Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

no 19, 4 mai 2009

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

Actuel Migros

cherche des jeunes pour sa M-Lounge. > 28

Témoignage

En magasin Des

produits extrafrais grâce au label «De la région.» > 32

L’enfance massacrée du comédien Roger Cuneo. > 18

Photos Luca Da Campo-Strates / Loan Nguyen / AFP / Thierry Parel

Récit

La grippe porcine réveille des grandes peurs de toujours. > 14 Aux fourneaux Les délicates recettes de JeanSébastien Ribette. > 64

Entretien avec un râleur Christophe Alévêque, humoriste français, sera sur la scène de Morges-sous-rire le 16 juin. Rencontre.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch Publicité

Une envie gourmande?

> 22


Composition florale avec cymbidium disponible en diverses couleurs la pièce

11.90

Phalaenopsis deux tiges, dans un cache-pot

24.50

Bouquet fait main * le bouquet

22.90

Bouquet de roses * le bouquet

17.90

Rosier en pot décoré * par ex. dans un pot en céramique

11.90

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

MGB www.migros.ch

Tout pour rendre maman heureuse.


cette semaine | 3

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

ÉDITORIAL

SOMMAIRE

Joël Guillet, rédacteur en chef

migros f lash

>4

vous et nous

>6

Existences ravagées

temps présents reportage Grippe porcine, ebola, sida: les grandes épidémies > L’argent dans le couple L’enfance brisée de Roger Cuneo

>8 > 10 > 14 > 18

minute papillon

> 20

entretien Christophe Alévêque

> 22

actuel Migros parraine le programme jeunesse du WWF

> 27

Festivals de l’été: postulez pour servir dans le M-Lounge!

> 28

Le 9 mai, c’est la journée du commerce équitable

> 30

en magasin Qualité et proximité grâce au label «De la région» Séchez votre linge en plein air sur un étendoir Stewi Découvrez les nouveaux produits de la gamme M-Classic

> 32 > 39 > 60

aux fourneaux Jean-Sébastien Ribette

> 64

votre région

> 69

vie pratique > Les arts martiaux au féminin

> 74

Une femme sur trois connaît des troubles du désir

> 78

Rester zen face à sa marmaille déchaînée Une randonnée à vélo, guidés par un GPS La Peugeot 308 version sport

> 80 > 82 > 88

Mots fléchés / Impressum Agriculture: participez à un grand concours photo

> 91 > 92

réussite > Le sculpteur de nains de jardin

> 94

Si vous passez à Berne, arrêtez-

vous à la Tour des prisons (Käfigturm)! Jusqu’au 27 juin s’y tient une exposition intitulée «Enfances volées». Des dizaines d’orphelins, de bannis ou d’indigents y relatent leur séjour dans des institutions d’accueil ou des familles paysannes, en Suisse, entre 1920 et 1960. Bouleversant!

récit

> 14

Largué par sa mère, le comédien

Photos Joëlle Neuenschwander / Emmanuelle Bayart / Pénélope Henriod

et chanteur genevois Roger Cuneo (lire notre reportage en p. 18) a connu pareil sort chez les bonnes sœurs à Lausanne. Frappé, exploité, abusé! Le témoignage que l’artiste apporte dans un petit ouvrage déchirant (Maman, je t’attendais, Ed. Favre) éclaire de manière très crue son séjour parmi des ecclésiastiques obsédés par la chair et fascinés par les brimades et les coups.

vie pratique

> 74

Comment transcende-t-on cet en-

fer d’humiliations, de privations et de punitions? Si Roger Cuneo redoute aujourd’hui encore de pousser la porte d’une église, il se déclare «plutôt renforcé par toutes ces horreurs». Même si plusieurs de ses anciens camarades de chambrée ont plutôt mal fini leur existence...

joel.guillet@migrosmagazine.ch

réussite

> 94

Produit de la semaine Hygo WC plus assure une propreté impeccable aux toilettes > 41

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

Publicité

Vacances Thermalisme Montagne ° Logement 7 nuits (sans service hôtelier) ° 7 petits déjeuners avec buffet ° Entrée libre aux bains thermaux

742.° 1 soirée raclette ou 1 menu balance ° Accès au sauna/fitness ° Peignoir et sandales en prêt

Ovronnaz / VS - 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch


4 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

M-NEWS

Cosano en ligne Cosano, la gamme de préservatifs Migros, se présente désormais sur le site www.migros.ch. Les personnes intéressées pourront en un coup d’œil, et en toute discrétion, trouver le modèle qui répond à leurs besoins. La rubrique distille aussi de précieux conseils pour une utilisation adéquate des capotes (une animation est à disposition des internautes). Enfin, un jeu et la possibilité d’écrire et d’envoyer un mot d’amour électronique à son ou sa bien-aimé(e) viennent compléter la nouvelle page internet. www.migros.ch/cosano

Le virus de la grippe porcine n’est pas transmissible par les aliments.

Infos pour les voyages au Mexique?

Grippe porcine

Randonnées pour tous Envie de découvrir les trésors de la nature à pied ou à vélo? Procurez-vous la nouvelle brochure spéciale randonnées de Tourisme Pour Tous! A choix, des balades en France, en Espagne, en Grèce, et dans bien d’autres pays. Infos: www.tourismepourtous.ch

Les consommateurs n’ont rien à craindre et peuvent continuer à manger de la viande de porc.

L’

Office fédéral de la santé publique (OFSP) indique que le virus de la nouvelle souche Influenza A/ H1N1 n’est pas transmissible par le biais des denrées alimentaires.

Photos Bertand Cottet/Strates, bab.ch/Stockfood, Plainpicture

Les voyages déjà réservés à destination du Mexique avec date de départ jusqu’au 30 juin 2009 auprès du voyagiste M-Travel Switzerland (Voyages Denner, Vacances Migros, Hotelplan, ESCO, Tourisme Pour Tous et Salinatours) peuvent être échangés ou annulés sans frais. Pour les billets d’avion réservés sans forfait terrestre, les conditions de la compagnie aérienne émettrice des billets font foi.

La consommation de vivres achetés dans les magasins Migros est donc sûre si les prescriptions générales d’hygiène sont respectées pendant leur préparation.

Des informations supplémentaires sur la grippe porcine peuvent être obtenues au numéro de téléphone 031 322 21 00 (pendant les heures de bureau) ou sur le site www.ofsp.admin.ch.

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE

«L’ouverture du magasin de Blonay a comblé un vide!» Bidari Kambiz, de Blonay (VD), fait presque tous ses achats à Migros. Il y apprécie la fraîcheur des produits, en particulier les fruits et les légumes, ainsi que les prix intéressants. Pour lui, l’ouverture du nouveau magasin de Blonay a représenté une bonne nouvelle. Ainsi, le trajet pour aller faire ses courses est bien plus court qu’auparavant!


migros f lash

|5

Vite et bien informé avec Migros Magazine

Multipliez vos points Cumulus par cinq en partant en vacances

Cette semaine, les détenteurs d’une cart Cumulus recevront par carte cour courrier un prospectus de Va Vacances Migros annexé à le décompte. Ce cahier leur sp spécial leur permet de mu multiplier leurs points Cu Cumulus par cinq en réservan une des différentes offres. réservant Le fascicule de huit pages regroupe notamment des forfaits en Grèce, en Tunisie et en Turquie. Les bonnes affaires spécial Cumulus de Vacances Migros peuvent être réservées du 4 mai au 6 juin 2009, en composant le numéro gratuit 0800 88 88 15 ainsi que sur le site www.vacances-migros.ch.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Simplement incontournable!

Un brunch dominical sans tresse, c’est un peu comme une journée sans soleil: triste! Les boulangers amateurs s’amuseront à la préparer eux-mêmes – certains iront même jusqu’à confectionner une mini-tresse personnelle par invité, ce qui est très chic – alors que les plus pressés opteront pour une tresse Migros. Et ils ne le regretteront pas!

LES PETITS PRIX DE LA SEMAINE

Ecouteur sans fil

Fr. 99.90 au lieu de Fr. 169.— Modèle Philips

SHC 8545, fonctionne jusqu’à 100 m de sa base, autonomie jusqu’à 15 h, avec piles rechargeables.

Fourchette KAI

Fr. 1.75 au lieu de Fr. 3.50

Profitez cette semaine d’un rabais de 50% sur les fourchettes ainsi que sur tous les services (sauf sur les offres en sets).


6|

vous et nous

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

«Ces arrogants en Suisse qui ruinent notre image à l’étranger» Jean-Marie Comment «Migros Magazine» n° 18 du 27 avril. A propos de «Impulsions - L’heure du changement».

«Ils ruinent notre image à l’étranger»

Il y a peu de temps, dans ce même journal, Stéphane Garelli se vantait d’avoir retiré ses actions avant qu’elles ne dégringolent. Il avait vraisemblablement les informations que de modestes épargnants grugés par des banquiers malhonnêtes n’avaient pas. Cet enseignant en sciences économiques est responsable de la «formation» des traders et d’autres adeptes du gain facile. Et s’il faut parler d’arrogants en Suisse, qui «ruinent notre image à l’étranger», parlons alors d’Ospel, de Bruggisser, de Mühlemann ou d’autres Stéphane Garelli, mais pas de l’ensemble de la société qui est honnête et qui se concentre sur d’autres valeurs que celles du fric. Jean-Marie Comment,

par e-mail

«Migros Magazine» n° 17 du 20 avril. A propos de l’article «Internet: un espace à surveiller».

enfants? (…) L’enfant reproduit ce qu’il voit, ce qu’il entend… pendant ces quatre voire six heures scotché derrière l’écran. (…) L’avenir d’un enfant, c’est notre œuvre, éduquons-le, soyons à l’écoute… entourer un enfant d’attention, c’est le protéger de ces agressions, de cette haine. (…) Les dégâts (…) sont purement le fruit des pères et des mères démissionnaires.

C’est irrationnel. Si nous nous disons chrétiens, il faut vraiment mettre sa confiance ailleurs, c’est-à-dire en Jésus. Avec lui, pas besoin de grigris. Ne soyons pas comme ceux qui ne connaissent pas Dieu, mais bien de ceux qui mettent leur confiance en lui joyeusement. Yvette Lämmler,

«Migros Magazine» n° 18 du 27 avril. A propos de l’article «Jamais sans mon grigri».

«Il n’y a pas que l’allopathie»

On se moque de certaines tribus parce qu’elles croient en leurs grigris. Et que fait-on ici: la même chose! On vient de fêter Pâques et on met sa confiance dans différents objets ou gestes.

Comme j’apprécie toujours les informations pratiques issues de votre magazine, je souhaite revenir sur l’article concernant les allergies. En effet, vous concluez en disant que la désensibilisation représente la seule possibilité de réduction des symptômes! Cela me paraît bien réducteur. (…) Pourquoi omettez-vous de citer des méthodes qui ont largement

B.K. (nom connu de la rédaction), Malleray

«On fait la même chose que les tribus dont on se moque»

L’Orient

«Migros Magazine» n° 16 du 14 avril. A propos de l’article «Ces allergies qui empoisonnent la vie».

Anne-Christine Niklaus, par e-mail

La vie de la rédaction

Photo Carine Roth / arkive.ch

«L’enfant reproduit ce qu’il voit»

C’est incroyable! On croit nos chers bambins à l’abri de tous les dangers extérieurs quand ils sont sous notre toit, sous notre surveillance, dans leur chambre, silencieux. Oh oui, quel calme! Rien que le bruit des touches du clavier, un monde virtuel qui s’offre à eux en un clic. Des heures passent. S’ils se nourrissent parfois, c’est en solo et toujours derrière l’écran. Quelle misère, quelle pauvreté affective! Où sont les parents? Absorbés par leur travail. Qui éduque leurs

fait leurs preuves (…)? En effet, votre article donne la part belle aux traitements classiques de la médecine allopathique! J’ai personnellement pu me débarrasser de mon allergie alimentaire au céleri (…) en étant traitée par un médecin qui pratique la méthode NAET (…). Il existe également des traitements avec la biorésonance et enfin mon médecin homéopathe me traite pour la rhinite allergique (…) et je peux vous dire que de la sorte je n’ai plus l’asthme qui avait suivi la prise d’antihistaminiques pendant de nombreuses années (…). Je trouve qu’un magazine comme le vôtre est fort utile pour nous tenir informés de plein d’éléments pratiques de la vie courante, alors merci d’avance pour ne pas donner à vos articles un contenu par trop incomplet, ne permettant pas aux lecteurs de se faire une idée complète du sujet. Libre à eux ensuite de choisir ce qui leur convient!

Le récit de Doris Peyer a ému nombre d’entre vous.

Dans nos éditions du 30 mars, nous vous racontions le parcours de Doris Peyer, devenue invalide après l’opération d’une hernie discale. Le singulier destin de cette Vaudoise, qui a décidé de s’accrocher à l’existence malgré ses revers, a ému de très nombreux lecteurs et lectrices. Parmi eux, un avocat, ancien juge fédéral et artiste à ses heures qui a fait parvenir à cette exceptionnelle battante une aquarelle peinte à Ischia, en Italie. «Parce que je ne suis pas près d’oublier la force symbolique du pardon que vous avez su nourrir et exprimer vis-à-vis du médecin qui a raté votre opération…» Cher lecteur, merci de votre très aimable geste! La rédaction a fait suivre votre coucher de soleil à Doris Peyer, qui aime tellement la nature!

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch


8 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

SUR LE VIF

Fête des mères ou des pères? Doit-on fêter les parents? L’avis de Philippe Etter, président du Mouvement de la condition paternelle Vaud-Valais. Le 10 mai, jour de la Fête des mères. Ses origines remontent à l’Antiquité, son instauration à l’Amérique du XIXe siècle. L’Europe suit au lendemain de la Première Guerre mondiale. En ordre dispersé, la date variant selon les pays. Prétexte commercial ou juste reconnaissance, cette célébration a désormais son équivalent masculin. Et l’une n’empêche pas l’autre, explique Philippe Etter, président du Mouvement de la condition paternelle Vaud-Valais depuis six ans. D’après le site internet qui lui est dédié, la 3e Fête suisse des pères aura lieu le 7 juin prochain. Pour concurrencer les mamans?

Au niveau national, il s’agit de rappeler que les enfants ont aussi un papa, de réfléchir à l’enjeu de la paternité. Pour nous, c’est avant tout un moment ludique et convivial pour environ 250 membres.

C’est aussi une journée d’activités avec nos enfants qui existait déjà ailleurs et dont l’idée a été reprise en Suisse. Les mouvements masculins sont quand même revendicatifs, notamment en cas de séparation?

C’est effectivement l’origine de la plupart des associations comme la nôtre. D’ailleurs une grande majorité de nos membres sont divorcés. Mais cela ne fait pas forcément d’eux des aigris. Ils sont avant tout des hommes soucieux d’être reconnus et de vivre au mieux leur rôle de parent. Vos enfants vous fêteront-ils en juin?

L’école ne prévoit en tout cas pas de bricolage comme pour les mamans cette semaine. Dommage, non? Propos recueillis par Pierre Léderrey

IMPULSIONS Jean Ammann, journaliste et chroniqueur, «La Liberté»

La grippe porcine arrive en Europe

Dessin de Burki paru dans «24 heures» du 29 mai 2009

TRAIT POUR TRAIT

Il n’y a pas de porcs migrateurs H5/N1? Touché, mais pas coulé. H1/N1? Touché, nous attendrons pour l’estimation des dégâts. Au jeu de la bataille navale qui oppose l’humanité aux virus, le microbe vient de lancer une nouvelle salve: un virus porcin de type A. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne voudrait pas nous effrayer, mais elle a déclaré que ce virus H1/N1 avait clairement «un

potentiel pandémique, dans la mesure où il affecte les êtres humains». La dernière pandémie devait être aviaire, celle-ci sera porcine. Elle a déjà une étape d’avance, puisque la «barrière des espèces» est franchie. Le virus est probablement passé de l’homme à l’animal, où il s’est recombiné, avant de retourner à l’expéditeur, qui lui-même le transmettra à ses


temps présents | 9

MES BONS PLANS par Virginie Jobé, journaliste

Photo Jason Lee / Reuters

Voir: Ciné en héritage. La retraite hyperactive d’un prof tchèque, le portrait de Marcel Imsand, plus de trente documentaires et fictions composent la quatrième édition du Festival de films VisAges. Témoins de l’importance de la transmission entre générations. Festival VisAges, du 4 au 8 mai, Médiathèque Valais-Martigny. Infos: www.pro-senectute.ch

DANS L’OBJECTIF congénères. C’est ainsi que l’OMS dit craindre une pandémie. Face à ce genre de prédiction, il y a deux attitudes. La première est celle du survivant béat: depuis qu’il est au monde, on lui a promis le décès par sida, par vache folle, par SRAS, par H5/N1 et aujourd’hui par H1/N1, et il est toujours là! A chaque alerte, il soupçonne un complot du trust pharmaceutique. Il est persuadé que des cerveaux fabriquent des virus dans le seul but de vendre du Tamiflu. Et il va de soi que les médias participent à cette psychose, qui fait vendre. Vendre quoi? Ce n’est pas la question. La deuxième position est celle du pessimiste actif: il se dit que, si depuis un siècle, l’humanité a échappé aux grandes extinctions, elle le doit peut-être au système d’alerte sanitaire. Les autorités ont

pu confiner la vache folle, la grippe aviaire, le SRAS, etc. Par exemple, la Chine vient de suspendre ses importations de porc en provenance du Mexique et des Etats-Unis; dans certains aéroports, les passagers qui arrivent du Mexique passent par un détecteur qui permet de repérer une fièvre. Quand tout se passe bien, la maladie est enrayée grâce à la vigilance du pessimiste actif et le survivant béat triomphe: «Je vous l’avais bien dit que c’était du pipeau!» rigole-t-il, fier de son système immunitaire. En attendant l’issue du combat qui vient de commencer, nous sommes heureux de savoir qu’il n’y a pas de porcs migrateurs. Par rapport à la grippe aviaire, c’est un net progrès. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Cireur de pompes

Sur le tarmac de l’aéroport de Pékin, ce soldat chinois en tenue d’apparat lustre les bottes de l’un de ses camarades peu avant l’arrivée du premier ministre japonais Taro Aso.

Lire: Clichés vérité. L’objectif en alerte, il capture New York comme l’Afghanistan, son pays d’origine. Ahad Zalmaï saisit l’instant avec ferveur, épris de réalité. Après des années de noir/blanc, il est passé à la couleur, «à la rencontre de l’espoir». Résumé d’un parcours artistique engagé. «Zalmaï», Ahad Zalmaï/Reporters sans frontières, Ed. Favre. Visiter et déguster: Raisin et cacao. Balade culturelle et gourmande au cœur de Romainmôtier (VD). Le week-end, le Caveau des vignerons propose désormais de marier les douceurs de la chocolatière Pascale Philippe aux vins des Côtes-de-l’Orbe. Malin: les enfants ont droit à leur propre formule, jus de fruits et chocolats. Infos: www.vinetchocolat.ch Voir: Quête d’identité. A la mort de son père, Wilfrid part lui chercher une sépulture dans son pays natal. L’auteur libano-canadien de cette pièce dénonce les horreurs de la guerre. Voyage initiatique poignant. «Littoral», de Wajdi Mouawad, samedi 9 mai à 20 h, Nuithonie, Villars-sur-Glâne (FR). Infos: www.nuithonie.com Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Les virus de la peur Avec la grippe porcine, on retrouve les peurs ancestrales et les paranoïas de toujours qui ont accompagné les pandémies. De la peste noire au sida en passant par Ebola ou la grippe espagnole.

A

lerte à la grippe», «on court à la catastrophe». Les exclamations médiatiques ne trompent guère: nous voilà sans doute repartis, avec la fièvre porcine, pour une bonne dose de cette peur universelle qui accompagne chaque épidémie. Sans remonter aux plaies d’Egypte, c’est surtout la peste noire du XIVe siècle qui traumatisera l’Occident jusqu’à nos jours. Trans-

mis à l’homme par la puce du rat, le fléau est arrivé à Marseille en 1347, venu d’Asie, dans les cales des navires marchands, grouillantes de rongeurs infectés. Pas moins de 25 millions de victimes en cinq ans.

Une colère divine La peste est interprétée comme le résultat d’une colère divine et provoque un regain de ferveur reli-

gieuse. Les mesures préconisées s’avèrent dérisoires: brûler des troncs de choux, des pelures de coing, pratiquer l’abstinence sexuelle, prendre des bains chauds, organiser des processions solennelles, allumer des feux odoriférants dans les maisons, prier saint Roch et saint Sébastien, se gaver de contrepoison. Comme toute épidémie, la peste trouve rapidement ses boucs émis-

saires: les juifs surtout qu’on a accusés de propager volontairement la maladie. Pas besoin de chercher loin: en septembre 1348, au bord du Léman, dans la région de Chillon, les communautés locales juives sont accusées d’avoir empoisonné un puits et massacrées séance tenante. Les épidémies dues à l’ergot du seigle – un champignon parasite qui peut contaminer le pain – ont

A travers l’histoire… PESTE NOIRE

ERGOT DU SEIGLE

Le fléau se transmettait à l’homme par la puce du rat.

Maladie due à un champignon parasite.

1347-1351 25 millions de victimes.

40 000 morts en 994. Jeanne d’Arc en était peut-être atteinte.


récit

GRIPPE PORCINE | 11

A Mexico la semaine dernière, la plupart des gens portaient un masque de protection.

Photos Keystone / Bettmann/CORBIS/ Ann Ronan Picture Library-AFP

Peint-on le diable sur la muraille?

tué 40 000 personnes en l’an 994. Les effets étaient spectaculaires avec des hallucinations proches de celles du LSD. Jeanne d’Arc en était peut-être atteinte et, selon certains historiens, l’ergot du seigle serait en partie responsable de la grande peur de 1789 et donc de la Révolution française. L’ergot du seigle semble avoir fait une brève réapparition en France en 1951, notamment à Pont-Saint-

Esprit, où 7 personnes meurent et 50 sont internées dans un hôpital psychiatrique après avoir mangé du pain de la même boulangerie. Une paranoïa tous azimuts s’installe: «On accuse le boulanger, son mitron, puis l’eau des fontaines, puis les modernes machines à battre, les puissances étrangères, la guerre LIRE LA SUITE EN PAGE 12

SYPHILIS Maladie sexuellement transmissible.

Origine inconnue (dessin du XVIIe). Aujourd’hui, 300 millions de nouveaux cas par an.

Le SRAS en 2003, le H5N1 de 2004 à 2007, la grippe porcine en 2009: la psychose continue. Alors que les deux premières maladies n’ont pas eu l’impact que l’on attendait, quelles raisons aurions-nous de nous inquiéter de cette troisième «pandémie» du XXIe siècle? «Il existe une différence de taille entre la grippe aviaire et la grippe porcine, explique Didier Pittet, médecin-chef du Service de prévention et de contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève. La première se propageait uniquement d’animal à humain, tandis que la seconde est transmissible d’homme à homme. Le risque de pandémie est donc plus élevé.» Le professeur Pittet insiste sur le fait que l’épidémie existe déjà bel et bien au Mexique. «Si nous arrivons à prouver que tous les décès survenus là-bas sont dus à la grippe porcine, le taux de mortalité s’élèverait à près de 10%, le même que pour la grippe espagnole.» Et de rappeler que ce taux s’élève au maximum à 1% pour la grippe traditionnelle, qui touche avant tout les personnes âgées et celles atteintes dans leur santé. Les victimes de la grippe porcine seraient principalement de jeunes adultes.

D’où la nécessité d’établir rapidement une stratégie pour contrôler le phénomène: «Il faut être visionnaire. Plus vite on agit, plus on a de chances de prévenir la pandémie. D’ailleurs, si nous avions détecté plus tôt le virus, nous aurions pu le contenir au Mexique. Alors que maintenant, il s’est déjà propagé dans d’autres pays.» Le professeur Pittet refuse cependant de se prêter au jeu des pronostics: «Personne ne peut faire de prédiction, pas même l’OMS. Il nous manque encore des données concernant les victimes.» Dès lors, est-il vraiment indispensable d’informer systématiquement la population de chaque cas suspect, au risque de voir naître des réactions de panique? Réponse de Jean-Louis Zurcher, responsable de la communication à l’Office fédéral de la santé publique: «Il s’agit d’un devoir de transparence. Par ailleurs, avec les moyens électroniques de nos jours, les possibilités de communiquer sont énormes et les rumeurs se répandent très rapidement. Il est donc préférable que les autorités sanitaires donnent une image précise et objective de la situation.»

GRIPPE ESPAGNOLE Souche virulente du virus de la grippe.

Entre 20 et 40 millions de victimes (1918-1919).


12 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

A travers l’histoire… CHOLÉRA

EBOLA

Infection intestinale due à une bactérie se trouvant dans l’eau ou les aliments.

Fièvre hémorragique foudroyante. Le virus se transmet par les liquides organiques du malade.

Env. 100 000 nouveaux cas par année.

bactériologique, le diable, la SNCF, le pape, Staline, l’Eglise, les nationalisations.» Lors de l’épidémie de choléra qui touche l’Europe au début du XIXe siècle, les missions françaises envoyées sur le front de l’épidémie en Russie ne disent rien au sujet des décès qui pourraient avoir lieu en Europe de l’Ouest «que l’on croit protégée par son supposé haut niveau de civilisation». Cette prudence proche du déni s’appuie sur des précédents historiques: les grandes pestes du Moyen Age ont souvent déclenché des révoltes populaires. «Les enterrements dans des fosses communes sans cérémonie choquaient les familles», explique l’historien Patrice Bourdelais. En pleine épidémie de choléra, deux médecins sont ainsi assassinés en 1832 à Paris, accusés d’avoir «maltraité les corps morts». L’Europe coloniale, elle, était plutôt obsédée par la syphilis, et mettait en cause principalement «l’insouciance des indigènes» et leurs croyances irrationnelles. Comme celle voulant, au Sénégal, ainsi que le raconte l’ethnologue René Collignon, que «le contact sexuel d’une vierge guérisse les blennorragies rebelles». Face à cette condescendance officielle, certains esprits éclairés tenaient déjà un autre discours, telle la célèbre équation du psychiatre KrafftEbing: «Civilisation égale syphilisation» Au XXe siècle naissant, c’est surtout la grippe espagnole, par son ampleur (entre 20 et 40 millions de morts) et l’étrange moment de son apparition – au sortir de la guerre de 14-18, comme un châtiment divin pour le sang versé dans les tranchées – qui a marqué durablement les esprits.

1285 victimes depuis 1976

«Les épidémies sont révélatrices de la mondialisation» Doctorant en géographie à l’EPFL et membre du Laboratoire Chôros, Olivier Vilaça est spécialiste de la diffusion des épidémies. Pourquoi la diffusion des épidémies est-elle si rapide aujourd’hui? Les moyens de transport et les pratiques de mobilité des individus ont évolué. En quarante-huit heures, il est possible de se rendre pratiquement partout sur la planète. A noter que les gens voyagent plus, plus loin et plus vite. La diffusion de la grippe porcine ne s’explique donc pas en termes de proximité géographique? Si, mais c’est une proximité qui s’exprime en degrés de connexion à des réseaux régionaux et mondiaux, et non pas en kilomètres. Qu’entendez-vous par là? La diffusion de la grippe porcine révèle le fonctionnement en réseau de la mondialisation. La ville de Mexico, qui est le principal foyer de cette épidémie, est une métropole importante qui voit passer des touristes ou des hommes d’affaires du monde entier. On remarque ainsi que New York est plus touché que n’importe quel autre Etat des Etats-Unis, même ceux qui sont voisins du Mexique. De la même façon, la Nouvelle-Zélande a aussi été frappée avant de nombreux pays d’Amérique centrale pourtant plus proches du Mexique en nombre de kilomètres. Faut-il limiter les voyages? Il faut suivre les recommandations des autorités. La réponse à ce type d’épidémie est à la fois mondiale et nationale et fait appel à la responsabilité de chaque individu. A terme, les épidémies se régulent par la résistance qui se développe chez les personnes infectées qui survivent. Mais à ce petit jeu-là, des virus comme celui de la grippe sont capables de muter très rapidement pour passer outre la réponse immunitaire de l’homme.

