Page 1

SÉRIE D’ÉTÉ 14

A la découverte des plus beaux panoramas de Suisse romande. Cette semaine: Genève. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE www

ENTRETIEN 22

Charlotte Gainsbourg l’incertaine

Photos Sarah Maingot-H&K / Christophe Chammartin-Rezo

Les confidences de la comédienne française primée pour le film controversé «Antichrist». ACTUALITÉ MIGROS 33

Migros baisse le prix du beurre. EN MAGASIN 36

Des idées et des conseils pour la rentrée scolaire.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

NO 28, 6 JUILLET 2009


DES TARTES DÉLICIE : La tarte aux cerises i ss au une pâtisserie le délicieuse que faci sur à préparer. Recette www.saison.ch 2 Mot-clé: cerises30

4.90

Prunes rouges Espagne, le kg

2.70

Fond de gâteau dans un moule 140 g

2.90 Nectarines Espagne, le kg

Société coopérative Migros Aar

7.80 Cerises Suisse, le kg


USEMENT FRUITÉES.

3.20

7.50

Couteau d’office VICTORINOX avec lame ondulée

Abricots Suisse/Hongrie, le kg

3.70

Pâte à gâteau XL abaissée rectangulaire, 36 x 44 cm, 520 g

26.90

Passoire en acier inox avec pieds, Ø 21 cm

2.25

1.90

Pâte à gâteau bio abaissée ronde, 270 g

Pâte à gâteau abaissée ronde, 270 g

17.90

Passoire en acier inox avec manches extensibles, 34 x 23,5 x 10 cm


4 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

ÉDITORIAL Joël Guillet, rédacteur en chef

Série d’été A quelle altitude faut-il grimper pour avoir à ses pieds les

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

plus beaux panoramas de Suisse? 2000 mètres? 3000 mètres? On imagine toujours qu’il faut aller haut, très haut pour profiter du paysage. Erreur! De magnifiques perspectives se dégagent parfois quasiment au ras des pâquerettes! Ou à quelques mètres seulement au-dessus du niveau du sol. Une colline, le sommet d’un édifice, un modeste éperon rocheux permettent aussi d’embrasser de vastes horizons! Pour sa série d’été 2009, la rédaction de Migros Magazine

a décidé de faire découvrir à ses lectrices et lecteurs quelques-uns des sites magiques de Suisse romande. Mieux: de confier à des personnalités du cru le soin d’en commenter les différents tableaux. Naturellement, le choix des journalistes et de leurs hôtes est entièrement subjectif. Nous avons simplement veillé à varier les belvédères et à faire halte dans tous les cantons.

Pour ouvrir les feux, notre collaboratrice Tania Araman s’est hissée à 157 marches au-dessus des pavés, dans la tour nord de la cathédrale Saint-Pierre, à Genève (lire son reportage en page 14). Elle y a découvert sous un angle inédit la rade, le jet d’eau, les oasis de verdure, les rives luxueuses et la vieille ville en compagnie de Philippe Demolis, responsable du carillon et témoin privilégié de l’évolution de la cité. Si le cœur vous en dit, vous pouvez tenter personnellement l’aventure entre 9 h 30 et 18 h 30! Après l’inscription de Lavaux au patrimoine mondial de

l’Unesco, puis, plus récemment, celle de La Chaux-deFonds et du Locle, la Suisse compte désormais dix écrins qu’elle doit préserver et transmettre intacts aux générations futures. Qui sait? Certains des panoramas dévoilés ces prochaines semaines dans nos colonnes par nos rédactrices et rédacteurs méritent aussi des égards particuliers. Lisez-nous donc attentivement et n’hésitez pas à vous rendre sur place!

joel.guillet@migrosmagazine.ch

AUX FOURNEAUX 56 Pour le metteur en scène vaudois Gérard Demierre, faire la cuisine c’est comme préparer une pièce de théâtre. Démonstration chez lui.


CETTE SEMAINE RÉCIT 10

MIEUX VIVRE 72

Particuliers ou entreprises sont de plus en plus nombreux à vendre leurs réserves d’or pour faire face à la crise. Enquête sur un phénomène nouveau.

Avec 30 kilos par habitant et par an, la consommation de sucre a presque quadruplé depuis 1900. Très présent dans notre alimentation, le sucre est loin d’être innocent.

RÉCITS CRISE ÉCONOMIQUE 10 La nouvelle ruée vers l’or. SÉRIE D’ÉTÉ 14 Les plus beaux panoramas de Suisse romande.

Photos Christophe Chammartin-Rezo / Getty / Keystone / David Gagnebins-de Bons

CHRONIQUE

RÉUSSITE 78 Le Montreusien Karim Amri, spécialiste en serpents, raconte sa passion pour les bêtes venimeuses. Publicité

|5

MINUTE PAPILLON 18

ENTRETIEN CHARLOTTE GAINSBOURG 22

ACTUALITÉ MIGROS ENVIRONNEMENT 27 Claude Hauser, président du Conseil d’administration de la FCM, et le développement durable. STICKERMANIA 30 L’opération touche bientôt à sa fin. Participez à notre grand concours. ALIMENTATION 33 Migros baisse le prix du beurre.

EN MAGASIN ALIMENTATION 34 Commerce équitable: un plus signé Max Havelaar. MATÉRIEL SCOLAIRE 36 Préparez la rentrée scolaire avec Migros.

ALIMENTATION 52 Abricots, nectarines, pêches: des recettes pour cuisiner avec des fruits à noyau.

AUX FOURNEAUX GÉRARD DEMIERRE 56

VOTRE RÉGION LES INFORMATIONS DE VOTRE COOPÉRATIVE RÉGIONALE 61

VIE PRATIQUE PLEIN AIR 66 A la découverte du Jura à bord d’une roulotte. MIEUX VIVRE 72 Attention aux excès de sucre: les conseils d’une diététicienne VOITURES 74 Suzuki Alto: la petite citadine peu gourmande en carburant. Notre essai.

SERVICES MIGROS FLASH 7 TEMPS PRÉSENTS 8 PERDUS DE VUE 69 MOTS FLÉCHÉS / IMPRESSUM 77

RÉUSSITE KARIM AMRI 78


PETITS RAFRAÎCHISSEMENTS À MÂCHER.

Mâcher un chewing-gum pendant un examen ou un er travail rigoureux peut aid de té à augmenter sa capaci es scl concentration. Les mu de la mâchoire sont alors sollicités, ce qui améliore l’apport en oxygène au cerveau et dans le sang.

3.10

Skai Spearmint emballage de 2 boîtes

3.10

Skai Peppermint emballage de 2 boîtes

2.90

Skai Liquid réglisse/cactus emballage de 2 boîtes

5.50

Skai Liquid Blue/Mint ou Pear/Apple la boîte de 80 g

1.20

Skai White Fruit le sachet de 20 g


MIGROS FLASH

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

|7

Gagnez des dossards pour Sierre-Zinal

En tant que sponsor principal, Migros met en jeu vingt-cinq dossards pour la 36e édition de la célèbre course à pied valaisanne.

R

espect. Tel est le mot qui vient aussitôt à l’esprit lorsque l’on pense à la performance des sportifs participant à la célèbre course à pied Sierre-Zinal. Lisez plutôt: le parcours de 31 km se compose d’une formidable montée (2200 m de dénivelé) avant de se terminer par une descente sur le petit village du val d’Anniviers. Aussi appelée «la course des cinq 4000», l’épreuve se déroule dans un cadre majestueux qui contribue assurément à son succès. Envie de participer – le 9 août 2009 – à cette belle aventure sans

bourse délier? En tant que sponsor principal, Migros met en jeu vingtcinq dossards. Tentez votre chance en envoyant une carte postale à: Fédération des coopératives Migros, Sponsoring et Eventmarketing, Cristina Zielke, Case postale, 8031 Zurich, ou en faisant parvenir un courriel à l’adresse sponsoring@ mgb.ch. Le délai de participation est fixé au 14 juillet 2009. Sponsoring by

Sierre-Zinal: une des plus belles courses du monde.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Direction Capri

La mozzarella est incontestablement la star de l’été. Avec des tomates bien juteuses, des feuilles de basilic odorant et un filet d’huile d’olive parfumée, elle compose une salade délicieusement rafraîchissante – l’insalata Caprese – originaire de l’idyllique Capri.

Photo bab.ch/Stockfood

Publicité Migros récompensée Les pubs Migros ne plaisent pas seulement aux téléspectateurs suisses. A l’occasion du prestigieux festival international de la publicité à Cannes, Migros a reçu une médaille de bronze pour son film intitulé «Traditionnellement nôtre». Celui-ci présente une sympathique famille dont le nez ressemble fortement aux produits qu’elle cultive: des pommes de terre. A visionner sur www.migros.ch/ spots_publicitaires

Sierre-Zinal 9 août 2009

Florilège de la Demotape Clinic 2009 La compilation «The Best of Demotape Clinic 2009» vient de paraître. Elle recense les dix-huit meilleurs titres du concours pour jeunes talents organisé dans le cadre de m4music, un festival conçu et organisé par le Pour-cent culturel Migros. Ce faisant, le CD propose un aperçu unique de la créativité de la relève pop helvétique. La compila-

tion peut être commandée gratuitement sur le site www.demotapeclinic.ch (jusqu’à fin août 2009 et dans la limite des stocks disponibles).


8 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

SUR LE VIF

Vacances: où vont les Suisses? Abaissement du niveau de vie, 35% des Français ne partent pas en vacances. Et les Suisses renoncent-ils aussi à l’ailleurs? Trois questions à Modestino Capolupo, directeur de Tourisme pour Tous à Lausanne. Les Helvètes continuent-ils à partir en vacances malgré la crise?

On sent une frilosité mais les vacances, c’est émotionnel, et les gens finissent toujours par partir! Un bon pourcentage des Suisses continue donc de s’envoler, mais pour moins cher. Ils veulent du soleil à deux heures de vol, le dépaysement à bon marché. Ils choisissent donc des destinations de relative proximité. D’où l’explosion des voyages pour la Tunisie. Viennent ensuite des destinations comme la Turquie, la Grèce ou l’Egypte. Les Suisses ont-ils changé leur façon de voyager?

On voit de plus en plus deux catégories de vacanciers. Ceux qui voyagent à bas prix et qui se jettent sur les offres catalogues. Et ceux

qui ont déjà beaucoup bourlingué et qui veulent des séjours à la carte: 90% de la clientèle qui va à Cuba veut visiter le pays de manière autonome, avec guide-chauffeur. On peut dire aussi que les Suisses font des séjours de plus en plus courts. Même les offres de cure se sont raccourcies à trois-quatre jours, alors qu’une semaine est un minimum pour se faire du bien. Quels sont les bons plans de cette année?

Habituellement, on attend les last minute. Mais ils se font rares. Comme les grands tours opérateurs ont fusionné leurs vols charters, il reste moins de places vacantes. Quant aux prix, on les a déjà baissés depuis plusieurs mois, ils n’iront pas plus bas.

Propos recueillis par Patricia Brambilla

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 2 juillet 2009

Stéphane Garelli, professeur à l’Université de Lausanne et à l’IMD.

Après l’été L’été est une coupure, le temps de tout oublier ou presque… mais peut-on oublier la crise économique? Que va-t-il se passer à la rentrée? Est-ce que nous allons finalement échapper au marasme ambiant? Mon sentiment est que l’activité économique va reprendre après l’été. De nombreuses entreprises, terrifiées par ce que l’on

pouvait lire dans la presse, ont tout simplement gelé leurs dépenses. Mais la diète ne peut pas durer éternellement et la vie va reprendre. Bien sûr la situation n’est pas terrible, mais en dehors de la finance et de l’automobile, de nombreuses entreprises en Suisse résistent assez bien. Par contre, celles qui étaient déjà faibles avant la crise vont souffrir.


TEMPS PRÉSENTS

|9

MES BONS PLANS par Virginie Jobé, journaliste

Photo Martial Trezzini / Keystone

A écouter: Larmes sublimes. La compil’ «Indian Rezervation Blues» a envahi les ondes underground et est parvenue aux oreilles de Claude Nobs, qui a déjà programmé les artistes amérindiens au Montreux Jazz 2010. Parmi eux, Wayne Lavallee confirme la magie d’un blues rythmé par le tambour ancestral. Wayne Lavallee, «Trails of tears», Dixiefrog.

DANS L’OBJECTIF

Il ne faut pas oublier que nous nous comparons à des années exceptionnelles. Durant les sept dernières années, nos exportations ont plus que doublé en passant de 82 à 201 milliards de francs et notre PIB à augmenté de plus de 25%. Une telle croissance a de quoi créer des tensions sur nos structures économiques. En fait, nous sommes aussi en phase de récupération, comme un athlète épuisé. L’objectif est maintenant de consolider durablement cette croissance. De plus, une partie considérable de notre économie n’est pas cotée en bourse et n’apparaît pas dans la presse. Ces milliers de PME qui constituent le vrai tissu économique de notre pays sont un peu ces combattants de l’ombre dont personne ne parle mais qui font

notre richesse. Le grand avantage de la Suisse est que ces entreprises, souvent en mains privées, sont très diversifiées et toujours performantes. Elles nous permettent de mieux répartir les risques. Donc, cela devrait aller mieux après l’été; mais vu la rapidité de notre service statistique on ne devrait voir les premiers résultats que lors des statistiques du premier trimestre 2010. Enfin, espérons… l’économie n’est pas une science exacte et les prévisions sont toujours difficiles. Et si j’ai tort, une consolation: d’après le dernier rapport de compétitivité de l’IMD, la Suisse est le premier pays du monde pour la qualité de la vie. Autant passer ici une récession… > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Léman: jour de poutze

De Genève à Montreux en passant par Evian, pas moins de 1500 bénévoles ont participé, le 27 juin dernier, au grand nettoyage annuel du Léman. Sur onze sites différents, 14 tonnes de déchets ont été extraites de l’eau, dont de nombreuses canettes et bouteilles, comme ici à Genève.

A voir: Œil pour œil. Les 30’s ou les 80’s, un bandit italien ou un malfrat cubain, gangs ou pègre. Les deux! Dans une soirée dédiée à la soif de pouvoir. L’occasion de comparer un film de gangsters, son remake, et deux grands cinéastes. 8 juillet, «Scarface» d’Howard Hawks à 18 h 30 et de Brian de Palma à 21 h, Cinémathèque, Lausanne. A visiter: Ode aux carapaces. A cou de serpent et même alligator, les tortues dévoilent ce qui se cache sous leur cuirasse, le temps d’une exposition gratuite. Apprentissage du calme et de la lenteur garanti. «Le clan de la tortue», Musée d’histoire naturelle de Fribourg. A lire: Désordre du désespoir. Enquête consacrée à ceux qui souffrent du syndrome de Diogène et à ceux qui tentent de les sortir du chaos. Au milieu de l’accumulation d’objets insolites, la détresse, dépeinte avec tact par un journaliste et une photographe. «La vie secrète du Diogène», Thierry Mertenat, Magali Girardin, Ed. Labor et Fides. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

La nouvelle ruée vers l’or De plus en plus de particuliers et aussi quelques entreprises horlogères échangent bijoux et montres en or contre de l’argent. Les premiers parce qu’ils sont alléchés par le cours record du métal jaune, les secondes parce qu’elles manquent de liquidités.

U

ne petite annonce dans le journal local, une grande affiche sur la devanture d’un magasin, de la publicité sur internet. Les particuliers qui veulent revendre leurs bijoux ont l’embarras du choix: certains acheteurs se déplacent à domicile, tandis que d’autres transactions se réalisent par poste, dans des officines spécialisées, sur des parkings ou dans des salles paroissiales. Les offres se multiplient, ce commerce est en pleine expansion.

Les particuliers vident leurs boîtes à bijoux

La crise économique est-elle en cause? Apparemment pas. «Les gens se rendent compte qu’ils ont à disposition de petits objets dont ils n’ont plus l’utilité et qui peuvent rapporter une certaine somme d’argent», explique Yves Sitruk, administrateur de l’entreprise Cash your gold. Actif dans le recyclage des métaux précieux (or, argent, palladium et platine), il s’est lancé dans l’achat aux particuliers depuis le début de l’année et se déclare très satisfait de ses affaires.

Sa petite entreprise collecte entre 1 et 2 kilos de bijoux – bracelets, colliers, alliances, montres démodées, or dentaire… – par semaine sur chacun des deux stands qui tournent dans les centres commerciaux de toute la Suisse. Par poste, lui parvient encore quotidiennement un paquet contenant 10 à 50 grammes. «C’est un service récent», précise-t-il, certain que les quantités augmenteront lorsque cette option aura atteint sa vitesse de croisière. Après avoir été récupéré, le précieux métal sera fondu, puis vendu au cours de la Bourse.

Un changement de mentalité

Qui se sépare ainsi de ses bijoux en or? Des héritiers ne souhaitant pas conserver les chaînettes et les boucles d’oreilles de tante Philomène, des divorcés qui ne peuvent plus voir leur ex en peinture et par la même occasion tout ce qui le leur rappelle et, en dernière position, les personnes qui ont besoin d’argent. «Les gens n’ont plus honte de vendre leurs bijoux», constate Yves Rochat, créateur de la plateforme www.bijouxor.ch.

Le Neuchâtelois Christian Bonnet, fondateur de Gold & Cash.


RÉCIT CRISE ÉCONOMIQUE

| 11

Ce bijoutier de Clarens (VD) rachète de l’or uniquement pour disposer de matière première. La part qu’il n’utilise pas est placée sur un compte poids (où l’on dépose de l’or plutôt que des devises). «Nous sommes des ferrailleurs de luxe.» A-t-il des états d’âme en détruisant des bijoux? «Non, parce que je ne suis pas une femme.» Rires. De toute manière, clament à l’unisson les acquéreurs: «C’est le choix du client.»

Proposer d’autres solutions

Les bijoux apportés par les particuliers pour être vendus sont observés avec attention avant d’être pesés.

«Ciel, mes bijoux!» «Revendre ses bijoux n’équivaut pas à un placement, reconnaît Christian Bonnet, patron de Gold & Cash. Tout le façonnage est perdu, de même que la marge de vente, mais il est préférable d’en tirer le poids de l’or que rien du tout en les laissant dormir dans un tiroir.» Et s’il s’agit d’un bijou acheté il y a plusieurs années, lorsque le cours de l’or était beaucoup plus bas, cela en vaut la peine. Pour la petite histoire, son officine de Neuchâtel reçoit «presque toutes les semaines» des ornements créés ou vendus par sa maison. Dans ces cas-là, «ça fait toujours un petit quelque chose». Et à l’instar des horlogers, la bijouterie recycle aussi parfois ses propres articles. «Si nous avons un rossignol – une pièce qui ne se vend pas –, nous le fondons, confirme Christian Bonnet. Cela signifie simplement que nous nous sommes trompés.»

Membre de la quatrième génération d’une famille de bijoutiers neuchâtelois et fondateur de Gold & Cash qui égrène des magasins dans les grandes villes romandes et bientôt alémaniques, Christian Bonnet souligne que, dans 80% des cas, il s’agit de toute façon de vieilleries usées ou cassées. «Nous ne sommes pas des rapaces, ajoute-t-il. S’il s’agit d’une belle bague, nous discutons avec le client pour qu’il réfléchisse à une autre solution.» Par exemple de vendre la pièce d’occasion. De même, lorsqu’un quidam lui apporte des vrenelis, des napoléons ou toute autre pièce qui présente une valeur numismatique, le Neuchâtelois lui conseille d’aller à la banque. A condition que la pièce soit en bon état, l’institution la rachète en fonction de sa valeur marchande, supérieure au prix du gramme d’or. Mais parfois, c’est la déception: «Il arrive assez souvent que les gens croient posséder de l’or à 18 carats, alors qu’il s’agit en réalité de 14 carats ou même de plaqué or.»

Une rude concurrence

«Nous sommes des bijoutiers à la base, pas des bracaillons, insiste Christian Bonnet. Nous respectons des standards.»


12 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Le patron de Gold & Cash teste régulièrement ses concurrents – «comme eux le font aussi» – afin de vérifier leur sérieux et n’hésite pas à les tancer lorsqu’ils utilisent des méthodes peu loyales: afficher, par exemple, un prix de reprise très élevé et en offrir un plus bas que le cours du jour lors de l’achat. Et si le commerçant ne rentre pas dans le rang, il porte plainte. «Nous sommes 100% en règle et voulons que la concurrence le soit aussi.» Ce business semble donc promis à un brillant avenir. D’autant que le recyclage de matières précieuses ou non est à la mode et que les mines de métal jaune s’épuisent. La fière de l’or monte, monte… Dossier réalisé par Laurence Caille et Alain Portner Photos Daniel Rihs/Pixsil et Keystone

Aux abois, les horlogers puisent dans leurs réserves

Selon nos informations, de grandes maisons se seraient mises à fondre leurs montres pour rester à flot.

F

rappée de plein fouet par la crise, l’horlogerie prend l’eau. A tel point que, selon des rumeurs persistantes, certains capitaines de cette industrie ordonnent la fonte de pièces terminées en métal précieux pour rester à flot. Plongeon des exportations, baisse des ventes, carnets de com-

mandes quasi vides, fabrication au ralenti, chômage, licenciements, fermetures d’entreprises… Laminé par la crise, le marché horloger traverse une très, très mauvaise passe, un cap d’autant plus difficile à franchir que les perspectives à moyen terme s’annoncent moroses. Si certaines maisons comp-

La semaine dernière, le lingot d’or se négociait à plus de 32 000 francs.

www.migrosmagazine.ch Apprenez-en plus sur ce métal précieux avec notre quiz

Valeur refuge par excellence, le cours de l’or s’envole depuis un an.

tent sur leur trésor de guerre pour survivre à cette récession – la plus longue depuis la Seconde Guerre mondiale d’après les devins en économie –, d’autres, en revanche, sont aux abois parce qu’elles n’ont pas eu la prudence ou les moyens de constituer des réserves suffisantes pour les périodes de vaches maigres.

