Page 1

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

Actuel La politique

Migros en matière d’exportation agroalimentaire. > 24

Entretien

Photos David Gagnebin-de-Bons-Arkive.ch / Dukas-Abacapress / Christophe Chammartin-Rezo / Fred Merz-Rezo

no 18, 27 avril 2009

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE TRUIRE

En magasin A

Migros, les légumes de saison respirent la fraîcheur. > 28

Brigitte Bardot dresse avec nous le bilan de sa vie. > 20

Vie pratique

Amoureux des plantes, il vous aide à aménager votre jardin bio. > 58

Superstitieuse, Anne Carrard?

Aux fourneaux Rencontre avec le journaliste sportif Oui, mais l’animatrice de Rouge FM n’est pas une exception! Romain Glassey. > 46 Découvrez notre dossier sur ces croyances irrationnelles. > 10 Changements d’adrese: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch


Nous fêtons, vous profitez! Maintenant

40.– Avant

69.90

Couleurs diverses

Set Premium Wii Fit Housse de protection en silicone et sac uss, natte atte pour le Balance Board, set d’accus, po ponge, de gymnastique, 2 poignets en éponge, compteur de pas / 7852.540

Maintenant

40.–

Maintenant

Avant

40.– Avant

68.–

MySims Kingdom / 7852.494

Maintenant

FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Facebreaker K.O. Party / 7852.495

40.– Avant

Mirror’s Edge / 7852.496

Maintenant

40.– Avant

78.–

Need for Speed Undercover / 7850.544

Les offres sont valables du 28.4 au 11.5.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins M-Electronics et les plus grands magasins Migros.

68.–

69.90


cette semaine | 3

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

ÉDITORIAL

SOMMAIRE

Joël Guillet, rédacteur en chef

migros f lash

>4

vous et nous

>7

Touchons du bois!

temps présents

>8

treize, serrer son grigri, éviter de passer sous une échelle? Qu’on le veuille ou non, nous sommes tous un peu superstitieux. A l’instar des personnalités de Suisse romande que nos journalistes Virginie Jobé et Tania Araman ont interviewées en page 10.

Jouer à la loterie un vendredi

dossier

> 10

Quand il prend la mer, le naviga-

Photos François Wavre-Rezo / Pierre-Yves Massot-arkive.ch / Mathieu Rod

teur Dominique Wavre place une pièce de monnaie sous le mât de son bateau. La baronne Nadine de Rothschild se promène avec un trèfle à quatre feuilles trouvé devant la tombe de son mari. Le syndic de Nyon et patron du Paléo Daniel Rossellat souhaite «merde» aux artistes qui montent sur scène. La comédienne Anne Carrard se méfie des chats noirs et des avions…

récit

> 14

Derrière chaque croyance se pro-

filent un espoir et une angoisse. La volonté de nos ancêtres de maîtriser leur destin et de conjurer l’adversité n’a pas disparu des civilisations modernes. Bien au contraire! Baudelaire n’affirmait-il pas que la superstition «est le réservoir de toutes les vérités»? Y compris les moins avouables.

joel.guillet@migrosmagazine.ch

réussite

> 70

reportage > Des personnalités nous parlent de leurs superstitions

> 10

> Un traitement psychologique pour les fous du volant

> 14

minute papillon La chronique de Jean-François Duval

> 18

entretien Brigitte Bardot

> 20

actuel Exportations agro-alimentaires: l’avis de Migros

> 24

en magasin Frais, nos légumes de saison!

> 28

Gagnez un réfrigérateur grâce à notre concours

> 44

aux fourneaux Les quenefles valaisannes de Romain Glassey

> 46

votre région Les informations de votre coopérative régionale

> 53

vie pratique Aménager son jardin bio

> 58

Les enfants aussi souffrent de stress

> 62

Mots fléchés / Impressum

> 65

perdus de vue

> 66

voyage lecteurs Profitez de l’un de nos mille voyages à 699 francs

> 68

réussite > Ingeborg Emge évoque sa passion: la harpe de verre

> 70

Produit de la semaine A déguster: la mozzarella Heidi au bon lait de montagne suisse. > 43

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

Publicité

NOS CLIENTS SONT TOUS LES MÊMES: CHACUN VEUT UNE MAISON UNIQUE.

Informez-vous: www.swisshaus.ch ou 0800 800 897

HEMERA CHF 463‘900.– clés en main, sous-sol inclus


4 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

M-NEWS

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Concours de dessin

Vous en reprendrez bien une tranche?

Avis à tous les enfants âgés entre 3 et 11 ans: viens chercher une feuille de dessin dans un magasin SportXX ou Outdoor by SportXX et amusetoi à créer un joli paysage naturel. Une fois ton œuvre terminée, rapporte-la jusqu’au 30 mai dans une des enseignes SportXX. Un jury évaluera ensuite toutes les créations. L’auteur du plus beau dessin recevra un bon d’achat de 500 francs à faire valoir chez SportXX. Son dessin sera en outre reproduit sur une série spéciale de gourdes de la marque Sigg.

Jambon à l’os ou jambon cru? Telle est la question. Beaucoup de gourmets privilégient ce dernier, car il se marie bien avec une salade, excelle dans un sandwich chaud et se révèle un incontournable avec des asperges. Une seconde question se pose alors: jambon italien ou espagnol? Organisez une séance dégustation pour vous faire un avis. Vous trouverez un vaste choix de ces spécialités à Migros.

Publicité primée Réalisé en 2008 par l’agence Exxtra, le film publicitaire pour «I am», la nouvelle ligne de cosmétiques Migros, a été récemment primé. Il a reçu, dans la catégorie «Personal Products», un Mobius Award, une des plus importantes récompenses dans le domaine de la publicité. Le spot montrant différents personnages se sentant bien dans leur peau et évoluant sur le célèbre tube «I am what I am» a été plébiscité parmi 4900 œuvres provenant de plus de trente pays.

Recettes légères en ligne Envie d’un délicieux repas à moins de 600 calories? Rendez-vous sur la rubrique Gastronomie de migros.ch (onglet Délifit). Vous y trouverez des recettes classées par saisons. De quoi satisfaire tous les gourmets soucieux de leur ligne. www.migros.ch/Delifit

Photos Bertand Cottet/Strates, bab.ch/Stockfood, Keystone

www.mobiusawards.com (en anglais)

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE

«Je vais exprès à Migros pour les produits Sélection» Rencontrée au centre Métropole de La Chaux-de-Fonds (NE), Brigitte de Malau, de Paris, est enthousiasmée par la gamme Sélection. Elle trouve non seulement les emballages très réussis et le graphisme magnifique, mais apprécie aussi la qualité des articles. D’ailleurs, c’est bien simple, à chacun de ses passages en Suisse, cette artiste parisienne ne manque jamais d’aller à Migros, où elle remplit son panier de délicieux produits Sélection. Qui sait... Ceux-ci seront peut-être à l’honneur lors d’une prochaine exposition?


migros f lash

|5

Vite et bien informé avec Migros Magazine LES PETITS PRIX DE LA SEMAINE

Des asperges, oui mais lesquelles?

Suite à un calcul du bilan climatique des asperges, il est ressorti que les légumes européens transportés par camion étaient les plus écocompatibles. Ils se voient donc apposer le label «CO2 approved by Climatop».

A

u printemps, l’envie de déguster des asperges se fait souvent irrépressible. Pour le consommateur responsable et soucieux de la protection de l’environnement se pose alors une question: quelle asperge choisir pour que l’acte d’achat ait le moins d’impact sur le climat.

Vélo pour enfant

Fr. 299.– au lieu de Fr. 429.– Modèle Lion 20’’ de Crosswave, pour enfants de 6 à 9 ans.

Engrais liquide «CO2 approved by Climatop». Elles viennent ainsi rejoindre la famille des produits Migros particulièrement respectueux du climat. Notons encore que près de 75% des asperges blanches que

Migros achète outre-Atlantique arrivent par bateau. Un mode de transport qui ménage lui aussi l’environnement.

Fr. 4.65* au lieu de Fr. 9.30

www.migros.ch/durabilite

Engrais Mioplant pour plantes d’intérieur, de balcon et de jardin. Le lot de trois.

ou www.climatop.ch

* Action valable dès le 28 avril.

L’ensemble du cycle de vie est pris en compte Pour aider le client dans sa réflexion, Migros a demandé à Climatop de dresser le bilan climatique d’asperges provenant de plusieurs pays. L’organisation indépendante suisse a calculé le volume des gaz à effet de serre émis lors de l’ensemble du cycle de vie des asperges, c’est-à-dire de leur culture à l’élimination des emballages en passant par la transformation (lavage, conditionnement, etc.) et le mode de transport.

Jusqu’à dix fois moins d’impact sur le climat L’étude a démontré que les asperges européennes transportées par camion présentaient un bilan climatique bien meilleur que celles provenant d’outre-mer et acheminées par avion. Leurs nuisances sur le climat sont environ dix fois moindres. C’est pourquoi les premières ont reçu le label

Le label «CO2 approved by Climatop» désigne les asperges qui ont le moins d’impact sur le climat.


Nouveau Valable du 28.4 au 11.5

Brochettes Hussards Grill Mi au bœuf 2 pièces, les 100 g 3.90

Filet de saumon bio mariné d’élevage, Irlande les 100 g 4.70

Saucisses escargot Grill Mi Caprese 2 pièces / 180 g 4.90

Poitrines de poulet à l’orientale Grill Mi Optigal les 100 g 3.70

Brochette de dinde Grill Mi Maxi les 100 g 2.95

Crevettes Butterfly marinées Grill Mi d’élevage, Bangladesh les 100 g 5.80


vous et nous

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

«Me Bonnant et les femmes? Bravo!»

Marie-José Dagostino

pas s’identifier à sa propre sexualité ni projeter sur nos enfants ou petits-enfants nos vécus, convictions ou déboires sexuelo-amoureux... Justement, cette exposition ne parle pas de sexe, mais de sentiments, d’amour, de respect et de responsabilités. Justement, elle remet l’amour au bon endroit, et en parle avec justesse, et de façon simple adaptée aux enfants. Les enfants ont besoin de simplicité, pas comme nous les adultes, qui avons l’esprit tordu... (…) Personnellement, j’aurai sûrement apprécié que l’on me parle de la puberté, des sentiments amoureux, du baiser et de la magie de la naissance ainsi quand j’avais 15 ans! (…) F. Fontana,

«Migros Magazine» n° 16 du 14 avril. A propos de l’entretien avec Marc Bonnant.

«Je suis une de ces femmes rétro qui a élevé cinq enfants»

Marie-José Dagostino, par e-mail

«On est en train de détruire les familles» Je tenais, au nom de ma famille élargie, ainsi que d’une association de défense des valeurs dont je fais partie, à adresser mes vives félicitations à Me Marc Bonnant (…) Toutes les personnes de mon entourage ont eu la même réflexion… «des propos tels que ceux-ci méritent d’être relatés dans la presse», il en faudrait encore plus souvent! Lire de tels pro-

par e-mail

«Ma fille n’a pas appris grandchose»

Photo Nicolas Righetti / Rezo

Bravo à M. Marc Bonnant pour son opinion sur les femmes. Je me suis régalée à la lecture de son entrevue avec votre journaliste. Je suis une de ces femmes rétro, ne pas dire démodées, qui a élevé cinq enfants, qui se complaît à combler son mari. Je suis fière lorsqu’on me dit avec admiration: «Ah vous êtes la femme de Monsieur D.» Oui, soutenir son mari et éduquer des êtres innocents, leur inculquer les valeurs morales et religieuses et les voir grandir me ravissaient. J’essaie actuellement d’être une vraie grand-mère, celle qui transmet un patrimoine et raconte des histoires. Et comme M. Bonnant, je regrette que ce temps béni soit passé. J’ai de la pitié pour tous ces êtres unisexués qui ne savent plus qui ils sont. Mon fils est un homme et mes filles des femmes, des vrais, et j’en suis fière. Merci M. Bonnant, vous m’avez fait du bien.

|7

Pour l’avocat genevois Marc Bonnant, la femme n’aurait jamais dû souhaiter devenir l’égale de l’homme.

pos nous apporte réconfort et espoir… Ces mots tendent à élever l’être humain, notamment la femme, en refusant de la réduire à un «objet de consommation». Chacun sait que la modernité n’a pas apporté des avantages, du bonheur à l’humain (…)! On est en train de détruire les familles au lieu de les aider à construire dans le respect et l’amour vrai… Bref, je n’ajouterai pas davantage de commentaires au texte de Me Bonnant, il a dit ce qu’il fallait dire et je tenais à le féliciter! (…)

Monique Seppey. par e-mail

«Migros Magazine» n° 14 du 30 mars. A propos de l’article «Le Zizi sexuel s’expose à Palexpo».

«Cette expo ne parle pas de sexe, mais d’amour»

J’ai visité l’exposition du «Zizi sexuel» de Titeuf à Palexpo avec ma fille de 10 ans et je l’ai trouvée tout à fait géniale... Malgré ma cinquantaine! Je me suis inspirée du document didactique à l’intention des parents et des enseignants pour suivre la visite. Dans ce dossier, il est bien spécifié qu’il ne faut

Je me demande si toutes les personnes qui critiquent l’exposition se sont donné la peine d’aller la voir (…) Pour ma part, j’ai eu envie d’y aller après avoir lu votre article, et c’est ce que j’ai fait avec ma fille de 10 ans. Nous avons eu du plaisir à visiter cette expo, certaines choses nous ont vraiment amusées (...) Je voudrais préciser que ma fille m’a dit ne pas avoir appris grand-chose de nouveau, car elle avait eu, à l’école, la visite de l’éducatrice sexuelle quelques semaines auparavant. Il ne faut pas croire que nos chérubins sont ignorants, et ce, même si le sujet est peu abordé à la maison: ils parlent entre eux, et l’école met à disposition des personnes capables de répondre à leurs questions. Si l’on craint que nos enfants puissent être gravement perturbés à cause de l’exposition de Zep, c’est qu’il y a un problème beaucoup plus grave en amont, dans leur éducation! (…) Gaétane Voillat,

par e-mail

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch


8 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

SUR LE VIF

Alerte au fauve! Doit-on s’inquiéter de la présence du moustique tigre en Suisse? Olivier Glaizot, conservateur au Musée de zoologie lausannois, rassure. Découvert pour la première fois en 2003 au Tessin, le moustique tigre inquiète les autorités sanitaires. Un programme de surveillance et de prévention vient d’être lancé au niveau national, histoire de prévenir l’arrivée de l’«Aedes albopictus» au nord des Alpes. Après le réchauffement climatique pour expliquer l’arrivée du moustique tigre, on évoque désormais le commerce de pneus usagés. Contradictoire?

Pas vraiment. La remontée de nombreuses espèces d’insectes vers le nord a toujours été liée aux transports humains. Des larves se cachent sans doute depuis longtemps à l’intérieur des pneus en transit. Le réchauffement, lui, favorise leur reproduction. L’épidémie de chikungunya ou de dengue, c’est pour demain?

Bien sûr que non. Pour l’instant, un moustique tigre a été trouvé au Tessin et un autre à Schaffhouse. Pas de quoi parler de population installée. Pas de quoi paniquer non plus. De nombreux particuliers ont cru nous envoyer des spécimens. A chaque fois il s’agissait d’erreurs. Et comment lutter?

Connaître les canaux d’arrivée et un éventuel lieu de prolifération permettra de réagir rapidement. Rappelons-nous quand même qu’au début du XXe siècle, nous connaissions la malaria dans la plaine de l’Orbe. Et qu’elle a été complètement éradiquée. Ce qui n’empêche pas nos oiseaux d’en être toujours porteurs. Heureusement, il ne s’agit pas de la même souche.

Propos recueillis par Pierre Léderrey

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 23 avril 2009

Stéphane Garelli professeur à l’IMD et à l’Université de Lausanne

Quelle image pour la Suisse? Thomas Watson, celui qui a créé IBM, répétait souvent: «Le problème d’une bonne réputation est que cela prend tellement de temps à bâtir et si peu de temps à détruire!» Et c’est bien vrai pour la Suisse: les fonds en déshérence, Swissair, UBS ou le secret bancaire sont autant de flèches empoisonnées qui ruinent notre image immaculée à l’étranger.

Aujourd’hui le passeport rouge à croix blanche se montre discrètement en passant les douanes – et même nos banquiers restreignent leurs voyages à l’étranger… Franchement, nous sommes assez responsables de ce qui nous arrive. Notre politique de neutralité s’est souvent confondue avec un superbe dédain pour ce qui nous entoure. Nous sommes tom-


temps présents

|9

MES BONS PLANS par Virginie Jobé, journaliste

DANS L’OBJECTIF bés dans le piège de l’arrogance en croyant nous-mêmes ce que nous racontions aux autres. Et notre succès économique insolent a attisé les rancœurs. Personne n’aime le premier de la classe, surtout quand il ne veut parler à personne! Tout cela est bien fini. Nos amis américains nous ont pris pour cible et l’OCDE ne nous consulte même pas avant de nous mettre au banc de l’infamie financière. A Jersey, Macao, Hong Kong, au Delaware, au Wyoming et dans tant d’autres paradis fiscaux bien plus opaques que la Suisse et qui, eux, ont été blanchis par l’OCDE (mauvaise expression sans doute), tout le monde rigole bien. Bon, assez pleuré, il faut maintenant se retrousser les manches. La Suisse doit activement coopérer avec les petits pays en Europe pour

défendre une approche de la démocratie qui n’est pas basée que sur la puissance. Il faut ensuite faire le poids vis-à-vis des Etats-Unis en ayant une conception globale de nos intérêts respectifs – après tout on nous aime bien quand on sert d’intermédiaire avec l’Iran ou que l’on veut aider pour Guantanamo. Mais avant tout, il faut apprendre à communiquer. Et là, nous avons été particulièrement nuls. Pourtant la Suède, la Finlande ou la Norvège – des petits pays neutres – sont bien plus présents que nous sur la scène internationale. Soyons sûrs de nous et professionnels à l’étranger, mais restons modestes et ouverts aux idées nouvelles à l’intérieur. Le monde fonctionne différemment: à nous d’en faire autant! > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Journée bleue

Lundi 20 avril. Pourquoi cette moustiquaire accrochée à la porte du Premier Ministre britannique? La malaria aurait-elle envahi les rues de Londres? Il s’agit en réalité du lancement d’une campagne de sensibilisation à cette maladie, qui tue entre 1,5 et 2,7 millions de personnes par an.

Photo Stefan Wermuth / Reuters

Voir: Prince Charles kazakh. Alors qu’il rêve de posséder son troupeau, elle s’imagine étudier en ville. Ou quand un marin regagne sa steppe natale dans l’espoir de fonder une famille avec la seule demoiselle disponible et que ses oreilles décollées font barrage… «Tulpan», de Sergei Dwortsevoj, en salle dès mercredi. Ecouter: Enjoy the presence. On l’attendait depuis plus de trois ans. Eh bien, le feu brûle encore! Depeche Mode retrouve sa force et l’ingéniosité sonore de la fin des 80’s dans un douzième album, «Perfect». «Sounds of the Universe», Mute/EMI. En concert le 10 nov. à Palexpo, Genève. Lire: Ce genre de fille... Brute et désarmante, la lettre confidence d’une Aphrodite glaciale à un futur ex-soupirant. Parce qu’elle refuse de ressembler aux autres femmes, mais aussi parce qu’elle ne peut être comme elles. La belle se sait stérile depuis l’âge de 17 ans. Un premier roman grinçant, qui valse entre révolte et différence assumée. «Une femme sans qualités», Virginie Mouzat, Albin Michel. Visiter: Effroyable banalité. Une autre image des locaux de la Stasi. Le Berlinois Thomas Meyer expose des photos d’uniformes, de documents, d’espaces de torture reconvertis en musée depuis la chute du rideau de fer. Au sein de bureaux anodins encerclés de murs blancs, l’horreur. Saisissant. «Inside Stasi», Galerie Focale, Nyon, jusqu’au 31 mai. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Jamais sans mon grigri! On a tous un petit côté superstitieux. Un dicton familial, un rituel irrationnel, un porte-bonheur dont on ne saurait se séparer. Pourquoi? Explications d’un spécialiste et témoignages de personnalités.

