneur, grâce à son opéra en deux actes Così fan tutte ou, dit en français: elles font toutes ainsi, sur un livret (paroles) de Lorenzo da Ponte.

Un opéra sur la condition des femmes

Così fan tutte, ou L’école des amants, est un dramma giocoso, un genre d’opéra burlesque. Comme le titre l’indique, les femmes sont le centre de l’œuvre. Ou plus exactement, les femmes et leurs infidélités. Dans l’opéra, le cynique Don Alfonso va s’évertuer à montrer à ses deux jeunes amis Guglielmo et Ferrando que les femmes, et plus particulièrement leurs fiancées, Fiordiligi et Dorabella, ne sont pas aussi fidèles qu’ils veulent bien le croire. Ils utiliseront ensemble toute une série de stratagèmes

pour confondre les deux femmes qui, malgré leur amour pour les deux hommes, seront prises dans une confusion amoureuse totale. L’une d’elles succombera au charme d’un faux amant. Au final, tous se réconcilieront, en admettant leurs fautes et en comprenant les faiblesses de chacun-e. Le livret de Lorenzo da Ponte, créé en 1790 pour l’opéra de Mozart, est rempli d’humour et de compréhension face à la condition humaine. Le titre qui paraît sexiste au premier abord est nuancé par la fin de l’œuvre où il apparaît que ces messieurs ne sont pas innocents, eux non plus, et que la passion l’emporte souvent sur la raison, quel que soit le sexe. La musique de Mozart appréhende, elle, les émotions des personnages avec une sensibilité étonnante. Même si la pièce est qualifiée d’opera buffa, la composition de Mozart introduit une profondeur qui va bien au-delà de l’effet comique. Après Les Noces de

Figaro en 2007 et Don Giovanni en 2008, la Compagnie Opera Obliqua Stand de Moutier complète la trilogie des opéras créés par Mozart et da Ponte.

De grands chanteurs lyriques se produiront

Les personnages seront interprétés par des chanteurs de talent venus d’horizons très différents: la Franco-Belge Magali de Prelle incarnera Fiordiligi, la FrancoEspagnole Amaya Dominguez jouera Dorabella, Ferrando sera interprété par le ténor français Julien Behr, et c’est enfin l’Argentin Alejandro Meerapfel qui incarnera Guglielmo. Un autre ressortissant du pays des gauchos, Lisandro Abadie, et la Russe Elena Bakanova compléteront l’affiche avec respectivement les rôles de Don Alfonso (l’ami des deux hommes) et Despina, la servante des deux fiancées. Ces jeunes artistes, dont certains sont déjà connus par les amateurs du Stand de Moutier et de

Musique des Lumières, réunissent donc, à eux six, cinq nationalités différentes. A la direction de cette mosaïque musicale et internationale, l’infatigable chef d’orchestre Facundo Agudin. Les peintures et la scénographie seront réalisées par Lucas Rocino, la projection vidéo par Leandro Suarez, les costumes par Ana Spinelli et les lumières seront assurées par Julien Aubry. Un spectacle haut en couleur et en musique à ne rater sous aucun prétexte! Jacqueline Parrat

Informations Représentations: 29 août à 17 h, 31 août à 19 h 30, 2 septembre à 19 h 30. Prix: Fr. 45.– / 55.– / 65.– Points de vente: Librairie Point Virgule à Moutier, Librairie Page d’Encre à Delémont Réservations: 032 466 23 09, billetterie@operaobliqua.ch.


58 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

Les délicieux fruits de Maisprach

Raisins, pruneaux et cerises de première qualité poussent au Sonnenberg.

Raisin, pruneaux et cerises poussent tout autour du village de Maisprach, dans une magnifique région.

E

n juillet, les paysans de Maisprach et environs sont encore en pleine récolte des cerises. Sympathique et serviable, Gerda Berger nous a pourtant aimablement fixé un rendez-vous pour un entretien à propos des pruneaux. Le jour dit, son époux, Martin Berger, un grand gaillard

dynamique et tout aussi sympathique, revient du verger et nous rejoint pour l’entretien sur la véranda de leur belle ferme. De là à soupçonner que les deux agriculteurs ont l’habitude de recevoir les médias il n’y a qu’un pas. Effectivement, les Berger qui, outre les fruits à noyaux, produi-

sent aussi du pinot noir, se du kerner, du riesling-sylvaner et une spécialité, le vane Primus B, passent de Prim temps en temps à la télévitemp sion, sur la chaîne résion gionale gion Telebasel dont l’ém l’émission Regio-Gourmet prés présente les vignerons et fruiticulteurs locaux et leurs produits.