Des ventes directes de montres

Ces firmes, qui ont le couteau sous la gorge, cherchent des solutions d’urgence pour éviter de couler. Et l’une d’elles – la plus simple à mettre en œuvre sans doute – consiste à tirer de l’argent de ses stocks. Comment? Soit en procédant à des ventes directes de montres à des particuliers, soit en faisant


RÉCIT CRISE ÉCONOMIQUE

fondre des produits finis en métaux précieux pour obtenir de l’argent. «Tout cela, ce sont des ragots, rien de plus!» déclare un professionnel de la branche qui désire rester incognito. Un collectionneur avisé et tout aussi anonyme – l’omerta est décidément de règle dans le milieu horloger – nous assure pourtant que plusieurs manufactures déstockent. «Des garde-temps swiss made ont même été bradés au dixième de leur prix catalogue!» Voilà comment se retrouvent, au marché gris, d’authentiques montres de marques prestigieuses soldées parfois au tiers de leur valeur… Contactées par nos soins, les entreprises se murent dans le silence. Elles ne souhaitent pas que leur

nom soit associé à une quelconque opération de liquidation. Ça ferait tache! Personne donc ne confirme ou n’infirme ces bruits qui courent, cette rumeur qui enfle. Tout au plus nous lâche-t-on «off the record» que «le marché de l’or n’est pas mauvais et pourrait inciter à faire fondre des pièces pour récupérer du cash». «Nous, on a desserti des bijoux neufs, des trucs très bien foutus, qui allaient ensuite à la fonte. Et on sait très bien qu’en montre, ça se fait également.» Le sous-traitant qui nous a confié cela estime que le métal jaune ainsi obtenu peut être utilisé comme matière première pour créer de nouvelles collections («Ça évite d’acheter de l’or à un cours très élevé»), voire échangé contre de la

monnaie sonnante et trébuchante. Au cœur de ce processus, il y a bien entendu les fondeurs, la société Metalor en tête! Mais, là encore, on se heurte au «No comment» de circonstance. Heureusement, il existe toujours une exception à la règle, même à celle du silence. Et cette exception s’appelle ici Raphaël Bassin, comptable chez Cendror, une PME chaux-de-fonnière active, elle aussi, dans le traitement des métaux précieux. Or, que constate ce dernier? D’une part que «les déchets d’or provenant des étampeurs, des polisseurs, des boîtiers, des graveurs… sont en nette diminution à cause de la crise (n.d.l.r.: une de nos sources nous a laissé entendre que la production, y compris dans les

grands groupes, avait chuté de quelque 70%!). Et d’autre part que «les maisons horlogères se sont mises à fondre du stock, des montres entières sans les mouvements évidemment.» «Je m’avance peut-être un peu, mais je pense que ce déstockage sert avant tout à faire rentrer des liquidités pour faire face à des problèmes de trésorerie», précise Raphaël Bassin. Pourquoi dire cela? «Parce que avant on rendait généralement aux fabricants l’équivalent en métal précieux de ce qui avait été fondu, alors qu’aujourd’hui ils ont plutôt tendance à nous demander de le racheter.» L’argument est en or massif. Alors, des ragots tout cela… Vraiment?

Publicité

7"+9 7"+9 )0;==># -'@* ?A. ."7 A+ 95 &&&&&*1;64;=,8%<(630;=3*<2

)% -( )%&"+,$ "*,. #"--(%'!!! !E 0 U# :M;88TN

?P' #!!%'/

Q 0 #Q OT4NT7$PT

>V&6O9, (&PO5L;T TN 8& PI<;56 VTO 8&"O VT -&JMP;T

#! 0 #F &52N

#D &M !# OT4NT7$PT

?P' CFQ'/

=TO L;88TO V.&PN T6 AT8<;3MT '4.132* %9<5* '4.?3))32* (<,342* "37/3)3<

!! 0 U% &52N

?P' !UQ%'/

=TO @5P65M&;88TO, 8.B6<8TNTPPT VM )MV Q 0 #% OT4NT7$PT

?P' FS%'/

?GNT VT 8& 7MO;3MT R58985P;3MT OMP 8T -) +&OO&M

"9?- (4)9<5* #90/94-<9 $34>* !)-,34 ;/:=92* "94+ ()3?9<534

!F &M U% OT4NT7$PT

?P' CEQ'/

BM "1MP VT 8& L&88IT VM =5N

?P' #U!%'/

=& L;88T VT A5PVT&MK TN 8T A5PVT8&;O !# 0 !D OT4NT7$PT

=& +585<6T,

?P' !SC%'/

@P5;O;HPT OMP 8& )T;6T

&<7:43 6.3)6.32 8)9732 !$:$$$/

?P' !%C%'/

=& );";8T TN 7;6;*"P5;O;HPT

| 13

-,($'-,* '&#%, !$#$)&+",


14 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Panorama 1/7

Cet été, «Migros Magazine» vous propose de découvrir les plus beaux panoramas de Suisse romande en compagnie d’une personne particulièrement attachée à sa région.

Genève vue du ciel

Pour inaugurer la série, rencontre au sommet de la cathédrale Saint-Pierre à Genève avec Philippe Demolis, responsable du carillon.

C

ent cinquante-sept marches. C’est le prix à payer pour admirer la vue depuis la tour nord de la cathédrale Saint-Pierre à Genève. Une bien courte ascension somme toute, dans cet escalier de pierre en colimaçon, surtout lorsqu’on songe au magnifique panorama urbain visible depuis le sommet. Une fois en haut, le jet d’eau se charge de rappeler aux visiteurs qu’ils se trouvent dans la cité de Calvin. Le symbole genevois s’élève majestueusement dans la rade, au dessus d’une nuée de voiliers blancs. A droite, les rives luxueuses de Cologny offrent à l’œil une agréable oasis de verdure, contrastant avec les bâtiments du quai Wilson, de l’autre côté. En contrebas, les

toits de la vieille ville partagent leur territoire avec quelques arbres. «Un panorama typique de Genève. Certains éléments sont immuables», commente Philippe Demolis, 58 ans. Voilà une vingtaine d’années que ce Genevois pure souche monte une fois par mois au sommet de la cathédrale pour changer la mélodie du carillon qui annonce les heures. Autant dire que cette vue, il la connaît! Et il ne s’en lasse pas pour autant: «Je remarque toujours de nouveaux éléments.» Parfois avec un pincement au cœur, lorsqu’il s’agit d’immeubles qui n’existaient pas auparavant et qui nuisent à la beauté du paysage. «Le panorama a énormément évolué en cinquante ans. Si certaines personnes reve-


SÉRIE D’ÉTÉ

naient d’entre les morts, elles risqueraient d’avoir de mauvaises surprises.» Que dirait Calvin en découvrant le pont du Mont-Blanc et son intense circulation! En revanche, Philippe Demolis ne se souvient pas de la première fois où il a gravi les 157 marches qui mènent à la tour nord: «C’était il y a longtemps. Je devais être tout gosse.» Mais comment ce professeur de biologie s’est-il retrouvé responsable du carillon? «En parallèle à mes études, j’ai suivi une formation musicale au Conservatoire auprès de Pierre Segond, l’ancien organiste titulaire de la cathédrale, jusqu’en 1994.» Il arrive d’ailleurs au Genevois de jouer lors des Fêtes de la musique.

«Le panorama a énormément évolué en cinquante ans»

Philip Philippe Phil ippe pe Demolis Dem emol olis ol is s s’occupe ’occ ’o ccup cc upe du c carillon arilillo ar lon lo n de la la cathédrale cath ca théd th édra éd rale ra le depuis dep epui uis ui s une vingtaine d’années.

| 15


16 |

SÉRIE D’ÉTÉ

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

«Je ne suis pas virtuose, je n’ai pas voulu me lancer dans une carrière professionnelle. Mais ce parcours m’a amené à m’engager dans le conseil de fondation des concerts de la cathédrale. Lorsque Pierre Segond a renoncé à ses fonctions de carillonneur, j’ai été nommé responsable à sa place.»

Autour de la cathédrale Avis aux mélomanes, des concerts d’orgue gratuits (collecte) ont lieu chaque samedi à 18 h dans la cathédrale SaintPierre, de début juin à fin septembre. En juillet et août, ces manifestations musicales sont précédées (à 17 h) d’une démonstration de carillon. L’occasion de découvrir ce bien curieux instrument! Plus d’infos: www.concerts-cathedrale.ch

Un rouleau pour chaque mois de l’année

Chaque mois donc, en compagnie de l’horloger Pierre-André Luthi, il se rend dans une petite pièce située sous la flèche de la cathédrale. L’antre du carillon. De la fenêtre, on bénéficie également d’une vue plongeante sur la ville. Le mandat des deux hommes: vérifier la bonne marche de l’instrument – un minuscule clavier côtoyant une boîte à musique pour géants – et remplacer le cylindre qui dicte aux cloches la mélodie à jouer. Du cé qu’é lainô (n.d.l.r.: hymne de l’Escalade, fêtée en décembre à Genève) au cantique suisse, en passant par Les clefs de Saint-Pierre, d’Henri Dès, douze rouleaux sont entreposés ici: un pour chaque mois de l’année.

Les occasions de monter au sommet ne manquent pas

Outre ses fonctions de responsable du carillon, Philippe Demolis assure également la position de viceprésident de l’Association des amis de la cathédrale. Les occasions de grimper au sommet de la tour nord ne manquent donc pas, que ce soit pour l’inauguration de L’Espérance, la nouvelle cloche, en 2002, ou pour s’assurer de la bonne marche des travaux visant à consolider le système sonore de la cathédrale. er Jamais essoufflé d’emprunter ces raides marches de pierre?? «Non, s’étonne le Genevois. Vous us savez, Pierre Segond a gravi lee même escalier jusqu’à l’âge de 81 ans pour donner ses concerts rts de carillon. Il allait à son rythme, e, tout simplement.» D’ailleurs, même en voyage, Philippe Demolis olis trouve toujours une tour à gravir: vir: «J’aime admirer les villes d’en ’en haut.» Tania Araman an

Infos pratiques ➔ Accès: située au cœur de la vieille ville, la cathédrale est accessible... à pied (un bon entraînement pour gravir ensuite l’escalier de la tour nord) depuis Bel-Air, le Molard, la place Neuve ou Rive (ces arrêts sont facilement joignables depuis la gare). Si vous préférez le bus, le bus 36 y monte toutes les dix minutes en semaine et toutes les vingt minutes le samedi depuis la place Neuve, le Molard ou Rive (plus d’infos sur www.tpg.ch). ➔ Horaires: du 1er juin au 30 septembre, de 9 h 30 à 18 h 30 du lundi au samedi, et de 12 h à 17 h 30 le dimanche. En hiver, de 10 h à 17 h 30 du lundi au samedi et de 12 h à 17 h 30 le dimanche. ➔ Prix: l’entrée à la cathédrale est gratuite, mais l’accès à la tour nord coûte 4 francs pour les adultes, 2 francs pour les enfants de 6 à 12 ans et pour les groupe dès 15 personnes.

Une fois à Genève, il serait dommage de ne pas profiter de l’année Calvin! Le musée de la Réforme propose une exposition temporaire: «Une journée dans la vie de Calvin» (jusqu’au 1er novembre). Ouverture du mardi au dimanche, de 10 h à 17 h. Entrée (adultes): Fr. 15.– www.musee-reforme.ch ww Pour rester dans le même Po th thème, une troupe de théâtre pr propose un spectacle de rue in intitulé «Calvin, un itinéraire», du 31 juillet au 30 août, à 21 h, dans la Co de la Société de lecture. Cour L’oc L’occasion de découvrir la biog biographie du célèbre réformateur so sous un autre angle. Entrée (a (adultes): Fr. 25.– ww www.calvin09-geneve.ch

Photos Christophe Chammartin / Rezo ezo La semaine prochaine: Panorama 2/7, Le Chasseron

Les amateurs d’histoires préféreront peut-être le site archéologique situé sous la cathédrale. Une véritable visite dans le passé de la ville, durant laquelle on peut découvrir, entre autres, la tombe d’un chef allobroge ainsi que de splendides mosaïques. Le site est ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 17 h. Entrée (adultes): Fr. 8.– www.site-archeologique.ch

La première phase de la construction truction de la cathédrale Saint-Pierre de Genève (ici, à l’intérieur) remonte à 1160.

Et pour se désaltérer après toutes ce ces visites culturelles, n’oubliez pa de vous asseoir un instant à la pas te terrasse du bar «La Clémence» (2 place du Bourg-de-Four), (20, ba baptisé ainsi en l’honneur de la plus gr grosse cloche de la cathédrale. www.laclemence.ch ww


UNE DOUCEUR INCOMPARABLE. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ge Et pour que votre lin blanc ne conserve pas seulement sa i douceur mais auss z se ili ut sa blancheur, Oxi le détachant Total Booster Blanc.

5.90

au lieu de 7.20

Adoucissant Exelia Blue Coast en sachet de recharge de 1,5 l

5.90

5.90

au lieu de 7.20

Adoucissant Exelia Exotic en sachet de recharge de 1,5 l

au lieu de 7.20

Adoucissant Exelia Antigua en bouteille de 1 l Exelia Relaxing Paradise en sachet de recharge de 1,5 l

5.90 7.20 au lieu de

5.90

5.90

Adoucissant Exelia Hawaii en bouteille de 1 l

Adoucissant Exelia Florence en sachet de recharge de 1,5 l

au lieu de 7.20

au lieu de 7.20

Adoucissant Exelia Sensitive en sachet de recharge de 1,5 l


18 |

CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Quand le réel nous fait des blagues Jean-François Duval, journaliste

L’autre jour, je roulais dans ma voiture en pleine ville. Il faisait grand beau. Des bateaux à voile filaient sur le lac. Tout à coup retentit à l’intérieur de ma voiture un épouvantable bruit de sirène. Pétrifié, comme vous à ma place, je glisse un œil dans le rétroviseur, à gauche, à droite. Mais où estelle, cette ambulance qui réclame si fort le passage alors que je traverse un pont encombré? Et ça continue: PIMPON! PIMPON!… Mon cœur bat la chamade. Peutêtre une question de vie ou de mort? Et puis, tout à coup, plus rien. Silence. Evanouie, l’ambulance. Peu après, je suis sur le quai, et voilà que renaît le vacarme infernal, PIMPON! PIMPON! Cette

fois, je descends complètement la vitre gauche pour mieux comprendre d’où provient ce signal d’alerte cauchemardesque. A peine la vitre est-elle baissée que le bruit s’estompe. D’ailleurs, je n’entends plus rien du tout. Mais que s’est-il donc passé? Mon cerveau tourne à plein régime quand, deux minutes plus tard, je sursaute à nouveau, car le tintamarre se fait réentendre comme s’il logeait à l’intérieur même de l’habitacle de ma voiture. C’est à n’y rien comprendre!

Cela cesse tout aussi brusquement. Curieux, me dis-je, comme les ambulances peuvent être fantomatiques. Enfin, l’alerte semble passée. Dix minutes plus tard, j’arrive à l’EMS où j’ai coutume de rendre visite à une certaine personne. Elle est là, assise à une petite table de la cafétéria. Alentour, quelques autres résidants. Je prends place, nous bavardons. Tout à coup, une nonagénaire, pensionnaires de fraîche date, s’avance vers moi, appuyée sur son déambulateur. Comme une statue du Commandeur, elle brandit un doigt sévère, et c’est un signe d’avertissement aussi terrible que la sirène de tout à l’heure. «Ah non, Monsieur! s’exclamet-elle. C’est un scandale ce que vous faites là! Je suis membre de la Protection des animaux, moi, vous savez!» Je ne comprends pas pourquoi elle se met dans tous ses états. «Votre chien, poursuit-elle

frémissante d’indignation, vous n’avez pas le droit de le maltraiter ainsi!» C’est vrai, j’avais oublié de vous dire que mon petit border terrier m’accompagne pour cette visite. Justement, je le cherche du regard, et je l’aperçois, là, paisiblement couché à mes pieds, sous la table. Le doigt toujours brandi, la dame me foudroie du regard: «Je suis de la Protection des animaux», répète-t-elle. «Euh, mais quel est le problème, Madame?»

fais-je. «Votre chien, me répond-elle, vous le laissez SOUS la table!!! Quelle indignité!» Les vieilles personnes adorent les animaux et je n’aime pas les chagriner – un moment vient où l’amour des animaux est tout ce qui leur reste. Ma chienne pèse 9 kilos, pourquoi ne la prendrais-je pas sur mes genoux, et ne l’inviterais-je pas humainement à notre table, à hauteur de nos visages? Je m’apprête à réveiller le petit animal, à le faire sortir de sous la table, lorsqu’un terrible PIM-

PON! PIMPON! se met à retentir dans toute la cafétéria. Suis-je encore dans ma voiture? Non, surprise! ce bruit de sirène provient directement de ma poche. J’en tire mon iPhone et sur l’écran, je vois s’afficher le prénom de mon jeune ami Félix. Bon sang, mais c’est bien sûr! me dis-je, me souvenant qu’il est désormais possible de personnaliser les sonneries des téléphones portables, en associant à chaque personne un son choisi. Ce que j’avais fait avec le très impatient Félix. Je décroche et je demande: «Dis donc, Félix, serait-ce toi qui as essayé de m’appeler trois fois il y a vingt minutes?» C’était lui. Vous voyez comme la vie quotidienne est bien disposée à notre égard? De temps à autre, elle adore nous faire des blagues. Elle veut nous garder en alerte et nous rappeler qu’elle est un cadeau surprise.

spinas | gemperle

Publicité

Reste de la population de thons:

10%

Soutenez-nous pour que 40% des océans soient protégés de façon à ce que les populations d’animaux marins puissent se rétablir. Adhérez à Greenpeace: www.greenpeace.ch


Hits vacances estivales!

895.–

DEMI-PENSION

Hôtel Esmeralda Playa bbbc

Dates de départ pour Tenerife 2009 Genève Hello Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

795.–

TOUT COMPRIS

745.–

Jour du vol Jeudi

Occupation 2 adultes 2 adultes/1 enfant 1 enfant 2–14 ans

2*

TOUT COMPRIS

Juillet 9* 16** 23** 30**

Repas DEMI-PENSION DEMI-PENSION DEMI-PENSION

Août 6* 13 20 27 1 sem. 895.– 895.– 395.–

2 sem. 1315.– 1315.– 495.–

Mareblue Village bbbb Jour du vol Dimanche

Occupation 2 adultes 2 adultes/1–3 enfants 1–3 enfants 2–14 ans

Repas TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS

1**

Août 8* X 22 29

1 sem. 795.– 795.– 395.–

2 sem. 1215.– 1215.– 495.–

Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

995.–

TOUT COMPRIS

Jour du vol Dimanche

Occupation 2 adultes 2 adultes/1 enfant 1 enfant 2–14 ans

Repas PENSION COMPLÈTE PENSION COMPLÈTE PENSION COMPLÈTE

2**

Août 9* 16

1 sem. 745.– 745.– 395.–

2 sem. 1165.– 1165.– 495.–

Occupation 2 adultes

Repas TOUT COMPRIS

Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

895.–

DEMI-PENSION Août 7* 14 21 28

1 sem. 995.–

*suppl. 100 fr. par personne et enfant/semaine **suppl. 200 fr. par personne et enfant/semaine

Ligne de réservation gratuite

0800 88 88 15

www.vacances-migros.ch

2 sem. 1385.–

Jour du vol Jeudi

Occupation 2 adultes 2 adultes/1– 2 enfants 1– 2 enfants 2–14 ans

Repas TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS

Août 6* X 20 27 1 sem. 845.– 845.– 395.–

2 sem. 1545.– 1545.– 495.–

Mareblue Aeolos Beach bbbb Jour du vol Samedi

Occupation 2 adultes 2 adultes/1–3 enfants 1–3 enfants 2–14 ans

Juillet 11** 18** 25**

Repas TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS

1**

Août 8* 15 22 29

1 sem. 695.– 695.– 295.–

2 sem. 1150.– 1150.– 395.–

DJERBA | TUNISIE

Miramar Djerba Palace bbbb Jour du vol Dimanche

Occupation 2 adultes 2 adultes/1 enfant 1 enfant 2–14 ans

Juillet 5* 12** 19** 26**

Repas DEMI-PENSION DEMI-PENSION DEMI-PENSION

2**

Août 9* 16

1 sem. 695.– 695.– 395.–

2 sem. 1185.– 1185.– 495.–

HOURGHADA | ÉGYPTE

Hôtel Sonesta Pharaoh Beach Resort bbbbb

Dates de départ pour Hourghada 2009 Jour du vol Genève Air Berlin Vendredi Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

Juillet 16** 23** 30**

CORFOU | GRÈCE

Dates de départ pour Djerba 2009 Genève Hello

Hôtel Royal Albatros Moderna bbbbc Juillet 3* 10** 17** 24** 31**

Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

DEMI-PENSION

SHARM EL-SHEIKH | ÉGYPTE

Dates de départ pour Sharm el-Sheikh 2009 Jour du vol Genève Air Berlin Vendredi Prix en fr. par pers. Chambre double

Juillet 5* 12** 19** 26**

Hôtel Eurovillage Achilleas bbb

Dates de départ pour Corfou 2009 Genève Hello

695.–

MONASTIR | TUNISIE

PENS. COMPLÈTE Hôtel Méditerranée bbbc Dates de départ pour Monastir 2009 Genève Hello

Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

TOUT COMPRIS Juillet 18** 25**

COS | GRÈCE

Dates de départ pour Cos 2009 Genève Edelweiss Air

695.–

CRÈTE | GRÈCE

Dates de départ pour Crète 2009 Genève Hello Prix en fr. par pers. Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

845.–

TENERIFE | ESPAGNE

Occupation 2 adultes 2 adultes/1– 2 enfants 1– 2 enfants 2–14 ans

Juillet 3* 10** 17** 24** 31**

Repas DEMI-PENSION DEMI-PENSION DEMI-PENSION

Août 7* 14 21 28 1 sem. 895.– 895.– 495.–

Toujours inclus dans le prix Vacances Migros: • Frais de réservation par téléphone et par Internet • Vol aller et retour en classe économique • 20 kg de franchise de bagages • Taxes d‘aéroport et de sécurité en Suisse et à l‘étranger • Transfert en bus de l‘aéroport à l‘hôtel et retour • Assistance par votre guide à l‘aéroport et sur le lieu de vacances • Frais de visa (40 fr.) pour l’ Égypte incl.

