Issuu on Google+

ENTRETIEN 28

Une fresque géante de Hans Erni est inaugurée à Genève ce week-end. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 23, 2 JUIN 2009

Photos Lukas Peters / François Wavre-Rezo

AUX FOURNEAUX 60

EN MAGASIN 49

Concours: gagnez une grill-party!

EN MAGASIN 38

Ces articles qui produisent moins de CO2.

Louise Kasser ou le goût de la politique

La benjamine de la Constituante genevoise défend ses idéaux depuis sa plus tendre enfance.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch Publicité

Une envie gourmande?


TOUJOURS LE MELON DE J bre Salade de concom gnée au melon accompa a. rm de Culatello di Pa Recette sur www.saison.ch 0 Mot-clé: melon30

PRIX SAISONNIER

Melons charentais Espagne/Maroc/ France, la pièce

12.90

Jambon cru Pata Negra Sélection les 100 g

7.40

Jambon cru de la grange Heidi les 100 g

6.90

Jambon cru des Grisons, finement tranché 101 g

7.65

Jambon cru Rapelli San Pietro les 100 g


JAMBON S’ACCOMPAGNE.

5.65

Jambon de campagne fumé Malbuner les 100 g

13.60

6.30

Culatello di Parma Sélection les 100 g

Jambon cru Serrano les 100 g

11.90

Boîte à charcuterie Migros Topline avec circulation de l’air

5.90

Cuillère parisienne en inox pour melon

8.60

Jambon cru de Parme Beretta 95 g


4 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

ÉDITORIAL Joël Guillet, rédacteur en chef

Erni le magnifique Vous l’avez sans doute vu à la télévision, le 21 février dernier,

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

jour de son centième anniversaire. Volubile, frais comme un gardon, débordant d’énergie, fourmillant de projets. Hans Erni n’est pas seulement un grand artiste. C’est un phénomène de la nature. S’échinant encore chaque jour dans son atelier. Se couchant entre minuit et une heure et demie. Se levant aux aurores… On ose à peine ajouter qu’il est marié avec Doris depuis… soixante ans!

En cette fin de semaine, le peintre et graveur lucernois défraye-

ra une nouvelle fois la chronique. On s’apprête à inaugurer la fresque monumentale qu’il vient de réaliser pour la place des Nations, à Genève. Depuis six semaines, une armada d’artisans assemble les carreaux qui en agrémenteront le mur d’enceinte. La fête sera à la hauteur de l’événement, avec la participation du secrétaire général des Nations unies et de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey.

Dans l’entretien qu’il a accordé à notre collaborateur Jean-Fran-

çois Duval (lire en p. 28), Hans Erni rappelle quelques-uns des fondements de sa philosophie. J’aime beaucoup son idée de faire fructifier à chaque instant «ce qu’il y a en nous de virtualités fécondes pour la réalisation de l’homme futur». J’affectionne aussi sa manière de soutenir que le paradis est à notre portée. Que nous le tenons dans nos mains et qu’il s’agit de ne pas le laisser filer.

Jusqu’au 4 octobre, le Kunstmuseum de Lucerne présente 250

travaux de l’artiste, parmi lesquels 35 mètres du fameux «Landibild» (longueur originale: 91 mètres) qui empanacha l’Exposition nationale de 1939.

RÉUSSITE 86 Le Locle: Karim Arfa, 16 ans, est le benjamin de la Patrouille suisse virtuelle. Rencontre avec un champion du manche à balai électronique.

joel.guillet@migrosmagazine.ch Publicité

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre numéro gratuit! Tél. 0848 87 77 77 I www.saison.ch


CETTE SEMAINE RÉCIT 18

ANIMAUX 76

Bernhard Merz, conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Genève, a donné son nom à une quarantaine d’espèces de mouches. Le scientifique raconte sa passion.

Régulation des renards: en tournée avec Luc Jacquemettaz (à g.) et Christian Jaquet, gardesfaune vaudois.

RÉCITS REPORTAGE 12

Photos Xavier Voirol-Strates / Magali Girardin-Pixsil / Christophe Chammartin-Rezo / Herbert Zimmermann

ENTRETIEN 28 A 100 ans, le peintre et graveur lucernois Hans Erni passe encore toutes ses journées dans son atelier. Confidences. Publicité

|5

GRAND CONCOURS PHOTO 40

Gagnez une grill-party!

Une journée dans la vie de Christophe Mingard, syndic de la commune vaudoise de Préverenges et viticulteurarboriculteur.

PRODUITS 54

RÉCIT 18

LA RECETTE DE LOUISE KASSER 60

A Genève, Bernhard Merz veille sur 4 millions de mouches. Il nous a ouvert les portes de son royaume.

RÉCIT 24

Depuis douze ans, Aurélie Morel psychologue, entretient le moral des policiers lausannois. Portrait.

CHRONIQUE MINUTE PAPILLON 26

ENTRETIEN HANS ERNI 28

ACTUALITÉ MIGROS ENVIRONNEMENT 32

Dans le système logistique de Migros, la protection de la nature a une place très importante.

POUR LES ENFANTS 35

Amusez-vous à coller les deux cents vignettes d’animaux dans un bel album coloré.

EN MAGASIN PRODUITS 38

Consommer avec le moins d’impact possible sur l’environnement? C’est possible à Migros!

M-Classic ou les grands classiques Migros revisités.

AUX FOURNEAUX VOTRE RÉGION VOTRE COOPÉRATIVE RÉGIONALE 65

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE 71

Comment stimuler ses neurones? En profitant de la vie pardi!

GRANDIR 74

On est écolos mais pas notre ado.

ANIMAUX 76

En tournée avec deux gardeschasse vaudois.

VOITURE LA NOUVELLE FORD KA 82

SERVICES MIGROS FLASH 7 VOUS ET NOUS 9 TEMPS PRÉSENTS 10 PERDUS DE VUE 79 OFFRE AUX LECTEURS 83 MOTS FLÉCHÉS / IMPRESSUM 85

RÉUSSITE KARIM ARFA 86


UN PLAISIR SUPER SAIN, DÉLICIEUX ET RICHE EN FRUITS! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.6 AU 15.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Découvrez les nouvaux Superfruits de Sarasay: au rayon boissons de votre Migros. Les boissons aux fruits Superfruit de Sarasay ont un goût exotique délicieux et sont très saines. Les trois variétés, yumberry, grenade et fruit de la passion/açai/camu, sont riches en substances antioxydantes importantes au bon fonctionnment cellulaire. De plus, ces boissons sont sucrées avec du stevia, une substance naturelle et pauvre en calories, en provenance d’Amérique du Sud. En bref, une triple dose de plaisir à savourer en toute bonne conscience.

NOUVEAU 1.90

NOUVEAU 1.90 Sarasay Superfruits au yumberry 33 cl

NOUVEAU 1.90

Sarasay Superfruits à l’açai, camu et fruit de la passion 33 cl

Sarasay Superfruits à la grenade 33 cl


MIGROS FLASH

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

|7

Quand la musique déclare la guerre aux déchets

Composez l’hymne pour une Suisse plus propre et remportez la somme de 5000 francs.

L

a communauté d’intérêts pour un monde propre (IGSU), dont fait partie Migros, organise le premier concours de musique pour lutter contre le littering, soit le fait de jeter négligemment des déchets dans la rue. La compétition est ouverte à tous les musiciens, quel que soit leur style (rock, electro, reggae, etc.). Seule

Chaque voix compte

Photo CandoCo Dance Company, Bertrand Cottet/Strates, Bab.ch/Stockfood

En tant que coopératrice ou coopérateur Migros, vous avez reçu ces derniers jours une enveloppe contenant une carte vous permettant de participer à la votation générale 2009. La question qui vous est posée concerne l’approbation des comptes annuels de votre coopérative, qui ont été publiés dans «Migros Magazine» (édition du 18 mai 2009). Les rapports et les comptes annuels ont été vérifiés par l’administration et le comité de votre société coopérative, qui vous proposent de les accepter. Votation gÈnÈrale 2005 V Coopérateurs, faites usage de votre droit de vote!

Danse avec ou sans handicap Conçu et réalisé par le Pour-cent culturel Migros, le projet IntegrART vise à étoffer la diversité culturelle et à élargir la notion d’art. Pour l’édition de cette année, l’institution a invité quatre compagnies de danse suisses et étrangères à se produire dans autant de festivals autonomes d’art intégratif de Suisse, dont Inside/outside à Genève (du 11 au 14 juin). Particularité des danseurs: certains présentent un handicap. www.integrart.ch et www.danse-habile.ch

condition: les textes doivent déclarer la guerre aux déchets sauvages. Un jury composé de spécialistes se réunira pour élire les trois meilleurs morceaux. Chaque auteur recevra la somme de 5000 francs. Le délai pour l’envoi des titres est fixé au 30 septembre 2009. www.igsu.ch et www.mx3.ch

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

L COMPLIMENT LE DE D LA SEMAINE

«Les « yogourts Excellence sont s tellement bons!» Josiane Jo Galley, de Tatroz Ta (FR), apprécie pa par-dessus tout les yo yogourts Excellence. El aime leur texture Elle crémeuse et la fraîcheur du coulis. Ses parfums préférés: kiwi, fraise des bois et mandarine. Elle en achète chaque semaine et se rend exprès au magasin de Châtel-SaintDenis pour cela.

Des œufs (plus que) frais «Chocolate», la désormais célèbre poule d’un récent film publicitaire de Migros, n’est pas une poule mouillée. Elle n’hésite pas à traverser une partie de la Suisse pour venir pondre son œuf à même une barquette, dans l’arrière-cour d’un magasin. Qui dit mieux côté fraîcheur? A vous maintenant de le déguster. Et pour cela, vous avez l’embarras du choix.


TOUT SIMPLEMENT PLEMENT DÉLICIEUX! Retirer la glace du es congélateur quelqu la minutes avant de déguster, ainsi elle ute pourra déployer to r une sa saveur et obteni euse. consistence crém

8.90

Bâtons glacés Megastar aux amandes 6 pièces

8.90

Crunchy Megastar assortis 6 pièces

8.90

Megastar Choco Dark 6 pièces

8.90

Megastar Cappuccino 6 pièces

8.90

Megastar White 6 pièces


VOUS ET NOUS

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

«Quelques éoliennes ne résoudront pas nos problèmes» «Migros Magazine» n° 21 du 18 mai.

«Et la limitation des naissances?»

(…) J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre numéro spécial sur le développement durable et remarqué, une fois de plus, que tous les auteurs évitent soigneusement d’aborder le plus grave problème à l’origine de la dégradation de notre pauvre planète, celui de l’explosion démographique. (…) A la fin de la Deuxième Guerre mondiale (…) la terre comptait environ 2,5 milliards d’habitants. Aujourd’hui nous sommes 6,5 milliards. Les prévisions de l’ONU pour 2050

sont d’environ 9 milliards. (…) On comprend aisément que ce ne sont pas quelques éoliennes, panneaux solaires et pompes à chaleur qui résoudront les problèmes de déforestation, de disparition de la biodiversité, de bétonnage des campagnes, etc. sur le long terme. Où est le politicien qui osera aborder publiquement des sujets tels que la décroissance et la limitation des naissances? Raymond Besençon,

Sullens

«Migros Magazine» n° 21 du 18 mai.

«Un grand bravo!»

De retour de l’étranger, nous avons constaté un changement

important dans la présentation de votre magazine et tout particulièrement dans la mise en page des promotions de vos produits. Un grand bravo et toutes nos félicitations à votre équipe. Marie-Louise Gigon,

par e-mail

«Migros Magazine» n° 21 du 18 mai. A propos du courrier sur l’article «Madame WWF Valais»

«Des aberrations ailleurs qu’en Valais»

Le courrier que vous avez publié et intitulé: «Que les Valaisans se civilisent» nous a profondément

|9

Raymond Besençon

choqués (…). Mme Sangra du WWF Valais défend son organisation en Valais et pas toujours de la meilleure façon. Mais bon, à chacun son idée et nous la respectons. Mais votre lectrice, que connaît-elle du dossier de «renaturation» du Rhône? Sait-elle que des gens vont perdre leur maison, que des terres cultivables vont être ensevelies et bien d’autres choses encore? On peut féliciter Mme Sangra quand on connaît le dossier et toutes les oppositions soulevées. Et des aberrations de construction en montagne, il y en a dans de nombreux cantons suisses et pas seulement en Valais. (…)

M. J. (nom connu de la rédaction)

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

Naturellement

Viande Suisse www.malbuner.ch Pour vous plaire. Malbuner.

Malbuner est en vente à votre Migros


10 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

SUR LE VIF

Les natels bientôt bannis des écoles? La France pourrait bientôt interdire l’usage des portables à l’école. Quid de la Suisse? Réponse d’Anne-Catherine Lyon, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) du canton de Vaud. La Suisse envisage-t-elle de bannir les natels des établissements scolaires?

Le téléphone portable n’étant pas considéré comme un objet dangereux par nature, comme un couteau par exemple, il serait contraire à la loi, ainsi qu’à toute notion de liberté individuelle, d’en interdire l’usage de manière formelle. La décision appartient donc aux directions d’établissements. La France évoque pourtant les effets néfastes des ondes sur la santé...

Les départements vaudois en charge de ces questions – sécurité et environnement, et santé et action sociale – n’ont émis aucune position sur le sujet. Je serais donc bien en peine de déterminer si ces ondes sont réellement nuisibles.

Reste que les natels peuvent être vecteurs de violence – agressions physiques filmées – ou de pornographie.

Là encore, c’est aux directions d’établissements et aux enseignants de sensibiliser les jeunes à ces abus, ainsi qu’aux risques encourus sur internet. Par ailleurs, le nombre de débordements en Suisse est minime, surtout en proportion de la grande quantité d’élèves qui possèdent un portable. Ne faudrait-il pas interdire les natels simplement pour éviter les perturbations en classe?

L’utilisation pendant les cours est d’ores et déjà interdite. Si cette règle est enfreinte, le téléphone est confisqué. Cette mesure me semble suffisante. Propos recueillis par Tania Araman

TRAIT POUR TRAIT

Dessin de Herrmann paru dans la «Tribune de Genève» du 26 mai 2009

IMPULSIONS Stéphane Garelli, professeur à l’Université de Lausanne et à l’IMD.

Chômage et inflation? L’IMD à Lausanne vient de publier son fameux rapport sur la compétitivité mondiale. La Suisse y figure en 4e position, juste derrière les Etats-Unis, Hong Kong et Singapour. Nous sommes stables dans notre performance au sommet, mais la question se pose: saurons-nous résister à la crise?

Pour cela, l’IMD a fait un test de résistance sur les économies concernées. La Suisse a de nouveau un bon résultat: 6e position – le Danemark est premier. Comment la Suisse va-t-elle utilisersesatoutsdanslemonde de l’après-crise? La réponse est à la fois simple et surprenante: le chômage et


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Alain Portner, journaliste

Photo Janerik Henriksson / AP / Scanpix

A voir: Séance de rattrapage. Pour celles et ceux qui, comme moi, se mordent les doigts d’avoir raté le concert – c’était à Montreux en 2008 – qui a fait connaître la songwriter alémanique de ce côté-ci de la Sarine. Sophie Hunger, TSR2, 2 juin à 22 h 10.

DANS L’OBJECTIF

l’inflation. Il est en effet étonnant de mentionner deux problèmes potentiels qui, pour le moment, n’en sont pas: le taux de chômage en Suisse est de 3,4% et l’inflation 2,3%. Pourtant ces deux phénomènes sont de véritables pestes pour les économistes: ils durent longtemps et appauvrissent tout le monde. Que risque-t-il de se passer? L’augmentation du taux de chômage a déjà commencé. En période de crise, les entreprises réagissent en réduisant l’emploi. De plus, elles suivent souvent une politique de «mouton de Panurge»–siquelqu’uncommence, tout le monde suit. De ce fait, le chômage dépassera probablement les 5%.

L’inflation augmentera aussi. Elle sera alimentée notamment par un excès d’argent imprimé par les gouvernements et par l’explosion du coût des matières premières. Chômage et inflation sont un couple infernal. Ce sont des problèmes structurels qui prennent du temps à résoudre mais qui, surtout, frappent l’imagination des gens. Nous sommes tous émotionnellement concernés par une perte d’emploi ou des prix qui montent. Pourtant, la Suisse est mieux équipée que d’autres pour y faire face – et on est déjà passé par là… > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Le début d’un rêve

Opération délicate mardi dernier à l’Ericsson Globe Arena de Stockholm, une salle de concerts et d’expositions, lorsqu’un hélicoptère a déposé une maison traditionnelle suédoise sur le toit de l’édifice. Cette installation, conçue par l’artiste Mikael Genberg, est la première étape d’un grand projet: celui de déposer une petite maison rouge sur la lune.

A lire: Note d’espoir. Entre un enterrement et une naissance, dans la froideur du Groenland où l’on écoute fondre les icebergs, un père et un fils – deux Béarnais aussi différents que le jour et la nuit - vont se (re)trouver… Une bédé belle et émouvante. «Le chant du pluvier», de Laprun, Béhé et Surcouf, Delcourt. A essayer: Pan dans la cible! Près de 150 000 fils de Tell vont rivaliser d’adresse pour mettre dans le mille. Une occasion à saisir peut-être pour voir si, nous aussi, on peut devenir de fins guidons. «Tir fédéral en campagne», les 5, 6 et 7 juin dans tous les bons stands de tir de Suisse. A visiter: Œufs à la cote. Descendant d’une famille active dans l’industrie pharmaceutique bâloise, Maurice a réuni, durant sa vie d’érudit, des pièces aussi compliquées que jolies: montres, automates et bijoux, dont trois œufs précieux signés Pierre-Karl Fabergé. «Chefs-d’œuvre de la collection Sandoz», Musée d’horlogerie du Locle, jusqu’au 31 octobre. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

La folle journée ordinaire

Les démissions de municipaux en cours de mandat sont de plus en plus fréquentes. Pas facile de professionnelles et vie familiale. Vérification sur le terrain, heure par heure, avec Christophe Mingard, l’Exécutif de Préverenges (VD).

Christophe Mingard: «Ce que veulent les gens, ce sont des prestations. Que la neige soit déblayée, les ordures ramassées.»

vers le réfectoire pour le petit-déjeuner. Nous sommes au domaine de Valmont, propriété du groupe Cofigo, dont Christophe Mingard gère les 30 hectares de vignes. Discussion, ensuite, avec la cuisinière sur la composition du repas de midi et l’achat de la viande.

6 h 15 «C’est un peu grâce à nous, les élus de milice, que la politique garde les pieds sur terre, le contact avec les réalités quotidiennes.» A condition de se lever tôt. Ça tombe bien, Christophe Mingard, le syndic de Préverenges, s’avoue petit dormeur. Ce matin-là, les oreillettes de son téléphone mains libres déjà bien enfoncées, il donne ses consignes de la journée aux ouvriers portugais qui se dirigent

7 h 20

6h15-7h Christophe Mingard (gilet rouge) donne ses consignes aux ouvriers puis discute avec la cuisinière du domaine.

Inspection de son verger, 6 hectares, derrière la belle bâtisse familiale, face au lac, que Christophe Mingard habite depuis sa naissance


REPORTAGE PRÉVERENGES (VD)

| 13

du syndic

concilier politique de milice, activités viticulteur-arboriculteur à la tête de

7h20 L’élu inspecte son verger de 6 hectares.

il y a quarante-quatre ans, et qu’il partage aujourd’hui avec ses parents, sa femme et ses deux enfants de 11 et 13 ans. Il est question du calibre des pommes, de déterminer lesquelles seront à éliminer en priorité pour assurer la qualité de la récolte. Ou plutôt celles dont il faudra «induire la chute naturelle».

7 h 50

la politique partisane, il n’aime pas trop. Si Préverenges connaissait le régime des partis, probable qu’il ne se serait pas lancé dans l’aventure: «Perdre les trois quarts de mon énergie à combattre les idées des autres, non merci.» D’ailleurs, les idées, le syndic considère qu’il n’a pas été élu pour ça: «Ce que veulent les gens, ce sont des prestations. Que la neige soit déblayée, les ordures ramassées.» Il comprend les syndics de plus en plus nombreux à jeter l’éponge: «Les petites communes ne disposent pas toujours de services administratifs suffisants pour anticiper les problèmes. Le syndic est souvent obligé d’éteindre les incendies. On peut se lasser vite.» A Préverenges, 4800 habitants, il se sent épaulé. La Municipalité emploie trente collaborateurs: «L’important est que l’information circule. Le contact est direct, on n’en est pas encore à s’envoyer des mails à travers les étages.»

«L’important est que l’information circule» 8 h 30

Passage éclair à l’Hôtel de Ville. Le secrétaire communal Etienne Reichel, un briscard qui a fait ses armes à Berne chez Delamuraz, a disposé sur le bureau les papiers à signer avec chaque fois une brève explication orale à l’intention du syndic. Dont le stylo bientôt décrète et vole. Tellement vite que, oups, voilà paraphée une décision que la Municipalité n’a pas encore entérinée. Mais Etienne Reichel veille au grain, tout en affirmant avec conviction que «l’époque des secrétaires municipaux tout-puissants, c’est fini». Le temps de travail du syndic est 8h30 Signature

7h50 Coup de fil dans la voiture.

Pause-café à l’auberge de l’Etoile. Les tentatives pour cerner le profil politique du syndic tournent court. Il se définit comme «libéral-social» et confesse être abonné à deux journaux: Le Courrier et La Nation. Sous-entendu: débrouillez-vous avec ça. Entre patriotisme scrogneugneu et tiers-mondisme gnangnan. Il rompt quand même une lance contre la «dictature du bien, qui déresponsabilise les gens au lieu d’essayer de les éduquer, comme l’interdiction de fumer». Mais

de documents sous le regard d’Etienne Reichel, secrétaire communal.

fixé à 800 heures par année, pour lesquelles il touche 28 000 francs. Il explique que ses collègues des petites communes ne sont pas aussi bien lotis: «Ils ont des tâches tout aussi importantes, mais pour des salaires de misère.» Ces 800 heures sont prises essentiellement sur les loisirs. Il ne reste guère à Christophe Mingard, de temps en temps, qu’une «demi-journée de haute montagne, six heures de montée, trois heures de descente. Cela me permet de m’isoler un peu». Pour le reste, le truc semble être de ne pas gaspiller un seul instant: «Les problèmes de la commune, je peux y réfléchir longuement en taillant la vigne.» Et puis sa vie publique, le syndic la voit comme une «pierre apportée à l’édifice, à ce système qui ne fonctionne pas si mal» mais aussi un enrichissement personnel: «La viticulture est un monde très spécifique. La politique, avec ses contacts divers, m’offre une lecture du monde plus large.»

9 h 15

Cap sur ses vignes à lui, 7 hectares, neuf cépages, en pente douce devant la maison. Les ouvriers, cette fois Polonais, sont en train d’ébourgeonner le mauvais cépage. Explications, recadrage, puis le syndic s’affaire pour

9h40 Préparation de barbues, les plants de vigne.


14 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

10h Séance avec les chefs des autres domaines du groupe Cofigo. 15h15 Petite pause en compagnie de Valérie, son épouse.

12h15 Discussion avec un ouvrier du domaine.

12h30 Ouverture des vannes pour l’arrosage des vignes.

15h30 Christophe Mingard vérifie une nouvelle fois l’arrosage des vignes avant de

la mise en route de l’arrosage automatique du verger. Retour à Valmont où l’attend un travail de pépiniériste: des barbues (plants de vigne) à préparer.

il est devenu aujourd’hui un produit de loisir. Les exigences ne sont plus du tout les mêmes.»

10 h-13 h

Séance avec les chefs de cultures des deux autres domaines du groupe Cofigo. Puis discussion avec un ouvrier et ouverture des vannes pour l’arrosage de la vigne.

13 h 15-14 h 15

Repas à l’auberge de l’Etoile autour d’un pinot noir Cruchon, l’une des maisons à laquelle Christophe Mingard livre son raisin. Lui-même ne vinifie pas: «On peut pas être bon dans tous les domaines. Le mien, c’est la viticulture. Le vin ne laisse plus de place à l’amateurisme. D’un produit de consommation courante

14 h 15

Un SMS de sa sœur l’invite pour le café, à prendre sur sa terrasse, à deux pas. De l’activité de son frère syndic, elle dit que «la difficulté c’est de préserver les intérêts de la commune sans mécontenter personne. Tout un travail de diploma-

tie.» Christophe Mingard explique comment il sépare vie privée et vie publique: «Mes copains ont l’intelligence de ne jamais me parler des sujetsquiconcernentlacommune.» Avant d’ajouter, hilare, «du moins pas avant le pousse-café».

14 h 30

Retour à son domaine où les ouvriers vont commencer à traiter les vignes. Les consignes sont ré-


REPORTAGE PRÉVERENGES (VD)

père, 80 ans. Il mélange les produits en suivant scrupuleusement des instructions manuscrites: «Pour éviter les catastrophes dues au stress, j’écris toujours les dosages la veille ou le matin même, à tête reposée.»