Il y eut aussi, plus tard, la grippe asiatique (2 millions de morts en 1957). Puis celle dite de Hong Kong, entre l’été 1968 et l’hiver 1970, qui a fait 1 million de morts. Un médecin en poste à Lyon raconte: «Les gens arrivaient en

brancard, dans un état catastrophique. Ils mourraient d’hémorragie pulmonaire, tout gris, les lèvres cyanosées. Il y en avait de tous les âges. Ça a duré dix à quinze jours, et puis ça s’est calmé. Et étrangement, on a oublié.»

C’est le 1er septembre 1976, à l’hôpital de Yambuku, ville de la République démocratique du Congo où coule la rivière Ebola, que fut identifié pour la première fois le filovirus du même nom. Fièvre hémorragique foudroyante, Ebola se transmet par contact avec les liquides organiques de la personne infectée – sang, salive, sperme, excrétions. Ses symptômes horrifiants et bien visibles (hémorragies externes) ont connu une grande fortune au cinéma. Ebola est devenu le symbole des scénarios catastrophe, d’un virus capable de provoquer en quelques jours un désastre planétaire.

Le sida ravive de grandes peurs Et puis bien sûr le sida, qui rallume immédiatement certains phénomènes caractéristiques des grandes épidémies moyenâgeuses, comme la paranoïa et l’idée de complot. On assiste, explique l’anthropologue Didier Fassin, à une série «d’interprétations persécutives», les pays du Nord «accusant les populations des pays pauvres de les contaminer, tandis que ces derniers accusent les Etats-Unis d’avoir volontairement introduit le virus chez eux». Comment, aussi, ne pas penser à la stigmatisation des lépreux contraints de porter une clochette autour du cou? On l’a peut-être oublié, mais en 1990, lors d’une émission sur la TSR, un médecin alémanique préconisait tranquillement de tatouer les sidéens. Le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), apparu à Toronto en 2003, fait 916 victimes. Les prévisions très alarmistes se sont révélées fausses mais ont permis une sorte de répétition générale et la mise en


récit

SIDA Virus s’attaquant aux défenses immunitaires du corps.

25 millions de victimes depuis 1981.

place d’une «gouvernance mondiale de la santé publique». «Le SRAS n’a pas eu lieu mais il a changé le monde», affirme ainsi le spécialiste italien Emilio Mordini. Quant au fameux virus H5N1, autrement dit la grippe aviaire, si des images ont contribué à la psychose, ce sont bien celles de ces grands feux allumés pour détruire les élevages contaminés. Des feux qui renvoient là aussi à l’imaginaire des grandes épidémies. L’historienne Monique Lucenet raconte comment, lors de la dernière épidémie de peste à Marseille en 1720, les autorités ordonnèrent de «collecter et brûler les étoffes, effets et meubles des lieux contaminés». Dossier préparé par Laurent Nicolet, Laurence Caille, Mélanie Haab et Tania Araman

GRIPPE PORCINE | 13

GRIPPE AVIAIRE

SRAS

Maladie proche de la grippe infectant les oiseaux et plus rarement les mammifères.

Virus provoquant un syndrome respiratoire aigu sévère.

916 victimes entre 2003 et 2004.

Plus de 250 morts entre 1997 et 2009.

Rappel des règles de base d’hygiène Avan Avant de céder à la p panique ou de n ne sortir qu’a qu’armé d’un ma masque sur le visage et de ga gants de ch chirurgien, occupons-nous dé déjà d’appliquer les simples précautions d’hygiène standard, trop souvent omises. 1. Première règle: lavez-vous fréquemment les mains. On ne le répétera jamais assez: avant et après les repas ou après être passé aux toilettes.

2. Ne toussez pas et n’éternuez pas dans la main. Faites-le dans la manche ou dans le creux du coude, en direction du sol, en évitant les personnes en face. 3. Prenez garde à ce que vous touchez: un clavier d’ordinateur, une poignée de porte, une main-courante ou encore un billet de 20 francs peuvent se transformer en véritables nids à bactéries. 4. Pratiquement disparu de nos rues, le crachat fait son grand retour. Mais de grâce, ne crachez surtout pas dans la rue. Si vous devez absolument le faire, utilisez un mouchoir que vous jetterez aussitôt.

5. Si vous êtes malade (grippe ou toux), restez chez vous, n’allez pas au travail, vous risqueriez de transmettre le virus. En cas de fièvre persistante dépassant les 38,5°, vous devriez effectuer un contrôle chez votre médecin. 6. Passez les légumes sous l’eau avant de les utiliser en cuisine. De même, en période d’épidémie, on déconseille les fondues ou les plats à déguster avec les doigts. 7. Les personnes plus fragiles devraient éviter les rassemblements publics (concerts, centres commerciaux, transports en commun…).

Publicité

&<)74:=+359:> :27.!+4 >35 #55984+>#9+4* %3;> /#+=9:9/35> " 7# (0=46 :#+=4 $'& /3;+ 1-,* ) >F"?("8 :F297 ?"C87 #%$ $D'2:*78 $3!A>7< /32@ 97 -"G7E H27 &C+ 0+. "2 >A72 :7 &C+ 06+1B< ?C4:A8 :7 ?39/7C@"8A39 :7 &C+ 0,+. ?3;-CA@+ '<88< 644D< <B8 /#A#"A< ?2 5@-. #2 35-1-5EE9- %()2?,<8 %6"CA< ;< /62B 4#!82D< +2< 57 !8 = >C; 062D A<B #00<AB /<DB 862B A<B D:B<#2H B2CBB<B <8 /<DB 8628< AF&2D60<$62B 8D62/<D<G 0A2B ?< D<;B<C,;<><;8B ?#;B /68D< >#,#BC; %C,D6B <8 B2D JJJ+;D!2:*78D;3!A>7+?(+ &;D<,CB8D<><;8 6"AC,#86CD< A6DB ?< AF#!*#8- $"IA;2; :7 5 79C7*A@8C7;798@ = "--"C7A>@ -"C -7C@3997+

&,#A<><;8 ?CB06;C"A< !*<G

1-,

'"4/5 #%$ $,)-7.5/ $:!*(5 "+59 9437*/ 75 9:;+542"/*:; 75 &46 8061


14 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Je paie, tu comptes, on s’aime L L’argent ’a argent et et ll’amour ’amour font-ils fon nt-ils sb bon on m ménage? énage? U Un n sondage sondage m montre ontre que que 4 45% 5% des des couples couples s se ed disputent isputent pour pour d des es questions questions ffinancières. inancières. Q Quatre uatre couples couples d’aujourd’hui d’aujourd’hui rracontent acontent comment comment ils ils sg èrent leurs leurs s ou s . gèrent sous.

Elodie Fluri et Matthieu Juttens: «Nous divisons tous les frais par deux.»

A

près avoir conté fleurette, vient le temps de sortir la calculette et de se mettre d’accord sur la gestion de l’argent du ménage. Le système «Monsieur travaille, Monsieur régale» a vécu. «Chez les couples plus âgés, les hommes versaient souvent une allocation à leur épouse pour les dépenses du ménage, observe Caroline Henchoz,

auteure d’une thèse sur la question de l’argent dans le couple. Les jeunes vivent plus indépendants financièrement l’un de l’autre. Ils cotisent pour le loyer et les charges, mais gardent chacun leur fortune personnelle.» Le modèle a changé, car d’une part les femmes ne restent plus à la maison et disposent de leurs propres économies. D’autre part, elles revendi-

quent aussi de participer aux dépenses du ménage.

L’égalité n’est pas encore une réalité Selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique (2000), les femmes assurent un tiers du revenu du ménage et, dès l’arrivée des enfants, entre 12 et 19%. Les frais courants, partagés moitié-

moitié ou au prorata du salaire deviennent, de facto, inégalitaires, lorsque les revenus des conjoints sont inégaux: «Celui qui gagne moins se retrouve après les paiements avec moins d’argent que l’autre. Et c’est souvent la femme qui est dans cette situation.» L’égalité des sexes n’est pas encore une réalité face aux richesses. Si les jeunes femmes sont


reportage

ARGENT | 15

Matthieu Juttens et Elodie Fluri. Chacun paie la moitié > 24 ans tous les deux > En concubinage à Chambésy (GE) depuis septembre 2008 > Pas d’enfant > Journaliste stagiaire à 80% et pigiste, et éducatrice à 100%. > Revenus: en moyenne 4500.– pour lui, 4500.– brut pour elle.

beaucoup plus indépendantes financièrement que celles de la génération précédente, ajoute la sociologue, elles n’ont pas forcément encore le même pouvoir de décision sur les dépenses que leur compagnon. Le conjoint qui gagne davantage finance souvent seul un certain nombre de loisirs que l’autre ne pourrait pas se permettre. «S’il

passe pour généreux, il peut aussi choisir ce qui lui plaît. L’autre n’a alors pas son mot à dire et ne peut que remercier pour le cadeau, ce qui peut passer pour inéquitable», note Caroline Henchoz. Enfin, conclut la sociologue, la gestion des sous du ménage n’est guère différente que les tourtereaux soient concubins ou mariés. «Souvent, le modèle change à l’ar-

rivée des enfants. Les conjoints mettent alors davantage en commun leur fortune personnelle, qui devient l’argent de la famille.» Mélanie Haab Photos Joëlle Neuenschwander

«Le couple, l’amour et l’argent. La construction conjugale des dimensions économiques de la relation amoureuse», Caroline Henchoz, L’Harmattan, 2008.

Matthieu et Elodie sont ensemble depuis plus de quatre ans et partagent un trois-pièces. «Comme nos salaires sont plus ou moins équivalents, nous divisons tous les frais par deux», explique Elodie. On en a d’ailleurs jamais vraiment discuté, cela s’est fait tout naturellement», ajoute Matthieu. Sans enfant, et surtout sans dettes, les tourtereaux reconnaissent «vivre confortablement», sans devoir prêter attention à la dépense. «Nous ne sommes pas très dépensiers, mais nous ne nous privons de rien. Comme on aime beaucoup le sport, on va souvent voir des matchs de football en France et on passe la nuit à l’hôtel, c’est notre petit plaisir.» Autre plus qui a transformé leur quotidien, ils se sont récemment offert les services d’une femme de ménage, deux heures par semaine. Chacun possède son propre compte. «Quand j’ai vu le tas de factures et de rappel sur son bureau, j’ai décidé de m’occuper seule de la comptabilité du couple», raconte Elodie, que les paiements par e-banking ne rebutent nullement. «C’est l’affaire d’une demi-heure. On reçoit nos salaires autour du 25 du mois et je paie directement.» Elle règle les factures communes, une fois depuis son propre compte, la fois suivante depuis celui de Matthieu. Ils possèdent les deux le mot de passe de l’autre. Puis chacun fait ce qu’il veut du reste. «J’épargne le plus possible depuis que j’ai 16 ans», explique Matthieu, qui espère devenir propriétaire d’ici quelques années. Sa dernière folie: une montre Omega, «bien plus chère que les habits que j’achète quand je fais du shopping! Alors il peut toujours faire des commentaires», rit Elodie,

LIRE LA SUITE EN PAGE 17


Nous fêtons, vous profitez! Maintenant

40.– Avant

75.–

Puissance 1700 W

Fer à repasser à vapeur EasyStyle SI 2030

Coup de vapeur 65 g/min, système anticalcaire, système antigoutte, semelle DuraGlide / 7177.117

Maintenant

40.– Avant

69.90

Maintenant

40.– Avant

69.90

Tondeuse James

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Alimentation à accu, 5 éléments: rasoir, 3 tondeuses à barbe et cheveux avec embouts réglables, tondeuse de précision, embout pour barbe de trois jours / 7178.477

Maintenant

40.– Avant

49.–

FCM

Fer à lisser Tamara

Plaques à lisser avec revêtement, réglage de la température et affichage LED / 7178.278

Les offres sont valables du 5.5 au 18.5.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins M-Electronics et les plus grands magasins Migros.

Rasoir Shave 109 9

Alimentation accu/secteur, u ur, coupe-favoris, lavable / 7178.434 34


reportage

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

ARGENT | 17

dont le compte épargne est bien plus mince. Quant à la déclaration d’impôts, ils ne se battront pas pour la faire, «mon père s’en charge, nous lui donnons de l’argent pour cela, moi je n’y comprends pas grand-chose», sourit Matthieu.

Mathieu et Virginie Vouillamoz Il paie, elle gère > 29 et 27 ans > Mariés, propriétaires d’une maison à Saint-Pierre-de-Clages (VS) > Un enfant de 2 ans > Employé d’administration à 100%, maman à la maison > Revenus non communiqués Lorsqu’ils fréquentaient, chacun payait à tour de rôle le cinéma, sans vraiment compter. Puis, ils se sont mis en ménage. «Comme elle était apprentie, avec un tout petit salaire, elle me versait 150.- par mois. C’était symbolique, mais je ne voulais pas être le seul à payer», explique Mathieu. Un passage devant l’officier d’état civil plus tard, les voilà mariés et très vite, parents. Virginie arrête de travailler et se consacre à leur fille. «Je m’occupe de toutes les factures et de la déclaration d’impôts. Mathieu est toujours inquiet, car il ne sait jamais exactement combien d’argent nous avons à disposition», sourit Virginie. Ils discutent à l’avance des grosses dépenses, comme pour le réaménagement de leur cuisine, qu’ils ont refaite eux-mêmes. «On a d’abord établi un budget, puis décidé des choix des matériaux. Les devis que nous avions demandés se sont révélés trop chers. Nous avons laissé tomber l’idée d’un four à vapeur, hors de prix selon nos critères. Les discussions ont également été vives au sujet de l’achat d’un plan de cuisson à induction. Mais finalement, on l’a acheté», se réjouit Virginie. Et qu’en est-il de l’adage «Qui paie commande»? «On prend ensemble les décisions importantes. Mais par exemple, quand on hésitait sur le modèle de voiture qu’on allait acheter, c’est moi qui ai tranché au final», concède Mathieu. Leurs petites folies? Des modèles réduits d’hélicoptères pour lui, un voyage aux Etats-Unis pour elle.

Mathieu et Virginie Vouillamoz: «Nous prenons ensemble les décisions importantes.»

Roger* et Chantal*, elle règle le loyer, il gère les frais fixes > 43 et 37 ans > En concubinage, à Neuchâtel > Deux enfants de 7 et 10 ans > Chimiste à 100%, infirmière à 40% > Revenus: 6000.– net et 2900.– net Roger et Chantal se sont rencontrés il y a quatorze ans. «On voyageait beaucoup. Du coup, on n’a pas d’épargne.» Aujourd’hui, ils font très attention à leurs dépenses, privilégiant le vélo à la voiture, la location à l’achat d’une maison. «Cela nous permet une meilleure

qualité de vie, car nous n’avons pas de dettes», ajoute Roger. Ils ne possèdent aucun compte commun. «Mais elle peut retirer de l’argent sur mon compte avec sa carte», explique Roger. Elle paie le loyer et son assurance, il s’occupe des dépenses du ménage et des frais fixes. Chacun règle ses propres factures mais ils remplissent la déclaration d’impôts ensemble. Quand les enfants étaient encore petits, Chantal s’arrangeait pour

travailler de nuit ou le week-end, pour économiser les frais de garde. Aujourd’hui, ils n’ont qu’une seule grosse dispute autour des questions financières: doivent-ils donner de l’argent de poche à leurs petits? Pour Roger, ce n’est pas nécessaire, «ils sont encore trop naïfs, on leur achète ce dont ils ont besoin quand ils le demandent». Pour Chantal, en revanche: «J’aimerais qu’ils apprennent à gérer leurs sous, à économiser, qu’ils se rendent compte de la valeur de l’argent.»

Alexandre* et Laura*, il gère les comptes, elle approuve > 49 et 45 ans > Mariés, propriétaires d’une maison à Lausanne > Quatre enfants adultes, dont un fils en commun > Enseignant à 100%, secrétaire à 60% > Revenus: 6000.- net et 3000.- net Mariés depuis dix-neuf ans, ils forment une véritable équipe: au début, Madame reste à la maison et s’occupe des trois enfants de son mari et du petit dernier qu’ils ont eu

ensemble. Leurs revenus sont misérables et les comptes extrêmement serrés. Puis les enfants grandissent et Alexandre décide de reprendre des études sur le tard. Laura devient alors la pourvoyeuse de fonds de la famille. Tout l’argent gagné va dans un pot commun. Ils n’ont qu’un compte. «Ça fonctionne bien, car chacun dépense ce qu’il lui faut, sans exagérer. Si l’un s’était senti lésé par rapport à l’autre, on aurait peut-être changé le système», commente Alexandre.

«Il nous reste généralement 1500.après tous les paiements, c’est suffisant pour avoir une vie confortable», estime Laura. * Noms connus de la rédaction

www.migrosmagazine.ch Et vous, comment gérez-vous votre argent à deux? Donnez votre avis dans notre sondage.


18 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Retour sur une enfance massacrée Par la volonté d’une mère sous l’emprise du jeu, le comédien Roger Cuneo a passé dix ans à croupir dans des orphelinats. Brimades incessantes, abus, terreur religieuse. Aujourd’hui, il raconte.

A

75 ans, elle dansait encore sur les tables. C’est à cette femme peu ordinaire, morte depuis deux décennies, que le comédien Roger Cuneo s’adresse aujourd’hui dans un livre. Pour faire le point sur une enfance volée: dix ans à croupir dans des orphelinats, par la volonté de cette mère qu’on qualifierait aujourd’hui d’indigne. «Maman, si tu ne pouvais pas t’occuper de moi, au moins tu m’avais laissé entre de bonnes mains.» Seule l’ironie peut raconter certains épisodes: le curé qui offre à l’enfant un verre de vin de messe, fait remarquer qu’un bouton de sa braguette n’est pas fermé et propose gentiment d’y remédier: «Il m’a palpé avec beaucoup d’attention. Il se dévouait pour rendre service aux orphelins, celui-là... Il a dirigé ma main entre ses jambes. Il a soulevé sa soutane, il ne portait pas de culotte.» Il y aura aussi, à l’infirmerie, une bonne sœur qui perd la tête, lui frotte «la chose», jusqu’à accomplissement, et parlera «d’accident», ou une vieille fille laïque en mal de câlins. Comment l’enfant en est-il arrivé là? Des toutes premières années, à Milan, Roger Cuneo se souvient d’une servante affectueuse, mais pas de sa mère, trop occupée à se familiariser avec l’art du poker. Ni de sa sœur aînée, qui

deviendra la romancière Anne Cuneo. De son père ingénieur, rien, sauf une haleine de tabac. Un père assassiné à la fin de la guerre, «corps abandonné par un voleur, un jaloux ou un ennemi de l’ombre, un fasciste ou un partisan, un Allemand, un fou ou un rôdeur.» La mère prétexte alors des difficultés matérielles pour placer sa fille dans un collège et son fils, âgé de 6 ans, dans un «pensionnat», comme elle dit pudiquement pour n’avoir pas à prononcer le gros mot d’orphelinat. Là, en revanche, que de souvenirs: «Je me souviens des coups. Ils pleuvaient de partout. Chacun y allait de bon cœur: mes compagnons d’infortune, les surveillants, les curés.»

Une mère qui ne regrette rien Récemment, Roger Cuneo a retrouvé un texte qu’il n’avait jamais osé lire, où sa mère explique que si elle pouvait recommencer sa vie, elle ne voudrait pas la vivre différemment, «parce qu’elle a été intéressante, pleine de sensations diverses». Contrairement à sa sœur, le comédien, à l’age adulte, n’a jamais vraiment rompu avec cette mère négligente. Mais devant tant de désinvolture, il pose maintenant la question: «La pensée de


récit

tes deux enfants laissés à leur solitude ne t’a pas effleurée, traversé l’esprit?» Solitude, c’est peu dire: d’abord en Italie, puis ensuite, chez les bonnes sœurs à Lausanne, quand madame est venue chercher du travail en Suisse, c’est une succession d’attentes déçues. De promesses jamais tenues, de Noëls oubliés, de visites reportées. La vérité n’apparaîtra que plus tard: sa mère est une joueuse, qui dilapide tout son argent chaque soir au casino. Sous la direction de la terrible Sœur Andrée, c’est un enfer qui attend le petit Roger à Lausanne. Une litanie en boucle de brimades et de punitions: «Les épluchages, les vaisselles, les récurages, les cours à balayer, les planchers à lustrer, le bois à bûcher, le charbon à pelleter, les feuilles à ramasser dans la cour.»

Des coups et des gifles

Abus sexuels et coups ont rythmé l’enfance de Roger Cuneo.

En guise d’éducation, comme de loisirs, un grand désert, de l’ennui à l’ignorance, aller et retour: «Nous étions sans radio, nous n’écoutions pas de musique, nous ne disposions pas de livres, pas de revues, pas même d’un journal, d’une bande dessinée. Nous n’allions jamais voir de spectacle ni dans des fêtes, au cinéma, en promenade.» Les travaux scolaires étaient corrigés de «manière personnelle: un coup de règle par faute d’orthographe, un coup sur la tête, ou alors une gifle, par erreur de calcul». Et puis la nourriture utilisée comme moyen de pression, de chantage, de remise au pas: «Combien de repas avalés froids, debout, d’immangeables restes immondes jetés dans une écuelle pour le seul plaisir de me mettre à genoux.» Et que dire du contrôle des pyjamas le matin, histoire de détecter des «traces suspectes»? Malheur à celui qui avait mouillé son lit: «Il recevait une gifle, puis le pyjama trempé sur la tête, il descendait sous nos quolibets à la buanderie, se plonger dans un bassin d’eau où baignait le linge sale en attente de lessive.» Il y avait aussi la séance minutée des toilettes: «Sœur Andrée, postée devant la porte, veillait sur

Dans son ouvrage, Roger Cuneo livre un témoignage poignant.

«Je l’aimais parce qu’elle ne m’avait pas aimé» nos besoins. Pour éviter que nous nous amusions avec notre «chose». Ou celle du bain, dans la fameuse buanderie, la sœur toujours qui savonnait les bras, le dos, la poitrine, la tête, au gant de crin «puis nous le passait en détournant la tête. Nous avions alors exactement quinze secondes pour frotter «la chose». Et la loi du petit milieu, la dure loi du «pensionnat», la même partout, en Suisse comme en Italie: «Deux baffes tu foutras, valent mieux qu’une tu prendras.» Il n’y a que le dimanche que le fils peut voir sa mère: oui mais voilà, chaque fois elle dort, après une nuit de folie au casino d’Evian.

Jeté à la rue à l’âge de 16 ans A 16 ans, le voilà brusquement jeté à la rue. Il loge un temps chez sa sœur, qui s’est mariée, puis dans la famille d’un ami. Le livre s’achève sur des sentiments mêlés. La colère bien sûr mais aussi des excuses: elle aussi, cette impitoyable mère, avait connu, enfant, la faim

ROGER CUNEO | 19

et la misère, un père alcoolique. Et puis le jeu, qui est une vraie maladie: «Peut-on reprocher son mal à un malade? Certainement pas mais on peut regretter qu’il n’essaie pas de se soigner.» Roger Cuneo, devant une bière et l’exemplaire tout frais de son livre, explique quel être désarmé et vide était sorti de l’orphelinat: «La première fille qui m’a dit bonjour, j’en suis tombé amoureux, elle s’est retrouvée enceinte sans que je sache bien comment.» Le jeune homme vend des assurances, puis des calculatrices. Les jours de paie, comme par hasard, sa mère se montrait: «Elle me racontait qu’elle avait perdu son porte-monnaie, ou qu’on l’avait volée, je ne pouvais pas m’empêcher de lui donner de l’argent.» Il raconte que jusqu’à sa mort, il est resté son fils «comme si de rien n’était», qu’il n’a jamais pu se détacher de cette attente, «de cet amour qu’ elle ne m’avait jamais donné. En fait, je l’aimais parce qu’elle ne m’avait pas aimé.» Roger Cuneo dit encore que «toutes ces horreurs» l’auraient plutôt renforcé: «Si je ne mangeais pas un jour, ce n’était pas grave, j’étais habitué. Plus grand-chose ne pouvait me broyer.» Tous ses anciens petits camarades ne s’en sont pas aussi bien sortis: «Certains ont fini en prison. Deux ont été zigouillés à Marseille.» Il y a quand même une chose dont Roger Cuneo ne s’est jamais remis: «Cette culpabilité liée à la religion.» Dernièrement, il a voulu entrer dans une petite chapelle de montagne. «En poussant la porte, j’ai eu vraiment peur. Je ne rejette pas l’idée de Dieu, mais les Eglises, oui, totalement.» De la vente, bien vite, Roger Cuneo est passé au théâtre, une vocation qu’il peine à expliquer. Il en revient à sa mère. Raconte qu’à 82 ans, juste avant sa mort, elle possédait encore deux valises pleines de robes décolletées, des talons hauts, des parfums, des bijoux, des colliers de perles «faux, mais qu’elle portait magnifiquement. Elle avait un grand sens du paraître. Elle était charmante.» Laurent Nicolet Photos Loan Nguyen

A lire: «Maman, je t’attendais», Roger Cuneo, Editions Favre.


20 |

chronique

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

MINUTE PAPILLON

A en perdre le sommeil! Vous connaissez tous l’affreux dilemme du capitaine Haddock: faut-il dormir avec la barbe au-dessus ou au-dessous de la couverture? Une problématique à en perdre le sommeil. Le philosophe Ludwig Wittgenstein disait que «ce qu’on ne peut pas dire, il faut le taire», une formule assez mystérieuse, mais qui s’applique certainement au casse-tête du capitaine. Remarquez, sur ce point, on peut désormais se passer de Wittgenstein: tout hôtel de l’hémisphère nord règle la torturante question du capitaine Haddock par l’offre systématique et contraignante d’un duvet nordique en lieu et place des draps qui garnissaient les lits de jadis. Or la couette, plus épaisse que le drap, risquerait de donner un faux pli à votre barbe, et on voit bien quel parti prendrait le capitaine.