Grande superstitieuse, Anne Carrard ne monterait pas dans un avion sans emporter avec elle tous ses grigris.


dossier

J

e me suis planté une écharde dans le pouce, pourvu que ça ne s’infecte pas. Je touche du bois!» Superstitieux, le Chat de Philippe Geluck? Oui, et d’une délicieuse absurdité. Mais après tout, sa réaction n’est guère éloignée de la nôtre lorsque nous renversons la salière sur la table ou que nous brisons un miroir en mille morceaux. Un mot pour la qualifier: irrationnelle. Pourquoi nous sentons-nous obligés de croiser les doigts lorsque nous espérons un dénouement heureux, alors que nous savons pertinemment que ce geste ne peut avoir aucun impact sur le cours des événements? Auteur d’un ouvrage intitulé Les mécanismes de la crédulité, Fabrice Clément – sociologue et psychologue à l’Université de Genève – s’est longuement penché sur la question. «La plupart des superstitions populaires nous ont été transmises par notre entourage lorsque nous étions enfants, souligne-t-il. Nous avons observé nos parents contour-

ner systématiquement les échelles ou refuser d’intégrer la chambre n° 13 d’un hôtel. A cet âge-là, nous faisons confiance à nos proches, donc nous intégrons ces comportements, même si nous ne décelons aucune explication logique. Au contraire même, cela attise notre curiosité.» Vient ensuite ce que les psychologues nomment «le biais cognitif de confirmation». Explication: s’il nous arrive trois ou quatre pépins un vendredi 13, nous allons immédiatement les associer à l’aura réputée négative de ce jour. «Si nous avions rencontré les mêmes ennuis un mardi 12, nous n’y aurions même pas pris garde», relève Fabrice Clément.

Des faux liens de causalité Dans le recueil Superstitions de stars et autres célébrités, de Gilles Trichard, la comédienne française Line Renaud reconnaît clairement que sa méfiance à l’égard du chiffre 13 lui vient d’un souvenir douloureux: un dîner lors du-

A chacun ses superstitions

Photo David Gagnebin-de-Bons / arkive.ch

Anne Carrard, animatrice sur Rouge FM: «En avion, mes grigris me rassurent.» «Je suis assez superstitieuse: quand je vois un chat noir, j’évite de prendre le même chemin que lui et je ne passe jamais sous une échelle. Et pour les vendredis 13, je ne sais pas s’ils me portent bonheur ou malheur, mais en tout cas, j’y pense... Je crois que ces superstitions me viennent principalement de ma maman. Elle vient de Roumanie et là-bas, il y a beaucoup de croyances populaires. Mon enfance a été bercée d’histoires de vampires et d’ail accroché aux fenêtres. A force d’en entendre parler, je me suis mise à y croire. Le pire, c’est en avion. Depuis un retour de Sardaigne qui s’est mal passé, je trimballe un sac de

SUPERSTITIONS | 11

grigris à chacun de mes voyages. Pour la plupart, il s’agit d’objets que l’on m’a offerts en tant que porte-bonheur. Et lorsque je monte dans l’appareil, je pose systématiquement ma jambe droite en premier. Cette superstition me vient d’un ami. En fait, je fonctionne comme ça: si quelqu’un me parle d’une de ses croyances, j’y adhère aussi. Je me rends bien compte que mes craintes ne sont pas rationnelles mais mes grigris ont quand même un côté rassurant. En revanche, alors que beaucoup de comédiens obéissent à toutes sortes de superstitions avant de monter sur scène, je ne me sens pas du tout concernée.»

quel son diamant neuf carats avait disparu, à tout jamais... «Je me suis rendu compte ensuite que ce soir-là nous étions treize à table», raconte-t-elle. Voilà bien tout le problème des superstitions: nous établissons de faux liens de causalité entre deux événements successifs. «Diverses théories évolutives montrent que le cerveau humain est calibré pour détecter très vite des relations de cause à effet, explique Fabrice Clément. Il a besoin d’anticiper l’avenir, afin d’éviter le pire.» Mieux vaut en effet prendre systématiquement ses jambes à son cou en voyant frémir des feuillages dans la brousse, même si aucun tigre ne s’y cache... cette fois! «L’erreur – ici la fuite – ne porte pas préjudice», précise le chercheur. Il en va de même pour nos petits rituels superstitieux: ils ne demandent pas un grand investissement... même si nous ne croyons qu’à moitié à leurs effets. «Pourquoi s’en priver, s’interroge la chanteuse française Arielle Dombasle. Les superstitions sont les feux follets de l’intelligence.» Avant de monter sur scène, elle obéit d’ailleurs à un ensemble de règles qu’elle s’est elle-même fixées: sucer un bonbon au miel des Vosges, s’étendre à terre pour sentir ses propres forces, se retrouver dans sa loge deux heures avant un spectacle, «comme dans une sacristie...» «Lorsque l’on exerce une activité où une part d’incertitude entre en jeu, on ressent une certaine angoisse, commente Fabrice Clément. Obéir à un rituel peut donner une illusion de contrôle. Ça rassure!» Nulle surprise, dès lors, de retrouver parmi les plus grands superstitieux les étudiants en période d’examen, les joueurs et les sportifs. Ainsi, après avoir remporté Roland-Garros, le tennisman américain Jim Courier ne disputa plus aucun match sans la casquette qu’il portait ce jourlà... Dossier réalisé par Virginie Jobé et Tania Araman

LIRE LA SUITE EN PAGE 12


12 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

A chacun ses superstitions

«La chance, c’est cinq minutes dans votre vie: quand la personne qui va transformer votre destin est devant vous. Et la sixième minute, c’est du travail! Comme le disait Napoléon à ses soldats, si vous pensez ne pas avoir de chance, ne venez pas me trouver. Les gens négatifs ne m’intéressent pas. Et je ne suis pas du tout superstitieuse. Je prends l’avion les vendredis 13, je passe sous les échelles, je ne m’inquiète pas d’être treize à table et je porte du vert - je ne vais tout de même pas refuser les émeraudes (rires). J’ai reçu un trèfle à quatre feuilles des mains de Georges Brassens lorsque

j’étais présentatrice à l’Olympia. Je l’ai conservé pendant plus de trois décennies. Quand mon fils a fêté ses 20 ans, je le lui ai donné. Durant les années qui ont suivi, j’ai ressenti un manque sans savoir pourquoi. La chance n’est jamais partie, mais cette absence est restée dans mon esprit. Mon mari est mort et qu’ai-je trouvé devant sa tombe? Un trèfle à quatre feuilles. J’ai regardé aux alentours, il n’y en avait aucun autre. Je l’ai cueilli, mis dans mon sac et depuis, je l’ai toujours près de moi. Dans une enveloppe, qui reste dans mon agenda et que je me refuse à ouvrir, car le trèfle s’est déjà un peu abîmé.»

Photo François Wavre / Rezo

Baronne Nadine de Rothschild: «Mon trèfle ne me quitte jamais.»

Photo RDB / Illustré / Julie de Tribolet

Daniel Rossellat, patron du Paléo: «Je ne suis pas superstitieux!»

Chez Daniel Rossellat, le pragmatisme l’emporte sur la superstition.

«Je viens d’une famille paysanne, simple. Une famille grâce à laquelle j’ai appris à garder une certaine humilité devant les forces de la nature. Rien à voir avec la superstition. Le pragmatisme l’emporte. Pour qu’une fête comme le Paléo soit réussie, il faut qu’elle soit bien préparée. C’est beaucoup de travail et un élément déterminant: la météo, contre laquelle je ne peux pas lutter. Il me semble impossible de modifier le cours des événements en changeant de chemise, en mettant d’autres paires de souliers ou un caillou dans une poche. Dans le monde du spectacle, les mêmes superstitions se

perpétuent: on ne porte pas de vert, on dit «merde» à un artiste qui va monter sur scène - jamais «bonne chance» - et il ne doit surtout pas répondre «merci». Mais je ne connais pas tout. Les artistes préfèrent garder leur secret. Par contre, chacun a des rituels qu’il partage. De nombreux groupes de musiciens se donnent du courage avant les concerts. Pour vaincre la peur, se rassurer. Comme je le fais dans mon équipe de hockey sur glace. Avant un match, tous les joueurs entourent le gardien et chacun de nous pousse un cri, a son signe de ralliement. Je n’appelle pas ça de la superstition.»


dossier

SUPERSTITIONS | 13

Dominique Wavre, navigateur: «J’évite de prendre la mer un vendredi.» «Je ne suis pas superstitieux au quotidien, mais lorsque je navigue, je respecte quelques traditions spécifiques au monde maritime. Par exemple, nous ne prononçons jamais le mot lapin sur un bateau. Pourquoi? Autrefois, s’ils arrivaient à s’échapper de leur cage, ils rongeaient les cordages –

Dominique Wavre respecte certaines traditions spécifiques au monde de la marine.

Photo DR

Même si elle ne s’estime pas superstitieuse, la baronne de Rothschild conserve sur elle un trèfle à quatre feuilles trouvé sur la tombe de son mari.

encore en chanvre à l’époque – et pouvaient provoquer le naufrage du navire. Depuis, ils ont été bannis de tout voyage maritime. Même prononcer leur nom peut porter malheur. Tout comme les marins bretons, nous évitons de prendre la mer un vendredi: l’origine de cette superstition est religieuse. Nous plaçons systématiquement une pièce de monnaie sous le pied de mât et lorsque nous passons l’équateur et au cap Horn, nous trinquons en l’honneur des dieux de la mer (Neptune) et du vent (Eole)... Même si je ne crois pas que ces gestes aient un quelconque effet sur la sécurité du voyage, je m’y soumets quand même, par respect pour les anciens navigateurs. Lorsqu’ils prenaient la mer, ils s’aventuraient dans un milieu très hostile, où l’être humain était à peine toléré. Ces croyances les rassuraient. S’y plier encore aujourd’hui montre notre humilité face à la mer...»

Les origines parfois surprenantes des superstitions Pourquoi certains symboles nous effraient, alors que d’autres nous rassurent...

Photo Dukas

«Araignée du matin, chagrin; araignée du midi, souci; araignée du soir, espoir.» Encore un dicton qui donne le méchant rôle aux bébêtes à huit pattes? Erreur. L’araignée remplace ici la grenouille: elle indiquerait la météo. Si elle se montre le matin, il y a des chances qu’il pleuve. La croiser l’après-midi avertirait d’un orage et le soir assurerait un temps clément. «Ne pas passer sous une échelle» Quelle figure géométrique forme une échelle contre un mur? Un triangle, et que rappelle-t-il? La Sainte-Trinité.

Traver Traverser ce symbole chrétien signif signifierait le profaner. En France et Ang en Angleterre, on faisait marcher les cond condamnés sous l’échelle appuyée contre le gibet. Ce qui a popularisé l’idée que quiconque passe sous une éche finira pendu. Pour ceux qui échelle n’ont pu éviter le sacrilège, il convient de croiser les doigts jusqu’à la vue d’un chien, de cracher une fois au-dessus de son épaule gauche ou simplement sur sa chaussure. «Je touche du bois!» L’une des superstitions les plus répandues, qui provoque un stress intense chez la personne qui ne trouve aucune perche ou allumette à effleurer pour conjurer le sort. Selon d’anciennes croyances, le bois contiendrait l’élément feu, «source de vie». Le toucher ne serait qu’un «geste positif exercé sur un principe vital». Tâter un

arbre en pleine forêt marcherait mieux que de frapper une table. «Le fer à cheval porte-bonheur» Les Grecs le percevaient comme un symbole de fertilité. Les chrétiens y ont vu la lettre C, le Christ. Fixé au-dessus d’une porte ou sur un mur, les branches vers le haut, le fer à cheval a longtemps chassé Satan et le mauvais sort en France, repoussé les fantômes des Américains et éloigné les cauchemars des Anglais. Pour une efficacité totale, il faut tomber sur lui par hasard, qu’il possède un nombre impair de trous et qu’il ait encore ses clous. De nos jours, les conducteurs se satisfont de la présence d’un «u» sur leur plaque minéralogique… «La patte de lapin en amulette» Au Moyen Age, on lui préférait la

patte de taupe. Pourtant, aujourd’hui encore, on dit la patte de lapin efficace contre la malchance, la maladie et les esprits. Par contre, on ne connaît toujours pas l’origine de cette croyance, Peut-être un «hommage à la fécondité proverbiale du lapin?» Sources: «Superstitions de stars et autres célébrités», Gilles Trichard, Editions Patrick Robin (2007); «Dictionnaire des superstitions, origines, symboles, secrets et mode d’emploi», Hubert Laurioz, Editions Albin Michel (1998).

www.migrosmagazine.ch Testez vos connaissances sur les superstitions grâce au quiz de notre site internet.


14 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Faut-il punir ou soigner les chauffards? Le Conseil fédéral réclame des peines plus sévères à l’encontre des fous du volant. Pour les psychologues du trafic, seule la thérapie s’avère efficace. Visite à Lausanne chez Herbert Studach, l’un des pionniers de la discipline. p

Q

uel point commun entre la série à succès des Taxi et la célèbre licence de jeux vidéo Need for Speed? La route vue comme un grand terrain de jeu, ainsi que la valorisation de la prise de risques et de la vitesse sans limites au volant. Ailleurs qu’au cinéma ou sur une console, ce type de comportement classe immédiatement son auteur dans la catégorie des chauffards. Un terme malheureusement à la

mode, en raison de la multiplication de courses poursuites et autres faits divers dramatiques. «Mais ce mot ne répond pour l’instant à aucune définition précise, ni d’un point de vue juridique ni du côté de la psychologie.» Herbert Studach a passé un quart de siècle en compagnie de ceux qu’il préfère appeler des «multirécidivistes», ces fous du volant méprisant la vie d’autrui comme la leur. Ce docteur en psychologie d’origine

bernoise fut l’un des premiers à se spécialiser dans le domaine. «A l’époque, la psychologie du trafic demeurait quasiment inconnue en Suisse et j’ai dû me rendre aux Etats-Unis.»

La voiture comme univers professionnel Le presque sexagénaire vient de lâcher sa Nissan Primera après 250 000 kilomètres pour une «petite» BMW d’occasion. «La voi-

ture représente pour moi un moyen de déplacement très efficace. Elle n’est devenue mon univers professionnel que par hasard.» En l’occurrence une rencontre fortuite avec le créateur du fameux «test Beck», l’examen psychotechnique incontournable pour les chauffeurs militaires. «Pendant plusieurs années, j’ai été chargé de l’entretien préliminaire avec les recrues. Cela a démarré comme ça.»

Photo Keystone

Psychologue du trafic, Herbert Studach dispose d’une batterie de tests techniques pour évaluer


récit

que tel conducteur ne représente pas un danger pour lui-même et les autres», explique Luc Mouron, juriste du Service des automobiles vaudois. Les premiers concernés: les irréductibles amateurs de sensations fortes, bien sûr, mais aussi les personnes ayant échoué à trois reprises à l’examen pratique. Ou encore les «permis suspendus», catégorie qui va des délinquants d’un jour aux abonnés à l’excès de vitesse. «Je reçois notamment beaucoup de nouveaux conducteurs qui ont commis deux infractions graves durant les trois ans du nouveau permis à l’essai. Après une année d’attente obligatoire, ils viennent effectuer, chez moi ou un confrère, un examen d’aptitude.» La visite n’a rien d’anodin. Certes, la décision finale appartient à l’autorité compétente. Mais le rapport détaillé d’Herbert Studach sert de base à la sentence. Et ses conclusions se voient rarement contredites. Par ailleurs, le professionnel peut suggérer un suivi, même en cas de restitution. A la disposition du psychologue, une série de tests «techniques» jaugeant la capacité de concentration et d’anticipation de la per-

FOUS DU VOLANT | 15

sonne. Des exercices sur papier que l’on croirait issus d’une méthode pour mesurer le quotient intellectuel, mais aussi des logiciels informatiques assortis d’un volant et d’un pédalier. Rien à voir avec un simulateur pointu ou un jeu vidéo traditionnel.

Tests d’aptitude pour mauvais conducteurs Autour d’une simple ligne ondulante, représentant la route, des signaux verts ou rouges surgissent à l’envi. Certains nécessitent un freinage, d’autres non. Le tout sans quitter la voie de circulation virtuelle. «Ce type de matériel, désormais standardisé, détermine l’exactitude de la pensée logique, de l’observation, de la gestion d’informationsvisuellesoudelacoordination sensorielle ou motrice.» Ces épreuves donnent des indications précieuses sur les capacités à conduire. Le long entretien, lui, s’attache à définir l’attitude de la personne. Bien sûr, beaucoup arrivent avec un discours préparé, un peu comme ces lieux communs que l’on croyait autrefois devoir servir au psy militaire pour se voir exempté du service. D’autres, tout

«Pour eux, la vitesse est une drogue, la prise de risques un plaisir»

les aptitudes des mauvais conducteurs.

Aujourd’hui, son institut pour la prévention des accidents de la route (IPAR) représente l’une des trois ou quatre adresses romandes où sont envoyés les conducteurs fautifs. Une demande de plus en plus fréquente, dans le canton de Vaud comme partout en Suisse: entre 2007 et 2008, le nombre de ces examens psychologiques imposés a augmenté de plus de 35%, selon les chiffres de l’Office fédéral des routes (OFROU). «Il s’agit de s’assurer

A l’institut pour la prévention des accidents de la route, les chauffards doivent effectuer des exercices de simulation routière.

aussi nombreux, jouent les victimes d’un système trop répressif. «Fréquemment, on me dit qu’il n’est plus possible de rouler, que le nombre de contrôles devient insupportable. De mon côté, je n’ai ni à justifier ni à condamner.» Le psychologue ne fait d’ailleurs pas partie de ceux qui désapprouvent la multiplication des radars et des interpellations. «Face à tout type de criminalité, il faut rappeler que la plupart des gens désirent vivre en sécurité. Ils aimeraient pouvoir prendre la route sans risquer leur vie par la faute de quelqu’un qui ne respecte pas une priorité ou une ligne blanche.» A l’image d’un thérapeute, Herbert Studach se contente souvent d’écouter. «Ma tâche consiste à comprendre. Les circonstances de la faute, la manière dont la personne conçoit la conduite, le rapport qu’elle entretient avec son véhicule.»