2 sem. 1385.– 1385.– 595.–


PAR AMOUR POUR L’ENVIRONN Et pour que les vêtements de bébé soient encore plus doux, lavez-les avec la lessive Milette, conçue spécialement pour la peau sensible des bébés et des enfants en bas âge.

19.90

Pantalon tissé unisex 100% coton bio

29.90

12.90

Shirt à manches longues pour bébé (garçon) 100% coton bio

16.90

Grenouillère, disponible en bleu et rose 100% coton bio

En vente dans les plus grands magasins Migros

29.90

Ensemble chemise & pantalon pour bébé (garçon) 100% coton bio

Ensemble shirt à manches longues & pantalon pour bébé (fille) 100% coton bio

24.90 Ensemble pull & pantalon pour bébé 100% coton bio


EMENT ET POUR VOTRE BÉBÉ.

8.50

Body pour bébé à manches courtes, disponible en blanc, jaune et bleu clair 100% coton bio

6.50

T-shirt bleu pour garçon 100% coton bio

9.50

Body pour bébé à manches longues, disponible en blanc, jaune et bleu clair 100% coton bio

5.90

Boxer-short bleu pour garçon 100% coton bio

7.50

Body pour bébé sans manches, disponible en blanc, jaune et bleu clair 100% coton bio

5.50

Slip bleu pour garçon 100% coton bio

5.50

Slip rose pour fille 100% coton bio

12.90

Shirt à manches longues pour bébé (fille) 100% coton bio

6.90

T-shirt rose pour fille 100% coton bio


22 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

«Mes enfants? Je m’y accroche comme à des ballons»

Prix d’interprétation féminine à Cannes pour son rôle dans «Antichrist», de Lars von Trier, la fille de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin nous parle de tout: du film, de ses incertitudes fondamentales, de ses enfants, de la famille, de son enfance… Rencontre avec Charlotte Gainsbourg. «Antichrist» est d’un superbe onirisme fantastique. A croire que Lars von Trier l’a imaginé pour vous.

Ce qui n’est pas le cas. J’étais très inquiète de ne pas avoir le rôle. S’il me l’a donné, c’est parce qu’il voulait quelqu’un d’anonyme, je crois. Anonyme, Charlotte Gainsbourg?!

Je ne sais pas s’il savait grand-chose de moi. Il ne m’a jamais parlé de mes parents, alors que j’ai plutôt l’habitude qu’on m’en parle beaucoup. Ni d’aucun de mes films précédents. C’était comme s’il ne me considérait pas comme une actrice. Que j’aie du talent ou non paraissait n’avoir pas d’importance pour lui. Il m’a choisie parce qu’il voulait quelqu’un qui soit d’accord d’aller aussi loin qu’il le fallait. Et aux questions que je lui posais sur le fond du film, il ne me donnait aucune réponse, s’en tirait par des pirouettes, me laissait dans le mystère. Par certains côtés, le film fait écho à «Shining», de Kubrick. Deux êtres s’isolent dans la montagne, la forêt, la nature… la folie prend possession de l’un d’eux.

Je n’avais pas vu cette similitude avec Shining, mais c’est vrai, elle est là. L’endroit où le film a été tourné, près de Cologne, était assez sinistre... On a amené beaucoup de choses: la cabane où le couple se retire, les souches d’arbres mystérieuses, les arbres ont été peints pour leur donner une blancheur de bouleau. La vision de la nature dans ce film, je la comprends: pour moi aussi elle a un côté cruel, atroce, elle est parfois d’une laideur qui en devient belle. Lars a su montrer comment, à force d’osmose, on peut s’y perdre, s’y abîmer, corps et raison. Au fond, qui est Charlotte Gainsbourg? Si l’on gomme votre père Serge Gainsbourg et votre mère Jane Birkin.

Je ne sais pas qui je suis. Je cherche encore mon identité. Je ne l’ai pas trouvée. En même temps, je me demande si c’est nécessaire, si cela doit être un but, une obligation. Cela a-t-il tant d’importance? La chercher, si! Mais la trouver? C’est la quête, l’exploration de soi, dans ses multiples virtualités, qui importe avant tout?


ENTRETIEN CHARLOTTE GAINSBOURG

«Si j’étais un animal, je serais un hérisson, parce qu’il se referme sur lui-même en boule. Ou alors, une tortue, peut-être.»

Je crois. J’ai l’impression de changer constamment, de muer presque. L’impression donc d’avoir plusieurs vies, que je vais d’une Charlotte Gainsbourg à une autre. C’est que vous êtes en mouvement. Pas figée pour un sou. C’est plutôt positif.

Je ne sais pas, c’est très bizarre aussi. L’autre jour, pour les besoins d’un tournage, je cherchais des photos de moi à différentes époques de ma vie. En les regardant, je pensais qu’à certains moments de ma vie, j’avais clairement été quelqu’un d’autre que maintenant! Dans cinq, dix ans, je serai peut-être devenue une autre personne que celle qui vous parle à cet instant. C’est en ça que mon identité, je ne l’ai pas trouvée. C’est bien ou pas bien?

Je trouve que c’est un défaut en tant que personne, mais une qualité en tant qu’actrice. Je me sers de ça dans mes films. Je suis très malléable, c’est la seule chose qui soit sûre. Et parfois, je trouve que je n’ai pas un avis assez tranché. Très souvent je n’ai pas d’avis du tout. Je me laisse porter. Je n’ai pas de certitudes. Et un manque de certitudes, moi, je trouve que ça empêche de se construire, et de se sentir solide. Avoir des certitudes, c’est peut-être mieux, même si on se trompe…

| 23

«Ma joie de la journée, ce sera ce soir, l’anniversaire de mon neveu»

à moi-même, de me regarder. C’est le travail d’un acteur, d’une actrice. Avoir conscience de l’image qu’on projette. Mais ce peut être un piège, à force! Je vis très mal le fait de me regarder autant, de devoir être si attentive à moi-même. J’ai envie de m’oublier! Quand cela arrive, cela me donne une liberté incroyable.

Quelle sera pour vous la plus grande joie de cette journée?

Oui, la liberté incroyable de ne pas être dans le jugement. Cela, je l’éprouve tout particulièrement avec mes enfants (réd.: Ben, son fils de 12 ans, et Alice Jane, sa fille de 6 ans). Pour moi, ils sont très porteurs (esquissant le geste de qui tient un ballon de foire gonflé à l’hélium). Porteurs comme le sont des ballons. Des ballons auxquels je me suspends.

Ce soir! (Rire léger) J’ai un truc bien qui m’attend. On peut en savoir plus?

Si, si. C’est l’anniversaire de mon neveu, et je retrouverai toute la famille, chez Lou, ma demi-sœur cadette. Yvan (réd.: Yvan Attal, son mari), mes enfants, mes trois demisœurs, ma mère, il ne manquera que l’un de mes demi-frères. La famille, c’est tellement rassurant. Tout le monde cherche le bonheur. Dans votre quête de celui-ci, quels sont les petits riens qui rendent la vie agréable?

M’oublier.

Que voulez-vous dire par là?

Que j’ai envie de m’oublier parce que je fais déjà un métier où je suis contrainte de toujours me rappeler

Bio express ➔ Charlotte Gainsbourg est née le 21 juillet 1971 à Londres. ➔ Encouragée par sa mère Jane Birkin, elle fait ses débuts au cinéma aux côtés de Catherine Deneuve en 1984 dans «Paroles et musique», d’Elie Chouraqui. ➔ En 1986, à l’âge de 15 ans, Charlotte Gainsbourg obtient le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans «L’Effrontée», de Claude Miller, un film qui la révélera au grand public. ➔ En 1986, elle sort «Charlotte for Ever», un album écrit et composé par Serge Gainsbourg, son père. ➔ En tout, Charlotte Gainsbourg a tourné dans une trentaine de films dont ««Antichrist», de Lars von Trier, qui lui a valu le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 2009. ➔ Mariée à l’acteur et réalisateur Yvan Attal, elle a deux enfants, Ben et Alice Jane.

La liberté d’être vous-même, si incertaine que soit cette identité?

Comme des ballons?!

Comme des bouées de sauvetage. Ils ne se réduisent pas qu’à cela, bien sûr. Mais c’est un aspect. Avec eux, j’ai une respiration libérée de tout souci. J’atteins à la légèreté. A l’oubli de soi. Les enfants permettent cela, dans les bons moments, car il n’y a pas que des bons moments. Mais ils sont très inspirants. Votre fils a 12 ans. Pratiquement l’âge auquel vous avez débuté au cinéma. Vous le voyez acteur?

J’y ai pensé, récemment. Oui, je le crois tout à fait capable de s’envoler seul, comme moi à 13 ans. Moi, je suis très reconnaissante à mes parents de m’avoir vraiment lâchée dans la nature! En prenant toutes les garanties que l’on s’occuperait bien de moi... A 13 ans, je suis partie toute seule au Canada pour tourner Paroles et musique, de Chouraqui. Pour la première fois, j’avais une chambre d’hôtel pour moi seule. Et au moment de L’Effrontée, de Claude Miller, un tournage beaucoup plus long, j’avais 13, 14 ans, et là, j’ai vraiment eu l’impression que j’avais une vraie aventure, à moi toute seule, sans rapport avec mes parents.


24 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Vivre l’aventure jeune, on en priverait la jeunesse aujourd’hui?

L’attitude de mes parents était tout à fait différente de la mienne aujourd’hui. Eux, ils étaient au plus près de leur sincérité dans leur manière de faire. Ils vivaient une époque où ils s’amusaient sincèrement. Ça n’est pas négatif ce que je vais dire là: les enfants passaient après. Aujourd’hui, ils passent avant tout le reste. C’est très bien. Mais en même temps, on se pose beaucoup plus de questions – enfin moi en tout cas. J’éprouve la difficulté permanente de savoir si je fais bien ou mal. Je trouve qu’il y a moins de spontanéité dans le rapport aux enfants. A 37 ans, je suis heureuse de me dire que mes parents se sont amusés, qu’ils ont vécu leur vie, des choses fortes, qu’ils étaient amoureux l’un de l’autre. Ça me fait du bien, de savoir ça.

Vous êtes drôlement critique à votre propre égard!

Ah oui, mais j’ai de quoi l’être! Je vois mes défauts en tant que parent. Bien sûr, aucun parent n’est parfait, on fait tous des conneries. On essaie de faire au mieux, et j’essaie. Voilà où est ma qualité. Plus généralement, quelles autres qualités vous reconnaissez-vous?

Ça dépend. Je change tout le temps, donc… J’allais vous répondre: je suis patiente. Mais en fait, pas du tout: il y a des moments où je suis très impatiente. Donc ce n’est pas une qualité qui dure…

«Mon père et moi, nous étions en admiration totale devant Michael Jackson»

Quel genre de mère êtes-vous?

J’essaie d’être la plus présente possible avec mes enfants, parce que j’ai du plaisir à ça. En même temps, pour le tournage d’Antichrist, je ne peux pas faire autrement que d’être deux mois en Allemagne. Je rentre tous les week-ends, mais je rate tout le quotidien de l’école, etc. Vous êtes du genre à poser des limites? Ou plus cool, style ex-fan des sixties?

Je ne mets pas assez de limites. Parce que je n’en ai pas eu moimême. Donc c’est difficile. C’est ce que je disais justement sur les certitudes. Je n’ai aucune certitude. Ce qui fait que quand j’ai envie d’interdire un truc, ça ne vient pas de moi. Vous obéissez juste aux impératifs éducationnels de notre temps.

Oui, et sans conviction réelle – puisqu’elle me fait défaut. Ils le sentent très bien, d’ailleurs. Donc, je ne pense pas que je suis un bon pilier. Alors que mes parents, à leur époque, l’étaient…

Quelle qualité durable, alors?

Je suis docile, peut-être.

Un besoin d’être dirigée dans la vie comme au cinéma? Guidée?

Oui, j’ai besoin de ça. Tout en me fiant énormément à mes instincts. Qui vous guide?

Yvan. Pour tout. Il y a beaucoup de dualité en moi. Constamment je lutte: contre moi-même, contre les autres… Au bout du compte, j’ai des instincts qui me disent qu’il faut réagir comme ceci ou comme cela… Et puis je suis très lente, il me faut énormément de temps pour assimiler les choses. Donc, c’est un lent combat contre l’incertitude. Il y a deux ans, vous avez eu une hémorragie cérébrale. Ça n’a pas aiguisé vos certitudes?

C’était juste avant le tournage d’Antichrist. Je faisais du ski nautique, je suis tombée, je me suis heurté la tête. J’ai cru que je n’avais rien, et un mois et demi plus tard, j’avais 300 millilitres de sang dans la tête, énorme! J’ai failli claquer en fait, si

l’une des mes sœurs ne m’avait pas obligée à aller faire un scanner … Vous éprouvez davantage la précarité de notre existence?

Oui. Après l’opération, immédiate, énorme soulagement, joie de vivre, euphorie presque. Ce n’est qu’ensuite qu’est venue une trouille bleue de mourir, qui est encore là. Avant, je bravais un peu la mort avec des phrases du genre «plus vite ça arrivera, mieux ça vaudra»… Née en 1971, vous faites partie de la génération qui a été marquée par Michael Jackson.

Michael Jackson a été quelque chose d’énorme pour moi. Je vivais avec mon père. Et je le voyais en admiration totale devant ce jeune homme, qu’on découvrait ensemble. Ils nous a marqués avec une force incroyable. Par la suite, après Bad, j’ai moins adhéré. Et j’ai été extrêmement surprise de réaliser qu’il était mort si jeune, à seulement 50 ans.

«Lars a très bien su montrer comment

D’autres, comme moi, ont été stupéfiés de réaliser qu’il était déjà quinquagénaire!

Moi, c’est que Michael Jackson remonte à mon enfance: j’ai l’impression qu’il y a des siècles qu’il est là. Votre père jugeait que la chanson est un art mineur. D’accord?

Je ne sais pas ce que ça veut dire réellement, arts mineurs... arts majeurs. Dire même que le cinéma est un art m’a toujours semblé un peu exagéré. Pourtant, certains films semblent le confirmer. Mais pour la chanson, oui, bien sûr c’est un art mineur. Quels livres vous ont marquée?

Je ne lis plus assez, mais j’ai dévoré des livres entre l’âge de 14 et 19 ans. Là, j’ai pris tellement de plaisir à lire! Vian, Queneau, Nabokov… Vous avez eu l’envie d’écrire, non?

Si, j’ai eu ce fantasme: m’imaginer derrière un cahier d’écriture, pas devant la page blanche, mais dans la fluidité de me laisser aller à l’écriture, pour me construire. D’ailleurs je tiens un journal, mais c’est n’importe quoi. Juste une façon de me défouler, de faire sortir des choses en les racontant…

Charlotte et Lars von Trier. «Il ne m’a


ENTRETIEN CHARLOTTE GAINSBOURG Il y a deux ans, pour votre album «5:55», vous vouliez transmettre votre univers intérieur aux musiciens de Air pour que le disque vous reflète…

Le seul moyen, détourné, que j’avais de leur dire ce que je souhaitais, c’était de leur faire sentir ce qui me touchait sur un plan émotionnel, des choses proches que je trimballais depuis toujours: le film La Nuit du chasseur, Shining, le Magicien d’Oz, Los Olvidados de Bun ˜uel… Les poèmes de Michaux que j’adorais entre 14 et 16 ans. Qui vous a montré «La Nuit du chasseur»?

on peut se perdre et s’abîmer dans la nature, corps et raison.»

Mon père. C’étaient les débuts du magnétoscope. Et le moment pile où mes parents se sont séparés. J’avais 9 ans. Mon père avait mis dans la chambre un immense écran… C’était incroyable de voir des films comme ça, sans aller au cinéma, ni les regarder à la télé. Mon père me montrait beaucoup de films d’horreur, Massacre à la tronçonneuse, Carrie… A 9 ans? Bigre!

De 9 à 12 ans, j’ai tout vu. Les Dents de la mer, par exemple, j’avais 4 ans. Ma mère m’a emmenée le voir à sa sortie. Quand même, la pire chose à faire, si on veut que ses enfants soient libres de plonger dans la mer… C’est resté une grande phobie pour moi… Vous ne nagez pas?

Si, très bien, mais en piscine seulement (rires). J’ai d’autres images marquantes. Dans La Nuit du chasseur, il y a cette scène où l’on voit apparaître au fond de l’eau le cadavre d’une femme noyée par son époux, qu’incarne Robert Mitchum. Je me souviens aussi du voyage en barque des deux enfants poursuivis par l’assassin. Et surtout de la petite comptine qui fait la bande sonore… Vous pourriez la chantonner?...

Bien sûr (elle s’apprête à l’entamer puis s’arrête) Non, en fait, je déteste chanter comme ça.

jamais parlé de mes parents, alors que d’habitude on m’en parle beaucoup.»

Votre père, vous avez l’impression de l’avoir vraiment connu?

Oui. De ce qu’il a bien voulu me

| 25

montrer. La grande impression qui me reste, c’est son côté enfantin, sans qu’il se transforme en enfant. La proximité que cela introduisait entre nous. Il ne faisait jamais aucun effort. Simplement, il ressentait les choses, et il jouait avec moi. Et quand ça le gonflait, ça le gonflait. J’ai l’impression de l’avoir surtout connu à partir du moment où mes parents se sont séparés. Parce qu’à partir de là, je l’ai eu pour moi toute seule, en fait. Enfin… avec Bambou bien sûr (réd.: seconde épouse de Serge Gainsbourg) qui était d’une gentillesse! Une bellemère rêvée, parce qu’elle avait pratiquement mon âge. Douze de plus en fait, mais elle était très gamine. Et pendant le week-end, mon père ne se consacrait qu’à moi. Bon, il se levait à 14 heures, mais ensuite… Quand, dans «Lemon Incest», il chante à votre propos «L’amour que nous ne ferons jamais ensemble», ça avait un côté incestueux pour vous?

Il y a le mot inceste, et c’est un sujet tabou. Mais en fait, ce que dit mon père, c’est tout le contraire. C’est au père de marquer la limite, et il me l’a montrée. Je comprends que ça ait pu paraître choquant, j’avais dans cette chanson une petite voix enfantine – mais je savais très bien ce que mon père voulait dire. Etes-vous une femme-enfant?

Ah non, pas du tout. Petite, j’étais une enfant. J’ai été une adolescente. J’ai eu du mal à me sentir femme, et j’ai encore du mal... C’est que, pour moi, je n’ai pas la morphologie d’une femme. Donc j’ai du mal à m’imposer comme telle. A me sentir maître d’un corps de femme. Voilà. Mais à l’intérieur de vous, vous vous sentez femme?

(Doucement) Non.

Alors, vous vous sentez quoi?

Justement, c’est en ça que je n’ai pas trouvé mon identité réellement. J’ai l’impression d’être en continuelle mutation, de me chercher encore et encore.

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Nathalie Demontes-H&K / DR


Grandes aventures à petits prix! Toutes les offres sont valables du 7.7 au 20. 7. 2009, jusqu’à épuisement du stock.

maintenant

299.25

25%

avant 399.–

sur toutes les tentes

Par exemple: Trevolution tente Isangano 5 places, colonne d’eau: 3000 mm

maintenant

126.75

avant 169.–

maintenant

29.90

avant 39.90

Par exemple: Trevolution tente Gobi 4 places, colonne d’eau: 2000 mm

Par exemple: set de plongée Cressi Sirena Mare pour adulte

25%

s bateaux sur tous le ilets ues, les g q ti a m u e pn ge et de sauveta e plongée les sets d maintenant

maintenant

67.40

74.25

avant 89.90

avant 99.–

Par exemple: gilet de sauvetage Bora Par exemple: bateau pneumatique Intex Challenger 3 3 places

44 SportXX en Suisse.

www.sportxx.ch


Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

ACTUALITÉ MIGROS

«Le développement durable fait partie de l’ADN de Migros»

Mû par des convictions personnelles, Claude Hauser, président de l’administration de la Fédération des coopératives Migros (FCM), s’engage en faveur du développement durable. Il explique comment Migros peut agir au niveau mondial. Vous faites partie des principaux acteurs de l’engagement de Migros en faveur du développement durable. Quelles en sont pour vous les principales étapes?

Avec son programme M-Sano, Migros a lancé – il y a trente ans déjà – des standards (moins de pesticides, par exemple) pour une agriculture responsable. Depuis longtemps, nous nous efforçons de réduire notre consommation de courant et de mazout et transférons toujours plus de marchandises de la route au rail. Par ailleurs, nous avons introduit l’essence sans plomb et nous avons été les premiers à diminuer les emballages de nos produits. Vendre des tubes de dentifrice sans emballage en carton constituait une petite révolution à l’époque. De plus, les consommateurs étaient très sceptiques lorsque nous avons proposé, il y a plus de vingt ans, des lessives en poudre sans phosphates. Nous avons développé et lancé un grand nombre de nouveautés, mais n’en avons pas assez parlé. Aujourd’hui, tout le monde parle de globalisation. Que peut faire Migros, une petite entreprise à l’échelle mondiale?