15 h

16h Séance de travail avec le secrétaire communal.

Douche et changement de tenue en prévision d’une séance à la Maison de commune. Madame fait son apparition. Elle dit qu’elle a l’habitude: «Mon père déjà n’était pas très présent.»

16 h

Hôtel de Ville. Les demandes particulières sont vite expédiées. Des nouveaux arrivants sollicitent l’autorisation d’utiliser un terrain municipal pour une verrée. Le syndic donne son feu vert. Les requérants seront informés le soir même: «Les gens paient des impôts merde, ils ont droit à des services corrects.» Une société demande l’utilisation de la salle communale pour un spectacle mais exige de pouvoir utiliser son propre éclairagiste, ce qui empiéterait sur les prérogatives du concierge. Le syndic y va d’un jugement de Salomon: «Ils peuvent venir avec leur éclairagiste mais à condition qu’il soit accompagné du concierge.» Vient la discussion de l’ordre du jour, pour la séance hebdomadaire du Conseil municipal: installation d’un parasol solaire, création d’un nouvel arrêt de bus, dese rendre à la Maison de commune.

pétées plusieurs fois. «Une erreur et c’est toute la récolte qui est perdue.» Le ciel inquiète Christophe Mingard. Des nuages s’accumulent. Or il faut que la vigne reste sèche au moins une demi-heure pour que le traitement agisse. Une vérification des prévisions météo sur internet s’impose. Rassuré, le syndic s’en va maintenant préparer la bouillie pour traiter le verger, tâche qui sera confiée à son

mande de nouveaux locaux pour la rentrée scolaire, enquête publique pour l’abattage d’arbres, quelques naturalisations, manifestations du 1er Août, demande d’utilisation d’une sono pour une fête «alors que l’an dernier les voisins se sont plaints», etc. Dernier problème: déjà 160 inscrits à la sortie annuelle qu’offre la commune à ses aînés. Faut-il commander un bus supplémentaire?: «On met les prochains inscrits sur une liste d’attente et on avisera», décrète le syndic.

| 15

Suisses pour faire ce travail. Ils n’ont plus le physique, ils font peut-être du sport ou du fitness, mais rester sur les pattes dix heures d’affilée, ça ils n’en sont plus capables.»

18 h-22 h

Foyer de Beausobre. Une séance est agendée entre les exécutifs des communes de l’agglomération morgienne. On y parlera gestion des déchets et collaboration intercommunale. Mais surtout la partie

17 h

Contrairement aux prévisions, la pluie fait son apparition, une bruine de la pire espèce: «C’est la «bargagne», qui ne mouille pas assez pour être bénéfique à la terre, et trop pour permettre la poursuite des traitements.» Les coups de téléphone se succèdent avec les équipes, sur les différentes parcelles: il ne pleut pas partout pareil. Petite inspection ensuite sur les parcelles de Valmont, où les Portugais triment toujours à l’ébourgeonnage «On ne trouve plus de

«On ne trouve plus de Suisses pour faire ce travail»

18h Séance avec les responsables de communes de l’agglomération morgienne.

officielle sera suivie d’un apéritif dînatoire moins anecdotique qu’on pourrait penser: «Si on a un problème particulier à discuter avec un syndic d’une commune voisine, c’est là qu’on va pouvoir le faire.» Christophe Mingard pense être de retour chez lui vers 22 heures. Il dit croire à l’avenir des communes dans les rapports de forces pyramidaux qui «commencent avec l’OMC, puis l’Europe, la Confédération, les cantons. Chacun essaie de préserver sa tranche de cake. Mais c’est nous qui avons le guichet, les gens en face de nous, avec leurs problèmes.» Laurent Nicolet Photos Bertrand Cottet /Strates

www.migrosmagazine.ch

17h15 Nouvelle inspection des vignes.

Et vous? Accepteriez-vous d’être syndic/syndique de votre commune? Donnez-votre avis.


ACHETER AUJOURD’HUI, PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT

En choisissant des produits portant l’inscription «approved by climatop», vous contribuez à la réduction des émissions de CO2. Plus d’informations sur www.migros.ch/ co2champion

30%

11.10 15.90 au lieu de

Total Cool Active Classic efficace à toute température, pour linge blanc, 1,74 kg

30%

11.10

au lieu de 15.90

Total Cool Active Color & Form efficace à toute température, pour linge de couleur, 1,74 kg

7.10 3.90 Demi-crème UHT Léger 0,5 l

au lieu de 8.90

2.–

Cabas réutilisable

Articles en vente dans les plus grands magasins Migros.

Sur tout l’assortiment de litière pour chats 20% de réduction par ex. Fatto Compact Forest, à partir de pures fibres végétales, léger, forme des amas solides, 10 l


UN PLUS POUR DEMAIN. DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.10

Beurre bio facile à tartiner, 200 g

5.30

Birchermüesli Reddy bio sans raisins, sans adjonction de sucre, 700 g

30%

13.90

au lieu de 19.90

Sur les planches à découper en bois FSC par ex. planche à pain ou à viande FSC, en hêtre, 26 x 36 cm

3.45

Œufs bio suisses 63 g+, 4 pièces

4.30 Zwieback complet bio 260 g

30%

34.90

au lieu de 49.90

Sur les planches à découper en bois FS C par ex. planche à découper FSC, fabriquée à partir de boi s de bout sélectionné, 40 x 30 x 3,5 cm

3.20

Jus de pomme bio 1,5 l

3.10

Nouilles Tipo M bio, fines 500 g

2.50

Spaghetti complets bio 500 g


18 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

L’ami des mouches

Conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Genève, Bernhard Merz a donné son nom à une quarantaine d’espèces et se montre capable de vanter les beautés troublantes de cet insecte mal-aimé et de sinistre réputation.

Bernhard Merz veille sur la collection de mouches du Muséum d’histoire naturelle

E

Pendant ses loisirs aussi, Bernhard Merz passe de longues heures à étudier… les mouches.

t si, avant d’affûter les tapettes, on donnait la parole à la défense? A Bernhard Merz plus précisément, spécialiste des mouches à fruits et capable, accessoirement, dans un article de Terre et Nature, de vanter aussi la beauté de la mouche à merde. Des mouches, il en existe 150 000 espèces répertoriées, dont 7000 rien qu’en Suisse: «Chacune est aussi différente des autres qu’un gorille peut l’être d’un éléphant.» Bernhard Merz passe beaucoup de temps sur le terrain armé de son filet à mouches, avec lequel il fauche la végétation. «Les

insectes n’aiment pas voler, ça consomme trop d’énergie. Ils ne se déplacent que quand ils se sentent dérangés, pour chercher à manger ou pour se reproduire.» Autre instrument indispensable: l’aspirateur à mouches, qui permet d’extraire les insectes du filet en les aspirant avec la bouche. Bernhard Merz peut chasser huit heures d’affilée. Mais jamais par temps humide: «Il n’y a pas d’insectes sur une végétation mouillée. Ils se cachent sous les arbres, sous l’écorce, dans la terre, sous les feuilles.» En gros, depuis la ponte de l’œuf, une mouche ordinaire va


RÉCIT BERNHARD MERZ

| 19

dotée d’un corps poilu et mat. Or ces Genevoises-là avaient un corps brillant et sans poils. Malheureusement, toutes des femelles. Pour décrire une nouvelle espèce, la déontologie veut pourtant que l’on dispose des deux sexes. D’autant plus que «l’appareil génital du mâle, qui lui permet de s’accrocher à la femelle, diffère fondamentalement d’une espèce à l’autre» et permet donc de lever tous les doutes. L’an dernier, à Bernex, Bernhard Merz tombe enfin sur le mâle manquant. La mouche a pu dès lors être baptisée: Speccafrons genavensis.

Une mouche aux mœurs douteuses

de Genève. Elle compte 20 000 boîtes contenant 4 millions d’individus.

vivre au maximum deux mois, dont trois semaines environ à l’état larvaire. Les mouches adultes ne mangent guère. Elles n’ont qu’un seul objectif: se reproduire. «Une fois les œufs pondus, la femelle n’a plus de raison d’être. Le mâle, dès qu’il a accompli son devoir sexuel, ne sait pas quoi faire. Il n’a plus de sperme et meurt.»

Des yeux qui la rendent difficile à attraper

Les mouches n’ont qu’une paire d’ailes, mais sont dotées de balanciers qui leur permettent d’effectuer en vol «des mouvements

extrêmement rapides et précis. C’est pourquoi il est si difficile de les attraper.» Une mouche voit à 360 degrés, «ses yeux sont partout. Peu importe de quel côté on vient pour l’attraper, elle voit de toute façon. Mais elle ne voit que ce qui bouge. Si on reste immobile, elle ne se sent pas dérangée.» Un seul mouvement, même infime, sera immédiatement perçu par l’insecte. Bernhard Merz chasse même le week-end et dispose chez lui d’un laboratoire pour les analyses. Il met à profit ses vacances pour traquer la mouche sur tous les

continents et rentre chaque fois avec une valise pleine de spécimens bigarrés. Aucun problème aux douanes: il n’existe aucune espèce de mouches protégée. Une séance de chasse de trop pendant les vacances lui a quand même coûté «l’amitié d’une femme».

Une espèce unique en Europe

Un peu par hasard, Bernhard Merz a découvert à Genève, en 2003, une mouche minuscule jamais observée ailleurs, de la famille des chloropides dont il n’existe qu’une espèce en Europe,

La collection du muséum compte 20 000 boîtes contenant 4 millions d’insectes épinglés. Bernhard Merz les manipule avec gourmandise, montre des espèces exotiques de taille monstrueuse, puis, comme pour se faire pardonner, en sort «de vraiment très jolies, vous allez adorer, la mouche Bichon, qu’on trouve actuellement dans nos champs». Et qui se révèle dotée d’une curieuse trompe buccale lui servant à pomper le nectar des plantes. Jolie peut-être mais de mœurs douteuses. La mouche Bichon est un parasite qui pond ses œufs dans les trous sablonneux où les abeilles sauvages font leur nid. L’asticot de la mouche va manger la chenille de l’abeille et, une année plus tard, «ce n’est pas une abeille qui sort du trou, mais une mouche». Un tiers des mouches sont des parasites, surtout de coléoptères et de lépidoptères. Mais des parasites utiles: «Les femelles de certains papillons pondent cinquante œufs qui donnent cinquante chenilles. S’il n’y avait pas de parasites qui les dévoraient, au bout de quelques générations, la terre en serait couverte.» L’ouverture des boîtes se poursuit. «Là, une mouche complètement hallucinante, regardez, une tête comme un requin marteau. Et celle-là, avec des cornes comme un cerf.» Enfin une mouche que lui a apportée un collègue chinois et dotée d’yeux semblables à ceux d’un escargot, plantés au bout de cornes protubé-


20 |

RÉCIT BERNHARD MERZ

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

rantes. Nouvelle boîte et gros effet d’annonce: «Je vais vous montrer la mouche la plus nuisible du monde.» C’est la mouche méditerranéenne dont la femelle a la caractéristique de pondre dans «tous les fruits pulpeux ronds, agrumes, mangues, papayes, pommes. Si un paysan ne lutte pas contre cette mouche, il peut perdre 100% de ce qu’il a semé. Les arbres ne portent plus un seul fruit comestible.»

Des œufs d’araignée pour se nourrir

La mouche de Genève n’est pas une mouche à fruits. Elle se nourrit probablement d’œufs d’araignée ou de bébés araignées que les adultes portent sur le dos quelques jours. La mouche pond ses œufs sur cette agrégation de mini-araignées. Les mouches qu’il attrape, Bernhard Merz les place d’abord

Dans le monde, il existe 150 000 espèces de mouches répertoriées, dont 7000 en Suisse.

dans un congélateur: «Ça les tue de façon humaine, elles s’endorment dans le froid.» L’entomologiste, comme tout un chacun, dérangé par une mouche, l’écraserat-il? «J’essaie plutôt de l’attraper

au vol et de la mettre dehors. En travaillant vingt ans avec les insectes, vous changez forcément d’attitude vis-à-vis d’eux.» Si on parle de répulsion naturelle envers les mouches, Bernhard

Merz n’est pas franchement d’accord: «Un enfant n’est pas effrayé par les mouches. Ce sont les adultes qui lui apprennent qu’une mouche c’est moche, sale, dérangeant.» On lui objecte les grosses mouches bleues ou vertes qui se développent sur les cadavres. Il met en avant leur rôle essentiel dans les investigations policières pour déterminer assez exactement l’heure de la mort: «Les mouches dotées d’un odorat phénoménal ont déjà pondu leurs œufs dans la minute qui suit le décès.» Enfin si l’on renâcle devant la beauté de la mouche à merde, il précise: «Sur les sept mille espèces de mouches en Suisse, il n’y en a qu’une centaine qui vivent dans des endroits sales. La plupart se trouvent dans les prairies, les gazons, les forêts.» Acquittées au bénéfice du doute? Laurent Nicolet Photos Magali Girardin / Pixsil

Publicité

Profitez vite de notre promotion et achetez sur www.cff.ch des billets dégriffés pour les lignes de votre choix. Les billets dégriffés sont disponibles exclusivement en ligne et en quantité limitée jusqu’au 12 août 2009.

Le prix indiqué est valable pour l’achat d’un billet dégriffé CFF de Lausanne à Genève (avec demi-tarif, en 2e classe, aller simple). Le prix applicable au moment de l’achat figure sur le site Web. Il est calculé sur la base du taux d’occupation du moment pour le trajet spécifique. Le billet dégriffé CFF est utilisable exclusivement pour la liaison ferroviaire indiquée et à l’heure de départ réservée.

De Lausanne à Genève, plus avantageux que jamais. Dès maintenant, achetez et économisez, sur www.cff.ch


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLEMENT FRAÎCHES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.6 AU 15.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 11.60

Filets de dos de cabillaud pacifique Pelican MSC Filets à chair tendre et pauvre en matières grasses issus de pêche durable, congelés, 400 g

NOUVEAU 3.20 Chips de banane M-Classic Un en-cas aussi nourrissant que savoureux qui combat les petites faims, 200 g

NOUVEAU 5.80

NOUVEAU 3.30 Chips Hot Chili M-Classic Avec leur goût piquant, ces chips au piment stimulent le palais, 160 g

NOUVEAU 2.20 Aliment pour chat et pour chien M-Classic en barquettes Terrines pour chat, 4 x 100 g 2.20 Terrines pour chien, 300 g 1.30

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.10

Vinaigre de sherry Pour affiner vos salades estivales, 250 ml

Muesli croquant au chocolat M-Classic Mélange croustillant, 500 g

NOUVEAU 7.90 Tous les produits Primex ont désormais une formule améliorée! par ex. crème dépilatoire Normal ou Sensitive Primex, 150 ml

NOUVEAU 8.90 Produits de rasage I am for men et I am for women par ex. rasoir à 3 lames I am for men Matrix avec lames revêtues de titane.


LES RÉJOUISSANCES NE chetPour affiner la brus z ta pomodori, ajoute de s te quelques gout olive. délicieuse huile d’

7.30

Croissants au jambon 12 pièces

3.50

5.40

Croissants aux légumes 5 pièces

Bruschetta Pomodori 6 pièces

5.40

Mini pizzas Siciliana 12 pièces

5.40

Tartelettes Gourmet 3 x 4 pièces


FONT QUE COMMENCER!

5.60

Mini croissants au jambon 12 pièces

5.40 Mini pizzas 3 fromages 12 pièces

6.50

Tartelettes tomates/basilic 18 pièces

18.90

5.80

Plaque de cuisson 32-52 cm, extensible, avec revêtement antidérapant

6.50

5.60

Feuilletés pour l’apéritif 24 pièces

Mini strudel 4 x 4 pièces

3.60

Baguette à l’ail 240 g

Feuilletés pour l’apéritif 4 x 7 pièces


24 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

L

es policiers et les policières de la ville de Lausanne vont plutôt bien. Ça vous étonne? Quoi de plus normal. Entre un projet de fusion raté avec le grand frère cantonal, plusieurs affaires de dysfonctionnements internes révélées et une action sur le terrain de plus en plus difficile, il y aurait de quoi avoir le blues. D’après AurélieMorel,l’uniforme de la capitale vaudoise se porte pourtant avec autant de passion et d’envie qu’il y a une décennie. Cette trentenaire, elle, n’arbore ni couvrechef ni arme à la ceinture. Pourtant, c’est à elle que viennent se confier les fonctionnaires pris de doutes ou d’angoisse. «Je travaille ici depuis 1997. Et j’ai été la première psychologue civile d’un corps de police romand. Le poste existait à Genève, mais il était tenu par un agent qui s’était formé.» Dans son bureau, le gris administratif et le mobilier standardisé ont laissé place à des fauteuils rouge vif et à une vieille bibliothèque en bois ornée de dessins enfantins. «Mon fils vient de commencer l’école. Là, ce sont des poules.» On évite l’allusion au pendant masculin. La jeune femme défend ses solides gaillards, ce milieu à part, mais peuplé «d’hommes et de femmes comme les autres, issus d’horizons très divers». En arrivant, son diplôme universitaire à peine en poche, la jeune femme ignore tout des mœurs policières. «Après mes études, un stage dans un hôpital m’a poussée à chercher un autre lieu en prise avec les problèmes de société. J’ai postulé spontanément.» Rome ne s’est pas faite en un jour. La pleine intégration d’Aurélie

Morel non plus. «Le policier reste quelqu’un de pragmatique. Il veut du concret, savoir ce qui va se passer et à qui il a affaire. Le commandant a proposé que je participe à des stages. Histoire de montrer que j’étais prête à me mouiller pour comprendre leur métier.» Née à la campagne, où elle est rapidement retournée vivre, elle ne connaît pas bien Lausanne. Elle découvre les côtés sombres de la «grande» ville en «même temps que des réalités humaines et sociales qui m’étaient inconnues. C’était passionnant. Et parfois assez stressant». Cette présence sur le terrain a fonctionné comme une sorte de rituel d’initiation «qui a eu le mérite d’être mon billet d’entrée dans la maison». Et quelle maison. Dans les 500 fonctionnaires cultivant leur appartenance à une même famille, à une corporation où l’esprit de corps n’est pas un vain mot. «C’est un univers assez entier. On en fait partie ou non, il n’y a pas de demi-mesure.» Cette proximité restreint son champ d’action thérapeutique, la psychologue se limitant aux situations concrètes et aux aspects professionnels. «Ils me connaissent trop bien comme personne pour que je puisse les suivre sur le long terme face à des problèmes privés. Je propose alors des adresses extérieures.»

«C’est un univers entier. Il n’y a pas de demimesure.»

Un rôle actif lors du recrutement des agents

En marge de cette écoute attentive, l’unité psychologique – qu’elle dirige à 60% en compagnie de sa collègue Stéphanie Meylan – joue également un rôle actif en amont, lors du recrutement. «Les motivations

Elle entretient des policiers Depuis douze ans, Aurélie Morel est la psychologue de la police municipale de Lausanne. Et pour la jeune femme, foin des critiques, l’uniforme se porte toujours avec passion.


RÉCIT PSYCHOLOGIE

| 25

le moral ressemblent au milieu: multiples. Des candidats recherchent de l’action ou de l’imprévu, d’autres sont attirés par la sécurité qu’offre un fonctionnement très hiérarchique ou la représentation de certaines valeurs traditionnelles. Certains arrivent aussi un peu par hasard.» Mais tous doivent se soumettre à un entretien personnalisé et à un test de personnalité auxquels assiste également un policier formé en psychologie. Et peu de volées échappent à leur lot de recalés. Pas forcément en raison d’une attitude trop critique, d’ailleurs. «Ces traits de caractère sont plutôt considérés comme une richesse. L’incapacité à évoluer au sein d’une structure rigoureuse ou la mauvaise idée que la personne se fait de l’autorité qu’elle aura sur les autres nous inquiètent par exemple davantage.»

Un réseau mobilisable en cas de coups durs

Depuis 1997, Aurélie Morel propose une écoute attentive aux agents lausannois.

Elle s’est par ailleurs attelée à la mise en place d’un réseau d’une cinquantaine de personnes mobilisables lors des coups durs et autres catastrophes. Parmi les exemples récents, le drame dit du Grand-Pont en 2003 où un chauffard tue plusieurs passants avant de s’écraser en contrebas. «Lors d’un tel événement, notre rôle est multiple, à commencer par l’aide psychologique aux victimes et à leurs proches.» Une équipe de débriefing soutient les policiers euxmêmes parfois durement secoués. «Le système fonctionne bien, et notre rôle se limite désormais à de la coordination et à de l’appui», souligne Aurélie Morel. Elle-même fut longtemps mobilisable à l’envi, ne se séparant jamais de son pager. «Maintenant, je n’assure plus de réellepermanence,mêmesijeprends garde à rester joignable.» Grâce à son expérience et à l’apprentissage des gestes adéquats, le policier se protège mieux que le

grand public. Mais il arrive que la situation soit particulièrement dramatique, ou «qu’elle le connecte avec une résonance, un vécu personnel qui le toucheront particulièrement». De même, l’usage de l’arme à feu reste rarement sans conséquence. «Le facteur expérience me semble également jouer un rôle complexe. D’un côté, elle assure un rôle protecteur. Mais il se produit en même temps une sorte d’effet de cumul parfois difficile à gérer.» Aurélie Morel le confirme: elle ne constate pas actuellement de déprime chronique. La seule recrudescence des consultations qu’elle ait connue date de l’époque où «l’on est passé d’un mode de carrière automatique basée sur l’ancienneté à un système plus volontariste». La déprime policière appartiendrait-elle donc aux mythologies journalistiques? «Les rangs se renouvellent. Une partie grandissante du personnel appartient à la même génération que celle qui disjoncte parfois dans la rue. Ils sont outillés pour s’adapter, et notamment accepter l’idée que leur uniforme ne leur donne plus forcément droit au respect. A l’inverse, à l’instar du reste de la société, le policier n’obéit plus aveuglément si l’ordre lui paraît aberrant.» Malmenés par la presse, moins ouvertement appréciés de la population, les fonctionnaires de police restent passionnés par leur métier. «En formation continue comme lors de mes consultations, je constate que la majorité sait qu’elle ne remplira jamais tout à fait les attentes, d’ailleurs contradictoires, de la population.» Plutôt que de laisser s’installer l’insatisfaction de se croire incomprise, la «municipale» intègre l’idée qu’une police «idéale», humaine et infaillible à la fois, demeure un rêve inaccessible. De quoi être bien dans ses bottes, non? Pierre Léderrey Photo Loan Nguyen


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

26 |

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Les vérités du terrain Je trouve curieux comme les fils de la comédie et de la tragédie s’entremêlent parfois, tant nous pouvons vivre à des niveaux de réalité différents. C’était en 1992, à la frontière de la Somalie et du Kenya. Le gouvernement de Siad Barre était tombé. Mogadiscio était livrée au chaos: clans rivaux et «seigneurs de la guerre» bourrés de khat s’affrontaient, montés à bord de pick-ups avec mitrailleuse lourde à l’arrière. On les appelait des Mad Max. Aujourd’hui, pour la population, rien n’a changé, sinon quelques-unes des parties au conflit. Après le retrait de l’armée éthiopienne début 2009, seuls quelques quartiers de la capitale restent sous le contrôle de Cheikh Chariff Cheikh Ahmed, président du gouvernement d’union nationale, en lutte contre les jeunes islamistes shebabs et les miliciens du Hizbul Islam, le parti de l’islam. Près de 60 000 civils déplacés depuis début mai. Et depuis dix-huit ans, les civils, femmes, enfants fuient, beaucoup vers la frontière kényane...

Jean-François Duval, journaliste

L’autre soir, allongé sur le lit d’une chambre d’hôtel zurichoise, je voyais défiler à la TV des

images réveillant des souvenirs laissés loin

derrière moi: misérables camps de réfugiés sur la terre désertique du nord-est du Kenya. Que n’avais-je pas fait, vécu, depuis tout ce temps? Par le seul privilège d’être né au bon endroit au bon moment... Alors que beaucoup de ceux que j’avais rencontrés làbas y sont encore! Pourrissant et stagnant dans les mêmes camps. C’était août 1992. A l’aube. Sur le tarmac de l’aéroport Wilson de Nairobi, je serrais la main

d’un Français grisonnant avec lequel, dans quelques minutes, j’allais grimper à bord d’un petit bimoteur qui nous conduirait à la frontière somalienne. Nous nous sommes mutuellement présentés, mais nos noms se sont perdus dans le vacarme des hélices qu’on lançait. Je comprends tout de même que, reporter français, il arrive tout juste de Mogadiscio, et je lui demande de me résumer brièvement la situation là-bas. Il s’exécute avec un brio qui me stupéfie. Ensuite, survol du Kenya, coincés juste derrière le pilote. Peu d’heures après, une jeep nous conduit du camp de réfugiés de Liboi – 50 000 personnes – jusqu’à la désertique zone frontière où, à l’abri de deux arbres rabougris, sont affalés des femmes et des enfants arrivés dans la nuit, espérant qu’on les emmènera bientôt au camp de transit. Le chauffeur est aux aguets, car la zone est fort peu

sûre. Avec une naïve fougue juvénile, j’entraîne mon nouvel ami – il a bien vingt ans de plus que moi – pour recueillir le témoignage des fugitifs épuisés. Plus tard, de retour au camp de «transit», nous travaillons encore de concert: 50 000 réfugiés dont il s’agit de rendre compte de la situation pour nos lecteurs. Pause, nous avalons quelque chose sur le pouce et faisons plus ample connaissance. «En fait, je ne suis pas «que» reporter», fait le Français. Je suis aussi le PDG d’Ouest France.» François-Régis Hutin! Grand patron de presse! «Chaque année, m’explique-t-il, je retourne au moins une fois sur le terrain.» Et moi qui m’ima-

ginais «réveiller» la flamme du reportage chez un journaliste en fin de course!... Belle leçon à tous égards: combien de big boss font-ils pareil effort pour se tenir au courant des réalités du terrain? A-t-on jamais vu un banquier partager la vie des clochards? Un CEO redevenir un instant petit employé? Certains se remuent, d’autres pas. D’autres encore semblent condamnés à demeurer à jamais des statues de sel. Les jeunes réfugiés avec lesquels nous avons parlé là-bas – je me souviens qu’ils avaient confectionné un ballon de fortune pour jouer au football – ont aujourd’hui 40 ans! Et les nourrissons? 20 ans! Non, décidément, nous ne jouons pas tous la même partie, dans cette vie.