Un certain manque de maturité Pour lui, clairement, certains – essentiellement des hommes – ne disposent tout simplement pas de la maturité nécessaire. Des récidivistes, techniquement capables, mais pas psychologiquement. Herbert Studach les voit avant tout comme de grands malades. La vitesse est leur drogue, la prise de risques insensés leur plaisir, leur «bagnole» ou leur «bécane» ce qu’ils possèdent de plus précieux. «Tout à l’heure, j’ai reçu un jeune qui avait commis un grave excès de vitesse avec sa moto. Il m’en parlait comme d’une personne, me disait que c’était son bébé, qu’elle représentait ce qu’il possédait de plus précieux. C’était presque effrayant.» Le patron de l’IPAR se montre plutôt d’accord avec Andreas Widmer. Interrogé par le journal du TCS, le président de la Société suisse de psychologie de la circulation y estime que seule une thérapie peut guérir cette poignée de têtes brûlées. Dans son rapport, il propose souvent d’astreindre ce type de profil psychologique à une «thérapie du trafic». La mesure diffère LIRE LA SUITE EN PAGE 17


Crée l’Europa-Park de tes rêves: invente quelque chose qui n’existe pas encore à l’Europa-Park et représente-le dans un bricolage. Tu peux soit te procurer la feuille nécessaire pour participer au concours dans un restaurant Migros , soit la télécharger sur le site www.lilibiggs.ch. Le concours de création se déroule du lundi 27 avril au samedi 9 mai 2009 . Les meilleures œuvres seront récompensées avec un voyage à l’Europa-Park pour toute la famille.* Bonne chance ! * Maximal quatre personnes, voyage en train compris. Conditions du concours: les prix ne seront pas convertis en espèces. Tout recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Les gagnants seront informés par écrit.


récit

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

selon les cantons. Elle peut prendre la forme de séances auprès d’un spécialiste agréé comme lui ou de «cours virages», groupes pilotés par un psychologue. Ces sessions sont mises sur pied conjointement par la Société suisse de psychologie et le Bureau de prévention des accidents. «Les résultats sont plutôt bons.» D’accord aussi avec le retrait du permis dit de sécurité «pour une durée indéterminée». Une mesure qui peut faire l’effet d’une véritable «amputation» chez ceux qui se sont identifiés à leurs bolides. «Je suis favorable également à la saisie du véhicule. Je m’interroge par contre sur la proposition de sa destruction. Cela peut mener à une attitude revancharde et à un sentiment d’injustice contre-productifs.» De même qu’Andreas Widmer, Herbert Studach reconnaît que le durcissement des sanctions péna-

FOUS DU VOLANT | 17

Selon les spécialistes, punir les chauffards ne constitue pas une solution suffisante. Il s’agit également de les soigner.

les ou les amendes de plus en plus salées n’ont guère d’effet sur ceux qu’il définit à coup sûr comme chauffards, les amateurs de courses poursuites et autres rodéos urbains. «Ce sont la plupart du temps des jeunes. Souvent originaires des Balkans, comme le confirment les statistiques. Ils ont réussi leur permis du premier coup et s’estiment excellents conducteurs. Ils se disent capables de maîtriser leur véhicule dans n’importe quelle situation.» Seul un véritable changement d’attitude peut alors les empêcher de recommencer une fois leur permis récupéré. «Pour que se produise ce déclic, ils doivent voir la route autrement, se distancier de la charge symbolique que représente pour eux leur automobile.» Et comme pour toute addiction, la guérison commence par l’acceptation de la maladie. Pierre Léderrey Photos Pierre-Yves Massot/arkive.ch

Les Caraïbes ou le Canal de Suez: action multi-culturelle à prix mini

SOUS LES SUNLIGHTS EN DESSOUS DU PRIX PRONTO

Transferts et vols inclus!

dès CHF

1955.–*

27.04.09 ergoasw.ch

Publicité

Costa Fortuna ****

DATES:

Sharm-elSheikh

No. 85 Costa Fortuna (16 jours)

No. 85 (16 jours) : 05.12. - 20.12.09 No. 86 (19 jours) : 14.11. - 02.12.09 27.01. - 14.02.10 / 04.03. - 22.03.10

No. 86 Costa Europa (19 jours)

Prix par personne en occupation double (vol, transferts et taxes inclus) : Cabine Intérieure 2 lits standard Intérieure 2 lits supérieure Extérieure 2 lits standard Extérieure 2 lits supérieure Extérieure 2 lits premium Ext. avec balcon 2 lits standard Ext. avec balcon 2 lits supérieure Ext. avec balcon 2 lits premium Cabine intérieure à usage individuel Cabine extérieure à usage individuel

Costa Fortuna**** No. 85 Cat. Prix Prix catalogue CruiseCenter I1 3520.– 1955.– I4 4000.– 2145.– E1 4400.– 2295.– E2 4560.– 2355.– – – – B1 5240.– 2615.– B3 5740.– 2795.– B6 6240.– 2985.– I1 2870.– E1 3550.–

Costa Europa*** Cat. Prix catalogue I1 3790.– I3 4450.– E1 5480.– E3 6250.– E7 7420.– – – – – – – I1 E1

+

No. 86 Prix CruiseCenter 2355.– 2675.– 3175.– 3555.– 4125.– – – – 3710.– 5350.–

IMPORTANT : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Nos prix ne sont valables qu’en occupation simple ou double de la cabine. Prestations incluses : Voyage en car confortable depuis la Suisse à destination de Savone, vol retour de Miami (No. 85) ou de Dubai (No. 86) en classe économique, transfert sur place du port à l’aéroport, croisière dans la catégorie de cabine choisie, taxes portuaires, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, accompagnement de voyage francophone. Prestations non-incluses : Boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires (env. Euro 6.– / par adulte par jour), assurance annulation facultative (entre CHF 55.– et CHF 95.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

D’un continent à l’autre, mettez le cap sur l’Ouest vers les paradisiaques plages des Caraïbes ou traversez le mythique Canal de Suez en direction de l’Orient. Neutre & indépendant! Découvrez le nouveau look de notre site www.cruisecenter.ch: Une vague d’avantages (réductions CruiseClub à nos fidèles clients) et un océan d’offres sélectionnées spécialement pour vous!

Naviguez sans être menés en bateau !

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch


18 |

chronique

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

MINUTE PAPILLON

Courir

J’ai beaucoup de peine à comprendre pourquoi, à un moment donné, nous nous mettons à marcher. Non, je ne vous parle pas de ce jour où, vers un an, nous avons réussi à faire deux trois pas funambulesques sous les yeux émerveillés de nos parents. Je parle de ce moment où, deux lustres plus tard, plutôt que de courir à toutes jambes pour rallier de notre petite personne tel ou tel point, nous décidons tout à coup de marcher plutôt que de courir. Comme les grandes personnes. Jean-François Duval, journaliste

Etait-ce que nos jambes avaient grandi et que pour parcourir une même

distance, nous pouvions nous permettre d’aller plus lentement? Je ne sais. Nous rejoignions l’immense cohorte des adultes, le gros du troupeau de l’humanité qui préfère avancer en marchant. Dans l’enfance, quelle différence! on court tout le temps: pour aller jouer, pour prendre le goûter, pour voir ce qui se passe ailleurs, pour grimper dans la voiture des parents, pour vite rejoindre les copains… Quelle étrange chose! Pourquoi renonce-t-on à pareil privilège? Mon

chien, bien qu’il vieillisse sept fois plus vite que moi, court aussi follement qu’au premier jour. Les oiseaux volent à tire-d’aile. Les chevaux galopent à bride abattue. Même les tortues se hâtent. L’humanité adulte, elle, contrairement à ce qu’on croit, ne se presse pas tant que ça. Elle serait plutôt du côté des ruminants. Moi, s’il m’arrive encore de courir, c’est pour ne pas rater le tram. Je sau-

rai que je suis devenu vieux quand je ne courrai plus du tout: a-t-on jamais vu un vieillard courir? Ah, la vie! On part à toute vitesse, comme sur des starting-blocks, on finit avec un déambulateur, alité. On regarde courir les gosses. Ils prennent toujours leurs jambes à leur cou, chacun semble soulever des lièvres sous ses pieds. Sitôt qu’il s’agit de gagner un endroit, pas question de marcher pour l’atteindre: on court! on court! On est comme la flèche qui file droit au but. Comme s’il subsistait en soi le souvenir de sa vie trépidante de spermatozoïde. A neuf ans, la seule occasion où nous marchons, c’est sur le chemin de l’école, mais c’est à reculons. Je ne sais à quel moment précisément j’ai échangé la course pour le pas raisonnable.

C’est-à-dire quand mes courses sont devenues mentales (car qu’est-ce qui nous fait courir, nous adultes? amours, gloire, fortune, pouvoir?) La vie, qui nous a d’abord voulus vigousses, ardents, impatients, avides d’expériences, de nouveautés, bref épris d’elle, la vie tout à coup nous met au pas. Elle nous bride. Juge-t-elle notre course finalement trop solitaire? S’aperçoit-elle qu’il est difficile de converser et de se rencontrer quand on court? Croyezvous en effet qu’il soit possible d’échanger des confidences quand on galope? Non, la course est incompatible avec toutes formes d’échanges secrets, mystérieux. Intimes. D’ailleurs on n’a jamais vu personne faire l’amour en courant. Au fond, la vie, qui tient énormément

à la vie, décide de ralentir notre course. Il est des moments où il faut que les souffles s’accordent. Perpétuation de l’espèce oblige. Ah, c’est qu’elle est finaude, la vie: elle nous précipite d’abord en avant bille en tête, elle nous arrête dans l’amour, la réflexion et de lents accomplissements. Puis, c’est à petits pas feutrés qu’elle nous mène au trépas. Plutôt courir, n’est-ce pas?

Publicité

DES VACANCES DANS UN MAYEN: 7 JOURS DE VACANCES, MAIS VOUS N’EN PAYEZ QUE 5! Réservez dès maintenant vos vacances dans le mayen d’Heinzenberg (Grisons). Une semaine pour un séjour en mai ou juin pour 6 personnes coûte seulement CHF 686.- au lieu de CHF 905.-! Et en juillet et août, vous trouverez l’activité parfaite pour toute votre famille: la vie à la ferme, la découverte des animaux de montagnes, la visite de nuit des gorges du Via Mala … A réserver par téléphone ou en ligne sous www.interhome.ch/mayen

www.interhome.ch | Appel gratuit 0800 84 88 88


25% Valable à partir du 28.4, jusqu’à épuisement du stock

Produits I am Face, Body et Young en lot de 2 Démaquillant pour les yeux I am Face 2 x 150 ml 6.30 au lieu de 8.40

Lait démaquillant doux I am Face 2 x 200 ml 7.80 au lieu de 10.40

Tonique extra doux I am Face sans alcool 2 x 200 ml 7.80 au lieu de 10.40

Lingettes démaquillantes pour peaux normales I am Face 2 x 25 pièces 8.25 au lieu de 11.–

Lait corporel hydratant I am Body 2 x 400 ml 7.05 au lieu de 9.40

Gel nettoyant I am Young 2 x 150 ml 6.30 au lieu de 8.40

Gel nettoyant doux I am Face 2 x 150 ml 9.30 au lieu de 12.40

Rondelles nettoyantes I am Young 2 x 30 pièces 7.80 au lieu de 10.40

Lotion corporelle rafraîchissante I am Body 2 x 400 ml 7.95 au lieu de 10.60


20 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

«Je voudrais n’être pas née» Brigitte Bardot, qui fut «la plus belle actrice du monde», aura 75 ans le 28 septembre prochain. Cinéma, amour, philosophie, combats pour les animaux, vieillesse... Avec elle, nous tentons le bilan d’une vie. Le fait qu’avec l’âge vous perdiez votre beauté, comment le prenezvous?

Difficile pour elle de jouer mon rôle dans ce film que Sfar tourne sur Gainsbourg. Je lui ai parlé au téléphone. Il faut être à la fois insolente, mignonne, tendre, sûre d’elle, charmeuse, timide – un cocktail difficile à réussir.

L’euphorie amoureuse ne durerait que trois ans (baisse des hormones PEA). Vous êtes d’accord?

En 1956, «Et Dieu créa la femme» fait un tabac aux Etats-Unis. Vous avez conscience d’avoir été un moteur de la révolution sexuelle?

J’accepte tout ce qui est naturel. Vieillir, c’est une décomposition avant l’heure – ce n’est pas rigolo, mais c’est comme ça.

Oui, on ne peut être passionné par l’autre que trois ans maximum. C’est pourquoi j’ai changé aussi souvent de maris et d’amants. Après la vie tumultueuse que j’ai eue, mon taux d’hormones PEA est dégringolé dans mes chaussettes – chaque âge a ses plaisirs. Heureusement, les miens ont évolué avec «le temps ce grand sculpteur», comme disait Marguerite Yourcenar – elle avait bien raison!

Non, cela s’est fait à ce moment-là et du reste, ça m’est complètement égal.

Dans cinquante ans, votre combat pour les animaux apparaîtra encore plus avant-gardiste?

Je le souhaite profondément. Oui, je suis une visionnaire!

Avez-vous le sentiment d’avoir été une féministe? De l’être toujours?

Lorsque vous vous revoyez au cinéma, vous vous trouvez comment?

Je ne suis pas féministe pour un rond: les femmes qui en sont dignes doivent avoir la place qu’elles méritent – les autres, à la cuisine... on boufferait moins mal.

Tout de même, quels sont les films dont vous êtes le plus fière?

Est-il important pour une femme d’avoir plus d’un amant, comme la Sidonie de votre chanson? Voire d’être une libertine?

Je ne me revois pas, j’évite tout ce qui est mon passé.

La Vérité, Et Dieu créa la femme et L’Ours et la Poupée. «Le Mépris», Godard? Génie ou cinéaste profondément ennuyeux?

Un génie de pacotille mais qui a su ennuyer avec adresse. Laetitia Casta vous incarnera. Quel aspect de votre caractère devrait-elle faire ressortir?

Je n’ai jamais été une libertine, mais une amoureuse. C’est très différent. Donc, oui, Sidonie a plus d’un amant, moi aussi. Au diable l’avarice! Pendant la moitié de votre vie, vous avez été un sex symbol. Votre beauté a-t-elle contribué ou nui à votre bonheur?

Ma beauté, je n’en avais pas conscience. Je pense que parfois elle m’était lourde à porter, et parfois me rassurait. C’est sûr que si j’avais été moche, je n’aurais pas eu cette destinée exceptionnelle. Et pendant l’autre moitié, vous vous êtes battue pour les animaux. Rupture ou continuité?

Une continuité due à une rupture. Si je n’avais pas été connue par le cinéma, je n’aurais jamais pu construire avec autant de force la seconde partie de ma vie. Le cinéma a été un marchepied pour la défense des animaux. Humainement, il m’a fallu énormément de courage et une volonté de fer pour passer d’une vie de paillettes, où tout m’était proposé sur un plateau d’argent, à une existence rude, méprisée, ridiculisée, faite d’épreuves et de douleurs, à laquelle j’ai tout donné sans restriction aucune. En me jetant à corps perdu dans des combats dont chaque petite miette a été gagnée par ma volonté, mon opiniâtreté, mon désir de vaincre. Quelques défauts quand même?

J’en ai plus d’un! Je suis colérique, impatiente, exigeante, pointilleuse! Et quelles autres qualités?

Naïveté, crédulité, gentillesse, générosité, harmonie de vie. Votre père relevait justement votre gentillesse. Ne devient-il pas de plus en plus difficile d’y croire, aujourd’hui, à la gentillesse?

Elle est devenue synonyme de connerie. Mais je m’en fous! Je trouve qu’elle aide à survivre dans ce monde de brutes. Et aider ceux qui sont dans la détresse fait partie de ma vie. Votre père s’est plu à dire pour vos 25 ans que vous êtes «généreuse de vos deniers et de vos appas». Le don vous caractérise?

Oui, je donne de moi-même, j’aide moralement et matériellement ceux qui se noient dans l’indifférence de cette société de merde. Souvent, je ne les connais pas et ne les connaîtrai jamais, mais j’aurai fait ce que mon cœur me dictait.


entretien

BRIGITTE BARDOT | 21

«Il m’a fallu une volonté de fer pour passer d’une vie de paillettes à une existence rude, méprisée, ridiculisée.»

Quels conseils de sagesse et d’épanouissement donneriez-vous aux jeunes d’aujourd’hui?

Aucun. Chacun doit faire son expérience par lui-même. C’est la vie qui leur apprendra à vivre. Vous remerciez quelque part «ceux qui vous ont appris à vivre à coups de pied dans le cul»...

Oui, les coups de pied dans le cul sont indispensables pour nous permettre d’avancer dans la vie. La crise économique, n’est-ce pas justement un formidable coup de pied au cul de l’humanité? L’occasion de modifier nos comportements?

«Ne suis-je pas un Noé des temps modernes?» Tout à fait. Cette époque de consommation aura été un terrible gâchis – on jetait même la nourriture encore bonne, on la passait à la Javel ou au broyeur si elle avait dépassé de vingt-quatre heures la date limite – un scandale, alors que la moitié de la planète meurt de faim!... On jetait même le pain, nourriture sacrée!

Cette horrible société de consommation nous a menés au désastre. L’espèce humaine ne pourrait-elle devenir la plus menacée de toutes?

Elle n’est menacée que par ellemême. Quand l’homme aura tout exterminé, il s’exterminera et s’entretuera. Devrions-nous accorder des droits aux grands singes?

Evidemment, ça coule de source! Ils ont 99% de nos gènes, et ce sont des animaux extraordinaires, capables de se servir d’outils!... L’homme est capable des pires horreurs. Votre explication?

Il a toujours été un prédateur, un destructeur! Et il est aujourd’hui devenu le plus grand pollueur de la planète, la détruisant et déclenchant des guerres de plus en plus destructrices et affolantes. Pourquoi faut-il qu’il soit l’ennemi de tous les animaux, qu’il chasse, détruise, emprisonne, massacre pour son plaisir? Evoluer, c’est parfaire. Non détruire! Selon le philosophe Platon, ce serait la Beauté, avec le Vrai et le Bien, qui guiderait toutes nos actions...

LIRE LA SUITE EN PAGE 23


entretien

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

BRIGITTE BARDOT | 23

Oui, la beauté dirige le monde, elle est partout si on sait la voir et à condition que l’homme ne l’abîme pas. Elle est aussi créée par l’homme évolué, doué d’esthétisme. Elle est l’apanage des femmes qui ont reçu ce don de Dieu. Elle est animale, naturelle et rare. D’où sa puissance! Mais elle est aussi en voie de disparition – au même titre que bien des espèces animales – au profit de la banalisation, de la consommation, du fric, du social, du béton, de la dégénérescence humaine, des liftings, des succions et autres horreurs que ce XXIe siècle nous inflige.

les humains, avons une âme, alors les animaux le méritent cent fois plus que nous. Du reste, «animal» ne vient-il pas du latin «anima», qui signifie «âme»? Si vous pouviez tout recommencer, quelle erreur principale corrigeriez-vous?

Celle d’être née.

Y a-t-il quelque chose pour vous après la mort?

Je n’en sais rien, mais je redoute de retrouver dans un éventuel paradis toute cette humanité que je fuis depuis toujours. Par contre, être entourée à jamais de tous mes quatre pattes, alors là, oui, j’arrive en courant avec mes béquilles!

S’il fallait pour sauver la planète que l’humanité disparaisse, vous seriez d’accord?

Si l’humanité pouvait se réduire au «strict minimum», notre planète serait sauvée.

Mais elle vous inspire colère ou pitié, cette humanité?

Un profond mépris, sauf pour une poignée de gens formidables dont on ne parle jamais.

Le Bien et le Mal n’ont cours que dans la niche écologique humaine?

Je pense que chaque être porte en lui le Bien et le Mal, et est responsable de ce qu’il développera au cours de sa vie. En ce moment, le Mal prédomine sur le Bien, ce qui nous mènera à notre perte... Quels sont les philosophes dont la pensée vous a marquée?

Eugen Drewermann et Pythagore. (n.d.l.r.: Pythagore, végétarien, préconisait qu’on évite chasseurs et bouchers, Drewermann réconcilie l’homme et l’animal en théologien.)

Cioran estime que «l’homme est un animal de génie sorti de son assiette naturelle». D’accord? Publicité

«Je me protège de notre humanité déshumanisée» L’homme peut être un génie dans le positif comme dans le négatif. Ceux qui nous dirigent actuellement? Des apprentis sorciers. Je ne vois aucun génie pointer son nez, pour le moment... L’un ou l’autre président français s’est-il montré à votre écoute?

Giscard d’Estaing m’a aidée pour les bébés phoques. Mitterrand, Chirac: nuls. Sarkozy: en attente de promesses. Quel rôle pour vous sur l’Arche de Noé?

