Issuu on Google+

Edition Neuchâtel-Fribourg, JAA 2074 Marin

NO 27 1er JUILLET 2013 www.migrosmagazine.ch

– AmusezConcours rouver vous à ret et gagnez les paires prix. ux bea de

d’énergie – Economiesvous des Inspirez- s qui ont idées Migro preuves. fait leurs

méthodes Pêche – Les les traditionnel les bancs ménagentn. de poisso Page 26

Page 22

Page 19

SUPPLÉMENT SPÉCIAL

Le développement durable en images. RÉSEAUX SOCIAUX I 14

Peut-on encore s’en passer? ENVIRONNEMENT I 18

Photo: Kate Barry

Les bisses ont façonné l’histoire du Valais.

Se raconter en chansons

Lou Doillon a troqué les plateaux de cinéma contre la scène. Une tournée qui passera par le Paléo Festival le mardi 23 juillet. Participez à notre concours pour gagner des billets. I 26

Veuillez annoncer le changement d’adresse à la poste s.v.p. ou au registre des coopérateurs, tél. 058 574 83 37 E-mail: registre.mnf@gmnefr.migros.ch


TOUT PO OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013,

4.20

au lieu de 5.30

Tous les sandwiches et canapés M- Classic, Anna’s Best, American Favorites et Bio (excepté les sandwiches au pain au four à bois du jour) 20% de réduction p. ex. petit pain de Sils à la viande, 255 g

4.–

au lieu de 5.–

Thomynaise, mayonnaise ou moutarde mi-forte Thomy en lot de 2 20% de réduction p. ex. mayonnaise, 2 x 265 g

99.90

au lieu de 149.–

Appareil photo numérique Canon Ixus 132 , noir

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

6 pour 4

9.60

au lieu de 14.40

Tous les Rivella en emballages de 6 x 1,5 litre p. ex. Rivella rouge


UR L’ÉTÉ. JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

1.85

1.20

au lieu de 2.35

au lieu de 1.75

Merguez 20% de réduction les 100 g

Charcuterie M- Classic Suisse, les 100 g

33%

6.20

Chips Zweifel en lot de 2 p. ex. au paprika, 2 x 175 g

3.45

au lieu de 5.20

Biberlis de St- Gall en lot de 2 540 g

au lieu de 11.–

Tous les Pepsi et les Schwip Schwap en emballages de 6 x 1,5 litre p. ex. Pepsi Regular

Mini-pastèque Solinda Italie, la pièce

1.40

50%

5.50

2.95

au lieu de 1.80

1.–

Toutes les glaces en gobelets individuels 20% de réduction p. ex. Ice Coffee M- Classic, 165 ml

au lieu de 1.30

Tous les Desserts Tradit ion 20% de réduction p. ex. Crème caramel, 175 g

M comme Magnifique été.


TOUT POUR L’ÉTÉ.

5.90

Nectarines blanches Ex tra vrac France, le kg

8.90 Abricots Ex tra vrac France, le kg

5.60

Pêches plates Ex tra vrac Espagne, le kg

* En vente dans les plus grands magasins Migros. Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

7.50

Nectarines, Bio* Espagne / Italie, le kg

3.50

Abricots, Bio* Italie / Espagne, la barquette de 500 g

3.90

5.60

Prunes, Bio* Espagne, 500 g

Pêches jaunes Ex tra vrac France, le kg

M comme Magnifique été.


|

SOMMAIRE

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

| 5

ÉDITORIAL

72 | ESCAPADE Des paysans jurassiens ont dessiné un réseau pédestre allant d’une ferme bio à l’autre, passant notamment par «La Bergerie des Etoiles» à Courgenay.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

S’inscrire ou pas?

Avec l’avantage de ne demander aucun effort. Cliquer sur un petit «j’aime» représente un investissement minimal que tout un chacun est disposé à faire, alors que téléphoner, écrire une carte, un mail ou, pire, planifier un rendez-vous exigent du temps et une véritable envie d’entretenir ou développer des liens. Entre quelques contacts rapides sur internet avec ses enfants ou petits-enfants et se contenter de trop rares rencontres, il n’y a guère d’hésitation possible. Seulement voilà, un phénomène inattendu est en train de se produire: la fuite des plus jeunes. La plateforme Facebook, par exemple, est confrontée à une chute drastique des inscriptions des moins de 15 ans. Avoir papa, maman et tout le reste de la famille comme amis, c’est un peu gênant, voire inhibant. Sans oublier la pénible impression d’être sans cesse contrôlé. Du coup, nous assistons à un recloisonnement des différents types de relations accompagné par un regain d’intérêt pour les rencontres non virtuelles. Grandeur et décadence attendent la plupart des innovations. Et même si les médias sociaux ne sont pas près d’être enterrés, ils seront confrontés ces prochaines années à une importante régulation. La question ne sera alors plus: faut-il être inscrit sur telle ou telle plateforme? Mais: quel est mon intérêt, mon avantage, à participer? Une nuance suffisamment importante pour bouleverser une fois encore le paysage numérique.

steve.gaspoz@mediasmigros.ch

Photo: Matthieu Spohn

Disposer d’un profil sur les principaux réseaux sociaux va quasi de soi aujourd’hui. Depuis quelque temps d’ailleurs, ce ne sont plus seulement les jeunes et leurs parents qui s’y lancent, mais aussi de nombreux seniors. Dans une société où les rapports humains sont de plus en plus distendus, cela permet de maintenir un contact, de voir grandir son entourage, mais aussi de rester à la page.

EN BREF

CUISINE DE SAISON

SOCIÉTÉ

VOTRE RÉGION

7 | Les dernières informations du monde Migros

14 | Facebook: les derniers Mohicans des réseaux sociaux. 18 | Bisses: à la découverte des célèbres canaux d’irrigation valaisans. 24 | Série d’été: voyage extraordinaire dans un dispensaire malgache. 26 | Entretien: Lou Doillon

INFOS MIGROS

8 | Génération M: Mickaël-Ange Valluet, le poissonnier créole. 32 | M-Industrie: bienvenue chez Mibelle.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). www.migros.ch/service-clientèle; www.migros.ch Cumulus: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). cumulus@migros.ch; www.migros.ch/cumulus Adresse de la rédaction: Limmatstrasse 152, case postale 1766, 8031 Zurich, tél. 058 577 12 12, fax 058 577 12 09 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

EN MAGASIN

36 | Eté: idées d’escapades en Suisse. 41 | Heidi: Peter le petit chevrier à la Fête fédérale de lutte. 43 | Sun Queen: des noix pour l’apéritif. 53 | Sun Look: bronzer vite et en sécurité. 55 | Zoé: les crèmes douceur. 57 | I am: tout pour votre peau.

62 | Vera Weber: l’amie des animaux a choisi de préparer un plat végétarien. 67 | Les informations de votre coopérative régionale

AU QUOTIDIEN

72 | Evasion: à la découverte d’exploitations biologiques dans le Jura. 76 | A votre service: une lettre de correspondance dans les règles de l’art. 80 | Santé: le mal d’altitude. 84 | Voiture: la Fiat Panda 4x4

LE MONDE DE…

94 | Charlotte Landolt

RUBRIQUES 11 | 12 | 25 | 75 | 87 | 91 | 92 |

Courrier des lecteurs Cette semaine Chronique: Jacques-Etienne Bovard Offre aux lecteurs Jeux: tentez votre chance! Coup de chance Cumulus: les offres fidélité de Migros.


SAVOUREZ À UN PRIX AVANTAGEUX. OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.90

au lieu de 3.65

Mini-filets de poulet Optigal Suisse 20% de réduction les 100 g

40% 1.10

au lieu de 1.90

Steak du bûcheron, TerraSuisse les 100 g

30%

1.85

au lieu de 2.70

Brochettes Bacon Balls Grill mi Suisse, les 100 g

M comme Magnifique été.


|

EN BREF

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

| 7

Il n’y a pas d’âge pour partir en vacances Pour tous les seniors qui sont restés jeunes, Hotelplan Suisse propose une foule de bons plans.

D

ésolé, on ne peut pas garder nos petits-enfants. Nous partons en vacances.» Toujours plus fréquent, ce type d’annonces s’explique facilement: les plus de 60 ans ont du temps à disposition, sont en pleine forme et rêvent encore d’horizons lointains. Hotelplan Suisse a donc concocté plusieurs offres, bien loin des clichés des va-

cances pour le 3e âge. Il en va ainsi d’une escapade à vélo le long de la Moselle et du Rhin (chez Vacances Migros), d’un séjour alliant culture et balnéaire à Bali (chez Travelhouse) ou d’un dépaysement au Kerala avec nuits sur une péniche (Globus Voyages).

Les voyages forment la jeunesse… mais pas seulement!

Offres: vacances-migros.ch, hotelplan.ch, travelhouse.ch et globusvoyages.ch.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

AU RAYON FRUITS ET LÉGUMES

18 325

Enfin là!

Tel est le nombre de postulations parvenues au département des ressources humaines de la Fédération des coopératives Migros en 2012, soit une hausse de 11% par rapport à l’année précédente. Preuve de l’attrait toujours plus important pour un employeur connu pour ses valeurs sociales.

Tant attendues, les pommes de terre nouvelles suisses ont fait leur apparition sur les étals Migros. Elles se marient idéalement avec du séré aux herbes ou simplement avec du beurre et de la fleur de sel.

BAROMÈTRE DES PRIX

Photo: Fotolia

Informations sur les changements de prix. Article Ancien prix* Pulpe d’argousier, 450 g 6.– Aliment pour chiens M-Budget, boulettes de bœuf, 1240 g 1.45 Sauce Satay Thai Kitchen, 200 g 3.90 Betteraves rouges en tranches M-Classic, 350 g 1.50 Snickers, 6 x 50 g 2.45 Mars, 6 x 45 g 2.45 Baguettes M-Budget, précuites, non réfrigérées, 2 x 150 g –.90 Stylo à bille Grip Faber-Castell 15.80 Baume After Shave Sensitive Nivea for men, 100 ml 9.80 Dentifrice Meridol, 75 ml 4.90 Amandes moulues M-Budget, 400 g 3.– * En francs.

Nouveau prix* 6.20 1.30 3.70 1.30 2.10 2.10 –.85 15.– 8.60 4.40 2.60

Différence en % +3,3 -10,3 -5,1 -13,3 -14,3 -14,3 -5,6 -5,1 -12,2 -10,2 -13,3


gÉnÉRATIOn M 8 |

«On vient voir Mickaël-Ange pour ses produits, ses conseils et sa bonne humeur», confie Florence Camenzind, une cliente fidèle.

|

pOIssOns de sOuRces duRAbles

| No 27, 1er juillet 2013 |

MIgROs MAgAzIne |

L’appel du large

Mickaël-Ange Valluet a plus d’une corde à son arc: il est à la fois poissonnier à Migros et skippeur professionnel. Plusieurs fois par an, il délaisse son comptoir pour prendre la barre d’un voilier.

L

es dorades arborent leur robe d’écailles aux reflets argentés, les filets de saumon révèlent une chair d’un rose éclatant et les truites sont généreusement parsemées de persil d’un vert brillant, tandis que des salades de fruits de mer des plus appétissantes garnissent des jattes en céramique bleue. Si la poissonnerie de Migros Neuwiesen à Winterthour est un pur régal pour les yeux, elle le

doit à Mickaël-Ange Valluet. «Le bleu de l’océan, le rose du coucher de soleil et le vert d’une île des Caraïbes: ce sont les couleurs auxquelles je pense lorsque je prépare l’étalage», explique le trentenaire. Une inspiration qui ne doit en fait rien au hasard: Mickaël-Ange Valluet a grandi en Guadeloupe, un département d’outre-mer français. «Mes ancêtres faisaient partie des pre-

miers Français qui se sont établis sur ce territoire il y a quatre cents ans. Je suis donc un Créole pure souche», raconte-t-il non sans une pointe de fierté dans la voix. C’est l’amour qui a poussé le poissonnier à s’installer en Suisse il y a une dizaine d’années. Il vit aujourd’hui à Winterthour avec sa partenaire de longue date et leur fils de 6 ans. Et si l’océan lui manque, il se sent toutefois


|

gÉnÉRATIOn M

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

Poissons de sources durables | 9

bien chez nous: «Les gens sont très ouverts, et nos clients sont vraiment sympathiques. Je suis heureux de les servir au quotidien.» La disponibilité et la gaieté de Mickaël-Ange Valluet sont particulièrement appréciées à Migros Neuwiesen. Le Guadeloupéen, qui a toujours le mot pour rire, entretient d’excellentes relations avec le responsable du magasin comme avec ses collègues.

le guadeloupéen recommande des produits certifiés Evidemment, il s’entend aussi à merveille avec les clients. «Je salue toujours les gens en français, explique-t-il. Cela les fait sourire. Mais bien sûr, c’est généralement en allemand que je leur donne des conseils.» Au fil du temps, Mickaël-Ange Valluet s’est constitué une clientèle fidèle. Florence Camenzind de Winterthour, par exemple, achète régulièrement son poisson à Migros Neuwiesen. «Difficile de résister à cet étalage magnifique, confie cette conseillère en communication indépendante. Et avec Mickaël-Ange, on trouve bien plus que des produits de qualité. Il offre aussi des conseils précieux et nous fait partager sa bonne humeur.» Le poissonnier choisit les poissons et les fruits de mer qu’il vend à son comptoir dans l’assortiment de base de Migros. Ce dernier se compose désormais presque exclusivement de produits de la mer issus de sources durables (lire encadré ci-contre), un engagement cher aux yeux de Mickaël-Ange Valluet: «Je recommande à mes clients du poisson et des fruits de mer arborant le label Bio ou MSC, car nous devons préserver nos océans.»

Formé dans la marine marchande française Pour conseiller la clientèle, MickaëlAnge Valluet peut s’appuyer non seulement sur son savoir de poissonnier, mais aussi sur son expérience pratique: dans sa jeunesse, il pêchait parfois pour gagner sa vie. C’est pour réaliser son rêve – devenir marin – qu’il a quitté sa belle Guadeloupe natale et appris le métier de mécanicien naval dans la marine marchande française. Après quoi il s’est engagé sur un cargo, puis sur le voilier français Belem, qui navigue depuis 1896. Ses yeux s’illuminent dès qu’il évoque ce trois-mâts de 58 mètres. «A 20 ans, j’ai travaillé comme gabier sur le voilier. Ce sont les matelots qui grimpent en haut du mât.

Qu’il soit skippeur ou poissonnier, Mickaël-Ange Valluet sait communiquer sa passion de l’océan (en haut). Plus jeune, il a été matelot sur le «Belem» (en bas).

Sur le Belem, le grand mât mesurait 34 mètres», se souvient-il. La passion pour le large ne l’a plus jamais quitté. Dès qu’il en a l’occasion, il hisse les voiles sur le lac de Zurich ou, mieux, sur l’océan. Mais cette activité est pour lui plus qu’un passe-temps: Mickaël-Ange Valluet est un skippeur professionnel, c’est-à-dire un capitaine de voilier. «Deux fois par an, je prends la mer pendant six semaines. On fait appel à moi pour des régates ou des croisières.» Il compte parmi ses clients certaines personnalités de premier plan – dont il préfère ne pas révéler les noms –, mais aussi des inconnus. «En octobre, je serai au large de la Croatie, puis dans les Caraïbes.» Nul doute qu’il reviendra la tête pleine de couleurs. De quoi magnifier encore plus sa poissonnerie. Texte: Andreas Dürrenberger Photos: Markus Mallaun

Assortiment de poisson durable  Migros s’est fixé un objectif ambitieux: d’ici 2020, l’intégralité de son assortiment de poisson doit provenir de sources durables. Cela signifie que tous les produits doivent arborer un label de durabilité ou porter la mention «recommandé» ou «acceptable» décernée par le WWF. Aujourd’hui déjà, 93% de la gamme remplit ces conditions.  Migros accorde en outre une grande importance à la formation des collaborateurs des poissonneries. Des cours réguliers et un programme d’e-learning permettent à ces derniers d’actualiser en permanence leurs connaissances.

Une partie de

Génération M symbolise l’engagement de Migros en matière de développement durable. le distributeur promet notamment de s’approvisionner en poisson uniquement auprès de sources durables. www.generation-m.ch.


NOUVEAU OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 15.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 5.90

La préparation se discute, pas la qualité. Conseils et recettes sur ww w.selection.migros.ch

NOUVEAU 5.90

Raviolone ricotta e tartufo Sélection La truffe d’été «tuber aestivum», la légèreté de la ricotta et la consistance crémeuse du mascarpone procurent de luxueuses envolées culinaires au quotidien. 250 g

Tortellinis à la viande des Grisons Sélection Ces tortellinis associent la délicate viande des Grisons, le fromage à raclette et d’autres ingrédients de premier choix pour une spécialité culinaire de caractère. 250 g

NOUVEAU 5.90

Mezzelune mascarpone e basilico Sélection La douceur crémeuse du mascarpone s’allie au goût fraîchement poivré du basilic pour de grands moments culinaires classiques. 250 g

20x

POINTS


courrier des lecteurs | 11

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

rectificatif

 «Migros Magazine» no 25 du 17 juin.

une malencontreuse erreur s’est glissée dans l’article sur le burnout des mamans («Migros Magazine» no 25). Christèle thuner, n’est pas employée du Service de protection de la jeunesse, mais elle est collaboratrice de la Fondation jeunesse et Familles, dans l’unité Histoire de parents. Nos excuses aux personnes et institutions intéressées.

«La sollicitation est permanente»

mettre leur fierté de côté, accepter de ne pas correspondre à une certaine image parfaite et oser demander de l’aide.

A propos de l’article «Mamans en burn-out»

L’entourage semble avoir de la peine à décrypter ces signaux de détresse. Pourquoi y a-t-il un manque terrible de compréhension entre les mères qui travaillent et celles qui sont au foyer? Celles qui ont de jeunes enfants sont en permanence sollicitées, alors que des personnes qui bossent peuvent s’imaginer que, n’ayant pas d’horaires, elles sont très libres. (…) On ne se rend pas souvent compte que le travail éducatif et domestique ne s’arrête ni le soir, ni le weekend, ni pendant les vacances, ni lorsqu’on est malade. D’un autre côté, les mères qui travaillent prouvent qu’un autre modèle familial est possible. Ce qui peut donner l’impression aux femmes au

Maurice Burnier, Saxon

illustrations: Alice Wellinger

|

Pas facile tous les jours de jongler entre vie privée et vie professionnelle.

foyer que leur rôle est remis en question, que malgré tout le mal qu’elles se donnent, elles ne sont pas indispensables à la maison. (…) En couple, femmes ou hommes divorcés devraient

«Le sur-stress maternel existe»

J’ai mis cinq ans à comprendre d’où venaient mes extrêmes fatigues, à culpabiliser d’avoir si peu d’énergie, à éviter des sorties qui m’auraient épuisée et par conséquent qui m’auraient rendue moins patiente envers ma famille. Cinq ans à comprendre que ce n’était pas uniquement physique mais surtout psychique. Oui le sur-stress maternel existe. Bien que j’adore mon enfant, il n’a pas toujours été facile de tout concilier sans à un moment manquer carrément d’oxygène et de liberté. A quand une antenne en Valais? M.H.

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

Participer

et gagner une Volvo V60 d ’une valeur de Fr. 41 340.–! Participez mainten ant sur w w w.famigros.ch/c oncours

Ça roule pour les membres de Famigros: participez à notre concours jusqu’au 1.8.2013 et gagnez une Volvo V60 avec Family Pack d’une valeur de Fr. 41 340.–. Complément d’information sur www.famigros.ch/concours

MGB www.migros.ch W

Publicité


cette semaine 12 |

| No 27, 1er juillet 2013 |

migros magazine |

sur le vif

«Dallas est un plat réchauffé» Parce que nous l’avons visionné et que nous n’avons pas retrouvé ce qui nous avait plu dans l’ancien Dallas. A l’épo­ que, c’était totalement nouveau avec un héros très méchant, dans un univers de gens riches, avec des coups tordus, des tromperies et le pétrole texan en toile de fond. Les producteurs ont voulu adapter la série au goût du jour et ils ont rajouté des personnages jeunes et beaux, très calibrés. C’est devenu trop lisse, du coup on ne retrouve plus le côté vénéneux d’autrefois. C’est un plat réchauffé qui n’est pas aussi bon que l’original. Di­ sons­le tout net: nous nous sommes ennuyés. Mais «Dallas» a quand même été la série culte des années 80. N’avez-vous pas peur de rater quelque chose?

Le premier épisode diffusé sur TF1 s’est fait battre par France2… Cela dit, rien n’est définitif. Si cette série continue au­ delà des deux premières saisons, peut­ être que nous la diffuserons, mais plutôt dans le créneau après­midi qu’en prime time. Pourtant vous continuez de diffuser «Top Models» depuis vingt-cinq ans, alors que l’audience s’effrite…

L’audience tient quand même le coup! Et ce feuilleton vient en tête des émissions regardées en replay. Avec 260 épisodes par année, ce n’est pas rien! Si on l’arrê­ tait, ça créerait un tollé. Le soap fonc­ tionne toujours, parce que c’est court, en dehors de nos vies, comme si on regar­ dait chez les voisins. Mais selon quels critères choisissez-vous une fiction?

Il n’y a pas de recettes, sinon on appli­ querait tous les mêmes. Mais disons que ce qui fonctionne bien aujourd’hui, ce sont les héros sympathiques, comme dans Castle ou Mentalist. Des person­ nages avec des fêlures, mais aussi de l’empathie et de l’humour. Chaque époque a ses héros. Peut­être qu’au­ jourd’hui on vit dans une société un peu anxiogène. Du coup, quand le rire ou les valeurs de l’amitié sont mises en avant sur le petit écran, ça aide! Entretien: Patricia Brambilla

saviez-vous que…?

Vous reprendrez bien un peu d’indulgence?

U

n peu d’indulgence, s’il vous plaît! Cette phrase sonne comme une exhortation à un tribunal. Indul­ gence, comme l’aptitude à accorder le pardon. En principe un acte bienveillant et gratuit, donc. Sauf que dans l’histoire, c’est un trafic très juteux dès le IIIe siècle. Les indul­ gences s’entendent comme des garanties de rémission des péchés offertes aux fi­ dèles par l’Eglise moyennant pèleri­ nages, prières et mortifications. En plus de la confession. Mais ces indulgences ont aussi un prix. L’accès au paradis se monnaie très bien: on est sauvé par des

Acheter son pardon? Une vieille idée...

dons en argent ou des messes dites en son nom. Selon des tarifs en fonction de la gravité de la faute. Formidable outil qui marche sur la peur des gens d’aller griller en enfer, il vit ses heures de gloire pendant les guerres des XIVe et XVe siècles: pas grave de massacrer les plus faibles, puisqu’on peut ensuite racheter son paradis. Et bien sûr que les moins riches ne peuvent même pas se payer une messe. Les indul­

illustration: Konrad Beck

Alix Nicole, responsable de la programmation des fictions sur RTS Un

Pourquoi la RTS a-t-elle choisi de ne pas diffuser le nouveau «Dallas»?


|

CETTE SEMAINE

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

| 13

MES BONS PLANS

A l’assaut du château d’Aigle DANS L’OBJECTIF

Photo: Reuters - Luke MacGregor

Mais comment parviennent-ils à rester ainsi plaqués contre la façade de cette maison londonienne? Grâce à l’effet de miroir, imaginé par l’artiste argentin Leonardo Erlich. L’illusion d’optique est presque parfaite!

Pierre Wuthrich, rédacteur

Tous les vendredis de cet été, une guide du patrimoine fait découvrir le château d’Aigle aux enfants de 5 à 11 ans. Des jeux et des énigmes permettront de percer tous les secrets de ce chef-d’œuvre du Moyen Age. «Au temps des chevaliers et des princesses», château d’Aigle, les vendredis (à 10 h) du 5 juillet au 23 août. www.chateauaigle.ch.

Ciné-musée en plein air Ce samedi soir, la Collection de l’art brut à Lausanne ouvre exceptionnellement ses jardins pour des projections de films présentant les univers créatifs de doux rêveurs (palais idéal du facteur Cheval, parc de Bruno Weber, Watt Towers, etc.). En cas de pluie, rendez-vous à Beaulieu. «Les jardins de l’art brut», Collection de l’art brut, Lausanne, samedi 6 juillet, de 18 à 2 h. Nombre de places limité. www.artbrut.ch.

Zurich tout feu tout flamme Tous les trois ans, Zurich organise sur les bords du lac et les rives de la Limmat la plus grande fête populaire de Suisse (2 millions de visiteurs). Manèges à foison, multitudes de stands et séries de concerts permettent aux spectateurs de patienter jusqu’au moment où les feux d’artifice géants, parmi les plus beaux d’Europe, sont tirés depuis le large. Züri Fäscht, du 5 au 7 juillet. www.zuerifaescht.ch.

gences sont aussi très utiles à… l’architecture. Avec le plus monumental des exemples: la basilique Saint-Pierre de Rome. Au XVIe siècle, quiconque aide à sa construction reçoit des indulgences. C’est que le chantier manque de fonds… Tant d’abus finit par pécher: les protestants protestent et se séparent des catholiques. Une critique justifiée estimera l’Eglise. C’est vrai que vendre des choses sacrées (ou simonie) ne se fait pas! Rome, depuis, a revu sa copie. Importantes pour le salut, les indulgences existent toujours. Elles s’obtiennent pour soi-même ou pour un défunt, à force de confession, de communion et de prières les uns pour les autres.

Le pape Benoît en a même accordé une à tous les fidèles venus en pèlerinage à Madrid en 2011. Pas un pardon général des péchés – que seul Dieu accorde – mais une rémission de peines. Entendez les peines temporelles dues pour les péchés dont la faute est déjà effacée. Pour faire simple et par analogie avec la justice humaine, si une personne vole les biens d’une autre, puis s’en repent et obtient le pardon, la justice impliquerait encore de rendre les biens, expliquet-on sur le site du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Côté spiritualité, les indulgences s’apparentent ainsi à une forme d’aide mutuelle par la prière. Isabelle Kottelat

L’Asie s’invite au cœur des Alpes Quand le photographe Samuel Collaud rencontre Fabienne Debossens, la gardienne de la cabane de Susanfe, au-dessus de Champéry (VS), cela donne une exposition insolite où les rochers aux alentours du refuge et les murs du réfectoire remplacent les cimaises traditionnelles. A 2100 m d’altitude, loin des tracas de la plaine, le visiteur porte alors un regard neuf sur les clichés pris en Extrême-Orient. «Asie-Susanfe», Cabane de Susanfe, jusqu’au 6 octobre. Accès: www.susanfe.ch.


sociÉtÉ 14 |

|

iNterNet

| No 27, 1er juillet 2013 |

Moi, sur Facebook? Jamais!