Publicité Par exemple nos variations en or jaune, or gris et or rouge 18 carats

image agrandie

ai au du 19 m

8 juin

avec perles de culture d’eau douce et diamants

20%

x les bijou s u o t r u s avec calcédoine et diamants

316.–

au lieu de 395.–

Boucles d’oreilles

Pendentif

au lieu de 395.–

au lieu de 345.–

316.–

276.–

Bijoux or 18 carats, perles de culture, argent, acier et plaqué or

GENÈVE Centres Commerciaux Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Chailly, Morges, Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


MGB www.migros.ch

CLIMAT COMPATIBLE

Ce symbole est la garantie d’émissions de CO 2 réduites durant la production de produits courants tels les produits de lessive ou le papier ménage. À Migros, acheter des produits éco-compatibles, dotés du label «approved by climatop», devient un jeu d’enfant. Les champions des émissions de CO 2 réduites sont facilement repérables et sont soumis à un contrôle indépendant effectué par Climatop. Plus d’infos sur la protection du climat sur migros.ch


28 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

«Le paradis? Il est ici et j’y suis!»

A 100 ans, Hans Erni, le plus connu des artistes suisses du XXe siècle, nous a reçu chez lui, à Lucerne. Une rétrospective de son œuvre se tient au Kunstmuseum de cette ville et on inaugure, le 6 juin à Genève, la monumentale fresque qu’il a réalisée pour la place des Nations.

Ce matin.

récents. Après l’exposition Gianadda à Martigny en début d’année, il y a maintenant celle qui se tient au Kunstmuseum de Lucerne: douze salles à remplir. Et je ne dois pas non plus oublier notre propre musée de la Fondation Erni. Tout ce qu’on montre de moi demande à être constamment renouvelé. Je crois beaucoup au renouvellement.

Hein, ce matin! Sacré travail: elle est déjà presque achevée!

Faites-vous une pause à midi, quand même?

Hans Erni, à 100 ans, vous passez encore toutes vos journées dans votre atelier?

Que ferais-je d’autre? Il faut bien se fixer des devoirs à remplir, sinon, c’est fini, non? Cette belle gouache sur papier devant vous, quand l’avez-vous commencée?

Elle représente une jeune femme dont on dirait qu’elle émerge avec enchantement d’un tronc d’arbre abattu, au printemps. Le morceau de tronc, pour être franc avec vous, je dois dire que je viens de l’ajouter: quelque chose ne jouait pas bien dans la proportion entre les jambes et le reste du corps (rires). Tout est affaire de mesure – je tiens cela de mon apprentissage de dessinateur en bâtiment puis d’architecte. Et ces fourmis, là?

Je les ai faites il y a cinq jours. Elles témoignent pour moi du travail de la terre, de tout ce qui sort d’elle après une lente et sourde germination. Je crois qu’il faut toujours vivre et obéir au rythme des saisons. Comme elles, donc, je travaille tout le temps. A quoi ressemble votre vie quotidienne?

Je me lève pour prendre le petit-déjeuner à 7 h. Puis je viens ici, dans cet atelier, ou dans l’autre, là-bas, dans la maison voisine. Les deux sont emplis de mes travaux les plus

Oui, Doris, ma femme, vient me chercher pour le repas. Nous sommes mariés depuis soixante ans! Elle avait 16 ans quand je l’ai connue – j’en avais dix-huit de plus. Elle faisait un travail de diplôme sur mon œuvre, et c’est ainsi que tout a commencé entre elle et moi. Actuellement, elle est très occupée par cette exposition à Lucerne. Elle organise toutes les expos et est très prise par le Musée Erni. Après le repas, je lis la Neue Zürcher Zeitung et un quotidien lucernois, puis je

fais une courte sieste. A 14 h, au pire à 15 h, je suis de retour ici, pinceau en main. Et le soir?

(Rires) Je suis le dernier couché – entre minuit et 1 h 30. J’ai toujours peu dormi. Pendant la soirée, je lis ou je regarde la télévision. Comme les émissions intéressantes sont désormais reléguées après minuit, et qu’on peut capter quantité de chaînes, je regarde par exemple des matchs de football – ski, hockey sur gazon, j’étais très sportif quand j’étais plus jeune... à 50 ans, j’ai même fondé le hockey-club de Lucerne! Sur ma table de chevet m’attend aussi une nouvelle traduction de L’Iliade d’Homère, faite par un ami. J’en relis maints passages – eh oui, puisque c’est une traduction nouvelle! – jusqu’à trois ou quatre fois: des chefs-d’œuvre comme celui-là sont d’une telle intensité, d’une telle richesse qu’ils ne peuvent être digérés en une seule lecture.

Une fresque inaugurée ce week-end à Genève Né le 21 février 1909, peintre, graveur, illustrateur, sculpteur, Hans Erni est sans conteste l’artiste suisse le plus connu du XXe siècle. A 100 ans passés, il vit dans sa propriété près de Lucerne et gagne chaque été celle de Saint-Paul-de-Vence, en Provence. Deux fois marié, il a deux filles, Simone et June. Pour son centenaire, une grande rétrospective de ses œuvres vient de s’ouvrir au Kunstmuseum de Lucerne, jusqu’au 4 octobre 2009. On visitera également le Musée Hans Erni, près du Musée des transports. L’artiste sera sur la place des Nations à Genève, le 6 juin, pour l’inauguration, en présence de Micheline Calmy-Rey et de Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations-Unies, de la fresque monumentale, 60 mètres de céramique, qu’il a réalisée pour orner le mur extérieur des Nations Unies.


ENTRETIEN HANS ERNI

| 29

Vous aviez 9 ans lorsque la guerre de 1914-1918 a pris fin. Eprouvez-vous un vertige à vous retourner sur tout ce XXe siècle que vous avez connu?

Pour moi, Guernica, chef-d’œuvre de Picasso, le résume tout entier: les guerres qui ont marqué ce siècle, les soubresauts qui l’ont agité... Cette toile est d’un dynamisme extraordinaire. Avec elle, Picasso nous a donné l’œuvre la plus marquante de ces cent dernières années. Elle exprime toute l’expérience humaine de ce temps. Vos premiers souvenirs du début du XXe siècle, quels sont-ils?

Ce sont des souvenirs familiaux: mon père, mécanicien sur les bateaux du lac des Quatre-Cantons... ma mère très croyante, qui faisait elle-même les habits de ses huit enfants! Une famille heureuse malgré la dureté des temps. Plus d’une fois, au repas, il n’y avait qu’un seul saucisson à couper en dix tranches égales. Pendant la guerre de 14-18, je me souviens que nous ramassions chaque jour le crottin de cheval, comme engrais pour les deux lopins de terre où nous cultivions des légumes. Pendant les vacances, nous étions chez des parents paysans, et je pourrais encore vous traire une vache (il mime la scène). Les dimanches, avec mon frère aîné, nous passions des heures dans la cabine de mécanicien de mon père, dont le hublot était juste à ras des flots, nos oreilles frappées par le bruit rythmé des machines. Je suis persuadé que ce bruit incessant et régulier a influencé certaines de mes œuvres, que tout ce mouvement s’y retrouve.

«Pendant la guerre de 1914-1918, nous ramassions chaque jour du crottin de cheval»

A 20 ans, en 1929, vous êtes à Berlin. Sentiez-vous la montée du nazisme, qui conduirait à la Deuxième guerre mondiale?

Hans Erni chez lui, près de Lucerne. «Pour moi, c’est la nature qui offre la plus belle des politiques. Si on la suit.»

J’étais allé à Berlin pour suivre les cours de l’Ecole des arts appliqués, et j’ai eu la chance de me retrouver dans une classe où nous n’étions que sept étudiants


Réduire les rides même marquées, sans réduire votre pouvoir d’achat.

GARNIER ULTRALIFT SOINS ANTI-RIDES RAFFERMISSANTS

Achat minimal: Fr. 19.90 Valable du 2.6 au 15.6.2009

3.– CHF

Toute la gamme Garnier UltraLift et UltraLift Pro-X

RABAIS

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat minimal est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Garnier est en vente à votre Migros


ENTRETIEN HANS ERNI

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

avec des moyens pour quarante! Notre professeur arrivait au cours chaussé de bottes, et c’était déjà très clairement un nazi! Mais ce n’est pas de lui que j’ai appris, c’est d’un autre professeur, remarquable, qui nous a enseigné une palette considérable de techniques! Quant à la vie à Berlin... les nuits dans cette ville étaient alors folles! Restaurants, boîtes de nuit... pas pour moi, évidemment, qui ne disposait même pas des dix pfennigs pour les repas à la cantine de l’atelier...

la publicité pour l’industrie... C’est d’ailleurs grâce aux Américains que j’ai pu m’offrir cette propriété à Lucerne... Votez-vous toujours?

Bien sûr. Mais hors de tout parti et consigne: tous les partis politiques finissent figés dans une idéologie, des directives qui brident la liberté. Et je me défie des grandes théories politiques. Pour moi, c’est la Nature qui nous offre la plus belle des politiques. Si on la suit. Pas communiste donc, mais mû par un idéal de Paix, que vous partagiez avec votre ami le grand philosophe anglais Bertrand Russell...

Dans les années 1930, vous êtes à Paris.

C’est là bien sûr que j’ai fait la connaissance de quantité d’artistes de génie: Picasso, Braque, Kandinsky, Mondrian, Léger, Miró... A un moment donné, nous travaillions tous à l’atelier de lithographie de Fernand Mourlot. J’y côtoyais souvent Dali, Miró...

De tous ces artistes, lequel vous a fait le plus impression?

Picasso, naturellement! Je l’ai rencontré pour la première fois à la fin des années trente. Chaque matin, toute une petite cour se retrouvait dans son atelier du rez-de-chaussée. Picasso m’a entraîné dans son atelier privé au premier étage de l’immeuble! Et nous avons assez longuement parlé. Quand je lui ai offert un livre, le premier qui traitait de mon œuvre (je savais à quel point son influence y était présente), il s’est mis à le feuilleter. Et – je le vois encore! – il s’est mis à rire d’un rire merveilleux. Parce qu’il se reconnaissait évidemment dans ce que je faisais. Ça a été un instant tout à fait encourageant. Ça a été votre rencontre la plus marquante avec lui?

Non. Je l’ai revu souvent. Et je ne peux oublier notre rencontre lors du Congrès mondial des intellectuels, en 1948, à Wroclaw, en Pologne, qui allait donner naissance au Mouvement de la Paix. Picasso exposait à cette occasion ses premières céramiques. Je décide de les découvrir tôt le matin, pour être seul devant ses œuvres. Et il était là! Magnifique! «Comment en êtesvous venu à vous tourner vers la céramique», lui ai-je demandé. Et

| 31

«Pacifiste, j’étais considéré comme communiste.» il m’a répondu: la céramique, c’est la terre, c’est l’eau, c’est le feu, et l’on peut s’en servir pour s’alimenter. Il l’a dit beaucoup mieux que moi, évidemment. Sa vision était d’une force tellement élémentaire, tellement belle, et tellement juste, que rien que pour cela, du fond de mon âme, je sentais en lui un ami.

Vous avez le sentiment de toujours y réussir?

Il vous faisait toucher à l’essence de l’art?

Parce que, comme je vous l’ai dit, mes nuits ont toujours été courtes! (rires). Dans ma jeunesse, j’avais un ami, Konrad Farner, qui travaillait dans une petite librairie de Lucerne. Il était fou de la Grèce antique. Et trois fois par semaine, pendant des années, il arrivait chez moi avec des livres dont il me faisait la lecture à haute voix jusqu’au petit matin. Il a été mon Université! Communiste, il a eu des ennuis. Moi aussi, aprèsguerre: pacifiste, j’étais considéré comme communiste, et mon œuvre a longtemps été boycottée en Suisse; en 1949 le Conseil fédéral a interdit d’imprimer les billets de banque que j’avais dessinés. En même temps, aux Etats-Unis, alors en plein maccarthysme, j’étais très demandé, comme l’étaient Braque, Picasso... On utilisait nos œuvres jusque dans

Oui. Bien des artistes sont capables de faire des œuvres simplement belles. Mais le grand artiste va bien au-delà. Quand Cézanne peint une pomme, il met en elle toute sa connaissance du réel. La totalité des connaissances qu’un artiste d’une époque donnée est capable d’en prendre. Il n’y aurait aucun sens aujourd’hui à peindre une pomme comme Cézanne le faisait. Puisque notre perception du réel, à tous égards, change, varie constamment. L’œuvre d’art véritable, c’est celle qui révèle et dévoile un moment précis du Temps, ni hier ni demain, mais la minute présente, l’ici et le maintenant. D’où la nécessité de se renouveler constamment.

Non, bien sûr. Vous voyez cette corbeille à papier: elle est pleine à ras bord de choses que je ne retiens pas. Pourquoi la Grèce antique a-t-elle toujours été si présente dans votre œuvre?

Un homme merveilleux! L’une de mes plus belles rencontres! Je ne l’ai connu que dans les dernières années de sa vie. Il était d’une clarté intellectuelle absolue, empli d’idées sociales et sans aucun esprit partisan. J’ai énormément appris de lui. J’ai eu la joie de réaliser avec lui un ouvrage de bibliophilie, quand j’ai illustré son texte The Queen of Sheba’s Nightmare (Le cauchemar de la reine de Saba): à ma demande, il a bien voulu le recopier à la main, à l’âge de 90 ans... Songez-vous parfois à la mort?

Non. Ma vie reste tout entière tendue vers un seul but: celui de faire fructifier à chaque instant ce qu’il y a en nous de virtualités fécondes pour la réalisation de l’homme futur. Parce que, bien sûr, le futur de l’homme n’est pas garanti... Et au-delà de la mort, pensezvous qu’il y ait quelque chose?

Je crois surtout en une forme d’immanence, présente dans la Nature et ses rythmes. Regardez ces arbres, làdehors, qui font 25 mètres de haut et qui sont pourtant beaucoup plus jeunes que moi! Et ces figues qui poussent là-bas dans le jardin... A mon sens, l’homme pourrait réaliser le paradis sur terre, s’il le voulait. Le paradis, je sais que nous l’avons entre les mains. Nous le laissons perpétuellement glisser de nos doigts. Mais moi je sais qu’il est ici le paradis. J’y suis.

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Herbert Zimmermann


32 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

En coulisse aussi, Migros pense à l’environnement

Près de 100 000 produits sont entreposés dans le centre de distribution Migros de Neuendorf (SO) avant d’être acheminés dans plus de cinq cents magasins. Visite au cœur du système logistique Migros, où la protection de la nature a bien sûr toute sa place.

L’

ensemble ressemble un peu à une fourmilière géante posée au milieu du Plateau suisse. Ici, des ouvriers s’affairent à déplacer des charges nettement plus volumineuses et plus lourdes qu’eux. Là, on enlève des marchandises pour les transporter ailleurs. Au premier coup d’œil, le chaos semble dominer en maître! Pourtant ces mouvements cachent une organisation complexe couplée à une technologie ultrasophistiquée. En effet, l’unique centre logistique national pour tous les produits – à l’exception des denrées alimentaires fraîches – qui seront vendus dans les magasins Migros ne laisse jamais la place à l’improvisation. Un homme, Hans Kuhn, a pour mission de superviser toutes les opérations. En tant que responsable du centre de distribution Migros de Neuendorf (MVN), dans le canton de Soleure, il dirige 1300 collaborateurs et gère un volume de stockage dans lequel pourraient prendre place 4000 villas familiales de taille moyenne. Jusqu’à 8000 palettes quittent chaque jour le MVN. «Si tout s’arrêtait ici, a calculé Hans Kuhn, la Suisse

connaîtrait des problèmes au bout de trois jours.»

Le rail toujours plus privilégié

Le MVN offre un service logistique qui commence à la réception du fret sur les quais de chargement et se termine, sur ces mêmes quais, avec le départ des livraisons aux points de vente. «Entre 40 à 50% des marchandises nous parviennent par le rail», explique Hans Kuhn. Et cette tendance est à la hausse. Pour créer les compositions des trains, la gare de triage du MVN dispose d’ailleurs de plus de 8 kilomètres de voies. A l’arrivée des palettes, les employés identifient et enregistrent les différents lots. L’entrée de ceux-ci dans l’un des grands entrepôts ainsi que la mise en place des palettes se font ensuite de manière entièrement automatique. Les commandes arrivent de nuit. Elles sont préparées par magasins et par régions, puis quittent le MVN par train ou par camion. «La part du rail est ici de 40%, contre 20% l’année dernière. Et elle continue, elle aussi, d’augmenter», se réjouit Hans Kuhn.

Responsable de la surveillance, Stefan Brunner doit anticiper le moindre pro

Hans Kuhn, directeur du Centre de distribution Migros de Neuendorf.

Accroître l’acheminement du fret par voie ferrée est le but d’un nouveau concept de distribution lancé début 2008. «Comme toutes les centrales d’exploitation des dix

coopératives Migros sont raccordées au réseau ferroviaire, il est possible de les approvisionner par train. De là, les commandes sont acheminées vers les magasins par les camions qui les fournissent en produits frais, précise Hans Kuhn. C’est là une stratégie à la fois écologique et financièrement intéressante.» A Neuendorf, le processus logistique est entièrement surveillé et piloté par un système informatique ultramoderne. Quant au personnel qui prépare les commandes, il est guidé vers la palette qu’il recherche par une voix électronique féminine. «Ce système est très


ACTUALITÉ MIGROS

blème pour garantir la bonne marche du centre.

difficile à expliquer à un profane», confirme Stefan Brunner, responsable de la surveillance, tout en observant l’un des huit écrans de son poste de commande. Ici, ça clignote sans cesse. «Effectivement, il y a toujours quelque chose à faire. Mon travail consiste, dans l’idéal, à éliminer toutes les erreurs avant que quelqu’un ne les remarque et qu’elles ne créent des embouteillages dans le système d’exploitation.»

Un froid sibérien dans le grand réfrigérateur

Depuis 2003, le MVN dispose du premier entrepôt géant de congé-

| 33

«Ici, il fait -28° C, mais je ne suis jamais malade», affirme Roland Capelli.

lation entièrement automatisé de Suisse. Dans cette halle, la température ambiante est de -28° C. Comme mues par des mains invisibles, des transpalettes robotisées évoluent dans les allées entre des étagères de 30 mètres de hauteur. «Nous utilisons leurs mouvements pour faire circuler l’air, explique Hans Kuhn. Dans les entrepôts frigorifiques traditionnels, nous devrions installer des évaporateurs. Ici, nous y avons renoncé pour des raisons écologiques. Ce procédé nous permet d’économiser environ 30% d’énergie.»

Juste à côté, dans un des plus anciens entrepôts de congélation, ce sont encore des ouvriers qui transportent les marchandises. Les travaux nécessaires pour moderniser et automatiser l’installation vont toutefois débuter cet été. «Nous éviterons ainsi aux employés de travailler dans le froid. Ils seront transférés ailleurs au sein du MVN», précise d’emblée Hans Kuhn. Mais pour le moment, ils sont encore ici: des silhouettes emmitouflées, dont seules émergent quelques parties du visage, s’activent dans un milieu dont la température viendrait vite à bout de

n’importe quel visiteur peu aguerri. Roland Capelli, lui, ne semble pas trop incommodé. Voilà maintenant cinq ans qu’il travaille à presque -30° C. «Je trouve cela très agréable, assuret-il. Je ne suis jamais malade. Entre autres parce que la température qui règne ici tue tous les virus.» Une fois dehors, on sent très vite la sueur perler – il fait plus de 20° C. «Le changement est extrême, il laisse une impression durable», lance Hans Kuhn. Comme tout le MVN. Beat Matter Photos Markus Bertschi


V=N!'DHG^D?Q*H Y 5^aJQ?'^a ZbG!Qa?A 1='AAH

05G) D'.I) 25) 2FG&K.G(BKI 0. EF).* 'G KHEI5G(8 IL64 <; !@ :;63; <J1M; <;M3C !J#N:!@M3 ;43B#! 1M; 4L!13#LM :L16 NL#8 D1;!!;4 4LM3 !;4 =LM<#3#LM4 71; "; <L#4 6;N:!#68 D1;!4 ;M 4LM3 !;4 6#471;48 2LN>#;M =L-3; 1M #N:!@M3 <;M3@#6;8 HLM <;M3#43;C ;43B#! =@:@>!; <J;%%;=31;6 1M 36@#3;N;M3 #N:!@MB 3@#6;8 &L#=# !;4 71;43#LM4 71# 4; :L4;M3 @1+ :@3#;M34 41#3; ? !@ :;63; <J1M; <;M3A I; :!14 #N:L63@M3C =J;43 <; 4J#M%L6N;6 <; N@M#$6; @::6L%LM<#; @/@M3 1M 36@#3;N;M3A @HQ=K^=G JH GHDA^aaHA GHDJHa? JHA JHa?A GHaJQa? !H=D ;'HR Z! 3 Q G!=A'H=DA DQ'A^aA G^AA'N!HA" =a QKK'JHa?T JHA KQD'HA ^= =aH GQD^J^a?'?HR /aH JHa? bQaE=Qa?H a2HA? a^a AH=!HbHa? GQA ?D(A HA?)F?'E=HT bQ'A H!!H Ha?DQ;H Q=AA' K^aA'JFDQN!HbHa? !Q ,^aK?'^a bQA?'KQ?^'DHR >XHA? G^=DE=^' '! HA? 'aJ'AGHaAQN!H JH ?D^=;HD =aH A^!=?'^a QJFE=Q?H E=' HA? !Q G!=A AQ?'A,Q'AQa?H J= G^'a? JH ;=H HA?)F?'E=HR B GQD? !HA G^a?A H? GD^?)(AHA K^a;Ha?'^aaH!AT !HA GQ?'Ha?A GH=S ;Ha? JHG='A Ha;'D^a IO QaA Q;^'D DHK^=DA P JHA 'bG!Qa?A JHa?Q'DHAR

!Q GD^?)(AHT AH=!H !Q GQD?'H ;'A'N!H JH !Q JHa? HA? DHbG!QKFHR WH *DQaJ Q;Qa?Q*H JH !X'bS G!Qa? K^aA'A?H JQaA !H ,Q'? E=H !HA JHa?A AQ'S aHA QJ$QKHa?HA aH J^';Ha? GQA &?DH ?Q'!!FHAT KH E=' QbF!'^DH AHaA'N!HbHa? !H GD^a^A?'K P !^a* ?HDbH JH KHA JHDa'(DHAR 9a ^=?DHT !X'bS G!Qa? JHa?Q'DH GHDbH? =aH A^!=?'^a U4H H? A?QN!HT H? !H GQ?'Ha? GH=? P a^=;HQ= b^DJDH P G!H'aHA JHa?A AQaA &?DH *&aFR 2LM<#3#LM4 ;3 %@=3;164 <; 6#471; WH GQ?'Ha? !='Sb&bH J^'? DHbG!'D KHD?Q'aHA K^aJ'?'^aA G^=D GHDbH??DH !Q G^AH JX=a 'bG!Qa?R WH *D'aKHbHa? JHA JHa?AT !H ?QNQS *'AbH AF;(DH ^= KHD?Q'aA ,QK?H=DA !'FA P !Q AQa?F *FaFDQ!H Q3Qa? =aH 'a0=HaKH aF*QS ?';H A=D !Q K'KQ?D'AQ?'^aT GH=;Ha? Ha?DQ;HD !H ?DQ'?HbHa? 'bG!Qa?Q'DHR Z! HA? F*Q!HbHa? 'bG^D?Qa? JXQ;^'D A=,UAQbbHa? JX^A H? JH N^aaH E=Q!'?F P J'AG^A'?'^aT JH b&bH E=X=aH N^aaH b^?';Q?'^a JH !Q GQD? J= GQS ?'Ha?T G^=D bQ'a?Ha'D =aH )3*'(aH N=KKQ!H 'bGHKKQN!H H? G^=D A=';DH !HA K^a?DC!HA DF*=!'HDA K)H[ !H bFJHK'aSJHa?'A?HR 9a KQA JH bQaE=H JX^A Q= A'?H ^: !X'bG!Qa? J^'? &?DH G^AFT '! ,Q=JDQ GD^KFJHD P =aH Q=*bHaS ?Q?'^a JH !Q bQAAH ^AAH=AHR @'Ha E=H !Q G^AH JH !X'bG!Qa? A^'? Ha A^' =aH 'a?HD;Ha?'^a P ,Q'N!H D'AE=HT '! ,Q=? Ha;'AQS *HDT K^bbH G^=D ?^=?H 'a?HD;Ha?'^a K)'D=DS *'KQ!HT E=H JHA K^bG!'KQ?'^aA G='AAHa? A=DS ;Ha'DR B;HK =aH G!Qa'UKQ?'^a A^'*aH=AHT ^a GH=? KHGHaJQa? DFJ='DH K^aA'JFDQN!HbHa? !HA K^bG!'KQ?'^aA ?H!!HA E=H JHA !FA'^aA Q=4 aHD,A ^= JHA ?D^=N!HA JH !Q AHaA'N'!'?FR