Une ferme en bordure de la route principale

La ferme de Martin et Gerda Berger est située à la sortie du village, en bordure de la route principale menant de Maisprach à Buus. Les

grands vergers de pruniers et de cerisiers occupent une surface de 150 ares derrière l’habitation. Le père de Martin Berger est né dans l’ancienne ferme. La mère de celui-ci est décédée à sa naissance, dans les années 1900, et son père est mort alors qu’il n’avait que 6 ans. Martin Berger parle avec beaucoup d’admiration et de respect de son père, qui a construit en 1926 la nouvelle ferme dans laquelle la famille habite depuis lors. Martin et Gerda Berger ont repris l’exploitation en 1970. Mais jusqu’à la mort du papa, qui est devenu nonagénaire et a toujours participé aux travaux,


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE

| 59

Quand Martin Berger parle de la répartition du travail à la ferme, on sent toute l’estime qu’il porte à sa femme. «Elle s’occupe de l’administration, du ménage et en sa qualité de fleuriste de profession, du superbe jardin», déclare-t-il tout en ajoutant qu’il n’y a plus, de nos jours, de travail typiquement féminin et que les paysans participent aussi aux travaux du ménage.

Les nouvelles variétés parfumées ont la cote

Martin et Gerda Berger au milieu de leurs pruniers sur le Sonnenberg de Maisprach.

tout le monde vivait sous le même toit. «La vie commune entre plusieurs générations exigeait de la tolérance», affirme Martin Berger, qui ne peut plus la concevoir pour la génération actuelle. Mais il est heureux que sa fille et son gendre dirigent une menuiserie-charpenterie florissante dans le village et que ses deux petites-filles soient toujours ouvertes à la discussion avec leur grand-père. Une solidarité entre générations unit Gerda et Martin Berger à leur fille, qui les aide au domaine.

En s’entretenant avec lui de l’agriculture en général et de ses pruneaux en particulier, on se rend compte que ce spécialiste expérimenté vit avec son temps. En matière de fruits, les préférences divergent suivant les générations. «Nous aimons nos pruneaux mûrs et tendres. Les jeunes, au contraire, les préfèrent fermes et croquants. Et les gens du métier nous enseignent qu’ils doivent avoir une consistance élastique», précise-t-il. En mettant l’accent sur le terme «élastique», Martin Berger prouve non seulement son humour et sa décontraction, mais qu’il suit aujourd’hui encore des cours d’arboriculture fruitière et ne cesse de se perfectionner. Rien de surprenant donc qu’il soit convaincu que les arbres à basse tige sont l’avenir de la branche: «Les paysans, eux aussi, doivent s’assurer un revenu, sinon ils disparaîtront et leurs arbres avec eux», résume-t-il laconiquement. Parmi les avantages des arbres à basse tige, il faut mentionner l’excellente qualité des fruits et la possibilité de les récolter sans échelle. Texte et photos Priska M. Thomas Braun

Action Le vendredi 20 et le samedi 21 août, les pruneaux de la région sont proposés à un prix très avantageux.

Beau contraste entre les pruneaux bleus et le feuillage vert foncé.

Préserver l’arôme!

Le léger voile protecteur sur les pruneaux, appelé la pruine, ne doit pas être enlevé.

A

u Sonnenberg, les Berger cultivent différentes variétés de pruneaux sur des arbres à basse tige, dont les plus précoces sont les Tegera, suivies des Vanette. Viennent ensuite d’autres sortes, telles les Hanita, qui assurent de bons rendements. Tous les fruits de ces nouvelles variétés ont un diamètre de 33 millimètres et plus. Les Berger les trient sitôt après la cueillette. Les pruneaux mûrs, peu manipulés, sont recouverts d’une sorte de voile protecteur parfumé, appelé pruine par les spécialistes. Si on les frotte, ils prennent une belle teinte bleu foncé à violette, certes, mais ils perdent leur parfum. En Suisse, on s’efforce de ne pas les polir, afin de préserver ce parfum. Grâce à une cueillette effectuée avec soin et à de courtes distances de transport, les fruits conservent leur pruine jusqu’à