Les réseaux sociaux attirent toujours plus d’internautes, toutes catégories d’âge confondues. Mais certains ont fait la promesse de ne pas céder à la tentation. Témoignages de ces derniers Mohicans.

F

acebook, simple phénomène de mode éphémère? Les dernières statistiques disent le contraire. Fin 2012, la Suisse comptait 3,06 millions de profils consultés régulièrement, ce qui représente environ 38% de la population totale. Un chiffre en progression de 12% sur un an! Selon les prédictions d’experts, au cours de l’année 2013, près d’un Suisse sur deux ayant accès à internet devrait rejoindre le réseau de Mark Zuckerberg. Et c’est sans compter sur le succès des autres plateformes qui montent: Twitter, Path, Tumblr ou autre Netlog…

Les réseaux sociaux pour façonner son identité Mais comment expliquer leur succès? «Les réseaux sociaux nous permettent surtout de communiquer de manière plus diversifiée qu’auparavant, explique Sami Coll, sociologue spécialiste des nouvelles technologies à l’Université de Genève. L’être humain est un animal social, qui a besoin de se sentir entouré! Pas étonnant donc que ces sites de partage connaissent une si importante fréquentation. Sans oublier qu’au-delà de leurs fonctions communicationnelles, ils sont aussi un moyen de façonner sa propre identité. Ainsi, si les internautes partagent des informations person-

nelles sur ces médias, c’est principalement dans une quête de reconnaissance de soi par les autres.» Et c’est ensuite par une certaine «pression du groupe» que ces sites peuvent rassembler une si large population. «Dans l’absolu, ces outils ne sont bien sûr pas indispensables, continue le sociologue. Cela dépend d’abord du milieu social dans lequel on évolue: une personne du troisième âge en ressentira peu le besoin, car la pression de ses pairs sera quasi absente. En revanche un adolescent aura bien plus de peine à résister puisque la plupart de ses camarades y seront présents. Une manière pour lui de se sentir intégré au sein d’une communauté.» Jusqu’à y développer dans quelques cas une véritable addiction (lire encadré). Malgré les fonctions alléchantes des réseaux sociaux, une minorité refuse encore et toujours de les rejoindre. Non pas par manque de temps, de moyens ou compétences

Migros MagaziNe |


|

sociÉtÉ

MIgros MagazIne | No 27, 1er juillet 2013 |

Internet | 15

Toutes classes d’âge confondues Facebook, un truc de jeunes? Si cette affirmation était vraie il y a encore quelques années, la situation a bien changé aujourd’hui. De 2010 à 2012 le nombre de Suisses âgés de plus de 30 ans a ainsi augmenté de 1,1 million à 1,55 mil-

lion, révèlent les statistiques publiées sur bernetblog.ch. une forte augmentation, même si la tranche d’âge qui compte le plus de profils reste encore celle des 20-29 ans. Chez les moins de 15 ans, le ré-

seau social a perdu en revanche de son attractivité. le nombre de profils actifs de cette tranche d’âge a chuté de plus de 15% sur cette même période, passant de 122 000 à 78 000. une fuite d’un réseau social… qui a bien souvent

pour but d’en rejoindre d’autres! Selon l’étude jAMeS 2012 (jeunes, activités, médias, enquête suisse), 82% des 12 à 19 ans possèdent un compte sur au moins un réseau social, dont les trois quarts sur Facebook.

techniques. Mais bien par un choix délibéré et longuement réfléchi. Et une de leurs raisons, c’est bien cette recherche constante de reconnaissance qui a une fâcheuse tendance à les agacer... «J’ai le sentiment que de nombreuses personnes inscrites sur ces médias déballent leur vie privée dans le but de se créer une certaine réputation, réalisant une sorte de montage de leur vie de tous les jours, affirme Thomas, 25 ans, journaliste indépendant. Pour moi, les informations disponibles sur ces médias sont donc peu intéressantes… et très artificielles.»

Une exposition qui n’est pas sans risque L’autre raison, c’est bien sûr l’envie de préserver une certaine intimité. «Je ne suis pas très expansive, confie Cécile, 26 ans, enseignante au niveau primaire. Je ne ressens donc pas le besoin d’«exposer» ma vie privée sur internet. Un bon vieux coup de téléphone aux personnes qui me sont proches me suffit.» Des nouveaux médias – Facebook en tête – qui attisent encore plus les craintes depuis qu’il a été révélé ces dernières semaines que les services des renseignements américains y auraient des portes d’entrée pour espionner ses utilisateurs. «Je n’ai pas envie d’être fichée à l’autre bout de la planète, poursuit la jeune femme. J’ai l’impression que des informations même banales peuvent y être détournées et nous nuire. Je préfère ne pas prendre ce risque.» Des peurs qui semblent être fondées. Selon une étude de l’institut américain On Device Research, environ 10% des jeunes de 16 à 34 ans se seraient vu refuser un emploi en raison de leur profil virtuel. En cause notamment: des photos compromettantes, des blagues salaces et des «j’aime» mal placés. Même si, à l’inverse, ces plateformes peuvent dans certains cas devenir de


sociÉtÉ 16 |

|

internet

véritables alliés pour dénicher un emploi. «Difficile de se faire engager en tant qu’informaticien si on ne possède pas de profil sur certains sites, contraste Sami Coll. Des plateformes comme LinkedIn s’inscrivent uniquement dans le créneau professionnel. Un site qui a l’avantage de ne pas mélanger ses cercles de connaissances. C’est le grand problème sur Facebook: on a tendance à ajouter à sa liste d’amis ses proches, mais aussi ses collègues voire son patron.» Un argument qui ne convainc pas Thomas pour autant. «Même en tant que journaliste, je n’ai jamais eu l’impression d’être passé à côté d’informations importantes en raison de mon absence des réseaux sociaux, indique-t-il. De la même manière que je n’ai jamais eu besoin de recourir à ces canaux pour parvenir à contacter une personnalité.»

Des échanges plus riches en face-à-face Au-delà d’une stratégie de protection vis-à-vis des dangers du net, c’est également une préférence du lien direct par rapport au contact virtuel qui les motive. «Si j’ai envie d’obtenir le compte rendu des dernières vacances d’un ami, je préfère planifier un rendez-vous avec lui plutôt que de «liker» ses photos sur Facebook, poursuit le journaliste. Une préférence que partage aussi Cécile: «En observant ce qui se passe autour de moi, j’ai l’impression que mon absence de ces plateformes est un véritable gain de temps. Je pense éviter ainsi pas mal de «bla-bla» et autres informations futiles. Les échanges en faceà-face me semblent bien plus riches.» Dans la société hyperconnectée du XXIe siècle, fuir les réseaux sociaux n’est-ce pas aussi une façon de se démarquer? «Le stade ultime de la mode c’est de s’en échapper, s’amuse Sami Coll. Plus sérieusement, aujourd’hui ce n’est plus considéré comme «in» de se connecter sur Facebook. C’est devenu un acte banal… Les utilisateurs sont de plus en plus conscients des buts purement lucratifs de ces nouveaux médias et des risques qu’ils peuvent entraîner pour leur sphère privée. Ils sont donc toujours plus nombreux à n’y jouer qu’un rôle d’observateurs ou du moins à n’y publier que des informations peu personnelles. Lors de l’apparition de toute nouvelle technologie, il faut compter avec un certain temps d’apprentissage. Difficile de savoir quel usage on fera de ces médias dans le futur...» Texte: Alexandre Willemin Illustrations: François Maret

Les réseaux sociaux, une drogue? Que ce soit depuis notre ordinateur personnel, au bureau ou sur notre smartphone, nous consacrons toujours plus de temps aux réseaux sociaux. Jusqu’à en développer parfois une véritable addiction. Sophia Achab, psychiatre, est responsable du programme Nouvelles addictions nouvelles thérapies (NANT) au service d’addictologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Quelle part représentent les patients qui vous consultent pour une addiction aux réseaux sociaux?

Ce sont environ 10% des 50 nouvelles demandes de soin que nous recevons chaque année dans notre service. Un nombre qui progresse de quelques cas chaque année. Mais la tendance aujourd’hui est surtout d’aller vers une association de plusieurs troubles liés à internet. Lorsqu’une personne nous consulte pour son addiction aux jeux vidéo, on peut se rendre compte par exemple au fur et à mesure de la théra-

pie qu’elle utilise également de manière excessive les réseaux sociaux. Des jeunes viennent nous voir aussi pour une addiction à leur téléphone portable, principalement l’usage online qu’ils en font: chat, réseaux sociaux, jeux online... Existe-t-il un stade précis depuis lequel on peut parler d’addiction?

Dans le domaine des nouvelles technologies, il est difficile d’établir une distinction entre normalité et pathologie puisque la norme se définit par rapport à un

contexte sociétal et une époque donnée. Mais pour définir une réelle addiction, nous utilisons les mêmes critères que pour les autres addictions, qu’elles soient liées à la consommation d’une substance ou non. On parle alors d’addiction lorsqu’il y a perte de contrôle: même si la personne a conscience que son comportement est excessif, elle ne peut renoncer à cette activité. On peut parler d’addiction si la personne développe des symptômes de manque tels qu’irritabilité, manque de sommeil et pensées récurrentes à cette acti-


|

sociÉtÉ

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

vité lorsqu’elle se retrouve coupée de tout accès à internet. Dans tous les cas, une addiction entraîne de la souffrance, pour la personne et souvent aussi pour son entourage. Des personnes préfèrent rester absentes des réseaux sociaux parce qu’elles craignent d’y passer trop de temps. Une peur justifiée?

Les addictions se développent souvent sur le modèle de la récompense. Lorsqu’une personne consomme des drogues ou qu’elle exerce une activité qui lui procure du plaisir, elle sécrète une hormone, la dopamine. Le corps s’habitue à cette sensation et a besoin d’une dose toujours plus grande pour se sentir satisfait. Les réseaux sociaux peuvent eux aussi se révéler addictogènes chez certaines personnes. Cela signifie qu’on aura besoin d’y passer un temps toujours plus important pour satisfaire ses besoins. Quels aspects nous rendent dépendants?

Ils sont très attractifs par plusieurs aspects. On les apprécie généralement parce qu’ils permettent de rester anonyme, de travestir la réalité, d’interagir rapidement. Mais aussi parce qu’ils sont accessibles vingt-quatre heures sur vingt-quatre, qu’ils permettent une valorisation narcissique… En fait tous les scénarios sont possibles! Et leurs utilisateurs ont des comportements très différents. Certains seraient plutôt exhibitionnistes et veulent choquer, alors que d’autres consulteraient les profils des autres par anxiété ou voyeurisme, tandis que d’autres encore seraient dans un usage calqué sur leurs interactions sociales in vivo. Que recommandez-vous aux personnes qui désirent diminuer leur dépendance?

Les personnes qui se sentent à risques devraient s’imposer des limites. Cela peut signifier ne plus du tout consulter son téléphone lorsqu’on est en face d’un ami, ou arrêter complètement cet appareil ou son ordinateur la nuit ou à d’autres moments dans la journée. Mais il s’agit aussi

|

internet | 17

d’éduquer les nouvelles générations pour une utilisation modérée des réseaux sociaux et surtout de les rendre attentifs aux dangers de ces médias, sans alarmisme toutefois, car n’oublions pas qu’il s’agit d’outils formidables qui ont de nombreux aspects positifs (réseaux d’amis, réseaux professionnels, information, éducation…). Les sites de socialisation peuvent-ils influencer nos interactions dans la vie réelle?

Des études réalisées chez des populations adolescentes ont montré que des jeunes qui ont des difficultés à nouer des liens sociaux dans leur vie ne rencontrent pas forcément ce problème sur internet. On peut donc imaginer que ces plateformes pourraient servir d’entraînement pour ces adolescents, donc d’outil thérapeutique. Mais l’effet inverse est possible aussi! Etre trop souvent connecté sur les réseaux sociaux peut favoriser un isolement social dans la vie réelle. Ces deux mondes ne sont pas du tout étanches et peuvent s’autoinfluencer.

Publicité

Tunisie du Nord Rhodes Corfou 1 semaine CHF 695.– avant 1255.– 1 semaine CHF 695.– avant 1180.– 1 semaine CHF 795.– avant 1145.–

uteles offres. n i M t L a s s nouvel r Toujou

s de

Au de p dé art e Genèv

Vincci Lella Baya H B B H Hammamet Double avec demi-pension

Hôtel Niriides Beach H H H Kolymbia Double avec demi-pension

Hôtel Omiros H H B Gouvia double avec petit déjeuner

De Genève à Tunis ou Enfidha avec Tunisair le ma/sa 13, 20*, 23, 27*, 30.7.13

De Genève à Rhodes avec Travel Service le je 11, 18, 25.7, 1*, 15.8.13*

De Genève à Corfou avec Travel Service le je 11, 18*, 25.7, 1*, 8.8.13*

* supplément CHF 100.–

* supplément CHF 200.–

HM K RHO NIRIID 5007

HM K CFU OMIROS 0452

* supplément CHF 50.– HM K TUN VINLAL 0330

Cos 1 semaine CHF

795.– avant 1346.–

Tenerife 895.– avant 1115.–

1 semaine CHF

Hôtel Lagas Aegean Village H H H H Kardamena Double avec demi-pension

Tropical Playa B H H Playa de las Américas Double avec demi-pension

De Genève à Cos avec Travel Service le me 10, 17*, 24**, 31.7**, 7.8.13**

De Genève à Tenerife avec Travel Service le ma 9, 16*, 23*, 30.7*, 13.8.13*

* supplément CHF 200.– ** supplément CHF 300.–

* supplément CHF 200.–

HM K KGS LAGAEG 1201

HM K TFS TROPIC 0313

Hourghada Crète 1 semaine CHF 945.– avant 1480.– 1 semaine CHF 995.– avant 1311.– Amwaj Blue Beach Resort & Spa Abu Soma H H H H Abu Soma Double tout compris

De Genève à Hourghada avec Edelweiss le ma 9, 23.7.13* * supplément CHF 250.– HM K HRG AMWBLU 0170

Hôtel Ariadne H H H i Stalis double Superior avec petit déjeuner De Genève à Héraklion avec Travel Service le me 10, 17*, 31.7*, 7.8.13* * supplément CHF 100.– semaine suppl. CHF 500.– HM K HER ARIADN 1317

Rhodes 1 semaine CHF

995.– avant 1801.–

Mareblue Cosmopolitan Beach Resort H H H H Ixia Double tout compris

De Genève à Rhodes avec Travel Service le je 11, 18, 25.7, 1*, 15.8.13* * supplément CHF 100.– HM K RHO MARCOS 1311

Prix en CHF par personne si 2 personnes en double avec taxes d’aéroport et de sécurité et supplément carburant. Réductions enfants: 20% 2–12 ans (taxes et supplément carburant en sus). Compris: vol aller–retour en classe économique, transferts, logement et repas selon offre, assistance. Non compris: assurance multirisque de CHF 33 à CHF 98.–, visa Égypte CHF 40.– et taxe forfaitaire éventuelle de votre agence de voyages. Nombre de places limité. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA. Prix au 1.7.2013.

Réservez de suite! 0848 82 11 11, www.hotelplan.ch ou auprès de votre agence de voyages.


SOCIÉTÉ 18 |

|

ENVIRONNEMENT

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

Bisses repetita

MIGROS MAGAZINE |

Guide-interprète du patrimoine, la Valaisanne Anne Carron-Bender s’est spécialisée dans les randonnées accompagnées autour des fameux systèmes d’irrigation qui ont façonné toute l’histoire de son canton. «Le bisse n’est que l’aspect visible de tout un système complexe d’irrigation. Sans l’eau, sans les bisses, le Valais n’existerait pas.»


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

ENVIRONNEMENT | 19

Respirer un grand coup Les balades durent environ six heures avec trois heures de marche effective sur un parcours de 10-12 kilomètres. Qui dit bisse dit pente douce, tout en sachant que certains tronçons peuvent être plus impressionnants que d’autres, avec quelques passages délicats, un chemin très étroit au bord du vide «où les gens doivent respirer profondément, où je dois parfois leur donner la main». L’existence de tels passages est annoncée dans les feuilles de course. «De toute façon, les communes qui s’en occupent sont tenues d’offrir un parcours parfaitement sûr. Et en cas de pluie ou de risques de chute de pierres, on n’y va pas.»

Outre leur fonction d’irrigation, les bisses aujourd’hui représentent aussi un argument touristique pour le Valais.

C

elui qui prendra de l’eau du Bitailla sera amputé de la main.» Le Bitailla? Un des trois bisses du coteau d’Ayent, attesté depuis 1306 par un règlement qui savait se montrer impitoyable. Les bisses, la Valaisanne Anne Carron-Bender a fini par en faire sa passion, puis sa profession. Agente de voyages d’abord, son amour de la course à pied, de la nature et de l’histoire la pousse à suivre une formation de guide-interprète du patrimoine, couronnée par un travail sur «les faces cachées du Torrent-Neuf», un bisse rénové du coteau de Savièse. Sans se douter qu’elle entrerait dans un si vaste uni-

vers. «Le bisse n’est que l’aspect visible de tout un système complexe d’irrigation. Petit à petit, je me suis rendu compte qu’avec eux je mettais en valeur toute l’histoire du Valais, toute l’histoire de l’agriculture et de la viticulture.» C’est bien simple: «Sans l’eau, sans les bisses, le Valais n’existerait pas.» Des bisses qui racontent donc «comment le canton s’est construit». Ce qui a réveillé chez Anne Carron-Bender un «grand respect pour nos ancêtres». On pourrait s’imaginer que les bisses n’ont plus aujourd’hui de fonction que touristique, qu’ils ne servent plus qu’à singer l’authentique. A tort. Ceux que fait

visiter Anne Carron-Bender, les bisses des coteaux d’Ayent, de Savièse ou du Haut-Valais, ne se résument pas à des «tronçons joliment arrangés pour notre détente» mais représentent bien «un réseau encore utilisé actuellement pour amener de l’eau dans des jardins, ou pour nourrir des bêtes».

Sans les bisses, plus d’eau potable Directeur du musée des bisses à Ayent, Armand Dussex rappelle, lui, que les bisses de Nendaz, par exemple, fortement mis en avant par la commune comme argument touristique, n’en irriguent pas moins les zones de framboisiers et d’abricotiers. Et

de citer le sociologue Bernard Crettaz affirmant que «l’utilisation touristique du bisse amont a fait oublier le bisse aval, c’est-à-dire toute l’organisation sociale, la distribution de l’eau, qu’il y a derrière». C’est ainsi, aussi, que dans le Haut-Valais les gens «dépendent vraiment de l’eau des bisses. Sans bisses, plus d’eau potable, les champs ne peuvent pas être cultivés». Bref Anne Carron-Bender recherche des bisses qui soient «encore sauvages» mais où il y a «des renseignements à donner, des éléments intéressants d’un point de vue technique. «Si je trouve un marteau avertisseur qui tourne dans l’eau, je sais que


SOCIÉTÉ 20 |

ENVIRONNEMENT

|

je vais passer par là. Si je vois un répartiteur, je sais que je vais passer par là. Si je vois une maison de gardien, je sais que je vais passer par là, si je vois des techniques de construction mises en va-

| No

leur, je vais passer par là pour pouvoir aborder le sujet.» L’homme, comme on sait, ne vit pas que d’eau fraîche, et Anne Carron– Bender ne saurait donc se restreindre aux bisses. Elle

entend maintenant élargir le concept de «patrimoine et randonnée» à la viticulture. Raconter «l’histoire du vignoble valaisan à partir du moment où le vin a commencé à être expor-

27, 1er JUILLET 2013 | MIGROS MAGAZINE |

té jusqu’à aujourd’hui». Avec balades – et naturellement dégustation – dans les vignes. Mais cela est une autre aventure. Texte: Laurent Nicolet Photos: Isabelle Favre

Une question vache

«Les bisses ont été exploités selon un système de consortage pendant 4-5 siècles.»

Gens du bisse Tout bisse a son gardien. Qui s’inquiétera des arrêts d’eau, dus par exemple à des éboulements empêchant le précieux liquide d’arriver sur le coteau, se chargera aussi d’organiser les travaux de réparation. Contrôlera enfin la juste répartition, veillant, explique Anne Carron-Bender, «que chacun prenne l’eau à son tour». Cela pourra être, comme dans le Haut-Valais, en fonction de la surface de terrain dont chacun est propriétaire et qui donnera droit à tant d’heures d’utilisation «par exemple chaque trois semaines, de 9 heures à midi et demi». Ce court laps de temps devra «être exploité au maximum par le propriétaire pour arroser tous ses prés». Un rôle longtemps exercé par des consor-

tages, mais «comme le besoin agricole a diminué, nombre d’entre eux ont été dissous et remplacés par les communes», se désolerait presque Armand Dussex, qui rappelle que le système «a perduré pendant quatrecinq siècles en traversant tous les régimes politiques». Et qu’il subsiste encore en quelques endroits comme Ayent où le gardien du bisse est payé par un consortage. A savoir «un ensemble d’hommes qui se sont rassemblés parce qu’ils avaient un intérêt commun: l’eau. Ils reçoivent le liquide et, en contrepartie, ils ont des corvées à effectuer, ils doivent fournir du travail pour entretenir le bisse.» On retrouve le même principe avec le consortage des alpages ou celui des forêts.

Photo en noir et blanc: Charles Paris, Médiathèque Valais - Martigny

Armand Dussex

Le bisse de Savièse lors de sa construction en 1933.

Quand Anne Carron-Bender demande à ses randonneurs ce qui a pu déclencher au XIVe siècle un boom dans la construction de bisses, ils sont surpris d’apprendre qu’une diminution de la population pourrait servir d’explication. «Les gens vivaient alors d’agriculture – champs de céréales, petits élevages de moutons et de chèvres – mais la peste a soudain fait diminuer la population de 50%. Les terrains voués aux céréales se sont libérés, les paysans qui sont restés ont commencé, pour sortir de cette misère, l’élevage bovin, pour lequel il faut de l’eau.» C’est ainsi qu’à travers les siècles l’évolution du nombre de bisses est liée à l’évolution de l’élevage bovin. Un évolution tout de même «en dents de scie», rappelle Armand Dussex. Après la période d’intense construction au Moyen Age, une diminution est constatée «à partir de 1600 due au petit âge glaciaire», puis une reprise à la fin de ce petit âge et à nouveau une baisse au XXe siècle, «liée à la diminution de l’activité agricole en montagne». Enfin, aujourd’hui, une nouvelle reprise «avec l’extension de la vigne et des cultures, ainsi que l’intérêt touristique» qui ne débouche certes pas sur de nouvelles constructions de bisses, mais sur leur mise en valeur, leur rénovation, et leur entretien.

Les prochaines randonnées Renseignements détaillés sur chaque excursion sur le site du musée des bisses: www.musee-des-bisses.ch Inscriptions et informations: auprès de la guide Anne Carron-Bender, au 079 213 40 73 ou par e-mail: justin.anne@netplus.ch


Annonce

Parfaitement équipé

avec NATEL® infinity. © 2013 KEYSTONE

Quand part le train? Le nom de cette montagne? Et la météo? Polyvalent, votre smartphone a réponse à tout. Mais seules les personnes qui peuvent l’utiliser à volonté bénéficient de tous ces avantages. Tout en gardant le contrôle des frais grâce aux abonnements NATEL® infinity de Swisscom. C’est depuis le sommet que la vue coupe le souffle. «Mais le sommet là-bas, comment s’appelle-t-il déjà?» C’est dans ces moments-là qu’un smartphone sait se montrer pratique: avec ses petits programmes surnommés Apps, l’énigme est bien vite résolue. Mais il y a bien d’autres circonstances où ces portables avec Internet mobile prouvent toute leur polyvalence: ainsi, ils fonctionnent comme une encyclopédie au quotidien, une centrale de renseignements ou encore un lieu de rencontre virtuel avec ses amis et sa famille.

Pourquoi se priver? Profitez-en! De nos jours, une partie des utilisateurs de smartphones renoncent volontairement aux multiples avantages d’Internet mobile en raison d’un volume de données restreint ou par crainte de frais supplémentaires élevés. Autant de raisons qui limitent aujourd’hui encore l’utilisation des smartphones, dont les propriétaires se comportent comme s’ils conduisaient le pied sur le frein. Mais ce n’est pas une fatalité! C’est pour cette raison que Swisscom a lancé les abonnements NATEL® infinity, pour communiquer en déplacement l’esprit tranquille et sans dépassement de budget. <wm>10CAsNsjY0MDQx0TU2srA0MQUA9u9MGg8AAAA=</wm>

<wm>10CFXKuw7CQAxE0S_yyuP34hKli1Ig-m0QNf9fkdBRjHQ1OvvePvi3-3Y8t0eDYUYqNc3bpw_J6OIcldYc4sLQGxQlliF_nswSyliXIQ4SXwDhjFph06rmOkFcvyIZ4_N6fwE5OcPDhAAAAA==</wm>

Le bon portable en prime. Samsung Galaxy S4 16 Go blanc

De tout, à volonté – NATEL® infinity. La personne qui opte pour l’une de ces offres utilise son smartphone aussi longtemps et souvent qu’elle le souhaite, car elle connaît à l’avance le montant de sa facture mensuelle.