&!( -#32$+-3,$5! 34425%5!*$( (/, )!( -5!*$1 ,$5! $!*$/4(!/30#( 3'3!, ,5),( $"4#3!,3,$5!. D1J;43B=; 71J1M #N:!@M3 <;M3@#6;8 /a 'bG!Qa? JHa?Q'DH HA? =aH ;'AT Ha *FaFDQ! Ha ?'?QaHT E=X=aH 'a?HD;Ha?'^a K)'D=D*'KQ!H GHDbH? JX'aAFDHD JQaA !X^A JHA bQ4'!!Q'DHAT ^: H!!H DHbG!QKH !Q DQK'aH JH !Q JHa? bQaS E=Qa?HR /aH GD^?)(AH JHa?Q'DH HA? HaA='?H U4FH A=D KH G'!'HD QD?'UK'H!R WQ ?HK)a'E=H JHA 'bG!Qa?A GHDbH? JH DHbG!QKHD =aH JHa? 'A^!FHT JH K^bN!HD =a ;'JH G!=A ^= b^'aA 'bG^D?Qa? Ha?DH JH=4 JHa?AT Q=AA' N'Ha E=H JH U4HD =aH GD^?)(AH Qb^;'N!H JQaA =aH bMK)^'DH FJHa?FH JH bQa'(DH 'bG^D?Qa?HR >^bbH Q!?HDaQ?';H P !X'bG!Qa? JHa?Q'DHT '! 3 Q !H G^a? U4H ^= !Q GD^?)(AH Qb^;'N!H 6 KRSPRSJR !H JHa?'HDR <QaA !H KQA J= G^a? ^= JH

WQ GQD^J^a?'?H DHGDFAHa?H =a Q=?DH D'AE=H G^=D !Q G^AH JX'bG!Qa?A JHa?Q'DHAR WQ GQD^S J^a?'?H HA? =aH 'a0QbbQ?'^a !^KQ!H JH !Q *HaK';H GD^;^E=FH GQD !Q G!QE=H E=' b(aH P =aH GHD?H JX^A Q=?^=D JHA JHa?AR >H??H DFS A^DG?'^a ^AAH=AH GH=? F*Q!HbHa? ?^=K)HD !HA 'bG!Qa?A H? K^aJ='DH P !H=D GHD?H `K)H[ !HA GQ?'Ha?A G^D?H=DA JX'bG!Qa?A]R <QaA ?^=A !HA KQAT !HA D'AE=HA H? !HA K^bG!'KQ?'^aA F;Ha?=H!!HA J^';Ha? &?DH F!=K'JFA H? F;Q!=FA 'aJ';'J=H!!HbHa?R >XHA? !Q AH=!H NQAH A=D !QE=H!!H !H bFJHK'aSJHa?'A?H H? !Q GHDA^aaH ?DQ'?FH GH=;Ha? JFK'JHD A' !X'bG!Qa? JHaS ?Q'DH HA? !Q bH'!!H=DH A^!=?'^aR 'M N9<;=#M <;M3#43; =LN:93;M3 WH JHa?'A?H ?DQ'?Qa? HA? =a ,QK?H=D JF?HDb'S aQa? G^=D !Q E=Q!'?F JH !X'bG!Qa? JHa?Q'DHR WH A=KK(A H? !Q E=Q!'?F JX=a ?DQ'?HbHa? 'bG!Qa?Q'DH JFGHaJ !QD*HbHa? JH AQ G!Qa'S UKQ?'^a H? JH AQ DFQ!'AQ?'^aR WHA K^bGF?HaS KHA H? !Q K^aA=!?Q?'^a J= bFJHK'aSJHa?'A?H A^a? JF?HDb'aQa?HA G^=D =aH ?)FDQG'H 'bG!Qa?Q'DHR WH bFJHK'aSJHa?'A?H AGFK'Q!'AF Ha K)'D=D*'H ^DQ!HT Ha GQD^J^a?^!^*'H H? Ha

bFJHK'aH JHa?Q'DH DHK^aA?D=K?';H Q A=';' =aH ,^DbQ?'^a K'N!FH Ha 'bG!Qa?^!^*'HR >HD?Q'aA bFJHK'aASJHa?'A?HA *FaFDQ!'A?HA E=Q!'UFA ^a? F*Q!HbHa? QKE='A JHA K^bGFS ?HaKHA AGFK'UE=HA Ha 'bG!Qa?^!^*'HR WX _'bS G!Qa?^!^*=H\ aXHA? GQA =a ?'?DH GD^?F*F Ha 1='AAHT H? '! aXH4'A?HT P KH $^=DT Q=K=aH !'A?H ^,UK'H!!H JH bFJHK'aASJHa?'A?HA 'bG!Qa?^S !^*=HAR WH A'?H Za?HDaH? JH !Q 5^aJQ?'^a ZbS G!Qa?A 1='AAH GD^G^AH JHA !'HaA DHa;^3Qa? Q=4 A'?HA JHA J';HDAHA A^K'F?FA AGFK'Q!'AFHA E=' !Q K^bG^AHa?R <H a^bNDH=4 AGFK'Q!'A?HA 3 A^a? bHa?'^aaFAT !Q G!=GQD? JXHa?DH H=4 F?Qa? QK?',A JQaA !H J^bQ'aH JH !X'bG!Qa?^S !^*'H `888R,^aJQ?'^a'bG!Qa?ARK)]R I;4 =L-34 WHA K^7?A JX=a ?DQ'?HbHa? 'bG!Qa?Q'DH JFGHaJHa? J= ;^!=bH JH ?DQ;Q'! aFKHAAQ'DH H? GH=;Ha? ;QD'HD ,^D?HbHa? Ha ,^aK?'^a JH !Q K^bG!H4'?F J= KQA P ?DQ'?HDR WH GD'4 J= bQ?FD'H! G^=D =a 'bG!Qa? ^AK'!!H Ha *FaFDQ! Ha?DH IOO H? +OO ,DQaKAT !HA ,DQ'A JH !X'a?HDS ;Ha?'^a K)'D=D*'KQ!H G^=D !Q b'AH Ha G!QKH JX=a 'bG!Qa? AH A'?=Ha? Q=?^=D JH LOOO P LIOO ,DQaKAT Q=4E=H!A '! ,Q=? Q$^=?HD !HA K^7?A G^=D !Q G!Qa'UKQ?'^aT !HA bQE=H??HAT !HA DQJ'^*DQG)'HAT !HA GD^?)(AHA GD^;'A^'DHAT !Q DHK^aA?D=K?'^a JFUa'?';H H? !HA )^a^DQ'S DHA J= ?HK)a'K'Ha JHa?Q'DHR V^=D =a 'bG!Qa? A'bG!H Q;HK K^=D^aaH H? AQaA Q=*bHa?QS ?'^a JH !Q bQAAH ^AAH=AHT '! ,Q=? K^bG?HD JHA K^7?A JH !X^DJDH JH I+OO P +OOO ,DQaKA Q= b^'aAR WHA K^7?A GH=;Ha? ;QD'HD JQaA K)QE=H KQA 'aJ';'J=H! Ha ,^aK?'^a JH !Q A'?=Q?'^a JH JFGQD? H? J= ?3GH JX'bG!Qa?R Z! HA? 'bG^D?Qa? JH ,Q'DH F?QN!'D =aH HA?'bQS ?'^a 'aJ';'J=H!!H JHA K^7?A Q;Qa? !H JFN=? J= ?DQ'?HbHa? GQD A^a bFJHK'aSJHa?'A?HR

I5 ,FG05(KFG KHEI5G() )'K)). WQ 5^aJQ?'^a ZbG!Qa?A 1='AAH HA? K^bG^S AFH JH E=Q?DH *DQaJHA A^K'F?FA AGFK'Q!'S AFHAc H!!H Q G^=D N=? JX'a,^DbHD !Q G^G=S !Q?'^a A='AAH JH bQa'(DH K^bGDF)HaA'N!H H? NQAFH A=D !XF;'JHaKH AK'Ha?'UE=H A=D !HA G^AA'N'!'?FA H? !'b'?HA JH !Q ?)FDQG'H 'bG!Qa?Q'DHR .^=A G^=;H[ K^bbQaJHD !Q ND^K)=DH JX'a,^DbQ?'^a Q'aA' E=H !HA !'A?HA JH bFS JHK'aASJHa?'A?HA GQD KQa?^aA Q= a=bFD^ OIL ILL #- %-R .^=A G^=;H[ Q=AA' ;^=A 'aS ,^DbHD A^=A 888R,^aJQ?'^a'bG!Qa?ARK)R


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

| 35

Le livre de la jungle

La Stickermania entre dans sa troisième semaine. Pour y participer, procurez-vous l’album «Aventure dans la forêt tropicale» en vente à Migros et amusez-vous à y coller deux cents vignettes d’animaux. Vous deviendrez un expert en faune, tout en faisant un geste pour l’environnement.

Q

uelle hauteur atteignent les plus grands arbres de la forêt tropicale? Le babouin olive a-t-il réellement un pelage couleur olive? Et la grenouille de verre doit-elle son nom au fait qu’elle soit transparente? L’album Stickermania «Aventure dans la forêt tropicale», en vente à Migros au prix de 5 francs, répond à ces questions et bien d’autres encore. Surtout, le livre permet de coller deux cents vignettes d’animaux. Les autocollants sont disponibles jusqu’au 13 juillet 2009 dans les magasins et restaurants Migros, les marchés spécialisés (Micasa, M-Electronics, SportXX et Do it + Garden Migros) ainsi que sur LeShop.ch. Par tranche d’achat de 20 francs, un emballage de cinq images sera distribué. De plus, certains articles proposent un bon pour une pochette supplémentaire. Outre le fait d’apprendre en s’amusant, la Stickermania offre aussi la possibilité de faire un geste en faveur de l’environnement. A chaque album vendu, Migros verse en effet 1 franc à un fonds de soutien du WWF spécialisé dans des projets de préservation des espèces de la forêt tropicale, que ce soit en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie. Michael West

Infos supplémentaires et jeu en ligne sur www.stickermania.ch

Les places de jeu de la jungle à Migros

Du 28 mai au 4 juillet, les places de jeu de la jungle partiront en tournée dans toute la Suisse. Elles feront halte durant trois à quatre jours dans de nombreux magasins Migros. Les dates et lieux sont recensés sur www.stickermania.ch/events

De nombreuses animations t’attendent: ➔ Domino: joue au domino avec des pièces gé géan géantes ante an tess te ayant pour thème les animaux de la forêt tropicale. ropi ro pica pi cale ca le. le ➔ Ecran tactile: il te permet de planter un arbre arbr ar bree br virtuel et de répondre à des questions sur les forêts vierges. ➔ Coin tatouages: choisis entre six différentes tess te décalcomanies aux motifs rigolos et colle-les less su le surr le bras, le mollet ou pourquoi pas la joue. ➔ Photo: amuse-toi à poser avec les Lilibiggs iggs ig gs sur s ur ffond ondd de on forêt tropicale. L’illusion sera parfaite. ➔ Bourse d’échange: échange les vignettes que tu as en double et complète ainsi ta collection.

Jusqu’au Jusq Ju squ’ sq u’au u’ au 13 juillet encore, il est possible de recevoir des vignettes d’animaux à coller dans le bel album Stickermania.


Vacances balnéaires au départ de Genève

– . 5 9 9 SION

EN P I DEM ill e s

Fam ues ! en bienv

HAMMAMET | TUNISIE

Hôtel Bel Azur Thalassa bbbc SITUATION

Donne directement sur la belle plage de sable. À env. 1,5 km du centre d’Hammamet.

INFRASTRUCTURE

300 chambres réparties dans le bâtiment principal et dans les bungalows mitoyens. Réception avec bar-salon et sièges. Snack-bar, café maure, restaurant principal (buffets), pizzeria et restaurant grill, restaurant à la carte. Boutique et salon de coiffure. Piscine avec pataugeoire séparée entourée de beaux jardins et terrasses. Chaises longues et parasols, gratuits à la piscine et à la plage.

DIVERTISSEMENTS

Programme d’animations quotidien durant la journée et en soirée, discothèque.

PRIX FIXE ENFANTS

Pour 1 à 2 enfants de 2 à 14 ans dans la chambre de 2 adultes. Miniclub 4 –12 ans (à certaines heures), pataugeoire, aire de jeu.

LOGEMENT

Chambres sympathiques avec bain ou douche, WC, TV par sat., balcon ou terrasse.

ACTIVITÉS & BIEN-ÊTRE

Inclus: volley-ball, ping-pong. Contre paiement: 2 courts de tennis (en dur) avec éclairage, minigolf, pétanque, ski nautique, pédalos, planches à voile, salles de remise en forme, sauna, massages. Divers traitements de thalasso au «Bio Azur Thalasso» au centre de thérapie de l’hôtel voisin le Royal Azur.

TRANSFERT

Transfert en bus de l’aéroport à l’hôtel et retour inclus. À près de 80 km /90 mn de l’aéroport de Monastir.

Dates de départ pour la Tunisie 2009 Jour du vol Genève Hello Dimanche Prix en fr. par pers Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

Occupation 2 adultes 2 adultes/1–2 enfants 1– 2 enfants de 2 –14 ans

Repas DEMI-PENSION DEMI-PENSION DEMI-PENSION

Juillet 5

12 19 26

1 semaine 995.– 995.– 595.–

2

Août 9 16 1 semaine 1095.– 1095.– 795.–

Octobre 4 11 18 1 semaine 1195.– 1195.– 895.–

Uniquement réservable pour 7 jours.

Ligne de réservation gratuite

0800 88 88 15

www.vacances-migros.ch

Toujours inclus dans le prix Vacances Migros: • Frais de réservation par téléphone et par Internet • Vol aller et retour en classe économique • 20 kg de franchise de bagages • Taxes d‘aéroport et de sécurité en Suisse et à l‘étranger • Transfert en bus de l‘aéroport à l‘hôtel et retour • Assistance par votre guide à l‘aéroport et sur le lieu de vacances


– . 5 4 12 PRIS

OM club C T U ce TO espa r a Supe ur toute l po le famil

DJERBA | TUNISIE

Club Eldorador Aladin bbbc SITUATION

Au sud de l’île, donnant directement sur une plage de sable fin. À 7 km de la prochaine bourgade Midoun et à 25 km du bourg principal de Houmt souk.

PRIX FIXE ENFANTS

INFRASTRUCTURE

319 chambres. Bâtiment principal et nombreux bungalows répartis dans le parc. Réception, coffre-fort payant, coin Internet (payant), salle de TV, salon, boutiques, salon de coiffure, centre de balnéothérapie, blanchisserie. 3 restaurants, 6 bars. Grande piscine entourée de terrasses. Chaises longues, parasols et serviettes de bain, gratuits à la piscine et à la plage.

LOGEMENT

Chambres confortables aménagées dans le style du pays, toutes avec douche, WC, téléphone, climatisation, mini-frigo (payant) et balcon ou terrasse.

Pour 1 à 2 enfants de 2 à 14 ans dans la chambre de 2 adultes. Pataugeoire, aire de jeu, miniclub (4–12 ans), club ados (12–16 ans), programme d’animation. Club bébés (6 mois – 4 ans, payant).

TOUT COMPRIS

Buffets à tous les repas dans le restaurant principal, collations au snack-bar sur la plage, boissons locales ouvertes avec ou sans alcool aux bars selon la carte des boissons de 10 h à minuit. Le restaurant à la carte et le bar à tapas ne font pas partie des prestations «Tout compris».

ACTIVITÉS & BIEN-ÊTRE

Inclus: 5 courts de tennis à revêtement synthétique (éclairage payant), pétanque, minigolf, aire polyvalente, volley de plage. Cours d’initiation en groupe à la planche à voile, au tennis et tir à l’arc, gymnastique, aquagym, aérobic, pédalos, canoës. Contre paiement: sports nautiques motorisés, planche à voile, catamaran, cours de tennis, location de vélo. Traitement dans le centre de balnéothérapie (massage, bain de vapeur, sauna, diverses cures etc.)

TRANSFERT

Transfert en bus de l’aéroport à l’hôtel et retour inclus. À env. 30 km/45 mn de l’aéroport de Djerba (Houmt Souk).

DIVERTISSEMENTS

Programme de divertissements propre à l’hôtel, activités sportives et récréatives durant la journée, spectacles (cabaret, comédies musicales, folklore) en soirée dans l’amphithéâtre, orchestre.

Dates de départ pour Djerba 2009 Genève Hello Prix en fr. par pers Chambre double Chambre double PRIX FIXE ENFANTS

Jour du vol Dimanche

Occupation 2 adultes 2 adultes/1–2 enfants 1– 2 enfants de 2–14 ans

Repas TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS TOUT COMPRIS

Juillet 5

12 19 26

1 semaine 1245.– 1245.– 595.–

Août 9 16

2

1 semaine 1495.– 1495.– 695.–

Octobre 4 11 18 1 semaine 1545.– 1545.– 795.–

Uniquement réservable pour 7 jours.

Réservez et marquez des points! Marquez des points! Points CUMULUS sur le montant total de la facture!


38 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Les champions

– 40% de C O 2

Nous pouvons tous faire quelque chose pour l’environnement. C’est très simple et cela n’implique aucune privation. Il suffit de Lessive Total Cool Active 1,74 kg, Fr. 15.90

Champion car: la poudre légère de cette lessive déploie son pouvoir lavant à 20° C déjà et peut être facilement dosée.

– 50% de C O 2

– 50% de C O 2 Litière Fatto Classic Natural, 12 l, Fr. 5.90 Litière Fatto Compact Forest,

Essuie-tout ménager Twist Recycling, 4 rouleaux, Fr. 4.40

Champion car: lors de la fabrication de cet essuie-tout, les énergies fossiles sont remplacées par la combustion de résidus (notamment de bois et de papier).

10 l, Fr. 8.90

Champions car: ces litières sont fabriquées à partir de matériaux renouvelables tels que le bois, le papier ou la cellulose et nécessitent de courtes distances de transport.

jusqu’à – 4 5% de C O 2

– 20% de C O 2

Papier hygiénique Soft Recycling,

LLessive essive Total Cool Active Color & Form 1,74 kg, Fr. 15.90

Champion car: la poudre légère de cette lessive déploie son pouvoir lavant à 20° C déjà et peut être facilement dosée.

N

ous n’hésitons pas à ajouter du sucre dans notre café ou de la crème fouettée sur nos tartelettes aux fraises. Ni à déguster des asperges. Des taches sur nos vêtements? Pas grave, il y a l’essuie-tout ou le lave-linge! Tous

– 50% de C O 2

12 rouleaux, Fr. 7.40

Champion car: lors de la fabrication de ce papier hygiénique, les énergies fossiles sont remplacées par la combustion de résidus (notamment de bois et de papier).

ces petits gestes et ces produits peuvent pourtant avoir un impact négatif sur l’environnement. A moins que nous choisissions uniquement des articles produisant moins de dioxyde de carbone (CO2), et ce, de leur fabrication à

leur élimination. Parce que les consommateurs ne peuvent pas dresser eux-mêmes le bilan climatique d’un article sur l’ensemble de son cycle de vie, Migros a chargé l’organisation indépendante «climatop» d’analyser un certain

nombre de produits utilisés quotidiennement. Les champions de l’écologie sont facilement identifiables grâce au label «approved by climatop». Plus d’informations sur www.migros.ch/climatop. Dora Horvath


EN MAGASIN

| 39

écologiques

privilégier les articles arborant le label «approved by climatop» qui produisent moins de CO2 que d’autres produits comparables.

– 3 5% de C O 2

Demi-crème Léger, 5 dl, Fr. 3.90

Champion car: l’élaboration de la demi-crème Léger, pauvre en matières grasses, nécessite moins de lait. Du coup, avec la même quantité, il est possible de fabriquer d’autres produits, du beurre par exemple.

– 3 5% de C O 2

Cabas réut réu réutilisable en matière synthétique, l’un, Fr. 2.—

Champion car: ce cabas, s’il est utilisé huit fois plus souvent qu’un sac en papier, permet d’économiser 35% de CO2. Par ailleurs, son espérance de vie est plus longue, étant donné qu’il est imperméable.

Sucre de canne Bio Max Havelaar, 600 g, Fr. 2.–

– 40% de C O 2

Planche à pain FSC,

26 x 36 cm, Fr. 19.90

Photo Fotolia / James Steidl

Champion car: cette planche à pain en bois certifié FSC provient de forêts gérées durablement. De plus, le bois est une ressource naturelle et peut être recyclé de manière écologique.

Champion car: la culture de la canne à sucre est moins exigeante que celle de la betterave sucrière. En outre, les déchets de canne à sucre permettent de produire de l’énergie.

– 7 5% de C O 2

– 90% de C O 2 Asperges d’Europe ou du Pérou, Prix du jour

Champion car: ces asperges sont transportées par camion ou par bateau, ce qui génère nettement moins de CO2 que par avion.

Moins de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie du produit Migros a chargé l’organisation indépendante «climatop» de dresser le bilan climatique de groupes de produits comparables. Les scientifiques ont calculé les

émissions de CO2 de chacun d’entre eux, de l’obtention de la matière première à leur élimination et à leur recyclage. Une analyse complète comme celle-ci constitue

l’unique moyen d’obtenir des informations fiables. Seuls les produits générant au minimum 20% de CO2 de moins que les autres articles de leur groupe sont élevés

au rang de champions CO2. Les résultats des tests sont de plus contrôlés par un autre organisme indépendant avant l’attribution du label «approved by climatop».


40 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Un ardent désir de grillades

Qui dit grillades, dit délicieux fumet de viande ou de poisson grillés. Mais pas seulement: un barbecue, c’est aussi l’assurance de passer un bon moment, en famille ou entre amis.

A

peine les beaux jours sont-ils de retour qu’un délicieux fumet s’échappe des balcons ou des jardins. La saison du barbecue est ouverte et, avec elle, le retour de l’homme aux fourneaux. Car si cette manière de préparer un bon repas est des plus conviviales, elle réveille aussi de vieux instincts: et le mâle de se sentir dans l’obligation de griller lui-même les prises qu’il a chassées, ou plutôt la viande qu’il a achetée. En Amérique du Nord, la grillade est devenue depuis longtemps un art de vivre. Au point qu’aujourd’hui, beaucoup de fêtes de famille sont quasiment impensables sans un rituel barbecue. L’histoire veut que la tradition remonte au temps des colons qui préparaient ainsi du bison lors de leur long périple. En Europe, ce mode de cuisiner est apparu dans les années 1950. Et son succès ne s’est jamais démenti. Sans doute aussi parce que la cuisson sur une grille ne demande pas d’adjonction de matières grasses. Par ailleurs, sachez que les assaisonnements typiques pour la grillade (moutarde, thym, origan, sauge, romarin et bière) empêcheraient l’absorption de benzopyrène, une substance se formant lors des grillades et jugée nocive pour la santé. Bon à savoir: vous trouverez à Migros de nombreuses idées de grillades pour un barbecue toujours réussi. Ruth Gassmann Photos Nik Hunger Stylisme Esther Egli

Nos spécialités à tester sans tarder Viande ou poisson?

Petites saucisses au wasabi, 6 pces, Fr. 4.20, steak barbecue farci, les 100 g, Fr. 3.30, brochettes au saumon et au cabillaud, les 100 g, Fr. 3.60* au lieu de Fr. 4.50 * Prix action jusqu’au 8 juin 2009.

Des sauces pour tous les goûts

A chaque plat sa sauce Anna’s Best: Exotic* pour la volaille, Baked Potatoes* pour les pommes de terre, Barbecue pour la viande, 125 g, l’une, Fr. 1.80 * Disponible uniquement dans certaines régions.