Jean-François Duval, journaliste

Savez-vous que certaines personnes dégagent plus de chaleur que d’autres? On les considère comme de

vraies bouillottes. C’est mon cas. En hiver, on a l’impression d’être très utiles, en mai on incommode, en été on est de trop. Pour

les gens comme moi couettes et duvets sont des inventions diaboliques. Le duvet nous pèse. Le drap est aérien, un souffle de vent par la fenêtre suffit à le soulever comme une jupe printanière. Le duvet, en comparaison, est aussi pesant qu’une combinaison d’astronaute. Certes, des moyens existent pour s’en sortir: des amis à moi ont choisi un duvet de 200 grammes, auquel ils peuvent superposer un duvet de 300 grammes, ce qui nous fait un total possible de 500 grammes – ensuite à chacun de moduler le tout à son gré. Le procédé reste médiocre, il ne fonctionne pas pour moi. Dans chaque hôtel où je descends,

je demande donc qu’on substitue prestement des draps à l’envahisseur venu du froid, dont la manœuvre est aussi éprouvante que celle d’un drakkar. Je suis prêt à tout – même à passer pour un cinglé – pour l’exquise surprise du drap, avec ou sans couverture (celle-ci étant au drap ce que la pâte est au millefeuille). Le drap est frais, léger, vierge, il sent bon la lessive et l’immaculée conception. On s’y glisse avec délices. Surtout, il respecte admirablement la liberté, non seulement de la barbe, mais du corps tout entier, jambes et orteils compris. Il

vous laisse place pour remuer: les pieds, les jambes jouissent d’une grande autonomie pour s’y déplacer de droite et de gauche, dénicher des coins frais. Bref, le drap vous héberge avec respect. A l’inverse, le duvet, fût-il un poids plume, s’impose, vous terrasse, vous apla-

tit, c’est un rouleau compresseur. Sa nature est de peser. C’est une sangsue, une pieuvre dont les tentacules captent les moindres mouvements de votre corps pour y répondre. Le duvet voudrait ne faire qu’un avec vous – l’amour qu’il vous porte est fusionnel, étouffant! Il bouge avec vous, s’attache lourdement à tous vos faits et gestes. C’est un sans-gêne. Tandis que le drap! Lui, il vous aime de loin, il flotte au-dessus de vous comme un délicat fantôme. Par grand vent, il peut même gonfler comme une montgolfière, s’envoler, il laisse le corps mobile, libre de ses mouvements, d’aller et venir à sa guise toute la nuit sous son voile discret, attentif. La merveille du drap, elle est là: il y a lui et vous, vous êtes deux, et il vous laisse vivre. Il est du côté du ciel, tandis que le duvet retombe toujours comme un soufflé. Ne voilà-t-il pas, au moins, une chose qu’on peut dire?

Publicité

1 mai vril au 1 a 8 2 u d

Ofêftre e

F es des Mèr

e épuisem jusqu‘à

ock nt du st

Parure

Argent rhodié, perles et zirconias synth. Parure 42cm 80.– au lieu de 118.–, Parure 45cm 82.– au lieu de 122.–

80.– au lieu de 118.–

GENÈVE Centres Commerciaux Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


www.IDEENTITAET.ch

777 prix à gagner! Pour la Fête des mères, nous tirons au sort 222 sets de 4 tasses à lait avec cuillère et 555 abonnements annuels à la revue culinaire suisse «Le Menu».

CONCOURS

Bonne fête à toutes les mamans!

Participation par carte postale ou sur www.swissmilk.ch Collez le talon sur une carte postale que vous enverrez à: Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL, mention «Fête des mères», case postale, 3024 Berne, ou participez sur le site www.swissmilk.ch Participation par SMS au 939 Envoyez un SMS (CHF 0.20/SMS) avec le code «Milk31», «votre nom», «votre adresse» et «votre année de naissance» au n° 939 (p.ex. Milk31 Daniel Baud Grammont 4 1007 Lausanne 1990).

Rue e-mail

Expéditeur:

Madame

Avez-vous des enfants dans votre ménage?

Prénom

Monsieur Oui

Non

Nom NPA/Localité Date de naissance

N º de tél. en journée

Conditions de participation: Délai d’envoi: 13 mai 2009. Toute personne domiciliée en Suisse peut participer au concours. Les collaborateurs et collaboratrices de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL ne peuvent pas participer. Pas de paiement des gains en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée. Tout recours est exclu. Les participants acceptent que leurs données personnelles, traitées en toute confidentialité, soient éventuellement utilisées par la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL et ses partenaires à des fins promotionnelles. (329 005 203)


22 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

«Je suis râleur par nature»

Le 16 juin, l’humoriste français Christophe Alévêque montera sur la scène de Morgessous-rire. Rencontre avec un observateur intransigeant des travers de ce monde. On vous qualifie souvent de cynique, acide, cinglant, râleur: charmant portrait! Vous vous reconnaissez?

Heu... Reprenons les adjectifs un par un. Cynique? Je préfère lucide et, de toute façon, j’estime que le cynisme peut être positif, et même

salvateur. Acide: oui, d’ailleurs je trouve que les autres humoristes ne le sont pas assez. Cinglant: pourquoi pas. Et râleur: oui, certainement! Vous le revendiquez?

Disons que c’est ma nature.

Il ne s’agit donc pas uniquement d’un rôle que vous jouez sur scène. Vous êtes aussi comme ça dans la vraie vie!

Oui. Enfin, pas tout le temps quand même, sinon ce serait invivable! Mais aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai été en colère.

Vous rappelez-vous votre premier coup de gueule?

On me l’a raconté. Je devais avoir à peu près 1 an, on m’a refusé quelque chose, j’ai donc arrêté de respirer. Je l’ai fait assez souvent. Cette méthode fonctionnait, paraît-il.


entretien

Mais j’ai l’impression qu’on va droit dans le mur. Il faut que l’on se ressaisisse. C’est vrai que dans vos sketches, tout le monde en prend pour son grade: les Américains, la religion, les femmes, les ados, les écolos...

Je pense que c’est le rôle du clown, du bouffon, de mettre le doigt là où ça fait mal. Surtout à une époque où les médias – en France du moins – font preuve de complaisance et d’autocensure, et ne sont pas assez cinglants. Je traite donc des grands thèmes de société, mais je m’attaque principalement au pouvoir. Vous vous en prenez surtout à Nicolas Sarkozy. Vous l’appelez Zébulon. Pourquoi ce surnom?

C’était un personnage d’une série télévisée, Le Manège enchanté, qu’on regardait quand on était petits. Une minuscule créature, sans arrêt en mouvement, qui disait tout le temps: «Tournicoti, tournicoton». Ridicule! C’est tout à fait Sarkozy... Vous n’êtes pas tendre avec votre président! Ne craignez-vous pas les retombées?

Christophe Alévêque: «Je pratique un humour engagé.»

Si jeune et déjà contestataire! Pourquoi tant de colère, en fait?

Oh là là! Pourquoi? Il n’y a qu’à ouvrir les yeux et les oreilles! Disons que je n’aime pas trop le monde dans lequel on vit. Entendons-nous: il y a des bons côtés, d’ailleurs je suis très heureux.

Ben non, il aurait du mal à m’attaquer. Quand je le traite de menteur, de manipulateur et de pitre médiatique qui gesticule beaucoup sans vraiment agir, je ne dis que la vérité et il le sait. Lui-même se sert de la peoplisation pour cacher le plus important. S’il ne faisait pas de sa vie un feuilleton, s’il ne mettait pas sa chanteuse en avant, s’il ne trichait pas sur les photos pour paraître plus grand, personne n’en parlerait. A partir du moment où c’est affiché dans les magazines, allons-y! Il faut avouer aussi que vous ne partagez pas les mêmes idées politiques...

Effectivement, je me sens plus proche des altermondialistes. J’ai d’ailleurs été membre d’Attac (n.d.l.r.: organisation altermondialiste d’origine française, présente aujourd’hui dans 36 pays, dont la Suisse). Mais je ne suis pas un militant dans l’âme. J’aime bien l’idée de rester un électron libre. A partir du moment où il y a une

CHRISTOPHE ALÉVÊQUE | 23

Bio express Humoriste, mais aussi chroniqueur à la télévision et à la radio, musicien – il a fondé un groupe, nommé... Groupo et pousse la chansonnette lors de ses spectacles – scénariste et acteur, Christophe Alévêque privilégie la polyvalence de l’artiste. Né en 1963 dans une famille de gauche, il entreprend des études de commerce avant de se lancer dans le monde de la scène. Comparse de Laurent Ruquier sur France 2, France Inter et Europe 1, il cultive l’art de la vanne et entretient à merveille son image de râleur... Egalement écrivain à ses heures, il collabore régulièrement à l’hebdomadaire satirique «Sine Hebdo». Il est l’auteur de deux ouvrages: «Décodeur médiatique du XXe siècle» et de «Surtout, n’oubliez pas d’avoir peur! Désir d’avenir pour la France d’après...»

ligne, ça m’énerve. Et puis, en ce moment, la gauche française se tire une balle dans le pied, ça en devient ridicule. Vous dites que vous n’êtes pas militant, mais vous transmettez quand même un message par le biais de vos sketches...

Je pratique un humour engagé, oui. Si les spectateurs reparlent après coup des thèmes que j’ai abordés, tant mieux! Mais je ne suis pas là pour donner des leçons. Avant tout, je veux que mes sketches soient drôles. Je n’essaie pas de jouer les moralisateurs. Surtout pas. D’ailleurs, je commence mon nouveau spectacle en me moquant de moi-même. Ah oui?

J’entre en scène avec un costume complètement ridicule de «Super

Rebelle». Ainsi, je mets une vraie distance avec tout ce que je dis ensuite. Je ne suis pas un sociologue, ni un homme politique, ni un philosophe. (Un temps. Puis sur un ton pince-sans-rire). Je suis les trois en même temps. Je veux simplement encourager les gens à observer le monde sous un autre angle. Et je considère la scène comme un espace de liberté d’expression. Lors de vos spectacles en Suisse, vous ne manquez jamais de faire allusion à des événements qui se passent chez nous. Qu’est-ce qui a retenu votre attention cette fois?

Eh bien, même si les Suisses restent... très suisses...

C’est-à-dire?

Disons que des siècles de neutralité, ça marque! Cela dit, même si, comme à leur habitude, les Suisses ne laissent rien paraître, j’ai remarqué une certaine mutation. Une peur, une angoisse qui se traduit par exemple dans les titres de journaux. Au lieu de lire comme d’ordinaire «Deux poissons morts dans le lac Léman: est-ce le début d’une pollution», on apprend que 200 000 licenciements sont prévus pour l’an prochain. En fait, les Suisses sont en train de devenir normaux. Ils doivent se confronter aux problèmes que l’Europe rencontre depuis très longtemps. Sur scène, tout ça, c’est une mine sans fond. On vous inspire vraiment, alors!

Oui. Mais de toute façon, les Suisses possèdent une richesse – comme les Belges d’ailleurs – qui vaut tout l’or du monde: l’humour. Vous avez beaucoup plus de recul sur vous-mêmes que les Français, qui sont souvent assez primaires et restent au premier degré. On sent chez vous la même impertinence que chez Coluche, qui est d’ailleurs l’un de vos modèles. Iriez-vous jusqu’à vous présenter aux élections présidentielles?

Non. Je pense que c’est plus une source d’emmerdes qu’autre chose. Quoique peut-être plus tard, pourLIRE LA SUITE EN PAGE 25


Vendredi

8 mai 2009

sur tout l’assortiment, dans tous les magasins Micasa.

Magasins Micasa: AG: Oftringen, MParc; Spreitenbach, MParc Tivoli; BE: Berne, MParc Wankdorf; Langenthal, MParc; Schönbühl, Shoppyland; Thoune, Zentrum Oberland; BS: Bâle, MParc Dreispitz; FR: Avry-sur-Matran, Avry-Centre; GR: Coire, MParc Kalchbühl; JU: Delémont, MParc; LU: Ebikon, MParc; NE: Marin, MParc; SG: Mels, Pizolpark; Saint-Gall, Micasa; SO: Egerkingen, Gäupark; Langendorf, Ladedorf; SZ: Ibach-Schwyz, Mythen-Center; TI: Morbio Inferiore, Serfontana; TG: Amriswil, Amriville; VS: Conthey, Conthey-Châteauneuf; Glis, Brig/Glis; Martigny, Marché spécialisé; ZG: Steinhausen, Zugerland; ZH: Bülach, Marché spécialisé sud; Volketswil, MParc; Winterthour, Grüzepark. Excepté les prestations de service, téléchargement électronique et cartes cadeau.

www.micasa.ch


entretien

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

CHRISTOPHE ALÉVÊQUE | 25

quoi pas. Mais ce serait vraiment par... heu... (Il hé-

site)

Par provocation?

Par jeu. Pour mettre tout le monde en face de ses responsabilités. Oui, un jour je ferai peut-être de la politique.

Dans votre bio, il est écrit que vous avez hésité entre devenir humoriste ou traverser l’Atlantique à la rame. C’est vrai, ça?

«Mon métier m’a beaucoup éloigné de la maison.»

Oui, enfin c’est une parabole. C’était la notion d’aventure qui m’intéressait. Que ce soit monter sur scène ou parcourir le monde sac au dos. Je voulais faire quelque chose qui me paraissait irréalisable. A l’époque, devenir humoriste, pour moi, c’était mission impossible. D’ailleurs, j’ai commencé tard, à l’âge de 24 ans.

Vous aviez tout d’abord entamé une formation de commerce...

Oui, des études d’ingénieur en marketing, plus précisément. Mais je me suis rendu compte que je n’étais vraiment pas fait pour ça.

Vous avez également hésité à devenir chanteur?

Oui, quand j’avais 18 ans, je voulais être rockstar. Et puis finalement, j’ai laissé tomber... Pourquoi?

On s’est réuni deux fois avec quelques musiciens et... on a bu des coups, quoi! Ça s’est arrêté là. On a vite compris que ça demandait beaucoup de travail. Dans nos têtes – on avait quatre neurones à l’époque – il suffisait de prendre une batterie et une guitare et de faire du bruit. Vous l’avouez souvent: à cet âge-là, vous étiez un branleur... Et maintenant?

«Quand j’avais 18 ans, je voulais être rockstar.»

J’ai bien changé! Je voyais ce métier différemment. Pour moi, c’était se lever tard le matin, travailler un peu l’après-midi, s’amuser sur scène le soir et faire la fête jusqu’à 4 heures du matin. Finalement, ce boulot, c’est pas vraiment ça... On se met aussi à faire de la radio, de la télé, il y a les répétitions, les nouveaux spectacles, la presse, la promo. Pour finir, on passe des journées de fou. En fin de compte, ce monde du travail que vous avez fui, vous l’avez retrouvé?

Oui, mais là, j’ai choisi!

Quelqu’un a dit de vous: Christophe Alévêque monte sur scène pour éviter de devenir terroriste ou tueur malgré lui...

C’est clair qu’il y a une forme de thérapie dans ce boulot. Si je ne pouvais pas me défouler sur scène, je pense que j’accumulerais trop

«En fait, les Suisses sont en train de devenir normaux»

de frustrations. Je ne sais pas comment ça pourrait se finir. A l’hôpital psychiatrique, peut-être...

Mais qui n’aurait pas ce sentiment? Ça aurait été la même chose si j’avais fait un autre boulot...

Par un meurtre?

Ouais... (Il se reprend) Quoique je ne sais pas. Je ne suis pas un violent. Je pense que je retournerais plutôt les armes contre moi. La flagellation, par exemple... Le suicide?

Non, quand même pas! Vous avez deux fils de 12 et 16 ans. Que pensent-ils de leur «bouffon» de père?

Ils ont grandi avec cet aspect-là de ma vie, donc ils entretiennent un rapport assez naturel avec mon métier. Mais ça m’a beaucoup éloigné de la maison.

Vous avez l’impression d’avoir manqué quelque chose de leur enfance?

Propos recueillis par Tania Araman Photos Luca Da Campo /Strates

Morges s’amuse du 15 au 20 juin

Pour sa 21e édition, le festival Morges-sous-rire promet de beaux moments d’humour! Outre Christophe Alévêque, le Théâtre de Beausobre accueillera sur sa scène des artistes suisses – Yann Lambiel, Frédéric Recrosio, Marc Donet-Monet – et internationaux - Roland Magdane, Florence Foresti. N’oubliez pas de visiter également le Salon du dessin de presse qui accompagne la manifestation! Sur le Net: www.morges-sous-rire.ch

Publicité

Chute de cheveux, cheveux fragilisés et ongles cassants en cas d’une carence en biotine?

En pharmacies et drogueries. Veuillez lire la notice d’emballage. Distribution: Biomed AG, 8600 Dübendorf

Biotine 1 x par jour


Exxtra Kommunikation MGB www.migros.ch

Découvrez la Thaïlande à travers nos chips.

Nouveauté Terra aux épices Tom Yum.

Les chips Terra sont en vente à votre Migros


actuel

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

| 27

Informations MIGROS

Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse, et Herbert Bolliger, président de la Direction générale Migros, lors de la signature du nouveau partenariat.

Des partenaires forts

Migros parraine désormais le programme jeunesse du WWF et intensifie ainsi sa collaboration avec l’organisation de défense de l’environnement.

L

e développement durable et l’engagement écologique comptent beaucoup pour Migros. Aujourd’hui, le premier distributeur de Suisse accentue son action en faveur d’une protection durable de l’environnement en renforçant sa collaboration avec le WWF. Celle-ci continuera de couvrir des thèmes comme la protection du climat, de la forêt et de la mer, de même que la préservation de la diversité biologique. La nouveauté réside dans le fait que Migros devient le sponsor principal – et exclusif – du programme du WWF destiné aux enfants et aux jeunes. «Nous voulons faire en sorte que la jeunesse s’intéresse à la

protection de l’environnement, car c’est de son engagement que dépend notre avenir!» explique Herbert Bolliger, président de la Direction générale de Migros. Mais en quoi consiste exactement l’action du WWF auprès des enfants et des jeunes? Des magazines et des activités spécifiques informent et sensibilisent les adolescents à la nature et à l’environnement. Et pour les plus petits, il existe des publications comprenant des histoires illustrées et des idées de bricolage. Des journées découvertes et des camps de vacances leur donnent aussi l’occasion de mieux comprendre la nature.Enoutre,lesenfantsreçoivent des informations relatives aux

campagnes du WWF en cours et apprennent à organiser, par exemple, des stands. L’engagement du WWF auprès de la jeune génération est familier à Migros. En effet, cela fait plusieurs années qu’elle parraine le Pandamobile, un ancien camionmagasin transformé en salle d’exposition itinérante allant d’école en école afin de sensibiliser les élèves aux thèmes liés à l’environnement.

Le WWF complimente Migros Au-delà de cette nouvelle collaboration, Migros et le WWF coopèrent depuis longtemps. Membre fondatrice du WWF Wood Group

Suisse œuvrant pour la préservation des forêts, Migros fait aussi partie du WWF Climate Group et s’engage à ce titre à réduire au maximum ses émissions de CO2. Enfin, au sein du WWF Seafood Group, elle lutte contre la surpêche et pour une gestion durable des espèces. Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse, conclut: «Migros s’engage depuis longtemps en faveur de la protection de l’environnement. Nous nous réjouissons de pouvoir développer notre collaboration, car ensemble nous pouvons faire beaucoup.»

Christoph Petermann Photo Markus Senn


28 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Un job de rêve

Migros recherche des jeunes pour tenir le bar de son célèbre M-Lounge durant les festivals de cet été. Postulez en envoyant une vidéo.

D

es cocktails sans alcool, de bons DJs et des gens vraiment sympas: tels sont quelques-uns des facteurs de la réussite du M-Lounge. Cette grande sphère orange de plus de dix mètres de haut est en effet un lieu de rencontre toujours très apprécié. Les festivaliers aiment venir s’y désaltérer et s’y détendre, sans trop devoir s’éloigner de la scène principal. Car que ce soit par exemple au Paléo, au Gurten ou à Saint-Gall, l’espace Migros est toujours idéalement situé.

Une équipe dans chaque région Pour tenir le bar du M-Lounge présent dans les M-Festivals du Paléo, du Gurten, de Gampel, de Saint-Gall, de Zofingue et de Frauenfeld (Locarno ne participant pas à l’opération), Migros recherche de personnes dynamiques et ouvertes. Lors de chaque manifestation, une autre équipe sera à l’œuvre, l’idée étant d’engager des Vaudois et des Genevois pour le Paléo, des Valaisans à Gampel, des Bernois au Gurten, etc. Le nouveau credo de Migros – «Passionnément Suisse» – pourra ainsi être au mieux diffusé, car qui mieux que des collaborateurs de la région peuvent insuffler une ambiance unique à «leur» festival. Vous avez entre 20 et 30 ans et avez envie de vivre une expérience inoubliable? Postulez! Outre un bon salaire, les collaborateurs recevront un abonnement gratuit

pour le festival et auront l’occasion de vivre l’événement de l’intérieur.

Postuler par vidéo, c’est plus rigolo Les personnes intéressées sont invitées à poser leur candidature sur www.m-festivals.ch. En lieu et place d’une lettre de motivation, elles se présenteront dans une courte vidéo. Les postulants devront y indiquer pourquoi ils sont parfaits pour le job et pourquoi ils seront les meilleurs ambassadeurs de leur région. Dix collaborateurs seront engagés par festival. Cinzia Venafro

Pour postuler (jusqu’au 25 juin): www.m-festivals.ch

«L’équipe du M-Lounge, c’était ma seconde famille» vals de l’intérieur. Quelle a été ta manifestation préférée? J’ai apprécié le Gurten, car c’est là que je connaissais le plus de festivaliers. Le Paléo m’a aussi beaucoup plu; j’aime l’idée d’inviter chaque année un autre pays.

Durant deux étés, Shlomit Avishai, de Steffisburg (BE), a travaillé au sein du M-Lounge. La jeune IsraéloSuissesse a eu la chance de suivre le bar ambulant à travers tout le pays. Tu as pu vivre tous les M-Festi-

Qu’as-tu avant tout apprécié? On est au cœur de l’action, car le M-Lounge est presque toujours placé à proximité de la scène principale. Durant la tranche du matin, il y a une atmosphère chill-out unique, et le soir, le M-DJ sait mettre l’ambiance. Préparer des jus de fruits était

sympa. Les clients sont superagréables – sans doute parce que l’alcool était interdit. Enfin, on est bien rémunéré. Mais avais-tu aussi le temps de faire la fête? On travaillait certes huit heures d’affilée mais en organisant bien mes horaires de travail, j’ai pu assister aux concerts de mes groupes préférés. Et le soir, dès que les portes de la M-Lounge fermaient, nous organisions de petites fêtes entre nous. Mes collègues sont vite devenus une seconde famille.


actuel

Les festivaliers qui fréquentent le M-Lounge sont toujours aux premières loges.

Migros soutient les festivals Depuis neuf ans, Migros soutient en tant que «presenting sponsor» les plus importants festivals openair de Suisse. Ce faisant, Migros s’investit dans chacune des régions linguistiques du pays et permet, grâce à ces actions de sponsoring, d’enrichir l’offre culturelle régionale.

Openair Saint-Gall La 33e édition de l’openair de Saint-Gall se déroulera du 26 au 28 juin. Près de quarante concerts sont prévus, dont ceux de Nine Inche Nails, Nick Cave et Peter Fox. En exclusivité suisse: les Suédois de Mando Diao, un must absolu pour les fans d’Indie. www.openairsg.ch

Moon and Stars Chaque année, la programmation de Moon and Stars à Locarno impressionne par ses nombreuses têtes d’affiche. L’édition 2009 (du 8 au 19 juillet) ne fait pas exception avec, entre autres, Duffy, Katie Melua, Tracy Chapman, Gloria Estefan, Deep Purple, Placebo... Du coup, une visite sur la magnifique Piazza Grande est fortement recommandée. www.moonandstarslocarno.ch

Openair Frauenfeld

Avantages Cumulus En tant que détenteur d’une carte Cumulus, profitez de rabais sur des abonnements des festivals soutenus par Migros (offre limitée). > Openair Saint-Gall: abo. de trois jours à Fr. 130.40 au lieu de Fr. 163.> Openair Frauenfeld: abo. de 3 jours à Fr. 129.60 au lieu de Fr. 162.> Gurtenfestival: abo. de quatre jours à Fr. 156.- au lieu de Fr. 195.> Paléo Festival Nyon: carte journalière à Fr. 48.- au lieu de Fr. 60.- (étudiant: Fr. 40.– au lieu de Fr. 50.–) > Heitere Openair Zofingen: abo. de trois jours à Fr. 119.- au lieu de Fr. 149.-

> Openair Gampel: abo. de quatre jours à Fr. 159.20 au lieu de Fr. 199.> Moon and Stars Locarno: carte journalière de Fr. 70.40 à Fr. 87.20 (au lieu de Fr. 88.- à Fr. 109.-) Attention, le nombre de billets Cumulus est limité. Ils peuvent être commandés sur le site www.ticketportal.ch ou au 0900 101 102 (Fr. 1.19/min) en indiquant votre numéro personnel Cumulus. Un rabais sera accordé pour deux entrées maximum par commande. Offre valable du 7 mai jusqu’à épuisement du stock.

SPONSORING | 29

En quinze ans, Frauenfeld est devenu un rendez-vous incontournable pour les fans de hip hop et de reggae. Outre les grandes stars internationales comme 50 Cent et Kayne West, les spectateurs pourront assister aux performances de nombreux talents suisses du 10 au 12 juillet, dont Liricas Analas l’unique groupe au monde rapant en romanche! www.openair-frauenfeld.ch

Festival du Gurten Durant trois jours et trois nuits, la montagne préférée des Bernois devient le salle de concert à ciel ouvert la plus appréciée des Suisses. A entendre du 16 au

19 juillet: Franz Ferdinand, Oasis, Tricky ou encore Solange La Frange. www.gurtenfestival.ch

Paléo Festival Il a fallu moins de trois heures pour vendre les 200 000 billets du Paléo qui se déroulera du 21 au 26 juillet. Un record. Celles et ceux n’ayant pas pu obtenir d’entrées ne doivent pas désespérer. Une bourse aux billets sera disponible sur www.paleo.ch dès le mardi 5 mai à midi. Cette plateforme permettra de vendre et d’acheter des billets en toute sécurité et à des prix équitables. De plus, mille entrées seront mises en vente chaque jour du festival (dès 9 h) sur www.paleo.ch ainsi que dans les points de vente Ticketcorner. Attention: aucun billet ne sera vendu aux caisses du festival. www.paleo.ch

Heitere Openair Zofingen Il faut bien l’avouer, Zofingue fait moins rêver que d’autres grandes manifestations. On aurait pourtant tort de faire la fine bouche, car l’openair qui se déroule du 7 au 9 août sait accueillir des pointures (The Prodigy, Stress, Patrice) dans une ambiance conviviale. www.heitere.ch

Openair Gampel Les Valaisans sont de bons vivants. Ils le prouvent chaque année en organisant un openair à Gampel. Du 13 au 16 août, ils mettront un terme à la saison 2009 des festivals. Au programme: Snow Patrol, Kaiser Chiefs ou encore Lovebugs. www.openairgampel.ch


30 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

La bonne action du jour

Le 9 mai, c’est la journée du commerce équitable. Une bonne raison de préparer un petit-déjeuner avec des produits Migros certifiés Max Havelaar.