NATEL® infinity

De tout, à volonté

Téléphonie sur tous les réseaux suisses SMS/MMS sur tous les réseaux suisses et vers l’étranger Internet mobile en Suisse Une seule question se pose lors du choix de l’abonnement: quelles applications Internet souhaitez-vous utiliser? Voilà pourquoi Swisscom a différencié les abonnements NATEL® infinity par leur vitesse en les déclinant de XS à XL (dès 59.–/mois). Demandez un conseil personnalisé au Swisscom Shop ou visitez notre site www.swisscom.ch/infinity.

dès 49.–*

avec les abonnements NATEL® infinity. > Commande vocale, gestuelle et visuelle, sans contact tactile > Grand écran 13 cm > Dual Shot: prise de vue photo et vidéo simultanée sur face avant et arrière

Vainqueur du test sur le réseau 3G (UMTS/HSPA) * A l’achat de l’appareil et la souscription simultanée d’un nouvel abonnement Swisscom NATEL® infinity XL (CHF 169.–/mois). Durée minimale du contrat 24 mois. Prix de l’appareil sans abonnement CHF 899.–. Carte SIM non comprise, CHF 40.–. Les offres sans limite sont valables en Suisse. Autres informations et conditions d’utilisation sous www.swisscom.ch/infinity

Des Apps pratiques en vadrouille. L’App météo LANDI fournit des données météo fiables. Identifiez chaque sommet avec PeakFinder: le nom de chaque montagne en un instant. La manière la plus simple de partager vos photos d’excursion avec vos amis et votre famille. Avec Pictu, c’est possible.


PUBLIREPORTAGE

1000 FILLES SUISSES ONT ESSAYÉ LA COLORATION CASTING CRÈME GLOSS DE L’ORÉAL PARIS POUR LA PREMIÈRE FOIS. TROIS D’ENTRE ELLES PARTAGENT AVEC NOUS CETTE EXPÉRIENCE UNIQUE QUI LES A RENDU PLUS BELLES, TOUT SIMPLEMENT.

ceur !” u o d tte fou ce t s e ’ “C er t hu r , W i nt s n a 2 a, 2 AT ôt ? Natas 5 CHOCOL p lu s t e t i 3 a 5 f I pa s étest

je d l’ai i je ne ger de tête maist les colorations o u q r Pou lait de chan le coiffeur e difficiles à

p c hez e s et d Ça m e heures laient risqué s e d r b reste e se m icile m à dom e r de r. c ha n g utilise x u l u qui e p p ’a ration m ss je i lo lo o u G c q e e un ç a ne rè m Ce r c’est ile car a c sting C c a a f x C t u s c ’e Ave d je ve plus c utes ! r qu a n tit. En e p 25 min t de à t couleu n it t e e m p le e avan e t u p s e s ju m : o s t e mie s’es t rapid me s a pa s, e i avec o m coule s z e sé e . fait ch n a mu ie b t Je l’ai s ’e rrêter et on s ux m’a e . p sor tir je e, a nc e s ic t t racin d re s nu e r t f f u e e ’a v s d r Le et s a n essaye isque mê me t e Sans r x u e je ve c omm

“C’est moi m

ais en mieux

To-Vi, 25 ans, Sp I 403 CHO iez COL ATE CO OK

Pourquoi je ne

l’ai pas fait p lu

!”

IE

Avoir de beau s tôt ? x cheveux es t indispensabl un atout sédu e car c’est ction pour un e femme. Moi couleur nature , j’aime la lle de mes ch eveux, mais pa les trouve un rfois je peu fade, sans peps. J’ai pe coloration po nsé qu’une urrait m’appor ter la solution craignais un mais je trop grand ch angement. Ce q

ui m’a plu

J’ai gardé ma couleur nature lle mais la co lui a apporté loration de beaux refle ts brillants et J’adore ! dorés.

Le verdict

De beaux refle

ts qui font tout e la différence .


20%

OFFRE VALABLE SEULEMENT DU 2.7. AU 15.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES COLORATIONS CASTING CRÈME GLOSS

“J’ai pl u

s confi

ance e

n moi ! ” Leonie , 21 ans I 60 , 3 CHO Kloten COL AT Pourq E PRA u o i je ne l’ LINÉ J’avais ai en

pa s fa vie d’u ne c ou p our p it p l u s leur un araître tôt ? moins peu plu Mais j’a jeune e s foncé vais pe t e g agne r e ur qu’u cheveu n a s su ne colo x e nc o r a r nce. ation re re plus nde me Ce q u i s e c s. s m’a plu C omm e c’est une c o ça n’ab loration îme pa s ans a s les c vraime mmonia heveux nt b o n que, , e t en plu ! Me s ch jolis et s, ç a s eveux soigné e nt sont vis s . En p ibleme lus ils s Le ver n t o plus n d t hyper ic t Me s ch dou x ! eveux s o nt s o yeux e t vraim ent bril lants.

N°1 SUISSE DE LA COLORATION SANS AMMONIAQUE

11.5de014.40 au lieu

Casting Crème Gloss Coloration ton sur ton sans ammoniaque

403 Chocolate Cookie

535 Chocolat

603 Chocolate Praliné

28 NUANCES NATURELLES REFLETS GLOSSY COLORATION TON SUR TON SANS EFFET RACINE POUR DÉCOUVRIR LES AVIS DES TESTEUSES ET VOUS AUSSI ESSAYER CASTING CRÈME GLOSS, RENDEZ-VOUS SUR www.lorealparis.ch

*N°1 suisse de la coloration sans ammoniaque en grande distribution (En volume et en valeur, Nielsen 2012 & YTD 2013, semaines 1 à 16)

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


SÉRIE D’ÉTÉ 24 |

|

VOYAGES EXTRAORDINAIRES

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

SÉRIE D’ÉTÉ 1/8: MADAGASCAR

«Là-bas, il faut accepter qu’on n’est pas maître de tout»

Jérémie Thirion, 28 ans, infirmier à Genève, a choisi de prendre sur ses congés pour prêter main-forte à un dispensaire malgache.

U

ne vallée verte, sans béton ni lignes à haute tension. Les seules marques visibles d’une présence humaine sont les rizières, les troupeaux de zébus et de petites maisons de terre. Nous sommes dans la vallée de Tsaranoro, sur l’île de Madagascar. Là où se situe le petit dispensaire d’Andonaka, à quelque 60 km de la ville la plus proche. C’est ici que Jérémie Thirion a décidé de poser ses valises pour sept semaines au début de l’année 2011. Infirmier aux Hôpitaux universitaires de Genève, le jeune homme a pris congé pour réaliser ce voyage à but humanitaire. «Je préfère le terme solidaire, rectifie le soignant. Ce n’est pas une région en situation de crise sanitaire, les habitants y ont tous un toit, de l’eau en abondance et du bétail pour se nourrir. Je ne me suis pas rendu làbas pour y amener mon savoir mais pour apprendre moi-même une autre médecine.» Et les tâches son variées: «Beaucoup de «bobologie», des dépistages du paludisme, et quelques naissances chaque mois. Mais aussi des accidents

plus graves, par exemple des éleveurs blessés par leurs zébus.» Si Jérémie aime partager son expérience pour motiver d’autres à s’engager sur le même chemin, il émet quand même quelques mises en garde. «Làbas, il faut accepter qu’on n’est pas maître de tout. Une fille de mon âge est décédée d’une probable méningite lors de mon séjour. Chez nous elle aurait eu plus de chances de s’en sortir, mais en brousse il est complexe d’orienter des cas graves vers l’hôpital, car cela coûte très cher aux familles.»

Une seconde visite pour poursuivre l’expérience En avril dernier, l’infirmier est retourné dans le même dispensaire pour une durée de trois semaines. Dans ses bagages, il a emporté des médicaments et des carnets de santé tout neufs pour distribuer sur place. «Lors de mon premier voyage, j’ai remarqué que les documents qui accompagnent les patients étaient conçus dans un papier de mauvaise qualité. Avec

l’humidité ambiante, ils étaient très vite illisibles. J’ai donc récolté des fonds en Suisse par l’intermédiaire de l’association «konsept of Charity» pour fabriquer de nouveaux carnets de santé dans un matériel de meilleure qualité.» A quand la prochaine visite sur l’île? «Le plus tôt possible!» répond celui que les habitants de la vallée du Tsaranoro ont déjà pris l’habitude d’appeler «Monsieur Dzélémi». Texte: Alexandre Willemin

Blog de Jérémie: www.tripsofyeti.com/destination/madagascar

«J’ai appris dans ce dispensaire à pratiquer une autre médecine»


|

CHRONIQUE | 25

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

IMPULSION

Tortures salutaires Comment intéresser mes élèves? Comment stimuler leur curiosité intellectuelle, susciter l’indépendance critique et l’amour de l’art? Comment animer ces jeunes visages souvent fatigués, voire éteints?

Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain.

L’ennui: éternel ennemi de l’enseignant, en fin de semestre particulièrement, quand les élèves (à quelques louables exceptions près!) n’aspirent plus qu’à une chose: qu’on cesse de les importuner en leur demandant de penser ou d’apprendre. Foutez-nous la paix! clament poliment ces faces inertes. Vous n’avez que trois attitudes possibles. 1) Tonner contre la décadence, exalter les vertus de l’effort, menacer, sévir; ça soulage, mais pour le résultat vous pourriez aussi bien engueuler des meules de foin. 2) Faire semblant de ne pas vous apercevoir que vous vous ennuyez en fait autant qu’eux, et continuer à tourner cette soupe imperturbablement jusqu’aux vacances; vous sauvez les apparences, mais au fond ils ont gagné, et pour le résultat vous auriez aussi bien fait de donner congé. 3) Casser la routine, peu importe comment, mais la casser net, et profiter de l’effet de surprise pour glisser une ou deux notions; puis créer une autre surprise, et ainsi de suite. Humour, anecdotes, mimiques, mystifications, tout est bon pour fendiller la carapace terreuse de l’ennui, et pres-

tement jeter une graine dans le bref sillon. Hélas, on n’a pas toujours les ressources du parfait comédien, ni l’énergie. Que faire? En dernier recours, j’ai observé qu’aucune hébétude ne résistait à quelques révélations sur la sexualité des écrivains, ou mieux encore à un bon récit de torture. Tenez, l’autre jour encore j’essayais d’intéresser une classe

«Comment animer ces jeunes visages souvent fatigués, voire éteints?» au combat des Lumières contre le fanatisme (citant l’Encyclopédie de Diderot et le Traité sur la Tolérance de Voltaire, paru en 1763 suite à l’inique condamnation à mort de Jean Calas par le parlement de Toulouse). Fiasco total: il faisait beau, et les pauvres sortaient d’une épreuve de maths «monstrueuse». J’ai décrit alors le supplice de Calas (lié à une roue, il eut les os broyés de onze coups de barre de fer, puis y resta trois heures exposé, avant d’être charitablement garrotté et jeté au feu). Comme tout s’est ranimé! Demandes de détails, commentaires, débat nourri jusqu’à la sonnerie… C’est triste, vous trouvez? Mais ditesmoi: des deux parenthèses ci-dessus, laquelle a le plus éveillé votre attention?

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Publicité

Un an de bonne cuisine pour Fr. 39.– seulement 12 numéros de Cuisine de Saison pour Fr. 39.– au lieu de 58.80*. Abonnez-vous sur www.saison.ch/fr/abo ou au 0848 877 848.

*Vente à l’unité


sociÉtÉ 26 |

|

lou doillon

Lou Doillon a quitté le cinéma pour se tourner vers la musique.

| No 27, 1er juillet 2013 |

Migros Magazine |


sociÉtÉ

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

«Ma musique, c’est enfin moi»

Lou Doillon a sorti son premier album en 2012, année de ses 30 ans. L’actrice se révèle désormais sur scène. Avant d’investir celle du Paléo Festival (le 23 juillet), elle évoque un univers qui lui ressemble. Vous êtes en tournée actuellement?

Photos: Keystone - Annie Collinge / Getty images - David Wolff

|

Après une première série de concerts depuis cet hiver, je suis revenue dans une sorte de «promo-tournée»: mon album vient de sortir aux Etats-Unis, en Australie, en Angleterre et en Allemagne. On accompagne cela tout en devant repartir sur les routes tout bientôt. Comment appréhendez-vous la scène?

Très différemment des performances théâtrales dont j’ai davantage l’habitude. Il y avait une sorte de rituel, un grand silence, un climat un peu particulier. Là, j’ai commencé par des clubs, de petites salles un peu obscures de 800 ou 1000 places avec bar dans le fond. C’est un joyeux bordel, les gens peuvent rigoler, danser. On est obligé de focaliser sur la musique, et souvent de repartir chercher l’attention du public. Cela donne une certaine intimité. On peut se parler, se laisser aller à des moments d’émotion, ça bouge beaucoup.

Diriez-vous que, contrairement au cinéma où vous entriez dans un univers, là c’est enfin le vôtre?

C’est sûr. J’ai passé quinze ans à dire les phrases des autres, ou à défiler avec les habits de créateurs. Etant fille de réalisateur et (demi) sœur de photographe (Kate Barry), j’ai appris depuis petite qu’être actrice au sens classique consiste à se mettre au service de l’univers du metteur en scène. Et j’aime bien ça, subir la projection d’un autre. Mais j’éprouve maintenant une grande joie de pouvoir m’immerger dans ce qui m’est propre. Et de voir que je peux le partager, qu’il parle aux gens qui viennent m’écouter. La musique, c’est plus sérieux que le stylisme ou le cinéma?

C’est d’abord sûrement un monde qui se prend moins au sérieux. Il y a encore beaucoup de sous dans le cinéma et dans la mode. Au contraire, l’industrie de la musique va mal depuis dix ou quinze

|

lou doillon | 27


sociÉtÉ 28 |

|

lou doillon

ans. Cela oblige à une remise en question permanente. Cela contraint à se montrer sincère, aussi. C’est la démarche que j’ai choisi de faire, avec un spectacle qui est tr��s proche de moi, où je me mets à poil moralement. Vous avez posé pour «Playboy». Cet album vous déshabille-t-il davantage?

… qu’être à poil sur papier glacé? Biensûr! A ce sujet, je suis bien la fille de ma mère qui disait «ça fera rire les petits enfants»: la nudité ne me choque pas. Je n’ai pas non plus une si grande pudeur intérieure. Je viens d’une grande famille d’artistes, où tout se joue dans le regard de l’autre. Autant dire que ma parano est forte à ce sujet. Du coup j’apprécie de représenter une sorte d’alternative, faire un premier album à 30 ans, être féminine sans porter des minijupes tout le temps, être aussi «costaude» dans sa tête qu’un mec et pour autant jouer la playmate. J’aime bien mettre un peu le désordre dans les petites cases bien rangées où on cherche à me mettre. La célébrité passe alors au second plan?

Elle n’a jamais été au premier! Je ne me reconnais pas du tout dans cette sorte de propagande permanente du succès, de la perfection et du bonheur argenté. C’est pour ça que j’ai pris, il y a huit ans, une guitare pour écrire des chansons. Quand je peux m’asseoir sur le rebord d’une scène et partager ce genre de vision, ça me fait du bien, ça me rassure. Chanter vos propres textes, ça évite l’étiquette de l’actrice qui doit passer par la case chanson?

Pour les cyniques, peut-être. D’ailleurs, même s’il est présenté aujourd’hui comme un conte de fées, le projet a failli avorter. Je n’osais pas. Et lors des premières rumeurs, les commentaires n’ont pas été très tendres. Après, tout a été très vite. Nous avons enregistré en vingtcinq jours, et huit jours après la sortie on était disque d’or. Cela dit, je ne dénigre pas du tout les interprètes. Je suis issue d’une famille d’interprètes, d’ailleurs. Moi j’ai la bizarrerie d’être sans doute meilleure en étant moi-même. Mon père m’a dit un jour que dans un monde de moins en moins fantaisiste, je n’ai pas trop ma place. Il a raison. Pour l’instant, je n’ai pas envie de chanter pour chanter, et donc d’interpréter des textes d’autrui. C’est ma singularité. C’est l’envie de m’exprimer qui domine. Votre voix n’est pas sur le même ton que celle de Jane Birkin ou de Charlotte Gainsbourg.

| No 27, 1er juillet 2013 |

Migros Magazine |

Métaphoriquement, prenez-vous enfin votre propre… voie?

C’est une bizarrerie d’avoir été très présente si longtemps dans la presse populaire en raison de la célébrité de ma famille, ou parce que je suis une fille sympa à qui l’on demandait beaucoup de promo, souvent pour des projets obscurs que personne n’allait voir. J’ai fait vingtdeux films. A part Mauvaises fréquentations, Embrassez qui vous voulez de Michel Blanc et un peu Nana à la télévision, on ne peut pas dire que le succès public ait été au rendez-vous. Et je ne parle même pas du théâtre. Alors avoir la couverture de Playboy ou de Elle pour un spectacle comme Lettres intimes qui s’adressait plutôt aux intellectuels de 50 ans, ça a forcément quelque chose de frustrant. Ce qui m’a donné l’image d’une sorte de jet-setteuse ou de mondaine cocaïnée – parce qu’on me prenait pour la fille de Gainsbourg – alors que je passais mon temps à bosser. C’est pour ça qu’avant le succès critique de l’album, c’est bien le succès public qui me met en joie. Sans compter que, comme vous avez touché à beaucoup de choses différentes, on vous a toujours un peu soupçonnée d’une sorte de rente de situation…

Bio express 1982 lou naît le 4 septembre à Paris, au milieu de quatre demi-sœurs: Kate Berry et Charlotte Gainsbourg du côté de sa mère jane Birkin. lola et lili Doillon du côté de son père, le réalisateur jacques Doillon. 1987 Première apparition en tant qu’actrice dans «Kung Fu Master», d’Agnès Varda, aux côtés de sa mère et de Charlotte. 1988 «trop peu d’amour», de jacques Doillon. 1999 «Mauvaises Fréquentations», de jean-Pierre Améris. 2002 «embrassez qui vous voudrez», de Michel Blanc Naissance de son fils jack tiger le 12 juillet. Papa, le musicien anglais thomas-john Mitchell . 2006 «Go Go tales», d’Abel Ferrara. 2007 Styliste pour lee Cooper, égérie de Givenchy et Morgan, mannequinat pour Mango. théâtre avec «lettres intimes», de Michel Didym. 2009 Mannequin pour Vanessa Bruno. 2011 «Polisse», de Maïwenn. 2012 Sortie de son 1er album, «Places» (universal Music), arrangé par etienne Daho.

Voilà. Ce complexe bien français de la «fille de» qui prend la place de gens plus talentueux grâce à son nom. En même temps, peut-être que c’est à cause ou grâce à ces malentendus que je me suis mise à écrire des chansons puis, sous l’impulsion d’Etienne Daho, à faire un album. Alors finalement tout est bien. Et quand l’album est sorti?

Ça a été l’image extrême inverse, genre voilà des années qu’elle crève la dalle dans un 10 mètres carrés seule avec sa guitare et son fils. Bon, ce n’est pas grave, en même temps. Avec ces chansons, on sait précisément qui je suis. Mon image si brouillée s’éclaircit soudain. Et si on ne m’aime pas, eh bien on sait précisément pourquoi. D’ailleurs, pour une fois, plusieurs critiques ont comparé votre travail avec votre père réel et non fantasmé, Jacques Doillon. Notamment en raison du caractère assez artisanal de l’album. Vous l’accueillez avec plaisir?

J’ai forcément été influencée par Serge (Gainsbourg, ndlr.), comme tout le monde autour de moi. Cela dit, très étrangement, ma mère n’écoute pas tant de musique. Et j’ai surtout connu Serge Gainsbourg dans sa période Gainsbarre, avec un ego surdimensionné qui faisait

Des billets pour Paléo à gagner «Migros Magazine» met en jeu 10 x 2 billets pour la soirée du samedi 27 juillet du Paléo Festival. Au programme notamment: Blur, Benjamin Biolay et Saez. Pour participer: www.migrosmagazine.ch/ coupdechance

sponsoring by Paléo Festival, 23 au 28 juillet 2013


|

sociÉtÉ

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

|

lou doillon | 29

La tournée de Lou Doillon passera par le Paléo Festival le mardi 23 juillet.

«Ma culture musicale est venue de Jacques Doillon. Lorsqu’il crée un scénario, il écoute de la musique en permanence.» qu’à part sa musique on n’écoutait rien. Et finalement même plus sa musique. Je ne connaissais finalement de son répertoire que ce que chantait ma mère, que j’accompagnais en tournée. Melody Nelson, je devais avoir 16 ans lorsque je l’ai entendu pour la première fois. Ma culture musicale est venue de Jacques Doillon en fait. Lorsqu’il crée un scénario, il écoute de la musique en permanence. Un peu comme un écrivain qui a un rapport mystique avec ces notes dont il ne joue pas: on écoutait en silence,

presque religieusement, Bob Dylan, Nina Simone ou Leonard Cohen. Arno, qui est un de mes musiciens préférés, j’allais le voir en concert avec lui. Il m’a même initiée à des choses moins classiques comme les Clash ou Nirvana. La musique, ça va continuer pour vous?

Absolument, et totalement. J’adore le contact avec le public et bosser sur des chansons. Et puis c’est un rythme qui me convient bien: je suis plutôt une lève-tard, qui n’aime pas trop regarder

trop loin dans l’avenir. Ça passait moins bien au cinéma, là je me sens, disons, adéquate. Mais je ne ferme pas la porte non plus. Comme la musique me rend plus nette, plus claire, je pense que ce sera aussi plus simple de se trouver avec les réalisateurs qui désirent travailler avec moi, sans faire trop de parade dans laquelle d’ailleurs je ne suis pas très douée. Plus on se sent bien avec soi, plus on se précise, plus les choses se mettent en place dans la vie, non? Entretien: Pierre Léderrey


infos migros 32 |

|

mibelle

Avec ses dix-huit entreprises en Suisse et ses trois sociétés à l’étranger, le groupe M-industrie, qui appartient à Migros, produit plus de 20 000 articles allant de la confiture à la lessive. il emploie quelque 11 000 collaborateurs, dont 415 apprentis exerçant plus de vingt métiers différents. M-industrie est l’un des principaux

| No 27, 1er juillet 2013 |

employeurs de Suisse et compte parmi les plus grands fabricants au monde de marques propres. elle fournit Migros et exporte des produits suisses de qualité dans plus de cinquante pays. Cette année, «Migros Magazine» lui consacre une série de portraits. informations: www.mindustry.com.

1

4e partie: Mibelle, le fabricant Migros de produits d’hygiène et de cosmétiques

Un tube depuis cinquante ans

M

ême le dentifrice le plus apprécié de Suisse a dû commencer modestement. Sans doute dans un petit mélangeur semblable à celui que l’ingénieur chimiste Detlef Seidel possède dans son laboratoire (lire en page 35). «C’est une machine à pétrir qui a été transformée pour nos besoins», explique le responsable du développement des soins bucco-dentaires chez Mibelle, à Buchs (AG), une entreprise spécialisée dans la fabrication de produits de soins corporels tels que shampooings, lotions et, justement, dentifrices.

en matière de dentifrice, tous les arômes sont imaginables Près de huit cents produits – la moitié d’entre eux étant destinés à l’étranger – sont inventés chaque année dans les laboratoires du service de développement de Mibelle. C’est ici que sont mis en contact – et en petites quantités – pour la première fois des ingrédients comme le monofluorophosphate de sodium, des arômes ainsi que des édulcorants artificiels. La production de dentifrice doit se faire dans un environnement aussi dé-

saéré que possible, sinon le produit commencerait à mousser. D’où le couvercle posé au-dessus de la cuve, qui crée une pression sous vide. Pour mettre au point de nouvelles recettes de dentifrice, l’équipe de Detlef Seidel peut tirer profit de longues années d’expérience. «La marque Candida existe depuis soixante-quatre ans», s’enthousiasme l’ingénieur chimiste. La recette des variétés Candida Peppermint et Candida Fresh Gel, les plus vendues, n’a guère changé au cours des dernières décennies: «L’abrasivité est aujourd’hui un peu plus modérée. Quant aux arômes, ils tendent à être plus frais, même si, en théorie, tous les goûts sont imaginables», poursuit le spécialiste. Candida lance d’ailleurs régulièrement des éditions limitées aux saveurs inédites, comme l’actuelle version Mojito, fruit d’une collaboration avec plus de six mille usagers de la plate-forme Migipedia. Le résultat offre un goût rafraîchissant de menthe et de citron vert. Effet punch garanti, même sans alcool! Mais avant qu’un dentifrice se retrouve sur les rayons, encore doit-il être testé. Chaque nouveauté est donc es-

2

migros magazine |


|

infos migros

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

Mibelle | 33 1) Tous les nouveaux dentifrices naissent dans cette machine à pétrir revisitée. 2) L’ingénieur en denrées alimentaires Amira Nassar prélève un échantillon de pâte pour un test de qualité. 3) Mibelle dispose d’une foule d’arômes permettant une multitude de créations.

3

sayée par Detlef Seidel et d’autres collaborateurs de Mibelle. Si l’échantillon est approuvé en interne et lors de tests auprès de clients, il passe chez Amira Nassar, chargée de la transposition à l’échelle industrielle. Le défi de cette ingénieure en denrées alimentaires consiste à découvrir comment les différents ingrédients se comporteront une fois utilisés en grandes quantités. «Il y a une différence entre ajouter deux ou trois cuillerées d’une poudre ou 100 kilos», résume-t-elle. Si, en général, les proportions sont conservées, l’ordre des opérations est parfois adapté, car il peut influer sur la consistance du produit final. Un dentifrice doit présenter un très haut degré de viscosité, c’est-à-dire être épais et s’écouler difficilement. Si tel n’est pas le cas, il dégouline de la brosse à dents, un effet aussi peu apprécié qu’une confiture trop liquide sur la tartine du matin. A chaque fois, Amira Nassar dresse un procès-verbal minutieux de chaque étape. «Nous faisons deux ou trois tests par jour, précise-t-elle encore. Si tout se déroule comme prévu, nous remettons

saviez-vous que… ... près de huit cents produits sont inventés chaque année par mibelle et que la moitié est destinée à l’étranger? ... il faut éviter de se brosser les dents après avoir consommé des aliments acides comme des fruits ou du thé glacé et que le recours à un bain de bouche est alors préférable? ... la racine de curcuma est utilisée comme principe actif dans le dentifrice contre les gingivites Parodin Professional Candida?


INFOS MIGROS 34 |

|

MIBELLE

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

5 4) Nettoyer les installations représente un grand défi, vu que le dentifrice a tendance à mousser. 5) Adis Malanovic transpose les différents composants dans un grand mélangeur.

4

TROIS QUESTIONS À… Luigi Pedrocchi, directeur de Mibelle

«Mibelle va conquérir de nouveaux marchés» Quelle est la plus grande force de Mibelle?