FRAÎCHEUR GOUR GOURMANDE MANDE ANDE AU QUOTIDIEN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Poitrines de poulet urt marinées au yogo et – un plaisir léger né. ffi estival au goût ra Recette sur www.saison.ch 0 Mot-clé: poulet30

50%

6.90

au lieu de 13.80

Lard paysan Malbuner en lot de 2 Suisse, 2 x 136 g

2.40

1.70

Bananes bio Max Havelaar Pérou/Équateur, le kg

au lieu de 2.20

Escalopes de poulet importées, les 100 g

40%

50%

1.05 1.75

4.90

Tilsit surchoix le morceau d’env. 400 g, les 100 g

Abricots Espagne/France, le kg

au lieu de

au lieu de 9.80

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

3.30

Melons charentais Espagne/France, la pièce


COMMENT NE PAS SUCCOM SUCCOM PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

Variez les saveurs: ère escalopes au gruy et aux pommes. Recette sur www.saison.ch Mot-clé: porc014

30%

5.95

au lieu de 8.55

Jambon cru spécial melon Suisse, 126 g

30%

3.60

1.15

au lieu de 4.50

Tous les produits Grill mi au poisson 20% de réduction par ex. brochette de saumon et de cabillaud, les 100 g

au lieu de 1.70

Gruyère doux (excepté Maxi), les 100 g

12.90

Bouquet de pivoines le bouquet

6.10

Tous les fromages à griller et à rôtir par ex. Steak Grill Cheese, 2 pièces/ 220 g

2.85

au lieu de 3.60

Tous les sandwiches Anna’s Best 20% de réduction par ex. au thon, 170 g


BER À TANT DE FRAÎCHEUR? 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

18.–

au lieu de 21.–

Bouilli entremêlé de Suisse, au détail et en libre service, le kg 18.– au lieu de 21.– Bouilli maigre de Suisse, au détail et en libre service, le kg 21.– au lieu de 26.–

8.80

Mini-escargots gril produit suisse, le duopack de 2 x 200 g

3.90 4.80 au lieu de

Fraises de la région, la barquette de 500 g

1.80

au lieu de 2.30

Charcuterie Délicatesse produit suisse, prétranchée en midibarquette, les 100 g

2.20

3.90de 4.90

Salade 4 saisons (été) Anna’s Best provenance Suisse, le sachet de 180 g

Tous les Antipasti Anna’s Best 20% de réduction par ex. olives et fromage à pâte molle, 150 g

au lieu de 2.80

au lieu

1.–

au lieu de 1.60

Salade pommée verte et rouge, de la région, la pièce

4.–

au lieu de 4.90

Œufs suisses bio élevage en plein air, 53 g+, la boîte, de 6 pièces

4.90

Rosier en pot la plante Société coopérative Migros Bâle


DES PRIX PRESQ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

50%

5 7au.7 lieu de 15.50

7.–

au lieu de 8.80

Cornets de glace Fun l’emballage de 16 8 x vanille et 8 x fraise

1.70

au lieu de 2.20

Tous les bonbons gélifiés Lov’s à partir de 2 paquets, –.50 de moins l’un par ex. Lovely Ghosts, 150 g

3.50

au lieu de 4.35

Crème à Café Valflora en lot de 3 3 x 250 ml * En vente dans les plus grands magasins Migros.

Bâtons aux noisettes 1 kg

30%

8.50

au lieu de 12.20

Produits Cornatur en lot de 2 par ex. escalopes de Quorn au citron et au poivre, 2 x 200 g

6 pour 4

3.80

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Classic, Medium ou Cristal, 6 x 1,5 litre et Aproz Plus*, 6 x 1 litre par ex. Aproz Classic, 6 x 1,5 litre

33%

3.20

au lieu de 4.80

Cœurs de France 500 g

50%

5 5au .8 lieu de 11.70 Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre


QUE INDÉCENTS! 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.75

au lieu de 4.70

Toutes les purées de pommes de terre Mifloc 20% de réduction par ex. Mifloc, 4 x 95 g

4.90

au lieu de 5.60

Sur tous les nettoyants ménagers universels et pour les sols à partir de 2 produits, –.70 de moins l’un par ex. produit d’entretien pour les parquets Pial, 1 litre Valable jusqu’au 15.6

50%

1au 4lie .45 u de 28

.90

Tous les sets et chemins de table , nappes et serviettes en étoffe* (excepté le linge de cuisine) par ex. nappe Annabella, coton enduit, tailles et couleurs diverses rectangulaire, 140 x 180 cm Valable jusqu’au 15.6

9.20

au lieu de 11.50

Tout l’assortiment Asco 20% de réduction par ex. Croc Asco Adult, 4 kg

3.50

2.30

au lieu de 2.90

Toutes les confitures Favorit et Pure Fruit 20% de réduction par ex. confiture d’abricot Favorit, 350 g

7.10

au lieu de 8.90

Toutes les litières pour chats Fatto et Catsan 20% de réduction par ex. Fatto Compact Forest, 10 litres

au lieu de 4.70

Sur tous les produits Handymatic (excepté le sel régénérant) à partir de 2 produits, 1.20 de moins l’un par ex. poudre Handymatic Classic (observer les précautions d’emploi sur l’emballage) Valable jusqu’au 15.6


ÉCONOMIES PAR POIGNÉES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.10

au lieu de 6.80

Éponges de nettoyage Soft & Strong en lot de 4 4 x 3 pièces

au lieu de 79.90

20.90

Tous les bagages et l’assortiment Travelshop* 20% de réduction par ex. trolley Titan Merik, 63 cm Valable jusqu’au 15.6

Maintenant

199.– avant 299.–

Aspirateur Philips Expression FC 8614/02** puissance 1800 W, rayon d’action 10 m, filtre HEPA

Produits Calgon en emballages promotionnels Calgon Express Action : poudre 1,8 kg, pastilles 51 pièces, gel 2,9 litres ou Energis 960 g

30%

63.90

33%

19.90

au lieu de 29.90

Mules grand confort spécialement marquées par ex. mules pour femme ou homme Valable jusqu’au 15.6

3.40 4.30 au lieu de

Tous les dentifrices, brosses à dents et solutions buccodentaires Candida 20% de réduction par ex. dentifrice Candida Multicare, 75 ml Valable jusqu’au 15.6

* En vente dans les plus grands magasins Migros, et ** M-Electronics ou *** Micasa.

59.90

Duvet en soie sauvage Kathrin*** 160/210 cm, 1000 g, non lavable


ÉCONOMISER DEVIENT UNE VRAIE PARTIE DE PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Boulangerie/Pâtisserie

M-Traiteur

Pain fitness aux graines 400 g 2.40 au lieu de 2.90

Poulet suisse Optigal du gril la pièce 8.90 au lieu de 11.80

Panettoncino la pièce de 90 g 1.20 au lieu de 1.50

1/2 poulet suisse Optigal du gril la pièce 4.60 au lieu de 6.–

Charcuterie Poitrine de dinde Don Pollo fumée, cuite élaborée en Suisse avec de la viande importée prétranchée, en maxi-barquette les 100 g 2.20 au lieu de 2.90 Gendarmes Malbuner élaborés au Liechtenstein, avec de la viande de Suisse, 2 pièces 140 g 3.60 au lieu de 4.40 Jambon braisé Malbuner élaboré au Liechtenstein, avec de la viande de Suisse, prétranché, en midi-barquette, la barquette de 98 g 3.20 au lieu de 3.90

Convenience Gnocchi au basilic Anna’s Best le duopack de 2 x 500 g 7.95 au lieu de 11.40

Birchermuesli la portion 3.90 au lieu de 4.90 Birchermuesli bio la portion 4.70 au lieu de 5.90

Produits laitiers Séré à la crème le gobelet de 150 g 1.– au lieu de 1.25 Séré demi-gras le gobelet de 250 g 1.35 au lieu de 1.65 Séré maigre le gobelet de 250 g –.70 au lieu de –.85 Tous les yogourts Léger en lot de 6 le paquet de 6 x 180 g 3.60 au lieu de 4.50

Fleurs/Plantes Basilic bio en pot Suisse, la pièce 2.90

Volaille

Frais et déjà prêt Hachis avec cornettes ou émincé de poulet avec riz Casimir Anna’s Best en lot de 2 par ex. hachis avec cornettes 2 x 370 g 7.20 au lieu de 10.40

30%

Fromage Scharfe Maxx fromage suisse à pâte mi-dure préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.20 Fol Epi fromage français à pâte mi-dure préemballé, les 100 g 2.10 au lieu de 2.65 Fromage Biedermeier fromage suisse à pâte mi-dure préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.25 Gorgonzola Piccante fromage italien à pâte molle préemballé, les 100 g 1.45 au lieu de 1.80 Camembert Président fromage français à pâte molle la pièce de 250 g 3.45 au lieu de 4.20

Take Two Baguette aux graines avec Golfetta et Rucola et 5 dl Pepsi regular la pièce 6.20

30%

11.10

au lieu de 15.90

Produits de lessive Total par ex. Total Classic en poudre, 2,8 kg

Cuisses inférieures de poulet Optigal de Suisse, au détail ou en barquette le kg 13.– au lieu de 17.– Cuisses inférieures de poulet Optigal, paprika de Suisse, en barquette, le kg 14.– au lieu de 18.–

Gourmessa Valable du 1.6 au 30.6 Pain du mois: Pain aux graines de tournesols la pièce de 400 g 2.70 au lieu de 3.– Valable du 1.6 au 30.6 Tourte fruit de la passion et mangue la pièce de 940 g 21.50 au lieu de 25.– Mille-feuilles la pièce 1.70 au lieu de 2.– Petite boule au séré la pièce –.70 au lieu de –.80 Amaretti la pièce 1.20 au lieu de 1.40 Tranche yogourt abricots la pièce 2.20 au lieu de 2.70

Société coopérative Migros Bâle * En vente dans les plus grands magasins Migros et Micasa ou ** avec assortiment de jardin et Do-it Garden.

143.20

au lieu de 179.–

Gril à gaz Texas** brûleur double, surface de cuisson 55 x 33 cm, hauteur de travail de 90 cm Valable jusqu’au 8.6


CONNAISSEZ-VOUS LA DERNIÈRE? PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 2.6 AU 15.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.20 Panna Cotta Dolce Italia à la framboise 2 x 120 g

NOUVEAU 2.70 Triangolo Créa d’Or Délicieux biscuits recouverts de noisettes et légèrement caramélisés, 80 g

NOUVEAU 4.50

Chicken Tandoori Subito Un nouveau plat préparé de la ligne Subito, qui ravira les amoureux de saveurs exotiques, 200 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 13.80 Eimalzin en boîte La fameuse boisson au malt est désormais disponible en boîte, 850 g

NOUVEAU 2.50

Tablette de chocolat White Blueberry Suprême Limited Edition À déguster glacée, 100 g

NOUVEAU 3.20 Produit à tartiner Chocolat Noir Pour les amateurs de chocolat noir, 200 g

NOUVEAU 3.70

NOUVEAU 24.50 CLA Fit Control Complément alimentaire à l’acide linoléique conjugué (CLA) issu d’huile de carthame, 80 capsules

Os au jambon Parma Grande MAX Un produit 100% naturel avec de la viande encore attachée à l’os. Longue conservation grâce à l’emballage sous vide, 400 g


EN MAGASIN

| 49

La touche finale

Les pommes de terre sont parfaitement cuites. Il ne reste plus qu’à y déposer une grosse noix de sauce «Baked Potatoes» d’Anna’s Best.

Concours: gagnez une grill-party

L’embarras du choix

EN HAUT: sur le gril à gaz Magic Pro de Koenig, Fr. 649.—, il y a toujours beaucoup de la place, notamment pour un steak de porc mariné, les 100 g, Fr. 2.65 À DROITE: aux invités de choisir ce qu’ils préfèrent. Assiette en arrière-plan: brochettes de bœuf à la hussarde, les 100 g, Fr. 3.90, escalopes de poulet, les 100 g, Fr. 2.35, chipolatas de veau au lard, 6 pièces, Fr. 7.20. Assiette de droite: brochettes au saumon et au cabillaud, les 100 g, Fr. 3.60* au lieu de Fr. 4.50, brochettes de crevettes, 2 pces, Fr. 4.–* au lieu de Fr. 5.–. Assiette au premier-plan: spare ribs marinés, les 100 g, Fr. 2.30 * Prix action jusqu’au 8 juin 2009.

Migros recherche la photo de grillades la plus originale de la saison 2009! N’hésitez pas à immortaliser à l’aide de votre appareil photo numérique les scènes drôles, romantiques ou hautes en couleur de votre prochain barbecue. Envoyeznous vos photos (trois max.) avant le 7 juin 2009 à l’aide de la formule en ligne disponible sur notre site www.migros.ch. Un jury sélectionnera vingt photos pour la finale. Celles-ci seront ensuite départagées par un vote en ligne ouvert à tous sur www.migros.ch/grillades (du 12 au 30 juin). A gagner: 1er prix: une grill-party d’une valeur de Fr. 5000.– avec le champion suisse des grillades 2008. Du 2e au 5e prix: un gril sphérique Roma 570 d’une valeur de Fr. 899.–. Du 6e au 20e prix: une valise à grillades Deluxe d’une valeur de Fr. 79.90


LE PLEIN DE SOLEIL EN CROISIÈRE

taxes portuaires incluses

dès CHF

Savone

Venise

Dubrovnik

Mini prix, Maxi plaisir

Barcelone

Marseille

765.–*

02.06.09 ergoasw.ch

Last Minutes de rêve en dessous du prix Pronto pour vos vacances d’automne

Savone

Barcelone

Rome Palma de Mallorca

Bari

Malaga

Costa Pacifica****+

Funchal

Mykonos Santorin Katakolon

Le dernier-né de la flotte !

Rhodes

Costa Fortuna, No. 141 (8 jours)

Casablanca

Arrecife

Palermo

Tunis

Tenerife

Agadir

San Sebastian Las Palmas

La Valette (Malta)

Costa Pacifica, No. 197 (8 jours)

Croisière XXL de 2 semaines !

Costa Europa, No. 198 (14 jours)

Prix Joker (CHF) par personne en occupation double (taxes portuaires incluses) : Cap Sud sur la Méditerranée avec nos offres spéciaCabine

Intérieure standard Intérieure supérieure Extérieure standard Extérieure supérieure Balcon standard Balcon supérieure Balcon deluxe Autres catégories sur www.cruisecenter.ch 3e / 4e lit sup. enfant (<18 ans) 3e / 4e lit sup. Adulte majoration cabine individuelle voyage aller/retour en bus adultes voyage aller/retour en bus enfants

Costa Fortuna****, No. 141 Cat. Prix Prix catalogue Joker I1 1550.– 765.–* I4 1920.– 895.– E1 2110.– 985.– E2 2240.– 1045.– B1 2530.– 1175.– B4 3200.– 1485.– B6 3470.– 1615.– 225.– 695.– 100% 220.– 110.–

Costa Pacifica****+, No. 197 Cat. Prix Prix catalogue Joker I1 1700.– 825.– I4 2090.– 955.– E1 2290.– 1035.– E2 2430.– 1105.– B1 2710.– 1225.– B3 2980.– 1345.– B5 3550.– 1605.– 225.– 745.– 100% 220.– 110.–

Costa Europa***+, No. 198 Cat. Prix Prix catalogue Joker I1 3540.– 1585.– I3 4140.– 1885.– E1 4720.– 2145.– E4 5300.– 2385.– – – – 315.– 1445.– 100% 220.– 110.–

les en format mini ou maxi, mettez les voiles pour une multitude de destinations à (re)découvrir, selon le temps que vous avez à disposition. Offrez-vous un supplément de culture, de soleil, de divertissement et de bien-être à moitié prix !

DÉPARTS:

Costa Fortuna, No. 141 19.10.09 / 26.10.09 / 9.11.09 / 23.11.09 Costa Pacifica, No. 197 2.11.09 / 9.11.09 / 16.11.09 / 23.11.09 Costa Europa, No. 198 11.10.09 / 25.10.09

Important : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Prestations incluses : croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires. Prestations non-incluses : Acheminement (aller/retour en car ou place de parking au port, excursions facultatives guidées, pourboires (env. Euro 6.– / par adulte par jour), assurance annulation facultative (entre CHF 45.– et CHF 85.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

Naviguez sans être menés en bateau !

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch

s t ê r p , i o t t e é b é b n To ? u a e ’ l à r e t à vous je

ade, La baiginr sans fin un plais Ni toi ni ton bébé n’avez de souci à vous faire grâce aux Huggies® Little Swimmers® qui évitent les petits accidents dans l’eau et sont hyperabsorbantes sans gonfler. De plus, avec leurs motifs Disney© amusants, elles ressemblent à de vrais maillots de bain. Barboter devient un vrai plaisir! Pour en savoir plus sur la baignade des bébés et Little Swimmers®: www.littleswimmers.com

Little Swimmers® est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros ros Ma Magazine Magaz gazine gaz ine 23 23,, 2 juin juin 200 2009 9

| 51

NOUVEAU À MIGROS

En un tournemain Le parfum du pain ou de la tresse qui sort du four est tout simplement irrésistible. Et quoi de plus beau que de pétrir la pâte, de répéter ces gestes ancestraux… Nous vous avons mis l’eau à la bouche? Alors redécouvrez les joies de la boulangerie: les nouveaux paquets de mélange pour pâte à pain de 500 g conviennent aussi pour les ménages d’une ou deux personnes. Et la réussite est garantie: ajouter un peu d’eau, pétrir, laisser lever, cuire et déguster un pain aux graines ou de campagne, une tresse au beurre, une focaccia ou une baguette twist. Mélanges pour pâte à pain: pain aux graines, 500 g, Fr. 1.95 tresse au beurre, 500 g, Fr. 2.60

BON & PAS CHER FR. 12.20

Poisson aux herbes et salade d’épinards Pour 4 personnes

+ +

➔ Préchauffer le four à 200° C. Laisser dégeler 4-6 filets de doré austral et les couper en morceaux de 3 cm de large. Saupoudrer de sel à l’ail. Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Env. Fr. 6.50 ➔ Mélanger ½ cc de mélange d’herbes italiennes, 2 cc de chapelure et 2 cs d’huile d’olive. Badigeonner les morceaux de poisson. Cuire env. 10 min au milieu du four. Env. Fr. —.50 ➔ Pour la sauce: presser 1 gousse d’ail et mélanger avec 1 cc de moutarde, 2 cs de vinaigre balsamique, 2 cs d’huile d’olive et 2 cs d’eau chaude. Saler. Mélanger à 350 g d’épinards frais. Dresser le poisson sur la salade. Env. Fr. 5.20 Conseil: servir avec du pain à l’ail.

Les prix peuvent varier selon les régions.

NOUVEAU À MIGROS

Illico presto Envie d’une vraie polenta mais pas le temps de la mélanger pendant des heures? La nouvelle polenta bramata de Subito est prête à servir en 14 min seulement. En plat principal ou en accompagnement, elle se décline en trois parfums: quattro formaggi, bolets et truffes. Subito propose également des pâtes aux arômes intenses de lard ou de champignons. Polenta Bramata Quattro formaggi Subito, 250 g, Fr. 4.40

De l’énergie en stock Parce qu’on n’a pas toujours le vent dans le dos, un petit coup de pouce ne se refuse pas! Les canettes de 355 ml de boisson énergétique Red Bull existent désormais en NOUVEAU pack de six. Avec une telle À MIGROS réserve d’énergie dans votre réfrigérateur, vous ne craindrez plus jamais la baisse de régime. Energy Drink Red Bull, 6 x 355 ml,

Fr. 14.90


52 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

NOUVEAU À MIGROS

De l’air! Il maintient les portes et les fenêtres ouvertes, empêchant des chocs violents entre battants et cadres, il permet une bonne aération des pièces et apporte même une touche décorative. Qui donc? Stoppi, un bloque-porte et fenêtre polyvalent, qui s’utilise sur tous les matériaux et dans tous les espaces compris entre 1 et 9 cm. Bloque-porte et fenêtre Stoppi, divers coloris, Fr. 7.50*

Reconnaissable entre toutes Paré(e) pour votre prochain voyage! La «Titan Merik» existe en trois tailles et arbore désormais, en édition limitée, des couleurs vives. Vous pourrez ainsi la reconnaître en un clin d’œil sur le tapis roulant de l’aéroport. Le vanity assorti et de nombreux accessoires de voyages sont de plus disponibles à Migros. Une visite au rayon bagages vaut donc le détour, d’autant que vous pourrez y profiter, du 2 au 15 juin, d’un rabais de 20%! Titan Merik, 54 cm, orange, Fr. 55.90*

NOUVEAU À MIGROS

au lieu de Fr. 69.90

Beautycase, orange, Fr. 31.90*

au lieu de Fr. 39.90

* En action dès le 2 juin. Jusqu’à épuisement du stock.

* En vente dans les Do it + Garden Migros.

NOUVEAU À MIGROS

Pour Médor Que vous le lui donniez pour le récompenser ou pour l’occuper, votre chien appréciera l’os au jambon Parma Grande de Max, un produit 100% naturel sans conservateur et riche en viande. Cet os à mâcher se conserve longtemps grâce à un traitement thermique et à un emballage sous vide. Os au jambon Parma Grande Max, environ 400 g, Fr. 3.70


EN MAGASIN

| 53

NOUVEAU À MIGROS

Fini les poils! Eliminer en douceur les poilss sion si on indésirables: telle est la mission des produits Primex qui se elle el less dotent aujourd’hui de nouvelles recettes de fabrication, de balba lnouveaux parfums et d’embalsort so rtiilages revisités. De plus, l’assorticir iree ment s’étoffe de bandes de cire ourr ou froide hypoallergéniques pour les zones sensibles (visage, serr se maillot et aisselles). A utiliser ui avec les lingettes de soin qui n rien rien apaiseront votre peau en un de temps. nsit ns itiv ive e Bandes de cire froide Sensitive ire ir e Primex, 10 x 2 bandes de c cire 8.70 70 et 6 lingettes de soin, Fr. 8. ive iv e Crème dépilatoire Sensitive Primex, 150 ml, Fr. 7.90

Cont la peau d’orange Contre Vous n’osez n Vous pas porter de bikini ni de mini mi niju jupe pe à cause de vilains petits capitons minijupe sur vos vo cuisses et vos fesses? Grâce à la sur café ca féin in et au triple complexe actif caféine CellllAc Ce Ac CellActive Shape qu’il contient, le gelge l-cr cr gel-crème cellulite «I am» réduit visiblement l’effet peau d’orange après quatre ment sema se ma semaines. A combiner avec de l’exercice phys ph ysiq iq physique, une alimentation équilibrée et des massages. Gel-crème cellulite Shape My Body I am, 200 ml, Fr. 9.80

NOUVEAU À MIGROS

En un clin d’œil! Pour lutter contre les yeux gonflés au réveil, utilisez les patchs Zoé Revital qui raffermissent les contours des yeux les plus fatigués. Le «Phyto Collagen», élaboré à partir de protéines de soja, soigne, rafraîchit et tonifie les zones sensibles du visage tout en atténuant les rides. Vous retrouvez ainsi un regard éclatant. Patchs raffermissants pour les yeux Zoé Revital, 4 x 2 patchs, Fr. 11.50

NOUVEAU À MIGROS


54 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

AUPARAVANT

Les classiques Même contenu – nouvel emballage: la ligne M-Classic réunit désormais de nombreux articles Migros sous un même visuel.