L

es premiers rayons de soleil de ce matin printanier inondent la salle à manger. Toute la famille s’est réunie autour de la table. Mari-Carmen, la maman, fait fondre du sucre de canne bio dans son expresso, alors que Ralph, le papa, prépare une tartine au miel pour Nuria (5 ans). Leur fille aînée, Valentina (8 ans), pèle une banane. La bonne odeur du café se mêle au parfum d’un superbe bouquet de roses. A première vue, ce joli tableau de la vie d’une famille en Suisse n’a pas le moindre rapport avec le tiers monde. Mais de la banane au café en passant par le miel et le sucre, presque tous les produits que savoure la famille Tischhauser-Galvez proviennent des pays du Sud et portent le label bleu,

Des prix d’une valeur de 6000 francs à gagner! En participant à l’action Fairtrade Breakfast lancée à l’occasion de la journée internationale du commerce équitable, vous gagnerez peut-être un des prix d’une valeur totale de 6000 francs. Les participants peuvent s’inscrire sur le site internet ci-dessous. En outre, ils ont la possibilité d’y publier leurs plus belles photos de petit-déjeuner équitable. www.fairtradebreakfast.ch

vert et noir de la fondation suisse Max Havelaar. Celui-ci garantit un commerce équitable avec les petits paysans et planteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. La journée internationale du commerce équitable se déroulera le 9 mai prochain. L’organisation Max Havelaar invite les Suisses à agrémenter leur petit-déjeuner de ce samedi particulier de produits portant son label. De cette façon, ils apporteront, de manière conviviale et agréable, leur contribution à l’amélioration des conditions de vie et de travail dans les régions défavorisées. Migros propose un vaste choix de produits certifiés Max Havelaar (lire encadré). Vesna Stimac, porte-parole de Max Havelaar et cheffe de projet au sein de l’organisation, loue l’engagement du grand distributeur: «Migros a considérablement contribué à la diffusion des produits du commerce équitable auprès d’une vaste clientèle. Depuis la création de la fondation, il y a dix-sept ans, elle est un partenaire fiable.»

Protégés des fluctuations du marché L’expression «Fairtrade», commerce équitable en français, désigne un système auquel participent les consommateurs de vingt et un pays occidentaux. Quelque six millions de personnes en profitent dans le tiers monde. Les coopératives regrou-

La famille Tischhauser-Galvez apprécie les produits certifiés Max Havelaar – et

Les produits du commerce équitable à Migros Migros propose de nombreux produits pour le petit-déjeuner arborant le label Max Havelaar: différentes variétés de café, thé noir bio, boisson au chocolat, jus d’orange, jus exotique, bananes bio, ananas, miel, miel de fleurs et sucre de canne bio. A ceux-ci s’ajoutent d’autres articles certifiés Max Havelaar, tels que chocolat, glace, roses ou coton.

pant des petits paysans et des ouvriers agricoles perçoivent pour leurs produits un prix minimal équitable, toujours garan-

A Migros, vous trouverez un grand choix de cafés Max Havelaar.

ti. Cette démarche les protège contre les fortes fluctuations des prix sur les marchés mondiaux, qui peuvent – du jour au lende-


actuel

le No 1 des voyagistes pour la Turquie

COMMERCE ÉQUITABLE | 31

Vols quotidiens à destination de la Turquie avec charters SWISS

SWISS

Paradis des vacances pour toute la famille. Tous les départs du 1er juillet jusqu`au 10 août 2009 Réservations jusqu`au 31.05.2009



3795.-

All Inclusive

KW 18.2

Barcelo Tat Beach Golf & Resort

CHF

1 semaine en chambre familiale club vue campagne Sem. suppl. 1750.-

SIDE / ANTALYA

Lyra Resort

SIDE / ANTALYA

mari une petite maison dans la forêt tropicale. Le couple a élevé dix enfants. «Autrefois, il n’y avait pas d’électricité, pas de route, pas d’école, rien», se souvient la Péruvienne, qui ajoute: «J’ignorais combien valait mon café. Comme je ne sais ni lire ni écrire, j’étais entièrement dépendantes des intermédiaires.» Depuis la création de la coopérative et la collaboration de la communauté rurale avec la fondation Max Havelaar, la situation s’est nettement améliorée. «Aujourd’hui, nous pouvons nourrir nos familles, déclare fièrement la paysanne. Et plus personne ne peut nous gruger.»

All Inclusive - et sans souci pour votre porte-monnaie!

 All Inclusive

3949.-

CHF

1 semaine en chambre familiale Sem. suppl. 1904.*Prix p.ex. départ de Zurich le 7 juillet 2009 avec toutes taxes et suppl. inclus. Les suppléments de transport aérien ainsi que les prix varient selon les jours de départ et ceux de la saison dans notre brochure.

pour 2 adultes + 1 enfant

Turquie - Coup de foudre

Les grains de café de l’expresso que savoure Mari-Carmen Galvez, par exemple, proviennent de la coopérative La Florida, au Pérou. Celle-ci regroupe 1117 membres, dont la paysanne Teófila Diaz Vasquez, 63 ans, qui habite avec son

Photos Sandro Diener

Antalya - au mois de mai avec des prix imbattables!

KW 18

Gold Safran



470.-

CHF

All Inclusive 1 semaine en chambre double

Sem. suppl. 238.-; suppl. ch. ind. 84.- par semaine

SIDE / ANTALYA

ALANYA / ANTALYA

Départs de Zurich le dim. avec AirBerlin du 10 mai jusqu'au 7 juin 09 Départs de Bâle le ven. avec SunExpress le 8 mai & 15 mai 09

Golden Coast



All Inclusive 1 semaine en chambre double

Comca Manzara



645.-

BODRUM

Sem. suppl. 415.-; suppl. ch. ind. 147.- par semaine

Voyages Bleu Halikarnassos

KW 18.1

698.-

665.-

CHF

Demi-pension 1 semaine en double vue campagne

Sem. suppl. 406.-; suppl. ch. ind. 168.- par semaine



CHF

Sem. suppl. 406.-; suppl. ch. ind. 168.- par semaine



Süzer Sun Dreams Hotels & Spa

Profitez des plaisirs de la voile à Bodrum ! Pension complète 1 semaine en cabine double

CHF

Salmakis Beach Resort & Spa

CHF

Demi-pension 1 semaine en chambre double

775.-

Sem. suppl. 539.-; suppl. ch. ind. 154.- par semaine

Bodrum – St. Tropez turc, vibre de ses by-nights ... Les départs du 16 mai jusqu'au 6 juin 2009

IZMIR

Un soutien bien concret

www.goturkey.com

BODRUM

main – faire varier considérablement les revenus des producteurs des pays défavorisés. En Occident, les clients paient en outre un supplément, qui comprend une prime de commerce équitable. Celle-ci est entièrement reversé au tiers monde. Les sommes récoltées permettent aux coopératives de financer différents projets, allant d’une installation de production d’engrais biologique à un raccordement téléphonique dans un village isolé, en passant par la consolidation d’une route.

MARMARIS

pas seulement parce qu’ils sont bons.

Le système du commerce équitable soulage la misère des paysans et des planteurs par de nombreuses petites améliorations. La ferme floricole Waridi, sise au sud de Nairobi, la capitale kenyane, apporte un deuxième exemple. Près de trois cent cinquante ouvrières et ouvriers se sont groupés en une communauté qui produit les roses certifiées Max Havelaar pour Migros. Grâce à la prime du commerce équitable, l’école locale a pu être agrandie. Désormais, la centaine d’enfants n’est plus obligée de suivre les cours dans une seule salle de classe. «Le commerce équitable devrait devenir aussi naturel que la collecte du vieux papier, estime Martin Rohner, directeur général de la fondation Max Havelaar. Nous sommes tous un peu concernés par le destin des paysans et des ouvriers agricoles des pays défavorisés.» Migros contribue considérablement à populariser les produits du commerce équitable en Suisse. L’an dernier, elle a dégagé un chiffre d’affaires de près de 80 millions de francs avec ces articles. Et des primes de commerce équitable atteignant presque 2 millions de francs ont été versées au tiers monde. Derrière ces chiffres abstraits, il y a de nombreuses petites histoires de succès. Dont celle de notre cultivatrice de café, Teófila Diaz Vasquez. Michael West

848.-

Demi-pension 1 semaine en double vue campagne

CHF

Sem. suppl. 294.-; suppl. ch. ind. 140.- par semaine

* Tous les départs de ZRH, BSL et GVA • Réservations jusqu'au 24.05.09 Les frais en cas d`annulation sont 100%. • Sous réserve de modifications.. •Tous les prix en CHF p.p.

Davantage de place pour les écoliers du Kenya

Réservez dès maintenant dans votre agence de voyages préférée ou

SWISS

chez BENTOUR SWISS: HOTLINE: 022 716 27 87 - geneve@bentour.ch – www.bentour.ch

* Les suppl. vols dépendent en fonction du lieu et de la date de départ de CHF 20.- à 90.- CHF se référer à la brochure ou sur www.bentour.ch.


32 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Une question d’équilibre: Patrice Brestaz se porte garant de la fraîcheur et de la tendresse de ses salades feuilles de chêne.


en magasin

| 33

De l’assortiment Migros > DE LA RÉGION

Qualité et proximité

Photos Lucas Peters, Andrea Vedovo, Daniel Rihs

Savez-vous d’où vient votre saucisse favorite, votre légume ou votre fromage préféré? Dans ce reportage en deux parties, nous vous présentons des producteurs suisses porteurs du label «De la région» et qui livrent chaque jour leurs produits extrafrais aux coopératives Migros les plus proches. Un engagement qui a du goût!

P

atrice Brestaz, 42 ans et père de deux enfants, est à la tête d’une culture maraîchère familiale exploitée depuis trois générations à Croix-deRozon, près de Genève. Il y cultive des aubergines, des concombres, deux variétés de tomates, mais aussi diverses sortes de salades, dont les feuilles de chêne rouges

et vertes, qui occupent plusieurs serres. A l’instar de son grandpère qui a fondé l’exploitation voilà cinquante ans, il n’a jamais voulu produire autre chose que des légumes. Elever du bétail, par exemple, ne l’intéresse pas. Ce qui le fascine, ce sont les petites choses: «C’est un miracle pour moi d’observer chaque jour comment

une graine minuscule donne vie à une plante fraîche et touffue.» Un bonheur qui vaut bien la lutte quotidienne contre les parasites, les aléas d’une météo capricieuse ou encore la somme impressionnante de travail qu’il abat avec ses huit ouvriers. «Dans mon métier, on ne s’ennuie jamais», résumet-il avec satisfaction. UB LIRE LA SUITE EN PAGE 34

Salades pour Migros Genève Salade feuille de chêne de Patrice Brestaz, vendue à la société coopérative Migros Genève.

Patrice Brestaz possède plusieurs serres, dans lesquelles il cultive des salades feuilles de chêne vertes et rouges. Bien que son exploitation soit traditionnelle, il emploie des méthodes biologiques pour combattre les parasites, par exemple les granules anti-escargots répandues tout autour des serres pour éloigner les mollusques. En raison de la température clémente, la production de salades «De la région» est actuellement optimale, en qualité et en quantité.


34 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Tout un fromage: Irène et George Hofstetter exploitent depuis neuf ans la petite fromagerie spécialisée Doppleschwand.

A

u beau milieu de la réserve de biosphère de l’Unesco de l’Entlebuch se trouve le «Dorf-Chäsi» des Hofstetter. Ce couple est aussi authentique et respectueux des traditions que la nature est accueillante et préservée. De sa fromagerie, George Hofstetter, 44 ans, peut voir l’ancienne ferme de ses parents sur la colline d’en face. Tout petit déjà, accompagné de son chien et d’une carriole, il portait le lait qu’on y produisait aux fromageries des environs. Il en profitait pour observer, fasciné, le travail des fromagers suivant une tradition artisanale vieille de cent vingt ans. Désormais, il est l’un des leurs. Lorsqu’il a créé il y a neuf ans la société «Spezialitätenkäserei Doppleschwand», ce maître fromager était déterminé: «J’aimerais produire de la qualité et non de la quantité, et fabriquer un fromage au goût de terroir.» Aujourd’hui, il est fier de la qualité des treize tonnes de fromage qui sortent chaque année de sa fromagerie, ainsi que du succès des dix spécialités de l’Entlebuch qu’il a lui-même créées: du «Goldwäscherkäse», en hommage aux chercheurs d’or du Moyen Age dans le Napfgebiet, jusqu’au «Schwingerkäse», clin d’œil à son passé de lutteur. George Hofstetter redonne ainsi vie à deux traditions de l’Entlebuch, et offre un avenir prometteur à sa petite exploitation familiale. SB

Au comptoir fromagerie ou au rayon frais des magasins de la société coopérative Migros Lucerne: Entlebucher Schwingerkäse, 100 g,

Fr. 2.25

Fromages pour Migros Lucerne Un sacré morceau de terroir: cette meule de près de sept kilos est enveloppée d’une croûte ferme brun-orangé. Le goût délicatement relevé de cette spécialité créée par George Hofstetter est dû à une maturation de cinq mois. La croûte affinée aux herbes des Alpes (selon une recette secrète) est régulièrement enduite à la main de saumure. Ce produit au lait cru issu d’une production intégrée comblera tous les gourmets. Migros Lucerne célèbre cette année les dix ans du label «De la région». Dans ses magasins, les consommateurs peuvent trouver 800 produits de 750 producteurs régionaux.


en magasin

S’

il y a un boucher-charcutier qui peut parler de production durable, c’est bien Vincent Bolay (37 ans), qui tient avec sa femme Silvia la Boucherie de Sévery, près de Morges (VD). Ses saucisses sont fabriquées avec un minimum de conservateurs et fumées à froid pendant plusieurs jours à l’aide de copeaux de hêtre, selon une ancienne coutume. Ce procédé est effectué sur place pour que la qualité puisse être contrôlée en permanence, les conditions météo, la

Vincent Bolay dans son fumoir, entouré de l’une de ses spécialités charcutières raffinées.

fameuse bise du Jura et l’humidité étant des ingrédients essentiels au bon fonctionnement d’un fumoir traditionnel de ce type. La Boucherie de Sévery est réputée non seulement pour ses délicieuses saucisses et terrines, mais aussi pour sa viande fraîche issue de bœufs et de porcs suisses élevés en plein air dans de grands espaces. Les porcs, par exemple, vivent en groupes d’environ 120 bêtes dans des conditions parfaitement adaptées à l’espèce. Tout simplement exemplaire. MJ

DE LA RÉGION | 35

Saucisses pour Migros Vaud

Dans sa région, le pied du Jura vaudois, Vincent Bolay est réputé pour ses délices en tout genre. Rien d’étonnant donc à ce que Migros Vaud travaille en étroite collaboration avec ce boucher-charcutier, qui satisfait aux critères de qualité, de fraîcheur et de raffinement indispensables pour bénéficier du label Migros «De la région». Vincent Bolay fournit à Migros son saucisson à cuire de Sévery, sa saucisse à rôtir, son saucisson sec fumé, sa saucisse sèche de bœuf au gamaret et enfin sa saucisse sèche de bœuf aux noix. Les Vaudois sont décidément bien lotis.

Tout est bon dans le cochon: le saucisson à cuire de Sévery, le kilo, Fr. 24.50


36 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Le maraîcher bio David Maurer a un faible pour les concombres.

T

out a commencé en 1989, date à laquelle le père de David, Ernst Maurer, a fondé la société «Bio Gemüse Maurer» à Diessbach bei Büren, près de Berne. Le bio n’en était qu’à ses débuts à l’époque, et l’on ne trouvait pas encore d’animaux utiles dans le commerce, tels que les larves de guêpes pour tuer les pucerons. Les méthodes naturelles sont aujourd’hui très prisées, de même que les légumes issus de l’agriculture biologique. Le succès est tel que l’exploitation emploie maintenant trente personnes pour cultiver des concombres, des tomates, des poivrons, des aubergines, diverses salades, des carottes, des pommes de terre, des céleris, des poireaux, etc. Le tout sur 20 hectares dont la majeure partie est à ciel ouvert, avec seulement 1,5 hectare de cultures couvertes. David Maurer, 29 ans, a rejoint l’exploitation familiale après un apprentissage de forgeron et de mécanicien en machines agricoles. Il profite de l’expérience de son père tout en apportant sa capacité d’innovation. Les deux hommes prévoient ainsi de mettre en place une installation de biogaz pour chauffer tous les bâtiments ainsi que les serres. «Cela permettra de réutiliser intelligemment les déchets de légumes», explique David Maurer, motivé par des considérations tant économiques qu’écologiques. C’est en effet la protection de l’environnement qui le pousse chaque jour à aller encore plus loin dans le bio. UB

Concombres pour Migros Aar

Les concombres bio de David Maurer poussent en serre sur des fils en hauteur, ce qui leur permet d’avoir plus de lumière, de stocker de l’humidité et d’être moins touchés par les maladies. En quatre à cinq semaines, les concombres atteignent environ 40 cm, pour un poids approximatif de 400 g. Leur chair juteuse et rafraîchissante est si prisée qu’en été David Maurer fournit à Migros Aar de 400 à 800 concombres non seulement la semaine, mais aussi le dimanche. Sans compter bien sûr ses autres variétés de légumes bio!

Les concombres de David Maurer sont vendus à l’unité dans les magasins de la coopérative Migros Aar. Prix saisonniers.


en magasin

DE LA RÉGION | 37

Label «De la région» Penser globalement et agir localement. Telle est la philosophie du label «De la région», qui arbore des montagnes bleues et un beau soleil. Né à la coopérative Migros Lucerne, ce projet visionnaire s’est imposé dans toute la Suisse avec près de 8000 produits. Retraçons l’histoire d’un succès.

E

n 1999, nous écrivions: «Après la tempête médiatique suscitée par la maladie de la vache folle en GrandeBretagne, puis dans le reste de l’Europe, les consommateurs sont déboussolés, se demandent s’ils peuvent encore se fier aux produits qu’ils achètent au supermarché.» La question de la traçabilité vient alors sur le devant de la scène. A la même période, la coopérative Migros Lucerne lance un projet en collaboration avec une centaine de producteurs régionaux. Baptisé «De la région», cette idée est bien plus qu’une appellation d’origine. Elle est une promesse faite par Migros à ses clients.

Fraîcheur et authenticité Toutes les denrées alimentaires abordant le label «De la région», qu’il s’agisse de fruits, de légumes ou de produits laitiers, ont été produites localement. Elles passent très rapidement du champ

aux rayons Migros. Un principe simple qui garantit un maximum de fraîcheur mais aussi d’authenticité. Les producteurs ne sont pas anonymes et se portent garants de la qualité. Sur demande, chaque coopérative envoie volontiers sa liste de produits «De la région».

Respectueux de l’environnement En achetant ce produit, le consommateur peut agir activement contre le réchauffement climatique. Les distances de transport courtes réduisent par exemple les émissions de CO2, ce qui ménage l’environnement. Par ailleurs, plus de 90% des articles Migros respectent les Prestations écologiques requises ou sont des produits bio. Ces normes prévoient notamment un élevage respectueux des animaux, l’utilisation limitée de pesticides et une exploitation des sols conforme aux principes du développement durable. Les OGM

et leurs dérivés sont évidemment proscrits.

Un concept novateur Le projet «De la région» soutient l’agriculture locale, les exploitations misant sur les modes de production traditionnels et les spécialités. A l’opposé de la standardisation et de la globalisation, il prône le goût et la diversité locale. Aujourd’hui, le retour aux valeurs authentiques est en vogue – du tourisme à la restauration – le consommateur redécouvre les vertus de la proximité. Grâce au label «De la région», de petites exploitations sont aujourd’hui en plein croissance. Rien qu’en Valais, Migros a créé avec ce projet environ 650 places de travail en dehors du groupe. A l’échelle nationale, près de 8000 produits arborent le label et près de 7500 producteurs régionaux sont impliqués dans ce projet, qui a généré un chiffre d’affaires de 730 millions de francs en 2008. SB


Nouveau dans l'assortiment Le snack Zweifel savoureux contenant maïs, blé, riz, orge, avoine et graines de tournesol. Graneo - à en tomber tout simplement amoureux!

www zweifel ch www.zweifel.ch

Zweifel est en vente à votre Migros


en magasin

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

STEWI | 39

Un linge qui sent bon l’été

Photos Patrick Mettraux, Getty Images, stylisme Kim Dang, coiffure et maquillage Katja Jaisli

Aucun parfum ne peut rivaliser avec l’odeur du linge propre séché au soleil. Surtout sur un étendoir Stewi.

Stewi Lady Compact, Fr. 198.—

L’

été est synonyme de soleil, d’herbe fraîche et de fleurs. Des parfums irrésistibles lorsqu’ils proviennent de dessous féminins! Si irrésistibles que même les hommes ne se font pas prier pour étendre le linge.

Le Lady Compact de Stewi, un modèle d’étendoir spécialement conçu pour l’extérieur, est particulièrement pratique. Réglable à trois niveaux de hauteur, il dispose une fois déployé de plus de cinquante mètres de fils. Pas besoin

de sèche-linge, le soleil se charge de tout: un petit plus pour l’écologie. Pour l’intérieur, nous vous conseillons le modèle Libelle. Tous les étendoirs Stewi sont proposés avec un rabais de 20% du 5 au 18 mai. Qu’on se le dise!

Stewi Libelle, Fr. 128.—


LE POUVOIR DE L’ORCHIDÉE.

Réactive les cellules*, revitalise les peaux matures en 4 semaines.

GARNIER ORCHIDÉE VITALE

INNOVATION

Sur les produits de la gamme Garnier Orchidée Vitale Valable du 5.5 au 18.5.09 Dans les plus grands magasins Migros de Suisse

*Stimule le renouvellement cellulaire.

SOIN REVITALISANT COMPLET POUR PEAUX MATURES

Garnier est en vente à votre Migros


en magasin

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

HYGO | 41

Thomas est époustouflé par le pouvoir nettoyant de la nouvelle gamme Hygo WC plus, notamment de la Power Mousse, son produit préféré. Il suffit d’appliquer et de laisser agir pour que la saleté disparaisse.

Redoutable! Photo Nik Hunger

Hygo WC plus assure une propreté et une fraîcheur irréprochables aux toilettes.

D

es toilettes à l’hygiène douteuse donnent envie de prendre ses jambes à son cou. Grâce aux produits Hygo WC, la corvée du nettoyage est liquidée en un tournemain. Le nouveau gel dissout les dépôts

d’urine et de tartre les plus tenaces. Quant à la mousse, elle est particulièrement pratique pour nettoyer les endroits les plus inaccessibles; il suffit de quelques minutes pour obtenir des résultats étonnants. Les désodo-

risants apportent eux une odeur de fraîcheur, nettoient et éliminent les dépôts de calcaire. Les produits Hygo sont désormais proposés dans de nouveaux emballages plus modernes et plus clairs.

Power Gel Hygo WC plus*, 750 ml, Fr. 3.90, Stick Lemon Fresh XXL*, Fr. 3.80 * Respectez les mises en garde figurant sur l’emballage!


42 |

en magasin

TENDANCES CES

Il va y avoir du sport Les jeunes sportifs trouveront chez SportXX tous les derniers articles tendance et nouveautés techniques. Dans le domaine des textiles, le Meryl est l’étoffe idéale pour le fitness, avec un polyamide doux et hyper-élastique d’entretien facile, qui laisse respirer la peau et dirige l’humidité vers l’extérieur. T-shirt fitness pour filles CGL, Fr. 29.90* Pantalon ¾ fitness pour filles CGL, Fr. 35.90* * En vente à SportXX.

Petites bombes sur roues! Depuis ce printemps, les villes sont envahies de trottinettes pilotées par des personnes de tous âges. Avec ce modèle Big de «Smartscoo», se balader dans les rues est un vrai plaisir. Les grands ont l’impression de retomber en enfance, les petits se sentent grands grâce aux roues de 200 mm. Tout le monde peut participer à la fête. De plus, la trottinette Big supporte un poids de 120 kilos. Scooter Big de Smartscoo, Fr. 169.—*

* En vente à SportXX.

Le pied léger Confortables, légères et esthétiques, les tongs ont depuis longtemps quitté les bords des piscines pour envahir les rues. Migros propose de nouveaux modèles colorés qui vont faire fureur cet été. Tongs pour hommes, femmes et enfants, à partir de Fr. 9.90*

* En vente au rayon chaussures des plus grands magasins.

Migros Mig ros Ma Magazine Magaz gazine gaz ine 19, 19, 4 mai ma 2009 2


Et après un an, pourquoi arrêter de le protéger ?

Continuez !

Avec le lait maternel, vous avez protégé votre bébé de la meilleure façon, en renforçant son système immunitaire. Ensuite, un autre lait infantile a peutêtre pris le relais. Votre enfant a maintenant atteint ses douze mois. Pourtant son système immunitaire est encore en développement. Alors pourquoi arrêter ? Avec Aptamil Junior, vous pouvez continuer à le protéger. C’est le premier lait junior qui soutient naturellement le système immunitaire de votre enfant jour après jour, afin qu’il grandisse sainement.

VALEUR CHF

Achat minimal: Fr. 30.Valable du 5.05.2009 au 1.06.2009

5.–

RABAIS Tout l’assortiment Milupa (sauf les laits de départ)

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant minimal d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Aptamil est en vente à votre Migros


44 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

«Je suis comme toi, maman!» L

e temps de la puberté et des affrontements orageux est bien loin. Les choses se sont tassées depuis longtemps. Aujourd’hui, Trudi Steinemann, 65 ans, de Sonnental (SG), et sa fille Angi Pfister, 40 ans, de Kefikon (ZH), sont aussi complices que deux amies. Elles s’entendent à merveille et se ressemblent. Sans parler de leur gaieté communicative, de leur fibre créative et de leur profond sens de la famille. «Je suis tout à fait comme toi!» rit Angi, elle-même mère de deux adolescents. Pour la Fête des mères, elle gâte Trudi en lui offrant un déjeuner raffiné autour d’une jolie table, dont la nappe, les serviettes en tissu, le beau service et les couverts élégants s’harmonisent parfaitement avec les bougies et les fleurs. En optant pour des tons pastel rose, violet et bleu, elle comble les goûts de sa mère. Et ce n’est pas un hasard si le sel de l’Himalaya et le mélange de poivre et de fleurs y occupent aussi une place en vue, puisqu’ils s’accordent aux couleurs préférées d’Angi. Mais de qui donc tient-elle sa créativité?

Trudi est enchantée de la décoration de table tout comme du coq au vin d’Angela. Un mets classique, qui est malheureusement tombé un peu dans l’oubli. Angi en a trouvé la recette dans Cuisine de Saison, de même que le conseil d’aromatiser la purée de pommes de terre d’un filet d’huile aux truffes. Avouons-le, les desserts maison ne sont pas le fort d’Angi. Heureusement qu’il y a les succulents produits de la ligne Sélection. Pour savourer ces douceurs – accompagnées d’un verre de Moscato sans alcool, puisque Trudi doit encore conduire – les deux femmes s’installent sur le canapé et s’amusent en feuilletant un vieil album de photos de famille. La Fête des mères est aussi devenue celle de la fille, car Trudi est fière d’Angi et heureuse d’avoir élevé trois enfants formidables avec lesquels elle entretient de si bonnes relations. Dora Horvath

LIRE LA SUITE EN PAGE 55

Photos Christian Dietrich, stylisme Esther Egli, coiffure et maquillage Katja Jaisli

Quel beau compliment! Dimanche prochain, c’est la Fête des mères. L’occasion de dire merci de tout cœur à votre maman en l’invitant à un repas gourmand.

De la ligne Sélection: Huile d’olive aux truffes, 100 ml, Fr. 13.20 Poulet suisse élevé au maïs, Fr. 18.– le kilo Légumes frais, les prix diffèrent d’une semaine à l’autre En action: le poulet Optigal de la Fête des mères, du 5 au 11 mai, Fr. 7.90 au lieu de Fr. 10.80 par kg.