leur arrivée sur les rayons et dans les cuisines des clients. «Pour ne pas endommager la pruine, nous limitons au maximum les manipulations», explique l’agriculteur. Martin Berger ne serait pas l’homme qu’il est s’il n’ajoutait pas pour conclure combien il apprécie la collaboration avec l’entreprise Ernst Zuber AG à Arisdorf. Celle-ci collecte les récoltes des exploitations régionales depuis plus de quarante ans et les livre aussitôt par camions réfrigérés à Migros. Martin Berger fait en effet peu de cas de la vente directe à la ferme, très populaire actuellement: «L’entreprise Zuber AG garantit mieux à long terme l’écoulement de grandes quantités de fruits que la clientèle occasionnelle, qui n’en achète que peu à la fois

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS BÂLE, 4002 Bâle, tél. 058 575 55 44. E-mail: reg@migrosbasel.ch

Texte et photo Priska M. Thomas Braun


LES AMIS DU PALAIS, À CROQUER! OFFRES VALABLES DU 10.08 AU 16.08.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

3.30

Tarte aux pruneaux «grand-mère» la pièce

11.80

Tarte aux pruneaux entier

2.20

au lieu de 2.70

Tranche streusel aux pruneaux la pièce

Société coopérative Migros Bâle

13.20

Tarte aux pruneaux entier nature

1.80

au lieu de 2.10

Jalousie aux pruneaux la pièce

6.50

Gâteau aux pruneaux à la cannelle la pièce

2.30

Tartelet te aux pruneaux à la cannelle la pièce


Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

e me nt n n o b A our p n a n d’u et Fr. 39.– adeau: votre ccuisine «Salades» de . le livre Fr. 29.– leur de a nt: v a e n n e d’u aint m z e d an Comm 848 77 8 8 084

80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.


3.90 ava n t 4.5 0

3.70 ava

3.80 ava

n t 3.8 5

Garnit ure M- Cla pour toast ssic, 1 73 g

Ja mb o

n au fo

nt 4.10

ur Malb

uner, le

2.95

s 10 0 g

avan t 3

3.70 ava Jambo

Ja mb o

2.70

a va n t 3

n cuit

paysan

Malbu

ner, 13

0g

.–

nt 3.95

7.– av

n cotto Mprétran Classic, ne me nt ché, 13 2g

ant 7.2

Palette

0

Quick,

cuite, les 10 0 pasteurisée , g Ja mb o

5.30 ava n t 5.6 0

5.50 ava

n cru S

an Pie les 10 0 tro Rapelli, g

nt 5.90

Jambo n de c ampag TerraS ne uisse, 164 g

Baiss e de p rix du rable sur

.2 5

Ja mb o nc nemen ru des Griso t prétr a nché ns, , 97 g

3.30 ava

n t 3.5 0 tout l’ assor Ja mb o n Pu c c timen ini Rap elli, les t de ja 10 0 g mbon s cuit s et c rus et sur de nomb reux


3.50 ava nt 3.70

3.35 ava

Palette Terr pasteu aSuisse, cu it risée, les 10 0 e, g Ja mb o nemen n Puccini R a t prétr anché pelli, , les 10 0g

Ja mb o n rou pasteu lé TerraSuis s risé, le s 10 0 g e,

D é s de

4.95

avan t 5

Jambo

.2 0

vant 7.

ampag n les 10 0 e Malbuner, g

evant,

2 x 65 g

e du m ontag les 10 0 nard Heidi, g

6.5 0

3.40 a

avan t 6

van t 3. 70

autres produ its.

n de d

45

Assiett

Ja mb o

jambo

7.30 a

n de c

Jambo n TerraS de devant uisse, 142 g

n t 3.5 5

Ja mb cru em on roulé Terr a ballé s ous vid Suisse, e, les 1 00 g

.90

5.50 ava n t 5.8 0

n cru d

e la gra nge He les 10 0 idi, g

Ja mb o

n cru S e les 10 0 rrano, g


64 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

C

a chahute dans la station de soins du parc zoologique de La Chaux-de-Fonds. Dans la salle où sont rassemblés les blessés, une pie tambourine bruyamment avec son bec contre les parois de sa cage. «Il faut absolument la déplacer», avertit Yasmine Ponnampalam. Responsable du parc zoologique et du vivarium du Bois du Petit-Château, la jeune femme de 34 ans a mis sur pied un hôpital pour animaux sauvages, qui ne désemplit pas entre mai et septembre. Durant cette «haute saison», des «infirmiers» surveillent, nourrissent et soignent des patients à plumes, à poils et à piquants. Le jour de notre visite, une trentaine de blessés étaient en convalescence. «J’ai relâché cinq moineaux ce matin», souligne celle qui, aussi loin qu’elle s’en souvienne, a toujours voulu travailler avec des animaux. Pas moins de 180 spécimens avaient déjà été recueillis en juillet alors qu’ils étaient 200 à la fin de l’année dernière, dont 80% d’oiseaux.