Nous pouvons faire beaucoup. Nous avons par exemple demandé à ce que, dans le monde entier, nos fournisseurs respectent des standards sociaux. En comparaison mondiale, Migros est relativement petite si l’on considère son chiffre d’affaires. Pour pouvoir faire passer nos idées dans le domaine de l’environnement, de la santé ou des standards sociaux, nous nous engageons dans des

Claude Hauser: «Notre tâche est de sensibiliser les consommateurs au développement durable.»

| 27


Croisière en Orient

FEPO109E

19 jours, pension complète à bord, dès Fr.

1995.-

Cabine intérieure standard, occupée par 2 personnes

responVol de corG enève! dance de

PLUS d’avantages dates de + Deux départ idéales r avec e l l a l o v s Y compri t retour en car! SWISS e

Voici ce qui est inclus dans ce prix action exceptionnel! + Vol de ligne de Zurich à Dubaï avec SWISS + Transfert en car spécial au port + Fantastique croisière selon le programme + 18 nuits dans la cabine de la catégorie choisie + Service en cabine 24 h sur 24 + Pension complète à bord, à savoir jusqu’à six repas par jour + Participation libre aux activités à bord + Les taxes portuaires et aéroportuaires + Trajet en car spécial Savone – Suisse + Assistance efficace du personnel de la compagnie de navigation parlant français et allemand

Plongez-vous dans le monde fascinant de l’Orient et faites-vous choyer dans toutes les règles de l’art sur le Costa Europa. Vivez un conte des 1001 nuits et visitez quelques-uns des plus beaux lieux du monde. Découvrez la métropole de Dubaï avec son skyline à couper le souffle. Venez avec nous au fabuleux Sultanat d’Oman et admirez les célèbres pyramides de l’Egypte. Vous voyez, un vrai feu d’artifice de curiosités vous attend durant ce voyage inoubliable! vez à Safaga, un point de départ idéal pour une excursion à Louxor et ses immenses trésors. 13e jour: Sharm el-Sheikh (Egypte). Visitez aujourd‘hui la station balnéaire la plus connue de la Mer Rouge. 14e jour: en mer. Détente ou activités diverses, à vous de choisir selon vos goûts et vos envies. 15e jour: Alexandrie (Egypte). Ne manquez surtout pas cette occasion et participez à une excursion au Caire pour découvrir les fantastiques pyramides de Gizeh. 16e et 17e jours: en mer. Profitez de ces deux journées pour vous relaxer et vous remémorer tout ce que vous avez vécu ces derniers jours. 18e jour: Naples (Italie). Le matin, vous entrez dans le port de Naples. Découvrez la vieille ville pittoresque ou visitez l’île de Capri. 19e jour: Savone (Italie). Arrivée à Savone le matin. Débarquement et puis retour en car spécial pour la Suisse où vous arrivez le soir. Choisissez votre lieu d‘arrivée: lors de votre réservation, dites-nous où vous désirez descendre de notre car spécial: Genève, Nyon, Lausanne, Martigny, Coldrerio, Bellinzone, Bâle, Zurich, Lucerne, Kallnach ou Berne. Important à savoir: les citoyens suisses ont besoin d‘un passeport valable au moins 6 mois au-delà du retour du voyage.

Réservedzer! sans tar

+

Profitez davantage – jusqu‘à 100% chèques REKA acceptés!

Savone

Zurich Naples

Alexandrie Safaga

Sharm el-Sheikh

Dubaï

Foudjaïrah

Mascate

Voici votre fascinant programme de voyage 1er jour: Zurich – Dubaï. Dans la matinée, vol de correspondance de Genève à Zurich, puis envol pour Dubaï avec SWISS. Arrivée le soir. Transfert au port et embarquement. 2e jour: Dubaï (Émirats arabes unis). Découvrez les curiosités de Dubaï ou détendez-vous au bord d‘une des longues plages. 3e jour: Dubaï (Émirats arabes unis). Encore une journée à votre disposition. A 18h00, le Costa Europa largue les amarres. 4e jour: Foudjaïrah (Émirats arabes unis). Le matin, arrivée à Foudjaïrah, le plus jeune émirat de la fédération et le meilleur point de départ pour explorer la côte orientale. 5e jour: Mascate (Oman). Ce matin, vous arrivez à Mascate où vous vous sentirez comme dans un conte de 1001 nuits. 6e jour: en mer. Appréciez la vie à bord de votre «hôtel flottant». 7e jour: Salaalah (Oman). Salaalah est la deuxième plus grande ville du Sultanat d’Oman. De magnifiques paysages et d‘innombrables curiosités vous attendent. 8e jour: en mer. Faites-vous choyer à bord! 9e jour: Aden (Yemen). Arrivée à Aden le matin. Que diriez vous d‘un tour de ville? 10e et 11e jours: en mer. Deux belles journées à bord vous attendent. 12e jour: Safaga (Egypte). Le matin, vous arri-

Y compris 2 jours à bord à Dubaï

Croisière inoubliable de Dubaï jusqu’en Europe!

!

+

Aden

Salaalah

Deux dates de départ idéales me 02.12.09 sa 09.01.10

au au

di 20.12.09 me 27.01.10

Prix action exceptionnels

Le Costa Europa

Prix par personne en CHF

Paquebot classique et confortable + Aménagement élégant et ambiance sympathique + Cabines très confortables + Excellente cuisine et service attentionné + Trois restaurants et plusieurs bars + Grand choix d’activités tant récréatives que sportives + Trois piscines et deux bains à remous + Centre de fitness et de bien-être + Parcours pour jogging en plein air + Casino, cinéma et théâtre + Atmosphère très soignée, mais sans contrainte vestimentaire.

Costa Europa 19 jours départ Suisse Cabine/catégorie

occ. 2 pers.

Intérieure standard, cat. I1

1995.-

Intérieure supérieure*, cat. I3

2295.-

Extérieure standard, cat. E2

2895.-

3295.Extérieure supérieure*, cat. E6 * Pont plus haut que cabines standard

Non compris: • Les boissons à bord • Les excursions facultatives • Le pourboire obligatoire pour le service à bord (6 euros par personne/jour, payables à bord) • Le supplément pour perDubaï: découvrez le contraste fascinant entre sonne seule • Assurance frais d‘annulation et l‘authenticité et la modernité arabes. assistance: Fr. 80.- • Les frais de réservation Organisation: Costa Kreuzfahrten GmbH, Zurich

0848-141 141 Reisecenter Plus AG In der Luberzen 25, 8902 Urdorf

www.ferienpost.ch


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

plateformes communes. Le commerce de détail et les producteurs sont organisés en un réseau indépendant, le «Consumer Goods Forum». Celui-ci regroupe 6,4 millions de travailleurs et dégage un chiffre d’affaires global de plus de 1500 milliards d’euros. Les plus grands distributeurs mondiaux, comme Walmart, Carrefour, Tesco et Metro, en font partie. A quoi cela sert-il?

Nos représentants siègent dans différents organes et groupes de travail et influencent les actions des distributeurs. Avec notre éthique d’entreprise progressiste, nous forçons le respect. Je suis très fier qu’aujourd’hui 98% de nos fournisseurs soient certifiés selon des normes de la Global Food Safety Initiative (GFSI), une organisation qui vise le renforcement de la sécurité des denrées alimentaires. En 2004, la proportion n’était encore que de 25%. Notre record mondial nous a valu une grande considération au sein de la branche. Là aussi, nous sommes pionniers.

«Il est possible de faire preuve de responsabilité et d’offrir le meilleur rapport prix-prestations» Est-il difficile, en période de crise économique, de poursuivre une stratégie de développement durable? La guerre des prix ne vous met-elle pas les bâtons dans les roues?

Le développement durable fait partie intégrante de l’ADN de Migros. Même en ces temps de crise, nous approfondissons notre engagement. Si l’on se réduit à mener une guerre des prix sans apporter de valeur ajoutée, il manque de la substance. Il est possible de faire preuve de responsabilité et d’offrir le meilleur rapport prix-prestations. Nous le prouvons chaque jour. Migros s’est toujours profilée par la qualité et la fraîcheur de ses produits. Si Migros, en tant qu’entreprise suisse, produit et vend en Suisse, elle apporte sa contribution au développement durable. Ces trois prochaines années, nous

Migros numéro un mondial

Lors du World Retail Congress 2009 à Barcelone, Migros a été désignée «chaîne de distribution la plus soucieuse du développement durable au monde». Au moment de la décision finale, elle s’est imposée face à de grands noms du commerce de détail international tels que Tesco, Woolworths ou Marks & Spencer. En Suisse, Migros est la première chaîne de distribution du pays et celle qui offre le meilleur rapport prix-prestations. Elle attire chaque semaine quelque neuf millions de clients, compte plus de deux millions de coopérateurs et emploie plus de 80 000 collaborateurs et 3000 apprentis, ce qui en fait le plus important employeur privé et le principal pourvoyeur de places d’apprentissage du pays.

Migros est aussi l’entreprise qui achète le plus de produits agricoles helvétiques, ce qui fait d’elle un partenaire important des paysans suisses. Sur le plan mondial, Migros ne pointe certes qu’au 58e rang du classement des plus grandes chaînes de distribution en termes de chiffre d’affaires. Mais elle est incontestablement le numéro un mondial en matière de développement durable. C’est en tout cas l’avis du jury du World Retail Congress 2009, le congrès international du commerce de détail qui l’a élue «chaîne de distribution la plus soucieuse du développement durable au monde». «Ce sens des responsabilités dans la conduite des affaires fait depuis toujours partie intégrante de notre culture d’entreprise. La distinction que

avons prévu d’investir cinq milliards de francs en Suisse. La population apprécie l’engagement de Migros dans la place économique suisse. La plus grande valeur de Migros réside dans la confiance que nous témoignent nos clients. Depuis quand êtes-vous sensible à la protection de l’environnement?

Quand j’étais enfant, il y avait encore des fabriques de conserves de sardines sur les côtes françaises. Au fil des ans, les stocks de poisson ont considérablement diminué et la production a dû être délocalisée en Espagne, au Portugal et au Maroc. Cela m’a marqué. Aujourd’hui, la surpêche est une grande source d’inquiétude: 80% des stocks actuels de poissons sont victimes ou menacés de surpêche. Et depuis 1950, plus de 50% des espèces de

nous avons reçue nous prouve que les efforts multiples que nous déployons en faveur de nos clients, de nos collaborateurs et de nos fournisseurs, mais aussi des animaux et de l’environnement, sont reconnus au-delà de nos frontières. Cela nous encourage à les intensifier encore», se réjouit Herbert Bolliger, président de la Direction générale de Migros. Concrètement, l’entreprise a réduit ses émissions de CO2 de plus de 20% depuis 2000. Depuis une année, Migros signale également les produits de son assortiment ménageant le plus le climat en apposant sur leur emballage le label CO2 attribué par l’organisation indépendante climatop. «Ce signe distinctif facilite l’acte d’achat des clients soucieux de protéger le climat», ajoute Herbert Bolliger. Pour des raisons écologi-

| 29

poissons ont disparu. Cette diversité manquera aux générations futures. Avez-vous pour autant cessé de manger du poisson?

Il est possible de privilégier une consommation responsable. Migros est membre du WWF Seafood Group et a complètement revu son assortiment. Certaines espèces ont été retirées de la vente, d’autres ont été remplacées par des produits issus d’une pêche durable. En tant que distributeur, notre tâche est de sensibiliser les consommateurs. Comment vivez-vous le développement durable au quotidien?

Je circule presque toujours avec les transports publics. Au niveau professionnel, je m’engage tous les jours en faveur de la protection de l’environnement et suis fier de travailler depuis quarante ans au sein d’une société pour qui le développement durable fait partie intégrante de la culture d’entreprise.

Propos recueillis par Reto E. Wild Photo Siggi Bucher

ques, Migros mise depuis longtemps sur le transport des marchandises par rail, ce qui fait d’elle le plus important client de CFF Cargo. «Au niveau de nos produits, nous garantissons non seulement la meilleure qualité mais veillons aussi à ce que les conditions de production satisfassent à des normes écologiques et sociales exigeantes.» Migros travaille si possible avec les partenaires les plus compétents. Elle a par exemple développé le label TerraSuisse en collaboration avec la station ornithologique de Sempach. Ce label promeut une agriculture suisse proche de la nature et respectueuse des animaux: «Grâce à TerraSuisse, de nouveaux habitats sont créés pour les espèces animales menacées», constate Herbert Bolliger.


30 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

La dernière ligne droite

Chers colletionneurs attention: il vous reste une semaine pour dénicher vos vignettes manquantes. En effet, le 13 juillet marquera la fin de la Stickermania.

C

Photo Esther Michel

haque jour, la tension monte un peu plus pour tous les collectionneurs qui n’ont pas encore réussi à dénicher les deux cents vignettes Stickermania. Il ne leur reste en effet que peu de temps pour compléter leur album: lundi 13 juillet, il ne sera plus possible de se procurer les précieux autocollants auprès des magasins et restaurants Migros ainsi que des marchés spécialisés (Micasa, M-Electronics, SportXX et Do it + Garden Migros). A certains, il ne manque qu’une seule image. Une seule! Mais celle-ci est bien sûr des plus difficiles à trouver... Heureusement, il existe la possibilité d’échanger ses stickers à double avec des membres de la famille, des amis, des voisins et même des collègues de bureau. Car depuis huit semaines maintenant, toute la Suisse s’est prise au jeu. Il serait en effet faux de croire que seuls

les enfants collectionnent assidûment les magnifiques images du photographe Thomas Marent. Leurs parents aussi s’enthousiasment pour le loris paresseux, la mante orchidée ou le crabe violoniste. Il est vrai que, comme le dit l’adage, il n’y a pas d’âge pour apprendre. Outre des espèces aux noms amusants, les collectionneurs ont appris à mieux connaître les forêts

tropicales. Ils ont aussi pu se rendre compte à quel point elles étaient menacées. Depuis la fin des années 1960, l’équivalent de cent cinquante fois la superficie de la Suisse a ainsi irrémédiablement disparu. En participant à l’opération initiée par les Lilibiggs, les explorateurs de salon ont par ailleurs pu agir en faveur des zones boisées. Car à chaque achat de l’album «Stickermania – Aventure

Gagnez 70 x 20 pochettes de 5 vignettes!

Il vous manque la vignette de la grenouille tomate ou celle du scarabée girafe? Ne perdez pas espoir! Migros organise un grand concours Stickermania. A la clef: des dizaines d’autocollants à gagner. Peut-être parviendrez-vous ainsi à terminer votre collection. Pour participer, il vous suffit de confirmer ou infirmer les affirmations ci-contre. La lecture de l’album «Stickermania – Aventure dans la forêt tropicale» vous aidera à trouver les solutions. Les lettres correspondant aux bonnes réponses forment un mot-clé qui vous permettra de participer ensuite au tirage au sort. Bonne chance.

dans la forêt tropicale», Migros a reversé 1 franc à un fonds du WWF soutenant des projets en Amérique latine, en Afrique ainsi qu’en Asie.

Succès réel et virtuel

Sur internet aussi, le succès est au rendezvous. Sur www.stickermania.ch, les internautes peuvent s’amuser à faire pousser leur propre arbre en répondant chaque jour à des questions sur la forêt tropicale. Plus le nombre de réponses est juste, plus le végétal croît majestueusement. Près de 19 000 enfants prennent actuellement soin de leur petit protégé. Ensemble, leur arbre forme une gigantesque forêt virtuelle: la forêt des Lilibiggs.

Pas de temps à perdre: la Stickermania s’arrêtera le 13 juillet.


ACTUALITÉ MIGROS

| 31

GRENOUILLE CORNUE: paresseuse, elle attend que des proies passent devant elle pour les attraper.

PANTHÈRE NOIRE: du fait de la déforestation, ce félin est menacé d’extinction.

NASIQUE: seuls les mâles possèdent un appendice nasal aussi développé. A la chasse aux belles images: le photographe Thomas Marent.

Vrai ou faux? 1. La forêt tropicale couvre près de 7% de la surface de la terre. Vrai: Grenouille et perroquet apportent de la couleur dans la forêt tropicale. Sachons préserver ces espèces.

B

Faux:

F

2. L’orang-outan vit en Amazonie. Vrai:

H

Faux:

O

Tentez de gagner 70 x 20 pochettes de cinq vignettes en jouant: Par téléphone: en appelant le 0901 908 167 (Fr. 1.-/ appel) en indiquant la réponse ainsi que vos nom et adresse.

Par SMS: 3. La grenouille de verre a un ventre transparent. Vrai:

R

Faux:

N

4. Le bec-en-sabot du Nil a le plus grand bec de tous les animaux vivants. Vrai:

N

Faux:

B

5. Le martin-pêcheur vit aussi dans la forêt tropicale. Vrai:

E

Faux:

G

6. Le python vert est venimeux. Vrai:

K

RÉPONSE:

Faux:

O

en envoyant «Stickermania», puis la réponse ainsi que vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: Stickermania RÉPONSE, Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville.

Par internet: en remplissant la formule de participation sur le site internet www.migrosmagazine.ch (rubrique «Coup de chance»).

Délai de participation: 12.07.09. Les gagnants seront informés par écrit et publiés sur internet. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus.


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

| 33

Migros baisse le prix du beurre

A partir d’aujourd’hui, Migros baisse les prix de tout son assortiment de beurre. Les explications d’Oskar Sager, chef du marketing Migros. Oskar Sager: «Nous allons répercuter intégralement sur nos prix la baisse consentie par les producteurs.»

La baisse du prix du beurre invite au régal.

Pourquoi Migros a-t-elle décidé de baisser le prix du beurre?

Au début de l’année, le prix du lait a diminué de neuf centimes par litre sans qu’il y ait de répercussion sur celui du beurre. Aujourd’hui, les producteurs de beurre ont enfin réagi et baissé le prix du kilo de beurre de 80 centimes. Cela faisait longtemps que Migros réclamait une telle mesure. Car pour nous, il est évident que si le prix du lait baisse, celui du beurre doit suivre. Dans quelle mesure les clients de Migros en profiteront-ils?

Nous allons répercuter intégralement sur nos prix la baisse consentie par les producteurs. Ce qui signifie par exemple que le beurre de cuisine coûtera 2,75 francs au lieu de 2,95 francs.

Photos Siggi Bucher, Getty Images

Pourquoi le prix du beurre n’a-t-il pas baissé déjà en janvier, à l’image de certains autres produits laitiers comme le fromage?

Il faut le demander aux producteurs de beurre. On observe que, depuis janvier, les stocks de beurre ont massivement augmenté. Comme je l’ai déjà dit, Migros pense que les prix du lait et du beurre doivent suivre la même tendance. Il y a quelque temps, on nous a assuré que le prix du beurre allait diminuer au cours du premier semestre. Les producteurs affirmaient qu’un fléchissement du prix du beurre allait augmenter la

Nouveaux prix du beurre à Migros Description Valflora beurre, 100 g Beurre bio, 200 g Beurre de cuisine, 250 g Floralp barquette, 100 g Le Beurre, 250 g

*avant

*maintenant

1,55 4,10 2,95 2,10 3,25

1,45 3,90 2,75 2,00 3,05

*Prix de vente en francs

pression qui pèse sur le prix du lait. Cette baisse constitue-t-elle un manque à gagner pour les paysans?

Non. Je le répète, si les produc-

teurs de beurre ont revu leurs prix à la baisse, c’est parce que les autres produits laitiers ont initié la tendance il y a six mois. L’offre de beurre étant très supérieure à la demande, est-il

possible que l’on parvienne à diminuer les surplus en baissant les prix?

C’est difficile à dire pour le moment. En principe, une baisse des prix stimule la demande. Fabriquer du beurre deviendra certainement encore plus intéressant pour les producteurs. Le prix du lait baisse un peu partout en Europe. Comment la situation va-t-elle évoluer en Suisse?

Nous ne pouvons pas ignorer totalement l’évolution internationale des prix. Suivant la façon dont le marché se comporte, de nouvelles baisses de prix sont donc tout à fait envisageables chez nous. Propos recueillis par Daniel Sägesser


34 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Un plus signé Max Havelaar

Comme ses ancêtres, Mahendra Singh vit de la culture du riz dans le nord de l’Inde. Et même si le riz basmati est l’un des plus réputés au monde, les paysans de la région vivent dans la pauvreté. Mais grâce à Max Havelaar qui prône un commerce équitable, l’espoir domine.

L

orsqu’il admire la cadre du projet Max couleurs des murs Havelaar-Fairtrade. de sa maison fraîCela lui permet d’obchement repeints, Matenir des revenus suhendra Singh voit périeurs de 25 à 30% en moyenne. Le tral’avenir en rose. Suspendu au plafond couvail, respectueux de leur turquoise, le venl’environnement, est tilateur bourdonne et certes plus dur, mais apporte un peu de fraîMahendra Singh peut cheur. Il est midi, et le vendre son riz à des prix minimum garansoleil est à son zénith. tis qui couvrent ses Agé de 36 ans, ce père de famille nous invite Aromatique: riz coûts. Aidé de son à entrer dans sa de- Basmati Max Havelaar, épouse qui se charge meure, symbole d’un 1 kg, Fr. 4.20 de l’ensemencement, petit miracle indien. juste avant la mousMahendra Singh partage un son, il peut même engager, à l’épodeux-pièces clair et aéré avec son que de la récolte, des travailleurs épouse, ses deux enfants et les du village. grands-parents. Ici, huit personnes La famille Singh n’est pas la vivent et dorment dans la même seule à avoir vu son niveau de vie chambre. Dans l’autre pièce, qui augmenter grâce à Max Havelaar. sert de cuisine, un petit réfrigéra- Toute la collectivité profite du proteur a pu être installé: «Autrefois, jet Fairtrade. Autrefois, il fallait nous possédions une cuisinière à transporter le riz à dos d’homme bois mais depuis peu, nous avons le des champs aux entrepôts, un tragaz et l’électricité.» vail long et pénible. Grâce à la priPour la famille Singh, le rêve me Fairtrade que les paysans reçoid’une vie quelque peu meilleure vent en plus de leur revenu, il a été est devenu réalité. Ce rêve reste possible de construire un réseau de malheureusement inaccessible chemins et de routes qui permetpour la plupart des paysans qui vi- tent aux cultivateurs d’acheminer vent de l’agriculture, notamment leur riz sur des chars à bœufs. «Un de la riziculture, depuis des géné- progrès considérable», se réjouit rations dans cette région située au Mahendra Singh qui vise déjà l’étape suivante: un système de draipied de l’Himalaya. Depuis 2005, Mahendra Singh nage pour irriguer les cultures. cultive du riz basmati dans le Silke Bender

Contrairement à ce qui se passe dans les pays industrialisés où tout est mécanisé, la culture et la récolte du riz s’effectuent encore à la main dans de nombreuses régions de l’Inde. Selon les espèces, il est possible d’obtenir une à trois récoltes par an.