Encore plus avantageux 30%

50%

Valable du 5.5 au 11.5

7

20

11

20

au lieu de 16.–

Tablettes de chocolat en lot de 10 Lait extrafin, Giandor ou Noir 72% 10 x 100 g Exemple: Lait extrafin 11.20 au lieu de 16.– Jusqu’à épuisement du stock

30%

5

au lieu de 14.40

Pizzas Toscana M-Classic en lot de 3 surgelées 3 x 400 g Jusqu’à épuisement du stock

90

au lieu de 8.55

Jambon cru de la fête des mères Suisse 126 g Jusqu’à épuisement du stock

40%

10

80

au lieu de 18.–

Essuie-tout ménager Twist Deluxe 12 rouleaux Jusqu’à épuisement du stock

2

50%

85

au lieu de 5.70

Eaux minérales Aproz Classic, Medium ou Cristal en emballages de 6 x 1,5 litre

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


Encore plus avantageux Valable du mardi 5.5 au lundi 11.5

195

au lieu de 2.40

Fromage bernois d’alpage les 100 g

30%

23

30%

2

35

au lieu de 3.35

Jambon rôti en tranches les 100 g

45

au lieu de 33.50

Emincé de poulet frais grand emballage de Suisse le kg uniquement en self-service

30%

30%

8

40

1

65

au lieu de 2.35

au lieu de 12.–

Champignons blancs et bruns de Suisse le kg

Saucisse de Lyon/veau en tranches les 100 g

1

65 au lieu de 2.10

Saucisse paysanne à griller Aar les 100 g

30%

3

90

3

90 au lieu de 4.90

Pétunias tombants à grandes fleurs la plante

au lieu de 5.80

Caprice des Dieux 300 g Jusqu’à épuisement du stock

30%

13

70

au lieu de 19.60

Anna’s Best Emincé de veau à la zurichoise avec nouilles le lot de 2 2 x 350 g Anna’s Best Poulet Sweet & Sour le lot de 2 2 x 370 g 8.10 au lieu de 11.60 Jusqu’à épuisement du stock

Société coopérative Migros Aar


33%

12

80

au lieu de 19.10

Leckerlis de Bâle 1,5 kg Jusqu’à épuisement du stock

30%

6

65

33%

3

au lieu de 9.50

Nuggets végétariens Cornatur en lot de 2 2 x 225 g Escalopes de Quorn aux épinards et au fromage en lot de 2 2 x 240 g 10.50 au lieu de 15.– Jusqu’à épuisement du stock

95

au lieu de 5.90

Jambon de derrière aha Suisse 134 g

3 pour 2

15

60

au lieu de 23.40

Saumon fumé atlantique Scotland en lot de 3 Ecosse 3 x 100 g Jusqu’à épuisement du stock

19

30 au lieu de 28.80

Napolitains assortis le sachet de 1,2 kg Jusqu’à épuisement du stock

7

90 au lieu de 10.80

Poulet de la fête des mères Optigal en barquette de cuisson Suisse le kg Jusqu’à épuisement du stock

230

Fraises Espagne / Italie / Grèce la barquette de 500 g

2

45 au lieu de 3.10

Tous les jus frais Anna’s Best, 75 cl 20% de réduction Exemple: jus d’orange 75 cl 2.45 au lieu de 3.10

1190

Composition florale avec cymbidium la pièce Jusqu’à épuisement du stock


Nouv

Valable du 5

Röstini au fromage frais Delicious Galettes de rösti croustillantes rehaussées de fromage frais. Se préparent au four en un tour de main surgelées 375 g 7.–

Pain toast Léger en portions Le plaisir sans remords! Riche en fibres alimentaires. 30% de glucides en moins. 30% de calories en moins. 190 g 2.20

Tous les produits Grande Caffé Exemple: cappuccino 210 ml 1.50

Tarte flambée Maître Pierre jambon et tomates cerises Tarte flambée croustillante avec un bord façonné à la main, garnie de crème fraîche, de jambon et de tomates cerises. surgelée 285 g 4.60

Chocolate Chips au caramel Les fameuses chips au chocolat se déclinent désormais aussi en variété caramel. 125 g 3.60

Bière Eichhof Swiss Power Boisson énergétique à la bière, sans alcool, à base d’ingrédients naturels. Contient de l’extrait de guarana et d’açai, de l’extrait de malt d’orge et 74 mg de caféine par canette. 296 ml 1.70 4 x 296 ml 6.80

Chips Terra Zafferano Edition limitée La saveur aromatique du safran flatte le palais des gourmets. 100 g 2.90

Boulettes Cream Cheese Don Pollo Boulettes de poulet panées farcies de fromage frais surgelées 250 g 5.80 Poitrines de poulet satay avec sauce aux cacahuètes Don Pollo Avec marinade satay et sauce aux cacahuètes surgelées 350 g + 60 g de sauce 13.20


veau

5.5 au 18.5

Fouet Magic Les petites billes permettent d’aérer la masse, empêchant ainsi la formation de grumeaux. Idéal pour les soupes, les sauces et les crèmes. 9.50

Chaussons aux poires et bâtons fourrés aux noisettes bio Ces grands classiques sont désormais disponibles en qualité bio Bâtons fourrés aux noisettes 2 pièces/150 g 2.50 Chaussons aux poires 2 pièces/150 g 2.40

Fromage frais Cantadou salade & apéritif Ail et fines herbes ou Basilic et ciboulette Délicieux amuse-bouches pour accompagner la salade ou l’apéritif. les 120 g 2.90

Cornets Crème d’or midi Les trois Noix & Fior di Latte Macadamia Crème glacée à la noisette avec éclats d’amandes caramélisées et sauce à la noix ou crème glacée «dulce di leche» avec éclats de macadamia, le tout dans de délicieux cornets. 6 x 95 ml 8.50

Produits Doppelherz Millet Plus Avec extrait de millet, zinc, 4 vitamines et huile de germe de blé. 30 capsules 9.90 Vision Plus Avec lutéine, vitamines A, C, E et zinc 30 capsules 12.90 Minéraux pour femme Avec vitamines et sels minéraux, spécialement conçus pour répondre aux besoins des femmes. 30 comprimés 12.90 Femme Balance Aux isoflavones de trèfle rouge, pour davantage de bien-être au féminin. 60 capsules 19.90

Boisson pour sportifs Sponser Energy Competition Boisson en poudre pour sportifs, au goût fruité discret, sans sucres ni colorants artificiels (sans acides). 500 g 11.50

Pièges à mites vestimentaires Migros Optimum Prêts à l’emploi, sans insecticides. Permettent de détecter les infestations de mites dans les armoires, les tiroirs, etc. 2 pièces 6.90 En vente dans les plus grands magasins Migros.


Encore plus avantageux

1

50

Valable du 5.5 au 11.5

au lieu de 1.90

1680

au lieu de 21.–

Toutes les glaces en gobelets individuels 20% de réduction Exemple: Ice Coffee 90 g 1.50 au lieu de 1.90

Red Bull standard ou sans sucre l’emballage de 12 x 250 ml Jusqu’à épuisement du stock

190

au lieu de 2.40

Toutes les pâtes Tipo M et Caramia 20% de réduction Exemple: Denti d’Elefante Caramia 750 g 1.90 au lieu de 2.40

2

7

90

4.–

au lieu de 4.70

Sur tous les produits de nettoyage Migros Plus à partir de 2 articles –.70 de moins l’un Exemple: détergent pour vitres Migros Plus 750 ml 4.– au lieu de 4.70 Valable jusqu’au 18.5

11

40 au lieu de 14.40

Revitalisants textiles Exelia en sachets de recharge, le lot de 2 5 senteurs 2 x 1,5 litre Jusqu’à épuisement du stock

4

50

au lieu de 3.40

Sur tout l’assortiment de soins pour bébé Milette à partir de 2 produits –.50 de moins l’un Exemples: shampooing pour bébé Milette 300 ml 2.90 au lieu de 3.40 Valable jusqu’au 18.5

20

Champignons de Paris en lot de 6 prétranchés 6 x 184 g Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 9.–

Produits Golden Hair Professional et Belherbal en emballages multiples Exemple: shampooing volume & brillance Golden Hair Professional en lot de 2 2 x 250 ml 7.20 au lieu de 9.– Jusqu’à épuisement du stock

11

10 au lieu de 13.90

Produits de lessive Elan 20% de réduction Exemple: Elan Jardin Soleil, recharge 2 litres 11.10 au lieu de 13.90 Valable jusqu’au 18.5

au lieu de 5.70

3

50%

75

au lieu de 7.50

Tous les services de table en porcelaine et en faïence Exemple: tasse à café avec sous-tasse Two Colors, div. couleurs, faïence 3.75 au lieu de 7.50 Valable jusqu’au 18.5 En vente dans les plus grands magasins Migros.


Et encore des actions Boulangerie/Pâtisserie Valable du 5.5 au 11.5 CH Pain Toast & Sandwich 190 g, 370 g, 620 g ou Toast Soleil 190 g, 500 g 20% de réduction Exemple: pain Toast & Sandwich 620 g 2.45 au lieu de 3.10 Valable du 5.5 au 11.5 CH Petits pains Fit bio et petits pains complets bio Petits pains Fit bio 4 pièces / 240 g 2.50 au lieu de 3.– Petits pains complets bio 4 pièces / 200 g 2.20 au lieu de 2.70 Céréales Valable du 5.5 au 11.5 CH Tous les produits Kellogg’s 20% de réduction Exemple: Kellogg’s Corn Flakes 600 g 3.75 au lieu de 4.70 Charcuterie du 5.5 au 11.5 I20%I Bernerli 200 g 4.– au lieu de 5.10 du 5.5 au 11.5 Cordon-bleu au fromage d’Italie les 100 g 1.80 au lieu de 2.15 Cordon-bleu au fromage d’Italie Hawaii les 100 g 1.80 au lieu de 2.15 du 5.5 au 11.5 I20%I Filet de porc fumé les 100 g 2.60 au lieu de 3.40 du 5.5 au 11.5 I20%I Pâté cœur Fête des mères 290 g 9.90 au lieu de 12.90 Fleurs/Plantes Valable du 5.5 au 11.5 Pétunias tombants à grandes fleurs la plante 3.90

CH

Jusqu’à épuisement du stock Phalaenopsis avec cache-pot 2 inflorescences la plante 24.50

CH

Jusqu’à épuisement du stock Roses Max Havelaar 50 cm le bouquet de 12 12.90

CH

Jusqu’à épuisement du stock Rosier en pot avec cache-pot la plante 7.90

CH

du 5.5 au 11.5 Fleurs estivales œillets d’Inde, pétunias, impatiens, lobélies la barquette de 10 pièces 6.90 au lieu de 9.90

du 5.5 au 11.5 Mélange de fleurs estival en suspension la pièce 14.90 au lieu de 29.90 Frais et déjà prêt Jusqu’à épuisement du stock CH I30%I Plats préparés Anna’s Best en lot de 2 Emincé de veau à la zurichoise avec nouilles 2 x 350 g 13.70 au lieu de 19.60 Poulet Sweet & Sour 2 x 370 g 8.10 au lieu de 11.60 Valable du 5.5 au 11.5 CH Tous les sandwiches Anna’s Best 20% de réduction Exemple: sandwich-triangle au thon 170 g 2.85 au lieu de 3.60 Fromage Valable du 5.5 au 11.5 CH Edam suisse les 100 g 1.35 au lieu de 1.65 du 5.5 au 11.5 Fromage à la coupe: Fromage d’alpage bernois les 100 g 2.10 au lieu de 2.60 du 5.5 au 11.5 Fromage à la coupe: Flösser Käse (Fromage du radeau) les 100 g 2.10 au lieu de 2.60 Légumes du 5.5 au 11.5 Asperges blanches de Hongrie, Slovaquie et Allemagne la botte 7.80 au lieu de 9.90 EXTRA, en vrac, les 100 g 1.– au lieu de 1.30 du 5.5 au 11.5 Batavia verte la pièce 1.30 au lieu de 2.40 du 5.5 au 11.5 Pommes de terre fermes à la cuisson le cabas de 2.5 kg 3.20 au lieu de 4.70 du 5.5 au 11.5 Roquette bio de Suisse le sachet de 100 g 1.80 au lieu de 2.80 Œufs du 5.5 au 11.5 Œufs pique-nique élevage au sol 6 x 50g+ 3.10 au lieu de 3.90 Poisson du 5.5 au 11.5 Filet de cabillaud Royal de Norvège et d’Islande/élevage les 100 g 3.90 au lieu de 4.50

Société coopérative Migros Aar

du 5.5 au 11.5 Truites entières du pays/élevage les 100 g 2.10 au lieu de 2.40 Produits laitiers Jusqu’à épuisement du stock CH Petit Suisse à l’abricot 12 x 50 g / 600 g 4.– au lieu de 5.10 du 5.5 au 11.5 Mozzarella de bufflonne 150 g 3.40 au lieu de 4.30

Restaurants Migros du 4.5 au 9.5 Hit de la semaine: Piccata de poitrine de poulet (provenance: Pologne) Risotto au safran et Asperges 13.80 CH = action nationale

Notes personnelles

du 5.5 au 11.5 Tous les yoghourts DLR Baies des bois*, moka*, fraise* et nature 1 kg –.75 de moins Exemple: nature 2.40 au lieu de 3.15 *uniquement en vente dans les plus grands magasins Volaille du 5.5 au 11.5 Mini-filets de poulet de Suisse les 100 g 3.10 au lieu de 3.70 uniquement en self-service

COOL! 30%

1120

au lieu de 16.05

Délices de poulet Don Pollo surgelés, élaborés en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil le sachet de 1 kg Jusqu’à épuisement du stock

Surgelés


Encore plus avantageux 9

Valable du 5.5 au 11.5

10 au lieu de 13.–

Crèmes pour les pieds Pedic en lot de 2 Exemple: crème pour les pieds Pedic Urea 2 x 75 ml 9.10 au lieu de 13.– Jusqu’à épuisement du stock

3

30%

6

90

10 au lieu de 4.40

Protège-slips, tampons et lingettes pour l’hygiène intime Molfina en lot de 2 Exemple: Molfina Bodyform Air 2 x 36 pièces 3.10 au lieu de 4.40 Jusqu’à épuisement du stock

29

90

au lieu de 9.90

Tout l’assortiment de lingerie féminine Me & Fun (y compris Seamless) (excepté les articles bénéficiant déjà d’une réduction) Exemple: slip midi Me & Fun pour femme 6.90 au lieu de 9.90 Valable jusqu’au 18.5 En vente dans les plus grands magasins Migros.

710

Toutes les sandales Soft & Light pour femme, homme, enfant et bébé Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros avec rayon chaussures.

au lieu de 8.90

Tout l’assortiment de sous-vêtements Maestro pour homme 20% de réduction Exemple: maillot de corps Maestro pour homme 7.10 au lieu de 8.90 Valable jusqu’au 18.5

Coussin décoratif Dosrus 37 x 37 cm Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros et Micasa.

79

avant 99.90

Rasoir Mio Star Shave 304 Alimentation accu/secteur, système de coupe triple, lavable, commutation automatique de tension. En vente dans les plus grands magasins Migros et M-Electronics.

34

avant 69.80

T-shirts Nike en lot de 2 en noir et blanc Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros et SportXX.

à partir de

27

90 au lieu de 34.90

Toutes les chemises pour homme (excepté les articles M-Budget et ceux bénéficiant déjà d’une réduction) 20% de réduction Exemples: chemise pour homme Best Choice repassage facile à partir de 27.90 au lieu de 34.90 chemise pour homme Supreme Slim Fit infroissable à partir de 35.90 au lieu de 44.90 Valable jusqu’au 18.5 En vente dans les plus grands magasins Migros.

20%

102

19

maintenant

maintenant

90

40

90

90

2 pour 1

89

90

Buggy Chicco London . châssis en acier stable . freins doubles . ceinture de sécurité à 5 points . avec capote et panier à accrocher Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros avec rayon bébé.

au lieu de 128.–

Tous les étendoirs à linge Stewi et tous les articles de rangement textiles Basic et Premium Exemples: étendoir à linge Stewi Libelle 102.40 au lieu de 128.– penderie Preminum, 170 x 75 x 50 cm, avec roulettes et étagère 62.40 au lieu de 78.– Valable jusqu’au 18.5 En vente dans les plus grands magasins Migros.


en magasin

FÊTE DES MÈRES | 53

Les assiettes, couverts, verres et tulipes sont de la ligne Sélection. Sel de l’Himalaya, 100 g, Fr. 5.90 Mélange de poivre et de fleurs, 35 g, Fr. 5.90 Huile d’argan, 100 ml, Fr. 14.80 Vinaigre de pomme au jus de framboises, 1 dl, Fr. 8.–

Huile d’olive extra-vierge, 0,25 l, Fr. 19.–

Marmite en acier inox avec couvercle, 20 cm, Fr. 119.–

Aceto balsamico di Modena invecchiato, 250 ml, Fr. 23.–

Coq au vin à la mode du chef Pour 4 personnes 1,2 kg de poulet élevé au maïs, Sélection, 1 carotte, 1 poireau, 1 oignon, 1,5 l de vin rouge français, sel, poivre, huile pour la cuisson, 1 cc de concentré de tomates, 1 cube de bouillon de poule, 1 cs de farine, 1 cs de beurre ramolli. La veille: découper le poulet (avec la peau) en morceaux, le disposer dans une grande jatte. Détailler les légumes en cubes, les ajouter au poulet. Arroser de vin. Laisser mariner à couvert durant env. 24 h au réfrigérateur.

portions dans l’huile très chaude. Ajouter les légumes et le concentré de tomates. Faire sauter brièvement le tout. Mouiller au vin et ajouter le cube de bouillon. Porter à ébullition, couvrir et laisser braiser à petit feu durant env. 1 h. Malaxer le beurre avec la farine, réserver au réfrigérateur. Retirer le poulet de la casserole. Tamiser et réduire la sauce à env. 4 dl. Incorporer par petits morceaux le beurre refroidi et remuer jusqu’à liaison de la sauce. Y remettre le poulet et terminer la cuisson en laissant mijoter durant env. 10 min.

Le jour même: retirer le poulet de la marinade et l’éponger. Tamiser le vin, le réserver ainsi que les légumes. Saler et poivrer le poulet, le saisir par

Accompagnements: légumes de saison, croûtons poêlés au beurre, purée de pommes de terre aromatisée à l’huile aux truffes.


EN VENTE DANS LES MAGASINS MIGROS SELÉCTIONNÉS.

PLAYBOY est en vente à votre Migros


en magasin

Migros Magazine 19 19,, 4 mai mai 2009 2009

Boîte en fer en forme de cœur, remplies de pralinés, 200 g,

FÊTE DES MÈRES | 55

Feuilleter de vieux albums de famille: un bon moment à passer entre mère et fille.

Fr. 12.80

Cadre pour photo, 13x18 cm, argent,

Fr. 9.90

Moscato Sélection, 75 cl, Fr. 6.90

Album à spirale avec roses, 24x24 cm,

Fr. 17.90

Marqueur pour décoration, or et argent, résistant à l’eau, 0,5 mm,

Fr. 4.90

Gagnez de beaux prix pour la Fête des mères!

1er prix: 1 bon de voyage Hotelplan, d’une valeur de Fr. 1000.–

2-4e prix: 3 nattes pour bain bouillon- 5-6e prix: 2 sets Zoé Revital, d’une nant, d’une valeur de Fr. 139.90 l’une. valeur de Fr. 100.– l’un.

7e prix: 1 corbeille cadeau Sélection, d’une valeur de Fr. 78.–

Comment participer? Par téléphone: au 0901 560 087 (Fr. 1.–/appel) en indiquant votre nom et votre adresse. Par SMS: en envoyant le mot-clé «MAMAN», puis vos nom et adresse

au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MAMAN Georges Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville Par la poste: en envoyant une carte postale par courrier A à: Migros Magazine

Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur www. migrosmagazine.ch. Pas de versement en espèces. La voie de droit est exclue. Il ne sera échangé aucune correspondance au sujet du concours.

Fête des mères Case postale 8099 Zurich Délai de participation: 10 mai 2009


56 |

en magasin

DÉLICES CES

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Mamma Mia!

Fraises à gogo En cette saison, les amateurs de fraises sont gâtés: outre les fraises fraîches, ils peuvent se régaler de toutes sortes de pâtisseries succulentes de l’assortiment produits frais Migros: tartes entières, tartelettes ou tranches de gâteau aux fraises, avec des fruits frais et juteux à souhait.

Cacao & friends Les deux nouvelles créations Praliné de Frey, l’une à la banane, l’autre à la pistache, surprennent par leurs arômes. La première est rafraîchissante et fruitée et la deuxième plutôt épicée, avec une touche de noix. Idéal avec le café ou comme petit dessert.

Duo Banane-Chocolat noirAmandes, 140 g, Fr. 10.90* * En vente dans les plus grands magasins.

Si vous avez un peu négligé votre maman pendant l’année, vous pouvez vous rattraper le jour de la Fête des mères, par exemple en lui apportant le petit-déjeuner au lit, en l’invitant au restaurant ou en lui offrant de belles fraises fraîches! Tourte aux fraises, 2 tranches, 282 g, Fr. 6.20* Tranche aux fraises, 380 g, Fr. 5.40*

Fraises dans un emballage en forme de cœur, 340 g, prix de la semaine* * En vente dans les plus grands magasins.

* En vente dans les plus grands magasins.

Résultats du concours «Montre-moi ton réfrigérateur et je te dirai qui tu es» Ces trois dernières semaines, vous avez pu participer à notre concours «Montre-moi ton réfrigérateur et je te dirai qui tu es». Les gagnants d’un bon d’une valeur de 500 francs pour l’achat d’un réfrigérateur M-Electronics et des appareils à emballer sous vide Mio Star ont été avisés par écrit. Voici les solutions du concours: dans l’édition n° 16, le manager Philipp Stöckli est plutôt du type Anna’s Best (réponse B) et la famille Fischer plutôt M-Budget (également réponse B). Dans l’édition no 17, le boxeur Georgios Sidiras est clairement porté sur la viande (réponse B) et la styliste Caroline Busch adepte des produits frais (réponse D). Enfin dans l’édition no 18, l’étudiante en économie Birte Rinas privilégie les boîtes de conservation Migros Topline (réponse D) et le gourmet Roland Alispach (photo) les produits Sélection (également réponse D).


DREW BARRYMORE

Achat minimal: Fr. 15.– Valable du 05.05. au 18.05.2009

NOUVEAU

Le gloss Wetslicks Fruit Spritzers au goût fruité et rafraîchissant pour des lèvres ultra brillantes et le mascara LashBlast Waterproof pour des cils voluptueux et un regard éblouissant ! Drew porte le gloss Wetslicks Fruit Spritzers en Baie Eclatante et le mascara LashBlast en Waterproof Très Noir.

LOVED BY SWISS WOMEN 40 JAHRE/ANS

CHF

Naturellement rayonnante !

3.–

RABAIS

Tous les produits COVERGIRL Utilisable dans tous les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat minimal est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Covergirl est en vente à votre Migros


New Grand Vitara 100 th Anniversary Edition

New Jimny 100 th Anniversary Edition

New SX4 100 th Anniversary Edition

New Splash 100 th Anniversary Edition

Pour fêter les «100 ans de Suzuki», nous vous présentons la nouvelle génération de Suzuki incarnée par des modèles spéciaux limités avec packs de plus-value exclusifs offrant un avantage anniversaire jusqu’à concurrence de Fr. 4 400.–.

. stock nt du iseme u p é qu’à e. Jus limité Série

wift ition New S iversary Ed th Ann 00.– 100 Fr. 3 6 .– 00 alue F r . 5 .– Plus-v ent 00 ém Fr. 3 1 e Suppl c i f é bén Votre

Nous fêtons, vous profitez.

New Swift 100th Anniversary Edition

La révolution compacte avec un avantage anniversaire de Fr. 3 100.–. Aussi en version 4 x 4, automatique et Swift Sport.

Votre pack exclusif Swift Anniversary Edition, y compris Multimedia-Center Clarion avec navigation, disque dur et carte mémoire SD ainsi que design 100 th Anniversary d’une valeur de Fr. 3 600.– pour seulement Fr. 500.–. Votre avantage anniversaire: Fr. 3 100.–. New Swift 100 th Anniversary Edition à partir de Fr. 19 990.– + Fr. 500.– (1.3 GL Top, 5 portes). Rendez maintenant visite à votre concessionnaire Suzuki et interrogez-le au sujet des modèles anniversaire ainsi que des attrayantes offres de Suzuki-Hit-Leasing. www.suzuki.ch SuzukiHitLeasing

Rouler Suzuki, c’est économiser du carburant. Modèle en photo: New Swift 1.3 GL Top 100 th Anniversary Edition, 5 portes, Fr. 19 990.– + Fr. 500.–, consommation de carburant mixte normalisée: 5,8 l / 100 km, catégorie de rendement énergétique: B, émissions de CO2: 140 g / km, moyenne pour l’ensemble des marques et modèles de voitures neuves en Suisse: 204 g / km. Tous les prix indiqués sont des recommandations sans engagement.

Le N° 1 des compactes


en magasin

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

ANNA’S BEST | 59

Anna’s Best annonce la couleur Grâce à un nouveau code couleur sur les emballages des salades Anna’s Best, il est facile de les différencier en un coup d’œil. Ne vous reste plus qu’à les manger!

F

Photo Ruth Küng

raîches, croquantes, appétissantes et dotées d’une saveur printanière très marquée, les salades Anna’s Best se déclinent désormais sous différentes couleurs d’emballage. Vous trouverez par exemple les feuilles non mélangées (laitue pommée, endives, feuille de chêne et pain de sucre) dans un paquet vert. Les paquets bleus contiennent quant à eux des salades mixtes, les rouges des salades agrémentées de doucette, ou encore de carottes et de petits radis. Quid des paquets orange? Eh bien, ils contiennent des salades surprise de saison, qui changent au fil des mois. Les amateurs de produits bio trouveront aussi leur compte avec la Bio-California d’Anna’s Best composée de carottes, de salade rouge et d’iceberg, toutes issues de cultures bio. A savourer évidemment avec les sauces toutes prêtes d’Anna’s Best – française avec yogourt, ou relevée aux herbes. On peut également les servir avec des champignons de Paris grillés ou des morceaux de saumon ou de poulet. Pour varier les plaisirs, tout est possible: persil, ciboulette ou basilic, mais aussi poivrons, courgettes ou radis blancs, tomates, maïs ou petits radis. Rappelons que toutes les salades Anna’s Best sont coupées, lavées et prêtes à être dégustées! RG

Vert = Classique Différentes salades non mélangées, comme la frisée ou les endives. Laitue iceberg, 250 g, Fr. 2.70

Bleu = Classique Mix Mélange de salades rouges et vertes, avec ou sans croûtons. Salade mixte, 250 g, Fr. 2.80

Rouge = Gourmet Salade mêlée avec de la doucette ou aux carottes et petits radis. Salade Alice, 250 g, Fr. 2.90

Orange = salade du mois. En mai, batavia, salade à tondre rouge, cœurs de carotte, maïs doux, feuilles de moutarde, 200 g, Fr. 3.90


60 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

M-Classic: une classe à Les classiques Migros font peau neuve! La nouvelle gamme M-Classic les propose dans un nouvel emballage, avec également galement de nombreuses nouveautés. NOUVEAU

AUPARAVANT

Dorénavant: essuie-tout ménager M-Classic, 270 feuilles,

Fr. 3.90

Pizza au salami M-Classic, 500 g, Fr. 5.–

NOUVEAU

Pizza au poulet M-Classic, 350 g, Fr. 5.–

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

«Je me demande comment j’ai pu vivre sans.» Simone Stocker, 35 ans, manager en channel marketing, est une femme d’action. Tout juste rentrée d’un meeting à Los Angeles, elle se consacre à son jardin, à Stäfa. Le papier ménage M-Classic en maxi rouleau se révèle très pratique, entre le plantage des fraisiers et des salades.