Mibelle développe et produit elle-même un grand nombre de principes actifs, comme ceux contenus dans nos soins anti-âge. Ces derniers sont très efficaces et reçoivent régulièrement des distinctions internationales. Ces substances nous permettent de mettre au point des produits qui répondent exactement aux besoins actuels du marché. Comment vous affirmez-vous face à la concurrence internationale?

Dans le monde, il n’existe que très peu de fabricants de cosmétiques qui dé-

tiennent un savoir-faire aussi étendu que le nôtre. Nous sommes en mesure de transformer en succès commercial les vertus propres au site de production suisse. Où voyez-vous Mibelle dans dix ans?

Mibelle va continuer de croître fortement au niveau international et conquérir de nouveaux marchés. Par ailleurs, nous aurons la réputation d’une entreprise qui donne le «la» dans le secteur et à laquelle on s’adresse lorsqu’on est à la recherche d’un succès commercial à long terme.

des échantillons au laboratoire d’essais ainsi qu’au département de développement.»

Un produit adapté à la muqueuse buccale très sensible Un critère important est le pH du dentifrice. «Le pH doit être en bonne adéquation avec les dents, qui sont très sensibles.» Amira Nassar procède donc à des mesures selon les directives du département de développement. Les échantillons permettent aussi de réaliser d’autres tests complexes dans des laboratoires en Suisse et à l’étranger. De plus, les effets de chaque dentifrice Candida sont validés cliniquement. Enfin, des enquêtes portant sur l’aspect, la consistance, la saveur, l’arrière-goût et la sensation en bouche sont menées auprès de panels de consommateurs. Ce n’est qu’une fois que tous les résultats sont positifs que la production à grande échelle peut démarrer. «Au stade du développement, nous fabriquons des quantités d’un kilo environ. Sur nos installations pilotes, nous passons ensuite à 125 kilos. Dès que la recette et l’ordre des opérations ont été fixés, le feu vert est donné pour des quantités allant jusqu’à 1700 kilos», précise Amira Nassar, qui travaille depuis cinq ans chez Mibelle.

Jusqu’à cent septante tubes de dentifrice à la minute Les deux grands mélangeurs sont maintenant prêts dans le département des produits semi-finis, où s’affaire le chef d’équipe Dominik Baur. Son collaborateur Adis Malanovic contrôle les matières premières qui arrivent par cuves géantes d’une contenance de plus de 1700 kilos. Un parfum de menthe et de


|

INFOS MIGROS

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

MIBELLE | 35

6) Le bouchon est posé alors que le tube est encore vide. 7) Une fois remplis et datés les tubes sont déposés dans les présentoirs qui seront directement placés en rayon.

6

chewing-gum aux fruits flotte dans l’air. Les centrifugeuses ronronnent doucement, les moteurs tournent. A l’aide d’une sorte d’aspirateur, le technologue en denrées alimentaire prélève les liquides en attente dans des récipients blancs. Les poudres, elles, sont directement acheminées vers la cuve en inox par des conduites. Une fois mélangé et homogénéisé, l’ensemble donne une masse visqueuse qui doit encore être conditionnée. «Cette machine produit 170 tubes à la minute», détaille Dominik Baur, tandis que derrière lui un bras robotisé prélève

7

d’une boîte en carton dix formes cylindriques en plastique d’une contenance de 125 ml, pour les déposer dans les supports d’un convoyeur. Une buse souffle alors dans les formes pour éliminer les éventuelles particules de poussière. A l’aide d’un détecteur optique, les cylindres sont tournés correctement, de sorte que l’étiquetage demeure bien lisible. Puis vient l’étape du remplissage: «Les tubes sont soulevés et remplis à niveau. Aucune bulle d’air ne doit rester emprisonnée à l’intérieur», explique le chef d’équipe. L’extrémité ouverte est

alors chauffée, pressée et aussitôt estampillée de la date limite d’utilisation et du numéro de référence. Ainsi fermés, les tubes sont acheminés sur un tapis roulant robotisé ultrarapide. Par lots de vingt-quatre unités, les tubes prennent place dans un présentoir ouvert préimprimé, comme on en voit sur les rayons Migros. Un simple carton recouvre et protège ces boîtes durant le transport jusqu’aux magasins, où les produits Candida font un tube depuis plus de soixante ans. Texte: Marc Bodmer Photos: Nik Hunger

PROFIL PROFESSIONNEL

«Deux brossages quotidiens suffisent» Les lunettes de protection aux lignes profilées font partie du quotidien de Detlef Seidel, en charge du développement des soins buccodentaires Candida. C’est qu’une éclaboussure de solvant ou de toute autre substance s’échappant d’un récipient est vite arrivée! Le quinquagénaire allemand a acquis de longues années d’expérience dans la production de détergents et dans l’industrie cosmétique avant de rejoindre l’entreprise Mibelle en 2004: «L’hygiène bucco-dentaire et les soins portés aux dents et aux gencives sont essentiels.» L’important pour lui est de contrôler sans cesse les effets des produits et, si possible, d’écarter les composants aux effets secondaires indésirables. «Nous avons toujours veillé à ce que les eaux dentaires Candida soient exemptes d’alcool. Toutefois, les goûts des clients ont évolué avec l’arrivée de bains de bouche antiseptiques dont la teneur en alcool peut atteindre 16%. Nous devons en tenir compte,

tout en renonçant à l’adjonction d’alcool dans quasiment tous nos produits, car cela est inutile.» Detlef Seidel recommande l’emploi d’un bain de bouche après la consommation d’aliments acides comme le vinaigre et les fruits ou les boissons telles que les sodas. «L’émail dentaire a beau être la substance la plus dure du corps humain, il est attaqué par les acides. Il lui faut ensuite quatre bonnes heures pour se régénérer.» Le fromage et le lait favorisent la reminéralisation et un rinçage de la bouche à l’eau accélère le processus. «On peut aussi se brosser les dents avant de manger. En effet, le but du brossage n’est pas de débarrasser les dents des résidus alimentaires mais d’éliminer la plaque, un dépôt bactérien qui se reconstitue en permanence.» Il suffit pour cela de se brosser soigneusement les dents à deux reprises au cours de la journée. Entre deux, un bain de bouche ou un chewinggum dentaire font l’affaire.

L’ingénieur chimiste Detlef Seidel dirige le développement des soins bucco-dentaires Candida.


EN MAGASIN 36 |

|

ÉTÉ

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Vacances en Suisse

Pourquoi diable aller à l’autre bout du monde alors qu’il y a tant de belles choses à découvrir à proximité, que ce soit sur terre, sur l’eau ou en montagne? La Suisse offre en effet quantité d’attractions vous permettant de passer des vacances de rêve. Nous avons sélectionné pour vous les plus beaux campings, les balades fluviales les plus spectaculaires et les itinéraires de randonnée les plus enchanteurs. A vous de les découvrir! Migros propose aussi tout le matériel indispensable, de la tente aux jouets en passant par le pique-nique.

Moutarde mi-forte Thomy, 2 x 200 g, Fr. 2.70 au lieu de Fr. 3.40* * Prix d’action du 2 au 8 juillet

Assortiment de charcuterie M-Classic, les 100 g, Fr. 1.20 au lieu de Fr. 1.75*

Crème caramel Dessert Tradition, 175 g, Fr. 1.– au lieu de Fr. 1.30*

Biberlis de St-Gall, 12 pièces, Fr. 3.45 au lieu de Fr. 5.20*


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

EN MAGASIN | 37

CAMPINGS CONSEILLÉS

Les joies du vrai camping Bonne nouvelle! Il existe encore des campings où les gens ne sont pas entassés les uns sur les autres et où l’on peut même dormir. Nous vous suggérons trois havres de repos dans une nature intacte.

Jura Dans ce pâturage entouré d’arbres centenaires, chacun peut se concocter un petit nid bien douillet, que ce soit sous une tente personnelle ou dans une cabane dans les arbres. www.campingsaignelegier.ch

Oberland bernois Ce camping idyllique de trente places seulement situé à Beatenberg sur le terrain d’une ancienne ferme offre une vue à couper le souffle sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. www.camping-wang.ch

Photos: Gerry Nitsch /LD

Tessin Ce camping situé à proximité de l’embouchure de la Maggia dans le lac Majeur, à Locarno, plaira aux amateurs de baignade et de bronzette. www.campingdelta.com

Pepsi Regular, 6 x 1,5 l, Fr. 5.50 au lieu de Fr. 11.–*

T-Ball unicolore, assorti, la pièce, Fr. 29.80

En vente dans les plus grands magasins

Bougies de camping, couleurs diverses, 2 pièces, Fr. 4.90

Flower Teller basics, 23 cm, 12 pièces, Fr. 3.90

En vente dans les plus grands magasins


EN MAGASIN 38 |

|

ÉTÉ

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

EXCURSIONS CONSEILLÉES

MIGROS MAGAZINE |

Au fil de l’eau La Suisse est traversée par treize grands cours d’eau, tous différents les uns des autres et qui ont néanmoins un point commun: il suffit de naviguer quelques instants pour se sentir comme un poisson dans l’eau. Essayez vous-même!

Le Doubs dans le Jura Descendre le Doubs en canoë permet de découvrir un paysage unique: rives bordées de falaises, forêts alluviales, prairies sèches et marécages se succèdent dans une nature miraculeusement préservée.

Le Rhin à Schaffhouse Le trajet en bateau de la cité médiévale de Stein am Rhein à la coquette ville de Schaffhouse compte parmi les itinéraires fluviaux les plus beaux d’Europe. Et ce ne sont pas les coins grillades sur les rives qui manquent!

Sur les eaux du Tessin Naviguez sur les eaux cristallines du Tessin, profitez des plages de sable, du soleil, des palmiers et des paysages de montagne. Le plus beau tronçon est celui qui va de Cresciano à Bellinzone.

Cervelas Terra Suisse, 2 pièces, Fr. 2.35

Thé froid aux herbes des Alpes Bio, 1 l, Fr. 1.30

Chips Zweifel, en lot de 2, p. ex. au paprika, 2 x 175 g, Fr. 6.20

Mini-pastèque Solinda, Italie, la pièce, Fr. 2.95 au lieu de Fr. 4.60*


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

ÉTÉ | 39

A pied Ceux qui veulent découvrir la Suisse à pied trouveront les plus beaux itinéraires sur le site www.suissemobile.ch. Les amateurs de promenades y apprendront tout sur ce qu’il faut savoir sur les chemins de randonnée, les moyens d’accès et les mesures de sécurité.

RANDONNÉES CONSEILLÉES Bisse de Clavau Une charmante balade le long d’un bisse valaisan qui traverse vignes, forêts, falaises, gorges et même un petit souterrain.

Haut-marais de Chaltenbrunnen Une balade unique qui vous emmène au marais le plus haut d’Europe. Les efforts des marcheurs sont récompensés par la richesse des couleurs et la vue à couper le souffle sur le Hasliberg.

Cima della Trosa Après une montée en télésiège sur la «montagne de Locarno», vous traversez des forêts et des pentes ensoleillées jusqu’à une terrasse d’où vous jouissez d’une vue à 360 degrés sur le lac Majeur et les montagnes tessinoises.

C’est l’été! Délice viande Anna’s Best, la pièce, Fr.4.20* au lieu de Fr. 5.30 * Prix d’action du 2 au 8 juillet

Club Sandwich American Favorites, Fr. 6.20 au lieu de Fr. 7.80*

Balle pour chien avec ficelle Best Friend, Fr. 4.90

Si, contre toute attente, le ciel devait rester maussade, les vacanciers trouveront sur le site www.migros.ch de nombreuses suggestions d’excursions idéales en cas de mauvais temps. Dans une grotte remplie de stalactites et de stalagmites, vous avez par exemple toujours un toit au-dessus de la tête, ce qui ne vous empêche pas de faire de nouvelles découvertes.


2013

CONCOURS CONCOURS DISPONIBLE UNIQUEMENT UNIQUEMENT DANS VOTRE FILIALE : Vendredi 05.07. et samedi 06.07.2013

Avry | Brigue | Delémont | Marin | Moutier | Visp Supermarché

Samedi 06.07.2013

Balexert, Genève | Chêne-Bourg | Nyon La Combe | Plainpalais Centre, Genève | Vibert, Carouge | Chablais Centre, Aigle | Montagny | Pully | Romanel | Terreaux Métropole, Lausanne | Châteauneuf, Conthey | Monthey | Tourbillon Center

Achat minimal : Fr. 20.– Valable du 29.06.2013 au 28.07.2013

25%

Tous les produits MATZINGER® 3 kg

RABAIS

Utilisable dans tous les plus grands magasins Migros de Suisse. Un coupon de rabais original par achat sera accepté.

D N A GR OURS C N O C ! o t pho er prix 11er prix

1 semaine dans un hôtel 5-étoiles en Suisse avec votre famille et votre chien

... ances c a v Mes

Ème PRIX 2ÈME prix

1 weekend dans un hôtel 5-étoiles en Suisse avec votre famille et votre chien

Ème PRIX 3ÈME prix

6 mois de nourriture MATZINGER® gratuit

MATZINGER® est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

HEIDI | 41

J’ai une faim de loup! Quoi, du lait? Je ne suis plus un bébé!

Si le roi de la lutte lui-même s’accorde de temps en temps une pause, son jeune challenger peut bien en faire autant. Les produits Heidi lui permettent de faire le plein d’énergie.

PETER, LE PETIT CHEVRIER, À LA FÊTE FÉDÉRALE DE LUTTE (PARTIE 2/6)

Les grands sportifs ont parfois besoin de lever le pied…

La pause du lutteur

Migros est partenaire roi et Heidi partenaire couronne de la Fête fédérale de lutte. Peter, le petit chevrier, participera lui aussi aux joutes de cette année.

Photos: Gianni Pisano

L

Bircher aux baies Heidi, 200 g, Fr. 1.80

a Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres, qui se déroulera du 30 août au 1er septembre 2013 à Berthoud, est un événement attendu avec impatience par des milliers d’inconditionnels. Mais au-delà du caractère folklorique de la manifestation, on oublie trop souvent que les lutteurs sont des sportifs d’élite et qu’à ce titre ils doivent être pris au sérieux. Pour concourir à ce niveau, les athlètes doivent avoir l’estomac plein et se ménager des plages de repos. Le plus souvent, ils respectent un programme diététique spécialement adapté à leurs besoins. A l’occasion de cette fête, Peter, le petit chevrier qui fait la promotion des produits Heidi si prisés par les consommateurs, disputera un combat-exhibition contre l’ancien roi de la lutte Jörg Abderhalden et Sonia Kälin, reine de la lutte 2012. Il devra donc s’entraîner dur ces prochaines semaines. Mais pour lui une alimentation équilibrée respectant les conseils de la pyramide alimentaire

suffit amplement. Juste avant l’entraînement, il avale un bircher aux fruits qui ne pèsera pas trop sur son estomac et lui permettra de garder du tonus. A midi, il s’accorde un repas un peu plus copieux à base de pain, de viande séchée maigre, de fromage corsé et d’un peu de lait. Rien que des produits Heidi, évidemment… Texte: Dora Horvath

www.migros-heidi.ch

Tirage au sort Nous tirons au sort 20 x 2 billets d’entrée d’une valeur de Fr. 85.– (en tribunes non couvertes) pour la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres, soit le samedi 31 août, soit le dimanche 1er septembre 2013. Pour participer, rendez-vous sur le site www.migrosmagazine.ch/coupdechance. Date limite de participation: dimanche 7 juillet 2013.


50% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.7.2013 AU 22.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50% 15.90

au lieu de 31.80

p. ex. piles alcalines Energizer Ultra+ AA en lot de 16

n Play &WAiGAGNER PLUS DE

50%

11’000.–

9.95

au lieu de 19.90

CHF *

p. ex. piles alcalines Energizer HighTech AA ou AA A en lot de 8

Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

*Valeur totale des prix.

2x

2 t général CFF Abonnemen HF 3’550.– ) C 1 an (valeur

1x

ème

classe

yages CFF gence de vo Bon pour l’a 0.– ) (val

eur CHF 1’50

7x

CFF 1 an t demi-tarif Abonnemen 5.– ) (valeur CHF

17

15 x

u Migros Carte cadea 0.– ) (valeur CHF

10

POUR PARTICIPER : Envoyez ce coupon à Energizer Marketing “Play & Win”, Impasse Colombelle 8b, 1218 Le Grand-Saconnex. Date limite d’envoi: 31.08.2013 Nom:

Prénom :

Rue:

NPA :

Lieu:

E-mail: Conditions de participation : Ce concours est ouvert à toutes les personnes domiciliées en Suisse à l’exception des collaborateurs du magasin, des CFF et d’Energizer SA. Les gagnants seront avisés par écrit. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Tout recours juridique est exclu. Les prix ne sont pas convertibles en espèces. Une seule participation par personne.

Energizer est en vente à votre Migros


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

Une charmante singularité

|

SUN QUEEN | 43

Prendre l’apéritif fait partie de nos activités favorites. A condition d’avoir des mélanges de noix Sun Queen sous la main…

L

es étrangers qui travaillent et vivent en Suisse découvrent très vite l’un de nos traits culturels les plus sympathiques: notre goût marqué pour l’apéritif. En Allemagne, ce type de soirées informelles où l’on boit et l’on grignote autour d’un buffet n’existe pas. Selon l’économiste Daniel MüllerJentsch, qui a exprimé cette idée sur le site internet du think tank «Avenir suisse», notre culture de l’apéritif nous offrirait même un avantage concurrentiel dans la mesure où elle favoriserait la création de réseaux. C’est surtout l’occasion de prendre du bon temps, avec ses clients et ses collègues ou tout simplement entre amis. Il n’est pas d’apéritif digne de ce nom sans mélange de noix. Ces dernières étant un véritable concentré d’ingrédients précieux, il est en effet recommandé d’en consommer une poignée par jour. L’assortiment Sun Queen compte deux nouveautés: des noix de cajou premium légèrement acidulées enrobées de paprika et un mix exotique aux amandes, noix de coco, ananas et myrtilles. Ces deux variétés sont également proposées dans un emballage pratique avec fermeture zippée. Texte: Dora Horvath

 Exotic Island Sun Queen, 175 g, Fr. 3.90*

* En vente dans les plus grands magasins

Photo: Veronika Studer

 Noix de cajou au paprika Premium Nuts Sun Queen, 170 g, Fr. 4.50*

Idéal à l’apéritif ou comme en-cas: Sun Queen propose des mélanges de noix acidulés et fruités.


EN MAGASIN 44 |

|

IDÉES GOURMANDES

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

BON & BON MARCHÉ

Mix de légumes tièdes

Env. Fr. 8.40

Souper pour 4 personnes ■ Préchauffer le four à 250 °C voire à 280 °C si c’est possible. Laver 500 g de tomates, 500 g de courgettes et 250 g d’aubergines. Les couper en dés d’env. 3 cm. Env. Fr. 6.20 ■ Peler deux oignons et les couper également en dés. Placer le tout sur une plaque de cuisson et mélanger avec un peu d’huile d’olive et une gousse d’ail pressée. Ajouter une branche de romarin. Saler et poivrer. Env. Fr. 2.20 ■ Dorer 15 à 18 min au four. CONSEIL: les légumes méditerranéens permettent de préparer un repas léger et savoureux, accompagné de pain noir ou de tagliatelle (le soir). Ils peuvent aussi être servis sous forme de salade avec des grillades.

Fromage à l’écorce de chêne

Tomates grappes, courgettes, aubergines et romarin frais: quatre ingrédients pour un mariage parfait

Poisson durable Le label ASC est apposé sur les poissons et les fruits de mer issus d’élevages certifiés et responsables. Il a récemment été attribué à trois produits surgelés à base de pangasius. P. ex. pangasius Pelican avec légère panure au citron, ASC, surgelé, 300 g, Fr. 5.10

Ce fromage bio a subi un traitement particulier à base de pâte d’écorce de chêne qui le rend à la fois corsé, aromatique et crémeux. Fromage à l’écorce de chêne bio, env. 220 g, Fr. 2.60/100 g*

Pâtes au fromage frais Les Italiens utilisent le mascarpone depuis la nuit des temps. Ce fromage constitue même l’ingrédient principal de nombreux plats et desserts. Bonne nouvelle pour les amateurs de cuisine italienne: Migros propose désormais une sauce au mascarpone pour les pâtes. Sugo Pomodoro e Mascarpone Agnesi, 400 g, Fr. 3.40*

* En vente dans les plus grands magasins

Saumon au wasabi Les arômes de moutarde de la pâte de wasabi confèrent au poisson une touche à la fois douce et épicée tandis que les feuilles noires de nori jouent un rôle essentiel dans la présentation. Parfait en entrée ou comme repas léger accompagné d’une salade. Suprême de saumon Nori Sélection, Fr. 99.–/kg*

CONSEIL POUR LES FANS DE GRILLADES

Mini-filets de poulet Les filets de poulet grillés sont particulièrement savoureux avec un dip au basilic maison, une sauce aux cacahuètes ou une sauce aigre-douce légèrement relevée. Pour que les petits filets bien tendres restent parfaitement juteux, il est recommandé de les mariner et de les envelopper dans une feuille d’alu avec des herbes et une cuillerée à soupe d’huile d’olive avant de les mettre sur le gril. Mini-filet de poulet Optigal, les 100 g, Fr. 3.65


ENCORE DES

OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013

33% 5.70

au lieu de 8.55

Gaufrettes ChocMidor en lot de 3 Classico, Noir ou Diplomat, p. ex. Classico, 3 x 165 g

3 pour 2

5.90

au lieu de 8.85

Confitures Ex tra en lot de 3 fraises ou abricot, p. ex. fraises, 3 x 500 g

14.40 au lieu de 18.–

L’assortiment Swiss Chocolate en emballages géants et multiples 20% de réduction p. ex. tablettes de chocolat au lait, 10 x 100 g

2.60

au lieu de 3.30

Tout l’assor timent de bouillons Knorr 20% de réduction p. ex. bouillon de poule en cubes, 113 g

7.10

au lieu de 8.90

Tous les Nescafés 20% de réduction p. ex. Nescafé de Luxe Smart, 150 g

3 pour 2

9.40

au lieu de 14.10

Café Caruso Imperiale ou Boncampo en lot de 3 en grains ou moulus, p. ex. Boncampo en grains, 3 x 500 g

33%

11.20

au lieu de 16.80

Tablet tes de chocolat Frey de 400 g en lot de 3 p. ex. lait / noiset tes, 3 x 400 g

7.30

au lieu de 9.20

Chewing-gums V6 ou Stimorol en lot de 2 20% de réduction p. ex. V6 Peppermint, 2 x 48 g


ÉCONOMIES.

3, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.40

au lieu de 1.80

Tous les jus Gold, 1 litre, et les emballages de 3 x 25 cl 20% de réduction p. ex. jus multivitaminé, 1 litre

7.10

au lieu de 8.90

Tous les cornets Crème d’or en emballages multiples 20% de réduction p. ex. cornets Stracciatella, 6 pièces

33% 4.60

au lieu de 6.90

Chiffons de nettoyage en microfibre le set de 3 p. ex. chiffon à vaisselle, 3 pièces

4.20

au lieu de 4.90

Tous les produits de nettoyage Potz à par tir de 2 produits –.70 de moins l’un p. ex. Calc, 1 litre Valable jusqu’au 15.7

3.35

au lieu de 4.05

Huile de tournesol M- Classic 1 litre

33% 8.40

au lieu de 12.60

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples p. ex. Classic, FSC, 16 rouleaux

30%

4.10

au lieu de 5.90

Pommes rissolées Delicious 1 kg surgelées

30%

12.85

au lieu de 18.40

Cuisses de poulet Optigal 2 kg surgelées

50%

15.–

au lieu de 30.10

Elan Power Fresh en emballages superéconomiques 4,875 kg


POUR LES CHASSEURS DE BONNES AFFAIRES. OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

50% 3.25

au lieu de 6.50

Adoucissant Exelia p. ex. Peach, 1,5 litre

14.90

Shorts unis pour homme, le lot de 5

40%

5.85

au lieu de 9.80

22.20 au lieu de 27.80

Produits de lessive Elan en lot de 2 20% de réduction p. ex. Summer Breeze, 2 x 2 litres

33%

17.20

au lieu de 25.80

Sneakers Puma Invisible, le lot de 6 paires noir et blanc Valable jusqu’au 15.7

*En vente dans les plus grands magasins Migros.

9.80

Tout l’assor timent de sousvêtements pour femme (excepté Sloggi), p. ex. slip ma xi Ellen Amber Lifestyle

Short pour bébé et enfant, le lot de 2 p. ex. short pour bébé, tailles 68– 98

30%

69.90

au lieu de 99.90

Duvet en soie sauvage Vidal, lavable 160 x 210 cm, garnissage 100% soie sauvage, housse 100% coton Valable jusqu’au 15.7

19.90 Divers caleçons pour homme, le lot de 3


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES

Salade méditerranéenne Anna’s Best, 250 g 3.– au lieu de 3.80 20% Salade royale Anna’s Best, 20x 150 g 3.90 NOUVEAU *,** Poivrons mélangés, Pays-Bas, le sachet de 750 g 3.60 au lieu de 5.25 30% Pommes Gala douces, Chili / Nouvelle-Zélande, le kg 3.– au lieu de 4.30 30% Nectarines jaunes, Espagne / Italie, le kg 3.20 Mini-pastèque Solinda, Italie, la pièce 2.95 Tomates San Marzano / Romana, Suisse / Espagne ou Italie, le kg 3.20 au lieu de 3.90 Ratatouille, Europe, le kg 3.60 au lieu de 4.90 Mangue, Burkina Faso, la pièce 1.70 au lieu de 2.40 Nectar d’abricot «Terre de Crau», France, la bouteille de 1 litre 2.90 au lieu de 3.80

Pour vos achats, détachez ici.