Dorénavant: eau de Javel M-Classic, nature, 2 l, Fr. 1.70

AUPARAVANT

NOUVEAU À MIGROS

M-Classic, c’est aussi des nouveautés

Dorénavant: eau de Javel M-Classic, lavande ou menthe, 2 l, l’un, Fr. 2.90

AUPARAVANT

Détergent universel M-Classic, 1 l, Fr. 3.40

Dorénavant: chiffons humides pour le sol M-Classic, 15 pièces,

Fr. 3.80

AUPARAVANT

Dorénavant: crème détergente M-Classic, 500 ml, Fr. 3.30

AUPARAVANT

Dorénavant: chiffons à vaisselle M-Classic, 3 pièces, Fr. 3.–


EN MAGASIN

| 55

revisités

Attention: seul le conditionnement a été repensé. La qualité des articles et leurs prix très avantageux restent inchangés. AUPARAVANT

AUPARAVANT Dorénavant: assiettes pour grillades M-Classic, 29 cm, carton, 20 pièces, Fr. 4.50

AUPARAVANT

Dorénavant: assiettes M-Classic, 23 x 23 cm, carton, 50 pces,

Fr. 4.90

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

Dorénavant: assiettes pour lunchs M-Classic, 18 cm, carton, 50 pièces, Fr. 4.50

AUPARAVANT

«Je gagne du temps avec ces assiettes en carton» Quand elle ne s’occupe pas de sa famille (ils sont cinq en tout, sans compter le chien, le chat et le lapin), Simone Caseri gère une boutique pour enfants. Toujours très occupée, cette quadragénaire sait comment gagner du temps: «Si nous organisons un barbecue, j’utilise des assiettes en carton. Pas besoin de les laver par la suite.»

www.migros.ch Dorénavant: assiettes pour saucisses M-Classic, 13 x 20 cm, carton, 50 pièces, Fr. 3.20

Vous trouverez d’autres infos sur la nouvelle ligne Migros sur www.migros.ch/m-classic


EN MAGASIN

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

NOUVEAU À MIGROS

Drink Orange Cranberry Aronia M-Classic, 1 l, Fr. 1.50

AUPARAVANT

➔ AUPARAVANT

Dorénavant: Drink Orange Maracuja M-Classic, 1 l, Fr. 1.50

Dorénavant: jus de pomme M-Classic, 1 l,

Fr. 1.40

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ AUPARAVANT

Dorénavant: jus d’orange M-Classic, 1 l, Fr. 1.40

«Pas de petit-déjeuner sans jus de pomme» En tant que juge de district et professeur d’informatique, Franz Mazenauer est un retraité qui a su rester très actif. «Pour bien commencer la journée, j’ai besoin d’un bon petit-déjeuner. Et je ne saurais me passer d’un verre de jus de pomme.»

| 57


EN MAGASIN

| 55

revisités

Attention: seul le conditionnement a été repensé. La qualité des articles et leurs prix très avantageux restent inchangés. AUPARAVANT

AUPARAVANT Dorénavant: assiettes pour grillades M-Classic, 29 cm, carton, 20 pièces, Fr. 4.50

AUPARAVANT

Dorénavant: assiettes M-Classic, 23 x 23 cm, carton, 50 pces,

Fr. 4.90

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

Dorénavant: assiettes pour lunchs M-Classic, 18 cm, carton, 50 pièces, Fr. 4.50

AUPARAVANT

«Je gagne du temps avec ces assiettes en carton» Quand elle ne s’occupe pas de sa famille (ils sont cinq en tout, sans compter le chien, le chat et le lapin), Simone Caseri gère une boutique pour enfants. Toujours très occupée, cette quadragénaire sait comment gagner du temps: «Si nous organisons un barbecue, j’utilise des assiettes en carton. Pas besoin de les laver par la suite.»

www.migros.ch Dorénavant: assiettes pour saucisses M-Classic, 13 x 20 cm, carton, 50 pièces, Fr. 3.20

Vous trouverez d’autres infos sur la nouvelle ligne Migros sur www.migros.ch/m-classic


Images tirées du DVD «Mensonges d’état» © 2008 Warner Bros. Entertainment inc.

Nous ne jurons que sur nos prix!

20%

Maintenant

1079.– Avant

sur tous les ordinateurs Toshiba et FujitsuSiemens jusqu’au 4.6.2009

1349.–

RAM 4 Go Disque dur 1 térabyte

" e 16 rit uB Tr

P. ex. ordinateur portable Satellite A350-22K

Processeur Intel® Core™ 2 Duo P8600 (2,4 GHz), puce graphique ATI Radeon® HD 3650, VRAM 512 Mo, graveur de DVD +/– RW Double Layer Super Multi Drive, W-LAN 802.11a/b/g/n-Draft, bluetooth, webcam 1,3 mégapixels, enceintes Harman Kardon, Windows Vista Home Premium / 7970.610

Maintenant

319.– Avant

399.–

Zoom optique 12 x

P. ex. appareil photo numérique Lumix DMC-TZ6EG-K

10,1 mégapixels, zoom optique 12 x, objectif 25 – 300 mm, objectif grand angle Leica-DCVario-Elmar 25 mm, écran couleur TFT 2,7", stabilisateur d’image optique, automatismes intelligents / 7933.250

Les offres sont valables du 2.6 au 4.6.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins M-Electronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

20%

sur tous les appareils photo numériques jusqu’au jusqu au 4.6.2009


EN MAGASIN

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

NOUVEAU À MIGROS

Drink Orange Cranberry Aronia M-Classic, 1 l, Fr. 1.50

AUPARAVANT

➔ AUPARAVANT

Dorénavant: Drink Orange Maracuja M-Classic, 1 l, Fr. 1.50

Dorénavant: jus de pomme M-Classic, 1 l,

Fr. 1.40

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ AUPARAVANT

Dorénavant: jus d’orange M-Classic, 1 l, Fr. 1.40

«Pas de petit-déjeuner sans jus de pomme» En tant que juge de district et professeur d’informatique, Franz Mazenauer est un retraité qui a su rester très actif. «Pour bien commencer la journée, j’ai besoin d’un bon petit-déjeuner. Et je ne saurais me passer d’un verre de jus de pomme.»

| 57


ACTION

OFFRE VALABLE DU MARDI 2.6 AU LUNDI 15.6 2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK. 20% sur tous les dentifrices, brosses à dents et solutions bucco-dentaires.

3.15

au lieu de 3.95

Dentifrice Candida Sensitive Plus 100 ml

4.–

au lieu de 5.–

Solution bucco-dentaire CANDIDA Sensitive Plus 400 ml

2.80

au lieu de 3.50

2.95

au lieu de 3.70

Dentifrice Candida Kids Bubble Gum 75 ml

2. –

au lieu de 2.50

Brosse à dents Candida Kids 1 pièce

3.–

au lieu de 3.80

Brosse à dents Candida Sensitive Plus 1 pièce

Fil dentaire Candida Sensitive 40 m


VitalTrainer – une profession qui a de l’avenir! Nos VitalTrainers conseillent et accompagnent les personnes de 45 ans et plus désireuses de maintenir leur vitalité. Ils s’adressent également aux

personnes intéressées par les cours et les exposés traitant de thèmes liés à l’âge. Si la formation se fonde sur la formule éprouvée du WellnessTrainer (mouvement, relaxation et alimentation), qui compte un grand nombre de participants à ce jour, elle est explicitement adaptée aux besoins des 2e et 3e âges. Anne-Pascale Ciriza suit à l’heure actuelle la formation VitalTrainer de l’Ecole-club Business de Lausanne. Nous lui avons demandé comment elle vivait sa formation. Vieillir en restant sains et motivés Les aînés doivent être «encouragés à faire plus de sport pour rester en bonne santé», déclare Anne-Pascale Ciriza. Femme au foyer, elle a découvert la formation un peu par hasard, mais aussi par intérêt pour son déve-

loppement personnel et parce qu’elle souhaitait exercer dans ce domaine. Elle s’est donc inscrite, déterminée à en savoir plus sur l’anatomie, la santé et les processus physiques. Mère et étudiante à la fois Cette maman d’un enfant de 8 ans avoue qu’au départ, elle doutait de pouvoir tout mener de front. Aujourd’hui, elle sait que lorsqu’on veut, on peut. «L’enseignement est conçu de manière tellement intéressante que les heures de cours filent sans qu’on s’en aperçoive. Et puis, c’est du temps bien investi», ajoute-t-elle avec enthousiasme. En plus d’enrichir une carrière et d’ouvrir de nouveaux horizons professionnels, le diplôme obtenu élargit également les bases des connaissances personnelles.

Des partenaires de formation solides La formation de deux ans est conforme aux directives de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA. Elle a pour partenaires l’Office fédéral du sport Macolin pour le Sport des adultes et la société Ryffel-Running pour le Nordic Walking et l’Aqua-Fit. Vous souhaitez en savoir plus? Pour cela, il vous suffit de participer à une soirée d’information gratuite. Vous trouverez toutes les informations utiles sur notre site web, www.ecole-club.ch/business. La prochaine soirée d’information aura lieu à l’ Ecole club Lausanne: jeudi 18 juin 09 à 18h30.v

Faites de votre passion votre profession. L‘Ecole-club Business vous propose les formations spécialisées suivantes: WellnessTrainer VitalTrainer

Massage classique Masseur de bien-être et de santé

AerobicSchool

spinas | gemperle

Réservez votre place aujourd‘hui et visitez une soirée d‘information à votre Ecole-club Business: Tél. 0844 373 654 ou www.ecole-club.ch/business

Reste de la population de baleines bleues:

1,7%

Arrêtons le pillage des océans! Soutenez-nous pour que 40% des océans soient protégés de façon à ce que les populations d’animaux marins puissent se rétablir. Adhérez à Greenpeace: www.greenpeace.ch


60 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

GARNIR l’abaisse de pâte

en rangeant côte à côte les tranches de lard.

RECOUVRIR le tout de poireaux. VERSER la liaison à l’œuf et à la

crème et répartir uniformément. Cuire une trentaine de minutes à 200˚C.

Louise Kasser, Verte…

Tombée en politique dès son plus jeune âge, elle est, à 23 ans, la benjamine des élus de la Constituante genevoise.


AUX FOURNEAUX LOUISE KASSER Secrets de cuisine

isiner, c’est… ➔ Pour vous cu me faisant plaisir! en Faire plaisir tout plat favori? ➔ Quel est votre rgines. be au Je raffole des z-vous pour rien rie ge an ➔ Que ne m au monde? par is assez curieuse Aucune idée... je su nature! rve? toujours en rése ➔ Qu’avez-vous ! Mais nt ner spontanéme De tout, pour cuisi du nt selon les étals les légumes varie marché... ziez-vous ou aurie ➔ Avec qui aimer s? pa er un re vous aimé partag n(réd. résistante fra ac br Au Avec Lucie . k.. ne Fran çaise), ou alors An

L’

épeautre, les fruits secs et autres légumes proviennent en ligne directe de la coopérative bio à laquelle elle est inscrite. Petite, elle «biberonnait» aux petites graines à forte valeur nutritionnelle ajoutée et autres crèmes budwig maison de sa maman. Elevée dans une famille d’enseignants et de libraires, militants des droits des femmes, engagés dans la société civile, avec un frère et une sœur aînés travaillant respectivement dans les sciences de l’environnement et la promotion culturelle, logique que la petite Louise Kasser n’ait pas été du genre contemplatif.

| 61

Elle se souvient ainsi des soirées à coller des enveloppes pour les multiples causes épousées par ses parents, d’un voyage à Pékin où, enfant, elle a accompagné sa mère à l’occasion de la Conférence mondiale des femmes. Parmi ses souvenirs marquants, il y a aussi la déception noire du 6 décembre 1992 après le vote des Suisses sur l’EEE, même si elle n’avait que 7 ans à l’époque. Des parents consternés qui lui expliquent qu’ailleurs, on n’a pas eu la même envie d’ouverture qu’à Genève. Des parents qui soutiennent à leur tour son engagement…. Récolter des signatures et des appuis, ça la connaît, qu’il s’agisse d’arpenter les marchés ou de rameuter son réseau via Facebook. Elle dit avoir éprouvé toute petite cette volonté de s’engager, l’envie de «faire bouger les choses, changer le monde». Son élection récente – dixième sur la liste des Verts lors du scrutin sur la Constituante à Genève? Une demi-surprise. Le fait de se révéler la benjamine, à 23 ans, de cette vénérable assemblée l’a davantage étonnée. Comme le veut la règle, elle a donc été appelée à présider l’ouverture des travaux et s’est retrouvée projetée sous les feux des médias et les critiques des partis. Taxée au lendemain de son élection d’ «évanescente» par quelques vieux briscards de l’ultradroite qui n’ont pas hésité à demander sa tête… Dix ans pile après avoir présidé le Parlement des jeunes de la Ville de Genève, elle se retrouvait au perchoir, bien que dans une posture un brin différente. Mais

et si mûre Les ingrédients du gâteau aux poireaux et à la cannelle.


62 |

AUX FOURNEAUX LOUISE KASSER

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Gâteau vert poireaux-épeautre au parfum de cannelle derrière la frimousse du lutin ébouriffé et les immenses yeux bleus limpides dans lesquels on se perd, cet air de détermination confiante ne trompe pas. Mlle Kasser sait où elle va. Quand elle entre chez les Verts à 17 ans, pour commencer. Après l’expérience du Parlement des jeunes, où elle a rencontré Pierre Maudet, qu’elle admire, puis Antonio Hodgers, qui deviendra son modèle et son mentor. Un air mûr et réfléchi à la fois qu’on trouve peu chez ceux de son âge. Une manière de cohérence qui la fait avancer et lui colle à la peau, lui fait trier ses déchets, rouler à vélo, en bus ou avec Mobility, s’approvisionner auprès d’une coopérative bio. Tout en aimant le rock de Coldplay et le foot. Sourire à demi quand elle s’aperçoit qu’elle brandit des grands mots – ouverture, tolérance ou développement durable – et nuancer en racontant combien elle s’attache à appliquer ces valeurs au quotidien et les instiller tout autour d’elle. Les engagements concrets donc. Faire installer des distributeurs de préservatifs dans les collèges, convaincre de l’utilité de rues piétonnes ou de dimanches sans voitures, de la nécessaire intégration des personnes handicapées ou fragilisées… Autant de combats juvéniles qui trouvent aujourd’hui leur prolongement dans son activité professionnelle: les mandats qu’elle gère (à 60%) dans ces mêmes domaines (intégration, égalité, politique sociale) au sein du Conseil suisse des Activités de jeunesse. Et, dans une moindre mesure, dans les études de socioéconomie qu’elle poursuit en parallèle à l’Université de Genève. Verte et si mûre, Mademoiselle Kasser. Chez les scouts, puis les éclaireuses, ses totems furent tour à tour Soleil astucieux, puis Indri, du nom d’un petit lémurien de Madagascar. Astucieuse, elle l’est assurément, et lumineuse à sa manière, Louise Kasser. Quant à savoir si elle tient du lémurien… Véronique Zbinden Photos Thierry Parel

INGRÉDIENTS POUR UN MOULE D’ENVIRON 30 CM DE DIAMÈTRE Pour la pâte: 150 g de farine mi-blanche 150 g de farine d’épeautre 50 g de noisettes moulues 1 cc de sel 125 g de beurre ou de margarine 1,5 dl d’eau Pour la garniture: 1 oignon 3 poireaux 1 noisette de beurre quelques fines tranches de lard 1 œuf 1 ou 2 dl de crème acidulée 3 cs de parmesan ou de gruyère râpé sel, poivre, cannelle, évent. un peu de lait

PRÉPARATION

1) Préparer à la manière de toutes les pâtes brisées: mélanger les deux farines, les noisettes moulues et le sel; sabler en défaisant le beurre, incorporer l’eau puis pétrir brièvement et façonner en une boule lisse. Abaisser et foncer un moule d’environ 30 cm de diamètre. Filmer et laisser reposer au frais une trentaine de minutes ou davantage. 2) Préchauffer le four à 200° C et préparer pendant ce temps la garniture. Emincer finement l’oignon. Laver et tronçonner les poireaux en morceaux d’un cm environ. Chauffer le beurre dans une poêle et y faire fondre doucement l’oignon, avant d’ajouter le poireau. Faire «tomber» le tout, puis retirer du feu. Dans un petit cul-de-poule, battre l’œuf et la crème acidulée; ajouter le parmesan, assaisonner avec un peu de sel, du poivre et parfumer avec un peu de cannelle, à volonté. Selon la consistance de cette liaison, diluer éventuellement avec un nuage de lait. 3) Garnir l’abaisse de pâte en y rangeant côte à côte les tranches de lard. Recouvrir de poireaux puis verser par-dessus la liaison à l’œuf et à la crème et répartir uniformément. Cuire une trentaine de minutes à 200° C.

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Numéro d’essai gratuit: SMS au 966 (Fr. 0.20) en indiquant le mot-clé MM-Essai, suivi de vos coordonnées complètes.


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR LES PRODUITS KELLOGG’S® ILLUSTRÉS CI-DESSOUS

Faites votre choix parmi les milliers de motifs proposés sur www.specialk.ch ou téléchargez votre propre motif ou photo. Vous trouverez actuellement un coupon d’une valeur de € 5.– sur tous les paquets de SPECIALK.

5.40de 6.80 au lieu

p.ex. Special K Pro Plus 375g *Disponibles dans les plus grand magasins Migros

Kellogg’s est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


Mettez de la Provence dans votre salade! Grand CONCOURS

sur www.cantadou.ch

A gagner chaque semaine 20 shakers Eva Solo d’une valeur de CHF 49.– chacun. Participation sur www.cantadou.ch jusqu’au 31.07.2009

Cantadou est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


Migros Magazine 23, 2 juin 2009

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE

| 65

Le mariage du tango et de l’opéra sera célébré à Moutier.

Nostalgie argentine à Moutier

La troisième édition de Stand d’été présente «Un tango pour Monsieur Lautrec».

L’

Orchestre symphonique du Jura et Opéra Obliqua Stand de Moutier invitent le public jurassien à un voyage canaille et musical. De Paris à Buenos Aires, l’opéra Un tango pour Monsieur Lautrec raconte l’histoire de Mireille, une prostituée, amie et modèle de Henri de Toulouse-Lautrec partie à l’aventure du côté de l’hémisphère sud. Jusque-là, le personnage est réel. Ensuite, la légende est née de l’imagination du célèbre écrivain argentin Julio Cortàzar. Il crée un lien entre la fille de joie parisienne et la rubia Mireya – la blonde Mireille – une fameuse danseuse de tango, louée dans maintes chansons du genre. Il suppose que les deux femmes sont une seule et même personne. Mireya, image récurrente et mythique des paroles de tango, est convoitée par de ténébreux pré-

tendants au regard de braise. Forcément désespérés. Partant de cette hypothèse, Un tango pour Monsieur Lautrec relate la rencontre du peintre avec la jeune femme dans la maison close de Madame Yvonne, rue des Moulins à Paris, où Henri a ses habitudes.

De Paris à Buenos Aires

Puis le départ de son modèle dans le sillage des frères Agustin et Carlos de Villanueva affecte l’artiste. Il abandonne le portrait de Mireille en cours de réalisation, souffre d’une perte d’inspiration et subit les déboires habituels dus à l’alcool. Outre-Atlantique, en Argentine, Mireille n’échappe pas à son triste sort. Flouée, elle se retrouve à nouveau au bordel avant de découvrir l’âme argentine, d’en appré-

hender la quintessence jusqu’à devenir une danseuse et une chanteuse réputée et à conquérir les cœurs. En deux actes et un peu plus de deux heures de spectacle. Facundo Agudin (lui-même Argentin) dirigera avec la fougue qu’on lui connaît les dix-huit musiciens et chanteurs solistes de l’Orchestre symphonique du Jura qui seront accompagnés de cinq danseuses et danseurs. Et il ne saurait être question de tango sans la présence d’un bandonéon, manié avec virtuosité par Stéphane Chapuis. Issu du mariage de l’opéra et du tango, ce théâtre musical est une composition originale de Jorge Zulueta qui fut un collaborateur d’Astor Piazzola. Les costumes ont été créés par Paco Rabanne, le scénario et la mise en scène par Jacobo Romano. A noter encore que Opéra Obliqua souhaite permettre à de jeunes so-

listes et musiciens de participer à une grande production et d’acquérir ainsi une expérience professionnelle. Des étudiants en chant interprètent des rôles secondaires et de jeunes techniciens travaillent avec les spécialistes. Jacqueline Parrat

Où et quand? Jeudi 18, vendredi 19, lundi 22 juin, à 20 h 30, et dimanche 21 juin, à 18 heures. Stand d’été à Moutier. Pause: 20 min entre les deux actes. Bar dès 17 h et restauration dès 18 heures. Prix: Fr. 45.–, 55.– et 65.– Billets: librairies Page d’Encre à Delémont ou Point Virgule à Moutier ou billetterie@standete.ch Réservation: 032 466 23 09 www.standete.ch


66 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Le sushi conquiert la Suisse

Des spécialités japonaises fabriquées en Gruyère séduisent les yeux et les palais des Helvètes.

L’

habitant de Bâle intéressé par la production de sushis et désireux de visiter les lieux de sa production dans le canton de Fribourg, à Vuadens plus précisément, devra se lever tôt. Dès 3 heures du matin, les employés s’attellent en effet à la réalisation de ces spécialités japonaises à base de poisson cru et de riz cuit. Ces en-cas étant par ailleurs particulièrement délicats et leur durée de conservation limitée, ils sont expédiés le matin même dans toute la Suisse, notamment dans notre région. Migros Bâle les propose à la vente dans cinq de ses magasins. Correctement réfrigérés, les sushis se conservent cependant facilement deux jours durant. Les débuts de cette production fribourgeoise remontent à neuf ans, avec une première apparition à un stand de restauration au Montreux Jazz Festival. Depuis lors, elle a pris la forme d’une PME innovatrice. Son créateur et directeur, Marc Durst, a su détecter dans l’approbation du public un intérêt croissant pour la cuisine internationale. Il a donc fondé Sushi Mania, une petite entreprise qui s’est installée à Vuadens, entre l’église et la gare, dans un bâtiment où les locaux bénéficient d’un blindage hygiénique infranchissable. Marc Durst et son équipe de quarante-cinq personnes réunissant quatorze nationalités y préparent des plats prêts à consommer.

Les sushis et les rouleaux d’été se dégustent crus, les plats asiatiques sont conçus pour être réchauffés au bain-marie, au micro-ondes ou dans un wok. Les rouleaux de printemps peuvent, eux, se préparer dans le four ou dans la poêle.

Transparence et fraîcheur des produits

Au départ, Sushi Mania fournissait MigrosVaudetGenève.Aujourd’hui, l’entreprise livre ses produits à neuf des dix coopératives régionales. Le chef du marketing, Julien Deschenaux, confirme ce succès en présentant un chiffre d’affaires en augmentation constante. Si, en 2004, le nombre de portions préparées quotidiennement se situait encore au-dessous de dix mille, il a atteint en 2008 vingt-cinq mille. Par ailleurs, de nouveaux plats asiatiques s’ajoutent sans cesse à l’assortiment. «Nous employons notamment des cuisiniers et des aides venus du Vietnam, de Thaïlande, de Malaisie et de Chine. Ils nous proposent de nouvelles recettes de leur pays d’origine qui sont soigneusement étudiées au niveau de la faisabilité et de leur accueil dans nos régions. Au total, y compris des Suisses habitant les environs, nous employons du personnel en provenance de quatorze pays différents.» Julien Deschenaux est fier de pouvoir créer et construire dans un environnement aussi dynamique que celui de Sushi Mania. Outre la collaboration interne avec l’équipe,

Le sushi est un produit particulièrement délicat. On peut l’accompagner de sauce soja, de wasabi ou de gingembre.


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE

| 67

Depuis peu, les sushis sont en vente au Claramarkt et au Frischland MParc à Bâle, au Paradies à Allschwil, au Schönthal à Füllinsdorf ainsi qu’à Migros Delémont.

Concentrés: Hélène Dumoulin, Julien Deschenaux et Daniel Wüthrich, responsable du département viande et produits laitiers à Migros Bâle.

il apprécie les rapports extérieurs qu’il entretient avec Migros: «La philosophie de Migros et celle de Sushi Mania se rejoignent parfaitement en ce qui concerne la transparence et la fraîcheur de produits authentiques.» La responsable de qualité, Hélène Dumoulin, partage bien évidemment cet avis. L’objectif de Sushi Mania est de proposer aux consommateurs le meilleur produit possible sur le marché. Le thon, la seiche, les crevettes roses et le poulpe proviennent des pêcheries d’Asie spécialisées dans la préparation des sushis. Le saumon d’élevage est importé de Norvège, le riz Nishiki des USA. Les légumes frais et les œufs sont, eux, européens.

Appétissants, bons et sains

Tout comme les Japonais, les responsables à Vuadens sont d’avis que la nourriture doit combler tous les sens. Leurs spécialités sont préparées avec le plus grand

soin et présentées de manière appétissante. Les ingrédients sont pauvres en graisse, bons pour la santé et combinés de manière à être un plaisir tout à la fois pour les yeux et le palais. Hélène Dumoulin est ingénieure en denrées alimentaires et responsable de la qualité chez Sushi Mania: «Les sushis sont composés à 70% de riz, une denrée tout aussi sensible que le poisson. Nous garantissons sa sécurité alimentaire par l’apport de vinaigre. Tout comme le poisson, chaque portion de riz fait l’objet d’un contrôle sévère.» Lorsqu’on évoque son jeune âge, Hélène Dumoulin apprécie d’avoir pu se familiariser avec la mise en place de l’assurance qualité chez Sushi Mania: «C’est un vrai défi pour une jeune ingénieure en denrées alimentaires, et encore plus parce que le sushi est un produit extrêmement délicat.» Il est important de ne pas rompre la chaîne du froid et de déposer aus-

Tôt le matin, les employés préparent à la main les sushis qui seront expédiés sans tarder.

sitôt au réfrigérateur ces spécialités lorsqu’on rentre chez soi. Pour les novices et les futurs gourmets, il est bon de rappeler que le sushi se mange à température ambiante, soit aux environs de 15o C. Il est donc recommandé de sortir les sushis vingt minutes avant de les déguster. Selon les préférences de chacun, on peut les accompagner de sauce soja, de wasabi ou de gingembre présents dans l’emballage. Le wasabi est une pâte verte composée de raifort japonais et qui monte légèrement au nez comme la moutarde. Les rondelles de gingembre permettent de neutraliser le palais entre les bouchées pour pouvoir bénéficier totalement des saveurs de la suivante. Accompagné de sauce soja, le sushi est aussi très apprécié. Les Japonais le mangent avec des baguettes. Chez nous il est également d’usage d’utiliser ses doigts.