NOUVEAU

Papier hygiénique M-Classic, 12 rouleaux, Fr. 8.20


en magasin

LES CLASSIQUES | 61

part MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

«Sans mon ketchup, je me sentirais perdu.» «J’en mets partout, sur les hamburgers, sur les frites et parfois même sur les pâtes. Le ketchup peut accompagner pratiquement n’importe quoi!» affirme Reto Mainetti. Ce dynamique lithographe lucernois de 32 ans aime le ketchup depuis sa plus tendre enfance et il a bien l’intention de lui rester fidèle.

AUPARAVANT

Bientôt remplacé par le hot ketchup M-Classic, 340 g, Fr. 1.50

Dorénavant: ketchup M-Classic, 340 g,

Fr. 1.50,

730 g,

Fr. 3.–

AUPARAVANT

Bientôt remplacé par la pizza Toscana M-Classic, 400 g, Fr. 4.80

AUPARAVANT


62 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

AUPARAVANT

AUPARAVANT

Dorénavant détergent contre les dépôts d’urine* M-Classic, 750 ml, Fr. 3.40

Dorénavant éponges Strong M-Classic, 3 pièces, Fr. 1.20

* Respectez les mises en garde figurant sur l’emballage!

AUPARAVANT

Dorénavant brosses à vaisselle M-Classic, 2 pièces, Fr. 2.20

AUPARAVANT

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

«Lorsque je regarde un film romantique, j’ai besoin de deux choses: mon fiancé et un paquet de mouchoirs.»

Bientôt remplacé par les mouchoirs M-Classic, le paquet de 15, Fr. 2.30

Stefanie Zinco, 25 ans, de Zurich, déborde de joie de vivre. Elle a toujours le sourire, sauf quand elle a des peines de cœur. Dans ce cas, elle verse vite quelques larmes, qu’elle sèche avec un mouchoir en papier. Mais cela ne dure jamais longtemps.


en magasin

AUPARAVANT

LES CLASSIQUES | 63

MON PRODUIT PRÉFÉRÉ

Bientôt remplacé par la pizza Hawaï M-Classic, 350 g, Fr. 4.–

AUPARAVANT

Bientôt remplacé par la pizza Tonno M-Classic, 350 g, Fr. 4.90

AUPARAVANT

«Peu importe l’emballage! L’important, c’est que ma pizza Margherita soit bonne.» Bruno Sonderegger, 69 ans, un solide retraité de Glattbrugg, fait pratiquement tout lui-même. Tout sauf la cuisine. Le soir, la pizza Margherita de Migros lui a déjà sauvé la mise plus d’une fois.

➔ AUPARAVANT

Bientôt remplacé cé par la pizza Favorita M-Classic, sic, 350 g, Fr. 4.–

www.migros.ch Vous trouverez plus d’infos sur la nouvelle ligne Migros sur www.migros.ch/m-classic

Bientôt re remplacé par la pizza Margherita M-Classic, 2 pces 375 g, Fr. 7.70


64 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

L’as de la jeune cuisine helvète A Saint-Légier (VD), Jean-Sébastien Ribette, chef étoilé, offre une cuisine verte, légère et gaie.

A

quoi tient le bonheur, ces jours? Une auberge aux tons pimpants, qui évoquerait le joli temps des colos, murs jaune citron et volets bleu grec, avec prolongement en dortoir, vue plongeante sur le lac et les Alpes, échappée dans les champs; au vert tendre qui colore soudain l’humeur, à humer la terrasse et le printemps qui bourgeonne… Un rêve d’enfant, peut-être? Tout petit, sur les berges de la Creuse, Jean-Sébastien Ribette ne se voyait pas aux commandes de la bucolique Auberge de la Veveyse, commune de Saint-Légier, ben non, il rêvait de conduire un énorme camion rouge sur les marchés pour y vendre des pains au chocolat… Ce cadet de huit enfants, dont les parents tenaient, quelque part au nord de Limoges, une affaire de pépiniéristes à l’enseigne de la cascade fleurie, n’est pourtant pas tombé loin du tronc. Une histoire de famille et de gourmandise, en somme: il se souvient comment sa grand-mère empoignait les fourneaux dès l’aube pour nourrir toutes ces bouches, de tous ces parfums mêlés, du murmure des casseroles à l’heure du petit-déj. «Quand je m’embêtais, je faisais des gâteaux; elle a été mon premier professeur.» Une jolie histoire aussi, qui les a fait se rencontrer, lui et sa compagne Sahondra Verdan, et passe par Madagascar (son lieu de naissance à elle, dans une famille suisse expatriée), Argenton-sur-Creuse (le sien), sillonne la France et l’Eu-

rope des grandes maisons (lui), le monde des enfants nomades et des écoles internationales jusqu’à l’Ecole hôtelière de Lausanne (elle): deux lignes de vie qui se télescopent à l’Hôtel Conrad à Bruxelles où tous deux travaillent – lui en cuisine, elle aux bureaux. Supercomplémentaires, ils se sont révélés, et c’est bien notre chance à nous autres mangeurs aujourd’hui, en cette exquise auberge des hauts de Vevey.

Des relations vraies autour d’une table Alors on les regarde sourire, l’un et l’autre, et l’on ne sait plus trop, comme le dit Jean-Sébastien, s’il fait ce métier «parce qu’il aime cuisiner ou juste pour le plaisir que procure un repas, ces relations tellement vraies autour d’une table». «Je n’ai pas choisi ce métier, je l’ai fait», note-t-il simplement. Comme on dirait: il s’est imposé, de ces

A

évidences ou de ces rencontres qui vous sautent au cœur. Le reste a suivi. «Quand je commençais le lycée professionnel d’Argenton, je me suis présenté à un concours, et j’ai gagné le premier prix, ma première mallette de couteaux. Le président du jury, Manuel Martinez, Meilleur ouvrier de France et chef de la Tour d’Argent, m’a pris à part et m’a dit: passe ton diplôme et appelle-moi!» Dans cet ex-trois étoiles parisien, le jeune homme apprendra, dans la douleur, «à l’arrache», la rigueur et la discipline, la hiérarchie des êtres, des couteaux, des produits. Il a vu, là-dessus, un peu tous les styles d’établissements, en passant par deux maisons particulièrement marquantes: la Table d’Anvers des frères Conticini, à Paris, alors dans sa grande époque LIRE LA SUITE EN PAGE 66

B

Pour sa magnifique cuisine, Jean-Séba

C


aux fourneaux

| 65

Des recettes à réaliser chez soi > JEAN-SÉBASTIEN RIBETTE

stien Ribette a rapidement décroché sa première étoile Michelin.

D

E

A - Les ingrédients du duo de langoustines et tourteau, tuile à la cannelle et au curry. B - Etaler l’appareil à tuiles. C - Saisir brièvement les langoustines de chaque côté. D - Former un rectangle de chair de tourteau à l’aide d’un emportepièce. E - Dessiner deux virgules avec la sauce restante.


66 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

(«L’idée que la cuisine est l’addition simple de saveurs et d’idées») et le Cerf de Carlo Crisci, à Cossonay («Un pur bonheur, une époque de frénésie et de bouillonnement, où l’on a successivement appris les plantes sauvages avec Couplan, ouvert l’annexe bistro de la Fleur de sel, réinventé la broche, etc.») Jusqu’au jour où il s’est senti prêt à ouvrir un lieu à lui, «prêt à affronter autre chose que le ratage d’une recette»… Le jeune couple tourne alors pas mal avant de dénicher cet endroit. La localisation pourrait sembler accidentelle et pourtant, ce hasard-là fait bien les choses puisque les deux tiers de la clientèle escaladent le versant veveysan ou déboulent carrément de Lausanne, le tiers restant quitte l’autoroute à Châtel-Saint-Denis, venu du proche et bourgeonnant tissu industriel de la Gruyère. Ils s’y installent en 2002.

Duo de langoustines et tourteau, tuile à la cannelle et au curry

Des saveurs exquises L’auberge offre aujourd’hui deux formules: d’un côté, les six tables gastro fleuries comme à Argenton, avec leur menu surprise, au gré des envies du chef et des plus jolis produits du moment; de l’autre, le café ouvert sur la terrasse, simple mais lumineux. Ici, des produits nobles et des couleurs franches, des jus concentrés, une cuisine de contrastes, de textures et d’architectures, de beauté et de sobriété; là, des plats du répertoire revisités avec une touche de malice, des menus du jour imbattables, une ballottine de lapin rehaussée d’un soupçon de citron confit, sa polenta presque caramélisée, de bien nommées salades gigantesques, fleuries, somptueuses, et autres tartines en folie, le fameux bœuf des Monts en tartare d’enfer ou aux échalotes confites, des desserts juste irrésistibles… La première étoile Michelin n’a pas tardé à tomber. Et on est si proche du bonheur, que ça se murmure, que ça se redit et qu’on vient de loin… Véronique Zbinden Photos Thierry Parel

Auberge de la Veveyse, 212, rte de ChâtelSaint-Denis, Saint-Légier, tél. 021 943 67 60. www.auberge-de-la-veveyse.ch

Ingrédients par personne Pour les tuiles 200 g de farine de châtaigne (ou de maïs) 130 g de beurre fondu 300 g de blanc d’œuf sel Pour la sauce: 1 cs de curry fort, en poudre 1 cs de cannelle 1 dl d’huile d’olive 1 pincée de sucre de canne le jus d’une demi-limette 1 cs de chair de tourteau préparée (ou, à défaut, de chair de crabe) vinaigre balsamique huile d’olive sel, poivre ciboulette mesclun 3 ou 4 langoustines

1) Préparer l’appareil à tuiles en mélangeant au fouet les ingrédients. Réserver au frais 2 heures. 2) Beurrer légèrement une feuille de papier sulfurisé et étaler dessus l’appareil sur env. 2 mm en formant (par exemple) de fins rectangles, à l’aide d’une spatule ou avec les doigts. Glisser au four préchauffé à 180° C et cuire 8 minutes environ, en surveillant. Réserver. 3) Préparer la sauce à froid en mélangeant tous les ingrédients, saler et réserver. 4) Assaisonner la chair de tourteau avec un trait de balsamique et d’huile d’olive, du sel, du poivre et un peu de ciboulette finement ciselée. Assaisonner le mesclun. 5) Badigeonner les langoustines d’un peu d’huile d’olive et les saisir

vivement, et brièvement, à la poêle, de chaque côté. 6) Dresser ensuite les assiettes en y déposant pour commencer la valeur d’une cs de chair de tourteau; former un rectangle à l’aide d’un emporte-pièce. Rehausser le dessus d’une giclée de sauce. Aligner dans la longueur les quatre langoustines avec une pointe de sauce également. Déposer sur le dessus la tuile de châtaigne légèrement décalée et une jolie touffe de mesclun. Dessiner de part et d’autre sur les assiettes deux virgules avec la sauce restante.

D’autres recettes dans: www.saison.ch


aux fourneaux | 67 LES BONS CONSEILS DE LA SEMAINE

Le fenouil dans tous ses états > Grâce aux cultures de la station fédérale de recherche de Wädenswil (ZH), des variétés de fenouil dont la récolte s’étend de mai à novembre prospèrent aussi en Suisse. On trouve sur les étals de nos marchés des variétés d’été et d’automne.

Dès aujourd’hui dans les kiosque www.saison.ch

> Info alimentaire: le fenouil est riche en vitamine C et contient de nombreuses substances minérales telles que le potassium, le magnésium et le fer. Ses huiles essentielles, l’anéthol et le fenchon, ont un effet rafraîchissant et lui donnent son goût anisé. Consommé cru, le fenouil est très digeste et stimule la fonction intestinale. 100 grammes contiennent 1,1 g de protéines, 0,3 g de lipides, 5,6 g de glucides et 68 kJ/16 kcal.

> Achat et conservation: si les plumets du fenouil sont duveteux et bien verts, c’est un indice de fraîcheur. Les points de section des tiges ne doivent pas être secs. On peut le conserver sans problème au réfrigérateur durant quelques jours. Du fait de ses substances nutritives, il est préférable de consommer cru le fenouil et le plus frais possible.

M-Infoline Du lundi au vendredi matin, 9 h–12 h, 0901 240 244 (première minute gratuite puis Fr. 1.par appel) Vendredi et samedi, 17 h 30 –19 h 30, 0901 125 250 Fr. 1.– par appel puis tarif normal (Fr. 0.08) par minute.

> Préparation: plumets, tiges et racines sont coupés, le bulbe est lavé et tranché en deux. On peut utiliser les tiges tendres et parsemer les plumets sur un plat terminé. Pour le consommer cru en salade ou sur du pain, il faut le couper menu ou le râper pour qu’il déploie un arôme intense. Apprêté en légume, il faut l’étuver croquant à l’huile d’olive ou, pour un gratin, le cuire auparavant quelques minutes dans l’eau salée. > Présentation: servi comme jus, en salade ou carpaccio, le fenouil est très rafraîchissant et conserve toutes ses vitamines. Gratiné avec du fromage à raclette ou de la mozzarella et accompagné d’une salade, il devient un repas complet.

Publicité

Retrouvez l’envie de construire: avec un prêt hypothécaire à moins de 2%. Nous offrons des prêts hypothécaires attrayants à des conditions privilégiées. Pour les logements, nous renonçons à la majoration du taux des hypothèques en 2e rang. De plus, vous pouvez régler confortablement les intérêts en deux annuités. Pour en savoir davantage sur nos prestations bancaires, consultez notre site www.banquemigros.ch ou appelez notre Service Line 0848 845 400.


Points CUMULUS vingtuplés sur Eichhof Swiss Power Beer Valable du 5.5 au 18.5

spinas|gemperle

Eichhof Swiss Power Beer est en vente à votre Migros

La Suisse cherche les pires excuses pour ne pas agir en faveur du climat. Proposez les vôtres: wwf.ch/climat Nous remercions la rédaction de diffuser notre annonce gratuitement.


votre région

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

| 69

MIGROS AAR

BRÈVES

P Produit d it d de la l semaine Le four à micro-ondes Mio Star MG 1709 MI offre des fonctions gril pour cuire, griller, réchauffer, dégeler. Cinq degrés de puissance, un degré gril et trois combinés gril et micro-ondes, sans oublier une fonction décongélation. Prix action jusqu’au 11.5.2009: Fr. 40.– (au lieu de Fr. 79.90)

Offre Ecole-club Musique. C’est grâce à la publicité pour les pizzas que vous connaissez les opéras de Bellini? Mais vous avez envie d’en savoir plus. Ouvrez vos oreilles et apprenez à reconnaître les œuvres classiques selon leur style, leur genre et leur époque. Information sur www.ecole-club.ch ou au 0844 844900

Un Concert-Club à composer!

Choisissez vous-même le programme du concert parmi un vaste choix d’œuvres de Prokoviev, Dukas ou encore Ravel.

U

ne première mondiale mettra un point d’orgue à la60e saisondesConcertsClub. Les abonnés ont pu choisir les œuvres qui seront jouées le 11 mai prochain au Kultur Casino de Berne. Le choix s’est fait parmi des compositions de Sibelius, Prokofiev, Dukas, Khatchatourian, Ligeti, Ravel, Puccini, Borodine et Stravinski. Au programme figure aussi l’Orchestre symphonique Tchaïkovski de Moscou qui interprétera, avec la soprano Noëmi Nadelmann, des pièces signées Bernstein, Villa Lobos, Strauss et Korngold. L’actrice Cornelia Froboess officiera en qualité de maîtresse de cérémonie.

InterMezzo Un cadre Migros s’est fait cruellement remarquer par son absence à la Journée des cadres qui s’est tenue sur le Gurten. L’explication de ce faux bond? Notre homme n’a tout simplement pas trouvé le lieu de rendez-vous qui est pourtant la montagne de tous les Bernois. Nous rappelons donc à ce collègue que M-Electronics vend des GPS performants, mais aussi qu’il suffit de prendre le train à la gare principale de Berne, puis le tram 9 en direction de Wabern, de descendre à l’arrêt «Gurtenbahn» où - sur demande - une délégation se fera un plaisir de l’attendre pour le conduire vers le petit train du Gurten.

Kultur Casino Berne Lundi 11 mai 2009, 19 h 30 Avant-concert «Magie du moment» 18 h 30 à 19 h 05 Orchestre symphonique Tchaïkovski de Moscou Vladimir Fedoseyev, direction Noëmi Nadelmann, soprano Cornelia Froboess, chroniqueuse > Prévente: Bern Billett, Nägeligasse 1 a, 3000 Berne 7, tél. 031 329 52 52, www.bernbillett.ch > Caisse du soir: dès 18 h au Kultur Casino Bern, Herrengasse 25 Concept et réalisation Pour-cent culturel Migros.

Ecoutez la soprano Noëmi Nadelmann le 11 mai à Berne.


70 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Le cover band ABBA «Thank You For The Music» au Westside: Mamma mia, des tubes qui donneront à tous envie de chanter.

Mamma mia: quelle ambiance!

Vivez une journée en musique au Westside à l’occasion de la Fête des mères.

C

hère maman, tu es pour moi la meilleure de toutes les mamans et pour te remercier, une fois l’an, ce dimanche de mai est réservé pour te fêter.» D’accord, côté rime et poésie, on peut faire mieux… Mais il est parfois difficile de trouver les mots justes pour exprimer son amour à sa mère. Mais que sont les mots en regard du vécu et des partages? Et qu’y a-t-il de plus beau que de plonger dans des souvenirs communs? «Te rappelles-tu maman lorsque j’ai fixé à la colle instantanée mon premier poster d’ABBA

sur la tapisserie toute neuve?» «Et toi, te souviens-tu comment tu passais des heures devant le miroir, armée de ma brosse à cheveux, à imiter Agnetha tout en écoutant tes idoles jusqu’à ce que toute la famille ne puisse même plus supporter une seule mesure de Waterloo?» La musique étant parfois plus expressive que bien des mots, nous vous proposons un message en chansons pour vos mamans. Le cover band ABBA «Thank You For The Music» sera présent au Westside à Berne pour la journée des mères, mais aussi le samedi 9 mai, avec tous les succès du légendaire

groupe pop suédois, ce qui laisse présager un moment fort et de quoi réveiller quelques souvenirs d’une période extraordinaire! Mamma mia, des chansons qui donneront à tous envie de chanter! Une journée comme les mamans les aiment: prendre un café,

flâner dans les boutiques, partager une petite croque sympathique, et avec un peu de chance gagner un billet de cinéma, puis, dès 17 h, chanter à tue-tête avec ses enfants, comme autrefois! Offrez un moment unique à votre maman, une fête des mères au Westside!

Westside actuel > Lucky Days in Westside: jusqu’au 16 mai jouez et gagnez le montant de vos achats! > ABBA pour la Fête des mères: samedi 9 mai, 17 h. Westside Food Court, entrée libre. > Mia Aegerter live! jeudi 28 mai, Westside Food Court, entrée libre.


votre région

MIGROS AAR | 71

Le Gurten pour tous!

Le charme de la montagne des Bernois se déploie jusque sous la tente Panorama.

Musique, sport, contes de fées, réunions d’entreprise: tout est possible au Gurten!

Une visite au Westside, un moment extra! Jusqu’au 16 mai: Lucky Days - Vos achats remboursés! Pour tenter votre chance, il suffit de vous rendre avec votre quittance au stand Lucky, de presser sur le bouton rouge, et si la chan est au chance rend rendez-vous, de v vous faire remb rembourser m le montant tota de total votr votre acha A achat! gagn gagner ég également 1500 prix im immédiats do des dont Pa entrées pour le Parc aquatique & Spa Bernaqua, des billets pour les cinémas Pathé, des bons d’achat, etc.

I

l était une fois une montagne idéale pour les balades…» L’histoire du Gurten pourrait débuter par ces mots. Elle est d’ailleurs restée appréciée des marcheurs, et elle est également devenue le rendez-vous des familles, des amateurs de musique, de sport, de contes de fées, mais accueille aussi un chapiteau de fête. La tente de fête du nouveau Gurten inauguré en novembre 1999, est montée d’avril à octobre sur la plate-forme. Grâce à ses vitres panoramiques, elle offre, jour et nuit, une vue à couper le souffle sur la ville et ses environs.

Partager une expérience unique «Sachant qu’il faut toujours un certain temps pour qu’une nouveauté trouve son public, on peut dire que ce chapiteau fait exception, car, dès sa mise en place, les réservations ont démarré», se réjouit Hans Traffelet, directeur du Gurten. Au lieu de chapiteau de fête ou d’espace panoramique, on pourrait parler d’un lieu d’événements. En effet, rien que le voyage avec le train panoramique du Gurten est excep-

tionnel. Arrivé sur le point le plus haut dominant la ville de Berne, le visiteur n’a plus que l’embarras du choix. Il peut rejoindre le restaurant ou s’évader dans la nature tout en admirant les œuvres de Bernard Luginbühl ou d’Urs Twellmann. A noter que dimanche prochain – Fête des mères – le «Giardino» de Silvio Mattioli sera révélé au public à 11 h près de la station supérieure! «La structure dont nous disposons nous permet de varier la grandeur de l’espace en fonction du nombre de convives. Il n’y a donc pas de réception où les invités se sentent perdus ou au contraire trop serrés», relève

Hans Traffelet. Quel genre de manifestations se déroule principalement ici? Hans Traffelet sourit et n’a pas à réfléchir longtemps avant de répondre: «Tous selon le slogan «Le Gurten pour tous!» De fait, la liste comprend les olympiades des juniors en mai mais aussi quelques sorties réunissant les collaborateurs d’une entreprise ou des réceptions à l’intention de clients ou de fournisseurs. «Les clients nous indiquent leurs désirs et nous essayons de les satisfaire», précise Hans Traffelet. Pour tout savoir sur cette fameuse tente panoramique et vous informer sur le «Parc Pré Vert», visitez le site www.gurtenpark.ch

Le bonheur d’être une coopérative L’idée que le Parc Pré Vert est une véritable mine d’or pour Migros continue de faire des émules. Pourtant, ce n’est que grâce au Pour-cent culturel une institution unique en son genre dans le monde entier - que tout le monde peut profiter du «Güsche» (c’est le petit nom que les Bernois donnent à leur montagne préférée). Rien qu’en 2008, le déficit d’exploitation (y compris les amortissements) s’est monté à plus de trois millions de francs. Ceci vient également du fait que nombre de prestations ne sont pas facturées aux visiteurs. Cela montre bien l’avantage que représente pour le public le fait que Migros soit une coopérative. Tous peuvent ainsi profiter de son succès.


Frais de la région, frais de l'horticulture.

Sarah Gysi, productrice de plants à Möriken

Laitue pommée verte et rouge Par exemple: Laitue pommée verte, le lot de 6

2.30

Chou-rave blanc et bleu Par exemple: chou-rave blanc, le lot de 6

2.30

Fenouil le lot de 6

2.30

Tomates diverses Par exemple: tomates cerises le pot de 9 cm

2.30


Déjà un barbecue en perspective? Nous avons ce qu'il vous faut...

9.80 Lampions à suspendre Lightvision, 10 pièces En blanc, jaune, orange, rouge et vert clair, couleurs assorties aux guirlandes lumineuses Lightvision

6130.497

7536.387

648.– Gril à gaz Outdoorchef «Brisbane 3B»

6130.498

Corps en acierémaillé, plaque de cuisson, grille et brûleurs en fonte

48.90

Guirlande lumineuse Lightvision, 10 m Guirlande lumineuse d’extérieur composée de 10 ampoules à incandescence, couleurs assorties, câble d’alimentation en caoutchouc de 10 m avec connecteur et raccord LV, câble d’alimentation vendu séparément

7536.306

329.–

Gril à charbon de bois Koenig «Kings Kettle 570» Gril sphérique, corps en acier revêtu de porcelaine émaillée, bac à cendres

Vous trouverez le nouveau catalogue de meubles de jardin ainsi que des informations détaillées sur les magasins proposant un assortiment partiel sur www.migrosgiardino.ch

avant

146.–

109.50

maintenant

Ensemble table et bancs en bois FSC 60 cm, avec 2 bancs en sapin et en épicéa de Suisse 80 cm Fr. 126.– avant 168.–

Actions valable du 4. 5. au 11.5. 2009 jusqu'à épuisement du stock.

www.doit-garden-migros.ch

60 cm 7532.147 80 cm 7532.149


74 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

La féminité au bout du kimono

Les arts martiaux se pratiquent aussi au féminin. Mais entre aïkido et kung fu, que choisir? Cinq sports présentés à travers les témoignages de convaincues nvaincues et de profs.

Fabienne Rausa: «Le karaté me permet d’affronter la vie de manière sereine.»

Pour celles qui aiment ment se battre LE KARATÉ, l’art du combat à mains nues

> La karatéka: «J’ai commencé le karaté pour me défendre. Enfin, c’est la version officielle. Officieusement, je m’y suis mise en 1985, à la sortie du film Karaté Kid.» Après des années de patinage artistique et de gym, Fabienne Rausa, 43 ans, s’est laissé tenter par cet

art martial à l’époque très mascuulin. «J’étais persuadée d’être faite te pour l’enchaînement de techniiques, le kata. Et finalement, j’ai ai réalisé que mon truc, c’est le kuumite, le combat.» La Neuchâteeloise est 1er dan de karaté, ce qui ui signifie qu’elle a passé neuf kyus us (différents grades signalés par des couleurs de ceinture) et qu’elle a obtenu une première ceinture re noire. Mère de deux garçons ka-

ratékas, collaboratrice scientifique à l’Office fédéral de la statistique, la pratique de ce sport l’aide à se ressourcer. «Grâce au karaté, je me recentre. Cela me permet d’affronter la vie de manière sereine.» > L’expert: Dans ce sport japonais de percussion, le corps entier est une arme. On s’entraîne tantôt seul tantôt avec un partenaire, «pour régler le rythme et la dis-

Pour celles qui veulent attaquer en douceur

L’AÏKIDO, la voie de la concordance des énergies > L’aïkidoka: Corinne Giger, infirmière vaudoise de 39 ans, pratique l’aïkido depuis 1988. «Sa philosophie m’a tout de suite parlé. C’est un sport doux, sans brutalité.» Sexe, taille et poids de l’adversaire n’ont aucune importance. «Quand je me trouve devant quelqu’un, je suis comme face à un miroir, explique Corinne Giger. Si je deviens dure

dans ma pratique, la personne qui me fait face me le renvoie, ce qui me permet de me corriger, de progresser.» 2e dan d’aïkido, elle n’est pas pressée de passer au grade supérieur. «Je fais ça uniquement pour le plaisir. Il reste toujours de nouvelles pratiques à apprendre. C’est une évolution continue.»

> L’expert: L’exp «L’aïkido est un art Corinne mart non violent. On n’y trouve martial Giger: pas de compétitivité ni ce désir «L’aïkido ma masculin de vouloir taper les est un sport doux, uns sur les autres.» sans brutalité.» Gilb Gilbert Cara, 4e dan d’aïkido, ense enseigne ce sport japonais à Lausan Lausanne. «On peut s’y mettre à tout âge, sans avoir une condition physique parfaite.» Ses élèves


vie pratique

| 75

MIEUX VIVRE MIEUX

Pour c celles qui sont so prêt prêtes à tou tout end endurer

LE KUNG KUN FU, la maîtrise des tech techniques

tance des coups. Les cours sont mixtes et nous organisons régulièrement des combats homme/ femme», souligne Franco Pisino, 4e dan de karaté Shotokan et entraîneur national. Dans ses cours, 35 à 40% de femmes, venues surtout selon lui dans le but d’être rassurées. «Elles se mesurent à des hommes et apprennent à résister à une certaine pression.»