POISSON & VIANDE

Merguez, les 100 g 1.85 au lieu de 2.35 20% Brochettes Bacon Balls Grill mi, Suisse, les 100 g 1.85 au lieu de 2.70 30% Produit à tartiner Finest, p. ex. au fromage frais et au jambon, 20x 100 g 3.20 NOUVEAU *,** Charcuterie M-Classic, Suisse, les 100 g 1.20 au lieu de 1.75 30% Steak du bûcheron, TerraSuisse, les 100 g 1.10 au lieu de 1.90 40% Mini-filets de poulet Optigal, Suisse, les 100 g 2.90 au lieu de 3.65 20% Saumon atlantique fumé en lot de 3, d’élevage, Ecosse, 3 x 100 g 13.20 au lieu de 19.80 33% Chipo tapas de porc, Suisse, p. ex. à l’ail, l’emballage de 6 pièces 4.20 au lieu de 6.10 30% Jambon de Bayonne Delpeyrat, prétranché, France, l’emballage de 100 g 5.80 au lieu de 6.90 15% Rillettes de porc Bordeau Chesnel, France, le pot de 110 g 2.90 au lieu de 3.90 20% Saucisses de veau, TerraSuisse, le lot de 2 x 2 pièces 6.70 au lieu de 10.– 33% Jambon gourmet, TerraSuisse, le lot de 2 x 140 g, les 100 g 2.65 au lieu de 3.85 30% Lard paysan Malbuner, prétranché, Suisse, p. ex. la barquette de 120 g env., les 100 g 3.40 au lieu de 4.25 20% Plat de charcuterie des Grisons, prétranchée, Suisse, la barquette de 150 g env., les 100 g 5.40 Rôti et tranches de filet de porc, frais, Suisse, les 100 g 3.– au lieu de 4.30 30% en libre-service Racks d’agneau nature M-Classic, frais, Nouvelle-Zélande, les 100 g 4.45 au lieu de 5.60 20% Magret de canard Delpeyrat, frais, France, l’emballage de 350 g env., les 100 g 2.70 au lieu de 3.40 20% Sticks marinés de poulet, avec pince en bambou, Suisse, l’emballage de 400 g env., les 100 g –.95 au lieu de 1.40 30% Tranches de dinde, fraîches, France, l’emballage de 6 pièces, les 100 g 1.80 au lieu de 2.30 20%

Nuggets de poulet panés, Brésil, la barquette de 1 kg 10.60 au lieu de 21.20 50% Filet de saumon avec peau, mariné, American BBQ, Norvège, les 100 g 2.30 au lieu de 3.30 30% * Filets de perche, à ne pas surgeler, Russie, les 100 g 3.65 au lieu de 4.60 20% Fish-Sticks Surimi Coraya, MSC, France, l’emballage de 180 g 3.40 au lieu de 4.90 30% Fish & Dip Cocktail, le lot de 2 x 230 g 11.80 avec un mini-ballon gonflable offert

PAIN & PRODUITS LAITIERS

Baguette aux olives Pain Création, 380 g 20x 3.90 NOUVEAU *,** Beurre mi-gras Léger, 200 g 2.35 au lieu de 3.– 20% Lait M-Drink UHT Valflora, 12 x 1 litre 12.50 au lieu de 15.60 Tous les Desserts Tradition, p. ex. Crème caramel, 175 g 1.– au lieu de 1.30 20% Tous les fromages fondus en tranches, p. ex. Gruyère, 600 g 5.25 au lieu de 6.60 20% Appenzeller Classic (excepté maxi), les 100 g 1.25 au lieu de 1.60 20% Camembert Suisse crémeux, 300 g 4.40 au lieu de 5.50 20% Baguette au four à pierre, la pièce de 260 g 1.90 au lieu de 2.60 25% Tous les mini-sandwiches et petits pains au beurre M-Classic, p. ex. mini-sandwiches, l’emballage de 300 g 1.95 au lieu de 2.65 25% Tous les yogourts M-Classic en lot de 6, p. ex. mocca, 6 x 180 g 2.60 au lieu de 3.30 20% La vache qui rit, France, l’emballage de 2 x 200 g 4.95 au lieu de 6.20 Gruyère salé, Suisse, p. ex. l’emballage de 500 g env., les 100 g 1.40 au lieu de 1.80 20% Chamois d’Or, France, l’emballage de 220 g env., les 100 g 2.05 au lieu de 2.60 * Chaumes, France, l’emballage de 220 g env., les 100 g 2.35 au lieu de 2.95 20% La Brique Président, France, la pièce de 250 g 3.35 au lieu de 4.20 20% Plateau de fromages, France, 370 g 10.90

FLEURS & PLANTES

Bouquet de tournesols Fiona, la pièce 12.90 Tournesols, en pot de 19 cm, la plante 7.80 Roses des hauts plateaux, Fairtrade, le bouquet de 9 pièces 13.30 au lieu de 16.80 Grand bouquet de germinis, la pièce 12.80 Sempervivum, «De la région.», le pot de 10 cm 3.20 au lieu de 4.50 Chrysanthème Snow Lady, le pot de 17 cm 7.90 au lieu de 9.80

AUTRES ALIMENTS

L’assortiment Swiss Chocolate en emballages géants et multiples, p. ex. tablettes de chocolat au lait, 10 x 100 g 14.40 au lieu de 18.– 20% Tablettes de chocolat Frey de 400 g en lot de 3, p. ex. lait / noisettes, 3 x 400 g 11.20 au lieu de 16.80 33% Chewing-gums V6 ou Stimorol en lot de 2, p. ex. V6 Peppermint, 2 x 48 g 7.30 au lieu de 9.20 20%

Gaufrettes Choc Midor en lot de 3, Classico, Noir ou Diplomat p. ex. Classico, 3 x 165 g 5.70 au lieu de 8.55 33% Tous les Nescafés, p. ex. Nescafé de Luxe Smart, 150 g 7.10 au lieu de 8.90 20% Confitures Extra en lot de 3, fraises ou abricot, p. ex. fraises, 3 x 500 g 5.90 au lieu de 8.85 3 pour 2 Pommes rissolées Delicious 1 kg, surgelées 4.10 au lieu de 5.90 30% Cuisses de poulet Optigal 2 kg, surgelées 12.85 au lieu de 18.40 30% Tous les cornets Crème d’or en emballages multiples, p. ex. Stracciatella, 6 pièces 7.10 au lieu de 8.90 20% Toutes les glaces en gobelets individuels, p. ex. Ice Coffee M-Classic, 165 ml 1.40 au lieu de 1.80 20% Tous les Pepsi et les Schwip Schwap en emballages de 6 x 1,5 litre, p. ex. Pepsi Regular 5.50 au lieu de 11.– 50% Tous les Rivella en emballages de 6 x 1,5 litre, p. ex. Rivella rouge 9.60 au lieu de 14.40 6 pour 4 Tous les jus Gold, 1 litre, et les emballages de 3 x 25 cl, p. ex. jus multivitaminé, 1 litre 1.40 au lieu de 1.80 20% Huile de tournesol M-Classic, 1 litre 3.35 au lieu de 4.05 Thomynaise, mayonnaise ou moutarde mi-forte Thomy en lot de 2, p. ex. mayonnaise, 2 x 265 g 4.– au lieu de 5.– 20% Toutes les sauces liquides Thomy en emballage en carton, p. ex. sauce béchamel, 250 ml 2.80 au lieu de 3.50 20% Tout l’assortiment de bouillons Knorr, p. ex. bouillon de poule en cubes, 113 g 2.60 au lieu de 3.30 20% Coconut Curry ou sauce Sweet ’n’ Sour Chop Stick, p. ex. sauce Sweet ’n’ Sour, 20x 200 g 2.95 NOUVEAU *,** Chips Zweifel en lot de 2, p. ex. au paprika, 2 x 175 g 6.20 Tous les cakes de Mamie, p. ex. cake au chocolat, 420 g 3.90 au lieu de 4.90 20% Biberlis de St-Gall en lot de 2, 540 g 3.45 au lieu de 5.20 33% Tous les gâteaux, les 2 parts, 1.– de moins, p. ex. gâteau aux fraises, 2 x 141 g 4.50 au lieu de 5.50 Tous les sandwiches et canapés M-Classic, Anna’s Best, American Favorites et Bio (excepté les sandwiches au pain au four à bois du jour), p. ex. petit pain de Sils à la viande, 255 g 4.20 au lieu de 5.30 20% Les pâtes Sélection, p. ex. tortellonis à la viande des Grisons, 250 g 5.90 NOUVEAU ** 20x Fiori en lot de 3 ou cappelletti en lot de 2, Bio, p. ex. cappelletti, 2 x 500 g 9.80 au lieu de 14.70 33% Pizza aux épinards et au mascarpone, Bio 20x 7.60 NOUVEAU ** Mini-pizzas M-Classic en lot de 4, p. ex. Prosciutto, 4 x 180 g 8.80 au lieu de 14.80 40% Café Caruso Imperiale ou Boncampo en lot de 3, en grains ou moulus, p. ex. Boncampo en grains, 3 x 500 g 9.40 au lieu de 14.10 3 pour 2 Jus d’orange Anna’s Best, la bouteille de 2 litres 6.– au lieu de 7.60 20% Tarte flambée, la pièce de 350 g 3.60 au lieu de 5.20 30%

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg *En vente dans les plus grands magasins Migros. **Valable jusqu’au 15.7 Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.

Shrimp baby rice, l’emballage de 2 x 150 g 6.85 au lieu de 9.80 30% Cornatur quorn grillsteak poivre, la pièce de 400 g 7.70 au lieu de 11.– 30% Œufs Mas d’Auge 50 g+, France, le plateau de 20 pièces 5.90

NON-ALIMENTAIRE

Sheba à l’agneau et aux légumes de printemps (offre saisonnière), en barquette de 100 g 20x 1.– NOUVEAU *,** Colorations Casting Crème Gloss, p. ex. Marron Glacé 415 11.50 au lieu de 14.40 20% ** Produits de rasage Gillette en emballages multiples, p. ex. Blue 2 Plus Slalom en lot de 2 12.40 au lieu de 15.50 Solution bucco-dentaire Lilibiggs Junior 400 ml 20x 5.– NOUVEAU ** Savon Esthetic White Lotus Ginger, 250 ml 4.80 NOUVEAU *,** 20x Savon colorant Kids à la myrtille, 75 ml 3.90 NOUVEAU *,** 20x Slip d’incontinence Secure, 20x 5 pièces 8.50 NOUVEAU *,** Produits Always et Tampax en emballages multiples ou spéciaux, p. ex. serviettes Always Ultra Normal Plus en emballage géant, 38 pièces 6.70 au lieu de 8.40 Test ménopause Easyquick 20x 19.80 NOUVEAU *,** Test d’ovulation Safe & Easy 20x 19.80 NOUVEAU *,** Slips John Adams pour homme, le lot de 3 14.90 Shorts unis pour homme, le lot de 5 14.90 Divers shorts Nick Tyler pour homme 14.90 Divers caleçons pour homme, le lot de 3 19.90 Shorty pour homme 14.90 Couches-culottes Milette, de mini à large, et pants (excepté les Swimpants), p. ex. Maxi 4+, 3 x 46 pièces 31.90 au lieu de 47.85 3 pour 2 ** Short pour bébé et enfant, le lot de 2, p. ex. short pour bébé, tailles 68–98 9.80 Elan Power Fresh en emballages superéconomiques, 4,875 kg 15.– au lieu de 30.10 50% Produits de lessive Elan en lot de 2, p. ex. Summer Breeze, 2 x 2 litres 22.20 au lieu de 27.80 20% Adoucissant Exelia, p. ex. Peach, 1,5 litre 3.25 au lieu de 6.50 50% Tous les produits de nettoyage Potz, à partir de 2 produits –.70 de moins l’un, p. ex. Calc, 1 litre 4.20 au lieu de 4.90 ** Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples, p. ex. Classic, FSC, 16 rouleaux 8.40 au lieu de 12.60 33% Chiffons de nettoyage en microfibre, le set de 3, p. ex. chiffon à vaisselle, 3 pièces 4.60 au lieu de 6.90 33% Duvet en soie sauvage Vidal, lavable, 160 x 210 cm, garnissage 100% soie sauvage, housse 100% coton 69.90 au lieu de 99.90 30% ** Sneakers Puma Invisible, le lot de 6 paires, noir et blanc 17.20 au lieu de 25.80 33% ** Tout l’assortiment de sous-vêtements pour femme (excepté Sloggi), p. ex. slip maxi Ellen Amber Lifestyle 5.85 au lieu de 9.80 40%


NOUVEAU À VOTRE MIGROS. 20x OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 15.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.20 Produit à tar tiner Finest p. ex. au fromage frais et au jambon, 100 g

NOUVEAU 3.90 Savon colorant Kids à la myrtille 75 ml

NOUVEAU 4.80 Savon Esthetic White Lotus Ginger 250 ml

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.90 Salade royale Anna’s Best 150 g

NOUVEAU 8.50 Slip d’incontinence Secure 5 pièces

NOUVEAU 19.80 Test d’ovulation Safe & Easy

NOUVEAU 3.90 Baguette aux olives Pain Création 380 g

NOUVEAU 2.95

Coconut Curry ou sauce Sweet ’n’ Sour Chop Stick p. ex. sauce Sweet ’n’ Sour, 200 g

NOUVEAU 19.80 Test ménopause Easyquick

POINTS


|

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

EN MAGASIN

|

SUN LOOK | 53

Bronzage express en sécurité

Grâce à leurs composants innovants, les deux nouveaux produits Sun Look garantissent un bronzage ultra-rapide.

A

pparu dans les années 20, le canon esthétique du corps hâlé et sportif est toujours d’actualité, même si nous sommes depuis longtemps conscients des risques que représentent les rayons UV. Heureusement, la gamme Sun Look protect & tan permet à la peau de dorer rapidement tout en la protégeant des dangers du soleil. Nul besoin de solarium ni d’autobronzant! Deux produits inédits sont récemment venus enrichir l’assortiment tant apprécié. La nouvelle crème pour le visage avec indice 30 garantit une protection optimale et offre un effet matifiant en laissant respirer les pores. Grâce au mélanobronze, un principe actif primé issu du laboratoire Migros, la production de mélanine cutanée est stimulée et l’on obtient en un rien de temps une peau parfaitement satinée. Dans le Bronzing Sun Oil, doté d’un indice de protection solaire et d’un accélérateur de bronzage supplémentaire, c’est la solarine III, un principe actif végétal, qui favorise la formation naturelle de mélanine dans la peau. Les deux produits Sun Look offrent en outre un effet hydratant et nourrissant sans laisser de pellicule de graisse sur la peau.

Photo: Getty Images

Texte: Dora Horvath

Protection solaire et bronzage rapide sans autobronzant. Les accélérateurs de bronzage stimulent les mécanismes de protection de la peau.  Face cream Sun Look protect & tan*, IP 30, 50 ml, Fr. 9.80  Bronzing Oil-Spray Sun Look protect & tan*, IP 15, 150 ml, Fr. 14.50 * En vente dans les plus grands magasins, jusqu’à l’épuisement du stock


2.95

je

12.90

Chrysanthemen Leuchtend blühend, im 12-cm-Topf. Solange Vorrat, 3020.383

vorher 449.–, jetzt

224.–

Orchideen-Mix Spezielle Orchideen wie Oncidium, im 12-cm-Topf. Solange Vorrat, 3001.039

Split Shaft für einfache Montage und Transport

DO IT + GARDEN MIGROS Benzin-Rasenmäher BMR 46 Radantrieb, Motorleistung 1,8 kW/3,75 PS, für Flächen bis 1100 m2, Schnittbreite 46 cm, zentrale Schnitthöhenverstellung (5-fach). Inkl. vRG1, 6307.421

vorher 199.–, jetzt

119.– DO IT + GARDEN MIGROS Benzin-Rasentrimmer BT 2538 Motorleistung 0,75 kW/1 PS, 2-Takt-Motor 25 cm3, Schnittbreite 38 cm, 7 kg. Solange Vorrat, 6307.314

vorher 469.–, jetzt

vRG: vorgezogene Recycling-Gebühr.

1

64.50

GARDENA Akku-Gras- und Buchsschere, Set Lithium-Ionen-Akku 3,6 V/1,5 Ah, Schnittbreite/-länge 80/125 mm, Laufzeit ca. 45 min., 0,95 kg. Inkl. vRG1, 6304.697

leicht und leistungsstark ab

314.25 KÄRCHER Hochdruckreiniger K 5.600 2100 W, max. 140 bar Druck, max. Fördermenge 460 l/h. Inkl. vRG1, 6166.355

vorher 129.–, jetzt

vorher 199.–, jetzt

133.30 BOSCH Akku-Bohrschrauber PSR 14.4 LI 14,4 V, Lithium-Ionen-Akku-Technologie, Schnellspannbohrfutter. Inkl. vRG1, 6160.796

Alle Preise in Schweizer Franken.

Filialverzeichnis und Newsletter-Anmeldung unter:

www.doit-garden-migros.ch Aktionen vom 1.7. bis 13.7.13, wo nicht anders erwähnt.

59.60 Alle Fast Set Pools Z.B. Fast Set Pool, 274 x 66 cm, jetzt Fr. 59.60, vorher 89.– Solange Vorrat, 6470.ff/6471.ff


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

ZOÉ | 55

Les principes actifs des produits de Zoé Body sont très efficaces. Ils hydratent en profondeur et renforcent l’élasticité de la peau.

 Sensitive Body Balm aha Zoé, 250 ml, Fr. 11.50

 Perfect Age Body Milk Zoé, 250 ml, Fr. 11.50

Aux petits soins

 Cellactive Body Lotion Zoé, 250 ml, Fr. 11.50

Rien de tel qu’une peau douce pour se sentir bien. La gamme de produits pour le corps Zoé Body s’adresse à toutes les femmes qui souhaitent prendre soin d’elles au quotidien.

 Slim-it! Anti-Cellulite Cream Zoé, 200 ml, Fr. 18.50

Photo: Getty Images

T

outes les femmes rêvent d’une peau jeune, ferme et lisse, si possible pour toujours! Pour se sentir bien dans leur corps, elles doivent donc opter pour les soins adaptés. La gamme Zoé Body hydrate l’épiderme en profondeur, renforce l’élasticité de la peau et freine le vieillissement cutané. Les six produits que compte l’assortiment contiennent des principes

actifs différents selon le type de peau, élaborés sur la base des connaissances scientifiques les plus récentes:  Cellactive Body Lotion Zoé atténue les premiers signes de vieillissement des peaux normales.  Sensitive Body Balm aha Zoé apaise les peaux sensibles et fragiles.  Perfect Age Body Milk Zoé raffermit et hydrate les peaux matures.

 Phytocelltec Body Lotion Zoé préserve les cellules souches de la peau et agit contre le vieillissement cutané.  Cream&Oil Body Milk Zoé prévient le dessèchement de la peau grâce à 20% d’huiles de soin.  Slim-it! Anti-Cellulite Cream Zoé réduit l’effet peau d’orange, lisse la peau et la raffermit. Texte: Anette Wolffram Eugster


Ten CO gag tez v NCO ann nez otre URS iv l ’u ch ww w.s ersa n de ance wis i s et sm re m 20 k ilk . i s i ts e ch/ ann n jeu i !

Happy Birthday Vive les fêtes d’anniversaire! Un anniversaire! Se régaler de gâteau au chocolat à gogo, jouer et s’amuser avec des amis, chanter à tue-tête et bien sûr déballer des cadeaux. Sur notre site web, nous avons réuni tout ce qu’il faut pour une fête d’anniversaire parfaite en compagnie de la vache Lovely: des conseils pratiques, des check-lists, des idées de jeux rigolos, un kit anniversaire et des recettes de gâteaux festifs. www.swissmilk.ch/anniversaire

Commandez le kit anniversaire, la piñata et d’autres articles pour les anniversaires d’enfants sur www.swissmilk.ch/shop.

ver s

ai r

e


|

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

Hydratation intense Les peaux sèches doivent avant tout être hydratées. Pour cela, il est nécessaire d’utiliser un lait corporel surgras qui nourrit en profondeur et améliore la fonction de «barrière naturelle» de la peau. Le nouveau lait Intense Care de I am hydrate durablement la peau et l’empêche de se dessécher rapidement. Ses effets bénéfiques durent jusqu’à 48 heures, ce qui évite de devoir appliquer le produit plusieurs fois par jour.

Publicité

EN MAGASIN

|

I AM | 57

La lotion nourrit efficacement l’épiderme et pénètre rapidement sans laisser la peau grasse. Elle contient du beurre de karité, des extraits de probiotiques et du panthénol qui rendent la peau douce et élastique. Un conseil: si vous voulez faire quelque chose de plus pour prévenir le dessèchement, ne prenez que des douches rapides à l’eau tiède, utilisez des gels douche surgras (dans la mesure du possible uniquement pour les pieds, les aisselles et les parties intimes) et séchez-vous sans frotter.

Intense Care I am Body Milk, 250 ml, Fr. 4.80


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

I AM | 59

Triple effet bénéfique pour la peau Soins, énergie et bien-être: un effet trois en un! La nouvelle gamme de soins pour le corps Natural Cosmetics Detox & Energy de I am contient un mélange tonique de thé vert, de thé blanc, d’extrait de citron vert et d’huile de citron et de cyprès. La formule de Crème Soufflé hydrate et raffermit la peau, la rend plus lisse et lui confère une agréable fraîcheur. Autre article de la gamme Detox, la douche exfoliante nettoie les pores en profondeur grâce à ses particules de noisette et stimule la microcirculation cutanée. Tous les produits de la gamme Natural Cosmetics de I am sont exempts de colorants et de parfums de synthèse et sont certifiés Natrue. La gamme vient de s’enrichir d’une nouveauté: le déodorant vaporisateur citron vert/sauge, un produit sans composé d’aluminium.

 Douche exfoliante Natural Cosmetics Detox & Energy I am, 200 ml, Fr. 5.90  Crème Soufflé Natural Cosmetics Detox & Energy I am, 200 ml, Fr. 11.50

Publicité

TOUTES LES COUCHES-CULOTTES MILETTE DE MINI À LARGE ET LES PANTS (EXCEPTÉ LES SWIMPANTS). OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 15.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3 pour 2 3 pour 2

31.90

au lieu de 47.85

Milette Midi 3 3 x 56 pièces

3 pour 2

31.90

au lieu de 47.85

Milette Maxi 4 + 3 x 46 pièces

31.90

au lieu de 47.85

Milette Pants 5 3 x 34 pièces

MGB www.migros.ch W

ACTION


EN MAGASIN 60 |

|

DE NOTRE ASSORTIMENT

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Deux fois plus jeune Tout le monde le sait: à partir de 40 ans, la peau du visage commence à se détendre et il est donc très important de lui prodiguer les soins nécessaires. La crème de jour Revitalift Laser X3 enrichie à l’acide hyaluronique redensifie la peau et remodèle le visage. Résultat? Une peau rajeunie et resplendissante. Crème de jour Revitalift Laser X3 de L’Oréal, 50 ml, Fr. 27.50*

Huit fois plus de volume Le nouveau Mascara The Rocket de Maybelline donne huit fois plus de volume aux cils des femmes. Les petites brosses d’une conception nouvelle assurent une application agréable, sans faire des paquets. Regard de braise garanti! The Rocket, disponible en trois nuances, Fr. 16.90

Trois fois plus puissant Sponser Activator, le successeur du fameux Energy Booster, contient désormais 200 mg de caféine. L’idéal pour accroître l’attention et la concentration et améliorer les performances sportives. Des extraits de guarana, de maté et de thé vert complètent la formule de ces ampoules buvables très pratiques. Ampoules Energy Activator Sponser*, 3 x 25 ml, Fr. 5.90

* En vente dans les plus grands magasins

Cinq en un Le roll-on pour les yeux de Garnier atténue les rides, offre un regard clair, hydrate en profondeur, réduit les cernes et les poches sous les yeux et lutte contre les signes de fatigue. Cinq avantages qui ne devraient pas laisser les femmes indifférentes. Pour tous les types de peau. Roll-on pour les yeux BB Cream Garnier, Fr. 13.90


Toutes les offres sont valables du 2.7 au 15.7.2013, jusqu’à épuisement du stock.

20%

158.40

20%

au lieu de 198.–

79.80 au lieu de

20%

de réductio sur tous les n patins en ligne *

99.80

Exemple: Fila Patins en ligne Primo Air Wave pour homme

20%

de réduction sur les sacs à d tous os, les sacs de couc et les matela hage s*

Exemple: Trevolution Sac de couchage Iceplume

20%

79.90 au lieu de

20%

47.90 au lieu de

59.90

Exemple: Tatonka Sac à dos de randonnée Ruby 24 Exemple: Trevolution Matelas autogonflant Camp 3.0 Dimensions 185 x 50 x 3 cm.

www.sportxx.ch

Commandez maintenant en ligne et sans frais de port

* Sauf articles déjà réduits.

99.90


cuisine de saison 62 |

|

Vera Weber

| No 27, 1er juillet 2013 |

Au nom de la nature

A 38 ans, Vera Weber marche sur les traces de son père et s’impose comme une figure incontournable de la défense de l’environnement. Elle nous raconte le combat de sa vie autour d’un plat végétarien. Evidemment.

I

ls sont partout, sur les murs en version tableau, aimantés sur le frigo, en bibelots posés sur les meubles, et même sur le carrelage en terre cuite où ils ont laissé leurs empreintes il y a plus d’un siècle et demi. Mais inutile d’espérer les croiser en chair et en os. Les animaux, chez Vera Weber, se distinguent par leur absence. Histoire de rappeler aux rares qui n’auraient pas compris que les bêtes, la fille de Franz Weber les préfère en liberté et bien vivantes plutôt que dans son assiette. Rien d’étonnant à ce qu’en digne défenseuse de la cause environnementale, l’héritière des combats de son père se soit fait un point d’honneur à cuisiner un plat 100% végétarien: «Je ne consomme pas de chair animale et très peu de produits laitiers», précise-t-elle attablée dans le séjour de son appartement bernois. Ce sera donc courgettes farcies au tofu fumé, asperges, radis, tomates et quinoa, le tout de saison et bio, évidemment. Un plat répété la veille avec son compagnon Christian, cuisinier de formation qui gère un hôtel de montagne.

Végétarien et de saison: le plat de Vera Weber est politiquement correct en plus d’être délicieux.

elle rêve d’écrire un livre de recettes Ça tombe bien, Vera Weber adore se mettre aux fourneaux, héritage de ses études à l’Ecole hôtelière de Lucerne. Et ça se voit. Lancez-la sur la cuisine végétarienne, elle vous dira tout le bien qu’elle pense du seitan, du tofu, du quinoa et tout le mal des trop nombreux restaurants qui n’offrent rien d’autre qu’un plat de pâtes à mettre sous la dent des végétariens, faute d’imagination. Elle rêve d’ailleurs d’écrire un jour un bouquin de recettes végétariennes. «Contrairement à ce que beaucoup croient, c’est une cuisine très variée», lance-t-elle en évidant les courgettes. Protéger les animaux et la nature, l’idée n’est certes pas d’elle, mais Vera Weber est allée à bonne école. Après

Laisser mariner toute la nuit le tofu dans la sauce soja.