Celui de Noé, bien entendu! Mais ne suis-je pas un Noé des temps modernes, moi qui tente désespérément de sauver les animaux? Y en a-t-il que vous n’aimez pas, qui provoquent en vous un

sentiment de répulsion: serpents, mygales, rats...?

Je n’aime pas trop les serpents, ils me font une peur terrible, mais je ne leur ferai aucun mal. Les mygales, pauvres bêtes, font partie des NAC (n.d.l.r.: nouveaux animaux de compagnie) et on les achète dans les animaleries. Scandaleux! Quant aux rats, je les adore! L’animal en lequel être réincarnée?

Une licorne, animal mythique que les hommes ne peuvent pas tuer. N’êtes-vous pas un peu panthéiste, animiste?

Mon amour des animaux fait de moi une personne très proche de la nature, qui raisonne avec son cœur, son instinct, ses révoltes saines. Je me protège donc de cette humanité déshumanisée, robotisée. Si nous,

Le suicide ou l’euthanasie active: légitime quand vieillesse ou maladie provoquent la déchéance?

Oh oui! On n’a pas le droit d’obliger des êtres à basculer dans la déchéance, la dépendance, la souffrance. Il faut mourir debout, fier, et en bonne santé. Votre mort: entourée de qui?

Avec la main de celui que j’aime et la patte de mon chien ou de ma chienne dans les miennes. Vous dites du livre de la vie que «le passage attachant ne s’y lit pas deux fois». Pour vous, quel aura été ce passage attachant?

Comme on ne peut le lire deux fois, j’ai oublié!

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Dukas / Abaca Press

www.migrosmagazine.ch Pour tout savoir sur Brigitte Bardot, amusez-vous avec le quiz sur notre site internet.


24 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Série

Accord agricole Suisse - UE

La La S Suisse uisse négocie un accord agroalimentaire avec l’Union européenne. «Migros Magazine» fait le tour de la question en cinq volets. 1. L’agriculture suisse 2. L’agriculture au sein de l’Union européenne 3. L’industrie alimentaire suisse 4. Le point de vue des consommateurs suisses 5. Le point de vue de Migros

«La croissance est absolument nécessaire» Walter Huber, chef du département Industrie de Migros, s’exprime sur les perspectives d’avenir pour l’industrie agroalimentaire et l’agriculture suisses si un accord agricole avec l’Union européenne venait à être conclu. Que peut apporter à l’industrie un accord agricole entre la Suisse et l’Union européenne (UE)?

Pour l’industrie Migros, cet accord ouvre avant tout l’accès à un immense marché de près d’un demi-milliard de clients potentiels. Par comparaison, la Suisse représente un petit marché, qui plus est saturé dans bien des domaines. Il est difficile d’y croître et, partant, de profiter d’économies d’échelle. Or la croissance est absolument nécessaire. Pourquoi?

Les frontières deviennent plus perméables et la concurrence est plus vive dans le pays. Parallèlement les fabricants de denrées alimentaires indigènes doivent acheter les matières premières toujours plus cher. Si les perspectives de croissance de notre industrie restent bouchées, et avec elles son avenir même, nous serons forcés de délocaliser une partie de la production à l’étranger. Par ailleurs, un accord avec l’UE nous offre de meilleures possibilités de planification étant donné que les conditions cadres seront plus claires. C’est un paramètre très im-

portant pour les investissements – et donc pour la place économique suisse et l’emploi. A elle seule, l’industrie Migros investit plus de 200 millions de francs par année dans ce secteur. …Et assure ainsi des places de travail?

Oui. Ces investissements sont une importante contribution à la sécurité des quelque 10 000 emplois qu’offre l’industrie Migros. Mais ce sont uniquement de nouveaux débouchés et des marchés ouverts qui nous permettront de créer de nouveaux postes de travail. Cet accord inciterait-il l’industrie Migros à acheter avant tout ses matières premières à l’étranger?

Non, ce n’est ni notre but ni notre intention. Nous voulons continuer à travailler avec des matières premières suisses. Notre métier de base est d’élaborer des produits suisses de grande valeur. Et nous voulons nous développer afin de commercialiser ces produits sur le marché international. Il n’en demeure pas moins que nous devrons avoir recours à des matières premières étrangères dans les sec-

teurs où les clients ne sont pas prêts à payer les coûts plus élevés des matières premières suisses. Aujourd’hui déjà, on trouve à l’étranger des produits Migros. Quelle place tiennent les exportations à Migros?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: nous exportons dans plus de cinquante pays et, l’an dernier, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 350 millions de francs. Nos principaux marchés d’exportation sont l’Allemagne, l’Autriche, l’Angleterre, la France, les Etats-Unis et le Canada. Nous approvisionnons aussi de grandes chaînes commerciales. Quels produits Migros sont particulièrement demandés à l’étranger?

D’abord, nos chocolats. Puis viennent nos assortiments de biscuits et d’articles de boulangerie. En France, nos produits laitiers et nos fromages sont appréciés depuis des années. Mais ce dont nous sommes très fiers, ce sont les résultats obtenus par nos cosmétiques: Mibelle exporte 50% de sa production!


actuel

| 25

Informations MIGROS

Vous l’avez dit, les frontières sont déjà ouvertes dans certains secteurs. Quelles expériences en avez-vous tirées?

Les accords bilatéraux II ont libéralisé le commerce des produits agricoles de transformation en 2005. Résultat: des secteurs comme le chocolat, les pâtes, le café ou les boissons ont connu un développement très positif. Ainsi, la Suisse exporte environ 13% de sa production de pâtes. L’industrie agroalimentaire suisse est-elle vraiment compétitive?

Nous sommes forts dans de nombreux secteurs. Nous élaborons des denrées alimentaires de très grande qualité, répondant aux plus hautes exigences. Nos entreprises sont techniquement et technologiquement à la pointe, même d’un point de vue de la consommation d’énergie et de la protection de l’environnement. De plus, les produits alimentaires suisses ont une excellente réputation dans le monde; les consommateurs leur font confiance. Que changerait alors cet accord agricole?

Photo Christian Benedikt

Walter Huber: «Notre métier de base est d’élaborer des produits suisses de grande valeur.»

Avec cet accord, davantage de fournisseurs étrangers pourraient arriver en Suisse. La concurrence deviendrait donc plus forte, même pour Migros…

Dans le commerce de détail, les frontières sont déjà ouvertes – sauf pour de nombreux produits agricoles. La concurrence existe donc. Certes, elle va encore s’ac-

«L’industrie Migros exporte dans plus de cinquante pays»

centuer sur les linéaires des magasins. Et comme nos entreprises industrielles sont logées à la même enseigne que les autres fournisseurs, la concurrence étrangère créera davantage de pression. Cette évolution va donc nous obliger, chaque jour, à améliorer notre compétitivité, et cela au profit de notre clientèle.

Actuellement certains facteurs entravent l’industrie agroalimentaire suisse dans sa lutte avec ses concurrents étrangers. L’accord entre la Suisse et l’UE en abolit un grand nombre en créant un cadre similaire, par exemple dans le droit sur les produits alimentaires. Il va également provoquer une baisse des prix d’achat. La pression de la concurrence serait encore plus forte…

C’est vrai. La concurrence va se faire encore plus vive. Elle va nous obliger à produire encore meilleur marché. Nous voulons répondre à cette nécessité en améliorant notre efficacité. Cela ne se fera toutefois pas au détriment de l’environnement, du développement durable et de nos collaborateurs. LIRE LA SUITE EN PAGE 26


26 |

actuel

INDUSTRIE

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Série

Accord agricole Suisse - UE

Les milieux paysans demandent des mesures d’accompagnement…

D’une manière générale, les paysans sont dans une situation difficile, et il ne faut pas les laisser seuls durant cette phase de transformation. A l’instar de l’UE, il faut encourager les producteurs suisses afin de leur permettre d’innover et d’augmenter leurs ventes. Migros est le plus grand acheteur des produits de l’agriculture suisse. Il est donc absolument dans notre intérêt qu’elle soit dotée de structures performantes et compétitives. L’agriculture et l’industrie agroalimentaire doivent saisir ensemble les chances que peut offrir un marché ouvert. L’industrie devrait-elle aussi être subventionnée?

Je ne pense pas. En revanche, il serait judicieux d’octroyer aux entreprises de transformation des contributions aux investissements afin de créer des conditions comparables à celles dont bénéficient les entreprises européennes. Ce que nous voulons, ce sont les mêmes armes, pas des armes plus puissantes!

Ne craignez-vous pas que l’ouverture des frontières incite les clients Migros à jeter leur dévolu sur les produits bon marché de provenance étrangère?

Les clients auront un plus grand choix, mais nous sommes convaincus qu’une grande partie d’entre eux donnera la préférence aux aliments suisses offrant une plus-value, par exemple aux produits «De la région» ou TerraSuisse qui favorisent la diversité biologique.

Propos recueillis par Gabi Buchwalder

Quels sont les produits Migros qui s’exportent? Migros n’est pas qu’un détaillant. Le groupe compte aussi des entreprises industrielles de produits alimentaires renommées, qui approvisionnent non seulement le marché suisse mais élaborent également des produits pour l’exportation.

(Allemagne, France, Benelux) et outre-mer (Etats-Unis, Hong Kong, Chine). Ses produits comme les sauces, les rösti, les confitures et des spécialités tels les smoothies, la purée de marron et les boissons à base de café y sont particulièrement appréciés. A l’étranger, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de quelque 30 millions de francs.

L’en L’entreprise de tr transformation du la Elsa/Mifroma lait a ex exporté l’an dernier 10 000 tonnes t de fromage et de produits frais tels que yogourts, crèmes dessert et drink au lait, pour une valeur de 90 millions de francs. Cela représente 9% de son chiffre d’affaires global. Ses principaux acheteurs étrangers de fromage sont la France ainsi que, via la filiale Mifroma France, l’Italie, les pays du Benelux, l’Espagne et le Portugal. Dans l’Hexagone, Mifroma France détient 50% des parts de marché des fromages suisse. L’Allemagne est également un important débouché pour les produits laitiers Migros. Le chocolat su suisse s’exporte bi bien lui aussi. Le Leader en Suisse, Chocolat Frey est es également bien positionnée sur le marché des exportations. Actuellement, l’entreprise vend des produits dans plus de cinquante pays sur les cinq continents. La majeure partie d’entre eux est destinée à la Grande-Bretagne, mais l’Allemagne, les Etats-Unis et le Canada constituent également d’importants marchés. Des spécialités de Chocolat Frey comme les tablettes de chocolat, des confiseries et du chewinggums s’obtiennent même en Chine, en Australie, en Afrique du Sud, au Mexique, à Singapour, en

Mi Midor SA fournit de des biscuits à tr trente-cinq pays. Ou Outre les Etats voisins de la Su Suisse, Midor exporte aussi au Canada et en Grande-Bretagne, de même qu’en Chine, Australie, Thaïlande, Indonésie, Arabie saoudite, Ukraine et Russie. Le chiffre d’affaires de ses exportations s’est élevé à 50 millions de francs, soit 20% de son chiffre d’affaires global net qui atteint un quart de milliard de francs. Dans la biscuiterie, les «Amandelle», «Truffino» et «Japonais» se placent en tête des articles exportés.

Les spécialités de Chocolat Frey partent à la conquête des marchés mondiaux.

Russie et aux Philippines. En 2008, le chiffre d’affaires de Chocolat Frey à l’exportation s’est monté à 115 millions de francs. Bi Bischofszell Pr Produits alimenta taires exporte dans un une vingtaine de pays pays, principale principalement en Europe

L’ L’industrie Migros de transformation de la viande Mi Micarna s’est elle aussi lancée d dans le commerce à l’étranger: elle fournit désormais les marchés allemand, français et écossais. Par ailleurs, des premières exportations à titre d’essai ont pris le chemin de la Grèce et de Hong Kong. Les produits suivants de Micarna s’obtiennent déjà à l’étranger: viande séchée des Grisons, saucisses à rôtir de veau, cervelas, saucisses de Vienne, «Toggenburgerli», salami des Alpes et saucisse de volaille.

Daniel Sägesser


Publicité

! Pourquoi avez vous encore mal aux piedsles pieds gonflés, é t u a e v u o N problèmes avec de gros orteil déformé (hallux valgus), d’orteils en marteau etc.? Parce que vous n’avez pas encore testé gratis sans risque les chaussures stretch du Dr. Metz.

Définitivement finis les pieds douloureux!

Ma pouinten r le ant s h au Off om ssi r e Àp spé mes art i

Vous marchez comme sur un nuage avec une chaussurequi vous va en toute circonstance!

Le Dr Metz, un médecin allemand, a mis au point une chaussure pour dames inédite. L’empeigne, en matière élastique extra-fine, présente une élasticité de 75%. La chaussure forme ainsi un espace qui n’exerce aucune pression sur le pied. Elle convient tout particulièrement aux pieds déformés. Finies les douleurs aux pieds, les meurtrissures, les rougeurs – tout cela appartient désormais au passé. Quelles que soient les déformations du pied – hallux valgus, orteils en marteau, cors – la chaussure s’y adapte parfaitement, comme une seconde peau. De plus, elle a la propriété de s’élargir lorsque le pied enfle. Jamais, votre pied ne se sentira à l’étroit. De nombreux clients aux pieds meurtris ont ressenti les effets bénéfiques des chaussures stretch du Dr Metz. Ainsi, certains d’entre eux ont vu disparaître leurs orteils en marteau après avoir porté les nouvelles chaussures confort pendant trois semaines seulement. Une vraie sensation! Vous éprouverez un confort de marche extraordinaire. La chaussure Metz se porte à l’extérieur ou à la maison. Nous pouvons également la recommander pour de longs trajets en voiture, en bus, en train ou en avion. Elégantes et super confortables, les chaussures Metz sont idéales aussi pour les pieds sains. N’hésitez pas à passer commande en vous servant du talon ci-joint ou à prendre contact avec nous par téléphone.

Nouveauté: une chaussure féminine qui offre un confort sans égal

89.ciale! 90

r de Fr.

aire

pour deux paire (au li s co eu d mma e Fr. ndée 9 9.9 s 0)

L’origin connu ale gr aux sp âçe o télévis ts és!

La commande n’engage à rien: renvoi possible dans les huit jours.

Semelle en caoutchouc antidérapant. Semelle intérieure en cuir véritable. Pointures: 35-47.

é! ut ea uv No

Une chaussure stretch:

75% d’élasticité! Convient aux semelles orthopédiques.

Les orteils – absolument indolores.

Empeigne élastique, pas de meurtrissures au cou-de-pied.

Un modèle pour les hommes aux pieds sensibles. Couleur: noir Pointures: 40 - 47

La p

Oui, je veux les tester gratuitement pendant huit jours

Lisez cette lettre enthousiaste d’une cliente:

Mesdames, Messieurs, Cela fait trois semaines que je porte vos chaussures STRECH-COMFORT et je tiens à vous signaler que tout au long de mes vingt-six ans d’activité professionnelle, je n’ai jamais porté de chaussures aussi hyper confortables! A chaque pied, j’avais un hallux valgus, et l’un deux a été opéré il y a deux ans. Il a même fallu bloquer l’articulation du gros orteil. Comme la flexion normale de la plante des pieds en était depuis lors entravée, je ne pouvais plus porter de sandales ouvertes! De plus, j’avais des cors aux pieds, des meurtrissures et des callosités, ce qui m’obligeait à acheter des souliers très chers. Par chance, j’ai commandé vos chaussures et dès que je les ai mises, je mes suis sentie à l’aise. Finies les jambes lourdes, finies les brûlures, finies les meurtrissures! Ce qui est super, c’est que j’ai toujours chaud aux pieds, qu’ils ne transpirent plus et qu’ils sont fermement tenus par votre semelle «du tonnerre». Les neuf longues heures de travail sont devenues bien plus faciles, grâce à votre invention. Je vous autorise à publier cette lettre afin que d’autres personnes souffrant des pieds puissent trouver semblable soulagement. Frieda Mark, Churwalden

Veuillez envoyer le bon à: Form + Figur GmbH, Case postale 1952, 8026 Zurich. Tél. 043 488 45 57, fax 044 388 54 00, e-mail: form+figur@tiptel.ch

Oui,

je veux pouvoir marcher sans douleurs. Je commande, avec renvoi possible dans les huit jours et paiement sur facture: 1 paire de chaussures confort pour Fr. 99.90 seulement. 2 paires de chaussures confort pour Fr. 89.90 la paire. Au lieu de Fr. 199.80, vous paierez seulement Fr. 179.80. Vous économisez Fr. 20.–! Votre pointure

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

B = beige B NB N B N B N B N B N B N B N B N B N B N B N B N N = noir le nombre de paires commandées Dames Hommes noir

Pour les pointures intermédiaires ou en cas d’incertitude, indiquer toujours la pointure directement inférieure, car cette chaussure s’adapte à votre pied. Nom / Prénom Adresse NPA / Localité Téléphone

MM 170308


28 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Gratin de pommes de terre aux oignons nouveaux

Plat pour 4 personnes 1 dl de crème, 2 dl de lait, sel, poivre du moulin, noix de muscade fraîchement râpée, 3 brins d’origan, 800 g de pommes de terre à chair farineuse, 2 oignons nouveaux, 20 g de beurre, 100 g de mozzarella grossièrement râpée Mélanger le lait et la crème, relever avec le sel, le poivre et la muscade. Hacher les feuilles d’origan et les incorporer. Couper les pommes de terre en tranches fines, couper les oignons en biseau. Préchauffer le four à 180° C. Beurrer un moule à gratin et y alterner les couches de pommes de terre et d’oignons. Parsemer de fromage et de copeaux de beurre. Verser la liaison par-dessus. Cuire environ 40 minutes dans la partie inférieure du four jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.

Tortelloni farcis à la ricotta et aux épinards, 250 g, Fr. 3.90

Brochettes Grill Cheese, 2 x 100 g, Fr. 6.60

Frittata aux asperges Plat pour 4 personnes 500 g d’asperges vertes, sel, 2 oignons de printemps, 4 œufs, 6 cs de crème, poivre du moulin, paprika doux, 1 cs d’huile d’olive, 4 cs de crème fraîche selon les goûts

Mini-saladier en matière synthétique, diamètre de 13,8 cm, Fr. 3.90

Couteau d’office en microban, vert, Fr. 7.90

Peler les asperges, couper en morceaux. Blanchir, passer sous l’eau froide. Couper les oignons en rondelles. Battre les œufs, ajouter la crème et fouetter. Assaisonner avec le sel, le poivre et le paprika. Chauffer l’huile dans une poêle antiadhésive. Faire suer les oignons. Ajouter les asperges et cuire 5 minutes à feu doux en remuant. Verser la liaison. Couvrir et laisser prendre env. 5 minutes à feu doux. Retourner comme les röstis à l’aide d’un couvercle. Cuire encore env. 3 minutes. Selon les goûts, servir avec de la crème fraîche.


en magasin

| 29

De l’assortiment Migros > PRODUITS FRAIS Colraves farcis au risotto aux morilles Plat pour 4 personnes 50 g de morilles séchées, 4 gros ou 8 petits colraves, 2 l de bouillon de légumes, 1 oignon, 2 cs d’huile d’olive, 200 g de riz pour risotto, 70 g d’édam, 2 cs de beurre

Faire tremper les morilles. Peler les colraves, cuire 15 min dans le bouillon. Sortir et laisser refroidir. Garder le bouillon. Hacher l’oignon. Laver les morilles. Garder le liquide de trempage après l’avoir passé au chinois. Couper les morilles en tranches. Evider les colraves à l’aide d’une cuillère. Couper la moitié de la chair en petits morceaux. Faire suer l’oignon dans l’huile d’olive, ajouter le riz, puis les morilles et la chair de colrave. Mouiller avec l’eau des morilles. Incorporer peu à peu le bouillon et remuer jusqu’à obtention d’un mélange onctueux mais encore al dente. Préchauffer le four à 200° C. Râper le fromage et mélanger au risotto avec le beurre. Farcir les colraves et cuire 10-15 minutes dans un plat à gratin au milieu du four. Utiliser les restes pour une autre recette.