Un refuge pour les bébés hérissons

En colère, la pie est la pensionnaire la plus bruyante de l’infirmerie. Ses voisins, des bébés hérissons, roupillent dans un carton. Cette portée vient d’un jardin privé, dont les propriétaires se sont inquiétés de la disparition de l’adulte. «A cette sai-

son, un hérisson sur deux écrasé par un véhicule est une mère, indique Yasmine Ponnampalam. Avec les pesticides, les voitures représentent les plus grandes menaces pour cette espèce.» Tout en racontant la tragique histoire de la fratrie, elle prend délicatement une petite boule sombre dans la main. Agé d’environ trois semaines, le nourrisson lui lèche les doigts avant de badigeonner ses piquants de salive. Le petit restera en pension à La Chaux-deFonds jusqu’à ce qu’il ait atteint le poids de 700 grammes. Ensuite, il retrouvera sa région d’origine, pour autant qu’aucun grand danger (une route, par exemple) ne menace son existence. Plongeant la main dans un autre carton, Yasmine Ponnampalam en ressort avec un petit animal roux de la taille d’un chaton qui vient de naître. Il s’agit d’un bébé écureuil d’une quinzaine de jours, arrivé une semaine plus tôt. La petite femelle, dont les yeux sont encore fermés, a été retrouvée avec un gros hématome sur l’abdomen. «Elle a été éjectée du nid lors de grandes rafales de vent», suppose la jeune femme. «Oh, mais tu as soif», constatet-elle. La gardienne d’animaux diplômée – au bénéfice également d’une licence en ethnobiologie – s’empresse de lui chauffer son lait. «Je n’ai pas de biberon assez petit, c’est pour cela que je le nourris avec

A l’hôpital des animaux sauvages La station de soins du parc zoologique de La Chaux-de-Fonds tourne à plein régime. Visite au Bois du Petit-Château, au milieu des écureuil, martinets, pie, renards et blaireau en convalescence.

Yasmine Ponnampalam, 34 ans, est responsable du parc zoologique et du

Animal sauvage blessé Ce n’est pas parce qu’un animal est seul qu’il est nécessairement abandonné. Ses parents veillent peut-être à bonne distance. Placer l’animal dans un carton avec des trous au fond duquel on peut mettre un linge ou du papier journal mais jamais d’ouate (il pourrait s’étouffer!). Pour qu’il n’ait pas froid, placer une bouillotte dans un coin du carton à condition qu’il puisse s’en écarter à sa guise. Fermer le carton afin que l’animal soit le moins stressé possible. Apporter l’animal le plus rapidement possible à la station de soin la plus proche que vous aurez préalablement contactée. Même si votre âme de saint-bernard vous pousse à choyer tout être vivant, il vaut mieux éviter de lui donner à boire et à manger (risque d’étouffement et de noyade). www.mhnc.ch

Le bébé écureuil a été retrouvé avec un gros hématome sur l’abdomen. On le nourrit à la seringue.


VIE PRATIQUE ANIMAUX

| 65

Oisillon esseulé

A moins qu’il s’agisse d’un jeune martinet noir aux ailes trop courtes pour s’envoler, mieux vaut laisser l’oisillon là où il est. A la rigueur, le mettre hors de portée des griffes des chats. Si ses parents ne viennent pas le nourrir, c’est peut-être qu’ils l’ont intentionnellement évincé du nid en raison d’une malformation. Cela s’appelle la sélection naturelle.

une seringue, décrit-elle. Il boit 4 ml de lait pour chiot toutes les trois heures avec une pause entre minuit et 5 heures du matin.» En haute saison, la station de soins nécessite une présence sept jours sur sept quasiment 24 heures sur 24. Un engagement énorme qu’elle accomplit avec d’autres passionnés de manière bénévole. Les vétérinaires aussi soutiennent cette structure en facturant les interventions au prix minimum.