Migros Magazine |


|

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

cuisine de saison Vera Weber | 63

Vera Weber: «Contrairement à ce que beaucoup croient, la cuisine végétarienne est très variée.»

goûts et dégoûts

Secrets de cuisine

Pour vous, cuisiner, c’est… un privilège. je n’ai que rarement le temps de me mettre aux fourneaux et quand cela arrive, je savoure cet instant. Qu’avez-vous toujours en réserve? Des pâtes! Quel est votre plat favori? j’en ai plusieurs. j’adore les spaghetti assaisonnés de citron et d’huile d’olive avec de la roquette. et aussi la purée de pommes de terre maison accompagnée de girolles à la crème. C’est absolument délicieux. avec qui aimeriez-vous partager un repas? j’aurais aimé dîner avec Hugo Chávez pour le convaincre d’interdire la corrida au Venezuela. il était si charismatique que je suis persuadée que sa décision aurait influencé d’autres pays d’Amérique latine, comme le Pérou, le Mexique ou la Colombie.


cuisine de saison 64 |

|

Vera Weber

tout, à 3 ans, elle posait déjà sur les affiches de la fondation de son père pour sauver les bébés phoques. Mais ce n’est qu’à 19 ans que celle qui occupe désormais la vice-présidence de la Fondation Weber a renoncé à consommer de la viande. Le poisson est venu plus tard. Notre hôte l’avoue sans peine, elle s’est radicalisée avec le temps. «Bon, je ne suis quand même pas un taliban! J’accepte que les autres consomment de la viande.» L’amour des animaux, lui, est venu tout seul assure-t-elle de son regard gris vert. «C’est inné.» Mais ce n’est pas pour autant que Vera Weber se considère comme irréprochable. «Moi-même, je ne peux pas être totalement conséquente avec les idées que je défends. J’ai par exemple un ordinateur qui consomme de l’énergie et qui pollue. Mais comment faire autrement? Sans lui, je ne pourrais pas travailler et je n’aiderais personne.» Aujourd’hui, à 38 ans, sa blondeur et son air de petite fille ne l’ont pas quittée. Mais derrière son apparente timidité,

Vera est bien la fille de son père. Révoltée comme lui par l’injustice, elle affiche une détermination obstinée lorsqu’il s’agit de ses combats: braconnage d’éléphants, commerce de produits dérivés du phoque et, bien sûr, interdiction de la corrida, «sa» cause, pour laquelle elle a déjà obtenu une victoire d’étape à Barcelone après son abolition par le Parlement catalan le 28 juillet 2010. «C’était le plus beau jour de ma vie.»

| No 27, 1er juillet 2013 |

rais, mais pas pour faire un coup médiatique. Je préfère convaincre en faisant du lobbying auprès des institutions. Avec de la douceur, on fait aussi de grandes choses, je crois.» C’est donc ça le style Vera Weber? «Je ne sais pas, je ne pense pas l’avoir totalement trouvé. On me compare encore très souvent à mon père, mais j’essaie, petit à petit.» Sûr qu’elle y parviendra. Texte: Viviane Menétrey Photos: Michal Schorro

sur les traces de son père, mais avec son propre style De là à penser qu’elle préfère les animaux aux humains… «Non, je suis simplement l’avocate de ceux qui sont muets. Même opprimés, les humains ont la possibilité de se défendre, pas les animaux.» Déterminée, on vous l’avait dit. Mais pas à n’importe quelle condition. L’activisme et les coups médiatiques à la «Greenpeace», ce n’est pas son truc. Même si, elle l’avoue, elle pourrait s’attacher à un arbre pour empêcher sa coupe. «Je l’ai presque fait et je le refe-

Migros Magazine |

«Le plus beau jour de ma vie? Celui de l’interdiction de la corrida en Catalogne»

Publicité

33% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2 2.7 7 AU 8 8.7. 7 2013 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES BOISSONS RIVELLA EN EMBALLAGE DE 6 x1,5 LITRES

33%

9.60

au lieu de 14.40

Rivella 6 x 1,5 litres Rouge, Bleu, Ver t

Rivella est en vente à votre Migros


|

CUISINE DE SAISON

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

Rondinis farcis au tofu mariné, quinoa et légumes de saison sautés

Une recette de Vera Weber

PLAT PRINCIPAL POUR 4 PERSONNES 200 g de tofu fumé, en vente dans les magasins de produits diététiques sauce soja pour la marinade 1 oignon 1 tomate rouge, p. ex. rose de Berne 5 cs d’huile d’olive 200 g de quinoa noir, en vente dans les magasins de produits diététiques 1 dl de vin blanc 5 dl de bouillon de légumes ½ bouquet de ciboulette sel, poivre 4 courgettes rondes (rondinis) 1 bouquet de fines herbes variées, p. ex. persil, ciboulette et coriandre 2 tranches de pain bis sec, grillées 2 cs d’huile de tournesol 1 botte de radis 250 g d’asperges vertes fines 3 tomates de différentes couleurs, p. ex. verte, jaune et rouge fleur de sel

PRÉPARATION 1) La veille, couper le tofu en tranches d’env. 5 mm. Les disposer sur une assiette plate. Les couvrir de sauce soja à hauteur. Laisser mariner au réfrigérateur durant toute la nuit. 2) Le jour même, hacher l’oignon. Tailler la tomate rouge en dés. Chauffer 1 cs d’huile d’olive. Y faire suer la moitié de l’oignon haché. Ajouter le quinoa et faire revenir le tout. Ajouter les dés de tomate. Mouiller avec le vin. Laisser réduire. Ajouter le bouillon. Faire cuire le quinoa à couvert à feu doux durant env. 35 min, jusqu’à réduction complète du liquide. Ciseler finement la ciboulette et l’ajouter. Saler et poivrer le quinoa, le réserver au chaud. 3) Préchauffer le four à 160 °C. Décalotter les rondinis et les évider à l’aide d’une cuillère parisienne ou d’une cuillère. Détailler la pulpe en

dés. Hacher les fines herbes. Egoutter le tofu, puis le tailler en dés. Chauffer 1 cs d’huile d’olive dans une poêle, y saisir les dés de tofu à feu vif sur toutes les faces jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants. Dans une deuxième poêle, chauffer 1 cs d’huile d’olive et y faire suer le reste de l’oignon. Ajouter la pulpe des rondinis et la faire revenir 3-4 min. Ajouter les trois quarts des fines herbes hachées et le tofu. Saler et poivrer cette farce. Hacher ou râper le pain en une chapelure grossière. La mélanger avec l’huile de tournesol et le reste des fines herbes. Remplir les rondinis presque jusqu’au bord de farce. Couvrir la farce de chapelure. A l’aide d’un pinceau, badigeonner une plaque de 1 cs d’huile de tournesol. Y déposer les rondinis. Faire cuire 15 min au four.

4) Cuire les radis dans de l’eau salée durant env. 10 min. Les égoutter et les couper en deux. Chauffer 2 cs d’huile d’olive, y faire sauter les asperges durant env. 5 min. Ajouter les radis et les chauffer brièvement. Retirer les légumes de la poêle et les réserver au chaud. Couper les tomates de différentes couleurs en tranches d’env. 1 cm. Les saisir sur les deux faces dans la même poêle. Saler et poivrer tous les légumes. Les dresser sur des assiettes avec les rondinis farcis et le quinoa. Parsemer d’un peu de fleur de sel et servir. Suggestion: remplacer les asperges par des aubergines coupées en tranches. Préparation: env. 40 min + repos dans la marinade pendant une nuit + cuisson à feu doux 35 min + cuisson au four env. 15 min

Dès maintenant dans votre kiosque favori pour Fr. 4.90 ou par abonnement sur www.saison.ch Douze numéros pour seulement Fr. 39.–

|

VERA WEBER | 65


|

VOTRE RÉGION

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG | 67

Un piment séché au soleil

NEUCHÂTELFRIBOURG

Cultivé au Pays basque, le piment d’Espelette doit son parfum très développé au fait qu’il sèche longtemps au soleil. Cette épice, la seule bénéficiant d’une A.O.P. (appellation d’origine protégée), remplacera avantageusement le poivre, dont elle est d’intensité égale. Egalement disponibles, la gelée de piment d’Espelette accompagnera les fromages et le foie gras, alors que la purée corsée de piment d’Espelette relèvera vos fonds de sauce. Avec un goût inimitable.

L’épice remplace avantageusement le poivre. Elle est d’intensité égale.

Sport national au Val-de-Ruz

La 129e Fête romande de lutte suisse aura lieu à Chézard-St-Martin le 14 juillet 2013. Plus d’une centaine de lutteurs sont attendus. 8 h. Cette fête permettra aux 27 meilleurs d’obtenir les points nécessaires pour participer à la Fête fédérale de lutte, qui se tiendra à Berthoud le 30 août prochain. Les meilleurs lutteurs nationaux seront présents. Ils tenteront de décrocher le titre de roi et de gagner le taureau Parker (né le 21.01.2012), une pouliche (2e prix) ou une génisse (3e prix).

Photo: David Waser

Une organisation rigoureuse dans et autour des ronds

Une passe pourra durer entre 5 et 15 minutes. Son temps sera décidé par les arbitres avant le début.

L

e canton de Neuchâtel a été désigné pour organiser la 129e Fête romande de lutte suisse sous la responsabilité du Club du Vignoble. C’est à Chézard-St-Martin, plus précisément à La Rebatte, que 120 lutteurs venus de toute la Romandie et également de clubs alémaniques se retrouveront le 14 juillet dès

Les lutteurs effectueront quatre passes obligatoires et, par élimination, encore deux passes au maximum, y compris la finale. Vingt-trois arbitres seront présents sur le site et chacun des quatre ronds de sciure sera contrôlé par trois arbitres qui attribueront des points à chaque lutteur. La durée des passes variera entre 5 et 15 minutes. Tout est prévu pour que spectateurs et lutteurs passent une belle journée dans la campagne neuchâteloise. Entre les passes, un groupe de cinq cors des Alpes et le Jodleur-Club du Val-de-Ruz divertiront le public, sans oublier la cantine qui proposera saucisses, cervelas et autres boissons. Le comité d’organisation attend plus d’un millier de personnes à La Rebatte pour venir applaudir et encourager les lutteurs ou encore pour découvrir ce sport traditionnel de la culture suisse. Texte: Maryvonne Monnier


VOTRE RÉGION 68 |

|

MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Une fresque à la Van Gogh dans l’assiette

La saison des légumes bat son plein. Elle est idéale pour concocter une délicieuse ratatouille!

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Une bonne ratatouille se compose de légumes mûrs, rappelle Sylvie Pallarès. En cette période, nombre d’entre eux sont de la région.


|

|

Migros neuchâtel-fribourg | 69

Une recette de Montpellier.

La ratatouille froide par excellence.

Vous avez dit «chichoumée»?

La caponata au restaurant Migros

C’est comme ça qu’on appelle la ratatouille à Montpellier! Sylvie Pallarès nous livre la recette de sa maman.

Cette ratatouille froide est idéale en entrée et pour accompagner les grillades.

Compter aubergines, courgettes, poivrons, tomates, oignons, ail, basilic et thym en suffisance. Quantité et proportion de légumes dépendent des goûts de chacun. 1. Peler et couper les légumes en rondelles ou en morceaux. 2. epépiner les tomates. 3. Dans une grande casserole, faire revenir ail et oignons dans l’huile d’olive. 4. Ajouter les tomates et laisser cuire. 5. Pendant ce temps, faire revenir les aubergines dans une poêle huilée. 6. Ajouter à la sauce tomate et répéter l’opération avec les courgettes puis les poivrons. 7. laisser mijoter, assaisonner de sel, poivre, thym et basilic. 8. Servir chaud.

1. Faire revenir 50 cl d’huile d’olive, ½ oignon et 2 gousses d’ail hachées. 2. Ajouter en parts égales 200 g de légumes coupés en dés: poivrons, courgettes, aubergines, tomates et 100 g de céleri en branches. 3. Assaisonnez de sel et de poivre et d’une pointe de sambal-oelek et faites cuire durant 35 minutes. 4. egoutter le tout et ajouter 30 g de câpres, 30 g d’olives noires coupées en rondelles et 3 cuillères de soupe de vinaigre balsamique blanc. 5. laisser refroidir au réfrigérateur au minimum 2 heures avant de servir. il ne reste ensuite plus qu’à se régaler. Bon appétit!

E Photos: Pierre-William Henry; Shutterstock

votre région

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

lle dit septante et nonante, parle comme les gens d’ici. Mais quand Sylvie Pallarès raconte Montpellier, elle a les yeux qui brillent. Là-bas, les mots chantent comme des cigales. «Mon accent est dans un petit coin de ma poche, il revient sitôt que j’arrive dans le Sud», sourit la responsable du rayon fruits et légumes de Migros Courtepin. Aujourd’hui, elle nous présente un plat dont les saveurs lui rappellent inévitablement son pays: la ratatouille. Sylvie Pallarès, quel est votre rôle à Migros Courtepin?

Je gère le rayon fruits et légumes, un rayon coloré, très vivant et exigeant, car tout doit être toujours impeccable au niveau fraîcheur et présentation. J’aime beaucoup mon travail et le contact avec la clientèle.

Pourquoi êtes-vous venue en Suisse?

En 1995, c’est l’amour qui m’a fait venir en Suisse. Et je ne suis jamais repartie. Depuis quelques mois, j’habite la campagne fribourgeoise, c’est un vrai coin de paradis. Qu’est-ce qui vous manque le plus?

Le soleil! Et ma famille, bien sûr. Quand j’ai un coup de blues, je pense à mon pays, il est dans mon cœur. A la maison, j’ai quelques objets qui me le rappellent, et également du sable et de la terre de làbas. Et les bocaux de ratatouille de ma maman, que je déguste l’hiver venu! Parlez-nous de cette ratatouille.

Elle est composée de poivrons, tomates, courgettes, aubergines, oignons, ail et herbes aromatiques. La base reste toujours la même, mais chacun peut la

concocter à sa façon, par exemple en pelant les légumes ou non. Quelles sont ses qualités?

Elle est simple à faire et pleine de saveurs. Légère et saine, la ratatouille se déguste chaude ou froide. Et réchauffée, elle est encore meilleure! Avec quoi peut-on l’apprêter?

Avec une viande ou un poisson grillé. Beaucoup l’aiment aussi avec du riz. Votre secret pour qu’elle soit réussie?

Des légumes bien mûrs! Elle n’en sera que plus savoureuse. Actuellement, ils sont de saison et, pour la plupart d’entre eux, de la région. Il faut en profiter et faire des réserves de vitamines pour l’hiver! Texte: Maude Righi

Adresse: Société coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg, Case postale 114, 2074 Marin-Epagnier, tél. 058 574 81 11. Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: 058 574 83 37, registre.mnf@gmnefr.migros.ch

«Il faut faire des réserves de vitamines pour l’hiver!» Sylvie Pallarès


QUINZAINE

OFFRES VALABLES DU 02.07 AU 08.07.2

20% 7.90

au lieu de 9.90

St-Agaûne Bordeau Chesnel France, pièce de 200 g

25% 1.90

au lieu de 2.60

Baguette au four à pierre Suisse, 260 g

20% 1.80

30% 3.95

au lieu de 5.70

Evian France Emballage de 6 x 1.5L

au lieu de 2.30

Escalopes de dinde Le Gaulois fraîches, France Emballage de 6 pièces Les 100 g

20% % 2.35

au lieu de 2.95

Chaumes France, pièce env. 220 g Les 100 g

11.80

Fish & dip Coraya MSC avec sauce cocktail et ballon gonflable, France Emballage de 2 x 234 g

30% 3.60

au lieu de 5.20

Tarte flambée d’Alsace France, Emballage de 350 g


FRANCAISE

2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

L’offre du jour Tartiflette savoyarde

Provenance: Suisse

Fr.9.-

33% 3.95

20%

au lieu de 5.90

Melon Charentais Fruitissime

5.20

France, la pièce

au lieu de 6.50

Bûche Chavroux France, lot de 2 x 150 g

20% 3.90

au lieu de 5.-

Cantadou aux herbes France, lot de 2 x 125 g

Société coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg

5.80

au lieu de 6.90

Jambon de Bayonne Delpeyrat Prétranché, France la barquette de 100 g

M comme Meilleur.


AU QUOTIDIEN 72 |

|

ESCAPADE

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

La «Bergerie des Etoiles», Vanessa et Benedikt Bebler, Courgenay Ne dites pas à Benedikt Bebler qu’il n’y a pas plus con qu’un mouton, car il risquerait bien de sortir son tromblon! Très attaché aux ovins depuis qu’il a effectué sa formation en biodynamie dans le Sud de la France, ce jeune agriculteur et son épouse Vanessa possèdent un troupeau de vingt brebis. «On transforme leur lait en fromage – des pâtes midures et du bleu –, yaourts et petits frais.» Benedikt a aussi hérité d’une bonne vingtaine de vaches laitières de ses parents qui sont depuis trois ans maintenant ses employés. «Le lait de vache, on le vend. Et on fait un peu de maraîchage aussi.» C’est l’heure de la traite des brebis. En musique, s’il vous plaît, et avec l’aide d’une Québécoise venue soulager Vanessa qui est enceinte de huit mois. Les Bebler ont rejoint l’aventure «les chemins du bio» plus par conviction que par intérêt économique. «Notre fromage, on l’écoule sans problème.» Ils se contentent donc d’organiser une visite de leur ferme et une dégustation de leurs produits. «C’est une bonne chose de faire venir des gens de la ville chez nous, de leur expliquer notre philosophie, de montrer notre fabrication… Bref, de partager!»

Sur leur exploitation, Vanessa et Benedikt transforment le lait de leurs brebis en fromage.

De ferme bio en… ferme bio

Des agriculteurs du Jura, labellisés bourgeon, ont tricoté un réseau de chemins reliant leurs exploitations. Une invitation originale à l’adresse des citadins.

P

renant à rebrousse-poil le fameux dicton «Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées», les paysans bio du Jura, du moins une trentaine d’entre eux (ils sont cent vingt en tout), ont décidé d’ouvrir grand leurs portes aux curieux de nature afin de leur

montrer les coulisses de leurs domaines, de les sensibiliser à leurs activités et de leur faire découvrir leur région ainsi que leurs produits. Pour cela, ils ont mis sur pied «les chemins du bio», soit un réseau de parcours de ferme en ferme axé sur la mo-

bilité douce (marche, bientôt vélo et à terme aussi trottinette, raquette, ski de fond, ânes et chevaux). «Ce sont des forfaits de randonnées de deux jours ou plus qui comprennent visites d’exploitations, hébergements et repas», résume Jean-Claude Cattin, le coordina-

MIGROS MAGAZINE |


|

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

AU QUOTIDIEN ESCAPADE | 73

Eva et Markus n’ont pas attendu longtemps pour se lancer dans l’agritourisme.

Ferme «La Vaux», Eva et Markus Schöni, Roche-d’Or Une combe, à l’écart du monde, au sein de laquelle se nichent des bâtiments agricoles. «C’est notre petit paradis», rigole Eva Schöni. Elle et son mari Markus nous accueillent à leur table. Au menu: rôti, carottes, haricots et pommes de terre. «Tous des produits de notre ferme.» Tous bio évidemment! Ces Bernois pur sucre, tout comme leur bouvier d’ailleurs, ont débarqué dans cet endroit reculé en 1988. Ils ont eu quatre enfants. «Les trois grands sont partis.» Reste Fabienne qui compte bien continuer de travailler ici avec ses parents et son ami Quentin. Entre les bêtes (vaches laitières, génisses, chèvres, cochons, lapins, poules…) et le grand jardin, le travail ne manque pas. «Nous fabriquons des fromages, du beurre, des yaourts et de la crème acidulée pour le fameux toétché.» Des produits qu’ils vendent sur place et sur les marchés. Et c’est tout naturellement que les Schöni ont adhéré à l’association «les chemins du bio». «On fait de l’agritourisme depuis toujours!» Il y a belle lurette, en effet, qu’ils se sont lancés dans ce secteur comme en témoigne l’appartement de vacances qui occupe une aile de leur habitation.

Ferme «Le Pécal», Sylviane et Claude Cattin, Cornol

Sylviane et Claude Cattin nous entraînent dans l’écurie où s’ébattent une bonne quarantaine de vaches laitières. «Depuis notre reconversion dans l’agriculture biologique, nos bêtes sont moins malades et vivent plus longtemps.» Le vétérinaire, ils ne l’appellent que très rarement. Les antibiotiques, ils n’en donnent qu’exceptionnellement. «Nous préférons recourir aux médecines alternatives.» Les Cattin aiment échanger. D’où leur enthousiasme pour «les chemins du bio». «Ce concept a un énorme potentiel parce que la population aujourd’hui recherche le contact avec les gens de la terre. Et puis, ça fait du bien de voir des personnes qui apprécient notre travail et nos produits.» Actuellement, Sylviane et Claude proposent visite du domaine et casse-croûte de midi. Mais ils ont le projet de créer des chambres d’hôte. «Ça va se faire!» Le tiers environ du coût de ces travaux sera à leur charge. Pour le reste, ils bénéficieront des subventions octroyées dans le cadre du projet «les chemins du bio». Une diversification bienvenue puisqu’elle pourrait permettre à terme de faire vivre deux familles sur l’exploitation, la leur et celle du fils (ils ont trois enfants) qui travaille avec eux.

La famille Cattin prévoit de créer bientôt des chambres d’hôte dans leur ferme.


au quotidien 74 |

|

escapade

| No 27, 1er juillet 2013 |

teur de ce projet soutenu financièrement par le canton du Jura et la Confédération. Histoire de se faire une idée plus précise de ce concept original d’agritourisme vert, nous avons donc arpenté – en sa compagnie et celle de Bernard Froidevaux, le président de l’association «les chemins du bio» – quelques portions de l’un des circuits proposés et rencontré aussi à cette occasion quelques agriculteurs concernés (lire encadrés). C’était en terre ajoulote, sous un ciel plombé. Baptisé poétiquement «Chemin des étoiles», l’itinéraire choisi, qui s’étale en réalité sur trois jours, entraîne le marcheur dans les contrées un peu méconnues de l’Allaine, de la Haute-Ajoie et du Mont-Terri avec villages agricoles, forêts, plaines céréalières, vallons oubliés, pâturages boisés et crêtes tourmentées. Convaincant, ce test d’une journée, agrémenté de trois étapes fermières, nous a mis tout bonnement la damassine à la bouche! Les randonneurs, eux, se font pour l’heure un peu prier. «Nous avons ouvert les premiers chemins l’an passé (ndlr: l’offre, qui comprend aujourd’hui une demi-douzaine de parcours, devrait tripler d’ici à 2016) et nous souffrons encore d’un déficit de communication», relève Jean-Claude Cattin. Mais cela n’inquiète guère Bernard Froidevaux: «De toute façon, quoi qu’il advienne de ce projet, il en restera quelque chose, notamment en termes d’infrastructures d’accueil.» Aux citadins maintenant de faire le pas… Texte: Alain Portner

Migros Magazine |

L’itinéraire choisi passe par les régions de l’Allaine, du Mont-Terri et de la Haute-Ajoie.

Le réseau est axé sur la mobilité douce: marche, et bientôt vélo, raquette, ski de fond, cheval, âne ou trottinette.

Photos: Matthieu Spohn

Pratique

A table chez Eva et Markus Schöni, pour goûter aux produits bio provenant tous de leur ferme.

 A l’enseigne «les chemins du bio», une trentaine d’agriculteurs du jura proposent des forfaits randonnées de deux jours et plus comprenant visites d’exploitations labellisées bourgeon, demi-pension à la ferme et piqueniques de midi. Chaque parcours est décrit dans un rando-guide remis aux participants. les points de départ et d’arrivée des balades sont desservis par les transports publics.  informations et réservations: www.lescheminsdubio.ch


|

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

offre aux lecteurs escapade autoMnale | 75

Entre culture et nature

Vénétie, tyrol du sud et engadine: une escapade aux couleurs de l’automne sur les traces des joyaux de l’unesco.

Le voyage fait traverser les Dolomites, inscrites depuis 2009 au Patrimoine mondial de l’Unesco.

D

e la Cité des Doges à l’Engadine en passant par Padoue et le canal de Brenta, la vallée de l’Isarco, le massif des Dolomites et Bolzano, le val Müstair, Saint-Moritz et la ligne de l’Albula: découvrez un éventail de richesses culturelles et naturelles, sur la piste des trésors du patrimoine de l’Unesco. Et pour terminer ce voyage en beauté, retour par le célèbre express des glaciers.

3e jour – Bolzano: par Vérone, la ligne du Brenner et Trente, parcours en train 1re classe à Bolzano, au Tyrol du Sud. Installation dans un hôtel de classe moyenne supérieure et après-midi libre, par exemple pour visiter le musée d’archéologie où repose Ötzi, la momie des glaces. Repas du soir à l’hôtel.

1er jour – Padoue: voyage individuel en train 1re classe jusqu’à une gare de l’Eurocity (Genève, Lausanne, Montreux, Sion ou Brigue). Par le Simplon, le lac Majeur et Milan, cap sur Padoue, avec pique-nique à bord. Installation à l’hôtel Grand’Italia****, puis promenade guidée dans la vieille ville, croisière sur les canaux et repas du soir dans un restaurant du Vieux Padoue.

4e jour – Müstair – Saint-Moritz: en train et car postal privé par Merano, le Val Venosta et Malles, arrivée en fin de matinée à Müstair. Repas de midi, puis visite guidée du couvent bénédictin Saint-Jean-Baptiste, merveille d’architecture religieuse inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. En car, poursuite du voyage en direction du col de l’Ofen et Zernez jusqu’à Saint-Moritz. Hébergement et repas du soir à l’hôtel Schweizerhof****.

2e jour – Excursion à Venise: au fil de «la Brenta» et de ses belles villas vénitiennes, comme la Villa Pisani que nous visitons en cours de route, transfert en car à Venise. Arrivée vers midi et reste de la journée libre pour flâner dans la Cité des Doges. Retour individuel à Padoue par train régional 2e classe. Nuit dans le même hôtel que la veille.