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS BÂLE, 4002 Bâle, tél. 058 575 55 44. E-mail: reg@migrosbasel.ch

Texte et photos Priska M. Thomas Braun


. ds an gr et s tit pe ur po é ét d’ t en em us Am

% 0 2 6470.374

avant

59.90

avant

259.–

47.90

199.–

Balançoire double 300x200x225 cm

Bac à sable papillon* 2 bacs pour sable et eau

6470.234

100 de 0.– mo i

% 0 2

ns

6470.646 avant

1598.–

6470.749

598.–

Piscine ronde Jet 440

diamètre 440 cm, hauteur 90 cm (12’000 litres) Inclus filtre à sable, skimmer et échelle plate-forme.

ent Jusqu’à épuisem du stock. au Non disponible . tz pi is re MParc D

avant

499.–

Toboggan U-Turn Floralie

support de glisse 380 cm

Accessoires:

20%

Plateau de protection* rouge ou vert Fr. 15.90 Sable de jeu 25 kg Fr. 9.90

avant

249.–

199.–

6470.569

Intex Easy Pools

diamètre 366 cm, hauteur 91 cm (env. 6’000 litres) filtre inclus 6470.569 diamètre 305 cm, hauteur 71 cm

(env. 3’800 litres) filtre inclus Fr. 109.– avant 139.– 6470.571 diamètre 457 cm, hauteur 107 cm (env. 12’000 litres) Fr. 389.– avant 469.–

Actions valables du 25.5 au 15.6.2009 sauf mention différente.

Sable de jeu blanc* (sable de quarz lavé) Fr. 15.90 Kids Care (désinfection et prévention d’algues) Fr. 22.90

399.–

avant

165.–

132.–

Pataugeoire

tre 215 cm, hauteur 45 cm, diamè natte de sol lus inc env. 1200 litres, ol ras pa et auvent

Disponible dans les magas ins suivants: MParc Delémont MParc Dreispitz (sur com mande) Do it + Garden Sternenho f, Reinach Do it + Garden Paradies, Allschwil Do it + Garden Schönthal , Füllinsdorf *Migros Bubendorf

6470.050


Qu’est-ce que ça donne? +

+

+

+

+

=

Envoyez sans attendre un SMS au numéro 966 avec CUISINE7 et votre réponse ainsi que vos nom et adresse (Fr. –.30/SMS), ou indiquez votre réponse sur www.saison.ch, et, avec un peu de chance, vous gagnerez l’un des 10 bons d’achat Migros d’une valeur de Fr. 250.– chacun ou l’un des 40 livres de cuisine. Date limite de participation: 5 juin 2009. Vous trouverez les réponses exactes et les noms des gagnants dès le 12 juin sur www.saison.ch.

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON. La participation est ouverte à toutes les personnes domiciliées en Suisse, à l’exception des collaborateurs des entreprises concernées par le concours. Les gagnants seront avisés personnellement et leur nom sera publié sur www.saison.ch. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. La voie juridique est exclue.


Des offres d’été à couper le souffle! Toutes les offres sont valables du 2. 6 au 22. 6. 2009, jusqu’à épuisement du stock.

20%

maintenant

maintenant

nt assortime sur tout l’ de ping de tables e patins pong et d en ligne

559.20

avant 699.–

639.20

avant 799.–

Par exemple: table de ping-pong Kettler Match 5.0 Outdoor

Par exemple: table de ping-pong Schildkröt Space Tec Outdoor maintenant

399.20

maintenant

799.20

avant 499.–

avant 999.–

Par exemple: table de ping-pong Schildkröt Tecnica Outdoor

Par exemple: table de ping-pong Kettler Champ 3.0 Outdoor maintenant

maintenant

159.20

avant 199.–

maintenant

239.20

111.20

avant 139.–

avant 299.–

Par exemple: patins en lignes Micro 400 Pirat Kids Rollerblade

Par exemple: patins en ligne Spark 8k Lady Rollerblade Roues de 82 mm, aussi disponibles en modèle pour homme.

44 SportXX en Suisse.

Par exemple: patins en ligne Crossfire 360 Men Rollerblade Roues de 90 mm, aussi disponibles en modèle pour femme.

www.sportxx.ch


Migros Magazine 23, 2 juin 2009

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 71

Stimuler ses neurones… en profitant de la vie!

Optimiser ses performances intellectuelles, tout le monde en rêve. Mais que faire pour booster sa matière grise? Les conseils de François Gaillard, neuropsychologue et professeur honoraire à l’Université de Lausanne.

A

voir à 50 ans un cerveau d’un jeune de 20 ans, qui ne le voudrait pas? Un expert en neurologie japonais, le Dr Ryuta Kawashima, l’a bien compris. Son programme d’entraînement cérébral – conçu pour les consoles de jeu Ninten-

do – promet d’offrir une cure de jouvence à vos neurones, tout en vous amusant. Le rêve en somme. D’ailleurs, on dirait même que ça fonctionne. La plupart des adultes accusent 80 ans lors du premier test. Et au fil des entraînements, l’âge


72 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Mystérieuse mémoire La mémoire vous intrigue? Lisez «Tout sur la mémoire», l’ouvrage du neurologue français Bernard Croisile (Ed. Odile Jacob). Il répond aux questions que tout le monde se pose: pourquoi ne se souvient-on pas de nos deux voire trois premières années? Comment bien apprendre ses leçons? Le médecin offre aussi de nombreux conseils, ainsi qu’un cahier d’exercices.

Homme vs chimpanzé Pourquoi nos cousins les singes ne parlent-ils pas? C’est l’une des questions auxquelles répond Laurent Cohen, professeur de neurologie à Paris. Il s’interroge aussi sur l’influence de la taille du cerveau sur l’intelligence ou la

faculté de calcul identique chez les oiseaux et les humains. A lire: Laurent Cohen, «Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas et 30 autres questions sur le cerveau de l’homme», Odile Jacob.

Les vertus du chocolat «Un esprit sain dans un corps sain», dit l’adage. Tant qu’à faire, faisons-nous plaisir. D’après Franck Senninger, le chocolat a entre autres vertus de stimuler notre cerveau, grâce à quelques-unes de ses 800 molécules. La «nourriture des dieux» ne limite pas ses aspects positifs à nos neurones: elle abaisse la tension artérielle, fluidifie le sang, combat les rhumatismes et diminue le stress. Franck Senninger, «Les Bienfaits du chocolat», Jouvence.

du cerveau s’approche de l’âge réel et peut même s’abaisser à 30, voire à 20 ans. Ombre au tableau: les spécialistes du cerveau relativisent l’efficacité du logiciel. Pour eux, les tests utilisés se basent sur des exercices bien connus et ne contribuent en aucun cas à rajeunir le cerveau.

Comme une souris enfermée dans une roue

François Gaillard, neuropsychologue et professeur honoraire à l’Université de Lausanne, se méfie de ce programme, comme d’ailleurs de toutes les méthodes qui enferment l’individu à l’instar d’une souris dans une roue. Peuton espérer mieux des recueils de casse-tête et des questionnaires de logique inspirés des tests d’intelligence? «Promettre de doper les performances des neurones avec

des cahiers de petits exercices est abusif», tonne François Gaillard. Exécuter toujours le même type d’activités n’apporte des résultats que dans un domaine précis. D’autant qu’en plus d’être limitée, cette action devient rapidement monotone. Qu’en est-il des grilles de sudoku et des cases de mots croisés? Se révèlent-elles utiles pour fortifier son intellect? «Oui, mais de manière annexe», tempère le spécialiste. Avec un avantage pour les mots croisés qu’il compare au jeu du chat et de la souris. Ils poussent à un apprentissage permanent, puisqu’il faut s’adapter à l’auteur, à son humour et à ses définitions parfois alambiquées. Alors que faire? Selon François Gaillard, les épreuves de gymnastique cérébrale ne sont pas nécessaires. «Mais si une personne éprouve du plaisir à les faire, qu’elle

Publicité

Vous pouvez aussi habiter à meilleur prix sur votre terrain: en transférant votre prêt hypothécaire chez nous. Nous offrons des prêts hypothécaires attrayants à des conditions privilégiées. Pour les logements, nous renonçons à la majoration du taux des hypothèques en 2e rang. De plus, vous pouvez régler confortablement les intérêts en deux annuités. Pour en savoir davantage sur nos prestations bancaires, consultez notre site www.banquemigros.ch ou appelez notre Service Line 0848 845 400.


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE continue. Toute activité aide à maintenir son cerveau en forme. La stimulation langagière des mots croisés, par exemple, est forcément bonne à prendre. Mais il ne faut pas croire que seule la réflexion active les connexions entre les neurones.»

Quelques procédés mnémotechniques

Une phrase pour retenir les périodes géologiques de l’ère primaire: «Cambronne, S’il eût été Dévot n’eût pas Carbonisé Son Père» (Cambrien, Silurien, Dévonien, Carbonifère, Permien). Retenir la troisième ligne du tableau périodique des éléments chimiques de Mendeleïev? Facile: «Napoléon Mangea Allégrement Six Poissons Sans Claquer d’Argent» (Na: Sodium, Mg: Magnésium, Al: Aluminium, Si: Silicium, P: Phosphore, Cl: Chlore, Ar: Argon). Connaissez-vous l’ordre des planètes? «Me Voici Tout Mouillé, Je Suis un Nageur Pressé» (Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton). Votre mémoire flanche-t-elle lorsqu’il s’agit de citer les auteurs du XVIIe siècle? «Sur la racine de la bruyère, la corneille boit l’eau de la fontaine Molière» (Racine, La Bruyère, Corneille, Boileau, La Fontaine, Molière). Des soucis avec les prépositions? «Adam par pour Anvers, avec deux cents sous» (à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous) et les conjonctions de coordination «Mais où est donc Ornicar?» (mais, ou, et, donc, or, ni, car).

Redevenir généraliste, être ouvert

Le grand connaisseur du cerveau conseille au contraire de redevenir généraliste. «Dans le monde du travail, on doit se spécialiser. Mais en dehors, il faut s’ouvrir à tout.» Pour stimuler ses méninges, le neuropsychologue propose une méthode facile et pas chère: vivre, tout simplement! «Le cerveau s’enrichit continuellement, constate François Gaillard. Le plus important est de toujours apprendre un petit peu.» Si l’on bénéficie d’une bonne condition physique, les voyages – pas les circuits organisés par une agence, mais ceux que l’on planifie soi-même – constituent un bon expédient. Autre possibilité, s’initier à des activités nouvelles, telles que l’informatique. «Les ingrédients essentiels: la curiosité et l’adaptation à des problèmes et à des situations nouvelles.»

Préparer des repas, un très bon exercice

Aux yeux de François Gaillard, élaborer des projets et prendre des initiatives s’avèrent indispensables. Le thérapeute confie ainsi, aux patients qui le consultent pour des problèmes de mémoire, la programmation des repas. Elle exige de vérifier ce qu’il y a dans les armoires, d’aller faire les courses et d’acheminer les aliments. Moult opérations qui font bouillonner notre cervelle. C’est grâce à la confrontation au nouveau, à l’inconnu, à l’inattendu que se créent des connexions interneuronales par un processus chimique. Des produits chimiques visant à augmenter ses performances cérébrales, d’ailleurs, il en existe. Et ça fonctionne. Mais l’effet n’est pas identique à celui généré par les connexions spontanées. «C’est un arsenal extrêmement passif

| 73

Pour les psychologues, la curiosité et l’ouverture d’esprit sont des excellents moyens de stimuler sa matière grise.

qui ne tient pas compte de la motivation et des initiatives que prend l’individu, prévient François Gaillard. La satisfaction de la découverte se révèle plus forte que la chimie.» Le plaisir en plus. Laurence Caille Illustrations Christian Lindemann

A lire: Alain Lieury, «Stimuler ses neurones… oui, mais comment?», Dunod.

Publicité

Dès .– 0 200

BIENTÔT L'ÉTÉ PRENEZ DE L'AVANCE Liposculpture à la seringue (par une chirurgienne spécialisée)

Greffe de cheveux Chirurgie des paupières

www.migrosmagazine.ch Apprenez-en plus sur votre cerveau en faisant notre quiz en ligne

Traitement des rides – Injections

022 788 35 88

32, Rue du Prieuré - 1202 Genève www.cemedic.ch – info@cemedic.ch


74 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

On est écolo, pas notre ado!

Arrivés à l’adolescence, nombre de jeunes ne veulent plus suivre la ligne verte tracée par leurs parents. En pleine phase d’opposition, ils cherchent à se distancer pour mieux exister. Eclairage.

H

ubert (16 ans) n’en peut plus du mode de vie écolo que lui imposent ses parents bobos. Il en a marre, il en a assez de porter des vêtements éthiques, d’économiser l’eau, de se laver avec du savon de Marseille, de trier les déchets et de manger bio. Il aimerait simplement être comme ses potes et rêve donc de pizzas congelées, d’un scooter tuné, de fringues griffées… Papa-maman ne comprennent pas ce revirement: ils pensent pourtant avoir fait tout juste! Mais voilà que leur gentil garçon prend le contre-pied des conseils qu’ils lui donnent, rejette en bloc et sans concession valeurs, principes, philosophie verte et éducation. Ils se sentent un peu dépassés par ce mouvement de contestation qu’ils n’avaient pas vu venir… et ont mal à leur conscience écologique. «C’est grave docteur?»

restre! (Leduc. S Editions). Les adolescents sont dans une telle phase d’affirmation d’eux-mêmes que ça ne peut se passer que contre vous, en opposition totale. Vous en prenez alors plein la tête sur tous les sujets.» En résumé, Hubert a besoin pour exister de se confronter, de remettre en cause l’autorité, de revendiquer des goûts différents de ceux de sa maisonnée. «Dans cette phase délicate, si on tente de lui inculquer des notions environnementales, qui sont déjà perçues comme rébarbatives par la plupart des gens, ça va le gonfler. Forcément.» Florian Haenggeli, chargé de projets auprès du département éducation et environnement du WWF, conseille de marcher sur des œufs durant cette période de crise. «Il faut éviter à tout prix de le juger, de lui faire la morale et de le culpabiliser. Sinon, c’est l’échec garanti!» Il s’agit plutôt de rester soi-même, d’être cohérent et de mettre en pratique les théories qu’on professe comme paroles d’évangile. C’est d’ailleurs ce que fait Nicolas Hulot – Monsieur Ushuaïa – au quotidien avec ses rejetons âgés respective-

«Eviter à tout prix de juger, sinon c’est l’échec garanti.»

Autorité remise en cause

«Grandir, devenir adulte, c’est se détacher des parents, écrit Odile Brandt dans Votre ado cet extrater-

Pendant la crise d’adolescence de son enfant, mieux vaut parfois marcher sur des œufs.


VIE PRATIQUE GRANDIR ment de 5, 7 et 15 ans. «Avec mes propres enfants, l’éducation écologique passe d’abord par l’exemple que nous nous efforçons de leur donner, dans un souci de cohérence», précisait-il récemment dans Psychologies Magazine. Dans ce même article, le reporter vert invitait également les adultes à éclairer la lanterne des mômes, à débattre pour les convaincre, à discuter ouvertement avec eux, à les sensibiliser. «Nous privilégions le dialogue et les explications: pourquoi il ne faut pas tout jeter n’importe comment, pourquoi on ne peut pas acheter ce jouet fabriqué à l’autre bout du monde avec des matériaux malsains, pourquoi prendre des douches plutôt que des bains…» Florian Haenggeli va plus loin encore: «Oui, il faut parler avec son ado! Mais aussi se remettre en question pour trouver des solutions ensemble.» Attention, composer avec un teenager, s’avérer davantage tolérant à son égard, introduire de nouvelles règles dans la relation ne signifie pas pour autant abandonner son rôle de parents ni les responsabilités qui vont avec! Parce que l’enfant, même s’il mesure 1 m 80 et chausse du 45, a toujours besoin de repères solides pour se construire.

L’empreinte de l’éducation

Optimiste de nature, sans doute, le spécialiste du WWF estime enfin qu’il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter de ce type de comportement. «En tant que futur papa, je crois énormément que ce qu’on sème dans l’enfance porte ses fruits par la suite, que l’empreinte laissée par notre éducation reste. J’ai l’impression qu’après cette phase d’opposition, cette prise d’indépendance, le jeune retombera de toute façon dans ce qu’on lui a transmis et reproduira ce qu’on lui a appris.» Suffit donc de garder le cap vert, de rester zen et d’être patient, très patient avec Hubert… Alain Portner Illustration Pascal Jacquet

Sur la Toile: www.pandaction.wwf.ch/fr (site destiné aux ados).

| 75

Et si votre ado vire intégriste écolo? Pratiquement du jour au lendemain, la douce Véra (bientôt 17 ans) s’est muée en une véritable furie verte. Elle critique le gros 4×4 de sa mère, accusant cette dernière de participer au réchauffement climatique et, par conséquent, à la disparition de la banquise et des ours polaires. Elle hurle sur son petit frère qui vient de jeter le couvercle en alu de son yaourt dans la poubelle. Elle fait la leçon à son père parce qu’il cuisine des légumes pas bio qui, en sus, ne sont ni de saison ni de la région. Un poil énervés et un brin déboussolés, ses parents se demandent pourquoi elle a viré intégriste écolo… «La plupart des jeunes adolescents aiment la nature et se sentent une âme de militants écologiques, répondent la journaliste Christine Schilte et le pédopsychiatre Marcel Rufo dans «Votre ado» (Hachette). L’adolescent craint l’avenir. Il redoute les effets de la maladie de la vache folle, a peur des produits transgéniques et reproche assez vite à la génération de ses parents de jouer aux apprentis sorciers.» «Le temps de l’adolescence est aussi celui de la volonté de s’engager dans la vie, de prendre part, de manière active, à la société, ajoute le Dr Alain Braconnier dans «Le guide de l’adolescent» (Odile Jacob). L’engagement de l’adolescent est avant tout une question d’idéal: c’est-à-dire qu’il privilégie la pensée sur la conduite. Ce qui est en jeu, c’est la question de l’identité de l’adolescent, et par extension, son groupe d’appartenance, tout à la fois social, culturel, et même politique.» Autrement dit, Véra se cherche et vous trouve!


76 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Quand goupil squatte les villes Toujours plus nombreux en zones urbaines, les renards gênent parfois les citadins. Jardins saccagés, poubelles déchiquetées. Tournée matinale avec deux gardes-faune vaudois.

I

ls sont arrivés tôt ce matin. Un cas d’urgence. Les gardes-faune vaudois Christian Jaquet et Luc Jacquemettaz ont donc parqué leurs 4×4 à l’entrée d’un établissement public. Ont continué sur la pointe des pieds. Leur mission? Déloger une dizaine de renards installés là, en pleine ville, à la piscine de Renens. «On en a vu entre dix et douze un soir. Les renards ne me gênent pas en eux-mêmes. Mais leurs défécations dans la pelouse sont inacceptables.» Pour le gérant des lieux, Peter Eicher, l’affaire est d’autant plus embarrassante que les baigneurs ne vont pas tarder à affluer dans les bassins. Ce jour-là, d’ailleurs, l’eau est à 23° C, les tondeuses tournent à plein régime, les dalles frottées à grands jets. Tout doit être prêt pour les beaux jours, inutile de dire qu’une famille de goupils ferait plutôt tache sur les plongeoirs.

rage, grâce à une vaccination massive dans les années 80, le renard se porte bien. Même de mieux en mieux. Et s’adapte parfaitement aux zones urbaines qui constituent pour lui de véritables garde-man-

Il s’adapte parfaitement aux zones urbaines

Le renard en ville n’est pas une nouveauté. On le sait. Qui ne les a pas aperçus aux heures sombres, silhouettes rousses et goguenardes, filer entre deux réverbères, derrière une voiture ou dans un parc? Depuis l’éradication de la

Christian Jaquet s’engouffre à plat ventre dans la cavité située sous le restaurant.


VIE PRATIQUE ANIMAUX Il est fortement déconseillé d’apprivoiser les renards ou de les nourrir.

ger. Miettes de chips et couvercles de yogourts laissés dans l’herbette, déchets végétaux sur les composts conviennent à son palais, quand il ne s’attaque pas directement aux sacs-poubelles. Pour l’heure, Christian Jaquet et son acolyte partent en repérage des lieux. «On va voir si ça sent le renard.» Ils se dirigent vers un espace clôturé, où le sable est couvert d’empreintes caractéristiques. Visiblement les goupils apprécient le terrain de beach-volley! Reste à trouver le terrier. Assez vite, les gardes-faune repèrent une cavité sous les escaliers du restaurant. Ils s’engouffrent à plat ventre dans ce goulet terreux, avec torches et gants. Rampent sous les fondations entre toiles d’araignées et canalisations du bâtiment. Avant d’en ressortir empoussiérés, les habits déchirés, mais contents d’avoir trouvé l’entrée des terriers: trois trous creusés jusqu’à quatre mètres de profondeur, sans doute une galerie avec des niches pour dormir. «C’est tellement immense, un vrai royaume, un terrain de jeu et une parfaite cachette pour les renards!» Mais point de goupils en vue. Et impossible d’accéder à leur dortoir.

Une population difficile à évaluer

Luc Jacquemettaz (à g.) et Christian Jaquet, gardes-faune.

Les deux gardes-faune reviendront. Soit avec une cage pour les déloger, soit avec une carabine. C’est comme ça: dans le canton de Vaud, le Service de la faune tente de maîtriser la population de renards, difficile à évaluer, soit en déplaçant certains individus, soit en procédant à des tirs de gestion. En 2008, ce sont donc 1589 renards qui ont dû être abattus. Paradoxe: les tirs ne feraient qu’augmenter le nombre de renards, qui répondent à la menace par une augmentation des portées. «Oui, c’est un cercle vicieux. C’est pour cette raison que nous nous contentons de réguler le renard en ville, là où il est vraiment indésirable», convient Luc Jacquemettaz. Une chose est sûre: en ce mois de mai, Christian Jaquet ne sait plus où donner de la tête. Les renardeaux, fraîchement nés, partent en exploration des jardins, et pas une journée ne

| 77

GESTION DU GOUPIL

A ne pas faire

N’en déplaise à Saint-Exupéry, il est vivement déconseillé d’apprivoiser un renard. Lequel pourrait devenir très vite envahissant. L’erreur la plus fréquente: craquer pour une frimousse rousse et lui donner à manger. Une fois habitué, le renard deviendra de plus en plus familier et risque fort de s’aventurer sur votre balcon, si ce n’est dans votre salon. Neuf kilos qui bondissent sur le canapé, c’est plutôt gênant! De même, il vaut mieux déposer ses sacs-poubelles dans des containers et non en libre accès sur la chaussée.

Dans les autres cantons A Genève, seuls les rares individus atteints de gale ou montrant un comportement agressif sont éliminés. En Valais, les gardes-faune interviennent sur appel et les chasseurs sont encouragés par des primes à tirer les animaux nuisibles, dont le renard. Par contre dans les cantons de Neuchâtel et de Fribourg, on applique la méthode douce: aucune régulation de l’animal en ville, où les services de la faune prônent la cohabitation. Quant au Jura, il préfère déplacer les individus gênants au moyen de cages garnies d’appâts.

Zurich s’organise La commune de Zurich connaît la plus forte concentration de renards en ville: soit quelque 1400 bêtes pour une superficie de 92 km 2. Le bureau d’écologie urbaine, SWILD, mandaté par la Confédération, travaille donc sur un programme d’observation et de régulation du renard en zones urbaines. Et tente de mettre sur pied un dispositif permettant de freiner sa croissance.


VIE PRATIQUE ANIMAUX

78 |

se passe sans que le gardefaune reçoive un coup de téléphone. «J’ai reçu vingt-quatre appels hier, rien que pour les renards.» Des plaintes de citoyens qui s’énervent de voir leurs carreaux de carottes retournés. Ou d’établissements publics, comme l’Hôtel Royal Savoy, qui s’indigne que ce rôdeur effraie «les vieilles dames dans son parking». Ou de garderies qui ne peuvent laisser le goupil jouer dans le bac à sable des enfants.

Une démarche parfois incomprise

«On ne veut pas éradiquer le renard. D’autant qu’il est utile en campagne où il mange les mulots. Encore une fois, on ne tire pas de gaieté de cœur, mais c’est notre métier d’intervenir. On essaie toujours d’expliquer aux gens notre démarche. Mais parfois, on se fait méchamment insulter et même

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

traiter d’assassin.» Amoureux de la nature, Christian Jaquet se réjouit des autres pans de son métier. Comme le sauvetage des canetons, éclos sur des balcons d’habitations, ou le déplacement des nids de cygnes, entre autres. Et quand son emploi du temps le permet, il file observer les chamois, «ces équilibristes, ces bêtes furtives des cimes qui montent sur les névés et redescendent en lugeant comme des gamins». La plus belle des consolations!