EN MAGASIN

| 35

Mahendra Singh est fier de sa maison récemment rénovée et désormais dotée d’un petit réfrigérateur. Lui et sa famille peuvent ainsi entrevoir la vie avec un certain optimisme.

Max Havelaar en bref

La Fondation Max Havelaar (Suisse) s’engage pour un commerce équitable dans le monde entier et défend les intérêts des petits paysans des pays du Sud. Les producteurs perçoivent un revenu minimum, mais aussi une prime Fairtrade destinée à financer des projets sociaux. Actuellement, plus d’un million de personnes bénéficient du commerce équitable. Celui-ci les protège des fluctuations des prix du marché ainsi que des intermédiaires locaux qui les exploitent.

Provenant d’Amérique centrale et du Sud: miel mille fleurs crémeux Max Havelaar, 500 g, Fr. 6.Provenant d’Asie ou d’Afrique: thé noir Bio Max Havelaar, 20 sachets,

Fr. 2.80

Provenant d’Amérique centrale et du Sud ainsi que d’Afrique occidentale: boisson au cacao Max Havelaar, 500 g,

Fr. 6.80

Provenant d’Afrique ainsi que d’Amérique centrale et du Sud: café moulu Bio Max Havelaar, 500 g,

Fr. 6.90


36 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Préparez la rentrée!

Certes les vacances d’été commencent à peine. Pourtant, il est conseillé de déjà s’équiper de pied en cap pour la prochaine rentrée scolaire. Du cartable à la gomme, Migros propose tout ce dont vous avez besoin.

V

ais-je avoir une gentille maîtresse? Et des camarades de classe sympas? Est-il facile d’apprendre à écrire et à calculer? Telles sont sans doute quelques-unes des questions que se posent les près de 76 000 enfants (selon les chiffres de l’Office de la statistique) qui vont entamer prochainement leur première année d’école primaire. Et à l’excitation de la nouveauté se mêle une légitime appréhension… Heureusement, la vue des fournitures scolaires, vives et colorées, donne du cœur à l’ouvrage. A commencer par le cartable qui se décline en de nombreux modèles. Et malgré toutes les nouvelles méthodes éducatives, les grande grandes tendances restent, le plus souvent, immuables: les filles optent pour le rose, les chevaux et les princ princesses alors que les garçons préfèrent les couleurs plus sombres ainsi que les motifs sportifs et tec techniques. Il est important importa de choisir un cartable aux bretelles la larges et à la surface dor-

St Stabilo Pen Pe 68 Mini, 12 couleurs, Mi c Fr. 12.50* Fr St Bo Stabilo Boss Mini Eye, 5 pces assortis,

Fr. 7.90*

* Jusqu’à épuisement ép du stock.


UN MAXIMUM AXIMUM DE FRAÎCHEUR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Goûtez aux fruits chauds, comme à ce délicieux gratin de pêches. Recette sur www.saison.ch Mot-clé: pêches301

3.80 Kiwis NouvelleZélande, le kg

50%

6.15

1.90

au lieu de 12.30

Pêches Espagne/Italie, la barquette de 1 kg

50%

3.30

au lieu de 6.60

Pommes de terre nouvelles Suisse, le cabas de 2,5 kg

Tortellonis à la ricotta et aux épinards M-Classic en lot de 2 2 x 500 g

40%

2.15

au lieu de 3.65

Jambon de derrière Puccini Rapelli Suisse, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

3.60

Mini-pastèques Solinda Italie, la pièce


LA FRAÎCHEUR QUI SE MAN AN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT

Mordez à pleines dents dans ces petits pains frais à la charcuterie de veau. Recette sur www.saison.ch Mot-clé: veau307

30%

6.80 9.80

30%

au lieu de

Filets de truite fumés Luxor d’élevage/Danemark, 3–4 pièces/250 g

1.95 2.80 au lieu de

Charcuterie à la viande de veau TerraSuisse Suisse, les 100 g

2.70

au lieu de 3.40

Salade du jardinier Anna’s Best 250 g

1.30 1.70 au lieu de

Tous les yogourts Heidi en lot de 2 20% de réduction par ex. à l’abricot, 2 x 150 g

4.10

au lieu de 5.20

Lait UHT Valflora en lot de 4 20% de réduction 4 x 1 litre


GE AUSSI AVEC LES YEUX. DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

3.55

au lieu de 5.10

1.60

2.40

Vacherin fribourgeois doux les 100 g

Pain de campagne complet 400 g

au lieu de 1.95

au lieu de 2.90

Tranches de bœuf à la minute viande suisse, les 100 g

1.80

au lieu de 2.20

Emmental Bio Fromage suisse à pâte dure, gras, les 100 g

30%

3.10 4.50 au lieu de

Mini Mille-feuilles 6/288 g

30%

23.10

au lieu de 33.–

Emincé de poulet de Suisse, grand emballage, le kg

30%

5.10

au lieu de 7.30

Tout l’assortiment de viande de veau par ex. tranches de veau, viande suisse, les 100 g

30%

1.55 2.25 au lieu de

Bonaparte Fromage à pâte molle à la crème, emballage env. 450 g, les 100 g

40%

2.80

au lieu de 4.90

Courgettes le kg

Société coopérative Migros Aar


DES PRIX PRES PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT

50%

4au lieu.80 de 9.60

9.90

au lieu de 13.20

Shortbread Walkers en lot de 3 Highlanders, Chocolate Chips ou White Chocolate 25% de réduction par ex. Walkers Highlanders, 3 x 200 g

Tablettes de chocolat de 100 g en lot de 6 Lait extrafin, Noir 72%, Noxana ou Giandor, par ex. Lait extrafin, 6 x 100 g

2.70

au lieu de 3.30

Tous les biscuits Blévita à partir de 2 paquets, –.60 de moins l’un par ex. Blévita au sésame, 295 g

4.80

au lieu de 6.–

Produits Kellogg’s pour enfant Chocos, Choco Krispies, Tresor, Smacks, Frosties et Pops 20% de réduction par ex. Chocos, 600 g

1.50

au lieu de 1.90

Tous les cœurs de France 20% de réduction par ex. cœurs de France, 220 g

2.45 3.10

9.30

Pain Toast & Sandwich ou Toast Soleil 20% de réduction par ex. pain Toast & Sandwich TerraSuisse, 620 g

1.50

Champignons mélangés ou Champignons de Paris en lot de 3 par ex. Champignons mélangés, 3 x 200 g

Toutes les glaces en gobelets individuels 20% de réduction par ex. Ice Coffee, 90 g

au lieu de

au lieu de 11.70

au lieu de 1.90


QUE INDÉCENTS! DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.20

2.05 3.05

Snacketti Zweifel en lot de 2 –.70 de moins par ex. Snacketti au paprika, 2 x 75 g

Spaghettis, penne ou caravattine Agnesi, 750 g 1.– de moins par ex. cravattine Agnesi, 500 g + 250 g

au lieu de 3.90

au lieu de

50%

10.80

2.60

Tous les Rivella en emballages de 6 x 1,5 litre 20% de réduction par ex. Rivella rouge, 6 x 1,5 litre

Tous les jus, nectars, smoothies Sarasay et les boissons Cosmo 20% de réduction par ex. Florida Orange, 1 litre

au lieu de 13.50

30%

13.9019.90 au lieu de

Crispy de poulet panés Don Pollo, 1,4 kg surgelés, élaborés en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil

au lieu de 3.25

29.–

au lieu de 58.–

Boîtes de bureau en lot de 2* par ex. Spacebox, 5 tiroirs avec arrêt de sécurité, empilables

33%

2.30

au lieu de 2.90

Crème glacée en bloc de 400 g vanille, vanille/fraise ou forêt-noire 20% de réduction par ex. vanille

9.40

au lieu de 14.10

Bâtonnets de merlu sauvage Pelican en lot de 3 surgelés, élaborés en Pologne avec du merlu du Pacifique, 3 x 450 g * En vente dans les plus grands magasins Migros.


VOTRE PORTE-MONNAIE VOUS DIT MERCI. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

15.80

au lieu de 21.–

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 recharges par ex. Yvette Care, 2 x 2 litres

3.40

2.60

Tous les dentifrices, brosses à dents, solutions buccodentaires et chewing-gums/ bonbons Candida 20% de réduction par ex. dentifrice Candida Multicare, 75 ml Valable jusqu’au 20.7

Tous les liquides vaisselle Handy et Manella à partir de 2 produits, –.60 de moins l’un par ex. Manella Ultra Sensitive, 750 ml Valable jusqu’au 20.7

au lieu de 4.30

29.90

Pompe à vélo Zéfal Air*** En aluminium, pour toutes les valves, poignée ergonomique, pression jusqu’à 14 bars, pied large

au lieu de 3.20

14.90

Serviette de plage Anna** 100% coton, divers motifs, 70 x 140 cm

* En vente dans les plus grands magasins Migros et ** Micasa ou *** SportXX.

7.20

au lieu de 9.–

Produits Golden Hair Professional et Belherbal en emballages multiples par ex. shampooing volume & brillance Golden Hair Professional en lot de 2, 2 x 250 ml

14.50

au lieu de 20.85

Produits de lessive Elan en flacon de 3 litres 3 parfums: Orchid Vanilla, Apple Blossom ou Orange Blossom

12.70

au lieu de 15.90

Produits de lessive Total en poudre ou en pastilles 20% de réduction par ex. Total Cool Active Classic (pouvoir nettoyant à partir de 20 °C déjà)*, 1,74 kg Valable jusqu’au 20.7


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Charcuterie

Viande

Saucisse de porc à griller 2 x 120 g 3.80 au lieu de 4.50 Poitrine de poulet 20% de réduction en tranches, les 100 g 3.90 au lieu de 4.90 en tranches ultra-fines, les 100 g 3.– au lieu de 3.80

Poitrine de veau viande suisse, les 100 g 1.40 au lieu de 2.–

30%

Filet de veau viande suisse, les 100 g 5.10 au lieu de 7.30

30%

Volaille

Gendarmes 20% de réduction 200 g 3.60 au lieu de 4.60

au lieu de 4.90

Cuisses de poulet 20% de réduction de Suisse, grand emballage, les 100 g 1.20 au lieu de 1.50

Fleurs/Plantes Rosier en pot de 12 cm la plante 8.90

Crispy de poulet panés Don Pollo élaborés en Suisse avec de la viande du Brésil, 7 pièces/700 g 9.60 au lieu de 16.–

Dahlias la plante 3.90 au lieu de 4.90

3.90

40%

Tous les désodorisants Migros Fresh 20% de réduction par ex. recharge pour diffuseur de parfum Migros Fresh Ambiance Bamboo Flower Valable jusqu’au 20.7

Chaussures

Bouquet estival Athènes 1 le bouquet 14.90

Fruits Kiwis de Nouvelle-Zélande, la pièce –.50 au lieu de –.70 Framboises de Suisse, la barquette de 250 g 3.80 au lieu de 4.90

Fromage Fromage à la coupe: Gruyère affiné en grotte les 100 g 2.– au lieu de 2.50 Fromage à la coupe: Bresse Bleu les 100 g 1.90 au lieu de 2.40

Légumes Tomates grappes bio de Suisse, le kg 5.40 au lieu de 8.40

30%

Tomates de Suisse, le kg 2.90 au lieu de 4.60

30%

Poisson Filets de sandre des Pays-Bas et de l’Estonie/sauvage, les 100 g 3.90 au lieu de 4.50 Truites entières du pays/élevage, les 100 g 1.95 au lieu de 2.50 en vrac

Mules anatomiques pour femme et homme* 19.90

Lessives/Détergents Tous les détergents spéciaux Brilla, Pial et Potz Boom 20% de réduction par ex. produit d’entretien pour les parquets Pial*, 1 litre 4.45 au lieu de 5.60 Valable jusqu’au 20.7

Restaurants Migros du 6.7 au 11.7 Hit de la semaine: Emincé de veau à la crème (provenance: Suisse) Nouilles et légumes 14.50

3 pour 2

31.8047.70 au lieu de

Société coopérative Migros Aar * En vente dans les plus grands magasins Migros.

Produits de lessive Total en sachets de recharge par ex. produit de lessive Total en sachets de recharge, 3 x 2 litres

5.90

au lieu de 7.20

Tous les revitalisants textiles à partir de 2 produits, 1.30 de moins l’un par ex. Exelia Florence, sachets de recharge, 1,5 litre Valable jusqu’au 20.7


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7 AU 20.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 7.50 Assortiment Créa d’Or Deluxe Boîte cadeau raffinée avec 4 variétés de biscuits, 206 g

NOUVEAU 3.20 Asco Dental Brush Os à mastiquer en forme spéciale de brosse à dents, renforce les dents et les gencives, 90 g

NOUVEAU 5.80

Boisson au cacao M-Classic avec 12 vitamines, 1 kg

NOUVEAU 4.90

Légumes au wok Anna’s Best Asia ou Ratatouille Savoureux mélanges de légumes à préparer au wok ou à la poêle. La barquette peut être chauffée au microondes. Suggestions de menu sur l’emballage, 300 g En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 1.90 7 UP H2Oh! ananas/pêche/mangue La boisson estivale aux nouvelles saveurs de fruits, 1 litre

NOUVEAU 11.40

Califora en boîte de 850 g La fameuse boisson au cacao est désormais disponible en boîte

NOUVEAU 15.80 La Pizza Famiglia Prosciutto La pizza typiquement italienne est désormais disponible en format familial, 960 g

NOUVEAU 2.40 Tous les bonbons et les dragées Larry’s par ex. bonbons à la menthe Larry’s, 36 g


EN MAGASIN

| 45

Bien équipés: 1. Cartable Herlitz Hockey, Fr. 39.90* 2. Cartable Sammies Premium, Fr. 149.–* 3. Sac de sport Sammies Premium, Fr. 29.90* 4. Cartable Mega Sports,

2

8

Fr. 49.90*

5. Sac de sport Nike GS Swoosh black/white,

Fr. 14.90*

6. Sac à dos pour enfant Sunny/Abbey, Fr. 29.90* 7. Sac de sport Nike GS Swoosh violet,

Fr. 14.90*

8. Sac à dos Kappa Square Chocolat Brown,

Fr. 69.90*

3

9. Cartable Princess,

7

Fr. 99.90*

10. Sac à dos Crazy Tatoo, Fr. 39.90* * Jusqu’à épuisement du stock.

1

4

6

5

9

10


OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7 AU 20.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA VISAGE ILLUSTRÉS ET BIEN D’AUTRES

12.7de015.90 au lieu

Lait démaquillant douceur Tonique apaisant en lot de 2 x 200 ml

14.20

au lieu de 17.80

Crème de jour hydratante Crème de jour nutritive en lot de 2 x 50 ml

www.NIVEA.ch

ACTION

12.60

au lieu de 15.80

Lingettes démaquillantes soignantes en lot de 2 x 25 pces Lingettes démaquillantes hydratantes en lot de 2 x 23 pces

11.80

au lieu de 14.80

Gel nettoyant wash off! en lot de 2 x 200 ml

LA BEAUTÉ EST UNE ATTITUDE Nivea est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

2

Tout pour les petits écoliers: 1. Plumier Hit, 50 pièces, divers motifs, Fr. 7.90* 2. Set de crayons et gommes, 12 pièces, Fr. 5.50* 3. Dossier avec élastique, diverses couleurs, Fr. 3.90* 4. Bloc en spirale Animal, A4, diverses couleurs, Fr. 4.90* 1

sale stable afin d’assurer une répartition uniforme de la charge. Par ailleurs, des réflecteurs seront garants de sécurité sur le chemin de l’école. A noter que pour les plus grands, Migros propose aussi des sacs à dos. Dans le cartable, un plumier ou une trousse rempli de stylos, de feutres et de gommes amusantes motiveront les enfants à écrire et à dessiner. Bloc-notes, cahiers, agendas, chemises, etc. complètent la panoplie. Sans oublier les marqueurs! A Migros, il en existe avec des motifs amusants spécialement destinés aux petits. Mini-stylos gel, 6 pièces,

Photos Caroline Minjolle, stylisme Erica Matile

Fr. 3.90*

4 3

Se d’écriture Princess, 3 p Set pièces,

Mini-calculette aimant, diverses couleurs, Fr. 2.90* Bloc-notes, A5, coloré, 4 pièces, Fr. 5.90*

| 47

Fr. 3.90*

Tampons Holographic, divers motifs, l’un, Fr. 1.20*

Trousse, divers sujets, Fr. 5. 5.90* Stylos bille, noir ou bleu, 10 pièces, Fr. 2.90*

Petits carnets de notes Wiro, divers motifs, l’un, Fr. 2.90*

Agenda d’écolier: p. ex. agenda College, divers coloris, Fr. 7.90* * Jusqu’à épuisement du stock.


48 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

AUPARAVANT

Nouveau look, La nouvelle ligne M-Classic se présente dans de esthétiques, les emballages informent encore ailleurs de nouveaux articles et en comprendra

Flips M-Classic, 200 g, Fr. 2.-

AUPARAVANT

Faites le plein de nouveautés avec M-Classic NOUVEAU À MIGROS

Tortilla Chips Barbecue M-Classic, 200 g, Fr. 2.90

AUPARAVANT

Délices au poulet et au curry M-Classic, 6 pièces, Fr. 4.50 Tortilla Chips Hot & Spicy M-Classic, 200 g, Fr. 2.90

AUPARAVANT

Lasagnes alla fiorentina M-Classic, 460 g, Fr. 4.50

AUPARAVANT

Cannelloni alla fiorentina M-Classic, 450 g, Fr. 4.60


EN MAGASIN

même contenu magnifiques atours. Plus clairs et plus mieux les clients. L’assortiment s’enrichit par près de 600 d’ici à fin 2009.

AUPARAVANT

| 49

AUPARAVANT

Ravioli oli alla letana napoletana assic, M-Classic, 870 g, Fr. 3.–

Minestrone M-Classic, 430 g, Fr. 1.50

AUPARAVANT

Soupe Goulasch M-Classic, 420 g, Fr. 3.30

AUPARAVANT

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

Ravioli alla bolognese M-Classic, 440 g, Fr. 2.80

«Les ravioli aux œufs font partie du patrimoine culinaire suisse» «Les ravioli en boîte sont depuis longtemps un produit

culte en Suisse. Nous avons grandi avec!» lance Béatrice Probst-Benz. On ne peut que lui donner raison. C’est pourquoi les ravioli aux œufs se devaient de figurer dans le nouvel assortiment M-Classic.


Votre fidélité mérite un cadeau:

un collier en argent exprès pour vous.

Deux cœurs pour un design exclusif: collectionnez 40 couvercles de barquettes Sheba® ou languettes de sachets-portions et vous recevrez gratuitement cet élégant collier Sheba® en argent 925. Pour la plus belle déclaration d’amour de tous les temps.

Deux vies. Un amour.

Carte-réponse. Oui, j’aimerais recevoir le collier exclusif Sheba® en argent fin 925 comme cadeau de fidélité. Expéditeur:

Madame

Monsieur

Prénom:

Nom:

Rue/N°:

NPA/lieu:

Tél. portable:

E-mail:

Langue:

français

deutsch

Mon chat s’appelle:

Il est né le:

Je partage mon foyer avec des chat(s) et des chien(s). Il suffit de détacher la carte-réponse, de la remplir entièrement et de l’envoyer, accompagnée de 40 couvercles de barquettes ou languettes détachées de sachets-portions, dans une enveloppe affranchie au tarif en vigueur à: Sheba, case postale, 8706 Meilen. Date-limite des envois: 31.12.2009. Envoi seulement en Suisse, jusqu’à épuisement du stock. Un seul collier Sheba® en argent par ménage. Les prix ne seront pas versés en espèces. Les expéditeurs sont d’accord que leurs données soient enregistrées pour continuer à recevoir du courrier de Mars Suisse SA. Les données ne seront pas transmises à des tiers.

Sheba est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

AUPARAVANT

Adoucissant M-Classic, rose, 1,5 l, Fr. 4.80

AUPARAVANT

AUPARAVANT

Gants jetables M-Classic, 100 pièces, Fr. 1.40

wwww.migros.ch w w.m igros.ch Détergent pour salle de bain M-Classic, Ocean Breeze, 750 ml, Fr. 3.80

Plus Pl us d’informations d’i’inf nfor orma matition onss sur sur la nouvelle nouv no uvel elle le ggamme amme am me M Migros igro ig ross su surr le sit site ite www.migros.ch/m-classic www.migros.ch/ h/mm-cl clas assi sicc

AUPARAVANT

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

«Je ne pourrais pas me passer de ce parfum»

Regula Schäfer est une passionnée de tennis. «Il m’arrive de jouer tous les jours. Le soir, lorsque je prends ma douche chez moi, je me réjouis toujours du moment où je m’envelopperai dans une serviette de bain délicieusement parfumée.»