5e jour – Glacier Express: à bord d’une confortable voiture panoramique 1re classe, parcours en Glacier Express d’une journée à destination de Brigue, par la ligne de l’Albula, les gorges du Rhin et le col de l’Oberalp, à 2033 m d’altitude. Repas de midi servi à votre place en cours de route. Arrivée à Brigue à 15 h 40 et retour individuel chez vous.

Dates et prix Dates: du 28 septembre au 2 octobre 2013 ou du 5 au 9 octobre 2013 Prix par personne: en chambre double avec abonnement demi-tarif: Fr. 1360.Suppléments: chambre individuelle pour 4 nuits Fr. 120.voyage en train sans abonnement demi-tarif* Fr. 195.*coût actuel d’un abt demi-tarif Fr. 175.Réductions: avec abt général 2e classe (voyage 1re classe) Fr. 145.avec abt général 1re classe Fr. 195.Prestations incluses: „ train 1re classe domicile-gare de l’eurocity et retour (base: abonnement demi-tarif) „ parcours en train eurocity 1re classe jusqu’à Padoue „ 2 nuits à l’hôtel Grand’italia**** à Padoue, 1 nuit dans un hôtel de classe moyenne supérieure à Bolzano et 1 nuit à l’hôtel Schweizerhof**** à Saint-Moritz, petit-déjeuner inclus „ 1 pique-nique dans le train et 1 repas de midi (jours 1 et 4) „ 3 repas du soir (jours 1, 3 et 4) „ promenade guidée et croisière sur les canaux à Padoue „ excursion à Venise, y compris visite de la Villa Pisani, abonnement vaporetti et billet de train 2e classe pour rentrer à Padoue „ train 1re classe Padoue-Bolzano „ parcours en train 2e classe BolzanoMalles, puis autocar jusqu’à Saint-Moritz, via Müstair „ visite guidée du couvent Saint-jeanBaptiste à Müstair „ parcours Glacier express Saint-MoritzBrigue (voiture panoramique 1re classe), avec repas de midi (jour 5) „ guide ZRt pour tout le voyage „ documentation de voyage Réservations et informations: réservez dès maintenant dans l’une des succursales Hotelplan de votre région (voir adresses sous www.hotelplan.ch) ou composez le 021 331 05 50. Organisation: ZRt Zermatt Rail travel AG Ce voyage est soumis aux conditions générales de contrat et de voyage de ZRT Zermatt Rail Travel AG. Sous réserve de modifications du programme.


AU QUOTIDIEN

|

À VOTRE SERVICE

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Pour susciter l’intérêt de son destinataire, une lettre ne peut être rédigée à la va-vite.

À DÉCOUVRIR SUR INTERNET Chaque semaine, découvrez une nouvelle idée de réalisation. Par exemple dans les domaines de la décoration, de la cuisine, des soins du corps et du jardinage.

Les règles de la correspondance

Pour avoir un impact positif sur son destinataire, une lettre doit être bien structurée et répondre à un certain nombre de codes. Stéphanie Mayr, apprentie au COFOP au secteur «Commerce», nous dévoile la marche à suivre.

L

a rédaction d’une lettre officielle ne se fait pas dans l’urgence. Car pour susciter l’intérêt du destinataire, celle-ci doit respecter un certain nombre de règles. Ainsi, on doit à chaque fois indiquer toutes les informations nécessaires, et dans un ordre précis: nom et coordonnées de l’émetteur et du destinataire, lieu et date de rédaction, si nécessaire: intitulé de la lettre, formule

d’appel, introduction pour préciser la nature du message, corps de la lettre, formule de politesse et signature. La formule d’appel est un élément particulièrement important. Car plus le destinataire occupe une place importante dans la société, plus l’émetteur doit respecter les codes de rédaction: titre, formules de politesse respectueuses, etc.

Quant aux règles d’espacement entre les éléments, les apprenti(e)s employé(e)s de commerce se les rappellent grâce à la «règle du 5-4-3-2»: bien utile pour savoir qu’il y a cinq espacements entre l’adresse du destinataire et la date, quatre entre celle-ci et le titre, trois entre le titre et la formule d’appel et deux entre celle-ci et le corps de la lettre! Texte: Véronique Kipfer


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

On s’y met!

|

À VOTRE SERVICE | 77

Stéphanie Mayr, secteur «Commerce»

Retrouvez toutes les étapes expliquées en détail sur www.migrosmagazine.ch (rubrique A votre service)

Chaque semaine, un(e) apprenti (e) nous présente une facette de son métier, au travers d’une démonstration pratique. Et nous parle de sa formation, de son quotidien et de ses projets. Son prénom: Stéphanie Son nom: Mayr Son âge: 21 ans

5 On laisse un espace de cinq lignes entre la fin de l’adresse du destinataire et la date...

3

4 2

... puis quatre retours à la ligne sous la date, trois sous le titre et deux après la formule d’appel.

Photos: Loan Nguyen et Vicky Althaus

s règles outes le t z e v u ils Retro et conse s lettres e d r e ig pour réd et efficaces! claires

«Les contacts sont nombreux et l’ambiance très sympa.»

 Son cursus: après avoir terminé sa 9e VSG, elle a fait un an de gymnase. Puis elle a travaillé dix-huit mois au McDonald’s et un an dans une nursery. Elle a ensuite suivi les deux semaines de stage de découverte au secteur «Commerce» du COFOP et y a été engagée comme apprentie.  Sa formation actuelle: elle est en 3e année CFC en voie élargie, ce qui signifie qu’elle suit davantage de cours de comptabilité que dans la voie normale et deux cours de langues (anglaisallemand en sus du français).  Pourquoi ce métier? «Je voulais d’abord devenir assistante socio-éducative, mais il n’y avait pas de place. J’avais besoin d’un papier, et j’ai alors décidé de

m’orienter vers le métier d’employée de commerce. Une copine travaillait au COFOP: j’ai effectué les deux semaines de stage et, comme le travail me plaisait, je me suis inscrite.»  Est-elle contente de son choix? «Oui. Ici, le travail a quand même un rapport avec le social: on a beaucoup de contacts différents, avec beaucoup de gens. L’ambiance est très sympa et j’ai appris beaucoup de choses utiles.»  Ses projets professionnels: «Après le CFC, j’aimerais rejoindre l’école de police afin de devenir inspectrice. La formation se fait sur trois ans et on ne travaille pas en uniforme, c’est plus du travail de bureau pour lequel le métier d’employée de commerce est une bonne base.»  Son rêve: «Avoir une famille et une bonne situation».


Lâ&#x20AC;&#x2122;Un de noUs.

Une poUr noUs. Eichhof Alkoholfrei est disponible dans votre magasin Migros


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

À VOTRE SERVICE | 79

VOS QUESTIONS

Fraisiers en pot J’aimerais avoir des fraisiers en pot sur mon balcon. Mais quel type de pot (et de quelle taille) choisir? Combien de plants de fraisiers sur quel espace? Et quand aurai-je des fraises si je les plante maintenant? Colin Rapin, Dompierre

Photo: Istockphoto

Hugues Félisaz, chef de secteur Garden au Do It & Garden du M Parc La Praille, à Carouge, www.doit-gardenmigros.ch

Il est possible de cultiver des fraisiers en pot sur son balcon exposé à un soleil léger en respectant les conseils suivants:  Plantation dans un sol riche en compost à une distance de 30 à 40 cm entre les plants, dans un bac de gros volume ou dans des pots ronds de 30 à 35 cm de diamètre.

 Il faut apporter régulièrement un engrais pour fraisiers au cours de la culture et un arrosage régulier pendant les fortes chaleurs estivales.  Planter à l’automne permet d’obtenir une récolte la première année.

Est-ce que toutes les variétés de capucines sont comestibles? Aline Folloroy, Genève Non, toutes les variétés ne sont pas comestibles, il est donc préférable de demander conseil auprès du vendeur. La variété comestible s’appelle tropaeolum majus, mais il existe plusieurs cultivars.

Ecrivez-nous! Soumettez-nous vos questions de jardinage, nettoyage, travaux d’entretien ou problèmes de droit, à l’adresse: www.migrosmagazine.ch, rubrique «Au quotidien», onglet «A votre service». Nous y répondrons dans la mesure du possible.

NOUVEAU OFFRE VALABLE DU 2.7 AU 15.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 5.–

Solution buccodentaire Lilibiggs Junior Candida L’aide au brossage de dents quotidien pour les enfants à partir de 6 ans. La solution buccoité dentaire nettoie la cav et buccale, reminéralise durcit les jeunes dents en les rendant plus résistantes contre les caries et prévient la formation de plaque dentaire. 400 ml

20x POINTS

MGB www.migros.ch W

Publicité


SANTé 80 |

|

Le MAL deS MoNTAgNeS

| No 27, 1er juillet 2013 |

MigroS MAgAziNe |

Le mal d’altitude, imprévisible et souvent méconnu

La Consultation de médecine d’altitude ouvre une antenne à Berne et poursuit son travail d’information et de prévention destiné aux randonneurs avides de sommets toujours plus hauts.

Médecine de pointe et savoir-faire permettent d’anticiper certains ennuis grâce à un test ouvert à tous.

O

n ne s’aventure pas à l’assaut de l’Himalaya comme on partirait en pique-nique, cela paraît évident. Néanmoins, nombreux sont les touristes qui, chaque année, risquent leur vie en moyenne et haute montagne. La cause? Principalement un manque de connaissance de leurs propres limites ainsi que du comportement adéquat. Voilà pourquoi la Consultation de médecine d’altitude, au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), informe le public depuis sept ans, conseils et tests à l’appui. «Il y a quinze ans, notre groupe de recherche a commencé à travailler sur la physiopathologie de maladies liées à l’altitude, explique Claudio Sartori,

médecin adjoint du Service de médecine interne, qui étudie avec son collègue Alban Lovis du Service de pneumologie les effets de l’altitude sur le système cardiovasculaire et respiratoire. Au bout de dix ans, nous nous sommes dit qu’on avait appris beaucoup de choses et qu’il était temps d’en informer les randonneurs et passionnés de montagne.»

Une méconnaissance qui s’avère dangereuse Car comme le relève le spécialiste, «les gens réagissent souvent faux». Il faut savoir que, pour les médecins, l’altitude commence déjà à 2500 mètres. A cette hauteur, qui peut paraître anodine, la

baisse de la pression barométrique provoque déjà un manque d’oxygène dans les poumons et le corps entier. Ensuite, plus on monte, plus ce manque d’oxygène augmente. Mais il faut aussi souligner qu’en plus de l’altitude absolue, deux autres paramètres essentiels influent sur le mal: la vitesse à laquelle on monte ainsi que le temps passé sur place. «De plus en plus de trekkings ont lieu en haute montagne, remarque Claudio Sartori. Et beaucoup de gens croient partir en toute sécurité, sans savoir ce qui les attend, ni que faire en cas de problèmes.» Les abus sur place peuvent également être nombreux. Par exemple, certains groupes, par souci


|

santé

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

d’économie, réduisent le nombre de jours de leurs randonnées. Supprimant par la même occasion certains paliers d’acclimatation pourtant primordiaux.

symptômes plus ou moins graves C’est ainsi qu’après la Consultation proposée au CHUV, certains médecins du même service viennent d’ouvrir une antenne à l’Hôpital de l’Ile, à Berne. Avec celles déjà proposées à Neuchâtel et à Delémont, tous les randonneurs suisses ou en visite dans notre pays peuvent donc s’informer aisément. Car «personne n’est protégé du mal d’altitude, pas même le plus grand sportif du monde», avertit Claudio Sartori, qui fait remarquer que «si l’on amenait tous les Lausannois à 4000 mètres d’altitude, environ 60 à 70% souffriraient de maux de tête». C’est là en effet le premier symptôme du mal aigu de montagne, fréquemment accompagné de nausées, vertiges, état de faiblesse généralisée et insomnies. Un mal qui se soigne avec des médicaments légers, et qui peut régresser si l’on reste tranquille un moment à la même altitude. Mais ces symptômes peuvent se compliquer, à titre d’exemple, d’un œdème cérébral de haute altitude potentiellement mortel, qui oblige la victime à redescendre le plus rapidement possible. Autre cas tout aussi grave, l’œdème pulmonaire de haute altitude, provoqué par une trop grande contraction de l’artère des poumons et qui peut se présenter lorsqu’on monte au-delà de 3500 à 4000 mètres et qu’on reste au moins trente-six heures sur place. «Dans ces cas-là, la question importante à se poser est: que faire si l’on veut ensuite retourner un jour en montagne? Il existe bien des médicaments qui permettent de mieux s’adapter, mais ils sont aussi source de nombreux effets secondaires. Le rôle du spécialiste est donc de pondérer et de prendre la bonne décision.»

Mécanismes d’adaptation peu connus Un grand flou subsiste cependant autour des facteurs individuels d’adaptation: chaque personne réagit diffé-

remment, à une altitude différente. Ni l’âge ni la forme physique n’ont d’influence, et le phénomène est totalement imprévisible. Seul élément indubitable: le randonneur qui se sent mal une fois à une certaine altitude aura environ 80% de probabilité de se sentir à nouveau malade à cette même altitude, même s’il ne retourne à la montagne que plusieurs années après. C’est pourquoi la consultation de médecine d’altitude a mis au point un test de simulation à l’altitude – non remboursé par les assurances, sauf en cas de problème déjà connu – et proposé à toute personne désirant faire un trekking en haute montagne. Ce dernier consiste à respirer un mélange de gaz contenant peu d’oxygène qui, s’il est bien supporté, permet de prédire si le sujet aura une bonne tolérance ou pas à l’altitude. Les personnes qui consultent viennent de tous Claudio Sartori, les horizons: ranmédecin adjoint donneurs ayant déjà été victimes de troubles, personnes qui ne sont encore jamais allées en haute montagne, ou encore souffrant d’une pathologie pulmonaire et craignant l’impact d’un vol long-courrier en avion (pressurisé à 2500 m). Même les agences de voyages commencent à envoyer leurs clients passer l’examen avant de grands treks. Et tout le monde est accueilli à bras ouverts. Car chaque cas permet, outre une action de prévention essentielle, la récolte de données précieuses pour affiner les recherches médicales sur le sujet.

«Même les grands sportifs peuvent en être atteints.»

Texte: Véronique Kipfer Photo: Laurent de Senarclens

Consultation de médecine d’altitude, p. ex. au CHUV de Lausanne, les mardis et jeudis dès 15 h 30, sur rendez-vous. Tél. 021 314 09 30

|

le Mal des Montagnes | 81

téMoignage

«J’avais de petites bulles au fond de la gorge» Denis*, 32 ans, est parti en mai faire une randonnée de deux jours à peau de phoque dans la région de Zermatt. Après avoir passé la première nuit à la cabane testa Grigia, à 3500 mètres d’altitude, il est reparti le lendemain avec l’idée de passer la seconde nuit au Petit Cervin. Mais dans l’après-midi, il a commencé à se sentir mal. «je ressentais une immense fatigue et j’avais de la peine à respirer. je suis resté quelques heures tranquille au Petit Cervin, mais la situation s’empirait progressivement. Puis j’ai eu l’impression d’avoir de petites bulles au fond de la gorge et là j’ai compris que je devais avoir de l’eau dans les poumons et que c’était grave. j’ai donc immédiatement repris la cabine pour redescendre en plaine. etant donné que je respirais toujours aussi difficilement le jour suivant, je suis allé à l’hôpital, où on m’a donné de l’oxygène et incité à me rendre à la consultation de médecine d’altitude. le diagnostic d’œdème pulmonaire d’altitude a été formellement posé et un test en hypoxie a été pratiqué. On m’a donné des informations quant aux mécanismes favorisant cette maladie, à son risque vital, son traitement et sa prévention. Pour les prochaines virées en haute altitude de courte durée, je ne risque pas de récidive. et pour des séjours prolongés, j’établirai avec eux un plan d’acclimatation et un possible traitement préventif.» * prénom d’emprunt

«Pour mes prochaines virées, j’établirai un plan d’acclimatation.»


Des résiDences et Des resorts au cœur De Paysages D’excePtion en France et en esPagne Depuis 45 ans, Pierre & Vacances vous ouvre les portes des plus belles stations à la mer, à la campagne, à la montagne ou même en ville :

• des résidences confortables au sein des plus belles régions • des appartements ou des maisons de qualité prêts à vivre • des activités et animations chez Pierre & Vacances Resorts • du bien-être chez Pierre & Vacances Premium • des vacances uniques en famille, en couple ou en groupe TÉ CANCES D'É SPÉCIAL VA us t incl juillet / aoû

Pour en savoir plus, retrouver l’ensemble de nos produits, voir tous les tarifs et bénéficier des dernières offres, rendez-vous sur www.pierreetvacances.ch

JUSQU’À

ou appelez-nous au 0848 11 22 66 (CHF 0.08/min.).

*

40%

ION DE RÉDUCT SÉJOUR SUR VOTRE

* Valable p. ex. pour un séjour de 2 semaines (sam.-sam) au résort Pont-Royal en appartement 2 pièces Select pour 4/5 personnes, du 31.8 au 14.9.2013. Pour seulement CHF 1073.- en lieu de CHF 1789.- ! Vous paierez votre location en euro. Le montant en CHF est précisé à titre indicatif et calculé selon le taux de change quotidien. Offres à réserver d'ici au 11.7.2013. Uniquement valables pour les dates d'arrivées, resorts et types d'hébergement séléctionnés. Réductions applicables uniquement sur le prix du logement, selon disponibilité d'appartements. Offre non rétroactive et non cumulable avec toute autre offre promotionnelle ou réductions. Pour plus d'information visitez notre site Internet.

ONLINE MAGAZINE

Vacances

HOTEL MARIA X X X SILS-MARIA ENGADIN Des vacances à l’Hotel Maria sont toujours un plaisir. Sentiers et promenades en face de l’Hôtel.

3 nuits à partir de Fr. 426.– 5 nuits à partir de Fr. 690.– par personne incl. dp Funiculaires et transport dans l’Haute Engadin.

Un an de bonne cuisine pour Fr. 39.– seulement 12 numéros de Cuisine de Saison pour Fr. 39.– au lieu de 58.80 (vente à l’unité). Abonnez-vous au 0848 877 848

saison.ch

Hotel Maria, Fam. K. Moeckli 7514 Sils-Maria, Tel. 081 832 61 00 www.hotel-maria.ch, info@hotel-maria.ch

SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SUR WWW.MIGROSMAGAZINE.CH La plateforme interactive et multimédia aux contenus passionnants venant de Migros Magazine. Jetez-y un coup d’œil et laissez-vous inspirer.

www.migrosmagazine.ch

Dans l’urgence, donner les premiers soins

www.msf.ch

CCP 12-100-2


|

au quotidien

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

|

finances | 83

les conseils de la banque Migros

1 enfant = moins d’impôts familles encouragées

Total des impôts (fédéral, cantonal, communal et ecclésiastique) à Berne, en fr. 16 000 14 000

berne a presque doublé la déduction pour enfants

2 enfants

10 000

3 enfants

8000 6000 4000 2000

L’impact des enfants sur la charge fiscale. Les chiffres s’appliquent à un couple disposant d’un revenu imposable de 80 000 francs domicilié en ville de Berne. Il est tenu compte dans chaque cas des déductions minimales et maximales autorisées pour les enfants.

«Les enfants nous sont chers et coûteux», dit un adage. Grâce au fisc, ils sont désormais un peu moins coûteux – et d’autant plus chers, ce que tend à confirmer le taux de natalité, en hausse depuis quelque temps.

Publicité

us z-vo t! nnetemen o b A tui gra

Le magazine

du bien-être et du développement durable

03/2013

Bananes et biodiversité: un projet en faveur des forêts du Costa Rica Un bon petit-déjeuner est la clé pour garder la ligne et la santé Mer ou montagne? Trois hôtels aux effets bénéfiques durables

Aux sources du bien-être

à

de

à

de

à

0 de

Dans le canton de Berne, la déduction pour enfant réduit le revenu imposable de 8000 fr. par année, contre 4400 fr. il y a dix ans. Par ailleurs, la variante minimale permet de déduire 700 fr. pour les assurances, à quoi s’ajoute une réduction forfaitaire de 251 fr. sur l’impôt fédéral direct (IFD). La variante maximale autorise encore d’autres déductions sur le revenu: 6200 fr. pour les frais de formation ainsi que 3100 fr. pour les frais de garde assurée par des tiers; l’IFD accorde même une déduction pouvant aller jusqu’à 10 100 fr. Sur le même principe des déductions minimales et maximales possibles, le graphique montre aussi les conséquences fiscales de l’arrivée d’un deuxième, voire d’un troisième enfant. Dans le meilleur cas, les parents de trois enfants ne supportent plus que le tiers de la charge fiscale d’un couple sans enfants.

1 enfant

12 000

e n sa n fa s nt

Daniel Lang est responsable de la gestion des produits à la Banque Migros

Outre ce bonheur qui ne saurait être mesuré en termes pécuniaires, l’arrivée d’un enfant engendre de lourdes charges financières. L’Office fédéral de la statistique (OFS) évalue les dépenses supplémentaires entre 500 et 1000 fr. par mois. Toutefois, les parents que vous êtes s’en sortent mieux sur le plan fiscal. Votre enfant vous donne droit à des allégements fiscaux qui, cumulés, peuvent se chiffrer à 50 000 fr. au fil des années, le montant effectif dépendant fortement de votre revenu, de votre lieu de domicile ou de votre structure familiale. Notre système fiscal est beaucoup plus favorable à la famille qu’il y a quelques années. Il vaut donc la peine de s’arrêter sur les «rabais» fiscaux accordés aux parents. Prenons le cas d’un couple domicilié en ville de Berne et disposant d’un revenu imposable de 80 000 francs. Sans enfants, ce couple paierait au total quelque 15 000 fr. d’impôt par année. En revanche, avec un enfant, sa charge fiscale se réduit à 13 270 fr. dans la variante la moins favorable, c’est-à-dire lorsque

seules les déductions minimales sont applicables. Mais ce montant peut être encore plus modeste compte tenu d’autres déductions. Il peut atteindre 11 050 fr. dans la variante maximale (voir le graphique). La plage de variation est donc relativement large.

Chiffres de l’administration fiscale

Nous sommes devenus parents récemment. L’arrivée de notre enfant a fait exploser nos dépenses. Pouvons-nous au moins économiser un peu d’argent sur les impôts?

Reflet des nouvelles tendances, Vivai, le magazine du bien-être et du développement durable édité par Migros, est une véritable source d’inspiration. Dans le numéro actuel, vous apprendrez comment accroître votre bien-être et pourquoi un bon petit-déjeuner est essentiel pour garder la ligne. Nous vous montrons aussi comment aménager un jardin bio en ville et vous confions tous les trucs pour exhiber de beaux pieds cet été. Abonnez-vous dès aujourd’hui gratuitement sur: www.migros.ch/vivai, par mail à: abonnements.vivai@mediasmigros.ch ou en appelant le 0800 180 180.


AU QUOTIDIEN 84 |

|

FIAT PANDA 4X4

| No 27, 1er JUILLET 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Petite... mais costaud Si elle n’a pas l’allure redoutable de ses concurrentes tout-terrain, la Fiat Panda 4x4 en a pourtant les atouts.

Le tableau de bord

Comme pour beaucoup de modèles Fiat actuels, le cubisme est à l’honneur! Cadrans, commandes et même volant, l’ensemble est cohérent.

Le 4x4

Elue SUV de l’année au TopGear Awards 2012, la nouvelle Fiat Panda 4x4 est surprenante. Si elle n’a pas l’allure redoutable de ses concurrentes tout-terrain, elle en a pourtant tous les atouts: Ses pneus hightech spécialement conçus, sa garde au sol généreuse et ses angles d’attaque lui permettent d’affronter les terrains les plus difficiles sans inquiétude.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Réputée pour avoir coiffé au poteau de nombreuses concurrentes beaucoup plus tape-à-l’œil qu’elle,

la Fiat Panda s’amuse de toutes configurations de terrain avec une aisance déconcertante. Conscience professionnelle oblige, j’ai été obligée de vérifier par moimême si les nombreuses vertus qu’on prête à ce mini-SUV étaient bien méritées. Il faut avouer qu’avec la tête de petit utilitaire discret qu’elle arbore, j’étais loin d’imaginer qu’elle puisse se mon-

trer aussi téméraire sur terrain difficile. Profitant d’une virée à Gruyères pour visiter le Musée Giger, j’ai pu tester les capacités exceptionnelles de la nouvelle Panda 4x4 sur le parking en contrebas de la cité. J’en conviens, un parking, ce n’est pas exactement le premier endroit qui vient à l’esprit lorsqu’on souhaite tester un

véhicule tout-terrain. Pourtant, après les pluies diluviennes qui se sont récemment abattues sur la région et les sempiternels va-et-vient des visiteurs, l’aire de parcage avait de grands airs de tranchées ce dimanche-là. Boue, cailloux et nids-de-poule géants, le sol donnait du fil à retordre à de nombreux automobilistes moins


AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

FIAT PANDA 4X4 | 85

Le confort

Il faut être honnête, la Panda ne brille pas par l’opulence de ses fournitures ni la qualité de ses éléments. Pourtant, grâce à son système de suspension à roues indépendantes à l’avant et interconnectées avec point de torsion à l’arrière, les passagers sont ménagés même sur un terrain accidenté.

Le look

Toute petite, toute compacte et très cubique, la Panda 4x4 a une bouille sympathique sans une once d’agressivité. Très humble, elle cache bien son jeu.

ELD

Le blocage de différentiel électronique (ELD) s’active et se désactive via un bouton sur le tableau de bord. En fonction du terrain, le différentiel permet une répartition égale entre roues avant et arrière. Simplement bluffant, la petite Panda grimpe partout!