Strudel au millet, aux bettes et à la féta Plat pour 4 personnes 250 g de millet, 5 dl de bouillon de légumes, 400 g de bettes, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 150 g de féta, 1 cs d’huile d’olive, sel, poivre du moulin, 1 pâte feuilletée rectangulaire de 370 g, 1 blanc d’œuf pour badigeonner Rincer le millet à l’eau chaude. Porter le bouillon à ébullition, ajouter le millet et laisser mijoter 10 minutes. Eteindre le feu et laisser gonfler 15 minutes à couvert. Couper les côtes des bettes en dés et les feuilles en lamelles. Hacher l’oignon, presser l’ail. Couper la féta en dés. Faire revenir l’oignon, l’ail et les côtes dans l’huile d’olive. Incorporer les feuilles de bettes, le millet et la féta. Saler, poivrer. Laisser refroidir. Préchauffer le four à 180° C. Abaisser la pâte sur du papier de cuisson. Répartir la garniture sur le tiers inférieur, replier les côtés. Rouler le strudel. Cuire environ 40 minutes dans la partie inférieure du four jusqu’à ce que le dessus soit doré. Badigeonner de blanc d’œuf 10 minutes avant la fin de la cuisson.

Les légumes de printemps ne sont pas seulement divins en salade, ils constituent aussi de délicieux plats principaux.

Envie de frais, envie de vrai! Actuellement à Migros, asperges, carottes, colraves et autres légumes de saison semblent pousser sur les rayons. Tous n’attendent que vous pour être cuisinés. En panne d’idées? Lisez nos alléchantes recettes.


30 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Poivrons

Préparation: les poivrons se dégustent crus (salade, dip) ou cuits (farcis à la viande hachée ou revenus avec d’autres légumes). Comme certaines personnes digèrent mal la peau du poivron, il est conseillé de le peler cru ou de le griller au four jusqu’à ce que la peau se détache. Conservation: riches en vitamines, les poivrons doivent être consommés le plus frais possible. Il est possible de les conserver quelques jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur.

Fiori aux asperges Anna’s Best, 200 g, Fr. 5.20

Philadelphia Nature, 200 g

Fr. 3.20

Passoire en matière synthétique, diamètre de 20 cm, orange, rose ou vert, l’une, Fr. 7.90

Asperges

Set de 3 saladiers en matière synthétique, diamètres de 22, 25 et 28 cm, vert, rouge ou bleu, Fr. 26.90

Préparation: cuites dans de l’eau salée, les asperges se dégustent chaudes avec une vinaigrette ou froides en salade. Conseil: conservez l’eau de cuisson pour préparer une soupe d’asperges! Conservation: les asperges se conservent environ deux jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur, enveloppées dans un linge humide. Il est possible de congeler les asperges blanches. Pour cela, il faut les peler, mais pas les blanchir.

Oignons nouveaux

Préparation: à déguster crus avec une salade, cuits à la vapeur, revenus (pour des viandes ou des gratins) ou encore cuits entiers au four. Conservation: ils ne se conservent pas plus de deux jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur.


en magasin Bettes

Préparation: ne jamais consommer les bettes crues! Il est recommandé de séparer les côtes des feuilles, car leur temps de cuisson est différent. Une fois coupées en morceaux, les côtes peuvent être cuites à la vapeur ou revenues. Les feuilles s’apprêtent comme les épinards. Conservation: les bettes se conservent quelques jours, enveloppées dans un linge humide dans le compartiment à légumes du réfrigérateur.

PRODUITS FRAIS | 31

A

u printemps, il est particulièrement facile de se nourrir de manière équilibrée. Non seulement parce que le retour des beaux jours donne envie de manger des plats plus légers, mais aussi parce que le choix de légumes de saison est grand. Pauvres en graisses, les légumes sont riches en fibres qui favorisent la digestion et la satiété. Et pour garder la ligne, ils sont bien évidemment hautement recommandés. Aujourd’hui, un tiers de la population suisse serait en situation de surpoids. L’Office fédéral de la santé publique a donc lancé «5 par jour», un programme incitant les Helvètes à manger plus sainement. Comme son nom l’indique, cette campagne rappelle qu’il faut consommer, chaque jour, cinq portions de fruits et légumes, une portion équivalant à une poignée ou à 120 g. L’initiative est soutenue par la Ligue suisse contre le cancer. En effet, de plus en plus d’études scientifiques ont mis en évidence le rôle des fruits et des légumes dans la prévention des cancers. Anna-Katharina Ris Photos Lottie Bebie

Colraves

Préparation: à déguster crus (salade, dip) ou cuits. Les petites feuilles sont aussi comestibles. Conservation: sans leurs feuilles, les colraves se conservent dans le compartiment à légumes du réfrigérateur environ une semaine, voire plus s’ils sont enveloppés dans un linge humide.

Carottes

Préparation: à consommer crues comme en-cas ou en salade. Cuites à la vapeur ou revenues, leur saveur sucrée ressort. Elles conviennent donc également à la préparation de mets sucrés. Dégustées revenues dans un peu d’huile ou crues avec des noix, elles fournissent un maximum de provitamines. Conservation: les carottes se conservent longtemps au frais, au sec et à l’abri de la lumière dans du sable ou enveloppées dans un linge humide dans le compartiment à légumes du réfrigérateur.

Jeu en ligne

Envie d’un divertissement en ligne rafraîchissant? Amusez-vous sur le site internet de Migros à trier des fruits et légumes. Plusieurs niveaux de jeu vous attendent. Qui sera le maraîcher le plus rapide et le plus précis? www.migros.ch/marchand_fraicheur


en magasin

TENDANCES

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Tout simplement irrésistible Un regard en dit souvent plus long que mille mots, surtout s’il est soutenu par un maquillage ad hoc. Grâce

au mascara, à l’ombre à paupières et à l’eyeliner Essence, vous serez irrésistible en un rien de temps.

De la ligne Essence: eyeshadow, Fr. 3.95, eyeliner Black Mania, Fr. 3.95, mascara Maximum Definition, Fr. 5.95

Chic et hippie à la fois

Photo Raphaela Pichler

32 |

Les nouveaux accessoires de Migros ne sont pas faits pour les petites filles sages! Avec leurs couleurs gaies, les colliers, les bracelets et les serre-têtes donnent à votre tenue un esprit hippie chic rafraîchissant. Cette nouvelle collection se laisse facilement combiner avec des vêtements unis ou à motifs floraux. Serre-tête, Fr. 8.90 Collier multicolore, Fr. 14.90 Bracelet multicolore, Fr. 8.90 Bracelet uni, Fr. 5.90 Collier rose, Fr. 14.90 Papillon, Fr. 7.90


Encore plus avantageux Valable du 28.4 au 4.5

8

30%

50%

55

au lieu de 17.10

Hamburgers Steak & more en lot de 12 surgelés, élaborés en Suisse avec de la viande de Suisse et d’Allemagne 12 pièces / 1080 g Jusqu’à épuisement du stock

2.–

au lieu de 2.90

Poitrine de dinde Don Pollo prétranchée importée les 100 g

1235

au lieu de 24.75

30%

885

au lieu de 12.70

Papier hygiénique Hakle en emballage géant Exemple: papier hygiénique Hakle camomille 30 rouleaux 12.35 au lieu de 24.75 Jusqu’à épuisement du stock

Tortellonis à la viande le lot de 2, 2 x 500 g Jusqu’à épuisement du stock

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


Encore plus avantageux 19

Valable du 28.4 au 4.5

20

1

95 au lieu de 2.60

au lieu de 24.–

Tourte forêt-noire Suisse la pièce de 1.220 kg

Tranches de cou de porc marinées fraîches, Suisse les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

1

40

Salade pommée verte Suisse la pièce

1

70

8

au lieu de 2.10

Fromage du Valais Suisse, préemballé, la pièce d’env. 250 g les 100 g

50

Poulet-Crispy pané frais, élaboré en Suisse avec de la viande du Brésil la barquette de 700 g Jusqu’à épuisement du stock

1

75 au lieu de 2.25

Merguez piquantes 7 pièces élaborées en Suisse avec de la viande de Suisse et importée, la barquette d’env. 250 g les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

3

50

Ananas Costa Rica/ Côte d’Ivoire la pièce

3

3

90

30 au lieu de 4.10

Léger Fol Epi tranches France l’emballage de 150 g

Herbes aromatiques le pot de 14cm Jusqu’à épuisement du stock

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg


4

2

90 au lieu de 6.10

Camembert suisse à la crème 300 g Jusqu’à épuisement du stock

–.85

80 au lieu de 3.60

Tous les Soft Cakes orange, framboise ou cassis 300 g Jusqu’à épuisement du stock au lieu de 1.05

Tous les mueslis de 150 g

3

75 au lieu de 5.–

Toutes les tartelettes en lot de 4 25% de réduction Exemple: tartelettes de Linz 4 x 75 g 3.75 au lieu de 5.– Jusqu’à épuisement du stock

2

1

90 au lieu de 2.35

Grana Padano les 100 g

90

Tomates cerises en grappes Espagne / Italie / Maroc la barquette de 500 g

1

20

Fromage râpé 120 g 2.– au lieu de 2.50

au lieu de 1.50

Toutes les salades râpées Anna’s Best, 200 g 20% de réduction Exemple: salade de carottes 200 g 1.20 au lieu de 1.50

33%

12

90

Bouquet Surprise de taille moyenne le bouquet Jusqu’à épuisement du stock

960

au lieu de 14.40

Pizzas Lunga Prosciutto Anna’s Best, le lot de 3 3 x 270 g Pizzas Lunga Toscana Anna’s Best le lot de 3 3 x 280 g 9.60 au lieu de 14.40 Jusqu’à épuisement du stock


Encore plus avantageux

3

80

Valable du 28.4 au 4.5

4

au lieu de 5.10

Meringues au chocolat 350 g Meringues 290 g 3.30 au lieu de 4.40 Jusqu’à épuisement du stock

95 au lieu de 6.20

Toutes les glaces Gelateria 20% de réduction Exemple: glace à la vanille 2 litres 4.95 au lieu de 6.20

–.95

au lieu de 1.20

Tous les chewing-gums 20% de réduction Exemple: Skai Peppermint 20 g –.95 au lieu de 1.20

1

10 au lieu de 1.40

Toutes les sauces pour rôti et les sauces en sachets Bon Chef 20% de réduction Exemple: sauce au curry 30 g 1.10 au lieu de 1.40

4

4

70 au lieu de 5.50

Sur tous les cafés Voncafé 100 g –.80 de moins 200 g 1.60 de moins Exemple: Voncafé Noblesse, en sachets 100 g 4.70 au lieu de 5.50

3

3.–

au lieu de 4.50

Eau minérale Aquella en emballages de 6 x 1,5 litre

au lieu de 4.40

Tous les délices farcis surgelés 20% de réduction Exemple: délices au fromage 6 pièces / 360 g 3.50 au lieu de 4.40

85 au lieu de 6.10

Toutes les boissons pour le petit-déjeuner 20% de réduction Exemple: boisson au cacao M-Quick Disney 1 kg 4.85 au lieu de 6.10

6 pour 4

50

190

au lieu de 2.40

Sur toutes les confitures et gelées en bocaux et sachets de 185 g à 500 g à partir de 2 produits –.50 de moins l’un Exemple: confiture d’abricots Extra 500 g 1.90 au lieu de 2.40

2

85 au lieu de 3.60

Bonbons en gomme Gomz le lot de 2 Exemple: petits poissons acidulés 2 x 150 g 2.85 au lieu de 3.60 Jusqu’à épuisement du stock


5

3

au lieu de 3.90

8

3

au lieu de 6.80

Déodorants en lot de 2 25% de réduction Exemple: déos roll-on I am Fitness en lot de 2 2 x 50 ml 5.10 au lieu de 6.80 Jusqu’à épuisement du stock

20

Snacketti Zweifel le lot de 2 2 x 75 g Jusqu’à épuisement du stock

10

95 au lieu de 11.20

Sauce tomate Agnesi au basilic, le lot de 4 4 x 400 g Jusqu’à épuisement du stock

50%

2

45

50 au lieu de 4.10

Sur tout l’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C. à partir de 2 produits –.60 de moins l’un Exemple: mousse Hygo WC plus Power (observer les précautions d’emploi sur l’emballage) 500 ml 3.50 au lieu de 4.10 Valable jusqu’au 11.5

au lieu de 4.90

Toutes les lignes de couverts Exemples: cuillère à soupe ou fourchette 4ever 2.45 au lieu de 4.90 couteau de table 4ever 4.45 au lieu de 8.90 Valable jusqu’au 11.5

3.–

au lieu de 3.80

Mouchoirs et serviettes de démaquillage Linsoft Exemple: cubes Linsoft Personalized en lot de 2 (à décorer à sa guise avec une photo personnelle) 2 x 90 pièces 3.– au lieu de 3.80 Jusqu’à épuisement du stock

50%

27

95

au lieu de 55.90

Toutes les poêles des séries Titan et Ceramica Exemple: poêle Titan basse, Ø 28 cm, revêtement antiadhésif, revêtement intérieur en apprêt dur, pour tous les types de feu (sauf induction). 27.95 au lieu de 55.90 Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

18

14

80

20 au lieu de 22.80

Agents détartrants Calgon 20% de réduction Exemple: poudre ultra 2 phases Calgon 1,5 kg 18.20 au lieu de 22.80 Valable jusqu’au 11.5 En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 19.80

Sur la lessive pour le linge fin Yvette en lot de 2 5.– de moins Exemple: Yvette Care, pour la laine et la soie, en recharges 2 x 1,5 litre 14.80 au lieu de 19.80 Jusqu’à épuisement du stock

50%

1145

au lieu de 22.90

Tous les couteaux de cuisine Mivit et Victorinox Exemples: couteau à pain Victorinox 11.45 au lieu de 22.90 couteau à trancher 13.45 au lieu de 26.90 En vente dans les plus grands magasins Migros.


Encore plus avantageux Valable du 28.4 au 4.5

50%

29.–

au lieu de 58.–

49

90

Veste de trekking Trevolution pour femme ou homme pour femme: rouge, tailles S - L pour homme: noir, tailles M - XL Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros et SportXX.

Boîtes de bureau en lot de 2 Exemple: Spacebox, 5 tiroirs avec arrêt de sécurité, empilables 29.– au lieu de 58.– Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

1290

Caleçons pour homme le lot de 2 Jusqu’à épuisement du stock

12

90 au lieu de 17.80

Slips ou shorts Bogart pour homme slip short 19.90 au lieu de 27.80 Jusqu’à épuisement du stock

9

90

Sous-vêtements pour bébé et enfant en emballages multiples Exemples: caleçons pour garçon le lot de 2 9.90 body à manches courtes pour bébé le lot de 3 16.90 Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

39

90

Coussin repose-nuque Tine Garnissage: 100% Memory Foam. Housse: velours, coton/polyester, 2 pièces, 32 x 47 x 10 cm Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros et Micasa.

14

90

Pyjama court pour femme Jusqu’à épuisement du stock

9

90

Tongues pour toute la famille Exemples: tongues pour enfant 9.90 tongues pour femme couleurs: rose vif, or ou argent 9.90 Jusqu’à épuisement du stock

13

14

90

90 au lieu de 18.–

Cleverbag Herkules, 35 litres le lot de 5 Jusqu’à épuisement du stock

Sous-vêtements pour femme en emballages multiples Exemple: panties pour femme, le lot de 2 14.90 Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.


Et encore des actions Biscuits/Confiserie Valable du 28.4 au 4.5 CH Tous les cœurs de France 20% de réduction Exemple: cœurs de France 220 g 1.50 au lieu de 1.90 Boulangerie/Pâtisserie Valable du 30.4 au 2.5 Tresse au beurre la pièce de 500 g 2.80 au lieu de 3.50 Charcuterie Jusqu’à épuisement du stock I3 pour 2I Salametti Rapelli 3 pièces élaborés en Suisse avec de la viande de Suisse le filet de 210 g 5.45 au lieu de 8.20 Jusqu’à épuisement du stock Swiss Bacon prétranché élaboré en Suisse avec de la viande de Suisse, la barquette de 130 g env. les 100 g 2.15 au lieu de 2.65 Fleurs/Plantes Valable du 28.4 au 4.5 CH Anthémis (marguerites) naines la plante 2.90 Valable du 28.4 au 4.5 CH Herbes aromatiques bio (romarin, thym, sauge, persil, basilic, ciboulette, menthe et lavande) la plante 3.90 Valable du 28.4 au 4.5 I20%I Géranium des fleuristes / Pelargonium grandiflorum le pot de 12 cm 6.80 au lieu de 8.50 En vente dans les plus grands magasins Migros Valable du 28.4 au 4.5 Verveine annuelle le pot de 12 cm 3.90 au lieu de 5.– En vente dans les plus grands magasins Migros Frais et déjà prêt Valable du 28.4 au 4.5 CH Tous les fruits prétranchés Anna’s Best en barquette 20% de réduction Exemple: morceaux d’ananas 350 g 4.30 au lieu de 5.40 Valable du 28.4 au 4.5 Mini canapés Rapelli 210 g 5.50 au lieu de 6.90 En vente dans les plus grands magasins Migros Fromage Valable du 28.4 au 4.5 Coeur Henry IV Léger à la coupe les 100 g 2.15 au lieu de 2.65 En vente à Migros Marin-Centre, Avry-Centre, Métropole-Centre et Gruyère-Centre

Valable du 28.4 au 4.5 St-Albray en tranches le paquet de 130 g 3.60 au lieu de 4.40 En vente dans les plus grands magasins Migros Fruits Valable du 28.4 au 4.5 Framboises Espagne la barquette de 125 g 2.50 Valable du 28.4 au 4.5 Raisin blanc, bleu et rose Afrique du Sud le kg 3.90 Légumes Valable du 28.4 au 4.5 Artichaut violet France la pièce 2.80 Poisson Jusqu’à épuisement du stock Carpaccio de poulpes élaboré en Suisse avec du poisson d’Italie, l’emballage de 100 g les 100 g 4.85 au lieu de 6.15 Jusqu’à épuisement du stock I25%I Filets de truite blancs ou roses, nature ou marinés frais, Italie les 100 g 2.25 au lieu de 2.90 Viande Jusqu’à épuisement du stock Côtelettes de porc fraîches, Suisse les 100 g 1.85 au lieu de 2.35 Jusqu’à épuisement du stock Filet mignon de porc frais, Suisse les 100 g 4.90 au lieu de 5.35 Volaille Jusqu’à épuisement du stock Magret de canard frais, France, la pièce de 350 g env. les 100 g 2.95 au lieu de 3.55

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

COOL!