Nathalie Tranchet: «Le kung fu apprend à redéfinir les limites de la douleur.»

sont composés de 20 à 30% de femmes qui viennent apprendre ces trois principes essentiels: ne pas regarder son adversaire ou l’objet avec lequel il tape, agir avant l’attaque et ne pas laisser son corps être frappé. Les aïkidokas s’entraînent toujours par deux, un attaquant et un défenseur.

«La définition du kung fu? L’art de bien faire les choses. Pour moi, c’est la force au féminin.»

> La pratiquante: pratiqu Souplesse, coordination rapidité sont exercoordination, cées dans les coups de pied et de poing qu’on donne dans le vide lors de combats comb imaginaires, les taos. «Des enchaînements de mouvements qui forment une cho sorte de chorégraphie», décrit Tra Nathalie Tranchet, 35 ans, au passé de danseuse danse classique. Il y a cinq ans, cett cette Genevoise a commencé le kung kun fu dans le but de canaliser son énergie et de se ressourcer. «Cet art martial apprend à se dépasser, mais aussi à redéfinir les limites limite de la douleur. Cela joue un rôle prépondérant dans mes liens sociaux. so Et dans mon travail d’éducatrice d’éduc spécialisée, le langage corporel corpor plutôt que verbal m’aide à communiquer com différemment.» > L’experte: «La définition du L’art de bien faire les kung fu? L’a choses. Pour moi, c’est la force au féminin.» Pour Pourtant, Lucie Scerbanenko, 38 ans, a dû se battre pour se faire une place p dans un monde essentiellement masculin. Bien essentiellemen que «on ne soi soit pas là pour se taper dessus!» La Genevoise enseigne cet art martial ma traditionnel chinois depuis depu huit ans. Sur un groupe de quinze qu personnes, elle compte en moyenne mo deux femmes. «Peu tien tiennent le coup sur la longueur. Physiquement, Phys ce sport nécessite une grande endurance, de la constance constanc et beaucoup de patience. Et si on débute après 30 ans, il faut avoir une très bonne condition physique.» phys Les examens n’existent pas en kung fu.

LIRE LA SU SUITE EN PAGE 77


www.NIVEA.ch

Action Valable du mardi 5.5 au lundi 18.5.2009 Jusqu’à épuisement du stock

sur tous les produits NIVEA SUN illustrés et bien d’autres offres en emballages multiples!

19

20 au lieu de 28.30

19

90

Holiday Kit 2009 Lait solaire Light Feeling FPS 20, Light Feeling FPS 30, Lotion après-soleil 3 x 75 ml

18

20 au lieu de 29.40

Spray solaire FPS 20 + spray après-soleil 2 x 200 ml

19

90 au lieu de 31.10

Spray solaire Kids FPS 30 + spray après-soleil 2 x 200 ml

Lait solaire FPS 30 + lotion après-soleil 250 ml + 200 ml

LA BEAUTÉ EST UNE ATTITUDE

NIVEA est en vente à votre Migros


vie pratique

Migros Mig ros Magazine Magaz Ma gazine gaz ine 19 19,, 4 mai mai 2009 2009

MIEUX VIVRE | 77

EN BREF Pour celles qui n’ont pas peur des chutes

LE JUDO, la voie de la souplesse > La judoka: Christine D’Amico, mère au foyer de 30 ans, s’est mise au judo il y a deux ans. «Je cherchais une occupation bien à moi qui me fasse sortir de la maison.» A la base peu sportive, la Jurassienne s’est rapidement investie dans l’apprentissage des roulades et des chutes, «c’est du travail!» «On apprend aussi à avoir confiance en son partenaire, surtout pour les chutes, signale Christine D’Amico, aujourd’hui ceinture orange. Et avec le temps, j’ai aussi plus confiance en moi. Tout en prenant du muscle et en acquérant de la souplesse!» > L’expert: A Delémont, au Judo-club, 70% des adultes débutants sont des femmes! Selon Charly Nusbaumer, professeur diplômé de judo, 4e dan, c’est normal. «J’ai effectué un travail sur le sujet et j’ai pu remarquer qu’une femme entre 30 et 40 ans est plus apte à se lancer des défis et à se remettre en question qu’un homme du même âge.» Le judo se pratique à deux. Les entraînements sont mixtes. Mais pas les combats entre adultes, pour des raisons de carrure.

Christine D’Amico: «On apprend à avoir confiance en son partenaire, surtout pour les chutes.»

Pour celles qui visent musculation et contemplation ion

Photos Anita Schläfli / Sarah Jaquemet / Emmanuelle Bayart / Nicole Pont / Mathieu Rod

LE TAÏ CHI CHUAN, la boxe de l’éternelle jeunesse nesse > La pratiquante: Annelise Zingg a découvert le taï chi par hasard, il y a neuf ans, lors d’une démonstration. «J’ai été subjuguée par la beauté des gestes. C’est le côté tranquille et harmonieux qui m’a attirée plutôt que le côté sportif.» Très active, la sexagénaire valaisanne se dit apaisée par la pratique de ce sport. «On exerce beaucoup l’attention, la concentration et la détente. Je me relaxe et en même temps je suis plus à l’écoute de mes sensations.» La téléphoniste-réceptionniste ne manquerait pour rien au monde les cours. «J’arrête de courir, je répète les mouvements et je me revitalise, affirme Annelise Zingg. Je me suis aperçue que je vivais pour être, être vraiment.» > L’experte: en salle et en plein air, Danièle Buthet, professeure de taï chi chuan traditionnel pékinois, compte 75% de femmes parmi ses élèves. «Elles ont entre 30 et 60 ans et apprécient parti-

culièrement la lenteur des es gestes. Ainsi que le fait de pouvoir pratiquer jusqu’à un âge avancé.» S’il existe des exercixercices à réaliser à deux, Danièle ièle Buthet préfère travailler en individuel. Car en taï chi, «le principal ennemi, c’est soimême». On doit apprendre re à faire circuler les énergies dans tout le corps en exécutant des suites uites de mouvements. «On décuple cuple le souffle, on travaille la musculature. C’est bon pour le cœur, la vue. Une excellente méthode thode de bonne santé!» Virginie inie Jobé Infos: www.aikijukulausannedojo.com, om, www.judoclub-delemont.ch, www.karate-neuchatel.ch, www.tai-chi-vs.ch, www.arts-martiaux.ch

Arts martiaux pour tous

L’Ecole-club Migros présente aussi son choix de sports asiatiques. Dans les cantons romands, le taï chi chuan a la cote. A Fribourg, on peut aussi pratiquer le taekwondo (la voie du pied et du poing). Neuchâtel s’intéresse au shorinji kempo, un art japonais d’autodéfense d’origine chinoise. Et à Lausanne, le yoseikan budo, synthèse de différents arts martiaux, permet d’apprendre les techniques d’attaque et de défense. A vos kimonos! Infos: www.ecole-club.ch

Une multitude d’écoles Une école d’art martial se base sur l’enseignement d’un maître, qui a son propre style. Et ces styles sont variés. On en trouve plus de 400 par exemple en «boxes externes chinoises» - appellation occidentale - basées sur la force physique et la vitesse. Parmi les «boxes internes», où respiration, décontraction et lenteur guident l’énergie, on retiendra que le taï chi chuan de Taïwan (le plus répandu chez nous) diffère du taiji quan pékinois. De même pour les arts martiaux japonais et coréens.

Wushu gonfu devenu kung fu

Annelise Zingg: «Je me relaxe et en même temps je suis plus à l’écoute de mes sensations.

Kung fu vient de «gong fu» en mandarin, qui signifierait la maîtrise des techniques. Il s’agit d’un terme en rapport avec un savoir-faire, sans lien avec les arts martiaux. «Gong fu cha» désigne l’art du thé, par exemple. L’expression «wushu gongfu», elle, veut dire la maîtrise des arts martiaux. Pourquoi, ici, parlet-on de kung fu alors? Parce que cela sonnerait mieux aux oreilles des Occidentaux qui ont découvert cet univers en regardant des films asiatiques.


78 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Le désir féminin à la loupe

Selon les spécialistes, une femme sur trois connaît des troubles de la libido. Le responsable de la seule consultation universitaire spécialisée de Suisse romande regrette que peu d’entre elles osent consulter.

I

l n’en a pas toujours été ainsi. Mais aujourd’hui, la plupart des femmes reconnaissent qu’une sexualité épanouie fait partie intégrante de la qualité de vie. Et comme leurs partenaires masculins, elles réclament leur droit au plaisir, donnant tort à l’auteur des Liaisons dangereuses qui écrivait que «l’homme jouit du bonheur qu’il ressent et la femme de celui qu’elle procure».

Un trouble très répandu Ce qui n’empêche pas nombre d’entre elles d’éprouver de grandes difficultés à y accéder. «On estime que 40% de la population suisse souffre de troubles sexuels à des degrés divers.» Francesco BianchiDemicheli dirige à Genève la Consultation de gynécologie psychosomatique et sexologie. La seule du genre en Suisse romande, créée il y a trente ans par le célèbre professeur Willy Pasini. «Il existe naturellement des sexologues privés compétents ici comme ailleurs, mais nous sommes le seul service universitaire, avec non seulement une visite clinique, mais aussi de l’enseignement et de la recherche», précise le thérapeute. A différents degrés, de la baisse et l’absence de désir à l’aversion

sexuelle, une femme sur trois est concernée. Autant, et sans doute davantage que leurs homologues masculins – ils sont dans notre pays entre 300 000 et 500 000 à souffrir de troubles érectiles. Elles ont pourtant du mal à en parler à un spécialiste. «A peine une sur dix franchit le pas. Par méconnaissance des thérapies existantes, mais aussi par pudeur. Il y a également un problème du côté de certains médecins, qui peinent à aborder le sujet. Peut-être parce que cela les renvoie à leur propre sexualité, ou à la peur d’être indélicats.» Au sein des HUG, une campagne tente d’ailleurs de sensibiliser les praticiens à ce sujet. Les problèmes sexuels les plus fréquents, ceux concernant le désir, l’excitation ou l’absence d’orgasme, sont communs aux hommes et aux femmes. En revanche, la paraphilie (n.d.l.r.: attraction ou pratique sexuelle qui diffère des actes sexuels considérés comme normaux) concerne essentiellement les hommes. Alors que les douleurs pendant les rapports sont plutôt féminines. Notamment le «vaginisme», contraction involontaire de la musculature vaginale qui rend toute pénétration très douloureuse, voire impossible.


vie pratique

Dans la plupart des cas, l’absence de désir est d’ordre relationnel.

Pour les femmes, l’essentiel des consultations concerne la question du désir. «Nous recevons essentiellement des femmes entre 28 et 40 ans, mais nous accueillons aussi des plus jeunes ou des personnes du troisième âge.» Francesco Bianchi-Demicheli remarque d’ailleurs que si l’on parle beaucoup des problèmes d’érection causés par la vieillesse chez les messieurs, «on devrait aussi prêter attention à la situation de ces femmes âgées qui souhaitent conserver une vie affective et intime, sans considérer ce désir comme étrange». Une partie des patientes vient de son propre chef, l’autre arrive sur recommandation de son médecin – la plupart du temps de son gynécologue. Elles se rendent le plus souvent seules au rendezvous, même si certaines demandent à leur partenaire de les accompagner. Deux ou trois entretiens, assortis d’éventuels examens dans d’autres unités hospitalières, constituent la phase d’évaluation. «Il s’agit notamment de vérifier l’absence de problèmes physiologiques – par exemple un kyste lors de douleurs vaginales – ou hormonaux.» Le thérapeute dresse également un bilan psycho-sexuel approfondi pour comprendre comment fonctionne l’intimité de la personne, en quoi consistent ses problèmes et ses attentes. «Nous établissons ensuite un diagnostic, pour autant que cela soit possible. Car nous parvenons parfois à la conclusion qu’il n’existe pas de difficulté réelle, que l’obstacle est d’ordre purement relationnel, ou que les deux partenaires s’avèrent trop incompatibles pour arriver à une bonne entente intime.»

Des résultats plus que satisfaisants La médecine sexuelle commence donc par exclure les causes organiques, qu’elles soient gynécologiques, neurologiques ou médicamenteuses. «Nous proposons alors une thérapie adaptée afin de trouver et de résoudre les blocages intérieurs, les facteurs inhibiteurs.» Taux de réussite? Globalement très bons, spécialement en matière de troubles de l’orgasme

et de vaginisme. L’essentiel consistant à se souvenir que la sexualité «ne se limite pas à une mécanique ou à l’acte sexuel lui-même. Elle est aussi – d’abord – une relation, un rapport amoureux, une manière de vivre son corps et son âme.» L’organe principal de la vie sexuelle n’est pas davantage le vagin que le pénis, «c’est à l’évidence le cerveau». Voilà pourquoi, notamment, les causes relationnelles d’absence ou de panne de désir s’avèrent très fréquentes. Tout comme il est reconnu qu’environ 30% de ces troubles sont dus à un état dépressif. L’industrie pharmaceutique aimerait réitérer le joli succès du Viagra et teste plusieurs molécules susceptibles de stimuler la libido féminine. L’un d’entre elles, la flibansérine, termine actuellement sa phase de test aux EtatsUnis. Si les résultats suivent, ce médicament développé par un laboratoire allemand sera sans doute le premier stimulant féminin disponible sur le marché. De son côté, Fransesco Bianchi-Demicheli ne se réjouit qu’à moitié. Si le sexologue reconnaît l’efficacité de certains traitements pharmacologiques, il pense «qu’aucun médicament ne réveillera miraculeusement l’appétit sexuel. Les causes de cette apathie restent multiples, avec des aspects émotionnels, cognitifs, relationnels ou identitaires.» Et cette remarque vaut aussi pour les hommes qui s’administrent des médicaments pour l’érection achetés sur internet. «A moins de ne viser que la seule performance, ce qui d’ailleurs débouche fréquemment sur l’apparition d’autres troubles.» Le désir, lui, se peuple de souvenirs, de fantasmes, d’une grande part d’inconscient. C’est une «conduite d’envoûtement», comme l’écrivait Jean-Paul Sartre. Pierre Léderrey Photo BE & W

www.migrosmagazine.ch Des informations complémentaires et un sondage sur notre site internet

MIEUX VIVRE | 79

Dans la tête d’abord Francesco Bianchi-Demicheli, directeur de la Consultation de gynécologie psychosomatique et sexologie, à Genève, et Patrick Vuilleumier, directeur du laboratoire de neurologie et d’imagerie cognitive (Genève) mènent actuellement l’une des premières études mondiales sur le désir et le cerveau. «Nous terminons une recherche sur la mobilisation cérébrale dans la fonction sexuelle. D’une part les effets du plaisir féminin sur le cerveau, de l’autre, une comparaison de l’activation cérébrale dans le cas d’un désir normal et d’une absence ou d’une baisse de libido.» Les chercheurs espèrent trouver une explication d’ordre neurobiologique de ce trouble si fréquent. Ce qui offrirait un nouveau champ d’investigation pour sa guérison.

Publicité

Pour votre ménopause, adoptez la couleur! Cimifemine neo ®

de la Soulage les troubles bouffées ménopause tels que nervosité de chaleur, sueurs ou

de la Extrait spécial Ze 450 à grappes) plante Cimifuga (actée 1 comprimé par jour

suffit

Actée à grappes fortement dosée ent Ceci est un médicam à base de plantes. e Disponible dans votr uerie. pharmacie ou drog ice Veuillez lire la not d’emballage. AG Max Zeller Söhne n 8590 Romanshor


80 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Rester zen face à la marmaille déchaînée Avec un peu d’entraînement, il est possible de rester calme dans presque chaque situation de la vie.


vie pratique

GRANDIR | 81

L’Américaine Sarah Napthali propose d’accommoder les recettes de la sagesse bouddhique à l’usage des mères. En se rappelant qu’une situation n’est irritante que parce que nous la pensons telle.

R

ester zen»: poings et dents serrés face à une marmaille déchaînée, qui ne s’est pas répété un jour cette incantation désespérée? Rester réellement zen, même devant le plus obtus des petits barbares, devant la plus capricieuse des infantes, c’est en effet possible. Si l’on en croit, en tout cas, l’Américaine Sarah Napthali – deux enfants en bas âge, Zac et Alex – et auteur d’un guide se proposant de mettre les grands préceptes du bouddhisme au service des mères. En réhabilitant par exemple l’instant présent. Chaque moment d’une journée: «Notre esprit file comme une flèche dans un mouvement d’aller et retour entre souvenirs et projets et nous éloigne du présent une bonne centaine de fois par jour.» Cette inattention a des conséquences particulièrement négatives dans nos contacts avec les enfants: «Quand je suis dans cet état, il m’arrive de ne plus me rendre compte à quel point Zac est fin, combien ses remarques sont comiques, et de ne plus voir le pur miracle que constitue son existence.»

Porter un regard neuf sur chaque moment Que faire alors? Cultiver «l’esprit du débutant», autrement dit porter un regard neuf sur chaque moment, avec la surprise bientôt de constater «l’abondance d’instants privilégiés contenus dans la plus ordinaire des journées». Avantage pour l’enfant: il se sentira «pris en compte, entendu et compris». Cette «pleine conscience» du moment présent permet aussi de mieux connaître ses enfants, d’éviter de projeter sur eux «nos espoirs, craintes et attentes». De mieux cerner si les attentes sont bien réalistes et s’il ne convient pas, dans certaines situations, de se résigner plutôt à «l’imperfection inévitable»: «Je vais résister à la tentation de faire pression sur ma fille pour qu’elle devienne une danseuse classique

doublée d’un philosophe et d’un bon samaritain au chevet des malades, pour qu’elle aime les animaux et idolâtre sa mère.» Surtout, se concentrer sur l’instant présent, avec l’idée qu’il n’y a pas en soi de bons et de mauvais moments, d’agréables ou de désagréables, permet de désamorcer les situations les plus stressantes. Le plombier vient de passer, il a coupé l’eau, des amis débarquent alors à l’improviste et Zac enchaîne les crises de colère, s’en prend aux convives, tandis que son petit frère, encore bébé, fait une poussée de fièvre, hurle pour que sa mère le prenne dans ses bras, et il n’y a plus de lait dans le frigo. Bref, tout est réuni pour se laisser submerger par la frustration, l’exaspération, la colère: «Je savais que si je m’identifiais trop étroitement à mes émotions négatives, si je cessais de les observer et si je me mettais à leur céder, je sombrerais et flanquerais sans doute une raclée à quelqu’un, en évitant si possible de m’en prendre au plombier.» Il est en effet possible d’adopter «une réaction plus large de détachement relatif». Accepter la situation plutôt que gaspiller son énergie à la rejeter. Avec dans la

tête l’idée qu’une situation n’est mauvaise que si nous la pensons telle. S’arrêter un instant sur ses réactions émotionnelles permet souvent de voir qu’elles ne conduiront à rien.

Ne pas se laisser submerger Se détacher donc de toutes ces irritations mineures, ne pas se laisser non plus submerger par les émotions dites passagères qui conduisent souvent à s’inventer des prétextes de mécontentement qui les justifieraient: «Au terme d’une après-midi passée avec les enfants, il m’arrive souvent d’avoir ce genre de pensée: la maternité me rend dingue, il faut que je m’échappe, je ne suis pas faite pour ce mode de vie.» Oubliant qu’il ne s’agit que d’un coup de blues, on se mettra alors à «chercher frénétiquement une justification» à cet état passager de mauvaise humeur et à créer ainsi de toutes pièces «catastrophes et frustrations». Petit truc: la minute de méditation, «saisie au vol» au milieu d’une journée avec les enfants, quelques instants volés pour juste respirer, admirer le paysage, se laisser aller à des pensées positives, en mar-

Astuces en vrac > Se rappeler que notre état émotionnel du moment, quelle que soit son intensité, disparaîtra. Trouver des occasions de partager cet enseignement avec nos enfants. > Prévenir nos enfants si nous sommes de mauvaise humeur, de façon qu’ils ne se sentent pas visés. > Se rappeler que plus nous nous faisons du souci, plus le processus s’amplifie. > Prendre conscience de nos exigences et tenter de les convertir en préférences plus nuancées. > Ecouter nos enfants sans les juger, les laisser aller jusqu’au bout quand ils parlent; nous concentrer sur les sentiments et les laisser résoudre leurs problèmes. > Accepter ce que sont nos enfants sans projeter sur eux nos propres besoins et insécurités: nous ne possédons pas nos enfants, ils sont sous notre protection. > Parler à la bonne personne. Parfois il s’agit de nous-mêmes. > Prendre conscience que nous avons le pouvoir de choisir nos réactions émotionnelles – stress et irritation ou esprit ouvert et acceptation.

chant, en faisant la vaisselle, dans une file d’attente. Sarah Napthali consacre tout un chapitre à une émotion particulièrement négative: «Les causes ne manquent assurément pas pour provoquer la colère d’une mère.» Ne serait-ce que la somme invariable de travail inhérente à la vie de famille et qui l’empêche de satisfaire ses exigences personnelles: «Dans les pires moments, une simple douche prend l’allure d’un luxe immense.» Au point d’en venir à considérer les exigences des enfants comme frauduleuses. Et de piquer donc des colères supposées saintes: «De nombreuses mères voient dans la colère une réaction préventive contre le fait d’être exploitées.» Sauf que l’ironie de la colère est de «causer plus de dommages à nous-mêmes qu’aux objets de notre colère, membres de la famille, amis, connaissances, inconnus», puisqu’elle «pompe notre énergie, menace notre santé et compromet notre aptitude à prendre de sages décisions».

Ecouter ses propres pensées Alors comment s’en prémunir? Par l’introspection. En cherchant à comprendre la nature et l’origine de cette colère qui nous dévore. On s’apercevra alors qu’elle est générée essentiellement par nos propres pensées. Du genre «je ne devrais pas avoir à supporter ça», «il n’a aucun respect pour moi», etc. La sagesse bouddhique enseigne à considérer les conséquences de ses pensées, à les détourner, à utiliser la volonté, à se concentrer sur le positif, à modifier notre façon de penser: «Bouddha l’a constamment rappelé, l’esprit crée la réalité. Ce que nous nous racontons est plus puissant que la situation ellemême.» Laurent Nicolet Illustration Pascal Jaquet

Sarah Napthali: «S’occuper de soi et de ses enfants dans le calme, bouddhisme pour les mères», Editions Payot


82 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Notre journaliste Üsé Meyer traverse la réserve naturelle du Wichelsee.

Une rando à vélo, guidés par un GPS Les cartes topographiques? C’est dépassé! Equipés d’un récepteur satellite, nous avons enfourché nos bicyclettes et avons découvert les environs du lac de Sarnen.


vie pratique

PLEIN AIR | 83

nous montre les deux touches de l’instrument dont nous avons besoin pour afficher et zoomer la carte sur le petit écran. Puis nous donne son numéro de portable. «Au cas où…» Nous voici donc en train de pédaler vaillamment sur nos VTT. Direction les beautés de la nature vers lesquelles la magie de la technique moderne est censée nous conduire. Notre itinéraire se dessine en violet sur la carte électronique, les autres routes et chemins étant en noir et violet foncé. Pas toujours aisé de distinguer les couleurs à cause de la luminosité, et j’ai plus souvent tendance à regarder l’écran de l’appareil que la route. Les indications complémentaires – «à droite», «à gauche», «tout droit» – sont bien utiles. Tout d’abord, nous longeons le Dreiwässerkanal, qui nous amène sur une petite route goudronnée jusqu’au Steinibach, un ruisseau quasi invisible qui peine à se frayer son chemin à travers un dévaloir à éboulis de 40 mètres de large. L’amoncellement de galets laisse deviner les quantités d’eau qui ont dû se déverser ici durant les diverses intempéries de ces quinze dernières années et les masses de gravats qu’elles devaient charrier.

Fausse note en plein paradis

L

orsqu’il nous a remis un GPS (système de navigagation), Christoph Zumum stein s’est borné à nous en décrire les fonctions strictement nécessaires. Sans doute craignait-il que nous ne nous mettions à pianoter sur ce petit instrument et à en tester toutes les possibilités. Tenancier de l’Hôtel Bahnhof, à Giswil, (OW) et passionné du VTT, c’est lui qui a concocté la randonnée projetée aujourd’hui et nous a loué le GPS supposé nous mon-

Impossible de s’égarer grâce au GPS fixé sur le guidon.

trer la route via satellite. Idée géniale! C’est bien ce que pensait Christoph Zumstein, 47 ans, lorsqu’il a lancé ses premiers tours au GPS dans la région de Sarnen et de ses lacs. «L’expérience a été décevante», se souvient-il

aujourd’hui: les gens avaient beaucoup de peine à manier cet instrument. «Nous sommes probablement en avance sur notre temps», avait-il conclu à l’époque. Le voici qui remet l’ouvrage sur le métier aujourd’hui: les gens sont toujours plus nombreux à posséder un GPS ou une aide à la navigation sur leurs téléphones portables ou dans leurs voitures. Mais en nous voyant, il s’inquiète manifestement un peu… Alors il

«A gauche», ordonne le GPS. Résultat: nous allons devoir escalader une rampe escarpée, située entre 480 et 630 mètres d’altitude. Nos efforts sont bientôt récompensés par le vaste panorama qui se déroule devant nous: la vallée façonnée et polie par les glaciers jusqu’au lac de Sarnen, dans les eaux duquel se mirent les cimes encore enneigées des sommets alentour. La suite de notre parcours est agréable, presque à plat. A notre droite, des troupeaux de moutons paissent sur des prairies pentues. Juste au-dessus de nous, trois buses décrivent de grands cercles. Nous prenons de la vitesse. La descente mène au hameau de Wilen, sur les berges du lac de SarLIRE LA SUITE EN PAGE 84


84 |

vie pratique

PLEIN AIR

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

EN ROUTE AVEC SUISSEMOBILE

La balade passe par les bords du Gerzensee.

nen. La localité réunit toutes sortes de constructions: des étables rudimentaires en bois et des maisons anciennes cossues, couvertes de toits de bardeaux, alternent avec des rangées de villas familiales et d’immeubles modernes, conséquence sans doute de la fiscalité avantageuse que pratique le canton d’Obwald et des prix encore abordables du terrain. Distraits par les paysages que nous traversons, nous sommes à deux doigts de manquer notre premier coin de paradis, la zone naturelle protégée du Wichelsee. Une petite inattention et nous voici sur un chemin forestier menant nulle part… Pas de problème: grâce au GPS, nous retrouvons bientôt la bonne route, puis le Wichelsee. Sur la berge et dans l’eau de cet étroit lac de 1,5 kilo-

mètre de long s’ébattent canards, foulques et cygnes. Quelle merveille que de surprendre un cygne déployer ses ailes et s’envoler audessus du plan d’eau avec, en arrière-fond, les falaises verticales de la rive orientale du lac. Seule fausse note, ce paradis est considérablement troublé par le bruit de l’autoroute, à une centaine de mètres de là.