Fiche technique Fiat Panda 4x4 Moteur / transmission: 1,3 diesel 16 V Multijet avec FAP, 4 cylindres 1248 cm3, 75 ch Boîte manuelle 5 rapports Performance: 0-100 km/h = 14,5 s Vitesse de pointe: 159 km/h Dimensions: Lxlxh = 365,3 cm x 164,3 cm x 155,1 cm Poids à vide: 1190 kg Consommation: essence: 4,7 l /100 km Emissions de CO2: 125 g/km Etiquette énergie: B Prix: à partir de Fr. 20 600.-

su ne 200

180

160

140

m

m

od

oy en

èle

te st é

i ss e

ÉMISSION DE CO2 EN G/KM

120 125

possède de l’ADN de chamois! Si son agilité et sa faible consommation sont exemplaires, on peut tout de même faire deux reproches à cette voiture. Le premier, l’accélération du 0 à 100 km/h en 14,5 secondes, plutôt peu efficace. Le deuxième, son petit coffre de 200 litres en configuration normale.

100

bien équipés que moi. Plus tard, lorsque les lieux furent déserts, je me suis amusée à faire parcourir la surface accidentée pour essayer mon nouveau destrier. D’abord doucement, puis de plus en plus vite, j’ai pu vérifier que la légende était bien réelle. La Fiat Panda fait fi de toutes bosses, gouilles et autres talus avec une aisance presque insolente. Il faut se rendre à l’évidence, la Panda

80

|


GAGNEZ UN DE SIX VOYAGES VIP POUR DEUX PERSONNES POUR LA COUPE DU MONDE DE BIATHLON À ANTHOLZ / TYROL DU SUD!

Lukas Hofer Biathlète

Des informations détaillées concernant la compétition peuvent être trouvé sur le carton de ERDINGER Alkoholfrei ou sous www.erdinger-alkoholfrei.ch. Aucune obligation d’achat.

100% performance. 100% régénération. www.erdinger-alkoholfrei.ch

ERDINGER Alkoholfrei est en vente à votre Migros


jeux

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

| 87

MOTS FLĂ&#x2030;CHĂ&#x2030;S: VALEUR TOTALE DES GAINS 750 FRANCS

A gagner, 5 bons dâ&#x20AC;&#x2122;achat Migros dâ&#x20AC;&#x2122;une valeur de 100 francs chacun!

EN PLUS: Ă  gagner, 5 bons dâ&#x20AC;&#x2122;achat Migros dâ&#x20AC;&#x2122;une valeur de 50 francs chacun pour la case bleue! TĂŠlĂŠphone Composez le 0901 591 905 (Fr. 1.â&#x20AC;&#x201C;/appel depuis le rĂŠseau fixe). SMS Envoyez MMF5 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.â&#x20AC;&#x201C;/SMS). Chances ĂŠgales et sans frais supplĂŠmentaires par wap http://m.vpch.ch/MMF12415 (gratuit depuis le rĂŠseau portable) DĂŠlai de participation: dimanche 07.07.2013, Ă  minuit

$#'&" %&

  

 ' !$#

|

      $($#        )))%%

'##

Solution n° 26: PRESTIGE

Comment participer

TĂŠlĂŠphone Composez le 0901 591 901 (Fr. 1.â&#x20AC;&#x201C;/appel depuis le rĂŠseau fixe). SMS Envoyez MMF1 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.â&#x20AC;&#x201C;/SMS). Exemple: MMF1 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, mots flĂŠchĂŠs, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches DĂŠlai de participation: dimanche 07.07.2013, Ă  minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera ĂŠchangĂŠe au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen dâ&#x20AC;&#x2122;un logiciel de participation automatisĂŠ est exclu.

Monte-escaliers

CH-9620 Lichtensteig TĂŠl. 071 987 66 80

www.hoegglift.ch

Gagnants n° 25: Marianne Aubort, Genève; Andre Dubois, Bienne BE; Jean-Michel Chavaillaz,Corcelles NE; Lily Lietti, Sion; Isabelle Theytaz, Ayer VS Gagnants en plus n° 25: Bernard Galfetti, Lausanne; Susette Junker, La Tour-de-Peilz VD; Nils Bille, Sierre VS; Cindy Bouvier, Renens VD; Rosmarie Sigrist, Sierre VS


jeux 88 |

| No 27, 1er juillet 2013 |

Migros Magazine |

2

QUIZ: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Répondez aux questions du quiz. En reportant les lettres correspondant aux bonnes réponses dans la grille de solution, vous trouverez le mot code. 1. Le Maxi-Rires festival a lieu chaque année en début de saison estivale à …? L

Verbier

F

Champéry

G Sion

2. Combien de cantons bordent le lac de Bienne? E

un

A deux

U trois

3. Lucas Fischer a remporté aux Européens de Moscou la médaille d’argent aux …? D anneaux

B barres parallèles

S barres fixes

4. Combien de temps a duré la construction de l’Arc de Triomphe à Paris? N 3 ans

E

10 ans

R 30 ans

5. Quelle personne n’a pas vécu au 18ème siècle? M Emmanuel Kant

T

Benjamin Franklin

I

Paul Cézanne

6. Quel chanteur a donné son nom à une doctrine politique? I

B. Dylan

Q F. Sinatra

A B. Crosby

7. Jacqueline Veuve, cinéaste et ethnologue vaudoise, est décédée le 18 avril …? U 2013

V 2012

I

2011

E

Voltarène

8. Quel médicament porte le nom d’une place à Bâle? T

Panadol

N Aspirine

2

3

4

5

6

7

Délai de participation: dimanche 07.07.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu. Solution n° 26: DENTISTE Gagnants n° 25: Simone Monin, Glovelier JU; Vincent Richoz, Epagny FR; Christine Noverraz, Lausanne

Solution: 1

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 902 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF2 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF2 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, quiz, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

8

PAROLI: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez la grille avec les dix mots. La solution se lit dans les cases orange, de bas en haut: elle ne donne pas forcément un mot.

I

CASSERON C R EMO I R S DECAPANT EUTERPES I N S OMN I E NOTORN I S REAG I NES REG I ONAL SCAR I TES T AM I S I E R

Solution n° 26: EIIEE Gagnants n° 25: Annemarie Zonca, Les Avants VD; Nicole Pitteloud, Salins VS; Jean-Claude Bornex, Penthalaz VD

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 903 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF3 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF3 AHESR Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, paroli, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Délai de participation: dimanche 07.07.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.


jeux | 89

Migros Magazine | No 27, 1er juillet 2013 |

BIMARU

PONTS

Le chiffre à côté de chaque colonne et de chaque ligne indique le nombre de cases occupées par les navires. Ils ne peuvent pas se toucher et doivent être complètement entourés par l’eau, sauf s’ils touchent le bord.

Chaque cercle représente une île. Le chiffre à l’intérieur du cercle indique le nombre de lignes (ponts) qui passent sur cette île. Les ponts qui relient les îles voisines ne sont que des traits horizontaux ou verticaux. Les îles peuvent être reliées avec des lignes simples ou doubles. Au final, toutes les îles sont reliées les unes aux autres. 3 Des intersections, des ponts dia3 3 2 gonaux et des liaisons avec plus 2 3 1 de 2 lignes ne sont pas autorisés.

2 2 2 2

2

1 2

Solution n° 26:

2 3 0 4 1

3

1

0

3

0

5

0

4

ÉNIGMES

LE CALCUL MENTAL DE HUGO

«J’adore faire marcher mes méninges avec des exercices de maths! C’est tellement amusant!», raconte Hugo qui replonge immédiatement dans ses suites logiques de nombres. «Alors, cinq moins un fois trois moins sept...» Voici quelques suites logiques de nombres préparées spécialement pour toi par Hugo. Réussiras-tu à découvrir le nombre manquant?

2

4

8 16 32 ?

2 57 53 49 45 41 37 33 29 ? 3

1

2

3

5

6 2

4

3

6

1

2 7 3

2

3 2

2

5 4

2 3

3

1

2

2 2 2

1 1

2

Solution n° 26: 1

3 3

3 3 2 3

4

3 3 4 2 3

2 1 3

8 3

2

3

3

2

3 4 3 2

1

3

3 4

3 3 2

2 2

3 3 3 2

LA DEVINETTE ANIMALE DE TOBI

LE COIN DES ENFANTS

1

3

3

8 13 21 34 ?

REJOINS-NOUS AU CLUB LILIBIGGS

Des surprises t’attendent, comme des jeux, des devinettes, le magazine du club et des événements super. Inscris-toi gratuitement ici: www. lilibig gs.ch

Comme tu le sais certainement, Tobi sait parler aux animaux. Mais comme il n’a malheureusement pas une mémoire d’éléphant, il a déjà oublié à quel animal appartient chacune des caractéristiques ci-dessous. Sauras-tu les trouver?

1 «J’ai une grande gueule et je nage extrêm ement vite.»

2

3 «Ceux q ui disen t que je sais pas ne voler so nt de dr d’oiseau ô les x.»

ne que e s t si b o n ïe u o n o M « puce même une j’entends tousser.»

4

«Je peux devenir très âgée. Mais je mets beau coup de temps pour to ut faire.»

Solution: 1. le requin, 2. le chat, 3. le cygne, 4. la tortue

3

1. Le nombre manquant est le 64. Il fallait ici multiplier chaque nombre par 2 pour obtenir le suivant. 2. Le nombre manquant est le 25. Il fallait retirer 4 à chaque nombre pour trouver le suivant. Démonstration: 57 - 4 = 53, 53 - 4 = 49, 49 - 4 = 45, etc. 3. Le nombre manquant est le 55. Voici comment il fallait procéder: 1 + 2 = 3, 2 + 3 = 5, 3 + 5 = 8, 5 + 8 = 13 ... 21 + 34 = 55

|


jeux 90 |

| No 27, 1er juillet 2013 |

Migros Magazine |

SUDOKU: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! 8

9

9

3 7

4

3

6

3

1

4 5 7

4

4 2 9

9

7

8

8

6

6 1 1

5

7 1 6

Remplissez les cases blanches avec les chiffres 1 à 9. Chaque chiffre ne peut apparaître qu’une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chacun des neuf blocs 3×3. La solution s’affiche dans les cases orange, de gauche à droite.

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 904 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF4 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ SMS). Exemple: MMF4 234 Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, sudoku, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches Délai de participation: dimanche 07.07.2013, à minuit

9

Solution n° 26: 673 6 9 2 4 5 1 3 8 7

1 3 4 2 7 8 5 6 9

7 8 5 6 9 3 1 4 2

8 4 6 9 1 2 7 5 3

5 2 7 3 6 4 8 9 1

9 1 3 5 8 7 4 2 6

4 6 9 7 3 5 2 1 8

3 5 1 8 2 6 9 7 4

2 7 8 1 4 9 6 3 5 06010009393

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Gagnants n° 25: Regula Winkelmann, Winterthur ZH; Josette Manzin, Cheseaux-surLausanne VD; Peter Keller, Dörflingen SH; Silvia Weber, Bienne BE; Erika Bolfing, Zoug

Publicité

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AGGRAVE LA CRISE DE L’EAU. Aidez-nous à approvisionner en eau les habitants de régions arides. www.helvetas.ch Dès maintenant, versez 30 francs par SMS: envoyez eau 30 au 488.

iMpressuM MIGROS Magazine Construire case postale 1766, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 504 252 exemplaires (ReMP 2012) lecteurs: 605 000 (ReMP, MACH Basic 2012-2) Direction des publications: Monica Glisenti Directeur des médias Migros: lorenz Bruegger

Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch téléphone: 058 577 12 12 Fax: 058 577 12 09

Andreas Dürrenberger, Béatrice eigenmann, Christoph Petermann, Anna Meister, Michael West

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz

Département Shopping & Food: eveline Schmid (responsable), Heidi Bacchilega, emilia Gamito, Dora Horvath, Stefan Kummer, Sonja leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Claudia Schmidt, jacqueline Vinzelberg, Anette Wolffram

Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo Département Magazine: tania Araman, Patricia Brambilla, Pierre léderrey, Viviane Menétrey, laurent Nicolet, Alain Portner, Alexandre Willemin Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), jean-Sébastien Clément,

Mise en pages: Bruno Boll (responsable), Daniel eggspühler, Marlyse Flückiger (direction artistique), Werner Gämperli, Nicole Gut, Gabriela Masciadri, tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Reto Mainetti

Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Olivier Paky (responsable), lea truffer (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-André loye Médias électroniques: Sarah ettlinger (resp.), laurence Caille, Véronique Kipfer, Manuela Vonwiller Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), imelda Catovic Simone, Nadja thoma, Nicolette trindler Communication & coordination des médias: eveline Schmid (responsable), Rea tschumi

Département des éditions: Rolf Hauser (chef du département) Alexa julier, Margrit von Holzen edition@migrosmagazine.ch téléphone: 058 577 13 70 Fax: 058 577 13 71 thomas Brügger, (responsable annonces), Carina Schmidt (responsable marketing), Marianne Hermann, Patrick Rohner (responsable Media Services), Nicole thalmann (responsable service interne). Annonces: annonces@migrosmagazine.ch téléphone: 058 577 13 73 Fax: 058 577 13 72 Abonnements: abo@migrosmagazine.ch

Sonja Frick (responsable), téléphone: 058 577 13 13 Fax: 058 577 13 01 Editeur: Fédération des coopératives Migros

Imprimerie: DZZ Druckzentrum Zürich AG


|

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

COUP DE CHANCE LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ | 91

Participez et gagnez Par tirage au sort, en partenariat avec Disney, «Migros Magazine» offre à ses lectrices et lecteurs une semaine aventure pour une famille (2 adultes et 2 enfants jusqu’à 16 ans) à l’Hôtel Valaisia de Crans-Montana. Le prix comprend sept nuits en chambre famille et demi-pension. Nous offrons également 20 DVD du film «Le monde fantastique d’Oz».

Dans son périple, le magicien d’Oz va rencontrer toute une série de personnages atypiques.

 Déroulement du concours Répondez à la question suivante: dans quel canton se trouve Crans-Montana?

Un film magique

«Le monde fantastique d’Oz» va enchanter les familles, qui peuvent gagner 20 DVD ou un séjour aventure à Crans-Montana.

Photos: Disney

R

éalisé par Sam Raimi, Le monde fantastique d’Oz est un film d’aventures qui imagine les origines du Magicien d’Oz, le légendaire personnage de L. Frank Baum. Il se déroule avant les événements du roman et explore l’histoire personnelle du magicien en offrant au spectateur une expérience cinématographique extraordinaire. Interprété par un casting d’exception – James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz et Michelle Williams – il ravira toute la famille. Lorsque Oscar Diggs (James Franco), un petit magicien de cirque sans envergure et à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le poussiéreux Kansas jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières! Même la fortune

et la gloire. Elles semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Sa rencontre avec trois sorcières, Theodora (Mila Kunis), Evanora (Rachel Weisz) et Glinda (Michelle Williams) va tout remettre en cause, car elles ne croient pas qu’il soit bien le grand sorcier. Traitant à contrecœur les problèmes rencontrés par les habitants du Pays d’Oz, Oscar doit découvrir en qui il peut avoir confiance et de qui il doit se méfier avant qu’il ne soit trop tard. Faisant appel à ses «pouvoirs» magiques à grand renfort d’illusions, d’ingénuité – voire d’un soupçon de sorcellerie – il se transforme peu à peu en un puissant sorcier et en un homme meilleur. Le monde fantastique d’Oz est disponible en DVD, Blu-ray et 3D Blu-ray. www.disney.ch/oz-lefilm

 Comment participer? Par téléphone: appelez le 0901 560 089 (Fr. 1.-/appel à partir du réseau fixe) et communiquez votre réponse, ainsi que vos nom, prénom et adresse. Par SMS: envoyez un SMS avec le texte GAGNER, votre réponse ainsi que vos nom, prénom et adresse au numéro 920 (Fr. 1.-/ SMS). Exemple: GAGNER, réponse, Jean Delalune, rue des Etoiles 1, 9999 Leciel. Par carte postale: envoyez une carte postale (courrier A) avec votre réponse ainsi que vos nom, prénom et adresse à «Migros Magazine», «Oz», case postale, 8099 Zurich. Sur internet: tapez www.migrosmagazine. ch/coupdechance (participation gratuite).  Dernier délai: 7 juillet 2013

Les gagnant/e/s seront informé/e/s par écrit. Pas de versement en espèces. La voie du droit est exclue. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Les collaborateurs/trices des médias Migros ne peuvent pas participer. Les prix qui ne sont pas retirés dans les douze mois qui suivent le tirage au sort sont considérés comme caducs. Ils ne donnent lieu à aucune contrepartie.


DES POINTS. DES ÉCONOMIES. DU PLAISIR.

Alpamare: émotions 30%

DE RABAIS

Le «Cobra» ainsi que les dix autres toboggans, tout aussi ébouriffants, combleront les amateurs de sensations fortes.

Situé à Pfäffikon (SZ), l’Alpamare est le plus grand parc aquatique couvert d’Europe. Depuis plus de 30 ans, il est synonyme de plaisir, détente et aventures. Les amateurs d’adrénaline s’en donneront à cœur joie sur les onze toboggans exceptionnels de l’Alpamare. Quant au toboggan «Cobra», il vient de rouvrir plus rapide et plus spectaculaire que jamais.

Détente aquatique L’attrayant espace extérieur héberge l’Alpa-Therme, un lieu propice à la détente avec son bassin d’eau chaude équipé de buses de massage, de chaises longues à remous, sa musique sous-marine et sa grotte avec cascade. Les thermes d’eau salée, dont la température oscille entre 28 et 32° C selon la saison, offrent quant à eux une expérience unique par grand froid. Dans la piscine fluviale en

plein air «Rio Mare», les baigneurs pourront se laisser porter par le courant. Sport sur terre ferme Ceux qui préfèrent le plancher des vaches iront s’activer à l’espace fitness. Dans le centre moderne, les sportifs trouveront tout ce qu’il leur faut. Un petit creux? Vous aurez le choix entre les grillades de l’AlpaGrill et les différents en-cas


DAVANTAGE DE RABAIS CUMULUS: www.migros.ch/cumulus

fortes à prix réduit

L’ALPAMARE À PRIX RÉDUIT Dates: 1.7 au 15.9.2013 (excepté le 1.8.2013) Profitez: remettez simplement le coupon de rabais à la caisse et bénéficiez de 30%

de rabais sur l’entrée à l’Alpamare (espace wellness/ fitness exclu). Plus d’informations: www.alpamare.ch

de l’AlpaSnack dont la véranda s’ouvre complètement en été offrant une vue absolument splendide sur le lac et les montagnes environnantes. Détente à l’état pur Rien de mieux que l’espace détente pour échapper à l’effervescence du quotidien. Salle de relaxation avec vue imprenable sur le lac de Zurich et les Alpes, hammam détoxifiant, différents saunas ou offre wellness et

30%

DE RABAIS

beauté, tous les ingrédients sont réunis pour votre bien-être. Quant aux massages, ils dénoueront les tensions, soulageront les douleurs et assoupliront les peaux stressées. Hôtel à prix réduit Les visiteurs venant de loin bénéficieront de réductions dans différents hôtels de la région. Pourquoi ne pas en profiter pour passer un week-end prolongé à Pfäffikon et vous laisser

L’Alpamare à prix réduit! Achat minimal: sans montant minimal requis Valable: du 1.7 au 15.9.2013 (excepté le 1.8.2013) Entrée pour 1 adulte et 3 autres personnes maximum. Veuillez remettre le coupon de rabais à la caisse pour bénéficier de l’offre. Non cumulable avec d’autres réductions.

chouchouter au Seedamm Plaza après la baignade? Le cadeau idéal Une sortie à l’Alpamare est toujours un plaisir, qui plus est avec le rabais de 30% Cumulus. Faites plaisir à vos proches: vous trouverez des bons cadeau sur www.alpamare.ch

POUR TOUTE QUESTION SUR CUMULUS: INFOLINE CUMULUS 0848 85 0848


le monde de… 94 |

|

Charlotte landolt

| No

27, 1er juillet 2013 | migros magazine |

L’herboriste d’altitude

Perfectionniste et volontaire, Charlotte Landolt a réussi le tour de force de faire pousser des plantes médicinales sur un ancien alpage du Paysd’Enhaut. Un vrai paradis d’arômes.

E Naissance: le 30.12.80 à Recife, Brésil. Etat civil: en couple Signes particuliers: amoureuse de la nature, volontaire. Elle aime: le lac léman, les promenades en montagne, le soleil. Elle n’aime pas: le froid, se sentir fatiguée. Un grand rêve: «Que le jardin des Monts trouve son équilibre, son identité. Qu’il vive par luimême et qu’il dure. Avec ou sans moi.»

Texte: Patricia Brambilla

mon fétiche

«j’ai reçu ce pendentif de ma grandmère. C’est une cage en or avec, à l’intérieur, un petit lapin taillé dans une pierre bleue par mon arrière-grand père, edouard-Marcel Sandoz, sculpteur animalier. je le porte très souvent. C’est un joli clin d’œil à la famille.»

mon emblème

«Quand mon père, Pierre landolt, a acheté ce lieu, il a demandé à un artisan un découpage typique du Pays-d’enhaut. il voulait que soient représentés le chalet, les cultures, les chèvres, tout ce qui est important pour nous. l’original est accroché ici, au mur de la salle à manger. C’est lui qui nous a guidés dans notre entreprise, qui est devenu l’emblème de nos produits.»

mon pays de cœur «je suis née au Brésil, dans l’etat de Paraíba. j’y ai passé toute mon enfance jusqu’à 14 ans. On vivait dans une grande ferme biodynamique avec des animaux de toutes sortes, ouistitis, fourmiliers… On partait à vélo, à cheval, on se baignait dans les étangs. C’était une vie de totale liberté. j’y retourne le plus souvent possible.»

Photos: Christophe Chammartin

Carte d’identité

lle est presque inaccessible. Ou disons que pour la rencontrer, il faut avoir soit de bons mollets, soit ne pas avoir le vertige en monorail. En effet, aucune route ne mène à Charlotte Landolt, horticultrice de formation, qui passe l’été à deux doigts du ciel, dans un chalet accroché à flanc de montagne, au-dessus de Rossinière (VD). C’est là, dans l’Arche de Noé, comme l’appellent les villageois, une superbe bâtisse du XVIIIe siècle entièrement rénovée jusqu’au dernier tavillon, que la jeune femme a ancré son rêve: réaménager d’anciennes terrasses en jardins de plantes aromatiques et médicinales. Ainsi, depuis 2009, la petite équipe – Charlotte Landolt travaille avec deux associées et deux auxiliaires en été – désherbe, sème, plante pour reprendre aux orties et aux ronces sa part de nature. Et tester les plantes, pour trouver celles qui se plaisent à 1350 m d’altitude. «Il a fallu de la persévérance, apprendre à travailler avec la météo. La montagne n’est pas si simple», raconte cette amoureuse du végétal, habituée aux serres. Aujourd’hui, mélisse parfumée, thym citronné, monarde ébouriffée aux pétales écarlates, nepeta à l’arôme de litchi, mauve, bleuet, calendula explosent dans le jardin. Tout un bouquet qu’elle transforme en sirops, infusions et cosmétiques, rigoureusement biologiques, selon des recettes inspirées d’autrefois. «On travaille à la main sur 2000 m2 de culture. On commence la cueillette après 9 heures dès que la rosée s’est évaporée. Quant au séchage des fleurs, il se fait à basse température et dans l’obscurité, pour que les huiles essentielles ne s’évaporent pas et ne perdent pas leur arôme», explique Charlotte Landolt. A l’année, il s’écoule du «Jardin des Monts» environ 6000 bouteilles de sirop, 9000 infusions et 6000 petits pots de soin. Un vrai paradis, dont elle ne redescend qu’à l’automne, en priant chaque année pour qu’il tienne le plus longtemps possible.


|

LE MONDE DE…

MIGROS MAGAZINE | No 27, 1er JUILLET 2013 |

|

CHARLOTTE LANDOLT | 95

Ma passion

«C’est génial de voir les jardins évoluer d’année en année, avec toutes ces odeurs, ces couleurs, ces lumières. J’ai choisi les plantes en fonction de leur goût et de leur capacité à s’acclimater à l’altitude. Quand on les voit qui se ressèment toutes seules dans les talus, c’est le signe qu’elles sont heureuses. C’est magique!»

Ma plante

«La primevère, sans hésiter! Parce qu’elle est le signe de l’arrivée du printemps. Elle annonce le début des cultures et des jardins. Elle est toute petite, avec son parfum subtil et doux, au milieu des grandes étendues. Je l’utilise dans l’infusion du soir, pour sa couleur et ses vertus apaisantes.»

Mes inséparables

«Je ne quitte jamais ni mon baume à lèvres à l’edelweiss ni mon baume pour les mains à l’impératoire. Comme je travaille toujours les mains dans la terre, elles sont très abîmées. J’utilise donc tout le temps ces produits, que j’emporte partout avec moi. Et j’en mets tous les soirs, ils font partie des petits rituels avant d’aller me coucher.»


PLAISIR ESTIVAL DE LA SEMAINE.

Recette et photo: www.saison.ch

OFFRES VALABLES DU 2.7 AU 8.7.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

M comme Magnifique été. –––––––––––––––––––––––––––––––––––– Génoise à la pistache et aux nectarines Donne 9 parts Pour 1 plaque rectangulaire de 29 × 21 cm

––––––––––––––––––––––––––––––––––––

3.20

Nectarines jaunes Espagne / Italie, le kg

Œufs suisses plein air, Bio 6 pièces de 53 g+ 4.75

Pur sucre glace 500 g 1.70

Poudre à lever Pâtissier 4 x 15 g 1.–

Ingrédients: 5 nectarines, 3 œufs, 100 g de sucre glace, 120 g de farine, ½ cc de poudre à lever, 50 g de pistaches hachées, sucre glace pour saupoudrer Préparation: préchauffer le four à 190 °C. Chemiser la plaque de papier sulfurisé. Couper en deux les nectarines, les dénoyauter et couper les fruits en quartiers. A l’aide d’un fouet électrique, travailler les œufs et le sucre durant 4 - 5 min jusqu’à obtention d’une crème mousseuse. Mélanger la farine, la poudre à lever et les pistaches puis les incorporer délicatement à la préparation. Verser cette pâte sur la plaque et lisser. Répartir les nectarines par-dessus. Glisser la génoise dans la moitié inférieure du four et faire cuire env. 25 min. Sortir du four et laisser refroidir. Saupoudrer de sucre glace. Temps de préparation env. 20 min + cuisson au four env. 25 min Un biscuit, env. 6 g de protéines, 5 g de lipides, 29 g de glucides, 800 kJ / 200 kcal


Migros magazin 27 2013 f ne