CH = action nationale

Notes personnelles

30%

10

85

au lieu de 15.50

Cornets Fun en lot de 16 8 x vanille et 8 x fraise Jusqu’à épuisement du stock Surgelés


Nouveau Valable du 28.4 au 11.5

Leerdammer Au léger goût de noix 8 tranches / 200 g 4.80

Saumon fumé de printemps Scotland A l’ail, au citron et aux fines herbes. Elaboré en Ecosse avec du saumon d’élevage écossais. les 100 g 8.50

Mini-tablettes de chocolat Suprême: Cœur de macadamia Bouquet d’orange Noir authentique Les fameuses tablettes Suprême sont désormais disponibles en format miniature pratique: pour ne pas renoncer au plaisir en déplacement! 30 g 1.20

Yogourt Léger au chocolat 180 g –.75

Pastilles Larry’s Les nouveaux bonbons de gomme bicolores sans sucre marient deux délicieuses saveurs. Dans une petite boîte pratique en déplacement. Exemple: pastilles Larry’s Mint-Menthol ou Cola-Lemon 23 g 2.10 (Autres arômes: fraises-rhubarbe, eucalyptusmenthol, pêche melba, canneberges-limette et réglisse)

Boules de chocolat Torrone Petite boîte cadeau garnie de boules Torrone avec cartes de vœux diverses 170 g 7.90

Graneo Zweifel Original ou mild Chili Un snack multigrains de qualité supérieure à base de cinq céréales. Graneo: un en-cas goûteux pour toutes les situations. 100 g 2.95

Gel douche Fanjo Sorbet citron ou framboise Un rafraîchissement venu du froid avec effet fraîcheur garanti. Tolérance cutanée confirmée par des tests dermatologiques, pH neutre pour la peau. 250 ml 3.80

Savon liquide Esthetic à l’huile de babassu et au lait de coco en sachet de recharge La précieuse huile de babassu (palmier) et le lait de coco soignent la peau et lui confère une douceur soyeuse. Tolérance cutanée confirmée par des tests dermatologiques, pH neutre pour la peau. 250 ml 3.90

En vente dans les plus grands magasins Migros.


en magasin

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

TENDANCES | 41

Quel play-boy êtes-vous?

A chaque style de vie son parfum. Alors êtes-vous plutôt: a) un hédoniste qui aime les yachts, b) un fonceur adepte des jeux de hasard, c) un oiseau de nuit qui vole de fête en fête ou d) un athlète surfant sur toutes les vagues? La nouvelle ligne de parfums pour hommes Playboy propose des fragrances pour chacun de ces profils. A vous de choisir entre «Miami» (frais et boisé), «Vegas» (terreux et sensuel), «Hollywood» (oriental) et «Malibu» (vif et marin). Toutes ces gammes se déclinent en déodorant, eau de toilette et après-rasage. Par Playboy Miami: Déodorant, 150 ml, Fr. 8.90* Après rasage, 100 ml, Fr. 19.90* Eau de toilette, 50 ml, Fr. 19.90* * En vente dans certains magasins.

Une vue toujours claire Les porteurs de verres de contact le savent bien: il est des plus désagréables de porter des lentilles de contact mal entretenues. Pour les nettoyer, utilisez une fois par semaine les comprimés Protein Clean d’Actilens. Les dépôts de protéines disparaîtront aussitôt. Comprimés de déprotéinisation Protein Clean d’Actilens, 12 pièces, Fr. 9.50* * En vente dans les plus grands magasins.

Au grand jour En général, les brosses pour WC sont reléguées dans un coin sombre de la salle de bains. Mais ce modèle en céramique équipé d’un socle en métal inoxydable ne mérite pas pareil destin. Set pour WC, avec support en céramique, Fr. 14.90* Brosse de rechange, Fr. 3.50*

* En vente dans les plus grands magasins.


Vous pouvez aussi habiter à meilleur prix sur votre terrain: en transférant votre prêt hypothécaire chez nous. Nous offrons des prêts hypothécaires attrayants à des conditions privilégiées. Pour les logements, nous renonçons à la majoration du taux des hypothèques en 2e rang. De plus, vous pouvez régler confortablement les intérêts en deux annuités, sans vous retrouver dos au mur. Pour en savoir davantage sur nos prestations bancaires, consultez notre site www.banquemigros.ch ou appelez notre Service Line 0848 845 400.


en magasin

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

HEIDI | 43

De consistance crémeuse, la mozzarella Heidi a un petit goût de prairies de montagne fraîchement fauchées.

Un plaisir suisse Photo Ruth Küng

Préparée avec du lait de montagne suisse, la mozzarella Heidi fl fleure b bon les l prairies i i des d Al Alpes.

L

a mozzarella Heidi a tout pour elle. Confectionnée selon une vieille recette de famille italienne, elle ne contient que des produits naturels: du lait entier des montagnes

suisses, du sel du Jura suisse et de la présure naturelle. C’est tout! Conformément à la tradition artisanale, tous les additifs chimiques, colorants et conservateurs ont été bannis. Le lait n’est même pas

écrémé afin que la mozzarella conserve une consistance crémeuse. Un vrai délice, que ce soit avec des tomates, du pain ou simplement quelques gouttes d’huile d’olive.

Mozzarella Heidi, 2 boules, 120 g, Fr. 2.40* * En vente dans les plus grands magasins.


44 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Mon réfrigérateur… Amusez-vous à deviner quels produits apprécient particulièrement nos complices et d’une valeur de 500 francs. Résultats le 4 mai.

D

epuis deux semaines, Migros Magazine vous invite à découvrir quel type de produits (Anna’s Best, Sélection, M-Budget, etc.) nos complices aiment particulièrement consommer. Le jeu continue cette semaine. Découvrez

ci-après à quoi font attention le peintre Roland Alispach et l’étudiante en journalisme et communication Birte Rinas, lorsqu’ils font leurs achats. Participez sans tarder à notre concours et, avec un peu de chance, gagnez un bon d’une va-

1. Birte Rinas est-elle e plutôt? A) M-Budget B) Anna’s Best C) Sélection D) Migros Topline

1. Ce que contient le te réfrigérateur de Birte Rinas:

❏ ❏ ❏ ❏

ours rempli Le réfrigérateur de Birte est toujours es, salade, de produits frais: fromage, carottes, tager de bons tomates et yogourts. De quoi partager énag én ager er petits plats avec ses amis. Et afin de m ménager ouvent son budget, le poulet y est plus souvent présent que le bœuf. La spécialité de Birte? es. «J’aime Des soupes fraîchement préparées. tes de cuisiner à l’avance. Grâce aux boîtes liments conservation Migros Topline, les aliments sibilité restent frais et il y a toujours possibilité de réchauffer un repas pour des visiteurs arrivant à l’improviste.» oujours Birte est une belle jeune femme, toujours ls soient prête pour de nouveaux défis. Qu’ils culinaires ou non.

leur de 500 francs pour l’achat d’un réfrigérateur à faire valoir dans l’un des magasins M-Electronics. Il vous suffit de deviner quels produits privilégient la colocataire Birte Rinas et le gourmet Roland Alispach. Les bonnes ré-

ponses seront dévoilées la semaine prochaine dans Migros Magazine. Bonne chance!

Jacqueline Jane Bartels et Ursula Bickel Photos Nik Hunger Stylisme Kim Dang Coiffure et maquillage Katja Jaisli


en magasin

COUP DE CHANCE | 45

et moi

gagnez cette semaine encore un bon pour l’achat d’un réfrigérateur, 2. Roland Alispach est-il plutôt? A) Produits frais B) M-Budget C) Anna’s Best D) Sélection

2. Ce que contient le réfrigérateur de Roland Alispach:

❏ ❏ ❏ ❏

Articles de la ligne Sélection, viande séchée des Grisons de premier choix et produits frais bio tels que fines herbes et légumes: Roland Alispach attache beaucoup d’importance à la qualité. «Pour moi, privilégier le bio, c’est contribuer à long terme à l’avenir de la planète.» Des produits de saison, une pêche durable et de courtes distances de transport sont des critères d’achat importants pour ce gourmet. Roland Alispach est un bon vivant: «Mais quand on aime bien manger et cuisiner de bons petits plats, on est contraint de faire attention à sa ligne.» Ce peintre aime par ailleurs porter des chemises et des chaussures élégantes, à l’image des provisions raffinées de la gamme Sélection qu’il apprécie particulièrement.

Tentez votre chance! Gagnez de magnifiques prix! Par téléphone en appelant le numéro 0901 591 913 (Fr. 1.-/appel) et en indiquant les deux solutions, votre nom et votre adresse. Par SMS en envoyant le mot-clé «CHANCE», puis les deux solutions, votre nom et votre adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: CHANCE 1A/ 2D, Luc Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville Par courrier en envoyant une carte postale mentionnant les deux solutions, votre nom et

votre adresse, en courrier A, à: Migros Magazine, Réfrigérateur, CP, 8099 Zurich. Délai de participation: 3 mai 2009. Les gagnants seront informés par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Recours à la voie judiciaire exclu. Aucune correspondance au sujet du concours ne sera échangée.

1er prix: un bon de Fr. 500.- pour l’achat d’un réfrigérateur chez M-Electronics. 2e-3e prix: deux appareils à emballer sous vide Mio Star d’une valeur de Fr. 99.90 chacun.


46 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Il décline le sport avec humour

Le journaliste et commentateur Romain Glassey ne se prend au sérieux ni à l’écran ni en cuisine. Rencontre à quelques jours du Tour du Romandie, qu’il se réjouit de commenter.

E

n jeans, de vieilles pantoufles aux pieds, le sourire aux dents bien rangées, les yeux bleus taquins et les fossettes espiègles, Romain Glassey a tout du gamin de quartier prêt à faire une crasse. D’ailleurs, le trentenaire genevois revendique son côté «adulescent». «Je l’assume totalement! Je suis un dingue de jeux vidéo. C’est ma génération qui veut ça.» Et derrière ses casseroles à Confignon (GE), il remercie sa grand-mère Ida de lui avoir donné la recette des «quenefles», une spécialité valaisanne. «Un plat de pauvre nourrissant qui permet de bosser toute la journée!» Car le commentateur sportif à la taille de sauterelle aime «les trucs costauds, solides, le gras. Manger cinq fruits et légumes par jour, franchement, bof. Je ne cuisine que les aliments qui me plaisent.» Pendant qu’il bat les œufs en omelette, l’hyperactif répond au téléphone, jette un œil sur une course de moto à la télévision et écoute Couleur 3. Le successeur de Bertrand Duboux aux commentaires cyclistes roule à fond dans la vie, conscient de sa chance. «Le jeunisme à la TSR, j’en ai bénéficié, c’est clair. Mais je ne peux pas rivaliser avec quelqu’un comme Duboux. Sa faculté d’indignation, sa passion, son verbe incroyable et cette voix, c’est un bonheur.» A 5 ans déjà, il regarde le cyclisme à la télé, avec son grandpapa Joseph, boulanger. «Un fou de vélo qui plutôt que d’aller se coucher pour récupérer se mettait

devant le petit écran les jours de course. Quand il s’endormait, je n’osais rien dire de peur qu’on m’empêche de continuer à regarder.» Valaisan de cœur, il grandit dans la campagne genevoise avec son petit frère et sa mère. Foot, judo, ski, gym, le petit Romain touche à tout. Même au foot américain, à 17 ans. «En junior seulement. Quand il a fallu passer chez les grands, je me suis dégonflé.»

Un rêve de gosse qui se réalise Ce cancre, selon ses termes, rêve d’aller à l’uni. Parce que ses parents n’ont pas fait d’études et aussi parce que pour lui, «c’était le lieu où on trouvait toutes les réponses de l’univers». Une licence de géographie humaine en poche, fasciné par le monde de l’audiovisuel, il passe différents concours en France et en Belgique pour entrer dans des écoles de cinéma.

A

«Pendant longtemps, j’ai pensé devenir le nouveau Spielberg. A force d’être éliminé, j’ai fini par me tourner vers le journalisme.» Il affûte sa plume à La Tribune de Genève, décroche un poste à la chaîne de télé Léman Bleu et, en 2002, concrétise un rêve de gosse: travailler aux sports à la TSR. «J’aurais même pas osé y croire…» En 2005, la télévision lui permet de découvrir le Niger, lors des Ves Jeux de la francophonie. Sa fierté: avoir réussi à filmer un entraînement de lutte africaine. «Cela reste l’expérience humaine la plus forte de mon existence. J’étais le seul Blanc et on m’a permis d’assister aux rites des sorciers et des marabouts.» Le terrain, ça lui plaît et il en redemande. Ce qu’il préfère: le commentaire en direct. «C’est le LIRE LA SUITE EN PAGE 49

B

C


aux fourneaux

| 47

Des recettes à réaliser chez soi > ROMAIN GLASSEY

A l’écran comme à la ville, Romain Glassey revendique son côté «adulescent».

D

E

A - Les ingrédients nécessaires pour réaliser la recette de Romain Glassey. B - Après avoir battu les œufs en omelette, ajouter de l’eau, puis du lait. C - Faire cuire les pommes de terre. D - Verser des cuillères de pâte à quenefles dans l’eau de cuisson. E - Parsemer de gruyère râpé avant de passer le plat au four.


EN VENTE DANS LES MAGASINS MIGROS SELÉCTIONNÉS.

PLAYBOY est en vente à votre Migros


Migros Magazine 18, 27 avril 2009

aux fourneaux

ROMAIN GLASSEY | 49

Les quenefles valaisannes de grand-mère

Au diable la diététique, le journaliste préfère le gras!

vrai plus de la télé. Franchement, c’est jouissif.» Qu’il analyse une descente de snowboard, observe une séance de lutte ou interviewe des vaches après un combat – «c’est comme chez les sportifs, certaines sont plus loquaces que d’autres» – Romain Glassey prend son pied. «Le plus plaisant à commenter reste le vélo. Avec mon collègue Richard Chassot, on passe nos journées à déconner.» Et comme il adore les vieilles pierres, le journaliste en profite pour revisiter l’histoire pendant qu’il commente les courses. Durant le Tour de France 2008, son défi était de présenter un conte ou une légende par jour à l’antenne. «Je n’ai pas réussi. Mais je vais réessayer cette année!» Avec son côté cynique et deuxième degré, le petit nouveau donne un ton différent au commentaire sportif. Le public suit. «Je ne voulais pas spécialement innover, mais mes collègues m’ont poussé dans cette voie. C’est vrai qu’on manque souvent d’humour en Suisse, en politique comme en sport.» La saison du cyclisme vient de débuter. Le dopage? «Un fléau», qui ne l’empêche pas de se réjouir du retour, même avorté, de Lance Armstrong, «la seule vraie star du vélo», et de commenter pour la première fois le Tour de Romandie. Sans oublier le Tour de France avec ses deux villes étapes en Suisse, Martigny et Verbier. «J’aurai encore une fois l’occasion de dire que le Valais est le plus beau des cantons!» Virginie Jobé Photos Fred Merz/Rezo

Pour 4 personnes

Réserver la pâte obtenue.

2 œufs (pas plus, trop d’œufs rendraient les quenefles sèches) 10 cl d’eau 10 cl de lait 300 g de farine blanche 4 pommes de terre moyennes 1 oignon beurre huile d’arachide gruyère râpé sel, poivre

2) Peler les pommes de terre et les découper en carré. Faire chauffer de l’eau salée dans une casserole et y ajouter les pommes de terre juste avant l’ébullition.

5) Egoutter les pommes de terre et les quenefles dans une passoire. Les étaler dans un plat à gratin, de préférence en déposant les pommes de terre au fond du plat. Ajouter l’oignon. Parsemer le tout de fromage râpé.

3) Remplir des cuillères à soupe de pâte et les verser dans l’eau de cuisson des pommes de terre. Laisser cuire le tout environ 5 minutes. Les boules de pâte doivent remonter à la surface.

6) Ajouter l’huile chaude avant de mettre le plat dans un four préchauffé à 200° C durant 5 à 10 minutes. Au moment de servir, selon les goûts, on peut ajouter un peu d’aromate liquide.

1) Casser les œufs dans un grand bol, les battre en omelette. Ajouter 1 cc de sel et poivrer. Ajouter l’eau petit à petit tout en remuant. Idem avec le lait. Tamiser la farine et l’incorporer progressivement au mélange.

4) Pendant ce temps, éplucher et faire revenir l’oignon grossièrement haché dans une poêle beurrée. Dans une autre poêle, faire chauffer 1 à 2 cs d’huile d’arachide.

D’autres recettes dans: www.saison.ch


50 |

aux fourneaux

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

LES BONS CONSEILS DE LA SEMAINE

La roquette dans tous ses états > Définition: la roquette ou rucola est une plante cultivée très ancienne que les Romains appréciaient déjà. Alors que de nos jours en Europe on l’apprête en salade, elle est cultivée en Asie comme plante oléagineuse et en Inde on en fait de la moutarde. > Info alimentaire: l’huile de moutarde donne aux feuilles leur goût épicé. Outre la vitamine C et l’acide folique, on y trouve surtout le bêta-carotène, transformé en vitamine A dans le corps. Le potassium, le calcium et le phosphore sont présents en abondance. 100 g de roquette contiennent 2,6 g de protéines, 0,7 g de matières grasses, 2,1 g de glucides et 105 kJ/25 kcal.

Numéro d’essai gratuit SMS au 966 (Fr.—20) Mot clé MM-ESSAI Nom et adresse

www.saison.ch

> Achat et conservation: les feuilles de roquette, qui flétrissent rapidement après leur cueillette, devraient être consommées sans attendre. Enveloppées en vrac dans un linge humide, elles se conservent 1 à 2 jours au réfrigérateur. > Préparation: rincer à l’eau froide plusieurs fois, égoutter. Apprêter en

M-Infoline Du lundi au vendredi matin, 9 h–12 h, 0901 240 244 (première minute gratuite puis Fr. 1.par appel) Vendredi et samedi, 17 h 30 –19 h 30, 0901 125 250 Fr. 1.– par appel puis tarif normal (Fr. 0.08) par minute.

salade les feuilles entières ou coupées. Servie avec une sauce de vinaigre balsamique et d’huile d’olive et parsemée de copeaux de parmesan, la roquette est un délice. > Présentation: pour l’insalata ticinese ou une salade de gibier, on utilise la roquette comme épice piquante. On peut également la préparer en salade, comme on le fait avec le cresson. Si on trouve que son goût amer et âpre est trop prononcé, il faut ajouter la roquette à une salade verte, de tomates ou de pommes de terre. Elle est délicieuse avec un carpaccio de bœuf, du jambon cru, du melon, du poisson grillé ou de la viande grillée, mélangée à des pâtes ou du risotto ainsi qu’en pesto, à la place du basilic.

Publicité

ai au 11 m il r v a 8 du 2

e r f f O

Fête s e r è M s de

u stock ement d is u p é jusqu‘à

Argent rhodié, perles et zirconias synth. Parure 42cm 80.– au lieu de 118.– Parure 45cm 82.– au lieu de 122.–

Parure

80.– au lieu de 118.–

GENÈVE

Centres Commerciaux Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert

VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


Deux fois plus de plaisir avec Max Havelaar

www.maxhavelaar.ch

Gagner avec un petit déjeuner! Prenez un petit déjeuner équitable et gagnez des prix d’une valeur totale de CHF 6 000! Pour en savoir plus: www.fairtradebreakfast.ch

Pour la journée internationale du commerce équitable, le 9 mai 2009


Réservation: 021 804 97 16 - 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch fnac Lausanne Genève Fribourg

THÉÂTRE DE BEAUSOBRE Mercredi 10 juin

Mercredi 17 juin

complet

STÉPHANE GUILLON - 19 h ROLAND MAGDANE - 21 h 30

FLORENCE FORESTI - 20 h 30 Samedi 13 juin

Jeudi 18 juin

YANN LAMBIEL - 20 h 30

LES MONOLOGUES DU VAGIN - 19 h L’EMPIAFÉE - 21 h 30

Lundi 15 juin

FRÉDÉRIC RECROSIO - 20 h 30 Soirée : Les Suisses de Paris

Vendredi 19 juin

Avec Frédéric Recrosio, Charlotte Gabris, Gaspard Proust, Arek Gurunian

CLINIC - 19 h PATRICK BOSSO - 21 h 30

Mardi 16 juin

Samedi 20 juin

ANNE ROUMANOFF - 17 h TEX - 21 h

MARC DONET-MONET - 19 h CHRISTOPHE ALÉVÊQUE - 21 h 30 SAINT-PREX - SALLE DU VIEUX-MOULIN

LONAY - MAISON DES PRESSOIRS

Vendredi 19 juin

Jeudi 18 juin PIERRIC - 20 h 30

SOPHIE MOUNICOT - 19 h 30 BRUNO COPPENS - 21 h 30

Vendredi 19 juin

THOMAS ET LORENZO - 20 h 30

ECHICHENS - SALLE DES 3 JARS Vendredi 19 juin

JEAN-LOUIS DROZ - 20 h

ECHANDENS - CAVEAU DU CHÂTEAU

Samedi 20 juin

IMPRO CATCH - 20 h 30 DENENS - CAVEAU DU CHÂTEAU Mercredi 17 (1er round), Jeudi 18 (2e round) Vendredi 19 (1er round), Samedi 20 juin (2e round) THIERRY MEURY - 21 h

Jeudi 18, Vendredi 19 juin BRIGITTE ROSSET - 20 h 30

MORGES - HÔTEL DE LA LONGERAIE

Samedi 20 juin

REPAS SPECTACLE SOIRÉE MEURTRES & MYSTÈRES - 19 h

MARTIN GOULASCH TRIO - 20 h 30

Vendredi 12 juin


Migros Magazine 18, 27 avril 2009

votre région

| 53

MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

Les transformations du MMM Métropole-Centre ont permis d’améliorer la visibilité et la présentation des produits.