Anesse, oiseaux et animaux handicapés

vivarium du Bois du Petit-Château. Son hôpital pour animaux sauvages ne désemplit pas entre mai et septembre.

Près de la moitié des animaux amenés au centre s’en sortent et retournent à l’état sauvage.

Le petit martinet a été retrouvé au sol. Il sera nourri et devrait se mettre à voler bientôt.

Plutôt que de passer la nuit à la station de soins, Yasmine Ponnampalam embarque les petits à son domicile, où vivent déjà une vieille ânesse, beaucoup d’oiseaux, des animaux handicapés. Après quelques heures de sommeil séquencé – elle indique disposer d’une horloge interne calquée sur le rythme de ses protégés – elle ramène à la station de soins écureuil, martinets, hirondelles et verdiers. «Quand on voit ce que les petits animaux mangent, on est très admiratif des parents naturels», dit-elle en donnant une becquée composée de grillons et de vers de farine à un oisillon. C’est aussi l’heure du repas dans la volière, pièce intermédiaire entre les soins intensifs et la liberté. Certains individus s’alimentent seuls, tandis que d’autres ont besoin d’un coup de pouce. «Ça


Family Hit Offrez-vous une pause à Morschach au Swiss Holiday Park. Le parc de villégiature et de loisirs avec bien-être & spa, sport & jeu, baignade et expériences culinaires.

• moteur électrique écologique • jusqu‘ à 30 km/h • avec ou sans permis de conduire

• •

CLASSIC

Envoyez nous votre documentation gratuite, sans engagement.

Marc Klauser Chemin Sous-la-Gare 3 Case postale 77 CH-1468 Cheyres Tél: 079 824 49 80

Nom et prénom

www.kyburz-classic.ch

Téléphone

3 où 5 nuitées en chambre famille comprenant le buffet du petit-déjeuner Sport et jeux à discrétion fin au 19.00 h Accès gratuit à l'espace sauna, au parc aquatique et au centre de fitness et de test

Prix par personne Enfant 3 – 6 ans Enfant 7 – 11 ans Enfant 12 – 15 ans

Rue Code postale et ville

MK3

de CHF 345.– resp. de CHF 575.– de CHF 129.– resp. de CHF 200.– de CHF 213.– resp. de CHF 320.– de CHF 273.– resp. de CHF 400.–

Swiss Holiday Park CH-6443 Morschach Téléphone 041 825 51 00 info@shp.ch www.swissholidaypark.ch


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 32, 9 août 2010

| 67

En convalescence, ce blaireau sera bientôt remis en liberté avec d’autres congénères.

prend un petit peu de temps jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’on ne peut pas voler jusqu’à eux comme une maman oiseau.» A travers la vitre, des visiteurs observent. «Il ne faudrait pas exposer ces oiseaux sauvages, mais nous le faisons pour informer le public des activités de la station de soins.» Finalement, pour attirer un bouvreuil perché sur une branche, la responsable du parc imite son chant. «C’est le plus facile», dit-elle modestement. Curieux, des merles s’approchent. Dégustent.

Des renardeaux biberonnés durant quinze jours

«Nous essayons de leur donner une nourriture semblable à celle qu’ils vont retrouver dans la nature», poursuit la Neuchâteloise. Comme la structure tourne grâce à des dons, il est plus économique de produire les aliments sur place. Des insectes sont élevés au vivarium, tandis que le centre se charge des lapins, souris ou cochons d’Inde pour les carnivores. «On n’apprendra jamais à chasser comme une maman renard, mais on fait au mieux», explique Yasmine Ponnampalam. Des renardeaux, justement, il y en a deux à la

station de soins neuchâteloise. Des petits que la responsable a «biberonnés» durant quinze jours. Souffrant d’un traumatisme crânien, la femelle est arrivée il y a quelques semaines en état de stress, à un âge où elle s’est – malheureusement – habituée à l’homme. Yasmine Ponnampalam ne le cache pas, elle se fait des soucis pour son retour à la vie sauvage. «Si ça ne va pas, on essaiera de l’intégrer au groupe de renards du zoo.» Pourtant, la responsable du parc animalier ne s’avoue pas vaincue. Dans quelques jours, les renardeaux déménage-

ront en forêt, dans un enclos d’où ils pourront retrouver la liberté.