Patricia Brambilla Photos Christophe Chammartin/Rezo et Keystone

www.migrosmagazine.ch De nombreux animaux vivent en ville: amusez-vous à les trouver avec notre quiz en ligne

Les maladies du renard On pense tout de suite à la rage, le museau baveux et les dents saillantes. Mais cette maladie a été éradiquée en Suisse, puisque le dernier cas remonte à1988 à Genève et à 1995 à Zurich. Par ailleurs, la gale, cette maladie de la peau causée par un acarien, a fait son retour à la fin des années 90. Après une épidémie à Genève et dans l’Oberland bernois, la gale a passé à une phase endémique, soit quelques cas isolés, mais présents dans un nombre croissant de régions. Mortelle pour le renard, elle est transmissible au chien, mais pas à l’homme. Enfin, l’echinococcose, ce ver parasite dont le renard peut être porteur sain, est une maladie à laquelle il faut être attentif. Comme ce ténia est transmissible aux chiens et aux chats, par des rongeurs contaminés, il convient de vermifuger les animaux domestiques plusieurs fois par année. Plus grave, cette maladie est transmissible à l’homme. Comment? En caressant un chien porteur de l’ecchinococcose ou en ingérant des aliments souillés par des crottes de renard - et non par l’urine. Dans un jardin traversé par des renardeaux, il faut être vigilant, les jeunes étant plus souvent porteurs que les adultes. Il convient donc de toujours laver abondamment les légumes et petits fruits du potager avant de les consommer. La congélation ne tue pas le parasite, le vinaigre non plus, en revanche la cuisson est efficace. «La maladie, chez l’homme, peut entraîner une grave déficience du foie. Mais son développement ne survient que dans un cas sur 2 millions», précise Claude Fischer, biologiste à la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève.

Publicité

Peinture fraîche sur les prix! 6616.086

Pour le bien de l’environnement. 6607.396/397

35%

Peinture NaturaWeiss ALPINA Dispersion pour l’intérieur, exempte d’irritants, convient aux personnes allergiques. Pouvoir couvrant élevé, lavable, respirante, diluable à l’eau, facile à appliquer. Nuance de couleur blanc mat. 5 l, maintenant Fr. 25.90, avant 39.90 10 l, maintenant Fr. 38.90, avant 59.90

Vos avantages • Protection de la santé et de l’environnement • Faible impact sur l’air ambiant des locaux • Utilisation immédiate des locaux rénovés dès que la peinture est sèche

35%

6607.400/401

Peinture EasyWeiss ALPINA Dispersion pour l’intérieur particulièrement facile à appliquer. Pouvoir couvrant élevé, lavable, anti-gouttes, diluable à l’eau. Blanc neige mat. 5 l, maintenant Fr. 25.90, avant 39.90 10 l, maintenant Fr. 38.90, avant 59.90 Actions valables du 2.6 au 15.6.09.

Garantie de produit, livraison à domicile, montage/ service à domicile, élimination/recyclage, service d’entretien, produits sur mesure.

2 ANS DE GARANTIE

www.doit-garden-migros.ch

35%

Chevalet de travail télescopique Charge admise jusqu’à 160 kg, réglable en hauteur jusqu’à 1,30 m. Maintenant Fr. 32.40, avant 49.90


PERDUS DE VUE

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

| 79

Vous reconnaissez-vous? Je suis à la recherche de mon père Jean Werner Rätz, né le 16 juillet 1936 à Aigle. Je ne l’ai pas revu depuis vingt ans. Marie Koller Chemin du Croset 10 1024 Ecublens

Je recherche Michel Gay-Croisier. Nous nous sommes connus au Goethe Institut à Göttingen (Allemagne) en automne-hiver 1982. Tu habitais Monthey et moi Ollon. Il me serait agréable d’avoir de tes nouvelles et de te revoir. Isabelle Gremion Chemin du Carroz 7 1020 Renens

Qui me donnerait des nouvelles de Betty Robin, coiffeuse à l’étage à la rue Hans-Geiler à Fribourg, dans les années 1950-1965?

Marie-Thérèse Mauroux Boulevard de Pérolles 53 1700 Fribourg 026 424 77 56

Qui pourrait me donner des nouvelles de Jacky Hornung, un ami d’enfance qui vivait à Lausanne dans les années quarante? Un grand merci d’avance. Antoinette Gougler-Masson, Route des Jurets 5, 1244 Choulex 022 750 15 73

La colonie de vacances La Joie de vivre fête ses 50 ans. Créée en 1959 par des personnes de la paroisse de Sainte-Marie-du-Peuple (quartier de Châtelaine, à Genève), la colonie va célébrer cet événement par un week-end (les 12 et 13 septembre) à La Côte-aux-Fées. Tous les enfants, jeunes ou adultes, qui ont participé à un ou plusieurs camps, sont cordialement invités à se joindre à la fête. Renseignements et inscriptions sur le site internet: www.lajoiedevivre.net ou:

Je cherche ma filleule, Margarita Caro Gonzalez, que j’ai perdue de vue depuis 1968. Elle habitait la région de SaintGall à l’époque. Un grand merci d’avance pour votre aide.

Raquel Quintairos Rua Ch. Moulin-de-Vert 18, 1288 Aire-la-ville (GE) 022 757 53 28 079 226 45 11 r.casanova@casabat.ch

Denis Thorimbert 022 771 45 57

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch Publicité

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.6 AU 15.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA BABY ILLUSTRÉS

13.9017.70 au lieu de

Lingettes NIVEA Baby, recharge Soft &Care, Pure, Sensitive 3×63pces + marionnettes à doigts

www.NIVEA.ch

ACTION

3 pour 2

9.80

au lieu de 14.70

Toddies NIVEA Baby en sachets de recharge 3×60 pces

GRATUIT – À COLLECTIONNER! À l‘achat de lingettes NIVEA Baby Soft&Care, Pure ou Sensitive (lot de 3), recevez deux marionnettes à doigts gratuit!

LA BEAUTÉ EST UNE ATTITUDE

Nivea est en vente à votre Migros


AMBIANCE FESTIVE ET PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VAL

ches Pour tenir les mou éloiget les moustiques elnés, placer des rond de s ée qu les de citron pi clous de girofle.

9.90

Bougies en cube 3 pièces

6.90

Pinceau pour grillades avec récipient en verre

3.50

Glaçons fantaisie Poisson, dauphin, coquillage

4.90

Cloche de protection orange, bleue, rose

6.90

Sticks pour apéritif en forme de flamant rose, crabe et poisson


COLORÉE À SOUHAIT! ABLES JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

8.90 Photophore Europa 13 x 9 cm

3.90

Coupe à glace Matière synthétique

12.90 Lanterne, petite 11 x 11 x 17 cm

39.90

Nappes à franges 150 x 260 cm

5.90

Moulin à vent en forme de fleur sur baguette en bois env. 56 cm

9.90

Pinces à nappe 4 pièces

12.90

Assiette plate 27 cm, porcelaine Bone China

à par tir de

3.90

Verre à eau Sunflower 25 cl Verre à long drink Sunflower 30 cl

5.90

Pics festifs 6 pièces, 4 designs différents


82 |

VIE PRATIQUE AUTO

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Une citadine tout en élégance

Techniquement, la nouvelle Ford Ka partage la plupart de ses éléments avec la Fiat 500. Si elle n’est pas aussi chic que l’Italienne, elle est toutefois nettement moins chère.

Q

uand deux constructeurs construisent une voiture ensemble, ils réalisent des économies d’échelle au niveau du développement et de la production. Pour les stratèges en marketing, le positionnement de chaque modèle par rapport à la concurrence devient plus difficile. A cet égard, la mission des designers Ford s’annonçait ardue. Car la fausse jumelle de la Ka est la Fiat 500. Mais Ford a relevé ce défi avec bravoure. Seules les proportions de la Ka trahissent la parenté avec la Cinquecento. La Ka revendique son indépendance de style avec une face avant encadrée par de fins blocs optiques et un arrière puissant. La haute ligne de pavillon de la Ka a permis de surélever la position de conduite, donc d’obtenir une bonne visibilité. La position assez redressée exige par ailleurs moins d’espace horizontal pour les jambes que si les occupants étaient assis plus bas, sans pour autant sacrifier le confort. Néanmoins, les deux places arrière sont tout au plus acceptables. Ford a limité son choix de motorisations à un petit moteur à essence de 69 ch et à un diesel de 75 ch. Pour la ville, qui devrait constituer le territoire privilégié des futurs acheteurs de Ka, le mo-

La Ka revendique son indépendance de style face à sa jumelle, la Cinquecento.

Des coopérations fructueuses Quand ils subissent la pression des coûts, les constructeurs se résignent à coopérer avec d’autres marques pour réaliser des économies d’échelle. Les exemples ne manquent pas dans le domaine des moteurs, où l’on a vu Ford s’associer avec PSA (Peugeot Citroën) pour développer une nouvelle famille de diesels, ou BMW coopérer avec le même PSA dans la construction de petits moteurs à essence équipés d’un turbo. Mais certains accords visent aussi à la construction de véhicules complets. On en a des exemples avec Fiat (Sedici) et Suzuki (SX4), Opel (Agila) et Suzuki (Splash), Subaru (Justy) ou Daihatsu (Sirion). Le succès de ces alliances est inégal selon les marques. Mitsubishi, par exemple, a vendu l’an dernier 300 exemplaires de plus de son SUV compact Outlander que Peugeot n’a écoulé de 4007 et Citroën de C-Crosser. Pourtant, il s’agit de véhicules quasiment identiques.

FICHE TECHNIQUE

Ford Ka «Titanium»

Moteur/transmission: moteur 4 cylindres essence, 1242 cm3, 69 ch, boîte 5 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 12,8 s, pointe 159 km/h. Dimensions: L x l x h = 3,62 x 1,66 x 1,51 m, coffre 224 - 747 l, poids 940 kg. Consommation: 6,6 l/100 km (essai), 5,1 l/100 km (usine). Etiquette énergie A, émission de CO2 (usine) 119 g/km. Prix: à partir 16 800 francs, prix de base (Ford Ka «Ambiente», essence, 69 ch) 14 500 francs.

teur à essence constitue sans aucun doute le meilleur choix. D’autant plus que, la différence de prix entre les deux motorisations étant de 2900 francs, il faudrait être un gros rouleur pour avoir une chance de l’amortir un jour. Cela étant, il faut éviter d’avoir le pied trop lourd avec la version essence. Car dès que la sollicitation de l’accélérateur et les régimes augmentent, la consommation dépasse nettement les 5,1 l/100 km du cycle officiel. Le second domaine dans lequel la Ka se démarque résolument de la

Fiat 500, c’est le prix. A motorisation égale, mais avec moins d’équipements, la version de base «Ambiente» coûte 3500 francs de moins que son homologue italienne. Mais il faut ajouter alors le prix de l’autoradio, qui n’est de série que dans la version haut de gamme «Titanium». Et renoncer aussi à l’ESP, ou alors payer 700 francs supplémentaires pour l’obtenir en option. Mais cela, c’est le cas chez Ford comme chez Fiat. Andreas Faust Photos Oliver Lang


COUP DE CHANCE CONCERT

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

| 83

NRJ Music Tour

La tournée fait escale à l’Arena de Genève le 25 juin 2009. Participez au tirage au sort et gagnez 50 x 2 billets!

Par Participer et ga gagner

Te Tentez votre chance et ga gagnez 2 billets pour le NRJ Music Tour!

par té téléphone en appelant le 0901 560 089 (Fr. 1.–/appel) en indiquant votre nom et votre adresse. Les Lovebugs.

E

vénement incontournable du début de l’été, le NRJ Music Tour revient à Genève, avec une affiche prestigieuse! Grands noms de la chanson et artistes prometteurs vous feront passer une soirée inoubliable. NRJ Léman a toujours misé sur la proximité et va à la rencontre de ses auditeurs en leur offrant deux heures d’un show inédit réunissant toutes leurs stars préférées du moment. Superbus.

Le nouveau prodige de la pop: Sliimy.

Sponsorisé par Melectronics/ Migros, ce concert vous permettra d’écouter Christophe Willem, Alesha Dixon, Superbus, Grace, Lovebugs, Amandine Bourgeois, Mozart L’Opéra Rock, Stress, Zaho, Sheryfa Luna, Big Ali, Emmanuel Moire, Pep’s, Sliimy, Jessie Matador ou encore C-Sheyn! L’ouverture des portes aura lieu à 19 heures. De plus, pour prolonger l’émo-

tion de ce magnifique concert, les CD de tous ces artistes sont en vente à Migros. En partenariat avec Melectronics/Migros, Migros Magazine organise un tirage au sort vous permettant de gagner 50 x 2 billets pour cette soirée exceptionnelle. Participez au tirage au sort!

Tiffany Pasche Photos DR

par SMS en envoyant le mot-clé «GAGNER» puis vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: GAGNER Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. par la poste en envoyant une carte postale en courrier A à: Migros Magazine, «GAGNER», Case postale, 8099 Zurich. par internet: complétez le formulaire en ligne sur www.migrosmagazine.ch, rubrique «Coup de chance». La date limite de participation est le 7 juin 2009 (minuit). Conditions de participation: les gagnant-es seront avertis par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus. Les collaboratrices et collaborateurs de «Migros Magazine» ne sont pas autorisé-es à participer.


Votre no 1 pour la Turquie SWISS

Entreprises

Vols quotidiens à destination de la Turquie avec charters SWISS

SUPER-RABAIS! 200.- Chf. de réduction par adulte mais aussi par enfant est valable sur tous les vols SWISS, Zurich-Antalya, lundi, mardi, jeudi, vendredi, du 26 mai au 24 septembre 2009 pour les séjours d'une semaine minimum dans les hôtels de luxe Gloria à Belek. 50 Chf. de réduction sur tous les vols SWISS, Genève-Antalya chaque vendredi du 27 mai au 24 septembre 2009 et chaque samedi du 4 juillet au 25 septembre 2009 sur toutes les réservations da la brochure. Réservations jusqu’au 11 juillet 2009; valable seulement pour les séjours d‘une semaine minimum. p.ex. du lundi au lundi

Jusqu’ à la réservation * de la dernière place!

200.Chf.

par adu lte mais a uss par enf i ant

Avant de jeter votre vieux salon,

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

L’offre de la de la semaine:

Vacances CASLANO / LAC DE LUGANO Maisonnettes à Louer Tel. 079 / 816 61 58 www.campodelgrillo.ch

ANTIBES-LES-PINS

Superbe 3 pces 4 - 6 Pers. Piscine + accès direct à la mer. TÉL. HEURES BUREAU – 032 721 44 00

Soirée Gastronomique Samedi 13 juin a 19h00

A l‘hotel des horlogers au brassus

kat

re rochu otre b 2009 sur 87 v z e ure» 6 27 mand Com ire & Cult u 022 71 éa ho «Baln entour.c b alog@

BLUES ACOUSTIQUE CONCERT&REPAS à CHF 98.Tél. 021 845 0 845 www.leshorlogers.ch

Formation Accédez rapidement à l’université! Préparez:

Maturité suisse & Bac français L, E.S., S

www.goturkey.com

> Préparations sûres et rapides > Modules semestriels > Démarche personnalisée

Les problèmes d’alcool nous concernent tous.

Pour 2 adultes et 2 enfants 

1 semaine en chambre familiale All Inclusive

SUPER-RABAIS!

150.-

SIDE / ANTALYA

Ancien prix:

5'148.-

par adu lte mais a ussi Nouveau prix: par enf ant

4'548.-

(exemple de prix pour la saison D: 7 juillet 2009)

* Départ de Zurich de lundi, mardi, jeudi, vendredi, du 26 mai au 24 septembre 2009 Les suppléments de transport aérien ainsi que les prix varient selon les jours de départ et ceux de la saison dans notre brochure. Saison D: 1 juillet bis 9 juillet 2009; saison E: 10 juillet bis 31 juillet 2009

Réservations jusqu'au 11 juillet 2009 Réservez dès maintenant dans votre agence de voyages préférée ou chez BENTOUR SWISS: HOTLINE: 022 716 27 87 geneve@bentour.ch – www.bentour.ch

SWISS

LEMANIA

Ecole Lémania – Lausanne

tél. 021 320 1501

Téléphone 044 712 60 60, www.berghilfe.ch

All Inclusive - et sans souci pour votre porte-monnaie!

Sous réser réserve ve de modifications. •Tous •Tous les prix en CHF; Les frais en cas d`annulation sont 100%.

Parlons-en!

Paradis des vacances pour toute la famille Horus Paradise Holiday Village

Mon meilleur ami est alcoolique.

www.sfa-ispa.ch

Schweizer Berghilfe Aide Suisse aux Montagnards Aiuto Svizzero ai Montanari Agid Svizzer per la Muntogna


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 23, 2 juin 2009

TOURNANTE USINES DE VERRES

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

INDIENS

HABILLE

MAESTRIA

PRÈS DE

ÎLE DE FRANCE TROIS

VOYAGERAIENT ROUE

AIGLE

DÉPUTÉS

7

PRÊTRE

Comment participer:

STALLE D’ÉCURIE POUAH

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 7 juin 2009, à 18 heures. M E C O N N A I S S A N C E S

* S A L U T A T I O N S * R U

S A F I * E R E * U S I N E S

* R A S

ÉTOURDISSANTES BERNA

4

PONT DE VENISE

* D * C * E * V * I * I * P *

| 85

A * A * P * T I C U L E R D E R A I E E * I N D * T E P E R * U S O R * * S O E * P * P * E L G I N U A T I O N O N * E X * I * I C T I N O U R R E R E N

A S S E R M E N T O N S * S T

LIBERTAIRE

1

BRONZE

ESPION ROYAL

3

PRÉNOM MASCULIN VAGUE

AIRE

11

FÉE

9 SIGLE NON OFFICIEL «BALAI» HARDIES

Solution problème n° 22

OPUS COUPE DE CHEVEUX

FATIGUÉ

Gagnants Mots fléchés n° 21

RADEAU

Réservation: 021 804 97 16 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch fnac (Lausanne Genève Fribourg)

12

À NOUS

Mot: accointances

Francoise Delley, St-Sulpice (VD); Damien Mallet, Cernier (NE); Janine Fluhmann, Aclens (VD); Andréa Grangier, Broc (FR); Sandra Greder, Plan-les-Ouates (GE); Anne-Marie Pilloud, Sonceboz (BE); Patricia Stalder, La Chaux-deFonds (NE); Raymond Curty, Berne (BE).

8

JOYEUX

MÉMOIRE DU CINÉMA PSITT

DÉFAITE PRIT NOTE

INDIEN

DUPÉE

5

AVARE TENDON ESTER D’ACIDE

HÂTIER

6

DU MATIN

ENVOYÉ AD PATRES GÉSIERS

2 SUR UN DIPLÔME

10

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janine Meyer, Marceline Moella, Janina

© Michael Zumstein / L’œil public

Publicité

Face au dernier espoir, donner les premiers soins. Case postale 116, 1211 Genève 21, Tél 022 849 84 84, fax 022 849 84 88 www.msf.ch, donateurs@geneva.msf.org, CCP 12-100-2

Prosperati, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


86 | Migros Magazine 23, 2 juin 2009

Lorsqu’il a rejoint les «Tigres», Karim Arfa a reçu une authentique combinaison de pilote.


RÉUSSITE KARIM ARFA

| 87

Comme un avion sans ailes

As du manche à balai, prince des acrobaties, champion du vol en formation, le jeune Loclois Karim Arfa (16 ans) – Fahrenheit pour ses équipiers - est le benjamin de la Patrouille suisse virtuelle.

L

e «cockpit» de Karim Arfa n’a rien de romantique! Une table recouverte d’une toile cirée, au milieu d’un vestibule sombre, sur laquelle trônent un PC, une manette des gaz et un manche à balai. C’est là, dans l’appartement de ses grands-parents qui habitent dans le même immeuble que lui, que cet adolescent loclois se glisse, le soir venu, dans la peau de Fahrenheit (un pseudo emprunté au personnage joué par Clovis Cornillac dans le film Les chevaliers du ciel de Gérard Pirès), le plus jeune pilote de la Patrouille suisse virtuelle. Avec ses cinq équipiers, des trentenaires pour la plupart, ce grand gaillard d’à peine 16 ans joue les Tanguy sur ordi, effectue de décoiffantes acrobaties aux commandes de son F5-Tiger de pacotille. Chaque année, entre les entraînements hebdomadaires et les démonstrations, il additionne quelque 500 heures de «vol». «On doit consacrer du temps à cette passion, parce qu’on perd vite la main autrement.» C’est aussi le prix à payer pour faire partie de l’une des meilleures formations au monde. «On figure dans le top ten.» Sourires.

Une fascination pour les avions

D’aussi loin qu’il se souvienne, ce garçon a toujours été attiré par l’aviation. «Petit, je levais la tête pour regarder passer les avions. Plus tard, j’ai commencé à aller à des meetings en famille.» Ces merveilleux fous volants dans

L’insigne de la Patrouille suisse virtuelle.

leurs drôles de machines le fascinent et très vite il essaie de les imiter via des logiciels de simulation. Jusqu’au jour où il découvre l’existence de la Patrouille suisse virtuelle. C’était lors d’une présentation publique. «J’ai pu voir ce que c’était, discuter avec des pilotes et ça m’a donné envie de me lancer dans l’aventure, de m’engager.» Karim, qui n’a alors que 11 printemps, entre à l’école interne de ce team. Deux années de formation sur internet, à raison d’un cours de deux heures et demie par semaine. «Il faut être très motivé!» Coaché par un instructeur, il multiplie les exercices pour apprendre à manier son taxi à la perfection et à voltiger comme une oie en formation de combat. A 13 ans, fin prêt, il rejoint officiellement les «Tigres» et reçoit, en guise de cadeau de bienvenue, une authentique

combinaison de pilote de Mirage offerte par Clin d’Ailes, le musée de l’aviation militaire de Payerne. Combinaison qu’il ne revêt qu’aux grandes occasions, tel ce meeting qui se déroulera les 13 et 14 juin prochains sur la base aérienne de Tours, en France.

Ça ne rigole pas pendant les vols

Sinon, jeans et t-shirt suffisent pour effectuer en groupe chandelles, loopings, tonneaux et autres vrilles. «L’ambiance est plutôt décontractée. On se marre bien avant les vols.» Pendant, en revanche, il n’y a pas vraiment de place pour la rigolade. Tout le monde se concentre sur son job. «On dépend des autres, c’est un vrai travail d’équipe.» La moindre erreur se paie cash. «Quand on se crashe, on s’excuse et puis on repart.» Heureuse-

ment, l’aviateur virtuel possède plusieurs vies… Après chaque «sortie», ces faucheurs de marguerites visionnent leurs exploits et y vont de leurs commentaires. «On débriefe pour corriger nos erreurs, nous améliorer.» Ces perfectionnistes calquent leurs évolutions sur celles de leurs modèles de chair et de métal. «Du décollage à l’atterrissage, on fait exactement le même programme que la vraie Patrouille suisse.» Du copier-coller avec les limites du simulateur. «Mais ça reste quand même très réel.» Fahrenheit nous montre une vidéo. On s’y croirait. Ne manque que l’odeur du kérosène!

De la réalité virtuelle au monde réel

Evidemment, cet adolescent aimerait bien à terme manœuvrer un véritable zinc. «Dès que j’aurai un salaire, c’est-à-dire à partir de la rentrée, je commencerai mon brevet de pilote privé sur vol à moteur.» Son rêve? «Travailler comme mécanicien dans un aéroport.» Devenir simple rampant, vraiment? «Il y a bien Joker, un ancien de notre team, qui suit actuellement une formation pour être pilote de chasse…» Très vite, il balaie cette idée de son esprit. «Non, non, je termine déjà mon apprentissage et après on verra!» Gardien de but au FC Le Locle et bassiste à ses heures perdues, Karim a la tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre.

Alain Portner Photos Xavier Voirol / Strates

Sur la Toile: www.patrouille-suisse.net


UN AUTOCOLLANT POUR L’ENVIRONNEMENT. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 2.6 AU 8.6.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Les adeptes de la Stickermania vont être contents:

des cette semaine, à l’achat nettes produits illustrés, 5 vig seront ofsupplémentaires vous ocollant aut n d’u ées dot t son fertes. Les offres semaite cet de es offr Stickermania. Les autres s à partir rée bo éla ses cis sau ne: knackerli, g, Suisse, 6 pièces, 220 de matières crues de ort Color, mf Co ft So e iqu ién hyg 4.10 et papier rmes FSC, triple épais produit selon les no 0. rouleaux, 8.2 seur, 200 feuilles, 12

4.40

Essuie-tout ménager Twist Recycling 100% fibres recyclées, double épaisseur, 80 feuilles, 4 rouleaux

7.40

Papier hygiénique Soft Recycling 100% fibres recyclées, triple épaisseur, 200 feuilles, 12 rouleaux

PRIX DU JOUR

3.30

Biscuits Coquillages Biscuits secs aux noisettes et au cacao, 380 g

Pommes Golden bio Suisse, le kg


Migros Magazin 23 2009 f BL