Avec le comité coopératif

La 259e séance a été l’occasion de dresser le bilan d’une année riche en événements.

Photo Pierre-W. Henry

P

our sa première séance de l’année, le comité coopératif de Migros Neuchâtel-Fribourg s’est demandé comment valoriser les caractéristiques uniques qui font de Migros une entreprise à part dans le paysage économique suisse. Communiquer plus et mieux, dire l’attachement de Migros à la culture, aux traditions et fina-

lement à toute forme d’expression artistique ainsi que son soutien constant à un grand nombre d’actions sociales est primordial. Expliquer, encore et toujours, le fonctionnement du Pour-cent culturel, la valeur et la pérennité de nos racines apparaissent plus que jamais comme prioritaires. La question d’une plus grande visibilité des efforts consentis par

Migros avec l’intégralité de ses investissements dans notre pays et, par conséquent, son soutien direct à l’emploi a été également largement débattue.

Valeurs chères à l’entreprise Il est important de souligner que Migros poursuit et accélère sa politique d’investissements au moment ou une grande majorité

des entreprises sont contraintes d’y renoncer. Dans son rapport, Dominique Dell’Acqua, membre du bureau et membre de l’Assemblée des délégués est revenu sur des valeurs chères à l’entreprise telles que l’attachement régional, le développement durable ou la promotion de LIRE LA SUITE EN PAGE 55


Migros Magazine 18, 27 avril 2009

votre région

NEUCHÂTEL-FRIBOURG | 55

la santé qui seront au centre de la nouvelle campagne promotionnelle prévue pour miavril, avec pour slogan: «M comme Meilleur». La décision de supprimer dans les deux ans l’étiquetage sur les produits a également été traitée.

Culturel et social toujours Nicole Lehner-Gigon, présidente de la commission des affaires culturelles et sociales, a évoqué les activités de la commission lors de sa séance du 11 mars 2009. Neuf dossiers étaient soumis aux membres présents et les discussions ont parfois été vives. Au final, des dossiers favorisant l’accès à la culture cinématographique des enfants, la mise sur pied d’une exposition interactive sur le thème de la mort, le spectacle d’une école enfantine et primaire et le remplacement des costumes d’un club de jodel ont reçu un soutien pour leurs activités.

ll y a déjà une année que le M Saignelégier (JU) a été inauguré.

Photo Pierre-W. Henry et Archives Migros

Et dans les magasins... Daniel Bena, président de la commission assortiment et maison a rendu compte de la visite effectuée en date du 18 mars 2009 par les membres de la commission des assortiments et magasins à Marin Centre. Grâce aux explications reçues, à la présentation des différents aspects et des étapes successives de la construction ainsi qu’à la compétence de Sandrine Di Mito, gérante-manager, toutes et tous ont pu se rendre compte de l’ampleur du défi que représente ce projet. Entre construction, déménagement, déconstruction, deuxième déménagement pour certains, toutes les personnes travaillant de près ou de loin dans – ou autour – de Marin Centre vont avoir encore bien des tâches à réaliser avant son ouverture définitive en 2011! Un certain nombre de questions ont ensuite reçu des réponses de JeanMarc Bovay et Urs Schumacher, respectivement chefs du départe-

Le Pour-cent culturel contribue à la réalisation de manifestations.

ment de vente et du département marketing et logistique.

Résultat de l’exercice 2008 Jean-Yves Frutiger a présenté les comptes 2008, relevant notamment la bonne santé de la coopérative et son excellent résultat l’an dernier. Il faut souligner que ce contexte favorable a permis à Mi-

gros Neuchâtel-Fribourg d’investir la somme record de 85 millions de francs en 2008. Après avoir expliqué de manière claire et concise les différents éléments comptables nécessaires à une prise de décision, le chef du département Finances et Informatique a laissé la place à Gabriela Federer pour le rapport de Mitreva SA, organe de révisions.

Selon son appréciation et suite aux contrôles exercés par ellemême et ses collègues, les comptes annuels de Migros NeuchâtelFribourg pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2008 sont conformes à la loi suisse et aux statuts. En outre, Gabriela Federer a recommandé l’acceptation des comptes annuels en l’état, recommandation suivie à l’unanimité lors de la votation à main levée. Lors de son tour d’horizon, le directeur Fabrice Zumbrunnen a commenté l’évolution du commerce de détail en 2008 ainsi que les premières tendances de cette année. Malgré une concurrence toujours plus vive, la coopérative reste largement leader du marché régional. Elle affiche, avec Migros Valais, la meilleure progression. Bravo à tous. Ainsi, grâce à l’effort fourni par chacun, nous pouvons regarder vers l’avenir avec confiance et détermination. Merci à vous toutes et tous de donner vie à votre Migros, grâce à vos réflexions et à vos remarques pertinentes. csc

Adresses: Société coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg, case postale 256, 2074 Marin-Epagnier, tél. 058 574 83 37 Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: 058 574 83 37, tous les matins et lundi après-midi. E-mail: catherine.leuba@gmnefr.migros.ch


Migros Magazine 18, 27 avril 2009

votre région

NEUCHÂTEL-FRIBOURG | 57

Instant de vie de votre coopérative Le géranium, superbe fleur de notre tradition!

Photos Pierre-W. Henry

S

ur les rives du lac de Neuchâtel, à Cudrefin (VD), existe un endroit où poussent par milliers des plantes, herbes aromatiques et fleurs. Ici vous percevrez l’effluve du persil ou du basilic, là vos yeux s’émerveilleront devant les couleurs des pensées, des tournesols, des lys ou des primevères, selon les saisons. Bastien Desaules est le maître des lieux, lui qui a repris des mains de son père il y a une dizaine d’années cette entreprise d’horticulture où sont cultivés sous serre ou en plein air quelque 800 produits. Quand vous admirez dans vos succursales de Migros NeuchâtelFribourg un bouquet de fleurs du pays, rappelez-vous que la veille

encore elles avaient les pieds en terre, à Cudrefin. Pour Bastien Desaules il n’y a pas de miracles: les entreprises d’horticulture suisses doivent se singulariser par la fraîcheur et la qualité de leurs produits. Même si le métier est astreignant, car les plantes demandent des soins sept jours sur sept. Actuellement, vous trouverez plus particulièrement une fleur qui devrait être inscrite au patrimoine de notre pays, le géranium! Pensez à ces fermes décorées d’innombrables bacs d’où tombent en cascade d’immenses gerbes aux multitudes de tons rouges, roses ou blancs. Si le géranium incarne notamment la tradition, c’est aussi une plante à massif annuelle très généreuse, explique Bastien

Desaules: «Un géranium bien soigné se renouvelle constamment du printemps jusqu’au premier gros gel d’automne en devenant de plus en plus beau.» Et si vous

n’avez pas de place à vos fenêtres pour un bac de géranium lierre, une variété de géranium zonal sera parfaite pour une belle vasque! FS

Cette semaine Quand ils quittent les serres de la maison d’horticulture Desaules à Cudrefin, les géraniums ont déjà quelques fleurs; ils ne cesseront d’embellir jusqu’au premier gros gel d’automne! L’instant prochain: Les hortensias de nos régions.

Bastien Desaules, horticulteur à Cudrefin (VD).


58 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

1

BRÈVES

Une histoire d’eau

Un jardin écolo commence par une économie d’eau. Mieux vaut remplacer son gazon, gourmand en eau et en engrais, par une prairie. Eviter les plantes inadaptées comme les rhododendrons, habitués aux altitudes himalayennes et donc assoiffés sous nos latitudes. Pour un sol bien aéré, il convient de préparer soi-même son substrat. Comment? En mélangeant du terreau avec de la terre de taupinière ou de l’argile expansé. Enfin, garder un coin sauvage au jardin, rocaille, mare, vieux mur. Parfait pour les insectes et les espèces cavernicoles.

Les petites bêtes Mieux vaut prévenir que guérir. Pour renforcer les défenses immunitaires de votre biotope, les recettes naturelles foisonnent: soufre à pulvériser sur les rosiers, bouille bordelaise, savon noir, purin d’ortie. Les meilleurs outils: un sécateur désinfecté avant chaque taille, de la patience et de la tolérance. Quelques taches noires sur les feuilles n’ont jamais tué une plante. Quant aux pucerons, ils arrivent avant les coccinelles: elles se chargeront de les décimer.

Mariages de raison L’union fait la force! Ainsi la forte odeur de l’alium, de la menthe ou de la lavande, plantés au pied des rosiers, tient les pucerons à distance. Fleurs et légumes font aussi bon ménage, les premières attirant le regard des insectes, qui se détourneront des seconds. A mettre dans tous potagers, une angélique qui séduira les pucerons. On peut aussi garnir des plants de courges d’un tapis de capucines, qui couvrira le sol tout en conservant l’humidité.

1. Michel Rossignol et Winde Decoster ont aménagé dans leur propriété de Savigny un jardin digne de Versailles. 2. Pour passionnés interviennent auprès de particuliers soucieux de l’environnement. 4. Tout en subtilités, ils dispensent leurs

Un jardin tout beau tout bio

Sus aux engrais chimiques et aux pesticides! Michel Rossignol et Winde Decoster, deux amoureux des plantes établis à Villars-Bramard (VD), vous aident à aménager intelligemment votre potager.


vie pratique

| 59

NATURE 2

3

4

Jardins en fête

créer son coin de paradis écolo, quelques outils suffisent... ainsi qu’une bonne dose d’amour et de soin! 3. Ces deux conseils avisés pour ramener la vie et trouver une harmonie sur n’importe quelle surface verte.

U

n jardin de 7 hectares digne de Versailles, à Savigny (VD), avec ses haies taillées au cordeau, ses roses anglaises grimpantes, sa tonnelle de poirier. Ce sont eux, les coaches en jardin ou les jardiniers à domicile, Michel Rossignol et Winde Decoster, qui l’ont aménagé et le bichonnent depuis quatre ans. Ils ont implanté, au milieu des arbustes, des bulbes de narcisses, de fritillaires. Et de tulipes qui, en ce début de printemps, pointent leurs oreilles fraîches entre les géraniums vivaces et les euphorbes encore assoupies.

Elle, 38 ans, céramiste belge aux mains vivantes, est amoureuse de tout ce qui pousse. Lui, 53 ans, jardinier professionnel au regard de myosotis, est un habitué des grandes propriétés comme le parc de la fondation Claude-Monet, à Giverny. Ensemble, ils sont les jardiniers du possible. Prêts à retourner vos carreaux et louer leur binette. Et surtout à vous faire changer de regard sur votre pré carré.

Cultiver un fantasme, sarcler un souvenir Mais oui, car faire un jardin, c’est aussi cultiver un fantasme, une

rêverie, sarcler un souvenir. Leur idéal: réaliser un jardin aux plantes adaptées, avec des espèces endémiques, variées. Et le faire vivre en circuit fermé et autonome avec un maximum de biodiversité. Le tout sans engrais chimiques ni pesticides, bien sûr. «On croit qu’il suffit de jeter une poignée d’engrais, sans même se salir les mains, et que, hop, ça pousse! Mais on se rend compte aujourd’hui que la principale source de pollution des eaux vient de là: des LIRE LA SUITE EN PAGE 60

22 000 m2 de parc, 8000 m2 de verger et sa serre du XVIIIe siècle. Ajoutez une fontaine majestueuse et du soleil sur la pelouse fluorescente. C’est dans cet espace royal que se déroulent les Jardins en fête du Château de Coppet. Une quatrième édition placée sous le signe du développement durable «La Terre, les terres». Avec une centaine de stands réunissant artisans, horticulteurs, pépiniéristes et autres professionnels à la main verte. Pour agrémenter les plates-bandes, des concerts de jazz et des conférences sur les sols et les différentes façons de revitaliser naturellement la terre. Quant aux petites mains, un travail de rempotage, des ateliers fleuris et un concours de dessin sur le thème «dessinemoi un jardin» les attendent. L’occasion de flâner entre fontaine et topiaires pour les badauds ou de dénicher la graine rare pour les passionnés. Du 8 au 10 mai, Château de Coppet (VD). Plus d’infos: www.jardinsenfete.ch


60 |

vie pratique

engrais de jardin.» Et puis les apports chimiques ne font que nourrir la plante, «en intraveineuse», mais pas le sol, dont la structure s’appauvrit. «Quand on commence avec ce genre de produits, on rend la nature dépendante. Nous, nous voulons lui redonner son équilibre.» Depuis un an, ils essaiment donc leur philosophie verte. Sans verser dans l’intégrisme non plus. S’occupent d’une dizaine de mandataires, plutôt aisés ou soucieux d’écologie. «De plus en plus de gens veulent respecter la nature et donc leur jardin, qui est un écosystème en relation avec l’environnement.» Et se déplacent pour toutes les surfaces, grands hectares ou modestes lopins. «Un jardinet, pourquoi pas? Même un balcon si la marge de créativité est intéressante.» Toujours, ils commencent par examiner la nature du sol, son acidité, son taux de calcaire. Longtemps ils observent, analysent. Ratissent les préjugés, essaient de faire réfléchir sur la notion de «propreté» appliquée au jardin. Sûr que chez vous, ils ne se lanceront pas dans de grands travaux, ne chambouleront pas l’ordre des choses. Plus accompagnateurs qu’interventionnistes, ils veulent «ramener la vie, créer en douceur, trouver l’harmonie».

Compost et paillis pour un sol sain et aéré Foin de flacons, les deux passionnés ont donc recours à d’autres

NATURE

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Moins de maladies pour les végétaux et moins de souci pour le jardinier. Paillez votre jardin, même le potager, qu’il soit pauvre en matière organique, sableux, argileux, il en sortira de belles plantes! Le secret d’un jardin écolo bien réussi? Michel Rossignol et Winde Decoster sont unanimes: «C’est l’amour, le soin que l’on met dedans.» Mais aussi la patience et une certaine raison. Savoir renoncer à des envies végétales excentriques. «Ne plantez pas n’importe quoi dans vos jardins!» lâchent-ils en chœur.

Claude Monet, source d’influence

La mission de Michel Rossignol: rendre à la nature son équilibre.

subterfuges et ne jurent que par le compost. «Tout ce qui est déchet au jardin est une vraie mine d’or! Il ne faut pas le jeter.» Un compost, rien de plus facile: suffit de laisser mûrir, dans un coin, feuilles, branches, gazon, épluchures. Un substrat qu’ils broient ensuite avec une machine et qu’ils

mélangent à un paillis de miscanthus, additionné, «pour un coup de fouet», de quelques pellées de fumier. «Le paillis est riche en cellulose, favorable au mycélium qui nourrit le sol et aère formidablement la terre. En plus, il garde l’humidité, ce qui économise les arrosages en été.»

Fatigués par des années de travail stressant en jardin de prestige, à traquer la feuille morte qui gâche un gazon, à pincer les fleurs pour en retarder la floraison, à traquer la cochenille à coup de pesticide puissant, les deux jardiniers aspirent visiblement à autre chose. A la paix des potagers, aux jeux de couleurs dans les feuillages. Au rythme lent des végétaux. Toujours imprégnés par la peinture de Claude Monet, c’est peut-être ça qu’ils recherchent: un mélange vivant, une dimension contemplative, une nature non asservie, comme dans ces prairies de montagne où les scabieuses jouent avec le vent.

Patricia Brambilla Photos Christophe Chammartin/ Rezo

Plus d’Infos: www.jardiniersdupossible.ch

Publicité

Goûtez pour vous-en convaincre! À Migros, vous pouvez maintenant déguster le délicieux café Delizio. Avec ses 15 variétés de café, ses machines élégantes et faciles à utiliser et ses concepts innovants, tels le système d’économie d’énergie et le système à capsules, Delizio vous fait découvrir le plaisir d’un arôme inimitable à tout moment de la journée. Cette semaine, des dégustations sont organisées dans les magasins suivants: MM Châtel-St-Denis, MM Genève - Plainpalais Centre, MMM Nyon - La Combe et MM Porrentruy. Delizio. Non solo caffè.


50% Valable du mardi 28.4.2009 Jusqu’à équisement du stock

19

75

au lieu de 39.50

Emballage spécial de 20 pièces

DURACELL plus AA

*par rapport aux piles Duracell Ultra/Plus AA/AAA existantes Veuillez retourner les piles usageés au point de vente

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

DURACELL est en vente à votre Migros


62 | Migros Magazine 18, 27 avril

2009

M

a fille de 7 ans pense qu’elle doit être la meilleure pour qu’on continue à l’aimer, raconte sur internet un papa inquiet. D’où les heures passées à parfaire ses devoirs et les crises de colère lorsqu’elle n’obtient pas la note la plus élevée de la classe...» Insouciants, les enfants? Pas si l’on en croit ce témoignage! Certes, ils n’ont pas de factures à payer, de famille à nourrir, de chef à satisfaire, d’équipe à diriger... Pourtant, le stress, ils connaissent aussi. «Même les plus jeunes, assure Claudia Jankech, psychologue et psychothérapeute pour enfant à Lausanne. Une trop grande intelligence rend les plus petits très vulnérables au stress. Par exemple, un enfant de 5 ans particulièrement lucide qui prend conscience de la mortalité de ses parents et de sa propre impuissance face à ce phénomène en sera très affecté.» A la tête des sources de stress au sein de la famille figurent les maladies des parents et les divorces. L’entrée à l’école apporte également son lot de contrariétés. A commencer par les affres de la sociabilisation: «Pour la première fois, ils doivent se confronter au regard de leurs pairs, explique Claudia Jankech. Pour peu qu’ils affichent une légère différence – un garçon qui n’aimerait pas le foot, par exemple – ils souffriront du décalage.» D’autant que les enfants ne se montrent guère tendres avec leurs camarades: ils ont tendance à s’attaquer à ceux qui ne sont pas comme eux.