Les animaux doivent retrouver leur état sauvage

Aussi attachants soient-ils, Yasmine Ponnampalam se refuse de donner des noms aux animaux. «Je ne me les approprie pas, ils doivent repartir à la vie sauvage.» C’est le but de cette station, qui dépend en partie du Service cantonal de la faune. Plus loin, un blaireau se cache au fond d’un parc grillagé. Comme 50% des animaux blessés amenés au centre, il s’en sortira. Il rejoindra

Autres stations de soins* ➔ La Vaux-Lierre, hôpital pour oiseaux sauvages, chemin de la Vaux 14, 1163 Etoy, 021 808 74 95, www.vaux-lierre.ch ➔ Zoo La Garenne, 1261 Le Vaud, 022 366 11 14, www.lagarenne.ch ➔ Musée d’histoire naturelle, chemin du Musée 6, 1700 Fribourg, 026 300 90 40, www.fr.ch/mhn ➔ Centre ornithologique de réadaptation, chemin des Chênes 47, 1294 Genthod, 079 624 33 07, www.cor-ge.org ➔ Schweizer Wildstation beim Schloss Landshut, 3427 Utzenstorf, 032 665 38 93, www.wildstation.ch *Liste non exhaustive

bientôt une autre station qui héberge plusieurs de ses congénères. Ensemble, ils regagneront leur milieu naturel. En moyenne, la station de soins reçoit un appel par jour de personnes ayant aperçu un animal blessé. Ce jour-là, une dame de Neuchâtel téléphone. Après discussion, elle vient apporter l’oiseau noir trouvé au sol. «Un martinet qui est par terre, c’est qu’il a besoin d’être secouru», identifie Yasmine Ponnampalam.Verdict:déshydraté,l’oisillon âgé de seulement 34 jours est trop jeune pour quitter le nid et ses ailes sont trop courtes. Pour qu’il puisse voler, elles doivent dépasser la queue de deux centimètres. Après un régime revigorant, l’oiseau a de bonnes chances de virevolter. «Les jeunes en ont davantage de s’en sortir. Chaque sauvetage est incroyable.» Laurence Caille Photos Xavier Voirol/Strates

Parc zoologique et vivarium Bois du Petit-Château, rue Alexis-Marie-Piaget 82, 2300 La Chaux-de-Fonds. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours de 8 h à 18 h (hiver 17 h). Le vivarium est fermé entre 12 h et 14 h et le mercredi matin. ww.mhnc.ch 032 967 60 74


Vacances

OVRONNAZ

Séjour rand’

rando & bains thermaux etc...

★ ★

7 nuits en appartement accès gratuit au télésiège

& relax

418.www.o-vacances.ch Tel. +41 27 306 17 77

7 entrées aux bains

1 steak sur ardoise + 1 souper valaisan

reservation@o-vacances.ch

Loèche-les-Bains

Entreprises

Offres Top été / automne 2010 le 4 2010 janvier 30 avril 09 du 04dès juillet au09 21au novembre 2010

RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR

Hôtel Alpenblick

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains

ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne 5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne

L’offre de L’offre de la semaine:

7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne

Les samedis 21 août et 25 septembre

Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements.

Weekend «Eveil des 5 sens» dès CHF 320.-p.p.

Vous êtes convié à découvrir l’or vert de la forêt du Risoud… le bois à guitares, à flatter vos papilles et à vous laisser dorloter dans un cadre chaleureux et accueillant.

1348 Le Brassus • Tél. 021 845 08 45 • www.leshorlogers.ch

La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

wwf.ch/solution, votre source d’inspiration pour vivre mieux.

ACTION www.stabilo.com ww. tabi bil biililo om

OFFRES VALABLE O VALABLES VALABL LES D DU 10 10.8. 0 8. A AU U 23 23.8.2010 8 2010 0O OU UJ JUSQU JUS US SQ SQU’À ÉPUISEMENT U SEMENT UIS MENT DU DU STOCK STOC TOC OC 20% 20 0% %S SUR UR TOUT OU L’ASSORTIMENT ASSORTIM TIM T STABILO STABIL

au lieu de 7.90

STABILO BOSS MINI EYE y U Le marqueur fluo classique en format mini. Blister 5 pces

au lieu de 9.90

au lieu de 5.20

Dispon Dis ponibl pon ibles ibl es dan danss les les plu pluss grand gra nd mag magasi asins asi ns Mig Migros ros

STABILO swing cool Eurasia Marqueur fluo en modèle de poche avec clip. En pochette de 4