Silence et paix au bord de l’eau Une nouvelle montée nous attend. Est-ce à cause des gouttes de sueur qui nous piquent les yeux? Toujours est-il que nous ratons un carrefour. C’est là que nous aimerions avoir un GPS à fonction vocale! Malgré ce contretemps, nous finissons par trouver l’étroit chemin de terre battue qui nous amène dans la clairière largement occupée par

le minuscule Gerzensee. Une sérénité parfaite règne dans ce petit coin de nature, où les hautes herbes du marécage se balancent doucement au gré du vent. Un lieu qui invite à une halte, tout au moins durant la semaine, lorsqu’il est déserté. Le retour à Giswil est également très distrayant: à la traversée de la forêt de Kernwald, ponctuée de grands blocs de pierre couverts de mousses, issus d’un éboulement préhistorique, succèdent de vastes champs de céréales, des fermes isolées, des immeubles modernes surplombant un chemin pentu que ne renieraient pas les adeptes du VTT, enfin l’autoroute A8 et son trafic intense. Jusqu’au moment où notre GPS nous annonce que nous avons atteint notre but. Üsé Meyer Photos Carlo Olivo

SuisseMobile propose de nombreux itinéraires de randonnée à pied, à vélo, à VTT, à rollers ou en canoë. Davantage d’informations: www.suissemobile.ch Aux racines de la Suisse La randonnée (16 km) de Seelisberg à Flüelen propose un retour aux racines historiques de la Suisse. L’itinéraire 99 «La voie suisse» fait le tour de la branche uranaise du lac des Quatre-Cantons, parfois en altitude, parfois au ras de l’eau. Pour en savoir plus: www.wanderland.ch, critère de recherche: 248

Un pays de contrastes Une excursion à vélo (46 km) d’Einsiedeln à Zoug, sur la route 9 appelée «Route des lacs». Au départ du célèbre lieu de pèlerinage, on traverse le plus grand haut marais de Suisse pour gagner Zoug, patrie des cerisiers en fleurs et des délicieuses tourtes aux cerises. Pour en savoir plus: www.veloland.ch, critère de recherche: 249

N` Z_ \cj \\  B\ n ie Xc $ [

Circuit des lacs obwaldiens >\iq\e$ j\\

JXie\e

B\iej

N`c\e

>`jn`c

ij

\\

JXZ_j\ce Carte WSGrafik

JX

\ ie

S’y rendre: en train via Lucerne jusqu’à Giswil. Itinéraire: Giswil-Wilen-SarnenWichelsee-Gerzensee-KernsSachseln-Giswil. Distance/dénivelée: 36 km / 425 m. Durée: env. 3,5 h. Exigence: condition physique. moyenne. Saison: avril - octobre. Equipement: vélo (de préférence VTT), casque. Alternatives: on trouvera d’autres excursions au GPS dans cette région sur le site www.veloparadies.ch

Location/coût: GPS avec itinéraire programmé: Fr. 15.-/jour à l’hôtel Bahnhof de Giswil (voir «Infos»). VTT: Fr. 35.-/jour (y c. casque) chez Bike Atelier, 6074 Giswil, www.bike-atelier.ch Infos sur les tours à vélo / GPS / logement / repas: Hotel Bahnhof Giswil, Christoph Zumstein, 6074 Giswil, tél. 041 675 11 61, www.bahnhofgiswil.ch Informations générales / logement: www.giswil-tourismus.ch Cartes: 1:25 000, n° 1190 (Melchtal) et 1170 (Alpnach)

Balade le long du lac Tour à rollers (24 km) de Lucerne à Beckenried. Le splendide panorama et les revêtements de bonne qualité feront vibrer le cœur des adeptes de ce sport fun. En savoir plus: www.skatingland.ch, critère de recherche: 250 Suisse Mobile est une fondation d’utilité publique créée par la Confédération, les cantons, les communes et des organisations privées.


Action Valable du mardi 5. 5. au lundi 18. 5. 2009 jusqu’à épuisement du stock

NOUVEAU

3 pour 2

9

90 au lieu de 14.85

AXE gel douche 3 x 250 ml JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

25%

8

NOUVEAU

90

NOUVEAU

au lieu de 11.90

25%

11

50 au lieu de 15.40

AXE Anti-Transpirant Vice Dry, Instinct Dry

AXE Bodyspray Africa 2 x 150 ml

2 x 150 ml

JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU

25%

9

90 au lieu de 13.20

AXE Bodyspray Instinct, Hot Fever, Shock

2 x 150 ml

JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Axe est en vente à votre Migros


86 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Parc naturel et

30 % animalier de Goldau. Découvrez une vie plus sauvage que celle d’un zoo. Offre RailAway avec 30 % de réduction valable jusqu’au 31.05.09 Dans le romantisme d’un ancien éboulement boisé, le Parc naturel et animalier de Goldau vous ouvre ses portes. Sur près de 17 hectares, observez en pleine nature sauvage et de tout près les cerfs, les loups, les ours, les lynx, etc. Dès juillet, une découverte particulièrement passionnante vous attend: l’installation commune des ours et des loups, unique en Europe.

Offre RailAway > Voyage en train jusqu’à Arth-Goldau et retour > Entrée au parc naturel et animalier de Goldau > Ouvert du lu au ve de 9 h à 18 h (19 h sa/di/ jours fériés), petit trajet à pied depuis la gare (400 m), www.tierpark.ch

30 % Musée Suisse

des Transports.

Découvrez un cinquantenaire passionnant. Offre RailAway avec 30 % de réduction valable jusqu’au 31.5.09 Partez pour un voyage de découverte enthousiasmant au fil de l’histoire des transports et appréciez l’ambiance des témoins authentiques de son histoire. Le Planétarium et le nouveau monde de la communication «Media-Factory» feront de votre visite du Musée Suisse des Transports un moment inoubliable. Particulièrement intéressant: en 2009, le Musée Suisse des Transports célèbre son cinquantième anniversaire avec de nombreux temps forts et événements. Offre RailAway > Voyage en train jusqu’à Lucerne et retour, transfert en bus (6, 8, 24), RER (no 3) ou bateau > Entrée au Musée Suisse des Transports

La réduction est accordée uniquement si l’offre est achetée à un guichet de gare. Informations à tous les guichets de gare et sur le site www.cff.ch/explorer

Explorez la Suisse primitive...

Les CFF et RailAway présentent chaque mois une région touristique avec des excursions journalières attrayantes offrant jusqu’à 50 % de réduction. En mai, découvrez la région de Lucerne et la Suisse centrale.

jusqu’à

50 %


temps libre jusqu’à

CFF | 87

jusqu’à

30 %

30 %

Pilate.

Rondorama® Stanserhorn.

Découvrez l’ambiance de la montagne à Pilatus Kulm. Offre RailAway avec jusqu’à 30 % de réduction valable jusqu’au 31.5.09 La montagne des Lucernois apparaît sous son jour le plus attrayant après la montée en télécabine panoramique et en téléphérique depuis Kriens. Vous vous extasierez face à la splendide vue sur les lacs de Suisse centrale et 73 sommets environnants. Selon la météo, le train à crémaillère le plus abrupt du monde vous ramène jusqu’en bas, à Alpnachstad.

Offre RailAway > Voyage en train jusqu’à Lucerne et retour, transfert jusqu’à Kriens en bus VBL n° 1 (5 min à pied, jusqu’à la sation inférieure), télécabine et téléphérique jusqu’à Pilatus Kulm, train à crémaillère jusqu’à Alpnachstad, voyage de retour depuis Alpnachstad (trajet possible en sens inverse) > Bon pour une consommation (Fr. 10.–) valable dans les restaurants à Pilatus Kulm

Découvrez les montagnes depuis un restaurant tournant. Offre RailAway avec jusqu’à 30 % de réduction valable jusqu’au 31.5.09 Au Stanserhorn, à 1900 m d’altitude, le restaurant pivote sur lui-même, tout en vous régalant de ses spécialités variées. Ce bijou de l’architecture moderne vous offre une vue exceptionnelle sur 100 km de chaînes alpines et dix lacs suisses. Au sommet de cette montagne panoramique, rien ne manque à votre bien-être: différentes randonnées et promenades vous dévoilent une flore riche.

Offre RailAway > Voyage en train jusqu’à Stans et retour (5 min à pied jusqu’à la station inférieure du funiculaire) > Montée et descente en funiculaire et téléphérique > Bon pour une boisson (verre de 3 dl, café ou thé) valable au restaurant tournant

Rigi. Découvrez le paradis de l’aventure préféré des Suisses. Offre RailAway avec jusqu’à 50 % de réduction valable jusqu’au 31.5.09

Bienvenue sur l’une des montagnes d’excursions préférées des Suisses. Le Rigi vous offre un panorama d’une beauté à couper le souffle sur les Alpes, le Plateau et les lacs. D’innombrables chemins de randonnée et de promenade vous invitent à la découverte de la montagne. Ce paradis est accessible très facilement grâce à deux trains à crémaillère partant de Vitznau et de Goldau, au téléphérique panoramique qui monte depuis Weggis, ainsi qu’à la locomotive n° 7, en été. Offre RailAway > Voyage en train jusqu’à Weggis, Vitznau ou Arth-Goldau et retour, train à crémaillère depuis Vitznau/Arth-Goldau ou téléphérique depuis Weggis. > Bon pour une consommation (Fr. 10.–) dans divers restaurants (liste sur www.cff.ch/explorer)

CONCOURS

Gagnez 30 x 2 bons pour une offre RailAway au choix > Question: Quel anniversaire fête le Musée Suisse des Transports? a) 20 ans b) 40 ans c) 50 ans > Par SMS: envoyez un SMS avec votre réponse (VOYAGE A, VOYAGE B ou VOYAGE C) au numéro 970 (Fr. 1.—/SMS). > Par téléphone: appelez le numéro 0901 560 080 (Fr. 1.—/appel), indiquez votre réponse ainsi que vos noms et adresse. > Par poste: envoyez une carte postale (courrier A) avec la réponse et vos coordonnées à Migros Magazine, Concours, Case postale, 8074 Zurich. Délai d'envoi: 16 mai 2009.


88 |

vie pratique

VOITURES

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Un lion sous le capot

Le monde automobile ressemble parfois à celui de la cuisine: les ingrédients sont excellents, mais la façon de les marier n’est pas idéale. Tel est le constat que l’on peut faire de la version sportive de la Peugeot 308.

D

ans toutes ses déclinaisons, la compacte de Peugeot se veut sportive et agressive. Car son immense calandre grillagée a tout d’une gueule de lion béante. Dans la 308 GT 175, la motorisation est en accord avec cette apparence. Le moteur turbo de 175 ch, tapi sous un capot très haut en raison des normes de protection des piétons, est le fruit d’une coopération entre le groupe PSA et BMW. Car les trois marques avaient urgemment besoin de moteurs modernes, conçus selon le principe du «downsizing». En l’occurrence, un petit moteur suralimenté par turbo délivre la même puissance qu’un moteur de plus grosse cylindrée tout en consommant moins. A condition toutefois de rouler avec retenue. Car si le conducteur a le pied trop lourd, le turbo prélève inévitablement son tribut. Disponible en plusieurs niveaux de puissance différents, ce moteur à essence anime non seulement la Mini, mais également divers modèles des marques Peugeot et Citroën. Dans le cas de la Peugeot 308, le couple élevé fait

Quatre personnes voyagent de manière confortable à l’intérieur de la Peugeot 308.

Peugeot GT 175 5 portes

La Peugeot offre de nombreux équipements de série.

Moteur/transmission: moteur 4 cylindres turbo essence, 1598 cm3, 175 ch, boîte 6 vitesses manuelle, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 8,3 s, pointe 225 km/h. Dimensions: L x l x h = 4,28 x 1,82 x 1,50 m, coffre 348 - 1201 l, poids: 1471 kg. Consommation: 8,9 l/100 km (essai), 7,6 l/100 km (usine). Etiquette énergie C, émission de CO2 (usine) 180 g/km. Prix: à partir de 36 900 francs, prix de base (Peugeot 308 «Trendy», essence, 95 ch) 25 550 francs.

parfois patiner brièvement les roues avant motrices. De plus, la commande de boîte manque un peu de douceur. S’agissant du châssis, Peugeot a misé en revanche sur un certain confort. Mais comme ce moteur incite à une conduite dynamique, les suspensions de la 308 GT gagneraient à être plus fermes. Le confort en serait toutefois pénalisé. Or c’est l’un des points forts de la compacte française à cinq portes. La carrosserie et l’intérieur de la 308 GT 175 sont aussi bien dessinés, pratiques et confortables que ceux des versions moins puissamment motorisées. Les minces montants de pavillon et les grandes surfaces vitrées de la Peugeot laissent la lumière baigner l’habitacle et procurent presque la même visibilité qu’un cockpit d’avion. De ce fait, les capteurs de parking ne sont pas vraiment nécessaires. Nous avons également été séduits par le confort des sièges et le bon maintien latéral qu’ils procurent. Comme d’habitude, le coffre modulable peut être agrandi jusqu’à 1200 litres en rabattant les dossiers des sièges arrière. Bien des petits breaks ne peuvent pas en dire autant. L’intérieur tout en noir manque toutefois un peu de gaieté. De plus, les commandes de la radio et de la climatisation requièrent une certaine accoutumance. Les nombreux boutons sont trop petits. En soi, la Peugeot 308 et le moteur développé en commun avec BMW sont de bons produits. Mais ce châssis privilégiant le confort n’est pas très en harmonie avec la sportivité du moteur turbo. Pour consommer encore moins, le client pourra opter, selon le kilométrage parcouru annuellement, pour un moteur à essence plus petit ou un diesel. Andreas Faust Photos Oliver Lang


20% Valable du 5.5 au 18.5.2009 Jusqu’à épuisement du stock

sur tout l’assortiment L’Oréal Paris Dermo Expertise

23

10 au lieu de 28.90

p. ex. Age Perfect Sérum Re-Substanceur aux protéines de Soja, 30 ml

Dayle Haddon

NOUVEAU

23

90 au lieu de 29.90

p. ex. Age Re-Perfect Pro-Calcium Jour Anti-affaissement + anti-fragilisation, 50 ml

21

50 au lieu de 26.90

p. ex. Collagène Combleur Lèvres & Contour pour des lèvres visiblement plus jeunes avec de l’Acide Hyaluronique et du Collagène, 2 x 5 ml

19

10 au lieu de 23.90

p.ex. Men Expert Vitalift Yeux Double soin contour des yeux avec du Latexyl et du Pro-Rétinol, 15 ml

L’Oréal Paris Dermo Expertise est en vente à votre Migros


mots f léchés | 91

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

RESTITUTIONS HABILE

A gagner 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

DÉCORÉ

BARILS

GARGOTE

RADIUS

EN SUS SE RENDRA

5

CHRONIQUE CASERIONS

OBVIÉES FLEUR

BÂTIRAI

8

GADOUE

TAMISENT

Comment participer:

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr. 1.-/SMS) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 10 mai 2009, à 18 heures.

NICKEL MAISON EN BOIS

MOI

BOURDES

TENTER

1

10

NUANCE ÎLE DU PACIFIQUE

POUFFÉ MÈRE DES TITANS TROUBLES MENTAUX

7

STAND FORAIN SIROTÉ

C H A N T E R E N T * O D E S

* A S T I C O T E R A I E N T

A M I * R A T I T E S * S U A

* P A T

R * A A G N T E S E L E

* G * E S A U T I G N A E E * T D E S *

* I * F * D * M * D * E T E S

A S S I D U * E T E R N I T E

* E O L I E N N E * A T O U T

G R U M E L E U S E S * N E E

Solution Problème n° 18 Mot: frangipanier

PROLÉTAIRE ÉVENTAIRE

SUPPRIMÉ RÉPÉTER

6

FAMEUX

FACILES ÉLIMA

PRÉVINT

CONIFÈRE

ABJECT PÂTÉ IMPÉRIAL

Gagnants Mots fléchés n° 17 Renée Finkel, Les Avanchets (GE); Adrienne Gremaud, Konolfingen (BE); Francis Jeanmaire, Neuchâtel (NE); Narcisse Meyer, Le Noirmont (JU); Raymonde Huguenin, Fleurier (NE).

JATTE

Réservation: 021 804 97 16 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch fnac (Lausanne Genève Fribourg)

HABITUEL

* C * T * D * S * A * L * D *

12

SINON

MESURE AGRAIRE

11

FORTIFIAS

3 GALLIUM

DIVERSES

4 ÉPOQUE

9 ZIGZAGUASSES

2 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Publicité

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janine Meyer, Marceline Moella,

Janina Prosperati, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


92 |

concours

PHOTO

Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Fascination pour l’agriculture

L’Union suisse des paysans organise un concours photo sur le thème de l’agriculture sous toutes ses facettes. Participez dès aujourd’hui et envoyez vos photos jusqu’au 31 janvier 2010. Le concours porte sur les scènes idylliques de la vie paysanne suisse.

L’

agriculture suisse est aussi diversifiée que le pays lui-même», déclare Hansjörg Walter. Le président de l’Union suisse des paysans et conseiller national thurgovien invite les photographes professionnels ou amateurs à immortaliser la vie de la campagne et à la mettre en scène de façon aussi originale et passionnante que possible. «Le concours a pour but de présenter une documentation historique sur l’agriculture suisse», explique Hansjörg Walter. Les photos pourront être utilisées dans diverses publications. Mais elles ne sont en aucun cas destinées à des fins commerciales», garantit le

président de l’Union suisse des paysans.

Photos des quatre saisons Le concours est ouvert dès maintenant et se terminera le 31 janvier 2010. Vous pouvez choisir la saison vous inspirant le plus: récoltes, scènes d’automne, paysages enneigés… Il suffit ensuite de vous inscrire sous www.agriculture.ch, rubrique «Concours photos 09» et de télécharger vos photos. Le nombre d’images est limité à dix par participant. Chaque photo devra être classée dans l’une des catégories suivantes: 1. Animaux – Du coq à l’âne. 2. Plantes – Du bourgeon à la fleur et au fruit.

La photo officielle du concours.

3. Fermes et coutumes – Plaisirs et aventures. 4. Paysage – Observer et admirer. 5. Travail et technique – Semer et récolter. Un jury composé de personnalités, parmi lequel Migros Magazine sera également représenté, choisira les photos gagnantes. Par ailleurs, les internautes peuvent voter sur le site pour leur photo préférée. Les gagnants au terme de ce vote remporteront des prix spéciaux.

Conditions de participation > Dix photos au maximum par participant, cinq au maximum par catégorie. Chaque photo ne peut concourir que dans une seule catégorie. > Les photos doivent avoir été prises avec un appareil photo numérique. Les scans de tirages photos ou de diapositives ne pourront être pris en compte. > Les photos ne doivent pas avoir été prises il y a plus de trois ans. > Les photos doivent avoir une définition minimum de 6 mégapixels. > Les fichiers photos doivent être au format jpg ou png. > Les photos ne doivent pas avoir subi de traitement informatique. > Les photos doivent être téléchargées sur le site www. agriculture.ch ou gravées sur CD et envoyées par la poste. Si vous envoyez vos images par courrier, veuillez prendre connaissance des conditions particulières sur le site internet. Adresse pour les envois: Concours photo 2009, Weststrasse 10, 3000 Berne 6. Dispositions légales: il ne sera échangé aucun courrier au sujet du concours. La voie juridique est exclue. Les conditions générales peuvent être consultées sur le site www.agriculture.ch ou être envoyées sur demande adressée aux organisateurs. Les prix Prix de la meilleure photo (sélectionnée par le jury) 1er prix: Fr. 4000.–. Prix de la meilleure photo par catégorie: 1er prix: Fr. 1000.–. 2e prix: Fr. 900.–. 3e prix: Fr. 300.–. 4e–10e prix: Fr. 50.– sous forme de bons d’achat à faire valoir auprès de la boutique en ligne du site www.agriculture.ch. Prix du public pour les dix meilleures photos (les gagnants seront désignés par un vote en ligne). 1er – 10e prix: Vacances à la ferme, d’une valeur de Fr. 1000.–. Prix de participation: Fr. 10.– sous forme de bons d’achat à faire valoir sur des articles Extra Film, ainsi que des billets d’entrée à l’Olma 2010 (Foire agricole de Suisse orientale, Saint-Gall)


Entreprises Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

Avant de jeter votre vieux salon, demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Vacances Cocooning Maman

Hôtel Mirabeau**** Crans-Montana

Accueil au champagne, menu gastronomique, chambre avec petit-déjeuner, massage du corps ou soin de visage, libre accès au SPA, surprise pour maman!

Semaines des Aînés, dès CHF 686.–

Il était une fois un hôtel restaurant…. 1348 Le Brassus, Tel. 021 845 0 845 www.leshorlogers.ch

7 jours demi pension avec activités Informations au Tel: 027 480 21 51

VEYSONNAZ / VS

Apt. de vacances 3 pièces meublé

À louer à l’année, toutes commodités, superbe vue, place de parc intérieure, ascenseur, à 100m de la télécabine. Prix: Fr. 1’355.– charges comprises. tél. 027 207 14 19 ou 021 701 17 61(h des repas)

ANTIBES-LES-PINS

Superbe 3 pces 4 - 6 Pers. Piscine + accès direct à la mer. TÉL. HEURES BUREAU – 032 721 44 00

La Vache qui rit® en tranches Sandwich, Gouda et Cheddar *

*disponible uniquement dans les magasins coopératives de Migros Genève, Neuchâtel/ Fribourg, Valais et Vaud.

CASLANO / LAC DE LUGANO Maisonnettes à Louer Tel. 079 / 816 61 58 www.campodelgrillo.ch

Rire c’est vachement bon

La Vache qui rit est en vente à votre Migros

Goûtez pour vous-en convaincre! À Migros, vous pouvez maintenant déguster le délicieux café Delizio. Avec ses 15 variétés de café, ses machines élégantes et faciles à utiliser et ses concepts innovants, tels le système d’économie d’énergie et le système à capsules, Delizio vous fait découvrir le plaisir d’un arôme inimitable à tout moment de la journée. Cette semaine, des dégustations sont organisées dans les magasins suivants: MM Cernier, MMM Crissier, MM Delémont, MM Moutier et MM Sierre. Delizio. Non solo caffè.


94 | Migros Magazine 19, 4 mai 2009

Il sculpte des nains de jardin à votre effigie Christian Courvoisier, à Lully (VD), fabrique des gnomes. Avec des bonnets rouges, mais des têtes de stars... et de particuliers! Dans son jardin, vous pouvez rencontrer Angelina Jolie ou George Clooney.

C’

est bien connu: les nains de jardin sortent de leur hibernation au printemps. Quand la terre devient molle sous les premiers rayons et que les primevères font cercle, Christian Courvoisier sort donc ses outils. Après trois mois de vacances passées sous le ciel du Maroc, comme chaque année, il revient chez lui, à Lully (VD), et se consacre alors entièrement à ses sculptures. Car Christian Courvoisier, alias Crisco pour les nanophiles, s’est spécialisé dans le modelage de nains de jardin. Mais pas n’importe lesquels. Il ne se borne pas à reproduire les trombines d’Atchoum ou de Grincheux. Non, ce qui l’intéresse, c’est le nain personnalisé, le portrait, à deux doigts de la caricature, qu’il travaille toujours à partir d’une photo. Ce qui lui vaut un nombre croissant de commandes pour des cadeaux d’anniversaire.

Des sculptures personnalisées «Le plus difficile est de travailler la ressemblance. J’aime surtout faire des clins d’œil en rapport avec le métier ou le hobby de la personne.» Un verre de blanc, des cloches, une planche de surf. Ou le couteau suisse, «très à la mode en ce moment». C’est là dans sa cuisine, sur une table ronde à toile cirée, qu’il fait naître ses gnomes à bonnet rouge. Il travaille sans tablier, «ce qui agace sa maman». Mais jure qu’il se salit pas. «On a besoin d’assez peu de matériel, finalement. Les outils, j’en ai plein, mais celui que je préfère, c’est le petit couteau à légumes!»

A partir d’une simple photo, le sculpteur parvient à créer un visage.

Toujours, il commence par le modelage, sautant à pieds joints sur l’étape du dessin. Après une semaine de séchage, il enduit le nain d’engobe, terre liquide colorée, et le met à cuire six heures à 1000° C avant de le laisser refroidir toute la nuit dans son four. Vient ensuite la phase de l’émail, histoire de vitrifier le tout et de faire ressortir les couleurs avant un nouveau passage au four. Mais comment est née cette passion pour le nain? Gosse, Christian Courvoisier regardait ceux des autres, bien alignés derrière les barrières vernissées, sans pouvoir les toucher. Mais rêvait surtout de bourlinguer, de devenir aventurier. C’était les années Katmandou, la vie ouverte, la vie d’artiste. Ce céramiste-sculpteur autodidacte a donc commencé par traîner sa valise en Asie, en Thaïlande, au Japon où il a appris le raku, technique d’enfumage de la céramique. Avant de s’attaquer au monumen-

tal, aux figures semi-abstraites. «Je n’ai jamais construit tellement d’objets utilitaires. J’ai fait quelques vases parce qu’on m’en réclamait.» Et puis, il s’est lassé. Des matières grises, du granulé un peu terne. «J’ai eu envie de couleurs. Et comme je donnais des cours de poterie aux enfants, ça m’a aiguillé sur les nains.»

Les 50 portraits de Jean-Paul Gaultier En quinze ans, il doit en avoir modelé plusieurs centaines, voire un millier. Quand il lui reste un peu de temps, il «fait ses chouchous». Car il possède une collection privée, qu’il réactualise chaque année, mais ne vend pas. Qui? Des célébrités. George Clooney, Bruce Willis, Poutine et sa faucille, Gérard Depardieu, Tom Hanks, Angelina Jolie aux tétons saillants, sans oublier Jean-Paul Gaultier qui lui a commandé cinquante portraits d’un coup!

Au grenier, il entrepose les plus anciens, ceux qu’il aime le moins. Tout en haut d’un petit escalier de bois sombre, on retrouve donc, sous une rangée de coucous immobiles, Colombo et son cigare, une grande Marilyn, Arafat sous son keffieh, Laurel et Hardy. Ainsi qu’une rangée de nains aux visages tordus, vestiges de sa période cubiste. «On évolue, on a un sens de la physionomie qui s’affine, l’œil s’aiguise.» La technique n’a pas changé, mais le regard oui. La main aussi, plus sûre, plus décidée à creuser une ride, à faire ressortir des pommettes. Il sait reconnaître d’un seul coup les visages qui feront l’affaire. «Il y a un archétype du nain, il faut que ce soient des personnes qui ont un certain âge et du relief sur le visage. Mon prochain sera Dany Boon, parce qu’il a une vraie tête à nain, avec son regard qui louche et sa bouche béante.» Quant au Front de libération des nains de jardin, il ne s’en plaint pas. Il faut dire qu’il n’a subi à ce jour qu’une seule prise d’otage. Quand la faction Blanche-Neige lui a volé son Jean Reno. Mais après une brève revendication, la statue lui a été rendue, accompagnée d’une bouteille de mousseux! Il en rit encore. Garde une fraîcheur intacte, un enthousiasme vivifiant, une passion indéfectible pour ces personnages colorés. D’ailleurs, il sait déjà ce qu’il va s’offrir pour son anniversaire: «Mon tout premier nain, c’était moi, en grand format, le regard levé, un arrosoir à la main. Je crois que je vais me refaire cette année pour mes 50 ans!» Patricia Brambilla Photos Pénélope Henriod


réussite

Christian Courvoisier possède une impressionnante collection de nains de jardin qu’il a lui-même sculptés.

CHRISTIAN COURVOISIER | 95


DU 5 AU 11 MAI: POINTS CUMULUS MULTIPLIÉS PAR 10 SUR TOUT L’ASSORTIMENT SÉLECTION. Offre disponible aussi en ligne sur


Migros Magazin 19 2009 f AA