Souci de la performance Autre source de pression: les exigences scolaires qui, selon la psychologue lausannoise, sont de plus en plus élevées et inadaptées à leurs capacités. «On attend d’eux qu’ils se débrouillent tout seuls, qu’ils organisent eux-mêmes leur temps de travail, bref, qu’ils fassent preuve d’une autonomie qui ne correspond pas à leur immaturité naturelle.» Bien sûr, comme pour les adultes, cette pression peut s’avé-

Enfants sous pression

Le stress n’est pas l’apanage des adultes. A 7 ans également, on peut se sentir anxieux et surmené. Conseils aux parents pour aider leurs petits.


vie pratique

rer bénéfique lorsqu’elle les mobilise et les pousse à l’action. «Mais certains enfants placent la barre très haut, ils ne se donnent pas droit à l’erreur», poursuit Claudia Jankech. S’ensuit alors un mal^être qu’ils n’arrivent pas toujours à exprimer. En effet, si l’on entend bon nombre d’adultes clamer à tout bout de champ «Je suis stressé», peu d’enfants parviennent à mettre des mots sur ce mal qui les ronge. «Et même lorsqu’ils disposent du vocabulaire pour exprimer ce qu’ils ressentent, certains rechignent à en parler à leurs parents, explique la psychologue. Ils ne veulent pas les inquiéter ou hésitent à montrer une image d’eux-mêmes qu’ils estiment négative.»

Un mot d’ordre: communication

L’école et ses exigences constituent l’une des premières sources de stress chez les enfants.

Comment, dès lors, déterminer si son petit souffre de stress? «Tant qu’il mange bien, dort correctement, semble de bonne humeur, s’amuse normalement, aucune raison de s’inquiéter», rassure Claudia Jankech. En revanche, maux de ventre, troubles du sommeil, fatigue, irritabilité ou agitation inhabituelle sont autant de signes qui peuvent mettre la puce à l’oreille des parents. Première étape lorsqu’on remarque ces symptômes chez son enfant: lui parler, lui montrer qu’on le sent perturbé. Il racontera peut-être de lui-même ses soucis. «Une discussion avec les parents est bien souvent suffisante, relève la psychologue lausannoise. Pour l’enfant, le fait de mettre des mots sur ses angoisses l’aide à les relativiser.» Les adultes peuvent aussi évoquer leurs propres doutes, leurs propres peurs. Faire comprendre à leur petit qu’eux-mêmes ne sont pas des êtres parfaits et que de ce fait lui aussi a le droit à l’erreur. En outre, s’il s’agit d’une histoire d’emploi du temps trop chargé, il sera assez facile d’y remédier. Car là où les adultes sont en mesure de mettre euxmêmes la pédale douce pour venir à bout de leur stress, les enfants ne peuvent compter que

GRANDIR | 63

Bébés stressés Croyez-le ou non, le stress affecte aussi les nourrissons. Selon diverses études scientifiques, même les fœtus seraient touchés. Les expériences stressantes vécues par les mamans durant la grossesse auraient une influence sur le développement de bébé. La faute à l’hormone du stress: le cortisol. Lors d’un projet de recherches mené après les attentats du 11 septembre à New York, des chercheurs américains ont découvert une corrélation entre le taux de cette hormone présente dans le sang des mamans et celui détecté dans le liquide amniotique. Les fœtus seraient donc exposés au cortisol sécrété par les mères. Comment éviter de nuire ainsi à son enfant? En suivant les mêmes conseils que l’on délivrerait à n’importe quelle personne stressée: essayer de rester zen, favoriser les activités qui suscitent du plaisir, se faire du bien. Petit plus pour les femmes enceintes: se tourner vers son conjoint, ses amis, voire son employeur pour obtenir leur soutien et leur demander de leur éviter toute situation stressante.

sur leurs parents pour modifier leur programme quotidien. Et que faire lorsque l’enfant n’a pas envie de se livrer? «Inutile de le forcer, met en garde Claudia Jankech. On peut prendre rendezvous avec l’instituteur ou interroger les parents d’autres élèves, qui détiendront éventuellement la clé du problème.» Si cette démarche ne donne aucun résultat et que les symptômes persistent, une consultation chez un spécialiste s’avérera peut-être nécessaire. «Certains enfants se confient plus facilement à un inconnu», assure Claudia Jankech. Quelle que soit la solution adoptée, la psychologue recommande de ne pas trop tarder avant d’agir. «A la longue, le stress peut mener à de graves troubles psychiques tels que la

dépression, les troubles anxieux, les tocs, etc.» Un moyen de prévenir le problème à la source? Recommandation de la spécialiste: «Il est primordial d’accepter l’immaturité naturelle des enfants et d’adapter nos exigences à leurs capacités.» Inutile de les confronter dès le plus jeune âge à un problème qu’ils rencontreront bien assez tôt...

Tania Araman Photo GettyImages

www.migrosmagazine.ch Vous trouverez des informations supplémentaires sur notre site internet.

Publicité

Dès .– 0 200

BIENTÔT L'ÉTÉ PRENEZ DE L'AVANCE Liposculpture à la seringue (par une chirurgienne spécialisée)

Greffe de cheveux Chirurgie des paupières Traitement des rides – Injections

022 788 35 88

32, Rue du Prieuré - 1202 Genève www.cemedic.ch – info@cemedic.ch


Préparés par des rédactions compétentes et dignes de confiance, les articles qui paraissent dans les journaux et magazines suisses vous permettent de vous rapprocher des gens. Lire, c’est s’informer sur l’actualité locale et internationale, comprendre les enjeux, rester à la page et saisir les évolutions sociales, économiques, technologiques et professionnelles. Rendez-vous sur le site www.presseabo.ch pour découvrir les différentes offres d’abonnements et participer à notre grand concours doté d’une palette de prix d’une valeur totale de Fr. 125'000.–

Photo: Keystone

Nous sommes toujours en phase avec l’actualité, pour que nos lecteurs le soient aussi.


mots f léchés | 65

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

IOULÈRENT TRAITER DU VIN

A gagner 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

COPAIN AGACERAIENT

LOUPÉ COUP AUX ÉCHECS

POIGNÉE

EN CAILLOTS DU VENT

RÉGULIER

GIVRE

7

12

D’ASIE

PETITE PIÈCE

EXPLOSIF QUE POUR LA TÉLÉ ÉMEUS

9

Comment participer:

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 3 mai 2009, à 18 heures.

1

STAND FORAIN CAFÉ

SUR LA DRÔME JOUTE

6

3 RENVOI

LISTE DES METS

PHARAON

NÉGATION DE TOUT TEMPS

4 PRÉCIS

À TOI

FOYER

PETIT ÉTUI AVANTAGE

2

* R * G * A * R * I * A * D *

M E C O N N A I S S A B L E S

* B R U I S S E * S I R * C I

C A I L L E * N A U T I L E S

* A * U * R B A T I E U R * O A S C H S * B * C * A * A * Q * * G O U R O R R A I D E E S * E S * I D

Réservation: 021 804 97 16 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch fnac (Lausanne Genève Fribourg)

A V E * O U T R A G E A N T E

* E I N S T E I N I U M * I E

I S L E * S E C E S S I O N S

Solution Problème n° 17

ÉDIT

Mot: quincaillier

GARANTIE

NATION

CONVIENT

PREMIER

TRÈS COURT SAISONS

BONDISSENT EXSUDA

10

Gagnants Mots fléchés n° 16 Nelly Decosterd, Lausanne (VD); Yolande Gaiardo, Marly (FR); Romain Wicht, Gumefens (FR); Daniel Wagnières, Le Mont-sur-Lausanne (VD); Jocelyne Vuilleumier, Tramelan (BE).

CRACK POÈMES

ÉCLOSE

CHOIX

5

PRIVÉE DE

OBSTINÉE TERRAINS DE SPORTS

PORT DE L’HÉRAULT

8

11 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janine Meyer, Marceline Moella,

Janina Prosperati, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre numéro gratuit! Tél. 0848 87 77 77 I www.saison.ch


66 |

perdus de vue

Migros Magazine 18, 27 avril 2009

Vous reconnaissez-vous? FC Attalens – 1973 > Ascension en 2e ligue. A l’occasion du 75e anniversaire du club, du 2 au 5 juillet 2009, nous souhaitons réunir tous les joueurs sur cette photo, ainsi que tous les autres joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters qui ont contribué à faire vivre ce club depuis maintenant 75 ans! Quatre jours de folies et la journée officielle du dimanche pour les retrouvailles. Simon Monnard - FC Attalens 75e anniversaire Case postale 13 1616 Attalens 079 445 96 66 info@fcattalens.ch

Qui pourrait me donner des nouvelles de Nagela et Donna Kawly? Elles venaient du Liban. Nous étions au Pensionnat Sainte-Jeanne-Antide, à Martigny, dans les années 1957-60. D’avance merci!

Madeleine Schenk-Gendre 41, ch. du Nant-Boret 1228 Plan-les-Ouates

Je recherche un gentleman qui m’a offert des fleurs à la caisse de la Migros à Balexert, le jeudi 16 avril de cette année, ce geste m’a énormément touchée.

Patricia Thierrin Rte de Lausanne 347 1293 Bellevue

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch Publicité

25%

RASOIR

TONDEUSE

RÉVÉLEZ-VOUS

Valable du 21.4 au 4.5.2009

sur tous les produits Wilkinson

14

15

14

90

au lieu de 18.90

p. ex. rasoir Quattro for Women Bikini

au lieu de 19.90

p. ex. rasoir Quattro Titanium Precision

Wilkinson est en vente à votre Migros


RECOLOREZ VOTRE

SALON CUIR

ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Formation École Professionnelle Massages et Naturopathie

'3+0. ( !&47)& &, ( 51+.144&

$$$-#2/%3061,"34-*#

Vacances Bains de Saillon (www.sailloni.ch)

À louer à la semaine, studios dès Fr. 390.-, appartements dès Fr. 530.-, cure thermale 3 sem. Fr. 900.-

PC 80-32443-2, www.berghilfe.ch

Sailloni-Vacances 079 637 45 89

Soulager

les maux de genoux Marcher sans difficulté, monter des escaliers et danser: 32 aimants enlèvent les douleurs de vos genoux.

Schweizer Berghilfe Aide Suisse aux Montagnards Aiuto Svizzero ai Montanari Agid Svizzer per la Muntogna

L’orthopédiste japonais, le Dr. Yamamoto, a mis au point une nouvelle sorte de genouillère, flexible, avec 32 aimants incorporés. En effet, les aimants sont régulièrement utilisés par les japonais pour soulager les douleurs. Les aimants diminuent les blocages qui provoquent la douleur. De plus, la genouillère dispense une chaleur bienfaisante. La genouillère vous garantit une diminution du mal de genoux, ou nous vous remboursons. Pouvez-vous imaginez à nouveau courir comme un jeune chevreuil, monter des escaliers, danser, faire du jogging, ou simplement apprécier un jour sans maux de genou. La genouillère Yamamoto peut être portée par tout le monde (sauf les personnes qui ont un pacemaker). Enfilez simplement la genouillère et selon l’intensité de la douleur, portez-la quelques heures ou même pendant toute la journée. Les aimants sont si petits qu’ils n‘empêchent en aucun cas les mouvements du genou.

Bon de commande Oui,veuillez m’envoyer contre facture (à 10 jours) et frais d’envoi:

(Quantité) Genouillère Yamamoto, nº Art. 1401 la pièce Fr. 49.90

Nom

Prénom

Rue/n° Code postal/ville N° de téléphone Envoyer à:

Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen Tél. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29, www.trendmail.ch

122-47

Entreprises


68 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

9 9 6 0 0 X 10

Bienvenue en Crète!

L’offre en or de Vacances Migros – 1000 voyages pour 699 francs.

A 24 kilomètres d’Héraklion en Crète, l’hôtel quatre étoiles Mareblue Village vous accueille avec son immense piscine.

V

enez vous détendre dans un cadre idyllique! Situé à 24 km de l’aéroport d’Héraklion, à 2 km du centre animé de Chersonissos et à 1 km seulement de la plage – un bus-navette vous y conduit plusieurs fois par jour – l’hôtel quatre étoiles Ma-

reblue Village jouit d’une position idéale avec, en prime, une vue magnifique sur la mer. Cet immense complexe dispose de 275 chambres, d’un bar, d’un restaurant et même d’une supérette. Dans le parc, deux piscines vous accueillent, ainsi qu’un solarium, un

bar et un bassin réservé aux enfants. Pourquoi ne pas en profiter pour vous prélasser sur des chaises longues à l’ombre d’un parasol? Des serviettes de bain sont également à votre disposition contre dépôt. Votre logement? Une chambre double accueillante, avec bain

et douche, WC, sèche-cheveux, téléphone, TV par satellite, climatisation, réfrigérateur, coffre-fort payant, balcon ou terrasse. Quant aux activités proposées, certaines sont incluses dans le prix de base, telles que l’aérobic, le tennis, le volley de plage. Vous pouvez égale-


offre aux lecteurs

VOYAGES | 69

Le choix de Migros Magazine Hôtel Mareblue Village, île de Crète, pour Fr. 699.– Inclus dans le prix vol depuis Genève, une chambre double pour une durée d’une semaine, petit-déjeuner. Dates: Départ de Genève le lundi avec Edelweiss: 6 juillet, 24 août, 31 août, 7 septembre, 14 septembre, 21 septembre, 28 septembre. Départ de Genève le samedi avec Hello: 30 mai, 6 juin, 13 juin, 22 août, 29 août, 12 septembre, 19 septembre, 26 septembre. Prix fixe enfants: Fr. 350.(max. 3 enfants) Réservation: 0800 88 88 15 (ligne de réservation gratuite) ou sur le site www.vacances-migros.ch Validité de l’offre: Pour toutes les réservations effectuées entre le 27 avril et le 25 mai. Informations importantes: Les citoyens suisses doivent être en possession d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Les conditions générales de voyages sont établies par MTCH AG, M-Travel Switzerland. D’autres offres sont disponibles dans la brochure actuelle de Vacances Migros ou sur www.vacances-migros.ch

ment utiliser gratuitement la salle de remise en forme. Divers sports payants sont également proposés sur la plage. Un programme d’animation (en allemand) est prévu à l’hôtel pour enfants et adultes, (sports et jeux la journée, spectacles et discothèque le soir).

En haut: les enfants aussi trouvent leur compte dans cette offre! Au milieu: votre chambre bénéficie d’une vue imprenable sur la mer Méditerranée. Un régal pour les yeux! En bas: l’hôtel Mareblue représente à lui tout seul un vrai petit village.


70 | Migros Magazine 18, 27 avril 2009

La musicienne des cieux

A La Tour-de-Peilz (VD), Ingeborg Emge répète des mélodies angéliques sorties d’un instrument singulier, la harpe de verre.

D’

abord, se laver les mains avec du savon au sable, «pour enlever toutes les traces de graisse». Ensuite, placer dans un petit bassin en argent de l’eau en provenance de Stuttgart, «idéale de par sa dureté», mélangée à 1/7e d’eau distillée. En humecter délicatement le bord des cinquante verres, disposés par taille sur quatre fonds de résonance en sapin. Jouer la partition que l’on a apprise par cœur. Une douce mélodie transperce le silence, comme dictée par les anges. Une musique qui semble sortir des doigts appliqués d’Ingeborg Emge, harpiste de verre depuis plus de trente ans. La Vaudoise, qui refuse de donner son âge, répète dans son appartement juché au-dessus d’une école. Jamais plus d’une heure par jour. Idem pour les concerts qui ne durent pas plus d’une heure quinze. Pourquoi? «La peau s’abîme au contact de l’eau. Je dois attendre que mes doigts ne soient plus fripés pour pouvoir rejouer. Et comme je reste debout, penchée en avant, j’attrape rapidement mal au dos.»

Une famille de mélomanes Un instrument difficile à transporter (22 kilos sans les pieds), peu fiable, auquel Ingeborg Emge voue une affection sans borne. L’Allemande d’origine, qui s’est mise à titiller l’archet d’un violon à 5 ans, fille d’un chanteur et d’une pianiste, sœur d’une violoncelliste, ne pouvait qu’être intriguée par l’originalité de la harpe de verre. «Pourtant, la première fois que j’ai entendu cet instrument, le son m’a laissée complètement froide. A l’époque, j’étais axée sur la musique sérieuse. Je jouais du violon dans une petite chorale.»

des risques. Cela dure facilement deux heures et réclame de l’énergie!» Ingeborg Emge a commencé à jouer de la harpe de verre en public à la mort de son maître, en 1991. «Je me devais de perpétuer la tradition. Mais j’étais pétrifiée à l’idée de me retrouver seule. Si je me trompe d’une note, je déraille complètement.» Maintenant encore, après des dizaines de concerts, elle souffre des mêmes peurs. Qu’un verre se casse, qu’elle oublie les notes, que quelqu’un vienne toucher la harpe. «Mon malheur, c’est d’être perfectionniste, alors qu’on ne peut pas se le permettre avec cet instrument.»

Dans l’ambiance feutrée des églises Cinquante verres de tailles différentes et disposés sur quatre fonds de résonance en sapin composent cet instrument.

C’était à Madrid, en 1960. Traductrice et interprète de profession, elle accompagnait Bruno Hoffmann, concepteur allemand de la harpe de verre sur laquelle elle répète aujourd’hui. «Plus tard, il est venu jouer en Suisse où je m’étais installée. Pendant ses concerts, j’étais son interprète. A force de l’entendre, j’ai eu envie d’essayer à mon tour.» Elle fait ses gammes sur un tout petit instrument, composé de dix verres. Apprivoiser cette mini-harpe lui prend trois mois. «Il n’existe pas de méthode d’apprentissage. Chaque joueur est autodidacte.» Descendant du verrillon et de l’harmonica de verre, «très en vogue du temps de Mozart», cet instrument original a recouvré une nouvelle vie au XXe siècle. «Il a fallu de nombreuses années à Bruno Hoffmann pour trouver des partitions, oubliées dans les

bibliothèques. Il en a lui-même écrites. Je les détiens toutes.» Le musicien a construit cinq harpes. Un travail de titan. «Tout est artisanal. Il faut faire souffler des centaines de verres pour trouver ceux qui conviendront.» Le plus fin – 0,4 millimètre d’épaisseur – et le plus grand donne un ré inférieur, la note la plus grave. «Il s’agit du verre le plus fragile, il est flexible. La première fois que je me suis occupée seule du nettoyage des verres, je l’ai écrasé dans ma main en le séchant. C’était horrible. Heureusement que Bruno Hoffmann en avait un dans sa réserve.» Une fois par an, les verres sont dévissés un par un, passés au vinaigre, rincés à l’eau bouillante et séchés avec un torchon qui ne laisse aucune trace. «Je dois décrocher le téléphone pour ne pas sursauter et prendre

Pour des questions d’acoustique, elle préfère jouer dans des petites églises, dans des chapelles. «Ces lieux sont jolis, je m’y sens bien. Je peux mieux m’y concentrer. Le public également.» La harpiste a parfois planté son instrument dans un jardin, sur demande. «Les conditions sont angoissantes. Et à chaque fois un hélicoptère passe.» Attachée au bien-être de ses auditeurs, Ingeborg Emge évite de s’attarder sur les aigus lors de ses prestations. Et entre chacune des douze pièces qu’elle exécute, la Vaudoise raconte avec ferveur l’historique de son instrument. «Les gens sont enchantés, posent mille questions. Mais jusqu’à aujourd’hui, personne ne m’a dit j’aimerais bien apprendre. Dommage, j’aurai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour sauvegarder cet art.» Virginie Jobé Photos Mathieu Rod

Plus d’infos: www.glasharfe.ch


réussite

Voilà plus de trente ans qu’Ingeborg Emge charme les oreilles de ses auditeurs avec sa harpe de verre.

INGEBORG EMGE | 71


MGB www.migros.ch

SAVEUR MÉRITÉE

Ce symbole est la garantie de produits frais et biologiques issus de l’agriculture durable. Notre programme bio nous permet de soutenir une agriculture proche de la nature, n’utilisant que des substances naturelles et des engrais doux et préventifs. Une différence qui se sent. Plus d’infos sur le bio sur migros.ch

Migros Magazin 18 2009 f NE  

Vie pratique Actuel La politique Amoureux des plantes, il vous aide à aménager votre jardin bio. > 58 Migros en matière d’exportation agr...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you