Adoucissant M-Classic, bleu, 1,5 l, Fr. 4.80

| 51


52 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

CONSEILS CULINAIRES

Abricot

Fruits à noyau

POLYVALENT: le noyau de l’abricot contient une graine ressemblant à une petite amande, qui a un goût amer proche de celui du massepain. Elle est utilisée pour la confection de la liqueur d’Amaretto mais n’est pas comestible en soi. Conseil: revenu dans du beurre avec de la lavande, l’abricot accompagne à la perfection un poulet rôti.

Trucs et astuces d’Andrea Pistorius, collaboratrice à «Cuisine de Saison»

Conservation Les pêches et les nectarines se conservent à température ambiante jusqu’à ce qu’elles soient mûres et suffisamment tendres pour être consommées. Elles peuvent alors être déposées encore quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais il est fortement conseillé de les sortir deux heures avant de les manger, pour qu’elles développent pleinement leur arôme, et de ne pas les laver à l’avance.

Trucs et astuces ➔ Peler les pêches: si le fruit est encore assez ferme, le plus pratique est d’utiliser un économe. Sinon, comme pour les tomates, entailler la peau des pêches, les plonger brièvement dans l’eau bouillante puis dans l’eau froide. La peau se détache alors facilement à l’aide d’un couteau. Lorsque les pêches sont cuites avec la peau, la chair en prend la couleur rosée. ➔ Confiture: couper les fruits pelés en quartiers puis en petites

tranches. Les pêches et les nectarines contenant peu d’acide, la confiture a du mal à se gélifier. Utiliser pour cela du gélifiant en poudre ou du sucre gélifiant. Ces fruits se marient particulièrement bien avec le melon ou encore l’ananas. ➔ Congélation: une fois décongelées, les pêches et les nectarines en quartiers se transforment en bouillie. Il est plutôt conseillé de les peler, d’en faire une purée avec un peu de jus de citron, de la congeler et de l’utiliser ensuite pour confectionner une crème, une tarte ou une compote. Idée gourmande pour l’apéritif: des glaçons de purée de pêche dans le mousseux!

Recettes ➔ Crevettes aux nectarines: faire suer l’ail en fines lamelles avec du gingembre et du piment dans de l’huile d’olive. Ajouter des crevettes Tail-on et faire revenir. Saler et poivrer. Ajouter quelques quartiers de nectarines et poursuivre la cuisson. Mouiller avec du Cointreau. Servir avec du riz. ➔ Pêche melba: mixer 200 g de framboises, passer au chinois et mélanger avec 50 g de sucre glace. Fouetter 1 dl de crème entière. Plonger 4 pêches dans l’eau bouillante puis dans l’eau froide, retirer la peau et couper en deux. Dresser 400 g de glace à la vanille sur des assiettes à dessert. Surmonter des pêches (surface de coupe sur le dessous). Etaler la purée de framboises sur les pêches et garnir le tout de crème fouettée et d’éclats d’amandes.

Photos bab/stockfood, istock, Fotolia, Gian Vaitl

P

êches, nectarines et abricots sont des fruits à noyau appartenant à la famille des rosacées. Originaires de Chine, où la peau veloutée de la pêche en a longtemps fait le symbole de l’immortalité, ils sont arrivés dans le bassin méditerranéen via la Perse et la Grèce, avant que les Romains ne les introduisent dans le reste de l’Europe. Les pêchers ont ensuite été importés en Amérique, où l’on a créé un grand nombre de nouvelles variétés, aujourd’hui cultivées également en Europe.

Nectarine blanche DOUCE: la nectarine blanche, à

l’instar de la pêche blanche, est légèrement plus aromatique que sa consœur jaune, mais aussi beaucoup plus fragile à transporter, ce qui explique son prix souvent supérieur. Conseil: coupée en dés avec de l’estragon et du citron vert, la nectarine blanche constitue une farce succulente pour un poulet.


EN MAGASIN

Pêche

| 53

CLASSIQUE: Louis XIV lui-même était un grand amateur de pêches, s’entourant de «Belles de Chevreuse», de «Belles de Vitry» ou encore de «Tétons de Vénus». Quelque quarante variétés de pêchers peuplaient les vergers de Versailles. Conseil: mélangée à du concombre et de la menthe, la pêche peut se servir en salade avec du poisson fumé.

Pêche blanche

DÉLICATE: les variétés de pêches à chair blanche, qui représentent environ 35% de la production européenne, sont particulièrement juteuses et aromatiques, mais aussi très fragiles, ce qui rend difficile leur transport des exploitations aux lieux de consommation. Conseil: couper les pêches en tranches, arroser de jus de citron vert et saupoudrer de gingembre fraîchement râpé et de poivre rose.

Nectarine

INTENSE: la nectarine est-elle

une variété de pêche ou est-elle née suite à une mutation ou à un croisement fortuit entre la pêche et la prune? Les avis divergent. Une chose est sûre: bien mûres, les nectarines ont encore plus de goût que les pêches. Conseil: faire revenir des nectarines dans du beurre avec du sucre et du curry et accompagner de foie grillé.


FAITES LE PLEIN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT

jus Ajoutez un peu de de fruits de la ligne Sarasay dans votre us salade de fruits. Vo its fru trouverez des à frais de la saison s. votre Migro

1.50

au lieu de 1.90

Sarasay Superfruits à la grenade 20% de réduction 33 cl

2.–

au lieu de 2.50

Nectar de poire Sarasay 20% de réduction 75 cl 2.– au lieu de 2.50 25 cl 1.25 au lieu de 1.60

2.–

2.–

Nectar de pêche Sarasay 20% de réduction 75 cl 2.– au lieu de 2.50 25 cl 1.25 au lieu de 1.60

Nectar Cocktail Sarasay 20% de réduction 75 cl 2.– au lieu de 2.50 25 cl 1.25 au lieu de 1.60

au lieu de 2.50

au lieu de 2.50

2.–

au lieu de 2.50

Nectar de mangue Sarasay 20% de réduction 75 cl


DE VITAMINES! DU 7.7 AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.50

au lieu de 1.90

Smoothie ananascoco Sarasay 20% de réduction 25 cl

1.50

au lieu de 1.90

Sarasay Superfruits au yumberry 20% de réduction 33 cl

1.50

au lieu de 1.90

Smoothie goyavebanane-mangue Sarasay 20% de réduction 25 cl

1.50

au lieu de 1.90

Smoothie mangueananas Sarasay 20% de réduction 25 cl

1.50

au lieu de 1.90

Sarasay Superfruits fruit de la passionaçai-camu camu 20% de réduction 33 cl

2.30

au lieu de 2.90

2.15

au lieu de 2.70

Sarasay Fruit Splash 20% de réduction 1l

2.30

au lieu de 2.90

Sarasay 100% Fruits multivitamines 20% de réduction 1 l 2.30 au lieu de 2.90 50 cl 1.45 au lieu de 1.85

Sarasay 100% Fruits Exotic Island 20% de réduction 1 l 2.30 au lieu de 2.90 50 cl 1.40 au lieu de 1.80


56 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

COUPER le gingembre en petits cubes.

BADIGEONNER les cailles de marinade.

FAIRE REVENIR les tomates et les

pois mange-tout dans du beurre.

Mise en scène sur assiette

Pour le metteur en scène vaudois Gérard Demierre, la cuisine c’est comme une pièce de théâtre. Tous les ingrédients y sont: préparations en coulisse, trac et coups d’éclat.


AUX FOURNEAUX GÉRARD DEMIERRE Secrets de cuisine

isiner, c’est... ➔ Pour vous cu u’un, nt de vie avec quelq Partager un mome se recentrer. e plat favori? ➔ Quel est votr er tes. la mer, les découv Tout ce qui sort de rien riez-vous pour ➔ Que ne mange au monde? ié. douteuse ou avar Un plat à l’hygiène rve? toujours en rése ➔ Qu’avez-vous je cuisine spontanée, Rien, je pratique la vie. en it fa me i qu ce vois vais au marché et er ez-vous partag ➔ Avec qui aim un repas? le . Si on est ensemb Avec ma compagne le ’el qu e rc st aussi pa depuis dix ans, c’e . er ng aime bien ma

D

e la musique classique, le Requiem du Britannique John Rutter, résonne alors que nous arrivons chez Gérard Demierre, à Morges. Il termine la petite entrée qu’ilpréparait,dessushisdeconcombre (du saumon ou du chèvre frais entourés de lamelles de concombre) et se met aussitôt à bavarder, un couteau à aiguiser à la main, sur le balcon d’où la vue sur le lac est splendide. «J’adore cuisiner, je fais un métier de cinglé, on court tout le temps, alors cuisiner tout en écou-

tant de la musique, c’est mon refuge.» Cette passion de la bonne chère lui vient de sa mère, excellente cuisinière, et des odeurs qui s’échappaient du panier de repas que son père emportait pour travailler de nuit sur les voies CFF. L’autre passion, le théâtre, date de la même époque, dans la campagne fribourgeoise. «On allait à l’église et j’étais fasciné par le spectacle: la beauté des costumes, la musique, le texte en latin qui ajoutait au mystère, les gestes rituels, le public qui répondait, se levait ou se mettait à genoux, et les odeurs, avec l’encens», se souvient-il. Il doit aussi développer son sens de la tchatche pour se défendre contre les moqueries des camarades de classe: «J’étais le plus petit, j’étais rouquin et comme mes parents ont déménagé cinq fois, j’étais toujours l’étranger.»

Plusieurs spectacles par an depuis les années septante

Très vite entièrement dévoué au théâtre, ses premiers pas d’acteur le laissent pourtant sur sa faim. «J’étais l’arlequin de service. Si dans un spectacle il fallait que quelqu’un tombe dans les escaliers ou fasse une pirouette, on m’appelait.» Il se lance dès le milieu des années septante dans la mise en scène et réalise, depuis, plusieurs spectacles par an. Après un crochet par la TSR où il animera une émission, Ne perdez pas la boule, il revient à la mise en scène. «Avec la comédie, on a le privilège de vivre plusieurs fois et je peux me mettre dans la peau de tous les personnape ges.» Il cofonde le Petit Théâge tr tre à Lausanne, en 1989. Tout en parlant, il désosse les ca cailles d’un œil attentif. «Je fais de l’anatomie. Et c’est fa aussi une manière de vérifier au si la viande est fraîche.»

R Ramuz et Hugo een scène

Au menu: des désossées de cailles au miel et aux petits légumes.

| 57

Au Aujourd’hui, à 60 ans, Gérard Demierre est toujours au four De et au moulin, en cuisine comme en théâtre. Il termine la mise en scène du spectacle en mi plein air Le garçon savoyard, à plei Cull Cully (VD) (sur un texte de Ramuz) – dont les re-


58 |

AUX FOURNEAUX GÉRARD DEMIERRE

présentations auront lieu fin août et début septembre. En parallèle, il s’attaque à la partition des Misérables de Victor Hugo, sur la scène du Palais de Beaulieu à Lausanne dès la mi-septembre. «C’est intéressant de travailler à la fois avec des amateurs et des professionnels. A Cully, j’apporte quelque chose d’artistique à des gens qui viennent répéter après avoir effeuillé ou fait les foins. Pour Les Misérables, j’apporte un peu de tendresse et d’humanité à des comédiens qui se battent pour gagner leur vie avec ce travail.» Du coup, les journées se terminent souvent au-delà de minuit. «Mais j’ai l’énergie nécessaire, la passion est toujours intacte, même après plus de cent spectacles.» Pour décompresser, il part à la cueillette des champignons ou des fraises des bois, se cache dans un refuge au Marchairuz, dans le Jura vaudois. Et il se réserve chaque année un mois avec sa compagne pour garder un troupeau de moutons au Tessin. Et la retraite, y pense-t-il? «C’est quoi ce mot, retraite? J’ai des spectacles prévus déjà pour 2011, je n’ai pas l’intention d’arrêter!» Et de raconter que les amis défilent dans sa cuisine, que Claude Nougaro y a aussi dégusté l’une de ses recettes fétiches, que bien des contrats se sont décidés autour de cette table.

«Un parallèle entre théâtre et cuisine»

Au moment de dresser les assiettes, il insiste sur le parallèle entre théâtre et cuisine: la préparation, comme les répétitions, se déroule en coulisse – «je déteste qu’on me regarde cuisiner!» – , la mise en scène des assiettes, et quand les invités arrivent, le spectacle peut commencer. «Il y a d’abord une mise en bouche, avec l’entrée, puis l’intrigue sous forme de plat principal. Et enfin, le coup de théâtre qui change l’histoire: le dessert!» Alors que nous dégustons les cailles, il nous tend le pain avec un clin d’œil: «Saucez votre pain! Il faut retrouver le plaisir de manger avec les doigts!»

Mélanie Haab Photos Christophe Chammartin / Rezo

Internet: www.gerarddemierre.ch

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Désossées de cailles au miel INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES 4 cs de miel 1 cc de moutarde 1 cs de vinaigre de badiane (anis) 3 cm de gingembre une branche de mélisse une branche de verveine sauce soja pour rallonger 8 cailles anis étoilé 6 capsules de cardamome Pour l’accompagnement 200 g de tomates-cerises 300 g de pois mange-tout 10 g de beurre sel, poivre

PRÉPARATION La veille 1. Préparer la marinade en mélangeant le miel, la moutarde et le vinaigre. Couper le gingembre frais en petits cubes et ajouter une partie des feuilles d’herbes aromatiques (1/3 de chaque branche environ). A volonté, ajouter de la sauce soja pour rallonger. 2. Décortiquer les cailles, en commençant par les pattes, puis lever les filets. Badigeonner de marinade. Couvrir et laisser mariner une nuit au réfrigérateur. 3. Faites revenir les carcasses dans une poêle avec de l’anis étoilé et de la cardamome. Déglacer avec une infusion de verveine et de mélisse. Faire réduire et lier avec un peu de miel pour en faire une sauce. Le jour même 4. Entailler les tomates-cerises, les faire revenir quelques instants dans du beurre avec les pois mange-tout. Ils doivent rester croquants. Saler, poivrer. 5. Faire revenir les cailles dans la poêle avec un peu de beurre: 2x3 minutes pour les cuisses, 2x2 minutes pour les filets. Saler et poivrer. Décorer l’assiette d’étoiles d’anis et de feuilles de mélisse. Variante Vous pouvez aussi servir les cailles avec un risotto, auquel cas un volatile par personne suffit.

DDisponible par abonnement ou dans les kiosques Pour commander un abonnement: 0848 87 77 77, abonnements@saison.ch. De savoureuses recettes sur www.saison.ch


ACTION

OFFRE VALABLE DU MARDI 7.7 AU LUNDI 20.7. 2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK. 20% sur tous les dentifrices, brosses à dents, eaux dentaires, chewing-gum et bonbons.

3.60

au lieu de 4.50

Brosse à dents Candida Parodin Plus 1 pièce

3.15

au lieu de 3.95

Dentifrice Candida Parodin Plus 100 ml

4.–

au lieu de 5.–

Eau dentaire Candida Parodin Plus

3.20

au lieu de 4.–

Dentifrice Junior Candida Orange, fruit de la passion, 75 ml

2. 2 0

au lieu de 2.80

s Brosse à dent or Juni Candida 1 pièce

2 .5 5

au lieu de 3.20

Chewing-gum Candida Sensitive Mint


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 07.07. AU 13.07.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS RIVELLA 6 x1,5 L

10.8de013.50 au lieu

Rivella 6 x 1,5 L rouge, bleu, vert, jaune

valeur de Prix d’une Aucune obligation d’achat.

Rivella est en vente à votre Migros


VOTRE RÉGION MIGROS AAR

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

| 61

BRÈVES

Produit de la semaine Séré Crème, Vanille «De la Région.» ¼ gras - un délice pour accompagner fruits et baies. Gobelet de 500 g, Fr. 3.10

Offre Ecole-club Le flirt de vos vacances s’estompe? Votre douce moitié a les yeux rouges? Et belle-maman a l’air encore plus sinistre que d’habitude? Pour tirer le meilleur parti de vos photos de vacances, suivez un de nos cours de traitement des photos. Informations sur www.ecole-club.ch/business ou tél. 0844 373 654.

Photo Keystone Len-Sirman-Archiv

InterMezzo L’anecdote suivante ne manquera pas d’étonner certains. Elle se passe à Arles, à la caisse de la «Fondation Vincent Van Gogh». Celle-ci présente une collection unique d’œuvres de différents artistes qui sont toutes dédiées à Van Gogh. Pour régler le prix d’entrée, un amateur de ses toiles, après avoir attendu patiemment son tour, sort sa carte de crédit M-Budget, ce qui fait dire à la réceptionniste: «Ah! Vous êtes Suisse!» Répondant elle-même à l’interrogation muette du visiteur, elle poursuit: «De fait, tous les Suisses ont cette drôle de carte de crédit verte et blanche»…

Albert Einstein dans sont bureau à Princeton (1951).

Théâtre d’été en plein air «Albert Einstein - Un génie sur le Gurten» ou la face cachée d’un penseur exceptionnel. près Dällebach Kari, le spectacle qui a enthousiasmé plus de 30 000 personnes sur le Gurten en 2006 et 2007, Livia Anne Richard travaille actuellement à l’écriture d’une autre pièce sur une personnalité aux fortes at-

A

taches bernoises. Pendant son année «miraculeuse», Albert Einstein – à l’âge de 26 ans – a notamment élaboré la thèse qui allait le rendre célèbre la fameuse théorie de la relativité. Mais un scientifique, aussi génial soit-il, ne fait pas

forcément une pièce de théâtre. D’autant plus que la masse – à laquelle s’identifie également l’auteur Livia Anne Richard – n’a pas l’ombre d’une idée du niveau intellectuel et spirituel dans lequel se mouvait Einstein.


62 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Ce qui intéresse bien plus notre metteur en scène est de savoir quel homme se cachait derrière le penseur génial. Comment se comportait-il en privé? Qui était-il lorsqu’il ne s’adonnait pas à des réflexions élevées, futuristes et visionnaires. Quelle était sa vie dans l’ici et maintenant? Comment réagissaitil lorsque sa femme avait besoin de lui, que ses enfants criaient? Comment gérait-il les événements du

quotidien? Ce grand scientifique aux théories parfois révolutionnaires, qui percevait des relations dans la grandeur de l’univers, offrait un autre visage lorsqu’il s’agissait de vivre avec les autres, avec ses deux épouses, ses fils, ses filles adoptives, ses parents et ses amis. Il faut bien le dire, pour Einstein aussi, la médaille a bien deux faces. Quand il était question de sentiments, l’homme était rapide-

Pe Personnalité fasc fascinante, Albert Eins Einstein était cons considéré comme l’ho l’homme le plus bril brillant du siècle de dernier.

ment dépassé et ne pouvait pas transposer ses lois naturelles au niveau des rapports humains. Ce décalage entre vie privée et «scientifique», le fait qu’en tant que Juif Einstein ait été, malgré sa renommée mondiale, poursuivi par les Nazis et finalement expulsé d’Allemagne, que pacifique convaincu, il ait permis une avancée d’importance, grâce à sa formule E =mc2, dans la réalisation de la bombe atomique, tout cela fait d’Einstein une des figures les plus brillantes et passionnantes du siècle passé. Qu’un génie n’ait pas été un mari et un père modèle correspond à une certaine logique. Roger Federer ne fait pas non plus tous les jours la cuisine! Livia Anne Richard ne veut pas se consacrer au mythe, au génie, au scientifique, mais à l’homme Einstein. De manière critique mais avec tout le respect que l’on doit à un homo sapiens, qui a mérité ce titre à bien des égards. S.C.

Les animaux domestiques sont les bienvenus à SeneCasita Westside.

Le Bistro

De g. à dr. l’équipe du théâtre du Gurten: Alex Truffer, Annemarie Morgenegg, Livia Anne Richard, Fredi Stettler et Markus Maria Enggist.

«Le Bistro» – le restaurant ouvert au public – possède une belle terrasse. Il est possible d’y déguster des plats délicieux à prix avantageux, dès l’heure du petit-déjeuner et jusqu’au souper. Le restaurant est ouvert toute l’année de 8 h 30 à 17 heures. Il est également possible de louer un local pour des séances, des repas d’affaires, des apéritifs, des dîners, des conférences ou des banquets (20 à 80 personnes). La salle de séminaire peut accueillir 25 personnes et elle est équipée, entre autres, d’un vidéo-projecteur et d’un rétroprojecteur. Sur demande une offre vous sera proposée gracieusement.

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS AAR, 3321 Schönbühl, tél. 031 858 84 01/02. E-mail: dienstleistungen@gmaare.migros.ch


VOTRE RÉGION MIGROS AAR

| 63

En savoir plus… Verena Schmidlin est à disposition pour toutes informations complémentaires. Pour une visite, il suffit de prendre rendez-vous au 031 990 75 75. Renseignements: SeneCasita Westside, Ramuzstrasse 14-16, 3027 Berne. Site internet en allemand: www. senecasitawestside.ch

La résidence SeneCasita du Westside est ouverte

Etre indépendant tout en bénéficiant de soins sur demande.

U

ne situation unique en bordure du centre commercial et de loisirs Westside – au centre d’un nouveau quartier dont la population est en constante augmentation – attire tout autant que le concept de cet habitat qui propose des soins et un suivi à la demande. Les 95 appartements de SeneCasita Westside sont pourvus d’une installation d’appel d’urgence 24 heures sur 24, d’une salle de bain accessible aux fauteuils roulants, d’une cuisine équipée et d’une loggia protégée du vent. Les

locataires peuvent les meubler à leur convenance. Une section avec service médicalisé en permanence propose dix-neuf chambres pour une personne et une chambre double. Un jardin sur le toit, un restaurant, un salon lavoir et des pièces polyvalentes sont par ailleurs à disposition des résidents.