STABILO point 88 Mini Le feutre à pointe fine numéro un, en format mini. En pochette de 12

STABILO est en vente à votre Migros


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 32, 9 août 2010

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

FOSSÉ

PERMIS

BADINERA

MORTEL

RECUEIL DE PENSÉES TENTÉ

FIXÈRENT SONGERAIENT

ATAVIQUES FLEUVE

4 TROUSSES

6

RANIMÉE

AVARE

* A R S * R * A * T * N E N A

V I A * D A N S E R A I * T I

* R I E U S E S * A I N E E S

R E E N S E M E N C E E * S E

Solution Problème n° 31

Mot: historiettes

Monte-escaliers

FENDU

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 15 août 2010, à 18 heures. O * N * U P R I E T T U E L * A T E U R * S O T T I www.saison.ch S * U * M I E S S E E R E * T R I S S A S E * A L

HAUSSE

9

Comment participer:

* I * P R O * R I S E N * P T P R E * E * C H A * E S A N T * S I R I * * B I F L O * E S

COMMUNE BELGE POSSESSIF

| 69

DERNIER TOURNE

www.hoegglift.ch

5

10 ÉCORCE DE CHÊNE CÈLE

SURPRISEPARTIE

VIL

3

SEPTIÈME JOUR DE LA DÉCADE

1 FATIGUÉ

ID EST

8

SAINTE

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

NOTE RIVIÈRE DE FRANCE

ÉCLAT DE VOIX SAISONS

ADÉNOSINE ÉCIMERIONS

ÉLOIGNÉ

DÉCORÉ

ET LA SUITE GLACIER

7 GROS TITRE

11

Gagnants Mots fléchés n° 30

OUR QUATRE SAISONS

INFLAMMATION DE L’ŒIL

RAIDE

Louisa Meyer, Bulle (FR); Madeleine Gay (-Balmaz), Ravoire (VS); Claude Borgeaud, Collombey (VS); Agnes Fischer, Fribourg (FR); Margrit Haas, Marly (FR).

ORIENT

2

PRINCE TROYEN

RIVIÈRE

12 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et événements: Eve Baumann (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 601 000 (REMP, MACH Basic 2010-1)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Jonas Hänggi, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Benjamin Bögli, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli,

Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner et Pénélope Henriod (resp. pour la Suisse romande), Cornelia Beutler, Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Keiko Saile Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic, Doris Fischer, Cony Kappeler, Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Stephan Gartenmann

Publicité

80049526

Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses. Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.

(responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


70 | Migros Magazine 32, 9 août 2010

La passion selon Dominique

Dominique Tille réinvente l’art choral pour séduire un public nouveau. Portrait d’un musicien engagé, déjà à la tête de plusieurs ensembles.

I

l le dit d’entrée: «Je n’aime pas parler de moi, j’ai l’impression de me vanter lorsque je dois le faire.» En revanche, lorsqu’on le branche sur le chant choral, il devient intarissable et s’anime. Dominique Tille est tombé tout petit dans le monde des chorales. «Mon père dirigeait un groupe. Pendant ce temps, je jouais dans un coin de la salle.» A part une subite envie de devenir cuisinier chinois à 10 ans, il ne lâchera plus la musique. Le Vaudois décroche un certificat de piano, s’essaie à la clarinette et aux percussions. Mais c’est vraiment le chant qui vibre en lui. «Lorsqu’on chante, on est soi-même, on n’est pas caché derrière la technique. Cela fait du bien au corps et à l’esprit.» Alors, «par culot», le ténor s’inscrit au cours de direction chorale, à Genève. A 22 ans, il fonde son premier ensemble vocal: le Chœur des jeunes de Lausanne. Et ça marche. Grâce – mais il ne l’avouera jamais – à sa faculté de rassembler les gens. Trois ans plus tard, il crée un ensemble féminin, Callirhoé. Aujourd’hui, il dirige cinq chœurs, enseigne la direction chorale et travaille sur un projet de chœur de chambre professionnel. «Mon idée à long terme serait de mettre sur pied une vraie formation. Beaucoup de gens estiment que chanter dans un chœur revient à avouer qu’on n’a pas réussi en tant que soliste.» Dominique Tille jouit d’une liberté artistique totale. Il écoute beaucoup de musique, discute avec des confrères, passe des heures en bibliothèque ou sur internet à la recherche d’œuvres à découvrir. Il ne s’agit pas uniquement de faire chanter un groupe. Le jeune homme accorde beaucoup d’importance

Carte d’identité Nom: Dominique Tille Date de naissance: 7 octobre 1980 Etat civil: célibataire Signes particuliers: «Je siffle et je ch chante tout le temps. Les gens ne me croient pas, mais je suis paresseux.» Il aime: «Mon travail, les soirées entre amis, les gens vrais.» Il n’aime pas: «La coriandre! Mais surtout les périodes creuses.» Son rêve: «J’aurais aimé être un peu plus aventurier.»