Prestations individuelles

Dans son forfait de base, SeneCasita Westside offre tout ce qui est nécessaire pour mener une vie in-

dépendante en toute sécurité lorsque le poids des années se fait sentir. D’autres prestations comme certains soins, le coiffeur, la pédicure, un service de blanchissage, des thérapies sont fournies sur demande. On ne paie ainsi que ce dont on a vraiment besoin. SeneCasita est gérée par Senevita AG à Wabern, laquelle garantit à vie, même à ceux qui ont besoin d’un suivi important, un droit d’habitation et de soins. SeneCasita Westside n’applique pas de critère d’admission. Ni l’âge ni l’ancien lieu de domicile et encore

moins la confession ne jouent de rôle. Outre le concept, l’architecture de Daniel Liebeskind fait de SeneCasita Westside un endroit de résidence hors du commun. Les habitants peuvent se rendre à pied sec dans le Westside et y profiter de son offre de loisirs et d’achats. Les haltes des transports publics se trouvent devant le bâtiment. SeneCasita rencontre donc un succès à la mesure de ses prestations. Verena Schmidlin se tient à disposition pour une visite ou un entretien. M.A.


FRAIS DE DE LA REGION FRAIS REGION

2.60

Beurre d'Emmental 150 g

1.40

Yogourt groseille/framboise 250 g

Johann Graf Producteur de fromage d'alpage à Schönried

3.50

2.80

Graf von Buchegg* les 100 g

Tomme de chèvre Spitzebärg 120 g

5.90

Fromage à rebibes 120 g

* En vente uniquement dans les plus grands magasins.

Société coopérative Migros Aar


Offre valable du 6 au 31 juillet 2009

Cumulez des points avec les Lilibiggs

juillet 200 Du 6 au 31

sur les menu

9

s Lilibiggs

Profitez maintenant des points CUMULUS multipliés par 10 sur les menus Lilibiggs.

Nous t’offrons des points!

6.50

1 menu au choix, 1 boisson de 2 dl et 1 cadeau ou 1 glace! Pour les enfants jusqu’à 12 ans.

Société coopérative Migros Aar


66 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Un week-end en roulotte

Deux jours au rythme des pas d’un cheval, à la découverte des grandes étendues des Franches-Montagnes: une détente à l’état pur. C’est du moins ainsi que nous l’avions imaginé!

L

a voilà qui s’arrête. Elle tourne la tête et nous lance un regard en coin, l’air ennuyé. Elle ne fait pas mine de vouloir continuer. «Hue, Lady, hue!» Assis sur le siège du cocher, nous l’encourageons de claquements de langue, lui administrons une claque sur la croupe avec les rênes. «Hue, Lady, hue!» Mais la roulotte… ne roule pas. «Lady n’est pas un TGV», nous avait prévenus ce matin Michel Beuret, du gîte rural Sous-la-Voûte, à La Chaux-des-Breuleux (JU), en nous présentant la jument francmontagnarde de 20 ans. C’est elle qui tirera la roulotte dans laquelle notre famille prendra place ce week-end pour sillonner le haut plateau des Franches-Montagnes, à 1000 mètres d’altitude. Avant de partir à l’aventure, nous avons été initiés par Michel Beuret aux soins à prodiguer au cheval et à la conduite de l’attelage.

Une initiation ardue

Nous étions conscients que c’était important, car par la suite nous serons livrés à nous-mêmes et n’obtiendrons de l’aide qu’au bout d’environ trois heures, une fois arrivés à la ferme de la famille Cattin, terme de l’étape. L’initiation était ardue. Brider le cheval et l’atteler à la roulotte ne sont pas une mince affaire. Ils exigent des gestes précis, qu’il faut accomplir dans un ordre bien défini. De plus, lorsque la manière d’aborder un cheval et de s’en occuper est expliquée par un expert, le novice a toujours l’impression que le moindre détail revêt une importance

capitale et qu’une négligence pourrait causer un désastre. Après un parcours d’essai accompagné, les choses sérieuses allaient commencer. Les adultes, nous nous sommes regardés dans les yeux, un sourire mal rassuré sur les lèvres. Une appréhension inutile, connaissant les traits de caractère des chevaux de la race Franches-Montagnes: on prétend qu’ils entretiennent une très bonne relation avec l’homme, qu’ils sont fiables, sensibles et tranquilles.

Lèvres sèches et rôti juteux

Mais Lady est un peu trop tranquille. Elle persiste à rester plantée sur place, aussi têtue qu’un âne. Ce n’est qu’après avoir fixé une corde à son licol, l’avoir encouragée par un «hue, Lady, hue» tout en exerçant une légère traction sur la corde qu’elle prend pitié de nous et consent à se remettre au pas. Les enfants apprécient la lenteur, sautent en bas de la roulotte, cueillent des fleurs, remontent à l’arrière, d’où ils viennent grimper sur le siège du cocher, tandis que l’anxiété dessèche nos lèvres d’adultes. Le sentiment d’insécurité s’accroît lorsqu’un attelage à deux chevaux nous dépasse et que Lady, se prenant tout de même pour un TGV, tente de le suivre au trot. Qui eût cru, il y a dix minutes, que nous allions bientôt lancer, désemparés, un «hooo, Lady, hooo»? Nous ne nous détendons vraiment qu’en arrivant à la ferme de JeanBernard et Myriam Cattin, où nous nous savons entre des mains expertes.

Mais avant de faire le tour du propriétaire, il s’agit de s’occuper du cheval: débrider, étriller, brosser, curer les sabots, gicler les pieds, nettoyer les yeux et les naseaux à l’éponge humide, donner à boire et à manger. La ferme est un eldorado, surtout pour les enfants: les petits veaux âgés de 17 jours leur suçotent les mains, les chatons se frottent contre leurs jambes, le chien se laisse caresser le ventre en toute confiance et le tas de paille, sur lequel on peut aussi dormir, invite aux cabrioles.

Avant d’aller nous coucher dans les lits douillets de la grande chambre d’hôtes, nous nous régalons du dîner que Myriam Cattin a préparé avec les produits de la ferme: pâtés, rôti de porc avec gratin de pommes de terre et légumes et, pour le dessert, ses bricelets roulés qui ont remporté la médaille d’argent de la catégorie au concours suisse des produits du terroir. Depuis lors, Myriam Cattin en vend annuellement quelque 8000 sachets par l’intermédiaire des commerçants


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

| 67

Lentement mais sûrement, l’attelage avance à travers les FranchesMontagnes.

Chaque candidat à l’aventure est d’abord initié aux soins à apporter aux chevaux (à g.). Place ensuite aux bons moments sur les routes du Jura, ponctués de délicieux pique-niques.


68 |

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

EN ROUTE AVEC SUISSE MOBILE Suisse Mobile propose de nombreux itinéraires à pied, à vélo, à VTT, à rollers ou en canoë. Davantage d’informations: www.suissemobile.ch Surprenante chaîne jurassienne Un tour de 39 km à VTT sur l’itinéraire 3 «Jura Bike», de Delémont à Saint-Ursanne. Longues crêtes montagneuses, profondes vallées, grisantes descentes et petites villes historiques sont garantes de diversité et font tout l’intérêt de ce tronçon. Plus d’infos sur:

Nos hôtes Jean-Bernard et Myriam Cattin rayonnant de bonheur dans leur cuisine. A dr.: le nettoyage du box.

locaux. Pour les produire, elle passe quotidiennement trois heures dans sa cuisine. Le lendemain matin, nous reprenons la route en direction de La Chaux-des-Breuleux. Un peu anxieux au début. Mais après une demi-heure, la tension se relâche et nous pouvons aussi apprécier la beauté du paysage: nous avançons souvent sur de petits chemins de campagne, bordés de feuillus et de prairies fleuries. Les localités sont très éloignées. Puis nous traversons des forêts de sapins clairsemées et nous atteignons bientôt notre place de pi-

que-nique, où nous dételons Lady, lui donnons de l’eau et du foin, puis grillons nos saucisses sur un feu.

Une chose que «Lady» déteste…

Seul moment délicat, celui où nous devons remettre la bride à Lady. Car s’il est une chose qu’elle déteste, c’est de se faire passer la bride par-dessus son oreille gauche. Et effectivement, elle se cabre et déporte violemment ses 600 kilos sur la droite. Résultat: le mousqueton de la bride casse, Lady est détachée. «Hooo, Lady, hooo, hooo,

hooo!» Nous répétons l’ordre, ne serait-ce que pour nous rassurer. Le cœur battant, nous repartons et retrouvons rapidement un style de conduite agréable, qui nous ramène sains et saufs à la ferme de Michel Beuret. Si le week-end ne nous a pas permis, à nous les adultes, de goûter à toute la tranquillité et la détente auxquelles nous aspirions, il nous a toutefois procuré beaucoup de plaisir et une satisfaction d’autant plus grande que nous avons été en mesure de maîtriser l’aventure.

www.mountainbikeland.ch, chercher sous le mot-clé: 194

Paisibles pâturages jurassiens Un tour de 36 km à vélo sur l’itinéraire 7 «Route du Jura», de Saignelégier à La-Chaux-deFonds. Les Franches-Montagnes sous leur plus beau jour: de splendides pâturages, des fermes isolées et l’étang le plus captivant du Jura. Plus d’infos sur:

Usé Meyer Photos Pierre-Yves Massot / arkive.ch

Le Jura en roulotte tirée par un cheval Les Emibois

Le Doubs

Le Noirmont

Le Roselet

Le PeuPéquignot

www.veloland.ch, chercher sous le mot-clé: 225

La Chauxdes-Breuleux

Hauteurs panoramiques jurassiennes Une randonnée de 20 km sur l’itinéraire 5 «Chemin des crêtes du Jura», du Chasseral à La Vue-des-Alpes. Hauteurs isolées, romantiques gorges sauvages et vue panoramique. Plus d’infos:

Les Breuleux Les Vacheries

Le Creuxdes-Biches Le Peuchapatte

Canton du Jura

www.wanderland.ch, chercher sous le mot-clé: 253

Canton de Berne Cerneux-VeusilDessous Famille Cattin 1 km

Carte WSGrafik

S’y rendre/retour: en train jusqu’à et depuis La Chaux-desBreuleux. Itinéraires: ils varient en fonction de la durée du séjour. Connaissances préalables: pas nécessaires. Il faut obligatoirement être deux adultes par roulotte. Durée des étapes: chaque jour de 10 h env. à 16 h, avec arrêt de deux heures à midi. Hébergement en route: en chambres d’hôtes ou sur la paille (à l’hôtel sur demande). Saison: de mai à octobre (en dehors, sur demande) Réservations /tarifs / infos: Franches-Montagnes Loisirs, 2338 Les Emibois-Muriaux, tél. 032 953 16 70, www.juraloisirs.ch; Site internet de la famille Cattin: www.aventure-paille.com

Suisse Mobile est une fondation créée par la Confédération, les cantons, les communes et des organisations privées.


PERDUS DE VUE

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

| 69

Vous reconnaissez-vous? velles de cette famille que je cherche depuis longtemps. Gertrude Blank Rue de la Fleur-de-Lys 21 2074 Marin-Epagnier 032 753 30 94

Je recherche toute personne ayant connu Marcel Emile Ayer (photo), né le 16 janvier 1922, décédé le 27 août 1961. Danielle Brulhart lmbleu@hotmail.com 079 271 97 03 Qui pourrait me donner des nouvelles de Tito Corona, joueur de guitare? Il est né à Barcelone en Espagne en 1960. Fils d’un couple d’artistes dont le père, Liberto Villa, est professeur de guitare et la mère chanteuse. En 1965, il était élève régulier du Conservatoire de Neuchâtel. Il a habité à Marin (NE), et j’ai toujours ses disques. Je voudrais avoir des nou-

Je suis à la recherche de Lisbeth Kaser-Fenzling, une copine d’école à Berne-Monbijou. Elle a habité un temps à l’avenue du Léman à Martigny. Doral Michel-Steiger La Dôle 4 1297 Founex Dans mes affaires, j’ai retrouvé une jolie carte de vœux de Marcel Krattinger, écrite en allemand aux environs de 1975. A l’époque, il habitait à Yverdon et écrivait qu’il aimait skier. Qui peut me donner des informations à son sujet? A. Niederberger Av. Rapille 7 1008 Prilly 076 541 05 83 Je recherche des renseignements sur Henriette Mathieu, Genève, (1950-1973) ainsi que les adresses

Afin d’organiser des retrouvailles, ma sœur jumelle et moi recherchons les anciennes et anciens élèves de la classe primaire (années 1958-59 et 1959-60) /collège des Forges / La Chaux-de-Fonds; ainsi que notre institutrice: Mme D. Migliorini-Spreuer. Josiane Maillot-Huguenin Impasse du Dragon 49a 2300 La Chaux-de-Fonds 079 474 59 74 jomahug@yahoo.fr

de ses élèves pour organiser avec eux une fête du souvenir. Isabelle Rumley-Hotz Sus-Paquier 4 1169 Yens 021 800 47 79 i.rumley@olympe.ch

Je suis à la recherche de Karl Vogel. Il a habité Zurich en 1970. Cathy Magréault-Sauer Chemin des Liappes 4 1315 La Sarraz 021 866 77 48

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch Publicité

info@handilift.ch info@handilift.ch

info@handilift.ch A votre service 24 heures 7 res jours /7 /7 7 jours


70 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Trott’energy Saint-Imier/Mont-Soleil

Découvrez sur place l’énergie la plus propre. Entre Saint-Imier, Mont-Soleil et Mont-Crosin, l’«espace 1to1 energy» et une offre touristique variée vous sont proposés. Une balade en trott’energy sur trois itinéraires balisés depuis la station supérieure de Mont-Soleil vous promet des moments inoubliables et des sensations fortes. Sans oublier la visite guidée de la centrale solaire et éolienne. Un sentier didactique (4 km) relie les deux centrales électri-

Val-de-Travers

30%

ques à pied, à vélo ou en calèche. Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Saint-Imier et retour ➔ Aller simple en funiculaire ➔ Une descente en trottinette Informations: trottinettes adaptées aux enfants à partir de 10 ans. Trottinettes pour les enfants entre 8 et 9 ans sur demande. Visite guidée de la centrale solaire (Mont-Soleil) et éolienne (Mont-Crosin) sur demande au n° tél. 0844 121 123

30%

Muséum d’histoire naturelle, Neuchâtel

Découvrez la nouvelle exposition «Parce Queue»

Découvrez le Pass’Temps. Juste derrière Neuchâtel, un monde différent et inhabituel s’ouvre à vous. Faites une halte près des gorges de l’Areuse et appréciez la perspective d’un paysage totalement inédit, notamment le majestueux Creuxdu-Van. Au berceau de l’absinthe, même le chocolat a une autre saveur. Laissez-vous tenter, et venez passer une journée dépaysante chez nous avec le Pass’Temps.

Offre RailAway ➔ Voyage en train ➔ Carte journalière Pass’Temps Informations offre Pass’Temps: Noiraigue vélo électrique, dégustation de chocolat, via ferrata; Travers mines d’asphalte, dégust. d’absinthe, golf; Couvet centre sportif, cinéma, dégust. d’absinthe; Boveresse piscine; Fleurier vélos, dégust. d’absinthe; Buttes luge estivale; Saint-Sulpice Ecomusée. Réservation obligatoire vélo/vélo électrique, tél. 032 864 90 66

50%

«La simple vue d’une queue de paon me rend malade», écrivait Darwin en train de travailler à sa théorie de l’évolution! La queue? Un organe oublié, presque méprisé, une histoire qui commence en queue de poisson... Et pourtant: queues chasse-mouches, balancier ou massue, queues en tire-bouchon, en parasol, à sonnette, queues qu’on coupe ou queues d’apparat, queues mythiques des sirènes et des dragons, sans oublier celle du diable... Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Neuchâtel et retour ➔ Entrée au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel Informations: heures d’ouverture du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, fermé le lundi. Ouvert le lundi du Jeûne fédéral Exposition «Parce Queue» jusqu’au 28 février 2010 A 5 minutes à pied depuis la gare Entrée gratuite pour les enfants jusqu’à 16 ans


TEMPS LIBRE CFF

Explorez l’Ouest

Les CFF et RailAway présentent chaque mois une région touristique avec des excursions journalières attrayantes offrant jusqu’à 50% de réduction. En juillet, découvrez la région Jura/Neuchâtel.

E-Bike Parc Jura

| 71

30% d’enfant grâce au moteur électrique auxiliaire. Offrez-vous cependant quelques pauses pour profiter des splendides perspectives tout au long du parcours.

Découvrez la face «chocolatée» du Jura. Ce tour commence sous les meilleurs auspices: une dégustation de chocolat dans la gare historique de Noiraigue. Ensuite, vous êtes plein d’énergie pour entamer une excursion facile à vélo, le long de l’Areuse, par le Val-de-Travers. La montée du Creux-du-Van est un jeu

Tour du Jura à vélo

Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Noiraigue et retour ➔ Une dégustation de chocolat ➔ Location du vélo électrique pour la journée et prêt du casque Suva Informations: env. 50 km pour 3 h. Vélo électrique à partir de 16 ans (14 ans avec permis vélomoteur). Réservation obligatoire des vélos électriques, tél. 032 864 90 64

30% de vaches qui «rient». Une halte dans la plus grande tourbière de Suisse ou la visite du centre touristique de Bellelay valent le détour.

Découvrez les FranchesMontagnes à vélo. Le tour à vélo dans les FranchesMontagnes, paradis des amoureux du cheval, offre le spectacle de ses immenses pâturages, de ses sombres forêts et d’un ciel infini. De Saignelégier (1000 m) à Glovelier (518 m), découvrez les histoires amusantes de chevaux confiants et

Offre RailAway ➔ Voyage en train jusqu’à Saignelégier et retour de Glovelier ➔ Location journalière du vélo/vélo électrique et transport de retour ➔ Prêt du casque Suva Informations: distance env. 30 km, durée du parcours: env. 2 à 3 h (vélo), env. 2 h (vélo électrique). Vélo électrique à partir de 16 ans (14 ans avec permis vélomoteur). Rés. obligatoire, tél. 032 952 42 75

➔ CONCOURS Gagnez 30 x 2 bons pour une offre RailAway au choix! ➔ Question: Que représentent les armoiries de la ville de Neuchâtel? a) un aigle b) un renard c) un cheval ➔ Par SMS: envoyez un SMS avec votre réponse (VOYAGE A, VOYAGE B ou VOYAGE C) au numéro 920 (Fr. 1.–/SMS). ➔Par téléphone: appelez le numéro 0901 560 080 (Fr. 1.–/appel), indiquez votre réponse ainsi que vos noms et adresse. ➔Par poste: envoyez une carte postale (courrier A) avec la réponse et vos coordonnées à Migros Magazine, Concours, Case postale, 8074 Zurich. Délai d’envoi: 19 juillet 2009. La réduction est accordée uniquement si l’offre est achetée un guichet de gare. Informations à tous les guichets de gare et sur le site www.cff.ch/explorer


72 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Gare aux excès de sucre!

Le sel est très souvent désigné comme l’ennemi à abattre. Mais son cousin le sucre est loin d’être innocent. Explications.

L

a production mondiale de sucre a augmenté de 11,3 à 161 millions de tonnes par année entre 1900 et 2008. Entre-temps, la population mondiale a passé de 1,7 à 6,8 milliards. Autrement dit: en 1900, une personne consommait 6,7 kilos de sucre par année, contre 23,7 l’an dernier. Pire encore pour la Suisse: la moyenne se situe autour de trente kilos. Le sucre est partout dans nos vies: desserts, cacao, confiture, laitages... Sans compter les boissons sucrées ou le café que l’on adoucit. Mais il existe aussi les sucres «cachés», comme le fructose ajouté aux aliments, ou le sirop de maïs modifié. Il est coupable de tous les maux: caries, carences, surpoids,

ballonnements, optimisme exagéré au moment où le sucre consommé se répartit dans notre corps, avant que l’euphorie se transforme en déprime lorsque l’effet s’est estompé.

Les boissons sucrées: des bombes à retardement

Parallèlement, l’obésité et le diabète progressent à la manière d’une épidémie dans les pays occidentaux. Y a-t-il un rapport? «Aucun lien global entre la consommation de sucre et le surpoids ou le diabète n’a été clairement établi. Toutefois des études ont démontré que plus la consommation de boissons sucrées est importante, plus on risque de développer un surpoids.

Le sucre au centre des querelles politiques Si le sucre fait débat autour de son impact sur la santé, il a aussi été à l’origine de guerres et d’esclavagisme. Dès 1500, la canne à sucre est produite en masse à Cuba et dans les îles Caraïbes. Des centaines de milliers d’Africains sont employés pour sa culture. Quand les esclaves de Saint-Domingue se rebellent, en 1791, le cours de la livre de sucre s’envole de 30 sous à trois livres. Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne bloque aussitôt le prix du sucre. Et durant la seconde, le précieux cristallin était rationné. Jusqu’à il y a peu de temps, le stockage conséquent de sucre était la règle. Aujourd’hui, le Brésil inonde le marché de sucre (24% de la production mondiale), devant l’Inde (22%), l’Europe (13%) et la Chine (11%). Environ les trois quarts de la production proviennent des plantations de canne, un petit quart pour la betterave et le reste se partage entre divers autres modes d’extraction.

Tous aliments confondus, chaque Suisse consomme en moyenne trente kilos de sucre par année.

Tout ce qu’on entend actuellement sur le sucre et l’obésité n’est pas toujours très scientifique!» détaille Muriel Jaquet, diététicienne à la Société suisse de nutrition à Berne.