à la mise en scène. Lors de l’un de ses derniers spectacles autour du thème de la nuit, le concert s’est donné à 23 heures, à la lueur de bougies, parfois dans le noir, parfois avec un éclairage particulier. «J’aime sortir des sentiers battus, être créatif, les concepts aident à faire venir le public.» C’est ainsi que, pour cette année, avec le Chœur de la Cité, à Lausanne, il prépare quatre concerts autour du thème des saisons: l’hiver, avec l’aide d’un photographe, le printemps, avec un fleuriste... Le public répond positivement à ses idées, ses choristes aussi. «Je choisis des œuvres exigeantes, pour les pousser à élever leur niveau. Ils sont friands de choses originales. Mais il ne faut pas oublier les compositions du grand répertoire.» Son répertoire est plutôt post-romantique, contemporain, baroque aussi. Religieux et profane. «Les églises ont des avantages pratiques: une bonne acoustique, un orgue... Mais c’est intéressant de faire autrement, créer une expérience culturelle.» Il a ainsi organisé des visites guidées

de la ville de Lausanne, avec une chorale. A la rentrée, il s’attellera à une tâche compliquée. «Je prends la direction de la chorale d’une haute école du canton de Vaud. Ce sont des jeunes qui sont obligés d’être là. Il faudra leur faire découvrir cet art. Motiver des jeunes à faire du chant choral fait partie de mes chevaux de bataille.»

Mélanie Haab Photos Catherine Leutenegger /durufle.org/ dr/ Jean-Paul Mandegou


RÉUSSITE DOMINIQUE TILLE

| 71

MA VILLE

«Lausanne, évidemment. J’ai fait plusieurs voyages, notamment en Afrique, mais je suis toujours content de revenir. J’aime son côté urbain, social et son importante offre culturelle. Et je suis très attaché à ses pierres.»

MON COMPOSITEUR PRÉFÉRÉ

«Maurice Duruflé a été mon coup de cœur. C’est peut-être grâce à ses œuvres que je suis devenu chef de chœur.»

MON MENTOR

«Michel Corboz, qui a été mon professeur au Conservatoire de Genève et mon chef de chœur à l’Ensemble vocal de Lausanne. Il respire la musique et il est capable de transmettre sa passion. Il a vraiment participé à ma vocation musicale.»

MA PASSION «Le chant choral. Cette année, j’ai monté un gros projet: «La Passion selon saint Matthieu», de Jean-Sébastien Bach, une œuvre de trois heures. J’en suis très fier.»

LE BÉNIN

«J’y suis allé avec un groupe de jeunes, pour y monter un projet de chorale avec des gens de là-bas. Ce projet m’a aidé à prendre du recul sur mon travail, à évoluer et chercher de nouvelles solutions.»


2 POUR 1: SPÉCIAL BAIGNADE!

Les 12.8 et 13.8.2010, recevez un bon joker pour l’offre «2 pour 1: spécial baignade» de votre choix*. Pour cela, rien de plus simple: les 12.8 et 13.8, recevez un bon joker «2 pour 1» pour tout achat de CHF 80.– dans tous les magasins Migros, melectronics, Do it + Garden Migros, Micasa, SportXX y compris Outdoor, ainsi que sur LeShop.ch. Un seul bon joker par achat et seulement jusqu’à épuisement du stock. Le bon joker permet à la personne qui vous accompagne de bénéficier d’une entrée gratuite dans l’un des 5 bains bien-être et aventure suivants: *Alpamare, Säntispark, Vitam’Parc, Centre Thermal d’Yverdon-les-Bains et les Bains d’Ovronnaz. Il s’applique sur l’entrée journalière individuelle la moins chère. Valable jusqu’au dimanche 3 octobre 2010. Plus d’informations sur le bon joker et la collection de vignettes «2 pour 1: voyager à travers la Suisse» sur www.migros.ch


Migros Magazin 32 2010 f BL