Une consommation adaptée aux besoins énergétiques

Selon les experts, le sucre ne devrait pas fournir plus du 10% de l’énergie que nous consommons. Une femme sédentaire a besoin en moyenne de 2000 kcal par jour. Elle ne devrait donc idéalement pas consommer plus de 50 grammes de sucre, soit 200 kcal, quotidiennement. «On y arrive très rapidement en buvant des boissons sucrées. Il suffit d’une bouteille de 5 dl de limonade pour atteindre le seuil des 50 gram-

mes de sucre», prévient Muriel Jaquet. Pour les enfants, la limite (en grammes) est évidemment plus basse, et pour les grands sportifs, qui ont besoin de davantage d’énergie et de carburant immédiat, elle est plus élevée. Toutefois, nul besoin de renoncer à tous les petits plaisirs. «Le but n’est pas de supprimer toutes les douceurs, mais de les consommer sans excès.» Le sucre est riche en énergie, mais il ne fournit pas de nutriments essentiels comme les vitamines ou les sels minéraux. On dit qu’il apporte des «calories vides». Si les diététiciens ont estimé la limite de consommation de sucre à 10% de l’apport énergétique total, c’est parce que pour couvrir nos besoins nutritionnels, il est néces-


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 73

A lire Si l’histoire de cet aliment vous intéresse, le livre de l’historienne Elizabeth Abbott, «Le sucre. Une histoire douce-amère», chez Fides (2008), raconte les conflits politiques, ethniques, les luttes de classes autour du sucre. Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur le lien entre le sucre et la santé, «Limitez sel et sucre pour bien vous porter», d’Aleth Thomas, aux Editions Delville (2006), vous apportera de précieux renseignements. Plusieurs ouvrages parlent du sucre comme l’ennemi à abattre. Il s’agit souvent de récits - remis en cause par certains professionnels - de personnes qui parlent de leur dépendance qu’elles ont réussi à surmonter, sur le mode d’ex-toxicomanes («Le sucre ou la vie», Bruno Kleiner, «Le sucre, un ami qui vous veut du mal», Roland Di Sabatino...). Publicité

Parfois constipé? P1ép212ti3)/ +-**-1 2u, figu-/ 2v-c /é)é

La dépendance au sucre n’existe pas

Prenons le cas d’une femme qui mange des douceurs à longueur de journée. Peut-elle, du jour au lendemain, éviter tout plaisir sans ressentir un effet de manque? «Il n’y a pas de dépendance physique au sucre, rassure Muriel Jaquet. Aucun symptôme de manque ne

se fera sentir si la personne en question continue de consommer suffisamment de glucides sous forme de fruits et de produits céréaliers ou pommes de terre.» Et si, pour éviter le sucre raffiné, désigné ennemi de notre santé, nous nous tournions vers le miel ou le sucre d’agave, qui ont meilleure réputation? Il faudrait en manger beaucoup pour que cela fasse une différence, selon la diététicienne: «Sur le plan nutritionnel, il n’y a globalement aucun avantage à sucrer nos aliments avec du miel, du sirop d’agave, du fructose ou du sucre complet plutôt qu’avec du sucre blanc. Par contre, on peut apprécier les différences de goût.» Tout est une question de dosage en ce qui concerne le sucre,

comme pour les matières grasses et l’alcool. Pour savoir si l’on consomme des quantités raisonnables, on se référera à la sacrosainte pyramide alimentaire. Tout ce qui fait partie de la famille des bonbons, boissons sucrées, desserts se situe tout au sommet, soit loin des besoins de base de l’être humain. En s’attachant à combler tout d’abord ceux-ci, notre équilibre alimentaire s’autorégule spontanément. Mélanie Haab

Ce sont des médicaments, veuillez lire la notice d‘emballage.

contient 4% vol. d’alcool

saire qu’au moins 90% de nos calories proviennent d’aliments riches en composants essentiels. D’ailleurs, théoriquement, on pourrait vivre sans le moindre morceau de sucre, pour autant qu’on mange d’autres glucides fournis par le riz, les pommes de terre, les fruits... mais on se priverait ainsi d’un petit plaisir qui a une grande influence sur le moral.

Le Sirop Zeller aux figues avec séné et les Dragées Zeller aux figues avec séné sont disponibles en pharmacie et droguerie.

Photo Strandperle

www.migrosmagazine.ch Vous saurez tout sur le sucre grâce à notre quiz en ligne

Max Zeller Files SA 8590 Romanshorn


74 |

VIE PRATIQUE VOITURES

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

Trois cylindres pour quatre places Il n’est pas indispensable de rouler au diesel pour consommer peu. Démonstration avec la petite Suzuki Alto.

L

es moteurs diesel ont le vent en poupe, surtout lorsqu’ils équipent les breaks familiaux et les monospaces. Mais ils ne se justifient pas sur une petite voiture, en particulier si celle-ci est utilisée principalement en agglomération. A moins de parcourir un nombre de kilomètres élevé. Il faut en effet compter entre 30 000 et 40 000 kilomètres par an pour rentabiliser le surcoût d’un diesel par rapport à un moteur à essence. C’est la raison pour laquelle de nombreux constructeurs proposent exclusivement des motorisations à essence sur leurs petits modèles. La Suzuki Alto démontre d’ailleurs que des consommations très basses sont possibles sans recourir au diesel. La citadine à cinq portes ne consomme que 4,4 l/ 100 km en cycle mixte selon le constructeur. Ce qui n’empêche pas le petit moteur à trois cylindres d’être assez vaillant. Ses 68 chevaux n’ont aucun mal à mouvoir cette voiture à quatre places dont le poids à vide n’excède pas 930 kilos. Manquant un peu d’onctuosité, il devient toutefois assez bruyant à haut régime. Suzuki n’a pas fait les choses à moitié en matière de style. La ligne

Fiche technique

Suzuki Alto 1.0 GA Moteur/transmission: moteur 3 cylindres essence, 996 cm3, 68 ch, boîte 5 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 14,0 s, pointe 155 km/h. Dimensions: L x l x h = 3,66 x 1,63 x 1,47 m, coffre 129 - 774 l, poids 930 kg. Consommation: 4,4 l/100 km (usine). Etiquette énergie A, émission de CO2 (usine) 103 g/km. Prix: à partir de 12 990 francs.

Selon le constructeur, la petite Alto ne consomme que 4,4 litres aux 100 kilomètres.

inférieure des glaces latérales remontant vers l’arrière confère à l’Alto une allure sportive. Le tableau de bord est dominé par un grand indicateur de vitesse. Dommage que le joli compte-tours de forme sphérique – utile pour réduire la consommation – n’équipe que la version GL Top.

L’habitabilité est étonnamment bonne pour une si petite voiture. Même à l’arrière, l’espace est suffisant pour les jambes. La capacité du coffre peut être modulée en rabattant le dossier des sièges arrière. Pourdesraisonsdecoût,leconstructeur n’a toutefois pas lésiné sur les plastiques. Mais cela ne saute pas

Du métier à tisser à l’automobile Michio Suzuki a fondé son entreprise en 1909, il y a exactement cent ans. A cette époque, le Japon était encore loin d’être le pays industriel qu’il est devenu, raison pour laquelle l’entrepreneur se consacra dans un premier temps à la production de métiers à tisser. Au milieu des années 30, Suzuki s’initia à la technique britannique et développa sa première automobile. Bien qu’animé par un moteur 4 temps à refroidissement liquide, ce prototype ne fut pas produit en série. Il fallut attendre 1955 pour que Suzuki lance sa première voiture particulière. Minuscule et très légère, la Suzulight donna à de nombreux Japonais la possibilité d’accéder à l’automobile. La marque fit son entrée sur le marché européen en 1980 avec le petit tout-terrain LJ80. Suzuki a vendu 2,6 millions de voitures en 2008 (dont 6500 en Suisse), ce qui en fait le numéro 12 mondial.

aux yeux. L’équipement de sécurité peut être un argument de vente. Surtout sur une petite voiture, en raison des courtes zones de déformation. L’ABS, la direction assistée et les ceintures à prétensionneur et limiteur d’effort sont disponibles dès la version de base, au même titre que l’éclairage diurne. Il faut toutefois se fendre du supplément de prix de près de 2000 francs que coûte la version GL pour bénéficier des airbags latéraux. De plus, seule l’exécution GLTop bénéficie du programme électronique de stabilité (ESP) et des airbags rideaux. Or ce haut de gamme, qui dispose par ailleurs de la climatisation, de l’autoradio-CD et du verrouillage central, coûte tout de même 17 990 francs. C’est dans les parkings ou en ville que la plus petite des Suzuki procure le plus de satisfaction. Agile et maniable, elle se gare avec aisance dans le moindre créneau. Andreas Faust Photos Bärtschi Media

Site internet du constructeur: www.auto-suzuki.ch


Soulager

les maux de genoux Marcher sans difficulté, monter des escaliers et danser: 32 aimants enlèvent les douleurs de vos genoux. L’orthopédiste japonais, le Dr. Yamamoto, a mis au point une nouvelle sorte de genouillère, flexible, avec 32 aimants incorporés. En effet, les aimants sont régulièrement utilisés par les japonais pour soulager les douleurs. Les aimants diminuent les blocages qui provoquent la douleur. De plus, la genouillère dispense une chaleur bienfaisante. La genouillère vous garantit une diminution du mal de genoux, ou nous vous remboursons. Pouvez-vous imaginez à nouveau courir comme un jeune chevreuil, monter des escaliers, danser, faire du jogging, ou simplement apprécier un jour sans maux de genou.

Bon de commande Oui,veuillez m’envoyer contre facture (à 10 jours) et frais d’envoi:

(Quantité) Genouillère Yamamoto, nº Art. 1401 la pièce Fr. 49.90

Votre don nous permet de soutenir les chercheurs qui s’engagent dans la lutte contre le cancer. Grâce à vous, de plus en plus de personnes ont une chance de guérison. CP 30-3090-1

Nom

Prénom

Rue/n° Code postal/ville N° de téléphone Envoyer à:

Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen Tél. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29, www.trendmail.ch

122-48

1043 retours à la case départ. 3 congés annulés. 1 nouveau procédé de diagnostic du cancer mis au point.

La genouillère Yamamoto peut être portée par tout le monde (sauf les personnes qui ont un pacemaker). Enfilez simplement la genouillère et selon l’intensité de la douleur, portez-la quelques heures ou même pendant toute la journée. Les aimants sont si petits qu’ils n‘empêchent en aucun cas les mouvements du genou.


Entreprises

Vacances

ACHAT D‘OR

Loèche-les-Bains

Société Suisse depuis 1987

Offres Top été/automne 2009 dès le 5 juillet 09 au 22 novembre 09

Profitez du cours haut de l‘or

Hôtel Alpenblick

Paiement immédiat au comptant

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains

Bijoux et montres en or, pièces de monnaie en or et argent, argenterie qui se trouvent dans un tiroir, démodés, vieux, défectueux ou d‘héritage exp: 32.60 Fr./gr pour 24 carat (cours du 18.06.2009)

3 nuitées avec demi-pension 3 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 375.– par personne

Cash your gold sera heureux de vous recevoir au Centre Métropole Renens du 06 au 11 juillet 2009

www.cash-your-gold.com Tél. 0800 043 043

Attention

Formation

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

École Professionnelle Massages et Naturopathie

'3+0. ( !&47)& &, ( 51+.144&

CHALETS TRAEGER SA

$$$-#2/%3061,"34-*#

A le plaisir de vous annoncer sa grande vente de Mobilhomes Au camping Les Lacustres

ANTIBES-LES-PINS

5 nuitées avec demi-pension 5 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 625.– par personne

Adria-Italie-Cesenatico. BiondiHotels Panoramic terr. panoramique, plage de sable, Paradise enf., pools+parking+miniclub+vélo+parasol+bateau, 3 menus p. compl. dès Fr. 89.– 94.– , rabais fam. Tél. 0039 0547 85388, www.biondihotels.it

7 nuitées avec demi-pension 7 entrées au Burgerbad, sauna et bain de vapeur 1 billet aller/retour pour le téléférique de la Gemmi Fr. 845.– par personne

Superbe 3 pces 4 - 6 Pers. Piscine + accès direct à la mer. TÉL. HEURES BUREAU – 032 721 44 00

1470 Estavayer-le-Lac

Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements.

Env. 20 modèles exposés Prix de déstockage usine, les meilleures offres qualité/prix Rendez-vous conseillé, n’hésitez pas

RECOLOREZ VOTRE

SALON CUIR

ou recouverture cuir ou tissu

spinas | gemperle

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Téléphone 044 712 60 60, www.berghilfe.ch

Hans-Jörg von Allmen se tient à votre disposition au +41 79 358 45 34 et 026 663 41 00 e-mail: henritraegersa@bluewin.ch site: www.chalets-traeger.ch

La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 (sauf le jour du départ).

L’offre de la la semaine: Schweizer Berghilfe Aide Suisse aux Montagnards Aiuto Svizzero ai Montanari Agid Svizzer per la Muntogna

DEMANDEZ DE L’EQUITABLE AUSSI POUR LES T-SHIRTS.

www.bio-fair.ch

Le coton bio issu du commerce équitable garantit un revenu suffisant aux familles paysannes.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

ARDENTE REPRODUCTEUR

CITRUS ALCARAZAS

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

SANS CARGAISON COUCHE

EXSUDE HARDI

COURSE

HÉBREUX

EXPLOSIF

MONNAIE

8 TITRE SOUS L’EAU SANS AIR

1 SUCERA

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 12 juillet 2009, à 18 heures. C O N S T E R N E R A I E N T

* E * B * I R T I O N N E U V A I N T I E * L E A S Qu’est-ce que ça donne? P * I S S E S T E A R C * A * N * E S T R O N * O R I E I * R E V U O I T * A D Tiramisù? Cake au chocolat? Dans Cuisine de Saison, vous trouvez des recettes pour tous les goûts.www.saison.ch

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

* A S O * G * L * G * P N E U

F I * N A R G U E R A I T * L

11

SUDISTE ÉTUDE DE LA TERRE

Comment participer:

* T * O * C * A * C * G * U *

| 77

* R U I N E U X * A L E S I A

P E R N I C I E U S E S * O S

Solution Problème n° 27

Mot: divertissant

Gagnants Mots fléchés n° 26

Monique MoixSeppey, Euseigne (VS); Fernande Kibourz, Lausanne (VD); Jean-Claude Filliez, Sion (VS); Fred Braun, Tramelan (BE); Jacqueline Pralong, Noës (VS).

ÉCRIVAIN LUI POULES ENGRAISSÉES

RALENTIRAI

12 DÉCLIN DU JOUR

6

TOUFFE QUOTEPART

TABOU

7 GROS TITRE VIN BLANC

CONSPUÉ

3

DANCINGS

5 MONNAIE TOURNERAIT

RAYÉ

VOLCAN

NOTE

ATOMES

VILLE D’ITALIE

À ELLE LENTILLES COMMUNE BELGE

9 COUVREPIEDS HURLA

PAS PAYÉ

4

TITANE

INCAPABLES TIGES LIGNEUSES

FACILE

2

10 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Yves Golaz, Janine Meyer, Janina Prosperati, Hans Reusser,

Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre abonnement! Tél. 0848 87 77 77, www.saison.ch


78 | Migros Magazine 28, 6 juillet 2009

L’homme qui tient les serpents en respect

Pompiers, ambulanciers et particuliers aux prises avec un reptile ont recours à lui: l’herpétologue montreusien Karim Amri raconte sa passion pour les bêtes venimeuses.

U

n nom de charmeur de serpents mais un accent vaudois à faire fuir les vipères: l’herpétologue montreusien Karim Amri est arrivé en Suisse à l’âge de 9 mois en provenance d’Algérie. Son intérêt pour les reptiles commence très tôt avec un iguane en captivité. Quelques voyages et quelques serpents plus tard, assortis de stages dans des vivariums, d’une formation de gardien d’animaux et de laborant chimiste, le voilà qui donne des cours aux pompiers ou aux ambulanciers, susceptibles, dans leurs interventions, de se trouver nez à nez avec une bestiole rampante. Bien sûr, souvent, les alertes se terminent en queue de... poisson: «On nous annonce un grand serpent vert qui se balade dans une cage d’escalier. Finalement c’est une couleuvre du lac, grise, et les 1 m 20 décrits se réduisent à 60 centimètres.»

«Les cobras aiment bien impressionner»

Karim Amri donne un enseignement théorique, suivi d’ateliers pratiques où les pompiers apprennent à manipuler des vipères et des cobras. Des cobras parce que ce sont «des animaux qui aiment bien impressionner – ça se lève, ça souffle, ça s’énerve – mais plutôt prévisibles et qui attaquent rarement sans qu’on s’y attende, contrairement au serpent à sonnette.» Karim dispense également ses lumières aux particuliers astreints par la loi à une petite formation pour détenir des serpents venimeux. Parmi les exercices proposés: nettoyer une cage avec un ou plusieurs serpents à l’intérieur «de manière à éviter de se faire mordre

Un cobra à monocle, un serpent agressif d’Asie du Sud.

et surtout de perdre la bête dans l’appartement». Il effectue également des interventions de terrain pour la police, ou chez des privés. «Des gens par exemple qui achètent une villa et sont tout surpris de trouver des vipères dans leur jardin. La vipère était quand même là avant eux. On peut bien en enlever une, il y en a d’autres derrière.» Karim encourage ainsi les propriétaires à bien entretenir leurs terrains. Friches, tas de bois, piles de tuiles sont autant de «biotopes pour les vipères». Les serpents ont en effet horreur des zones dégagées. «Ils ne s’y aventurent pas, ils aiment être à couvert, ça leur évite par exemple de se faire attraper par un oiseau.» Pas facile de justifier une passion qui se concentre sur des animaux aussi peu populaires. Karim essaie quand même: «Avec ses dessins, ses mosaïques, un serpent, c’est beau. Et très intrigant: ça reste une des bêtes les plus craintes, comme le requin blanc ou les grands fauves.» Et tant pis si les

échanges entre l’homme et l’animal demeurent limités: «Un serpent n’émet que peu de signes. La pupille est très souvent fixe. Il ne faut rien attendre de lui. Une grosse vipère du Gabon, quand vous ouvrez la cage, ne va pas vous sauter dans les bras.»

Des distances de sécurité à respecter

Dans les bras peut-être pas, mais à la gorge? Karim explique que les serpents ont un sens olfactif très développé et que lorsqu’on s’approche, surtout avec de la nourriture – rat, souris – il va frapper. Ou plutôt «taper», comme dit le spécialiste: «C’est un réflexe chez le serpent, ça sent la bouffe, il tape.» Il y a donc des distances de sécurité à respecter: «Dans un terrarium, avec un point d’appui, une bête d’un mètre vingt peut taper à un mètre huitante. Si on se trouve à un mètre cinquante, c’est quine, on l’a dedans.» Karim Amri n’a été mordu qu’une fois. C’était par une couleuvre africaine venimeuse: «Elle m’a

bien mastiqué, je l’ai laissée faire, je n’ai pas tiré, sinon vous avez les dents qui restent plantées et des risques d’infection. Un coup de jet sur la tête, elle s’est retirée.» Au bout d’une heure il commence à se sentir mal: «Et au milieu de la nuit je pouvais plus bouger: inflammation du système lymphatique, ça a mis deux jours à disparaître. Mais ça a servi pour la littérature, chaque fois que j’avais de nouveaux symptômes, je les notais, car c’était un serpent peu connu.» En Suisse, au rayon des venimeux, on trouve la vipère péliade, dans les Grisons, au Tessin, dans le Jura, et bien sûr la vipère aspic, partout. Un animal peu dangereux: «On ne meurt pas de sa morsure. Le dernier cas de décès doit dater des années 70.» Karim le promet ce matin-là en entrant dans une vigne de Lavaux: il ne lui faudra pas dix minutes pour trouver une vipère aspic. Tenu: bientôt, sur un mur, il saisit à l’aide de grosses brucelles une vipère en train de sortir de son trou. Il l’assure, une vipère, ça mord rarement: «Son premier réflexe est de fuir.» Une morsure sur trois est une morsure blanche, sans venin, un acte purement défensif: «Le venin sert à immobiliser la proie, à la tuer et surtout à la prédigérer, puisqu’un serpent ne peut pas mâcher. Notre salive agit un peu de la même manière.» Pour observer les reptiles, Karim voyage beaucoup, avec une prédilection pour le Mexique et le Maroc. Son prochain périple: ce sera au Panama, mais à la rencontre, cette fois, de grenouilles. Venimeuses bien sûr. Laurent Nicolet

Photos David Gagnebins-de Bons


RÉUSSITE KARIM AMRI

Légende

Karim Amri photographié alors qu’il venait d’attraper une vipère aspic dans les vignes de Lavaux.

| 79


LONGUE VIE À L’ENVIRONNEMENT. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 7.7. AU 13.7.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

s un L’équité est pour tou rtant. po im s sentiment trè quité d’é s plu Contribuez à yant sa es en e dans le mond r laa ve Ha x Ma s les produit ce er mm issus du co gros.ch / équitable. ww w.mi max_havelaar

2.–

Sucre de canne Max Havelaar issu de l’agriculture biologique et du commerce équitable, 600 g

1.70

Jus d’orange Max Havelaar issu du commerce équitable, 1 l

10.90

Roses Max Havelaar, 50 cm bouquet de 10 pièces, diverses couleurs, durée de 5 jours garantie

2.20

Max Havelaar Exotic mélange de jus de fruits à partir de fruits exotiques, 1 l

6.–

Miel de fleurs Max Havelaar crémeux, 500 g

4.20

Riz Basmati Max Havelaar riz long grain indien, goût délicat et doux, 1 kg

3.–

Riz long grain Max Havelaar parboiled, de Thaïlande, 1 kg

Migros Magazin 28 2009 f AA  

EN MAGASIN 36 ENTRETIEN 22 ACTUALITÉ MIGROS 33 SÉRIE D’ÉTÉ 14 N O 28, 6 JUILLET 2009 Changements d’adresse: à la poste ou au registre des co...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you